Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2022

Coronavirus : prévention et thérapeutique (rappel de l'essentiel) + N-acétylcystéine

La nigelle ou cumin noir : graines, huile, capsules

Nigelle_de_Damas.jpg
Autrefois, cette fleur était bien connue, il s'en trouvait dans beaucoup de jardin pour la décoration.
J'en ai trouvé chez Aromazone.
 
======================

Intérêt de la N-Acétylcystéine (NAC)

Je consomme ce précurseur du glutathion depuis des années à raison de 600 mg jour (21 jours par mois) qui est surtout connu comme fluidifiant bronchique mais je n'ai pas pensé à l'ajouter  à la liste de compléments dont l'usage devrait limiter les risques d'être victime d'un cas grave de Covid-19.

NAC.jpg

Now Foods, N-acétylcystéine (NAC), 600 mg, 250 capsules végétales

Attention : il y a difficulté à commander de la NAC sur Iherb qui n'offre actuellement plus que deux formules de port Colissimo ou DPD qui marchent très bien les frais de douane étant inclus dans le port de façon moins onéreuse qu'avec DHL.

Certains produits sont bloqués avec Colissimo dont par exemple certains Super Omega 3.

C'est un article de Xochipelli (Dominique Guillet de Kokopelli) qui a attiré mon attention sur l'intérêt de ce complément. Aussi vais  je citer des extraits d'un article de plus de 100 pages sur lequel je reviendrai. En italiques les citations et en romain mes éventuels commentaires :

En juillet 2020, la FDA, aux USA, initia un processus de prohibition de la N-Acétylcystéine et menaça de poursuites légales sept grandes sociétés de compléments alimentaires. [477] En mai 2021, le géant Amazon a décidé de discontinuer tout produit contenant de la N-Acétylcystéine. [478] Aujourd’hui, aux USA, la FDA n’a pas encore prohibé, officiellement, [480] la N-Acétylcystéine.

A noter que la menace [477] ne concerne pas directement la N-Acétylcystéine mais des allégations portant sur des compléments pour soigner la "gueule de bois" dans lesquels il devait y avoir de la NAC et d'autres composants. En revanche, AMAZON a bien crisé et je n'y trouve plus de NAC. Voir aussi cet article qui concerne d'autres substances.

Toujours est-il que Iherb propose toujours de la NAC, je viens d'en commander 2 boites. On en trouve en France mais à des pris dissuasifs comparés à ceux de Iherb. Et en pharmacie n'en parlons pas c'est RUINEUX! Donc faites des provisions, on ne sait jamais... Une solution commander en Chine et faire ses gélules en cas de pénurie...

Je reprends la suite de l'article de Dominique Guillet :

La N-Acétylcystéine (NAC) est un dérivé synthétique – qui n’existe, donc, pas dans la Nature – de la cystéine. La cystéine est un précurseur du glutathion, l’un des deux anti-oxydants les plus puissants dans le corps.

Les francophones intéressés par la N-Acétylcystéine peuvent se référer à sa présentation très exhaustive sur le site de Doctonat [489] qui précise la différence d’assimilation entre la supplémentation en N-acétylcystéine et la supplémentation en glutathion: « Il est difficile de faire monter les taux de glutathion dans le corps en simple supplémentation : il est mal absorbé et utilisé lorsqu’il est pris directement. Les données montrent un résultat semblable avec la prise de cystéine… La supplémentation en N-acétylcystéine a montré qu’elle était plus efficace pour produire du glutathion en quantité importante, et surtout utilisable par l’organisme. Elle entraîne la production de cystéine puis de glutathion directement exploitable, y compris par les cellules du cerveau. Une grande disponibilité qui en fait un précurseur de choix pour une activité antioxydante efficace. Pour ne rien gâcher, la NAC est elle-même antioxydante, et propose une belle activité anti-inflammatoire.» (Les mises en gras sont du fait de l’auteur de l’article).

Pour mémoire, la recherche sur la N-Acétylcystéine produit 549 études listées sur le site Clinicaltrials.gov du gouvernement US. [479]

Pourquoi, donc, la FDA tente-t-elle de prohiber la N-Acétylcystéine (qui possède de très nombreuses qualités thérapeutiques) dans les compléments alimentaires, alors qu’elle est utilisée, aux USA, depuis 57 années – en tant que remède et en tant que complément alimentaire?

Tout simplement parce que la N-Acétylcystéine constitue le troisième traitement (allopathique) des symptomes du dénommé CoqueVide/19 – à la suite de l’Hydroxychloroquine et de l’Ivermectine. Ces deux dernières substances ont été interdites par l’OMS, et/ou leurs valets politiques corrompus, afin que la FDA, et les Agences de Sécurité Européenne, donnent des autorisations d’urgence à des injections, prétendument “expérimentales”, jusqu’en 2023. En effet,  supposément, il n’existe pas de traitement connu pour les symptomes du CoqueVide/19… alors que les études sur le traitement du CoqueVide/19 avec la N-Acétylcystéine ont commencé à émerger au printemps 2020.

Je n'ai pas la preuve que la N-acétylcystéine était visée. On ne connait pas la composition exactes des compléments proposées par les 7 firmes visées et j'ai la preuve au moins pour l'un d'eux qu'il y avaient d'autres substances pouvant faire penser à des médicaments. Néanmoins, en faveur de cette hypothèse il y a la renonciation de Amazon a distribuer de la NAC.

Plusieurs études en faveur de la NAC contre Covid-19

Une première étude a été publiée, en avril 2020, dont l’intitulé est: “N-acetylcysteine: A rapid review of the evidence for effectiveness in treating COVID-19”. [484]

Trois études ont, ensuite, été publiées, durant l’été 2020: “Efficacy of N-Acetylcysteine (NAC) in Preventing COVID-19 From Progressing to Severe Disease” [476]; “Rationale for the use of N-acetylcysteine in both prevention and adjuvant therapy of COVID-19” [485]; “N-acetylcysteine as a potential treatment for novel coronavirus disease 2019”. [487]

Une autre étude, intitulée “N-Acetylcysteine to Combat COVID-19: An Evidence Review”, fut publiée, en novembre 2020, afin de mettre en exergue les qualités thérapeutiques de la N-Acétylcystéine à l’encontre du CoqueVide/19. Les conclusions de cette étude sont que la N-Acétylcystéine possède les fonctions les suivantes: elle est antivirale (pour ceux qui croient aux virus pathogènes); elle est immuno-modulatrice; elle réduit l’émergence des pneumonies; elle fait baisser la mortalité en soignant les poumons. [482]

Une autre étude fut publiée, en avril 2021, qui est intitulée “The efficacy of N-Acetylcysteine in severe COVID-19 patients: A structured summary of a study protocol for a randomised controlled trial”. [483]

Une autre étude fut publiée, en juin 2021, qui est intitulée “A pilot study on intravenous N-Acetylcysteine treatment in patients with mild-to-moderate COVID19-associated acute respiratory distress syndrome”. [486]

Voici un extrait de l’introduction de l’une des études pharmacologiques – préconisant l’usage de la N-Acétylcystéine à l’encontre du CoqueVide/19 – afin de présenter l’identité, et donc les fonctions, de la N-Acétylcystéine.

« La N-Acétylcystéine fut introduite dans les années 1960 comme remède mucolytique dans le cas de maladies respiratoires chroniques. Elle se caractérise par une fiche de sécurité bien établie et elle est encore communément utilisée, oralement, à raison de doses de 600mg/jour en tant que mucolytique. Dans le cadre hospitalier, elle est également utilisée comme antidote aux overdoses de paracétamol (avec des formulations contenant jusqu’à 150 mg/kg) et sous mode nébulisé chez les patients souffrant de maladie bronchopulmonaire aigüe (pneumonie, bronchite, trachéo-bronchite). La N-Acétylcystéine rend les muqueuses bronchiques moins visqueuses. In vitro, les dérivés de la cystéine agissent en cassant les liaisons disulphure entre les macromolécules – ce qui induit une réduction de la viscosité des muqueuses.

Cependant, à des doses supérieures (≥ 1200mg), la N-Acétylcystéine agit, également, comme antioxydant au travers de mécanismes complexes qui peuvent combattre des conditions de stress oxydatif. La N-Acétylcystéine est un dérivé de l’acide aminé naturel, la cystéine, qui sert de précurseur à la synthèse du glutathion dans le corps avec une activité anti-oxydante. Cela permet de réduire la formation de cytokines pro-inflammatoires, telles que la IL-9 et la TNF-α et cela possède, aussi, des propriétés vasodilatatrices en accroissant les taux de GMP (guanosine monophosphate) cycliques et en contribuant à la régénération du facteur relaxant dérivé de l’endothélium. C’est ce mécanisme potentiel anti-oxydant qui a suscité de l’intérêt de par la pandémie actuelle du Covid-19 et de par son utilité thérapeutique potentielle dans les communautés».  Traduction de Xochi. [484]

Cela vaut le coup de l'ajouter à la vitamine D, au zinc et à un multivitamines.

Pour la fiche détaillée voir ce post ancien. Ceci est un résumé de ce qui me parait essentiel en matière de prévention et de traitement.

29/12/2021

Couillonavirus : il y a abondance de molécules actives contre cette pseudo calamité...

souris vaccin.jpg

C'est étrange, appellation "couillonavirus" est largement usitée par Alain Soral mais si je l'ignorais. Or elle n'a inspiré aucun dessinateur, aucun caricaturiste alors qu'il y avait matière a galéjer dans le quasi porno selon un style ironique assez français. Personnellement je trouve cette carence inquiétante. Ce n'est point que j'aime la vulgarité, bien au contraire mais la ressemblance avec un "organe" masculin très périphérique aurait pu susciter quelque gnose plastique à base de gémellité coronavirale.

Voir :  https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/12/15/deux...

Je vous laisse découvrir par vous-même les deux molécules récemment proposée. Il est bon de savoir que l'on n'est pas dépourvu d'armes comme le méchant perturbateur mais vous le savez j'ai misé essentiellement sur les aérosols d'argent ionique colloïdal obtenu par voie électrique. Je pense que c'est ce qu'il y a de moins compliqué et de plus sûr.

300 € pour le kilo d'Artemisia !

J'ai rencontré, en promenant deux clebs que j'emprunte chaque soir pour faire un peu de marche une femme qui me dit avoir claqué 150 € pour acheter 500 g. d'artemisia annua séchée. On peut en avoir 600 g. pour moins de 80 € à la Calebasse verte. Je trouve déjà que c'est hyper cher alors 300 € le kilo, c'est honteux !Certes une douzaine de pied d'artemisia ne m'ont donné que 400 g. de plante séchée, il faut donc de la surface pour un kilo mais bon elle occupe en Afrique des hectares. Seule consolation, mon artemisia maison a été jugée supérieure en fraîcheur, en qualité et en richesse de goût à celle que diffuse la maison du même nom dont le produit est composé d'au moins 80 à 90 % de branches secondaires à la tige centrale sans doute assez vieille en plus.

Enfin d'un côté nous avons des gens abonnés au dogme du tout vaccinal qui trouvent normal de se contenter de Doliprane et de l'autre des gens qui misent sur une plante sans prendre de vitamine C, D et de zinc. Et puis l'artemisia à titre préventif je ne suis pas sûr que ce soit bien judicieux quand on néglige des articles plus essentiels. La dame dont je parle a acheté sur le Net de l'argent colloïdal mais comme c'est marqué sur le flacon "usage externe", elle refuse d'en avaler alors que je lui ai donné la marche à suivre à au moins 4 ou 5 reprises pour s'en servir correctement. 

Certains "dissonances cognitives" sont probablement insurmontables

Dans de telles conditions de "blocage cognitif" de part et d'autres, je ne peux, c'est devenu nécessaire que dire les choses en "cognant", le cas échéant, je vois que ni la persuasion ni la "manière forte" ne marchent alors dans ces conditions, je n'ai ni à regretter ni à m'excuser d'être plus ou moins brutal. c'est le fond qui compte et comme sur ce point on ne m'a jamais opposé de véritable contradiction, je maintiens mon cap pédagogique. Si cela ne marche pas, et je le crains, à l'impossible nul n'est tenu !

Jai le sentiment d'user de mon énergie pisser dans un violon mais dans un violon ou ailleurs çà a le mérite d'au moins soulager provisoirement...

20/12/2021

Aérosols à base d'argent ionique comme remède souverain contre les virus circulants

nébuliseur.jpg

 

Je pense qu'avec des aérosols d'argent colloïdal, on peut se passer du recours à l'Ivermectine en duo avec azithromycine. Mais cela n'engage que moi. Je dispose d'un stock de près d'une dizaine de boites d'Ivermectine et je crains de n'en rien faire à moins de les filer à des proches...

Un lecteur m'a signalé l'existence de nébuliseurs portatifs auquel je n'avais pas pensé pour se protéger en cas de contamination dans l'entourage ou si l'on a attrapé le virus.

J'ai acquis le modèle en question, ça marche très bien avec des batteries rechargeables (non fournies). Je rappelle que je me suis protégé efficacement de la contagion d'un Covid a 2 pattes qui fut présent pendant 3 semaines avec 2 à 3 fois 5 ml d'argent colloïdal à 15/20 ppm en aérosol.

Les aérosoliseurs classique  (genre Omron) sont lourds à déplacer et celui que vous voyez peut être emmené partout. Il utilise des accus rechargeable type pille AA, ceci exclut le risque des batteries puis finissent par perdre la charge et qu'on ne peut pas remplacer. Un avis fait état d'une cassure. A vous de comparer les modèles existants.

nebuliseur-pneumatique-aerosol-omron-ne-c28p.jpg

Je dois vous mettre en garde contre l'utilisation d'huile essentielles pures visée par un utilisateur. Il y a deux risque : celui d'altérer le plastique du réservoir et celui d'une irritation des muqueuses bronchiques : une solution consisterait à ajouter 2 ou 3 gouttes de l'huile essentielle retenue à du "Gomenol soluble" en vérifiant que cet ajout s'est bien solubilisé. Sauf que personnellement j'ai trouvé ce produit assez inconfortable et il comporterait des excipients plus ou moins toxiques.

En fait, l'utilisation la plus adéquate des HE c'est de faire soi-même ses suppositoires. Certes c'est un peu "chiant" pour ceux qui n'ont pas la pratique d'un minimum de galénique et ça l'est plus encore pour les modernes plus ou moins douillets qui répugnent à se fourrer quoique ce soit dans le "fondement". Certes, ce n'est pas un genre de pratique que j'affectionne particulièrement qu'il s'agisse d'y trouver du plaisir en se titillant la prostate ou de se soigner mais j'ai été enfant dans les années 50 et au moindre soupçon de bronchite, des suppos à l'eucalyptus on nous en collait sans ménagement. Cela dit l'eucalyptus n'est plus employé mais ceci est une autre histoire.  En cas d'adoption d'une voie devenue "inconvenante" à la sensibilité contemporaine, ne pas oublier de compléter l'opération de la pose d'un sopalin plié en 4 pour absorber les éventuels rejets après la fonte de l'obus.

On trouve également sur Amazon un argent colloïdal ionique à 100 ppm qui peut du reste être diluée avec de l'eau bi distillée que l'on trouve en pharmacie si on ne possède pas l'appareil pour la produire.

AC100.jpg

Ce traitement n'a aucune valeur préventive mais il peut être tenté pour toute infection de l'arbre respiratoire où dans le cas où un foyer vient à devoir héberger le virus chez un de ses membres ou encore si l'on vient d'être soi-même contaminé.

 

24/09/2021

Comment utiliser l'arme absolue des aérosols d'argent ionique contre le méchant coronavirus

Mise à jour du 24/09

AC100.jpg

Il existe bien un argent ionique à 100 ppm  qui comparé aux produit français de bas titrage est assez économique. Il est fabriqué en 15 étapes dont j'ignore la teneur. je laisse donc la précédente mise à jour pour bien montrer que n'ayant pas la science infuse je rectifie ou complète en cas d'erreur. Pas plus tard que ce matin j'ai discuté avec un jeune dont le père fait de la géobiologie : il affirme que son père dépasse les 21 ppm qui constitue mon plafond...

https://www.vitabay.net/kolloidales-silber-100-ppm-hoch-konzentriert-reinheitsstufe-99-99-1833?number=VM1646#rdl

Cela dit il serait prudent de vérifier s'il s'agit bien de 100 ppm. Je testerai volontiers un échantillon avec mon propre stylo de mesure en microsiemens.

Mise à jour du 23/09

Des précisions m'ont été demandées sur la mise en oeuvre de l'AC. Quelqu'un m'a parlé d'argent colloidal à 100 ppm. En version ionique ça n'existe pas. je n'arrive pas à monter au delà de 21 ppm en phase de peine lune. En "lune noire" il faut plusique jours pour atteindre péniblement 15 ppm. On trouve de l'A.C. ionique à 40 ppm mais j'ai des raisons de penser qu'il est le résultat d'une concentration par évaporation de l'eau ou alors le fabriquant à recours à une technique analogue à celle, très dangereuse, qui permet d'obtenir l'or colloïdal.

En d'autres termes un argent colloïdal ne peut être que chimique (Collargol) et mes expériences avec ce genre de produit sur une infection urinaire (vessie) a été négative mais significative avec l'A.C ionique obtenu par électrolyse sauf que je me suis heurté à un facteur limitant, la présence de calculs et de sable dans la vessie et j'ai jugé de l'antibiotique indiqué par l'antibiogramme se heurterait au même problème.

Quant à la fréquence, 3 séances par jour sont peut-être superflues mais qui peut le plus peut le moins.

Des aérosols répétés d'argent ionique pour se protéger de toute contagion

nebuliseur-pneumatique-aerosol-omron-ne-c28p.jpg

Ci-dessus une représentation de l'Omron CompAIR qui est l'appareil que j'ai choisi (environ 50 €)

Le principal côté positif c'est que j'ai désormais la certitude que l'argent ionique colloïdal suffit et qu'on peut se passer de l'Ivermectine devenue hors de prix pour se protéger ou se traiter à la condition, dans ce dernier cas de ne pas traîner. J'ai fait 2 a 3 séances par jour puis une à raison de 5 ml par jour.