Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/11/2017

Téléphone portable et cie, patchs de déphasage : réponse a Abel Franco Garcia ci-devant inventeur d'un "multidéphaseur"...

Les gris gris dépolluant ont la vie dure

gris gris.jpg

Ce personnage, détenteur d'un brevet m'a sollicité en réponse à un article daté du 28 juillet 2016.

Voici la liste des articles en relation avec le type de gadget dont il est question :

Fazup : Menace de procès

Fazup : seconde menace de procès

Nous avons échangé une quinzaine de mails en vain. Je lui ai demandé pour simplifier les choses de me citer les passage jugés litigieux et de me proposer une rectification. Ce Monsieur m'a répondu ceci :

Pour faire au plus vite , Dite simplement que vous avez eu des nouvelle de l’Inventeur Mr Franco Abel, qui vous a envoyé les copie des brevets, que je suis bien l’inventeur du multi-déphasage. Et que je vous ai envoyé un rapport sur les tests effectué sur le Multi déphaseur, que je suis le seul a faire les tests. Et qu’un nouveau brevet a était déposé sur le Multi Déphasage tridimensionnel.

Je ne fais de pub qu'exceptionnellement et ne pratique aucune "excision" !

N'importe quoi !!! Autant lui signer un chèque en blanc ! Malheureusement, il faut bien dire que ce personnage est totalement inconscient de ce que cela aurait signifié en termes de publicité. Rien d'étonnant à cela, il ne maîtrise pas le français au point de m'avoir écrit ceci :

Veillez m'excisé pour le faute d'orthographe, je suis d'origine espagnol et j'ai du quitté l'école tôt pour aider mes parents, cela remonte il y a bine longtemps.

J'ignore à quelle faute d'orthographe il voulait faire allusion. C'est sans commentaire !

Je maintiens mes conclusions : les patchs sont inefficaces, la seule solution est de limiter l'emploi des portables

Il serait totalement irresponsables de laisser entendre le contraire. Mais puisque l'inventeur prétend avoir avancé des moyen de preuve, nous allons juger sur pièces et je m'en vais démontrer qu'il eut mieux valu qu'il s'abstienne de réclamer. 

Le problème est que ce Monsieur n'a ni la culture ni la rigueur démonstrative pour prouver quoique de soit et qu'au surplus, il est totalement d'une maladresse insigne sur le plan de la simple communication.

Concernant les brevets existants

J'ai soutenu que Roland Wehrlen est le premier à avoir déposé un brevet. La demande de ce dernier date de 2007 tandis que celle de Garcia est de 2005. Ok mais çà ne change pas grand chose, on verra pourquoi. Wehrlen aurait copié un produit allemand non protégé (Green 8). Soit mais qu'importe !

Le fait que Abel Franco ait obtenu la délivrance de son brevet n'implique nullement que son invention soit efficace. Un brevet garantit une antériorité, ce n'est pas une "certification". Quelque part il évoque m'agrément CE dans le même esprit : combien de fois faudra t-il répéter qu'un agrément CE ne garantit que l'absence de nuisances mais nullement l'efficacité d'un produit. Or ce type de produit est inefficace, et je le prouverai, de sorte qu'embrouiller les gens à ce point confine soit à la malhonnêteté soit à l'ignorance et dans le cas présent, je pense que c'est cette explication qu'il faut retenir vu le contexte.

Le dénommé Franco revendique plusieurs brevets mais n'en a produit qu'un seul. Rien n'est clair dans l'exposé mais encore une fois si les vérificateurs n'ont pas trouvé trace d'antériorité aux revendications exposées cela ne prouve nullement que leur mise en œuvre puisse être efficace.

Concernant les tests invoqués par Fazup

Abel Franco Garcia prétend qui ce marchand a caché une partie du test effectué par Emitech et que cette société aurait averti Fazup qu'il ne fallait pas toucher au diagramme de rayonnement de l'antenne. J'irai plus loin : le problème est beaucoup plus grave à savoir que c'est l'ensemble du protocole qui est vicié. Abel Franco à raison quand il affirme qu'il faut pouvoir mesurer l'effet positif sur le vivant, et je dis "in vivo" pour être encore plus clair.

Il affirme que Emitech aurait perdu son agrément (???)

Action "in vivo" soit mais alors pourquoi apposer le patch sur les appareils perturbateurs et non sur chaque sujet ?

Je ne suis pas stupide au contraire de ce que s'imagine ce Monsieur, déphaser physiquement les ondes du portable empêcherait l'appareil de fonctionner. je veux bien admettre à priori l'action "in vivo" mais dans ce cas c'est stupide de poser le patch sur un portable un modem ou un four à micro ondes car posé à même le sujet à protéger, il devrait être plus efficace.

L'inventeur présumé dans son brevet affirme qu'il n'est pour l'heure pas parvenu à expliquer les mécanismes physiques mi en jeu dans l'invention mais dans ces emails il me dit bien que ça se passe à l'intérieur du corps c'est pourquoi il est absurde de ne pas proposer un patch à mettre en contact avec le sujet à protéger. Mais manifestement mon interlocuteur affirme des choses sans réaliser qu'elles sont totalement contradictoire. Il ne s'agit pas en effet d'agir sur le téléphone mais sur le sujet, c'est à l'intérieur de de l'économie biologique du sujet que se produirait l'annulation ou du moins l'atténuation.

Or à ce propos il revendique 99% d'atténuation et même de 105 % or il est impossible d'annuler plus d'effet négatif qu'il n'en peut exister. En d'autres termes on peut supprimer complètement un effet négatif mais nullement en tirer un facteur positif, excepté dans les rêves d'un inventeur se croyant génial.

A propos de thermographies déjà évoquées

On voit partout des thermographies censées prouver une atténuation des effets thermiques du ou des patchs revendiqués.

L'auteur explique que cette utilisation est valide car il aurait autorisé plus de 6 marques à exploiter sa première invention. Il aurait voulu semer la confusion qu'il ne s'y serait pas pris autrement.

Moyens de preuve invoqué dans des documents publicitaires à paraître

Un dossier technique et un dossier de tests scientifiques m'ont été communiqué venant de la société Clean-Waves par laquelle notre génial inventeur escompte diffuser son produit.

Le dossier technique est rempli d'un "bla-bla-bla" classique et sans intérêt qui n'explique rien. ce sont ce que j'appele des "vues de l'esprit" et l'une d'elle comporte une affirmation totalement fausse et il suffit de regarder attentivement pour le découvrir :

Déphasage.JPG

Suivez les flèches rouges et bleues et vous verrez qu'elles vont dans le même sens. d'autre par la figure n'a rien à voir avec celles du brevet invoqué. Si je ne m'abuse c'est la figure que Fazup aurait contrefaite...

Contenu du dossier des tests scientifiques

Le test avec le MSAS est inintelligible faute d'explication suffisantes. On ne sait pas ce que viennent faire des micro ampères dans l'histoire.

Les tests thermographiques :

Franchement on ne voit pas comment un huissier peut aller mesurer une différence de température dans l'orreille interne, près du nerf acoustique !

Il a percé un trou dans la tête du sujet avec une chignole ?

Les tests avec thermographie présente des atténuations, elles sont à la rigueur significatives mais ces atténuations sont notoirement insuffisantes pour manifester un bénéfice sensible.  Elles sont illusoires car elle ne peuvent qu'encourager des abus. Dans ma première série, le test côté Multi-déphaseur par d'une situation pire.

thermographies.JPG

Ces tests prouvent une atténuation mais je la tiens pour notoirement insuffisantes. Elle ne fait que retarder la nuisance.

Même remarque pour le test au microscope à fond noir. On notera qu'il est rare d'obtenir une image aussi saine que sur le sang non exposé aux ondes de sorte qu'il faut s'attendre à ce qu'il soit impossible, sur de très nombreux sujets, de voir quelque chose en raison d'un fond de perturbation toutes causes confondues.

Sang.JPG

Concernant les autres moyens de preuve, l'inventeur s'est contenté de donner le nom des appareil utilisé (Vegatest Expert, Bicom, Prognos, Mora, ¨Physioscam, Rayonnex, Raycomp PS 1000 Pulsar, sans rien dire des principes mis en œuvre par ces appaeils ou encore des protocoles utilisées.

Je serai très clair : ce Monsieur nous prend pour ses domestiques outre que rares sont les lecteurs capables d'enquêter au sujet de ces appareils.

Je ne dirai pas que c'est du "foutage de gueule" parce que le problème c'est que notre inventeur n'a aucune compétence pour juger de la validité de telles procédures. ces appareils en foutent plein la vue aux ignorants qui sont, mille fois hèlas, légion parmi les client potentiels de ce type de patch. Qu'ils soient peu coûteux ne change rien au contraire, n'importe qui pour quelques sous peu se croire protégé et c'est là le danger alors que lorsqu'il s'agit de produits chers on est plus enclin à y regarder en deux fois.

Pour finir, il existe bien une compagnie canadienne Clean-Wave (sans s) mais outre que le déphaseur est absent du site trouvé, les logos ne correspondent pas et l'ortographe que revendique Garcia pour sa société comporte une différence d'une lettre.. Vous avez dit bizarre ? En revanche on trouve mention du produit sur :

http://www.mega-protect-phone.com/

Et j'ai fini par trouver ceci qui est encore vide :

http://www.clean-waves.fr/

Cette similitude sans doute volontaire est du plus mauvais effet et c'est un procédé limite si toutefois on peut le considérer comme licite...

les affaires de ce Monsieur semblent foireuse qui aurait liquidé une de ses anciennes sociétés :

https://dirigeant.societe.com/dirigeant/Abel.FRANCO_GARCI...