Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2016

Huile de poisson, distillation moléculaire et Cie : à propos d'une menace de procès

logo-polaris.png

On se souviendra que j'avais reçu une menace de poursuite pour diffamation (c'est à la mode en ce moment)  à propos d'un article où après avoir relevé un article assez sombre à propos de la distillation moléculaire j'avais conseillé à mes lecteurs de faire pression sur Polaris et Epax deux sociétés qui diffusent des huiles de poissons censées présenter toutes les garanties de propreté et de qualité requises pour ces produits sensibles.

Nutrixeal qui diffuse les huiles dont il est question et à qui je me suis adressé pour obtenir des copies des certificats d'analyses m'a répondu ceci :

Bonjour,

Pour faire suite à notre conversation de ce matin, voici quelques liens et documents intéressants :
- Lien vers les fiches de spécifications détaillées des différents types d'huile EPAX :
http://www.epax.com/pages/omega-3-products
- Tableau comparatif normes européennes et GOED / spécifications EPAX
- Document d'engagements spécifiques d'EPAX  concernant les PCB.
- Exemple de fiche de spécifications sur l'une des huiles les plus représentatives (EPAX 6000), utilisée par nous-mêmes ainsi que la plupart des grands laboratoires français.
- Document de Polaris très explicite sur l'élimination des contaminants organiques dans les huiles EPAX.

Pour résumer, il n'existe pas à notre connaissance de controverse sur la qualité des huiles distillées moléculairement, hormis sur les pages de vendeurs d'huiles non purifiées.
Le processus de distillation moléculaire est optimisé par EPAX pour éviter d'abimer les fragiles doubles liaisons des acides gras polyinsaturés : processus sous atmosphère contrôlée, pour ne pas oxyder, minimisation du nombre d'étapes et des températures de distillation en utilisant d'autres processus de purification / concentration (notamment par voie enzymatique), etc.
Comme vous pourrez le constater dans les tableaux fournis, la pureté des huiles obtenues dépasse de très loin toutes les exigences légales (normes européennes) et va bien au-delà des standards de qualité de l'industrie (GOED).

Nous restons bien entendu à votre disposition si vous souhaitez d'autres informations et explications.
Bien cordialement,

Guillaume Biola

IXEAL NutraScience
Laboratoire NUTRIXEAL

A ce mail était joint divers documents en pdf dont un venant de Polaris qui témoigne des niveaux extrêmement insignifiants de contaminants type PCB. Mais ce n'est pas à moi d'héberger ce genre de documents en faveur d'industriels.

J'aimerais que Polaris et Cie fassent un effort pour rassembler quelques pages synthétiques en français aisément lisibles et susceptible de récapituler les techniques mise en œuvre pour diffuser des produits irréprochables de sorte qu'il me suffira d'apposer un lien. Il n'y a pas que la pureté qui compte mais la conservation, ces huiles sont fragiles.

Sur le marché purement pharmaceutique ne subsiste plus que l'OMACOR qui est à base d'esters. Il est dommage. Il existait autrefois un produit remboursé à base de triglycérides qui a disparu et qui était infiniment préférable aux ester éthyliques de l'OMACOR, c'était le MAXEPA. Il est regrettable qu'il faille compenser les "boulettes" de l'Assurance Maladie et Cie en payant alors les produits dont on parle devraient être remboursés.

02/02/2014

Huile de poisson, "distillation moléculaire" et Cie...

omega_3_huiles_poisson_ps-1.jpgMAJ : Je laisse cet article en l'état. Il a fait l'objet d'une correction et d'un complément suite à une menace de poursuites de Polaris qui était cité dans l'article. Il est tout de même curieux que l'article cité n'ait jamais fait l'objet de contestations de la part d'Epax et Cie.

Voir pour les rectifications : http://silicium.blogspirit.com/archive/2016/03/15/huile-d...l

J'ai toujours découragé la prise de capsules d'Omega 3 en disant qu'il suffit de consommer régulièrement des petits poissons gras (sardines, harengs, maquereaux) et pas de thon, de saumon car plus ces poissons sont gros plus ils concentrent les polluants en bout de chaîne alimentaire.

J'étais prêt a assouplir cette recommandation quand mon attention a été attirée par la mention d'un procédé de distillation moléculaire censé permettre d'éliminer ces polluants quand je tombe sur ce texte :

Source : http://www.noble-house.tk/html/frans/VISWEB%20FR/L_huile_...

Si vous n'êtes pas déjà dégoûté c'est que vous avez l'estomac solide mais ce n'est pas une raison pour en faire une poubelle.

J'ai cherché de plus amples informations sur la distillation moléculaire. D'une manière générale, on fait confiance à cette méthode .

Nutranew (alias Supersmart) se contente d'affirmer que le procédé est optimum.

Une nouvelle technique de dépollution des huiles de poisson est utilisée dans la fabrication des produits EPAX™. Elle passe par une distillation moléculaire. Les toxines environnementales ciblées par ces étapes de purification englobent notamment les PCB, les métaux lourds comme le mercure et le plomb, les dioxines, … Un mélange d'esters (co-solvant) est ajouté à l'huile avant la distillation. C'est un sous-produit de l'étape de production des esters d'éthyle oméga-3. Lorsque ces esters sont totalement distillés, l'élimination des polluants est optimale. Les huiles de poisson EPAX™, hautement purifiées, ne contiennent plus aucune trace de contaminants.

Ces esters me rappellent fâcheusement les esters éthyliques d'acide-omega 3 de l'OMACOR vendu en pharmacie et remboursé, ce médicament étant contesté par certains médecins. Sur quelle base, je l'ignore mais ils sont parfois qualifiés de "toxiques".

Ces esters sont présentés comme "solvants", il semble qu'ils sont récupérés par la distillation comme exempts de polluant et comme supports des précieuses Omega mais il faudrait nous expliquer par quelle magie !!!!!!!!!!!!!!!!

Il m'a été impossible de trouver des informations claires sur la distillation moléculaire : on parle de vide et de chaleur, si le vide exclut l'oxydation quid de la chaleur ? On sait que ces Omega sont fragiles ne doivent pas être chauffés puisque l'huile de lin même non entamée se conserve peu de temps à 4° à tel point que j'ai fini par l'abandonner. Notez que les frigos de bas de gamme sont très instables et je ne sais pas si les appareils chers sont vraiment fiables. Je contrôle le mien avec un pot fermé rempli d'eau et j'en mesure la température avec un thermomètre électronique car les petites merdes à alcool qu'on utilise à cet effet ne sont absolument pas fiables ! Donc exit l'huile de lin bio, c'est bon pour faire de la peinture ou pour renforcer les bois durs, placage d'ébène etc...

Certains sources insistent sur les problèmes liés à la maintenance du matériel de sorte que cette distillation est à tous égards problématique.

La société Miami Production vante un mode d'extraction supercritique comme supérieur et propose le comparatif suivant :

distillation.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

N'en déduisez pas que je conseille cette marque ! Je veux simplement insister sur le fait qu'il existe un problème avec la fameuse distillation et qu'à partir du moment où un raffinage s'impose, le résultat devient très suspect. Ne pas oublier que les méfaits des laitages ne viennent pas du lait et de ses dérivés en soi mais bien du chauffage, de l'homogénéisation et j'en passe !

Si vous tapez distillation moléculaire sur Google vous ne trouvez même pas un article de Wikipedia qui sont en général un bon départ dans les matières scientifiques, c'est dire à quel point ces procédés restent obscurs. Alors tannez ces deux sociétés en faisant référence à cet article pour qu'elles daignent décrire par le menu les procédés qu'elles emploient. Je n'ai pas le temps de me gendarmer et je ne peux pas être à la cave et au grenier... Peut-être que si ces gens reçoivent une dizaine, une centaine de mails de questions ils vont se bouger... 

Dans le doute consommez des petits poissons frais. Ras le bol de toutes ces industries opaques.