Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2016

Sur l'électro-colloïdo-thérapie du Dr Defaut

colloïdes.jpg

Ce post date à l'origine de novembre 2012. Ce post entièrement refondu comporte le brevet et le livre du Dr Defaut.

======

Mise à jour du 17 novembre 2016

Mon intérêt pour les thérapies électromagnétiques a été relancé par la découverte du Spooky2 évoqué très récemment et qu'un correspondant naturopathe expérimente intensivement et avec succès.

Ayant tous les composants pour faire l'appareil, je me suis décidé à en confectionner un. D'après le brevet, l'appareil se résume à une pile de 4,5 volts dont on fait passe le + à l'un des pieds et le - à la nuque. Le courant est abaissé par une série de résistance et on a des sorties, selon les calculs à :

0 Ohms, 1,5, 4,5, 10,5, 22,5 KOhms à raison de la longueur de fil résistant parcouru à chaque plot. Les valeurs sont données à raison d'une résistance par sortie et les valeurs standard des résistances du commerce ne correspondant pas, vous pouvez modifier ces valeurs et même les multiplier en élargissant la gradation dans cette échelle. Vous pouvez également n'utiliser que 2 piles de 1,5 volts dans un connecteur adéquat, ou 3 ou 4 et même aller jusqu' 9 volts sans vous électrocuter.

Liste des pièces chez Conrad (sauf piles, résistances et électrodes, utiliser les Cefar adhésives)

J'ai évalué la résistance entre tête et pieds à environ 2 mégohms ce qui fait une délivrance de 2 microampères pour 4,5 volts alors que la pile délivre 5 ampères à l'état neuf. On est nettement en dessous des mA utilisées en ionocinèse (jusqu'à 30 mA).

L'appareil doit être porté 24 heures sur 24 et les indications sont dans le livre.

Defaut.JPGCi-contre l'appareil original du Dr Defaut.

Expérimentation : pour commencer je n'ai pas éprouver de flash (phosphène) même à pleine puissance de la pile. Donc impossibilité de doser le courant selon la méthode indiquée. Me faut il passer à un voltage supérieur ? J'ai donc pris une position assez moyenne correspondant à 6 KOhms.

Très rapidement j'ai commencé à ressentir, à la station debout prolongée une sensibilité au niveau de l'articulation des hanches surtout à gauche, le + passant par la jambe gauche. La nuit j'ai fait un rêve, je suis tombé sur le genoux et ait ressenti une douleur. Une fois réveillé j'ai senti une gêne dans le genoux gauche. J'ai débranché et ça s'est dissipé rapidement.

Une nuit suivante, alors qu'il faisait assez froid, et que je n'avais pas rallumé le chauffage, je me suis mis, toujours en rêve à trembler mécaniquement comme une feuille. Je me suis réveillé ait débranché et ça s'est arrêté. Le tremblement était anormal car auto-entretenu de façons très régulière et même assez mécanique.

Puis plus rien ! Il me semble difficile avec ce type d'appareil d'en vérifier les effets sans pathologie flagrante, telle que angor, œdème du poumons etc... En y réfléchissant, qui dit colloïde dit floculations et qui dit floculations dit protéinogramme du CEIA. Mais quand à faire un profil avant et après un ou deux mois d'usage, vue le coup de ce genre d'opération il faut avoir des mécènes.

J'ai fait des recherches sur l'Ecole de Nancy. J'ai trouvé un site qui en a listé les professeurs mais les noms cités par Defaut ne s'y trouvent pas sauf deux Mathieu, un Louis fils d'un Charles qui s'est consacré à l'enseignement et un Pierre de passage et non documenté. Louis Mathieu a été influencé indirectement par son patron qui avait visite Gallavardin à Lyon qui s'est intéressé à l'électricité cardiaque. Nancy, du fait de la réunion de personnalités médicale à la faveur de la guerre de 1870 a été un des premiers établissements à recourir au galvanomètre à cordes.

Willem_Einthoven_ECG.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir : http://www.professeurs-medecine-nancy.fr/Mathieu_L.htm

Mathieu Louis.jpgCe Louis Mathieu peut correspondre à celui qui est à l'origine du petit appareil du Dr Defaut. Il est né en 1895 et décédé en 1985. Defaut, disparu en 2004 a pu le connaître. Mais sur un site que j'ai indiqué, l'intéressé est désigné comme répondant au prénom de Charles mais on ne sait pas d'où il détient cette thèse car Defaut n'a donné que les prénoms.

Je ne vois aucun moyen d'aller plus loin quant à la possibilité de mieux cerner l'Ecole en question qui est en fait l'Ecole de médecine car j'ai demandé à un bibliothécaire de la BU-Médecine locale de bien vouloir faire des recherches et il n'y a rien de plus que le site visé ci-dessus.

On ne peut que déplorer le caractère excessivement flou des informations données par Defaut sur l'origine du procédé qui est bien dans l'air du temps. Sauf que je crains qu'il ait agi ainsi pour tenter de se rendre intéressant en conférant à son procédé une aura de mystère.

Concernant le prix de vente de l'appareil, j'aurais donné un prix erroné. On m'a communiqué une facture n° 88 daté d'avant les €uros qui se monte en 2001 se montait à 3450 F, ce qui correspond à un peu plus de 500 €. Il est possible que mon informateur ait exagéré mais 500 € pour un boitier et une pile de 4,5 volts et une bobine pouvant être remplacée par 5 ou 6 résistance de 1/4 de watt, c'est de toutes façons exagéré. Mais dans ce domaine, on peut comprendre que le client doit faire un sacrifice pour mériter d'obtenir un effet. Je ne parle pas de l'éventuel effet placebo mais si un patient a dépensé en vain beaucoup d'argent, à moins de passer à ses yeux pour un con, il aura intérêt à plus ou moins se convaincre que çà lui a fait un peu quelque chose.

Tout a foiré justement parce qu'un malade a demandé en justice le remboursement de l'appareil ce qui a déclenché un interdit de vente et de publicité ainsi qu'une amende. 

Certes, il est difficile de nier les exemples de guérison que l'auteur expose dans son livre et je sais que le Dr Janet avait constaté l'efficacité du procédé sur certains de ses malades en dépit d'un conflit d'intérêt. c'est du moins ce que l'on a raconté

Defaut-Gilbert-Cessez-Donc-D-etre-Obese-Livre-364464420_L.jpgJ'avoue continuer à avoir des doutes sur la philantropie du Dr Defaut car en compulsant la documentation que m'a envoyée un lecteur (qui n'a pas répondu à mon dernier mail), j'ai vu qu'il a publié un livre dont la version de 1981 s'intitule Cessez donc d'être obèse.

Ayant dégoté pour un € ce bouquin + port, je l'ai reçu ce matin. Et son contenu m'a fait très mauvaise impression.

Son ordonnance type est apparentée à celle qui était en vogue chez ces amaigrisseurs qui nous ont valu la mise à l'index des extraits thyroïdiens. Elle comporte une gélules d'opothérapie avec poudre de différentes glandes et organes dont la thyroïde, du méprobamate, un anxiolithique (Equanil), de lamfepramone (une amphétamine ocupe faim), du benzonaphtol (benzoate de naphtyle, hydrocarbure aromatique comportant dix atomes de carbone pour sept d'hydrogène, utilisé comme antiseptique intestinal), et de l'huile de paraffine à utiliser pour les assaisonnements et sauces vinaigrette. Plus de gélules d'un complexe de plantes déconstipantes, diurétiques avec entr'autres cascara, bourdaine et (...) belladone ! Avec en plus régime maigre le tout avec un protocole horaire compliqué et l'obligation de voir l'homme de l'art une fois par semaine !

Je passe sur les hérésies (huile de paraffine, amphétanine et Cie), mon intuition ne m'avait pas trompé ce Dr Defaut était un tire-sou professionnel portant un nom peu auspicieux respirant, je m'en excuse, la fausseté.

Mais je me répète, il m'est difficile de croire que les résultat de son bidule à pile soient une invention. La personne qui m'a communiqué des documents dont la facture a eu un résultat sur une artérite. A moins que je n'ai enjolivé le souvenir gardé de ce contact.   

======

Mise à jour du 24/10/2013

On me demande si quelqu'un propose un équivalent de cette appareil. Non personne à ma connaissance ne s'est intéressé à la question. Les données techniques figurant ci-dessous sont suffisantes pour le reproduire.

On trouvait quelques aperçus sur cette méthode sur :

http://mpnet1.free.fr/r4defaut.html

C'est ce que j'ai trouvé de plus complet sur le sujet. Il existe 3 brevets, un brevet français, un brevet belge et un brevet suisse. Je vient de les retrouver.

Voici le brevet français de 1965 que j'ai passé à l'OCR, vous pouvez donc faire des recherches textuelles à l'intérieur :

Brevet français du Dr Gilbert Defaut,

Procès et interdiction de publicité

Ce médecin est décédé. La réalisation de l'appareil doit coûter un peut plus de 10 à 20 €, or l'appareil breveté a été vendu à ce que l'on m'a dit 15 000 de nos anciens francs ! Je ne suis pas sûr du chiffre mais on peut qualifier cela d'escroquerie compte tenu du prix de revient. Bien sûr Defaut (a t-on idée de porter un nom aussi calamiteux et si transparent ?) avait prévu un boitier très ajusté et dissimulé le bobinage de telle manière que l'on ne puisse pas déterminer le contenu sans risquer de bousiller ce gadget.

Sauf que celui qui a eu le livre comportant le mode d'emploi entre les mains pouvait aisément deviner la supercherie. Cependant les gens sont tellement ignares en matière d'électricité et d'électronique basique qu'ils ne comprennent pas que les renseignement permettant de reconstituer l'appareil leur étaient fourni sur un plateau mais noyé dans un "baratin" verbeux et dont une bonne partie est sans intérêt.

Une association avait été fondée pour faire la pub du procédé et la personne qui s'en était chargée a été tellement commotionnée par le procès intenté par un patient qui avait réclamé en vain le remboursement de l'appareil qu'elle en est malade de frousse quand on lui téléphone. Ce qui devait arriver arriva. Un procès fut intenté par un patient insatisfait qui n'a pas obtenu le remboursement réclamé. Defaut a été traîné en justice et condamné avec interdiction de toute publicité.

Defaut avait donc édité un livrer servant de mode d'emploi et expliquant la pose et le réglage de l'appareil par les phosphènes que le bon réglage serait susceptible de causer. Ce livre n'est pas épuisé : une dame dont j'ai eu l'adresse en détient encore des exemplaires et j'ai renoncé à m'en procurer de peur de lui causer une crise cardiaque en faisant ma demande. Il me manquait donc ce fameux livre pour obtenir les derniers détails manquants.

Ce livre vient de m'être fourni par un correspondant qui m'avait transmis le schéma de l'Olidyn reconstitué par un ami électronicien, schéma qui a été validé par un autre électronicien qui connaissait l'appareil. Un projet d'amélioration est en cours mais il faut de menus fond pour faire réaliser les prototypes d'un autre modèle de transfo... Les choses sont donc au point mort.

Bref, mon sentiment sur cette affaire est que son procès, Defaut ne l'a pas volé. Il est mort je ne sais pas si ce procès a hâté son passage de vie à trépas mais je ne verserai pas une larme. Avoir fait tant d'argent d'un truc aussi simple et qu'il était possible de reproduire en se procurant le brevet qui n'est pas un secret puisque j'ai pu le dégoter je ne sais trop comment, c'est exploiter de manière criminelle la misère humaine.

Le livre de Gilbert Defaut

Le procédé est absolument sans danger on le verra. Je mets donc ce livre à la disposition de mes lecteurs. J'ai d'autres livres importants et introuvables car non réédités ou très anciens. Je pense en particulier au livre sur les aliments fermentés du monde entier d'un certain Claude Aubert. Je ne sais pourquoi l'auteur ne daigne pas rééditer ce livre incontournable et unique mais il se vend une fortune d'occasion...

A ce propos notez que tant sur Amazon que sur Priceminister des livres qui viennent à peine de paraître se vendent 2 à 3 fois le prix du neuf comme c'est le cas pour le Dictionnaire de lithothérapie de Louis Adamant. Comprenne qui pourra !

J'envisage de créer un site secret qui servira d’entrepôt mais si vous vous tenez à ce que ce site voit le jour faites des demandes de titres et le cas échéant faites rosir le petit cochon... Voici donc le livre du Dr Defaut :

Docteur G.Defaut Electro-colloïdo-thérapie

Notez que ce fichier disparaîtra s'il n'est pas régulièrement téléchargé...

Analyse du contenu du livre

Il est intéressant par quelques cas cliniques mais d'une manière générale ces cas sont compliqués d'un vocabulaire technique ultra-sophistiqué que j'ai rarement vu sous la plume de spécialistes. C'est la partie la plus malaisée à synthétiser quand aux limites du procédé. La plupart des exemples tournent autour de problèmes cardio-vasculaires, artérites, coronarites, thromboses etc...

Peu de choses sur l'école de Nancy (1871-1914) comprenant les Prs Prenant, Werther, Vautrin, Berheim et les Dr Liebaud et Mathieu réunis à Nancy à l'occasion de l'annexion consécutive à la guerre de 1870. En résumé tandis que Louis Lumière cherchait un remède aux floculations sanguines dans l'hyposulfite de magnésium (article devenu introuvable d'où la disparition que l'on espère momentanée d'un remède intéressant contre les rhinites en particulier du laboratoire Richard), l'équipe en question a expérimenté un procédé consistant à utiliser des courants galvaniques faibles, la technique de l'époque ne permettant pas une miniaturisation.

Le dispositif électrique

Il est ultra simple. Ce dispositif utilise une pile de 4,5 v. Il comprend un bobinage constitué d'un fil résistant dont la résistance en Ohms par mètre est donnée. Plusieurs branchements sont possibles à différents métrages de cette résistance de sorte que j'ai pu calculer les valeurs des points de contacts. Le dispositif peut être simplifié en recourant à une série de résistances bobinées que l'on peut mettre en circuit par un contacteur à X positions, on peut même le perfectionner en multipliant les paliers.

Dans le livre l'auteur évoque des résistances de 2 à 5 Kohms. Voici le passage du brevet :

Une plaquette supérieure 8 de prise de voltage percée de six trous 12 marqués respectivement des signes et chiffres 1 — 2 — 3 — 4 — S, ce dernier étant le pôle — (négatif). La valeur des bobinages effectués avec du fil de constantan présentant 250 ohms de résistance au mètre sont respectivement, en partant du tube S vers le tube 1, de : six mètres — douze mètres — vingt-quatre mètres — quarante-huit mètres. Les bobinages utiles sont donc de : 0 m au tube 5 ; 6 m au tube 4 ; 18 m au tube 3 ; 42 m au tube 2 ; 90 m au tube 1.

Je vous laisse le soin de calculer les paliers. Dans la mesure où l'auteur signale que chez certains patients il faut abaisser le voltage à 3 volts et vu que l'on ne peut pas permuter aisément des piles de modèles dissemblables, la solution consiste comme je l'ai indiquer à multiplier les paliers au delà de 5 kOhms.

Deux choses importantes sont à noter : le + doit être connecter à l'extrémité de la jambe ou sous la plante de pied, solution préférable, c'est moi qui précise en raison de la présence d'un point chinois qui est utilisé avec les appareils utilisant des micro courants en usage chez les kiné. Le pôle - étant relié au front ou au cou.

Le réglage de l'appareil

Lorsque les électrodes sont en place on branche le + et avec la fiche correspondant au - on touche brièvement la sortie (5 sur l'original) qui correspond à un branchement direct sur la pile puisque ce pôle sert à vérifier l'état de la pile en allumant une petite ampoule de 3,5. 

On touche ainsi les sorties correspondant à des résistances croissantes et l'on doit choisir la connexion correspondant à la dernière valeur limite où l'on observe un léger phosphène, la valeur supérieure faisant disparaître le phénomène. C'est ainsi que l'on ajuste la valeur du voltage dont a besoin le patient.

En d'autres si vous utilisez un contacteur rotatif afin d'éviter d'avoir à poser plusieurs fiches femelles (les fiches mâles étant une vulgaire fiche dite "banane" appelée goupille pour tromper l'ennemi dans le texte), il vous faut savoir que l'on teste par des contacts fugitifs car l'effet optique disparaît par un contact prolongé.

J'ai parlé de résistances bobinées car elles se rapprochent le plus du modèle original mais n'importe quel type de résistance doit convenir. Vous pouvez ainsi facilement multiplier les paliers vu qu'il existe des contacteur à 6 et 12 positions. Je ne donne pas plus détails, si vous avez des notions basiques d'électricité vous devez vous en sortir.

A propos des floculations

J'ai signalé le parallèle existant entre les recherches de l'école de Nancy et les travaux d'Auguste Lumière. Je rappelle que le profil du C.E.I.A. est basé sur une multiplication de tests de floculation dont certains étaient courant il y a une soixantaine d'années et plus (Kunkel phenol). Malheureusement, il est impossible de trouver sur le Net de la documentation sur ces tests et leur genèse. Il faut aller fouiller dans les bibliothèques des facultés de médecine comme la bibliothèque inter universitaire de médecine à Paris mais on n'y trouve pas grand chose dans la partie numérique.

Pas grand chose sur les floculat et rien sur le Kunkel Phenol par exemple :

http://www2.biusante.parisdescartes.fr/livanc/index.las?d...

Le C.E.I.A. délivre une liste de remèdes extraite de sa base de données. Et j'ai pu constater des coïncidences étonnantes (apparition de remède spécifique de l'acidité gastrique lors d'un passage critique à cet égard) et des résultats : les bilans se normalisent après 3 mois de gemmothérapie ciblant un floculat particulier.  J'ai pompé la base du C.E.I.A (pas besoin de pirater, il suffit de copier les fiches et de les rassembler) et procédé par recherche textuelle dans le fichier constitué par assemblage du tout.

A propos des micro-courants

Il s'agit d'un volet que je suis en train d'explorer avec un copain. Cela va des courant dit teens utilisés pour la simulation musculaire à de véritables micro courant de l'ordre de 200 micro ampères. Il s'agit pour l'instant d'en dresser la liste avec leur caractéristiques. Si certains de ces courants sont régulés d'après mes premières investigation ces appareils ne permettent pas de remplacer un appareil d'ionocinèses car ces appareils utilisent des courant allant de 1 à 30 milliampères, courants qui présentent des dangers en cas d'implants métalliques de brûlure galvaniques (prothèses, steens).

Il resterait à dresser un tableau des courant délivrés par l'electrocolloïdothérapie qui sont sans doute bien inférieurs aux courants utilisés en ionocinèse.

31/08/2013

Orgonites et protection électromagnétique

Mise à jour du 31 août 2013

J'ai fait 2 expériences avec les orgonites. Sur des cultures en ligne d'abord (tomates, haricots). Ce n'est pas l'idéal car la disposition en ligne des orgonistes n'est pas la meilleure. On préconise une disposition en nid d'abeille mais ça ne peut s'appliquer qu'à un parc de cucurbitacées par exemple.

J'ai cependant constaté une différence sur les haricots, la partie de la raie traitée a grandi un peu et ils m'ont semblé plus productif plus rapidement. C'est sensible mais pas frappant : les bouts de raies gardent davantage l’arrosage.

En revanche de l'eau dans un bocal disposé sur une orgonite dans le congélateur fait apparaître une différence de consistance dans la glace et cette différence forme une pyramide de glace non transparente et l'on observe en surface une inégalité, pas franchement un bombage mais il faudrait répéter l'expérience avec un pot plus large et plus haut mais j'ai pas la place. 

 

Mon attention avait été attirée par une expérience faite à l'Université de Bruxelles par une chercheuse qui avait mis en évidence l'effet protecteur des CMO sur les fourmis soumises au rayonnement EM d'un téléphone portable ou d'un modem Wi Fi.

Ces expériences ont mis en évidence un effet protecteur d'un dispositif commercial assez onéreux et j'ai pensé qu'il conviendrait de tester par le même processus les fameuses orgonites. J'ai donc mi en relation un fabriquant d'orgonites (un certain Fabien) avec l'universitaire belge et voici les résultats :

http://www.bargainorgonite.com/?p=1760

Ils sont positifs mais quantitativement moindre que pour les CMO. 

Voici l'échange qui a suivi :

Bonjour Marie-Claire,

C'est grâce à JD Metzger que je t'ai connue. (D'ailleurs vu que j'y suis, merci JD!) On discutait sur les effets des orgonites et autres pour protéger des ondes, et voilà donc une question:

"L'universitaire qui a testé vos orgonites et les CMO pourrait préciser si l'action du point de vue quantitatif est comparable. Les vidéos étaient concernant les CMO étaient  assez flagrantes"

Merci d'avance,

Fabien

Voici la réponse :

Les CMO sont plus forts :)

Confirmation :

Bonjour Fabien,

Merci pour ton mail. Tu as parfaitement répondu! Bravo ! Voici mon avis: les CMO (les gros, pas les petits trucs que l'on place au mauvais endroit sur les PC car ceux-là sont nuls) donc les boules (les shpères) CMO ont un effet plus grand (à condition d'être judicieusement situés) que les orgonites. A mon avis: ils sont plus concentrés en particules actives et !!! c'est de l'eau!! qui pourrait bien avoir elle aussi un effet.

Mais supprimer complètement tous les effets néfastes des grands champs électromagnétiques que l'homme crée avec ses nombreuses antennes, ses WiFi puissants (tu devrais voir les antennes WiFi de l'ULB!), ses PC, ses tablettes, ses Dectphone etc...) et j'en passe, cela ni les orgonites ni les CMO ne savent faire. Et qui souffrent? les petits animaux, les plantes etc...L'homme met à mal tout ce que la nature lui offre.

Mon commentaire

En effet, il ne faut pas rêver, nous sommes littéralement bombardés et je suis de l'avis d'un correspondant qui me disait qu'il faut travailler à se renforcer soi-même plutôt que de chercher un secours dans des "gris gris". Le problème est que l'on ne sait pas comment agissent les systèmes type orgonites et CMO, il n'annulent pas les champs physiques et tout ce que l'on raconte à propos des système d'inversion de phase est sujet à caution. Une inversion de phase implique une réémission équivalente en intensité et neutraliseraient les systèmes communiquants qui sont en cause.

Il faut d'abord veiller à protéger les lieux ou on séjourne chambre, séjours, bureau en limitant la pollution électromagnétique. Ca implique une révision des installations électriques et pour les micro-ondes des protections au niveau des murs. Elles vont être possibles avec relativement peu de frais (Metapapier en cours de commercialisation).

Cependant, dans les immeubles genre cage à lapins et toutes les habitations collectives, il restera le problème posé par les planchers et les plafonds. Les plafonds ce sera soluble mais les planchers ?

Il faudra se résoudre dans les nouvelles constructions à noyer dans les sols des grilles métalliques comportant des mailles adapées reliées à la terre. En attendant les tapis de sol, c'est pas vraiment idéal sauf pour un lit disposé dans une alcove. Enfin il ne faut pas oublier que si on se protège de l'extérieur çà implique d'abandonner Wi-Fi, portables, téléphones DECT à l'intérieur sinon ce serait s'exposer à une pollution pire que celle que l'on voudrait éviter (rebondissemments des ondes sur le blindage contre les agressions externes).

Organites et culture biodynamique

Un domaine où les orgonites ont fait leurs preuves c'est en matière de culture :

Voir : http://www.bargainorgonite.com/?page_id=566

Et vous trouverez sur ce site à acheter des orgonites pas chères du tout...

Pour ma part je n'ai encore rien planté sauf des patates car même dans le Sud, on a été noyé et on a deux mois de retard.  En plus la personne avec qui je jardine et qui possède le terrain est retenue à la maison. En revanche, une correspondante m'a promis de me communiquer les photos de ses expériences comparatives sur des tomates. A suivre...

15/06/2013

Alimentation médicatrice, mieux que Kousmine et Seignalet : les "topos de Taty"

tati01b_small.jpg

Sur la maladie de Lyme voir impérativement la dernière note la concernant :

http://silicium.blogspirit.com/archive/2012/09/19/la-mala...

La citoyenne dont il va être question se présente comme chercheuse en cuisine, Inventeur de la non-cuisine, Courtière en régimes-santé. On pourrait préciser qu'elle est hostile aux régimes d'enterrement car elle aime manger...

Mon attention a été attirée sur les publications de cette naturopathe belge qui a publié plusieurs petits livres et une revue. D'un côté surtout des recettes de cuisine et de l'autre des monographies autour de différentes pathologies qui se recoupent quand aux causes multifactorielles et aux moyens de les traiter. Les naturopathes qui suivent cette piste basée sur des travaux de chercheurs et de thérapeutes anglo-saxons qualifient ses livres et ses séminaires de "bordéliques".

Je ne suis pas en mesure de morter un jugement car il y a beaucoup à lire mais le fait est que quand on débarque sur son site on est vite un peu noyé par l'abondance du propos (FAQ), la référence à des concepts censés être connus et aussi par le nombre de publications qu'il faut sans doute prendre dans l'ordre adéquat après avoir réuni entre 6 et 10 titres différents ce qui représente un investissement non négligeable.

A ce propos, j'ai noté que l'auteur se plaint que les Editions Amyris qui proposent encore 3 de ses titres ne lui auraient pas payé ses droits d'auteurs. Aussi la dame a t-elle fondé sa propre maison d'édition et on peut constater qu'en matière de publicité elle sait se vendre, bien qu'elle soit pratiquement inconnue dans l'hexagone.

Projet de recension : appels aux dons pour l'achat des monographies

La matière étant extrêmmement touffue quoique prometteuse, si l'on daigne faire appel à la reconnaissance du petit cochon rose (qui chôme en ce moment et aimerait agiter sa petite queue plus souvent) je propose d'investir et de constituer des résumés de la matière principale car bien évidemment dans ce genre de livre les exemples de succès et les illustrations tiennent la plus large place. Or ce sont les principes et les données méthododiques qui nous intéresse et qu'il faudrait résumer. Et je note à ce propos qu'en fait de synthèse, on ne trouve rien...

Les naturopathes qui diffusent à l'intention de leur propres patients des données venant de Taty Lauwers m'ont paru incapables de résumer les données fournies. J'ai sous les yeux deux exemples, celui concernant la manière de faire le bouillon de poulet et une méthode de prise de tension qui permet de cerner la nature et la gravité d'un état de fatigue. Pour le "bouillon" ça va encore, mais pour la prise de tension, on aurait pu résumer le propos par 2 ou 3 schémas graphiques qui eussent éviter un "baratin" qui embrouille. Je suis un "visuel" et j'aime avoir des images pour fixer ma mémoire.

J'ai demandé des services de presse mais je n'ai pas eu de réponse. Ainsi dans la mesure où il ne me coûte rien de partager le fruit de mes lectures et que d'autre part l'effort consistant à rédiger une synthèse est favorable à l'exercice de la mémoire, je trouverais assez normal que les lecteurs qui souhaiteraient en savoir davantage avancent chacun tout ou partie du prix d'un des livres (22,00 € + port) sinon c'est entre 600 et 1000 pages qu'il leur faudra acquérir et assimiler. Ce qui ne me semble pas si évident.

Les limites du régime de Seignalet

Le régime de Seignalet qui est en gros est un mixage du régime crudivore de Burger et de Kousmine a contre lui deux inconvénients majeurs : le cru n'est pas bon pour tout le monde et en particulier pour ceux qui souffre d'une inflammation intestinale (rectocolite, maladie de Crohn) et la pratique de l'éviction des céréales et des laitages n'est envisageable que temporairement le temps de calmer le jeu. J'ajoute que le fait que le Dr Seignalet soit décédé d'un cancer du pancréas laisse à penser que l'excès de crudités ne lui aurait pas réussi.

J'ai expérimenté ce régime avec un certain succès : digestion hyper rapide au point d'avoir fin une heure après un repas et impossibilité de se jeter sur une viennoiserie ou une pâtisserie. Si certains paramètres ont été améliorés je me suis retrouvé avec des crampes d'estomac que j'ai eu bien de la peine à maîtriser.

Des présupposés moins systématiques

J'ai du imprimer et lire 300 pages tirées du site de l'auteur. On peut constater en parcourant ce qui est accessible que l'auteur après avoir été influencée par un certain systématisme au demeurant très français chez Seignalet qui est un pur cartésien est sortie progressivement de ce carcan. D'abord elle connait la diététique ayurvédique, la diététique chinoise (différents types de Yin et de Yang), s'est intéressée au régime des groupes sanguins et a trouvé son salut chez des chercheurs et des thérapeutes anglo saxons totalement ignorés sous nos latitudes.  Elle dénonce à juste titre des anomalies comme le rejet des cérales au profit du soja (Seignalet) fort sujet à caution, enfin la dysbiose intestinale est au centre de ses préoccupations. Or je suis convaincu que tout le mal ou presque commence par là et que c'est un des plus puissants dénominateurs communs des nouvelles pathologies.

Les ouvrages principaux

Je vais en présenter quelques uns en précisant que si l'on veut s'en faire une idée il convient de se borner à imprimer la plaquette de présentation en pdf qui donne la table des matières et le sommaire. pour juger de l'intérêt d'un livre la table des matières (qui manque souvent) est primordiale. Or les tables tendent a démontrer une certaine tendance à l'exhaustivité. Et cerise sur le gateau, l'auteur donne dans chaque monographie un index. Cherchez donc les livres pourvus d'un index : ils ont la queue courte preuve de beaucoup d'incompétence voir d'un foutage de gueule assez généralisé. Oui je le dis car cela fait 30 ans que j'observe l'évolution de l'édition française dans divers domaines et c'est la CATASTROPHE: on fait des tas de livres creux avec beaucoup d'air dedans et aucune matière palpable. Et la sacro sainte liberté d'opinion nous coûte cher en terme de déforestation !

L'auteur est dotée de beaucoup d'humour, on va le voir !

Qui a peut du grand méchant lait ?

laitcoverp1_small.jpg

Le paysage a tendance à se partager entre lelobby "prolait" et les "antilaits" dont Thierry Souccar est l'actuel chez de file vivant. Et dans ce dernier cas c'est au prix de raisonnements simpliste : le lait est pour les veaux ou les bébés dont pour les adultes c'est caca.

La vérité est bien différente, à savoir que la majeure partie des problèmes vient de la dénaturation du lait du fait des vaches qui ne broutent plus guère et par les traitements ignobles infligé au produit de l'animal sacré des indiens. S'il est exact qu'il y a des gens qui devront se passer ou se méfier des laitages à vie, à condition d'écarter les produits merdiques d el'industrie laitière (avec ou sans bifidus, cette engeance qui fait grossir et rend agressif mais c'est bon pour cloner des technico-commerciaux offensifs et détestables...), il s'avère possible dans certains cas d'utiliser du lait et du beurre cru (que l'auteur rient en haute estime) ou des laits fermentés mais sans excès.

Du gaz dans les neurones (la dysbiose intestinale)

gazcoverp1.JPG

Ce livre est à mon avis essentiel. Le précédant a surtout pour intérêt de faire l'inventaire des dénaturations des produits laitiers. Quand à déterminer qui peut consommer des laitages c'ets une autre affaire et une affaire de "profil", or je ne vois rien dans les table consultées qui aborde cette question. Raison pour laquelle il me faudra sans doute tout lire pour débusquer des indications pratiques.

Le problème de la dysbiose est essentiel. Le livre n'épuise certainement pas le sujet car ainsi que je l'ai dit il faudrait remettre en honneur les fameux nosodes de Bach mais quel homéopathe les maîtrise encore ? J'ai la doc technique mais je ne m'aventurerai pas à les utiliser.

Le problème de la dysbiose c'est qu'elle peut être entretenue d'abord par les glucides et je rappelle que pour aider à la levée de la pâte à pain on met en plus du sel un peu de sucre dans la cuve de la machine. J'étais arrivé à la conclusion que les bureaucrates et les retraités bouffent trop de sucre lents. Or l'auteur a déniché un régime de "glucides spécifiques" qui m'intéresse.

Le Dr Donatini met en garde contre les prébiotiques (fibres) et propose des mycéliums de champignons certainement très faiblement dosés et broyés assez sommairement avec les écorces ce qui réclame des traitements longs avant d'être efficaces. A ce propos j'ai eu confirmation que l'ARS a fait une descente dans sa boutiques et qu'une audience a eu lieu, on devrait savoir le résultat du jugement assez rapidement. C'était bien ce que je pensais : une histoire d'allégations incompatible avec la vente de produits sous le statut des compléments alimentaires. Or un aliment n'est pas censé guérir de sorte que sauf exception les médecins ne se préoccupent de diététique que pour préconiser des régimes éculés, inopérants et finalement nocifs.

Le régime "nouvelle flore" inspiré du régimes des "glucides spécifiques" va plus au coeur du problème puisqu'il consiste d'abord à affamer les bactéries intestinales indésirables en ne donnant que des glucides simples (monosacharrides) dont la digestion est aisée et complète de sorte que les "bestioles" n'ayant rien à bouffer, elles sont contraintes de réduire leur population. Des probiotiques (yaourt maison) (ou K-Philus) font le reste. ceci est un résumé simpliste. La difficulté réside dans la nécessité d'un "profilage métabolique" au sujet duquel on ne trouve pas grand chose sur le site et dans les livres. L'auteur renvoit les demandes sur les "coachs" qu'elle a formés...

Pour qui sonne le gras ?

grascoverp1.JPGA propos de gras voilà une monographie qui sans aborder le problème de la chasse au cholestérol à coup de statines et à doses massives tend à réhabiliter pour certains patients le gras et même les graisses animales. Avec la découverte de lipides dont on ne nous parle jamais comme la graisse de malme non hydrogénée qui aurait la particularité de resserer les intestins poreux.

C'est aussi et plus ou moins indirectement un petit livre qui m'a bien l'air de remettre en cause la vogue trop exclusive des Omega 3.

S'y retrouver dans les différentes classes de lipides n'est pas une mince affaire. Je viens seulement de trouver un tabeau comparatif que j'ai pu passer à l'OCR et transcrire sous Excel afin d'opérer des classement par type de lipides.

C'est sans doute le livre de la série qui sera le plus difficile à avaler pour la plupart d'entre nous puisque les graisses animales (saturées) sont plus ou moins réhabilitées. On envisage ici la possibilité d'un accord avec la médecine ayurvédique ou le beurre sous sa forme clarifiée constitue un pilier de la cuisine indienne. Mais ça dépend des doshas !

Il existe plusieurs tests sur Internet pour déterminer le sien. Celui-ci qui est manuel est le plus détaillé. Malgré mon côté apparement très colérique, je suis assez formement Kapha ce qui peut surprendre ceux qui ne connaissent que mon blog. Mais le monde n'étant qu'apparence mes interlocuteurs sont souvent assez surpris au téléphone de ne pas avoir à faire avec un excité... La pratique des tests est des profilage est toujours très délicate car il n'existe pas de type pur et il est souvent difficile de choisir entre 3 options.

En cas de doute ce test permet de cocher 2 colonnes sur trois...

Pour la MTC je ne connais que les 2 volumes signés Eysallet, Guillaume et Mac-Chieu et aucun questionnaire.

Canaris de la modernité

canaricoverp1.jpgDeux autres monographies s'intitulent Gloutons de Gluten et Cinglés de sucres. Je n'en dirai rien, les titres sont assez transparents. A mon humble avis si ces titres sont très porteurs en terme de vente, ils fractionnent la matière étudiée d'une manière qui n'en facilite pas la synthèse et cela aboutit forcément à des répétitions et à une dispersion des éléments utiles.

Pourquoi parler de "canaris" ? Les canaris servaient autrefois à détecter dans les mines la menace du grisou. Quand un des oiseaux mourrait ou tournait de l'oeil les mineurs se barraient vite fait en emportant la précieuse cage. Les "canaris de la modernité" et bien ça rassemble toutes les sujets, des enfants principalement, qui sont devenus hypersensibles à toutes sortes de polluants d'où la multitude des nouvelles pathologies (hyperactivité, autisme, inflammations intestinales etc...).

J'arrête là mon évocation. Vous êtes assez grands pour aller voir vous même le site et découvrir le reste et lire tout ce qui est mis à votre disposition. Mais je doute que vous puissiez en tirer autre chose qu'un vague espoir n'étant pas certain que vous avez peut de chance en lisant ces monographies de pouvoir en tirer des indications pratiques pour votre gouverne.

Je renouvelle donc ma proposition de les lire pour vous et de proposer une synthèse. C'est en haut et à gauche pour les participations....

Candidose et candidose...

L'auteur semble distinguer deux type de candidoses, la candidose classique (vaginale notamment comme effet secondaire notamment de l'abus d'antibiotiques) et une candidose systémique sur laquelle je n'ai pas trouvé d'éclaircissement. Mystère pourt l'instant.

Un espoir pour dans les fibromylagies, les maladies auto-immunes (SEP, polyarthrite), Crohn etc...

On retrouve l'idée que ces maladies ont le même fond commun de dysbiose et qu'il n'y a pas tellement lieu de se poser la question de savoir si la fibromyalgie, la SEP, Charcot seraient des déguisements de la maladie de Lyme car le traitement alimentaire aboutit à des solutions plus ou moins communes.

J'étais très occupé ces derniers temps à essayer d'orienter trois ou quatre correspondantes manifestement atteintes de Lyme et un cas de Crohn m'est tombé dessus parmi des gens qui me sont relativement proches.

Je dois dire que la découverte des monographies de Taty me laisse quelque espoir raisonnable de pouvoir avancer des solutions naturopathiques alors que récemment encore je doutais des possibilités en cette matière. Certes je persiste à penser qu'il faudrait être médecin et naturopathe pour commencer à être complet et avoir les mains relativement libres mais les choses étant ce qu'elles sont, faut pas rêver !

Conclusion provisoire

Les monographies évoquées sont  de nature à bousculer complètement les idées que l'on peut avoir sur la diététique. Elles bousculent non pas seulement les recommandations académiques officielles (recommandations que je qualifierai de "profanes" car la médecine dite "officielle" se contrefout royalement de la diététique et tend à vouloir imposer à tous les même "régime antigras" avec 5 fruits et légumes (pestiférés) rien que pour booster le commerce du maraîchage empoisonné) mais également tous les systèmes de régime existants qui il faut le dire tendent à une sorte de "standardisation" alimentaire car du côté alternatif un schéma plus ou moins apparenté au "seignalétisme" tend à dominer le tableau. Rien qu'avec ce que l'on trouve sur le site de Taty, il y a bien de quoi se trouver complètement déstabilisé. Et ce que je me demande (et je ne le saurai qu'après avoir lu les monographies) c'est dans quelle mesure l'auteur fournit les notions suffisantes permettant d'effectuer le "profilage" déterminant quant au choix de la stratégie à adopter.

La lecture de la FAQ lorsqu'est évoqué le cas d'enfants "canaris" hyper réactifs fait peur quand à la complexité du problème quant aux rechutes possibles tenant à des causes qui sont loins de sauter aux yeux. 

Les vertus du bouillon de poulet

On a attiré mon attention dnas le même temps sur les vertus du bouillon de poulet qui avec un régime d'exclusion pour commencer consistue un piste à suivre.  Le régime de purification appelé Khichadi de la diététique indienne c'est au fond du Seignalet en mode exotique et ça évite de se casser la tête. Seulement je note en passant que puisqu'il est basé sur le riz + une légumineuse il ne semble pas compatible avec le régime dit des "glucides spécifiques". 

Quand au bouillon de poulet il constitue  une solution dans divers problèmes inflammatoires. Je tiens de Jacques Valentin un lien vers l'explication scientifique.

Le bouillon de caracasse de poulet contient de l'UC-II (undenatured type II collagen) qui est disponible sur le marché des suppléments. Celui-ci diminue fortement la réponse inflammatoires au niveau des cartilages.

Lire par ex :

http://www.lef.org/magazine/mag2012/feb2012_Protect-Joint...

Le complément correpsondant :

http://www.iherb.com/Source-Naturals-UC-II-40-mg-120-Caps...

Une stratégie contre l'arthrose en général

L'article évoqué évoque d'autres compléments (Boswellia, Bore, Glucosamine etc...) qui doivent être associés dans le cas des inflamations dont le siège est articulaire.

Inflammation intestinales (Crohn, entérocolite, colites)

Le bouillon de poulet pose un certain nombre de problème. J'ai acheté un poulet bio à Auchan de préférence à une volaille label rouge. La viande est sans goût et aucune couche de graisse ne s'est déposée à la surface du bouillon en dépit de 4 heures et demie d'infusion. Une fois de plus les choses simples deviennent compliquées en pratique... Le cas échéant, si on me le demande je feria une fiche sur la question.

Commencer par exclure les céréales et les laitages (voir régime ayurvédique cité plus haut, c'est un plat de riz blanc long et de haricot Mungo jaunes avec des épices). 

Ensuite Jacques Valentin précise : beaucoup d'omega 3 alimentaires : poisson + Colza, peu de viande rouge et de porc, plutôt viandes blanches.

De la vitamine D (études encourageantes) auquel j'ajoute impérativement par des apports journaliers, les apports en dents de scie des doses mensuelles ne donnent pas les mêmes bénéfices. 

On peut aussi essayer des immunomodulateurs comme Epicor ou Tinofend le nouveau produit de Life extension.

http://www.iherb.com/Healthy-Origins-EpiCor-500-mg-150-Ca...

http://www.iherb.com/Life-Extension-Immune-Modulator-with-Tinofend-60-Veggie-Caps/48807

N'oubliez pas si vous commandez chez Iherb.com le code FIH016 qui vous donnera droit à une réduction de bienvenue.

Ils favorisent une réponse immunitaire dans des limites saines.

Commencer par Epicor pendant 3 mois qui a un profil d'efficacité très bien documenté en commençant par 2 par jour puis 1 après 1 mois.

Mais commencer par régime + vitamine D.

Pour la vitamine C prendre une forme tamponnée (pas d'acide ascorbique pur).

Un complexe de vitamines B peut aider également.

On préconise la poudre d'absinthe qui agirait sur la THNF alpha (500 à 750 mg/jour) mais attention ça ne peut pas constituer un traitement au long court car l'absinthe contient de la thuyone.

J'aurais sans doute l'occasion de revenir sur ces pathologies et de définir des propositions plus élaborées mais il y a du pain sur la planche...