Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/02/2017

Marion Sigaut, vieille trotskiste "catho intégriste" homophobe VRP d'Alain Soral se fait ramasser Olivier Marchal et all

J'ai essayé, à maintes reprises, de mettre en garde mes lecteurs contre certains délires furieux à propos de "pédophilie" mais semble t-il sans beaucoup d'effets. Les affaires de pédophilie existent, en famille, au sein de l'Eglise quant aux histoires de "réseaux" à partir du moment où il commence à être question de pratique "pédosataniques" (viols d'enfants en réunion + sacrifices) on entre de plein pied dans le DELIRE !

De l'art de "cracher dans la soupe"

La femme que vous voyez ci-dessus s'appelle Marion Sigaut dénonce, elle dénonce la "révolution sexuelle" que fut mai 68 et se fait aduler des cercles "cathos réacs" et franchement "intégristes" en militant pour un retour à la contention d'avant 68. Il faut tout de même savoir qu'à 18 ans elle s'échappait de sa famille pour balancer des cocktails Molotov sur le Palais de Justice de Paris. Elle a conservé dans un tiroir de commode des grenades asphyxiantes dont elle a menacé sa sœur qui voulait lui faire signer des papiers notariés. Elle avoue avoir aimé "baiser" (sic) d'où un avortement suivi d'une fausse couche. Laquelle est résulté des œuvres d'un type qu'elle détestait physiquement, qui la traitait, à son grand dam, de "frigide" mais qu'elle laissait lui "monter dessus" (sic) au moindre câlin. Son père, Jean Sigaut, fort connu dans un certain milieu d'affaires, l'a traité de tous les noms : grue, connasse, salope et j'en passe. A présent qu'elle est ménopausée, elle est soutenue par les intégristes et répand des délires carabinés et des mensonges. A noter également que ses copains trotskistes ont promus une pédophilie révolutionnaire de sabotage.

Ridiculisée par un historien de métier

Un historien, Olivier Marchal, qui avait consacré à ses "romans historiques" 86 billets vient de l'étriller de la tête aux pieds. Il faut savoir qu'elle a accusé les Templiers qui, jamais ne furent en contact avec des enfants d'avoir constitué un réseau "pédo satanique". Je vous recommande de commencer par la recension de l'article de cet historien qui en cite les principaux passages et les commente.

Biographie commentée de Marion Sigaut

Cette femme est à moitié "ravagée", deux des liens ci-dessous démontrent son état schizophrénique.

%arion sigaut.jpgMais le plus meurtrier se trouve ici :

Recensions de son autobiographie (Le petit Coco) 1

Recensions de son autobiographie (Le petit Coco) 2

Elle annonce à la fin de son livre que son père, un certain Jean Sigaut, se serait suicidé par noyade après qu'elle eu trouvé le courage de résister à un personnage qu'elle dépeint comme un manipulateur. Il est à noter qu'il lui aura fallu 32 ans (et l'usure de quatre thérapeutes) pour se défaire des griffes de son géniteur qui l'avait traité de tous les noms, pute, grue, connasse, cocotte etc... 1950 + 32 cela fait 1982. La loi Veil datant de janvier 1975 que serait-elle devenue sans cette "révolution sexuelle" sur laquelle elle a le toupet de cracher ?

Mensonges portant sur une charte des "droits sexuels" avalisée par l'O.N.U.

Légalisation en cours de l'inceste et de la pédophilie : Marion Sigaut prise en flagrant délit de mensonge !

Elle soutient qu'un texte avalisé par l'ONU aurait programmé cette légalisation, quelques citation du texte prouvent exactement le contraire. Ce qu'elle dit est, heureusement, faux, archi faux mais personne ne bronche !

Etendue réelle des "réseaux" de "pédophilie"

Voir : Les jésuites et la sodomie, une épître dédiée à Marion Sigaut. Il y a dans ce texte une évocation cryptée d'un vrai réseau de "pédophilie" autour d'une école à vocation musicale sur lequel l'auteur de ce texte a eu des renseignements de première main par des gens qui y ont été employés. Voilà le genre de trafic qui a pu exister comme type de "réseau", on notera que c'était déjà pas mal. C'est une affaire qui n'a JAMAIS défrayé la chronique et il n'a surement pas donné tous les détails. 

Les "jeunesses hitlériennes" comme prototype du milieu LGBT

Pédophilie et délires : Judith Reisman et les "Jeunesses hitlériennes"

homosexualité pédophilie,alain soral,affaire damiens,hopital général,kinsey,révolution sexuelle,judith reisman,marion sigautLa Reisman est une complice américaine de la Sigaut. La Hithlerjungend aurait été constitué de jeunes homos qui auraient poussé leur patron a massacrer les juifs avant de déteindre sur les milieux LGBT. Résultat : 20 à 30 % des Américains seraient "pédés", ce qui serait une excellente chose pour l'écologie et le développement durable mais hélas c'est encore faux ! Elle a pas entendu parler des "étoiles roses" ni de la Nuit des longs couteaux. il y a l'origine de cette histoire de fou un petit fait historique qui a été mésinterprété.

Concernant les "pédotempliers" Cliquer ici. Les passages importants sont surlignés en jaune.

Les effets pervers et délétères de la hantise de la pédophilie

Obsession de la "pédophilie" et détresse des jeunes

Il s'agit ici d'une assez longue évocation des effets pervers délétères de la hantise de la "pédophilie" sur les jeunes qu'il s'agit de protéger.

Cette sélection devrait être suffisante pour vous édifier sur le cas de la pseudo historienne.

Malheureusement, celui qui veut s'informer au sujet des rares critiques existantes se trouve confronté au barrage constitué par les nombreux échos des internautes crédules qui célèbrent cette femme sans discernement. cette malfaisance ne commencera à prendre fin que lorsque qu'un internaute daignera compléter la notice Wikipédia de la dame. Sauf qu'elle doit avoir là des "fans" susceptible d'y monter la garde.

Critique de la partie historique de des romans de Marion Sigaut

https://oliviermarchal.blogspot.fr/search/label/Marion%20...

Lorsque vous entendrez quelqu'un délirer à propos de "pédo satanisme" faites lui lire ce billet. Le bon sens et le sens des proportions a complètement déserté l'humanité dans ce domaine en particulier. De par la multiplicité et l'épaisseur des pages de délires sur le sujet, toutes les critiques raisonnables deviennent invisibles. Il s'agit vraiment d'une pathologie mentale tenace. Qu'il soit clair que le "pédo satanisme" est un fantasme de "sans dents" qui témoigne d'une bonne dose de désirs refoulés.

24/09/2016

Souvenirs d'abus sexuels, ça siège dans les talons ! Patrick le Berre, ex physicien au C.E.A., devenu "passeur d'âmes"

Capture_Le_Berre.JPGAvant d'évoquer ce que recouvre ce titre, qui va sans doute nous entraîner assez loin, je dois vous dire ce qui m'amène à reparler de ce personnage. Mais notons tout d'abord que si j'ai classé cette note dans la catégorie des mouvement dits "sectaires", c'est une approximation, il s'agit bien en revanche de "néo-spiritualisme" avec tout ce que cela peut présenter de péjoratif.

Je note du reste que dans sa biographie de l'Harmattan Le Berre s'est protégé contre une accusation de "sectarisme". Je cite :

Ingénieur Arts et Métiers (ENSAM), avec 1 an de spécialisation à l'Ecole Nationale Supérieure des Techniques avancées (ENSTA) en physique nucléaire et physique des matériaux, puis spécialisation en sciences managériales, sciences humaines et sciences sociétales (avec développement d'une expertise en matière de mécanismes sectaires)

En effet il se prétend expert en matière sectaire, expert auto-proclamé cela va de soi et de toutes façons les éventuelles formations universitaires dans ce domaine sont sujettes à caution... Le domaine dans lequel s'inscrit Le Berre est difficile à cerner, il prétend s'occuper de bien-être et de thérapie et il y a derrière tout cela un salmigondis pseudo cosmologique qui rappelle certaines croyance sectaires. Mais qu'importe dans la mesure où je ne gobe pas tout cru les enseignements académiques je suis sans doute passible moi-même d'une accusation de "sectarisme". Enfin le collègue n'est pas sectaire mais assurément très problématique, juges en !

Notez que d'après la "bio" évoquée il ne serait que membre actif du mouvement où de l'association "Le jardin du créateur"... Curieux... Qui donc dirigerait ?

Plainte de Le Berre contre un de mes informateurs

Manque de pot pour Patrick le Berre quand on "googélise" son nom un de mes articles à son sujet arrive en tête, enfin il va nous permettre de nous distraire momentanément du cas de Laurent Schwartz.

Je viens de recevoir le mail suivant :

Bonjour Monsieur

 
Je voulais juste vous dire que Patrick Le Berre a porté plainte contre moi pour cet article (peut-etre contre vous aussi, je n'en sais rien)

Pour diffamation et dénonciation calomnieuse, je crois

En tout cas, je confirme qu'il n'y a rien de faux dans ce que je vous ai dit.

Cette procédure montre même les incohérences de la partie adverse.
Le Berre semble dire dans sa plainte (pour ce que j'ai compris) qu'il est victime d'une affaire de coeur, où Mme L a quitté Monsieur L pour vivre avec le Dr Bry.
Or l'argumentaire de Bry et de Mme M est toujours le même : le Dr Bry prétend avoir agi pour des "raisons strictement professionnelles", et Mme L ne vit chez lui que pour bénéficier de sa "gentillesse" (ce sont des mots qu'ils ont écrits...), pour se protéger du vilain "pervers narcissique" qu'elle prétend que je suis. . 
 
A votre disposition si besoin
A.L.
 

Diffamation, ingures, dénonciation calomnieuse, dénigrement : mise au point

Concernant les aspects techniques, voir : http://www.legavox.fr/blog/maitre-haddad-sabine/diffamati...

La police n'a pas pu traiter la plainte faute de temps et RV a été pris dans 15 jours.

Premièrement, le Berre ne s'est pas manifesté à moi, il est douteux qu'il ait porté plainte contre moi et à mon insu d'abord parce que le fait d'avoir invoqué comme motif la dénonciation calomnieuse tend à démontrer qu'il a négligé de se faire conseiller. Il est vrai que beaucoup d'avocats sont assez nuls en la matière mais enfin la dénonciation calomnieuse n'existe qu'au cas où elle s'adresse à une autorité de police ou de justice et non au public directement. Ca c'est la diffamation. Or la diffamation par voie de presse est prescrite par 3 mois. Si donc la plainte a été déposée après le 28 avril, se trouverait privé de toute espèce de voie de recours.

Le Berre victime indirecte d'une affaire de cœur : faux ! archifaux !

Je crois utile de mettre les choses au point publiquement ne serait-ce que pour fournir à la victime les éléments de réponses de sa déposition.

Il est assez visible dans cette affaire que la plainte, à supposer qu'elle ne soit pas déjà prescrite, vise à faire pression sur la victime du Dr Bry qui a été radié définitivement en tant que médecin pour entorse aux obligations vaccinales et qi se plaint, en autres chefs d'accusation, d'avoir été cocufié par le médecin qui ne survit que parce qu'il a séduit la femme de son ex patient. N'oublions pas qu'il y a dans cette affaire un constat d'adultère où il est établi que l'huissier à tâté les places mitoyennes encore chaude du lit du médecin indélicat.

Dans l'article incriminé, il est seulement insisté sur le fait que le médecin était sous l'influence d'une sorte de "gourou" et il est prouvé qu'il avait envoyé sa patiente en consultation chez ledit "gourou". Il n'est pas désigné comme complice du cocufiage, et sur ce point le médecin avait son libre arbitre et il ne saurait être question de reporter sa responsabilité sur des tiers. Simplement, il est clair qu'un médecin qui s'avère être sous l'influence d'un personnage aussi baroque que Patrick le Berre devient par là même un médecin dangereux.

L'affaire le Bry n'aura été que la cause occasionnelle qui m'a incité à regarder de près l'odyssée du personnage. Psiram m'avait largement précédé dès 2012. Or si les dernières modifs de son article datent de juillet 2016, non seulement la prescription semble acquise de longue date mais je défie l'intéressé de pouvoir faire un procès à ce site. D'origine allemande, il disparait régulièrement et je n'ai jamais pu entrer en contact avec les responsables. Il se trouve qu'ils m'ont cité mais sous leur entière responsabilité. Je rappelle que l'hostilité de principe de ce site à des disciples comme l'homéopathie qui ont fait leurs preuves m'interdit de collaborer quoique j'aurais aimé attirer l'attention de ces gens sur quelques points de détails. Ils m'avaient du reste sollicité, il y a plusieurs années et je n'ai pas répondu.

Patrick le Berre pseudo "maître spirituel", je persiste et je signe !

Et en ce qui concerne les autres articles mettant en cause la "gourouterie" de Patrick le Berre, en tant que "passeur d'âme", c'est-à-dire en temps que prétendu "maître spirituel, je persiste et je signe et me vois dans l'obligation de lui en repasser une couche.

En cliquant sur ce lien vous pouvez relire les 4 articles évoquant le personnage :

http://silicium.blogspirit.com/apps/search/?s=%22Patrick+...

Et constater que je n'outrepasse nullement le droit de critique relevant de la sacro sainte liberté d'expression. J'ai justifié mes critiques en montrant que lorsque l'on désire poser en maître de métaphysique, il faudrait d'abord commencer par connaître les doctrines traditionnelles sur le bout des doigts. Mélanger une théorie muti créationniste avec des notions tirées du bouddhisme n'est pas seulement d'un amateur mais d'un crétin ignorant. j'ajoute que les notions de corps mental, causal, éthérique sont des concepts particulièrement flou émanant des milieux occultistes et théosophistes et la théosophie de Blavastsky et cie est bien une "pseudo religion". Qualifier tous les propos de le Berre de "salmigondis" est le moins que l'on puisse dire.

Les engrammes de souvenirs d'atteinte sexuelle résideraient dans les talons

télé de Lilou.jpgL'alerte reçue m'a incité à actualiser mes informations au sujet de notre comique et c'est ainsi que par Psiram je suis arrivé à cette page dont j'ai extrait l'image figurant en tête de ce post.

Voir http://www.psyfmfrance.fr/viuz.php

Vous trouverez l'interview complète sous forme audio ici :

http://www.lateledelilou.com/Metaphysicien-la-science-de-...

Dans cet interview dont la version télévisée a disparu et dont il ne reste que l'extrait ci-dessus, notre héros se présente comme un petit lutin charmeur de yacks... J'ai eu beaucoup de mal à tout écouter jusqu'au bout car le personnage me saoule car ça part dans tous les sens comme dans ses livres mais c'est édifiant sur sa "cosmologie" avec échappées dans le soleil et j'en passe. A ce niveau là c'est pas de la simulation, il a été complètement "shooté" par une pseudo physique quantique et un méli mélo de gnose de Princeton ou je ne sais trop quoi. Evidemment ça en impose aux béotiens. Qui sont légions !

Une excellente occasion de reparler des "souvenirs induits" de viols sur fond de satanisme

La page dans laquelle le Berre est épinglé est toute entière consacrée à cette question. Je n'ai pas tout lu et cette page ne parle pas d'une contribution qui est à mes yeux incontournable sur ce sujet et c'est L'enquête sur le satanisme de Massimo Introvigne.

Mais avant de reparler de cette contribution, il me faut signaler que très récemment encore fait part de mises en cause au sujet d'un certain M.T. Keshé qui prétend avoir conçu un dispositif surunitaire produisant plus de jus qu'il n'en consomme. Ce personnage serait soupçonné d'appartenir au "réseau pédophile mondial".

Parenthèse au sujet d'un certain M. T. Keshé

Je cite un email (non corrigé) du 28 août :

Je regarde l’affaire Keshe journellement pour savoir quand il se fera arreté mais il doit avoir des soutients  de haut niveau c’est pas normal que cette affaire traine à ce point l’à c’est une arnaque planétaire .Il a présenté son nouveau système auto- productif aux américains  dans un hotel réservé aux journalistes. le systeme n’a pas fonctionné les amerloques ont bien rigolés ils ne sont pas venus pour rien. Une chose est certaine il est melé de pres ou de loin au réseau pédophile mondiale. Son associé dans l’affaire s’appelle Dirk Lauressens( il est belge) l’a quitté il y deux ans lorsqu’il a senti l’arnaque, aujourd’hui il sont en guerre totale. IL a aussi son site internet

https://www.facebook.com/groups/516335221862070/

Le journal Veteran Today dont le rédacteur en chef Gordon Duff est tres copain avec Keshe donc les articles  sur celui-ci vont toujours dans le sens ordonné par ce Keshe En france la pédophilie est devenue une industrie on peut meme dire une industrie de haut niveau, le nombre de politicars  de tout niveau impliqués  dans ce monde est phénoménal, tout est caché aux Français le nombre d’affaires  bloquées au tribunaux est impensable toute la magistrature est impliquée  + une bonne partie de la police également  je comprends que Hollande a chaud aux fesses certaines affaires remontent à la surface et avant les élections ce n’est pas bon signe. ci-joint un site d’un enqueteur sur ce genre d’affaire , c’est édifiant il y en a des dizaines ou on retrouve des gens connus (Perben, Baudris et surtout Jack Lang  qui traine non pas des casseroles mais des marmites toujours soutenu par la Franc-maçonnerie)

https://www.fichier-pdf.fr/2013/06/18/boiteapandore/boiteapandore.pdf

Le fichier ci-dessus ne parle pas de Keshe, il ne fait que récapituler les délires au sujet d'un certain nombre d'affaires bien françaises. Quant à trouver des évocations d'une implication de ce physicien, je n'ai ramené que ceci :

Interviews with M.T. Keshe and Konstantin Meyl After September 21 ...

https://www.youtube.com/watch?v=V9zBn3BKd3Y

21 sept. 2012 - Interviews with M.T. Keshe and Konstantin Meyl After September 21, 2012 .... did he really say at minute 9 that pedophile groups are controlling ...

Chose curieuse, si vous cliquez sur le lien la page est en français mais on ne trouve aucune trace du texte surligné en rouge. Mais il est possible que l'entretien contiennent une allusion à la thèse évoquée par mon correspondant. Ce que j'ai vu c'est que les accusations de satanisme envers Keshe seraient fondées sur un "signe", une "main cornue" si j'ai bonne mémoire. Bref, tout cela est très "léger" et ce qui est probablement très certain c'est que l'appareil qu'il vend est bidon. Un de mes correspondants a un ami qui en a fait les frais sans aucun bénéfice. Et si j'ai bonne mémoire le fait qu'il aurait des panneau solaire s'opposerait à ce qu'un bilan clair soit tiré. On se console comme on peut quand on s'est fait arnaquer...

La vérité sur les "souvenirs induits" de viol et Cie

Introvigne_satanisme.jpgLe livre de Massimo Introvigne  est incontournable pour se dépendre des délires que j'ai déjà longuement évoqués.

En cliquant sur : http://silicium.blogspirit.com/apps/search/?s=%22Massimo+... vous retrouverez les éclaircissement nécessaires et je me vois contraint de me répéter :

Sur cette question, je ne peux que renvoyer mes lecteurs à l'ouvrage de Massimo Introvigne intitulé "Enquête sur le satanisme" (Dangles) qui consacre p. 310 et suivantes un long chapitre à l'antisatanisme laïc avec l'histoire des pédo-psychiatres et des survivors. Il est fait référence justement à Freud qui alors qu'il pratiquait l'hypnose fut confronté à une épidémie d'abus sexuels censés être survenus dans des contextes très sataniques de la part de nombreuses patientes. Freud aurait conclu à une sorte de "contagion psychique" impliquée par sa méthode d'investigation (hypnose) et aurait arrêté les frais. Malheureusement, au Canada et à notre époque on n'a pas eu la même prudence et l'histoire s'est reproduite avec cette différence que les "psys" ont cru aux confessions des enfants. Jusqu'à ce que des universitaires américains entrent dans la danse et s'efforcent de mettre un terme à ce délire carabiné. Mais en France on n'en a rien su.

Sauf que cette épidémie a tenté de pénétrer le continent par le biais d'une affaire survenue à Nice à propos de "magistrats" censés avoir participé à des sortes de "messes noires" à base de pédophilie auquel une partie de la bonne société niçoise aurait été mêlée.

En réalité l'affaire est très simple : à savoir que dans le cas de deux divorces, la partie perdante a été désavantagée par le fait que la partie gagnante appartenant à une famille de magistrats a obtenu la garde des enfants du couple. Les parties perdantes s'étant réfugiées aux USA ont été littéralement "contaminées" par le phénomène décrit par Introvigne et les gosses ont été suggestionnés d'où les histoires que l'on a pu entendre et les dessins que l'on a pu voir.

Je n'ai pas suivi l'affaire au moment où elle s'est produite, je ne l'ai reconstituée que par la suite. Il se trouve que j'ai été alerté par les déclarations délirantes d'un magistrat suisse qui avaient prétendu que la guerre à la pédophilie ne sera réellement déclarée que lorsqu'on découvrira des charniers d'enfants... Maintenant quand on sait quel est l'avocat qui s'est emparé de cette histoire et pour quelles raisons, on a presque tout compris !

Je ne m'étendrai pas sur cette histoire car il y aurait un livre à écrire et ce serait assez nauséeux mais ce qu'il convient de souligner c'est la parenté entre le délire mentionné ci-dessus et les conséquences de l'Affaire Taxil en termes de bobards comme ceux qui voulaient qu'à une certaine époque quand on faisait des fouilles sous des couvents on était censé découvrir des souterrains entre des monastères masculins et des couvents féminins abritant des ... charniers d'enfants. Il s'agit là de ce que les sociologues appelent des rumeurs urbaines, elles sont du même tonneau que l'histoire de ces magasins de confection féminine dans les cabinet d'essayage desquelles les jolies femmes étaient censées disparaître pour être exportées vers de harems. Du même tonneau sortent les histoires de restaurant chinois faisant manger du rat à leurs clients avec le dentiste découvrant la supercherie par un os coïncé dans la denture d'un patient.

En tant qu'ex niçois et ex expert judiciaire, j'ai été bien placé pour avoir des informations sur ce qui se disait à l'intérieur du palais. Notamment en 2001 lors de l'inculpation, par la suite, d'un évêque de l'Eglise russe qui a été condamné pour des faits de "pédophilie". J'ai bien connu un personnage, en l'occurrence un éditeur, qui a concouru comme Maire de Nice (il est décédé) et fut très intime avec le magistrat instructeur de cette dernière affaire.  

Par dessus le marché, il se trouve que j'ai été le voisin d'un substitut, dont la femme, par sa maladresse et son ingérence a fait exploser l'affaire. C'est ce même concurrent de Peyrat qui m'a raconté comment cette femme en prenant l'initiative, alors qu'elle tricotait dans le bureau de son mari, de prendre un coup de fil et de se rendre directement à l'insu de son mari à une rencontre au Négresco avec les avocats des plaigants américains, sous l'œil de flics du F.B.I. qui rodaient dans le secteur.

Notez en passant que j'avais livré entre les mains de ce substitut une belle affaire d'exercice illégal de la pharmacie ayant consisté à revendre du Rivotril et à le faire passer pour de la médecine chinoise. Malheureusement, il l'a complètement loupée...

Concernant, l'histoire de Mgr Paul, je l'avais connu et observé quelques mois avant que son affaire n'éclate. J'ai reçu et accompagné un ecclésiastique passé du catholicisme à l'orthodoxie dans une démarche visant à sa régularisation car il s'était fourvoyé auprès d'un représentant français d'un patriarcat non canonique. C'est ainsi que j'ai pu "confesser" une vieille qui se bouchait ostensiblement les oreilles lors du sermon de l'évêque avant de sortir sur le parvis. Par cette dame qui l'a traité de "pédé" j'ai su qu'il était soupçonné d'avoir vendu indument des biens de l'église. Ayant mangé à sa table, sa manière de s'immiscer un peu trop dans les querelles de préséance ses enfants de cœur m'avait mis la puce à l'oreille... Là où je voulais en venir c'est que ma proximité avec des acteurs impliqués dans l'affaire apparue en 2006 de la revendication de la fédération de Russie sur la cathédrale russe niçoise m'a permis de jouer un rôle "informatif" quant aux véritables dessous de cette affaire. Si le Sieur Estrosi a évité de prendre parti en se bornant à susciter un inventaire et un classement des trésors de la cathédrale à titre conservatoire, c'est qu'il a du tenir compte d'un rapport anonyme parvenu à son cabinet qui l'a instruit des dessous géopolitiques et ecclésiogiques qui incitaient le patriarcat de Constantinople (sous influence turque et coupable d'une forme de "papisme") à vouloir, par l'association locale, garder la main sur le monument.

Revenons à Patrick le Berre

Ce que je voulais souligner par ce qui précède c'est qu'ayant été aux premières loges pour décrypter convenablement les véritables arrières plan de deux affaire de "pédophilie" particulièrement retentissantes, j'ai eu bien des raisons d'étudier de fort près un certain nombre de ces affaires où reviennent tel un leitmotiv quasi incontournable des rumeurs à base d'abus rituels à caractère satanique.

La chose était apparue dans l'affaire d'Outreau à propos d'une ferme en bordure de la Belgique où les enfants auraient été contraint à des actes de zoophilie. Sauf que même sous l'influence et à l'incitation de la principale actrice de ce méchant drame, les gosses n'ont pas su en retrouver le chemin. Les gendarmes belges avaient du reste avertir leurs collègues français du caractère fantasmatique de la chose.

J'en reviens à Patrick le Berre car en se basant sur sa technique ridicule de massage des pieds, il prétend en avoir conclu qu'une femme sur trois aurait été victime d'abus sexuels refoulés.

Certes les histoires de "pédophilie" existe mais c'est devenu une véritable "hantise". A une époque, je m'en souviens, la grande hantise c'était "la traître des blanches" vers des harems moyen-orientaux, on racontait des histoires de disparition à partir de cabine d'essayage dans certains grands magasins de prêt à porter. J'ai des souvenirs précis de tout cela datant de mon enfance.

Ce que professe Patrick le Berre à ce sujet, c'est évidemment du délire à l'état pur, et j'ajoute que ce genre de propos constitue la "signature" typique d'un grave manque de discernement. Quand on en vient à professer ouvertement pareilles "énhaurmités", il ne faut surtout pas vouloir venir se plaindre devant la Justice que des gens puissent oser se foutre de la gueule de ceux qui contribuent à de véritables "paniques sociales".

20/02/2015

Censure d'Internet : le gouvernement pourrait tomber sur un bec...

Censure.jpgIl existait une possibilité d'ordonner l'effacement de sites comportant des contenus pédo-porno-graphiques sans réquérir le feu vert d'un juge. Le dispositif a été étendu à l'apologie de terrorisme dont on peut craindre qu'il ait bon dos.

Un organisme qui veille jalousement sur la véritable liberté d'expression a décidé de se pouvoir devant le Conseil D'Etat. Comprenez bien que tant qu'il ne s'agissait que de "pédophilie" çà pouvait passer quoique elle aussi ait bon dos. En effet toute personne susceptible de contester les vues qui se pratiquent sur ce sujet hypersensible (qui, je le rappelle, constitue un moyen pour les féministes les plus enragées de systématiquement "diaboliser" la gent mâle) risque de se voir traiter de complice. Or je rappelle qu'une confusion esr systématiquement entretenu entre "pédophilie" et "pédérastie". La différence résidant dans une question d'âge et une différence de nature, d'un côté pure exploitation d'adultes débiles, restés infantiles ou pur obsédé et de l'autre un caractère d'échange avec une part "didactique" qui évidement inquiète le système car c'est un danger pour le formatage odieux qu'il exerce sur les jeunes.

Pour la question qui nous occupe, si la procédure est la bonne, ce que je n'ai pas vérifié, le gouvernement devrait se ramasser une gamelle, ce dont évidement je me réjouirai. Nous avons présentement un ministre (auquel M. "Estronsi" se heurte) et qui constitue d'une part une personnalité très intéressante et les présages contenus dans son thème astrologique sont intéressants. Il est possible que j'en parle en privé mais auparavant je devrai sans doute faire le ménage des écoutes par trop passives... Le problème est qu'il me faudrait étudier sa "loi" qui pose certes problème indépendamment de la valeur intellectuelle du personnage en question....

Pour l'instant voyez http://www.lextimes.fr/5.aspx?sr=1872 

La même correspondante (les femmes sont en train de remonter dans mon estime) m'a signalé un site belge d'information qui me semble intéressant mais comme toujours il faut trier donc je ne garanti rien du tout.

http://www.express.be/joker/fr/platdujour/letat-islamique...

Je reviendrai sans doute sur la question de l'Islam mais en privé, le sujet est par trop complexe et par trop sensible. Là encore je manque de temps pour rassembler mes idées et les exprimer de façon "pédagogique"...

30/12/2014

Egocentrisme et quête sujets nouveaux

egocentrique.jpgCette image représente l'égocentrisme, sans même griffonner un pendentif à l'oreille visible c'est à çà que ressemblent beaucoup de femmes actuelles a commencer par la lectrice dont je vais citer les propos.

J'ai reçu le mail suivant, c'est à peu près la seule réaction négative mis à part celle d'un lecteur belge que j'ai remis à sa place dans un post précédant :

Vous êtes fatigué en cette fin d'année et votre blog ne se renouvelle plus pédé, gay, pédophile plug anal etc..... Y a pas autre chose à écrire sur votre blogspirit pour nous maintenir en bonne santé?

Les pédophiles me font horreur, les PD ne me gênent pas s'ils me laissent tranquille avec mes godemichets, les plug anals m'intéressent.

Bon passons à autre chose 

Please

Exégèse

Le sens général du message est clair : tant qu'on répond aux soucis immédiats des lecteurs, on est le meilleur des hommes mais dès qu'on s'en écarte on prend à peine des gants pour vous signifier du mépris.

C'est l'occasion de dire qu'à quelques exceptions près, les femmes il n'y en a que pour leur cul et celle là ose le proclamer. Je lui en laisse la responsabilité. Chacun jugera...

Les "homos" cette femme s'en tape, en fait l'indifférence si elle n'est pas feinte est pire que le mépris. Mais je suppose qu'elle fait semblant. On n'ose plus dire que les pédés font chier, on risque des poursuites. Rien n'est plus terrible pour une femme que de paraître ne pas exister et d'être jugée non sur son physique (ici totalement invisible) mais sur son degré d'intelligence. Mais l'agilité mentale qui en fait de "pirouette" est ici parfaitement nulle n'est rien car ce qui importe c'est l'intelligence du coeur.

Enfin merci quand même...

La question du "renouvellement"

Si je fais le compte de la teneur des mails reçus ou bien j'ai on m'expose des cas de maladies plus ou moins incurables ou des questions insignifiantes. Je pourrais citer des exemples mais je ne veux pas décourager qui que ce soit de m'écrire.

Il va sans dire que quand on me pose un problème qui justifie une note je saisis l'occasion d'aborder un nouveau sujet. Mais la chose arrive de plus en plus rarement et comme je me protège de la déferlante que constitue les actualités, que j'ai une sorte de technique consistant à laisser venir à moi ce dont je dois avoir connaissance sans rien solliciter, il s'ensuit qu'il peut arriver un moment où le type particulier d'information que l'on souhaite se raréfie.

Il se peut que j'ai fait le tour de bien des questions et qu'à moins de résumer certaines, il n'y ait plus grand chose de nouveau à aborder. D'autre part, je crois avoir déjà fait la liste des sujets sur lesquels je n'ai rien de particulier à ajouter. Les vaccinations par exemple, il existe une ligue contre ces saloperies il faut simplement la soutenir et pas seulement quand on a un problème. Quand à critiquer les profils scandaleux de Big Pharma, la cause est entendue. Il est inutile de radoter. Quand aux médocs particulièrement nocifs, il y a des sites pour cela, Prescrire par exemple et pas seulement.

Donc quand au sujet nouveaux je renvoie la balle à la dame, qu'elle fasse un petit effort au lieu de persifler à propos de ma "fatigue"... Enfin je me demande qui n'est pas "fatigué" de la tournure des choses sachant qu'elles vont aller en s'aggravant. Enfin pour ce qu'il en est des sujets qui rebroussent le poil de certain(e)s je rappelle qu'on a la faculté de les ignorer.   

Jusqu'à présent c'est moi qui ait pris l'initiative de traiter des sujets originaux comme certaines questions liée à l'homéopathie mais le niveau général étant très bas, je me demande combien de lecteurs ont pu tirer profit de ces mises au point. Enfin cela m'intéressait de les traiter dont je ne me plaint pas. 

J'attends pas conséquent que l'on me fournisse l'occasion de "rebondir" mais comme je ne rebondis pas toujours dans le sens souhaité, je comprends fort bien que les candidats désireux de me stimuler y regardent en deux fois. Je demande seulement que l'on ne me tienne pas pour responsable de cette absence de stimulation. Il faut choisir et prendre des risques. Je suis courtois avec les gens qui le sont et impertinent avec ceux qui sont persiflants et qui perdent des occasions de se taire.

Réponse à propos d'un "artisse" qui était visé dans un post privé

A une femme qui prétendait n'avoir rien compris à ce dont il va être question, j'ai répondu que je l'avais désabonnée d'office et qu'elle aurait du le faire elle-même. 

Ce mail faisait référence à une news envoyé aux seuls abonnés où je dénonçais l'exposition d'un sapin en forme de plug anal sur la place Vendôme, joint à la commercialisation, à raison de 42 € pièce, des mêmes mais en chocolat par la Monnaie de Paris (oui vous avez bien lu) ainsi qu'à une exposition assez sordide d'un dénommé Mac Carthy où l'on peut voir un gamin sodomisant une bique, des automates hideux faisant subir les derniers outrages à des cochons et une sculpture qui est une incitation à la pédophilie. cette oeuvre représente un individu demi nu revêtu d'un casque tenant une fillette dans s'est bras tandis d'un nain se trémousse sur son zobe. J'aime les plaisanteries mais il faut qu'elles soient de bon goût. Il est navrant de savoir que Président se disant "normal" a donné sa caution à l'artiste en question. Ce genre de provocation purement gratuite n'a pas lieu d'être tout ce qui est hideux devrait être banni de l'espace public et là on a atteint un sommet. Comme il n'est pas indépassable, il faut s'attendre à pire encore...

Ce qui m'étonne dans cette affaire c'est que les curés ne manque pas une occasion d'évoquer dans leurs sermons certaines prétendues atteintes à la famille (entendez le "mariage pour tous") mais n'ont pas eu un seul mot pour flétrir ce genre de manifestation sordide. Il est vrai que c'est chose délicate à dénoncer, cela réclame une certaine habileté dont ils sont incapables. On vous répond qu'en démocratie il faut accepter ce qu'on n'aime pas, on peut désapprouver mais au fond on est tenu de la fermer et surtout de s'abstenir d'agresser d'auteur de toutes ces saletés...

Celui qui a crevé la baudruche a bien fait et le connard qui a du se faire payer très cher pour avoir imaginé ce qu'on pouvait présenter, seulement à des enfants, comme un arbre stylisé peut s'estimer heureux de ne pas s'être fait crever les yeux. Si c'était arrivé je ne l'aurais pas plaint car il n'aurait eu que ce qu'il méritait.

L'attirance et l'horreur sont sœurs jumelles

A lire ma correspondante, on pourrait croire que j'ai fait l'éloge de la "pédophilie" et à propos de son "horreur" j'ai une remarque à faire. L’attirance et l'horreur sont bien sœurs jumelles tout comme la haine n'est jamais que de l'amour contrarié. L'horreur professée à l'égard de la pédophilie, lorsqu'elle vient de mâles qui en font trop est toujours suspecte. Ces gens là me donnent surtout l'impression de désirer faire ce que d'autres osent faire et ne le pouvant pas, ils aspirent à ce que les autres soient sévèrement punis voir tués. Cette "horreur" est tout aussi suspecte que ce que l'on appelle homophobie qui n'est pas de la peur mais le masque d'une jalousie qui se transforme en mépris voir, si les circonstances s'y prêtent en violence voir en meurtre. Oui tout cela n'est que symptôme de désir interdits et de frustration. Il faut le dire et le répéter.

Sur les émotions "réversibles"

En ce qui concerne la "pédophilie" je sais qu'il est dangereux de ne pas manifester son "horreur" sur commande parce qu'il existe une façon beaucoup plus saine d'éviter d'être le jouet d'émotions contradictoires et donc réversibles.  Je vais prendre un exemple pour mieux me faire comprendre :

La source de toutes les dépravations comme celle que je viens de dénoncer est un certain marquis qualifié de "divin". Il est inutile de prononcer son nom sachant que ce dernier à servi a définir une forme d'administration de la souffrance assez particulière. Un théologien catholique, que je tiens à d'autres égards pour une vulgaire "crevure" vu qu'il s'est trouvé compromis dans le cadre d'une affaire évoqué dans un autre post et a campé sur un véritable déni, ce personnage a trouvé le mot juste pour définir l'attitude que l'on devrait avoir face à certaines productions pornographiques, c'est l'ennui.

Ma position envers les "pédophiles" consiste à les considérer comme n'étant que des "débiles" mentaux. Ce qui m'étonne c'est que les abus persistent en dépit de la publicité qui leur est faite. Il vaut mieux prévenir que guérir. La seule question que je me pose est celle-ci : comment se fait-il qu'alors qu'une véritable chasse est organisée depuis le milieu des années 90, il puisse y avoir encore autant d'affaires pour défrayer la chronique. Quand j'étais gosse nos parents nous disaient seulement :  méfiez vous des adultes trop gentils avec les enfants, ça peut cacher quelque chose ! On n'avait nul besoin de nous faire de dessins. On comprenait bien qu'ils n'allaient pas nous rôtir et nous dévorer tout cru mais comme tout ce qui concernait le sexe était tabou on devinait que l'avertissement devait avoir trait à des histoires de "touche zizi". Alors comme on n'envoyait pas l'intérêt, on fuyait à la moindre alerte. Je me rappelle d'une fête foraine à Sedan où un type entre deux âges a voulu m'offrir des tours de manèges. Peut-être qu'il n'était pas mal intentionné mais je n'ai pas cherché à savoir, ce genre de distraction ne m'a jamais passionné. J'ai toujours été trop excessivement sérieux, le tir à la carabine passe encore mais les chevaux de bois je trouve ça ridicule... 

Messages subliminaux

Evidemment je comprends que le fait d'avoir aborder la question de l'homosexualité à plusieurs reprises, ça gêne pour l'excellente raison que ce que j'ai osé écrire est irréfutable et que ce qui est encore plus emmerdant c'est qu'on ne peut me classer ni parmi les gens coincés ni parmi les gens qui professent un libéralisme effréné. Ce qui est encore plus déroutant c'est que cette position apparemment moyenne et d'apparence médiocre n'exclut pas une totale liberté de ton sur des sujets tels que la religion qui montrent que sans éprouver le besoin de prôner le stupre et la démesure, je suis malgré tout affranchi de tous les faux semblants que peuvent encore exister. On craint des gens comme moi, car on ne sait jamais ce qu'il vont sortir de leur chapeau.

Soyez rassurés, je suis probablement unique en mon genre. Peut-être qu'il existe quelque part un sosie ou un double mais je n'ai jamais rencontré qui que ce soit dont la vue ait porté aussi loin. Ce n'est bien évidement pas le seul résultat d'une culture étendue à de multiples domaines. Il y a autre chose, savoir une capacité à faire, par le biais d'une vision symbolique et analogique, des rapprochements inattendus. C'est là un type de fonctionnement mental qui n'est plus à l'ordre du jour mais qui a constitué le fondement d'un système de pensée dont on n'a plus que des vestiges et qui est à la base de toutes les sciences traditionnelles.

Mais pour pouvoir porter ce type de pratique à un certain point d'incandescence, il fallait autre chose. J'ai fourni ailleurs une explication. Qu'il me suffise d'ajouter qu'une partie de ma culture dans le domaine d'un problème de société qui ne cesse de faire recette me vient d'une génération apparue après mai 68 qui ont ouverte de nouvelles pistes de réflexion. Cette génération a été décimée par le Sida et elle est devenue muette. J'ai pu faire le tri et la synthèse de ce qu'elle avait apporté et relier ce qu'elle a comporte de meilleur et de plus véridique. Et je crains qu'il n'y ait personne pour reprendre le flambeau d'où mon souci de laisser quelques "cailloux blancs" comme repères disséminés. Ceux qui doivent les découvrir et en faire leur profit sauront les reconnaître quand à ceux que cela emmerde et bien j'en suis ravi. Cela fait à peine plus d'un demi-millénaire que l'atmosphère est plombée par de fausses problématiques telles les supputations sur une "loi naturelle", il faut que cela change. Si les milieux LGBT ne font pas correctement le boulot qui devrait être le leur et donnent des verges pour se faire battre, il faut que les choses changent.

Il existe bien depuis le XIVème siècle une "hétérocratie" qui est devenue dominante et qui a culminé au siècle bourgeois. Ses excès ont engendré une réplique sous la forme d'un féminisme agressif piloté par des tribades qui aimeraient pouvoir châtrer tous les mâles. J'ose espérer que l'on va passer à autre chose, que les femmes sensées vont finir par se rendre compte qu'elles ont tout à perdre dans cette révolte et que la barbarie qui nous pend au nez si le système monétaire en vigueur se plante sera propice à toutes sortes de règlements de compte dont les Caroles Fourest et ses maudites Femens ont tout à redouter.

Parenthèse astrologique sur l'ère du Verseau

J'ai beaucoup inquiété certains milieux autrefois en publiant, dans les années 80 des spéculations prévisionnelles sur le contenu possible de l'ère du Verseau. Les astrologues s'étaient ingéniés à occulter le caractère homosexuel du mythe pourtant très visible. Très prudemment, j'ai présenté la chose en posant la question de savoir si cela n'allait pas marquer le triomphe d'une inversion généralisée. Il va de soi que si j'entendais flatter un certain public en évoquant à demi-mot le sens sexuel que revêt l'inversion chez Havelock Ellis, il est clair que j'envisageais surtout une acception beaucoup plus symbolique selon laquelle l'erreur tend à devenir vérité. Nous sommes en plein dedans et je vois que Rivarol le 31 janvier de l'an passé repris mot à mot l'expression que j'avais lancée dans dans un sens très exclusif et en ne parlant que de la loi Taubira qui est décidément une obsession bien franco française.

Je ne m'étendrai pas sur ma thèse qui s'enracine à partir de la découverte d'Uranus le 13 mars 1781. En 1790, on voit apparaître un pamphlet intitulé les enfans de Sodome à l'Assemblée Nationale qui anticipe avec une précision extraordinaire le mode de revendication LGBT apparu avec les fameuses "années Sida". Quelques années plus tard les futurs "homos" sont appelés "uranistes" en souvenir de la Vénus uranienne (céleste) qui leur est attribué chez Platon par opposition à la Vénus Pandémos (qui chevauche un bouc) comme divinité d'élection de "hétéros" de l'époque. Bref il y a bien une connexion entre Uranus, le signe du Verseur d'Eau et un goût qui ne cesse de faire jaser. Même les théosophistes avaient compris qu'il allait se passer quelque chose qui allaient changer les moeurs et je dois dire que celui qui les a taillés en pièce n'a rien vu. Il s'est contenté de se gausser des dérives d'un certain Leadbeather. Normal, n'étant pas astrologue et n'ayant aucune pratique de la cyclologie dont il avait pourtant fourni certaines bases théorique en datant le calendrier juif d'une certaine année du Kali Yuga, il n'était pas incité à regarder dans la bonne direction. Pourtant il était si peu moraliste qu'il s'est laissé rattacher à l'Islam par un peintre dont tout le monde connaissait à l'époque les penchants avérés.

Je me suis contenté de rassembler un faisceau de coïncidences symboliques annonçant que l'ère future allait être homosexuelles ou ne serait pas. Je n'ai pas osé paraphraser Malraux parce qu'en fait j'avais seulement prévu que le sujet allait prendre une place de plus en plus importante mais sans avoir jamais imaginé que des "mariages" de même sexe allaient se généraliser. Quand c'est arrivé, il y a une douzaine d'années, je me suis réveillé un beau matin en me frottant les yeux et en me demandant si j'étais bien réveillé et si s'agissant d'un rêve en forme de plaisanterie la question se posait de savoir s'il fallait en rire ou en pleurer. J'en suis toujours à peu près au moins point d'indécision sauf que puisque je vois que cela rend malades certains de mes ennemis, je me dis que si je n'ai rien à faire de cette innovation, elle est bonne à prendre. Ceux que cela dérange devront s'habituer...

Ne me demandez pas de vous prédire par le menu ce que nous promet l'ère du Verseau dont on ne sait pas très bien où elle a commencé vu l'imprécision des limites des constellations sidérales. La seule chose sûre est que le premier maître du Verseau est une planète tenue pour maléfique. C'est Saturne le dévoreur de ses propres enfants, ça promet ! Quant à savoir si le caractère pédérastique du mythe s'incarnera, je ne le crois pas, je suis même certain du contraire. Le modèle aurait pu avoir sa chance au lendemain de mai 68 mais les caves de la Sorbonne ayant été érigées en lupanar l'hypothèse était assez improbable.

Les Tony Duvert et autres coqueluches littéraires se sont chargées de compromettre définitivement cette possibilité. Il s'est agi seulement de vouloir libérer la sexualité des mineurs pour les dresser contre leurs parents encore catholiques. Duvert a fini par crever dans la pire des solitudes et n'a été découvert qu'un mois après probablement dans un assez triste état. Ce type n'a pas dit que des sottises mais s'amouracher d'un gosse de 8 ans et en faire un jouet est chose débile. Le hasard a fait que j'ai croisé son "Jonathan" non loin de Nice où elle était censé enseigner le yoga. Sa mère, pour se libérer a voulu le refile le "bébé", j'étais là pour préparer un colloque d'astrologie qui s'est tenu Bld Carabacel. J'ai passé un semaine à entendre cette mère indigne seriner à son rejeton qu'il avait été son amant dans une vie antérieure. Il devait avoir 12 ou 13 ans et avait fait la célèbre école en bateau. J'ai assisté par une nuit de pleine lune sur la route menant à Peira Cava à des scènes de caprices absolument surréalistes. Le génitrice s'est étonnée de mon refus de collaborer en s'étonnant que des amis à elles avaient été ravis de l'aubaine. En vérité, si ce n'était la crainte de passer des années en taule je l'aurais volontiers écrabouillée à coups de poings et de pieds pour de multiples raisons et pas seulement pour son cynisme envers sa propre progéniture. Je suis désolé mais je suis incapable d'avoir la moindre conversation suivie avec un môme, en plus il était terriblement perturbé et totalement imprévisible. Je ne vois pas ce que j'aurais pu faire a attendre dans une baraque où il faisait un froid de canard sans la moindre occupation ou distraction. Je suis parti en claquant la porte promettant à la mère qu'elle aurait un jour de mes nouvelles. Ce qui m'a le plus choqué c'est que celui qui m'avait missionné non seulement s'est complètement tamponné de l'histoire. Pire encore comme je refusais d'agréer certaines décisions en temps que co-président, il m'a remplacé par cette salope. Enfin je m'en suis vengé dans un article où je l'ai démasquée nommément.

Cette méchante histoire m'a permis de constater que lorsqu'ils s'agit de sauvegarder des intérêts personnels tout le monde est d'accord pour faire la sourde oreille aux pires crimes. Je note du reste que dans le village où a eu lieu le "croisement" un prêtre a fait plusieurs jeunes victimes avant que le Maire ne finisse par trouver le moyen de le faire déguerpir séance tenante en lui disant que s'il ne foutait pas le camp  sur l'heure, il allait avoir une plainte au cul. Pour ma part, j'aurai appuyé la plainte afin qu'il passa une partie de ses vieux jours en taule car la encore les gens qui était à même d'entendre nuitamment les cris de son amant lors de séances assez sadiques ont fait semblant de n'avoir rien entendu. Ce qui a choqué le Maire c'est qu'il faisait ça dans la sacristie : un jour lors d'une visite en compagnie d'un archéologue, le duo est sorti complètement dépenaillé après que l'expert ait proposé ses secours. Ce dut être assez comique.  

Pour en revenir à nos moutons, on assiste à une sorte de caricature et c'est justement la "pédophilie" et la hantise qui est cultivée à son sujet a justement pour but de corrompre cette thématique et d'empêcher son retour. Je peux avancer avec la certitude de n'être pas démenti qu'il n'existe aucun risque à cet égard. Les alarmes des milieux catho pétainistes sont vaines et ne résulte que de délires paranoïaques de la part de gens qui étant emmurés dans leur prison portative perdent complètement pied.

Si l'on se réfère au symbolisme traditionnel, il est impossible de tirer argument de la maîtrise d'Uranus. Cette planète inconnue du septénaire ne possède pas un symbolisme fiable. En revanche une chose est certaine : si le Verseur d'eau évoque Ganymède comme échanson des Dieux et renvoie au nectar d'immortalité qui leur était servi sur l'olympe, le nectar s'étant transformé en vulgaire flotte insipide si Malraux a prophétisé une nouvelle spiritualité, on est à présent fixé sur sa teneur. Le spiritualisme du "New age" c'est pour ainsi dire de la merde en barre, cela présente pour certains l'apparence et le goût du chocolat mais c'est au mieux du chocolat synthétique fabriqué avec des dérivés du pétrole. Cela dit je ne donne pas plus cher des religions antérieures et survivantes, dans le meilleurs des cas elles sont totalement usées. On peut se demander si elles ont été autre chose que des instruments de pouvoir. Enfin quoiqu'il en soit à l'heure actuelle la chose est établie sans contestation possible.

Il est une autre déduction à tirer du symbolisme du Verseau : il se trouve en effet que c'est un signe diluvien. Or il semble que nous approchons d'une fin de cycle. Si déluge il doit y avoir j'ignore quelle forme il prendra mais ni l'influence de Saturne ni celle du Verseur d'eau ne peuvent guère être envisagée de manière vraiment riante. 

J'aurais aimé que des collègues se penchent sur cet ensemble symbolique assez problématique du fait qu'il faut l'interpréter en tenant compte des incompatibilités entre la culture grecque et la culture judéo-chrétienne. Cependant les astrologues sont courageux mais jamais téméraires. Ils sont comme tous les "psys", ils n'osent professer que des thèses en accord avec ce que souhaite entendre le public du moment, ce qui fait que cela donne lieu a des variations très symptomatiques pour qui conserve assez de recul. Il va de soi que je méprise souverainement toute cette engeance de laquelle il y a peu de chose à conserver.