Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/07/2016

Michel Dogna, en plein délire antisémite sur la "maffia khazarienne" !

Dogna.jpgPrécision : je me suis arrêté aux 20 première lignes du texte reproduit par Dogna, texte emprunté car l'éditorial se limite à proprement parler aux deux lignes reproduites ci-dessous en rouge. Voyant de suite quelle thématique pourrie il s'agissait j'ai foncé. Ce n'est qu'après coup que, par curiosité, j'ai parcouru de A à Z ce gros délire qu'il a cautionné. Inutile d'insister sur le fait que tout cela est le fruit de l'imagination débridée d'un esprit malade mais comme toujours, il y a dans les vidéos données en illustrations quelques bribes de vérité mais complètement décousues.

Une chose est claire, nous ne sommes pas à la veille d'une libération quelconque. L'Eurabia, en particulier on y court. Je vous recommande de chercher la vidéo d'une conférence à l'Assemblée Nationale du Père Boulad, un jésuite qui oeuvre en Egypte. Le propos est clair, la classe politique est prévenue mais c'est comme si on avait pissé dans un violon !

J'ai reçu, à propos de cet article, un coup de téléphone d'un lecteur et ami en déplacement dans le Sud et qui est chef de travaux. Il me racontait que pendant le Ramadan, les jeunes ouvriers d'origine algérienne qui ont travaillé la nuit en profitait pour boire de l'alcool car s'ils fument dans leur cité, ils se font tabasser et finalement racketer. Ils voudraient bien vivre comme nous et bientôt ce sera à notre tour de devoir cracher au bassinet sauf qu'à la campagne il y a des chasseurs... Mis à part la prolifération des sangliers, ils seront probablement ravis de changer de gibier et de le faire courir si la Gendarmerie venait à être dépassée. Ce qui ne manquera pas d'arriver vu qu'on regroupe les forces disponibles par économie.

===============

Michel Dogna, qui est, on le sait, une de mes "têtes de turcs" contrairement au bon vin ne se bonifie pas en vieillissant...

Le 5 juillet, en marge du n° 67 de "Contre Infos" paru le 20 juillet dernier a publié à part un éditorial séparé de ce numéro "officiel" où on lit ceci :

Les événements de précipitent….. Bonne nouvelle : Cà chauffe enfin très fort pour les salopards de la planète !!!

MESSAGE DE BENJAMIN FULFORD,
5 juillet 2016

La défaite de la mafia khazariane devient une certitude alors que la rébellion se répand dans l’UE, aux États-Unis et ailleurs

La fin de la tyrannie de la mafia Khazariane sur la planète terre s’approche grandement en effet. Les Rothschild et autres top familles Mafiosi Khazarianes comme les Borgia, les Médicis, les Del Banco (Warburg), les Rockefeller (y compris les Clinton), les Bush (Pecce), avaient jusqu’au 10 Juillet, pour parvenir à un accord de paix avec le peuple de la planète. Après cela, une prime de 100 millions $, payable en or, sera remis à toutes et chacune des personnes pouvant arrêter, et s’ils résistent à l’arrestation, tuer, les membres de ces familles génocidaires.

Source : http://stopmensonges.com/la-defaite-de-la-mafia-khazarian...

On me demande ce que j'en pense !

Réponse

On pourrait certes faire un rapprochement avec l'interprétation du Brexit par Asselineau et la déclaration de l'actuelle première ministresse d'Albionie comme "historique" mais la secte dragonnesque chinoise est pure figuration. En un mot tout ça ce son des conneries... Ne perdez pas votre temps avec ces foutaises !

Quant aux "salopards", Dogna ferait bien de se regarder en face. Certes, il est loin de présenter une dimension planétaire, elle est fort modeste au demeurant... Non content de trafiquer pour sa pomme en faisant de la pub pour des marchands qui vendent à des prix scandaleux du MSN, des bains Salmanov etc... en s'engraissant sur le dos des gens qui souffrent et dont les fournisseurs doivent reverser à leur publiciste des royalties sous une forme ou une autre, non content d'être soupçonné d'avoir manigancé pour permettre à sa fille d'ouvrir un commerce de compléments (Source Claire, façon de parler...) et de s'assurer l'exclusivité de la diffusion que quelques produits phares mais parfaitement remplaçables, non content de déconner avec des histoires ridicules de gentils extra-terrestre alors que dans toute cosmologie qui se respecte, on se doit plutôt de voir dans ces manifestations l'oeuvre de djinns menteurs, voilà qu'il relaie la veine la plus abjecte d'un certain conspirationniste et n'est pas loin de prêcher en faveur de la fameuse thèse d'une origine reptilienne d'une partie de l'humanité, ce qui n'est, au total, qu'un décalque très particulier et très romancé des événements mythiques relatés dans le chapitre VI de la Genèse où l'on voit les anges déchus enfanter des géants en se mélangeant avec les filles des hommes...

Moatti.jpgCe que je pense de tout cela ? Que premièrement Michel Dogna est totalement incompétent pour se mêler de cette mythologie. Que s'il est tout à fait possible les juifs dits ashkénazes ne soient que des descendants de convertis et non des rejetons plus ou moins directs d'hébreux. Autrement dit de juifs originels dont les origines raciales pourraient être au moins en partie égyptiennes (deux thèses à ce sujet, celle des frères Sabbah et celle de Davidovits). Les israélites, qu'ils soient de rite séfarade ou d'origine Khazare n'ont rien de proprement "extra-terrestre" ! Ce sont des gens comme nous tous !

Malheureusement, il existe dans ce domaine une littérature colossale en quantité et il suffira pour montrer à quel point elle a contaminé le monde actuel de seulement rappeler la contribution au domaine d'un ex préfet niçois (1954-1967) : Pierre-Jean Moatti, avec 1984 l'Apocalypse (1982). Le même auteur a récidivé avec La bible et les extra-terrestres.

C'est dommage que j'ai viré toute cette littérature dans laquelle figurait la version catholique, savoir Les juifs de l'espace d'un certain Marc Dem cr j'aurais pu reproduire leur table des matières fort éloquentes. Cependant, j'ai, dans une "vie antérieure" publié énormément de repères à ce propos et qui demeureront à la BNF pour les érudits futurs dans des publications qui s'adressaient à une petite brochette de particuliers. Ce que je voudrais souligner c'est qu'on trouve chez Moatti de quoi alimenter, ne serait-ce qu'indirectement, la thèse des fameux "protocols" des sages que vous savez et que précisément l'auteur canadien de Pawns in the Game fait remonter à la famille à l'écusson rouge... Son éditeur, Alain Lefeuvre a du reste publié des ouvrages très très particulier qui ont joué un rôle d'ensemencement mental dans les années 80 avec notamment un livre en rapport avec le mythe de la "Terre creuse", remontant à un savant nazi , le fameux Horbiger. 

intra terrestres.jpgAlain Lefeuvre, journaliste, avait ses entrées dans les arcanes de la municipalité. Il semble qu'il s'occupe d'une bibliothèque. Il avait publié, c'était il me semble assez nouveau le "coming out" volontaire d'un jeune homo. Devenu par la suite étudiant en dentaire dont j'ai tapé la thèse. A l'époque de ses études, il animait dans une librairie  aujourd'hui disparue, qui comportait une sorte de snack (Le papier Maché) une assos au début des années 80. Ce lieu situé non loin du Palais Lascaris était le RV de toute l'intelligensia universitaire gauchisante du secteur. les patrons et le personnel étant de la confrérie c'était l'endroit idéal pour s'informer sur le sujet car on pouvait lire sur place. j'apportais surtout la contradiction dans ce cercle. Ensuite, j'ai fait la connaissance des principaux maîtres en dentisterie du personnage dont je parle et appris un peu le métier.

Le héros du livre évoqué a eu un cabinet bld Gambetta, ensuite il est devenu fonctionnaire et a œuvré au bénéfice de détenus. Il est à présent prisonnier de je ne sais plus quelle île lointaine. Auparavant, il a vécu avec un jeune cuisinier avant d'expérimenter le mariage hétéro et ça s'est mal terminé... Tout ça pour indiquer que Lefeuvre surfait sur la vague du paranormal, de la santé et des problèmes dits de société etc...

Et sa contribution la plus remarquable concerne des sujets assez sulfureux puisque c'est lui qui a procuré au fameux Moatti une tribune pour ses élucubrations. Ce n'est pas le lieu ici d'aborder ces questions fort complexe et il faut tout de même rappeler que si Israêl et Cie est à l'origine de sérieux problèmes, si les banques privées ont tout noyauté, nous le devons à un accordéoniste devenu académicien qui par une toute petite formule portant sur le sort des effets de commerce de la banque de France a à notre insu de plein gré privé notre pays de son pouvoir régalien de création monétaire. Certes on a revendiqué au profit de la royauté française à la fois des origines troyennes et des origines davidiques, des esprits tordus pourrait voir dans ce triste sinon sinistre personnage quelque atavisme caché mais ce n'est qu'un exemple d'aristocratie de fin de race, déchue et affairiste.

Malheureusement, s'il fallait poursuivre les littérateurs de bas étage qui exploitent ce filon du conspirationnisme à visée antisémite, et s'il fallait les enfermer avec les islamistes adonnés à des participations terroristes pour les calmer, non seulement il faudrait réquisitionner des centaines d'hectares en rase campagne mais on en ferait des martyrs et ce n'est pas souhaitable.

Moralité ! Oubliez toutes ces conneries en faveur desquelles Dogna s'est plus ou moins spécialisé et concernant les question économiques voyez plutôt ce que François Asselineau et son UPR racontent à propos du Brexit et de ce qui se passe à Nice... Cela dit la sortie de l'Europe ne me dit rien qui vaille si c'est pour subir à nouveau le refoulement par les douanes françaises des colis de compléments alimentaires américains. C'est une des rares choses qu'ils font correctement alors j'y tiens !

20/02/2016

Michel Dogna roule pour Alain Soral, la démosophie et Cie

maxresdefault.jpgRendez-vous sur http://www.micheldogna.fr/t-nors-de-la-contre-information..., vous y trouverez la liste des ténors de la "contre-information" et à partir de la même page une autre concernant sa sélection de "semeurs d'alertes".

Asselineau, Thierry Meyssan je veux bien mais Alain Soral et Eric Fiorile pour la démosophie ou faut avoir de la merde dans les yeux pour n'avoir pas compris que ce sont là deux beaux imposteurs. Soral n'a surement pas tout-à-fait tort de dénoncer l'emprise judéo-sioniste sur la France mais il faut rappeler que c'est un pédé refoulé qui doit d'avoir survécu à la dèche grâce à l'hospitalité d'un "homo" tenant une galerie de peinture nantie d'une kitchenette et d'un matelas. Je ne saurais affirmer qu'il en a payé le loyer avec son cul car le fait qu'il pouvait y coucher la nuit en faisait un gardien à bon compte. Enfin, dans ce cas là c'est mal venu de cracher sur la "confrérie" quand un de ses membres vous a sauvé la mise ! Et ce d'autant plus qu'on trouve toujours une vidéo où Soral "fait le pédé" en commentant de façons parfaitement ridicule les tendances de la mode de l'époque.

Quand après ça on veut passer pour une sorte de maître spirituel populiste en visant comme audience la clientèle populiste des sauvageons mahométans, franchement ça la fout mal ! Enfin le problème c'est que ce personnage a amalgamé toutes sortes de thèmes populistes à connotation conspirationniste. Je suis bien persuadé de l'existence de plusieurs conjurations qui du reste se complètent mais il faut tout de même dans ce domaine, si l'on veut être crédible, sortir des clichés les plus grossiers. je rappelle que ce personnage a porté au pinacle une historienne plutôt fantaisiste qui a fait des Templiers les promoteurs d'une tradition prédatrices à base de "pédophilie". Ces moines soldat se sont, sans aucun doute plus ou moins rendus des services dont il est préférable de ne point parler, mais je ne vois pas qu'ils aient eu l'occasion d'entrer en relations avec des enfants...

Eric Fiorile ne vaut pas mieux et est même pire en fait de conspirationisme. Je reçois des annonces de ce mouvement qui vont à la poubelle direct mais avant de tirer la chasse sur les excréments qui en viennent mon attention a été attirée par une vidéo intitulée Le Grand Chaos l'Islam. En réalité, il n'y est pas du tout question de l'Islam et cet exposé traite d'un conspirationisme où l'on fait tout remonter à un hérétique juif nommé Jackob Franck. Ce Fiorile n'est capable que de déverser une diarrhée verbale totalement inconsistante qui schlingue tellement elle est débile.

Comment ce type a t-il pu faire des dupes ? Enfin voici une page qui suffira à vous édifier sur l'inconsistance du personnage. Notez au passage qu'il aurait oeuvré dans la médecine et vend 45 € un mélange de zéolithe et de vitamine C qu'il présente comme un dépuratif miraculeux. Visiblement, il ignore qu'au charbon et à la zéolithe on ne doit rien mélanger puisqu'il faut prendre de tels produits (séparément) loin d'une prise alimentaire ou médicamenteuse puisque ça ramasse tout que ce soit toxique ou pas. Ce détail situe le niveau de réflexion thérapeutique de l'énergumène.

Ledit énergumène a été dénoncé par un jeune autrefois très actif dans le mouvement. Il est mignon comme peut l'être un gentil bébé mais il n'a visiblement pas inventé le fil a coupé le beurre si l'on en juge par l'impression qu'il donne d'être assez naturellement ensuqué ce qui rend l'audition de ce témoin très pénible. Je n'ai fait que des petits sondages rassurez vous... On aurait envie de lui dire : Ok on te comprends et on compatis, c'est douloureux de se faire couillonner mais à voir ta bouille c'est pas étonnant que tu te sois fais avoir. Alors oublie, va te reposer et tâche de grandir un peu !

Inutile de s'étendre sur le projet de putsch du 14 juillet ! Comment des gens aussi inconsistants auraient-il pu réussir. Oser continuer à poser en Conseil National faut pas avoir peur d'être ridicule ! Mais voilà bien le problème : comment se fait-il que tant de gens aient pu prendre l'histoire au sérieux sans voir à quel point le meneur est débile ! Si Internet permet de donner une surface illusoire à des choses qui n'en ont aucune, il faut tout de même une once de génie. Alors comment se fait-il qu'on ne dise pas à de tels pantins ! Allez dégage avec tes bobards t'as pas le gabarit ! Que les gens se sentent tenu d'être polis quand la farce devrait sauter au yeux, voilà qui est inquiétant ! Il faut que les Français aient complètement perdu leur couverture immunitaire...

10/12/2013

A propos du MSN

banniere.png
On me signale la possibilité d'obtenir 1 kilo de MSN pour 14,90 € sans additifs.
 
Je pense que l'on peut faire confiance à cette société qui propose du reste d'autres produits tels que le sulfate de chondroitine ou encore la Glucosamine, voir le D-Mannose. Mais pour ces derniers produits je vous laisse le soin de comparer les prix avec des fournisseurs tels que Pure-Bulk aux USA et éventuellement iherb.com.
 
Msm_1kg_m.jpg
Récapitulons : 70 € le kilo chez Apoticaria, 19 € chez iherb et à présent moins de 15 € outre Rhin, la preuve est faite que les copains que Michel Dogna promotionne nous prenne pour des cons. Qu'on se le dise !
 
 
MAJ du 23 janvier : la Société Apoticaria manoeuvre pour tenter d'obtenir l'effacement de cette note. On demande à me téléphoner. Je refuse et propose qu'on m'expose le l'objet de la communication désirée par mail. Je précise que je ne changerai rien à ma note excepté si on me fournit de bonnes raisons en faveur d'une rectification qui ne peut être que partielle. On me fait jurer que si on m'adresse copie d'une facture, je ne la publierai pas et préciserai seulement que la preuve m'a été fournie que le MSN vendu ne vient pas de http://iherb.com. Je réponds oui. Nouveau mail pour me demander de tout effacer si je reçois la copie de facture. On se fiche de moi. Je refuse et je rompt le dialogue.

Récapitulation

Aucune documentation scientifique sur l'existence de deux méthodes (précipitation et distillation)
Aucune différence morphologique des cristaux des deux échantillons concurrents (ZApoticaria et marque vendue iherb.com.
La présence d'additifs chez les concurrents n'est pas prouvée (ni l'absence chez apoticaria). Chez iherb on trouve du MSN avec et sans additifs. Suffit de lire la doc avec attention.
 
En conclusion je peux admettre que le MSN vendu par Apoticaria n'est pas celui que j'avais cru à cause d'un conditionnement en livre anglo-saxonne, il peut provenir bien d'une fourniture en gros mais RIEN ABSOLUMENT RIEN ne prouve que ce MSN se différencie de celui (sans additifs) que diffuse iherb.com.
 
Enfin quand on avance des faits en matière de publicité comparative, il faut pouvoir les prouver. Dans ces conditions le doute est permis !
 
Bref le chapitre est clos, je ne veux plus entendre parler de cette histoire, j'ai démontré ma bonne foi et la possibilité d'un dialogue et je ne céderai à aucune pression ! Qu'on se le dise !
 
===================================== 

Etat de la note antérieure

 
Vous trouverez ci-dessous une note ancienne concernant le MSN vendu par la société Apoticaria. Considérant que cette société vendait 450 g de MSN à 35 € et que cela correspond à une livre anglaise (454 g) vendue 3 fois moins cher aux USA, j'en avait déduit  que ce produit vanté par Michel Dogna provenait d'un reconditionnement d'un produit américain.
 
Au dernières nouvelles, le directeur de la société prétend se fournir en gros. Il s'agirait d'un produit différent ne contenant pas d'additif et obtenu par une méthode de "précipitation " et non de distillation distillation. D'où une cristallisation différente.
 
 
 
J'ai fini par recevoir un échantillon du produit et j'ai comparé le MSN de Life Time avec le produit d'Apoticaria en observant sous fort grossissement les cristaux des deux produits concurrents. OR JE CONSTATE QU'IL N'EXISTE STRICTEMENT AUCUNE DIFFERENCE MORPHOLOGIQUE ENTRE LES DEUX ECHANTILLONS.
 
Le problème c'est que cette histoire de précipitation n'est pas documentée scientifiquement et que rien n'indique dans les compositions très précises des produits américains que des additifs auraient été ajoutés. En effet, la législation très répressive de certains états nécessite un étiquetage bien plus contraignant qu'en Europe...
 
A noter que la photo est jolie et même psychédélique mais elle n'estnullement authentifiée par un procès verbal d'un laboratoire de référence. C'est du n'importe quoi.

En résumé :

Aucune preuve comptable de l'approvisionnement auprès d'un fournisseur en gros.
Aucune documentation scientifique sur l'existence de deux méthodes (précipitation et distillation)
Aucune différence morphologiques des cristaux des deux échantillons concurrents.
La présence d'additifs che zles concurrents n'est pas prouvée (ni l'absence chez apoticaria) 
 
A vous d'en tirer vos propres conclusions...
 
Je ne vois pas d'inconvénients à rectifier d'éventuelles inexactitudes encore faut-il me fournir des éléments autres que de simple affirmations. Bref, à y bien réfléchir je ne vois pas pourquoi un marchand français serait le seul sur le marché à vendre une version distillée de MSN.
 
A noter que la même argumentation se retrouve ici sur ce site de vente américain, ce qui ne constitue pas une référence scientifique fiable car les recherches à caractère purement technique sur les deux modes de production supposés sont restées vaines
 
 
Constatons une fois de plus que chaque fois qu'on enquête sur un produit on se heurete inévitablement à des allégations qui demeurent complètement opaques...
 
==================================================================
 
La société Apoticaria me soumet le "droit de réponse" dont vous trouverez le texte ci-dessous. Je ne vois aucun inconvénient à le publier dans la mesure où il m'est très facile d'en réfuter le contenu.
 
Je ne suis pas en mesure de prouver qu'il existerait un "lien commercial" entre Mr Dogna et cette société, tout ce que je sais c'est que ce personnage est très intéressé. Sa fille tient une boutique à l'enseigne de la "Source Claire" et elle profite de la publicité fournier par son père pour divers produits. Bref, cet aspect de la question est très secondaire.
 
Ce que j'ai affirmé et je le maintiens c'est que le MSN vendu par Apoticaria provient du marché américain et consiste en le déconditionnement et reconditionnement en sachet anonyme d'un produit de marque Life ou de tout autre marque similaire. La preuve m'en est fournie par le poids du produit indiqué comme étant de 450 g ce qui correspond en réalité à la livre anglo-saxonne qui est exactement de 0,453 592 338 kg arrondis à 454 g selon une définition de 1878.
 
Depuis l'instauration du système métrique en France, personne n'aurait l'idée de conditionner des sachets selon une mesure étrangère. Si l'on prend le tarif de Fagron qui fournit les pharmaciens en molécules de base, les prix sont par 10, 100, 250, 500 g, 1 kg et plus.
 
Vous trouverez ici la page en pdf du site concernant le produit et vous verrez qu'il est mentionné 450 g (à droite) et non 500 g comme le fait tout commerçant établi en France qui se procure en gros les matières premières. Quand bien même Apoticaria voudrait modifier sa page, il restera ce fac-simile daté du 10 mars qui vaut bien un constat d'huissier.
 
Désolé, non seulement je maintiens que Apoticaria se procure du MSN par pot de 454 g tel ceux-ci :
 
 
Et il le revend à peu près le triple car ils commandent par quantité. Il est donc inutile de raconter des histoires car de toutes façons, j'ai comparé les produits en faisant commander et le produit d'Apoticaria par un tiers et le produits proposé par Iherb. Même poids, même qualité de granulométrie etc...
 
Inutile de biaiser et au final je remercie M. Dupré de me fournir l'occasion d'enfoncer le clou : on peut acheter du DMSO en vrac par bidons de plusieurs galons mais pour le MSN c'est plus délicat, ca implique de plus gros investissements... 
 
 
Monsieur,
 
Nous avons constaté par la lecture de votre publication sur votre blog « Silicium » datant du 19 avril 2011 concernant le soufre organique et la société Apoticaria un certain nombre d’erreurs et de mensonges dénués de fondement. Nous apprécions votre démarche d’information, votre passion de la recherche et la qualité de votre blog. Néanmoins nous aimerions faire valoir notre droit de réponse par le texte ci-dessous, lequel nous souhaiterions voir publier sur votre Blog.

Monsieur Jean-Daniel Metzger sur son Blog concernant Loïc Le Ribault, par ailleurs fort intéressant et documenté, a énoncé plusieurs informations mensongères concernant le soufre organique MSM distribué par notre société Apoticaria ainsi que sur les pratiques de la société elle-même
 
1)     nous n’avons aucun lien commercial ou autre avec Mr Dogna, s’il écrit des articles sur nos produits c’est que son opinion à leur sujet est favorable

2)     nous n’achetons pas de MSM sur internet, de marque Life Time ou de quelque autre marque. Le MSM Apoticaria est en cristaux obtenus par précipitation et non en poudre ou cristaux obtenus par distillation à haute température.

3)     Notre marge commerciale reste raisonnable puisque, outre les frais liés à l'importation du produit, le MSM en cristaux est sensiblement plus cher à l’achat que le MSM en poudre, gélules, comprimés (nécessitant l’ajout d’additifs), en raison de la très faible demande de MSM sous cette forme
 
4)     Notre démarche écologique nous interdirait de« transvaser dans un sachet en plastique en jetant la boîte » un produit que nous aurions acheté sur internet. Au contraire, nous utilisons les sachets microfilms pour éviter d’utiliser les boîtes en plastique beaucoup plus polluantes.
 
Benjamin Dupré, Gérant SARL Apoticaria
 

Ci-desous la note originale :

Soufre organique (MSN et DMSO) : l'escroquerie d'Apotikaria

DMSO, MSN soufre organique escroquerie ApotikariaMichel Dogna que j'ai déjà dénoncé comme publiciste travaillant entr'autre pour le compte de sa fille (La Source Blanche) fait de la pub pour quantité de marchand y compris Apotikaria qui vend du soufre organique (MSM) 3 fois + cher que sur http://www.iherb.com !

Je m'étais étonné qu'ils proposent un conditionnement en 450 g au lieu de 500g, en fait 454g car c'est une mesure anglaise. Cherchant le pourquoi de cette bizarerrie, j'ai trouvé !

Il achètent en gros le MSM de Life Time et se contentent de le transvaser dans un sachet en plastique en jetant la boite. Résulat, moyennant un baratin sur la pureté et en accusant les autres d'ajouter des additifs, il font 2 fois la culbute sur le produit et osent dire que leurs prix sont "raisonnables".

La contrefaçon DMSO, MSN soufre organique escroquerie Apotikariadu précédant démarqué et présenté comme une exclusivité !
http://www.apoticaria.com/index.php?partie=5&referenc...

 

 

L'original http://www.iherb.com/Life-Time-MSM-Powder-16-oz-454-g/243... (image en haut et à gauche)

En cherchant bien on en trouve partout en Europe mais toujours très cher. Exemple cette proposition de 1 kg pour 40 € en promo (Belgique) http://www.nutrivitamines.com/index.php/msm-1000-g-en-pou... ce qui est déjà 2 fois plus cher que chez iherb.com !

Le MSM est tiré du DMSO. Sur le DMSO voir http://fr.sott.net/articles/show/3150-DMSO-la-vraie-solut.... Là encore des tas de gens cette fois l'achètent fort cher au USA alors qu'il est disponible en France à 26 € HT le litre chez Fagron qui fournit les pharmaciens français. Même en tenant compte du bénef de l'apothicaire, on s'y retrouve.

Maintenant, je ne garantis pas que le DMSO soit un médicament miracle. Ce que l'on raconte sur cette page est sans doute un peu trop beau pour être entièrement vrai...  J'ai entrepris de tester ces produits en association avec du silicium sur des douleurs articulaires en gel. Ca prendra du temps. Et je vous rappelle que vous pouvez vous abonner à la newletter pour être informé des nouvelles notes sans avoir à vous déplacer !

Aidez moi à dénoncer les profiteurs

Aidez moi à dénoncer les escroqueries : signalez moi les abus que vous connaisez et relayez mes notes dans les divers forums : vous accomplirez une oeuvre de salubrité publique ! Rien n'est plus odieux que les gens qui s'engraissent en spéculant sur la maladie de leurs semblables ! Je leur réserverais les pires supplice chinois si j'en avais le pouvoir ! Des pointes de feu sous la plante des pieds pour commencer et du plomb fondu dans le trou de balle pour finir ! Mais ne rêvons pas !

10/02/2013

Mise en garde à propos des "panacées"

Charlatan.jpgJe fournis, quand c'est possible, l'indication de filières plus économiques pour se procurer certains produits. C'est ainsi que j'ai signalé que l'on peut se procurer la Taxifolin à des prix moindre que le Capillar vendu par Vedamed lequel est vanté par Michel Dogna.

Il s'agit de la dihydroquercétine et la substitution proposée est valable pour autant que la molécule pouvant être tirée de plusieurs végétaux sont équivalentes ce qui serait logiquement le cas. Mais une première difficulté se présente : les dosages proposés par Vedamed sont de 10 mg/jour pour 250 à 500 mg jour dans le cas de Pure Bulk qui vend le produit en vrac et de Iherb.com qui propose des spécialités conditionnées en gélules par exemple.

Je dois préciser que je ne connais pas la raison de cette disparité dans les dosages proposés. Il faudrait pouvoir traduire les indications en russe figurant sur les emballages originaux de Capillar. Peut-être que les revendeurs européens ont baissé arbitrairement les dosages tout en majorant considérablement le prix de revente afin de faire leur beurre sans paraître ruiner leurs clients.

Je formule une hypothèse et ce n'est qu'une hypothèse car dans ce domaine des compléments qui est l'objet d'une exploitation malhonnête à tous égards, toutes les arnaques sont possibles et je crois l'avoir maintes fois démontré.

J'ajoute et c'est très important, à savoir que quand j'ai indiqué une solution d'approvisionnement plus économique je ne me suis pas prononcé au sujet des indications fournies par Vedamed pour son produit car comment le pourrai-je puisque je n'ai pas eu l'occasion de le tester. Et voudrais-je le tester que ce ne serait pas une chose simple car les antioxydants ont des usages très larges et à mon avis ne valent que sous forme de complexe à varier et j'ajouterai à toutes fins utiles.

En clair cela signifie que prendre de tels compléments par acquis de conscience comporte sans doute une possibilité de prévenir certains troubles mais sans pour autant devoir observer des effets visibles et à plus fortes raisons spectaculaires en termes de bien être ou de gain d'énergie.

Ayant reçu pas mail de mails comportant des questions relatives au Capillar et aux produits de substitutions proposés, j'observe de façon flagrante une tendance à miser sur des produits unitaires que la publicité à tendance à monter en épingle. Je le dis tout net : agir ainsi c'est courir à l'échec. D'autre part, quand il m'arrive de poser la question de savoir pourquoi tel correspondant s'est focalisé sur telle ou telle "panacée" je constate souvent que les indications qu'on lui connaît ou qui sont proposées n'ont qu'un lointain rapport avec les troubles auquel il s'agit de remédier oiu au mieux n'en couvre qu'une infime partie.

Je vois ainsi beaucoup de gens qui fantasment sur l'Argent colloïdal et qui lorsque je les questionne n'ont pas de raisons bien sérieuses de recourir à ce produit. Bien sûr ça ne va pas les tuer mais elles risquent de passer à côté de choses importantes et il peut y avoir mieux à faire.

J'ai été ainsi amené à questionner un correspondant qui m'a dit vouloir remédier avec la dihydroquercétine à des petits dépôts dans les coronaires. J'ai demandé des précisions et j'ai reçu la copie d'un compte-rendu d'une phlébologue qui a diagnostiqué une sthénose de 20 à 30% + des résultats d'analyse (lacunaires car faite à intervalle d'un an) qui mettent en évidence un bilan lipidique très déséquilibré. Ce patient est traité par un enti-hypertenseur que je ne connais pas et par le Bakor un complément alimentaire anti cholesterol qui n'a manifestement rien donné puisque les chiffres n'ont pas baissé.

En général, quand les chiffres du cholesterol grimpent, les toubibs ont tendance à traiter systématiquement avec des statines et le cortège des béta-bloquants, antihypertenseurs, aspirine et Cie. Avant de recourir à l'artillerie lourde, il y a sans doute bien des choses à essayer en matière de diététique et de remèdes naturels mais ce n'est pas avec une ou deux molécules dopées par de la pub (octacosanol et Cie) qu'on peut solutionner un tel déséquilibre. Or je note que cela fait deux ans que la personne concernée table sur une stratégie mal coordonnée faite à mon sens de "bouts de ficelles". Si l'anomalie lipidique est claire, la glycémie n'a pas fait l'objet d'un suivi sérieux. Apparement il n'y a pas de problème mais c'est à vérifier.

D'après Burkell, les éléments prédictifs de troubles cardio vasculaires c'est le divorce des Apo A et B :

Voir http://www.nsfa.asso.fr/spip.php?article1026

Pour que les résultats soient lisibles il faut que les résultats soient présenté sous forme graphique (profils protéiques) et non de simples chiffres. Le divorce se produit bien des années avant que ne surviennent des troubles graves, ce qui laisse largement le temps d'agir et de tester des solutions naturelles.

Parmi ces dernières, il existe une plante chinoise Salvia Miltiorriza (alias Dan Shen) dont on utilise la racine sous forme d'extrait. Or il est très facile de se la procurer en Europe, il faut donc essayer ce type de thérapeutique avant d'être embringué dans les schémas habituels avec aspirine, Plavix et Cie car il y a incompatibilité avec des remèdes chimiques faisant doubles emploi. Cette sauge fait baisser les lipides, il faut la tester avec contrôle au bout d'un mois et de 3 mois et bien sûr adapter le régime, ce qui ne consiste pas à avaler des gélules d'huile de poisson mais à travailler sur l'ensemble de la diététique.

Découvrant que malgré toutes les précautions prises, bon nombre de mes lecteurs demeurent intoxiqués par la publicité en faveur de produits miracles, j'entends décliner toute responsabilité pour les erreurs d'interprétation auxquels pourraient donner lieu mes dires. Il n'existe pas de remèdes miracles, toutes les pathologies réclament une approche multicentrique. C'est là que réside la difficulté car il faut une stratégie globale et c'est pourquoi le Life Extension Mix Tablets (formule avec ajout de niacine dans le cas d'anomalie lipidique) constitue, quand on peut se le permettre (environ 60 € tous les 50 jours) la base sur laquelle il faudra éventuellement ajouter d'autres éléments.

06/02/2013

Générateur d'argent colloïdal ultra simple

electrolyse argent colloidal.jpg

Je reviens une fois de plus sur la fabrication de l'argent colloïdal. Voici de nouvelles précisions. Les modifs et ajouts sont en bleu.

On me demande de temps à autre si je peux fabriquer à la demande des générateurs. La réponse la voici : L'appareil que j'ai conçu pour mon usage est un générateur multi métaux capable d'électrolyser tous les métaux disponibles sous forme de tiges. Pour ce faire j'ai du prévoir différents débit de courant. C'est un appareil entièrement manuel à contrôle par galvano, il demande pour être maîtrisé une bonne connaissance des processus mis en oeuvre et je constate que quoique la chose soit simple pour moi, ce n'est pas à la portée du particulier ordinaire.

La solution choisie pour l'agitation n'est pas optimum en cas d'usage intensif. L'appareil est conplexe puisqu'il utilise plusieurs voltages internes (2 fois 24 volts pour l'électrolyse, 12 volts pour l'inverseur et 3 volts pour l'agitateur). Or l'agitateur étant monté dans le couvercle avec les électrodes ça implique un bocal par métal. Ce n'est pas rationnel en terme d'encombrement. La solution consiste en une agitation magnétique mais cela implique un surcoût de 120 € minimum. La facture se monterait à au moins 350 € pour un appareil qui ne serait pas automatique, polymétallique mais nécessitant un contrôle visuel de l'électrolyse.

Dans ces conditions, je préfère proposer des solutions plus abordables.

Générateur ultra simple

Voici la photo d'un générateur d'argent colloïdal assez primitif mais suffisant, il ne demande qu'un peut de doigté.

C'est un transfo redresseur de 12 volts à 24 volts continu (genre alim de modem), un bocal et 2 électrodes d'argent pur (Laboratoire Violet, environ 40 € avec le port, adresse et tél sur la toile).

Il faut de l'eau pure (distillée ou osmosée et désionisée ou stérile en pharmacie) et un conductimètre tel que :

Conductimètre sur Ebay

Vous avez besoin d'un programmateur pour limiter la durée d'électrolyse (+/- 2 heures suivant voltage, température, écartement des électrodes et volume d'eau).

générateur d'argent colloïdal,métaux colloïdaux,argent ioniquePour le volume du bocal je vous conseille de vous limiter à 1/2 litres maximum. 

La mesure des ppm se fait après agitation (cuillère en plastique ou le bout du conductimètre, tournez dans les 2 sens).

C'est à vous d'ajuster les variables en fonction du titrage désiré. La durée est fonction du voltage, du volume d'eau et de la température. Mesurer le titrage au bout d'une demi heure et adapter en fonction du titrage désiré et en tenant compte que le montée est exponentielle car proportionnelle en rapidité à la conductibilité.

Quant au transfo redresseur cherchez bien vous devez en avoir qui générateur d'argent colloïdal,métaux colloïdaux,argent ioniquetraînent quelques part... C'est le genre d'alimentation dont on se sert pour les modems...  Les tensions vont de 5 V à 12 ou 24 V. C'est égal plus la tension est élevée (jusqu'à 50/60 volts) plus ce sera rapide.

Attention en relevant les électrodes allez y doucement car il se sera formé une sorte de dépôt noir sur une des électrodes. Evitez qu'il se détache. Vous passez un coup de sopalin sur les électrodes. Vous laissez reposer le liquide et transvasez dans un flaçon de verre teintée à conserver à l'abri de la lumière.

Faites peu d'argent colloïdal à la fois. Si la solution jaunit fortement ou noircit. Jetez ou utlisez là pour faire un gel. Mais je ne peux pas en détailler ici la fabrication. Plusieurs solutions sont possibles dont l'utilisation d'un carbomère. Mais il vous faudrait pour bien faire une base telle que le méthylsiliconate de potassium. Donc ce n'est pas à la porté de la majorité des amateurs... 

Raffinements techniques

On peut raffiner en ajoutant (boitier nécessaire) dans le circuit un inverseur de polarité pour une usure régulière des électrodes et limiter le dépôt sur une seule. Sinon d'une électrolyse à l'autre il faut permuter les pinces et les repérer par un adhésif rouge sur l'une d'elles.

On peut également incorporer (boitier nécessaire) un contacteur à 4 positions dont 3 avec résistances pour un bridage du débit à 1 et 5 mA par exemple + absence de bridage. 

Notez que les appareils du commerce limitent le courant de 0,9 à 1 mA pour l'argent. La solution de multiples valeurs de bridage permet d'électrolyser d'autres métaux que l'argent (magnésium, zinc etc...) et de gagner du temps dans le cas de l'AC en démarrant l'électrolyse à plein débit et en la bridant dès que l'on commence à dépasser les valeurs critiques.

Tableau des valeurs de bridage

Vous pouvez également, dans la planchette, fixer d'autres couples de métaux que l'argent (magnésium, zinc, cuivre) sous réverse de bien connaître l'oligothérapie et je décline toute responsabilité pour un usage inadéquat.

Avantage du système simple : plurimétallique

Le grand avantage c'est que vous pouvez prévoir plusieurs courples d'électrodes (magnésium, zinc, nickel, cuivre) etc... et fabriquer diverses solutions de métaux ionique. Pour l'argent colloïdal une surveillance étroite et éventuellement un bridage est nécessaire pour éviter un emballement et la production de particules avec obtention d'un trouble indésirable.

Dossier argent colloïdal

Si vous souhaitez des informations plus complètes et des schéma de principe, liste de composants etc... il existe un Dossier que l'on obtient contre un don de 15 € et qui comprend une assistance personnalisée. Cette assistance se limite aux questions techniques. A partir du moment où l'on participe je ne suis pas avare de mon temps. Je peux même téléphoner et expliquer oralement les choses.

Pour le don, vous vous adressez au petit cochon rose en précisant l'objet (faites un mail à part). Le Dossier vous donne droit à une assistance technique personnalisée.

Deux appareils automatiques

générateur d'argent colloïdal,métaux colloïdaux,argent ionique

La Rolls des générateur

Ci-contre voici la Rolls des générateurs automatique. Il a été testé par un de mes correspondants mais il se vend 299 $.

http://www.silverlungs.com/generator.html

Inconvénients : ça fonctionne très bien mais outre le prix et la nécessité d'importer l'appareil avec le port et le risque de frais de douanes, vous ne pourrez faire que de l'argent colloïdal car le débit de courant est trop limité.

Donc si vous voulez accéder au plurimétalisme tenez vous en aux solutions ci-dessus.

Un appareil bien conçu et très économique

générateur d'argent colloïdal,métaux colloïdaux,argent ioniqueVoici un appareil conçu par un canadien très inventif : 

http://www.maestro-zapper.org/maestro-zapper-f-cs01.html

Prenez le modèle automatique, il permet de régler le titrage entre 3 valeurs usuelles. 

45 à 70 € environ avec ou sans les électrodes.

Vous pouvez au lieu de piles ou d'accus rechargeables utiliser une alimentation de 24 volts continu (9,99€ chez Conrad.

Cet appareil simple n'est guère utilisable que pour l'argent colloïdal et pour de petits volumes. Il peut convenir à une utilisation familiale. Le débit de 0,9 mA ne convient pas pour d'autres métaux ou les temps seraient très allongés. Pour les volumes supérieurs à 180/200 ml, il conviendrait de prévoir une agitation ou de nettoyer assez fréquemment les électrodes et d'inverser manuellement le courant tout en pratiquant une agitation à plusieurs reprises avec cuillère en plastique.

Aérosolisation de l'argent colloïdal

D'après un de mes correspondants la meilleure façon d'absorber l'argent colloïdal c'est par un aérosol. C'est indispensable pour une bronchite par exemple, pour une sinusite un pulvérisateur nasal suffit mais un aérosol c'est mieux. Le mieux c'est plusieurs séances de 2 ou 3 minutes par jour. Le passage en terme de ml est assez lent mais les particules qui sont de l'ordre de 3 microns sont très pénétrantes.

 


générateur d'argent colloïdal,métaux colloïdaux,argent ioniqueL'Omron C28 est très bien pour cela, je l'ai essayé et on le trouve pour environ 75 €.

Prévoyez des masques et des embouts supplémentaires si vous devez utiliser l'appareil à plusieurs.

Je pense avoir fait le tour de la question et avoir mis l'argent colloïdal à la portée de toutes les bourses. 

L'hiver arrive avec le retour de la grippe. Ca plus de l'huile essentielle de Ravintsara et un peut d'homéopathie si vous savez vous en servir et vous serez parés pour affronter les pires virus.

11/01/2013

Homéopathie sabotée : Dogna épinglé pour avoir répandu de fausses informations...

Homéop.jpgSuite à la Nième mise en cause des laboratoires Boiron, ces derniers ont fait opublier dans Alternative Santé le droit de réponse suivant :

Suite à l’article « L'HOMÉOPATHIE, SABOTÉE, N'EST PLUS EFFICACE » de Michel Dogna, paru dans votre newsletter du jeudi 13 décembre 2012, nous souhaitons apporter plusieurs commentaires et précisions : 


Chez Boiron, 70 % des teintures mères homéopathiques à base de plantes sont réalisées à partir de plantes fraîches. Ces dernières sont récoltées dans leur habitat naturel par des cueilleurs professionnels, herboristes, avec qui nous travaillons depuis de longues années, parfois 25 ans ! Ces plantes proviennent donc dans leur grande majorité de France, et pour les plus exotiques d’entre elles des pays où elles poussent naturellement. Aucune de nos plantes ne provient actuellement de Turquie.


Les ionisations évoquées par M. Dogna sont exclues. Boiron respecte les exigences des pharmacopées européennes, françaises et américaines. Nos équipes du contrôle qualité Boiron, garantissent des matières premières parfaitement identifiées (par exemple : identité botanique contrôlée par analyse microscopique et/ou macroscopique ; dosage d’un marqueur spécifique avec suivi dans le temps pour tracer la stabilité) et exemptes d’impuretés (pesticides, métaux lourds, aflatoxines, radioactivité, etc.). La qualité des matières premières est indispensable pour la fabrication des médicaments homéopathiques Boiron et elle a toujours fait partie de nos exigences.


En ce qui concerne, « l‘organothérapie », chaque laboratoire a déposé son propre process en matière d’inactivation de virus. Pour Boiron, ce process garantit la fiabilité de nos médicaments.


Enfin, en ce qui concerne la phrase : « les capitaux Boiron ont été repris par Rhône Poulenc », il s’agit bien évidemment d’une information erronée. Boiron est dirigé par les membres de la famille Boiron qui détient la majorité des parts et des droits de vote dans l’entreprise. Nous rappelons d’ailleurs à M. Dogna que le groupe Rhône Poulenc n’existe plus depuis 1999, suite à la division en deux entreprises Rhodia et Aventis.

Commentaire

Le dernier paragraphe est piquant qui montre que Dogna raconte n'importe quoi ! Bien sûr que Rhône Poulenc n'existe plus  et j'ajoute que la division qui fabriquait le Rhodorsil 51 T base de fabrication du silicium dit organique est passé dans l'excarcelle de Bluestar, une firme chinoise...

Il manque à cette mise au point un détail à propos des affirmations concernant le chauffage des certaines souches animales : en collaboration avec Pasteur Lille, Boiron a déterminé qu'une dilution en 8D permet d'éviter un traitement thermique, ce qui explique qu'on ne toruve plus d'organo en 4D, il faut aller en espagne pour cela, à Valence très exactement...

Si certaines influences peuvent jouer sur la qualité des produits homéopathiques, surtout haut dilués c'est bien la pollution électromagnétiques et/ou tellurique en provenance du sous sol. Mais aucun labo a ma connaissance ne garantit quoique ce soit à ce sujet.

Alternative Santé a fait passer après le droit de réponse des courriers de lecteurs orientant vers des labos étrangers Hélios en Angleterre, et Hahnemann Apoteke. Concernant Hélios la branlette mécanique permettant de faire les dilutions K que l'on voit sur une vidéo me laisse sceptique. D'abord la "branlée" à chaque degré de dynamisation est excessivement courte (on compte en général une centaine de succussions par degré) et je me demande si le moteur qui fait tourner le dispositif est bien enfermé dans un coffret antimagnétique et si l'espace est protégé de toutes pollutions subtiles. Aucun labo ne communique sur ce point...

La fin du monde n'a pas eu lieu mais il s'est passé quelque chose...

Les amateurs d'apocalyptiques savent retomber sur leurs pieds. Voici ce que raconte Dogna, je cite :

Le 21 décembre dernier, la fin du monde annoncée n'a pas eu lieu. Rien ne s'est passé, du moins de visible. Et pourtant... C’est un peu comme quand le serveur de votre Internet passe soudainement en haut débit : rien de nouveau n’apparaît, sauf que vous allez pouvoir charger rapidement des messages lourds type photos et films au lieu de patauger pendant des dizaines de minutes, voire d'échouer pour les envoyer ou les recevoir.

Or il faut bien admettre que nous fonctionnons exactement comme des ordinateurs, et nous sommes d’ailleurs des ordinateurs très sophistiqués (certains plus que d’autres…) ; et nous sommes en fait reliés à un ou des serveurs périterrestres que certains appellent «trames» ou «champs morphogéniques». Ces serveurs sont activés par le soleil, lui-même activé par un nuage photonique à haute énergie que nous avons abordé depuis quelque temps (voir les travaux de Gregg Braden, Anton Park et autres). Tout cela pour expliquer, le plus simplement possible, que nous sommes actuellement, à notre insu, arrosés en quelque sorte par des programmes « nouvelle version » directement téléchargeables dans notre ADN.

Faites repousser vos nerfs !

Ainsi cotre ADN ayant été mis à jour par téléchargement cosmique, vous allez pouvoir faire des miracles, comme celui-ci, non plus en 6 mois mais en 8 jours je présume.

Une dame de 35 ans - Mireille A. - est arrivée dans un de mes ateliers avec une main dans un étui spécial de cuir ; elle était passée au travers d’un pare brise de voiture ; le nerf radial sectionné au niveau du poignet s’était rétracté de 17 centimètres (je présume que Dogna est de Marseille... )  et s’était révélé inopérable. Nous avons établi un protocole de visualisation de une à deux minutes, matin midi et soir, selon lequel elle devait voir clairement son nerf repousser comme une racine et rejoindre l’autre bout (il est possible de s’aider d’une planche anatomique). La jonction qui s’est faite en 6 mois, a été suivie en cours par plusieurs radiologies. Un an après, Mireille A. refaisait de la varappe en montagne….

Un pareil miracle réclame des preuves. Je ne sais si une radio permet de voir repousser un nerf (c'est à vérifier...) mais pareil exploit aurait justifié des attestations avant et des preuves pour après. Un nerf ayant repoussé de 17 cm par la suggestion en 6 mois çà méritait une équipe de télévision et des reportages dans la presse.

Trop c'est trop ! Quand ce M. cessera t-il à se point de raconter à peu près n'importe quoi ?

20/12/2012

21 décembre 2012, le JDM disparaît...

dogna1_1341041756_157x70.jpgFausse retraite de Michel Dogna

Le Journal de Michel Dogna cesse de paraître mais ce n'est pas terminé pour autant...

http://micheldogna.fr/index.html

Alternative Santé et Michel Dogna, persistent et signent...

alternative_logo.jpg

MAJ : Concernant les attaques de Dogna contre le laboratoire Boiron, je viens d'être informé par l'attachée de presse du laboratoire que ce dernier a eu connaissance de la newletter et qu'elle a optenu un accord en faveur d'un droit de réponse qui paraîtra en janvier. J'en donnerai la publication intégrale ici même.

Je salue cette réaction car on me contacte pour me demander si j'en sais plus que je n'en dis. Tout ce que je sais c'est que cela fait une vingtaine d'années que des rumeurs circulent. Je les ai entendu pour la première fois dans le cadre des cours du Dr Grandgeorges à Fréjus. On raconte  également que les douchettes des pharmaciens qui lisent les code barre détruisent les informations dans les granules et que chez Boiron on ne se préoccupe pas de la pollution électrique. Mais qui s'en préoccupe ? Les Allemands et les Suisses sont-ils plus regardants ?

Ma dernière expérience concernant l'homéopathie (que j'utilise peu faute de ces vérifiables) à consister à conseiller argentum nitricum en dilution échelonnées à un ami qui souffre de l'estomac. J'ai prédit une aggravation or elle est survenue dans la demi-heure de la première prise. Cela dit si l'intéressé a été amélioré il n'est pas encore sorti de l'auberge et on recherche vainement un bon acupuncteur en région niçoise. Visiblement l'espèce, si elle court les rues, n'est guère fiable, le seul que j'ai connu et qui était efficace  n'est plus de ce monde...

Je ne veux pas m'astreindre à faire la recension systématique de ce qui paraît dans la newletter d'Alternative Santé, il y aurait trop à dire. Certes tout n'est pas faux mais visiblement le discours est souvent orienté en faveur de la vente de certains complément et autre.

Une pub éhontée pour le silicium organique comme panacée

Dans les récents numéros, j'ai relevé deux choses :

D'une part un long discours en faveur du silicium organique et est quasiment la reprise mot à mot de l'argumentaire de Loïc Le Ribault, personnage qui est considéré comme un escroc par certaines personnes qui à Bordeaux et dans la région l'ont connu de près. Je pense à un élève de Duffaut et surtout à un ancien homme de loi propriétaire d'un important domaine qui ainvetsi de l'argent dans ses brevets bidons...

Je me suis déjà assez longuement étendu sur ce sujet et je n'y reviendrait. Je n'ai noté d'effet palpable qu'avec le gel. Maintenant quand à prendre du siliciume par voie interne je trouve que la poudre de prêle est ce qui convie nt le mieux et coûte le moins cher. Je rappelle que j'ai réfuté les insinuations tendant à vouloir persuader le public que la prêle serait toxique...

Une attaque contre Boiron

Voilà que dans le dernier numéro Dogna, qui semble avoir grandement épuisé son répertoire se répète et a repris un argumentaire visant les laboratoires Boiron. Or il y a au moins un point sur lequel je peux prendre l'auteur en défaut à savoir que si la réglementation européenne a proposé plusieurs méthodes de chauffage pour stériliser les produits biologiques tels qu'organothérapiques et nosodes, Boiron, en relation avec l'Intitut Pasteur de Lille a diligenté des expériences qui lui ont permis de s'affranchir de l'obligation de chauffer les souches, à la condition de ne les délivrer qu'à partir de la D8.

En revanche, ca ne semble pas être le cas du laboratoire Schmidt Nagel qui a été contraint de refaire toutes ses souches. un de mes amis est tombé au moment où ce labo suisse refaisait tous ses nosodes et il semble donc que les Suisses aient adopté le chauffage. Je n'ai pas pu tirer cette affaire au clair car pour obtenir un contact téléphonique avec cette firme il faut s'armer de patience. J'ai eu un jour un responsable de la qualité qui n'a pas voulu répondre à ma question. La directrice devait me rappeler, ce qu'elle n'a jamais fait.

Donc jusqu'à preuve du contraire, Dogna raconte encore des conneries. Bref les choses sont déjà assez compliquées comme cela sans ajouter à l'opacité générale des rumeurs infondées. J'ai pris la peine de communiquer le texte aux intéressés. Réagiront-ils ? S'ils ne le font pas, il y aura lieu de se poser des questions, non pas tant sur la question du chauffage éventuel mais sur le manque de réactivité de cette "grosse machine"... 

Enfin, beaucoup d'internautes arrivent sur ce blog en cherchant des informations sur Michel Dogna. Et bien une fois de plus ça va être sa fête ! Il semble attirer ici entre 5 et 10 nouveaux abonnés par semaine, ce qui pour un blog aussi discret est tout de même assez considérable. Je ne compte pas le nombre de lecteurs occasionnels. Les stats donnent 7000 visiteurs uniques par mois, il faut sans doute réduire mais c'est pas mal...

25/11/2012

Encore quelques remarques sur le "nouveau Boschiero"...

reynald_boschiero.pngDans la note précédante je m'en suis tenu à une vision très globale. En parcourant plus avant le livre, il m'est arrivé de me pincer en me demandant si je ne rêvais pas tant certains propos sont lourds de conséquences. Il va de soi que là encore, je n'entends donner que quelques aperçus car l'analyse en profondeur nécessiterait sans doute une bonne trentaine de pages d'une écriture serrée.

Dans son avant-propos, l'auteur reconnait avoir été influencé par le New Age américain. En tant que se disant principal soutien d'une lithothérapie énergétique, il impute ce caractère au chamanisme amérindien qui aurait inspiré la litho à l'américaine.

Non seulement, la prétention des américains à avoir été inspirés par les chamanes amérindiens demande à être prouvée mais la notion d'énergétique repose essentiellement sur les chakras et les couleurs associées et ça ne vient pas des U.S.A. mais de l'Inde au travers du filtre théosophique d'un Leadbeater. Or cela relève aussi d'un certain "ésotérisme" puisque la connaissance des énergies subtiles ne relève pas d'un courant scientifique moderne mais d'une tradition religieuse et philosophique, indienne mais de l'Est, en l'occurence. 

Ensuite l'auteur dit avoir perfectionné ses connaissances en énergétiques en se plongeant dans les traditions spirituelles et ésotériques occidentales, l'énergétique de la médecine traditionnelle chinoise (dont il ne connait que le Yin/Yang et nullement la théorie des cinq organes et la spiritualité indienne. Au travers des tripatouillages théosophiques, rappelons le...

Tout cela pour en arriver à presque rejeter le prétendu "carcan ésotérique" au millieu duquel il a surnagé vaille que vaille, et ce, au profit de la chimie. En fait, ce qui est clair, c'est que M. Boschiero ne sait plus trop quoi faire pour conforter son "leadership"...

Mais il y a plus surprenant, encore !

La condamnation des élixirs minéraux

J'avais seulement remarqué, jusqu'à présent, que Boschiero s'était borné à une mise en garde envers les élixirs de minéraux contenant des métaux lourds. Mais voilà qu'il a consacré une page et demi pour ruiner la partique des elixirs. Je cite :

Tout ce que l'on risque d'obtenir, c'est une solution des éléments chimiques dans l'eau (...) éventuellement un faible transfert énergétique et une prolifération bactérienne.

Et moi je voudrais bien voir la tête que vont faire les lithothérapeutes qui vendent des elixirs, Michel Dogna et Sylvie Chrochet pour n'en citer que deux...

C'est une véritable BOMBE que vient de lancer dans la cour de ses collègues, notre Boschiero ! Est-il conscient de l'onde de choc qui risque de lui revenir tel un boomerang ?

Le problème c'est bien que Boschiero risque, cette fois, d'avoir dit quelque chose de très juste. J'ajouterai pour ma part que je viens d'apprendre que Dogna aurait tiré ses élixirs floraux en faisant subir une dilution korsakovienne aux élixirs produits par le laboratoire Deva...

Elixirs de distillation

Le problème c'est que Boschiero raconte n'importe quoi. Il a consacré deux pages verbeuses à un procédé de distillation de la poudre de pierre sans se rendre compte de la différence avec la distillation des huiles essentielles. La distillation vise une séparation entre le lourd et le léger. Les huiles essentielles surnagent.

Dans le cas d'une distillation de pierre finement pulvérisée auquels on ajoute de l'eau, rien absolument rien ne peut surnager. D'autre part, nous savons que la chaleur détruit la dynamisaiton d'une eau Violet au delà de 65°. Dans ces conditions, on ne risque guère de trouver dans l'eau qui s'est condensée une quelconque "matière philosophique" comme l'appelait Jean Pagot...

Je suis tout simplement sidéré par l'inconsistance du propos qui dénote une somme d'ignorance et de confusion telle que j'ai l'impression très nette que notre auteur est en train de se tirer une balle dans le pied.

Aluminium

Je prends à présent le premier élément qui me tombe sous la main. Je constate d'abord que Boschiero cite 42 minéraux contenant de l'aluminium. Donc si un patient a besoin d'aluminium, on fait quoi puisqu'il y en a partout ou presque ?

Maintenant je me reporte à la fin de la notice où j'apprends que l'aluminium est éliminé de l'arganisme dès son ingestion. Alors rassurez-vous, il vous faudrait consommer de l'aluminium en grande quantités sur de longues périodes....

Le problème c'est qu'il y a aluminium et aluminium et que tout dépend de la forme sous laquelle il se présente et là, à vrai dire, on ne sait pas grande chose, si ce 'nest que les hydroxydes sont très suspects.

Je note, dans le même ordre d'idée, qu'au chapitre de l'argent, Boschiero pointe le danger d'argyrie mais sans nous dire qu'il résulte de certaines combinaisons de l'ions argent... 

Bref, je suis obligé de dire que si Boschiero a puisé chez le Dr Bruno Brigo pour nourrir son livre, il en résulte un devoir qui est bien en dessous d'un travail purement scolaire de synthèse. Les bras m'en tombent !

Sa compréhension de l'alchimie

On voit bien que Boschiero s'est inspiré d'ouvrages de vulgarisation. Son livre paraît avoir de la gueule parce qu'il est aisé de trouver de belles images. Je prends un passage presque au hasard : 

Paracelse, alors que de nombreux alchimistes sépuisaient à leurs vaines recherches sur la transmutation des métaux, Paracelse orienta délibérément ses travaux vers la recherche thérapeutique.

C'est oublier que l'alchimie comporte deux volets : la transmutation des métaux vils (tant au propre qu'au figuré dans l'achimie dite spirituelle) et la spagyrie qui est l'application médicale.

Par exemple, bien que s'étant opposé aux thèses de l'astrologie zodiacale, il restait convaincu que l'apparition de maladies provenait de configurations astrales particulières (...)

Là on aimerait savoir où il a péché l'idée que Paracelse aurait été opposé à l'astrologie zodiacale, il faudrait expliquer pour commencer à quel point le fait de vouloir faire correspondre les pierres avec un signe du zodiaque est une connerie ! Les signes du zodiaque sont en fait ce que l'on pourrait appeler des modulateurs de l'influence des planètes, comme éléments actifs.

Mais en fait il n'y a aucune "influence" mais pure synchronicité entre une disposition qui n'a de valeur que symbolique. Les astres sont signes et non cause selon Plotin mais apparement aucun astrologue n'a encore compris cela. Même pas Jung qui quoique inventeur du concept de synchronicité a déclaré qu'un natif, à l'instar d'un vin possède les qualités de l'année qui l'a vu naître. Cette sottise prouve, de la part de Jung, une confusion entre la météorologie et l'astrologie.

Je vais m'arrêter là, le nouveau livre de Boschiero est séduisant par son apparence mais je ne vois pas trop ce que l'on peut tirer de tout cela mis à par les pages terminales qui ne courent que tès imparfaitement le sujet.

25/07/2012

Le journal de Michel Dogna, entre mercantilisme et délires....

Dogna.jpgDes abonnés au JMD m'en envoient assez régulièrement une copie en me demandant un avis sur tel ou tel article. Il y a souvent des points qui mériteraient un commentaire mais je ne souhaite pas donner trop d'importance à ce personnage dont on sait que toutes les occasions lui sont bonnes pour faire de l'argent.

D'une manière générale, il y a rarement quelque chose de vraiment nouveau dans ce média et son auteur recycle indéfiniment quantité de choses qui trainent dans ses bouquins. Parfois cela a le mérite de constituer un résumé pratique comme dans le n° 103 dans l'article intitulé Avec juste de l'eau ! qui recense les affections que l'on peut traiter par la méthode Gardelle et/ou Salmanoff. Vient ensuite un exposé minimal sur Le complot de la dette en clair, si clair et si court qu'il en oublie la transposition européenne (article 123 du Traité de Madrid).

Mise au point sur le Quinton

Il faut savoir que la fille de Dogna tient les rènes de Source Claire, laquelle société distribue les produits de Quinton Espagne, indiqué comme le "vrai Quinton". Dogna se dit déconcerté par la concurrence des imitations du produit phare, vendu bien moins cher que le Quinton supposé original. Je me demande, à vrai dire, si ce n'est pas une "réponse" à mes interventions sur le sujet, interventions qui doivent inquiéter du côté de Source Claire. J'ai de plus en plus d'abonnés à ce blog et il n'est pas impossible que plusieurs d'entr'eux aient alerté la famille Dogna en lui réclamant des explications.

Si je résume le propos, Quinton Espagne serait le seul producteur a filtrer à 0,22 microns une eau de mer puisée dans un vortex au large du Golfe de Gascogne, ce qui ferait déjà deux contre-vérités car il est admis que c'est une compagnie malouine qui puise le précieux nectar marin et le filtre sur le bateau et au large des côtes de Bretagne pour tous les revendeurs de plasma marin, Quinton Espagne compris.

Tout cela pour insinuer que la concurrence ne filtrerait pas ou de façon insuffisante et qu'elle en seraient réduite à chauffer le produit de sorte qu'il comporterait les cadavres de micro organismes et leurs toxiques et perdrait toute efficacité. 

Mais c'est plus compliqué que cela puisque Dogna déclare en substance qu'une filtration supérieure à 0,4 microns suffit a épuré le produit des pyrogènes. Or en lisant ceci, je ne suis pas sans me rappeler un problème qui avait été posé par Benveniste à propos de EPPI (eau pour préparation injectables) vendues en France et censées être apyrogènes et qui ne l'étaient pas et faussaient ses expériences. Or les produits américains n'avaient pas cet inconvénients, à tel point qu'il fit remonter l'information jusqu'au ministre de la santé de l'époque avant que l'histoire ne soit étouffée par des vérifications viciées par un protocole non conforme à la méthode qu'avait préconisé le semeur d'alarme.

Bref, le problème dans cette histoire de plasma de Quinton est que tout est opaque et qu'avant de faire la lumière, il y aurait bien des choses à clarifier sur le plan scientifique.

Mais voilà que pour corser le tout, Dogna invente, apparement de toutes pièces, une histoire de prélévement indépendant et en un autre lieu que celui qui avait court jusqu'alors. Si quelque chose a changé de ce côté, il faut le prouver !

Je pourrais mener une enquête serrée sur cette question mais je n'ai pas le temps de donner des coups de téléphone tout azimuths et c'est aux gens que je mets en cause à s'expliquer.

Je vais donc publier le texte que j'avais prévu en l'état et avec un avertissement, à charge pour quelques lecteurs de se gendarmer pour combler les vides...

Un nouveau chélateur de métaux lourds

Il s'agirait d'un anneau de porphyrine de la chlorophylle tiré de la spiruline. Cette histoire de "porphyrine" me rappelle, sauf erreur, une formule de la Doctoresse Aslan mais l'explication scientifique des vertus de cette porphyrine fait défaut. Je présume que cette histoire de Porfyra-Zyme résulte d'une publicité payante de Herbajovis, un des partenaires favoris de Dogna.

Osmose inverse

Suit une publicité pour un marchand d'osmoseurs sans aucune indications sur les différentes technologies existantes, leurs avantage et leur inconvénients. Pour ma part, je recommande la firme HydroPure, Bertram Palm, le technicien qui la dirige est un expert en matière de flotte. Et la marque a été élue par les Biocoop, ce qui est tout de même une référence !

Fukushima, victime d'une conspiration israëlienne, le saviez vous ?

Après un reportage sur la ruine des Grecs très mélodramatique, Dogna évoque une prétendue conspiration :

L'histoire dont il est question, je l'avais déjà lue quelque part et peut-être bien déjà sous la plume de Dogna mais sur un autre support. Bref, la centrale aurait été équipée de mini bombes atomiques sous la forme de caméras de surveillance de 500 kilos par une équipe israëlienne en représailles aux intentions des Japonais d'enrichier de l'uranium au bénéfice de l'Iran (??). Il n'y aurait pas eu de séisme et le tsunami aurait été déclenché par le réseau Haarp tandis que Stuxnet le super virus qui passe pour avoir affecté les centrifugeuses aurait perturbé la centrale, tout étant normal au niveau des écrans de contrôle tandis que tout dysfonctionnait...

Voyez http://vivresansogm.org/piecesjointesdes/fukushima-decept...pour le détail !

Cette histoire nécessitant la collaboration des Etats Unis au plus haut niveau ne tient pas debout. Le lobby militariste aurait-il pu prendre le risque de faire subir des retombées considérableq à la nation qu'il est censé protéger.

D'autre part, si le séisme n'avait pas été de magnitude 9 mais de 6,8 comment aurait-on pu imposer aux centres d'observation de gonfler le chiffres réel ? Les séisme de magnitude 9 ne semblent pas avoir été rares. Voir :

http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9isme_de_2011_de_la_c%...

Je n'ia pas jugé utile de chercher à vérifier les tenants et aboutissants de ce qui me parait un délire caractérisé. Mais il faut rappeler que Dogna a profité de la peur engendré par la catastrophe de Fukushima en faisant tourner la boutique familiale par la vente au prix forts de quelques produits censés limités l'impact des retombées radioactives.

Publicité pour les thèses de De Lorgeril

Le numéro se termine avec une pub pour le livre de De Lorgeril sur les mensonges et la propagande à propos du cholestérol. J'ai déjà évoqué cette question en mettant en cause les positions par trop catégoriques de l'auteur à propos des statines et j'observe que ce sont les mêmes qui conseillent éventuellement la prise de levure rouge de riz (le modèle chinois des statines de synthèse) tout en tirant à boulets rouge sur le Tahor, le Crestor et Cie.

Or avec la statine naturelle, s'agissant d'une levure, elle peut recéler des impuretés hépatotoxiques et être à l'origine d'insuffisances rénales acquises. Dans ces conditions, il me parait préférable de faire confiance à une molécule soumise à des contrôles de fabrication qui ont des chances d'être plus pointilleux que pour une substance naturelle utilisée à l'origine comme simple colorant.

Et dans tous les cas de figure, levure ou statine synthétique, il est impératif de la complémenter par de la Co enzyme Q10 sous l'une des deux formes existantes. On trouve des gélules de 200 mg chez Iherb.com par boîtes de 180 gélules à un prix très raisonnable.

Soja-caca !

Le numéro, après quelques blagues montrant le faible niveau de culture du lectorat auquel Dogna s'adresse et grâce à qui il fait son beurre revient sur un de ses thèmes chéris, à savoir sa détestation du soja.

Le premier volet de l'article est pour semer le doute sur la qualité réelle du soja sans OGM vendu par la filière bio du fait d'une législation tolérant 1% d'OGM. Mais c'est oublier que les fabriquants de la filière française ne sont pas tenu d'user de cette "opportunité". Et d'un !

Le soja est bourré d'hormones femelles et il ferait que des garçons de 14 ans, gavé au soja auraient un pénis minuscule tandis que les filles auraient leurs règle à 9 ans. Et là Dogna précise qu'il ne l'a pas lu, il l'a vu ! Donc il s'est déplacé pour constater de visu à la demande de nombreux parents qui lui auraient signalé le maléfice ! A mon avis il aurait du faire des photos et les publier : en fait il ment comme un arracheur de dents. Et de deux !

Pour finir il affirme que les asiatiques ne consomme que des formes de soja lacto-fermentées. C'est oublier la vogue du tofu vulgairement appelé fromage de soja, vogue répandue par les monastères bouddhistes qui se seraient fait une spécialité de sa fabrication dans les temps anciens. On peut tout juste inférer ce cette vogue du tofu dans les monastères, qu'au contraire de certaines herbes comme la roquette, interdites de culture chez les religieux cloîtrés chrétiens, ce tofu est totalement dépourvu du moindre effet aphrodisiaque. Certes mais si le régime tofu des moines avait contribué à rapetisser le "zizi" de leurs moinillons, ça se serait su...

Bref, il n'y a pas de quoi paniquer : le tofu a contre lui sa fadeur et l'assaisonner est une gageure. A moins d'acheter à prix d'or des préparations aromatisées sous blister, lesquelles sont conçues pour des chats malades et même anorexiques... 

08/01/2012

L'homéopathie française est-elle "sabotée" ?

Digna.jpg

On va encore dire que je m'acharne sur Michel Dogna mais je ne peux pas m'intéresser à un sujet sans tomber tôt ou tard sur les rumeurs qu'il diffuse. Paradoxalement, je le crois de bonne foi mais l'analyse de ses dires prouve surtout et d'abord qu'il est très mal informé. Et il est mal informé parce qu'il est incompétent en droit. Et j'ajoute que le fait d'avoir reçu une formation de juriste comme c'est mon cas n'est pas une garantie absolue quand il s'agit de parler d'une réglementation touffue au sein de laquelle les spécialistes présumés arrivent à se perdre ! Mais il y a tout de même des limites à la désinformation...

Quoiqu'il en soit je présente à ce collègues mes meilleurs voeux ainsi qu'à tous mes lecteurs. Voeux de santé d'abord puisque c'est l'objet de ce blog. Et le reste par dessus...

Je sais qu'il a demandé à son éditeur qui est en bon terme avec le mien de me "modérer". Ce qui n'est pas nécessaire car on peut aisément constater que mes jugements sont souvent très nuancés et en tous les cas ils n'ont rien de commun avec ce qui se répète à outrance partout. Ne serait-ce que parce que je bénéficie d'une "polyvalence" assez rare de nos jours...

Bien des idiots utiles (à commenter par des rubriques féminines, gage de qualité comme chacun sait...) colportent un texte de Michel Dogna à propos de l'homéopathie. Texte diré de ses "dossier noirs" dont voici un exemplaire parmi beaucoup d'autres :

http://forum.aufeminin.com/forum/sante25/__f435_sante25--...

Je suis en mesure d'affirmer que ce texte n'est qu'un mélange de contre-vérité ou plutôt de demi-vérité mais comme la vérité ne se partage pas ce qu'il contient est entièrement faux.

Il incrimine sans le nommer le laboratoire Boiron coupables d'acheter des plantes à vil prix en Turquie. Je n'ai pas d'action dans cette firme mais il n'empêche que c'est archi faux. D'abord Boiron ne se procure que 10% des plantes qu'il utilise à l'étranger car elles ne poussent pas sous nos latitudes. Ensuite ce laboratoire est équipé pour un contrôle qualité et quand il doit avoir recours à des moyens plus sophistiqués il a recours à des labos universitaires.

Donc, à supposer que les remèdes de Boiron ne fournissent pas les services qu'on attend d'eux ça ne peut pas venir de la qualité des souches.

Concernant les souches animales (dont l'organothérapie et les nosodes) il a tout mélangé et si la pharmacopée européenne propose des moyens de stérilisation par la chimie et par la chaleur, la France a trouvé le moyen d'y échapper. De concert avec l'Institut Pasteur de Lille, il a été démontré que des souches volontairement contaminées pars des bactéries ou des virus cessaient d'être contaminantes à partir d'une déconcentration égale à 4 CH ou 8 DH. Boiron et la Weleda ont donc choisir de ne délivrer de dynamisation qu'à partir de la 8 DH de sorte que nos organothérapiques et nos nosodes ne sont pas "cuits" comme il le prétend !

La Belgique et la Suisse étaient censé résister, or c'est faux, au moins en ce qui concerne Schmid-Nagel qui après 1999 a été contraint par la réglementation européenne de cuire ses souches et de refaire tous ses nosodes. Je le sais pas un copain qui a voulu commander à ce moment là. Et j'ai eu ces jours-ci la confirmation, par la responsable qualité de cette "cuisson" préallable. Enfin façon de parler !

Elle m'a semblé très étonnée d'apprendre que la France avait bénéficié d'une alternative après la suspension décrétée en 1999 par Kouchner. Mais elle n'a pas voulu m'en dire plus me renvoyant à sa directrice qui devait m'appeler. Elle ne l'a pas fait ! Peut-être qu'elle a jugé le sujet trop "sensible". Je l'ignore mais je tententrai de joindre Mme Massote pour avoir le coeur net de cette histoire.

En attendant Dogna, que certains qualifient de "marchand de soupe" en Suisse notamment, a tout faux.  Il n'est pas le seul l'APMA (l'association des patients de la médecine antroposophique) présente les chose d'une manière qui sans être tendancieuse n'est pas parfaitement exacte quand au déroulement de certains faits. D'autre part, la réglementation est tellement compliquée qu'il est bien difficile d'exposer les choses clairement. J'ai rédigé un texte précis, il fait 17 pages mais je ne peux pas le publier sur un blog car je constate de plus en plus que les gens lisent en diagonale et certaines choses pourtant clairement expliquées sur le site ou par mail leurs demeurent comme "invisibles". 

Pour conclure sur la question du "sabotage" de l'homéopathie française, je n'entends pas contester à priori l'existence d'un problème puisque Fréjus j'ai vu et entendu des médecins se plaindre que les remèdes français ne donneraient pas les résultats escomptés seulement si c'est le ca ça ne peut pas être pour les raisons invoquées par Dogna. Enfin, il me faut ajouter que puisque cela fait plusieurs années que je n'y ait plus guère recours de sorte qu'en l'absence de patients, je ne suis pas en mesure de confirmer ou d'infirmer quoique ce soit en dehors de certaines erreurs de faits ou d'interprétation qui sont vérifiables.

19/04/2011

Soufre organique (MSN et DMSO) : l'escroquerie d'Apotikaria

Cette note ayant fait l'objet d'un droit de réponse vous la trouverez ici :

http://silicium.blogspirit.com/archive/2012/03/10/msn-dro...

30/11/2010

Le journal de Michel Dogna (recension expérimentale)

Dogna.jpg

Une amie qui est abonnée de longue date au journal de Dogna m'en a passé une demi-douzaine et je dois à la vérité de dire que je ne m'attendais tout de même pas à devoir en faire un inventaire aussi affligeant ! Je pensais passer en revue les 6 numéros mais si j'ai pris la peine d'y faire des surlignements, il y a si peu de choses positives à dire que je n'ai pas pu trouver le courage de transcrire la totalité de mes observations.

Numéro 80

Page 2 l'auteur propose la Cure de Gerson et les lavements au café pour les maladies auto-immunes. N'importe quoi ! La seule chose qui peut être utile c'est d'une part le régime du Dr Seignalet et le recours à la micro immunothéraie diluée et dynamisée.

Il est préconisé de remplacer le sodium par le potassium. Soit ! Tout le monde devrait le faire mais quant à recourir à Kali'claire (vendu par la famille), soit un mélange de gluconate, de phosphate et d'acétate, on est là en présence non seulement d'une complication coûteuse mais d'une prescription dangereuse. Si je ne m'abuse le même auteur met en cause quelque part les phosphates dans cetrains syndromes. Bref la solution coûte 4 €uros le kilo et c'est le bicarbonate de potassium vendu par une laboratoire de produits pour l'eonologie qu'il faut mettre en gélules, ce qui n'est pas très compliqué !

Page 4 : il est question de la mort des compléments alimentaires à propos de certains arrêts de la Cour de Cassation. Là l'auteur se garde bien de remonter aux sources du problème comme la fait http://gestionssante.free.fr car il faut pour cela se donner la peine d'analyser les textes en vigueur.

Page 5 : un article sur les "cadeaux de la roulette vaccinale" ! Sans intérêt ! Inutile de perdre du temps à discuter des vaccinations. Il faut les rejeter systématiquement et renvoyer les gens intéressés vers cette ligue pour la liberté des vaccinations qui a fait ses preuves. C'est faire le jeu de l'ennemi que d'embrouiller le monde avec des rumeurs à base de génocide infondées car le seul moteur de l'abus des vaccinations c'est le fric et il y a mieux à faire que d'encombrer le paysage avec de sempiternels embrouillaminis.

Une prise de position contre le "mensonge du réchaffement climatique". Une initiative louable mais qui ne saurait être traitée sur une page à moins que ce ne soit pour renvoyer vers des sites critiques bien agencés, mais est-ce que cela existe ? Bref, les arguments apportés sont loins d'être tranchants alors qu'il suffirait de souligner que l'erreur de GIEC c'est de ne tenir aucun compte de l'activité solaire alors que c'est elle qui décide des réchauffements et d'éventuelles mini glaciation. Et il semble qu'un nouveau cyle de Maunder nous pende au nez !

Page 7 : Haut risque de crash bancaire !  Michel Dogna enfonce des portes ouvertes mais comme il n'apporte rien de consistant sur le plan technique, c'est encore parler pour ne rien dire.

Page 8 et 9 : Retour sur l'histoire du nuage radioactif qui s'est arrêté mystérieusement à nos frontières. Merci bien, c'est pas un scoop. Encore du papier gâché ! 2 pages noircies en vain.

Page 10 : L'eau en bouteille : ruineuse ineptie, mensonge publicitaire ! Encore un scoop !

Page 11 : Les leçons de l'histoire s'oublient vite ! Une leçon de morale sans grande portée...

Page 12 et 14 : Nos origines que l'on nous cache... Un discours sur de vieux thèmes : les traductions falsifiés, les Elohim faussement traduit par "Dieu" alors qu'il s'agit d'un pluriel. Les textes en faveur de la thèse d'un peuplement de la terre à l'initiative de certains "extra-terrestres" abondent chez Dogna. Il me suffira de souligner que ces thèses ont comme dénominateur commun de finalement contraindre leurs promoteurs à reculer pour mieux sauter quand il s'gait d'expliquer lorsqu'il s'agit d'expliquer non pas la création mais le caractère mystérieux du "génie humain". Ces thèses qui en fait n'expliquent rien ont pour but de saborder l'autorité de toutes les religions et des révélations qui est censer les fonder.  J'ai sur les fondamentalisme religieux la plus mauvaise opinion qui puisse se concevoir mais à quoi rime l'exploitation de ces thèses dans une revue qui est censée avant tout nous parler de médecine ?

A propos de cette thématique, il convient de souligner que Dogna s'est fait avoir dans le n° 83 page 14 avec la photo truquée d'un faux Nephilim (géant biblique)... Ce dont Dogna a du convenir un ou deux numéro plus loin. Sans nul doute tout ce dont il est question dans le chapitre IV de la Genèse ne saurait être pris dans un sens par trop littéral. La plus élémentaire prudence nous fait obligation de nous en tenir à un sens plutôt "métaphorique". Et je ne dirai pas "symbolique" car cela poserait d'autres problèmes tout aussi redoutables sinon plus redoutables encore que le "littéralisme" le plus grossier. Comprenne qui pourra !

Page 15 : un couplet sur la "rigolothérapie". C'est aussi une spécialité de Dogna et il lui a consacré un livre. Cette fois ça s'explique ! Le genre d'humour qu'il pratique est de ceux qui plaisent aux "beaufs" et je me suis laissé dire que le fait de sévir dans un domaine aussi vulgaire est sans doute un moyen comme un autre d'étendre la clientèle de Source Claire. En effet, un humour style Almanach Vermot ça va bien avec les ... remèdes de bonne femme...

La page 16 termine le numéro avec un article sur des réminiscences romaines dont la morale m'a échappé. Bref, c'est sans intérêt ! Faites le compte de ce que vous avez appris en matière de thérapeutique et dites moi si cela vaut la peine de poursuivre l'inventaire jusqu'au n° 86 car le reste est à l'avenant !!

Le seul article intéressant figure dans le n° 82 et il concerne la micro-immunothérapie mais ce n'est qu'un copié-collé tiré du site du Dr Godin. Texte qui n'apporte rien de nouveau et ne répond pas à la question de svaoir où et comment trouver les remèdes préconisés dans cette discipline.

Plutôt que de m'escrimer à faire l'inventaire de la suite, je propose à mes lecteurs de leur communiquer les n° en question mais à ce que j'ai vu, on peut demander à l'auteur d'envoyer des spécimens avant de s'abonner. Si vous êtes tenté, je ne saurais trop vous inviter à voir la marchandise avant de desserer les cordons de la bourse.

On m'objectera que la critique est facile et l'art difficile. Soit ! Sachez cependant que ce n'est pas l'envie qui me manque de montrer ce qu'il conviendrait de faire en éditant des livres mieux foutus que ceux que j'ai rétamé. Mais outre la nécessité de trouver un éditeur désireux de les publier ce qui n'est déjà pas une mince affaire dans la mesure où l'on ne publie plus guère que des livres à la fois accrocheurs et finalement de peut de profit, encore faudrait-il trouver un thème et un angle.

J'aimerais bien publier une sorte d'Encyclopédie critique des thérapeutiques alternatives mais le moindre sujet réclame, pour être traité correctement, des recherches considérables.

Un exemple : un ami me presse d'écrire un livre sur le germanium aussi précis et aussi fouillé que celui que j'ai consacré au silicium. J'ai fait quelques recherches préliminaires et je constate que s'il existe une abondance de propositions à base de silicium, je serais bien incapable de cibler une seul offre qui soit fiable en ce qui concerne le silicium organique tandis que je peux donner toutes les recettes pour fabriquer son propre silicium organique. Même chose pour les orotates et quantité d'autres substances.

Moralité, faute de pouvoir apporter des solutions constructives, il faut d'abord commencer par travailler au désemcombrement d'un marché saturé par toutes sortes d'arnaques et essayer d'apprendre aux gens les critères qui permettent d'éliminer impitoyablement les offres trompeuses ou même seulement boiteuses !

 

18/11/2010

Michel Dogna, exploiteur de la misère sanitaire

Notice complétée ce jour 18 novembre 2010. Voir passages en bleu...

Dogna.jpg

Un représentant d'une espèce de français en voie de disparition

Michel Dogna, alias "Aigle moqueur", est un personnage assez sympathique du moins à première vue. Il appartient à un type de français d'une génération frondeuse à qui on n'en raconte pas. Autrement dit, il semble incarner une espèce assez largement en voie de disparition depuis que l'imposition du politiquement correct anglo saxon veut nous interdire d'appeler un chat un chat !

Mais hélas son souci apparent de notre santé cache mal des visées essentiellement mercantilistes.

Un curriculum discret

Né en 1940 le bonhomme aurait 70 ans et apparemment sa retraite ne lui permet pas de vivre décemment puisqu'il multiplie les publications chez Trédaniel sans parler de tout ce que l'on devine en fait de complicités plus ou moins lucratives avec des marchands dont il fait la publicité.

Il se dit ingénieur chimiste de formation et heilpraktiker formé à Sarrebruck. Il aurait enseigné au sein d'un institut maison fondé en 1984 (ISSA) qui ne peut être qu'une simple association 1901 comme il s'en fabrique des milliers par an.

Des intérêts commerciaux évidents

Sa fille dirige une boutique de compléments alimentaires (La Source Claire) et la famille détiendrait l'exclusivité de la distribution d'un certain extrait de pépins de pamplemousse qui n'est pas des plus côtés car on est bien en peine de trouver quelque par un dosage extrait portant sur la concentration de cet extrait, ce qui fait qu'il est très critiqué même s'il bénéficie d'une position dominante dans les magasins de revendeurs de produits diététiques.

Il n'existe certes pas de délit à vouloir gagner de l'argent, seulement les marchands de compléments alimentaires  européens  sont tout aussi critiquables et tous aussi corrompus que les acteurs du lobby pharmaceutique car ils vendent à prix d'or des doses ridicules de nutriments et cette exploitation éhontée de la crédulité et de la bêtise ambiante est devenue particulièrement exaspérante pour le consommateur éclairé. Et l'on aura compris que mon livre sur le silicium n'est guère qu'un prélude à une guerre sans merci contre ce mercantilisme...

Je vais donc passer en revue les états de service de Michel Dogna non sans faire preuve de l'objectivité qui caractérise toute mes interventions.

A propos des démêlés de Dogna avec Loïc le Ribault

Ces démêlés tiennent une large place dans le livre qui va être livré ces jours prochains aux Editions Ambre. Je me suis basé sur des sources publiques et je me suis contenté de mettre en perspective les déclarations des protagonistes. Ces sources n'étant plus accessibles, certains livres de LLR étant devenus introuvables, ce sera une découverte pour bien des lecteurs.

Je me suis efforcé de ne pas prendre parti et de laisser le lecteur juge des exposés des adversaires. Je sais que mon éditeur a déjà eu des petits ennuis avec Dogna à propos d'une histoire d'elixirs et j'ai voulu lui éviter un procès quoique je ne crois pas sérieusement que si j'avais donné certaines précisions de source privée celui dont on parle se serait risqué dans un prétoire. Un seul témoignage écrit aurait suffi à le renvoyer dans les cordes...

On comprendra, en lisant les passages évoqués, que l'invention d'une filière espagnole pour le "G5" était un coup fourré et que l'objectif consistait à vouloir se rendre maître de la diffusion européenne du produit qui avait la côte. Mais Dogna est tombé sur plus fort que lui. Il avait besoin du crédit de LLR et ce dernier avait un laboratoire, rudimentaire au début, mais un laboratoire tout de même. Il suffisait en effet d'un mélangeur de 150 litres pour commencer, d'un pHmètre, de flaçons et d'étiquettes... Mais quand Dogna a tenté de capter le marché, le "G5" était encore fabriqué par Berkem et une fidèle de LLR tenait bien en mains la diffusion et elle n'a pas accepté de se laisser corrompre car je peux bien dire que Dogna lui a fait des propositions malhonnêtes. Malheureusement sa droiture, on le verra en lisant mon livre, ne lui a pas porté chance...

Je peux même ajouter ici quelques détails susceptibles de montrer que mes sources sont fiables vu certaines précisions intimes. Dogna a raconté à la mandataire girondine de LLR à l'époque ses déboires sentimentaux, ce qui a profondément ennuyé son interlocutrice car c'était célibataire ayant travaillé au milieu de militaires que de telles confidences ne pouvaient guère passionner pour quantité de raisons...

Le problème au fond est que du "G5" sans la caution de LLR aurait été considéré comme de la poudre de perlimpinpin et c'est toujours un peu le cas et c'est bien là le problème. Faut-il préciser que maintenant que l'on sait que j'ai percé les secrets de fabrication du "G5" je reçois des propositions pour en fabriquer...

Pour en revenir à Dogna, il a flairé la bonne affaire mais a du en démordre, et il nous reste de cette épopée des échanges assez savoureux qui, je l'espère raviront ceux qui souhaitent rire un peu car cet échange à causé des dommages collatéraux sous forme de "scènes de ménage"...

Michel Dogna et les extra-terrestres

Je traiterai rapidement cette question car elle sort de notre sujet. Je ne sais trop de quelle race de créatures prétendument extra-terrestres Dogna fait la promotion et cela n'a aucune importance car elles sont tout bonnes à fourrer dans le même sac.

A ce propos, je ne saurais nier l'existence de phénomènes du type OVNIS et j'admets que les solutions humaines que l'on propose ne sont pas crédibles et qu'il se passe bien quelque chose.

Il existe donc bien des phénomènes palpables qui ne sont pas le produit d'hallucinations personnelles ou collectives et le problème réside seulement dans l'interprétation desdits phénomènes. En ce qui me concerne, j'ai la certitude absolue qu'il ne peut s'agir que de "diableries" c'est à dire de manifestations trompeuses d'entités plus ou moins démoniaques ou simplement démoniques. Rentrent dans cette catégories les prétendues apparitions de la Vierge Marie qui sont toutes fausses y compris lourdes. Fatima n'en parlons pas c'est une des pires !

Mais je ne m'étendrais pas sur ce problème car ce qui est ennuyeux c'est que certaines fondamentalistes protestants sont parfaitement conscients du caractère trompeur de la chose mais leur dualisme excessif les conduit à caricaturer la réalité en voyant partout Satan. Or dans bien des cas d'apparitions virginales, il s'agit de la remanifestation d'entités locales autrefois bien connues du folklore présentant seulement un caractère "vampirique". Pour les "extra-terrestres" à proprement parler, il existe aussi des analogies avec le même type de phénomène mais ils sont quand même autre chose que du pur vampirisme psychique comme dans le cas de la "mariolatrie"...

Dogna est donc fort mal inspiré d'avoir mêlé à des préoccupations nettement plus respectables sontgoût pour des marottes "extra terrestres". Mais enfin nos contemporains sont tellement enténébrés et si peu critiques que ces dérapages n'ont guère d'effet sur la crédibilité de l'intéressé...

Les revues de Michel Dogna

Trois revues se sont succédées, Soignez-vous, Vérités, Santé, Pratiques et Pratiques de Santé se sont succédées, revues auxquelles Michel Dogna a plus ou moins collaboré... Elles émanent d'un appelé Santé Port Royal... Il semble que Dogna ait joué au départ un rôle de premier plan à l'origine de ces titres sans qu'on sache qui était le moteur financier de cette entreprise qui comprend d'autres titres encore... Le fait est que les publications de ce groupe sont bien conçues pour ratisser large sans que le contenu de chacune d'elle soit satisfaisant, qu'il soit envisagé inbdividuellement ou quant à l'ensemble.

Le problème de ces revues c'est que le contenu relève d'une vulgarisation et même d'une "dilution"  et d'un "papillonnage" assez frustrant pour un lecteur soucieux d'en avoir pour son argent. Du reste ces caractéristiques se retrouvent dans certains ouvrages signés Dogna et je parle plus spécialement des 3 tomes des Prenez en mains votre santé...

Prenez en mains votre santé

Le style de micro-dilution d'un information très sélective, dans cette "trilogie" lacunaire et finalement très superficielle est quelque chose d'irritant car si l'on veut s'intéresser à une pathologie, on s'expose à chaque fois à devoir recoller les morceaux en collectant dans 36 titres des informations éparses et finalement très incomplètes. D'où ma conviction que cette façon de présenter les choses néest pas un hasard mais le résultat d'un dessein purement mercantile et par conséquent d'un plan délibéré en vue de tirer le maximum de fric des gogos.

Les trois volumes de la collection constituent un genre d'arnaque assez grossier pour qui passe beaucoup de temps à collecter des informations médicales et thérapeutiques.

On peut dire que ces ouvrages sont en quelques sorte de la publicité à l'état pur !

Chaque volume comporte 3 ou 4 divisions soit un index thérapeutique, des monographies concernant des produits thérapeutiques jugés originaux, la même chose pour des appareils à visée thérapeutique.

Et ces

 

Des pistes fragmentaires et souvent inconsistantes

En résumé, les titres d'ouvrages cités et les revues en question offrent des pistes parfois intéressantes mais cela se résume au final à un rewriting plus ou moins réussi non pas de travaux de recherches sérieux mais d'allégations purement publicitaires de toutes sortes de compléments et d'appareils à vocation thérapeutique.

Une sorte de pachtwork très couteux et au final fort décevant. Mais comme il n'existe rien de mieux ce qui est désagréable c'est de se sentir contraint de s'abonner à 36 revues. C'est concevable pour des thérapeutes disposant d'un budget documentaire assez étendu et non pour un particulier... Et encore un thérapeute soucieux d'un minimum de rigueur ne peut que maudire les rédacteurs de pareilles revues.

Enfin, il faut croire que Michel Dogna a trouvé le moyen de se brouiller avec les éditeurs (Santé Port Royal) car il a fini par faire son propre journal, un journal très pauvre et pire encore que Vérité Santé Pratique d'après les sondages que j'ai pratiqués. Cette politique de délayage percantile ne seriat acceptable que si les revues en question étaient accessibles dans la plupart des bibliothèques publiques mais ce n'est pas le cas.

Persécution économico-judiciaire

Quand à l'apparition de trois titres successifs, on les met sur le compte d'une certaine "persécution" économico-judiciaire et un correspondant vient de me fournir des précisions à ce sujet en me rafraichissant la mémoire. Je cite :

Pour expliquer la disparition et réapparition mystérieuse de diverses micro-revues de santé alternative, vous trouverez dans les liens quelques précisions (à noter que Nexus a mystérieusement retrouvé son n° paritaire il y a quelques mois - j'espère avoir apporté ma pierre à l'édifice). Voyez :
http://gestionsante.free.fr/journal_de_bord_0806.htm#27_0...
http://gestionsante.free.fr/journal_de_bord_1006.htm#31_1...

Les livres de Michel Dogna

Mis à part les "Dossiers spéciaux en philosophie" qu'il vaut mieux oublier, un titre pompeux et inadapté pour parler d'histoire "extra-terrestres", la production de Dogna comporte deux partie,s les répertoires et la collection thérapeutique...

Je ne possède que le petit répertoire des huiles essentielles qui constitue un modèle du genre. J'ai feuilleté les autres en librairie et ils ne m'ont pas semblé inintéressants mais je me garderai bien de fournir à l'auteur une caution sur la base d'un examen aussi superficiel. Néanmoins, je dois dire que je suis très favorable à ce genre de travail synthétique maintenant quant à faire mieux que les médecins spécialisés en homéopathie, gemmothérapie etc...  Cela demande un sens pédagogique dont un bon médecin peut être totalement dépourvu. Ca peut être l'oeuvre de compilateurs du type Dogna.

Donc ce que l'on attend ce ne sont pas à proprement parler des dictionnaires mais bien ce type de répertoire... A savoir des mémentos à vocation pratique et il y a là un marché, à ceci près que vu le temps qu'il faudrait passer pour concevoir un oug=vrage particulièrement génial dans ce domaine, il ne faut pas s'attendre à des miracles vu le peut de rentabilité d ela chose !

Prenez en mains votre santé

Je dois à la vérité de reconnaître que j'ai trouvé dans cette collection des informations ou plutôt des pistes intéressantes pour qui a le souci d'avoir une connaissance aussi exhaustive que possible des solution alternatives. Mais pour avoir la collection complète, il faut dépenser près de 80 €uros et à ce prix là, si on peut avoir la satisfaction d'une certaine érudition quoique non exhaustive, on n'est guère plus avancé sur le plan pratique à défaut d'une véritable évaluation des diverses propositions.

Chacun des 3 tomes comporte diverses divisions :

  1. Un index thérapeutique
  2. Des monographies de produits à visée thérapeutique
  3. Des "dossiers noirs de la santé publique"
  4. des publicités pour des appareils à vocation thérapeutique

Premièrement les index se répètent avec peu de différence alors qu'un tel sujet justifierait une volume à lui seul mais c'est à la condition d'être capable de traiter le sujet d'une manière exhaustive, ce qui ne peut se concevoir qu'en permettant la comparaison des shemas thérapeutiques officiels avec différentes propositions "alternatives". Autant dire que rien qu'en se limitant à quelques pathologies courantes ont atteindrait vite la dimension d'un dictionnaire. En fait cet index est là pour renforcer des propositions détaillées dans la seconde rubrique.

Ces monographies ne sont qu'un copié-collé du "baratin" que l'on trouve un peu partou et notamment sur les sites publicitaires auquels il renvoient mais sans répondre à certaines question qu'un lecteur attentif ne peut manquer de se poser.

L'exemple de la serrappetase

Il s'agit d'une enzyme secrétée par le ver à soie. Il existait une spécialité (DAZEN) vendue moins de 4 Euros les 40 comprimés en 2007. L'AMM avait été délivrée pour 2 indications assez ordinaires (fluidification des mucosités bronchiques et usage anti inflammatoire dans certaines pathologie rhumatismales). Indications qui n'est pas sans rappeler celles de l'Extranase et de complexes enzymatiques comme Wobenzym.

En mai 2005, notre foutue "Haute Autorité de la Santé" a décrété sans justification que ce médicament ne rendait pas les services escomptés et n'étant plus remboursé il a disparu des officines en 2008. Le volume de Dogna qui mentionne cet enzyme est paru en 2009 et il parle du Dazen comme s'il était toujours disponible en pharmacie.

Le Dazen est suggéré comme une solution possible pour déboucher les artères atteintes d'athérosclérose. L'enzyme, au contraire de l'Extranase et du Wobenzyme serait capable de dissoudre rapidement les plaques d'athérome. Quand on gratte un peu, on découvre que cette indication ne possède qu'une source unique, à savoir la pratique du Dr Hans Neiper grand amateur d'orotates. On apparend d'autre part, qu'il n'aurait obtenu ses résultats qu'avec un traitement d'environ 8 à 9 mois comme pour l'usage de produits à base de Bormelaine augmenté de rations d'orotates de calcicum et de magnésium.

Ce qui m'incite à croire que l'affirmation selon laquelle la serrapeptase serait plus corrosive sur la plaque d'athérome par rapport à Wobenzyme ne repose en fait sur rien de tangible et à ma connaissance personne n'a cité d'expérimentations fiables prouvant la supérioté de Dazen ou Aniflazym sur un coktails classique d'enzyme du type Wobenzyme.

Moralité le lecteur se retrouve doublement et même triplement trompé.

  1. L'action de la serrapeptase sur la plaque d'athérome a été manifestement surévaluée et ne repose sur aucune base sérieuse.
  2. Le lecteur en découvrant la disparition du Dazen des officine aura une fausse joie.
  3. Il va en déduire que cette suppression est le résultat d'un complot contre une substance suractive.

Cela dit, la seule chose déplorable c'est la disparition d'un remède bon marché des officines car on peut trouver de la serrapeptase à des prix raisonnables chez iherb.com mais il faut prendre le risque de commander aux USA.

A noter que le dosage du DAZEN était de 10000 unités par comprimé. Tenir compte pour les prix que la plupart des dosages proposés sont de l'ordre du quadruple. Et il faut 40 000 unités par jour pour un bon résultat. Maintenant je ne saurais garantir la moindre supériorité sur la plaque d'athérome.

Donc la notice est mal foutue, incomplète et finalement trompeuse et les autres sont à l'avenant.

Autre exemple de notice bâclée : le respirateur de Frolov

A propos des méthode d'entraînement respiratoire, Dogna fait de la pub pour le respirateur de Frolov qui serait dérivé des travaux de Mouraiev et de Plent, ce dernier système étant du à un instituteur niçois, il a bénéficié d'une grande vogue au sein de Vie et Action (André Passebecq).

Mais c'est oublier la méthode spiroscopique de J. Plescher décrite dans un ouvrage paru chez Maloine en 1928 dont je possède un exemplaire original.

Justement parce qu'il existe des différences entre les deux séries évoquées, ces méthodes aurraient mérité une présentation infiniment moins succinte et si je n'ai pas traité la question c'est parce qu'il me manque des pièces. Il faut acheter la méthode de Plent alors que le respirateur n'est plus disponible sinon sous une forme plastique comportant des vices de fabrication. En fait la facture de cettefabrication, due à un piratage d'employés de Passebecq n'a jamais été payée par ceux qui l'on commandée et ce qu'il en reste est vendu par une boutique luxembourgeoise qui néglige de répondre aux quesitons d'éventuels acheteurs.

Quant à la technique de Mouraiev j'ai peu d'éléments, raison pour laquelle j'ai jugé prématuré de publier une note sur ces systèmes qui justifieraient la publication d'une petite brochure à condition qu'elle soit claire et bien documentée.

Mais à Dogna qui fait feu de tout bois et recycle au prix de tonnes de papier gaché les alarmes redondantes sur les OGM, le danger des vaccinations tout est bon !

 

Les trois volumes de Prenez en mains votre santé ne sont ni faits ni à faire !

Papier gâché et tromperie sur la marchandise

Et ce qui me tape sur les nerfs c'est que là encore on voit bien qu'il y à là-dedans une bonne part de remplissage. Certains articles se répètent jusqu'à 3 fois dans le même tome, je pense en particulier à la description de la cure de Gerson mais ce n'est pas un cas unique. D'où papier gâché et tromperie sur la marchandise.

Abus du "copié/collé"

je pense en particulier à la seconde rubrique. L'auteur ne s'est pas foulé qui s'est servi abondamment en puisant dans des sites dénonçant toutes sortes d'arnaques, la plus connue étant clle des abus vaccinaux. Je ne suis pas contre l'idée d'un livre exhaustif sur cette question. Tout le monde n'a pas le temps et la patience de fouiner sur le Net et de faire sa propre synthèse documentaire, c'est un travail harassant.

Mais ça suppose de traiter le sujet à part et d'éviter d'accumuler un baratin inutile. Ca n'a d'intérêt que si l'on est capable de résumer brièvement et clairement la question d'une façon compréhensible par tout le monde... Or pour quelqu'un qui connait les questions traitées, il devient évident que l'auteur a voulu impressionner le lecteur en tablant sur le volume des ouvrages produits.

Je ne citerai qu'un exemple de ces dossiers noirs qui prouve l'incompétence de l'auteur...

A propos de l'Energybox... (Tome 3, p. 382)

Il est question d'une boîte proposée sous prétexte d'économie d'électricité qui constituerait non seulement le support d'une pollution électromagnétique mais une menace d'atteinte à la vie privée. or la chose est présentée de telle manière que l'on ne risque pas de comprendre de quoi il s'agit à moins de jouir de facultés divinatoires.

Comme cette "box" m'intriguait je suis allé sur le Net et j'ai d'abord trouvé une pub pour une valise contenant des batterie qui permet d'emmagasiner de l'énergie électrique en 220 volts et de l'utiliser en cas de panne ou dans des endroits non pourvus de prises électriques. Ce n'étaits pas çà...

J'ai fini par tomber sur la source de Dogna qui existe en plusieurs exemplaires sous la forme d'une traduction d'un individu qui visiblement n'a pas compris de quoi il était censé parler.

Mais Dieu est bon comme disent nos amis musulmans... Dans le même temps, je recevais par email une alerte au sujet d'un compteur électrique "intelligent" que la législation européenne tend à nous imposer, un dispositif qui inquièterait beaucoup la CNIL. En effet ce n'est pas seulement un compteur c'est un robot capable de transmettre toutes les demi-heures des informations sur la consommation des abonnés aux centrales afin de réguler la distribution de l'énergie et, le cas échéant, de mettre les centrale en veilleuse etc... Dans un avenir plus ou moins proches nos résidence devront être équipées d'une "domotique" qui saura mettre en route la machine à laver aux heures les plus avantageuses. On criant donc des indiscrétions mais là n'est pas le vrai problème, c'est que l'on pourra non seulement relever à distance tous les compteurs mais également couper l'électricité d'un abonné. Et là ça devient vraiment grave car il existe un risque de prise en mains par des pirates, de vengeance d'un voisin agressif qui seriat une petit génie de la bidouille informatique. C'est vraiment tarrifiant, imaginez le topo : votre chèque s'est perdu, vous êtes privé de courant, plus d'Internet pour contacter le centre. Et bien pour parler poliment vous êtes dans la merde noire et ça peut vous tomber dessus pour un oui ou pour un non alors qu'avec le système actuel vous avez droit à des rappels. Dans le cas d'une mensualisation, EDF représente la note quelques jours plus tard...

Reste les modalités de transfert de l'information du compteur au centre de contrôle. Il sembel que dans le cas d'EDF, la tehncique utilisée sera la même que celle qui sert à différencier le tarif de jour du coptage de nuit, à savoir un signal passant par la ligne électrique. Mais en Suède, les Energybox utilisent des modes de communication du style téléphone mortable et bonjour la pollution électromagnétique...

Pour en revenir à la France, outre le danger évoqué ci-dessus, un des problèmes c'est le coût de la boîte soit 240 à 300 €uros et les prototypes ne marchent pas bien et pour avoir un contrôle, il faudra ajouter au compteur un autre machin qui vous donnera des indications sans doute largement incompréhensible à moins que vous ne sortiez de Polytechnique. J'imagine que le facture papier (qu'il faudra sans doute payer) ne va pas vous donner tous les détails heures par heure mais qu'on se démerdera pour nous embrouiller...

Bref, il existe bien une menace grave en perspective mais ce qui est lamentable c'est que Dogna n'a pas été foutu de nous dire clairement de quoi il a voulu parler. Normal, il s'est inspiré d'un papier mal foutu sans rien y comprendre...

Les fiches thérapeutiques

Non seulement, elles se répètent et se limitent aux coups de coeur de Dogna. Avec ça ceux qui ont des problème ne vont pas aller loin. Il existe des pathologies qui justifieraient à elles seules une monographie à part entière. Là il y a du boulot pour récapituler les solutions proposées. En matière de troubles cardio-vasculaires et de cancer, il y a place pour deux gros livres.

Ces fiches, qui se répètent plus ou moins sont assez franchement décevantes...

A propos de l'Extranase

Quelque part Dogna à consacré à ce médicament à base de Bromélaïne plusieurs pages pour nous raconter que ce produit a fait fondre la tumeur d'un chat. Il cite des cas de guérisons de cancers humain... Voyons ça de près !

Le seul "scoop" c'est que l'auteur relate les dires d'un médecin qui lui a posé la question à Dogna de savoir pourquoi il se cassait le cul à proposer à ses patient des piqures de Carzodelan à 3 €uros pièce. Un "scoop" douteux car les enzymes en cause sont différentes et le mode d'administration implique nécessairement une plus grande efficacité du Carzodelan par rapport à la voie orale.

Or l'Extranase n'est pas bon marché quand il faut prendre une poignée de comprimés par jour tandis qu'il existe sur le marché un produit nettement plus complet et moins cher, savoir le Wobenzyme qui se rapproche davantage du Carzodelan et se vend par 800 comprimés...

Tout ou presque dans ces trois volumes est à réécrire... Et à compléter...

La publicité des appareils thérapeutiques

Grâce aux volumes de Dogna j'ai appris l'existence de tas d'appareils. Malheureusement la doc fourni n'est pas beaucoup plus éloquente que celle parlant de l'Energybox... Les principes sont souvent inssaisissables et je me demande surtout quel prix Dogna a fait payer au vendeur pour insérer ses notices dans ses bouquins. Vu la modicité des droits d'auteur que peuvent rapporter des bouquins vendus 25 €uros en moyenne, même si ces volulmes sont le produit d'un travail baclé vu ce que je sais des appétits de l'auteur tels qu'ils se sont manifestés à un certain stade de l'histoire du "G5" je ne peux pas croire qu'il ait été désintéressé au point de publier bénévolement les notices mal foutues dont on parle...

A propos d'elixirs cristallins

J'ai lu quelque part qu'il ne s'agirait pas d'elixirs ordinaires. Leur fabriquant, en l'occurence Dogna leur surimposerait des "formes pensées". des "formes pensées"venant d'un homme ayant commerce avec ces sortes de "diablotins" que sont les "extra-terrestres", très franchement je préfère m'en passer mais chacun est libre de se faire couillonner par ce genre de charlatannerie...

Mais ce que je voudrais souligner c'est que les fleurs de Bach et les elixirs font partie d'une classe de remède qui ne peuvent d'aucun secours dans les pathologies lourdes dont souffre le monde contemporain du fait d'un excès de pollution de toutes sortes.

On est là dans un domaine qui s'apparente à l'homoépathie à ceci près que dans ce dernier domaine on dispose de matière médicales extraordinairement détaillées, tandis que la matière médicale de ces "elixirs" est constituée d'indications très vagues. On pourrait à la rigueur admettre de s'en servir lorsqu'il ne s'agit plus que de traiter des troubles psychiques sans altération organiques mais même dans ce cas le domaine psychologique étant par nature même celui de la suggestion, on ne peut strictement rien prouver. Si quelque chose de positif se produit, ça ne peut venir que de la foi dans le thérapeute où de la séduction par le côté "magique" des pierres semi précieuses... En somme on est là dans le domaine des faux "grigris"... Ce n'est pas du tout sérieux...

Si telle ou telle pièce vous inspire, faites vous plaisir, portez en une en pendentif ou mettez vous là quelque part si vous  êtes persuadé que le contact avec une muqueuse sera plus éfficace mais n'allez pas crier au miracle, on vous rira au nez !

Je m'excuse d'être une fois de plus un peu brutal, mais cela est devenu nécessaire si l'on veut avoir une chance de percer le brouillage de la désinformation ambiante.