Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/09/2020

Coronavirus : une épidémie artificiellement "gonflée" pour maintenir une pression sociale

coronavirus.jpg

Je risque sans doute de me faire lyncher en tournant en dérision la dangerosité de coronavirus circulant, voir de subir un procès stalinien mais qu'importe...

Je continue de croire que les pouvoirs en place, avec la complicité active et passive des médias, se sont ligués pour tenter de nous convaincre de l'existence d'une "seconde vague", et si seconde vague il y a elle se trouve singulièrement amortie. Je rappelle que d'après Raoult le virus dégénère de façon naturelle et s'avère bien moins virulent.

Cependant, le Préfet des Alpes maritimes vient d'étendre à tout le département les mesures s'appliquant à Nice.

  • Interdiction des réunions de plus de 10 personnes à l'extérieur (parcs et plages est-il précisé) ce qui laisse à penser qu'elle sont licites sur un simple trottoir...
  • La jauge des grands événements fixés à 1000 personnes.
  • Les bars doivent fermer à 0H30, ce qui n'est pas une mauvaise chose pour le voisinage. Mais quid des épiceries arabes ?

Fort heureusement le port du masque n'a pas été généralisé : normal le Préfet s'est ramassé une gamelle en l'imposant à une ville dirigée par un médecin (le fameux Léonetti) et le Tribunal Administratif a annulé la décision...

Enfin j'ai observé plusieurs contrôles dans les bus circulant entre l'arrière pays et la métropole. Les gendarmes se sont montrés cool envers un chauffeur non masqué. La compagnie fait déposer dans chaque bus un dizaine de masque par jour sauf que des chauffeurs indélicats piquent ceux des collègues, probablement pour arrondir leurs fins de mois en les revendant à leurs proches ;>))

Pour ma part quand je dois "caler" à Nice, je m'abstiens de prendre le tram où l'on n'est serré comme des sardines.

Malheureusement, la comédie que l'on nous joue prend sur la plupart des gens. En croisant un groupe animé dans mon patelin où l'un des crétins prévoyait une apocalypse j'ai ouï dire que les services de réanimation de la métropole étaient quasiment pleins : 11 lits sur 14 seraient pris. 14 pour une ville comme Nice c'est insignifiant et curieusement ce sont les même chiffres que j'ai vu voici plusieurs semaines à propos de Marseille...

Enfin Nice Patin Couffin annonce que le personnel hospitalier est EPUISE ! Je demande à voir : est-ce du à une réelle surcharge ou à un manque de personnel du à des congés, des RTT voir à des arrêts maladies après le grand rush d'avant l'été ?

Dégringolade des milieux hospitaliers : la "Vachelot", cette grosse conne promue ministresse de la culture en prend pour son grade !

vache qui rit.jpg

A lire attentivement : https://www.egora.fr/actus-pro/hopitaux-cliniques/61164-f...

A propos des tests PCR et Cie, c'est le bordel !

D'abord un test rendu 4 jours après le prélèvement ne sert à rien : ce n'est pas moins qui le dit mais un cador parmi les biologistes !

L'encouragement à la généralisation des tests a engendré une saturation qui retarde considérablement la délivrance des résultats. Ont été pénalisés les détenteurs d'une ordonnance à tel point que des laboratoires n'ont pas hésité a réclamer une centaine d'Euros pour des passe droit. Les biologistes seront-il poursuivis et condamnés personnellement à une amende ! Le système est tellement pourri que bien entendu on n'osera pas !

Véran s'est fait engueuler par Macron qui a du imposer une priorité en faveur des détenteurs d'une ordonnance. Cet incapable aurait pu y penser plus tôt !

Concernant la technique des PCR, je rappelle que Raoult à pose le problème de certaine mésinterprétations conduisant à 44 % de faux positifs, voire également de faux négatifs. Philippe, un abonné qui suit de près ce blog me fait la remarque suivante :

A propos du test PCR, j'ai lu qu'à l'origine la méthode employée n'avais pas pour but de fournir un diagnostic, elle est utilisée pour faire de l'analyse ADN, et elle devrait continuer à n'être utilisé que pour cela.

La méthode utilise la réplication de l'ADN des dizaines de fois pour ensuite pouvoir faire un test.

Mais suivant que l'on réplique 30 ou 40 fois, on n'obtient pas de positif ou 100 % de positif ou presque. Sachant que suivant le laboratoire le nombre de réplications n'est pas le même cela fausse les résultats. De plus le nombre de faux positifs peut aller jusqu'à 80 % si les sujets sont jeunes et asymptomatiques.

J'ai entendu également qu'un test de chez Laroche ne faisait pas, jusqu'à un nouveau test venant de sortir, de différence entre un positif de la grippe et un du Covid.

Tout cela pour dire que les tests sont foireux et que la plupart des positifs sont des faux positifs. Et quant bien même des tests sont de vrais positifs, rien ne dit que le virus est encore présent et actif.

Je n'ai rien à ajouter à ce sujet si ce n'est qu'il faut rappeler que dans tous les domaines, l'observation clinique est primordiale, nous ne sommes pas encore en période grippale, les signes qui sont indiqués comme pouvant se rapporter au coronavirus circulant doivent être traités sans attendre le résultat d'un test mais il parait que la plupart des médecins se bornent à prescrire du paracétamol. Je ne fais pas de commentaire car je vais encore m'énerver !

Constatons que nous autres qui nous occupons de médecine, naturelle si possible, sommes beaucoup mieux armés que tous ces citoyens qui s'en remède aux hommes férus de "Science". Quand on prononce ce mot, si j'avais un Kalach, je ferai un massacre !

Notez encore que j'ai observé que mon médecin a changé sa plaque et la neuve mentionne que désormais il ne recevra plus que sur RV. Ce n'est pas qu'il serait persuadé que cette fausse pandémie va s'éterniser mais c'est bien parce qu'il y trouve son compte. Je trouve le procédé assez choquant car autrefois plusieurs matins par semaine on pouvait être reçu entre 10 heure et midi 30 sans formalité ! Ce toubib aurait pu apposer un rectificatif par dessus le bas de la plaque. Non c'est définitif !

A propos de traitements inventés en Russie

Encore une remarque de Philippe...

En ce qui concerne les traitements russes, c'est étonnant le nombre de traitements non orthodoxes qu'ils peuvent nous sortir. Difficile de savoir ce qui relève de la communication ou de la réalité. 2 exemples de traitements cliniques du Covid que vous n'avez peut être pas vu passer :

https://fr.sputniknews.com/sante/202009111044410285-un-mo...

https://fr.sputniknews.com/russie/202009081044395558-a-ba...

Pour l'appareil russe qui génère une lumière bleue, je pourrais être intéressé. C'est dommage que le russes ne rendent pas plus facilement l'achat de leurs produits. Leurs sites sont toujours uniquement en russe.

Je vais essayer de trouver un correspondant moscovite parlant français qui en prenant au passage une modeste commission pourrait acheter et envoyer l'appareil.

Concernant les vaccins en préparation

Le même correspondant me signale ces infos :

https://lesmoutonsenrages.fr/2020/09/06/lonu-obligee-dadm...

Voir également les vidéos suivantes :

Voir également les mises au point de Nicole Delépine:

Voir également la vidéo Pandémic 2 avec sous-titre en français

Ça serait bien de faire un résumé du texte, le lire prendrait moins de temps que d'être coïncé à regarder d'autant plus que les images n'apportent absolument rien !

Comment préparer ses suppositoires d'huiles essentielles

Le meilleur moyen de s'administrer des HE que ce soit pour une pathologie respiratoire ou pour désenflammer une prostate ou pour tout autre trouble ce sont bien les suppositoires. Doser des gélules gastro résistantes est chose fort délicate sans compter que les gélules vides coûtent cher et que le procédé consistant à les enduire d'Eudragit n'est ni très commode ni très casher...

Si l'on en croit Danielle Festy, confirmée en cela par Rebelle.sante.com, fabriquer ses suppositoires aux HE soi-même ne serait pas à la porté d'un particulier. Il faudrait réserver cela aux pharmaciens et comme 99,99 % n'ont plus le moindre préparatoire, il leur faut faire sous-traiter. Je ne parle pas du coût et aussi des délais... Sans compter que la plupart vont réclamer une ordonnance que les toubibs vont refuser puisqu'il n'y connaissent rien en aromathérapie sauf exceptions rares...

On préconise d'éteindre le mélange d'HE dans de la Lévilite (silice hydratée) et on incorpore ce mélange dans une cire en fusion appelée Witepsol qui est tirée de l'huile de coco (soit un mélange de monos, di et triglycérides non saturées n'a rien à voir certes avec l'industrie du pétrole).

Les "suppositoires maison" seraient dangereux ou inefficaces : un gros mensonge

Je cite :

Une rumeur circule sur internet : on pourrait faire soi-même ses suppositoires au beurre de cacao. Nous vous le déconseillons fortement !
4 bonnes raisons pour ne pas essayer de faire vous-même vos suppositoires avec du beurre de cacao :

C’est très difficile techniquement. Le beurre de cacao chauffe trop vite (atteint son point de fusion trop rapidement) et prend très mal en masse ensuite. Résultat, dans votre suppositoire, il y a le beurre de cacao en bas, les HE en haut, les deux ne se mélangent pas (ou mal).

Ça peut être dangereux. Non seulement vous n’arriverez pas à les utiliser, car ils vont se déliter, mais en plus vous risquez de très fortes irritations là où les HE sont quasiment « pures » puisque tout l’excipient se retrouve « en bas ».

C’est complètement dépassé, car inadapté. C’est vrai, autrefois on faisait « comme ça ». Mais les temps changent, heureusement pour les patients ! En pharmacie, au préparatoire, on utilise désormais du Witepsol, une cire 100 % adaptée. Elle se présente sous la forme de petites pastilles de gras, qui fondent à une température donnée.

Ça peut être complètement inefficace. Si le beurre de cacao chauffe trop vite, avec les HE dedans (ce qui est quasi systématique), la chaleur va provoquer une vapeur d’eau et les huiles essentielles vont s’évaporer. Résultat, on a des suppositoires 100 % beurre de cacao et 0 % HE (donc 0 % efficaces).

Une tromperie purement corporatiste

Certes la cire en question n'est pas très chère : 29,30 € le kg et les prix se tiennent avec le beurre de karité (22 € le litre chez Aromazone).

Or la température de fusion du beurre de cacao ou de karité ainsi que du Witepsol est la même : 35° ! Tandis que l'huile de coco fond à 24°.

Bref, la complice de Danielle Festy sur rebelle santé ment en laissant à entendre que les beurres utilisés classiquement chauffent trop vite !

Justement cette température de fusion, ni trop basse, ni trop haute permet le mélange des huiles essentielles dans ces corps gras sans altération de ces dernières.

On peut utilise l'huile de coco qui permet d'incorporer les huiles essentielles à très base température. Sauf qu'il est malaisé soit avec un bain marie ou un bol chauffant de ne pas dépasser 25/26°. Je ne sais pas ce que donne comme consistance l'huile de coco étant entendu qu'il faut, une fois moulés, mettre les suppos au réfrigérateur ou au congélateur. Je n'ai utilisé que le beurre de karité qui me parait idéal a bien des égards car le beurre de cacao est très cher : jusqu'à + de 60 € le kg.

catalogue_materiel-fabrication-nettoyage_bol-chauffantaz_200.jpg

Quant à utiliser un bain marie, je trouve que l'appareil de chauffage proposé par aromazone est préférable. Il n'est pas toujours possible avec une plaque électrique d'en modérer convenablement la puissance calorifique tandis que l'appareil comporte 2 température de chauffe calibrée. La position 1 est suffisante qui monte à une quarantaine de degré maximum. N'utiliser que la position 1 et couper quand le beurre est bien fondu pour faire le mélange. Rallumer brièvement si nécessaire avant de fondre les suppositoires dans les moules ad hoc. Il est préférable d'avoir un thermomètre électronique.

Cet appareil est donc suffisant pour préparer de petites quantités de suppositoires. Jusqu'à 200 ml de beurre fondu en pratique.

L'autre mensonge : un défaut de mélange dans le beurre de cacao ?

Les huiles essentielles se mélangeraient mal dans le beurre de cacao fondu !

En effet, les huiles essentielles surnageraient en quelque sorte et pourraient provoquer des brulures de la muqueuse anale. N'importe quoi !

J'ai fait un essai avec le beurre de karité qui se comporte de la même manière à la fusion : les huiles essentielles se mélangent bien dans ce type de corps gras tout comme elles se mélangent intimement dans n'importe quelle huile telle l'huile d'olive pour un usage oral ou externe.

Comment peut-on professer des conneries pareilles.

Utilité de la Lévilite ?

J'en viens à me poser la question de l'utilité de cette poudre. Je ne vois pas en quoi elle peut ajouter à l'homogénéité du mélange dans le beurre. A moins qu'elle ne limite l'effet de la chaleur (??)

Enfin et surtout je ne vois pas la raison d'une préférence pour un produit tel que le Witepsol. Quoiqu'il en soit on peut opter pour cette cire si l'on a pas déjà un beurre végétal sous la main.

Le vrai problème : le dosage des huiles essentielles par suppo

Les dosage par suppositoires sont donnés en mg. C'est tout à fait compréhensible pour un pharmacien qui est censé disposer du matériel de pesage adéquat, un matériel onéreux. Cela se comprend également pour des séries de 60 à 90 suppositoires.

Je déconseille les balance électronique miniature censée précise au mg. Il faut donc se baser sur le nombre de gouttes par prise orale et transposer.

Les formules donne la proportion des différentes HE d'une formule. On prépare pour commencer le mélange et on évalue le nombre de gouttes correspondant par prise en fonction de ce qui est préconisé pour un usage oral pour chaque huile essentielle rentrant dans la formule.

Il faut entre 20 et 35 gouttes selon les huiles essentielles pour obtenir 1 ml.

Il n'y a lieu d'être minutieux que pour certaines d'entre elles, celles connues pour être corrosives ou plus ou moins toxiques. Comme ces huiles entrent très rarement dans un mélange, on peut tabler sur 25 ou 30 gouttes pour 1 ml de mélange.

Dans un premier temps on pèse le beurre à fondre à raison de 3 g par suppositoire à réaliser. On ajoute les huiles essentielles au beurre bien fondu. On mélange correctement avec une tige de verre et on coule rapidement. Et on ferme les moules et on les met au congélateur.

Pour les formules

Se référer aux ouvrages spécialisés. Un des plus complets est la "bible" de Danielle Festy, mais il y en a d'autres. On peut tester les candidats en kinésio (ou au pendule si l'on dispose d'un radiesthésiste fiable...). Pour le coronavirus en priorité laurier noble, ravinstara, eucalyptus etc...

Pour finir, une bonne nouvelle contre ces profiteurs de big Pharma, pas sur qu'ils payent finalement cette somme

https://www.rtl.be/info/monde/economie/degenerescence-mac...

 

16/09/2020

A propos des tests escargots et autres questions

Bonjour Monsieur Metzger,

C'est avec grand plaisir que je constate le retour de votre rubrique après cette longue interruption.
Encore une fois vous analysez la situation sanitaire avec clairvoyance, vėritė, objectivité, finesse, vous êtes un des seuls à nous donner les rėelles informations.

La façon dont est traité le Pr Raoult ainsi que son traitement est scandaleuse ( je ne suis pas marseillaise ), et si on l'ėcoutait on n'en serait pas là.De plus quand on lit dans le post que vous avez ajouté qu'à l'institut du Pr Raoult les résultats des tests sont rendus en 24 h maximum voire 20 min en urgence alors qu'ici à Paris ma belle fille a attendu 10 jours! les chances de guérison en cas d'atteinte ne sont pas les mêmes .

La semaine dernière était mis en avant dans les médias un spray nasal à l'étude par des chercheurs français, spray qui empêcherait le virus de pénétrer la cellule , en la leurrant.

Avez vous un avis sur cette méthode qui pourrait être salutaire si elle aboutit?

Merci de votre compétence et nous informer dans de nombreux domaines .

Bien à vous
Cordialement

Elisabeth

Réponses

Aux dernières nouvelles l'IHU rend les tests en 8 heures maximum.

J'ai omis d'insister sur la question des tests massifs qui se pratiquent. J'ai l'exemple de plusieurs gosses ayant fait une fièvre. Un premier tests négatifs a été rendu une semaine après et on ne connait pas la cause de sa fébrilité ! Les autres attendent toujours le résultat depuis vendredi dernier !

A supposer qu'il s'agisse de patients devant avérer positifs, c'est une semaine pendant laquelle on reste le bras croisés alors qu'on sait que le traitement précoce constitue un gage d'absence de complications respiratoires.

En fait ce qui ressort derrière tout cela c'est l'absence de véritable examen clinique sérieux de la part des médecins. On ne cherche pas à savoir si les signes peuvent s'expliquer par une autre cause que le coronavirus.

De plus, il semble que la masse des tests soient des tests pratiqués sans ordonnance, or les tests devraient être réservés aux patients suspects d'une véritable contamination. J'ai l'exemple d'une couturière qui s'étonne d'avoir reçu une facture de 72 €, elle s'est faite tester parce que des voisins se sont révélés +/- contaminés. Donc elle a obtenu sont test sans ordonnance. Dans un cas de ce genre il faudrait faire un tests chaque jour pendant X jours... certes elle est "enveloppée" et constitue un cas à risque.

En dehors des signes cliniques plus ou moins spécifiques, je rappelle qu'il existe un bidule appelé oxymètre qui permet de détecter une hypoxie silencieuse (dite "heureuse") et c'est à ma connaissance le seul avertisseur que l'on ait en cas de contamination asymptomatique.

salvia.jpg

Concernant le spray nasal qui vise à tromper le virus en balançant dans les sinus de faux ACE2 d'une part, le projet n'est pas assuré d'aboutir, aucun labo n'a voulu investir aux dernières nouvelles. D'autre part, la durée de protection est limitée. Les inventeurs se tournent vers la Russie.

https://fr.sputniknews.com/sci_tech/202009161044437713-de...

Je préférerais un médicament par voie orale car il est plus facile de prendre des comprimés à heure fixes en les préparant d'avance que de penser à s'asperger les trous de nez. J'ai tendance à oublier les tisanes, les teintures mères, les poudres à diluer etc... D'autre part le spray ne parait avoir d'effet que local sur les portes d'entrées du virus, cela ne me semble pas idéal mais néanmoins intéressant.

Or si j'en crois l'enquête du Dr Morel, Dans Shen la sauge chinoise constituerait une protection à ce niveau avec en plus un effet anti-aggrégant plaquettaire qui devrait limiter la micro coagulation disséminée.

J'emploie le Clopidogrel et Salvia Milth. en duo assez régulièrement et je déconseille le Kardégic. On peut vérifier l'effet fluidifiant en grattant une petit croute résultant par exemple d'une piqure de moustique que l'on a grattée. Ça pisse. Je note du reste qu'il doit y a avoir dans mes compléments quelque chose qui en freine l'effet. Il faut que je trouve le perturbateur...

m_avers-light1.jpg

Cet appareil russe qui génère une lumière bleue me parait beaucoup plus intéressant. J'ai appris son existence par Sputnik.

https://fr.sputniknews.com/russie/202009031044367180-des-...

http://www.aversnpk.ru/products_fr/avers-light/articles/

http://www.abraxas.aversnpk.ru/catalog/avers-layt.php

Je recherche actuellement un moyen d'importer ce produit qui doit coûter moins de 200 €. Outre les effets antiseptiques il favoriserait grandement la saturation en oxygène du sang et la microcirculation. Si vous êtes intéressés faite moi signe.

Quant à la finesse dont je suis gratifié elle est limitée par moment: voir le traitement du Pr Delfraissy, le petit gros cons du "comité scientifique". Cet avorton ne sort par les yeux j'adorerais, pouvoir le fouetter jusqu'au sang ou lui trancher la langue s'il me tombait sous la pogne. Ce type est un malade grave ! Il y en a d'autres, notamment un certain Philippe Juvin, partisan, selon Nice-Putain de ma "manière forte". Ces gens là devraient tourner sept fois leur langue dans leur bouche avant de causer. Une guerre civile nous menace. Des règlements de comptes sont à prévoir. J'apprends que des dealeurs ont eu l'audace de couper l'électricité de tout un quartier pour pouvoir opérer. Tout peut arriver... Pour ma part je m'en tiendrai à la "violence verbale", c'est le seul moyen que l'on ait d'être clair dans son propos.

Les démêles de Didier Raoult au Sénat

Ils ont l'air fin tous avec les masques....

 

L'épidémiologiste Toubiana dément formellement une "explosion" des cas de contaminations...

97% de tests négatifs sur 8 millions de tests, cela constitue une base multicentrique représentative soit 3% de contamination d'un virus en décapilotade, ce n'est pas affolant.

J'ai vu hier dans Nice Matin Couffin une tribune d'avis : on voit bien que Delfraissy a fait pression  sur le gouvernement en faveur d'un retour à l'assignation a domicile. Ce connard est complètement à la masse, il aurait fallu le piquer à la naissance. Heureusement il semble avoir échoué dans sa croisade. Un "petit" con, certes en taille mais hypertoxique. Je rappelle qu'il n'y a pas un seul pneumologue dans cette putain de foutue commission scientifique de merde ! Çà suffit en on a ras le bol  de tout ce cirque !

Je suis désolé, il arrive un moments où les gros mots et même les injures constituent la seule façon de tenter d'exorciser la démence qui règne !

Lisez attentivement cet article qui me dispose de m'énerver davantage.

https://fr.sputniknews.com/interviews/202009151044435189-...

Voir également la dernière vidéo de Raoult car en plus les tests ne sont pas fiables, il y aurait 44% de faux positif ce qui ramènerait la part du virus circulant à 1,5% et encore seulement dans les grandes agglomérations car dans la campagne profonde on n'entend pas parler de cas !

Dieu merci la présidence n'a pas cédé au connard anxiogène de service. Pourvu que cela doure !

Tout le monde n'est pas d'accord sur les seuils à considérer dans les PCRs. D'où faux positifs et faux négatifs ! Voir à partir de 5 minutes...

A propos d'artemisia annua

Je pense faire un point sur la thérapeutique en matières préventive et curative. La page du Dr Morel signalée dans le post précédant est très précieuse à cet égard. L'artemisia annua semble un bon candidat je viens de récolter et sécher la dizaine de plans que j'avais planté. J'avais lu que l'on pouvait compter sur 300 g de plantes sèche par plant. Je suis loin du compte puisque c'est le score obtenu pour 9 plants. Certes ceux que j'ai obtenu assez tard n'ont pas dépassé 50 à 60 cm pour les 1,5 à 2 mètres des premiers plantés.

S'il est toujours d'actualité que la maison de l'artémisia donne 100 g de plante sèche par 10 € de don, je ne saurais trop vous conseiller de vous en procurer de cette manière. J'ai été très fatigué cet été, la chaleur y est certes pour quelque chose. Enfin je ne sais si c'est la cure d'artemisia que j'ai commencée ou la chute modérée des températures (qui sont en train de remonter...) mais je suis un peu plus vaillant...

Pour se couvrir l'auteur de la page visée a précisé qu'elle n'est destinée qu'à des professionnels, le problème étant que la plupart d'entre eux nous prennent pour des imbéciles, à commencer par des généralistes qui se terrent derrière un secrétariat et ne reçoivent plus sans RV. Je me suis rendu compte après coup que le mien avait braqué son ventilo sur la chaise du patient. Je ne sais si c'était pour refouler un éventuel virus et je rappelle que le meilleur moyen de se protéger dans un espace clos, surtout de petite dimension, ce sont les diffuseurs d'huiles essentielles. Pas besoin d'huiles sophistiquées des HE comme le lavandin suffisent... Faut arrêter de psychoter ! Le problème est que certains diffuseurs sont merdiques, j'en ai testé plusieurs et seul celui d'aromazone avait tenu le choc... Mais bien sûr il a encore fallu que l'ANSES sème la manique à ce propos ! Toutes ces officines nous pompent l'air !

L'ANSES s'est attiré une réplique du consortium concerné mais qui est loin de répondre à toutes les questions engendrées

https://www.consortium-he.org/2020/04/27/covid-19-et-huil...

A voir concernant la fronde anti-Raoult

https://www.egora.fr/actus-pro/temoignage/61035-tribune-p...

Des médecins ont été embarqués à leur insu de plein gré....

14/09/2020

Coronavirus - Une rentrée sous le signe de la peur

16-juin-2020-conseil-scientifique-covid-19.jpg

Me voilà de retour après avoir fermé les écoutilles durant un été des plus chauds...

Une pantomine (non masquée) de faux culs hospitaliers

Je tiens a rassurer mes lecteurs : je suis toujours de ce monde mais j'attendrai encore que la situation se décante pour reprendre le cours régulier de mes activités dans le cas où l'inspiration reviendrait.

Il est clair que si le coronavirus court toujours et engendre des contaminations, ce sont les chiffre de mortalité qu'il faut regarder.

Or si l'on en croit le Pr Raoult, les virus circulants dégénèrent et ne provoque plus les phénomènes de coagulation disséminée qui l'avait rendu redoutable. Il aurait donc cessé d'être vraiment menaçant.

Néanmoins, j'observe que la propagande gouvernementale est conçue, avec la complicité d'une presse servile de connards qui sont à flinguer, dans le but de semer systématiquement la panique.Bien évidemment, il s'agit de tenir en bride toute espèce de risque de réactions sociales. J'ai vu que les Gilets Jaunes avait repris un service minimum.

Un Pr marseillais de seconde ou dernière zone a essayé de semer la panique à propos d'un manque de lit de réanimation (14 était disponible si j'ai bonne mémoire) sauf que dans le même temps son collègue de l'IHU démontrait le caractère fallacieux de ce genre de crise de nerfs.

Tendance à la généralisation des masques dans l'espace public non confiné

Inutile de s'étendre sur l'hypocrisie à propos de la tendance à imposer les masques sur l'espace public. Et pas seulement dans des grandes villes comme Nice car la folie gagne des petites villes telles que des minuscules communes jouxtant la métropole sudiste.

On justifie cette pratique aberrante pas le fait que les masques protégeraient du fait que le virus ne voyagerait que dans des gouttelettes (??)

Un véritable racket !

En réalité, il est bien clair que cette imposition publique constitue une véritable coercition des esprits et également une scandaleuse arnaque pour remplir les caisses de l'Etat à coup de contraventions à 135 €.

La rentrée des classes risque d'introduire le virus fut-il décadent dans les foyers et c'est l'occasion de préciser que ce n'est pas en se masquant et en abusant de gel hydroalcoolique que l'on peut se préserver.

Pour ce qui concerne le port des masques, je rappelle qu'il convient de se procurer un oxymètre et de contrôler régulièrement notre saturation sanguine en oxygène et de tester l'effet des différents types de masques sur ce paramètre. Certains masques sont vraiment asphyxiants notamment ceux en tissu, j'en ai fait la constatation...

Pour les enseignants c'est la cata, car en plus ils doivent gueuler à s'en arracher le larynx...

Des huiles essentielles à diffuser

La solution à la maison c'est de diffuser des huiles essentielles. A ce propos il n'est sans doute pas nécessaire d'investir dans des HE antivirales plus ou moins chères, je suis persuadé que les huiles antiseptiques les plus économiques suffisent par simple contact atmosphérique, raison pour laquelle je répugne à proposer des recettes. En avoir plusieurs et en changer régulièrement...

Et puis quant à dépenser de l'argent mieux vaut des HE que des masques et des litres de gel qui déssèchent les mains

L'occasion d'un belle explosion d'incompétence et de méchanceté gratuite

Cette crise du coronavirus aura vraiment permis de faire exploser au grand jour l'incompétence, la malveillance, l'arrogance et la corruption morale de la fine équipe planquée au divers étages du pouvoir en place. C'est l’écœurement et ça ne va surement pas s'arranger. Le pire qui pourrait arriver c'est l'imposition d'un vaccin. 

44% de faux positifs : une "seconde vague" gonflée à outrance, un "flan" en quelque sorte...

Quelque chose m'avait frappé dans la dernière vidéo de l'IHU c'est l'existence de beaucoup de faux positifs.

Voir : https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-co...

Je cite :

On a jusqu'à 44 % de faux positifs quand on contrôle des gens qui ont été positifs ailleurs.

Pr. Didier Raoult (IHU Méditerranée Infection)

Si vous souhaitez que ce blog vive...

Je répugne de plus en plus à me gendarmer et si vous souhaitez que ce blog continue il vous appartient de poser des questions de proposer des sujets.Il serait sans doute bon de refaire le point sur les moyens de se préserver et de se soigner le cas échant.

Notez qu'il ne est un qui me répugne particulièrement et c'est cette vogue en faveur des vaccins. Le problème est que la quantité d'informations est colossale et qu'il est devenu excessivement difficile de trier. Je ne retiens donc qu'un chose, si certains veulent s'empoisonner avec ce genre de saloperie cela les regarde mais qu'il nous lâche la grappe avec les théorie à base d'immunité collective. La réaction normale quand on prétend vous imposer ce genre pratique ça devrait être d'avoir envie de tout casser ! Malheureusement, on peut le constater aisément 80% au moins des français sont des veaux et pour certains de véritables porcs !

Une page documentaire à signaler

Sur Wikiphyto et à toutes fins utiles, je n'en ai pas encore fait le tour...

 

27/07/2020

Fermeture annuelle du blog : RV en septembre (si "Dieu" le veut !)

nantes.jpg

J'ai de plus en plus l'intention d'arrêter les frais avec ce blog en me bornant à maintenir en l'état les articles existants sans leur donner une suite... J'ai le sentiment que personne où presque n'a vraiment compris à quoi rime les messages de ce blog. On vient ici pour sauver sa misérable petite peau. Personne n'a l'air de réaliser à quel point le monde est devenu dingue. Même ceux qui s'en sont aperçu n'ont pas mesuré l'étendue des dégâts, ils n'ont pas les mesures pour cela. On trouve quelques unes de ces mesures dans des ouvrages parlant de la "crise du monde moderne" et des "signes des temps" mais cela n'a guère favorisé qu'un intégrisme très particulier et ultra toxique...

Histoire d'une chamanesse locale...

En attendant, cette folie je la supporte de plein fouet, je l'ai sous mes fenêtres et elle sévit la nuit par le biais d'une dose d'excitation passablement anormale. Mon voisin d'en face est un pizzaiolo gentil. Sauf que je ne l'ai jamais vu dans l'état d'excitation d'hier soir : il sautait comme un diable à ressort sur sa chaise. On me répond que c'est l'effet de la chaleur. Non non et non : cela fait une éternité que je n'ai pas assisté à un tel  degré d'énervement. On voit ça dans des réunions de chasseurs, occasionnellement et encore...

Passons à la "chamanesse" : nous avons, a cent lieues de la métropole sudiste une "guérisseuse de naissance" qui a été initiée récemment au Reiki et qui revendique une initiation au chamanisme. Elle a très récemment distribué des tracts. J'ai eu l'occasion de discuter avec elle sur un banc. Je l'ai un peu refroidie et même vexée en précisant que jamais au grand jamais, je ne donnerai les coordonnées de mes blogs...

Imaginez la donzelle se baladant avec un short à raz de la moule. Certes la saison est incompatible avec le port des peaux de bêtes et autre attributs des chamans sibériens... Cet accoutrement a valu à un citoyen dont le prénom évoque un saint martyre percé de flèches, un crise de priapisme excessivement douloureuse. Il en est résulté du harcèlement. La dame s'est faite traité d'allumeuse et notre petit saint local lui a demandé si elle faisait les "finitions".

Le bandeur fou a fini par envoyer des spadassins pour cabosser le mec de la fille. Une jeune archange du nom de se serait chargé de la besogne. Le mari de la femme a, de son côté, répondu et ses copains ont débarqué menaçant de défoncer la porte de celui qui s'est avéré incapable de contrôler ses érections sauvages. J'ai assisté hier soir à une confrontation. Celui par lequel la merde est arrivée, je l'ignorais jusqu'alors, est un dealer et on murmure qu'il ne se contente pas de ravitailler le secteur en shit... Bref, il prétend avoir derrière lui les petites frappes bronzées d'un des quartiers les plus mal famés de l'ancienne capitale de l'ex comté. Ambiance !

Ce que je trouve le plus effrayant dans cette histoire, c'est la prétention de ce type à se prendre pour un Apolllon. Encouragé en cela par sa mère à qui j'ai répondu que s'il sautait dans mon lit le cul largement ouvert (ce qui, Dieu merci, ne risque pas d'arriver) je l'attraperais pas la housse du dos et le balancerait par la fenêtre. Cela dit, celui qu'il jalouse est certes nettement plus attrayant et surtout infiniment moins vulgaire. Néanmoins ces deux jeunes coqs se valent sur le plan de la vanité et je n'oublie jamais que la haine c'est toujours de l'amour rentré. Quand je vois des mecs se taper dessus avant de systématiquement se réconcilier, je me dis qu'ils n'osent pas céder à des désirs réciproques.

Quant à la "chamanesse", si elle venait à tomber par hasard sur ce blog, elle devrait vite comprendre pourquoi je me refuse à en faire la moindre publicité...

Tout cela pour dire que ce blog est conçu pour littéralement "électrocuter" ceux qui n'ont pas le niveau pour le suivre. Enfin le jeu m'amuse de moins en moins et à vrai dire, plus du tout !

Gratifications du Conseil scientifique

On me signaler ceci :

Il y a plusieurs semaines le toubib et urgentiste Patrick Pelloux a publié sur son compte Instagram les gratifications des conseillers scientifiques Covid par l'industrie pharmaceutique.

Pas moins de 13 professeurs/médecins concernés : de qq milliers à plusieurs de centaines de milliers d'euros. A vomir.

Curieusement cette publication n'est restée publiée que qq jours au plus. Evidemment aucun média n'a parlé de ces rémunérations. Et ça doit continuer de plus belle avec le matraquage que l'on subit tous les jours avec le renfort d'épidémiologistes.

On m'envoie des copies d'écran mais je n'ai pas le courage de faire les manœuvres pour poster le document, il me faut d'urgence me reposer d'urgence, je ne tiens pas à crever prématurément d’écœurement.

Vidéo à suivre

Je n'ai auditionné que les premières minutes. Même le grand druide marseillais ignore ce qui limite les sévices viraux l'été : affaire d'hygrométrie. Pour la suite prière de me faire un compte-rendu aussi court que possible. Je suis épuisé par l'étendue du matraquage et de la démence ambiante.

Seule semi bonne nouvelle : BHL a failli se faire descendre en Lybie. Dommage qu'on l'ai raté mais çà peut-être une mise en scène façon "attentat de l'Observatoire"... Nous sommes un jouet pour les Narcisse de service. Et on en regorge !

Affaire Le Samouraï contre Laurent Schwartz

J'ai reçu le mail suivant :

Bonjour

Le Samourai qui avait déposé plainte le 13 juillet a été remboursé aujourd’hui de ses 20 000E qu’il va réinjecter dans l’association « Survivre au cancer ».

Entre temps, le 16 juillet, il a publié son dossier médical dans une vidéo en réponse à certains qui ont polémiqué en disant que sa guérison était due au traitement antihormonal qu’il avait reçu (Zytiga) et à une castration chirurgicale.

Le 17 juillet il a reçu les résultats de son CT scan (même pas de rdv, ce qui en dit long sur la considération des malades si tant est qu’il y en ait une..) qui indique un état stable (Nodules pulmonaires stables, adénopathie iliaque stable, maladie osseuse métastasique stable..). Il se considère guéri.

 
 
Il y a 3 jours une courte vidéo de LS en date du 10 juillet a été diffusée sur la chaine utube « Guérir du cancer » pour faire part des dernières avancées (sic) de son groupe où il dit avancer, d’un point de vue théorique, sur la compréhension de la biologie du cancer avec le professeur Marc Henri de l’université de Strasbourg et George Lindo da vega (je ne sais comment ça s'écrit), de Montréal : ils ont développé une nouvelle approche de la compréhension du cancer basée sur l’entropie. Plusieurs publications sont en cours… La cause même du cancer serait maintenant la mauvaise combustion de l’oxygène dans la mitochondrie. Laurent Schwartz - Le point sur l'activité de la fondation - juillet 2020
Ils vont réaliser une étude observationnelle, au moyen d’un questionnaire, sur les malades après acceptation de différentes instances. 
Les commentaires sur sa vidéo ont été désactivés .. Il faut en vouloir pour encore leur faire confiance...
 
BP
 

Commentaire

 
Je savais pour le remboursement. Pour le reste c'est lamentable de mensonge. J'avoue que ça me pèse de devoir commenter ça sur le blog.
 
La nuit dernière, sur un autre blog, j'ai commenté la mise en cause de l'incendiaire des orgues de Nantes : disons que pour une église qui lave les pieds des musulmans dont 80% on un couteau entre les dents alors qu'il faudrait plutôt ouvrir les bras aux chrétiens orientaux qui pourraient dans une mesure même infime régénérer le christianisme, ce putain de catholicisme ne l'a pas volé.
 
Merci du commentaire, je n'ai rien à ajouter c'est parfaitement clair ! On sait ce que je pense du projet d'étude observationnelle. Il n'y a guère que des "enculés" ne comprenant rien à rien qui peuvent avoir envie de soutenir la fameuse fondation. Bref, le chapitre est clos en ce qui me concerne !
 
J'ajoute que là où je vis c'est la folie, on parle de couvre feu, on traite des jeunes qui sont adorables et me rappellent les gosses des années 50 de "racailles" sur Face de Bouc. Cette nuit j'ai cru crever. Un point au coeur très douloureux. C'est passé mais il est impératif que je fermer les écoutilles !
 

L'incendie de la cathédrale de Nantes : un "juste retour des choses" !

En plus du climat de folie qui règne sur place, j'ai appris la nouvelle concernant l'incendie des deux orgues de la cathédrale de Nantes. C'était à prévoir, c'est certes affligeant, j'ai adressé mes plus plates condoléances au collègue qui tenait le grand instrument mais il faut se rendre à l'évidence : quelque part c'est bien un juste retour des choses !
 
Ce qui est arrivé est la preuve d'une absence complète de discernement des esprits de la part de la hiérarchie. Je ne parle pas de la façon dont on exploite les bénévoles au sein de l'Eglise catholique. Titulaire d'un très bel instrument historique, j'ai pu, entre le milieu des années 90 et jusqu'à ce jour expérimenter la malfaisance, non pas tant des curés, je sais leur parler, mais de certains paroissiens et en particulière de quelques "bonnes femmes".
 
Bien sûr cela n'a rien d'étonnant car le niveau spirituel des dirigeants est largement en dessous de 0. Je ne saurais me réjouir de ce qui est arrivé car je respecte de travail de tous ces corps de métier qui ont élevé de si fantastiques monuments. Nous,autres ne faisons plus que de la merde à cet égard.
 
Non content de tendre l'autre joue pour se faire claquer, les plupart des catholiques adorent présenter leur cul et se faire mettre. Si toutes les églises venaient à cramer, tout ce qu'ils sauront faire c'est se faire passer pour des "martyrs". Ils adorent çà.
 
Il y a quelque chose d'assez pathologique à la racine de la religion de Jésus. Elle est fondée sur un drame ! D'où une sorte de chantage morbide assez diabolique. Pour obtenir le salut, il faudrait feindre d'être en deuil de son âme, ne baiser que pour faire des gosses. Par les temps qui courent c'est de l'irresponsabilité à l'état pur. Sans compter que les ressources en tout genre ne sont pas inépuisables !
 

Un "électrochoc massif" s'impose !

Xochipelli a raison d'avoir tenu des propos qui ont du être jugés scandaleux par tous les coïncés du cul que fabrique l'avatar de la religion hébraïque. Il y a au monde deux peuples qui se prétendent fils du Ciel ! Les Chinois et une tribu qui a inventé le sionisme.
 
Je rends grâce à un certain Laurent Guyenot de nous avoir éclairé sur quantité de choses, le yahvisme d'une part et les foutues réincarnation d'autre part. Si par malheur je venais à "renaître" je choisirai le luth et j'apprendrai la technique des haulte contre : il n'est pas nécessaire de se faire couper les couilles pour cela.
 
La religion dont on parle a été respirable jusqu'au XIIIème siècle, après ça part en couilles. Façon de parler car on n'a plus guère le droit de s'en servir !
 
Le catholicisme romain est devenu une abominable saloperie. Voir le phénomène tardif absolument immonde des "stigmatisations". Théologiquement c'est assez franchement démoniaque. C'est la France des pépinnides qui a fabriqué ce repaire de guignols qu'on appelle "Vatican). Nous ne somme pas la "fille aînée" de cette église de merde ! Les parlements devaient enregistrer les bulles du pape pour qu'elles soient applicables...
 
Bien sûr tous les fidèles sont bouchés à l'émeri, parmi mes relations, je peux compter sur les doigts d'une main ceux qui ont percuté, deux, peut-être trois particuliers: ça fait peur !
 
Ce qui précède fait partie des mesures d'hygiène publique qui s'imposent. Si ce ce je viens de FULMINER scandalise certains lecteurs : je leur signale que je ne retiens personne ! La sortie n'est jamais fermée. 
 
Je prévois hélas que je me serai encore fatigué en vain. Mais se lâcher, ça soulage grandement !
 
Je vous souhaite une bonne fin de vacances...

A propos des vaccinations anti Covid qui se profilent

Je reçois de très mauvaises nouvelles sur le procédé génétique (assez franchement "démoniaque") qui est à redouter derrière les vaccinations qui se profilent. D'autres se chargeront de en vous avertir.

23/07/2020

Importance du zinc dans la lutte contre le coronavirus

 
Mon avis est que tout cela est parfaitement cohérent, que le multivitamine s'impose pour ne pas avoir à prendre 36 000 comprimés ou gélules. Il y a de la quercétine dans ce complexe mais pas suffisamment en période d'épidémie. Voir :

10.jpg

Cher Iherb Now Foods, Quercétine avec bromélaïne, 240 gélules végétales

Je rappelle également l'importance de Salvia Milth., chercher Salvia sur Iherb. surtout si excès de triglycérides et de cholestérol, la racine de cette sauge fluidifie le sang à prendre surtout si le bout de la langue est rouge violacé (stase de sang en MTC).

 

Dans un mail postérieur, l'auteur des observations ci-dessus m'a communiqué les justifications suivantes.

Voici les liens de qq études et une thèse pharmacologique sur le zinc notamment.

Bien à vous 
 
Zinc et quercetine
 
Rôle du zinc inhibant les coronavirus et arterivirus.
 
Zinc et gastro entérite.

Il faut cesser d'avoir peur de ce virus, et en cas d'attaque voir le médecin pour l'azythromycine et la Cefpodoxine qui ont fait leurs preuves. Je serais étonné que les personnes qui se seront ainsi renforcées avant l'automne soient gravement menacée par un retour cyclique.

Concernant l'hydroxychloroquine la Russie se préparerait à l'abandonner mais il se peut que Big Pharma ait payé quelqu'un pour faire courir des fake news. Cela dit si la chloroquine n'est qu'un ionophore du zinc d'abord il faut qu'il soit présent et il en existe d'autres.

16/07/2020

Coronavirus - Interview du Pr Perronne - Désinformations diverses

MAJ du 16/07 à 23 h00

Mes remarques au sujet de Dan Shen qui, en MTC fait baisser le cholestérol et les triglycérides m'a valu le signalement de cet article paru hier.

https://fr.timesofisrael.com/le-coronavirus-reduit-a-un-s...

Un scientifique israélien prétend que le coronavirus provoque une production de cholestérol dans les poumons et propos de fenofibrate comme remède (??). A suivre...

============================================

Je n'ai toujours pas reçu le livre du Pr Perronne après une vingtaine de jours. Ce doit être du au fait qu'il a été ou est en réimpression à cause de son succès.

J'observe de nombreuses manifestations de désinformation.

La remontée de la Covid 19 en Mayenne et le déclenchement d'une campagne de tests : un règlement de compte visant Olivier Richefou

Richefou.jpg

Ce président du conseil aurait balancé une lettre ouverte incendiaire à l'époque du déclenchement de l'épidémie dénonçant l'incompétence des microniens.

je n'ai pu le savoir qu'en interrogeant un ami et correspondant que j'ai dans le secteur...

La remontée des cas à Marseille

Dans un prmeier tempsdes médecins dénoncent une remontée de tests positifs.

En creusant on apprend que ces cas proviennent de voyageurs ayant débarqué mais nullement d'indigènes.

Soyons attentifs mais pas inquiets.

La France dernier de la classe

C'est ce qu'annonce le Pr Perronne qui est parfaitement serein quant aux accusations de diffamation le visant. On aurait totalisé 18% de morts et le Brésil quoique très touché aurait fait mieux...

A propos du Pr Raoult on annonçait, il n'y a pas si longtemps qu'il allait être poursuivi par l'Ordre des Médecins. Renseignant pris il s'agissait d'une convocation remontant à mai... Mais enfin, avec le livre du Pr Perronne les français les plus bouchés sont en mesure de comprendre que l'équipe au pouvoir est une équipe de branquignols et qu'une petite élite d'incompétents en matière d'infectiologie aigüe car ce sont des spécialistes du Sida travaillent pour certains laboratoires de Big Pharma de sorte qu'ils auraient non pas pu mais du se déporter.

Les critiques de Xochipelloi à l'égard de Perronne

Il est à noter que le Pr Perronne a été durement attaqué dans le premier des textes de Xochipelli visé dans un post précédent. Il est présenté comme ayant soutenu les 11 vaccinations imposés aux nourrissons. L'auteur a visiblement repris à son compte un antagonisme larvé entre Raoult et Perronne. Ce dernier reproche , à juste titre, à son collègue marseillais de ne pas adhérer à sa vision. La maladie de Lyme est en fait une poly-infection ce qui complique les choses. A propos de Lyme ma thérapeute en MTC me signale que le cas qu'elle vient de rencontrer se déclare "guérie" : toutes ses douleurs auraient disparu, je pense plutôt à une rémission et j'attends la suite. Quoiqu'il en soti la médecine chinoise a son mot à dire dans ce domaine.

A propos de Perronne, Xochipelli lui reproche de n'utiliser que des antibiotiques, ce qui n'est pas tout-à-fait vrai puisque dans Lyme Pratique, fascicule qu'il a préfacé les 3 médecins auteur ont ouvert, quoique timidement, une voie en direction de la phytothérapie.

Cultiver l'Artemisia annua

J'ai signalé un pépiniériste qui a encore de l'artemisia afra. En mettant en pleine terre un plant, il faudra attendre l'année prochaine pour une récolte suffisante. En revanche, pour la variété annua, il ne serait pas trop tard pour semer. A ma connaissance, les pépiniéristes qui proposaient des plants d'annua ont été dévalisés. J'ai signalé dans le post sur l'UE et les "novels foods", une source possible de graines. Il reste également Kokopelli et Alsagarden.

A mon avis l'hydroxychloroquine peut être remplacé par l'écorce de quinquina rouge, ou l'artémisia. Le quinquina ne doit pas être pris sur des longues périodes car c'est en l'expérimentant que Hahnemann a découvert le mécanisme de l'homéopathie. Je me souviens du reste avoir répété l'expérience et ressenti des signes caractéristiques d'un début de fébrilité.

Pour ce qui concerne la base du protocole antibiotique vous connaissez la musique.

Une pseudo pandémie dramatisée à outrance

Certes la Covid 19 n'est pas une plaisanterie, néanmoins on a dramatisé à outrance la prétendue pandémie. Un demi million de morts pour toute le planète c'est peu de chose à côté de la grippe espagnole qui n'était qu'une pneumonie très mal soignée par de l'aspirine à la louche.

Ce qui m'apparaît avec le recul comme le plus préoccupant, c'est le risque de coagulation disséminée. Selon un correspondant les anti-plaquettaires ne conviendraient pas. L'héparine est ce qui comporterait le moins de risque en tant qu'anti-coagulant. La question se pose de savoir comment agit Dan Shen (Salvia Milth.) et à quelle classe de médocs il appartient. La matière médicale chinoise parle de stases de sang, c'est un peu vague mais je continue à penser que cette plante peut limiter les dégâts dans le cas d'un retour cyclique de l'actuel coronavirus. A noter que cette plante s'impose en cas d'excès de cholestérol et surtout de triglycérides qu'elle fait chuter. Pour le cholestérol c'est moins sensible et je rappelle que pour juger d'un excès de cholestérol il faut doser la lp(a) et déterminer si elle est en excès.

14/07/2020

"Psychose, Macronavirose, Vaccinose et Pots aux Roses"et Cie

kokopelliassoc_2.jpg

J'avais déjà signalé l'article, dont j'ai reproduit le titre ci-dessus, lors de sa parution mais sans commentaire. Il comprend 2 volets :

Psychose, Macronavirose, Vaccinose et Pots aux Roses 01

Psychose, Macronavirose, Vaccinose et Pots aux Roses 02

Qui sont à rapprocher un 3ème texte :

Psychose Pulmonaire sur Mode de Coronavirus au Parfum Chimérique de Chauve-Souris avec un Zeste de VIH… et une Pincée d’Ebola?

Soit 20 + 46 + 66 pages = 132 pages dans une typographie lisible..

Un humour antisémite des plus décapants

Certes je ne déteste pas l'humour vitriolé de l'auteur à l'égard du premier des monothéismùes si tant est que les hébreux, disons le juifs furent, assez tardivement, autre chose que "monolâtres"... Je cite 2 extraits de la série 2 de pots aux roses :

Et sur le plan de la symbolique, n’est-il pas tout autant troublant, et vertigineux, de se rappeler que le grand prêtre mondial de la Vaccination – le grand truqueur de la Vaccination – fut Pasteur l’Imposteur, qui a donné son nom à la Pasteurisation – et au gang mafieux, de Sanofi/Pasteur, qui sévit en génocidant à tous bords, tout en se repaissant de l’argent public.

Pasteur l'imposteur fait plutôt figure de Bouc des plus sinistres...

Les Peuples d’Europa, et ensuite de la planète entière, ont été, depuis près de 2000 années, meurtris, persécutés, transpercés, envoûtés par le syndrome de la Poupée de Vaudou Juif, le Jésus Sanguinolent sur la Croix, le Supplicié Sacrifié, le Looser Cosmique, le grand perdant devant l’Eternelle, celui que l’Univers entier abandonna: Eli Eli Lama Sabachthani…

Ce Looser Cosmique, sacrifié sur le bois mort, est présenté comme le parangon de l’Humain et, qui plus est, comme le Sauveur/Rédempteur de toute l’Humanité (même colorée, pour dire…) et celui qui donne du sens à l’humanité quant à son humanitas. Et vous, quel sens conférez-vous, donc, à votre Humanitas? Lui conférez-vous ce symbole, prétendument de vie, sous guise d’un humain crucifié sur le bois – à savoir, percé de toutes parts par des clous, le fer d’une lance et une couronne d’épines… telle une Poupée de Vaudou?

Le choix se résume t-il à choisir entre le "Looser Cosmique" (Jésus) et le surhomme nietzschéen ? Entre les deux, mon coeur refuse de balancer... Quoiqu'il en soit le "Dieu" du nazaréen n'a absolument rien à avoir avec celui des sionistes laïcs ou religieux. Mais il est cependant clair que le christianisme, telle qu'il a été envisagé, est bien à l'origine d'un défaut d'immunité spirituelle comme on le voit au travers de l'incapacité des anciennes nations chrétiennes à mettre l'Islam et surtout l'Islam politique et fondamentaliste, à sa juste place. Savoir, dans certains cas, l'exclusion pure et simple !  

Toutefois l'humour que je viens de développer n'avait pas vraiment sa place dans les textes visés. Si la Buzin et son mari sont des personnages exécrables, et si des "banksters" manoeuvrent derrière les projets de survaccination mondiale il n'est rien qui indique qu'il y aurait parmi eux plus de juifs que de protestants ou de chinois détachés du confucianisme.

Enfin l'on sait que le culte concerne exclusivement une entité purement terrestre et purement féminine. Sauf qu'en bon symbolisme la terre est passive et ne se conçoit pas sans un ciel au moins "informateur", je ne parle pas de paradis céleste... Bref, la théologie du Signor Dominique Guillet est un peu courte.

Une contradiction enhaurme

Je voudrais surtout souligner une enhaurme contradiction entre les deux sujets.

Dans le premier, l'auteur affirme de manière péremptoire l'inexistence des virus, surtout pathogènes. Concernant le virus qui est censé sévir,  il l'appelle "Coquille vide 19" et soutient la thèse que la pandémie décrétée par l'OMS (surnommée Organisation pour le Massacre Sanitaire) résulte d'une pure mise en scène, que les hôpitaux sont restés vides etc...

Cependant, dans Psychose pulmonaire, le même auteur prouve, en long en large et en travers, que la thèse de la fabrication d'un virus chimérique est solide. J'avais de sérieux doute. Montagnier, en faisant allusion à une certaine étude parue en Inde, à loupé son coup. Il s'est avéré facile de prétendre que les séquences tirées du HIV seraient des séquences dépourvues de caractère particulier et donc de valeur probante. J'ai pensé que Montagnier qui n'a jamais loupé une occase de se mettre en vedette avait déconné mais en fait, Xochipelli a bien accumulé les preuves en faveur de travaux visant la création du virus chimérique (bricolé) pour à l'aide de ses "spike" viser les ACE2. Il ne fait plus aucun doute : le virus s'est bien échappé du P4 franco-chinois de Wuhan, à moins qu'il n'ait été apporté par des militaires US venu pour certains jeux en octobre 2019.

Ce qui m'interpelle dans la thèse de Dominique Guillet, c'est que d'un côté il puisse nier l'existence de certains virus comme cause de pathologies tout en s'étant livré à un travail de recherche considérables pour établir que des chimères virales ont bien été créées intentionnellement. Le problème à cet égard c'est que ses articles sont de véritables fouillis dépourvus de plans clairs et surtout à des régurgitations qui finissent par lasser en troublant gravement la limpidité du discours.

Retour sur la fameuse "grippe espagnole"

C'est en lisant un extrait du premier texte dans un mail d'un groupe qui tente de rassembler et de recouper les infos sur le virus en circulation que j'ai été amené à lire attentivement le texte que j'avais signalé en mars à titre de curiosité. Si je l'ai parcouru l'essentiel m'avait échappé !

Xochipelli a mis l'accent sur la thèse selon laquelle l'épidémie aurait démarré au Fort Riley, au Kansas, chez des militaires qui auraient été vaccinés contre la méningite. Et il fait un rapprochement avec le fait que là où a démarré l'épidémie en Italie ce serait sur les traces d'une vaccination massive contre la méningite.

Il s'appuie sur le témoignage du Dr Eleanor McBean (1909-1989). En 1918, cette femme n'avait que 9 ans, elle n'était pas médecin et son prétendu témoignage a été brouillé par le fait qu'elle appartenait à une famille très "puritaine" en matière de médecine et de diététique, aussi lorsqu'elle s'affirme comme témoins de ce que seuls les gens vaccinés auraient été touchés, elle ment, je vite :

J’ai été témoin sur place de l’épidémie de grippe de 1918. Tous les médecins et les gens qui ont vécu à l’époque de l’épidémie de grippe espagnole de 1918 disent que ce fut la maladie la plus terrible que le monde ait jamais connue. Des hommes vigoureux et robustes pouvaient ainsi mourir du jour au lendemain.

La maladie présentait les aspects de la peste noire, comme aussi de la fièvre typhoïde, de la diphtérie, de la pneumonie, de la variole, des maladies paralytiques, comme d’autres maladies contre lesquelles les populations avaient été vaccinées juste après la première guerre mondiale.

Ce n'est pas à 9 ans qu'elle aurait pu constater cela...

On avait administré quantité de vaccins et de sérums toxiques à pratiquement toute la population. La situation devint réellement tragique quand éclatèrent tout d’un coup ces maladies engendrées par la médecine.

Cette femme faisait partie d'un milieu anti-vaccinaliste, certes à juste titre mais si l'on se penche sur la notice de Wikipedia sur la "grippe espagnole", on constate qu'elle avait sévit dès 1916-1917.

Il y a dans une bonne partie de cet article pas mal de cherry picking... Ce que je viens de relever en est un exemple assez caractéristique.

La grippe espagnole, responsabilité des H1N1, pneumonies bactériennes et abus d'aspirine

Dans sa propension à vouloir innocenter les virus réputés pathogènes, et elle va jusqu'à nier l'existence de photographie prise au microscope électroniques (certes elles peuvent être colorisées pour faciliter la lisibilité mais il ne s'agit pas d'image purement artistiques), il ne suffisait pas à Xochi que l'essentiel des dégâts soit du à une surinfection bactérienne et à l'emploi de salicylés à la louche.

Mais il lui reste à nous expliquer comme un vaccin contre la méningite pourrait engendrer , par exemple, des pneumocoques. Ou alors il faut revenir à la théorie des microzymas uniquitaires censés changer de forme selon le terrain.

Une promotion de la "Nouvelle médecine allemande" (Ryke Hamer) et de la "Biologie totale" de Claude Sabbah

Voir : https://www.neosante.eu/la-biologie-totale-exactement/

Selon cette perspective, toute maladie serait le résultat d'un conflit psycho-émotionnel. Voici comment a commencer l'aventure du médecin allemand :

Peu de temps après la mort brutale de son fils Dirk, Ryke Geerd Hamer se voit diagnostiquer un cancer des testicules. Par la suite, il cherche si tous les patients atteints de cancer n'auraient pas, comme lui, subi auparavant un choc psychologique.

Peut-être que la sympathie de Xochipelli envers Ryke Hamer vient de ce qu'il  a professé des thèses antisémites. Je cite "Fakepedia":

Hamer prétend(ait) que la chimiothérapie et la morphine seraient utilisées par une conspiration juive dans l'objectif d'un génocide de la population non juive. De même, il explique le rejet de ses thèses et la révocation de son autorisation à exercer la médecine comme le résultat d'une conspiration juive. Ce genre de propos lui valent régulièrement d'être accusé d'antisémitisme et de faire soutenir ses thèses par des négationnistes, tels que Iwan Götz, actif dans le Mouvement de citoyens du Reich.

Je ferai remarquer pour commencer que l'idée en question, celle d'une cause psycho-émotionnelle des maladies est une idée au fond très "religieuse". Un homéopathe anglais très célèbre, auteur d'un répertoire non moins réputé, parodiant une sentence biblique, disait : le salaire du péché c'est la psore (due à la gale)... Qui finit par engendrer la mort. Si la gale n'est pas une maladie proprement vénérienne, la syphillis et les chaude pisses, qui donnent les 2 autres miasmes selon Hahnemann  en sont bien...

Le problème c'est que la question des "décodage biologiques" est un domaine ardu qui donne lieu a quantité de bêtise. Dans cet ordre d'idées, on trouve des remarques intéressantes de la part du Dr Sellam, mais encore une fois c'est un domaine pourri où des "gourous" de merde se font un pognon fou en n'ayant jamais étudié le moindre cursus médical.

"Coquille" et lits vides : la preuve qu'il s'est passé quelque chose, la surmortalité crève les yeux!

Voir https://www.insee.fr/fr/statistiques/4487861?sommaire=448...

On voit bien sur le graphique la surmortalité à partir du 16 mars au 30 avril.

Notez que je me suis trouvé dans l'impossibilité de reproduire l'image sur ce blog après l'avoir en quelque sorte photographié à partir de mon écran. Son volume serait supérieur à 20 mégas alors qu'il se compte en Ko. C'est la première fois qu'on ne fait ce coup là. Or en pratiquant ainsi je casse tout lien au code original. Si quelqu'un peut m'expliquer ce maléfice assez franchement diabolique, je lui en serai reconnaissant...

A ce propos, je veux bien croire que la responsabilité du nouveau coronavirus soit limitée dans cette surmortalité, mais SURMORTALITE il y a et toutes les arguties n'y changeront. On ne peut la mettre sur le compte ni de la grippe saisonnière ni du fait que quantité de gens n'ont pas pu faire soigner des pathologies étrangère à l'épidémie virale.

Que conserver des articles recensés ?

Il n'existe pas de lien évident entre la "grippe espagnole" et les vaccinations de l'époque. Xochipelli n'a fait appel au (faux) témoignage de Miss Eleanor McBean que pour avoir l'occasion de dénoncer les premières manifestations du lobby "pharmacratique", les Flexner, le Rockfeller Institute, la fraternité Skull and Bones et tutti quanti.

Ils ont été surtout une occasion de mettre en évidence des projets de vaccinations massives à l'aide notamment de vaccins porteur d'ARNs, autrement dit des sortes de "virus chimériques". une découverte en ce qui me concerne.

Quant au caractère "holocaustique" de ces projets, c'est une autre histoire, le principal motif des vaccinations de masse c'est le fric.

Quant à l'existence d'un programme de dépopulation, je demande à voir. Il est assez plausible que l'on ait pu, en Afrique, se servir des vaccins pour y dissimuler des saloperies à vocation contraceptives mais celles qui ont été identifiées en Italie par le Corvelva ne procèdent sûrement pas d'une volonté délibérée d'empoisonnement mais du manque de soin avec lesquels sont fabriqués les vaccins en Chine ou ailleurs.

Dans cet ordre d'idée il faut distinguer le cas des additifs toxiques de ce qui résulte de pollutions : je ne vois pas l'intérêt de mettre des résidus nanométrique de désherbants interdits chez nous ou encore de Viagra dans un vaccin.

Enfin si les virus dont on parle n'existent pas ou ne sont pas pathogènes, pourquoi s'inquiéter de ces vaccins en forme imitant le fonctionnement des virus. Ils devraient être tout aussi inopérants...

Quant aux histoires de vaccins pucés, j'aimerais d'abord qu'on m'explique comment on pourrait lire ou instrumenté une puce nanométrique à très longue distance.

Passe encore pour contrôler l'entrée des particuliers dans certains établissements mais quant à standardiser cela au niveau d'un continent, il ne faut pas rêver.

Voir : https://l-express.ca/une-micropuces-injectees-dans-les-vaccins-est-ce-faisable/

Nanopuces ou "grain de riz" les limites sont les mêmes. La justification du refus systématique d'un vaccin rendu obligatoire réside dans le fait que cette pratique est par nature un viol caractérisé et que la présence d'additifs, voir d'une pollution résiduelle est un argument suffisant pour dire NIET ! J'ai du reste déjà expliqué comment faire pour barrer la route à ces pratiques en tablant sur la loi imposant dans certains cas un consentement éclairé. Je problème est qu'en plus des amendes, quand il s'agit des enfants on a recours à des biais. J'ajoute que la plupart des avocats font semblant et l'obstacle réside dans l'absence en France d'une possibilité de class action. ce n'est pas un hasard si Jacques Chirac a échoué à propos d'une de ses promesses. Cette absence de possibilité d'action collective ne ferait oas l'affaire des divers officiers de justice, ces parasites vampiresques en Provence d'un ancien régime pourtant honni.

Il existe donc bien un ensemble de projets très menaçants en faveur d'obligation vaccinale et il y a lieu de rester vigilant mais le genre de texte que publie Xochipelli est du genre de ceux qui font les délices des "serpillères politiques" prédisposées à rejeter toute critiques et d'éventuelles révoltes sous prétexte de conspirationnisme plus ou moins délirants.

On cherche des volontaires pour effectuer le tri qui s'impose

Je ne suis pas loin de penser que les textes visés ne sont ni faits ni à faire et j'aimerais que quelqu'un se dévoue pour repêcher ce qui mérite de l'être.

L'extrême productivité de Xochipelli se caractérise par un manque de clarté manifeste.

Je pense en particulier à la série d'articles portant sur cannabino-piratage. Que serait le but, mis à part de constituer un marché captif permettant à des aigrefins pour tous ce qui concerne l'éventualité d'en tirer divers médicaments et des médicaments truffés de pesticides et donc pourris. Mais fallait-il écrire tant de page spour nous en convaincre?

Là encore on nous balance une somme faramineuse de détails, réduits souvent à des allusions mais quant à la libération de la plante, j'ai montré ce qu'il en résulte en France.

En tous les cas la thèses de l'inexistence du virus du Sida, pour n'en citer qu'un, ne passe pas et ne passera jamais. je me rappelle que tout a commencé avec un pamphlet intitulé Le mythe du Sida hétérosexuel. Certes, chez les hétéros la majorité des contaminations est venue de sang contaminé sauf que la thèse d'une immunodéficience comme résultat de quantité d'abus dans divers domaines, médicaments, drogues etc... Cette thèse à vécu...

Je désolé de causer beaucoup de déplaisir à un collègue mais il se trouve que j'ai été particulièrement bien placé pour avoir suivi cette question dès son apparition... J'ai vu suffisamment de sidéens qui n'avait pas fait d'autres excès que purement sexuels tomber comme des mouches pour savoir ce qu'il en effet.

Il est clair qu'à partir du moment où sont apparues les trithérapies, les patients concernés ont vu leur charge virale dégringoler. certes au prix d'effets secondaires assez lourds et d'une bonne dose de fatigue chronique mais ils sont toujours vivants depuis au moins une trentaine d'années...

Je me rappelle d'un père de famille qui m'avait demandé conseil quant on lui a proposé l'AZT. Je lui ai dit de décliner l'offre car il allait en crever. Il a attendu la mise au point des premières trithérapies et ses toubibs ont finit par lui annoncer qu'il avait été bien inspiré de refuser la saloperie que je viens de nommer.

J'ai eu un chauffeur avec qui j'ai créé une certaine association. Il me servait occasionnellement de chauffeur pour des transport. Je le savais "marié" à un gastro-entérologue. Je ne me suis rendu compte qu'il avait un problème grave de santé quand j'ai découvert qu'en touchant la carrosserie de son véhicule, il produisait des étincelles assez sonores. Tout le monde savait qu'il était "plombé" sauf moi... Quand je lui ai dit que le phénomène m'inquiétait, il s'est épanché. Par la suite son concubin l'ayant précédé dans la tombe, il n'avait plus aucune envie de se raccrocher à quoi que ce soit. Vivre en couple est source de faiblesse, on est plus résistant si l'on a été configuré pour vivre plus ou moins en ermite...

Bref, il ne faut pas me raconter d'histoire à propos du Sida...

Enfin peut-être que lorsque la déesse Gaïa aura repris du poil de la bête peut-être que les araignées et les serpents les plus venimeux, ainsi que tous les pathogènes disparaîtront par enchantement. Mais je n'y crois guère bien qu'il se pourrait (c'est la thèse d'un ami, un breton d'adoption) que certaines bestioles (des vers notamment) soient les résidus d'une sorcellerie d'une antiquité plus ou moins fabuleuse...

"Artemisia annua" : pas autorisée par l'UE mais pas vraiment interdite, en revanche "artemisia afra" est indemne...

artemisia-afra-absinthe-africaine.jpg

Cette photo représente l'artemisia afra disponible aux pépinières de Quissac. Notez que je ne touche pas de commission sur les vente...

Un mail éclairant...

J'ai reçu hier soir un mail ainsi conçu :

Bonjour,

J'ai lu votre blog avec beaucoup d'intérêt.

L'UE a a classé l'artemisia annua comme Novel Food  (nouvel aliment) à l'heure où cette plante s'est révelée de plus efficace contre le Covid. Son classement en novel food a été fait avant.

J'ai discuté avec un labo allemand qui produisait de l'artemisia 30:1 de bonne qualité et il a du arrêter la production car l'UE a inetrdit son produit et cela coûte très cher de faire des études pour le mettre sur le marché.

Quelle marque conseillez-vous désormais pour avoir une concentration
optimum?

Cordialement,

Liste européenne des "novel Food"

https://ec.europa.eu/food/safety/novel_food/catalogue/sea...

On trouve bien artemisia annua comme "novel food". cependant si vous avez la patience de parcourir la liste A vous trouverez quantité de plantes, soit-disant nouvelles, comme arbutus unedo, artium lappa, et 4 angéliques, pour n'en citer quelque unes qui, à défaut d'être interdites, ne seraient pas autorisées.

De la tisane d'arbousier vous en trouverez dans toutes les herboristeries.

Alors pourquoi s'est-on gendarmé contre le produit de Vita Word ?

Des traces sur le forum "France Lyme"

Voir : https://www.forumlyme.com/phpBB3/viewtopic.php?f=78&t...

Où l'on trouve ce message signé du modérateur, qui est un con ou plutôt une c.... finie !

 Sujet du message: Re: artémisia annua
MessagePublié: 07 Nov 2019 12:12 
Hors-ligne
Modérateur
Modérateur

Enregistré le: 22 Jan 2017 14:40
Messages: 1789
Localisation: Paris
ATTENTION INFORMATION DE LA MARQUE VITA WORLD - risque potentiel

!!! Pour les personnes ayant acheté de l'artemisia annua de la marque VitaWorld !!! Veuillez prendre contact avec votre fournisseur

(copie d'un message important)

Vita World Artemisia annua extrait (30:1) 400mg 100 Capsules Artemisinin Artémisine armoise annuelle Made in Germany

Nous avons été informés d'un risque potentiel affectant cet article et il se peut donc qu’il soit concerné. En effet, celui-ci peut être impropre à la consommation en raison du risque potentiel de présence d'un nouvel ingrédient alimentaire non autorisé.

Par conséquent, nous vous prions de cesser immédiatement de les consommer.

Natsa, ce ne peut pas être un mec mais bien une "nana" qui, si elle avait réfléchie, 10 secondes aurait compris que si le produit est menacé du fait de sa présence dans une liste de "nouveaux aliments" nécessitant une procédure d'agrément, lartemisia n'atant pas du fourrage à usage humain, c'est la concentration du produit qui a été visée, ce qui est, en une certaine manière assez compréhensible !

La concentration visait l'accumulation d'artémisinine ! De sorte qu'il faut avoir à l'esprit qu'une poudre de plante séchée et l'artémisinine extraite ou concentrée dans un totum, ce sont bien deux choses bien différentes.

La conne de service, qui a eu l'heureuse idée d'utiliser un masque, ce qui me libère de tout scrupule à son égard, à suspecté un produit impropre à la consommation.

Je hais les forums car on n'y trouve guère que des bavardages ineptes. Les forum c'est 99,9% d'embrouillaminis et donc de conneries !

1789 messages compte de la "nana" mais rien de révolutionnaire...

Lucile Cornet-Vernet (de Cossé de Brissac) avait-elle raison de prétendre qu'il existe une interdiction européenne ?

La réponse est NIET.

D'abord elle a pris pour argent comptant une déclaration d'un membre de l'ANSM, ce qui témoigne d'une crédulité coupable : il faut toujours exiger une justification dans un tel domaine.

On voit clairement que si le labo allemand s'est fait choper son artemisia, c'est d'abord à cause d'une concentration qui l'apparente à un médicament.

La liste des "Novel foods", pour commencer n'est pas une liste de plantes médicinales, selon cette liste quantité de plantes médicinales facilement accessibles seraient interdites.

Cette liste c'est du n'importe quoi et l'on voit bien que lorsque l'on vend la plante sèche sans allégations, les autorités laissent courir. Il y a même pire le site biologiquement.com est l'oeuvre d'un andorran qui vend de l'artemisia en ayant relié sont site à des pages d'allégations. Aux dernière nouvelles, il serait propriétaire d'une trentaine de noms de domaines.

Le problème irritant c'est que les interdictions ponctuelles, pour causes d'allégations (concernant ORONAT en particulier) ont créé une véritable psychose et que cette dernière a permis à des aigrefins de vendre la plante quasiment à prix d'or, Bimont ayant pulvérisé les records en ce domaine. Mais les gens sont, à 80 ou 90%, tellement stupide qu'ils adotent se faire couillonner.

Réponse à la question de l'abonné

Il recherche un produit concentré pour un cancer dans la famille :

Réponse : le produit le plus concentré (de l'ordre de 5:1) à base d'artemisia se trouve chez Sinolux. Cela dit je ne suis pas sûr que le recours à des extraits enrichis considérablement en artémisinine soit à conseiller. On a obtenu des réductions de 40 à 45% des tumeurs mais au prix d'une forte anémie. or je sais qu'à Madagascar, des résultats on été obtenus avec la tisane de plante sèche et des application locales (sein) de cataplasme à base de plantes.

Une bonne nouvelle : l'artemisia afra n'est pas dans la liste des Novel Foods

C'est clair que la campagne de l'OMS contre les tisanes d'artemisia annua a suscité une focalisation déplorable sur cette plante. Or la variété afra est toute aussi efficace sur le palu que la variété annua. En plus elle est plus facile à cultiver car elle est vivace et se marcotte ou se bouture facilement. Côté odorat elle dégage plus de senteur que l'annua et la tisane n'est pas du tout désagréable.

Enfin qu'il s'agisse de l'annua ou de l'afra, c'est une stupidité sans nom que de penser comme l'a écrit le Cabinet Artemisia, de préconiser des demandes d'AMM.

En ce qui concerne, l'efficacité éventuelle des artemisias sur la Covid 19, elle est très probable diront nous mais il faut arrêter de vouloir en faire un remède plus ou moins miraculeux. Il existe des moyens allopathiques de traiter l'infection virale, sans obligatoirement recourir à l'hydroxychloroquine. Les tisanes d'artemisia ne sont pas toxiques, à raison de 5 à 10 g. jour, non seulement çà ne peut aps faire de mal mais en plus cela à toutes les chances de faire du bien. Donc il fait que les pouvoirs publics arrête de nous casser les couilles avec la nécessité d'expérimentations en double aveugle. Il existe des études probantes alors basta !

On va me reprocher d'avoir ignoré l'existence des "novel foods"

En fait j'en connaissait l'existence sans avoir eu l'occasion de l'identifier sous cette forme. J'ai bien parlé à plusieurs reprises d'une directive européenne portant sur la naturatisation en cours de plantes exotiques. Voici des post qu'il vous conviendraient sans doute de relire.

J'en ai parlé en lien avec une directive portant sur la révision du marché de l'homoépathie.

Le gros problème c'est que tant les médecins homéopathes que les médecins phytothérapeutes n'ont pas vraiment fait leur boulot d'information.

Allusions antérieures au problème des "novel foods"

Oronat.JPG

Clique sur l'image pour consulter le post où on trouve ceci en commentaire de l'affaire ORONAT et BIONOPS :

Il y a bien là quelque chose de très hypocrite car un marchand peut bien vendre des produits sans allégations et créer un site informatif totalement indépendant. Or ce n'est même pas nécessaire puisque des bénévoles s'en chargent avec plus ou moins de bonheur.

Donc pour que la vente de l'artémisinine soit interdite en tant que médicament par présentation, il faut que le marchand use d'allégations. La situation est d'une hypocrisie phénoménale mais elle a l'avantage d'assurer aux consommateurs une certaine liberté de choix thérapeutique, nous n'allons donc pas nous en plaindre.

Bref, pour que la vente de l'artémisinine vienne à être interdite en tant que telle, il faudrait autre chose que des allégations.

J'ai déjà avancé une possibilité : la législation autorise la vente libre de certaines plantes médicinales dont l'usage est traditionnel, c'est-à-dire plus que séculaire. ce sont du reste des plantes communes non toxiques.

Les plantes exotiques des pharmacopées étrangères encourent le risque de se voir exclues de celle tolérance. Une directive européenne prévoit, si j'ai bonne mémoire, d'exiger que ces plantes exotiques aient été en usage dans les pays européens depuis un certain nombre d'années en arrière. Il me semble également qu'il faudrait également que les marchands qui veulent les vendre dépose une dossier d'autorisation.

Une alerte remontant à une décennie en arrière !

Directive2.JPG

Cliquer sur l'image pour lire l'article...

Lisez je vous en prie : si quelqu'un a bien fait son job, c'est votre serviteur, pas la patronne de la Maison de l'Artemisia qui m'a pris pour un con en osant m'accuser de confondre artemisia et artémisinine. Sauf que tout cela est en train de lui revenir en travers de la figure. Pour parler poliment...

Vous verrez en fin d'article que j'avais interprété ce dont on parle comme s'agissant d'une procédure d'extension de la pharmacopée européenne. Or on vient de découvrir que la liste qui est censée identifiée les plantes à "naturaliser" est une liste de "novel foods". Donc de "nouveaux aliments". Soit les légistes européens sont atteints de confusionnisme soit ce sont de dangereux pervers, les deux options étant compatibles.

Je donnais alors le texte de la directive :

http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:...

Il est bien question de Community code relating to medicinal products for human use. Je me demande comment j'aurais pu deviner que le projet serait adossé à une liste de "novel foods".

Ce qui était annoncé en 2010

Il vaut la peine de citer la fin de mon article, une bonne occasion d'en corriger les fautes de frappe et d'accord.

/LexUriServ.do?uri=OJ:...

Constitution du pharmacopée européenne

Ou plutôt d'une extension

En somme, si j'ai bien compris, il s'agit de créer une sorte de "pharmacopée européenne" (en fait de l'enrichir en) incluant toutes les substances médicinales d'origine végétales en les soumettant à une procédure d'autorisation dite simplifiée consistant en un enregistrement sous la forme d'une monographie. Il n'est pas question d'essais cliniques etc...

  • Article 16 bis
    1. Une procédure d'enregistrement simplifiée (ci-après dénommée “enregistrement de l'usage traditionnel”) est instaurée pour les médicaments à base de plantes qui répondent à l'ensemble des critères suivants:

L'enregistrement simplifié est sujet à des limites et ne peut concerner que des plantes dont l'usage traditionnel est établi dans la CE d'assez longue date. Pour ce faire la CE a prévu une "Agence". Encore un moyen de donner l'occasion à des "experts" plus ou moins inféodés aux labos de se remplir les poches...

Ce qui est menaçant c'est que l'usage à l'extérieur de la communauté (plantes ayurvédiques, amazoniennes etc...) ne pourra faire l'objet d'un enregistrement que si elle ont été utilisées (depuis assez longtemps)

  • Les éléments bibliographiques ou rapports d'expert établissant que le médicament ou un produit équivalent est d'un usage médical au moins trentenaire avant la date de la demande, dont au moins quinze ans dans la Communauté. Sur demande de l'État membre auquel la demande d'enregistrement de l'usage traditionnel a été présentée, le comité des médicaments à base de plantes émet un avis sur la validité des preuves attestant l'ancienneté de l'usage du produit ou du produit équivalent. L'État membre transmet les pièces pertinentes à l'appui du dossier soumis au comité;

Qui doit faire la demande d'enregistrement ?

  • En vue de l'enregistrement de l'usage traditionnel, le demandeur introduit une demande auprès de l'autorité compétente de l'État membre concerné.

C'est là que le bât blesse, ce ne sont pas les états qui doivent prendre l'initiative de faire enregistrer leur propre pharmacopée mais, si j'ai bien compris, des particuliers ou des sociétés marchandes désirant vendre les plantes ou produits en question.

Mais chacun pour soi, je suppose !

Toujours dans l'hypothèse où j'aurais compris (car avec les pervers qui fabriquent ce genre de loi il faut en général embaucher une armée de juristes spécialisés pour s'y retrouver dans ce genre de fatras), on se retrouve dans le même cas de figure qu'avec les compléments alimentaires. Deux laboratoires, l'irlandais et un labo belge, ont tenté de faire enregistrer le monométhylsilanetriol mais ils ont échoué.

L'EFSA ne la pas valité pour l'usage oral.

Ce qui va se produire

Dans le meilleur des cas, une liste de plantes comparables à celles dont la vente est permise en France dans les boutiques de diététiques (plantes condimentaires ou utilisées en tisane de façon immémoriale) survivra mais encore faut-il qu'une organisation se charge de faire le nécessaire en vue de l'enregistrement.

Quant aux plantes chinoises, ayurvédiques, amazoniennes et à certaines huiles essentielles, elles vont disparaître du marché ou seront vendues exclusivement par Internet à partir de pays situés hors Europe.

Il faut bien comprendre que ceux qui voudraient prendre l'initiative de faire enregistrer certaines plantes exotiques seront condamnés à dépenser des fortunes sans être protégées contre la concurrence. Et comme personne n'aura pris l'initiative, la directive débouchera sur un vide sidéral !

Maintenant que j'y pense l'histoire des "Novel Food" est a rapprocher du Codex Alimentarius qui ne saurait avoir d'effets obligatoire, il a été présenté comme une somme de "recommandations" mais on sait ce que cela veut dire à terme !

Un résultat catastrophique

La directive part d'un bon sentiment celui, comme on l'a vue de s'entendre sur une pharmacopée végétale européenne comportant des monographies bien documentées attestant un usage traditionnel et ses conditions mais l'UE laisse l'établissement de ces enregistrements à la charge de particuliers de sorte qu'il risque de ne rien rester des possibilités végétales existantes.

Il faut évidemment mettre le verbe partir au conditionnel...

On ne va sans doute pas faire la guerre à la sauge, au romarin mais c'en est probablement terminé des différentes ethnomédecines.

Elle ne demeureront accessibles qu'au prix de beaucoup de risques. Les marchands devront s'établir en dehors de l'Europe et au final le résultat obtenu sera à l'opposé des visées sécuritaires auxquelle la directive est censée aboutir puisque n'importe qui pourra vendre n'importe quoi à partir de l'Inde de la Chine ou même des USA.

Pour la Chine c'est effectif, j'ai relaté mon expérience avec la Stevia. Je pourrais parler aussi de la berbérine vendue à partir d'une photo trompeuse quant à la couleur. Bien sur les sociétés qui achètent en gros ont la possibilité d'exiger des certificats d'analyse ou de refuser de payer si les analyses qu'ils commandites dénoncent une anomalie.

Mais le lobby pharmaceutique qui est à l'origine de ce complot sait ce qu'il fait. Il s'agit de mettre des bâtons dans les roues aux plus communs des mortels en faisant en sorte que les "résistants" y regardent en deux fois avant de commander hors d'Europe.

Le texte ne laisse aucunement supposer que les pharmaciens pourraient contourner la liste qui sera établie et c'est là que l'on mesure l'ampleur de l'interdit.

Les avis sont partagés

On me fait remarquer qu'il s'agit d'un ajout à la directive sur le médicament et qu'on n'est donc pas dans le domaine des compléments alimentaires de sorte que la situation à cet égard resterait inchangée.

En ce qui me concerne, j'ai compris la directive comme exprimant une volonté de ramener dans le giron de la pharmacie toutes les plantes médicinales. Dans ce cas il faudrait s'attendre à voir disparaître certaines plantes. Sauf que la Suisse n'étant pas dans l'UE, Dieti-Natura garderait sa liberté. Mais pour combien de temps ? Il ne faut pas oublier que le laboratoire homéopathie Schmidt Nagel a été contraint de détruire ses souches anciennes de nosodes et de les remplacer par des souches complètement carbonisées et donc largement inefficace suite aux alertes concernant le prion et la maladie de la vache folle.

Selon un de mes correspondants on devrait donc à l'arrivée trouver davantage de médicaments de phytothérapie dans les pharmacies françaises car par ex. les allemands étant très portés sur les plantes médicinales ont du travailler à nourrir l'espèce de codex européen voulu pour les plantes.

Soit mais le marché des plantes s'est concentré, c'est Arkopharma et quelques rares autres qui vont tirer les marrons du feu avec des gélules hors de prix et la mauvaise réputation que traîne cette firme. Je rappelle qu'à une certaine époque on commercialisait de la merde importée de Chine et les jeunes de Carros presque tous employés de la firme était sujets à des problèmes allergiques. Je veux bien croire que de ce côté la situation a évolué favorablement mais il n'empêche que vendre 40 gélules 7,50 €uros c'est du vol.

Enfin quid des plantes chinoises, ayurvédique et Cie...

A supposer que pour les plantes européennes l'entrée en vigueur de la directive retoquée en 2004 ne change pas grand chose à la donne actuelle, des coupes sombres sont à craindre. Je rappelle qu'il faut au minimum 15 ans d'usage dans l'UE pour qu'une plante ait droit de cité.

Ceusses qui seraient tentés de prendre fait et cause en faveur de Lucile Cornet-Vernet sont priés de relire tout ce que j'ai écrit à propos des méfaits des "directives européennes".

Et en particulier ceci concernant l'homéopathie :

Morel.JPG

Le lien, malheureusement a été piraté par une chaîne d'hôtel de Sao Paulo, cependant personne n'a autant parlé de ces fameuses directives européennes que votre serviteur. Cela fait 10 ans exactement que le problème est survenu. Concernant l'action du Dr Grangeorges, un homéopathe très estimable, j'ai retrouvé cet article de Nice Matin datant de 2013 ? Entre temps la "guerre" (laissez moi rire...) a été perdue, l'homéopathie a été déremboursée et très probablement sera t-elle bientôt interdite. Les guerriers homéopathes, courageux mais pas téméraires...

grandgeorges.JPG

La dictature en matière médicale est bien avancée mais ce n'est pas pour autant que j'adhère à la totalité de ce que professe un certain Xochipelli de ce qu'il appelle la "CoqueVide 19".

12/07/2020

IHERB offre 15% de réduction pour le 14 juillet, faites vos provisions de compléments alimentaires...

index.png

 

 

Chers client iHerb en France, 

Nous commençons à célébrer la fête du 14 juillet plus tôt cette année avec de grandes économies ! Obtenez 15% de réduction sur votre commande en utilisant le code promotionnel EUROPE15 à la validation de votre commande. Cliquez sur le lien ci-dessous pour acheter vos produits favoris dès maintenant.

Pour une recherche ciblée sur IHERB, actionnez ce lien.

L'offre ne fonctionne que pour une seule commande.

11/07/2020

Mascarade : 239 scientifiques font rebondir la polémique au sujet du port du masque

Mascarade.JPG

Voir : https://www.numerama.com/sciences/635322-coronavirus-pour...

Voir aussi : https://www.voltairenet.org/article210483.html

Seulement l'OMS s'oppose à la reconnaissance de leurs conclusions.

J'avoue que je ne porte de masque que quand c'est obligatoire dans un commerce. C'est un masque FPP2 largement périmé et plus très frais sur le pourtour interne en contact avec la peau. Mais à l'extérieur il est nickel.

Les dispositifs contenant du gel hydroalcoolique sont tellement futés à l'entrée des supermarché que la dernière fois je m'en suis servi je me suis infligé une giclée sur le froc, ce qui risque de prêter à confusion.

Comme je ne fréquente pas grand monde, je ne prends pas spécialement de précautions. Ce qui est certain c'est que les masques chirurgicaux et les autres laissent passer l'air sur les côtés.

Ce dont je suis certain également c'est que le port du masque pendant plusieurs heures peut conduire à une désaturation en oxygène. Gouttelettes contaminantes ou aérosol, je ne sais. En revanche il est certain qu'il doit y a voir forcément un problème dans les locaux dont l'air n'est pas aspiré verticalement et recyclé rapidement.

Je ne nourris pas d'inquiétude quand à une "seconde vague". On commence a bien connaître le nouveau venu. On sait comment le traiter le phénomène de coagulation disséminée et éviter le passage en réanimation. Mon médecin m'a confirmé qu'il avait guéri plusieurs coronavirosés avec l'association azythromycine + Cefpodoxime. Il n'y a donc pas lieu de paniquer.

Au lieu d'hydroxychloroquine, on pourrait recourir à la TM d'écorce de quinquina rouge. Mon pharmacien qui est un bon commerçant a mis sur une tablette des petits flaçons de moins de 100 ml à 10 balles le flacon. Cela fait chérot. Bernard Christophe ne veut pas communiquer sur le sujet car il estime que l'emploi du quinquina est délicat. C'est vrai et c'est faux car il était largement utilisé dans des apéritif et notamment dans la fameuse Quintonine réputé donner bonne mine qui fut en vogue pendant exactement 101 ans (1910/2011).

Il faudrait chercher un peu les bonnes posologies. Le quinquina est problématique en utilisation prolongée, selon l'homéopathie il peut provoquer des fièvres du genre intermittent. C'est en travaillant sur le quinquina que Hahnemann a eu l'intuition de la méthode homéopathique.

Mascarade à répétition

Donc les pouvoirs publics auraient eu raison de dire les masques inutiles mais seulement pour de mauvaise raisons (la pénurie).

Roselyne Bachelot soudain promue ministresse de la Culture a scandalisé les toubibs en disant qu'ils avaient eu tort d'attendre des ARS régionales qu'elle leur apporte ces fameux masques sur un petit chariot et qu'il auraient du s'en pouvoir. Je crois qu'elle n'a pas tout-à-fait tort. Ces masques devraient faire partie du matériel courant des professions médicales au même titre que le matériel pour faire des pansements.

A part cela je pense que la meilleure façon de lutter contre ce foutu virus, c'est de pratiquer des test au moindre doute et d'isoler seulement les personnes touchées. Et à défaut de test et en présence de signes indicateurs d'appliquer le traitement ci-dessus, éventuellement assorti de plusieurs articles de médecine naturelle.

Artemisias and Co - Les textes régissant le commerce des plantes médicinales en France

artemisia.jpg

J'ai pu progresser et rassembler de façons aussi exhaustive que possible les texte régissant le commerce des plantes. Ces texte je les ai rassemblé sur un répertoire de mon Cloud désormais accessibles au public. Je rappelle que moyennant un don unique de 50 € la totalité du Cloud est accessible ad vitam. Il s'agit d'une collections unique.

Accéder aux textes réglementaires.

Les principes de base en droit

  1. Limite des pouvoirs de l'OMS : cette organisation a bien émis, sans doute à partir de 2012 avec renouvelement en 2017, un souhait de retrait de toutes les monothérapies à base d'artémisinine, toutefois les désirs de l'OMS ne saurent être des ordres. Chaque état se devant de transcrire la chose dans son droit.
  2. Absence d'interdit européen des 2 variétés d'artemisias (annua et afra). Or une telle directive, si elle existait, nécessiterait d'être "naturalisée" par chacun des 27 états. Or les 2 textes trouvés par Eur_Lex concernent des cosmétiques et des additifs à visée apéritive dans l'alimentation animale. Lucile Cornet.Vernet s'est contenté d'une affirmation orale de la part d'un responsable de l'ANSM. Je reviendrai sur ce point.
  3. Principe essentiel : toute chose non expressément interdite par une loi se trouve implicitement autorisée. Sinon ce serait la porte ouverte à l'arbitraire.

Des interdictions de commercialisation purement ponctuelles

On trouve dans un article intitulé L'artemisia ne protège pas contre le coronavirus la citation suivante de la part de l'Académie de médecine :

Ce n’est pas la première mise en garde de l'Académie de médecine contre la plante Artemisia annua. Elle concernait alors son usage dans la lutte contre le paludisme : « La preuve de son efficacité n’a pas été démontrée et des personnes en ayant pris ont développé des formes graves de paludisme lors d’un séjour à l’étranger. Nous avions dans ce cadre interdit à plusieurs opérateurs de commercialiser des produits contenant de l’Artemisia annua en 2015 et 2017. »

En d'autres termes n'importe qui peut vendre des plants d'artemisia ou la plante sèche : à la condition expresse de s'abstenir de toute allégation. Concernant les plants, on ne peut pas dire qu'ils seraient vendus comme pouvant servir de plantes d'ornement. L'artemisia est une "belle" plante mais elle n'a pas vraiment de qualité décorative. On trouve donc en pépinière quantité d'armoise dont l'arborescente (dite "chiba") qui n'ont d'intérêts que poutr constituer un carré de médicinales, elles sont du reste rangées dans cette catégories et s'y trouve nombre de plantes totalement inconnues de notre pharmacopée française.

Des poursuites motivées essentiellement par des allégations non autorisées

C'est effectivement entre 2015 et 2017 que 3 ou 4 sociétés ont été poursuivies pour avoir vendu ces produits à l'aide d'allégations jugées contestables.

Les allégations, c'était la seule voie pour limiter la diffusion et nous allons voir dans quelle liste aurait du figurer nos artemisias pour être, comme on l'a soutenu, interdites.

Je réserve l'examen des études tendant à prouver la supériorité de l'artémisia en tisane pour lutter contre le palu et/ou le coronavirus pour un autre article car dans la mesure ou La Maison de l'Artemisia n'a pas été foutue de faire une sélection bibliographique et critique correcte puisqu'elle s'est défaussée sur une autre association qui a fait le job de manière très déficiente, cela suppose de ne pas tout mélanger et de prendre le temps d'examiner à part cette question.

Il va sans dire que je rejette la thèse de l'OMS qui est manifestement sous influence du lobby pharmaceutique et vise à promouvoir des produits à caractère industriel susceptible d'engendrer des bénéfices considérables tandis que n'importe qui peut cultiver les plantes. Quant à la qualité des études existantes la polémique à propos de l'hydroxychloroquine contre Covid 19 a montré à quel point l'atmosphère dite "scientifique" est archi pourrie. La campagne de haine orchestrée contre le Pr Raoult est du reste en train de se retourner contre ses promoteurs. Rappelons que la précédante ministresse de la santé est mariée au principal adversaire de Raoult qui a été remplacé par un médecin dont le nom était pour ainsi dire prédestiné à coiffer un personnage soupçonné d'être corrompu par la mentalité ambiante.

A propos des exploits de Lucile Cornet-Vernet

Rappel de la confusion de Lucile Cornet.Vernet

Je rappelle qu'elle a confondu Tableau A et B, l'ancienne dénomination des actuelle liste I et II déterminant les deux régimes des médicaments nécessitant ma production d'une ordonnance avec les Liste A et B qui sont des listes concernant uniquement des plantes alors que les tableaux concernent plutôt des molécules chimiques.

Sur l'odyssée de Lucile Cornet et sa Maison de l'Artemisia voir cet article.

La première maison apparait en 2014 au Sénégal, il y en aurait 37 actuellement. Forte de sa conviction que la tisane d'artemisia (vantée jusqu'en 2012 par l'OMS avant un revirement), cette dame semble fort mal supporter que d'autres qu'elle soit plus qualifiés pour aborder certaines questions techniques qui visiblement la dépassent.

Le métier de dentiste spécialisé en orthodontie (qui utilise des tests à base de "gouttières" pour régler une occlusion dentaire problématique) ne donne pas la science infuse en matière de médecine et encore moins en droit...

J'ai appris incidemment que LCV appartient à un milieu catho BCBG, fait confirmé par l'analyse du sigle de sa "Maison".

Lucile Cornet-Vernet de Cossé Brissac, "ça jette !" Mais il en faut plus pour m'impressionner

Je n'aurais pas eu ces précisions que je les eusse devinées rien qu'à voir la photo de la dame. Un look typique de grande bourgeoise assez "vieille France", ça se devine dans la physionomie, le port et la vêture. Elle s'est du reste mariée à un descendant du comte de Cossé Brissac...Voir aussi : https://www.verif.com/societe/CORNET-VERNET-DE-COSSE-BRIS...

J'imagine qu'elle n'a pas l'habitude qu'on la conteste...

Ce qui est ennuyeux, c'est qu'en France c'est la "MADAME ARTEMISIA" surtout depuis qu'en 2018 elle a publié un livre basé sur la guérison quasi miraculeuse en Ethiopie, et en 2003, d'un certain  Alexandre Poussin.

Le problème c'est qu'en France, comme nos concitoyens ont toujours tendance à se croire les plus forts, les plus beaux et les meilleurs, le chauvisnisme franco français fait que la présence de cette femme a tendance à occuper toute la place et littéralement "boucher l'horizon" en occultant l'existence de quantités d'autres associations dont l'action est finalement beaucoup ancienne et surtout bien plus importante à divers égards.

C'est ainsi qu'en mettant de l'ordre dans mes archives j'ai retrouvé une étude remarquable à divers égards.

https://www.acp-paludisme.info/articles/

On y découvre par exemple que la meilleure forme d'administration c'est la poudre, si possible en gélules. Ce n'est pas l'idéal pour les pays du Tiers monde quoiqu'avec un peu d'habitude chaque particulier peut encapsuler la poudre à peu de frais, un gélulier de 100 trous coûte moins de 20 € sur le marché chinois et les 1000 gélules vides moins de 10 €.

Si vous voulez faire un don faites le à cette association qui envoie gratuitement 1 g. de graine à qui le lui demande contre une enveloppe timbrée. A ce propos les indications relatives à la culture des 15 fiches de la Maison de l'Artemisia sont bien moins pertinente que ce qu'on trouve dans l'article ci-dessus. On y découvre pourquoi les plants africains ne dépassent pas 50 cm alors qu'il faut lire un page d'Althea Provence pour découvrir, de la part de Dame Lucile, l'existence d'un problème d'adaptation mais sans l'explication des causes.

Concernant la poudre, la fiche n° 15 de la MDA aurait pu indiquer l'emploi d'un moulin a café électrique pour les particuliers mais bon on ne peut pas penser à tout et surtout le contenu de ces fiches aurait pu être résumé dans un seule texte : mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué?

Dans son curriculum visé plus haut, Dame Lucile affirme que jusqu'en 2012 l'OMS aurait préconisé la tisane d'artemisia avant un revirement gigantesque. Dans cette histoire, il faut sûrement distinguer ce qui se dit au sommet de l'organisation, de ce qui a pu se pratiquer au niveaux de ses branches en contacts avec les réalités locales, et notamment le problème des médocs contrefaits.

Il est clair, en ce qui concerne l'OMS, que la tête est largement pourrie notamment à cause de l'influence de certains partenaires privés qui financent ce véritable mammouth comme la Fondation Bill Gates et sans doute Big Pharma directement ou indirectement.

L'influence de l'OMS sur l'épidémie de Covid 19 a été une catastrophe. L'OMS n'a rien vu venir ! Trump a raison de vouloir renoncer à payer. J'espère qu'il tiendra parole et que d'autres pays suivrons son exemple.

Accès aux textes collectés

Lien vers le répertoire concerné.

Liste plantes.JPG

Les listes 1 et II ne concernent pas les plantes, ce sont les anciens tableau A et B correspondant sur les boites de médoc au carrés rouges et verts, si j'ai bonne mémoire. Les versions de ces listes ne sont pas à jour. Elles ont forcément évolué puisque l'hydroxychloroquine a été ajoutée début 2020. l'impossibilité dans laquelle on a été de trouver une liste à jour montre à quel point Legifrance est un foutoir. Même chose pour le site de l'ANSM.

La liste des plantes vendables hors pharmacie (plantes d'usage traditionnel libéralisées) n'a été crée que pour faire barrage à la tendance des apothicaires à vouloir annexer un maximum d'articles en lien avec l'art médical. Cette liste ne peut pas être limitative, ce n'est écrit nulle part.

La liste des plantes autorisées dans les compléments alimentaires est nettement plus longue, j'en avais compté 540 mais c'est à vérifier. La longueur de cette liste prouve justement que la précédente ne saurait être exclusive donc limitative.

Une surprise nous y attend : Garcinia Cambodgia, dont on vend des tonnes en gélules n'y est pas mentionnée, or j'ai trouvé des textes interdisant l'emploi de cette plante dans des compositions à visée amaigrissante. Que fait la police ? Heureusement pour les partisans du traitement métabolique du cancer car c'est avec le sodium R. Lipoate 2 article capitaux du protocole initié par Maurice Israël et volé par Laurent Schwartz. L'acide alpha lipoïque ne fait pas partie de la liste mais il bénéficie d'une tolérance. Ce qui montre bien que les poursuites engagées contre Oronat et Cie entre 2015 et 2017, résulte en fait de ce qu'il faut bien appeler des cacas nerveux administratifs.

La liste B des plantes médicinales (...) dont les effets indésirables potentiels sont supérieurs au bénéfice thérapeutique attendu est celle qui contient les limitations, voir les interdits éventuels. Pas trace d'une seule armoise ou artemisia, en revanche on trouve 7 occurrences dans la liste A dont certaines présentent une toxicité. A supposer que celle-là soit interdites, il faudrait trouver ailleurs le texte qui établit la chose en référence à la liste.

La pharmacopée française : j'ai reproduit le zip venant de l'ANSM. Pas de mention de nos artemisias, ce qui ne veut pas dire qu'elles serait interdites : il n'y a trace nulle part d'un texte disant que le commerce des plantes médicinales non référencées dans la pharmacopée serait interdit.

Thèse sur l'utilisation des plantes de la médecine chinoise dans la pharmacopée française : cette thèse comporte à la fin des listes permettant de faire certains rapprochements.

En conclusion et jusqu'à preuve du contraire

Nos deux artemisias ne sont visées nulle par par un interdit positifs quelconque de sorte qu'il a fallu user d'un subterfuge pour convaincre le public que ces plantes seraient hors la loi.

Le subterfuge ce fut le recours à des allégations dans la pub des vendeurs sanctionnés. Cela dit il est légitime d'interdire toute allégations non autorisées précisément par l'ANSM car ce serait la porte ouverte à des abus manifestes voir à des escroqueries.

Notons qu'en ce qui concerne le silicium, le type de silicium vanté par Loïc le Ribault qui est obtenu par une simple dilution de méthylsiliconate de potassium a été positivement interdit au niveau européen par l'EFSA. Comme pour certains métaux catalytiques obtenus par simple électrolyse, il suffit d'indiquer sur les flacons réservé à l'usage externe.

Bien sûr la porte est ouvertes à d'éventuelles objections mais il convient de les documenter. Merci d'avance

La Stevia a t-elle vraiment été interdite ?

Il y aurait sans doute un // a faire avec cette plante sucrée prétendument interdite puis récupérée de façon assez trompeuse par des marchands d'édulcorants. Pure Via est l'exemple d'arnaque particulièrement bien ficelée mais les gens sont en majorité tellement cons que c'est devenu enfantin. Pure Via suggère une Stevia à l'état pur. Certes la composition mentionne l'agent de charge : l'erythritol, un polyol qui, fort heureusement n'a pas les inconvénients laxatifs et gazeux du sorbitol et du mannitol. Cette combinaison permet de vendre très cher un produit contenant un % infime de stéviosides.

J'ai commandé de la Stevia sur aliexpress. Les chinois pratique le même genre de combinaison en prétendant vendre de la Stevia sous entendue pure. Evidemment au goût on discerne de suite l'arnaque. L'erythritol dégage sur la langue une sensation de fraîcheur, un peu comme la menthe mais en beaucoup plus discret. Cela m'a permis de me faire rembourser l'achat. Je vosu signale la manoeur à toutes fins utiles.

Je vais essayer de creuser pour ce qui concerne la prétendue interdiction de la Stevia hez nous en me rapprochant d'un fabriquant français. Là non plus ce n'est pas clair...

Il faut souhaiter que nos artemisias connaissent la même issue mais pour la Stevia ça a marché parce que l'édulcorant a fortement intéressé les limonadiers.

Les sources de la mentalité répressive en France et en Europe

Rome.jpg

Si la France a vu certaines tendance répressive monter d'un cran à l'avènement de notre sacro sainte Révolution avec son jacobinisme et son caractère hyper centralisateur, la racine de cette immonde saloperie qui, en France, n'a pas grand chose à envier aux mœurs policières de la Russie soviétisée, cette racine est à chercher dans l'invention de l'Inquisition religieuse.

Invention diabolique qui a consisté, pour l'Eglise catholique, à emprunter, au XIIIème siècle, au droit romain des pratiques procédurales applicables aux seuls esclaves...

C'est bien en France que cette inquisition a donné lieu aux persécutions les plus haïssables que les gens d'Occitanie ne sont pas prêts d'oublier car Rome a du faire appel pour les basses oeuvres au barons du Nord.

Jacobinisme ou "cathophilie", je crains que ce ne soit quasiment du pareil au même !

Enfin, la France fille aînée de l'Eglise ? On me permettra d'en douter : je dirais plutôt que c'est la terre promise d'une forme particulière de "satanisme politique".

Pour ce qui concerne l'histoire de la "ville éternelle" je recommande vivement la lecture du livre de Pierre Frédérix qui en a établi d'histoire sur 514 pages. A Lucile Cornet-Vernet tout particulièrement...

L'histoire de Rome et de son Vatican est particulièrement édifiante, à tel point qu'il est dommage que l'auteur n'ait pu remonter dans le temps pour y faire des photos.

Le christianisme présente certains graves défauts d'immunité : on le voit bien avec la façon dont l'Islam politique parvient à phagocyter notre système républicain. C'est quasiment partout la soumission...

Hors période de "confinement", si je vais à la messe tous les dimanches ce n'est pas vraiment par dévotion, seulement pour y diffuser un peu d'opium musical, ce qui à vrai dire n'est pas très chrétien. Mais comme je me tiens de préférence dans un répertoire ne dépassant pas le XVIIème siècle, sa DLUO étant largement dépassée, les effets éventuellement hypnotiques ou même "stupéfiants" en sont très éventés...

Enfin si j'avais la malchance de me "réincarner" je choisirai un instrument moins encombrant, le luth par exemple et je travaillerai la technique des voix de "haute contre". Fort heureusement, il n'est pas nécessaire, Dieu merci, se "faire couper les couilles" pour cela... Et si le sexe fort n'est pas celui que l'on imagine, il est assorti de ressources appréciables dans le domaine de l'autonomie. J'ajoute que refuser le commandement de "croître et multiplier" est bon pour l'écologie tant que les vertu de la Covid dans ce domaine sont très provisoires.

Reste faire le point sur les possibilités curatives de l'artemisia et quant à ses atouts et son développement. L'article signalé ci-dessus à propos de l'association sise à Longeville constitue un excellent acompte. On a tendance à tourner en rond à ce sujet en voulant répéter indéfiniment des expérimentations qui n'ont plus lieu d'être. Même la Maison de l'Artemisia se montre perméable aux "méthodologistes" dont le Pr Raoult a fait le procès.

La seule chose à faire c'est de faire en sorte que la plante séchée soit disponible en pharmacie à des prix raisonnables. Un point c'est tout !

10/07/2020

Prétendue interdiction des artémisias : un dialogue révélateurs des graves carences de la patronne de la "maison de l'artémisia"

logo-2.png

Mise à jour du 10 juillet à propos des listes I et II (substances vénéneuses) et des liste A et B de plantes

Désolé pour les bariolages ce n'est pas très orthodoxe, typographiquement parlant

Un fidèle lecteur a trouvé sur Légifrance 2 versions de ces listes : la I date du 10 juillet 2019. Elle n'est pas à jour puisque l'hydroxychloroquine à été ajoutée à la I en début d'année (???). Mais il y a pire : On trouve une version de (...) 2016 sur le site du ministère de la Santé. C'est vraiment le merdier !

Mais ce n'est pas tout ! D'après Lucile Cornet.Vernet il y aurait 6 espèces d'artemisia sur la liste I or il ne s'y trouve aucune plante. On va vite comprendre pourquoi !

J'ai eu l'occasion de consulter mon pharmacien (qui dispose d'un préparatoire et d'un labo de cosmétiques). Les plantes seraient l'objet d'une liste A (plantes utilisées traditionnellement) et B (plantes utilisées traditionnellement dont les effets indésirables potentiels sont supérieurs au bénéfice). J'ai fini par dégoter ces listes. L'une d'elles comporte 7 occurrences pour des armoises.

En qui consiste l'erreur ? Un mélange de liste et d'anciens "tableaux" (A et B)

Je reprends l'affirmation que vous retrouverez plus loin :

La liste I (anciennement dite "Liste A") est ici : http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/appli...

La liste II (anciennement dite "Liste B") est ici : http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/appli...

Ce n'est pas du tout cela !

La liste I correspond à l'ancien "tableau A", la II à l'ancien "tableau B", les liste A et B de plantes n'ont rien à voir la nomenclarure des substances chimiques faisant l'objet de spécialités éventuellement génériquées qui sont délivrées exclusivement sur ordonnance.

Donc ex "tableau A" = Liste I, ex "Tableau B" = Liste II

Ces histoires sont compliquées mais quand on ne sait pas, on la boucle ou alors on se renseigne !

Je viens donc de faire la démontration irréfutable de l'INCOMPETENCE CRASSE de cette dame qui a osé se plaindre d'avoir été non pas insultée mais simplement "chambrée", ce qui était de bonne guerre.

Force est de constater qu'il s'agit de ce que l'on appelle "une tête à claques" mais c'est sans doute la première fois qu'elle s'en prend une bien sonore car il faut un début à tout.

Ce qui est grave c'est que ce genre de personne embrouille les gens et fait perdre un temps et une énergie considérable aux gens se voulant sérieux !

Notez encore qu'il n'y avait pas urgence à ma répondre hâtivement entre deux patients si c'était pour se "planter" aussi magistralement et tout compliquer.

Incompétence et arrogance donc, c'est décidement chose à la mode dans cette pauvre France.

Je ne lui retournerai pas le compliment, celui d'aller se "faire foutre", elle ne mérite pas un tel hommage, du reste, gracieuse comme elle est, qui pourrait avoir envie de le lui prodiguer...

Un logo "très chrétien" et surtout très "catholique"...

Il m'a été signalé que Lucile Cornet-Vernet, une orthophoniste représente le côté catho BCBG de la militance pro-artemisia.  Voir à ce sujet le post du 7 juillet qui nie l'interdiction des deux variétés que sont annua et afra... C'est en prenant l'image ci-dessus pour illustrer le présent post que j'ai réalisé subitement qu'il s'agit en somme d'une transposition populaire d'un vierge à l'enfant sur fond de branche d'artemisia. Bref, je crois qu'il faut éviter de mélanger médecine et religion surtout sur une ile où certains tabous judéo-chrétiens en relation avec l'interdit de l'inceste seraient allégrement bafoués...

Appliquée à Madagascar l'image peut s'interpréter autrement car certains tabous judéo-chrétiens n'ont guère court. 14% au moins des fillettes sont victimes de violences sexuelles et bon nombre deviennent filles mères... Je crains que le compliment évoqué plus haut ne porte malheur à cette virago. A sa place, j'éviterai d'aller me balader sur l'ile en question !

Anamed, une association d'origine allemande et luthérienne n'aurait pas pu prendre une telle image. Image qui résume bien la mission que s'est octroyée la patronne de la Maison : promouvoir la culture familiale des deux artemisias afin de lutter principalement contre le palu. Je n'ai rien contre ce programme : bien au contraire !

Le seul point de désaccord porte sur le fait qu'il n'existe pas d'interdit, du moins jusqu'à preuve du contraire, à propos des deux plantes qui nous intéressent tant en France qu'en Europe. Ce qui est finalement suicidaire c'est de CROIRE à l'interdit. J'ai découvert récemment une pétition, adressée au ministre que Bigard a qualifié de "véreux", qui réclame la suppression de l'interdit en question. Bien évidemment sans dire quel texte le contiendrait. Comme toujours on joue sur la corde sentimentale en mettant en avant le fait qu'un chanteur (Stromae) présentée comme victime de Big Pharma. La musique que je pratique ayant tendance à s'arrêter avec un certain Jean Sébastien, en dépit de quelques incursions post romantiques, ce genre de "cagade" aurait plutôt tendance à me faire rigoler. Elle montre en tous les cas à quel point le "Système" et son penchant pour la répression a marqué les esprits au point que cette répression on l'invente quand il n'en existe pas !

Trois emails dans un contexte de "surdité unilatérale"

J'ai reçu 3 mails de la Maison de l'Artemisia. Un premier me disant que la réponse à mes question serait sur le site. J'ai répondu que ce qui concerne les données légales sont enfouies dans la page à vocation médicale, que par conséquent le site est mal foutu et que quant au problème posé les données présentes sont d'un flou excessif.

Après ce premier mail, 2 autres sont arrivés dont je vais reproduire le contenu.

Les citations sont en italiques et la totalité du mail a été reproduit, les réponses sont en romain. je n'ai fait aucune coupe dans ce qui vient de mon interlocutrice. En revanche il m'est arrivé de rewriter certaines réponses, le recul me permettant, le cas échéant, de mieux "concentrer" le propos. Il m'est arrivé de l'aggraver. Avec l'exercice on améliore forcément la qualité d'un tir...

Second mail du 8 juillet 2020

Interdiction de vente de l’Artemisia annua : 

Les substances inscrites sur les listes I et II définies à l'article L. 5132-6. Ces listes I et II comprennent certaines substances classées dangereuses pour la santé, mais aussi les médicaments ou tout autre produit ou substance susceptibles de présenter directement ou indirectement un danger pour la santé, et les médicaments à usage humain contenant des substances dont l’activité ou les effets indésirables nécessitent une surveillance médicale.

La liste I (anciennement dite "Liste A") est ici : http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/appli...

La liste II (anciennement dite "Liste B") est ici : http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/appli...

JDM : Désolé mais ces liens sont devenus inopérants. J'ai trouvé sur Legifrance l'article définissant les listes mentionnées mais elles ne semble figurer nulle part. Il semble qu'il faille les reconstituer à l'aide des arrêtés et textes visés en annexe.

Commentaire pour le blog : Quelque soit la technique de recherche utilisée, imposible de trouver cette liste sur Legifrance ou le site de l'ANSM. Notez au passage que c'est fort léger d'envoyer des liens caduques. Il eut été plus simple de m'envoyer les pdfs que mon interlocutrice est censé avoir.

La liste I comprend 6 espèces d'Artemisia : Artemisia vulgaris, Artemisia pontica, Artemisia dracunculus, Artemisia cina, Artemisia absinthium, Artemisia maritima. La La liste II ne comprend aucune espèce d'Artemisia. Artemisia annua ne figure sur aucune de ces listes. (sic)

JDM : Réfléchissez à ce que m'écrivez. Vous mentionnez 2 listes censées contenir les interdits (ou du moins certaines limitations d'usage) et c'est vous même qui affirmez que l'Artemisia annua n'est pas concernée, on croît rêver !

La syntaxe de recherche à mettre en oeuvre :

Sur Google : site:[url de la racine du site visé] [espace] ["expression recherchée entre guillemets" ou "mot clef 1 + mot clef 2"] puis Envoi.

Ce classement français reprend, pour une large part, les règles du classement fixées par les trois conventions internationales de 1961, 1971 et 1988 sur le contrôle des drogues.

JDM: On s'en moque ! ces conventions concernent surtout ce que l'on appelle les "stupéfiants", ce n'est pas notre problème.

Commentaire à l'intention des lecteurs du blog : Ce genre de notation "hors sujet" est typique des gens qui, ne maîtrisant pas le sujet essaient de créer l'illusion d'une certaine compétence ou même parfois d'une grande érudition.

En tout état de cause, la vente de ces "substances vénéneuses", dans certaines conditions très strictes, est réservée aux pharmaciens, qui ont un monopole sur toutes les plantes et substances médicinales, sauf pour une petite liste de plantes qui peuvent être vendues par des opérateurs autres que des pharmaciens, et ce en vertu de l'article L.4211-1 et D.4211-11 du code de la santé publique. Cette liste est disponible ici. Elle comprend Artemisia dracunculus uniquement.

Artemisia annua n'est ainsi pas autorisée à la vente en France, ni par des pharmaciens, ni par des opérateurs autres. 

JDM : Je connais bien cette liste c'est la liste des plantes médicinales traditionnelles (parce qu'endémiques sur notre sol) qui sont comme tels d'usage populaire courant. Cette liste existe uniquement parce qu'il fallait bien lister ces plantes pour les soustraire au monopole que constitue à certains égards le commerce pharmaceutique. Sinon, il eut fallu, un jour ou l'autre aller quérir nos herbes dites "de Provence" auprès d'un apothicaire.

En d'autres termes, il faut être complètement idiot pour s'imaginer qu'il s'agirait d'une liste EXHAUSTIVE ! Il existe, ne vous en déplaise une autre liste contenant 540 articles (dont des plantes) pouvant être inclus dans des compléments alimentaires. Là encore, il ne peut pas s'agir d'une liste limitative. (On verra plus loin pourquoi dans la réponse au 3ème mail)

Commentaire à destination des lecteurs du blog : Je signalais que la Calebasse verte, une herboristerie chinoise vend l'artémisia annua, Même chose pour Sinolux au Luxembourg (le coeur de l'Europe). Je précisais que Bimont, le gendarme qui s'est reconverti dans la phyto chinoise, s'il n'a pas embauché comme responsable un pharmacien risque des ennuis. Et qu'en fait les interdictions de vendre de l'artemisia ont été des interdictions purement ponctuelles car elles ont été commercialisées en lien avec des allégations à visée thérapeutique. Il s'agit là d'un autre genre d'histoire.

Enfin si vous avez les textes dont les liens ANSM sse sont avérés foireux je suis preneur.

Troisième mail reçu et réponses en forme de "coup de grâce"

Bonjour,

Voici des documents réalisé par un cabinet d’avocat et un autre par une pharmacienne spécialisée dans les demandes d’AMM concernant cette histoire.

JDM : Le cabinet Artemisia, j'aurais du y penser ! Une vieille connaissance qui s'est illustrée mal à propos dans le combat contre les Linky ! Cherchez sur mon blog "artemisia + Linky" et vous verrez à quel point ce cabinet est foireux ! Il est clair qu'il ont profité d'une niche mais ce sont des incompétents et qui plus est des menteurs qui camouflent leurs échecs dans le cas du Linky. Vous ne pouviez pas plus mal tomber !

Précision à l'intention de lecteurs du blog :

Voir cet article en particulier. Petit rappel des faits. Le cabinet Revallo avait nié la possibilité pour les Maires d'interdire la dépose des anciens compteurs au profit des Linky. Le cabinet Artémisia s'est engouffré dans la brêche pour au contraire produire des modèles d'arrêté. Or Enedis a attaqué la commune de Loubaut et ça fait depuis août 2017 que le cabinet en question nous cache le résultat des courses.

Loubaud.JPG

Voici pour l'occasion la photo que j'avais publié d'un des avocats de ce prestigieux cabinet. Je reprends le mail.

Je vous joins la legislation européenne.

JDM : J'ai bien reçu les 4 fichiers joints mais je n'en trouve aucune trace.

J’ai pu parler avec An Lê responsable phyto de l’ANSM qui m’a bien confirmé l’interdiction de vente de l’Artemisia annua sur le territoire français.

RE :  Vous a t-il donné la référence d'un texte ? J'ai fait une recherche par divers moyens sur Eur-Lex je ne trouve de trace que de 2 textes pour la variété annua concernant son emploi dans des cosmétiques et en tant qu'additif à visée apéritive dans des produits relevant de l'alimentation animale.Nous sommes loin de notre sujet !

Encore un ou une qui s'imagine que les voeux de l'OMS sont des ordres. Trump a décidé d'assécher cette organisation, j'espère que d'autres dirigeants l'imiteront. Si François Asselineau parvenait à être élu, je lui proposerais ma candidature comme ministre de la Santé et je vous jure que je ferais un sacré ménage dans la haute administration ! Fort heureusement, je n'aurai pas à me fatiguer ni même à risquer ma vie car les français sont trop bouchés, il ne passera jamais.

Dans vos remarques vous confondez Artemisinine et Artemisia annua.

JDM : C'est cela prenez moi pour un con qui débarquerait la bouche en coeur. Je ne vous retourne pas le compliment implicite, c'est inutile. Vous me dépontrez simplement que vous vous faites une très haute idée de votre personne et surtout de la mission que vous vous êtes arrogée et qu'en fait vous ne maîtrisez pas grand chose.

La logique et vous ça fait deux. Souffrez qu'en retour je vous adresse un bouquet de rose sans en enlever les épines. j'ai même choisi une variété très prolifique à cet égard. Il y a une chose que je supporte très mal chez les femmes c'est l’irrationalité, laquelle se rencontre chez bon nombre d'entre elles. Fort heureusement vous ne vous occupez pas de féminisme. Quoiqu'il en soit vous observerez que je pratique l'égalité et que je vous traite comme je traiterais un confrère quand l'un d'eux vient à dire des conneries.

Note à l'attention des lecteurs du blog : L'échange s'est terminé ainsi ce jour à 21h59 :

Je fais ce que je peux pour vous répondre au milieu de mes  patients et vous m’insultez !
Allez vous faire foutre et ça vous pouvez le rendre public !
 
Sans commentaire, ce n'est pas nécessaire. La dame est mauvaise joueuse. Mais où sont les "insultes". Enfin si les faits sont "insultants" je n'y peux absolument rien ! Je reprends l'échange :

Je suis obligé de constater que vous ne maîtrisez absolument pas votre sujet. Et l'incompétence poussée à ce point a le don de me taper sur les nerfs. Il est donc exclu que je me gêne pour vous répondre et ceci paraîtra sur mon blog. Ne venez pas me dire qu'il s'agissait d'un courrier privé. Faut avoir le courage de ses opinions !

L’Artemisia annua  n’est pas inscrite à la pharmacopée française ni européenne. Elle est n’est pas dans la liste des plantes autorisés à la vente en France  , elle est donc de fait interdite. 

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do;jses...

RE : Vous avez vu la page que vous me proposez? Vous n'avez même pas été fichue de remonter au texte concerné. Et vous me ressortez un texte déjà mentionné, celui des plantes traditionnelles vendables hors pharmacie. Cela n'a absolument rien à voir avec la pharmacopée française ?

La question est celle de savoir si la pharmacopée française, ou la nomenclature de la version  européenne serait limitative. La preuve que non c'est que dans l'hypothèse où Artemisia annua serait inconnue de l'une ou l'autre on la trouve dans le catalogue de Sinolux au coeur même de l'Europe. La question est pourquoi !

Il existe un principe intangible en droit : tout ce qui n'est pas expressément interdit est forcément autorisé. Au moins provisoirement. Ben oui sans cela l'arbitraire régnerait mais bien sûr la DGCCRF a tendance à pratiquer allègrement les abus de pouvoir.

C'est hélas une tendance constitutionnelle de l'administration française telle qu'elle s'est cristallisée lors de cette putain de révolution française de jacobine de merde dont on s'apprête à fêter l'anniversaire. Sans feux d'artifesses, du moins je l'espère ! Ruggeri and Co dussent-il en crever !

En somme et jusqu'à preuve du contraire la DGCCRF a tendance à pratiquer les "lettres de cachet" sans sans l'aval du Roi car bien évidemment les contre-pouvoirs de l'Ancien régime ont disparu et on supprime une à une toutes les ressources communales. A ce train là on finira par remplacer les maires par un délégué du préfet !

L’Artemisinine a en effet une AMM car c’est un médicament mais pas la plante Artemisia annua en tisane ou autre gélules.

JDM : Je doute que l'artemisinine pire ait une AMM : ailleurs qu'en Europe c'est un complément alimentaire librement vendu, aux USA notamment. Là encore les labos ne sont pas stupides, les médicaments qui ont requis une AMM sont forcément les CTA donc des "compositions" en l'occurence des bithérapies car il faut que 'objet de l'AMM soit brevetable pour justifier le coût d'une AMM qui implique de financer tout un processus d'expérimentation.

Le laboratoire luxembourgeois est Oronat, le Suisse est  Bionops . Ils ont tous 2 arrêté d’en vendre officiellement.

JDM: Pour Bionops on raconte que la DGCCRF aurait justifié la procédure par une interdiction européenne ou française. En réalité, il serait plus probable qu'elle ait été motivée par une histoire d'allégations. Le directeur de Bionops m'a t-on dit refusera de me communiquer des documents. Je n'en demande pas tant, je demande simplement qu'on me dire les motivations, savoir sur quelle infraction reposait la procédure. Hier j'ai eu la réceptionniste qui m'a déclaré que la DGCCRF leur avait interdit de communiquer. Mais de communiquer quoi ou sur quoi? On ne peut pas empêcher un commerçant d'expliquer ce qui lui est arrivé. En revanche une interdit de communication sur l'artémisia me fait de plus en plus furieusement penser à une infraction à propos d'allégations non autorisées. Pour Oronat et une autre firme l'infraction est évidente. Pour Bionat, je ne sais pas, je n'ai pas suivi leur Web, je me suis seulement inquiété de la pureté de leur artémisinine et j'ai obtenu une analyse qui prouvait qu'elle était "cacher".

Ci joint la liste des plantes interdites de vente en Belgique où figure l’Artemisia annua. 

JDM : Il y a bien dans les pièces attachées un texte en néerlandais qui mentionne l'artemisia annua, il date de 1997. L'entrée en scène de l'OMS contre les tisanes d'Artemisia accusée de pouvoir provoquer des résistances au psalmodium date de 2012. Encore une fois on trouve, en Belgique l'artemisia annua en herboristerie. Je viens de recevoir deux courriers m'indiquant, toujours en Europe, des points de ventes possible. Actuellement les articles sont épuisés à cause de leur succès suite à l'apparition du dernier coronavirus.

Moralité

J'annonçais au final mon intention de publier cet échange ce qui m'a valu l'invective que j'ai relatée plus haut.

Envoyer un particulier se faire foutre quand on veut tenir son rang quasi aristocratique de dame catholique, vieille France très BCBG, la fout assez mal. Mes lecteurs jugeront. Le but du jeu c'était d'être intraitable tout en évitant les grossièretés et l'on admettra sans aucun doute que j'ai une certaine expertise de la chose.

Donc l'interdiction de nos chères artemisias n'a pas été démontrée.

Cette mise en vedette des deux plantes risquent de susciter, comme pour la chloroquine une inscription sur la liste I. Mais il faudrait pour cela que le présent blog soit relayé par une publicité appuyée sur ou du côtés des réseaux sociaux, Face de Bouc et Cie, des officines que je méprise souverainement. On aura remarqué, je l'espère, que si je crois fermement à l'existence de "complots" de la part de certains lobbys, j'ai pris la précaution de condamner certaines formes délirantes de conspirationnisme. Comme par exemple la thèse qui voudrait que l'élite dirigeante soit adonnée à une religion satanique à base de "pédophilie". Mes posts sont conçus de manière à susciter un effort d'attention soutenu qui n'est pas à la portée de n'importe qui.

Cependant, je détenais là un sujet qui devrait susciter un minimum de curiosité.

J'espère, dans un prochain post, pouvoir faire un point sur tout ce qui concerne les artemisias, diffusion de la culture, aspects économiques (et politiques, peut-être...), vertus thérapeutiques diverses etc...  Contrairement à ce qu'imagine Dame Lucile, je ne suis pas tombé de la dernière pluie, je m'informe à bonnes sources et plusieurs de mes "contacts" sont confinés dans des lieux de haute virulence de sorte que l'on m'a demandé d'attendre un peu. D'ici là peut-être qu'un juriste plus doué que je ne le peut-être, m'aura contredit ou, pourquoi pas, confirmé dans mes conclusions. Je pense en particulier à un ami, prénommé Paul, un réfugié politique belge, ex grand militant devenu sur le tard un habitué des procédures de recours devant le Conseil d'Etat...

09/07/2020

Remède homéopathique contre le coronavirus : un pharmacien relaxé !

Cet article est paru sur Egora :

Un pharmacien de Vailhauquès dans l'Hérault était poursuivi pour avoir vendu une préparation homéopathique destinée à prévenir et soigner le Covid-19. Il a été relaxé.

Entre le 16 et le 26 mars 2020, le pharmacien a vendu au comptoir et par correspondance plusieurs centaine de dose d'"Epidémie 19", une préparation homéopathique "maison" présentée comme ayant des propriétés "aidant à lutter contre le Covid-19". Des posologies étaient présentées à titre "préventif" et "curatif", rapporte Le Midi Libre.

Après une enquête diligentée par la brigade de recherches de la gendarmerie de Castelnau-le-Lez, le pharmacien a été poursuivi pour tromperie sur les qualités substantielles d’une marchandise. Une somme de 6 244 €, correspondant au chiffre d’affaires réalisé grâce à la vente de ce produit, a d’ores et déjà été saisie au titre des avoirs criminels.

À l’audience ce lundi 29 juin, il a été relaxé par un tribunal collégial. Les juges ont estimé que les propriétés du produit vendu n’étaient pas curatives dans le sens de guérir, mais pouvaient améliorer les symptômes comme s’est défendu le prévenu.

Commentaire : On conviendra que l'épilogue est plutôt surprenant vu la condamnation de l'homéopathie comme "non scientifique" d'où son déremboursement. L'article ne dit pas si ce pharmacien a récupéré son gain de 6 244 €. Je suppose que oui. Je serais curieux de voir le détail du jugement j'ai donc abonné provisoirement ce pharmacien à la new incluant cette affaire. Ceci montre qu'il reste encore des juges français capable de reconnaître ce qui, du côté des médecins, s'appelle la liberté de prescription, la seule véritable obligation des professions de santé étant de ne pas nuire et si possible, par une obligation de moyens, d'apporter un secours fut-il partiel.

Coronavirus : Le Pr Raoult menace Martin Hirsch de l'attaquer en diffamation, vers une réhabilitation de la choroquine...

Dans cette vidéo le Pr Raoult signale l'émergence d'études qui tendent à démontrer l'efficacité de la chloroquine notamment dans une étude observationnelle portant sur les patients prenant de la chloroquine à longueur d'années pour divers motifs (lupus, pathologies rhumatismales). Il en ressort que la chloroquine aurait une efficacité préventive.

Raoult a évoqué brièvement les accusations de Martin Hirsch qui lui reprochait d'avoir inventé les 43% de décès en réanimation : le directeur des Hôpitaux parisiens aurait ignoré les chiffres disponibles auprès de son administration. En cas de récidive il annonce devoir déposer plainte pour diffamation. J'aurais aimé qu'il soit plus loquace sur ses sources.

Menaces de reconfinements locaux

Enfin peu importe, il n'y a rien de nouveau sous le soleil : on continue de nous saouler avec l'éventualité d'une "seconde vague". Les eaux salopées par les parisiens constituerait un baromètre du niveau de circulation du virus et une remontée des traces du foutu coronavirus aurait été observée en écho à distance des derniers échauffements populaciers  (manifestation anti-policière et fête de la zizique). Rien d'étonnant à cela. Il est clair qu'il faut s'attendre à des reconfinements locaux. Mais fera t-on une différence entre les villes et les campagnes ?

Un site dédié : CovidInfos.net

Voir https://covidinfos.net/

Il s'agit en fait de sortes de courts résumés d'articles existants parus ailleurs. Le Monde, un des journaux français les plus abominables dont il faudrait raser d'urgence le siège et couvrir l'endroit de sel pour que rien n'y repousse jamais après avoir pendu haut et court, par les couilles, les principaux dirigeants, le torchon mondialiste disai-je, s'est gendarmé au sujet de la source d'un article intitulé :

« Le confinement est véritablement l’escroquerie sanitaire du XXIe siècle » selon une étude qui souligne la responsabilité de l’OMS

Le décodage de ce canard archi pourri on s'en tape, nous sommes parfaitement capable de juger par nous-mêmes.

07/07/2020

La vente des ARTEMISIA (annua et afra) est-elle interdite en France et en Belgique ?

artemisia-annua-armoise-annuelle-09.jpg

==================================

Mise à jour du 9 juillet : analyse d'un échange de mails avec la patronne de la Maison de l'Artémisia

Veuillez vous reporter au post portant cette date pour cette suite. Un troisième post sur les Artémisia tentera de recentrer l'attention sur l'essentiel quand aux vertus des artémisia annua et afra sur le plan des aides thérapeutiques possible (malaria et autres maladies parasitaires, cancers, Covid-19) et quant au développement de son utilisation dans le monde.

Ne manquez pas de suivre cet échange. Comme l'indiquer mon pseudo, j'ai tranché dans le vif. Notez que je l'ai choisi uniquement pour une question de pure euphorie :e hasard se montrant souvent à la fois véridique et indiscret.

Mise à jour du 7 juillet

1) Remarques d'un lecteur :

J'ai reçu du courrier au sujet de ce post et je retiens les remarques suivantes :

Concernant les aspects légaux, vous avez raison, c’est la bouteille à l’encre, encore plus obscure du fait d’interprétations plus ou moins parano des tenants de la plante entière. Bon sujet de droit, de sémantique et d’épistémologie : une plante non autorisée est-elle interdite ?

Si l’on veut bien considérer que la plupart des artémisias (annua, afra, vulgaris, absinthe, estragon, etc. – il y en a plusieurs centaines d’espèces) ne présentent strictement aucun risque pour la santé (à doses raisonnables évidemment, on peut se suicider en buvant beaucoup d’eau…), que malgré une utilisation millénaire de ces plantes en tisanes, décoctions, fraiches, séchées, etc. aucun effet néfaste n’a jamais été rapporté… pourquoi s’enquiquine-t-on à chercher d’hypothétiques autorisations plus ou moins légales ou règlementaires ? L’artémisia annua ou les autres ne présentent pas plus de risques – et peut-être même moins- que le thé, le tilleul, la camomille, la menthe ou la verveine que l’on trouve dans tous les rayons de supermarchés. Donc arrêtons de nous prendre la tête, produisons et vendons par boites de 25 infusettes à toutes les centrales d’achat du monde entier ;>)

On me dit que la charge est un peu rude contre la Maison de l'Artemisia et que sa présidente n'a aucune velléité d'enrichissement. Je n'en doute pas et l'histoire des chapeaux de soleil élégants dans les frais de séjour se voulait purement humoristique. Disons que je trouve le côté biblio de la maison très "brouillon" et pas du tout rigoureux et ça m'énerve car partout on noie les gens de "bavardages" sans prendre la peine d'en tirer l'éventuelle substantifique moëlle. Pas étonnant que l'on n'avance pas.

Enfin j'apprends que la cause de l'artemisia est défendue par 2 monothéismes sur 3 : la Maison de l'artemisia pour le catholicisme BCBG, Anamed pour le côté luthéranien de la "bonne nouvelle", le duo représentant Esaü et enfin la fondation Akbaraly pour ce qu'il en est des héritiers d'Ismaël. Il ne manque plus qu'une représentation de son demi-frère. C'est quasi biblique sauf qu'il faut sans doute compter avec les ... chinois pour éventuellement rebattre les cartes.... Un juif chinois (si si ça existe c'est même une des plus anciennes communautés existantes) feraient parfaitement l'affaire.

2) Précisions diverses

J'ai consacré un peu de temps à la mise en ordre de la doc dont je disposais sur le Cloud.

Veuillez lire ce qui suit, c'est du lourd !

Ensuite j'ai fourré mon nez dans la "bibliothèque" empruntée et détournée par la Maison de l'Artemisia depuis "la vie rebelle". Bien évidemment j'ai commencé à fumer et à être sur le point d'exploser car un énorme bandeau + une photo encombre le haut de l'écran. Même avec un écran de 19 pouces il reste peu de place en bas pour voir la liste des textes. Ensuite au lieu d'avoir les liens sur une page, les accès aux fichiers se trouvent éclatés sur des sous pages. Vous noterez également que l'on n'a pas été foutu d'ajouter au titre un résumé du contenu car il ne suffit pas de traduire l'abstract disponible, il faut prendre du recul et déterminer en quoi le texte est vraiment probant.

Non seulement la plupart des contemporains ne savent plus concevoir des pages html ergonomiques mais ce serait évidemment trop fatiguant de demander à certains de vraiment faire un effort de hiérarchisation des éléments vraiment probants.

Alors plutôt que de me casser la tête à naviguer dans un labyrinthe de sous pages, j'ai pompé l'entièreté du site et j'ai trouvé les pdfs dans un sous répertoire de IMG. Comme si les pdfs étaient des illustrations. Bravo pour l'architecture. Mais c'est égal... Le problème c'est que je me suis retrouvé avec plus de 350 articles...

Bref, j'ai fait ce que j'ai pu pour reclasser les fichiers dont je disposais dans mon Cloud et j'ai mis les fichiers non inventoriés dans un dossier A TRIER. Ce n'est pas à moi de faire un tel travail parce que les vertus des artemisias ne constituent qu'un de mes centres d'intérêts parmi d'autres.

La conclusion qui s'impose : C'est Dame Lucile-Cornet (ou un membre de son équipe) qui aurait du faire correctement le boulot tel que je l'ai défini mais on s'est contenté comme je l'ai dit d'emprunter une bibliothèque laissant beaucoup à désirer.

Bref, on ne peut que constater, à l'imitation du Pr Perronne que l'INCOMPETENCE, voire l'arrogance constituent bien les valeurs dominantes des gens qui, à un titre ou un autre, cherchent à occuper le faut du pavé dans divers domaines, la médecine en particulier.

Je rappelle que la Maison de l'Artemisia se livre en réalité à un commerce occulte en troquant de l'artémisia annua à raison de 100 g par don de 10 € tout en répandant la rumeur selon laquelle la plante serait interdite ce qui est manifestement faux alors qu'elle est assez largement tolérée pourvu qu'on n'en fasse pas une réclame excessive en tant que plante curative et préventive de la COVID-19. L'ANSM et l'Académie sont dans leur rôle quand ils mettent en garde les gens contre la possibilité d'une illusion.

Pour que l'on puisse les contredire, il faudrait, comme je l'ai indiqué, se donner au moins la peine de sélectionner les études supposées probantes, les discuter et en extraire les éléments positifs. Moyennant quoi le "trafic" à la petite semaine que je viens de dénoncer serait tolérable.

Bref, vous m'aurez compris : je considère que la Maison de l'Artemisia n'a pas justifié les dons qu'elle réclame. A présent les africains qui veulent s'en donner la peine ont tous les éléments en main pour cultiver les deux variétés qui nous intéresse. En revanche, l'absence de travail vraiment sélectif dans les études existantes et la répétition ad nauseum d'articles compilatoires, plus ou moins bavards, très convenus et fort superficiels fait le jeu des adversaires enragés des médecine naturelle.

Donc mon conseil : gardez votre fric pour vous soigner et arrêter d'engraisser des associations humanitaires qui, dans certains cas particuliers, ont tendance à servir de couvertures à des tas de saloperies. Encore heureux que ce ne soit pas le cas ici...

Malheureusement, si je suis persuadé que les artemisia sont des plantes plus ou moins souveraines contre le plasmodium et/ou les virus il faut se résoudre à constater que vu le reconfinement de la capitale malgache l'échec au moins apparent du "Covid organic" va encore causer beaucoup de priapisme chez les ennemis jurés des médecines naturelles.

==================================

J'ai emprunté cette photo au site de Bernard Christophe dont les notices de phyto sont généralement assez remarquables. Je pourrais témoigner avec photo qu'il est facile d'obtenir d'aussi beaux résultats sauf qu'extraire des photos de mon portable Huawei est galère. Et puis je suis superstitieux, j'ai la spécialité de me faire des ennemis qui peuvent avoir le "mauvais oeil"... Et je vais encore prendre des risques cette fois encore... Alors jamais de photos perso...

C'est du moins ce qui est affirmé dans un petite brochure intitulée Lyme Pratique. Voir note précédente. L'ISPN la déclare interdite depuis longtemps, c'est faux ! On va voir pourquoi !

Il est d'autant plus nécessaire de tenter de faire la lumière sur ce point parce que l'Artemisia annua a été proposée à titre préventif et curatif contre la Covid 19. En plus de son utilisation traditionnelle contre le paludisme et depuis peu les cancers...

De sorte que, comme l'hydroxychloroquine, elle emmerde littéralement les partisans des expérimentations contre placebo, pratique odieusement criminelle, dans le cas d'une épidémie !

Un questionnaire qui s'est avéré improductif

J'ai donc adressé le mail suivant à une pharmacie spécialisée dans la phyto d'une part et à la Maison de l'Artemisia, d'autre part.

Bonjour,

On raconte partout que l'artemisia est interdite en France et en
belgique. Or d'après mes recherches, il n'a existé que 2 interdictions
ponctuelles de 2 produits à base d'artemisia sans doute en raison des
allégations.

J'avais trouvé, il y a longtemps, un texte rassemblant toutes les
plantes et substances interdites de commercialisation. Ce texte était
régulièrement complété. Or il s'avère impossible de le retrouver sur
Legifrance et n'en ayant pas fait de copie ou l'ayant égarée je suis
dans l'impossibilité de retrouver l'info.

D'autre part, je constate que les sites Internet qui se sont penchés sur
la question ont fait choux blanc. or je n'ai aps rêvé un texte existe.
Seriez vous en mesure, en consultant vos légistes de retrouver l'info.

J'ai l'intention de consacrer un article à cette question sur mon blog
très courru (http::/silicium.blogspirit.com) je vous serais par
conséquent reconnaissant de bien vouloir m'aider à clarifier cette
question.

A noter qu'une firme suisse ayant une filiale en France vendait de
l'artémisinine, notamment aux cancéreux envoyés par l'Association Cancer
et Métabolisme. Pendant un temps le stock à Luxembourg a été saisi puis
semble t-il restitué.

La question de cette interdiction n'est donc pas claire du tout et ce
d'autant plus qu'on trouve des graines et des plants en France et que
chacun peut cultiver la plante sur son balcon.

Merci d'avance

JDM

Les réponses obtenues

Du pharmacien : Concernant Artemisia annua le texte me dit bien mais… pas d’autre indication.

Je lui proposais des sommités fleuries de millepertuis récoltées en excès cette année : les pharmaciens n'en vendant pas à cause des interférences. Pour les indications de cette plante voir la fiche de Althea Provence qui est vraiment la plus complète. On exagère sans doute les risques de photosensibilisation. Bernard Christophe rappelle les indications anciennes tirées de Cazin...

De la Maison de L'Artemisia :

Cher Monsieur,
Vous avez je pense toutes les réponses à vos questions sur notre site dans l’onglet « du côté Légal »
Les choses sont très clairs , elle n’est pas dans la liste des plantes autorisées donc de fait est interdite .
Sincèrement
Lucile Cornet-Vernet

Observations sur la réponse de la "Maison de l'Artemisia"

J'ai du signaler à la dame que l'onglet "légal" n'apparait que si on clique sur l'onglet "médical" aussi faudrait-il savoir qu'il existe une sous rubrique, or le médical et le légal sont un peu comme l'eau et l'huile, soit, en France surtout, des frères très ennemis l'un de l'autre...

Il ne fallait évidemment pas s'attendre à ce que l'artemisia annua ou afra figure dans la liste des plantes libéralisées et donc utilisables dans les compléments alimentaires ! Cette liste datant de 2014 et comportant 540 plantes la voici, on y trouve un certain nombre de plantes chinoises traditionnelles :

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JO...

L'artemisia annua a fait l'objet d'une polémique depuis que l'OMS a prétendu s'opposer à l'utilisation de tisanes de cette plante sous prétexte que cette pratique engendrerait des résistances du plasmodium, l'agent causal de la malaria.

J'ai trouvé un document daté de 2019 venant de l'OMS et je n'ai pas pu dater exactement la prise de position à l'encontre des tisanes à base d'artemisia. Elle est probablement antérieure et je n'arrive pas à trouver l'origine de cette campagne.

De toutes façons, ce n'est pas parce que l'artemisia ne figure pas dans la liste des plantes libéralisées pour un usage non pharmaceutique qu'elle serait interdite. Les prescriptions de l'OMS n'ont de réalité en France que si elles viennent à être inscrite dans un décret à caractère négatif !

Une question comparable : deux statuts pour les huiles essentielles

De la même manière il existe des huiles essentielles (HE) que l'on peut vendre partout, y compris dans une épicerie et des huiles essentielles interdites de vente hors pharmacie.

A ce propos la HE de sauge n'est pas "libéralisée". Mais on la trouve chez Aromazone... Sous forme de sauge sclarée et non de sauge officinale, la seule concernée. Soit dit en passant, j'ai connu à Nice un tenancier d'une "maison de régime" qui faisait des mélanges de plantes non libéralisées. Explication il détenait un diplôme de pharmacien et pouvait donc se comporter en tant qu'herboriste. Cela dit, je ne sais si cette combinaison est toujours valable. Il semble qu'on impose aux pharmaciens de ne pratiquer l'herboristerie qu'à titre purement accessoire.

En d'autres termes, ce n'est pas parce qu'une plante n'est pas autorisée dans une liste non pharmaceutique qu'elle serait INTERDITE !

Pour en revenir aux dires de la Maison de l'artemisia, j'ai sauvegardé la page en pdf à la date d'aujourd'hui et il sera intéressant de voir si, après publication ce cette mise au point, l'on vient à observer des modifications... Ce document ainsi que les textes collectés sur le sujet seront disponibles sur le répertoire d'un Cloud dont voici l'url : https://mega.nz/folder/HJxiSKpQ#wCrrlCg8mD8xgMsvAFo-VA

Critique du texte intitulé "Du côté légal"

Il faut dire à la décharge de la patronne de la "maison de l'Artemisia" que le droit en la matière est excessivement complexe. Tout le monde n'a pas reçu une formation de juriste et même si l'on dispose d'une formation d'ordre généraliste en ce domaine, il s'agit d'une matière excessivement ardue. 

L'artemisia annua est un produit d'herboristerie pas un "médicament" !

Néanmoins, pourquoi souligner, à propos d'un produit d'herboristerie que les autorisations de vente, en tant que médiament sont peu nombreuses sur la planète !

On prétend avoir, avec l'aide d'un cabinet spécialisé, étudié les possibilités d'inscrire l'Artemisia annua dans le cadre d'une procédure d'AMM. On a jugé cette procédure inadaptée aux plantes médicinales. Certes, certes, ce n'est pas la solution !

L'inscription à la pharmacopée européenne et française est-elle la "solution" ?

On notera que la tendance à "dégraisser" l'ancienne pharmacopée française est telle qu'il y a fort peu de chances que l'on puisse inscrire l'artemisia annua ou afra, ou encore une composition à base de l'une ou l'autre de ces plantes.

Or cela nécessiterait de prouver quelle serait reconnue efficace pour tel ou tel usage. Pour ce qui concerne la malaria, c'est peine perdue puisque l'OMS ne préconise que des bithérapies à base de spécialités pharmaceutiques et donc des "produits dérivés" susceptibles d'engraisser Big Pharma.

Pour la Covid 19, ce serait tout simplement encore plus impensable.

En vérité l'artemisia annua est une plante assez largement tolérée : la preuve !

En Belgique :

Contrairement à ce qu'affirme les "Lyme doctor", elle n'est pas interdite en Belgique, la preuve en est que l'Herboristerie du Valmont la vend au poids (8,99 € les 100 g.) :

https://www.herboristerieduvalmont.com/plantes-medicinale...

En France :

Je ne donne pas ce lien pour vous permettre d'acheter cette plante mais simplement en tant que preuve de ce que j'affirme. Elle est vendue beaucoup trop cher !!!

Un record de prix astronomique chez Bimont

La même plante est également vendue, quoique discrètement par une herboristerie chinoise parisienne, la fameuse Calebasse verte. Je connais des cancéreux qui l'y achètent sous forme de plante sèche.

C'est le laboratoire Bimont, fondé par un ancien gendarme, qui constitue le sommet de l'escroquerie : 45 € les 100 gélules (50 g) soit 25 jour de cure !

Il s'agit bien de la variété annua, c'est écrit en tout petit sur le pot.

Bimont artemisia.JPG

Au Luxembourg

Sinolux, le meilleur fournisseur de plantes et de formules chinoises propose l'artemisia annua sous différentes formes, poudre concentrée en particulier. Une forme très pratique, on verse la poudre dans un verre, on fait chauffer la bouilloire, on arrose la poudre, on touille et on boit le liquide convenablement tiédit et à jeun ou assez loin d'un repas.

On trouvait sur Planeta Verde (Andorre) toutes les formules chinoise avec la codification d'Eric Marié ainsi que les plantes unitaires mais depuis un certain temps je n'y trouve plus grand chose.

En Allemagne : 27 € les 100 g. !

Suite à la parution de ce post on m'a signalé que Kasimir et Liselotte (qui propose de la cardère) proposerait des grandes quantités d'artémisia annua (à des prix supposés raisonnables). Renseignement prix de paquet de 100 g. de plante sèche était à 27,00 €. L'article est épuisé ce qui montre que les gens sont à la fois crédules et complètement zinzin.

L'Artemisia annua est prétendument interdite en France mais la "Maison de l'Artémisia" en vend mais d'une manière déguisée !

En effet, je tiens de plusieurs personnes qu'un don à cette association donne droit à 100 g de plante séchée par 10 € versés. Ce n'est pas écrit sur le site mais ça se fait.

Alors comme je suis d'un naturel assez chiant, j'en viens à me demander si on ne cultive pas la thèse de l'interdit pour avoir un moyen de se procurer des dons. Vous m'objecterez que c'est de bonne guerre ! Mais je trouve que ça se discute ! Un don doit être consenti sans contrepartie personnelle. Sauf dans le cas où il existe une sorte de contrat (affaire Tennebaum contre Fondation "Guérir du Cancer" in Fonfation de France...).

Maison de l'Artemisia : redirection vers une bibliographie étrangère qui cultive les ambiguïtés

Je suis pour ma part persuadé que les tisanes d'Artemisia ne sont pas susceptibles de causer des résistances. Cette plante comporte plusieurs centaines de molécules actives. En revanche ce que l'on appelle la chloroquine, les CTA et les bithérapies purement pharmaceutiques sont bel et bien suspectes de causer les résistances tant redoutées.

Alors d'un côté on fait campagne pour que les pays pauvres du tiers monde s'affranchissent de l'avidité de la pharmacratie tout en évitant de prendre position clairement sur le fait de savoir si vraiment c'est possible.

C'est même pire que cela car si vous cliquez sur l'onglet "Du côté médical", vous trouvez certes un lien vers une bibliographie sauf que vous aboutissez ailleurs !

https://lavierebelle.org/organisation-de-la-bibliotheque

La Whois ne donne aucune information sur le propriétaire du site qui parle d'une expérience d'oasis au rwanda. Il est hébergé en Suisse réputée pour cultiver une certaine opacité. Ce qui est appréciable dans certains cas.

Une "délégation" qui pose question

On m'objectera sans doute que la maison de l'Artemisia a profité d'une revue bibliographique existante provenant d'une organisation humanitaire apparentée sauf que lorsqu'on clique sur le lien vers la bibliothèque scientifique dans le cadre de la "maison", il faut quand même être un informaticien chevronné pour s'apercevoir qu'on change de "crémerie". J'ai réalisé autrefois des centaines de pages en html et je ne me suis pas rendu compte immédiatement que j'avais été transféré vers un site tiers. Le dispositif est trompeur car sur la page de bibliographie on voit un lien qui ramène à la maison de l'artemisia.

Je suis donc obligé de me poser la question de savoir pourquoi la bibliographie a été en quelque sorte "sous-traitée" par un tiers ou plutôt empruntée.

Il y a plusieurs explications possibles : paresse, incompétence, je ne sais trop quoiqu'il en soit il est extrêmement malaisé, à partir d'un site aussi mal foutu de pouvoir tirer des conclusions claires sur l'efficacité de l'artemisia contre la Covid par exemple....

D'autre part, si j'analyse cette biblio étrangère, elle commencer par un plaidoyer en faveur d'essais cliniques. Et l'on sait ce que cela veut dire dans le contexte actuel de toute espèce d'épidémie...

Biblio artemisia.JPG

Plus loin on trouve des éléments de réponse, notamment à propos de l'efficacité dans une lutte contre la Covid 19 sous la forme notamment d'une :

Note de synthèse : Action de l’Artemisia annua sur l’immunité adaptative dans les infections COVID-19

La conclusion est celle-ci : C’est donc l’ensemble de ces biomolécules et la prise de l’Artemisia annua dans son totum qui pourrait améliorer l’immunité adaptative épuisée et moduler l’emballement de la réponse inflammatoire au cours de l’infection au COVID-19, comme cette plante en a déjà fait la preuve dans d’autres infections virales et parasitaires graves.

Il s'agit donc de renforcer l'immunité naturelle et les deux artemisia sont proposées comme possible remède préventif, ce qui ne mange pas de pain vu que ces plantes ne sont absolument pas toxique. Mais encore faudrait-il les compléter et ceci est un autre problème que je n'examinerai pas ici.

Vente de graines et de plants d'artemisia

Il est clair que la façon le plus simple et surtout la plus économique d'obtenir la plantes c'est de la cultiver. Les semis sont délicats (Kokopelli et Alsagarden), le mieux est de prendre une graine avec une pince à épiler par petit pot ou encore d'acheter les plants. Cette année il s'est avéré difficile d'en trouver à cause de la vogue de l'Artemisia annua et à cette saison elle est devenue introuvable. En pleine terre et dans un endroit ombré une partie de la journée la plante présente des ramures plus fines et d'un vert plus tendre. Le plein soleil lui convient très bien et il lui faut un peu d'eau chaque jour.

On notera encore que si la plante était vraiment interdite, on ne trouverait pas de graines et encore moins de plants.

Comparaison avec le cannabis

Pour la législation de cette plante voir :

https://www.legifrance.gouv.fr/affichSarde.do?reprise=tru...

Mais si vous voulez avoir une idée de la profusion de textes vous mettes dans Google cette chaîne : site:https://www.legifrance.gouv.fr/ cannabis. Bon courage !

Il existe bien une interdiction mais aussi des dérogations pour les variétés non stupéfiantes (le chanvre pour faire de la ficelle...).

Voici la liste sur Legifrance des variétés autorisées à la culture.

C'est ainsi que l'on trouve des graines de la variété Carmagnola chez Kokopelli en France. Variété qui pourrait donner 2% de CBD (?) mais il existe une ambiguité à propos des fleurs...

Voir : https://www.newsweed.fr/on-faire-pousser-chanvre-france/

Je cite : Les fleurs de chanvre : Là, ça se complique. La France considère les fleurs de chanvre comme un déchet impropre à la consommation. Théoriquement, les fleurs ne doivent pas être décrochées de leurs tiges et être détruites lors du traitement de ces dernières. Dans les faits, les fleurs de chanvre étant très très peu chargées en THC, leur mésusage est limité.

Voir cet article pour l'ambiguité à propos des fleurs :

Autre condition édictée par le texte : seule l'exploitation des fibres et des graines est autorisée, ce qui pose problème pour l'extraction du CBD. Les fleurs contiennent plus de molécules actives que la tige et les graines. Yohan, lui, l'assure : "Je travaille de façon 100% légale", précisant même qu'il "travaille avec les gendarmes". "On veut travailler la plante légalement dans son intégralité", ajoute-t-il. Pour ce qui est des fleurs, il élude : "On ne va pas les jeter".

Comme toujours en France on adore cultiver le flou artistique rien que pour faire chier ! Et bien sûr favoriser els abus du commerce patenté !

Pour commencer on n'envisage l'utilisation de l'huile de chanvre que pour la nourriture animale (un comble !) et quant aux fleurs pas touche. En revanche on autorise des boutiques à vendre du CBD. Il s'en trouve au moins 3 à Nice, dont une à la place d'une ancienne librairie ésotérique rue Hôtel des Postes. Sauf que j'ai testé en vain une huile à 5% pensant la conseiller à une personne atteinte de fibromyalgie. 

Une question "indiscrète" : à quoi sert la "Maison de l'Artemisia" ?

Réponse :  à promouvoir des "maisons de l'artemisia" :

Maison.JPG

L'information la plus substancielle du site porte sur les bonnes pratiques de la culture de ces plantes.

Mais c'est au total peu de choses : j'ai seulement appris que l'on peut augmenter la production d'un pied en le taillant mais on ne dit pas comment. Je suppose qu'il faut couper les terminaisons pour inciter la plante à développer les tiges adventices...

Quant à créer des "maisons", il suffit en quelque sorte de récupérer en l'estampilant des initiatives locales plus ou moins individuelles. Je serais curieux de pouvoir accéder aux comptes de l'association et de pouvoir différencier les subventions faites aux maisons des voyages en Afrique de Dame Lucile-Cornet. Et accessoirement, dans cette rubrique des frais de déplacement, le coût des chapeaux de paille pour se protéger élégamment d'un soleil que l'on sait torride...

je savais qu'en creusant j'allais sans doute découvrir des choses curieuses. Cela n'a pas raté !

La dame serait à l'origine de la promotion de "Covid-Organic" malgache dont les médias européens, et français en particulier, se gaussent. Cela ne semble pas avoir été ce que l'on appelle une idée géniale puisque je viens de découvrir que la capitale vient de se reconfiner.

https://www.lematin.ch/monde/madagascar-reconfinement-tot...

Si cela n'a pas été une idée lumineuse cela a pu constituer une "riche idée" pour ceux du moins qui ont investi dans ce commerce.

Bref, je crains qu'avec un webmestre sachant manier les couleurs et les belles images on peut, à peu de frais, créer l'illusion d'une grande oeuvre mais est-il à présent nécessaire de donner de l'argent à telle ou telle association humanitaire pour promouvoir la culture de l'artemisia en Afrique ou ailleurs. Mais bon il paraitrait que là-bas les graines entreraient en dormance et la plante ne s'adapterait que lentement et qu'il faudrait l'arroser matin et soir selon une communication à Althea Provence. 

Quoiqu'il en soit, il faut arrêter les fake news consistant à utiliser des arguments plus ou moins spécieux pour dire que la plante serait interdite en France et en Belgique! J'ajoute que le cabinet conseil auquel a eu recours la Maison de l'artémisia ne me paraît pas spécialement performant !

Les médias embrouillent systématiquement tout ce qu'ils touchent : n'en attendez aucune information décisive fiable

Normal, ils gagnent leur vie en noircissant du papier ou en occupant beaucoup de bande passante sur Internet. D'où la nécessité de ne jamais être clair, sauf pour condamner la phytothérapie et promouvoir les initiatives de Big Pharma, les vaccins en particulier !

Récemment, Paris Match en particulier s'est distingué en mettant en vedette la promotion par un des instituts Max Planck en Allemagne de la promotion de l'artemisia annua (mélangé à du café)...

Voir l'article intitulé La plante miracle qui agit sur le Covid 19

Seulement il y a un problème car les héros de l'histoire ont investi Outre-Atlantique dans des champs d'artemisia annua et dans une unité de production de divers produits dérivés. Là où je soupçonne que le mélange avec du café boosterait les potentialités antivirales de l'artémisia c'est que ce mélange n'a été créé que pour mieux adapter le goût du breuvage au goût ambiant. Il est à noter que, comme pour la quercétine du Pr Chrétien, on n'a toujours pas la moindre information sur les résultats de tests in vivo.

Sauf que pour découvrir qu'il y a derrière cette annonce un conflit d'intérêt manifeste, il fallait avoir la chance de tomber sur la page où figure cette image (cliquer pour lire l'article) :

Seeberger.JPG

Que retenir de tout cela ?

  • Réfléchissez plutôt deux fois qu'une avant de consentir à un don pour des motifs humanitaires quelconques. Cela fait 7 ans que Luciele-Cornet milite pour le développement de la culture des artemisias. Les variétés annua et afra sont lancées : il suffit à présent de seulement quelques centaines d'Euros pour entretenir le site de la maison de l'artemisia d'une vie purement "végétative" au demeurant suffisante pour entretenir le souvenir.
  • Concernant l'efficacité préventive ou curative des artemisia, les uns et les autres négligent de prendre position et dans le meilleur des cas produisent des études en laissant le soin aux internautes d'en décrypter le contenu. ce n'est pas très courageux, c'est même assez lâche, surtout quand on opère par personne interposée.
  • On a l'exemple de deux promotions (Covid-organic) et les productions initiées par deux biologistes dont un de l'Institut Max Planck qui ne recouvrent qu'une promotion que l'on peut qualifier de "bidon". Ilne s'agit, une fois de plus, que d'études dite "in vitro" (en éprouvettes).
  • Ne vous attendez pas à que que les questions d'efficacité soient tranchées : personne n'y a intérêt et les conditions imposées pour valoir preuve sont notoire ABUSIVES.

Quelques mots sur la législation des plantes à visées médicinales

  • Retenez que tout ce qui n'est pas expressément interdit est autorisé à l'usage et à la vente, sous reserve de ne pas associé la plante en question à des allégations à visée thérapeutique. Il n'existe pas de liste de plantes interdites mais une série de décrets portant sur la réglementation, voire l'interdiction de sunbstances à visée thérapeutique. Les seules interdictions de plantes portent sur l'importation de plantes invasives ou plus ponctuellement de végétaux pourant être contaminés. Par exemple on a interdit les produits à base de thyroïde de porc ou leurs extraits pour de très mauvais motifs. En France, pays où l'administration adore réprimer sauvagement, on a toujours la main lourde. C'est rappelons le un héritage révolutionnaire de la fameuse "Terreur".

 

  • Ce qui a trompé le monde c'est que deux sociétés (dont Oronat) se sont vu interdire ponctuellement la distribution la vente et même la cession a titre gracieux d'un produit à base d'artemisia. A cause des allégations. Sauf que ces interdits ponctuels ne sauraient avoir de valeur générale.

 

  • Une directive européenne envisage de naturaliser l'emploi de certaines plantes exotiques sosu réserve de prouver qu'elles sont employées traditionnellement chez nous depuis un certain nombre d'années mais s'agit-il de les inscrire positivement à la pharmacopée européenne ou de les ajouter (en france) à la liste des 540 plantes d'usage traditionnel ?

 

  • Il faut rappeler qu'une autre directive a eu pour vocation de réformer le marcher des produits homéopatiques. Avec cette conséquence, en France, d'obliger chaque labo producteur à produire un dossier avec monographie à visée thérapeutique plus des garanties quand à la qualité du produit. Boiron en a profité pour élminer les articles non rentables. Pas étonnant quand on sait qu'un des dirigeants ne croit pas au vertus de l'homéopathie. Je ne sais pas comment la circulaire a été interprêtée en Autriche mais l'ancienne pharmacie Salvator s'est fendue d'un site entièrement en français ! Sauf que d'après mes renseignements on s'en tient à une douzaine de succussions entre chaque degré de dynamisation.

 

  • La tolérance envers les plantes traditionnelles chinoises est effective sauf que pour commander chez Sinolux, il faut s'arranger avec un thérapeute pratiquant la MTC. J'ai trouvé une solution avec une amie mais malheureusement je ne peux aps me charger de distribuer ces produits car je n'ai pas envie de m'emmerder à faire des colis. La dernière fois que j'ai du faire un colissimo j'ai passé une heure sur le site officiel qui déconne à plein tube. Dans un premier temps, frayeur : le suivi a déclaré  le numéro non conforme. A noter uqe la nuit ça ne marche pas : site indisponible. La poste depuis qu'elle est privatisée c'est génial ! Pour les fournisseurs de plantes exotiques autre que Sinolux voir Althea Provence....

Ce disant j'accepte la critique et les collaborations éventuelles. Si par exemple quelqu'un veut faire un exposé plus systématique sur la législation touchant à la phyto et à la pharmacie je suis preneur.

Même chose pour un relevé éventuels des points positifs de études existantes.

Merci d'avance pour le cas où...

06/07/2020

Humour façon coronavirus - Une aide potentielle contre l'impuissance masculine...

Salvia.jpg

En fait c'est moins drôle qu'il n'y parait. Il s'agit, chez un patient des Yvelines, d'une thromboembolie. En réalité ce n'est pas un symptôme nouveau mais le résultat d'un effet de coagulation disséminée, soit l'apparition d'un caillot particulièrement mal placé. Il ne s'agit donc pas d'un "symptôme nouveau" mais d'un malencontreux effet du hasard quant à une localisation purement aléatoire. Mais les médias en recherche de sensationnel ne vont pas vous le dire clairement, il faut le deviner...

Menaces de "secondes vagues"

Il semblerait par ailleurs que l'apparition de "points chauds" épidémiques ainsi que la fulgurance dans le sud américain soient le fait d'une mutation D614G du virus.

Pour l'instant, rien en France d'alarmant. La fête de la musique a eu lieu voici une douzaine de jours, nous allons être vite fixé sur le fait de savoir si la promiscuité imbécile qu'elle a suscité a suscité un regain de contaminations. Les manifestation anti-policières remontent a plus longtemps et l'on n'a pas observé de recrudescence en rapport. Croisons les doigts !

N'empêche qu'on nous serine la possibilité d'un retour pour l'automne. C'est à croire que certains regrettent que le virus tende à bouder les gaulois réfractaires.

Comment prévenir un priapisme inopiné

Le coronavirus provoque des coagulation disséminées (en clair des caillots de sang noire), ça peut tomber n'importe où à commencer par les poumons...

Enfin, si la perspective d'une furieuse crise de priapisme (bandaison furieuse et involontaire) tend à vous rendre parano, cliquez sur le flacon ci-dessus pour commander le remède préventif. Cet article n'est pas épuisé au contraire de celui d'une autre marque mais ça peut changer... 2 fois 3 gélules jour sont nécessaire soit 3 g. d'extrait. J'ai observé qu'une prise par jour est insuffisante : le test d'efficacité est simple, on gratte une petite croûte et si çà ne pisse pas, augmenter la posologie ou changer de produit.

Salvia Milth. est plus avantageuse chez Sinolux : si les deux extraits sont également concentré c'est 4 fois plus cher chez Dragon Herb d'où l'intérêt de se rapprocher d'un praticien de MTC.

Enfin si vous avez la pétoche et que vous voulez être remboursé, voyez votre médecin, il existe des anti-aggrégants plaquettaires sans passer par les anticoagulants que je trouve très problématiques. Le Clopidogrel est un candidat possible mais incompatible avec le lopinavir /ritonavir sauf que comme ils ont été exclus de la course, le risque de neutralisation a été écarté du même coup. Noter également que le Clopidogrel, lorsqu'il est pris à l'année pour un motif cardiologique peut voir son efficacité baisser. Prendre impérativement un auto-générique comme celui de Zentiva.

La quercétine aurait également des effets fluidifiants mais il faut en prendre plusieurs grammes par jour et je n'ai pas testé, je me contente d'une gélule par jour...

Humour belge : contre la morosité le vin du Clos Roquine, un gag excessivement ruineux !

CLOS ROQUINE cover Png.png

Un plaisanterie qui coûte cher !

J'imagine qu'une cuvée spéciale et gratuite dédiée au Pr Raoult a été réservée au personnel de l'IHU. Il ne s'agit pas de Côte de Provence mais de cépages catalans. C'est original, mais cette plaisanterie coûte cher : 39 € la bouteille. On aime bien rigoler mais à ce compte là on aurait plutôt tendance à s'étrangler vu la grande amertume du ticket de caisse ! Il fallait oser !

Correction : 39 € les 6 bouteilles, enfin si on veut goûter les 3 couleurs de vins faut débourser une centaine d'€uros + port. A moins de convaincre son épicier de s'approvisionner... Pour le cas où ces cépages vaudraient le déplacement...

22:47 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

Nouveau gouvernement Castex, une surprise : Dupond Moretti devient "Garde de Sceaux"

DM.JPG

La "merde", il aurait tendance à s'y vautrer et peut-être qu'en vieillissant il serait devenu complètement "maso", allez savoir !

Commentaire de Lonicera :

DM ministre de Macron ! Mais il va n'en faire qu'une bouchée du micron ! De deux choses l'une : soit micron lui fiche la paix, soit DM l'écrase. Déjà que physiquement DM est une montagne forte en g.. et l'autre une petite chose délicate couvée par sa maman.

Les Conseils des Ministres risquent d'être intéressants avec DM, lui qui fume comme un sapeur, ne pourra pas en griller une et ça risque de le rendre mauvais.

Durera-t-il plus longtemps que Bayrou au même poste ? Les paris sont ouverts.

 

Guy Tennebaum contre Laurnet Schwartz et la "sous fondation" de France (Guérir du cancer) : état de lieux...

Je jette de temps à autre un coup d'oeil sur les vidéos de Cancer Therapy sur youtube. Mais je n'ai pas le temps de les écouter, j'ai donc demandé à l'auteur de les assortir d'un petit résumé et si possible de les classer par rubrique. Sont apparus depuis peu des témopignages de "guérison", pour ma part je parlerais de rémissions durables, c'est plus prudent et il ne faut jamais tenter le diable.

J'ai demandé également au Samouraï de me faire un topo de la situation à ce jour. Voici sa réponse :

Rien de neuf, j'essaie de leur mettre la pression en dévoilant tout ce que mes abonnes m'apprennent qu'il y a une une démission au sein de l'executif de la Fondation (sur 5 membres), plus 4 dans le comité scientifique dont 2 qui etaient appointés par BidPharma

Ce matin: je fais le point sur les mensonges de Laurent et Francois. On me demande de faire un protocole alors qu'il existe et qu'on refuse de me le donner pour pouvoir dire que ce que fait Pr. Etho ne va pas.

Ils essaient de me reprendre SCOT en disant que comme c'est eux qui paye (malgré que ce soit mon argent) SCOT leur appartiendra. 64000 € offert a Polytechnique pour rien, juste que pour que Laurent puisse satisfaire a sa folie de publications, ce qu'il a fait.

J'insiste sur les mensonges même dans les publications et le fait que sa dernière publication est du domaine public depuis des années et que même moi il y a un an j'avais fait une video dessus. Parkinson & alzheimer Maladie métabolique du à l'inflammation. A-t-il aussi demandé au Canadien de rajouter son nom ? comme il l'a fait avec moi et MI ?

Video de demain: Comme contrairement a eux, je n'ai pas d'ego (1). Je vais proposer de leur rendre la paternité de SCOT sous réserve qu'il fasse l'étude immédiatement et qu'ils nous donnent le protocole et les noms des labos concernés.

Ma seul exigence c'est que MI ne soit pas dépouillé de son invention, pas comme ce qui s'est passé avec le traitement Métabolique retourné au détriment de MI par LS et sa secrétaire (voir BIOREBUS)

Je veux un droit PERMANENT de regard (moi mon équipe et MI) afin de vérifier si "on n'enterre pas sciemment SCOT. Compte tenu de ce qu'il est très difficile de faire confiance à l'épique après la découverte de 2 membres BIGPHARMA.

De plus l'argumentation de Francois le payeur est le sponsor, je le prends au mot et exige le versement à MI des 3000 Euros que j'ai sorti de ma poche (qui reste acquis a MI).

(1) Le mécanisme guérisseur de l'autophagie a des effets notoirement "spirituels", raison pour laquelle les religions ont tendance à abuser du jeûne car en cas d'excès il s'avère très débilitant pour le libre arbitre.

Le moins que l'on puisse dire est que les donateurs ne sont pas encore sortis de l'auberge. L'histoire ne cesse de se répéter.