Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2016

Artémisinine : attention aux tromperies, ne pas confondre la poudre de plante et les extraits !

Artemisiaannua.jpg

MAJ : Je n'ai pas encore été assez clair dans mon propos. Une lectrice me demande un avis sur un extrait d'Artémisinine vendu sur Amazon.

Réponse :

On ne peut juger que lorsque la contenance de chaque gélule est donnée en mg d'artémisinine pure.

1 kilo de poudre contient seulement 2,5 g d'artemisinine (0,25 %). Il est donc nécessaire de connaître la proportion de principe actif dans le produit brut et non la concentration de l'extrait, donnée qui ne suffit pas mais permet à des gens fûtés de débusquer une éventuelle supercherie bien enveloppée.

Là on vous propose des gélules de 400 mg à 30 pour1.

Artémisinine.jpgLa gélule correspond donc à 400 mg x 30 soit 12 g de poudre brute. Cela ne fait que 30 mg d'artémisinine.

Or la prise minimale est de 50 mg pa prise ! .

Et certains patients ont utilisé 8 à 10 gélules jour sur des périodes courtes : 5 jours ! Mais à dire vrai, on ne m'a pas donné le dosage de chaque gélules et je présume que mon informateur n'y a pas prêté une attention aussi soutenue que celle que je préconise.

Il vous faut 50:3 = au moins 17 gélules !.

Je suppose que vous allez commencer vraiment à comprendre la teneur gigantesque des arnaques ! Voir :

Se procurer la SUPER ARTEMISININE SUR IHERB

 

Là vous avez 200 mg par gélule ! Je ne connais pour l'instant comme fiable que ce type de produit ! Si vous trouvrez moins cher ou mieux je suis preneur !

Je vais rajouter ça à mon topo ! A présent j'espère que ce sera plus limpide !

Autre chose : j'avais signalé dans le cas de pré diabète et de diabète de type II que la berbérine est un bon candidat pour faire baisser le glucose. Glucomètre à l'appui. Dans un cas que j'ai pu observer d'échappement de HBA1C (hémoglobine glyquée) qui était montée jusqu'à 6,7 %, l'administration de STAGIG (Metformine non encore génériquée 2 comp.) + 3 gélules de 500 mg a fait chuter le chiffre à 5,6%. Il est revenu à son taux antérieur qui naviguait entre 5,3 et 5,5. L'idéal serait de perdre encore 1% mais le mieux est l'ennemi du bien !

____________________________ 

Ce site qui fait la promotion de gélules d' Arteminisa Annua à moins de 10 € les 60 gélules (6,90 €) actuellement trompe les gens. D'abord pour une simple poudre c'est encore très cher. A ce prix là on devrait vous fournir au moins 200 gélules !

http://www.artemisinine.biologique.bio/

Notez tout d'abord que ce que je reproche à ce marchand pourrait s'appliquer à des dizaines de concurrents et il n'est pas question d'en faire la liste. C'est à vous à apprendre à discerner la réalité derrière des annonces susceptibles de vous faire saliver ! 

L'artémisinine est un extrait d'artemisia annua, la simple poudre est donc très pauvre en principes actifs

La tromperie consiste a associer la mention de l'artémisinine au produit. Or l'artémisinine est un composant extrait, on devrait donc vous dire la quantité en mg par gélule. Réfléchissez ! Si vous voulez consommer cette plante vous avez intérêt à la cultiver. Ca peut pousser sur un balcon. On trouve des plants et des graines de plusieurs plantes médicinales chez Alsagarden par exemple et ce n'est pas une plante exigeante.

La campagne de l'OMS concernant les restrictions à l'emploi de l'artémisinine contre le paludisme

Cela dit, bien avant que les effets de l'artémisisine sur les cellules cancéreuses ne fasse l'objet d'une publicité au demeurant récente, l'OMS avait mis en garde contre une mauvaise utilisation de l'artésisinine et surtout de l'artémisia annua dans le cas de paludisme. Je m'explique : l'utilisation de tisanes consistant en une extraction très légère, il y a risque de développement de résistances. certains soupçonne l'OMS d'avoir voulu favoriser un certain produit d'un certain laboratoire. Ce n'est pas impossible mais en tous les cas, non seulement la campagne évoquée ne peut pas avoir pour but d'empêcher le recours à l'artémisinine contre le cancer car à l'époque, la chose n'était pas d'actualité.

Risque de résistance du plasmodium

Bref, il existe bien un risque de développer une résistance du plasmodium dans le cas d'une posologie insuffisante. cela je ne sais pas s'il est nécessaire d'ajouter un autre composant pour vaincre le paludisme. Je n'ai pas étudié la question mais je ne le pense pas.

Pas de complot contre l'usage en cas de cancer. Pour l'instant du moins !

Pour ce qui concerne le cancer. Il y a eu des résultats, je le tiens d'informations privées et émanant de l'association "Cancer et métabolisme". A ma connaissance le Dr Avetyan a été témoin d'une importante réduction d'une tumeur par l'artémisinine, sauf que la répétition rapprochée de cures intensives s'est soldée par une anémie sévère. L'artémisinine, lorsqu'elle entre en contact avec le fer capté par les cellules tumorales, produit un peroxyde (eau oxygénée pour simplifier) qui les flingue. C'est du reste l'effet recherché lorsqu'on injecte des grosses doses de vitamine C.

Précautions à prendre (risque d'anémie)

Donc l'artéminisine réagit avec le fer qu'elle rencontre sur son passage. D'où il découle logiquement qu'elle doit être prise à distance des prises alimentaires. D'autre part, il est plus logique de faire des cures courtes (5 à 7 jours) et d'intercaler une recharge en fer pour limiter le risque d'anémie. J'ajoute qu'il ne faut pas faire le protocole de Schwartz et l'artémisinine en même temps. Notez que je ne peux pas donner d'autres précisions.

J'ai défini mon rôle comme consistant à vous donner les moyens de gérer vous mêmes vos problèmes en développant votre immunité intellectuelle et votre sens de la réflexion en vous fournissant des critères et des repères. A vous de les étendre mutatis mutandi (par transposition analogique...) à des situations qui ne seront pas forcément évoquées de façon exhaustive. D'autre part, je n'ai pas envie d'être poursuivi pour "exercice illégal de la médecine" ce qui risquerait d'être le cas en donnant des directives précises. Directives impossible dans la mesure où chaque cas est quasiment un cas d'espèce, surtout dans un domaine aussi vaste et aussi complexe que celui des cancers.

Encore un mot sur l'artémisinine, l'extrait titré est trouvable en France mais à cause des directives de l'OMS, il est vendu sous le manteau. Le statut légal de cette plante est à préciser. A ma connaissance elle n'est pas interdite à la vente puisque l'on trouve quantité de propositions dans le genre de celle que je viens d'épingler. Néanmoins, il est probable que si l'extrait devenait l'objet d'un commerce, les pouvoirs publics risqueraient de porter un coup d'arrêt à ce commerce.

Apprenez à être un peu moins bêtes !

Quand vous êtes à la recherche d'une plante plus ou moins exotiques, commencez pas vous renseigner sur les posologie et surtout de déterminer si c'est la poudre ou un extrait qui détermine l'efficacité du végétal. Ensuite apprenez à scruter les annonces et à détecter le "non dit".

Enfin rappelez vous que les marchands ne sont pas des philanthropes, votre santé ils s'en tapent, ce qui les intéresse uniquement c'est de remplir de devises leur maudit tiroir caisse.

A propos de polygonum cuspidatum (renoue du Japon)

Je profite de cette notice phyto pour préciser qu'un abonné m'a signalé que cette plante dont on tire le resveratrol est une plante invasive assez largement répandue chez nous.

C'est un fait que j'avais soupçonné en voyant des photos qui m'ont rappelé un végétal assez familier. J'ai donc commandé un plan de fallopia multiflorum qui grime sur mon balcon afin de pouvoir le cas échéant comparer les candidats trouvables dans la nature. Il existe en effet des espèce voisine.

Malheureusement, il me semble difficile de se passer des extraits même si cette plante est très commune. D'abord la partie qui est exploitée c'est la racine et elle doit être traitée pour éviter une légère toxicité qui peut être cause de diarrhées. En effet après avoir coupé la racine en petits morceaux il faut la cuire à feux doux pendant 12 heures avec des haricots noirs chinois. Ensuite il faudrait pouvoir en tirer un extrait et le concentrer.

Vu que l'immense majorité de mes lectrices et lecteurs s'effarouchent quand on leur parle de préparation simples, tels un macérat glycériné, on ne peut guère se passer des extraits disponibles dans le commerce spécialisé. On peut tout acheter en Chine mais un coup sur deux on risque de recevoir un article douteux. Encore heureux quand le photo du vendeur donne la couleur correcte, que l'on connait la saveur de l'extrait et que l'on peu plaider la tromperie. J'ai pu ainsi me faire rembourser mais c'est aussi du temps perdu...