Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2016

Soigner les troubles psychiatriques ou atteindre l'équilibre psycho biologique par une complémentation adaptée...

Pfeiffer.jpgMAJ du 01/02/15 : Petite introduction au contenu du livre évoqué sur :

http://www.docteurwillem.fr/cms/article.php?id_txt=27

C'est un approche très insuffisante car il faudrait donner des précisions sur la manière de mener le diagnostic par le laboratoire mais cette page permet une approche très globale.

==================

Je savais que des résultats surprenants avaient été obtenus par une complémentation oligo alimentaire judicieuse dans le domaine de la psychiatrie. En revanche, j'ignorais qu'il existe un livre d'environ 500 pages qui en traite de façon parfaitement intelligible et en français par dessus le marché.

Vous allez me dire que vous n'êtes pas fou ! N'importe qui vous répondra que nous le sommes tous un peu mais là n'est pas la question. Lorsqu'en consultant le table on découvre un chapitre intitulé hypoglycémie et sucre pervers et un autre sur l'athérosclérose, on se dit qu'il y a forcément à piocher dans ce bouquin pour qui n'est même pas un peu "schizo". N'en doutez point je suis parfaitement normal et même "surnormal", seulement le moule a l'air d'avoir été cassé et on n'en fabrique plus ;<))

Les auteurs : Carl C. Pfeiffer du Brain Bio Center de Princeton (du poivre pour les partisans de la chimio à visée psychiatrique, haldol, largactil, nozinan, prozac et tutti quanti...)  et un français Pierre Gonthier enseignant à l'école Européenne de Médecine Naturelle d'Evian.

Le titre : Equilibre psycho biologique & Oligo aliments.

Je tâcherai d'en faire une recension et en attendant tous les "pros" qui font de la "naturo" on intérêt à potasser ce bréviaire. Je viens de le recevoir et le peu que j'en ai lu m'a mis l'eau à la bouche.

 

13/03/2015

Affaire Caccomo : interné d'office pendant 2 ans sur ordre d'un Président d'Université !

Cette affaire m'a été également signalé par une lectrice, vous en avez entendu parler ? Moi non !

Voir : http://www.ndf.fr/nos-breves/26-01-2015/le-temoignage-du-...

C'est un économiste libéral qui semble avoir déplu en haut lieu, je ne me prononcerai pas sur ses thèses :

Voir : http://caccomo.blogspot.fr/?view=magazine

Il manque à ses textes des sauts de lignes.

Inquisition psychiatrique

Ouvrez grands les yeux et les oreilles ! Vous vous imaginez que l'Inquisition a été abolie. Pas du tout, elle a changé de mains. Un pouvoir quelconque peut avec la complicité de psychiatres experts vendus vous faire enfermer quand bon lui semble. Ce changement de mains est-il un progrès. Sûrement pas ! Les inquisiteurs catholiques pouvaient encore avoir une conscience, les instruments des pouvoirs en place ne croient ni à Dieu ni à diables.

Je ne citerai qu'un texte du Pr Caccomo qui me plait assez et témoigne de son bon sens :

Les ultra-féministes manifestent aujourd'hui devant les magasins de jouets parce qu'elles sont choquées que les parents achètent des cadeaux de garçons pour les garçons et des cadeaux de filles pour les filles. Bientôt, elles vont nous dire d'habiller les filles en garçons et les garçons en filles. Et on se demande pourquoi les rapports entre les hommes et les femmes sont devenus si compliqués...

Par ailleurs, les oppositions aux crèches de Noël se multiplient à l'approche des fêtes. Pareils délires n'existaient pas durant mon enfance. Mais qui sont ces gens qui veulent absolument s'en prendre aux traditions ancestrales au cœur de la nature humaine comme aux pires heures du totalitarisme soviétique.

Faut-il corréler ces pressions à la montée d'une immigration incontrôlable ? Oserai-je faire le lien au risque de passer pour un extrémiste ? Les totalitarismes ont toujours eu pour objectif de briser la famille (lieu de la reproduction sociale inégalitaire selon Bourdieu) et d'anéantir le sentiment religieux.

Chez nous, l'Etat-providence est devenu un nouveau totalitarisme dont la laïcité en est l'avatar. Etre laïque, cela devrait vouloir dire être tolérant avec toutes les religions comme le défendait Voltaire et non les étouffer ou les interdire.

Quant aux ultra-féministes qui croient se battre pour la liberté et l'égalité, elles oublient que les hommes et les femmes sont tout simplement différents (et non égaux) et donc complémentaires.

Je viens de déménager et je ne crois pas avoir vu des employées femmes trimbaler mon piano et mes bibliothèques jusqu'au troisième étage de mon immeuble. C'est curieux non ? En fait, notre déclin économique est bien le résultat d'un déclin moral qui conduit les acteurs de la société à démissionner de leurs responsabilités, leurs différences et leurs complémentarités.

 

01/01/2015

L'Inversion selon le Dr Salomon Sellam

sellam.jpgJ'ai découvert dans des circonstances très particulières un ouvrage du Dr Salomon Sellam, intitulé La négative attitude ou l'allergie au bonheur, l'Inversion paru chez Berangel.com. J'ai préparé un une dizaine de pages de réflexions autour de cet ouvrage  que j'ai trouvé intéressant mais superficiel. Traitant des troubles causés chez les enfants de sexe non désirés ou chez ceux portant un prénom androgyne témoignant d'une indécision quant au sexe désiré pour l'enfant à naître, je constate qu'il ne parle guère que des femmes garçons manqués. Même silence à propos du cas du "jumeau perdu" alors que ça peut être une cause d'homosexualité chez un garçon. C'est tellement flagrant que je m'étonne qu'il ne l'ait pas indiqué. Sur ce thème voir :

http://www.araigneedudesert.fr/code-n104-jumeaux/

http://culture-et-debats.over-blog.com/article-25816110.h...

C'est cette page qui m'avait mis la puce à l'oreille :

http://miroir.urobore.net/index.php/category/Regards/L-ho...

A noter que dans tous les cas de figures le jumeau n'est ni le même ni un autre. Ce n'est du narcissisme qu'en apparence. Et puis les partisans de trop d'altérité emmerdent, s'ils aiment se faire chier avec des relations fort peu romantiques qui ramènent toujours plus ou moins au ras des parquettes et donc des contingences les plus grossières ça les regarde mais qu'ils n'imposent pas leur goût pour les punitions à ceux à qui elles ne conviennent pas...  

Cette problématique du double renvoie au signe des Gémeaux représenté par Castor est Pollux et les Ashvins en Inde. A noter que les zodiaques sont nombreux sur les cathédrales et ils sont en général conforme au modèle monosexuel sur la majorité des monuments. Il existe très peu des transpositions bisexuelles. La persistance de ce signe détonnant en milieu chrétien pour symboliser le mois de mai, cette persistance reste chose mystérieuse. Avec une astrologue italienne, on s'est longuement penché sur la question sans parvenir à l'élucider. Les jumeaux monosexuels se retrouvent un peu partout. Un astrologue juif complètement taré que j'ai bien connu a tenté de renverser cette symbolique en grossissant la part des représentations bisexuées. le fait qu'elles datent d'une époque charnière (XIV et XVème) qui a vu l'invention de la "culture hétéro" etou les femmes ont commencé à prendre le pouvoir est très parlant.

En cherchant je constate que Sellam a consacré un livre au sujet qui m'intéresse, apparemment encore disponible. Voir :

http://www.amazon.fr/Lhomosexualit%C3%A9-nest-pas-due-hasard/dp/2915227675/ref=asap_bc?ie=UTF8

Chose extraordinaire à part une mention sur google.books.fr ce livre n'a suscité aucun commentaire. Quand on cher le titre on ne trouve que cette page et pas celle consacrée à ce libre par l'éditeur. Mais ce qui est plus surprenant encore c'est qu'il n'est en vente nulle part mais paraît encore disponible chez l'éditeur. Qu'un livre selon une perspective psycho généalogique sur un sujet si médiatique soit resté à ce point dans l'ombre a bien quelque chose d'étrange. En fait il est sur Amazon mais ce qui est bizarre c'est qu'il ne sort pas sur Google en dehors du site indiqué ! Du point de vue informatique c'est totalement inexplicable ! A croire que des entités démoniaques résidant dans les puces au silicium auraient organisé un complot du silence.

C'est en effet une perspective qui aurait du motiver un certain nombre d'observateurs et qui est à même de fournir des résultats au moins originaux par rapport au fatras existant. Cette totale absence de visibilité dénote une volonté inconsciente d'aveuglement collectif. Maintenant je ne jurerais pas que l'auteur ait traité correctement un sujet si délicat mais je vais commander le livre pour voir. je risque de claquer 20 € mais c'est à tenter.

Le fait que l'auteur ait décliné la matière du livre dont je parle dans plus d'une vingtaine de titre est un assez mauvais signe dans la mesure où il était resté totalement inconnu à tel point que jamais personne à ma connaissance n'avait entendu parler de ce Sellam. Je voulais conseiller à une patiente bipolaire de se rapprocher de ce personnage mais il a cessé ses consultation l'année dernière. Cependant, la lecture que je viens de faire m'incite à reprendre sont histoire qui comporte des éléments dans son enfance pouvant expliquer son désespoir actuel et ses idées de suicide. Bien que cette enfance ait été fort troublée par une séparation d'avec ses géniteurs et des morts, je n'avais rien trouvé de déterminant mais il faut dire qu'un entretien téléphonique sans avoir le regard rivé sur la personne n'est pas la solution, on risque de passer à côté de signes de troubles susceptible d'indiquer que l'intéressée n'a pas tout dit... 

Pour l'article je demande un peu de patience, je veux le faire relire à deux personnes pour m'assurer de sa clarté et pour avoir éventuellement quelques suggestions. Je pense que c'est un livre à avoir si on s'intéressé à la psychologie mais il a un gros défaut, une "inversion" peut être trompeuse et avoir de bonne raisons d'être. Le titre et le contenu peut donner la très fâcheuse impression que les gens qui refuse de jouir comme la majorité de nos concitoyens, c'est-à-dire toujours plus ou moins au détriment d'autrui seraient des tarés. En d'autres termes les "inversés" peuvent être des gens plus "normaux" que la majorité et le titre a un arrière goût détestable way of life à l'américaine, soit la pire des choses !

Donc un peu de patience !

10/11/2014

Après le Viagra Pfizer propose des médicaments pour l'harmonie du couple...

 

ATT111111_2014-11-10-18-00-44-250.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ajoute ceci pour éviter les effets iatrogènes et indésirables : vu l'insécurité du mariage (puisqu'une femme peut divorcer sur une lubie) qu'elle touchera la pension, les allocs et les subventions des amants de passage), vu que c'est le mariage qui est "contre nature" et pas l'homosexualité, je regrette de n'être pas "pédé".

J'ai manifestement manqué quelque chose et ce d'autant plus que contrairement à ma génération, la plupart des jeunes d'aujourd'hui sont devenus tous "auto-reverse". Comme les anciennes cassettes audio ! Il n'est à même plus besoin de retourner manuellement la version bipédiques, elles devinent les intentions de leur utilisateur et font ce qu'il faut spontanément.

Ma foi dans une société qui multiplie les esclaves, il faut bien autoriser un certain relâchement et le plus extraordinaire c'est que la pornographie ça ne sert pas seulement à faire des masses de fric, çà limite considérablement les troubles à l'ordre public. On fabrique des autistes sexuels à la pelle qui n'ont plus besoin de draguer à l'air libre. Plus besoin de faire la chasse autour des jardins publics, du reste ils sont barricadés, soit disant à cause des clochards. Ils ont bon dos maison en a marre de se faire enculer par tous les bouts ! Cela a la réputation d'être douloureux au sens propre mais je pense que c'est pire au sens figuré. Moi je ne supporte plus !

Cancer de la prostate et éjaculations : "www.lanutrition.fr" déconne à pleins tubes !

prostate.jpgAmusements scientifiques, où va l'argent public

Voyez : http://www.lanutrition.fr/les-news/plus-on-a-eu-de-femmes... et je cite :

L’âge et les antécédents familiaux sont des facteurs de risque établis du cancer de la prostate. Parmi les autres facteurs de risque, les chercheurs s’intéressent à la sexualité et aux infections sexuellement transmissibles. Par exemple, la fréquence d’éjaculation a été associée à une réduction du risque de cancer de la prostate dans des études antérieures.

Les données sont issues de l’étude montréalaise PROtEuS (Prostate Cancer & Environment Study) concernant 3208 hommes qui ont répondu à un questionnaire, notamment sur leur vie sexuelle. Parmi eux, 1590 ont eu un cancer de la prostate diagnostiqué entre 2005 et 2009 et 1618 formaient le groupe témoin.

Globalement, les hommes qui n’avaient jamais eu de relation sexuelle avaient 2 fois plus de risque d’avoir un cancer de la prostate que ceux qui avaient eu des relations sexuelles. Ceci est particulièrement vrai pour les cancers les moins agressifs. Un homme qui a eu plus de 20 partenaires sexuels dans sa vie (hommes et femmes) a un risque diminué de 22% d’avoir un cancer de la prostate. Le fait d’avoir eu plus de 20 partenaires féminines diminue le risque de cancer de 28% par rapport à ceux qui n’ont eu qu’une seule partenaire sexuelle.

Notez que la "morue" qui est l'auteur de l'article, une certaine Juliette Pouyat, a délibérément prêché pour sa chapelle car le chapeau de l'article dit ceci :

Une étude canadienne montre que les hommes qui ont connu plus de 20 femmes dans leur vie ont un risque de cancer de la prostate diminué de 28% par rapport à ceux qui n’ont connu qu’une seule partenaire.

Je dis "morue" car tout est bon chez beaucoup de descendante de notre  arrière-arrière grand-mère Ève pour truander la vérité. Et quand on lit dans les premières lignes de la Genèse que cette folle s'est signalée comme ayant été l'interlocutrice privilégié du serpent édénique, et qu'elle a foutu Adam (et nous avec) dans la merde, je ne m'étonne plus de rien !

Je suis absolument certain que le mythe est d'une profonde vérité. L'Eglise catholique a magnifié Marie soit-disant toujours vierge mais elle y a mis le temps, sans compter que Jésus n'est pas le seul personnage qui résulterait d'une opération du Saint Esprit, il a aussi le Bouddha historique. 

Malheureusement, si Dieu a sectionné le mauvais côté de notre ancêtre et est censé nous avoir débarrassé de ce cancer, l'exérèse fut insuffisante car visiblement il nous a laissé quelques métastases dormantes sinon le discours fallacieux de l'ex moitié d'Adam n'aurait eu aucune prise sur le bonhomme et sa succession. Mais passons, c'était pour rigoler un peu ce n'est pas le sujet ! 

L'homosexualité comme prévention du cancer de la prostate

Ce n'est pas la première étude à prétendre que la fréquence des éjaculations diminuerait les risques de cancer prostatique. Or vous pouvez d'ores et déjà remarquer que s'il existe des hommes n'ayant pas eu ou très peu de "relations" sexuelles, il vous vient à l'esprit nécessairement qu'il se sont forcément masturbés plus ou moins frénétiquement.

Moi qui suit logique j'en conclus premièrement que ces études n'évaluent de façon correcte la fréquence des éjaculations. Or ce qui distinguerait la multiplicité des relations d'une absence de relations c'est le fait que dans le premier cas il s'agirait d'une vie sexuelle apte à plus ou moins combler ceux qui l'a pratique tandis que la seule masturbation tendrait à s'accompagner de frustration. A moins que ne découle d'une créativité mentale susceptible d'avoir les mêmes effets que relation vraie et non virtuelle.

Maintenant si l'on retient le facteur quantité 20 partenaires (hommes et/ou femmes) différents dans une vie c'est une plaisanterie au yeux de n'importe quel "homo". C'est même assez ridicule pour un "bi" !

Comme je suis quelqu'un d'atypique, que je suis célibataire, que je ne reçois personne, ni mecs ni nanas, que j'ai réponse à tout (ou presque) je détonne dans un pays de ploucs envieux de la luxure et la luxure étymologiquement parlant c'est en fait du bling bling côtier. En fait d'humanité le soleil et la mer attire la merde humaine, maffia, truands et toute une sous-humanité vivant d'apparences. Donc il est un con de macho que j'ai mouché et qui se venge en me traitant de "pédé". Du moins devant ces pareils parce qu'en dehors des piliers de bar, personne ne s'occupe de moi. Il est une vieille fille, qui n'a probablement jamais baisé de sa vie et qui me hait car je l'ai maintes fois remise à sa place. Elle a donc épousé la thèse de mon ennemi et va racontant que tout le monde il se demande... 

Ce que je lui reproche ce n'est pas de m'insulter publiquement en m'accusant d'être ceci ou cela, c'est de se permettre ce genre de provocation parce qu'elle sait qu'étant une femme je ne peux pas la frapper. Quant à être "pédé" ou pas comme c'est très tendance, je me dis qu'il vaut mieux faire envie que pitié...

La où je voulais en venir, c'est que je me suis livré à un rapide calcul du nombre de partenaires que j'aurais connu en 30 ans de vie sexuelle très moyennement active. A raison d'un garçon différent par semaine, ce qui dans une métropole constitue une prouesse assez modeste, 52 x 30 cela fait 1560 mecs différents. Même en comptant quelque semaines de retraite par ci par là, comme ça implique parfois de rattraper le temps perdu, ça fait au final pas un très large échantillon d'humanité. J'aurais donc largement dépassé et pulvérisé le records du Roi Salomon et ses 700 femmes et ses 300 concubines. Et ce d'autant plus que les prouesses diverses divers, y compris en matière de commerce international c'est forcément du pipeau puisque la Bible n'est qu'une compilation du parti de Juda contre un royaume d'Israël aux pratiques identiques à celles des païens. A ce sujet voir les travaux récents des archéologues israéliens qui ont montré que le Dieu des Juifs avait une parèdre à la mode des shaktis indiennes. Inutile de vous dire que j'ai retourné la situation en ma faveur et que la harpie que j'ai failli jeter dans un ravin ne parait plus guère sur la place, mais il est vrai que le temps s'est rafraîchi...

Vous aurez compris, du moins je le suppose, que j'ai de sérieux doute non seulement sur le lien entre fréquence éjaculatoire et cancer de la prostate car à ce compte là les "homos" devraient être complètement immunisés. Enfin et sans que cela coûte une fortune il devrait être possible de torcher rapidement une statistique. Sauf que les "gays" ayant atteint un âge canonique ne fréquentent guère les commerces dédiés où il serait facile de les soumettre à un questionnaire simple qui, je n'en doute pas, permettrait d'éliminer toutes sortes d'élucubrations.

Homosexualité, génétique et psychologie et "écologie"

Figurez-vous qu'un savant belge veut absolument nous persuader que l'homosexualité serait génétique. L'intérêt de la chose serait que s'agissant de quelque chose d'innée, il n'y aurait pas lieu d'accabler ceux qui auraient hérité de gênes défectueux. Je ne citerai ni l'auteur, ni le titre du livre ni son contenu. Le commenter me prendrait trop de temps et surtout trop d'énergie et cela risque de passer au dessus de la tête d'une majorité de lecteurs...

J'affirme que tout ce que l'on raconte à ce sujet est faux. C'est uniquement une affaire de psychologie mais ce que raconte Freud au sujet de l'Oedipe l'est également. Un garçon pour devenir "normal" n'a nul besoin de vouloir tuer son père comme menace potentielle envers son amour fusionnel de la mère. Michel Onfray qui ne publie pas que des vérités d'évangile, n'a pas raté le malade mental que fut ce juif dévoyé et complètement détraqué et en rupture avec sa tradition. Enfin quand je vois que les curés n'ont plus que cette référence à la bouche comme dernier et faux argument pour tenter de justifier leur points de vues complètement erronées, c'est à se la prendre à a se la mordre. Pensez donc ! L'Eglise catholique en est réduite à quêter du secours du côté du pansexualisme freudien, c'est pour ainsi dire le monde à l'envers.

Freud est parti d'un préjugé en considérant que l'homosexualité procéderait d'une immaturité sexuelle. Curieux quand même qu'une majorité d'hommes que le monde tient pour "grands" en étaient ! Alors qu'est-ce que cela signifie ? L'explication correcte est la suivante : quand cette attirance tombe sur quelqu'un d'intelligent vu que c'est un handicap social et que même du temps de Platon ça n'allait pas vraiment de soi, cela l'oblige à se poser des questions et même à TOUT remettre en question, si cette personne a reçu certains dons intellectuels ou artistiques, elle ira forcément bien au delà de ce qu'une personne ordinaire peut discerner et concevoir. Si ne pas s'intéresser aux femmes résultait d'une "immaturité" le monachisme par exemple serait un truc pour des purs dégénérés, or l'Eglise en fait le sommet de la réalisation humaine. Certes l'héroïsme gratuit dans le christianisme ne mène généralement qu'à la névrose et les frustrés du moralisme mécanique ont trop tendance à faire chier et à imposer leurs vues pour n'être pas seuls à se faire chier mais il n'empêche que la maîtrise ou du moins la bonne gestion des pulsions constitue un accomplissement supérieur à la débauche ou à une existence trop conventionnelle. En ce qui concerne le narcissisme c'est un argument commode mais tout le monde il est narcissique. Il y a un équilibre à avoir en toutes choses, pour se sentir bien dans sa peau il faut se plaire à soi-même, être bien lavé, bien coiffé et habillé avec des vêtements seyants. 

Les causes on s'en fout, l'important est ce que l'on fait de ce qui vous advient. La chose importante, c'est l'acceptation et pour accepter une chose il faut pouvoir en tirer un parti. Je constate premièrement que le célibat quelqu'en soit l'orientation permet de dégager un crédit de temps et de moyens que l'on peut utiliser à se cultiver de différentes manières. Je ne crois pas que les femmes aient jamais été romantique. Comme me le disait mon dentiste, elle le sont le temps de trouver le "prince charmant". Dans le meilleur des cas elles se reposent sur son épaule mais souvent le mirage cesse rapidement et il faut recourir au médicament indiqués comme DICOMMEL et pour finir DIKELARAISON etc...

On confond l'affection et l'amour. Georges Duby a montré que le second terme n'a jamais été employé au moyen age qu'entre hommes. On parle d'homosociabilité. L'invention de ce météore qu'est l'amour courtois est une saloperie qui fut la première manifestation du féminisme et le coup d'envoi de l'invention de la culture hétérosexuelle. Il existe un excellent livre à ce sujet, j'en conseille vivement la lecture. J'e suis du reste conscient d'avoir ensemencé le milieu psychique de cette idée sans l'avoir exprimée avec autant de clarté que l'auteur du livre évoqué. Même chose en ce qui concerne les méfaits de la procédure inquisitoire par rapport à la procédure accusatoire qui est restée la norme dans le milieu anglo-saxon y compris en matière pénale. On doit cette immunité au schisme d'Henri VIII. Mais je m'égare, je voulais simplement dire qu'un mystérieux auteur d'un site apocalyptique m'a désigné comme étant censé utiliser les méthodes des Supérieurs Inconnus chez à une certaine maçonnerie. Les S.I. je n'en ai jamais rencontré mais c'était pour dire que je sais ce que je fais et où je vais... 

"Nature et "culture", ça s'oppose pas, ça se complète

Au moyen-âge les clercs passaient une partie de leurs loisirs à disserter sur les mérites respectifs des garçons comparés aux femmes. Généralement les femmes n'avaient guère le beau rôle. C'était un genre littéraire et on ne sait pas vraiment quelles conséquence ce "sport" avait sur la vie intime de ceux qui s'y livrait mais on peut le deviner assez aisément et on a des textes. Le guide en la matière c'est un certain John Boswell, un historien américain dans son premier livre. Le second posant des problème épineux.

Le moyen âge a été occupé également par d'interminables discussions sur "nature et contre-nature". Quand Thomas l'Aquinate laisse à entendre que l'homme n'a pas à se baser sur le comportement des animaux (comme le fit Gide des siècles plus tard) pour justifier telle ou telle pratique, cela doit marcher dans les deux sens à savoir pour autant pour les comportements jugés positifs que ceux jugés négatifs. Je m'explique la plupart des animaux ne forment pas de couples et certains ont des mœurs violentes sauf les Bonobos mais ces singes quoique éminemment sympathiques ne sont pas une référence. Bref, je veux dire que quand l'Aquinate parle de la "nature de l'homme" en faisant référence à une "révélation", en réalité il ne parle nullement de "nature" mais bien de "culture". Concernant l'homosexualité on se bagarre depuis depuis environ deux millénaires pour savoir si c'est dans la nature. Bien sûr que c'est dans la nature puisqu'il s'agit d'un comportement qui se produit assez spontanément et très fréquemment en l'absence de contention excessivement mais son aménagement relève de la "culture". Chez les Grecs c'était uniquement la "pédérastie", c'est évidemment à l'opposé de l'embourgeoisement et de la parodie du "mariage pour tous" mais c'est encore un autre problème. Tout ce que j'ai lu sur le sujet se résume à une alternative dualiste et même l'auteur du Rapt de Ganymède, Dominique Fernandez dont la culture est remarquable s'est complètement foutu dedans. Je crois être bien le seul à avoir "débogué" la question dans une revue très confidentielle à l'occasion de compte-rendus fouillés de livres dont je ne souhaite pas parler.

Donc tout ce qui vient des religions en fait de directive, c'est pour moi de la "culture" et ça se discute !

Pie XII a libéré les "homos" sans le savoir !

La médecine générale englobant la psychologie, sachant que les polémiques en vogue continuent d'enfermer les gens dans des noeuds gordiens j'ai décidé de les trancher quand l'occasion s'en présente. Donc le dernier "pape classique" décide de légaliser la contraception si elle a recours à des méthodes dites "naturelles". Ce faisant il a commis trois erreurs qui prouve que l'infaillibilité n'existe pas !

1) Cette méthode s'est avérée catastrophique en terme d'efficacité.

2) La contraception recourt à des artifices, elle est donc anti-naturelle, il aurait fallu parler de méthodes "écologiques" mais le concept restait à dégager et comme cela fait depuis Aristote qu'on se mélange les pinceaux sur "nature et contre nature", il fallait bien arriver au XXIème siècle pour avoir des idées claires.

3) A partir du moment où l'on décide qu'il est licite de recourir à la contraception c'est que l'on autorise la recherche du plaisir sexuel pour lui-même. Dans ces conditions, il n'y a pas lieu de choisir nécessairement un partenaire de sexe opposé puisque la procréation n'est plus le but et est même un facteur indésirable. Je ne vous fais pas de dessin, la seule limite c'est la mesure opposée à l'hybris et la bestialité qui n'a pas de sens. Quant à l'hybris on peut accueillir autant de partenaires pouvant se présenter (si on a l'énergie pour) et sous certaines conditions psychiques purement subjectives que je n'ai pas à définir. Je crois devoir donner un certain nombre de repères en faveur des égarés : détestant les "gourous" et ayant poursuivi certains de ma vindicte, je me garderai de vouloir leur faire concurrence...

Et la zoo-psychologie dans tous cela ?

J'adore les chats, j'en ai eu étant gamin et il m'a fallu attendre qu'une de ces charmantes bestioles s'imposent pour que j'en accepte un à la fois. La première fois ce fut une minette. Mon voisin l'ayant identifié comme matou je n'ai pas jugé nécessaire de lui soulever la queue pour vérifier son expertise. Je n'ai point tarder à me voir opposé un démenti par le squatteur qui s'est révélé une squatteuse. J'ai commencé à avoir des doutes à cause de son comportement. C'était toute une cérémonie longue et compliquée, et je te tourne et je te ratourne... pour avoir droit de caresser Madame ou plutôt mademoiselle car lle n'a pas eu d'enfants. Au début j'ai pu la prendre dans mes bras mais ça n'a guère duré. Je l'ai grondée pour se tendance à trop se croire en terrain conquis. Elle est morte de vieillesse, j'ai fait mon devoir, la petite boîte de Pierre le Saint l'a ressuscitée pour un temps.

Je n'en garde pas un mauvais souvenirs car la présence d'une bestiole qui roupille toute la journée est une présence calmante mais que de complications en matière de câlins.

Une jeune matou que j'avais conseillé à mon voisin suite à son divorce, se sentant délaissé, m'a adopté, il me suit partout, c'est vraiment une attraction. Je n'ai pas eu la pratique des minets à deux pattes mais d'après ce que l'on m'a raconté c'est le même combat. Ils passent devant une vitrine et voilà qu'ils se lèchent une patte pour remettre leur coiffure en ordre. Ils surviennent aux heures des repas, consentent à un petit câlin et à une courte sieste avant de repartir pour des aventures dont on ne saura pas grand chose. S'ils prennent quelques précautions sanitaires, c'est pas grave, pendant ce temps là on est tranquille. Enfin bipèdes et quadrupèdes sont bien accordés aux saisons, à la saison froide où l'on a besoin de chaleur affective et donc de compagnie pour compenser l'absence d'activité sur le forum, ils deviennent casaniers.

Enfin celui qui a trouvé à appliquer le terme de minets aux adolescents était un très fin observateur des animaux et des chats en particulier. Bref il est clair que si je devais renaître, et puisque la fréquentation des minets même de plus de quinze ans reste très problématique, je choisirai les jeunes matous. Entre 20, 25 et 35 ans ils ont acquis un peu de plomb dans la cervelle tout en conservant assez de juvénilité mais il faut fuir les étudiants généralement infréquentables car on leur a monté le bourrichon et ils s'imaginent tout savoir.

Quel dommage de n'avoir pas vu tout cela plus tôt. Cela dit je comprends que l'on veuille se marier et avoir des enfants. Et aussi des chats des chiens, des cochons d'Inde et des poissons rouge mais je suis un "clerc" et ce régime ne me convient pas. Si j'avais eu un besoin d'enfants j'aurais été instit, puériculture, pédiatre. Mais c'est avec le problème de l'imposition d'une clientèle nécessairement mixte. Or je ne supporte les femmes que lorsqu'elles sont équilibrées et elles le sont surtout quand elles ont assumé correctement leur vocation de mère de famille. Et dans ce cas précis elles savent que les hommes, à moins de tourner en vinaigre, restent de grands enfants et elles ne s'immiscent pas dans leurs petites histoires sentimentales ou autre.

Enfin si je tape fort sur les dérives féministes c'est parce que je sais que beaucoup de femmes en souffrent et elles se rendront compte, mais un peu tard qu'en voulant nous faire concurrence elles vont avoir en prime les maladies cardiovasculaires et Cie qui sont le lot d'un stress répété.

Blague de dentiste

J'avais un dentiste d'origine juive, il était adorable et d'une douceur infinie mais sans trop s'occuper des menus travaux d'entretien il a voulu me vendre des couronnes ruineuses en dépit du remboursement mutualiste. Mon pharmacien m'a indiqué un dentiste en fin de carrière qui ne pousse pas à la consommation et fait un excellent boulot. Le courant passe, on parle d'homéopathie (il ne connait pas) et aussi des problèmes de société. La dernière séance s'est terminée par une blague que j'ai évidemment répandu avec succès... Je m'en excuse c'est une blague sexuelle et raciste mais bon on a bien le droit de se distraire...

C'est l'histoire d'un arabe évidemment mahométan... Pour des raisons et des circonstances non précisées par le conteur, il se retrouve à avoir abusé de l'alcool et à s'être fait sodomiser par la même occasion. Alors il est en proie à un malaise. Il va raconter son histoire au rabbin qui lui répond que ma foi s'il peut verser pour la zakhat 50 000 $ assurément Allah lui pardonnera sans trop faire de manières. Le bonhomme sort de là quasiment effondré il ne va quand même pas s'endetter à ce point...

Il vient à passer devant une église et se dit qu'après tout il n'y a qu'un seul Dieu et va voir le curé. Ce dernier le reçoit gentiment pui lui réponds que c'est délicat étant donné qu'il n'est pas baptisé mais enfin Dieu est amour, s'il consent à verser 10 000 € pour les œuvres charitables de la paroisse il sera pardonné moyennant les petites pénitence habituelles des trucs à réciter dont on lui donnera je texte. des Je vous salue Marie, par exemple Marie étant révérée dans l'Islam ça ne doit pas trop le dépayser. Et puis Jésus est un prophète.

Enfin c'est moins cher mais 10 000 € c'est quand même une somme. Le montant de son bas de laine. Non c'est trop alors il va voir le rabbin qui lui réponds : mon fils c'est simple il suffit que tu apportes du champagne, une seule bouteille mais du très bon et des biscuits. Tu viens et on arrange çà ! Au jour dit notre pigeon arabe se présente. La rabbin et les collègues se mettent à danser et à chanter après avoir bu et leur "client" de demander en quoi ce rite va le soulager lui. Et il entend le rabbin lui répondre devinez quoi ? Nous quand un arabe se fait enculer et bien on fait la fête ! 

Michel Dogna propose la rigolothérapie, c'est une excellente médecine palliative et au moins elle ne coûte pas grand chose ! 

Consultation de sexologie

Je ne peux pas être d'un grand secours quand on me demande conseil au sujet de problèmes lésionnels mais j'appartiens à une génération qui a vu s'accomplir une "révolution sexuelle". Quoique n'ayant jamais été abonné je me rappelle de la revue Union et si celle qui existe s'est transformée en "magazine de charme" ce que j'ai connu était autre chose. Je me suis intéressé à la psychanalyse et à l'histoire des moeurs en général. 

J'aimerais avoir le temps de faire une revue sur le problème des toniques sexuels mais c'est un gros morceau si on veut le faire sérieusement et il n'existe rien de sérieux en fait de "matière médicale". Ce serait utile de remédier à la lacune existante car l'impuissance est devenue un problème et si la libido humaine est si fragile, c'est que sûrement le "diable" tel qu'il est vu chez nous n'est pas là où on l'imagine. Et c'est un domaine où l'arnaque est reine et florissante est la désinformation sans parler des immenses profits. Les aphrodisiaques n'existent pas puisqu'en fait les toniques agissent indirectement sur la libido, que les substances qui font bander nécessitent l'existence préalable d'un désir et peuvent être dangereuses notamment dans le cas de troubles cardio-vasculaires.

Je ne peux pas me lancer dans un livre car le sujet est trop vaste et la partie matière médicale serait secondaire car le vrai problème est d'abord dans les "noeuds" qu'ont créé les monothéismes dans la tête des gens et en fait de corrections, je ne vois que des point de vue extrêmes.

J'en donnerai un exemple simple : pour la masturbation les chinois disent qu'il est dangereux de créer un "fantôme" pour faire l'amour avec, et un médecin qui à la fin du XVIIIème siècle a popularisé l'idée que ça rend sourd devait avoir subi une influence de la MTC qu'il serait intéressant d'identifier. Les oreilles sont l'ornement du rein donc ce n'est pas complètement idiot. les sexologues tributaires de Kinsey vous diront que la masturbation est créative et que c'est un passage obligé dans une rééducation quand trouble il y a eu. Et notre société les fabrique. Evidemment la vérité se situe dans le juste milieu. Il y a risque d'accroître la rupture avec le réel et de tomber dans une addiction. Les vues chinoise ont l'immense avantage d'éviter l'ornière du moralisme en étant plus efficace puisque l'on fait appel à une raison scientifique et pas à une opinion purement dogmatique.

J'ai donné quelques repères pour ce qui concerne l'homosexualité car la hantise qu'elle a générée est un pur produit de l'irréalisme utopique des monothéismes. C'est une sorte d'énigme qui a l'avantage d'être une sorte de test imparable quant à la capacité de réflexion des individus qui se mêlent de discourir sur un tel sujet. Figurez vous que ce qui m'a le plus déterminé à essayer de tirer la chose au clair c'est d'avoir constaté dans un ouvrage de pure musicologie qu'à la fin du moyen-âge l'obsession de pureté c'est de constater que les préoccupations en théologie morale (à l'époque où l'Aquinate a cru disserter intelligemment de la "sodomie") est allée jusqu'à contaminer la théorie musicale ! On a voulu faire des "gammes naturelles" or ces monstres artificiels dont on causait encore il n'y a pas si longtemps se sont avérés impropres à l'usage auquel on les destinait. C'est quand même éclairant sur l'obsession principale des Occidentaux ! Non?

Il faut comprendre que le désir sexuel serait d'un point de vue théologique ce que les hindous appellent un upaya. Savoir une ruse divine. Tout le monde sait que c'est le cul et le fric qui fait marcher le monde. Mais le fric, en simplifiant, n'a d'intérêt que pour avoir le cul. Le concept de libido est remplace dans le bouddhisme par celui d'avidité. Les formes principales sont orale (la gourmandise) et sexuelle. Sans l'usine à fantasmes qu'est l'imagination érotique en général, il ne se passerait rien. Le monde disparaîtrait et une mentalité de caste aboutirait à la généralisation d'un esclavage planétaire au seul bénéfice d'une oligarchie. C'est du reste ce qui est en train de se passer non pas à cause de la dégénérescence des mœurs mais de la perte des garde fous économique.

A ce propos je soumets à votre attention les horreurs engendrées par la civilisation nippone. J'ai en ce moment un livre à lire intitulé Opération Lys d'Or. Il explique comment le Japon à conquis une bonne partie de l'Asie pour la sucer jusqu'à l'os en volant toutes les richesses accumulées (or, pierres précieuses, antiquité, ressources naturelles) et en déportant 6 millions d'individus. Ce qu'il n'ont pas pu emporter, ils l'ont enterré dans des souterrains dont ils ont fait sauter les entrées après avoir enfermé les esclavages qui les ont creusé et connaissaient leur emplacement. Les crimes des nazis à côté je crains que ce ne soit en comparaison presque une plaisanterie. Or ce sont les américains qui ont récupéré le butin qui n'a pu être rapatrié comme ils ont récupéré une partie du butin nazi et ce pour financer la guerre froide.

Mais là où je voulais en venir c'est qu'avant cela, le Japon a brutalement abandonné sa culture ancestrale pour imiter l'Occident et devinez comment ! Il a subitement désavoué la tradition pédérastique des Samourais. Or elle avait réussi a contaminer les monastères bouddhiques au point que la déité de Sagesse Infinie (un certain Manjushri) servait de patron au moine pédérastes. C'est évidemment difficilement concevable dans le cadre surtout du monachisme bouddhique qui, en matière de "privation sensorielle" est pire que sa version catholique. les moines chrétiens sont des spécialistes des bonnes choses, fromages, vins, liqueurs mais leurs collègues bouddhiste doivent mendier leur nourriture et manger une seul fois par jour avant une certaine heure. Cela dit tous les guerriers ont été des pédérastes, y compris nos ancêtres les Gaulois. Inutile de vous dire que je me roule par terre quand j'entends un macho se vanter de ses "gauloiseries". Quand j'en ai l'occasion je n'hésite pas à lui demander s'il est "pédé", alors comme ça surprend j'explique et le cas échéant je fournis des références historiques. Donc voilà nos nippons s'enticher subitement de la thématique de l'amour fou en mode "hétéro" chers à nos romanciers détraqués du siècle le bourgeois le plus stupide entre tous.

Cependant la question que je me pose est celle de savoir ce qui se cache derrière ce revirement brutal. Les japonais constituent une sorte d'énigme au sein de l'Asie, malgré le communisme la Russie a retrouvé l'orthodoxie, elle est revenue en force pour le meilleur et pour le pire. En Chine en dépit des pertes on la médecine traditionnelle n'est pas morte. Grâce aux jésuites des textes perdus en Chine ont été conservés en Occident. Mais le Japon m'est toujours apparu comme un "corps étranger" au sein de l'Asie.

Enfin vouloir réduire cette attirance à la procréation est d'une bêtise meurtrière insondable. Le concept d'upaya évoqué plus haut implique pour que la chose ne soit pas complètement démoniaque, une perspective non dualiste. Comment se fait-il que des jeunes issus de classes populaires sont de tout temps pu franchir de tels obstacles qu'il ont fini par acquérir des positions sociales enviables. Vous allez me répondre qu'ils les ont obtenues par leur cul. C'est arrivé en effet mais cette vénalité produit surtout des truands. La réponse est simple : tout homme qui nierait être insensible au charme masculin et adolescent en particulier serait un menteur. Il y a des degrés mais on contrôle beaucoup plus facilement la situation quand on est pleinement conscient que les purs esprits ne sont pas susceptible de s'attirer et qu'il y a dans toute attirance une composante nécessairement sensuelles qui peut mener au désir d'union. J'ajoute que je mets au défi tout individu prétendant être incapable de bander en visionnant certains clips porno homo, la créativité des producteurs est telle en manière de scénarios prétexte puisés dans toutes sortes de circonstance ordinaire de la vie courante que si on mettait quelque centaines de mâle sous électroencéphalogramme et avec des détecteurs aux endroits stratégiques, on pourrait en comparant le relevé horaire des réactions épidermiques aux contenu qualitatifs des séquences choisis déterminer le type de fantasme de chaque individu. Peut-être faudrait-il leur donner quelques tranquillisants pour les détendre mais je suis sûr du résultat.

Tout cela est pour dire que les représentants des monothéismes, et les français en particulier devraient changer de disque rapidement s'ils ne veulent pas perdre tout crédit. Il y a d'autres urgence que de polémique autour du "mariage pour tous". C'est du guignol certes mais moi ce qui m'inquiète et qui va nous mener à notre perte c'est l'abandon de la création monétaire au profit des banquiers, c'est aussi la menace de l'Islam mais en ce qui me concerne je me console en me disant qu'avec un peu de chance on imposera aux amazones en folie la burka et si ça ne suffit pas on y ajoutera la camisole de force! Enfin un peu de culture physique le vendredi au niveau du bassin, ça ne doit pas être mauvais pour la santé de la prostate...   

Enfin s'il y a des questions intéressantes j'y répondrai volontiers mais il me semble que le "débogage" auquel je viens de m'employer pourrait bien suffire. Je m'attends surtout à des insultes car le grand défaut de la plupart de nos contemporains c'est de n'avoir aucun humour. Et en cas de coinçage excessifs quelques outrances sont nécessaire, encore que je n'en vois aucune dans mon discours. 

30/10/2014

Vitamine C et niacine contre la dépression et la schizophrénie

foucestfou copie.jpgComme nous sommes tous sujets à devenir plus ou moins "dépressifs" lisez (attentivement) ceci :

http://gestionsante.free.fr/pignarre_depression.htm

L'apparition d'une épidémie de dépression est une illusion créée en grande partie par un changement de paradigme médical. 

Quand la dépression a commencé à se répandre dans les années soixante-dix, les psychiatres, se détournant de la psychanalyse, ont opté pour la psychiatrie biologique : l'origine de la dépression ne serait pas dans le psychisme du patient, mais dans ses neurones.

En d'autres termes : au lieu de chercher des causes psychologiques, on a tablé sur des causes biochimiques pour vendre des médocs et parallèlement on a par le DSM élargi les définitions.

Les organisateurs de cette construction sont l'industrie pharmaceutique du côté de l'offre, les modèles descriptifs et diagnostiques des troubles psychiques comme le DSM (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) dont l'auteur montre qu'il est très largement assujetti aux préoccupations commerciales de l'industrie pharmaceutique, l'OMS largement instrumentalisée par l'industrie, les médecins généralistes qui pour des raisons numériques sont devenus, en prenant le relais des psychiatres, les principaux sergents recruteurs de déprimés pour le compte de l'industrie, les médias, et enfin les patients eux-mêmes qui dans l'organisation sociale dominante peuvent trouver dans l'étiquette de dépression et son traitement médicamenteux une façon de traiter leur souffrance sans stigmatisation ni remise en question existentielle majeure.

J'ai pu constater moi même que le DSM fait des dégâts : parmi mes lectrices et correspondantes j'ai une dame que son "psy" à persuadée d'être "hystérique". Mais on appelle çà autrement, on parle maintenant de personnalité histrionique. En voici la définition :

Le trouble de la personnalité histrionique (TPH ; anciennement hystérique) est défini par l'Association américaine de psychiatrie (AAP) comme un trouble de la personnalité caractérisé par un niveau émotionnel et de besoin d'attention exagéré. Le patient est en quête d'attention de la part d'autrui, essaie de se mettre en valeur, de séduire, ou simplement d'attirer le regard ou la compassion. La séduction devient un besoin pour la personne qui vit avec ce trouble affectif.

Bien sûr cela existe et le remède est à chercher en homéopathie entre Platina et sur Palladium. Cela correspond bien à certains traits féminins mais le diagnostic n'était absolument pas justifié chez ma "patiente" ou alors elle aura bien caché son jeu mais c'est impossible : l'hystérie je la pressens à 10 lieues à la ronde. Et chez les "homos" elle donne lieu à des traits particuliers. Mais les matières ne sont pas très explicites pour distinguer les deux remèdes. Platina présente un caractère tapageur assez grossier, je ne sais plus quel auteur parlant d'une de ses patientes comédienne évoquait une sorte de "faisan doré". C'est insister sur l'importance d'une véritable inversion car chez les oiseaux se sont les mâles qui sont les plus rutilants tandis que les femelles sont petites et assez grises.

Chez Palladium les choses sont beaucoup plus subtiles. On retrouve le besoin d'approbation. Certes le Dr Didier Grandgeorges a bien saisi quelque chose en parlant de "pur esprit" et en se basant sur la mythologie. Pallas Athena serait née directement du crâne de Jupiter et non des organes génitaux. Pour ma part je rattache deux choses à Palladium, la brillance de l'esprit en vue d'une séduction purement intellectuelle certes mais ce que l'auteur cité n'a pas dégagé c'est qu'il y a derrière tout cela l'idée d'une élection plus ou moins avatarique !

Prisonnier d'une confusion avec Platina, il donne un exemple féminin mais à mon sens ce serait surtout un remède masculin notamment pour certains intellectuels gays en particulier parce que précisément tout ce qui est incarnation tant à faire défaut... C'en est même le refus. Espèce au demeurant plutôt rares de nos jours où ils se préoccupent de consommation avant tout. Simple intuition mais mes recherches m'ont confirmé que Palladium est toujours lié à une idée d'excellence ultime surtout chez les "homos". J'ai noté à ce sujet un palace à Ibiza, une boîte en Suisse et quantité d'autres coïncidences de cet ordre. Il y a là quelque chose de mystérieux à creuser. Je constate des "connexions" significatives mais il y aurait tout une recherche à faire pour déterminer comment ces choses ont cheminé dans l'inconscient collectif.

Pour en revenir à l'article, Jacques Valentin y a trouvé l'occasion de signaler un thérapeutique de la schizophrénie qui mérite d'être tentée :

Déjà dans l'historique des psychotropes que fait l'auteur (il s'agit du compte-rendu d'un livre de Philippe Pignarre) (p. 77) et qui commence avec les antipsychotiques dans les années 50, l'auteur semble ignorer (suivant il est vrai en cela la vulgate des historiens de la psychiatrie) les découvertes du Dr Abram Hoffer. Celui-ci a utilisé la niacine et la niacinamide (deux formes de la vitamine B3), à des doses de 1g, trois fois par jour, avec de la vitamine C à dose élevée pour traiter avec succès la schizophrènie (essais validés par plusieurs essais en double aveugle). Cette thérapie a été utilisée à partir des années 50 par Dr. Abram Hoffer avant la mise sur le marché des neuroleptiques, lorsqu'il n'existait aucun traitement disponible. Le traitement stabilisait la schizophrénie en deux à trois mois et le Dr Hoffer estime, sur la base des dizaines de milliers de schizophrènes traités selon cette approche, que l'efficacité de ce type traitement, sans être parfaite, était excellente, est largement meilleure que ce qui est obtenu actuellement avec les neuroleptiques compte tenu de ce que les vitamines n'ont aucun des effets secondaires très invalidants liés à l'utilisation des neuroleptiques. Le refoulement paradigmatique de cette thérapeutique majeure utilisant des produits non brevetable est sans doute l'une des plus instructives et des mieux occultée de l'histoire de la psychiatrie médicamenteuse. 

La forme no-flush étant l'Inositol hexaniacinate, on la déconseille assez généralement. Je prends régulièrement ces deux compléments et je ne sais pas si je suis devenu moins "schizo". Pour l'anecdote un "psy" complètement givré m'avait classé hébéphréne catatonique. Si l'on suit la définition c'est une forme de cyclothymie. Or toute personne normale peut passer par des période de repli alternant avec des périodes d'activités et la tendance à voir du morbide partout fait que leurs diagnostic sont souvent assez franchement délirants et même criminels. Il faut rappeler que selon le DSM on n'a pas droit à plus de 15 jours pour faire son deuil d'un proche sinon un "psy" devrait vous bourrer de médocs. Ils sont vraiment à flinguer ces connards ! Donc le DSM quelqu'en soit la version : poubelle !

Je signale le protocole à toutes fins utiles... 

Vous pouvez également chercher les occurrences de niacine et nicinamide sur :

http://www.nutranews.org

22/05/2013

Pédophilie et fantasmes sataniques : mise en garde !

LeoTaxilOriginal Poster1.jpg

Pour résumer ma pensée au sujet des histoires de "messes noires sataniques et pédophiles", je ne peux mieux faire en affirmant que ce ne sont guère en fait que des fantasmes de "sans dents"... Il y a eu des abus certes, notamment dans des orphelinats et autres établissements dédiés à l'enfance, mais de là à greffer là dessus des histoires de réseaux plus ou moins diaboliques menés par une élite plus ou moins "reptilienne", il y a des limites que l'on ne saurait franchir sans tomber dans l'invraisemblance...

Il faut certes des conditions et un parcours spécial et donc une mémoire particulière pour évaluer certains phénomènes. Comme "préparation" requise le fait d'avoir connu, au lendemain des années 68, grâce à un certain club parisien tenu par un ancien prêtre (qui demeurait rue Jean d'Arc) des "vieux" appartenant à un milieu particulier et qui étaient introduits dans les dessous de la vie parisienne depuis le début du siècle dernier est un avantage irremplaçable.

A propos de ce "club" marqué par le signe du Verseau car il était domicilié rue du château d'Eau, il se trouve que je connais fort bien la personne qui a été missionnée pour portraiturer l'archevêque de la ville des Sacres lorsqu'un certain Baudry, qui a pris sa retraite aux côté d'un amant sicilien (qui n'avait rien absolument rien d'un Apollon) est entré en pourparlers stériles en vue d'améliorer le sort des gays, ce que le pape en cours de validité aurait tenté vainement...

Ce n'est pas dans des livres qu'on trouve cette connaissance sociologique encore qu'elle existe et qu'elle est bien mieux conservée relativement à celle des dessous des fameuses "années Sida" car la plupart des témoins de cette funeste période ont été décimés et seuls quelques intimes peuvent avoir eu connaissance, directement (ou même indirectement dans mon cas), de "dessous" plus contemporains comme les modalités particulières de la conquête du Marais par les commerces gays et ce avec la bénédictions d'investisseurs juifs venus du sentier....

Le propre du "milieu" masculin dont on parle est d'avoir réuni des extrêmes, les extrêmes s'attirant en principe comme des riches et des pauvres par exemple, les premiers pouvant servir d'ascenseur social. Je parle en observateur des marges et non en acteur car je me suis toujours tenu à distances des partis, des sectes et de tout groupement.

En "sociologue" non répertorié et non académique qui a reçu bien des confidences, j'ai inventé l'observation participante mais sans compromissions avant que cette garce qu'est l'Université n'en revendique le privilège !!!! ...

La médecine et l'hygiène publique nécessitent pour concourir à la bonne santé de la population de tenter de dissiper certaines paniques et d'en indiquer les origines... 

Dans son livre intitulé Ces maladies créées par l'homme, le Pr Dominique Belpomme évoque la pollution cognitive et l'imagogie. Avec les fantasmes dont il va être question on est dans l'une des applications les plus calamiteuses de cette pollution. Ce post est dédié plus spécialement à une chèvre alpestre qui a le tort de se prendre pour une ... licorne... Comprenne qui pourra !

Cela fait deux fois que j'accepte de parler au téléphone avec des lecteurs, puis la conversation vient à rouler sur un certain Stan Maillaud et des histoires de "pédophilie". Je déclare que lorsque je réfute la thèse d'un complot satanique et pédophile mondial international impliquant le gratin des dirigeants la société actuelle et brutalement c'est la rupture des relations sans explications.

Je pense en particulier à une ex commerçant en aromathérapie qui était persuadé qu'un certain Stan Maillaud aurait été assassiné par des gendarmes. Or il est réapparu récemment en avril 2015 et il ressort qu'il avait organisé sa disparition pour faire parler de lui... Ce faisant il en est arrivé à tout simplement perdre toute crédibilité. C'est malade paranoïaque mais ses observations à propos de certains femmes qu'il a voulu aider, Corinne Gouget par exemple qui vient de se suicider le 22 juin à 22 heures en gare de Frontignan sont néanmoins saisissantes de vraisemblance, du moins pour quelqu'un qui a reçu un minimum de discernement. Faut-il rappeler que le "discernement des esprit" est un charisme. Cela ne s'invente ni ne s'acquiert mais peut être développé si un embryon de la chose existe...

Ci-dessus une des sources des fantasmes actuels. Il s'agit d'une littérature antimaçonnique d'un certain léo Taxil qui visait, à l'péoque, à faire perdre le face à l'Eglise catholique. La manoeuvre a du reste réussi et s'est soldée en retour par une vengeance, la fameuse Affaires des fiches. Malheureusement, les demeurés à la mentalité de pions qui font la police sur Wikipedia et la plupart des intervenants bénévoles sur la Toile ignorent tout de ce dont ils parlent et ne peuvant pas savoir qu'il s'est s'agi d'une réponse au canular révélé comme tel lors d'une séance ayant eu pour cadre la Société de géographie...

A propos de Stan Maillaud

stan.jpgStan Maillaud, rappelez vous, j'ai parlé de son témoignage à propos de Corinne Gouget et de son bouquin sur les additifs alimentaires et du procès intenté à son mari pour des faits de pédophilie présumée sur ses filles. Je faisais référence à un texte rédigé par cet ancien gendarme sur une certaine "Affaire Vincent". Texte fort intéressant à mes yeux en ce qu'il donne en particulier des informations au sujet de la geste de Christian Cotten qui est impliqué dans ce que j'ai appelé dans mon livre l'aventure du G5.

Ci-contre, une image délirante accusant la gendarmerie d'enlèvement. J'ajoute qu'il y aurait beaucoup de choses à dire sur la personnalité de cet individu. Je crains en général que les chevaliers blancs qui se mêlent de chasse aux "pédophiles" aient trouvé là un moyen de refouler certaines de leurs propres pulsions.Faute de pouvoir bénéficier de certaines facilités appartenant aux riches, on s'en veut venger en devenant flic et accusateur public.

Je pense en particulier à un personnage détestable qui a sévi jadis. Cela s'est passé dans l'Aube. Il a fini par disparaître de la circulation suite à des condamnations judiciaires pour diffamation... 

Première manifestation délirante et rupture diplomatique brutale

La première fois qu'une rupture brutale est survenue dans une discussion avec l'auteur d'un site que j'avais vivement critiqué pour son côté conspirationniste, son auteur était un personnage connu dans le domaine de la phyto et il était très impliqué au sujet des abus vaccinaux. Très rapidement, je me suis rendu compte qu'il était imbu d'idées délirantes, il prétendait que des amis à lui auraient été noyés dans la Garonne, c'est ainsi qu'il fut question de la disparition de Stan Maillaud. Comme je n'ai pas adhéré, la discussion s'est arrêtée net sans explications. Je n'ai pas beaucoup apprécié pour diverses raisons car j'ai donné satisfaction aux réclamations de ce personnage et la politesse impliquait au moins une réponse marquant son désaccord. 

Seconde manifestation délirante

C'est une personne qui m'écrit en me disant qu'elle a consulté le Dr Donatini en faisant 1400 km à cet effet, elle demande à m'en parler au téléphone mais sans fournir le sien. Elle commence par me dire qu'elle a été défavorablement impressionnée par une tête de boeuf sur la façade de l'établissement et des fenêtres lui faisant penser à un hibou. Elle imagine des symbôles maçonniques. Je rectifie en disant qu'en réalité elle a dans la tête quelque chose qui a à voir avec le Bohemian Club. La chose lui fait penser au veau d'or... Bref cette tête de boeuf aurait une serviette entre les cornes et une couronne de fleurs, et donc la façade aurait changé par rapport à l'image collectée sur Google. C'est un exemple qui montre comment les gens en arrivent à littéralement "amalgamer" dans leur esprit confus toutes sortes de faits à des souvenirs de lectures mal digérées.

Visite au Dr Donatini

Je n'en dirai pas davantage. Le post publié le 23 mai à propos de l'espèce de détraquée avec laquelle j'ai eu affaire me dispense de m'étendre sur le rapport foireux de cette bonne femme qui a manifestement du gaz dans les neurones comme dirait une certaine Taty. La mononucléose de sa fille diagnostiquée par Donatini comme devant lui monter au cerveau (sic) est devenue un une herpangine avec une grippe à coxackie (resic).

camisole.jpg

Idées délirantes

Comme indiqué plus haut, j'ai flairé, chez cette femme, des idées délirantes avec l'histoire du glucose censément trafiqué que Donatini est censé lui avoir infligé et de la tête de boeuf. La dame est du reste un peu revenue de son soupçon d'empoisonnement car je lui ai conseillé de refaire l'expérience en se procurant une dose de glucose en pharmacie.

Bref, j'étais assez embarrassé par cette conversation. Survient alors un flot d'évocations où il fut encore question de Stan Maillaud et de ses démêlés avec la thèse d'un réseau pédophile et sataniste aux ramifications internationales. Selon elle ça date non pas de quelques siècles mais de plusieurs millénaires etc... Je l'informe que j'ai évoqué le cas de Stan Maillaud à propos de Corinne Gouget. Elle me dit savoir qu'ils sont fâchés mais visiblement elle ne s'est pas posée la question de savoir si Maillaud n'avait pas de bonnes raisons avait de plaquer celle qu'il avait voulu aider. En moi-même cette femme, par ses attitudes, me faisait penser à quelque chose et je découvrais subitement qu'il s'agissait d'une sorte de réplique atténue de cette fameuse Corinne. Pas de problème de pédophilie mais un "air de famille" dans la manière d'être hystérique.

Sur la disparition de Stan Maillaud

La dame me parle du fameux CD de Zandvorst, vieille histoire des années 90, et me donne l'url d'un site et une longue liste de liens sur l'affaire Maillaud dont il n'y a rien à tirer. Je ne pense pas que la gendarmerie l'ait descendu et ait escamoté son cadavre. Il est en fuite simplement et je le situerais volontiers en Corse. Or il vient de réapparaître en 2015

Suite de correspondance

J'ai pris la peine d'aller voir le site indiqué http://dondevamos.canalblog.com/ et je vous le recommande comme étant l'exemple le plus emblématique de ce que l'on peut faire de plus délirant dans le domaine. J'ai pris la peine d'exposer assez brièvement mes critiques dans deux mails assez consistants, en faisant le pari que très probablement j'allais être classé dans la catégorie des complices de cette histoire fantasmatique de réseaux car c'est effectivement le sort de ceux qui opposent un déni à ces délires carabinés. Je suis même allé jusqu'à dire que très probablement je n'obtiendrai aucune réponse. C'est effectivement ce qui s'est produit. On trouve normal de me déranger un dimanche ou même un jour férié à 10 heures du soir mais quand à avoir la politesse d'accuser réception d'un courrier, c'est bernique.

Alors que les choses soient claires ! Je n'apprécie pas du tout !

A propos des histoires de réseaux pédophiles

Diable-bataille.jpgA gauche vous avez la principale source des fantasmes dont il est question. Si vous allez sur Gallica et tapez "Léo Taxil" ou "Docteur Bataille" vous verrez tout ce qui a été produit dans le genre. C'est tout simplement hallucinant ne serait-ce que par le nombre de publications que représente ce courant.

Que les choses soient claires ! Cela fait une bonne trentaine d'années que je m'intéresse de fort près à cette fameuse thématique centrée autour d'une idée de conspiration mondiale plus ou moins satanique que certains vont jusqu'à faire remonter à une histoire de reptiliens à la Anton Park. Voyez Wikipedia pour cet auteur et pour Sitchin... Et j'ai conclu que tout cela n'est que fantasmagories et je suis formel. Le Diable se niche dans des petits détails et il est plus efficace quand il se fait oublier...

Maintes raisons m'ont poussé à m'intéresser à ces histoires, premièrement il s'agit d'énigmes et presque toutes les énigmes m'intéressent. Enfin et surtout la ville de Nice a été quasiment révolutionnée par une affaire de magistrats pédophiles qui a fait pendant longtemps la une des quotidiens et des hedomadaires hexagonaux. Voir :

http://denidejustice.wordpress.com/category/b-19-magistra...

Nice ville emblématique du mythe satanique et pédophile

Cette affaire est emblématique d'influences venues d'Outre Atlantique. Je peux le dire : cette affaire relève bien d'un pur fantasme à la Léo Taxil. Elle a été relayée par une association suisse dont le président avait déclaré que la guerre à la pédophilie sera déclarée lorsque l'on mettra à jour des charniers d'enfants... Quand vous entendez des choses pareilles ça nous ramène bien aux histoires taxiliennes avec le type particulier de "rumeurs urbaines" selon lesquelles en creusant sous d'anciens couvents on trouverait des charniers d'enfants et un ou plusieurs souterrains reliant ces couvent à des monastères d'hommes.

Ja rappelle qu'une magistrate, bonne amie de Christian Cotten, avait relayé cette rumeur en France et il me semble ordonné des fouilles en vain. Quoiqu'il en soit le dossier de cette affaire niçoise est vide. On est allé jusqu'à prétendre établir des relations avec l'affaire de l'Ordre du Temple Solaire et l'affaire Dutroux. Dans le cas de l'OTS, on a fait un amalgame avec des rituels surréalistes à base de capes blanches qui se sont tenues dans le cadre d'un club médeciniste (le Cube) qui avait son siège à Acropolis. Le quotidien local en a longuement parlé après la déchéance du fameux maire niçois...

Il n'en subsiste qu'une seule trace sur Internet. Voir https://www.google.fr/#q=nice+le+Cube+club+m%C3%A9deciniste

Et seulement ceci : http://cdlm.revues.org/54 dont j'extrais ce passage :

En 1993, le Tribunal Correctionnel doit aller jusqu’à statuer sur l’affaire du “Cube”, club où les notables niçois, sur les deniers publics , s’offraient des soirées animées. En 1994, c’est le président de la Chambre des faillites du Tribunal de Commerce, peu éloigné de “l’élite” locale qui est inculpé de corruption passive à la suite d’une descente de deux magistrats versaillais. 106 Il manque, dans cette liste très partielle “d’affaires” de nombreuses autres manifestations de l’indélicatesse chronique d’une large partie de la classe politique niçoise se croyant tout permis dans l’indifférence “active” de l’État.

Voilà bien le type même du terreau propice au genre de fantasme des "sans dents" que je dénonce !

Il se trouve que le hasard a fait que j'ai des relations dans des milieux très divers, ben oui je suis curieux de nature. Un éditeur niçois que je connais fort bien  qui a produit un livre sur Raspoutine (qui a vécu à Nice) et qui a concouru dans l'arène politique (il est décédé à la veille d'une élection locale) entretenait de bonnes relations avec le juge qui a instruit une autre affaire de pédophilie niçoise, celle d'un évêque, un certain Mgr Paul. Voir :

http://www.liberation.fr/societe/0101376492-a-nice-du-rif...

Les hasards de la vie m'ont placé à des postes d'observations uniques. Cet éditeur et le juge étant assez en fort bon terme j'ai eu un petit regard à l'intérieur du Palais...

Là encore j'ai connu personnellement le personnage de Mgr Paul en accompagnant un ami dans des démarches ecclésiastiques de régularisation qui n'ont pas abouti. Il a cependant obtenu son rattachement au patriarcat de Moscou avant de finalement opter pour une branche du soufisme turc...

J'ai même mangé à la table de Mgr Paul qui devenait subitement nerveux quand on évoquait les affaires de "pédophilie" dont certaines églises, les "petites" en particulier, sont assez florissantes... La façon dont il se comportait avec ses enfants de choeur et la manière dont il s'immisçait dans leurs petites querelles m'avait mis la puce à l'oreille.

Ensuite ayant assisté à une messe en la cathédrale russe, une vieille dame s'étant bouchées les oreilles lors du sermon avant de sortir durant le prêche, il m'a été suggéré d'aller la "confesser" sur le parvis. La bouche en cœur, je lui ait demandé pourquoi elle n'aimait pas ce prélat. La première chose qu'elle m'a dite est ceci : c'est un sale pédé, ensuite elle l'a accusée de trafics immobiliers frauduleux portant sur les biens de la paroisse. Si la nouvelle de la mise en examen de ce personnage a retenti dans la baie des requins telle un coup de tonnerre survenant dans un ciel bleu d'outremer, je n'ai pas été vraiment surpris...

Il se trouve qu'en ce qui concerne la fameuse affaire de la cathédrale russe revendiquée par la Fédération de Russie qui date à peu près de la même époque, je me trouve avoir joué un rôle médiatique assez particulier qui a causé bien des sueurs du côté de la rue Daru... J'avais par un jeu de circonstances particulières un "micro à deux pattes" en la personne d'un "aristo" d'origine teutonique en contact direct avec le patriarcat. C'est une histoire compliquée de "géopolitique" que je n'entreprendrai pas de résumer ici.

Sur une (fausse) affaire bien niçoise

Par cet éditeur évoqué plus haut et qui a du reste publié un livre où la personne accusée dans l'affaire Kamal se défend de toute implication pédophile, j'ai su comment l'affaire des magistrats pédophiles a commencé. Maintenant que le soufflé est retombé, je peux bien donner quelques explications bien qu'à l'époque j'ai juré le secret le plus absolu.

Il était une fois un certain substitut du procureur dont la femme (assez corpulente) venait tricoter dans le bureau de son mari. Le couple, venu je crois du nord, habitait près de Sainte Réparate, dans la rue derrière son domicile demeurait un syndicaliste a fausse particule qui a défrayé maintes fois la chronique locale avant de complètement disparaître, un certain Bisson de quelque chose...

Le mari absent, le téléphone sonne, la femme décroche : c'est une personne appartenant à la famille Kamal venue des USA qui lui donne RV au Négresco. Sans consulter son mari, la dame file au RV mais la personne était filée par le FBI et c'est ainsi que l'affaire aurait éclaté. je ne sais plus comment car je ne lisais pas Nice-Matin à l'époque et j'ai pris le train en marche quand un certain M° Grattirola s'est emparé de l'affaire. Or il y a derrière toute cette histoire une manoeuvre d'un certain Vergès (qui s'est rebaptisé le salaud lumineux) qui a voulu tirer vengeance d'un certain échec judiciaire... Un personnage au demeurant très énigmatique ce Vergès. C'est ce Vergès qui s'étant abouché avec une association suisse a pratiquement monté l'affaire...

Une autre affaire, une vraie celle-là...

Pot aux roses.jpgGrattirola est un con, j'ai pris la peine d'aller le voir pour l'inciter à la prudence et lui signaler une affaire de pédophile bien réelle et bien institutionnelle celle là. Celle-là s'est déroulée dans une ville très bourgeoise que je qualifierai de malodorante à tous égards autour d'une certaine école où l'on enseignait le chant en particulier.

L'histoire avait commencé par le meurtre d'un prêtre que l'on avait retrouvé nu et baignant dans son sang du côté de Mougins. Un adolescent avait été impliqué qui avait du être abusé par ce prêtre dont on savait qu'il était proche du milieu des manécanteries. Puis subitement Nice-Matin s'est tu.

J'ai tout de suite deviné qu'il s'agissait d'une vengeance d'une victime d'abus sexuels. Ensuite apparait la fameuse école. J'y avais des antennes par des pions, des profs et je savais que c'était un repère de pédophiles, que le Maire qui avait été inquiété lors d'une rafle liée à l'affaire Toro Bravo avait joué un rôle dans la création de la chose. Ce Maire (à particule) très orienté FN est décédé à 75 ans d'une crise cardiaque sur la voie publique devant son hôtel particulier. Un film de fiction censé se dérouler en Allemagne sur lequel je suis tombé je ne sais trop comment m'a révélé le mécanisme du "réseau" en question.

Il s'agissait bien d'un "réseau", un réseau lié à un milieu particulier, celui des manécanteries. Quelque chose au demeurant d'assez catholique puisqu'il comportait son lot de "curés pédophiles". Le film en question qui plaçait il me semble la scène en Autriche  m'a fait faire la relation avec festival local servant à attirer des chorales et les profs devaient présenter les élèves complaisants à des personnalités qui leur faisaient je l'imagine visiter le pays avec passage plus ou moins obligé dans un lieu intime. Impossible évidemment de déboulonner cette affaire car l'école était très prisée. Un magistrat qui y avait mis un rejeton a du reste défrayé la chronique dans une affaire politique dont je ne me rappelle plus les tenants et les aboutissants, il me souvient qu'elle devait avoir un versant "arabique".

Un des directeurs de cette école a été défenestré par une de ses victimes. Je connais de très longue date la personne amenée à œuvrer dans l'établissement qui a constaté le décès en arrivant le matin à son poste. Bien entendu tout le monde savait que ce ne fut point un suicide. Enfin comme les choses étaient allées trop loin que les profs allaient jusqu'à importuner certains élèves dans les "chiottes", il a fallu mettre de l'ordre dans tout cela. On a donc démantelé la fameuse école bien proprement en mettant sur le carreau tout le personnel.

La seule condamnation a concerné un producteur de disque qui a commis l'erreur de vouloir exercer ses talents sur le fils de la secrétaire de l'association organisatrice du festival. J'ai travaillé comme technicien pour ce producteur lors de l'enregistrement d'un opéra pour enfants de Mozart ce qui m'a donné l'occasion de visiter l'école en question qui servait de lieu de restauration. Rien absolument rien de ce que j'évoque n'a transpiré hormis la condamnation de ce producteur parisien. Il fallait avoir des accointances avec un certain milieu artistique pour pouvoir percer la chape de plomb qui a pesé sur cette histoire très provinciale.

Ma foi s'il se trouve un éditeur susceptible de m'offrir la possibilité, avec un contrat en béton de publier mes mémoires, sur ce que j'ai vécu à Nice et au delà du Var, je veux bien examiner toutes propositions quoique l'idée d'évoquer par le menu des affaires aussi nauséabondes qu'il faudra de toute façon "coder" car des acteurs sont encore vivants ne m'enchante guère...

Baie des Anges ou baie des démons ?

Nice baie.jpgEnfin, si l'affaire de Nice dite des "magistrats pédophiles" a connu une telle renommée, c'est, il faut le dire à cause d'une décision inopportune de la Chancellerie. On a déplacé le procureur, un certain d'Auméras en poste depuis des décennies et plusieurs magistrats. C'était le plus sûr moyen ce renforcer des soupçons... Il est vrai que Dauméras classait tout. J'en ai fait l'expérience à propos d'un sérieux problème de voisinage et d'un viol de domicile. Il tenait à lisser la réputation de sa ville. certes il y a derrière tout cela une connivence de classe mais de là à imaginer cet homme comme le protecteur d'un réseau occupé à des "messes noires pédophiles" il y a un pas qu'on ne saurait franchir !

En revanche, me concernant, il a quand même fait instruire une plainte motivée par une série de lettre anonymes dont j'avais été la cible, plainte accompagnée d'une expertise en écriture qui m'a incité à désigner un coupable potentiel demeurant à l'époque rue de Russie. Il s'agissait d'un type assez délirant qui m'avait été présenté par un amateur d'astrologie et qui avait été vexé que je m'endorme à l'exposé de ses délires ésotériques à base entre autres de lydiennes. Si c'est encore une affaire à base de fantasmes sexuels, rien à voir avec la "pédophilie", les lydiennes, autant que je me souvienne d'était plutôt des "gouines"...

Ce personnage avait, je l'ai su plus tard, terrorisé les fidèles d'un centre bouddhiste de la promenade des anglais en arrivant déguisé en samouraï.

Le dossier que j'ai déposé à l'appui de ma plainte a finalement disparu, il parait qu'il aurait été subtilisé par un policier dont le collègue aurait été assassiné par la bande dont aurait fait partie l'auteur des lettres anonymes (un certain R.P.) dont une me donnait RV dans le cimetière de Cimiez, de nuit pour une association à caractère "vampirique". J'ai appris plus tard et très incidemment, en rentrant plus tôt que d'habitude que ce R.P. était renseigné par un voisin avec lequel j'étais en conflit pour des histoires de tapage. Il était relié à un apprenti boulanger de la vieille ville dont j'ai su plus tard, par le sacristin de la cathédrale, qu'il aurait racketté des travestis ou des exhibitionnistes au Mont Boron qui surplombe la ville... La métropole azuréenne est, comme vous pouvez le constater, un foyer d'intrigues assez hautes en couleur, il y en a pour tous les goûts...

Soit dit en passant, bien des années plus tard, j'ai découvert qu'un personnage qui a défrayé la chronique judiciaire monégasque lors d'une affaire d'atteinte au prestige princier était lié jadis au groupe en question. Groupe comportant un "mage noir" qui aurait fait l'objet d'une interdiction de séjour suite à une histoire de détournement de mineurs. Tout cela remontant aux années 70 soit une décennie avant que je débarque en gare de Nice. J'ai du reste eu récemment la confirmation des liens du monégasque (un musicien d'église) avec le "milieu" que j'évoque (et le fameux "mage noir") en rencontrant, lors d'une sortie à Clans, un ancien chauffeur de bus connu pour avoir produit beaucoup de livres sur des questions dites "ésotériques". J'ai nommé un certain Guy Tarade...

Je vous prie de croire que je n'invente rien et je n'évoque qu'un centième de toutes les ramifications bizarroïdes que j'ai pu constater et auxquelles j'ai été plus ou moins incidemment affronté au sein de la métropole niçoise. Cela dépasse tout ce que l'on raconte sur le milieu maçonnique car des tas de gens sont liés à des titres divers et dès qu'on commence à occuper des positions où l'on est forcément amené à prendre des initiatives, on se heurte fatalement à toutes sortes de "réseaux" plus ou moins imbriqués les uns dans les autres. mais ce sont des "réseaux" à vocation essentiellement "économique" et non sexuelle. C'est hallucinant ! Il faut sans doute une santé de fer et même d'acier pour survivre à tout cela.

Une affaire de tromperie pharmaceutique sabotée (Rivotril et MTC)

rivotril25drup.jpgConcernant le subtitut visé plus haut, il se trouve que j'avais toutes sortes de raisons de bien le connaître car je lui ai livré une affaire qui aurait pu connaître la une du quotidien régional. Un praticien de MTC lié à un médecin à la retraite dont a parlé Jean Palaiseul, alors retraité à Vence, vendait très cher du Rivotril reconditionné en potion chinoise censé régulariser le sommeil.

Effectivement, à raison de 2 gouttes ça s'est avéré souverain. Et c'est une dame de Montmorillon, près de Limoges (décédée des suites d'attaques de sorcellerie) qui m'avait fait découvrir le pot aux roses ! Malheureusement, le subtitut a loupé l'affaire.

Je ne m'étais engagé à témoigner officiellement qu'à la condition qu'il fasse une expertise préalable du produit et que les choses soient orchestrées de telle manière que deux perquisitions soient faites aux lieux que j'indiquerais sans interrogation préalable car j'avais fait mon enquête, je connaissais même la pharmacie qui fournissait le médecin marron. Il parait que la justice n'avait pas les moyens de l'expertise, en fait le substitut n'a rien compris sur le plan technique. Le personnage que j'avais l'occasion de croiser étant d'une humeur très changeante, je n'ai pas répondu à la convocation, j'ai téléphoné à la policière en charge pour dire que le "marché" proposé n'avait pas été tenu. Le substitut du procureur aurait été muté à Toulouse autre lieu où l'on soupçonne encore une méga affaire avec plus ou moins de "pédophilie".

Origine et culture des fantasmes à base d'abus rituels sur des enfants

leo.jpg

A gauche vous avez Léo Taxil dont l'imagination sulfureuse allait perturber durablement l'esprit de nos contemporains.

Ce qui est lamentable dans toutes ces histoires de "panique pédophile", c'est le rôle joué par les médias dont on sait qu'ils sont surtout soucieux de spéculer sur les charges émotionnelles que véhiculent ces affaires. Je ne suis même pas sûr qu'un livre convenablement étayé sur le mécanisme de ces "paniques" soit susceptible de désamorcer ce genre de pathologie car il faut bien le dire, un examen sérieux de ce genre de question demande une culture extrêmement étendue dans de très nombreux domaines historiques et sociologiques.

Je crois pouvoir, sans avoir courir le risque de me faire des bleus aux chevilles, affirmer que je suis sans doute parmi les rares personnes au monde à pouvoir dominer le genre de problématique que je viens d'évoquer. Quand je dis culture étendue c'est sous le rapport de l'histoire (nécessité de remonter jusqu'à l'aube des temps historiques, soit le VIIIème siècle avant J.-C.), de la sociologie, des domaines "psy", des religions comparées, des sociétés secrètes etc...

Mais voilà je suis indépendant, je n'ai jamais soutenu de thèse car je méprise le formatage et les limitations universitaires tout en étant extrêmement exigeant quant aux sources, et j'ai toujours observé les phénomènes en marge sans m'en mêler ou en faisant en sorte de toujours pouvoir tirer mon épingle du jeu. En sorte que je ne réunis pas les conditions académiques pour être jugé crédible mais comme vous vous en doutez je m'en fous royalement. J'assène ma vision des choses et mes analyses et chacun se démerde avec et je me lave les mains des délires ambiants !

Que les ignorants ferment leur gueule et les vaches seront bien gardées !

Les médias sont évidemment fautifs qui passent sous silence les faits importants, se livrent à des amalgames mais le public n'a guère que ce qu'il mérite car parmi ceux qui multiplient les sites autour de la pédophilie qui s'est soucié de lire un livre comme Enquête sur le satanisme de Massimo Introvigne ?

La partie la plus importante concernant la thématique évoquée commence à la page 310 et va au moins jusqu'à la page 334 étant précisé qu'il faut commencer par tout ce qui concerne l'Affaire Taxil et à ce propos ce qu'en dit Introvigne peut être complété par le dossier de la revue Politica Hermetica sur le sujet.

Le problème des fausses implications satanistes est évoqué page 332.

Cette documentation je l'ai communiquée, en ma qualité d'expert, au procureur en place à l'époque. J'ignore ce que ce personnage, au demeurant excessivement psychorigide, en a tiré.

Résumé des dires de Massimo Introvigne sur le rôle du "satanisme"

Introvigne.jpgMassimo Introvigne commence par souligner que le cadre dramatique des violence sexuelles sur des enfants est une réalité. Je précise pour ma part que ces violences ont lieu en général dans le milieu familial ou le milieu proche de la famille étendue et dans des établissements dédiés à l'enfance.

Des viols en réunions existent mais sans qu'il soit possible de parler de réseaux sataniques mondial. Que le gratin du monde actuel ait en partage ce secret effroyable relève de la démence et s'enracine, je le répète, dans l'oeuvre calamiteuse de Taxil à laquelle l'Eglise catholique s'est laissé prendre. Même la prétendue Sainte Thérèse de Lisieux aurait correspondu avec la fameuse Diana Vaughan !

Des "pédophiles" usent de symboles ou de "rituels" pour impressionner les enfants et éventuellement décrédibiliser leur parole. On en a eu un exemple en marge de l'affaire Dutroux avec ce qui s'est passé dans une certaine champignonnière. Là il fallait minutieusement décrypter l'histoire des "témoins X" pour arriver à faire la part du réel et des fantasmes dans le témoignage d'une femme qui en est réduite actuellement à nourrir les chats errants dans la bonne ville de Gand où j'ai eu un bon correspondant parmi les universitaires.

Introvigne écrit que les pédophiles n'étant pas des gens équilibrés en sont arrivés à s'exciter au lieu de se scandaliser des évocations à base de satanisme pédophile. La nature imitant l'artifice...

D'autre part, sachant que les tribunaux sont assez imperméables à la thèse d'un complot satanistes certains avocats de pédophiles cherchent à introduire des éléments satanistes dans l'espoir d'obtenir la relaxe de leurs clients. En fin de compte, il est d'accord pour dire que l'existence de délires satanistes comme fond des affaires de pédophilie au lieu de faciliter la poursuite et la sanction des crimes va finalement à l'encontre du but poursuivi.

Une bonne partie du livre a été consacrée à un phénomène apparu au USA et au Canada et auquel Freud s'était affronté durant la période où il pratiqua l'hypnose. Cette période correspond très exactement (1891-1897) au plus fort développement de l'affaire Taxil avec les histoires de messes noires à base sexuelles dans les arrièes loges magiques et autres inventions. mais si Freud pour une fois a flairé l'existence d'un artefact, il n'en fut pas de même outre atlantique. Je ne peux pas résumer ce livre, il faut le lire et actuellement on en trouve 4 exemplaires d'occasion sur Priceminister et le livre est toujours édité. 

Reste à évoquer certains dessins. Là encore si quelques uns peuvent se rapporter à des faits réels, une bonne part relève d'une suggestion. Comme je l'ai expliqué à ma correspondante, celle que je viens d'étriller, je me suis livré à des expériences de suggestion par téléphone qui m'ont prouvé que l'on pouvait communiquer ce qui vous passe par la tête à une personne distante sans employer de mots pour décrire les images mentales que l'on visualise. J'ai fait cette découverte par hasard lors d'une expérience de "fumette" qui m'a semblé booster ce pouvoir de suggestion.

Quelques remarques sur l'affaire Dutroux

dossiers X.jpgCe livre date de 1997 mais il me faut dire que bien avant la parution de ce pavé, je savais à quoi m'en tenir. L'année d'avant en 1996 survenait l'affaire Dutroux. Un universitaire belge, concitoyen de la fameuse Régina Louf évoqué plus haut m'avait servi de guide en m'évitant certaines chausses trappes.

Je correspondais avec lui sur d'autres sujets et il m'avait mis en garde en me signalant qu'il fallait prendre avec des pincettes toutes les références à du satanisme. C'était jeune un Franc-maçon créateur de sa propre loge et un érudit. Nous étions à même de part nos centres d'intérêts de disposer de toutes les "contre-poisons" nécessaires.

Concernant le témoignage de Régina Louf, il comportait plusieurs niveaux. Le seul niveau crédible se rapporte à ce qui s'est passé dans une certaine champignonnière abandonnée et rasée depuis lors. Il a été recoupé, le reste est en partie fantasmée notamment le fait qu'elle aurait été prostituée par sa grand mère. Elle est née en 1969 et je me souviens que dans son témoignage elle fait allusion à des pratiques remontant à l'occupation allemande pour justifier d'une sorte de "tradition familiale"... 

Le seul ouvrage documentaire intéressant sur l'affaire Dutroux est celui que l'on trouve reproduit ici :

http://fr.scribd.com/doc/118409324/Les-Dossiers-x

Il convient de s'en tenir aux faits pas à l'opinion des auteurs car dans ces témoins anonymes, interviennent des fantasmagories à savoir par exemple des histoires de chasse à courre dont le gibier aurait été enfantin dans un château des Ardennes belges fréquenté par l'aristocratie. C'est l'intrusion de fantasmes aussi délirants et absolument impossibles qui a décrédibilisé l'enquête et obligé à une manœuvre pour la verser aux oubliettes. 

Il y a quantité d'histoire autour des "châteaux". Je peux citer les "rumeurs urbaines" se rapportant à un château non plus belge mais champenois, un château renaissance construit en 1853 entre Epernay et Port-à-Binsson dans la Marne. Son premier propriétaire s'était enrichi par les chemins de fer. On racontait dans mon enfance qu'il s'y était tenu des banquets où des femmes et des filles de petite vertu auraient été servies en guise de dessert. Les rumeurs à bases de ballets roses ou de ballets bleus ont toujours plus ou moins dopé l'imagination ouvrière toujours un peu jalouses des parvenus qui trouvaient là un moyen de célébrer un idéal de pureté pour tenter de calmer ses frustrations. Quand à la réalité des "ballets" c'est une autre question. Il n'y a certes jamais de fumée sans feu, mais il peut aussi exister beaucoup de fumée sans vraie incendie (tous droits réservés en cas de citation)...

L'ombre portée de l'affaire Pinon

andre_le_troquer-d.jpgBerthon.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qu'il faut savoir c'est que l'affaire Dutroux est apparue sur les traces de la fameuse Affaire Pinon. Au nom prédestiné, soit dit en passant car rien n'arrive par hasard. Synchronicité oblige !

Voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_ballets_roses_(B...

Pour ce qui concerne les divers amalgames plus ou moins fantasmatiques voir :

http://transition888.heavenforum.org/t540-dossier-pinon-l...

Je n'ai pas trouvé d'image pour l'affaire Pinon mais vous avez à gauche une évocation d'une affaire historique celle des vieux Messieurs de la république Française dont (André le Trocquer) était le pourvoyeur de ballets roses made in france.

Voir également : http://pedocriminel.blogspot.fr/2011/12/affaire-les...

Pour en revenir à l'affaire Dutroux, il y eu un groupe centré autour deu deux établissements dont j'ai oublié les noms, des "boîtes" ou des gens bien ont détournés des jeunes. Il faut dire que la Belgique est un pays froid, ce qui implique une recherche de convivialité et des tendances assez cordiales voir un besoin de familiarité physique. On vit à l'intérieur.

Je me rappelle que dans les années 60/70 les boîtes belges et luxembourgeoises étaient réputées pour la drague toutes tendances confondues car je suis natif d'un département situé en lisière de la belgitude. La majorité sexuelle était très basse au Luxembourg, j'ai retenu 14 ans mais je peux me tromper, elle est actuellement à 16 ans mais Wikipedia ne donne pas de détails de toutes les évolutions sauf pour la France où cette histoire est bien documentée, le délit de sodomie ayant été supprimé en 1791.

Bref, pour les départements limitrophes la Belgique était une destination prisée en matière de "sextours" des weed-end surtout dans le domaine "homo". L'atmosphère n'avait pas attendu mai 68 et le streap tease d'un célèbre écrivain anarchiste à la Sorbonne pour se détendre. Il régnait un climat bon enfant et je le répète le climat froid engendrant un besoin de chaleur humaine explique bien des choses. Pour avoir pu faire la différence avec le goût du paraître sur les forums de la Côte d'Usure et ce que j'ai observé ailleurs, je suis fort bien placé pour pouvoir tenir compte de certains subtilités socio-géographiques. Enfin je rappelle que compte-tenu de certaines circonstances ma mémoire sociologique remonte aux dessous de la vie parisienne des débuts du siècle dernier.

Ce ne sont pas, sauf exception rarissime, des jeunes cons nés après mai 68 et prédisposés à jouer les cafards parce qu'ils sont intoxiqués par la "moraline" ambiante qui peuvent se permettre de porter un jugement équilibré sur ce dont on parle ! Ce que j'ai observé dans les débats des forums Internet des années 90 a eu au moins le mérite d'exorciser, en ce qui concerne, toute possibilité d'un quelconque penchant "pédophile". Il s'agit d'une génération de "tête à claques" généralement insupportable. Quand elle ouvre la bouche, en général les mains et les pieds me démangent tellement ils souhaiteraient entrer en activité. Son arrogance atteint parfois un degré insupportable et elle n'a pas encore compris à quel point elle est manipulé par la démagogie ambiante. Vu qu'elle a tendance à assimiler la prétendue élite politique à une maffia de "pédophiles" qui n'en voudrait qu'à leur misérable petit cul, il devrait au moins comprendre à quel point on en a fait une génération de dupes. Mais non c'est trop simple !

L'influence de la vilaine Lulu

Vilaine Lulu.pngCi-contre un dessin de l'album qui a rendu fou pas mal de crétins fâchés avec le sens de la causalité...

Lors de la rédaction initiale de ce post je n'avais pas pris la mesure de l'influence de l'album dessiné par Yves Saint Laurent un des amants de Pierre Bergé qui aurait financé la campagne de l'actuel président pour qu'il fasse voter le "mariage pour tous".

Parenthèse sur Pierre Bergé

Ce pierre Pergé ne me parait pas si diabolique qu'on le dit, ses paroles sont de bons sens.

Ce fameux album d'Yves St Laurent paru pour la première fois en 1967 dont à la veille du dévergondage de mai 68 qui transforma la Sorbonne en lupanar gay de préférence est présenté comme le "guide initiatique" de cette élite pédophile et satanique dont on parle. La thèse la plus correcte serait que ce dévergondage ne représente que les fantasmes issus du "surmoi diabolique" d'Yves Saint Laurent. Une chose est certaine : le personnage de la vilaine Lulu a été inspiré par un collègue du modiste qui en fin de journée se travestissait pour amuser ses collègues.

On trouve dans cet album le dessin d'un rite sacrificiel non à Satan mais à Venus par lequel la vilaine Lulu était censée obtenir la réalisation de ses voeux. Il a suffit de remplacer la vilaine Lulu par des vieux cochons hors d'âge pour aboutir aux fantasmes actuels des abus sexuels dont on cause. Une affaire en région parisienne dont j'ai suivi les linéaments est manifestement un pur produit de la pollution mentale engendrée par l'album et transmises des parents aux enfants. Il faut évidemment bien connaître la manière dont fonctionne le "milieu psychique" (ce que les occultistes appellent "égrégore") pour comprendre ce que j'avance. Enfin il est très clair que certains d'enfants ne sont que le décalque d'une scène tirée de l'album que je reproduis à dessin.

Bien évidemment, je ne compte nullement parvenir à persuader quiconque de la justesse de mon analyse mais qu'importe, il est important que cela soit dit. Point barre !

Les partisans de la révision d'Outreau déboutés 

Pour ceux qui ont le temps de visionner cette vidéo, il apparaîtra clairement que ceux qui contestent l'acquittement des prévenus d'Outreau, les Jacques Thomet et les Serge Garde, n'ont en fait rien à dire. Evidemment, c'est encore Alain Soral qui est derrière l'édition du livre de Thomet et il y aurait bien des choses à dire sur ce Soral qui m'a toujours fait l'effet d'être surtout un "pédé refoulé". Enfin c'est son problème...

Aux dernières nouvelles (MAJ de juin 2015) l'affaire Legrand s'est encore dégonflée. Je n'ai pas suivi alors je n'en parlerai point. Cet échec va encore renforcer l'idée d'un complot en faveur de la "pédophilie"

Ce post est dédié plus spécialement à une certaine licorne (variété alpestre)...

Licorne.jpgComme je l'ai indiqué je pourrais écrire un livre sur ces questions mais le problème et qu'en fait de mémoire et d'observations il y aurait tant à dire que je ne saurais guère par quel bout commencer et en plus il me faut bien ajouter, dussé-je passer pour un quelqu'un de méprisant, que je ne peux pas croire que la majorité des gens qui daignent me lire soient à même de comprendre et d'apprécier les nuances de tout ce que j'écris.

J'ai parlé de "culture" plus haut mais c'est d'abord une affaire de discernement car lire beaucoup sur toutes sortes de sujets si l'on n'est pas capable de faire la part des choses, ça ne sert à rien !

Enfin s'il n'existait parmi mes lecteurs qu'une douzaine de personnes susceptibles de tirer un enseignement de ce que j'énonce, je n'aurai pas perdu mon temps.

Mais de grâce, que l'on me foute la paix avec le genre de délire que je viens de rapporter car je serai sans égard pour ce genre de connerie qui empoisonne le monde. Je tiens les gens qui s'obstinent à vouloir que le fiasco de l'affaire d'Outreau soit encore le résultat d'un complot fomenté en haut lieu sont des malades mentaux ! Là encore les implications à base de satanisme et de zoophilie censés s'être tenu dans une ferme voisine de la Belgique dans l'affaire d'Outreau n'ont été que le produit d'une tentative de suggestion de l'espèce de cinglée qui fut à l'origine du cauchemar judiciaire : Or les enfants n'ont pas su retrouver le chemin... Tandis que ce détail m'avait averti du caractère largement "hallucinatoire" et fantasmatique d'au moins une partie de l'affaire.

Mères proxénètes, ça je connais !

La thèse d'un réseau pédophile et satanique mondial ça ne tient pas, c'est de la démence mais les parents proxénètes ça existe !

Alors que je m'occupais d'astrologie j'ai rencontré une certaine Sarah, qui se prétendait professeur de Yoga et officiait à Paris dans le cadre d'une association baptisée 1000 soleils. Elle avait livré son fils à la fameuse Ecole en bateau pour s'en débarrasser afin d'être plus libre de ses mouvements. Le procès des prédateurs qui la dirigeait vient d'avoir lieu, on y a mis le temps !

Ainsi quand elle avait besoin de s'absenter, elle faisait appel à ses amis gays et leur mettait le marché en mains : en échange d'une garderie elle leur assurait que le gamin viendrait se réfugier dans leur lit sous prétexte de terreurs nocturnes (sic). Je parle en connaissance de cause : le marché m'a été proposé au cours des années 70 dans petit village aujourd'hui célèbre du fait de sa collection de crèches. Une messe avec offerte des bergers y avait été filmée avant que je n'y mette les pieds.

C'était il y a environ 35 ans. On n'était pas encore très loin de mai 68, c'était la mode des système d'éducations alternatives. Libérer la sexualité des mineurs était le mot d'ordre, on ne doutait de rien à tel point qu'alors que j'avais été délégué pour la préparation d'un colloque la salope m'a mis le marché en main.

Si ce n'avait été la perspective de passer en Cour d'Assise j'aurai tué cette femme et avant cela je lui aurais écrasé la face à coups de talons. Il faut dire que les 3 jours que j'ai passé en sa compagnie pour préparer un colloque m'ont donné l'occasion d'assister à des scènes hautement surréalistes...

Pousser l'égocentrisme à ce point d'ignominie, il faut le faire. Chaque matin le fils allait rejoindre sa mère dans son lit et de ma chambre j'entendais sa génitrice lui seriner qu'ils avaient été amants dans une vie antérieure. On oublie pas ce genre de rencontre. Je n'invente rien : la victime n'est autre que le héros d'un livre de Tony Duvert, intitulé Quand mourut Jonathan...

J'ai relu le livre il y a une dizaine d'année car il m'est tombé sous la patte lors d'un vide grenier et ne m'a coûté que 2 €, en fait le portrait de la mère est loin d'avoir été forcé. celui que j'en aurait dressé aurait été infiniment plus saignant. Il est encore des gens pour se souvenir du passage de cette "sorcière". Son cher fils avait convaincu un petit camarade d'aller méditer dans la montagne et le gamin a failli crever de froid et ça a fait toute une histoire.

Il faut dire que le village a collectionné les "phénomènes". Le curé en titre à l'époque était un "pédophile" notoire. Il a défrayé la chronique à propos d'une histoire de lettres anonymes contre le premier magistrat. Il faut dire que ce dernier, alors qu'il faisait visiter l'église (dédié à sainte Marguerite d'Antioche) à un spécialiste de la conservation a été scandalisé en entendant des gémissements en provenance de la sacristie.

Le conservateur de passage ayant crié qu'en cas de souffrance, le secours était à disposition, on a vu le curé et un jeune sortir dépenaillés et dans un désordre de toilette ne laissant aucun doute sur leur précédente occupation. Le soir les voisins de la cure entendaient le jeune hurler, le duo ayant des divertissements sado-masos assez théâtraux. Ce curé, par ailleurs épris de psychanalyse, s'est attaqué à des gosses demeurant dans un village qui servait autrefois de glacière à la métropole avant l'invention des frigos à cause de ses pierres creuses...

Le Maire, prévenu par les parents l'a convoqué en le sommant de foutre le camp séance tenante en abandonnant sa cure dans l'heure à défaut de quoi, une plainte serait déposée et la presse informée. Le délinquant a préféré la fuite. J'ai eu un rapport récemment de ce que l'on a trouvé à l'époque dans une chapelle, à savoir les tenues d'un ordre chevaleresque bidon sur lequel on aurait pu greffer une histoire de rituels abusifs. Signe particulier, lors d'une pérégrination en montagne, ce curé a failli se tuer.

J'ai été amené un jour à le servir en tant que musicien et il m'a raconté à la fin d'une messe où il faisait un remplacement qu'invité à un repas de communion, le chien de la maison s'était jeté sur lui et a voulu le dévorer. Le chien avait manifestement compris à quel genre de clerc dévoyé il avait eu à faire. Cet attaque l'avait marqué car en fait de régalade il a du passer le reste de la journée aux urgences en se contentant probablement d'un vulgaire sandwich. 

Anomalies juridiques et judicaires

Tony Duvert a eu la mort qu'il méritait. Il a fini par être oublié et a crevé seul comme une bête sauvage et l'on n'a retrouvé son cadavre que plusieurs mois après un décès qui semble avoir résulté d'une mort naturelle. Mis à part la mise en scène complaisante de ses fantasmes obsessionnels, ses livres non romancés ne sont pas totalement inintéressants. Mais l'engouement envers le thème de la libération de la sexualité des mineurs allait donner lieu à un puissant retour de flammes dont on est loin d'être sorti à la suite du détonateur qu'a constitué l'affaire du Coral. 

La question qui se pose est celle de savoir comment on peut tolérer que des livres qui au regard de la loi font l'apologie de crimes puissent continuer d'être encore édités quand les faits qu'ils mettent en scène sont punissables par la prison dans la réalité. L'excuse de la création artistique donne lieu à d'insupportables contradictions...

Cette société est vraiment malade quand on voit qu'elle se trouve contrainte de respecter religieusement l'évocation de fantasmes qu'elle réprouve et condamne comme s'il s'agissait de créations de l'art. En fait de chasse aux pédophiles, on s'est surtout contenté de rafler des collectionneurs de photos et de vidéos qui, à priori, ne font de tort qu'à eux mêmes. Rien n'indique qu'ils doivent nécessairement passer à l'acte, bien au contraire. Mais intervient une distinction entre les représentations "virtuelles" (romans) et celles qui sont "réelles" (photographies, films), comme s'il pouvait y avoir une différence en terme d'efficacité suggestive.

Enfin on a eu recours à une théorie basée sur le recel qui de mon point de vue de juriste ne tient pas la route. En effet la définition du recel se trouve dans le livre III intitulé Des crimes et des délits contre les biens de sorte que logiquement il n'est pas concevable de parler de recel de crime contre les personnes. Mais lorsque j'étais étudiant en droit j'avais bien remarqué que l'usage de la notion de recel est devenue tellement élastique avec complètement distordu la logique du code. Je me souviens d'une histoire de recel d'odeur de pastis qui figure dans les annales pédagogiques comme exemple emblématique de je ne sais plus quelle démonstration. Mais enfin le pastis, sous sa forme liquide ou vaporeuse est bien une chose et non une personne...

"Mariage pour tous" et Cie : mon opinion

J'ai eu droit lors de la conversation évoquée à des allusions au fait que le "mariage pour tous" à la française serait une invention destinée à permettre aux gays de se procurer des "esclaves sexuels" par le biais de l'adoption. Comme si les gens qui nous gouvernent avaient le souci de rendre ce genre de service aux couches les moins fortunées de la population !

Quant au gens qui en ont les moyens, il n'ont pas besoin du mariage et de l'adoption pour satisfaire leurs envies, il leur suffit de voyager dans certains pays du tiers monde peu regardants sur le sort des enfants et des jeunes. La misère à exploiter ce n'est pas ce qui manque pour les gens qui sont assez friqués pour voyager aux 4 coins de la planète...

Concernant le "mariage pour tous", il eut été préférable d'imiter les Anglais et de s'en tenir à une union civile avec les droits du mariage en laissant le PACS tel qu'il est car il auriat conservé une utilité. Ce n'était sans doute pas si urgent à régler mais cela faisait partie d'un programme qui a été voté. Que cela plaise ou non, les règles démocratiques ont été respectées et une consultation a eut lieu contrairement à ce que l'on prétends.

La mariage quel qu'en soient les modalités, je m'en tape, ça ne m'a jamais intéressé. Je déplore que l'homosexualité (qui était probablement l'une des dernières petites subversions existantes) se soit embourgeoisée à ce point mais bon ça ne me concerne pas et je m'en fous.

Notez que personne n'est tenu d'user de la possibilité qui est offerte. L'adoption d'enfants par des célibataires était possible depuis un demi siècle. Il suffisait d'adopter puis de se pacser après et passez muscade. Il n'y a donc rien, absolument rien de nouveau sous le soleil car le conseil constitutionnel a rappelé à juste titre que la loi n'a pas instauré un droit à l'enfant et comme les instances qui surpervisent les adoptions n'ont jamais facilité l'adoption par les célibataires mâles, à mon sens la loi risque plutôt d'aggraver la situation car on cherchera par tous les moyens à empêcher les adoptions par des couples "homos" en usant de biais divers. En d'autres termes, il n'y a pas péril en la demeure, la victoire du lobby LGBT n'est que purement théorique.

Quand l'Eglise attend le salut d'une "papiste" nommé Frigide Barjot rien ne va plus

Et puis ras le bol de l'agitation de la Frigide Barjot, cette folle timbrée qui nous a promis du sang avant de se rétracter et qui rêvait d'être une artiste et que l'on sait mariée à un mari qui serait à voile et à vapeur. Si l'Eglise catholique n'a trouvé que cette égérie complètement siphonnée pour défendre ses "valeurs" cela nous confirme une fois de plus que sa hiérarchie fait plus que planer au dessus des réalités: son goût du masochisme est tel qu'elle n'arrête pas de se tirer des balles dans les pieds ! Et bien ça la regarde. Enfin quand un Mgr Bonvin, le bien nommé, était devenu ivre au point d'oser présenter comme positif le rôle de cette créature que l'on aurait pu qualifier d'infernale si elle n'était pas très bêtes, c'est que rien ne va plus !

Un jeune curé qui a pris la suite de celui qui a failli se faire bouffer par un chien qui l'avait vu venir m'a demandé un jour et à brûle pourpoint un avis sur l'innovation dont je viens de causer. Je lui ai remis mes considérations sur environ quatre pages, le tout accompagné d'extrait du livre de John Boswell évoquant les très vieilles unions de même sexe apparues en contexte chrétien bien avant le sacrement de mariage bien plus tardif. J'attends toujours l'avis de réception car il n'a pas pipé mot. Je lui conseillais de prêcher contre l'oligarchie financière qui veut nous réduire en esclavage, le reste n'étant que broutilles... Son attitude n'a pas changé, il ne s'est pas "coïncé", il a du conclure qu'il valait mieux laisser un tel sujet de côté. C'est que dans mon topo j'avais expliqué que Pie XII, en légalisant une certaine contraception (écologique mais non "naturelle" puisqu'il s'agit forcément d'un artifice) avait en quelque sorte quelque peu "libéré" les "homos" pourvu qu'ils demeurassent dans une certaine mesure, hélas non "quantifiable" car dépendant d'une foultitude de facteurs environnementaux...

30/04/2013

L'homosexualité est-elle une "maladie" ?

homosexualite.jpgQuelle question "sotte et grenue" allez vous me dire. Tout le monde sait qu'il n'en est rien, même le manuel des psychiatres américains l'a rayée de la liste des "maladies mentales". Donc c'est pesé et emballé ! Du reste les "pédés" vont pouvoir convoler. Il serait étonnant que le Conseil Constitutionnel retoque entièrement la loi en cours de promulgation.

Pourquoi donc poser la question : parce qu'à la faveur de la descente en flammes de Freud par Michel Onfray (Voir Le crépuscule d'une idole, 8,17 € chez Amazon port compris, commandé hier il est arrivé aujourd'hui...) une certaine Lucia Canoni qui distribue pour 29,54 € un E-book avec 900 pages de recettes sur la déprime, à écrit sur la question de l'homosexualité des choses pas seulement consternantes mais franchement criminelles. Je vous garantis qu'un "homo" qui déprimerait et se plongerait dans se bouquins est sûr de se tirer une balle dans la tête ou encore d'ouvrir le robinet du gaz et d'attendre qu'il y en ait assez pour craquer une allumettes et faire sauter l'immeuble.

Vous noterez qu'on n'a pas besoin de cela pour que les HLMS s'écroulent. A Reims, les cabanes à lapins tombent en ruine par lot de 10... Impressionnant !

Un sujet d'actualité

Le sujet étant d'actualité, c'est l'occasion ou jamais de lui faire un sort. Quand un jeune se suicide, c'est une fois sur deux un "homo" qui s'est mal assumé... Vous me direz que comme ils ont trop tendance à se reproduire par on ne sait quel mécanisme mystérieux, quelle importance !

Comme l'E-Book "anti-déprime" est-il arrivé entre mes mains ? Et bien c'est un dentiste avec qui j'échange qui m'a conseillé le blog de la dame. On avait parlé de Freud. Le blog désigne Freud comme tueur en série. Ce qui est parfaitement vrai à tous égards. Au passage mon correspondant "arracheur de dents" m'a dit que son bouquin anti-déprime l'avait aidé. 

A propos de dentition, je viens de faire un compte : je suis cerné ou j'ai été cerné par des des restaurateurs de crocs humains. D'abord sept ans parmi les plus fins pédagogues, une soeur assistance, un beau frère prothésiste. J'avais connu auparavant un étudiant qui s'occupait d'une association, j'ai tapé sa thèse. l'autre jour j'ai du me faire arracher une canine qui n'en pouvait plus, mon dentiste attitré étant à la retraite, j'ai pris le premier grand cabinet d'urgence venu. Je tombe sur un mec dont le nom me dit quelque chose, et je réalise soudain que c'est une très vieille connaissance, le frère du mari d'une musicienne adorable (à l'époque...), il est même venu chez moi. Je ne l'ai pas reconnu mais j'aurais voulu tomber sur lui que je n'y serais pas arrivé. J'ai du noter encore comme çà quel occurences odontologiques. 

Suis-je déprimé ?

J'ai visité mon enfer portatif et j'aurais pu y rester coïncé. Alors que j'étais un rebelle, on a voulu me gaver de trucs déguelasses, je ne les ai pas pris ou je les ai recraché en douce. Je suis presque puceau en matière de tranquillisants, truc, bidule. On vient de me poser une question sur le clopixol, interdit aux Etats-Unis. POUBELLE ! Penser au Mediator que l'on a été les derniers à virer. Les Américains n'hésitent pas à faire des procès, ça rigole pas, alors pas besoin de chercher le pourquoi du comment...

Bref, je ne suis pas ni particulièrement gai, ni spécialement gay, ni trop triste, je ne le suis même pas du tout car j'ai de l'humour a revendre. Il est un peu grinçant parfois mais quand on me connaît bien, on mesure la part de la mise en scène "didactique". Mais qui me connaît bien mis à part deux ou trois intimes. Ma famille? J'en suis pas vraiment sûr et les liens sont très relâchés... Pas de conflit mais ma "planète" est un peu éloignée de la souche dont je proviens...

J'ai donc lu le blog anti Freud. Un assez bon résumé mais je crois que le grand découvreur des saloperies de Freud c'est pas Michel Onfray (qui tire les marrons du feu) mais Eric Miller. Seulement c'est tout dans un anglais littérraire qui résiste à tous les traducteurs automatique de la création informatique. Enfin c'est égal, j'en sais assez.

marre-de-la-vie-tuez-la-depression-avant-qu-elle-ne-vous-tue-de-lucia-canovi-911069487_ML.jpgPoison violent à effet retardé

Un échantillon de 85 pages de Marre de la Vie ? est disponible sur le blog gratuitement. J'ai téléchargé et j'ai lu. Sympa, un peu bavard mais çà augure d'une suite sortant de l'ordinaire. On va dire beaucoup de sauce et peu de poissons... Un des moyens proposés c'est la bibliothérapie, pas con ça a été une de mes armes contre divers malaises. Dans le questionnaire je vois cette option :

On se croit secrètement homosexuel (ou pédophile, ou autre chose) tout en étant révulsé par cette idée.

La chose me parait bizarre : le mec le plus con ne tarde pas à savoir s'il est concerné ou non, surtout avec toute la "doc" sur le sujet dans les médias et la hantise de la "pédophilie". Avec la pornographie qui vous saute à la gueule à chaque pas que l'on fait sur Internet, on a bien l'occasion de faire le point. Je dirais même contraint et forcé. C'est plutôt du porno "hétéro" qui vous agresse littéralement mais il ya quelques exceptions et celui qui aurait des doutes sur sait quoi taper sur Google pour trouver un échantillonnage de clips "spécialisés" qui lui dira si ça le chatouille ou si ça le gratouille comme disait le célèbre Dr Knock ! Cela là a hélas cessé d'être virtuel, Jules Romain s'est révélé prophétique. Il va de soi que dans le cas de figure qui nous occupe la nuance est superflue. Passons !

Et j'avise la table des matières avec un chapitre intitulé De l'homosexualité à l'homosexualité. Qu'est ce que cela peut bien vouloir dire ? Je sais par expérience que lorsque l'on veut jauger les limites de quelqu'un suffit de le faire parler du sujet. Sujet auquel je me suis intéressé à la manière dont on cherche à résoudre une énigme. Tout m'y poussait, mon environnement artistique dans telle vie antérieure et les étincelles, je devrais dire les courts-circuits fulgurants qui jaillirent parfois du fait de tendances "caractérielles". La curiosité intellectuelle surtout. Et puis il est vrai que l'on n'est jamais ou tout blanc ou tout noir !

L'ombre maléfique du Dr Gautier

Je reviens en arrière. Avant que l'on ne me parla de cet antidote contre la déprime, il avait été question des types glandulaires du Dr Gautier. J'avais lu çà du temps du fondateur de La Vie Claire. J'avais lu également Freud a menti ! Bref, j'avais achoppé sur une affirmation qui fiout sur le compte de la thyroïde la "déviation" homosexuelle car si j'ai lu ça dans les années 60 et avant la fameuse révolution estudiantine, le livre datait ! Ca sentait l'eugénisme et le racisme. Bon la théorie n'est pas complètement folle mais elle est à prendre avec des pincettes !

Mon correspondant dentiste me reparle donc du Dr Gautier. Immédiatement je réponds que je connais et qu'un lecteur, il y a environ 6 mois m'a questionné sur la validité de la théorie évoqué. Le sachant "homo", père de deux ou trois enfant adoptés (je ne lui ai rien demandé mais il m'a sorti ça tout à trac...), je le mets en garde en lui disant d'oublier ce livre, qu'un tri s'impose et que je n'ai pas le temps de m'en occuper.

Les "routiers sympas" était (souvent) "homo", c'était pas des "thyroîdiens" mais plutôt des "génitaux"

Je brosse à grands traits une argumentation pour montrer qu'il y a quelque part du vrai dans la partie de la thèse mais qu'il n'a pas compris pourquoi le thyroïdien serait prédisposé à toutes sortes d'expériences et pas seulement sexuelles. Cela dit, le génital peut être "homo" (je pense aux routiers sympas, mais les réglement des assurances leur interdisent désormais de prendre en stop qui que ce soit...), tous les types peuvent l'être mais, on va dire selon un "style" différent... Donc la typologie glandulaire, c'est intéressant pour les limitations biologiques mais pour la psychologie, c'est casse gueule à moins d'être très exercé dans le maniement correct de tout ce qui relève au fond de la pensée analogique, symbolique, métaphorique et vous l'avez deviné, j'en raffole car c'est très opérant entre les mains de personnes qualifiées. Mais c'est pas à l'Université qu'on les forme, c'est un don que l'on développe, on appelle cela l'intuition intellectuelle. Rien à voir avec l'intuition féminine au demeurant très très surfaite...

29,54 € foutus par la fenêtre...

Donc je fais confiance au dentiste et me dit que s'il me suggère de lire Marre de la vie ! C'est que ça doit sortir de l'ordinaire. J'allonge mes 29,54 € et je reçois l'Expresso-Book. Je mets "homosex" dans la case recherche et je ramasse tout : 45 occurences. Et je lis ! C'est la consternation ! J'ai pris la peine de tout relevé et de commenter. Les pdfs pour ça c'est génial, vous copiez et collez dans Word et vous dissèquez phrase après phrase. Vous avez sans doute déjà remarqué que je sais faire parler le texte le plus innocent en apparence. J'ai passé ma vie à pratiquer ce petit jeu.

Rassurez vous on peut se faire rembourser et vous l'êtes aussi sec mais bon les banquiers jouent avec le fric, les sous peuvent traîner en route. On vous prévient !

Consternation est un bien grand mot. Je ne suis plus consterné par rien. Je m'attends depuis longtemps au pire. La réaction a tendance depuis longtemps à dépasser la fiction. Je me suis fait une raison. En gros Freud est accusé non seulement d'avoir baisé avec son ami Fliess (mais ça c'est pas grave) mais ce qui est archi faux d'avoir présenté l'homosexualité sous un jour favorable en sorte que toute son oeuvre serait une publicité en sa faveur. Je déteste Freud ce fut sans aucun doute un criminel à tous égards tant au propre qu'au figuré mais il a bien dit que l'homosexualité quand on s'y arrête c'est un arrêt dans la maturation sexuelle. J'imagine que quelqu'un qui se sent concerné en entendant pareille chose ne peut
que se sentir mortellement blessé. j'ajoute qu'il suffisait d'aller sur "Wikipédé" pour pouvoir éviter de sortir d'énormes conneries, et des conneries qui peuvent tuer car pour la Canovi les "homos" restent des "malades". Elle dit qu'aitrefois seuls ceux qui avaient adopté cette pratique étaient angoissés parce qu'il devait se cacher et elle suggère que ma foi c'est leur problème.

Les "hétéros" angoissés ?

Je serais tenté de répondre par des grossièretés mais comme j'ai déjà fait le coup, ça serait rengaine, le registre en question n'est pas inépuisable...

De quoi s'inquiète t-elle la Lucia et bien de ce que des "hétéros" purs et durs puissent se poser des questions sur leur véritable orientation et se sentir contraint d'essayer pour être fixé. Mais où a t-elle vu jouer cela? Elle nie les désirs inconscients, la bisexualité originelle ça n'existe pas etc...

Je me demande au final si elle n'en veut pas aux "homos" et si elle n'a pas décidé de leur tendre un piège mortel ou si c'est tout simplement le résultat d'une bonne dose d'inconscience. Enfin, c'est égal, j'ai entrepris de sabrer tout cela car cela me donne l'occasion de mettre les points sur des tas de i et c'est le moment ou jamais. Ca me semble être une oeuvre de salubrité publque !

Recension à venir ?

Mais j'en suis à 25 pages, il va falloir "dégraisser" et ça c'est pénible parce que ça prend du temps et quand j'ai fait le tour d'une chose, que je sais à quoi m'en tenir, j'ai aussitôt envie de passer à autre chose mais si je n'ai aucune peine à écrire, que l'inspiration me vient sans chercher. La pédagogie implique après coup de faire du tri, d'enlever les éventuelles répétitions, de structurer le propos, de mettre des balises et d'assurer la fluidité et si possible la légéreté du tout. Je ne sais si j'aurai le courage d'aller au bout. Malgré l'apparente banalisation de ce dont on parle, il n'y a guère que les "hétéros" qui peuvent en parler librement et avec détachement. Les "homos" ? Ils ressassent ce qui se dit sans en voir les contradictions et les failles.  Je vais faire un effort pour tenter d'accoucher tout cela en bon ordre mais ce sera au stade où j'en suis ennuyeux quant au polissage final avant mise en orbite !

02/03/2013

L'influence de la psyché sur les maladies

hasard.jpgMon attention a été attirée sur le livre du Dr Pierre-Jean Thomas-Lamotte intitulé et si La maladie n'était pas un hasard ? par une correspondante qui m'a demandé conseil à propos d'un cancer. Je précise que s'il est un domaine où je ne peux que refuser toute espèce d'orientation c'est bien celui-là. Les raisons sont les suivantes :

  • Il n'y a pas le cancer mais des cancers souvent très différents.
  • Je me suis penché sur les solutions alternatives mais je n'en ai aucune expérience.
  • De toutes façons la médecine académique arrive toujours trop tard.
  • Les traitements conventionnels et en particulier la radiothérapie et surtout les "chimios" invalident toute possibilité de traitements alternatifs quand la chose était jouable.

Maintenant personne n'est tenu de me croire et je ne me hasarderait jamais à vouloir détourner qui que ce soit des traitements en vigueur, non seulement c'est peine perdue mais on ne risque que des emmerdements. Alors j'ai déjà assez des mes propres soucis, je ne ressens pas la nécessité de proter les autres sur mon dos. Bien qu'à en juger par la somme des "histoires" qui me sont tombées dessus, je dois l'avoir assez large.  

Pour affimer cela je me base en particulier sur l'expérience du Dr Janet et ce qu'il a observé en pratiquant la cancérométrie de Vernes. D'autre part, il ne faut pas s'en tenir à une seule arme, la cancérométrie, le jeune ou la cure de Gerson et j'en passe. Voir à ce sujet ce que dit le Dr Luc Bodin qui propose une liste non exhaustive mais représentatives d'un certain nombre de possibilités. Bref, il faut combiner plusieurs moyens, pouvoir s'y tenir car il y a un prix à payer et ça suppose d'avoir accès à des contrôles biologiques et c'est toujours très compliqué. Les médecins généralistes se mêlent de plus en plus rarement de traiter ce genre d'affection alors ce n'est pas un particulier complètement démuni qui peu s'aventurer à conseiller un malade. Il pourrait tout au plus se prendre en charge s'il était concerné.

Toutefois, sentant que ma correspondante était désemparée, je lui ai téléphoné. Son mari était atteint d'un cancer de la langue ça a commencé par un petit aphte, il me souvient qu'il en était à sa troisième "chimio". Les précédantes avaient provoqué un déplacement du problème par une métastase.

Je connais ce scénario, je l'ai vu se produire sur une infirmière qui a été atrocement brûlée par la radiothérapie. Tout ce que j'ai pu faire c'est lui proposer un médicament homéopathique qui l'a soulagé pendant quelques semaines de ses brûlures. Mais l'agression ayant été répétée, il ne restait plus que la morphine. La doctoresse qui suivait le cas a démandé le nom du médicament. J'ai refusé qu'il lui soit indiqué car je l'avais choisi en fonction de signes très individualisés prenant en compte le caractère de la personne. Donc ça n'aurait pas marché pour d'autres... A ce moment là, je n'avais pas encore fait de silicium en gel. Il est probable que l'on aurait obtenu un soulagement plus ou moins important et forcément temporaire.

Je savais en fait que l'issue serait fatale, ce sont des choses que l'on sent... Cette femme, une lesbienne assez agressive était venue s'enterrer à la campagne et elle buvait et fumait comme un pompier, par frustration et son alcoolisme lui avait valu un licenciement. Elle attendait une naissance dans sa famille et je savais qu'elle "lâcherait" une fois que l'heureux évenement se seriat produit. C'est ce qui est arrivé, l'infirmière l'a retrouvée sans vie un matin.

On peut d'ores et déjà constater que cette infirmière était en situation d'échec complet, elle n'avait devant elle aucune perspective, aucun espoir de trouver un sens à la vie qu'elle menait.

Peu de temps auparavant j'avais vécu la situation suivante : un amie me dit un jour: tu connais Untel, l'électricien qui a travaillé pour nous ? Je répondis : Oui je vois qui tu veux dire, ce type assez renfermé... Et elle d'enchaîner : Oui c'est bien de lui que je parle, et bien il s'est fait un cancer en trois mois...

Et votre serviteur de dire : Ben ça ne m'étonne pas du tout, il avait visiblement un gros souci, est-ce que par hasard, il se se serait pas trouvé en situation d'échec, une impasse dans sa vie professionnelle ou familiale ?

L'amie de me répondre : Oui tu as mis dans le mille, il a eu un procès d'un employé, un immigré qui a usé de faux témoignage pour le faire condamner alors qu'il est l'honnêteté même. Il s'est muré et il est impossible de l'en sortir...

Et votre serviteur de conclure : C'est clair, c'est un suicide, c'est plié, il en a pour deux trois mois. Vois tu, c'est malheureux à dire mais si j'avais été à sa place, je crois que j'aurais flingué le type ou le juge quitte à finir en taule mais au moins je n'aurais pas attrapé de cancer et par dessus le marché j'aurais jeté un sort sur le juge lors du prononcé du jugement !

Il y a une chose qu'il faut savoir c'est que pour éviter une maladie mortelle genre cancer et Cie, il faut éviter d'avoir à perdre la face. Les Chinois le savent ! Cela veut dire qu'il faut être assez clairvoyant pour ne pas se mettre dans des situations où l'on risque d'être une victime impuissante d'une saloperie quelconque... Plutôt bouffer de la vache enragée que d'être odieusement exploité ! Le cancer se présente souvent chez des gens qui ne se sont pas défendus parce qu'il est des choses qui ne se disent pas ou ne se font pas. Or la légitime défense ça existe !

Pour en revenir à l'exemple initial : le mari de la dame avait travaillé dans un de ces établissements financiers qui nous ruinent et ça se serait mal passé à tel point qu'il serait partis sans rien dire et ne s'en serait jamais remis. Or symboliquement ce qu'il n'a pas voulu dire pour défendre son honneur s'est soldé par un cancer du principal organe de la phonation ! Arrivé au stade d'une seconde "chimio" qui a aggravé la situation et fait flamber le cancer, il faut bien dire qu'il n'y avait plus rien à tenter. En mon for intérieur je lui donnais deux à trois semaines. Son décès est survenu 3 ou 4 jours plus tard. Une hémorragie...

C'est son épouse qui m'a branché sur le livre indiqué plus haut, en me disant je commence à découvrir des choses !

Cet ouvrage dont on peut trouver un extrait en pdf  démontre de façon incontournables que toutes sortes d'échecs sont susceptible de se solder par une maladie gravissime présentant souvent un lien symbolique direct avec sa cause psychique. C'est par exemple le cancer du testicule du Dr Hamer (Dr Marteau en bon français) quand son fils est mort bêtement d'une balle perdue tirée je crois par un aristocrate italien en goguette. La première question que je me suis posée est celle-ci : qu'est-ce qu'un médecin sérieux a à foutre avec des mondanités façon people, tabloïds et Cie. Déja ce genre de fréquentation, les rumeurs à propos de dettes que l'intéressé aurait laissées derrière lui dénote une personnalité pas très "éthique". La médecine il faut le rappeler est un véritable sacerdoce ! je hurle quand je vois des jeunes médecins qui voudraient pouvoir fait les 35 heures et gagner entre 5000 et 10 000 € net par mois....

Je n'ai pas lu le livre et il ne présente guère d'intérêt pour moi puisqu'il ne fait que confirmer ce que je savais. Il m'a ôté mes derniers doutes quand aux liens entre les stress majaurs et les maladies gravissimes voir mortelles. Alors que je travaillait dans un établissement hospitalier, la doctoresse en poste prétendait que les statistiques avaient démontré le caractère aléatoire de ces maladies. A présent les choses sont très claires, à par le rhume, les refroidissements et pour résumer les maladies saisonnières et les accidents bénins, les dysfonctions et les maladies graves sont soit le résultat d'un héritage génétique et/ou karmique ou la conséquence d'un gros stress.

Maintenant, il faut être très clairs ! J'ai une correspondante qui s'est ruinée pour acheter un dictionnaire qui lui a coûté plus de 100 € et qui prétend donner l'explication symbolique des toutes les maladies. ce genre d'ouvrage est comparable à ces dictionnaire d'interprétation des rêves généralement basés sur le legs traditionnels de civilisation disparues et passées entre temps par le filtre d'une vulgarisation populaire de l'époque. Et bien souffre que je dise que c'est de la merde ! Dans le cas de l'interprêtation des rêves s'il existe un symbolisme présentant des caractères parfois universels, notamment en matière religieuse ou spirituelle, le langage du rêve n'est pas tenu de se conformer aux traités savants ni à des traditions qui ont vécu. De plus il faut distinguer entre le rêves ordinaires et les songes par la consistance et le contenu. Tout le monde sait que les rêves sont souvent un tissu de situations contradictoires à peine descriptibles. En plus au réveil on en perd vite la mémoire.

Je peux donner un exemple pour illustrer mon propos : je faisais assez régulièrement un rêve où j'avais plusieurs domicile. Deux correspondaient à quelque chose de réel, l'un appartenant au passé et l'autre au présent, mais transformé de telle manière que tout en les reconnaissant comme tels, ils étaient malgré tout très différent de la réalité. En plus j'en avais deux ou trois autres n'ayant pas de fondement réels mais plus ou moins liés à des personnes existantes. Des appartements prêtés en somme mais l'un d'eux n'était pas limité communiquant avec un espace qui ne m'était pas dévolu. Cette sorte de bizarrerie n'a rien que de très commun. Ca exprime un attachement au "home" et un souci de protection qui est caractéristique d'un signe astrologique représenté par un animal à coquille, ça pourrait être la tortue si ce signe n'était pas très sédentaire et attaché à ses racines. Ce qui dans mon cas ne joue pas : je suis né près d'un pont de chemin de fer et voyant les locomotive manoeuvrer j'ai toujours senti que mon destin se jouerait plein Sud mais comme j'ai horreur de l'eau je me suis arrêté au bord de la mer. J'ai du reste reçu le conseil de ne jamais la traverser...

La table des matière du livre de Thomas-Lamotte n'indique pas qu'il se serait livré à un décryptage systématique des éléments symboliques mais dans bien des cas, le lien est facile à trouver. Mais comme ça ne présente qu'un intérêt à postériori et qu'il s'agit de ne pas se retrouver dans l'une ou l'autres des nombreuses situations dramatiques décrites dans l'ouvrage, l'intérêt c'est d'abord de comprendre qu'il faut à tous prix les éviter ou à défaut de prévoir une porte de sortie. Ne jamais mettre ses oeufs dans le même panier en matière de projet. Pour un bouddhiste c'est une évidence : les chrétiens disent tout n'est que vanité, les bouddhistes disent tout n'est que précarité et impermanence. Ce disant il n'y a pas de "vanité" à vouloir réussir, à fonder une famille, à avoir des enfants, à vouloir qu'ils aient une situation ou encore à briguer un diplôme ou a être reconnu en tant qu'auteur de ceci ou cela.  Il faut simplement connaître les limites et toujours penser que ce qui a un commencement a forcément une fin. L'idéal c'est d'avoir 36 cordes à son arc, çà présente des inconvénients d'avoir beaucoup de centre d'intérêts et à plus fortes raisons des dons variés car on risque la dispersion mais une solution consiste à prendre cela pour des distractions tant que l'on est seul en cause.

On m'a souvent posé la question de savoir ce que je pense de la théorie élaborée par le Dr Ryck Hamer, la fameuse loi du marteau d'airain du cancer avec l'histoire des foyers cérébraux qui lorsque le stress causal a été surmonté disparaissent. Il ne me semble pas avoir abordé cette affaire.

J'avais de très sérieux doutes, je ne sais pas lire les scanners mais ceux que j'ai vu ne m'ont pas du tout convaincu. Il s'agit bien d'artefacts et l'auteur commenté le confirme. Mais ce n'est pas tout les progrès de la technologie qui ont éliminé ces artefacts permettraient malgré tout de constater des traces au niveau cérébral mais c'est d'un intérêt limité car il s'agit avant tout d'éviter les stress et d'y remédier pour  éviter le pire.  Il s'est formé autour du personnage une véritable secte peuplée de détraqués plus ou moins délirants à l'instar de leur idole. Pour quelqu'un qui a un peu de discernement ça se flaire à plein nez. j'ai évoqué plus haut les tendances excessivement "mondaines" du personnage. S'est greffé sur cette personnalité avide de reconnaissance et encline à une vie d'aisance un gros délire de la persécution.

C'est ce que confirme le Dr Thomas-Lamotte avec toutes les nuances psychologiques et les explications désirables. Voir à ce sujet :

http://pansemiotique.com/12-interview-du-dr-thomas-lamotte/

http://pansemiotique.com/22-interview-du-dr-pierre-jean-t...

Je n'ai rien à ajouter, c 'est clair et limpide comme de l'eau de roche. Je ne peux que remercier ma correspondante d'avoir été la cause occasionnelle de cette clarification. Malheureusement, c'est un service qu'elle a du payer fort cher. Mais elle n'y pouvait absolument rien.

Si j'ai quelque chose à ajouter, à savoir qu'à mon avis les maladies cardio-vasculaires (angines de poitrine, infarctus et Cie) sont bien le résultat de stress mais de stress en partie surmontés. Je crois que les gens prédisposés sont des "battants". Le profil coronarien type c'est Nux Vomica... Mais il faut bien un jour cesser de vivre dangereusement, et arrêter de présumer de ses forces ce qui n'implique pas de se taire mais au moins d'éviter les conflits en sachant jusque où on peut aller.

A ce propos si M. de Lorgeril préfère les diurétiques aux bêta-bloquants, j'ai observé que ces médicaments très particuliers, parce qu'ils agissent comme modérateur des poussée d'adrénaline (je simplifie) ont des effets intéressants sur l'humeur, ils n'empêchent pas l'expression des émotions mais tendent à supprimer rapidement et quasi instantanément leur retentissement négatif encore faut-il avoir amorcé le processus de détachement par le jeu d'une certaine intelligence. Les artistes qui doivent se produire en publics, les gens de théâtre et les musiciens en particulier y ont recours et ça aide bien en cas de trac. mais il est des médecins antroposophes qui raconte que cela nuit à l'âme. j'aimerais bien qu'ils nous expliquent comment ils arrivent à cette conclusion mais personnellement je n'y crois pas. Si un médicament chimique a nécessairement des effets sur la psyché, ils ne sauraient perdurer par dela la séparation du corps d'avec les éléments subtils, âme, esprit et tout ce que l'on voudra. Là encore la lecture du livre de Schnetzler, De la mort à la vie s'avère très profitable pour comprendre bien des choses. excepté le "complexe d'Oedipe" qui est une connerie monumentale que certains psychanalystes ont dénoncé. Je n'invente rien et j'ai du reste puisé des arguments supplémentaires dans la mythologie car on a omis le début de l'histoire. mais passons... Bref, si des effets secondaires sont toujours à craindre, le recul que procure certaines molécules est quelque chose d'assez étonnant, plusieurs personnes me l'on confirmé. Enfin il faut bien se dire qu'une substance quelconque ne fait que manifester ce qui est latent ou du moins possible chez un individu et si ça aide au détachement, c'est bon à prendre si par ailleurs on y est contraint.

La leçon de tout ceci c'est que pour éviter ce genre d'issue il faut probablement être un rebelle. C'est de plus en plus rare de nos jours. Je suis frappé par la passivité ambiante. Non seulement les gens sont passifs, n'osent pas dire un mot plus haut que l'autre quand il sont lésés mais il vous jugent fort mal et ne sont pas loin de vous vouloir donner des leçons de "spiritualité". On encontre beaucoup de ces gens là dans les librairies ésotériques et ces gens qui se prennent pour des "gourous" en se mêlant de foutre leur grain de sel dans des conversation qui ne les concernent pas tendent à déteindre sur bien des gens ordinaires. C'est même un trait particulier du monde actuel, c'est l'histoire de la censure par le "politiquement correct" qui se manifeste au travers d'une nouvelle langue de bois consistant à s'ingénier à ne jamais appeler un chat un chat et en osant traiter un bandit de crapule !  Il est en quelque sorte interdit de juger et de discriminer, c'est là une déviation typiquement chrétienne mais qui s'observe également du côté du bouddhisme et ça c'est catastrophique. Il est nécessaire de "juger" sinon on ne comprend rien à rien. Il y a bien sûr le risque de se tromper mais la vie n'est qu'une cascade de risques que l'on encourt à chaque instant.