Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2016

Humour de circonstance, ne nous laissons pas abattre !

Sauter.jpg

12472748_600042020149226_3469647153920682898_n.jpg

Cliquer pour voir la source.

23:59 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0)

24/02/2016

Histoire de GPS belge pour détendre l'atmosphère

GPS belge.jpegPaul de M. donc j'ai parlé à propos des discussions sur la propriété des compteurs Linky est belge d'origine. Il s'agit d'une sorte de réfugié politique naturalisé c'est lui qui m'a fait suivre cet info :

Un automobiliste belge suivant les indication de son GPS se retrouve coïncé sur une voie de circulation du métro et ça donne l'image que vous voyez ci-dessus.

Ici en France, ceux qui font trop confiance à la technique se retrouve en rase campagne sur des chemins de terre. Encore heureux quand ils existent encore... Parois leur boitier leur indique une piste de randonnée en pleine montagne.

18:11 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0)

18/12/2015

Sylvain Durif, Le Grand Monarque, le Christ cosmique

Un ami me sachant assez expert en phyto m'a demandé quel plante peut bien fumer ce Monsieur. Réponse : vu sa gueule et son air de traviole, il n'a pas besoin de fumer, il a été fumé à la naissance.

11:04 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0)

08/06/2015

Une bonne nouvelle : le chômage des jeunes régresse...

chomage.jpegUn ami qui ne manque pas d'humour me transmet cette observation que je vous sers sans commentaire, c'est parfaitement superflu.
 
 
J'ignorais que le fils de celle que le Pr Joyeux agace (façon de parler...) est sujet à passer l'été qui vient à l'ombre mais on en apprend tous les jours... Mais c'est officiel puisque le Figaro le dit :
 

20:43 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0)

13/11/2014

Miracle à Lourdes : le Saint Esprit souffle un "lape suce" hilarant, couillon mais révélateur...

Ces jours-ci, l'inspiration m'incitait à me lâcher et à détendre l'atmosphère pesante qui règne autour de certains "problèmes". J'ai fait quelques prières en vue d'un allègement et le "Bon Dieu" semble m'avoir entendu...Ce qui est arrivé vaut la "fellation" pour l'inflation de Rachida dati...

Dans l'émission le jour du Seigneur ce dernier dimanche, un séminariste fraîchement ordonné a fait une sacrée blague à l'Eglise. A Lourdes et en direct de la Basilique Saint Pie X, il a déclaré ceci : "Je vois que dans nos diocèses, des choses sont mises en place pour ne pas se sentir seul. Des prêtres se rencontrent assez régulièrement pour partager sur ce qu'ils vivent au quotidien. Et même si on est peu nombreux, on se serre les couilles." Etant dans un lieu saint le journaliste a eu la délicatesse de réprimer son fou rire en ne faisant aucun commentaire. Le web bruisse de la chose mais personne n'en tire les conséquences.

Enfin tout le monde sait que les "amitiés particulières" sont une spécialité des collèges de garçons surtout religieux. L'écrivain Alain Peyrefitte a arrondi la fortune de la famille par un livre qui fit l'objet d'un film du temps du noir et blanc et qui l'a lancé, l'acteur principal étant devenu son amant par la suite. Montherlant a brodé également sur le même thème avec La ville dont le prince est un enfant et j'ai lu qu'il en a repris la matière et l'a développée dans un roman publié à la fin de sa vie après mai 1968. Dès le début du christianisme les païens avaient déjà remarqué le caractère passionné de ces sortes d'amitiés chez les chrétiens.

Normal quand flotte une atmosphère d'interdit on compense par beaucoup de sentiment et d'attachement romantique... C'est une vieille recette encore très en honneur sous nos latitudes et qui inspire même des films pornos assez sophistiqués ! J'ai vu passer il n'y a pas si longtemps un extrait d'un film en anglais à base de revenants "homos" où des amours torrides entre jeunes d'une génération plus ancienne interfèrent dans une belle maison et dans la vie des habitants contemporains, des gays, après qu'un couple d'insouciants se soit envoyé en l'air dans un cimetière. Rassurez vous ça n'a rien de morbide si c'est un peu borderline. Si ça vous "titille" cherchez "The Haunting porno". Je ne me souviens que du titre, il y aurait plusieurs épisodes.

Parenthèse : Un lecteur que ça a "titillé" et qui connait mieux l'anglais que moi qui a suivi la piste me donne le compte-rendu suivant : Il y a déjà eu un film de Robert Wise, dans les années 60 qui s'intitulait "the haunting". Le titre a été traduit en Français par "la Maison du Diable". D'autre part, dans le film porno, il est fait allusion au mot "hunting" qui veut dire "chasse". Le héros a été tué dans un accident de chasse que l'on voit brièvement par flashs lorsque le héros est à son ordinateur. Il y a manifestement un jeu de mot entre "haunting" (revenant) et "hunting" (chasse). Le jeune homme tué marche dans le bois près de la maison, 100 ans plus tard. Bref! c'est un fantôme. La maison est hantée et un gars, intéressé par cette histoire, veut la racheter. Il se rend donc sur place. Celui qui le reçoit semble être le petit-fils du tueur. Il va se faire baiser par le revenant. Après, c'est moins clair... J'ai pas eu le temps de faire le tour de tout çà, grâce à torrent j'ai les 4 épisodes, si quelqu'un est "titillé" je peux mettre les 4 épisodes sur le Cloud hors choses sérieuses. Pas le temps en effet, je viens de déjeuner il était 17 heures. Enfin quelle nullité les pornos hétéros en regard de tant d'imagination mais le peu que j'ai vu n'est pas morbide. Seulement pour des "revenants" l'éclairage est parfois un peu trop cru alors ça tue un peu le charme de l'histoire...

Je ne m'attarderai pas sur ce lapsus révélateur. Bien sûr qu'on avait deviné que pas mal de séminaristes devait "se serrer les couilles" et entre nous ça vaut mieux que de se saouler au vin de messe. Enfin maintenant c'est officiel ! Les français sont volontiers anticléricaux mais ils sont indulgents, à présent il faut arrêter avec le faites ce que je dis et pas ce que je fais !

Enfin pas de quoi fouetter un chat car je me rappelle que Saint Anselm de Rielvaux aurait déclaré dans son Traité de l'amitié spirituelle, que ces amitiés si fréquentes chez les adolescents doivent être tolérées tant qu'il ne s'y glisse aucune frivolité... Selon la traduction de John Boswell, j'ai pas le bouquin, il est dans une collection hors de prix. Je cite de mémoire car le caractère si délicatement "ecclésiastique" de la formulation m'avait frappé. Les hommes, à moins de devenirs des vieux cons rassis restent des grands enfants alors l'adolescence peut bien se prolonger, où serait le problème ?

10/11/2014

Cancer de la prostate et éjaculations : "www.lanutrition.fr" déconne à pleins tubes !

prostate.jpgAmusements scientifiques, où va l'argent public

Voyez : http://www.lanutrition.fr/les-news/plus-on-a-eu-de-femmes... et je cite :

L’âge et les antécédents familiaux sont des facteurs de risque établis du cancer de la prostate. Parmi les autres facteurs de risque, les chercheurs s’intéressent à la sexualité et aux infections sexuellement transmissibles. Par exemple, la fréquence d’éjaculation a été associée à une réduction du risque de cancer de la prostate dans des études antérieures.

Les données sont issues de l’étude montréalaise PROtEuS (Prostate Cancer & Environment Study) concernant 3208 hommes qui ont répondu à un questionnaire, notamment sur leur vie sexuelle. Parmi eux, 1590 ont eu un cancer de la prostate diagnostiqué entre 2005 et 2009 et 1618 formaient le groupe témoin.

Globalement, les hommes qui n’avaient jamais eu de relation sexuelle avaient 2 fois plus de risque d’avoir un cancer de la prostate que ceux qui avaient eu des relations sexuelles. Ceci est particulièrement vrai pour les cancers les moins agressifs. Un homme qui a eu plus de 20 partenaires sexuels dans sa vie (hommes et femmes) a un risque diminué de 22% d’avoir un cancer de la prostate. Le fait d’avoir eu plus de 20 partenaires féminines diminue le risque de cancer de 28% par rapport à ceux qui n’ont eu qu’une seule partenaire sexuelle.

Notez que la "morue" qui est l'auteur de l'article, une certaine Juliette Pouyat, a délibérément prêché pour sa chapelle car le chapeau de l'article dit ceci :

Une étude canadienne montre que les hommes qui ont connu plus de 20 femmes dans leur vie ont un risque de cancer de la prostate diminué de 28% par rapport à ceux qui n’ont connu qu’une seule partenaire.

Je dis "morue" car tout est bon chez beaucoup de descendante de notre  arrière-arrière grand-mère Ève pour truander la vérité. Et quand on lit dans les premières lignes de la Genèse que cette folle s'est signalée comme ayant été l'interlocutrice privilégié du serpent édénique, et qu'elle a foutu Adam (et nous avec) dans la merde, je ne m'étonne plus de rien !

Je suis absolument certain que le mythe est d'une profonde vérité. L'Eglise catholique a magnifié Marie soit-disant toujours vierge mais elle y a mis le temps, sans compter que Jésus n'est pas le seul personnage qui résulterait d'une opération du Saint Esprit, il a aussi le Bouddha historique. 

Malheureusement, si Dieu a sectionné le mauvais côté de notre ancêtre et est censé nous avoir débarrassé de ce cancer, l'exérèse fut insuffisante car visiblement il nous a laissé quelques métastases dormantes sinon le discours fallacieux de l'ex moitié d'Adam n'aurait eu aucune prise sur le bonhomme et sa succession. Mais passons, c'était pour rigoler un peu ce n'est pas le sujet ! 

L'homosexualité comme prévention du cancer de la prostate

Ce n'est pas la première étude à prétendre que la fréquence des éjaculations diminuerait les risques de cancer prostatique. Or vous pouvez d'ores et déjà remarquer que s'il existe des hommes n'ayant pas eu ou très peu de "relations" sexuelles, il vous vient à l'esprit nécessairement qu'il se sont forcément masturbés plus ou moins frénétiquement.

Moi qui suit logique j'en conclus premièrement que ces études n'évaluent de façon correcte la fréquence des éjaculations. Or ce qui distinguerait la multiplicité des relations d'une absence de relations c'est le fait que dans le premier cas il s'agirait d'une vie sexuelle apte à plus ou moins combler ceux qui l'a pratique tandis que la seule masturbation tendrait à s'accompagner de frustration. A moins que ne découle d'une créativité mentale susceptible d'avoir les mêmes effets que relation vraie et non virtuelle.

Maintenant si l'on retient le facteur quantité 20 partenaires (hommes et/ou femmes) différents dans une vie c'est une plaisanterie au yeux de n'importe quel "homo". C'est même assez ridicule pour un "bi" !

Comme je suis quelqu'un d'atypique, que je suis célibataire, que je ne reçois personne, ni mecs ni nanas, que j'ai réponse à tout (ou presque) je détonne dans un pays de ploucs envieux de la luxure et la luxure étymologiquement parlant c'est en fait du bling bling côtier. En fait d'humanité le soleil et la mer attire la merde humaine, maffia, truands et toute une sous-humanité vivant d'apparences. Donc il est un con de macho que j'ai mouché et qui se venge en me traitant de "pédé". Du moins devant ces pareils parce qu'en dehors des piliers de bar, personne ne s'occupe de moi. Il est une vieille fille, qui n'a probablement jamais baisé de sa vie et qui me hait car je l'ai maintes fois remise à sa place. Elle a donc épousé la thèse de mon ennemi et va racontant que tout le monde il se demande... 

Ce que je lui reproche ce n'est pas de m'insulter publiquement en m'accusant d'être ceci ou cela, c'est de se permettre ce genre de provocation parce qu'elle sait qu'étant une femme je ne peux pas la frapper. Quant à être "pédé" ou pas comme c'est très tendance, je me dis qu'il vaut mieux faire envie que pitié...

La où je voulais en venir, c'est que je me suis livré à un rapide calcul du nombre de partenaires que j'aurais connu en 30 ans de vie sexuelle très moyennement active. A raison d'un garçon différent par semaine, ce qui dans une métropole constitue une prouesse assez modeste, 52 x 30 cela fait 1560 mecs différents. Même en comptant quelque semaines de retraite par ci par là, comme ça implique parfois de rattraper le temps perdu, ça fait au final pas un très large échantillon d'humanité. J'aurais donc largement dépassé et pulvérisé le records du Roi Salomon et ses 700 femmes et ses 300 concubines. Et ce d'autant plus que les prouesses diverses divers, y compris en matière de commerce international c'est forcément du pipeau puisque la Bible n'est qu'une compilation du parti de Juda contre un royaume d'Israël aux pratiques identiques à celles des païens. A ce sujet voir les travaux récents des archéologues israéliens qui ont montré que le Dieu des Juifs avait une parèdre à la mode des shaktis indiennes. Inutile de vous dire que j'ai retourné la situation en ma faveur et que la harpie que j'ai failli jeter dans un ravin ne parait plus guère sur la place, mais il est vrai que le temps s'est rafraîchi...

Vous aurez compris, du moins je le suppose, que j'ai de sérieux doute non seulement sur le lien entre fréquence éjaculatoire et cancer de la prostate car à ce compte là les "homos" devraient être complètement immunisés. Enfin et sans que cela coûte une fortune il devrait être possible de torcher rapidement une statistique. Sauf que les "gays" ayant atteint un âge canonique ne fréquentent guère les commerces dédiés où il serait facile de les soumettre à un questionnaire simple qui, je n'en doute pas, permettrait d'éliminer toutes sortes d'élucubrations.

Homosexualité, génétique et psychologie et "écologie"

Figurez-vous qu'un savant belge veut absolument nous persuader que l'homosexualité serait génétique. L'intérêt de la chose serait que s'agissant de quelque chose d'innée, il n'y aurait pas lieu d'accabler ceux qui auraient hérité de gênes défectueux. Je ne citerai ni l'auteur, ni le titre du livre ni son contenu. Le commenter me prendrait trop de temps et surtout trop d'énergie et cela risque de passer au dessus de la tête d'une majorité de lecteurs...

J'affirme que tout ce que l'on raconte à ce sujet est faux. C'est uniquement une affaire de psychologie mais ce que raconte Freud au sujet de l'Oedipe l'est également. Un garçon pour devenir "normal" n'a nul besoin de vouloir tuer son père comme menace potentielle envers son amour fusionnel de la mère. Michel Onfray qui ne publie pas que des vérités d'évangile, n'a pas raté le malade mental que fut ce juif dévoyé et complètement détraqué et en rupture avec sa tradition. Enfin quand je vois que les curés n'ont plus que cette référence à la bouche comme dernier et faux argument pour tenter de justifier leur points de vues complètement erronées, c'est à se la prendre à a se la mordre. Pensez donc ! L'Eglise catholique en est réduite à quêter du secours du côté du pansexualisme freudien, c'est pour ainsi dire le monde à l'envers.

Freud est parti d'un préjugé en considérant que l'homosexualité procéderait d'une immaturité sexuelle. Curieux quand même qu'une majorité d'hommes que le monde tient pour "grands" en étaient ! Alors qu'est-ce que cela signifie ? L'explication correcte est la suivante : quand cette attirance tombe sur quelqu'un d'intelligent vu que c'est un handicap social et que même du temps de Platon ça n'allait pas vraiment de soi, cela l'oblige à se poser des questions et même à TOUT remettre en question, si cette personne a reçu certains dons intellectuels ou artistiques, elle ira forcément bien au delà de ce qu'une personne ordinaire peut discerner et concevoir. Si ne pas s'intéresser aux femmes résultait d'une "immaturité" le monachisme par exemple serait un truc pour des purs dégénérés, or l'Eglise en fait le sommet de la réalisation humaine. Certes l'héroïsme gratuit dans le christianisme ne mène généralement qu'à la névrose et les frustrés du moralisme mécanique ont trop tendance à faire chier et à imposer leurs vues pour n'être pas seuls à se faire chier mais il n'empêche que la maîtrise ou du moins la bonne gestion des pulsions constitue un accomplissement supérieur à la débauche ou à une existence trop conventionnelle. En ce qui concerne le narcissisme c'est un argument commode mais tout le monde il est narcissique. Il y a un équilibre à avoir en toutes choses, pour se sentir bien dans sa peau il faut se plaire à soi-même, être bien lavé, bien coiffé et habillé avec des vêtements seyants. 

Les causes on s'en fout, l'important est ce que l'on fait de ce qui vous advient. La chose importante, c'est l'acceptation et pour accepter une chose il faut pouvoir en tirer un parti. Je constate premièrement que le célibat quelqu'en soit l'orientation permet de dégager un crédit de temps et de moyens que l'on peut utiliser à se cultiver de différentes manières. Je ne crois pas que les femmes aient jamais été romantique. Comme me le disait mon dentiste, elle le sont le temps de trouver le "prince charmant". Dans le meilleur des cas elles se reposent sur son épaule mais souvent le mirage cesse rapidement et il faut recourir au médicament indiqués comme DICOMMEL et pour finir DIKELARAISON etc...

On confond l'affection et l'amour. Georges Duby a montré que le second terme n'a jamais été employé au moyen age qu'entre hommes. On parle d'homosociabilité. L'invention de ce météore qu'est l'amour courtois est une saloperie qui fut la première manifestation du féminisme et le coup d'envoi de l'invention de la culture hétérosexuelle. Il existe un excellent livre à ce sujet, j'en conseille vivement la lecture. J'e suis du reste conscient d'avoir ensemencé le milieu psychique de cette idée sans l'avoir exprimée avec autant de clarté que l'auteur du livre évoqué. Même chose en ce qui concerne les méfaits de la procédure inquisitoire par rapport à la procédure accusatoire qui est restée la norme dans le milieu anglo-saxon y compris en matière pénale. On doit cette immunité au schisme d'Henri VIII. Mais je m'égare, je voulais simplement dire qu'un mystérieux auteur d'un site apocalyptique m'a désigné comme étant censé utiliser les méthodes des Supérieurs Inconnus chez à une certaine maçonnerie. Les S.I. je n'en ai jamais rencontré mais c'était pour dire que je sais ce que je fais et où je vais... 

"Nature et "culture", ça s'oppose pas, ça se complète

Au moyen-âge les clercs passaient une partie de leurs loisirs à disserter sur les mérites respectifs des garçons comparés aux femmes. Généralement les femmes n'avaient guère le beau rôle. C'était un genre littéraire et on ne sait pas vraiment quelles conséquence ce "sport" avait sur la vie intime de ceux qui s'y livrait mais on peut le deviner assez aisément et on a des textes. Le guide en la matière c'est un certain John Boswell, un historien américain dans son premier livre. Le second posant des problème épineux.

Le moyen âge a été occupé également par d'interminables discussions sur "nature et contre-nature". Quand Thomas l'Aquinate laisse à entendre que l'homme n'a pas à se baser sur le comportement des animaux (comme le fit Gide des siècles plus tard) pour justifier telle ou telle pratique, cela doit marcher dans les deux sens à savoir pour autant pour les comportements jugés positifs que ceux jugés négatifs. Je m'explique la plupart des animaux ne forment pas de couples et certains ont des mœurs violentes sauf les Bonobos mais ces singes quoique éminemment sympathiques ne sont pas une référence. Bref, je veux dire que quand l'Aquinate parle de la "nature de l'homme" en faisant référence à une "révélation", en réalité il ne parle nullement de "nature" mais bien de "culture". Concernant l'homosexualité on se bagarre depuis depuis environ deux millénaires pour savoir si c'est dans la nature. Bien sûr que c'est dans la nature puisqu'il s'agit d'un comportement qui se produit assez spontanément et très fréquemment en l'absence de contention excessivement mais son aménagement relève de la "culture". Chez les Grecs c'était uniquement la "pédérastie", c'est évidemment à l'opposé de l'embourgeoisement et de la parodie du "mariage pour tous" mais c'est encore un autre problème. Tout ce que j'ai lu sur le sujet se résume à une alternative dualiste et même l'auteur du Rapt de Ganymède, Dominique Fernandez dont la culture est remarquable s'est complètement foutu dedans. Je crois être bien le seul à avoir "débogué" la question dans une revue très confidentielle à l'occasion de compte-rendus fouillés de livres dont je ne souhaite pas parler.

Donc tout ce qui vient des religions en fait de directive, c'est pour moi de la "culture" et ça se discute !

Pie XII a libéré les "homos" sans le savoir !

La médecine générale englobant la psychologie, sachant que les polémiques en vogue continuent d'enfermer les gens dans des noeuds gordiens j'ai décidé de les trancher quand l'occasion s'en présente. Donc le dernier "pape classique" décide de légaliser la contraception si elle a recours à des méthodes dites "naturelles". Ce faisant il a commis trois erreurs qui prouve que l'infaillibilité n'existe pas !

1) Cette méthode s'est avérée catastrophique en terme d'efficacité.

2) La contraception recourt à des artifices, elle est donc anti-naturelle, il aurait fallu parler de méthodes "écologiques" mais le concept restait à dégager et comme cela fait depuis Aristote qu'on se mélange les pinceaux sur "nature et contre nature", il fallait bien arriver au XXIème siècle pour avoir des idées claires.

3) A partir du moment où l'on décide qu'il est licite de recourir à la contraception c'est que l'on autorise la recherche du plaisir sexuel pour lui-même. Dans ces conditions, il n'y a pas lieu de choisir nécessairement un partenaire de sexe opposé puisque la procréation n'est plus le but et est même un facteur indésirable. Je ne vous fais pas de dessin, la seule limite c'est la mesure opposée à l'hybris et la bestialité qui n'a pas de sens. Quant à l'hybris on peut accueillir autant de partenaires pouvant se présenter (si on a l'énergie pour) et sous certaines conditions psychiques purement subjectives que je n'ai pas à définir. Je crois devoir donner un certain nombre de repères en faveur des égarés : détestant les "gourous" et ayant poursuivi certains de ma vindicte, je me garderai de vouloir leur faire concurrence...

Et la zoo-psychologie dans tous cela ?

J'adore les chats, j'en ai eu étant gamin et il m'a fallu attendre qu'une de ces charmantes bestioles s'imposent pour que j'en accepte un à la fois. La première fois ce fut une minette. Mon voisin l'ayant identifié comme matou je n'ai pas jugé nécessaire de lui soulever la queue pour vérifier son expertise. Je n'ai point tarder à me voir opposé un démenti par le squatteur qui s'est révélé une squatteuse. J'ai commencé à avoir des doutes à cause de son comportement. C'était toute une cérémonie longue et compliquée, et je te tourne et je te ratourne... pour avoir droit de caresser Madame ou plutôt mademoiselle car lle n'a pas eu d'enfants. Au début j'ai pu la prendre dans mes bras mais ça n'a guère duré. Je l'ai grondée pour se tendance à trop se croire en terrain conquis. Elle est morte de vieillesse, j'ai fait mon devoir, la petite boîte de Pierre le Saint l'a ressuscitée pour un temps.

Je n'en garde pas un mauvais souvenirs car la présence d'une bestiole qui roupille toute la journée est une présence calmante mais que de complications en matière de câlins.

Une jeune matou que j'avais conseillé à mon voisin suite à son divorce, se sentant délaissé, m'a adopté, il me suit partout, c'est vraiment une attraction. Je n'ai pas eu la pratique des minets à deux pattes mais d'après ce que l'on m'a raconté c'est le même combat. Ils passent devant une vitrine et voilà qu'ils se lèchent une patte pour remettre leur coiffure en ordre. Ils surviennent aux heures des repas, consentent à un petit câlin et à une courte sieste avant de repartir pour des aventures dont on ne saura pas grand chose. S'ils prennent quelques précautions sanitaires, c'est pas grave, pendant ce temps là on est tranquille. Enfin bipèdes et quadrupèdes sont bien accordés aux saisons, à la saison froide où l'on a besoin de chaleur affective et donc de compagnie pour compenser l'absence d'activité sur le forum, ils deviennent casaniers.

Enfin celui qui a trouvé à appliquer le terme de minets aux adolescents était un très fin observateur des animaux et des chats en particulier. Bref il est clair que si je devais renaître, et puisque la fréquentation des minets même de plus de quinze ans reste très problématique, je choisirai les jeunes matous. Entre 20, 25 et 35 ans ils ont acquis un peu de plomb dans la cervelle tout en conservant assez de juvénilité mais il faut fuir les étudiants généralement infréquentables car on leur a monté le bourrichon et ils s'imaginent tout savoir.

Quel dommage de n'avoir pas vu tout cela plus tôt. Cela dit je comprends que l'on veuille se marier et avoir des enfants. Et aussi des chats des chiens, des cochons d'Inde et des poissons rouge mais je suis un "clerc" et ce régime ne me convient pas. Si j'avais eu un besoin d'enfants j'aurais été instit, puériculture, pédiatre. Mais c'est avec le problème de l'imposition d'une clientèle nécessairement mixte. Or je ne supporte les femmes que lorsqu'elles sont équilibrées et elles le sont surtout quand elles ont assumé correctement leur vocation de mère de famille. Et dans ce cas précis elles savent que les hommes, à moins de tourner en vinaigre, restent de grands enfants et elles ne s'immiscent pas dans leurs petites histoires sentimentales ou autre.

Enfin si je tape fort sur les dérives féministes c'est parce que je sais que beaucoup de femmes en souffrent et elles se rendront compte, mais un peu tard qu'en voulant nous faire concurrence elles vont avoir en prime les maladies cardiovasculaires et Cie qui sont le lot d'un stress répété.

Blague de dentiste

J'avais un dentiste d'origine juive, il était adorable et d'une douceur infinie mais sans trop s'occuper des menus travaux d'entretien il a voulu me vendre des couronnes ruineuses en dépit du remboursement mutualiste. Mon pharmacien m'a indiqué un dentiste en fin de carrière qui ne pousse pas à la consommation et fait un excellent boulot. Le courant passe, on parle d'homéopathie (il ne connait pas) et aussi des problèmes de société. La dernière séance s'est terminée par une blague que j'ai évidemment répandu avec succès... Je m'en excuse c'est une blague sexuelle et raciste mais bon on a bien le droit de se distraire...

C'est l'histoire d'un arabe évidemment mahométan... Pour des raisons et des circonstances non précisées par le conteur, il se retrouve à avoir abusé de l'alcool et à s'être fait sodomiser par la même occasion. Alors il est en proie à un malaise. Il va raconter son histoire au rabbin qui lui répond que ma foi s'il peut verser pour la zakhat 50 000 $ assurément Allah lui pardonnera sans trop faire de manières. Le bonhomme sort de là quasiment effondré il ne va quand même pas s'endetter à ce point...

Il vient à passer devant une église et se dit qu'après tout il n'y a qu'un seul Dieu et va voir le curé. Ce dernier le reçoit gentiment pui lui réponds que c'est délicat étant donné qu'il n'est pas baptisé mais enfin Dieu est amour, s'il consent à verser 10 000 € pour les œuvres charitables de la paroisse il sera pardonné moyennant les petites pénitence habituelles des trucs à réciter dont on lui donnera je texte. des Je vous salue Marie, par exemple Marie étant révérée dans l'Islam ça ne doit pas trop le dépayser. Et puis Jésus est un prophète.

Enfin c'est moins cher mais 10 000 € c'est quand même une somme. Le montant de son bas de laine. Non c'est trop alors il va voir le rabbin qui lui réponds : mon fils c'est simple il suffit que tu apportes du champagne, une seule bouteille mais du très bon et des biscuits. Tu viens et on arrange çà ! Au jour dit notre pigeon arabe se présente. La rabbin et les collègues se mettent à danser et à chanter après avoir bu et leur "client" de demander en quoi ce rite va le soulager lui. Et il entend le rabbin lui répondre devinez quoi ? Nous quand un arabe se fait enculer et bien on fait la fête ! 

Michel Dogna propose la rigolothérapie, c'est une excellente médecine palliative et au moins elle ne coûte pas grand chose ! 

Consultation de sexologie

Je ne peux pas être d'un grand secours quand on me demande conseil au sujet de problèmes lésionnels mais j'appartiens à une génération qui a vu s'accomplir une "révolution sexuelle". Quoique n'ayant jamais été abonné je me rappelle de la revue Union et si celle qui existe s'est transformée en "magazine de charme" ce que j'ai connu était autre chose. Je me suis intéressé à la psychanalyse et à l'histoire des moeurs en général. 

J'aimerais avoir le temps de faire une revue sur le problème des toniques sexuels mais c'est un gros morceau si on veut le faire sérieusement et il n'existe rien de sérieux en fait de "matière médicale". Ce serait utile de remédier à la lacune existante car l'impuissance est devenue un problème et si la libido humaine est si fragile, c'est que sûrement le "diable" tel qu'il est vu chez nous n'est pas là où on l'imagine. Et c'est un domaine où l'arnaque est reine et florissante est la désinformation sans parler des immenses profits. Les aphrodisiaques n'existent pas puisqu'en fait les toniques agissent indirectement sur la libido, que les substances qui font bander nécessitent l'existence préalable d'un désir et peuvent être dangereuses notamment dans le cas de troubles cardio-vasculaires.

Je ne peux pas me lancer dans un livre car le sujet est trop vaste et la partie matière médicale serait secondaire car le vrai problème est d'abord dans les "noeuds" qu'ont créé les monothéismes dans la tête des gens et en fait de corrections, je ne vois que des point de vue extrêmes.

J'en donnerai un exemple simple : pour la masturbation les chinois disent qu'il est dangereux de créer un "fantôme" pour faire l'amour avec, et un médecin qui à la fin du XVIIIème siècle a popularisé l'idée que ça rend sourd devait avoir subi une influence de la MTC qu'il serait intéressant d'identifier. Les oreilles sont l'ornement du rein donc ce n'est pas complètement idiot. les sexologues tributaires de Kinsey vous diront que la masturbation est créative et que c'est un passage obligé dans une rééducation quand trouble il y a eu. Et notre société les fabrique. Evidemment la vérité se situe dans le juste milieu. Il y a risque d'accroître la rupture avec le réel et de tomber dans une addiction. Les vues chinoise ont l'immense avantage d'éviter l'ornière du moralisme en étant plus efficace puisque l'on fait appel à une raison scientifique et pas à une opinion purement dogmatique.

J'ai donné quelques repères pour ce qui concerne l'homosexualité car la hantise qu'elle a générée est un pur produit de l'irréalisme utopique des monothéismes. C'est une sorte d'énigme qui a l'avantage d'être une sorte de test imparable quant à la capacité de réflexion des individus qui se mêlent de discourir sur un tel sujet. Figurez vous que ce qui m'a le plus déterminé à essayer de tirer la chose au clair c'est d'avoir constaté dans un ouvrage de pure musicologie qu'à la fin du moyen-âge l'obsession de pureté c'est de constater que les préoccupations en théologie morale (à l'époque où l'Aquinate a cru disserter intelligemment de la "sodomie") est allée jusqu'à contaminer la théorie musicale ! On a voulu faire des "gammes naturelles" or ces monstres artificiels dont on causait encore il n'y a pas si longtemps se sont avérés impropres à l'usage auquel on les destinait. C'est quand même éclairant sur l'obsession principale des Occidentaux ! Non?

Il faut comprendre que le désir sexuel serait d'un point de vue théologique ce que les hindous appellent un upaya. Savoir une ruse divine. Tout le monde sait que c'est le cul et le fric qui fait marcher le monde. Mais le fric, en simplifiant, n'a d'intérêt que pour avoir le cul. Le concept de libido est remplace dans le bouddhisme par celui d'avidité. Les formes principales sont orale (la gourmandise) et sexuelle. Sans l'usine à fantasmes qu'est l'imagination érotique en général, il ne se passerait rien. Le monde disparaîtrait et une mentalité de caste aboutirait à la généralisation d'un esclavage planétaire au seul bénéfice d'une oligarchie. C'est du reste ce qui est en train de se passer non pas à cause de la dégénérescence des mœurs mais de la perte des garde fous économique.

A ce propos je soumets à votre attention les horreurs engendrées par la civilisation nippone. J'ai en ce moment un livre à lire intitulé Opération Lys d'Or. Il explique comment le Japon à conquis une bonne partie de l'Asie pour la sucer jusqu'à l'os en volant toutes les richesses accumulées (or, pierres précieuses, antiquité, ressources naturelles) et en déportant 6 millions d'individus. Ce qu'il n'ont pas pu emporter, ils l'ont enterré dans des souterrains dont ils ont fait sauter les entrées après avoir enfermé les esclavages qui les ont creusé et connaissaient leur emplacement. Les crimes des nazis à côté je crains que ce ne soit en comparaison presque une plaisanterie. Or ce sont les américains qui ont récupéré le butin qui n'a pu être rapatrié comme ils ont récupéré une partie du butin nazi et ce pour financer la guerre froide.

Mais là où je voulais en venir c'est qu'avant cela, le Japon a brutalement abandonné sa culture ancestrale pour imiter l'Occident et devinez comment ! Il a subitement désavoué la tradition pédérastique des Samourais. Or elle avait réussi a contaminer les monastères bouddhiques au point que la déité de Sagesse Infinie (un certain Manjushri) servait de patron au moine pédérastes. C'est évidemment difficilement concevable dans le cadre surtout du monachisme bouddhique qui, en matière de "privation sensorielle" est pire que sa version catholique. les moines chrétiens sont des spécialistes des bonnes choses, fromages, vins, liqueurs mais leurs collègues bouddhiste doivent mendier leur nourriture et manger une seul fois par jour avant une certaine heure. Cela dit tous les guerriers ont été des pédérastes, y compris nos ancêtres les Gaulois. Inutile de vous dire que je me roule par terre quand j'entends un macho se vanter de ses "gauloiseries". Quand j'en ai l'occasion je n'hésite pas à lui demander s'il est "pédé", alors comme ça surprend j'explique et le cas échéant je fournis des références historiques. Donc voilà nos nippons s'enticher subitement de la thématique de l'amour fou en mode "hétéro" chers à nos romanciers détraqués du siècle le bourgeois le plus stupide entre tous.

Cependant la question que je me pose est celle de savoir ce qui se cache derrière ce revirement brutal. Les japonais constituent une sorte d'énigme au sein de l'Asie, malgré le communisme la Russie a retrouvé l'orthodoxie, elle est revenue en force pour le meilleur et pour le pire. En Chine en dépit des pertes on la médecine traditionnelle n'est pas morte. Grâce aux jésuites des textes perdus en Chine ont été conservés en Occident. Mais le Japon m'est toujours apparu comme un "corps étranger" au sein de l'Asie.

Enfin vouloir réduire cette attirance à la procréation est d'une bêtise meurtrière insondable. Le concept d'upaya évoqué plus haut implique pour que la chose ne soit pas complètement démoniaque, une perspective non dualiste. Comment se fait-il que des jeunes issus de classes populaires sont de tout temps pu franchir de tels obstacles qu'il ont fini par acquérir des positions sociales enviables. Vous allez me répondre qu'ils les ont obtenues par leur cul. C'est arrivé en effet mais cette vénalité produit surtout des truands. La réponse est simple : tout homme qui nierait être insensible au charme masculin et adolescent en particulier serait un menteur. Il y a des degrés mais on contrôle beaucoup plus facilement la situation quand on est pleinement conscient que les purs esprits ne sont pas susceptible de s'attirer et qu'il y a dans toute attirance une composante nécessairement sensuelles qui peut mener au désir d'union. J'ajoute que je mets au défi tout individu prétendant être incapable de bander en visionnant certains clips porno homo, la créativité des producteurs est telle en manière de scénarios prétexte puisés dans toutes sortes de circonstance ordinaire de la vie courante que si on mettait quelque centaines de mâle sous électroencéphalogramme et avec des détecteurs aux endroits stratégiques, on pourrait en comparant le relevé horaire des réactions épidermiques aux contenu qualitatifs des séquences choisis déterminer le type de fantasme de chaque individu. Peut-être faudrait-il leur donner quelques tranquillisants pour les détendre mais je suis sûr du résultat.

Tout cela est pour dire que les représentants des monothéismes, et les français en particulier devraient changer de disque rapidement s'ils ne veulent pas perdre tout crédit. Il y a d'autres urgence que de polémique autour du "mariage pour tous". C'est du guignol certes mais moi ce qui m'inquiète et qui va nous mener à notre perte c'est l'abandon de la création monétaire au profit des banquiers, c'est aussi la menace de l'Islam mais en ce qui me concerne je me console en me disant qu'avec un peu de chance on imposera aux amazones en folie la burka et si ça ne suffit pas on y ajoutera la camisole de force! Enfin un peu de culture physique le vendredi au niveau du bassin, ça ne doit pas être mauvais pour la santé de la prostate...   

Enfin s'il y a des questions intéressantes j'y répondrai volontiers mais il me semble que le "débogage" auquel je viens de m'employer pourrait bien suffire. Je m'attends surtout à des insultes car le grand défaut de la plupart de nos contemporains c'est de n'avoir aucun humour. Et en cas de coinçage excessifs quelques outrances sont nécessaire, encore que je n'en vois aucune dans mon discours. 

02/07/2014

Des bienfaits de la rigolothérapie...

J'ai abordé des sujets compliqués et assez graves. Cela n'a pas l'air de traumatiser trop mes lecteurs puisque je reçois des petits dons et plus souvent de lectrices que de lecteurs.

Voici de quoi vous refaire une pinte de bon sang. Mado la Niçoise c'est un produit de mon terroir d'adoption je connaissais mais les Vamps c'est une découverte qui me vient d'une lectrice et en l’occurrence d'une ancienne doctoresse.

Sur le trou de la Sécu

 

Spiritualité contemporaine comme prévention de l'Alzheimer (Gernez)

 

Mado la niçoise : mon fils est gay

Les Vamps à Lourdes :

Les vignettes

 

14:43 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0)

27/04/2014

Un ministre "constipé" qui fait chier...

Manifestement les célèbres pilules qui portent le nom auguste entre tous du nouveau locataire de Matignon ne lui réussissent pas ! Voyez la g..... !

valls-MPI1.jpg

Mais nous, en fait de laxatif rien que de la voir il nous fait vraiment chier ! C'est même l'overdose !

Enfin lui n'a pas besoin de vaseline pour nous la mettre !

Quoiqu'il en soit, avec la cure d'austérité qui est au programme c'est est fini des obésités pathologiques !

Tous ça de gagné sur le financement de la Sécurité Sociale en attendant sa suppression pure et simple !

Grain_de_Vals.jpg

 

 

Valls.jpg

Effets désirables ou indésirables ?

Quant à accélérer le transit avec retour à la terre nourricière et natale, ça fait un effet boeuf sur les ROMS en particulier. Comme quoi les médications naturelles à base de plantes conservent quelques précieuses vertus. Mais gare aux abus !

Mon petit doigt me dit qu'une dose de Nux Vomica en XMK (pour le moins) pourrait faire un grand bien à la nation en calmant quelque peu ce personnage irascible à moins qu'il ne soit devenu incurable. Ce qui est fort probable... A moins que son cas ne soit du ressort de Nitric Acid... (dura lex sed lex selon Grandgeorges)

Eva Joly le dit "beau garçon", ça se discute...

Celle-là doit adorer l'amour vache ou les coups de cravache. Enfin tous les goûts sont dans la nature et pour avoir un avis objectif il faudrait sans doute s'enquérir de l'avis des bénéficiaires mâles de la loi Taubira quant aux féministes et aux tribades je présume qu'elles en ont des envie de meurtre et pour une fois je les comprends...

Enfin attention à la contrefaçon...

La chimie de synthèse c'est très dangereux pour la santé. 

Vals.jpg

 

21:47 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0)

10/08/2011

Une caution du "Professeur Petzouille"...

dessin-LeChat-Geluck.jpg

Le Dr Vial sacré charlatan à l'unanimité

Ma dénonciation du charlatanisme du Dr Bernard Vial m'a valu plusieurs éamails qui abondent dans mon sens. En fait seulement 3 mais c'est un record car dans la mesure où je ne donne pas la possibilité de formuler des commentaires, il faut être très motivé pour m'écrire et ça limite. Je n'ouvre pas de commentaires car si c'est pour passer mon temps à effacer des insultes où à répondre à des gens qui ne savent pas lire attentivement, ce n'est pas la peine...

A ce sujet, j'ai pris la peine de répondre longuement à une dame qui me questionnait au sujet du "G5". Mon propos est très clair qui dit que tous n'ont pu fabriquer leur monométylsilanetriol qu'à partir de Rhodorsil 51 T (ou de Silres BS16, des produits industriels destinés à imperméabiliser les terres cuites ou empêcher les remontées de salpêtre dans les maçonneries. Bref, elle est tellement persuadé que Le Ribault détenait un secret de fabrication qu'elle ne comprend rien. Elle m'a donné son téléphone et je lui cours après sans succès depuis plusieurs jours. J'aime bien déniaiser les gens mais il semble que l'on se heurte parfois à des impossibilités.

J'ai d'abord reçu un premier mail ainsi conçu :

Bonjour

Dans ma vie professionnelle, j'ai été en contact avec l'univers des POCONEOLS...en particulier parce que l'abbé BOURDOUX a vécu dans une congrégation religieus  entre ALBI et CARMAUX. (Le Prof. habite cette région...) Le nom de l'informateur ne me revient pas. C'est un peu loin et à l'époque on m'avait dit que à l'origine BOURDOUX avait mis au poins sa gamme sur la base de TM (...) mais que suite à des difficultés de commercialiser ses produits en TM...il avait purement et simplement tout reformulé en 5 CH..le statut de "produit homéopathique" le dégageait de nombre de contraintes

Plus tard, il y a bien une dizaine d'années j'ai eu l'occasion d'assister à une conférence des labos FABRE qui avait racheté les POCONEOLS..et j'ai remarqué que toute l'argumentation du conférencier etait purement une approche phytothérapique.

Avec ma sympathie pour votre travail.

Donc cela rejoint votre analyse et on se demande sur quoi sont construites ces formules.

D'où les conséquences suivantes :

1) Il est clair que l'on peut maintenant se poser des tas de questions. Puisqu'il est avéré que Bourdoux voulait commercialiser des mélanges teintures mères, onb peut se demander si la dolution en 5CH est capable d'atteindre les objectifs fixés par l'approche phyto d'origine.

2) N'aurait-il pas été préférable de recourir à des DH et non des CH si la réglementation le permettait.

3) Quid des effets des Poconéols surtout prescrit à l'époque par des radhiestésistes tels le Père Jurion ?

Enfin il est acquis que le DR Vial fait dans le pure délire et que c'est probablement une grosse pointure.

Précisions sur le Pr Petizouille

Pharmacien, il a travaillé pour deux laboratoires homéopathiques avec dans un cas une fonction de commercial qui l'a mis en contact avec des médecins du gens "Petzouille" des rustres et des charlatans plus ou moins siphonnés. Il est à la retraite et s'intéresse principalement à la nutrition.

Et il précise :

J'aime bien ce que vous dites sur votre blog. C'est honnête et vrai et j'apprécie aussi Jacques VALENTIN, bien que je n'ai pas de contact avec lui...

Un grand merci, ce n'est pas tous les jours que pareille chose se produit...

Les travaux du professeur Petzouille

Le site principal : http://professeurpetzouille.free.fr/

C'est un humoriste, voyez son curriculum fantaisiste où il dit élever les chats et les escargots. Voyez aussi son allusion au Mzab (patrie des Karedjites, des dissidents de l'Islam réputés puritains et leur théorie du pantalon)...

Le forum : http://forum.lixium.fr/l-bigoufu.htm et http://forum.lixium.fr/l-bataille.htm

Voir aussi sur le régime du DR Seignalet : http://www.lappart-des-spasmos.fr

Il y a de quoi faire et je vais parcourir tout cela car cela m'avait échappé. J'étais tombé sur des interventions externes, notamment sur la vitamine C et le moyen de se la procurer (labos d'oenologie) et je m'étais arrêté là.

Il est intervenu dans d'autres forums, sur doctissimo notamment où une idiote lui a demandé s'il était un vrai professeur en regrettant de l'avoir tutoyé...

La synchronicité aidant un ami m'a dit que sa soeur, atteinte d'un cancer, avait trouvé des choses intéressantes de sa part et qu'elle commençait à s'ouvrir aux méthodes alternatives après avoir été ratiboisiée par une chimio. Il est bien temps...

Je ne peux donc que chaudement recommander les forums de notre "professeur" car je n'ai nullement la prétention de tout couvrir car je n'ai pas la science infuse sinon des files de pélerins feraient la queue à ma porte et j'aurais la police ou la gendarmerie sur le dos... 

08/02/2011

Une audience qui inquiète...

jean-marc-governatori-alliance-ecologiste.jpgJe sais par les statistiques de Google Analythics que ce blog est très courtisé, il ferai une moyenne de 1300 visiteurs mensuels mais bon les statistiques c'est pas très fiable et puis ce n'est rien à côté des scores d'un homme politique en vogue...

Oui on s'inquiète, j'ai appris que Jean-Marc Governatori nierait qu'il a voulu faire de votre serviteur son "nègre". Il prétend qu'un autre aurait usurpé son identité. Et bien non, je persiste et je signe !

Certes il a pu oublié. Il n'a jamais connu de Metzger, c'est un de mes noms de plume et comme je répondais à une proposition de l'ANPE, il m'a connu sous mon vrai nom et bien qu'il ait été visiblement déçu que je ne donne pas suite, il est bien possible qu'il ait oublié.

C'était à la fin des années 90, je venais de terminer un job qui a duré 7 ans. J'étais chargé du service informatique d'une section universitaire ayant quelque chose à voir avec la médecine et il s'agissait d'un emploi de documentaliste-rédacteur payé au SMIG. Un Contrat Emploi Solidarité pour être plus précis. J'en sortais mais j'avais eu droit à 120% du SMIG et des employeurs sympas, mis à part deux bonnes femmes que j'ai du "recadrer". J'étais libre de mes horaires et  je faisais plus que mes heures. J'avais un bureau tout neuf pour moi tout seul et j'ai pu me permettre de remettre à sa place un prof qui est devenu Doyen et devant ses élèves qui rigolaient sous cape. J'étais chargé de la gestion du parc informatique, de la saisie des cours et de la confection de diaporama à vocation pédagogique. J'ai même mis en forme des résultats d'expérimentations scientifiques. J'ai donc bénéficié d'une certaine considération et surtout j'ai appris bien des choses. Il y avait dans le service un bactériologiste-virologue qui avait donné la consigne à ses collègues de ne pas se faire vacciner contre l'hépatite B tant que ce vaccin a été fabriqué à partir de sang. Or il existe des suspicions de contamination des homos américains à l'occasion des premières expérimentations de ce vaccin... Apparemment il savait bien des choses. Comme certains dans l'histoire du Mediator...

Pour en revenir à Governatori, je me suis rendu à son bureau et j'ai assisté au ballet des bénévoles qui le servait. C'était dans une petit rue située quelque part entre la Rue de la République et le Bld de Riquier à Nice. Certes j'ai oublié le nom de cette rue mais je peux la retrouver facilement...

J'avais lu La France Eclairée, un petit livre par lequel Governatori a commencé sa carrière politique et je l'avais trouvé certes intéressant à cause de tout ce qu'il révélait entre les lignes pour quelqu'un qui est habitué à une "lecture ésotérique".  Il me semble en avoir fait quelque part une longue recension dans une revue que je dirigeais à l'époque car j'y avais discerné certaines influences dites "sectaires". Certains chapitre avait un rapport avec un personnage censé avoir été en contact avec une certaine "fraternité blanche". Une foutaise bien entendue car cette "fraternité" est un pur fantasme et une sorte de sous-produit d'un courant dit "théosophiste" en rapport avec une fausse mythologie plus ou moins tibétaine. Bref ce livre était remarquable en ce sens que l'auteur avait gratté en bien des endroits pour constituer une sorte de "patchwork" plutôt contradictoire. Cet amalagame n'était pas dangereux mais complètement factice !  Néanmoins ce mélange d'influence très bizarroide avait de quoi surprendre ne serait-ce que par son caractère inédit et je ne suis pas étonné que Gorges Fenech ait pu accuser Governatori d'avoir partie liée avec des "sectes".

Mais que l'on se rassure, je n'ai pas peur des "sectes" et je les trouve intéressantes lorsqu'ol les étudie avec une curiosité d'entomologiste. Oserait-je dire que j'ai été à bonne école dans ce domaine puisque j'avais parmi mes abonné à une certaine mailing-list un certain Massimo Introvigne. Personnage il est vrai, assez problématique et totalement incompréhensible pour le commun des mortels. J'avais aussi dans ces abonnés un personnage qui passe pour avoir eu une grande influence sur un certain Poutine.

Disons que j'étais d'une certaine manière, l'employé rêvé pour Governatori car mon boulot aurait constitué principalement à "faire du renseignement" et à produire des rapports dont j'ai pu deviner qu'il serait plus ou moins rewrité pour constituer la matière de livres.

Il s'agissait bien d'être le "nègre" de M. Governatori ou du moins un "semi nègre" car je n'étais pas sans pouvoir deviner que la façon dont je pouvais analyser les phénomènes susceptibles d'intéresser mon client subiraient plus ou moins d'inversion.

Maintenant, "nègre" ou "semi nègre", c'est de peu d'importance : des gens très bien on recours à ce genre de personnel pour faire leur livre et je ne vois pas où et le problème à partir du moment où ces techniciens de la doc et de la langue sont payés correctement.

Quant à avoir recours à un emploi payé en grande partie par les deniers publics pour faire la propagande d'une sorte de faction politique, j'ai trouvé que cela relevait des abus. J'aurais cependant accepté à deux conditions :

  1. Que le demandeur me soit sympathique
  2. Qu'il paie de sa poche, or c'est un homme prospère
  3. Et que je sois d'accord avec son projet

Je ne dirai pas que M. Governatori est franchement antipathique mais il est très imbu de sa personne. ça se voit sur les photos qu'il publie.

Enfin et surtout, j'avais de très mauvais renseignements sur lui : un délégué syndical qui a fait des vagues à Nice, un certain François Bisson de Sallanches avait contre lui plusieurs dossiers aux prudhommes et on en avait causé car à l'époque on était quasi voisins. Et comme j'étais expert judiciaire, on parlait souvent de différents problèmes juridiques. Cela dit, je n'ai pas toutjours été d'accord avec Bisson qui s'est ruiné la vie à défendre des gens qui ne le méritaient pas. Mais il avait une "foi" très particulière et estimait avoir une "mission à remplir"... Chose dont je me méfie comme de la peste... Disons qu'il était de ceux qui pensent que plus ils suscitent de réactions négatives, plus ils sont dans la vérité. C'est parfois le cas (et ces cas sont assez rarissimes) mais c'est bien loin d'être une constante...

Quelque part, je regrette un peu de n'avoir pas tenté l'expérience car M. Governatori me demeure, en une certaine manière, une "énigme à deux pattes". Il est évident que par la façon qu'il a de se mettre en avant et par sa capacité à rebondir, il "surcompense" une déficience cachée et j'aurais bien aimé savoir laquelle. Mais d'un autre côté, je sais, parce qu'il y a un peu de vrai chez Freud, que la solution de ce genre d'énigme est toujours la même à un ou deux petits détails près.

Pour survivre en pareil cas, il faut un minimum d'égalité. On peut accepter un bas salaire quand on ne risque pas trop d'être "bouffé". Mais quand on est exploité et que l'on risque d'être traité comme un larbin, il vaut mieux se résoudre à ne bouffer que des patates. Le problème étant que depuis cette histoire qui remonte à plus de dix ans, l'avènement de l'Euro cela est devenu un luxe au point que les patates "bio" ne sont guère plus chères que les "pestiférées"...

Je risque en minimisant le projet de "négritude" de M. Governatori d'avoir un peu aggravé la situation mais il ne pourra pas s'en plaindre et je lui déconseille vivement de vouloir ester en justice. Si j'en juge par ses précédants échecs, ce serait de très mauvaise augure pour lui !

Pour en revenir au titre choisi, il est clair que l'on cherche un angle d'attaque contre l'association de fait que je forme avec le responsable de "gestionsante" mais je crois que ceux qui s'inquiètent feraient bien de raison garder. Nous n'allons pas changer la donne et je prévois que les mesures annoncées à la suite de l'affaire du Mediator ne déboucheront que sur des "réformettes" et que l'on en restera aux simulacres.

Maintenant puisqu'il a été question de M. Governatori, sa reconversion à l'écologie et dans la défense d'une certaine médecine n'est qu'un biais. Le problème c'est qu'on ne peut pas l'accuser de malversations, il n'y connait strictement rien. Il est donc bien incapable de comprendre ce qui se passe. C'est un démagogue d'un genre assez particulier qui cherche à rassembler tous les thèmes porteurs et à composer un "mixte" qui certes ne manque pas d'originalité mais c'est avant tout un homme d'affaire et je le trouve plus américain que français. Mais comme les outrances d'outre Atlantique ne sont pas "naturalisables" cela donne au final un "produit" certes intéressant, mais uniquement du point de vue d'une certaine "sociologie".

Encore que cette sociologie là devrait disposer de "clefs" qui ne sont tout de même pas à la portée du premier venu... Comprenne qui pourra !

06/01/2011

Médecine pornographique

12.jpgTenon43.jpgDepuis quelques jours j'entendais parler des fresques des salles de garde des hopitaux comme n'étant pas des choses tristes.

France Inter, vient de consacrer une émission intitulée La tête au carré à ce phénomène culturels très particulier.

On l'explique par le fait que les médecins et internes cotoyant la mort quotidiennement avait besoin de se ressourcer en célébrant la vie.

Inutile d'acheter les deux livres qui viennent de paraître, vous trouverez sur le Net de quoi éviter de mourir idiot sans vous ruiner par amour pour des bagatelles.

J'ai choisi deux illustrations qui ont le mérite de n'être pas aussi "discriminatoires" que le gros de cette production plutôt conventionnelle et peu raffinée. Ne me demandez pas pourquoi un établissement subventionné à l'origine par les Rothschild et l'Hopital Tenon méritent la palme d'un certain "universalisme", je n'en sais fichtre rien et c'est le cadet de mes soucis.

Enfin voilà une url qui vous permettra de compléter vos connaissance en sociologie médicale :

http://www.leplaisirdesdieux.fr/LePlaisirDesDieux/LesSall...

Cela vaut toutes les cartes de voeux du monde. Faites votre choix ! Et si cela pouvait vous aider à surmonter ce pessimisme faisant partie de l'exception française, je dirai tant mieux !

Il serait dommage que ces "monuments historiques" disparaissent car il incarnent une tradition remontant au Moyen-Age malheureusement on n'a pas conservé de vestiges aussi anciens. Ces monuments sont en effet menacés par les concentrations émanés de la loi Vachelot.

12:52 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0)