Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2021

"Fin de de partie" pour la thèse répandue par "Faits & Documents" d'un "travelo" régnant au sommet de l'Etat !

brigitte-macron-et-sa-photo-tres-mal-retouchee-en-couverture-d-un-grand-hebdomadaire.jpg

La main que vous voyez sur cette photo mal retouchée est-elle une main d'homme ou de femme ? C'est une mains de vieille pas de vieux !

Bref, comme l'a déclaré avec force la vraie Brigitte à propos du dérapage constitué par l'affaire Benalla, il faut arrêter les conneries !

Notez que si j'ai écorché des noms c'est pour tromper les moteurs de recherches et éviter d'attirer l'attention sur ce blog et réserver mon propos à des gens sérieux. Malheureusement cette espèce est en voie de quasi complète disparition...

J'ai expliqué dans un post précédant sur je viens de supprimer comment mon attention a été attirée, par une amie qui a trouvé à notre Brigitte nationale des paluches et des panards de mec, sur la thèse, lancée, je m'en suis rendu compte par la suite, par Xavier Poissard, directeur de Faits & Documents, la feuille de feu Emmanuel Ratier.

Il est très difficile de trouver des réactions à la thèse (foireuse) lancée par cette feuille et c'est un abonné qui m'a signalé celles qui existent et ça se limite à peu de choses près à 2 fils de forum des plus débiles, et deux articles de blog dont un qui a fait l'impasse sur la prétendue disparition, pour cause de "transition", d'un certain Jean Michel Trognon. L'auteur dont il s'agit, une sorte de conseiller financier passionné de "geopolitique profonde", semble s'être borné à résumer les 4 premiers numéros de Faits & Documents sur le "mystère Brigitte micron" sans adhérer à la thèse finale à base de ce "transsexualisme" qui veut faire de Brigitte le pendant hexagonale de Michèle Obama, laquelle a été suspectée de n'être pas une vraie femme..

J'ai pu obtenir par le fidèle abonné, le fac simile du n° 501 qui traîne sur le Net et a été linké sur l'un des fils de discussions évoqué. Ces 12 pages sont totalement illisibles, il faudrait avoir lu tous les livres et articles parus sur le couple pour s'y retrouver. D'une part les choses sont embrouillées à volonté et on table sur une coïncidence peu significative. Jean Michel est censé avoir disparu d'une société familiale des "Trogons" au moment correspondant à celui où B(A)M situe sa sortie, en tant qu'actionnaire, de l'une ou l'autre des sociétés familiales. On ajoute à cela que l'acte de naissance de Jean-Michel est introuvable et que c'est suspect parce que l'accès à cette pièce pourrait révéler la "transition" alléguée.

Si je peux obtenir les 4 numéros de F&D manquants sans avoir à payer 8 € par numéro, je ne manquerai pas de regarder tout cela de près. Mais je suis persuadé que cette thèse est complètement bidon. Comme on ne manque pas de photos du couple élyséen j'ai pu porter mon attention sur les mains et les pieds de la première dame.

Je ne vois, sur ce point, rien d'étrange, en revanche la finesse de ses jambes; que leur propriétaire aime exposer par des tenues ultra courtes, tend à franchement ruiner l'hypothèse d'un changement de sexe. Ou alors il faudrait, mais je n'en suis même pas sûr, qu'il ait été engagé à l'adolescence. Jean-Michel étant né en 1944, çà nous amène vers l'an 1957/59. La chose n'était pas entrée dans les mœurs et ne l'est toujours pas en France si c'est chose faite au U.S.A et au Canada particulièrement où l'on irait jusqu'à emprisonné un père qui refuserait à son fils ou sa fille le traitement de ces "dysphories de genre" devenues contagieuse par le biais des réseaux sociaux. Enfin, ça ne peut pas cadrer avec la mentalité d'une riche famille provinciale comme celle des "Trognons".

Et a ce propos l'article du n° 501 laisse à entendre que la réflexion de Jacques Lang soulignant que la dame aurait les plus belles jambes voir les plus fines gambettes de Paris, et ce à l'adresse d'une clientèle people qui serait dans le secret des dieux élyséens est bien le genre d'insinuations par lequel on peut vouloir prouver à peu près n'importe quoi.

J'ajouterai que l'interprétation correcte des thèmes de naissances correspondent parfaitement à ce que l'on peut constater. C'est bien Brigitte qui porte la culotte et contrôle tout au sein de l'Elysée et de cela on en a des preuves dans la presse. N'a t-elle pas souligné dans une certaine presse qu'elle serait plus méchante que son mari quant ce dernier à tendance à tergiverser. Et quand à ce que l'astrologie révèle de la comparaison de thème entre Emmanuel et le faux Alexandre marocain, là aucun doute : des aspects d'une exactitudes remarquable dénonce l'existence d'affinités et le souvenir du premier niant que l'autre ait été son amant, ne peut que faire sourire. L'astrologue auquel je pense s'est borné à dire qu'ils étaient manifestement copains comme cochons.

En tout état de cause la question de savoir si l'Emmanuel préférerait les hommes forts aux femmes est secondaire. Les listes d'hommes célèbres tenus pour "grands" font la part belle aux mecs qui, tel votre serviteur, préféreraient vivre avec un semblable que de se risquer à lier son destin à celui d'une femme. Le seul problème est celui du en même temps et ça s'applique pour commencer au couple en question en ce sens que l'homme fort dudit couple c'est bien la femme, sans que celle-ci puisse avoir été l'objet d'une transition hormono-chirurgicale. Sans qu'il y ait nécessité d'insinuer quoique ce soit, cela saute aux yeux et tend à nous les crever !

En parcourant, l'un des fils évoqué plus haut, le plus débile des deux, l'autre étant censé avoir été lancé par des écolos rouges bruns, je me suis rendu compte que ce qui les choque le plus c'est la thèse du "viol" du Sieur Emmanuel par Brigitte, officiellement à 16 ans mais en réalité à 14 ou 15 ans.

Avant d'aller plus loin, de même que pour l'affaire Duhamel j'ai du mettre les points sur les i au sujet de l'inceste (qui ne peut exister qu'entre personnes de proche parenté et en plus de sexe différent), je doit rappeler ce que dit le Code pénal en matières de délit sexuel, il distingue trois catégories qui sont :

  1. Les atteintes sexuelles.
  2. Les agressions sexuelles.
  3. Les viols

Si la prof de français de l'Emmanuel était une femme vraie au fausse, soit un homme s'étant fait trancher la bite, il ne saurait y avoir eu de "viol" car notre Code n'envisage la chose qu'au sens propre, savoir une pénétration sexuelle non consentie. La seule chose sûre étant qu'il y a eu séduction réciproque.

Venant soit d'une femme ou même d'un vulgaire travelo, la question qui se pose est celle de savoir si la thèse défendue par un psychothérapeute italien à la veille des élections est juste qui prétend que l'Emmanuel aurait été rendu psychopathe du fait du "VIOL" subit à l'orée de son adolescence.

Ma réponse sera claire : l'adulation subie par le sujet considéré tant de la part de sa prof de théâtre que de sa grand mère (et celle-là il faut prendre garde à ne pas l'oublier...) n'est nullement la cause première de la perversion narcissique que de nombreux observateurs et commentateurs politiques dénoncent à commencer par François Asselineau.

En d'autres termes cette adulation d'un adolescent par deux femmes qui en ont fait leur Pygmalion n'a fait qu'aggraver une psychopathologie préexistante de sorte que, une fois de plus, je ne peux que constater une assez large incompétence de la part de ces gens souvent fort "toxiques" qui constituent, pour une largement par, la confrérie des "psys", toutes "écoles" confondues.

L'étude astrologique à laquelle j'ai fait allusion montre bien que si lé séduction a fini par un mariage, son véritable objectif a relevé d'une forte ambition mondaine mais non d'un véritable partage d'amour.

Et dans l'un des fils de forum, j'ai été littéralement estomaqué de constater que faute de pouvoir démontrer la réalité d'une "transition" d'un Jean Michel en Brigitte, lorsque quelqu'un est venu troubler intentionnellement leurs jeux débiles en leur mitonnant une provocation aux petits oignons, c'est-à-dire en faisant porter l'attention sur le caractère délirant de la thèse de Karl Zero lorsqu'elle postule qu'un enfant sur 5 est systématiquement abusé sexuellement, les loups, si je puis dire sont sortis du bois en montrant les dents...

La réaction peut se résumer ainsi : au fond que Brigitte soit un "travelo" ou pas, on s'en tape ce qui est scandaleux c'est qu'elle ait "violé" (sic) un garçon de 15 ans au point de le rendre dingue !

Décryptage : Avec ou sans "transition" c'est bien une femme ou une apparence de femme qui a séduit un jeune garçon ! Je comprendrais que l'on se scandalise si c'était un prof homme qui avait séduit l'Emmanuel mais ce saurait être le cas. On reste dans un cadre "hétéro" alors comment se fait-il qu'en 2021 on soit revenu à la mentalité d'avant Mourir d'aimer ! La loi condamnait une prof susceptible de s'éprendre d'un garçon de moins de 18 ans. La question est comment se fait qu'il que 40 ans après l'assouplissement de la loi à cet égard, on puisse trouver s'émouvoir qu'une femme se soit fascinée pour un adolescent qu'elle a jugé talentueux, d'autant plus que l'on n'a aucune certitude qu'il aient couché ensemble. Et si tant est que l'on puisse avoir une certitude à ce sujet, je mettrais ma main à couper que risque fort de n'avoir jamais été le cas. Cela ne pose un problème moral qu'à l'égard du mari condamné à se faire tout petit après avoir été cocufié par un gamin. Pour ma part et quand à imaginer un roman, le décès du cocu un 24 décembre au soir tendrait à m'inspirer la thèse d'un suicide et non d'un assassinat par empoisonnement...

Maintenant, si on s'intéresse de près à Xavier Poussart, le directeur de F & D que constate t-on ?

  1. Que les dernières livraisons sont axées furieusement sur la hantise de la "pédophilie" soit 5 numéros axé autour de la thèse d'un "viol pédophile" de la part de celle qui est devenue première dame de France, série précédée d'un non moins long tartinage sur l'affaire Epstein toujours compliquée à souhait pour en faire une histoire de "réseau international de pédophilie" alors que le % de pédophilie dans cette histoire de pure prostitution est probablement quasi infinitésimal.
  2. Quand on cherche se faire une idée plus précise de ce Xavier on tombe sur des vidéo d'Alain Soral elle aussi axées sur la même hantise, lequel fait semblant de dénoncer les atteintes porter à la famille traditionnelle.

J'ai  dénoncé sur ce blog une partie des impostures d'Alain Soral qui, pour commencer est un "homo refoulé. Vous trouverez sur le net pas mal d'articles allant dans ce sens et voici une série d'article de votre serviteur portant sur le "phénomène" à deux pattes que tout le monde connaît :

http://silicium.blogspirit.com/apps/search/?s=%22Alain+So...

J'en reviens au fil de forum débile déjà évoqué : il s'y trouve un imbécile qui a sonné le tocsin en suggérant que le "quelqu'un" intervenant serait Alain Soral alors que ledit intervenant venait de mettre en cause la personnalité trouble du manager d’Égalité et réconciliation qui après s'être vanté de s'être marié à l'Eglise a bel et bien foiré son union en s'abstenant de donner des détails sauf qu'on peut deviner que c'est sa femme qui a du tout faire pour le jeter. Et tout le fric qu'il a tiré de ses admirateurs en faisant d'Israël et du CRIF la cause de tout nos maux lui a permis de s'acheter un grand appartement en Suisse où il en est réduit à se cacher.

Aussi n'est-il pas étonnant que l'administrateur du fil de forum débile a carrément viré toutes les interventions du "quelqu'un" reconnaissant du même coup que les interventions ont bel et bien ruiné le propos de la bande du genre d'imbéciles des deux sexes qui se passionnent pour le prétendu "scoop" de Faits & Documents

Observations, confidences et considérations diverses susceptible d'illustrer la dinguerie ambiante et les régressions et malentendus qu'elle suscite

Deux exemples de négativités engendrée par la hantise de la pédophilie

Un candidat élève probablement rendu fuyant par un proche

J'ai du faire allusion au fait qu'étant musicien d'église, l'occasion s'est présentée à deux reprises de transmettre mon art à deux gosses, le premier était un enfant de 5 ans et le second un garçon de près de douze ans. Tous deux sont tombés amoureux de l'instrument historique que je mets en valeur. Le premier à maintenant 7 ans. Il est à un jour près mon jumeau astrologique. Même orientation de thème, même Soleil conjoint à Sirius. L'astrologue que j'évoque plus loin a diagnostiqué qu'il s'entendra fort mal avec les femmes. Mais il n'a pas la configuration qui explique mon genre de penchant et sa mère me dit qu'effectivement elle a bien du mal avec elle.  Je lui ai donc conseillé de s'en remettre à un prof de piano des environs. Étant hyperactif, ce prof l'a mis à la percussion.

Le cas de son aîné est différent, il n'avait jamais mis les pieds à l'Eglise et alors qu'avec des camarades ils faisaient les fous dans l'édifice et que je travaillais à la tribune, ils y sont montés et celui auquel je pense a été captivé, a pris une vidéo. Et il est devenu assidu comme enfant de chœur et voudrait apprendre à jouer. Je ne suis pas très enthousiaste car je n'ai pas la pédagogie qui convient pour un enfant car il faut pouvoir faire en sorte que ce soit un jeu. J'ai cependant accepté, sa grand mère apprenant la passion subite de son petit fils est venu m'écouter, elle avait les larmes aux yeux tant il est vrai que je connais les secrets de la musique ancienne et que ça s'entend... 

Le gosse a un très beau portable mais les SMS ne lui parviennent qu'une fois sur 3. Il s'est avéré impossible de lui donner un RV avant ou après les offices. Problème aussi avec les mails et un message sur le répondeur. Je pense que ça vient de Free qui merde dans le secteur. J'ai tenté ce matin de l'appeler pour lui dire de se présenter avant l'office ou après. Quelqu'un a décroché et raccroché sans un mot.

Je suis près à parier que c'est un proche qui a pris la communication et que ce dernier s'étonnant d'une proposition de leçons gratuites me prêteraient des intentions suspectes. La gratuité s'explique par le fait que je m'estime incompétent pour démarrer un gosse, je le répète de n'ai pas la pédagogie et je n'ai pas envie d'avoir trop d'effort à faire pour l'acquérir. Je préférerais avoir à faire avec un ou une ado ayant déjà un solide technique de clavier et qui sache lire la musique. L'écueil étant que trop de piano risque de solder par l'impossibilité d'acquérir la maîtrise des doigtés et autres idiomatismes relatif aux styles anciens.

Le mieux, dans cette histoire, est de garder le silence et de voir ce qui va se passer. Le môme est surtout content d'aller à la messe, si subitement on ne l'y voit plus, il se sera passé quelque chose. Un paroissien l'a vu s'extasier en levant les yeux vers l'instrument et m'a pressé de répondre à sa demande. Je dois avouer que si j'acquiers la preuve que l'enfant a été découragé pour de mauvaises raisons, j'y verrai une excellente chose pour ce qui me concerne, celle qui fait que la loi du moindre effort s'impose devant tout autre considération. Il ne faut pas rêver acquérir les bases pour commencer à pouvoir vraiment s'exprimer par la musique est chose nécessairement longue et passablement ingrate. Il m'a fallu pour ma part, beaucoup de persévérance plus une aide assez providentielle pour réunir les conditions qui m'ont permis de "percer" dans un domaine très spécialisé en tant que musicologue. Je n'ai donc pas envie de perdre du temps en vain car j'ai une collègue très douée à cet égard sauf que la joindre relève d'une véritable expédition vu la distance.

Les effets de cette hantise sur une institutrice future formatrice

Puisque j'en suis a devoir constater les effets pernicieux de la hantise de la pédophilie telle qu'elle est orchestrées par de sinistres connards tels un Karl Zero, j'ai posé la question du "1 sur 5" à une institutrice appelée à devenir formatrice. Et bien elle y croit ! Je lui ai demandé si elle avait réfléchi au caractère manifestement exorbitant d'une telle proportion... Visiblement non ! Elle a détourné la conversation sur les soucis que lui cause la perspective du concours qu'elle doit passer prochainement.

Considération sur la négativité d'une majorité de "psys"

Je vais à présent vous parlez de cette misérable engeance que constitue les "psys" toutes causes confondues attendu que j'ai des raisons de penser qu'il y a parmi eux 80 à 90 % de déchets totalement incapables de réaliser à quel point les nouvelles marottes style "théorie du genre" sont parfaitement toxiques.

A ce propos, m'étant révolté contre un père assez brutal, le toubib de la famille m'a jeté dans les bras d'un "psy" et le bon côté de la chose, c'est que l'Assurance Maladie m'a payé, pendant plusieurs mois un voyage à Paris à peu près tous les 15 jours, j'arrivais le matin pour une séance dans un dispensaire pour un entretien face à face avec un personnage qui débutait sa carrière et est devenu ensuite une sommité.

Je n'ai rien tiré de ces séances et j'ai du me rabattre sur un praticien de province que très rapidement j'ai vite récusé en le traitant de vulgaire parasite et en lui disant que ce n'est pas lui qui allait résoudre mon problème que c'est mon père qui aurait du recourir à ses services. Cette expérience m'ayant incité à me documenter très sérieusement sur les diverses écoles en lice, j'ai vite compris que le freudisme est une très noire imposture et depuis Michel Onfray a définitivement réglé son compte à l'inventeur du "pansexualisme". 

De l'Ordre moral religieux ancien à la nouvelle pruderie essentiellement laïcarde

L'autre bon côté de ces excursions à Paname, c'est que j'avais quartier libre le reste de la journée avant de reprendre un train le soir. j'en profitais pour visiter des musées et parfois assister à des concerts où encore louer un studio de piano sous les combles de la Salle Pleyel.

C'est à cette occasion que pour la première fois je me suis fait draguer. D'abord par l'appariteur qui gérait les studios, un type entre deux âges qui a voulu m'offrir le thé chez lui, il aurait eu l'âge et la juvénilité d'un cousin dont j'ai été amoureux, je me serais peut-être laissé tenter. L'autre tentative ça a été dans le métro, j'ai été littéralement poursuivi par un type assez gris mais j'avais encore de bonnes jambes et j'ai du le semer en inversant brutalement la direction. Et il ne m'a pas semblé que si j'avais appelé à l'aide on m'aurait débarrassé de l'importun...

Puisque j'en suis au stade des confidences, il me faut parler de ce qui se passait dans le métro parisien avant et longtemps après mai 68. Quand j'entends des femmes se plaindre qu'un homme les a "violé" du regard, je ne peux que me foutre d'elles. En effet, j'avais remarqué que le soir, au moment où tout le monde rentre du turbin, on pouvait observer que les femmes et les hommes avaient tendance à ce grouper à part. Les femmes pour éviter des attouchements et certaines hommes éventuellement les susciter de la part de leurs semblables. N'étant pas parisien, je n'ai pas eu le loisir d'examiner en détail le phénomène côté masculin et de déterminer, par exemple, si les "homophiles" masculins se seraient donné le mot pour préférer les rames de tête ou en queue. J'ai cependant le souvenir que le manège était plus prononcé dans la wagons de tête.

Le problème étant que pour ma part je trouvais peu de spécimens répondant à mes goûts concernant l'âge et l'apparence sympathique  et il fallait encore pouvoir se mouvoir de façon à s'en rapprocher. Quoiqu'il en soit la presse se reformant à chaque arrêt autorisait plus que des caresses de mains baladeuses mais bien des explorations assez poussées au sujet desquelles il n'est pas utile de donner des détails. J'ai su plus tard quand j'ai fréquenté un club à l'enseigne d'Arcadie au sein duquel je suis devenu le photographe attitré que pour que ce jeu soit profitable il fallait choisir une grande ligne très fréquentée éventuellement avoir le loisir de la parcourir dans un sens et dans l'autre en se tenant loin de la porte.

Ce que je décris je l'ai observé. C'était pire en Algérie. Je tiens d'un réfugié pied noir qui à présent est sans doute 6 pieds sous terre un reportage du même style dans les bus d'Alger. Les bus ne favorisent pas du fait d'une longueur réduite les concentrations de même sexe. Le témoin m'a décrit un autre phénomène celui de ces hommes qui, excités par des femmes, profitait de la presse pour se masturber carrément de sorte qu'a la faveur de secousses et de décompression, un jet de sperme pouvait atterrir sur le sac à mains ou la robe d'une dame. Cela peut paraitre extraordinaire aux yeux de nos contemporains mais il faut tenir compte du climat et de sa capacité à échauffer les sens.

Des familiarités sexuelles qui ne sont plus concevables

Il y a une éternité que je n'ai pas emprunté le métro, au moins 30 ou 40 ans et seulement pour aller d'un aéroport à une gare, je n'ai donc pas pu poursuivre mais observations à l'heure qui convenait à ce genre de trafic. Et j'imagine qu'un citoyen qui se permettrait de pratiquer le genre d'avance que je viens d'évoquer dans le cas du métro parisien se ferait débarquer avec perte et fracas et même lyncher.

Je signale que tous les lieux de drague en plein air sont probablement désertés suite à de véritables persécutions. Sur le bord du Var l'interdiction de déranger la faune avicole sur la rive opposée à celle qui jouxte un aéroport a du avoir raison des amateurs de nature les plus obstinés.

Il faut se résoudre à constater que l'on n'a rien gagné en fait de libération sexuelle avec mai 68 puisqu'en raison des abus de quelques uns on assiste à un renversement qui fait qu'une majorité de femmes tend à devenir agressive à l'égard des mâles. Cela fait plus de 70 ans que j'observe le phénomène et je n'ai pas lieu de m'étonner. J'ai bien vu comment elles opéraient aux sein des couples et dans la famille pour imposer leur loi. Sauf que la mixité outrancière à laquelle nous sommes condamnés depuis laissait encore aux hommes de larges espèces où ils pouvaient se retrouver entre eux à commencer par les cafés...

Je note du reste qu'à la campagne chez les jeunes "hétéros" qui constituent l’élément le décor le plus proche de mon poste d'observations le phénomène de bande exclusivement masculine perdure. Sur une vingtaine de jeunes que je connais surtout de vue, je n'en vois guère que deux qui apparaissent assez rarement avec une copine. Nul doute que cela signifie bien quelque chose à savoir que les mâles sont d'instinct portés à manifester une certaine misogynie tout simplement parce qu'ils perçoivent confusément la capacité d'emmerdement que recèlent certaines femmes. Je note du reste que les femmes avec lesquelles je m'entends et que je trouve sympathiques sont toujours des femmes d'âge canoniques et qui donc on bénéficié du même genre d'éducation. Avec les jeunes la tension survient rapidement à la moindre contradictions, excepté quand elles ont été élevées dans une fratrie de garçons où n'ont eu que des fils en tant que mère.

Je note aussi que certains garçons ayant à peine dépassé la vingtaine ont subitement disparu parce qu'une femme leur a mis le grappin dessus. Fort heureusement, à la campagne si les jeunes font bande à part comme cela se fait depuis la nuit des temps, mais on n'observe pas cette tension intergénérationnelle plus ou moins gérontophobe qui est si visible en ville.

Sur les vertus de l'astrologie

Quant à la thèse de provenance italienne postulant que l'Emmanuel aurait été rendu pervers du fait d'un viol féminin très hypothétique, elle a été partagée par l'astrologue évoqué plus haut et je ne suis pas d'accord, en ce sens que la séduction évoquée n'a fait qu'aggraver une tendance manifestement préexistante. 

Il faut rappeler que l'on ne devient jamais que ce que l'on est et, que ce soit en mal ou en bien, ce qui nous advient n'est jamais que le développement d'un potentiel qui peut se lire symboliquement dans un thème astral. Ce potentiel étant perceptible on à la ressource soit, de limiter les dégâts, soit de booster les côtés positifs.

Ce praticien qui refusait tout activité professionnelle était devenu un ami et nous avons eu plusieurs échanges par mail et par téléphone, sauf que je n'en ai plus de nouvelles depuis qu'il a arrêté son journal d'un astrologue pour se mettre en retrait. Ce journal vous le trouverez facilement ainsi que les études que j'ai en vue. Je me souviens que l'auteur de ce blog aurait renoncé à interpréter le thème du mariage du couple dont on parle jugeant la date erronée ou quelque chose dans ce goût là. Il faudrait chercher pour retrouver trace de ce doute, ce que je n'ai pas fait...

C'est lui qui avait pris contact avec moi et m'avait révélé quelques détail d'un destin assez particulier. Noter qu'il pratique une astrologie inspirée de l'indienne laquelle tient compte d'un décalage processionnel estimé à 24° (ayanamsa) et que j'en sui resté à l'astrologie fondée sur le zodiaque dit tropique (saisonnier). Le pluralité des systèmes de maisons, la singularité de l'astrologie indienne visée plus haut et quantité d'autres problèmes, plus la mentalité délirante et pourrie du milieu occultisant considéré au sein duquel j'ai évolué m'a convaincu d'abandonner la partie... Sauf que l'auteur visé sort manifestement du lot composé surtout de cartomanciennes reconvertie à la va vite.

Dans les années 60 l'astrologie était le fait d'hommes connaissant la trigonométrie sphérique et parfois le latin et le grec et c'est Barbault et un autre comparse qui ont foutu une certaine merde en psychologisant à outrance la pratique du genre l'astrologie qui domine à présent. Suffit de parcourir les traités anciens, y compris ceux du XVIIème siècle pour constater le décalage de perspective est sensible.

Quoiqu'il en soit si les traits de psychologie mis en lien avec les 12 signes n'est pas fausse (les natifs du Cancer ne sont jamais exhibitionnistes et ils préfèrent évoluer dans l'ombre de milieux plus ou moins "ésotériques" et apprécient l'intimité de relations personnelles très sélectives) il se trouve que la tendance initiée par Barbault et aggravée par un individu encore plus toxique qui s'était pris pour l'incarnation de l'ange de l'Ere du Verseau du fait que sa famille serait originaire d'une ville allemande dont le nom célèbre une fontaine guérisseuse a largement contribué à accélérer une féminisation néfaste de la profession qui tend à me révulser dans la mesure où les techniques le prévision les plus archaïques et les plus efficaces se perdent.

11/11/2021

Rubrique médecine et psychiatrie sociale : l'affaire Duhamel et "Familia Grande" le livre de Camille Kouchner

Duhamel.jpg

Je ne peux pas allonger démesurément le poste sur le traitement de la "pédophilie" par Karl Zero (où il a été quesiton, dans les mise à jour de la même affaire) alors je reviens sur cette dernière dans un post à part. J'ai trouvé une courte recension sur le site de France Culture, il me suffit d'intercaler mes commentaires dans la citation du texte. Voici d'abord la source :

https://www.franceculture.fr/litterature/la-familia-grand...

En littérature, c'est sans surprise le récit de Camille Kouchner, La familia grande, publié au Seuil, qui arrive en tête du box office.

Difficile de résumer ou commenter un livre qui fait le récit d’un inceste, celui qui aurait été subi par Victor, le frère jumeau de l’autrice, par leur beau-père, le politologue Olivier Duhamel.

Rappelons qu'il ne peut s'agir d'inceste selon l'état actuel du droit républicain. Que l'auteur des remarques emploie le conditionnel et que l'abus n'est donc même pas certain.

La familia grande est un livre de malaise, comme une comédie bourgeoise provinciale (bien que ses protagonistes soient des guévaristes patentés, une ancienne maîtresse de Fidel Castro et un "french doctor" alors tiers-mondiste, père absent et silencieux)

Donc l'ex femme de Kouchner aurait été l'amante d'un Fidel Castro, donc Duhamel a hérité d'une "femelle" assez usagée, peut-être que s'il aimait plutôt les jeunes garçons il n'a vu en faisant sien les "restes" de cette femme seulement une combinaison politique et pour mieux exister socialement. Je ne connais pas l'odyssée de prédateur réel ou supposé du jumeau de l'auteur.

Excusez-moi je refuserai toujours d'adopter les évolutions terminologique du "nouveau française" en parlant d'autrice. Pour moi quoique fassent les femmes, le masculin l'emportera toujours sur le féminin. Du reste si les féministes lesbiennes continuent à faire chier les mâles et si la majorité des femmes adoptaient le point de vue de ces cinglées asociales, il suffirait de faire l'inverse de ce qu'elles projettent. Savoir reprendre la gouvernance, s'en servir comme ventres reproductifs, leur retirer dès la naissance les garçons et les confier à des nourrices assermentée et ne donner de fonction sociales qu'à des femmes ayant fait serment d'aimer les hommes et de ne leur nuire en aucun cas, de se montrer franches et sans détours...

L’écriture n’est pas littéraire, le livre n’est même pas très bien écrit – c’est un récit plutôt chirurgical où les détails comptent.

Sauf les détails  juridico-judiciaires, ce qui est étrange pour une juriste qui ne qualifie jamais vraiment les éléments du crime dont elle accuse son beau-père. « Peut-être », écrit-elle même d’une fellation dont elle laisse planer le doute : est-elle réelle ou supposée ?

Un comble : une juriste qui se sait pas si son jumeau a été enculé, sucé ou simplement attouché !!!!!!!!!!!! On croit rêver !

C’est sans doute la statut de sa parole (elle s’exprime au nom de son frère qui reste silencieux et n’entendrait pas porter plainte – les crimes ou délits en question sont de toute façon prescrits).

Si crime ou délit il y a eu ce serait prescrit. Elle prétend s'exprimer au nom de son frère mais en fait on n'en a aucune preuve et je suis sûr que ce n'est pas le cas.

Au-delà de cette question, le récit décrit bien la « liberté libre » de soixante-huitards pas du tout attardés ; ils passent très vite du « col Mao au Rotary Club », pour reprendre le titre d’un pamphlet qui a beaucoup à voir avec celui-ci.

Les portraits d’Evelyne Pisier et de Bernard Kouchner, les parents de Camille Kouchner, sont fascinants, complexes et débordants d’amour.

Si c'est le cas, cela veut dire que le motif c'est la déploration d'un divorce et d'un remariage et je rappelle qu'on n'a aucune accusation formelle quand à l'existence d'un quelconque délit sexuel. Elle l'a insinué mais je me souviens que l'on a raconté que tous les soir il rejoignait le frère de l'auteur. Duhamel aurait démissionné d'un poste quelque part et le 14 avril dernier je vois que  "Le Monde" nous apprend que l'accusé aurait reconnu des faits d'inceste et la victime qui en 2011 ne voulait pas porter plainte l'aurait fait à la suite de la parution du livre.

Le livre a donc bien été un instrument de pression de la soeur sur son jumeau et le 14 avril le Monde n'a même pas été foutu de déterminer si les abus étaient prescrits !!!

Tout est assez confus dans ce grand livre de la confusion comme dans cette « liberté libre » que les soixante-huitards s’autorisent avec leurs enfants sans pudeur et sans honte. Les enfants des soixante-huitards se reconnaitront à chaque page de ce beau livre, même s’ils n’ont pas connu l’inceste ou les soirées nudistes, sans culottes ni soutien-gorges ! 

Je suis pas du tout un fan du "naturisme", j'ai fréquenté deux fois en 74 un des endroits où ça se pratique en groupe. Une première fois en compagnie de deux "homos" lyonnais pas loin de Nikkaï et je ne saurais même pas y retourner. Soit dit en passant je me suis fait chier mais l'expérience n'ayant même pas duré une semaine, ça n'a pas vraiment été l'enfer. La seconde fois c'était il y a au moins 25 ans peut-être 30 ou 35. Il s'est agi de voir ce qui se passait en marge d'une place prolongeant à l'Est celle de cap d'Agde car si la presse a fait ses choux gras des partouzes hétéros  en bordure de mer ressemblant à des mêlées de rugby, ce qui m'intéressait c'était la fréquentation d'un triangle magique situé à l'arrière de ladite plage qui devenait, nuitamment un lieu de drague homo très prisé.

Rien à voir avec les attroupements des sectateur de la Vénus pandemos, simplement des petits groupes se faisant et se défaisant. Sauf que l'on m'avait raconté que dans des bosquets longeant un chemin reliant le "triangle magique" aux camping proche des femmes se faisaient sauter par des jeunes et invitaient des gays à les stimuler par l'arrière parce que, disaient-elle, ça les encourageait à prolonger leur propre labourage. Cela je ne l'ai pas vu mais en revanche j'ai vu beaucoup de jeunes garçons de 14/15 ans et plus s'envoyer en l'air avec des camarades de leur âge. Comme je n'ai pas été invité je suis passé sans les déranger. En fait ça devait être des jeunes désireux d'expérimenter la chose sans avoir à se même aux ébats de garçons plus âges et adultes se déroulant plus loin.

Bon enfin, si le livre est une dénonciation de liberté naturiste et bien on s'en fout carrément.

Mais quelque chose m'a sauté au pif, la mère des jumeaux s'appelle Lisier. Alors vous savez ce que c'est que du lisier ? Vous ne le savez pas ? Alors je vous affranchi ! Le lisier ce sont des déjections de porc donc un mélange de pisse et de merde de cochon réduit à l'état liquide par adjonction d'eau pour son épandage!

Moralité : je n'y peux rien, il y a des noms qui sont très inauspicieux ! A la place de la mère j'aurais commencé par tenté de faire effacer de l'état civil ce signe très mauvaise augure.  Je peux dire ça sans la moindre crainte car mon véritable blaze est au contraire un nom très auspicieux dont l'analyse au plan étymologique et kabbalistique s'avère non seulement très "lumineux" le blason qui est mien comporte un arbre synonyme de vie éternelle. Je n'en dirai pas davantage... Du côté de mes origines albionique le blason comporterait 3 étoiles où quelque chose dans ce goût là. Je n'ai donc pas trop de soucis à me faire : bon sang ne saurait mentir !

Enfin je me pose la question suivante : Duhamel a t-il reconnu un inceste ou seulement un abus sur mineur ! dans le cas de la première hypothèse s'agissait d'un juriste de profession, ça serait le dernier des cons ! Enfin peut-on témoigner de l'amour à ses parents biologique en faisant un livre présentant la configuration familiale comme n'ayant été qu'un gros merdier.

Là encore on voit que le goût du public en matière de livre, n'est qu'un goût de chiottes puisqu'on s'est jeté dessus ! Preuve de plus que le goût d'un large public qu'il s'agisse d'histoire de "pédophilie" est très très scatologique... Nous sommes bien loin des XVII et XVIIIème siècle où l'on savait écrire des pamphlet assez vaches sans matraitée notre si belle langue comme l'a fait une garce nommée Camille Kouchner. Peut-être qu'étant si mauvaise juriste, elle gagne mal sa vie dans ce domaine et que c'était l'occasion d'arrondir ses fins de mois.

Apprenez-pour finir que le 14 juin, on apprenait que l'enquête avait été classée sans suite à cause de la prescription. Finalement, la conclusion qui s'impose est qu'il y a derrière cela surtout un règlement de compte envers le beau père. Et en des temps plus civilisés que le nôtre les esprits forts n'auraient pas manqué d'insinuer que la sœur pourrait avoir été jalouse du pouvoir de séduction sans doute involontaire de son frère. Frère qui a été contraint, le mot n'est pas trop fort, de porter plainte en vain.

Je découvre finalement que dès le 21 janvier on savait les faits prescrits et "Victor" (un pseudo) aurait porté plainte pour des raisons "symboliques". A t-il vraiment souffert de l'attention de son beau père, on ne le saura jamais mais il est clair qu'on a là l'exemple d'une technique typiquement féminine quant il s'agit d'atteindre un but par n'importe quel moyen.

La prochaine fois je vous parlerai du projet que l'on prête à Bill Gates de relâcher le virus de la variole pour, à l'occasion, faire du fric avec un nouveau médocs contre cette maladie, bien sûr c'est pas pour relancer l'usage d'une plante carnivore qui a fait ses preuves à la fin du XIXème siècle...

Notons pour finir que la mère du pseudo "Victor" est décédée en 1984, elle n'aurait sans doute pas apprécié l'initiative de sa fille qui a couvert sa famille de honte. Ce livre n'est pas une preuve d'amour envers ses géniteurs mais plutôt l'inverse.

Bilan : un juriste qui n'avait pas l'air de savoir si son frère avait été abusé et qui au surplus ne sait pas écrire correctement en faisant preuve d'un minimum de talent, c'est consternant. Et la populace se jette là-dessus contre la vérole le faisait au détriment du bas clergé. c'est du joli !

Bien sûr comme le mot d'ordre c'est de privilégier la solidarité avec les victimes réelles ou supposées d'abus sexuel personne à ma connaissance n'a été foutu de faire, de cette affaire, un recension qui tienne vraiment la route. On est vraiment tombé très bas avec "Le Monde" comme chef de file d'une presse inféodée aux pouvoirs en place.

09/11/2021

Observations sur le Rapport Sauvé, sur le dernier "docu" de Karl Zero et l'imporutre de la "théorie du genre"

index.png

Mise à jour du 23/11/2021

J'ai évoqué dans ce texte l'enquête sur le satanisme de Massimo Introvigne car il pointe l'origine de cette intoxication monumentale que constitue les rumeurs délirantes portant sur l'existence d'un réseau "pédosatanique" censé constituer un lien entre pour l'élite mondialiste.

Il vous suffit de vous reporter à l'article de Wikipedia sur Michelle Remembers pour avoir les principaux éléments de compréhension.

Je vous invite également à lires les articles suivants :

http://silicium.blogspirit.com/apps/search/?s=l%C3%A9o+Ta...

http://silicium.blogspirit.com/apps/search/?s=%22Stan+Mai...

http://silicium.blogspirit.com/archive/2014/06/25/la-faut...

Et quantité d'autres rubriques de détails impossible à rassembler dans un titre limité à une ligne où deux...

Les mise à jour pour commencer

Voir le post original plus loin... La formule blog qui offre des possibilités typographiques et de mise en page très limitées ne permet pas les notes en bas de page ou en fin de texte. Je vais solutionner le problème en rajoutant des intertitres et en soulignant le caractère de "parenthèses" de certaines réflexion. Un ami qui lit mes textes et me signale d'éventuelles anomalies de frappe me dit que ce que j'ai énoncé se tient et n'est pas discutable. Ce texte restera donc en façade mais je l'améliorerai au fer et à mesure des idées ou infos qui me viendront.

Vous verrez plus loin qu'a propos de l'affaire Duhamel j'ai fait fort. Mais les seuls êtres à vraiment pouvoir être furibards sont ces féministes et d'abord lesbiennes qui haissent systématiquement les mâles. Etant "homo" et même pas "bi", je les emmerde à pied, à cheval en voiture, en avion et même en navette spatiale. Elles ne peuvent, devant mon propos que s'écraser mollement car elles sont foncièrement, non seulement hostiles systématiquement aux mâles mais également, et de façon indirecte, au genre humain dans son entier. Je prévois une réaction, un jour ou l'autre, qui risque d'être violente et le sang de quelques théoriciennes féministes et frapadingues risquerait fort de couler en cas de guerre civile sauf que pour l'instant , on ne se polariser guère qu'en faveur, si je puis dire, de l'immigration sauvage...

Non seulement je bénéficie d'une sorte d' "immunité parlementaire" mais on ne peut rien contre l'humour qui est mien car s'il est apte à clouer le bec des cons et des connes, il ne peut les "tuer" que de manière purement figurée !

MAJ du 10/11 - LGBT le "tétragramme sacré" d'une nouvelle "socio religion" laïque?

Soit "L" pour lesbiennes (gouines dans le langage courant) G pour gays (masculins s'entend) B pour "Bi-s" et T pour "Trans".

A présent j'analyse cet "idéogramme cabbalistite". Pourquoi pas GBLT. Parce que les lesbiennes qui mènent la danse veulent le pouvoir sans partage. Je l'ai dit elles ne tolérés les "pédés" que s'ils daignent leur manger dans la main et s'écraser pour leur laisser la gouvernance du monde. Alors pour ce qui me concerne , çà jamais de la vie. Je mourrais l'arme (un plume acérée trempée dans du vitriol) à la main s'il le faut mais on n'en est pas encore là, dieu merci !

Je changerai don l'ordre du nouveau tétragramme ainsi : G(B)TL en mettant les "gouines" à la fin vu leurs tendances antisociales et plus que çà très inquiétantes aussi pour les femmes normales qui ont bien raison d'aimer les mecs. Un mec c'est tout de même plus gratifiant que ces "godes" que les "gousses" ou "gougnottes" doivent utiliser entre elles pour s'imaginer être des mâles.

Je rappelle que nous autres n'avons pas besoin de prothèse pour "changer de rôle" : on peut même fermer un cercle tandis qu'une seule femme est susceptible de le rompre. Qu'on s'en accommode ou non, c'est bel et bien une preuve de supériorité au moins sous un certain rapport symbolique mais relative supériorité a bien sûr des limites comme tout chose crée en ce bas monde...

J'associe les "bi" aux gays car ils peuvent se comprendre mais je les range dans la catégorie des "idiots des villages". Ils sont aptes à boucher tous els trous qui se présente quelque soit le sexe associé aux trous. Ca n'aide pas à développer le discernement ni intellectuel et surtout pas ... spirituel. Il ressemblent à une majorité d'arabes qui ont à ce sujet une maxime s'énonçant ainsi : zobe qui bande n'a pas de conscience ! Et çà concourt à une certaine innocence qui me convient assez, je n'ai guère d'expérience avec des arabes  sauf s'ils sont "islamistes" je les trouve souvent beaucoup plus sain et surtout plus drôle que quantité de franchouillards BCBG

Je place donc les "trans" en seconde position car il y a bien un problème à régler quand se présente un individu qui nait "bique et bouc" c'est très peu fréquent mais cela arrive. Rien a voir avec les fréquentes "dysphories de genre" qui résultent uniquement d'une contagion psychique par réseaux sociaux interposés. La seule conduite à tenir : ne pas répondre à la demande (hormonale) dès l'âge de 8 ans comme ça se fait aux USA avec comme corollaire une vague de suicide. Donc opposer un NIET et attendre largement que la puberté soit dépassée ! Et le cas échéant mettre l'opération à la charge des demandeurs, à eux de créer des association pour quêter les fonds.

10 /11 Sur l'âge du consentement sexuel

On a rendu récemment en France et en Belgique tout consentement sexuel impossible avant 15 ans. reste à voir comment les juges vont se dépatouiller de cette limite théorique si le consentant mineur de moins de 15 ans en parait nettement 16 voir 17 ! De vastes polémiques en perspectice. De quoi largement encombrer la justice qui a autre chose à faire de plus vital que de s'immiscer dans la vie privée des citoyens.

Je rappelle que cette évolution suffit à ruiner la thèse d'une amie pourtant intelligente qui prétend qu'on va vers une banalisation de la "pédophilie". C'est tout le contraire du reste CE QUI ARRIVE ET BIEN C'EST DE LA FAUTE A PLATON ! Que je tiens pour un sinistre individu et un pur dualisme, autrement dit un "connard historique" !

10/11 : Sur les anticipations platoniciennes

Ce qu'on appelle homosexualité, et le terme est apparu en 1868 (et n'a commencé à être employé que l'année même de ma naissance, comme c'est curieux...), a commencé de faire problème à l'époque dudit Platon. Et c'est dans les lois que Platon propose d'assimiler les relations pédérastiques de son époque à de (...) l'inceste et 20 siècle plus tard, le "nouveau catéchisme" (et souvent ce qui est nouveau s'avère merdique...) à repris ça à son compte et je peux le prouver en reprenant un extrait de ma recension parue à l'époque.

En matière de relation sexuelle entre jeunes et adulte, la seule règle qui vaille c'est que la demande doit venir du jeune autrement dit du mineur par rapport à celui qui est le majeur. Ensuite seulement le majeur doit répondre en vue du bien du mineur. Dans bien des cas la relation si elle est découverte va faire deux malheureux : le jeune s'il s'est fait enculer sera traité comme une vulgaire pute et rejeté, et le majeur sera honni comme prédateur. C'est regrettable mais c'est pratiquement la règle au moins du côté des classes populaires. Donc l'éventualité d'une telle demande me semble assez dissuasive. Est-ce que j'y répondrai ? Peut-être mais en prévenant d'abord le demandeur que la relation risque vite de se transformer en "amour platonique" et il faudrait d'abord que je trouve un appartement plus vaste et quant à ce que je viens d'évoquer la question importante est celle de savoir si le candidat serait à même d'assumer le discrédit qui peut en résulter pour lui-même. Surtout dans dans un village où il existe des gens assez réactionnaires...

Je parle d'anticipations platonicienne car particulièrement du côté de la clientèle évangéliste à tendance intégriste, et donc des parents concernés par ce genre de croyance, il existe une tendance à vouloir prolonger la minorité indéfiniment surtout dans le cas d'une relation homo-sexuelle. Et la tendance dépasse largement ce cadre notamment en réaction à la promotion de la "pédophilie" après 68, promotion qui visait non pas à libérer les jeunes mais bien à détruire autant que possible la famille conçue étroitement sur le mode chrétien.

Or c'est Platon le premier qui dans les Lois (c'est à vérifier...) a proposé quantité de vues qui anticipent sur ce qui caractérise l'approche chrétienne formatée très tôt par Paul de Tarse et ensuite Augustin.

A ce propos, je tiens pour acquis que le christianisme n'était pas destiné à devenir une religion d'Etat extensible au monde entier. Or la déviation apparaît très tôt. C'est pendant les 150 première années de la secte que tout s'est goupillé dans l'ombre. Et c'est au 4ème siècle que Constantin instrument la secte pour en faire la religion de l'empire et on n'a aucune certitude qu'il ait été baptisé à l'article de la mort.

Quant aux problématiques qu'on engendré le premier monothéisme, je vous renvoie à Laurent Guyénot dans Du yahisme au sionisme, dieu jaloux, peuple élu, terre promise : 2500 ans de manipulation. Le propos de l'auteur est en partie fondée sur un cours donné au Collège de France par Eric Rohmer. Soit dit en passant, ne me reprochez surtout pas de sortir du domaine de la médecine car je vous répondrais que tout en ce domaine commence par la santé mentale et qu'adhérer à des vues aliénantes constitue le meilleur moyen de s'en éloigner ! Au cas où vous l'ignoreriez je vous signale que Jehovah a eu un moment donné une parèdre comme les couples divins chez les hindous et que le monothéisme est tardif et qu'il est le produit d'une influence perse. Donc je regrette d'avoir mis tant de temps à m'affranchir de certaines manipulations.

Cela étant, je ne suis ni athée, ni agnostique : quand je vois une belle maison je me dis qu'elle n'a pas poussé comme pousse un champignon, qu'il a fallu un architecte et des maçons. Sauf que le "plan divin" tel que l'envisage le christianisme en particulier avec un sauveur que l'on aurait attendu seulement depuis 4000 ans, ça implique de se référer à une cosmologie plus que simpliste.

Donc ce que professe la grande église, qui n'est plus représenté que du côté de l'orthodoxie, personnellement je ne suis pas loin de chier et de pisser dessus. Mais bon il faut rappeler que pour ce qui concerne certaines amitiés particulières, les églises orientales ont béni des couples de même sexe avant la formalisation du mariage latin (Concile de Latran III, 1179). Sauf que pour diverses raisons je ne militerai jamais en faveur de la résurrection de cette pratique. Il faut simplement savoir que ça s'est fait et je suis stupéfié que lors de la préparation du vote en faveur du "mariage pour tous", une "bidouille" anticléricale, les promoteurs aient été aveuglés au point d'ignorer la chose car s'il avait voulu clouer le bec des leaders d'opinion dans la secte romaine, sur ce sujet scabreux, il avait là de quoi les envoyer au tapis ! Oui le mariage pour tous est un sujet scabreux mais uniquement du fait de l'emploi du mot mariage. Il fallait faire la même chose mais appeler çà autrement.

Pour en revenir à Platon, je peux vous ressortir des extraits d'une recension du "nouveau catéchisme" qui m'a donné l'occasion  de publier la découverte que j'évoque ci-dessus. Publier çà uniquement à destination d'un lectorat spécialisé serait rater le coche, raison pour laquelle j'ai pris le pli d'opter pour élargir mon sujet vers une médecine spirituelle. On ne peut du reste faire aucune bonne médecine en se limitant au domaine purement organique et çà va plus loin que le "psychique" qui est forcément en lien après le registre qui se situe au dessus !

Donc si je décidais de ma "lâcher" vraiment ça risque de chier des bulles assez malodorantes du moins pour ceusses qui ont une vue de l'histoire du monde réduite à des clichés très scolaires ! Mais rassurez-vous je garde le sens de l'opportunité...

Enfin attendez-vous à être secoués, j'envisage de pondre un article sur les "joujous sexuels" ne serait-ce que dans l'intérêt du porte monnaie de mes lecteurs. cela fait quelque années que j'observe l'évolution de ce "marché" considérable et, sans avoir eu besoin de me ruiner en investissements à caractère expérimental, j'ai des choses à dire... Mais bon je ne suis pas pressé...

MAJ du 10/11 : Karl Zero un INDUSTRIEL de l'exploitation de l'émotion que suscite l'évocation de la "pédophilie"

Voici une image partielle de la liste des vidéos consacrées au sujet qui sort lors d'une recherche sur Google. J'en ai compté une quinzaine sans compter les innombrables productions tierces. Sauf que les "bis" sont un peu à mes yeux les "idiots du village, ils ressemblent à la plupart des arabes, en ce sens qu'ils sont prêts à boucher tous les trous qui se présentent. Pas de quoi les traîner en justice ou même les haïr mais cette polyvalence handicape forcément leurs capacités de discernement.

Karl zero.jpg

Concernant ses livres je ne m'étais pas attaché à les recenser, or il y en a près d'une quinzaine a vu de nez et tout cela rapporte un fric fou entre les droits télévisuels et les droits d'auteur qui doivent être considérables car j'imagine que l'intéressé s'est débrouillé pour créer une société d'édition ou a négocier pour obtenir au moins 30% du prix public. En passant par Worldcat je ne suis pas arrivé à déterminer le nombre de publications auxquelles ce phénomène a participé mais c'est ahurissant.

Il est clair que la quantités de manifeste toujours au détriment de la qualité. Je sais ce que c'est que d'écrire un ouvrage sérieux, dans certains cas c'est 10 ans de recherche de la documentation et deux ans pour la mise au point de la rédaction pour 500 pages...

Un post à parfaire

Je ne suis pas satisfait de ce post trop dense. Il n'est même pas possible de consacrer un livre au sujet car indépendamment du caractère nauséabond de la chose quantités d'infos de détails qui était disponibles sur le Net dans la seconde moitié des années 90 a disparu.

Un oubli à propos d'une manipulation de Serge Garde

Un oubli : à la fin de la vidéo de 1h30 de Karl ZERO : Serge Garde qui est en fait le documentaliste du réalisateur fait miroiter une douzaine de CDS de Zandvorst qu'il aurait obtenu par des moyens mystérieux mais je ne vois pas comment : c'est de la manip pure pour faire mousser l'affaire qui est déjà assez sinistre sauf que je rappelle que les clichés exposé desquels des parents ont tirés 81 reconnaissances est autant que je me souvienne le résultat d'une sélection de la police.

L'affaire est considérable mais de quelque façons qu'on s'y prenne il est impossible de déterminer le nombre de victimes violentées de la masse très considérable des photos de collections plus ou moins anodines.

Il mer revient qu'à un moment donné quand on fait parler un proc français on ne pose pas la question de savoir comment il a obtenu l'info selon laquelle beaucoup d'enfants ont été livré par leur parents. On ne souligne seulement en un autre point de la vidéo que la réflexion est curieuse car s'agissant de proxénétisme le proc ne mentionne pas de poursuites mais j'en déduis que l'infos concerne les pays bas et je ne sache point qu'il autorise la prostitution infantile.

Je ne voulais pas faire de pub à la vidéo dont j'ai parlé mais la voici :

Notez que le tartinage de Karl Zero sur la pédocriminalité relève d'une industrie journalistique très très suspecte dans la mesure où on ne peut traiter de ces choses que dans un livre correctement conçu. Le débit d'image des vidéos SIDERE ceux qui les contemple et ne laisse pas la possibilité de recul sauf pour des gens comme votre serviteur qui, à l'époque, on suivi quasiment au jour le jour en cherchant de leur côté à vérifier ce qui s'est dit.

Toute cette littérature résulte d'une véritable INDUSTRIE, Karl Zero a du publier une vingtaine de vidéos sur le sujet. Quant aux oeuvres tierces sur le même sujet, on voit bien que loin de démoraliser il EXCITE pas mal de gens...

Cette FASCINATION du public est aussi NAUSEABONDE que les faits dénoncés car je l'ai dit, elle est évidemment très malsaine et ça me rappelle une histoire qui s'est passée du côté de Troyes de l'organisateur d'une société de chasse aux pédophiles et qui s'est révélé "pédophile" lui même. Evidemment avec un ami qui s'est penché sur la question nous avions de suite deviné que ce type n'était pas clair du tout !

Malheureusement j'ai la preuve qu'il y a encore parmi mes abonnés des gens qui ne sont pas conscients de ce que j'évoque et qui font de Karl Zero une bonne personne, çà se voit à sa gueule que le sort des enfants il s'en tape, c'est un SALTIMBANQUE, et même une sorte de "parasite" rien de plus !!!!!!!!!!!!!!!!!!! Mais brasser de l'air dans certains cas ça rapporte gros !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

La-Pedocratie-a-la-francaise.jpg

Je viens de découvrir l'existence de ce livre dont le titre postule, au moins indirectement, en faveur de la thèse très populaire d'un culte "pédosatanique" qui constituerait le lien entre les étraqués qui constitue l'oligarchie à l'origine du "Nouvel Ordre mondial". Il va de soi que c'est du délire que bien sûr beaucoup de membres de l'oligarchie en questions sont plus ou moins dépravés à divers titres mais qu'il ne saurait y avoir de "pédocratie".

Remarques en marge de l'affaire Duhamel

Rectificatif : dans la version antérieure de ce chapitre j'avais cru, faute de m'être penché sur l'histoire de Camille Kouchner était la mère de Victor, soit disant victime d'un inceste. Renseignement pris il s'agit de sa soeur jumelle qui évidemment n'avait pas la possibilité de dénoncer le traitement subi. Mais il n'empêche que la dénonciation publique de ce qui est considéré comme un abus, tant de temps après les faits constitue un initiative répréhensible. Elle s'inscrit bien dans le courant de révolte initié par la clique des féministe lesbiennes qui sont les grandes ordonnatrices d'une "croisade anti-mâle" et qui ne manquerait pas de les éradiquer si on le leur permettait et si elles n'avait pas besoin de garder en réserve au moins quelques spécimens pour leur prélever par des sortes de trayeuses leur sperme en vue de perpétuer l'espèce. 

Nous en serions bien là si on les laissait faire car leur haine est palpable. Quoiqu'il en soit la "théorie du genre" n'est pas seulement une imposture mais une pure imbécilité. J'ai discuté ce soir avec une voisine qui sans être masculinisée comme le sont beaucoup de lesbiennes possède une certaine virilité. Elle a été élevée avec des garçons et n'a pas eu que des garçons. Et tout en restant parfaitement féminine d'apparence elle est très mal vu par ses camarades femelles dans son job parce qu'elle est franche et qu'elle l'ouvre quand ça ne va pas et ses collègues femmes la haïsse car elles sont toujours en train de mijoter plus ou moins de saloperies.

Je vais donc amender le  texte et rayer les passage fautifs  dans ma première version qui étaient erronés pour bien montrer que si j'ai commis une erreur c'est que je ne suis pas du tout curieux de ce type de déballage.

Et j'attends qu'on m'indique les justifications ou plutôt le but du livre de la soeur : je n'en vois qu'un contraindre son frère à porter plainte s'il en était encore temps.Nul doute qu'elle ne soit animé de l'esprit du temps façonnée par le besoin de revanche féministe !

Là encore je n'ai suivi que d'un œil l'histoire et à supposer qu'il n'y a pas eu prescription, je dis que le délai accordé après l'obtention de la majorité est parfaitement excessif, je l'aurais pour ma part réduit à 3 ou 5 ans car c'est toujours la même chose s'il est démesuré c'est pour complaire à toutes ces féministes revanchardes qui veulent casser du mâle. Il n'est du reste même pas certain qu'elles aient elles même subi des mauvais traitement : le goût d ela revanche est dans l'air du temps et ce n'est pas chrétien...

L'intérêt non pas du livre sur la "pédocratie à la française" mais de sa seule existence et qu'il célèbre le chute de gens de pouvoir qui ont fauté et montre qu'ils ne sont pas intouchables et finissent par être démasqués. L'Affaire Duhamel en est un des plus beaux exemples. sauf que l'on va voir que l'on a commis une grossière erreur en qualifiant les abus commis sur son beau fils d'inceste...

Sur l'inceste

Il faut tout de même signaler qu'en Suisse il existe un courant qui cherche au moins adoucir la répression qui s'attache aux incestes. L'inceste ne pose de problème de corruption génétique qu'entre personne de sexe différents quand aux méfaits biologique de trop de consanguinité. Autrefois l'Eglise était extrêmement sourcilleuse sur le sujet et on n'exige plut autant de degré d'éloignement entre les futurs conjoints.

Y a t-il "inceste" entre des jumeaux (homos) ?

Je me rappelle à propos de la conception fautive que l'on a de l'inceste, avoir connu un couple de jeunes jumeaux, au début de leur histoire, ils couchaient ensemble après ils ont continué à partager le même toit et chacun "chassait" de son côté. Ils avaient des moyens d'existence honnêtes alors, franchement, je vois pas quel problème çà aurait pu poser poser.

Donc les jugements sommaires sur quantités de cas qui, en dernier recours, doivent être examiné individuellement dans leur propre contexte, bref cet acharnement d'une populace inculte à vouloir s'ériger en "petits juges" car je sais ce dont elle serait capable si on lui permettait de lyncher ceux qu'elles vient à détester. est à mes yeux choses haïssable.

Pour en revenir à l'affaire Duhamel, je trouve que s'il est passible d'un "délit de salle gueule", que si du Conseil constitutionnel comme du Conseil d'Etat j'ai une très mauvaise opinion, il faut éviter de se laisser piéger par des impressions subjectives et je n'ai pas suivi les détails de l'histoire.

Ce qui me débecte c'est le déballage public d'une bonne femme, Camille Kouchner, je ne sais même pas quelle position exacte elle occupe dans le roman de l'affaire. Je présume qu'elle s'était remariée avec Duhamel mais si c'est le cas, la question qui se pose est celle de savoir pourquoi elle aurait attendu si longtemps pour prendre le public à témoin de la victimisation de son propre fils.

Mais ce qui compte dans cette histoire, c'est avant tout le point de vue de la victime. A t-il apprécié les attentions de son beau père ou non, a t-il porté plainte et si oui n'a t-il pas été forcé.

Bref dans cette histoire ce qui me fait gerber c'est cette femme qui vers le soir de sa vie bien baver publiquement sur une combinaison à laquelle elle aurait participé. Parce que c'est c'est une façon pour elle de se dédouaner de sa complicité mais quand a chié au lit il est trop tard pour serrer les fesses !

Si j'ai écrit cela c'est tout simplement que la père aurait pu avoir un compte à régler tardivement et en tout état de cause, la seule personne à pouvoir se plaindre et exiger réparation c'est la victime présumée. S'il en était encore temps !

Dans ce cas de figure, ce qui me répulse ce n'est pas tant une certaine promiscuité sexuelle car tout cela ne nous regardait pas. Oui ce qui me hérisse c'est la trahison tardive de l'auteur du livre.

Mais comme je vous l'ai dit je n'ai même pas une idée précise de la configuration en cause, preuve de mon peu d'intérêt et d'une vive répulsion pour ce genre de "traîtrise" féminine.

Qu'il s'agisse de la mère ou de la sœur : la seule personne à pouvoir se plaindre et dénoncer ce qu'elle a subi c'est le frère de sorte que dans les deux cas de figure on note une pression illégitime qui oblige à envisager que la soeur s'inscrit dans le sillage de l'esprit de revanche féministe en vogue

Car en fin de compte c'est dans la ligne directe de la "croisade anti-mâles" des nouvelles féministes qui toutes sont lesbiennes, il faut le rappeler et le souligner avec insistance car du côté des homos masculins on ne saurait trouver une telle animosité envers les femmes en général.

Finalement, par rapport à la version fautive il n'y avait pas grand chose a changer dans l'évaluation des seules motivations possibles. Et j'attends qu'on me démontre que mon analyse serait fausse !

Réflexion faite : l'affaire Duhamel n'est qu'un "inceste administratif"

C'est dans une conversation qu'un ami (Paul de Metairy) qui a mis l'accent sur la chose. C'est vrai qu'il n'y a pas d'inceste entre rejeton de parents différents comme dans les familles recomposées.

Ce qui revient à constater, au passage, l'incompétence des journalistes sur le sujet, y compris au sein de la rédaction du journal "Le Monde" qui n'en rate pas une... Je parle de "conneries" multiples et diverses. Oui dans l'histoire que l'on a en vue l'inceste ne ressort que d'une vision superficielle du registre de l'Etat civil. Même l'avocate consultée par Camille Kouchner a partlé à tort et à travers d'inceste.

Voir : https://www.leparisien.fr/faits-divers/accusation-d-inces...

Evidemment, en faisant les mis des au point qui précèdent  je risque de passer pour complice des "pédophiles" sauf que je suis à ce propos de mes relations avec les enfants d'une prudence extrême et surtout d'une grande timidité quand c'est eux qui m'adressent la parole. Je me suis éloigné de ma parentèle dès que j'ai pu et mis 900 km entre elle et moi de sorte que depuis la fin de mon adolescence je n'ai plus eu d'occasion naturelles de côtoyer des gosses.

J'adresse rarement la parole à un enfant, je me suis certes détendu assez récemment car je promène le chien d'une famille qui a deux petits garçons et le plus âgé m'adore. J'ai donc réappris à me mettre à leur portée sauf que je ne suis pas du tout inspiré pour prolonger la moindre conversation car j'aspire à une qualité d'échanges culturels que j'atteins fort rarement avec des adultes. J'ai du écrire quelque part que je vais sans doute devoir donner des cours de musique à des enfants de façon à éventuellement préparer ma succession quelque part. Là si j'ai tendance à envisager la chose à reculons c'est parce qu'il va me falloir apprendre ou même imaginer la pédagogie adéquate pour ne pas lasser leur attention.

Pour en finir avec l'affaire Duhamel si tous les protagonistes savaient la prescription acquise, l'enquête, au 21 janvier dernier, n'était pas terminée et viserait encore à débusquer des "crimes" non prescrits. C'est donc une preuve supplémentaire qu'un personnage de l'envergure politique d'un Duhamel n'est plus à l'abri de poursuites pour cause de "pédophilie".

Encore quelques mots sur la thèse des réseaux "pédosataniques"

Encore une fois quand on m'affirme que les mecs qui violent un(e) mineur(e) sont mieux traités par les juges que les Gilets Jaunes, à me révulse surtout quand ça vient d'une personne abonnée à ce blog (et qui ne lit pas mes articles car elle les trouve trop longs) mais qui tout en ajoutant foi plus ou moins à la thèse de réseau  dont la religion serait à base d'un culte"pédosatanique" avec mise à mort d'enfants, quand cette même personne refuse de lire le livre de Massimo Introvigne, Enquête sur le satanisme et qui montre comment la chose a commencé et comment elle s'est développé à partir d'une véritable "panique" apparue au Canada, j'ai envie de hurler.

Notez que c'est le même genre de personne qui déplore que la discussion sur les vaccinations est impossible parce que çà braque les gens à la manière même des opinions politiques ou religieuses sont bien connues pour résister à toute approche critique et surtout rationnelle.

De toutes façons, croire que les gens qui nous gouvernent et agissent au niveau d'une gouvernance mondiale aurait besoin pour acquérir leur puissance et conserver les leviers de commande d'enlever des gosses et de les sacrifier comme on le faisait à Moloch, à plus forte raisons s'il s'agit d’athées et d'agnostiques, non seulement à se contredire à cet égard mais surtout à ne pas comprendre qu'un tel culte serait superflu puisqu'ils ont pratiquement réuni tous les leviers de commande entre leurs mains. Tout ce qui peut exister ce sont des simulations pour impressionner les victimes ou au pire des dérapages avec sévices réels dans des groupes très exigus de parfaits tarés. L'affaire de Zandvorst révèle l'existence de commandes de films comportant des scènes réalistes hyper hard, le nombre de tarés susceptible de mettre du fric dans l'achat de ce genre de produits n'est certes pas négligeables mais ce sont autant de gens qui ne prendront pas le risque de passer à l'acte de d'organiser ce genre d'honneur.

Je suis vraiment révulsé par cette attitude consistant à ajouter foi à des vidéo grossièrement torchées qui flattent le goût d'un assez large public pour l'évocation des plus noirs complots visant à quasi systématiquement bafouer l'enfance quand par ailleurs on ne veut pas lire les rares ouvrages ayant valeur de documentation fiable. Evidemment pour se coltiner le pavé des 3 journalistes flamandes qui ont rendu compte du déroulement détaille de l'enquête menée avec l'aide (façon de parler...) des témoins sous X dans l'affaire Dutroux çà demande plus de temps et de vigilance que de se laisser intoxiquer par l'une des vidéos de Karl Zero et autres zèbres...

=======================================================

Ici commence la version originale du post

Je tâcherai de remettre tout les éléments dans un meilleur ordre mais comme ce qui suit consiste en une recension critique de ce qu'engendre la hantise actuelle de la "pédophilie" il suffira de distinguer les parenthèses par une astuce quelconque. Plus d'intertitres et une grosseur de caractère inférieure.

Le présent post est très long, je devrais sans doute ne faire figurer, en façade, qu'un très court résumé et poster le développement dans un pdf à télécharger. Mais j'entends  ne pas avoir à trop faire d'effort et me décharger de ce que j'ai sur le coeur.  Je ne pense pas que, si l'on daigne faire preuve de l'attention que mérite un texte où je me "mouille" assez franchement, me reprocher quoique, ce soit excepté des fautes de frappe et des mots manquants qui pourraient rendre certaines phrases incompréhensible ou en changer le sens comme cela est arrivé parfois. C'est le risque que l'on prend en pondant un texte à caractère "jaculatoire" pour se débarrasser au plus vite d'un sujet particulièrement ingrat.

 

Pour ne pas trop risque de complexer les lecteurs on se doit également de manifester un certain degré d'imperfection.

J'ajoute qu'il me semble difficile de concentrer ce texte sans nécessairement y passer un temps fou, y perdre pas mal d'énergie de sorte que le marché est clair : c'est à prendre ou à laisser...

Maintenant si on a des remarques à faire et si on peut les justifier sans agressivité aucune, je peux les entendre sauf que je doute que l'on puisse me prendre en défaut sur quelque détail que ce soit. Je crains plutôt l'indifférence et l'inattention, toutefois le sujet étant de ceux qui fâchent, il est probablement qu'il risque d'attirer pas mal de "mouches" plus ou moins bien intentionnées... On verra bien...

Si  par bonheur un lecteur voulait proposer, pour concentrer des passages jugés trop extensifs, proposer un rewriting pour certains d'entre eux, J'en serais ravi...

=====================================

Vous avez sans doute entendu dire ou vu que "Karl Zero (absolu) vient de sortir un "docu" qui prétend que 1 gosse sur 5 est victime, en France, d'abus sexuel. Je suis désolé mais s'il est clair que si les abus ont été fréquents tant de la part des curés (et surtout avant mai 68) et aussi dans les familles sans que l'on puisse établir le moindre rapport de fréquences d'un milieu à l'autre de manière fiable, il est non moins clair que la proportion envisagée est manifestement grossie à outrance ! Le journal Marianne n'a pas manqué d'émettre de sérieux réserves sur la vraisemblance et la pertinence de ce prétendu "document" dont je ne veux rien savoir.

Hélas une forte proportion de nos contemporains est prête à gober non seulement ce genre d'exagération mais également la thèse, très populaire, selon laquelle une certaine élite dirigeante serait coutumière, non seulement de pratiques "pédocriminelles" mais également et par la même occasion de la pratique d'une sorte de culte satanique à base de sacrifices d'enfants... Karl Zero, je le présume, n'est pas allé jusque là mais je me souviens d'avoir entendu énoncer ce genre de thèse bien avant que l'affaire Dutroux ne survienne au tout début des années 80 su siècle passé.

A ce propos, ce qui est troublant et qui devrait faire réfléchir celles et ceux qui ont adhéré à cette "mythologie" c'est que cette croyance est partagée certes par des chrétiens plus ou moins starbés mais qu'elle est présentement le fait d'une majorité de citoyens athées ou du moins franchement agnostiques qui, en tant que tel nient et la possibilité d'un "Bon Dieu" omniscient et celle d'un "Diable" nécessairement présent, comme en "miroir" !

Et ça m'offusque d'autant plus que j'ai vu, récemment, une praticienne de médecine alternative que j'estime énormément me faire l'aveu d'une croyance en la possibilité de ce genre de phénomène.

Ce à quoi je réponds que l'on ne saurait se faire une opinion sur les problèmes de société qui sont à l'ordre du jour (abus "pédophiles" et traitement d'une fausse pandémie) en puisant son information dans le genre de vidéos qui inondent les réseau sociaux, un certain nombre de compte youtube voir des chaînes d'infos sur Telegram. En agissant ainsi on ne peut guère qu'encourir le risque de se laisser manipuler et ça marche à tous les coups... Je revendique, un tout autre niveau de compétence !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Pédophilie : les effets pervers du rapport Sauvé

J'ai vu récemment que l'espèce de "connasse" qui a créé et maintient la page "Face de Bouc" de la chronique du patelin que j'habite a publié un post prétendant qu'il faut compter, en moyenne, par classe d'écoliers, 3 victimes d'abus recensés, ce qui ferait 12 dans le cas précis que j'évoque, sans compter ceux restés secrets. Comme on ne précise pas le lieu de commission de ces crimes ou délits, les instits et les maîtresses doivent avoir été ravis.

Il faut arrêter d'urgence ce genre de "connerie" et je répète qu'il ne peut exister aucune statistiques ou estimation fiable de la proportion des abus au sein des différentes classes sociales. Il existe en faveur de ce genre de pratique qui tend à scandaliser nos contemporains une fascination trouble et même, quand il s'agit de condamner de façon plus ou moins hystérique ce genre de dérives, une dose considérable d'hypocrisie.

C'est un fait que si l'on prête, à juste titre d'ailleurs, la possibilité, aux élites présumées, de satisfaire ses pulsions les plus déplorables et d'en jouir avec en prime la quasi certitude de l'impunité, l'excitation répressive que cela suscite, surtout chez les mâles, comporte une bonne part de jalousie.

En plus quand on parle d'abus sexuel, il faudrait pouvoir faire la part des attouchements plus ou moins anodins des véritables viols, voir des meurtres qui peuvent s'ensuivre pour empêcher les victimes de dénoncer qui que ce soit.

Je présume que la cinglée évoquée s'est basée sur un estimation statistique globale tout aussi foireuse que ce qui résulte de la méthode employée pour l'élaboration du fameux rapport.

Chaque fois que le sujet vient sur le tapis de la part d'un curé qui tente à l'occasion de vouloir tirer de ce rapport la conviction que la fréquence des abus serait plus importantes chez les laïques  j'objecte d'une part qu'on ne peut rien en savoir et que la chose est impardonnable de la part d'ecclésiastiques qui sont astreint à respecter l'interdit du Lévitique.

Au surplus, le livre de Frédéric Martel, Sodoma (et le contenu de son audition par la commission Sauvé) est nécessaire et suffisante pour se rendre compte du caractère massif des abus commis au sein de la secte romaine. Et l'Eglise de France s'est tirée une balle dans chaque pied en commandant ce rapport a un type qui est probablement une victime du prêtre qui lui a enseigné l'orgue en classe de 5ème, ou du moins solidaire d'autres victimes qui furent ses camarades les plus proches qu'il aurait découvertes à son entrée en 4eme.

En plus du "conflit d'intérêt", on se demande comment un personnage aussi éminent au sein du Conseil d'Etat a pu préconiser la résurrection d'une justice ecclésiastique en version PENALE sans se rendre compte de l'impossibilité d'une telle chose en contexte républicain ! Il existe des tribunaux "canoniques" mais tout ce qu'ils peuvent faire c'est réduire à l'état laïque un prêtre qui aurait dérapé et pour mettre hors d'état de nuire le cinglé que fut un Tony Anatrella, il leur en a fallu du temps !

Sur le dernier "docu" de "Karl Zero absolu"

Revenons au dernier docu de Karl Zero, le chiffre relève d'une pure affabulation. La publicité faite depuis quelques années au type d'abus actuellement réprouvé a incité beaucoup de femmes à témoigner dans ce sens. C'est le cas d'une amie musicienne que j'ai évoqué dans un autre post. Elle n'a subi que des importunités pas très graves et cela a eu l'heureux effet  de l'inciter à compenser en cultivant d'autres centres d'intérêt.

Il faut noter également qu'actuellement on considérerait comme "abus" des choses qui autrefois étaient très anodines particulièrement dans le Nord de la France et de l'Europe, je pense à la Belgique en particulier dont j'ai bien connu la sociologie. Je pense à un fait très anecdotique me concernant. J'ai passé mon enfance dans un village d'une centaine d'habitants. Lors des moissons quoique mon père était fonctionnaire, je participait à certains travaux des champs. Alors que monté sur le tracteur d'un oncle à droite avec un cousin à gauche, ce dernier m'a mis la main à la braguette en déclarant que j'étais devenu un homme. Evidemment, j'ai rougi, j'ai été très mal à l'aise mais si je m'étais plaint, je me serais fait foutre de moi car les adultes, et les hommes surtout, ne se gênaient guère pour faire des "chatouilles" aux enfants qu'il s'agisse de filles ou de garçons ! Il est bien possible qu'il s'y mêlait un zeste de "pédophilie" assez inconscient mais çà n'allait jamais plus loin. Donc non seulement ce que j'évoque fera scandale aujourd'hui mais la proportion de l'abus d'un gosse sur cinq relève d'un pur délire.

Karl Zero est à mes yeux un assez sale type qui exploite un certain goût pour le sensationnel et je vais évoquer une de ses productions antérieures qui dure 1 h 37 et dont je ne peux que constater que tout en évoquant des faits bien réels, elle n'en comporte pas moins une large part de manipulation.

Sur la compétence de votre serviteur

Si vous voulez bien vous donner la peine de lire mon livre sur Loïc de Ribault et le G5 vous constaterez une chose, c'est que le genre de mythologie dont a fait preuve ce personnage est à l'origine d'une intuition qui s'est avérée fondée. J'ai deviné qu'il s'agissait d'un "pédé" et la chose m'a ensuite été confirmée non seulement par des détails apparus au grand jour mais également par une femme. Or sans cette intuition, et la pénétration qu'elle m'a permise dans la psychologie de l'intéressé, je n'aurais pas pu découvrir et démêler tous les linéaments de la geste de ce singulier personnage.

En d'autres termes, l'orientation sexuelle de l'individu, à joué un rôle déterminant dans la façon dont il s'y est pris pour manipuler ses dupes.  Et sur ce point je suis absolument certain d'avoir vraiment "décortiqué" la mentalité et la façon de fonctionner du personnage en question. Je dirai même qu'il n'y a qu'un autre "homo" mais celui là assez parfaitement équilibré qui pouvait percer à jour le fonctionnement et la véritable nature "parasitaire" de mon héros.

Je pourrais évoquer une enquête qui a duré au total plus de 25 ans sur les menées d'un "gourou" qu'un ancien disciple a taxé de "pédophilie" alors que le véritable problème se situait ailleurs. Je ne peux pas en dire plus sur cette sombre affaire sans me dévoiler et cette dénonciation m'a attiré suffisamment d'ennuis et de maltraitance purement diffamatoire. On est allé jusqu'à me traîner dans la boue en tant que supposé "pédophile d'extrême droite" sauf que l'accusation est tellement invraisemblable que je ne m'en soucie plus guère.

Simplement étant natif du signe du Cancer doté d'un ascendant Balance, je n'ai jamais aspiré à attirer la lumière. J'ai été débarqué assez brutalement selon ma perception dans cette asile de dingues que constitue la planète terre durant un été très caniculaire et si j'ai besoin de chaleur, j'aspire a demeurer dans l'ombre non pas que j'aurais des choses à me reprocher mais il se trouve que je ne suis pas du tout exhibitionniste mais étant conscient d'avoir acquis une grande lucidité, je ne saurais me taire !

j'ajouterai qu'en ce qui concerne la "pédophilie", le fait d'être "homo" est une raison nécessaire et suffisante pour expliquer et justifier mon souci de voir clair le plus objectivement possible dans les affaires qui ont défrayé la chronique. Non seulement j'ai disposé, lors de mon passage en tant qu'informaticien dans un département particulier de la Fac des sciences d'une connexion Internet à haut débit alors que la livraison au public de ce réseau commençait à peine, j'ai disposé du temps nécessaire et de la guidance nécessaire d'un universitaire belge pour effectuer des recherches très poussées sur les détails de la fameuse affaire Dutroux.

Ce n'est pas tout, j'ai bénéficié de l'expérience que peut procurer un assez long parcours au contact d'abord d'un milieu "occultisant" (adonné à l'astrologie...) et ensuite d'une autre milieu, très différent, qui lui était censé s'être adonné à un "ésotérisme" nettement, du moins en principe, plus "orthodoxe". Domaine où j'ai plus ou moins foutu la zone... Il n'empêche qu'après avoir mis à disposition du public toute la documentation existante sur une imposture évoquée plus haut, il est devenu impossible de récuser mes analyses sans être de mauvaise foi. Je dois ajouter que lisant à peine l'anglais (langue de mes ancêtres dotés d'un blason trinitaire) que la totalité des documents nécessaires soit d'abord venus à moi sans que j'ai à faire le moindre effort relève d'une sorte de "miracle". 

Je n'en ai pas terminé : en tant que juriste cette fois, ma formation dans ce domaine m'a permis de deviner que l'affaire des "magistrats pédophiles" n'a pas pu consister en l'histoire de ces "messes noires pédophiles" qui a hanté l'imaginaire public d'une certaine époque parce qu'en plus j'avais les repères historiques et littéraires nécessaires pour débusquer les éléments toxique qui ont préparé l'opinion à gober les divergences moutures plus ou moins apparentées à ce mythe d'une religion élitiste à base de "pédo-satanisme". Ceusses qui aspirent à se désintoxiquer de ce genre de fable sont invités à rechercher, ici-même, les infos que j'ai donnée sur l'influence de l'affaire Taxil d'une part et celle beaucoup plus récente, de l'album consacré à la "Méchante Lulu".

J'ajoute qu'il se trouve, pour "couronner" tout cela, que dans le cas d'une autre affaire de "pédophilie", celle de Mgr Paul, être évêque siégeant jadis en la cathédrale russe de Nikkaïa, quoique ne faisant aucunement partie des fidèles de ladite église, j'ai su, avant tout le monde, qu'une affaire allait éclater. Je peux du reste ajouter que j'ai joué un rôle occulte assez particulier à l'arrière plan de l'affaire de la légitime récupération de ladite cathédrale par la Fédération de Russie. En faisant en sorte que l'actuel Maire de la cité soit informé des risques qu'il aurait encouru en faisant un pas de travers dans ce domaine. ce n'est pas un hasard s'il a pu s'abstenir de faire une connerie. Même chose en ce qui concerne un certain Procureur qui bien sûr ne m'a jamais remercié pour les éclairages que je me suis permis de lui communiquer en ma qualité d'expert dans un tout autre domaine.

A ce propos, j'avais à l'époque comme voisin un de ses substituts en ce que se fenêtres donnaient sur une venelle où j'ai tenu boutique. Je reproche à ce dernier d'avoir complètement foiré une affaire d'exercice illégal de la pharmacie par un médecin vençois corrompu qui se procurait des flacons de Rivotril et les revendait, entre autres diffuseur par un acupuncteur comme produit de la pharmacopée chinoise. Seulement l’arôme que comporte ce médoc aurait suffit pour le confondre. Il n'était pas besoin de procéder à une analyse coûteuse, il aurait suffit de déclencher une "perquise" chez ce médecin et ses élèves et d'interroger les pharmaciens du secteur pour prouver l'existence du trafic évoqué. Soit dit en passant, il se trouve que c'est la femme de ce substitut qui alors qu'elle tricotait dans le bureau de son mari a pris une communication qui ne lui était pas destinée et est allé discuter dans un célèbre hôtel de la promenade avec un femme venue des U.S.A. et cela sous le regard de flics appartenant au FBI...

Comment j'ai su cela ! Je peux indiquer ma source, elle n'est plus de ce monde ! Il s'agit d'un certain Alain Rouillé-Laurens ou Roullié qui s'est passionné pour une célèbre affaire judiciaire de disparition jamais élucidée en lien avec le fameux Palais de la Méditerranée. Ce personnage, alors connu comme éditeur (du genre de ceux qui ne font guère que de l'édition à compte d'auteur en proposant monts et merveilles, a commencé sa carrière en tant qu'assureur de mobylette) s'était mis en tête de fabriquer un parti local ayant pour dessein de redonner à l'ancien comté une autonomie qui n'a du reste jamais existé puisqu'il s'est agit d'un département du royaume de Savoie-Sardaigne qui n'existe plus qu'au travers du puzzle qu'on a baptisé "Italie". Ce citoyen appartenait à la même "confrérie" que votre serviteur et partageait avec lui la même conjonction d'Uranus et de Vénus dans le signe des Gémeaux, ce qui m'a fait bien rire quand une dame qui s'est éprise de ce Monsieur m'a montré le thème. Je me vois et m'entends encore me fendre la pêche en découvrant la chose... cela dit cette conjonction n'est qu'une possibilité d'indication parmi d'autres et je profite de l'occasion pour affirmer que ce qu'une certaine Huguette Hirsig a publié sur le sujet est à brûler carrément...

Mon informateur avait réussi l'exploit de séduire et de vivre avec deux frères et d'en faire ses amants en les associant à son commerce en tant que collaborateurs. Et j'ai découvert qu'il avait connu et couché avec un garçon qui a fait carrière par la suite en tant qu'évêque vagant dans le domaine excessivement surréaliste de ce que l'on appelle les "petites églises", milieu qui s'est distingué à la fois par des abus pédophiles caractérisés et qui tire ses subsides d'un trafic à base d'exorcisme. J'ai du reste hérité d'un vaste complément de documentation sur le sujet lors d'un équipée dans la région de Poitiers où doit encore résider l'amant occasionnel d'un personnage qui a tenté sa chance en voulant devenir khalife en la métropole sudiste. J'ai connu cet éditeur, non pas en couchant avec, je l'eusse trouvé trop vieux mais en fréquentant un marché aux livres d'occasion qui se tenait devant une cathédrale dédiée à Sainte Réparate... Et ce citoyen quoique qu'assez franchement mythomane n'était pas inintéressant et il était, m'a t-il affirmé, ami avec le juge d'instruction qui a instruit le procès à l'encontre de Mgr Paul évoqué plus haut. D'où le détail a propos de l'ingérence de l'épouse, pas très distinguée, d'un substitut qui a fini par y gagner une mutation.

Tout cela étant qu'une assez infime partie des circonstances d'une vie replie de beaucoup de stress, surtout à partir du moment où l'occasion s'est présenté de m'établir dans l'extrême sud est du très cristallin hexagone que constitue notre pauvre France. Ne sachant pas nager et ayant été prévenu par une médium de ne jamais foutre un pied en Afrique à moi de vouloir me faire tuer, je ne saurais franchir l'obstacle que constitue la Mare Nostrum.

Sur une autre enquête de Karl Zero Absolu

Pour commencer, on devrait cesser une bonne fois pour toutes de parler de "pédophilie", ce n'est ni un terme "scientifique" ni un terme juridique. Le Code ne connaît que des abus sur mineurs de moins de 15 ans. Il existe une autre vidéo du "ZERO absolu" qui du reste, vient de se faire étriller par Marianne pour sa dernière prestation. Elle fait 1 h 37. Je me la suis collée, c'est une série d'amalgame entre plusieurs affaires, principalement l'affaire Dutroux et l'affaire de Zandvorst d'une part et celle du réseau Toro Bravo avec deux dérivés de cette dernière.

Régina Louf et les témoins X et la pollution de l'enquête par des X aussi mythomanes que tardifs

Karl Zero a évoqué le témoignage du témoin nommé X1 qui fait l'objet d'un article de Wikipédia. La fameuse Régina Louf-(dingue). Je suis tenté de compléter son blase ainsi car si une bonne partie de son témoignage a été vérifié, il est des choses qui posent problème. D’après son témoignage, X1 aurait été prostituée de force (esclave sexuelle) dès sa prime enfance par un réseau de prostitution enfantine auquel aurait appartenu sa grand-mère, avec la complicité de ses parents. Ce n'est pas impossible et si c'est les géniteurs de cette femme née en 1969 ne pouvaient guère le reconnaître. Si mes souvenirs sont exacts, la grand-mère aurait commencé sa carrière de proxénète au temps de l'occupation allemande. 

Concernant la partie véridique du témoignage de Régina Louf il y a ses dires sur le cadre des exploits d'un groupe de pédophiles dont le chef était un avocat bruxellois et des abus ont eu lieu dans une champignonnière désaffectée qui a été rasée depuis longtemps. On pouvait à l'époque la visiter par Internet, il existait des plans et un nombre considérable de photos. Je regrette de ne pas les avoir conservées. A l'époque, les clefs USB de grande capacité et les disque durs miniatures et portables restaient à inventer... Je n'ai pas de souvenir précis qu'on ait établi un lien direct avec les saloperies de Dutroux, il n'est pas impossible que l'histoire ait fait état de liens avec le dénommé Nihoul (propriétaire d'une célèbre pâtisserie connu comme fournisseur de la cour royale) et ce qui ressort des dire de X1 c'est que le détournement et l'exploitation d'enfants était chose répandue dans le royaume avec son lot d'enlèvement. Ce dont je me souviens c'est que le groupe d'abuseurs en question a eu recours à des simulations de messes noires dans le but de décrédibiliser la parole des enfants s'ils venaient à dénoncer les abus. 

Ce qui m'a frappé dans ce témoignage c'est que pour que le groupe ait pu abuser à ce point d'enfants des deux sexes c'est que dans la mesure où ils avaient des parents, ces derniers ne se sont guère soucié d'absences qui auraient du les inciter à creuser le sujet et à "cuisiner" leur rejetons. Est-ce possible sociologiquement parlant. J'ai vu le jour dans les Ardennes et on allait en Belgique relativement souvent pour des communions et des mariages dans des cousinages plus ou moins éloignés. Je rappelle l'axiome : pays froid voir glacial en hiver = gens très "chauds" et donc très conviviaux. Il faut rappeler qu'il a existé l'affaire d'une banderole "anti chtis" (on surnomme ainsi les gens du Nord) qui est à assimilé à une bande de chômeurs plus ou moins consanguins et "pédophiles" de surcroît. L'accusation est franchement caricaturale mais elle repose sur un élément concret : à savoir l'existe d'une familiarité très "tactile" entre adultes mâles et enfants des deux sexes. J'ai évoqué ce qui m'est arrivé sur un tracteur.

Pour la Belgique il y a l'histoire d'un ministre qui a été pris la main dans le slip d'un gamin. Rien d'étonnant à cela. J'ajoute que le besoin de reconnaissance de la part des enfants et des adolescents suffit à expliquer qu'à l'époque, ils pouvaient encore se prêter sans trop de répulsion à des sollicitation qu'on juge aujourd'hui non seulement inconvenantes mais parfaitement criminelles.  Paul de Metairy a évoqué quelque part le témoignage d'un très jeune canadien qui pour être protégé du harcèlement scolaire qui fait fureur actuellement lui a déclaré que se sentant protégé ainsi par des aînés et des adultes qui l'aimaient de la mauvaise façon, il y trouvait néanmoins son compte et s'en accommodait très bien.  Que le genre de familiarité que l'on a reproché à un ministre ait pu scandaliser, quand on a observé la sociologie évoquée et la "pruderie" qui caractérise le "nouvel ordre moral" essentiellement laïque contemporain et la dramatisation qui s'ensuit, on ne peut conclure qu'à une bonne dose d'ignorance, d'anachronisme, sans exclure une assez copieuse dose du type particulier d'hypocrisie à base de jalousie déjà évoquée plus haut.

Cela dit si je n'ai jamais pu concevoir de relation détendue avec un mineur de moins de 18 ans, c'est tout simplement que ma culture a toujours été marquée par un tel décalage avec la psychologie enfantine ou adolescente que je n'ai jamais été à l'aise avec eux.

La hantise actuelle de la "pédophilie" n'a fait qu'ajouter à la difficulté dans la mesure où m'intéresser à des enfants risque de paraître suspect. Encore une parenthèse : il se trouve que je suis en situation de devoir donner des cours de solfège et d'instrument à deux enfants dont un jumeau astrologique. J'ai du faire des efforts, pour me faire à cette idée et trouver cette perspective sympathique. La chose se compliquant d'une difficulté d'ordre purement pédagogique. Je serais plus à l'aise dans le rôle d'un prof donnant une "master class" à des adultes pourvus d'une technique de clavier très moyenne et ignorant tout des "secrets de la musique ancienne". Les "idiomatismes" que réclament le répertoire spécialisé qui est le mien, je ne saurais même pas dire comment je les ai acquis car c'est le produit d'une recherche personnelle après avoir quitté le Conservatoire. Si donc j'ai décidé de faire un gros effort, c'est que la formation d'un ou plusieurs successeurs sera appréciée et que la situation est telle que je ne risque guère de susciter un malentendu.

Revenons, sans plus tarder, à l'affaire des témoins X. Ce qu'il faut savoir c'est qu'à partir d'une certaine phase de l'enquête, la garantie d'anonymat a attiré une série de témoins mythomaniaques qui ont littéralement polluée cette enquête et ont obligé le parquet à faire machine arrière, à tout reprendre avant que le juge ne soit dessaisi. Tout cela est très clair quand on se donne la peine de lire avec attention le pavé consacré à cette partie de l'histoire par trois journalistes flamandes. Je dois avoir la version numérisé de ce pavé, si quelqu'un veut se donner la peine de la parcourir, je peux lui fournir le document. Il y a l'épisode d'une évocation de parties de chasse dans le parc d'un château des Ardennes belge appartenant à un nobliau où des enfants auraient servi de gibier pour des aristocrates ou des bourgeois dépravés qui, déguisés en archers, les auraient pourchassés et occis à l'aide d'une arme des plus médiévales... Je garde un souvenirs, certes assez flous de RV dans une gare et bien évidemment Karl Zero ne pouvait pas se permettre d'élever le moindre doute à l'encontre de ce qui me parait n'être que pures affabulations.

Que l'on puisse jouir en faisant souffrir des enfants, je peux le concevoir mais nullement l'imaginer d'une manière aussi théâtralisée. Justement l'affaire des CDs de Zandvorst

Sur l'affaire de Zandvorst

J’interprète cette affaire ayant donné lieu à l'exhumation des CDs compilant des milliers de clichés d'enfants dont certains on manifestement subi des sévices graves ainsi : il y a bien eu un studio qui réalisait, sur demande, des films hard avec d'éventuelles mises à mort d'enfants pour une clientèle internationale friquée. A ce propos, je été jadis en relation avec un couple d'anciens postiers dont l'un était un collectionneur de vidéos et un esprit curieux, il a réussi à obtenir d'un flic parisien de la brigade des mœurs, des copies d'éléments de saisie et j'ai vu un extrait d'une vidéo d'un petit garçon dont on voit qu'il prenait un certain plaisir au mauvais traitement infligé, manifestement dans un cercle familial. J'ai donc eu sous les yeux une preuve que ce type d'abus n'a jamais été chose rare, quand à des documents portant sur des sévices beaucoup plus sadiques, j'ai refusé d'aller au delà de quelques images car c'est insoutenable, à moins de partager ce genre de pulsion.

Revenons à l'affaire de Zandvorst. Le type qui est au centre de l'affaire et qui avait un bateau où il filmait des viols et ou se déroulait des croisières d'un genre particulier n'était qu'un vendeur, il a été retrouvé mort en Italie. Mais je ne me souviens pas des conditions, a t-il été exécuté sur ordre de l'organisation criminelle qui détenait le studio de production ou est-ce le fait d'un ancien pareil à lui, d'un prostitué ancienne victime du réseau, il faudrait que je fasse des recherches et Karl Zero a opté pour la thèse de l'exécution sur ordre des dirigeants du réseau.

Le problème c'est que ce vendeur était aussi un collectionneur d'images pédophiles. Or on ne peut pas savoir quel est le pourcentage de scènes violentes par rapport à une foultitude de clichés d'un caractère nécessairement beaucoup plus banal comme résultat d'une compilation massive d'images venant d'une clientèle d'amateurs et de consommateurs résidant aux 4 coins de la planète. On mentionne quant à la production du studio deux "qualités" dans la production, un production pas chère destinée au commun des mortels dont je suppose que la mise en scène avait été plus ou moins consentie par les acteurs et des œuvres de commande vendues très cher avec mise a mort réelles.  Les fameuses Snuff movies...

Pour ce qu'il en est de la partie purement compilatoire de clichés dépourvus de scènes violentes appréciée de collectionneurs addict et éventuellement "fétichistes" voyez à ce propos ce que cela peut donner sur Pinterest où vous trouverez des collections de photos réalisées manifestement par des "homos", certains collectionnent les images de garçons "moulés" dans des jeans, des tenues cuir, latex avec une préférence pour des "renflements" appelés en anglais bulge. Je ne vois rien de très grave dans ce genre de penchant car il ne faut pas oublier de mentionner que les mêmes mecs, réduits à se présenter en tenue d'Adam, risqueraient assez souvent de perdre énormément de leur charme lorsqu'ils sont habillés d'une façon plus ou moins provocante.

Soyons clairs ! Ce genre de compilation et un type de "pornographie" nettement plus caractérisé sous la forme de vidéos de sexe me parait utile à bien des égards. La chose offre la possibilité de se décharger d'une tension par trop excessive sans avoir à prendre de risque d'affronter la réalité d'une "drague" vie réelle toujours plus ou moins remplie de "fausse notes" susceptibles, dans le meilleur des cas, de susciter une "débandage" au moment le plus critique.

Ce genre de production est susceptible de combler d'inévitables frustrations, le recours à ce genre de palliatif n'est certes pas glorieux mais à tout prendre cela vaut mieux que d'en être réduits à se tirer une balle dans la tête. Notons que durant les derniers confinements si l'on avait empêché l'accès à ce genre de production il est certain que dans ces gigantesques clapiers que constituent les immeubles d'habitation citadins, ils est des voisins qui auraient fini par s'entretuer au moindre prétexte !

Tout cette imagerie permet à chacun d'identifier ses propres fantasmes, de les analyser et donc de ne jamais être "dépassé"par eux. En somme, les vidéos pornos sur Internet jouent un rôle positif comparable à celui des "maisons closes" d'autrefois. En plus, il existe tellement de clips contenant des extraits suffisants des originaux en streaming que l'on peut détourner à l'aide des extensions appropriées de navigateurs genre Firefox qu'en plus, çà ne coûte strictement rien. Quand à trouver des scènes réellement à caractère "pédophiles" il faut se risquer sur le "Dark Net" où personnellement je ne mets jamais les pieds.

On a vu récemment des avocats s'émouvoir qu'une demande introduite en vue d'obliger un juge à ordonner aux fournisseurs d'accès français à bloquer tous accès à un certain nombre de sites spécialisés dans le porno se soit soldée par une fin de non recevoir. Si l'on tient à ce que les enfants et les adolescents n'aient pas la possibilité d'accéder à des scènes susceptibles de les perturber, les parents ont à leur disposition des moyens de contrôle et s'ils n'existent pas encore pour les portables les compagnies de téléphone se chargeront de les créer et de vendre aux parents des abonnements ad hoc.

Donc dans l'affaire de Zandvort, on a un réseau maffieux de production encaissant le gros du fric collecté, un vendeur en relation avec deux niveaux de clientèle, une clientèle bas de gamme et une très friquée et des rabatteurs pour trouver des acteurs par le canal de plusieurs bars.

Concernant l'affaire Toro Bravo, Karl Zero a oublié de la situer dans son contexte

Ainsi concernant le réseau à l'oeuvre dans l'affaire Toro Bravo et ses deux dérivations sa  nature correspond bien à ce que raconte le flic français.Il est étonnant du reste que l'auteur du reportage de 1 h 37 que j'ai en vue ait manqué l'occasion de préciser qu'elle s'est trouvée adossée à l'affaire de la création de Gaie France Magazine, une revue crée par Michel Caignet par pure provocation pour faire mine de remettre en honneur cette tradition propre à la caste guerrière qu'on appelle "pédérastie". j'invite ceux qui désirent étudier le sujet à se tourner vers les deux livres qu'a consacré un certain Bernard Sergent, un élève de Dumézil, à l'homosexualité initiatique dans l'Europe ancienne. les deux livres que j'ai lus jadis et que je n'ai plus (je les ai revendus) auraient été réunis en un seul.

Je suis étonné que Karl Zero ait loupé l'occase consistant à mentionner un détail qui n'aurait pas manqué de paraître sulfureux : Caignet est ce personnage d'extrême droite qui après s'être fait vitrioler par un commando de jeunes juifs a découvert sa véritable vocation lors de la dissolution de la FANE en 1986. La notice de Wikipedia portant sur ce personnage est très correcte mais un peu courte. Elle mentionne que les acteurs de films signé Toro Bravo étaient majeurs mais paraissait jeunes. De cela j'en suis persuadé bien que je n'ai vu aucun de ces films. En effet, c'est tout-à-fait possible car il existe un acteur connu sous le nom d'Austin Xanders qui a vraiment l'air d'un enfant mais qui est monté comme un cheval et chevauche un grand barbu assez mince qui est présenté comme pouvant être son père. Je m'empresse de vous dire que ce genre de personnage et d'attelage n'est fait pas partie du genre d'acteur susceptible de m'émoustiller. Si je tente une estimation je ne suis guère susceptible de ne l'être que par vidéo parmi 2 à 300 de celles qui sont disponibles. pas de quoi paniquer ! 

Ce que Wikipedia oublie de préciser c'est que les poursuites engagées contre les productions de Michel Caignet émanent d'un certain "Projet Ornicar", on ne trouve pas de notice à ce sujet dans l'encyclopédie collaborative. En revanche; si on demande à Google de nous tuyauter sur ce "machin" ont tombe pile poil sur la fiche Wikipédé d'un certain Thierry Meyssan. Ce dernier avait été mis en cause par Caignet pour une sombre affaire qui est évoquée par Fiammeta Venner intitulé L'Effroyable imposteur, quelques vérités sur Thierry Meyssan. Il se trouve que le hasard fait que ce livre trônait au dessus des piles qui jouxte mon bureau avec d'autres piles de "prints" dont je remets le triage de jour en jour depuis non pas des semaines mais des mois. 

Quand aux fameux "réseau" de clients de Caignet, qu'il s'agisse des abonnés à la revue ou des consommateurs de ses films, il y eut parmi eux quantité de juges et d'auxilliaires de justice (dont votre serviteur) qui au été perquisitionné au petit matin d'un 1er avril dont j'ai oublié le millésime. Il se trouve tout bêtement que j'avais négocié avec le directeur de la publication pour obtenir, contre l'autorisation de reproduire une recension du livre d'Elisabeth Badinter, X Y de l'identité masculine, contre la fournitures gracieuse de la collection des numéros manquants soit la presque totalité car j'avais pris le train en marche très tardivement. La raison est que j'avais, dans un des rares numéros les plus récents noté des référence à Julius Evola et à une collaboration d'Alain Danielou. Et j'ai appris des choses intéressantes dans les numéro antérieurs sur le patricien et théoriciejn romain de la métaphysique du sexe, un ouvrage que j'ai particulièrement détesté ! Evola se serait exercé à se balader déguisé en femme dans les quartiers populaires de Rome pour soit disant éprouver son moi ! En fait il est très clair que le "Julius" en question n'était guère qu'un pédéraste refoulé car lorsqu'on est en présence d'un phénomène de "survirilisation", on peut être absolument certain que cela cache toujours une forme quelconque d'homosexualité nécessairement inavouable de la part d'être aussi rigides. Notez que sur le sujet, la "métaphysique" professée par l'auteur n'est, à l'instar du reste du bouquin, qu'un tissu de stupidités des plus conventionnelles et des plus toxiques.

S'il est un domaine qui s'avère non susceptible d'incarner la moindre parcelle de "métaphysique" c'est bien le domaine de la sexualité qu'il est excessivement dangereux de vouloir trop "sublimer". Il s'agit d'un domaine qu'il faut aborder et incarner de manière très réaliste et très pragmatique et en prêchant à ce propos la désincarnation à cet égard en dehors d'un mariage conçu uniquement pour perpétuer la race, le christianisme a bel et bien rendu dingo une bonne partie des habitants de notre infortuné vaisseau spatial. Inutile de s'étendre sur le sujet, on en voit tous les jours les funestes résultats puisque des gens voués sans partage au "laïcisme" le plus agnostique se mettant à bander, soit de la bite, soit du clitoris quand l'occasion se présente d'adhérer à la thèse populaire d'une religion élitiste dont la base du culte consisterait en des "messes noires" à caractère "pédo satanique"...

Et pour s'abstenir de dérailler à ce propos, il faut impérativement commencer par lire attentivement l'ouvrage de Massimo Introvigne intitulé Enquête sur le satanisme.  Non seulement, j'ai été en contact permanent pendant environ trois ans avec l'un des principaux collaborateurs de ce chercheur italien mais je l'ai eu son patron une fois ou deux au téléphone et je lui ai communiqué un certain nombre d'informations relative à des faits qui ont participé de l'engendrement de l'affaire célèbres affaire des "magistrats pédophiles" nikkaïens et ce livre fait partie  des lectures que j'ai conseillé à un certain Eric de Montgolfier. Personnage que je n'ai guère croisé qu'une fois à l'occasion d'une visite à l'un de ses substituts, dans un des couloirs du palais, pour m'enquérir de la suite donnée à l'histoire de déguisement de flacons de Rivotril par un salopard sur lequel j'avais rassemblé quantité de renseignements calamiteux. Le médecin auquel je pense est évoqué par Jean Palaiseul dans l'un des volumes de sa série Tous les espoirs de guérir.

Quelques mots sur l'Affaire Epstein

Toutes les occasions sont bonnes pour imaginer des complots à base de "pédophilie". Sans être le moins du moins "satanique" l'affaire dite du "Pizzagate" au sujet de laquelle on trouve une assez bonne notice sur Wikipedia, est un des exemples fameux de délire auquel la jalousie de la "populace" envers les privilèges, certes évidents, de l'élite dirigeante conduit est assez remarquable.

Concernant l'affaire de celui qu'on a suicidé dans une prison américaine, celle-ci me parait assez simple. Epstein a probablement bâti sa fortune sur le chantage à l'égard de personnes telle que Bill Gates en leur procurant, notamment dans son île la possibilité de consommer un gibier sexuel parfaitement à leur goût non sans avoir pris la précaution de dissimuler partout des caméras. Il y a sans doute eu dans cette affaire de pur proxénétisme une part de "pédophilie" mais comme dans l'affaire Dutroux le gros de l'affaire, du point de vue d'un pénaliste sérieux relèvent bien du registre que je viens d'évoquer.

Et comme, il a sans doute voulu aller trop loin, on a bien pu payer pour lui faire régler son compte en simulant au besoin un faux suicide. C'est un dénouement assez coutumier dont on aurait eu un exemple dans une affaire bien franco-française au bord d'un certain lac...

L'engouement populaire en faveur de ce genre de sombre histoire et les "enjolivements" qu'elles suscite chez les "sans dents" avec le manque de sérieux et de discernement qui les caractérise est une chose qui a tendance à me taper sur les nerfs. Car bien évidemment, j'encours le risque d'être accusé de faire partie du genre de complots, avec ou sans "diableries", que l'on se plait à imaginer.

Concernant la "perquise" en forme de poisson d'avril évoquée plus haut, j'ai oublié de dire que l'on n'a trouvé chez moi qu'une vidéo, celle représentant un fameux "gourou" qui fut accusé de "pédophilie" aux USA et traduit en vain devant un jury populaire et que l'on voit se balancer dans un rocking chair en débitant de grossiers mensonges.

Pour ce qui me concerne les flics ont du se pointer à deux reprises en tentant de me réveiller. Une première fois sans succès peu après 6 heures et une autre deux heures plus tard. Quand on frappe sur une porte en bois,ça fait du chambard et je me rappelle que l'un de ces fonctionnaires a fait remarquer que pour n'avoir pas réagi lors de leur premier passage, je devais dormir du sommeil du juste.

Notez en passant que si j'avais eu mauvaise conscience, en proposant un "deal" au créateur de GFM, j'aurais pris la précaution de ne donner, comme je l'ai fait pour d'autres motifs que l'adresse d'une librairie ésotérique.

A propos de la "théorie du genre"

Je comptais commenter assez longuement un article (de source "évangélique") qui évoque l'histoire de cette théorie mais il ne sera pas nécessaire de s'étendre. Cette théorie qui nie que le genre lié au sexe ait sa principale cause dans la biologie, notamment hormonale, de chaque sexe mais résulterait uniquement du fait d'une pure programmation sociale et donc culturelle a pris sa forme, pour ainsi dire "cristalline" en 1990 sous la plume de la fameuse Judith Butler.

Le courant de réflexions à caractère féministe dans lequel s'inscrit l'universitaire dont je viens de citer le nom a commencé à s'incarner au début des années 60 qui visait la libération politique des femmes. Il est le fait de lesbiennes très hostiles à la condition masculine qui tendent à ne voir en les hommes que des prédateurs quasi constitutionnels.

Il existe bien une part socio-culturelle dans l'idée que l'on se fait de la psychologie et du rôle devant être dévolu à chacun des genres mais cette part doit être résolument située à la marge. Le sexe et l'idée que l'on se fait du genre devant en découler s'enracine bien dans la biologie comme cause première. Bien évidemment, il y s'est produit des abus notoires dans le sort réservé avant la dernière guerre aux femmes et les féministes hard s'en servent abusivement pour tenter de culpabiliser les mâles qui voudraient contester leurs funestes théories en voulant leur clore le bec.

Sauf qu'en ce qui me concerne, aucune femme ne peut me reprocher quoique ce soit et même pas d'être toujours indifférent à leur égard. Je le suis certes sexuellement parlant mais quoiqu'il en soit, si je partage certaines tendances misogynes la chose repose sur une kyrielle de constatations objectives et je n'apprécie guère que les femmes "viriles" mais dans le seul sens étymologique du terme qui a rapport avec la capacité d'une vertu morale. Rien, à voir avec le masculinisme caricatural du prolongement américain de nos quasi antiques gouines rouges du MLF pour qui les provocations concevables à l'époque gardait un caractère de jeu.

L'article que j'évoque prétend que la promotion de la fameuse "théorie du genre" vise à imposer le libre choix d'un éventuel mode de vie homosexuel ainsi qu'une banalisation a venir de la "pédophilie".

La vérité est bien différente car si les racines du féministe sont lointaines et que, pour ma part, je les situe dans l'antiquité romaine et plus précisément dans les compromis qu'ont du accepter les premiers Romains pour se concilier la collaboration de ces fameuses Sabines qu'ils ont raptées en leur tendant un piège pour trouver des femmes susceptibles d'assurer leur reproduction, ceusses qui pratiquent l'amour des garçons n'ont eu besoin d'aucune femme pour commencer à se libérer. Le lesbianisme tel qu'on le connaît n'a rien à voir avec une certaine sociologie féministe essentiellement "littéraire et artistique" que l'on situe dans l'île grecque de Lesbos. ce sont aux contraire des "homos" très modernes qui, pour mieux faire passer leurs revendications ont commis l'immense connerie de comparer leur victimisation à celle subie par beaucoup de femmes.

Ces sinistres imbéciles n'ont même pas été capable de voir qu'un majorité de leur prédécesseur s'étaient spécialisés dans la philosophie et éventuellement les arts plastiques et de se rendre compte que l'orsqu'un philosophe ne fut point assez franchement "pédé", il se devait au moins de s'être montré très critique à l'égard des défauts spécifiques des femmes.  Bref, les révolutionnaires en peau de lapin que j'ai en vue ne se sont pas rendu compte qu'en voulant libérer les femmes et surtout en associant le lesbianisme à leur cause, les gays se sont bel et bien tirés une balle dans chaque pied et même, pour commencer, en pleine tête.

Nous avons présentement sous les yeux et pour ainsi dire la quinte essence de ce que le lesbianisme moderne, qui n'est qu'une résurgence d'un assez mythique "amazonisme", est capable de produire comme phénomène toxique et franchement asocial au plus au point.

Non non et non ! Les féministes extrémistes qui ont forgé la "théorie du genre" ne sont pas les amis des gays et ou des "bi", à moins que des derniers ne consentent à leur abandonner la gouvernance du monde pour mieux s'amuser entre eux et je dois me résoudre à constater que tant du côté des mâles "hétéros" que de leur homologue d'en face, c'est bien parti. La démission est pour ainsi dire accomplie et je ne vois pas l'ombre de la plus timide des réactions pointer à l'horizon. Côté "macho", ils sont contraints à une repentance de façade mais sont probablement à jamais paralysés de frayeur devant l'arrogance et la violence verbale de la nouvelle vague du féminisme ambiant. Côté "homo" on a à faire avec des aveugles et des sujets totalement illusionnés qui ne réclament qu'une chose : qu'on les laisse se branler entre eux et plus en cas d'affinités moins superficielles.

Les facilités de divorce pour consentement mutuel, la disparition probablement achevée de toute possibilité de "faute" opposable aux mères, avec comme corollaire et de toute façons, la condamnation pour le père d'éventuels enfants à payer une pension alimentaire copieuse du fait de la complète colonisation des possibilités de jugement et donc de verdict verdict dans les affaires de litige familial par une nuée de nouvelles magistrates, plus la complète dédiabolisation des mères célibataire avec la possibilité de piéger le pauvre con assez stupide pour ne pas discerner qu'il pourrait avoir affaire avec une traîtresse en puissance et pour, dans peu de temps, la PMA pour les lesbiennes, plus la colonisation de l'enseignement de la petite enfance au bénéfice exclusif des femmes pour les maternelles et quasi exclusive pour les petites classes, on a là un dispositif particulièrement calamiteux qui permet à la gent féminine de s'assurer l'exclusivité du formatage à venir des garçons. De l'ensemble de ce dispositif aberrant, on en voit fort bien les résultats catastrophiques bien que le processus n'ait point encore atteint son terme.  Il va sans dire que les garçons susceptibles de sortir d'un tel genre de moule éducatif, si par miracle je pouvais retrouver la vigueur des ma vingtaine, j'aurais plutôt envie de leur cracher dessus, voire de les battre comme plâtre que de tenter de leur procurer une évasion en direction d'une 7ème ciel. J'ai eu sous mes yeux ébahis le genre de chiffe molle plus ou moins hystérique que produit le "système" dont je viens d'ébaucher la description et on appelle ça un remède contre l'amour.

Maintenant quand à voir dans les buts assignées à la "forgerie" que constitue la "théorie du genre" une libéralisation proche de la "pédophilie", il est évident que si c'est une idée fort commune dans une mouvance que l'on qualifie d'évangéliste il est clair que les crétins et les crétines qui professent cette thèse non seulement se fourrent le doigt dans chaque oeil jusqu'à l'épaule alors qu'il est parfaitement évident que jamais les féministes dont on parle, qui faut-il le rappeler, sont toutes des lesbiennes viscéralement hostiles aux mâles, ne sauraient permettre une telle licence.

J'ajouterai à ce propos qu'on ne peut pas voir clair dans le domaine judiciaire correspondant en se fondant sur le contenu de décisions de justice quand il semblerait que cela coûte moins cher de violer un ou une mineure que d'avoir milité et faire la guérilla en temps que Gilet jaune. Premièrement pour pouvoir juger des décisions de justice dans les affaires de mœurs concernant des victimes mineures, il faudrait, pour commencer, que l'on puisse jouir des comptes-rendus objectifs d'une presse grand public moins servile et surtout plus soucieuse et surtout plus apte à rendre compte du contexte, des circonstances d'un genre d'affaire fort délicat de par leur nature même.

Il est clair que l'innovation consistant à avoir, tout récemment encore, vu l'imposition d'un âge de consentement, tant en France qu'en Belgique d'un âge de consentement qui n'avait jamais existé auparavant ne va pas du tout dans le sens et en faveur d'une prochaine banalisation de la "pédophilie" mais d'une dramatisation systématique et outrancière du phénomène. L'âge de la majorité sexuelle ayant été fixée à 15 ans, je m'étais imaginé qu'en franchissant cette limite, on s'exposait à une condamnation systématique. D'une certaine manière cela a bien été le cas, je me rappelle d'une affaire dont j'ai été témoin et pour laquelle le juge aurait requis, pour un jeune adulte que j'ai croisé, une condamnation sous prétexte de soustraction à l'autorité parentale. Un parti assez révoltant dans la mesure où si le jeune garçon s'est laissé séduire par l'adulte c'est d'abord parce les parents le laissaient traîner à sa guise et ne s'en ont soucié que comme d'une guigne.

Bien évidemment, les juges sont plus coulants quand il s'agit d'une relation en mode "hétéro". Dans la pratique, je ne vois pas trop ce que l'innovation va pouvoir changer dans la mesure où faute de pouvoir réclamer une pièce d'identité, surtout à un jeune partenaire on risque toujours d'être trompé par un développement physique faisant paraître le pseudo victime nettement plus âgée qu'elle ne l'est en réalité.

L'idée que l'on s'acheminerait vers une quelconque banalisation des actes dits "pédophiles" ne tient absolument pas la route, du moins pour ce qui concerne le commun des mortels car il est non moins clair que les privilégiés de la fortune bénéficient qu'une possibilité de protection et de complicité plus ou moins variable selon les temps et les circonstances.

Ce sur quoi je veux insister et ce sera ma conclusion la plus essentielle : c'est que prétendre s'informer correctement du genre de problème de société plus ou moins nouveau par le biais de vidéos à visée plus ou moins sensationnaliste ou encore vouloir juger de l'évolution d'un système judiciaire sans s'être donné la peine, comme je l'ai fait moi-même dans les années 85 de mettre en perspective l'évolution de certains articles disparus de l'ancien code et même la création de délits nouveaux, j'appelle cela un "péché d'orgueil" !

A ce propos, j'ai assisté, non sans effroi à la transformation de l'ancien délit d'attentat à la pudeur (qui était automatiquement "indexé" sur l'évolution naturelle des mœurs ambiante) en délit d'exhibition sexuelle. Cette transformation implique un risque : si me rendant en ville j'éprouve une envie pressante de me soulager et de pisser quelque part alors que les sanisettes ont disparu et qu'il faut un "passe sanitaire" pour commander un chocolat ou un coca dans le seul but de pouvoir occuper momentanément les toilettes d'un  café, on risque gros en se soulageant dans les rares petits coins de nature que ménage encore les cités peuplées. Il s'agit en général de jardins publics où des enfants évoluent. Le risque est double : celui d'être pris pour un "pédophile" exhib et celui d'être accuser de crime de pollution anti écologique !

Franchement, çà ne me fait pas du tout rire et dans la métropole proche de mon petit coin de montagne, je ne connais qu'un seul exemple de "chiottes" payantes et il se trouve sous la place Masséna où il existe un parking souterrain. Me semble t-il !!!! Il faut se trouver pas trop loin et bien calculer son itinéraire passé un certain âge.

Je pourrais écrire une encyclopédie sur le genre la façon dont notre prétendue "société" part en couilles quand à la gestion des problèmes susceptible de siéger ou de provenir des parties intimes situées sous le niveau de la ceinture.

Encore un exemple d'ordre judiciaire : dans notre Code pénal l'article définissant le recel se trouve dans la partie du code portant sur les atteintes aux biens. Comment se fait-il que le célèbre avocat parisien qui s'est fait agonir jadis en insistant sur le fait que l'affaire Dutroux fut avant toute chose une affaire de proxénétisme et non de "pédophilie" l'ait point profité de l'occasion pour dire qu'il est logiquement impossible d'appliquer le recel à la détention de représentation virtuelle d'atteintes à des personnes. Je ne vois pas d'inconvénients à ce que l'on continue de faire peser une menace sur un certain type de collectionneurs en déplaçant et en modifiant cette définition du recel mais là encore on pourrait se permettre d'objecter qu'une fois encore le recours à ce type de pornographie dans la mesure où il est apte à soulager un besoin pressant à cet égard et que par la même occasion il n'incite aucunement au passage à l'acte dans la vie réelle vu l’opprobre qui s'y attache et qui équivaut à une véritable "mort civile".

Au contraire, on objecte que l'existence de cette sorte d'imagerie et la possibilité d'entrer en contact par simple inadvertance présenterait un caractère contagieux. En vérité, la contagion ne saurait exister vraiment que dans la mesure où il existerait une prédisposition or dans ce cas précis, d'une entrée en résonance, ce n'est plus d'une contamination qu'il s'agirait mais d'une révélation de sympathie. Sans vouloir forcer l'argument, on pourrait rappeler qu'il vaut mieux avoir bien identifier les modalités précises de nos propres fantasmes pour les mieux maîtriser.

C'est ainsi que j'en viens à dire quelques mots sur la vidéo de Karl Zero qui totalise 1 heure et 37 minutes : à la fin de cette vidéo il en vient à déplorer que l'on en est venu à se confiner dans une démarche purement punitive, qui conduit inévitablement à des récidives quand, dans le système français, on n'a rien fait ou faut peut pour permettre que les obligations de soins prononcées lors des condamnations soient rendues effectives. Si l'auteur visé a bien pointé une carence, je crains qu'il ne s'agisse que d'une simple manipulation assez franchement démagogique qui n'excuse aucunement les lacunes de l'instruction à laquelle, le personnage s'est livré. La vraie question étant celle de savoir si on peut vraiment "guérir" un "pédophile". Sauf en abolissant par un traitement hormonale toute libido sauf que je saurais décorer çà voir là une véritable "guérison" quand il ne s'agit que de poser une camisole chimique.

Quant à la thèse selon laquelle un gosse qui aurait été violé dans sa prime enfance et aurait refoulé le choc en l'ayant  complètement oublié au point d'être livré à une sorte de fatalité qui le contraindrait, le moment venu, à ne pouvoir résister à la tentation d'agir de même au détriment d'une nouvelle victime, j'ai le droit d'être assez franchement dubitatif. Quant un phénomène aussi contraignant vient à s'imposer brutalement à la conscience de quelqu'un, je pense forcément à un phénomène en rapport avec la possession ou l'infestation de la part d'une "entité" plus ou moins étrangère à la personnalité de l'intéressé. Et l'on sort forcément du cadre de la psychologie mondaine en vigueur qui nie le caractère plus ou moins "démoniaque" de ce genre de phénomène.

Nul doute qu'il faille susciter la résurgence du souvenir de l'abus et en disant cela je pense fortement à un certain visiteur de l'été qui pourrait avoir été concerné. Sauf que si j'ai visé juste, sa violence se limiterait à toujours se débrouiller en faisant en sorte d'imposer avec force l'idée très artificielle et même incohérence qu'il s'est faite de la parfaite orthodoxie de son modus vivendi à base de séduction tous publics...  Quand un jeune homme ne paraissant que 25 ans se mêle de vouloir dire à un homme de 74 ans comment il devrait procéder pour agrémenter son existence en faisant en sorte de se procurer un compagnon par voie d'annonce à partir d'un site généraliste où l'on trouve des rubriques de rencontres pour tous les goûts tel Wannonce, on se demande s'il convient d'en rire ou d'en pleurer !

J'ai bien tenté en rompant avec une vie citadine de tenter ma chance. Il y avait déjà une bonne dizaine d'années que j'avais abandonné toute idée de trouver chaussure à mon pied, ne serait-ce que de manière très occasionnelle en fréquentant les derniers lieux de drague à ciel ouvert qui depuis lors ont été probablement complètement désaffectés.

Le résultat s'est soldé par un bref contact épistolaire et téléphonique avec un beau gars assez carré de visage complètement détruit et qui ne vivait que la nuit et une paire de malades incapable d'affronter le moindre contact dans le monde réel. C'est vraiment quelque chose de très flippant et qui n'existait pas encore au lendemain de mai 68 quand j'ai m'étant affranchi d'une partie au moins de mes peurs je me suis extrait du vilain placard où je risquais de terminer mon existence. A cette époque des aînés m'ont expliqué qu'il fut un temps où les agressions dans les pissotières qui constituaient les lieux de contacts les plus évidents étaient encore à venir. c'est sans doute exagéré mais il est cependant bien établis que les  vrais ennuis auraient débuté à la faveur de la visibilité croissante du phénomène et l'innovation constitué par notre détestable "mariage pour tous" n'a guère fait que relancer le genre d'agressivité que je viens de pointer.

Ceux qui ont encore l'âge requis pour se conformer aux goûts de "jeunisme" en vigueur n'ont pas besoin de passer des annonces. Il leur suffit de paraître dans des endroits spécialisés à la mode pour être plus ou moins sollicités. Le visiteur auquel je pense devrait se hâter grandement qui se plaint au contraire d'en être ou d'en avoir été plus ou moins submergé.

Enfin, j'ose espérer que mon analyse de ce phénomène que l'on tend a amplifier autre delà de toute mesure raisonnable de sorte que si on voulait créer un mouvement de panique on ne s'y prendrait pas autrement ne choquera pas trop. Elle me parait être d'une logique parfaite et je mets au défi quiconque de pouvoir la contester sérieusement.

Et je terminerai en soulignant que l'idée que l'on se fait des licences et de l'impunité censé constituer la cerise sur le gâteau dévolue à une certaine fausse élite doit bien faire la faire jouir car ceux qui lui prêtent toutes sortes de "cochonneries" plus ou moins meurtrières ne sont pas très malins quand ils font mine de cacher leur excitation sexuelle sous couvert de l'émotion se voulant très vertueuses qu'ils affectent à grand renfort d'appel à la répression pour tenter de nous convaincre de leur solidarité envers les jeunes victimes

Il faut rappeler qu'une maxime stipule que tout ce qui est excessif est forcément insignifiant et donc trompeur. Pour ma part je ne peux pas me laisser gagner par une émotion plus ou moins insincère sachant à quel point, pris individuellement, hormis les cas de sévices avérés dans l'affaire de Zandvoorst, certains abus sont loin d'avoir toujours été vécu de la façon tragique que l'on voudrait nous faire gober. Dans le cas des curés abuseurs, si la récente enquête n'a fait ressortir que la frange de 10 à 13 ans pour les garçons, cela ne veut aucunement dire qu'il n'y ait point eu d'abus au delà de ces âges encore puérils. C'est que les plus de 13 ans  ont toutes les chances de s'en être accommodés et même d'en avoir tiré parti d'une façon ou d'une autre. Faut-il les blâmer ? Point que je sache et tout ce que je peux dire et même redire c'est que le plus beau des jeunes curés ne saurait me faire bander et cela tout simplement parce que le chantage sentimental auquel se livre la version romaine du christianisme, quant à vouloir nous priver d'une sexualité et nous prétexte que l'on offense notre "Sauveur" en se livrant à ce que défend en principe l'église m'est chose parfaitement odieuse.

Pour votre serviteur, aux yeux de qui la sexualité de ceux que l'on insulte encore systématiquement en les traitant de "païens" (paganus = paysans) reste une chose très saine voire assez innocente, le discours visé ne peut avoir aucune espèce de prise. Quand aux curés qui dérogent aux interdits du Lévitique, ce n'est pas que je respecterais le caractère "sacré" de leur personne mais en me "mélangeant" à de telles personnes j'aurais surtout l'impression de saloper ce que j'aime. Donc ces curés ne sont pas à leur place et il devraient changer de métier et abandonner la croix pour un job de coach sportif par exemple.  Je pense, en disant cela, à une de mes récents patrons, un excellent pianiste au demeurant qui m'a permis de retrouver un poste dont un collègue monégasque m'avait fait chasser et ce contre plusieurs personnes qui ont tenté de le dissuader d'accepter ma candidature. Je n'ai pas tardé à comprendre de quel bois il aimait à se chauffer du moins à l'époque où, en tant qu'étudiant il résidait dans un ancien séminaire transformé en hôtellerie proche d'un lieudit baptisé Coco Beach, terrain de chasse bien connu des nikkaïens homophilesques. Un lieu dont il ramenait ses proies pour les purifier sous une des douches existantes avant de les consommer dans sa chambre. Cet homme encore jeune, qui était très courtisés par des jeunes femmes de sa paroisse dont l'aveuglement n'était pas nécessaire pour me convaincre que la thèse d'une intuition spécifiquement féminine est une grosse foutaise a réussi le prodige de susciter chez un Maire des environs la croyance en le fait qu'il aurait séduit et détourné à son profit une créature sur laquelle il avait des vues.

Tout cela pour dire que lorsqu'à la fin d'un office, il m'a demandé ce que je pensais du "mariage pour tous", je l'ai invité en prendre connaissance de la découverte de l'historien John Boswell à propre de l'existence de bénédictions de couples de même sexe côté orientale bien avant la formalisation tardive du mariage chez nous autres. Et la semaine suivante, je luis ai remis, sous pli acheté, et très discrètement des photocopies tirée d'un des livres de l'historien américain et ont n'en a plus recausé. Il m'a défendu et soutenu quand j'ai été victime de certaines manigances comme celle qui m'avait empêché, par défaut d'information d'être à mon office lors du passage de l'évêque.  Et je terminerai cette Nième parenthèse en disant  que son nom de famille augurait la possibilité d'avoir à souffrir d'une grande frustration... Ce blaze exprime la négation de toute espèce de possibilité de sa part de plaisir joyeux. Je ne peux pas en dire davantage sinon qu'il a bien failli sombrer dans l'alcoolisme et à disparu subitement pour cause de prétendu burn out !

Revenons à notre élite,  il est clair qu'elle jouit littéralement de pouvoir inspirer et l'envie et même une certaine fascination pour ses frasques réelles ou supposées. Mais c'est pire encore car à l'envie se mêle la peur quand on rapproche la croyance en son impunité de la multitude des abus plus ou moins criminels qu'à engendré le fait, pour la même élite, de tabler sur la pétoche à propos d'un virus a qui l'on n'aurait depuis longtemps réglé son compte si on avait laissé les médecins faire leur job librement.

Non seulement ceux qui, comme Karl Zero absolument exagèrent sciemment la proportion des abus commis et ce pour pouvoir vivre aux dépens de ceux qui écoutent ce manipulateur des plus détestables mais se laissant convaincre, comme le font les dupes de ce fort détestable personnage, ils se trouve que la fascination et le mélange d'envie, de jalousie et de peur fait le jeu de ladite "élite" mais jusqu'à un certain point seulement.

Et je pense à une histoire de lavage de linge sale familial en public par le biais d'un livre qui a récemment affecté et sali à jamais la réputation d'un homme qui a en quelque sorte "cocufié" un ancien ministre en prenant sa place au près de son ancienne épouse.. Si j'ai bien compris... Je parle bien évidemment de l'affaire Duhamel qui a reconnu des faits d'amour incestueux sur la personne d'un beau fils qui avait moins de 15 ans à l'époque. Il n'y a pas lieu, en pareille occurrence, de se demander si oui ou non le gosse, s'est accommodé de la chose et y a trouvé plus ou moins de contentement. Je me bornerai a simplement constater que quand on occupe une fonction en vue au sein du Conseil constitutionnel, prendre en pleine poire la mise en pâture au bénéfice des "sans dents", la révélation qui leur a été faite d'une pareille incartade, çà doit être excessivement douloureux ! Le fait est que ceux qui ont signé une certaine pétition pro-pédophilie se retrouvent en assez fâcheuse posture et si ma mémoire est bonne çà aurait été l'occasion pour un certain Jacques Lang de se ridiculiser par une série de lapsus en voulant se défendre de la "connerie" qu'il a reconnu avoir commise à ce propos.

Pour ce qui me concerne et alors que je m'occupais encore de l'organisation de colloques astrologiques j'ai été sollicité, il y a fort longtemps, à quelques kilomètres à vol d'oiseau d'un village que j'aperçois de mon balcon pour prendre la succession d'un certain Tony Duvert auprès d'un jeune garçon qui avait été son "pupille". Il s'agissait de libérer la mère qui se disait prof de yoga et qui répondait au prénom ou pseudo de Sarah fondatrice d'une association des "Mille soleils". J'avais eu l'occasion chaque matin d'entendre, de la chambre qui m'avait été assignée, la génitrice indigne recevoir son gamin dans son lit en le persuadant qu'il aurait été son amant dans une existence antérieure... Bien évidemment, j'ai refusé tout net de rendre à cette femme le service réclamé, laquelle m'avait voulu brancher en me voulant persuader que, sous prétexte de "terreurs nocturnes", son fils accourait dans mon lit dès le premier soir. Ce à quoi elle n'a pas manqué d'ajouter que des amis à elles avaient apprécié la disponibilité de son rejeton.

Je vais pas me faire plus vertueux que je le suis, mais j'avais réservé mon billet de retours, des obligations m'attendaient à 900 km, j'étais un photographe spécialisé en architecture et à ce titre j'ai travaillé pour les Affaires Culturelles au temps d'un certain Maurice Druon. Le calcul a été très vite fait : s'emmerder toute la sainte journée en une saison de pluie battantes pour attendre, le soir venu, les faveurs éventuelles d'un môme qui devait avoir 12/13 ans à l'époque autant que je puisse m'en souvenir et ne m'a jamais manifesté le moindre intérêt durant les quelques jours passé. D'autant plus que j'avais assisté à des scènes de caprices fort surréaliste dans les lacets d'une route de montagne proche un soir de pleine lune. En résumé, j'ai surtout eu l'impression, vu l'inconsistance de l'appât posé sur mon passage d'avoir été pris pour un con ! Il s'est agi du héros d'un livre intitulé Quand mourut Jonathan...

J'ignorais tout de l'auteur et de son élève et bien j'ai été subitement édifié à propos du mouvement pro pédophile dont il a fait partie et j'ai de suite pris conscience que ça allait engendrer une réaction excessivement négative. Et je me vois encore livrer une prédiction à un arrêt de bus du quartier de Cimiez à l'auteur d'un programme de calcul astrologique utilisable sur les médiocres calculettes dont on disposait à l'époque. Des années plus tard ayant été victimes des accusations d'une femme dont il s'était lassée, il s'est vu convoquer par les gendarmes au sujet du commerce illicite qu'il était censé avoir entretenu avec la gamine mineure de cette femme.

Et ce qui m'a frappé quand, rentré à Paris, j'ai voulu dénoncer l'indignité de la mère auprès des collègues, c'est le refus de ses derniers d'entendre mon histoire. Il s'est agi d'un singulier mélange d'hypocrisie très classique avec l'opinion de certains selon laquelle ce genre de dérive n'est pas grave.

Pire encore, mon patron de l'époque, m'a remplacé à mon insu de plein gré par la mère indigne qui m'a supplanté en temps qu'elle a pris ma place au second rang d'une association qui n'a existé que très virtuellement. Ledit pseudo Jonathan a bien sûr fait partie des passagers d'une certaine école en bateau dont le "capitaine" a été traduit en justice longtemps après.

Ce qui m'oblige à souligner que dans le genre d'aventure dont on cause, il faut distinguer entre des systèmes à visée soit disant éducatives conçus par des prédateurs complètement addict à de la chair trop fraîche et les liaisons individuelles qui peuvent se nouer entre un mineur et un adulte soucieux de le faire grandir en usant de son ascendant pour son bien. Dans le cas de l'école en bateau ce qui a constitué un véritable enfer pour les moussaillons qui n'eurent pas la chance de vraiment émoustiller la patron du rafiot, c'est d'abord la concurrence entre gamins susceptible de plaire et ceux qui faute du charisme adéquat ont été les plus malchanceux. La vrai problème il était là et pas dans le fait que les plus chanceux ont forcément trouvé du plaisir dans la faveur sexuelle dont ils ont bénéficié.

Une idylle entre un adulte encore jeune et un mineur est une possibilité qui n'est pas susceptible de m'offusquer sauf que tous les risques sont pour l'adulte et je ne suis pas sûr que le jeu en vaille la chandelle. C'était concevable et même assez bien toléré avant et juste après mai 68 et ça arrangeait souvent les parents quand le fils était un peu difficile et qu'un oncle ou même un étranger parvenait à le littéralement transformer mais à ma connaissance une telle éventualité ne fait plus partie des choses possibles et admises.

Enfin quand, comme cela a été mon cas, on revendique plus ou moins implicitement une sorte de "magistère", on ne peut pas se permettre de prendre ce genre s'embarquer dans ce genre de "galère". En effet, ce qui caractérise les vrais "pédophiles" c'est leu goût pour une certaine forme de puérilité, je les perçois avant tout comme des débiles assez méprisables.

Enfin, pour en terminer avec le sujet très "tabou" que j'ai abordé, il est exclu de juger le genre de situation qui peut se produire en partant du point de vue moral qui a cours dans le monothéisme auquel nous sommes accoutumé. Et qui a fortement déteint sur la nouvelle morale purement laïque. Il y a quelque chose de positif dans le fait qu'en France 3000 prêtres auraient déraillé durant les 70 dernières années : d'une part le chiffre avancé m'a l'air d'une estimation à minima et c'est surtout que la hiérarchie romaine ne peut plus se permettre de trop insister sur un certain interdit sans prendre le risque de s'exposer à ce qu'on lui rie au nez. Et pour ce qui me concerne, si je me suis toujours senti très mal à l'aise dans une église au point que le plaisir procuré par certains concerts en soit plus ou moins gâché et j'ai accepté de remplir l'office devenu mien pour en quelque sorte me désensibiliser. Il ne s'agissait pas de devenir ou même de redevenir "pieux", j'ai toujours été critique et peu réceptif à l'égard des manifestations trop dévotes et je mets en valeur un instrument de qualité et je m'abstiens de sortir de ce rôle purement artistique en pratiquant sur place l'obligation de réserve qui s'impose dans toute fonction qui se respecte.

Si le christianisme, côté latin, a fonctionné à peu près convenablement jusqu'au XIIIème siècle environ où l'attention s'est concentrée autour d'une fascination envers la sodomie qui n'avait pas encore revêtu de sens contemporain et exclusive de crime contre la nature par le biais de relations anales c'est tout simplement parce qu'un restant de bon sens antique a tempérer l'espèce d'idéologie fallacieuse qui commence d'affleurer dans une certaine Lettre aux Hébreux d'un non moins certain Paul de Tarse...

13/10/2021

Le "Rapport Sauvé" sur la pédophilie dans l'Eglise de France... Hautement toxique à tous égards...

SODOMA.jpg

Mise à jour du 12 octobre

A propos de ce rapport, les choses sont en train de partir en vrille.

Le Monde faisant le point sur les limites du "secret de la confession" et il est précisé qu'un prêtre à la faculté de s'en affranchir lorsqu'il a connaissance d'un crime de sorte que l'invitation-convocation de l'archevêque de Reims était parfaitement déplacée. Il n'y a donc nulle part de problème, à savoir que les lois de la République s'imposent et on n'imagine pas un seul instant que des prêtres ou des responsables laïques confrontés à de nouveaux abus vont les couvrir : on en fera plutôt plus que pas assez !

On assiste d'autre part à un renversement : la parole des enfants était sujette à caution, on risque d'assister à un renversement à cet égard avec les risques de prendre en compte une possible "mythomanie" de leur part... Et ce n'est pas nouveau

Voici à présent que le président de la conférence des évêques compte sur les fidèles pour indemniser les victimes, ce qui était exclu par l'auteur du rapport. Et si on me tend la sébile, je leur répondrai d'aller se faire foutre !

François Devaux, le personnage qui est à l'origine de la mise en accusation de Barbarin, veut, lui que les évêques paient. Mais comment ?

En vendant leurs cathédrales au Américains ou aux chinois alors qu'elles sont devenues propriété de l'Etat ?

Ce sale type est littéralement dévoré par la haine et il faut rappeler que s'il y a eu tant d'abus c'est que les parents se sont généralement bornés à flanquer une torgnole à leurs mômes quand il leur arrivait de dénoncer un curé nanti de pattes folles ! C'est qu'avant le concile les prêtres étaient des figures d'autorité généralement incontestées.

Du reste à ce propos les intégristes mentent quand ils soutiennent que les abus se seraient développés surtout après le concile: c'est juste le contraire et c'est archi faux pour des raisons qu'il est facile de comprendre !!!!

On notera à ce propos que la dernière infographie de cet article compare des périodes très inégales et qu'il est matériellement impossible d'estimer des % pour des périodes anciennes quantité d'abus étant passés sous les radars de la police et de la justice car plus ou moins consentis vu la prégnance des personne à autorité avant mai 68. Ce rapport n'était ni fait ni à faire vu que le livre de Frédéric Martel était amplement suffisant.

Mise à jour du 11/10 en soirée

Le journal Le Monde a publié a publié une excellente mise au point sur le secret de la confession qui démontre, s'il en était besoin, que le Sieur Darmanin n'a guère fait qu'étaler sa prodigieuse inculture juridique en osant convoquer un éminent archevêque pour le morigéner.

Voir : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2021/10/08/c...

Nous sommes hélas dotés d'un gouvernement qui est en train de pulvériser les records d'incompétence en de nombreuses matières. Puisse le Saint Esprit réveiller, brutalement s'il le faut, les citoyens et citoyennes de France et de Navarre en temps utile.

Je ne crois guère en la science ecclésiastique  et je doute d'une "vie éternelle" applicable à des modalités demeurées assez individuelle mais en revanche je ne doute pas de la possibilité pour l'esprit saint de souffler où il veut et surtout où il le peut encore, j'y crois fermement sauf qu'il est assez probable qu'il soit contraint, le cas échéant, de se montrer assez "politiquement incorrect"...

========================

Je dois prévenir tout lecteur que le présent et assez long article est assez "gratiné". Les lecteurs dépourvus du moins sens de l'humour sont invités à passer leur chemin. Il encourent le risque d'être excessivement déstabilisés et de ne jamais s'en remettre...

Si vous voulez vous informer des dérives à base d'abus sexuels sur mineurs au sein de l'Eglise catholique et au niveau planétaire vous disposez du livre de Frédérique Martel représenté ci-dessus. Il s'avère amplement suffisant pour présumer des dégâts au plan local. La seule chose que l'on puisse reprocher à l'auteur c'est de rêver en pensant que ce grand corps que constitue la secte romaine finira par accepter ce qu'on appelle, seulement depuis le XIXème siècle, "homosexualité". Un terme barbare hérité d'un goût morbide pour la médecine légale. Une véritable malédiction au sens le plus étymologique. Cela relève même d'une forme de "rhétorique sorcière".

Il y a  pourtant eu, à ce propos, des "accommodements avec le Ciel" puisque les églises orientales ont pratiqué des bénédiction de couple de même sexe avant qu'en occident le "sacrement de mariage" ne soit finalisé. Voir à ce sujet les travaux de l'historien John Boswell qui sont à corriger sur un certain nombre de points et notamment à cause d'un anachronisme ridicule ayant consisté à théoriser une sorte de "sous culture gay au moyen âge".

L'examen d'une telle question sorant du cadre d'un blog de médecine, son caractère "spirituel" étant à entendre dans un sens très ordinaire de provoc subtile plus ou moins en forme de "foutage de gueule" surtout lorsque leur porteur sont un peu trop "coïncés", je ne saurais trop m'étendre car il faudrait également parler d'une pratique d'afrèrement par contrat notarié qui a permis de tourner occasionnellement l'interdit du Lévitique. Je me bornerai à préciser que les couples de mâles ont été mis sous la protection de Saint Serge et Sain Bacchus. Cette thématique est relativement populaire dans certains milieux religieux anglo saxons mais en France lors du vote en faveur du "mariage pour tous", institué par une fraction de légistes franchement anti-cléricaux on est allé chercher des justifications du côté des "peuples premiers" en négligeant de refoutre çà sur le tapis alors que l'occasion était rêvée de mettre l'Eglise romaine devant certaines de ses contradictions... Mais hélas les gens qui prétendent nous gouverner sont devenus d'une inculture féroce dans presque tous les domaines !

Porte latine.jpg

Notons avant d'aborder les problèmes soulevés ou causés par le caractère toxique du fameux rapport, notons que l'institution visée ci-dessus semble avoir affleuré à Rome au temps de Montaigne. Mais il n'existe pas de certitude que ce qui s'est passé Porte latine soit une émanation de l'un des rituels rapportés par Boswell. J'ai des raisons de penser que l'épisode relève d'une sorte de parodie de mariage assez spontanée mais il y a tout de même des détail singuliers concernant l'implication de religieux.

Mais autre chose m'a frappé : c'est l'implication de portugais. Or dans un numéro d'une revue favorable à la pédérastie qui fut objet de scandale et de poursuites, son créateur a évoqué une pratique locale laissant à entendre qu'il n'était pas besoin d'aller en Thaïlande pour trouver des garçons disponibles. Si j'ai bien compris on tolérait que des oncles se chargent de l'initiation et de l'éducation de garçons peu portés vers les femmes. A noter que c'est assez universel et çà me fait penser à une méchante histoire arrivée à un certain (...) Jules Verne.

Nota : Par associations d'idée j'en arrive à repenser à un visiteur de l'été, venu pour se faire soigner par la MTC, issu de cette nation latine et dont le comportement a fini par m'évoquer le genre de trouble que peut produire un abus ou une tentative d'abus sexuel durant l'enfance... Son comportement s'étant caractérisé par 4 ou 5 tentatives de séduction envers différentes personnes des deux sexes selon des modalités violant les "convenances" les mieux établies. On ne saurait considéré comme normal le fait d'avoir félicité un papy italien qui nous a remis sur le droit chemin vers Busana Vecchia pour l'excellence de son "odeur corporelle" surtout qu'il 'a guère approché de plus de 1,50 m le nez, au demeurant exceptionnel, du complimenteur...

Pour l'histoire des mariages relaté par Montaigne voir : https://infodujour.fr/culture/6444-un-mariage-gay-dans-la-rome-de-la-renaissance

Circonstance aggravante : la publication d'un rapport à la fois très mal ficelé et excessivement nauséabond s'ajoute à un arrière plan de manipulations gouvernemental sous prétexte de "pandémie"

J'évoquerai en fin d'articles d'autres "manipulations" portant sur le domaine de l'exercice légal des choses du sexe qui témoigne d'une "dinguerie" ambiante qui tend à pulvériser certains records bien que la matière soit, depuis deux millénaires, assez amplement fournie.

Nous n'avions pas assez des manipulations résultant de l'exploitation d'une une fausse "pandémie" de Covid, fausse dans la mesure où il ne s'agit que d'une simple épidémie dont on aurait pu venir à bout rapidement si on n'avait pas empêché sciemment les généralistes de faire correctement leur job.

Il fallait encore que la religion romaine, en pleine dégringolade notamment depuis le dernier concile, empoisonne un peu plus l'ambiance collective à commencer par la troupe des fidèles avec, sous prétexte de "repentance", la publication une saloperie des plus violentes non seulement pour les fidèles mais pour l'ensemble des citoyens car le ministre des cultes y est allé de sa propre participation qui veut abolir le secret de la confession.

Un ministre des cultes parmi les plus calamiteux

Notons au passage qu'on a vu un ministre des cultes parmi les plus calamiteux de notre histoire, convoquer littéralement un archevêque, celui de Reims en l’occurrence, soit la ville des Sacres (dont je suis originaire) dans le but de rompre le secret de la confession.

De la part d'un homme sur lequel continue de peser des soupçons de viol par abus de personnes ayant autorité, si même la justice l'aurait blanchi par voie de non lieu c'est pour le moins extravagant.

Ce blog n'étant pas consacré à des questions de droit, surtout canonique, je me réserve d'examiner la question ailleurs. Il suffira de retenir qu'il s'agit d'un secret à caractère "professionnel", consacré par notre code pénal, par le droit européen et une cour de justice internationale...

Une lacune criante du "rapport Sauvé"

D'après un ami et collègue excellent organiste et non moins excellent juriste qui a l'habitude des procédures en Conseil d'Etat, un certain Paul de Metairy, le rapport ne fait aucunement mention de la responsabilité des parents qui avaient coutume lorsqu'un enfant dénonçait les mains baladeuses d'un prêtre de clore le chapitre par une baffe.

C'est ce qui est arrivé à un certain François Devaux, personnage devenu haineux qui préconise de faire payer les évêques après avoir échoué à faire condamner l'ancien Primat des Gaules en dépit du soutien inconditionnel de la célèbre revue Golias. Cela dit on doit à Golias d'avoir contribué à la mise hors d'état de nuire d'un ancien expert du Vatican et assez sinistre individu, j'ai nommé Tony Anatrella... Mais il en a fallu du temps !

La technique ancienne consistant à "déplacer le problème"

Et dans cette histoire, si certains la plupart des prêtres ayant fauté ont échappé à la justice, c'est d'abord et surtout parce que les parents ont presque systématiquement refusé de prendre au sérieux les dénonciation des enfants abusés en ne portant pas plainte. La manœuvre consistant a seulement "déplacer le problème"...

Un exemple original de "déplacement du problème" par un Maire montagnard

A ce propos, j'ai eu connaissance d'une affaire où un curé, auteur par ailleurs de lettres anonymes contre un Maire d'un village dont l'église est devenu un musée sur la route du sel, a été contraint par le premier magistrat de dégager dans l'heure, faute de quoi il allait lui foutre les gendarmes aux fesses.

Des souvenirs assez "toxiques" me rattachent à ce lieu. J'y ai été envoyé par un universitaire pour préparer un certain colloque auprès d'un prof de yoga. Pour découvrir qu'elle vivait avec son jeune fils qui avait fait la fameuse "école en bateau".

Chaque matin, de la chambre qui m'avait été assignée, j'entendais la mère serinait à son gamin qu'il avait été son amant dans une existence antérieure. Je passe sur des scènes particulièrement surréaliste dans les lacets qui mènent aux anciennes glacières de la métropole proche. J'ai appris que ce même avait été le "pupille" d'un certain Tony Duvert et donc le héros de Quand mourut Jonathan et je me suis vu proposer sa "succession". Bien sûr je me suis bien gardé de faire reporter la date de mon billet de retour et je me suis empressé du publier la chose dans le milieu concerné.

C'était les années 70 : que croyez-vous qu'il se passa ! Silences gênés ! Pire encore on m'a remplacé en temps que Vice Président d'une association par cette mère indigne que je n'ai point manqué d'immortaliser dans une revue confidentielle qui a amplement circulé et démasqué quantité d'imposteurs en forme de "gourous"... 

Quand un chien pourvoit à l'absence de justice humaine

Pour en finir avec le curé qui a du décamper parce que le Maire lui a foutu le feu aux fesses, j'ai eu, des décennies, plus tard à "sonoriser" une ou deux messes dites par ce prêtre entiché de "psychanalyse". Je l'entends encore se plaindre en me racontant, qu'alors qu'il avait été invité à un repas suivant un baptême, il avait été mordu et littéralement expulsé par le chien de la famille d'un gosse sur lequel il avait du balader ses sales pattes libidineuses...

Il faisait des remplacements et cela me rappelle que j'aurais bien des choses à raconter sur un ancien exorciste de l'évêché qui siégeait dans un centre marial qui d'après certains historiens aurait abrité, à l'origine, le culte d'une Diane Artémis avant d'être christianisé.

La musique comme "dérivatif" à l'ambiance de sinistrose

Il ne me reste que la musique comme dérivatif à l'atmosphère délétère et sinistre que nous vivons. Toutefois les deux derniers clavecins dont je dispose sont encore en travaux il ne me reste comme pratique sociale que l'exécution des 4 pièces traditionnelles des offices dominicaux : entrée, offertoire, communion, sortie, ce qui constitue présentement une occasion de "contamination" du fait de l'influence délétère du fameux rapport.

Cela fait déjà deux dimanche que l'on nous en fait la réclame et nous sommes menacés d'un rappel lors de chaque prière universelle.

Si je dois déplorer une seconde récidive je demanderai au nouveau curé d'y mettre un terme. On ferait mieux de prier pour que les manigances à propos de Covid soient déjouées ainsi que pour le salut des commerçants qui ayant été acculés à la faillite se sont suicidés. Les fidèles n'ont à 99,999 % aucune part dans les dérives objet du rapport il est intolérable de continuer à se voir "chargés" du rappel des horreurs qu'il évoque.

J'ai une chance d'être écouté : ce curé m'a donné spontanément la clef du temple et je peux donc y travailler et éventuellement enregistrer de jour comme de nuit...

Sur la personnalité du principal auteur du rapport

Dans un article du journal "Le Monde" présentant Sauvé comme le "confesseur  des violences sexuelles de l'Eglise" on lit ceci :

Au tout début des années 1960, un jeune garçon de 5e prend des cours d’orgue auprès d’un prêtre du pensionnat de Cambrai, dans le Nord, où il étudie. Dans cette communauté éducative ouverte et bienveillante, l’ecclésiastique est chargé de l’instruction musicale et religieuse. Ses parents connaissent ce prêtre un peu tactile, le reçoivent chez eux. Pendant les grandes vacances, pour le collégien en culotte courte, les leçons continuent le samedi après-midi dans un pensionnat déserté. Mais, à la rentrée de 4e, le professeur de musique a disparu des effectifs de l’école. Sa nouvelle affectation n’a pas donné lieu à la petite fête qu’il est de coutume d’organiser à cette occasion. Il s’est évaporé.

Le jeune garçon a aujourd’hui 72 ans. Allure sobre et imposante, parole précise et contrôlée, Jean-Marc Sauvé a été façonné par quarante ans d’une carrière administrative au plus haut niveau.

J'ai souligné à dessein un passage qui me parait crucial. L'histoire officielle laisse à entendre que le jeune Sauvé aurait constaté l'évaporation de son prof d'orgue et aurait été rencardé sur le causes de cette "évaporation" des années plus tard par un ancien camarade ayant "bénéficié" des attentions de ce curé connu pour sa "tactilité"...

Un rapport entièrement à charge !

De deux choses l'une où l'ancien élève d'orgue manquait de grâce naturelle et n'était pas un élève "intéressant" ou il nous a caché quelque chose en réécrivant l'histoire d'une façon trop honorable.

Cependant et de toute évidence, l'instruction qu'il a menée est entièrement à charge, de plus, ce qui est beaucoup plus grave c'est que quoique étant censé figurer parmi les juristes les plus distingués de notre infortuné pays puisqu'il a occupé un poste au Conseil d'Etat et y figure toujours à titre honoraire.

Recommandation n° 40 : vers une restauration des "tribunaux ecclésiastiques" ?

Il est préconisé de mettre en place sans délai le tribunal pénal canonique ! Bref les recommandations 27, 31, 32, 33, 40 et 41 ont bien de quoi horrifier un juriste accompli. Le Sieur Darmanin, au lieu de vouloir abolir le secret de la confession devrait mettre le nez dans ces recommandations et s'inquiéter d'une possible concurrence faite à la justice pénale et civile républicaine.

En effet, la seule mesure que peut décider un tribunal siégeant en droit canonique, c'est la réduction à l'état laïque d'un prêtre ayant fauté avec inscription sur une liste noire de prêtres interdits de toute espèce de ministère spirituel. Ce qui est arrivé à Tony Anatrella après des années et des années de tergiversations...

Ce très sinistre individu avait inventé une méthode de déprogrammation des séminaristes travaillés par des pulsions "homos". Sa méthode apparentée aux vielles méthodes portant sur le dégoût de l'alcool consistait à demander au patient de se foutre a poil en vue de la pratique d'une masturbation réciproque. Moyennant quoi, resté habillé ou en tenue d'Adam, le praticien clérical ne faisait guère qu'encourager une "gérontophobie" assez largement répandue tout en profitant de l'occasion pour se gorger d'images très érotiques et ensuite en jouir en se branlant comme un malade dans la plus stricte intimité... Peut-être même qu'il usait d'une caméra cachée pour pallier à une mémoire défaillante vu son âge canonique. Quelle horreur que cet abominable imposteur !

Le aspects toxiques du "rapport Sauvé"

Ce foutu rapport n'est ni fait ni à faire et cela fait en effet deux dimanche consécutifs que l'on "bassine" et "emmerde" l'assistance avec le fruit pourri d'une enquête dont la commande relève manifestement de tendances parfaitement suicidaires de la part d'une hiérarchie qui est complètement à l'ouest depuis pas mal de temps.

On notera simplement de la méthode d'enquête fondée sur un questionnaire incomplet et assorti de l'anonymat quant aux signataires ne pouvait pas rendre compte de l'étendue du désastre que ce soit quantitativement et/ou qualitativement.

La seule chose intéressante eut consisté à tenter de comparer l'ampleur du phénomène dit "pédophile" au sein de la prêtrise par rapport à son étendue au sein de la population laïque, sauf que c'est matériellement impossible.

La rapport n'accouche que de choses que l'on savait déjà ou que l'on pouvait aisément deviner et quoique étant exclusivement à charge, il est sans doute en dessous de la réalité quant au nombre supposé d’ecclésiastiques délinquants.

N'apparaissent de façon visible assez crue que les abus sur des garçons de 10 à 13 ans. Au delà, ils ont forcément échappé au radar des enquêteurs car au delà les garçons visés ont pu s'en accommoder pour diverses raisons basées sur un intérêt quelconque. Soit ils ont bénéficié d'avantages en échange de leurs faveurs soit ils ont pris goût à la chose...

Rappel à propos de l'influence calamiteuse de l'affaire Dutroux

Si en ce monde quelqu'un peut revendiquer une compétence dans l'observation de ce type de phénomène c'est votre serviteur. Je ne suis sans doute pas le seul mais j'appartiens à une génération en voie de disparition du genre "dinosaure". Alerté par un universitaire belge ami de certains arrières plans de l'affaire Dutroux, j'ai disposé à l'époque d'une connexion Internet universitaire à très haut débit pour collecter toutes sortes d'infos aujourd'hui disparues. Je pense à une champignonnière aujourd'hui rasée où il s'est passé quelque chose d'assez particulier à l'initiative d'un groupuscule mené par un avocat bruxellois en vue.

On trouve dans les méthodes utilisées pour décrédibiliser les éventuels bavardages et dénonciations des enfants ou des jeunes impliqués des simulation de "satanisme" ne correspondant à aucun culte ou rituel sincère à cet égard mais bien évidemment ce genre de détails, ajoutés à l'influence pernicieuse de l'album mettant en scène une certaine grande et vilaine Lulu ont contribué à ensemencer l'imaginaire populaire en faveur de la thèse de l'existence d'un "nouveau mouvement religieux" à base pédo sataniste en usage au sein de l'oligarchie mondialiste qui souhaite effectivement nous réduire à un pur esclavage.

vilaine-lulu.ysl.png

Cela nous renvoie à au témoin X1, la célèbre Régina Louf et je m'empresse de souligner que l'actuel rapport de Wikipedia ne correspond pas à la réalité que j'ai pu percevoir à l'époque au travers de documents aujourd'hui disparus. D'autres témoins X ayant fait carrément dérailler l'enquête par des accès de mythomanie des plus délirantes avec des histoires de "chasse à courre" dans un château appartenant à un nobliau mi belge mi ardennais

Bref, il est devenu extrêmement difficile voir impossible de faire la part des choses.

Ma perception du christianisme surtout latin

Avant d'aller plus loin, je dois préciser que je suis de plus en plus persuadé que le christianisme n'était sans doute pas destiné à devenir une religion universelle et qu'il s'agissait d'une sorte de "voie initiatique" en marge d'un judaïsme à la ramasse.

Il faut rappeler que ce sont bien les Perses qui ont inspiré l'idée d'un monothéisme et qu'il s'agit d'une évolution tardive et que d'autre part le "Dieu" des juifs apparait comme étant une entité assez purement tribale, déité qui eut du reste une parèdre à la mode hindoue dont on connaît le nom. Je renvoie les lecteurs intéressés par la question à un certain article sur "Yahwed" de Wikipedia où on trouve ceci :

La question de savoir si Ashéra était ou non la parèdre de Yahweh a donné lieu à des avis divisés.

La majorité des chercheurs estiment qu'Ashéra était vraisemblablement la déesse consort de Yahweh. Le culte de « Yahweh et son Ashérah » est certainement pratiqué pendant très longtemps.

Comment le christianisme, devenu religion d'Etat sous Constantin a foiré

Toutefois, le christianisme a joué un rôle positif pendant le premier millénaire car le bon sens antique hérité de ce que la civilisation romaine a produit de meilleur est parvenu à plus ou moins conjurer un idéalisme des plus nocifs notamment en matière de traitement de la sexualité.

Je situe le point d'incandescence de la rupture autour de 1313. Car tout à foiré, absolument tout a foiré, entre le Xème et le XIVème siècle avec notamment l'apparition d'une hantise de la "sodomie", terme dont le sens n'avait pas encore pris celui, très exclusif qui a eu cours beaucoup plus tard.

L'imposition du célibat des prêtres séculiers comme cause essentielle de l'apparition et de la vogue de la "catho-pédophilie"

Durant l'époque évoquée, longtemps après une tentative avorté d'imposer le célibat (et la chasteté) aux prêtres séculier lors du concile d'Elvire (305-306), cette imposition est entrée dans les mœurs grosso modo au XIIème siècle qui est aussi celui de l'apparition du "sacrement" de mariage.

Il est clair que si l'on avait continué d'inciter les futurs curés à se marier avant d'être ordonnés (l'inversion de ce processus n'étant pas canonique) le catholicisme ne serait pas dans cette merde noire où il se trouve plongé à propos des abus sexuels dont il est devenu un des théâtres principaux.

Et ce qu'il faut souligner avec insistance c'est que l'ensemble des fidèles n'a pas à se laisser charger par la campagne de "repentance" imposée par la publicité faite à un rapport de toute évidence fort mal intentionné et pas du tout objectif !

Sur une "synchronicité" parfaitement intentionnelle

On a commencé par faire coïncider l'évocation dudit rapport avec un dimanche avec lune lecture portant sur l'extraction d'Eve d'un côté d'Adam par le biais d'une opération chirurgicale des plus mystérieuses.

Sauf qu’apparemment le rappel de ce mythe était "hors programme".

https://www.aelf.org/2021-10-12/romain/messe

Il s'agissait de rappeler les "bonnes manières" en matière de sexe, le christianisme n'offrant que deux solutions, soit le mariage et la procréation, soit l'état monastique avec le régime de privation sensorielle extrême que cela comporte. Le moins que l'on puisse dire est que c'est un peu court !

Le véritable texte du jour, semble t-il, anticipe d'un caca nerveux" de Paul apparu dans une Lettre aux Hébreux...

Ils ont échangé la gloire du Dieu impérissable contre des idoles représentant l’être humain périssable ou bien des volatiles, des quadrupèdes et des reptiles.

Voilà pourquoi, à cause des convoitises de leurs cœurs, Dieu les a livrés à l’impureté, de sorte qu’ils déshonorent eux-mêmes leur corps.

Dans la version extensive, qui est une pure tautologie et qui en temps que telle n'est qu'une double affirmation de la même chose, sans la moindre preuve, au fond le "Dieu" des juifs aurait livré les "pédés" de l'époque à leur vice parce que vicieux ils l'étaient de toutes façons. On tourne en rond.

Mais il est aisé de sortir de ce "cercle vicieux" par la plus élémentaire des logiques. Pie XII en légalisant la méthode calamiteuse du Dr Ogino en guise de contraception, forcément "non naturelle" comme telle mais seulement écologique, il a reconnu la validité de la recherche du plaisir pour lui-même. Sauf qu'il n'existe aucune raison de le limiter aux relations d'un homme et d'une femme mariés selon les précepte d'un sacrement dont la "normalisation canonique" s'est avérée très très tardives, au moins dans le christianisme latin.

Les réflexions que m'ont inspiré les intentions excessivement "subliminales" de la hiérarchie catholique ce dernier 12 octobre

Lors de la sortie de la messe concernée, j'ai fait remarqué à l'officiant qu'il avait omis de rappeler que l'opération chirurgicale en question a eu les conséquences les plus fâcheuses. En effet comme chacun sait, Eve est devenue l'interlocutrice privilégiée d'un certain "serpent" et il s'agit bien d'un symbole phallique (et diabolique) des plus évident. Bref, rien ne va plus depuis que la part féminine de l'Adam primordial s'est trouvé comme "désolidarisée" de son support originel et que ledit Adam s'est laissé convaincre de croquer une pomme qui lui est restée en travers du gosier...

Mon "patron" m'a répondu qu'il aurait précisé dans son sermon que l'Homme se tient devant Dieu et la Femme devant l'Homme. Je ne vois pas de fondement biblique à cette équation et je ne suis pas contre légalité des sexes au moins en droit.

Je lui ait donc suggéré d'aller raconter cela à Alice Coffin, et l'autre "Caroline" (de Haas). Il s'est contenté de rire aux éclats et de tourner les talons pour aller saluer d'autres "clients". Je m'abstiendrai de polémiquer mon rôle se bornant à relever le niveau artistique des offices auxquels je participe je suis tenu à une obligation de réserve dont je m’acquitte très correctement. Résidant assez loin de la paroisse qui m'a accepté, je ne fais partie d'aucun conseil paroissial. 

L'homophobie en usage dans le christianisme depuis toujours vient en fait de Platon

Si j'ai pris le parti de réduire en charpie le rapport dont il vient d'être question c'est pour me sentir plus léger.

Je bénéficie pour cela d'une culture historique et sociologique des plus affinées sur le sujet recouvert par cette cochonnerie hyper toxique. Culture résultant d'un demi siècle d'observations et de communications directes d'anciens en plus de lectures choisies. Le problème et que tout dans le domaine a commencé à déconner avec Platon et notamment ses fameuses "Lois" qui anticipèrent certaines idées et saloperies modernes qui allaient éclore bien des siècles plus tard. Il faut se rappeler qu'il a tendu à assimiler toute relation entre un adulte et un jeune à une sorte d'inceste et en plus il s'est ingénié à suggérer l'invention d'un "dieu" qui aurait condamné ces relations dites "pédérastiques" par les modernes qui ont été l'apanage de toutes les castes guerrières pas seulement grecque mais bel et bien celtes et même GAULOISES.

Quand un mec se félicité d'être un peu "gaulois" : je réponds bienvenue au club, j'ignorais que tu étais "pédé"... Effet garanti mais après il faut donner les références des historiens antiques qui se sont plus ou moins scandalisé de la chose... 

La "pédophilie" au sein de l’Église romaine comme produit d'une lecture ne manquant pas d'une certaine logique !

En résumé, la tendance homo-sexuelle de certains ecclésiastiques surtout latin est bien le résultat d'une lecture assez logique d'un certain chapitre de la Genèse. Si la "Femme originelle" a bien eu des affinités avec une bestiole que l'on présente comme étant une manifestation satanique, il est cohérent de préférer les garçons.

Sauf que l'interdit du Lévitique exclut que cela puisse présenter un caractère autre que "platonique". Soit on s'en accommode, soit on renonce et on embrasse un autre métier. Coach en matière sportive serait un choix plus approprié. Les réalisateurs de films pornos homos ont du reste largement exploité cette thématique.

Examen du cas des diverses sortes de pédagogues

En ce qui concerne l'enseignement primaire et secondaire, l'existence de relations sentimentales et/ou sexuelle particulières avec un élève est INDESIRABLE dans la mesure où cela ne peut que favoriser certains "chouchous" au détriment de leurs autres camarades en les exposant à une "perte de chance".

En revanche, de la part d'un précepteur particulier éventuellement appointé par la famille, s'il s'agit d'un homme de bien soucieux de celui de son élève, je ne vois pas en quoi cela pourrait poser un problème en l'absence de contrainte et s'il y a réciprocité du désir.

Dans l'enseignement supérieur ou et plus encore dans le cadre d'une relation possible entre un coach sportif et un élève particulier, il devrait en aller différemment cela ne devrait pas causer de scandale dès lors que la relation est consentie par le partenaire le plus jeun et qu'elle demeure discrète.

Des réformes désopilante et néanmoins catastrophiques en cours en matière de "consentement sexuel"

Mais nous sommes loin du compte avec la fixation récente, en France, d'un âge de consentement sexuel en dehors du cas particulier des personnes ayant autorité pour lesquelles des amitiés particulières sont proscrites par le Code pénal.

Je m'étais imaginé que l'on avait fixé cet âge à 15ans quand , sous le règne de Mitterrand on abaissé la majorité sexuelle à cet âge. Il est à noter que les juges, se débrouillaient pour condamner pour motif de "soustraction à l'autorité parentale", un article à ma connaissance inconnu du Code et cela quand le jeune se trouvait livré à lui-même. La chose m'ayant été signalé par une victime de ce genre de dérive judiciaire.

En Belgique, la même problématique vient d'être discutée ou est toujours en cours de discussion parce qu'on a décidé que le consentement avant ne vaut rien et qu'il faut prouver le consentement pendant et surtout après.

On a intérêt, lors de chaque aventure, à transporter avec soi une petite "caméra de chasse", si les choses doivent se passer à l'hôtel ou dans la nature de façon à archiver la scène. Pour les relations sexuelles des jeunes mineurs des deux sexes, la Belgique aurait accouché d'une disposition limitant à différence d'âge à deux ans à ce que l'on m'a dit. C'est évidement complètement débile et franchement négatif pour des quantités de raisons. 

D'abord parce que beaucoup de jeunes garçons aspirent à une reconnaissance de la part d'adultes et à des témoignages d'affection plus ou moins concrètes. C'était vrai surtout avant mai 68. Quoique j'ai commencé ma carrière de séducteur après cette calamiteuse révolution dont on subit le choc en retour des excès qu'elle a engendré, j'ai recueilli de nombreux témoignages allant dans ce sens. Surtout dans les "pays froids" d'où je viens où le besoin de convivialité réclame de la chaleur sous toutes ses formes possibles.

Les sites pornographiques sont-il menacé de disparition prochaine ?

Bref nous somme en pleine dinguerie car des avocats viennent de réclamer à un juge français une ordonnance prescrivant l'obligation pour les fournisseurs d'accès à l'internet, de carrément bloquer l'accès aux sites pornographique dont la liste (non exhaustive) a été donnée, ce qui, en passant, permet désormais à ceux qui en ignoraient l'existence d'y aller voir de plus près. Les convenances m'interdisent d'en dire davantage mais voyez cet article si cela vous chante :

https://actu.orange.fr/france/l-acces-aux-sites-pornograp...

Une mauvaise blague qui me rappelle une assez vieille histoire d'une tentative avortée en faveur d'un "arrêt de règlement" portant sur les sites dits "révisionnistes"

Cette tentative qui, pour l'instant, échoué à leur grande surprise me rappelle une affaire datant des années 90 où une association d'étudiants juifs avait réclamé le blocage de l'accès aux sites "révisionnistes" les plus courus.

Le juge, qui était un homme très cultivé, leur avait répliqué que les anciens "arrêts de règlement" qui avaient cours sous l'Ancien Régime sont devenus parfaitement illégaux depuis la révolution de 1789.

Je crois me souvenir qu'ils sont arrivés à leurs fins un temps plus tard. Et le principal site visé à répliqué en donnant une sorte d'alias pour contourner l'interdit.

Or aujourd'hui nous disposons de la possibilité de s'abonner à un VPN ou d'utiliser un navigateur qui en cryptant le flux d'échange s'oppose à ce que le provider puisse bloquer quoique ce soit.

La pornographie présente t-elle quelques "vertus" ? Assurément oui !

Premièrement si de nouveaux confinements survenaient et que l'on nous prive d'accès au porno, je vous fiche mon billet que bien des gens vont se suicider ou pire s'entretuer !

Maintenant reste la question de savoir si la pornographie doit être interdite et si elle est chose si négative qu'on le dit.

Premièrement, c'est aux parents à installer sur l'ordinateur familial ou des enfants des systèmes de blocage. Cela fait des années que l'on dispose de solutions à cet égard. Depuis lors sont apparus des smartphones et il est sans doute plus délicat d'imposer à des mineurs un filtrage efficace de leur connexion dans la mesure où beaucoup sont des "geek" en puissance à tel point que quand j'ai un problème avec mon smartphone je n'ai pas trop de mal à trouver une aide parmi ceux qui zonent autour d'une certaine pizzeria. La dernière fois je ne parvenais pas à dégoter certains signes nécessaires à la confection de SMS correctement ponctués.

Le risque d'autisme sexuel

Il est bien évident que la pornographie, quel qu’en soit le style, pour des jeunes n'ayant aucune expérience d'une sexualité réelle et non virtuelle, comporte un risque d'autisme. Les jeunes japonais auraient, dans ce domaine, atteint un degré assez pathologique et le phénomène à commencé avec un certain style de mangas. Pour ma part, je suis convaincu qu'outre les visées mercantiles juteuses de ce type de commerce, le "Système" y trouve son compte.

En effet, il n'a eu de cesse et cela depuis plusieurs décennies, d'empêcher toute drague à l'air libre de la part des "homos", en faisant la chasse notamment sur les bord du Var sous prétexte de protection écologique de la faune ailée qui s'y reproduit, sauf que personne n'a été dupe...

Le but de ce type d'opération étant de "déporter" ce genre de fréquentation en direction et au bénéfice d'établissements spécialisés, les "boîtes" et les restaurants gays en particulier qui rapportent de la TVA et des impositions sur les sociétés.

La pornographie concourt au maintien de l'Ordre public puritain en vogue !

En fait de puritanisme jadis catholique, notre laïcité républicaine s'avère finalement beaucoup plus meurtrière envers la liberté sexuelle qu'elle ne l'aura été jadis. La preuve en est c'est qu'encore durant les années 50 les histoires de "touche pipi" pratiqués par des curés étaient considérées comme assez anodines. On privilégiait la possibilité d'exercer une bonne influence morale et éducative sur ce genre d'écart. Une attitude hérité en droite ligne de l'hypocrisie bourgeoise typique du XIXème siècle qui contribua à faire la fortune des marchands...

Sauf qu'il y a derrière une volonté de présenter une image trop clean de notre monde et que que j'évoque me fait penser à un "grand renfermement" de source catholique dont a parlé un certain Michel de Foucauld pour notre XVIIème siècle français...

En réalité, il faut bien comprendre que la pornographie n'est pas conçue pour encourager le passage aux actes dans le monde réel, et elle contribue, dans le domaine concerné à une véritable "désocialisation" et cela au même titre que les autres manœuvres toxiques en cour (confinement, passe sanitaire, masques) imposés sous prétexte de pandémie... D'une certaine manière la pornographie participe d'un certain maintien et d'une sauvegarde de l'ordre public.

Du reste on ne vois plus comme cela était courant dans les années 60, des couples d'hétéros se bécoter en public.

De l'ingéniosité des producteurs de vidéos "homos"

Certes en ce qui concerne l'homosexualité, il est aisé de constater que les producteurs de films pornos font preuve d'une très remarquable créativité dans le domaine de la multiplicité des scénarios pouvant servir de cadre à des rencontres plus ou moins torrides qui se terminent toujours de façon à peu près identique. Tandis que côté "hétéro" la vulgarité et même les scènes de boucherie les plus crassez dominent.

De l'intérêt de bien identifier nos propre fantasmes pour les mieux maîtriser

Un des bons côté du porno "homo" c'est de pouvoir identifier le type de fantasme que l'on héberge et dès lors qu'on en a fait le tour, qu'on les a analysé il me semble que cela permet d'être clair avec soi-même en comprenant à quoi çà rime de façon à ne pas être dépassé par ces fantasmes. On encourt moins de risques d'être dépassé quand on sait ce qu'on aime et ce que l'on veut ou préfère. Il ne suffit plus que de déterminer si c'est réalisable de manière concrète compte tenu de notre charisme personnel, de l'âge et autres contingences.

Enfin, peut-on affirmer sérieusement que le "Système" se soucierait vraiment de protection des mineurs en une époque où, sous l’appellation de "mariage pour tous" l'homosexualité se trouve pour ainsi dire "normalisée" au point d'être devenu quelque chose de franchement "bourgeois" ? Sauf que la seule chose qui cloche et que personnellement je réprouve c'est l'emploi du terme "mariage" qui me fait horreur dans un tel domaine ! On doit pouvoir être libre de s'associer entre mal sans qu'il y ait lieu de présumer des "histoires de cul". Evidemment le PACS n'était pas suffisant. l'ennui étant que "Contrat d'Union Libre", ça fait encore CUL ! Mais on aurait pu choisi Contrat d'Union Civile Solidaire, le sigle devenant assez parfaitement neutre.

Le bon usage de la pornographie aurait pu éviter des drames conjugaux et surtout des divorces

J'en conclus que la pornographie n'est pas un problème et qu'elle permet aux jeunes de déterminer de quel côté ils penchent. Est-ce vraiment du côté des femmes ou de leur propre sexe ? je doute du reste que beaucoup de garçons puissent résister à l'attrait de scènes parmi les plus innocentes. D'où une autre question : ne vaut-il pas mieux savoir exactement à quoi s'en tenir sur cet ordre de préférence quand on découvre que bien des hommes se sont fourvoyés en se mariant d'où divorce et recomposition à la clef.

Le métier d'avocat : une profession excessivement "sinistrée"

Mais enfin quand on en arrive à constater qu'une majorité d'avocats (au moins 80%) auraient du embrasser un autre métier tant ils sont nuls et ignorants en matière de droit et surtout de philosophie du droit, il y a vraiment de quoi prendre peur!

Pour ce qui concerne la défense des citoyens contre les obligations biaisés de vaccination, force est de constater que je ne peux pas citer un seul exemple d'intervenants sérieux. Du reste la Cour européenne vient de rejeter 18 000 plaintes stéréotypées, ne serait-ce que parce que les recours en droit interne dont à l'intérieur de notre droit français n'"ont pas été épuisés.  Il fallait s'y attendre et j'avais du reste dénoncé cette pratique quantitative et abusive au niveau de la Cour de justice de la République.

Où il apparaît que la liberté pour un garçon de préférer un semblable est menacée d'interdiction à plus ou moins court terme

Il me reste à conclure ce tour d'horizon très rapide portant indirectement sur le statut social de l'homosexualité : cette préférence apparaît de plus en plus comme risquant de devenir indésirable selon le point de vue de ces féministes qui tendant, par tous les moyens, à vouloir imposer l'idée que tout mâle qui se respecte ne peut être qu'un prédateur.

Pour l'instant, les mâles hétéros étant culpabilisés par plus ou moins d'abus machistes et phallocrates de jadis, ce courant de dinguerie ne rencontre aucune obstacle sérieux de leur côté. Il nous appartient à nous autres dont la "confrérie" a engendrer quantité d'homes tenus pour "grands" à diverses égards de souligner que les philosophes les plus remarquables se recrutèrent de préférence parmi les amoureux des garçons. A tous le moins les meilleurs philosophes furent au moins assez franchement misogynes.

Néanmoins, le temps viendra où la gens masculine finira par sortir de sa torpeur en remettant les pendules à l'heure. Du moins je l'espère sauf que j'ai pleinement conscient d'appartenir à une race en voie de disparition et que le temps m'est forcément compté.

Le féminisme radical, une "dinguerie" pernicieuse parmi beaucoup d'autres "victimismes" revanchards

Le féminisme hard n'est que l'un des problèmes pernicieux avec le "wokisme", la cancel culture, l'épidémie de dysphorie de genre" et un victimisme généralisé sous une multitude de facettes. En plus de la menace d'un certain Islam et des complicités de l'islamo-gauchisme qui vont avec.

Le féminisme hard n'est que l'un des problèmes pernicieux avec le "wokisme", la cancel culture, l'épidémie de "dysphorie" de genre" et un victimisme généralisé sous une multitude de facettes. En plus de la menace d'un certain Islam et des complicités de l'islamo-gauchisme qui vont avec…

Il me reste à préciser que ce qui s’exprime au travers de la « hantise » d’une soit-disant « pédophilie » c’est une crainte, de la part du « Système » que la floraison de relations sentimentales et éventuellement sexuelles entre des adultes et des jeunes ne soit l’occasion pour des « résistants » à ce « Système » de combattre le « formatage » en cours sur des ressortissants des générations montantes. Sauf que les "résistants"

Il faut rappeler également que le terme ne convient pas à la chose désignée. Philein, en grec se rapporte à l’amour de choses abstraites comme dans philo-sophie ou «amour de la sagesse». Il faut également rappeler que si cette «hantise» est apparue antérieurement à la fameuse affaire Dutroux, cette affaire de pure prostitution et non de « pédophilie » (pour tout pénaliste qui se respecte et c’est tabou d’oser le dire…) a constitué un tournant catastrophique dont on n’est pas près de sortir.

Résumé de la morale chrétienne

Ayant précisé tout cela, qui va sans doute causer bien des émotions à un certain type de lecteur imbu de trop de "pruderie", je devrais, à présent, me sentir un plus léger et mieux dormir. La morale chrétienne se résumant pour moi à quelque chose de très simple : ne pas faire aux autres ce que l'on ne veut pas que l'on nous fasse !

Du caractère éventuellement licite des coucheries de même sexe

Quant à la question de déterminer s'il est licite de coucher avec une personne de son sexe, et bien il suffit tout simplement d'honorer le créateur (éventuel) au travers la beauté (non moins éventuelle) d'une créature et de toujours rester quelque peu contemplatif, ce qui n'est absolument pas contradictoire avec des gestes plus concrets.

Néanmoins, je ne saurais souscrire à l'idée d'un "créationnisme" à la sauce fondamentaliste américaine, pas plus qu'à un évolutionnisme plus ou moins darwinesque qui ferait descendre l'homme du singe. Et quand à l'éventualité d'une "vie éternelle", dans le doute, il vaut mieux un bon tiens que deux tu l'auras ! D'autant plus que la solution préconisée par un certain Origène n'est absolument pas susceptible d'annuler les désirs mais plutôt de leur procurer par le regret un caractère hautement infernal.

Le seule problème étant, face à toute chose réputée plus ou moins agréable, d'éviter autant que possible les addictions qui deviennent un jour ou l'autre, source de frustrations plus ou moins douloureuses. D'où la nécessité, d'abord, de faire certaines choses en temps et en heures favorables, en cessant de se tourmenter indéfiniment en ne sachant jamais sur quel pied danser !

Revenons à la médecine sujet de ce blog

Il reste à préciser que si "créateur" il y a, il aurait prévu qu'en asticotant convenablement un organe appelé prostate par un outil approprié (une vulgaire "bite" n'étant pas vraiment appropriée, chercher à Aneros), il est manifestement possible, d'après des témoignages et des vidéos exempte de la moindre simulation, d'en tirer un profit des plus agréables et que cela étant on aurait tort de s'en priver.

Je dois confesser qu'en ce qui me concerne çà n'a pas vraiment marché mais il paraît qu'il faut s'armer de beaucoup patience. Voir le traité approprié. Paradoxalement, ce sont de toute évidence des "hétéros" qui auraient moins de problèmes pour tirer le plus grand avantage de ce genre de pratique tandis que je n'ai jamais vu de témoignage venant des gens d'en face.

Voilà qui serait assez "moral" : cette solution "auto-réalisatrice" ne nécessitant pas le concours de tiers...

19/04/2021

L'homosexualité est-elle d'origine génétique ? Réponse : NIET, NIET, reNIET !!! (Réponse à un ami...)

travelos.jpg

Rien de gay dans le genre d'horreur carnavalesque hors saison que vous voyez ci-dessus... C'est pourtant encore l'idée qu'on se fait assez généralement des "homos"... Et c'est ce qu'on tend à leur imposer comme modèle.

On ne saurait permettre à nos contemporains de chercher les modèles à suivre parmi ceux que nous a procuré l'Antiquité. D'autant plus que le modèle grec serait forcément impopulaire puisqu'il est assimilé à de la "pédophilie". Pour ma part, je suis nettement plus en prise avec la perspective romaine sauf que l'on ne saurait limiter la chose à la sujétion d'esclaves achetés en vue d'en faire des objets sexuels ou encore de prisonniers de guerre. Toutefois, il faut dans le domaine de l'esclavage se garder de toujours systématiquement noircir les choses. L'homme n'est pas toujours une bête sauvage et l'amour conduit à l'affranchissement et s'il est une chose que je prétends avoir bien étudiée c'est tout ce qui concerne le monde dit "païen". Je considère du reste le monothéisme comme étant bien la source la plus toxique de tous les totalitarismes existants, à commencer par le marxisme et son produit le plus vénénaux, savoir son avatar dit "culturel"...

Un ami m'a gonflé ce matin. Il se prénomme Paul, je lui dédie tout particulièrement ce post. C'est un scientifique (sans emploi) mais il y a des choses qui lui échappent quoiqu'il aurait pu être également professeur de religion dans son pays d'origine. Cela fait des années que j'essaie de le convaincre que ce qui j'évoque échappe totalement à la biologie du sexe.

Je risque de paraître obsédé par certaines questions mais quoiqu'il en soit j'ai le droit de m'insurger contre les idées fausses en vogue même si elles paraissent indestructibles. Le science telle qu'on l'a conçu à partie du XIXème siècle est cause de l'ouverture d'ornières dans lesquelles s'enlisent une majorité de nos contemporains.

Explications

L'ADN ne contient qu'un codage n'affectant que des éléments qui relèvent de la biologie où, pour reprendre une perspective traditionnelle faisant mention de trois "étages", le corps dans sa modalité "grossière", c'est-à-dire, en langage moderne le "corps physique".  En d'autres termes, il ne peut pas, constituer le support pour ce qui relève du domaine purement psychique comme celui des préférences.

Je ne peux pas le prouver car les gens qui sont bouchés par des idées fausses en sont pratiquement indécrottables. Je regrette de devoir être très brutal mais je suis absolument sur d'avoir raison.

Voici un exemple à méditer : c'est celui de la psychogénéalogie. Voici un cas remarquable, c'est celui d'un ex ami bouddhiste que j'ai du déjà évoquer. Il descend d'une lignée résultant d'un croisement de deux lignées de bourreaux. déjà rien que cela c'est pas triste !!!!

J'ai aidé ce garçon dans son enquête et il a fini par découvrir qu'un ancêtre a commis un viol incestueux et pour cacher son crime a noyé la fille. Comme ce devait être une sorte de patriarche, la famille s'est aveuglée. Résultant périodiquement et parmi les descendant surviennent des cas d'aveuglement progressif par attaque, probablement auto-immune de la rétine. Cela ressemble à une sorte de "malédiction". Si l'on veut que cela procède d'une variation génétique aléatoire, il faudrait d'abord qu'on m'explique comment une faute morale a pu introduire dans la descendance cette variation.

En revanche, si l'on est apte à concevoir l'idée d'une causalité psychique indépendante et // au mécanisme de l'hérédité purement somatique cela permet, du même coup, de comprendre de quoi il retourne pour ce qui concerne les phénomènes que l'on décore du concept de "réincarnation".

Ce qui se produit lorsqu'un individu meurt, c'est que son corps physique se décompose ainsi que les modalités les plus grossières de sa psyché en constituant ce que les chinois rangent dans la catégories des influences errantes. Il s'agit à vrai dire des simples "résidus psychiques" qui, à raison de certaines affinités karmiques peuvent s'agréger à des individus venant à naître.

Comme expliquer autrement que des êtres d'exception sous divers rapports, notamment artistique puissent surgir au sein d'une famille de sombres brutes. l'inverse pouvant également se produire...

De même qu'un jeune enfant peut hériter des vêtements usagés d'un frère devenu grand, nous sommes de véritables arlequins. L'hérédité proprement dite, sous sa forme purement somatique, capital de vitalité, prédispositions morbides relève bien de la génétique proprement dite. La médecine chinoise est très claire là-dessus, sauf que quand on traduit Shen par esprit. C'est très sujet à caution l'étymologie de ce dernier terme est en relation avec le souffle et l'action d'insuffler quelque chose: pas grand chose à voir avec l'animus. Si ce n'est qu'il existe un rapport de succession entre une cause et un effet...

Pour en revenir à l'homosexualité, soutenir que l'orientation sexuelle dépend, pour les garçons de la dose de testostérone de la mère durant la grossesse est une CONNERIE. Et ce pour les raisons suivantes : je vois des tas de garçons que l'on dit efféminés et qui sont "hétéros". Inversement, il suffit de se rendre sur n'importe quel site porno homo pour se rendre compte que l'immense majorité des acteurs correspond à des types d'hommes d'apparence et de stature très masculines même lorsqu'il s'avèrent "auto-reverse".

L'espèce haïssable des "tantes" et des "tafioles" à, Dieu, merci quasiment disparu. De quoi s'est-il agi ? En fait ce que je viens d'évoquer est résulte d'une ambiance excessivement datée, l'époque de Proust avec sa conception selon laquelle les hommes qui aiment les garçons seraient des "invertis". Autrement dit des femmes ratées" et plus simplement encore de vulgaires "enculés". Ce qui est étrange et je l'ai déjà signalé et que ce plug baptisé Aneros (qui dérive d'un "dispositif médical" destiné au massage de la prostate) est célébré exclusivement, à ce que j'ai pu constater par des "hétéros". Quand j'ai l'occasion d'en parler à un "gay" il ouvre des yeux de merlan frit ! c

Cela me fait penser qu'il faut que je signale là chose à un certain "Ludo" qui vient d'apparaître dans le patelin. Cela devrait lui plaire et c'est dommage que j'ai mis le traité relatif à cet objet au papier à recycler lors de la dernière charrette de ménage documentaire. Mais bon les murs ne sont pas extensible.

Je rappelle que traditionnellement, la pratique de la "pédérastie" au sens le plus classique était l'apanage des guerriers qu'il soient grecs, gaulois, japonais ou même papous... Les Anciens étaient loin d'être stupides. Il étaient en accord avec notre proverbe qui stipule que qui se ressemble s'assemble ! En d'autres termes, trop aimer et surtout aimer exclusivement les femmes était mal vu. On craignait à juste titre une certaine contagion psychique.

Cela dit on a bien le droit d'aimer les enfants et la vie de famille mais à condition de s'abstenir de vouloir imposer cet option à la totalité de l'humanité. En revanche, celui qui s'abstient de procréer doit compenser sur un autre plan, nécessairement intellectuel (voire spirituel mais je déteste ce terme car je ne vois dans ce domaine que de la ... merde excessivement toxique et je pense que j'ai fait largement la part dans ce domaine. Et j'aspire à durer encore longtemps rien que pour faire chier les cons bêtes et méchants...

Ce qui est lamentable en l’occurrence, c'est que le monde moderne ne comprend plus rien à rien !

08/02/2017

Marion Sigaut, vieille trotskiste "catho intégriste" homophobe VRP d'Alain Soral se fait ramasser par Olivier Marchal et all

J'ai essayé, à maintes reprises, de mettre en garde mes lecteurs contre certains délires furieux à propos de "pédophilie" mais semble t-il sans beaucoup d'effets. Les affaires de pédophilie existent, en famille, au sein de l'Eglise quant aux histoires de "réseaux" à partir du moment où il commence à être question de pratique "pédosataniques" (viols d'enfants en réunion + sacrifices) on entre de plein pied dans le DELIRE !

De l'art de "cracher dans la soupe"

La femme que vous voyez ci-dessus s'appelle Marion Sigaut dénonce, elle dénonce la "révolution sexuelle" que fut mai 68 et se fait aduler des cercles "cathos réacs" et franchement "intégristes" en militant pour un retour à la contention d'avant 68. Il faut tout de même savoir qu'à 18 ans elle s'échappait de sa famille pour balancer des cocktails Molotov sur le Palais de Justice de Paris. Elle a conservé dans un tiroir de commode des grenades asphyxiantes dont elle a menacé sa sœur qui voulait lui faire signer des papiers notariés. Elle avoue avoir aimé "baiser" (sic) d'où un avortement suivi d'une fausse couche. Laquelle est résulté des œuvres d'un type qu'elle détestait physiquement, qui la traitait, à son grand dam, de "frigide" mais qu'elle laissait lui "monter dessus" (sic) au moindre câlin. Son père, Jean Sigaut, fort connu dans un certain milieu d'affaires, l'a traité de tous les noms : grue, connasse, salope et j'en passe. A présent qu'elle est ménopausée, elle est soutenue par les intégristes et répand des délires carabinés et des mensonges. A noter également que ses copains trotskistes ont promus une pédophilie révolutionnaire de sabotage.

Ridiculisée par un historien de métier

Un historien, Olivier Marchal, qui avait consacré à ses "romans historiques" 86 billets vient de l'étriller de la tête aux pieds. Il faut savoir qu'elle a accusé les Templiers qui, jamais ne furent en contact avec des enfants d'avoir constitué un réseau "pédo satanique". Je vous recommande de commencer par la recension de l'article de cet historien qui en cite les principaux passages et les commente.

Biographie commentée de Marion Sigaut

Cette femme est à moitié "ravagée", deux des liens ci-dessous démontrent son état schizophrénique.

%arion sigaut.jpgMais le plus meurtrier se trouve ici :

Recensions de son autobiographie (Le petit Coco) 1

Recensions de son autobiographie (Le petit Coco) 2

Elle annonce à la fin de son livre que son père, un certain Jean Sigaut, se serait suicidé par noyade après qu'elle eu trouvé le courage de résister à un personnage qu'elle dépeint comme un manipulateur. Il est à noter qu'il lui aura fallu 32 ans (et l'usure de quatre thérapeutes) pour se défaire des griffes de son géniteur qui l'avait traité de tous les noms, pute, grue, connasse, cocotte etc... 1950 + 32 cela fait 1982. La loi Veil datant de janvier 1975 que serait-elle devenue sans cette "révolution sexuelle" sur laquelle elle a le toupet de cracher ?

Mensonges portant sur une charte des "droits sexuels" avalisée par l'O.N.U.

Légalisation en cours de l'inceste et de la pédophilie : Marion Sigaut prise en flagrant délit de mensonge !

Elle soutient qu'un texte avalisé par l'ONU aurait programmé cette légalisation, quelques citation du texte prouvent exactement le contraire. Ce qu'elle dit est, heureusement, faux, archi faux mais personne ne bronche !

Etendue réelle des "réseaux" de "pédophilie"

Voir : Les jésuites et la sodomie, une épître dédiée à Marion Sigaut. Il y a dans ce texte une évocation cryptée d'un vrai réseau de "pédophilie" autour d'une école à vocation musicale sur lequel l'auteur de ce texte a eu des renseignements de première main par des gens qui y ont été employés. Voilà le genre de trafic qui a pu exister comme type de "réseau", on notera que c'était déjà pas mal. C'est une affaire qui n'a JAMAIS défrayé la chronique et il n'a surement pas donné tous les détails. 

Les "jeunesses hitlériennes" comme prototype du milieu LGBT

Pédophilie et délires : Judith Reisman et les "Jeunesses hitlériennes"

homosexualité pédophilie,alain soral,affaire damiens,hopital général,kinsey,révolution sexuelle,judith reisman,marion sigautLa Reisman est une complice américaine de la Sigaut. La Hithlerjungend aurait été constitué de jeunes homos qui auraient poussé leur patron a massacrer les juifs avant de déteindre sur les milieux LGBT. Résultat : 20 à 30 % des Américains seraient "pédés", ce qui serait une excellente chose pour l'écologie et le développement durable mais hélas c'est encore faux ! Elle a pas entendu parler des "étoiles roses" ni de la Nuit des longs couteaux. il y a l'origine de cette histoire de fou un petit fait historique qui a été mésinterprété.

Concernant les "pédotempliers" Marion Sigaut emportée par le soralisme. Les passages importants sont surlignés en jaune.

Les effets pervers et délétères de la hantise de la pédophilie

Obsession de la "pédophilie" et détresse des jeunes

Il s'agit ici d'une assez longue évocation des effets pervers délétères de la hantise de la "pédophilie" sur les jeunes qu'il s'agit de protéger.

Cette sélection devrait être suffisante pour vous édifier sur le cas de la pseudo historienne.

Malheureusement, celui qui veut s'informer au sujet des rares critiques existantes se trouve confronté au barrage constitué par les nombreux échos des internautes crédules qui célèbrent cette femme sans discernement. cette malfaisance ne commencera à prendre fin que lorsque qu'un internaute daignera compléter la notice Wikipédia de la dame. Sauf qu'elle doit avoir là des "fans" susceptible d'y monter la garde.

Critique de la partie historique de des romans de Marion Sigaut

https://oliviermarchal.blogspot.fr/search/label/Marion%20...

Lorsque vous entendrez quelqu'un délirer à propos de "pédo satanisme" faites lui lire ce billet. Le bon sens et le sens des proportions a complètement déserté l'humanité dans ce domaine en particulier. De par la multiplicité et l'épaisseur des pages de délires sur le sujet, toutes les critiques raisonnables deviennent invisibles. Il s'agit vraiment d'une pathologie mentale tenace. Qu'il soit clair que le "pédo satanisme" est un fantasme de "sans dents" qui témoigne d'une bonne dose de désirs refoulés.

19/07/2016

La bisexualité du tueur de Nice serait "primordiale"... oui au moins d'une certaine façon seulement...

mohamed-lahouaiej-bouhlel.jpgJe n'ai pas été surpris d'apprendre que le tueur avait un amant de 73 ans, un vieux beau lifté, les cheveux teints avec lequel il s'entretenait dans la salle de sport qu'il fréquentait. Sauf quand il y avait du monde... Parce que qu'évidemment, une amitié aussi improbable entre un type à la fois faux timide et se voulant hyper viril constitue une "fausse note"...

Voir : http://www.brain-magazine.fr/article/page-president/31453...

J'ai depuis longtemps résumé le propos contenu dans -  cet article qui parle de résoudre le problème à coup de contrat à durée indéterminée d'une façon - plus "générique". J'ai écrit à maintes reprises que le seul moyen de rendre inopérant le fanatisme religieux en général (notamment l'intégrisme catholique) et islamique en particulier c'est de rendre les bienfaits de la société de consommation accessible à tous. A savoir que chacun puisse profiter un minimum de l'abondance qui règne. Bien sûr cette abondance, il faudrait pouvoir en limiter les nuisances (gaspillage de matières premières et la pollution qui s'ensuit) et c'est tout à fait possible.

A noter en passant l'interprétation que fait François Asselineau du Brexit avec une déclaration historique du Premier ministre anglais. Très intéressant  et inattendu !

https://www.upr.fr/actualite/europe/lupr-salue-caractere-...

Concernant les conquêtes masculines du tueur, ça n'a rien de surprenant, pas plus que sa liaison avec un vieux de 73 ans. Aux yeux d'un gay européen ce couple improbable c'est impensable, c'est même une pure incongruité. Dans cette "profession" on commence à être vieux à 35 ans... Cependant ce curieux phénomène aux yeux de béotiens s'explique: en terre maghrébine les personnes âges sont très respectées. Un ancien camarade de Conservatoire m'a raconté des scènes parlantes à cet égard concernant l'attitude des beurs, scènes qui se sont déroulées dans un établissement de bains proche du Cours Saleya, j'ignore s'il existe encore mais sa particularité était que la clientèle jeune y était plutôt assez minoritaire au contraire d'autres établissements plus côtés où on la favorisait par des tarifs très bas !

L'interdiction de l'homosexualité dans la tradition musulmane est la plus gigantesque hypocrisie dans le domaine. Je suis tenté de résumer les faits en disant qu'en Afrique du Nord, peut importe le sexe du trou à boucher. Le problème du machisme est encore plus sensible chez les immigrés qu'ailleurs.

Sauter un mec ne leur pose aucun problème mais l'inverse n'est pas pensable alors que les gays européens sont devenus tous pratiquement "auto-reverse" et ils l'assument publiquement. La différence réside dans le fait que chez nous autrefois des garçons acceptaient de se soumettre à condition que ça ne se sache pas. Très franchement, je trouve cette époque plus sympa que celle actuelle de "petites putes" courant après le plus offrant, je ne parle pas d'argent, ni même de longueur de zizi, mais simplement le plus charismatique avec éventuellement l'aisance pour bien recevoir et procurer un sentiment de sécurité à ceux qui sont ne recherche de père de substitution...

Chez les "culturés musulmans", sans même parler de jouer un rôle passif, il se trouve qu'ils n'ont que trop tendance, sur le plan psychologique et du comportement général à vouloir toujours jouer les "macs" et comme le sentiment de supériorité de leur tradition leur procure un mépris latent, on devine que rien n'est jamais simple. Bref, à de rarissimes exceptions près on est contraint de demeurer sur la défensive quand bien même il n'y aurait pas de sexe dans la relation amicale. Pour ma part, j'ai été bien placé pour observer la psychologie de ces jeunes mais je n'ai jamais pris la moindre espèce de risque. Quelque soit le domaine considéré, affaire, amours, je ne noue de relations qu'avec des gens à qui je peux faire pleinement confiance et j'incite systématiquement les autres à la fuite !

Le problème en ce qui concerne l'homosexualité, c'est cette saloperie de milieu LGBT car il y a derrière des bailleurs de fonds qui ont investi dans des commerce dédiés de toutes sorte. Le "mariage pour tous" n'est pas une réussite, on aurait pu se borner ) un PACS Bis en plus avec des droits identiques au mariage. A présent, avec le recul que j'ai sur le sujet recul remontant un peu avant Mai 68 avec la "génération Arcadie", force est de constater que cette époque de relative contention était préférable à tout ce qui découle de la visibilité actuelle, car l'influence des modes et des look lancés par les couturiers gays fait que ceux qui n'ont pas les moyens ou le gabarit ou l'âge pour se conformer à ces codes deviennent littéralement "invisibles". Et j'en passe cependant qu'importe ce gâchis ne me concerne plus! 

Pour ce qui concerne l'accès à la société de consommation, il est à noter que puisque l'on assiste à une confiscation progressive de tous les progrès sociaux hérités de Trente glorieuses, que même du côté des français dits de souche, il y a de plus en plus de pauvres, à moins d'un sursaut rapide et énergique et d'un véritable renversement de la vapeur, le minimum d'assimilation susceptible d'éteindre la haine anti-française n'est pas prête d'arriver. A Nice des femmes voilées ont été prises à partie sur la promenade mais je ne crois pas à la possibilité d'une véritable guerre civile car la population riche est bien trop dominante dans le secteur.

Pour en finir avec la personnalité du tueur, elle comportait sans doute une bonne part de schizophrénie. Et il faut toujours en revenir au plus important, savoir comment et en combien de temps il s'est radicalisé, on s'en fout. Je persiste à dire qu'il n'était pas nécessaire d'avoir des centaines de policier en plus, je répète qu'il aurait suffi de trois barrages avec fusil mitrailleur et herses déployées et je note que l'ancien Maire est allé dans ce sens, sauf qu'il n'est pas sûr que s'il avait été en place il aurait exigé le nécessaire.

Enfin un attentat chasse l'autre, voir ce qui s'est passé en Allemagne et dans quelques jours on aura presque oublié et ça continuera comme avant. J'ai appris des choses que j'ignorais au sujet du Bataclan, il y a eu probablement des éviscérations et la chose a été étouffée. Un bataillon de Sentinelle n'est pas intervenu, dont renforcer ce dispositif ne sert à rien puisque c'était de la pure figuration. Quand à la vacance du pouvoir j'ai appris ces jours ci bien des choses que j'ignorais comme le fait qu'on a bombardé la femme d'un certain Aquino à la tête de la grande bibliothèque pour empêcher la parution d'un livre incendiaire en regard duquel les mémoires de l'ex première dame seraient de l'ordre de la plaisanterie.

C'est avec légèreté que j'ai suggéré de s'intéresser aux vidéos de Michel Onfray. En crausant la question je me suis aperçu qu'il a probablement pété un cable. Le terrorisme islamique remonte bien avant les interventions en Irak, en Lybie et en Syrie...

18/10/2015

Furieux délires autour d'une norme de l'OMS pour l'éducation sexuelle

Ornellas.jpegCette petite conne au regard angélique que vous voyez à gauche est en fait une belle petite salope. Soit elle ne sait pas lire, soit elle est payée car je ne sais quelle funeste organisation de curetons intégristes pour raconter des conneries et ameuter la population.

Cette petite garce qui se prétend "journaliste indépendante" mériterait d'être giflée en place publique. Le sexualité est source suffisante de problèmes pour que l'on se dispense d'en créer de faux qui sont en l’occurrence purement artificiels en contribuant à un certain climat de "guerre civile" larvée comme cela a commencé avec les fameuses "manifestations pour tous" lancée par une autre conne, qui plus est mariée à un pédé notoire, j'ai nommé une certaine "Frigide Barjot". Mais à dire vrai celle là finit par être sympathique en comparaison de celle qui a recueilli sa succession...

En pérégrinant sur le site du "bld Voltaire", à ne pas confondre avec le réseau du même nom, je suis tombé sur cette page signée d'une abrutie nommé Charlotte d'Ornellas :

http://www.bvoltaire.fr/charlottedornellas/la-sexualite-s...

Trouvant l'accusation un peu grosse, je me suis procuré le texte incriminé et j'ai fait quelques recherches.

C'est ainsi que je suis tombée sur cette page du site de Soral, un sinistre personnage à tous égards :

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Les-etranges-normes...

On y lit ceci : La section européenne de l’Organisation mondiale de la santé recommande de dispenser une initiation très particulière à la sexualité dès la plus tendre enfance. Dans un document intitulé Normes pour l’éducation sexuelle en Europe [1], elle prescrit officiellement l’apprentissage de « la jouissance et du plaisir quand nous touchons notre propre corps »… entre 0 et 4 ans ! Elle appelle cela « la masturbation infantile » : voilà qui est clairement dit !

L'informatique a ceci de particulier qu'elle permet des recherches de chaîne de caractère : or le mot "jouissance" ne figure pas dans le texte incriminé, et il ne s'y trouve nulle part d'incitation à la masturbation. Bref, tout ce qui est dit dans ces deux articles est ARCHI FAUX ! Je ne me suis pas infligé la lecture de la totalité de ces directives ce pendant que les sondages pratiqués montrent qu'il ne s'y trouve rien de sulfureux. Cette histoire me rappelle fâcheusement les rumeurs à propos d'un prétendu enseignement des "théories du genre" au sein de l'école publique.

Il faut arrêter avec toutes ces conneries. Certes dans la forme le "mariage pour tous" n'est certes pas une réussite mais si ça fait raquer ces hétéros qui s'imaginent être comme le sel de la terre alors que je constate qu'ici dans leur immense majorité ils sont tenus en laisse comme des caniches par des bonnes femmes plus ou moins manipulatrices et bien je suis ravi que çà les fasse chier à ce point ! Et oui, au moins dans le Grand Sud les "machos" et de cocus ridicules dont légion et le "nordiste" que je suis les vomis littéralement... Force est de constater la différence de rapport entre les sexes entre Nord et Sud quand j'ai à recevoir et à installer des couples d'estivants venus de l'au delà de la Loire pour des amis qui louent une maison...

03/07/2015

Pédo-satanisme et Franc-maçonnerie : l'autel des élites

Pédo_satanisme.jpgNote revue et abrégée le 7/7 ;

C'est en me rendant sur le blog de Salim Laïbi que que j'ai trouvé l'annonce de la parution le 3 juillet 2015 de ce livre dont le titre porte des accusations claires à l'adresse de la Maçonnerie en général du 33eme degré en particulier.

Vous trouverez sur Amazon une sorte de résumé. Tout ce que je peux dire c'est que quand on met sur le plateau de la balance et Aleister Crowley et Albert Pike, j'ai surtout envie de me fendre la pêche. Crowley fut un assez sinistre personnage certes et j'ai rlu l'essentiel de tout ce que l'on a pu écrire sur ce personnage. Le cas d'Albert Pike est assez différent, avec la fameuse lettre à l'italien Mazzini. Tous les érudits en la matière savent que tout ce qu'on met sur le dos de ce Pike ce sont des inventions de "gros" mythos"...

Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Pike

Je cite : Léo Taxil, dans son célèbre canular, prétendit entre autres qu'il faisait apparaître par des opérations magiques Lucifer sous la forme d'un beau jeune homme dans les soirées maçonniques de Charleston, États-Unis. La source connue la plus ancienne de la fameuse « Lettre de Albert Pike à Mazzini » est « Le diable au XIXe siècle », un ouvrage du Docteur Bataille, un des pseudonymes de Léo Taxil lors de son célèbre canular.

Quant à Laurent Gaulzy, une recherche plus attentive m'a convaincu que tous ses livres sont de la même veine. Aucun universitaire sérieux ne s'abaissera à les réfuter.

26/06/2015

Connaissez vous "Wanted Pedo" ?

maxime.jpgNous n'allons pas nous éterniser sur l'histoire du suicide de Corinne Gouget mais il se trouve qu'en parcourant une page de "Nizub", son défenseur, je constate que les récentes "révélations" de Stan Maillaud sur la donzelle avaient suscité de la part de son ancienne employeuse une plainte auprès de MétaTV qui a publié le très long show de l'ancien gendarme. Nul doute que cette réédition d'une dénonciation ancienne a du porter un coup assez fatal au moral de notre pourfendeuse d'aspartame... Je ne dis pas ça pour me disculper de la responsabilité que l'on fait peser sur ma pomme en tant que co-asssassin de la dame. Je m'en contrefous et je vais dormir du sommeil du juste.

Je remarque seulement que ou bien c'est un suicide ou il s'agirait d'un meurtre, deux thèses forcément contradictoires. On a franchi le pas en faveur de celle d'une exécution commanditée par Monsanto et Cie comme on l'affirme sans rire sur la page que j'évoque. Si les acteurs du lobby agroalimentaire suivent cette affaire, ces niaiseries doivent les faire se gondoler de rire en voyant à quel point ils n'ont en face d'eux que la pire espèce de crétins acculturés. Enfin je doute qu'ils aient du temps à perdre à ce point...

Je ne suis pas très familier des abréviations sémantiques en usage dans les forum et j'ai découvert un "code" type SMS dont j'ignorais l'existence. Les considérants de l'affaire sont partout ponctués de "RIPs" alors j'ai cherché et cela voudrait dire Requiescat in pace ! Si ça cadre avec le contexte, l'apparition de ce latinisme au milieu de cette bande de ploucs incite à douter de la traduction. Mais enfin et quelque soit ce que l'on a voulu sous entendre j'aurais tendance à voir dans ce qu'on donne pour une formule de condoléance, l'ordre de RIPer, c'est-à-dire de dégager. De ce point de vue, je constate que leur chère Corinne aurait anticipé leur désir non dit. Je laisse la chose à vos méditations... Que de contradictions sémantiques dans cette malheureuse histoire...

Pourquoi ai-je évoqué Wanted Pedo, et bien c'est parce que Maillaud est accusé d'être le gourou de cette nouvelle secte. Secte fondée par un certains Maxime Montaut. J'ignore d'où sort ce mec mais je constate en revanche qu'il n'est pas en odeur de sainteté sur le Net. Mais un petit détail m'a sauté aux yeux et les coïncidences ont pour moi valeur de signes. Ce qui m'a frappé c'est la domiciliation de l'assos. Elle a élu domicile dans une ville que j'ai symbolisé par un bouquet de roses tout en la décrivant comme malodorante. Je n'ai pas cru devoir préciser et je trouve que les communications "cryptées" sont plus amusantes ça donne l'occasion aux lecteurs d'essayer de traduire les indices fournis. Je ne sais pas d'où sort ce Maxime Montaut auquel on reproche de ne pas se prendre pour une merde et surtout j'ignore ce qui l'a incité à se lancer dans la bataille contre les "pédophiles" supposés institutionnels. Une question : sait-il que sa ville a été le théâtre d'un petit réseau de complices mais j'ai le sentiment que pour tout dire, il arrive après la bataille.

S'il tombe sur ce blog et parvient à l'article ou j'évoque sa ville, saura t-il décrypter l'histoire dont j'ai rapporté les linéaments en donnant les noms des acteurs, des lieux en mettant de la chair sur mon évocation, en allant jusqu'à donner le titre de l'Opéra de Mozart que j'ai évoqué et dont la mise en boîte a été suivie d'une nuées de pédophiles ?  J'étais trop affairé à suivre ce qui se passait dans la cabine technique tellement les conditions acoustiques (absence d'insonorisation) et l'impréparation de l'orchestre était mauvaise pour aller voir ce qui se passait autour d'une certaine piscine mais on m'a raconté la cour appuyée d'un personnage qui suivait à travers l'Europe les évolutions d'un chœur de garçons allemands... 

Si ce Montaut ne s'avérait pas capable de me prouver par mail qu'il est à même de reconstituer ce que j'ai évoqué et de dire exactement de quoi je cause en comblant les vides laissés à dessein, je ne pourrais que lui donner le conseil de s'occuper d'autre chose que de la croisade dont il s'est entiché. Il prouverait par là son amateurisme. Vivre dans une ville où il s'est passé tant de choses dans le registre qui l'occupe et n'en rien savoir signerait de sa part un parfait amateurisme. La coïncidence de lieu est, je le présume fortuite, mais elle n'en serait pas moins révélatrice... Mais peut-être est-ce un ancien abusé de la trop d'école que j'ai évoquée de façon relativement floue... Avec un peu de chance, il y aura peut-être appris à chanter à peu près juste....

Il me reste à espérer qu'un sujet plus gratifiant va se présenter !

20/02/2015

Censure d'Internet : le gouvernement pourrait tomber sur un bec...

Censure.jpgIl existait une possibilité d'ordonner l'effacement de sites comportant des contenus pédo-porno-graphiques sans réquérir le feu vert d'un juge. Le dispositif a été étendu à l'apologie de terrorisme dont on peut craindre qu'il ait bon dos.

Un organisme qui veille jalousement sur la véritable liberté d'expression a décidé de se pouvoir devant le Conseil D'Etat. Comprenez bien que tant qu'il ne s'agissait que de "pédophilie" çà pouvait passer quoique elle aussi ait bon dos. En effet toute personne susceptible de contester les vues qui se pratiquent sur ce sujet hypersensible (qui, je le rappelle, constitue un moyen pour les féministes les plus enragées de systématiquement "diaboliser" la gent mâle) risque de se voir traiter de complice. Or je rappelle qu'une confusion esr systématiquement entretenu entre "pédophilie" et "pédérastie". La différence résidant dans une question d'âge et une différence de nature, d'un côté pure exploitation d'adultes débiles, restés infantiles ou pur obsédé et de l'autre un caractère d'échange avec une part "didactique" qui évidement inquiète le système car c'est un danger pour le formatage odieux qu'il exerce sur les jeunes.

Pour la question qui nous occupe, si la procédure est la bonne, ce que je n'ai pas vérifié, le gouvernement devrait se ramasser une gamelle, ce dont évidement je me réjouirai. Nous avons présentement un ministre (auquel M. "Estronsi" se heurte) et qui constitue d'une part une personnalité très intéressante et les présages contenus dans son thème astrologique sont intéressants. Il est possible que j'en parle en privé mais auparavant je devrai sans doute faire le ménage des écoutes par trop passives... Le problème est qu'il me faudrait étudier sa "loi" qui pose certes problème indépendamment de la valeur intellectuelle du personnage en question....

Pour l'instant voyez http://www.lextimes.fr/5.aspx?sr=1872 

La même correspondante (les femmes sont en train de remonter dans mon estime) m'a signalé un site belge d'information qui me semble intéressant mais comme toujours il faut trier donc je ne garanti rien du tout.

http://www.express.be/joker/fr/platdujour/letat-islamique...

Je reviendrai sans doute sur la question de l'Islam mais en privé, le sujet est par trop complexe et par trop sensible. Là encore je manque de temps pour rassembler mes idées et les exprimer de façon "pédagogique"...

18/02/2015

Un aphrodisiaque qui marche...

DRA-00560-1.jpgCliquer sur l'image ou ici pour trouver le produit. Je sais qu'on va me lire très attentivement jusqu'à la dernière ligne, le sujet ayant tendance à passionner les foules.

Pour commencer il faut distinguer deux phénomènes qui ne sont pas forcément liés, le dysfonctionnement érectile d'une part et la perte de libido (désir). Le second est censé entraîner le premier mais le dysfonctionement érectile est une affaire de monoxyde de d'azote et certains médicaments assez nombreux lui sont nuisibles. La meilleure combinaison pour remédier au dysfonctionnement pneumatique semble être l'association de L- Arginine (c'est pas cher) avec le pycnogenol sous sa forme "chinoise".

Voir la liste des principaux complémenta alimentaires conseillés

Il me semble avoir déjà évoqué cette question en déclarant qu'il me faudrait pouvoir faire la différence entre les substances (Viagra, Cialis) qui semblent concentrer un phénomène d'hypertension localement sous la ceinture et les extraits de plantes qui, tout en agissant à l'endroit qui convient, peuvent accroître l'hypertension au niveau de la circulation générale ce qui peut constituer un risque notamment en cas de troubles cardio-vasculaires. Avant toute choses il faut savoir qu'il ne suffit pas de bien "triquer" pour tirer le meilleur parti de ce que l'on appelle le plaisir des dieux...

Les ressources de la médecine académique

Je précise que ce n'est pas la peine de demander à un médecin de résoudre cette énigme, je crois qu'ils ne savent pas et il ne vous prescriront du Cialis que si vraiment vous êtes en bonne santé mais sujet à un stress défavorable à une libido correct. Et ça vous coûtera la peau du cul et puis ces trucs qu'il faut prendre tant d'heures avant un projet de rapport ça ne convient que pour des couples nécessairement routiniers. Tout ce que je n'aime pas du tout quelqu'en soit la "modalité orientationelle". Enfin disons que se supporter à deux nécessite tellement de conditions et d'abord de la place pour n'être pas perpétuellement l'un sur l'autre que cela relève désormais de la haute voltige et du parcours du combattant.

SNS-02475-3.jpgChez Iherb les produits type Male Nitro contenant entre autres de la yombidine ne peuvent pas être expédiés vers la France, pour les tester il faut avoir un correspondant américain les acheter ou les recevoir pour vous et vous les réexpédier sous emballage discret d'un particulier. Je n'ai pas tenté...

En revanche un produit comme Tom Kat de Dragon Herbs ne pose pas de problème ni pour se le procurer ni quand aux risques. Suite au stress du à une coupure d'Internet prolongé j'ai vu ma tension monter, elle vient de sembler vouloir redescendre et ce produit ne semble avoir joué aucun rôle à ce niveau. En revanche, si le premier pot n'a pas donné de résultats vraiment sensibles, le second essai s'est avéré efficace.

Libido : le "diable n'aide pas du tout contrairement à ce que prétend l'enseignement de l'Eglise dominante...

Or la libido sous sa forme sexuelle est une chose très vulnérable vu la somme de stress du à la vie trépidante et surtout à la "moraline" ambiante. Lorsque nos contemporains auront réalisé qu'en dépit d'une libération apparente (ex les Gays Pride pour citer un exemple extrême) en réalité sur le plan "cul" c'est la "cata" tant côté femme que côté mec.

L'autisme sexuel gagne du terrain

Je connais bien le côté "homo" pour l'avoir observé depuis la fin des années 60, la progression de l'autisme et d'une véritable impuissance chez les jeunes fait peur. Les causes sont évidemment multiples. Un bon indicateur ce sont les films pornos et la quantité des éjaculats. Vous comparez celle des films de Cadinot dont certains sont très archaïques à celle de la plupart des navets contemporains. Mis à par des phénomènes en forme de geyser à la Jack Basse, c'est généralement assez minable. Tout est occasion d'observations médicales pertinentes et l'on voit bien qu'il existe de sérieux problèmes y compris chez les "vedettes"...

Pour en revenir à un produit comme celui que j'indique qui est fortement concentré et donc cher, il faut savoir que le désir est sujet à des cycles, que si vous avez des gros soucis, avec ou sans toniques, surtout passé un certain âge il y a des jours avec et des jours sans. Mais quoique je ne sois pas dans les meilleurs conditions pour penser à des "bagatelles" j'ai constaté un effet assez remarquable avec le produit (cher) cité plus haut. J'ai pu le tester et j'en teste d'autres en servant de cobaye.

D'abord avant de tester commencez par considérer la question sous l'angle psychique en voyant si certains médicaments ne sont pas susceptible de vous jouer des tours, statines en particulier. les poisons de la libido ou de la bandaison sont nombreux en pharmacie. Voyez d'abord si vous ne pourriez pas vous en passer. Je m'efforce justement d'indiquer des alternatives quand elles existent. Pour les traitements cardio vasculaires il y a moyen de les alléger avec le Padma Basic, Salvia Mitlh., tous disponibles sur Iherb. Mais si vous avez la trouille, si vous n'êtes pas capable d'assumer un contrôle de votre état, je vous conseille de continuer les saloperies. Ce n'est pas moi qui vais prendre la responsabilité à votre place.

Je peux aider à faire le point sur le plan psychique pour le reste c'est plus délicat.

Le produit indiqué plus haut n'est pas incontournable, ce serait plutôt pour les cas désespérés. La même plante indonésienne se trouve dans d'autres produits, la seule chose que je peux affirmer c'est qu'elle sera toujours moins cher que chez Supersmart. n'utilisez la fiche de ce fournisseur que pour les données techniques mais pour 44 € les dosages sont insignifiants.

Les produits à base de Tongkat mois concentré

Quand aux alternatives en termes de produit moins concentré chez iherb vous avez un large choix :

Cliquer ici et taper Tongcat dans la case de recherche !

Ce que je peux vous assurer c'est qu'un correspondant a essayé une version minimale et à du arrêter car ça l'excitait trop. Or il est dans une situation de "prison", il est marié tout en ayant eu un passé "homo". Donc comme toujours les effets étant fonction de la personne sont forcément difficilement prévisibles.

Il est peut être dans certains cas nécessaire de prendre autre chose avec, un complexe avec arginine vitamines mais si vous employez le Life Extension Mix Tablets. Pour l'arginine vous avez en pharmacie l'Arginine Veyron. Elle était remboursée et ne doit plus l'être.

Bref, je veux bien développer ce sujet (très passionnant pour beaucoup), j'ai étudié la sexologie en lisant beaucoup depuis mon adolescence, c'était la grande époque de l'influence française des Masters et Johnson et autres Alfred Kinsey. mais il faut poser des question précises. Je peux consulter moyennant une petite obole car les dégâts de la civilisation moderne sont très calamiteux qui nuisent gravement à l'harmonie sociale mais je rappelle que je ne dispose pas de baguette magique. Il n'y a guère qu'un problème au sujet duquel je risque d'être désarmé c'est l'éjaculation précoce.

Je profite de l'occasion pour reparler de l'Aneros. Vous devez bien vous douter que je ne suis pas dans les meilleurs dispositions pour expérimenter ce gadget conçu pour améliorer la santé de la prostate. Il faut être détendu, n'avoir pas de soucis prenants et avoir des fantasmes. Toutes choses que mes conditions actuelles ne favorisent pas. Mais j'ai essayé à intervalles peu rapprochés et j'ai fini par commencer de maîtriser un peu le bidule et à produire des sensations très agréables. Mais quand à la série de contractions involontaires série et les grands frissons, le chemin sera sans doute encore long si toutefois je parvenais au terme de ce pélerinage. Et il y a un obstacle la présence de calculs vésicaux n'aide pas.

Enfin une chose est certaine c'est que l'engin épousant parfaitement la cavité il ne dilate pas là où ça risque de faire mal. Je suis en admiration devant tous ces jeunes mecs parfaitement garçonniers et qui se font empaler sans se transformer en femelles glapissantes tout en bandant comme des cerfs mais je ne sais pas faire. Je suis sans doute né trop tôt ! Le monde est vraiment très mal fait et je n'ai guère de chance...

Vu la tournure tragique de l'époque, ce n'est pas moi qui vais reprocher à ces jeunes de compenser les affres économiques de la vie actuelle par ce genre d'amusement évoqué si ça les met de très bonne humeur, mais le mode de vie façon cigale ne présage rien de bon. Enfin de toutes façons les retraites risquent d'être amputées et ça n'incite pas à s'en soucier. On peut se demander si la génération montante pourra seulement atteindre la vieillesse. 

01/01/2015

L'Inversion selon le Dr Salomon Sellam

sellam.jpgJ'ai découvert dans des circonstances très particulières un ouvrage du Dr Salomon Sellam, intitulé La négative attitude ou l'allergie au bonheur, l'Inversion paru chez Berangel.com. J'ai préparé un une dizaine de pages de réflexions autour de cet ouvrage  que j'ai trouvé intéressant mais superficiel. Traitant des troubles causés chez les enfants de sexe non désirés ou chez ceux portant un prénom androgyne témoignant d'une indécision quant au sexe désiré pour l'enfant à naître, je constate qu'il ne parle guère que des femmes garçons manqués. Même silence à propos du cas du "jumeau perdu" alors que ça peut être une cause d'homosexualité chez un garçon. C'est tellement flagrant que je m'étonne qu'il ne l'ait pas indiqué. Sur ce thème voir :

http://www.araigneedudesert.fr/code-n104-jumeaux/

http://culture-et-debats.over-blog.com/article-25816110.h...

C'est cette page qui m'avait mis la puce à l'oreille :

http://miroir.urobore.net/index.php/category/Regards/L-ho...

A noter que dans tous les cas de figures le jumeau n'est ni le même ni un autre. Ce n'est du narcissisme qu'en apparence. Et puis les partisans de trop d'altérité emmerdent, s'ils aiment se faire chier avec des relations fort peu romantiques qui ramènent toujours plus ou moins au ras des parquettes et donc des contingences les plus grossières ça les regarde mais qu'ils n'imposent pas leur goût pour les punitions à ceux à qui elles ne conviennent pas...  

Cette problématique du double renvoie au signe des Gémeaux représenté par Castor est Pollux et les Ashvins en Inde. A noter que les zodiaques sont nombreux sur les cathédrales et ils sont en général conforme au modèle monosexuel sur la majorité des monuments. Il existe très peu des transpositions bisexuelles. La persistance de ce signe détonnant en milieu chrétien pour symboliser le mois de mai, cette persistance reste chose mystérieuse. Avec une astrologue italienne, on s'est longuement penché sur la question sans parvenir à l'élucider. Les jumeaux monosexuels se retrouvent un peu partout. Un astrologue juif complètement taré que j'ai bien connu a tenté de renverser cette symbolique en grossissant la part des représentations bisexuées. le fait qu'elles datent d'une époque charnière (XIV et XVème) qui a vu l'invention de la "culture hétéro" etou les femmes ont commencé à prendre le pouvoir est très parlant.

En cherchant je constate que Sellam a consacré un livre au sujet qui m'intéresse, apparemment encore disponible. Voir :

http://www.amazon.fr/Lhomosexualit%C3%A9-nest-pas-due-hasard/dp/2915227675/ref=asap_bc?ie=UTF8

Chose extraordinaire à part une mention sur google.books.fr ce livre n'a suscité aucun commentaire. Quand on cher le titre on ne trouve que cette page et pas celle consacrée à ce libre par l'éditeur. Mais ce qui est plus surprenant encore c'est qu'il n'est en vente nulle part mais paraît encore disponible chez l'éditeur. Qu'un livre selon une perspective psycho généalogique sur un sujet si médiatique soit resté à ce point dans l'ombre a bien quelque chose d'étrange. En fait il est sur Amazon mais ce qui est bizarre c'est qu'il ne sort pas sur Google en dehors du site indiqué ! Du point de vue informatique c'est totalement inexplicable ! A croire que des entités démoniaques résidant dans les puces au silicium auraient organisé un complot du silence.

C'est en effet une perspective qui aurait du motiver un certain nombre d'observateurs et qui est à même de fournir des résultats au moins originaux par rapport au fatras existant. Cette totale absence de visibilité dénote une volonté inconsciente d'aveuglement collectif. Maintenant je ne jurerais pas que l'auteur ait traité correctement un sujet si délicat mais je vais commander le livre pour voir. je risque de claquer 20 € mais c'est à tenter.

Le fait que l'auteur ait décliné la matière du livre dont je parle dans plus d'une vingtaine de titre est un assez mauvais signe dans la mesure où il était resté totalement inconnu à tel point que jamais personne à ma connaissance n'avait entendu parler de ce Sellam. Je voulais conseiller à une patiente bipolaire de se rapprocher de ce personnage mais il a cessé ses consultation l'année dernière. Cependant, la lecture que je viens de faire m'incite à reprendre sont histoire qui comporte des éléments dans son enfance pouvant expliquer son désespoir actuel et ses idées de suicide. Bien que cette enfance ait été fort troublée par une séparation d'avec ses géniteurs et des morts, je n'avais rien trouvé de déterminant mais il faut dire qu'un entretien téléphonique sans avoir le regard rivé sur la personne n'est pas la solution, on risque de passer à côté de signes de troubles susceptible d'indiquer que l'intéressée n'a pas tout dit... 

Pour l'article je demande un peu de patience, je veux le faire relire à deux personnes pour m'assurer de sa clarté et pour avoir éventuellement quelques suggestions. Je pense que c'est un livre à avoir si on s'intéressé à la psychologie mais il a un gros défaut, une "inversion" peut être trompeuse et avoir de bonne raisons d'être. Le titre et le contenu peut donner la très fâcheuse impression que les gens qui refuse de jouir comme la majorité de nos concitoyens, c'est-à-dire toujours plus ou moins au détriment d'autrui seraient des tarés. En d'autres termes les "inversés" peuvent être des gens plus "normaux" que la majorité et le titre a un arrière goût détestable way of life à l'américaine, soit la pire des choses !

Donc un peu de patience !

20/12/2014

Conte de Noël : Bengy un taureau gay racheté et sauvé de l'abattoir

aureau-gay-sauve-de-l-abattoir_5174565.jpgUn seul lecteur s'est plaint de posts qu'il juge "déviants" et il m'a noyé sous un fleuve sans queue ni tête constitué d'un mélange de réflexions et de souhaits si compact que j'ai renoncé à lire. Si l'on veut une réponse peut-être faudrait il commencer par m'envoyer des emails convenablement structurés et non un véritable galimatias sans sauts de ligne...

Quoiqu'il en soit l'homosexualité semble assez naturelle puisque même les taureaux s'y mettent. je cite :

Benjy, un taureau irlandais homosexuel était promis à l'abattoir en raison de son attirance pour les autres taureaux, raconte la BBC. Il a été sauvé. En novembre, son propriétaire expliquait que l'animal devait être tué car il ne "remplissait pas complètement son rôle à la ferme", il ne se dirigeait pas vers les vaches selon lui. Très vite, le magazine Gay UK s'émeut du sort tragique de Benjy et lance une campagne de crowdfunding pour le sauver. 10 000 livres sont ainsi récoltées pendant plusieurs semaines, pour racheter le taureau et le transporter vers un refuge pour animaux, où il est arrivé cette semaine.

Peut-être que les vaches étaient devenues chiantes et excessivement "vaches" en faisant trop de manières. Enfin il est très sympa ce taureau, il parait qu'il s'est trouvé un copain nommé "Alex" pour réveillonner dans sa nouvelle demeure. Un beau conte de Noël, en vérité... Il est bien des taureaux à deux pattes de par le monde qui n'auront pas cette chance. Enfin les humains sont devenus tellement compliqués qu'il vaut sans doute mieux resté seul que de courir le risque d'être mal accompagné. 

Les attirances homosexuelles sont naturelles et ont été recensées chez plus de 450 espèces d'animaux. "Nos joyeux amis les dauphins aiment vraiment les ébats gays. Chez les éléphants de mer, les jeunes écartés des femelles par la violence du grand dominant deviennent homosexuels. Il n'est pas assuré que ce soit par frustration, mais plutôt que se manifeste là un irrépressible besoin de plaisir et d'amour", écrivait ainsi L'Express en 2013. 

Les dauphins parlons en ! Ils adorent la compagnie des êtres humains et font des fêtes aux plongeurs. Je me souviens d'une histoire en Italie d'un dauphin qui aimait prendre sur son dos un gamin et le transporter ainsi qu'un point à un autre. Je me rappelle également qu'il y a quelques années Nice-Potin avait raconté l'histoire d'un jeune qui avait fait je ne sais combien de centaines de kilomètres pour venir nager, nuitamment, avec les dauphins de Marineland après s'être introduit en fraude dans le parc... Il faut pour comprendre ce fantasme interroger l'étymologie du mot "lubricité", les dictionnaires n'allant pas au fond des choses. Est "lubrique" ce qui est rendu glissant notamment par un corps gras... Le jeune était sans doute inconscient de la véritable signification de cette attirance, il faut espérer qu'un "psy" intelligent aura fini par lui expliquer qu'il est assez dangereux d'user de ce genre de substitut.

19/12/2014

Affaire Philippot contre Closer, analyse définitive : pas d'atteinte à la vie privée

Tyto Alba.jpgFlorian Philippot un "faux cul" la pire des hontes pour un "homo" !

Je reviens un dernière fois je l'espère sur cette affaire pathologique et typiquement française :

L'homosexualité de F. Philippot, était de notoriété publique, il suffisait pour la découvrir de s'intéresser au pourquoi de la réserve et du refus de Marine le Pen de participer aux manifestations contre la loi Taubira.

Une partie de la presse a évoqué dès janvier 2013 un "lobby gay" au sein du FN. C'était excessif mais cela impliquait une petite coalition de gays au sommet. Lorque F.P. a été prié de dire s'il était "homo" ou "hétéro", il a refusé de répondre. C'était son droit encore que ce faisant il confirmait les rumeurs car s'il avait été "hétéro", il suffisait de le dire.

Depuis le vote de la loi Taubira, les "homos" ont la possibilité de se marier et donc d'officialiser leur orientation. La chose n'était plus depuis longtemps une "maladie mentale". Elle constitue à présent une partie de la "normalité" fut-elle (relativement) minoritaire. Je dis relativement car quantité d'individus pourraient être "bi" s'ils l'osaient.

Closer n'a rien "outé". Florian Philippot n'a pas démenti la soit-disant révélation de son homosexualité.C'était un secret de polichinelle et pas seulement pour le "Tout Paris". Son compagnon, Tyto Alba, alias la "Dame blanche", fait du cinéma en se disant menacé de mort. On ignore son identité. Personne ne se soucie dans cette histoire de "savoir qui baise qui", ce qui serait la seule chose inconvenante ? Les faits relatés se sont passés sur une voix publique. Un particulier n'a pas à être espionné à l'extérieur, un responsable politique se doit d'être exemplaire, il parfaitement normal qu'on l'ait à l'oeil dès qu'ils sort de chez lui. Il n'y a donc pas eu "outing".

Si les politiques sont unanimes à condamner, c'est parce qu'ils ont peur pour leurs fesses ! La plupart ne sont pas clairs et entretiennent des "amitiés particulières". Il est bien possible que certaines participent occasionnellement à des partouzes pas très catholiques.La promotion canapé se pratique autant chez les hétéros que chez les homos, voilà encore une chose pernicieuse et révoltante. Savoir de quel bois un dirigeant se chauffe permettrait de contester certaines nominations qui ne s'expliquent souvent que par des commodités de cul ! Les français qui font chorus avec ces politiques sur le sujet sont de sinistres crétins qu'i ne comprennent rien à la pièce. Ils sont a claquer mais il envahissent les forums. On leur vendra la corde avec laquelle on finira par les pendre, tellement ils sont aveuglés par le politiquement correct.

En dehors de la gouvernance au sommet je connais des services administratifs qui sont littéralement infestés par une "franc maçonnerie" de "pédés". Les préférences sexuelles ne sont indifférentes tant que les gens agissent pour le bien commun. Je ne parle pas de la Mairie de Paris mais de milieux en relation avec l'art (et la musique en particulier) avec des gens qui se cooptent entre eux pour mieux se tenir et constituer un état dans l'état. Je trouve cela odieux.

Comme Têtu (pour une fois) et comme les belges, je pense que l'orientation sexuelle des politiques devraient être connue. Cela détendrait l'atmosphère et ferait progresser la tolérance. Ils devraient se "outer" avant qu'on ne le fasse pour eux. Combien de ces gens tiennent des discours hostiles aux gays tout en baisant en secret des garçons voire des gigolos. Avec le fric qu'ils pompent sur le trésor publics, ils ont les moyens. Les politiques sont surprotégés, les particuliers malgré la Halde sont exposés à tous les coups foireux. J'en sais quelque chose, étant atypique, tous les soupçons sont pour ma pomme. Cette inégalité est insupportable.

A la limite, je souhaite qu'ils crèvent tous ces politiquesà quelque bord qu'ils appartiennent car il n'y a pas un parti pour relever l'autre ! Je me rappelle que quand le traité de Nice a été signé, on a pris la population en otage. Si ces gens s'étaient réunis non pas à Acropolis mais sur un paquebot au large, on aurait pu couler par le fond toutes ces ordures européennes qui sont en train, pilotés à distance par les américains, de nous conduire à la ruine ! 

Bref F. Philippot ne mérite pas un seul centime de dommages, si j'étais juge je le condamnerais aux dépens et je donnerais 1 € de dommages et intérêts à Closer qui ne fait que son boulot et il faut de tout pour faire un monde. Y compris des paparazzis.... 

L'affaire Gayet était différente, on a révélé le nom de l'actrice alors qu'il aurait suffit de dire que le Président baisait avec une actrice en vue au lieu de s'occuper sérieusement de ce pourquoi il a été élu. Donc Philippot ne mérite pas un sou, et s'il gagne il deviendra un personnage parfaitement exécrable ! Je forme des voeux pour que l'argent qu'il va tirer de ce procès lui porte la poisse ! Qu'on se le dise, enfin plus j'accumule de renseignements sur son compte plus je le trouve détestable ! Je lui trouve de plus en plus une sale gueule de personnage constipé et de "faux cul" ce qui pour un "homo" est vraiment pire que la honte ! 

Mon "message de Noël"

Si j'étais l'archevêque de Paris, je fulminerai en ordonnant par mandement une série de neuvaines de prières d'exécration afin que la Providence se charge de nettoyer les rangs de toute cette clique de pourris et de complices qui nous gouvernent ! Je vous signale que cela s'était fait à propos d'un certain Ceaucescu et ça semble avoir été efficace. Il y va de la salubrité de l'atmosphère ambiante !

Je ne vous souhaite pas un bon Noël c'est la fête des marchands et je les hais ! Je vous souhaite de vous réveiller et de cesser d'être des "veaux" ou des "moutons" que l'on mène à l'abattoir. La culture de l'immunité commence par le psychisme, ne l'oubliez jamais ! Inutile de prendre Echinacéa et autres babioles si vous ne commencez pas par le commencement ! Le commencement c'est la chasse aux idées erronées et aux conceptions fausses et c'est dans la religion du bouddha le principal article.  

========================

Voici un article belge dans le style de ce que j'aimerais lire dans les "merdias" français :

http://bruxelles.blogs.liberation.fr/coulisses/2014/12/fl...

Les mé(r)dias français sont-ils les chiens de garde de l’ordre et des pouvoirs établis ? Comme à chaque fois que la « vie privée » des politiques est révélée contre leur gré, une partie des journalistes, essentiellement des journalistes politiques qui vivent d’une certaine connivence pour ne pas dire d’une connivence certaine avec leurs sources, volent à leur secours en invoquant leur droit absolu à la vie privée. Un traitement VIP dont ne bénéficient évidemment pas les simples citoyens dont la vie est brutalement étalée dans les médias dès lors qu’ils sont impliqués dans un « fait divers » ou même les « people ».

La suite est tout aussi pertinente !

Sans s’en rendre compte, ces éditorialistes montrent, en réalité, qu’ils ont quelques difficultés à admettre qu’hétérosexualité et homosexualité se valent, c’est-à-dire qu’il est aussi normal d’être homosexuel qu’hétérosexuel et qu’il n’y a rien à cacher. En l’occurrence, ce n’est pas le fait que Philippot ait été photographié lors d’un week-end privé qui choque nos médiateurs, mais que son homosexualité soit étalée au grand jour.

Le FN manifestement c'est pas le château de la transparence ou on "Montretout" ! Enfin en creusant on apprends que Philippot est passé du G.O. à la G.N.L.

 

15/12/2014

Une pathologie sociale typiquement française

J'ai évoqué dans un article précédant le "outing" de Florian Philippot, ce n'est pas suffisant il faut voir çà que l'on croyait révolu :


Homos, la haine - Extrait - Bruno par france2

Voir aussi la vidéo sur http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1287036-homos-la...

Les autres témoignages sont ici à droite :

http://www.dailymotion.com/video/x2anf2h_homos-la-haine-e...

J'ai eu récemment un échange assez musclé avec un catholique fréjusien qui me lit depuis plus d'une décennie et dont je n'aurai sans doute plus de nouvelles. A l'entendre, les "homos" ne devraient pas se plaindre. Et bien voilà ce qu'engendre sa religion non pas depuis mais toujours seulement depuis l'époque de Thomas d'Aquin et de ses ineptes discussions sur nature et contre nature comme si tout se qui se manifeste dans la nature pouvait en être exclu.

S'il est encore abonné à ce blog qu'il regarde ses vidéos, je l'en conjure, il comprendra, surtout en voyant le témoignage de la fille, à quel point les souffrances engendrées par la secte que forment les cathos peuvent être indicibles. Il n'a jamais fait partie de ses excités, le problème est qu'il plane et comme cela ne le concerne pas, c'est insignifiant.

Pas question de reconnaître la moindre circonstance atténuante à la bourgeoisie de merde qui constitue le noyau du catholicisme actuel, c'est une régression insupportable, il faudrait tout simplement tirer une balle dans le ventre à chacun pour qu'ils aient le temps de bien souffrir avant de crever. Je dis cela mais je suis persuadé que confrontés à une mort imminente, ces gens là seraient incapables de réaliser l'étendue de leur malfaisance mais je comprends que ceux qui sont agressés puisse péter les plombs. Dans les témoignages ci-dessus ce qui est le plus révoltant c'est la lâcheté de l'encadrement dans le travail. Pour ça et en fait pour tout ! 

Oui ce type de "réaction" n'existe qu'en France, une certaine partie du milieu LGBT ne vaut pas grand chose en raison de provocation stupide mais si quelque chose est franchement "satanique" c'est pas l'homosexualité, c'est cette pourriture bourgeoise, il n'existe pas de mots assez violents pour la stigmatiser. Pas question de pactiser ou de baisser la garde devant cette sous humanité criminelle ! Il n'y a que la singularité qui puisse faire avancer les choses, car la singularité nécessite de se poser quantité de questions et de tout remettre en question. C'est quand même pas des moutons ou des autruches qui peuvent se flatter d'apporter quelque chose à la civilisation !

Les moutons sont faits pour être égorgés et bouffés ou au moins être "tondus" si l'on tient à demeurer végétarien: que le christianisme ait choisi cet animal comme emblème de la perfection, cela me semble assez étrange et terriblement révélateur quant aux causes de la décadence actuelle. Cela dit, il n'est évidemment pas question de prendre le loup comme emblème... 

Le seul moyen d'éviter les situations par trop inégales, c'est d'avoir du répondant pas dans les poings mais avec la langue et de savoir trouver les mots susceptibles de marquer au fer rouge ceux qui sortent des clous. On est obligé d'imposer la crainte et le respect, et un des meilleurs moyens c'est une culture très étendue. L'inconvénient c'est que cela suscite des "complexes" et par voie de conséquence de la jalousie. Mais mieux vaut tenir à distance les empoisonneurs et agresseurs potentiels. Il n'est jamais bon d'être trop familier. Le pire c'est pas la bêtise et la méchanceté mais le cynisme qui n'offre guère de prise. Enfin quand je pense que l'Eglise catholique a du s'appuyer sur l'espèce de folle qu'est Frigide Barjot et ces détraqués pansexuel que sont les freudiens pour épauler sa "croisade", cela donne l'échelle de son indigence intellectuelle. Enfin elle finira sans doute un jour par comprendre qu'on n'attrape jamais les mouches avec du vinaigre... Mais une fois de plus c'est une minorité non représentative qui fout la merde en incitant, bien qu'elle s'en défende des pratiques de voyous au sein des basses classes frustrées par les effet de la crise.

13/12/2014

La France malade de la tête et du cul (3ème épisode : Affaire Philippot au FN)

Philippot.jpgEncore une "tempête dans une verre d'eau" !

Il peut prier en effet, le FN risque d'être plus ou secoué encore pendant un moment par son escapade à Vienne... Dans le même temps un militant du droit des "homos" serait entré dans le parti, un certain Chenu, peu importe le problème est ailleurs... Et la comédie ne fait que commencer !

En attendant cette histoire est typique de la pathologie sociale franchouillarde.

Sur Florian Philippot personnage intéressant car très contradictoire puisque gauchiste à l'origine voir :

http://www.newsnours.com/2013/06/florian-philippot-gay-ha...

Les cadavres ont vocation à sortir des placards

Enfin si toute la classe politique s'indigne des agissements d'un canard à scandales c'est parce qu'ils ont tous un ou plusieurs "cadavres" cachés dans des placards et quoique étant inanimés, ils ont vocation à sortir un jour ou l'autre. C'est écrit en toutes lettres dans les prophéties évangéliques... Tout ce qui était caché sera crié sur les toits !

Ce qui est profondément gerbant c'est cette hypocrisie à propos de la protection de la vie privée : je suis pour une fois d'accord avec Têtu : l'orientation sexuelle d'un homme politique dont le parti a été plus ou moins en délicatesse avec les gays est chose importante et puisqu'il s'est exhibé, on va pas pleurer sur le sort du Vice-Président ! La vie privée c'est privé pour les gens privés...

Ce qui arrive c'est un peu l'histoire du parangon de morale qui est surpris sortant d'un bordel... Quelle rigolade que toute cette agitation ! Une vice président du parti le plus pétainiste "homo" c'est pas sympa non ! Il aurait du faire son coming out depuis longtemps et nous présenter son copain... Tous les gays aurait pris leur carte illico presto subito. Une carte "édition spéciale" avec un autographe du Florian et un petit drapeau arc en ciel. C'eut été la ruée !  Que de grandes choses ont a manqué ! Une ère nouvelle a failli se pointer. Ah en France on en tient une sacrée couche !

Un mariage gay en perspective au FN

Je n'ai pas le temps d'écouter la radio, la télé je ne l'ai jamais eu et je consacre 3 à 4 minutes a zapper Nice-Potin. J'ai donc appris la grande nouvelle par un copain avec du retard puisqu'elle remonterait à deux jours. Dans ces conditions, j'aurais pu ignorer encore longtemps que Florian Philippot, principal conseiller de Marine Le Pen, aurait été "outé" par Closer ! Je cite : 

Vendredi, le journal, propriété du groupe Mondadori, révèle le week-end amoureux de Florian Philippot avec son petit ami, un journaliste connu pour militer en faveur des droits des homosexuels. Une semaine après le congrès de Lyon, Philippot s'est envolé à Vienne avec son petit ami. Dans le magazine, on les voit côte à côte, se prenant en photo l'un l'autre comme deux amoureux. C'est la première fois qu'un journal révèle au grand public l'existence d'un couple gay dans le milieu politique.

Voir : http://www.lepoint.fr/medias/closer-revele-l-homosexualit...

Je ne connais pas la bobine du journaliste mais je leur souhaite un heureux mariage !

Vie privée et espace public 

Le dénommé Florian entend porter plainte pour outrage à sa vie privée. Il faut arrêter les conneries : quand un Président français s'escape sans protection de l'Elysée dissimulé par un casque à cornes et se rend dans un immeuble bourgeois, c'est pas sa "vie privée", il met sa personne en danger ainsi que la stabilité de l'Etat car s'il se fait flinguer ça risque de susciter une crise politique, donc ce n'est pas innocent, on a le droit de savoir ce qu'il trafique. Par dessus le marché quand un conducteur de l'Etat fait la une à cause de ses aventures galantes et qu'il s'avère incapable de gérer correctement la boutique France, on a le droit de porter un jugement sur son attitude ! On a le droit d'avoir une vie sentimentale, c'est compatible avec une haute fonction mais encore faut-il qu'elle se passa à huis clos et sans éclats comme avec l'affaire de l'ex première dame ! La liberté est une chose qui nécessite de rester dans la mesure, le libertinage en est une autre, je ne supporte ni les gens coincés ni les obsédés du cul quelque soit le sexe de ce cul ! 

Alors quand un responsable politique se balade avec un militant gay en se comportant comme des amoureux à Vienne (patrie d'un peintre raté qui fit trembler l'Europe), c'est pas sa "vie privée" puisque ça s'est passé dans la rue. Alors si j'étais juge, je refuserai de sanctionner le canard. De toutes façons même s'il est condamné, ce genre d'affaire c'est toujours tout bénéfice.

Il est clair vu la scène relatée que Philippot est gay et alors ! C'est pas mignon comme çà !

Ou est le outing ?

Quand on s'expose en public, y a pas de outing mais le FN subit de plein fouet les conséquences de son hypocrisie. Au moins la moitié des gens du FN voient dans l'homosexualité une déviation, donc la protection de la vie privée n'aurait pas d'autre raison d'être que de cacher des turpitudes ! Ce raisonnement implicite pose un énorme problème mais on va encore s'ingénier pour mettre le doigt à côté et égarer l'attention des gens dans une fausse direction.

Moralité on est encore en train de nous faire les marionnettes, on distrait le peuple par tout un jeu hypocrite. Personnellement, je trouve sympa qu'il y ait des "gays" au FN. Cela je le savais depuis longtemps par le témoignage d'un jeune qui avait été l'amant d'une personnalité de seconde zone de ce parti. Je rappelle qu'il y a eu une affaire à Toulon d'un des leaders qui est tombé dans un escalier et en est mort. Or on a su qu'il avait du rencontrer un gigolo dans une boîte homo. J'entends encore le père de la Marine dire qu'au FN on ne fait pas la police des braguettes ! Ce Jean-Marie a été plus ou moins "outé" par un député qui a évoqué une aventure au temps de leurs études de droit. Que ce grand tribun ait  eugoût ou pas à la chose, qu'il ait seulement tourné la tête d'un camarade "homo", quelle importance ?

Est-ce la grande nouvelle ? On a la mémoire courte en France ?

Pour ce qui concerne le dénommé Florian la suspicion d'homosexualité n'est pas une nouvelle, j'avais bien remarqué la réticence de la Marine a envoyer les adhérents du parti à la "Manif pour tous" et en creusant un peu j'avais trouvé au moins trois articles laissant entendre qu'elle serait une "fille à pédés"...

Les rumeurs semblent un peu antérieures au vote du "mariage pour tous" :

Voir : http://www.leparisien.fr/politique/lobby-gay-au-fn-philip...

Un complot des gays contre Jean-Marie Le Pen ?

Je cite ceci pour bien montrer qu'il existe une fracture au sein du FN. 

Selon Nicolas Lebourg, historien spécialiste de l'extrême-droite, «Marine Le Pen, c'est le phénomène Dalida, elle est adulée par un encadrement gay [...] Ils sont capables de travailler de manière inconditionnelle pour elle. Elle est très valorisée par cette petite troupe. Apparemment il y a une lutte affective pour elle, son groupe essaye de la monopoliser affectivement, de la séparer de son père et de Louis Alliot», expliquait-il lundi aux Inrocks.

Voir son analyse complète : http://www.lesinrocks.com/2013/01/02/actualite/marine-le-...

Je pense pour ma part que ceci est probablement assez juste. Je connais assez bien la psychologie des gays contemporains pour penser que c'est très bien vu ! Et c'est intéressant comme phénomène. 

Sur la thèse de la liquidation du père voir :

http://breizatao.com/2014/06/13/comment-lenarque-homosexu...

« Pas d'appel à manifester »

Cet entourage homosexuel, selon Minute, expliquerait que Marine Le Pen ait voulu prendre les devants quant à la manifestation anti-mariage gay en déclarant, avant la réunion consacrée du parti, qu'elle ne manifesterait pas: la présidente du FN assurait dans un communiqué ne pas vouloir se mêler «à ce qui est devenu une grossière tentative de récupération politicienne et d'enfumage sociétal de la part de l'UMP et du PS». Une position jugée «assez contradictoire» par un membre du bureau politique, sous couvert d'anonymat.

Les interprétations des propos de la présidente frontiste sont diverses et Florian Philippot ne l'entend visiblement pas comme certains anciens tel que Bruno Gollnisch : «Le bureau politique qui s'est réuni [lundi matin] laisse la liberté totale à ses membres, ses cadres, ses élus, d'y aller ou pas. S'ils manifestent, un lieu de rendez-vous a été fixé porte Maillot, voilà tout», assure le vice-président du parti s'étonnant de tant de polémique: «Je ne vois pas ce qu'il y a d'extraordinaire», répond-il au quotidien lorrain sur la thèse un «FN écartelé» entre d'un côté les députés Marion Maréchal-Le Pen, Gilbert Collard ou encore Louis Aliot, qui participeront à la manifestation, et de l'autre Marine Le Pen et lui, qui n'iront pas. «A l'UMP, il y aura M. Copé et pas M. Fillon, et alors ? Idem au PS, certains n'iront pas…», peste-t-il, agacé.

Les gens ne s'étonnent qu'à moitié quand je dis qu'il ne faut pas compter sur le FN pour annuler la loi Taubira. Il n'est que de voir la volte face de Sarko 1er qui a du revenir de sa position initiale du "laisser en l'état" pour tenter de glaner quelques voix. C'est dire à quel niveau de bassesse la politique française en est arrivée. J'ouvre une parenthèse pour redire que si le "mariage pour tous" m'a gêné quant à la forme, ça reste une querelle de mots. Mais en vérité c'est bien au fond la seule chose positive que les socialistes aient réussi et si je me vois mal passer la bague au doigt d'un mec devant un Maire pour transmettre un patrimoine à un garçon plutôt qu'à une femme, c'est quand même tout bénéfice car on ne peut plus considérer les "gays" comme des "phénomènes".

Quant aux conséquences pour le FN je m'en tape, je fous tous les partis dans le même sac dès lors qu'il s'agit d'aborder des choses vraiment sérieuses :

Voir si c'est un souci pour vous  : http://www.lexpress.fr/actualite/politique/fn/philippot-o...

Mais enfin l'on constate au bout du compte que le FN n'est guère divisé qu'entre les partisans du con et ceux qui préfèrent le cul. C'était un thème cher à une certaine littérature des XVII et XVIIIème siècle mais ça restait uniquement dans le domaine des galéjades et personne ne prenait ça au sérieux ! Quelle dérision que le spectacle actuel !

Les vrais problèmes

Le seul problème qui subsiste c'est qu'en France, quelqu'un qui ose se reconnaître comme "gay" est immédiatement considéré comme un "enculé". C'est évidemment une réaction assez révoltante et il faut bien comprendre que derrière cette systématisation quand aux rôles, il y a une parade qui vise inconsciemment à déprécier les affections masculines à seule fin de se protéger d'une éventuelle tentation. Je le dis et je le répète : je mets au débit tout mâle de ne pas bander devant certaines vidéos porno homos, il suffit simplement de trouver une représentation du ou des fantasmes correspondants aux uns et aux autres. La bisexualité est l'état naturel de tout être humain mais la contention et l'hypocrisie qui continue de régner empêche de le reconnaître ! 

De toutes façons, si la psychanalyse freudienne a déconné à propos de son "complexe d'Oedipe", une chose est indiscutable : toute manifestation d'agressivité envers les "homos" ne peut s’interpréter que d'une seule façon : c'est une preuve indiscutable de refoulement. Je rappelle qu'il était, entre Cap d'Agde et Marseillan une plage mitoyenne d'un certain triangle connu comme lieu de drague homo. On savait et ça se disait dans toute la France que les "casseurs de pédés" qui opéraient dans les grandes villes avoisinantes venaient s'y faire éventuellement sodomiser...

L'être humain, est devenu sous l'influence des monothéismes et du christianisme tardif en particulier, un être complètement détraqué qui a réussi à foutre le bordel bien au delà de la zone d'influence naturelle du christianisme. Qu'on le veuille ou non, cette religion, dès qu'elle a cessé de demeurer sous l'influence du bons sens hérité de ce que la romanité avait de bon, est devenu un facteur de névrose. La seule oeuvre positive est celle qu'elle a joué en tant que mécène d'art (peinture, architecture, musique)...

Je risque d'être "excommunié" en tant que musicien d'église en disant cela mais si mon "patron" a parcouru un récent courrier, il ne pourra pas dire que je l'aurais trompé et comme tout "fonctionnaire", je pratique l'obligation de réserve. Je n'ai rien contre la morale mais il faudrait la déplacer en faveur de la résolution des problèmes économiques et de développement durable et ne pas être obsédé uniquement par le divorce et l'homosexualité.

Ce qui est répréhensible au FN c'est le bourgeoisisme

Pour en revenir au FN, le problème n'est pas dans le fait que bon nombre de leaders soient gays ou même pédérastes mais dans le fait que dans les villes conquises par ce parti, on supprime les moyens de transport vers les quartiers à problèmes, on supprime toutes les subventions à vocation sociale pour seulement renforcer des polices municipales afin de protéger exclusivement des bourgeois de merde comme il y en a tant sur la Côte d'Usure ! Enfin comme tous les partis, les acteurs en vue tiennent des propos contradictoires allant jusqu'à nier ce qui a été enregistré. On va voir ce qui va se passer au sujet du vote des fameux accords de libre échange transatlantiques... 

Le bourgeoisisme voilà l'ennemi. Il m'arrive de temps à autre de participer dans la métropole à la réunion d'un groupuscule dirigé par un ancien candidat à la Mairie où il y a surtout des vieux sympathisants du FN, soit pas plus d'une demi douzaine de personnes au total. Cela me donne l'occasion de me changer les idées. Je suis parfaitement conscient qu'il n'en sortira rien mais bon dans la mesure où on vient me chercher et qu'on me ramène cela fait une sortie. Je n'étais pas présent à la dernière réunion mais j'ai su que l'ami qui m'y avait amené s'est vu reprocher d'être "homo" par une vieille. Or ce n'est absolument pas le cas, non seulement il s'est marié deux fois mais il n'est pas du tout attiré par ses semblables. Cette vieille carne qui n'a jamais du baiser de sa vie a pris à part celui qui préside à ces réunions et sa tête a changé. Bien que cela ne me concerne pas je suis ravi de constater que cette bourgeoise racornie (et tous ses semblables) soit en train d'en prendre plein la gueule en découvrant que la Marine est entourée de pas mal de marins qui préfèrent les marins... Quelle claque !

La vraie nature de l'homosexualité c'est plutôt l'hypervirilité

Concernant, le problème spécifique de l'homosexualité, il faudrait arrêter d'en rêver et arrêter de considérer une bonne fois pour toutes que les gays seraient des femelles s'étant trompé de corps. Non seulement c'est insultant mais c'est faux. Mis à part quelque cas pathologiques du temps d'un grand amateur de madeleines nommé Proust, c'est fini.

Le comble du mépris déguisé sous une apparence de liberté c'est de dire il fait ce qu'il veut de son cul ! De telles réflexions justifierait des coups en retour voir de les laisser sur le carreau! Les connards qui en disant cela sous-entendent que leur hétérosexualité serait par définition vertueuse. Il ne faut pas s'étonner après avoir entendu cela que l'on parle de "dictature hétéro", elle existe et s'avère insupportable. Et ne peu engendrer qu'une révolte de la part de toute personne sensible à la notion de justice. Que l'église catholique qui est largement responsable de ce genre de comportement ne se plaigne par des chocs en retour qu'elle subit, elle les a amplement mérités depuis le XIVème siècle. 

Les drags queens sont la plupart du temps des "hétéros" secrètement fascinés par le caractère volcanique de la jouissance féminine. Ils devraient lire mon article sur les Aneros, çà les dispenseraient de faire les singes en se travestissant. Il y a ici dans mon village un sodomite notoire (je le sais par une fille qui est restée une amie) qui adore s'exhiber quand il est fin saoul. Il est évidemment "homophobe" mais cela m'étonnerait qu'il ne s'intéresse qu'au cul de femmes... Bref, les "malades", les "refoulés" commencent sérieusement à nous pomper l'air !!!!!!!!!!

L'amour des garçons a de l'avenir

Avec le développement d'un féminisme agressif sous la houlette de gouines revanchardes, le phénomène dont on parle ne peut que se développer. Franchement, je ne vois pas où est le problème car l'homosexualité est plus écologique que l'hétérosexualité puisqu'on ne fait pas de gosses et que par conséquent on peut, si l'on est sage, limiter la consommation et travailler en faveur du développement durable. Enfin pour ma part j'en ai marre d'entendre dire que les gays n'aiment pas les femmes !

Les "homos" n'ont pas nécessairement de problèmes avec les femmes bien au contraire !

Ce qui se passe au sein du FN le prouve...

Ne pas avoir envie de baiser avec elles parce qu'elles sont assez généralement très terre à terre, pas du tout romantiques, voire assez vénales c'est une chose mais ça n'empêche pas d'avoir d'excellents rapports avec des femmes équilibrées et de caractère. On en revient au phénomène décrit plus haut par Nicolas Lebourg.

Rapports excellents dans la mesure où, si elles ne sont pas trop connes, elles peuvent comprendre que l'intérêt ne joue pas alors qu'elles ont tout à craindre des flatteries des "machos" et certaines apprécient la franchise. J'en ai plusieurs qui m'écrivent pour me dire que me lire leur fait du bien.

Ainsi il faut également s'abstenir de penser qu'un "homo" serait nécessairement quelqu'un qui aurait eu des problèmes avec des femmes. Les "mecs" qui optent tardivement en faveur de leurs semblables en fait se sont aveuglés sur leur véritablesvocation.

On peut être "homo" tout simplement parce qu'on aime ce qui est masculin et que l'on est agacé par les "chichis" féminin. Ce qui me gêne énormément chez les femmes c'est le besoin de plaire, les artifices, même lorsqu'elles ont bon goût il y a toujours quelque chose d'un peu artificiel. Le besoin de maquillage et Cie me gave mais quelque femmes échappent à cette manie qui nous vaut des pubs harassantes dès qu'on fait un pas sur la toile !

On ne peut nier que la vocation la plus évidente d'une femme est d'être mère de famille, lorsqu'elles ne passe pas par cette case, il y a risque de déséquilibre ou alors elles doivent développer une certaine "virilité spirituelle" ça existe mais c'est rare. 

L'homme est complet en lui-même

Malgré qu'un côté d'Adam ait été utilisé pour faire Eve, ils nous reste assez de Yin pour ne pas devenir de pures brutes. Quoiqu'à en juger par les observations les plus courantes se sont surtout les femmes qui se crêpent le chignon et j'en ai vu se rouler sur la chaussée au risque de se faire écraser.

L'homme est complet par lui-même puisqu'il est maintenant prouvé qu'il peut atteindre des orgasmes à caractère féminin. Et j'ai été un peu surpris par la vogue (relative) de l'Aneros chez les "hétéros". Un accessoire en plastique ça se commande mieux qu'un partenaire en chair et en os et puis c'est discret, ça ne risque pas de bavarder !

Ce disant, je fourre dans le même sac et les tribades à la mentalité de hyènes et les machos impénitents qui sont vraiment les pires "cons" qui puissent exister car rappelez vous ce qui se ressemble s'assemble! Et je précise, car dans mon village on ne savait pas ce qu'est un "con", qu'il y a le con et le cul. A propos de l'étymologie du mot, on avance le latin cunnus (gaine, fourreau) mais j'en suggère une autre, savoir cuneus (coin, en forme de triangle). Du reste ne dit t-on pas bouché comme un coin... 

A ce propos certains hétéros me surprendront toujours, comme je parle librement j'en rencontre beaucoup qui partage mon exaspération à propos non pas des femmes mais des défauts féminins, hélas fort répandus. Alors quand je leur demande comment il peuvent bander pour des créatures qui peuvent les plaquer brutalement après les avoir asséchés de différentes manières, ils sont incapables de me répondre. C'est soit-disant une affaire de peau, de seins de je ne sais pas quoi... Tout cela me fait bien rire un garçon peut avoir une peau douce et saine, les seins pour moi c'est pour les bébés d'où un risque de confusion entre amante et mère.

Beaucoup d'hétéros sont totalement irrationnels

S'il y a bien des choses irrationnelles, ce sont les choses de l'amour... Enfin beaucoup d'hétéros sont vraiment très mal placé pour juger les gens d'en face. Je ne manque pas de proclamer que de nos jours être "homo" est une bénédiction providentielle car le mariage est une institution complètement insécurisée. Exemple mon dentiste a divorcé il y  a 15 ans et le partage des biens n'est toujours pas fait! Dieu merci, quand j'étais gosse je voyais les caricatures de Dubout avec une grosse surmontée d'un chapeau à fleurs avec nids d'oiseau et tutti quanti, le monstre tirant un vieux Monsieur filiforme et léger comme une plume. j'avais remarqué que ça cadrait parfaitement avec la réalité du moment et j'ai heureusement compris qu'il fallait éviter de tomber dans un tel traquenard. Cela ne résout pas tout mais cela évite bien des complications.

Enfin pour ce qui concerne la famille, les enfants c'est mignon mais seulement à la campagne si on à la place pour un potager, des arbres fruitiers, quelques poules et quelques lapins sinon c'est le bagne dans des "cages à lapins" citadines, merci bien ! Donc à la rigueur l'hétérosexualité mais "no children" ! Mais bon les femmes ne sont ni idéalistes, ni métaphysiciennes, on a parfois besoin de leur sens des réalités. A l'inverse beaucoup de mecs sont pétris d'un idéalisme niais à base d'amour universel ou obsédé par le fric et les apparences. Difficile de s'y retrouver dans tout ce merdier où par ailleurs les "homos" ne sont courtisés qu'en vue de les faire rentrer dans le rang d'une vie bourgeoise afin qu'ils consomment n'importe quoi pourvu que ça fasse marcher toutes sortes de commerces.

Brisons les cercles vicieux et neutralisons les illusions

Bref il me semble nécessaire de briser toutes sortes de cercles vicieux dans les faux raisonnements et de détruire autant que possible certaines illusions. C'est je le répète nécessaire dans une optique de santé publique !

Il faudrait également flinguer sans préavis tous ceux qui pensent que l'homosexualité est une "anomalie biologique". je regrette mais si on prend la liste des hommes que le monde tient pour "grands", la confrèrie est plus que largement représentée ! Il faut donc en tirer les conséquence : çà n'est pas une preuve ni un indice d'intelligence car puisque les routiers sympas ont organiser leur vie pour concilier l'amour de la famille et celles des garçons ça ne concerne pas seulement une élite.

Mais en revanche çà peut contribuer à développer une certaine intelligence lorsqu'elle est présente au départ car si ce n'est pas un "problème moral" (sauf pour ceux qui se laissent détraquer par le préchi-précha des monothéismes) c'est un handicap social qui implique de tout remettre en question, de développer un fort sens critique, de résister par tous les moyens aux formatages ambiant de sorte que cela peut mener assez loin ! 

Pétition merdique à jeter

Une pétition merdique a été lancée par un type qui conseille les politiques et on n'a rien à foutre de son opinion, elle est fausse. Cette pétition invite une ministresse a supprimer les subventions dont bénéficie Closer. Le scandale ne réside pas dans le fait que ce journal aurait "outé" un responsable du FN, ce qui est faux archi faux, mais dans le fait qu'un journal frivole qui ne participe manifestement pas d'une culture sérieuse puisse toucher des sommes fabuleuses.

A ce propos un correspondant me fait remarquer la chose suivante : 

A propos des subventions données à la presse, c'est un scandale que tout le monde devrait dénoncer. Cela d'ailleurs ne relève pas de la loi mais de la volonté du prince. L'on pourrait, du jour au lendemain, supprimer toutes ses subventions, ce qui ferait économiser un bon milliard d'euros, économie bien utile en période de disette. La conséquence serait la disparition d'une bonne moitié de la presse, notamment des journaux quotidiens qui ne sont pas rentables.

Ce coup de balai serait salutaire pour la liberté d'expression et la démocratie. Mais, quel gouvernement osera se priver d'un relai aux ordres du pouvoir ? Il n'y a d'ailleurs pas que la presse qui touche des subventions ; il faudra aussi, un jour ou l'autre, et le plus tôt sera le mieux, supprimer les subventions aux polices de la pensée : MRAP, LICRA, CRIF, HALDE, SOS RACAILLES, etc...Ensuite, il faudra s'attaquer aux subventions des syndicats et des partis politiques, qui ne devraient vivre que de l'argent de leurs cotisants. Il y a vraiment du ménage à faire.

Je partage tout-à-fait cet avis ! Et s'il existe des lois il faut les abolir !

Je vous invite à ne surtout pas signer cette pétition. La loi protège tous les citoyens contre la discrimination mais je ne vois pas pourquoi les politiques seraient, en fait, plus protégés que les particuliers. Ces derniers demeurent incapables, faute de moyens et de témoins (car s'ils en existent il se récusent par peur) de faire appliquer la loi.

Et je répète que quand on se balade sur la voie publique en se comportant en amoureux avec un militant gay, ce n'est pas la vie privée puisque ça se passe dans la rue.

Dans ces conditions, il faut accepter que ça se sache et je répète que ça n'a rien de dramatique ! La seule chose qui importe ce sont les idées et les thèses que les politiques exposent.

Si le FN trouve le moyen de convertir le "mariage pour tous" en une union, un contrat plus discret ne nécessitant pas la publicité devant un Maire, je lui tirerai mon chapeau mais il a d'ores et déjà annoncé que les problèmes sociétaux ne sont pas la priorité. Cela se comprend : détricoter la Loi Taubira n'est pas une mince affaire, je doute même que ce soit possible et finalement qu'on ait vraiment intérêt à le faire... Cette loi ajoute quelque chose et n'enlève rien à ceux qui ne se sentent pas concernés et c'est mon cas. 

Au final, ce pseudo "outing", une excellente chose !

Je laisse pour finir la parole à un abonné qui a réagi immédiatement :
 
Finalement, c'est plutôt une bonne chose que le grand public, qui sont des électeurs potentiels, sache qu'il y a des homosexuels, aussi, au FN, comme dans tous les autres partis. Cela ne peut que contribuer à la normalisation de l'homosexualité. C'est aussi bon pour le FN qui va ainsi pouvoir poursuivre sa dédiabolisation.
 
Ce serait pas mal d'ailleurs, si tous les hommes politiques homos faisaient leur coming out. Le problème, c'est que l'on s'apercevrait qu'ils sont assez nombreux, y compris parmi les cadres dirigeants.
 
Mais la norme, me semble-t-il, c'est la bisexualité, comme ce fut le cas pour Alexandre le Grand et Jules César. Les gens doivent comprendre que l'on peut aimer un garçon puis une fille, ou l'inverse. Tout est une question de circonstances. Seuls les purs passifs qui ne bandent pas (ça existe) ne peuvent entrer dans cette catégorie.
 
Enfin c'est tout de même un peu plus compliqué que cela ! Les deux sexes étant différents à tous égards, on ne peut pas les aimer également ou alors cela reviendrait à dire que la sexualité serait affaire de "trou". Dans ce cas des poupées gonflables sophistiquées pourraient bien faire l'affaire... On penche nécessairement plus d'un côté que de l'autre et on peut décider tout à fait légitimement de préférer telle possibilité à telle autre en sacrifiant l'une à l'autre tout simplement parce qu'il est impossible de tout faire bien ou qu'il n'est pas utile de se disperser. Bref la pure bisexualité est impossible. Alexandre le Grand préférait les garçons, c'est archi clair ! 
 
Quant aux "purs passifs qui ne bandent pas", ça nous ramène peut-être à une histoire de métempsycose où une femme se serait trompée de corps. Mais c'est une minorité ! La nouveauté qui montre que quelque chose a bien changé depuis Proust, c'est que l'on voit dans les films pornos homos des tas de jeunes parfaitement masculins et très désirables qui bandent comme des cerfs en se faisant prendre. Le seul problème que cela pose c'est pour une personne qui a une responsabilité, un magistère, si cette personne demeure "active" çà ne lui pose aucun problème, mais si on savait qu'il lui arrive de préférer avoir le dessous, elle s'exposerait à des préjugés bien ancrés.
 
Là, je rappelle qu'il existe une solution, si l'on désire expérimenter son coté "recto", c'est l'Aneros. Éprouver du plaisir en se soumettant à un tiers me semble très aléatoire, je n'ai jamais eu envie d'essayer parce que je sais que ça ne marchera pas. Le correspondant que j'ai cité plus haut est un bon astrologue, il m'a relevé par des techniques que je n'ai guère mise en pratique que je suis hyper yang. Donc pour ma part je n'ai aucun problème avec ce genre de question. Le problème étant que quelque soit le domaine abordé, j'ai du mal à faire confiance à quelqu'un. Mais c'est plutôt un bien qu'un mal quand je vois à quel point les gens se font littéralement "enculer" même si c'est le plus souvent au figuré.

Quand les gays peuvent se marier le meilleur remède contre le "outing" c'est le "coming out"

Voir http://www.staragora.com/news/quand-florian-philippot-ref...

La position de Philippot dans cette vidéo est stupide. A partir du moment où il y a avait des rumeurs à propos d'un lobby gay au sein du FN refuser de répondre à la question c'était s'enferrer, il aurait pu dire je suis hétéro j'ai une amie, je vais pas vous la présenter mais elle existe. Enfin il fallait s'abstenir de s'exhiber en public comme il l'a fait à Vienne. A ce propos parler de "petit ami" est une plaisanterie, il m'a l'air, malgré le floutage, relativement "enveloppé" et pas vraiment vraiment frais...  

De son côté, tout en rappelant "son attachement au respect de la vie privée", l'Association des Journalistes Lesbiennes Gay Bi et Trans "appelle de ses vœux une évolution des mentalités et de la législation, afin que l'homosexualité ne soit pas automatiquement reléguée à la sphère privée, quand l'hétérosexualité, elle, est toujours publique". Sur son site, l'AJL demande que "la conception parfois très restrictive de la "vie privée" ne serve pas d'excuses pour entraver la liberté d'informer". Florian Philippot est l'un des plus proches conseillers de Marine Le Pen, "qui a longtemps hésité quant à l'attitude à adopter face à l'ouverture du mariage pour les couples de même sexe", poursuit l'AJL. "La révélation de son homosexualité permet peut-être de commencer à comprendre la relative discrétion de la direction du FN lors des "débats" et des manifestations anti-égalité. En cela, et seulement en cela, elle peut être utile", considère l'association créée en plein débat sur le mariage pour tous en mai 2013.

Il n'y a rien à redire à cette analyse. Là tout est dit ou presque ! 

Post-scriptum

Drôle de fête de fin d'année pour le FN et on n'a certainement pas fini de parler de l'histoire, histoire dont je ne peux que me réjouir dans la mesure elle va poser un énorme problème aux sympathisants de ce parti dans les milieu populaires. Comme je n'ai pas la "téloche" j'ignorais l'existence d'un film intitulé Les homos la Haine dont voici un extrait :


Homos, la haine - Teaser par france2

On se croirait revenu 50 ans en arrière. Ces jugements me rappelle ce qu'on pouvait entendre avant mai 68. Evidemment, c'est loufoque quand il est question de considérations esthétiques à propos de couple de même sexe en action, mais une vieille bourgeoise fripée et maniérée se faisant sauter par vieux dodu est-ce franchement "esthétique" ? Et oui on en est revenu là et ça c'est la France pétainiste, ce cadavre purulent qui hante resurgit aujourd'hui mais je m'empresse de dire que le gaullisme ne valait pas mieux contrairement à ce que Zemmour en dit...

Sur l'homophobie je pourrais dire bien des choses, vu que je suis soupçonné notamment par un tavernier mitigé cochon d'inde. Et oui son père pied noir s'est marié avec une arabe. Mais si sa femme qui est mignonne mais qui se sait pas tenir sa langue n'avait pas réagi à une réflexion de ma part au sujet du regroupement familial, je n'aurais pas découvert que celui qui est devenu mon ennemi (après m'avoir fait moultes confidences) est le produit d'un mariage mixte. L'inculture en matière de vocabulaire ayant des effets pernicieux et inattendu. Mais enfin si ce personnage a du sans arabe, il fallait qu'on me le dise pour que je découvre qu'effectivement en le regardant attentivement on trouve chez lui un type de trait assez algérien. Mais comme je ne suis pas raciste que j'apprécie la diversité, j'aurai pu ne jamais découvrir le mélange. Le problème étant que ma conversation l'intéressant beaucoup sa femme en avait pris ombrage tout simplement parce que je risquais de le distraire dans son travail. Il m'a du reste avoué envier ma liberté, au demeurant relative. Ce a quoi j'ai répondu que bien souvent c'est ou le fric ou la liberté, le problème étant que le fric n'est pas à lui. Ce que je n'ai pas manqué de lui rappeler lorsqu'il m'a ordonné de ne plus fréquenter son estaminet : Erreur tu n'es pas chez toi tu est chez ta femme, nuance ! Mais qu'importe tu me fais faire 60 € d'économies (sans compter les futures augmentations sur le prix du café) et je ne peux que t'en remercier... Ambiance..

Pensez donc je suis un cas: on n'a jamais vu ni mec ni femmes monter chez moi. Rien que l'idée que je puisse me passer de sexe, ça les tue parce que dans le petit village qui est mien une année, on a compté 14 ruptures de couple dans le vieux village et hors banlieue. Et par dessus le marché, personne ne peut nier ma culture et mon érudition sur certains sujets alors les complexes ça y va... J'ai raconté ailleurs le genre de saloperies que la jalousie peut engendrer : un facteur d'orgue italien ayant du résider en face lors d'une intervention dans le secteur, comme on a vu que nous parlions d'égal à égal, çà a défrisé mon vis-à-vis qui, un beau matin, lui a crié dans le dos : tiens voilà ta copine qui se radine ! Bonjour l'éducation ! Tutoyer un client de marque, il est très jeune mais quand même, il y a des limites...

Enfin rassurez vous, si la densité de connards et d'escrocs au mètre carré est impressionnante, il reste quelques gens bien mais il faut pas loin d'une décennie pour les découvrir tant ils se cachent...

Pour en revenir au FN voyez ceci :

http://www.slate.fr/story/95745/gays-fn

J'ai lu Le rouge et le Noir de Didier Lestrade avec 36 métros de retard, c'est un bon analyste quoique bien des choses lui échappent. Bref il est clair que Marine Le Pen joue les gays contre l'Islam et il est dommage qu'elle n'ose pas mettre le catholicisme dans le même sac car sa version actuelle depuis le XIVème siècle mérite le même genre d'opprobe. Mais enfin on découvre que le Florian et le Chenu ne sont que la partie émergée de l'iceberg, à savoir d'un "lobby gay" à l'intérieur du FN. Il y a eu Dominique Venner qui s'est stupidement suicidé à Notre Dame avec un pistolet antédiluvien et s'est à moitié raté mais il y en a bien d'autres. Des gens bien placé m'ont cité près d'une demi douzaine de "clandestins".

Faut-il prévoir une "nuit des longs couteaux" au sein du FN ?

La question qui se pose est celle de connaître le degré de sincérité de Martine Le Pen lorsqu'elle a fait sa fameuse déclaration ainsi conçue :

J'entends de plus en plus de témoignages sur le fait que dans certains quartiers, il ne fait pas bon être femme, ni homosexuel, ni juif, ni même Français ou blanc.

Un copain (hétéro) qui ne voit comme moi que comédie dans la politique actuelle prévoit que si le FN obtient le pouvoir il régnera par ordonnance et abolira toutes les libertés afin de revenir à une sorte de pétainisme, les "homos" devant être pourchassés. La première question qui se pose est celle de savoir s'il peut obtenir la totalité du pouvoir. Je ne le crois pas, la révélation de l'homosexualité du principal conseiller de la Marine risque de sérieusement secouer la base dite "populiste" du parti. Mais il est vrai que les gens sont fort pour ne pas voir et penser encore qu'il s'agirait d'un vulgaire complot de la gauche...

Maintenant il reste une inconnue, à savoir la sexualité celle qui mène le parti. On ne lui connait aucune liaison... Peut-être que le relatif "pouvoir" dont elle dispose la comble. On l'a représente comme une fumeuse invétérée. Et s'il s'avérait que soit lesbienne ? Je pose la question car il m'est arrivé maintes fois de faire des prédictions qui paraissaient étonnantes sur le moment mais qui des années plus tard se sont révélées très prémonitoires. C'est ainsi que j'avais prévu dès les années 80 le mouvement actuel d'hystérie pure envers le phénomène de la "pédophilie". Cela s'est passé à un arrêt de bus du quartier de Cimiez où demeurait un ami astrologue et informaticien. Des années plus tard il a eu des démêlés avec une ancienne amante qui par dépit l'a accusé d'avoir détourné sa fille. Alors il s'est souvenu... Je lui avais dit : tu verras il va venir un temps où tout adulte s'intéressant à un jeune sera automatiquement soupçonné de vouloir l'abuser, on y cours, ça va être terrible !

En fait j'ai dérapé à propos de Marin, j'apprends par le Huffington post qu'elle entretiendrait une relation avec Louis Alliot. J'avais le souvenir d'une vidéo ou le Florian il raconte qu'on ne saura rien sur lui et sur sa patronne. Bof, la suite au prochain numéro.

Enfin ne rêvons pas ! Mais que Marine le Pen soit à son tour convaincue d'avoir des penchants lesbiens serait une excellente nouvelle qui exclurait tout retour de flamme façon "nuit des longs couteaux". Quoiqu'il en soit je partage la thèse de Nicolas Lebourg, à savoir qu'il existe bien entre elle et les gays une sorte d'"amitié particulière" et j'ai du mal de croire que ce ne serait que le résultat d'un pur calcul électoral.  

Affaire à suivre et affaire assez vitale pour la santé psychique du pays tout entier ! 

Crise interne au sein du FN : le pied !

Philippot a réagi d'une façon assez intelligente : Le FN est pas ‘gay friendly' (bienveillant envers les homosexuels, ndlr) ni l'inverse, il est french friendly», assure ce lundi matin le vice-président du FN Florian Philippot, invité de France Inter. (...) Florian Philippot s'est exprimé pour la première fois sur son parcours au FN en tant qu'homosexuel: « Ce n'est pas du tout difficile» assure-t-il. «Il y a de tout au Front national, nous avons même cette chance de ne pas être dans une optique communautariste. Nous voyons des Français qui ont des convictions, une analyse politique, qui ne sont pas déterminés par je ne sais quel déterminisme social, sexuel, biologique ». Au moins admet-il qu'il est "homo" alors pourquoi gueuler contre Closer qui je le répète n'a pas violé sa "vie privée".

En fait Philippot expose ce qu'il voudrait et qui n'est pas car si on ne peut pas parler sérieusement de lobby gay la crise existe, la preuve :  

Pourtant, certains cadres du Front national semblent faire souvent grand cas des questions d'homosexualité. Jean-Marie Le Pen avait par exemple qualifié cette orientation sexuelle «d'anomalie biologique et sociale». Plus récemment, le député européen FN Aymeric Chauprade est intervenu à Vienne lors d'une rencontre des partis d'extrême droite européens portant notamment sur la manière de sauver l'Europe du «diabolique lobby homosexuel». Enfin, la récente promotion de Sébastien Chenu a également créé de sérieuses tensions internes entre Marine Le Pen et la frange la plus radicale du FN, en fin de semaine dernière. Selon le journaliste du Monde Abel Mestre, Marion-Maréchal Le Pen, Marie Christine Arnautu, Aymeric Chauprade et Bruno Gollnisch auraient pris la tête de cette révolte interne.

La crise interne n'est pas mince même le "courrier International" en parle :

http://www.courrierinternational.com/article/2014/12/15/l...

Et oui il faut compter avec les vieilles bourriques homophobes : dimanche soir j'ai téléphoné à un ami deux fois marié qui passe à tort pour "homo", il est très à droite mais il professe que le FN est un parti de bourgeois excessivement coincés et assez largement séniles dont il n'y a rien à tirer. Ils sont uniquement obsédés par l'Islam (qui est certes un problème et une menace). Il était au courant de l'affaire. On s'est bien amusé de cette histoire, et il m'a supplié d'arrêter de le faire rigoler car étant en train de dîner, il a bien failler s'étouffer...

Oserai-je dire que je suis ravi et même enchanté de cette histoire qui montre à quel point le milieu dont il s'agit est gangrené par une insupportable psychorigidité mais qui ne vient pas des Le Pen. Il faut quand même savoir que le "patriarche" n'a jamais été homophobe, il a un côté bohème et à partir du monde où on partage ses idées, je vois bien quoique je ne l'ai jamais fréquenté qu'il s'en fout que les gens soient gays dès lors que ce ne sont pas des folles. En revanche, il y a dans les vieux cadres d'authentiques bouffeurs de pédés quoiqu'ils s'en défendent. Que le FN ne veuille pas de "communautarisme" certes mais il n'empêche que les "homos" y sont contraint de raser les murs. Que Philippot ait été "outé", je trouve ça positif car au moins ça va le libérer. Il accuse Closer de faire du fric mais il va lui aussi en faire en portant plainte alors que, je le répète, on lui a rendu un service et il aurait du se "outer" lui-même.

Que va t-il résulter de tout cela sans doute pas grand chose car on ne met pas le doigt où il faut et les analyses manquent de globalité, elles sont le produit de réflexion pavloviens et manquent de globalité. Néanmoins cette histoire a le mérite de mettre en évidence une pathologie homophobe qui n'appartient qu'à la France et je ne connais pas d'exemple comparable ailleurs !

Enfin Marine le Pen ferait en tant que Présidente plus le poids devant une Mme Merkel que l'actuel président hollandais, elle me plait assez, le problème étant qu'il n'y a pas dans le FN de "techniciens" à la hauteur pour prendre les portes clefs et mener avec fermeté le navire France. Vous me direz que compte tenu de la chienlit que représente le gouvernement actuel et la déconfiture de l'UMP, tout est relatif...

La suite au prochain numéro 

Pas un mot de l'affaire sur Egalité et Réconciliation, le site d'Alain Soral, ancien conseiller du FN, le "gourou des banlieues" un sinistre imposteur que je tiens pour un pédé refoulé et bien sûr homophobe. Faute d'oser avouer qu'il aimerait se frotter épidermiquement aux "sauvageons", il tente de compenser en voulant devenir leur maître à penser. Je souhaite que cela se termine mal pour lui car en manipulant Dieudonné à son profit exclusif, il est de ceux qui ont fait régresser la liberté en France. Un personnage détestable qui se sert de son site pour faire prospérer 3 ou 4 boutiques dans lesquelles il a investi. Tout lui est bon, la bouffe, le vin, le survivalisme et intellectuellement il faut feu de tout bois en exploitant la veine la plus délirante du conspirationnisme en vogue et il a promu une pseudo historienne, Marion Sigaud qui est animée d'une idée fixe en voulant faire remonter la thèse d'un complot satanique et pédophile aux Templiers... L'air commence sérieusement à puer, une diversion s'"impose, elle viendra probablement sous la forme d'une prochaine aggravation de crise économique...

J'espère au moins que l'on m'accordera que mon analyse va bien au delà de tout ce qui se raconte. Hélas elle n'intéressera sans doute pas grand monde car il y a foule dans les supermarché pour se goinfrer à Noël. Cette course à la bouffe est tellement minable que je crois bien que je n'achèterai rien de spécial. Vivement le début de janvier.

Enfin j'espère que toutes ces mises aux point contribueront à libérer certain(e)s lecteur(e)s de leurs complications cérébrales... Je rappelle que 2015 s'annonce catastrophique en matière économique et on va voir ce que les devineresses de profession vont nous sortir début janvier...

11/12/2014

La France malade de la tête et du cul (suite)

280px-TartuffeImposteur.jpgVoici encore une belle tartuferie (le genre est immortel) avec un exemple de ravage meurtrier d'un certain moralisme réactionnaire. On y apprend que le CNC (Centre national de cinématographie) a participé au financement au financement de l'édition en DVD d'un film pédo-sado-porno-homo infect (la totale !) tandis que par ailleurs il a persécuté le réalisateur d'un film assez innocent et qui sauve des vies. Même chose pour le Festival de Cannes qui devra répondre en février de son comportement excessivement contradictoire et c'est au tour du Festival des Arcs d'avoir entré récemment dans la danse... Sans parler des persécutions d'un Maire analphabète ou presque...

Lire l'article

06/12/2014

Traitements des dysfonctionnements sexuels et urinaires

aneros.jpgCet article est interdit de lecture aux mineurs et aux femmes. Ceusses qui rient quand ils se brûlent sont priés de passer directement au post suivant... Si vous n'êtes pas libéré de la culture judéo-chrétienne, abstenez-vous ! Certains liens débouchent sur des scènes qui risque de choquer à moins de prendre ça en rigolant, cela me semble la meilleure solution, c'est assez comique par certains côtés. 

Des questions m'ont été posées à plusieurs reprises concernent des troubles tels que prostatite, maladie de La Peyronnie, cystites, éjaculation précoce, impuissance etc... Encore aujourd'hui un lecteur souffrant de prostatite m'a demandé s'il était possible de faire des suppositoires de Collargol. Si l'origine est infectieuse (et la CBU peut-être négative si l'infection est enfermée) l'utilisation de l'argent colloïdal par la voie rectale pourrait être une solution préférable aux antibiotique, voire nettement plus efficace. A défaut de suppositoires on pourrait injecter du gel. J'ai donc conseillé de se rapprocher de la pharmacie de la Croix Blanche à Dijon et de leur suggérer de mettre à disposition ce genre de préparation.

A force de faire des recherches j'ai fini par tomber sur ce site qui a été monté par un particulier qui raconte avoir souffert de problèmes sexuels et urinaire qu'il qualifie d'horribles. Il en est venu à bout par des moyens très naturels :

http://www.prostate-massage-and-health.com/

Ce site est très riche, tous les problèmes sexuels et urinaires sont abordés. Avec la fonction de traduction de Chrome, on s'en sort très bien. Je n'ai malheureusement pas le temps de faire une synthèse de toutes ces pages qui sont souvent longues. Il faudrait pouvoir en extraire la substantifique moelle. Ceux qui souffrent auront, je suppose, la motivation suffisante pour fouiller et trouveront des indications pour soigner la douleur, traiter l'hypertrophie bénigne de la prostate, l'impuissance, les dysfonction érectiles, l'incontinence etc... Je n'ai pas tout lu mais c'est du sérieux et l'auteur a éliminer tout ce qui est dangereux et charlatanesque notamment pour développer le pénis. A ce propos il préconise deux appareils de traction, d'après lui on peut remédier assez facilement à la maladie de la Peyronnie. Tout ce qu'il énonce me parait plein de bon sens.

Je laisse donc les personnes intéressées découvrir et fouiller ce site en fonction de leur besoin.

prostatedetailinserted.gifCe site m'a permis de faire une découverte à laquelle je ne m'attendait pas. Je savais qu'il existait de stimulateurs de la prostate en vente dans les sex shops et ce que j'ignorais c'est qu'un fabriquant tel que Aneros était parti de recherches à vocation thérapeutique. Vous pouvez voir qu'il épouse parfaitement l'anatomie qu'il s'agit de traiter et une fois lancé il fait le travail tout seul et d'après les utilisateurs c'est une petite merveille qui parait douée d'intelligence.

Autrefois les massages de la prostate se pratiquaient mais il faut bien dire que ce n'est pas évident d'aller chez un médecin se faire titiller cet organe, d'autant plus que la stimulation manuelle n'est pas du tout évidente à réaliser. Si on veut se le faire soi même, on n'a pas les doigts assez longs. Bref pour 36 raisons, il vaut mieux recourir à des petits bidule en plastique ou en silicone qui sont étudiés pour. C'est l'Aneros Hélix d'une part et le Peridise.

L'Aneros sert à stimuler la prostate et permet en l'activant de favoriser son vidage ainsi que sa nutrition en activant la circulation dans cet organe. C'est un appareil très astucieux et très étonnant.

Le Péridise est un plug qui sert en particulier à renforcer le plancher pelvien. Les traités de Tao sexuel à la Mantak Chia évoque certains exercices comme celui consistant lorsqu'on est en train de pisser à s'exercer tous les jours à couper brutalement le jet afin de renforcer le sphincter le la vessie. Seulement c'est quand même plus ludique quand il existe un objet permettant de faire le même travail avec en plus des sensations qui parait-il sont agréables. 

L'ennui c'est que ces objets ne sont pas vendus en pharmacie mais dans des endroits mal famés où l'on vend des tas de gadgets lubriques. Or, si l'Aneros a été conçu en vue de permettre un massage automatique et parfait, on peut s'en servir pour obtenir de multiples orgasmes prostatiques qui parait-il conduisent à de véritables extase. Je n'ai pas encore essayé mais je dois vous avertir qu'à de rares exception prêt il faut un entraînement. Ce genre de "jouet" passe pour des trucs de pédés, or de nombreux "hétéros" les utilisent. Donc le premier coinçage est psychologique, il faut se détendre, apprendre une certaine respiration ventrale, la deuxième étape consiste en des contractions volontaires douces qui déclenchent des contractions involontaires et des spasmes de tout le corps assez spectaculaires. Il existe des vidéos qui sont généralement sur des sites peu catholiques qui montrent les effets spectaculaires du point de vue extérieur.

Je mettrai à la fin de mon article une série de liens avec lesquels les lecteurs désireux de se soigner ou de cultiver le côté frivole de la chose devront se débrouiller. Une difficulté non négligeable pour atteindre ces super orgasmes multiples, réside dans le fait qu'il faut éveiller la sensibilité de la prostate, et faire confiance au corps mais sans s'occuper du "zizi". C'est une des grandes difficultés car pour le mâle son truc c'est l'éjaculation. Or il s'agit en principe d'orgasme secs. Tout cela est très correctement expliqué sur certaines pages techniques et des pages de tests des différents modèles Aneros.

Les orgasmes de la prostate sont parfaitement comparables aux orgasmes féminins dont ont sait qu'ils intéressent tout le corps. Il y a longtemps que je me posais la question de savoir si nous autres mecs disposions d'une possibilité égale. J'avais lu quelque part qu'un type ayant subi une opération sans relation avec le sexe avait éprouvé à sa grande surprise un orgasme typiquement féminin. Je connaissais les techniques dites taoïstes visant à stopper la simulation du pénis avant l'éjaculation, notamment en bloquant fortement un point du périnée mais j'avais lu quelque part que ce n'était la bonne technique et qu'elle risquait d'envoyer le sperme dans la vessie. Un jour je suis tombé sur un praticien, un ostéopathe qui m'avait expliqué qu'en fait le véritable procédé est un technique respiratoire apparentée au yoga. J'en avais conclu que les exercices de body building de la queue décrits par Mantak Chia relevait d'une sorte de contre façon occidental. Soulever un seau d'eau avec son pénis est assez franchement ridicule. Donc j'avais rangé tout çà dans la catégorie "farces et attrapes couillons".

Un copain hétéro m'avait raconté ses expériences à l'aide de plugs divers pour obtenir le genre d'orgasme prostatique visé mais il n'avait pas atteint le but. Je découvre donc au travers d'une recherche qui n'avait rien de futile l'essentiel des réponses aux questions que je me posais. Ce n'est pas gagné mais le chemin est parfaitement balisé par de nombreux témoignages. La seule chose qui fait peur ce sont ses mouvements involontaires très spectaculaires et les cris et je me demande si ça n'est pas un peu dangereux pour quelqu'un qui souffrirait de troubles cardio-vasculaires. J'ai posé la question sur un site français et je ne sais pas si j'obtiendrai une réponse.

Vous trouverez un banc d'essai des différents Aneros et le traité en français pour son bon usage ici :

http://www.nouveauxplaisirs.fr/

Voici les liens proposés par l'auteur de ce site :

• Site web du constructeur : http://www.aneros.com

• Forums officiels : http://www.aneros.com/forum/index.php

Voyez les témoignages d'utilisateur ça fait rêver !

• Base de connaissance crée par les utilisateurs de l’Aneros : http://wiki.malegspot.com

A noter que sur ce site on évoque les problèmes d'addiction au côté "frivole" de la chose.

• Base de connaissance Française : http://fr.wikipedia.org/wiki/Aneros

Voici une page intéressante, le site qui l'héberge est très riche en infos sur des sujets assez peu coutumiers : http://1libertaire.free.fr/OrgasmeMultipleHhomme01....

Voici la présentation et le test des principaux objets thérapeutiques Aneros Hélix et Peridise qui peut remplacer les excercices de Kegel.

Voici le site le moins cher pour acheter en France l'un de ces objets.

Enfin voici des liens vers des vidéos qui montrent la puissance de l'Aneros :

Je vous ai prévenu que cela offensera peut-être votre sens de la morale mais il fallait sélectionner. Les vidéos sont nombreuses mais certaines n'ont pas de rapports avec le phénomène où montre seulement comment poser le bidule dans le fondement ce qui est sans intérêt.

http://www.youporn.com/watch/8353802/aneros-full-body-org...

http://www.redtube.com/399769 le jeune y fait à la fin une chose que l'on ne doit pas faire sinon exceptionnellement... A éviter surtout durant l'apprentissage.

http://www.xtube.com/watch.php?v=11xqm-S555-

http://www.xtube.com/watch.php?v=SPVvb-S684-#.VIJvnah5OSo

Si cela vous choque dites vous que qui peut le plus peut le moins. Wikipedia a consacré un article à ce phénomène qu'est l'Aneros et je me demande comment j'ai pu passer à côté d'une telle merveille si longtemps. Mais enfin ça fonctionne a tout âge donc on doit pouvoir rattraper le temps perdu.

Ne m'en demandez pas plus, je n'ai pas d'expérience, comme vous je découvre.

 

 

28/11/2014

Don du sang : les "homos" discriminés

sang.jpgUn lecteur a attiré mon attention sur une pétition circulant à ce propos. J'ai fait une recherche et je me suis qu'il y a plusieurs pétitions en circulations, que l'affaire n'est pas nouvelle, que la cour européenne s'est élevée contre cette pratique mais elle perdure, Marisol Touraine, à ce que l'on raconte, se terre honteusement dans dans son ministère sans répondre. Mais il semblerait que le problème affecte aussi la Belgique !

Série de pétitions

Voici la principale pétition :

https://www.change.org/p/oui-au-don-du-sang-pour-tous-sto...

On y apprend que le jeudi 17 juillet, l’avocat général de la Cour de justice de l’Union européenne a déclaré que l’homosexualité ne justifiait pas cette interdiction : "En excluant définitivement chaque homme qui a eu, ou a des rapports sexuels avec un autre homme du don du sang, la législation française provoque une évidente discrimination indirecte basée sur le genre (hommes) et l’orientation sexuelle (homosexualité et bisexualité)". Il est donc grand temps que notre gouvernement se décide à stopper cette discrimination absurde.

Un résumé de l'affaire se trouve sur le site d'information concernant les problèmes liés à l'homosexualité (qui vite de pub ciblée ... mais si ça vous choque fermez les yeux...) :

http://reloaded.e-llico.com/article.htm?des-associations-...

Un site intéressant concernant le droit des "homos" et l'évolution du Sida

Ce site (http://www.e-llico.com/) est intéressant et assez neutre, je suis abonné aux news mais je les collecte sur une bal que je n'ouvre pratiquement jamais et je n'ai pas le temps d'inspecter le contenu de ce site pourtant intéressant du point de vue médical car c'est là que l'on trouve rassemblées les derniers informations en rapport avec le Sida et les MST.

Or il s'est passé quelque chose récemment : une technique sur laquelle j'ai eu peu de détails à permis de négativer des séropositifs et les trace du virus remonterait à 1920 et ce matin même on m'apprend que des traces datant de 1908 aurait été mise en évidence. On me signale pour ce vendredi soir une émission durant laquelle il en sera question mais je cours, je cours et je n'ai pas eu le temps de lire entièrement le mail m'annonçant la nouvelle et encore moins d'aller sur le site de la chaîne concernée.

Pour en revenir à la discrimination évoquée, j'ai ouï dire qu'on fait remplir un questionnaire portant sur les activités sexuelles et lorsque des candidats déclarent qu'ils ont eu des rapports avec d'autres hommes, ils sont éliminés quelque soit l'ancienneté de ces rapports. Si les gays sont assez stupides pour remplir pareils questionnaires, des questionnaires qui risquent de circuler dans un milieu administratif et dont le contenu pourrait bien servir à remplir des fichiers, je n'y peux rien mais si j'étais à leur place ou je refuserai cette pratique ou je mentirais.

Sur la sécurité sanitaire des dons de sang

Parce qu'en fin de compte, la première question que je me suis posée est celle-ci : est-ce que l'on teste chaque échantillon de sang collecté individuellement. La réponse et oui ! 

Voici en particulier la 3ème rubrique de cette page :

http://www.dondusang.net/rewrite/heading/995/dons-de-sang...idRubrique=995

L’entretien médical préalable constitue l’un des moments clé du processus de don de sang. Ensuite, après le prélèvement, chaque don est testé et analysé. Les échantillons sanguins recueillis dans les tubes sont soumis à une série d'analyses et de tests de dépistage, comme : le groupe sanguin (ABO et Rhésus) ; la recherche d'anticorps irréguliers dirigés contre les globules rouges ; le dépistage de maladies transmissibles par le sang (syphilis, hépatites virales B et C, VIH, HTLV). Malgré les progrès enregistrés dans les techniques de dépistage et les tests qui sont réalisés sur le sang donné, un très faible risque résiduel subsiste. Il est lié au prélèvement d’un don de sang entre le moment où une personne est infectée et le moment où la maladie est décelable : on appelle ce délai la fenêtre sérologique. C’est pourquoi l’entretien médical et la sincérité du donneur sont un complément indispensable des tests effectués par l’EFS.

Entretien médical ou questionnaire papier ?

J'ai souligné les passage importants et je commente. Vous voulez que je vous dise ce qui se passe ? Et bien c'est simple : on fait remplir un questionnaire papier et c'est un personnel de filtrage qui pour éviter au médecin de passer trop de temps en entretiens fait le boulot à sa place.

Encore la fainéantise de certains salariés

Aussi pour pallier au problème du délai de plusieurs semaines entre la contamination et l'apparition d'une trace sérologique, on jette systématiquement les candidats "homos", ce qui est parfaitement scandaleux. Mais on n'ose pas dire que l'on n'en veut pas, or si leur sang est indemne, on pourrait le mettre de côté pendant x temps, réclamer une nouvelle prise de sang et comparer les résultats. Mais bien sûr c'est trop compliqué. Donc pour éviter l'écueil de ladite "fenêtre sérologique", on traite tout "homo" comme un pestiféré en puissance.

Pour ma part, je trouve que le jeune qui a lancé l'histoire et les autres sont bien trop mous. Pour que les choses évoluent il aurait d'abord fallu faire l'analyse que je viens de faire et mettre en demeure le gouvernement de trouver une solution à ce problème de "fenêtre sérologique" et s'il persiste prôner carrément la révolte, et éventuellement tout casse ou du moins prendre la ministresse à partie lorsqu'elle paraîtra en public.

Les dons de sang ? Il y a le sérum de Quinton !

En dehors des risques transfusionnels liés à des "passagers clandestins", il existe un autre problème. Au sang sont attachés des influences subtils, pour les ancien c'était le support de l'âme. Et si on traduit par anima, ça devient plus clair, le sang c'est la vie et il transporte des éléments qui ne sont pas mesurables mais qui font que quand on greffe un rein à une personne on peut observer des changements de caractère. J'ai plusieurs témoignages allant dans ce sens dont celui d'un homme qui n'aiment pas les femmes de couleur et qui subitement après sa greffe est attiré par elles ! Donc avec le sang c'est pire sans doute mais s'il y a des observations allant dans le même sens on les a censurées !!!!!!!!!!!!

Les Témoins de Jéhovah ont raison ! Le sang des autres ça risque d'être "caca" !

Et oui parce que cela donnerait raison aux Témoins de Jehovah, qui n'ont peut-être pas pleinement conscience de ce que j'évoque mais qui ont parfaitement raison parce que l'on pourrait transfuser du sérum de Quinton isotonique et administrer des doses de China en homéopathie. Mais voyez vous si on ne paie pas les donneur de sang le commerce qu'on fait sur leur dos, ça rapport énormément, çà permet à tout un personnel subalterne de bouffer et à des spécialistes ou des experts de toucher des salaires mirobolants, de parader à la télé etc...

Donc en ce qui me concerne je n'ai jamais donné mon sang et à la limite je préférerais crever que de prendre le risque de recevoir du sang pourri, soit par un virus encore inconnu, soit parce qu'il vendrait d'une ordure humaine au plan moral. Enfin, je pense aussi qu'un Providence existe et que compte tenu du bien que j'essaie de faire, elle m'épargnera le genre de situation que je viens d'évoquer. 

Pétitions et revendications "sentimentales"

Le danger dans cette affaire serait, comme toujours d'aborder les choses de manière sentimentale. Très sentimental est le genre de pétition que je viens de d'évoquer. Enfin concernant les moeurs, le problème n'est aps dans l'homosexualité mais dans le féminisme (qui est une forme d'égalitarisme) qui tend à criminaliser tout ce qui est masculin. Enfin on est loin d'en avoir fini avec cette "saloperie" dont j'ai démontré l'agressivité à propos d'une campagne visant la "violence masculine dans le métro".

Encore un couplet sur le "féminisme"

Dans le métro, l'essentiel de la violence vient des femmes, elles gueulent dans leur téléphone portable, c'est elles qui prennent leurs aises, en ne pliant pas les poussettes et en ne portant pas leurs mômes etc etc... Du reste, il suffit de comparer le comportement du personnel féminin dans les hôpitaux et les cliniques : jour est nuit on n'entend que des femmes, infirmières ou aide-soignantes. Non seulement je l'ai remarqué moi-même mais un ami octogénaire qui n'est pas le moins du monde "pédé" et qui vient de faire un séjour de 10 jours pour la pose d'une pacemaker (qui a été retardée car il faut le commander à Marseille...) vient encore de me le dire ! Il en était en rage : les deux seuls infirmiers étant parfaits. En plus l'une de leurs collègues se démerdait pour soulever sa "chasuble" afin de voir son sexe. Il se serait agi d'un beau mec de 25/30 ans je comprendrai mais un vieillard. Enfin il faut dire qu'en fait de vulgarité les femmes dans ces services se posent là, je l'ai constaté pour avoir œuvré dans une maison de retraite. Heureusement que j'ai eu peu à faire avec le personnel féminin sinon j'aurais explosé !

Enfin le don du sang si le don du sang est bien une urgence, il faut changer de tactique !