Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2018

Attention Le Gardasil nouveau arrive cet automne !

Logo-Nicole-Delepine-300x138.jpgSource http://docteur.nicoledelepine.fr/attention-le-gardasil-no...

Une désinformation puisée enAustralie. Le gt souhaiterait, dit-on, l'ajouter aux vaccins obligatoires déja obligatoires pour les nourrissons. Dans ce cas ce sont les ados qui seraient visés.

07/03/2018

La Stevia efficace contre les borrelias (Lyme) ?

SteviaVerte.jpgUne étude IN VITRO fait état d'une efficacité d'un extrait de Stevia (non purifié) sur les borrelias supérieure aux antibiotiques généralement utilisés.

Intéressant, mais ce n'est pas une expérimentation IN VIVO donc on ne sait pas si ça marche en dehors d'un milieu de culture artificiel.

Toutefois un intervenant d'un forum indique que des malades de lyme ayant expérimenté le produit ont éprouvée une réaction de Hercx qui se produit lorsque les charmantes bestioles, en crevant libère des tombereaux de toxines.

La Stévia sous forme d'extrait aurait une action antibiotique et agirait comme briseur de biofilms.

Je sens qu'un de mes plus fidèles lecteurs va encore dresser l'oreille à propos de l'infection pulmonaire de sa femme traitée avec succès par de l'huile essentielle d'une lavande particulière et de la serrapeptase. C'est qu'il vaut mieux avoir des cartouches d'avance...

serrapeptase.jpgL'extrait de Stevia de Nutramedix employé dans l'étude n'est plus disponible chez Iherb, cet extrait peut faire l'affaire mais soucieux de la santé du porte monnaie de mes lecteurs, je signale que l'on peut se procurer des feuilles ou de la poudre de feuille de Stevia chez Stevia Natura en France.

Préférez toujours les feuilles à une poudre et consacrez un moulin à café électrique à leur pulvérisation. Des feuilles se conservent plus longtemps qu'une poudre qui peut s'altérer rapidement sans compter que la réduction en poudre peut constituer un stres...

Les extraits purifiés (stéviosides et rebaudiosides divers) sont INEFFICACES.

Inutile donc, de se les procurer chez ce fabricant. Même remarque pour le genre de Stevia que l'on trouve en supermarché sous forme d'imitation de morceau de sucre, de poudre ou autre. Il s'agit d'extrait purifiés augmentés d'une "charge" dont je ne pense aucun bien.

En d'autres termes cela vous coûtera moins cher en ajoutant par exemple d'une cuillère rase de poudre de feuilles dans vos tisanes et de l'infuser.

Quant à faire un extrait, c'est un jeu d'enfant, vous pouvez utiliser de l'alcool ou un solvant eau/glycérine/alcool en part égales comme pour faire un macérat de bourgeons. 50 g + 100 à 150 ou 200 ml de solvant. Ce n'est pas critique. La Stevia n'est pas toxique et aurait plein de propriétés intéressantes.

Vous agitez la bouteille pendant 8 jours en la mettant dans un endroit plutôt chaud et vous filtrez. Vous achevez l'extraction en utilisant le petit pressoir indiqué pour le jus de curcuma à faire soi-même. Pas de dose précise, vous testez si une réaction de Hercx se produit, c'est qu'il y a des chances que cela ait marché. Cette réaction il faut la traîter, voyez le manuel de survie.

La maladie de Lyme peut tuer le cerveau, ce n'est pas une raison pour confondre la Stevia et le sucre, la stévia est un édulcorant et à supposer que les "bébêtes" adorent le sucre (??), elles ont toutes les chances d'être ... feintées... On leur souhaite beaucoup de bonheur...

eujmi-05-268-g003.jpg

Je rappelle qu'il s'agit d'une étude IN VITRO.

Une page pour les "lymés"

Tiqueticquetique.jpgEn construction :

Cette page rassemblera tous les posts en rapport avec l'épouvantable fléau. Un énorme travail m'attend à ce sujet car il faudra profiter de l'occasion pour réviser mes notes et éventuellement les corriger, sans compte que le sujet "maladie de Lyme" réclame de nouvelle note notamment sur les technologies sérologiques quoique j'ai acquis la certitude que la microbiologie pourrait mettre fin aux incertitudes. Sauf qu'elle est hors nomenclature donc interdite de pratiques aux labos.

Moyens de diagnostic

En construction

Traitement et étude des remèdes éventuels

Petit manuel de survie pour les lymés (anonyme) le point sur la maladie et son "commerce"

Recension du manuel

La Stévia efficace contre Lyme (??)

Affaire Schaller (Strasbourg)

En construction

Changement de mise en page

about_us.jpgC'est en voulant partager les notes en 2 parties que j'ai été amené à changer la mise en page.

Il me semble que le texte est plus lisible, que l'ensemble est plus agréable et plus pratique.

J'attire votre attention sur la colonne de droite dont beaucoup semblent ignorer l'existence, notamment quant aux possibilité de recherche. Elle est longue mais ayez au moins la patience de la parcourir une fois et d'en tester les fonctions de façon à vous souvenir de ces possibilités. On me pose trop de questions qui auraient plus trouver une réponse en utilisant les moyens offerts par cette colonne.

En tête, se trouve un accès à une page importante, cette page j'aimerais que chacun prenne le temps de la parcourir. Il s'agit en quelque sorte du "mode d'emploi" de l'auteur du blog.

Je rappelle que ce blog est là pour diffuser une information critique. Il faut l'assimiler et apprendre à se prendre en charge. J'entre dans certains détails techniques et j'essaie de faire en sorte que ce soit compréhensible par le plus grand nombre. Sauf qu'il y a des connaissances basiques à avoir, notamment en électricité quand il s'agit de confectionner un générateur d'argent colloïdal et je ne peux pas faire un cours sur tout... Et là je ne peux pas trop sortir du sujet...

Bien sûr ce blog n'est pas exhaustif et on peut solliciter des articles sur un sujet non traité, sauf que je n'ai pas 6 ou 12 bras comme certaines déités hindoues....

05/03/2018

Problème de distribution ! m'écrire exclusivement sur mon compte "protonmail" !

facteur_.gifLe compte "proton" me permet de répondre en temps réel si je suis sur mon ordi car chaque mail m'est signalé mais ce n'est pas pour cela que je vous demande de l'utiliser en exclusivité...

Je me suis aperçu depuis assez longtemps qu'il y a des problèmes avec les comptes @free.fr, je devrais recevoir davantage de courriers sur certains comptes et je viens d'avoir la preuve qu'un reply sur un de ces comptes à motivé un retour en anglais du style "inconnu à cette adresse".

En conséquence, si vous n'avez pas reçu de réponse à des mails posté en direction d'un des comptes metzger sur free, ce serait tout simplement parce que je n'ai rien reçu.

 

02/03/2018

Paquebot France : pénurie de 530 médicaments vitaux en 2018 !

medicaments_penurie_sn1250.jpgLa France fait face à la plus grave pénurie de médicaments depuis 2014. Près de 530 "médicaments d’intérêt thérapeutique majeur" ne sont plus disponibles dans l'Hexagone en 2017. Loin d'être nouveau, le phénomène s'amplifie de façon inquiétante. Une augmentation de 30% sur seulement un an qui ne serait pas due qu'à des problèmes de "chaine de production".

L'ANSM ne peut rien faire et la France ne paie pas assez et elle est en compétition avec l'Europe !

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/2...

https://www.jim.fr/medecin/e-docs/aggravation_inquietante...

01/03/2018

Encore quelques mots sur Bertrand Bimont et ses formules de médecine chinoise

bertrand-bimont-bio-info.pngUn lecteur avec lequel j'échange régulièrement et que j'ai rencontré récemment dans mon secteur a décidé d'expérimenter la médecine chinoise après avoir pu consulter Eric Marié. Il m'a demandé de traduire en clair son ordonnance qu'il a du mal à lire et je dois lui donner les nom en latin. C'est alors qu'il a évoqué ce Bimont en ces termes :

C'est par hasard, en lisant votre blog que je suis tombé, je pense sur votre dernière publication.

Donc je ne connais pas vos relations avec ce Monsieur Bimont.

C'est un commerçant, je trouve qu'il a une bonne histoire. Bon comme tous, il réalise des bénéfices.

 

Très clairement, pour avoir dit cela, il n'a pas pu lire mon article alors j'ai essayé d'en savoir un peu plus. Et c'est alors qu'il m'a communiqué ce lien.

 

Découverte d'un article de "Bio-Info"

 

https://www.bio-info.com/fre/28/sante/therapies/bertrand-...

 

Je n'ai pas reproduit sa photo ci-dessus, relativement ancienne, j'ai apposé un lien en direction de celle de l'article de sorte qu'il pourra difficilement me refaire le coup qu'il m'a fait avec la photo d'une de ses pots de gélules de son site. Notons qu'il n'est nullement illégal de reproduire la photographie d'un personnage qui s'affiche en divers endroits.

 

Si j'avais eu cette photo, j'aurais eu une perception un peu différente de sa personnalité. Ce visage carré n'est pas antipathique et il correspond bien à sa courte carrière de gendarme secouriste qu'il évoque ainsi qu'a un goût pour les arts martiaux. C'est le genre de personne pouvant être dévouée mais qui peut tenter de passer en force quand on lui résiste. Quand à moi je n'accepte pas d'admettre que j'aurais eu tort quand je sais avoir raison.

 

C'est en prenant un mauvais coup aux cervicales qu'il aurait fait connaissance avec un praticien de MTC. Il faut croire qu'il était qualifié puisqu'il a décidé de faire des études fort coûteuses de médecine chinoise à l'IMTC. En fait c'est le Dr Willem qui l'a décidé un personne intéressant sauf qu'un ami qui fit beaucoup de recherche en questionnant des labos et toutes sortes de praticiens m'a dit qu'il avait été très inquiet à propos de la crainte d'un cancer...

 

Ancien gendarme casse cou

 

Son passage dans la gendarmerie, où il a pu garder des relations amicale et sont attraits pour les arts martiaux, l'ont sans doute convaincu qu'il pouvait brusquer les choses en me menaçant de représailles légales. Les choses se sont trouvées ainsi envenimées. Le problème c'est que moi aussi, je suis un adepte des "arts martiaux" sauf que mon arme favorite c'est un porte plume virtuel et que les coups de plume bien administré ça fait très mal à l'égo.

 

Résumons la situation, son site ne permettait pas de savoir qu'il utilise des extraits sans grossir énormément les images des pots quand la mention est visible mais je rappelle que je n'ai rien affirmé, j'ai employé le terme vraisemblablement que j'ai bien vu que pour l'artemisia il s'agit d'un extrait. Mes lecteurs avaient la possibilité de se renseigner, un cout de téléphone aurait suffi.

 

Je me suis expliqué à propos de l'emploi du terme "folklorique" pour la poudre de perle, il s'agit de capter une clientèle féminine et certains articles de cette rubrique sont très chers. Comme dit mon correspondant, il faut vivre et faire des bénéfices.

 

Ce que j'ai contesté ce sont les prix pratiqués et j'ai prouvé ce que j'ai avancé. M. Bimont ne peut strictement rien me reprocher à ce sujet.

 

Les fameuses "autorisations de mise sur le marché"

 

Reste un point important que l'on retrouve dans l'article évoqué. Je cite :

 

Comme dans les sports de combat, on se bat « seul » dans les affaires. Une dénonciation finalement heureuse l’a poussé récemment à monter un dossier pour chacune des soixante formules qu’il propose aujourd’hui, les seules à pouvoir s’enorgueillir d’autorisations de mise sur le marché. Le coup de l’adversaire a été dévié.

 

Je me demande pourquoi il ne les met pas sur son site ces autorisations.

Rappelez-vous quand j'ai demandé à voir ces AMM, le ton a changé. C'était pas des "AMM pharmaceutiques" mais des validations de la DGCCRF. Quand j'ai demandé à voir une seule de ces "autorisations" le ton a changé, on m'a renvoyé vers le site de la DGCCRF qui était censé les avoir affichées quelque part. J'ai fait remarquer que ne sachant pas ce qu'il fallait chercher, je ne risquais pas de trouver quoique ce soit.

 

Mais j'ai quand même trouvé quelque chose et ça n'a rien à voir ni avec la médecine chinoise ni avec des substances à visée thérapeutiques mais avec la législation sur les compléments alimentaires. J'ai cité les texte que j'ai trouvé et en définitive M. Bimont profite de l'existence d'une liste de 540 plantes utilisables dans des compléments alimentaires. Or M. Bimont ne vend pas des complément alimentaires mais des formules traditionnelles issue de la MTC et il les accompagne d'allégations thérapeutiques en reproduisant des pages du formulaire d'Eric Marié.

 

Recherches juridiques en cours dans le maquis réglementaire, listes de plantes

Je me suis finalement résolu à questionner le service juridique de l'ANSM sans citer aucune laboratoire. Je serais assez surpris de ne recevoir aucune réponse.

Je n'ai pas trouvé trace d'autorisation de mise sur le marché (AMM) qui soit du ressorte de la DGCCRF. Cela concerne uniquement les produits pharmaceutiques, les dispositifs médicaux etc..


En revanche il existe une obligation déclarative des compléments mis sur le marché. Ce n'est pas la même chose. Je suppose que cette formalité donne lieu à un récipissé... Il eut été préférable de m'en fournir un exemple plutôt que de me laisser errer en m'incitant du même coup à insister sur les problèmes soulevés.

 

Mais enfin cela n'aura pas été inutile puisque les sites de particuliers qui dénombre les plantes libérées en sont resté à 148 plantes et Wikipedia n'est manifestement pas à jour.

 

Liste des 540 plantes libérées par arrêté datant de 2014

Ceusses qui abordent le sujet on un train de retard, passé en 2008.

Si je ne m'abuse car on risque toujours de manquer un épisode et ceusses qui causent n'ont que rarement le don de la synthèse...

 

Voici, à toutes fins utiles une thèse portant sur les plantes chinoises introduites dans la pharmacopée française.

 

Voici une liste des principales plantes chinoises utilisée en MTC

Liste des plantes autorisées ou non libérées (sous réserve)

 

Conclusion

J'ai ranimé sans le savoir un mauvais souvenir chez M. Bimont mais il a arrangé les choses à sa manière. Tant mieux si les institutions ferment les yeux sur ce qui me paraît être une anomalie dont le jugement est du ressort de l'ANSM et pas de la DGCCRF, il est souhaitable que la médecine chinoise devienne abordable mais à condition que des sites non complètement spécialisés n'appliquent pas des prix prohibitifs.

Je rappelle également que la MTC utilise des plantes sèches à décocter, que la perception de la saveur est importante et que par conséquent les gélules, qui filent directement dans l'estomac ne sont pas ce que l'on fait de mieux. je ne consomme que des poudres dans un peu d'eau bouillies. Mais chacun fait comme il veut. Aussi quand on compare les prix, il faut partir du prix des 100 g de poudre concentrée, le ramener au prix au g., calculer le poids de poudre dans un pot de gélules et le coût au g. de cette poudre là et faire le rapport avant d'aviser.

Maintenant s'il y a des gens assez stupides accepter de consentir au pris les plus élevés, cela les regarde. Ce n'est pas moi qui vais demander à l'ANSM de sévir s'il y a lieu de sévir. Mais si une plainte était déposée ou que d'anciens collègues gendarmes venaient à s'intéresser à moi, et que cela me revienne aux oreilles, ça serait différent...

La bonne nouvelle ce sont ces fameuses 540 plantes autorisées, personne a ma connaissance n'avait jamais signalé ça.

En définitive, si M. Bimont a encore quelque chose à me reprocher qu'il le dise clairement et qu'on en finisse.

28/02/2018

Réponse à une réclamation de Bertrand Bimont de Orient Bimont (formules de MTC)

medecine-chinoise.jpg

Une fois de plus j'ai été menacé de représailles judiciaires parce que j'ai osé contesté les pratiques d'un marchand de compléments alimentaires et il s'agit en l’occurrence du Laboratoires Bimont qui fait dans les formules de de médecine traditionnelle chinoise. Le problème c'est qu'il vend certaines à prix d'or mais parce qu'un concurrent vend encore plus cher que lui, il trouve ça normal. Or je prouve qu'un certain produit (Gui Pi Tang) on le trouve auprès d'une firme vraiment spécialisée en MTC on le trouve ailleurs 4 fois moins cher, et 6 fois dans le cas du vendeur le plus gourmand.

Il n'y a pas que cela !

Finalement, j'en suis arrivé à découvrir que Orient Bimont est très probablement en infraction avec la loi française non pas pour l'étiquetage mais en ce qui concerne la question des allégations...

Après avoir prétendu réussir, en France, libéré la pharmacopée chinoise en 2012 en obtenu 80 AMM auprès de la DGCCRF (sic), il du déchanter, a perdu patience et en est arrivé à ce qu'il ne fallait surtout pas faire.

Voici une réponse à la réclamation de M. Bertrand Bimont, et une réfutation de ses prétentions. Le problème c'est que ou bien il n'y connaît rien et à tout mélangé (ce qui est du ressort de la DGCCRF et de l'ANSM en particulier) où il a voulu m'impressionner. En fait il y a un peu des deux et les tentatives d'intimidation j'y suis absolument réfractaire.

Les 14 pages qui suivent me semble très agréables à lire pour des consommateurs qui en ont marre d'être pris pour des vaches à lait ! Enfin cela m'a donné l'occasion de parfaire ma connaissance de la réglementation et de découvrir une liste de 540 plantes qui ont été libérées pour la fabrication de compléments alimentaires. Sauf que certaines plantes utilisées par Bimont ne figurent pas dans la liste. Mais çà c'est pas le plus important !

Amusez vous bien, vous me paierez de ma peine. J'adore clouer le bec des imprudents mais comme je le dis à la fin je préfère lire un livre ou voir un documentaire que d'avoir à répondre à des menaces !

Lire la réponse à M. Bertrand Bimont patron de Orient Bimont.

 

Argent colloidal (fabrication), gel de Silicium, zapper, Spooky 2 (précisions)

central-essential-phanotron-1.jpgUn courriel reçu d'une connaissance amicale de longue dateme donne l'occasion de réponses qui intéresseront d'autres personnes. Je les intercale en bleu.

Bonjour cher ami,

Je reviens vers vous car après avoir beaucoup utilisé le générateur d'argent colloïdal que je vous ai acheté, et dont je suis extrêmement satisfait, les électrodes d'argent arrivent en fin de vie...(fabrication plus longue, etc.) Bien que j'aie inversé leur branchement, car l'une s'usait plus vite que l'autre.

Vous l'avez drôlement stressé cet appareil, vous avez du en faire des hectolitres car mes propores électrodes ne sont pas si mal en point. Mais vous n'avez pas du avoir un appareil sophistiqué puisque celui que j'ai conçu inverse le sens du jus toutes les 10 ou 15 secondes. Enfin je ne me souviens plus.

Plutôt que racheter des électrodes, j'ai donc décidé de me procurer un Spooky2 avec le kit Ag coll, et tant que j'y étais j'ai pris le kit complet du Spooky2 (avec kit de démarrage, mais sans la lampe à plasma, hors de prix).

Je l'ai reçu hier, et tout en étudiant les différentes possibilités de traitements, j'ai lancé une fabrication d'Ag col avec. Le petit agitateur magnétique variable fourni est parfait pour un bécher de 2 L ou moins, et il ne coûte, seul, que 36 €, moitié moins que le moins cher chez Le Laborantin ! Par contre les frais d'expédition (forfait) depuis la Chine sont élevés : 50 €, il vaut mieux avoir une commande qui vaille le coup.

Est-ce que cet appareil fait l'inversion périodique ? Sinon suffit de mettre dans le circuit le module électronique que j'ai indiqué. De toutes façons c'est bien mieux que les générateur vendu cuir et poil que l'on trouve sur le marché local. Voir là donc une possibilité pour les amateurs d'AC avec un agitateur pas cher.

Comme vous demandiez dans votre blog l'avis d'utilisateurs, je ne manquerai pas de vous informer des résultats, pour l'Ag col et ce que je testerai ensuite, en premier lieu le traitement des acouphènes qui me pourrissent la vie et la musique (vous vous souvenez que je suis cousin avec François-Henri Houbart...)

Pour cette question, figurez vous que le laboratoire Bimont vient de me communiquer une protestation à laquelle il me faut répondre. A mon avis, ils vont regretter de m'avoir sollicité car ça va être pire que s'ils avaient laissé courir. Vous pourriez tout simplement copier leur formule et la faire préparer chez Planeta Verd. Il parait qu'elle donne des résultat, c'est possible que ça marche sur certains individus et ce que je conteste c'est le prix des formules et là mes lecteurs vont encore rigoler à s'en décrocher la mâchoire...

Pour le moment, ce que je puis en dire, c'est que la mise en œuvre pour la 1ère fois est assez complexe, car le paramétrage paraît touffu ; mais en fait non, simplement l'appareil offre tellement de possibilités qu'il faut débroussailler et faire le tri avant de piger !

Le logiciel fourni sur le site spooky2.fr est très bien fait, très complet et très fourni en traitements de base, mais en anglais.

La création de programmes de soins personnalisés me paraît assez aisée, grâce à la fonction pulse, en plus des programmes génériques déjà très nombreux et pré-réglés.

Pour l'instant je n'ai pas encore commandé cet appareil car je le sais assez complexe et j'en ai peu d'utilité, ce qui m'intéresse le plus c'est la possibilité d'obtenir des éléments de diagnostic en contrôlant automatiquement les changement de pouls lorsqu'on déroule une série de fréquences. A ce moment là on obtient un signalement en regard des fréquences. Je ne sais à quoi ça ressemble mais on détecte parfois des signalement de borrelias chez des gens asymptomatiques. Mais pour utiliser cet appareil, il me faut un portable car les tests et traitements, il faut les faire au lit, c'est préférable car ils sont longs.

J'avais déjà un Zapper de Clark acheté sur vos conseils au Canada, aux résultats certains (prévention hivernale, rhumes, angines, états grippaux, diverses infections) mais difficiles à évaluer. Je testerai le Spooky dans les mêmes conditions, si possible.

Oui je connais ce genre de résultat et je n'en sais pas plus, j'ai un zapper que j'ai peu utilisé et comme je n'attrape pas facilement la grippe, je n'ai pas pu tester.

Voilà, je vous ai livré mes premières impressions. Si vous souhaitez plus de précisions, n'hésitez pas à me recontacter, par mail ou téléphone.

J'ai aussi une question à vous re-poser : comme je commence à voir la fin de la bouteille de silicium concentré que vous m'aviez fournie, disposez-vous d'une réserve suffisante ? Auquel cas je suis prêt à vous en racheter, à moins que vous puissiez m'indiquer où et comment m'en procurer.

Mon bidon de 5 litres s'épuise, j'en ai trop distribué. Si je fais 1,5 L tous les 3 mois pour des proches c'est tout le bout du monde. je devrais peut-être essayer Ebay ou le bon coin, pour me faire un peu d'argent de poche. Il y a possibilité d'obtenir un échantillon de Silres BS16 mais il faut trouver, Wacker c'est à Lyon mais ils m'ont renvoyé ailleurs et ça a été très compliqué, il vous faudra sans doute faire du charme, proposez leur d'acheter.

Les produits contenant du méthylsiliconate comme celui de Rubson sont des produits dilués et c'est fait pour injecter dans des murs pour bloquer les remontées d'humidité alors je ne conseille pas ce genre de produit, sauf qu'il y en a un qui est fabriqué en France et on peut leur demander ce qu'il utilisent comme eau. Reste le % de dilution, le produit de base est entre 47 et 50%.Si la dilution est importante ça risque de revenir cher si par exemple il faut 1 demi litre pour le double en gel. En plus ont introduit le méthylsiliconate à la fin après le gélification et les actifs ajoutés. Cela risque de coincer...

Vous cherchez le nom précis de la molécule + India sur Google, on m'a dit que pour les échantillons ils sont assez libéraux. Rien apparement sur Alibaba et Aliexpress mais j'ai été vite faut peut-être écrire le nom en anglais ou utiliser le CAS.

Très cordialement,

Philippe Houbart

 

"Petit manuel de survie du lymé" : recension avec questions...

symptomes-et-complications-de-la-maladie-de-Lyme.jpgLa recension est en cours de modifications et donc provisoirement indisponible. Patience

Sur l'auteur, ce que je sais et ne sais pas

Je sais seulement que l'auteur n'est pas médecin, qu'il est versé en observations microbiologiques. Amateur très éclairé ou professionnel, je n'en sais rien. Je n'ai que son émail que je ne communiquerai pas. s'il existe des questions je les transmettrai, le cas échéant.

Encore une parenthèse sur l'anonymat

J'ai voulu savoir où il réside : il recourt à Outloock, ce que j'ignorai c'est qu'il semble existe un Webmail en plus d'un logiciel in situ et il sert d'anonymizeur. Comme tous les webmails américains.

L'email n'a laissé aucune trace sur le net. Il fait référence à une série signée Spielberg, ça peut donner une indication sur les goûts de l'auteur mais il s'agirait d'un goût assez commun pour des films d'aventures d'où il ressortirait un attrait pour les mondes anciens... c'ets tout ce que je sais et c'est suffisant.

Je rappelle que nous vivons dans un régime à la fois tyrannique et excessivement policier, nos lecteurs n'ont pas à savoir qui nous sommes et où nous créchons, qu'ils s'occupent uniquement de la qualité des informations que nous leur apportons. Si elles ne leur conviennent pas ou que le ton leur déplaît qu'ils dégagent !

Je hais les gens qui prétendent que l'on doit tout signer de son nom, car ce sont, consciemment ou non, des CAFARDS en puissance et je tiens à le rappeler !

Et si je n'écrase pas les cafards c'est parce que sa salit, c'est vraiment "dégueu" mais je ne répugne pas à les empoisonner. Reste des cadavres...

J'ai rédigé une recension, c'est à dire un ensemble de notes sous forme de remarques, de déductions (bonnes ou mauvaises) et de questions.

Les questions qui me "turlupinent"

Il en est deux qui me turlupinent, la première concerne les WB (Western Blot) et ce que rendent ou ne rendent pas les labos. Je constate du reste que j'ai dépensé 40,50 € plus les frais de Colissimo pour rien les bandes du Mikrotech ne sont même pas cotées. Sur des WB que j'ai dégoté sur le net ou ailleurs on ne voit que des "points" sous IgG et IgM et on ne sait pas à quoi ça correspond. Quand on reçoit pareils résultats on devrait refuser de payer ! Mais l'homme de la rue (ainsi que sa version féminine), en latin vulgum pecus, ne le sait pas, nous ne sommes que des vaches à lait que l'on nourrit de plus ou moins d'aliments dénaturés !

A prt cela je suis convaincu que beaucoup d'examens biologiques sont sans intérêt à partir du moment où on peut avoir accès à de bonnes observations microscopiques.

NTZ, gros problème !

L'autre question concerne le NTZ, l'argent colloïdal et les EPPs, les biofilms et "casseurs" pouvant être mis en oeuvre contre ces "boucliers" et ça c'est plus important encore. Le NTZ serait encore à l'étude, il n'est pas accessible facilement, il faut une ATU nominative, donc ne rêvez pas ! Les patients de l'auteur sont sans doute des patients de médecins qu'il cite à la fin (dont le Pr Perronne) et auxquels il apporte ses services particuliers.

J'ajoute que cette recension reste à finaliser lorsque j'aurais pu rassembler des éléments de réponses sur les points qui posent question. J'explique en préambule pourquoi je n'attends pas. Ce texte est aussi un bon exemple de la manière dont il faut "éplucher" l'information disponible, c'est donc une incitation à recourir au même genre d'esprit critique.

Lire et étudier la recension du Petit Manuel de survie des lymés. 

 

27/02/2018

"Le 7ème pilier de l'Islam", un "limeur lymé" ?

Tariq-Ramadan.png

DMqvJvpWAAoswJE.jpg

Celui que l'on a surnommé le septième pilier de l'islam est au trou ! Et la justice a décidé qu'il y restera à titre préventif. En attendant mieux...

C'est que son alibi a volé : on croyait qu'il été arrivé de Londres assez tard alors qu'il avait emprunté un aéronef depuis l'Espagne bien plus tôt. Son affaire est parti en vrille en dépit de l'agitation de ses fans. Il arrive que la justice française ne s'en laisse pas conter et quelque part cela tient un peu du miracle.

C'est à peu près le seul effet positif de la campagne baptisé balance ton porc ! Quoiqu'il en soit nous n'allons pas bouder notre plaisir pour si peu...

Souvenez-vous il a invoqué une sclérose en plaque et une autre maladie aussi mystérieuse qu'encore indéterminée. Quand aux experts, ils ont décrété que le diagnostic invoqué ne saurait être retenu pour certain.

Et s'il souffrait tout bêtement des suites d'une piqure de tiques. C'est que Burrascano, note en 19 ème position, troubles de la libido. Les troubles c'est ou en hypo ou en hyper, Ramadan serait donc à la fois lymé et super lymeur, encore qu'il apparaît surtout comme un dangereux sadique, pour se venger d'un sale bestiole. Allez savoir ! Tout est tellement devenu compliqué en médecine...

 

 

Connaissez-vous l'analyse spectrométrique sur les urines Genitec Isa ? Non ? Et bien vous ne perdez rien...

CaptureGenitech.JPG

Mise à jour du 27/02/18 : On vient de me communiquer plusieurs bilan. L'un d'eux correspond à une "lymée" de longue date. Rien dans le récapitulatif des fonction n'apparait saillant sauf un problème immunitaire. La personne concernée me dit que le cotation des éléments confirmé la présence d'un excès de métaux lourds, ce qu'elle savait déjà. Soit mais j'ai beau chercher et retourner le diagramme en tous sens les données précises ou relative de quantification m'échappe. Sont-ce des déficits à gauche et des excès à droite mais par rapports à quels seuils ?

A supposer que Genetec fasse sous traiter ses analyses par un labo et que ce qui sort de la machine corresponde à une réalité, sous réserve des aléas de ce genre de dosage, on ne peut strictement rien tirer de ce bilan, rien quant à une quantification précise et lisibles des éléments, et rien de précis au plan clinique.

C'est totalement nul !

Voici à quoi ressemble l'organigramme des éléments prétendument dosés. J'offre un accès gratuit au Cloud à qui m'expliquera :

IMG-0751.jpg

Mise à jour : cet article a été posté hier à 22 h et des poussières. Dès ce matin j'ai reçu un assez long mail d'une personne "lymée" qui a été escroquée par l'intermédiaire d'un prescripteur naturopathe qui a fait une enquête et a réussi à se faire rembourser mais qui a été très affectée par cette aventure. Quoiqu'il en soit mon article est référencé sur Google en 4eme position quand on cherche "Genitec Isa" on me trouve en 4ème position de sorte que si les amateurs de séquençage ont la curiosité de s'informer, son commerce est compromis !

Prochain épisode : Les analyses séquentielle de cheveux, un sport national suisse assez typique...

============================

Hier je recevais de la société Genitec en Suisse, par l'émail du blog, une pub pour ce type d'analyse. J'ai de suite subodoré une entourloupe car figurez-vous que le concept m'a rappelé de vielles histoires...

Une histoire d'analyse de cheveux toujours en Suisse et ça remonte à quelques années. Il peux s'agir de Bioligo.ch... Mais ne mélangeons pas Genitech et Bioligo, apparemment le dirigeant n'est pas le même et je n'ai pas encore enquêté sur cette dernière firme. D'autre part pour ce qui concerne les cheveux je me rappelle de quelque chose de beaucoup plus "artisanal" en matière de communication. C'était il y a quarante ans et ça se confond avec des histoire d'analyses radiesthésique.

Souvenirs, souvenirs...

Parmi les rappels de vieux souvenirs, il y a une histoire d'analyses spectrométriques également implantée en Suisse mais qui n'existe plus. Son créateur est un sudiste qui est passé par Nice et qui a créé des potions sous la forme de compléments oligoélémentaire à base d'hydroxydes fabriqués en Espagne. Un de mes dentistes (aujourd'hui retraité et par ailleurs spécialiste de l'histoire du Suaire de Turin) a témoigné de son efficacité. L'Odyssée du créateur de ces mélanges passe par un certain laboratoire spagyrique (également suisse), un laboratoire homéopathique scientique dirigé par un certain Quemoun. Elle passe également par l'Andorre et un appartement trop petit pour hébergé un spectromètre. J'ai noté également une connexion avec une certaine Pharmacie de la Gare sise dans une "ville rose"...

Mais tout cela est de l'histoire ancienne et je ne me souviens que de quelques bribes. Rassurez-vous je ne suis pas Alzheimer mais quand on a été témoin ou quand on a vécu autant d'histoires surréalistes qu'il m'a été donné de connaître, on aspire à décharger son "disque dur" pour s'occuper de choses plus riantes, la musique par exemple...

Genitec-Isa prétend exister depuis 30 ans mais ça reste à prouver !

"Appel à témoins"

Si ce que j'évoque vous rappelle quelque chose, n'hésitez pas à me communiquer ce que vous savez. Il s'agirait de m'aider à me rafraîchir la mémoire car, avec le temps, plusieurs faits analogues peuvent s'être plus ou moins intriqués... Rassurez-vous je ne publierai rien, je veux m'en tenir à des choses actuelles.

Soupçon de plagiat d'un simple "concept"

CaptureCopyright.JPG

J'ai des raisons de penser qu'un certain Sauveur Tedesco, un des 2 dirigeants de Genitech Holding avec sa femme ou sa soeur nommé Caroline, a pris modèle sur le cas que je viens d'évoquer à ceci près que si je doute que le personnage dont il s'agissait ait jamais possédé un spectromètre, il se trouve qu'il a bien fait des études en temps que physicien.

Dudit Sauveur Tedesco, on ne sait absolument rien de son éventuel curriculum scientifique. Il serait français d'origine et il est actif dans deux sociétés aux objets assez franchement divergents. Il fait du commerce d'objet d'art tandis que sa société de biotechnologie affiche des ambitions que je qualifierai volontiers de mégalomaniaque. Sauf que sur le plan du capital  la totalité des parts représente environ 87 000 €.

Il est président d'une association qui organise des fêtes médiévales comme chez nous à Entreveaux. Cela n'est pas défendu et indique seulement que le personnage doit être considéré comme un notable dans son patelin. Je pourrais prendre l'annuaire et téléphoner à des concitoyens pour en savoir plus mais s'il est relativement aisé de faire parler des français je doute que ce soit aussi fastoche avec des Suisses, ces gens là sont assez "froids"...

Je veux voir le spectromètre...

Le moindre appareil de ce type coûte 40 000 $, j'ai questionné un fournisseur américain pour essayer de savoir combien il faut investir pour faire le genre d'analyse que propose M. Tedesco. Toujours est-il que le chiffre censé figurer le capital est considérable mais la question se pose de savoir si ce n'est pas du flan ! Je ne connais que le droit français.

Une pub qui évoque une "coquille vide"

Résumons !

Un dirigeant sans "titres et travaux scientifiques".

Un conseil d'administration réduit à une personne, la dénommée Caroline.

Pas de personnel, ni de collaborateurs connus où alors il faut payer comme pour societe.com en France. M. Tedesco dispose d'une possibilité de rectification.

Une simple photo détourée d'un mec devant des machines mais l'image a été visiblement trafiquée et pour être plus précis, "délavée". J'ai le droit de penser que cette image a été piquée quelque part et modifiée afin de rendre impossible l'identification de la source originale par Tiny Eye ou un procédé équivalent. Enfin et de toutes façons quand on est censé posséder un matériel de pointe, on publie la photo de ses installations avec des gens et on donne l'organigramme du personnel.

Les recherches entreprises pour trouver des traces d'avis ou de prescripteurs faisant appel à ce type d'analyse ne donnent strictement rien :

Bref, il est assez clair que tout ça c'est complètement bidon !

Côté site Internet, il en existe deux, le principal et un autre daté de 2015 qui donne une adresse en France pour envoyer les chèques. De sorte qu'il est probable que la société possède un compte bancaire en France au nom d'un certain Ogier pour éviter des frais.

La recherche sur "Ogier Esynes" ne donne qu'une mention d'un Ogier de Gourgues à une vingtaine de kilomètres, il s'agirait d'un châtelain mais la relation n'est pas assurée. Peu importe, "fantastique phoenix" a quelque chose de fort peu scientifique... Il pourrait également s'agir d'un "revendeur" français.

http://www.genitec.net/pages/home.html

http://fantastiquephoenix.online.fr/isa1.htm

La "critique interne" du concept

Elle confirme la teneur de mes soupçons.

Le concept consiste à avoir fait appel à un dosage oligoélémentaire dans l'urine et à référer des groupes de ces oligo éléments à 14 "fonctions" : coeur, intestins grêle, vessie, reins etc... Fonctions qui sont évaluées par une cotation de 1 à 10, il faut demeurer en de ça de 2 pour pouvoir considérer comme "acceptable" l'état de la fonction considérée.

Il n'existe nulle part de norme de dosage de la cinquantaine d'éléments censés être pris en compte. Genitec prétend s'être basé sur l'exploitation statistique d'échantillons significatifs d'urine ainsi que leurs diagnostics spécifiques aurait détermine l'élaboration des séquences fonctionnelles.

Ce "charabia" nécessite d'être traduit dans un français plus limpide. cette formulation absconse laisse deviner une culture scientifique des plus superficielle. On prétend avoir rassemblé des échantillons d'urines correspondants à des pathologies bien identifiée de sorte que l'on aurait confronté les dosages élémentaires en rapport pour, dans un second, temps traduire ces dosages en termes de diagnostic clinique. Sauf que pour éviter des poursuites, ce "diagnostic" se trouve limité à une quantification très vague.

Le concept repose sur le fait que certaines pathologies ont été mise en relation avec certaines carence élémentaires, sauf que les connaissances dans ce domaine sont trop "floues" pour permettre ce genre d'évolution. Mais la majorité des gens sont tellement crédules et même, il faut le dire, tellement "cons" qu'il suffit de faire miroiter devant leurs yeux une technologie dite de pointe pour qu'il bandent ou qu'ils "mouillent".

Un graphique circulaire représentant les "fonctions" est inspiré de graphiques de figuration énergétique associé à des appareils recourant ou censés recourir à l'effet Kirlian.

Je suis désolé de devoir, une fois de plus, jouer le rôle du liquide réfrigérant destructeurs d'illusions mais l'occasion est trop bonne de sévir une fois de plus !

Bref, on ne peut strictement rien tirer des 24 pages de bilan. 90 % est occupé par du baratin sur les relations de certains oligos éléments avec telle ou telle pathologie mais tout ça c'est du remplissage. D'autre part, il faut bien souligner qu'il n'existe aucune donnée au sujet de certains élément auquel on ne commence à s'intéresser qu'en homéopathie. Cette prétention exhaustive est encore un faux pas ! Qui veut trop prouver ne prouve rien selon un vieil adage judiciaire.

En fait, il s'agit d'une embrouille pour vendre très cher des tubes de 7 grammes de granules censé être imprégnés d'une solution oligo élémentaire dont on donne la composition au litre. A supposer qu'ils contiennent bien les traces d'une solution, c'est encore un détail qui me rappelle les souvenirs évoqués au début de ce post à propos d'hydroxydes espagnols...

Enfin, on prétend relier ça à la médecine chinoise et les 24 pages se terminent par une sélection de 2 pages portant sur des points d'acupuncture à stimuler par des petits aimants vendus par la boîte. Je suppose qu'il faut sélectionner le schéma correspondant aux "fonctions non acceptables" sinon c'est infaisable, des points à aimanter, il y en a trop, il faudrait y passer tout son temps.

Là encore l'excès nuit en tout. M. Tedesco aurait pu programmer son logiciel pour n'imprimer que les portions de méridiens en relation avec les fonctions "non acceptables". Tout ça sent l'amateurisme grossier.

Bref, il est archi évident que tout cela est pure foutaise.

Vérifications

J'ai demandé à celui qui m'a sollicité un exemple de bilan perturbé, je lui ai demandé également s'il consentirait à m'accorder un bilan gratuit. Enfin j'ai demandé ses "titres et travaux". Pour toute réponse j'ai reçu plusieurs pages de baratin faisant double emploi avec le contenu des pdfs que j'avais déjà en ma possession.

Il est clair que je n'aurais jamais de réponse parce que très certainement la comparaison des bilans aurait sans doute permis de détecter un jeu de combinaisons aléatoires. En réalité, elles ne doivent pas l'être tout a fait. Je m'explique: le bon de commande réclame les traitements en cours et l'indication des pathologies ou troubles existants ce qui m'incite à penser que tout cela n'est que le résultat d'un logiciel dans lequel on injecte quelques données pour simplement "orienter" les résultats, et je me demande ce qui se passe quand on ne donne aucun renseignement.

C'était le but que j'avais envisagé en demandant un test gratuit. J'aurais pu également fournir l'urine d'une personne touchée par un cancer du pancréas et égarer le lecteur du bon de commande en précisant des troubles nettement plus anodins. Mais visiblement M. Tesdesco est trop radin et surtout il a du se rendre compte que je n'étais pas tombé de la dernière pluie si toutefois il a parcouru mon blog.

En réalité il est visible qu'il a chargé quelqu'un de collecter des emails sans aucun discernement.

Conclusions

Je vais m'empresser d'informer Genitech du résultat de mon "expertise" et je regretterai seulement de ne pas pouvoir planquer une caméra cachée dans mon mail pour voir la tête de mon solliciteur lorsque dans la soirée ou demain au réveil, il va se prendre une douche glaciale très conforme à la météo actuelle !

Lien à consulter !

J'ai bien évidemment constitué un dossier des preuves de ce que j'avance en sauvegardant les sources de mes investigations. Je pensais publier un pdf mais ce ne sera pas nécessaire. Il suffit de le garder en réserve.

https://www.kompany.at/p/ch/67730006445

https://www.moneyhouse.ch/fr/company/geminie-sarl-1238560...

http://www.lesmedievales.ch/pages/contacts.html

http://www.closdudoubs.ch/news/206/38/300-ans-La-Berbatte/

J'avoue être assez fier de moi et m'être bien amusé à cette recherche. Ce qui est emmerdant c'est qu'il m'a fallu moins d'une heure pour découvrir le "pot aux roses" tandis que la conservation des pièces et la rédaction des conclusions sont beaucoup plus absorbantes.

Il va sans dire que le Sieur Tedesco bénéficie de la possibilité d'un "droit de réponse" et j'ose espérer que s'il décide d'en user,il ne va pas s'enfoncer encore davantage.

J'ose espérer que ce nouvel exemple m'évitera de recevoir des pubs intempestives. Les emails de la plupart sont immédiatement mis en "liste noire" car un simple coup d'oeil permet de juger. Là c'était un peu plus délicat et ça m'a reporté le temps d'une génération en arrière. J'aurais du m'installer comme détective, je pense que j'aurais gagné pas mal d'argent.

Voici en quels termes j'ai annoncé la parution de cette page à mon correspondant :

Monsieur Tedesco,
 
Il est clair que vous ne vous répondrez pas à mes demandes, il est donc inutile de prolonger ce dialogue de sourds.
 
Il est non moins clair que vous avez relevé mon adresse email sans chercher à savoir avec qui vous aviez à faire.
 
Il n'était pas nécessaire d'attendre pour publier mon "expertise".
 
 
Je regrette de devoir vous causer une assez violente émotion et j'espère que vous n'êtes pas cardiaque bien que si je vous ai bien identifié sur un jeu de photos en relation avec les médiévales, on pourrait y discerner des prédispositions.
 
Surtout éviter de me faire menacer par un avocat, cela m'inciterait à vous en repasser une couche or ce n'est pas nécessaire.
 
Jean Daniel Metzger
 
Il faut comme on dit, éviter de se jeter dans la gueule du loup. Le froid quasi sibérien, ça creuse l'appétit...

26/02/2018

Rubrique "aLYMEosités" : Judith Albertat, une ex pilote de ligne émérite mais très susceptible

maladie-de-lyme-mon-parcours.jpgJe rappelle qu'il faut parfois prendre de que j'écris cum grano salis ! C'est pas toujours évident je le sais ! Le ton de la voix manque, , ça trompe énormément : ne pas oublier que je vis en bordure du centre culturel de la comedia del arte...

Je reçois de Judith Albertat un rectificatif et des remarques que je m’empresse de publier au titre du "droit de réponse" bien qu'elle ne l'ait point fait valoir.

Voici le curriculum de la dame

Judith ALBERTAT
Vice-Présidente (de I for Lyme)
Née en 1954.
Naturopathe (IFSH, Nice), formée aux thérapies alternatives (Dr Luc BODIN: thérapies énergétiques; multiréflexologie faciale Dien Chan).
Ex-pilote de ligne Commandant de bord; ex-instructeur (Air Littoral et Air France).
Membre fondateur de Lyme Sans Frontières (LSF), ex-Présidente de LSF durant 30 mois.
Malade de Lyme chronique.
Auteur de deux livres sur la maladie de Lyme.

Observations liminaires

Quand on tient à préciser qu’on a été Présidente d’une assos pendant 30 mois, il me vient à l’esprit de demander pourquoi ça n’a pas duré. La formation de la dame est on ne peut plus légère pour prétendre être qualifié en tant que thérapeute dans le cadre d'une d’une pathologie aussi compliquée que Lyme.

La teneur de notre "échange" (façon de parler)

Les réponses sont indiquées parles caractère romains (droits) et les citation par des italiques (caractère penché à droite) :

Je ne suis pas hôtesse de l'air mais ai été pilote de ligne, commandant de bord,et instructeur à Air France.

Pardonnez l'approximation, je ne manquerai pas de corriger, cela ne coûte rien.

Dans le domaine de l'aéronautique, sachez que la sécurité est notre souci numéro UN. A tel escient que - et cela a été évalué entre médecins en cancérologie et cadres à Airbus Industrie - le niveau de sécurité dans l'aéronautique se trouve être 100 fois supérieur à celui de la médecine.

Personne n'en doute pas mais c'est hors sujet.

Votre carrière de pilote c’est du passé et rien ne prouve que vous êtes en mesure d’appliquer la rigueur qui sied à votre ancienne profession dans le domaine de la médecine. Vous n’êtes que « naturopathe », ce n’est pas suffisant pour aider les « lymés » où alors il faut être particulièrement doué et ça ne peut pas tenir à l’enseignement que l’on a reçu dans un cadre aussi limité.

En temps que thérapeute vous êtes d’une présomption assez choquante puisque même les médecins qui ont le droit de prescrire des examens sont gênés aux entournures s’abstienne le plus souvent de se hasarder dans ce domaine lorsqu'ils ont conscience du déni à propos de Lyme chronique.

De ce que je lis de votre écrit, c'est à dire de l'à peu près…

Vous avouez n'avoir lu que le post qui cite votre nom, c'est un peu court. Vous n'avez même pas vu que c'est au moins la seconde fois que je vous mentionne.L'à peu près ? Simple affirmation, ce n’est pas l’avis de beaucoup de lecteurs qui me disent qu’ils trouvent dans mon blog quantité d’informations introuvables ailleurs. Citez moi des exemples.

(…) et surtout,  du clientélisme,

Du clientélisme ? Madame, c’est encore l’hospice qui se fout de la charité. Mais au contraire de vous je ne vends rien, ni livre (enfin pas sur Lyme) ni consultation, ni quoique ce soit d’autre.

La vexation vous a fait proférer une énorme bêtise. Et cette bêtise me prouve que vous n’êtes pas allé plus loin que le post vous mettant en cause.Je vous croyais assez intelligente pour ne pas répondre à ma provocation mais ça vous a démangée et vous vous êtes plantées.

Un second livre à la fois mensonger et surtout prétentieux

les solutions naturelles.jpgSi vous aviez lu mon 2ème livre, vous auriez vu que j'ouvre des pistes de compréhension de la maladie.

Le premier ne m'a rien apporté alors je ne tenterai pas l’expérience avec le second mais si vous avez la bonté de me faire parvenir le sommaire et l’introduction peut-être que je serais tenté d’y regarder de plus près.

A part quelques cas assez peu nombreux, je ne pense pas que l'on puisse prétendre soigner Lyme avec seulement des moyens naturels. Je suis partisan d'éviter au maximum les cures répétées d'antibiotiques mais ce que je tiens pour certain c'est qu'il faut être au moins médecin pour prescrire les examens et contrôle nécessaire puisqu'une partie d'entre eux sont remboursables. On ne peut pas s'en passer et s'il faut compter sur le bon vouloir d'un tiers pour que le patient bénéficie des ordonnances nécessaires, à moins d'avoir la chance de pouvoir compter sur un ami généraliste ou spécialiste quelconque, ce n'est pas jouable !

Mais en somme, Lyme, après vous avoir abattue au sommet d'une carrière des plus brillante vous a procurer la possibilité d'exister à nouveau mais je ne suis pas sûr que ce fut un bon choix. Nous allons voir çà...

j'ouvre des pistes de compréhension de la maladie qui sont celles de la médecine environnementale, celle qu'on pratique en Allemagne avec 30 ans d'avance sur ce qui se fait en France.

Je connais le refrain, Viviane Schaller et Bernard Christophe nous l’ont déjà chanté, or jusqu’à preuve du contraire Madame Schaller a été poursuivie pour escroquerie à l’Assurance Maladie. Soit dit en passant, je ne vois pas comment on peut agir sur le seuil de sensibilité d’un test, en principe automatisé, mais je vais peut être avoir des informations sur cette possibilité éventuelle. Enfin je vous répète que ce n’est pas parce que vous avez subi un véritable calvaire que vous pourriez en savoir plus que j’en sais…

L'Allemagne est en avance, ce n'est pas douteux mais si vous ne pouvez utiliser que de la cardère, de l'argent colloïdal et surtout en vous fiant à votre intuition, c'est à dire en opérant sans le filet d'un minimum de contrôle biologique, je crains que ce soit assez léger comme bagage.

Renseignez-vous, Monsieur, et pour ce faire je vous invite à regarder les vidéos à votre disposition sur le site de i FOR LYME.

Encore une preuve que vous ne m'avez pas lu assez : je ne fonctionne pas avec des vidéos. J’y suis totalement allergique. C’est pratiquement toujours du temps perdu. Je réclame des textes et je vois très vite, par une lecture en diagonale, s’il y a quelque chose d’intéressant à glaner. Dans ce cas j’imprime et j’étudie à tête reposée, de préférence en position allongé avec un chat (noir de préférence, ce sont d'excellents danseurs) qui ronronne joue contre joue....

Le Dr Cornette est un homme que je respecte et admire infiniment, pour son empathie notamment, mais il ne voit que par Lyme et encore Lyme.

Je ne vois pas pourquoi vous mettez le nom du Dr Cornette sur le tapis. Son empathie n’est pas douteuse et il ne prend que 30 E pour ses consultations et je doute que vous soyez si désintéressée.

Il ne voit que par Lyme et encore Lyme.

c'était donc pour nous dire qu'en dépit de ses qualités vous avez une dent contre lui. Peut-être qu’il a eu l'occasion de vous a remise à votre place comme je le fais présentement.

Or il se trompe de cible, je crois, et j'ose le dire.

Mais encore ?

Car, si vous allez chercher un peu plus loin dans votre enquête afin d'assurer au mieux la sécurité de vos lecteurs (..)

A propos de la « sécurité » de mes lecteurs j’essaie de collecter des informations, de les trier. Je n’impose rien. Au contraire,j’invite mes lecteurs à s’inspirer de ma tournure d’esprit très critique et surtout je veux les laisser face à leurs propres responsabilités.

des lecteurs toujours avides d'outils et informations à même de les soulager,

Je n’ai aucune prétention de les « soulager » si ce n’est moralement en leur confirmant qu’effectivement le « Système », en France particulièrement, nous prend pour des « connards ». Le terme a du reste été prononcé par un grand professeur à propos de la résistance aux vaccinations.

vous finirez par vous apercevoir que le problème de Lyme n'est pas Lyme (vous parlez des virus et rétrovirus, moi aussi... et de bien d'autre choses encore),

Je crois que la rancœur de votre « déclassement » vous fait déraper complètement. Dans le post où vous êtes citée je n’émets aucune thèse personnelle. Je propose uniquement des sources d’informations et en particulier un certain « manuel ». Je n’ai pas parlé de virus et moins encore de retrovirus. Du moins pas dans ce post.

mais notre "terrain". Vous savez, ce n'est pas le microbe qui pose problème , mais le "terrain"?!!.. Enfin, vous me comprenez, je ne vais pas vous faire un cours sur le débat Pasteurien.

Air connu ! Signé Claude Bernard. Je vous signale que tant dans le manuel de survie des lymés que dans ce que dit Cornette au sujet du type HLA et du typage lymphocytaire il est mentionné très clairement des conditions permettant de mettre en évidence l'existence d'un élément de "terrain" favorable. Vous voulez nous faire découvrir la lune, à ce que je vois. J'ai 7 ans d'avance, je sais c'est peu et la valeur n'attends pas le nombre des années mais 7 ans c'est sans compter des "vies antérieures" bien remplies.

Je vous invite donc, comme d'autres rédacteurs de blogs ou magazines qui ne font jamais un réel travail d'enquête, qui ne se rapprochent jamais des personnes qu'ils pointent du doigt, à découvrir plus avant le sujet Lyme et ses protagonistes, tous divers mais complémentaires à mon sens.

Si je comprends bien ce n'est pas la première fois que vous êtes "pointée du doigt". Je ne serais point indiscrets au point de vous demandez qui vous a fait quoi...

Sourffre que je vous dise qu'il ne m’a pas paru nécessaire de me rapprocher de vos augustes présidences et co-présidences pour me faire une opinion sur votre compte. D’autre part, je viens de démontrer que de tout ce que vous dites est marqué du sceau de la rancoeur. Celle de ne pas être reconnue selon le rang où vous voudriez figurer.

Car c'est de ce matériau commun, collecté par des personnes qui n'ont d'autre intérêt que celui de servir au delà de soi et non de s'attirer une clientèle qu'on pourra apporter du soulagement et peut-être la guérison aux malades.

A propos du « matériau commun » des blogs et autres que vous évoquez, j’ai dit que l’enfer est toujours pavé de bonnes intentions mais vous tolérez l’amateurisme que suppose l’adjectif employé à partir du moment où les auteurs ont le désir d’aider.

La ritournelle de Claude Bernard, c'est pas du "matériau commun", évidemment...

En ce qui me concerne, je rappelle que je n’ai fait que passer en revue les sites les plus médiatisés sans parler des dizaines et des centaines de contributions d’obscurs particuliers dont la majeure partie de la production participe à la désinformation en brouillant tout. Il faut se frayer, dans cette végétation, un chemin à la machette et on s’en passerait volontiers pour aller à l’essentiel.

s'attirer une clientèle qu'on pourra (sic) apporter du soulagement et peut-être la guérison aux malades (resic).

Vous parlez une fois de plus de clientèle. Encore une fois c’est votre « problème » et pas du tout le mien.

Car vous ne détenez certainement pas la vérité, pas plus que moi, ou le Pr Perronne  (écrivez donc son nom sans faute, monsieur!), ou d'autres "spécialistes" de Lyme. Seule l'extrême rigueur dans la recherche et l'action permet d'éviter le pire.

Je vois que les guillemets dont à bénéficié le Pr Perronne en tant que prétendu "spécialiste" veut clairement dire que vous contestez sa compétence ou du moins son inspiration. Le moins que l'on puisse dire est que vous êtes particulièrement "gonflée". Je me demande s'il n'a pas eu l'occasion de traiter par le mépris l'une ou l'autre de vos contributions et que c'est revenu à vos oreilles ou que, pire encore, il vous aurait mouchée en public comme savent le faire les "mandarins".

(écrivez donc son nom sans faute, monsieur!)

Figurez vous que je n'ai pas toujours le temps de me relire, ou de contrôler une orthographe, il arrive aussi que je tape trop vite et que le clavier ne suit pas. J'ai pris le parti de ne pas m'épuiser à chercher la perfection ne serait-ce que pour laisser un os à ronger à celles et ceux que j'énerve.

En fait d'os à ronger, vous vous êtes bel et bien cassé les dents !

Enfin je n’ai jamais prétendu détenir la vérité, du moins toute la vérité. J’ai seulement des certitudes parcellaires. Ce peu  a hélas tendance à devenir une chose de plus en plus obscène dans un monde où il est de bon ton de singer l’humilité.

Ce qui n’est pas tout-à-fait votre cas. Votre insistance a brandir d’anciens titres est suspecte à tel point que j’en viens à me demander si votre carrière professionnelle, au sein de l’aviation civile fut aussi brillante que vous nous voulez le suggérer. Mais cet aspect de la question ne nous intéresse pas et je pense que vous avez encore des progrès à faire, ne serait ce que dans le domaine de la communication. Vous êtes pour le moins excessivement maladroite…

On prétend que les femmes sont intuitives. Je sais que Psychologie Magazine a publié un article pour affirmer le contraire. Je ne chercherai pas à privilégier un parti sur l'autre, je pense au contraire que dans ce domaine c'est affaire de personne, les chances sont au moins théoriquement égales. En vérité, je suis assez consterné de vous voir à ce point révéler la teneur de votre fond. Vous êtes dans une "moraline" de très bas étage. C'est lassant.

En fait d’humilité, tout le monde retiendra que pour le pilote émérite que vous fûtes, se faire à ce point descendre en flammes, il faut vraiment l’avoir cherché ! On va sûrement rigoler dans les chaumières. Mais sûrement pas de votre serviteur...

Dernier épisode

Ayant adressé la teneur de cet article à l’intéressée avant publication j'ai reçu un nouvel email où j'ai du répondre ceci :

Vous parlez de "linge sale", si "linge sale" il y a c'est vous l'avez apporté et je le lave en public, d'une certaine manière je n'ai pas de "famille".
J'ai annoncé que j'allais publier ma réponse, je vous ai invité à ne pas aggraver votre cas
Je ne vois aucune menace nulle part car pour qu'une menace existe ce que l'on projette de faire doit être assorti d'un possibilité d'évitement faire par l'obligation de faire ou de ne pas faire quelque chose.
Quand à "mes clients", je vous répète qu'ils n'existent pas, je veille à éviter tout "conflit d'intérêt". En revanche, si les vôtres (potentiels ou acquis) tombent sur ma prose en réponse, ils vont fuir à tout jambes ou ce sont des écervelés.
 
Je reçois en retour ceci :
 
Ah oui, j'ajouterai que je ne me fais jamais payer, ni pour mes "conseils", ni pour mes conférences, et que mon livre me rapporte... 80 centimes d'euros: une rente!!!
Tous mes déplacements sont à mes frais, y compris quand j'accompagne des malades handicapés consulter à l'étranger, et pas aux frais du Fonds de dotation. Je ne dois donc rien à personne.
Concernant le Dr Cornette, je n'ai jamais eu de différent avec lui: là encore, vous êtes dans la supposition jamais dans la réalité. C'est votre spécialité dirait-on? Vous n'allez jamais au bout des choses...
Vous écrivez sans doute très bien, et c'est peut-être cela qui fera que vos lecteurs vous apprécieront. Pour le reste, la polémique, je pense que c'est votre tasse de thé, mais en tout cas ce n'est pas la mienne. Je n'ai vraiment pas de temps à perdre dans ce domaine-là.
Au revoir monsieur.
 
Je suis bien placé pour savoir que les livres ne rapportent rien. J'ai cru devoir porter ces affirmations à la connaissance du public. Je n'ai aucune raison de penser que cette profession de désintéressement serait un mensonge. Sauf que l'intérêt peut être de nature très subtile. Si on a les moyens, accompagner les gens lors de consultations peut être gratifiant intellectuellement. Si j'avais une chambre d'ami, hébergerais un certain Michaël, le temps de certaines consultations car nous avons dans le secteur un biologiste de valeur qui vient de la région de St Etienne et qu'un ami connaît très bien. Et le labo qui a requis sa collaboration est celui auquel aurait recours le Dr Cornette. Mais je suis tout à fait conscient que ce que je ferais pour un garçon sympathique dont le handicap me peine, je ne le ferais pas pour tout le monde dussé-je bénéficier d'une fortune quasi inépuisable. Car alors il faudrait créer une clinique et engager des gens que j'aurais beaucoup de chances de ne pouvoir contrôler et dans un pays comme la France, c'est inenvisageable. Le désintéressement à l'état pur cela n'existe nulle part. On aspire toujours à se faire plaisir et joindre l'utile à l'agréable c'est encore le meilleur moyen d'être efficace.
 
Ce que je constate, c'est que la dame est tombée à côté en ce qui me concerne et qu'elle n'a pas fait la preuve d'une réelle connaissance ou d'une inspiration supérieure à celle de votre serviteur à propos de la "technologie de Lyme". En ce qui concerne les réflexions concernant les Dr Cornette et Perronne, j'ai volontairement poussé le bouchon un peu loin. Ce qui est clair c'est que cette maladresse témoigne d'une certaine frustration bien compréhensible, quand dans des conditions aussi défavorables, on voudrait changer le monde.
 
En définitive je ne vois pas pourquoi elle a parlé de "clients" puisqu'elle même n'en a pas. Elle doit confondre "clientèle" et "audience". Elle redoute la "concurrence" sauf qu'avec une moyenne de 20 000 visiteurs mois, j'ai des raisons de penser que ce que je fais n'est pas totalement inutile même si ça se limite le plus souvent à du réconfort moral. L'important, je l'ai dit est de ce faire plaisir, dénoncer un certains nombre des marchands quand ils pratiquent à la fois la double escroquerie à la fois intellectuelle et matérielle est une satisfaction ou du moins une excellente distraction quand ils se retrouvent totalement impuissants au point de devoir s'écraser ou d'aggraver leur cas en s'en faisant repasser une couche.
 
La polémique est nécessaire pour faire avancer les choses. Le problème est que cette société pourrie est complètement "bloquée" par une fausse élite, et la médecine n'est à mes yeux qu'une excellente occasion de s'attaquer à ce genre de problème. Quant aux patients ils ne peuvent s'en sortir qu'en se prenant en mains. Je ne peux pas le faire à leur place. Enfin, si je précise qu'il y a dans mon thème astrologique trois composantes zodiacales qui sont le soleil en Cancer, un Ascendant en Balance, une un signe des Gémeaux très occupé, on pourrait peut-être commencer à comprendre que je n'ai rien d'un loup enragé, et qu'il y a dans tout cela un côté "ludique". Évidemment, je comprends que mes "victimes" puissent ne pas l'apprécier.
 
J'écris bien, parait-il, merci du compliment... Mais la chose ne me semble possible que si l'on dispose d'une tête bien ordonnée...

Cancer - une voie de salut très efficace consiste en l'éviction de polyamines

cancer.jpg Mise à jour : un correspondant régulier dont la femme souffre d'un cancer à petites cellules

Bon sinon Castase de nutryalis c'est vieux (nous l'avions essayé en 2009) je n'ai malheureusement pas vu de déferlante de bonnes nouvelles sur des guérisons de cancer, les temoignages sur le net de ceux qui l'ont experimenté avec des cancers costauds métastasés se finissent souvent par un "de profundis" ! mais bon souvent les gens ne font les choses qu'à moitié ou s'arrêtent en route.

Certes ! Le régime d'éviction des polyamines n'est pas facile à gérer, comme tous les régimes d'éviction. Et pour Lyme il faut éviter les aliments qui agissent sur la zonuline, qui contiennent de l'histamine et des lectines sur fond de Seignalet...

J'ajouterai quand l'association Cancer et Métabolisme, les persuade d'essayer le protocole de Schwarz revu et corrigé et que ça marche ils ne donnent même pas de nouvelles, il faut les solliciter. L'association perd toute trace et quand par hasard les chemins se croisent à nouveau, elle apprend que les intéressés, en face d'une rechute plus ou moins inquiétante, se sont fait implanter un cathéter et sont embarqués dans le circuit chimio et/ou radiothérapie. Évidemment on devine la suite.

C'est pourquoi j'ai reprécisé, dans une note accessible en haut de la colonne de gauche, les limites de mes possibilités. Le rôle que je me suis donné est de collecter les informations, de les trier, de les reformater et de tenter une synthèse en indiquant quand c'est possible des laboratoires, des analyses déterminées, leurs limites et les meilleurs sources de compléments alimentaires ciblés

J'ai eu connaissance récemment d'un effet immédiat de l'artémisinine sur un cancer de la langue, savoir éjection d'une masse suspecte dès la première prise du produit disponible chez iherb et disparition des douleurs ayant transformer la prise d'aliments en calvaire. La personne avait pris de la poudre d'artemisia annua dans du miel fourni par la Calebasse verte, il y avait eu une relative sédation des douleurs mais l'effet du principe actif nous a surpris par sa rapidité.

Il s'agit d'un cancer malmené par plusieurs chimios et radiothérapies et je sais pour l'avoir vu une fois que ça se termine mal dans le cas des cancers des voies orales, les brûlures sont terribles. Penser au silicium organique, sinon il y a les "barreurs de feu". Le fait de pouvoir au moins gérer la douleur ets appréciable. Pour le reste il faut attendre.

Dans un cas Sarsaparilla en homéo avait atténué les douleurs à tel point que le centre qui traitait la patiente (une voisine, ancienne infirmière) voulait un protocole. Je m'y suis opposé, les prescriptions en homéo sont individualisées. Finalement, la pauvre femme est morte, ça n'aura été qu'un maigre palliatif.

==============

Mon attention a été attirée sur cette possibilité par un article récent du n° 144 de Nexus. J'avais entendu parle de le nocivité des polyamines dans certains troubles d'origine intestinale.

Il n'est pas nécessaire d'acheter la revue pour faire le tour de la question.

L'article du Dr Luc Bodin suffit pour faire le tour de la question. Une précision la Castase du laboratoire Nutrialys est remboursée.

Voir la liste des teneurs en polyamine des aliments, classée en 3 couleurs : vert à consommer, jaune à éviter et rouge à proscrire. Chaque couleur étant hiérarchise par degrés (4).

Au plan universitaire et scientifique lire cet article très pointu. Et celui du Dr Fiévet.

J'invite l'Association Cancer et Métabolisme à ajouter cet corde à l'arc qui résulte de l'ensemble des moyens thérapeutiques qu'elle s'efforce de promouvoir. C'est contraignant mais c'est sérieux et çà joue également sur les douleurs.

16:26 Publié dans Cancer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

25/02/2018

Prostate, calculs dans la vessie, argent colloïdal etc...

Plusieurs retours sur le sujet : Celle d'un "prostatique" qui souffre surtout de prostatite et qui me dit avoir essayé plusieurs plantes. Il a observé que ça marche pendant un temps puis qu'il faut changer. Mais son cas ne se limite pas à de l'hypertrophie. La prostatite peut comporter un facteur infectieux, dans ce cas la busserole peut être indiquée.Le même correspond a témoigné de l'efficacité des cures thermales à La Preste les Bains.

Il y aurait un petit livre à écrire sur le sujet pour récapituler ce que l'on saitvmais je n'ai pas le temps.

Chez des personnes sensibles, les effets peuvent être surprenants. Quelqu'un qui pisse 2 à 3 fois par nuit me dit avoir pissé 4 fois après la prise d'une seule gélule. En revanche il a dormi, et s'est rendormi, comme un loir. Je lui ai envoyé des échantillons de 3 complexes, dont 2 ayurvédiques. Cet ami est hypersensible : dans certains cas il a du, pour l'homéopathie, se limiter à 1 granule collé avec un sparadrap sur les veines proche de la pliure du poignet. Sinon la réaction est trop vive... C'est un cas vraiment particulier "non transposable".

La pharmacie de la croix Blanche, que je n'avais pas prévenue m'a remercié en ces termes :

Bonjour,

J’ai bien aimé votre article sur l’organe prostate, en effet, l’activité de notre formule est dose dépendante.
Je vous signale que pour limiter l’hypertrophie un des produits que nous considérons comme incontournable, c’est le Lycopène.
Là encore des résultats sont confortés pour des dosages de 50 mg, 40 mg, 30 mg à 20 mg par jour.
Toujours prendre une collation grasse (Huile de Colza ou Noix) avec le Lycopène, en effet, comme tout Caroténoïde naturel, son assimilation est optimisée avec des corps gras.

Je vous joins une fiche en pièce jointe.

Bien à vous

Christian Richard

Je me doute que je ne risquais pas de contrarier ces pharmaciens. J'ai ajouté quelques remarques à la fiche. Je n'ai pas essayé la phosphatidylsérine proposée (mémoire), je sais qu'il s'agit d'une fabrication assez particulière.

Pour les autres éléments, un certain nombre se trouvent dans les multivitamines (sélénium, zinc et all). Le lycopène je n'ai pas essayé. Il y en a dans les tomates surtout cuites (risque d'acidité), pour les autres nutriments c'est à vous de voir si c'est plus avantageux chez iherb, ce que je peux dire c'est que je n'y ai pas trouvé un complexe prostate rassemblant toutes les plantes classiques en la matière que propose la pharmacie dijonnaise. On y retrouve des éléments inséparables des multivitamines qui auraient pu laisser la place à des candidats plus spécifiques.

Concevoir une "ordonnance complémentaire" cohérente est souvent un casse-tête. En France la tendance à fractionner les apports complique les choses d'une autre manière avec en plus la difficulté de trouver un rapport quantité/prix intéressants. Cela dit, contextuellement parlant, la pharmacie considérée me semble assez bien placée.

Il faut encore insister sur le fait qu'en raison de la présence de nombreux composants dans les gélules prostate, il ne faut pas avoir peur de prendre 6 gélules jours, voir le double, en 3 fois. Au moins au début...

Prostate, une observation personnelle

Adenome-prostate.jpgA plus de 70 ans c'est pour ainsi dire normal d'avoir des problèmes de prostate... Le Permixon et le Tadenan fonctionnaient très bien et sont remboursés mais je les ai largués à cause de la présence de dioxyde de titane...

Quelle besoin de foutre ce genre de saloperie dans des médocs. Je ne parle pas de l'aspartame ou de la saccharose, il y en a partout !

Je ne devais me lever qu'une fois vers 2 heures du mat. J'en connais qui se lèvent 3 à 6 fois... Pas dramatique mais c'était encore trop avec surtout les envies impérieuses quand on est occupé, c'est trop tyrannique.

Il me restais deux boîtes d'un complexe en gélules composé par la Pharmacie de la Croix Blanche à Dijon. A la première utilisation, je n'ai rien noté de spécial mais depuis le phénomène des mictions impérieuses s'est ajouté au tableau.

La première fois j'ai repris 6 gélules le soir, l'effet à été immédiat, pas d'interruption de sommeil jusqu'à 7 ou 8 heures, parfois 9 heures. Et plus de facilité à pisser et plus ces envies casse couilles...

Pour une fois, je peux vous inviter à acheter français ! Ce complexe comprend toutes les plantes traditionnellement utilisées pour l'organe mâle par excellence, simple remarque : je ferais des boites de 200 gélules un peu moins cher... Certains patients peuvent sans doute s'en tirer avec moins de 6 gélules mais vu le nombre de composants ça me paraît un minimum.

La liste comprendre l'oignon et pallie à la disparition d'un vieux médicament qui comprenait un extrait mou de ce bulbe et dont le nom m'échappe pour l'instant. Il est conseillé de consommer au moins la moitié d'un gros oignon dans une salade par jour ses vertus sont connues dans le domaines qui nous occupe présentement.

Ne pas oublier l'huile de graine de courge de Styrie en Autriche à utiliser notamment dans les salades.

Cialis ou Urotec ?

Mon médecin m'avait ordonné l'Urotec après que je lui ai fait par de mes réticences pour certaines classes de médoc à visée prostatique. Quand j'ai vu la notice, j'ai préféré renoncer.

J'ai consulté mon pharmacien qui m'a proposé le Cialis (le petit cousin du Viagra) mais ça va chercher du 60 € par mois avec le risque d'être plus ou moins emmerdé par sa libido. Elle me laisse en paix et ne se manifeste que sporadiquement car j'ai l'esprit trop occupé à des choses sérieuses et c'est bien ainsi. Le Cialis c'est chimique alors basta. J'ai conclu que le pharmacien avait pris en considération la possibilité d'une rente régulière...

A propos d'une infection urinaire récalcitrante à l'argent colloïdal

Un proche souffre de gros calculs logés dans la vessie. Le problème est qu'ils rapent les parois de ce réservoir d'où saignements parfois visibles lorsque l'intéressé s'agite soit en se pliant pour travailler dans le jardin soit en prenant sa moto.

La cure de citrate de potassium en remontant de PH des urines a du empêcher la cristallisation de l'urine en contribuant à adoucir les parois des calculs qui se sont avérés uriques (rougeâtres et d'apparence lisses, un peu comme des lentilles).

Il a repris cette pratique sauf qu'une infection à Enterococus Faecalis semblent contribuer à plutôt basifier les urines d'où la nécessité de redescendre le pH avec de la vitamine C d'où un emploi limité du citrate, pas très gastronomique...

Ne voulant pas recourir à la Furadantine, l'antibiotique prescrit sur la base de l'antibiogramme, la personne concernée à recouru à l'argent colloïdal ionique obtenu par voie électrique, d'abord en 15 ppm avec pour résultat de seulement diviser par deux le nombre de bactéries. Ensuite l'argent réellement colloïdal (Collargol à 100 ppm) a été utilisé avec cette fois un résultat totalement négatif.

Conclusion sur l'alternative argent colloïdal versus antibiotiques

C'est l'occasion de souligner que l'argent colloïdal par voie interne n'est pas une panacée !

Que d'autre part, il y a sans doute là un facteur limitant. A savoir que les calculs et le sable constituent des sortes de HLMs pour les bactéries. Les ECBU ont été pratiquées sans délai au terme d'une cure d'au moins deux ou trois semaines.

Autre choses les bactéries n'ont été incommodées qu'avec l'argent ionique, le Collargol les laissant totalement indifférentes, ce qui pose un autre problème.

Toutes la question est de savoir si le même facteur limitant ne risque pas de s'appliquer aux antibiotiques. A ma connaissance, personne n'a de réponse à la question et les médecins, pour se couvrir, incitent à prendre l'antibiotique. L'intéressé a jugé qu'en l'absence de fièvre et de douleurs, il est préférable de laisser les choses en l'état.

Chancapiedra alias Phyllantus Niruri pour les calculs et Cie

cancapiedra.jpgSur mon conseil le patient "calculateur" a essayé le Chancapiedra en gélules d'extrait. 8 à 12 gélules par jour au début en plusieurs fois, ensuite diminuer.

Si vous commandez sur iherb choisir DHL Global mail icone rouge pour ne pas être taxé (risque à l'approche des fêtes).

Cette plante utilisée en Amérique du Sud et dans la médecine ayurvédique aide à la gestion de l'acide urique et à la réputation d'aider à l'élimination des calculs. C'est le président de l'association Cancer et métabolisme qui a attiré mon attention sur cette plante. sa femme avait bénéficié de cette plante un urologue ayant constaté la fuite d'environ la moitié des calculs qui étaient présents.

Cette plante, je la connaissais mais n'avait pas percuté sur le volet calculs. Elle aurait d'autres vertus intéressantes (cholestérol, diabète).

Quoiqu'il en soit la personne concernée à assisté à la disparition des urines troubles et noirâtres. Pour les calculs, il n'a rien vu passer mais l'absence de sang visible et la disparition d'une gêne sensible (elle sentait ses calculs) constitue une amélioration non discutable. 

Un observation anecdotique : le produit a été testé en radiesthésie et par le test musculaire utilisé en kinésiologie avec le simple non du remède.

Le test était positif avec Chancapiedra et pas avec Phyllantus Niruri, or c'est pourtant la même chose !

Sans doute parce que "Chancapiedra" c'ets plus "ésotérique" que Phyllanthus Niruri.

Mais si vous tenez au Chancapiedra prenez cette option mais faudra peut-être mettre ça dans du porto car c'est très amer. 

Notez que vous pouvez faire cet extrait vous même ou confectionner des gélules avec cette poudre à décocter plusieurs jours dans 150 à 200 ml d'alcool ou d'un mélange en parts égales d'eau, de glycérine et d'alcool. J'ai essayé sur une autre teinture de faire évaporer l'alcool dans une casserole au bain marie mais ça ne va pas vite. Je conseille donc la fabrication de grosses gélules.

"Manuel de survie du Lymé" - Le point sur la maladie de Lyme (et son commerce)

Borrelia.jpgCe Manuel, n'a pas été rédigé par un médecin comme indiqué à l'endroit où j'ai dégoté une version antérieure à la 3.1. Son auteur n'est pas un médecin mais un microbiologiste désirant conserver l'anonymat. Ce manuel est incontournable. La version antérieure m'avait laissé sur une impression de densité un peu confuse mais cette impression a changé. Sans doute plus à cause du fait qu'entre temps j'ai mieux assimilé certaines informations plus que par le fait que la mise en page et la rédaction aurait considérablement &évolué.

Après avoir imprimé cette nouvelle version, j'ai pratiqué un inventaire des principaux sites spécialisé et ait imprimé pas loin d'une ramette de feuille A4, en classant mes trouvailles méthodiquement et en reliant le tout. Or je m'aperçois que certaines réponses ou compléments que j'avais cherché ailleurs sont plus ou moins superflu. Ce manuel est un travail de "pro" ce qui n'est pas le cas de le plupart des sites inventoriés dans le cours de cette note.

Il manque deux choses pour disposer d'une documentation complète sur le sujet. A savoir :

1) Un petit traité d'observations microscopique du sang frais avec la méthode et des photographies éloquentes car ce type d'observation va plus loin que la mise en évidence des borrelias et des co-infections.

2) Le Dr Cornette de Saint Cyr s'est attaché à l'évaluation du système immunitaire (typage HLA et typage lymphocytaire), il a publié un texte sur le sujet mais il est insuffisant, il faut le développer et pourrait faire l'objet d'un livre ou d'un Ebook.

La relecture en cours m'a inspiré quelques remarques que j'ai communiquée à l'auteur portant sur divers points : historiques, épidémiologiques, rôle de de l'ILADS et de l'IDSA, zapper de Clark, précisions au sujet des examens biologiques à envisager (cotation ou hors nomenclature, RMO éventuelles) etc... Mais rien qui puisse modifier cette somme d'informations unique en son genre.

Télécharger la dernière version du "Manuel de survie du Lymé" version 3.1 qui vient de m'être communiquée à l'instant même (25/02 à 10 h 30).

L'auteur me précise ceci : je n'utilise pas le fond noir, trop imprécis pour pouvoir identifier les bactéries, caractériser le système immunitaire et le pH sanguin, et révéler les bactéries intra-erythrocytaires, mais plutôt un simili-fond noir avec condenseur d'Abbe modifié + un réactif spécial (explications dans la nouvelle version jointe).

Il me demande également d'ajouter ceci, de cela j'en suis parfaitement conscient et cela devrait ressortir de post antérieur mais ce sont des faits qu'il est bon de rappeler :

2/ mentionner si vous souhaitez être plus précis que le problème dans la détection de cette maladie en France est l'utilisation obligatoire en première intention du test Elisa, qui est très peu performant (explications dans le Manuel) et seulement s'il est positif, de confirmer par un Western Blot plus performant au lieu de faire l'inverse: on marche sur la tête, ou bien il y a une volonté délibérée de limiter les diagnostics. Je vous laisse investiguer sur à qui profite le crime.

Dieu merci, la chose commence à se savoir et n'est pas douteuse.

3/ mentionner aussi la non reconnaissance de la maladie de Lyme sous sa forme chronique, une spécificité française qui crée une quantité énorme de faux diagnostics et de malades en errance médicale, traités pour des maladies qu'ils n'ont pas avec des médicaments inadaptés qui bien souvent aggravent les pathologies...

4/ pour finir, la Borrelia n'est pas l'agent causal de la maladie de Lyme. Il y a une synergie avec des co-infections non seulement fongiques, bactériennes ou à protozoaires, mais aussi à virus et rétrovirus encapsulés dans les bactéries. C'est pourquoi les traitements à base d'antiviraux et anti-rétroviraux (comme le NTZ auquel j'ai consacré un chapitre) associés à de la naturothérapie (pour lutter contre fungus, acidité, et perméabilité intestinale) sont les traitements qui mènent à la guérison là où les antibiotiques n'apportent que des rémissions. 

Je dirais plutôt que la borrelia n'est pas le seul agent causal de ce que le grand public connaît sous l'appellation de "maladie de Lyme" appellation tout aussi impropre que "borreliose", car historiquement la maladie de Lyme à partie liée avec une ville américaine proche d'une ile nommée Plum Islande, Le n° 114 de Nexus, actuellement diffusé, est revenu sur le sujet.

J'ai à ce sujet des réserves à faire car si des expériences du type guerre biologique ont été menée sur cette ile dans une perspective de "guerre froide" la répartition mondiale du problème sanitaire qui nous occupe n'a pas pour source Plum Island. Il est donc à mon avis assez tendancieux de vouloir faire intervenir une perspective à base de "théorie du complot". En d'autres termes, le fait que les tiques et autres insectes puissent héberger des passagers clandestins et les disséminer ne date pas des années 50 !

Pour ce qui concerne notre problème au plan pratique Nexus y consacre une page juste pour dire comment retirer la tique quand on a été piqué. Et que l'on s'en est aperçu... Je vous engage à faire l'économie de ce numéro du moins à propos du sujet qui nous occupe. 

Le diagnostic par la "goutte épaisse"

validity of microscopy.jpg

http://www.cdc.gov/relapsing-fever/clinicians/index.html

La version actuelle du manuel comporte davantage de renseignements sur la pratique de la goutte épaisse. Ci-dessus, le lien vers la page du CDC qui reconnait l'orthodoxie de cette pratique. Un essai à été fait dans l'entourage de Pr Peronne, on aurait visualisé ce qui ressemble à des borrelias non seulement chez des lymés mais également chez des personnes en bonne santé.

Le problème est qu'on ne s'est jamais préoccupé du pourquoi de la présence de ce genre de "bestioles", qualifiées abusivement d'artefacts dans la littérature locale, car cette présence est inquiétante. Ce manque de curiosité l'est également. Il devrait scandaliser les gens car ces choses s'agitent et l'on est en droit de savoir ce dont il s'agit. Ce sont bien des organismes vivants !

Mais non circulez il n'y a rien à voir.

C'est vite dit ! En faisant des recherches je constate que cette vieille technique est utilisée pour le diagnostic du palu.

L'auteur du manuel déclare que la méthode d'observation microscopique aurait été validée aux USA par le CDC en 2016.  L'image utilisée en tête d'article provient de cet organisme. Ce qui frappe une fois de plus c'est le déni systématique de cette possibilité côté français. Voir :

https://phil.cdc.gov/Details.aspx?pid=20517

J'invite les lecteurs-trices qui auraient des informations ou qui pratiquerait cette technique à se rapprocher de votre serviteur, j'aimerais bien faire le point à ce sujet.

A propos de la goutte épaisse, on m'a signalé l'intérêt du Dr Cornette de Saint Cyr (Yves l'ancien, pas celui qui pratique la chirurgie esthétique) pour le sujet. Il soigne des lymés en pratiquant des honoraires très modestes, alors qu'il a largement dépassé l'âge de la retraite. Voir :

https://www.facebook.com/pg/Association-Espoir-Arradon-13...

Concernant son apport sur le plan immunologique voir ce discours.

A ce propos je note que les conférences sont utiles pour informer les médecins qui viennent incognito. Sauf qu'il y a deux obstacles à la multiplication des "Dr Cornette", savoir le manque de temps pour approfondir le sujet et surtout la TERREUR d'un contrôle de l'Assurance Maladie !

Je dois vous avouer que je n'ai rien tiré de cette vidéo car je n'ai pas eu le courage de persévérer. J'ai engagé la présidente de l'association à convaincre le médecin concerné de publier ses observations sous forme d'Ebook avec photos.

Le livre reste le seul moyen de faire circuler les connaissances acquises d'une manière durable.

A propos des sites consacrés à la maladie de Lyme

Réseau Borréliose est un gros bordel. Je maintiens mon jugement. Même pour suivre l'actualité du sujet c'est la galère à moins qu'il n'existe une possibilité d'être noyé sous des news plus ou moins inconsistantes.

France Lyme est utile pour suivre l'actualité du sujet en ce qui concerne le problème de sa reconnaissance, c'est utile côté militantisme mais totalement insignifiant côté thérapeutique. Il a un côté touffu assez déplaisant.

Mieux vaut, pour une première information http://www.sos-lyme.com : les textes documentaires sont remarquables par leur caractère synthétique et suffisnats dans certaines cas.

http://www.associationlymesansfrontieres.com/ pour les questions d'actualité surtout avec quelques textes technique (ex: bactériophages).

Son questionnaire statistique avec cases à cocher est très bien conçu quand à la probabilité d'être infecté.

Reste Lyme Vérité SantéJe n'ai guère l'habitude de faire des compliments mais sur le plan "technique" c'est, à ma connaissance une des sources d'informations les plus intéressantes. Mais le manuel entre dans des détails qui ne sont pas traités sur ce site notamment à propos des combinaisons d'antibiotiques en fonction des co-infections.

En revanche, si son webmestre travaillait pour mon compte, je le licencierais avec perte et fracas ! En effet, de plus en plus de sites font en sortes que les pages s'impriment mal mais là c'est pire.

Quelque soit le navigateur et le procédé employé certaines pas sont impossibles à imprimer, la manoeuvre renvoit à la page d'introduction ! Il faut s'astreindre à faire un copié collé dans Word et refaire toute la mise en page, c'est une HORREUR ! Est ce volontaire ? Non c'est visiblement de l'incompétence.

Dans le meilleur des cas plusieurs pages sont chaînées entre elles de façon bizarre. Et si bénévolat il y a, il a des limites et la plupart des produits de publication proposés "clefs en mains" sont hélas très mal foutus... Enfin si on ne peut pas imprimer des pages aussi denses pour les étudier en position relax, ça limite considérablement leur intérêt !

Un autre défaut, outre le manque de "contact" c'est le un défaut rédactionnel. Qui veut trop prouver par l'accumulation de liens finit par risquer d'assommer le lecteur. Il faut bénéficier dans grand discernement préalable pour choisir parmi la multitude de liens. Et certains pages pourraient être résumées. Sur les 2 sérologies des borrelias par exemple.

Risque de "noyade" dans les protocoles de traitement qui fleurissent de par le vaste monde

Ce site met bien l'accès sur l'intrication avec toutes sortes de co-infections. Je ne suis pas sûr qu'il ait recensé avec précision tous les examens biologiques à tenter et la manière de les prescrire mais c'est une mine de renseignements. Je ferai toutefois une réserve, la volonté de recenser toutes les protocoles existants de façon aussi exhaustive que possible, avec toutes propositions de compléments alternatives risque de noyer des patients lambda mais une personne comme votre serviteur, ce serait un outil précieux s'il voulait s'engager dans la voie de la thérapie.

Une "maladie passionnante"

Façon de parler, évidemment...

Le sujet me passionne du fait qu'il demande une "culture biologique" extrêmement large puisque la maladie dite "de Lyme" rassemble plusieurs pathologies parmi celles que l'on qualifie d'émergentes. Or, elles sont généralement envisagées de manière isolée.

Mais je ne me lancerai pas dans la thérapie, je suis trop loin des grands axes routiers et ferroviaires pour recevoir une clientèle bien que l'on me dise que des gens font des centaines de kilomètres pour assister à certaines conférences.

Par correspondance, même avec une webcam, le grand obstacle c'est que les lymés passent le plus clair de leur temps allongés, il est souvent très difficile de seulement les inciter à se faire prescrire les contrôles nécessaires. Alors quand on n'est pas médecin et que l'on ne peut pas délivrer d'ordonnance, c'est "mission impossible".

Je suis donc parfaitement conscient que beaucoup de "lymés" risquent de se noyer dans la doc que je répercute et les médecins généralistes ne sont pas mieux lotis car il faut investir du temps pour étudier tout cela. Bref, on n'est pas sorti de l'auberge...

Floraison de bouquins de valeur inégale

Je viens de prendre conscience que la maladie dite de Lyme est une affaire fructueuse pour des auteurs en mal de reconnaissance, sans parler des éditeurs

Je suis en train de rassembler la documentation disponible et il est sans doute possible de synthétiser tout cela. Notez en passant que les livres des gens qui racontent leur calvaire sont, sur le plan thérapeutique excessivement limités, suivez mon regard.

Je pense à une ancienne hôtesse de l'air devenue naturopathe (Judith Albertat). Il faut être clair, la naturopathie ne peut pas suffire quoique je connaisse un naturo qui a des résultats avec des protocoles du Spooky 2 et l'argent colloïdal.

Je trouve qu'il y a là une certaine immoralité à faire payer les gens pour si peu. Quand on désire se confesser ou raconter sa vie, Internet permet de le faire sans frais pour tout le monde !

Un certain jean-Patrick Bonnardel qui se présente comme un martyre de Lyme (ce l'on ignorait jusqu'à présent et qui n'apparait pas dans ces bouquins (discutables) sur l'argent colloïdal et le silicium) a profité du filon pour drainer une clientèle potentielle vers sa boutique.

Finalement le Manuel de survie des lymés est incontournable

J'ai cru devoir faire un tour des sites sur la maladie de Lyme, tour en fait assez limité, mais il s'avère que le manuel est assez complet et on devrait commencer par ce texte.

L'enfer, surtout démocratique, est toujours pavé de "bonnes intentions"

Enfin côté moteurs de recherche, je constate que le succès de la crise sanitaire dont on parle ramène des cargaisons de pages insignifiantes quand par exemple on veut "faire le point"... C'est la désinformation par la noyade dans les bavardages du vulgum pecus. Le problème étant qu'il n'y a de certitude que pour l'enfer terrestre qui comporte un niveau de plus en plus peuplé de "lymés" de tous âges.

On notera, en ce qui concerne le consensus de 2006, que s'il ne semble pas y avoir de grosses difficultés à financer des traitements anticancéreux dit de pointe connus pour être à la fois ruineux et inefficaces, l'Assurance Maladie serre les cordons de sa bourse pour les victimes des tiques et autres petites cochonneries volantes. Le comparaison pose question et la réponse n'est pas douteuse. Il est bien connu que le cancer nourrit plus de gens qu'il n'en tue, on le sait depuis un certain Lumière. Mais point n'était besoin d'un nom prédestiné pour piger...

24/02/2018

Revue de presse - accès à l'info

acces_a_l_info.jpgPour une revenue de presse généraliste oritentée France Europe, je vous conseille :

https://www.upr.fr/revue-de-presse

Le fil d'actualités de Google n'est pas terrible...

Côté médecine, on y trouve surtout des choses anecdotiques, parfois ça à le mérite d'être touchant...

Exemple: https://www.20minutes.fr/sante/2226671-20180223-dijon-hop...

Mais côté recherche on fait miroiter des avancées fort improbables et qui de toutes façons mettrons des années à émerger alors je n'en parle jamais...

Ou très crispantes. Quelle conne que l'actuelle ministresse de la santé, elle est à gifler : https://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/20...

Le vin est un breuvage quasi médicinal, s'il est bio mais on pourrait mieux faire car ce qui a réduit le caractère bénéfique du vin se sont les méthodes "de "collage" imaginées pour pouvoir le transporter sans problème. Résultat on a bousillé en particulier des vitamines du groupe B qui limitaient les effets néfastes de l'alcool. Autour de Béziers dans le sud occitan l'alcoolisme est devenu un fléau à partir du moment où on a collé le vin. Évidemment, la conne ne peut pas savoir car elle eut été incapable d'inventer le fil à couper le beurre toute universitaire qu'elle est. Il y a des niçoises très sympas mais celle là me semble assez "demeurée"... 

Macron boit du vin 2 fois par jour, ça change (un peu) de Sarko et de son foutu Coca-Cola...

Au final, rarement des bonnes nouvelles comme quand l'alibi d'un certain Tariq saute. C'est réjouissant d'apprendre qu'il va rester au trou ! Notre Caroline nationale éjaculerait si elle pouvait mais bon l'égalité homme/femme est un mythe ou plutôt une fable. Vous ne le croyez pas ?

http://www.lejdd.fr/societe/caroline-fourest-a-propos-de-...

 

Spectrométrie et si on Re-parlait de l'Oligoscan

oligoscan.jpgJ'ai reçu du Dr Comet une invitation à parler de l'Oligoscan. Or le 7 juin 2016 j'ai publié ce texte. Il est bon de le redonner en précisant quelques passages.

Sur le sujet voir : https://www.psiram.com/fr/index.php/OLIGOSCAN

Psiram diffuse des infos parfois très pertinentes mais je n'aime pas du tout la perspective scientiste qui sous tend ce Wiki et qui abouti à nier les effets de l'homéopathie, à vomir sur tout ce qui est "ésotérique" (certes c'est un domaine excessivement problématique pour lequel j'ai été spécialement "armé"...) et à parler à tort et à travers de "théorie du complot".

Psiram m'a demandé jadis de collaborer. Je n'ai pas répondu et ce site s'est contenté de faire référence à certains de mes articles. J'ai essayé récemment d'entrer en contact avec ce Wiki mais je n'ai aps réussi à ouvrir un compte.

Quoiqu'il en soit voici la teneur de l'article évoqué :

Et si on parlait de l'Oligoscan...

C'est un système consistant à utiliser une sorte de douchette comme celle qu'on utilise pour lire des code-barres sauf qu'elle prétend doser les métaux lourds présent dans le sang de la main d'un patient ainsi que les carences éventuelles. 

Je n'ai jamais cru cela possible et j'ai cherché récemment ce que l'on raconte à ce propos.

Voici un avis intéressant : http://forum.lixium.fr/d-1855234594.htm. Je cite l'avis d'un certain Dr Comet :

J'ai acheté l'appareil, et je l'ai essayé sur moi à plusieurs reprise, en changeant ma date de naissance et mon identité, et ce dans la même journée…

Si j'étais vieux (j'ai 66 ans) j'avais beaucoup de carences et de métaux lourds, alors que je suis un régime bio depuis 20 ans, et que je distribue des compléments alimentaires depuis 15 ans,et que je venais de me traiter avec 35 perfusions destinées à éliminer les éventuels métaux lourds du corps…

Rajeunissant subitement, 18 ans administrativement parlant, tout à coup très peu de carences, et surtout très peu de métaux lourds.

Je refis la même choses avec certains de mes proches, et…idem !!!

Je suis un ancien expert en toxicologie près la cour d'appel de Toulouse, habitué à prendre en charge les intoxications aux métaux lourds, plomb et mercure en particulier…

Là je suis tombé sur de véritables escrocs, et je constate que de nombreux "thérapeutes" sont complices de cette arnaque (il faut savoir que les heureux possesseurs de l'Oligoscan touchent des commissions sur les ventes de produits fabriqués par cette société. Mon éthique médicale me pousse à être totalement révoltée contre ce genre de pratique indigne.

Le propos me semble clair. Voici les remarques de "Petzouille" :

Bonjour,

"La SPECTROMETRIE est une bonne méthode pour doser les minéraux et metalloides dans une solution mais un dosage trans cutané me laisse un peu sceptique.

D'autre part ces mineraux ne sont pas répartis de manière uniforme dans le corps et le seul "dosage" dans la paume des mains ne donne pas une image réelle de leur concentration dans d'autres organes."

Je dirais "ne peut pas donner" car en fait l'Oligoscan, ou du moins sa base de donnée est programmée pour ne répondre qu'en fonction des éléments fournis. Or c'est très probablement le cas pour le bilan Isa de Genitech qui rappelons le est uniquement un moyen de vendre des pseudo remèdes.

Concernant le "Physioscan"

Les témoignages ci-dessus ont été incorporés à la page de Psiram.

Cherchez sur ce site ce qui concerne le Physioscan. Je suis très dubitatif au sujet de cet appareil. Il y a à Nice un M. qui s'est entiché de MTC que je croisais dans une certaine librairie ésotérique lorsque j'étais encore "niçois", ville que j'ai fui voici presque 15 ans...

J'ai rencontré par la suite un particulier qui était son client et qui a subi une greffe de reins dans des circonstances très particulières. D'après le Physioscan ses reins auraient toujours été en pleine forme...

Signe particulier, cet homme, après des transfusions sanguines, s'est mis à bander pour des créatures exotiques alors qu'auparavant un certain "racisme" l'avait rendu assez allergique à propos des franges de l'humanité plus ou moins colorées.

Ce phénomène laisse à penser qu'en plus d'être susceptible d'héberger des virus encore inconnu, le sang est le support d'éléments subtils animiques. Un e bonne raison de préférer un bon plasma de Quinton + quelques granules de China...

23/02/2018

"Affaire Belpomme" : L'Ordre des Médecins sur injonction d'un médecin de EDF/ENEDIS va très probablement décider que l'électrosensibilité est un fantasme

Mise à jour

Après Joyeux et Montagnier c'est au tour de Belpomme d'être mis sur la touche, donc quand un médecin dérange un consensus, on en fait une sorte d'escroc en matière scientique. Cette page récente reporte les réponses de l'intéressé qui rappelons le a été dénoncé par un médecin de ENEDIS et l'Ordre à suivi.

Le Pr a délivré 50 certificats sur 2000 consultations, ce qui montre bien qu'il n'en fait pas commerce ! Il rappelle que l'Endoscan a fait l'objet de thèses.

On m'a communiqué l'étude publiée par Belpomme. J'ai traduit le pdf. Je cas échéant je la résumerai. Mais en fait, l'utilité des examens préconisés n'a d'intérêt que pour la recherche. En cas d'électrosensibilité avérée, il s'agit premièrement de déterminer un excès d'histamine. Si c'est le cas il faut le traiter sinon il faut se borner à tenter d'appliquer ce que nous savons des remèdes préconisés par l'intéressé.

Appel aux patients du Dr Belpomme

Une dame m'a contacté et a protesté comme un détail de mon article. Je lui ai demandé l'adresse des labos pratiquant les tests préconisés pour m'éviter de chercher. Pas de réponse ! Cela m'agace énormément. Les gens comprennent de travers ce qu'on écrit mais quand on leur demande d'aider à la manifestation de la vérité sous une forme ou sous un autre, il n'y a plus personne ! le problème c'est que quand un médecin sort du lot, on a tendance à devenir complètement aveugle et à en faire quasiment un saint intouchable. Basta, cette mentalité m'est insupportable.

J'aurais aimé savoir ce qui a été préconisé comme traitement à cette femme, cela m'aurait permis d'affiner les maigres renseignements dont on dispose !

=========================

Lien vers la pétition. Je ne crois guère à la vertu des pétitions (on a vu ce que cela a donné pour les vaccinations...) et si vous désirez la signer, sacrifier un email pour ce genre d'opération en raison des risques de revente des fichiers ainsi constitués.

Dans l'un de mes post évoquant le Pr Belpomme j'écrivais ceci le 28/02/2016 :

(Détestant les vidéos) Je fais exception pour celle-ci qui est à ma connaissance le seule sources d'information sur ce que fait le Pr Belpomme (hypothèses la nature des perturbations biologiques et traitements) car je ne trouve rien sur le site de l'Artac. L'article qu'il a publié est vendu 30 $ et n'est accessible que vous forme de résumé et la traduction en français brille par son absence !

Ce qui ne fait raquer, d'autant plus que Mr le Pr fait payer des dépassements d'honoraires aux gens qui sont RSA, ce que je trouve franchement gerbant.

Note : D'après la dame évoquée dans la MAJ, Belpomme aurait pratiqué un tarif inférieur à celui indiqué par la presse. C'est un détail...

Des consultations à 800 €uros

Ce ne sont pas les consultations qui coûtent 800 E mais les frais annexes de recherches biologiques hors nomenclature (non remboursées).

Or j'ai appris récemment que ce Pr Belpomme officie à la clinique à la clinique Alleray-Labrouste, où, aux dernières nouvelles le Dr Schwartz officiait également dans cet établissement huppé de sorte qu'en écrivant ce qui précède j'avais bien décelé une anomalie. Or on apprend ceci par le Figaro santé :

http://sante.lefigaro.fr/article/electrosensibilite-le-pr...

Les patients qui consultent le Pr Belpomme ont intérêt à avoir le portefeuille bien garni. En plus du coût de la consultation (120 euros, dont 80 sont remboursés par la sécurité sociale), les patients sont invités à réaliser une prise de sang moyennant 450 euros ainsi qu’une «tomosphygmographie ultrasonore cérébrale», dont le coût s’élève à 250 euros. Ces sommes ne suffisent toutefois pas à décourager la patientèle du Pr Belpomme. Contacté par Le Figaro, le secrétariat du médecin a indiqué que ce dernier ne prenait plus de patients supplémentaires depuis un long moment et que la liste d’attente noircissait pas moins de 8 pages!

J'ai tiqué parce que j'avais discerné que plutôt que de former une équipe à ses méthodes, le Pr s'était réservé l'exclusivité du fromage. Mais à partir du moment ou l'Assurance Maladie rembourse 80 € sur une consultation facturée 120 €, quoique manifestement abusive sur le plan moral, on suppose que cette pratique est licite.

Le vrai problème est ailleurs, à savoir que l'objectif est de nier l'existence des phénomènes d'électrosensibilité afin qu'ENEDIS puisse poser ses foutus Linky sans le moindre obstacle !

Les passages importants de l'article du Figaro Santé

Le cancérologue âgé de 74 ans, récemment spécialisé dans la «médecine environnementale», pose des diagnostics d’électro-hypersensibilité qui ne reposent sur aucune donnée scientifique validée.

Le Pr Dominique Belpomme, connu pour ses positions controversées sur l’électro-hypersensibilité (EHS), fait actuellement l’objet d’une procédure disciplinaire menée par le Conseil national de l’ordre des médecins. L’information, révélée par l’Agence de Presse Médicale (APMnews), a été confirmée au Figaro par l’Ordre des médecins. La plainte a été déposée en mars 2017 devant la chambre disciplinaire de première instance d’Ile-de-France. Selon APMnews, elle concerne deux manquements en lien avec le diagnostic par le Pr Belpomme du «syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques», non reconnu par la communauté scientifique et médicale.

C’est l’ancien directeur du service des études médicales d’EDF, le Dr Jacques Lambrozo, qui, face à l’afflux de certificats médicaux de «contre-indication à la pose» de compteurs Linky, a donné l’alerte. En effet, parmi la centaine de certificats reçus entre 2015 et 2016 par EDF, la moitié a été signée de la main du Pr Belpomme.

Une centaine de certificat en 2 ans c'est infinitésimal mais c'est encore trop dans un état totalitaire car rappelons le, pour le Linky, l'Allemagne et la Belgique traîne des pieds et quand aux obligations vaccinales la France est bien à la tête de l'autoritarisme dans ce domaine. Il ne faut pas rêver les hauts fonctionnaires qui gouvernent réellement la France derrière des quasi marionnettes sont animées d'une mentalité assez franchement "soviétique" comme vient de le prouver la réédition récente d'une chasse aux normes absurdes dont la première édition hollandaise avait été un coup d'épée dans l'eau.

Que reproche l’Ordre des médecins au Pr Belpomme?

Il semblerait que deux faits soient reprochés au Pr Belpomme: l’absence d’individualisation du diagnostic (les certificats qu’il produit sont tous les mêmes) et le recours à des examens médicaux dont l’intérêt n’a jamais été prouvé. La tomosphygmographie ultrasonore cérébrale ne semble d’ailleurs plus utilisée depuis longtemps, ni en pratique clinique, ni en recherche.

Aucune étude scientifique internationale n’a mentionné cette technique depuis 10 ans, ni aucune étude française depuis 1986. Cette pratique va donc à l’encontre de l’article 39 du code de déontologie médicale, qui précise que «les médecins ne peuvent proposer aux malades ou à leur entourage comme salutaire ou sans danger un remède ou un procédé illusoire ou insuffisamment éprouvé».

Pas de lien démontré entre l’électro-hypersensibilité et les ondes électromagnétiques

Disons que c'est ce que l'on voudrait pouvoir affirmer. J'admets qu'il y a sans doute un effet nocebo qui se produit dès que des Linky sont installés dans un immeuble mais il n'est pas possible de nier que certaines personnes réagissent à la pollution électromagnétique ou à la présence infinitésimale de produits chimiques. Concernant l'électrosensibilité elle est réelle une personne qui a publié sur Face de Bouc un avis sur les filtres existant est atteinte d'hématochromatose de sorte que l'excès de fer explique la sensibilité électromagnétique. Ainsi quand leLinky est arrivé dans sa ville cette personne a eu l'impression d'avoir une "machine à laver" dans la tête. Et bien le caractère périodique du phénomène correspond tout simplement aux trames envoyées régulièrement par les Linky, trame visible et audible avec un Line EMI Meter !

Pour la sensibilité aux produits chimiques, j'ai donné à une vieille dame des gélules de N-Acétyl cystéine (principe actif de l'Exomuc). Elle a fait un oedème de Quincke, heureusement sans suite : se sachant hyper allergique elle garde sur elle un antihistaminique. La cause est à chercher dans un excipient, anti-agglomérant ou autre. Soit dit en passant ça m'a guéri de trop vouloir rendre service...

En réalité, l’électro-hypersensibilité n’a pas de diagnostic médical (dit-on)

Le Pr Belpomme a pourtant tenté de mettre au point une batterie de tests. Ses travaux ont même donné lieu à une publication dans le journal Reviews on Environmental Health en 2015. Mais l’Anses, qui en fait une analyse, a soulevé de très nombreux biais dans la méthodologie: plusieurs centaines de patients ont été écartés de l’étude sans qu’aucune explication ne soit fournie, absence de groupe contrôle et d’information sur les méthodes utilisées, erreurs dans les calculs, etc. «L’article de Belpomme et al. (2015) ne permet en aucun cas d’établir un lien entre une anomalie quantitative des biomarqueurs analysés et l’origine des symptômes», avait asséné l’Anses.

«Certes, cet article montre que les sujets inclus dans l’étude présentent des anomalies biologiques, mais en aucun cas il n’explique la causalité de leurs troubles, poursuit le rapport. Pour toutes ces raisons, les résultats et les conclusions de cette étude ne sauraient être utilisés, autrement que comme pistes de recherches à explorer ou éléments à répliquer par d’autres études».

Je ne suis évidemment pas d'accord avec cette affirmation car les traitements proposés donnent des résultats en termes d'atténuation sensibles mais enfin dans la mesure où pour des raisons de commerce on veut le champ libre pour toutes sortes d'ondes il faut pouvoir nier l'électrosensibilité, or la preuve qu'elle existe bien c'est que quand les malades peuvent trouver un espace préservé, ils vont mieux. On notera que dans le domaine des puces RFID le lobby industriel a réussi à imposer à l'armée le partage de la bande des GigaHz, 2,95 si ma mémoires est bonne. C'est dire la puissance des lobbys. Voir à ce sujet RFID : La police totale (L'échappée 2008).

Face à ces zones d’ombre, l’Agence sanitaire avait sollicité le Pr Belpomme à trois reprises afin d’obtenir un éclairage complémentaire. Mais celui-ci n’a jamais souhaité répondre aux questions qui lui étaient adressées.

Pour l’heure, ni l’OMS, ni l’Académie nationale de médecine, ni l’Anses ne reconnaissent l’existence d’un lien entre les divers symptômes que les individus touchés attribuent à l’exposition aux ondes électromagnétiques et lesdites ondes. Mais ces autorités ne nient pas pour autant les souffrances vécues par les malades.

Une étude commandée par l’Anses sur l’effet des champs électromagnétiques chez les riverains d’antennes-relais est en cours. Les résultats sont attendus pour la fin de l’année 2018.

Liens portant sur les travaux du Pr Belpomme

http://www.electrosensible.org/b2/index.php/sante/article...

http://ehs-mcs.org/

http://www.ehs-mcs.org/fr/traitements_51.html

Notez que les propositions de traitements peuvent être essayés sans en passer par des examens ruineux.

Conclusion : c'est plié, circulez il n'y a rien à voir !

1927317429.jpgSouvenez-vous du sort du Pr Montagnié, du Pr Joyeux et du Pr Even, hostiles aux vaccinations à outrance, ils ont été éliminés, c'est tout juste si on ne les a pas déclaré déments. Enfin souvenez vous que l'Ordre des Médecins est un héritage du régime raciste de Vichy. 

Lisez de Bruno Halioua Blouses blanches et étoiles jaunes.

Certes, le Pr Belpomme n'est pas tout à fait clair mais il n'empêche que l'électrosensibilité est une réalité.

 

 

 

Les analyses séquentielles de cheveux, un "sport national suisse" dénué d'intérêt ! Sauf en criminologie...

analyse minérale de cheveux.JPG

Sur cette page activez la vidéo portant sur l'analyse minérale des cheveux et écoutez attentivement.

Je suis tout à fait d'accord avec ce que dit le spécialiste. Ces analyses ne servent à rien et je vais jusqu'à m'inscrire en faux contre ce que dit le naturopathe qui prétend qu'un médecin qualifié peut-en tirer parti.

Dans le cas de recherches de métaux lourds, ce sont les urines qu'il faut utiliser en provoquant leur expulsion et il existe en Allemagne un laboratoire très spécialisé et fiable dans ce domaine.

Overdose à la vitamine B6 ?

Les 3 labos évoqués dans cette vidéo ont trouvé une combine pour en fait vendre des compléments alimentaires plus ou moins vitaminées mais alors quand l'homéopathe parle d'un risque d'overdose (voir à 17:26) a cause d'un cumul de B6 discerné dans l'ordonnance impliquant la prescription d'une bonne demi douzaine de pots, je m'esclaffe ! 44 fois la dose journalières recommandée pour 60 mg de cumul pour un apport journalier recommandé de 1,4 mg !!

Foutaise !

Dans le complément mutivitaminé que je prends depuis des années j'ai 50 mg de B6. Life propose de la B6 en 250 mg, certes on risque là une hypervitaminose si on prend plusieurs comprimés mais il faut tout de même rappeler que dans une certaine méthode de traitement des troubles psychiatriques, on recours à des grosses doses de B6 jusqu'à obtention de la remémoration des rêves...

Oui foutaise ! Le Dr Binet dans les années 80 préconisait 200 à 500 mg jour.

Pruderie suisse !

1,4 mg de B6 par jour en Suisse. La Suisse est soumise aux tabous européens en la matière et la pruderie protestante a du amplifier le phénomène !

Il y a bien un problème avec ces analyses séquentielles comme prétexte à la prescription de 6 formules de compléments. Ce n'est pas comme cela qu'il faut pratiquer. On supplémente à partir d'un complexe mutivitaminé comme il en existe aux USA et on ajoute ponctuellement des produits en fonction d'un but particulier. La berbérine et la cannelle en cas de résistance à l'insuline ou de diabète, l'ubiquinol en cas de troubles cardio vasculaires surtout si la personne a recours à une statine etc...

Ces petits compléments sous dosés sont un moyen de gagner des centaines de millions voire des milliards d'€uros en vendant de la poudre de perlimpinpin. A dégager !

Certes il est des personnes qui réagissent avec des suppléments vitaminiques pour enfants. Je connais un cas avéré mais à mon avis il est particulier, il s'agit d'une personne qui souffre depuis sa naissance d'un gros problème de régulation thermique, il s'agit vraiment d'un cas assez particulier. Cela dit il ne faut point, à l'inverse, s'imaginer que la prise d'un multivitamine américain va tout régler. Avant de prescrire quoique ce soit, il faut d'abord évaluer les troubles dont souffre la personne et y remédier autant que possible par la diététique au sens large. Mais en principe tout le monde sait cela...

Il me reste à préciser un point important : à partir du discours de l'expert et à propos des différences de dosages obtenus sur un même lot de cheveux selon les labos, on découvre que les "normes" dégagées comme référence l'on été à partir d'un calcul statistiques sur l'ensemble des analyses pratiquées. L'expert se contente de dire que cet échantillonnage n'est pas représentatif, en revanche il confirme qu'il n'y a pas d'études sérieuses qui puissent servir de base à une interprétation. Je vais plus loin : à savoir que s'agissant de dosages sur des cheveux de personnes dont la plupart souffrent de pathologie, c'est pire encore puisque, théoriquement, les moyennes obtenues peuvent être trompeuses par rapport à une "normalité".

Bref, les choses sont claires, c'est analyses ne présentent strictement aucun intérêt et je suis formel. Elles ne peuvent présenter d'intérêt qu'en matière de CRIMINOLOGIE. Pour faire simple !