Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/07/2012

Le journal de Michel Dogna, entre mercantilisme et délires....

Dogna.jpgDes abonnés au JMD m'en envoient assez régulièrement une copie en me demandant un avis sur tel ou tel article. Il y a souvent des points qui mériteraient un commentaire mais je ne souhaite pas donner trop d'importance à ce personnage dont on sait que toutes les occasions lui sont bonnes pour faire de l'argent.

D'une manière générale, il y a rarement quelque chose de vraiment nouveau dans ce média et son auteur recycle indéfiniment quantité de choses qui trainent dans ses bouquins. Parfois cela a le mérite de constituer un résumé pratique comme dans le n° 103 dans l'article intitulé Avec juste de l'eau ! qui recense les affections que l'on peut traiter par la méthode Gardelle et/ou Salmanoff. Vient ensuite un exposé minimal sur Le complot de la dette en clair, si clair et si court qu'il en oublie la transposition européenne (article 123 du Traité de Madrid).

Mise au point sur le Quinton

Il faut savoir que la fille de Dogna tient les rènes de Source Claire, laquelle société distribue les produits de Quinton Espagne, indiqué comme le "vrai Quinton". Dogna se dit déconcerté par la concurrence des imitations du produit phare, vendu bien moins cher que le Quinton supposé original. Je me demande, à vrai dire, si ce n'est pas une "réponse" à mes interventions sur le sujet, interventions qui doivent inquiéter du côté de Source Claire. J'ai de plus en plus d'abonnés à ce blog et il n'est pas impossible que plusieurs d'entr'eux aient alerté la famille Dogna en lui réclamant des explications.

Si je résume le propos, Quinton Espagne serait le seul producteur a filtrer à 0,22 microns une eau de mer puisée dans un vortex au large du Golfe de Gascogne, ce qui ferait déjà deux contre-vérités car il est admis que c'est une compagnie malouine qui puise le précieux nectar marin et le filtre sur le bateau et au large des côtes de Bretagne pour tous les revendeurs de plasma marin, Quinton Espagne compris.

Tout cela pour insinuer que la concurrence ne filtrerait pas ou de façon insuffisante et qu'elle en seraient réduite à chauffer le produit de sorte qu'il comporterait les cadavres de micro organismes et leurs toxiques et perdrait toute efficacité. 

Mais c'est plus compliqué que cela puisque Dogna déclare en substance qu'une filtration supérieure à 0,4 microns suffit a épuré le produit des pyrogènes. Or en lisant ceci, je ne suis pas sans me rappeler un problème qui avait été posé par Benveniste à propos de EPPI (eau pour préparation injectables) vendues en France et censées être apyrogènes et qui ne l'étaient pas et faussaient ses expériences. Or les produits américains n'avaient pas cet inconvénients, à tel point qu'il fit remonter l'information jusqu'au ministre de la santé de l'époque avant que l'histoire ne soit étouffée par des vérifications viciées par un protocole non conforme à la méthode qu'avait préconisé le semeur d'alarme.

Bref, le problème dans cette histoire de plasma de Quinton est que tout est opaque et qu'avant de faire la lumière, il y aurait bien des choses à clarifier sur le plan scientifique.

Mais voilà que pour corser le tout, Dogna invente, apparement de toutes pièces, une histoire de prélévement indépendant et en un autre lieu que celui qui avait court jusqu'alors. Si quelque chose a changé de ce côté, il faut le prouver !

Je pourrais mener une enquête serrée sur cette question mais je n'ai pas le temps de donner des coups de téléphone tout azimuths et c'est aux gens que je mets en cause à s'expliquer.

Je vais donc publier le texte que j'avais prévu en l'état et avec un avertissement, à charge pour quelques lecteurs de se gendarmer pour combler les vides...

Un nouveau chélateur de métaux lourds

Il s'agirait d'un anneau de porphyrine de la chlorophylle tiré de la spiruline. Cette histoire de "porphyrine" me rappelle, sauf erreur, une formule de la Doctoresse Aslan mais l'explication scientifique des vertus de cette porphyrine fait défaut. Je présume que cette histoire de Porfyra-Zyme résulte d'une publicité payante de Herbajovis, un des partenaires favoris de Dogna.

Osmose inverse

Suit une publicité pour un marchand d'osmoseurs sans aucune indications sur les différentes technologies existantes, leurs avantage et leur inconvénients. Pour ma part, je recommande la firme HydroPure, Bertram Palm, le technicien qui la dirige est un expert en matière de flotte. Et la marque a été élue par les Biocoop, ce qui est tout de même une référence !

Fukushima, victime d'une conspiration israëlienne, le saviez vous ?

Après un reportage sur la ruine des Grecs très mélodramatique, Dogna évoque une prétendue conspiration :

L'histoire dont il est question, je l'avais déjà lue quelque part et peut-être bien déjà sous la plume de Dogna mais sur un autre support. Bref, la centrale aurait été équipée de mini bombes atomiques sous la forme de caméras de surveillance de 500 kilos par une équipe israëlienne en représailles aux intentions des Japonais d'enrichier de l'uranium au bénéfice de l'Iran (??). Il n'y aurait pas eu de séisme et le tsunami aurait été déclenché par le réseau Haarp tandis que Stuxnet le super virus qui passe pour avoir affecté les centrifugeuses aurait perturbé la centrale, tout étant normal au niveau des écrans de contrôle tandis que tout dysfonctionnait...

Voyez http://vivresansogm.org/piecesjointesdes/fukushima-decept...pour le détail !

Cette histoire nécessitant la collaboration des Etats Unis au plus haut niveau ne tient pas debout. Le lobby militariste aurait-il pu prendre le risque de faire subir des retombées considérableq à la nation qu'il est censé protéger.

D'autre part, si le séisme n'avait pas été de magnitude 9 mais de 6,8 comment aurait-on pu imposer aux centres d'observation de gonfler le chiffres réel ? Les séisme de magnitude 9 ne semblent pas avoir été rares. Voir :

http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9isme_de_2011_de_la_c%...

Je n'ia pas jugé utile de chercher à vérifier les tenants et aboutissants de ce qui me parait un délire caractérisé. Mais il faut rappeler que Dogna a profité de la peur engendré par la catastrophe de Fukushima en faisant tourner la boutique familiale par la vente au prix forts de quelques produits censés limités l'impact des retombées radioactives.

Publicité pour les thèses de De Lorgeril

Le numéro se termine avec une pub pour le livre de De Lorgeril sur les mensonges et la propagande à propos du cholestérol. J'ai déjà évoqué cette question en mettant en cause les positions par trop catégoriques de l'auteur à propos des statines et j'observe que ce sont les mêmes qui conseillent éventuellement la prise de levure rouge de riz (le modèle chinois des statines de synthèse) tout en tirant à boulets rouge sur le Tahor, le Crestor et Cie.

Or avec la statine naturelle, s'agissant d'une levure, elle peut recéler des impuretés hépatotoxiques et être à l'origine d'insuffisances rénales acquises. Dans ces conditions, il me parait préférable de faire confiance à une molécule soumise à des contrôles de fabrication qui ont des chances d'être plus pointilleux que pour une substance naturelle utilisée à l'origine comme simple colorant.

Et dans tous les cas de figure, levure ou statine synthétique, il est impératif de la complémenter par de la Co enzyme Q10 sous l'une des deux formes existantes. On trouve des gélules de 200 mg chez Iherb.com par boîtes de 180 gélules à un prix très raisonnable.

Soja-caca !

Le numéro, après quelques blagues montrant le faible niveau de culture du lectorat auquel Dogna s'adresse et grâce à qui il fait son beurre revient sur un de ses thèmes chéris, à savoir sa détestation du soja.

Le premier volet de l'article est pour semer le doute sur la qualité réelle du soja sans OGM vendu par la filière bio du fait d'une législation tolérant 1% d'OGM. Mais c'est oublier que les fabriquants de la filière française ne sont pas tenu d'user de cette "opportunité". Et d'un !

Le soja est bourré d'hormones femelles et il ferait que des garçons de 14 ans, gavé au soja auraient un pénis minuscule tandis que les filles auraient leurs règle à 9 ans. Et là Dogna précise qu'il ne l'a pas lu, il l'a vu ! Donc il s'est déplacé pour constater de visu à la demande de nombreux parents qui lui auraient signalé le maléfice ! A mon avis il aurait du faire des photos et les publier : en fait il ment comme un arracheur de dents. Et de deux !

Pour finir il affirme que les asiatiques ne consomme que des formes de soja lacto-fermentées. C'est oublier la vogue du tofu vulgairement appelé fromage de soja, vogue répandue par les monastères bouddhistes qui se seraient fait une spécialité de sa fabrication dans les temps anciens. On peut tout juste inférer ce cette vogue du tofu dans les monastères, qu'au contraire de certaines herbes comme la roquette, interdites de culture chez les religieux cloîtrés chrétiens, ce tofu est totalement dépourvu du moindre effet aphrodisiaque. Certes mais si le régime tofu des moines avait contribué à rapetisser le "zizi" de leurs moinillons, ça se serait su...

Bref, il n'y a pas de quoi paniquer : le tofu a contre lui sa fadeur et l'assaisonner est une gageure. A moins d'acheter à prix d'or des préparations aromatisées sous blister, lesquelles sont conçues pour des chats malades et même anorexiques... 

Les commentaires sont fermés.