Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2014

Mainmise de l'industrie pharmaceutique

mainmise.jpgJe ne ferai que prêcher des convertis en signalant ce lien. Malgré un durcissement des essais cliniques cette industrie de merde perdure dans ses magouilles l'une d'entre elles consistant à freiner voire à occulter les effets indésirables de ses immondes cochonneries. Côté américain on ne compte plus les procès motivés par cette sorte de dissimulation mais ici la plupart des soit disant experts sont, on le sait des "vendus" à qui la loi permet de dissimuler plus ou moins leurs conflits d'intérêts. Ce sont pour nous des "conflits" mais pas pour eux !

J'ai failli foutre ma main sur la gueule à un généraliste qui m'avait engueulé parce que j'ai refusé une statine... Certains sont décidément incorrigibles, qu'il tirent le parapluie et veuille se couvrir je peux le comprendre mais qu'il fasse acte de foi dans des statistiques dont on sait qu'elles sont largement truquées, Basta ! Ca ne passe plus 

Bien évidemment, on aura compris que la suppression du service de cancérologie du Dr Nicole Délépine est le moyen le plus radical que l'on a trouvé pour mettre au rencard des protocoles de cancérologie qui marchaient bien.

Voir : http://reseauinternational.net/mainmise-lindustrie-pharma...

Il s'agit de procurer à l'industrie de nouvelles molécules brevetables pour maintenir son emprise et le pire c'est que l'Assurance Maladie s'en trouve réduite à financer des essais qui nouvelles substances dont on peut prévoir que dans 10 ou 20 ans elles se seront révélées toxiques alors que ce sont les industriels qui devraient en faire les frais !e de merde a encore de beaux jours devant elles. S'impose le refus de croire sur parole des essais systématiquement truqués de bien des manières (ne serait ce qu'en bloquant la remontée des plaintes en rapport avec les effets indésirables toujours minorés). Mais avec, entre autres procédures, les RMO (références médicales obligatoires) les labos ont réussi à supprimer en fait la liberté de prescription.

Cela dit il y a des méthodes jugées non orthodoxes qui marchent. Si je devais être atteint par le vilain "crabe" pas question que je devienne cobaye, je préfère crever ! Le refus de passer sous les fourches caudines est non seulement une preuve d'immunité mais çà aide à l'entretenir ! Mais bon les français en général ne sont pas des héros mais bien des "veaux" et comme tels prédestinés à l'abattoir. Il n'y a pas de bourreaux sans victimes plus ou moins consentantes !

24/09/2014

Ventes de médocs à l'unité et hors pharmacie, le gros bordel...

pharmacie.pngIl est question d'autoriser la vente de médicaments accessible sans ordonnance hors pharmacie. Les grandes surfaces à l’affût de cette nouvelle opportunité objectent qu'elle mettront ces rayons sous la surveillance d'un pharmacien. C'est sans doute un moyen de salarier des tas de diplômés qui sortent des bancs de la fac sans être sûr de trouver un débouché. L'argument avancé c'est que cela permettra de pallier à un maillage insuffisant des pharmacies (??) et de les trouver en week-end.

J'objecte à cela que les arguments pour sont du pipeau, les français sont connus pour avaler des tas de médocs toujours à mauvais escient. J'ai eu pendant deux semaines comme voisins un couple vivant aux pays bas. Là bas c'est la croix et la bannière pour se faire prescrire certains médicaments dont les antibiotiques. Les médecins incitent à soigner les grippes par des moyens naturels. Comparé à ce qui se passe chez nous, ce serait plutôt l'excès contraire.

Alors que les français prennent de la graine de ce régime et apprennent d'abord à se servir judicieusement des médocs en vente libre et à se constituer une pharmacie d'urgence et tout ira bien. Même si la plupart des pharmaciens sont devenus des vulgaires épiciers le mouvement consistant à vouloir libérer certains produits est contestable !

Quand à la vente de médicaments à l'unité, on ne donne pas de détails sur la façon dont cela va se pratiquer. Les pharmaciens vont-ils devoir déconditionner les boites existantes. Ce serait pur DELIRE ! Ne parlons pas des comptes d'apothicaires auxquels ils seraient exposés ! C'est aux labos à adapter les conditionnements au différents cas de traitements et aux médecins à éviter les excès. D'abord pour les boites destinées à un traitement mensuel il faudrait se mettre d'accord sur 28 ou 30 unités. le résultats des discordances et que de temps à autre il faut réclamer un boîtage pour faire la soudure. Ras le bol !

Enfin pour ce qui concerne la réforme de certaines professions protégées et datant de l'Ancien Régime, c'est une autre affaire. Quand un notaire fait une série d'actes de ventes pour des appartements dans un immeuble, il recopie le même texte en changeant seulement quelques détails, il n'est pas normal qu'il facture x fois au prix fort le même acte répétitif, ne parlons pas des syndics de faillite. Le problème est que pour l'instant les modalités précises de la réforme envisagée sont inaudibles car la communication laisse à désirer quand à ce que l'actuel gouvernement envisage... 

15:45 Publié dans Pharmacie | Lien permanent | Commentaires (0)

02/07/2014

Clopidogrel et Cie ou la France malade de l'antiracisme

Africain.jpgA lire avec attention pour le contenu technique :

http://www.docbuzz.fr/2014/06/29/123-clopidogrel-le-risqu...

Or la lipoprotéine (a) est sujette à des variations sensibles selon les ethnies. J'ai souvenir d'avoir lu quelque part qu'elle serait plus élevée chez les Africains. Or c'est un facteur de risque cardiovasculaire sans doute plus important que le cholestérol LDL.

Voir :http://www.bio-economie.com/cholesterol-atherosclerose-li...

Pathologie politique et politique pathologique

Avec cet article voilà un exemple consternant d'une des "vices" typiquement français qui par exemple en arrive a systématiquement confondre antijudaïsme et antisionisme et antisémitisme. Je regrette mais les juifs askenazes ne sont pas des sémites, ce seraient des descendants de convertis Khazars et le sionisme est une doctrine politique, et on a le droit d'être contre. Ainsi à partir du moment où je constate que le dieu national, jaloux et vengeurs des anciens Hébreux ressemble à s'y méprendre à la définition que donne de son "Diable" le judéo-christianisme, j'ai parfaitement le droit d'exprimer mon allergie à l'égard des idéologies citées. Soit dit en passant, je me demande comment le dieu d'amour des chrétiens a pu émaner du dieu hébraïque.

Quand l'antiracisme devient franchement criminel

Enfin, pour ce qui concerne l'expérimentation pharmaceutique en France, on voudrait trouver un moyen propre d'éradiquer tout ce qui ne présente pas blanc que l'on ne s'y prendrait pas autrement. Une fois de plus on constate que l'on est gouverné par des malades mentaux infestés par une idéologie mécanique complètement aveugle.

05/04/2014

Préparations officinales et magistrales en France et ailleurs (comparatif)

preps.jpgDans plusieurs texte que j'ai sous le coude et que je n'arrive pas à terminer vu la difficulté de contacter certains acteurs du marché, j'avais prévu un long développement sur la réglementation pharmaceutique.

J'étais arrivé à certaines conclusions que j'ai retrouvées hier dans deux documents datant d'environ 5 ans pour le premier et que voici :

http://www.pharmaciedesarchers.com/documents/La%20PO%20en...


http://www.anfpp.fr/.../Résumé commenté

Ces études différencie les préparations officinales des préparations magistrales en comparant le régime français à celui des autres pays européens

Préparations officinales

Dans le premier cas, il s'agit de préparations vendables sans ordonnance dont la composition est limitée au formulaire national qui a systématiquement éliminé la majeure partie des formules de l'ancien codex qui comprenait par exemple le vinaigre des 4 voleurs.

Vinaigre qu'à la limite on pourrait trouver en épicerie mais que le pharmacien n'a pas le droit de vendre!

A noter que le régime le plus favorable est celui de l'Italie qui autorise à puiser dans les formulaires des autres états européens. 

Encore une fois on peut se demander à quoi sert l'Europe si la France, conformément à une tradition répressive héritée en droite ligne de la terreur révolution des années 1792* si l'administration continue à faire son propre "cirque" et à emmerder systématiquement rien que pour le plaisir.

*Que l'on retrouve également à la racine de l'ancien empire "soviétique".

Préparations magistrales

Nécessité d'une ordonnance ce qui limite considérablement les possibilités mais qui, en vertu de la liberté (théorique) de prescription, offre (en principe) d'assez large possibilités de mélanges.

En fait, ce n'est pas dit dans les textes proposés, mais seules les interdits énoncés dans le cadre de la Loi Talon constituent en droit la seule limite si'mposant aux médecins et aux pharmaciens. Le problème est qu'il n'existe nulle part de liste officille à jour. D'après mes recherches sur Legifrance le Garcinia est interdit avec plusieurs autres plantes qui sont malgré tout en vente en France (??). 

Réserves

Les pharmaciens ont profité de la rédactions de ces documents pour revendiquer le contrôle de toutes les plantes et huiles essentielles or il existe une liste des espèces qui sont en vente libre à raison de leur usage traditionnels. Je suis forcément hostile à cette revendication qui prend le prétexte de la qualité mais je n'ai pas l'assurance que le fait d'en passer par des fournisseurs agréés soit une garantie suffisante de qualité pour la bonne raison que la qualité "bio" n'a jamais été imposée pour toute plante alimentaire ou médicinale. C'est donc aux consommateurs à s'assurer auprès des marchands de la provenance de leurs produits et à mon avis des firmes comme Aromazone sont dignes de confiance pour les huiles essentielles. Et dans ce domaine j'ai vu des pharmaciens vendre n'importe quoi, y compris dans des flacons clairs (une hérésie !).

Observations à propos de l'homéopathie

Toujours dans les limites de la loi Talon, un médecin peut prescrire n'importe quelle souche homéopathique à la dilution qui lui convient aussi quand Grangeorge est Cie se félicitent d'avoir obtenu la libération de toutes souches à partir de la 12 CH, il ne se rendent pas compte que si on les a gentiment baladés entre le Sénat et l'Elysée on a probablement fait seulement semblant de leur faire un cadeau alors que ce droit était préexistant dans le cadre des préparations magistrales !

Belle preuve s'il en était besoin que le fait de bien connaître l'homéopathie et d'être un bon juriste ne saurait nuire, bien au contraire !

Voir : http://planete-homeo.org/school/forum/petition-t1922.html...

http://planete-homeo.org/school/forum/un-quarteron-d-home...

Les ignorants et qui plus est les crétins constituent une espèce qu'il faudrait pouvoir piquer à la naissance à moins de trouver un "vaccin" à administrer à tout procréateur en puissance !

Toutefois, comme j'entends rester autant que faire se peut fidèle à la perspective hahnemanienne, je considère que l'utilisation des complexes homéopathiques est à écarter et que dans ces conditions si même Boiron a drastiquement réduit sa production pour faire du fric et faire grimper ses actions, nous n'en avons finalement pas grand chose à foutre. On peut, c'est le but de l'Europe (libre circulation des marchandises), commander ailleurs et notamment en Autriche chez http://remedia.at.

Dans un prochain post je donnerai les adresses des pharmacies homéopathiques étrangères qui vendent par Internet.

Enfin j'ai lu quelque part qu'il existerait 40 préparatoires agréés en France mais pour en trouver la liste bonjour ! J'ai fouillé en vain sur le site de l'ANSM. Je suppose que cette absence n'est pas un hasard...

23/05/2013

Pharmacie : les officines bientôt en faillite ?

Pharmacie.jpgNice-Machin vient de publier à la Une un titre : la grosse déprime des pharmacies. Ce joural tente de nous apitoyer sur les cinq plaies de la profession en nous voulant faire croire qu'elle serait "crucifiée"... Il est permis de rire je suppose...

La baisse des prescriptions seratit de 10 % en 7 ans.

La baisse de rectte due aux génériques n'est pas chiffrée à moins qu'elle soit contenue dans les 10% (?)

Les médicaments déremboursés auraient entraîne une baise du CA de 60 %

Parapharmacie : la concurrence des grandes surface est rude.

On aurait donc un CA réduit en moyenne à 30 % de ce qu'il était. Mais qui s'en soucie ? Pas nous les patients en tous les cas. Après s'être engraissés sur le dos d'Assurance Maladie voilà ces anciens notables qui se plaignent.

Désolé mais on s'en fout du moins pour les pharmaciens de ville qui ont trop pullulé. A la campagne c'est différent. Le quotidien cite le cas d'une pharmacie de l'arrière pays dont la patronne vit avec un SMIG tout en ne comptant plus ses heures et la perspective de voir les médecins de campagnes disparaître n'est pas rassurante. Mais à côté de cela il y a des exceptions et des pharmaciens qui sont florissants. Mais oui ! Seulement on peut dire qu'ils se cassent le cul ! Le patron fait les gardes chaque nuit, la pharmacie est opérationnelle 7 jours sur 7 nuit et jour, elle entretient au moins 2 à 3 livreurs qui tournent en permanence et quadrillent le secteur, elle comprend 5 postes de ventes et au moins 2 à 3 personnes en permanence pour servir. Enfin elle offre toutes sortes de formules anciennes du codex, vinaigre des 4 voleurs, vins médicinaux etc... Preuve qu'il y a des investissements en énergie qui paient !

Alors tenez vous bien ces MM. réclament des honoraires remboursés par la Sécu pour contrôler 2 fois l'an que les patients prennent bien leur médicaments. On croit rêver !

19:41 Publié dans Pharmacie | Lien permanent | Commentaires (0)