Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/08/2017

L'énigme du pain maudit de Pont Saint Esprit

C'est en flânant sur la Toile en quête de dérivatifs, style énigmes policières, que, de fil en aiguille, je suis tombé sur cette vidéo :

MAJ : J'ai pu, après rédaction du post, auditionner, à la fin d'une émission l'avis de Stephen Kaplan : il exclut une expérience à base de LSD (qu'il a essayé comme votre serviteur et pour les mêmes raisons). Il exclut également un retour de l'ergotisme historique en version convulsive car cet ergotisme ne s'est jamais produit en France mais plus au Nord (Russie notamment, ce que j'ignorais). D'après ce spécialiste une pain contaminé l'est visiblement et c'est un produit immangeable. Par élimination, la seule explication reste une mycotoxine inconnue et mystérieuse qui aurait affecté deux sacs appartenant au boulanger mis en cause. Une chose est absolument sûre : la thèse du LSD 25 balancé par la CIA est exclue. Hoffmann serait venu sur place en catimini, invité par le Doyen de Montpellier et aurait exclu l'hypothèse. A l'époque la France, était menacée par le communisme et le plan Marshall avait pour but d'empêcher une prise de pouvoir de type soviétique et l'on voit mal les américains se livrer à l'expérience que l'on a imaginée. Stephen Kaplan a employé le mot de "connerie"... Seule hypothèse possible : une mycotoxine hallucinogène totalement inconnue au bataillon...

https://www.franceinter.fr/emissions/affaires-sensibles/a...

Je n'ai pas pu trouver de streaming du film "le pain du diable" datant de 2010 et rediffusé en mars 2017 mais ce film ne nous apprendra rien de plus...

====================  

Je vous précise de suite que la thèse d'une implication de la C.I.A. et d'une expérimentation à base de LSD 25 ne tient pas la route. En revanche, toutes les expérimentations mentionnées dans ce document sont véridiques. c'est son seul intérêt... J'ai lu quantité d'ouvrages d'investigation sur les pratiques criminelles de la C.I.A et Cie au lendemain de la dernière guerre, qu'il s'agisse de "contrôle mental" ou d'infiltrations à visée économiques sur le continent et la France en particulier, et ceci n'est qu'un résumé très édulcoré.

Notez en passant, qu'à propos de "contrôle mental", on n'est pas sorti de l'auberge. L'actuel ministre de l'Intérieur est un "fou furieux" qui rêve de ficher toutes les personnes susceptibles de présenter un profil psychologique à risque. Le clientèle des psychiatre et des hôpitaux psychiatrique est visée mais je peux vous affirmer que si ces lieux recèlent des gens dangereux, les plus redoutables sont à l'extérieur... Et je peux affirmer qu'ils présentent une concentration plus marquée là où le soleil tape fort. Quand on a la faculté de lire dans les pensées de ces vis à vis, on n'ose pas imaginer ce qui pourrait arriver en cas de guerre civile...

Quant aux critères de sélection, il y a fort à parier qu'au cas où le rêve du ministre s'incarnerait, côté discernement, cela reviendrait à marcher sur la tête. En fait vous le savez la surveillance de masse avec ou sans "Etat d'urgence" le vise pas à nous protéger du terrorisme, ce n'est qu'un manœuvre des "lites" (façon de parler) pour essayer de sauver sa peau au cas où socialement les choses tourneraient au vinaigre.

Le pain maudit de Pont Saint Esprit

A moins de considérer que la fameuse "nuit de l'Apocalypse" est une mauvaise blague des Américains pour faire mentir le blaze de la ville au dépens des "spiritopontains", la thèse d'un empoisonnement du pain au LSD ne tient pas. Dans les années 70, l'usage d'un LSD de plus ou moins bonne qualité, comme "drogue festive" était assez répandu. Par pure curiosité intellectuelle, je me suis laissé convaincre d'en prendre. C'était dans un groupe après un repas plantureux. Les collègues qui avaient l'habitude, ont été très rapidement sujet à leurs délires, puis se sont endormis. Et moi, je ne voyais rien venir, évidemment quand c'est arrivé, ça m'est tombé dessus insidieusement et je me suis retrouvé seul. J'ai d'abord vu une pochette de disque des Beatles s'animer, l'effet d'amplification sur la musique, un solo d'orgue des susnommés, c'est quelque chose de prodigieux. La suite est moins drôle, puis vient la descente et enfin les retours et quand ça vous prend sur un balcon haut perché, mieux vaut rentrer et se coucher... Cette expérience a changer quelque chose au niveau de mes centres d'intérêts. Elle a fait émerger un intérêt pour ce qui est occulte et plus ou moins caché... 

A l'époque le LSD se trouvait sous forme solide de "mica", sorte de petit carrés jaunâtres translucide. Le produit des laboratoire Sandoz était un liquide incolore. Déjà lorsque l'on réfléchit à la façon dont on aurait pu le conditionner pour empoisonner la farine, il y a de quoi rester perplexe. Le produit, sous quelque forme galénique que ce soit aurait-il supporté la chaleur du four mais très clairement, rien que la question dosage correcte me parait insoluble.

D'autre part, le LSD ne provoque pas de troubles digestifs et agit rapidement, soit 4 ou 5 heures environ au maximum s'il a été pris sur un estomac lourdement chargé. L'hypothèse ne colle pas du tout !

Ergotisme convulsif ?

330px-Mathis_Gothart_Grünewald_018.jpgLes spécialistes de l'ergotisme (Henry Chaumartin) ont déterminer deux formes, l'une gangréneuse, comme sur le retable dont photo ci-jointe et une à dominante convulsive suivie de délires. Très clairement, la symptomatologie de Pönt Saint Esprit s'apparente à cette seconde catégorie. L'ouvrage de Chaumartin est introuvable en version numérique pdf, y compris sur Gallica, ce qui est bien dommage. Je n'ai pas trouvé de renseignements sur la coloration des délires médiévaux dus à l'ergotisme façon convulsions. On l'appelle le mal de Saint André et non le feu de Saint Antoine...

Cependant et de toute évidence la folle nuit de l'apocalypse spiritopontaine semble nous ramener des siècles en arrière. Un élément domine le tableau, c'est l'élément feu, et avec lui l'enfer n'est pas loin... Or je ne me rappelle pas qu'il ait été spécialement présent dans les délires essentiellement "festifs" dont j'ai eu des comptes rendus.

Ce qui m'avait du reste frappé dans ce que j'ai pu observer c'est la superficialité et même la "frivolité" de ces délires. Enfin la coloration des délires doit être en relation direct avec le fond subconscient de l'individu et également l'ambiance de l'époque. Ce qui peut expliquer le caractère plutôt infernal de l'ergotisme médiéval.

L'affaire du pain maudit selon Stephen Kaplan

Je n'ai pas pu me procurer le livre dont photo ci-jointe ! 48 € + port pour un roman policier de 1000 pages, sans certitude de trouver la solution de l'énigme, c'est prohibitif. Les comptes-rendus sont muets sur la solution éventuellement donnée par l'auteur. L'intérêt du livre consiste à avoir tenu compte du contexte, on était au lendemain de la guerre, certains départements déficitaires en grains bénéficiait de préférence des raclures de grenier. L'hypothèse d'un grain plus ou moins empoisonné est très plausible. Sauf qu'un seul boulanger a été mis en cause, ce qui complique le tableau et d'autre part l'on n'aurait pas trouvé trace d'ergot dans les prélèvement effectués. L'enquête officielle aurait mis en cause un polluant mercuriel mais cette thèse ne tient pas debout, il suffit de parcourir une matière médicale homéopathique pour s'en rendre compte.

L'intoxication aigue au mercure ne provoque pas de convulsions et de délires spectaculaires, et si c'était du mercure qui avait provoqué le phénomène, il y aurait eu plus de morts et des rescapés avec des atteintes rénales et autre.

Un livre capital sur le contexte économico social de l'époque

Le-pain-maudit.jpgD'après un certain compte rendu il se pourrait qu'il n'ait pas levé l'énigme. Soit dit en passant, la façon dont les journalistes font des compte-rendus me tape sur les nerfs car tout absolument tout est toujours conçu pour faire marcher le commerce, le leur et celui des auteurs recensés. Et le commerce, je ne l'oublie jamais n'est jamais que du vol autorisé, la nature est la même que celle du prêt à intérêt...

Voir les liens suivants :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ergotisme#Forme_convulsive

http://www.lemonde.fr/sciences/article/2014/07/31/le-pain...

http://www.france24.com/fr/20100311-cia-a-elle-tente-demp...

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/steven-kaplan-un-pain-qui-reste-en-71382

D'après cet article, le livre de Stephen Kaplan serait un "coupe feu" pour empêcher le bon peuple de trop penser à la C.I.A. et à la complicité éventuelle des corps constitués. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué... 

12/08/2017

Refus du Linky : UFC que choisir ? Accusé de trahison par Stéphane L'homme, ce dernier est mis en examen...

2016_10_10_Linky_Stephane_Lhomme_3-1-768x510.jpg

On m'a signalé la page suivante :

https://lesmoutonsenrages.fr/2017/08/05/stephane-lhomme-s...

Voici la page constituant la pomme de discorde :

http://refus.linky.gazpar.free.fr/linky-ufc-que-trahir.htm

Résumé

Nul doute que l'attitude de UFC que Choisir soit assez suspecte. Je n'ai pas étudié l'affaire dans le détail mais il semble bien que l'accusé ait relevé des anomalies assez singulières et que cette association ne respire pas une franche neutralité. Mais cet aspect de la question est à mes yeux assez franchement "périphérique" par rapport au problème du Linky.

La procédure adoptée aurait été choisie pour allonger artificiellement la durée de la procédure afin que le suspense dure jusqu'en 2019. Renseignement pris auprès d'un spécialiste de la procédure c'est exact. En cas de citation directe, le juge est contraint de liquider l'affaire rapidement tandis que lorsque le plaignant paie pour avoir la certitude que sa plainte ne soit pas classée, la justice peut prendre et prend tout son temps. A moins qu'elle ne juge que les trois plaintes soient franchement abusives mais c'est assez peu probable. L'affaire risque d'être classée par un non lieu mais après la bataille...

Défaut d'anticipation de la "tuile" et abus de biens sociaux (?)

Il va de soi que je ne me fait pas de souci pour Stéphane Lhomme qui a là une excellente occasion de lancer un appel aux dons, appels qui risque d'être surproductif tant en France l'opinion est devenue sensible au problème. cela dit, en quoi son "Observatoire du nucléaire" est il qualifié pour recevoir des dons et assurer sa défense dans une affaire sans lien direct avec le problème des centrales basée sur l'énergie atomique.

Enfin, ce que l'on observe montre que n'ayant pas pris, semble t-il, la précaution de constituer une association spécifique, il semble n'avoir pas anticipé la "tuile"

Rappels divers, à lire très attentivement... 

Je suis bien évidemment contre le déploiement du Linky mais en France malgré les pétitions rassemblant des millions de signatures ont possède le don particulier de forcer la main des particuliers. L'imposition prochaine de 11 vaccinations infantiles, les baisses d'allocations logement sous prétexte qu'elles ont fait grimper le prix des loyer (ce qui est exact mais non de la faute des locataires...) sont deux exemples flagrant de l'autoritarisme insupportable du gouvernement actuel. Et ce ne sont là que deux détails parmi tout ce à quoi il faut s'attendre...

Le nombre de municipalités opposées à la pose du Linky en est à environ 400 et c'est évidemment une goutte d'eau sur plus de 35 000 communes françaises. Pendant ce temps là Enedis fait du forcing.

Si vous pouvez protéger votre compteur de manière efficace, n'hésitez pas à le barricader, c'est la moindres des choses mais à ce propos je rappelle que lorsque le secteur sera saturé par les fréquences du Linky, même si vous avez conservé votre vieux compteur, sous serez pollué, si pollution il y a.

Quant au rayonnement en terme de distance des fréquences en cause, on n'a pas de données sûres mais il semble qu'il soit très faible et que d'autre part, à partir du moment où un immeuble vient d'être équipé de ces fichus compteurs verts, et que d'authentiques électrosensibles notent des troubles objectifs qui ne sont pas douteux, il faille compter avec un forme de contagion que je qualifierai d'hystérique.

On me dit qu'en Italie et dans je ne sais plus quel pays nordique où des "compteurs dit "intelligents" sont installés, on n'observe pas, comme en France, la moindre psychose. A vérifier !

Quoiqu'il en soit, les nuisances du Linky sont une chose et en ce qui concerne les fréquences utilisées, le fait qu'elles peuvent perturber toutes sortes d'appareils électroniques de par les harmoniques qu'elles peuvent générer est en soi une raison nécessaire et suffisante pour installer un filtre en entrée de circuit domestique.

Le problème est que su le plan technique on ne trouve pas d'ingénieur électronicien susceptible d'émettre des avis solides et de proposer des solutions fiables et si possibles économiques.

Maintenant quant aux moyens juridiques de s'opposer à cette campagne d'installation, il est un peu tard, nous sommes en 2017, dans deux ans le territoire français sera couvert et il ne sera pas question de revenir en arrière. J'ai vu qu'un cabinet d'avocat serait sur la brêche depuis des mois mais pour l'instant il n'en est rien sorti. mais le malheur des uns fait le bonheur des autres, c'est ainsi que j'avais signalé une arnaque consistant à faire appel à un huissier pour signifier à Enedis son refus, ce qui revient à balancer son fric par la fenêtre car une lettre recommandée avec AR suffit amplement, sauf qu'on n'en tient pas compte et qu'une fois que le foutu Linky a été posé engager une procédure individuelle pour le faire déposer serait non seulement très aléatoire mais assez franchement ruineux.

J'ai reproché à Stéphane L'homme de s'être emparé de ce sujet pour se faire mousser, je vois la chose écrite en clair sur sa figure. Je suis désolé mais mes impressions ne m'ont jamais trompé et il est clair à ce propos que je n'ai pas changé l'avis de sorte que le pseudo "martyre" auquel il est affronté du fait de la procédure en diffamation fait partie, si l'on peut dire, de la "comédie" qui se joue. Mais ça il ne l'avait pas prévu parce que visiblement c'est assez fort de café et il est assez peu probable que les plaintes tiennent, raison pour laquelle on les a multipliées alors qu'une seule émanant de la personne morale aurait suffit.

La contestation est survenue beaucoup trop tard alors que la campagne de pose était largement entamée et auparavant ces gens sans discernement qui bavardent et psychotent sur Internet on involontairement "enfumé" le public avec des fantasmes. Je pense en particulier à la thèse d'atteinte à la vie privée sous la forme d'une surveillance.

Je rappelle qu'en l'état actuel des choses les fournisseurs d'électricité ne pourrait couper certaines appareils qu'en usant du même type de CPL à 175 Hz qui permet de mettre en fonction et d'arrêter le tarif de nuit. Pour étendre, ce type de manœuvre à d'autres appareils, il faudrait ajouter des circuits individuels. En d'autres termes, cela viendra peut-être mais il faudrait ajouter des circuits électroniques aux appareils domestiques existant pour les allumer et les éteindre à distance. Mis à part l'application aux appareils de chauffage pour délester le réseau en hiver et en cas de surchauffe, je ne vois pas à quel autre appareils on pourrait appliquer cette pratique. Comment peut-on imaginer que l'on va vous couper la télé ou l'ordinateur sans prévenir.

Quant aux capacités de surveillance, certes les appareils domestiques émettent des trains d'ondes particuliers à l'allumage que l'on peut dans certains cas filtrer et identifier mais je n'en vois pas l'intérêt. La seule chose que l'on puisse surveiller c'est la présence ou l'absence d'un abonné selon qu'il consomme ou non. On peut certes imaginer des employés d'Enedis en cheville avec des cambrioleurs sauf qu'un projet de cambriolage n'est concevable qu'avec la possibilité d'une surveillance rapprochée.

Je l'ai dit et je le répète, hormis les possibilités de contraindre certains abonnés à changer de tarif car le nouveau système ne permettra pas de dépassement de la puissance souscrite alors que l'ancien était plus souple, il n'est qu'une possibilité qui me défrise : celle de couper le courant d'un abonné à distance, sans avoir à se déplacer. Sans parler des erreurs volontaires dans le cas où un particulier aurait des ennemis susceptibles de pouvoir actionner à distance les manettes des compagnie. C'est que j'ai vu comment un syndicaliste hyper actif s'est vu, à plusieurs reprises, privé de téléphone par des employés complices manipulés par un syndicat adverse. Une histoire de fous avec notamment des raccordements avec des fils qui trainaient presque à terre et que n'importe qui pouvait couper...

Or je rappelle que les Maires pouvaient prendre des arrêtés d'interdiction de coupure tandis qu'à présent il l'auront, pour parler poliment dans le cul ! Alors que l'on commençait à délirer dans le style Orwell, façon Big Brothers et Cie, j'ai été le premier et le seul à souligner ce danger d'une possibilité qui va permettre d'envoyer au chômage des légions de releveurs de compteur.

Au final, il faut constater, une fois de plus, que le Français sont aisément manipulables, majoritairement indécrottables quant au manque de discernement et d'une versatilité sans doute unique au monde. La dernière échéance électorale, après les émeutes engendrées par la loi El Khomry, est vraiment emblématique du phénomène évoqué. C'est à vomir !

Vertus du Curcuma : nécessité de faire le point sur le sujet

Chart01-1024x663.jpg

Mise à Jour : 12/08/2017

On me signale ceci :

Bonsoir,

Cette curcumin est réalisée selon le procédé Novasol (brevet), ci après un article qui explique bien l'entourloupe de ce procédé :
 
Et le brevet Novasol en français :
 
Le procédé a recours à deux polysorbates (le 80 et le 20) qui sont suspects en tant qu'additifs :
 
===================
Ici commence l'article original :

Une nouvelles curcumine 185 fois plus assimilable que les autres est annoncée, mais ces promesses sont encore à vérifier.

Commençons par une revue des articles existant sur le sujet :

Préparer son jus de curcuma maison sans se ruiner

Curcumine, gingembre, arthrose et polyarthrite

Curcuma : un jus concentré très performant conçu par un pharmacien (Natuval) indexer

Curcuma : interprétation moléculaire de son action anti tumorale

Récapitulation des vertus du curcuma

Le curcuma est une épice aux multiples vertus préventives comme curatives. Excellent pour la digestion, le curcuma a aussi la capacité de réduire les inflammations, de prévenir le cancer et protéger le cerveau de la maladie d'Alzheimer. Dans le même ordre d'idée la curcumine serait active contre l'amylose à transthyrétine, une affection des personnes âgés qui empêche les humains, sauf exception type Jean Calment, de dépasser la barrière fatitique des 115 ans. Voir pour des notions générales.

https://www.plantes-et-sante.fr/remedes/les-nombreux-bien...

Pour les problèmes de vieillissement, consulter je site de Jacques Valentin, qui est très pointu à cet égard.

http://gestionsante.free.fr

On lui attribue également des vertus amaigrissantes : un lecteur mesurant 1,80 s'est alarmé d'être tombé à 63 kilos en perdant 7 kilos en 3 mois de consommation de curcumine type Meriva. Son état n'est pas franchement alarmant mais limite dénutrition.

Bref, il est acquis que le curcuma et ses divers principes actifs constituent un merveilleux médicament mais qu'il se pose un problème d'assimilation de la curcumine en particulier. D'où une débauche de marketing pour proposer des produits innovants. Le dernier en date est un produit allemand.

Une curcumine 185 fois plus assimilable ?

C'est nouveau, ça vient de sortir et çà date du 2 mars 2017 sur Santé Nature Innovation :

https://www.santenatureinnovation.com/nouvelle-curcumine-...

Sauf que c'est signé Jean-Marc Dupuis et que c'est encore pour faire de la pub en faveur de produits cher. Le produit de Solgar en 30 gélules est presque aussi cher que les 90 gélules du même chez Iherb aux USA. Quand au produit de Cellinov on vous parle de 2 gélues faisant + de 1000 mg mais encore faut-il avoir la curiosité de lire attentivement pour découvrir que ces gélules ne contiennent que 6% du produit vanté comme miraculeux.

Un conseil d'ami...

Si vous voulez tester ce produit assurez vous de pouvoir contrôler rapidement son action (on parle de 4 jours), pour cela il faut souffrir de douleurs inflammatoires par exemple ou pouvoir observer un effet tonique évident. Il est clair que pour d'autres troubles vous ne verrez rien d'objectif : pour une tumeur, il faut un scanner avant et après la cure : pas évident de programmer ça !

J'ai demandé à Jacques Valentin s'il a des infos sur ce produit, il m'a adressé copie d'un mail à 2 correspondants, je suis donc le 3ème à m'enquérir de la nouveauté :

Vous êtes le deuxième à m'en parler, du coup j'ai fait quelques recherches supplémentaires (c'est vrai que quand c'est Santé Nature Innovation, je ne me précipite pas...) :

Apparemment cela fait référence à ce produit :
http://novasolcurcumin.com/
Il donne en ref une petite étude de leur produit versus 2 autres formulations (poudre simple ou "micronisée").
Ils fournissent aussi un tableau comparant les principales formulations du marché :
http://novasolcurcumin.com/wp-content/uploads/2014/10/Chart01-1024x663.jpg

Mais je ne trouve pas d'étude qui validerait ce comparatif.

C'est bien là le problème ! J'avoue être assez dubitatif.

Revue des formes sophistiquées de curcumine disponibles avec proposition chez Iherb

Il est bien connu que la curcumine en poudre est difficilement assimilable. On l'associe avec du poivre (pipérine) pour améliorer cette assimilation mais cette solution est critiquée : elle aggraverait la porosité de l'intestin s'il est déjà fragilisé.

Je rappelle que si vous commandez chez iherb il faut choisir DHL Global Mail (étiquette rouge) pour éviter la TVA à l'arrivée.

Meriva : la curcumine associée à des phospholipides

DRB-00225-5.jpg

Cette solution s'apparente, mais seulement en apparence, aux formules liposomale car il ne s'agit pas d'une produit huileux mais de poudre sèche comme l'indique la présence d'additifs classique. 

Doctor's Best, Curcumin Phytosome, With Meriva, 500 mg, 60 Veggie Caps

Doctor's Best, Curcumin Phytosome, With Meriva, 500 mg, 180 Veggie Caps

Curcumine brevetée BCM95

LEX-17106-3.jpg

Composition : BCM-95 est un extrait de Curcuma Longa 100% pur standardisé en Curcumine, Démethoxy curcumine et Bis-demethoxycurcumine et en huiles essentielles contenues dans la racine de curcuma longa.

La quantité d’huile essentielle contenue dans BCM-95 est de 7 à 9%. L’huile essentielle Béta-Tumérone représente 50% du total des huiles essentielles. D’autres huiles essentielles sont aussi présentes dans BCM-95, mais en quantité beaucoup plus petite.

A mon humble avis, si vous avez la patience de faire votre jus de curcuma, une fois par semaine et d'y ajouter des huiles essentielles comme je l'ai préconisé vous aurez un produit assimilable et économique. Maintenant si c'est trop compliqué de se procurer du curcuma frais et de le presser il existe des gélules.

Life Extension, Super Bio-Curcumin, 400 mg, 60 Veggie Caps

ce produit contient en plus de l'huile de cumin :

Life Extension, Black Cumin Seed Oil With Bio-Curcumin, 60 Softgels

On trouve également plusieurs conditionnements et dosages chez Europharma

EuroPharma, Terry Naturally, CuraMed, 375 mg, 60 Softgels

Options sous l'intitulé du produit.

 

Novalsol chez Solgar

SOL-54708-1.jpg

Je vous rappelle que pour l'instant personne n'a de retours sur cette curcumine miracle mais voici pour ceux qui veulent la tester 2 produits de Solgar. Pour les conditions de test, voir plus haut.

Solgar, Full Spectrum Curcumin, 90 Liquid Extract Softgels

Solgar, Full Spectrum Curcumin, 30 Liquid Extract Softgels

J'espère avoir fait le tour de la question : n'hésitez pas à me faire part de vos expériences.

Quand les arguments marketing finissent par tout embrouiller...

Voir Curcuma : Bienfaits naturels, optimisation des effets, privatisation des profits et confusion de l'information !

Je cite les conclusions :

4. Quel curcuma choisir ? En reprenant les éléments de cette histoire et en comparant tous les facteurs qui entrent en jeu : comment choisir le meilleur Curcuma ? Quand je me suis posé la question pour une prescription optimisée d'anti-inflammatoire naturel, je n'ai pas trouvé de solution.

Une autre question est restée sans réponse. Les principes actifs du curcuma semblent faire partie des meilleurs protecteurs de la muqueuse digestive. De ce point de vue, ils sont très utiles aux cures de régénération proposées dans un contexte d'atrophie intestinale associée à de nombreuses maladies chroniques. Dans ce cas, l'assimilation digestive de la curcumine est inutile, voire néfaste puisque la protection s'effectue à l'intérieur de la lumière intestinale, là où se produit l'agression inflammatoire.

Voilà un point important qui a été passé sous silence.

L'utilisation de poudre de curcuma ou d'extrait BCM-C95 semble à priori le meilleur choix. Mais qu'en est-il vraiment ?

Cette histoire du curcuma montre comment un trésor de la nature, une fois entré dans le circuit des profits privatisés, crée une immense confusion et brouille les informations d'intérêt public permettant d'optimiser son usage.

Chaque spécialité brevetée défend ses avantages par rapport aux  produits concurrents, et aux préparations naturelles qui sont dévalorisées.

Le choix devient alors soumis à des arguments de marketing !

Par le même hauteur un tableau comparatif des nouvelles formes de curcuma

A noter, le site de cet auteur comprend plusieurs études sur des produits comme le silicium organique, les formes de magnésium, les produits laitiers, le soja etc... qui sont assez remarquables.

05/08/2017

Précisions sur les eaux hydrogénées par Sylvie Réant, ingénieur conseil (rH2, Ydrogen etc...)

Mon dernier post m'a valu un courrier assez abondant et il a plus ou moins "ému" quelques acteurs intéressés à l'affaire.

Je voudrais d'abord corriger un éventuel malentendu. Il n'a jamais été question de "démolir" l'appareil vendu par M. Dumortier mais d'attendre d'en savoir davantage sur son fonctionnement qui n'est pas clairement expliqué par l'expertise de Marc Henry puisqu'une personne plus experte que je ne peux l'être admet qu'elle a du lire trois fois ce document pour s'y retrouver. En d'autre termes, je considère cet appareil comme étant probablement la meilleure ou l'une des meilleures options actuelles. A ce propos un appareil lui ressemble beaucoup, au moins extérieurement, c'est celui proposé par Jade Recherche à peu près au même prix. Je vais donc reproduire ici des extraits du courrier reçu afin de clarifier au maximum la situation.

Une email de Sylvie Henry Réant

Vous trouverez plus loin l'url du site de sa société qui propose des bâtons de magnésium fiable pour l'hydrogénation de l'eau en mode artisanal. Une notice (évolutive) est fournie. Il faut un temps suffisant pour charger l'eau en H2 (15-20 mn) mais trop ferait moins bien. C'est un produit qui peut durer des années donc économique mais moins pratique que l'appareil Ydrogen. On trouve des "sticks" contenant du magnésium mais on ne sait pas ce qu'il y a dedans. Ces bâtons sont fiables et l'eau produite a été analysée qui se chargent outre le H2 d'ions magnésium mais ça ce n'ets pas gênant au contraire.

Lors de la lecture de votre  opinion sur l'eau hydrogénée sur

http://silicium.blogspirit.com/archive/2017/08/03/la-vogu..., j'ai été  surprise de votre virulence...

Il s'agit d'un malentendu

Car si je suis d'accord avec vous sur le fait que l'expertise du Pr Marc Henry sur l'appareil Idrogen est loin d'être facile à comprendre (moi même spécialiste du sujet m'y suis prise à plusieurs fois), sur le fond, l'appareil me semble très correct.

Nous sommes d'accord sur le fait qu'à plus fortes raisons, pour des béotiens , au nom des quels je parlais, cette expertise n'est guère éloquente. Nous sommes également d'accord sur le fait que donner les rH2 après mesure adéquates, les comparaisons deviennent lisibles. En effet plus on descend en dessous de 28 plus on a des chances de modifier le terrain d'une manière favorable. A ceci prêt qu'il faut sans donner user du plus piour obtenir le moins donc utiliser pour des cures une eau avec un rH2 aussi bas que possible.

C'est pourquoi, ci dessous, j'explique ce qui est  "évident" pour ceux qui connaissent bien le sujet dans les articles que vous avez lu (Marc Henry et Orszâgh), et qui mérite d'être explicité pour être mieux compris.

L’intérêt de l'appareil Idrogen est que l'hydrogène  est libéré par dessous l'eau de boisson et monte dans cette eau, tandis que les ion OH- sont réorientés en direction de l'anode. Ceci qui résout les problèmes d'alcalinité de l'eau produite par les autres modèles  sur le marché (Kangen et clones) . Par ailleurs  J Orszâgh a raison, le titane et le platine sont stables, et ne sont pas oxydés (pas d'ion Ti n+ ou ptn+).

J'avais bien compris qu'on favorisait la production de H2 sans modifier le pH de l'eau utilisée. Soit dit en passant Richard Haas a attiré mon attention sur le fait qu'il faut éviter le coinçage d'une bulle d'air au bas de la bouteille.

A propos des particules de platine

Toutefois des mesures (voir l'article de Water de Henry et Chambron sur les eaux alcalines) montrent la présence de nanoparticules de platine métal dans ces eaux. Vraisemblablement, lors du passage du courant, le platine se décolle du titane sous forme de nanoparticules, ces nanoparticules ne sont pas des ions, mais des réducteurs puissants !...  La mousse de platine, un catalyseur bien connu en chimie du pétrole pour effectuer des réductions.

J'ai mentionné dans mon article précédant le lien vers la communication à l'Académie de médecine de Henry et Chambon mais je l'ai lu après avoir publié le post et effectivement une explication au sujet d'une possible fragmentation du placage de platine sur le titane est expliquée. Je note du reste que cet article se réfère à des sources précises.

Enfin, le recours à des appareils type Kangen est Cie est devenu obsolète car l'objectif c'est d'enrichir l'eau en H2 et Ydrogen permet de faire ça dans des eaux légèrement acide et conforme aux recommandation de la BEV donc ce problème des effets indésirable du platine est écarté avec en prime une économie des plus appréciables.

Importance et lisibilité du rH2

Vous soulevez le problème de mesure de rH2, donnée qui aurait été pertinente.  Vous avez raison ! A noter que  les mesures sont difficiles à faire, je parle d’expérience.  J'ai fait un fois une mesure sur de l'eau produite avec l'appareil Idrogen. Les résultats, autant que je me souvienne, étaient très corrects, de l'ordre de rH2 = 20 ph de l'ordre de 7,  sur une eau produite quelque temps  auparavant. Ces mesures avaient été faites  "pour information" lors d'un cours pH Red-Ox, rH2 et bio-électronique de Vincent où je montrais aussi comment faire des mesures. Un élève avait apporté de cette eau et, par curiosité, souhaitait la mesure du rH2.

Effectivement ce serait intéressant de faire une série de mesure de rH2 sur l’eau produite par Idrogen, avec différentes eaux de départ, différents temps de traitement  et sur la durée pour connaitre le temps de conservation.  Voilà une bonne question à poser à M Dumortier, plutôt que de tout démolir en bloc. 

Bien sûr, pour acheter cet appareil, il faut être convaincu des bienfaits de l'hydrogène, et surtout d'en avoir besoin... Mais c'est un autre débat. A peu près le même débat  que de prendre des compléments alimentaires antioxydants.

Pour ma part je suis convaincu de l'intérêt d'un enrichissement en H2. C'est du reste une vieille histoire qui remonte au Active H de Flanagan mais c'était resté très mystérieux tout cela. Et les choses sont en train de s'éclairer.

Parenthèse sur la carafe Turapur

Maintenant, si vous voulez une autre expertise sur un système censé produire une eau réductrice, j'ai mesuré  l'eau produite par la carafe Turapur vendu par Aprona :

Essai sur cartouche neuve, passage de 200ml à 80mg/l env de sel NaCl d'eau environ par passage :  (eau osmosée +sel)

Eau témoin : pH =6.9  rH2 =29.5

Eau Turapur : pH =9.5, rH2 =23  (mesure moyenne faite sur 5 passages successifs de l'eau )

Essai le lendemain sur la même cartouche, donnée pour durer 2 mois.

Eau utilisée, eau du robinet à env 110mg/l   (eau du robinet)

Eau témoin : pH =7.9  rH2 =31.9

Eau Turapur meilleure mesure (3ème passage) pH=9.2; rH2 =31.3.

Conclusion : la cartouche neuve est efficace  (un peu) du point de vue rH2 mais l'eau obtenu est trop basique.. quand aux résultats ultérieurs,le lendemain,  les caractéristiques de l'eau obtenue ne sont pas du tout recommandées pour notre métabolisme. La carafe Turapur est à éviter.  Je me demande si les créateurs du produit ont fait des mesures....

Bref, c'est sans aucun intérêt puisqu'on dépasse 28 ! Cela me fait penser que dans les nombreux stick du marché contenant du magnésium, il doit y avoir des alcalinisant. La vogue des eaux alcaline fondée sur une lecture simpliste et totalement erronée de l'équilibre acido-basique corporel a tout faussé. C'est ou la solution artisanale du bâton de magnésium propre ou un appareil genre Ydrogen.

Le rH2 obtenu avec les bâtons de magnésium

J'ai aussi mesuré des eaux  produites par un bâton "dynamiseur" au magnésium et les résultats   en rH2 varient de 15 à 26  (pH 7 à 8) selon les conditions opératoires.

Là on est dans des valeurs nettement plus intéressantes ! Je suis sans doute affligé de tendance un peu excessives mais si je peux tester des eaux avec un rH2 encore plus bas j'expérimenterai.

Vous dites avoir un bâton de Magnésium au frigo; Pourquoi au frigo ?

Oh tout simplement parce que j'avais pensé que le froid favorise la conservation des gaz dissous. Je pensait aussi qu'au delà du nécessaire le temps de barbotage était indifférent. J'ai un stick Balance Water dont je n'ai pas fait grand chose et je me suis dit qu'au frais dans sa bouteille il serait mieux qu'à température ambiante. Cette histoire de magnésium restait une petit énigme et en ne jetant pas cette relique, j'avais un pense bête pour me la rappeler.

Et enfin si vous voulez des compléments d'informations, je vous recommande https://prmarchenry.blogspot.fr/. 

Avec mon ordinateur ce blog fonctionne très bien, les texte sont d'un haut niveau mais très clairs, et très bien référencés. De la bonne science accessible au niveau master. Sur l'autre site de Marc Henry vous pourrez assister à certaines de ses conférences. https://natureauquant.blogspot.fr/p/nos-soutiens.html.

J'observe au moins 20 secondes d'inertie avant de pouvoir faire disparaître le maudit bandeau à propos des cookies et de pouvoir faire bouger la page.

Conclusions

La aussi cela vole haut, mais si vous vous laisser porter sans juger vous comprenez ce dont il est question.

J'espère que ces informations vous permettrons de progresser sur votre chemin de  la connaissance,

Si vous souhaitez partager ces informations sur votre site, je suis OK, mais le mail doit figurer en entier. Mettre des parties hors contexte conduirait à me faire dire ce que je n'ai pas dit. Sachant qu'un écrit est forcément un raccourci, et que tout n'est pas dit. Je reste à votre écoute.

Bien sincèrement,

Sylvie Réant, ingénieur conseil
 
www.aton-atl.com

===============

Comme vous pouvez le constater je n'ai rien omis et je porte volontiers les éclaircissements fournis à la connaissance de mes fidèles lecteurs.

 
Concernant la personnalité de Marc Henry en tant que scientifique, je reviendrai sur cette question dans un post à part, il ne faut pas tout mélanger. Les universitaires tels Orszâgh et André Fougerousse parlent un langage qui m'est compréhensible (excepté le détail de certaines équations), cependant que la personne dont on parle me demeure un mystère assez baroque de par ses accointances avec un personnage fort curieux, un poète sans grand relief, j'ai nommé un certain Rodolphe Forget.
 
Je n'avais pas remarqué son prénom, or quelqu'un vient de m'en parler. Inattentif et l'esprit assez mal tourné j'ai cru qu'il s'agissait d'un "surnom" malicieux et cela m'a fait penser au personnage littéraire d'un célèbre amant de la non moins célèbre Madame Bovary.
 
Enfin j'ai beau chercher sur les 2 sites de Marc Henry, 3 avec celui de Forget, je n'y trouve rien d'excitant du point de vue scientifique mais peut-être ai-je mal cherché car je reconnais que je ne suis guère patient.

03/08/2017

La vogue montante des eaux "hydrogénées" (Kangen et Cie)

tableau-ph-kangen-52.jpg

Ci-dessus le type même du faux argumentaire classique en faveur des Eaux type Kangen. le pire est que derrière cette foutaise, il y aurait quelque chose d'intéressant, à savoir un une hydrogénation qui mérite d'être creusée...

Richard Haas et les eaux alcalines ionisées (rappel)

J'ai signalé en temps utiles, les travaux de Richard Haas sur les "eaux alcalines ionisées" (type Kangen et Cie) et les questions d'équilibre acido-basique. Il va me falloir relire la centaine de pages consacrées au sujet et les rapprocher de ce qui est paru ensuite. Je voudrais pour l'instant me borner à attirer l'attention sur des divergences manifestes entre les dires du Pr Marc Henry de Strasbourg et un collègue belge grand spécialiste des question de pouvoir redox.

Un visiteur m'a reproché à tort de ne pas m'être intéressé à la question des eaux Kangen ce qui est inexact mais il est vrai que je me suis borné à faire état des remarques de Richard Haas sans donner d'avis personnel. En effet, la question était restée pendante, Haas n'excluait pas la possibilité d'une utilisation médicinale tout en estimant qu'elle devait faire l'objet de recherches voir d'une surveillance.

Du nouveau en provenance de Belgique

J'ai donc renvoyé mon lecteur vers un article que j'ai trouvé et que je n'ai lu qu'après coup :

http://www.eautarcie.org/03d2.html

Cet article très technique est assez corsé et réclame beaucoup d'attention. Il laisse a entendre que les eaux hydrogénées type Kangen ou "Lourdes" produites par un appareil d'électrolyse coréen et concurrent pourraient présenter un intérêt médicinal  considérable du fait de leur richesse en hydrogène et de leur RH2 très bas.

Ayant lu et assimilé en partie cet article, je me suis rendu compte ensuite que les "eaux hydrogénées" sont actuellement l'objet d'une grande vogue et que quantité d'appareils sont proposés.

Vitamine C et pouvoir redox

Une affirmation de Joseph Orszâgh m'a frappé, je cite :

Linus Pauling et Albert Szent-Györgyi (deux prix Nobel) ont aussi découvert les vertus anticancéreuses de la vitamine C dont ils recommandaient la consommation en quantités élevées. Faute de connaître la notion du rH2 et la bioélectronique, ils attribuaient cet effet à la molécule de la vitamine C, alors que l'effet en question est uniquement lié aux propriétés réductrices (rH2 bas).

Et encore ceci :

Dans le traitement de la grippe (maladie virale), tout le monde admet l'efficacité de la vitamine C. Or, l'acide ascorbique est un puissant réducteur. L'effet favorable de la vitamine C dans le traitement des maladies virales, mais aussi dans la prévention du cancer, provient tout simplement de son caractère réducteur, abaissant le rH2. La prise de vitamine C à dissolution lente avec l'eau hydrogénée en décuple l'efficacité dans le traitement des cancers.

C'est alors que le problème du choix d'un mode de production d'eau hydrogénée se pose ainsi que le choix d'un appareil.

Tout d'abord, si j'avais constaté par quelques essais que l'ajout de vitamine C dans une eau de type Mont Roucous donnait un RH2 bas, en dépit d'un défaut de correction dans la formule, je ne pense pas que les effets de la vitamine C s'arrêtent là. Ce serait oublié le cas de la réaction de Fenton avec production de peroxyde d'hydrogène dans les cellules cancéreuses lors de l'administration par voie intraveineuse d'une grande quantité de vitamine C. D'autre part, il faudrait comparer l'effet redox de l'acide ascorbique avec celui d'un ascorbate du fait de la différence de pH. Or la considération du pH entre pour un facteur 2 dans la formule de Nerst.

Le promoteur du site Eautarcie (très très intéressant à tous égards) parle de l'eau Kaqun qui est plutôt oxygénée en reconnaissant les effets positifs des bains. La le mystère est complet : on parle d'un tubes contenant différents métaux confié par des américains à un savant d'origine hongroise et aussi d'électrolyse censée mélanger l'eau anodique et cathodique comme dans l'appareil "Lourdes" mais selon des modalités particulières.

Divergences sur la nature de l'hydrogène dissous

C'est ainsi que m'est venu l'idée de chercher du côté d'un certain Marc Henry très imbu des mystères de l'eau pour voir où il en était.

C'est ainsi que je suis tombé sur un rapport d'expertise due à l'initiative de ce Pr français en faveur d'un appareil particulier coûtant un peu plus de 500 Euros.

Le problème est que j'ai noté des contradictions et des insuffisances dans ce rapport :

Il ne connait que le dihydrogène H2, or son collègue belge a élargi la perspective : 

Pour l'atome d'hydrogène formé à la cathode, il y a – théoriquement – deux possibilités :

•L'union avec un autre atome d'hydrogène pour former une molécule de di-hydrogène H2 suivant la réaction H·+ H·→ H2. Ce qui n'est pas dissous, quitte l'eau sous forme de gaz. Dans ce cas, le rH2 mesuré devrait être le reflet de la solubilité de ce gaz dans l'eau. Ce n'est pas cela que l'on constate expérimentalement.

•Soit l'hydrogène naissant H· est stabilisé dans l'eau et reste en solution, sans dégagement de gaz. Dans ce cas, le rH2 de l'eau descend en-dessous de la valeur calculée au départ de la olubilité de l'hydrogène dans l'eau.

En réalité, les deux phénomènes coexistent : on observe un dégagement d'hydrogène H2 et aussi la formation de la forme stabilisée de l'hydrogène naissant.

Criminalisation, côté français, des nanoparticules de platine, absentes selon Joseph Orszâgh 

Je note une autre divergence beaucoup plus grave :

Marc Henry incrimine les électrodes en platine des appareils Kangen et all comme fauteur de nanoparticules dangereuses, je cite :

Contrairement aux nanoparticules de platine qui détruisent tous les radicaux libres quels qu’ils soient, le dihydrogène H2, ne s’attaque qu’au radical le plus oxydant et le plus dangereux: HO•. Cela fait du dihydrogène l’un des meilleurs anti-oxydant intracellulaire.

Plus loin on lit ceci :

Le problème est que le dihydrogène est très souvent obtenu via une électrolyse de l’eau, et que cette méthode de production conduit, par corrosion du revêtement en platine des électrodes, à la formation de nanoparticules de platine qui « activent » le dihydrogène en le transformant en une espèce beaucoup plus réactive, le radical H•.

Cette espèce, ne se contente donc plus de détruire les espèces très nuisibles que sont HO•, 1O2 ou O3, mais s’attaque à toutes les espèces radicalaires de la cellule et en particulier à l’ion superoxyde O2•- et au monoxyde d’azote NO• qui sont des molécules régulatrices signalantes impliquées dans de nombreuses cascades de transduction se produisant lors de l’apoptose, ou lors de la prolifération ou de la différentiation cellulaire. C’est la raison pour laquelle, suite à l’étude bibliographique mandatée en 2012, l’académie nationale de médecine a émis en 2014 la recommandation suivante [3]:

« Il est recommandé à l’Agence Nationale de la Sécurité des Médicaments et des Produits de Santé de considérer les eaux de synthèse produites par appareils générateurs d’eau enrichie en dihydrogène par électrolyse, les eaux neutres ou alcalines enrichies en dihydrogène par action électrochimique du magnésium sur l’eau, comme des médicaments et les eaux oxydantes, produite par électrolyse comme des produits de santé à usage externe. Elle recommande aussi de considérer les appareils générateurs de dihydrogène comme des dispositifs médicaux assujettis au marquage CE médical. » 

Notons au passage que le 1 avril 2014 Marc Henry et Jacques Cambron ont communiqué à l'Académie de Médecine une note sur les risques d'une libre consommation d'eau réductrice alcaline produite par électrolyse.

Les risques d'une libre consommation d'eau réductrice alcaline ...

www.academie-medecine.fr/wp-content/uploads/2016/.../tap-pages-de-867-à-880.pdf

1 avr. 2014 - Depuis 1965 la consommation d'eaux alcalines réductrices produites par des appareils d'électrolyse domestique (ERBE) a été agréée au ...

L'histoire du magnésium renvoie à des sticks dont j'ai un exemplaire dans mon frigo mais sans posséder plus de détails sur ce procédé d'hydrogénation simple déjà évoqué par Henry.

Or indépendamment de la thèse selon laquelle la présence de nanoparticule de platine serait excessivement antioxydante, son collègue belge exclut la production de ce type de particules. 

Les électrodes étant en métaux inertes (platine et titane), on ne doit pas craindre une dissolution de métaux lourds par oxydation à l'anode. À la cathode, milieu réducteur, une dissolution de l'électrode est chimiquement impossible. À la cathode : une eau à caractère thérapeutique Grâce à un potentiel négatif à la cathode, ce sont des réactions de réduction qui ont lieu.

L'électrode métallique fournit des électrons. On sait que fourniture d'électrons = réduction; tandis que capture d'électrons = oxydation. Pour que le courant électrique (flux d'électrons) puisse passer de la cathode vers l'anode, l'eau qui se trouve dans la cellule d'électrolyse doit pouvoir conduire l'électricité. Dans l'eau, ce sont les ions portant des charges électriques positives (cations) qui migrent vers la cathode, tandis que des charges électriques négatives (anions) se déplacent vers l'anode.

Il y a donc contradiction, semble t-il à propos, du risque de nanoparticules de platine. La question de savoir si ces particules activeraient les hydrures en les rendant trop corrosive est encore une autre question.

Le Pr Marc Henry cherche à se faire reconnaître comme expert auprès de l'ANSM

Au final, si le Pr Marc Henry a voulu, en tant qu'expert plus ou moins auto proclamé prendre l'initiative de sélectionner un appareil du marché, force est de constater que son "expertise" pose un sérieux problème car il manque à mon avis l'essentiel : à savoir la mesure du RH2 de l'eau obtenue par ce procédé (IDROGEN) vendu par un certain Dumortier.

Enfin vu la perméabilité excessive du personnage à l'égard de cette intervenante problématique que fut une certaine Corinne Gouget, on peut se poser la question de savoir dans quelle mesure ses avis sont vraiment "scientifiques" :

Voir https://eaudossier.wordpress.com/ au sujet d'un ebook écrit avec un certain Marc Forget. Le style de communication de cet ouvrage, on en conviendra, pose de sérieux problèmes.

Notons en passant que les différents sites du Pr sont lourdingues car ils demandent un temps de chargement excessif et quant à trouver des informations vraiment scientifique dans ce fatras, il faut s'armer d'une patience angélique pour un profit sans doute des plus réduits.

Dans un certain article ancien, j'écrivais ceci : Quant à la collaboration de Marc Henry dans le cadre de ce documentaire, il avait autrefois un site dont je ne retrouve aucune trace. Ce site consacré à l'eau était surtout remarquable par le fait que son auteur mélangeait la science avec une polarisation photographique excessive envers le "féminin". 

Il pourrait sembler que la "polarisation" en question se soit diversifiée : trêve de plaisanterie plus ou moins douteuse, j'ai bien relevé des contradictions sur le plan purement scientifique et je suis plus prédisposé à faire confiance au collègue belge de ce personnage qui semble éprouver surtout le besoin de se faire remarquer en usant de procédés d'un style fort peu académique.

Bref, s'il existe une voie de salut thérapeutique du côté des eaux hydrogénées, ce que je ne demande qu'à croire, le problème c'est bien de faire le tri entre les différents appareils et de toutes évidence la fameuse expertise de Marc Henry ne saurait m'engager. Affaire à suivre !

Les TMC, "carburant" cérébral recyclé pour être à la mode

Michel-Dogna-ballad-et-vous.jpgJe ne suis pas tout ce que raconte Michel Dogna, faute de temps. Toutefois mon attention a été attirée par un mail récent dont voici des extraits et dont j'ai conservé la typographie:

Mes remarques sont en romain et en noir.

Les TCM sont des acides gras dont la métabolisation est particulière : ils sont traités par le foie sans avoir besoin d’être auparavant émulsionnés par la bile ou oxydés par la carnitine dans les mitochondries du sang, comme le sont les autres corps gras. Ils vont directement dans le foie où ils sont rapidement transformés en cétones, puis déversés dans la circulation sanguine sous forme d’acides caprylique et caprique. Enfin, ils sont dirigés vers les cellules qui en ont besoin et, une fois oxydés, ils y produisent une énergie disponible quatre fois plus rapidement que les TCL (triglycérides à chaîne longue).

[...]

Les TCM sont donc une source d’énergie exceptionnelle pour tout l’organisme, en particulier le cerveau, le cœur et les muscles. Ils sont parfaitement biodisponibles, très digestes et rapidement efficaces.

C'est un fait que l'huile de coco prise le matin à jeun est la plus apte à produire rapidement des cétones. Suit une longue liste de maladies de carence de glocuse dans le cerveau, glucose pouvant être remplacé par les cétones.

[...]

La nouveauté, c'est moi qui souligne : des TCM pures !

Dans l’huile de noix de coco il y a des triglycérides à chaîne courte, moyenne et longue. C’est le mélange des trois qui fait que l’huile fige (elle devient liquide à partir de 25°C).


Le but est d’isoler les triglycérides à chaînes moyennes (TCM) du reste (par un processus breveté sans solvant et qui respecte toute l’intégrité du produit), car seuls les TCM sont 100% assimilables par l’organisme et sont à l’origine de la production de cétones.


L’huile de coco contient près de 60 % de triglycérides à chaînes moyennes (TCM). Cet extrait d’huile de noix de Coco (garanti non hydrogéné) est titrée en acide caprylique et acide caprique.

Une cuillère de TCM équivaut à 3 cuillères d’huile de coco complète.
Avantage : Elle est beaucoup plus digeste.

Indications

Dogna enfonce le clou en redonnant une longue liste de malades dégénératives...

Avantages sur l'huile de coco

1 - 1 part de TCM équivaut à 3 parts d’huile de coco.
2 - Cette formule TCM est beaucoup plus digeste que l’huile de coco.

Le cas particulier de l'insulino-résistance

Il arrive que les récepteurs neuronaux de l’insuline ne recevant plus assez de glucose n’en envoient plus suffisamment au cerveau qui manque alors d’énergie disponible.

  • Dans le cas de la maladie d’Alzheimer, les TCM améliorent les fonctions cérébrales (apprentissage et mémoire) chez les personnes atteintes à un stade modéré et possédant le gène APOE4.
  • Dans le cas de l’épilepsie, les TCM sont anticonvulsivants et permettent aux malades de mieux tolérer les calories et les glucides, donc d’en ingérer de plus grandes quantités.
  • Dans le cas d’un diabète de type 2, les TCM peuvent aider à abaisser la glycémie en réduisant la quantité de sucre dans le sang.

Je rappelle à toutes fins utiles que rien n'est simple en biologie humaine. Après instauration d'un régime cétogénique forcément pauvre en glucose j'ai observé que le corps peut compenser. Un jeûne d'une huitaine a régularisé le glucose matinal, en revanche un régime cétonique s'est trouvé compensé par la fabrication de glucose in vivo. Or je n'ai trouvé de mention de ce phénomène qu'auprès d'un chercheur américain qui m'a été signalé par un lecteur.

Quel rapport entre l'insulino résistance qui fait que le glucose n'est pas consommé par les muscles et l'appauvrissement des réserves de glucose au niveau cérébral étant admis que les cétones peuvent le remplacer avantageusement. Effectivement, j'ai noté chez un correspondant une amélioration des fonctions cognitives avec le régime cétonique. Toutefois, j'entends insister sur le fait que rien n'est simple et que si l'on adopte ce régime, il faut contrôler son glucose en s'assurant que la privation n'est pas compensée par une production in vivo excessive.

L’utilité des TCM dans le poids excessif

Les TCM peuvent également aider à perdre du poids car ils augmentent le métabolisme et l’encouragent à brûler plus de calories.

De plus, un régime faible en glucides grâce aux TCM atténue la sensation de faim. En effet, ce sont les glucides qui, en faisant fluctuer vers le bas le taux de la glycémie sanguine, engendrent la sensation de faim. Tandis que les graisses n'ont pas de conséquences sur la fluctuation de la glycémie.

Enfin, contrairement aux TCL des graisses animales, les TCM sont très difficilement stockés dans les réserves de gras de l’organisme (cuisses, fesses, ventre, bras et poitrine) et ne forment donc pas de tissu adipeux. Il est même possible de faciliter la perte de poids si vous remplacez le beurre, la crème, le fromage, le lard et les autres graisses saturées par les TCM de l’huile de coco.

Posologie

1 cuillère à soupe par jour soit 15 ml

Le but de l'opération : faire vendre un produit de Apoticaria !

Voir : https://www.apoticaria.com/produit-132-tcm-triglycerides-...

Or vous n'êtes pas sans savoir que cette boutique vend du MSN a un prix prohibitif en arguant de l'absence de certains adjuvants, c'est qu'on ne manque pas d'imagination quand il s'agit de trouver des "arguments marketing" : or ce qui avait attiré mon attention c'est qu'au moins à l'origine le produit proposé était conditionné en livres américaine (454 g au lieu de 500 !) ce qui laissait supposer un reconditionnement d'un produit américain vendu relativement bon marché. Quoiqu'il en soit du MSN on en trouve partout à des prix raisonnables, pas besoin de passer par Apoticaria.

On ne posera pas la question de savoir comment Dogna est intéressé aux vente de ce nouveau produit consistant en un fractionnement sélectif de l'huile de coco. En attendant, c'est nouveau cela vient de sortir !

Alors j'ai cherché un peu !

Recherches au sujet des TCM 

Thierry Souccar a consacré un article (non daté) aux TCM mais sans mentionner de produit à base de TCM pures.

Thérapeutes magazine évoque une huile de TCM (août 2016 d'après Google) mais sans mentionner de fournisseurs.

Ensuite de je constate que les TCM se trouvent sous forme de poudre à destination des amateurs de body building (bulkpowder par exemple). Sauf que la source d'où ces TCM sont extraits n'est pas indiquée...

Ensuite je suis tombé sur un article de Eureka Santé Vidal faisant état de réserve à propos de la perte de poids :

https://eurekasante.vidal.fr/parapharmacie/complements-al...

Je cite :

Décision des autorités de santé européennes

En 2012, les autorités de santé européennes (EFSA, European Food Safety Authority et la Commission européenne) se sont prononcées sur certaines allégations santé des compléments alimentaires contenant des triglycérides à chaîne moyenne (TCM).

Après examen des données scientifiques, elles ont estimé que ces produits ne peuvent PAS prétendre aider à perdre du poids, que ce soit par augmentation de la satiété, diminution de l’accumulation des graisses ou intensification du métabolisme de base.

Cette revendication d’effet est désormais interdite pour les compléments alimentaires contenant des triglycérides à chaîne moyenne (TCM).

Je me permets de citer la suite de l'article en totalité avec des commentaires :

Usages et propriétés supposées des triglycérides à chaîne moyenne

Les TCM sont proposés comme source d’énergie pour les personnes qui absorbent mal les graisses des aliments : par exemple lors de problèmes de pancréas, de diarrhée chronique, ou pour les enfants prématurés.

Les sportifs les utilisent comme source d'énergie supplémentaire dans l'espoir d'économiser leurs propres réserves.

Ils sont parfois proposés pour perdre du poids, ou dans les cas d'épilepsie résistante aux traitements habituels.

Quelle efficacité pour les triglycérides à chaîne moyenne ?

Les TCM sont utilisés en milieu hospitalier pour rééquilibrer l’alimentation des personnes souffrant de troubles de l’absorption des graisses. Facilement assimilés, ils permettent également d’absorber de nombreux nutriments solubles dans les matières grasses, tels que vitamines A, D, E et K ou caroténoïdes.

Les TCM d'huile de coco pourraient présenter un intérêt pour absorber la curcumine plutôt que l'huile d'olive.

Chez les sportifs, les études cliniques ont montré que les TCM n’avaient pas d’effet sur les performances et n’économisaient pas le glycogène des muscles. Ils préservent plutôt le tissu adipeux du sportif, ce qui peut devenir un inconvénient.

Les TCM semblent efficaces pour réduire le nombre de crises dans certaines formes d’épilepsie résistante aux traitements. Leur ingestion augmente les taux sanguins de corps cétoniques, des substances connues pour réduire la fréquence des crises d’épilepsie. Néanmoins, leur utilisation n’est pas autorisée dans cette indication.

L'effet cétogénique est donc reconnu.

Enfin, à ce jour, peu d’études sont disponibles pour montrer que les TCM favorisent la perte de poids. En 2012, les autorités sanitaires européennes ont interdit cette allégation de santé pour les compléments alimentaires contenant des TCM (voir encadré ci-dessus).

Précautions à prendre avec les triglycérides à chaîne moyenne

Les TCM sont contre-indiqués chez les personnes diabétiques et chez celles qui souffrent de cirrhose du foie ou de certaines maladies génétiques. Leurs éventuels effets indésirables sont les nausées, la diarrhée et des crampes intestinales.

On n'explique pas la contre-indication chez les diabétiques. Voir plus haut ce que j'ai noté à propos d'un cas de résistance à l'insuline.

J'ai constaté dans un cas que la prise d'huile de coco le matin a jeun a semblé être cause de diarrhées. Si une insuffisance hépatique est en cause, il n'existe pas d'analyse biologique probante à cet égard. Dans le cas évoqué, la cancérométrie de Vernes semblait indiquer une déficience hépatique et le sujet se réveille vers 3 heures du matin s'il boit du vin le soir.

Origine, formes et dosage des triglycérides à chaîne moyenne

Les TCM sont extraits ou synthétisés à partir de l’huile de palme ou de coprah (noix de coco). Ils se présentent sous forme de poudre, de gélules, de capsules ou de solution huileuse. Les dosages s’élèvent à 15 g, une à trois fois par jour, chez les personnes souffrant de mauvaise absorption intestinale.

L'avis du spécialiste sur les triglycérides à chaîne moyenne

La prise de TCM ne présente guère d'intérêt, sauf pour les personnes qui ont du mal à absorber les graisses.

L'huile de TCM à la Apoticaria n'est pas une nouveauté, on a invoqué un brevet et une méthode d'extraction "bio" sans preuve aucune. Il est clair qu'on est en présence d'un recyclage d'une "vieillerie" et que l'objectif est de faire de l'argent. Enfin une chose est à peu près sûre, l'argument de la perte de poids possible relève du bourrage de crâne intéressé.

Sans forcément prendre pour argent comptant ce que dit le parti de la médecine académique, il est clair que les allégations à la Dogna relèvent d'un véritable "forcing" notoirement intéressé. Prudence à l'égard de cette nouvelle marotte comme recyclage d'une vieille recette accommodée au goût du jour ! 

29/07/2017

Quinton - hydrotomie percutanée - Liste des praticiens

QuintonOn me demande parfois les praticiens formés à l'hydrotomie percutanée en France, une liste existe la voici : 

http://www.hydrotomiepercutanee.com/france.html

11:16 Publié dans Quinton | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : quinton |  Facebook | |  Imprimer | |

Myprotein + GLS : le duo perdant ! Boycottez les !

MyProtein.jpg

GLS.jpgGLS : une avalanche de plaintes

Voici les preuves formelles que GLS est un transporteur archi pourri.

Je vous rappelle que le but de ce article est de contraindre MyProtein a abandonner GLS comme transporteur ! Soyez nombreux à leur sonner les cloches en leur envoyant l'url du présent article ! Le merdier de GLS dure depuis des années.

Les gens se plaignent sur Internet mais s'abstiennent d'activer la répression de fraudes, alors ça peut durer éternellement !

Dans ces conditions, il faut frapper les marchands qui ont recours à ce transporteur en les mettant à l'index.

MAJ : Ce post va valu un courrier assez abondant. Un correspondant me confirme que GLS travaille comme des mules... certains employés usent d'expédients comme de livrer à un relais sous prétexte que le destinataire était absent alors que l'agent n'est même pas passé !

Notez au passage que l'utilisation de numéros surtaxés pour s'informer de la bonne fin d'un service contractuel est illégale.

Voici le courrier d'un ami de longue date :

Bonsoir Jean Daniel,

Comme vous, j'ai eu des sérieux problèmes avec G L  S.

Au lieu de perdre mon temps avec une réclamation chez eux, je me suis adressé carrément au service de répression des fraudes, à Toulouse (ddpp@haute-garonne.gouv.fr).

Je vous mets ci-dessous le texte de la plainte.

Rien ne vous empêche de faire pareil...

Paul

Voici le texte :

Je suis désolé de vous déranger avec cela, surtout que je ne suis probablement pas le seul, au vu des centaines de messages de doléances sur Internet dans cette affaire.

Vous savez que selon l'article L121-16 du Code de la Consommation, "Le numéro de téléphone destiné à recueillir l'appel d'un consommateur en vue d'obtenir la bonne exécution d'un contrat conclu avec un professionnel ou le traitement d'une réclamation ne peut pas être surtaxé".

Or, le transporteur G L  S facture ce genre d'appel à 0,80 € la minute, ce qui est complètement illégal. En effet, ce numéro sert bien à l'exécution d'un contrat, puisque d'une part le transport a déjà été payé et donc un contrat existe, et d'autre part ce numéro sert précisément en cas de problème dans la livraison, donc bien pour "obtenir la bonne exécution du contrat".

Il convient donc de mettre fin de toute urgence à cette pratique illicite, surtout que le consommateur n'a pas d'autre solution que de recourir à ce numéro surtaxé (08.99.70.31.00) ; en effet, les e-mails envoyés à l'adresse e-mail "servicedestinataires@gls-france.com" ne sont pas lus : peu importe ce qu'on écrit (voire rien du tout !), on obtient toujours la même réponse type renvoyant précisément à utiliser le numéro surtaxé.

Mais il y a pire. Pour générer davantage de trafic vers ce numéro, G L S a pour pratique systématique de prétendre de façon mensongère qu'il y a "un problème avec l'adresse", alors que le n° de téléphone du destinataire, sur l'emballage du colis, n'est même pas utilisé pour être "guidé" vers le lieu de livraison. Ensuite, le destinataire est systématiquement mis comme absent (alors qu'il est présent), sans même que le transporteur ne soit venu sur place puisqu'il n'y a pas d'avis de passage dans la boîte aux lettres... et donc aucune possibilité de demander par Internet une autre date de passage car il faut le n° de cet avis (absent), et donc il faut à nouveau passer par le fameux numéro surtaxé à 0,80 €.
 
Notez à ce propos qu'avec un téléphone et Google Street on peut localiser à peu près n'importe quelle adresse. Si je mets la mienne, j'ai la photo de la porte d'entrée et je peux visionner la rue et redescendre jusqu'au bureau de poste. Ils se foutent du monde !

Dans la pièce annexe, vous trouverez un exemple révélateur ; il faut lire en commençant par le bas :

- G L  S a reçu le colis le 17 juillet ; je suis informé d'une livraison pour le 18.

- le 18, je suis informé que c'est reporté au 19 : "Malgré tous nos efforts et pour garantir un niveau de qualité optimal, votre colis CX-Basis Jochen Heusel, numéro 75270346404, ne pourra pas vous être livré aujourd'hui. Votre colis sera livré le 19.07.2017.".

- le 19, c'est "non livré dû à un problème d'adresse", alors que l'adresse est exacte et que le transporteur n'a même pas pris contact par téléphone.

- le 20, c'est "non livré car l'entreprise est fermée", alors que je ne suis pas une entreprise et que j'étais présent, et bien entendu non contacté ; aucun avis de passage dans la boîte.

- le 21, c'est à nouveau "non livré dû à un problème d'adresse"... alors que la veille j'avais été considéré comme absent et donc que le transporteur était présumé avoir trouvé l'endroit !

J'ai alors envoyé un e-mail "bien senti" à l'expéditeur pour dénoncer ces aberrations.

- le 24, le colis a été enfin livré, dans la boîte à l'entrée de la propriété, mais sans signature : le chauffeur a "signé" à ma place, sans même avertir de sa présence, et en faisant une faute dans mon nom (Vertoeven au lieu de Verhoeven).

Mais je peux m'estimer heureux : dans d'autres cas, le chauffeur marque l'objet comme livré alors qu'il l'a gardé pour lui (voir nombreuses plaintes sur Internet)...

En résumé, alors que G L  S avait été payé 15 € pour un petit colis de 150 grammes, soit trois fois le prix de La Poste, il leur a fallu 7 jours (!) pour le livrer, soit trois fois plus longtemps que La Poste, et en utilisant des stratagèmes décrits ci-dessus pour obliger à recourir au numéro surtaxé, où on est mis en attente pendant 15 à 20 minutes, et puis la communication est coupée ! Et on a perdu 10 à 15 €, ce qui est énorme.

Mais cela rapporte des sommes fabuleuses à G L  S, au préjudice des consommateurs, que vous avez pour mission de protéger.

Il faut donc interdire impérativement à G L  S cet emploi de numéro surtaxé, emploi en contravention avec l'article L121-16 du Code de la Consommation.

Du coup, G L  S sera beaucoup moins tenté de prétendre qu'il y a un "problème d'adresse" ou que nous sommes "absents".

Ces stratagèmes malhonnêtes relèvent carrément du délit d'extorsion de fonds, et il conviendrait d'informer le Procureur afin de diligenter des poursuites en correctionnelle.

G L S devrait aussi rembourser et indemniser tous ceux qu'il a contraints à recourir à ce n° surtaxé.

Coordonnées de G L  S : 14 rue Michel Labrousse, CS 93730, 31037 Toulouse cedex.

Un grand merci pour ce que vous accepterez de faire pour mettre un terme à ces pratiques illégales.

Je vous fais grâce du fichier joint de suivi venant de GLS...

Nombreuses plaintes sur Internet : vols de colis par les livreurs !

Sur face de bouc

https://www.facebook.com/Transporteur-GLS-arnaque-6740649...

http://www.60millions-mag.com/forum/vie-quotidienne/livra...

Non seulement le service est foireux mais des livreurs volent les colis en imitant la signature du destinataire :

https://fr.custplace.com/gls-group/avis-second-vol-de-col... 

Ma propre aventure avec GLS

La critique acerbe qui va suivre porte non pas sur la qualité des produits de Myprotein mais sur le choix du transporteur, GLS. Les transports français ce n'est pas brillant  à tous égards.

Ainsi quand il m'arrivait de commander certains matériels en Italie, au lieu de requérir un transporteur français pour aller chercher la fourniture à l'usine sur la côte adriatique, je faisais appel à un transporteur de Vintimille à la frontière. Et j'allais quérir l'envoi sur place ou alors si l'acheteur résidait loin de la frontière, l'intermédiaire italien se chargeait de la réexpédition en France.

Résultat : une économie que je peux qualifier de phénoménale, un coût divisé par 8 ou 10 dans mon cas et j'ajoute que les transporteurs français étaient généralement infoutus d'avancer un coût.

Revenons à MyProtein !

Lisez ceci attentivement cela vous évitera des prises de tête alors abstenez vous de commander chez MyProtein jusqu'à nouvel ordre ! Merci !

J'ai commandé un article de moins de 1 kg, 500 g hors emballage, ça pouvait passer par Colissimo. Non, on m'a foutu GLS dans les pattes (sans m'en avertir) et j'avais déjà eu des problèmes au temps où je commandais chez EM-France qui utilisait le même transporteur.

16 juillet : Date de la commande. Première anomalie, je ne vois aucun mail d'accusé de réception de MyProtein sur le compte mail utilisé pour ladite commande.

18 juillet : Arrive un mail de GLS portant sur un envoi de The Hut Group. J'attendais des pièces pour un scooter, j'ai d'abord fait la confusion avec le fournisseur concerné, il m'a fallu une recherche sur Internet pour identifier l'expéditeur ayant plusieurs commandes en cours.

Le 18 : arrive un mail de GLS, le lien porte sur une RELIVRAISON du colis attendu. J'ai d'abord pensé que le livreur était passé et n'avait pas laissé d'avis...

Un SMS me demande de dire si je suis disponible pour le 19. Impossible de répondre au SMS avec le portable.  Système de frappe inconnu ou incohérent. le cauchemar! Un système "intuitif" à la mord moi le nœud ? Mystère ! Personne n'a pu m'expliquer. Evidemment pas de numéro d'appel intelligible et pas d'emails qu'un noreply.

Sur la page donnée par le lien url, on me propose de choisir une relivraison pour le 20 alors qu'on était censé m'annoncer une livraison pour le 19.

J'appelle Myprotein et je gueule comme un sourd ! Et j'attends !

Le 19 : nouveau SMS avec proposition de relivraison le 20. Le problème c'est que les options ne comportent pas d'accord pour la date indiquée à l'origine est restée constate (le 19) et on était la veille.

Découverte du "pot aux roses" !

En téléphonant à Myprotein, j'avais compris que eux avaient accès au SUIVI. Moi pas !

De guerre lasse j'appelle le n° surtaxé de GLS en donnant le code postal. Je tombe sur l'antenne locale de GLS en bordure du Var. D'abord j'attends plusieurs minutes à 80 centimes que l'employée débrouille un autre problème.

Arrive mon tour, je préviens que je suis en rage et qu'ayant 30 000 lecteurs mois je vais faire une pub de tous les diables à GLS et à Myprotein par la même occasion.

Je passe sur les détails.

Au final, je découvre avec stupeur, qu'alors que j'aurais du recevoir un lien vers le suivi, on m'a adressé des options de choix de relivraison alors que le colis parti de Fleyru Mérogis est toujours à Roquemaure et n'arrivera que demain et ne sera en livraison que vendredi 21 car GLS n'assure de livraison dans les petits villages perdus que certains jours...

Je trouve le lien du suivi par hasard alors qu'un lien vers ce suivi est la seule information que l'on aurait du m'envoyer!

Diagnostic du dysfonctionnement

Il ne s'agit pas d'un bogue informatique mais d'une erreur de programmation.

Le système est réglé pour marcher à l'envers : envoi d'une proposition de relivraison alors que le colis est encore en chemin et n'est même pas arrivé au dépôt local ! Un comble ! Les informaticiens de GLS sont des triples cons, des crétins finis. Il n'y a pas de mot assez fort pour décrire une telle incompétence.

Avec le lien fourni je passais de cette page à une autre comportant le choix d'une date de relivraison.

A la minute présente, le lien bogue :

Capture.JPG

Oubliez MyProtein jusqu'à nouvel ordre !

C'est lamentable ! Epargnez vous des soucis ! Oubliez MyProtein ou envoyez leur le lien vers cette page qui ne disparaîtra que lorsque j'aurais la certitude que MyProtein ou GLS auront remédié à ce dysfonctionnement.

Je disais à un voisin qu'il est plus aisé de commander chez iherb : on reçoit la marchandise en 7 jours avec DHL Global Mail (étiquette rouge).

Or je pourrais écrire un livre d'anecdotes à propos de problèmes de livraison. Les transporteurs français c'est le BORDEL. Mais la sinistre blague de GLS, on ne me l'avait pas encore faite.

https://fr.myprotein.com/customer-services/contact-us.list

Je dois cependant noter que l'employée de GLS St Isidore a été très correcte, elle a reconnu l'anomalie et va faire remonter la plainte. sera t-elle entendue ? 

Les techniciens vont-ils seulement comprendre que leur informatique marche sur la tête en faisant tout à l'envers?

Habituellement le livreur téléphone pour s'assurer de la présence du destinataire quand il est dans le secteur. Le seul inconvénient c'est que je dois penser à garder le portable pendant trois ou 4 jours. Avec la Poste, je n'ai pas ce souci, je connais le facteur et ses remplaçants et ils me connaissent. Ils savent que faire en cas d'absence. 

C'est la mauvaise blague du 22 à Asnières de Fernand Raynaud version Kafka !

C'est l'histoire d'un parisien demandant un n° de banlieue, un américain qui veut téléphoner à San Francisco obtient immédiatement la communication tandis que le Français reste en rade. Au théâtre, on en rigole mais quand ce genre de gag vous arrive augmenté du caractère kafkaïen des erreurs informatiques en matière d'ergonomie, on aurait envie de faire tout sauter. Mais heureusement, Internet permet de faire payer cher ce genre de "blagues" anti commerciale aux responsables.

Les français râlent mais finalement ne font rien, croyez-vous que dans les pays germaniques on supporte une telle incompétence en fermant les yeux !

19/07/2017

A propos de Padma Basic et Padma 28 (médecine tibétaine)

padma.jpgMAJ de juillet 2017 : Je suis amené à compléter ce post suite à une communication de Richard Haas portant sur les différentes formules de la série des Padma. Lui et moi avons passé de nombreuses heures de recherches sur ce médicament

Il y a longtemps que j'ai entendu parler de Padma (mot qui en tibétain signifie fleur de Lotus). C'est Michel Dogna qui en a fait la pub en renvoyant à Vedamed.eu comme fournisseur. Il y en a d'autres et 3 laboratoires occidentaux délivrent un Padma, 2 américaines et une Suisse. Il s'agit de comparer le contenu des divers produits.

Padma 28 à l'origine contenait de l'aconit

Padma 28 est un médicament tibétain contenant à l'origine de l'Aconit. Dans la pharmacopée tibétaine, c'est la 28éme recette d'une série de remèdes contenant du camphre (formule Gabur). Un certain Raspail qui en foutait partout aurait été en extase s'il avait su cela. 

Padma jaune brun et autres couleurs de Padma

Après de longues heures de recherches et d'une digestion laborieuse nous avons compris que le bandeau de couleur distingue les formules. Ce Padma "cardiologique" se distingue par un bandeau jaune brun (photo). En Suisse il existe du Padma 28 avec aconit vendu sur ordonnance, sans aconit il s'appelle Padma Basic et en Autriche Padma Circosan.

Padama circosan se trouve en version anglaise avec un format de boite différent et aussi une couleur différente, un orange un peu brun. Donc contrairement à ce qu'a trouvé Richard Haas le désigne format/ couleur de la présentation n'a pas été unifié !

Voir https://padma.co.uk/padma-circosan/

Notez que les autrichiens donne la composition en schleu...

Les autres couleurs traitent d'autres troubles. Le rouge bordeaux s'occupe de digestion etc... Je n'ai aucune donnée sur l'efficacité de ces produits alors je me dispense d'en parler....

Donc celui qui nous intéresse est identifiable à la bande brun jaune. Je donne un point de vente hollandais. Voyez si vous trouvez des offres plus intéressantes ailleurs.

La formule originelle en français

https://padma.ch/fr/wpcontent/uploads/sites/4/2017/02/p28...

  1. - Ancolie vulgaire 15 mg,
  2. - Baie de la toute-épice 25 mg,
  3. - Bois de santal rouge 30 mg,
  4. - Capitule de souci 5 mg,
  5. - Clous de girofle 12 mg,
  6. - D-camphre 4 mg,
  7. - Feuille de laitue 6 mg,
  8. - Fruit de cardamome 30 mg,
  9. - Fruit de margousier 35 mg,
  10. - Fruit du bael 20 mg,
  11. - Fruit du myrobalan chébule 30 mg,
  12. - Lichen d’Islande 40 mg,
  13. - Mauve de Virginie 10 mg,
  14. - Plantin lancéolé 15 mg,
  15. - Potentille dorée 15 mg,
  16. - Racine de réglisse 15 mg,
  17. - Racine de saussurée 40 mg,
  18. - Racine de valériane 10 mg,
  19. - Renouée des oiseaux 15 mg,
  20. - Rhizome de kaempferia galanga 10 mg,
  21. - Sulfate de calcium semi-hydraté 20 mg,
  22. - Tubercule d’aconit 1 mg.

Formule originale du produit en latin

Composition exacte du « Padma 28 » d’origine en noms latins :

https://padma.ch/fr/wp-content/uploads/sites/4/2017/02/p2...

Principes actifs:

  1. Pulvis ex Aegle sepiar fructus 20 mg,
  2. Aquilegiae vulgaris herba 15 mg,
  3. Aucklandiae radix 40 mg,
  4. Calcii sulfas hemihydricus 20 mg,
  5. Calendulae flos cum calyce 5 mg,
  6. D-Camphora 4 mg,
  7. Cardamomi fructus 30 ma,
  8. Caryophylli flos 12 mg,
  9. Kaempferiae galangae rhizoma 10 mg,
  10. Lactucae sativae folium 6 mg,
  11. Lichen islanaicus 40 mg,
  12. Liquiritiae radix 15 mg,
  13. Meliae tousend fructus 35 mg,
  14. Myrobalani fructus 30 mg,
  15. Pimentae fructus 25 mg,
  16. Plantaginis lanceolatae folium 15 mg,
  17. Polygoni avicularis nerba 15 mg,
  18. Potentillae aureae herba 15 mg,
  19. Santali rubri lignum 30 mg,
  20. Sidae cordifoliae herba 10 ma,
  21. Aconiti tuber 1 ma,
  22. Valerianae radix 10 mg (standardisé à 4 mg de D-camphre et au moins 1,5% [V/m] d'nuile essentielle dans le contenu des capsules).

Notez que je n'invente rien quand j'affirme qu'il existe des pervers né uniquement pour faire chier le monde : il m'a fallu pour extraire cette liste passer le pdf (en image) à l'OCR. Je m'excuse mais s'il y a des belges et des Suisses qui sont charmants, il y en a qui sont particulièrement "lourdingues".

Quel merdier que de n'avoir pas unifié les boîtes par un format international et une composition systématiquement en latin.

Mais pourquoi faire simple quand on peut faire chier le monde gratuitement!

Faire son Padma soi-même ?

Si je me suis emmerdé a donner la composition c'est qu'à 2 ou 3 exceptions près les composants sont facilement trouvables et ce sont des poudres et non des extraits qui sont dans les gélules. Cette précision je la tiens de la firme.

L'ancolie n'est pas chez les herboristes, il faut la cultiver dans son jardin. Elle est sensible à l'oïdium, chose que je n'avais pas remarqué dans mon enfance au nord de la Loire.

J'ai finalement abandonné le projet. Non que ce soit infaisable mais j'ai eu d'autres soucis, et un souci chasse l'autre... 

Comment utiliser le Padma ? 

Il s'utilise à raison de 6 gélules par jour (2 x 3) 1/2 ou 1 heure avant les repas. Si des troubles digestifs apparaissent, prendre les capsules pendant le repas avec beaucoup de liquide tiède. Le Padma se prend à distance des médicaments mais je ne suis pas sûr que ce soit absolument nécessaire.

Efficacité du Padma

Récemment un dentiste retraité qui souffre d'une artérite est passé d'un périmètre de marche de 200 m à 1 heure de marche après un traitement de 4 mois. Il peut sans doute obtenir encore un peu d'amélioration mais ce qui m'importe c'est que j'ai un bon témoin en faveur de ce produit valable également en cas d'athérome.

Incompatibilités ?

Sauf qu'il est incompatible avec la prise de Kardegic car Padma contient de quoi fluidifier le sang (un soupçon de camphre) et je pense qu'il le doit à la présence de Camphre naturel. On retrouve donc le même genre d'incompatibilité avec les traitements classiques qu'avec Salvia Milth., une racine sauge chinoise appelée Danshen.

Pour la Salvia Milth. : Planetary-Herbals-Salvia 120 Tablets (Iherb)

Nota : Padma et Plavix ont été employés en "partenariat" chez une personne que je connais bien sans causer de dommage. Le recul dépassant un an. Finalement, la contre indication indiquée par Dogna de l'aspirine et Cie relève sans doute d'un excès de prudence. Mais pour se passer d'anti aggrégant plaquettaire mieux vaut ajouter à ces deux compléments le Bromélaïne et éventuellement de la lécithine de soja qui peut aider à réduire l'excès de cholestérol.

Bromélaïne : Life-Extension-Specially-Coated-Bromelain-500-mg-60-Enter...

La tromperie de Vedamed.eu, ce marchand nous prend pour des imbéciles

On m'a indiqué un fournisseur hollandais et quand j'ai téléphoné à Vedamed pour leur demander pourquoi ils ne proposent plus de Padma, il m'a été répondu que c'est à cause de la présence d'Aconit. or il existe le Padma basic.

La réponse est qu'il s'agit de faire vendre un produit de remplacement parfaitement déficient. Voir :

http://vedamed.eu/tibetane-tradition-article-4-2-58.html

Or la formule est incomplète et je peux vous assurer qu'elle ne peut pas être équivalente à celle du Padma. Or elle est vendue presque aussi cher. C'est donc une TROMPERIE manifeste que de prétendre que l'original et la copie partielle auraient les mêmes effets.

Je me suis bien penché sur la phyto ayurvédique dont procède pour partie la médecine tibétaine et je peux vous assurer que de l'affirmer est malhonnête. Je vous engage donc à boycotter cet ersatz. Evidemment comme il doit coûter moins cher à fabriquer c'est tout bénéfice !

Donc je vous en conjure faites savoir la chose à grands sons de trompe. Les marchands qui mentent à se point méritent d'être descendus en flammes sans le moindre scrupule

Le fournisseur le mieux placé pour Padma Basic

Voir : http://www.okbio.fr/index.php?action=article&aid=4303

Actuellement le prix est de 56 mais on peut descendre à une quanrantaine d'euros par quantité. A vérifier

Quant à super-smart ce sont des escrocs : 99 E la boîte, le type que j'ai bien connuet qui a commencé sa carrière en France sur la côte se fout du monde !

Voir :http://www.super-smart.eu/fr--Cardio-vasculaire--PADMA-BA...

Cette formule contient une erreur puisque le Padma Basic ne comprend pas d'Aconit mais allez savoir.

Les options américaines

Econugénics 180 gélules

Signalé pour mémoire, n'est pas compétitif sauf si vo bénéficiez d'un crédit chez iherb.

Même remarque pour une autre version américaine due au descendant de l'introducteur de la formule en Occident.

https://badmaevtradition.com/adaptrin

Beaucoup de blablabla mais la composition semble introuvable.

Une étude sur Padma 28 (encéphalomyélite allergique)

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10353161

Autres études https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=padma+28

Sur l'introducteur bouriate, Badmaev

pyotr_0.jpgPiotr Badmaev fait partie d'une dynastie de lointaine origine comportant dans son ascendance une gengiskhanide. Il y a eu des lamas dans la famille et le personnage dont on parle a monté une pharmacie très prisée à St Pétersbourg. Les Badmev ont joué un rôle influent auprès des tsars de leur époque et Raspoutine est censé avoir du composer avec l'un des personnage de la famille.

J'ai sur cette lignée qui est à l'origine de la construction à Saint-Pétersbourg d'un temple de Kalachakra, la plus haute initiation tibétaine dont le Dalaï-Lama n'a jamais donné qu'une partie, une documentation étendue de 240 pages qui nécessite une bonne dose d'aspirine pour être débrouillée car il y eu beaucoup de fantasme autour de cette histoire concernant la première introduction du bouddhisme tibétain en Europe de l'Ouest.

Sauf que la famille s'est convertie à l'orthodoxie. L'influence spirituelle des Badmeiv (??) se serait transmise par la Pologne et par le canal d'un ex pianiste (Cyril von Korvin-Krasinsky) et on arrive à une correspondance de ce dernier avec un traditionaliste français que je trouve pour ma part assez creuse. Datant du cours de la seconde guerre mondiale, sa tonalité occultiste assez sombre est le genre de chose qui a tendance à me taper sur les nerfs.

Bref l'auteur par lequel on connait l'histoire est un personnage assez suspect qui a consacré un autre livre à un phénomène de "lignée sanguine" qui n'est pas sans rappeler le "mythe reptilien" tiré par décalque et transposition fantastique du chapitre VI de la Genèse.

On réfère l'influence des Badmaeiv à la "Tara Blanche" qui est une déité de longue vie et je viens de voir qu'il est paru à ce propos des "cahiers". Je crains qu'il y ait une bonne part de fantasmagorie là-dedans, la seule chose sûre et que l'on doit à l'intéressé la première traduction en russe du Tantra de médecine et je vous paie des prunes si vous parvenez à en prononcer le nom sans attraper un spasme ou une crampe du gosier (rGyud bzhi).

On trouve des informations sur la descendance des Badmaeiv ici :

https://adaptrin.com/dr-badmaev-tradition/five-generation...

Sur les expérimentations de Padma voir :

http://clesdesante.com/article-du-padma-basic-ex-padma-28...

Je n'ai pas tout lu faute de temps et de la nécessité de traduire mais un descendant contemporain semble proposer un complexe qui pourrait pêtre une autre version du Padma 28

https://adaptrin.com/sites/default/files/documents/Adaptr...

Je photocopierai la partie historique de la documentation évoquée plus haut pour le Cloud. Je rappelle qu'en complétant à concurrence de 50 € un don antérieur on peut y accéder ad vitam. 

Pour en revenir au Padma Basic, la formule tibétaine aurait été réinterprétée par le remplacement de certaines plantes tibétaines par des plantes européennes de la même espèce. Mais le produit a fait ces preuves et des recherches ont été publiées que vous trouverez facilement. Il me reste à en faire l'inventaire. Clefs de Santé les a évoquées mais sans indiquer les sources, c'est dommage.

Ce qui m'importait c'était donc de mettre le doigt sur la tromperie pratiquée par Vedamed.eu. A ce propos j'ai reçu des emails de personnes déçues par le Capillar...

Tourisme médical en provenance du "tiers monde" : un scandale !

Femme-noire_medium.jpgLe lien sur http://dl.free.fr/ vers la vidéo a été renouvelé. Le lien initial sur free s'est périmé très rapidement. alors qu'il aurait du durer au moins 30 jours sans téléchargement. C'est incompréhensible ! Oubliez ce service merdique et non fiable ! Je n'avais pas pensé à le mettre sur le Cloud.

J'imagine que cela ne vous surprendra pas d'apprendre que notre sacro sainte Sécurité Sociale est parasitée par des réseaux de passeurs spécialisés dans une forme de tourisme médical qui achemine chez nous une bonne partie de la misère du monde.

On m'a communiqué cet interview de Jean-Claude Bourdin sur TMC qui mérite bien 4 minutes d'attention de votre part. ce qui est choquant c'est qu'on n'ose pas demander aux pays d'où viennent ces gens de régler la facture.

Le contenu de ce document mériterait même d'être transcrit.

Faites suivre largement afin que le lien vers ce gros fichier survive.

Une page officielle sur le "tourisme médical" !

La version anglaise de ce "tourisme" c'est tout-à-fait autre chose !

14/07/2017

Artémisia : affaire ORONAT, Senegazelle, c'est vieux et ça concerne la malaria mais côté cancer "le temps se couvre"

gabelous.jpgVoyez cette page du site du Dictionnaire Vidal

Voyez la décision de police de ANSES

Résumé

C'est une affaire ancienne qui vient de m'être signalée (février mars 2015).

Il ne s'agit pas d'un produit homéopathique mais d'un produit vanté occasionnellement par des homéopathes.

Ce produit vient du laboratoire Oralia sis au Luxembourg. Notez qu'il faut montrer patte blanche pour avoir la liste des produits.

Vous pouvez en avoir un aperçu en tapant sur Google "oronalia laboratoire"...

Il devait s'agir d'une simple poudre d'Artemisia annua et non d'artémisine plus ou moins pure. Ce produit n'est donc aps susceptible de nous intéresser.

L'ANSM a publié sur son site, en date du 24 février 2015, une décision de police sanitaire. Cette décision suspend la mise sur le marché à titre gratuit ou onéreux, la distribution, la fabrication, la détention en vue de la vente ou de la distribution à titre gratuit, l'importation, l'exportation et la publicité du produit Artémisia de la société ORONAT et mis à disposition notamment par l'association Bretagne Outdoor jusqu'à la mise en conformité à la réglementation du médicament qui lui est applicable. Cette décision de police sanitaire sera publiée ultérieurement au Journal officiel de la République française.

L'assimilation à un médicament résulte du recours à des allégations de "traitement anti-paludéen sans effet" secondaires et l'affirmation que l'artemisia serait capable de "guérir le paudisme". Je n'ai pas la preuve que ORONAT-ORONALIA ait eu recours à de telles allégations, la seule chose sûre est qu'une association organisant des voyages en Afrique a promu le produit "artémisia" de Oronat comme médicament préventif et curatif. C'est en raison de la campagne de l'OMS que l'interdiction a été émise.

Bionops et l'avenir de l'artémisinine

Il faut s'attendre à des restrictions, le fait que Bionops se soit fait saisir son stock au Luxembourg à l'initiative de la DGCCRF montre bien que le climat risque de se durcir.

Analysons la situation de BIONOPS : l'artémisinine n'était pas au catalogue, la société n'a publié aucune allégation nulle part.

Les vertus de l'artémisinine pure en matière d'effets anti cancéreux sont attestées par de nombreux travaux de recherches dont les résultats positifs sont largement accessibles. On ne peut pas m'interdire d'en faire état. j'ajoute que ces travaux, je les ai sous la main. Je me suis abstenu d'en faire la synthèse car il n'est pas possible d'en tirer, pour l'instant, des indications pratiques. Maintenant si un américain publie dans un livre ou autrefois des conseils, un protocole précis, personne ne peut m'empêcher d'en informer mes lecteurs.

Ce qui est interdit c'est de vendre de l'artémisinine, soit un extrait d'une plante accompagné d''allégation. Or de nombreux marchands vendent des plantes et des extraits sous différentes formes sans encourir de poursuites. Il leur suffit de savoir que les allégations se trouvent aisément sur des sites de pure information qui ne vendent rien.

Il y a bien là quelque chose de très hypocrite car un marchand peut bien vendre des produits sans allégations et créer un site informatif totalement indépendant. Or ce n'est même pas nécessaire puisque des bénévoles s'en chargent avec plus ou moins de bonheur.

Donc pour que la vente de l'artémisinine soit interdite en tant que médicament par présentation, il faut que le marchand use d'allégations. La situation est d'une hypocrisie phénoménale mais elle a l'avantage d'assurer aux consommateurs une certaine liberté de choix thérapeutique, nous n'allons donc pas nous en plaindre.

Bref, pour que la vente de l'artémisinine vienne à être interdite en tant que telle, il faudrait autre chose que des allégations. J'ai déjà avancé une possibilité : la législation autorise la vente libre de certaines plantes médicinales dont l'usage est traditionnel, c'est-à-dire plus que séculaire. ce sont du reste des plantes communes non toxiques. Les plantes exotiques des pharmacopées étrangères encourt le risque de se voir exclues de celle tolérance. Une directive européenne prévoit, si j'ai bonne mémoire, d'exiger que ces plantes exotiques aient été en usage dans les pays européens depuis un certain nombre d'années en arrière. Il me semble également qu'il faudrait également que les marchands qui veulent les vendre dépose une dossier d'autorisation.

Voir à ce sujet

Alerte à propos d'une menace d'interdiction de nombreuses plantes médicinales...

Et plus spécialement ce qui se rapporte à la nécessité d'une procédure d'enregistrement simplifié. Si danger il y a, à mon humble avis, c'est de là qu'il viendra. L'artémisia annua ne peut pas faire l'objet d'un enregistrement simplifié pour la malaria et encore moins pour le cancer. D'autre part son usage est tout neuf chez nous...

Faudra t-il déplorer la survenance d'un interdit positif ? Oui et non !

D'une certaine manière, ça serait une excellente publicité, sauf que dans la mesure où seules de rares personnes comme votre serviteur sont capables de gérer leur santé sans être tributaire des avis plus ou moins biaisés la médecine académique, que d'autre part le pourcentage des patients susceptibles de bénéficier dans de bonnes conditions des vertus de l'artémisinine, cela ne changera pas grand chose à la situation. Il y aura toujours des possibilités de se procurer discrètement ce genre de produit à moins que les douanes ne décident d'ouvrir tous les colis en provenance de l'étranger. Les "gabelous" sont en nombre limités et l'on se doit de faire des économies...

Je rappelle qu'à mon avis l'artémisinine agit de la même façon que la vitamine C en intraveineuse (réaction de Fenton), certes il est plus aisé de prendre de l'artémisinine que de se perfuser soi-même. Ce serait dommage de perdre cette possibilité.

Enfin, on a évoqué dans le cas de BIONOPOS une directive européenne récente. J'espère être fixé la semaine prochaine.

Affaire à suivre.

Artémisinine de IHERB : elle est fiable jusqu'à preuve du contraire ! Attention au malentendus !

ARG-55400-2.jpgRéponse

La SUPER ARTEMISININE que je recommande chez iherb est bien une artémisinine pure et non un extrait à 30:1, la seule différence est que les gélules sont de 200 mg et non de 300 mg comme c'était le cas chez Bionops. Pour obtenir la même quantité de principe actif il faut plus de gélules.

Si par exemple on veut prendre 6 g d'artémisinine, il faut 30 gélules au lieu de 20 (6000:200). Il en faudrait 60 dans le cas du produit du Dr Best. Ce disant, je n'entends pas prendre de responsabilité quant au soutien des posologies qui se pratiquent.

La super artémisinine se distingue par une fraction huileuse qui est censée constituée un petit plus.

La seule différence est donc un conditionnement de 200 mg par gélule au lieu de 300 mg.

Le coût de celle de Bionops était de 1,47 E par gramme d'artémisinine. Je suis convaincu qu'on peut le réduire en achetant l'article en vrac mais c'est une autre histoire.

Le cout de la super artémisinine chez iherb varie entre 3,25 et 6 €.

En tenant compte de ce facteur l'option la plus économique est celle-ci :

Super artemisinine de Nutrocology

On dit merci à la DGCCRF... Si celle de Bionops a disparu du marché local c'est qu'on a fait de la pub mal à propos... On cherche d'autres approvisionnements mais s'il en existe, il faudra être discret et se les refiler de bouche à oreille. Pour l'instant la France ne fait pas encore la police chez les américains et le "mondialisme" a des avantages en matières de libre circulation des marchandises. En fait c'est la France qui s'est mise sous le joug de Washington depuis Sarko 1er mais uniquement pour des mauvaises choses comme faire la guerre au moyen Orient et en Syrie particulièrement... 

C'est à hurler !!!!!!!!!!! Mais c'est comme cela et le terrorisme ne frappe jamais là où il devrait frapper car il s'en prend toujours à des innocents. cela permet aujourd'hui même de verser les torrents de larmes de crocodiles pour des drames qui eussent pu être évitées en plaçant des véritables barrages en un lieudit appelé Magnan dans un certain cas !

Inutile de vous dire que les commémorations révolutionnaires, je chie dessus sans pour autant regretter un certain ancien régime car ce qui a suivi n'est ni plus ni moins pourri ! Le progrès dans ce domaine n'a été rendu sensible que par ceux des techniques modernes...

Histoire d'une malentendu assez catstrophique

Lisez, je vous en conjure, c'est instructif quand au niveau culturel ambiant.

Premier acte : je reçois de Cancer et Métabolisme un mail rempli d'inquiétude me disant que l'artémisinine que j'ai proposée venant de iherb n'a pas l'air de marcher.

On me relate un cas où plusieurs scanners n'auraient rien décelé en fait de diminution de la tumeur, d'où une suspicion sur le produit "Super artémisinine".

On me demande s'il ne pourrait pas y avoir une erreur d'étiquetage. Je ne saisis pas et je réponds que Iherb commercialise des produits de fabricants américains ayant pignon sur rue sous entendant que ne s'agissant pas d'une herboristerie artisanale, il ne peut y avoir eu d'erreur...

Je demande de plus amples explications : on me rapporte les dires de la correspondante où il est question d'extrait à 30:1 ce qui fait que sur 200 mg d'une gélules il n'y aurait que 13,3 mg d'artémisinine pure.

Je relis les notes de IHERB : il s'agit bien d'artémisinine pure, mais c'est histoire de 30:1 me rappelle quelque chose.

Si j'ai bien compris la patiente qui a rapporté l'absence de résultats a pris un post qui dénonçait la confusion entre les poudres de plantes, les extraits peu titrés en confondant l'exemple donné pour l'un de ceux que j'ai dénoncés comme correspondant aux caractéristiques du produit de IBERB que je recommande.

Si les gens ne savent pas lire, s'ils mélangent tout, je n'y peux strictement rien !

M. De la Brière a fini, si j'ai bien compris, par se rendre compte que sa correspondante est "malade" non pas du cancer mais dans sa tête probablement et qu'elle subi une forte pression des oncologues. De là à penser qu'il auraient caché un effet même modéré, la chose n'est nullement impossible. je cite le dernier mail :

Ceci dit j’ai du mal à comprendre aussi.

L’artémisine marche presque à tous les coups, quand cela ne marche pas c’est une fois sur deux parce qu'il n’y a plus de cancer donc pas ou presque de cellules cancéreuses à détruire ou une erreur de diagnostic, mais les oncologues poussent à la chimio.

C'est d'autant plus étrange que l'on arrête le traitement de personnes très âges à cause du coût prohibitif des chimios, fut-ce t'elle généricables, coût qui aurait progressé de 400 % du fait d'une combine américaine que l'on ne m'a pas précisée...

Second cas le cancer est trop avancé, en général il y a un petit effet dans les 48 h puis cela repart aussi vite.

Dans le cas de cette adhérente manifestement il y a une forte pression de l’oncologue pour des chimio lourdes (carboplatine + taxol+ erbitux, je ne sais pas ce qu’est ce dernier produit), et en plus je viens de prendre conscience qu’elle et son mari sont malades, je me suis pris les pédales dans les infos qui concernent l’un ou l’autre.

Soyons clair quand il m'arrive d'essayer d'aider des patients à voir clair j'exige qu'il me communiquent les résultats de leur examen ou les compte-rendus des intervenants.

Ce qui est compliqué, c’est que les infos des malades sont souvent catégoriques mais sur des bases imprécises.

En d'autres termes, on ne les aide pas, au pire on les embrouille et comme la plupart ne comprennent rien à la médecine, parce qu'on n'a pas pris le temps de tout leur expliquer, ce qu'il avance comme "catégorique" ce sont les idées fausses mais très arrêtées qu'ils se sont fabriquées.

Je vous avouerai que je commence à être saturé, nous faisons beaucoup de travail mais avec peu de résultats, et souvent des résultats inexploitables car les malades guéris répugnent à donner leur témoignage.

Il n'y a qu'une manière d'éviter ce genre de situation ingrate : je ne consens à prendre langue qu'avec des personnes qui en font la demande et je ne marche que si je discerne la présence d'un minimum de culture au moins rationnelle. Dans ce cas, je ne cherche pas à placer des compléments, je leur donne la possibilité de parler, de poser des questions et j'explique mes réponses. Je demande à voir les résultats des examens biologiques et si on ne me donne pas satisfaction, je m'arrange pour couper les ponts.

Ce qui arrive le plus souvent c'est que les gens ont dans la tête une idée fixe, fausse bien évidemment à laquelle ils reviennent sans cesse. Vous pouvez dire tout ce que vous voulez, ils n'écoutent pas ce qu'on leur dit et n'en font qu'à leur tête.

Un médecin qui reçoit entre 4 murs peut se permettre, le cas échéant, si la persuasion n'a pas opéré, de se fâcher. Au téléphone ou par email, l'intervenant devient souvent irrespectueux, souvent par pure maladresse, il joue les anguilles, ça peut aller jusqu'à de la mauvaise foi et le cas échéant il s'étonne qu'on l'engueule copieusement.

Vouloir aider les gens, en dehors des cadres établis, devient de plus en plus suicidaire. Cela demande du discernement psychologique et des règles : on ne peut pas se fier à ce que les gens s'imaginent avoir compris, surtout en médecine, il faut impérativement s'assurer de ce que les médecins ont fait et contrôler à partir des résultats biologiques et des compte-rendu. Sauf qu'en milieu hospitalier on fait volontiers de la rétention et comme les généralistes ne réclament jamais la copie des analyses et se contente d'un résumé plus ou moins vague, rien ne peut aller correctement.

Merci de votre attention ! Si vous avez eu la patience de vous rendre jusqu'ici !

Cancer - Artémisinine les constatations de "Cancer et Métabolisme"

logo_header3.pngVoici la teneur d'un email reçu de cette association:

Par expérience l'artémisinine de Bionops nous donnait d'excellents résultats.

Aujourd'hui grâce aux médecins qui acceptent de suivre des patients cancéreux, nous  sommes sur des cures courtes 2 au 3 jours, mais renouvelables plus souvent, sous réserve d'un taux d'hémoglobine pas inférieur à 10,5.

Quelques fois même une journée seulement suivie du traitement métabolique sodium R lipoate et garcinia cambogia permet d'observer un résultat positif à partir des scans. 

La grande difficulté, c'est que les 2/3 des gens qui nous contactent ne se lancent pas dans cette voie, sur le tiers qui reste, 75 à 80% abandonnent en cours de route, et suivent des traitement allopathiques destructeurs.

Sur 10 qui  vont s'y mettre sérieusement 2 à 3 ont des résultats remarquables et définitifs entre un et deux mois, 2 à 3 voient leur cancer stoppé mais toujours présent, leur sort à long terme est inconnu, 5 sont mal partis , un va décéder rapidement, état trop grave sinon beaucoup trop tard, 4 voient leur cancer ralenti, la durée de survie de ces cas là est passé de 3 mois autrefois à plus de six mois maintenant.

Impossible de conclure sur le long terme.

Résumé

Dans le meilleur des cas, on observe une régression sensible de la tumeur, mais cela ne veut nullement dire que le terrain cancéreux a été changé, ni que le traitement métabolique, qui semble avoir eu un effet sensible plus particulièrement sur les tumeurs cérébrales, que la partie soit pour autant gagnée.

J'ajouterais qu'en ce qui concerne la posologie, elle me semble élevée (30 gélules par prise ça fait entre 6 g. et 9 g. d'artémisinine). Enfin aucun effet négatif n'a été constaté venant de l'artémisinine seule.

Je rappelle qu'à mes yeux, le seul moyen que l'on ait de suivre les progrès en matière de terrain, c'est la cancérométrie de Vernes. Mais elle n'est pas en odeur de sainteté, voir le blog du Dr Moulinier qui maintient le cap contre vent et marées et qui vient de décider de s'intéresser des près à l'auto-hémothérapie.

Je rappelle que si j'avais un cancer, j'enverrai au diable la chimio mais quand bien même je serais médecin généraliste, je ne vois guère comment résister à la pression des oncologues et de leur satanés traitements car il ne connaissent rien d'autre que la chimio ou les rayons.

Je viens d'accompagner à sa dernière demeure un ami âgé, qui a été littéralement empoisonné par la chimio. Mais il ne voulait rien savoir. Il aurait sans doute pu retarder l'échéance en se gavant de jus de curcuma et de vitamine C à distance de ses foutues chimios mais il n'a rien voulu savoir.

 Un autre a survécu à un cancer du colon mais la chimio a fait des déjà cardiaques, hépatiques et médullaires. cela faisait plusieurs années que l'oncologue et le généraliste avaient constaté une tendance anémique. La dernière découverte consiste en une cholangite avec en aval la moitié du foie flingué (cirrhose) d'où démangeaisons et survenue d'une ascite. On lui a pompé 7 litres de liquide dans l'abdomen.

Grâce à un petit excèdent de crédit iherb j'ai pu lui donner un multivitamine et deux complexes phyto pour son foie dont un ayurvédique. Son ventre n'a plus enflé, l'ascite parait avoir été stoppée, mais il a fallu l'hospitaliser car la chute des paramètres sanguins l'a affaibli. Etant veuf et donc seul il ne mange pas bien et parfois en mange pas du tout.

Pour commencer, le médecin (assez sympa) qui devait le recevoir était en vacances, arrivé à 14 h 30, il a attendu jusqu'à 17 heures pour avoir une chambre alors qu'ils répondait à une convocation. On lui a enlevé la totalité des traitement en cours. Dans une lettre au médecin, j'ai signalé l'administration d'un traitement phyto sans donner de détail et en me présentant comme un ami. J'ai sollicité la réponse à une question sur son anémie par le canal du patient. Le papier a été classé. On s'est contenté de lui administrer des perfusions, d'acides aminés je suppose, pas la moindre transfusion sanguine. On l'a collé en maison de repos, sans aucune explication, sans résultats d'analyse ni compte rendu.

C'est malheureux à dire mais cette immobilisation sans soins particuliers devraient faire repartir l'ascite et éventuellement me fournir la preuve de l'efficacité de la phyto dans ce domaine. Mais à quel prix ?

Il y a d'un côté le verrouillage de certaines rubriques (cancérologie en particulier) et d'autre part la désorganisation et même le bordel dans les établissements hospitaliers, cliniques comprises car dans ce dernier cas si vous n'arrivez pas avec votre traitement en cours, par économie on ne vous donne rien. Là où ça se passe je ne connais qu'un service privé de néphrologie qui une clinique fonctionne correctement. La clinique en question fonctionne sous capitaux allemands alors je suppose qu'il en va de même pour les autres spécialités. La responsable du service considérée est allemande et elle mène la barque avec rigueur en veillant à ce que chacun fasse son job. au point qu'elle ne manque pas de volontaires pour travailler sous ses ordres.

Mais bon les deux spécialistes prennent 80 €uros de la consultation... Et dans les établissement publics certains chefs de service en fond autant certes mais ce n'est pas pour autant que leur service marche comme une horloge.

Que devient le Pr laurent Schwartz inventeur du protocole Métabloc

hqdefault.jpgJ'avais plus ou moins le dessein de reconstituer la carrière du pseudo professeur Laurent Schwartz qui n'est que radiologue.

Il m'aurait fallu, pour cela, mentionner sont rôle à la fois trouble et perturbateur à Garches et dont le Dr Nicole Delépine conserve de très mauvais souvenirs....

On me dit qu'il courrait les conférences et les congrès, en essayant de mobiliser les médecins, il aurait un bon écho mais comme ses remèdes sont incertains et qu'il y a des incohérences dans son protocole (excès de Metformine en particulier) cela va décourager les médecins. d'autant plus que le cancer est plus que jamais une "chasse gardée".

Les généralistes n'ont jamais bénéficié d'une grande liberté de prescription surtout dans ce domaine et cela n'a pas pu s'arranger. Pour ce qu'il en est de l'organisation de cette "chasse gardée" et des nouvelles modalités en matière de "permis", se référer à ce qu'en a dit Nicole Delépine.

LS a sans doute été convoqué par le conseil de l'ordre sur plainte des HP-AP (Direction Martin Hirsh) qui a pu s'appuyer sur les lettres de Gilles de la Brière (Cancer et Métabolisme) à son sujet.

Apparemment LS aurait tenté de se défausser en accusant ladite association d'exercice illégal de la médecine, il a aurait fait courir le bruit que l'association aurait une plainte dudit conseil de l'ordre au cul, et qu'il s'agirait d'une secte. Rien absolument rien ne permet d'appuyer une thèse aussi stupide. L'association s'en tient à la diffusion du protocole mis au point par LS pour ce qui concerne uniquement 2 complément alimentaires qui sont en vente libre.

Le cas de l'artémisinine est à particulier qui ne fait pas partie de Metabloc. Voir les posts concernant cette molécule tirée de artemisia annua.

En revanche, LS est intervenu auprès de l'hébergeur du site Cancer et Métabolisme arguant que nous faisions de la médecine illégale te portions préjudice à sa réputation en utilisant son nom. C'est complètement stupide de sa part car les contrats que l'on signe avec les hébergeurs comportent un engagement de responsabilité et donc une décharge au profit de l'hébergeur. Je rappelle que dans le cas où l'auteur d'un site n'est pas identifié (pseudonyme) les plaignants doivent adresser une requête au Président du TGI en sollicitant une identification. Bref, ce genre de pression ne peut aboutir que dans le cas d'un site hébergé gratuitement. A partir du moment où l'auteur paie, l'hébergeur ne peut aucunement prendre la moindre décision sauf cas particulier (pornographie infantile, apologie de crimes, terroristes en particulier) et son devoir est de faire un signalement aux services de police.

LS a adressé à l'association par son avocat un courrier de 130 pages mentionnant toutes nos infractions à son image ( la plupart sans fondement), laquelle association s'est abstenu de réagir. Se souvenir d'un vieil adage judicaire énonçant que qui veut trop prouver ne prouve rien !

Il ne l'attaquera pas directement car il n'en a plus les moyens et cela l'entrainerai dans les problèmes, mais va sans doute multiplier les essais en faisant intervenir des tiers (patients) auprès de l'Ordre. Pas sur que cela marche. L'arrivée de Buzyn à la santé n'augure pas d'un changement de climat favorable.

Concernant le risque de poursuites pour exercice illégal de la médecine. On ne peut pas reprocher à des citoyens de faire de la publicité en faveur des éléments d'un protocole basé sur des compléments alimentaires dès lors qu'on ne se substitue pas au médecin c'est à-dire à partir du moment où on incite les patients à essayer ce protocole la surveillance de leur généraliste. A lui de se débrouiller avec les oncologues.

Le cas de l'artémisinine est différent. Il faut distinguer la publicité faites en faveur des études et des observations qui prouve son efficacité dans les cancers. Ces données sont publiques. Le statut de cette molécule est tangent, je rappelle qu'à ma connaissance, elle n'est pas interdite. L'OMS, me parait avoir découragé l'utilisation de pratiques susceptibles de provoquer des résistances du psalmodium dans le cas de la malaria. Cas des tisanes. Je rappelle que la découverte d'effets anticancéreux est postérieure. Il faut évidemment s'attendre à ce que, sous prétexte quelconque, on en vienne à mettre des bâtons dans les roues des patients susceptibles de vouloir faire appel à un extrait d'artémisia annua.

Les ennuis ont commencé : Bionops a vu son stock luxembourgeois saisi mais on ne connait pas encore les motifs. J'espère en savoir plus la semaine prochaine.

Affaire Oronat

On vient de me signaler une décision de police sanitaire de l'ANSES contre un médicament soit disant homéopathique à base d'artémisia. Un examen sommaire montre que le motif est fondé sur un abus d'allégation. D'autre part, si c'est de l'homéopathie, cela ne peut avoir été qu'une grossière escroquerie. Pour l'instant je n'ai pas beaucoup d'éléments et visiblement cela n'a rien à voir avec la diffusion de gélules d'artémisinine pratiquement pure.

Là où il existe un risque de poursuites pour cause d'exercice illégal de la médecine c'est lorsqu'on préconise une protocole précis avec des dosages, encore faut-il distinguer le fait d'informer sur des pratiques existantes et le fait de les cautionner. J'ai tout à fait le droit de faire connaître ce que l'association Cancer et Métabolisme a pu constater dans ce domaine et l'on verra du reste que si des cures courtes d'Artémisinine donne des résultant sensibles en fait de fonte de tumeur, ce n'est pas pour autant que la partie est gagnée.

J'ai tout-à-fait le droit de porter à la connaissance du public ce que m'a communiqué l'association en fait de constat mais il est exclu pour ma part que je prenne la moindre responsabilité en conseillant directement des patients cancéreux. C'est à eux de se prendre en charge et d'assumer leurs décisions en accord avec leur médecins.

On comprendra mieux pourquoi je suis si rétif à donner la moindre consultation et à prescrire quoique ce soit. Dans un autre post vous verrez que malgré le luxe de précautions prises, plus j'en dis plus les gens s'embrouillent... C'est même assez franchement décourageant !

09/07/2017

Pollution électromagnétique, téléphonie mobile, patchs Fazup et Cie, ce sont bien des arnaques !

magicien.jpgLes patchs de protection sur les portable c'est bien une pure illusion et je ne suis pas le seul à l'affirmer...

Un correspondant m'écrit ceci : Dans un rapport de l'ANSES, 11 patch ont été testés, sur un forum  Samakh (Patron de Fazup) expliquait que son patch ne fait pas partis de ces tests pourtant tous ces patchs se répfèrent ) lla même technique. Les tests effectués par ANSES sont beaucoup plus complets que ceux présentés par Fazup. J'ai beau chercher je ne trouve pas d'autres analyses sur le produit Fazup. les organismes comme  l'ANSES , la DGCCRG, ou autre ne recommandent aucun patch mais l'éloignement du télephone de la tête. j'ai trouvé un article intéressant avec ses commentaires qui en dit un peu plus :  

http://infoalternative.over-blog.fr/2016/08/protections-anti-ondes-et-patchs-realite-ou-arnaque-suite.html

Ce post évoque mon dernier article à propos de la menace de Fazup. Cette dernière a donc été reproduite sur un blog tiers dont j'ignorais l'existence. Avec Internet voilà  l'inconvénient quand on menace indument les gens, on risque par des tentatives d'intimidation, si la victime ne plie pas et se rebiffe, de s'exposer à une très large publicité car en tant qu'auteur je n'ai aucune possibilité matérielle de m'opposer pratiquement à ce qu'on me cite.

Cet article avait été précédé d'un autre qui évoquait les techniques en cause dans les patch en faisant la démonstration du pourquoi de leur inefficacité.

Voir : http://infoalternative.over-blog.fr/2016/08/protections-a...

L'auteur de cette page a reçu, à un jour près et en même temps que votre serviteur, le même genre de menace et il a reproduit ma réponse à cette tentative d'intimidation en supprimant les noms. Sauf que cela ne sert à rien puisque l'on peut les trouver en cherchant.

L'auteur se montre pessimiste en affirmant qu'en cas de procès réel, une enveloppe glissée sous la table serait susceptible de gommer les arguments techniques invoqués. C'est assez infamant envers les juges et je ne pense pas que cela puisse fonctionner ainsi car c'est pour la Justice courir le risque d'être confondue. Un jugement doit être solidement motivé sans compte qu'en appel les choses peuvent toujours changer du tout au tout ! 

La page en question se termine par une communication d'Abel Franco (qui cite Fazup). Communication assez filandreuse qu'il faudrait analyser et qui contient la mentions suivante :

Le laboratoire confirme bien que l’onde est déplacer et augmente le DAS en positionnant le téléphone la ou l’onde rayonne. Fazup n’ont pas voulu tester de cette façon, ils ont simplement voulu tricher pour tromper le consommateur en se servant de mon brevet pour valorisé leur technologie qui en passant a était voler car cette technologie a était déposé par une autre personne dont il parle d’élément perturbateur pour modifier le diagramme de rayonnement et bien sur il confirme que cette méthode n’est pas bonne car perte d’émission et de réception au niveau de l’antennes, autonomie de la batterie diminuer, le téléphone reste constamment en pleine puissance etc.. Donc le dépôt de ce brevet n’a pas était validé et donc abandonné. Une simple pastille en aluminium de 5 cm fait exactement ce que fait Fazup. Mais Fazup n’a pas tenu compte de ceux qui ont des bagues aux doits, ou ceux qui portes des lunettes, le fait de mettre a coté du Fazup une matière métallique, l’onde change de position et peut allez directement en profondeur dans le crane de la personne.

Je vous laisse corriger les fautes. Il m'arrive certes d'en faire mais à moins de taper trop vite et de perdre des mots dans la bataille, je m'exprime dans un français intelligible. Ce que nous dit l'inventeur peut se résumer ainsi :

Si j'ai bien compris, le brevet de Franco n'a pas été validé à cause de l'antériorité de Werhlen datant de 1998. Et quoiqu'on fasse, c'est-à-dire où que l'on positionne le patch l'onde se déplace et se trouverait attirée par tout objet métallique. D'autre part, le dessin de Fazup n'a aucune vertu car une pastille circulaire en alu peut faire le même office... office au demeurant inefficace puisque le seul résultat c'est d'exister le téléphone à compenser en usant ses batteries prématurément.

Mais j'avoue que dans le promos de Franco, il y a de quoi y perdre son latin :

Effectivement je suis l'inventeur du multi déphaseur. J'ai effectivement déposé plainte au prêt de la répression des fraudes. Ils ont bien détourné la technologie qui ne correspond en rien au brevet. Leur technologie est de modifier le diagramme de rayonnement et donc modifier toutes les caractéristiques du téléphone de ce fait le téléphone n’est plus conformes aux normes de fabrication CE. Et cela sans autorisation des fabriquant de téléphones.

D'un côté le brevet est caduque et de l'autre sa technologie a été détournée. Comprenne qui pourra !

Abel Franco a son site de vente, si j'ai bien compris : http://www.mega-protect-phone.com/

A propos d'une étude l'ANSES

On m'a communiqué une longue étude datant de 2013, évoquée ci-dessus. Cet organisme a testé en effet plusieurs patch de prétendue protection et a conclu qu'un n'est efficace. Même si le modèle de Fazup n'a pas été testé, cela ne peut pas vouloir dire qu'il puisse être meilleur que les autres et vous allez vite comprendre pourquoi, enfin je l'espère... L'ANSES avait donc conclu que le meilleur moyen de se protéger des micros ondes d'un portable c'est d'utiliser un écouteur c'est-à-dire d'éloigner le téléphone. On peut aussi éviter de s'en servir en ne l'utilisant qu'à bon escient...

J'ai expliqué dans le posté précédant que les circuits passifs que l'on colle au dos des portables sont des circuits passifs et je les ai comparé à des sortes de "talismans". En effet, ces dessins sont crédités d'une vertu qui au regard des lois de l'électro physique relèveraient tout simplement de la "magie".

La "magie" cela fonctionne certes mais dans un registre que les Anciens appelaient le "monde psychique" ou intermédiaire et pas dans le "monde grossier" ou "physis" des Anciens. J'ai donc rappelé que l'inversion de phase d'une onde est possible mais en réémettant l'onde en opposition aux fréquences à neutraliser.

J'ai oublié de dire ceci mais c'était évident dans mon esprit et que j'emprunte à mon collègue dans l'article visé ci-dessus.

(...) ces patchs sont sensés pouvoir, à partir d’une onde quelconque, la décaler dans le temps de façon à ce que l’on trouve une onde déphasée de 180° superposée à l’onde initiale. Une pointe d’onde positive se trouvera donc au même instant opposée à une pointe d’onde identique, mais de valeur négative cette fois. La résultante obtenue sera nulle.

En d’autres termes l’onde d’origine sera tout simplement annulée. Bien joli en théorie, sauf que, si cela fonctionnait réellement ainsi, autant pour l’onde émise que pour celle reçue par notre téléphone, plus rien n’entrerait ni ne sortirait de notre téléphone. Donc celui-ci serait totalement inopérant.

Il reste donc forcément autour de notre téléphone suffisamment d’ondes pour que celui-ci puisse continuer à fonctionner.

J'ajoute pour ma part qu'à supposer que ces "dessins magiques" aient, du fait qu'ils sont imprimés avec des encres métalliques un effet physique quelconque, l'obstacle ainsi créé ne peut qu'incité l'appareil à émettre davantage pour compenser l'obstacle et il me semble que certains fabricants ont protesté. 

De plus, on retrouve cette mention dans beaucoup de manuels de téléphones, que le fait de masquer avec la main la partie arrière du téléphone masque les antennes (émission-réception, GPS, Wi-fi, Bluetooth ….) et oblige donc le téléphone d’augmenter d’autant la puissance d’émission pour garder le contact avec l’antenne-relais. Ce qui n’est pas le top, on en conviendra ….

Même chose, si on "cache" le dit téléphone dans une pochette "anti-ondes". Il vaudrait mieux que celle-ci soit parfaitement étanche, car là le téléphone va "mettre la gomme" pour ne pas perdre le contact....

Ne serait-il pas plus simple d’arrêter le téléphone ???

Supposons que ça marche, alors le patch devrait être entre l'oreille et le téléphone et pas à l'arrière entre main et portable...

Je cite à nouveau ma source :

On peut, dans le meilleur des cas, et à supposer que les dimensions du patch soient accordées avec les fréquences en jeu, que juste derrière le patch (soit très précisément à la surface de celui-ci) que les ondes en présence à ce point précis soient effectivement à peu près en opposition de phase donc plus ou moins annulées. Mais comme la paume de la main fait environ 2 à 4 cm d’épaisseur pour une longueur d’environ 10 à 17 centimètres, en fonction de l’âge, tout le volume représenté par cette main ne sera pas protégée.

Supposons donc, pour être gentil avec les fabricants de patchs que la main de l’usager soit protégée, mais on ne peut nier que ce patch se trouve A L’ARRIERE du téléphone …. quid de la face avant du téléphone, en contact avec l’oreille ???.

De quelque façons que l'on veuille envisager les choses ces patchs ne peuvent pas fournir le service attendu. Ce sont tous des arnaques. J'ajoute que si certains sont vendus en pharmacie, cela ne constitue nullement une garantie et sur ce point je ne vais pas vous faire de dessin ! 

Moralité : Tous les tests que l’on peut trouver sur le net comportent de très nombreux biais, des imprécisions, voire de flagrantes exagérations pour tenter de prouver leur efficacité.

Un rapport datant de 2008 met en garde contre le caractère illusoire des pseudo protections évoquées

Voir www.etudesetvie.be/files/images/EMR-IP/MedicalAlert-fr.pdf

Les bidules en question ne sont pas une nouveauté, l'arnaque est un classique datant de plus de 16 ans...

05/07/2017

A propos de la détoxication par la chlorella

chlorella-algae.jpgLe dentiste évoqué dans un post précédant traitant du MMS témoigne de ce que la chlorella est efficace contre les métaux lourds.

On se souviendra qu'à ce propos, il existe une rivalité très nette entre une certain Cambayrac et une certaine Lehner. La première ne jure que par le DMPS et Cie, la seconde ne voit de salut que dans la chlorella.

Un correspondant, qui héberge 18 amalgames dentaires voulait faire un test de provocation au DMPS. Je l'en ai dissuadé. Vu la difficulté d'obtenir une ordonnance et le produit je lui ai répondu que dans la mesure où il n'a pas les moyens de s'offrir la dépose des amalgames nécessitant un praticien équipé d'une aspiration type Clean-Up avec port de masque au charbon, çà ne servirait à rien de chercher à doser quoique ce soit.

J'ai donc repris contact avec le dentiste en question qui témoigne de résultats avec la chlorella. Il déconseille le recours à l'ail des ours et à la coriandre avant 6 mois de détox à la chlorella. Je m'incline donc devant l'avis de ce praticien expérimenté. Le problème est que Madame Lehner dégage une très mauvaise impression. Cette femme n'est manifestement pas très équilibrée et le type d'activisme qu'elle pratique ne peut que nuire à sa crédibilité.

Quant à Mme Cambayrac c'est un autre style, c'est une de femme de tête assez rigide et je ne garde pas un bon souvenir de nos relations... Je me souviens qu'elle est professeur de piano et qu'elle a appris que je suis également claviériste, sans rien savoir de votre serviteur, elle avait des idées très arrêtées à mon sujet, or elle ignore avec qui elle avait à faire...

C'est tout le problème de ces gens qui veulent témoigner en faveur des médecines alternatives, le blocage du côté des milieux académiques fabrique des "écorchés vifs" qui parfois se sentent investis d'une "mission" et ils en font un peu trop, en prétendant être seuls dépositaires d'une vérité.

Enfin les différentes éditions des livres de Mme Cambayrac témoignent d'une certain rigueur scientifique. J'en étais resté à l'idée que pas plus que le charbon la chlorella ne passe pas la barrière intestinale alors je me demande toujours ce que la chlorella fait de plus que le charbon activé qui, avec la zéolithe, serait, en cas de longues cures déminéralisant.

Chlorella versus charbon activé

Le dentiste auquel je me réfère préconise la prise de 10 comprimés de chlorella avant chaque repas + 10 comprimés au coucher, donc 40 par jour. Dose à doubler en cas de malaise en allant jusqu'à 30 par prise.  

Reste le problème consistant à se procurer de la Chlorella. Deux modes de fabrication existent, dans des bassins en plein air ou dans des installation fermées (tubulaires de verre). Cambayrac avait jeté l'opprobe sur la chlorella produite en circuit fermé en Allemagne. Le Dr Melet y aurait trouvé de l'aluminium. Toute la question est de savoir si la chorella est susceptible de relarguer. On n'a pas d'études à ce sujet. Toute la question serait de savoir si les malaises observés sont dus à des impuretés de la chorella ou au fait qu'elle mobiliserait des MLs en excès.

Difficile de savoir : plutôt que d'augmenter la dose, j'alternerai chlorella et charbon activé à titre de test. La capacité du charbon activé d'adsorber toutes sortes de toxiques est bien établie, si donc des MLs sont mobilisés en excès, le charbon devrait les éliminer et faire cesser tout malaise.

Je rappelle que le charbon activé se trouve à moins de 20 E le kilo auprès des laboratoires d'œnologie. Exemple Geosorb. Toujours préférer les granulés plutôt que la poudre. Mettre 3 à 4 cuillère à soupe dans un pot, ajouter l'eau, fermer, agiter et boire avec une paille. Loin des repas et des prises médicamenteuses. Si possible la nuit si on se réveille. Les comprimés de Diéti natura sont pratiques mais contiennent de la saccharose, c'est une hérésie matérialisable avec un glucomètre. 

Se procurer la chlorella

Algomed_100g_hp-600x600.jpgLe seul avis fiable que je puis fournir porte sur le choix de la Chlorella. Nul doute que le meilleur parti c'est de commander chez Algomed directement et pas chez Echorial (qui se fournit chez Algomed) ni un quelconque revendeur. Le prix des comprimés au kilo est de 94 €.

http://www.algomed.de/produkt/algomed-chlorella-tabletten/

Du côté de Iherb j'ai cherché : la chorella de New Food serait une bonne option. New Food m'a communiqué des analyses excellentes. Les avis sont très majoritairement positifs et un seul utilisateur à signalé de fort malaise. On note de rares maux de tête. Beaucoup de consommateurs notent un regain sensible d'énergie. J'ai commandé ce produit et je vais le tester à divers dosages.

Ail des ours et Coriandre

Il est impossible que ces végétaux soient gravement pollués par des métaux lourds, or le dentiste évoqué a constaté un état de fatigue et des malaises lorsqu'il a introduit l'un ou l'autre dans sa cure. Il semble donc qu'il aurait un pouvoir de mobilisation sauf que j'aimerais quand même savoir comment et sur la base de quelles observations ou travaux on en est arrivé à déterminée les vertus détoxicantes de ces plantes.

Vitamine C

Je rappelle l'existence du livre du Dr Thomas Levy en version française intitulé La panacée originelle, éditions Michel Dumestre. ISBN 2-87909-021-0.

Tout le monde devrait lire et relire ce livre. Les capacités de la vitamine C en matière de détoxication sont impressionnantes. Sans doute ne faut-il pas tout faire en même aussi ai-je insisté pour que le correspondant évoqué plus haut commence par une cure soit d'acide L-ascorbique ou d'asborbate de sodium. Cette dernière forme est incontournable dans le cas de perfusion anales (avec une seringue de 60 ou 100 ml) mais pour ce qu'il en est de la voie orale j'ai trouvé que l'ascorbate est au moins aussi dérangeant sinon plus pour le système digestif (gazs). D'autre part, en cas d'hypertension c'est un apport de sodium dont il vaut mieux se passer.

LYP-00119-7.jpgConcernant la vitamine C liposomale, je rappelle que ce produit de Livon est seul recommandable. On le trouve en France sous un emballage différent distribué par Altrient mais beaucoup plus cher.

Notez que tous les produits liquide sont de simples émulsions forcément instable. La consistance doit être celle d'un gel. J'ai trouvé de la lécithine liquide de consistance idéale mais reste le problème de l'incorporation du principe actif. Il faudrait pour le moins un bac à ultrason de qualité labo dans lequel on puisse disposer le contenant définitif. Pratiquer directement dans la cuve expose à des pertes considérables.  

Artémisinine : attention aux tromperies, ne pas confondre la poudre de plante et les extraits !

Artemisiaannua.jpg

Artémisinine : deux belles arnaques !

MAJ du 5 juillet 2017 : La version initiale de ce post date du 31/10/2016

Je reviens sur le sujet car le laboratoire Bionops établis en Suisse proposaient un extrait très bien placé sous tous rapports (concentration, prix). Je l'indiquais lorsqu'on me consultait par mail, ledit labo ne souhaitant pas de publicité, le produit n'étant pas au catalogue. Il fallait le commander par téléphone.

J'apprends que ce produit ne serait plus disponible à cause d'une directive européenne datant d'un mois. Or je ne trouve, en cherchant dans la base de Eur-Lex aucune occurrence. Je ne pense pas que la législation ait changé.

D'assez longue date l'OMS a mené une campagne contre l'usage de l'artemisia annua en tisane pour la malaria au motif que la concentration en principe actif est insuffisante et que cette pratique risque de déterminer des résistances du plasmodium. Cette campagne est bien antérieure à la découverte de l'activité anticancer du côté chinois mais l'on a fait courir des rumeurs de conspiration.

Il faut être précis dans les termes employés. Certains articles parlent d'une "interdiction" par l'OMS or cette organisation ne dispose d'aucun pouvoir législatif, elle ne peut qu'émettre des recommandations et l'Europe pourrait s'en être inspirée pour émettre une directive mais si directive il y a je veux la voir !

Certains observateurs pensent que Sanofi, qui développe un médicament curatif à base d'artémisinine semi synthétique + un dérivé de la quinine se serait abouché avec l'OMS pour faire barrage à une utilisation et à une commercialisation sauvage de l'artémisinine.

Voir : http://www.usinenouvelle.com/article/sanofi-maroc-produit...

Notez que Sanofi affiche des prétentions quasi philantropiques et l'on n'est certes pas obligé d'y croire... La seule chose importante est de clarifier le statut actuel de l'artémisinine. J'attends donc de pouvoir tenir un texte ! Enfin il se peut que Sanofi fasse pression sur la DGCCRF mais encore une fois, il faudrait savoir sur quel texte s'appuie cette organisation pour agir.

A ma connaissance, il n'y a pas d'interdiction officielle. Sauf qu'une directive déjà ancienne fait peser une menace sur la commercialisation de certaines plantes exotiques qui n'auraient pas bénéficié d'une antériorité suffisante d'usage local. A ma connaissance, cette directive n'a pas encore donné lieu à la publication d'une liste positive de plantes susceptibles d'être interdites.

Concernant Bionops, je viens d'apprendre que la DGGCCRF aurait fait saisir les stocks de Bionops au Luxembourg mais sur quelle base légale ? Telle est la question. 

Je note d'autre part que des sites européennes vendent en moyenne 69 E la "super artémisinine" que Iherb propos à 39,88 E (à ce jour) soit presque le double. C'est à ma connaissance le seul extrait qui propose une concentration suffisante. Il existe certes des possibilités pour s'en procurer en vrac mais pour des particuliers c'est hasardeux, surotut du côté chinois où c'est la loterie et en plus il faut savoir faire ses gélules.

Je note d'autre part qu'en dépit de mes laborieuses explications sur la différence entre une poudre de plantes et de véritables extraits tirés en artémisinine, j'ai vu que sur le site de Cancer et Métabolisme, un particulier qui fait de la pub pour de véritables arnaques. Voir :

http://www.cancer-et-metabolisme.fr/temoignage-cancer-du-...

Je cite ça date d'hier et je vais demander au président d'efface ça :

Attendez vous à ce que ces annonces disparaissent, je viens d'avoir au téléphone le Président qui m'a promis d'effacer ces mentions trompeuses. Lui et moi sommes à la recherche de pistes alternatives. Mais dans l'hypothèse où il existerait un interdit, nous seront tenus à la discrétion.

Anamed prétend disposer d'une variété hybride très concentrée en principes actifs mais rien, absolument rien, n'accrédite l'existence de cet variété mirifique. Cela existe pour le cannabis mais pas pour l'artemisia annua, du moins à ma connaissance et à supposer qu'une variété productive ait été créé j'attends et j'exige des garanties scientifiques.

Enfin et de toutes façons,  je répète que ce n'est pas avec une tisane que l'on peut soigner efficacement des pathologies telles que des cancers ou la maladie de Lyme !!!

Ces escrocs de Teemana vendent les 50 g de feuilles 14 €, le kilo est dans les 260 € et le kit de graines à 110 euros.

La crédulité et la connerie humaine donne certes une assez bonne idée de l'infini et la guerre contre ces travers ne sera jamais gagnée mais ce n'est pas une raison pour baisser les bras ! Je finis par me demander si les gens comprennent encore le français !

Je rappelle que l'artémisinine doit se pratiquer en cures courtes éventuellement répétées à intervalles et qu'un usage trop prolongé risque de causer une anémie. La moindre des choses serait d'avertir son médecin afin qu'il surveille les réserves de fer (dosage sur fer et de la ferritine). Le mode d'action de l'artémisinine s'apparente à celui de la vitamine C par voie intraveineuse (réaction de Fenton) malheureusement on ne trouve pas ou difficilement des solutions à injecter aux doses adéquates. Le problème n'est pas tant de les confectionner (solution d'ascorbate) mais de les administrer. Sans prescription ne pas compter sur les infirmières en raison des 7 mensonges qui sévissent sur la vitamine C... Là il y a vraiment un complot nettement caractérisé puisqu'on ne trouve guère que des produits à usage vétérinaire...

============================ 

MAJ : Je n'ai pas encore été assez clair dans mon propos. Une lectrice me demande un avis sur un extrait d'Artémisinine vendu sur Amazon.

Réponse :

On ne peut juger que lorsque la contenance de chaque gélule est donnée en mg d'artémisinine pure.

1 kilo de poudre contient seulement 2,5 g d'artemisinine (0,25 %). Il est donc nécessaire de connaître la proportion de principe actif dans le produit brut et non la concentration de l'extrait, donnée qui ne suffit pas mais permet à des gens fûtés de débusquer une éventuelle supercherie bien enveloppée.

Là on vous propose des gélules de 400 mg à 30 pour1.

Artémisinine.jpgLa gélule correspond donc à 400 mg x 30 soit 12 g de poudre brute. Cela ne fait que 30 mg d'artémisinine.

Or la prise minimale est de 50 mg pa prise ! .

Et certains patients ont utilisé 8 à 10 gélules jour sur des périodes courtes : 5 jours ! Mais à dire vrai, on ne m'a pas donné le dosage de chaque gélules et je présume que mon informateur n'y a pas prêté une attention aussi soutenue que celle que je préconise.

Il vous faut 50:3 = au moins 17 gélules !.

Je suppose que vous allez commencer vraiment à comprendre la teneur gigantesque des arnaques ! Voir :

Se procurer la SUPER ARTEMISININE SUR IHERB

 

Là vous avez 200 mg par gélule ! Je ne connais pour l'instant comme fiable que ce type de produit ! Si vous trouvrez moins cher ou mieux je suis preneur !

Je vais rajouter ça à mon topo ! A présent j'espère que ce sera plus limpide !

Autre chose : j'avais signalé dans le cas de pré diabète et de diabète de type II que la berbérine est un bon candidat pour faire baisser le glucose. Glucomètre à l'appui. Dans un cas que j'ai pu observer d'échappement de HBA1C (hémoglobine glyquée) qui était montée jusqu'à 6,7 %, l'administration de STAGIG (Metformine non encore génériquée 2 comp.) + 3 gélules de 500 mg a fait chuter le chiffre à 5,6%. Il est revenu à son taux antérieur qui naviguait entre 5,3 et 5,5. L'idéal serait de perdre encore 1% mais le mieux est l'ennemi du bien !

____________________________ 

Ce site qui fait la promotion de gélules d' Arteminisa Annua à moins de 10 € les 60 gélules (6,90 €) actuellement trompe les gens. D'abord pour une simple poudre c'est encore très cher. A ce prix là on devrait vous fournir au moins 200 gélules !

http://www.artemisinine.biologique.bio/

Notez tout d'abord que ce que je reproche à ce marchand pourrait s'appliquer à des dizaines de concurrents et il n'est pas question d'en faire la liste. C'est à vous à apprendre à discerner la réalité derrière des annonces susceptibles de vous faire saliver ! 

L'artémisinine est un extrait d'artemisia annua, la simple poudre est donc très pauvre en principes actifs

La tromperie consiste a associer la mention de l'artémisinine au produit. Or l'artémisinine est un composant extrait, on devrait donc vous dire la quantité en mg par gélule. Réfléchissez ! Si vous voulez consommer cette plante vous avez intérêt à la cultiver. Ca peut pousser sur un balcon. On trouve des plants et des graines de plusieurs plantes médicinales chez Alsagarden par exemple et ce n'est pas une plante exigeante.

La campagne de l'OMS concernant les restrictions à l'emploi de l'artémisinine contre le paludisme

Cela dit, bien avant que les effets de l'artémisisine sur les cellules cancéreuses ne fasse l'objet d'une publicité au demeurant récente, l'OMS avait mis en garde contre une mauvaise utilisation de l'artésisinine et surtout de l'artémisia annua dans le cas de paludisme. Je m'explique : l'utilisation de tisanes consistant en une extraction très légère, il y a risque de développement de résistances. certains soupçonne l'OMS d'avoir voulu favoriser un certain produit d'un certain laboratoire. Ce n'est pas impossible mais en tous les cas, non seulement la campagne évoquée ne peut pas avoir pour but d'empêcher le recours à l'artémisinine contre le cancer car à l'époque, la chose n'était pas d'actualité.

Risque de résistance du plasmodium

Bref, il existe bien un risque de développer une résistance du plasmodium dans le cas d'une posologie insuffisante. cela je ne sais pas s'il est nécessaire d'ajouter un autre composant pour vaincre le paludisme. Je n'ai pas étudié la question mais je ne le pense pas.

Pas de complot contre l'usage en cas de cancer. Pour l'instant du moins !

Pour ce qui concerne le cancer. Il y a eu des résultats, je le tiens d'informations privées et émanant de l'association "Cancer et métabolisme". A ma connaissance le Dr Avetyan a été témoin d'une importante réduction d'une tumeur par l'artémisinine, sauf que la répétition rapprochée de cures intensives s'est soldée par une anémie sévère. L'artémisinine, lorsqu'elle entre en contact avec le fer capté par les cellules tumorales, produit un peroxyde (eau oxygénée pour simplifier) qui les flingue. C'est du reste l'effet recherché lorsqu'on injecte des grosses doses de vitamine C.

Précautions à prendre (risque d'anémie)

Donc l'artéminisine réagit avec le fer qu'elle rencontre sur son passage. D'où il découle logiquement qu'elle doit être prise à distance des prises alimentaires. D'autre part, il est plus logique de faire des cures courtes (5 à 7 jours) et d'intercaler une recharge en fer pour limiter le risque d'anémie. J'ajoute qu'il ne faut pas faire le protocole de Schwartz et l'artémisinine en même temps. Notez que je ne peux pas donner d'autres précisions.

J'ai défini mon rôle comme consistant à vous donner les moyens de gérer vous mêmes vos problèmes en développant votre immunité intellectuelle et votre sens de la réflexion en vous fournissant des critères et des repères. A vous de les étendre mutatis mutandi (par transposition analogique...) à des situations qui ne seront pas forcément évoquées de façon exhaustive. D'autre part, je n'ai pas envie d'être poursuivi pour "exercice illégal de la médecine" ce qui risquerait d'être le cas en donnant des directives précises. Directives impossible dans la mesure où chaque cas est quasiment un cas d'espèce, surtout dans un domaine aussi vaste et aussi complexe que celui des cancers.

Encore un mot sur l'artémisinine, l'extrait titré est trouvable en France mais à cause des directives de l'OMS, il est vendu sous le manteau. Le statut légal de cette plante est à préciser. A ma connaissance elle n'est pas interdite à la vente puisque l'on trouve quantité de propositions dans le genre de celle que je viens d'épingler. Néanmoins, il est probable que si l'extrait devenait l'objet d'un commerce, les pouvoirs publics risqueraient de porter un coup d'arrêt à ce commerce.

Apprenez à être un peu moins bêtes !

Quand vous êtes à la recherche d'une plante plus ou moins exotiques, commencez pas vous renseigner sur les posologie et surtout de déterminer si c'est la poudre ou un extrait qui détermine l'efficacité du végétal. Ensuite apprenez à scruter les annonces et à détecter le "non dit".

Enfin rappelez vous que les marchands ne sont pas des philanthropes, votre santé ils s'en tapent, ce qui les intéresse uniquement c'est de remplir de devises leur maudit tiroir caisse.

A propos de polygonum cuspidatum (renouée du Japon)

Je profite de cette notice phyto pour préciser qu'un abonné m'a signalé que cette plante dont on tire le resveratrol est une plante invasive assez largement répandue chez nous. J'en ai mis sur mon balcon pour le feuillage mais je n'en fais rien, cela dit il parait que l'on peut manger les jeunes feuilles en salade.

C'est un fait que j'avais soupçonné en voyant des photos qui m'ont rappelé un végétal assez familier. J'ai donc commandé un plan de fallopia multiflorum qui grime sur mon balcon afin de pouvoir le cas échéant comparer les candidats trouvables dans la nature. Il existe en effet des espèce voisine.

Malheureusement, il me semble difficile de se passer des extraits même si cette plante est très commune. D'abord la partie qui est exploitée c'est la racine et elle doit être traitée pour éviter une légère toxicité qui peut être cause de diarrhées. En effet après avoir coupé la racine en petits morceaux il faut la cuire à feux doux pendant 12 heures avec des haricots noirs chinois. Ensuite il faudrait pouvoir en tirer un extrait et le concentrer.

Vu que l'immense majorité de mes lectrices et lecteurs s'effarouchent quand on leur parle de préparation simples, tels un macérat glycériné, on ne peut guère se passer des extraits disponibles dans le commerce spécialisé. On peut tout acheter en Chine mais un coup sur deux on risque de recevoir un article douteux. Encore heureux quand le photo du vendeur donne la couleur correcte, que l'on connait la saveur de l'extrait et que l'on peu plaider la tromperie. J'ai pu ainsi me faire rembourser mais c'est aussi du temps perdu...

20/06/2017

Le "MMS", l'évêque James V. Humbel et l'église "Genèse 2 de Santé et guérison"

jim-humble.jpgMAJ : un dentiste de la région parisienne avec lequel je correspond d'assez longue date me fait remarquer que je suis trop sévère au sujet du MMS. Il a observé des résultats non seulement sur des humains mais sur des animaux dont il chien très âgé.

Je n'exclus pas que ce produit puisse être efficace sur la malaria et sur plusieurs pathologies mais il ne peut s'agir que de cures courtes. Le problème est qu'on a tendance à en faire une panacée. Donc la règle pour éviter un effet pro oxydant serait de se fixer un délai très court pour obtenir une amélioration et de ne pas prolonger indéfiniment l'expérience en l'absence d'effet évident.

D'autre part, j'avais signalé le cas d'un ami qui s'est retrouvé épuisé après un usage de plusieurs mois. Il est hypothyroïdien et il pourrait s'agir d'une contre indication.

======

En lisant plus attentivement le dernier papier de Richard Haas, je suis tombé sur une précision dont j'ignorais tout, à savoir que le promoteur du "MMS" est à la tête d'une "petite église" ce qui contribue à expliquer le caractère "miraculeux" de certains témoignages au demeurant totalement dépourvus de la moindre substance crédibles. Allez avoir si, avant de se traiter, les malades étaient autre que des "malades imaginaires".

La découverte de la personnalité épiscopale du fameux Jim Humble est une clef essentielle

Ce qui frappe dans la thèse de l'ingénieur dont les compétences en chimie et en biologie sont manifestement nulles c'est que selon sa vision le microbe, le virus voilà l'ennemi et il faut le détruire. Cela ne cadre pas du tout avec les données actuelles de plus en plus admises quand à l'existence d'un "microbiote" aussi volumineux sinon plus encore que le volume cellulaire proprement dit. Microbiote indispensable à la vie et dont il s'agit de préservé l'harmonie.

Réduit à sa plus simple expression, ce paradigme ancien est un paradigme purement DUALISTE visant à détruire des "méchants" pour ne conserver que le "bon" et le "bien". C'est un paradigme essentiellement PURITAIN et comme tel, il ne peut mener qu'à la perpétuation d'une erreur.

Spécialiste des "petites" églises

Il se trouve que je suis un spécialiste des "petites églises" suite à certaines circonstances et phénomènes particuliers dont j'ai été, pendant plusieurs années, un témoin et un observateur direct. A ce titre j'ai repris, corrigé et compléter un travail d'origine russe sur les "successions apostoliques vagantes" qui fait actuellement 193 pages. Il a été disponible quelques semaines sur la toile avant d'être retiré.

Les antécédents épiscopaux de "James V Humbel"

Possédant l'outil pour identifier la succession apostolique dont Humble serait tributaire, j'ai fait quelques recherches à son sujet. Tout ce que dit Haas se résume à ceci :

Aux dernières nouvelles, il serait « l’évêque James V Humbel », consacré dans la lignée des évêques qui remonte à Jésus Christ et à Antioche. Il aurait formé une église « Genèse 2 de santé et de guérison ».

Dans un échange avec Gabriel Segura, MD, le personnage revendique des guérisons en ces termes :

Je serais heureux d’ouvrir un dialogue amical avec vous. Je ne veux pas ouvrir un dialogue où il y a du sarcasme et de la haine. Laissez-moi me présenter à nouveau, je suis l’évêque James V Humble consacré dans la lignée des évêques qui remonte à Jésus-Christ à Antioche quand il donna le commandement, « Allez dans le monde et Guérissez les malades. » En tant qu’évêque je me devais de former une église et c’est ce que j’ai fait. L’Église Genèse 2 de Santé et Guérison. C’est ce que nous faisons. Nous guérissons. Nous guérissons gratuitement et soutenons l’église par des dons. Nous n’enseignons pas des vérités religieuses mais laissons plutôt cela aux autres églises pendant que nous nous concentrons à guérir les malades. Nos ministres, bien entendu, font de même. 

Voici donc l'explication de nombreux témoignages, à savoir que nous sommes en présence d'une forme d'hystérie à consonance religieuse où la suggestion de ce que l'on appelle l'effet placebo joue à plein. Maintenant, allez savoir si ces gens étaient vraiment cliniquement malades, ils l'étaient certainement dans leur tête et sont manifestement victime d'une pure illusion.

Reste à déterminer quelle est cette fameuse succession apostolique antiochienne dont se recommande cet évêque qui utilise de "MMS" en guise d'huile sainte.

Une vieille connaissance, l'Eglise Catholique Libérale

J'étais prédisposé à être attentif à tout ce qui concerne cette église de source théosophique car j'ai failli résider un moment dans l'enceinte du fameux domaine de l'Etoile sis colline de Pessicart à Nice. J'ai rencontré en effet Henri Chochon qui m'a fait visiter la chapelle désaffectée du domaine et ce n'est que des années plus tard que j'ai relié ce domaine, aujourd'hui absorbé en grande partie par le siège locale de la Caisse d'Assurance Maladie, à une pseudo religion qui a laissé beaucoup d'empreintes dans le secteur. Chochon pratiquait diverses méthodes de culture bio et louait des bungalows.  L'affaire ne s'est pas faite mais cette visite, par le charme de ce qu'il restait de ce domaine, a laissé une marque.

Voir http://hmenf.free.fr/article.php3?id_article=192

J'ai commencé par trouver une page affirmant que Humbel aurait obtenu sa consécration en payant son diplôme à une église dont le fondateur et le successeur auraient violé des enfants. Les abus sexuels de ce type étant fort répandus dans les "petites églises", et j'ai sur le sujet un lourd dossier d'archives qui était autrefois disponible sur la Toile à l'enseigne d'Episcopi Vagantes que nous ne sommes pas plus avancé.

C'est le site PSIRAM qui donne la clef de l'énigme et je me retrouve en terrain connu. Ce site nécessaire un tri dans les informations qu'il diffuse. Il faut rappeler qu'il est systématiquement hostile à l'homéopathie et à tout ce qui présente un caractère ésotérique mais ses notices renferment parfois des détails intéressants qu'il faut savoir épousseter.

Voir : https://www.psiram.com/en/index.php/Jim_Humble#cite_note-4

La note est en anglais et la traduction automatique ne donne pas grand chose de lisible mais c'est suffisant pour comprendre que Humble tient sa succession d'un succursale arizonienne de l'Eglise catholique Libérale apparue dans le cadre de la Société théosophique. Laurence Jensen et sa femme qui sont désignés comme ses consécrateurs sont inconnus de ma base de données.

Voici un article sur Larry Jensen : https://lovedidend.wordpress.com/larry-jensen/. Voici son propre site http://www.larryjensen.com/

De suite, on trouve des allégations d'abus sexuels portant sur le personnage :

http://www.centralmaine.com/2017/05/08/waterville-maronit...

L'intuition théosophiste d'un "nouveau paradigme" derrière le scandale d'un fameux "procès de Madras"

Ce qui est plus intéressant c'est que la lignée de Jensen remonterait à deux évêques théosophistes, savoir un certain Wedgwood et un certain Leabeather censés avoir été impliqués dans un "scandale de pédophilie". Ce dont on parle s'est passé en Inde et a été révélé par un certain "procès de Madras". Une des victimes de Leadbeather et Cie aurait été le célèbre Krisnamurti. En vérité on ne sait pas de qui s'est passé exactement et si le sus nommé a été violé, la seule chose sûre est que le duo conseillait aux adolescents de plutôt se masturber pour faire baisser al pression que de courir après les filles. Ce qui est remarquable c'est qu'un certain René Guénon, qui était pourtant hostile au plat moralisme anglo saxon a exploité la chose dans son dessein de charger la Société théosophique en tant que pseudo religion. Il n'y a aucun doute qu'il s'agit d'une construction artificielle et donc purement humaine et comme telle dénuée de la moindre valeur providentielle mais il n'empêche que l'important ne se situe pas du tout dans les penchants manifestement homosexuels des deux lascars mais dans l'annonce par la Société théosophique d'une ère nouvelle caractérisée par l'apparition d'un certain "androgynat".

On a vu, car cela s'est aggravé depuis la Belle époque avec la tendance à la généralisation du "mariage pour tous", que les théosophes avait bel et bien subodoré un "changement de paradigme" qui hélas se présente sous des aspects très mitigés. Il fallait être astrologue, et Guénon n'y connaissait rien, pour comprendre que le phénomène en question a commencé de se cristalliser au moment même de la découverte d'Uranus, planète censée être le second "maître" du Verseau ce qui nous ramène à une figure bien connue de la mythologie grecque.

On trouve sur la toile des éléments précis et cohérents sur l'interprétation correcte de ce phénomène en cherchant avec "procès de madras" homosexualité. Très curieusement, Google ne trouve que 5 occurrences renvoyant à une source unique dont un article qui a existé sur ce blog mais a été supprimé dans la mesure où il était beaucoup trop dense et qu'il aurait été nécessaire de l'éclater en plusieurs parties. 

Une filiale américaine complètement dégénérée

Si tant est que Humbel détient sa lignée indirectement de l'Eglise catholique Libérale par le biais d'une filiales arizonienne, il n'y a sans doute aucun espèce de rapport entre les dérives sexuelles de Larry Jenssen et les intuitions des théosophistes quand au paradigme évoqué et qui a profondément modifié le paysage actuel. L'Eglise théosophiste n'avait pas encore consacré des femmes telle Glenda green mais cela allait forcément arriver par la suite. Cela fait partie des aspects négatifs du paradigme évoqué dont les seuls aspects positifs pourraient consister à un retour à certains sources à base de bon sens présente dans l'Antiquité romaine qui n'a pas grand chose à voir avec ce que les Grecs ont pu envisager.

Du côté romain on a une perspective consistant à considérer que pour un hommes les garçons et les femmes peuvent être également désirables sans que cela implique de pathologie dans le cas d'une préférence pour le même sexe et de l'autre un système d'éducation fondé sur l'attrait érotique envers les adolescents comme moteur d'une motivation didactique, ce qui pose évidement des problèmes à la mentalité actuelle.

Sur ce point, je me borne à penser que les garçons doivent être éduqués par des homes et les filles par des femmes et que la mixité à tout crin qu'on nous vend est une immonde cochonnerie qui par son "égalitarisme" forcené est franchement contre nature ! S'il est souhaitable d'aboutir à une égalité en droit, de salaire notamment à travail et compétences égales,  cela ne veut pas dire pour autant qu'il ne saurait y avoir de différences biologiques et surtout psychiques entre un homme et une femme. Evidemment, la mentalité actuelle est tellement tarée qu'on est en train de se féliciter d'avoir obtenue l'Assemble Nationale la plus féminine, ce qui évidemment n'augure rien de bon. Il faut tout de même rappeler que si les femmes ont obtenu le droit de vote c'est parce qu'elle ont fait marcher la boutique tandis que les mecs allaient au casse pipe mais le fait d'être capable de conduire un tracteur et de gérer une ferme n'est pas susceptible de conférer du discernement politique. Et à présent, il est clair que l'on vote non plus pour des idées ou un programme mais pour un physique et à ce propos je me permettrai de recourir à une formule qu'affectionnait particulièrement mon grand père maternel lorsqu'il affirmait que tous les goûts sont dans la nature de sorte que même la merde a le sien !

Aussi et dans la mesure où pratiquer ce que l'on appelait la physiognomonie revient à s'exposer à être condamné pour "délit de sale gueule", rien ne va plus ! Je suis désolé mais je lis dans les visages comme à livre ouvert, c'est du reste une chose assez pénible que il suffit de voir quelqu'un et de l'entendre prononcer quelques mots pour avoir le sentiment d'en avoir fait le tour tant il est rare que cela ménage la possibilité de bonnes surprises par la suite.

La lignée de Wedgwood, où mène t-elle ?

Mgr. WILLOUGHBY  consacré par Mgr. MATHEW, consacra James Ingall WEDGWOOD, le 13 février 1916, avec l’assistance de KING et GAUNTLETT. Né le 24 mai 1883. Désigné comme évêque régionnaire de Grande-Bretagne, d’Irlande et de l’Empire Britannique puis élu Evêque-Président de l’Eglise Vieille Catholique pour la même juridicction. il fut ensuite Evêque-Président de l’Eglise Catholique Libérale jusqu’au 2 avril 1923, puis désigné comme évêque Commissaire pour l’Europe en 1926. Décédé le 12 mars 1951.

De Mathew on remonte à Gérard Gul, archevêque de l'Eglise vieille catholique. Gul doit sa consécration à Bossuet qui est tributaire de Le Tellier comme archevêque de Reims à l'époque. Aucune relation de ce côté avec une lignée antiochienne. Il existe deux successions réputées antiochiennes, ce sont la succession Ferette et la succession Vilatte. L'usage des réordinations et des consécrations est fréquent dans ce milieu, il est possible que la secte formée par Larry Jenssen se rattache à l'une ou l'autre de ces successions et cela n'a strictement aucune importance.

Conclusion

Jim Humble a été rattaché, sans doute uniquement en payant son diplôme, à une lignée américaine des plus folkloriques. Finalement, voilà une information décisive car ajouté au fait que Humble ne fait que jongler avec toutes sortes de lieux communs ambiants, voire passablement contradictoire, suffit pour expliquer la vogue du "MMS". Certains traits d'une ambiance et d'un phénomène sectaire m'avait frappé sans que j'ai eu l'occasion de faire la relation avec le genre d'épiscopat que revendique le personnage. J'avais été frappé par le caractère de suggestion qui constitue finalement la seule explication de l'affluence de témoignages se voulant aussi miraculeux que peu documentés. A présent tout est clair et je ne pense pas qu'il y ait lieu de se tourmenter quand à savoir si, avec le "MMS", on ne louperait pas quelque chose qui aurait échappé à la science contemporaine.

De toutes façons en ce qui concerne la maladie de Lyme, Jim Humble a beaucoup déchanté. bref, quand à aider le terrain, je suis sur qu'une cure à base de mégas doses de vitamine C a toutes les chances d'être plus constructives qu'un cure de l'une ou l'autre des versions de MMS. Je rappelle que j'ai été alerté par le cas d'un ami qui s'est infligé des faibles doses de MMS pendant des mois et c'est retrouvé complètement épuisé. Il a certes remonté la pente mais on peut se poser la question de savoir si ça n'a pas laissé de traces. D'autres troubles graves sont apparus par la suite, sont ils imputables à la progression de son hépatite C ou a un minage du terrain par le "MMS". Il est impossible de trancher et quoiqu'il en soit je ne recommanderai jamais ce produit.

Il me semble en effet que les méthodes de vente ainsi que l'exploitation par le même milieu d'autres prétendues "panacées" constituent des indices suffisant pour rayer, sans autre forme de procès, ces propositions.

Que Richard Haas n'ait pas tiqué en découvrant que Humble avait fini par s'inscrire dans une lignée épiscopale des plus suspectes, cela ne peut pas m'étonner car il faut sans doute une préparation particulière pour être sensible à ce genre de de phénomène et pour ma part ce détail explique bien des choses. Il ne peut s'agir que d'une charlatanerie assez dangereuse.

19/06/2017

A propos du délit de prescription en matière de diffamation, il reste à 3 mois

index.jpgJe continue la petite œuvre de formation juridique des mes lecteurs, mettre les points sur les i à cet égard, n'est sûrement pas inutile. Vaste sujet, nous risquons tous d'être diffamé. Il y a des enfants qui se suicident pour avoir été raillés sur ces fichus réseaux sociaux que l'américanisme a mondialisé, d'où l'utilité d'indiquer un site de référence. 

J'ai évoqué dans un post précédant la charge se voulant intimidante balancée en direction de votre serviteur par un cabinet d'avocats parisiens missionné par l'un des nombreux fabricants de circuits passifs censés vous protéger des méfaits des micro ondes générées par les portables.

Toutes les marques sont égales quant au degré d'inefficacité, et s'il a été question d'une en particulier c'est uniquement parce qu'elle a manifesté gourmandise assez phénoménale. Je ne puis admettre qu'on n'ose m'insulter par écrit en me traitant d'incompétent sans jamais répondre à mes arguments. Je rappelle que le "droit de réponse" existe, encore faut-il avoir des arguments à opposer aux critiques...

Sur la théorie d'une "infraction continue" sur Internet

Un ami est intervenu pour me signaler une théorie postulant l'existence sur Internet d'un "délit continu", la prescription n'étant susceptible de débuter qu'à partir de l'effacement du message litigieux.

Cette théorie, je la connais bien, car elle ne date pas d'hier. Elle circulait déjà en 2000 et j'ai dans mes cartons un jugement du 10 février 2000 du tribunal d'Instance de Montmorillon (confirmé plus tard en appel à Poitiers) faisant état de cette thèse et l'ayant rejetée et dont voici la teneur :

Attendu que pour écarter cette prescription, JGR fait valoir que chaque diffusion quotidienne des documents contestés fait courir un nouveau délai de prescription ;

Que par suite, dans la mesure où cette diffusion se poursuit toujours actuellement, son action ne doit être considérée comme prescrite ;

Attendu cependant, qu'il appartient au demandeur, qui soutient être victime de faits diffamatoires, d'en articuler précisément la consistance ;

Qu'en d'autres termes, il n'appartient pas au Tribunal de rechercher dans l'ensemble des publications quelles sont les affirmations qui peuvent être considérées comme diffamatoires ;

Dans cette affaire, le plaignant, un escroc en religion ayant commencé sa carrière à Antibes et ayant fabriqué un antipape africain, avait voulu faire porter le chapeau à un collègue appartenant comme lui à une "petite église" se réclamant de la lignée Ngo Dinh Thuc  à l'origine notamment de l'énorme cagade du Palmar de Troya. Il savait qui était le véritable auteur car son nom figurait sur la côte de son avocat mais il ne pouvait pas s'attaquer directement à lui sans provoquer une catastrophe pire encore que le curriculum circulant sur son compte. 

Une théorie censurée en 2004 par le Conseil Constitutionnel

J'ai du faire des recherches car l'ami insistait, c'est ainsi que j'ai pu dater cette censure de 2004.

Voir http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/les-decisions/2004/2004-496-dc/decision-n-2004-496-dc-du-10-juin-2004.901.html

En 2014, la prescription a été étendue à 1 an pour la diffamation présentant un caractère racial, sexiste et religieux. Ce que j'ignorais et je le regrette car j'aurais pu faire condamner un néophyte adonné à un soufisme des plus baroques qui sévit sur "Face de bouc". Dans ce cas de figure l'obstacle principal réside dans le fait que le siège social français de cette saloperie américaine connue pour ses vertus notoirement infectieuses n'accepte pas les lettre recommandées des mains du facteur, se fait aviser et néglige d'aller chercher le pli de sorte que chaque fois qu'il serait possible de faire cesser le litige en obtenant l'effacement de la page et éventuellement la suppression du compte litigieux ça n'est même pas possible. Cette volonté délibérée de "Face de Bouc" de se soustraire à ses obligations de contrôle est significative tandis que les signalement d'abus sur le site même sont pratiquement impossible car cela tient d'un parcours du combattant avec des traits d'absurdités bien conçus pour décourager tout possibilité d'être entendu.

Donc dans l'état actuel des choses, la théorie de l'infraction continue n'est pas encore d'actualité.

Une matière évolutive

Les blogueurs qui parlent de ces questions, ont le don de singulièrement embrouiller les choses.

Typique de ce genre d'embrouillamini est l'article daté de septembre 2017 d'un blogueur qui en 2016 avait parlé d'explosion des délai de prescription

https://www.nextinpact.com/news/101368-injure-diffamation...

https://www.nextinpact.com/news/103195-diffamation-injure...

Un site spécialisé de référence

https://www.legavox.fr/blog/maitre-anthony-bem/

Ce site d'un avocat spécialisé dans les délits sur Internet est, à ma connaissance, le seul a bien maîtriser la question.

Donc au dernière nouvelles, le délai de prescription reste de 3 mois à partir de la date de publication. Cet avocat avait soutenu la thèse selon laquelle la loi de presse de 1881, loi pénale, est d'application exclusive en la matière considérée. Malheureusement je n'arrive pas à retrouver l'article où il détaillait cette thèse. J'espère que son auteur voudra bien m'indiquer l'url que je n'arrive plus à trouver. Je ne pense pas m'être trompé de blog.

Actualité de la thèse d'une infraction continue

Ce spécialiste soutient la validité de la thèse d'une infraction continue. Il me semble difficile d'aller contre et la question se pose de savoir pourquoi, depuis le temps qu'on en parler, soit au moins 17 ans d'après mes propres repères, cette thèse se heurte à une opposition. C'est que si le particulier a tout à y gagner, les professionnels des médias et les politiques qui se livrent souvent à des propos diffamatoires envers des gens qui ne bénéficient pas de la protection conférée par leur propre statut social n'y ont certainement pas intérêt.

La thèse de l'infraction continue, si véritable diffamation il y a n'est pas contestable rationnellement, car les journaux papier ont une durée de vie et d'influence très limitée alors que les infos disponibles sur la toile restent accessibles. Ce qui pose problème c'est de vouloir faire démarrer la prescription de 3 mois à partir de la date d'effacement ou de disparition du message litigieux car hormis le cas où l'auteur de l'infraction éventuelle aurait conscience de sa faute et prendrait la précaution de faire constater  l'effacement à une date certaine, il s'avérerait technique impossible de dater le début de la prescription. Or à partir du moment où l'action en défense est possible tant que dure le message, la prescription pourrait démarrer à partir de la plainte. Mais pourquoi faire simple quand il est si tentant de faire compliqué !

A propos des pratiques d'intimidation dont sont coutumiers certains avocat

Concernant le litige pour lequel il m'a été reproché de façon hautement comique d'avoir frauduleusement détourné et publié une correspondance qui m'était personnellement destinée, je déplore que l'occasion m'ait été donnée de relancer l'intérêt autour de la menace initiale. J'aimerais que les marchands qui ne supportent pas la moindre critique en voulant faire passer les faux tests de probation pour des lanternes cessent d'user des procédés d'intimidation grossière dont sont coutumiers certains avocats. Je note à ce propos qu'ils pourraient du reste être poursuivis personnellement à partir du moment où la teneur de leurs courriers franchit certaines limites. Il faut rappeler que dans ce domaine l'usage consiste pour l'avocat à solliciter de l'adversaire éventuel qu'il veuille bien communiquer les coordonnées de son propre conseil afin que les hommes de l'art puissent s'expliquer entre eux. Ce qui revient à dire que s'il est licite de solliciter d'un auteur le retrait d'un texte les arguments à faire valoir ainsi que les risques en cas de refus se doivent de faire preuve d'une certaine économique au plan littéraire.

J'aimerais bien pouvoir purger de mon propos chef ce blog la mention de certain litiges particuliers mais ce n'est pas en voulant faire acte de violence intimidante que l'on peut me convaincre de la faire, bien au contraire. Enfin, je ne crois pas que ce blog puisse nuire sérieusement à la vente d'articles parfois en vente dans les pharmacies. Le manque de discernement, le résultat des dernières élections le prouve, étant si largement répandu ce n'est pas très habile de s'en faire remettre bêtement un couche.

A propos de l'anonymat sur Internet : faute morale ou droit inaliénable ?

Occupy_HOPE_poster_final_rnd2_V2.jpgOn me reprochera sans doute encore de publier un mail sans autorisation. Ce à quoi je réponds qu'il serait un peu trop facile de balancer à autrui des insinuations avec pour la victime, la seule possibilité  de mettre son mouchoir par dessus et de se taire ! Agir ainsi c'est postuler le droit d'empoisonner littéralement les gens en toute impunité !

C'est seulement dans son second mail, que Richard Haas a déconné qui écrivait ceci :

Pourquoi vous cachez-vous sous un pseudo ?? N’avez-vous pas le courage de vos opinions et de vos écrits ?? Ne pensez-vous pas que pour être fiable il faut également donner vos qualifications pour le nombre de sujets que vous abordez ?? Je trouve cela peu élégant, voir incohérent avec vos publications. Personnellement je signe toujours de mon nom et donne toujours mes qualifications. Tout le monde a le droit de me connaitre.
 
Et bien pour ma part, je ne tiens pas à être connu en tant que particulier car il m'en a coûté très cher de m'attaquer à une certaine secte sous mon identité civile réelle. Tout a commencé avant que l'Internet n'existe et soit accessible au grand public et il va sans dire que si c'était à refaire j'aurais pris la précaution de soigneusement "blindée" mes interventions critiques dans des domaines assez variés, et je pourrais en dénombrer au moins autres qui sont sans liens apparents. Ce qui pose un problème particulier.
 
A partir que moment où l'on constate qu'un titre de spécialité universitaire ne saurait être un argument d'autorité lorsqu'on marche à contre sens des théories officielles réputées pertinentes, pouvoir manifester un esprit critique dans des domaines aussi variés que ceux auxquels je pense relève d'une sorte de scandale. Or il est bien clair que le "spécialisme" constitue la meilleure voie d'aveuglement et que bien des difficultés peuvent être contournées par le recours au bon sens...

A quoi bon signer de son nom si c'est pour se coucher littéralement devant la première menace de procès ?

A quoi bon signer de son nom, si c'est pour, littéralement, se coucher devant la première menace de procès de Kangen à propos d'un article ne visant que le cas général des eaux alcalines et ionisée, marché sur lequel Kangen n'est qu'un leader ?

Je cite : Je suis une ancien professionnel de la santé, spécialiste dans les solutés injectables, ayant fermé son site internet en son temps suite à des menaces judiciaires à cause d’une publication documentée que j’avais publié sur l’eau ionisée alcaline réductrice, genre Kangen. J’ai aussi été exclu d’assister à Strasbourg aux conférences Kangen parce que j’avais dit la vérité et que cette société n’a plus souhaité ma présence car si je prenais la parole ils ne vendaient plus leurs appareils à 2.000 € pièce. J’ai eu le tort d’avoir repris dans mon texte l’un des très nombreux mails ou Kangen vantait les effets thérapeutiques de son eau et malgré que je n’avais pas cité ni la marque ni la personne qui me bombardait de mails. Mais le personnage avait reconnu sa prose. 

Bref, Kangen n'avait aucune chance de gagner un procès en diffamation ou en dénigrement. Le résultat c'est que les travaux de mon collègue ne sont pas accessibles ou le sont très difficilement car parmi les liens que j'ai relevés, il en est qui sont devenus caduques.

Sur un jugement diffamatoire à base de lâcheté

Le jugement moral que porte mon collègue n'est pas seulement inepte, il est potentiellement diffamatoire puisqu'il suppose de la lâcheté. Quant à ce point précis je laisse mes lecteurs juger qui de nous deux est le plus "péteux", M. Haas qui chie dans son froc et saborde son site à la première menace de procès où votre serviteur qui refuse de plier devant les menaces d'intimidation des uns et des autres ?

Sur le fond : les titres (argument d'autorité) étant sans portée réelle, l'anonymat est la seule pratique "égalitaire" dans un débat !

Premièrement, les compétences techniques de M. Haas en tant que "spécialiste des solutés" (sic) qu'il a étendu à la qualification de "professionnel de santé" un peu trop largement à mon sens ne sont pas susceptible de lui mériter le titre d'expert car de toutes façons, que l'on soit médecin, biologiste et j'en passe, à partir du moment où on en vient à aborder certaines questions disputées plus ou moins en désaccord avec les opinions de la science académique, on risque tout simplement de se faire carrément lyncher ou du moins d'être traîné dans la boue de façons plus ou moins franche.

Or ce qui justifie le caractère licite de l'anonymat c'est qu'en empêchant d'éventuels contradicteurs de s'attaquer à la personne et en les contraignant à ne discuter que des idées ou des raisonnements basés sur des arguments purement techniques, on exclut toute possibilité d'attaques biaisées.

On vient de voir que quelques soient les qualifications techniques d'un intervenant, à partir du moment où, par exemple, en matière d'effets nocifs des ondes électromagnétiques, on rond avec le consensus prétendument "scientifique" dès lors qu'il est dominant, on n'a strictement aucune chance de gagner une bataille. D'un la vanité des titres universitaires.

En réalité, le fait de soustraire sa personne au contrôle du lecteur en le contraignant à s'affronter aux thèses exposées et à les juger sur la base des seuls arguments fournis est en fait le seul moyen vraiment EGALITAIRE de pouvoir participer à un vrai débat ! 

Un moralisme excecrable ! De la violence inquisitoire

Il ne faut pas se leurrer : si en France les débats sont d'une si piètre qualité c'est qu'en dépit de la révolution de mai 68, le mandarinat le plus corrompu est demeuré une spécialité assez française. Il faut ajouter à cela que le jacobinisme révolutionnaire et la pratique d'une certain "terreur", notamment anti-chrétienne ont laissé des marques et même des stigmates plus prégnant en France que partout ailleurs. Je suis juriste, et j'ai fait l'effort à ce titre de comparer la teneur "morale" du droit anglo-saxon et du droit français en particulier ou plus exactement d'un droit issu de certains abus du droit romain.

J'ai publié jadis, sous mon véritable blaze un article comparant à ce titre le droit pénal moderne à la française et ce que j'ai appelé le "droit traditionnel". Ce doit est fondé sur une procédure exclusivement accusatoire tandis que la procédure inquisitoire est née au XIIIème siècle et c'est une invention démoniaque du catholicisme. Cela a commencé par un droit d'enquête conféré aux évêques d'abord inspiré des licences du droit romains visant, non pas les citoyens, mais en particuliers les esclaves. C'est dire en quelle estiment le Vatican tenait les fidèles chrétiens, savoir des sous-hommes tout juste bon pour baiser la mule du pape et de ses sbires sans aucune possibilité de contester la prétendue orthodoxie en vigueur ! Nous sommes évidement fort loin du véritable esprit évangélique !

Le projet de faire passer les possibilités liés actuellement à la proclamation temporaire d'un "état d'urgence" supposé dans la loi commune en soustrayant à la justice pénale et civile certaines atteintes gratuites et peu productives aux libertés habituelles, ce délire caractérisé témoigne bien d'une persistance de cet esprit inquisitoire né au XIIIème siècle qui fit, en France particulièrement, des ravages considérables.

Une mentalité de cafards

Malheureusement, cet esprit démoniaque de contrôle absolu des opinions et des faits et gestes des citoyens, ne persiste que parce que ce virus s'incarne dans une majorité de citoyens y compris chez beaucoup de jeunes qui sont des "cafards" en puissance. Il existe actuellement deux sorte de crimes constituant une sorte de mal absolu. Sont extrêmement dévastateurs les soupçons d'extrémisme droitier (fascisme ou supposé tel) et les soupçons de "pédophilie" étant précisé que l'emploi du terme tend à couvrir la minorité jusqu'à au moins 18 ans révolus, alors que la majorité sexuelle est fixée autour de 15 ans en général. Je rappelle qu'en matière de "pédophilie" supposée des gens totalement dépourvus de toute culture religieuse et probablement athées ou agnostique ont tendance à partager spontanément les rumeurs périodiques à base d'abus à caractère plus ou moins satanique, c'est dire à quel point l'irrationnel a envahi le domaine de l'éthique en général.

Revenons au cas de Richard Haas

On sent bien que le souci de faire connaître son texte sur le "MMS" n'était probablement pas l'objectif réel de l'intervenant. Il semble qu'il s'agissait surtout de me titiller en posant la question, au demeurant parfaitement inutile, de l'usage d'un pseudo. Inutile car c'est expliqué sur le blog. Mais à partir du moment où l'intervention ne comportait aucune suspicion de lâcheté, je n'avais pas à commencé la suscription du premier mail.

J'ajouterai pour terminer qu'il ne faut certes pas confondre la fermeté doctrinal en matière d'exposé de droit et la "vindicativité" qui ne résultait que d'une crainte parfaitement subjection de la part de quelqu'un dont la conscience n'était pas entièrement tranquille. Je le répète à quoi bon parler d'un texte que les lecteurs ne peuvent consulter, ce qui est bien dommage.  Que Richard Haas assume ses contradictions et tout ira bien...