Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2015

Furieux délires autour d'une norme de l'OMS pour l'éducation sexuelle

Ornellas.jpegCette petite conne au regard angélique que vous voyez à gauche est en fait une belle petite salope. Soit elle ne sait pas lire, soit elle est payée car je ne sais quelle funeste organisation de curetons intégristes pour raconter des conneries et ameuter la population.

Cette petite garce qui se prétend "journaliste indépendante" mériterait d'être giflée en place publique. Le sexualité est source suffisante de problèmes pour que l'on se dispense d'en créer de faux qui sont en l’occurrence purement artificiels en contribuant à un certain climat de "guerre civile" larvée comme cela a commencé avec les fameuses "manifestations pour tous" lancée par une autre conne, qui plus est mariée à un pédé notoire, j'ai nommé une certaine "Frigide Barjot". Mais à dire vrai celle là finit par être sympathique en comparaison de celle qui a recueilli sa succession...

En pérégrinant sur le site du "bld Voltaire", à ne pas confondre avec le réseau du même nom, je suis tombé sur cette page signée d'une abrutie nommé Charlotte d'Ornellas :

http://www.bvoltaire.fr/charlottedornellas/la-sexualite-s...

Trouvant l'accusation un peu grosse, je me suis procuré le texte incriminé et j'ai fait quelques recherches.

C'est ainsi que je suis tombée sur cette page du site de Soral, un sinistre personnage à tous égards :

http://www.egaliteetreconciliation.fr/Les-etranges-normes...

On y lit ceci : La section européenne de l’Organisation mondiale de la santé recommande de dispenser une initiation très particulière à la sexualité dès la plus tendre enfance. Dans un document intitulé Normes pour l’éducation sexuelle en Europe [1], elle prescrit officiellement l’apprentissage de « la jouissance et du plaisir quand nous touchons notre propre corps »… entre 0 et 4 ans ! Elle appelle cela « la masturbation infantile » : voilà qui est clairement dit !

L'informatique a ceci de particulier qu'elle permet des recherches de chaîne de caractère : or le mot "jouissance" ne figure pas dans le texte incriminé, et il ne s'y trouve nulle part d'incitation à la masturbation. Bref, tout ce qui est dit dans ces deux articles est ARCHI FAUX ! Je ne me suis pas infligé la lecture de la totalité de ces directives ce pendant que les sondages pratiqués montrent qu'il ne s'y trouve rien de sulfureux. Cette histoire me rappelle fâcheusement les rumeurs à propos d'un prétendu enseignement des "théories du genre" au sein de l'école publique.

Il faut arrêter avec toutes ces conneries. Certes dans la forme le "mariage pour tous" n'est certes pas une réussite mais si ça fait raquer ces hétéros qui s'imaginent être comme le sel de la terre alors que je constate qu'ici dans leur immense majorité ils sont tenus en laisse comme des caniches par des bonnes femmes plus ou moins manipulatrices et bien je suis ravi que çà les fasse chier à ce point ! Et oui, au moins dans le Grand Sud les "machos" et de cocus ridicules dont légion et le "nordiste" que je suis les vomis littéralement... Force est de constater la différence de rapport entre les sexes entre Nord et Sud quand j'ai à recevoir et à installer des couples d'estivants venus de l'au delà de la Loire pour des amis qui louent une maison...

06/05/2015

Projet de notes à venir (EAB, moeurs des "Mosos", Dr Saldmann et ses prescriptions)

EAP.gifLe temps me manque pour finaliser certains thèmes de recherches et informations intéressantes qui surviennent. L'argent aussi pour acquérir certains livres, alors c'est bien gentil de me féliciter de remuer les esprits mais si ceux qui restent passifs passaient par la case "petit cochon" (en haut et à gauche) cela faciliterait bien des choses... Notez que si vous préférez faire un chèque c'est possible mais dans ce cas je m'assure préalablement de ne pas avoir à faire avec de simples curieux plus ou moins mal intentionnés.

Un lectrice a comparé mon blog à un jardin exotique où croissent des cactus où l'on risque de se piquer. C'est assez bien vu et c'est même calculé pour. j'ai voulu la remercier pour cet excellent cliché mais son email a refoulé...

Les problème de l'équilibre acido basique (EAB)

A gauche une image trompeuse du problème.

J'ai depuis longtemps déjà contesté l'utilisation de minéraux alcalin pour désacidifier l'organisme, comme fauteur de troubles digestifs. La méthode Kousime est simpliste et je suis étonné qu'il y ait encore tant de gens pour la défendre (Vasey, Dr Besson même combat largement erroné)...

J'ai fait exception à propos du traitement de la lithiase urique en mentionnant dans un post précédent une communication d'un Dr Marchand (auquel j'ai écrit et qui ne m'a pas répondu, peut-être a t-il été effrayé par ma liberté de ton mais qu'importe...). Ce traitement peut constituer une solution provisoire pour dissoudre des calculs uriques mais à mon avis ne peut pas constituer une solution pérenne pour empêcher leur retour.

Je constate en effet (et je m'y attendais) que la stabilisation du pH urinaire à une valeur comprise entre 6.5 et 7 n'est pas facile à mettre en oeuvre. Aussi donner en aveugle 1,5 l d'eau de Vichy (la Saint Yorre étant la plus chargée en sodium) + 1 sachet de Foncitril (alors que la dose est à 3 ou 4) sans prescrire aucun contrôle de pH durant la journée c'est non seulement complètement irrationnel mais parait recéler des arrières pensées d'où un soupçon de vouloir susciter un échec pour avoir un motif d'intervention invasive avec à la clef des dépassements. Quand on constate qu'il faut un mois et demi pour avoir un RV avec un hospitalier, il y a un problème très probablement aggravé par le fait qu'on ne cherche aucunement à remédier par des méthodes naturelles ! Donc j'aurais à coeur de ne pas encombrer ces services...

La gestion du pH urinaire est difficile

Il s'agit de ne pas absorber trop de potassium ou trop de sodium, de là à absorber 1,5 litre de Vichy c'est une autre histoire cela fait quand même 6 g de bicarbonate et pas mal de sodium. Maintenant l'ascèse en sodium imposée par l'académie ça se discute aussi. Le Dr Plantey a signalé des risques sur la tension cérébralemais hélas sans s'étendre et j'ai l'impression que comme beaucoup de gens il cherche surtout à se rendre intéressant...

Ce que j'ai remarqué, c'est que le pH urinaire tend à faire du yoyo dans les grandes largueurs. Il m'a été difficile au début d'obtenir le pH désiré au réveil et l'ayant obtenu j'ai dépassé la cible en franchissant le cap de la neutralité et ce de façon durable avec montée dans la matinée et chute brutale vers 21 h. Quand je dis chute brutale c'est passage de 7.3 autour de 6 puis au réveil 5.3 et ça remonte dans la matinée sans absorber grand chose. 3 mesures jours sont insuffisantes, je teste à chaque fois que je pisse, et je fais des essais pour voir si l'eau claire seulement, le citron ou le vinaigre de cidre produisent des chiffres différents. Il s'agirait d'obtenir le pH désiré avec le minimum de moyens et surtout d'alcalins.

Ce que j'observe confirme une cinétique d'élimination des ions acides la nuit. Il est donc très difficile de filer les doses de bicarbonate ou de citrates et surtout de le faire au bon moment, et c'est le soir qu'il faut charger comme l'indique Marchand mais avec comme indiqué parfois un dépassement de la cible. Un pH basique favorisant des lithiases calciques.

En faisant des recherches sur les normes en matière de pH urinaire je suis tombé sur des précisions (7.31 dans un certain cas) qui m'ont incité à cherché l'origine de ces infos très fumeuses. D'autant plus fumeuses que dans le cas d'un éditeur très actif que je ne veux pas nommer cela a conduit à la mention d'un nouvel "indice" qui comme tous les autres "indices" sont une foutaise vu que tout ce que nous absorbons se mélange et interagit. Mais je rappelle que ces simplification permettent de vendre cher du papier souillé de colorants non alimentaires avec tous les inconvénients écologiques que cela implique !

Un texte capital de Richard Haas

Je suis arrivé à retomber sur un texte de Richard Haas que j'ai en archives et que vous trouverez en première ligne sur Google en cherchant "www.webagoo.eu pdf".

Oubliez tout le reste, Vasey, Besson et Cie et concentrez-vous sur ce texte. Il y a énormément de détails à relever qu'il me faudrait commenter après avoir fait une recherche au sujet des produits proposés comme remèdes car ceux-ci on un coût. Mais d'ores et déjà j'entends faire des réserves sur les produits Nutergia. Un copain s'est fait bananer avec un produit nul à base de Bromélaïne par son pharmacien qui n'a pas intérêt à vendre de l'Extranase. Extranase qui a solutionné une otite accompagnée d'une inflammation obturant le conduit. Ce produit assez économique, contient hélas des additifs indésirables (que je vous laisse le soin de découvrir) mais à la guerre comme à la guerre, il faut garder le sens des proportions.

Concernant le sujet de EAB chercher "Richard Haas" par la fonction de recherche du blog. Le personnage auquel je fais de la publicité pour ses écrits car ils le méritent sur le plan strictement scientifique a des côtés caractériels exécrables et se permet de juger les gens dont il ne sait rien sur des apparences qui sont trompeuses. Heureusement, les lecteurs et plus particulièrement les lectrices commencent à apprécier mon humour décapant en se rendant compte que je ne suis pas le moins du monde déséquilibré à cet égard. C'en est à tel point que d'autres sont parfois étonnés de ma patience dans certaines circonstances. Nous avons encore là un exemple d'une tendance "néo spiritualiste" abominable qui tend à se confondre avec le "politiquement correct" et fait aprtie du complot ambiant. Pour en finir avec Haas, je sais n'être pas le seul à m'être frotté à son caractère épineux. Il a supprimé un site où se trouvait ses deux textes soit disant à cause de menaces de l'industrie des eaux ionisées et alcalines qui est une entourloupe exécrable. Soit il est trop impressionnable soit il souffre d'une tendance paranoïaque car en cas de procès, l'échec est assuré pour ces compagnies si tant est qu'elles auraient pratiqué des tentatives d'intimidation...

Enfin pour ce qui concerne l'irritabilité, il y a dans cette société de quoi être perpétuellement énervé, et il n'y a pas lieu de cacher ses sentiments. certes ce n'est pas bon pour le foie mais rien n'indique que les gens qui fonctionnement comme des "légumes" seraient normaux. Le "système" vous oblige quand vous êtes ulcéré par des abus administratifs de parler poliment à des fonctionnaires qui ne font pas leur boulot et passe la majeure partie de leur temps devant une machine à café. Et moi je leur réplique que si les gens étaient normaux, ils perdraient patience et se ligueraient pour éventuellement les défenestrer. C'est arrivé notez le mais la presse n'en parle pas ! j'ai eu connaissance, il y a quelques années d'un cas sur la Côte d'Usure par un syndicaliste avec lequel j'étais ami...

Exemple de sujet d'énervement : quand sur blogspirit vous utilisez le plein écran, vous avez en bas et à droite une pastille d'aide qui vous bouche le texte et dont vous ne pouvez pas vous débarrasser. Je le répète la plupart des informatichiens sont à tuer ! Ils nous prennent pour des débiles mentaux ! Enfin c'est nouveau ça vient de sortir ! Ils pourraient la foutre en haut et à gauche cette putain de pastille ou se la foutre au cul, ce serait encore mieux !

Les mosos chinois une société idéale ?

moso.jpegPuisque je parle de cul, une lectrice qui m'envoie régulièrement de liens (que j'ai souvent du mal à exploiter toujours faute de temps) et que ma misogynie semble inquiéter vient de me signaler un article grand public sur une société matiarcale vivant aux confins de la Chine et du Tibet. J'avais entendu parler de quelque chose à ce sujet et notamment de polyandrie au Tibet mais sans avoir eu le temps de faire des recherches approfondies. A vrai dire sans quelques mots clefs, je n'avais guère de chance d'aboutir à quelque chose de consistant.

Wikipedia résume bien le sujet. Vous trouverez un compte-rendu intéressant sur Persée et un autre de Madeleine Caspani-Mosca. Cette société matrilinéaire qui a résisté au communisme chinois pratique une sorte d'amour libre, ce qui est bien conçu pour exciter les occidentaux à son sujet. Rien à voir avec le "féminisme" ambiant genre caroline Fourest et ses abominables Femen que je combats à coup de boulets rouge. Il n'y a pas de mariage, la paternité est excercée collectivement par les oncles. Amours livres non consanguins à l'extérieur certes mais pas de conversations sur le sexe et ses fantasmes à l'intérieur de la famille. Homme et femmes, garçons et filles regardent la télé séparément. Grâce à la connaissance qu'ont les femmes de leur cycle, elles régulent leur naissances, aidées à présent par les techniques modernes de sorte que le taux de natalité reste bas. En revanche les MST sont un problème et Madeleine caspani-Mosca déplore que l'étude de Cai Hua, un sociologue et antropologue chinois formé en France, ne fait pas cas des fantasmes personnels et du sort de l'homosexualité.

mosuo-people-walking-marriage-1.jpgSi l'auteur a échappé à certains travers idéologique du post confucianisme, il ne fallait pas demander la lune. En effet si les conversations sur le sexe sont interdites dans la famille et même si à partir de 13 ans les filles peuvent recevoir les visites nocturnes des garçons, il eut été difficile de questionner les uns et les autres sur la matière de leur fantasmes. Sans doute ignorent-ils le sens de ce mot...

Je suis arrivé ainsi à un site qui recense tout ce qui concerne de près ou de loin le matriarcat. Voir :

http://matricien.org/geo-hist-matriarcat/asie/moso/

Ce site est intéressant mais je me garderai bien de lui apposer ma caution car je n'ai fait que le survoler. J'en étais resté à l'idée que le matriarcat comme organisation sociale primitive a des chances d'être un fantasme. Il a été lancé par un certain Bachofen et tout ce que j'ai pu lire jadis s'appuie sur des vestiges insignifiants, comme par exemple des Vénus au gros ventre.

Le fait est que j'ai constaté que même dans les milieux traditionnels qui passent pour les plus orthodoxes, on assiste à une retour en force de la thématique d'une "déesse mère" et cela a donné lieu à une imposture grand guignolesque au sujet de laquelle une enquête a été consacré qui a duré 25 ans. Un citoyen alémanique a prétendu avoir eu un commerce charnel avec la Vierge Marie en personne qui l'aurait re-enfanté tel une sorte de Christ musulman, le tout mâtiné d'un travestissement à la limite quasi pornographiques des rites Peaux Rouge. Mais ce n'est là que la partie émergée d'un véritable iceberg qui dans le catholicisme se traduit, et cela remonte au moins au XVIIème siècle à une tendance hérétique voulant faire de la mère du Christ non seulement une quatrième personne de la Trinité mais une "co-rédemptrice". Rome résiste mais les prescription du droit canon à cet égard sont littéralement bafouées sur les autels et au sommet des églises. Je ne suis pas théologien et je méprise assez les cogitations à la fois compliquées et souvent un peu niaises de ces gens là mais il existe une cohérence symbolique qu'il s'agit de ne pas perdre de vue quelque soit la "foi" qu'il faille lui accorder !

Dans le domaine laïque, c'est l'affirmation selon laquelle la femme est l'avenir de l'homme, il s'agit évidemment de l'avenir de la "femme déchue", nul doute que c'est assez bien parti !

Enfin pour ce qui concerne les "Mosos", chaque sexe garde les prérogatives classiques, gestion des affaires intérieure pour les femmes et extérieures pour les hommes et il y a dans chaque famille deux chefs et une véritable égalité. Ne serait-ce que dans un souci de dépaysement, c'est un exemple à confronter en toute objectivité avec le "système" patriarcal que l'Eglise romaine en particulier cherche encore à nous revendre alors qu'il a manifestement foiré. Les "Mosos" c'est aussi un véritable "communisme" sans état proxénète et parasite pour palper des droits à chaque succession et ça ça devient franchement insupportable vu l'usage que l'on fait de l'argent public, notamment pour des moquettes à plus de 100 000 € et des notes de taxis tout aussi phénoménales, soit disant pour pallier au problèmes posés par les 35 heures et les RTT. Là encore on se fout de notre gueule !

Notons en passant que chez les "Mosos" on ne peut pas imaginer de voir ce que des riverains atterrés ont vu à Nice dans le quartier Notre Dame : une mère abattue par un ex concubin jaloux devant ses deux garçonnets de 3 et 5 ans hurlant et pleurant. Ils sont maintenant orphelins dans un foyer, désolé mais quand on fait le compte des drames de ce genre et des conflits, des vies empoisonnées on ne peut pas présenter le modèle patriarcal judéo-chrétien comme une panacée.

Et c'est pas étonnant que le marxisme chinois ait adopté la formule et veuille l'imposer soit disant au nom du confucianisme qui n'a pas grand chose à avoir avec cet emprunt à l'Occident pourri qu'est le "maoïsme"! Beurk ! C'est une bonne chose que ce merdier qu'est le couple réduit à une peau de chagrin soit en train de foutre le camp par tous les bouts ! La famille tribu c'était pas l'idéal mais c'était autre chose, alors quand on nous rebat les oreilles avec la sacro sainte "famille", il faudrait d'abord considérer ce qu'elle est devenue et si elle se porte mal ce n'est pas à cause de la licence des moeurs mais bien parce que l'évolution économoco-sociale l'a complétement "plombée" et que ma foi devant une telle aliénation, il est normal de vouloir s'en échapper et éventuellement de prendre du bon temps si c'est possible...

Je rappelle également qu'un écrivain que j'ai bien connu autrefois avait publié un article en parlant du mariage occidental comme n'étant qu'une sorte de "prostitution bourgeoise" et cela n'est pas entièrement faux ! Certes les mariages de raison tenaient mieux que les mariages d'amour qui consistent à tenter de faire cohabiter (provisoirement) deux névroses mais il n'empêche que l'aspect "marchandage" a quelque chose de malsonnant.

Je ne puis m'étendre sur le sujet qui tout en rentrant dans la catégorie "hygiène sociale publique" n'est nullement déplacé ici mais qui faute de disponibilité suffisante ne peut pas être traîté de façon plus exhaustive.

Néanmoins, j'ai fait des recherches sur le site matricien.org. le fondateur est un certain Frédéric Mariez, je ne sais pas si son nom est vraiment bien choisi pour faire de la pub aux "Mosos" mais j'ai vu que les féministes que je déteste semblent y être traitées d'idiotes utiles ce qui demande un examen plus approfondi. Voir :

http://matricien.org/patriarcat/sociologie/feminisme-patr...

Sous réserve d'un inventaire qui reste à faire, à vue de nez cela me parait assez bien cadré. L'article ets même assez remarquable par les citations venant de castratrices hystériques. En fait de néo-patriarcat gynarchique, ce concept m'échappe et je ne vois pas ce que des "patriarches" peuvent tirer du bordel causé par les actuelles révoltées. où on reste dans un patriarcat ou on plonge dans une gynécocratie et c'est ce qui se passe. Il n'y a pas de collaboration possible, c'est totalement antinomique. le phénomène "homo" dans ce bordel est à vrai dire complètement largué et victime faute de s'être complètement éloigné de ses sources traditionnelle qui lui fixaient un cadre cohérent qui n'existe plus que l'on confond abusivement avec de la "pédophilie". C'est curieux comme les intellectuels de toutes provenance commence à s'emmêler les pinceaux lorsqu'ils évoquent la question "homo". Je cite la conclusion :

Celles qui prétendent lutter contre le patriarcat ne font qu’appliquer son exacte programme sociétal : puritanisme des moeurs, anti-séduction, contre  la beauté des sexes, et qui oeuvre désormais à déposséder les femmes de  leur pouvoir ultime, la maternité, accomplissant par là le rêve patriarcal d’un Zeus qui voulait se passer des femmes pour obtenir des fils…

Je répète qu'il ne peut pas y avoir ce complicité entre un "patriarcat" et une "gynécocratie". Il s'agit d'un "néo rien du tout" ! Quant à accuser les grecs d'avoir voulu se passer des femmes pour obtenir des fils, je discerne derrière cette stupidité du ... féminisme qui s'ignore ! Cela repose sur l'idée que le gynécée était semblable à un harem, c'est oublier que la protectrice d'Athènes est une femme dont la statue en armes s'appelle Palladium ou Palladion. Très curieusement, le mot palladium est curieusement associé à un concept d'excellence avec un côté assez "gay". C'est d'autant plus mystérieux que cela me rappelle la pathogénésie homéopathique d'un autre métal correspondant à un certain type d'excentricité féminine qui certes se retrouve chez certains "homos" qui "datent" mais cela n'a absolument rien à voir avec l'idée que l'on se faisait de le chose chez les Grecs.

Pourquoi faut-il que sur ce sujet tous les Athéniens s'atteignient sans coup férir et se mettent à si subitement débloquer en mélangeant tout ! les choses deviennent simple à partir du moment où l'on constate que le désir homosexuel s'apparente fondamentalement et tout bêtement à un désir de gémellité. Bonté divine où est le problème ? pourquoi faut-il qu'on nous emmerde avec une chose si simple et somme toute assez naturelle.

Concernant l'homosexualité, la recherche sur le site matricien ramène des choses plus ou moins intéressantes dont cette blague dont j'ignorais tout. Des cardinaux logeraient au dessus du plus grand sauna gay d'Europe et ils se trouve à Rome !

http://matricien.org/2013/04/05/des-cardinaux-logent-au-d...

Voir aussi : http://matricien.org/patriarcat/sociologie/prostitution/b...

Ce texte s'appuie en particulier sur l'ouvrage de Rossiaud que j'ai lu il y a longtemps, notez que la grande peste a joué un rôle en faveur de la montée du féminisme qui a démarré avec la vogue de l'amour courtois et qui s'est prolongé par un phénomène où des écrivaines ont anticipé sur le phénomène des salons de siècles de (fausses) "lumières". Je ne sais plus qui en parle si c'est Rossiaud où un autre mais on voit bien que l'attitude de l'Eglise aura été à géométrie variable puisqu'au bout du compte elle a fait sienne les divagations du pansexualisme quand il s'agit de baver sur la "sodomie" qu'elle pratique et a toujours plus ou moins pratiquée en hauts lieux... Vous ne pouvez pas lire une histoire de la papauté des plus canoniques sans que des histoires de "mignons" et de "gitons" ne vous sautent à la figure !

On notera en référence à la partie de ce second article que si pas moins de 25 conciles, dont quatre des conciles du Latran, vont en effet exiger la chasteté avant le mariagecondamner le plaisir sexuel et interdire les positions qui ne servent pas uniquement à la procréation,les choses ont bien changé avec Pie XII qui pour mille et une raison aurait mieux fait de se casser une patte le jour où il a décrété la méthode Ogino licite, car je rappelle que si la recherche du plaisir pour lui-même est licite dans un couple, on ne voit pas pourquoi elle serait un crime entre deux mecs dès lors que ça ne nuirait pas à des intérêts plus essentiels. Pour ce qui concerne les lesbiennes, je constate simplement que ce n'est pas vraiment "fonctionnel" mais si ça les amuse, je n'ai rien à dire !

Enfin j'imagine que la circulation intérieure du bâtiment romain visée plus haut et surplombée par des résidences pour les "éminences" a prévu la possibilité de "visites furtives" comme chez les "Mosos" mais en plus discret encore par un jeu de coursives intérieures... Curieusement, les "éminences" ça nous ramène toujours à des histoires de slips ou de boxers selon les goûts.

Un curé de ma connaissance qui rêve manifestement de devenir pape (avec la bénédiction de ses fans) a du boulot en perspective pour assainir l'institution, je le lui ferai remarquer à la première occasion... Il pourrait alors revendre ces appartements et faire investir dans des logements sociaux des destinés aux réfugiés africains vu que la sentimentalité ambiante nous interdit de régler le problème en renvoyant ces gens là sur leurs terres, ce qui serait le seul moyen radical de mettre un terme à des illusions ne profitant qu'a passeurs véreux et criminels. Mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ! Soit les dirigeants européens ont le cerveau fêlé soit cette immigration participe d'un plan antisocial à plus ou moins long terme...

Réactions : on me signale que Egalité et Réconciliation serait derrière le mouvement matricien : je doute qu'il y ait du Soral là-dessous, sa demi conversion au mariage catholique dément une semblable thèse. A propos de Soral une vidéo le mettant en cause a été sucrée pour atteinte aux droits d'auteurs et la plainte pourrait bien être venue d'Egalité et Réconciliation. J'imagine que le dragueur impénitent que fut Soral ne peut qu'avoir été hérissé par les matriciens, c'est un "macho" ne l'oublions pas !

Il est vrai que l'on peu lire ceci :

http://matricien.org/2012/07/23/egalite-et-reconciliation...

Il s'agit pour les matriciens de revendiquer Soral mais il n'existe aucune ressemblance possible. Ne pas oublier, pour la circonstance, les performances de ce personnage au temps où il sévissait dans la communication en faveur des couturiers, tous plus ou moins "pédés" dans le pire sens du terme. il reste des vidéos témoins. Aucun doute possible, pour Soral, les femmes n'ont jamais été que des "trous à boucher" et ça n'a guère changé. Cet article est de ceux qui montrent les limites du discernement de ce milieu dont on se demande quel est le but mis à part le souci de paraître original à tout prix !

Une influence "Moso" est possible mais l'intérêt de ce mouvement est à mes ueux purement culturel, je n'ai jamais pensé qu'une greffe quelconque puisse restaurer l'intellectualité occidentale, elle est pourrie jusqu'à la moelle et s'il existe une "élite", elle demeure invisible et inopérante. Ceux qui s'en réclament sont des petits bourgeois et des imposteurs.

Bref il ne faut pas demande aux "matriciens" plus qu'ils ne peuvent donner, comme tous les mouvements contemporains ils sont pétris de préjugés et de "bogues" qui, pour quelqu'un qui s'intéresse à l'histoire des idées, sont de vieilles connaissances qui ne cessent de se remanifester sous des habillages plus ou moins nouveaux en apparence. Mais sur certains sujets ce sont toujours les même "salades" qui reviennent. On n'y peut rien c'est ainsi !

Enfin en regardant certaines pages où il est question de serpents je me dis que ce site devrait plaire à un certain marché de graines qui s'est inspiré d'une mythologie sud américaine et a collectionné les procès. J'ai oublié momentanément son nom, pardonnez moi... Il est vrai qu'en regardant de plus près ce site après la première mouture de cette note je vois bien des défauts et des poncifs très ordinaires pour qui en discerne les sources me sauter au pif comme autant de boutons disgracieux...

A propos du Dr Saldmann

Saldmann.jpegCette image piquée sur un site résumant son "ordonnance" résume parfaitement les véritables visées de l'auteur qui est de séduire un public féminin. Notez que si vous examinez la figure du Monsieur, un bon morphopsychologue y discernera une sorte de "contrariété" un peu troublante pour une personne sensible aux impressions subtiles. A mon très humble avis tout cela est lié et la déontologie qui s'impose à un médecin prescrit, au moins implicitement, de ne pas chercher à se mettre en vedette comme il le fait. Nous sommes dans la retape et la pseudo science et il ne suffit pas de citer ne vrac des études en fin de bouquin pour impressionner des citoyens comme le Sieur Metzger.

Enfin j'ai des arguments rationnels pour appuyer mes impressions négatives et donc subjectives...

J'ai évoqué ce personnage dans une note précédente et j'ai reçu d'une autre lectrice quelques pages scannées de son avant dernier livre touchant en particulier à la cannelle. J'ai trouvé sur Internet d'autres informations sur son ordonnance. En fait ma première impression se confirme, à savoir qu'en exposant surtout son anatomie par devant sa science, ses succès de librairie sont surtout féminins car si l'on rapproche certains éléments de son ordonnance, on subodore bien des choses.

Le chocolat 100% comme coupe faim et la cannelle qui provoque la satiété en retardant la vidange gastrique ça concerne, je m'excuse de simplifier, mais il le faut, surout les "bonne femmes" soucieuses de leur ligne pour qui l'anorexie tend à constituer un idéal. Dans son livre l'auteur ne parle que du retard de la vidange gastrique et pas des méfaits sur la digestion dans le grêle. Il les a évoqué en courant dans une radio mais pourquoi ne s'est-il pas étendu dans le bouquin ? La hantise de l'obésité étant à l'ordre du jour, il s'agit d'être connu du plus large public alors dans ces conditions il faut édulcorer et moi àa me laisse sur ma faim. 

Je m'y attendais, les ordonnances de Saldmann sont superficielles et ont un caractère trop démagogique pour être honnêtes, comme le petit coup de rouge adoré des français qui suit l'exposé débile sur la cannelle. Mais c'est pas pour le côté antioxydant, c'est encore contre l'adipogenèse, décidément elle le travaille cette adipogenèse bien qu'il soit très mince.

Cela donne lieu du reste sur le plan hygiénique à des conseils qui me hérissent le poil et sont bien conçus pour faire marcher le commerce. Il faudrait jeter régulièrment sa brosse à dents ou la passer au lave vaiselle car elle s'infecterait ! Tous les jours ? Soyons sérieux, si péril en la demeure il y a il suffit de la plonger dans un verre avec un peu d'eau oxygénée (ou d'argent colloïdal) et pas de l'eau de javel comme il l'a préconisé. Parce qu'ensuite il faudrait la désodoriser. Pour ce qu'il en est de jeter, marre du plastique qui finit à la poubelle ! Tous ces ustensibles, pinces à linge, baquet qui ne supporte pas plus d'un an de soleil sans casser, on en fait quoi ?

Le bon Docteur, si soucieux d'être le point de mire des médias, a un problème avec l'hygiène. On discerne au nombre de livres consacré au sujet, dont un roman ! Il y a chez lui un côté puritain assez anglo-saxon, il a consacré à cette question beaucoup d'encre ainsi que je l'indiquais et a accusé les français de contempler ce qu'ils font avant de tirer la chasse alors que les anglo-saxons abaisserait le couvercle avant de déclencher un déluge purificateur. Ne pas abaisser le couvercle produirait des aérosols polluants. Je discerne derrière cette phobie des microbes quelque chose qui ma foi me parait assez (...) pathologique. Cela me rappelle la mère Clark avec sa phobie des parasites à éradiquer par son "zapper"... Je subodore derrière cette remarque un côté "anti français" qui cache mal un côté pipi-caca. Quoi de répréhensible à regarder ses étrons, la consistance, la couleur, leur fréquence est-ce que cela ne nous renseigne pas sur l'économie de notre système digestif ? Ce reproche de la part d'un médecin qui devrait justement s'inquiéter de la qualité particulière des merdes de ses patients, c'est plutôt surprenant. Du coup je commence à comprendre à quoi rime le côté dédaigneux du mouvement d'une partie des lèvres de ce personnage qui souhaite devenir charismatique.

Pour qu'il connaisse un tel succès de la part des médias, il fallait bien que les dés aient été pipés. Il reste à faire un tri dans tout cela et à remonter à ses sources, j'en ai trouvé quelques unes pour la cannelle, à présent il s'agirait d'extraire ce qu'elles disent vraiment car la thèse de Saldmann va à l'encontre ce ce qui est assez universellement admis sur les vertus digestives de la cannelle. Je note également qu'il semble avoir fait l'impasse sur son intérêt dans le diabète. je devrais reproduire le passage que l'on m'a communiqué mais il faudrait le scanner, je le trouve franchement "débile". Ca sera pour une prochaine fois.

Je ne sais pas pourquoi la diction de ce personnage me porte sur les nerfs. Il doit y avoir à cela une profonde raison subtile, que ma raison ignore mais que mon radar personnel détecte... Méfiez vous des vedettes "people" toutes causes confondues ! Vu la pourriture des médias français, leur veulerie, le fait qu'ils soient achetés par des subventions imposent de considérer l'intérêt de ce qu'ils nous présente comme étant quasiment et à coup presque sûr inversement proportionnel à l'idée qu'ils s'en font.

Je ne regarde que très rarement la télévision et si vous faisiez comme moi vous seriez frappés par le cynisme qui se dégage de certaines expressions qui échappent à quelques présentateurs (et "présentateuses" puisqu'on a ordre de célébrer le féminin) en vogue. des rictus montrant qu'ils se foutent assez généralement de ce qu'ils racontent drames ou pas drames leur échappent. Je trouve cela sidérant mais apparemment peu de gens perçoivent sont sujets à un malaise ! Pire encore je devine en temps réel ce qu'ils vont sortir comme lieux communs, ce qui me dispense de perdre beaucoup de temps à ouïr des sornettes.

Post-scriptum ou  le remède à la résistance à l'insuline 

Pour ce qui concerne le chocolat noir 100% comme coupe faim, il inhiberait la production de ghréline, l'hormone qui stimule l'appétit.

Concernant son antagoniste, la leptine qui est proprement un coupe faim et une sorte d'antagoniste, je lis sur Wikidepia que sur le plan métabolique, une sécrétion importante de cette hormone (induite par une quantité de masse grasse supérieure), induit une lipolyse, inhibe la lipogenèse et augmente la sensibilité à l'insuline. Par ailleurs, elle diminue également la sécrétion en insuline et réduit la néoglucogénèse interprandiale. À l'inverse, le manque de leptine induit une augmentation (via son affinité avec l'alpha msh et le neuropeptide Y) du stockage de masse grasse ainsi qu'une augmentation de l'affinité pour les aliments.

Il aurait été plus intéressant de trouver un aliment qui agisse comme stimulateur de la leptine car le phénomène de l'aggravation de la résistance à l'insuline et le surcroît de néoglucogenèse pouvant être provoqué par un régime cétonique devrait trouver sa solution. Donc le chocolat ne m'intéresse pas, c'est encore un truc de poupée Barbie. Le sachant, je comprends pourquoi la jeune caissière de Biocoop s'est mise à rayonner quand j'ai parlé de chocolat 100 %. Moi qui croyait que c'était une rareté, elle a filé vers le recoin du rayon, n'a pas eu besoin de tête chercheuse et m'en a proposé une caisse. Bref je retarde complètement.

Stimuler la leptine ? Il n'y a pas l'aliment pour cela et l'entraînement à jeun si ça la stimule je lis également que ça stimule l'insuline et qu'au final il existe un phénomène de leptino-résistance pour tout corser. Voir http://www.nutranews.org/sujet.pl?id=80. Elle est compliquée la biologie des animaux à deux pattes ! Enfin déjà si on peut bouffer un peu moins en croquant un carré de chocolat pur cacaco, c'est mieux que rien, d'autant plus qu'il est difficile de devenir addict à ce produit. Rien que l'intention ça calme les fantasmes...

18/02/2015

Un aphrodisiaque qui marche...

DRA-00560-1.jpgLà je peux m'étendre, je sais qu'on va me lire très attentivement jusqu'à la dernière ligne, le sujet ayant tendance à passionner les foules.

Pour commencer il faut distinguer deux phénomènes qui ne sont pas forcément liés, le dysfonctionnement érectile d'une part et la perte de libido (désir). Le second est censé entraîner le premier mais le dysfonctionement érectile est une affaire de monoxyde de d'azote et certains médicaments assez nombreux lui sont nuisibles. La meilleure combinaison pour remédier au dysfonctionnement pneumatique semble être l'association de L- Arginine (c'est pas cher) avec le pycnogenol sous sa forme "chinoise".

Cliquer ici et dérouler !

Il me semble avoir déjà évoqué cette question en déclarant qu'il me faudrait pouvoir faire la différence entre les substances (Viagra, Cialis) qui semblent concentrer un phénomène d'hypertension localement sous la ceinture et les extraits de plantes qui, tout en agissant à l'endroit qui convient, peuvent accroître l'hypertension au niveau de la circulation générale ce qui peut constituer un risque notamment en cas de troubles cardio-vasculaires. Avant toute choses il faut savoir qu'il ne suffit pas de bien "triquer" pour tirer le meilleur parti de ce que l'on appelle le plaisir des dieux...

Je précise que ce n'est pas la peine de demander à un médecin de résoudre cette énigme, je crois qu'il ne savent pas et il ne vous prescriront du Cialis que si vraiment vous êtes en bonne santé mais sujet à un stress défavorable à une libido correct. Et ça vous coûtera la peau du cul et puis ces trucs qu'il faut prendre tant d'heures avant un projet de rapport ça ne convient que pour des couples nécessairement routiniers. Tout ce que je n'aime pas du tout quelqu'en soit la "modalité orientationelle". Enfin disons que se supporter à deux nécessite tellement de conditions et d'abord de la place pour n'être pas perpétuellement l'un sur l'autre que cela relève désormais de la haute voltige et du parcours du combattant.

Chez Iherb les produits type Male Nitro contenant entre autres de la yombidine ne peuvent pas être expédiés vers la France, pour les tester il faut avoir un correspondant américain les acheter ou les recevoir pour vous et vous les réexpédier sous emballage discret d'un particulier. Je n'ai pas tenté...

En revanche un produit comme Tom Kat de Dragon Herbs ne pose pas de problème ni pour se le procurer ni quand aux risques. Suite au stress du à une coupure d'Internet prolongé j'ai vu ma tension monter, elle vient de sembler vouloir redescendre et ce produit ne semble avoir joué aucun rôle à ce niveau. En revanche, si le premier pot n'a pas donné de résultats vraiment sensibles, le second essai s'est avéré efficace. Or la libido sous sa forme sexuelle est une chose très vulnérable vu la somme de stress du à la vie trépidante et surtout à la "moraline" ambiante. Lorsque nos contemporains auront réalisé qu'en dépit d'une libération apparente (ex les Gays Pride pour citer un exemple extrême) en réalité sur le plan "cul" c'est la "cata" tant côté femme que côté mec.

Je connais bien le côté "homo" pour l'avoir observé depuis la fin des années 60, la progression de l'autisme et d'une véritable impuissance chez les jeunes fait peur. Les causes sont évidemment multiples. Un bon indicateur ce sont les films pornos et la quantité des éjaculats. Vous comparez celle des films de Cadinot dont certains sont très archaïques à celle de la plupart des navets contemporains. Mis à par des phénomènes en forme de geyser à la Jack Basse, c'est généralement assez minable. Tout est occasion d'observations médicales pertinentes et l'on voit bien qu'il existe de sérieux problèmes y compris chez les "vedettes"...

Pour en revenir à un produit comme celui que j'indique qui est fortement concentré et donc cher, il faut savoir que le désir est sujet à des cycles, que si vous avez des gros soucis, avec ou sans toniques, surtout passé un certain âge il y a des jours avec et des jours sans. Mais quoique je ne sois pas dans les meilleurs conditions pour penser à des "bagatelles" j'ai constaté un effet assez remarquable avec le produit (cher) cité plus haut. J'ai pu le tester et j'en teste d'autres en servant de cobaye grâce au petit crédit que me procure mon code FIH016 que je vous demande de ne jamais oublier si vous commandez pour la première fois.

D'abord avant de tester commencez par considérer la question sous l'angle psychique en voyant si certains médicaments ne sont pas susceptible de vous jouer des tours, statines en particulier. les poisons de la libido ou de la bandaison sont nombreux en pharmacie. Voyez d'abord si vous ne pourriez pas vous en passer. Je m'efforce justement d'indiquer des alternatives quand elles existent. Pour les traitements cardio vasculaires il y a moyen de les alléger avec le Padma Basic, Salvia Mitlh., tous disponibles sur Iherb. Mais si vous avez la trouille, si vous n'êtes pas capable d'assumer un contrôle de votre état, je vous conseille de continuer les saloperies. Ce n'est pas moi qui vais prendre la responsabilité à votre place.

Je peux aider à faire le point sur le plan psychique pour le reste c'est plus délicat.

Le produit indiqué plus haut n'est pas incontournable, ce serait plutôt pour les cas désespérés. La même plante indonésienne se trouve dans d'autres produits, la seule chose que je peux affirmer c'est qu'elle sera toujours moins cher que chez Supersmart. n'utilisez la fiche de ce fournisseur que pour les données techniques mais pour 44 € les dosages sont insignifiants.

Quand aux alternatives en termes de produit moins concentré chez iherb vous avez un large choix :

http://www.iherb.com/search?kw=tongkat#p=1

Ce que je peux vous assurer c'est qu'un correspondant a essayé une version minimale et à du arrêter car ça l'excitait trop. Or il est dans une situation de "prison", il est marié tout en ayant eu un passé "homo". Donc comme toujours les effets étant fonction de la personne sont forcément difficilement prévisibles.

Il est peut être dans certains cas nécessaire de prendre autre chose avec, un complexe avec arginine vitamines mais si vous employez le Life Extension Mix Tablets. Pour l'arginine vous avez en pharmacie l'Arginine Veyron. Elle était remboursée et ne doit plus l'être.

Bref, je veux bien développer ce sujet (très passionnant pour beaucoup), j'ai étudié la sexologie en lisant beaucoup depuis mon adolescence, c'était la grande époque de l'influence française des masters et Johnson et autres Alfred Kinsey. mais il faut poser des question précises. Je peux consulter moyennant une petite obole car les dégâts de la civilisation moderne sont très calamiteux qui nuisent gravement à l'harmonie sociale mais je rappelle que je ne dispose pas de baguette magique. Il n'y a guère qu'un problème au sujet duquel je risque d'être désarmé c'est l'éjaculation précoce.

Je profite de l'occasion pour reparler de l'Aneros. Vous devez bien vous douter que je ne suis pas dans les meilleurs dispositions pour expérimenter ce gadget conçu pour améliorer la santé de la prostate. Il faut être détendu, n'avoir pas de soucis prenants et avoir des fantasmes. Toutes choses que mes conditions actuelles ne favorisent pas. Mais j'ai essayé à intervalles peu rapprochés et j'ai fini par commencer de maîtriser un peu le bidule et à produire des sensations très agréables. Mais quand à la série de contractions involontaires série et les grands frissons, le chemin sera sans doute encore long si toutefois je parvenais au terme de ce pélerinage. Et il y a un obstacle la présence de calculs vésicaux n'aide pas.

Enfin une chose est certaine c'est que l'engin épousant parfaitement la cavité il ne dilate pas là où ça risque de faire mal. Je suis en admiration devant tous ces jeunes mecs parfaitement garçonniers et qui se font empaler sans se transformer en femelles glapissantes tout en bandant comme des cerfs mais je ne sais pas faire. Je suis sans doute né trop tôt ! Le monde est vraiment très mal fait et je n'ai guère de chance...

Vu la tournure tragique de l'époque, ce n'est pas moi qui vais reprocher à ces jeunes de compenser les affres économiques de la vie actuelle par ce genre d'amusement évoqué si ça les met de très bonne humeur, mais le mode de vie façon cigale ne présage rien de bon. Enfin de toutes façons les retraites risquent d'être amputées et ça n'incite pas à s'en soucier. On peut se demander si la génération montante pourra seulement atteindre la vieillesse. 

16/12/2014

Sexe et prévention des cancers : le Pr Khayat dit-il la vérité ?

khayat.jpgJe ne suis pas voyant extra-lucide mais il me suffit de le voir en situation une fois pour avoir une impression globale qui ne m'a jamais trompé... 

Puisque l'on a beaucoup parler de prostate ces temps derniers autant épuiser le sujet. Mon attention a été attirée sur ce que raconte ce Pr. par un lecteur. Je connais le personnage par Nice-Potin. On a parlé de lui il y a plusieurs mois car il a fait une escale dans le secteur étant d'origine tunisienne. C'est un méditerranéen assez hâbleur et il me fait un peu penser, en plus sérieux quand même, au très célèbre Dr Amoroso, qui vit au sommet du Regina. Un grand amateur de bel canto (art lyrique fort peu viril) particulièrement homophobe qui eut jadis une prise de bec avec un auteur dont le nom m'échappe. C'était une histoire de "contrepied"...  Soit dit en passant, j'ai parmi mes relations amicales quelqu'un qui le connaît assez bien et demeure à un jet de pierre de son perchoir...

Voici un article à consulter datant du 7 novembre dernier concernant une polémique dont j'ignorais l'existence : http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-sexe-et-preven...

Je ne ferai pas de commentaire sinon pour dire que je partage assez l'avis de son contradicteur. J'ajoute qu'on ne peut pas tirer des enseignements de statistiques portant sur des centaines voir des milliers de patients en matière de sexualité tant le détail des pratiques diffère d'un individu à l'autre. Dans ces conditions quantité de facteurs n'ont pu être pris en compte et ceux qui sont retenus ne peuvent pas avoir été sérieusement contrôlés. En d'autres termes, je suis persuadé que les observations d'un médecin connaissant bien ses patients sur une trentaine ou une cinquantaine d'individus incluant les facteurs psychiques et environnementaux sont forcément plus fiables que ces enquêtes.

Mon opinion sur la question relève de l'application du simple bon sens, le volume du sperme éjecté ne dépend pas de la présence ou non d'un ou d'une partenaire mais du degré d'excitation. Or une chose ressort de l'enquête à propos de l'Aneros, c'est que ceux qui parviennent à des Super O sont d'accords pour dire qu'ils trouvent les relations traditionnelles assez pâles et sont capables de devenir autonome. J'ajoute que compte tenu du fait que les relations humaines même simplement sociales sont de plus en plus sujettes à des tensions, j'aurais tendance à préconiser cette autonomie surtout à partir d'un certain âge où les choses se complique du fait que par dessus le marché on est moins frais donc moins performant.

Khayat préconise 21 éjaculations par mois, c'est quand même un peu fou et il se hasarde à discuter des relations entre caresses des seins des femmes et leurs propres cancer, on voit bien au travers de cette pseudo science qu'il ressemble à Amoroso et que ses fantasmes de "vaginolatre" hétéro l'ont égaré. Puisque l'Aneros peut aider à un vidage intégral, une fois par mois suffit. On ne va quand même pas passer 21 jours par mois à baiser ou à se masturber !

La prévention du cancer ne peut pas dépendre que du vidage périodique de la prostate, mais d'un minimum de bonne humeur dont l'Aneros peut y contribuer. Seulement je dois rappeler que la montée au 7ème ciel risque de prendre du temps. Je n'ai guère le temps ni la disponibilité pour me concentrer sur l'évolution de sensations d'abord très subtile mais je confirme que 3 essais de l'Aneros Basic (Helix)n'ont pas provoqué de déferlante. Un naturopathe parisien à qui je téléphone de temps à autre m'a dit avoir découvert le bidule il y a 6 ans, au bout de 5 essais il l'a remisé au placard. Je chemin de la félicité portative est plutôt ardu. Je ne risque donc pas de susciter trop d'immoralité... Et puis de toutes façons honni soit qui mal y pense... 

Enfin vous avez là dans cet article tous les matériaux statistiques pour faire le tour du problème puisque l'on a maintenant dépassé le stade des rumeurs au point qu'il s'agisse d'une "question disputée" très officielle puisqu'elle engage l'honneur de l'Université française...

06/12/2014

Traitements des dysfonctionnements sexuels et urinaires

aneros.jpgCet article est interdit de lecture aux mineurs et aux femmes. Ceusses qui rient quand ils se brûlent sont priés de passer directement au post suivant... Si vous n'êtes pas libéré de la culture judéo-chrétienne, abstenez-vous ! Certains liens débouchent sur des scènes qui risque de choquer à moins de prendre ça en rigolant, cela me semble la meilleure solution, c'est assez comique par certains côtés. 

Des questions m'ont été posées à plusieurs reprises concernent des troubles tels que prostatite, maladie de La Peyronnie, cystites, éjaculation précoce, impuissance etc... Encore aujourd'hui un lecteur souffrant de prostatite m'a demandé s'il était possible de faire des suppositoires de Collargol. Si l'origine est infectieuse (et la CBU peut-être négative si l'infection est enfermée) l'utilisation de l'argent colloïdal par la voie rectale pourrait être une solution préférable aux antibiotique, voire nettement plus efficace. A défaut de suppositoires on pourrait injecter du gel. J'ai donc conseillé de se rapprocher de la pharmacie de la Croix Blanche à Dijon et de leur suggérer de mettre à disposition ce genre de préparation.

A force de faire des recherches j'ai fini par tomber sur ce site qui a été monté par un particulier qui raconte avoir souffert de problèmes sexuels et urinaire qu'il qualifie d'horribles. Il en est venu à bout par des moyens très naturels :

http://www.prostate-massage-and-health.com/

Ce site est très riche, tous les problèmes sexuels et urinaires sont abordés. Avec la fonction de traduction de Chrome, on s'en sort très bien. Je n'ai malheureusement pas le temps de faire une synthèse de toutes ces pages qui sont souvent longues. Il faudrait pouvoir en extraire la substantifique moelle. Ceux qui souffrent auront, je suppose, la motivation suffisante pour fouiller et trouveront des indications pour soigner la douleur, traiter l'hypertrophie bénigne de la prostate, l'impuissance, les dysfonction érectiles, l'incontinence etc... Je n'ai pas tout lu mais c'est du sérieux et l'auteur a éliminer tout ce qui est dangereux et charlatanesque notamment pour développer le pénis. A ce propos il préconise deux appareils de traction, d'après lui on peut remédier assez facilement à la maladie de la Peyronnie. Tout ce qu'il énonce me parait plein de bon sens.

Je laisse donc les personnes intéressées découvrir et fouiller ce site en fonction de leur besoin.

prostatedetailinserted.gifCe site m'a permis de faire une découverte à laquelle je ne m'attendait pas. Je savais qu'il existait de stimulateurs de la prostate en vente dans les sex shops et ce que j'ignorais c'est qu'un fabriquant tel que Aneros était parti de recherches à vocation thérapeutique. Vous pouvez voir qu'il épouse parfaitement l'anatomie qu'il s'agit de traiter et une fois lancé il fait le travail tout seul et d'après les utilisateurs c'est une petite merveille qui parait douée d'intelligence.

Autrefois les massages de la prostate se pratiquaient mais il faut bien dire que ce n'est pas évident d'aller chez un médecin se faire titiller cet organe, d'autant plus que la stimulation manuelle n'est pas du tout évidente à réaliser. Si on veut se le faire soi même, on n'a pas les doigts assez longs. Bref pour 36 raisons, il vaut mieux recourir à des petits bidule en plastique ou en silicone qui sont étudiés pour. C'est l'Aneros Hélix d'une part et le Peridise.

L'Aneros sert à stimuler la prostate et permet en l'activant de favoriser son vidage ainsi que sa nutrition en activant la circulation dans cet organe. C'est un appareil très astucieux et très étonnant.

Le Péridise est un plug qui sert en particulier à renforcer le plancher pelvien. Les traités de Tao sexuel à la Mantak Chia évoque certains exercices comme celui consistant lorsqu'on est en train de pisser à s'exercer tous les jours à couper brutalement le jet afin de renforcer le sphincter le la vessie. Seulement c'est quand même plus ludique quand il existe un objet permettant de faire le même travail avec en plus des sensations qui parait-il sont agréables. 

L'ennui c'est que ces objets ne sont pas vendus en pharmacie mais dans des endroits mal famés où l'on vend des tas de gadgets lubriques. Or, si l'Aneros a été conçu en vue de permettre un massage automatique et parfait, on peut s'en servir pour obtenir de multiples orgasmes prostatiques qui parait-il conduisent à de véritables extase. Je n'ai pas encore essayé mais je dois vous avertir qu'à de rares exception prêt il faut un entraînement. Ce genre de "jouet" passe pour des trucs de pédés, or de nombreux "hétéros" les utilisent. Donc le premier coinçage est psychologique, il faut se détendre, apprendre une certaine respiration ventrale, la deuxième étape consiste en des contractions volontaires douces qui déclenchent des contractions involontaires et des spasmes de tout le corps assez spectaculaires. Il existe des vidéos qui sont généralement sur des sites peu catholiques qui montrent les effets spectaculaires du point de vue extérieur.

Je mettrai à la fin de mon article une série de liens avec lesquels les lecteurs désireux de se soigner ou de cultiver le côté frivole de la chose devront se débrouiller. Une difficulté non négligeable pour atteindre ces super orgasmes multiples, réside dans le fait qu'il faut éveiller la sensibilité de la prostate, et faire confiance au corps mais sans s'occuper du "zizi". C'est une des grandes difficultés car pour le mâle son truc c'est l'éjaculation. Or il s'agit en principe d'orgasme secs. Tout cela est très correctement expliqué sur certaines pages techniques et des pages de tests des différents modèles Aneros.

Les orgasmes de la prostate sont parfaitement comparables aux orgasmes féminins dont ont sait qu'ils intéressent tout le corps. Il y a longtemps que je me posais la question de savoir si nous autres mecs disposions d'une possibilité égale. J'avais lu quelque part qu'un type ayant subi une opération sans relation avec le sexe avait éprouvé à sa grande surprise un orgasme typiquement féminin. Je connaissais les techniques dites taoïstes visant à stopper la simulation du pénis avant l'éjaculation, notamment en bloquant fortement un point du périnée mais j'avais lu quelque part que ce n'était la bonne technique et qu'elle risquait d'envoyer le sperme dans la vessie. Un jour je suis tombé sur un praticien, un ostéopathe qui m'avait expliqué qu'en fait le véritable procédé est un technique respiratoire apparentée au yoga. J'en avais conclu que les exercices de body building de la queue décrits par Mantak Chia relevait d'une sorte de contre façon occidental. Soulever un seau d'eau avec son pénis est assez franchement ridicule. Donc j'avais rangé tout çà dans la catégorie "farces et attrapes couillons".

Un copain hétéro m'avait raconté ses expériences à l'aide de plugs divers pour obtenir le genre d'orgasme prostatique visé mais il n'avait pas atteint le but. Je découvre donc au travers d'une recherche qui n'avait rien de futile l'essentiel des réponses aux questions que je me posais. Ce n'est pas gagné mais le chemin est parfaitement balisé par de nombreux témoignages. La seule chose qui fait peur ce sont ses mouvements involontaires très spectaculaires et les cris et je me demande si ça n'est pas un peu dangereux pour quelqu'un qui souffrirait de troubles cardio-vasculaires. J'ai posé la question sur un site français et je ne sais pas si j'obtiendrai une réponse.

Vous trouverez un banc d'essai des différents Aneros et le traité en français pour son bon usage ici :

http://www.nouveauxplaisirs.fr/

Voici les liens proposés par l'auteur de ce site :

• Site web du constructeur : http://www.aneros.com

• Forums officiels : http://www.aneros.com/forum/index.php

Voyez les témoignages d'utilisateur ça fait rêver !

• Base de connaissance crée par les utilisateurs de l’Aneros : http://wiki.malegspot.com

A noter que sur ce site on évoque les problèmes d'addiction au côté "frivole" de la chose.

• Base de connaissance Française : http://fr.wikipedia.org/wiki/Aneros

Voici une page intéressante, le site qui l'héberge est très riche en infos sur des sujets assez peu coutumiers : http://1libertaire.free.fr/OrgasmeMultipleHhomme01....

Voici la présentation et le test des principaux objets thérapeutiques Aneros Hélix et Peridise qui peut remplacer les excercices de Kegel.

Voici le site le moins cher pour acheter en France l'un de ces objets.

Enfin voici des liens vers des vidéos qui montrent la puissance de l'Aneros :

Je vous ai prévenu que cela offensera peut-être votre sens de la morale mais il fallait sélectionner. Les vidéos sont nombreuses mais certaines n'ont pas de rapports avec le phénomène où montre seulement comment poser le bidule dans le fondement ce qui est sans intérêt.

http://www.youporn.com/watch/8353802/aneros-full-body-org...

http://www.redtube.com/399769 le jeune y fait à la fin une chose que l'on ne doit pas faire sinon exceptionnellement... A éviter surtout durant l'apprentissage.

http://www.xtube.com/watch.php?v=11xqm-S555-

http://www.xtube.com/watch.php?v=SPVvb-S684-#.VIJvnah5OSo

Si cela vous choque dites vous que qui peut le plus peut le moins. Wikipedia a consacré un article à ce phénomène qu'est l'Aneros et je me demande comment j'ai pu passer à côté d'une telle merveille si longtemps. Mais enfin ça fonctionne a tout âge donc on doit pouvoir rattraper le temps perdu.

Ne m'en demandez pas plus, je n'ai pas d'expérience, comme vous je découvre.

 

 

19/11/2014

Huit aphrodisiaques qui marcheraient vraiment (??)...

bite-ami-.jpgA gauche un récipient original pour boire le Beaujolais nouveau mais ce dernier n'est pas conseillé pour les dysfonctions érectiles, il risque même d'aggraver en cas d'abus... Quoique le vin rouge qui contient de la quercétine augmenterait la testostérone

Toujours dans la revue des articles parus sur www.lanutrition.fr j'ai vu dans la colonne de droite l'article suivant qui a attiré mon attention et que voici : 

http://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/bien-ach...

Il fait référence aux dires d'un expert, le Dr Donald Virag de Paris qui a un site :

http://www.medisexe.com/fr/sexe_sante_4/

Rappel : les "aphrodisiaques" n'existent pas !

En ce qui concerne le premier article, je rappelle que les "aphrodisiaques" n'existent pas ! Il existe des produits qui favorisent l'érection mais qui exigent en principe l'existence d'un désir, certains pouvant, à haute doses provoquer un priapisme par effets toxique. D'autres sont des toniques et du point de vue de la médecine chinoise, les toniques du rein favorisent l'activité sexuelle par un effet assez indirect. Je suis très attaché au sens précis des mots et dans mon esprit un aphrodisiaque devrait être un produit qui suscite le désir sexuel et éventuellement soit capable d'en modifier l'imagerie mais vous ne trouverez nulle part par exemple quelque chose qui fasse qu'un hétéro devienne homo et l'inverse parce que ça ne dépend pas du corps grossier mais du corps psychique et d'un conditionnement inné ou acquis qui peut venir de fort loin (métempsychose éventuellement).

Un panel réduit

sexe.jpgLes substances évoquées sont assez classiques. Le site évoqué donne en général une définition correcte des problèmes et des solutions existantes. Le tribulus terrestris censé booster la fabrication de testostérone est donné comme un assez mauvais candidat. Ce qui est aussi mon avis un copain en consommé pas mal mais il est vrai qu'il n'a plus de libido. En fait la liste est rudimentaire et très incomplète et il est précisé que la testostérone est contre indiquée en cas de cancer. Pour al maladie de la Peyronnie l'information n'est pas complète, un lecteur qui m'a questionné à ce sujet m'a appris qu'il existe un remède qui possède une AMM pour la maladie de Dupuytren et une demande serait en cours pour l'espèce de fibrose intéressant le pénis. Concernant la DHEA j'ai déjà fait des réserve en précisant qu'elle marche bien chez les femmes et rarement chez les mecs. Donc il n'y a pas grand chose et ces infos datent et sont très incomplètes. 

Les féministes enragées vont finir par réclamer l'interdiction de la testostérone ! 

Voyez d'abord : http://www.lanutrition.fr/bien-dans-sa-sante/bien-etre/la...

Kahn.jpgCet article m'incite à poser une question : les hommes deviennent-ils dominants parce qu'ils ont beaucoup de testostérone ou est-ce le fait d'avoir pu acquérir une position dominante qui favoriserait la production de testostérone. Les dominants appartiennent en général à des lignées familiales favorisées par la fortune. Le fait d'évoluer dans un milieu favorisé fait qu'on ne doute de rien alors que le fait d'appartenir à un milieu défavorisé entraîne un dommage psychologique qui peut retentir sur la balance hormonale. Comme quoi ce genre d'article accrocheur c'est de la merde. L'auteur est une femme nommée Laurie et elle est manifestement influencée par le féminisme qui pourrit l'ambiance actuelle.

L'auteur confirme du reste sans s'en rendre compte ma thèse, je cite : Dans un premier temps, la testostérone s’élève chez les compétiteurs, en anticipation du challenge qui les attend – une élection par exemple. Une fois que le champion a été désigné, ou l’homme politique élu ou nommé, la testostérone continue de s’élever ou reste à un niveau élevé chez le vainqueur, alors qu’elle diminue chez les vaincus. Mais cela n'empêche pas cette crétine de postuler implicitement que la testostérone fait les dominant, or si l'observation est réelle et repose sur des preuves tangibles, on voit que le vécu n'est pas indifférent, un dominé produit moins de testostérone. Donc si on lui en rajoute ça risque de ne rien changer à son humeur de vaincu.

Je me rappelle qu'à une époque on préconisait de donner de la testostérone aux "homos" pour changer leur orientation. Evidemment ça a été un échec ! J'ai toujours en tête l'exemple suivants, le physique de la plupart des "routiers sympas" indiquait qu'il ne manquaient pas de testostérone. Cela ne les empêchaient pas de sauter sur des auto-stoppeurs conciliants plus souvent qu'à leur tour ! C'est fou ce que des vieilles idées fausses peuvent perdurer indéfiniment sous des déguisements divers !

Le mental est déterminant en toutes choses et surtout dans ce domaine sensible qu'est la libido. Ne jamais l'oublier !

Je tiens cette idée de bio-feedback d'un Pr d'endocrinologie et je rappelle que toute supplémentation a pour effet de tarir encore plus les secrétions naturelles. Il faudrait plutôt parler d'opothérapie et d'organothérapie mais en France au moins ces disciplines ont été complètement abolies par une clique de malfaisants qui haïssent de manière irrationnelle tout ce qui est "alternatif", l'homéopathie en particulier. C'était rappelez vous sous prétexte du danger des "prions". Ces ennemis du genre humain, il faudrait pouvoir les stériliser de force afin qu'il cessent de se reproduire ! Le plus simple serait de les capturer et de les piquer carrément !

Sur le Viagra

Je note en ce qui concerne le Viagra que les contre-indications restent vagues : angine de poitrine et insuffisance cardiaque. Angine de poitrine alors que la Viagra a été conçue pour les traiter s'ils s'est avéré peu efficace il faudrait qu'on m'explique pourquoi et comment il aggraverait. Mais qu'importe ce genre de pilule n'est pas intéressante, non seulement c'est ruineux mais ça n'a d'action que ponctuellement et sur commande. C'est bon pour des couples pas pour un chasseur s'il doit armer son fusil 45 mn avant sans savoir si l'espace dans lequel il évolue va s'avérer giboyeux. Les "béquilles" c'est pas intéressant, il faut chercher une véritable restauration et cela suppose d'élargir la perspective d'où mon intérêt pour des toniques plus ou moins larges.

Là aussi le site est en retard, il y a mieux que le Viagra (Cialis, Levitra). Et toujours aucune trace des effets oculaires dont j'ai entendu parler à la sortie de la chose.

 

Anorgasmie, sensations douloureuses, c'est le silence complet !

Il reste à souligner un cas de figure dont on ne parle jamais. On peut n'avoir pas de problème d'érection ou y avoir remédié, n'avoir pas de problème de désir et avoir des difficultés à éprouver du plaisir. Je dis cela parce les matières homéopathiques signalent l'existence d'anorgasmie et/ou des sensations douloureuses à la place et la chose m'a été confirmée lorsqu'il m'est arrivé de questionner des personnes ayant des difficultés. Or je ne me souviens pas d'avoir vu quelque part de réponses ou d'évocation bien claires à ce sujet.  

C'est extraordinaire je ne peux pas me pencher sur un sujet quelconque sans voir des failles dans un raisonnements ou encore des carences. L'explication me semble assez simple : les thérapeutes évitent de parler des questions pour lesquelles ils n'ont pas la moindre réponses où alors c'est psychologique...

10/11/2014

Après le Viagra Pfizer propose des médicaments pour l'harmonie du couple...

 

ATT111111_2014-11-10-18-00-44-250.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'ajoute ceci pour éviter les effets iatrogènes et indésirables : vu l'insécurité du mariage (puisqu'une femme peut divorcer sur une lubie) qu'elle touchera la pension, les allocs et les subventions des amants de passage), vu que c'est le mariage qui est "contre nature" et pas l'homosexualité, je regrette de n'être pas "pédé".

J'ai manifestement manqué quelque chose et ce d'autant plus que contrairement à ma génération, la plupart des jeunes d'aujourd'hui sont devenus tous "auto-reverse". Comme les anciennes cassettes audio ! Il n'est à même plus besoin de retourner manuellement la version bipédiques, elles devinent les intentions de leur utilisateur et font ce qu'il faut spontanément.

Ma foi dans une société qui multiplie les esclaves, il faut bien autoriser un certain relâchement et le plus extraordinaire c'est que la pornographie ça ne sert pas seulement à faire des masses de fric, çà limite considérablement les troubles à l'ordre public. On fabrique des autistes sexuels à la pelle qui n'ont plus besoin de draguer à l'air libre. Plus besoin de faire la chasse autour des jardins publics, du reste ils sont barricadés, soit disant à cause des clochards. Ils ont bon dos maison en a marre de se faire enculer par tous les bouts ! Cela a la réputation d'être douloureux au sens propre mais je pense que c'est pire au sens figuré. Moi je ne supporte plus !

Cancer de la prostate et éjaculations : "www.lanutrition.fr" déconne à pleins tubes !

prostate.jpgAmusements scientifiques, où va l'argent public

Voyez : http://www.lanutrition.fr/les-news/plus-on-a-eu-de-femmes... et je cite :

L’âge et les antécédents familiaux sont des facteurs de risque établis du cancer de la prostate. Parmi les autres facteurs de risque, les chercheurs s’intéressent à la sexualité et aux infections sexuellement transmissibles. Par exemple, la fréquence d’éjaculation a été associée à une réduction du risque de cancer de la prostate dans des études antérieures.

Les données sont issues de l’étude montréalaise PROtEuS (Prostate Cancer & Environment Study) concernant 3208 hommes qui ont répondu à un questionnaire, notamment sur leur vie sexuelle. Parmi eux, 1590 ont eu un cancer de la prostate diagnostiqué entre 2005 et 2009 et 1618 formaient le groupe témoin.

Globalement, les hommes qui n’avaient jamais eu de relation sexuelle avaient 2 fois plus de risque d’avoir un cancer de la prostate que ceux qui avaient eu des relations sexuelles. Ceci est particulièrement vrai pour les cancers les moins agressifs. Un homme qui a eu plus de 20 partenaires sexuels dans sa vie (hommes et femmes) a un risque diminué de 22% d’avoir un cancer de la prostate. Le fait d’avoir eu plus de 20 partenaires féminines diminue le risque de cancer de 28% par rapport à ceux qui n’ont eu qu’une seule partenaire sexuelle.

Notez que la "morue" qui est l'auteur de l'article, une certaine Juliette Pouyat, a délibérément prêché pour sa chapelle car le chapeau de l'article dit ceci :

Une étude canadienne montre que les hommes qui ont connu plus de 20 femmes dans leur vie ont un risque de cancer de la prostate diminué de 28% par rapport à ceux qui n’ont connu qu’une seule partenaire.

Je dis "morue" car tout est bon chez beaucoup de descendante de notre  arrière-arrière grand-mère Ève pour truander la vérité. Et quand on lit dans les premières lignes de la Genèse que cette folle s'est signalée comme ayant été l'interlocutrice privilégié du serpent édénique, et qu'elle a foutu Adam (et nous avec) dans la merde, je ne m'étonne plus de rien !

Je suis absolument certain que le mythe est d'une profonde vérité. L'Eglise catholique a magnifié Marie soit-disant toujours vierge mais elle y a mis le temps, sans compter que Jésus n'est pas le seul personnage qui résulterait d'une opération du Saint Esprit, il a aussi le Bouddha historique. 

Malheureusement, si Dieu a sectionné le mauvais côté de notre ancêtre et est censé nous avoir débarrassé de ce cancer, l'exérèse fut insuffisante car visiblement il nous a laissé quelques métastases dormantes sinon le discours fallacieux de l'ex moitié d'Adam n'aurait eu aucune prise sur le bonhomme et sa succession. Mais passons, c'était pour rigoler un peu ce n'est pas le sujet ! 

L'homosexualité comme prévention du cancer de la prostate

Ce n'est pas la première étude à prétendre que la fréquence des éjaculations diminuerait les risques de cancer prostatique. Or vous pouvez d'ores et déjà remarquer que s'il existe des hommes n'ayant pas eu ou très peu de "relations" sexuelles, il vous vient à l'esprit nécessairement qu'il se sont forcément masturbés plus ou moins frénétiquement.

Moi qui suit logique j'en conclus premièrement que ces études n'évaluent de façon correcte la fréquence des éjaculations. Or ce qui distinguerait la multiplicité des relations d'une absence de relations c'est le fait que dans le premier cas il s'agirait d'une vie sexuelle apte à plus ou moins combler ceux qui l'a pratique tandis que la seule masturbation tendrait à s'accompagner de frustration. A moins que ne découle d'une créativité mentale susceptible d'avoir les mêmes effets que relation vraie et non virtuelle.

Maintenant si l'on retient le facteur quantité 20 partenaires (hommes et/ou femmes) différents dans une vie c'est une plaisanterie au yeux de n'importe quel "homo". C'est même assez ridicule pour un "bi" !

Comme je suis quelqu'un d'atypique, que je suis célibataire, que je ne reçois personne, ni mecs ni nanas, que j'ai réponse à tout (ou presque) je détonne dans un pays de ploucs envieux de la luxure et la luxure étymologiquement parlant c'est en fait du bling bling côtier. En fait d'humanité le soleil et la mer attire la merde humaine, maffia, truands et toute une sous-humanité vivant d'apparences. Donc il est un con de macho que j'ai mouché et qui se venge en me traitant de "pédé". Du moins devant ces pareils parce qu'en dehors des piliers de bar, personne ne s'occupe de moi. Il est une vieille fille, qui n'a probablement jamais baisé de sa vie et qui me hait car je l'ai maintes fois remise à sa place. Elle a donc épousé la thèse de mon ennemi et va racontant que tout le monde il se demande... 

Ce que je lui reproche ce n'est pas de m'insulter publiquement en m'accusant d'être ceci ou cela, c'est de se permettre ce genre de provocation parce qu'elle sait qu'étant une femme je ne peux pas la frapper. Quant à être "pédé" ou pas comme c'est très tendance, je me dis qu'il vaut mieux faire envie que pitié...

La où je voulais en venir, c'est que je me suis livré à un rapide calcul du nombre de partenaires que j'aurais connu en 30 ans de vie sexuelle très moyennement active. A raison d'un garçon différent par semaine, ce qui dans une métropole constitue une prouesse assez modeste, 52 x 30 cela fait 1560 mecs différents. Même en comptant quelque semaines de retraite par ci par là, comme ça implique parfois de rattraper le temps perdu, ça fait au final pas un très large échantillon d'humanité. J'aurais donc largement dépassé et pulvérisé le records du Roi Salomon et ses 700 femmes et ses 300 concubines. Et ce d'autant plus que les prouesses diverses divers, y compris en matière de commerce international c'est forcément du pipeau puisque la Bible n'est qu'une compilation du parti de Juda contre un royaume d'Israël aux pratiques identiques à celles des païens. A ce sujet voir les travaux récents des archéologues israéliens qui ont montré que le Dieu des Juifs avait une parèdre à la mode des shaktis indiennes. Inutile de vous dire que j'ai retourné la situation en ma faveur et que la harpie que j'ai failli jeter dans un ravin ne parait plus guère sur la place, mais il est vrai que le temps s'est rafraîchi...

Vous aurez compris, du moins je le suppose, que j'ai de sérieux doute non seulement sur le lien entre fréquence éjaculatoire et cancer de la prostate car à ce compte là les "homos" devraient être complètement immunisés. Enfin et sans que cela coûte une fortune il devrait être possible de torcher rapidement une statistique. Sauf que les "gays" ayant atteint un âge canonique ne fréquentent guère les commerces dédiés où il serait facile de les soumettre à un questionnaire simple qui, je n'en doute pas, permettrait d'éliminer toutes sortes d'élucubrations.

Homosexualité, génétique et psychologie et "écologie"

Figurez-vous qu'un savant belge veut absolument nous persuader que l'homosexualité serait génétique. L'intérêt de la chose serait que s'agissant de quelque chose d'innée, il n'y aurait pas lieu d'accabler ceux qui auraient hérité de gênes défectueux. Je ne citerai ni l'auteur, ni le titre du livre ni son contenu. Le commenter me prendrait trop de temps et surtout trop d'énergie et cela risque de passer au dessus de la tête d'une majorité de lecteurs...

J'affirme que tout ce que l'on raconte à ce sujet est faux. C'est uniquement une affaire de psychologie mais ce que raconte Freud au sujet de l'Oedipe l'est également. Un garçon pour devenir "normal" n'a nul besoin de vouloir tuer son père comme menace potentielle envers son amour fusionnel de la mère. Michel Onfray qui ne publie pas que des vérités d'évangile, n'a pas raté le malade mental que fut ce juif dévoyé et complètement détraqué et en rupture avec sa tradition. Enfin quand je vois que les curés n'ont plus que cette référence à la bouche comme dernier et faux argument pour tenter de justifier leur points de vues complètement erronées, c'est à se la prendre à a se la mordre. Pensez donc ! L'Eglise catholique en est réduite à quêter du secours du côté du pansexualisme freudien, c'est pour ainsi dire le monde à l'envers.

Freud est parti d'un préjugé en considérant que l'homosexualité procéderait d'une immaturité sexuelle. Curieux quand même qu'une majorité d'hommes que le monde tient pour "grands" en étaient ! Alors qu'est-ce que cela signifie ? L'explication correcte est la suivante : quand cette attirance tombe sur quelqu'un d'intelligent vu que c'est un handicap social et que même du temps de Platon ça n'allait pas vraiment de soi, cela l'oblige à se poser des questions et même à TOUT remettre en question, si cette personne a reçu certains dons intellectuels ou artistiques, elle ira forcément bien au delà de ce qu'une personne ordinaire peut discerner et concevoir. Si ne pas s'intéresser aux femmes résultait d'une "immaturité" le monachisme par exemple serait un truc pour des purs dégénérés, or l'Eglise en fait le sommet de la réalisation humaine. Certes l'héroïsme gratuit dans le christianisme ne mène généralement qu'à la névrose et les frustrés du moralisme mécanique ont trop tendance à faire chier et à imposer leurs vues pour n'être pas seuls à se faire chier mais il n'empêche que la maîtrise ou du moins la bonne gestion des pulsions constitue un accomplissement supérieur à la débauche ou à une existence trop conventionnelle. En ce qui concerne le narcissisme c'est un argument commode mais tout le monde il est narcissique. Il y a un équilibre à avoir en toutes choses, pour se sentir bien dans sa peau il faut se plaire à soi-même, être bien lavé, bien coiffé et habillé avec des vêtements seyants. 

Les causes on s'en fout, l'important est ce que l'on fait de ce qui vous advient. La chose importante, c'est l'acceptation et pour accepter une chose il faut pouvoir en tirer un parti. Je constate premièrement que le célibat quelqu'en soit l'orientation permet de dégager un crédit de temps et de moyens que l'on peut utiliser à se cultiver de différentes manières. Je ne crois pas que les femmes aient jamais été romantique. Comme me le disait mon dentiste, elle le sont le temps de trouver le "prince charmant". Dans le meilleur des cas elles se reposent sur son épaule mais souvent le mirage cesse rapidement et il faut recourir au médicament indiqués comme DICOMMEL et pour finir DIKELARAISON etc...

On confond l'affection et l'amour. Georges Duby a montré que le second terme n'a jamais été employé au moyen age qu'entre hommes. On parle d'homosociabilité. L'invention de ce météore qu'est l'amour courtois est une saloperie qui fut la première manifestation du féminisme et le coup d'envoi de l'invention de la culture hétérosexuelle. Il existe un excellent livre à ce sujet, j'en conseille vivement la lecture. J'e suis du reste conscient d'avoir ensemencé le milieu psychique de cette idée sans l'avoir exprimée avec autant de clarté que l'auteur du livre évoqué. Même chose en ce qui concerne les méfaits de la procédure inquisitoire par rapport à la procédure accusatoire qui est restée la norme dans le milieu anglo-saxon y compris en matière pénale. On doit cette immunité au schisme d'Henri VIII. Mais je m'égare, je voulais simplement dire qu'un mystérieux auteur d'un site apocalyptique m'a désigné comme étant censé utiliser les méthodes des Supérieurs Inconnus chez à une certaine maçonnerie. Les S.I. je n'en ai jamais rencontré mais c'était pour dire que je sais ce que je fais et où je vais... 

"Nature et "culture", ça s'oppose pas, ça se complète

Au moyen-âge les clercs passaient une partie de leurs loisirs à disserter sur les mérites respectifs des garçons comparés aux femmes. Généralement les femmes n'avaient guère le beau rôle. C'était un genre littéraire et on ne sait pas vraiment quelles conséquence ce "sport" avait sur la vie intime de ceux qui s'y livrait mais on peut le deviner assez aisément et on a des textes. Le guide en la matière c'est un certain John Boswell, un historien américain dans son premier livre. Le second posant des problème épineux.

Le moyen âge a été occupé également par d'interminables discussions sur "nature et contre-nature". Quand Thomas l'Aquinate laisse à entendre que l'homme n'a pas à se baser sur le comportement des animaux (comme le fit Gide des siècles plus tard) pour justifier telle ou telle pratique, cela doit marcher dans les deux sens à savoir pour autant pour les comportements jugés positifs que ceux jugés négatifs. Je m'explique la plupart des animaux ne forment pas de couples et certains ont des mœurs violentes sauf les Bonobos mais ces singes quoique éminemment sympathiques ne sont pas une référence. Bref, je veux dire que quand l'Aquinate parle de la "nature de l'homme" en faisant référence à une "révélation", en réalité il ne parle nullement de "nature" mais bien de "culture". Concernant l'homosexualité on se bagarre depuis depuis environ deux millénaires pour savoir si c'est dans la nature. Bien sûr que c'est dans la nature puisqu'il s'agit d'un comportement qui se produit assez spontanément et très fréquemment en l'absence de contention excessivement mais son aménagement relève de la "culture". Chez les Grecs c'était uniquement la "pédérastie", c'est évidemment à l'opposé de l'embourgeoisement et de la parodie du "mariage pour tous" mais c'est encore un autre problème. Tout ce que j'ai lu sur le sujet se résume à une alternative dualiste et même l'auteur du Rapt de Ganymède, Dominique Fernandez dont la culture est remarquable s'est complètement foutu dedans. Je crois être bien le seul à avoir "débogué" la question dans une revue très confidentielle à l'occasion de compte-rendus fouillés de livres dont je ne souhaite pas parler.

Donc tout ce qui vient des religions en fait de directive, c'est pour moi de la "culture" et ça se discute !

Pie XII a libéré les "homos" sans le savoir !

La médecine générale englobant la psychologie, sachant que les polémiques en vogue continuent d'enfermer les gens dans des noeuds gordiens j'ai décidé de les trancher quand l'occasion s'en présente. Donc le dernier "pape classique" décide de légaliser la contraception si elle a recours à des méthodes dites "naturelles". Ce faisant il a commis trois erreurs qui prouve que l'infaillibilité n'existe pas !

1) Cette méthode s'est avérée catastrophique en terme d'efficacité.

2) La contraception recourt à des artifices, elle est donc anti-naturelle, il aurait fallu parler de méthodes "écologiques" mais le concept restait à dégager et comme cela fait depuis Aristote qu'on se mélange les pinceaux sur "nature et contre nature", il fallait bien arriver au XXIème siècle pour avoir des idées claires.

3) A partir du moment où l'on décide qu'il est licite de recourir à la contraception c'est que l'on autorise la recherche du plaisir sexuel pour lui-même. Dans ces conditions, il n'y a pas lieu de choisir nécessairement un partenaire de sexe opposé puisque la procréation n'est plus le but et est même un facteur indésirable. Je ne vous fais pas de dessin, la seule limite c'est la mesure opposée à l'hybris et la bestialité qui n'a pas de sens. Quant à l'hybris on peut accueillir autant de partenaires pouvant se présenter (si on a l'énergie pour) et sous certaines conditions psychiques purement subjectives que je n'ai pas à définir. Je crois devoir donner un certain nombre de repères en faveur des égarés : détestant les "gourous" et ayant poursuivi certains de ma vindicte, je me garderai de vouloir leur faire concurrence...

Et la zoo-psychologie dans tous cela ?

J'adore les chats, j'en ai eu étant gamin et il m'a fallu attendre qu'une de ces charmantes bestioles s'imposent pour que j'en accepte un à la fois. La première fois ce fut une minette. Mon voisin l'ayant identifié comme matou je n'ai pas jugé nécessaire de lui soulever la queue pour vérifier son expertise. Je n'ai point tarder à me voir opposé un démenti par le squatteur qui s'est révélé une squatteuse. J'ai commencé à avoir des doutes à cause de son comportement. C'était toute une cérémonie longue et compliquée, et je te tourne et je te ratourne... pour avoir droit de caresser Madame ou plutôt mademoiselle car lle n'a pas eu d'enfants. Au début j'ai pu la prendre dans mes bras mais ça n'a guère duré. Je l'ai grondée pour se tendance à trop se croire en terrain conquis. Elle est morte de vieillesse, j'ai fait mon devoir, la petite boîte de Pierre le Saint l'a ressuscitée pour un temps.

Je n'en garde pas un mauvais souvenirs car la présence d'une bestiole qui roupille toute la journée est une présence calmante mais que de complications en matière de câlins.

Une jeune matou que j'avais conseillé à mon voisin suite à son divorce, se sentant délaissé, m'a adopté, il me suit partout, c'est vraiment une attraction. Je n'ai pas eu la pratique des minets à deux pattes mais d'après ce que l'on m'a raconté c'est le même combat. Ils passent devant une vitrine et voilà qu'ils se lèchent une patte pour remettre leur coiffure en ordre. Ils surviennent aux heures des repas, consentent à un petit câlin et à une courte sieste avant de repartir pour des aventures dont on ne saura pas grand chose. S'ils prennent quelques précautions sanitaires, c'est pas grave, pendant ce temps là on est tranquille. Enfin bipèdes et quadrupèdes sont bien accordés aux saisons, à la saison froide où l'on a besoin de chaleur affective et donc de compagnie pour compenser l'absence d'activité sur le forum, ils deviennent casaniers.

Enfin celui qui a trouvé à appliquer le terme de minets aux adolescents était un très fin observateur des animaux et des chats en particulier. Bref il est clair que si je devais renaître, et puisque la fréquentation des minets même de plus de quinze ans reste très problématique, je choisirai les jeunes matous. Entre 20, 25 et 35 ans ils ont acquis un peu de plomb dans la cervelle tout en conservant assez de juvénilité mais il faut fuir les étudiants généralement infréquentables car on leur a monté le bourrichon et ils s'imaginent tout savoir.

Quel dommage de n'avoir pas vu tout cela plus tôt. Cela dit je comprends que l'on veuille se marier et avoir des enfants. Et aussi des chats des chiens, des cochons d'Inde et des poissons rouge mais je suis un "clerc" et ce régime ne me convient pas. Si j'avais eu un besoin d'enfants j'aurais été instit, puériculture, pédiatre. Mais c'est avec le problème de l'imposition d'une clientèle nécessairement mixte. Or je ne supporte les femmes que lorsqu'elles sont équilibrées et elles le sont surtout quand elles ont assumé correctement leur vocation de mère de famille. Et dans ce cas précis elles savent que les hommes, à moins de tourner en vinaigre, restent de grands enfants et elles ne s'immiscent pas dans leurs petites histoires sentimentales ou autre.

Enfin si je tape fort sur les dérives féministes c'est parce que je sais que beaucoup de femmes en souffrent et elles se rendront compte, mais un peu tard qu'en voulant nous faire concurrence elles vont avoir en prime les maladies cardiovasculaires et Cie qui sont le lot d'un stress répété.

Blague de dentiste

J'avais un dentiste d'origine juive, il était adorable et d'une douceur infinie mais sans trop s'occuper des menus travaux d'entretien il a voulu me vendre des couronnes ruineuses en dépit du remboursement mutualiste. Mon pharmacien m'a indiqué un dentiste en fin de carrière qui ne pousse pas à la consommation et fait un excellent boulot. Le courant passe, on parle d'homéopathie (il ne connait pas) et aussi des problèmes de société. La dernière séance s'est terminée par une blague que j'ai évidemment répandu avec succès... Je m'en excuse c'est une blague sexuelle et raciste mais bon on a bien le droit de se distraire...

C'est l'histoire d'un arabe évidemment mahométan... Pour des raisons et des circonstances non précisées par le conteur, il se retrouve à avoir abusé de l'alcool et à s'être fait sodomiser par la même occasion. Alors il est en proie à un malaise. Il va raconter son histoire au rabbin qui lui répond que ma foi s'il peut verser pour la zakhat 50 000 $ assurément Allah lui pardonnera sans trop faire de manières. Le bonhomme sort de là quasiment effondré il ne va quand même pas s'endetter à ce point...

Il vient à passer devant une église et se dit qu'après tout il n'y a qu'un seul Dieu et va voir le curé. Ce dernier le reçoit gentiment pui lui réponds que c'est délicat étant donné qu'il n'est pas baptisé mais enfin Dieu est amour, s'il consent à verser 10 000 € pour les œuvres charitables de la paroisse il sera pardonné moyennant les petites pénitence habituelles des trucs à réciter dont on lui donnera je texte. des Je vous salue Marie, par exemple Marie étant révérée dans l'Islam ça ne doit pas trop le dépayser. Et puis Jésus est un prophète.

Enfin c'est moins cher mais 10 000 € c'est quand même une somme. Le montant de son bas de laine. Non c'est trop alors il va voir le rabbin qui lui réponds : mon fils c'est simple il suffit que tu apportes du champagne, une seule bouteille mais du très bon et des biscuits. Tu viens et on arrange çà ! Au jour dit notre pigeon arabe se présente. La rabbin et les collègues se mettent à danser et à chanter après avoir bu et leur "client" de demander en quoi ce rite va le soulager lui. Et il entend le rabbin lui répondre devinez quoi ? Nous quand un arabe se fait enculer et bien on fait la fête ! 

Michel Dogna propose la rigolothérapie, c'est une excellente médecine palliative et au moins elle ne coûte pas grand chose ! 

Consultation de sexologie

Je ne peux pas être d'un grand secours quand on me demande conseil au sujet de problèmes lésionnels mais j'appartiens à une génération qui a vu s'accomplir une "révolution sexuelle". Quoique n'ayant jamais été abonné je me rappelle de la revue Union et si celle qui existe s'est transformée en "magazine de charme" ce que j'ai connu était autre chose. Je me suis intéressé à la psychanalyse et à l'histoire des moeurs en général. 

J'aimerais avoir le temps de faire une revue sur le problème des toniques sexuels mais c'est un gros morceau si on veut le faire sérieusement et il n'existe rien de sérieux en fait de "matière médicale". Ce serait utile de remédier à la lacune existante car l'impuissance est devenue un problème et si la libido humaine est si fragile, c'est que sûrement le "diable" tel qu'il est vu chez nous n'est pas là où on l'imagine. Et c'est un domaine où l'arnaque est reine et florissante est la désinformation sans parler des immenses profits. Les aphrodisiaques n'existent pas puisqu'en fait les toniques agissent indirectement sur la libido, que les substances qui font bander nécessitent l'existence préalable d'un désir et peuvent être dangereuses notamment dans le cas de troubles cardio-vasculaires.

Je ne peux pas me lancer dans un livre car le sujet est trop vaste et la partie matière médicale serait secondaire car le vrai problème est d'abord dans les "noeuds" qu'ont créé les monothéismes dans la tête des gens et en fait de corrections, je ne vois que des point de vue extrêmes.

J'en donnerai un exemple simple : pour la masturbation les chinois disent qu'il est dangereux de créer un "fantôme" pour faire l'amour avec, et un médecin qui à la fin du XVIIIème siècle a popularisé l'idée que ça rend sourd devait avoir subi une influence de la MTC qu'il serait intéressant d'identifier. Les oreilles sont l'ornement du rein donc ce n'est pas complètement idiot. les sexologues tributaires de Kinsey vous diront que la masturbation est créative et que c'est un passage obligé dans une rééducation quand trouble il y a eu. Et notre société les fabrique. Evidemment la vérité se situe dans le juste milieu. Il y a risque d'accroître la rupture avec le réel et de tomber dans une addiction. Les vues chinoise ont l'immense avantage d'éviter l'ornière du moralisme en étant plus efficace puisque l'on fait appel à une raison scientifique et pas à une opinion purement dogmatique.

J'ai donné quelques repères pour ce qui concerne l'homosexualité car la hantise qu'elle a générée est un pur produit de l'irréalisme utopique des monothéismes. C'est une sorte d'énigme qui a l'avantage d'être une sorte de test imparable quant à la capacité de réflexion des individus qui se mêlent de discourir sur un tel sujet. Figurez vous que ce qui m'a le plus déterminé à essayer de tirer la chose au clair c'est d'avoir constaté dans un ouvrage de pure musicologie qu'à la fin du moyen-âge l'obsession de pureté c'est de constater que les préoccupations en théologie morale (à l'époque où l'Aquinate a cru disserter intelligemment de la "sodomie") est allée jusqu'à contaminer la théorie musicale ! On a voulu faire des "gammes naturelles" or ces monstres artificiels dont on causait encore il n'y a pas si longtemps se sont avérés impropres à l'usage auquel on les destinait. C'est quand même éclairant sur l'obsession principale des Occidentaux ! Non?

Il faut comprendre que le désir sexuel serait d'un point de vue théologique ce que les hindous appellent un upaya. Savoir une ruse divine. Tout le monde sait que c'est le cul et le fric qui fait marcher le monde. Mais le fric, en simplifiant, n'a d'intérêt que pour avoir le cul. Le concept de libido est remplace dans le bouddhisme par celui d'avidité. Les formes principales sont orale (la gourmandise) et sexuelle. Sans l'usine à fantasmes qu'est l'imagination érotique en général, il ne se passerait rien. Le monde disparaîtrait et une mentalité de caste aboutirait à la généralisation d'un esclavage planétaire au seul bénéfice d'une oligarchie. C'est du reste ce qui est en train de se passer non pas à cause de la dégénérescence des mœurs mais de la perte des garde fous économique.

A ce propos je soumets à votre attention les horreurs engendrées par la civilisation nippone. J'ai en ce moment un livre à lire intitulé Opération Lys d'Or. Il explique comment le Japon à conquis une bonne partie de l'Asie pour la sucer jusqu'à l'os en volant toutes les richesses accumulées (or, pierres précieuses, antiquité, ressources naturelles) et en déportant 6 millions d'individus. Ce qu'il n'ont pas pu emporter, ils l'ont enterré dans des souterrains dont ils ont fait sauter les entrées après avoir enfermé les esclavages qui les ont creusé et connaissaient leur emplacement. Les crimes des nazis à côté je crains que ce ne soit en comparaison presque une plaisanterie. Or ce sont les américains qui ont récupéré le butin qui n'a pu être rapatrié comme ils ont récupéré une partie du butin nazi et ce pour financer la guerre froide.

Mais là où je voulais en venir c'est qu'avant cela, le Japon a brutalement abandonné sa culture ancestrale pour imiter l'Occident et devinez comment ! Il a subitement désavoué la tradition pédérastique des Samourais. Or elle avait réussi a contaminer les monastères bouddhiques au point que la déité de Sagesse Infinie (un certain Manjushri) servait de patron au moine pédérastes. C'est évidemment difficilement concevable dans le cadre surtout du monachisme bouddhique qui, en matière de "privation sensorielle" est pire que sa version catholique. les moines chrétiens sont des spécialistes des bonnes choses, fromages, vins, liqueurs mais leurs collègues bouddhiste doivent mendier leur nourriture et manger une seul fois par jour avant une certaine heure. Cela dit tous les guerriers ont été des pédérastes, y compris nos ancêtres les Gaulois. Inutile de vous dire que je me roule par terre quand j'entends un macho se vanter de ses "gauloiseries". Quand j'en ai l'occasion je n'hésite pas à lui demander s'il est "pédé", alors comme ça surprend j'explique et le cas échéant je fournis des références historiques. Donc voilà nos nippons s'enticher subitement de la thématique de l'amour fou en mode "hétéro" chers à nos romanciers détraqués du siècle le bourgeois le plus stupide entre tous.

Cependant la question que je me pose est celle de savoir ce qui se cache derrière ce revirement brutal. Les japonais constituent une sorte d'énigme au sein de l'Asie, malgré le communisme la Russie a retrouvé l'orthodoxie, elle est revenue en force pour le meilleur et pour le pire. En Chine en dépit des pertes on la médecine traditionnelle n'est pas morte. Grâce aux jésuites des textes perdus en Chine ont été conservés en Occident. Mais le Japon m'est toujours apparu comme un "corps étranger" au sein de l'Asie.

Enfin vouloir réduire cette attirance à la procréation est d'une bêtise meurtrière insondable. Le concept d'upaya évoqué plus haut implique pour que la chose ne soit pas complètement démoniaque, une perspective non dualiste. Comment se fait-il que des jeunes issus de classes populaires sont de tout temps pu franchir de tels obstacles qu'il ont fini par acquérir des positions sociales enviables. Vous allez me répondre qu'ils les ont obtenues par leur cul. C'est arrivé en effet mais cette vénalité produit surtout des truands. La réponse est simple : tout homme qui nierait être insensible au charme masculin et adolescent en particulier serait un menteur. Il y a des degrés mais on contrôle beaucoup plus facilement la situation quand on est pleinement conscient que les purs esprits ne sont pas susceptible de s'attirer et qu'il y a dans toute attirance une composante nécessairement sensuelles qui peut mener au désir d'union. J'ajoute que je mets au défi tout individu prétendant être incapable de bander en visionnant certains clips porno homo, la créativité des producteurs est telle en manière de scénarios prétexte puisés dans toutes sortes de circonstance ordinaire de la vie courante que si on mettait quelque centaines de mâle sous électroencéphalogramme et avec des détecteurs aux endroits stratégiques, on pourrait en comparant le relevé horaire des réactions épidermiques aux contenu qualitatifs des séquences choisis déterminer le type de fantasme de chaque individu. Peut-être faudrait-il leur donner quelques tranquillisants pour les détendre mais je suis sûr du résultat.

Tout cela est pour dire que les représentants des monothéismes, et les français en particulier devraient changer de disque rapidement s'ils ne veulent pas perdre tout crédit. Il y a d'autres urgence que de polémique autour du "mariage pour tous". C'est du guignol certes mais moi ce qui m'inquiète et qui va nous mener à notre perte c'est l'abandon de la création monétaire au profit des banquiers, c'est aussi la menace de l'Islam mais en ce qui me concerne je me console en me disant qu'avec un peu de chance on imposera aux amazones en folie la burka et si ça ne suffit pas on y ajoutera la camisole de force! Enfin un peu de culture physique le vendredi au niveau du bassin, ça ne doit pas être mauvais pour la santé de la prostate...   

Enfin s'il y a des questions intéressantes j'y répondrai volontiers mais il me semble que le "débogage" auquel je viens de m'employer pourrait bien suffire. Je m'attends surtout à des insultes car le grand défaut de la plupart de nos contemporains c'est de n'avoir aucun humour. Et en cas de coinçage excessifs quelques outrances sont nécessaire, encore que je n'en vois aucune dans mon discours. 

20/09/2014

Le corps et la morale...

carnet_morale.jpgFénelon est assez ringard mais il me fallait une image. J'ai pas trouvé mieux !

J'ai remarqué dans le n° 62 de Energie et Santé un article d'une certaine Alice Miller intitulé le corps et la morale. Le résumé de l'article est ainsi conçu :

L'apparition de maladies graves est plus fréquente chez les personnes ayant été maltraitée pendant leur enfance. Pour retrouver l'intégrité de la santé, l'adulte doit se libérer de l'attachement qu'il éprouve à l'égard de parents abusifs. L'échec de nombreuses thérapies s'explique par le fait que la majorité des thérapeutes sont piégés par la morale traditionnelle et offrent le pardon en guise de remède, parce qu'ils n'ont jamais appris autre chose.

L'auteur dénonce l'influence désastreuse du 4ème commandement de la loi mosaïque : tu honoreras ton père et ta mère etc...

C'est en effet un piège. Rarissime sont les cas où l'enfant à été désiré, son espace préparé, ne parlons pas des dégâts de la méthode Ogino proposé comme contraceptif ce qui prouve que l'Eglise a fini par renier ses principes et accepter la recherche du plaisir sexuel pour lui-même. Et à ce propos elle ne s'est pas rendu compte qu'elle avait ouvert le champ à toutes les variations hors "bestialité", laquelle n'a évidemment aucun sens. Mais tout le monde sait que la logique la plus élémentaire c'est bien ce qui fait défaut aux clercs surtout lorsqu'ils deviennent furieusement "intégristes". En effet il faut répéter que la limite se situe entre la mesure et les excès. Et pas entre le fait de préférer tel sexe à tel autre...

Je considère que se rebeller contre des parents qui ont "tiré un coup" sans se préoccuper des conséquences si c'est au final pour martyriser leurs enfants ne serait-ce que par un conditionnement négatif, est chose parfaitement légitime. On doit leur dire leur fait. personne n'a demandé à naître dans de telles conditions.

J'ai foutu sur la gueule de mon père qui était un être brutal. Il avait un problème je ne sais lequel. J'ai rencontré le proviseur de son Lycée qui m'a dit qu'il était taciturne. Peut-être simplement parce que fils de paysans, il était mal vu et jalousé de ses frères à cause de ses études. Il a fini par acquérir le rang d'un ingénieur en tant que fonctionnaire. Evidemment, avec le temps j'ai pris mon envol et les tensions se sont calmées. Je ne pense plus à tout cela : c'est une vie antérieure. Mais être né au lendemain d'une guerre et avoir été privé de bien des choses, avoir supporté des inégalités criantes ça laisse des traces. On s'en rend compte parfois dans les rêves mais encore faut-il s'avoir les interpréter et cela ne s'apprend pas dans des livres. A ce propos il faut distinguer les rêves ordinaires qui sont des "tentatives de digestion" de choses qui coincent et les "songes" qui relèvent d'une toute autre phénoménologie...

L'article vise un cas particulier, son contenu doit être étendu mutatis mutandi à quantité de situations analogues. Les "psys", les "gourous", les pseudo "maîtres spirituels" sont des engeances qui tendent à pulluler et il faut avoir le courage de les claquer, au moins au figuré, quand l'occasion s'en présente. Bref, on ne peut pas pardonner à des gens qui continuent de nuire et d'emmerder mais bien évidemment cultiver la haine à leur égard n'est pas une solution. Il faut au moins faire l'effort de leur renvoyer leur maléfices en retournant autant que possible la situation. Quelqu'un qui ne se défend pas est un mort en puissance ! Il ne faut pas non plus rêver, la plupart de nos contemporains sont des nuisibles et bien sûr plus encore au Sud Est qu'au Nord. Les gens "bien" ayant tendance à se cacher... 

Les blessures de l'âme influent sur la chimie corporelle et les déséquilibres de cette chimie entraînent des troubles psychiques. Il ne fait aucun doute que les cancers se développement sur des situations d'échec. Cultiver son immunité morale est une nécessité mais actuellement tout un pseudo spiritualisme de merde collabore avec un courant d'influence de plus en plus visible qui vise à terme la mise en esclavage de toute l'espèce humaine. Je me suis fâché récemment avec un lecteur catholique pratiquant parce que j'ai affirmé que les monothéismes et le catholicisme en particulier sont hypertoxiques. Tant que l'on en reste à la charité évangélique ça ne pose pas de problème, ne pas faire aux autres ce que l'on ne veut pas que l'on nous fasse résume le programme mais qui le met en pratique.

On annonce une réédition de la "Manif pour tous" pour le 5 octobre prochain. Se préoccuper de la salubrité publique fait partie de la médecine, lorsque l'atmosphère est empoisonnée par de faux problèmes comme elle l'est à cet égard, il devient de plus en plus difficile pour les particuliers de s'y retrouver quand en plus une crise financière passablement artificielle plombe l'économie et qu'on fait exactement le contraire de ce qu'il faudrait faire pour lever cet obstacle. La dette n'existe pas. L'artisan français de ce qui se passe actuellement est une ordure à deux pattes nommée Giscard qui fut l'artisan de 4 innovations d'où résulte la plus grande partie de nos malheurs actuels :

  1. Abandon par l'Etat de la création monétaire par la loi Rothschild/Pompidou/Giscard de 1973.
  2. Suppression du contrôle des prix sous prétexte de concurrence.
  3. Adoption du "regroupement familial"
  4. Invention d'une "novlangue" qui appelle les femmes de ménages "techniciennes de surface" et les polluants INDESIRABLES des lessives "apport superflus à l'environnement".

Bien évidemment, ce n'était là que le commencement de la fin pour la France en particulier car la colonisation de l'Europe par l'impéralisme américain avait commencé dès la fin du XIXème siècle. Voir les écrits de P.F. de Villemarest sur le financement de l'hitlérisme et du communisme, Le choix de la défaite et moults vidéos de conférence de Annie Lacroix-Riz, voir également les vidéos de François Asselineau et j'en passe.

Je n'ai pas la possibilité de faire ici la synthèse de tout cela car je n'ai pas le temps et cela dépasse le cadre thématique de ce blog mais j'ai la ferme intention de traiter une bonne fois pour toutes le problème des remous autour du "mariage pour tous" et de ce qui le sous-tend. Dans cet ordre idée, attendez vous à savoir (comme disait dans mon enfance une certaine Geneviève...) que si le sacrement de mariage ne date que de 1215 (le mariage mais surtout les fiançailles ayant existé avant sans intervention de l'Eglise) les églises chrétiennes ont créé un rite de "création de frère" se présentant sous la forme d'unions de même sexe, qui par leur forme ont anticipé le mariage chrétien. On peut légitimement parler d'union de même sexe en se basant sur la seule apparence extérieure, en revanche parler d'unions homosexuelles comme l'a fait la traductrice de John Boswell (une sinistre connasse et probablement une tribade militante),  est déplacé. Les textes du rituel n'indiquent pas le but sinon qu'il est bon de vivre comme des frères.

On s'est efforcé par tous les moyens depuis 1994 date de la révélation de cette singularité (que j'ai découverte fortuitement car j'étais abonné à une mailing-list d'historiens médiévistes canadiens) de l'occulter tant du côté catholique qu'au sein des milieux LGBT, ce qui ont en conviendra est étrange... On a prétendu que ces unions auraient servi à empêcher que certains féodaux ne deviennent ennemis par la suite. Mais l'explication est stupide car il y avait les mariages classiques. D'autre part les témoignages historiques que l'on a font état d'une vie commune et d'inhumation dans la même tombe. Ce rite était interdit aux moines. La seule explication possible est que les églises de l'époque avait trouvé plus intelligent de proposer un os à ronger aux "gays" du premier millénaire chrétien. il ne s'agissait donc pas de "sacraliser" l'objet d'un interdit positif du Lévitique mais de tendre à "spiritualiser" le genre d'attirance dont il s'agit. Certes les vieux couples tendent à s'assagir côté cul qu'ils s'agisse des "hétéros" ou des "homos" mais si ce genre d'entreprise visant à orienter le chose dans le sens d'un amour dit platonique m'apparaît excessivement "casse gueule", on est tout de même bien loin de l'hystérie actuelle et de ses prochains rebondissements.

Le "mariage pour tous" n'est pas une réussite. Voir deux mecs singer des "hétéros" après les avoir systématiquement diffamés est assez minable car cette vogue ne s'explique guère que par l'insécurité ambiante due au MST et en particulier au Sida ainsi qu'à la crise qui incite à plus de solidarité. Quand à l'image, il y a dire quand l'un des partenaire use d'un costume blanc et l'autre d'une nuance plus foncée afin que l'on sache bien qui fait le mec et qui fait la femme ! Qu'est-ce que l'on s'en tape ! C'est d'un ridicule. Bref, si l'on c'était borné à un contrat civil à caractère privé comme l'ont fait les Anglais, il n'y aurait rien eu à dire. Mais il n'empêche que la "bordélisation" du Code de la famille mise à part, c'est un "plus" et nul n'est contraint de s'en servir !

Dans ces conditions, il faut que les curés et leurs affidés cessent d'ameuter le pays en descendant dans la rue et en y foutant le bordel. S'il ne tenait qu'à moi je rembarrerai tout ce cirque non avec des gazs lacrymogène mais avec des lances à incendie mais les parents utilisent leurs gosses comme otages pour se protéger eux-mêmes de toute répression. Belle mentalité que d'instrumenter ainsi leur mômes quand on sait par ailleurs que 9 fois sur 10, ils les éduquent tellement mal que pour se distraire, ils emmerdent systématiquement les adultes vu que la démagogie ambiante les a rendu intouchables. 

La religion et ses principes relèvent du domaine privé, on en a assez de ce cirque ! Enfin je rappelle que les curés sont mal placés pour se mêler de vouloir éradiquer l'homosexualité. Il faudrait que la plupart commencent par réformer leurs propres mœurs. C'est certes un abus notoire que de parler de curés "pédophiles" car la pédophilie cela s'arrête avec les premiers poils chez les garçons, or les curés, à l'instar de tous les éducateurs, quand ils sont intéressés par leur propre sexe, ce qui est assez fréquent et à mon avis parfaitement naturel, sont plus "pédérastes" que "pédophiles", une composante éducative et "paternaliste" intervient. Or des sociétés entières et pas seulement la société grecque ont fondé là-dessus un système de compagnonnage et nos ancêtres les Gaulois sont bien loin d'avoir démérité dans ce domaine.

La hantise de la "pédophilie" a donc été inventé de toute pièces pour diaboliser ce qui était en fait la forme traditionnelle admise de l'homosexualité antique. Contrairement à ce que raconte Boswell, le christianisme n'a pas repris à son compte une tradition à base de "mariages homos". Les exemples antiques que l'on a furent de pures parodies. Il s'agit bien d'une innovation mais quand on en devine le sens, je ne vois pas trop où serait le problème.

Je pense qu'on peut se passer de cet "encadrement" et que l'on n'a pas à justifier de telle ou telle préférence à partir du moment où ça ne trouble pas l'ordre public. Malheureusement les "homos", parce qu'il ont été tiraillés entre la dissimulation et une obligation militante de "visibilité" ne s'en sorte pas tout simplement parce que dans ce domaine et au contraire des sociétés païennes la notre est complètement pourrie par ses multiples contradictions. 

Enfin il faut quand même se résoudre à constater qu'au final, on a rien inventé puisqu'en définitive c'est la société laïque qui a repris à son compte un rite religieux. Il importe que cela se sache car c'est le seul moyen de couper le sifflet aux intégristes de tout poils.  Quand ceux là utilisent des jeunes portant des tee shirt vantant la "manif pour tous" comme porte bannière pour la fête d'une Sainte Rosalie (je parle d'un fait réel car ça ne s'invente pas !) il y a plus que des coups de pieds au cul qui se perdent... Je rappelle que dans l'Eglise catholique, non seulement les prêtres, mais le bedeau, le Suisse et les chantres portaient une tenue spécifique car on ne va pas à un office religieux pour faire de la politique !

Quant à faire de la politique dans les temples catholiques, je regrette mais l'Eglise de France (qui vit aux crochets de l'Etat laïque car ils sont entretenus avec nos deniers et personne ne paient de loyers et les affectataires peuvent devenir tyranniques dans certains domaines, notamment à propos de concerts), se trouve être fort mal placée pour vouloir ramener sa fraise !  je regrette mais elle se trouve dans la position d'une femme entretenue c'est-à-dire en termes clairs d'une pute ! Dans la mesure où cela ne favorise pas l'indépendance et une véritable liberté de pensée je ne tolère pour ma part que les remarques de quelques curés intelligents. Hélas ils sont de plus en plus rares et ce sont actuellement des Polonais qui tendent dans certains cures à vouloir imposer une véritable chape de plomb. L'un de ces imbéciles étant allé jusqu'à se mettre à dos des Corses après avoir interdit des concerts de chants polyphoniques traditionnels. C'était bien la dernière connerie à ne pas faire et j'espère que celui là va se faire jeter avec perte et fracas. A la limite une décharge de petit plombs ou simplement de gros sel dans la partie de l'indésirable vaudrait sans doute beaucoup mieux que trop de palabres diplomatiques. Les Corses sauront-ils faire preuve d'assez de nerfs ? Les paris sont ouverts et je ne saurais prendre de risque tellement l'humanité actuelle me déçoit...

Pour en revenir au caractère hyper toxique du catholicisme au moins dans sa version actuelle, je persiste et je signe. Au grand dam d'un ex ami dont je n'aurai sans doute plus jamais de nouvelles, c'est triste mais je finis par avoir l'habitude... Les vrais chrétiens étant devenus denrée rares dans le Grand Sud je ne vois guère que des gens inhospitaliers et très âpres au gain quand il ne s'agit pas de rapines pures et simples... J'ai déclaré à cet ami qu'en fin de compte je trouvais les sociétés antiques dites païennes beaucoup plus saines que la société occidentale actuelle.

Quel scandale ! Il m'a été objecté qu'elle avaient aussi ses intolérances, qu'elle a livré les chrétiens au lions dans des cirque et qu'elle n'avait pas aboli l'esclavage. Sur ce dernier point c'est un fait mais j'objecte que l'esclavage n'a cessé qu'en théorie et qu'en fait il s'est généralisé et que cela ne pourra qu'empirer. Il me semble qu'il n'est même pas nécessaire d'en faire la démonstration, c'est si évident que les exemples que l'on pourrait donner abondent : crise économiques avec des boulots de merde qui ne nourrissent même pas les travailleurs, exploitation généralisée par toute sorte de biais (dictature de la mode vestimentaire, développement exponentiel d'une pornographie qui fabriques des autistes sexuels), OGM qui vont tout polluée en asservissant tout la paysannerie mondiale.

Enfin comment peut-on oser soutenir que notre conditions n'est pas pire que celles des esclaves antiques qui s'ils savaient se débrouiller pouvaient séduire leurs patrons et les mettre plus ou moins dans leur proche. Enfin le christianisme me parait avoir joué un rôle très modeste dans la tendance des patriciens romains à affranchir leur personnel. En fait il a été observé que depuis le VIème siècle avant J.-C. un changement de mentalité planétaire a changé la teneur de l'ambiance morale et est allé à la rencontre du christianisme dont le caractère excessivement sentimental constitue une véritable "faille".

Pour ce qui concerne les monothéismes comme étant les principaux générateurs de terrorisme physique et intellectuel on a maintenant des informations concordantes qui nous prouvent que la Bible est une compilation datant du VIIème siècle, que l'Exode n'a pas pu exister, pas plus que le royaume de David et Salomon tels qu'on les a décrit. Il est établi d'autre part que la religion du royaume d'Israël n'était pas différente de celle des Cananéens. Ils avaient un "dieu national" vindicatif et jaloux, ce dernier avait une parèdre Ashera comme ces divinités hindoues qui marchent par deux avec le "shakti" et ce culte central était entouré de plusieurs idoles. Il faut donc arrêter de nous raconter des blagues, après toute cette infantilisation débile nous serions en état de penser en adulte si sous des dehors de liberté nous ne vivions pas dans la plus sinistre des dictatures cachées.

Pour ma part, je me demande contre le Dieu d'Israël a pu se muer subitement en "Dieu d'amour" excessivement paternaliste à la mode chrétienne. Déjà en le représentant sous une forme purement masculine et barbue, il y a un problème : il ne peut pas s'agir d'un mâle ou d'une "gonzesse" comme le voudraient certaines complices d'un féminisme en vogue. Il faudrait trouver autre chose ! La thèse d'une "Vacuité" à ne pas confondre avec le "néant" me semble plus recevable mais on peut aussi se passer d'image et ne conserver en tout et pour tout qu'une simple empathie en faveur du Bien et du Beau !

Quand à la promesse des paradis, la chose à des côtés risibles. On propose aux chrétiens un paradis asexué, quel ennui ! Aux mahométans on fait miroiter un lupanar où il est clair qu'il y en à pour tous les goûts : les échansons pour les "pédés" et les houris pour les "hétéros" sectaires. Mon Dieu quelle fatigue que cette obsessions de baiser pour l'éternité sans fin ! Du côté bouddhiste on est plus raisonnable : le paradis d'Amithaba est un paradis pour les éternels étudiants, on se doit d'y renaître en tant que mâle ce qui me convient assez. Fini les disputes avec des créatures irrationnelles qui lorsqu'elles n'ont pas été convenablement éduquées ont tendance à avoir comme règle que la fin justifierait les moyens ! Mais que l'on se rassure je ne suis "miso" qu'en présence de féministes revanchardes et je suis tout aussi "misandrique" en face de "machos" indécrottables. Si j'avais assez de force je prendrais les uns et les autres pour les frapper les uns contre les autres jusqu'à ce que mort s'ensuive !

Enfin quel gâchis que la société actuelle, où si les richesses étaient bien partagées on aurait largement les moyens de soigner toutes les misères en barrant la route au maladies dégénératives et j'en passe.

Cela dit, je tiens à préciser que je n'adhère pas pour autant à certaine thèse "reptilienne" qui n'a de valeur, à l'extrême rigueur, qu'au plan purement symbolique. Il s'agit du reste d'un simple démarquage excessivement dualiste du contenu du chapitre VII de la Genèse avec ses mauvais anges qui ont engendré par le concours des filles des hommes en donnant naissance à une race de géants. Dans cette perspective les "Anges" deviennent des "extra-terrestres" colonisateurs censés venir d'une autre planète, ce qui pose le problème de l'origine matérielle du "progrès technique" qu'ils sont censés avoir apporté. De planètes en planètes, on ne fait au total que reculer pour mieux sauter et au total rien, absolument rien, n'est résolu puisque cette thèse repose, à la base, sur une vision progressiste.

Or cette vision se heurte à une pure impossibilité en ce sens que le moins ne peut pas engendrer le plus. C'est mathématiquement impossible. C'est la raison pour laquelle toutes les cyclologies qui se respectent partent d'un âge d'or pour aboutir par dégénérescence à un âge de fer. Enfin il n'en reste pas moins vrai qu'au moins en l'état actuel des choses, les religions et les monothéismes en particulier semblent s'être données le mot pour contribuer à une exploitation systématique de la planète et de ses habitants au bénéfice d'une oligarchie plus ou moins visible.

Dans ce domaine on a tenté de me convaincre que cette oligarchie serait systématiquement adonnée à un sataniste à base de sacrifices d'enfants et l'on voudrait que j'embraye en faveur de ce délire. Je réponds qu'il suffit pour expliquer ce que nous observons en fait d'abus notoires de toutes sortes de simplement constater que c'est le produit d'une déréglementation progressive et que des motifs purement économiques suffisent comme cause de la ruine qui de dessine de plus en plus clairement sous nos yeux à peine ébahis. Que des puissants s'adonnent à des mœurs coupables, c'est évident mais non systématique. Lorsque l'on observe l'histoire de certaines fortunes protestantes, on voit bien que ces gens là étaient excessivement "coincés" dans tous les domaines. La haute bourgeoisie américaine et l'oligarchie financière l'est encore, il faut donc prendre garde à ne pas interpréter de travers tout ce qui concerne l'évolution actuelle des mœurs et ne pas juger selon des critères moraux habituels mais uniquement d'un point de vue que je qualifierai de purement sanitaire.

La seule chose qui me fait peur c'est l'addiction et pas seulement au sexe, elle peut être terrible mais toutes les addictions le sont et j'ai tendance à penser que celle qu'occasionne des médias pourris et la télévision en particulier. C'est évidemment un point de vue très bouddhiste et je m'empresse de souligner que Montaigne aura été un peu bouddhiste sans le savoir. Le monde comme branloire pérenne c'est bien une vision de son impermanence et du défaut de réalité ontologique des choses.

Le cas échéant je reviendrai sur ce chapitre pour le compléter quitte, en raison de sa longueur, à le reprendre sous la forme d'un texte convenablement structuré avec des sous titres en pdf. Puisque j'ai évoqué Montaigne, c'est lui qui a rapporté la dernière application occidentale du rite évoqué plus haut avec une histoire de prêtres portugais qui se seraient épousés de masle à masle à la messe. Avant de finir sur un bûcher. Mais à l'est le rite aurait perduré jusqu'au sein du XIXème.

Enfin, s'il reste des points à évoquer comme la stupidité du prétendu "complexe d'Oedipe" comme explication de l'homosexualité, voici pour ceux qui parmi mes lecteurs risqueraient d'être par trop fascinés par le bordel public parisien et bordelais qui risque d'advenir le 5 octobre, du grain à moudre et je leur souhaite beaucoup de plaisir car on vient d'apprendre que le bon peuple n'aurait pas de dents. On est certes entouré d'autruches dont les possibilités masticatoires sont très limitées mais elles peuvent se réveiller et comme ces animaux là courent vite et ont des becs solides, on ne peut pas exclure la possibilité d'une réaction mais j'évite pour ma part de rêver.

22/05/2013

Pédophilie et fantasmes sataniques : mise en garde !

LeoTaxilOriginal Poster1.jpg

Pour résumer ma pensée au sujet des histoires de "messes noires sataniques et pédophiles", je ne peux mieux faire en affirmant que ce ne sont guère en fait que des fantasmes de "sans dents"... Il y a eu des abus certes, notamment dans des orphelinats et autres établissements dédiés à l'enfance, mais de là à greffer là dessus des histoires de réseaux plus ou moins diaboliques menés par une élite plus ou moins "reptilienne", il y a des limites que l'on ne saurait franchir sans tomber dans l'invraisemblance...

Il faut certes des conditions et un parcours spécial et donc une mémoire particulière pour évaluer certains phénomènes. Comme "préparation" requise le fait d'avoir connu, au lendemain des années 68, grâce à un certain club parisien tenu par un ancien prêtre (qui demeurait rue Jean d'Arc) des "vieux" appartenant à un milieu particulier et qui étaient introduits dans les dessous de la vie parisienne depuis le début du siècle dernier est un avantage irremplaçable.

A propos de ce "club" marqué par le signe du Verseau car il était domicilié rue du château d'Eau, il se trouve que je connais fort bien la personne qui a été missionnée pour portraiturer l'archevêque de la ville des Sacres lorsqu'un certain Baudry, qui a pris sa retraite aux côté d'un amant sicilien (qui n'avait rien absolument rien d'un Apollon) est entré en pourparlers stériles en vue d'améliorer le sort des gays, ce que le pape en cours de validité aurait tenté vainement...

Ce n'est pas dans des livres qu'on trouve cette connaissance sociologique encore qu'elle existe et qu'elle est bien mieux conservée relativement à celle des dessous des fameuses "années Sida" car la plupart des témoins de cette funeste période ont été décimés et seuls quelques intimes peuvent avoir eu connaissance, directement (ou même indirectement dans mon cas), de "dessous" plus contemporains comme les modalités particulières de la conquête du Marais par les commerces gays et ce avec la bénédictions d'investisseurs juifs venus du sentier....

Le propre du "milieu" masculin dont on parle est d'avoir réuni des extrêmes, les extrêmes s'attirant en principe comme des riches et des pauvres par exemple, les premiers pouvant servir d'ascenseur social. Je parle en observateur des marges et non en acteur car je me suis toujours tenu à distances des partis, des sectes et de tout groupement.

En "sociologue" non répertorié et non académique qui a reçu bien des confidences, j'ai inventé l'observation participante mais sans compromissions avant que cette garce qu'est l'Université n'en revendique le privilège !!!! ...

La médecine et l'hygiène publique nécessitent pour concourir à la bonne santé de la population de tenter de dissiper certaines paniques et d'en indiquer les origines... 

Dans son livre intitulé Ces maladies créées par l'homme, le Pr Dominique Belpomme évoque la pollution cognitive et l'imagogie. Avec les fantasmes dont il va être question on est dans l'une des applications les plus calamiteuses de cette pollution. Ce post est dédié plus spécialement à une chèvre alpestre qui a le tort de se prendre pour une ... licorne... Comprenne qui pourra !

Cela fait deux fois que j'accepte de parler au téléphone avec des lecteurs, puis la conversation vient à rouler sur un certain Stan Maillaud et des histoires de "pédophilie". Je déclare que lorsque je réfute la thèse d'un complot satanique et pédophile mondial international impliquant le gratin des dirigeants la société actuelle et brutalement c'est la rupture des relations sans explications.

Je pense en particulier à une ex commerçant en aromathérapie qui était persuadé qu'un certain Stan Maillaud aurait été assassiné par des gendarmes. Or il est réapparu récemment en avril 2015 et il ressort qu'il avait organisé sa disparition pour faire parler de lui... Ce faisant il en est arrivé à tout simplement perdre toute crédibilité. C'est malade paranoïaque mais ses observations à propos de certains femmes qu'il a voulu aider, Corinne Gouget par exemple qui vient de se suicider le 22 juin à 22 heures en gare de Frontignan sont néanmoins saisissantes de vraisemblance, du moins pour quelqu'un qui a reçu un minimum de discernement. Faut-il rappeler que le "discernement des esprit" est un charisme. Cela ne s'invente ni ne s'acquiert mais peut être développé si un embryon de la chose existe...

Ci-dessus une des sources des fantasmes actuels. Il s'agit d'une littérature antimaçonnique d'un certain léo Taxil qui visait, à l'péoque, à faire perdre le face à l'Eglise catholique. La manoeuvre a du reste réussi et s'est soldée en retour par une vengeance, la fameuse Affaires des fiches. Malheureusement, les demeurés à la mentalité de pions qui font la police sur Wikipedia et la plupart des intervenants bénévoles sur la Toile ignorent tout de ce dont ils parlent et ne peuvant pas savoir qu'il s'est s'agi d'une réponse au canular révélé comme tel lors d'une séance ayant eu pour cadre la Société de géographie...

A propos de Stan Maillaud

stan.jpgStan Maillaud, rappelez vous, j'ai parlé de son témoignage à propos de Corinne Gouget et de son bouquin sur les additifs alimentaires et du procès intenté à son mari pour des faits de pédophilie présumée sur ses filles. Je faisais référence à un texte rédigé par cet ancien gendarme sur une certaine "Affaire Vincent". Texte fort intéressant à mes yeux en ce qu'il donne en particulier des informations au sujet de la geste de Christian Cotten qui est impliqué dans ce que j'ai appelé dans mon livre l'aventure du G5.

Ci-contre, une image délirante accusant la gendarmerie d'enlèvement. J'ajoute qu'il y aurait beaucoup de choses à dire sur la personnalité de cet individu. Je crains en général que les chevaliers blancs qui se mêlent de chasse aux "pédophiles" aient trouvé là un moyen de refouler certaines de leurs propres pulsions.Faute de pouvoir bénéficier de certaines facilités appartenant aux riches, on s'en veut venger en devenant flic et accusateur public.

Je pense en particulier à un personnage détestable qui a sévi jadis. Cela s'est passé dans l'Aube. Il a fini par disparaître de la circulation suite à des condamnations judiciaires pour diffamation... 

Première manifestation délirante et rupture diplomatique brutale

La première fois qu'une rupture brutale est survenue dans une discussion avec l'auteur d'un site que j'avais vivement critiqué pour son côté conspirationniste, son auteur était un personnage connu dans le domaine de la phyto et il était très impliqué au sujet des abus vaccinaux. Très rapidement, je me suis rendu compte qu'il était imbu d'idées délirantes, il prétendait que des amis à lui auraient été noyés dans la Garonne, c'est ainsi qu'il fut question de la disparition de Stan Maillaud. Comme je n'ai pas adhéré, la discussion s'est arrêtée net sans explications. Je n'ai pas beaucoup apprécié pour diverses raisons car j'ai donné satisfaction aux réclamations de ce personnage et la politesse impliquait au moins une réponse marquant son désaccord. 

Seconde manifestation délirante

C'est une personne qui m'écrit en me disant qu'elle a consulté le Dr Donatini en faisant 1400 km à cet effet, elle demande à m'en parler au téléphone mais sans fournir le sien. Elle commence par me dire qu'elle a été défavorablement impressionnée par une tête de boeuf sur la façade de l'établissement et des fenêtres lui faisant penser à un hibou. Elle imagine des symbôles maçonniques. Je rectifie en disant qu'en réalité elle a dans la tête quelque chose qui a à voir avec le Bohemian Club. La chose lui fait penser au veau d'or... Bref cette tête de boeuf aurait une serviette entre les cornes et une couronne de fleurs, et donc la façade aurait changé par rapport à l'image collectée sur Google. C'est un exemple qui montre comment les gens en arrivent à littéralement "amalgamer" dans leur esprit confus toutes sortes de faits à des souvenirs de lectures mal digérées.

Visite au Dr Donatini

Je n'en dirai pas davantage. Le post publié le 23 mai à propos de l'espèce de détraquée avec laquelle j'ai eu affaire me dispense de m'étendre sur le rapport foireux de cette bonne femme qui a manifestement du gaz dans les neurones comme dirait une certaine Taty. La mononucléose de sa fille diagnostiquée par Donatini comme devant lui monter au cerveau (sic) est devenue un une herpangine avec une grippe à coxackie (resic).

camisole.jpg

Idées délirantes

Comme indiqué plus haut, j'ai flairé, chez cette femme, des idées délirantes avec l'histoire du glucose censément trafiqué que Donatini est censé lui avoir infligé et de la tête de boeuf. La dame est du reste un peu revenue de son soupçon d'empoisonnement car je lui ai conseillé de refaire l'expérience en se procurant une dose de glucose en pharmacie.

Bref, j'étais assez embarrassé par cette conversation. Survient alors un flot d'évocations où il fut encore question de Stan Maillaud et de ses démêlés avec la thèse d'un réseau pédophile et sataniste aux ramifications internationales. Selon elle ça date non pas de quelques siècles mais de plusieurs millénaires etc... Je l'informe que j'ai évoqué le cas de Stan Maillaud à propos de Corinne Gouget. Elle me dit savoir qu'ils sont fâchés mais visiblement elle ne s'est pas posée la question de savoir si Maillaud n'avait pas de bonnes raisons avait de plaquer celle qu'il avait voulu aider. En moi-même cette femme, par ses attitudes, me faisait penser à quelque chose et je découvrais subitement qu'il s'agissait d'une sorte de réplique atténue de cette fameuse Corinne. Pas de problème de pédophilie mais un "air de famille" dans la manière d'être hystérique.

Sur la disparition de Stan Maillaud

La dame me parle du fameux CD de Zandvorst, vieille histoire des années 90, et me donne l'url d'un site et une longue liste de liens sur l'affaire Maillaud dont il n'y a rien à tirer. Je ne pense pas que la gendarmerie l'ait descendu et ait escamoté son cadavre. Il est en fuite simplement et je le situerais volontiers en Corse. Or il vient de réapparaître en 2015

Suite de correspondance

J'ai pris la peine d'aller voir le site indiqué http://dondevamos.canalblog.com/ et je vous le recommande comme étant l'exemple le plus emblématique de ce que l'on peut faire de plus délirant dans le domaine. J'ai pris la peine d'exposer assez brièvement mes critiques dans deux mails assez consistants, en faisant le pari que très probablement j'allais être classé dans la catégorie des complices de cette histoire fantasmatique de réseaux car c'est effectivement le sort de ceux qui opposent un déni à ces délires carabinés. Je suis même allé jusqu'à dire que très probablement je n'obtiendrai aucune réponse. C'est effectivement ce qui s'est produit. On trouve normal de me déranger un dimanche ou même un jour férié à 10 heures du soir mais quand à avoir la politesse d'accuser réception d'un courrier, c'est bernique.

Alors que les choses soient claires ! Je n'apprécie pas du tout !

A propos des histoires de réseaux pédophiles

Diable-bataille.jpgA gauche vous avez la principale source des fantasmes dont il est question. Si vous allez sur Gallica et tapez "Léo Taxil" ou "Docteur Bataille" vous verrez tout ce qui a été produit dans le genre. C'est tout simplement hallucinant ne serait-ce que par le nombre de publications que représente ce courant.

Que les choses soient claires ! Cela fait une bonne trentaine d'années que je m'intéresse de fort près à cette fameuse thématique centrée autour d'une idée de conspiration mondiale plus ou moins satanique que certains vont jusqu'à faire remonter à une histoire de reptiliens à la Anton Park. Voyez Wikipedia pour cet auteur et pour Sitchin... Et j'ai conclu que tout cela n'est que fantasmagories et je suis formel. Le Diable se niche dans des petits détails et il est plus efficace quand il se fait oublier...

Maintes raisons m'ont poussé à m'intéresser à ces histoires, premièrement il s'agit d'énigmes et presque toutes les énigmes m'intéressent. Enfin et surtout la ville de Nice a été quasiment révolutionnée par une affaire de magistrats pédophiles qui a fait pendant longtemps la une des quotidiens et des hedomadaires hexagonaux. Voir :

http://denidejustice.wordpress.com/category/b-19-magistra...

Nice ville emblématique du mythe satanique et pédophile

Cette affaire est emblématique d'influences venues d'Outre Atlantique. Je peux le dire : cette affaire relève bien d'un pur fantasme à la Léo Taxil. Elle a été relayée par une association suisse dont le président avait déclaré que la guerre à la pédophilie sera déclarée lorsque l'on mettra à jour des charniers d'enfants... Quand vous entendez des choses pareilles ça nous ramène bien aux histoires taxiliennes avec le type particulier de "rumeurs urbaines" selon lesquelles en creusant sous d'anciens couvents on trouverait des charniers d'enfants et un ou plusieurs souterrains reliant ces couvent à des monastères d'hommes.

Ja rappelle qu'une magistrate, bonne amie de Christian Cotten, avait relayé cette rumeur en France et il me semble ordonné des fouilles en vain. Quoiqu'il en soit le dossier de cette affaire niçoise est vide. On est allé jusqu'à prétendre établir des relations avec l'affaire de l'Ordre du Temple Solaire et l'affaire Dutroux. Dans le cas de l'OTS, on a fait un amalgame avec des rituels surréalistes à base de capes blanches qui se sont tenues dans le cadre d'un club médeciniste (le Cube) qui avait son siège à Acropolis. Le quotidien local en a longuement parlé après la déchéance du fameux maire niçois...

Il n'en subsiste qu'une seule trace sur Internet. Voir https://www.google.fr/#q=nice+le+Cube+club+m%C3%A9deciniste

Et seulement ceci : http://cdlm.revues.org/54 dont j'extrais ce passage :

En 1993, le Tribunal Correctionnel doit aller jusqu’à statuer sur l’affaire du “Cube”, club où les notables niçois, sur les deniers publics , s’offraient des soirées animées. En 1994, c’est le président de la Chambre des faillites du Tribunal de Commerce, peu éloigné de “l’élite” locale qui est inculpé de corruption passive à la suite d’une descente de deux magistrats versaillais. 106 Il manque, dans cette liste très partielle “d’affaires” de nombreuses autres manifestations de l’indélicatesse chronique d’une large partie de la classe politique niçoise se croyant tout permis dans l’indifférence “active” de l’État.

Voilà bien le type même du terreau propice au genre de fantasme des "sans dents" que je dénonce !

Il se trouve que le hasard a fait que j'ai des relations dans des milieux très divers, ben oui je suis curieux de nature. Un éditeur niçois que je connais fort bien  qui a produit un livre sur Raspoutine (qui a vécu à Nice) et qui a concouru dans l'arène politique (il est décédé à la veille d'une élection locale) entretenait de bonnes relations avec le juge qui a instruit une autre affaire de pédophilie niçoise, celle d'un évêque, un certain Mgr Paul. Voir :

http://www.liberation.fr/societe/0101376492-a-nice-du-rif...

Les hasards de la vie m'ont placé à des postes d'observations uniques. Cet éditeur et le juge étant assez en fort bon terme j'ai eu un petit regard à l'intérieur du Palais...

Là encore j'ai connu personnellement le personnage de Mgr Paul en accompagnant un ami dans des démarches ecclésiastiques de régularisation qui n'ont pas abouti. Il a cependant obtenu son rattachement au patriarcat de Moscou avant de finalement opter pour une branche du soufisme turc...

J'ai même mangé à la table de Mgr Paul qui devenait subitement nerveux quand on évoquait les affaires de "pédophilie" dont certaines églises, les "petites" en particulier, sont assez florissantes... La façon dont il se comportait avec ses enfants de choeur et la manière dont il s'immisçait dans leurs petites querelles m'avait mis la puce à l'oreille.

Ensuite ayant assisté à une messe en la cathédrale russe, une vieille dame s'étant bouchées les oreilles lors du sermon avant de sortir durant le prêche, il m'a été suggéré d'aller la "confesser" sur le parvis. La bouche en cœur, je lui ait demandé pourquoi elle n'aimait pas ce prélat. La première chose qu'elle m'a dite est ceci : c'est un sale pédé, ensuite elle l'a accusée de trafics immobiliers frauduleux portant sur les biens de la paroisse. Si la nouvelle de la mise en examen de ce personnage a retenti dans la baie des requins telle un coup de tonnerre survenant dans un ciel bleu d'outremer, je n'ai pas été vraiment surpris...

Il se trouve qu'en ce qui concerne la fameuse affaire de la cathédrale russe revendiquée par la Fédération de Russie qui date à peu près de la même époque, je me trouve avoir joué un rôle médiatique assez particulier qui a causé bien des sueurs du côté de la rue Daru... J'avais par un jeu de circonstances particulières un "micro à deux pattes" en la personne d'un "aristo" d'origine teutonique en contact direct avec le patriarcat. C'est une histoire compliquée de "géopolitique" que je n'entreprendrai pas de résumer ici.

Sur une (fausse) affaire bien niçoise

Par cet éditeur évoqué plus haut et qui a du reste publié un livre où la personne accusée dans l'affaire Kamal se défend de toute implication pédophile, j'ai su comment l'affaire des magistrats pédophiles a commencé. Maintenant que le soufflé est retombé, je peux bien donner quelques explications bien qu'à l'époque j'ai juré le secret le plus absolu.

Il était une fois un certain substitut du procureur dont la femme (assez corpulente) venait tricoter dans le bureau de son mari. Le couple, venu je crois du nord, habitait près de Sainte Réparate, dans la rue derrière son domicile demeurait un syndicaliste a fausse particule qui a défrayé maintes fois la chronique locale avant de complètement disparaître, un certain Bisson de quelque chose...

Le mari absent, le téléphone sonne, la femme décroche : c'est une personne appartenant à la famille Kamal venue des USA qui lui donne RV au Négresco. Sans consulter son mari, la dame file au RV mais la personne était filée par le FBI et c'est ainsi que l'affaire aurait éclaté. je ne sais plus comment car je ne lisais pas Nice-Matin à l'époque et j'ai pris le train en marche quand un certain M° Grattirola s'est emparé de l'affaire. Or il y a derrière toute cette histoire une manoeuvre d'un certain Vergès (qui s'est rebaptisé le salaud lumineux) qui a voulu tirer vengeance d'un certain échec judiciaire... Un personnage au demeurant très énigmatique ce Vergès. C'est ce Vergès qui s'étant abouché avec une association suisse a pratiquement monté l'affaire...

Une autre affaire, une vraie celle-là...

Pot aux roses.jpgGrattirola est un con, j'ai pris la peine d'aller le voir pour l'inciter à la prudence et lui signaler une affaire de pédophile bien réelle et bien institutionnelle celle là. Celle-là s'est déroulée dans une ville très bourgeoise que je qualifierai de malodorante à tous égards autour d'une certaine école où l'on enseignait le chant en particulier.

L'histoire avait commencé par le meurtre d'un prêtre que l'on avait retrouvé nu et baignant dans son sang du côté de Mougins. Un adolescent avait été impliqué qui avait du être abusé par ce prêtre dont on savait qu'il était proche du milieu des manécanteries. Puis subitement Nice-Matin s'est tu.

J'ai tout de suite deviné qu'il s'agissait d'une vengeance d'une victime d'abus sexuels. Ensuite apparait la fameuse école. J'y avais des antennes par des pions, des profs et je savais que c'était un repère de pédophiles, que le Maire qui avait été inquiété lors d'une rafle liée à l'affaire Toro Bravo avait joué un rôle dans la création de la chose. Ce Maire (à particule) très orienté FN est décédé à 75 ans d'une crise cardiaque sur la voie publique devant son hôtel particulier. Un film de fiction censé se dérouler en Allemagne sur lequel je suis tombé je ne sais trop comment m'a révélé le mécanisme du "réseau" en question.

Il s'agissait bien d'un "réseau", un réseau lié à un milieu particulier, celui des manécanteries. Quelque chose au demeurant d'assez catholique puisqu'il comportait son lot de "curés pédophiles". Le film en question qui plaçait il me semble la scène en Autriche  m'a fait faire la relation avec festival local servant à attirer des chorales et les profs devaient présenter les élèves complaisants à des personnalités qui leur faisaient je l'imagine visiter le pays avec passage plus ou moins obligé dans un lieu intime. Impossible évidemment de déboulonner cette affaire car l'école était très prisée. Un magistrat qui y avait mis un rejeton a du reste défrayé la chronique dans une affaire politique dont je ne me rappelle plus les tenants et les aboutissants, il me souvient qu'elle devait avoir un versant "arabique".

Un des directeurs de cette école a été défenestré par une de ses victimes. Je connais de très longue date la personne amenée à œuvrer dans l'établissement qui a constaté le décès en arrivant le matin à son poste. Bien entendu tout le monde savait que ce ne fut point un suicide. Enfin comme les choses étaient allées trop loin que les profs allaient jusqu'à importuner certains élèves dans les "chiottes", il a fallu mettre de l'ordre dans tout cela. On a donc démantelé la fameuse école bien proprement en mettant sur le carreau tout le personnel.

La seule condamnation a concerné un producteur de disque qui a commis l'erreur de vouloir exercer ses talents sur le fils de la secrétaire de l'association organisatrice du festival. J'ai travaillé comme technicien pour ce producteur lors de l'enregistrement d'un opéra pour enfants de Mozart ce qui m'a donné l'occasion de visiter l'école en question qui servait de lieu de restauration. Rien absolument rien de ce que j'évoque n'a transpiré hormis la condamnation de ce producteur parisien. Il fallait avoir des accointances avec un certain milieu artistique pour pouvoir percer la chape de plomb qui a pesé sur cette histoire très provinciale.

Ma foi s'il se trouve un éditeur susceptible de m'offrir la possibilité, avec un contrat en béton de publier mes mémoires, sur ce que j'ai vécu à Nice et au delà du Var, je veux bien examiner toutes propositions quoique l'idée d'évoquer par le menu des affaires aussi nauséabondes qu'il faudra de toute façon "coder" car des acteurs sont encore vivants ne m'enchante guère...

Baie des Anges ou baie des démons ?

Nice baie.jpgEnfin, si l'affaire de Nice dite des "magistrats pédophiles" a connu une telle renommée, c'est, il faut le dire à cause d'une décision inopportune de la Chancellerie. On a déplacé le procureur, un certain d'Auméras en poste depuis des décennies et plusieurs magistrats. C'était le plus sûr moyen ce renforcer des soupçons... Il est vrai que Dauméras classait tout. J'en ai fait l'expérience à propos d'un sérieux problème de voisinage et d'un viol de domicile. Il tenait à lisser la réputation de sa ville. certes il y a derrière tout cela une connivence de classe mais de là à imaginer cet homme comme le protecteur d'un réseau occupé à des "messes noires pédophiles" il y a un pas qu'on ne saurait franchir !

En revanche, me concernant, il a quand même fait instruire une plainte motivée par une série de lettre anonymes dont j'avais été la cible, plainte accompagnée d'une expertise en écriture qui m'a incité à désigner un coupable potentiel demeurant à l'époque rue de Russie. Il s'agissait d'un type assez délirant qui m'avait été présenté par un amateur d'astrologie et qui avait été vexé que je m'endorme à l'exposé de ses délires ésotériques à base entre autres de lydiennes. Si c'est encore une affaire à base de fantasmes sexuels, rien à voir avec la "pédophilie", les lydiennes, autant que je me souvienne d'était plutôt des "gouines"...

Ce personnage avait, je l'ai su plus tard, terrorisé les fidèles d'un centre bouddhiste de la promenade des anglais en arrivant déguisé en samouraï.

Le dossier que j'ai déposé à l'appui de ma plainte a finalement disparu, il parait qu'il aurait été subtilisé par un policier dont le collègue aurait été assassiné par la bande dont aurait fait partie l'auteur des lettres anonymes (un certain R.P.) dont une me donnait RV dans le cimetière de Cimiez, de nuit pour une association à caractère "vampirique". J'ai appris plus tard et très incidemment, en rentrant plus tôt que d'habitude que ce R.P. était renseigné par un voisin avec lequel j'étais en conflit pour des histoires de tapage. Il était relié à un apprenti boulanger de la vieille ville dont j'ai su plus tard, par le sacristin de la cathédrale, qu'il aurait racketté des travestis ou des exhibitionnistes au Mont Boron qui surplombe la ville... La métropole azuréenne est, comme vous pouvez le constater, un foyer d'intrigues assez hautes en couleur, il y en a pour tous les goûts...

Soit dit en passant, bien des années plus tard, j'ai découvert qu'un personnage qui a défrayé la chronique judiciaire monégasque lors d'une affaire d'atteinte au prestige princier était lié jadis au groupe en question. Groupe comportant un "mage noir" qui aurait fait l'objet d'une interdiction de séjour suite à une histoire de détournement de mineurs. Tout cela remontant aux années 70 soit une décennie avant que je débarque en gare de Nice. J'ai du reste eu récemment la confirmation des liens du monégasque (un musicien d'église) avec le "milieu" que j'évoque (et le fameux "mage noir") en rencontrant, lors d'une sortie à Clans, un ancien chauffeur de bus connu pour avoir produit beaucoup de livres sur des questions dites "ésotériques". J'ai nommé un certain Guy Tarade...

Je vous prie de croire que je n'invente rien et je n'évoque qu'un centième de toutes les ramifications bizarroïdes que j'ai pu constater et auxquelles j'ai été plus ou moins incidemment affronté au sein de la métropole niçoise. Cela dépasse tout ce que l'on raconte sur le milieu maçonnique car des tas de gens sont liés à des titres divers et dès qu'on commence à occuper des positions où l'on est forcément amené à prendre des initiatives, on se heurte fatalement à toutes sortes de "réseaux" plus ou moins imbriqués les uns dans les autres. mais ce sont des "réseaux" à vocation essentiellement "économique" et non sexuelle. C'est hallucinant ! Il faut sans doute une santé de fer et même d'acier pour survivre à tout cela.

Une affaire de tromperie pharmaceutique sabotée (Rivotril et MTC)

rivotril25drup.jpgConcernant le subtitut visé plus haut, il se trouve que j'avais toutes sortes de raisons de bien le connaître car je lui ai livré une affaire qui aurait pu connaître la une du quotidien régional. Un praticien de MTC lié à un médecin à la retraite dont a parlé Jean Palaiseul, alors retraité à Vence, vendait très cher du Rivotril reconditionné en potion chinoise censé régulariser le sommeil.

Effectivement, à raison de 2 gouttes ça s'est avéré souverain. Et c'est une dame de Montmorillon, près de Limoges (décédée des suites d'attaques de sorcellerie) qui m'avait fait découvrir le pot aux roses ! Malheureusement, le subtitut a loupé l'affaire.

Je ne m'étais engagé à témoigner officiellement qu'à la condition qu'il fasse une expertise préalable du produit et que les choses soient orchestrées de telle manière que deux perquisitions soient faites aux lieux que j'indiquerais sans interrogation préalable car j'avais fait mon enquête, je connaissais même la pharmacie qui fournissait le médecin marron. Il parait que la justice n'avait pas les moyens de l'expertise, en fait le substitut n'a rien compris sur le plan technique. Le personnage que j'avais l'occasion de croiser étant d'une humeur très changeante, je n'ai pas répondu à la convocation, j'ai téléphoné à la policière en charge pour dire que le "marché" proposé n'avait pas été tenu. Le substitut du procureur aurait été muté à Toulouse autre lieu où l'on soupçonne encore une méga affaire avec plus ou moins de "pédophilie".

Origine et culture des fantasmes à base d'abus rituels sur des enfants

leo.jpg

A gauche vous avez Léo Taxil dont l'imagination sulfureuse allait perturber durablement l'esprit de nos contemporains.

Ce qui est lamentable dans toutes ces histoires de "panique pédophile", c'est le rôle joué par les médias dont on sait qu'ils sont surtout soucieux de spéculer sur les charges émotionnelles que véhiculent ces affaires. Je ne suis même pas sûr qu'un livre convenablement étayé sur le mécanisme de ces "paniques" soit susceptible de désamorcer ce genre de pathologie car il faut bien le dire, un examen sérieux de ce genre de question demande une culture extrêmement étendue dans de très nombreux domaines historiques et sociologiques.

Je crois pouvoir, sans avoir courir le risque de me faire des bleus aux chevilles, affirmer que je suis sans doute parmi les rares personnes au monde à pouvoir dominer le genre de problématique que je viens d'évoquer. Quand je dis culture étendue c'est sous le rapport de l'histoire (nécessité de remonter jusqu'à l'aube des temps historiques, soit le VIIIème siècle avant J.-C.), de la sociologie, des domaines "psy", des religions comparées, des sociétés secrètes etc...

Mais voilà je suis indépendant, je n'ai jamais soutenu de thèse car je méprise le formatage et les limitations universitaires tout en étant extrêmement exigeant quant aux sources, et j'ai toujours observé les phénomènes en marge sans m'en mêler ou en faisant en sorte de toujours pouvoir tirer mon épingle du jeu. En sorte que je ne réunis pas les conditions académiques pour être jugé crédible mais comme vous vous en doutez je m'en fous royalement. J'assène ma vision des choses et mes analyses et chacun se démerde avec et je me lave les mains des délires ambiants !

Que les ignorants ferment leur gueule et les vaches seront bien gardées !

Les médias sont évidemment fautifs qui passent sous silence les faits importants, se livrent à des amalgames mais le public n'a guère que ce qu'il mérite car parmi ceux qui multiplient les sites autour de la pédophilie qui s'est soucié de lire un livre comme Enquête sur le satanisme de Massimo Introvigne ?

La partie la plus importante concernant la thématique évoquée commence à la page 310 et va au moins jusqu'à la page 334 étant précisé qu'il faut commencer par tout ce qui concerne l'Affaire Taxil et à ce propos ce qu'en dit Introvigne peut être complété par le dossier de la revue Politica Hermetica sur le sujet.

Le problème des fausses implications satanistes est évoqué page 332.

Cette documentation je l'ai communiquée, en ma qualité d'expert, au procureur en place à l'époque. J'ignore ce que ce personnage, au demeurant excessivement psychorigide, en a tiré.

Résumé des dires de Massimo Introvigne sur le rôle du "satanisme"

Introvigne.jpgMassimo Introvigne commence par souligner que le cadre dramatique des violence sexuelles sur des enfants est une réalité. Je précise pour ma part que ces violences ont lieu en général dans le milieu familial ou le milieu proche de la famille étendue et dans des établissements dédiés à l'enfance.

Des viols en réunions existent mais sans qu'il soit possible de parler de réseaux sataniques mondial. Que le gratin du monde actuel ait en partage ce secret effroyable relève de la démence et s'enracine, je le répète, dans l'oeuvre calamiteuse de Taxil à laquelle l'Eglise catholique s'est laissé prendre. Même la prétendue Sainte Thérèse de Lisieux aurait correspondu avec la fameuse Diana Vaughan !

Des "pédophiles" usent de symboles ou de "rituels" pour impressionner les enfants et éventuellement décrédibiliser leur parole. On en a eu un exemple en marge de l'affaire Dutroux avec ce qui s'est passé dans une certaine champignonnière. Là il fallait minutieusement décrypter l'histoire des "témoins X" pour arriver à faire la part du réel et des fantasmes dans le témoignage d'une femme qui en est réduite actuellement à nourrir les chats errants dans la bonne ville de Gand où j'ai eu un bon correspondant parmi les universitaires.

Introvigne écrit que les pédophiles n'étant pas des gens équilibrés en sont arrivés à s'exciter au lieu de se scandaliser des évocations à base de satanisme pédophile. La nature imitant l'artifice...

D'autre part, sachant que les tribunaux sont assez imperméables à la thèse d'un complot satanistes certains avocats de pédophiles cherchent à introduire des éléments satanistes dans l'espoir d'obtenir la relaxe de leurs clients. En fin de compte, il est d'accord pour dire que l'existence de délires satanistes comme fond des affaires de pédophilie au lieu de faciliter la poursuite et la sanction des crimes va finalement à l'encontre du but poursuivi.

Une bonne partie du livre a été consacrée à un phénomène apparu au USA et au Canada et auquel Freud s'était affronté durant la période où il pratiqua l'hypnose. Cette période correspond très exactement (1891-1897) au plus fort développement de l'affaire Taxil avec les histoires de messes noires à base sexuelles dans les arrièes loges magiques et autres inventions. mais si Freud pour une fois a flairé l'existence d'un artefact, il n'en fut pas de même outre atlantique. Je ne peux pas résumer ce livre, il faut le lire et actuellement on en trouve 4 exemplaires d'occasion sur Priceminister et le livre est toujours édité. 

Reste à évoquer certains dessins. Là encore si quelques uns peuvent se rapporter à des faits réels, une bonne part relève d'une suggestion. Comme je l'ai expliqué à ma correspondante, celle que je viens d'étriller, je me suis livré à des expériences de suggestion par téléphone qui m'ont prouvé que l'on pouvait communiquer ce qui vous passe par la tête à une personne distante sans employer de mots pour décrire les images mentales que l'on visualise. J'ai fait cette découverte par hasard lors d'une expérience de "fumette" qui m'a semblé booster ce pouvoir de suggestion.

Quelques remarques sur l'affaire Dutroux

dossiers X.jpgCe livre date de 1997 mais il me faut dire que bien avant la parution de ce pavé, je savais à quoi m'en tenir. L'année d'avant en 1996 survenait l'affaire Dutroux. Un universitaire belge, concitoyen de la fameuse Régina Louf évoqué plus haut m'avait servi de guide en m'évitant certaines chausses trappes.

Je correspondais avec lui sur d'autres sujets et il m'avait mis en garde en me signalant qu'il fallait prendre avec des pincettes toutes les références à du satanisme. C'était jeune un Franc-maçon créateur de sa propre loge et un érudit. Nous étions à même de part nos centres d'intérêts de disposer de toutes les "contre-poisons" nécessaires.

Concernant le témoignage de Régina Louf, il comportait plusieurs niveaux. Le seul niveau crédible se rapporte à ce qui s'est passé dans une certaine champignonnière abandonnée et rasée depuis lors. Il a été recoupé, le reste est en partie fantasmée notamment le fait qu'elle aurait été prostituée par sa grand mère. Elle est née en 1969 et je me souviens que dans son témoignage elle fait allusion à des pratiques remontant à l'occupation allemande pour justifier d'une sorte de "tradition familiale"... 

Le seul ouvrage documentaire intéressant sur l'affaire Dutroux est celui que l'on trouve reproduit ici :

http://fr.scribd.com/doc/118409324/Les-Dossiers-x

Il convient de s'en tenir aux faits pas à l'opinion des auteurs car dans ces témoins anonymes, interviennent des fantasmagories à savoir par exemple des histoires de chasse à courre dont le gibier aurait été enfantin dans un château des Ardennes belges fréquenté par l'aristocratie. C'est l'intrusion de fantasmes aussi délirants et absolument impossibles qui a décrédibilisé l'enquête et obligé à une manœuvre pour la verser aux oubliettes. 

Il y a quantité d'histoire autour des "châteaux". Je peux citer les "rumeurs urbaines" se rapportant à un château non plus belge mais champenois, un château renaissance construit en 1853 entre Epernay et Port-à-Binsson dans la Marne. Son premier propriétaire s'était enrichi par les chemins de fer. On racontait dans mon enfance qu'il s'y était tenu des banquets où des femmes et des filles de petite vertu auraient été servies en guise de dessert. Les rumeurs à bases de ballets roses ou de ballets bleus ont toujours plus ou moins dopé l'imagination ouvrière toujours un peu jalouses des parvenus qui trouvaient là un moyen de célébrer un idéal de pureté pour tenter de calmer ses frustrations. Quand à la réalité des "ballets" c'est une autre question. Il n'y a certes jamais de fumée sans feu, mais il peut aussi exister beaucoup de fumée sans vraie incendie (tous droits réservés en cas de citation)...

L'ombre portée de l'affaire Pinon

andre_le_troquer-d.jpgBerthon.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qu'il faut savoir c'est que l'affaire Dutroux est apparue sur les traces de la fameuse Affaire Pinon. Au nom prédestiné, soit dit en passant car rien n'arrive par hasard. Synchronicité oblige !

Voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_ballets_roses_(B...

Pour ce qui concerne les divers amalgames plus ou moins fantasmatiques voir :

http://transition888.heavenforum.org/t540-dossier-pinon-l...

Je n'ai pas trouvé d'image pour l'affaire Pinon mais vous avez à gauche une évocation d'une affaire historique celle des vieux Messieurs de la république Française dont (André le Trocquer) était le pourvoyeur de ballets roses made in france.

Voir également : http://pedocriminel.blogspot.fr/2011/12/affaire-les...

Pour en revenir à l'affaire Dutroux, il y eu un groupe centré autour deu deux établissements dont j'ai oublié les noms, des "boîtes" ou des gens bien ont détournés des jeunes. Il faut dire que la Belgique est un pays froid, ce qui implique une recherche de convivialité et des tendances assez cordiales voir un besoin de familiarité physique. On vit à l'intérieur.

Je me rappelle que dans les années 60/70 les boîtes belges et luxembourgeoises étaient réputées pour la drague toutes tendances confondues car je suis natif d'un département situé en lisière de la belgitude. La majorité sexuelle était très basse au Luxembourg, j'ai retenu 14 ans mais je peux me tromper, elle est actuellement à 16 ans mais Wikipedia ne donne pas de détails de toutes les évolutions sauf pour la France où cette histoire est bien documentée, le délit de sodomie ayant été supprimé en 1791.

Bref, pour les départements limitrophes la Belgique était une destination prisée en matière de "sextours" des weed-end surtout dans le domaine "homo". L'atmosphère n'avait pas attendu mai 68 et le streap tease d'un célèbre écrivain anarchiste à la Sorbonne pour se détendre. Il régnait un climat bon enfant et je le répète le climat froid engendrant un besoin de chaleur humaine explique bien des choses. Pour avoir pu faire la différence avec le goût du paraître sur les forums de la Côte d'Usure et ce que j'ai observé ailleurs, je suis fort bien placé pour pouvoir tenir compte de certains subtilités socio-géographiques. Enfin je rappelle que compte-tenu de certaines circonstances ma mémoire sociologique remonte aux dessous de la vie parisienne des débuts du siècle dernier.

Ce ne sont pas, sauf exception rarissime, des jeunes cons nés après mai 68 et prédisposés à jouer les cafards parce qu'ils sont intoxiqués par la "moraline" ambiante qui peuvent se permettre de porter un jugement équilibré sur ce dont on parle ! Ce que j'ai observé dans les débats des forums Internet des années 90 a eu au moins le mérite d'exorciser, en ce qui concerne, toute possibilité d'un quelconque penchant "pédophile". Il s'agit d'une génération de "tête à claques" généralement insupportable. Quand elle ouvre la bouche, en général les mains et les pieds me démangent tellement ils souhaiteraient entrer en activité. Son arrogance atteint parfois un degré insupportable et elle n'a pas encore compris à quel point elle est manipulé par la démagogie ambiante. Vu qu'elle a tendance à assimiler la prétendue élite politique à une maffia de "pédophiles" qui n'en voudrait qu'à leur misérable petit cul, il devrait au moins comprendre à quel point on en a fait une génération de dupes. Mais non c'est trop simple !

L'influence de la vilaine Lulu

Vilaine Lulu.pngCi-contre un dessin de l'album qui a rendu fou pas mal de crétins fâchés avec le sens de la causalité...

Lors de la rédaction initiale de ce post je n'avais pas pris la mesure de l'influence de l'album dessiné par Yves Saint Laurent un des amants de Pierre Bergé qui aurait financé la campagne de l'actuel président pour qu'il fasse voter le "mariage pour tous".

Parenthèse sur Pierre Bergé

Ce pierre Pergé ne me parait pas si diabolique qu'on le dit, ses paroles sont de bons sens.

Ce fameux album d'Yves St Laurent paru pour la première fois en 1967 dont à la veille du dévergondage de mai 68 qui transforma la Sorbonne en lupanar gay de préférence est présenté comme le "guide initiatique" de cette élite pédophile et satanique dont on parle. La thèse la plus correcte serait que ce dévergondage ne représente que les fantasmes issus du "surmoi diabolique" d'Yves Saint Laurent. Une chose est certaine : le personnage de la vilaine Lulu a été inspiré par un collègue du modiste qui en fin de journée se travestissait pour amuser ses collègues.

On trouve dans cet album le dessin d'un rite sacrificiel non à Satan mais à Venus par lequel la vilaine Lulu était censée obtenir la réalisation de ses voeux. Il a suffit de remplacer la vilaine Lulu par des vieux cochons hors d'âge pour aboutir aux fantasmes actuels des abus sexuels dont on cause. Une affaire en région parisienne dont j'ai suivi les linéaments est manifestement un pur produit de la pollution mentale engendrée par l'album et transmises des parents aux enfants. Il faut évidemment bien connaître la manière dont fonctionne le "milieu psychique" (ce que les occultistes appellent "égrégore") pour comprendre ce que j'avance. Enfin il est très clair que certains d'enfants ne sont que le décalque d'une scène tirée de l'album que je reproduis à dessin.

Bien évidemment, je ne compte nullement parvenir à persuader quiconque de la justesse de mon analyse mais qu'importe, il est important que cela soit dit. Point barre !

Les partisans de la révision d'Outreau déboutés 

Pour ceux qui ont le temps de visionner cette vidéo, il apparaîtra clairement que ceux qui contestent l'acquittement des prévenus d'Outreau, les Jacques Thomet et les Serge Garde, n'ont en fait rien à dire. Evidemment, c'est encore Alain Soral qui est derrière l'édition du livre de Thomet et il y aurait bien des choses à dire sur ce Soral qui m'a toujours fait l'effet d'être surtout un "pédé refoulé". Enfin c'est son problème...

Aux dernières nouvelles (MAJ de juin 2015) l'affaire Legrand s'est encore dégonflée. Je n'ai pas suivi alors je n'en parlerai point. Cet échec va encore renforcer l'idée d'un complot en faveur de la "pédophilie"

Ce post est dédié plus spécialement à une certaine licorne (variété alpestre)...

Licorne.jpgComme je l'ai indiqué je pourrais écrire un livre sur ces questions mais le problème et qu'en fait de mémoire et d'observations il y aurait tant à dire que je ne saurais guère par quel bout commencer et en plus il me faut bien ajouter, dussé-je passer pour un quelqu'un de méprisant, que je ne peux pas croire que la majorité des gens qui daignent me lire soient à même de comprendre et d'apprécier les nuances de tout ce que j'écris.

J'ai parlé de "culture" plus haut mais c'est d'abord une affaire de discernement car lire beaucoup sur toutes sortes de sujets si l'on n'est pas capable de faire la part des choses, ça ne sert à rien !

Enfin s'il n'existait parmi mes lecteurs qu'une douzaine de personnes susceptibles de tirer un enseignement de ce que j'énonce, je n'aurai pas perdu mon temps.

Mais de grâce, que l'on me foute la paix avec le genre de délire que je viens de rapporter car je serai sans égard pour ce genre de connerie qui empoisonne le monde. Je tiens les gens qui s'obstinent à vouloir que le fiasco de l'affaire d'Outreau soit encore le résultat d'un complot fomenté en haut lieu sont des malades mentaux ! Là encore les implications à base de satanisme et de zoophilie censés s'être tenu dans une ferme voisine de la Belgique dans l'affaire d'Outreau n'ont été que le produit d'une tentative de suggestion de l'espèce de cinglée qui fut à l'origine du cauchemar judiciaire : Or les enfants n'ont pas su retrouver le chemin... Tandis que ce détail m'avait averti du caractère largement "hallucinatoire" et fantasmatique d'au moins une partie de l'affaire.

Mères proxénètes, ça je connais !

La thèse d'un réseau pédophile et satanique mondial ça ne tient pas, c'est de la démence mais les parents proxénètes ça existe !

Alors que je m'occupais d'astrologie j'ai rencontré une certaine Sarah, qui se prétendait professeur de Yoga et officiait à Paris dans le cadre d'une association baptisée 1000 soleils. Elle avait livré son fils à la fameuse Ecole en bateau pour s'en débarrasser afin d'être plus libre de ses mouvements. Le procès des prédateurs qui la dirigeait vient d'avoir lieu, on y a mis le temps !

Ainsi quand elle avait besoin de s'absenter, elle faisait appel à ses amis gays et leur mettait le marché en mains : en échange d'une garderie elle leur assurait que le gamin viendrait se réfugier dans leur lit sous prétexte de terreurs nocturnes (sic). Je parle en connaissance de cause : le marché m'a été proposé au cours des années 70 dans petit village aujourd'hui célèbre du fait de sa collection de crèches. Une messe avec offerte des bergers y avait été filmée avant que je n'y mette les pieds.

C'était il y a environ 35 ans. On n'était pas encore très loin de mai 68, c'était la mode des système d'éducations alternatives. Libérer la sexualité des mineurs était le mot d'ordre, on ne doutait de rien à tel point qu'alors que j'avais été délégué pour la préparation d'un colloque la salope m'a mis le marché en main.

Si ce n'avait été la perspective de passer en Cour d'Assise j'aurai tué cette femme et avant cela je lui aurais écrasé la face à coups de talons. Il faut dire que les 3 jours que j'ai passé en sa compagnie pour préparer un colloque m'ont donné l'occasion d'assister à des scènes hautement surréalistes...

Pousser l'égocentrisme à ce point d'ignominie, il faut le faire. Chaque matin le fils allait rejoindre sa mère dans son lit et de ma chambre j'entendais sa génitrice lui seriner qu'ils avaient été amants dans une vie antérieure. On oublie pas ce genre de rencontre. Je n'invente rien : la victime n'est autre que le héros d'un livre de Tony Duvert, intitulé Quand mourut Jonathan...

J'ai relu le livre il y a une dizaine d'année car il m'est tombé sous la patte lors d'un vide grenier et ne m'a coûté que 2 €, en fait le portrait de la mère est loin d'avoir été forcé. celui que j'en aurait dressé aurait été infiniment plus saignant. Il est encore des gens pour se souvenir du passage de cette "sorcière". Son cher fils avait convaincu un petit camarade d'aller méditer dans la montagne et le gamin a failli crever de froid et ça a fait toute une histoire.

Il faut dire que le village a collectionné les "phénomènes". Le curé en titre à l'époque était un "pédophile" notoire. Il a défrayé la chronique à propos d'une histoire de lettres anonymes contre le premier magistrat. Il faut dire que ce dernier, alors qu'il faisait visiter l'église (dédié à sainte Marguerite d'Antioche) à un spécialiste de la conservation a été scandalisé en entendant des gémissements en provenance de la sacristie.

Le conservateur de passage ayant crié qu'en cas de souffrance, le secours était à disposition, on a vu le curé et un jeune sortir dépenaillés et dans un désordre de toilette ne laissant aucun doute sur leur précédente occupation. Le soir les voisins de la cure entendaient le jeune hurler, le duo ayant des divertissements sado-masos assez théâtraux. Ce curé, par ailleurs épris de psychanalyse, s'est attaqué à des gosses demeurant dans un village qui servait autrefois de glacière à la métropole avant l'invention des frigos à cause de ses pierres creuses...

Le Maire, prévenu par les parents l'a convoqué en le sommant de foutre le camp séance tenante en abandonnant sa cure dans l'heure à défaut de quoi, une plainte serait déposée et la presse informée. Le délinquant a préféré la fuite. J'ai eu un rapport récemment de ce que l'on a trouvé à l'époque dans une chapelle, à savoir les tenues d'un ordre chevaleresque bidon sur lequel on aurait pu greffer une histoire de rituels abusifs. Signe particulier, lors d'une pérégrination en montagne, ce curé a failli se tuer.

J'ai été amené un jour à le servir en tant que musicien et il m'a raconté à la fin d'une messe où il faisait un remplacement qu'invité à un repas de communion, le chien de la maison s'était jeté sur lui et a voulu le dévorer. Le chien avait manifestement compris à quel genre de clerc dévoyé il avait eu à faire. Cet attaque l'avait marqué car en fait de régalade il a du passer le reste de la journée aux urgences en se contentant probablement d'un vulgaire sandwich. 

Anomalies juridiques et judicaires

Tony Duvert a eu la mort qu'il méritait. Il a fini par être oublié et a crevé seul comme une bête sauvage et l'on n'a retrouvé son cadavre que plusieurs mois après un décès qui semble avoir résulté d'une mort naturelle. Mis à part la mise en scène complaisante de ses fantasmes obsessionnels, ses livres non romancés ne sont pas totalement inintéressants. Mais l'engouement envers le thème de la libération de la sexualité des mineurs allait donner lieu à un puissant retour de flammes dont on est loin d'être sorti à la suite du détonateur qu'a constitué l'affaire du Coral. 

La question qui se pose est celle de savoir comment on peut tolérer que des livres qui au regard de la loi font l'apologie de crimes puissent continuer d'être encore édités quand les faits qu'ils mettent en scène sont punissables par la prison dans la réalité. L'excuse de la création artistique donne lieu à d'insupportables contradictions...

Cette société est vraiment malade quand on voit qu'elle se trouve contrainte de respecter religieusement l'évocation de fantasmes qu'elle réprouve et condamne comme s'il s'agissait de créations de l'art. En fait de chasse aux pédophiles, on s'est surtout contenté de rafler des collectionneurs de photos et de vidéos qui, à priori, ne font de tort qu'à eux mêmes. Rien n'indique qu'ils doivent nécessairement passer à l'acte, bien au contraire. Mais intervient une distinction entre les représentations "virtuelles" (romans) et celles qui sont "réelles" (photographies, films), comme s'il pouvait y avoir une différence en terme d'efficacité suggestive.

Enfin on a eu recours à une théorie basée sur le recel qui de mon point de vue de juriste ne tient pas la route. En effet la définition du recel se trouve dans le livre III intitulé Des crimes et des délits contre les biens de sorte que logiquement il n'est pas concevable de parler de recel de crime contre les personnes. Mais lorsque j'étais étudiant en droit j'avais bien remarqué que l'usage de la notion de recel est devenue tellement élastique avec complètement distordu la logique du code. Je me souviens d'une histoire de recel d'odeur de pastis qui figure dans les annales pédagogiques comme exemple emblématique de je ne sais plus quelle démonstration. Mais enfin le pastis, sous sa forme liquide ou vaporeuse est bien une chose et non une personne...

"Mariage pour tous" et Cie : mon opinion

J'ai eu droit lors de la conversation évoquée à des allusions au fait que le "mariage pour tous" à la française serait une invention destinée à permettre aux gays de se procurer des "esclaves sexuels" par le biais de l'adoption. Comme si les gens qui nous gouvernent avaient le souci de rendre ce genre de service aux couches les moins fortunées de la population !

Quant au gens qui en ont les moyens, il n'ont pas besoin du mariage et de l'adoption pour satisfaire leurs envies, il leur suffit de voyager dans certains pays du tiers monde peu regardants sur le sort des enfants et des jeunes. La misère à exploiter ce n'est pas ce qui manque pour les gens qui sont assez friqués pour voyager aux 4 coins de la planète...

Concernant le "mariage pour tous", il eut été préférable d'imiter les Anglais et de s'en tenir à une union civile avec les droits du mariage en laissant le PACS tel qu'il est car il auriat conservé une utilité. Ce n'était sans doute pas si urgent à régler mais cela faisait partie d'un programme qui a été voté. Que cela plaise ou non, les règles démocratiques ont été respectées et une consultation a eut lieu contrairement à ce que l'on prétends.

La mariage quel qu'en soient les modalités, je m'en tape, ça ne m'a jamais intéressé. Je déplore que l'homosexualité (qui était probablement l'une des dernières petites subversions existantes) se soit embourgeoisée à ce point mais bon ça ne me concerne pas et je m'en fous.

Notez que personne n'est tenu d'user de la possibilité qui est offerte. L'adoption d'enfants par des célibataires était possible depuis un demi siècle. Il suffisait d'adopter puis de se pacser après et passez muscade. Il n'y a donc rien, absolument rien de nouveau sous le soleil car le conseil constitutionnel a rappelé à juste titre que la loi n'a pas instauré un droit à l'enfant et comme les instances qui surpervisent les adoptions n'ont jamais facilité l'adoption par les célibataires mâles, à mon sens la loi risque plutôt d'aggraver la situation car on cherchera par tous les moyens à empêcher les adoptions par des couples "homos" en usant de biais divers. En d'autres termes, il n'y a pas péril en la demeure, la victoire du lobby LGBT n'est que purement théorique.

Quand l'Eglise attend le salut d'une "papiste" nommé Frigide Barjot rien ne va plus

Et puis ras le bol de l'agitation de la Frigide Barjot, cette folle timbrée qui nous a promis du sang avant de se rétracter et qui rêvait d'être une artiste et que l'on sait mariée à un mari qui serait à voile et à vapeur. Si l'Eglise catholique n'a trouvé que cette égérie complètement siphonnée pour défendre ses "valeurs" cela nous confirme une fois de plus que sa hiérarchie fait plus que planer au dessus des réalités: son goût du masochisme est tel qu'elle n'arrête pas de se tirer des balles dans les pieds ! Et bien ça la regarde. Enfin quand un Mgr Bonvin, le bien nommé, était devenu ivre au point d'oser présenter comme positif le rôle de cette créature que l'on aurait pu qualifier d'infernale si elle n'était pas très bêtes, c'est que rien ne va plus !

Un jeune curé qui a pris la suite de celui qui a failli se faire bouffer par un chien qui l'avait vu venir m'a demandé un jour et à brûle pourpoint un avis sur l'innovation dont je viens de causer. Je lui ai remis mes considérations sur environ quatre pages, le tout accompagné d'extrait du livre de John Boswell évoquant les très vieilles unions de même sexe apparues en contexte chrétien bien avant le sacrement de mariage bien plus tardif. J'attends toujours l'avis de réception car il n'a pas pipé mot. Je lui conseillais de prêcher contre l'oligarchie financière qui veut nous réduire en esclavage, le reste n'étant que broutilles... Son attitude n'a pas changé, il ne s'est pas "coïncé", il a du conclure qu'il valait mieux laisser un tel sujet de côté. C'est que dans mon topo j'avais expliqué que Pie XII, en légalisant une certaine contraception (écologique mais non "naturelle" puisqu'il s'agit forcément d'un artifice) avait en quelque sorte quelque peu "libéré" les "homos" pourvu qu'ils demeurassent dans une certaine mesure, hélas non "quantifiable" car dépendant d'une foultitude de facteurs environnementaux...

10/05/2013

La société malade du freudisme

SigmundFreud2.jpg

Retour sur le livre de Lucia Canovi

J'ai évoqué dans une note précédante les dires d'une certaine Lucia Canovi à propos de l'homosexualité, dires que l'on trouve dans un Ebook de 900 pages sur la dépression. Or beaucoup de jeunes et de moins jeunes sont "déprimés" quand ils se découvrent des tendances "homos" et il faut bien dire que tout dans les médias est fait pour les y encourager puisque les militants n'hésite pas à faire passer pour des imbéciles ceux qui n'osent pas essayer. Enfin et d'autre part, le battage fait en France autour du mariage pour tous a fait renaître un courant d'homophobie qui s'est traduit par des agressions.

L'homophobie n'existe pas mais je l'ai rencontrée...

Précisions que l'homophobie n'existe pas, phobos en grec = peur, crainte or personne n'a peur des "homos" mais on peut comprendre que leur liberté soit enviée de la part de ceux qui se sont coïncés dans les liens du mariage, surtout quand il s'agit de "coureurs" de jupons. Si ça existe encore... Il s'agit donc de haine et elle peut revêtir chez certains êtres frustes un caractère assez "métaphysique" et pour le moins irrationnel.

Sur ce phénomène dans ses aspects généraux voir : http://blogs.mediapart.fr/blog/silvagni/131112/les-psycha...

Si donc l'on voulait nommer correctement les choses il faudrait parler d'homoéchtrisme du grec έχτρα. Pas très euphonique comme néologisme il faut l'admettre. 

J'ouvre une parenthèse pour dire que je n'ai point manqué d'expérimenter le retour de ce phénomène non que je sois "homo" mais dans la mesure où je suis arrivé à 55 ans dans un village assez "arriéré", et qu'on n'a pu me classer dans l'un ou l'autre des tiroirs qui ont cours puisque je ne reçois personne et que je ne parle jamais de cul, que d'autre part on me sais "écrivain" et "artiste" évidemment il y a un mystère et j'ai jugé à propos de ne pas le dissiper puisque je suis jugé assez intéressant pour qu'au bout d'une décennie je sois demeuré atypique. Je serais du reste bien en peine de fournir un certificat d'hérosexualité car j'ai perdu de vue mes ancienne liaisons  et je n'avais pas pensé à l'époque qu'il aurait convenu de faire des photos ou de tourner des vidéos de mes parties de jambes en l'air.

A 65 ans, j'estime qu'il faut, sauf exception, avoir tourné la page en matière de bagatelles,  enfin comme à cet âge canonique, ni femmes ni garçons n'ont envie de vous courrir après, je souhaite n'être pas dérangé dans une sérénité et un détachement que j'estime mérités...

Pour dire à quel point la maladie du soupçon engendrée d'abord par le catholicisme mais plus encore par le freudisme, alors que j'étais en froid avec le tenancier d'un bar, voilà qu'une certaine animosité redémarre qui s'est manifestée par 5 incidents dont je ferai l'économie. Nul doute qu'il s'agit d'une synchonicité parlementaire... Et j'ai une méthode pour traiter ce genre de phénomène, quand je ne peux pas m'expliquer avec des gens qui sont dans l'incapacité de vider leur sac, je leur adresse une lettre plus ou moins humoristique. Le genre de chose qu'on ne peut pas montrer sans faire rire. Or là j'avais un bel argument : à savoir que la haine poussée à ce point tout le monde peut convenir que c'est de l'amour rentré... Et j'en passe ! Je note pour terminer que la bombinette est arrivée ce matin par le facteur et j'ai entendu de mon balcon ou je faisis du rempotage, les bruits de couvert cesser dans un grand silence. Simple coïncidence peut être et j'attends la suite avec un grand sourire en coin...

Freud n'a pas promu l'homosexualité

Pour en revenir aux dires de Lucia Canovi, force est de constater qu'elle reproche à tort à Freud d'avoir contribué à une sorte de promotion de l'homosexualité, ce qui est archi faux. J'avais eu l'occasion de discuter de cette question avec un professeur de philo qui soutenait que Freud avec libéré la chose. Or c'est faux, il suffit de lire sa notice notice sur Wikipedia pour être convaincu du contraire. A l'en croire c'est un arrêt de la maturation sexuelle laquelle devrait obligatoirement conduire à l'hétérosexualité. Ce seriat également du narcissisme, enfin il n'est que de constater la vogue des modes forgées par des couturiers gays sur les garçons dits "normaux" pour constater qu'en fait de narcissisme la chose serait pour le moins fort bien partagée puisque  eurs soeurs en sont réduites à tempêter derrière la porte de la salle de bains quand "Monsieur" se scrute dans la glace faisant la chasse à d'infimes imperfections... 

En clair Freud, s'est borné à constater que l'homosexualité n'est pas une maladie et que la psychanalyse peut tout au plus permettre de débarrasser le sujet de sa culpabilité. Mais on peut cesser de se sentir coupable tout en subissant la pression sociale. Soit on ne juge pas à propos d'en faire état et on est supposé avec honte, soit on tombe dans le piège de la "visibilité". Bref, il n'y a pas de solutions car l'homosexualité n'est pas comprise, elle n'est tolérée et EXPLOITEE que par des marchands qui sont là pour vendre (commerce de mode et en particulier de slips et Cie, lieux spécialisés et payants, sex tours non moins spécialisés, destinations gays, porno gay du soft au pire hard etc...).  

C'est je le rappelle, l'incitation à m'intéresser à un livre censé traiter de la dépression qui a été la cause occasionnelle d'un intérêt pour le livre de Michel Onfray sur l'épopée freudienne, livre intitulé Le crépuscule d'une idole... Comme je fais les choses méthodiquement, j'ai couché par écrit mes observations et j'ai communiquée à l'auteur le produit de ma critique. J'ai eu une première réponse à un mail mais depuis qu'elle a reçu mon projet de recension, c'est le silence complet !

A propos de certaines "pensées intrusives" (TOC à caractère sexuel)

Enfin je me suis rendu compte qu'elle a mis sur le compte de Freud une responsabilité dans l'apparition d'un phénomène de pensées intrusives à base d'homosexualité. Ce phénomène dont j'ignorais tout existe. Des individus des deux sexes bien que franchement hétéros seraient poussés à se livrer à des expériences qui se solde par une démoralisation à base de culpabilité. 

Sir ce type de phénomène dont les pensées intrusives à caractère "homo" ne sont qu'un aspect, voir :

http://gestiondutoc.blogspot.fr/p/les-obsession-mentales-...

Je dois dire que je discute librement de ce genre de question et si à une époque j'ai été placé pour recevoir beaucoup de "confessions" de tous ordres jamais qui que ce soit ne m'a décrit un tel phénomène.

A rapprocher des "homosexual alien abductions"

Mais puisque l'on en parle cela me rappelle quelque chose, à savoir des abudctions à caractère "homo". Vous tapez "homosexual alien abduction" sur Google et vous allez sans doute écarquiller les yeux. De prétendus visiteurs extra-terretres se livreraient à des attouchements et des viols à caractère "homo" sur les personnes qu'ils sont censées rapter. J'imagine que ce sera une découverte pour beaucoup. En ce qui me concerne, je pourrais démontrer que j'avais prévu le phénomène il y a déjà pas mal d'années. J'avais pensé que l'épisode relaté dans le chapitre VI de la Genèse concernant les relations des Anges déchus avec les filles des hommes qui donnèrent naissance à une race de géants. Un détail m'avait mis sur la piste d'une telle prédiction à savoir ce que disait un certain Adamsky au sujet d'une race d'extra-terrestres dits "vénusiens" opposés à ceux nuisibles qu'on à surnommé les "gris" ou quelque chose dans ce genre.

Maintenant, si vous voulez comprendre le fin mot de l'histoire lisez Jacques Vallée qui a observé que les phénomènes dont on parle seraient en quelque sorte une "mise au goût du jour" d'interventions connues du folklore anciens concernant les créatures du monde intermédiaire appelé "petit peuple" (fées, gnomes, lutins, farfadets j'en passe et des meilleurs). L'approche de Jacques Vallée relève d'un "structuralisme". Il convient également de consulter Bertrand Meheust qui évoque l'hypothèse diabolique dans son livre et je l'ai vu pour ma part le faire sur un plateau de télévision et ce qui m'a frappé et ceci : une telle réflexion aurait du faire sursauter les scientifiques présents à la table ronde or ceux-ci ont continuer à discuter entr'eux non pour détourner l'attention mais comme s'ils avaient été frappés de surdité.

J'ouvre une parenthèse pour dire que chaque fois que dans une conversation, j'ai eu à aborder l'explication de phénomènes que je considère comme relevant du monde subtil, il s'est toujours trouvé quelqu'un pour venir détourner l'attention en se mêlant à la conversation quand elle se passait sur un coin de forum. Ce genre de phénomène est trop constant pour ne pas voir dans les perturbateurs des instruments délégués pour faire diversion. Et dans ce domaine les femmes ne sont pas les dernières à s'assoeir sur les règles de la politesse la plus élémentaire. Quand, personne n'est là pour détourner l'attention, les gens sont comme frappés par une subite envie de dormir. Alors j'évite d'aborder ce genre de phénoménologie qui a en outre l'inconvénients d'être systématiquement et excessivement dramatisée. Il faut savoir que la thèse d'une origine préternaturelle des phénomènes dits extra-terrestres fait l'objet du côté d'un certain fondamentalisme protestant d'une systématisation marquée du sceau de la pure paranoïa. C'est oublier que le monde intermédiaire n'est pas peuplés que de "démons" et à ma connaissance seule une certaines culture musulmane (qui parle de Djinns où "génie") et la culture thibétaine ont une vision nuancée du problème.

Pour en revenir à Freud, si je hais sa doctrine, il a commis assez de crimes pour qu'il ne soit point nécessaire de lui mettre sur le dos ces pensées intrusives. Il est mort et n'est donc pas responsable de l'agitation des médias autour de sujets à base de sexualité qui font vendre du papier noirci ou boostent l'audience des émissions de radio ou de télé.

Il parait qu'il y aurait dans le livre de Canovi quelques indications de bon sens mais ça fait 900 pages à imprimer pour aller à la pêche et c'est mêlé à trop de jugements faux pour que je lui fasse de la pub.

Le livre de Onfray sur Freud : incontournable !

J'ai lu le livre de Onfray sur Freud de la première à la dernière ligne. Ce livre démontre que Freud était obsédé par des fantasmes à base d'inceste et il a fait avec son complexe d'Oedipe de son cas particulier une généralité. A l'entendre, il faudrait avoir eu au moins le désir de coucher avec sa mère pour devenir un hétéro mature. Un garçon normal devrait également haïr son père et vouloir le tuer en temps que concurrent. Cela fait longtemps que je guerroie contre ce foutu complexe d'Oedipe et je ne peux que clamer ma satisfaction de voir qu'enfin quelqu'un s'est résolu à lui faire un sort.

Deuxième point, Freud a tout essayé pour devenir célèbre et ses faire du fric : la thérapie à base de cocaîne ce qui lui a valu de tuer son ami Fliess (son grand amour) en lui conseillant des injections, l'hypnose, l'électrothérapie (dont on connait les mauvais effets car l'ionocinèse n'existait pas encore), le psychophore pour guérir la mastrurbation par des injection d'au glacée dans l'uretère. Quand à la psychanalyse, il en a pompé les idées maîtresses chez Nietszche (ibnconscient, refoulement) ce qui explique qu'il ait fait l'impasse sur ce philosophe.

Bref, si le livre de Onfray se répète, Freud apparaît au final, comme la pire des crevures humaines qui par ses pratiques d'avant la psychanalyse a tué bien des patients qu'il croyait hystériques par des pratiques relevant de la "boucherie". Onfray cite le cas d'une patiente que Fliess venu spécialement de Berlin à Vienne a opéré du nez en laissant un mètre de gaze qui a causé une infection et une défiguration. Mais qu'à cela ne tienne, Freud a présenté les choses de manière à s'exonérer de toute responsabilité.

Ce livre que l'on trouve d'occasion chez Amazon pour environ 8,00 € est un excellent placement. Cela dit Eric Miller est allé beaucoup plus loin et aurait démontré que Freud a tué son demi-frère et couché avec Fliess, mais bon ça on s'en fout, ce n'est pas ce qu'il a pu faire de pire. Onfray raille certaines pratiques notamment la thèse d'une relation entre nez et sexe mais elle existe bien et a été prouvée. Enfin si Onfray est un philosophe et ne peut pas tout savoir de la médecine, les mordus du "freudisme" peine à le réfuter et n'ont aucune chance d'y parvenir. Un critique a du recourir aux Editions de l'Harmattan (dont je connaîs un des directeur de collection pour savoir qu'on est pratiquement dans le cas des éditions à compte d'auteur...) et il reproche à Onfray d'avoir ironisé sur le Pyschophore, seulement Onfray a relevé que la société du temps de Freud a passer 11 séances à traiter de la masturbation pour la dramatiser un peu à la manière du fameux Dr Tissot. Je rappelle pour la petite histoire que selon ce docte pourfendeur de l'onanisme, la chose rendriat sourd. Ce qui du point de vue de la médecine chinoise rendrait sourd. En effet si les yeux sont l'ornement du Foie, les oreilles sont les ornements du Rein...

Parenthèse sur le caractère "créatif" de la masturbation

Tissot_onanisme1.jpgBien évidemment, Onfray qui est un hédoniste, insiste sur le caractère "créatif" que peut revêtir le plaisir solitaire. Il ne faut pas oublier que les soins des troubles sexuels ont commencé par un réapprentissage à base de masturbation avant d'affronter un partenaire quelconque. C'est en effet "créatif" dans la mesure où ça réclame de l'imagination et des visualisations à la faiblesse de laquelle des millions de clips gratuits peuvent suppléer. Je retiens donc ceci : pour les chinois se masturber c'est faire l'amour avec des fantômes. Il est toujours à craindre qu'ils acquièrent une consistance. On appellait cela les incubles et les succubes et je crois que les abductions évoquées plus haut ne seraient guère qu'un actualisation de ce vieux phénomène.  Enfin la pornographie tend à rendre les jeunes sexuellement autistes, pour les vieux qui ont derrière eux une vie sexuelle bien remplie, cela permet surtout de constater que la réalité dans ce domaine est hélas souvent très inférieures aux fictions qu'elle met en scène. Ces fictions peuvent être très "naturelles" et découler de toutes sortes de situations plausibles et très variées dans le cas de sa variété "homo" tandis que côté "hétéro", il faut se résoudre à constater l'extrême pauvreté des scénarios. Je n'en vois même pas du tout, en général ça se borne à des seins ultra siliconés qui risque de vous exploser à la figure ou des vagins béants ou encore des partouzes où il sort des mâles de partout, des placards et mettre des cheminées...

Si vous désirez lire cet excellent traité voyez :

http://archive.org/search.php?query=Tissot%20onanisme%20A...

Entre parenthèses ces archives constituent un fond ignoré de beaucoup d'internautes et je vous fais là un cadeau précieux que de vous filer cette source de documentation assez extraordinaire !

Du sens de la dérision comme principale "panacée"

Une saine médecine commençant dans la tête, il était nécessaire de faire un sort à cette foutue psychanalyse dont on sait qu'elle lamentablement échoué. Freud n'a guéri personne, pas même le célèbre homme aux loups...

Voir http://fr.wikipedia.org/wiki/L'homme_aux_loups

Enfin s'il est une chose qui permet de surmonter le poison que constitue les "doctrines pychanalythiques" c'est de posséder et de cultiver le sens de la dérision et un minimum d'humour, nul doute qu'il s'agisse d'un puissant remède pour bien des pathologies... Et sur un plan plus contingent, savoir mettre les rieurs de son côté en maniant adroitement l'huile de la concilation et le vinaigre de l'ironie permet de limiter la malfaisance éventuelle des "frustrés"... 

27/02/2013

Métempsychose et caractères sexuels

reincarnation08.jpg

Je laisse encore quelques temps la note relatant mes démêlés avec une citoyenne qui prétend avoir été ma "victime". Je suis loin d'avoir été traumatisé par ce mini conflit anecdotique ce qui ne l'empêche pas d'être emblématique d'un conflit très actuel entre les sexes. Je constate que beaucoup de mes semblables sont devenus incapables de réagir lorsque des femelles hystériques (osons les mots car ça existe et elles sont de plus en plus répandues) les accablent en les traitant de "machos".

Que l'on comprenne bien une bonne fois pour toutes que je ne risque pas de me laisser culpabiliser à cet égard pour des raisons que l'on peut il me semble deviner. En outre, je suis porté à pratiquer l'égalité malheureusement, ça ne marche pas et ça ne marche pas parce qu'il existe bien des différences psychologiques entre les hommes et les femmes.

A ce propos, il faudrait peut-être souligner qu'en plus de l'éducation et du milieu, il y a la métempsychose vulgairement baptisée à tort "réincarnation". Mais ça y ressemble, or les travaux sérieux à ce sujet montrent bien qu'entre deux incarnations si un changement de sexe est possible, le cas est assez rare et dépend de la permissivité de la culture considérée.

Dans ces conditions, il faut admettre non seulement qu'un être arrive sur terre avec déjà un caractère bien trempé (ce qui est facile à vérifier) et peut parfaitement dénoter par rapport à l'atmosphère de la famille et survenir comme une sorte d'extra-terrestre. Je me pose du reste bien des questions à mon propre sujet en raison de ma date de naissance qui n'est pas seulement la même que celle d'un hiérarque tibétain à 12 ans près mais également celle d'un crash mémorable ou à peu près, crash survenu lors d'une "année terrible" (pour la France mais je ne donnerai pas de précision car l'astrologie, entre de bonnes mains (elles sont devenues rares), est une chose fort indiscrète.


Pour en revenir aux effets conjugués de la métempsychose et de l'hérédité, il y a forcément, du fait que Tirésias est l'un des rares humains à avoir changé plusieurs fois de sexe, forcément il y a effet cumulatif par la répétition dans un même genre. 

Et j'ajouterai que vouloir faire disparaître les tendances psychologiques particulières à chaque sexe, n'est pas chose souhaitable (comme on le constate presque à chaque instant dans les médias) et ne peut donner lieu qu'à un monde passablement ennuyeux.

En attendant, on peut aisément constater que si les "valeurs" masculines ont tendance à être criminalisées l'affaire Boschiero tend à montrer elle aussi que l'agressivité tend à devenir le lot de femmes excessivement dominantes... Enfin ce qui est menaçant c'est qu'on assiste à la renaissance de vieilles amazones refoulées qui se lâchent. Et ça promet !

Ma foi si ces détraquées souhaitent que tous les mecs deviennent "pédés" et s'arrangent entr'eux, par souci d'économie d'énergie qu'elles continuent, personnellement ça ne peut pas me déranger, je suis en faveur d'un relatif "apartheid" car ça maintient un minimum de "biodiversité"... Quoique cette jungle qu'est devenu le monde actuel y est également favorable mais peut produire des monstruosités.

Cela dit, il est probable que le Dr Schnetzler se fourre le doigt dans l'oeil, spécialement lorsqu'il prétend avoir trouvé dans la tradition tibétaine (chez un certain Vasubandu) une confirmation de la réalité du complexe d'Oedipe tel que vu par les freudiens. Si j'applique le schéma nécessitant pour se réincarner d'être attiré par un mâle ou une femelle humains en train de copuler, ça ne peut pas marcher pour les "homos" que le spectacle de cette "pornographie bourgeoise" a plutôt tendance à faire fuir. Pourtant et apparement ils se réincarnent bien puisque tout le monde admet qu'ils se reproduisent. Enfin je ne traiterai pas de ce "mystère" ici où l'on est occupé à des sujets nettement plus prosaïques.

Pour commencer et de toute évidence le complexe d'oedipe, qui est une ratiocination purement "binaire" indigne d'un bouddhiste (forcément anti aristotélicien) est chez Schnetzler une "séquelle professionnelle". Dommage car tout le reste est très bien, je n'ai guère trouvé que cette fausse note dans un ouvrage que tout le monde peut aisément trouver et donc je conseille vivement la lecture. Mais c'est à la condition de n'avoir aucun projet de renaissance et de souhaiter s'abstraire du samasara.

Enfin il faut reconnaître que pour quelqu'un qui se trouve doté d'un minimum d'humour, ce samsara ne manque pas de charme. Il est parfois un peu brutal surtout quand il revêt des caractère féminins. féminisme et romantisme, ça ne cadre pas du tout ! Ca détonne franchement ! Les femmes peuvent recéler des vertus apaisantes, maternantes soit mais jamais romantiques !

27/11/2012

L'arrière boutique de Kokopelli...

Koko.jpgLes notes autour de l'affaire Kojkopelli sont en révision pour une synthèse.

23/11/2012

"Tantrisme sexuel", Michel Dogna s'y met aussi...

tantrisme.jpg

J'avais évoqué dans deux notes relative aux divagations de deux correspondantes un cas de profanation du tantrisme sexuel. J'ai supprimé ces notes eu égard à la "trêve de Noêl". Mais voilà que Dogna s'y met aussi...

Le n° 24 de Alternative Santé arrivé ce vendredi 23 novembre à 18:03 comprend un article intitulé Sublimer sa sexualité avec la "réservata"...

Mais avant de commenter cet article je voudrais faire quelques remarque. Je suis rattaché au bouddhisme tibétain dont au Vajrayana qui relève d'une perspective tantrique. C'est-à-dire en fait non dualiste.

Le tantrisme sexuel y est pratiqué par des lamas mariés mais ces pratiques ne sont pas enseignées au laïcs parce que si les tibétains sont venus enseigner leur religion au Pays de l'homme rouge en écho à une prédiction dont on se garde bien de publier le texte intégral puisqu'elle cette diffusion est connotée d'un dégénérescence cyclique, ces gens là ne sont pas fous au point de divulguer ce genre de pratique même si d'autres pratique s'apparentant un peu à la lycantropie auraient fait l'objet d'une petite diffusion du côté du Temple des Mille Bouddhas en Bourgogne. Il s'agit en fait d'une pratique consistant à s'identifier à l'une des six classes d'êtres, animal en l'occurence, afin de prendre conscience du privilège de l'état central humain. L'espèce de "lycantropie" que pratique certaines tribus exotiques de chasseur (et j'ai eu des témoignages directs d'un européen épouvanté) va évidemment beaucoup plus loin puisque le chasseur devient momentanément un animal.

Il se trouve que j'ai eu connaissance de choses dont on ne parle pas dans les livres et notamment d'une pratique apparentée au tantrisme qui se serait pratiquée en milieu chrétien et ma source est sûre car l'information provient d'un collaborateur proche de Massimo Introvigne qui est probablement le plus grand expert actuel des Nouveaux Mouvements Magiques et il m'avait communiqué des documents datant du siècle dernier portant sur une histoire très curieuse où l'Eucharistie était considéré comme le paravent d'un rite à connotation sexuelle. Ne me demandez pas de quoi il s'agit car lors d'un déménagement j'ai du, faute de place, brûler des kilos d'archives et pour me remémorer le détail, il faudrait que je tombe sur le nom du promoteur de cette "dinguerie" et de toutes façons c'est sans intérêt aucun.

Concernant, la magie sexuelle vous pouvez en avoir un aperçu avec le livre de Massimo Introvigne, parur chez Droguet et Ardant. Ca commence avec Crowley en passant par La Fraternité de Miriam (dont je connais personnellement le recteur d'une de ses branches) pour finir avec la Filiaton Solazareff. Mais ce n'est qu'une infime partie de groupes et groupuscules européens qui ce sont occupés de "magie sexuelle". J'ai parcouru tout cela en me pinçant le nez car il faut vraiment être malade pour éprouver le besoin d'examiner tout cela de près. ce que je veux dire c'est que les deux siècles derniers ont été parcourus de courants souterrains assez ténébreux tournant autour d'histoires de culs. C'est compréhensible dans la mesure où la contention imposée par Rome, surtout durant ce stupide XIXème siècle, à suscité des prétextes "ésotériques" pour transgresser plus ou moins discrètement les normes en matière de moeurs.

En une époque où les clubs échangistes et Cie font partie des distractions licites des citoyens qui ont le moyens, tous ces subterfuges ne sont plus nécessaires sauf chez des gens plus ou moins "fêlés" et qui ont besoin d'aphrodisiaques puissants pour surmonter leur impuissance.

Réflexologie du "trou du cul"

Avec la vogue de la sexologie que j'ai vu se développer il y a de cela quelques décennies, le "tantrisme sexuel" s'est plus ou moins démocratisé et çà a donné entr'autres les célèbres ouvrages d'un sino-américain nommé Mantak Chia. Bouquin rempli d'un mélange inextricables de données traditionnelles et d'invention relevant d'un pur "culturisme sexuel" consistant par exemple à se musclé le pénis en soulevant un seau plus ou moins rempli ou des conneries dans ce genre. Mais il y a pire, il est paru, je crois que c'était au édition Jouvence un petit livre contenant une cartographie des points de réflexothérapie autour de l'anus avec les correspondances organiques. Oui vous avez bien lu. En se faisant titiller le "trou de balle" comme on disait dans mon enfance, on peut stimuler fonctionnellement le foie, la rate etc... Du moins c'est ce que prétendait le bouquin...

Et bien, tenez vous bien, il y avait à Nice un Monsieur à particule dont je tairai le nom en précisant seulement qu'un membre de la famille est un grand architecte qui pratiquait cette méthode sur des enfants, des garçons de préférence lesquels étaient amenés par leur mère. Ce type avait un nom prédestiné puisque ce nom évoque le genre de gaillardise qui se pratique parfois dans certains bois, le un ancien bois sacré situé quelque part en Turquie par les amateurs (et amatrices) de sodomie...

Ce personnage je l'ai croisé et ce n'est qu'après que j'ai su ses activités. Sa femme pratiquait la méthode Tomatis et à ce propos je peux dire que j'ai vécu des phénomènes troublants. Mais c'est une autre histoire...

Tantrisme "dognacien"

La publication dont on parle qui est gratuite est un appât publicitaire utilisé par le groupe des Editions Port Royal, éditeurs de plusieurs revues bien connues.

D'abord premièrement parler de "reservata" est assez fâcheux puisque ça évoque la pratique très catholique est très ancienne du coït réservé qui était utilisé comme moyen contraceptif. Moyen jugé psychiquement frustant...

Dogna évoque l'ombre et la lumière ainsi que deux sortes d'orgasme dont l'un est "spirituel". Ce qui est tout de même étrange, c'est qu'il n'évoque même pas un thème bien connu des Anciens et que l'on appelle la "petite mort"... Un jour un jeune m'a raconté qu'il avait eu très peur car il avait eu la surprise dans son extase de se retrouver dans une sorte d'obscurité. C'est justement cela que Dogna baptise "spirituel" et qui correspond chez l'homme à un vide soudain d'énergie, c'est donc une chose à éviter.

La preuve que Dogna n'y connait rien c'est que ce dont il parle est en relation avec l'éjaculation qu'il s'agit précisément d'éviter. Mais vous aurez compris que la démagogie qui sert à faire vendre implique de dire n'importe quoi pourvu que cela flatte l'orgueil des ignorants qui gobent ce genre de bobard.

Dogna donne un truc pour bloquer l'éjaculation. Il est effectivement lié à une technique de contrôle de la respiration mais c'est bien loin d'être aussi simple qu'il le dit.

L'endocrinologie selon le Dr Gauthier

C'est la Vie Claire qui avait publié, dans les années 60 les ouvrages de cet endocrinologue (catholique il fuat le préciser), dont les théories sur la fonction des diverses glandes sont excessivement sujettes à caution. Du reste on ne voit pas comment il a pu vérifier tout ce qu'il raconte.

Un abonné m'avait questionné à ce sujet, parce qu'étant "homo" (qui a adopté 4 gosses), il était angoissé par les dires de Gautier sur le sujet. Car Gautier a une théorie abracadabrante sur la genèse de la chose. Je ne me souviens plus laquelle. Bref, je lui ai dit de ne tenir aucun compte de ces élucubrations et de les oublier car il est clair qu'une certaine idéologique (catholique en l'occurence) a orienté une théorie qui manque de bases scientifiques. La encore on est dans la technique consistant à implanter des peurs pour régner sur les esprits. Et à partir du moment où la peur de l'enfer est devenue inopérante sur les sodomites, on a inventé la médecine légale et la psychiatrie ainsi que la psychanalyse et ses faux complexes. Celui d'Oedipe en particulier...

Donc l'endocrinologie de Gautier, poubelle !!!!!!!!!!!!

L'homme et la femme "versatile"

Encore de la démagogie et une démagogie d'une connerie incommensurable. premièrement, si les calculs de John Lash sur l'entrée dans le signe du Verseau sont exacts et je les trouve très crédibles si l'on ne tient pas compte de la nutation (balancement périodique de l'axe des pôles), c'est pour dans 822 ans. Donc l'homme et la femme Verseau, on a largement le temps d'y penser...

Enfin est surtout, le mythe qui préside à la constallation du Verseau est un mythe homosexuel et plus précisément pédérastique. Ca promet ! Si tant est que la transition vers cet ère ait commencé avec la découverte d'Uranusà peu près en même temps que la Révolution Française (13 mars 1781). Si vous voulez vous documenter sur ce que j'évoque ça commence par un pamphlet, Les enfans de Sodome à l'Assemblée Nationale (1790). Tout ce qui concerne la préfiguration du mouvelement LGBT y est dans cette députation de l'ordre de la Manchette (allusion à une légende chinoise qui a sans doute inspirée l'histoire touchante de la chatte de Mahomet...) , depuis la revendication en faveur des pédés, gouines et Cie. Je ne me rappelle plus les surnoms de l'époque, mais ce document d'un humour assez croustillant contient un détail prophétique. Ces gens là réclamaient la prise en charge du "Sida" de l'époque, une maladie herpétique appelée la cristalline, un mal vénérien terrible qui fit beaucoup de victimes... 

Je viens de découvrir que le texte de ce pamphlet est téléchargeable avec d'autres du même style sur :

http://archive.org/details/lesconfdrsvrolss00maur

Mais les commentaires intéressants sont dans l'édition moderne que je n'ai pas, je n'ai consulté que des recensions dans des revues de l'époque. Voir aussi :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_de_Villette

Vous pourrez constater qu'à cette époque on savait rire. Comparées à ces blagues les revendications des leaders "homos" et des militantes féministes, leur ton sentencieux quand ils se comportent en donneurs de lecons, sont d'une sinistrose tragique...

La cristalline ? Ne me demandez pas de quoi il s'agit, j'ai remué ciel et terre pour essayer de trouver des informations un peu scientifiques sur cette maladie mystérieure. Je suis revenu bredouille, aucun érudit spécialisé dans les maladie anciennes tel un Gmerk (historien du Sida) n'en parle...

Maintenant, nous avons le carnaval annuel de la Gay Pride que personnellement je ne goûte pas du tout, donc on est bien dans la préfiguration du Verseau mais visiblement on va vers je ne sais quel espèce d'androgynat où la seule voie de salut consistera probablement à se faire pédé ou gouine selon le sexe car le mariage a été tellement "insécurisé" qu'il faut être complètement inconscient et suicidaire pour se lancer dans l'aventure en cette période de crise et de précarité.

Etant mythologue et grand amateur de symbolisme et rompu à ces disciplines, je pourrai vous en raconter jusqu'à demain. Pour en finir avec cette rubrique, je vous rappelle qu'avant de parler des "homosexuels" on parlait des uranistes donc d'individus régentés par la planète Uranus. Un petit tuyau, l'homosexualité ne se marque pas forcément dans un thème mais certaines formes sont à discerner en relation avec les Gémeaux, Vénus, Mars et Uranus. Les Gémeaux parce qu'ils mettent en scène deux garçons. L'église catholique a du reste tenté timidement sur quelques monuments religieux de transformer le symbolique en substituant aux Dioscures, un couple hétéro. Or, il n'existe pas de preuves que le signe aurait été manipulé par les Grecs pour complaire à des penchants locaux. Penchants qu'il partageait avec les Gaulois qui ont du reste réussi le prodige de scandaliser les Grecs. Il faut se renseigner avant de proférer des bêtises sur nos ancêtres les gaulois. Bêtises qui ne peuvent que donner envie aux érudits de se rouler par terre de rire quant on voit que les hétéros phallocrates se recommande de ce lignage ! Franchement c'est à crever de rire ! Pour en finir avec les Gémeaux, dans la mythologie indienne ces jumeaux sont également masculins, les Ashwins. Pourtant la doctrine indienne est en matière de sexe tout ce qu'il y a de plus conventionnel, n'en déplaise à Alain Daniélou et ses impostures.

On va donc s'arrêter là, car ça me semble suffisant quand à démonter qu'une fois de plus Dogna est un charlatan et un bonimenteur qui ne sait pas de quoi il parle !

Les fausses frigidités et des entités qui "tiennent la chandelle"

Je ne puis résiste au plaisir de citer ce monument de flagornerie pseudo ésotérique :

Le maître intérieur de la femme surveillerait cela afin de protéger l’intégrité de l’être. Ainsi, au cas où cette surveillance détecte des entités dangereuses chez le partenaire homme, un mécanisme de blocage de sécurité coupe l’accès à l’orgasme. Il est évident que le porteur de ces entités parasites en est totalement inconscient, mis à part que certains de ses comportements ne lui appartiennent pas. La conclusion est qu’une femme ne peut préjuger de sa frigidité réelle (ce qui peut néanmoins exister) si elle n’a eu dans sa vie qu’un seul partenaire….

Si les femmes dont j'ai rapporté les propos avaient un "maître intérieur", on l'aurait sans doute remarqué. Les autres je ne sais pas...

On va arrêter là ce jeu de massacre...

Conclusion

En résumé, il ne faut pas confondre TANTRISME et DEVERGONDAGE ! L'appropriation d'une discipline spirituelle à des fins purement contingentes relève de ce que les anciens appelait HYBRIS !  

Fuyez les gens qui vous racontent des histoires à base de "tantrisme" ce sont de vils flatteurs intéressés. Faites l'amour simplement sans vous faire de noeud dans la tête. Les hommes tout spécialement doivent faire attention et éviter de gaspiller leur semence. Il est donc souhaitable de faire durer le plaisir mais pas besoin pour cela de se croire initié aux "tantras" qui sont bien autre chose que toutes les foutaises commerciales et passablement dangereuses d'abord par leur tendance à flatter l'orgueil et les illusions féminines.

A ce propos, il y aurait encore bien des commentaires à faire sur les propos que j'ai publié en annexe avec le commentaire d'un ami qui je dois le dire, n'en revient pas. Il me faisait remarquer que l'héroïne, en tant que figuration présumée de la déesse Gaïa, revendique une sorte de fonction rédemptrice et l'on retrouve cette prétention sous une forme voilée chez toutes les femmes infectées par l'idéologie du new age. Il n'y a pas seulement là de l'orgeuil mal placé mais quelque chose d'assez blasphématoire dans la mesure où aucune "rédemption" ne peut êtyre de source terrestre et naturelle.

Ceci est à mettre en parrallèle avec un mouvement qui remonte assez loin et qui consiste à militer pour que la Vierge Marie soit proclamée co-rédemptrice. Heureusement, Benoit XVI qui n'est pas un idiot s'y est opposé formellement mais si un jours ça devait se faire, vous pourrez considérer qu'un compte à rebours est commencé... 

La dame dont j'ai commenté les propos, dans une même phrase me déclare son "amour" (en rouge sang) tout en me souhaitant un "retour de manivelle" mais elle ne va pas jusqu'à se dire "sorcière"... Quant on en arrive à ce niveau de contradiction c'est grave...

A bons entendeur(e)s salut !

20/11/2012

Kokopelli : de la préservation des semences paysannes, des fausses pétitions (et des "extra-terrestres")...

logo1.pngLes notes sur Kokopelli sont en révision.