Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2014

Documentation sur les pollutions alimentaires

toxic-tete-de-mort.gifUn site très bien fait et à jour sur les additifs alimentaires

Le petit livre de Corinne Gouget serait recommandable du point de vue pratique si les infos contenues étaient fiables mais ce n'est pas vraiment le cas.

Puisque l'on a parlé des additifs alimentaires, voici pour commence un site excellent pour se documenter sur chaque additif :

http://www.additifs-alimentaires.net/

Il est quasiment parfait sauf qu'il classe le nitrate de potassium comme dangereux, or les nitrates ne sont pas dangereux si on consomme suffisamment de vitamine C. Voir en particulier :

http://blog-nitrates.fr/?p=2057 et je cite :

Certaines études effectuées au cours des deux dernières décennies ont montré que des constituants des légumes autres que les nitrates, par exemple les polyphénols et la vitamine C, étaient également capables d’exercer des effets favorables cardiovasculaires. En réalité, comme le montre la figure ci-dessous, les actions des polyphénols et de la vitamine C se greffent sur le métabolisme NO3-- NO2-- NO.  Ils favorisent la réduction de l’ion nitrite NO2- en oxyde nitrique NO [Emerging data indicates that polyphenols and vitamin C are able to reduce nitrite to NO, which, in turn, may exert cardiovascular protection].

Cela vous étonne. Rien n'est simple en matière de biologique. Et l'oxyde nitrique çà fait bander.Voyez le mécanisme de la pilule bleue conçue à l'origine pour traiter l'HTA. Bandant ? Oui c'est véridique ! J'en ait fait l'expérience sans le vouloir. Mais attention le fait que le salpêtre contient du potassium entraîne un risque de surdosage et le potassium est contre indiqué avec certains traitements à visée cardio-vasculaire mais tout est relatif... Donc avant d'expérimenter farcissez vous tout le blog des nitrates pour ne pas faire de connerie mais y a du boulot !  Bon courage !

Un site avec toutes les sources

Voyez au bas de chaque monographie, toutes les sources documentaires utilisées sont listées et relayées ! 

Enfin, vous verrez que la fiche de E300 (l'acide L-ascorbique) est correcte :

http://www.additifs-alimentaires.net/E300.php je cite :

Pas d'inconvénients à doses modérées, ne pas en abuser [2,3,22,23] ; certaines sources la qualifient de sans danger [9',6,11,8], voire sans danger à hautes doses [9",26].

Liste des additifs à imprimer.jpgVous avez une imprimante couleur ? Imprimez cette liste :

http://www.additifs-alimentaires.net/imprimer.php

J'ai réduit la lite à celle des codes. En cliquant sur l'image vous pouvez l'obtenir en grand format et la sauvegarder.

Cette liste vous suffit pour faire votre achats. Elle est fiable.

Tout sur le glutamate 

On dispose d'une fonction recherche mais si vous connaissez le code de l'additif vous vous inspirez de l'url ci-dessus pour le trouver directement.

Voici la fiche du glutamate : http://www.additifs-alimentaires.net/E621.php

Voici un article très complet sur les déguisements du glutamate :

http://www.encyclo-ecolo.com/Glutamate#Les_diff.C3.A9rent...

Vous apprendrez que le glutamate se cache dans les médicaments sous la forme d'huile de ricin hydrogénée (Plavix et Clopidogrel Zentiva, bonjour les dégâts, je passe sur les autres additifs de cette "saloperie" qui ne sont pas tristes non plus  !).

A lire sur Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Glutamate_monosodique

Mais pas de panique : le glutamate à petite dose joue un rôle positif. Voir : 

http://gestionsante.free.fr/vitamine_e.htm je cite :

Le glutamate est un neurotrasmetteur qui, en très petite quantité, joue des rôles importants dans l'apprentissage et la mémoire. Mais un niveau excessif de glutamate déclenche une séquence de réactions qui conduisent à la mort des cellules nerveuses, les neurones – ce qui constitue l'effet le plus dévastateur de l'attaque.

Il n'est pas interdit aux "bonnes femmes" de s'occuper de biologie et de diététique mais ça suppose, à défaut d'un doctorat de faire l'effort de se renseigner à bonne source...

Tout sur l'aspartame

Voyez la fiche de Wikipedia ! Même pas besoin d'acheter le livre de Sylvie Simon. Tout y est l'histoire, la chimie etc :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Aspartame

Réglementation européenne

Voici la réglementation et ce qu'il faut retenir en ne se focalisant pas sur le E951 :

http://www.sante.gouv.fr/l-aspartame-et-la-reglementation...

Le projet de règlement du Parlement européen et du Conseil concernant l’information des consommateurs sur les denrées alimentaires, initié en janvier 2008 et qui est appelé à entrer en application rapidement après son adoption formelle en Conseil de l’Union Européenne en octobre 2011, indique aux consommateurs les mentions obligatoires complémentaires devant figurer sur l’étiquetage des denrées alimentaires contenant de l’aspartame ou du sel d’aspartame-acésulfame. Le sel d’aspartame-acésulfame est un édulcorant référencé dans l’Union Européenne sous le code E 962 composé à la fois d’aspartame (E 951) et d’acésulfame de potassium (E 950). Si l’aspartame ou le sel d’aspartame-acésulfame ne figurent dans la liste des ingrédients que par référence à un nombre précédé de la lettre E,la mention « contient de l’aspartame (source de phénylalanine) » apparaît sur l’étiquette. En revanche, si l’aspartame ou le sel d’aspartame-acésulfame sont désignés dans la liste des ingrédients par leur nom propre, l’étiquette portera simplement la mention suivante « contient une source de phénylalanine ».

Le code est E951 mais il se cache aussi sous un autre code, B258 (Nutrasweet aspartame faisant l'objet d'un brevet tombé dans le domaine public depuis, concerne les produits américains). 

Médicaments contenant de l'aspartame

Impossible de trouver dans le Vidal version papier (2009) la liste des médicaments contenant de l'aspartamz, ce n'est pas un principe actif et les additifs ne sont pas recensés. Il y en aurait plus de 600, une catastrophe !

Voici une liste très incomplète de produits contenant de l'aspartame dont des médicaments :

http://www.danger-sante.org/produit-aspartame/

Voici une liste plus complète j'ignore si elle est exhaustive :

http://rustyjames.canalblog.com/archives/2013/09/26/28092...

Chaque occurrence renvoie sur la fiche du Vidal.

Bibliographie des polluants

Marianne Gabriele.gifSe laisser obnubiler par les seuls additifs alimentaires c'est passer à côté des poisons cachés dans la matière première des aliments. Pas un seul ouvrage traitant des additifs alimentaires n'est recommandable. Le seul qui fasse quasiment le tour de la question en détaillant les herbicides et les pesticides pouvant se retrouver dans votre assiette est un livre paru à Nice en 2001.

Il n'est plus référencé sur Amazone mais Décitre et Décilibris le proposent neuf. En revanche, plusieurs exemplaires sont disponibles d'occase sur Priceminister. Impossible de savoir s'il est toujours au catalogue, le site de l'éditeur est suspendu et il (Alain Roullier est décédé récemment pendant la campagne électorale.

voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Roullier et 

http://www.laremi.com/z06300_editions-benevent.html

Je sais qu'il avait perdu la trace de l'auteur, c'est dommage car l'ouvrage mériterait sans doute d'être actualisé. Quoiqu'il en soit c'est la seule somme recommandable qui existe sur le sujet. Un livre à garder précieusement si on peut encore le trouver. 

25/04/2014

Sur les approximations de Corinne Gouget : huile de palme, dioxyde de titane et cie

Gouget.jpg

Corinne Gouget est décédée le 11 juin 2015 (suicide) voir :

http://silicium.blogspirit.com/archive/2015/06/24/corinne...

Cette note se référant à des pages du site de cette femme, site aujourd'hui fermé et qui n'existe plus, il n'y a pas lieu d'en conserver le textes puisque les liens donnés en références ne sont plus valides

============================

 

24/04/2014

Retour sur l'affaire Corinne Gouget

Corinne Gouget est décédée le 22 juin 2015 (suicide). Voir :

http://silicium.blogspirit.com/archive/2015/06/24/corinne...

=======================================

Je faisais état dans cet note d'une prestation, une "mômerie" assez ridicule de Corinne Gouget dans le cadre d'un mouvement sectaire, les guerriers de l'arc en ciel et une vidéo était proposée à titre d'illustration. Cette note incitant à douter de son équilibre mental n'a plus de raison d'être. Je signalais que Corinne Gouget avait fait l'impasse sur le livre de Sylvie Simon dans les termes suivants :

Impasse sur le livre de Sylvie Simon Aspartame, sucre ou poison ?

Simon.jpgLa première édition du guide des additifs alimentaire date de 2006, l'année qui suit celle du dépôt de plainte contre le père des fillettes ou encore 2 ans après le divorce. Le livre de Sylvie Simon est paru en 2008, sans doute a t-elle été inspirée par l'affaire Gouget. Sylvie Simon était une polygraphe. Mais il faut se rendre à l'évidence : ce livre que je viens de retrouver dans ma bibliothèque retrace l'histoire de l'aspartame de façon très claire en montrant toutes les malversations que sa mise sur le marché a nécessité.

Alors j'ai eu la curiosité de faire une recherche systématique pour déterminé si Gouget a cité ce livre. Elle n'a cité qu'une fois Simon pour un livre contre la vaccination. Dans son article de Biocontact c'est manifestement la rédaction qui a rajouté le titre car dans ces propres notes Gouget n'y fait aucune allusion.

La conclusion qui s'impose est celle-ci : plutôt que de parler d'ouvrages américains volumineux, chers, introuvables en France et qui nécessite d'être parfaitement bilingue pour les lire, Madame Gouget aurait pu mettre l'accent sur le livre de Sylvie Simon qui est bien supérieur à tout ce qu'elle a pu raconter pour alerter l'opinion. 

La suite de cette note n'a plus lieu d'être pour maintes raisons. 

27/05/2013

Toxiques alimentaires

Toxiques_Rabache.jpgJe conseille vivement de se procurer le petit livre dont couverture ci-jointe (Marie Langre et dr Maurice Rabache). Il ne semble plus édité mais on le trouve d'occase (Amazon, Priceminister).

Ce livre est très bien fait, il comporte un index et des tableaux et envisage tous les genres de toxiques (additifs, OGM, métaux lourds etc...). Les labels sont inventoriés.

Il est à noter que pour les ML c'est le plomb qui est omniprésent devant le cadmium et le mercure. Ce sont dans l'ordre les abats (foie, rognons), les moules, les moules, les huîtres et les crustacés, puis les gros poissons qui sont les plus touchés.

A digérer soigneusement et tranquillement sans s'épouvanter pour en tirer des directives et une liste d'achats limitative.

11/07/2012

Nexus n°81, Lyme une épidémie silencieuse

Le seul point positif c'est que l'ambiance est moins lourde depuis que les français on botté le cul de Sarkocescu. Je n'attends aucun miracle du nouveau gouvernement mais Hollande est tout de même plus sympathique que le nain gesticuleur à talonettes. Le problème (et on n'en parle pas du côté de l'Elysée et de Matignon) c'est la loi Pompidou/Giscard/Rothschild de 1973 qui a interdit aux banques centrales de prêter à l'Etat à taux O%, disposition reprise dans le traité de Madrid (art. 123) qui fait que depuis ce temps là on est condamné à payer les intérêts des intérêts et la dette ne peut monter que de façon exponentielle en dépit de toutes les mesures d'austérité que l'on pourra prendre.

Enfin c'est quand même extraordinaires de constater que nos Etats ont abandonné toute possibilité de création monétaire au profit des banques privées. Une seule solution ! Gueuler à la spoliation et dire qu'on ne paiera pas. Mais enfin l'espèce de pédale zozotante qui fut l'agent d'exécution de cette traîtrise pompidolienne est à l'Académie et quand il ne pianote pas sur son accordéon, il distille des romans à l'eau de rose dans lesquels 'il s'image baisant Lady Diana qui n'en peut mais... 

Nexus_81.jpgLe dernier Nexus n°81

le précédant n° n'était guère intéressant. La face cachée de l'AZT c'est de la vieille histoire ainsi que les travaux de Michel Gauquelin en matière d'astrologie.

Le n° 81 se distingue par un article alarmant sur les crèmes solaires comme bombes à retardement et divers autres articles.

Lyme une épidémie silencieuse

Tout ce qui concerne la maladie de Lyme est repris dans une nouvelle note qui commente en particulier l'audience du tribunal de Strasbourg du 18 septembre 2012 poursuivant le laboratoire Shaller et le Sieur Christophe un pharmacien incenteur du Tic Tox...

Site Gestion Santé

Je reçois régulièrement des informations de mise à jour de ce site. La dernière porte sur les bienfaits des traits de grenade.

Voir : http://gestionsante.free.fr/journal_de_bord_0207.htm

Très intéressant en général comme antioxydant et plus particulièrement dans le cas de maladies cardiovasculaires. Et les extraits de grenade ne sont pas chers sur http://www.iherb.com  (environ 7 $ pour 2 mois). C'est moins coûteux que le jus (7 € la bouteille) qui fait 5 à 6 jours aux maximum. Je m'en sers surtout pour aromatiser (avec un jus de citron et de la stevia) ma mixture, sorte de soda contenant vitamine C, glucuronolactone, N-acétyl-cystéine, taurine, lysine, proline, une pointe guarana etc qui me sert de "Red Bull maison" sans les effets brutaux de la caféine...

A ce propos, on peut utiliser mon code et économiser 5$ sur la première commande (FIH06). Les correspondants à qui j'ai indiqué ce site en sont très satisfaits. Je dois du reste préparer une page de produits utiles mais je manque de temps.
 

03/03/2011

Corinne Gouget et les additifs alimentaires

couv_a10.jpg

Corinne Gouget est décédée le 11 juin 2015 (suicide) voir :

http://silicium.blogspirit.com/archive/2015/06/24/corinne...

Compte-tenu de ce fait nouveau cette note a été allégée.

============================

Alliance pour la Santé fait grand cas du livre de Corinne Gouget publié à 110 000 exemplaires.

Et bien je vous le dit tout net. Ce livre est ce que l'on appelle une sottise magistrale ! Je n'aurais jamais imaginé que l'on puisse oser sortir un livre d'une pareille indigence !

Son auteur a rangé E300 notre acide ascorbique (la vitamine C chimique des pharmaciens) dans la catégorie des complément douteux. Inoffensif en faible quantité mais susceptible de produire des diarrhées et des calculs rénaux à plus de 10 mg par jour ! Vous avez bien lu 10 mg par jour et pas 10 g.

Pour en revenir à E300, il existe effectivement une suspicion (très controversée) de produire des calculs rénaux d'oxalates mais au delà de 3 g. jour. On n'atteindra sûrement pas cette quantité sous la forme d'un additif que se compte en mg par ration.

Bien sûr Madame Gouget a rangé tous les donneurs de nitrites dans la catégorie des produits dangereux ce que Jacques Valentin conteste mais là aussi elle ne peut pas savoir. Elle ne pouvait qu'ignorer que la prise de vitamine C (E-300) empêche la transformation des nitrites en nitrosamines cancérigène.

N'empêche que si le classement de E300 est emblématique d'une magistrale incompétence et prouve l'absence de toute connaissance élémentaire dans le domaine pharmacochimique, ce bouquin séduisant par son format et sa simplicité pèche par un classement bien trop simpliste. Le cas de E-300 n'est qu'une erreur parmi beaucoup d'autres.

Quant au rôle d'Alliance pour la Santé, on aura sans doute l'occasion d'en reparler.