Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2019

A propos d'Edgar Cayce (2)

atlantis-carte-edgar-cayce-688po.jpg

Je reviens sur le cas de ce médium car le post précédant m'a valu deux l'intervention de deux correspondants que j'ai fini du reste par confondre avant de réaliser mon erreur. 

Je cite le premier :

Bonsoir,
 
J'ai lu votre article sur Edgar Cayce. Même si on a affaire à du très douteux (me concernant, le diagnostic est simple : possédé par un démon, pour séduire et perdre les gens, en les épatant avec des révélations faciles pour un démon), j'ai reconnu une figure que je connais mieux pour des raisons familiales : Ellen White.
 
Considérée, par les Adventistes du septième jour (Église qu'elle a contribué à fonder) comme une authentique prophète, c'était aussi une pauvre illettrée qui a fini par écrire des pavés suite aux visions reçues, pavés qui ne contredisant pas la Bible ont été déclarés prophétiques.
 
Et il y a tout un volet santé, si ça vous intéresse je vous propose de vous renseigner en partant de la page https://fr.wikipedia.org/wiki/Doctrine_adventiste_de_la_s... pour aussi aller sur sa page, et d'autres. Je serais curieux de savoir si ses enseignements sont contestables, sachant qu'il faut les replacer dans le contexte de l'époque (temporel et géographique) pour se rendre mieux compte de l'apport.
 
Bon je ne vous fais pas une commande, si ça ne vous intéresse pas de savoir ce que Dieu aurait révélé (je crois que vous êtes athée ?) à quelqu'un en la matière, tant pis, c'est pour porter ça à votre connaissance rien de plus.
 
A savoir que le célèbre Kellogg (les céréales) était un des premiers adventistes, avant rupture. Bon je vous dis tout ça de tête sans avoir révisé ou creusé, en vous le disant ça me donne d'ailleurs envie de le faire, je ne savais pas qu'il y avait tous ces articles Wikipédia spécialisés et bien faits.
 
Cordialement,
FJC
 

JDM est-il athée ?

Je ne suis ni athée, ni agnostique, ni croyant. Je me pose des questions.

Je constate par exemple que YHWH le dieu tribal des Juifs est manifestement un "Diable", voire un Démiurge et que le "Père" d'un certain Jésus serait tout autre que par conséquent, il me fait l'effet d'un "extra terrestre" débarqué parmi les pharisiens et les saducéens. Quant à la "résurrection", je suis obligé de constater que les travaux scientifiques sur le "Saint Suaire" et la tunique d'Argenteuil par André Lucotte et Cie militent en faveur de l'authenticité.

Je sais que les Thibétains revendiquent la possibilité d'une dématérialisation sous la forme d'une transformation en corps d'arc en ciel mais je n'ai jamais assisté au phénomène.Phénomène qui serait apparu également chez des "stylites" sauf qu'à l'époque BFMTV n'existait aps encore !

Quant à l'Ancien testament, je sais qu'il contient le programme sioniste en cours d’exécution sauf que le projet d'un "Grand Israël" dont on parle de plus en plus est manifestement un agrandissement de l'original. Ce qui est sur c'est que YHWH nous est présenté comme ayant tenu des propos "raciste" mais vous savez comme moi que, précisément en ce moment, on est en train de subir une procédure d'inversion accusatoire fort classique en la matière: il a suffit que ce pauvre Finkelkraut se fasse insulter par un salafiste se prétendant propriétaire de la France pour que soudain 80 tombes juives d'un obscur cimetière alsacien se retrouvent maculées de croix gammées d'un bleu cobalt azuré qui tranche sur le marbre gris noir. Sans doute une nouvelle forme de mycose spontanée et à effet de forme...

N'étant, ni pas islamophile à l'instar d'un gourou qui rêve d'être adoré des sauvageons de banlieue (Alain Sourate), je ne partage pas leur antisémitisme. Quant à l'antisionisme, c'est un truc qui ne sert à rien puisqu'on ne peut rien en faire. Je ne suis pas davantage islamophile puisque j'ai tendance à souscrire à une thèse canadienne qui tant à faire de Pétra la Jordanienne, la Mecque (Makka) originelle...

Enfin si j'essaie d'être rationnel, je ne suis pas rationaliste car je crois à l'existence de concentrations énergétiques invisibles plus ou moins personnalisées qu'on les appellent démons, entités et tutti quanti.

Quand à l'existence d'un devenir post mortem, je constate que si les hommes tendent à se confectionner des Dieux à leur image tout en prétendant à l'inverse, la teneur des paradis reflète fort bien la mentalité de la clientèle à laquelle ils sont en principe destinés. Le paradis chrétien est asexué et transgenre à sa manière puisqu'il est censé les abolir. Le paradis des muslims est un véritable lupanar (bordel) avec des vierges pour les uns et des échansons pour ceux qui préfèrent les garçons. Il faut rappeler qu'ils ont précédé les modernes entraîneuses de nos cabarets. On retrouve ça dans les mythos grecs avec un conflit latent entre Héra et un certain Ganymède. Les bouddistes proposent comme modèle une université de luxe avec air conditionné naturel, construction en pierres rares et surtout, les femmes n'y renaissent pas en tant que telles. Sauf que je me demande si la transformation ne risque pas de s'accompagner de divers ratés... Bref, j'ai du mal à prendre tout cela au sérieux !

Enfin demain sortira le livre enquête de Frédéric Martel intitulé Sodoma qui démontre que plus on monte dans la hiérarchie de la secte romaine plus on est entre "pédés". Sauf que tout ceci m'est parfaitement indifférent. Ce qui relève du travestissement clérical, quand bien même un ange s'en revêtirait et bien ça m'a toujours empêché de bander et ça ne pouvait guère s'arranger avec l'âge. Je ne peux que célébrer la révélation explosive de ce qui n'était un secret que pour ceux qui ont de la merde dans les yeux. On appelle ça un secret de Polichinelle. Je ne sais pas si ça va mettre fin à l'hypocrisie ambiante mais c'est appréciable et cela m'amuse énormément.

Voilà en gros mon regard sur tout ce qui a rapport avec le domaine religieux. bref, je tenais à souligner mon pragmatisme. Je retrouve là certaines racines albioniques et soit dit en passant je fêterai le Brexit en pensée mais sans aller à Londres écouter François Asselineau : je ne parle pas un traître mot de la langue de ma tribu originelle, je me contente d'essayer de la lire un peu.

Cela dit, il va de soi que je suis assez ferré en matière de religion et de "spiritualité" quoique ce dernier mot tende à me procurer de l'urticaire.

Je reviens donc à Cayce...

Les adventistes et Ellen White

Oui je connais ces courants et le système médical adventiste (3 articles sur Wikipédé) ne casse pas 4 pattes à un canard, cela s'inscrit dans un courant hygiéniste et naturiste dont il faudrait trouver la source afin d'en suivre les développement. Disons que c'est très daté et qu'on trouve quantité, au XIXème siècle d'auteur et de mouvement qui vont dans le même sens.

Mais il y a derrière tout cela un courant parfaitement puritain au sens théologique. Kellog l'inventeur des Corn Flake (flocons de maïs) était hostile à la masturbation et ça commence avec le Dr Tissot un Suisse. C'est même un vaudois, ce qui me rappelle bien des choses. Kellog préconisait la circoncision pour calmer le jeu, il est permis de douter de l'efficacité du procédé. Chez les filles, il préconisait non pas l'excision mais le frottage du clito au phénol. Je vous laisse imaginer le caractère piquant de la chose...

Au Corn Flake américain correspond le muesli suisse. L'abus de maïs aurait procuré à des anciens amérindiens quelque chose qui ressemble à la polyarthrite rhumatoïde tandis que le muesli, mélange de céréales et de raisins sec (sucre) est une combinaison fermentescible abominable.

Bref on discerne des parentés, les mêmes causes produisant partout le même genre d'effet...

Car l'adventisme est une dérivation des Etudiants de la Bible. Or j'ai eu l'occasion d'observer, dans les années 60/70, une autre dérivation suisse de ce groupe à parti de la fréquentation d'un magasin de la Vie Claire de cette époque. La secte en cause annonçait la possibilité d'atteindre une vie éternelle sur cette Terre après une Grande Tribulation... Le nom du fondateur signifiait "Jour de Liberté". En revanche aucun arrière plan spiritualiste chez le fondateur de la Vie Claire mais c'est bien lui qui a lancé le "bio". On lui doit la popularité du chlorure de magnésium etc... Tout çà pour dire que çà fait un bon demi-siècle que j'ai été placé à un poste d'observation intéressant pour ce qui concerne tant le développement de certains courants spiritualistes plus ou moins branchés sur une médecine naturelle.

Edgar Cayce ange ou démon ?

Ni l'un ni l'autre ! je vais sans doute être fixé assez rapidement sur la teneur de sa médecine. Il est paru un livre de 800 pages qui répertorie et ses traitements et ses médicaments. Malheureusement, on ne donne pas la composition de ses eaux (de Clarys, de Lithia etc...). Pour la dernière j'ai trouve la formule, c'est 80 grains de chlorure de lithium dans 4oz de flotte (5 g. pour 100 ml en arrondissant) et c'est vendu presque 10 $. L'eau de chaux me rappelle un produit à usage vétérinaire d'un paysan de la région de Toulouse, je vais demander à sa fille...

Je crains que le contenu du livre soit décevant. Il parait qu'il existait un site donnant accès à toute les lectures numérotées de Cayce. Il semble avoir disparu. Le site officiel est décevant. Et une recherche faite à propos du traitement du diabète met l'accent sur les vertèbres 5-10 + le topinambour. Or c'est un remède populaire ancien cité partout sans référence à Cayce mais dont les explications ne sont pas claire notamment à propos d'une relation peu claire entre l'inuline et l'insuline surtout dans des traductions de l'anglais au français.

La source d'inspiration de Cayce en matière de racialogie et de continents engloutis

Certains insinuent que Cayce aurait puisé inconsciemment dans des lectures pratiquées à l'état de veille d'une littérature de l'époque dont les textes théosophiques à la Blavatsky très en vogue à l'époque.

A ma connaissance, on ne sait pas de quoi a été composée sa bibliothèque personnelle et je pense qu'il a puisé dans le microcosme psychique de l'époque où plutôt une entité s'est exprimée par son biais (channeling) car une chose est très caractéristique : on parle d'archives akhashiques et çà c'est un concept théosophique tout craché. Il y a aussi la question des races-racines de la "Doctrine secrète" qui sont 7 sauf erreur mais Cayce n'en compte que 5. La seule chose certaine c'est que les thèses raciales sont une caractéristique du XIXème siècle, caractérisé également par l'apparition d'un nationalisme devenu facteur de guerres.

Pour ce qui concerne les races et les diverses continents engloutis, il faudrait pouvoir mettre à plat les thèse de chaque auteur en quelques lignes et résumé ce que Cayce a déclaré à ce sujet pour déterminer d'où vient la synthèse dont il fut le canal. Je n'ai pas du tout envie de me livrer à ce travail car il faudrait tout reprendre à partir de la Bible. Et à ma connaissance personne n'a pris le recul suffisant pour tirer un exposé synthétique des théories ayant vu le jour à l'époque susdite et depuis. les gens qui se mêlent de ça on surtout le don d'embrouiller les choses de façon à mettre en avant leur préjugés.

Concernant la médecine de Cayce

Comme je l'ai dit il existe un ouvrage traduit de 800 pages qui est censé avoir extrait tout ce que Cayce a préconisé. Apparemment, on n'a pas jugé bon de s'étendre sur des choses qui ont piqué ma curiosité comme l'eau de Clarys, d'origine française. Aucune trace sur le Net... Mais je vais bien voir s'il sort de tout cela quelque chose d'original qui n'aurait pas été connu à l'époque.

Quant aux résultat jugés "miraculeux" de Cayce, il faut peut-être se dire que les gens étant moins pollués qu'aujourd'hui, ils étaient sans doute plus faciles à soigner. Je me suis beaucoup intéressé à l'homéopathie, technique qui a au moins l'avantage de former celui qui la pratique à une observation précise à la fois minutieuse et globale de l'individu. J'ai réussi quelque coups assez "magiques" qui impressionnent ceux qui en sont témoins. Je pense à un ami qui me téléphone parce qu'il noyait en bavant son oreiller. Le nom du remède a jailli avant qu'il ne termine sa question : Mercurius ! Lequel ? On s'en fout Solubilis ! Et ses oreillers sont redevenus secs.

Je ne dis pas çà pour me faire passer pour un faiseur de miracles car je sens qu'à présent, ce n'est plus possible. Avant de désintoxiquer physiquement les gens, il faudrait commencer par le désintoxiquer le mental mais comme les gens adorent qu'on s'occupent d'eux, j'y vois surtout un piège, celui de risquer d'encourager une forme de vampirisme subtil. Quand on doit oeuvrer dans la psychologie, on se heurte à deux risques, celui du déni contre toute vraisemblable et celui d'une éventuelle manipulation chez les faibles et il est des prétendus thérapeutes qui ont fait de cette exploitation un métier très lucratif. Alors basta ! J'expose mes vues, parfois brutalement et les gens se débrouillent.

S'il ne sort pas grand chose de mon inventaire de la médecine de Cayce, on dira que de qui a été tiré des lectures est parcellaire ou infidèle mais je ne le crois pas. Cela peut-être s'avérer imprécis (comme pour les diverses eaux préconisées) mais on devrait voir si quelque chose d'original ressort de tout cela. je ne connais pas toute la médecine précisément mais je me suis intéressé à toutes les médecines grecques, alchimiques, ayurvédiques, chinoises etc... Et si tout n'est pas sur Internet, ça permet quand même des sondages.

La suite au prochain numéro !

14/02/2019

A propos d'Edgar Cayce...

edgar-cayce-1024x4902.jpg

Un correspondant a attiré mon attention sur les apports supposés de ce médium en matière de lithothérapie.

J'ai commandé et reçu le seul livre existant sur le sujet en français. Je l'ai parcouru rapidement sans rien y trouver de remarquable. On crédite Cayce de l'annonce de la découverte d'une pectolite bleue, le Larimar, comme venant de l'Atlantide. Aucune mention de cette pierre dans le livre en question.

Quoiqu'il en soit, j'ai éprouvé l'envie de me distraire en parcourant quelques livres sur le phénomène dont il s'agit.

Le personnage est sympathique, il s'est agi d'un quasi illettré qui s'est singularisé en procédant à des lectures données en état d'inconscience, notamment sur des questions médicales.

Je n'ai trouvé nulle part de traces de fraude mais il n'empêche qu'il est bien difficile de trouver une explication au phénomène. L'intéressé était un mystique chrétien dans un style évangélique très américain qui professait une foi ingénue et sans faille dans la Bible et il s'en servait à l'occasion comme support de divination. Il serait sans doute très surpris d'apprendre que les recherches récentes, d'un certain Römer en particulier, tendent à démontrer que l'Ancien Testament est une compilation ne remontant guère au delà du VIème siècle avant J.C...

Bien des énigmes demeurent quant à l'origine des Hébreux, leur passage en Inde, la légende au sujet du passage de la mer morte et surtout il devient chaque jour plus évident que leur monothéisme est excessivement tardif, que d'autre part, Yavhé avait une parèdre nommée Ashera et que ce n'était en somme qu'un dieu tribal.

Rappelons également que dans 2 Samuel 12:31 on trouve ceci :

Il fit sortir les habitants, et il les plaça sous des scies, des herses de fer et des haches de fer, et les fit passer par des fours à briques ; il traita de même toutes les villes des fils d'Ammon. David retourna à Jérusalem avec tout le peuple.

Cette opération barbare semble du reste avoir trouvé un écho assez sinistre plus de deux millénaires plus tard en Germanie, avec une histoire de fours et surtout de gaz toxiques. On appelle cela, je crois, le karma collectif... Toujours est-il que les horreurs du sionisme contemporain qui use à présent de moyens moins archaïques pour venir a bout d'arabes qu'ils s'agit de supplanter sont inscrites de longue date dans la "génétique biblique". Mais enfin aux élus autoproclamés, tout est permis...

Edgar Cayce était un candide assez peu regardant en matière de foi chrétienne.

Quant à moi, je ne puis m'empêcher de constater et de penser que ce qu'il nous a rapporté, notamment à propos de réincarnation, une thématique qui lui a posé problème car elle n'est pas dans la Bible, porte une coloration nettement identifiable. Cayce est apparu en 1877 soit deux ans la fondation, à New York le 17 novembre 1875, par Helena Petrovna Blavatsky de la fameuse Societé théosophique. Il n'y a aucun doute possible, ce mouvement a très vite empoisonné l'atmosphère psychique de la planète et dans sa partie anglo saxonne en particulier. Nulle doute que la "source" de son inspiration est à chercher dans cette direction.

Quant à juger de la valeur des communications à caractère médical, cela me semble difficile voire impossible pour la bonne raison que l'on ne dispose pas sur le sujet d'un travail de compilation suffisament systématique et exhaustif pour savoir tout ce qu'il a vraiment préconisé. Par exemple, il a prescrit dans un cas une eau de Clary, deviné sa composition qui a été confirmer par le fils de son inventeur mais j'ai cherche en vain des éclaircissement au sujet de cette composition aquatique et on ne trouve d'allusion qu'à des lacs dont l'eau n'est pas connu pour avoir été exploitées à des fins thérapeutiques.

Les 4 volumes existants et les plus fournis sur les communications dont Cayce a été le "médium" sont d'une certain Dorothée Koechlin de Bizemont connu comme astrologue "karmique". Je l'ai forcément croisée à plusieurs reprises à Paris à l'époque où je me suis intéressé de très près à cette science traditionnelle mais outre que son éventuelle personnalité ne m'a point marqué tout ce qu'on trouve en relation avec la médecine dans son premier tome quoique occupant une quarantaine de pages est assez peu consistant mis à part un intérêt pour l'huile de ricin, l'huile d'olive et le bouillon blanc. J'ai retenu la cure de pommes avec sa rupture par une demi tasse d'huile d'olive et je compte l'essayer parce que c'est sans doute assez dépuratif avec en plus l'avantage de n'avoir pas à faire de cuisine pendant quelques jours...

Or Madame de Bizemont (qui semble s'être appelée Marguerite autrefois et non Dorothée, un prénom théophore fort bien adapté à la mission revendiquée qu'elle s'est arrogée) a passé beaucoup de temps à Virginia Beach sans paraître en avoir ramené quelque chose de vraiment solide dans le domaine qui m'occupe.

Bref, il ne semble exister nulle part d'ouvrages remarquables qui se serait attaché à rendre compte des apports de Cayce à la thérapeutique.

J'ai noté dans L'homme du mystère, un livre de poche très répandu, un détail qui m'a beaucoup amusé. A la fin de sa vie Cayce a fini par avoir des visions au point d'avoir du mal à distinguer entre le rêve et la réalité. Dans l'une de ces expériences oniriques à l'état de veille, il nous décrit un voyage dans un train assez surréaliste, en compagnie de citoyens qu'il a bien connus comme collègues et prêcheurs qui sont censés, en cet équipage à la fois moderne et quelque peu dissonant par certaines détails, se rendre à une conférence de Saint Jean en personne. Réalisant que s'il ne saute pas en marche avant le premier tournant ou tunnel qui va se présenter, Cayce va passer dans l'autre monde. On est fort loin de la teneur des songes à l'ancienne. Il y a là quelque chose d'assez parodique...

Ce dont je suis sur, c'est que l'apport de ce fameux Edgar Cayce est très daté, on nage en plein mirages théosophiques... Tout cela est fort distrayant et peut faire rêver mais quand à extraire des lectures de cet homme quelque chose de très cohérent, si tant est que la chose soit possible, je crains que les auteurs qui ont voulu se donner cette peine ait assez largement failli. Mais bon, je ne demande qu'à me laisser convaincre du contraire si l'on m'apporte ce que je n'ai pas trouvé. Tout cela reste assez "fumeux" quoique le personnage paraisse avoir été d'une très grande honnêteté et soit assez attachant.