Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2017

Support - reins, acide urique, goutte etc...

goutte.jpg

J'ai eu à faire le point sur ces questions à la demande de plusieurs personnes de mon entourage, le fonctionnement rénal pouvant devenir problématique à partir d'un certain âge.

Analyses biologiques

espacesoignant-examens-biologiques.jpgAcide urique : 25 à 65 mg/l. Lorsque l'acide urique dans le sang atteint 90/100 mg, il y a risque de crises de goutte. L'acide urique peut être plus élevé chez l'homme que chez la femme.

Urée : 0,12 à 0,42 g/l. Le foie évacue des déchets azotés qui sont éliminés par les reins. L'urée augmente proportionnellement à la quantité de protéines consommées et surtout en cas d'insuffisance rénale. La ratio  hydrique influe bien sûr sur la qualité de l'élimination. On a tendance à boire trop peu en hiver.

Créatinine : 5 à 12 mg/l. On la dose dans le sang et les urines. Elle provient des muscles et le taux de créatinine et l'urée augmentent lorsque les reins fonctionnent mal. Le taux de créatinine est plus fiable que l'urée qui peut être augmentée du fait que la personne ne boirait pas assez d'eau.

Clairance de la créatinine : 75 à 126 ml/minute. Les laboratoires proposent plusieurs formules de calcul en fonction du poids qui doit être indiqué correctement.

Une chose importante est de boire 1,5 à 2 litre d'eau, la veille de l'examen. Le coût est d'environ 10 € si, au cas où ça coincerait avec le médecin, vous deviez le prendre à votre charge. Si le labo réclame une ordonnance , soit vous tapez du poing sur le comptoir, soit vous allez ailleurs : on ne peut pas vous refuser ce genre d'analyse banales.

Hyperuricémie

Des excès alimentaires peuvent être à l'origine ainsi que la prise de certains diurétiques. Voici une liste des effets indésirables des diurétiques :

Effets indésirables des diurétiques

rein1.jpgSource : http://pharmacomedicale.org/medicaments/par-specialites/i...

  • Communs à l'ensemble des diurétiques:
- Déplétion hydro-sodée excessive avec hyponatrémie et déshydratation extracellulaire
- Hypotension artérielle et en particulier hypotension orthostatique chez le sujet âgé
- Hyponatrémie (consécutive à une sécrétion d’ADH non osmotique mais suite à la déshydratation extracellulaire)
- Hyperuricémie par augmentation de la réabsorption proximale et diminution de la sécrétion tubulaire d’acide urique à l'origine de crises de goutte
  • Spécifiques aux diurétiques thiazidiques :

- Hypokaliéme avec risque d'allongement du QT et de torsades de pointes
- Alcalose métabolique
- Diminution de la filtration glomérulaire, insuffisance rénale fonctionnelle ce d’autant que des inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC) et ou des anti inflammatoires non stéroïdiens (AINS) leurs sont associés
- Hypomagnésémie
- Hyperglycémie
- Anomalies du profil lipidique ( augmentation cholestérol total, triglycérides, LDL-cholestérol, diminution HDL-cholestérol)
- Réactions immunoallergiques (rare), 
- Impuissance (rare)

Attention aux excès de fructose

Le Dr Mercola attribue les ravages de l'acide urique à des excès de fructose. Ce n'est pas impossible, de toute façons le fructose est sur la sellette pour d'autres raisons. Tous les glucides sont à modérer énergiquement. Voir :

http://french.mercola.com/sites/articles/archive/2016/09/...

Remèdes de la médecine académique

Elle n'a pas grand chose à proposer mis à part un régime, l'allopurinol (dont les effets indésirables peuvent être redoutables) et la Colchicine en cas de crise, remède toxique pouvant être associé à un opiacé. J'ai observé que l'Allopurinol n'est pas très efficace et que chez des personnes âgées, la moindre viande rouge peut déclencher une crise. 

Le Dissolvurol

450360765.jpgLe Dissolvurol® (laboratoire Dissolvurol) bénéficie d’une AMM pour une présentation buvable, et a le statut de médicament. Sous forme de silice colloïdale micronisée rendue soluble sous forme d’acide silicique, ionisé et stabilisé par des polyols, il est indiqué comme modificateur du terrain au cours des affections rhumatismales inflammatoires, notamment les pathologies microcristallines affectant la synoviale. Mais toutes les indications évoquées dans cet article peuvent lui être appliquées, y compris l’intérêt de «draîneur» métabolique, vis-à-vis de l’aluminium comme de l’acide urique dans l’élimination urinaire. La dose préconisée de 60 à 120 gouttes/j concourt à l’apport quotidien de 7,5 à 15 mg de SiO2.

Source : http://www.dissolvurol.com/client/document/article-silici...

Les traitements naturels

Avant d'entreprendre un traitement quelconque, faire faire le bilan indiqué et expérimenter le scénario choisi pendant 15 jours à 1 mois et redoser l'acide urique afin d'objectiver un grain éventuel. A négocier avec le médecin.

Googuéliser "éliminer l'acide urique" amène un nombre considérable de pages. Celle-ci est relativement intéressante :

http://www.arcturius.org/chroniques/comment-controler-les.../

Les produits alcalinisants figurent en bonne place : vinaigre de cidre, jus de citron, bicarbonate de sodium. Au troisième, il est préférable de substituer le citrate de potassium.

Le citrate de potassium

a-papier-indicateur-ph-52-bandelettes-dr-theiss_2458-2.jpgEn cherchant sur le blog "citrate de potassium", vous trouverez en particulier 2 billets dont un concerne le traitement de la lithiase urique par le citrate de potassium et qui consiste à maintenir le pH des urines vers 6,5 sans jamais dépasser 7, ce qui évite la cristallisation de l'acide urique et la formation de calculs.

A ce propos, notez que jusqu'à présent, grâce à ce type de traitement, j'ai pu éviter une taille de la vessie pour des gros calculs rougeâtres d'urates. Je saignais chaque fois que j'étais brinquebalé en deux roues et j'ai eu de sérieux problèmes urinaires. Si les calculs n'ont pas entièrement disparu, ils ont été polis et n'irrite plus les parois de la vessie. J'ai eu recours également à des séances de Gi Gong thérapeutique portant sur l'équilibrage des vaisseaux merveilleux.

Le bandelettes Alcabase pour le contrôle du Ph sont les plus lisibles. Les couper en 3 et les conserver dans un petit pot hermétique pour les économiser.

Le citrate de potassium en pharmacie est cher. Voici un produit disponible chez iherb qui est nettement plus avantageux.

Now Foods, Potassium Citrate Pure Powder, 12 oz (340 g) 6,99 €.

Le vinaigre de cidre et l'acide malique

coteaux-nantais-vinaigre-de-cidre-bio-et-demeter-50cl.jpgL'acide malique contenu dans le vinaigre de cidre aiderait à l'élimination de l'acide urique. Je conseille le vinaigre de cidre Demeter des côteaux nantais. Si vous pouvez le faire mûrir pendant 3 mois dans une étude à environ 30 degrés, c'est encore mieux.

L'acide malique se trouve en gélules :

Nature's Life, Malic Acid, 800 mg, 250 Veggie Caps

Vous pouvez également le trouver en vrac chez mezepices. Une grosse pointe de couteau par jour environ.

Je rappelle que l'utilisation d'alcalinisants, si cela modifie rapidement le pH des urines, cela ne veut pas dire pour autant que l'ensemble de l'organisme sera désacidifié (milieu cellulaire). Cliquer sur ce lien pour consulter les articles traitant de cette délicate question que les kousminiens ont outrageusement simplifié. Ils ne sont pas les seuls, le Dr Schwartz a, sur ce sujet des idées simplistes. J'ai évoqué ici un moyen d'éviter la formation de cristaux d'acide urique et de calculs, c'est une chose, l'équilibre acido-basique des différents milieux corporels, sanguin, cellulaire en est une autre.

La phytothérapie

Un mélange de plantes telles que frêne, reine des près, cassis, bardane, bouleau etc... peut aider grandement. Si vous avez le courage de vous préparer une infusion froide pour la journée, voyez avec un herboriste.

Les plantes à visée anti inflammatoire peuvent aussi être mise à contribution.

Complémentation basique

LEX-21553-1.jpgJe rappelle que toute complémentation basique comprend les éléments suivants. Il est important d'avoir au moins un mutivitamine, de prendre de la vitamine C et de consommer des petits poissons gras ou des gélules d'huile de poisson.

Un produit multivitaminé pour combler d'éventuelles carences alimentaires Life Extension Mix Tablets ou Alive Max 3 Daily au minium par exemple.

Faire doser la D3 et éventuellement supplémenter en Vitamine D3, entre 2 000 et 5 000 UI/jour.

Huile de poisson, EPA et DHA, entre 1 000 et 3 000 mg/jour. Exemple Super Omega EPA.

Consommer au moins 6 g d'acide L-ascorbique ou d'ascorbate de sodium. Soit 2 cuillère à café rase ou une cuillère bombée à diluer dans de l'eau ou une tisane (froide ex karkadé) et à répartir dans la journée, à absorber au cours d'une prise alimentaire un effet retard de diffusion est obtenue

Ressources complémentaires

HIM-00211-4.jpgCes produits sont a envisager en complément des moyens ordinaires évoqués ci-dessus.

Life propose un produit tiré de la médecine ayurvédique :

Life Extension, Uric Acid Control, 60 Veggie Caps mais il y a peu de retours.

Pour ma part je pense qu'un produit tel que celui-ci qui est conçu pour optimiser le fonctionnement des reins est plus intéressant d'autant plus qu'il n'est pas ruineux :

Himalaya Herbal Healthcare, UriCare, for Kidney Support, 240 Veggie Caps

Sinon les naturopathes conseillent les produits suivants et en particulier les extraits de cerises. Dans le lien "Arcturius", il était précisé ceci :

Les cerises et les baies foncées contiennent des phytonutriments qui aident à réduire les niveaux d’acide urique. De plus, les baies violettes et bleues contiennent des flavonoïdes appelées anthocyanines qui aident à éliminer l’acide urique et réduire les inflammations et les rigidités.

  • Mangez une demi-tasse de cerises chaque jour pendant quelques semaines. Vous pouvez également boire une ou deux tasses de jus de cerises pendant à peu près 4 semaines.
  • Ajoutez aussi des myrtilles, des fraises, des tomates, des poivrons et d’autres fruits et légumes riches en vitamine C et antioxydants à vos repas.

Comme ce n'est pas toute l'année la saison des cerises et qu'à moins de disposer d'un verger elles sont très chères, voici des alternatives :

Extrait de Céleri  normalisé pour contenir 85% 3nB (-butylpthalide 3-n) - un composé unique de céleri au sujet duquel des effets pou significatifs dans le traitement de goutte ont été démontrés. La posologie recommandée est75 à 150 mg deux fois parjour.

SOR-35007-5.jpgVoici un produit contenant l'extrait de cerise et de céléri

Solaray, total Cleanse, l'acide urique, 60 Veggie Caps

Celadrin ce produit est susceptible d'agir sur les douleurs articulaires et de favoriser la mobilité. Le dosage des préparations orales est de trois capsules de gélatine molle par jour.

Elaborer une stratégie méthodique

La chose est de faire des choix et d'envisager une progression après avoir bien assimilé ce qui précède. Il faut préférer les contrôles objectifs à des impressions subjectives. Si par exemple vos crises de gouttes sont rares, le meilleur contrôle c'est la baisse du taux d'acide urique dans le sang.

Le dosage de l'acide urique dans le sang est un B7, urée et créatinine sont côtés B9. Ca fait 4,96 € si mon tarif est à jour. Il faut ajouter la prise de sang (6 € environ). Vous pouvez, à la limite vous débrouiller seul pour conduire une expérimentation. Enfin, assurez vous, avant chaque dosage sanguin, d'avoir consommé la même quantité d'eau dans la journée qui précède. 

15/10/2014

Bandelettes de réactif pH gradué par 0,25

reactivas_de_ph_para_saliva_-_urina_4.5_a_9.0_ph_-_0.25__2.jpgOn m'a demandé où trouver des bandelettes pour mesurer finement le pH (salivaire et urinaire). J'ai trouvé ça en Espagne sur http://www.servovendi.com/fr/100x-bandelettes-de-reactif-...

C'est plus pratique que les testeurs électroniques qu'il faut laver à chaque usage et étalonner régulièrement à l'aide de solutions ad hoc. Le bout de la plupart des testeurs ne rentrant pas dans ces flacons c'est très chiant d'avoir à transvaser dans un godet propre.... Pour l'étalonnage :

http://www.servovendi.com/fr/solution-de-calibration-d-et...

Ce  modèle de testeur évite le tranvasement et n'est pas cher:

http://www.servovendi.com/fr/testeur-digital-de-ph-metre-...

19/06/2013

Guide pratique des analyses biologiques

Bodin.jpg

Je reprends une note datant de 2010 pour y rajouter des précisions qui me paraissent importantes. On me parle de plus en plus de certains laboratoires français, belges, allemands, suisses qui proposent des bilans non conventionnels.

Il y a Barbier à Metz, Zamaria à Paris, plusieurs labos proposant des recherches d'intolérances alimentaires dont les coûts varient d'un peu plus de 100 € à près de 500 €. Il y a les recherches de peptides urinaires, des bilans visant le stress oxydatif etc etc...

Je n'ai eu qu'un seul exemple de bilans successifs dont le résumé a été couché sur une feuille Excel et je n'ai pas l'impression que cela ait beaucoup aidé la patient.

Il me paraît important de le souligner avec insistance que l'on propose surtout des bilans groupant des analyses qui sont convenablement remboursées par l'Assurance Maladie avec deux ou trois paramètres qui ne le sont pas. J'ai un exemple en tête c'est un bilan lipidique de première intention qui groupe :

  1. Les apolipoprotéines A / B et le rapport
  2. La Lipoprotéine a
  3. C Reactive Protein ultrasensible
  4. Homocystéine
  5. LDL oxydé
  6. Apolipoprotéine C3
  7. Ferritine

Seuls les paramètres 2, 4, 5 et 6 ne sont pas remboursés. Or il n'est pas nécessaire d'envoyer son sang à Metz pour avoir ce type d'analyse (25 € de Chronopost). Le laboratoire Cerba fait la lipoprotéine (a), l'homocystéine etc...  J'ajoute que si vous devez de l'argent à la SS à cause de la taxe du Sarcome de Kaposi sur chaque boîte de médoc comme vous devrez avancer le coût (pas de tiers payant) ce qui serait remboursé au labo du coin, vous risquez de l'avoir dans le fondement pour parler poliment.

Le propre de beaucoup de bilans c'est de panacher dans un "kit" des analyses remboursées avec d'autres qui ne le sont pas. Et bien je suis pour la solution consistant à pouvoir recourir ponctuellement à certains paramètres. Enfin quand je vois les indications biologiques données sur les sites en regard de certaines investigations, je me demande parfois de quoi on parle.

Beaucoup de médecins sont séduits par ces "kits". Le Dr Mouton qui a fait un livre intéressant est sans doute l'exemple le plus ahurissant dans ce genre de pratique. Ses consultations sont hors de prix, il a recours à des batteries d'analyses très coûteuses et impose des montagnes de compléments très sophistiqués et très chers.

La médecine individualisée c'est certes compliqué mais je suis de la vieille école et je suis convaincu que l'examen clinique doit primer sur le laboratoire et que le labo ne doit servir qu'à préciser certains points de détails ce qui implique au départ un large panel de connaissances et beaucoup d'intuition. Imposer des bilans dispendieux et à rallonge c'est montrer qu'au fond on ne sait pas ce que l'on cherche. Or paradoxalement, on ne peut trouver que quand on sait non pas ce que l'on chercher mais bien dans quelle direction il faut chercher.

Hormis les profils protéiques et les typages lymphocytaires qu'il faudrait pouvoir faire dans certains cas pour avoir une "image" de départ, il conviendrait pour le reste de faire simple et de ne pas trop se disperser.

La mode est au tests d'intolérances alimentaires et au peptides urinaires. Mais est-il nécessaire, dans un premier temps de dépenser une petite fortune cela  que dans bien des cas quelques exclusions temporaires permettent de débrouiller la situation. Une réintroduction progressive et une observation fine permettant de consacrer son argent à ce que l'on met dans son assiette plutôt qu'à engraisser des biologistes aux dents plus ou moins longues.

Je vais peut-être finir par me décider à faire un manuel pédagogique au sujet des analyses biologiques car cela du Dr Bodin ne me convient pas du tout et il n'évoque pas ces fameuses recherches que je viens d'évoquer et qui peuvent avoir leur utilité de manière ponctuelle. 

A partir d'ici je reprends ma vieille note sans changement.


Comment élargir sa clientèle quand on est médecin ?

Un des moyens pour les médecins d'élargir leur clientèle consiste à publier des livres sur des pathologies en vogue (cancer, maladie d'Alzheimer, sclérose en plaque, dangers de vaccinations etc...).

Le Dr Luc Bodin, à l'instar de beaucoup d'autres a su exploiter ce filon très productif. Il possède du reste son propre site et je l'ai "testé" et le résultat s'est avéré extrêmement décevant.

Réponse et attitudes décevantes du Dr Bodin

Il attire l'attention du public sur le fait que l'usage des édulcorants serait nocif car le faux goût sucré tromperait le pancréas qui fabriquerait de l'insuline à tort et se fatiguerait en vain. Je lui ai donc posé la question de savoir si la vogue de la Stevia ne devrait pas être modérée à ce titre...

Pas de réponse !

Même échec quant à la question de savoir s'il pouvait m'indiquer dans ma région un ou deux médecins fréquentables pratiquant les bilans du CEIA. En effet, nous ne sommes guère que trois à en parler sur le Web, le CEIA (dont les pages sont incompréhensibles pour le vulgum non initié et aussi pour la plupart des médecins), votre serviteur sur un autre site déjà ancien et enfin le Dr Bodin.

Ce dernier s'est contenté de me renvoyer vers les C.E.I.A...

Donc la seule chose qui l'intéresse c'est de vendre sa camelote...

Parenthèse sur les bilans du CEIA

Je serai sans doute amené à revenir en long en large et en travers sur la question de ces bilans à la suite d'une mauvaise expérience avec un certain Dr C.C. qui vient de se recevoir une lettre "fulminante" dont je suis sûr qu'il se souviendra le restant de ses jours. Soit dit en passant, je l'ia mis en demeure de faire en sorte que je puisse à l'avenir obtenir mes bilans sans avoir à payer 50 ou 60 Euros une simple prescription d'un des rares médecins en cheville avec le C.E.I.A faute de quoi, je publierai ici même le détail de cette lettre incendiaire !

En effet, si vous desirez faire faire un dosage qui n'est pas remboursé par la Sécu, si vous payez cash aucun laboratoire ne refuse de faire le boulot. j'estime donc être parfaitement libre de me prescrire un bilan du CEIA et de l'interpréter moi-même voire de me servir des remèdes proposés par l'orientation thérapeutique attendu qu'ils sont en vente libre !

Donc si je n'obtiens pas satisfaction je vais faire un foin du tonnerre de Zeus !

Inutile de dire que je ne suis pas d'accord avec la pratique de ces médecins qui réclament au moins 50 Euros pour se servir du bilan du CEIA alors que l'on pourrait aisément prouver que pour quelqu'un d'exercé ce bilan fait gagner un temps considérable dans une consultation.

Mais enfin avec le Dr C.C. c'est un autre problème qui se pose, celui d'un charlatan qui plutôt que de prescrire le traitement proposé par le CEIA touche des commissions sur la vente de compléments alimentaires ruineux...

Le Guide pratique des analyses biologiques de Luc Bodin

Je me suis procuré cet ouvrage  et je dois admettre qu'il est bien conçu et très pratique. Pour moi c'est un excellent aide-mémoire qui évite la compilation de nombreuses pages sur Internet.

Il n'y manque que quelques rubriques que je ne saurais conseiller d'oublier dans une 3ème édition et j'espère qu'en raison de cette bonne idée que je lui suggere l'auteur aura la courtoisie de m'en envoyer un SP :

  1. Un chapitre sur le profil protéique
  2. Un chapitre sur le typage lymphocytaire étendu
  3. Un chapitre sur le dosage des acides gras
  4. Un rubrique sur le stress oxydatif
  5. Une présentation des bilans du CEIA avec quelques paramètres

La question des typages lymphocytaires est abordée mais de façon assez sommaire. Il n'est pas quesiton des T4 mémoire mais les données sont à la rigueur suffisantes.

Concernant le profil protéique le manque est regrettable d'autant plus qu'une reproduction des graphiques obtenus aurait été chose parlante.

Même chose pour les bilans CEIA mais là le dommage est à moitié réparé puisque des éléments figure sur le site de l'auteur. Mais justement pourquoi ne pas les avoir repris et développé dans le livre ?

Le dosage des acides gras proposé autrefois par Burkell et actuellement par De Lorgeril pose un problème de nomemclature, les labos n'étant pas fichus d'orienter leurs clients sur l'un des 3 dosages existants...

La question du stress oxydatif et des terrains inflammatoires aurait mérité un developpement plus exhaustif.

En revanche j'ai trouvé dans cet ouvrage des moyens d'évaluer une éventuelle perméabilité intestinale que j'ignorais.

Quoiqu'il en soit des manques qui ferait de l'ouvrage un manuel parfait, il est très estimable en son état actuel et je ne vois pas d'inconvénients à le mentionner si même la mentalité de l'auteur et ses motivations réelles laissent beaucoup à désirer...

 

17/06/2013

A propos des cristallisation sensibles

cristal.JPGCela fait une éternité que je cherche des informations sur cette technique. Mon intérêt pour cette méthode s'est trouvé être relancé par quelques photos de cristallisations sensibles présentes sur le site de Taty. On y voit en particulier une cristallisation correspondant à un gâteau industriel dont le résultat est pratiquement identique à celui d'un glucide "mort" comme le sucre industriel de betterave. Et bien ça fait peur !!

J'ai trouvé tout ce qu'il fallait savoir sur la technique qui n'est pas très compliqué mais quand à l'interprétation il n'y a rien ! On ne trouve que des exemple sur des vins, des légumes, des pains de différentes provenance mais je constate que je me suis fait rouler de 12 $ après avoir acheté la version numérique d'un livre que l'on trouve sur http://www.vinimage.com/

C'est un des rares sites où l'on trouve des images des diverses textures. La nomemclature est plus étendue dans le bouquin mais on ne trouve donnée interprétative en rapports avec ces différentes qualités de textures et aucune directive sous forme de principes analytiques pour conduire une interprétation de manière rationnelle. Bref on ne trouve jamais que des exemples dans des domaines très limités et comme je ne suis pas sépcialement accro au vin, je m'estime floué.

N'achetez pas ce livre vous n'en tirerez rien. En somme j'ai payé 12$ pour acheter un ouvrage publicitaire en faveur de l'activité de consultant de son auteur. C'est fort il faut en convenir !

Enfin je suis tellement mécontent d'avoir été floué que j'en fournirai la copie à qui me la demandera. Dans un cas de malhonnêteté de cet acabit les droits d'auteur je m'assois dessus. De toutes façons, en droit français la copie où la reproduction pour l'usage privé du copiste sont licites et on a le droit de se prêter des livres entre particuliers ! Alors je ne vais pas me gêner à moins que l'intéressé fasse amende honorable !

Vendre un livre sans table des matières, c'est contraindre les gens à acheter un lapin dans un sac. 

On ne peut même pas imprimer les planches sans se ruiner en toner à cause d'un fond noir totalement inutile. A moins que ce ne soit pour l'effet artistique.

J'ai adressé l'émail suivant à l'auteur, on verra bien comment il va réagir :

Monsieur,

J'ai acquis votre livre sur Lulu. Je suis extrêmement mécontent. J'ai dépensé 12 $ pour n'avoir qu'un catalogue d'exemples sans principes d'interprétation.

C'est du vol et je vais le signaler sur mon blog.

Je vous invite à me rembourser.

Enfin je vous signale que quand on veut vendre un bouquin la moindre des choses c'est de publier une table des matières.

On a un inventaire des textures mais aucune indication pour en tirer une interprétation.

Serait-elle si irrationnelle qu'il faudrait accumuler des milliers de clichés pour commencer à s'y retrouver ?

JDM

28/05/2013

Diabète de type II - Intérêt du dosage des fructosamines et de l'extrait de cannelle (Cinnulin PF)

diabète.jpgMise à jour du 28 mai 2013 : cette note à été passablement remaniée. Les parties modifiées sont en bleu.

Le sujet en observation vient d'avoir sa glycémie à jeun et son taux d'héoglobine glyquée. La glycémie est passée de 1,30 à 1,10 g. Le taux d'hémoglobine glyquée est passé de 5,6% à 5,3%. Pour ce dernier paramètre ce n'est pas spectaculaire ni significatif sur le plan clinique mais ça prouve l'existence d'un progrès et d'une efficacité de l'extrait de cannelle.

Je précise qu'il faut utiliser l'extrait purifié car la présence de coumarine dans l'extrait courant peut causer à la longue des dommages au foie et au rein qui seraient
fructosamines,protéines glyquées,diabète,glycémieréversibles. Voir : 

Iherb Natural-Factors-WellBetX-Cinnamon-Extract-20-1-150-mg-60-Capsules

Je suppose connue la différence entre diabète de type I (insulino dépendant) et de type II (non insulino dépendant).

Diagnostic

Concernant le diabète de type II, on considèrerait qu'une personne est diabétique si la glycémie à jeun le matin est supérieure à 1,26 g. C'était du moins l'ancienne norme de l'OMS et je vois que l'on a tendance à descendre et je vois que les valeurs de référence de mon labo sont à 1,06 g. Evidemment, il s'agit de faire vendre des médocs comme pour le cholestérol !

Bref, l'appréciation du chiffre est relative. Le repas de la veille au soir influe sur le résultat. Un moyen de faire baisser sa glycémie matinale c'est de bannir les sucres même lents le soir et de manger légèrement ce que l'on a beaucoup de mal à faire. Donc pas de panique !

Appareils piqueurs

Je rappelle que les appareil de mesure doivent être étalonné sur le labo. On fait une mesure en même temps que la prise de sang et on compare 2 ou 3 fois de suite pour déterminer une correction éventuelle. certains lots de bandelettes majorent le chiffre réél, ça aussi ça doit être voulu car plusieurs observations et calculs m'ont convaincu que les % de déviations admis sont souvent dépassés. L'utilisation de ces appareils demande un certain doigté.

Suivi de la glycémie

La plupart des médecins ne connaissent que l'hémoglobine glyquée qui reflète la glycémie moyenne des 3 ou 6 mois en arrière. A noter que l'on peut observer une tendance diabétique (résistance à l'insuline) avant d'atteindre les 6%. Là encore l'interprétation de ce paramètre est chose délicate.

Voir http://www.diabete-vals.info/Comprendre/examens-hemoglobi...

Le dosage l'hémoglobine glycosylée concerne le long terme (4 dosage maximum par an) et et le dosagede la fructosamine sert dans le le cours terme pour l'ajustement précisé et rapide du régime et traitement naturel ou médicamenteux.

Contrôle général de la diététique et du traitement éventuel

Si les examens révèlent un problème, on a tout intérêt à se munir d'un appareil de contrôle, de l'étalonner convenablement et d'observer l'influence du régime sur la glycémie matinale et post-prandiale. Cela est valable même si le médecin n'a pas jugé utile de prescrire un médicament hypoglycémient étant précisé que le médicament de première intention c'est la METFORMINE dont les vertus anti-âge sont très prisées côté américain. La Metformine ne presse pas le pancréas comme un citron pour stimuler la production d'insuline, il favorise la consommation du glucose au niveau cellulaire et musculaire. On n'a jamais intérêt à démarrer trop trop une médication qui a la longue finira par épuiser le pancréas et obliger au recours à l'insuline.

Voir : http://gestionsante.free.fr/journal_de_bord_0412.htm

L'opération consistant à se piquer régulièrement un doigt a bien des inconvénients, psychologiques en particulier. C'est une source de stress et si le patient ne sait pas interpréter correctement la varitation des résultats en relation avec son régime, elle doit être éviter.

Voir aussi : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2129164/

Contrôle en finesse de la glycémie (dosage des fructosamines)

Outre les régimes fondés sur les restrictions des sucres rapides, voire leur suppression et la limitation des sucres lents si on a peu d'activité physique, il existe bien des médications naturelles qui peuvent aider à faire baisser la glycémie. Je n'en ferai pas la revue car cela m'obligerait à rédiger une brochure voir un livre et je me contenterai de citer plusieurs médications de première intention qui peuvent permettre, en sus de la maîtrise de son régime, de tendre à régulariser sa situation glycémique :

  1. Metformine (sur ordonnance)
  2. Extrait de Cannelle
  3. Diabène et Diacure de Lenhing
  4. Poudre de Gymnema Sylvestris

Un moyen de contrôler scientifiquement l'effet d'un traitement palliatif c'est de soser les fructosamines ou protéines glyquées qui représente les deux à trois semaines de glycémie précédant le dosage. C'est le seul moyen que l'on ait d'ajuster finement un traitement. L'hémoglobine glyquée répsentant au moins 3 mois de glycémie adaptée qu'à un contrôle très périodique (2 fois l'an au minium)

Et c'est remboursé. Si votre médecin renacle, ou vous changez de "fournisseur" ou ça vaut la peine de payer de votre poche (B30 8,10 € + prise de sang). Certains médecins ne connaissent pas mais il s'agit d'un vieux dosage qui était très utilisé dans les service de diabétologie.

Faire un dosage de référence, puis un dosage après 3 semaines du remède à tester. Les valeurs de références contiennent 2 plages, une plage de "normalité", une plage correspondant à un diabète maîtrisé. Il s'agit de rester dans ces "clous" là et si possible de faire baisser le chiffre dans la première plage.

Cette méthode a l'avantage d'éviter le stress des pipures et contrôles régulier. A utiliser quand il n'y a pas d'urgence à traiter et dans le but d'optimiser par des moyens naturels sa glycémie.

Concernant le Gymnema Sylvestris

J'ai observé des perturbations avec le Gymnema Sylvestris et je ne suis pas seul. J'acques Valentin m'a confirmé le caractère problématique de cette plante ayurvédique, je cite : à titre anecdotique j'avais testé Gymnéma Sylvestris il y a quelques années et l'avais mis rapidement à la poubelle car je pense que cela me déréglait la glycémie en tout cas je me sentais assez mal après. Par contre l'extrait de cannelle a une action très douce et je ne sens rien quand j'en prend. Mais ce sont peut-être des réactions individuelles. En tout cas ça incite à l'utiliser d'abord surtout vu vos propres constatations et résultats !

Observations paradoxales

Le diabète est une maladie grave. L'automédication est possible tant qu'on demeure dans la zone de "maîtrise" indiquée mais c'est à la condition de pouvoir contrôler OBJECTIVEMENT les résultats de ce que l'on fait. Notez que la plupart des médecins appliquent des protocoles et ne se cassent pas la tête. Dans ces conditions vous avez tout intérêt à prendre votre sort en mains et à strictement contrôler ce qu'il font. Un patient bien ordonné classe ses résultats en les reliant et tient des courbes de certains facteurs. Avec un tableur, c'est pas sorcier....

J'ai observé, chez un proche que je suis de près, que les substances hypoglycémiantes citées ci-dessus peuvent majorer la glycémie matinale et donc provoquer l'effet inverse à celui recherché. Par exemple une glycémie à 1,30 g va avoir tendance à grimper de 10/15 voir 20 centièmes. Je ne connais pas l'explication de ce phénomène et c'est précisément pour l'observer de plus près que j'ai cherché un moyen de quantifier les résultats d'un traitement palliatif. Et j'en saurai sans doute un peu plus d'ici quelques semaines ou mois.

Preuve de l'efficacité de l'extrait de cannelle (Pure Bulk)

Je viens d'avoir les résultats d'un test de cet extrait sur un proche. Voici le dosage des fructosamines (protéines glyquées) avant et après prise d'extrait.

Le sujet est passé de "diabète maîtrisé" à sujet non diabétique, preuve qu'il est relativement aisé de remédier à une tendance diabétique à la condition de ne pas agir en aveugle mais de CONRTOLER l'efficacité des pratiques adoptées. On verra si l'usage d'antiglycation améliore ce résultat qui d'ores et déjà est "rentré dans les clous"... Cliquer sur l'image pour l'agrandir

fructosamines,protéines glyquées,diabète,glycémie

Complément antiglycation

Ce sont :

  1. Le P5P forme o-enzymée de la B6, présent dans le Life Extension Mix Tablets (2x3 comprimés jour au lieu de 9).
  2. La Carnosine  (250 mg X 3 / jour) fractionner les comprimés.
  3. La Benfotiamine (forme de B1)
  4. Le R-Lipoïd-acid (forme R impérative !) à prendre au coucher

Comme leur nom l'indique ces molécules ont pour fonction de limiter les dégâts au niveau cellulaire. Leur action positive doit se matérialiser par une baisse du taux des fructosamines.

Voici les liens chez Iherb.com car bien évidemment c'est là qu'on trouve ces produits à des prix abordables.

Chercher sur Iherb.com les produits suivants et consulter la notice

Life extension Mix Tablets

Le même avec Niacine (hypoerchlolestérolémie)

Benfotiamine

Carnosine

R-Lipoic-Acid

P5P

Nouveau dosage des fructosamines (après antiglycation)

Le dosage est passé de 272 à 289 au 22 mai, ce n'est pas catastrophique mais un peu décevant. Selon Biomnis ce taux est limite. La remontée peut être due à des repas trop sucrés, on n'a pas tenu de compte des entrées alimentaires. Mais en revanche les ajouts ont été sans influence. Comme quoi le mieux peut être aussi l'ennemi du bien...

On me donnera le chiffre de l'émoglobine ces jours-ci.

Normes selon le Dr Klinghardt

Ces normes sont plus détaillées les voici :

  • <210 mmol 1 hypoglycémie
  • 210-240  transition vers l'hypoglycémie
  • 240-260 valeurs normales
  • 260-290 transition vers le diabète ou intolérance au fructose
  • > 290 diabète, intolérance au fructose. 

De ce point de vue le résultat est encore tangent et mérite d'être amélioré. Il va donc falloir reprendre des essais notamment en commençant par la Metformine, puis en reprenant l'extrait de canelle.

03/03/2013

Bilan de protéomique fonctionnelle du C.E.I.A :

CEIA1.jpgLe texte qui suit a été élaboré par une personne qui le destine à un ouvrage spécialisé trait des maladies cardio-vasculaires, ce qui explique la présence du "nous" d'impersonnalité. J'ai ai modestement participé pour ce qu'il en est de certaines précisions techniques, notamment en ce qui concerne mon idée du "profil coronarien", les maladies cardio-vasculaires étant à l'ordre du jour au travers de la polémique sur le cholestérol et les statines, ce texte a sa place dans ce blog car sa parution dans un livre n'est pas encore assurée.


Les illustrations représentent 2 bilans trouvés sur Internet dans le forum Mélodie. Le second bilan tout en conservant la même allure graphique marque une tendance nette à la normalisation.


Ce bilan est effectué à partir d'une simple prise de sang et porte sur plus d'une cinquantaine de paramètres qui sont des tests de floculations dont certains comme le Kunkel-phénol, le Burstein, l'acétate de cuivre sont assez anciens. Ce type de floculation se retrouvent dans la cancérométrie de Vernes. Il manque une documentation sur l'histoire de ces tests.

CEIA2.jpgLe propre du bilan C.E.I.A. ce n'est pas seulement de les avoir multipliés mais d'avoir, par une méthode statistique mis au point une courbe basée sur des écarts type en hyper ou hypo. Ce qui au total dessine une courbe colorée en V plus ou moins évasé, déséquilibré à droite (hyper) ou à gauche (hypo). On distingue des paramètres verts, rouges, bleus violets et noirs. Les paramètres rouges sont plutôt des paramètres lipidiques. Le Kunkel Phénol et le Burstein en particulier sont des indicateurs de risque cardio-vasculaires lorsqu'ils sont en haut de la courbe en hyper mais pas seulement. Le Dr Reymond voit dans ces deux paramètres "psychiatriques" et une tendance à l'emportement et à la violence que certains de ses disciples ont monté en épingle.

Soir dit en passant il y a un rapprochement à faire entre cette interprétation à la fois superficielle et outrée avec un certain profil du coronarien qui correspond assez bien à Nux Vomical'homme d'affaire pressé. Le sujet prédisposé à des accidents cardio-vasculaires est quelqu'un de très actif, de passionné qui ne supporte guère les retards et les entraves ou encore la malhonnêteté, ce peut-être également un rebelle mais pas nécessairement un détraqué comme le laissent entendre les notes dénuées de profondeur du Dr Eric Reymond.

Nous avons eu l'occasion, en cherchant dans le Wiki du C.E.I.A., après en avoir rassemblé toutes les notices dans un fichier texte de cibler des teintures mères censées agir sur ces paramètres avec pour effet de normalise le Kunkel Phenol et de faire régresser le Burstein et ceci prouve bien que le système expert du C.E.I.A est à même de fournir des propositions thérapeutiques agissantes. Mais il conviendrait de ne pas se leurrer car les statistiques portant sur l'effet de la plupart des plantes ne portent pas sur la totalité des paramètres du profil. D'autre part, si ces profils sont reproductibles et s'il existe bien une relation de cause à effet entre les effets des remèdes choisis parmi ceux que l'ordinateur propose au médecin, il n'est pas toujours possible de ressentir un mieux sur le plan physique car on peut être promis à un infarctus tout en étant asymptomatique.

Le bilan du C.E.I.A dont la pratique remonte à une quarantaine d'années a fait l'objet de persécutions à l'initiative d'une personnalité en lien avec l'Académie des Sciences par le biais de l'Assurance Maladie et le bilan n'est plus remboursé. Le Dr Reymond fait allusion à cette vieille affaire qui a fait l'objet assez récemment d'une mise en garde à l'adresse des médecins qui pratiquent la méthode de manière à les en dissuader en leur laissant à entendre qu'ils risquent des poursuites.

Le système a l'inconvénient d'être très composite et les bilans sont d'une interprétation difficile car il faut tenir compte des relations entre les paramètres et le problème c'est qu'un certain nombre de médecin s'en servent surtout pour impressionner les patients et se distinguer de leurs collègues sans qu'on aient l'assurance qu'ils soient à même de tirer tout le profit que l'on peut tirer de la méthode. Nous avons fait une enquête au travers des retours venant de patients amis qui ont fait appel à ce bilan, et les médecins auxquels ils ont fait appel ne leur en ont pas dit plus que ce que nous avons pu dire en nous servant du Dictionnaire présent dans l'ouvrage du Dr Reymond. Nous aurions souhaité des interprétations plus fines mais elles ne sont pas venues. Un courrier venant du Dr Reymond qui a été requis par un patient de suppléer à l'incompétence de praticiens locaux nous a été communiqué qui ne contient que des indications vagues et rassurantes que l'on ne peut guère interpréter que comme des faux fuyants.

Le livre du Dr Reymond est encombré de circonvolutions littéraires visant à ménager les adversaires de sa méthode bien qu'il y affirme qu'il aurait pu intenter un procès en diffamation et le gagner. Pourquoi ne pas l'avoir intenté ? Ce personnage, d'après divers renseignements venant de médecins qui l'on connu, apparaît comme étant le plus mauvais défenseurs de la méthode évoquée. D'une part il aurait nuit à son développement par un excès de psychorigidité au point d'avoir fait fuir des alliées possibles de sorte qu'elle pourrait bien ne pas lui survivre longtemps. D'autre part, il nous apparaît sous les traits d'un homme assez peureux qui dans ses relations avec les personnes désireuses d'avoir recours à la méthode, se montre cérémonieux et fait taper par sa secrétaire des courriers alambiqués qui répondent finalement à côté des questions posées. Il est du reste très difficile de se faire une idée de la manière dont fonctionne le C.E.I.A., installé à l'origine près de Lyon dans le château des Carbonnières, son siège est maintenant à Bruxelles et cette société est censée ne fournir que des réactifs contrôlés par l'Afassaps.

Il faut ajouter à cela qu'il est difficile de trouver un médecin qui accepte de prescrire ce bilan et de récupérer la proposition thérapeutique du système expert comportant un remède des trois règnes (végétal, minéral et animal). Le patient peut à la rigueur obtenir la courbe mais seul un médecin peut obtenir ladite proposition, ce qui constitue un obstacle sérieux.

D'autre part, les remèdes organothérapiques doivent être administrés en 4DH et ils ne se trouvent qu'en Espagne auprès de la pharmacie laboratoire Roda de Valence. Or, dès qu'une demande vient de France, ces gens là paniquent. Nous avons tout de même pu savoir en envoyant un ami résidant sur place qu'on peut obtenir ces remèdes en Italie. Mais il nous manque encore la nomemclature et surtout les prix.

Tout cela est excessivement regrettable et quand on téléphone au laboratoire on tombe sur un informaticien qui n'en peut mais... Alors quand il s'agit d'avoir des explications franches et nettes avec le "patron" (quoiqu'il se dise retraité en tant que médecin) c'est la croix et la bannière et on n'obtient jamais rien de bien net qui permette de savoir sur quelle patte danser. Nous ne pouvons que regretter tout cela car ce bilan, pourrait aisément permettre de visualiser objectivement les effets d'un traitement. Nous considérons au total que ce n'est pas tant le caractère scientifique ou non de la méthode qui doit être mis en cause mais le défaut de communication de la part de celui qui en demeure le principal gestionnaire et il s'agit là d'un problème que nous ressentons comme étant un peu "caractériel"...

11/02/2013

Documentation médicale - références - sites etc...

documentation.jpgCe poste sera régulièrement mis à jour. Vous pouvez de votre côté me signaler vos découvertes...

Analyses biologiques

Je vous suggère de télécharger la nomenclature des actes de biologie médicale de l'Assurance Maladie.

http://www.codage.ext.cnamts.fr/f_mediam/fo/nabm/DOC.pdf

Vous avez aussi sur le site du Laboratoire du Cerba un accès aux épreuves biologiques par ordre alpha :

http://www.lab-cerba.com/index.php/fr/nos-competences-med...

Les conditions de prélèvement et les prix sont indiqués quand l'acte n'est pas côté.

Voir aussi :

http://www.lab-cerba.com/index.php/fr/espace-biologiste/d...

Et surtout cette page qui donne toutes les précisions techniques sur l'intérêt et l'interprétation de nombreuses épreuves biologiques.

http://www.lab-cerba.com/index.php/fr/espace-medecin/guide-des-examens-specialisees

Un exemple la fiche très complète sur les Apolipoprotéines :

http://www.lab-cerba.com/pasteurcerba_iframe/guidedesanal...

Exemples de contrôles personnels

Ce document vous donne la cotation des actes (en Bx et vous avez les tarifs à la fin). Il est parfois difficile d'obtenir la prescription de certains dosages. Quand leur coût n'est pas très élevé vous pouvez bien l'assumer. J'ajoute que si le labo réclame une prescription et qu'il insiste vous lui dites : je suis majeur et vacciné, je paye vous faites le boulot sans discuter où je change de crémerie... 

Evidemment, comme j'ai certaines connaissances j'ai en général de très bons contacts avec les pharmaciens et les biologistes et comme vous ne serez amenés à réclamer que des dosages banaux, vous ne devriez pas avoir de problème.

Exemple de prévention d'un problème lipidique : notez par exemple que le dosage de l'Apo A1 + Apo B20 revient à 5,40 €. Ce dosage est plus performant que le bilan lipidique classique (B30 à 9,30€). Si vous voulez tester un régime et des remèdes naturels anticholesterol avant de passer aux statines vous avez tout intérêt à vous prendre en charge et à contrôler le résultat de vos essais à 1 mois, un mois et demi. Evidemment cette prévention suppose de ne pas attendre d'être confronté à un infarctus et à la pose de stens... Je reviendrai sur l'intérêt du dosage des Apo A1 et B dans un post plus détaillé.

Si vous êtes sujet à faire du diabète, après avoir procédé au dépistage classique (glycémie à jeun sur plusieurs prises et hémoglobine glyquée) vous pouvez tester un traitement naturel (gymnema, extrait de canelle, chrome etc...) en prenant pour référence un dosage des protéines glyquée avant mise en route de l'essai et après deux ou trois semaines (coût un B30). L'hémoglobine glyquée qui correspond à une période de référence d'environ 4 à 6 semaines n'est pas très adaptée à un tel contrôle. D'autre part le dosage du glucose par stylo piqueur est contraignant et il faut étalonner les résultats sur un laboratoire car on observe des déviations qu'il faut évaluer pour corriger les chiffres. Psychologiquement, il vaut mieux faire son essai de compléments pendant 2 à 3 semaines en pensant à autre chose et comparer 2 résultats plutôt que de se piquer chaque matin voir 3 fois par jour. Et si votre médecin n'est pas coopératif pour répéter les dosages à cause notamment des règles imposées, vous avez tout intérêt à vous débrouiller seul.

Notez que le dosage du glucose à jeun est côté B5 (1,55€) : si vous avez un stylo piqueur n'hésitez pas à faire plusieurs mesures pour étalonner votre appareil de contrôle et à carculer la déviation moyenne sur un lot de bandelettes.

Il y a des gens qui voient leur taux de sucre monter avec la prise d'hypoglycémiants, c'est assez rare aussi vous avez des chances, en vous y prenant méthodiquement de trouver une solution naturelle en jouant sur la diététique et les compléments. Je pense évoquer la question de la prévention des maladies cardio vasculaires et du diabète un jour prochain. 

Interprétation des analyses biologiques

La manuel indiqué plus haut vous donne la cotation et les règles de prescription mais pas l'interprétation des résultats. Il existe de nombreux sites qui en traitent.

Le guide pratique intitulé Mieux lire et comprendre vos analyses biologiques du Dr Luc Bodin n'est pas idéal pour maintes raisons. Il aurait fallu disposer d'un index partant du diagnostic visé vers les analyse ciblées. Ca aurait supposer par exemple un chapitre sur le diagnostic des inflammations, un diagnostic du diabète, des cancers etc... Ce livre est mal foutu mais je n'en connaît pas d'autres mis à part des ouvrages professionnels très coûteux qui pour d'autres raisons ne sont pas forcément plus opérationnels car les biologistes comme les informaticiens (qui sont souvent des tarés qu'il aurait fallu piquer dès la naissance...) savent rarement se mettre à la portée du grand public.

Evidemment à partir du moment ou vous savez qu'il faut tester l'haptoglobine ou la troponine pour juger d'une situation vous allez trouver facilement les éléments d'interprétation, il suffit de googeliser...

Par exemple pour les protéines glyquées ou fructosamine vous allez trouver ceci :

http://www.esculape.com/biologie/fructosamine.html et également :

http://coproweb.free.fr/paglab/fructos.htm

Sites documentaires généralistes

Parmi les sites les plus intéressants vous avez les suivants :

http://www.passeportsante.net

Ce site canadien est très complet puisqu'il évoque même des remèdes classiques de médecine chinoise.

http://www.esculape.com

Celui-ci est également très diversifié mais se limite aux perspectives académiques. J'ai vu qu'il reprenait certaines informations d ela revue Prescrire au sujets des spécialités problématiques et des mélanges à ne pas faire (comme Plavix + IPP etc...)

Enfin je rappelle que la référence pour les compléments alimentaires c'est

http://gestionsante.free.fr

Quand j'ai un doute je n'hésite pas à poser une question à Jacques Valentin. Le cas échéant vous pouvez me poser ladite question et si je ne sais pas répondre j'interrogerai le spécialiste et profiterai par la même occasion de la réponse.

Bibliothèques médicales

http://www.biusante.parisdescartes.fr/histmed/medica.htm

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed

Médecine ancienne

http://medarus.org/Medecins/MedecinsTextes/aaccuemed.htm

Homéopathie

http://www.homeoint.org/seror/index.htm

https://sites.google.com/site/hahnemannds/liens-utiles-1

http://www.openhomeo.org/openhomeopath/index.php?tab=0

Médecine traditionnelle chinoise

http://www.tcmassistant.com/search/index.asp

http://www.harmonianet.com/

http://www.sino-equilibre.com/prg/contactus.asp

Médecine ayurvédique

http://www.la-boutique-bio.com/

Protocols divers dont cancer

http://www.biomedecine-theorique.com/index.html (Dr Gernez)

http://www.cancertutor.com/

Pathologies (diabète)

Un document unique en son genre et très pédagogiques sur les 5 classes d'antihyperglycémiants m'a été communiqué par une correspondantes. Ce document est dans la liste ci-dessous. A noter que certains médicaments ne sont pas ou plus autorisés en France mais cette documentation est d'un grand intérêt par sa clarté. A noter le code des incompatibilités médicamenteuses inconnu en France... On aime à noyer les gens dans des complications administratives et réglementaires mais les choses simples on sait pas faire dans l'hexagone !!!!!!!

http://www.agencesss04.qc.ca/Diabete/pages/module.html

 

J'arrête là ma liste, dites moi ce que vous cherchez el les sujets sur lesquels vous souhaitez avoir une documentation et je complètetrai cette liste au fer et à mesure. J'ai des centaines de liens cela me donnera l'occasion de les trier. Merci

 

 

 

 

 

 

26/09/2012

Intolérances alimentaires : analyse de cheveux... arnaque ?

intolérance.jpg

Ce qu'il faut savoir sur le plan technique

Les intolérances alimentaires ne doivent pas être confondues avec les allergies :

Voir : http://www.intolerancegluten.com/intolerances_alimentaire...

Vous avez là une information technique sur divers tests qui peuvent être utiles.

Voir http://www.intolerancegluten.com/analyses.html

Mais leur test d'intolérances alimentaires proprement dit (Cyto Test aliments) me parait trop limité (50). Je ne le recommande pas.

Il est question du test Melissa d'allergie aux métaux qui peut être utile en cas de suspicion d'intoxication par le mercure (amalgames) et autres polluants métaliques. Je n'aborde pas cette question de la détoxication qui nécessiterait une quarantaine de pages. 

Une curieuse politique de vente (informations payantes)

D'autre par j'observe que les demandes d'informations sont payantes. 39 € pour faire de la pub à des labos, des praticiens et envoyer une brochure sur la "mise en place du changement alimentaires", faut pas se foutre du monde ! C'est franchement répulsif à moins d'être d'avoir les moyens de s'installer en Suisse pour couillonner le Fisc français mais enfin ceux là pourraient bien crever que l'humanité ne s'en porterait pas plus mal !

Depuis quand doit-on payer pour prendre le risque d'être intoxiqué par de la pub ?

Un site à caractère documentaire : réserves

Donc pour ce site tenez vous en à son caractère informatif au plan strictement technique parce que ça me dispense de faire des longs discours. Mais notez que je n'ai pas tout vérifié...

Des tests d'intolérance alimentaires plus performants

Il n'en manque pas, j'en connais 4, un allemand, un suisse, un belge et un français pratiqué par un labo parisien. Je n'en recommande aucun car il faudrait dépenser une fortune pour se faire dépister dans ces divers labos et pouvoir (éventuellement) faire des comparaisons éclairantes.

Sur le plan technique la méthode est séduisante mais comme ces tests ne sont pas remboursés, n'importe qui peut faire n'importe quoi. Disons que les allergies sont du ressort des IgE et les intolérances relèvent des IgM. Les test immunologiques sont cohérents dans le principe.

Comme exemple de promesses de performances, voyez :

http://www.intolsante.com/commander-kit-prelevement-imupr...

480 € pour 300 aliments, le labo ne se mouche pas du pied...

Une alternative pour les "prolos"

Le Dr Michel Lallement déjà évoqué dans un autre post propose un test basé sur l'analyses des cheveux. Je n'invente rien, voyez :

http://www.docteur-michel-lallement.com/mon-livre-sur-l-a...

Voici le lien direct vers le site :

http://www.testez-vos-intolerances.com/default.html

Vous voyez l'explication ? Et tenez vous bien il teste plus de 300 substances avec une analyse de cheveux. Demandez donc au Dr Lallement qu'il vous explique comment ça fonctionne. Je ne l'ai pas fait parce que je prévois qu'il en sera incapable. Et pour cause ? Comment une chromatographie pourrait diagnostiquer une allergie au poils de souris et de cochon d'inde ? Parce que tous les animaux de compagnie font partie des allergènes testés mais je ne sais pas si les mygales et les serpents font partie du lot. Enfin vous allez voir que les animaux jouent un rôle attractif.

Pour les souris ont peu du reste se demander si leur positivité dans le test fait partie des intolérances où si l'appartement du patient testé est colonisé par ses aimables rongeurs. Si on trouve des pollens dans les cheveux çà ne peut pas signifier grand chose. Donc interprêter ce "bazar" relève d'une bonne dose de chance.

Un prix dérisoire qui pose question

Bref on ne sait pas quelle technique d'analyse est mise en oeuvre. Le bruit court qu'on testerait l'ADN. Mot magique ! Car pour 60 € ca ne peut pas être sérieux. Je me demande si on n'utilise pas tout simplement un ... pendule. A moins qu'on ne pointe au hasard les case...

Un patient aux 416 mails bien embarassé

Un correspondant qui m'a bombardé de questions. Oui je dis bien bombardé car je viens de m'aviser qu'il m'a envoyé 416 mails à ce jour ! Je n'ai pas répondu à tous mais à la plupart ce qui doit bien faire 300 réponses. Parfois limitées à une ligne certes mais je crois bien mériter une coupe pour la patience dont j'ai fait preuve !

C'est ce correspondant qui m'a signalé la "méthode" en me demandant un avis. J'ai répondu par un avis assez franchement négatif pour les raisons susdites. Ca ne l'a pas empêché de faire faire le test à toute la maisonnée ce qui représente plusieurs centaines d'€. A présent, il ne sait pas quoi en faire ! Il est dans la région parisienne, le Dr Lallement est à Cannes, consentira t-il à consulter par téléphone à 23 € par bilan ? Je n'en aurai probablement aucune nouvelle car j'ai du me fâcher et envoyer ce correspondant se promener car il a eu le culot de me faire la morale en citant un phrase du Dalaï Lama qui interdirait de critiquer autrui...

Parenthèse sur la "morale" du Dalaï Lama

Je suis désolé, j'ai une certaine sympathie pour ce hiérarque mais il y aurait beaucoup à dire. Mais comme mon correspondant m'a appris qu'il serait "homo" (je ne sais pourquoi) je lui ai conseillé de prendre connaissance des positions de l'éminent personnage sur le sujet.

Ma thèse est que lui et quelques uns de ses semblables ont été littérament contaminé par les thèses d'Albert le Grand et de Thomas l'Aquinate et leur considérations sur une hypothétique "loi naturelle". Quand on me dit "loi naturelle", je réponds Et mon cul, il est "naturel" ?  

Tantôt on l'interprête d'une façon "idéaliste" en prétendant que la sexualité ne doit servir qu'à procréer ce qui aurait dut interdire à Pie XII de justifier une contraception prétendument naturelle et qui ne peut l'être car c'est un procédé intrinsèquement artificiel et on confond le "naturel" et l'écologie.

Enfin les disciples de Gide préfèrent une approche "naturaliste" et s'efforcent de prouver l'existence d'animaux homophiles et sodomites. Il parait que ça existe mais on s'en fout complètement car la solution se trouve bien au delà de ces deux impasses et des discussion sur le fait de savoir si telle chose relève de la nature ou de la culture... Dans le cas évoqué c'est forcément un peu des deux vu la fréquence du phénomène et son ancienneté étant entendu que l'on peut faire servir le naturel à des fins culturelles. Voir du côté de la Grèce archaïque, car ça commence à foirer avec Platon...

Fermons la parenthèse pour dire que bien évidemment, mon client ne m'a jamais fait pas des impressions et des sentiments qu'il pourrait avoir au sujet du Dalaï Lama s'il a daigné s'intéresser à son opinion sur le sujet qui le préoccupe. 

Extraits de bilan et commentaires

Bilan.jpg

J'ai assemblé des extraits de 3 bilans afin d'empêcher le laboratoire de pouvoir retrouver le nom et les coordonnées de son client et éventuellement de vouloir lui susciter des ennuis.

Je m'accorde le droit de me servir des échanges que j'ai avec mes correspondants pour illustrer mon propos à partir du moment où je ne donne aucun indice qui permettrait de les identifier.

C'est à eux de faire attention à ce qu'ils écrivent. Je précise une fois de plus que je réponds volontiers à des questions mais il existe un minimum de règles de politesse à respecter et il ne faut pas se foutre du monde. Il est vrai que les générations qui ont suivi la mienne ont été si mal éduquée et elle sont tellement intoxiquées par le "moralisme laïque" issu du "politiquement correct" qu'on peut se demander si leurs dérapages sont le fait d'une part d'inconscience ou d'un calcul.

Dans le cas présent, il y a un sérieux doute. 416 mails ca ressemble à du harcèlement. Certes il y a des communications pour équilibrer les demandes mais dans ces communications il y a beaucoup de "déchets". Enfin celle qui concerne le bilan dont vous avez un extrait sous les yeux est une "perle" dans le genre.

Pourquoi teste les intolérances aux perruches, cochons d'inde, rats et Cie ?

Parce que ce sont des animaux sympas qui peuvent être apprivoisés et dont les enfants surtout ne voudront jamais se séparer. Alors il faut trouver une solution, et à la fin du bilan vous trouvez ceci :

Extrait du bilan - pas de panique, il y a les E-capsules !

Mais où les trouver ? Il faut savoir qu'elles existe ! En fait c'est la botte secrète. La page n'est pas accessible à partir des liens en colonne de gauche !

Cette page on vous l'indique dans un un mail en très mauvais français :

La voici : http://www.testez-vos-intolerances.com/E-Capsules.html

La voici en archives pour le cas où elle disparaîtrait :

Page ci-dessus en archives

Vous faites les comptes : 360 € par tête de pipe la première année ! Ca peut faire 1200 € 2000 € par famille et par an ! Une belle rente.

Pourquoi en fait ? Encore un "flacon mémoire" ! Je veux bien croire aux remèdes vibratoires mais avec tant de monde dans un si petit espaces faut pas pousser ! La malhonnêteté est sans limite, la jobardise des "gogos" également. Voici à quoi ressemble la solution miracle à vos intolérances :

Pendant.jpg

Mignon ce petit pendant qui doit être rechargé tous les mois ! Au moins le Père Lesaint propose des flaçons mémoires à effet perpétuel à défaut d'être éternels en dépit de leur caractère "christique".  Toute la question étant de savoir si c'est efficace et si l'effet ne mourra pas avec la disparition de ce "guérisseur". Je reviendrai sans doute sur cette question mais rien ne presse...

Voici une copie en archive de la page du Dr Lalement qui fait de la pub pour cette escroquerie car il ne peut pas s'agir d'autre chose. Notez que l'on vous donne l'adresse du labo, 115 rue de Reuilly à Paris mais pas de téléphone. J'ai cherché sur les pages jaunes et blanches, on ne trouve rien que des toubibs. J'invite mes correspondants parisiens à aller inspecter les boîtes à lettre en quête d'un indice qui pourrait me livrer le nom du triste sire qui se livre à ce trafics probablement assez juteux...

Page du Dr Lallement en archives proposant ce test hyper suspect

page Lallement.jpg

Pour voir le détail cliquez sur l'image.

Il va de soi que j'ai "pompé" les deux sites et que je les garde en archives pour le cas où nos lascars seraient tentés d'ester en justice.

Il y a fort à parier que tout cela va disparaître mais si c'est le cas ça va la foutre assez mal pour le Dr Lallement. Parce qu'en dehors de ce que je tiens pour une connerie assez grave (et qui mériterait des poursuites de la part de l'Ordre mais que fait la police ?), ce médecin peut rendre des services.

Je dois dire que je suis non seulement étonné mais sidéré de voir qu'un toubib ait pu se hasarder à cautionner une arnaque aussi manifeste. Dans la mesure où il n'y a pas de preuves qu'il soit de mêche avec l'inventeur (quoique c'est curieux il est à ma connaissance le seul à vanter de procédé...) il faudrait mettre ça sur le compte d'une bonne dose de naïveté. Est-ce pensable de la part d'un médecin ? Je vous laisse le soin de répondre...

La morale de l'histoire

Je ne sais pas si mon correspondants aux 416 mails a voulu m'exploiter. J'ai quelques doutes. Je lui ai procuré des choses qu'on ne trouve pas en France gratuitement et je ne lui ai pas demander un sou. Il ne m'a même pas demandé ce qu'il pouvait me devoir. Quand je lui ai écrit que si le coeur lui en disait, il pouvait au moins me régler le port, il m'a gratifié (royalement) de 10 € de don.

Est-ce de la pingrerie, le fruit d'une éducation déficiente ? Je m'en fous complètement, je fais ce que je fais parce que j'estime devoir le faire mais j'ai remarqué que ce M. a tendance à faire des économies de bouts de chandelles. Bref il est surtout très égocentrique...

Mais là il va peut être réalisé que s'il avait écouté mon conseil, il n'aurait pas dépenser une fortune pour ces analyses. Mais nous devons tous avoir une pensée pour lui et le remercier chaleureusement de s'être sacrifier pour nous apporter les preuves qu'il ne peut s'agir que d'une arnaque.

Enfin il aurait pu commencer par ne faire qu'une analyse pour voir !

Ce manque de jugeotte m'incite à penser qu'il pourrait n'y avoir aucun calcul dans son attitude à mon égard et qu'il est absolument dépourvu du moindre discernement. J'en ai eu une autre preuve à propos de la discussion autour de deux livres sur l'intoxication au mercure et les procédés qui permettraient de s'en libérer (Chlorella, ail des ours, coriandre et Cie).

Je ne suis pas sûr que cela va lui servir de leçons mais j'espère au moins que cela vous servira à vous lecteurs !

Retenez ceci :

Enfin je dois souligner que l'on n'est pas tenu d'adopter ou de suivre les avis que je donne quand on me questionne mais que dans la mesure où l'on fait appel à mon sens critique, on ne saurait me le reprocher en allant jusqu'à parler de "maladie". Je ne vais pas publier une partie de l'échange car je n'ai pas à me justifier.

Enfin avant de poser 36 questions il faudrait peut-être faire un geste... Il y a un petit cochon quelque part pour cet office. J'imprime tout ce qui me parait intéressant, je lis surligneur en mains, je classe dans des dossiers. Ca me coûte cher en papier et en toner alors si on veut que ça continue, il faudrait pour le moins éviter certaines maladresses.