Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2015

Les cadeaux de Noël de la loi Marisol Touraine

10460254_10202097445632622_267.jpgSource : http://sott.net/fr26976

Interviewée par TVLibertés, Nicole Delépine, l'« ancien chef du service de cancérologie pédiatrique à l'hôpital de Garches, nous révèle tous les secrets de la loi Touraine. Conflits d'intérêts, liberté des patients subtilisée, vaccins inutiles parfois même nocifs... Vous saurez tout ce que l'on veut vous cacher. »

Dans cette interview, Mme Delépine revient d'abord brièvement sur le scandale de la fermeture du service d'oncologie pédiatrique de Garches. Comme toujours, ce sont les patients - en l'occurrence, des enfants - qui ont souffert de cette décision arbitraire totalement injustifiée, puisqu'à la suite de la fermeture du service, aucune continuité des soins n'a été assurée pour les petits malades, qui ont été transférés tels des sacs de patates dans différents services. Un véritable drame pour les familles qui se sont retrouvées complètement démunies.


Mme Delépine rapproche la nouvelle Loi santé du Plan cancer, qui révèle des procédures d'un autoritarisme sidérant, fruit d'un système bureaucratique qui bafoue totalement la liberté de choix des patients et l'indépendance des médecins. En effet, ce plan préconise, pour chaque type de cancer, un traitement et un protocole spécifiques. Si ce protocole n'est pas respecté par l'établissement prodiguant les soins, ce dernier risque de se voir supprimer son accréditation.

Mme Delépine expose les points saillants de la Loi santé votée à l'Assemblée Nationale le 1er décembre dans la foulée des attentats de Paris (ce qui permet de détourner l'attention des gens de ce véritable scandale, et, état d'urgence oblige, empêche les médecins de manifester leur mécontentement) :

- Liberté du patient : les malades ne pourront plus choisir leur médecin et leur traitement, en contradiction avec les affirmations de Marisol Touraine. Le tiers-payant, présenté comme la cause principale de l'opposition de la majorité des médecins à cette loi, n'est que l'arbre qui cache la forêt.
Selon l'article 1 de la loi : les médecins généralistes seront désormais intégrés dans des réseaux (de type réseau Kalivia, pour les soins optiques), avec lesquels ils devront signer un contrat par lequel ils s'engageront à appliquer les traitement autorisés par la mutuelle à laquelle aura souscrit le malade. Ainsi donc, les médecins ne pourront plus, sous peine de sanctions, appliquer les traitements de leur choix si ces derniers ne figurent pas dans le contrat de la mutuelle.

Pour Mme Delépine, cette loi est ni plus ni moins une loi idéologique, qui enterre la Sécurité Sociale, désormais réduite à un minimum / socle. Pour le reste, en matière de remboursement, tout dépendra du bon vouloir des mutuelles.

- Autorisation et généralisation du prélèvement d'organes d'office - sans consultation préalable des familles.
On remarquera le cynisme de cet amendement, voté le jour de l'hommage aux victimes des attentats de Paris, et qui signifie tout bonnement que le corps d'un proche n'appartient plus à sa famille.

- Autre scandale éthique : l'amendement, passé en « catimini », qui autorise la recherche sur l'embryon.

- Enfin, la possibilité que les vaccins soient administrés par les pharmaciens ou par les personnels soignants dans les écoles sans l'accord des parents.
Mme Delépine résume bien le cœur du problème : encore une histoire de fric (123.44 € le prix du Gardasil, ça laisse rêveur)

En bref, il s'agit purement et simplement du démantèlement du système de santé.

Pour Mme Delépine, la France n'est plus le premier système de santé au monde depuis que la bureaucratie a été mise au pouvoir : imposition de quotas (exemple : tant d'opérations par an si vous voulez garder votre accréditation), fermeture brutale de services... Avec cette loi, l'État aura la mainmise sur la totalité du système médical français, et c'est Lui qui décidera de votre santé.
Avec cette loi, la liberté du médecin et son indépendance professionnelle, la liberté du patient, sont tout simplement bafouées.

Commentaire : À lire aussi :

Hôpital de Garches : mise au point et reflexions
Revue de livre : « Le cancer, un fléau qui rapporte » de Nicole Delépine
Des parents pourchassés pour avoir refusé des protocoles expérimentaux dangereux de chimiothérapie pour leur enfant
Plan Cancer 2014 - La grande imposture des « molécules innovantes »
Cancer : intimidation des médecins, au détriment des patients et de la liberté thérapeutique
Loi Santé : le corps du patient n'appartient plus à lui-même mais à l'État

06/08/2015

Pasteur 2 à Nice, on y risque sa peau...

Je reproduit intégralement un article de Nice-Matin de crainte qu'il disparaisse :

Source : http://www.nicematin.com/nice/lhopital-pasteur-2-plonge-d...

ERDF et la direction de l’hôpital se renvoient la balle, on aurait du savoir aujourd'hui ce qui s'est passé. Rien !

Le Grand Sud a le réseau électrique le plus pourri de l'hexagone. Il est vétuste et l'Italie nous pompe. Je vois régulièrement des sautes de lumière. Dès qu'il y a un orage au loin on peut s'attendre à des micro coupures. C'est flipant quand on travaille sur un ordi alors quand à aller se faire charcuter sur la place de Nice, merci bien !

Une autre polémique fait rage dans le secteur a propos du séjour à Juan du roi d'Arabie qui a filé de son domaine sans payer aux hopitaux parisiens plus de 3 millions d'Euros qui plombent la sécurité Sociale de sa part ainsi que de ses ressortissants. Que le cul lui pèle en long en large et au travers, dedans et dehors et qu'il en crève ! Amen !

L'hôpital Pasteur 2 plongé dans le noir lundi soir à Nice

Publié le mercredi 05 août 2015 à 08h16

 

Titre - 30075475.jpg

L'hôpital a subi un black-out lundi soir

Grosse coupure de courant lundi soir à l'hôpital Pasteur 2. Les groupes électrogènes de secours ne se sont pas déclenchés. Il n'y a eu aucune incidence grave sur les patients. En attendant les résultats de l'enquête, voilà ce que l'on sait sur l'origine de la panne.

D'où vient le black-out? D'ERDF ou du CHU? 

Deux versions contradictoires. Pour ERDF, c'est "une panne interne à l'hôpital, sur son réseau privé" : "Il n'y a pas eu d'incident réseau chez nous et, notamment, sur le déclenchement de l'alimentation spécifique à l'hôpital".

Faux, dément Jean-François Medelli, directeur du patrimoine immobilier du CHU : "Il y a eu un problème d'alimentation ERDF, c'est la seule cause de la panne". Il affirme que l'hôpital a contacté ERDF dans la soirée de lundi : "Ils nous ont confirmé qu'ils avaient des problèmes d'alimentation et que cela durerait jusqu'à minuit". 

Des problèmes d'alimentation relayés par des habitants du quartier et, notamment, par Mauricette, riveraine du bd Maréchal Lyautey, qui raconte que ce soir-là "la lumière et sa télé se sont éteintes vers 20 h 30 avant de se rallumer très rapidement". Pour elle, la coupure n'a pas duré "plus d'une minute".

Comment l'hôpital est-il protégé du black-out? 

Par un système à plusieurs niveaux de sécurité, décrypte Chantal Carroger, la directrice générale adjointe du CHU. D'abord, il y a "deux lignes haute tension alimentées par ERDF, la deuxième servant à assurer un premier niveau de secours en cas de dysfonctionnement des installations".En complément, "le site est secouruviatrois groupes électrogènes situés sur Pasteur 2 qui prennent automatiquement le relais en cas de rupture d'alimentation ERDF". Enfin, l'hôpital dispose de "groupes basse tension, autonomes et indépendants, qui couvrent les zones à risques : la réa, le bloc opératoire, la détection incendie, le désenfumage, notamment".

Que s'est-il passé lundi?

"Les deux lignes ERDF sont tombées en panne et les groupes électrogènes - programmés pour se déclencher automatiquement - n'ont pas fonctionné", explique Chantal Carroger. Et ce, pour des raisons que devra déterminer l'enquête, alors que les appareils "avaient été déclarés conformes à l'issue de la procédure de marche à blanc [une série de tests avant l'ouverture de Pasteur] et sont testés chaque mois". Lundi soir, "on a dû les déclencher manuellement, la panne a duré jusqu'à ce que l'électricien d'astreinte appuie sur le bouton".

Les appareils "basse tension ont, eux, bien pris le relais et il n'y a pas eu d'interruption sur les zones à risques".

Quelles mesures d'urgence?

Le CHU a convoqué "en urgence les constructeurs et les installateurs pour analyser ce qui s'est passé. Les résultats de l'enquête pourrait être connus dès ce soir". En attendant, "un électricien habilité à faire démarrer les groupes en cas de problème est mobilisé 24 h/24 sur site". 

07/07/2015

L'hopital St Roch (Nice) dévasté après une orgie organisé par les internes...

St Roch.jpgLorsque j'ai vu les 6 photos publié le samedi 4 juillet dans le quotidien du secteur mon sang n'a fait qu'un tour tellement c'est révoltant, je cite :

Un carnage. Des murs tagués et éventrés, des lavabos et des WC arrachés, le sol noyé dans l'urine et le vomi, des lits détruits, des fenêtres explosées, du matériel médical défoncé, des cadavres (de bouteilles) partout...

La photo ci-contre est la plus innocentes alors j'ai scanné l'article en entier afin que vous puissiez contempler les dégâts.

Explication : St Roch a été désaffecté au profit de Pasteur 2. La direction a interdit la fête mais les internes et une partie du personnel des bureaux augmenté, je suppose, de quelques putes racolées en ville sont passé outre.

Qu'il crèvent tous du Sida ou d'une peste quelconque !

De penser que ce sont des internes c'est à dire des médecins qui ouvriront un jour un cabinet en ville et qui se feront payer plus ou moins grassement qui ont fait çà c'est révoltant ! Que peut-on attendre de gens qui parce qu'on leur a interdit de faire la fête dans leur anciens locaux, en arrivent à tout casser et à pisser voir à chier partout pour se venger ?

Je crains que cette affaire ne soient étouffée. Ce sont des dizaines de milliers d'Euros de dommages que ces détraqués ne paieront jamais. La justice risque encore d'accoucher d'une souris dans ce dossier. Raison pour laquelle je forme des voeux pour que la racaille dont il s'agit soit punie par où elle a pêché.

Depuis le XVIIème siècle le mot "orgie" a pris une connotation sexuelle aussi pour qu'un journal si attentif à ne blesser personne ait usé de ce mot c'est que les délinquants ne se sont pas contenté de s’empiffrer et de boire. Les futurs médecins sont des agités de la queue, en témoignent les fresques dont il sont coutumiers dans les salles de garde.

Un moyen de recadrer cette population serait d'ordonner que l'on passe une couche de blanc bien agrippant sur les peintures pornographiques, c'est à mon sens le moyen le plus radical pour les ramener à la réalité !

Que les verges et les vagins qui se sont livrés à ce délire pourrissent en étant attaqués par une peste incurable, voilà ce que mérite la bande de crétin(e)s qui c'est livrée à des voies de faits aussi lamentable! Je vous invite à vous associer à mon voeu, il est parfaitement légitime ! Îl y a de quoi être dégoûté de l'espèce à deux pattes ! Cliquer pour agrandir !

Fête sauvage.jpg

10/11/2014

La médecine du travail sinistrée par le hollandisme

medecine-du-travail-1.jpgCe lundi 10 novembre Nice-Matin publie un article sur la réforme en cours de la médecine du travail. Ce débouché n'intéresse pas les étudiants en médecine et vu le coût des visites 85 € au lieu de 23 € à la charge des employeur, l'actuel gouvernement projette ou a décidé sans concertation de déférer la charge de ce contrôle aux généralistes. Lesquels ne sont pas formés et seraient bien incapables et sans doute peu désireux d'avoir à faire des remontrance à des patrons. En plus ce quotidien a pu citer la réaction négative d'un opposant appartenant au Medef tandis que le président de l'Ordre des Médecins du Var se demande ce qu'on prévoit pour la formation des généralistes.

Nous avons bien en face de nous un gouvernement de "tarés" qui est en train de faire des dégâts irréparables dans 36 000 domaines. 

27/10/2014

Autre scandale : l'affaire Robin Richard, frappé par la foudre et abandonné de la médecine

ROBIN 0.12.jpgrobin_a_percy_decembre.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce qui est étonnant c'est que je n'ai jamais entendu parler de cette affaire en dépit d'un sitting devant les bureaux de Marisol Touraine. Les ministresses de Hollande ont du coeur à revendre. En fait pour certaines une belle préfiguration de ces femmes d'acier que nous promet cette dégueulasserie qu'est le féminisme à la Caroline Fourest. Ah il est beau le socialisme ! Et bien que tous ces politiques crèvent. Oh comme je me souviens du Traité de Nice où l'on a pris la population en otage pour les protéger alors que s'il s'étaient réunis dans un paquebot de luxe une ou deux torpilles eussent envoyé par le fond toute cette racaille européenne ! Chirac et sa suite se sont trouvés être enfumés dans Acropolis : maigre consolation. 

On m'en a donné le résumé suivant :

Il s'agit de Mr ( et Mme) Richard dont le fils Robin a reçu la foudre en 2007. Le corps médical refuserait de le faire bénéficier d'un programme de rééducation adapté ; et si leur enfant est pris en charge a l'hôpital militaire Persy, ses parents sont laissés à eux même pour améliorer l' état de leur fils. Déjà il est sorti du comas, lit les SMS, écoute la musique etc.

Mr. Robin en est à sa 5ème grève de la faim pour leur fils, actuellement dans sa voiture devant le ministère de la santé. Les soutiens à cette famille viendraient du monde entier et via les réseaux sociaux jusqur depuis Ulan Bator !

Or je viens d'entendre parler de ce cas pour la première fois sur une radio (Vivre fm au "journal du handicap") à l'instant. Témoignage d'un père que rien n'arrête, puisqu'il fait aujourd'hui la Grève de la faim devant Marisol Touraine pour qu'elle obéisse ebfin au président Hollande qui aurait écrit aux parents qu'il ferait le nécessaire ( pour qu'une rééducation soit activée)

Damned le 20 Heures en a t il parlé ? !

D'abord des médecins avaient proposé aux parents de "DEBRANCHER" leur fils Robin selon eux il n'y avait "aucune chance qu'il se réveille" du coma. Puis ils ont été OBLIGES de constater que les ondes cérébrales revenaient vers la normale ; et enfin au bout de 8 mois :  la sortie du coma !  :-)

Je le suis alors souvenu qu'on m'avait dit que la maman hospitalisé en EPAD ne voulait plus manger ...en fait les médecins avaient décidé de ne plus l'alimenter 

??????????????????????????

Sur toute cette histoire depuis 8 ans on peut lire le livre que ce père a écrit et regarder le site htpp://asso.robinrichard.free.fr

Site extrêmement touffu et je n'ai pas le temps d'y regarder de près...

J'ai pensé aussi que des paroisses et des évêchés devraient le soutenir (comme c'est le cas à Vitrolles où est le domicile familial) du fait que sa présence est requise à Paris, auprès de son fils. Sinon à quoi servent ils ?

Réponse : Ben voyons ! La seule chose qui les intéresse c'est de sanctionner le divorce et l'homosexualité en gueulant contre le "mariage pour tous" car c'est en maintenant l'emprise sur des familles que l'on pousse à l'intégrisme que ces gens peuvent encore bouffer. Mais j'ai pu constater non sans plaisir que des responsables catholiques refusent d'entrer dans ce délire. Si la famille se porte mal il faut chercher dans l'économie la cause principale.  

Aujourd'hui  Bruno Richard fait grève de la faim devant le ministère de la santé ( ET DES DROITS DE LA FEMME - lol ) car dit il " Faire connaître l'histoire de Robin c'est la garantie qu'il sera bien soigné "

Je vous passe l'information car elle m'apparaît susceptible de vous intéresser.

Bonne journée !

 

11/07/2014

Les derniers scandales en cours de la médecine française

Le scandale de la fermeture du service d'oncologie pédiatrique de Garches

Dr-N.-Delepine.jpegLe service d'oncologie de Garches serait fermé, c'est pas encore officiel, un procès administratif et un procès civil sont en cours mais le politique a déjà tranché !

http://jeanyvesnau.com/2014/07/10/cancers-et-affaire-du-d...

Le problème se résume à ceci, on veut contraindre les patients adultes et enfants à entrer dans des "essais thérapeutiques" des essais qui, à ce que j'ai compris, sont pris en charge par l'Assurance Maladie et pas par les labos au bénéfice de qui ils sont menés ! Un point qui n'a pas été souligné à ma connaissance ! Autrement dit Big Pharma puise directement dans les caisses du "Système" pour expérimenter gracieusement ses immondes saloperies et on a foutu à la poubelle des vieilles méthodes ayant fait leur preuve et donnant 80% de résultats. 

délépine.jpgEvidemment la fermeture intervient pendant les vacances et à la rentrée on occupera les esprits avec la version saison 2 de la "manif pour tous" en centrant l'attention publique sur la réforme de la famille sans parler d'autres surprises possibles...

https%3A//www.youtube.com/4b275c4e-d716-4136-8606-e101c34...

http://www.bfmtv.com/societe/garches-justice-examine-ferm...

Je regrette de n'avoir pas les moyens de lire tous les livres intéressants qui paraissent mais j'imagine que ça doit être assez saignant car le titre est explicite. Mais hélas l'immense majorité des Français font l'autruche, il ne veulent pas savoir parce qu'ils ont peur d'être terrorisés par ce que l'avenir nous réserve et le "Système" bien évidemment table là-dessus !

Cet article de La Croix est caractéristique de la langue de bois des médias aux ordres quand il s'agit de "noyer (insidieusement) le poisson" :

http://www.la-croix.com/Actualite/France/Fermeture-de-l-u...

Le scandale du DMS-5

fous.jpghttps://www.youtube.com/watch?v=JiC_H3zRVdI

Je n'aime pas les vidéos mais celle-là est limpide à propos de la médicalisation de choses qui font partie de la normalité. Ex : si vous ne faites pas un deuil dans les 15 jours, c'est médoc et Cie.

L'auteur est très éloquent mais il oublie de souligner que le but c'est en fait de pouvoir puiser dans le DMS5 des (faux) arguments en faveur d'internements d'office. On vous entube en long en large et en travers et par tous les bouts mais vous devez rester souriant, dire merci et même en redemander sinon vous serez étiqueté "danger social" et enfermé ou au mieux contraints d'absorber des "camisoles chimiques". Là je dois dire que j'ai vu ça venir depuis les années 60 en lisant un livre intitulé l'Île aux fous (1955) puis est venu l'antipsychiatrie. La boucle est presque bouclée !

http://colimasson.over-blog.com/article-l-ile-aux-fous-19...

Ce livre est toujours d'actualité mais on a fait encore des progrès depuis !

Concernant l'antipsychiatrie voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Antipsychiatrie

Enfin n'oublions pas que les médocs utilisés largement par les généralistes provoquent des troubles divers notamment de mémoire sans parler des problèmes de sevrage quasiment invincibles dans certains cas.

Foutaise dangereuse que ce DMS-5 : ce sont bien des descriptions superficielles. On a rebaptisé "bipolaires" les gens cyclothymiques, quel intérêt ? Pour la psychiatrie je me fie à mes propres jugements. L'hystérie, vieille pathologie au contours très flous et objet de multiples thèses et controverses remontant à Platon avec l'utérus comme "animal" en quête d'enfants qui en somme pouvait "monter à la tête" des femmes est un chapitre particulièrement tragi-comique de la fausse science, a été subdivisée et à donner lieu à la "personnalité hystrionique". Cela correspond bien à quelque chose d'assez particulier mais c'est pas dans un bouquin qu'on apprend à discerner ce genre de choses. Dans ces matières, il faut faire appel à un "charisme" qu'on appelle le discernement des esprits et dans la mesure où il a déserté chez les curés et les religieux en général qui s'en étaient fait une spécialité, c'est sûrement pas chez des robots formatés par les universités qu'on peut s'attendre à le rencontrer !   

Pour les évolutions voir http://fr.wikipedia.org/wiki/DSM-5

Comme l'indique le praticien dans la vidéo on nous prépare une addiction à la sexualité tout en la fabriquant par ailleurs en organisant d'une part la frustration tout en érotisant à outrance tous les espaces publics par la pub, à la télé sans parler du développement exponentiel d'une pornographie répondant à tous les goûts et à tous les registres de ces goûts. Mais comme on crée artificiellement des besoins tyranniques, il faut pouvoir se donner les moyens d'imposer un traitement s'ils venaient à troubler l'ordre public, injections hormonales castratrices je suppose.

Le visage réel de l'actuelle prétendue "civilisation" devient franchement démoniaque et sera bientôt purement infernal

Les "infections froides" dont la maladie de Lyme occultées

https://www.youtube.com/watch?v=drnF998tQIU&list=TLU6...

http://francelyme.fr/

http://www.reseauborreliose.fr/

http://chronimed.over-blog.com/

Cette vidéo résume bien la situation. Je rappelle qu'en ce qui concerne Viviane Schaller, elle est suspectée d'avoir forcé le résultat des ELISA pour donner droit au remboursement du Western Blot allemand qui est autorisé en France, chaque labo étant libre de choisir le test homologué de son choix. Or ce WB porte sur 5 variétés de borrelias sur 15 au moins qui seraient pathogènes;

Je rappelle qu'il convient de rapprocher cette question de Lyme de ce que raconte le Pr Montagnier dans la vidéo de l'émission de France 5 évoquée dans une autre note. 

Il est prouvé qu'un certain nombre de cas d'autisme sont dus à des bactéries, il en va peut être de même pour d'autres pathologies dégénératives pour lesquelles ont n'a pas l'idée de soupçonner un caractère infectieux.

Cela impliquerait de faire la liste des sérologies existantes, de leur fiabilité respective, afin que dans les cas douteux les généralistes puissent faire systématiquement les investigations utiles.

Le test Horowitz/Souccar

J'ai fait le test de Dr Horowitz présent sur le site de Thierry Souccar :

http://www.thierrysouccar.com/diagnostic/lyme

Ce test donne 3 possibilités, peu de chance, peut-être et de fortes chances. C'est bidon un bon clinicien se basera sur la liste des symptômes, nul besoin de quantifier le résultat car les résultats sont grossiers or il existe des symptômes d'appel qui suffise pour décider si on doit faire un test. Encore un truc à la con pour faire vendre le bouquin.

Si j'ai oublié un "scandale" merci de me le signaler, il y en a tellement qu'on ne sait plus où donner de la tête ! 

18/04/2014

Affaire Aquino Morelle : cirage de bottes et chapardage d'un corrompu sous les ors de la République

Aquilino-Morelle-1.jpgJe ne vais pas vous faire le résumé de l'affaire, c'est nouveau, ça vient de sortir et on va encore en parler un bon moment. Reportez vous pour commencer à la notice de Wikipedia qui a été complétée dans l'heure de la révélation de ce nouveau scandale.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Aquilino_Morelle

Symboliquement c'est l'histoire d'un médecin qui se prenait pour un aigle au point de se faire cirer les bottes sous les lambris de la république et il paraît qu'en plus c'était un rat de caves qui stroumpfait des bouteilles de pinard côté dans les caves de l'Elysée... Rien que cette histoire de cirage de pompes en dit long sur la mentalité du personnage qui n'a visiblement choisi la médecine que pour mieux exercer son goût pathologique du pouvoir.

On devrait faire attention à la charge symbolique des blazes... Ils présentent souvent une valeur prédictive car la morelle c'est la morelle noire, solanum nigrum, un poison dont les sorcières médiévales faisaient grand usage paraît-il ? Je forme le veut qu'il finisse porter la scoumoune au nouveau gouvernement à tel point qu'il en vienne à succomber.

Le nouveau gouvernement parlons en qui a à sa tête une sorte de "matamore", qu'une certaine Eva voit en "joli garçon" au point qu'à cause de l'affreux rictus du mec, en vient à croire que beaucoup de femmes aimeraient l'amour vache. Enfin si la nouvelle mouture de pilotage à la tête de l'infortuné hexagone devait lâcher la barre, on ne serait pas sorti de l'auberge pour autant puisque le mieux placé pour la succession serait un ancien repris de justice qui nous fit une fugue en Accadie... Quant à Manuolo, il ne vaut guère mieux. Les français ont la mémoire courte et ont oublié son rôle trouble dans une certaine affaire de le MGEN qui aurait révélé très accessoirement un goût pour l'horlogerie de luxe.

Etant porté à faire moultes associations d'idées, c'est un détail qui me fait penser au hobby de ce roi qui marqua la fin de l'Ancien régime. J'ose espérer n'être pas en train de prédire une nouvelle révolution mais on voudrait provoquer une jacquerie que l'on ne s'y prendrait pas autrement. Il va de soi qu'après le cadeau de 50 milliards fait au patronat c'est encore les pauvres cons que nous sommes qui vont devoir solder la facture. Enfin si les français n'ont pas encore compris que la gauche et la droite c'est la même merde infecte archi corrompue, ils ne se réveilleront jamais.

Enfin les faits seraient prescrits et il serait temps d'allonger à au moins dix ans le délai pour les faits du genre. Quoiqu'il en soit le fait d'avoir démissionné est bien un aveu implicite de culpabilité en dépit des dénégations...

Enfin pour ce qui est des blazes si j'ai choisi un pseudo assez sanglant, cela convient parfaitement à l'emploi que je me suis fixé de "tailler là où ça fait mal". Mais que l'on se rassure mon vrai patronyme ne se prête à aucune malversation que ce soit par permutation des lettres ou par inversion délibérée de ses composantes. D'éminents kabbalistes s'y sont essayé en vain... 

10/12/2013

Affaire Seralini : du jamais vu !

séralini.jpgOn se souvient du bruit causé par l'étude de Seralini avec cette histoire de rats nourris aux OGMs. Elle vient de se solder par un retrait officiel de l'étude publiée par le Pr Séralini.

Cette victoire des semenciers est une première mondiale, extrêmement inquiétante quant au pouvoir inquisitoire de ces derniers. Elle révèle surtout, s'il en était besoin l'extrême docilité des éditeurs.

Que l'étude en question souffre de défauts méthodologiques, c'est un fait que j'admets volontiers mais en quoi les études proposées par les semenciers sont-elles plus probantes ? Ce retrait est d'autant plus infamant pour l'auteur que personne n'a pu invoquer la moindre fraude mais en agissant ainsi, on supprime toute possibilité de discussion en disant : "circulez il n'y a rien à voir !"

Cependant, le public n'est pas si bête qui aura compris une fois de plus que la puissance financière du lobby agroalimentaire est quasiment sans limite et je le répète cette puissance financière ne serait rien si les divers responsables avaient des couilles au cul ! Mais au fait que craignaient-ils ? Un procès s'ils avaient maintenu l'étude ? La chose est peu probable, c'eût été inviter la justice à fourrer son nez dans l'histoire et il n'est pas sûr que le résultat eut été à l'avantage des plaignants...

Il faut quand même noter que le situe de Souccar la nutrition.fr a donné la parole à un toxicologue expert qui a dénoncé une approche du dossier plus "politique" que "scientifique". Voir :

http://www.huffingtonpost.fr/jeanfrancois-narbonne/lacune...

Cette analyse me parait assez solide mais elle ne justifie pas le retrait qui sonne à nos oreilles comme un "interdit" pure et simple de poser le problème des OGMs. Cela dit cet expert parait nier l'existence de lobbys et me semble trop faire confiance à la "tribu" dont il fait partie en laissant à entendre qu'elle ne serait pas corruptible sous prétexte que les expertises auxquelles ses confrères consentent pour l'industrie seraient payées une misère (500 €). J'ai noté sur le site de Souccar des propos qui sonnent bizarrement à mes chastes oreilles et je ne souhaite pas m'étendre : il n'est que de voir la plasticité et le consensus des Pr de médecine au bénéfice des protocoles de traitement promus par Big Pharma pour n'être pas tenté de délivrer un brevet d'innocence la clique des experts plus ou moins autoproclamés. Car quels "super experts" peut les cautionner ? Je me rappelle que quand j'ai postulé comme expert judiciaire à la fin des années 80 dans un domaine n'ayant rien à avoir avec la médecine, on s'est borné à me demander des témoignages délivrés par des citoyens reconnus comme "notables" à un titre ou à un autre...

Enfin pour nous autres, la cause est entendu les promoteurs d'OGMs est d'ingéniérie biologique, on devrait les pendre par les couilles où les planter à un croc de boucher comme un certain dictateur et raser leur entreprises. S'il ne tenait qu'à moi, ce serait une balle dans la tête sans jugement. Tous ces trafics et ces brevets sur le vivant, c'est absolument insupportable et ce n'est pas en ruinant les paysans indiens en les poussant au suicide que l'on va régler le problème de la faim dans le monde. Enfin nous qui devrions manger toutes les saloperies qu'on nous concocte, nous détenons un pouvoir souverain : celui de refuser d'acheter des produits suspects en recourant à des produits bruts d'origine contrôlée.

Mais en une époque où les femmes sont incitées à conquérir la seule liberté d'acheter des pilules et des cosmétiques pour se plâtrer la façade, il faudrait que la plupart réapprennent d'abord à faire une cuisine décente. Mais quand elles ne travaillent pas, je les entend, chaque jour que Dieu fait casser du sucre le matin sur le dos de leurs mecs après avoir conduit les mômes à l'école. J'ai à un jet de pierre de mes fenêtres la terrasse d'un troquet où ces "hyènes" s'essaient à refaire le monde et durant la belle saison j'en entend des vertes et des pas mûres. Les mains et les pieds me démangent mais enfin je n'ai pas fait de gosses et je m'en porte très bien. Si elles en sont réduites a accepter n'importe quel vaccin et à faire bouffer n'importe quoi à leurs gosses, c'est leur problème et je n'ai aucune envie de plaindre des gens qui sont coupables de ne manifester aucune résistance en préférant ne rien savoir de ce qui se passe. 

03/07/2013

Furosémide, la thèse du sabotage se confirme, elle sera étouffée...

sabotage.jpg

03/07: Le parquet de Paris vient de classer l'affaire sans suite alors que selon certaines sources le contrôle, sous surveillance d'huissier, des lots rappelés est loin d'être terminé. L'agence admet qu'un doute demeure alors pourquoi se précipiter à vouloir classer l'affaire ?

Il reste un mystère et je suis certain d'avoir indiqué la solution. les rares comprimés de Zopiclone ayant abouti dans un blister de Furosémide n'y on tété placés par la Saint Esprit ou par un fantôme. Il resterait 187 636 boîtes à examiner car à peine plus de 2000 ont été déconditionnées.

Une fois de plus l'incurie administrative est pointée du doigt et un stratège propose de rendre indépandante l'ASM dans le journal le Monde. Quelle connerie, il s'agirait au contraire de bien payer les foncrtionnaires chargés d'un contrôle et de les protéger au même titre qu'un donneur d'alerte afin qu'il puisse effectivement raccrocher au nez d'un ministre. L'indépendance par rapport à quoi ? Privatiser l'ASM c'est la livrer aux lobbys : certains journalistes marchent sur la tête !

28/06 : On s'achemine vers un déni. C'est comme si c'était fait. On a là unj exemple emblématique des "scandales à la française". On (Le Monde Santé) laisse à entendre que le pharmacien malouin aurait eu la berlue. C'est 3 témoins, la patient qui a rapporté le médicament, l'apothicaire et son, assistante qui sont traînés dans la boue, enfin presque ! Je cite :

http://www.lemonde.fr/sante/article/2013/06/27/pas-de-som...

Un pharmacien et une patiente victime d'hallucinations !

Le témoignage du pharmacien de Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) et de sa préparatrice – qui avaient assuré avoir trouvé un somnifère Zopiclone dans une plaquette du diurétique Furosémide 40 mg de Teva ramenée par une cliente – est fragilisé par de nouveaux résultats.

Récupéré par les enquêteurs, ce blister a été soumis à des analyses chimiques, et aucune trace de Zopiclone n'y a été trouvée. Cela pourrait signifier que le premier (et unique) signalement d'une inversion de comprimés, à l'origine de l'alerte lancée le 7 juin, était erroné.

On oublie au passage un témoin, la patiente ! Et qu'attend l'Ordre toujours si prompt à signaler à la police la concurrence à son "bizness" pour crier à l'injure ?

Analyses chimique et mon cul ?

Récupéré par les enquêteurs, ce blister a été soumis à des analyses chimiques, et aucune trace de Zopiclone n'y a été trouvée. Cela pourrait signifier que le premier (et unique) signalement d'une inversion de comprimés, à l'origine de l'alerte lancée le 7 juin, était erroné.

Premièrement, je doute qu'un misérable comprimé ait pu laisser des traces suffisantes dans un blister qui soient analysable. Maintenant on a pu l'essuyer. Enfin il y aurait beaucoup à dire sur les analyses ruineuses auxquelles se livre la justice pour soit-disant discerner du Zopiclone dans les cheveux des malades susceptibles d'être décédés par manque de diurétique. Beaucoup à dire parce que c'est pas un ou deux comprimés qui après un délai si courts peuvent laisser des traces.

Enfin, d'une certaine manière la question de savoir si ces malades ont pris un somnifère à la place du diurétique est secondaire. Premièrement, ce n'est pas le somnifère qui a pu les faire claquer mais le manque de diurétique ! Or dans un cas il est établi qu'un patient a manqué 3 jours de Furosémide car il vait rapporté ses médicaments suite à l'alerte. Dans ce cas comment se fait-il qu'on ne les lui ait pas remplacés par un générique équivalent ? Vu que de toute évidence il s'agit d'un sabotage et qu'une poignée de Zoppiclone a été lancée dans la chaîne, la question n'est pas de courir après d'improbables résidus de somnifères mais d'enquêter à l'usine même sur l'existence d'un conflit de travail qui aurait été à l'origine mais je répète que personne n'y a intérêt :

  1. Le "Système" en général parce que ce serait la panique générale !
  2. Teva parce que si les langues se déliait sur les conditions probables de travail çà ferait du vilain !
  3. L'ensemble du milieu médical, médecins et pharmaciens compris parce que c'est pour le coup que la confiance en prendrait un coup.

Je l'ai dit et je le répète : les choses étant ce qu'elles sont, le pire est devenu possible. Un seul remède : réclamer des autogénériques quand il existent. Scruter la composition des génériques et exiger une parfaite équivalence en contrôlant les livraisons du pharmacien. Ne pas hésiter à taper du point sur le comptoir s'il change à tout bout de champ de marque !

Protection illusoire des "lanceurs d'alerte"

Depuis, Teva a continué d'examiner, devant huissiers, les boîtes qui lui remontent. Mardi 25 juin, 7 167 boîtes avaient été passées au crible (215 010 comprimés). Aucun Zopiclone n'a été trouvé.

Je regrette mais je n'en crois pas un mot. Non seulement je ne crois pas que le pharmacien est son assistante ainsique sa cliente ait pu confondre deux comprimés dissemblables. Mais les deux ou trois comprimés ayant abouti à St Malo ne pouvait pas être seuls. Il a du s'en balader 100 ou 200 dans la nature soit une poignée !

Pour que vous compreniez bien ce que je veux dire, je précise que ce que l'on appelle un acte authentique est une simple fiction juridique. Le constat d'un huissier ne vaut pas plus que celui de deux ou trois témoins qui doivent être de bonne foi ! Je regrette mais je suis bien placé pour savoir que les huissiers non seulement n'ont pas bonne presse et multiplie à outrance les actes inutiles mais c'est pire que cela. Souvenez vous du bouquin intitulé Le racket légal des huissiers.

Voir http://www.amazon.fr/racket-huissiers-m%C3%A9thodes-comment-r%C3%A9sister/dp/2226081941

Pire que cela ! Et je ne citerai encore qu'un exemple bénin : lorsqu'on créancier est absent, l'acte est déposé en Mairie, or l'huissier n'a pas obligation d'envoyer une lettre recommandé, il laisse un avis dans la boîte ou l'envoie par la poste. Ou ne l'envoit pas et qui peut l'accuser d'omission. Enfin, de telles pratiques supposent que la Poste foncitonne correctement et vous savez comme moi que c'est loin d'être le cas.

Enfin puisqu'on parle des huissiers, la multiplication des actes inutiles, les exploits dont les destinataire ne sont pas informés (quand il y a des choses intéressantes à saisir et à vendre à l'encan...), les détournement d'argent ce n'est rien en comparaison de tout ce que vous pouvez aisément imaginer. Enfin pour clore le débat j'ai le souvenir à Nice d'avoir vu passer 2 ou 3 affaires mettant en cause des huissiers dont l'incendie d'une étude ! Bien entendu, si l'enquête a abouti on a oublié d'informer la population des motifs d'une telle vengeance...

C'est l'occasion de vous signaler que quand on connait son droit on peut dans bien des cas se passer des notaires pour les ventes de biens et d'huissier pour les constats. Le problème c'est qu'il règne un tel climat de peur et un tel manque de solidarité que les témoins quand ils en existe, ils se débinent. Maintenant pour les mise en demeure, je signale que la "Cour de Casse" à édicté une jurisprudence qui dit qu'il suffit d'envoyer une lettre recommandé disant en PS : Vous recevrez le double de la présente par courrier simple et dans le courrier simple, vous recevrez le double de la présent par lettre recommandée avec accusé de réception. On peut donc faire des économies : je tiens du reste ce conseil d'un huissier honnête. Heureusement, ça existe encore même si la race est forcément en voie de disparition comme toute bonne race !

La plupart des boîtes de "médocs" ne sont pas scellées !

Enfin je rappelle que pour conserver la confiance du public, il aurait fallu confier aux pharmaciens assisté de témoins de bonne moralité la tâche consistant à déconditionner les boîtes retournées car sans mettre en cause la connivence d'un huissier, il y a 1000 occasions sur la route du retour y compris à la réception du labo d'effectuer un tri des boîtes

Je constate en effet que rares sont les médicaments dont les boîtes sont scellées sont rares ! Je pourrais citer un exemple précis. J'ai dans mon entourage une personne qui prend 9 médicaments, seulement 2 sont scellées et ce sont des princeps !

Peut-être faudrait-il commencer par obliger les labos à sceller leurs boîtes. Mais on tire les prix sur tout ! Si je demande à mon pharmacien de faire une statistique sur 100 génériques pris au hasard combien crioyez vous que l'on va trouver de % de boîtes scellées ?

Protection illusoire des lanceurs d'alerte !

Si des questions se posaient sur le signalement à l'origine de l'affaire, son directeur, Dominique Maraninchi, avait indiqué : "Il ne faut pas stigmatiser, il faut au contraire protéger les donneurs d'alerte, des personnes importantes, consciencieuses et qui permettent éventuellement de repérer un phénomène sanitaire."

Bien sûr ! Quelle monstrueuse hypocrisie ! On dit du bout des lèvres qu'il faut les protéger mais dans le même souffle on insinue que celui qui a porté le pet est probablement drogué. Or c'est un timide, il l'a dit lui-même et on joue sur du velours ! Oui je le répète le silence de l'Ordre à cet égard est consternant. Il faudrait poursuivre les journalistes qui ont insinué que le témoignage de celui par qui le scandale est arrivé ne voyait pas clair ! Comment peut-on oser alors que les comprimés ne se ressemblent pas du tout !

Enfin l'affaire est close et vous savez à présent à quoi vous en tenir ! 

Affaire enterrée ! Circulez il n'y a rien à voir !

Et le Monde qui est par moment la putasserie incarnée par sa façon de se mettre toujours du côté du manche de conclure :

Si les autres analyses se révélaient négatives, alors que le blister à l'origine du signalement ne contenait pas de trace de Zopiclone, nul doute que l'enquête préliminaire du parquet de Paris, notamment pour "tromperie aggravée" et "homicides et blessures involontaires", sera classée.

Enfin quoiqu'il en soit, on ne saurait nous convaincre que l'enquête a été menée comme elle devrait l'être. Ce qui est extraordinaire dans le "Système" actuel c'est qu'il n'est pas nécessaire de faire pression sur la justice pour qu'elle fasse tout ce qu'il faut pour ne pas gên,er les puissants. Nous avons ici un exemple typique de ce que l'on appelle une "dérive techicienne", celle qui consiste à pratique de sacro-saintes "analyses" pour donne rle change !  Mais bien sûr on ne va pas convoquer publiquement un expert en toxicologie pour nous dire si oui ou non des recherches aussi dispendieuses riment à quelques chose.

Mais moi qui connaît la musique j'affirme qu'elle ne pouvait rien donner. Ah si vous prenez des doses infinitésimales d'arsenic pendant des mois on en trouvera dans vos cheveux mais c'est pas une prise de Zopiclone qui peut marquer en trois jours. Ah oui, on a analysé les viscères ! Quand le produit a été métabolisé, çà sert à quoi ! Les juges ne sont pas des biologistes et si un biologistes les a conseillé c'est un crétin ou un "vendu" !

Donc il suffit de balancer le mot magique, en l'occurence le mot "analyses" pour bluffer les gens. Mais je regrette, en ce qui me concerne, j'ai horreur d'être pris pour un con et je le clame 

Le seul point sur lequel il aurait fallu faire porter l'enquête c'est sur celui de savoir s'il a existé un conflit de travail qui a motivé un sabotage. C'est archi probable, c'est même la seule explication au phénomène et on peut bien dire que le mécanisme général qui fait que tout converge pour étouffer les pires scandales à quelque chose de franchement "démoniaques". Enfin, il faut bien dire que si des enquêteurs avaient été délégués pour soumettre le personnel à la question, on se fait si facilement lourder que très probablement les collègues se seraient tus. Mais j'ai confiance, c'est affaire de temps et je parie qu'un jour où l'autre la vérité sortira du puits à la faveur d'un départ à la retraite ou de je ne sais quoi ! Patience !

Enfin ceci est une invitation à ouvrir les yeux et à comprendre comment les choses fonctionnent. Ne pas mourir idiot est désormais le seul luxe que l'on puisse se permettre et c'est tous les jours à refaire ! Enfin quant à mourir, c'est le plus tard possible et d'ici là j'espère continuer à emmerder copieusement mon monde ! Et çà va mieux en le disant !

25/06 : Je dirais même consciencieusement étouffée tant les gens sont chloroformés !

Je viens de lire l'interview du pharmacien maloouin lanceur d'alerte qui a rompu son silence et conté les circonstances de sa découverte. Il en ressort que très probablement une poignée de comprimés a été balancée dans la chaîne de conditionnement qui est en cause ce qui explique qu'on n'ait retrouvé que peu de boîtes litigieuses.

Pour ma part je suis absolument convaincu qu'il y a derrière cela, une vengeance dans le cas d'un conflit du travail ce qui explique que le laboratoire n'ait pas porté plainte car si l'affaire sortait pour ce qu'elle est réellement ce serait CATASTROPHIQUE. On découvrirait, façon de parler, que l'ensemble du milieu du travail est gangréné par une surpression et éventuellement un climat de harcèlement qui plombe l'atmosphère. Normal il n'y a pas assez d'inspecteurs du travail pour faire la police. On ajoute des lois aux lois mais parrallèlement on fiat en sorte de restreindre le personnel chargé de veiller à leur application. C'est ainsi que l'on a sabordé la justice en supprimant des tribunaux d'instance et en coupant dans les budgets.

Bref, la situation est claire ! Il n'y a pas d'autre explication qu'un sabotage mais suffisamment discret pour que l'obscurité persiste. Or tout le monde, saboteur et saboté a intérêt à la fermer et l'on peut qualifier cette situation de "démoniaque" car les pouvoirs publics qui ne sont pas dupes ont eux aussi tout intérêt à ce que l'affaire soit enterrée. L'alerte a du reste été levée.

Enfin la leçon devrait inciter les patients à examiner de rpès les "médocs" qu'on leur vend et surtout à se renseigner sur les soit-disant équivalences générique car c'est du bourrage de crâne !

On parle de plus en plus d'incurie administrative mais le fond du problème dans cette histoire est discrètement évacué :le sabotage, je le répète et je persiste et signe car c'est mon droit le plus strict d'émettre une opinion tranchée quand c'est la seule explication évidente.

Voir : http://sante2020.blog.lemonde.fr/2013/06/23/furosemide-te...

08/06/2013

Plaintes contre deux empêcheurs de tourner en rond: les Pr Debré et Even sur la selette...

Even_Debre.jpg.jpgLe 29 mai dernier le Figaro Santé faisait état d'une vague de près de 300 plaintes contre les Pr Dedré et Even relativement à deux livres qu'ils ont cosigné, l'un étant un dictionnaire des médicaments et l'autre ce bouquin dont j'ai rendu compte ici même et qui a tendu à mettre les statines à l'index.

Voir http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/05/29/20621-deont...

Relire le compte-rendu du blog.

Je cite le Figaro :

En première ligne, les allergologues se sont mobilisés en masse, individuellement ou par le biais de la Fédération française d'allergologie. «297 plaintes ont été déposées auprès du Conseil de l'ordre des médecins de la ville de Paris, recense le Dr Isabelle Bossé, présidente du syndicat français des allergologues, qui fait partie de la fédération. Dans leur livre, Les Pr Even et Debré qualifient les allergologues de gourous, de charlatans. Nous avons été nombreux à nous sentir insultés.»

Les class actions n'existant pas en France, on constate une volonté très nette d'emmerder en encombrant la justice. Je n'ai pas lu le Dictionnaire concerné mais je présume que les auteurs ont justifié leurs "insultes". le fait est que l'on commence à revenir des cures de désensibilisation.

La croisade du Dr Choux

Le Dr Alain Choux, médecin généraliste parisien qui n'en est pas à sa première démarche judiciaire - il a contraint l'Urssaf à lui verser des dommages et intérêts pour impayé et a déposé un recours devant le Conseil d'État contre la loi plafonnant les dépassements d'honoraires des médecins - s'est également mobilisé.

Ce personnage aurait du rester dans les choux ! Il serait parfaitement normal de plafonner les honoraires de la profession. J'irai même jusqu'à dire que si nous avions des gens compétents à la tête de l'Etat et de l'Administration, il faudrait carrément fonctionnariser la médecine. Mais ça supposerait une réforme de fond en comble. Il n'est pas normal que certains professeurs ne délivrent  à l'hopital que des consultations à leur clientèle privée au prix d'honoraires fabuleux. J'ai vu un cas sur la Côte d'Usure : il n'a pas été tranché et on a proposé au patient l'alternative d'aller se faire voir auprès d'un autre collègue hospitalier. C'est quand même un peu fort de café !

«Ils ont traité les médecins qui prescrivent des hypocholestérolémiants d'incompétents notoires, alors que ces médicaments permettent de sauver de nombreuses vies. Je rappelle que les maladies cardio-vasculaires étaient la première cause de mortalité en France en 2012», s'indigne le généraliste, qui est aussi responsable du syndicat Afirm (Alliance pour le financement de la retraite des médecins).

Voir les précisions données par l'intéressé, il fait référence non au livre mais à une émission de télé.

Air connu ! Certes les cardiologues (et les autres) ne sont pas "incompétents" mais il ouvrent le parapluie et s'en tiennent aux protocoles imposés par les labos au travers de leurs réseaux d'influences. Bref, personne ne veut plus s'emmerder à prendr ele moindre risque.

Le code de la déontologie médicale énonce des principes assez larges tels que «Tout médecin doit s'abstenir, même en dehors de l'exercice de sa profession, de tout acte de nature à déconsidérer celle-ci» (article 31) ou «Les médecins doivent entretenir entre eux des rapports de bonne confraternité» (article 56). L'ordre des médecins de la ville de Paris s'est lui-même autosaisi pour des motifs déontologiques.

Autrement dit, ils sont contraints de se taire et de mentir en chantant le château a brûlé mais rassurez vous tout va bien Madame la marquise !

L'Ordre des Médecins se saute à la gorge, quelle rigolade !

L'ordre des Médecins parisien s'est "autosaisi", imaginez la scène !!!! Et il va faire quoi contre un professeur éminent tel un Debré, j'ai le sentiment qu'on est en plein théâtre de boulevard. L'Ordre ne va tout de même pas filer une amende ou interdire d'exercer un grand "ponte" !

Enfin comment se fait-il qu'il ait fallu attendre la vérité sur le cholestérol et qu'on ne semble pas avoir envisagé la moindre plainte dès la parution du Dictionnaire où certains médicaments sont traités de cochonnerie. Bref, si de la part du Pr Even, il entre dans son dernier livre une bonne part d'opportunisme (et je rappelle que les statines sont en fin de parcours et quasiment toutes génériquables sauf le Crestor), il a déclenché un beau pataquès. de temps à autre ça fait plaisir !

Malheureusement, je me demande bien ce qui va pouvoir déstabiliser les pratiques conventionnelles en vigueur. Le patient qui a expérimenté l'extrait de cannelle vient d'avoir le commentaire de son cardiologue sur les dernières analyses. Ce dernier a remarqué la baisse du glucose matinal. L'intéressé lui a rappelé pourquoi il avait demandé un dosage de fructosamines... Réponse du spécialiste: vous faites probablement ce qu'il faut... En d'autres termes, il n'a pas souhaité se prononcer et n'envisage pas d'expérimenter la chose...

Rien ne change...

On va voir comment l'Ordre va se dépatouiller de son "autosaisissement" (sic). Le problème étant qu'en dépit du choc causé dans le public par les mises en cause de ces deux "pontifes" les médecins persisteront encore longtemps dans le déni. Concernant le cholestérol, je rappelle que De Lorgeril n'a pas du tout contribué à éclaircir vraiment le problème posé par l'athérome, il existe une corrélation assez souvent apparente entre les hyperlipidémies et les problèmes cardiaques. On soupçonne la lipoprotéine a d'être la véritable cause ou du moins un facteur déterminant et aggravant mais on ne fait rien nulle part pour en avoir le coeur net. Normal: le seul moyen de la faire descendre c'est le niacine qui n'est pas brevetable et à des effets de flush (bouffées de chaleur au visage) !

Quant aux statines vu que la médecine chinoise utilise une statine pour lutter contre les stases de sang pouvant être dues à un sang trop gras, je serais partisan d'un usage très modéré de ces statines car on n'est pas certain de la pureté de la levure rouge de riz quoiqu'avec l'avènement des génériques les médicaments posent de nouveaux problèmes vu que certains sont carrément foireux à divers égards. Evidemment la prise d'un peu de statines implique la prise concomittante d'Ubiquinol et cette molécule devrait être remboursée par la Sécurité Sociale. Enfin il faudriat doser systématiquement la lp(a) mais c'est à la charge du patient (60 € au Cerba).

Il y a quelque chose de pourrai au Royaume de France !

Je hurle quant on nous raconte qu'on a la meilleur médecine du monde et le meilleur système d'Assurances Sociales. certes comparé au USA on est encore bien placé mais n'oubliez pas que ce sont les allemands sous Bismark qui ont inventé la protection sociale des travailleurs (1883).

Voir : http://www.cleiss.fr/docs/regimes/regime_allemagne0.html

Je cite : A la fin du XIXe siècle, le chancelier Bismarck entreprend une politique de réformes sociales visant à protéger le travailleur et à lui apporter une aide en cas de maladie, d'accident du travail, d'invalidité ou de vieillesse. Les premières lois mises en œuvre concernent les ouvriers de l'industrie dont les salaires sont inférieurs à un certain plafond.

  • la première loi sur l'assurance maladie, votée en 1883, prévoit un système financé par des cotisations à la charge des employeurs et des salariés (un tiers pour le salarié et deux tiers pour l'employeur) et elle institue le droit aux soins gratuits et aux indemnités journalières durant treize semaines ;
  • la seconde loi, introduite en 1883 également, prévoit en cas d'accident du travail la prise en charge par les organisations patronales des soins médicaux à partir de la quatorzième semaine ainsi que les rentes d'incapacité ;
  • la troisième loi, qui entre en vigueur en 1891, institue un régime d'assurance invalidité-vieillesse financé par les cotisations des employeurs et des salariés.

Il faut arrêter de nous prendre pour des cons. C'est en 1936 que nous autres avons suivi mais comme les revendications ouvrières menaçaient les intérêts du patronat français, cette saloperie de caste s'est alliée à Hitler et a programmé la défaite française pour tenter de leur porter un coup d'arrêt. Je n'invente rien, lisez l'ouvrage de Lacroix-Riz et voyez son site !

Cela dit, il faudrait faire le même travail sur la "fabrication" du stalinisme... L'origine est la même, c'est-à-dire américaine... Quelle sinistre comédie que celle des véritables dessous de la "géopolitique" à visée mercantile. Tout commence à la fin du XIXème siècle avec les premières tentatives américaines pour conquérir l'Europe à son putain de commerce...

La France ? Mon diagnostic ? Cherchez pas c'est d'une "possession démoniaque" dont elle souffre !

Quant au "royaume de France" on peut remarquer que tous les débats, quelqu'en soit le sujet prennent toujours une tournure qu'il faut bien qualifier de parfaitement HYSTERIQUE ! Le dernier exemple c'est l'agitation créée par l'avènement du "mariage pour tous" ! Il faut quand même souligner que l'Espagne catholique dont la majorité sexuelle est par tradition catholique la plus basse (13 ans) n'a pas fait tant d'histoire.

La France "fille aînée de l'Eglise" ? Non vous n'y êtes pas du tout : la France m'apparaît comme étant pâssivement POSSEDEE par un genre de "diable" qu'assurément personne ne lui envie !!! Voilà probablement la vérité. Ailleurs les choses évoluent, ici tout paraît bloqué. Voyez pour la maladie de Lyme, les Allemands sont en avantage. Chez nous on campe sur un déni systématique et on envoit les patients qui souffrent atrocement, ne dorment plus et maigrissent chez les psychiatres. Jusqu'à quand va durer ce genre de cirque ?

27/05/2013

Toxiques alimentaires

Toxiques_Rabache.jpgJe conseille vivement de se procurer le petit livre dont couverture ci-jointe (Marie Langre et dr Maurice Rabache). Il ne semble plus édité mais on le trouve d'occase (Amazon, Priceminister).

Ce livre est très bien fait, il comporte un index et des tableaux et envisage tous les genres de toxiques (additifs, OGM, métaux lourds etc...). Les labels sont inventoriés.

Il est à noter que pour les ML c'est le plomb qui est omniprésent devant le cadmium et le mercure. Ce sont dans l'ordre les abats (foie, rognons), les moules, les moules, les huîtres et les crustacés, puis les gros poissons qui sont les plus touchés.

A digérer soigneusement et tranquillement sans s'épouvanter pour en tirer des directives et une liste d'achats limitative.

29/04/2013

Scandale des prothèses PIP : la justice (impuissante) réduite à se donner en spectacle sur le forail...

PIP.jpg

Mise à jour du 29 avril 2013 :

Je laisse intact ci-dessous la première version de mon post sur l'affaire pour montrer à quel point on peut être conditionné par ce que l'on veut bien nous dire. Celle-ci prend une tournure inattendue. Le dénommé Mas qui est au centre du scandale est en train me semble t-il de retourner l'opinion. Ce procès à grand spectacle a pour conséquence d'en faire une vedette. Or une chose troublante apparait. Les expertises sont unanimes pour dénier la cytotoxicité du gel frauduleux. Il y a bien eu fraude. Le gel n'était pas homologué mais il ne serait pas pire que ceux qui le sont. Du coup certaines victimes commencent à être persuadées de sa sincérité.

Mais alors où est le problème ? Il semble que ce soit les enveloppes des prothèses plus que leur contenu  qui ait posé problèmes. Les accidents des prothèses concurrentes seraient sous déclarés. Le coup de projecteur occasionné par la découverte de la fraude en 2009 aurait pour effet de biaiser les statistiques en défaveur des prothèses PIP. Ce n'est pas iodiot je dois le reconnaître...

Enfin ce qui me parait ressortir de tout cela c'est qu'on ne contrôle pas grand chose. Il faut un gros couac pour que ça bouge avec pour effet d'attirer les regards dans une direction unique quand forcément çà merde plus ou moins ailleurs.

Je suis l'affaire sans passion sur Nice-Putain car mon voisin reçoit le journal, je ne sais pas ce qui va ressortir comme enseignement final de tout ce bazar mais la situation prend un tour assez imprévu. Une seule chose est sûre, toute cette "foire" va nous coûter très cher et je ne suis pas sûr qu'on prendra les bonnes dispositions pour que ça ne se reproduise jamais. En France, on a un "Diable" très particulier, la plupart des médecins, hospitaliers ou pas, les experts  etc... sont plus arrogants que partout ailleurs ! On m'a fait le compte-rendu d'une émission sur Europe n° 1 concernant le cholestérol et les statines. Affligeant, je n'en parle même pas !

Le problème est que côté média, c'est la langue de bois, je suis écoeuré par côté faucheton BCBG de la plupart des journalistes. Je ne vois pas la télé : très souvent, on me propose souvent des postes qui marchent bien quand les gens adoptent les grands écrans plats. Je refuse systématiquement. Pas un centimètres pour en poser un. Je n'ai pas envie d'être insulté à domicile. Les lectures ont les choisit. Lors d'une visite il m'arrive de voir des émissions, les infos : je ne vois que des gens sur la figure desquels je lis que s'ils prennent des airs de circonstances, il se foutent des drames dont ils parlent. Il leur arrive même de ne pouvoir retenir un début de rire qui menace de devenir fou.

On devine qu'un collègue ou des techniciens doivent essayer de leur faire perdre contenance en faisant des grimaces ou je ne sais quoi, rien que pour se passer le temps. Je trouve cela odieux. Et puis même quand une émission intéressante  se produit, vous ne pouvez pas avancer dans l'histoire, vous devez la gober au rythme où on vous l'impose. Un bouquin vous pouvez commencer par la fin pour voir si ce qui précède vaut la peine. Vous pouvez le parcourir en diagonale, picorer. Sauf si c'est un roman ! Mais les romans je n'en ai pas lu un seul depuis au moins 40 ans et je n'en ai jamais été un grand consommateur et je me suis limité aux polars parce que les romans d'amour c'était poubelle !

La suite au prochain numéro...

===================

Décidément la France est passé maîtresse dans la fabrication des méga scandales sanitaires, l'affaire du Médiator n'est pas encore terminée que les médias ont a se repaître de l'affaire des prothèses PIP.

Rappelons brièvement les faits : des dizaines de milliers de prothèses foireuses, en l'occurence de faux seins siliconés, ont été vendu à travers le monde par un escroc qui se prenait pour un inventeur génial, lequel a remplacé le gel homologué par un produit industriel de mauvaise qualité.

Les dommages directs physiques et moraux et les effets collatéraux sur l'Assurance Maladie notamment vont se chiffrer par centaines de millions d'Euros car ja Justice a décidé que la dépose systématique était justifiée et devra être prise en charge à titre de précaution, ce qui est tout à fait justifié.

Mais qui va payer ? Et bien c'est le contribuable que l'escroc sentant le vent tourner s'est rendu insolvable et l'on ne pourra saisir qu'une maigre portion d'une retraite somme toute assez modeste. Et on clame qu'il ne s'expose guère qu'à 5 ans de prison ! Et c'est précisément dans l'insignifiance des risques encourus que réside sans doute, à mes yeux du moins, le plus gros scandale car pour en arriver à ce qui ne sera guère qu'un pichenette, il a fallu installer à grand frais une justice impuissante dans le parc des expositions de marseille. La montagne ainsi constituée au prix d'une dépense que l'on peut bien qualifier de pharaonique va donc, c'est d'ores et déjà écrit, accoucher d'une souris.

Quant à la facture de cette mise en scène grandiose de l'impuissance républicaine, elle va s'ajouter au plombage des caisses de l'Assurance Maladie déjà fort mal en point...

J'imagine que le responsable a fait sa pelote et qu'il l'a placée bien à l'abri en Suisse ou même en Indonésie puisqu'il semble que ce soit la dernière place forte à la mode... Un mauvais moment à passer...

Alors la Justice, pour tenter de minimiser cette gigantesque disproportion entre les moyens mis en oeuvre et la médiocrité des résultats attendus a du chercher des complices. Des complices qui pour croûter se sont trouvés réduits à garder le silence car les places sont chères. Parmi ces complices plus ou moins involontaires, les employés qui se trouvaient réduits à crever les prothèses les plus mal foutues pour tenter de limiter la casse sont sans doute les plus méritoires.

Mais enfin, une question manque à l'appel : comment se fait-il, alors que dans la boîte tout le monde savait que les choses ne tournaient pas rond, comment se fait-il que rien n'a filtré et qu'aucun contrôle diligenté de l'extérieur n'a été diligenté ? Une fois de plus c'est çà qui est troublant mais apparement il n'est pas question d'investiguer sur le fait de savoir si les contrôles ont été ce qu'ils devraient être. Il semble bien que le système de certificat en usage repose sur des procédures purement administratives qui font trop largement confiance aux déclarants et c'est bien là que le bât blesse !

Mais qui s'en soucie ?

Mon avis sur le sujet : Jean-Claude Mas, une balle dans la tête et qu'on n'en parle plus !

Mais ce qui est lamentable, c'est que les victimes aspirent à cette parodie de justice qui est en train de se jouer à Marseille. Pour le coup c'est une galéjade assez sinistre que de devoir dilapider la montagne de fric que va coûter un procès qui ne peut déboucher que sur une sentence ridicule et fort peu susceptible d'aider au deuil que les victimes doivent assumer. Ce n'est certes pas cette "messe" à grand spectacle relayée par la presse internationale qui va panser les plaies encore béantes occasionnées par les calamiteuses prothèses.

Car je le répète, on semble tout faire pour chercher les responsabilités dans la meuvaise direction car si des Jean-Claude Mas (et des Servier) peuvent parasiter le système de façon si profitable pendant tant d'années sans que rien ne change jamais c'est que le Système est archi pourri. Il est vrai que s'il fallait le changer c'est par centaines que des têtes devraient tomber et personne n'y a intérêt.

On devine quelle sera l'issue de ce pourrissement qui se solde par des scandales à répétition : les justiciables finiront par appeler de leurs voeux une sorte de "dictature" qui finira par les priver de leurs dernières libertés individuelles. Je ne parle pas du spectre d'un gigantesque clash monétaire qui nous pend au nez dont les conséquences sont tout simplement inimaginables. 

Enfin le Système est ainsi fait que si tout le monde est bien conscient que ce procès ce sont des millions jetés par la fenêtre (au seul bénéfice de quelques locataires d'accessoires et de locaux pour entrepreneurs de spectacles) les rites dérisoires en lesquels se trouvent réduits la justice française du fait que les délinquants ont les moyens d'appointer royalement des "scientifiques" spécialistes des arnaques légales (avocats spécialisés et conseillers fiscalistes et agents de paradis fiscaux) font que quoique l'on fasse ce sont toujours les mêmes qui paient l'ardoise. Mais enfin tant que l'on disposera de notre sacro sainte liberté d'opinion, celle là même qui nous autorise à cracher sur ce Système au moins et bien que la comédie nous coûte très cher nous pouvons malgré tout nous estimer heureux car tout est relatif.

Enfin et puisque l'on parle de silicone, j'aimerais au moins savoir ce qui fait la différence entre le gel qui a été préconisé par les certifications en usage et celui qui a été utilisé. Mais là encore qui se soucie de ce genre de "détail". Mais en ce qui me concerne et puisque j'ai commencé ma croisade en m'attaquant à l'arnaque du G5 (arnaque relative) c'est la seule question qui m'intéresse. Le caractère "émotionnel" que soulève ce genre de catastrophe ce n'est pas ce qui m'intéresse et en fait de cancer du sein, ce qui me soucie (façon de parler...) c'est de savoir quelle serait la cause de cette sorte de malédiction. Les femmes sont atteintes dans un élément crucial de leur "devanture", nous autres le sommes plus discrètement dans un organe interne relié à notre "bâton de pouvoir". C'est tout aussi symbolique mais sans doute moins stigmatisant, passé un certain âge, on s'accommode de ce que ce "bâton de commandement" soit moins sujet à des "lubies" assez franchement irrationnelles à moins d'être doué pour l'autoanalyse...

19/02/2013

"Vérité sur le Cholestérol" : Philippe Even marche sur les trace du Dr De Lorgeril...

Philippe Even.jpg

Mise à jour du 20 février : décidément on n'en a pas fini avec le cholestérol. Voir mes dernières découvertes au sujet des faits et gestes de de Lorgeril... Voir aussi le rappelle de la revue Prescrire qui a vu là une excellente occasion de monter au créneau dans l'espoir d'obstenir quelques abonnements de plus.

Voici le compte-rendu promis au sujet du récent livre du Pr Philippe Even. Voir :

Lire le compte-rendu en pdf.

J'ai replacé les apports de ce livre entre ceux du Dr Gernez et l'explication donnée par de Lorgeril de la maladie athéromateuse.

Cette revue en valait la peine. Vous verrez que tout en voulant innocenter le cholestérol, Even s'enferre dans une vision "superficielle" du phénomène pourvoyeur d'IM et d'AVC et ne parvient pas, alors que c'est le but, de nous dégager de l'obcession lipidique qu'est le cholestérol.

On apprend en passant des détails intéressants notamment en matière de supercherie statistique et quant au mécanisme d'action des statines. Mais vous verrez qu'il faut arriver à la page 210 pour découvrir que le combat contre les statines est un combat d'arrière garde qui ne témoigne pas d'un bien grand courage. Et je vous laisse la surprise du pourquoi !!!

Enfin quant à son organisation le livre est très mal foutu.

Enfin quant aux possibilités thérapeutiques la conclusion (selon l'auteur) c'est qu'à 50 ou 60 ans c'est foutu ! La prévention est possible mais c'est à partir de 30 ans mais pour savoir comment c'est plutôt vers De Lorgeril qu'il faut se tourner et cela découle de l'enquête épidémiologique sur les différents modes de vie et leurs aspect alimentaire. Enfin si c'est possible de limiter ou de retarder les issues fatales en soignant l'hypertension, en renonçant au tabagisme mais c'est pas vraiment une découverte. Il y a ça + l'aspirine et les anti-aggrégants plaquettaires.

En fait personne ne parle vraiment de la manière de stopper l'évolution de la plaque d'athérome et de la fixer en agissant par voie de complémentation. De Lorgeril évoque l'intérêt de certains antioxydants mais sans rentrer dans le détail.

Prise de position de la revue Prescrire

philippe even,cholestérol,statines

Jacques Valentin (http://gestionsante.free.fr) me signale une prise de position de la revue Prescrire datée d'hier qui résume ses interventions à propos des statines. Je n'ai pas eu le temps d'en prendre connaissance et je ne compte pas émettre d'avis dans l'immédiat car je dois passer à autre chose et ce qui m'intéresse avant tout c'est de résoudre ce que Even appelle le "mystère" de la maladie athéromateuse.

Mon correspondant résume les choses ainsi : Certains points sont à prendre avec des pincettes, mais il y a quand même pas mal d'infos intéressantes. On peut voir que même en prévention secondaire l'efficacité des statines n'a rien d’enthousiasmant ! 

Le "crime presque parfait" selon le Dr de Lorgeril

J'ai fini par trouver des allusions au duo Even/Debré sur le site de l'intéressé mais je ne puis en résumer la teneur. Sauf qu'un commentateur déplore leurs réactions trop tardives, je cite :

Quant à ces bons professeurs Messieurs EVEN et DEBRE ils s’indignent un peu tard ! on trouve d’ailleurs à partir de Google, des infos fort intéressantes et non moins surprenantes sur la vie et l’oeuvre de M. EVEN à force de se mettre sous les projecteurs …

http://michel.delorgeril.info/divers/attention-ca-va-boug...

Une commentateur ajoute ceci :

Morceaux choisis d’une interview du Pr Hagège (pdt de la SFC) en contre attaque au livre de Even :

Quand la paroi interne d’un vaisseau sanguin devient perméable, le mauvais cholestérol peut alors pénétrer à l’intérieur de sa paroi. En s’accumulant, il déclenche une réaction inflammatoire et forme ce que l’on appelle une plaque d’athérome. Autrement dit, le LDL est en partie responsable des cas de dépôt de cholestérol dans les artères d’où le surnom de mauvais cholestérol.

Ce sont ces plaques d’athérome qui, en se détachant ou en obstruant les artères, vont provoquer les accidents coronariens. » et c’est un « professeur » ?!! Hallucinant…

C'est surréaliste en effet et cela montre bien que la plupart des "professeurs" en savent moins que des particuliers très avertis. 

Mais de Lorgeril, s'il explique bien l'obstruction par la formation d'un caillot, nest pas net ! Il a publié un troisième livre au titre assez stupéfiant de la par d'un scientifique 

Un "crime sexuel" presque parfait : 
statines contre cholestérol

 

philippe even,cholestérol,statinesVoir : http://flash1.delorgeril.info/fr/ebook1_OPEN/index.html#/4/

Je me frotte les yeux parce que d'une part j'ai conclu dans mon papier que s'il est un domaine où il est difficile de mesurer une influence par les satistiques c'est bien quant aux effets anti cognitif ou sur la sexualité. C'est déjà difficile cliniquement car il faut un médecin suivant de près ses patients (et c'est de plus en plus rare) alors on peut se poser la question de savoir pourquoi de Lorgeril à accès son dernier livre sur ce sujet sensible.

Son "désir de reconnaissance" emprunte, à mon humble avis, un chemin hautement constestable et pour en arriver là, il faut sans doute une motivation assez tortueuse. Un tel sujet peut s'envisager dans le cadre d'une approche générale des statines mais le monter en épingle relève d'une démarche sensationnaliste et purement journalistique datée de juin 2011. Excusez mon retard... 

Ne parlons pas d'une couverture assez racoleuse mais c'est un détail.

Nul doute que cela confirme le bien fondé de mes réticences à l'égard de ce personnage quoique les statines restent problématiques à tous égards.

Enfin ce livre a l'air beaucoup plus complet que les précédants car il parle des différents traitements :

philippe even,cholestérol,statinesVoir : http://www.amazon.fr/Pr%C3%A9venir-linfarctus-laccident-v...

Conclusion provisoire

On n'en a pas fini avec cette affaire d'autant plus qu'en creusant, je découvre des divergences importantes entre Even et de Lorgeril, notamment sur la question de l'induction de cancers.

Pour Even (p. 286) pas de responsabilité des statines dans les cancers, pour de Lorgeril (p. 208 in Mensonges) cette responsabilité est avérée mais il se base sur un autre essai (Prosper), 50 cancers et 24 décès de plus par cancer sur 6000 personnes. Je ne pense pas que l'on puisse conclure sur la base de ces statistiques, cela représente 0,8% de plus, est-ce significatif ?

Il faudrait avoir beaucoup de temps, comparer les avis en les mettant en colonne, discuter avec un statisticien intègre. je reste persuadé que les statistiques ne peuvent confirmer que des évidences dans la majorité des cas. Elles servent surtout à embrouiller et à prolonger la confusion...

Mais enfin pour ce qu'il en est de la mortalité cardiovasculaire, elles sont probantes : aucun résultat depuis la réforme des expérimentations imposées après l'affaire du Viox...

De l'arrogance de ces "putains de journalistes de merde" !

Bel exemple de la façon dont les journalistes français peuvent se comporter vis-à-vis d'un scientifique et d'un chercheur atypique, leur arrogance manipulatoire est à vomir ! Sur la façon dont De Lorgeril a été engagé par la télé voir : http://michel.delorgeril.info/?post/2012/08/29/INHIBER-LE...

04/11/2012

Le combat du Dr Mouliner

Mouliner.jpgIl y a longtemps que l'on m'en parle. Si je n'ai pas relayé son blog c'est que je ne crois pas au "pétitions" mais à la multitude des actions de blocage individuel. Il faut foutre du sable dans la machine et la gripper. Les manifestations les dirigeants s'en foutent, ça fait le bonheur des médias pendant deux jours et on passe à autre chose.

Le Dr Mouliner a repris du poil de la bête et s'est orienté vers une offensive judiciaire en dénonçant le fonctionnement interne et celui de la Justice au plus haut niveau. Et il y a sur le blog des documents étourdissants.

Les bonnes pages sont à la fin...

On rembourse à prix d'or un anticancéreux dont le rapport de l'AFSSAPS dit en substance que le rendu médical est nul ! 

Mais notez pour commencer que si le Dr Mouliner est interdit d'exercice en France, il est est reconnu par le conseil de l'ordre espagnol et remboursé à ce titre en France ! Je suis habitué aux singularités paradoxales à la française qui sont imbattables puisque j'ai du faire condamner la direction d'un établissements de droit publics qui avait un registre de commerce. Normalement il relevait des prudhommes. Heureusement que je puis me flatté d'être un juriste assez éclairé car je suis allé devant le bon tribunal, administratif en l'occurence et j'ai fait annuler la décision qui me frappait pour vice de forme. Ca m'a permis d'être payé çà rien foutre le temps qu'ils refasse la procédure. J'ai été gentil je n'ai pas voulu contester les motifs qui étaient foireux (on m'avait remplacé dans le poste par une femme de ménage espion à la solde de la patronne) mais le cirque aurait pu durer longtemps. Ca a coûté cher aux contribuables (quelques bâtons) mais ils s'en foutent, c'est pas les auteurs d'actes foireux qui paient...

Le problème est toujours le même, pour se défendre dans cette société, il ne faut pas partir de raisonnements sentimentaux mais se fonder sur le droit et être un procédurier émérite. Evidemment c'est surtout long et coûteux et compliqué pour ceux qui sont allergiques au droit. Mon premier "job" ça a été apprenti clerc de notaire. J'ai pas supporté la copie des contrats de mariage et leur duplication avec un appareil ayant recours à de l'amoniaque enfin un truc qui puait et je me suis tiré. On m'avait bien placé dans le bon arbre mais pas sur la bonne branche. Mais enfin vu la dégradation de l'appareil judiciaire sinistré notamment par la suppression progressive des juridictions de proximité, je ne regrette rien sauf que si j'avais été pugnace, je me ferai fait un matelas d'or...

Bref, la seule fausse note dans ce blog c'est un renvoi quelque part sur une vidéo parlant du centième singe et d'une mutation de la conscience collective débouchant sur l'amour. Ca je n'y crois pas. En revanche je suis persuadé qu'on peut mettre suffisament de bâtons dans les roues de la machine pour l'obliger à se réformer.

Choix de quelques bonnes pages

http://dr.moulinier.fr/que-fait-lafssaps/

http://dr.moulinier.fr/ego-sum-rex-stultorum/

http://dr.moulinier.fr/les-premieres-cles-du-combat/

Pour le reste je ne garantis par l'intérêt des liens du blog comme l'Artemisia college... mais quand on est directement menacé par le système on a besoin de voir son affaire relayée par un maximum de sites.

Pour ma part j'entends exercer mon action en faveur du discernement personnel, comme je l'ai indiqué je ne m'engagerai jamais dans une action collective car elles sont généralement menées par des mauvais stratèges et dans le meilleur des cas ils n'ont pas les moyens matériels d'agir. Ici c'est différents un syndicat de praticiens aurait pris conscience de la gravité de la situation et sans croire au miracle c'est un bon signe. Car les syndicats ne m'en parlez pas... 

Appel aux dons

Si vous voulez que je continue a vous abreuver de notes pertinentes, passez par la case "petit cochon", 5 ou 10 € par ci par là ça m'aide à payer mes frais de recherches. Je passe rpesque tout mon temps à traquer l'information. Cliquez sur le petit cochon, il ne vous mordra pas !

tirelire.jpg

 

19/11/2011

L'affaire des tétines empoisonnées à l'oxyde d'éthylène, c'est "apocalyptique" donc révélateur...

tétine.jpgVoir http://www.jim.fr/en_direct/pro_societe/e-docs/00/01/F4/9...

Je ne ferai pas de commentaires sauf pour dire que l'affaire est impardonnable car l'usage de l'oxyde d'éthylène est interdit depuis les années 70 pour les usages dont il est question. L'affaire prouve encore une fois que les organismes de contrôle ne contrôlent rien et que ce n'est que tromperie et tape à l'oeil.

Je forme des voeux pour que l'histoire débouche sur un scandale sanitaire pire que l'affaire du Médiator et que ce gouvernement qui a pour principal objectif d'augmenter les privilèges de la caste des riches au détriments des pauvres de plus en plus pauvres finissent par sombrer dans le discrédit le plus total. Nous sommes gouvernés par un Président américain. C'est la première fois qu'une telle anomalie se produit dans l'histoire de France et c'est l'horreur et le ras le bol !

Il faut que les gens soient atteints par ce qu'ils ont de plus chers, savoir la perpétuation de leur égo au travers de leur progéniture pour qu'il se sentent concernés. Tant pis pour l'angoisse et la panique qui pourrait en résulter mais s'il faut cela pour qu'enfin, on décide de se gendarmer et de reprendre les choses en mains, je m'en accommoderai.

De toutes façons quand on a deux sous de jugeotte, on ne prend pas de femme ou du moins on évite de faire des mômes car c'est le plus sûr moyen d'être ficelé par le "Système". On l'est toujours mais mieux vaut moins que plus ! Je me rappelle toujours une phrase évangélique : Malheur aux femmes qui allaiteront dans les temps de la fin !

Je ne suis pas sûr des paroles exactes mais j'ai bien mémorisé l'air et je serais bien incapable de dire dans quel verset de quel évangile ça se trouve. Mais comme Google permet de suppléer à une mémoire défaillante je vois que c'est dans l'évangile de Matthieu chapitre 24 et 25. Voici le texte précis :

Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là ! Priez pour que votre fuite n'arrive pas en hiver, ni un jour de sabbat. Car alors, la détresse sera si grande qu'il n'y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu'à présent, et qu'il n'y en aura jamais.

Source : http://www.bibleetnombres.online.fr/findeste.htm

14/07/2011

L'affaire du Médiator

mediator.jpgMon collègue du site Gestion Santé a fait une excellente revue de l'Affaire du Mediator et je partage entièrement ses conclusions.

Voyez : http://gestionsante.free.fr/mediator.htm 

Je n'ai rien à ajouter sur cet article sinon que comme l'auteur je suis très pessimiste quant à l'avenir, des émissions très critiques passent à la télé (C'est dans l'air !) où les statines sont dégommées et où l'on a vu une cancérologue déplorer que les spécialistes soient tenus d'appliquer des protocoles très lourds et parfaitement évitables car il y a mieux. Ca change mais les gens sont encore trop dépendants de leurs médecins pour se révolter et taper du poing sur la table.

Puisque je viens d'évoquer les statines et l'officalisation de leur toxicité musculaire (en fait c'est le cas à des degrés divers pour tous les anticholestérols) j'ai été amené à suggérer çà quelqu'un d'essayer le Questran, une résine. Mais oh stupeur, on a constaté que ce médicament contient de l'Aspartame ! S'il est un domaine qui est "verouillé" ce n'est pas suelement celui du cancer, c'est aussi celui des pathologies cardio-vasculaires. Forcément ce sont les deux pathologies les plus juteuses !