Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/03/2017

Macron perd sa santé publique... Lamentable !

1008664-000_mz82e.jpgVoir http://www.liberation.fr/elections-presidentielle-legisla...

Cet imbécile heureux de Macron a vanté le Pr Joyeux qui, on le sait, vient d'être radié pour avoir osé mettre en cause les sacro saintes vaccinations. Bien évidemment, pour ce qui me concerne je reproche à Joyeux bien autre chose de beaucoup plus grave et qui n'a rien à voir avec la médecine...

Il prend vraiment les partisans des médecines naturelles pour des cons

Ce n'est pas la première "boulette" qu'il nous sert. Mais hélas le discernement ambiant est si inexistant que les jeunes en sont fous. A croire que beaucoup de mecs sont devenus "pédés", peut-être que certains fantasment à l'idée de lui casser le cul, mais en ce qui me concerne c'est plutôt ses dents que j'aurais envie de lui défoncer. Enfin, façon de parler car au lieu de lui balancer des œufs ce sont des bonnes gifles publiques qu'il faudrait pour le réveiller. Et encore, c'est le Ravi de la campagne 2017 ! C'est vraiment un phénomène inédit.

Une tête à claque qui doit fumer de la moquette 3 fois par jour ! Malheureusement, on n'a pas vraiment envie de rire !

Je crois que j'irai à la pêche le jour du deuxième tour...

25/10/2016

Mécanisme "veille/sommeil", découverte d'une nouvelle hormone, la "valentonine", est-ce un gag ?

figL3_054_Descartes_pineale.jpgDans une de ses lettres le professeur Joyeux a annoncé cette découverte censée être une production de la glande pinéale en laquelle Descartes voyait le siège de l'âme. Trois hormones, la mélatonine (MLT), la 6 MH et la valentonine (VLT) serait à la base dudit mécanisme et des patchs ad hoc  à mettre en place de 22 h à 6 heures du matin permettraient, outre la rééducation du cycle veille sommeil, de lutter contre les maladies dégénératives telles que Alzheimer, Parkinson et tutti quanti.

Les explications sur la prétendue découverte

Toutes les explications sont ici :

http://fonds-soeur-josefa.org/la-decouverte/

Voici l'entretien entre Joyeux et Fourtillan pour ceux qui aiment les vidéos mais bon vous pouvez vous passer de la scénographie et écouter en faisant votre vaisselle, vous ne perdrez rien :

L'inventeur est un certain Pr Jean-Bernard Fourtillan, auteur d'assez nombreuses communications trouvables sur Pubmed. 104 au total mais seulement 4 concernant le sujet qui nous occupe :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=Fourtillan+J.B....

La plus récente, datent de 2002, concerne le rôle de la mélatonine dans l'induction et la maintenance du sommeil. Etude classique désormais en contradiction avec la nouvelle découverte due à Fourtillan lui-même, savoir cette fameuse "valentonine" qui serait la véritable "hormone du sommeil".

Rien sur Pubmed à propos de cette dernière. Rien sur sa composition chimique telle qu'indiquée dans le brevet existant . Rien en relation avec le cycle veille sommeil, si ce n'est l'article de 2002 sur la mélatonine.

Cette découverte étant censée remonter à une vingtaine d'année, il est curieux qu'elle n'ait laissé aucune trace.

Donc en résumé pas trace de "valentonine" dans les registres scientifiques. Toutes les occurrences nous renvoient au dialogue Joyeux/Fourtillan sous l'égide d'une mystique catholique assez peu connue...

Le contenu du brevet

Tout ce que nous avons à propos de cette mystérieuse substance est le brevet

http://www.google.ne/patents/WO2008125658A1?cl=fr&hl=fr

Donc voici le résumé :

Derives de 4,5,11,11a-tetrahydro-1h,6h-oxazolo[3',4':1,6]pyrido[3,4-b]indol-3-one et leur utilisation en therapeutique WO 2008125658 A1

La présente invention concerne un composé 4,5,11,11a-tétrahydro-1H,6H-oxazolo [3',4' :1,6] pyrido [3,4-b] indol-3-one de formule générale (I) suivante: formule (I) dans laquelle: R1 représente un atome d'hydrogène ou un groupe alcoxy en C1-C6; R2 représente un atome d hydrogène ou un groupe alkyle en C1-C6; R3 représente un atome d hydrogène, un groupe alkyle en C1-C6, un groupe cycloalkyle en C3-C6, un groupe cycloalcène en C4-C6, un hétéroaryle ou un groupe aryle, le groupe aryle étant éventuellement substitué par un ou plusieurs groupes choisis parmi les groupes alkyle en C1-C6, alcoxy en C1-C6, cyano ou par un ou plusieurs atome d'halogène; R4 représente un atome d hydrogène ou un groupe alcoxy en C1-C6; ou leurs mélanges, ou leurs sels d'addition pharmaceutiquement acceptables, ou leurs isomères, énantiomères, diastéréoisomères ou leurs mélanges, son procédé de préparation et son utilisation dans des compositions pharmaceutiques et/ou cosmétiques, en particulier pour la régulation du cycle circadien veille-sommeil.

Une ATU pour 2017 ???

Tout ce que l'on sait c'est qu'en 2017 une demande sera faite pour obtenir une ATU (autorisation temporaire d'utilisation) afin de mettre ces médicaments à la disposition des malades. Bref ce n'est pas gagné !

Arrière plan mystico-scientifique

menendez2.jpgVoyons à présent le cas du fonds créé pour recueillir des dons en vue de la mise au point de médicaments:

Cette visionnaire adonnée au culte du "Sacré cœur", culte populaire mais qui peut être considéré comme assez hérétique au même titre que celui du "saint prépuce" selon un auteur orthodoxe, prétend avoir bénéficié de communications de son divin maître.

En 1923, cette mystique a reçu le message suivant de Jésus  : Je veux conquérir tous les cœurs par la Force de mon Amour. Je veux restaurer les mœurs, les relever, les anoblir afin que les hommes ne vivent plus seulement pour la terre mais pour le Ciel. Et par tout cela, Je ne veux pas dire que Je m’oppose à la science, au travail et aux arts mais au contraire, Je désire que les hommes et les nations croissent en génie, en sagesse, et en puissance, mais qu’ils sachent unir aux sciences humaines, la science Divine et, en même temps qu’ils avancent et réalisent le progrès de la terre, qu’ils travaillent à l’élévation et au bonheur de l’âme !

Un message des plus vagues et des plus "bateaux" ! L'association des sciences humaines (sciences profane) à la "science divine" est ce que l'on appelle un "vœu pieux". Il est non spécifique.

Le lien avec l'affirmation suivante, qui ne vient pas de la mystique, mais de Fourtillan et Cie est des plus lâches. Je cite :

Quand ils découvriront le système Veille-Sommeil, tel qu’il m’a été « dévoilé », les scientifiques du monde entier voudront bien reconnaître l’Œuvre de Dieu.
 
Cette affirmation du consort Joyeux/Fourtillan est pour le moins aventureuse : on ne voit pas en quoi elle pourrait exciter la foi des modernes.
 
En nous expliquant très précisément cette partie charnière du mystère de la Vie, le Créateur vient nous préciser non seulement comment fonctionne notre organisme, mais aussi, et surtout, comment prévenir et guérir les dysfonctionnements du système Veille-Sommeil à l’origine des si nombreuses et fréquentes affections neurologiques ; en particulier les maladies neuro-dégénératives de Parkinson et d’Alzheimer, qui frappent les personnes âgées.

Ni le Créateur ni son fils, ni la Sainte-Trinité n'ont dit quoique ce soit à propos du cycle veille/sommeil, il faut le souligner, il s'agit d'une pure extrapolation non validée dans les communications de la mystique, ou alors on aura oublié de citer un passage plus précis. Mais il est clair qu'il n'a jamais existé !

C’est donc dans un souci de guérir les malades que m’a été dévoilée, au mois d’avril 1994, l’hormone du sommeil, clé de la découverte du système Veille-Sommeil.

Sa structure chimique que j’ai dénommée Valentonine, m’est apparue en quelques secondes, alors que je me trouvai dans des circonstances exceptionnelles.

Les "circonstances exceptionnelles" évoquent bien une sorte d'illumination fulgurante (une "transe") mais est-ce bien le genre de phénomène susceptible de permettre d'obtenir une ATU ? Mais parle t-il vraiment d'une communication mystique, on verra plus loin que le lien est très ténu...

J’étais sans doute la bonne personne au bon moment (« the right man at the right place », selon la formule consacrée), dans ma petitesse d’homme de foi aimant et écoutant Dieu, fort de mes connaissances dans des domaines aussi variés que la chimie, les sciences pharmaceutiques et médicales. Cette première et indispensable découverte m’a permis d’aboutir en 2007, après 13 années de travaux, à celle du système Veille-Sommeil qui, avec 3 hormones sécrétées par la glande pinéale pendant notre sommeil, protège et assure la régulation circadienne de notre organisme. 

En juillet 2007, ayant dépensé tous mes biens dans ces travaux, et à court d’argent, j’ai du interrompre le développement de cette découverte. Ce fut pour moi une terrible épreuve qui m’a plongé pendant 18 mois dans une profonde dépression dont je suis sorti en janvier 2009 après la 25ème séance d’électrochocs. Nous avons alors décidé avec mon épouse Marianne de ne plus jamais reprendre ce développement, auquel j’avais consacré 13 années de ma vie.

Je note qu'il n'est certainement pas bon, pour un scientifique, d'avouer avoir subi des "électrochocs" (électroconvulsivothérapie), d'autant plus que cette technique archaïque et passablement barbare est en régression. 

En 2013, des amies religieuses du Sacré-Cœur de Jésus m’ont fait connaître et aimer sœur Josefa Menéndez. En juillet 2014, au cours d’un voyage au Brésil, j’ai senti qu’un message d’amour et de miséricorde m’était adressé par sœur Josefa, la messagère du Seigneur, et j’ai compris que le système Veille-Sommeil m’avait été révélé pour soigner les nombreux malades souffrant de dysfonctionnements de ce système.

En fait tout cela n'est pas très clair ! La vision mystique de cycle veille-sommeil est antérieure à la dévotion de l'auteur pour la mystique qui n'a point parlé de "veille-sommeil". Mais elle lui aurait redonné la foi dans sa découverte.

De plus en plus convaincu de l’origine de cette découverte, et que sa révélation signe la miséricorde de Dieu, j’ai décidé, après 7 années d’interruption, de reprendre son développement, afin de soigner les malades.

Sans l’intervention dans ma vie de sœur Josefa, la messagère d’Amour et de Miséricorde de Notre Seigneur, ma découverte n’aurait jamais abouti.

La dévotion envers la mystique n'est guère intervenu que pour insuffler à Fourtillan le courage de reprendre des recherches qui l'auraient épuisé financièrement et physiquement.

Conclusions  (provisoires)

Il n'y a rien de spécifique dans les communications de la Sœur qui annonçait la possibilité de la découverte revendiquée. Son influence post-mortem supposée ne se serait exercée que comme remède à la dépression.

Nous savons que le Pr Joyeux est un catholique militant mais réclamer des dons pour une découverte aussi hypothétique en se recommandant d'une "sainte" connue uniquement de quelques dévots, Est-ce bien honnête quand on n'a à proposer qu'une ATU hypothétique. Certes il existe un public sensible à ce genre d'appel de fonds mais Est-ce là un procédé susceptible de favoriser l'attention du milieu scientifique profane dont dépendent l'attribution des ATU sans même parler des AMM.

J'ai contacté directement le Pr Joyeux et lui ai posé diverses questions restées sans réponse. En effet pour affirmer que les patchs seraient efficaces, il faudrait qu'il existent et donc qu'ils aient été testés même sur une petite échelle. Finalement, l'intéressé m'a recommandé la patience en m'invitant à suivre ses prochaines lettres.

Mais enfin une chose est claire. Nous ne savons même pas si le brevet a été accordé. Nous ne savons pas si les patchs relèvent de l'imagination de l'inventeur ou s'ils ont été fabriqués à titre expérimental. Même la 6 MH dont l'invention est antérieure à la "valentonine" ne semble pas avoir laissé de traces. Enfin nous n'avons qu'une communication à l'Académie de pharmacie comme il s'en produits sans doute des centaines par an sans que cela puisse signifier quoique ce soit.

Enfin la 6-méthoxy-harmalan (6-MH) fait l'objet d'un brevet de Fourtillan de 2007 alors que l'invention est attribuée à un tiers et daterait de 1961, le découvreur étant un certain William M Mac Isaac et coll (voir https://professeur-joyeux.com/moi-votre-glande-pineale-ou...)

https://www.google.com/patents/WO2007101863A1?cl=fr

Cela fait au total pas mal de questions au sujet desquelles on est en droit de demander des réponses claires avant de songer à verser le moindre don au fonds chargé de les recevoir. Fonds dirigé par Joyeux et les Fourtillan assistés d'illustres inconnus.

Autant la radiation du Pr Joyeux relève des procès staliniens autant que kafkaïens, autant cette association mêlant la science et la religion la plus populiste devrait attirer l'attention d'une certaine police des mœurs médicales.

Il est possible que la "valentonine" bénéficie d'une appellations plus scientifique qui permettrait d'en trouver trace dans les annales de la chimie médicale comme c'est le cas pour la 6 MH qui est connue de Pubchem. En fait on ne peut rien trouver sur cette substance : je cite la lettre :

La découverte de la Valentonine en Moi, la glande pinéale d’animaux, fut à de très faibles concentrations (30 à 50 picogrammes par gramme de tissu). Elle ne sera pas publiée immédiatement pour des raisons de protection intellectuelle (brevets) en attendant la validation de brevets nationaux et internationaux de 1995 à 2015.
 
Curieux que des brevet de 1995 ne soient pas encore validés !
 
En fait nous sommes invités à donner pour un scénario hormonal certes aussi limpide que séduisant mais qui ne repose sur rien de vraiment tangible.

La "valentonine" : une histoire fort peu catholique !

Impossible de trouver une explication rationnelle à cette appellation fantaisiste. Il est possible que Fourtillan soit un grand dévot de Saint Valentin car il a associé sa femme en tant que demanderesse dans ses brevets. Voyons ce qu'en dit Wikipédia :

Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblème de la passion.

La Saint-Valentin est une fête laïque, ce saint ayant d'ailleurs été rayé du calendrier liturgique en 1969, mais laissé dans les calendriers régionaux.

Le 14 février (a.d. XVI Kalendas Martias) ne correspond à aucune fête dans la religion romaine et n'a pas d'origine antique. Les Lupercales, fêtes faunesques, se déroulant le 15 février ne peuvent être assimilées à une fête des amoureux contrairement à ce qu'écrivent certains.

L'origine réelle de cette fête est attestée au XIVe siècle dans la Grande-Bretagne encore catholique où le jour de la Saint-Valentin du 14 février était fêté comme une fête des amoureux car l'on pensait que les oiseaux choisissaient ce jour pour s'apparier. Restée vivace dans le monde anglo-saxon, comme Halloween, cette fête s'est ensuite répandue à travers le continent à une époque récente.

Rien là de particulièrement auspicieux... Mais nous ne demandons qu'à croire en cette découverte sauf que pour l'instant il n'y a guère que les bonnes jambes à pouvoir nous sauver de la foi en les idoles de toutes sortes.

Enfin mieux vaut Saint Valentin comme patron que Saint Laurent car alors l'affaire eut été "grillée"...

14/07/2016

Le Joyeux Professeur, un troisième "martyr" radié par l'Ordre des Médecin

Joyeux.jpgMise à jour du 14 juillet :

Je viens de recevoir la réaction de Alternative Santé dont je commente quelques passages !

Ca y est, ils ont fini par l’avoir ! Le conseil de l’Ordre des médecins vient de radier le Pr Henri Joyeux. Le cancérologue n’a donc théoriquement plus le droit de consulter ou de prescrire et, même si Henri Joyeux a fait appel (ce qui suspend l’exécution de la décision), sa crédibilité auprès du grand public est désormais durablement émoussée. Émoussée comme celle des professeurs Debré et Evin, eux aussi radiés ; comme celle de Luc Montagnier qu’on a pas radié parce qu’il est prix Nobel de médecine... quand même ; comme celle de tous ceux qui avaient un peu d’audience et d’aura et qui ont osé cracher dans la soupe.

II n’est qu’à voir les articles publiés dans la presse au sujet de la radiation de Joyeux : son nom est désormais systématiquement accolé à l’adjectif « sulfureux ». Cet adjectif fait basculer le digne Professeur dans le camp des forces du mal…

J'ouvre une parenthèse pour souligner que je ne fais pas d'amalgame entre l'implication de Joyeux dans un association réactionnaire (Famille de France), ses positions ad hoc et son implications brouillones dans des affaires religieuses suspectes. Il faut bien dire que son combat à propos des vaccinations tel qu'il l'a envisagé est ce qu'il a fait de plus cohérent.

Bienvenue chez nous, Henri ! Pourtant, nous savons bien que le cancérologue montpelliérain est resté très en deçà de ce qu’on lui reproche : il n’a jamais contesté le principe de la vaccination. C’est d’ailleurs ce qui nous a toujours gênés dans la pétition qu’il a lancée l’année dernière.

Pour une fois je suis d'accord...

(...)

Les plus paranos d’entre nous auront sûrement remarqué que cette radiation intervient au moment où la moitié de la France est déjà partie en vacances, ce qui permet aux institutions médicales et au ministère de la Santé d’espérer que cela ne fasse pas trop de remous. Il fallait éviter que le million de signataires de la pétition de Joyeux se mobilise… Mais d’ici le retour des vacances, ce sera oublié.

A la réflexion c'est évident et oui c'est gros, mais je ne suis pas sûr que les Français vont oublier. Certes c'est après l'Euro 2016, les défilé national de "moule bites" qui fait bander les franchouillards en attendant les Jeux mais le million de signataires n'est pas con au point de complétement oublier. Mais le problème est que mis à part se procurer des kalachs et tirer sur la fausse élite chaque fois qu'elle insulte le bon peuple, il n'y a strictement rien à faire. Faut-il préciser qu'à partir du moment où il y a des caméras partout et que chaque citoyen possédant un téléphone portable doublé d'un appareil photo numérique, il n'existe plus la moindre possibilité de faire justice car pour être suffisamment productif, avant de crever il faudrait avoir acquis un don d'ubiquité pour que ce soit efficace. Enfin quoiqu'il en soit je considère le fait d'être insulté par la pègre qui nous gouverne comme plus grave encore que les atteintes à l'intégrité physique concoctées par Big Pharma et Cie ! 

J’avais prévu, dans un édito paru l’année dernière, que les ennuis allaient commencer pour Henri Joyeux. C’est chose faite, et je suis prêt à parier que ce n’est pas fini. Nous n’aurons sans doute pas les détails de toutes les petites vexations dont il va faire l’objet maintenant : au Conseil économique, social et environnemental où il siège, on s’interroge sur sa légitimité. À Montpellier, son contrat n'a pas été renouvelé à l’Institut régional du cancer. Et pourquoi pas le radier de l’Ordre de la Légion d’honneur, ou lui envoyer les contrôleurs des impôts ?

Oui certes les ennuis étaient prévisibles et je m'étais demandé pourquoi il fallait tant délibérer pour rendre le verdict. Mais voilà je vis hors du temps. Je n'avais pas vu venir le 14 juillet ses prônes anti-nazis et ses "vins d'horreur" ensemencé de discours convenus où j'ai tenu à briller par mon absence..

Face à ce qui apparaît clairement comme un refus de débattre sur un sujet médical grave et étayé de preuves scientifiques, on s’étonnera de ne pas voir un seul confrère prendre la défense du Pr Joyeux.

Oui certes mais quand on voit qu'un Evin et un Debré ont été disqualifiés par l'Ordre immonde dont, il faut le rappeler la vocation principale en en rapport avec la lutte contre la concurrence dans le secteur médical des étudiants étrangers d'origine juive, il n'y a pas lieu de s'étonner  que les médecins préférent se taire ! Comme je les comprends ! Peut-on leur jeter la pierre quand aucune n'ose prescrire de l'Euthyral, dans le secteur où je vis j'ai demandé au principal pharmacien de me dire combien il a de patients qui reçoit ce médicament. Réponse 1 seul sur une clientèle de plusieurs milliers de citoyens. Bref, il est très clair que si j'étais plus jeune et que l'on si l'on m'offrait le titre de docteur en médecine, je refuserais tout simplement de me lancer dans l'aventure. Les conditions sont telles qu'il est absolument impossible désormais de jouir de la moindre liberté de prescription.  Au moins j'ai la liberté de gueuler et ceux qui ne veulent pas prêter attention à mes propos peuvent aisément s'en dispenser en me jugeant "asocial" ce dont je me fous éperdument !

Le scandale est devenu omniprésent quand on voit le genre de phénomène que voici, et que l'on choisit aussi le temps de vacances pour révéler la chose, il faut se dire que tout peut arriver ! Difficile de rire quand les "sans dents" vont devoir se contenter de carottes bouillies aux pesticides... Donald Trump n'a surement pas eu tort d'annoncer dans une interview a Valeurs actuelles de février que l'Europe doit s'attendre à des révolutions... Il va bien falloir que tout cela craque un jour ou l'autre... En attendant le climat n'en finit pas de pourrir sous tous rapports et l'on est probablement encore loin d'avoir touché le fond...

coiffeur.jpg

 

=================

La radiation du Pr Joyeux suite à sa pétitions à propos des vaccinations (http://www.professeur-joyeux.com/) prendra effet à partir du 1 décembre. Il fallait s'y attendre de même qu'il faut s'attendre à ce qu'il fasse appel et que la comédie se prolonge. il le fera probablement pour la forme quoiqu'il s'en foute royalement car il a largement atteint l'âge de la retraite et son "martyre" ne fera qu'agrandir son aura.

Sur les aspects très problématique de ce personnage médiatique, il suffit de glisser son nom dans la case recherche de ce blog pour réunir tous les articles le concernant directement ou indirectement. Je rappelle, sans souci d'exhaustivité quelques faits et gestes : implication aux côtés de Marion Kaplan, commerçante en couscoussier de luxe, implication soit disant scientifique dans la caution d'une des prétendues apparitions mariales des plus problématiques, implications dans une association à visée catholique (Familles de France) avec des prises de positions extrêmement problématiques car à la fois très ambiguës car se voulant "compréhensives" tout en n'étant qu'un grossier recyclage d'opinions réactionnaires au sujet de l'homosexualité et j'en passe...

Sa position au sujet des vaccinations avait au moins le mérite d'être un peu plus claire puisqu'il dénonçait l'absence d'un produit sans adjuvant susceptible de permettre aux familles de s'en tenir à la seule obligation légale d'où obligation d'accepter, contraint et forcé, de supporter en plus des vaccinations ne faisant pas partie de ladite obligation.

A ce propos la ministre de la Santé, l'incontournable Marisol, avait conclu que si la chose était regrettable, je cite : La ministre a reconnu que la pénurie du seul vaccin obligatoire DTP (sans aluminium) était de la responsabilité des laboratoires pharmaceutiques. Les labos et les pharmaciens font la sourde oreille pour vendre leurs stocks d’hexavalent 7 fois plus chers. Continuez à diffuser largement la pétition autour de vous pour obtenir le seul vaccin obligatoire. Inscrivez vous sur des listes d’attente dans les pharmacies. 

En d'autres termes, s'agissant de production et de commerce, les labos, Big Pharma en résumé, peut faire ce que bon lui semble sans que l'Etat puisse imposer quoique ce soit !

Là encore, il fallait s'attendre à ce que la ministre se couche sauf que la justice devrait faire son boulot et refuser de poursuivre les familles qui refusent de ce voir imposer des vaccinations non obligatoires dans le lot attendu que ne l'étant pas, l'Etat se trouve dégagé de toute responsabilité pour d'éventuels effets indésirables qui, de toutes façons, sont en pratique impossible à prouver. On l'a vu avec les vaccinations contre l'hépatite.

Donc, en résumé, on ne va pas pleurer parce que Joyeux est soumis au même traitement que les Pr Even et Debré car son image de "martyre" va s'en trouver amplifiée sans que le problème de fond qu'il a soulevé ne soit résolu. Comparer le sort de Joyeux à celui du Dr Dukan qui fait fortune par son commerce de cure d'amaigrissement, c'est oublier que cela fait en fait trois fois que l'on nous joue le même genre de comédie sans que rien ne change.

L'Ordre des Médecins, dont il faut rappeler les origines vychissistes et donc pétainiste vient encore de prouver sa malfaisance fondamentale consistant, sous des prétexte d'entorse à l'éthique, de toujours noyer le poisson ! Enfin cette fois la preuve est définitivement faite que cet Ordre est au service, pieds et point lié des intérêts et des magouilles de l'industrie pharmaceutique. Mais je répète que ce n'est pas du tout un scoop.

Enfin, pour l'instant Joyeux n'a pas réagi, la suite au prochain numéro mais ça ne changera rien au fond !

07/06/2016

Quelles infos en vrac... Sur Joyeux, Donatini, ses mycéliums, Psiram, Petzouille, l'Oligoscan etc...

facteur003.gifJe pourrais évoquer la cueillette des cerises pour justifier mon silence mais elle ne m'a occupé qu'une bonne semaine. A ce propos quand je vois les prix en ville (de 7,50 à 12 € le kilo), je me dis que les gens sont débiles car en plus elles n'ont aucun goût. Ici ce sont quasiment des tonnes qui se perdent. Je connais un propriétaire qui a 25 cerisiers et n'en fait rien. Il n'y a personne ou presque pour les ramasser pourtant ce ne sont pas les enfants qui manquent dans le secteur. J'ai fait une quarantaine de bocaux et des tartes en pagaille que j'ai distribuées car il va de soi que j'évite le sucre. Je devrais monter un commerce de confitures, il y a de quoi faire fortune. Enfin avec les pluies ce sont des quintaux qui sont appelées à pourrir sur les arbres...

Évidemment ces pluies n'arrangent pas le moral et la politique n'en parlons pas, c'est pire encore...

Si j'arrivais à prendre l'habitude de noter sur un cahier les sujets à traiter, je m'en sortirais un peu mieux mais au moment d'écrire, il me faut ratisser ma mémoire, parfois quasiment en vain car on en est réduit à vivre au jour le jour l'époque ne se prêtant à aucun projet fut-ce à très moyen et même à court terme.

Pour le reste, désolé si ces notes ne seront pas jugées très "constructives", mon style de dévotion est quelque peu shivaïte...

La professeur Joyeux, ses exploits à Medjugorge

medjugorje-scentifique.jpegJ'ai déjà eu l'occasion de stigmatiser plus ou moins ce catholique très réactionnaire, à divers propos. Son combat au sein de Familles chrétiennes  que j'ai censuré à sa demande (et finalement le le regrette) a laissé des traces sur le Web.

Je ne sais plus trop comment je suis arrivé à trouver l'édition définitive 2015 de Marc Hallet sur Les apparitions de la Vierge et la critique historique et c'est ainsi que pour me distraire j'en ai imprimé deux ou trois chapitres. Je savais que les apparitions de Medjugorge étaient une fumisterie mais je ne m'étais jamais intéressé au détail.

Vous trouverez dans l'ouvrage, que je vous recommande chaudement, page 318 à 322, une critique circonstanciée de la valeur des observations prétendument scientifiques de notre joyeux nutritionniste et cancérologue qui s'est acoquiné pour la circonstance avec le fameux père Laurentin, le célèbre historien des apparitions de Lourdes. Je n'avais pas beaucoup d'estime pour cet ecclésiastique bien que je ne m'étais jamais astreint à le lire. Bref, je vous invite à parcourir les pages indiquées (et plus encore si c'est votre goût) car cela est fort édifiant quant à la rigueur.

Il est heureux qu'il existe le Saint Suaire car jusqu'à présent personne n'a pu démontrer la fausseté de ce document sinon le simple fait de lire l'ouvrage cité devrait être mortel pour la survie du catholicisme.

Dans ma naïveté, je pensais que quelques apparitions classiques, telle une certaine apparition mexicaine auraient présenté un caractère au moins "préternaturel" ce qui au demeurant n'est pas suffisant pour accorder le brevet d'authenticité car des djinns très particuliers peuvent toujours intervenir dans ce genre de phénomène dits "surnaturels". Bref, ce n'est au total que "diableries" ou simples forgeries humaines, la Salette étant la pire de toutes...

A propos du Dr Donatini et des mycéliums de champignons

En relisant un article écrit par un certain naturopathe avec lequel j'ai plus ou moins correspondu, je me suis demandé s'il ne serait pas nécessaire de réviser mes posts à son sujet.

Enfin, j'ai pris conscience d'un détail qui m'avait en grande partie échappé. Le bon Dr nie toute efficacité des poudres de champignons et ne jure que par son mycélium, qu'il fait cultiver sur des écorces. Ce qui tend à ficher par terre la totalité du commerce de la mycothérapie et quand au sien, son site demeure fermé par suite, on le sait, d'un abus d'allégations. Après recherche, il n'y a pas de site nouveau et ce commerce ne risque pas de rouvrir de sitôt.

Cependant, j'ai compris qu'il perdure par le biais des thérapeutes que Donatini aurait formé. Autrement dit ces mycéliums continueraient de se vendre sous le manteau. Pour quelqu'un qui revendique un attitude rigoureusement scientifique ce genre d'expédient n'est pas très glorieux.

Mycéliums : une question restée pendante

mycelium.jpgLe plus important est que les questions que je me suis posées demeurent sans réponse. A savoir comment ce mycélium est-il obtenu, comment est-il récolté et surtout quelle quantité peut-on en disposer dans des gélules quand tout semble indiqué qu'il est forcément broyé avec les écorces servant de milieu de culture. Tout ce que j'ai pu savoir est que cette culture se situerait quelque part en forêt du côté de Château-Thierry.

Enfin je note que ces mycéliums ne servent guère que de support pour véhiculer des combinaisons d'huiles essentielles susceptibles de remédier aux diverses modalités de dysbiose. Ces combinaisons étant connues, la question que je me pose est celle de savoir s'il n'existe pas des moyens plus simples et plus rationnels de faire arriver ces H.E. à bon port. Bref et pour commencer il suffirait de recourir à des gélules gastro-résistantes quant au médium proprement dit un pharmacologue compétent ne devrait pas être embarrassé pour proposer une alternative,de la poudre de riz pourrait bien suffire...

Bref, ce que je lis en travers les lignes ainsi résumées m'obligent à poser la question de la spécificité thérapeutique de ces mycéliums en dehors de leur utilisation comme simple véhicule de préservation des HE.

Il ne me faut pas compter sur des éclaircissements du naturopathe qui se fait le promoteur d'un de ses maîtres. Il s'est contenté de pointer une erreur à propos de l'appareil appelé GazDetect au sujet duquel j'avais cru comprendre qu'il ne détectait que l'hydrogène sulfuré. Il faut dire que le lien produit ne mène pas au MX6 en cause mais fait le lecteur se perdre dans les limbes du site du fabriquant.

L'émail complètement invertébré d'un naturopathe

saints-pierre-paul.gifVoici la réponse à ma demande concernant Donatini, je cite :

Tu es mal renseigné ! Le gazdetect au contraire est capable de mesures des centaines de composés organiques volatils.
 
Des centaines cela fait beaucoup avec le risque pour des gens trop rapidement formés de s'embrouiller les pinceaux mais passons.
 
Mais je ne te donnerai aucun autre renseignement car tu es trop critique sur ton blog, tes écrits ne sont pas objectifs du coup leur valeur informationnelle est diminuée.
 
J'en prends acte concernant Donatini et si ses élèves refusent de m'aider à actualiser les infos que je donne qu'ils s'en prenne à ses propres rejetons. Enfin j'ai tiré certaines conséquences logiques et chacun devra s'en débrouiller. 
 
Il n'y a pas que la connaissance et le QI dans la vie, le QE également ça existe ! Avec le QI on n'a que la moitié de la réalité humaine, pas la totalité.
 
Je ne me rappelle pas d'avoir fait l'apologie du QI car la quantification pure de l'intelligence est une grosse farce. Quant à l'existence d'un QE (coefficient émotionnel) c'est pour l'instant une nouveauté encore inconnue bien que des légions de journalistes travaillent inlassablement à développer ce puissant facteur de pure irrationnalité.
 
Et surtout le monde va crever a force d'être envahie de polluants et d'ondes électromagnétiques polluantes 
Je pense qu'il y a d'autres urgences que de faire la gueguére entre personnes branchés médecines naturelles !!
 
Ce n'est pas la guéguère qui va permettre de sauver nos descendants ! Mes propres enfants ont des soucis neurologiques car leur microbiote est catastrophique car la mère n'a pas compris que la clé est là et que elle-même est quasi obèse et à donné naissance à des enfants qui ont un microbiote de piètre qualité.
 
Je suis effectivement d'avis que l'on s'épargne bien des soucis en évitant tout commerce par trop sentimental avec les femmes. Faire des enfants devient ingérable, c'était prévisible dès le lendemain de la dernière guerre.
 
Dans ce contexte si mes enfants ne font pas un effort surhumain pour se détoxifier, leurs enfants seront autistes !!! Et oui c'est ça la réalité de notre future (sic) ! L'espèce humaine peut très bien  disparaitre dans quelques centaines d'années car TOUS nos descendants seront handicapés à la naissance !  Les scientifiques prévoient 1 enfant sur 2 autiste aux USA d'ici 30 ans !!
 
Nous sommes tout à fait d'accord au sujet des dangers mortels à plus ou moins brève échéance de la pollution mais bon si l'humanité (et ses chimères post mortem) devaient disparaître faudra t-il le regretter ? Quand avec tout le recul historique que l'on peut avoir, on vient à faire le compte des prétendus "progrès", avec notamment et au bout du compte la destruction quasi systématique des maigres acquis sociaux assez fondamentalement théoriques des "Trente glorieuse", on ne peut que se dire que c'est un grand privilège que d'être parvenu à peu près entier à l'âge de la retraite. Certes rien n'est moins sûr quant aux générations montantes mais qu'y pouvons nous ?
 
J'ai eu l'occasion récemment de réviser mes connaissances au sujet du risque constitué par les métaux lourds, et entre les partisans de la teinture de coriandre et de la Chlorella contre les praticiens des chélateurs chimiques, c'est toujours la même impasse. Notre naturopathe milite en faveur de Porphyra-Enzym en relayant une page disparue de Michel Dogna, qui est, comme chacun sait la grande référence en matière de médecine naturelle. Le produit qu'il présente comme un "chélateur" n'est probablement que d'un simple adsorbeur. Pour commencer, il me semble qu'il faudrait d'abord faire la différence entre ces deux classes de produits...

Suite...

J'ai demandé à mon correspondant ce qu'il avait à me reprocher. Voici sa réponse :

Si j'ai quelque chose à te reprocher ? Je ne te connais pas assez mais à vue d'oeil, c'est de donner ton avis sur des choses que tu connais peu. Supposer ne suffit pas, même à partir d'études scientifiques...
 
Un observation s'impose ! Je fais en réalité peu de cas des "études scientifiques".  Je pars très souvent de simple réflexion de bon sens car tout le monde sait à quel point les "études scientifiques" peuvent être biaisées.
 
Après tout ce sont les réseaux auxquels on se refère ou auxquels on est connecté qui en disent long sur qui on est vraiment. Se référer de spiram (sic PSIRAM) ou autre Petzouille qui puent le doute systématique et négativant, ça en dit long sur ton niveau vibratoire...

La référence ultime le "quotient émotionnel" et le "niveau vibratoire"

Et bien nous voilà fixés sur ce qui nous divise et ce qui me sépare de l'immense majorité de mes contemporains. Je prétends à une certaine rationalité et je doute de la "Science" qui laisse trop de prise aux manipulations. Voilà mon crime mais qu'importe, si je cite les propos de mon correspondant c'est pour dire surtout à quel point ce genre de reproche me laisse complètement froid. Je suis parfaitement conscient au demeurant de ne pas pouvoir apporter beaucoup de solutions concrètes aux problèmes actuels mais si je peux au moins éviter à mes lecteurs de se fourvoyer dans des voies stériles et à l'occasion de s'y ruiner, je me dis que ce sera toujours mieux que rien.

A propos de réseaux

En fait de "réseaux", c'est l'hospice qui se fout de la charité. Il n'y a pas si longtemps mon interlocuteur souhaitait monter en France une sorte de service d'importation de pour distribuer des compléments alimentaires en cheville avec Life Extension Europe. Je l'en ai dissuadé estimant qu'il n'est pas plus doué pour le commerce que votre serviteur. Il a tablé sur cette antenne néerlandaise de la célèbre fondation alors qu'on peut trouver ses produits moins chers chez Iherb.

Nous sommes marqués par une différence de génération. J'ai fait allusion en racontant plus ou moins ma vie à certaine expérience associative, notamment dans le domaine des sciences occultes, de l'astrologie en particulier avant que je ne m'intéresse à des courants plus "universalistes". Je n'ai connu que des déboires avec notamment un certain leader qui avait fait de votre serviteur son second pour mieux l'instrumenter. Ce fut une expérience douloureuse mais oh combien formatrice ! J'imagine que mon interlocuteur doit rêver à des lendemains qui chantent en pensant ou en se rendant aux réunions de "Nuit Debout". Ce genre d'illusion utopiste, je n'ai jamais eu à m'en guérir car j'ai toujours éprouvé la plus grande défiance envers le genre humain. Dès que j'ai su courir, je sautais au cou des petits enfants qui passaient à ma proximité sans distinction de sexe. On me l'a sans doute interdit car je ne garde pas de souvenir de cette courte période, on me l'a décrite. Quoique l'interdit dont j'ai eu à pâtir parce que ça ne se faisait pas et bien je finis par penser, que tous compte faits, on m'a rendu là un grand service en me préservant de bien des pièges.

Concernant Psiram et le "Pr Petzouille"

Oser dire que Psiram serait une référence alors que je me suis expliqué à ce sujet c'est la preuve que l'on n'a finalement aucun argument sérieux. J'ai déjà préciser il me semble qu'il y a longtemps Psiram m'a proposé de collaborer, or j'ai refusé. J'ai peut-être eu tort car cela m'aurait sans doute permis de diffuser certaines informations sans risquer le moindre procès. Il est arrivé une fois où j'ai du capituler mais je n'ai pas dit mon dernier mot. Je suis extrêmement patient mais très tenace comme tout Cancer qui se respecte. Si je décide de prendre dans mes pinces un imposteur ou des pourris, j'attends que des circonstances favorables se présentent. Au surplus, quand par exemple des gens m'ont fait du tort, ce sont souvent des inconnus qui se sont chargés de les démasquer publiquement et parfois de façon assez "mortelles". Alors quand il s'agit non point de mes intérêts personnels mais du Bien Public je peux être d'une patience très évangélique.

Je déplore le côté positiviste et ultra scientiste de Psiram, son hostilité à l'homéopathie et ses connivences avec le courant "zététique", courant que j'ai souvent mal orthographié en "zézétique" mais qu'importe, tout le monde a compris de quoi j'ai voulu parler... Il n'empêche qu'il est possible, lorsqu'on est habitué à trier les informations, à séparer le bon grain de l'ivraie et c'est pour ainsi dire, en ce qui me concerne, une jeu d'enfant.

Quant au "Pr Petzouille" c'est un ancien visiteur médical de chez Lehning. Lehning ne faisant pas partie de "Big Pharma" sa formation en matière de chimie médicale me semble être un gage minimum de discernement sur beaucoup de points.

Et si on parlait de l'Oligoscan...

oligoscan.jpgEncore une fois, je tiens à souligner que les critiques de mon collègue naturopathe me laisse froid mais puisqu'il me donne une occasion d'exercer mon talent supercritique autant se servir de ses propos pour rebondir. Notez qu'en fait il n'a pas vraiment d'opinion à mon sujet, il dit qu'il ne me connaît pas de sorte qu'il aurait mieux fait de se taire.

C'est un adepte de l'Oligoscan. C'est un système consistant à louver une sorte de douchette comme celle qu'on utilise pour lire des code-barres sauf qu'elle prétend doser les métaux lourds présent dans le sang de la main d'un patient ainsi que les carences éventuelles. 

Je n'ai jamais cru cela possible et j'ai cherché récemment ce que l'on raconte à ce propos.

Voici un avis intéressant : http://forum.lixium.fr/d-1855234594.htm. Je cite l'avis d'un certain Dr Comet :

J'ai acheté l'appareil, et je l'ai essayé sur moi à plusieurs reprise, en changeant ma date de naissance et mon identité, et ce dans la même journée…

Si j'étais vieux (j'ai 66 ans) j'avais beaucoup de carences et de métaux lourds, alors que je suis un régime bio depuis 20 ans, et que je distribue des compléments alimentaires depuis 15 ans,et que je venais de me traiter avec 35 perfusions destinées à éliminer les éventuels métaux lourds du corps…

Rajeunissant subitement, 18 ans administrativement parlant, tout à coup très peu de carences, et surtout très peu de métaux lourds.

Je refis la même choses avec certains de mes proches, et…idem !!!

Je suis un ancien expert en toxicologie près la cour d'appel de Toulouse, habitué à prendre en charge les intoxications aux métaux lourds, plomb et mercure en particulier…

Là je suis tombé sur de véritables escrocs, et je constate que de nombreux "thérapeutes" sont complices de cette arnaque (il faut savoir que les heureux possesseurs de l'Oligoscan touchent des commissions sur les ventes de produits fabriqués par cette société. Mon éthique médicale me pousse à être totalement révoltée contre ce genre de pratique indigne.

Le propos me semble clair. Voici les remarques de "Petzouille" :

Bonjour,

La SPECTROMETRIE est une bonne méthode pour doser les minéraux et metalloides dans une solution mais un dosage trans cutané me laisse un peu sceptique.

D'autre part ces mineraux ne sont pas répartis de manière uniforme dans le corps et le seul "dosage" dans la paume des mains ne donne pas une image réelle de leur concentration dans d'autres organes.

Je vous épargne la suite. le ton est trop modéré tant il est clair qu'il est évident que la méthode est une foutaise. Tout comme l'histoire du Physioscan provenant de la même fine équipe. A ce propos j'ai le témoignage d'une connaissance, qui à l'époque était en grande souffrance rénale. C'était avant sa greffe alors qu'on venait de lui annoncer que ses reins étaient quasiment mort et qu'une dialyse s'imposait. Il a du reste longtemps refusé et la dialyse et la greffe et s'est mis en danger de mort. Dans le même temps l'appareil a délivré un diagnostic mirobolant pour ses reins. Je veux bien croire qu'il a dramatisé la situation ou l'a enjolivée mais je connais la praticien, je le trouve peu crédible mais j'évite de le contrarier car ça ne sert à rien. Si j'avais 60 € a balancer par la fenêtre je testerais l'appareil et je suis sûr qu'il y aurait beaucoup à dire...

Sur Psiram voir : https://www.psiram.com/fr/index.php/Physioscan

Le site qui avait disparu vient de reparaître, je l'ai sauvegardé à toutes fins utiles.

Menace de procès de Fa z up, plainte de l'inventeur

J'ai reçu deux mails assez long d'un certain Abel Franco Garcia dont les brevets sont exploités par la firme. Il s'est déjà plaint à plusieurs reprises sur le Web. Voir :

http://www.sceptiques.qc.ca/forum/viewtopic.php?t=11619&a...

Je rappelle ma position très simple et inattaquable : se passer le plus de portable et utiliser un oreillette analogique en posant l'appareil le plus loin possible. L'éteindre lorsqu'on le porte sur soi car c'est toujours où près du coeur ou près des couilles du moins pour nous autres porteur du "bâton de commandement" comme marqueur de notre très naturelle autorité.

27/01/2016

Affaire Burger/Seignalet, petites corrections et ajouts

Soucieux de renouveler l'iconographie, je ne trouve pas de photo adéquate et je vais demander à un ami expert en "photoshoperies" de me contacter un Joyeux nanti de deux petites cornes rouges et si possible d'une queue avec un harpon au bout.

Voir post précédant pour le fond. En lisant dans l'article instinctothérapie de "Wikipédé" ce passage je me suis pris à douter de ma reconstitution chronologique :

Viols sur mineurs : Guy-Claude Burger, fondateur de l'instinctothérapie a été incarcéré de 1997 à 2009 en France. Déjà condamné en 1978 en Suisse pour "attentat à la pudeur" et pratiques contre nature sur des enfants », dont son propre fils, il a été de nouveau condamné en 2001 à 15 ans de prison pour « viol sur mineur de 15 ans par personne ayant autorité, corruption de mineurs et menaces de mort réitérées », ce qu'il continue à nier. De même, son fils fut poursuivi pour des agressions sexuelles et abus sur mineurs. 

Parenthèses étymologiques

Je dis "Wikipédé" car j'ai de très mauvais souvenir des jeunes cons d'étudiants qui s'érigent en "administrateurs" de ce bazar très perméable à toutes sortes d'influences. D'autre part "pédia" se réfère au grec "paida" (enfant) comme dans "pédiatrie" et "pédagogie" mais puisque je fais une parenthèse étymologique. Quitte à me répéter je rappelle que la racine "philein" de pédophilie désigne un amour abstrait comme dans "philo-sophie" ou amour de la sagesse. Et cette racine ne convient pas davantage à l'amour maternel, paternel ou fraternel des enfants, amour très ordinaire et partagé par tout le monde excepté les monstres car un enfant n'est pas une chose mais un "être" car bien que non sexuel cet amour est tout de même excité par des impressions sensuelles.

Il y a des enfants aimables et quelques uns sont détestables. Quel serait le terme adéquat en grec ? Je ne sais trop mais ça me semblerait plutôt se rapporter à la filière agapé en grec et caritas en latin quoique ces concept difficile à cerner possèdent une consonance religieuse. En fait le seul terme qui me parait adéquat relèverait de la compassion notion plutôt bouddhique. En effet la tendresse recouvre, dans le cas des enfants, une impulsion réflexe à vouloir les protéger. Une attirance sexuelle ne fait sens qu'envers un être fonctionnel à cet égard c'est-à-dire entièrement formé donc largement pubère. Ça peut être un adolescent sous réserve d'une capacité suffisante d'autodétermination.

Là il faut dire que si l'on se tourne vers les critères grecs il y a maldonne puisque l'âge l'égal c'est avant l'apparition des premiers poils et cette "erreur" critériologique se fonde implicitement sur la thèse selon laquelle un garçon non pubère équivaudrait à une fille. C'est archi faux car un garçon à des idées masculines de garçon avant la puberté, est-ce seulement du à l'éducation, j'en doute ! Bref, il me semble utile de profiter le l'occasion pour souligner qu'on trouve trace de cette assimilation fautive garçon impubère=fille donc femme un peu partout notamment dans l'Islam et j'ai quelques informations indiquant que la source serait perse (et donc encore présente en Iran). En fait elle est omniprésente autour du bassin méditerranéen...  Passons...

Un article de Wikipédia sur l'instincto mal foutu et source de confusion

Le passage cité en bleu m'a fait supposer que Burger pourrait avoir été condamné pour dérive sexuelle avant 2001/2003. L'article de Wikipedia est très mal foutu notamment quand aux notes car on perd les liens hypertexte sur une version imprimée. En fait la mention des condamnations de 1997 n'ont rien à faire dans le chapitre ou alors il aurait fallu ajouter pour des motifs divers dont l'exercice illégal de la médecine. Après recoupements, je confirme que les condamnations de 1978 ont été ignorées. Donc je maintiens ma thèse selon laquelle Seignalet ne pouvait pas, lorsqu'il a donné sa préface, s'émouvoir des allusions de Burger au tabou de l'inceste.

Notez que pour ce que Burger a vraiment dit autour de ce sujet, aucun des textes que j'ai pu consulté ne cite ses écrits. Il ne peut s'agir que de résumés plus ou moins tendancieux influencés par les procès et en particulier celui de 2001. En 1997 l'Ordre des Médecins n'était pas parvenu à juguler l'influence de Burger, il a donc fallu trouver autre chose et entre temps la fameuse "hantise" avait progressé. Donc je maintiens ce que j'ai avancé, les théories reichiennes de Burger n'étaient pas susceptibles de vraiment frapper les lecteurs cependant qu'il est évident qu'à partir du moment où deux théories concomitantes trouvent à s'exprimer dans une cadre sectaire, le goût du pouvoir aidant, il faut s'attendre à des gros dérapages. Il y a donc un espace assez large entre une théorie assez anodine dans le contexte mental et intellectuel de l'époque et sa cristallisation sous une forme pathologique dans un espace volontairement confiné.

L'absence de citations précises, alors que les citations médicales ou pseudo médicales abondent montrent bien la part prise parle caractère "psychotique" de la hantise évoquée.

Préface antidatée par erreur mais sans conséquence

Néanmoins, j'ai commis une erreur, la préface de Seignalet au bénéfice de Burger ne date pas de 1985 mais de la seconde édition apparue sous un nouveau titre en 1990 aux éditions monégasque du Rocher. Cela ne change rien puisque j'ai daté le début de la hantise de la pédophilie du milieu des années 90 comme consécutive aux facilités offertes par Internet quand aux possibilités d'échange de photos pornographiques. D'abord ça s'est pratiqué dans les forums d'Usenet sous forme de document textes cryptés et avec le développement des interfaces graphiques type Windows et Cie la chose a tendu à prendre un caractère épidémique. Encore faut-il préciser qu'on ne trouve pas ce genre de documents facilement sur de simples sites pornos. Les possibilités de rencontre "accidentelles" sont devenues assez minces et on exagère sciemment le danger pour avoir prétexte à répression.

Concernant cette "hantise", il est dommage qu'aucun sociologue n'ait cherché à en retracer l'histoire. Tout ce dont je me souviens c'est que je l'avais senti venir dès le tout début des années 80. Sur quelle observation m'était je basé, je ne saurais plus le dire mais ce dont je me souviens c'est que j'ai fait une prédiction à ce sujet à un arrêt de bus du quartier de Cimiez à Nice alors que je discutait avec un ami informaticien en attendant le véhicule. Il m'a rapporté mes paroles bien des années plus tard. Je lui avais dit ceci : tu vas voir que dans peu d'années tout mec surtout célibataire qui s'intéressera de trop près à un jeune sera systématiquement soupçonné de "pédophilie", je sens que le "Système" ne va plus se contenter de l'Ecole publique pour imposer sa marque, tout individu atypique susceptible d'exercer une influence contraire sera marginalisé par tous les moyens... Je sens que ça va très très mal tourner... Des années plus tard, étant en délicatesse avec une infirmière qui était son amante attitrée, celle-ci s'estimant délaissée a pris prétexte que sa gamine rendait visite innocemment à cet ami pour déposer une plainte à la gendarmerie de B. dans le Var. L'histoire a tourné court et la bonne foi de l'ami a triomphé mais il a été salement emmerdé pendant quelques semaines.

La vogue médicale de l'instincto ne vient pas de Seignalet mais d'un certain Bonnefon

La première préface ayant bénéficié en 1985 vient du Dr Bonnefon qui a souligné que de nombreux médecins ont été séduits par les thèses de Burger. je cite :

Préface du Docteur Jean Devernoix de Bonnefon. « La théorie instincto me paraît en effet poser des questions on ne peut plus importantes pour notre santé …/… Je suis d’autant plus à l’aise que la théorie instincto est officiellement enseignée en C.H.U. (dans le département de naturothérapie du C.H.U. Paris XIII) et que les centaines de médecins qui l’ont découverte après moi ont tous été séduits. »

Contradictions et perversité du Pr Joyeux envers Seignalet

En revanche, on découvre que dès 1985, le Dr Joyeux a écrit que l'instinctothérapie est un régime nuisible. Je cite :

Prises de position sur la nutrition [archive], Henri Joyeux. « Dès 1985, dans mon premier livre grand public (page 178), j’ai écrit que l’instinctothérapie était un régime dangereux pour la santé et je l’ai répété sans cesse. »

Les instruments bibliographiques sur Internet sont imparfaits. Le Catalogue Opale de la BN n'est pas à jour ce qui est un comble, il ne donne que la seconde édition de l'Alimentation ou la troisième médecine (1997). La première édition doit dater de 1990, je ne sais aps de quand date le soutien de Joyeux au régime Seignalet mais peu importe : une contradiction se fait jour, Joyeux a préfacé Seignalet entre 5 à 12 ans après avoir condamné l'instinctothérapie sans appel et ce en dépit des nombreux passages (7 dans le décompte de Wikipédia) chez Seignalet favorables à Burger.

C'est une des preuves formelles que Joyeux n'a jamais hésité à se servir du système des préfaces pour cultiver sa visibilité médiatique mais quelle différence d'échelle entre les 230 publications scientifiques et les ouvrages et interventions généralistes et brouillonnes de Joyeux pour se faire mousser!

Or Joyeux a consacré une page aux "liens entre Seignalet et Burger" or le terme de "liens" est tendancieux : bien qu'il ne démontre aucune responsabilité de Seignalet dans le développement de l'affaire Burger, il a négligé de souligner que ces "liens" ne peuvent lui être imputables. On est donc en face d'un exposé des faits exacts mais dont le titre parait dénoncer des intentions perfides. ce qu'il faut réaliser c'est que tout en préfaçant un auteur franchement favorable à Burger, Joyeux a enfoncé le clou en voulant souligner que son confrère a confirmé son soutien scientifique par un témoignage devant la justice. Parler d'attitude perfide n'est pas une exagération de ma part ! La preuve :

Dans un article intitulé L'incroyable régime Seignalet, c'est là en particulier, ainsi que dans des vidéos, que Joyeux a littéralement enfoncé la "troisième médecine" de son prétendu ami.

Parenthèse sur une certaine "secte"

Je vais citer la fameuse thèse sur le cancer du pancréas mais auparavant, je voudrais souligner, à titre anecdotique que selon un correspondant (on va dire un "voyant") Seignalet serait décédé d'un cancer du colon et la santé de Joyeux ne serait pas florissant. Ne soyez point surpris s'il venait a "attraper" un ... cancer, ce qui à dire vrai, ne serait que justice vu la somme de malversations dont il est coupable. Mais bon n'allez pas croire que Joyeux serait devenu ma "bête noire" parce qu'il tient des propos toxiques sur l'homosexualité. Je n'ai jamais éprouvé la moindre affinité envers les milieux ghettoisés qui l'ont érigée en pratique sociale. J'apprécierai d'habiter un hôtel particulier du Marais mais je pourrais me passer de sa faune et à ma connaissance elle aurait en partie déserté ce quartier en faveur du canal Saint Martin et si je bénéficiais du talent du joueur de flûte de Hamelin, je trouverai un air pour y noyer ceux qui ne se soucient que de consommer sans frein, ce sont des traîtres à leur propre cause.

J'ajoute que si on a le droit de "bander à part", il vaut mieux le faire seul. Je forme une "secte" à moi tout seul car je trouve à redire sur tout et partout. Il n'est pas grand chose qui trouve grâce à mes yeux car tout finit par se transformer en "Système", il y a celui qui est "officiel" et les systèmes concurrents et ils sont aussi nocifs les uns que les autres. La pensée "systématique" qui domine produit des choses curieuses. les gens qui ont un problème avec l'homosexualité disent que par le bas il ne doit sortir que des choses et rien y entrer. Soit mais dans ce cas il faut condamner les suppositoires et les lavements...

La fameuse hypothèse de Joyeux sur les enzymes comme cause du cancer du pancréas : une véritable imbécilité !

Voici ce qu'a raconté Joyeux sur le fameux cancer :

Ce régime ne l’a pas empêché d’avoir un cancer du pancréas ». C’est certainement la critique la plus juste, mais elle s’explique facilement pour qui connaît le fonctionnement de cette magnifique glande que nous ne respectons pas suffisamment tant elle est fragile.

Notre pancréas a deux rôles majeurs. D’abord il régule le taux du sucre dans le sang grâce à sa fabrication des deux hormones, l’une qui augmente le taux du sucre quand il en manque, le glucagon ; l’autre qui l’abaisse quand il y en a trop, l’insuline.

Son deuxième rôle est de fabriquer un litre de liquide pancréatique destiné surtout à digérer les graisses de notre alimentation. Ce liquide contient des enzymes qui sont pour la plupart des pré ou pro-enzymes qui ne deviennent actifs que par l’action du suc gastrique.

Jean savait bien tout cela ; il savait aussi que le fait de consommer presque exclusivement des aliments crus pouvait forcer son pancréas. C’est pourquoi il faisait venir de l’étranger des comprimés chargés d’enzymes qui devaient le soulager et aider à la digestion tant de la partie protéique des viandes que des graisses plus ou moins cachées qu’elles contiennent. En réalité, il s’est certainement intoxiqué de pré-enzymes qui ont fatigué son pancréas au point de stimuler des cellules dormantes qui se sont multipliées à l’excès, jusqu’à diffuser vers le foie et les ganglions de la zone autour du pancréas.

En savoir + sur https://www.santenatureinnovation.com/lincroyable-regime-seignalet/#ixzz3LAq0LB2S

« Ce régime ne l’a pas empêché d’avoir un cancer du pancréas ». C’est certainement la critique la plus juste, mais elle s’explique facilement pour qui connaît le fonctionnement de cette magnifique glande que nous ne respectons pas suffisamment tant elle est fragile.

Notre pancréas a deux rôles majeurs. D’abord il régule le taux du sucre dans le sang grâce à sa fabrication des deux hormones, l’une qui augmente le taux du sucre quand il en manque, le glucagon ; l’autre qui l’abaisse quand il y en a trop, l’insuline.

Son deuxième rôle est de fabriquer un litre de liquide pancréatique destiné surtout à digérer les graisses de notre alimentation. Ce liquide contient des enzymes qui sont pour la plupart des pré ou pro-enzymes qui ne deviennent actifs que par l’action du suc gastrique.

Jean savait bien tout cela ; il savait aussi que le fait de consommer presque exclusivement des aliments crus pouvait forcer son pancréas. C’est pourquoi il faisait venir de l’étranger des comprimés chargés d’enzymes qui devaient le soulager et aider à la digestion tant de la partie protéique des viandes que des graisses plus ou moins cachées qu’elles contiennent. En réalité, il s’est certainement intoxiqué de pré-enzymes qui ont fatigué son pancréas au point de stimuler des cellules dormantes qui se sont multipliées à l’excès, jusqu’à diffuser vers le foie et les ganglions de la zone autour du pancréas.

Tout cela n’empêche pas Jean Seignalet d’avoir été un prophète de la médecine moderne et d’avoir proposé une méthode qui, nous l’affirmons, a fait largement ses preuves depuis son lancement.

Il me reste à regretter le départ prématuré de notre cher et original collègue qui arrivait à l’âge de la retraite mais avait décidé de poursuivre ses recherches encore de longues années.

Notez en passant que ce texte provenant de Santé Nature Innovation, savoir la clique à Dupuis/truc machin est incopiable sans devoir user des ruses de Sioux d'un vieil informaticien retors. C'est dire quelle estime porte à ses papiers souvent merdiques la nébuleuse influentielle en question. Cependant il y a une astuce : vous sauvegardez le texte en format *.txt et vous récupérez le html ce qui évite des opérations de reformatage ou les limite. les connards sont prédisposés à faire une oeuvre qui les trompe puisqu'au final j'ai gagné du temps !

Joyeux ! Con, ou dangereux ? Les deux mon colonel ! Mais incompétent assurément !

J'ai déjà critiqué cette thèse et j'ajoute un argument : que préconisent Michel Dogna et Cie pour prévenir et aider à juguler un cancer ? Réponse : des enzymes pancréatiques, du Creon en particulier. Alors, je vous encourage à "coïncer" Joyeux lors d'un prochain colloque et à lui demander compte d'une connerie d'où n'est pas exempte la malveillance pure. A ce propos le "voyant" évoqué plus haut m'écrivait que Joyeux n'est pas simplement con il est très dangereux. A vrai dire l'un ne va pas sans l'autre, quant à l'intentionalité je vous laisse juge et ce qui m'importe c'est de démontrer d'abord l'incompétence ! Joyeux c'est du n'importe quoi, ce sont des amalgames au petit bonheur la chance pour caresser le public dans le sens du poil, sens qui varie. La vogue du bio lui a inspiré ses premières "récupérations". Enfin sur le plan scientifique, Joyeux c'est quasiment moins que rien !

Joyeux ou la "médecine impressionniste"

La médecine du Pr Joyeux est semblable à un tableau impressionniste. de loin c'est figuratif et très joli mais si vous regardez de trop près vous ne voyez que des tâches provoquées par des "caresses" du pinceau sur la toile !

Instincto, Seignalet qu'en penser ?

On a tendance à ériger l'intolérance au gluten et aux laitages en panacée universelle. Taty Lauwers a démenti la nocivité des laitages sous condition que lait et beurre soient crus. On ne peut pas systématiquement imputer aux laitages comme tels certaines pathologie mais il est clair que les produits pasteurisés et les laits UHT plus encore sont toxiques en cas de perméabilité intestinale, mais elle a des causes antérieures. Il faudrait se rappeler que des cures de lait crus sont parvenus à guérir des maladie graves dont le diabète. Il est clair que l'on doit mettre en cause l'industrialisation de la production laitière en cause avant les laitages proprement dit.

L'expérience que j'ai fait du Seignalet me permet d'affirmer que la prédiction qu'il m'avait faite par courrier d'une baisse de 30 % du cholestérol total s'est vérifiée. J'ai connu un épisode passager de crampe de l'estomac extrêmement douloureux. J'ai éprouvé deux difficultés : vu que la digestion est rapide, la faim survient rapidement. Que faire si on est en déplacement surtout ? Se jeter sur la première pâtisserie venue. Exclu ! J'ai pas trouvé la solution idéale. Ensuite j'ai déménagé au fin fond d'une cambrousse d'où difficulté d'approvisionnement, de poisson en particulier. La viande rouge cru ça ne me tente guère. Donc j'ai été forcé d'abandonner.

L'instincto ? Burger a souligné son caractère asocial et donc un risque sectaire. J'ai observé la chose dans un groupe de musiciens savoir un ensemble dédié à la musique ancienne. Déjà que les "baroqueux" sont en marge des musiciens symphonistes ordinaires quand dans une secte marginalisée à outrance avant que France Musique ne travaille à la réhabilitation d'une musique fondamentalement "inégalitaire" forme une "sous secte", on peut s'attendre à y observer des comportements assez emblématiques. Indépendamment de la critique qu'on peut faire des prétentions scientifiques de l'instincto, le problème essentiel est qu'il faut avoir à sa disposition un large panel d'aliments non transformés divers pour exercer son instinct d'où la nécessité de se réunir à plusieurs car à moins d'être multi millionnaire, on s'exposerait à des pertes et à un gaspillage indécent. Et la pratique en groupe produit son lot d'effets indésirables comme le discrédit, éventuellement la persécution envers ceux qui doutent et leur exclusion. 

Enfin et surtout je doute que l'instinct soit fiable. Les envies ne peuvent porter d'abord que sur des aliments crus que l'on connaît déjà. On parle d'une rééducation de l'instinct, soit mais le serpent se mord la queue ? Les conditions pour cette rééducation sont finalement inatteignables où ça n'est envisageable que dans un pays tropical où les fruits non traités poussent à foison. On en revient à la mythologie biblique. Le régime primordial aurait été fruitarien, et par suite de la "Chute", l'homme serait devenu "chasseur cueilleur" (viandes plus petits fruits après la découverte du feu selon une optique évolutioniste d'un singe progressant vers l'homo sapiens..) et enfin agriculteur donc nomade d'abord puis enfin sédentaire !

Nous retrouvons là l'histoire de la rivalité entre Caïn et Abel ! C'est Abel qui passe pour la figure la plus orthodoxe, l'avantage est donc au sédentaire. Soit disant en passant, je suis forcé de constater qu'actuellement ce qui menace l'Europe c'est un afflux de migrants influencés de manière dominante par une prétendue nouvelle religion apparue chez et aux bénéfices de nomades dont l'élément culturel le plus saillant, c'était la science des razzias ou rezous ! Je regrette mais ce que l'on appelle Islam ne tient que par un amalgame assez détonant au demeurant dont l'agencement est le fait de savants perses... Mais laissons de côté ce sujet brûlant...

Ce que je trouve remarquable derrière ces aperçus mythologique c'est que la perspective mythique et la perspective évolutionniste dite "scientifique" tendent à suivre une voie relativement parallèle. Je m'explique : Adam et Eve ont chuté et ont été chassés du paradis terrestre. Cela peut s'accorder avec la thèse voulant qu'une partie de l'humanité soit retombée dans une sorte d'animalité d'où les histoires de "yéti" et de Big Foot. Mais la mythologie se complique du fait des attestations traditionnelles en faveur d'une humanité pré-adamique.

Néanmoins il existe un accord quelque part, à savoir que l'homme serait bien passé du fruitivorisme à l'adoption d'un régime "omnivore" lors de la période dite néolithique (culture des cérales, invention du cuit). Je suis très méfiant quand aux datations géologiques qui ne tiennent absolument pas la route pour de multiples raisons mais sans justifié la thèse exotérique d'une humanité qui aurait eu à peine plus de 4000 ans au début de l'ère chrétienne comme on le chante encore à Noël... 

Cela dit là ou Burger a fauté, c'est en prétendant guérir les pires maladies avec son régime. Un mauvais régime peut causer ou favoriser des maladies. Un bon régime peut en limiter certaines, voire guérir les moins malignes mais il est exclu qu'un régime puisse venir a bout d'un processus "malin" comme les cancers et le Sida par exemple. Enfin ce qui convient à l'un ne conviendra pas forcément à un autre. Un bon régime est donc fait de compromis entre une ou plusieurs théories et des contingences incontournables. 

25/01/2016

Une hypothèse originale au sujet des causes de la mort du Dr Seignalet

jean-seignaletbd.jpgOn ne devrait pas avoir à évoquer cette espèce d'énigme et je rappelle qu'on ne se pose des questions à cause d'une thèse répandue par le Pr Joyeux. Cela va nous entraîner assez loin et c'est l'occasion de lui en repasser une couche !

Réponses diverses à un email reçu d'un lecteur

J’ai reçu d’un lecteur qui m’écrit de temps en temps les remarques suivantes : Vous parlez du régime Seignalet en parlant de l'éviction des céréales mais le régime se contente de supprimer le gluten, il y a plein d'autres céréales sans gluten, et sauf erreur de ma part, la cuisson n'est pas interdite mais limitée à 110°c pour éviter certaines réactions de Maillard. Quant aux laitages je rejoins les théories de Mme Lawers, mais un lait cru non pasteurisé d'une vache qui n'est pas sous antibio .. pas facile à trouver même pour moi qui vit à la campagne :o)

Réponse : Tout le monde sait que toutes les céréales ne sont pas proscrites dans le régime Seignalet, seulement celles contenant du gluten, ce sont des céréales hybridées… Le lait cru et bio se trouve en maison de régime (Bernard Gaborit en particulier). Certes d’une manière générale les citadins sont mieux lotis que les campagnards surtout quand il s’agit de pratiquer plus ou moins de crudivorisme. A la campagne il faut parfois faire 20 km pour trouver du poisson frais.

Ensuite il existe plein de versions sur la mort du Dr Seignalet .... Il prenait des enzymes provenant d'Allemagne (Version Joyeux), il mangeait cru donc le pancréas à souffert (le Dr Seignalet mangeait-il Seignalet ?) ... Ma version vous fera peut être sourire : en se référant à l’acupuncture le méridien rate/pancréas correspond aux soucis, et en décodage le pancréas serait le siège du sentiment d'injustice. Etre traîné devant les tribunaux, être considéré comme un pédophile parce que défendant Mr Burger ... Cela doit vous secouer un homme…

Je réponds plus loin et j’ai plusieurs choses à dire sur le sujet et concernant Joyeux.

Pour le charbon activé, il est vrai que le prix est excessif, cependant ayant contacté quelques fabricants, j'ai appris que le charbon qui n'est pas de bois mais de noix de coco pouvait être contaminé. Par exemple par du fioul si la carbonisation se fait dans des fours au fioul.

Certains fournisseurs utilisent des fours à gaz. Vous me direz qu'il n'y a pas tous les jours des fuites de fioul mais bon. Que ce soit SFB ou autres labos, il serait intéressant d'avoir une analyse par lot surtout lorsque l'on connaît le parcours de ce fameux charbon puisque la noix de coco pousse loin de chez nous .... Que se passe t'il dans les cales des cargos ? Mystère !

Réponse : le charbon activé vendu par les laboratoires d’œnologie doit être de qualité alimentaire, il n’y a pas de raisons qu’il ne soit pas fait dans les règles. Maintenant il faut dire qu’il existe une infinité de produits sur lesquels on n’a que des indications très vagues sur la composition. La dolomite par exemple, elle est intéressante pour le rapport calcium magnésium mais il existe plusieurs sortes de dolomites dont une riche en zinc, or il est impossible d’obtenir un dosage des traces de métaux qu’elle contient. C’est franchement dommage car un apport de zinc non pollué par des métaux lourds pourrait peut-être être apporté par ce biais. Un ami très versé en biochimie vient de me signaler un certain nombre de problèmes à propos des compléments à base de zinc. Je me suis efforcé de le mettre en relation avec Jacques Valentin plus à même de gérer les infos dont il s’agit.

Voilà j'espère que ces petites précisions pourront vous être utiles.

Sur le peu de succès des travaux du Dr Schwartz

J'en profite pour vous remercier de l'article concernant les travaux du Dr Schwartz, travaux qui ne connaissent pas un grand succès sur le net, un peu comme ceux du Dr Gernez.

Réponse : le « marché du cancer » est entièrement « verrouillé », aucune innovation dans le domaine ne peut escompter de succès. La hantise d’une « perte de chance » est telle qu’il faut une maturité considérable pour oser prendre le risque de tenter sa chance en dehors des sentiers académiques tels que façonnés par Big Pharma. Prenons l’exemple du traitement du des risques cardio-vasculaires fréquents à partir d’un certain âge et bien je dois confesser qu’il m’a fallu bien du temps pour faire le ménage qui s’imposait dans l’ordonnance classique en ne gardant que peu de choses. Dans ces conditions, je suis parfaitement conscient que tout ce que je raconte à toutes les chances de tomber dans l’oreille de sourds en dépit des dizaines de milliers de lecteurs qui entrent en contact plus ou moins fugitivement avec ce blog.

Retour sur la thèse du Pr Joyeux

Je reviens sur la thèse du Dr Joyeux, une thèse passablement perfide et surtout fort douteuse scientifiquement parlant. Premièrement, quand on mange cru on absorbe les enzymes contenues dans les aliments. Est-il nécessaire d’en rajouter. Qui dit enzymes « allemandes » dit Wobenzyme et Cie. Je n’ai jamais entendu dire que ces produits aient des effets indésirables. J’ai quelque part dans ma bibliothèque un petit ouvrage devenu assez rares (la diététique des enzymes) qui laisse entendre que de manger cuit fatigue le pancréas parce qu’il doit produire davantage d’enzymes pour combler la perte d’enzymes naturelles dues à la cuisson. Je l’ai dit et je le répète, la thèse de Joyeux nécessite une justification.

Mais ce sont des légions de cons et de connes à la mentalité style « catho famille de France » qui vont se pâmer à ses conférences et qui sont dans l’idolâtrie pure face à ce personnage. Dans ces conditions, il ne faut pas ‘attendre à ce que quelqu’un se lève pour poser la moindre question pertinente. Je rappelle qu’en ce qui concerne les vaccinations il a le cul entre deux chaises et le résultat c’est qu’il s’est fait virer d’un centre montpelliérain où il donnait des consultations de cancérologie et c’est pas moi qui vais le plaindre.

Concernant la question des vaccinations je ne connais qu’un expert c’est le Dr Marc Girard mais je n’ai pas eu le temps de faire le tour de ses positions. Avec ou sans adjuvants problématiques, les vaccinations sont, dans le meilleur des cas superflues. Le virus H1N1 serait bénin à moins qu’il ne mute mais on parle d’un type en Australie ou je ne sais où qui n’aurait du son salut qu’à des injections de vitamine C. On peut se demander si ce n’est pas une intox pour souligner le fait qu’on ne trouve plus de vitamine C injectable avec les titrages souhaitables. Il faudrait se tourner vers des produits vétérinaires et je ne sais toujours pas si une perfusion d’ascorbate dans le fondement est comparable à une injection dans les veines. Il y a tout de même des gens qualifiés qui pourraient répondre à cette question simple. Mais c’est cause toujours ou plutôt court toujours. Des gens comme le Dr Schohy campent sur leurs « recettes » et s’estiment offensés lorsque l’on voudrait en savoir plus…

Sur la thèse "chinoise" du mystérieux cancers du pancréas du Dr Seignalet

Il est vrai que cette histoire de cancer la fiche mal pour un médecins censé avoir guéri plus de 2000 patients sur les 2500 environ qui auraient fait appel à ses soins. Je me souviens pour ma part d'avoir lu quelque part une allusion au fait que ce cancer aurait résulté d'un problème immunologique connu de l'intéressé mais non précisé.

Voyons maintenant la thèse basée sur la MTC. Certes la rate est lésée par trop de rumination mentale et la rate est liée au pancréas, maintenant je ne sais pas si en décodage on peut associer le pancréas à la notion d’injustice. Je me méfie des histoires de « décodage » car tout le monde raconte la sienne. On est là dans le domaine du symbolisme et si c’est un langage à part entière il réclame une certaine précision en matière de relation analogique.

J’ai de suite cherché si le Dr Seignalet aurait fait l’objet d’attaques pour avoir préfacé le livre de Burger. Je n’ai rien trouvé de probant à l'exception d'un article d'un certain Xavier Martin Dupont.Je trouve comme information au sujet de ce Dupont : Xavier Martin-Dupont, alias xmd, webmaster de prevensectes.com a été condamné (jugement, Ajaccio, février 2013). Chasseur de sectes ce n'est pas une référence scientifique crédible. Seignalet est mis en cause dans cet article mais seulement pour avoir cautionné l'instinctothérapie et il n'est aucunement question de complicité de "pédophilie". Cependant le ton de l'article est bien conçu pour discréditer tout ceux qui de près ou de loin aurait plus ou moins abondé dans le sens de Burger.

La guerre du cru date de 1985, époque où les dérives sexuelles de Burger commises en Suisse n'étaient pas connues en France. Autant que je me souvienne, elles ne l'ont été qu'en 2003 quand celles de Montramé ont éclaté au grand jour. Seignalet est donc excusable d'avoir préfacé le livre de Burger. Et ce d'autant plus qu'à l'époque on était encore relativement loin de la hantise de la pédophilie telle qu'elle a éclaté quelques années plus tard avec une séries de "rafles" très médiatiques.

Si ma mémoire est bonne la plus emblématique daterait d'un 1 avril du milieu des années 90, c'est donc 10 ans plus tard. Ce n'est qu'un peu avant que l'Internet a commencé d'être accessible au grand public. J'ai comme repère un passage au sein d'une université datant de 1992, la démocratisation d'Internet chez les particuliers en était encore à ses balbutiements. L'affaire du Coral qui a beaucoup contribué à la hantise que je dénonce remonte à 1982 mais ce n'est qu'avec l'affaire Dutroux (1996) que cette hantise s'est vraiment cristallisée et ça a été le début de délires carabinés. Evidement les milieux dits intégristes ont poussé à la roue qui n'ont pas digéré l'abaissement de la majorité sexuelle à 15 ans par la mite errante.

Le début des années 80 du dernier siècle est encore sous l'influence de l'illusion de "libération sexuelle" engendrée par la révolte estudiantine de mai 1968 au cours de laquelle la Sorbonne a été transformée en lupanar, un certain Daniel Guérin s'étant dénudé dans une salle que l'on faisait encore visiter dans les années 70. J'ai un vague souvenir de ce lieu de "pèlerinage", visité par pure curiosité, sous la forme d'un couloir et d'une salle obscure, sorte de "catacombe".

En d'autres termes, cela veut dire qu'au moment de la guerre du cru les théories de Burger autour du tabou de l'inceste n'était pas vraiment susceptibles de scandaliser un public lettré. Il faut tout de même se rappeler qu'à la même époque Matzneff, et un certain Tony Duvert étaient couvert d'éloges par l’intelligentsia parisienne. Or il se trouve que le hasard m'a mis en relation avec la mère d'une des victimes de ce dernier et que pour se débarrasser de son fils, elle m'a carrément proposé de le garder. Inutile de vous dire que j'ai été choqué par ses propos et que je l'aurais volontiers rouée de coups. J'ai un souvenir le souvenir très net des colloques de la mère et du fils dans le lit de la mère où je l'entendais de ma chambre le persuader qu'il avait été son amant dans une vie antérieure.

Cette salope prénommée Sarah était soit disant "professeur de yoga" et le souvenir qu'elle a laissé dans le patelin où cette rencontre surréaliste s'est produite étant encore vivant voici une douzaine d'années. Aussi lorsque j'ai raconté mon aventure à celui qui m'avait envoyé en mission auprès de cette dingue, il n'a rien voulu savoir et j'ai compris que quand des intérêts "médiatiques" sont en jeu, en l’occurrence l'organisation d'un "colloque", on se contrefout de la morale la plus élémentaire. Finalement, comme je refusais de me prêter au jeu de mon patron associatif de l'époque, cette immonde garce a fini par me supplanter en tant que vice-président d'une petite structure éditoriale. Certes je l'ai eu très mauvaise dans la mesure où aucun collègue n'a daigné se mouiller pour susciter dénoncer publiquement la chose. Je suis donc bien placé de par la mémoire que j'ai gardé des décennies postérieure à mai 68 pour affirmer que les théories à la Wilhelm Reich made in Burger n'étaient susceptible de scandaliser que des grenouilles de bénitiers hors d'âge !

Concernant Jean Seignalet, il n’a pas été « traîné devant les tribunaux » pour se soutien.Mon correspondant est pour le moins très "approximatif". Seignalet a été cité comme témoin au bénéfice de Burger. Ayant préfacé le livre il ne pouvait se défiler.

Il a confirmé son soutien non à la "pédophilie" de Burger mais à son crudivorisme tout en admettant qu’il avait été imprudent.Je viens d'expliquer pourquoi les théories de Burger sur le tabou de l'inceste ne pouvait susciter rien d'autre qu'un haussement d'épaules de la part d'une personne éduquée. J'espère que l'on finira par me croire. Mais le drame c'est que des génération de jeunes cons qui n'ont rien vécu de l'avant et l'après mai 68, se permettent de porter des jugements sur des phénomènes dont ils ne savent rien. C'est compréhensible quand l'on réalise que la hantise de la pédophilie n'est entre autres visées qu'une grossière manœuvre démagogique pour flatter leur orgueil et les manipuler. A la lutte des classes a été substituée une "lutte des âges" et il n'est pas difficile, ce me semble, de comprendre que certains "pédophiles" (en fait des "pédérastes") pourraient constituer pour le "Système" une concurrence redoutable mais il faut se rendre à l'évidence, à savoir que s'il existe bien une affinité de nature entre un "pédéraste" et la tentation de se faire "gourou", la crainte du "Système" est parfaitement chimérique à cet égard. Il n'empêche qu'il est si jaloux de son désir d'emprise sans partage sur les mentalités qu'il lui a fallu diaboliser à l'extrême un Burger. Mais enfin soyons sérieux, si en 1985, son irruption pouvait présenter un caractère relativement novateur, quelques années plus tard il suffisait de gratter un peu et d'user de son bon sens pour constater que la chose avait viré à l'imposture. 

Il est assez clair qu'en reconnaissant au procès son "imprudence", le Dr Seignalet faisait allusion aux théories de Burger sur l’inceste et Cie.

Il n’est pas impossible que le Dr Seignalet ait reçu des lettres anonymes remplies de noms d’oiseaux (comme ce serait le cas d'une association qui perpétue sa mémoire sous la direction de sa fille et de son ancienne infirmière) mais je le répète, il n’existe aucune trace d’attaques publiques caractérisée reprochant à Seignalet d’avoir du même coup cautionné la « pédophilie » de Burger. L'hypothèse d'un traumatisme à cet égard n'est pas idiote mais en l'absence de témoignage des proches il est impossible d'en juger. Si le fait pour Jean Seignalet d'avoir été plus ou moins compromis par sa préface a joué, je ne peux qu'inviter sa fille a le faire savoir. J'ai expliqué pourquoi, eu égard au contexte, son père ne pouvait pas voir malice dans le livre de Burger. Je note du reste que l'article de Wikipedia lorsqu'il se rapporte à la "métapsychanalyste" en donne une image qui est grossièrement influencée par le scandale de Montramé. Autant que je me souvienne la façon dont Burger a exposé sa théorie était chose assez banale à l'époque. Elle le fut durant les années Mitterrand et je m'en souviens comme d'une période d'émulation associative dont on n'a plus aucune idée et entre temps le plombage des "années Sida" a considérablement assombri l'atmosphère avant que la fameuse crise ne nous donne le coup de grâce. Il faut comprendre que l'humanité actuelle est victime d'une véritable "psychose". Je n'ai jamais été très optimiste de nature et si Mai 68 a été la meilleure et la pire des choses, j'ai quand même vécu certains espoirs, or nous sommes, à tous égards devant une série de catastrophes et je ne crois guère à une voix de salut quelconque.

Sur  l’affaire Burger

Les théories de Burger c'est du reich revisité. Les histoires de délires orgonique mis à part, la vision de Reich n’a rien d’extraordinaire, elle fait partie des très nombreux auteurs qui ont mis le doigt sur les problèmes engendrés par le climat de frustration sexuelle qui sont assez propres aux cultures dérivées des monothéismes. L'importation des idées à base de "tantrisme sexuel" arrivées par la suite ont tendu à banaliser ce genre de spéculation quoique la théorie de Reich est le fruit d'un singulier "matérialisme".

Reich a bénéficié d’un succès médiatique avant tout parce qu’il a relié la son histoire d’orgone en tant qu’énergie naturelle universelle à la notion d’énergie sexuelle ce qui dénote, il faut l’admettre, une certain « fixation » voir une « obsession » assez particulière.

La persistance de « tabous » qui empêche de discuter de certains sujets de façon rationnelle et si possible neutre de certains sujets est quand même une chose bien singulière dans une société qui se targue de vouloir être «scientifique» ! Le « tabou » de l’inceste n’a a entrer en ligne de compte que dans le cas de relations sexuelles «productives», il se limite donc à limiter les risques liés à trop de consanguinité. Cela ne concerne que les relations hétérosexuelles. La tabou de l'homosexualité perdure et plus on parle de la chose plus on embrouille l'esprit des gens. Et on va le voir Joyeux est l'un des artisans les plus négatifs de cet obscurcissement.

Burger a quand même fait fort : il a été poursuivi et condamné pour avoir violé non seulement une fillette et son propre fils. Mais il a fallu du temps pour découvrir ses antécédants en Suisse, comme quoi les gens sont toujours prêts à gober la moindre nouveauté et à s'en enticher sans chercher plus loin. S’il n’existe aucun risque de production consanguine dans le cas du fils, il est quand même des choses qui ne se font pas. On peut à la rigueur concevoir qu’un oncle plus ou moins original se chargea d’une mission plus ou moins pédagogique en échange de quelques menus services auprès d'un "adolescent difficile" (c'était plus ou moins toléré jusqu'à peu après la dernière guerre sous condition de discrètion, même choses concernant les curés) mais ça suppose que le jeune accepte la chose de son plein gré et ait le minimum de maturité et d’autonomie intellectuelle souhaitable. Avec la promiscuité et l'exploitation type Montramé, ça tourne à la folie caractérisée mais la question importante est comment se fait-il que des gens vont se fourrer dans des endroits pareils. C'est que de toute évidence ce que le "Système" leur offre ne résulte que d'un autre type de foutage de gueule et je ne vois pas franchement de différence entre les deux ! Sauf que le foutage de gueule officiel dispose des armes du pouvoir politique et judiciaire.

Ce qui fait désordre dans l’histoire c’est la notion d’instinct parce qu’elle mène forcément à un risque de débridage. Mais enfin il me semble assez clair que dans cette histoire le régime est très secondaire dans cette histoire de dérive sectaire. Pour en terminer avec le cancer du pancréas de Seignalet, je répète qu’on ne trouve aucune attaque contre Seignalet liant son adhésion au crudivorisme à la « pédophilie » de Burger. C’est un fait qu’il ne doit pas être très agréable lorsqu’on fait une recherche sur son nom de le trouver présent dans un article mettant en cause un détraqué pédophile. Mais à moins que Seignalet ait été un personnage excessivement anxieux et quoique la thèse évoquée soit assez originale, elle ne me parait pas sérieuse.

Cette histoire va me donner l’occasion de revenir sur le cas de l’ineffable professeur Joyeux.

Oui il est des soupçons qui peuvent être mortels

Oui les accusations ou soupçons de « pédophilies » peuvent être mortelles mais çà ne me parait pas concerner le Dr Seignalet, enfin il y a des exceptions et des survivants. Avant de reparler de M. Joyeux, il faut bien dire que le fait d’être accusé ou simplement suspecté de « pédophilie » cela vous secoue un homme, certes. C’est très empoisonnant mais pas forcément dramatique.

Je connais un personnage qui s’est occupé d’astrologie et a été le seul dans les années 80 à souligner la relation entre l’entrée dans l’Ere dite du Verseau et la place prise par l’homosexualité dans les média. Curieusement, et c’est étrange dans un monde se disant « libéré » personne n’a daigné reprendre la chose à son compte et en parler…

Sauf erreur c’était 20 ans avant que le premier cas de légalisation des mariages de même sexe se produise (Pays Bas 2001 d’après Wikipédé). Autant dire que l’innovation était encore absolument impensable.

Parenthèse sur l'Ere du Verseau et ce que présageait son annonce et que personne n'a voulu voir

La relation verseau/homosexualité découle du fait que le signe renvoie a un mythe grec bien connu et concerne un échanson ayant servi de valet de chambre au maître de l’Olympe. Aucun astrologue n’avait osé mettre le doigt sur cette connexion pourtant évidente. D’autant plus évidente que la même tradition a valu aux « homos » d’être baptisés « uranistes » en référence à l’histoire de la Vénus Uranie (céleste) dans le Banquet de Platon considérée comme plus fréquentable que la Vénus Pandémos (populaire) figurée comme chevauchant un bouc.

Par la suite on devait découvrir que tout a commencé en 1790 : juste après la découverte d’Uranus on voit surgir un pamphlet intitulé Les enfans de Sodome à l’Assemblée Nationale qui anticipe, à propos d’une mystérieuse maladie appelée « cristalline », le type de revendication des années 80 à propos du Sida, une nouvelle peste qui a fait beaucoup pour la progression de la cause. Et oui en contexte monothéiste chrétien, le martyre ça paie toujours quand on s’inspire d’un certain modèle quand on le dit avoir été victime d’un « génocide ».…

Les articles auxquels je fais allusion sont tombés dans un silence de plomb, mais certains milieux réactionnaires y ont vu une menace et une improbable propagande alors qu’ils posaient la question de savoir s’il ne fallait pas interpréter le patronage du Verseau comme le présage d’une « inversion généralisée », c’est-à-dire d’un renversement de toutes les valeurs admises.

Le ton était donc parfaitement orthodoxe et aurait du rassurer mais notre prétendue « civilisation » éprouvent des « paniques » qui lui sont très particulières. L’auteur a fait l’objet d’une campagne haineuse qui n’a été soldée que récemment par un sacré retour de flamme au détriment de celui qui en avait été l’artisan le plus zélé.

J’ai comme voisine une marocaine qui, à propos de certaines garnements qui emmerdent les honnêtes gens me disait que dans sa culture il existe un adage qui dit que dans un tel cas de figure, il faut se poster le long de la rivière pour voir passer le cadavre flottant de celui qui vous a nuit.

Cela revient chez nous a attendre les mauvaises gens au tournant que la « providence » nous les livres pieds et poings liés. Mais ça peut demander des années car elle n’est jamais très pressée. Mais en réalité pour que ça marche il faut avoir oublié et n’y plus guère penser…

Histoire d'un "choc en retour" mémorable

La personne que j’ai en vue s’est armée de patience et le « cadavre » de son persécuteur lui est finalement passé sous le nez : ce dernier était un « homo » pratiquant qui accablait un confrère supposé et il a été dénoncé par un gigolo avec en prime un échange de correspondance pas triste de la part de celui qui voulait mettre le grappin sur son escort boy. Le client de ce dernier a été localisé et identifié. Enfin chose étrange, celui qu’il a tenté d’empoisonner a découvert qu’un des anciens professeurs de son ex ennemi juré est le frère d’un propriétaire voisin et ami demeurant en ville et dont il est l’homme de confiance et que l’ancien élève a fait parvenir à son ancien maître un courrier par quelqu’un du pays où il demeure. Décidément le monde est excessivement petit…

Le professeur Joyeux et la « théorie du genre » à l’école

L’évocation de l’hypothèse susdite m’a donné l’occasion de retomber sur ce personnage et plus particulièrement sur une série de vidéos ou le Pr évoque les problèmes posés par le prétendu enseignement de la « théorie du genre » à l’école. Cette vidéo que vous trouverez sur Youtube est en trois parties. Curieusement la seconde moitié de la première semble dysfonctionner.

J’ai pu constater que Joyeux y tient des propos très contradictoires. Il semble admettre que la chose n’est plus une « maladie » en référence aux fameuses décisions des psychiatres américains. Il parle des « conneries » venant de son père et si elles n’ont pas fait de lui un « homophobe » ce serait en raison de ce qu’il aurait eu la chance de connaître un jeune « homo » qui aurait susciter sa curiosité et son intérêt. Mais pour ce qu’il en est résulté, en fait de compréhension du phénomène, il aurait sans doute mieux fait de se casser une patte, ou même deux ce jour là. J’ai évoqué le contenu de deux de ses livres à ce sujet.

Joyeux et le lesbianisme

Vous trouverez ici pas mal de post concernant Henri Joyeux en mettant « Joyeux » dans la case recherche. Je rappelle qu’il n’est pas contre le mariage des lesbiennes et l’élevage par leurs soins d’un garçon. Manifestement ce n’est pas seulement un « M. je sais tout » nanti d’un bagout intarissable et assez crispant par ces prétentions à être péremptoire. C’est un sacré « con » pour ne pas s’être rendu compte qu’avec ou sans lesbianisme la monoparentalité en version féminine est assez généralement une catastrophe. Enfin lui qui campe en faveur des valeurs traditionnelles n’a pas l’air de connaître ce « lieu commun » voulant que dans la famille le père représente la « loi » !

Pas étonnant de la part d’un homme qui a bâti sa réputation sur des livres du style e chirurgien et le chocolat quand il ne s’agit pas du thym et du chirurgien.

"Joyeuse fascination" pour les hemorroïdes

Je ne voudrais pas m’étendre sur le cas de ce personnage que j’ai déjà plus ou moins assassiné mais je dois quand même noter qu’il y a chez lui une « fixation » sur le problème de l’homosexualité et qu’elle présente des aspects assez graveleux lorsqu’il entre dans certains détails. Est-ce la seulement le seul effet d’un goût pour une certaine vulgarité hérité de sa fréquentation de ses collègues carabins au temps où il était étudiant ?

Cela fait au moins deux fois qu’il semble s’inquiéter des risques encourus par un gamin de 15 ans qui se ferait sodomiser à propos du sort encourus par ses veines hémorroïdaires (sic). La première fois c’était lors d’une conversation téléphonique ou dans un mail. Et cela m’avait quelque intrigué et je n’ose pas dire « choqué ». Intrigué parce que c’est assimiler tous les « homos » à n’être que des brutes. Or on sait bien que le conduit visé est souple, et à la réflexion il y a dans l’énoncé de la chose une incongruité médicale. On n’a pas, sauf pathologie exceptionnelle dont je ne connais point d’exemples dans la littérature académique, d’hémorroïdes à 15 ans ! Ca vient vers 40 à 50 ans, 35 ans au plus tôt… Deux questions se posent pourquoi avoir répété à chaque fois l’âge de 15 ans et sur un détail sordide qui ne cadre pas avec l’autre donnée si ce n’est à cause d’une histoire personnelle survenue dans son entourage dont il aurait fait une loi ?

L'économie sodomitique selon Joyeux

Autre question : pourquoi avoir, dans cette intervention éprouvé le besoin de faire languir le public quand au fait de savoir dans la relation entre un jeune de 15 ans et un aîné de 25 ans qui a le plus de chance de sodomiser l’autre ? Selon les doctes observations de l’éminent Pr, surprise, le rôle actif serait dévolu au plus jeune pour les motifs susdits. Il est clair que ce serait plutôt l’inverse qui tomberait sous le sens mais il n’y a évidemment aucune règle stricte à cet égard. Et enfin quel peut bien être l’intérêt de telles considérations ?

Le problème n’est pas là ! Aussi l’éminent spécialiste de tout et de rien du tout professe que l’on peut changer de goût ce qui revient à sous entendre que l’hétérosexualité serait plus naturelle que son opposé et il va jusqu’à énoncer un autre postulat à savoir que c’est après dix ans de pratique que les chances de revenir à des relations conformes à l’idéal bourgeois deviendraient illusoires.

Henri Joyeux prétend avoir échappé aux « conneries » distillées par son père mais il a pourvu à les remplacer par ses propres élucubrations. Quand pendant une décennie on s’est accommodé d’un certain mode de vie, c’est que bon an mal an on n’y a trouve son compte. Elles ne peuvent poser un problème ‘au plan social et non sur un plan moral. C’est un très mauvaise raison de vouloir en changer car comme chacun sait l’amour ça ne se commande pas !

Énoncer pareille invraisemblance, c’est je le répète, postuler l’existence d’une maladie ou d’une anormalité et quand on voit le même orateur mettre en garde son public sur le fait que deux garçons ou deux femmes excellent à connaître leur zones érogènes et ont d’autant plus de chances de s’agripper et de n’avoir pas envie de risquer une relation « hétéro », on se demande où est la logique et le simple bon sens dans l’esprit de ce discoureur professionnel.

Il y aurait un livre à écrire sur les « conneries » débitées par cet exhibitionniste de service qui me paraît, quoique très orthodoxe au plan sexuel, surtout souffrir de beaucoup de narcissisme pour avoir tant besoin de se donner en spectacle.

Les joyeuses distorsions de la psychologie

Enfin il admet semble t-il que ce n’est pas une question d’hormones mais de simple psychologie. Ce sur quoi je suis d’accord. Mais je ne pense pas que cela ait quelque chose à voir avec la relation au père. Ca s’est mal passé pour pas mal de garçons et ils ne deviennent pas « homos » pour autant. Les choses à mon avis sont simples : il y a deux sortes d’homosexualité, une assez purement « ludique » qui s’accommode de plus ou moins de bisexualité (celle par exemple des « routiers sympas » d’autrefois…) et une autre qui est marquée par un caractère exclusif et qui nous ramène à la vieille idée « péché philosophique », qui constituait la manière chrétienne et tolérante d’envisager la chose.

Il me semble assez normal quand on voit les risques encourus en prenant femme et surtout en faisant des enfant, surtout par les temps qui courent et vu l’emprise du « Système », de se programmer à son insu de plein gré pour un mode de vie susceptible de dégager un crédit de temps et de liberté pour pouvoir se consacrer à des centres d’intérêts intellectuels qui en valent la peine. Maintenant il y a un autre facteur qui entre en ligne de compte, se marier, c’est se ranger, vieillir et même risquer de devenir obèse si la cuisine de l’épouse est trop bonne. Bref, je ne vois pas en quoi le fait de vouloir prolonger au moins idéalement ce qui caractérise une jeunesse plus ou moins spartiate peut avoir de répréhensible…

La "crise de l'adolescence" est un effet de la "modernité"

Encore faut-il souligner que la fameuse « crise de l’adolescence » n’est qu’un effet indésirable hérité de la mentalité moderne et d’un soit-disant progrès.

Le phénomène des « bandes de jeunes » n’était pas inconnu des gens du Moyen Age mais il n’est guère comparable à ce que nous connaissons sous l’appellation d’âge ingrat ! Et soit dit en passant cette calamité a l’immense avantage de nous préserver et même, le cas échéant, de nous dégoûter de ce que l’on appelle à tort « pédophilie ».

Les vrais « pédophiles » ne me scandalisent pas vraiment, ils m’ennuient profondément en raison de leur profonde débilité ou alors ils m’agacent en raison de leur prétention à jouer les « gourous ». Et il me semble qu’il serait beaucoup plus rationnel et par là même plus efficaces de voir les choses sous cet angle. Quant à ceux qui leur font la chasse de façon plus ou moins hystériques, ils me procurent surtout l’impression et la conviction qu’il y a derrière leurs agissements une fascination et une envie qu’ils n’osent poins s’avouer.

En tous état de cause, toute réaction excessive est suspecte et je dois répéter une fois de plus que la hantise dont il est question est datée. Il est tout de même étonnant qu’une société pourrie jusqu’au trognon, où la malveillance, l’incompétence, le népotisme et l’appât du gain dominent excepté chez de rares individus appartenant surtout à ma génération se soit soudain souciée à ce point du sort des enfants alors qu’on tolère des déluge de violence à la maison et que la plupart des parents, abrutis par des boulots alimentaires stressants sont incapables de le recadrer quand ils emmerdent le voisinage.

Marre de la franchouillardise réactionnaire !

Bref, tout ce que raconte le père Joyeux à ce sujet n’est que monceau de sottises et poisons insidieux. Son incompétence devient franchement lassante ! Quant à la « théorie du genre » enseigné à l’école, j’attends toujours des preuves. Tout ce que je sais c’est que l’on s’efforce de lutter contre ce qui survit d’une culture passablement « homophobe » et si cela n’a pas l’air d’être très efficace, je ne vois pas en quoi cela poserait problème. Il y a en France particulièrement, avec le milieu réactionnaire auquel il s’apparente quelque chose de franchement nauséabond. Le « mariage pour tous » n’est pas franchement une réussite sur le plan de la forme et si la famille et la société se portent mal c’est principalement à cause d’une mauvaise répartition des richesses. Les acquis sociaux des trente Glorieuses sont en train de foutre le camp et le reste n’est que sornettes…

15/09/2015

Le Pr Joyeux pratique la pub népotistique...

Joyeux.jpgVoir cette page ça se passe de commentaires... En faisant de la pub pour Apifruit, l'éminent professeur fait bouffer un certain Bertrand Joyeux. Fils, neveu, cousin, je ne sais mais c'est pas très honnête d'autant plus qu'il ne s'agit pas de fruits bios et qu'il raconte des conneries....

Bon assez parlé de ce personnage, oublions le définitivement...

 

19/06/2015

Vaccination : faut-il que la polémique Joyeux demeure ? Dixit JIM.fr

Le titre est une allusion au titre d'un choral luthérien devenu un tube grâce à Jean Sébastien Bach. Vous avez tous entendu la transcription à l'orgue de ce choral Jésus que ma joie demeure tiré d'une cantate, une véritable "scie" dont voici la version  originale dans une interprétation excessivement "canulante":

C'est fine allusion à la "catholicité" du "Professeur" mise en cause pour ses positions jugées rétrogrades sur l'avortement et la pilule. Cette maudite pilule tant vantée par des féministes, qui sont souvent des "gouines", lesquelles n'en n'ont aucunement l'utilité puisqu'elles haïssent les mâles et au pire se font inséminer artificiellement de sorte que c'est bien le Diable quand elles tombent en cloque... Car qui peut avoir envie de les "violer", à part des "malades", je vous le demande !

Bel exemple des reptations sémantiques dont le journalisme français possède le secret lorsqu'il s'agit de crypter des sous entendus au demeurant passablement contradictoires puisque l'on semble en train de découvrir des vertus à la campagne de celui qui est bien connu pour toujours péter au dessus de son cul et dans tous les domaines...

Eh oui tous ces braves gens sont en train de découvrir que le "professeur" n'est pas un anti vaccin primaires.

Voir http://www.jim.fr/medecin/jimplus/posts/e-docs/vaccination_faut_il_que_la_polemique_joyeux_demeure__152812/document_jim_plus.phtml

Mais ça n'est pas si simple. Mais on s'en fout : ça part dans tous les sens et une truie n'y retrouverait pas ses petits ce qui était à prévoir.

Qu'importe, je m'en tape des vaccinations obligatoires ou pas ! Il est des phénomènes qui me soucieraient si je ne savais pas de longue date que la France n'est qu'une république bananière où certains fonctionnaires parisiens font la pluie et le beau temps. récemment, dans une petite ville arrosée jadis par un fleuve bien assagi, un pharmacien qui sévissait loin de son confrère au commerce florissant (la famille détenant au moins trois officines dans le secteur grâce à un travail acharné du père présent sur le front jour et nuit) a trouvé le moyen, à la faveur de la rénovation d'une place de pouvoir s'installer à environ 100 mètres de son collègue alors que les règlements imposeraient le double plus l'obligation d'être dans l'impossibilité aux enseignes de s'apercevoir mutuellement. Et bien la concurrent qui a un homonyme en haut lieu a trouvé le moyen de passer outre...

Là n'est pas le problème. A cause de son charisme le collègue s'en fout mais ce dernier possède un laboratoire de fabrication cosmétiques dont le siège social est sur une ile portugaise. Et bien les services en charge de la sécurité de ce genre d'établissement lui ont fait débourser plus de 30 000 € de mise à niveau. Réservoir métalliques sous les cuves pour pallier à des fuites éventuelles etc.. etc... Mais au bout du compte ça ne leur convient toujours pas et ils se sont abouchés avec le Préfet pour qu'il ordonne la fermeture de l'établissement. Et bien c'est une douzaine au moins de salariés qui se retrouvent sur la paille. Mais la SE continuera à fonctionner hors de France dans un pays où on paie peu d'impôts et où on met des locaux à disposition des industriels pour tenter de résorber le chômage. Ce sont des dizaines de milliers d'Euros de TVA que le Fisc français va perdre. Il s'agit manifestement d'un complot.

A noter que dans la même ville on a fait fermer une station d'essence : on lui a d'abord imposé un système anti incendie vue la proximité d'un immeuble d'habitation. Une fois les travaux exécuté il a été décidé qu'il fallait une double ou même triple protection de cuves. Résultat le propriétaire exploitant a du vendre et il faut se rapprocher de la métropole pou ne pas tomber en panne de carburant et avoir soin d'avoir toujours un jerrican de réserve. C'est un truc de bouffe immonde qui a remplacé la station...

Cette histoire de laboratoire me rappelle l'aventure de Diéti-Natura qui a commencé en France. Il me semble que ce devait être aux sables d'Olonne. La DGCCRF a fait chier tant est plus. L'usine est toujours à Grisolles mais la société de vente est en Suisse quoique les colis partent toujours du Sud Ouest. C'est encore des millions de recettes de TVA qui échappe au Fisc français. Mais rassurez vous je ne vais pas le plaindre. Pour ce que fait la France de l'argent public qui sert surtout à financer l'avion présidentiel ou ministériel pour que El Gaudillo puisse assister à des matchs de foot au travers de l'Europe sans avoir à prendre les lignes régulières, là encore on s'en tape ! Mais il ne faut plus nous parler d'économies et d'austérité.

Enfin quand les israëliens bombardent certains populations civiles on n'a pas le droit de parler de "crime contre l'humanité" puisque les seuls fleurons de l'humanité digne d'exister envers et contre tous ce son eux et que le reste n'est que "Goyims", c'est-à-dire en simplifiant des porcs à face humaine on doit fermer sa gueule et ravaler sa récolte. En revanche Madame Lagarde peut se permettre de traiter le peuple dont sont originaires les "Lumières" dont nous nous vantons de nation infantile parce qu'elle ne désire pas se plier à son arbitrage ou à celui de ses complices.

Notez encore que la France résiste vaillamment contre l'immigration africaine aux portes de Menton mais il parait que quand on compare ça chiffre par millions pour la Jordanie, la Syrie et la Turquie et seulement par milliers, une "goutte d'eau" m'a t-on dit pour ce qui concerne l'ensemble de l'Europe. Il y a comme qui dirait un ... problème. Là aussi on est odieusement manipulé à force de se regarder le nombril. Enfin c'est un certain BHL qui est responsable de cette ruine lequel quasiment ordonné au nabot de foutre en l'air la Libye et on voit le résultat. Tout ça parce que Khadafi aurait financé sa campagne électorale et le seul moyen d'étouffer l'affaire c'était finalement la politique de la terre brûlée avec les résultats que nous avons sous les yeux. Que tous les connards qui sont à l'origine des catastrophes actuelles aient au moins la décence de ne pas nous obliger à boire leurs paroles comme s'il s'agissait d'oracles assortis d'une sorte d'infaillibilité papale. Bref qu'ils ne se plaignent pas d'être méprisés car en d'autre temps ils se seraient carrément fait "dessouder"... Enfin ils crèveront bien un jour et souhaitons que ce soit dans les pires souffrances. Et nous gardons notre calme ! 

15/06/2015

Vaccinations : Le professeur Joyeux "pétitionne plus haut que son cul" dixit Dr Marc Girard

3897586713.jpgCette note a été publié le 8 juin dernier et plutôt que de la réviser j'ai préféré l'effacer et la réécrire entièrement en tenant compte d'un article paru sur le blog du Dr Marc Girard dont les interventions en tant que médecin expert lors de la prétendue menace de pandémie H1N1 et de la campagne de vaccinations qui en est résulté sont bien connues.

De la même manière j'ai supprimé toutes les notes antérieures faisant référence aux initiatives et démêlés du "professeur" en rapport avec cette question de vaccinations. J'ai parlé à tort de "bombes" tout en montrant dans mes textes antérieurs que du point de vue stratégique on finira par conclure à un pétard mouillé.

Je ne peux pas dire que j'aurais subi des "pressions" de mes lecteurs qui m'ont pressé de donner un avis car je rappelle que j'ai été un des blogueurs les plus actifs pour dénoncer ce qui se cache derrière toutes les pétitions appelées à circuler.

La seule qui ne soit pas foireuse quand à la motivation est celle concernant le sort des abeilles et qui enjoint à nos députasses d'interdire certains insecticides mais il est peu probable qu'ils le fassent.

Néanmoins, il apparaît clairement que c'est encore une combine de l'ISPN (une institution belge, tiens tiens...) pour récupérer des émails et/ou plutôt des dons dans le cas de "Pollinis".

J'ai donc donné la consigne, si l'on désire malgré tout pétitionner, de "sacrifier", pour ces opérations, un émail poubelle ne servant qu'à cela et de ne donner que des pseudos. Notez que les prétendus "lanceurs d'alertes" en oeuvre derrière ces opérations ont bien pu payer des gens pour en actionner le compteur en collant de faux émails pouvant être extrait, après coup, grâce à un code contenu dans le nom par exemple. Cela peut être n'importe quelle combinaison de chiffres et de lettres en guise de prénom ou de nom.

Mais le mieux à l'avenir serait de s'abstenir de participer à ces opérations qui n'ont qu'un intérêt : faire connaître à nos dirigeants notre opinion sur certains sujets.Mais pour ce qu'ils en font...

Mais dans le cas des vaccinations et des deux la campagne du "Professeur", j'ai déjà eu l'occasion de dire qu'étant favorable à des obligations vaccinales, cela pose un problème de connivence. Il va de soi que je n'ai jamais signé aucune de ses pétitions.

Maintenant, pour ce qu'il en est d'une critique radicale, je ne peux que vous convier à lire ce que le Dr Marc Girard a écrit à son sujet.

http://www.rolandsimion.fr/spip.php?article338&lang=fr

J'ai déjà beaucoup chargé le "Professeur" et je n'ai pas voulu paraître "tirer sur une ambulance" mais a la vérité je dois reconnaître qu'en voulant le défendre contre les "merdias" j'ai fauté. Les "merdias" jouent correctement leur rôle de putains vendues aux pouvoir en place grâce à un jeu de subventions plus ou moins présidentielles, enfin un "Système" dont Charlie a outrageusement profité.

Le comportement de Joyeux est celui d'un vulgaire "mandarin" qui s'est compromis avec le "Système" et veut nous faire croire qu'il veut le réformer alors qu'il est complice !

Quand à l'intérêt qui a poussé ce personnage à se lier avec la bande à Larmaan et Cie, s'il est pécunier on doit le payer avec des queues de cerises. Oh certes on doit lui donner un peu plus qu'aux étudiants employés comme esclave par ce système de fund raising mais en tout état de cause, il se paie surtout par le fait que la façon dont on l'utilise nourrit cette espèce de "narcissisme" qui le caractérise et fait de lui l'espèce de "Monsieur je sais tout" que j'ai dénoncé à maintes reprises. Je vois surtout dans son besoin narcissique de continuer à faire parler de lui un comble lorsqu'on à connaissance de son adhésion aux vieilles lunes freudiennes répandues à propos de ces "homos" qui tant le chagrine au point que dans ce domaine il mélange tout et ne comprend rien à rien !

Oui lisez attentivement le texte relayé tout y est ou presque. C'est assez dense mais ayez la patience d'imprimer ce texte et de le lire armé d'un surligneur.

A noter que son auteur ne se prononce pas sur l'aluminium et tient l'histoire de la myofascite à macrophages pour une escroquerie.

Prière de relire la note suivante datant d'avril 2013, je m'étais étonné que les toxicologues ne s'en étaient jamais encore préoccupés si ce n'est à une époque très récente...

Maintenant ma position sur les vaccins est simple : poubelle, il est depuis longtemps prouvé que le recul des épidémies est du aux progrès de l'hygiène et il a été démontré à propos de la variole que les vaccinations en Indonésie ont foutu la merde : Donc avec ou sans aluminium et ou mercure, poubelle ! Marc Girard épingle aussi bien Big Pharma que le Pr Joyeux ou les marchands de médecine alternative qui diffuse ou exploitent une certaine forme d'hypocondrie il y aurait à ce propos bien des choses à dire, notamment d'un point de vue catholique.

Ce qu'il a à derrière tout cela donne des toubibs à la Saldmann pour qui l'homme idéal est une vedette parmi les acteurs pornos ! J'appelle ça une philosophie de con ! Tant au propre, je souligne, qu'au figuré ! Au cas où la subtilité du propos échapperait à quelques uns, je dois préciser qu'un con ne jouit que quand il se fait bourrer en long en large et en travers. Nul doute que l'espèce prolifère dans l'hexagone, il y aura bientôt des vaccins pour tous, sauf pour immuniser le peuple contre la connerie qui mène à la servitude volontaire. C'est le seul vaccin qui pourrait, s'il était efficace, casser la baraque à Big Pharma.

09/06/2015

Encore quelques précisions au sujet du Pr Joyeux (et du Dr Scohy)

J'ai reçu plusieurs courriers d'un correspondant inconnu qui me signale l'existence d'une vidéo ou le Dr Scohy récapitule sa carrière de médecin généraliste découvrant progressivement les méfaits des vaccinations. Voir :

Mon opinion sur le Dr Schohy

Mon opinion sur le Dr Scohy est très mitigée, c'était sans doute un bon médecin généraliste. Le conseil de l'ordre l'a radié du fait de son militantisme anti-vaccinal.Il avait pris l'initiative d'écrire à tous les médecins du Vaucluse pour les mettre en garde contre la vaccination contre l'hépatite B qui inaugurait la voie du génie génétique. C'était certes maladroit, il aurait du se borner à demander à la revue du conseil de publier son avis et à défaut d'écrire dans une revue indépendante. Mais enfin cette erreur diplomatique ne justifiait pas sa radiation et l'histoire illustre une fois de plus l'attitude passablement contradictoire du conseil de l'Ordre quand ses représentants se jugent incompétents scientifiquement pour s'opposer à l'innovation dont il est question. Bref c'est à écouter avec attention et très typique de l'esprit pétainiste du fameux conseil...

Enfin Scohy a finalement tiré un excellent parti pécunier de cette condamnation en s'installant en Espagne où en faisant figure de persécuté, il peut maintenant vivre assez grassement de toutes sortes de stages après s'être entiché de plusieurs marottes et thèse contestables. Je n'ai rien contre les travaux de Béchamp et son microzyma mais il a vendu très cher de la vitamine C très ordinaire en s'embrouillant lui-même et en embrouillant les gens à propos d'une confusion entre pouvoir rotatoire des molécules et un système de représentation de ces molécules (nomenclature L/D dextrogyre + et levogyre -). Et ce en présentant cette vitamine comme l'aliment des microzymas ce qui constitue un excellent argument marketing mais ne peut constituer une vérité scientifique. Enfin et surtout en prenant fait et cause pour la théorie d'un charlatan du cancer et sa lecture fautive des scanners cérébraux, il s'est malheureusement complètement décrédibilisé. J'ajoute que sa femme est très en prise avec la médecine de Sainte Hildegarde et ceci constitue, en plus de tout ce que j'ignore, un cocktail d'ingrédients qui ne me permettent pas de le considérer comme une scientifique sérieux.

Concernant les moyens d'existence après la radiation, le Dr Schohy aurait opéré gracieusement dans le cadre d'association et a été contrôlé par le Fisc qui lui a imposé un redressement sur la base de ses anciens revenus de médecin et ce assorti d'une contrainte par corps. Ne pouvant payer, le couple a passé la frontière et d'après ce que l'on peut comprendre le radié se serait en fait orienté vers une activité de "gourou" plus que de consultant. Bref, le Dr Schohy se présente comme désintéressé et ayant fui sans le sou mais la réalité pourrait être un peu différente. Ce qui surprend une fois de plus c'est l'apparente naïveté de la victime, son imprévoyance est à rapprocher de celle du Pr Joyeux qui se retrouve aujourd'hui dans une situation assez fausse et je présume que Schohy a quelque peu "lissée" l'image qu'il souhaite donner de son personnage. Je ne crois pas en effet qu'il ait pu se contenter d'être logé et nourri par des associations sans le moindre argent de poche et ait pu se réfugier en Espagne, une main devant et une main derrière sans avoir plus ou moins longuement planifié cet exil...

Quant à la synthèse évoquée par le personnage, je la trouve un peu courte. Certes, elle est très séduisante pour des patients peu cultivés, elle a été bien pensée en matière de marketing à l'adresse d'une clientèle quelque peu spiritualiste mais professer que quelques vitamines, des antioxydants et une prise en compte de la psyché suffise a résoudre les problèmes est un peu léger. Il est vrai que si l'on pouvait gommer les incidences des vaccinations par un coup de baguette magique et se nourrir proprement, le terrain se trouverait bien dégagé mais j'ai pu constater que c'est tout de même infiniment moins simple...

J'ai été approché récemment en qualité de consultant dans le cadre d'un projet encore indécis et franchement, compte tenu du niveau de pollution tous azimuts, je ne vois guère quelle forme de médecine je pourrais pratiquer si par miracle je recevais un diplôme et rajeunissait de quelques années. L'approche par la répertorisation homéopathique, si elle est bien conduite est une approche clinique qui doit normalement inciter le praticien à faire toutes les bonnes investigations et à ne négliger aucune piste. Alors quand après avoir trouvé un remède qui ressort nettement et que confirmé par un homéopathe chevronné l'essai échoue, cela donne à réfléchir. Mais je n'avais pas besoin de cette expérience pour imaginer que même en pratiquant plusieurs disciplines complémentaires et en recourant à des examens plus ou moins sophistiqués, on risque encore de passer à côté de la solution s'il en existe une. Je repère les charlatans, je vois de suite si un médecin fait correctement son boulot ou pas mais ce n'est pas pour autant que je prétends trouver la solution des problèmes. Ah qu'il était sans doute facile de soigner les gens au temps de Hahnemann quand la chimie était encore dans les limbes car il n'existait guère que des problèmes d'hygiène de sorte que l'on serait plutôt enclin à verser dans le trop d'hygiène et c'est bien là le fondement des vaccinations. Les assurances tout risque sont une utopie et un objet de commerce. Point barre !

Sur le conformisme vaccinal du Pr joyeux

Il ne m'avait pas échappé que le Pr n'est pas du tout hostile au principe même de la vaccination mais il y a tant de chose à dire et j'étais tellement pressé d'en finir que je n'ai pas pris la peine de relever le problème que pose cet acte de "conformisme".

Il va de soi qu’indépendamment de la question des additifs aluminium et mercure, je suis absolument opposé à toute vaccination  les vaccinations obligatoires sont un viol insupportable et je n'oublie pas le scandale de la vaccination contre l'hépatite B... Point barre !

Voir http://www.neosante.eu/newsletter/lettre_hebdo/newsLetter...

30/12/2014

Du Gardasil et de la thermophysique des casseroles

gardasil.jpgVoyez http://www.initiativecitoyenne.be/article-approbation-du-...

Voilà un site qui me semble bien documenté sur la question des vaccinations. Je rappelle que le Pr Joyeux est monté au créneau. On voulait qu'il se taise, Big Pharma est tombé sur un bec.

Ma dénonciation des casseroles ruineuse de Marion Kaplan fait sont chemin et on nouveau lecteur m'écrit pour me dire qu'il a lu avec plaisir mon post.

Il sera beaucoup pardonné à ce Pr d'avoir associé son nom à cette quincaillière. D'après ce que j'ai compris Kaplan a d'abord conquis l'épouse du Pr avant que cette dernière n'entraîne le mari au bénéfice de la copine. Il me souvient qu'il l'a confessé innocemment dans une de ses vidéos en justifiant sa conversion par le bon goût des aliments. 

A les femmes ! Il ne faut rien leur passer. C'est difficile car on n'a pas envie d'être violent et puis si on résiste elles font la grève du radada... Quelle chance que d'avoir été providentiellement immunisé contre leurs ruses, ruses assez grossières au demeurant.... Un mec qui se livre à ce genre de chantage on le jette, entre pairs ce genre de marchandage n'est pas concevable.

Thermophysique des casseroles

Le lecteur voulait savoir comment j'ai obtenu 95° dans un couscoussier alors que dans sa casserole, il a toujours 100°.

Réponse : l'ustensile utilisé possède un vaste espace de décompression, la température dépend de la pression qui dépend des ouverture et de l'intensité du feu. De toutes façons entre 95 et 100°, la différence est insignifiante. Pour conserver la vitalité il faudrait cuire en dessous de 60° et des poussières, ça doit être 63 ou 64, je ne sais plus. Cette histoire des 95° est encore une foutaise et un faux argument de merchandising...

Ne pas oublier les "mijoteuses" et certaines modes de cuisson à la chinoise mais je ne vais pas faire un cour de cuisine. Je ne suis pas du tout "femme d'intérieur", mon voisin qui est un cuisinier divorcé est plus doué que moi, il brique les escaliers des communs plus souvent que moi à tel point que j'en suis presque honteux.

Quant à pallier à mes carences qui me portent vers un fast-food intelligent, il y a plein de pages sur le mijotage avec d'excellentes recettes. Mais attention je sais que le choix est difficile, il y a des chausses trappes. Si ça intéresse quelqu'un, je demanderai à un copain malvoyant pour qui j'avais planché sur le problème de me rafraîchir la mémoire. Ce dont je me souviens c'est qu'il existe une foultitude de produits. On peut éviter un achat supplémentaire et encombrant si l'on possède une cocotte de fonte très épaisse (inertie) et une plaque électrique très large et finement réglable ainsi qu'un thermomètre électronique. On repère assez vite le bon réglage, il suffit de mettre de l'eau dedans et de prendre la température à 5 ou 6 reprises durant deux heures. J'ai fait l'essai avec du riz pendant des heures ça marche très bien. ce type de cuisson porte un nom que j'ai oublié, cela me reviendra...

 

14/11/2013

Triste réalité d'un joyeux mandarin : découvrez le vrai visage du Pr Joyeux !

Joyeux.jpgNotre révisée le 22/06/2014. Les changements sont en bleu.

Je ne pensais pas avoir a revenir sur le cas du Pr Henri Joyeux mais quoique fatigué d'une longue journée d'écriture, je me suis enhardi à chercher un résumé de ce que ce personnage a pu dire de l'homosexualité car c'est toujours là que les Athéniens s'atteignirent... C'est un sujet très "casse gueule" qui a l'avantage de permettre d'être vite fixé sur la profondeur de réflexion d'un individu. Mais rassurez vous je vais très vite passer sur ce sujet pour évoquer des malversations à mon avis beaucoup plus graves que l'espèce de démagogie récupératrice qui semble animer ce Monsieur qui parle de tout et de rien.

Les relations dangereuses du professeur

Si vous creusez un peu en cherchant sur son site ce qu'il dit dans les deux tomes qu'il a préfacé, vous découvrirez que son principal inspirateur est un "psy" bien connu, le Père Tony Anatrella. Je ne vous ferai pas de longs discours au sujet de cette très vieille connaissance car je me souvenais qu'elle avait défrayé jadis la chronique. Jugez en par vous-mêmes ! Ceci se passe de longs commentaires :

Le père Anatrella est un pédophile de la pire espèce :

http://www.prochoix.org/cgi/blog/index.php/2006/11/17/100...

L'éxécution publique de ce satyre d'Anatrella ne l'a pas tué, dommage !

Le Pr. Joyeux m'ayant informé qu'il ne l'a rencontré qu'à l'occasion d'émission de radio, j'en donne acte. On m'objecte qu'il aurait été "blanchi", pour ma part je ne peux pas le croire. Si un séminariste se serait rétracté en disant qu'il avait voulu lui faire du mal, sans doute en raison du prix prohibitif de ses consultations, il m'est difficile de croire que l'on puisse avoir complètement inventé tout ce qui nous est raconté. En tout état de cause on peut considérer la chose comme anecdotique, il n'en reste pas moins vrai qu'un prêtre psychanalyste plus ou moins freudien, c'est un prêtre faisant l'aveu que la doctrine de son église est insuffisante pour l'aider à traiter les cas qui se présente. Or s'il connaissait l'histoire de son église comme je le connais moi-même, il verrait qu'elle a su gérer le problème à peu près correctement pendant plus d'un millénaire. Il est vrai en puisant du côté du bon sens païen mais cela valait mieux que ce support de l'enfer que fut un Sigmund Freud... 

Son explication de l'homosexualité (qui a cessé d'être un sujet de médecine depuis 1974)

Homosexualité : "une mère trop possessive, un père dur, lointain, absent même qui font que le jeune passera sa vie à chercher dans l'homosexualité la tendresse, la force, l'autorité masculine (paternelle), qu'il n'a pas véritablement connues... une enfance perturbée par des influences affectives néfastes provenant d'adultes pervers, plus ou moins pédophiles ou à tendance incestueuses ..."

Aucun grand commentaire à faire: le manque d'affection paternelle ou le trop d'affection maternelle, c'est visiblement un peu court. Cela n'explique pas le phénomène des "routiers sympas" et plutôt excessivement virils qui choisissaient le métier de routiers pour les bonnes fortunes garçonnières procurées par la vogue de l'auto stop avant que les assureurs ne mettent le holà à ces "bonnes manières"...

Favorable à l'adoption par des lesbiennes

Sur l'adoption par des "homos", le joyeux drille préfère les lesbiennes au couples de "pères pédés", because les hommes seraient majoritairement portés à la "pédophilie", je cite :

« Il faut aussi différencier l'homosexualité masculine de la féminine. En effet, la dérive pédophilique (sexuelle) n'existe pas chez les femmes (sauf exception). (… ) Ainsi, l'adoption d'enfants, par des couples homosexuels masculins, nous paraît contre indiquée dans tous les cas de figure. Le risque pédophilique est toujours présent, même chez ceux qui croient n'avoir en aucun cas cette tendance.

Moins de risque avec les homosexuelles femmes : Ainsi, l'adoption d'enfants, par des couples homosexuels féminins, nous paraîtrait moins nocive, et seulement dans la mesure où les deux mères, s'engageraient explicitement à donner à l'enfant, un ou des pères de compensation. Cette ou ces paternités successives seraient vérifiées, auprès de l'enfant, par une personne, expert qualifié, au moins jusqu'à l'âge de 15 ans (âge de la majorité sexuelle en France). »

D'après un échange téléphonique datant du 21 juin 2014, le lesbianisme n'existerait que chez des femmes ayant été abîmées ou s'étant senties abîmées par des ou les hommes. Ce à quoi j'oppose le fait que les garçons n'ont nul besoin d'être abîmés par quoique ce soit pour être attiré par un beau mec voir littéralement fascinés une belle queue. J'observe du reste que les beaufs hétéros sont enclins à se travestir et lorsqu'il leur arrive de déconner sous l'influence de l'alcool par exemple, ils se travestissent volontiers et si ça va plus loin ont nettement tendance à se faire monter. Preuve que le caractère volcanique des orgasmes féminins les titille sérieusement.

En revanche, les "homos classiques" s'efforçaient en général de demeurer actifs mais la mode est maintenant d'être "auto-reverse". Ce qui n'est pas compatible avec un rôle social impliquant un "magistère" quelconque et ne convient guère qu'aux esclaves modernes constitués par la valetaille des petits employés sans grade à qui il faut bien laisser quelques compensations. Seulement, s'il s'avérait que le fait d'aimer avoir le dessous dans les occasions envisagées est susceptible de procurer des sensations comparables à celles que peuvent éprouver les femmes non frigides, au demeurant de plus en plus rares, ce qui a pour heureux effet de limiter le bordel ambiant de la prétendue "libération des mœurs", le côté redoutable de la chose réside alors dans un danger accru d'addiction

Quant à savoir s'il est possible d'égaler les femmes sur ce plan, je ne puis que donner ma langue au chat car je n'ai pas jugé à propos de tenter l'expérience. J'ai sans doute manqué quelque chose de très gratifiant mais il est un peu tard pour y penser. Tout ce que je sais c'est que j'ai lu quelque part qu'à la suite d'une opération chirurgicale banale, un patient se serait découvert des capacités orgasmiques complètement délocalisées que l'on dit s'êtres manifestées spontanément. Puisque ce blog est consacré à la médecine je ne peux moins faire que de signaler le phénomène.

Il est vrai que si la réalisation spirituelle consiste à se désidentifier du Nom et de la Forme, il n'y a plus lieu de se poser des questions sur son sexe en prenant les choses comme elles viennent. Mais ce qui me fait peur dans ces histoires c'est, et je le répète, uniquement le danger d'addiction si ça marche. Or ça semble bien marcher quoique l'imagination puisse avoir là- dedans une part importante. Mais encore une fois je ne suis pas en mesure de trancher cette délicate question et il ne faut pas compter sur moi pour le faire. 

"Pères de compensation" et obsession pédophile

Je ne pense pas que des lesbiennes aient envie de s'encombrer de "pères de compensation" et je note que cette préférence renforce le déséquilibre déjà causé par l'extension du phénomène des mères célibataires. On prend un mec pour se faire faire des enfants, on le jette en réclamant une pension alimentaire, on touche en plus les allocs et les subventions des amants successifs. C'est bien sûr le cas extrême et il arrive qu'il fasse l'objet d'une préméditation.

Quand à la "pédophilie" étymologiquement et stricto sensu, c'est d'abord une sentiment parental et effectivement paternel. Le terme a été mal choisi, le verbe philein désigne en grec un amour à caractère abstrait comme dans la philosophie. Or la terminologie a été inversée dès le départ puisque la pédérastie (de erastes qui désigne un amour à caractère sexuel) s'applique en fait à une relation mi intellectuelle, mi sentimentale et la sodomie était mal vue des Grecs bien nés... Joyeux tombe dans le travers de voir surtout dans l'homosexualité masculine un risque de "pédophilie", soit une attirance envers les impubères. A en juger par l'évolution de l'homosexualité contemporaine, on est bien loin de la seule pédérastie puisque la chose s'est notoirement embourgeoisée avec le "mariage pour tous".

Il ne me semble pas utile de continuer le massacre, deux tomes pour en arriver à ce genre d'ornière qui semble devenu infranchissable, c'est un crime contre l'écologie que d'avoir gâché tant de papier.

Pour le nucléaire, c'est écologique mais c'était avant Fukushima

L'écologie parlons en ! Je découvre que Henri Joyeux est pour le nucléaire. Ainsi dans une préface d'un livre favorable au nucléaire il déclarait ceci :

Les combustibles fossiles polluent l'atmosphère (CO, CO2, SOX, NOX, ...), provoquant des pluies acides et aggravant l'effet de serre, tandis que l'énergie nucléaire ne participe aucunement à ces pollutions et présente même des avantages écologiques indéniables. Ce livre démystifie l'énergie nucléaire et répond aux questions essentielles sur la sûreté nucléaire, l'accident de Tchernobyl, les vrais problèmes de santé publique, la durée de vie de déchets et leur retraitement, l'avenir de la planète...

Il faudrait que notre cher Pr trouve le moyen de nous expliquer en quoi le gaz carbonique, qui est manifestement plus lourds que l'air pourrait bien participer à un effet de serre. Il a du je suppose rater un cours de "science nat" dans son enfance, auquel cas il est loin d'être le seul ! Le problèmes des combustibles fossiles est qu'ils sont épuisables. En attendant on pourrait reforester en attendant que le recours à des procédés recourant à l'énergie libre soient libérés.

Medjugorje ? La science a prouvé qu'il ne s'agissait pas d'hallucinations

« Jamais le phénomène de l'extase n'avait été soumis in vivo à des tests scientifiques modernes : électro-encéphalogramme, électro-oculogramme, études des réflexes oculaires, tests du comportements, études des potentiels évoqués auditifs, et analyse de ce fait étonnant : l'extinction de la voix lors des apparitions (locution sans phonation). Ce livre offre les premières analyses en la matière : des tests et leur sens. Cette publication est le résultat des études accomplies au cours de nombreux voyages par un théologien et une équipe de cinq médecins, sous la direction du professeur agrégé Henri Joyeux, de la Faculté de Médecine de Montpellier. Aux questions du théologien font face les réponses des tests médicaux. Les conclusions sont de première importance au coeur d'un débat étrangement obscurci : "hallucinations collectives", a publié la presse mondiale... Nous avons ici la preuve du contraire. »

Non seulement l'expédition scientifique à laquelle Mister Joyeux a participé ne constitue nullement une première quant aux méthodes à utiliser en pareil cas mais il n'était nullement besoin de cela pour nous convaincre qu'il ne peut s'agir d'hallucinations. Le problème en l’occurrence étant que cela n'implique pas la moindre possibilité de voir dans ce genre de phénomènes une intervention "céleste". L'éminente sommité scientifique dont on parle n'ayant pas la moindre idée de la notion de "dissonance". Il faut lui rappeler qu'il existe, dans l'Eglise qu'il prétends servir tout un enseignement en rapport avec le discernement des esprits. Malheureusement s'il existe un enseignement, non seulement il est loin d'être parfait car cet Eglise a tendance à voir partout la main du diable, mais présentement le problème réside dans le fait qu'elle aurait du refuser d'accréditer toutes les prétendues "apparitions mariales". Même dans le cas de Lourdes ou d'une célèbre apparition dans le Nouveau monde, il s'agit de fausses apparitions. J'ai particulièrement étudié la question et le Père Laurentin qui s'est repu de tous ses phénomènes est hélas complètement enténébré à cet égard. Je crois me souvenir qu'il s'est laissé fasciner par des phénomènes de "radio spiritisme". Quelques rares mortels possèdent l'intelligence de ce genre de sujet et l'on peut trouver des éléments d'information dans toute librairie ésotérique mais encore faut-il savoir séparer l'ivraie du bon grain. Car même dans les livres qui passent pour les plus recommandables, le meilleur et le pire se côtoient et l'on ne trouve pas de réponses directes à certaines questions particulières. Il faut les élaborer soi-même...

Les passages faisant référence à certains sites ont été supprimés comme non nécessaires. Voir note du 22 juin 2014

 

13/11/2013

Comment Thierry Souccar est devenu le "pape" des "anti lait"...

lait 2.JPGJ'avais envisagé d'essayer de faire le tour de la polémique entre "pro-laits" à la Taty Lauwers et "anti laits" à la Souccar et de dégager ce qu'il conviendrait de retenir mais ce n'est pas un article qu'il faudrait consacrer à la question mais bien un livre et j'ai vraiment trop à faire pour lancer dans une nouvelle aventure. Un livre c'est des mois et des années de retraite où on mange mal, dors peu etc...

Aussi me suis-je borné a faire un tour d'horizon et un simple inventaire bibliographique m'en a appris, en une journée beaucoup plus que des jours et des nuits de lecture. Voici, raconté au pas de course, le résultat succinct d'une investigation rapide qui m'en a appris énormément sur les véritables motivations d'un Thierry Souccar et d'un Pr Joyeux. Rien qui je n'ai point deviner mais quand on trouve des jalons et en l’occurrence des faits confirmant une certaine lecture, on ne peut que rendre grâce à une mystérieuse "Providence" pour les intuitions que l'on a eues.

Mais là où j'aurais pu tomber sur la partie la plus charnue de mon organisme et me faire très mal, c'est en découvrant certains "hobbys" du joyeux professeur montpéllierain... Permettez moi de faire durer le suspense en commençant par le commencement : c'est que je ne voudrais pas que l'on s'imagine que je voudrai faire de notre cancérologue national et hautement "quantique" une nouvelle "tête de turc" pour remplacer dans mes chroniques un certain Michel Dogna...

cartonL.jpgLe Dr Paul Carton est dans les années 30/50 le premier à avoir procédé à des mises en garde limitées contre les laitages et surtout leur abus, mais on a tendu à lui faire dire ce qu'il n'a jamais dit. Et il en pinçait pour le caillé naturellement et le beurre qu'il tenait pour la meilleure matière grasse.

Ensuite vint, dans les années 70, le Dr Dufilho un homéopathe béarnais. Il s'est plus ou moins inspiré de Carton pour prôner l'éviction du lait, il est le premier à l'avoir tenu pour responsable d'une épidémie de cancer du sein. Sa première femme serait morte d'un abus de laitage et il a prêché à Vence chez Passebecq (Vie et Action/ Cérédor).

1990, c'est au tour du Dr Nicolas Berre d'anticiper sur les dires de Souccar en se fondant sur des études mais en prônant seulement moins de lait.

Le Dr Seignalet, un concitoyen de Joyeux arrive en 2001 avec un régime excluant les laitages et les céréales qui tente une synthèse de plusieurs système (crudivorisme, kousminisme etc...).

Vachon_livre.jpgL'année d'après en 2002, le Dr Carol Vachon, un canadien, les intolérances mises à part et elles existe et relève d'une normalité ancestrale entreprend un combat en faveur du bon lait cru.

En 2003, le Dr Raphaël Nogier, le fils de l'inventeur de l'auriculothérapie reprend une idée qui paraît venir de Dufilho avec Ce lait qui menace les femmes...

En 2006, Taty Lauwers entre en scène avec Qui a peur du méchant lait ?

C'est seulement l'année suivante, en 2007 donc, que Thierry Souccar devient célèbre après avoir suscité un buzz international avec Lait, mensonge et propagande, précédé l'année d'avant d'un livre sur la malbouffe où le lait était déjà en cause. Je dis international car la même année le livre aurait paru en chinois ! Or il s'agit d'une enquête exclusivement à charge qui se solde par des conclusions assez "normandes" venant d'un audois. Ce livre a consacré Souccar né en 1955 à Alet les Bains comme "pape des anti-laits". Il célèbre le bon lait d'autrefois mais oublie de préciser que c'était surtout du lait de biquettes. Je ne sais pas s'il y a beaucoup de vaches du côté de Rennes le Château dont le paysage est rempli d'avens et de fausse trappe tant au propre qu'au figuré... Les chèvres sont aptes à trouver des trésors là où des vaches ne feraient que se rompre le cou et les pattes...

méchant lait.gifDonc il ressort de tout cela que Souccar n'a pas pu ignorer et les apports de Vachon et ceux de Taty Lauwers. Pourquoi les a t-il ignorés ? La réponse est simple, limpide et imparable, il s'agissait de faire du fric et on ne peut faire du fric qu'en frappant l'opinion. Or pour frapper l'opinion, il n'existe pas d'autre solution que de camper soit en faveur du pour soit en faveur du contre. Comme si les choses n'étaient pas un peu plus compliquées.

Ce que j'avance quand à la mentalité du personnage pouvait aisément se deviner mais j'ai des faits indiscutables à raconter. Souccar commence sa carrière de journaliste nutritionnel au Nouvel Observateur. Il publie en 1991 un Guide du Temps, destinés au "gagneurs" de son espèce. Soit l'art de faire des tas de choses (rentables sinon c'est sans intérêt) en peu de temps. Et l'année suivante, sous le pseudonyme de "Jean-Louis Pasteur" il publie son premier livres sur les vitamines, bientôt suivi de plusieurs autres. Mais le plus éclairant sur la personnalité réelle et très désintéressée de l'individu c'est un Guide des nouveaux stimulants (d'efficacité, d'intelligence, de concentration et bien sûr de tonus sexuel). Vous me direz que ce n'est point un crime. Certes, certes mais les gens soucieux d'aider les autres, à ma connaissance font passer leur libido au derniers rangs de leurs préoccupations. Là elle ne se trouve à l'avant dernier rang du titre (devant la créativité) que pour tromper l'ennemi bien pensant.

Bref, on aura compris que Souccar n'est pas un philantrope et que son souci n'est pas d'aider ses lecteurs mais d'être reconnu et de se remplir les poches et il y réussit fort bien. Mais c'est tout ! pour le reste, savoir le goût de la vérité, repassez vos culottes seront faites !

Et la joyeux professeur, dans l'histoire ? Et bien le joyeux professeur qui est le fondateur de Familles de France parait être d'une génération très différente, celle du médecin et notable catholique des années 50, apparemment réfractaire à l'endoctrinement de Big Pharma est selon les dires d'un adversaire qui l'a contraint un jour à prendre la fuite lors d'un colloque en le traitant d'inculte et de vendu pour avoir prôné l'agriculture raisonnée, affirme qu'il n'est qu'un pourvoyeur de baratin catholique avec peu de compétences particulières.

Le fait est que hormis sa compétence en tant que chirurgien, le Pr ne se signale guère que par des clichés à la française consistant à mettre un public aussi inculte qu'il l'est lui même dans sa poche en bavant sur les yaourts Actimerde (sic) et en préférant le fromage de bique au lait de vache sans être capable de la moindre justification scientifique puisque Souccar au moins montré qu'elle n'existe nulle part : !es universitaires ne s'occupent guère que du lait bovin.

A part cela la Pr s'est fait un nom dans les basses classes en multipliant les livres sur le manger bio et l'enseignement de l'amour et de la sexualité clean (catholique) au enfants. Là où ça devient suspect c'est quand on multiplie les titres sur ces deux sujets principaux. Ce n'est plus de la "science" mais de la vulgaire "propagande" fondée sur les préférences. Enfin quand le Pr consent à préfacer un ouvrage, on constate qu'il n'aurait certainement pas été capable de l'écrire lui-même. Oui peu de compétences particulières (pour dire le moins..) c'est ce qui frappe ! Enfin je n'arrive pas à faire le tour de la bibliographie de notre joyeux mandarin. Plus je cherche plus il en sort de partout ! De toute évidence qualité et quantité sont antinomiques...

La surprise

Joyeux.jpgRassurez vous, je ne me suis pas fracassé le "popotin" quand j'ai découvert que le Pr aurait été visité par le Saint Esprit en découvrant subitement, par un manuscrit signé XX et XY et tombé du ciel que l'homosexualité ne serait point une maladie... Il a donc préfacé deux tomes de cette oeuvre sortie de nulle part, au point que l'on peut se demander si derrière deux pseudonymes chromosomiques ne se cacherait pas notre mandarin. Mais c'est peu probable et je pense que la seule explication est qu'il ne veut pas être en reste face à l'actualité. Il veut être présent sur tous les fronts de l'actualité et je vois que Amazon a rempli 8 pages de ses productions...

En 2009, le préfacier de l'espèce d'OVNI dont je vous parle s’interrogeait sur la mort programmée du mariage, enfin j'ai cru que les deux tomes dont je parle datait de cette année, mais c'est de la vieille histoire, le premier tome date de 1998 et le second de l'an 2000. Je retarde et ceci montre au moins une chose, à savoir que je ne suis pas à l'affût de tout ce qui parait sur le sujet car depuis un demi siècle, voire deux millénaires que les discours tournent en rond autour du faux dilemme Nature ou culture ? j'évite autant que faire se peut ce sujet scabreux. La nouvelle du "mariage gay" made in Belgique m'est tombée dessus un beau matin sans crier gare et j'ai être mal réveillé. Enfin je ne vais sans doute pas être le seul a découvrir mais un peu tard que notre cancérologue avait sévi également dans ce domaine très médiatisé.

Joyeux homo2.jpgCe qui est amusant c'est qu'une certaine recherche sur Google a donné quelque chose d'amusant... En cherchant Joyeux + homosexualité + tome (il s'agissait de dater ces parutions) on trouve une image de couverture avec un homme qui enlève le Tee shirt d'un "ado" curieusement titré "joyeuse homosexualité" alors que le vrai titre du bouquin c'est Les heures joyeuses d'un certain Emmanuel Ménard (2,85 € et seulement 2 € d'occase, le porno papier se vend mal à cause d'Internet et des clips gratuits...). Les cristaux de silicium des puces informatiques hébergent des lutins facétieux et j'ai vu pire encore en fait de traductions tendancieuses et parfaitement impossibles ! C'est à croire que les moteurs de recherches sont dressés pour manipuler l'information et complaire à ce que vous êtes censé quêter ! 

Ne me demandez pas ce que contiennent ces deux tomes qui semblent aborder le problème de façon positive, c'est le cadet de mes soucis et je doute qu'il s'agisse d'autre chose que de l'expression d'un besoin d'attirer les regards sur sa personne. Le problème est qu'il est maintenant démontré que notre mandadrin en fait un peu trop. Amazon recense 56 bouquins en mettant dans la case "henri joyeux" (avec les guillemets)...

Trop c'est trop et ça ne peut pas être sérieux ! Pour avoir pondu tant de livres il ne doit pas avoir eu beaucoup de travail en tant que chirurgien ou alors il a utilisé des "nègres". En fait, les associations ça peut servir à çà et qu'importe si les droits de ses livres et les honoraires de ses conférences sont reversés à Familles françaises personne morale. On est bien dans le domaine d'une propagande nécessairement de peu de consistance au plan scientifique. Rien de novateur assurément, rien qu'un art consommé de manager la chèvre et le choux pour ratisser large.

Au point qu'il a pris fait et cause en faveur d'une apparition soit disant "mariale" des plus sulfureuses, Medjugorje. Elles le sont toutes même les classiques genre Lourdes (au bord d'une source) et sous un chêne (Neuvizy). Toutes mais plus ou moins, il a les franches "diableries" repérables à leur caractère dissonant, les montages (La Salette) et la reprise d'activité d'ancienne "dames blanches" soucieuses de perdurer en excitant la dévotion en vue d'une sorte de vampirisme psychique.  Il se trouve que c'est une des questions que j'ai étudiées à fond et le phénomène s'est emballé subitement lors de la Restauration (état de crise) et uniquement en faveur du catholicisme et jamais du côté oriental à l'exception d'un seule fois du côté de l'Egypte si ma mémoire est bonne. Enfin il faut savoir que le Père Laurentin, principal signataire du livre visé est un adepte de formes très technicisées de "spiritisme" que l'on pourrait appeler "radio spiritisme" puisque les fréquences inoccupées de certaines gammes d'ondes sont mise à contribution.

On n'est plus dans la médecine mais dans la politique ! Basta, les politiques on en a ras le cul !

Comme il est dit sur un tee shirt américain, en bon français On n'a pas besoin de sexe, le gouvernement nous baise (fuck) tous les jours...