Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/08/2015

Nexus n° 99, dénonciation du Gardasil et du Cervarix

NEXUS9_small.jpgCe numéro, mis à part la série d'articles évoqué est peu intéressant.

La communication non violente ? Encore une arnaque !

Je commencerai par dénoncer un article sur la communication non violente (CNV). Belle foutaise quand toute la communication, à la tête du "Système" est ultra violente !

Ainsi les particuliers devraient s'astreindre à toujours arrondir les angles. Je rappelle les méfaits du "politiquement correct", une saloperie consistant à refuser d'appeler un chat un chat !

Restons dans la médecine ! Quand un toubib prend une patiente pour une conne et refuse de lui donner de l'Euthyral alors que ce médicament donné par un endocrinologue compétant a fait merveille et que le connard campe sur ce putain de Levothyrox dont quantité d'hypothyroidiennes dénoncent l'efficacité, il faut faire quoi ? Garder le sourire et répondre gentiment !

Si j'étais une femme le mec se prendrait un aller et retour vite fait bien fait.

Il faut être clair ! Lorsque l'on a à faire avec des gens détenteurs d'un pouvoir qui sont arrogants, la réaction doit être à la mesure du délit. Il ne faut pas hésiter à rappeler aux médecins que leur formation, au moins dans le domaine considéré est en fait une DEFORMATION !

Je note pour ma part que dans une région où la fainéantise, l'irresponsabilité, l'arrogance et surtout l'incompétence d'une majorité de citoyens est cause de problèmes récurrents, la CNV est à proscrire dans la mesure où les tentatives d'intimidation ont été élevé au rang d'un art majeur ! On aimerait bien pouvoir se détendre au lieu de se cuirasser mais il ne faut pas rêver ! La CNV s'inscrit dans le sillage de cette fausse spiritualité laïque qui domine la société actuelle.

Je préfère la "communication violente" : elle a l'avantage d'obliger les gens trop pusillanimes et ceux qui sont infectés par le climat de tromperie ambiante à aller se faire voir ailleurs. J'encourage volontiers ceux qui ne supporteraient pas mon franc parler à fuir, je n'ai pas envie de m'exposer à perdre mon temps à discuter avec l'erreur. L'erreur on la pourfends ! Un point c'est tout !

Certes je suis faillite et personne n'est tenu d'adhérer aveuglement à mes avis !

Encore une parenthèse sur la thyroïde

Je comprends qu'un médecin puisse rechigner à prescrire un dosage T3 et T4 libres car la Securité Sociale a fait passer des instruction en faveur de la seule TSH. A des dosages de TSH vous pouvez en avoir a renouveler. Mais quel intérêt à part vérifier une fois la baisse après supplémentation ? Je rappelle que les normes sont faussées : il y a suspicion d'hypo à partir de 1,3 mUI. On a inversé le processus, en matière de thyroïde depuis les années 60 on a inversé la donne : on ne s'occupe pas de la clinique où l'on considère que si la patiente n'est pas "grosse" elle est au top question thyroïde. La clinique est devenue très "grossière" c'est le cas de la dire !

Je pense à une correspondante qui n'a pas eu son Euthyral et qui va probablement faire 300 km pour trouver en endocrino qui accepte de prescrire de duo T3 T4. En revanche, pour lui faire plaisir il a accepté de doser la T3 mais la T3 tout court et pas la T3 L (libre) ! En ce qui me concerne, mon généraliste a refusé de me prescrire le dosage T3 L et T4 L que je prévoyais après obtention d'une amélioration pour connaître le niveau sérique perso dont j'ai besoin pour être en forme. Çà sera pour ma pomme !

Petite parenthèse, en effet ces niveaux sériques et même urinaires n'ont qu'un intérêt très limité. Pour avoir une référence avant traitement et après traitement pour déterminer les niveaux personnels dont un patient à besoin. Il est clair que matière de thyroïde tout ou presque doit être basé sur la clinique. Je ne suis même pas sûr que les niveaux urinaires des 24 heures soient fiables. Je suis de ce point de vue dans les "normes", certes basses mais quand on a compris que l'hypothyroidie de type 2 qui se caractérise par une résistance des cellules à la T3, on comprend que les dosages ne servent pas à grand chose sinon uniquement pour l'usage que je viens d'évoquer. Cependant entre une multiplication de ces dosages sans discernement et pas de dosage du tout il y a une marge.

Je comprends qu'un médecin ne veuille pas avoir d'ennui car les ordinateurs de la Secu montent la garde. Mais de là à camper sur l'ignorance entretenue dans ce domaine par le "Système" français et à se foutre des patients qui réclament par dessus le marché, il y a une marge. L'arrogance et la malveillance systématique chez un médecin doivent être corrigées par des répliques cinglantes le cas échéant. Donc au diable la "CNV".

J'en termine avec mon généraliste, il a répondu à mes argument livresques que l'auteur sur lequel je me suis basé c'est son fond de commerce... Passe encore lorsqu'il s'agit du livre du livre du Dr benoit Claeys, il a intérêt étant belge a attirer à Waterloo la clientèle française déçue mais pas quand il s'agit d'un américain dont les observations sont basées sur des études comme celles du Dr Barnes basées sur 70 000 compte rendus d'autopsies à Graz et sur plus de 1500 patients entré dans une de ses statistiques ! J'ai eu le malheur de dire que la connaissance des pathologies de la thyroïde remonte à la fin du XIXème siècle. Alors il me fut suggéré que ces études anciennes seraient dépassées. Non c'est faux, elles ne le sont pas, elles demeurent valables et c'est à partir des années 60 avec le commencement de certains dosages de routine que les gens ont été mal soignés. Les normes adoptées pour la TSH reposeraient sur moins de 100 observation, une soixantaine ! Cela laisse rêveur !

Enfin n'oublions pas que même avec des taux de T3 et T4 réputés normaux on observe des signes flagrants d'hypothyroïdie. Donc quand ils sont là il faut traiter par un duo T3 T4, en commençant par 1/4 de comprimés et en augmentant de 10 en 10 jours. Il est à noter que l'amélioration peut être suivi d'une rechute car l'administration d'hormones synthétique met la glande au repos quand elle fonctionne encore. Donc il faut réajuster jusqu'à obtenir un équilibre durable. J'observe qu'en général, l'efficacité de la poudre de thyroïde est supérieure, sauf dans en cas de maladie auto-immune car les protéines contenues dans la poudre font l'effet de l'huile versée sur un feu... Il y a évidemment des supplémentation, notamment en iode et en vitamines du groupe B à envisager et je reviendrai sur ces question dans un texte visant à faire le tour de la question. Les patients mécontent auront alors une base solide de référence pour discuter leur traitement. ne pas hésiter à changer de médecin si vous avez à faire avec un individu bouché. S'il n'a pas l'humilité d'admettre qu'il ne peut pas tout savoir, c'est un très mauvais signe et si ses réactions sont blessantes, courage fuyez !

Aux médecins qui redoutent d'aggraver le déficit de la Sécurité Sociale comme ce fut le cas de mon généraliste, vous lui fournissez des photocopies de l'article de Nexus n° 99 sur les vaccins déjà cités. Vous lui dites de lire et après on reparle du fameux déficit.

Faut-il avoir peur des papillomavirus ?

Je ne vais pas résumer cette série d'articles. Il faut la lire, c'est parfaitement limpide. Je ne veux pas perdre mon temps à parler des vaccinations. A mes yeux une seule alternative possible le refus pur et simple ! Il est à noter que pas un mot n'a été dit dans cette revue sur le Pr Joyeux, et cela se comprend quand on fait la différence entre sa stratégie et le contenu de ses articles. En résumé le cancer du col de l'utérus est bénin et il n'y a pas de preuve formelle d'une relation avec les HPV mais de sérieux indices de corruption impliquant la fondation Nobel. Quand aux mécanismes par lequel les laboratoires incapables de produire de nouveaux médicaments brevetables ont installé un pipe line entre le compte des Assurances maladies et le leur, il est d'une évidence indiscutable. Mais bien que la pourriture du "Système" soit flagrante, le scandale continue, preuve s'il en était besoin que dans ce domaine la "CNV" est à proscrire !

"Démocratie" un mot obscène !

Faut-il rappeler encore que les actions collectives, hormis la diffusion d'informations claire et exploitable, les pétitions, les manifestations de rue sont pratiquement inutiles. La seule procédure payante ce sont les refus individuel mais pour çà il faut être correctement informer, surmonter ses peurs, en un mot être responsable. Or le système démocratique fonctionne sur la démission et le "moutonisme" du plus grand nombre.

Oui la "démocratie" est la plus gigantesque entourloupe que l'on ait jamais inventé. La seule chose qui puisse fonctionner c'est le gouvernement par une élite. Mais hélas elles n'ont jamais été très brillantes et ce qui est censé en rester n'est que pourriture ! Et là la boucle a été bouclée quand on a vu l'actuel président prôner le Gardasil ! C'est à vomir !

Autre article dans ce numéro

L'article sur les compteurs Linky n'est pas très explicite et fait planer le risque d'une coupure en cas de surconsommation. Le danger d'une nouvelle source de CPL est bien établi. Celui d'un espionnage l'est beaucoup moins. Enfin il fait allusion a une possibilité de filtrage après le compteur. Je l'ai déjà évoquée, or il existe dans le commerce des filtres, ce que j'ignorais. Mais couvrent-il toute la gamme de fréquence désirables, je n'en sais fichtre rien, enfin un bon électronicien doit être capable de calculer les valeurs de condensateurs nécessaires. Mais là dans un immeuble collectif le problème est que la plupart des habitants ne voudront pas mettre de filtre de peur d'on ne sait trop quoi. On va se retrouver avec le même problème que pour la Wi Fi. A ce propos toujours pas de Metapapier à l'horizon, ce retard devient suspect !

Encore un article sur la version 3 (si j'ai bien compté) de Outreau ! J'ai renoncé à suivre cette histoire car sur le seul plan de la procédure, elle est devenue illisible. Enfin la relaxe du dernier accusé repose sur la suspicion de "faux souvenirs", oui les "faux souvenirs" ou du moins les "souvenirs recomposés", çà existe à tout âge. Je regrette la parole des enfants n'est aucunement d'une fiabilité absolue. Enfin dans ces histoires de "pédophilie" ça a toujours été ou trop ou pas assez !

Un article vante le flux instinctif chez les femmes. Ca ferait une économie de tampax certes mais ca ne va pas empêcher les résidus de pilules contraceptives de polluer la flotte ! A ce propos on ne se préoccupe pas du changement de sexe et de la féminisation des poissons en revanche on a interdit l'usage de l’huile de Neem comme produit phytosanitaire soit disant parce que çà perturbe la sexualité des larves. Or ce produit est efficace sur les cicadelles sur les oliviers et autres végétaux qui transmettent la nouvelle bactérie tueuse (Xylella Fastidiosa) du symbole de la paix ! Que voilà un signe des temps assez parfaitement clair !

A propos de "signes" je me rappelle avoir prédit en début d'années que les incendies mémorables du nouvel an à Nice particulièrement annonçaient une année chaude ! Ma prédiction s'est largement réalisée ! On ne compte plus les incendies spectaculaires d'appartements dans la métropole, je regrette de n'en avoir pas tenu de comptabilité mais je vous assure que c'est impressionnant. l'un des premiers aura été allumé par un cinglé qui a foutu le feu à ses rideaux dont la couleur lui était odieuse. Quand pareils cinglés sont libres de circuler (et pareille folie soit bien s'annoncer par des signes) ça fait froid dans le dos. Mais enfin la mode est a recaser en ville des gens qui devraient être enfermés à vie dans des hôpitaux psychiatriques. Là encore on est passé d'un excès dans l'autre, à des internements de complaisance a succédé la tendance à lâcher les fous dans la nature ! Il existe, dans l'arrière pays de la métropole un village où les propriétaires louent au "Système" leur appartement au prix fort pour caser ces dangers publics. Je pense à un village célèbre pour sa collection de crèches de Noël... Des citoyens paisibles ont failli s'y faire flinguer avant que la police ne découvre un véritable arsenal !

A part cela tout va bien, n'est-ce pas !

09/06/2015

Philippe Guillemant, "La route du temps, théorie de la double causalité", un gros fatras...

route..jpegJe suis tombé sur ce livre par la communication d'un correspondante à qui j'ai demandé de me le prêter car tout ce qui touche à la question des signes et de la synchronicité m'intéresse...

Dans la présentation publicitaire de son bouquin l'auteur évoque plusieurs exemples remarquables de cette synchronicité. Mais dans le livre il ne donne pas plus de détails sur les faits et leurs circonstances d'où il aurait résulté une immense déception si j'avais du dépenser de l'argent pour lire ce pensum.

En fait c'est bien un pensum il y a car c'est une longue série de monologues sur des théories du temps plus ou moins échevelées avec allusion à la théorie des cordes et autres spéculations plus ou moins apparentées à la sacro sainte physique quantique.

Mais tout d'abord, il donne comme cadre à son aventure une région de haute Provence connue comme un site riche en fossiles sité au delà d'une certaine "pierre écrite". Il s'agit d'un texte gravé en latin par un romain nommé Dardanus qui a correspondu avec Saint Augustin et aurait choisi le lieu situé au delà du défilé où se trouve l'inscription pour fondé une Théopolis... Évidemment personne n'a jamais rien trouvé comme vestige car il n'a pu s'agit que d'une expérience de communauté semi érémitique peu susceptible de laisser des traces matérielles. Mais comme cette région quelque peu hors du temps fait rêver il avait là les ingrédients d'une toile de fond mais qui ne parvient pas à donner consistance à ce qu'il essaie de nous expliquer.

Je dois dire que l'auteur n'a même pas su rendre palpitant l'exposé des synchronicités assez extraordinaires qu'il a vécues telle que la suite de 22. C'est d'une sécheresse énumérative et complètement plate. C'en est à tel point que dans le passage où il évoque la survenue d'un animal qui lui a montré l'issue alors qu'il était sur le point de se perdre en passant la nuit dehors, voir en se tuant, il n'a même pas été foutu de le mettre en scène de façon captivante tellement la chose a été intellectualisée de façon stérile.

Il donne quelques indications sur la manière de susciter des synchronicités utiles à la conduite de notre destin et l'on retrouve finalement le schéma de vieilles méthodes dégagées d'un certain nombre de "superstitions" notamment dans un passage où il est question d'un certain dialogue avec l'ange. La synthèse qu'il en tire serait intéressante si cela n'avait pas débouché sur des énoncés ou l'aridité, la sécheresse, le côté désincarné et parfois la platitude n'avait pas altéré l'entreprise, distillée, au demeurant sur 36 chapitres. Ce livre n'a pas rehaussé l'opinion que j'avais de ces "chercheurs" que l'on paie grassement pour ne jamais rien trouver car en fait il ne savent pas ce qu'ils cherchent car ils font l'inverse de ce qu'il faudrait : ils essaient d'ajuster laborieusement leur théories à des faits qui sont excessivement fuyants pour dire le moins alors qu'il faudrait partir de "principes" (évidemment fiables) mais là évidement tout est chamboulé, il n'y a plus de passé de présent et de futur... Bref tout ce qui pourrait être sujet de réflexions est si mal dit, si mal exprimé que je ne peux que recommander de faire l'économie de la dépense de ce bouquin...

Nexus n° 98 (recension rapide)

nexus98.jpgCe N° met en vedette une plante "initiatique" l'Iboga mais si tant est qu'elle puisse rendre des services, pour l'expérimenter il faut se déplacer et faire confiance à des "maîtres" dans une atmosphère qui n'a certes rien à voir avec le confort insonorisé et la sécurité physique d'un divan de psychanalyste freudien...

Je fais abstraction de tout ce qui concerne l'ufologie et qui me gave car je rappelle que la thèse de civilisations plus avancées consiste à reculer pour mieux sauter. Cette hypothèse quand il s'agit d'expliquer le génie humain et ce qui le différencie de l'instinct des bêtes est franchement idiote. La "révélation" monothéiste et son créationisme est tout aussi débile par certains côtés mais a au moins l'avantage d'expliquer le monde comme partant d'un plus pour aller vers un moins alors que la perspective scientifique de type progressive relève au fond de la thèse d'un effet dépourvu de cause, le néant ou le rien étant censé avoir produit, par hasard, tout ce que nous observons et qui témoigne tout de même d'une certaine "intelligence". Donc l'Ufologie je m'en tape !

Un excellent rappel ou plutôt une mise au point concernant les affaires Clearstream car il y en a eu deux, une vraie et une fausse, et la vraie continue, celle de la lessiveuse luxembourgeoise.

La médecine quantique existe t-elle ?

Voilà l'article qui était susceptible de m'intéresser mais il m'a hélas profondément déçu. il évoque de façon approximative et très confuse divers appareil et procédés comme le Physioscan censé être dérivé de recherches de la médecine spatiale russe. La description des appareils n'est même pas sommaire, elle est tout à fait approximative et n'indique pas clairement sur quelques principe chacun de ces appareils est censé fonctionner. Un exemple : la différence entre l'appareil de morathérapie et le Physioscan n'apparait pas clairement. Dantze a du publier des ouvrages que je suppose clair sur la morathérapie mais en ce qui concerne l'appareil dérivé des travaux des russes ca reste assez obscur. En fait, et en simplifiant chaque organe est censé émettre une fréquence déterminée quand il est en bonne santé. Or c'est comme pour les fréquences censées provoquer la mort de telle ou telle bactérie, je ne vois pas, pour commencer, comment on a pu les identifier individuellement.

En revanche les contours théoriques et scientifiques de la "biologie numérique" sont relativement clairs et éminemment rationnels. d'après Marie-France Bel tout est affaire de confiance parlant de l'efficacité de ces appareil elle écrit ceci : leur efficacité dépend du discernement, de la compétence et de la sagesse des thérapeutes... Or quand je constate que ni les vendeurs ne sont capables de m'expliquer clairement comment ça fonctionne et s'en tiennent à des explications extrêmement floues, je me demande comment les utilisateurs pourraient être plus doués. J'ai vu a Nice qu'un praticien du Physioscan avait diagnostiqué des reins au top chez une personne qui était en instance de recevoir une greffe ou qui venait d'être greffée. Il est vrai que le cas de cette personne est vraiment particulier dans la mesure où si ce qu'il raconte s'est bien passé tel qu'il le dit il devrait être mort pour avoir pendant des mois pratiquer le déni de son état d'insuffisance. Enfin comme greffé, il fait beaucoup de sport et à l'air d'être en aussi bonne forme qu'on peu l'être à son âge. Mais enfin il se trouve que l'appareil n'a rien vu à un moment où l'intéressé était en grande souffrance...

Bref, je n'ai jamais pu expérimenter sérieusement aucun de ces procédés et il faudrait pour cela dépenser un argent fou avec la quasi certitude de n'obtenir au final que des indications assez creuses. Bref l'article n'est ni fait ni à faire. La physique quantique se prête volontiers par l'évocation pointilliste de ses théories à en foutre plein la vue des ignorants. Quand à ceux qui ont un peu de jugeote, ils voient bien que tous ces discours ne sont que du vent. l'article n'est ni fait ni à faire...

11/11/2014

Nexus n° 79 et le négationnisme du Sida, ça recommence ! (MAJ)

NXSMAG079.jpgMAJ : On m'a demandé de scanner l'article visé dans ce post, or il se trouve sur Internet :

http://www.sleemy.net/ArticleSida.pdf

Cet article datant du 10 mars 2012, je rappelle qu'il est possible de sélectionner les articles par thèmes en utilisant le dispositif de recherches, colonne de gauche. J'ai critiqué maintes fois le négationnisme viral et depuis il est sorti des infos nettement plus intéressantes que cette dangereuse fumisterie.

===============

Je ne m'étendrai pas sur ce numéro dont de nombreuses pages sont consacrées à la négation de l'équitation VIH = SIDA qualifié d'impostures scientifiques.

Il est vrai que les tests Elisa et Western Blot sont sujets à donner des faux positifs car ils ne sont pas spécifiques. J'en ai fait l'expérience ce qui m'a valu un week pourri. A l'époque je faisais un dépistage régulier, chose devenu inutile car côté "cul" je me suis calmé... Un résultat me fut rendu avec beaucoup de retard à la veille d'un week end et sans explication.

L'Elisa s'étend révélé douteux, on a fait un WB dont une protéine était activée... J'ai piqué une colère mémorable, j'ai empoigné le téléphone et contacté le labo de virologie en disant que sans explication séance tenante j'allais débarquer et que je ne quitterais pas les lieux avant d'avoir eu toutes les explications désirables. J'ai eu mes explications et le toubib du centre de dépistage a du se faire copieusement souffler dans les bronches. Il est ressorti qu'effectivement des tas de réactions croisées peuvent se produire ce que m'a confirmé le labo de Burkell qui existait encore à l'époque. Ensuite j'ai su que les Elisa français qui avaient été utilisés venait d'être retirés de la circulation à cause d'une propension à donner des faux positifs. J'ai eu chaud ! Enfin et de toutes façons le test Sida n'est pas le seul test non spécificique et il me semble que la liste des tests spécifiques est assez courte...

Bref, il est probable qu'en raison de l'existence de réactions croisées et de symptômes entrant dans la composition du syndrome censé définir le Sida, beaucoup d'Africains sont diagnostiqués comme "positifs" à tort car il existe de nombreuses causes de dénutrition pouvant passer pour un Sida avéré. 

Mais dans les pays dits "riches" (plus pour longtemps...) il en va tout autrement et quand un test est rendu positif dans un cas de pneumocystose, il n'y a guère de doutes. Et je rappelle que si les trithérapies sont redoutables par leurs effets secondaires, la réduction de la charge virale qui s'ensuit permet difficilement de nier qu'un virus soit en cause quand bien même la technique dite PCR serait elle aussi problématique !

Enfin, si les HIV1 et 2 ne sont pas en cause, il faudrait fournir une explication à la pathologie. Et oh surprise qu'est-ce que Nexus trouve à dire ? Et bien on remet sur le tapis l'histoire des poppers !

Alors mettons les choses au point ! Si à l'époque où les "homos" baisaient à couilles rabattues en se gavant de drogues diverses, on pouvait à la rigueur voir dans ce que l'on appelle "Sida" la conséquence d'une multitudes d'abus de drogues, d'antibiotiques, d'excitants divers, de sperme mal placé etc... Bref, cette hypothèse ne tient plus, je connais pour ma part des malades qui ne sont pas "homos" et qui n'ont jamais fait le moindre excès mais qui par malchance ont du à une ou plusieurs reprise avoir un ou une partenaire infecté et ont découvert leur infortune à l'occasion d'un examen prénuptial.

Alors basta avec les poppers et Cie ! Certes le virus du Sida se transmet moins facilement que celui de l'hépatite mais il m'est difficile de croire à une hypothèse non virale quand bien même je ne nierai pas la survivance d'une bonne part de zone d'ombre et le jeu des profits commerciaux car à l'instar du cancer le Sida fait vivre plus de gens qu'il n'en tue !

18/11/2012

Nexus n° 83 (recension)

nexus_n-83_aout-2012.jpgJe ne manque pas la parution de Nexus car s'il y a à boire et à manger dans ses pages et s'il faut trier, ce média ouvre des pistes... Beaucoup d'articles concerne la médecine dans ce numéro.

Anita Moorjani, Une EMI miraculeuse

Cette femme asiatique "triculturelle" était atteinte d'un méchant cancer en phase terminale, elle se trouve avoir été guérie après avoir vécu une EMI. C'est possible mais je tiens à rappeler ce que j'ai dit au sujet de ces phénomènes et de l'occultation systématiques des EMI négatives.

Il faut sans doute envisager la possibilité d'une "tromperie" en provenance du monde intermédiaire ayant pour effet de dédramatiser à outrance les risques liés au destin post-mortem...

La France est-elle végétophobe ?

Il est vrai qu'en France le végétarisme est mal vu et que la FNSEA n'a pas intérêt à ce que ça change. Mais... Oui il y a un mais car j'ai eu un long échange avec un végétarien et j'ai senti de sa part un jugement négatif et une accusation non dite de se foutre du sort des animaux... Je ressens la même chose de la part de l'auteur de l'article et cela m'est très très désagréable.

Dans le cas de mon interlocuteur, c'était un individu se prétendant athée, agnostique ou je ne sais quoi et je constate chez ces gens là une tendance très nette à vouloir ériger en dogme une certaines MORALE LAÏQUE avec ce qu'elle comporte de "hantises", y compris sexuelles. Un phénomène typiquement contemporain que je trouve pour ma part beaucoup plus menaçant que les morales religieuses, catholique en particulier car dans ce domaine on admet les accommodements avec le Ciel, tandis qu'en l'absence de "ciel" il ne saurait y avoir d'accommodements et ça donne lieu à quelque chose de très rigide et qui, il fuat le dire, prend un tour SECTAIRE.

Sur le fonc ma position est très CLAIRE, je refuse le diktat des végétariens au motif qu'on ne peut pas imposer à toute l'humanité, enfin il y a la questions des groupes sanguins et un groupe O a besoin de par son hérédité de protéines animales. Ce diktat, que cela plaise ou non est tout aussi stupide et tout aussi criminel que la tendance des diététiciens à ériger un modèle standard sans tenir compte des activités de chacun, à savoir qu'on ne va tout de même pas soumettre un sportif au même régime qu'un intellectuel qui s'adonne à la recherche ou un méditant qui s'est retranché du monde.

D'autre part, la tendance à vouloir imposer un interdit alimentaire sur les protéines animales est un héritage du mouvement théosophiste d'assez sinistre mémoire. Pour n'avoir pas à entrer dans le détail d'une condamnation argumentée de ce mouvement, je me contenterai de rappeler l'affaire du procès de Madras mettant en cause l'immoralité d'un certain Mgr Leadbeater relativement à un certain Krismamurti...

Cela dit, puisque les cantines scolaires s'adaptent aux interdits alimentaires d'une religion à nos yeux exotiques, on pourrait bien faire un effort en faveur des enfants végétariens.

Enfin j'ajouterai cependant que les pro végétariens ne sont pas très cohérents, à commencer par Michel Dogna... Encore lui allez vous dire ! Vous lui en voulez à ce brave homme ! Et bien non pas du tout et ce n'est pas de ma faute s'il s'ingénie à scier la branche sur laquelle il est assis. Je m'explique :

Vous trouverez ici un assez bon topo sur les intolérances alimentaires dans un n° d'Alternative Santé qui insiste sur la cause, à savoir la perméabilité intestinale.

Où l'on apprends que Michel Dogna s'est tiré une belle dans le pied de sa fille

Dans un autre numéro du même canard numérique dont je ne vous donne pas l'url car je la souçonne d'être codée pour chaque abonné, Dogna évoque la guerre stupide faite aux végétariens. Et je lis ceci :

Enfin, je finirai avec ma guerre personnelle contre les sacro-saints produits laitiers de la cuisine française.

Voici 22 ans que je suis allergique grave aux produits laitiers, sauf fromages qui sont lacto-fermentés. Dans les 20 minutes qui suivent la consommation d’un quelconque plat au beurre, au lait ou à la crème fraiche, il se déclenche chez moi une grosse palpitation avec arythmies violentes qui font peur et coupent les jambes. Se faire un menu au restaurant dans ces conditions, demande une grande vigilance.

J'ai pris le texte tel quel je n'ai rajouté que les italiques.  Si j'en tire les conséquences, cela signifie ceci: malgré qu'il prône les probiotiques et que sa fille avec la Source Blanche se fiat un clio en or, il n'a pas réussi à soigner son intestin réduit à l'état de passoire.

Je regrette mais la mise en perspective des deux numéros pose question. Soit les moyens proposés pour réduire la perméabilité intestinale à coup de compléments alimentaires ruineux et totalement inefficaces, soit Dogna raconte des histoires mais dans un cas comme dans l'autre si les gens faisaient attention à ce qu'il raconte, il en concluerait qu'ils les prend pour des cons !

Peut-être va t-on comprendre pourquoi je néglige de recenser Alternative Santé, c'est que j'aurai à dire trop de choses négatives et ça passerait pour de l'acharnement non pas "thérapeutique" mais létal...

Le cannabis thérapeutique

Article évidemment décevant, on s'escrime sur des extraits copiables par synthèse afin de pouvoir les breveter mais sans que des essais cliniques importants aient encore été tentés. La "fin du monde" ou plutôt du cycle (que certains courants situent autour de 2030) a des chances d'arriver avant qu'on ait progressé. Mais la phythothérapie conserve ses adeptes...

Vaccins anti grippe

Deux articles sans intérêt majeur mais c'est la saison pour rappeller qu'il vaut mieux résister à la séduction vaccinale.

L'argile cette inconnue qui nous veut du bien

Article intéressant qui évoque le fait qu'il existe 36 sortes d'argiles dont les effets sont bien différents mais difficile d'en tirer des indications pratiques.

Dominique Pétry-Amiel

Un article intéressant autour de deux applications de la géobiologie mais le problème est que l'on en est toujours réussi à user de moyens subjectifs (pendules, baguettes) pour expertiser un terrain. Cet article me laisse sur ma faim...

Le Psi vu par le Psy

Bof, je me contrefous de l'avis des "psy" qui n'ont pas la moindre idée de l'étendue et de la complexité du monde psychique. Qu'il commence d'abord par faire la synthèse des données de l'ontologie traditionnelles sous les diverses latitudes et on en recausera éventuellement.

Rubrique ufologie

C'est comme pour les EMI, on s'ingénie à voir là des phénomènes positifs : savoir des prélèvement sanguins et des enlèvements par des "extra-terrestres" pour explorer la biologie humaine dans le but de protéger notre précieuse espèce. Je ne vois là que "diableries" mêlées de science fiction et je me rappellerai toujours une vidéo enregistrée à la télé par des amis où l'on voyait Bertrand Meheust autour d'une table ronde évoquant ce qu'il appelle "l'hypothèse diabolique" dans l'indifférence totale des autre participant qui continuaient à discuter entr'eux.

Cette séquence surréaliste me fait penser à un phénomène qui se répète assez régulièrement. Quand je discute avec quelqu'un sur la place et que je suis sur le point d'aborder, en réponse à une question précise, un point que j'estime capital et qui contient une explication non conventionnelle qui est à mes yeux déterminante, il y a toujours un instrument à deux pattes qui choisit ce moment là pour s'interposer au mépris des règles élémentaires de la politesse pour accaparer mon interlocuteur. Evidemment huit fois sur dix c'est une bonne femme mal éduquée et ce n'est évidemment pas un hasard si l'on s'en réfère aux premiers chapitres de la partie la plus mythologique de la Bible.

Enfin soit dit en passant et pour ne mécontenter personne, je crois que le pourcentage du "déchet" est assez égal tant du côté masculin que du côté féminin sauf qu'il se manifeste de part et d'autre d'une façon assez "typée" et en confirmité avec les mythes dominants et sur ce plan il faut tout de même souligner que le bouddhisme (cette si belle religion très "écolo" et favorable au végétarisme...) n'est ni plus ni moins "misogyne" que les religions bibliques. 

Cela dit, là où je vis, il faut aussi tenir compte dans une certaine muflerie de ce que je suis entouré de beaucoup de "ploucs".  Je n'ai rien contre les descendants de paysans mais quand leurs parents se sont enrichis pendant la guerre et qu'ils vendent des terres agricoles à l'immobilier, j'en viens à les mépriser sans regret... 

Retour sur l'hypothèse de la "terre creuse"

La théorie de la terre creuse, si j'ai bonne mémoire, s'enracine plus ou moins dans les théorie d'un savant nazi nommé Hoerbiger... Ce qui est plus étonnant c'est qu'elle se trouve avoir été non pas soutenue mais crédibilisée par un auteur qui a beaucoup compté pour votre serviteur avant qu'il ne finisse par admettre qu'il était resté beaucoup plus tributaire qu'il ne voulut l'admettre d'une certaine mentalité occultiste qui corrompt tout ce qu'elle touche...

On trouvera quelques indications à ce sujet dans l'article d'une encyclopédie coopérative traitant de l'agartha. Il se trouve qu'un chapitre entier de cet article a été écrit par quelqu'un que votre serviteur connait très bien. C'est du reste un miracle si il est resté intact...

Je ne me prononcerai pas sur cette résurgence d'une vieille théorie. Comme par hasard elle avait refait surface chez un éditeur niçois. La métropole azuréenne qui a son delta et sa (fausse) pyramide (et ses moustiques) est vraiment un endroit "très spécial" et très "initiatique" à certains égards qui valait le déplacement. A condition d'ouvrir l'oeil et le bon... 

08/11/2012

Occultation des EMI "infernales

Source noire.jpg

On trouve sur le site de l'Artemisia College, un document intitulé Maison ! de 30 pages très serrées. voir :

http://www.vivresansogm.org/piecesjointesdes/maison-.pdf

Ce texte est un assemblage d'emprunt à l'ouvrage d'un certain Michael Newton qui s'est érigé en spécialiste de ce qu'il appelle "régression spirituelle" et en vérité il ne croît pas si bien dire. Technique à base d'hypnose et qui ouvre la porte à toutes sortes de suggestions y compris inconsciente car l'ouverture sur le monde psychique a ceci de particulier qu'il s'agit d'une dimension invisible où l'on peut être affronté à n'importe quoi et où l'on peut être manipulé par toutes sortes d'influences aussi bien bénéfiques en apparence que démoniaques mais dont le dénominateur commun est qu'elles risquent d'être fort trompeuses.

L'EMI (expérience de mort imminente) type

A la suite d'un accident où l'on est laissé pour mort, ou d'une opération dangereuse le sujet a l'impression qu'il flotte au dessus de son corps, il est aspiré vers une claire lumière (qui rappelle un concept du bouddhisme tibétain et ce n'est sans doute pas un hasard) par un tunnel sombre et va déboucher dans un paysage riant où il est acceuilli par d'anciens proches qui le retiennent s'il doit retourner dans son corps et donc si l'heure de sa vraie mort n'a pas sonné.

Je connais effectivement plusieurs personnes qui ont vécu ce type de scénario. J'ai du reste rendez vous la semaine prochaine avec l'une d'elle pour une question d'assistance éditoriale sans relation avec ce dont je vous parle. C'est devenu une chose assez répandue.

Occultation des EMI infernales

Un seule livre à ma connaissance en parle et c'est La Source noire de Patrice Van Eersel. J'ai lu ce livre assez ancien dans les années 80. Je me souviens que l'auteur avait souligné que si les expériences négatives ne paraissent pas légion c'est que ceux qui les ont vécues se croient maudits et destinés à l'enfer. Il est donc impossible d'estimer le pourcentage de ces expériences infernales d'où l'illusion que tout se passerait toujours très bien, or c'est très loin d'être le cas.

Sélection illusoire des exemples positifs

Ainsi et du fait d'une auto-censure certains auteurs comme Newton ont beau jeu de bâtir des scénarios qui moi me font hurler. En effet c'est beaucoup trop grave pour que je puisse avoir envie de rire.

La connerie à l'américaine a bien des côtés comiques comme on va le voir mais pour ma part je la trouve assez tragique par ses effets en matière de désinformation. Selon cet auteur notre maison est "spirituelle" et elle se trouve donc dans l'Au-delà qu'il nous décrit.

Première erreur, tout ce qui est formel, même si c'est en mode subtil et invisible pour les êtres ordinaires ne saurait être "spirituel" car le spirituel c'est le domaine (le mot est incongru mais il en fauit un) de l'informel invisible et donc le Non-Etre. C'est très abstrait j'en conviens mais c'est pour dire que le formel invisible n'est qu'une région de la Forme et que l'on demeure dans l'existentiel. On va dire que c'est une modalité purement énergétique pour donner un os à ronger à mes lecteurs car je peux convenir que tout cela est délicat à manier.

Cela dit, cette maison est présentée comme une gare de triage où les "âmes" (terme plus adéquat que esprit car l'anima c'est le principe de vie tandis que le mot esprit se réfère à l'informel) sont débrifées et rebrifées (sic) en vue de leur prochaine réincarnation qui vise à leur bonification spirituelle. Elle auraient donc la possibilité de choisir leurs parents et futures conditions de vie en fonction de ce qu'elle ont a corriger pour s'affiner. On est en pleines rêveries théosophiques à la "Blablastsky" avec ses Mahatmas et autres oripeaux pseudo hindous et parfaitement frauduleux. On parle de mission !

Mais mission en vue de créer quoi ! Sur terre ? Dans le Ciel ou plutôt l'Au-delà ! Foutaise, ce monde ne pouvant être celui de la perfection il n'y a rien à améliorer ici bas. On peut certes envisager de bannir les guerres, de mieux partager les richesses mais il faudra bien se résoudre à crever un jour. Alors si bénéfice il y a à l'affinage ce ne peut être que dans cet Au-delà nébuleux que l'on nous esquisse...

Mais enfin si c'est pour planer éternellement parmi un air vaporeux et parfaitement climatisé parmi des présence très amicales pendant des éons, ça risque à la longue d'être passablement ennuyeux. Ce que l'on nous décrit là c'est en somme un orgasme éternalisé. Il est vrai que nos orgasmes terrestres ce dénouement d'une vulgaire crampe pour les mâle n'a guère, à l'instar de l'allopathie, qu'un effet assez dérisoire quant au temps qu'il dure. Ca ne mène qu'à l'addiction et c'est ça qui fait marcher le monde...

J'ose espérer quen lisant le pavé que je vous signale vous serez frappé par le côté excessivement sentimental de ce programme. La spiritualité n'a rien de sentimental bien au contraire. Tout cela est raccoleur, cucu, nian nian, dérisoire et CARICATURAL au possible. Et puis surtout c'est marqué du sceau si particulier d'un sentimentalisme à l'américaine qui n'à guère qu'une qualité c'est d'être inimitable !!!

Bref, si vous ne réagissez pas à toutes ces niaiseries, c'est que vous avez un problème. Nul doute qu'il faille vous faire soigner mais si on peut fournir des piste pour la maladie de Lyme là je n'en connais pas et à mon humble avis ce genre d'affection est incurable.

Revenons aux EMI infernales

ce qui est extraordinaire c'est que le lien qui présente le bouquin n'en parle pas ! Ici et là quelques allusion mais aucun détail, pas la moindre citation. Si je vous dis qu'il y a complot délibéré parce que justement c'est la chose qui fout tout par terre, me croirez vous ? Voyez :

http://forum.aufeminin.com/forum/loisirs7/__f157601_loisi... une ligne + un mot...

http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=2011020120... un témoignage mitigé ca commence très mal mais ca finit bien et ca me fait penser au fameux Bardo Thôdol.

http://hyper-atheisme.hautetfort.com/archive/2007/05/06/d... Ici un record : 2 mots seulement.

Donc aucune description nulle part et pourquoi ?

Parce que tout simplement il y a de quoi FLIPER !

Parrallèle avec les expériences sous LSD ou susbstances hallucinatoires diverses

J'ai pris une seule fois et c'était dans les années 70 du LSD. C'était encore l'époque où il était à peu près propre, ça n'a pas duré... J'avais voulu faire comme les autres et c'était une expérience scientifique. D'abord les autres se sont mis à roupiller et moi il ne se passait rien. Quand ça a commencé, je l'ai vite regretté, je me rappelle très bien que je feuilletais une revue où il y avait une photo des Beatles, je les ai vu se tordre grimacer. j'ai mis de la musique de variété, il y avait un solo d'orgue synthétique, ah c'était planant j'ai cru éclater. Puis c'est passé à des choses beaucoup moins drôles des remontées négatives d'une acuité féroce, des souvenirs de sentiment d'abandon dans un berceau. Des ça va passer pas du tout salvateurs il a fallu attendre plusieurs heures qui m'ont paru une éternité pour éprouver quelque chose de plus paradisiaque avec un sentiment d'ouverture.

Je pense que àa a été une expérience "initiatique" en une certaine manière car ça a fracturé quelque part mon cartésianisme mais je ne la conseillerai à personne car il y a des "remontées"...

Bref, ces expériences là tiennent de l'auberge espagnole. On n'y trouve que ce qu'on y apporte et cela peut si l'on a des tendances mélancoliques précipiter quelqu'un dans la plus noire dépression. Inutile de vous dire que je n'en ai pas redemandé. A côté de ça j'ai vu des êtres passablement frivoles y trouver un plaisir fou mais entre parenthèses je ne sais pas ce qu'ils sont devenus et s'ils s'étaient illustrés dans un domaine quelconque j'en aurais entendu parler.

La réponse des lamas tibétains

S'il existe une tradition qui est spécialisée dans la préparation à la mort c'est bien le bouddhisme tibétain. J'ai lu toutes les versions du fameux Bardo Thodol. Ca n'a rien de réjouissant et l'on estime la durée du passage de cet entre deux à 40 jours en temps humain. Dans le monde intermédiaire une seconde peut durer des siècles et vice versa. cette durée moyenne de 40 jours se retrouve dans le catholicisme avec la messe des 40 jours mais ça n'existe plus car lors des enterrements on ne fait même plus de messes, c'est comme chez les protestants une simple réunion en mémoire du défunt. On fiat la messe après pour ne pas choquer les athèes. Donc la cérémonie à été vidée de sa substance. Je me demande du reste si les curés croient encore au "Diable" et aux enfers...

Il est donc très curieux que le bouddhisme tibétain dont l'enseignement, très détaillé à cet égard exerce une attrait manifeste sur nombre d'occidentaux. Très détaillé en effet puisqu'on décrit deux catégories d'enfers froids ou chauds plus l'enfer Avici qui est le summun puisqu'on dit je crois qu'un bouddha n'y résisterait pas). C'est donc le nec le plus ultra de la solitude irrémédiable.

Entin toutes les traditions disent (au contraire de l'américain) que le seul endroit où l'on a la possibilité d'agir sur son destin c'est dans la présente incarnation. Après c'est trop tard. Du reste vous verrez en lisant Jean Soler dont j'ai parlé dans un autre post que les anciens hébreux sont muets sur les conditions post-mortem. Je pense que cet auteur a simplifié mais il est vrai que la notion d'âme immortelle n'apparaît ou ne semble apparaître qu'avec le christianisme. Je connais assez bien l'enseignement des différentes traditions sur les conditions post mortem et tout ce qui est ancien et antique hors zone monothéiste est plus ou moins comparable avec ce qu'enseigne le bouddhisme.

Concernant la "réincarnation"

Le bouddhisme ne parle pas de "réincarnation" mais au contraire de l'infime chance de retrouver une naissance humaine. Or chez l'américain elle est garantie. Le bouddhisme parle d'une chance comparable à celle d'une tortue remontant du fond du grand océan s'agissant d'avoir l'opportunité de passer sa tête dans le trou d'une unique planche trouée flottant en surface. Le dessin n'est pas spécialement rassurant. On dit aussi que ce n'est ni le même ni un autre qui renaît. Le problème c'est que par renaissance on entend là possibilité d'une renaissance animale voire végétale.

Chez Platon il y a un ou deux mythes assez imagés qui sont un peu plus rassurant. Mais si on se tourne vers les Chinois, il faut avoir des enfants pour continuer d'exister post-mortem par le biais du culte des ancêtres. Ca rappelle les offrandes de subsistances dans les tombes de sorte que si vous vivez la vie (très spirituelle) d'un moine et bien vous êtes foutu, non ravitaillé vous allez rapidement péricliter et trépasser littéralement. Le premier pas c'est la naissance, le second la mort que tout le monde connaît et pour finir la seconde mort dont on parle aussi peu sinon moins encore que des EMI infernales.

La réponse des lamas ? Il fallait s'y attendre. Elle est très claire ! Si le sujet est revenu pour raconter ce qu'il a vécu c'est qu'il n'est pas vraiment mort. Donc c'est que le terme n'était pas arrivé. Donc à dégager c'est pas significatif. Mais notez que si on faisait la part des EMI infernales qui doit être considérable (sans être déterminante de ce qui se passera au moment crucial et j'insiste sur ce point) le problème c'est que cette phénoménologie aurait l'inconvénient de valider l'enseignement traditionnel au sujet de la pluralité des enfers. Peut-être pas de "valider" mais au moins de donner à réfléchir en incitant les gens à ne pas prendre la chose à la légère.

De la nécessité de réagir aux tromperies américaines !

Je me sens tenu de dénoncer l'occultation car elle participe d'une tendance à vouloir nous convaincre que les enseignements traditionnels ne sont que des contes de bonnes femmes un peu sorcière et que nous sommes sur terre pour jouir. Le malheure est que si le christianisme a répandu le goût soit-disant spirituel du masochisme qui fait que l'on a multiplier les interdits pour s'en servir notamment comme "aphrodisiaques", la tendance inverse est tout aussi sinon, plus calamiteuse.

Quant à sa manifestation américaine je ne trouve pas de mots assez blessants pour stigmatiser avec férocité ce mélange détonnant d'hédonisme sur fond de plat moralisme bourgeois et de merchandising où la richesse matérielle est signe d'élection divine. C'est à dégueuler, il y a heureusement quelques américains cultivés et raisonnables pour sauver cette Sodome moderne mais n'oublions pas que ce continent a été formé d'un ramassis déhérétiques, d'aventuriers et de putes comme on le voit si bien dans les avantures d'un cow boy très médiatique dont le nom m'échappe mais que tous les gamins ont appris à connaître. Signe particulier, si son nom m'achappe, il tire plus vite que son ombre... Evidemment cette performante "phallique" excite les petits machos en herbe... On a la "chevalerie" que l'on peut ! Il lui faut se recycler dans le contexte pourri de cette tare chrétienne qui veut que les missionnaires ont précédé les chercheurs de métaux précieux et les marchands en contribuant à l'extermination des résistants propriétaires du continent avant les occidentaux dépravés qui l'on conquis pour l'exploiter. Alors je ne verserai pas un sou à la Croix Rouge internationale en faveur des américains sinistrés par les derniers cyclones, c'est que leur plan Marshall n'a pas été un cadeau. Nous continuons à en payer les agios. Alors basta qu'ils se démerdent entr'eux !

J'arrêterais là mon discours. Quant à traiter d'une façon panoramique la question des conditions post-mortem, il faudrait entre 500 et 1000 pages et je ne m'en sens pas la force si même je suis assuré d'en avoir la compétence au moins du point de vue académique. Si toutefois je pouvais avoir l'assurance d'un répit d'au moins 30 ans pour rassembler toute la doc et la traiter plus au moins 50 ans pour jouir de mes droits d'auteur car un tel travail aurait forcément du succès même si le sujet fait peur. Enfin les gens qui auraient du se coltiner ce boulot ne l'on pas fait, ils n'avaient comme souci que de se faire admirer en tant que "gourous" alors que le Grand Patafiole les emporte...

05/11/2012

Nexus n° 82 : sommes nous tous fous ?

Nexus 82.jpgLa seule revue que je lis régulièrement c'est Nexus. Bien sûr je ne garanti pas que tout est parole d'évangile mais c'est un des meilleurs lanceurs d'alerte.

Ce numéro contient 3 articles ou série d'articles qui intéressent la médecine. 

DMS sommes nous tous fous ?

Le DMS c'est le manuel/dictionnaire américain des troubles mentaux et on en est à la version IV étant précisé qu'il grossit à chaque édition de façon exponentielle.

Selon cette saloperie infecte si vous n'êtes pas un consommateur joyeux et enthousiaste, si vous n'êtes pas en phase avec les consensus de l'actuelle société pourrie, bref si vous n'êtes pas un robot docile qui répond au cynisme ambiant et aux injures avec une parfaite égalité d'humeur et bien vous n'êtes pas normal et il y a des pilules pour vous soigner. Bref, c'est la concrétisation du Meilleurs des mondes...

Lisez, je vous en conjure, de la première à la dernière ligne, vous comprendrez à quel point nous sommes menacés et que ceci est le principal outil visant à nous aligner tous pour le plus grand profit des politiques véreux appointés par les marchands de tous espèces, à commencer par le lobby médico pharmaceutique qui est la plus grosse pompe à fric avant ou après le trafic d'armes et là on ne siat plus trop bien. C'est vous dire !

Comment on décrédibilise les gens pour les neutraliser ?

J'ai lu autrefois un livre intitulé L'ile aux fous d'un certain André Soubiran. C'est l'histoire d'un type qui est interné d'office pour des raisons de fric (une affaire d'héritage juteux) et qui se débat pour en sortir.

Juridiquement, on retrouve le même mécanisme dans "la maffia des tutelles", vous n'avez pas d'héritiers, vous avez du fric, des apparts et vous êtes isolés et pas en bonne santé. Vous allez immanquablement tomber sous les coups de cette maffia et mis sous tutelle et en maison de retraite et la maffia va se gorger de votre fric.

Je peux vous raconter une histoire vraie : c'est celle d'un M. assez exhalté, grand admirateur du nazisme et amateur d'occultisme. Il a trempé jadis dans une histoire d'attentat raciste en tant que cerveau présumé mais il a été relaxé. Un M. paranoïaque qui était marié à une asiatique. Cette dame commence d'être frappé par l'Alzheimer et elle doit être hospitalisée. Les assistantes sociales viennent au domicile, prétendent qu'elle vit telle une esclave et envisage de la placer au frais du mari qui a gardé de beaux reste. Ancien commerçant il a amassé une petite fortune, donc il y a du fric à prendre...

Comme il ne peut vivre sans sa femme qui est au petits soins, il prend peur et réalise le piège. Il veut faire sortir sa femme de l'hopital et menace le directeur. En rentrant à la maison, par mesure d'intimidation, il tombe dans un guet apens de la police qui le cuisine. Rien d'étonnant il a des antécédents et comme par son attitude il attire l'agressivité de son entourage il a eu des histoires. Donc le voilà mûr pour être interné !

Je connaissais ce personnage de longue date : il détenait des documents sur l'astrologie chinoise introuvable à l'époque(années 80). Je découvre la chose à l'occasion d'une visite de courtoisie. Nous tombons d'accord au sujet du piège qui le guette et j'essaie de le convaincre d'éviter des réactions exhaltées. Puis quelque temps plus tard, je téléphone sans réponse. Je reprnds contact avec une personne qui le connaissais de longue date et j'apprends qu'il a tiré une balle dans le dos de sa femme avant de se suicider. Au moins a t-il réussi à faire en sorte que sa fortune aille à sa fille et échappe aux requins qui le menaçaient. Mais à quel prix !

Un tel drame dans un appartement, il a été revendu, c'est l'assurance d'une hantise à moins de recourir  à des spécialistes pour le nettoyer des "résidus psychiques" et de la mémoire des murs.

Pour en revenir à des choses plus simples, si vous avez des antécédents psychiatriques et si vous ne filez pas droit comme on dit, on vous les ressortira si dans telle ou telle situation vous voulez vous défendre.

Les amibes comme cause de maladies cardiovasculaires

Je ne m'avancerai pas sur ce sujet car je n'en ai aucune expérience. Mais ce qui est énoncé dans l'article visé est bien possible. Seulement il est encore plus délicat de faire une recherche d'amibles dans les selles que de trouver le bon WB pour la borrelia. Si l'on en croît l'article il faudrait aller chier en famille dans un labo parisien bien précis (que je ne connais pas) pour être fixé car la culture de ces bestioles charmantes est délicate. A suivre mais on n'est pas près je crois d'en reparler.

Les dents dévitalisées

Mon avis est qu'une dent dévitalisée, si les canaux ont été correctement netoyés, ce qui est parfois très difficile, n'est pas nocive. Je suis donc contre l'arrachage systématique. Mais je suis bien placé pour savoir que bien des dentistes sont des dangers publics et font le boulot par dessus la jambe, j'ai là encore des cas. Donc c'est un sujet sur lequel il faudrait écrire un livre et je n'en ai ni le temps ni l'envie. Notez aux passage que si les amalgames constituent un poison, les éliminer est une entreprise dangereuse. J'ai fait déposer les miens sauf un et je n'ai pas eu d'effets secondaires mais je me garderai de toucher au dernier.

Il y a, vous l'avez deviné, derrière cette systématisation beaucoup de fric à gagner quand on connaît le prix des implants. Mais quelle différence entre un implant et une dent correctement assinie avant d'avoir été dévitalisée. Même si je gagnais a Euromillions je ne me ferai pas remplacer mes dents manquantes. J'ai édité tous les cours d'implantologie à l'époque des début de cette technique, alors je connais les risques.

Appel aux dons

Si vous voulez que je continue a vous abreuver de notes pertinentes, passez par la case "petit cochon", 5 ou 10 € par ci par là ça m'aide à payer mes frais de recherches. Je passe presque tout mon temps à traquer l'information. Cliquez sur le petit cochon, il ne vous mordra pas ! Au contraire il vous portera chance. Parole ! Il y a un "gris gris" dedans !

tirelire.jpg

 

24/07/2012

"Science et Avenir" veut démolir la lithothérapie !

science et avenir.jpgLe n° 785 de juillet 2012 a mis les pierres précieuses à l'honneur entre Science (avec majuscule) et fascination et la lithothérapie est traînée dans la boue.

En vérité il fallait s'y attendre. Cette revue appartient à la même clique que Science et Vie et ce torchon ultra rationaliste en est encore à nier l'efficacité de l'homéopathie et à camper sur des positions rétrogrades à propos de la mémoire de l'eau alors qu'un pastorien bien connu comme co-découvreur du virus du Sida a pris la chose très au sérieux. 

Science et Vie s'inspire en particulier de l'inepte fondateur de la zézétique, un con fini dont on se demande s'il ne se fout point carrément du monde quand il prétend avoir imité le Suaire de Turin et produit une photo d'une grossièreté inouïe qui a bien sûr été reprise par cette revue que je n'hésite pas à qualifier de revue de merde ! Et cette revue je la connais car mon père avait tous les n°s et il doit encore exister dans le grenier de l'habitation familiale. Enfin si elle a pu combler un vide en période de disette, soit au lendemain de la dernière guerre, elle est aujourd'hui complètement ringarde et elle apparaît bien comme une sorte de succursale de l'Union rationaliste et de cette brochette de vieillards sénile que constitue l'Académie de Médecine. Et tant pis si ces MM ne sont pas content du qualificatif, je donne ici suffisamment de preuve d'un souci de criticisme scientifique pour pouvoir me permettre de les remettre à leur place. Enfin j'ajoute que ce sont des citoyens comme les autres et que si l'on a jadis léché les pieds des toubibs en les considérant comme des notables, ils ne sont plus que les promoteurs d'une sorte d'épicerie chimique très particulière et passablement meurtrière par ses nombreux effets non pas secondaires mais parfaitement INDESIRABLES !

L'article visé est en fait un ensemble de textes dont je reprendrai les titres.

Des objets vivants et magiques

L'auteur a largement puisé dans le livre de Claude Lecouteux dont j'ai déjà parlé dans ce blog. Lecouteux comme tout universitaire qui se respecte a une façon particulière d'aborder les sujets qu'il traite quand ceux-là relèvent de ce que les scientifiques appellent "obscurantisme". Il faut se souvenir que Lecouteux est un grand spécialiste des revenants. Il a fait un travail fort intéressant sur les traditions relatives à tout ce qui concerne notre éventuel destin post mortem. Bien sûr, quand on l'interroge sur le fait de savoir s'il croit à telle ou telle thèse et en particulier à l'existence des revenants, fantômes et Cie, il se biaise en disant que son propos est de donner une image exacte de ce qui s'est dit à ce sujet et qu'en ce qui le concerne il n'y aucune preuve, du reste il ne parait pas croire aux phénomènes qu'on lui a rapporté.

Je vais une fois de plus être vulgaire : je réponds à cela mon cul ! On ne peut pas collectionner de multiples témoignages concordants et penser en son for intérieur que ceux qui ont vécu les faits soit de vulgaires hallucinés. Comme dans le cas des prétendus "extra-terrestres", il existe des phénomènes, les témoins sont trop nombreux pour en nier la réalité. Tout le problème étant dans l'explication qu'on peut en donner... La chose s'applique donc mutatis mutandi à la question des "revenants". Et j'ajoute qu'on ne peut pas s'être livré au travail de bénédictin auquel Lecouteux s'est adonné sans être personnellement intéressé par le sujet. Mais çà il ne peut pas l'avouer sans mettre sa carrière en jeu car l'inquisition scientifique est à bien des égards pire que l'ancienne inquisition religieuse car si elle ne recourt plus à la peine de mort, elle pratique des mises à mort médiatiques qui sont d'une certaine manière plus cruelles encore qu'un meurtre légal, puisque celui qui a péri sur un bucher est censé, du moins chez les modernes, avoir perdu toute conscience. Seulement voilà, il suffit de lire Nexus pour constater que la chose n'est pas si simple, puisque les critères modernes de mort clinique n'excluent pas un coma conscient.

Pour ce qui concerne la lithothérapie, les croyances des Anciens ont donné lieu à tellement d'invraisemblance que l'auteur n'a guère eu de peine pour trouver des exemples qui au mieux prouvent l'excessive crédulité de nos ancêtres, mais c'est oublier certaines diatribes récurrentes d'un Pline contre le bourrage de crânes institué par ceux qu'il appelait avec beaucoup de dédain les Mages. Et Pline pour ne citer que lui, s'il n'a pu faire une enquête sur chaque pierre dont il a parlé, a bel et bien anticipé ce sens critique auquel nous sommes tenus.

C'est encore une fois la "mentalité magique" des Anciens qui est conspuée avec beaucoup de cruauté et surtout de suffisance. A choisir, je préfère la naïveté et la crédulityé des Anciens à l'arrogance insupportable de ces "scientifiques" qui nient l'existence de tout ce qu'ils ne peuvent pas mesurer avec leurs appareils de mesure que l'on sait infirmes !

Parenthèse sur "créationnisme" et "darwinisme"

Il faut revenir une fois de plus aux "mythes fondamentaux". Les mythes créationnistes ont une valeur purement symbolique. On peut n'y voir qu'une projection de ce qu'une humanité patriarcale voulait imposer : dans la Bible Eve, comme interlocuteur privilégié du serpent, n'a pas la part belle. On ne discutera pas ici de savoir si cela correspond à une réalité car ça sort du sujet.

De l'autre, le progressisme darwinien est tout aussi problématique car il repose sur un principe qui est tout simplement réfuté par les mathématiques : à savoir que le plus ne peut pas sortir du moins et qu'un capital finit toujours par s'épuiser d'où le caractère descendant et donc entropique de toutes les cyclologies traditionnelle où un âge d'or précède de loin un âge de fer...

Pour résumer ma pensée, je dirai que je trouve excessivement détestable et même masochiste ceux qui veulent absolument que l’homme descende du singe. Si tel est le credo des "scientifiques", il appartient aux hommes qui ont conscience d'une toute autre filiation de les poursuivre avec ce que l'on a sous la main (triques, insultes etc...) où je ne sais quoi pour qu'ils remontent promptement dans leur foutu arbre entendu tant physiquement que généalogiquement.

La pierre philosophale

Évidemment, il fallait s'attendre à un couplet sur ce qui est tenu pour une niaiserie. C'est oublier que la Science digne de ce nom admet la réalité de "transmutations". Pas besoin d'aller chercher loin.

Ici c'est le problème de l'alchimie qui est posée. La pierre philosophale simple allégorie spirituelle ou à entendre au pied de la lettre. J'aurais tendance à dire : c'est un peu des deux mon général !

En tout état de cause la partie de l'alchimie qui s'occupe de médecine, la spagyrie ça marche, j'ai eu l'occasion d'utiliser à deux reprises un médicament de chez Soluna et une préparation tibétaine et je peux affirmer que ce que j'ai ressenti en fait de chaleur interne n'a strictement rien à voir avec ce que peut donner un alcool ou une liqueur parmi les plus raffinées, et cela sans les effets secondaires (ivresse). Maintenant pour Soluna c'était il y a plus d'une trentaine d'années, donc je ne garantis rien pour les produits actuels. Depuis le monde a beaucoup changé.

Aux sources de la diversité minérale

Le chapitre suivant est consacré à une explication de la formation de certains minéraux. On connaît ça et alors en quoi elle pourrait ruiner, à priori, les propriétés prêtées à ces minéraux ?

Je serais tenté de dire que de ce qui intéresse les minéralogistes purs, on s'en tape ! Cela ne nous intéresse que pour les critères d'identifications afin d'éviter les fraudes.

C'est encore la même querelle qu'entre astrologues et astrophysiciens. Je regrette mais l'effet Gauquelin n'a jamais été sérieusement réfuté. Beaucoup de militaires sont nés avec Mars à l'ascendant et en milieu de ciel. Mais dans cette histoire les astrologues sont aussi bouchés que leurs ennemis héréditaires : l'astrologie n'est pas affaire d'influences (radiations, gravitation et Cie) mais de cosmologie et de temps qualifié. Une horloge indique l'heure mais elle ne la fait pas, elle peut être déréglée et donner une indication fausse. Dans le cas de la mécanique céleste, c'est le fait de provoquer des naissances pour qu'elles se conforment aux heures de service du personnel médical qui fout tout par terre. Si la naissance a été provoquée : c'est foutu ! On ne peut pas retrouver le véritable ascendant.

D'illusoires vertus thérapeutiques

Dans cette division, on n'a guère eu de peine, en interrogeant tel leader de lui faire dire des bêtises. Il parait que c’est un fan de « Science et Avenir » qui l'a poussé à déclarer que les conceptions new age liées aux cakras sont trop ésotériques pour lui… C'est sans doute pour cela qu'il vient d'annoncer un livre basé sur le tout chimique et qui reprend une fois de plus la matière médicale de l'oligothérapie, livre qui parait constituer un virage mais en fait, on y discerne une sorte de retour de son ancienne proximité avec Philippe Perrot-Minnot. Enfin voilà maintenant qu'il prétend détenir un gros bagage (sic) en physique quantique alors qu'il s'était abstenu jusqu'alors de tomber dans un travers que j'ai dénoncé à plusieurs reprises. La charité me commande de ne pas faire de plus amples commentaires. Bref, ça l’apprendra à se méfier des journalistes, lesquels ne sont jamais au service de la vérité mais de lubies et l’attitude sectaire, arrogante et dominatrice d’une certaine « science » n’a strictement rien à envier au domaine des religions et de ces « inquisitions » dont elle possèdent le secret, du côté biblique s’entend…

Ma première et dernière séance de lithothérapie

L'auteur de la série (un certain Olivier Hertel) relate s'être soumis à une séance de lithothérapie avec examen des cakras, apposition de minéraux sur lesdits centres subtils, discrets massages sur fond de musique de bol tibétain.

Il est évident que lorsqu'on se soumet à ce genre de pratique sans motifs et avec pour seule intention de la caricaturer, on ne peut que s'exposer à balancer 60 € par la fenêtre.

Pour ma part je ne pense pas que ce soit là toute la lithothérapie et que mis à part la recherche d'une détente, il ne faut sans doute pas attendre monts et merveilles de ce genre de protocole. L'ambiance et le fond musical sont sans doute les seuls "principes actifs" susceptibles d'opérer. En réalité la clientèle de ce genre de lithothérapie n'attend qu'une chose une écoute et une attention. Elle ne me semble pas très exigeante et pour ma part je mettrai ma foi dans de solides massages traditionnels et le choix ne manque pas.

L'énergétique : illusoire ?

L'auteur se référant à la célèbre formule d'Einstein (largement discutée au demeurant) prétend qu'il faut casser le noyau pour en extraire l'énergie ce qui montre qu'il a de l'énergétique une conception excessivement limitée par la myopie scientifique en vogue.

Ce à quoi je réponds : puisque le magnétisme constitue une "énergie" admise par tout le monde, est-ce qu'en exerçant son magnétisme l'aimant se fend, perd de son poids et s'épuise. Non ! Alors que ce crétin nous foute la paix car s'il est difficile de définir la notion d'énergie en médecine, elle n'en est pas moins réelle.

Le passage visé est l'occasion pour nier l'existence des méridiens d'acupuncture. Je suis désolé mais il faut opposer à ce genre de déni une fin de non recevoir. J'ai eu des preuves sur ma propre personne de l'efficacité de la médecine chinoise en général et de l'acupuncture en particulier et ce genre de déni est trop insultant pour qu'on s'abstienne de réagir. Le seul problème est que les praticiens compétents en cette sorte de médecines sont très rares et celui avec lequel j'ai eu à faire est décédé et je n'ai jamais pu le remplacer.

Le cancer au centre de nombreuses dérives

L'auteur fait allusion à une note ministérielle interne datant de 2008 relative à un signalement aux autorités pour les propos que Michel Dogna a tenu dans son Journal, note préconisant une surveillance de ses différents sites Internet. Il lui est surtout reproché d'avoir pris fait et cause sans discernement pour le Dr Hamer et sa théorie de l'origine psychologique des cancers (fondée au moins en partie).

Cerise sur le gâteau : il est incriminé pour avoir dans Élixirs minéraux et huiles dynamisées avoir recommandé l'agate en ces termes Aide précieuse dans les cancers. Donne le teint fleuri.

Je ne vois rien de tel dans la version actuelle de Élixirs de cristaux, je demande donc à voir aussi bien la prétendue note et l'original de la citation.

On sait que mes avis sont pour le moins réservés sur Dogna mais je ne sache point que les ministères s'occupent spécialement de signaler des activités particulières aux "autorités" chargées de l'inquisition médicale. Elle font ça toutes seules sans qu'on ait besoin de les y pousser. Donc je doute de l'existence de la note interne, quand à la citation si Dogna a bien écrit ce qu'on lui reproche, on pourra lui reprocher d'avoir participé au sabordage de la lithothérapie.

Remarques finales

On notera que ce Hertel a oublié l'existence de la lithothérapie déchélatrice et l'usage que fait la médecine antroposophique des pierres sous des formes homéopathiques. Je n'ai aucune raison à priori de nier les résultats relatés par Bergeret, Tétau et Cie. La seule chose que l'on puisse reprocher à Boiron, c'est d'avoir limité les formes galéniques aux ampoules buvables. C'est sans doute pratique mais très coûteux sur le long terme car il me semble que cela n'est plus remboursé.

J'ajoute que la lithothérapie est un domaine très vaste. Le grand public ne connaît que le port à même la peau et les élixirs. Pour ma part, quand un minéral n'est pas utilisable sous forme de pierre roulée, de pendentif ou de collier, je préfèrerai les triturations aux élixirs.

Il ne faut pas se leurrer, pourquoi fait-on tant de publicité aux élixirs ? Tout simplement parce qu'il suffit de tremper les pierres dans une eau pure étendue d'un peu d'alcool pour la conservation. On a transposé la méthode inventée par Bach pour ses fleurs avec ce problème qu'à supposer que le liquide détienne une information celle-ci ne peut que s'avérer très fragile. Ne dit-on pas que la douchette des pharmaciens employée pour lire le code barre des remèdes homéopathique ne leur fait pas de bien. Dans un monde saturé d'influences électromagnétiques pernicieuses, il me semble qu'il faudrait prendre l'habitude de protéger certains produits en les conservant emballés dans des feuilles d'aluminium car on ne trouve pas de feuille de tôle de fer assez fine.

L'article visé montre qu'il faut s'attendre à une offensive en règle contre la lithothérapie. Elle a du reste déjà commencé. Minerales do Brasil a été contraint de refaire son site en supprimant toute indication. Quand aux ouvrages de lithothérapie, si l'on veut que la chose soit prise au sérieux par le public, il va sans doute falloir changer la teneur des manuels existants. Ils procèdent tous d'une sorte de science infuse, ce qui les rend vulnérables à la critique et ils ne prennent même pas la peine d'expliquer la démarche qui a conduit à telle ou telle indication. On peut dans certains cas la retrouver maintenant ça ne prouve pas que les indications soient fiables pour autant mais rendre cette démarche sensible constituerait à mon sens une sorte de minimum syndical.

On notera également, que les intervenants ne se sont même pas donné la peine de synthétiser toutes les traditions en citant l'essentiel des auteurs classiques et en cherchant dans les traités de médecine ayurvédique ou encore de médecine chinoise des cautions. Passe encore pour les minéraux de découverte récente sur lesquels la tradition est muette.

Lecouteux a abondamment rendu compte pour tout ce qui concerne des pierres plus ou moins mythiques et pour la plupart non identifiables mais il reste beaucoup à faire pour récapituler ce qui se dit sur les minéraux et leurs multiples usages médicinaux à travers les âges et je me demande qui pourrait bien se charger de combler ce vide tant il reste à faire.

Enfin, si l'article dont on parle est de ceux qui fâchent, la fascination exercée par les pierres précieuses et semi précieuses n'est sans doute pas prête de céder du terrain...

Inutile de dépenser 4 € pour lire l’article incriminé qui n’est ni fait ni à faire.

 

10/03/2012

Nexus n° 78

NXSMAG078.jpgPour voir le sommaire cliquez ici.

On ne présente plus cette revue "alternative" qui fournit des pistes intéressantes dans de nombreux domaines. On notera pour ce qui concerne l'actualité un plaidoyer en faveur du tirage au sort pour le pourvoi de certains postes soumis à cette arnaque qu'est le suffrage universel. J'ai noté que plusieurs radios (dont France Inter) on plaidé dans le même sens et ce n'est pas idiot...

A noter concernant le cancer, une levée de boucliers contre les mammographies et un procédé de dépistage du cancer par un système de diagramme de diffraction à partir des cheveux. Mais ça coïnce évidemment car c'est tout un commerce rémunérateur qui plongerait en cas d'adoption de cette solution alternative.

Outreau : Ou trop ou pas assez...

J'ai noté également un article extrêmmement suspect qui tend à légitimer les délires qui furent à la base du scandale du fameux procès d'Outreau.

Un sexologue complètement inconnu, un certain Patrick Dupuis de Périgueux énonce une thèse selon laquelle Freud serait la cause d'un déni généralisé des abus sexuel sur les enfants (pédophilie). De crainte d'avoir a reçonnaître que son propre père aurait été un abuseur, l'inventeur de la psychanalyse aurait manigancé une théorie de la sexualité infantile visant à faire reporter la responsabilité sur les enfants. Nul doute que la théorie du fameux complexe d'Oedipe est une connerie (que j'ai dénoncée dans une autre "vie parrallèle") mais si la psychanalyse est bien une "pseudo science" et donc une chose contestée et contestable, ce qui est alarmant en l'occurence c'est l'affirmation selon laquelle aucun enfant d'Outreau n'a menti. Ce sont les adultes qui ont menti... (p.90)

Ce personnage nie l'existence de faux souvenirs de la part des enfants (donc implantés par des adultes comme ce peut-être le cas sous hypnose) et prétends attester de l'existence d'abus rituels dans un contexte satanique de pédocriminalité organisée. Sans prétendre les nier systématiquement car il existe des faits troublants qui n'ont pu être éclaircis (et je pense en particulier à des discussions sur un forum dédié autrefois à Alain Soral à propos de l'affaire Roche) la référence à un tel est extrêmement suspecte et sens le délire carabiné à plein nez. On peut en effet être sûr qu'à partir du moment où il est question de "satanisme", il y a lieu d'être sur ses garde.

Sur cette question je ne peux que renvoyer mes lecteurs à l'ouvrage de Massimo Introvigne intitulé Enquête sur le satanisme (Dangles) qui consacre p. 310 et suivantes un long chapitre à l'antisatanisme laïc avec l'histoire des (pédo) psychiatres et des survivors. Il est fait référence justement à Freud qui alors qu'il pratiquait l'hypnose fut confronté à une épidémie d'abus sexuels censés être survenus dans des contextes très sataniques de la part de nombreuses patientes. Freud aurait conclu à une sorte de "contagion psychique" impliquée par sa méthode d'investigation et aurait arrêté les frais. Malheureusement, au Canada et à notre époque on n'a pas eu la même prudence et l'histoire s'est reproduite avec cette différence que les "psys" ont cru aux confessions des enfants. Jusqu'à ce que des universitaires américains entrent dans la danse et s'efforce de mettre un terme à ce délire carabiné. Mais en France on n'en a rien su.

Sauf que cette épidémie a tenté de pénétrer le continent par le biais d'une affaire survenue à Nice à propos de "magistrats" censés avoir participé à des sortes de "messes noires" à base de pédophilie auquel une partie de la bonne société niçoise aurait été mêlée. En réalité l'affaire est très simple : à savoir que dans le cas de deux divorces, la partie perdante a été désavantagée par le fait que la partie gagnante appartenant à une famille de magistrats elle obtint l'avantage sur les enfants du couple. Les parties perdantes s'étant réfugiées aux USA ont été littéralement "contaminées" par le phénomène décrit par Introvigne et les gosses ont été suggestionnés d'où les histoires et les dessins que l'on a pu entendre et voir. Je n'ai pas suivi l'affaire au moment où elle s'est produite, je ne l'ai reconstituée que par la suite. Il se trouve que j'ai été alerté par les déclarations délirantes d'un magistrat suisse qui avaient prétendu que la guerre à la pédophilie ne sera réellement déclarée que lorsqu'on découvrira des charniers d'enfants... Maintenant quand on sait quel est l'avocat qui s'est emparé de cette histoire et pour quelles raisons, on a presque tout compris !

Je ne m'étendrai pas sur cette histoire car il y aurait un livre à écrire et ce serait assez nauséeux mais ce qu'il convient de souligner c'est la parenté entre le délire mentionné ci-dessus et les conséquences de l'Affaire Taxil en termes de bobards comme ceux qui voulaient qu'à une certaine époque quand on faisait des fouilles sous des couvents on était censé découvrir des souterrains entre des monastères masculins et des couvents féminins abritant des ... charniers d'enfants. Il s'agit là de ce que les sociologues appelent des rumeurs urbaines, elles sont du même tonneau que l'histoire de ces magasins de confection féminine dans les cabinet d'essayage desquelles les jolies femmes étaient censées disparaître pour être exportées vers de harems. Du même tonneau sortent les histoires de restaurant chinois faisant manger du rat à leurs clients avec le dentiste découvrant la supercherie par un os coïncé dans la denture d'un patient...

Le cas de Régina Louf

Le sexologue évoque le personnage de Régina Louf qui est lié à l'affaire Dutroux. J'ai parcouru à deux reprises l'ouvrage de trois journalistes belges que j'ai rendu à son propriétaire et dont je ne me souviens pas du titre. Il en ressort que dans cette affaire des simulacres de rituels sataniques ont bien été mis en oeuvre pour décrédibiliser la parole des enfants. Il y a eut bien un groupuscule de partousards axés sur des partenaires en bas âge plus ou moins indirectement liés à du personnel politique car la Belgique est un petit pays mais à part un groupe d'une demi douzaine d'obsédés parmi lesquels figurait un avocat jadis centré autour d'une ou deux "boîtes" connues il n'y a jamais eu de "réseau international". Régina Louf a bien décrit des sévices ayant eu pour théâtre une champignonnière abandonnée et aujourdh'ui détruite dont on trouvait encore les photos sur Internet dans les années 90 et le propriétaire avait confirmé que les descriptions témoignaient bien de ce que les acteurs avaient parcouru les lieux. Bref, le problème est que si l'enquête policière a été menée très sérieusement, elle a fini par être polluée par l'intervention de témoins complètement azimutés qui ont décrit de véritable "scènes de chasse" dans des châteaux ardennais appartenant à des gens de l'aristocratie belge où des gosses auraient servi de gibier. Je tiens le témoignage de Régina Louf pour partiellement fiable, le problème est que ce qu'elle a vécu l'a rendu loufdingue et qu'il faut jouir d'un discernement hors norme pour s'y retrouver.

Enfin j'ajouterai que ce n'est pas de gaité de coeur que j'ai du me pencher sur ces affaires. Il a fallu des pressions concordantes de mes lecteurs de l'époque qui m'ont fourni les ouvrages décisifs. Quant à l'affaire d'Outreau, je ne l'ai pas voulu suivre j'ai su dès les premiers instants qu'il s'agissait d'une forgerie et c'est devenue une certitude quand est apparue l'histoire d'une ferme proche de la Belgique où se serait déroulé des rituels sataniques à base de zoophilie. La salope à l'origine du drame judiciaire a tenté en vain de suggestionner les enfants qui n'ont pas su retrouver le chemin tout simplement parce qu'il s'agissait d'une invention !

On notera que le sexologue prétend que 1/3 des filles sont abusées pour 1/6ème parmi les garçons mais cela ne concerne que les statistiques à l'intérieur de se propre clientèle. Cela concerne donc des gens "à problèmes" et ne constitue pas un échantillons valide parmi le tout venant ! Or ça n'est pas dit clairement, il faut le déduire et si on l'y rapidement l'article, on risque de comprendre de travers.

Une véritable hantise

J'ai eu l'occasion d'observer en silence cette hantise notamment au travers des réflexions du vulgum pecus qui se valorise en pensant que ses rejetons sont à ce point enviés comme objet sexuel. Nul doute que les abus sexuels existe et sont assez répandus d'abord à l'intérieur de la parentelle mais quand une société majoritairement incroyante en vient à croire en l'existence d'un stanisme institutionnel alors que les curés rient ouvertement le plus souvent quand on parle de leur ancien "Diable", il y a lieu de se poser des questions étant précisé que seules les "bonnes questions" méritent une réponse.

Bien sûr on va me dire à propos de Massimo Introvigne qu'il s'agit d'un personnage suspect d'accointances avec l'extrême droite. Mais il se trouve que j'ai eu l'occasion de correspondre avec lui et d'échanger des documents. Sa méthode peut paraître singulière qui consiste à ne tenir pour "satanisme" qu'un culte adressé nommément à Satan en personne mais il n'exclut pas que certaines choses, sans même remplir cette condition, puissent être "sataniques". Bref, il a ses limites en tant que penseur catholique mais on le voit mal faisant le jeu du "satanisme" par le déni.

Enfin, le vrai problème ce n'est pas tant la "pédophilie" qui est vieille comme le monde mais la fascination qu'elle exerce sur certaines personnes et notamment sur des psychologues. C'est à croire qu'il trouvent, en cultivant et répandant des fantasmes qui ne peuvent résister à un examen sérieux, un moyen ou plutôt un alibi pour flirter avec des penchants inavouables, tel est ma conviction chaque fois que je vois des gens hantés par le sujet et qui prennent faits et cause pour la défense des enfants. On a vu le patron d'une association (qui jouait les "indics" et dont j'ai toujours pensé qu'il était un "pédophile" refoulé) très mal finir : suite à des poursuites en diffamation il a du "fermer boutique"...

Il y a quelque chose qui ne trompe pas quand au caractère "névrotique" et même "pervers" de cette hantise, c'est que lorsque l'on tente de plaider en faveur du bon sens, on est immédiatement accusé d'être complice. Il est possible du reste que la plupart des "croisés" en la matière soient tout simplement des "abusés" qui trouvent ainsi un moyen de se venger des sévices qu'ils ont subi...

Le "bon sens" doit régner en la matière : ainsi dans l'affaire des magistrats de Nice, il est clair que la thèse impliquant une bonne partie de la société niçoise la plus friquée dans des "parties fines" dont des gosses auraient constitué le "plat de résistance" n'est pas passible sans que pareilles comédies ne se soient ébruitées... En fait j'ai trouvé par hasard l'origine des "matériaux" ayant servi à cette élaboration fantastique. Ils résident dans l'existence d'une sorte de club du temps de Jacques Médecin appelé le "Cube" qui tenait ses assises à Acropolis et où la jeunesse oisive pratiquait de curieux jeux de rôle assez surréalistes. Si ma mémoire est bonne on doit trouver des articles à ce sujet dans les archives d'un quotidien appelé familièrement "Nice Putain"... Ensuite il y eut des amalgames avec l'affaire du Temple solaire... Bref il faut distinguer entre la réalité et les mauvais romans populaires...

Un livre sur le Xylitol (et les autres édulcorants)

xylitol.jpgUn livre vient de paraître de Régine Aaint Arnauld intitulé Le Xylitol ou sucrer sans sucre (Editions Ambre).

Voir : http://www.editions-ambre.fr/alimentation-dietetique/66-l...

Ce livre est une très bonne documentation d'abord sur cette "drogue dure" qu'est le sucre ordinaire (glucose). Il passenensuite en revue les divers édulcorants de synthèse ainsi que les édulcorants naturels en comparant l'un d'eux (Le Xylitol ou "sucre de bouleau") eux autres candidats comme la saccharine, le fructose, le sirop d'agave et aussi la stevia.

Les deux derniers chapitre de cette monographie d'une centaine de pages est consacré d'une part à la fabrication du Xylitol et à son emploi au quotidien. L'un des grands avantages étant qu'il combat les bactéries et participerait de lé régénération des dents. La Stevia ayant l'inconvénient d'un arrière goût de réglisse. Le Xylitol est donc un excellent candidat dont l'indice glycémique étant très réduit tandis qu'il se cuisine comme du sucre ordinaire.

A noter que les éditions Ambre proposent non seulement le livre mais le produit lui-même qui n'est pas facile à trouver.

04/02/2012

Un livre d'initiation à la médecine ayurvédique

Ayurveda.jpgVoici un livre d'initiation à la médecine ayurvédique qui est très bien fait et conviendra au grand public.

Il n'existe pas grand chose en français. Je ne connaissais jusqu'à présent que les livres de Gérard Edde qui est un compilateur pas toujours très sélectif.

Vous trouverez sur le site de l'éditeur, la table des matières de l'ouvrage. Voir :

http://www.editionsambre.com/pdf/somayurveda.pdf

La littérature anglaise est beaucoup plus riche mais assez largement inaccessible pour nous autres français car les ouvrages techniques les plus intéressants sont souvent anciens et donc épuisés.

Un domaine où il est difficile d'obtenir des renseignements précis, c'est celui de la lithothérapie en usage dans cette médecine et surtout la médecine Siddha.

Pour une introduction aux médecines indiennes voyez :

http://www.inde-en-ligne.com/medecine.htm

Cette page est remarquable par sa concision et sa précision. La médecine tibétaine est très voisine de la médecine indienne mais elle a incorporé quelques éléments de la médecine chinoise sans l'égaler.

J'ai eu l'occasion d'expérimenter un médicament tibétain à base de Safran qui m'a laissé un souvenir inoubliable. J'ai eu l'impression pendant quelques heures d'avoir l'estomac transformé en radiateur et de rayonner une chaleur très agréable. Je n'ai eu d'impression comparable qu'avec une médecine spagyrique du laboratoire Soluna. Il s'agissait d'un mélange d'huile essentielle obtenu par distillation sur du fumier de cheval. J'avais absorbé quelques gouttes de cette préparation dévolue à un usage externe (anti rhumatismal) et j'ai pu faire la différence avec la chaleur que procure une bonne liqueur alcoolisée. C'est vraiment tout à fait autre chose et c'est là que l'on se rend compte de l'existence d'effets subtils qui font toute la différence avec les matières grossières de la pharmacologie ordinaire.

A propos de médecine spagyrique, je signale que l'on peut trouver l'ouvrage de Majvéric sur le site de Gallica. C'est le meilleur ouvrage moderne sur la classification astrologique des plantes et il décrit certains procédés qui demande seulement de la place, et surtout du temps. La préparation d'un extrait spagyrique n'est pas quelque chose de très sorcier. Cela se fait en deux temps, une extraction alcoolique (alcool absolu) puis une calcination des résidus solide et le lessivage des cendres puis au final le mélange de ces dernières avec l'espèce de gomme obtenue en première instance. C'est le procédé le plus simple, il y en a d'autres...

Le lavement intestinal

Lavement.jpgLes lavements intestinaux sont en honneur chez les Kousminiens qui les réservent à l'éclaircissement des pathologies lourdes alors que cette pratique devrait être régulière chez les gens en bonne santé. Cette pratique peut aider à remettre bien des choses d'aplomb !

Le livre présenté ci-contre est vraiment remarquable par sa clarté et les réponses précises qu'il donne au questions que l'on se pose.

Bien évidemment, quand on à la possibilité de recourir à l'irrigation colonique pour désincruster les lieux et que l'on peut se servir des lavements réguliers comme entretien c'est préférable. Hélas, les cabinets de naturopathie comportant ce genre d'installation ne sont pas très répandus et à Nice je n'ai trouvé jadis qu'un médecin qui pratique cette technique. Actuellement, une femme est équipée mais de l'avis de ceux qui l'on fréquentée, elle est excessivement désagréable et précise sur son site qu'elle n'accepte que les paiements en liquide. Ces détails en tisent long sur la qualité de l'accueil auquel on peut s'attendre. 

Or un patient qui accepte de se faire enfiler une canule dans le fondement a tout de même besoin d'une certaine détente et si le praticien administre la chose comme si elle lui pesait, c'est assez franchement dissuasif !

A noter que les Editions Ambre proposent une poche avec une canule assez longue et l'on ne trouve rien de comparable en pharmacie... A noter également qu'il existe une planche spéciale que l'on peut utiliser sur un WC avec le support d'une chaise mais cela suppose d'avoir la place pour installer ce dispositif qui a le mérite d'être très pratique. Autrement la position allongée et en chien de fusil sur un lit convient. Il suffit d'une alèse et d'un crochet.

Il est souhaitable de commencer par de l'eau claire et de n'avoir recours à des ajouts comme le café ou des extraits de plantes qu'après avoir pratiqué des lavages simples car ce que l'on rajoute à l'eau étant assimilé très rapidement cela peut fausser l'expérimentation, or ce qui compte avant tout c'est de désincruster l'organe moyennant une préparation par voie orale (psyllium entr'autres choses...).

A noter qu'il existe une technique indienne de "siphonnage" basée sur des mouvements particuliers qui permet le lavage de tout le tube digestif. Cette technique est supérieure et plus pratique en un sens mais elle nécessite un apprentissage auprès de ceux qui l'on maîtrisée car si on la trouve décrite sur Internet, la nécessité d'absorber pas mal d'eau salée peut être dissuasive si on ne parvient pas à provoquer l'amorçage nécessaire au processus qui demande à ce qu'on lui consacre plusieurs heures. Ca nécessite d'être pratiqué durant un week end où l'on doit s'assurer de n'être pas dérangé.