Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rechercher : "Massimo Introvigne"

Souvenirs d'abus sexuels, ça siège dans les talons ! Patrick le Berre, ex physicien au C.E.A., devenu ”passeur d'âmes”

Capture_Le_Berre.JPGAvant d'évoquer ce que recouvre ce titre, qui va sans doute nous entraîner assez loin, je dois vous dire ce qui m'amène à reparler de ce personnage. Mais notons tout d'abord que si j'ai classé cette note dans la catégorie des mouvement dits "sectaires", c'est une approximation, il s'agit bien en revanche de "néo-spiritualisme" avec tout ce que cela peut présenter de péjoratif.

Je note du reste que dans sa biographie de l'Harmattan Le Berre s'est protégé contre une accusation de "sectarisme". Je cite :

Ingénieur Arts et Métiers (ENSAM), avec 1 an de spécialisation à l'Ecole Nationale Supérieure des Techniques avancées (ENSTA) en physique nucléaire et physique des matériaux, puis spécialisation en sciences managériales, sciences humaines et sciences sociétales (avec développement d'une expertise en matière de mécanismes sectaires)

En effet il se prétend expert en matière sectaire, expert auto-proclamé cela va de soi et de toutes façons les éventuelles formations universitaires dans ce domaine sont sujettes à caution... Le domaine dans lequel s'inscrit Le Berre est difficile à cerner, il prétend s'occuper de bien-être et de thérapie et il y a derrière tout cela un salmigondis pseudo cosmologique qui rappelle certaines croyance sectaires. Mais qu'importe dans la mesure où je ne gobe pas tout cru les enseignements académiques je suis sans doute passible moi-même d'une accusation de "sectarisme". Enfin le collègue n'est pas sectaire mais assurément très problématique, juges en !

Notez que d'après la "bio" évoquée il ne serait que membre actif du mouvement où de l'association "Le jardin du créateur"... Curieux... Qui donc dirigerait ?

Plainte de Le Berre contre un de mes informateurs

Manque de pot pour Patrick le Berre quand on "googélise" son nom un de mes articles à son sujet arrive en tête, enfin il va nous permettre de nous distraire momentanément du cas de Laurent Schwartz.

Je viens de recevoir le mail suivant :

Bonjour Monsieur

 
Je voulais juste vous dire que Patrick Le Berre a porté plainte contre moi pour cet article (peut-etre contre vous aussi, je n'en sais rien)

Pour diffamation et dénonciation calomnieuse, je crois

En tout cas, je confirme qu'il n'y a rien de faux dans ce que je vous ai dit.

Cette procédure montre même les incohérences de la partie adverse.
Le Berre semble dire dans sa plainte (pour ce que j'ai compris) qu'il est victime d'une affaire de coeur, où Mme L a quitté Monsieur L pour vivre avec le Dr Bry.
Or l'argumentaire de Bry et de Mme M est toujours le même : le Dr Bry prétend avoir agi pour des "raisons strictement professionnelles", et Mme L ne vit chez lui que pour bénéficier de sa "gentillesse" (ce sont des mots qu'ils ont écrits...), pour se protéger du vilain "pervers narcissique" qu'elle prétend que je suis. . 
 
A votre disposition si besoin
A.L.
 

Diffamation, ingures, dénonciation calomnieuse, dénigrement : mise au point

Concernant les aspects techniques, voir : http://www.legavox.fr/blog/maitre-haddad-sabine/diffamati...

La police n'a pas pu traiter la plainte faute de temps et RV a été pris dans 15 jours.

Premièrement, le Berre ne s'est pas manifesté à moi, il est douteux qu'il ait porté plainte contre moi et à mon insu d'abord parce que le fait d'avoir invoqué comme motif la dénonciation calomnieuse tend à démontrer qu'il a négligé de se faire conseiller. Il est vrai que beaucoup d'avocats sont assez nuls en la matière mais enfin la dénonciation calomnieuse n'existe qu'au cas où elle s'adresse à une autorité de police ou de justice et non au public directement. Ca c'est la diffamation. Or la diffamation par voie de presse est prescrite par 3 mois. Si donc la plainte a été déposée après le 28 avril, se trouverait privé de toute espèce de voie de recours.

Le Berre victime indirecte d'une affaire de cœur : faux ! archifaux !

Je crois utile de mettre les choses au point publiquement ne serait-ce que pour fournir à la victime les éléments de réponses de sa déposition.

Il est assez visible dans cette affaire que la plainte, à supposer qu'elle ne soit pas déjà prescrite, vise à faire pression sur la victime du Dr Bry qui a été radié définitivement en tant que médecin pour entorse aux obligations vaccinales et qi se plaint, en autres chefs d'accusation, d'avoir été cocufié par le médecin qui ne survit que parce qu'il a séduit la femme de son ex patient. N'oublions pas qu'il y a dans cette affaire un constat d'adultère où il est établi que l'huissier à tâté les places mitoyennes encore chaude du lit du médecin indélicat.

Dans l'article incriminé, il est seulement insisté sur le fait que le médecin était sous l'influence d'une sorte de "gourou" et il est prouvé qu'il avait envoyé sa patiente en consultation chez ledit "gourou". Il n'est pas désigné comme complice du cocufiage, et sur ce point le médecin avait son libre arbitre et il ne saurait être question de reporter sa responsabilité sur des tiers. Simplement, il est clair qu'un médecin qui s'avère être sous l'influence d'un personnage aussi baroque que Patrick le Berre devient par là même un médecin dangereux.

L'affaire le Bry n'aura été que la cause occasionnelle qui m'a incité à regarder de près l'odyssée du personnage. Psiram m'avait largement précédé dès 2012. Or si les dernières modifs de son article datent de juillet 2016, non seulement la prescription semble acquise de longue date mais je défie l'intéressé de pouvoir faire un procès à ce site. D'origine allemande, il disparait régulièrement et je n'ai jamais pu entrer en contact avec les responsables. Il se trouve qu'ils m'ont cité mais sous leur entière responsabilité. Je rappelle que l'hostilité de principe de ce site à des disciples comme l'homéopathie qui ont fait leurs preuves m'interdit de collaborer quoique j'aurais aimé attirer l'attention de ces gens sur quelques points de détails. Ils m'avaient du reste sollicité, il y a plusieurs années et je n'ai pas répondu.

Patrick le Berre pseudo "maître spirituel", je persiste et je signe !

Et en ce qui concerne les autres articles mettant en cause la "gourouterie" de Patrick le Berre, en tant que "passeur d'âme", c'est-à-dire en temps que prétendu "maître spirituel, je persiste et je signe et me vois dans l'obligation de lui en repasser une couche.

En cliquant sur ce lien vous pouvez relire les 4 articles évoquant le personnage :

http://silicium.blogspirit.com/apps/search/?s=%22Patrick+...

Et constater que je n'outrepasse nullement le droit de critique relevant de la sacro sainte liberté d'expression. J'ai justifié mes critiques en montrant que lorsque l'on désire poser en maître de métaphysique, il faudrait d'abord commencer par connaître les doctrines traditionnelles sur le bout des doigts. Mélanger une théorie muti créationniste avec des notions tirées du bouddhisme n'est pas seulement d'un amateur mais d'un crétin ignorant. j'ajoute que les notions de corps mental, causal, éthérique sont des concepts particulièrement flou émanant des milieux occultistes et théosophistes et la théosophie de Blavastsky et cie est bien une "pseudo religion". Qualifier tous les propos de le Berre de "salmigondis" est le moins que l'on puisse dire.

Les engrammes de souvenirs d'atteinte sexuelle résideraient dans les talons

télé de Lilou.jpgL'alerte reçue m'a incité à actualiser mes informations au sujet de notre comique et c'est ainsi que par Psiram je suis arrivé à cette page dont j'ai extrait l'image figurant en tête de ce post.

Voir http://www.psyfmfrance.fr/viuz.php

Vous trouverez l'interview complète sous forme audio ici :

http://www.lateledelilou.com/Metaphysicien-la-science-de-...

Dans cet interview dont la version télévisée a disparu et dont il ne reste que l'extrait ci-dessus, notre héros se présente comme un petit lutin charmeur de yacks... J'ai eu beaucoup de mal à tout écouter jusqu'au bout car le personnage me saoule car ça part dans tous les sens comme dans ses livres mais c'est édifiant sur sa "cosmologie" avec échappées dans le soleil et j'en passe. A ce niveau là c'est pas de la simulation, il a été complètement "shooté" par une pseudo physique quantique et un méli mélo de gnose de Princeton ou je ne sais trop quoi. Evidemment ça en impose aux béotiens. Qui sont légions !

Une excellente occasion de reparler des "souvenirs induits" de viols sur fond de satanisme

La page dans laquelle le Berre est épinglé est toute entière consacrée à cette question. Je n'ai pas tout lu et cette page ne parle pas d'une contribution qui est à mes yeux incontournable sur ce sujet et c'est L'enquête sur le satanisme de Massimo Introvigne.

Mais avant de reparler de cette contribution, il me faut signaler que très récemment encore fait part de mises en cause au sujet d'un certain M.T. Keshé qui prétend avoir conçu un dispositif surunitaire produisant plus de jus qu'il n'en consomme. Ce personnage serait soupçonné d'appartenir au "réseau pédophile mondial".

Parenthèse au sujet d'un certain M. T. Keshé

Je cite un email (non corrigé) du 28 août :

Je regarde l’affaire Keshe journellement pour savoir quand il se fera arreté mais il doit avoir des soutients  de haut niveau c’est pas normal que cette affaire traine à ce point l’à c’est une arnaque planétaire .Il a présenté son nouveau système auto- productif aux américains  dans un hotel réservé aux journalistes. le systeme n’a pas fonctionné les amerloques ont bien rigolés ils ne sont pas venus pour rien. Une chose est certaine il est melé de pres ou de loin au réseau pédophile mondiale. Son associé dans l’affaire s’appelle Dirk Lauressens( il est belge) l’a quitté il y deux ans lorsqu’il a senti l’arnaque, aujourd’hui il sont en guerre totale. IL a aussi son site internet

https://www.facebook.com/groups/516335221862070/

Le journal Veteran Today dont le rédacteur en chef Gordon Duff est tres copain avec Keshe donc les articles  sur celui-ci vont toujours dans le sens ordonné par ce Keshe En france la pédophilie est devenue une industrie on peut meme dire une industrie de haut niveau, le nombre de politicars  de tout niveau impliqués  dans ce monde est phénoménal, tout est caché aux Français le nombre d’affaires  bloquées au tribunaux est impensable toute la magistrature est impliquée  + une bonne partie de la police également  je comprends que Hollande a chaud aux fesses certaines affaires remontent à la surface et avant les élections ce n’est pas bon signe. ci-joint un site d’un enqueteur sur ce genre d’affaire , c’est édifiant il y en a des dizaines ou on retrouve des gens connus (Perben, Baudris et surtout Jack Lang  qui traine non pas des casseroles mais des marmites toujours soutenu par la Franc-maçonnerie)

https://www.fichier-pdf.fr/2013/06/18/boiteapandore/boiteapandore.pdf

Le fichier ci-dessus ne parle pas de Keshe, il ne fait que récapituler les délires au sujet d'un certain nombre d'affaires bien françaises. Quant à trouver des évocations d'une implication de ce physicien, je n'ai ramené que ceci :

Interviews with M.T. Keshe and Konstantin Meyl After September 21 ...

https://www.youtube.com/watch?v=V9zBn3BKd3Y

21 sept. 2012 - Interviews with M.T. Keshe and Konstantin Meyl After September 21, 2012 .... did he really say at minute 9 that pedophile groups are controlling ...

Chose curieuse, si vous cliquez sur le lien la page est en français mais on ne trouve aucune trace du texte surligné en rouge. Mais il est possible que l'entretien contiennent une allusion à la thèse évoquée par mon correspondant. Ce que j'ai vu c'est que les accusations de satanisme envers Keshe seraient fondées sur un "signe", une "main cornue" si j'ai bonne mémoire. Bref, tout cela est très "léger" et ce qui est probablement très certain c'est que l'appareil qu'il vend est bidon. Un de mes correspondants a un ami qui en a fait les frais sans aucun bénéfice. Et si j'ai bonne mémoire le fait qu'il aurait des panneau solaire s'opposerait à ce qu'un bilan clair soit tiré. On se console comme on peut quand on s'est fait arnaquer...

La vérité sur les "souvenirs induits" de viol et Cie

Introvigne_satanisme.jpgLe livre de Massimo Introvigne  est incontournable pour se dépendre des délires que j'ai déjà longuement évoqués.

En cliquant sur : http://silicium.blogspirit.com/apps/search/?s=%22Massimo+... vous retrouverez les éclaircissement nécessaires et je me vois contraint de me répéter :

Sur cette question, je ne peux que renvoyer mes lecteurs à l'ouvrage de Massimo Introvigne intitulé "Enquête sur le satanisme" (Dangles) qui consacre p. 310 et suivantes un long chapitre à l'antisatanisme laïc avec l'histoire des pédo-psychiatres et des survivors. Il est fait référence justement à Freud qui alors qu'il pratiquait l'hypnose fut confronté à une épidémie d'abus sexuels censés être survenus dans des contextes très sataniques de la part de nombreuses patientes. Freud aurait conclu à une sorte de "contagion psychique" impliquée par sa méthode d'investigation (hypnose) et aurait arrêté les frais. Malheureusement, au Canada et à notre époque on n'a pas eu la même prudence et l'histoire s'est reproduite avec cette différence que les "psys" ont cru aux confessions des enfants. Jusqu'à ce que des universitaires américains entrent dans la danse et s'efforcent de mettre un terme à ce délire carabiné. Mais en France on n'en a rien su.

Sauf que cette épidémie a tenté de pénétrer le continent par le biais d'une affaire survenue à Nice à propos de "magistrats" censés avoir participé à des sortes de "messes noires" à base de pédophilie auquel une partie de la bonne société niçoise aurait été mêlée.

En réalité l'affaire est très simple : à savoir que dans le cas de deux divorces, la partie perdante a été désavantagée par le fait que la partie gagnante appartenant à une famille de magistrats a obtenu la garde des enfants du couple. Les parties perdantes s'étant réfugiées aux USA ont été littéralement "contaminées" par le phénomène décrit par Introvigne et les gosses ont été suggestionnés d'où les histoires que l'on a pu entendre et les dessins que l'on a pu voir.

Je n'ai pas suivi l'affaire au moment où elle s'est produite, je ne l'ai reconstituée que par la suite. Il se trouve que j'ai été alerté par les déclarations délirantes d'un magistrat suisse qui avaient prétendu que la guerre à la pédophilie ne sera réellement déclarée que lorsqu'on découvrira des charniers d'enfants... Maintenant quand on sait

Lire la suite

24/09/2016 | Lien permanent

A propos des associations ”antisectes”


secte.jpgCela fait plusieurs fois, au moins deux si ce n'est trois, que l'on me soupçonne de faire le jeu des associations "antisectes". La première fois c'était à propos de l'affaire Bourdin :

http://silicium.blogspirit.com/archive/2012/11/01/medecin...

On vient de me poser la question à nouveau en relation avec mes dires concernant le cas du Dr Bodin :

http://silicium.blogspirit.com/archive/2011/12/26/le-dr-l...

Certes les apparences peuvent être trompeuses :

http://silicium.blogspirit.com/archive/2013/03/03/affaire...

Mais un texte comme celui-ci me semble pouvoir clarifier la situation :

http://silicium.blogspirit.com/archive/2012/11/06/renaiss...

Ma position envers les associations en général

La seule fois où j'ai été membre de plusieurs associations au point d'occuper des postes de premiers plans, je m'en suis mordu les doigts. Cela m'a valu d'être instrumentalisé de façon assez désagréable au point d'avoir été débarqué, à mon insu de plein gré, en tant que Vice-président afin d'être remplacé par une "bonne femme" particulièrement complaisante. Le genre de salope que je ne porte pas particulièrement dans mon coeur : il s'agissait d'une mère indigne qui avait prostitué son fils en le confiant à une certaine "école en bateau" qui vient récemment de faire reparler d'elle. Les enfants étaient effectivement menés en bateau, un bateau du style "bordel"... La dame "professeure de yoga" avait besoin d'une grande liberté de mouvement pour organiser ses "stages"... Le gamin était passé par des mains illustres puisqu'il est devenu le héros d'un livre d'un certain Tony Duvert intitulé Quand mourut Jonathan... Je ne parle pas des ennuis que m'ont causé la publication de mon adresse personnelle dans une revue après avoir été bombardé représentant de ladite association alors qu'une des raisons pour lesquelles je me suis installé dans le sud était motivé par le désir de rompre avec le milieu considéré. milieu occupé à la défense d'une certaine science traditionnelle tombée en quenouille et en particulier par la grâce particulière de celui qui fut mon mentor...

Je tiens donc à préciser que si certaines associations ont leur utilité j'entends revendiquer une très farouche indépendance. Je ne signe jamais de pétitions et je ne fais partie d'aucun groupement et quand il s'est avéré nécessaire d'en créer une je me suis toujours arrangé pour en garder le contrôle. En fait il suffit d'être deux ou trois pour fair eune association... Bref, j'entends demeurer solitaire. Je donne des avis mais bien évidemment personne n'est tenu de les adopter...

Concernant les mouvements antisectes

Ce que j'ai écrit à propos d'une certaine commission sénatoriale constituée pour faire pendant aux Milivudes devrait suffire à résumer ma position. Je dénie à ces groupes de pression toute espèce de légitimité ! Plus encore et pour être clair je les conchie et les compoisse !

J'ai fait allusion à plusieurs reprises aux travaux de Massimo Introvigne et cet universitaire, avec lequel j'ai été en relation assez étroite durant la seconde moitié des années 90 s'est illustré en prenant la tête en Europe d'un mouvement d'opposition à ces espèces de "commandos" qui sont les instruments d'une tentative de nivellement et qui, dans le domaine qui nous occupe, sont manifestement aux ordres de cette entité que l'on appelle "Big Pharma".

Les acteurs en sont-ils conscients ? Ca c'est une autre histoire car l'important est de souligner que le but à l'origine n'était pas de se mettre au service de la médecine académique et de ses éventuels dérapages mais d'endiguer le phénomène des "nouveaux mouvements religieux". C'est bien évidemment un phénomène problématique dans la mesure où ce phénomène néospiritualiste relève du courant new age qui vise à supplanter les vieilles religions et en particulier les trois monothésimes, des "créatures" devenus très problématiques, ce qui ne veut pas dire que ce par quoi on voudrait les remplacer serait de meilleure qualité.

La position de Massimo Introvigne, qui est catholique est très controversée puisqu'il a pris la défense d'un personnage lié au célèbre Mandarom qui s'appelait déja Bourdin mais n'ai rien à voir avec le médecin dont j'ai parlé (aumisme). Cette position est assez malaisée à comprendre pour des esprits dualistes mais il a fort bien compris que le mouvement "antisecte" visait à terme l'Eglise catholique et je lui donne entièrement raison sur ce point. On l'a accusé de connivence avec l'extrême droite pour tenter de le disqualifier. Qu'il me suffise de dire que je me contrefous des "extrêmes droites", que ce n'est pas mon problème et que tenant à n'être partie prenante dans aucune faction, j'ai assez tendance à foutre tous les partis dans le même sac. Mais que l'on se rassure : s'il est une chose que je ne supporte pas du tout c'est l'arrogance droitiste surtout quand elle est liée à une faction de "curetons" réactionnaires. qui ont pour égérie une femelle hystérique et complètement "bargeot".... Suivez mon regard... Que le cul lui pêle au dehors et au dedans. Amen ! Cela dit je ne suis ni pour ni contre le "mariage pour tous", les "mariages" (comme les "associations" en général) je fuis cela comme la peste ! J'entends ne représenter que moi-même et ce n'est déjà pas si mal.

Lecture dualiste

Bref, les lecteurs qui se posent des question quant au fait de savoir pour qui je roulerais me démontrent simplement qu'il ne me lisent pas attentivement. Il est vrai qu'il y a beaucioup à lire et que cela nécessite un peu de temps. Mais enfin le problème est toujours le même : les gens ont toujours tendance à projeter leur vision simpliste sur autrui.

Je tire à boulets rouges sur ces trafiquants qui vendent des compléments sous dosés et dépourvus de la moindre originalité à des prix faramineux et qui profitent ainsi d'une situation qui veut qu'en France particulièrement et en Europe ces supplémentations soient devenues un sujet "tabou". Il est vrai que je ne parle pas ou très peu des scandales sanitaires mais si je ne juge pas utile de joindre ma voix à celle d'autres acteurs plus ou moins pétitionnaires c'est que tout simplement j'estime que l'on en fait assez et que je ne vois guère ce que je pourrais ajouter.

En d'autres termes, si je ne parle pas de certains sujets c'est que la cuase est entendue ! Mais il est clair que je ne suis pas solidaire de la médecine académique, que de ce côté j'en prends certes mais j'en laisse beaucoup ! Enfin cela me parait si évident que je ne vois pas lé nécessité d'insister. Mais il faut croire que pour être crédible il faut être contre la médecine officielle et à 100 % pour les médecines alternatives. Et bien nom, j'ai choisi de flinguer les charlatans de l'alternatif, ce qui ne veut pas dire qu'à mes yeux le faits d'être inscrit à l'Ordre soit une garantie.

A propos du Ho'oponopono (marque déposée)

Puisqu'il a été question du Dr Bodin, j'en profite pour donner quelque précisions sur l'espèce de mouvement ou de technique dont il fait la pub.

Que les choses soient claires : ce dont on parle parait avoir une origine dans une société tribale. En transposer les modalités dans une société qui ne l'est pas et qui n'est somme toute qu'un monde en décomposition dominé par des associations de prédateurs ne peut conduire qu'à des catastrophes. Ce qui est concevable dans un groupe humain structuré et cohérent n'est nullement envisageable dans un monde dominé par un individualisme forcenéet avant de vouloir changer un tel monde il faut d'abord survivre et survivre, dans un milieu aussi toxique, suppose de cultiver une forte immunité et des défenses. Voilà quel était le sens de mon propos !

Je découvre, ce que j'ignorais lorsque je suis intervenu pour la première fois à propos de de courant, à savoir que je vient de me rendre compte que l'appelation a été protégée en Amérique par le droit des marques. Si donc il existe une tradition authentique à ce propos et s'il n'est pas exclu qu'elle puisse avoir une valeur dans son contexte d'origine, nous avons avec ce dépot mercantile, la preuve formelle d'un détournement au profit de particulier de ce qui pourrait avoir été un "bien public" inhérent à une certaine culture. Le simple fait de constater ce détournement me dispense de m'étendre.

Je persiste et je signe ce Ho'oponopono c'est une foutaise excessivement dangereuses. Bref que l'on ne m'en parle plus !

Lire la suite

18/04/2013 | Lien permanent

Nexus n° 78

NXSMAG078.jpgPour voir le sommaire cliquez ici.

On ne présente plus cette revue "alternative" qui fournit des pistes intéressantes dans de nombreux domaines. On notera pour ce qui concerne l'actualité un plaidoyer en faveur du tirage au sort pour le pourvoi de certains postes soumis à cette arnaque qu'est le suffrage universel. J'ai noté que plusieurs radios (dont France Inter) on plaidé dans le même sens et ce n'est pas idiot...

A noter concernant le cancer, une levée de boucliers contre les mammographies et un procédé de dépistage du cancer par un système de diagramme de diffraction à partir des cheveux. Mais ça coïnce évidemment car c'est tout un commerce rémunérateur qui plongerait en cas d'adoption de cette solution alternative.

Outreau : Ou trop ou pas assez...

J'ai noté également un article extrêmmement suspect qui tend à légitimer les délires qui furent à la base du scandale du fameux procès d'Outreau.

Un sexologue complètement inconnu, un certain Patrick Dupuis de Périgueux énonce une thèse selon laquelle Freud serait la cause d'un déni généralisé des abus sexuel sur les enfants (pédophilie). De crainte d'avoir a reçonnaître que son propre père aurait été un abuseur, l'inventeur de la psychanalyse aurait manigancé une théorie de la sexualité infantile visant à faire reporter la responsabilité sur les enfants. Nul doute que la théorie du fameux complexe d'Oedipe est une connerie (que j'ai dénoncée dans une autre "vie parrallèle") mais si la psychanalyse est bien une "pseudo science" et donc une chose contestée et contestable, ce qui est alarmant en l'occurence c'est l'affirmation selon laquelle aucun enfant d'Outreau n'a menti. Ce sont les adultes qui ont menti... (p.90)

Ce personnage nie l'existence de faux souvenirs de la part des enfants (donc implantés par des adultes comme ce peut-être le cas sous hypnose) et prétends attester de l'existence d'abus rituels dans un contexte satanique de pédocriminalité organisée. Sans prétendre les nier systématiquement car il existe des faits troublants qui n'ont pu être éclaircis (et je pense en particulier à des discussions sur un forum dédié autrefois à Alain Soral à propos de l'affaire Roche) la référence à un tel est extrêmement suspecte et sens le délire carabiné à plein nez. On peut en effet être sûr qu'à partir du moment où il est question de "satanisme", il y a lieu d'être sur ses garde.

Sur cette question je ne peux que renvoyer mes lecteurs à l'ouvrage de Massimo Introvigne intitulé Enquête sur le satanisme (Dangles) qui consacre p. 310 et suivantes un long chapitre à l'antisatanisme laïc avec l'histoire des (pédo) psychiatres et des survivors. Il est fait référence justement à Freud qui alors qu'il pratiquait l'hypnose fut confronté à une épidémie d'abus sexuels censés être survenus dans des contextes très sataniques de la part de nombreuses patientes. Freud aurait conclu à une sorte de "contagion psychique" impliquée par sa méthode d'investigation et aurait arrêté les frais. Malheureusement, au Canada et à notre époque on n'a pas eu la même prudence et l'histoire s'est reproduite avec cette différence que les "psys" ont cru aux confessions des enfants. Jusqu'à ce que des universitaires américains entrent dans la danse et s'efforce de mettre un terme à ce délire carabiné. Mais en France on n'en a rien su.

Sauf que cette épidémie a tenté de pénétrer le continent par le biais d'une affaire survenue à Nice à propos de "magistrats" censés avoir participé à des sortes de "messes noires" à base de pédophilie auquel une partie de la bonne société niçoise aurait été mêlée. En réalité l'affaire est très simple : à savoir que dans le cas de deux divorces, la partie perdante a été désavantagée par le fait que la partie gagnante appartenant à une famille de magistrats elle obtint l'avantage sur les enfants du couple. Les parties perdantes s'étant réfugiées aux USA ont été littéralement "contaminées" par le phénomène décrit par Introvigne et les gosses ont été suggestionnés d'où les histoires et les dessins que l'on a pu entendre et voir. Je n'ai pas suivi l'affaire au moment où elle s'est produite, je ne l'ai reconstituée que par la suite. Il se trouve que j'ai été alerté par les déclarations délirantes d'un magistrat suisse qui avaient prétendu que la guerre à la pédophilie ne sera réellement déclarée que lorsqu'on découvrira des charniers d'enfants... Maintenant quand on sait quel est l'avocat qui s'est emparé de cette histoire et pour quelles raisons, on a presque tout compris !

Je ne m'étendrai pas sur cette histoire car il y aurait un livre à écrire et ce serait assez nauséeux mais ce qu'il convient de souligner c'est la parenté entre le délire mentionné ci-dessus et les conséquences de l'Affaire Taxil en termes de bobards comme ceux qui voulaient qu'à une certaine époque quand on faisait des fouilles sous des couvents on était censé découvrir des souterrains entre des monastères masculins et des couvents féminins abritant des ... charniers d'enfants. Il s'agit là de ce que les sociologues appelent des rumeurs urbaines, elles sont du même tonneau que l'histoire de ces magasins de confection féminine dans les cabinet d'essayage desquelles les jolies femmes étaient censées disparaître pour être exportées vers de harems. Du même tonneau sortent les histoires de restaurant chinois faisant manger du rat à leurs clients avec le dentiste découvrant la supercherie par un os coïncé dans la denture d'un patient...

Le cas de Régina Louf

Le sexologue évoque le personnage de Régina Louf qui est lié à l'affaire Dutroux. J'ai parcouru à deux reprises l'ouvrage de trois journalistes belges que j'ai rendu à son propriétaire et dont je ne me souviens pas du titre. Il en ressort que dans cette affaire des simulacres de rituels sataniques ont bien été mis en oeuvre pour décrédibiliser la parole des enfants. Il y a eut bien un groupuscule de partousards axés sur des partenaires en bas âge plus ou moins indirectement liés à du personnel politique car la Belgique est un petit pays mais à part un groupe d'une demi douzaine d'obsédés parmi lesquels figurait un avocat jadis centré autour d'une ou deux "boîtes" connues il n'y a jamais eu de "réseau international". Régina Louf a bien décrit des sévices ayant eu pour théâtre une champignonnière abandonnée et aujourdh'ui détruite dont on trouvait encore les photos sur Internet dans les années 90 et le propriétaire avait confirmé que les descriptions témoignaient bien de ce que les acteurs avaient parcouru les lieux. Bref, le problème est que si l'enquête policière a été menée très sérieusement, elle a fini par être polluée par l'intervention de témoins complètement azimutés qui ont décrit de véritable "scènes de chasse" dans des châteaux ardennais appartenant à des gens de l'aristocratie belge où des gosses auraient servi de gibier. Je tiens le témoignage de Régina Louf pour partiellement fiable, le problème est que ce qu'elle a vécu l'a rendu loufdingue et qu'il faut jouir d'un discernement hors norme pour s'y retrouver.

Enfin j'ajouterai que ce n'est pas de gaité de coeur que j'ai du me pencher sur ces affaires. Il a fallu des pressions concordantes de mes lecteurs de l'époque qui m'ont fourni les ouvrages décisifs. Quant à l'affaire d'Outreau, je ne l'ai pas voulu suivre j'ai su dès les premiers instants qu'il s'agissait d'une forgerie et c'est devenue une certitude quand est apparue l'histoire d'une ferme proche de la Belgique où se serait déroulé des rituels sataniques à base de zoophilie. La salope à l'origine du drame judiciaire a tenté en vain de suggestionner les enfants qui n'ont pas su retrouver le chemin tout simplement parce qu'il s'agissait d'une invention !

On notera que le sexologue prétend que 1/3 des filles sont abusées pour 1/6ème parmi les garçons mais cela ne concerne que les statistiques à l'intérieur de se propre clientèle. Cela concerne donc des gens "à problèmes" et ne constitue pas un échantillons valide parmi le tout venant ! Or ça n'est pas dit clairement, il faut le déduire et si on l'y rapidement l'article, on risque de comprendre de travers.

Une véritable hantise

J'ai eu l'occasion d'observer en silence cette hantise notamment au travers des réflexions du vulgum pecus qui se valorise en pensant que ses rejetons sont à ce point enviés comme objet sexuel. Nul doute que les abus sexuels existe et sont assez répandus d'abord à l'intérieur de la parentelle mais quand une société majoritairement incroyante en vient à croire en l'existence d'un stanisme institutionnel alors que les curés rient ouvertement le plus souvent quand on parle de leur ancien "Diable", il y a lieu de se poser des questions étant précisé que seules les "bonnes questions" méritent une réponse.

Bien sûr on va me dire à propos de Massimo Introvigne qu'il s'agit d'un personnage suspect d'accointances avec l'extrême droite. Mais il se trouve que j'ai eu l'occasion de correspondre avec lui et d'échanger des documents. Sa méthode peut paraître singulière qui consiste à ne tenir pour "satanisme" qu'un culte adressé nommément à Satan en personne mais il n'exclut pas que certaines choses, sans même remplir cette condition, puissent être "sataniques". Bref, il a ses limites en tant que penseur catholique mais on le voit mal faisant le jeu du "satanisme" par le déni.

Enfin, le vrai problème ce n'est pas tant la "pédophilie" qui est vieille comme le monde mais la fascination qu'elle exerce sur certaines personnes et notamment sur des psychologues. C'est à croire qu'il trouvent, en cultivant et répandant des fantasmes qui ne peuvent résister à un examen sérieux, un moyen ou plutôt un alibi pour flirter avec des penchants inavouables, tel est ma conviction chaque fois que je vois des gens hantés par le sujet et qui prennent faits et cause pour la défense des enfants. On a vu le patron d'une association (qui jouait les "indics" et dont j'ai toujours pensé qu'il était un "pédophile" refoulé) très mal finir : suite à des poursuites en diffamation il a du "fermer boutique"...

Il y a quelque chose qui ne trompe pas quand au caractère "névrotique" et même "pervers" de cette hantise, c'est que lorsque l'on tente de plaider en faveur du bon sens, on est immédiatement accusé d'être complice. Il est possible du reste que la plupart des "croisés" en la matière soient tout simplement des "abusés" qui trouvent ainsi un moyen de se venger des sévices qu'ils ont subi...

Le "bon sens" doit régner en la matière : ainsi dans l'affaire des magistrats de Nice, il est clair que la thèse impliquant une bonne partie de la société niçoise la plus friquée dans des "parties fines" dont des gosses auraient constitué le "plat de résistance" n'est pas passible sans que pareilles comédies ne se soient ébruitées... En fait j'ai trouvé par hasard l'origine des "matériaux" ayant servi à cette élaboration fantastique. Ils résident dans l'existence d'une sorte de club du temps de Jacques Médecin appelé le "Cube" qui tenait ses assises à Acropolis et où la jeunesse oisive pratiquait de curieux jeux de rôle assez surréalistes. Si ma mémoire est bonne on doit trouver des articles à ce sujet dans les archives d'un quotidien appelé familièrement "Nice Putain"... Ensuite il y eut des amalgames avec l'affaire du Temple solaire... Bref il faut distinguer entre la réalité et les mauvais romans populaires...

Lire la suite

10/03/2012 | Lien permanent

”Tantrisme sexuel”, Michel Dogna s'y met aussi...

tantrisme.jpg

J'avais évoqué dans deux notes relative aux divagations de deux correspondantes un cas de profanation du tantrisme sexuel. J'ai supprimé ces notes eu égard à la "trêve de Noêl". Mais voilà que Dogna s'y met aussi...

Le n° 24 de Alternative Santé arrivé ce vendredi 23 novembre à 18:03 comprend un article intitulé Sublimer sa sexualité avec la "réservata"...

Mais avant de commenter cet article je voudrais faire quelques remarque. Je suis rattaché au bouddhisme tibétain dont au Vajrayana qui relève d'une perspective tantrique. C'est-à-dire en fait non dualiste.

Le tantrisme sexuel y est pratiqué par des lamas mariés mais ces pratiques ne sont pas enseignées au laïcs parce que si les tibétains sont venus enseigner leur religion au Pays de l'homme rouge en écho à une prédiction dont on se garde bien de publier le texte intégral puisqu'elle cette diffusion est connotée d'un dégénérescence cyclique, ces gens là ne sont pas fous au point de divulguer ce genre de pratique même si d'autres pratique s'apparentant un peu à la lycantropie auraient fait l'objet d'une petite diffusion du côté du Temple des Mille Bouddhas en Bourgogne. Il s'agit en fait d'une pratique consistant à s'identifier à l'une des six classes d'êtres, animal en l'occurence, afin de prendre conscience du privilège de l'état central humain. L'espèce de "lycantropie" que pratique certaines tribus exotiques de chasseur (et j'ai eu des témoignages directs d'un européen épouvanté) va évidemment beaucoup plus loin puisque le chasseur devient momentanément un animal.

Il se trouve que j'ai eu connaissance de choses dont on ne parle pas dans les livres et notamment d'une pratique apparentée au tantrisme qui se serait pratiquée en milieu chrétien et ma source est sûre car l'information provient d'un collaborateur proche de Massimo Introvigne qui est probablement le plus grand expert actuel des Nouveaux Mouvements Magiques et il m'avait communiqué des documents datant du siècle dernier portant sur une histoire très curieuse où l'Eucharistie était considéré comme le paravent d'un rite à connotation sexuelle. Ne me demandez pas de quoi il s'agit car lors d'un déménagement j'ai du, faute de place, brûler des kilos d'archives et pour me remémorer le détail, il faudrait que je tombe sur le nom du promoteur de cette "dinguerie" et de toutes façons c'est sans intérêt aucun.

Concernant, la magie sexuelle vous pouvez en avoir un aperçu avec le livre de Massimo Introvigne, parur chez Droguet et Ardant. Ca commence avec Crowley en passant par La Fraternité de Miriam (dont je connais personnellement le recteur d'une de ses branches) pour finir avec la Filiaton Solazareff. Mais ce n'est qu'une infime partie de groupes et groupuscules européens qui ce sont occupés de "magie sexuelle". J'ai parcouru tout cela en me pinçant le nez car il faut vraiment être malade pour éprouver le besoin d'examiner tout cela de près. ce que je veux dire c'est que les deux siècles derniers ont été parcourus de courants souterrains assez ténébreux tournant autour d'histoires de culs. C'est compréhensible dans la mesure où la contention imposée par Rome, surtout durant ce stupide XIXème siècle, à suscité des prétextes "ésotériques" pour transgresser plus ou moins discrètement les normes en matière de moeurs.

En une époque où les clubs échangistes et Cie font partie des distractions licites des citoyens qui ont le moyens, tous ces subterfuges ne sont plus nécessaires sauf chez des gens plus ou moins "fêlés" et qui ont besoin d'aphrodisiaques puissants pour surmonter leur impuissance.

Réflexologie du "trou du cul"

Avec la vogue de la sexologie que j'ai vu se développer il y a de cela quelques décennies, le "tantrisme sexuel" s'est plus ou moins démocratisé et çà a donné entr'autres les célèbres ouvrages d'un sino-américain nommé Mantak Chia. Bouquin rempli d'un mélange inextricables de données traditionnelles et d'invention relevant d'un pur "culturisme sexuel" consistant par exemple à se musclé le pénis en soulevant un seau plus ou moins rempli ou des conneries dans ce genre. Mais il y a pire, il est paru, je crois que c'était au édition Jouvence un petit livre contenant une cartographie des points de réflexothérapie autour de l'anus avec les correspondances organiques. Oui vous avez bien lu. En se faisant titiller le "trou de balle" comme on disait dans mon enfance, on peut stimuler fonctionnellement le foie, la rate etc... Du moins c'est ce que prétendait le bouquin...

Et bien, tenez vous bien, il y avait à Nice un Monsieur à particule dont je tairai le nom en précisant seulement qu'un membre de la famille est un grand architecte qui pratiquait cette méthode sur des enfants, des garçons de préférence lesquels étaient amenés par leur mère. Ce type avait un nom prédestiné puisque ce nom évoque le genre de gaillardise qui se pratique parfois dans certains bois, le un ancien bois sacré situé quelque part en Turquie par les amateurs (et amatrices) de sodomie...

Ce personnage je l'ai croisé et ce n'est qu'après que j'ai su ses activités. Sa femme pratiquait la méthode Tomatis et à ce propos je peux dire que j'ai vécu des phénomènes troublants. Mais c'est une autre histoire...

Tantrisme "dognacien"

La publication dont on parle qui est gratuite est un appât publicitaire utilisé par le groupe des Editions Port Royal, éditeurs de plusieurs revues bien connues.

D'abord premièrement parler de "reservata" est assez fâcheux puisque ça évoque la pratique très catholique est très ancienne du coït réservé qui était utilisé comme moyen contraceptif. Moyen jugé psychiquement frustant...

Dogna évoque l'ombre et la lumière ainsi que deux sortes d'orgasme dont l'un est "spirituel". Ce qui est tout de même étrange, c'est qu'il n'évoque même pas un thème bien connu des Anciens et que l'on appelle la "petite mort"... Un jour un jeune m'a raconté qu'il avait eu très peur car il avait eu la surprise dans son extase de se retrouver dans une sorte d'obscurité. C'est justement cela que Dogna baptise "spirituel" et qui correspond chez l'homme à un vide soudain d'énergie, c'est donc une chose à éviter.

La preuve que Dogna n'y connait rien c'est que ce dont il parle est en relation avec l'éjaculation qu'il s'agit précisément d'éviter. Mais vous aurez compris que la démagogie qui sert à faire vendre implique de dire n'importe quoi pourvu que cela flatte l'orgueil des ignorants qui gobent ce genre de bobard.

Dogna donne un truc pour bloquer l'éjaculation. Il est effectivement lié à une technique de contrôle de la respiration mais c'est bien loin d'être aussi simple qu'il le dit.

L'endocrinologie selon le Dr Gauthier

C'est la Vie Claire qui avait publié, dans les années 60 les ouvrages de cet endocrinologue (catholique il fuat le préciser), dont les théories sur la fonction des diverses glandes sont excessivement sujettes à caution. Du reste on ne voit pas comment il a pu vérifier tout ce qu'il raconte.

Un abonné m'avait questionné à ce sujet, parce qu'étant "homo" (qui a adopté 4 gosses), il était angoissé par les dires de Gautier sur le sujet. Car Gautier a une théorie abracadabrante sur la genèse de la chose. Je ne me souviens plus laquelle. Bref, je lui ai dit de ne tenir aucun compte de ces élucubrations et de les oublier car il est clair qu'une certaine idéologique (catholique en l'occurence) a orienté une théorie qui manque de bases scientifiques. La encore on est dans la technique consistant à implanter des peurs pour régner sur les esprits. Et à partir du moment où la peur de l'enfer est devenue inopérante sur les sodomites, on a inventé la médecine légale et la psychiatrie ainsi que la psychanalyse et ses faux complexes. Celui d'Oedipe en particulier...

Donc l'endocrinologie de Gautier, poubelle !!!!!!!!!!!!

L'homme et la femme "versatile"

Encore de la démagogie et une démagogie d'une connerie incommensurable. premièrement, si les calculs de John Lash sur l'entrée dans le signe du Verseau sont exacts et je les trouve très crédibles si l'on ne tient pas compte de la nutation (balancement périodique de l'axe des pôles), c'est pour dans 822 ans. Donc l'homme et la femme Verseau, on a largement le temps d'y penser...

Enfin est surtout, le mythe qui préside à la constallation du Verseau est un mythe homosexuel et plus précisément pédérastique. Ca promet ! Si tant est que la transition vers cet ère ait commencé avec la découverte d'Uranusà peu près en même temps que la Révolution Française (13 mars 1781). Si vous voulez vous documenter sur ce que j'évoque ça commence par un pamphlet, Les enfans de Sodome à l'Assemblée Nationale (1790). Tout ce qui concerne la préfiguration du mouvelement LGBT y est dans cette députation de l'ordre de la Manchette (allusion à une légende chinoise qui a sans doute inspirée l'histoire touchante de la chatte de Mahomet...) , depuis la revendication en faveur des pédés, gouines et Cie. Je ne me rappelle plus les surnoms de l'époque, mais ce document d'un humour assez croustillant contient un détail prophétique. Ces gens là réclamaient la prise en charge du "Sida" de l'époque, une maladie herpétique appelée la cristalline, un mal vénérien terrible qui fit beaucoup de victimes... 

Je viens de découvrir que le texte de ce pamphlet est téléchargeable avec d'autres du même style sur :

http://archive.org/details/lesconfdrsvrolss00maur

Mais les commentaires intéressants sont dans l'édition moderne que je n'ai pas, je n'ai consulté que des recensions dans des revues de l'époque. Voir aussi :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_de_Villette

Vous pourrez constater qu'à cette époque on savait rire. Comparées à ces blagues les revendications des leaders "homos" et des militantes féministes, leur ton sentencieux quand ils se comportent en donneurs de lecons, sont d'une sinistrose tragique...

La cristalline ? Ne me demandez pas de quoi il s'agit, j'ai remué ciel et terre pour essayer de trouver des informations un peu scientifiques sur cette maladie mystérieure. Je suis revenu bredouille, aucun érudit spécialisé dans les maladie anciennes tel un Gmerk (historien du Sida) n'en parle...

Maintenant, nous avons le carnaval annuel de la Gay Pride que personnellement je ne goûte pas du tout, donc on est bien dans la préfiguration du Verseau mais visiblement on va vers je ne sais quel espèce d'androgynat où la seule voie de salut consistera probablement à se faire pédé ou gouine selon le sexe car le mariage a été tellement "insécurisé" qu'il faut être complètement inconscient et suicidaire pour se lancer dans l'aventure en cette période de crise et de précarité.

Etant mythologue et grand amateur de symbolisme et rompu à ces disciplines, je pourrai vous en raconter jusqu'à demain. Pour en finir avec cette rubrique, je vous rappelle qu'avant de parler des "homosexuels" on parlait des uranistes donc d'individus régentés par la planète Uranus. Un petit tuyau, l'homosexualité ne se marque pas forcément dans un thème mais certaines formes sont à discerner en relation avec les Gémeaux, Vénus, Mars et Uranus. Les Gémeaux parce qu'ils mettent en scène deux garçons. L'église catholique a du reste tenté timidement sur quelques monuments religieux de transformer le symbolique en substituant aux Dioscures, un couple hétéro. Or, il n'existe pas de preuves que le signe aurait été manipulé par les Grecs pour complaire à des penchants locaux. Penchants qu'il partageait avec les Gaulois qui ont du reste réussi le prodige de scandaliser les Grecs. Il faut se renseigner avant de proférer des bêtises sur nos ancêtres les gaulois. Bêtises qui ne peuvent que donner envie aux érudits de se rouler par terre de rire quant on voit que les hétéros phallocrates se recommande de ce lignage ! Franchement c'est à crever de rire ! Pour en finir avec les Gémeaux, dans la mythologie indienne ces jumeaux sont également masculins, les Ashwins. Pourtant la doctrine indienne est en matière de sexe tout ce qu'il y a de plus conventionnel, n'en déplaise à Alain Daniélou et ses impostures.

On va donc s'arrêter là, car ça me semble suffisant quand à démonter qu'une fois de plus Dogna est un charlatan et un bonimenteur qui ne sait pas de quoi il parle !

Les fausses frigidités et des entités qui "tiennent la chandelle"

Je ne puis résiste au plaisir de citer ce monument de flagornerie pseudo ésotérique :

Le maître intérieur de la femme surveillerait cela afin de protéger l’intégrité de l’être. Ainsi, au cas où cette surveillance détecte des entités dangereuses chez le partenaire homme, un mécanisme de blocage de sécurité coupe l’accès à l’orgasme. Il est évident que le porteur de ces entités parasites en est totalement inconscient, mis à part que certains de ses comportements ne lui appartiennent pas. La conclusion est qu’une femme ne peut préjuger de sa frigidité réelle (ce qui peut néanmoins exister) si elle n’a eu dans sa vie qu’un seul partenaire….

Si les femmes dont j'ai rapporté les propos avaient un "maître intérieur", on l'aurait sans doute remarqué. Les autres je ne sais pas...

On va arrêter là ce jeu de massacre...

Conclusion

En résumé, il ne faut pas confondre TANTRISME et DEVERGONDAGE ! L'appropriation d'une discipline spirituelle à des fins purement contingentes relève de ce que les anciens appelait HYBRIS !  

Fuyez les gens qui vous racontent des histoires à base de "tantrisme" ce sont de vils flatteurs intéressés. Faites l'amour simplement sans vous faire de noeud dans la tête. Les hommes tout spécialement doivent faire attention et éviter de gaspiller leur semence. Il est donc souhaitable de faire durer le plaisir mais pas besoin pour cela de se croire initié aux "tantras" qui sont bien autre chose que toutes les foutaises commerciales et passablement dangereuses d'abord par leur tendance à flatter l'orgueil et les illusions féminines.

A ce propos, il y aurait encore bien des commentaires à faire sur les propos que j'ai publié en annexe avec le commentaire d'un ami qui je dois le dire, n'en revient pas. Il me faisait remarquer que l'héroïne, en tant que figuration présumée de la déesse Gaïa, revendique une sorte de fonction rédemptrice et l'on retrouve cette prétention sous une forme voilée chez toutes les femmes infectées par l'idéologie du new age. Il n'y a pas seulement là de l'orgeuil mal placé mais quelque chose d'assez blasphématoire dans la mesure où aucune "rédemption" ne peut êtyre de source terrestre et naturelle.

Ceci est à mettre en parrallèle avec un mouvement qui remonte assez loin et qui consiste à militer pour que la Vierge Marie soit proclamée co-rédemptrice. Heureusement, Benoit XVI qui n'est pas un idiot s'y est opposé formellement mais si un jours ça devait se faire, vous pourrez considérer qu'un compte à rebours est commencé... 

La dame dont j'ai commenté les propos, dans une même phrase me déclare son "amour" (en rouge sang) tout en me souhaitant un "retour de manivelle" mais elle ne va pas jusqu'à se dire "sorcière"... Quant on en arrive à ce niveau de contradiction c'est grave...

A bons entendeur(e)s salut !

Lire la suite

23/11/2012 | Lien permanent

Une audience qui inquiète...

jean-marc-governatori-alliance-ecologiste.jpgJe sais par les statistiques de Google Analythics que ce blog est très courtisé, il ferai une moyenne de 1300 visiteurs mensuels mais bon les statistiques c'est pas très fiable et puis ce n'est rien à côté des scores d'un homme politique en vogue...

Oui on s'inquiète, j'ai appris que Jean-Marc Governatori nierait qu'il a voulu faire de votre serviteur son "nègre". Il prétend qu'un autre aurait usurpé son identité. Et bien non, je persiste et je signe !

Certes il a pu oublié. Il n'a jamais connu de Metzger, c'est un de mes noms de plume et comme je répondais à une proposition de l'ANPE, il m'a connu sous mon vrai nom et bien qu'il ait été visiblement déçu que je ne donne pas suite, il est bien possible qu'il ait oublié.

C'était à la fin des années 90, je venais de terminer un job qui a duré 7 ans. J'étais chargé du service informatique d'une section universitaire ayant quelque chose à voir avec la médecine et il s'agissait d'un emploi de documentaliste-rédacteur payé au SMIG. Un Contrat Emploi Solidarité pour être plus précis. J'en sortais mais j'avais eu droit à 120% du SMIG et des employeurs sympas, mis à part deux bonnes femmes que j'ai du "recadrer". J'étais libre de mes horaires et  je faisais plus que mes heures. J'avais un bureau tout neuf pour moi tout seul et j'ai pu me permettre de remettre à sa place un prof qui est devenu Doyen et devant ses élèves qui rigolaient sous cape. J'étais chargé de la gestion du parc informatique, de la saisie des cours et de la confection de diaporama à vocation pédagogique. J'ai même mis en forme des résultats d'expérimentations scientifiques. J'ai donc bénéficié d'une certaine considération et surtout j'ai appris bien des choses. Il y avait dans le service un bactériologiste-virologue qui avait donné la consigne à ses collègues de ne pas se faire vacciner contre l'hépatite B tant que ce vaccin a été fabriqué à partir de sang. Or il existe des suspicions de contamination des homos américains à l'occasion des premières expérimentations de ce vaccin... Apparemment il savait bien des choses. Comme certains dans l'histoire du Mediator...

Pour en revenir à Governatori, je me suis rendu à son bureau et j'ai assisté au ballet des bénévoles qui le servait. C'était dans une petit rue située quelque part entre la Rue de la République et le Bld de Riquier à Nice. Certes j'ai oublié le nom de cette rue mais je peux la retrouver facilement...

J'avais lu La France Eclairée, un petit livre par lequel Governatori a commencé sa carrière politique et je l'avais trouvé certes intéressant à cause de tout ce qu'il révélait entre les lignes pour quelqu'un qui est habitué à une "lecture ésotérique".  Il me semble en avoir fait quelque part une longue recension dans une revue que je dirigeais à l'époque car j'y avais discerné certaines influences dites "sectaires". Certains chapitre avait un rapport avec un personnage censé avoir été en contact avec une certaine "fraternité blanche". Une foutaise bien entendue car cette "fraternité" est un pur fantasme et une sorte de sous-produit d'un courant dit "théosophiste" en rapport avec une fausse mythologie plus ou moins tibétaine. Bref ce livre était remarquable en ce sens que l'auteur avait gratté en bien des endroits pour constituer une sorte de "patchwork" plutôt contradictoire. Cet amalagame n'était pas dangereux mais complètement factice !  Néanmoins ce mélange d'influence très bizarroide avait de quoi surprendre ne serait-ce que par son caractère inédit et je ne suis pas étonné que Gorges Fenech ait pu accuser Governatori d'avoir partie liée avec des "sectes".

Mais que l'on se rassure, je n'ai pas peur des "sectes" et je les trouve intéressantes lorsqu'ol les étudie avec une curiosité d'entomologiste. Oserait-je dire que j'ai été à bonne école dans ce domaine puisque j'avais parmi mes abonné à une certaine mailing-list un certain Massimo Introvigne. Personnage il est vrai, assez problématique et totalement incompréhensible pour le commun des mortels. J'avais aussi dans ces abonnés un personnage qui passe pour avoir eu une grande influence sur un certain Poutine.

Disons que j'étais d'une certaine manière, l'employé rêvé pour Governatori car mon boulot aurait constitué principalement à "faire du renseignement" et à produire des rapports dont j'ai pu deviner qu'il serait plus ou moins rewrité pour constituer la matière de livres.

Il s'agissait bien d'être le "nègre" de M. Governatori ou du moins un "semi nègre" car je n'étais pas sans pouvoir deviner que la façon dont je pouvais analyser les phénomènes susceptibles d'intéresser mon client subiraient plus ou moins d'inversion.

Maintenant, "nègre" ou "semi nègre", c'est de peu d'importance : des gens très bien on recours à ce genre de personnel pour faire leur livre et je ne vois pas où et le problème à partir du moment où ces techniciens de la doc et de la langue sont payés correctement.

Quant à avoir recours à un emploi payé en grande partie par les deniers publics pour faire la propagande d'une sorte de faction politique, j'ai trouvé que cela relevait des abus. J'aurais cependant accepté à deux conditions :

  1. Que le demandeur me soit sympathique
  2. Qu'il paie de sa poche, or c'est un homme prospère
  3. Et que je sois d'accord avec son projet

Je ne dirai pas que M. Governatori est franchement antipathique mais il est très imbu de sa personne. ça se voit sur les photos qu'il publie.

Enfin et surtout, j'avais de très mauvais renseignements sur lui : un délégué syndical qui a fait des vagues à Nice, un certain François Bisson de Sallanches avait contre lui plusieurs dossiers aux prudhommes et on en avait causé car à l'époque on était quasi voisins. Et comme j'étais expert judiciaire, on parlait souvent de différents problèmes juridiques. Cela dit, je n'ai pas toutjours été d'accord avec Bisson qui s'est ruiné la vie à défendre des gens qui ne le méritaient pas. Mais il avait une "foi" très particulière et estimait avoir une "mission à remplir"... Chose dont je me méfie comme de la peste... Disons qu'il était de ceux qui pensent que plus ils suscitent de réactions négatives, plus ils sont dans la vérité. C'est parfois le cas (et ces cas sont assez rarissimes) mais c'est bien loin d'être une constante...

Quelque part, je regrette un peu de n'avoir pas tenté l'expérience car M. Governatori me demeure, en une certaine manière, une "énigme à deux pattes". Il est évident que par la façon qu'il a de se mettre en avant et par sa capacité à rebondir, il "surcompense" une déficience cachée et j'aurais bien aimé savoir laquelle. Mais d'un autre côté, je sais, parce qu'il y a un peu de vrai chez Freud, que la solution de ce genre d'énigme est toujours la même à un ou deux petits détails près.

Pour survivre en pareil cas, il faut un minimum d'égalité. On peut accepter un bas salaire quand on ne risque pas trop d'être "bouffé". Mais quand on est exploité et que l'on risque d'être traité comme un larbin, il vaut mieux se résoudre à ne bouffer que des patates. Le problème étant que depuis cette histoire qui remonte à plus de dix ans, l'avènement de l'Euro cela est devenu un luxe au point que les patates "bio" ne sont guère plus chères que les "pestiférées"...

Je risque en minimisant le projet de "négritude" de M. Governatori d'avoir un peu aggravé la situation mais il ne pourra pas s'en plaindre et je lui déconseille vivement de vouloir ester en justice. Si j'en juge par ses précédants échecs, ce serait de très mauvaise augure pour lui !

Pour en revenir au titre choisi, il est clair que l'on cherche un angle d'attaque contre l'association de fait que je forme avec le responsable de "gestionsante" mais je crois que ceux qui s'inquiètent feraient bien de raison garder. Nous n'allons pas changer la donne et je prévois que les mesures annoncées à la suite de l'affaire du Mediator ne déboucheront que sur des "réformettes" et que l'on en restera aux simulacres.

Maintenant puisqu'il a été question de M. Governatori, sa reconversion à l'écologie et dans la défense d'une certaine médecine n'est qu'un biais. Le problème c'est qu'on ne peut pas l'accuser de malversations, il n'y connait strictement rien. Il est donc bien incapable de comprendre ce qui se passe. C'est un démagogue d'un genre assez particulier qui cherche à rassembler tous les thèmes porteurs et à composer un "mixte" qui certes ne manque pas d'originalité mais c'est avant tout un homme d'affaire et je le trouve plus américain que français. Mais comme les outrances d'outre Atlantique ne sont pas "naturalisables" cela donne au final un "produit" certes intéressant, mais uniquement du point de vue d'une certaine "sociologie".

Encore que cette sociologie là devrait disposer de "clefs" qui ne sont tout de même pas à la portée du premier venu... Comprenne qui pourra !

Lire la suite

08/02/2011 | Lien permanent

Arnaque médicale : 200 € de dépassement pour une coloscopie, qui dit mieux ?

Coloscopie2-web.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une coloscopie cela se pratique en ambulatoire. On n'hospitalise pas un patient pour cet examen de routine. J'ai sur ce sujet un histoire scandaleuse à vous raconter qui illustre parfaitement la teneur du genre d'arnaque se pratiquant dans la région niçoise en particulier.

Première faute : l'ami auquel je pense avait eu assez récemment une coloscopie suite à des problèmes de diverticules avec risque de nécrose. La répétition de l'examen ne m'a pas semblé nécessaire mais passons, là n'est pas l'essentiel.

La scène se passe dans une célèbre clinique de l'au delà du Var. Un gastro-entérologue lui est vanté comme un bon spécialiste mais avec un côté "tête de con". Déjà, je me serais méfié et j'aurais fui...

La "tête de con" préconise une hospitalisation sur deux jours. Or ce n'est pas nécessaire, déjà 85 € de supplément pour une nuit. Une paille ! Mais bon l'intéressé voulait une chambre individuelle. La secrétaire s'embrouille mais lui fait signer un dépassement d'honoraires pour "exigences particulières". Non précisées, faut-il le souligner...

L'examen réalisé, rien de nouveau sous le soleil, à noter que le spécialiste n'avait pas voulu prendre connaissance des examens antérieurs... Donc un examen pour rien avec le surcoût de la chambre individuelle que le patent paie avant de partir. Rentré chez lui, il reçoit une réclamation du gastro qui lui réclame les 200 €.

Première question : pourquoi le secrétariat n'a t-il pas exigé un chèque de ces 200 € à l'ordre du médecin. Réponse: la revendication est foireuse. La patient demande des explications et finit par apprendre que ce gastro-entérologue réserve en permanence 5 chambres dans l'établissement pour ses clients. Le dépassement ne correspond à rien de médical. En d'autres termes : pour les occuper il doit hospitaliser même quand ce n'est pas nécessaire et pour n'avoir pas a payer de sa poche en cas de non occupation, il prélève systématiquement 200 € de dépassement pour "réservation". 

Vous n'avez jamais vu ça ? Soit mais ici tout est possible ! C'est en prenant des nouvelles de ce copain que j'ai su l'histoire. Je lui ai dit de faire le mort en lui précisant qu'un contentieux ou un huissier ne peut, en l'absence de jugement, le contraindre à payer. Il est clair que ce médecin n'allait pas assigner car il risquait non seulement une censure du juge mais une procédure disciplinaire voire pénale car les médecins n'ont pas à faire de commerce d'hôtellerie. J'ai le dossier composé d'une bonne dizaine de pièces, je n'ai même pas eu le temps de les consulter que le patient a payé. Je lui ai demandé de rassembler tout ça dans un pdf car devinant que mon aide allait demeurer vaine, et n'ayant pas le temps de m'occuper de l'affaire sur le champ j'ai attendu.

Par peur don ne sait quoi, la victime s'est exécutée. Tant pis pour elle, je ne vais pas la plaindre, je pourrais publier les pièces en occultant le nom du patient et éventuellement l'établissement mais tout le monde me croira sur parole. Je ne vais donc pas courir de risque mais j'entends citer l'affaire en exemple pour montrer jusqu'à quel degré d'abus on peut en arriver dans le secteur sur cette maudite Côte d'Usure.

C'est œuvrer pour le bien public que d'en pourrir la réputation. C'est déjà chose bien engagée, il suffit pour le caractère mafieux, de se référer aux deux livres de notre ancien procureur l'ineffable Eric de Montgolfier est à présent coule des jours que je suppose heureux dans une retraite bien méritée. Il a vu ce qu'il en coûte de vouloir s'attaquer à la mafia niçoise. Le côté piquant de l'histoire c'est que quand il a voulu quitter le nid de vipères local, suprême affront on a barré la route pendant un moment à toute possibilité de fuite. Je me souviens qu'il a postulé pour un poste européen mais a été recalé. Il avait contre lui une bonne part de la magistrature. Son prédécesseur était resté trop longtemps en place et avait toujours fait en sorte d’étouffer tous les scandales qui auraient pu rejaillir sur la ville.

Il aura fallu l'affaire des "magistrats pédophiles" de Nice pour déterminer le ministère parisien a le muter. Une erreur de stratégie regrettable car elle a, dans l'esprit du public, renforcer des soupçons qui n'avaient pas lieu d'être. Cette affaire a été montée depuis la Suisse par un avocat aujourd'hui décédé qui avait un compte à régler avec l'ancien procureur. Un avocat corse assez hâbleur s'est emparé de l'histoire. A l'époque j'étais dans une certaine faculté, je déjeunais dans une cantine avec un scientifique appartenant à un tiers ordre franciscain qui, sans le savoir, m'avait fourni quelques clefs pour la compréhension des arrières plans de cette méchante histoire. J'étais en relation avec Massimo Introvigne (et un conseiller occulte de Poutine dont on ne parlait pas encore) et mon correspondant italien m'avait fourni un éclairage au sujet de l'influence nord américain en jeu dans l'affaire. J'ai pris ma plus belle plume pour avertir de Montgolfier du caractère "taxilien" du fond de cette affaire. Je ne sais pas ce qu'il a fait de la documentation jointe mais toujours est-il qu'il n'a pas raté le Juge Renard, un franc maçon. Il a au moins eu cette satisfaction mais on la lui a fait payer très cher. Cela dit, je ne plaindrai pas ce personnage médiatique. Tout ceux qui l'on connu l'ont trouvé "glaçant" ! L'expression raide comme la justice lui seyait parfaitement... Et quand je lis la pathogénésie de Nitric Acid sous la plume du Dr Grandgeorges, je pense toujours à celui qui doit son blason à la dynastie des d'Hozier comme c'est le cas pour votre serviteur. Si par hasard il venait a me lire, peut-être pourrait-il remédier à des troubles fonctionnels congestifs que l'on devine rien qu'en scrutant son visage à l'aide de quelques granules... 

J'ouvre une parenthèse pour dire qu'on a fait circuler des rumeurs parfaitement ridicules à son sujet : on raconte en effet qu'on l'aurait réduit au silence en le faisant chanter à propos de tendances "homos". Il est vrai que j'ai connu quelqu'un qui habitait rue Saint François de Paule qui avait un copain qui prétendait l'avoir vu dans un bar boîte de la rue Emmanuel Phillibert. Un vague sosie c'est possible mais je vois mal ce personnage, connu dans tout Nice, comme le loup blanc aller se compromettre dans un lieu mal famé. Quand je demande à tel autre ami d'où il tient sa théorie à ce sujet il est incapable de me répondre.

C'est pour dire en passant à quel point les gens peuvent en arriver à monter des histoires à dormir debout. Si la victime de l'imagination par trop débordante des Niçois vient à me lire, j'espère qu'elle en rira comme je le fais moi même. J'en ai vu et entendu des vertes et des pas mûres mais ici en fait de délires c'est le top !

Si vous aviez l'intention de déménager fuyez : la région constitue un microscome psychique assez particulier et à nul autre pareil. Cela s'explique assez facilement par le fait que la ville est comme restée figée au XIXème siècle avec d'un côté des vieilles familles bourgeoises souvent ennemies mais soudées dès qu'il s'agit de défendre les intérêts de classe, ce qui suffit à expliquer les projections à base de "messes noires pédophiles" dont les médias nous ont gavé voici plusieurs décennies. Même topo dans une ville assez "puante" où il a existé une vrai affaire de "pédophilie" qui a été désamorcée à temps et qui a constitué le fond d'un établissement scolaire assez particulier. Je ne donnerai qu'un détail, à savoir que c'est une ami et une de mes anciennes "profs" qui a découvert le cadavre d'un des derniers directeurs qui ne s'était pas suicidé mais avait été purement et simplement défenestré par un amant. J'ai pu enquêter discrètement sur place à l'occasion de l'enregistrement d'un opéra Mozart pour enfants basé sur un thème mythologique.

Tout cela est pour montrer à quel point je vis dans un milieu, à tous égards, des côtés passablement nauséabonds. Excellente expérience pour qui veut être initié à l'envers des décors du mon actuel mais il faut une santé d'acier pour résister et demeurer intact.

Quand au supplément de 200 € pour une coloscopie, j'appelle cela se faire enculer en beauté ! Faut aimer ! Que ce soit au propre ou au figuré, je déteste ça. je suis ringard, je le sais mais on ne se refait pas !

Lire la suite

14/12/2014 | Lien permanent

Page : 1