Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2015

L'affaire Seralini rebondit et on n'a pas fini d'en parler !

J'ai gardé le meilleur pour la fin même si ce post apparaîtra en tête de liste...

Une étude qui devrait faire boum !

J'ai été informé aux aurores par un ami de ce rebondissement. Une nouvelle étude du Pr Seralini était prévue dans une revue américaine à comité de lecture qui a fini par paniquer et en a différé la date de publication. Ce qui a déterminé le Pr à rompre le silence en révélant le contenu de cette étude.

Voilà c'est simple : on lui avait reproché d'utilisé une espèce de rats prédisposés à faire des tumeurs. Il est maintenant établi que cette propension ne vient pas d'une cause génétique particulière à la lignée mais du fait que l'alimentation des rats de laboratoire est hautement pestiférée par les croquettes qu'on leur donne. Or ces croquettes reflètent parfaitement la composition en polluants de l'alimentation humaine non bio et particulièrement celle des Américains.

En d'autres termes, ces rats nourris avec des croquettes "bio" ne développent aps un fond de maladies dégénératives qui en constituant un "bruit de fond" empêche de mettre en évidence les dégâts provoqués par une alimentation OGM ou par la présence de résidus de glyphosate (Roundup). A propos de cette saloperie que la royale pouffiasse devait interdire, on apprend qu'il est seulement question d'en interdire la vente aux seuls particuliers en retirant ce type de produit des présentoirs des jardineries. Si vous doutez qu'on et qu'elle en particulier se fout de notre gueule, c'est que vous seriez complètement à la masse. Alors gavez vous de pesticides et disparaissez promptement entre quatre planches, vous ne méritez pas de vivre !

En attendant voyez ceci :http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/20...

https://blogs.mediapart.fr/edition/la-mort-est-dans-le-pr...

Excellente réponse à la dépublication par Elsevier de la précédente étude. Inutile de vous dire que c'est la panique chez Monsanto et Cie. La suite est à scruter avec attention ! Le présent pavé me semble imparable !

12:47 Publié dans OGMs | Lien permanent | Commentaires (0)

09/03/2015

Premier dècès atrribué à des tomates OGM contenant des gènes de poissons ? Gros Hoax...

ogm-mort-1728x800_c.jpgMAJ : Vous noterez que le titre se terminait par un point d'interrogation. Cette info m'avait parue suspecte pour une raison assez simple, certes les tomates n'avaient pas eu le temps d'être complètement digérées mais en repêcher un bout pour y trouver des gènes de poissons m'avait paru acrobatique. Ce symposium pour annoncer la "nouvelle" m'avait paru un peu forcé. Je m'étais donc contenté d'assortir la relation d'un point d'interrogation, j'ose espérer qu'on l'aura remarqué...

Ayant soupçonné un "hoax", j'avais cherché en vain la confirmation de mes soupçons. Or ce matin 10 mars, je découvre que le texte est la traduction d'un article en anglais paru sur un site de fausses nouvelles dont j'ignorais l'existence. Reste à déterminer qui fait quoi derrière ce genre de publication...

Voir : http://journalmetro.com/opinions/inspecteur-viral/733512/...

Extraits de l'article hoax traduit

Voir http://reseauinternational.net/des-medecins-confirment-le...

Je cite : 

Les médecins et experts légistes de l’hôpital Carlos III ont du exécuter une grande batterie de tests et d’analyses avant de pouvoir déterminer avec précision ce qui a provoqué la mort de Mr. Ramos, et cela à cause d’une réaction allergique aux fruits de mer, car les seules choses qu’il avait ingurgité avant sa mort étaient du lard, de la laitue et un sandwich aux tomates accompagnés d’un cocacola light. Ils ont été étonnés quand ils ont découvert que la tomate qu’il avait ingérée, non seulement contenait des allergènes liés aux poissons, mais aussi certains gènes de résistance aux antibiotiques qui avaient empêché les globules blancs de M. Ramos de lui sauver la vie.

« Au début, nous pensions qu’il y avait eu une certaine forme de contamination de sa nourriture, de contact avec du poisson ou des fruits de mer lors de la préparation », a expliqué le Dr Rafael Pérez-Santamarina. « Ce n’est que lorsque nous avons testé la tomate elle-même, que nous avons remarqué qu’elle contenait certains allergènes habituellement trouvés dans les fruits de mer. Nous avons fait beaucoup d’analyses différentes et elles ont toutes confirmées que la tomate était en effet la source des allergènes qui ont tué Mr. Ramos ».

09/01/2014

Retour sur l'affaire Seralini

Séralini 2.jpgVoyez http://www.franceinter.fr/depeche-retrait-de-l-etude-sera... c'est très  instructif quant au fonctionnement des revues scientifiques...

Que l'étude soit ou non probante pas d'OGMs, poubelle.

Ce que j'ai appris c'est que cette étude n'avait pu être menée qu'en recourant à des échanges par courrier crypté. Et à ce propos il existe un tout petit logiciel inbaisable par la ASN (inverser). Il permet de c r y p t e r seulement du texte brut en principe mais j'ai trouvé le moyen d'utiliser un enrichissement typo au format rtf par exemple. Il doit pouvoir être possible de c r y p t e r n'importe quel fichier numérique de taille raisonnable. Enfin il est conçu de telle manière que même si on trouve le mot de passe, une petite astuce que je ne compte pas révéler permet de rendre le texte in dé chif fra ble par les plus puissantes machines de "force brute". Ne me demandez pas le s e c r e t... 

Quand je pense que des tas de cons et de connes exposent leur vie sur "Face de bouc", je frémis... Sans aller jusqu'au genre de précaution que j'indique, évitez certains mots dans votre courrier qui peuvent être retenus pas les "grandes oreilles". Inversez certains noms et sigles et certains mots "sensibles"... Par exemple vous pouvez parler de "selleneuq" pour évoquer l'actualité. Si vous mettez le mot en toutes lettres çà devient dangereux même si vous transmettez une recette vous risquez le fichage...

10/12/2013

Affaire Seralini : du jamais vu !

séralini.jpgOn se souvient du bruit causé par l'étude de Seralini avec cette histoire de rats nourris aux OGMs. Elle vient de se solder par un retrait officiel de l'étude publiée par le Pr Séralini.

Cette victoire des semenciers est une première mondiale, extrêmement inquiétante quant au pouvoir inquisitoire de ces derniers. Elle révèle surtout, s'il en était besoin l'extrême docilité des éditeurs.

Que l'étude en question souffre de défauts méthodologiques, c'est un fait que j'admets volontiers mais en quoi les études proposées par les semenciers sont-elles plus probantes ? Ce retrait est d'autant plus infamant pour l'auteur que personne n'a pu invoquer la moindre fraude mais en agissant ainsi, on supprime toute possibilité de discussion en disant : "circulez il n'y a rien à voir !"

Cependant, le public n'est pas si bête qui aura compris une fois de plus que la puissance financière du lobby agroalimentaire est quasiment sans limite et je le répète cette puissance financière ne serait rien si les divers responsables avaient des couilles au cul ! Mais au fait que craignaient-ils ? Un procès s'ils avaient maintenu l'étude ? La chose est peu probable, c'eût été inviter la justice à fourrer son nez dans l'histoire et il n'est pas sûr que le résultat eut été à l'avantage des plaignants...

Il faut quand même noter que le situe de Souccar la nutrition.fr a donné la parole à un toxicologue expert qui a dénoncé une approche du dossier plus "politique" que "scientifique". Voir :

http://www.huffingtonpost.fr/jeanfrancois-narbonne/lacune...

Cette analyse me parait assez solide mais elle ne justifie pas le retrait qui sonne à nos oreilles comme un "interdit" pure et simple de poser le problème des OGMs. Cela dit cet expert parait nier l'existence de lobbys et me semble trop faire confiance à la "tribu" dont il fait partie en laissant à entendre qu'elle ne serait pas corruptible sous prétexte que les expertises auxquelles ses confrères consentent pour l'industrie seraient payées une misère (500 €). J'ai noté sur le site de Souccar des propos qui sonnent bizarrement à mes chastes oreilles et je ne souhaite pas m'étendre : il n'est que de voir la plasticité et le consensus des Pr de médecine au bénéfice des protocoles de traitement promus par Big Pharma pour n'être pas tenté de délivrer un brevet d'innocence la clique des experts plus ou moins autoproclamés. Car quels "super experts" peut les cautionner ? Je me rappelle que quand j'ai postulé comme expert judiciaire à la fin des années 80 dans un domaine n'ayant rien à avoir avec la médecine, on s'est borné à me demander des témoignages délivrés par des citoyens reconnus comme "notables" à un titre ou à un autre...

Enfin pour nous autres, la cause est entendu les promoteurs d'OGMs est d'ingéniérie biologique, on devrait les pendre par les couilles où les planter à un croc de boucher comme un certain dictateur et raser leur entreprises. S'il ne tenait qu'à moi, ce serait une balle dans la tête sans jugement. Tous ces trafics et ces brevets sur le vivant, c'est absolument insupportable et ce n'est pas en ruinant les paysans indiens en les poussant au suicide que l'on va régler le problème de la faim dans le monde. Enfin nous qui devrions manger toutes les saloperies qu'on nous concocte, nous détenons un pouvoir souverain : celui de refuser d'acheter des produits suspects en recourant à des produits bruts d'origine contrôlée.

Mais en une époque où les femmes sont incitées à conquérir la seule liberté d'acheter des pilules et des cosmétiques pour se plâtrer la façade, il faudrait que la plupart réapprennent d'abord à faire une cuisine décente. Mais quand elles ne travaillent pas, je les entend, chaque jour que Dieu fait casser du sucre le matin sur le dos de leurs mecs après avoir conduit les mômes à l'école. J'ai à un jet de pierre de mes fenêtres la terrasse d'un troquet où ces "hyènes" s'essaient à refaire le monde et durant la belle saison j'en entend des vertes et des pas mûres. Les mains et les pieds me démangent mais enfin je n'ai pas fait de gosses et je m'en porte très bien. Si elles en sont réduites a accepter n'importe quel vaccin et à faire bouffer n'importe quoi à leurs gosses, c'est leur problème et je n'ai aucune envie de plaindre des gens qui sont coupables de ne manifester aucune résistance en préférant ne rien savoir de ce qui se passe.