Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/02/2017

Marion Sigaut, vieille trotskiste "catho intégriste" homophobe VRP d'Alain Soral se fait ramasser Olivier Marchal et all

J'ai essayé, à maintes reprises, de mettre en garde mes lecteurs contre certains délires furieux à propos de "pédophilie" mais semble t-il sans beaucoup d'effets. Les affaires de pédophilie existent, en famille, au sein de l'Eglise quant aux histoires de "réseaux" à partir du moment où il commence à être question de pratique "pédosataniques" (viols d'enfants en réunion + sacrifices) on entre de plein pied dans le DELIRE !

De l'art de "cracher dans la soupe"

La femme que vous voyez ci-dessus s'appelle Marion Sigaut dénonce, elle dénonce la "révolution sexuelle" que fut mai 68 et se fait aduler des cercles "cathos réacs" et franchement "intégristes" en militant pour un retour à la contention d'avant 68. Il faut tout de même savoir qu'à 18 ans elle s'échappait de sa famille pour balancer des cocktails Molotov sur le Palais de Justice de Paris. Elle a conservé dans un tiroir de commode des grenades asphyxiantes dont elle a menacé sa sœur qui voulait lui faire signer des papiers notariés. Elle avoue avoir aimé "baiser" (sic) d'où un avortement suivi d'une fausse couche. Laquelle est résulté des œuvres d'un type qu'elle détestait physiquement, qui la traitait, à son grand dam, de "frigide" mais qu'elle laissait lui "monter dessus" (sic) au moindre câlin. Son père, Jean Sigaut, fort connu dans un certain milieu d'affaires, l'a traité de tous les noms : grue, connasse, salope et j'en passe. A présent qu'elle est ménopausée, elle est soutenue par les intégristes et répand des délires carabinés et des mensonges. A noter également que ses copains trotskistes ont promus une pédophilie révolutionnaire de sabotage.

Ridiculisée par un historien de métier

Un historien, Olivier Marchal, qui avait consacré à ses "romans historiques" 86 billets vient de l'étriller de la tête aux pieds. Il faut savoir qu'elle a accusé les Templiers qui, jamais ne furent en contact avec des enfants d'avoir constitué un réseau "pédo satanique". Je vous recommande de commencer par la recension de l'article de cet historien qui en cite les principaux passages et les commente.

Biographie commentée de Marion Sigaut

Cette femme est à moitié "ravagée", deux des liens ci-dessous démontrent son état schizophrénique.

%arion sigaut.jpgMais le plus meurtrier se trouve ici :

Recensions de son autobiographie (Le petit Coco) 1

Recensions de son autobiographie (Le petit Coco) 2

Elle annonce à la fin de son livre que son père, un certain Jean Sigaut, se serait suicidé par noyade après qu'elle eu trouvé le courage de résister à un personnage qu'elle dépeint comme un manipulateur. Il est à noter qu'il lui aura fallu 32 ans (et l'usure de quatre thérapeutes) pour se défaire des griffes de son géniteur qui l'avait traité de tous les noms, pute, grue, connasse, cocotte etc... 1950 + 32 cela fait 1982. La loi Veil datant de janvier 1975 que serait-elle devenue sans cette "révolution sexuelle" sur laquelle elle a le toupet de cracher ?

Mensonges portant sur une charte des "droits sexuels" avalisée par l'O.N.U.

Légalisation en cours de l'inceste et de la pédophilie : Marion Sigaut prise en flagrant délit de mensonge !

Elle soutient qu'un texte avalisé par l'ONU aurait programmé cette légalisation, quelques citation du texte prouvent exactement le contraire. Ce qu'elle dit est, heureusement, faux, archi faux mais personne ne bronche !

Etendue réelle des "réseaux" de "pédophilie"

Voir : Les jésuites et la sodomie, une épître dédiée à Marion Sigaut. Il y a dans ce texte une évocation cryptée d'un vrai réseau de "pédophilie" autour d'une école à vocation musicale sur lequel l'auteur de ce texte a eu des renseignements de première main par des gens qui y ont été employés. Voilà le genre de trafic qui a pu exister comme type de "réseau", on notera que c'était déjà pas mal. C'est une affaire qui n'a JAMAIS défrayé la chronique et il n'a surement pas donné tous les détails. 

Les "jeunesses hitlériennes" comme prototype du milieu LGBT

Pédophilie et délires : Judith Reisman et les "Jeunesses hitlériennes"

homosexualité pédophilie,alain soral,affaire damiens,hopital général,kinsey,révolution sexuelle,judith reisman,marion sigautLa Reisman est une complice américaine de la Sigaut. La Hithlerjungend aurait été constitué de jeunes homos qui auraient poussé leur patron a massacrer les juifs avant de déteindre sur les milieux LGBT. Résultat : 20 à 30 % des Américains seraient "pédés", ce qui serait une excellente chose pour l'écologie et le développement durable mais hélas c'est encore faux ! Elle a pas entendu parler des "étoiles roses" ni de la Nuit des longs couteaux. il y a l'origine de cette histoire de fou un petit fait historique qui a été mésinterprété.

Concernant les "pédotempliers" Cliquer ici. Les passages importants sont surlignés en jaune.

Les effets pervers et délétères de la hantise de la pédophilie

Obsession de la "pédophilie" et détresse des jeunes

Il s'agit ici d'une assez longue évocation des effets pervers délétères de la hantise de la "pédophilie" sur les jeunes qu'il s'agit de protéger.

Cette sélection devrait être suffisante pour vous édifier sur le cas de la pseudo historienne.

Malheureusement, celui qui veut s'informer au sujet des rares critiques existantes se trouve confronté au barrage constitué par les nombreux échos des internautes crédules qui célèbrent cette femme sans discernement. cette malfaisance ne commencera à prendre fin que lorsque qu'un internaute daignera compléter la notice Wikipédia de la dame. Sauf qu'elle doit avoir là des "fans" susceptible d'y monter la garde.

Critique de la partie historique de des romans de Marion Sigaut

https://oliviermarchal.blogspot.fr/search/label/Marion%20...

Lorsque vous entendrez quelqu'un délirer à propos de "pédo satanisme" faites lui lire ce billet. Le bon sens et le sens des proportions a complètement déserté l'humanité dans ce domaine en particulier. De par la multiplicité et l'épaisseur des pages de délires sur le sujet, toutes les critiques raisonnables deviennent invisibles. Il s'agit vraiment d'une pathologie mentale tenace. Qu'il soit clair que le "pédo satanisme" est un fantasme de "sans dents" qui témoigne d'une bonne dose de désirs refoulés.

Les commentaires sont fermés.