Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2018

Cancer - Accès aux articles sur le sujet - Réponse à une correspondante plus ou moins cynique....

Mise à jour 3

Je viens de recevoir une demande de conseil de dosage de l'artémisinine d'une femme qui m'a énuméré ses traitements, soit presque une douzaine de produits différents + de la radiothérapie à outrance. Je cite Tamoxifène/Femara + 2 ans plus tard Carboplatine / alimta/ avastin /paclitaxel / nivolumab /Tarceva / iressa / navelbine /xeloda. La question que je me pose est comment peut-on survivre à un tel bombardement !

Il est clair que je ne peux pas répondre à de telles questions dans un tel contexte. Des résultats  ont été observés par l'association C & M mais surtout chez des patients vierges de tous traitement conventionnels, ce qui ne veut pas dire qu'il sont nécessairement tirés d'affaire. Les deux protocoles + le régime cétonique mis en avant ne sont pas susceptibles de restaurer un terrain. Il faudrait pour le contrôler savoir se servir des bilans CEIA, de la cancérométrie de Vernes, du Test d'Heitan Lagarde et même de l'examen sanguin. Des particuliers fussent-ils ne bonne volonté ne peuvent pas se substituer à des médecins qui risquent d'être poursuivis quand ils sortent des sentiers battus.

Je préférais que l'on cesse de me poser ce genre de question. C'est "mission impossible" !

Mise à jour 2 : Encore une menace de procès !

J'ai reçu de la dame dont j'ai cité les propos plus loin une menace de dépôt de plainte pour le cas où je ne retirerait pas la citation de ses propos. Non seulement certaines personnes ont le culot de se comporter de façon assez cynique en voulant m'instrumentaliser de façon assez humiliante mais elles s'illusionnent sur l'étendue de leur droits ! Je ne peux que rire de ce genre de menace ! J'ai parfaitement le droit de citer un échange privé à partir du moment où l'anonymat de personne citée lui est garanti !

Un comportement "vampirique"

Ce sont les mêmes personnes qui paient les médecins sans broncher même quand ils font mal leur job tout en se permettant des excès vis à vis de bénévoles. Ce genre de comportement relève, il faut le souligner, d'une forme de "vampirisme". La seule façon de s'en défendre c'est d'oser appeler les choses par leur nom ! Beaucoup de gens aiment à se décharger de leur propres négativités en chargeant les autres.

Il nous arrive de rencontrer des "amis" qui nous détaillent une heure durant leurs malheurs et qui finissent par nous quitter sur un : « Ça m'a fait du bien de te parler, je me sens mieux. » Ben oui après avoir "chargé" et "empoisonné" les autres de leur problèmes, ils se sentent plus légers. Ces gens là considèrent que nous aurions une obligation d'empathie... Je ne me laisse jamais prendre à ce genre de piège et il faut savoir abréger certaines "confessions" en ramenant l'interlocuteur à la réalité, le cas échéant par des questions "techniques".

Encouragements

J'ai reçu dans le même temps un mail d'encouragement d'une autre femme qui m'écrivait ceci :

Vous trouverez à la fin de ce post une liste de liens en relation avec le sujet "Cancer" et une image dans la colonne de droite permet d'accéder directement à cet article.

Il est des choses curieuses en ce bas monde : à savoir des femmes qui invoquent des excuses en cas de panique mais qui, dans le même temps, ne manquent pas de quasiment "outrager" les gens de qui elles réclament assistance en faisant preuve de ce qui ressemble à du parfait cynisme... Dans des cas de ce genre, il ne faudrait pas s'étonner qu'en retour elles s'exposeraient à l'indifférence la plus méprisante.   

Je ne suis pas une "machine presse bouton"

presse bouton.jpgJe donnerai dans ce post un commentaire acerbe au sujet de deux mails qui m'ont été envoyés par une lectrice. J'y suis bien obligé car je ne veux pas que le phénomène se reproduise. J'ai horreur de perdre mon temps, surtout si c'est pour essuyer des propos désagréables que je ne mérite pas !

Ce n'est pas parce qu'une "bombe atomique" risque de vous tomber sur la tête, avec l'annonce d'un cancer chez un proche, que l'on doit méconnaître les règles élémentaires du savoir vivre !

On ne peut pas m'obliger à fournir aide et assistance si dans le même souffle on a l'outrecuidance de me cracher à la figure ! Les médecins généralistes se déchargent sur les centres anticancéreux et ça les arrange énormément. Et moi qui ne suis pas toubib je n'ai pas à servir de "souffre douleur" aux gens qui seraient brutalement accablés par la découverte d'un cancer dans leur entourage. Je pourrais à la rigueur comprendre des "crises de panique" quand il s'agit d'un enfant mais pas de gens qui ont fait leur vie. Certes on n'est pas forcément un vieillard à 75 ans mais il faut s'accoutumer à l'idée que les cas de personnes de plus de 95 ans s'éteignant dans une parfaite sérénité vont devenir de plus en plus rares. Et si la moyenne des vies doivent s'allonger cela risque de se solder par beaucoup de pleurs et de grincement de dents du fait d'une multi pollution généralisée qui ne fera que croître et embellir.  

Cancer et état de panique

Si un verdict de cancer sème la panique, cela n'excuse rien du tout. Nous sommes tous exposés à une mauvaise nouvelle de ce côté. Les femmes pour un cancer du sien ou de l'utérus, les hommes pour la prostate, sans compter des cas plus rares et nettement plus malins. Il nous appartient donc de mettre tout en oeuvre pour ne pas être anéanti si tant est que devions, un jour ou l'autre être concerné.

Il faut se résoudre à constater que le système des assurances n'incite pas à la prévention. On a bourré le crâne avec les prétendus progrès de la médecine. Oh certes elle avancé dans la compréhension de certains phénomènes, du moins jusqu'à preuve du contraire mais cela n'implique pas pour autant la mise au point de remèdes efficaces, loin s'en faut. C'est surtout en fait la chirurgie qui a fait des pas de géant. En revanche, la médecine générale a régressé. Les médecins ne savent plus faire de diagnostics cliniques, c'est tout juste s'ils prennent encore la tension de leurs patients. Rare sont les praticiens à savoir palper un ventre, un membre etc...

Des gens qui bouffent comme des porcs et boivent comme des trous, s'imaginent, parce qu'ils cotisent qu'en cas de pépins on va les sortir d'affaire. On devrait normalement, dans la prise en charge d'une pathologie faire entrer en ligne de compte, la prise de risque. Maintenant que l'on sait comment se propage le Sida, est-ce qu'on devrait dépenser des fortune pour essayer de tirer d'affaire des gens qui ont joué délibérément à la "roulette russe" en baisant sans capote ? On a le droit se poser la question ! La culture américaine a ceci de bon qu'elle incité à développer l'usage des compléments alimentaires et donc d'une stratégie de soins conçue à des fins essentiellement préventives.

Mais il faut bien dire que sous prétexte de service médical insuffisant ou inexistant, on a supprimé le remboursement de quantités de spécialités qui ont bel et bien redu des services. C'est ainsi que l'Heptamyl a été remplacé par une saloperie pourvue d'effets secondaires indésirables qui elle est remboursée. On ne tendra plus à rembourser que des thérapeutiques ruineuses et prétendument innovantes comme dans le cas du cancer sont aussi dispendieuses que peut efficaces. Il va sans dire que si l'Assurance Maladie n'était pas handicapée par un défaut de rentrée de cotisations dues à toutes sortes de trafics scandaleux de la part des entreprises et des employeurs dont des cadeaux fait à certains d'entre deux pour sustenter un marché du travail artificiels par des contrats aidés qui ne résolvent rien on pourrait bénéficier d'une médecine beaucoup mieux conçue et mieux gérée.

Enfin quoiqu'il en soit et dans le meilleur des systèmes (qui serait allemand plus que français) il n'est pas possible de plaindre les gens qui attendent tous les secours sans avoir jamais fait le moindre effort de prévention ou du moins de "prévision". Les torts sont partagés mais ce qui est clair c'est que l'on va se retrouver assez rapidement avec un système américain de la médecine caractérisé par une seule vitesse dédiée aux seuls riches car les syndicats de médecins n'ont jamais travaillé qu'en faveur du confort des fesses de leur adhérents. Et la seule chose qui les a intéressés, c'est de pouvoir s’asseoir sur un matelas de billets. Mais on ne demande jamais de compte aux médecins, on est obligés de s'incliner devant eux mêmes quand il dérapent. Sauf exception de quelques procès.

Posez des questions d'intérêt général !

solidarité-face-à-la-crise-300x293.jpgCe blog est une mine d'informations techniques et il en est que vous ne trouverez pas ailleurs. Le fait est suffisamment reconnu pour que j'estime avoir rempli mon contrat.

Contentez-vous en et le cas échéant efforcez vous de le faire évoluer en posant des questions d'intérêt général. Si je peux y répondre je le ferai volontiers.

Dans les deux mails que je commente une seule question était utile : celle de savoir comment contourner un problème de déglutition quand il s'agit d'administrer le contenu de gélules. Notez bien à ce propos que l'on pouvait trouver la réponse seul. Certes quand on est "paniqué", il est difficile de mettre une idée devant l'autre mais ce n'était pas une raison pour me parler comme on a osé le faire !

La douleur des autres surtout quand il s'agit de parfaits inconnus est chose abstraite. Se joindre aux doléances (con-doléances) impliquées par l'état déplorable de la médecine ne solutionne rien. Je n'éprouve d'intérêt que pour la recherches de solutions positives quand il en existe. Ce qui vient de se produire est une occasion de remettre à nouveau les pendules à l'heure !

Les femmes qui m'ont eu au téléphone pourraient attester que je ne suis pas un monstre mais elles n'ont pas l'occasion de le faire. Le cas échéant, si l'occasion se présentait, sur un forum, de témoigner en ma faveur, je ne saurais trop les remercier de le faire... Malheureusement, certaines se comportent comme si elles étaient quasiment le centre du monde et comme si toute l'attention du monde leur était due. Sauf qu'elles ont aussi tendance à traiter certaines "hommages" comme des "outrages". Et bien en ce qui me concerne, je pratique l'égalité, qu'une homme ou une femme dérape, et je le recadre immédiatement. Mais hélas tout est brouillé, les femmes n'acceptent d'être traité en "mecs" que seulement quand ça les arrange. Désolé mais je ne passe rien ! 

D'abord lire les livres du Dr Nicole Delépine

delépine.jpgJe n'ai cessé de répéter qu'en face de ce type d'une "mauvaise nouvelle", il y a deux choses à faire.

La première c'est de se rapprocher du Dr Nicole Delépine, qui est spécialisée en oncologie. Elle est à même de dire si les propositions faites par la médecine académique sont cohérentes. Je rappelle que la tendance est à expérimenter de nouvelles molécules et qui plus est en prenant les patients pour des cobayes et ce aux frais de l'Assurance Maladie, ce qui est scandaleux car la plupart de ces prétendues avancées thérapeutiques sont foireuses !

Donc pour commencer et puisque nous risquons tous d'être confrontés à une "mauvaise nouvelle", procurez vous les livres du Dr Nicole Delépine. N'attendez pas qu'un malheur vous tombe dessus, informez-vous de ce qui se passe !

Le service de pédiatrie oncologique de Garches a été fermé, or il fonctionnait et obtenait des résultats mais la donne a changé. Il faut absolument "faire du neuf" car ça rapporte plus. Je suis hostile personnellement aux chimios car ce sont des poisons qui tuent tout ! On perd ses cheveux et ou l'on devient sourdingues et je pense que l'on pourrait éviter tout cela. Je donne donc la préférence à toutes les méthodes susceptibles d'assécher les cellules malignes en glucose !

On ne cherche pas ou plus à guérir les gens : le "système" est conçu pour permettre à Big Pharma et à quelques pontes de faire un maximum de fric. Si vous n'avez pas encore compris ça c'est que vous êtes complètement "bouchés". Il faut se faire une raison !

http://docteur.nicoledelepine.fr/

Le Dr Nicole Delépine est a la retraite, on ne lui a pas permis de continuer à exercer alors elle aime à se rendre utile et elle est facilement joignable pour des conseils. Mais encore une fois la moindre des chose serait d'abord de profiter de son expérience en lisant ses livres.

Les méthodes de diagnostic et les traitements "alternatifs"

Lagarde_.jpgLes seuls traitements alternatifs susceptibles d'être mis en place sans grande difficulté (hormis le coût) sont le traitement métabolique proposé par le Dr Schwartz + le régime à tendance cétonique ainsi que l'artémisinine. Sauf que ce dernier traitement doit être utilisé seul en cures courtes de 7 jours maximum et sous surveillance médicale avec dosage préalable du fer sérique, de la ferritine etc... Soit les paramètres biologiques dont on se sert pour surveiller un risque d'anémie. Artémisinine seule donc, pas de vitamine C ou d'anti oxydants en même temps.

D'autres traitements alternatifs ont été décrits par le Dr Janet (cancérométrie de Vernes) et le Dr Philippe Lagarde (4 ouvrages entre 1980 et 1997). Les ouvrages de Janet étant introuvables, ils ont été numérisés ainsi que la thèse du Dr Moulinié et se trouvent sur le Cloud et il faut consentir un petit effort pécunier pour accéder à cette mine documentaire. J'ai du reste communiqué à l'association "Cancer et métabolisme" un certain nombre de documents de sorte que l'on ne pourra pas dire que je chercherais à faire de l'argent. Notez que cette association a besoin d'argent, elle doit payer du personnel pour les besognes de secrétariat et tout le monde ne peut pas oeuvrer bénévolement...

Concernant l'apport du Dr Lagarde, je suis en train de scanner et de rassembler ce qui mérite d'être retenu mais s'agissant de matériel sous droit d'auteur, il est exclu de le diffuser publiquement.

Vu le genre d'horions que je reçois assez régulièrement, je ne suis plus franchement désireux de "partager" ce que je sais car il est à noter que les amateurs de "partage" l'imposent volontiers aux autres mais sans jamais rien donner eux-mêmes. Même pas quelques € pour aider l'auteur à enrichir sa bibliothèque.

Alors basta, je n'ai guère envie de me fatiguer à rédiger des synthèses qu'on ne lira pas. Et de toutes façons hormis le traitement métabolique et l'artémisinine (pour combien de temps ?) les autres traitements sont difficilement accessibles et de toutes façon nécessairement aléatoires...

L'association "cancer et métabolisme"

Je trouve que le principal dirigeant de cette association a beaucoup de courage et qu'en outre il prend des risques que je n'ai pas envie de prendre. Passer sa vie à répondre au téléphone à des gens qui dans le meilleur des cas, s'ils se décident à instaurer le traitement, ont toutes les chances, après une amélioration de ne plus donner de signe de vie, voir en cas de récidive à se jeter dans les bras des chimiothérapeutes et/ou des radiothérapeutes est une besogne parfaitement ingrate à laquelle je n'ai pas envie de me coltiner.

Il y a deux sortes de patients : il y a ceux qui décident de rejeter les chimios toxiques et la radiothérapie et qui choisissent la voie de la prévention. Prévention "informative" (on se documente sur les possibilités alternatives) et on soigne son hygiène de vie, y compris psychologique. Cela consiste d'abord à cultiver son "immunité" sous toutes les formes. Quelqu'un qui perd la face socialement (procès inique, impasses professionnelles et familiales) se trouve plus exposé qu'un autre. Je travaille au bénéfice de ses derniers.

Cela dit, attention aux prétentions de "décodages biologiques" car elles sont le plus souvent le résultat d'un psychologisme de bas étage tel qu'il a été répandu à outrance d'abord par des revue féminines telles que Elle ou le Figaro Madame et Cie, des commères à la Mennie Grégoire sans parler des ignominies d'un pseudo spiritualité à la façon du New age et ses développements les plus détestables ! 

Ceux qui attendent qu'un malheur leur tombe dessus et qui s'exposent à paniquer, je ne peux strictement rien pour eux et je n'ai pas à subir de leur part le moindre reproche. Très caractéristique est l'échange que je vais reproduire ci-après. Après quoi je m'efforcerai de rassembler les liens vers les posts important sur le sujet.

Un surprenant mélange d'égocentrisme et  "foutage de gueule" assez typiquement féminin !

Ce qui suit est pour dissuader les gens qui souhaiteraient me questionner sans faire preuve de la moindre retenue. Lisez attentivement, je vous en prie car l'analyse sommaire à laquelle je me livre va vous faire découvrir une montagne de sous entendus volontairement blessants.

Bonjour,
 
Après avoir parcouru votre blog et en dépit du mépris que vous affichez pour les gens dans ma situation, je fais appel à vos connaissances.
 
Le propos est clair : je vous accuse de mépris et en pénitence j'entends puiser dans vos connaissances. Comme ça je fais coup double, je profite sans avoir rien à payer ne serait-ce que sous la forme d'un minimum de respect. S'y ajoute un soupçon de flatterie car mes "connaissances" dans une matière aussi vaste que l'oncologie sont forcément assez limitées.
 
Je n'ai jamais affiché de mépris envers les gens qui sont "assommés" par la nouvelle d'un cancer dans leur entourage, si mépris il y a il ne concerne que ceux qui ne font rien pour limiter les dégâts auxquels on s'expose en ne prévoyant rien et en s'en remettant à une "société de providence" dont on sait qu'elle fout le camp par tous les bouts.
 
Je ne suis pas bon à donner aux chiens mais je suis sommé de répondre de bonne grâce en tant que "machine presse bouton".. 
 
Savez-vous s'il existe une autre voie que la voie orale pour administrer artemisinine et traitement métabolique ?
 
Ce sont les seules voies alternatives dont les éléments sont encore à portée de mains sauf évidement le coût qui est entièrement à charge. Il ne servirait pas à grand chose de les décrire toutes quand on sait qu'elles sont entourées de plus d'obstacles.
 
Mon père de 75 ans faisait du vélo il y a 3 mois. Aujourd'hui il est mourant à cause d'un putain de glioblastome. Il est paralysé du côté droit et depuis un peu plus d'une semaine il n'arrive plus à déglutir.
 
Je doute un peu qu'il n'y ait pas eu de signes avertisseurs. Je note ceci :
 
"Les patients atteints d’un glioblastome peuvent présenter des symptômes généraux comme des céphalées, des nausées, des vomissements, des troubles de la vigilance et une asthénie. Il n’est pas rare que des crises d’épilepsie inaugurales amènent à suspecter le diagnostic. Selon la localisation, des troubles neurologiques moteurs, sensoriels, phasiques, de la déglutition ou de la vision peuvent être observés".
 
 
Les glioblastomes sont des tumeurs cérébrales, or le traitement métabolique a donné des résultats significatifs dans les tumeurs cérébrales mais j'imagine qu'il existe plusieurs sortes de tumeurs cérébrales. Les problèmes de paralysie sont des effets périphériques
 
Le docteur qui le suit est d'accord pour nous aider à lui administrer un traitement alternatif sans pour autant y porter le moindre crédit. En temps de vie restant il parle de semaines, 2 à 3.
 
Il est gonflé le mec ! J'ai bien des raisons de penser qu'il a négligé des signes, n'a rien vu venir et voilà qu'il se repose sur des non médecins pour un traitement auquel de toutes façons il ne veut pas croire.
 
Enfin le traitement métabolique semble avoir marché dans plusieurs cas de tumeurs cérébrales, or la majorité sont constituées de "gliome".
 
Ce que vous ne prenez pas en compte dans votre jugement c'est que lorsque une bombe atomique vient bousiller une vie tranquille et heureuse, toute personne, même la plus sensée que j'estime être, perd pied. Ce n'est plus la raison qui nous guide mais la terreur. 
Et c'est la terreur qui me fait vous écrire, sachez-le.
 
Est-ce de ma faute ? Quand sur la place publique on vient à parler des ennuis de santé de Untel ou Untelle, j'en profite pour essayer de partager mes connaissances en médecine et de donner certaines indications, il y a des gens qui ont tellement peur, qu'ils m'ordonnent de changer de sujet ! Il arrive également que cela motive des réactions encore plus désagréables et assez fielleuses surtout de la part de gens éduqués.
 
Quoiqu'il en soit la "terreur" ne justifie aucunement que l'on puisse se foutre des gens dont on exige un secours.
 
Cordialement,
 
Second mail :
 
Bonjour,
 
Merci d'avoir pris le temps de me répondre.
Il y a 3 semaines, ils ont tenté une chimio par voie orale, du temodal je présume, sur 3 jours. Cela n'a eu aucun impact positif. Rien d'autre, opération et radiothérapie étant inenvisageable de par la localisation de la tumeur.
 
J'ai adhéré à l'ACM que vous connaissez. Il n'ont aucune information sur une autre manière d'administrer que les gélules.
Ils proposent d'en extraire le contenu et de le mélanger à une substance qu'il a plus de chance d'avaler sans fausse route. Mais je me dis que les gélules permettent une dispersion dans les intestins et je crains que l'action soit annulée par une dispersion antérieure.
Si vous avez connaissance d'un mode d'administration qui est à notre portée, je vous prie de m'en faire part. 
 
L'ACM a donné la bonne réponse, j'ajoute qu'il faut sans doute essayer d'administrer les produits loin des repas c'est pourquoi j'ai proposé un jus de fruit. Les gélules n'étant pas gastro résistantes il faut se soucier de ne pas trop mélanger aux aliments, fractionner les doses, le matin à jeun, voir de nuit et loin des repas. A moins que le contenu ne soit mal toléré, dans ce cas on peut mélanger avec quelque chose de plus solide qu'un jus.
 
Les personnes dans ma situation: oui parce que le contexte comme je l'evoquais nous fait agir différemment. Je me rappelle avoir lu qu'il ne faut pas être bête, la connerie humaine...
 
J'ai pu écrire qu'il ne fallait pas être bête mais c'était dans un contexte très général.
 
Vous êtes très vindicatif, agressif, sans aucune indulgence ni prise en compte de cette panique qui nous pousse à agir dans l'urgence et forcément sans grande réflexion. 
 
Si je suis si méchant que cela, je ne vois qu'une solution, s'abstenir de fréquenter ce blog. Mais "prendre en compte la panique", ça veut dire quoi ? J'ai indiqué des moyens de l'éviter. Je ne peux strictement rien faire en faveur des gens qui se laissent surprendre.
 
 
Ma vie et mon expérience m'ont permis de comprendre depuis peu que lorsqu'on se met à en vouloir à tout le monde, c'est avant tout qu'on s'en veut à soi même mais qu'on est dans l'incapacité de le constater encore moins de l'admettre.
 
Ce verbiage de n'est que du "psycotage de magazines féminins". Vous devriez changer de lectures...
 
La vie n'est certes pas rose ni bleue mais je remercie le Ciel d'être passé au travers de beaucoup de complications possibles en recherchant avant tout l'autonomie.
 
Apparemment "votre vie et votre expérience" ne vous ont pas appris à vous contrôler vos propos quand ce serait plus que jamais nécessaire. Désolé je ne vous accorde aucune excuse. Enfin ce dont les autres se plaignent c'est forcément de leur faute tandis qu'en ce qui vous concerne c'est forcément de la faute des autres. Par charité je vous épargnerai une digression sur la "logique féminine"... Heureusement, que toutes les femmes ne vous ressemblent pas.
 
Je ne parlais pas de misogynie. Très honnêtement, je me contre-fous de vos opinions, c'est vos connaissances que je sollicite.
 
Je ne suis pas misogyne mais assez franchement misantrope. Je ne fait que condamner des excès par railleurs bien attestés. Je m'entends bien avec des femmes qui ont assumé certains responsabilités avec rigueur et équité. Je pense à une quasi voisine qui a travaillé au ministère de la Jeunesse et des Sports sous la houlette d'un certain Jean-Pierre Soisson. Il n'est du reste pas absolument nécessaire de monter à ce point dans la hiérarchie sociale pour trouver des femmes équilibrées et agréables. Mais à l'évidence, elles courent de moins en moins les rues et si'l en est ainsi c'est d'abord parce que la plupart des hommes ne valent pas grand chose... 
 
On se fout de mes opinions, on me crache littéralement à la gueule et en me prenant pour un objet instrumentalisable à outrance, tout en paraissant vouloir me flatter. Encore un comportement assez typiquement féminin. On ose persifler et on attend en plus une réponse. Quel culot !
 
Pour finir, je pense avoir lu entre vos lignes que pour mon père il était trop tard. C'est une question qui me torture, à savoir s'il s'agirait d'acharnement et surtout pour qui on agirait réellement, nous ou lui.

Vous avez dit "acharnement thérapeutique" ?

Notez qu'il n'y a "acharnement thérapeutique" que quand on accumule des procédés thérapeutiques confinant à la maltraitance or çà ne peut pas être le cas quand il s'agit d'user de compléments alimentaires dépourvus à ma connaissance d'effets secondaires.
 
"Les patients atteints de glioblastome ont une courte espérance de vie et une qualité de vie altérée. Ils devraient bénéficier de soins palliatifs dès l’annonce du diagnostic." (Voir source ci-dessus !)
 
Mais à qui la faute du temps perdu ? Au médecin généraliste sans doute qui n'a rien vu venir et ce n'est pas en perdant du temps à m'insulter que cela va changer les choses.
 
La question ne se posait pas il y a un peu plus d'une semaine mais son état s'est dégradé tellement vite...
 
A partir du moment où on vous a parlé de de glioblastome une recherche rapide sur Internet aurait du vous persuader de l'urgence. Vous deviez les savoir depuis un bon moment.
 
Mais il vous fallait absolument vous reposer sur autrui et questionner Pierre Paul jacques quant à la manière d'administrer les remèdes vu le problème de déglutition. Comme si votre médecin n'aurait pas pu vous fournir les réponses ci-dessus. Mais votre médecin se contrefous de tout (comme ça a été le cas pour les problèmes liés au nouveau Lévothyrox) et vous en réagissez pas, en revanche vous incriminez des tiers ! 
 
Alors je le dis clairement, que je ne peux pas faire preuve d'empathie à l'égard de personnes qui se comportent d'une manière aussi égocentrique et aussi partiale. Il fallait commencer à vous poser des questions avant d'accepter la chimio et questionner à ce propos le Dr Delépine. Apparemment, vous connaissiez mon blog depuis un bout de temps mais vous n'avez même pas percuté à ce sujet. C'est quand les choses ont tourné mal que j'ai été sommé de quasiment "faire un miracle". Je regrette mais je ne possède aucun pouvoir particulier à cet égard. Et si c'était le cas j'en userais sûrement avec beaucoup de parcimonie.
 
Dans l'attente de vous lire,
Cordialement.
 
Cordialement ? C'est une plaisanterie j'imagine.
 

Les divers post à propos de Cancer

Je ne suis pas en mesure de passer des heures et des heures à recenser tout ce que j'ai publié sur le sujet. Il n'est rien qui empêche un lecteur ou une lectrice de m'aider à dresser une liste exhaustive des post existants.

On peut également souhaiter tout à faire légitimement des compléments ou des corrections. Je consentirai volontiers à des améliorations. Il se peut que, parmi les post que l'on trouvera, certains méritent d'être supprimés. Je vis "dans le présent" et je me soucie de l'avenir. Ma mémoire à ses limites, je ne peux pas me souvenir de tout ce que j'ai écrit et assumer une mise à jour. Je pratique une devise chère à un éditeur célèbre : je sème à tous vents et donc le cas échéant à contre-vent. Je ne me soucie pas de savoir où les "graines" tombent, ni garantir que les "graines" en question soient parfaites.

On peut ramasser un maximum d'informations en utilisant le lien suivant

http://silicium.blogspirit.com/apps/search/?s=schwartz&am...

Il n'y a guère que 3 pages de posts à parcourir.

Le post suivant donne les dosages à mettre en oeuvre pour les divers éléments du protocole.

Cancer - le traitement métabolique (protocole du Dr Schwartz)

Les posts traitant d'artémisinine :

http://silicium.blogspirit.com/apps/search/?s=art%C3%A9mi...

L'internet comme réseau social archi débile

Donc si des posts documentaires peuvent être améliorés, pourquoi pas mais je ne reçois en général de mails que pour me voir reprocher de ne pas céder à l'obligation d'être "politiquement correct". 

Alors de grâce cessez les jugements débiles, ils ne serviront qu'à m'inciter à persévérer dans la voie du refus de la langue de bois. Le pseudo régime démocratique en vigueur vous a monté la tête. La façon dont fonctionnent les "réseaux sociaux" est emblématique d'un niveau de débilité abyssale où l'on convie les gens à se manifester par des j'aime ou je déteste !

Je n'ai pas de leçons à recevoir des gens qui ne foutent rien sur le réseau sinon en se bornant à "prendre" voir à "piller" sans jamais rien produire en échange sauf d'éventuelles sarcasmes quand on ne se résout pas à flatter leurs penchants.

23/05/2018

Artemisia annua, artémisinine, Corrosol, attention aux abus !

artemisia.JPG

Mise à jour du 23 mai 2018

Cette note a fait l'objet de remarques de la part de Gérard Germain qui fait partie de l'association Cancer et métabolisme :

Je cite intégralement ses remarques en italique avec quelques commentaires tout en laissant l'article original en son entier. Il se trouve que je n'ai pas le temps de complètement revoir la question car je serai très occupé pendant quelques jours. L'article avait pour but  de souligner le genre d'arnaque consistant à vendre très cher des poudres de plantes et en les faisant passer, dans le cas de l'artemisia annua, pour de l'artémisinine. Dans le cas de l'artémisia, il faut souligner que l'on peut la cultiver très facilement sur un balcon. Concernant les feuilles de Corrosol, il convient de se débrouiller pour les importer soi-même de Madagascar.

Je prends connaissance de votre article du 14/03/2018 sur votre blog :

S’il est vrai que ce David Hervy a une approche pub un peu trop musclée (ce n’est pas 3 sites, dont il est propriétaire, mais une bonne trentaine de noms de domaine qui se référencent tous de manière croisée afin d’augmenter son score Google et d’être mieux placé, mais ce n’est pas le sujet), et que mélanger artémisinine et artemisia annua n’est pas très rigoureux (à sa décharge, il n’est pas seul à confondre, volontairement ou pas), votre propos concernant les vertus respectives de l’artémisinine et de l’artemisia annua sont erronés.

Certes, c'est la seconde fois que je signale ce genre d'arnaque. Et ce n'est pas parce qu'il s'agit d'une confusion répandue que la faute serait plus ou moins vénielle. Ce type est un escroc et au prix où est vendue la poudre d'artéminisa c'est de l'arnaque. 

L’artémisinine n’est qu’une des centaines de molécules plus ou moins « actives » que contient la plante artemisia annua. Et ce n’est qu’une des 20 molécules identifiées comme ayant une action certaine contre le paludisme, la bilharziose, la typhoïde, la leishmaniose, la tuberculose pulmonaire, le trypanosome, le cancer, et plus, contenues dans les feuilles et les tiges de cette plante.

Les essais cliniques menés surtout en Afrique ces 10 dernières années ont montré une efficacité supérieure de la plante entière sous forme tisane ou poudre, à l’artémisinine pure et aux ACT. Ces derniers commencent d’ailleurs à montrer leurs limites (résistance de plus en plus importante du plasmodium à leur égard), alors que les tisanes d’artemisia (pas seulement annua) sont utilisées par la MTC en Chine, mais aussi en Europe et Afrique depuis quelques millénaires contre le palu et autres maladies, sans qu’aucune résistance du plasmodium à leur égard n’ait été constatée.

Par ailleurs, l’artemisia afra, une autre espèce qui comme son nom l’indique pousse en Afrique, ne contient pas du tout d’artémisinine et est tout aussi efficace que l’annua contre le palu (certains disent plus efficace). Donc, le problème est tout sauf la proportion d’artémisinine, au moins en ce qui concerne le paludisme.

La plante entière (le totum en jargon) est plus efficace que LE « principe actif », cache-sexe de la molécule brevetable à haut rendement financier sinon thérapeutique. La grande industrie pharmaceutique a privilégié depuis plus de 50 ans la recherche des « principes actifs », sans se soucier le moins du monde de l’efficacité ou non des tisanes, infusions, décoctions, cataplasmes, fumigations, etc. des médecines traditionnelles. L’histoire du lapacho d’Amérique du Sud (anticancéreux) est tristement exemplaire du déni et de l’enterrement de thérapies traditionnelles dont le seul mais insupportable tort est de ne pas pouvoir garantir 1 milliard de $ de chiffre d’affaire.

Donc, concernant le palu, pratiquement toutes les espèces d’artemisia, quelle que soit leur teneur en artémisinine - même nulle - sont efficaces sous forme fraiche, sèche, en tisane ou en poudre.

Concernant le cancer, la plante entière (annua) sous forme tisane et cataplasmes semble marcher dans certains cas, j’ai plusieurs cas de rémission à Madagascar (cancers du sein).

Je me suis borné à mettre l'accent sur les cures courtes d'artémisinine préconisée par l'association dans le cas de cancer. L'inconvénient étant le risque d'anémie. Le cas du paludisme, qui n'est pas un souci local, n'a pas été envisagé mais il est intéressant de savoir que dans ce cas au moins il n'y a pas lieu de se focaliser sur l'artémisinine. Effectivement, un totum ne facilite pas les résistances contrairement à une molécule précise. L'OMS nous a donc complètement berluré en faisant campagne contre les tisanes d'artemisia annua pour le cancer au profit de certains extraits ou produits purement pharmaceutiques. Ce point m'avait échappé, j'aurai du y penser.

Concernant le cancer, les observations à propos du palu sont certainement transposables mais en fait ce qui est important et ce sera précisé par la suite, c'est de changer de plante régulièrement comme on le faisait pour les solutés de Vernes que l'on employait à raison de séries en limitant chacun à 7 à 10 jours. Enfin je rappelle que le but de l'article était de faire échec à un commerce consistant à vendre des poudres de plantes à des prix prohibitifs avec le risque que l'utilisateur se focalise sur une ou deux plantes.

Il est impossible de dire à ce jour si l’artémisinine pure est plus, moins ou également efficace que l’annua entière contre les cancers. L’artémisinine pure sur une courte durée semble intéressante comme opération coup de poing capable de réduire tumeurs et métastases, mais sans doute pas d’entrainer une rémission de durée significative net encore moins une guérison (molécule unique = résistance facile des cellules cancéreuses). La plante entière sur une longue durée semble plus à même de favoriser des rémissions significatives, mais là non plus sans doute pas de guérison définitive.

Concernant le corossol, les feuilles fraiches ou sèches en décoction sont couramment utilisées contre les cancers à Madagascar. J’ai quelques anecdotes de rémission (un méchant cancer du poumon entre autres).

Pour en rester au cancer, il est trop tôt pour se prononcer concernant l’artémisinine ou la plante entière artemisia annua (ou d’autres variétés).

Concernant la phytothérapie en général contre les cancers, il est indubitable que les médecines traditionnelles sont efficaces, en tout cas au moins autant que le duo tragique chimio/radiothérapie, et sans leurs effets « secondaires » qui entraînent souvent la mort avant même le cancer lui-même.

Malheureusement, les tradipraticiens ou les gens qui se soignent par automédication n’utilisent en général qu’une plante et les cellules cancéreuses qui dans le domaine du vivant ont sans doute la plus forte capacité d’adaptation (plus que les virus, bactéries, parasites, etc.) finissent par développer une résistance à la plante. Il semble intéressant soit de faire des cocktails de plantes : artemisia + corossol + curcuma,+… ou d’enchaîner des cures avec à chaque fois une nouvelle plante quand la précédente ne fait pas ou ne fait plus d’effet.

Mais de grâce, pas de bêtises du genre « on ne soigne pas le cancer avec des tisanes »…

Bien à vous

Ce n'est pas ce que j'ai dit ou voulu dire. Je fais usage régulièrement de plantes pour des troubles certes moins graves que le cancer mais qui lorsqu'ils ne sont pas correctement soignés peuvent abréger la vie. J'ai recours par exemple aux bilans du CEIA qui propose des remèdes en phyto et aromatothérapie de façon très "dynamique" et ce qu'indique la base de donnée est souvent assez pertinent quand on regarde la matière médicale. Mais encore une fois ces sites de ventes ont pour but de vendre des sortes de panacées. En d'autres termes recourir à l'ethnomédecine nécessite d'avoir accès à uns savoir et une expérience qui n'est pas nécessairement disponible sur le Web.

Voici la suite de l'échange :

Je fais partie de l’asso Cancer & Métabolisme, ami de Gilles.

Je travaille aussi à Madagascar avec la Maison de l’Artemisia pour diffuser largement l’utilisation de l’artemisia annua tisane traditionnelle contre palu, bilharziose, typhoïde, etc.  

Et avec des toubibs, des tradipraticiens et d’autres assos sur place contre le cancer, avec artemisia annua poudre, corossol, curcuma, aloe macroclada, pissenlit, etc.

En général, je suis plus favorable aux plantes entières qu’au sacro-saint « principe actif », pour des raisons de moindre toxicité, de plus grande difficulté pour les parasites, virus, cellules cancéreuses, etc. à développer des résistances, de synergie et de complémentarité des différentes molécules, de meilleure biodisponibilité, certaines molécules en aident d’autres à passer la barrière intestinale, d’autres bloquent les enzymes qui détruisent trop vite des molécules utiles … tout ceci à gérer avec retenue et bon sens, en privilégiant ce qui marche dans les médecines traditionnelles, l’utilisation sur plusieurs millénaires valant tous les essais cliniques randomisés en double aveugle… Mais il faut être modestes et prudents car je vois aussi les dégâts occasionnés par un mauvais usage des plantes dans certains coins de Madagascar où la médecine traditionnelle a perdu pied et fait parfois n’importe quoi. Heureusement, les malgaches semblent avoir un sixième sens pour les plantes et ça limite les dégâts.

Vaste sujet.

Attention pour les tisanes on ne fait pas bouillir : on verse l'eau chaude sur les plantes ou la poudre. Mieux encore utiliser du lait de coco, les lipides extraient beaucoup mieux l'artémisinine.

Voir : http://www.cancer-et-metabolisme.fr/larmoise-annua-et-le-cancer/

Je dois avouer que cet article récapitulatif m'avait échappé, je n'avais même pas vu que l'on pouvait s'abonner à une new de ce site...

Voir aussi : https://www.acp-paludisme.info/app/download/5808466590/ar... : à voir notamment pour les modalités de culture de l'artemisia annua.

On trouve également des plants d'artemisia afra sur : https://www.jardin-ecologique.fr/jardin-sec/490-artemisia...

Pour les autres armoise et pas que voir : https://www.plantearomatique.com/recherche?controller=sea...

On trouve une formule à base de poudre auprès de la calebasse verte à Paris mais je n'en connais pas la composition exacte.

Pour les feuilles de corrossol, j'ai un contact avec un ami qui a du quitter Madagascar et y a vécu assez longtemps, on doit pouvoir trouver des solutions d'importation pas cher.Je vais me renseigner.

Un remède contre l'hémochromatose

L'artemisia annua ou l'artémisinine est un excellent remède contre le fer en excès de cette maladie. Voir dans la maladie de Vaquez. Sauf que dans ce dernier cas ce n'est pas tant l'excès de fer qui est problématique mais le risque de thrombose raison pour laquelle les saignées doivent être complétées par une injection de sérum phy pour fluidifier le sang. Dans ce dernier cas on contrôle régulièrement l'hématocrite. 

================================================

Regardez bien cette image : une confusion est subtilement entretenue entre ce qui n'est qu'une simple poudre d'artemisia annua et son principe actif la fameuse artémisinine. certes contenue dans la poudre mais à dise infime et comme telle incapable de guérir quoique ce soit qu'il s'agisse de malaria et à plus forte raison de cancer. En d'autre termes la présentation est manifestement conçue pour suggérer aux acheteurs qu'il achèteraient de l'artémisinine mais d'un autre côté, l'arnaque ne repose que sur la crétinerie des gogos qui achètent ce genre d'article.

Je rappelle que j'ai déjà soulevé ce problème de la confusion entre poudre d'artémisia et artémisinine. Bref, retenez qu'on doit vous donner la contenance en artémisinine de chaque gélule ou d'une unité de poids et non pas un rapport d'extraction, c'est insuffisant et le rapport d'extraction ne donne pas le poids d'artémisinine, il faut connaître le taux en % de la plante sèche ! Donc boycottez tout produit ne répondant pas à la condition ci-dessus, qu'il s'agisse d'artémisinine ou d'un autre principe actif.

Graviola Corossol et cancer

Quant au Graviola Corossol, ce n'est sûrement pas en absorbant de la poudre de ce fruit qu'on peut espérer guérir du cancer. J'ai finis par trouver ce lien qui semble résumer assez bien le problème :

https://www.plantes-et-sante.fr/decouvrir/le-graviola-com...

Les études existantes seraient des études in vitro. Donc in vivo on n'aurait aucune donnée et les excès seraient susceptibles de causer des troubles nerveux. Donc, très clairement, je refuse de cautionner l'emploi de feuilles ou de poudre de fruit en cas de cancer ! Notez que l'on trouve des barquettes de Corossol dans les épiceries chinoises, mais j'ai vu hier que c'est très cher. On y trouve aussi des anones qui sont de la même famille.

Goji : pas si "mirobolant" qu'on le prétend...

Cette vogue du corossol ressemble à s'y méprendre à celle du Goji, apparue subitement il y a quelques années, savoir un fruit rouge jadis banal que l'on trouvait à vil prix dans les épiceries chinoises et dont le cours atteint maintenant des sommets... L'enquête d'un lecteur dont je donne les résultats ci-après montre que le marchand qui est en cause à surfé également sur la vague spéculative autour du Goji.

Voir : http://silicium.blogspirit.com/files/MIROBOLANTS.pdf

Cette fiche émanant de la Pharmacie de la Croix Blanche à Dijon montre entr'autres précisions que notre bonne vieille cerise de Montmorency possède un indice ORAC 33 fois plus élevé que le Goji !

Comprendrez vous enfin à quel pour on vous entube, en long en large et en travers !

Les marchands sont enclins a s'emparer de toute sortes de plantes hier inconnues :  voici un moment est apparue un entichement pour le noni ! La seule chose prouvée est que ces produits ont été efficaces pour la santé des comptes en banque des exploiteurs et pour le reste on ne sait rien !

A propos de cette baie veuillez utiliser la fonction recherche, j'ai produit un article d'après Sionneau qui met les choses au point !

J'ajoute que je ne peux pas répertorier tous les trafiquants qui profitent de la bêtise (pour ne pas dire la connerie) des amateurs et surtout des amatrices de solution alternatives incapables du moins discernement. Aussi, je remercie, une fois n'est pas coutume, mon informateur qui m'a épargné une enquête fastidieuse. c'est bien la première fois qu'un tiers m'aide de cette façon. Cela mérite d'être signalé !

L'Andorre, le Luxembourg (et l'Espagne) offrent certaines facilités. Parfois précieuses : PLaneta Verd pour la MTC en Andorre, Sinolux au Luxembourg toujours pour de la MTC "bio" quand à l'Espagne il y a à voire et à manger, un forestier fabriquant de chalet de bois y trafique trafiquait sur la base de produits dérivés de la bioélectronique, on y trouve le laboratoire Roda (hélas injoignable) qui continue les préparations en 4DH d'organothérapie interdites en France etc... C'est aussi un refuge pour des médecin qu'en France on emmerde à tourance (Dr Moulié de Bordeaux)... Quel foutu bordel que cette Europe !

Communication d'un abonné

A l'origine de la découverte de cette embrouille les mails suivants :

Bonjour M. Alias JD Metzger,

Je lis vos rubriques avec une certaine délectation même si parfois je me perds dans les méandres d'une prose directe sans brouillon ni relecture et dont l'orthographe est à géométrie variable mais privilégiant le contenu au contenant.

C'est un peu excessif comme jugement : mes articles sont charpentés par un sous titrage abondant. Sans doute devrais-je éclater certains post en plusieurs mais j'estime que j'en fais assez et que les lecteurs doivent faire leur part d'effort. Le problème est que certains ne comprendront jamais rien à rien quoiqu'on fasse. Et je ne parle pas de l'auteur du mail...

Pour ma part, les entreprises ayant décrété que j'avais passé l'âge d'être employable, je cherche à créer mon propre emploi en travaillant depuis quelques mois à la création d'un site de e-commerce lié aux vertus et bienfaits de produits dits naturels en autres thés, tisanes, épices, insectes, algues,et autres compléments alimentaires.

Dans mes recherches, je tombe sur le site www.biologiquement.com/ géré par un certain David Hervy, résidant Andorran, dont la société n'est pas basée à Toulouse comme il prétend, et qui vante les mérites du Graviola Corossol comme le meilleur anti-cancer (entre autres) et fournit en ligne des conseils que l'on pourrait presque qualifier de prescriptions.

Bref, je suis étonné de n'avoir rien trouvé sur votre blog concernant M. Hervy ni sur le Graviola Corossol.

Vous connaissiez ?

Au plaisir de vous lire,

Suivi quelques temps plus tard du mail suivant :

Merci pour ces infos.
Vous m'avez titillé alors j'ai poursuivi mon "traçage" comme vous dites:

Le site www.biologiquement.com a bien des CGV faisant mention de Toulouse ainsi que du "Produits conditionnés en France" présents sur toutes les pages mais pas de mentions légales et aucun nº de Siret nulle part.
Par contre, on retrouve M. David Hervy (celui qui est né en 1972 car il a des homonymes) sur LinkedIn accompagné d'un jolie eurasienne et une résidence supposée en Andorre. On y lit aussi qu'il est propriétaire des sites agoji.com/ et baomix.com/
BAOMIX est une marque déposée par David Hervy, 68 place de la plagette, 34200, Sète. Adresse qui se trouve aussi être le siège de la société AGOJI dont le fondateur est David Hervy et qui dont le CA en 2012 a été 400k€ selon societe.com
Bref tout un montage pour échapper probablement à la DGCCRF.

Bonne soirée

Signé TLD

Trois sites pour ratisser large !

Les 2 sites mentionnés ci-dessus ont été conçu pour ratisser large et amenez les acheteur potentiels en direction du site de ventes indiqué en tête de cet article.

Il est clair qu'aucun ne répond aux obligations imposées aux marchands français qui doivent indiquer une adresse postale et un téléphone.

Toutefois, je dois préciser qu'en ce qui me concerne, ces questions ne sont pas déterminantes, je suis toujours près à acheter au meilleur prix quelque soit la localisation du vendeur, du moins si ça ne risque pas de susciter des problème et poste et ou de douanes. Ce qui m'importe avant tout c'est le contenu du produit. Quant à tracer un marchand, il y a le whois mais çà ne marche pas toujours quand le marchand recours à certains hébergeurs susceptibles de masquer sa localisation.

Bref, pas mal de marchands exercent en France mais se font domicilier fictivement en Andorre ou en Espagne pour des raisons de fiscalité et/ou pour de plus grande souplesse vis à vis de la règlementation. Et les produits vendus ne sont pas dangereux sauf que prendre de la poudre d'artémisia pour un remède miracle du cancer c'est aller au devant d'un échec assuré ! Encore une fois si les gens sont bêtes à ce point je n'y peux rien ! On dit à juste titre qu'il n'existe pas de bourreaux sans victimes consentantes... C'est ma foi assez vrai !

14/07/2017

Artémisia : affaire ORONAT, Senegazelle, c'est vieux et ça concerne la malaria mais côté cancer "le temps se couvre"

gabelous.jpgVoyez cette page du site du Dictionnaire Vidal

Voyez la décision de police de ANSES

Résumé

C'est une affaire ancienne qui vient de m'être signalée (février mars 2015).

Il ne s'agit pas d'un produit homéopathique mais d'un produit vanté occasionnellement par des homéopathes.

Ce produit vient du laboratoire Oralia sis au Luxembourg. Notez qu'il faut montrer patte blanche pour avoir la liste des produits.

Vous pouvez en avoir un aperçu en tapant sur Google "oronalia laboratoire"...

Il devait s'agir d'une simple poudre d'Artemisia annua et non d'artémisine plus ou moins pure. Ce produit n'est donc aps susceptible de nous intéresser.

L'ANSM a publié sur son site, en date du 24 février 2015, une décision de police sanitaire. Cette décision suspend la mise sur le marché à titre gratuit ou onéreux, la distribution, la fabrication, la détention en vue de la vente ou de la distribution à titre gratuit, l'importation, l'exportation et la publicité du produit Artémisia de la société ORONAT et mis à disposition notamment par l'association Bretagne Outdoor jusqu'à la mise en conformité à la réglementation du médicament qui lui est applicable. Cette décision de police sanitaire sera publiée ultérieurement au Journal officiel de la République française.

L'assimilation à un médicament résulte du recours à des allégations de "traitement anti-paludéen sans effet" secondaires et l'affirmation que l'artemisia serait capable de "guérir le paudisme". Je n'ai pas la preuve que ORONAT-ORONALIA ait eu recours à de telles allégations, la seule chose sûre est qu'une association organisant des voyages en Afrique a promu le produit "artémisia" de Oronat comme médicament préventif et curatif. C'est en raison de la campagne de l'OMS que l'interdiction a été émise.

Bionops et l'avenir de l'artémisinine

Il faut s'attendre à des restrictions, le fait que Bionops se soit fait saisir son stock au Luxembourg à l'initiative de la DGCCRF montre bien que le climat risque de se durcir.

Analysons la situation de BIONOPS : l'artémisinine n'était pas au catalogue, la société n'a publié aucune allégation nulle part.

Les vertus de l'artémisinine pure en matière d'effets anti cancéreux sont attestées par de nombreux travaux de recherches dont les résultats positifs sont largement accessibles. On ne peut pas m'interdire d'en faire état. j'ajoute que ces travaux, je les ai sous la main. Je me suis abstenu d'en faire la synthèse car il n'est pas possible d'en tirer, pour l'instant, des indications pratiques. Maintenant si un américain publie dans un livre ou autrefois des conseils, un protocole précis, personne ne peut m'empêcher d'en informer mes lecteurs.

Ce qui est interdit c'est de vendre de l'artémisinine, soit un extrait d'une plante accompagné d''allégation. Or de nombreux marchands vendent des plantes et des extraits sous différentes formes sans encourir de poursuites. Il leur suffit de savoir que les allégations se trouvent aisément sur des sites de pure information qui ne vendent rien.

Il y a bien là quelque chose de très hypocrite car un marchand peut bien vendre des produits sans allégations et créer un site informatif totalement indépendant. Or ce n'est même pas nécessaire puisque des bénévoles s'en chargent avec plus ou moins de bonheur.

Donc pour que la vente de l'artémisinine soit interdite en tant que médicament par présentation, il faut que le marchand use d'allégations. La situation est d'une hypocrisie phénoménale mais elle a l'avantage d'assurer aux consommateurs une certaine liberté de choix thérapeutique, nous n'allons donc pas nous en plaindre.

Bref, pour que la vente de l'artémisinine vienne à être interdite en tant que telle, il faudrait autre chose que des allégations. J'ai déjà avancé une possibilité : la législation autorise la vente libre de certaines plantes médicinales dont l'usage est traditionnel, c'est-à-dire plus que séculaire. ce sont du reste des plantes communes non toxiques. Les plantes exotiques des pharmacopées étrangères encourt le risque de se voir exclues de celle tolérance. Une directive européenne prévoit, si j'ai bonne mémoire, d'exiger que ces plantes exotiques aient été en usage dans les pays européens depuis un certain nombre d'années en arrière. Il me semble également qu'il faudrait également que les marchands qui veulent les vendre dépose une dossier d'autorisation.

Voir à ce sujet

Alerte à propos d'une menace d'interdiction de nombreuses plantes médicinales...

Et plus spécialement ce qui se rapporte à la nécessité d'une procédure d'enregistrement simplifié. Si danger il y a, à mon humble avis, c'est de là qu'il viendra. L'artémisia annua ne peut pas faire l'objet d'un enregistrement simplifié pour la malaria et encore moins pour le cancer. D'autre part son usage est tout neuf chez nous...

Faudra t-il déplorer la survenance d'un interdit positif ? Oui et non !

D'une certaine manière, ça serait une excellente publicité, sauf que dans la mesure où seules de rares personnes comme votre serviteur sont capables de gérer leur santé sans être tributaire des avis plus ou moins biaisés la médecine académique, que d'autre part le pourcentage des patients susceptibles de bénéficier dans de bonnes conditions des vertus de l'artémisinine, cela ne changera pas grand chose à la situation. Il y aura toujours des possibilités de se procurer discrètement ce genre de produit à moins que les douanes ne décident d'ouvrir tous les colis en provenance de l'étranger. Les "gabelous" sont en nombre limités et l'on se doit de faire des économies...

Je rappelle qu'à mon avis l'artémisinine agit de la même façon que la vitamine C en intraveineuse (réaction de Fenton), certes il est plus aisé de prendre de l'artémisinine que de se perfuser soi-même. Ce serait dommage de perdre cette possibilité.

Enfin, on a évoqué dans le cas de BIONOPOS une directive européenne récente. J'espère être fixé la semaine prochaine.

Affaire à suivre.

Artémisinine de IHERB : elle est fiable jusqu'à preuve du contraire ! Attention au malentendus !

ARG-55400-2.jpgRéponse

La SUPER ARTEMISININE que je recommande chez iherb est bien une artémisinine pure et non un extrait à 30:1, la seule différence est que les gélules sont de 200 mg et non de 300 mg comme c'était le cas chez Bionops. Pour obtenir la même quantité de principe actif il faut plus de gélules.

Si par exemple on veut prendre 6 g d'artémisinine, il faut 30 gélules au lieu de 20 (6000:200). Il en faudrait 60 dans le cas du produit du Dr Best. Ce disant, je n'entends pas prendre de responsabilité quant au soutien des posologies qui se pratiquent.

La super artémisinine se distingue par une fraction huileuse qui est censée constituée un petit plus.

La seule différence est donc un conditionnement de 200 mg par gélule au lieu de 300 mg.

Le coût de celle de Bionops était de 1,47 E par gramme d'artémisinine. Je suis convaincu qu'on peut le réduire en achetant l'article en vrac mais c'est une autre histoire.

Le cout de la super artémisinine chez iherb varie entre 3,25 et 6 €.

En tenant compte de ce facteur l'option la plus économique est celle-ci :

Super artemisinine de Nutrocology

On dit merci à la DGCCRF... Si celle de Bionops a disparu du marché local c'est qu'on a fait de la pub mal à propos... On cherche d'autres approvisionnements mais s'il en existe, il faudra être discret et se les refiler de bouche à oreille. Pour l'instant la France ne fait pas encore la police chez les américains et le "mondialisme" a des avantages en matières de libre circulation des marchandises. En fait c'est la France qui s'est mise sous le joug de Washington depuis Sarko 1er mais uniquement pour des mauvaises choses comme faire la guerre au moyen Orient et en Syrie particulièrement... 

C'est à hurler !!!!!!!!!!! Mais c'est comme cela et le terrorisme ne frappe jamais là où il devrait frapper car il s'en prend toujours à des innocents. cela permet aujourd'hui même de verser les torrents de larmes de crocodiles pour des drames qui eussent pu être évitées en plaçant des véritables barrages en un lieudit appelé Magnan dans un certain cas !

Inutile de vous dire que les commémorations révolutionnaires, je chie dessus sans pour autant regretter un certain ancien régime car ce qui a suivi n'est ni plus ni moins pourri ! Le progrès dans ce domaine n'a été rendu sensible que par ceux des techniques modernes...

Histoire d'une malentendu assez catstrophique

Lisez, je vous en conjure, c'est instructif quand au niveau culturel ambiant.

Premier acte : je reçois de Cancer et Métabolisme un mail rempli d'inquiétude me disant que l'artémisinine que j'ai proposée venant de iherb n'a pas l'air de marcher.

On me relate un cas où plusieurs scanners n'auraient rien décelé en fait de diminution de la tumeur, d'où une suspicion sur le produit "Super artémisinine".

On me demande s'il ne pourrait pas y avoir une erreur d'étiquetage. Je ne saisis pas et je réponds que Iherb commercialise des produits de fabricants américains ayant pignon sur rue sous entendant que ne s'agissant pas d'une herboristerie artisanale, il ne peut y avoir eu d'erreur...

Je demande de plus amples explications : on me rapporte les dires de la correspondante où il est question d'extrait à 30:1 ce qui fait que sur 200 mg d'une gélules il n'y aurait que 13,3 mg d'artémisinine pure.

Je relis les notes de IHERB : il s'agit bien d'artémisinine pure, mais c'est histoire de 30:1 me rappelle quelque chose.

Si j'ai bien compris la patiente qui a rapporté l'absence de résultats a pris un post qui dénonçait la confusion entre les poudres de plantes, les extraits peu titrés en confondant l'exemple donné pour l'un de ceux que j'ai dénoncés comme correspondant aux caractéristiques du produit de IBERB que je recommande.

Si les gens ne savent pas lire, s'ils mélangent tout, je n'y peux strictement rien !

M. De la Brière a fini, si j'ai bien compris, par se rendre compte que sa correspondante est "malade" non pas du cancer mais dans sa tête probablement et qu'elle subi une forte pression des oncologues. De là à penser qu'il auraient caché un effet même modéré, la chose n'est nullement impossible. je cite le dernier mail :

Ceci dit j’ai du mal à comprendre aussi.

L’artémisine marche presque à tous les coups, quand cela ne marche pas c’est une fois sur deux parce qu'il n’y a plus de cancer donc pas ou presque de cellules cancéreuses à détruire ou une erreur de diagnostic, mais les oncologues poussent à la chimio.

C'est d'autant plus étrange que l'on arrête le traitement de personnes très âges à cause du coût prohibitif des chimios, fut-ce t'elle généricables, coût qui aurait progressé de 400 % du fait d'une combine américaine que l'on ne m'a pas précisée...

Second cas le cancer est trop avancé, en général il y a un petit effet dans les 48 h puis cela repart aussi vite.

Dans le cas de cette adhérente manifestement il y a une forte pression de l’oncologue pour des chimio lourdes (carboplatine + taxol+ erbitux, je ne sais pas ce qu’est ce dernier produit), et en plus je viens de prendre conscience qu’elle et son mari sont malades, je me suis pris les pédales dans les infos qui concernent l’un ou l’autre.

Soyons clair quand il m'arrive d'essayer d'aider des patients à voir clair j'exige qu'il me communiquent les résultats de leur examen ou les compte-rendus des intervenants.

Ce qui est compliqué, c’est que les infos des malades sont souvent catégoriques mais sur des bases imprécises.

En d'autres termes, on ne les aide pas, au pire on les embrouille et comme la plupart ne comprennent rien à la médecine, parce qu'on n'a pas pris le temps de tout leur expliquer, ce qu'il avance comme "catégorique" ce sont les idées fausses mais très arrêtées qu'ils se sont fabriquées.

Je vous avouerai que je commence à être saturé, nous faisons beaucoup de travail mais avec peu de résultats, et souvent des résultats inexploitables car les malades guéris répugnent à donner leur témoignage.

Il n'y a qu'une manière d'éviter ce genre de situation ingrate : je ne consens à prendre langue qu'avec des personnes qui en font la demande et je ne marche que si je discerne la présence d'un minimum de culture au moins rationnelle. Dans ce cas, je ne cherche pas à placer des compléments, je leur donne la possibilité de parler, de poser des questions et j'explique mes réponses. Je demande à voir les résultats des examens biologiques et si on ne me donne pas satisfaction, je m'arrange pour couper les ponts.

Ce qui arrive le plus souvent c'est que les gens ont dans la tête une idée fixe, fausse bien évidemment à laquelle ils reviennent sans cesse. Vous pouvez dire tout ce que vous voulez, ils n'écoutent pas ce qu'on leur dit et n'en font qu'à leur tête.

Un médecin qui reçoit entre 4 murs peut se permettre, le cas échéant, si la persuasion n'a pas opéré, de se fâcher. Au téléphone ou par email, l'intervenant devient souvent irrespectueux, souvent par pure maladresse, il joue les anguilles, ça peut aller jusqu'à de la mauvaise foi et le cas échéant il s'étonne qu'on l'engueule copieusement.

Vouloir aider les gens, en dehors des cadres établis, devient de plus en plus suicidaire. Cela demande du discernement psychologique et des règles : on ne peut pas se fier à ce que les gens s'imaginent avoir compris, surtout en médecine, il faut impérativement s'assurer de ce que les médecins ont fait et contrôler à partir des résultats biologiques et des compte-rendu. Sauf qu'en milieu hospitalier on fait volontiers de la rétention et comme les généralistes ne réclament jamais la copie des analyses et se contente d'un résumé plus ou moins vague, rien ne peut aller correctement.

Merci de votre attention ! Si vous avez eu la patience de vous rendre jusqu'ici !

Cancer - Artémisinine les constatations de "Cancer et Métabolisme"

logo_header3.pngVoici la teneur d'un email reçu de cette association:

Par expérience l'artémisinine de Bionops nous donnait d'excellents résultats.

Aujourd'hui grâce aux médecins qui acceptent de suivre des patients cancéreux, nous  sommes sur des cures courtes 2 au 3 jours, mais renouvelables plus souvent, sous réserve d'un taux d'hémoglobine pas inférieur à 10,5.

Quelques fois même une journée seulement suivie du traitement métabolique sodium R lipoate et garcinia cambogia permet d'observer un résultat positif à partir des scans. 

La grande difficulté, c'est que les 2/3 des gens qui nous contactent ne se lancent pas dans cette voie, sur le tiers qui reste, 75 à 80% abandonnent en cours de route, et suivent des traitement allopathiques destructeurs.

Sur 10 qui  vont s'y mettre sérieusement 2 à 3 ont des résultats remarquables et définitifs entre un et deux mois, 2 à 3 voient leur cancer stoppé mais toujours présent, leur sort à long terme est inconnu, 5 sont mal partis , un va décéder rapidement, état trop grave sinon beaucoup trop tard, 4 voient leur cancer ralenti, la durée de survie de ces cas là est passé de 3 mois autrefois à plus de six mois maintenant.

Impossible de conclure sur le long terme.

Résumé

Dans le meilleur des cas, on observe une régression sensible de la tumeur, mais cela ne veut nullement dire que le terrain cancéreux a été changé, ni que le traitement métabolique, qui semble avoir eu un effet sensible plus particulièrement sur les tumeurs cérébrales, que la partie soit pour autant gagnée.

J'ajouterais qu'en ce qui concerne la posologie, elle me semble élevée (30 gélules par prise ça fait entre 6 g. et 9 g. d'artémisinine). Enfin aucun effet négatif n'a été constaté venant de l'artémisinine seule.

Je rappelle qu'à mes yeux, le seul moyen que l'on ait de suivre les progrès en matière de terrain, c'est la cancérométrie de Vernes. Mais elle n'est pas en odeur de sainteté, voir le blog du Dr Moulinier qui maintient le cap contre vent et marées et qui vient de décider de s'intéresser des près à l'auto-hémothérapie.

Je rappelle que si j'avais un cancer, j'enverrai au diable la chimio mais quand bien même je serais médecin généraliste, je ne vois guère comment résister à la pression des oncologues et de leur satanés traitements car il ne connaissent rien d'autre que la chimio ou les rayons.

Je viens d'accompagner à sa dernière demeure un ami âgé, qui a été littéralement empoisonné par la chimio. Mais il ne voulait rien savoir. Il aurait sans doute pu retarder l'échéance en se gavant de jus de curcuma et de vitamine C à distance de ses foutues chimios mais il n'a rien voulu savoir.

 Un autre a survécu à un cancer du colon mais la chimio a fait des déjà cardiaques, hépatiques et médullaires. cela faisait plusieurs années que l'oncologue et le généraliste avaient constaté une tendance anémique. La dernière découverte consiste en une cholangite avec en aval la moitié du foie flingué (cirrhose) d'où démangeaisons et survenue d'une ascite. On lui a pompé 7 litres de liquide dans l'abdomen.

Grâce à un petit excèdent de crédit iherb j'ai pu lui donner un multivitamine et deux complexes phyto pour son foie dont un ayurvédique. Son ventre n'a plus enflé, l'ascite parait avoir été stoppée, mais il a fallu l'hospitaliser car la chute des paramètres sanguins l'a affaibli. Etant veuf et donc seul il ne mange pas bien et parfois en mange pas du tout.

Pour commencer, le médecin (assez sympa) qui devait le recevoir était en vacances, arrivé à 14 h 30, il a attendu jusqu'à 17 heures pour avoir une chambre alors qu'ils répondait à une convocation. On lui a enlevé la totalité des traitement en cours. Dans une lettre au médecin, j'ai signalé l'administration d'un traitement phyto sans donner de détail et en me présentant comme un ami. J'ai sollicité la réponse à une question sur son anémie par le canal du patient. Le papier a été classé. On s'est contenté de lui administrer des perfusions, d'acides aminés je suppose, pas la moindre transfusion sanguine. On l'a collé en maison de repos, sans aucune explication, sans résultats d'analyse ni compte rendu.

C'est malheureux à dire mais cette immobilisation sans soins particuliers devraient faire repartir l'ascite et éventuellement me fournir la preuve de l'efficacité de la phyto dans ce domaine. Mais à quel prix ?

Il y a d'un côté le verrouillage de certaines rubriques (cancérologie en particulier) et d'autre part la désorganisation et même le bordel dans les établissements hospitaliers, cliniques comprises car dans ce dernier cas si vous n'arrivez pas avec votre traitement en cours, par économie on ne vous donne rien. Là où ça se passe je ne connais qu'un service privé de néphrologie qui une clinique fonctionne correctement. La clinique en question fonctionne sous capitaux allemands alors je suppose qu'il en va de même pour les autres spécialités. La responsable du service considérée est allemande et elle mène la barque avec rigueur en veillant à ce que chacun fasse son job. au point qu'elle ne manque pas de volontaires pour travailler sous ses ordres.

Mais bon les deux spécialistes prennent 80 €uros de la consultation... Et dans les établissement publics certains chefs de service en fond autant certes mais ce n'est pas pour autant que leur service marche comme une horloge.

Que devient le Pr laurent Schwartz inventeur du protocole Métabloc

hqdefault.jpgJ'avais plus ou moins le dessein de reconstituer la carrière du pseudo professeur Laurent Schwartz qui n'est que radiologue.

Il m'aurait fallu, pour cela, mentionner sont rôle à la fois trouble et perturbateur à Garches et dont le Dr Nicole Delépine conserve de très mauvais souvenirs....

On me dit qu'il courrait les conférences et les congrès, en essayant de mobiliser les médecins, il aurait un bon écho mais comme ses remèdes sont incertains et qu'il y a des incohérences dans son protocole (excès de Metformine en particulier) cela va décourager les médecins. d'autant plus que le cancer est plus que jamais une "chasse gardée".

Les généralistes n'ont jamais bénéficié d'une grande liberté de prescription surtout dans ce domaine et cela n'a pas pu s'arranger. Pour ce qu'il en est de l'organisation de cette "chasse gardée" et des nouvelles modalités en matière de "permis", se référer à ce qu'en a dit Nicole Delépine.

LS a sans doute été convoqué par le conseil de l'ordre sur plainte des HP-AP (Direction Martin Hirsh) qui a pu s'appuyer sur les lettres de Gilles de la Brière (Cancer et Métabolisme) à son sujet.

Apparemment LS aurait tenté de se défausser en accusant ladite association d'exercice illégal de la médecine, il a aurait fait courir le bruit que l'association aurait une plainte dudit conseil de l'ordre au cul, et qu'il s'agirait d'une secte. Rien absolument rien ne permet d'appuyer une thèse aussi stupide. L'association s'en tient à la diffusion du protocole mis au point par LS pour ce qui concerne uniquement 2 complément alimentaires qui sont en vente libre.

Le cas de l'artémisinine est à particulier qui ne fait pas partie de Metabloc. Voir les posts concernant cette molécule tirée de artemisia annua.

En revanche, LS est intervenu auprès de l'hébergeur du site Cancer et Métabolisme arguant que nous faisions de la médecine illégale te portions préjudice à sa réputation en utilisant son nom. C'est complètement stupide de sa part car les contrats que l'on signe avec les hébergeurs comportent un engagement de responsabilité et donc une décharge au profit de l'hébergeur. Je rappelle que dans le cas où l'auteur d'un site n'est pas identifié (pseudonyme) les plaignants doivent adresser une requête au Président du TGI en sollicitant une identification. Bref, ce genre de pression ne peut aboutir que dans le cas d'un site hébergé gratuitement. A partir du moment où l'auteur paie, l'hébergeur ne peut aucunement prendre la moindre décision sauf cas particulier (pornographie infantile, apologie de crimes, terroristes en particulier) et son devoir est de faire un signalement aux services de police.

LS a adressé à l'association par son avocat un courrier de 130 pages mentionnant toutes nos infractions à son image ( la plupart sans fondement), laquelle association s'est abstenu de réagir. Se souvenir d'un vieil adage judicaire énonçant que qui veut trop prouver ne prouve rien !

Il ne l'attaquera pas directement car il n'en a plus les moyens et cela l'entrainerai dans les problèmes, mais va sans doute multiplier les essais en faisant intervenir des tiers (patients) auprès de l'Ordre. Pas sur que cela marche. L'arrivée de Buzyn à la santé n'augure pas d'un changement de climat favorable.

Concernant le risque de poursuites pour exercice illégal de la médecine. On ne peut pas reprocher à des citoyens de faire de la publicité en faveur des éléments d'un protocole basé sur des compléments alimentaires dès lors qu'on ne se substitue pas au médecin c'est à-dire à partir du moment où on incite les patients à essayer ce protocole la surveillance de leur généraliste. A lui de se débrouiller avec les oncologues.

Le cas de l'artémisinine est différent. Il faut distinguer la publicité faites en faveur des études et des observations qui prouve son efficacité dans les cancers. Ces données sont publiques. Le statut de cette molécule est tangent, je rappelle qu'à ma connaissance, elle n'est pas interdite. L'OMS, me parait avoir découragé l'utilisation de pratiques susceptibles de provoquer des résistances du psalmodium dans le cas de la malaria. Cas des tisanes. Je rappelle que la découverte d'effets anticancéreux est postérieure. Il faut évidemment s'attendre à ce que, sous prétexte quelconque, on en vienne à mettre des bâtons dans les roues des patients susceptibles de vouloir faire appel à un extrait d'artémisia annua.

Les ennuis ont commencé : Bionops a vu son stock luxembourgeois saisi mais on ne connait pas encore les motifs. J'espère en savoir plus la semaine prochaine.

Affaire Oronat

On vient de me signaler une décision de police sanitaire de l'ANSES contre un médicament soit disant homéopathique à base d'artémisia. Un examen sommaire montre que le motif est fondé sur un abus d'allégation. D'autre part, si c'est de l'homéopathie, cela ne peut avoir été qu'une grossière escroquerie. Pour l'instant je n'ai pas beaucoup d'éléments et visiblement cela n'a rien à voir avec la diffusion de gélules d'artémisinine pratiquement pure.

Là où il existe un risque de poursuites pour cause d'exercice illégal de la médecine c'est lorsqu'on préconise une protocole précis avec des dosages, encore faut-il distinguer le fait d'informer sur des pratiques existantes et le fait de les cautionner. J'ai tout à fait le droit de faire connaître ce que l'association Cancer et Métabolisme a pu constater dans ce domaine et l'on verra du reste que si des cures courtes d'Artémisinine donne des résultant sensibles en fait de fonte de tumeur, ce n'est pas pour autant que la partie est gagnée.

J'ai tout-à-fait le droit de porter à la connaissance du public ce que m'a communiqué l'association en fait de constat mais il est exclu pour ma part que je prenne la moindre responsabilité en conseillant directement des patients cancéreux. C'est à eux de se prendre en charge et d'assumer leurs décisions en accord avec leur médecins.

On comprendra mieux pourquoi je suis si rétif à donner la moindre consultation et à prescrire quoique ce soit. Dans un autre post vous verrez que malgré le luxe de précautions prises, plus j'en dis plus les gens s'embrouillent... C'est même assez franchement décourageant !

05/07/2017

Artémisinine : attention aux tromperies, ne pas confondre la poudre de plante et les extraits !

Artemisiaannua.jpg

Artémisinine : deux belles arnaques !

MAJ du 5 juillet 2017 : La version initiale de ce post date du 31/10/2016

Je reviens sur le sujet car le laboratoire Bionops établis en Suisse proposaient un extrait très bien placé sous tous rapports (concentration, prix). Je l'indiquais lorsqu'on me consultait par mail, ledit labo ne souhaitant pas de publicité, le produit n'étant pas au catalogue. Il fallait le commander par téléphone.

J'apprends que ce produit ne serait plus disponible à cause d'une directive européenne datant d'un mois. Or je ne trouve, en cherchant dans la base de Eur-Lex aucune occurrence. Je ne pense pas que la législation ait changé.

D'assez longue date l'OMS a mené une campagne contre l'usage de l'artemisia annua en tisane pour la malaria au motif que la concentration en principe actif est insuffisante et que cette pratique risque de déterminer des résistances du plasmodium. Cette campagne est bien antérieure à la découverte de l'activité anticancer du côté chinois mais l'on a fait courir des rumeurs de conspiration.

Il faut être précis dans les termes employés. Certains articles parlent d'une "interdiction" par l'OMS or cette organisation ne dispose d'aucun pouvoir législatif, elle ne peut qu'émettre des recommandations et l'Europe pourrait s'en être inspirée pour émettre une directive mais si directive il y a je veux la voir !

Certains observateurs pensent que Sanofi, qui développe un médicament curatif à base d'artémisinine semi synthétique + un dérivé de la quinine se serait abouché avec l'OMS pour faire barrage à une utilisation et à une commercialisation sauvage de l'artémisinine.

Voir : http://www.usinenouvelle.com/article/sanofi-maroc-produit...

Notez que Sanofi affiche des prétentions quasi philantropiques et l'on n'est certes pas obligé d'y croire... La seule chose importante est de clarifier le statut actuel de l'artémisinine. J'attends donc de pouvoir tenir un texte ! Enfin il se peut que Sanofi fasse pression sur la DGCCRF mais encore une fois, il faudrait savoir sur quel texte s'appuie cette organisation pour agir.

A ma connaissance, il n'y a pas d'interdiction officielle. Sauf qu'une directive déjà ancienne fait peser une menace sur la commercialisation de certaines plantes exotiques qui n'auraient pas bénéficié d'une antériorité suffisante d'usage local. A ma connaissance, cette directive n'a pas encore donné lieu à la publication d'une liste positive de plantes susceptibles d'être interdites.

Concernant Bionops, je viens d'apprendre que la DGGCCRF aurait fait saisir les stocks de Bionops au Luxembourg mais sur quelle base légale ? Telle est la question. 

Je note d'autre part que des sites européennes vendent en moyenne 69 E la "super artémisinine" que Iherb propos à 39,88 E (à ce jour) soit presque le double. C'est à ma connaissance le seul extrait qui propose une concentration suffisante. Il existe certes des possibilités pour s'en procurer en vrac mais pour des particuliers c'est hasardeux, surotut du côté chinois où c'est la loterie et en plus il faut savoir faire ses gélules.

Je note d'autre part qu'en dépit de mes laborieuses explications sur la différence entre une poudre de plantes et de véritables extraits tirés en artémisinine, j'ai vu que sur le site de Cancer et Métabolisme, un particulier qui fait de la pub pour de véritables arnaques. Voir :

http://www.cancer-et-metabolisme.fr/temoignage-cancer-du-...

Je cite ça date d'hier et je vais demander au président d'efface ça :

Attendez vous à ce que ces annonces disparaissent, je viens d'avoir au téléphone le Président qui m'a promis d'effacer ces mentions trompeuses. Lui et moi sommes à la recherche de pistes alternatives. Mais dans l'hypothèse où il existerait un interdit, nous seront tenus à la discrétion.

Anamed prétend disposer d'une variété hybride très concentrée en principes actifs mais rien, absolument rien, n'accrédite l'existence de cet variété mirifique. Cela existe pour le cannabis mais pas pour l'artemisia annua, du moins à ma connaissance et à supposer qu'une variété productive ait été créé j'attends et j'exige des garanties scientifiques.

Enfin et de toutes façons,  je répète que ce n'est pas avec une tisane que l'on peut soigner efficacement des pathologies telles que des cancers ou la maladie de Lyme !!!

Ces escrocs de Teemana vendent les 50 g de feuilles 14 €, le kilo est dans les 260 € et le kit de graines à 110 euros.

La crédulité et la connerie humaine donne certes une assez bonne idée de l'infini et la guerre contre ces travers ne sera jamais gagnée mais ce n'est pas une raison pour baisser les bras ! Je finis par me demander si les gens comprennent encore le français !

Je rappelle que l'artémisinine doit se pratiquer en cures courtes éventuellement répétées à intervalles et qu'un usage trop prolongé risque de causer une anémie. La moindre des choses serait d'avertir son médecin afin qu'il surveille les réserves de fer (dosage sur fer et de la ferritine). Le mode d'action de l'artémisinine s'apparente à celui de la vitamine C par voie intraveineuse (réaction de Fenton) malheureusement on ne trouve pas ou difficilement des solutions à injecter aux doses adéquates. Le problème n'est pas tant de les confectionner (solution d'ascorbate) mais de les administrer. Sans prescription ne pas compter sur les infirmières en raison des 7 mensonges qui sévissent sur la vitamine C... Là il y a vraiment un complot nettement caractérisé puisqu'on ne trouve guère que des produits à usage vétérinaire...

============================ 

MAJ : Je n'ai pas encore été assez clair dans mon propos. Une lectrice me demande un avis sur un extrait d'Artémisinine vendu sur Amazon.

Réponse :

On ne peut juger que lorsque la contenance de chaque gélule est donnée en mg d'artémisinine pure.

1 kilo de poudre contient seulement 2,5 g d'artemisinine (0,25 %). Il est donc nécessaire de connaître la proportion de principe actif dans le produit brut et non la concentration de l'extrait, donnée qui ne suffit pas mais permet à des gens fûtés de débusquer une éventuelle supercherie bien enveloppée.

Là on vous propose des gélules de 400 mg à 30 pour1.

Artémisinine.jpgLa gélule correspond donc à 400 mg x 30 soit 12 g de poudre brute. Cela ne fait que 30 mg d'artémisinine.

Or la prise minimale est de 50 mg pa prise ! .

Et certains patients ont utilisé 8 à 10 gélules jour sur des périodes courtes : 5 jours ! Mais à dire vrai, on ne m'a pas donné le dosage de chaque gélules et je présume que mon informateur n'y a pas prêté une attention aussi soutenue que celle que je préconise.

Il vous faut 50:3 = au moins 17 gélules !.

Je suppose que vous allez commencer vraiment à comprendre la teneur gigantesque des arnaques ! Voir :

Se procurer la SUPER ARTEMISININE SUR IHERB

 

Là vous avez 200 mg par gélule ! Je ne connais pour l'instant comme fiable que ce type de produit ! Si vous trouvrez moins cher ou mieux je suis preneur !

Je vais rajouter ça à mon topo ! A présent j'espère que ce sera plus limpide !

Autre chose : j'avais signalé dans le cas de pré diabète et de diabète de type II que la berbérine est un bon candidat pour faire baisser le glucose. Glucomètre à l'appui. Dans un cas que j'ai pu observer d'échappement de HBA1C (hémoglobine glyquée) qui était montée jusqu'à 6,7 %, l'administration de STAGIG (Metformine non encore génériquée 2 comp.) + 3 gélules de 500 mg a fait chuter le chiffre à 5,6%. Il est revenu à son taux antérieur qui naviguait entre 5,3 et 5,5. L'idéal serait de perdre encore 1% mais le mieux est l'ennemi du bien !

____________________________ 

Ce site qui fait la promotion de gélules d' Arteminisa Annua à moins de 10 € les 60 gélules (6,90 €) actuellement trompe les gens. D'abord pour une simple poudre c'est encore très cher. A ce prix là on devrait vous fournir au moins 200 gélules !

http://www.artemisinine.biologique.bio/

Notez tout d'abord que ce que je reproche à ce marchand pourrait s'appliquer à des dizaines de concurrents et il n'est pas question d'en faire la liste. C'est à vous à apprendre à discerner la réalité derrière des annonces susceptibles de vous faire saliver ! 

L'artémisinine est un extrait d'artemisia annua, la simple poudre est donc très pauvre en principes actifs

La tromperie consiste a associer la mention de l'artémisinine au produit. Or l'artémisinine est un composant extrait, on devrait donc vous dire la quantité en mg par gélule. Réfléchissez ! Si vous voulez consommer cette plante vous avez intérêt à la cultiver. Ca peut pousser sur un balcon. On trouve des plants et des graines de plusieurs plantes médicinales chez Alsagarden par exemple et ce n'est pas une plante exigeante.

La campagne de l'OMS concernant les restrictions à l'emploi de l'artémisinine contre le paludisme

Cela dit, bien avant que les effets de l'artémisisine sur les cellules cancéreuses ne fasse l'objet d'une publicité au demeurant récente, l'OMS avait mis en garde contre une mauvaise utilisation de l'artésisinine et surtout de l'artémisia annua dans le cas de paludisme. Je m'explique : l'utilisation de tisanes consistant en une extraction très légère, il y a risque de développement de résistances. certains soupçonne l'OMS d'avoir voulu favoriser un certain produit d'un certain laboratoire. Ce n'est pas impossible mais en tous les cas, non seulement la campagne évoquée ne peut pas avoir pour but d'empêcher le recours à l'artémisinine contre le cancer car à l'époque, la chose n'était pas d'actualité.

Risque de résistance du plasmodium

Bref, il existe bien un risque de développer une résistance du plasmodium dans le cas d'une posologie insuffisante. cela je ne sais pas s'il est nécessaire d'ajouter un autre composant pour vaincre le paludisme. Je n'ai pas étudié la question mais je ne le pense pas.

Pas de complot contre l'usage en cas de cancer. Pour l'instant du moins !

Pour ce qui concerne le cancer. Il y a eu des résultats, je le tiens d'informations privées et émanant de l'association "Cancer et métabolisme". A ma connaissance le Dr Avetyan a été témoin d'une importante réduction d'une tumeur par l'artémisinine, sauf que la répétition rapprochée de cures intensives s'est soldée par une anémie sévère. L'artémisinine, lorsqu'elle entre en contact avec le fer capté par les cellules tumorales, produit un peroxyde (eau oxygénée pour simplifier) qui les flingue. C'est du reste l'effet recherché lorsqu'on injecte des grosses doses de vitamine C.

Précautions à prendre (risque d'anémie)

Donc l'artéminisine réagit avec le fer qu'elle rencontre sur son passage. D'où il découle logiquement qu'elle doit être prise à distance des prises alimentaires. D'autre part, il est plus logique de faire des cures courtes (5 à 7 jours) et d'intercaler une recharge en fer pour limiter le risque d'anémie. J'ajoute qu'il ne faut pas faire le protocole de Schwartz et l'artémisinine en même temps. Notez que je ne peux pas donner d'autres précisions.

J'ai défini mon rôle comme consistant à vous donner les moyens de gérer vous mêmes vos problèmes en développant votre immunité intellectuelle et votre sens de la réflexion en vous fournissant des critères et des repères. A vous de les étendre mutatis mutandi (par transposition analogique...) à des situations qui ne seront pas forcément évoquées de façon exhaustive. D'autre part, je n'ai pas envie d'être poursuivi pour "exercice illégal de la médecine" ce qui risquerait d'être le cas en donnant des directives précises. Directives impossible dans la mesure où chaque cas est quasiment un cas d'espèce, surtout dans un domaine aussi vaste et aussi complexe que celui des cancers.

Encore un mot sur l'artémisinine, l'extrait titré est trouvable en France mais à cause des directives de l'OMS, il est vendu sous le manteau. Le statut légal de cette plante est à préciser. A ma connaissance elle n'est pas interdite à la vente puisque l'on trouve quantité de propositions dans le genre de celle que je viens d'épingler. Néanmoins, il est probable que si l'extrait devenait l'objet d'un commerce, les pouvoirs publics risqueraient de porter un coup d'arrêt à ce commerce.

Apprenez à être un peu moins bêtes !

Quand vous êtes à la recherche d'une plante plus ou moins exotiques, commencez pas vous renseigner sur les posologie et surtout de déterminer si c'est la poudre ou un extrait qui détermine l'efficacité du végétal. Ensuite apprenez à scruter les annonces et à détecter le "non dit".

Enfin rappelez vous que les marchands ne sont pas des philanthropes, votre santé ils s'en tapent, ce qui les intéresse uniquement c'est de remplir de devises leur maudit tiroir caisse.

A propos de polygonum cuspidatum (renouée du Japon)

Je profite de cette notice phyto pour préciser qu'un abonné m'a signalé que cette plante dont on tire le resveratrol est une plante invasive assez largement répandue chez nous. J'en ai mis sur mon balcon pour le feuillage mais je n'en fais rien, cela dit il parait que l'on peut manger les jeunes feuilles en salade.

C'est un fait que j'avais soupçonné en voyant des photos qui m'ont rappelé un végétal assez familier. J'ai donc commandé un plan de fallopia multiflorum qui grime sur mon balcon afin de pouvoir le cas échéant comparer les candidats trouvables dans la nature. Il existe en effet des espèce voisine.

Malheureusement, il me semble difficile de se passer des extraits même si cette plante est très commune. D'abord la partie qui est exploitée c'est la racine et elle doit être traitée pour éviter une légère toxicité qui peut être cause de diarrhées. En effet après avoir coupé la racine en petits morceaux il faut la cuire à feux doux pendant 12 heures avec des haricots noirs chinois. Ensuite il faudrait pouvoir en tirer un extrait et le concentrer.

Vu que l'immense majorité de mes lectrices et lecteurs s'effarouchent quand on leur parle de préparation simples, tels un macérat glycériné, on ne peut guère se passer des extraits disponibles dans le commerce spécialisé. On peut tout acheter en Chine mais un coup sur deux on risque de recevoir un article douteux. Encore heureux quand le photo du vendeur donne la couleur correcte, que l'on connait la saveur de l'extrait et que l'on peu plaider la tromperie. J'ai pu ainsi me faire rembourser mais c'est aussi du temps perdu...