Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2020

Le régime cétonique remis en cause par le Dr Schwartz

MAJ : 18/02 : A la suite de la parution de cet article, j'ai reçu un lien vers un article de "Dur à avaler" (qui n'est plus opérationnel) et où l'auteur déclare n'avoir rien lu venant de Schwartz. Avec ça on est bien avancé...

Si j'ai bien compris il y a 2 éventualités qui peuvent être reliées : le régime cétogène peut dans le cadre d'un tableau de résistance à l'insuline aggraver la glycémie et il se pourrait que dans certains cas certaines cellules cancéreuses arrivent à tirer parti des cétones.

Je crois, pour ma part, qu'avant de se lancer dans ce régime il faut évaluer l'état de la glycémie. Voici les dosage à faire :

  • Glucose à jeun
  • HBA1C (hémoglobine glyquée, période de référence 3 mois)
  • insulinémie à jeun

Le glucose et l'insulinémie permettent d'obtenir l'indice Homa et l'indice Quickly permettant d'évaluer une éventuelle résistance à l'insuline et l'état d'un diabète éventuel.

Je rappelle que pour contrôler l'efficacité d'un régime ou d'un traitement antidiabétique la solution consiste à doser les fructosamines avant mise en oeuvre et après 1 mois.

Quoiqu'il en soit, il faut contrôler sa glycémie avec un glucomètre plusieurs jours  avant d'entreprendre le régime et ce le matin à jeun, avant le repas de midi et le soir au coucher, éventuellement 2 heure après le repas de midi et continuer l'observation après avoir engagé le régime pour voir ce qui se passe. 

Si on ne veut pas pas piquer plusieurs fois par jour. Contrôler la glycémie le matin et redoser les fructosamines après un mois de régime. Si le chiffre a baissé, le régime cétogène dervait être positif.

La prise de plus de 2 comprimés par jour de Stagid (Metformine) peut fatiguer les reins. Doser la créatinine et la clairance avant la prise de Metformine et 1 mois après...

Ci-dessus la vidéo du Dr Scwharz dont je n'avais pas eu connaissance.

============================================================

Schwartz.JPG

Ce matin à 6h43 exactement j'ai reçu cette info :

Petite bombe : https://guerir-du-cancer.fr/dangers-du-regime-cetogene-pour-le-cancer-etude-publiee-par-maurice-israel-laurent-schwartz/

L'ACM a précisé ceci : Nous ne parlons plus de régime cétogène au niveau de l’association depuis au moins 3 ans également. Nous suggérons aux malades de manger normalement, tout en limitant le plus possible les sucres, mais avec comme consigne de ne pas affaiblir ses cellules saines, de ne pas maigrir ou très peu et de prendre du plaisir à manger pour ne pas frustrer le cerveau. Equilibre subtil et très personnel à trouver…

On notera que le régime cétogène est toujours recommandé sur le site du Dr Schwartz alors que le lien vers le nouvel article mentionne un danger:

cétogène2.JPG

L'email du co-auteur (Maurice Israël) étant sur la page concernée, j'ai fait en sorte qu'il reçoive l'annonce de ce post afin que le cas échéant il me fasse des remarques. Peut-être que je n'ai rien compris à la pièce... Je le désabonnerai après envoi.

============================

En 2015, j'avais publié une mise an garde m'étant rendu compte chez un proche que le régime cétogène peut faire monter le glucose sérique en cas de résistance à l'insuline alors qu'un jeune strict de 7 jours possède au contraire, un effet normalisant.

http://silicium.blogspirit.com/archive/2015/04/29/le-regi...

Bref, si certains détracteurs ont tendance à condamner mon côté "touche à tout" et un peu "homme universel" à la Léonard de Vinci (dont un faible partie apparaît sur ce blog) j'ai quand même le sentiment de n'avoir pas été trop mauvais puisqu'il semble que j'ai précédé de façon très intuitive et avec deux ans d'avance ce qui tendrait à se vérifier.

Voici les conclusions de l'étude visée ci-dessus. Il faudrait la traduire en clair et la chose m'étant tombée sur le poil aux aurores, je laisse le soin à chacun de réfléchir à la question. Voici en attendant le résumé de l'étude, laquelle est assez hermétique. ce disant j'ai des raisons de penser que Jacques Valentin  pourrait bous aider à décrypter cette avancée.

=======================

Citation: Maurice Israël et Laurent Schwartz (2020) Le recâblage métabolique observé dans le cancer rend les cellules tumorales dépendantes des corps cétoniques et vulnérables au SCOT. Endocrinol Diabetes Metab J Volume 4 (1): 1–13 (2020).

Date de réception: 16 décembre 2019; Date acceptée: 23 déc.2019; Date de publication: 11 janv.2020

Copyright: © 2020 Maurice Israël et Laurent Schwartz. Il s'agit d'un article en libre accès distribué sous les termes de la licence d'attribution Creative Commons, qui permet une utilisation, une distribution et une reproduction sans restriction sur n'importe quel support, à condition que l'auteur et la source d'origine soient crédités.

La découverte que les auto-anticorps contre la décarboxylase d'acide glutamique qui synthétise le GABA, provoquent le diabète de type I, attire l'attention sur une régulation GABAergique du pancréas endocrinien supprimant la libération de glucagon catabolique si l'insuline anabolique est libérée; une carence en GABA altérerait alors ce mécanisme d'exclusion, permettant une libération des deux hormones. De plus, la carence en GABA modifie un mécanisme mettant fin à la libération d'insuline; une fuite d'insuline rend les cellules différenciées progressivement résistantes à l'insuline, tout en répondant au glucagon. Les cellules mitotiques dotées de nouveaux récepteurs d'insuline répondent aux deux hormones, affichant un schéma métabolique hybride que l'on trouve généralement dans les cellules tumorales. Ils ne peuvent pas obtenir leur acétyl-CoA mitochondrial par glycolyse, car la pyruvate kinase et la pyruvate déshydrogénase sont éteintes, suivant le signal du glucagon. Ils ne peuvent pas non plus former de l'acétyl CoA par la bêta-oxydation des acides gras, car le signal d'insuline qu'ils reçoivent provoque la synthèse des acides gras, qui ferme automatiquement leur bêta-oxydation. En effet, le malonyl CoA produit le long de la voie lipogénique inhibe le transporteur mitochondrial de carnityle des acides gras. Par conséquent, avec les sources d'acide glycolytique et d'acide gras de l'acétyl CoA mitochondrial fermées, les cellules tumorales ne peuvent obtenir leur approvisionnement vital en acétyl CoA mitochondrial que par la cétolyse des corps cétoniques.
Des tissus différenciés résistants à l'insuline, mais répondant au glucagon, fournissent adéquatement ces corps cétoniques. L'enzyme Succinyl-CoA: 3-oxoacid-CoA transferase (SCOT) est spécifique à la cétolyse produisant de l'acétyl CoA. Son inhibition prive les mitochondries des cellules tumorales d'acétyl CoA, ce qui devrait entraver le développement tumoral. L'inhibition de l'acétyl-CoA synthétase cytosolique que les cellules tumorales utilisent pour alimenter leur synthèse lipidique devrait bloquer la tumeur.

Un rapprochement est sans doute à faire entre une étude niçoise et celle qui précède à propos de GABA :

Long-Term GABA Administration Induces Alpha Cell-Mediated Beta-like Cell Neogenesis. décembre 2016

Patrick Collombat : "Notre laboratoire se focalise sur le diabète de type 1 caractérisé par la perte des cellules beta pancréatiques produisant l’hormone insuline. En utilisant la souris comme modèle, nous démontrons que le GABA (un neurotransmetteur parfois vendu comme complément alimentaire) peut induire la conversion de certaines cellules du pancréas (les cellules alpha produisant l’hormone glucagon) en cellules beta. Si le traitement en GABA est maintenu, les cellules alpha sont alors remplacées et à nouveau converties en cellules beta. Ces dernières sont fonctionnelles et peuvent inverser les conséquences d’un diabète induit chimiquement. Nos résultats suggèrent aussi que les cellule alpha humaines peuvent être converties en cellules beta. Un essai thérapeutique pilote va prochainement débuter pour tester si le GABA pourrait potentiellement aider les patients atteints de diabète de type 1. Nous sommes encore loin d’un potentiel médicament et nous déconseillons la prise de GABA au jour d’aujourd’hui mais ces résultats sont très encourageants."

 

14/05/2019

"La fin des maladies" selon Laurent Schwarz

laurent-schwartz-fin-maladies.jpg

Le Dr Schwartz a confié la promotion de son dernier livre, paru le 10 avril dernier, à une agence de communication (presse et "stratégie digitale"... sic). Et non à l'Académie de médecine qui l'aurait sans doute envoyé se faire voir ailleurs...

http://anneetarnaud.com/docteur-laurent-schwartz-la-fin-d...

Il s'agit du 4ème livre de cet auteur et il serait vain de chercher des critiques argumentées, le sujet étant tabou.

Ce site contient une vidéo dans laquelle l'auteur extrapole son protocole non seulement à toutes les formes de cancer comme auparavant mais à toutes les maladies. j'avoue n'avoir pas suivi la totalité de la vidéo car bien évidement ce médecin qui, rappelons le, n'a jamais été oncologue mais seulement radiologue raconte sa vie sur un mode que l'on peu qualifier de "merveilleux".

J'avais, jusqu'à une époque relativement récente, renvoyé les demandes vers l'association Cancer et métabolisme mais j'ai du finir par m'en désolidariser ouvertement au motif qu'elle ne comporte aucun médecin capable d'encadrer correctement les personnes désireuses de faire l'essai du protocole proposé (hydroxycitrate tiré du Garcinia + Sodium R lipoate) auquel a été ajouté plus ou moins récemment le régime cétogène et une alternance avec des cures courtes d'artémisinine. Cet encadrement a été confié à deux employés qui ne connaissent absolument rien à la médecin, tout comme le président.

Les résultats du protocol ? Réponse : on ne sait pas !

J'avais noté pour ma part deux résultats sur des tumeurs cérébrales. On a raconté que le protocole réussissait mieux sur des patients vierges de toutes chimio et/ou radiothérapie mais se croyant guéri la plupart auraient rechuté et se seraient jetés dans les bras de l'oncologie académique sans plus donner de nouvelles. En réalité, mis à part le cas de l'épouse du président de l'association qui serait décédée non de son cancer mais d'un manque de soins appropriés pour une infection rénale, on ne sait rien !

Je reçois encore de temps à autre des questions de proches de malades cancéreux auxquelles je ne puis répondre pour deux raisons. Le première est qu'à distance, surtout quand on n'est pas médecin, il est absolument impossible d'évaluer la situation sanitaire d'une personne. Il est des pays où il est autorisé de pratiquer la médecine par Webcam mais ce n'est pas le cas chez nous. La seconde est que les demandes d'éclaircissement arrivent toujours trop tard. Dans un cas, situé à des milliers de kilomètre de notre infortuné hexagone, on a collé à une personne notoirement diabétique des perfusions glucosées. 

Je note également que l'on me pose surtout des questions assez périphériques, notamment à propos de l'emploi de l'argent colloïdal, et dont les réponses ont été publiées dans le blog. Certes j'ai dépassé les 850 posts et sauf des abonnés de la première heure, personne ne peut avoir tout lu, mais quoiqu'il en soit le principal problème réside dans l'impossibilité d'évaluer le protocole dont il est question.

Je rappelle par exemple que le régime cétogène peut coincer en cas de phénomène de résistance à l'insuline en faisant monter la glycémie, chose qui ne se produit pas en cas de jeûne intégral. Donc quand on veut traiter un cancer, il serait logique de commencer par repérer une éventuelle résistance (insulinémie + glucose à jeun + hémoglobine glyquée, et si tendance diabétique il y a, contrôler l'effet du régime et du traitement instauré par le dosage des fructosamine après institution d'un mois et renouveler le contrôle, le cas échéant).

A ce propos le bilan du C.E.I.A peut fournir un cadrage utile (attention en particulier aux paramètres "verts") mais l'interprétation en est assez délicate, de plus un médecin qui questionne le centre risque de ne pas recevoir de réponse à ses questions. Notez que cela fait environ 8 ans que je m'intéresse à ce type de bilan et que je commence tout juste à m'y retrouver un peu. Ce bilan est assorti de conseils diététiques assez pertinents. En revanche pour les remèdes extraits de la base de donnée, il est préférable, après avoir consulter les matières médicales disponibles, de les tester par kinésiologie ou au pendule si on dispose d'un opérateur fiable. Le problème étant que beaucoup de radiesthésistes ont des idées préconçues qui faussent tout...

L'idée de base du protocole est intéressante : les cellules cancéreuses sont des cellules qui fermentent et qui adorent le sucre mais il faut quand même savoir que l'extrait de Garcinia s'est avéré assez décevant dans les cas de surpoids. Il n'est donc pas établi que la combinaison proposée soit souveraine.

Il est à noter que l'association évoquée reçoit des subsides des labos qu'elle recommande, or j'ai des doutes au moins concernant l'un d'eux, lequel m'avait bêtement menacé d'un procès pour avoir critiqué sa pseudo vitamine C liposomale. Concernant l'artémisinine

15/01/2019

Chimiothérapie : le 5 FU un nouveau scandale sanitaire ?

5FU.jpg

Tel est le titre d'un article daté du 3 janvier dernier paru dans le Nouvel Obs.

https://www.nouvelobs.com/sante/20190102.OBS7885/chimioth...

Sauf que si un abonné m'a communiqué un pdf de l'article que je n'ai pas le droit de vous fournir, il vous faut payer 1€ pour le lire.

L'Express est plus généreux :

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/chimiothe...

En fait c'est une très vieille histoire puisque le Figaro en a parlé en février 2018

http://sante.lefigaro.fr/article/un-anticancereux-mortel-...

Résumé

Le 5 FU (5 fluoro-uracile) un très vieil article de chimiothérapie est toxique voire mortel pour les patients souffrant d'un déficit partiel ou total en enzyme DPD. On sait cela depuis un bail, sauf que dans au moins 90 % des cas on impose cette saloperie sans pratiquer deux tests (complémentaires) nécessaires pour dépister les personnes intolérantes à ce poison potentiel. 

Il aura fallu 1505 victimes (dont 133 décès + 155 pronostic vital engagés) pour qu'on commence à se bouger. Mais comme l'Assurance Maladie est parasitée par le règlement de dettes publiques étrangères à son ministère, on n'a tout récemment imposé que le test le moins coûteux (et insuffisant) quand on a senti le vent de la colère monter. En clair, il faut allonger la différence à concurrence de 180 € pour ne pas courir le risque de crever de la chimio et non d'un cancer. Le risque concerne, pour le déficit partiel jusqu'à 15% de la population.

Des plainte sont été déposées, on l'espère avec constitution de partie civile. Les oncologues qui ont vendus cette cochonnerie sans même prévenir leurs patients du risque avéré et qui auraient pu au moins proposer à ceux-ci de payer les tests de leur poches méritent plus que la radiation à vie de l'Ordre. En d'autres temps, on les auraient écartelés en place publique et ils n'auraient pas volé un tel châtiment.

La demi mesure qui vient d'être prise, d'après le dernier article, ne solutionne pas entièrement le problème mais au moins il va être connu.

Du moins si la "saison X" et suivantes à venir des "Gilles et John" ne parvient pas à presque complètement occulter le genre de scandale dont notre pauvre France est hélas coutumière.

Des voeux en passant mais peu glorieux

En fait de voeux, je ne peux que vous adresser les souhaits les plus pessimistes car au delà des horreurs qui occupent le devant et l'arrière devant de la scène, ce que je crains par dessus tout c'est une réminiscence à la puissance 1000 de la crisé financière et économique de 2008. Faut-il acheter de l'or ou des titres miniers consistants avec les quelques sous que les uns et les autres ont pu mettre de côté quand c'est encore le cas ? Je ne sais ! Le cours de l'or, après avoir grimpé en flèche est redescendu et maintenu artificiellement assez bas et tout ce que je sais c'est que les Américains, après avoir raflé l'or des nazis dans une mine de potassium, celui que les Japonais n'ont pu emporter de leur razzias en Asie (affaire du Lys d'or), celui des banques centrales dont les européennes (dont la française et la belge en particulier) n'en ont pas encore assez pour conforter un dollar maintenu en survie artificielle alors qu'il est bel et bien en coma dépassé. Si rien ne va pu c'est tout simplement que des usuriers ont mis la main sur la gouvernance mondiale. La faute en revient aux aigrefins de la City londonienne associés à J.P. Morgan et Cie.

Histoire secrete.png

Ce n'est pas le lieu de rappeler ici en détail que tout a commencé avec la Grande Guerre, un complot albionique pour tenter d'abattre l'Allemagne de l'époque en tant que concurrent industriel et surtout colonial. En 1917 un prétexte est offert aux américains avec le sabordage du Lusitania pour entrer dans le conflit afin de participer à la table des négociations. L'inique Traité de Versailles ayant nécessité, de la part des banquiers et industriels américains le sauvetage de l'Allemagne et donc un soutien des nazis avec le réarmement ou plutôt l'armement du Troisième Reich car en 1914, il est désormais bien établi que l'Allemagne ne voulait pas la guerre. Le grand vainqueur et profiteur des deux dernières guerres, on le connaît désormais : c'est Washington qui n'a consenti à des fournitures militaires aux belligérants que contre paiement en lingots.

A présent la situation est beaucoup moins limpide. La Syrie a été plus ou moins abandonnée. Trump ne cesse de provoquer et les Russes, et les iraniens et surtout les Chinois qui tous essaient de se défaussent de leur bon du trésor en monnaie de singe. Bien malin qui pourrait se hasarder à pronostiquer quoique ce soit. Seule chose sûre l'économie mondiale risque d'être, à tous moments, plus ou moins durement secouée de sorte que les revendications franco-françaises tombent à point pour nous servir de distraction. Cela dit, comme une majorité de français, je reste solidaire de ceux qui s'insurgent, sauf que je doute depuis le début que leur révolte fasse changer quoique ce soit. Du moins en profondeur... 

L'huile de coco sur la selette !

l-huile-de-coco.jpg

J'ai eu l'occasion de discuter avec un correspondant très point en matière de complément alimentaire qui a attiré mon attention sur les abus d'huile de coco. Dans la mesure où il ne souhaite pas passer du temps à développer les remarques que vous trouverez ci-après (et que je suis dans le même cas), je vous donne copie de ces dernières qui sont assorties de références que vous pouvez consulter vous-mêmes. A charge pour vous de bien peser les pour et les contre.

Communication d'un correspondant

Je cite :

Pour l'huile de coco : dans cette review ils ont remarqué que l'huile de coco était presque aussi mauvaise que le beurre et devrait être considérée comme une vraie source d'acide gras saturé: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4892314/
 
Pour les études dont je vous parlai par tel. j'en ai retrouvé une, c'était en 2006 :
 
 
Dans cette étude ils ont trouvé que " Highest adducts levels of etheno-dA (133 +/- 113 adducts/10(9) parent bases) were found in coconut oil diet (lowest content of linoleic acid)"et l'explication de ce marqueur est ici : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9610794
 
En gros l'huile de coco induit de graves dommages à l'ADN du foie.
 
 
On découvre que les souris ayant un régime alimentaire comprenant 5% d'huile de coco (on y est vite vu l'apport calorique de la graisse saturée), le foie est gras à environ 11%, tandis qu'il est à 8% pour le régime alimentaire normal.
 
En clair le foie gras cela s'appelle stéatose et c'est assez répandu. C'est excellent à déguster au moment de Noël mais avec modération.
 
Mais quand les souris ont eu la même diète de 5% d'huile de coco mais avec un petit apport  (0.1%) en plus de polyphénols de thé vert  le foie est quasiment sur la même valeur que le contrôle (diète normale). Ce qui met en avant d'autant plus les bénéfices des polyphénols dans la protection du foie et de la santé. Mais ça on le savait déjà.
 
Vous avez le site aussi dont je vous avais parlé : https://selfhacked.com/blog/coconut-oil-causes-fatty-live... qui en parle et met en avant un point intéressant que je partage à 200% : il faut TOUJOURS consommer le fruit entier : le coco entier avec les fibres etc, plutôt que l'huile seule. Et même chose avec les jus de fruit : éviter les et prenez plutôt le fruit entier. Dans un cas (jus d'orange) vous augmentez le risque de diabète, dans l'autre (fruit entier) vous le diminuez !
 
Ce site met aussi en avant une aberration : l'utilisation de l'huile de coco dans l'alimentation est moderne... et pourtant c'est mis systématiquement en avant danss les régimes paléo c'est d'une stupidité sans nom, mais comme toujours, les (censuré) et cie copient les conneries du voisin.
 

Remarques diverses

 
Le problème est qu'en effet le Net est largement encombré de radotages et qu'on a de plus en plus de mal à séparer le non grain de l'ivraie.
 
Et puisqu'il est question plus haut de résistance à l'insuline, je rappelle être le seul, mis à part un médecin américain que l'on m'a cité (et donc je n'ai pas retenu le nom), à avoir observé que le régime cétonique qui incite souvent à consommer l'huile de coco à la cuillère pour faire monter rapidement les corps cétoniques peut, dans certains cas s'accompagner, d'une montée de la glycémie par compensation.
 
En d'autres termes, recourir à ce régime dans un cas de cancer, sans surveiller la glycémie peut consiste à aller tout simplement à l'encontre du but poursuivi en risquant de mettre le feu aux poudres.
 

Metformine versus Insuline

 
Puisque l'on vient d'invoquer indirectement le problème d'un terrain diabétique cela m'incite à commenter une remarque faite par un pharmacien à une connaissance abonnée à la Metformine depuis des années à qui il a conseillé de passer à l'insuline dans un diabète de type 2 au motif que ce vieux médicament serait toxique pour les reins.
 
Il existe bien une alerte à cet égard :
 
 
Mais j'ai sauté quand même en l'air quand ce conseil m'a été rapporté !
 
Passer à l'insuline, avec ou sans pompe, mis à part le côté calvaire, c'est oublier que l'insuline est une hormone anabolisante qui risque de favoriser l'accumulation de gras. Or dans le cas de la résistance à l'insuline, l'insulinémie marque un excès, excès inopérant en l’occurrence.
 
Stéatose, résistance à l'insuline, diabète avéré : le seul vrai remède c'est de perdre sa graisse corporelle par l'exercice d'une part et une diététique appropriée. Il a été constaté que les opérations dites "bariatiques" auraient tendance à résoudre le problème du diabète de type 2. Sauf que c'est plutôt "barbare" ! Noter que boire 4 à 6 litres de jus divers comme le recommande un certain Dr Cousens c'est non seulement "barbare" mais très ruineux.
 
Tout cela est pour montrer qu'en suivant les sirènes en vogue, on se prédispose, dans certains cas, à tourner en rond et même à aggraver dangereusement les situations. Il en est qui ne sont pas simples du tout et qui tendent assez naturellement à s'apparenter à des cercles que l'on dit "vicieux".

Protocole anticancer du Dr Schwartz

sodium-r-lipoate-100-mg-paris-dynveo-big.jpg

A propos de l'acide alpha lipoïque dans le protocole de Schwartz

Je vais voir avec le patron de mezepices que je connais bien et qui est quelqu'un de très honnête s'il peut importer le "bon" acide alpha lipoïque. Je rappelle que le Dr Schwartz a commencé avec un produit italien synthétique contenant les deux énantiomètres soit 50% d'un composant inutile voire toxique.

Acheter le forme R n'est pas suffisant car ce qu'on trouve à cet égard sur le marché provient de Chine et n'est pas stable. Il n'existe qu'une firme qui fourni un R-ALA parfaitement stabilisé et je vais suggérer qu'il soit importé en vrac et conditionné en petite unités adéquates.

La firme en question le propose en pots de 100 g mais les frais de port sont très élevés (de l'ordre de + de 40 € pour un pot). De plus il n'est pas indiqué quel transporteur est utilisé et il faut compter avec d'éventuels frais de douanes s'il s'agit de UPS ou de DHL Express ce qui fait que l'article risque de perdre de son intérêt.

Une fourniture française problématique

Le problème est que les patients cancéreux qui veulent essayer le protocole de Schwartz sont dirigés vers un labo français qui ne propose propose certes un sodium R-lipoate mais à défaut de la présence d'une certaine mention, je tiens ce produit pour douteux.

En effet, une seule firme (Geronova aux USA) fabrique le seul acide alpha lipoïque de qualité optimum et celui-ci est vendu avec la mention "Bio enhanced". A défaut d'une telle mention, laquelle est protégée en tant que marque, il pourrait s'agir d'un produit chinoise de qualité inférieure.

J'ai eu un problème avec le labo en question quand j'ai dénoncé le fait que sa vitamine C liposomale n'est qu'un mélange d'acide L-ascorbique "ultra sonné" en mélange avec de la lécithine. On m'a fait menacer par un avocat après m'avoir proposé de collaborer pour des formulations, offre à laquelle je n'ai pas donné suite car il aurait fallu d'abord me proposer des conditions décentes de rémunération et surtout m'associer au contrôle draconien de la qualité des matières premières.

Ce qui est scandaleux c'est que ce produit, forcément d'intérêt limité, est vendu aussi cher que la vitamine C liposomale de référence.

Le bon acide alpha lipoïque est cependant disponible en France

On le trouve en effet en 60 gélules de 300 mg pour 35 €. Pour une fois les prix se tiennent avec ceux de Iherb !

Voir https://www.dynveo.fr/r-lipoate-de-sodium.html#/dosage-30...

Dynvéo est bien placé à cet égard sur le marché local et voici donc une alternative acceptable et pour l'instant INCONTOURNABLE mais s'il s'avérait possible d'obtenir ce R-Lipoate de Sodium en pot de 100 ou 250 g. sur place à un prix nettement plus économique voici qui constituerait une avancée intéressante vu les dosages recommandés par les promoteurs du protocole. Dosages qui sont peut-être excessifs.

Ne s'agissant pas d'un médicament mais bien d'un complément alimentaire, l'importation en vrac ne devrait pas poser de problème, du moins je l'espère. Et on peut éviter la mise en gélules qui coûte très cher. Il existe des dosettes suffisamment précises.

A propos de l'artémisinine

Le recours à l'artémisinine a été proposé en alternance avec le protocole de Schwartz sauf qu'après m'être penché sur la question, j'arrive à la conclusion que le recours à cette molécule sous forme d'extrait d'artemisia annua.

Se focaliser sur l'artémisinine peut même s'avérer dangereux dans la mesure où l'association qui promeut cette solution ne comporte aucun médecin susceptible de suivre les patients qui en ferait usage. Or je n'ai jamais évoqué l'artémisinine sans mettre l'accent sur le risque d'anémie. Ce n'est pas que les généralistes soient incapables de contrôler la situation à cet égard mais encore faudrait-il que d'une part les patients le leur demande et que d'autre part leur généralistes acceptent de prendre en charge personnellement leurs patient cancéreux. Or nous savons que pour toutes sortes de raisons il encoureraient des risques graves pouvant se solder par une interdiction de pratique la médecine. Il est clair que le cancer est devenu, plus que jamais une "chasse gardée". Et je rappelle à cet égard, la tendance est à mettre l'expérimentation de nouvelles molécules et leur expérimentation, généralement très décevante, sur le dos de l'Assurance Maladie sans même parler de la transformation des malades en cobayes au profit de Big Pharma.

Pour en revenir à l'artémisinine, il est maintenant avéré que l'artémisia annua et l'artémisia afra sont efficaces en simple tisane contre la malaria avec des résultats supérieurs au CTA (composé à base d'artémisinine) comportant un élément synthétique brevetable. L'OMS a trempé dans une tentative d'interdiction mondiale de l'artémisinine seule ou des tisanes parce que le recours à des plantes que tout le monde peut cultiver n'est pas susceptible de rapporter du fric à Big Pharma ni de permettre une taxation des médocs brevetés à l'entrée dans les pays africains.

Or il se trouve que même l'artémisia afra (qui ne contient pas d'artémisinine) se serait révélée efficace dans certains cancer notamment du sein.

Néanmoins, je ne donnerai pas de détails pour plusieurs raisons. D'abord les informations existantes sont sur Internet. Il suffit de les rassembler.Tout ce que je pourrais faire c'est les rassembler sur le Cloud existant.

D'autre part, le problème c'est qu'on ne peut pas compter sur les généralistes pour suivre des patients cancéreux et qu'en ce qui me concerne, n'étant pas moi-même médecin, ce serait aller au casse pipe que de me hasarder à conseiller et suivre des patients cancéreux. Le risque n'est pas seulement judiciaire car il découlerait en première ligne du manque de sérieux de ceux qui veulent échapper au duo habituel style radiothérapie + chimiothéparie nécessairement archi toxique.

Protocole de Schwartz : quels résultats ?

J'avoue humblement m'être défaussé sur le dos de l'association "Cancer et métabolisme" mais à présent, je ne puis me résoudre à renvoyer les demandes vers cette association. Et ce pour deux raisons :

  • Personne dans cette association ne possède le minimum de connaissances requises en médecine pour gérer les demandes.
  • Elle ne dispose que de deux très braves femmes à mi temps qui préconisent le même programme quel que soit le type de cancer.
  • J'ai plaidé en vain pour que l'on cherche à recruter un ou deux médecins à la retraite susceptibles d'un encadrement minimum. Si la chose n'a pas abouti c'est qu'en France les conditions sont bien celles que j'ai indiquées : à savoir que tout médecin susceptible de se mettre en marge des protocoles officiels (conçus uniquement pour faire vivre plus de gens que le cancer n'en tue selon un certain Louis Lumière, le bien nommé) risque de très graves ennuis.
  • Les généralistes se déchargent sur le dos de particulier aspirant à ce qu'on leur fournisse des directives avec l'assurance d'une parfaite efficacité, et c'est à cet égard le monde à l'envers...
  • J'attends en vain depuis environ deux ans voire plus une estimation même globale des résultats du protocole de Schwartz dont on sait maintenant qu'elle ne viendra jamais.

Le problème essentiel est le suivant: la plupart des patients à qui on propose ce protocole l'applique pendant un moment et quand çà marche où semble marcher, ces gens là s'estiment guéris et arrête, d'où récidive. C'est alors la panique et ils replongent dans les pratiques que l'on sait. En fait ils ne donne pas de nouvelles. Si on veut en avoir il faut les solliciter ce qui est matériellement impossible. Une autre difficulté consiste, en l'absence de médecins pour les constituer, en l'impossibilité de présenter des dossiers de suivi probants, car cela réclame un minimum de technicité et surtout la bonne volonté des patients qui ne veulent pas forcément témoigner même si leur cas se trouve réduit à de simple initiale, plus l'âge et le sexe. Cas parait-il assez fréquent...

Les malade ? Une gageure, à plus forte raison quand on n'est pas médecin...

Un exemple concret

J'aurais certes pu proposer une collaboration à cet égard mais j'ai préféré m'abstenir parce que je connais la mentalité de la plupart des patients. Voici l'un des nombreux exemples, il s'agit d'une voisine et en l’occurrence d'une personne âgée. J'ai fait sa connaissance par chat interposé. C'est une dame qui a de très gros problèmes articulaires aggravés par un accident de tramway, elle est restée coincée à la fermeture des porte d'où de grave déchirures au niveau d'une épaule.

J'ai évidement proposé de la suivre. Or cela fait plus d'un an que je réclame qu'elle rassemble ses analyses et compte-rendus d'examen et les classe de façon à ce que je les relie. Elle a fait un séjour en milieu hospitalier et a subi une papardelle de contrôles multiples et divers. Elle a donné les résultats à son généraliste qui n'a pas pipé mot et ne les a jamais récupéré. Elle a toujours mieux à faire que de rassembler ces documents. J'ai même proposé de financer un bilan CEIA qui débouche sur les propositions en phyto, homéo et aromathérapie, disciplines avec lesquelles elle est en harmonie. Mais j'attends toujours...

Elle a eu jadis des problèmes assez graves avec un couple pas très catholique en tant que fournisseur indirect d'un hébergement quelque part dans la pampa varoise l'a déclaré à un fournisseur d'énergie comme habitant leur maison en escroquant l'Etat à raison d'une part d'un chèque énergie indue. Elle soupçonne ce couple de vouloir interférer avec divers comptes (Sécurité Sociale, Impôts etc...) en changeant son adresse. Ces gens sont soupçonnés d'être entrés chez elle sans effraction etc... J'ai répondu que la meilleure garantie consiste, au lieu de de se déplacer auprès des administrations ou de se ruiner en téléphone portable, de communiquer avec elles par Internet en ouvrant les comptes adéquats sur le Net. Rompu à cet exercice, j'ai proposé de m'en charger. Enfin après s'être réconcilié avec un membre de sa parentèle, elle a accepté de sa part le service qui lui avait été proposé par mes soins.

C'est très bien ainsi et c'est en vérité une excellente décharge mais dans la mesure où manifestement, la confiance ne règne pas je me demande s'il y a vraiment lieu de prolonger cette relation complètement bancale. Je suis tout juste bon pour faire chorus avec des tendances paranoïaques qui relèvent d'un manque d'objectivité. Malheur à moi quand je doute qu'on puisse franchir une serrure de haute sécurité sans y laisser la moindre trace. Ces gens auraient vendu un partie de leur propriété devant notaires tout en ne la vendant pas... En tant que juriste j'aimerais bien savoir comment ils ont opéré pour mettre un autre couple et leurs amis sur la paille ! J'ai donc proposé de participer à une réunion mais finalement tout le monde s'est esbigné...

Vouloir rendre service aux gens est devenu, quelqu'en soit le motif, une véritable gageure neuf fois sur dix...

La médecine, on est allé de Charybde en Scilla

Et en ce qui concerne la médecine, on est passé d'un régime catastrophique, celui d'avant la parution d'une revue baptisée L'Impatient à un autre qui n'est pas meilleur. Soit un état où les patients étaient inféodés, pieds et poings liés à la médecine académique vers un autre qui favorise l'errance vers des solutions dites "alternatives" qui sont exploitées généralement par des crapules ou simplement des incompétents. Le problème est que rares sont les particuliers capable d'assimiler les informations qu'on peut leur fournir en prenant eux mêmes leurs responsabilités. Si dans certains cas les généralistes eux-mêmes sont totalement dépassés par les divers carcans qu'ils se sont laissé imposer, comme de simples particuliers pourraient-il remédier.

En ce qui concerne particulièrement le cancer, c'est tout simplement MISSION IMPOSSIBLE.

16:06 Publié dans Cancer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

29/10/2018

GcMaf contre Cancer, maladies virales et autisme / Nagalase dans les vaccins = gros délire...

Bussigny.jpgA gauche la photo de la pseudo clinique par laquelle le scandale est arrivé...

Il m'a été demandé à deux reprises de me prononcer à propos de l'utilisation de la protéine GcMAF notamment dans les cas de cancers. La première fois j'ai décliné la demande n'ayant pas réussi à trouver quoique ce soit de probant. J'étais tombé sur l'annonce, datant de juin 1995, de la fermeture d'une pseudo clinique à Bussigny en Suisse :

https://www.24heures.ch/vaud-regions/lausanne-region/Clin...

Mais commençons par le commencement...

GcMAF et Nagalase, deux protéines réputées étonnantes

Voir : http://infoalternative.over-blog.fr/2017/10/gcmaf-et-naga...

En résumé, la GcMAF inhiberait les cancers et les virus (et pas que) en activant les macrophages tandis que la nagalase aurait l'effet inverse. D'où la rumeur selon laquelle de la nagalase aurait été ajoutée à tous les vaccins pour provoquer une dépopulation.

J'ai imprimée la centaine de page de cet article. Datant du 27 octobre 2017, il affirme, page 2, que la GcMAF pure et certifiée n'est pas encore disponible et le produit distribué par First Immune à raison de 660 € le flacon de 2,2 ml est sans doute une pure escroquerie. Le produit semble toujours distribué à partir de l'Ile de Man.

Trafic de GcMAF plus que douteuse

Voir : http://www.leparisien.fr/faits-divers/normandie-un-trafic-de-faux-medicaments-pour-guerir-le-cancer-demantele-25-02-2017-6711987.php

Quelques citations :

Des ressortissants britanniques vendaient, à partir de la Manche, de faux médicaments à travers toute l'Europe.  

Ils promettaient de guérir le cancer, la sclérose en plaque, la maladie de Parkinson et même l'autisme grâce à deux molécules miraculeuses. La Gcmaf et la Goleic étaient censées même immuniser le corps humain contre toutes sortes de maladies. Leur société dirigée par des ressortissants britanniques s'appelait, selon les pays où ils ont déjà sévi, Immuno Biotech ou First Immune.

Goleic est un supplément à base d'acide oléique dont la composition exacte n'est pas précisée et qui est vendu très cher...

Récemment, les gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (Oclaesp) les ont retrouvés à Digosville (Manche) où ils avaient installé leur prétendu laboratoire dans un corps de ferme. Ils vendaient sur un site internet aux quatre coins de l'Europe ces prétendus médicaments non autorisés ainsi que des produits cosmétiques censés réduire les tumeurs cancéreuses de la peau en quelques jours. Une pure escroquerie.

Une fausse clinique à 5000 € la semaine

Les mêmes dirigeants de ce faux laboratoire revendiquaient sur leur site internet des recommandations de plusieurs organisations médicales. Ils s'étaient rabattus depuis un peu moins de deux ans sur un lieu bien plus discret après avoir dû quitter la Suisse où ils avaient ouvert une fausse clinique de recherches à Bussigny où la semaine de soins était facturée 5000 € à des malades souvent en fin de vie. Ces charlatans pratiquaient des injections de Gcmaf provoquant la mort prématurée de cinq personnes en phase terminale de cancer en Suisse où une enquête est ouverte.

Voir le lien initial.

Les gendarmes ont découvert dans la Manche plusieurs laboratoires clandestins d'où ils expédiaient leurs prétendus produits. La dose, le plus souvent des fioles de quelques millitres, était vendue jusqu'à 500 € aux clients. Les dirigeants de ce faux laboratoire animaient aussi une page Facebook où des malades ou prétendus tel assuraient être guéris quand d'autres assuraient qu'en quelques jours leurs tumeurs avaient «reculé de 60 %».

Petit problème : laboratoire ou centre d'expédition de produits importés discrètement de l'Ile de Man ?

5 400 colis à travers l'Europe

Les gendarmes ont découvert que le faux laboratoire avait expédié pas moins de 5400 colis à travers toute l'Europe depuis son installation il y a dix-huit mois juste dans les environs de Cherbourg. Curieusement l'adresse postale de cette société était située sur l'île anglaise de Guernesey, paradis fiscal. Deux hommes âgés de 49 et 52 ans ont été présentés à un juge du pôle santé du parquet de Paris pour être mis en examen.

Apparement ces 5400 colis n'ont pas fait de miracles, sinon ça se saurait plus ou moins...

Dosage de Nagalase ou AMAS et Cancer

On a prétendu corréler le risque de cancer à un dosage de la nagalase plus ou moins élevé. Mais quand à faire ce dosage c'est mystère et boules de gommes. ce site n'indique aucun contact : https://best-immunotherapy.com/fr/informations-pour-nagal...

On a proposé également une alternative au dosage de la nagalase, à savoir le test AMAS (anti-malignin Anticorps serum). Là encore, on ne sait pas qui fait quoi et où. Il est clair que je ne saurais recommander ces dosages car à supposer qu'ils comportent une indication, on ne serait pas plus avancé. Détecter un cancer en formation et le localiser avant qu'il ne prenne une forme agressive reste un problème majeur. La cancérométrie de Vernes ne permet pas d'éliminer la présence d'une tumeur. Elle ne marque qu'en cas d'activité et n'est vraiment utilise que pour juger de l'efficacité d'un traitement en cours. D'autre part la zone cancer se confond avec celle de l'allergie. En revanche et à l'origine la base de ce test a été conçue pour tester le fonctionnement du foie et j'ai pu faire une observation positive intéressante à ce niveau après traitement phyto à visée hépatique.

A l'origine de la vogue de GcMAF : les recherches (contestées) du Pr Nobuto Yamamoto

Voir Wikipedia et plus spécialement Psiram sur le sujet.

On peut toujours prétendre que s'agissant d'une découverte révolutionnaire qui risquerait de ruiner l'industrie chimiothérapique de Big Pharma des intérêts se seraient ligués pour obtenir l'effacement et la rétractation des résultats censés avoir été obtenu.

On trouve d'autres information très critiques sur :

https://www.canceractive.com/cancer-active-page-link.aspx...

De la nagalase dans les vaccins ?

On est en plein délire ! J'ai fait une recherche minutieuse à propos des origines de cette rumeur. On ne trouve que ceci :

Par exemple, grâce à un informateur qui souhaite rester anonyme pour des raisons de sécurité personnelle, le Dr Bradstreet (suicidé le 19/6/15) et autres chercheurs médicaux alternatifs, en sont arrivés à comprendre que la Nagalase est introduite dans le corps des personnes qui reçoivent des vaccins. Le Dr Bradstreet a compris que les gens présentent des réactions différentes à la Nagalase et que chez un faible pourcentage de ces personnes, il n’y a pas de suppression du système immunitaire. Cependant pour la majorité des personnes on retrouve cette dangereuse suppression du système immunitaire qui ouvre la porte au cancer et à l’autisme.

Traduction : un illustre inconnu a suggéré que de la nagalase aurait été introduire dans les vaccins. Sont arrivés à comprendre signifie clairement qu'aucune preuve provenant d'une analyse n'a été administrée mais qu'il s'est agi d'une simple supposition déductive. 

Une soixantaine de "suicidés" par la Big pharma ? Des conneries...

116449862.jpeg

Voir http://abnormalreport.canalblog.com/archives/2017/06/26/3...

Mis à part le cas du Dr Bradstreet et celui d'un certain Nicholas Gonzalez, le lien entre les autres médecins cités et le GcMAF (ou la nagalase) ou même la médecine holistique reste à démontrer. Cette hécatombe est une invention délirante d'une journaliste ou pseudo journaliste peu regardante qui en a du reste corrigé les chiffres.  Big Pharma n'a pas besoin d'engager des tueurs : les procès pour charlatanisme médical sont suffisants pour éliminer un gêneur éventuel.

Conclusions

Je serais tenté de dire: circulez, il n'y a rien à voir ! Toutefois en supposant que l'administration de GcMAF puisse présenter un intérêt thérapeutique, il faut se résoudre à constater que le produit n'est pas disponible et que ce qui a été vendu très cher n'est au mieux qu'un produit impur. Ce qui est ennuyeux c'est que si les réactions et poursuites engagées datent de 2015, aucune information n'a filtré sur les suites judiciaires. Quant au rôles biologique respectifs de la GcMAF et de la nagalase, tout cela demande confirmation.

30/06/2018

Cancer - Accès aux articles sur le sujet - Réponse à une correspondante plus ou moins cynique....

Mise à jour 3

Je viens de recevoir une demande de conseil de dosage de l'artémisinine d'une femme qui m'a énuméré ses traitements, soit presque une douzaine de produits différents + de la radiothérapie à outrance. Je cite Tamoxifène/Femara + 2 ans plus tard Carboplatine / alimta/ avastin /paclitaxel / nivolumab /Tarceva / iressa / navelbine /xeloda. La question que je me pose est comment peut-on survivre à un tel bombardement !

Il est clair que je ne peux pas répondre à de telles questions dans un tel contexte. Des résultats  ont été observés par l'association C & M mais surtout chez des patients vierges de tous traitement conventionnels, ce qui ne veut pas dire qu'il sont nécessairement tirés d'affaire. Les deux protocoles + le régime cétonique mis en avant ne sont pas susceptibles de restaurer un terrain. Il faudrait pour le contrôler savoir se servir des bilans CEIA, de la cancérométrie de Vernes, du Test d'Heitan Lagarde et même de l'examen sanguin. Des particuliers fussent-ils ne bonne volonté ne peuvent pas se substituer à des médecins qui risquent d'être poursuivis quand ils sortent des sentiers battus.

Je préférais que l'on cesse de me poser ce genre de question. C'est "mission impossible" !

Mise à jour 2 : Encore une menace de procès !

J'ai reçu de la dame dont j'ai cité les propos plus loin une menace de dépôt de plainte pour le cas où je ne retirerait pas la citation de ses propos. Non seulement certaines personnes ont le culot de se comporter de façon assez cynique en voulant m'instrumentaliser de façon assez humiliante mais elles s'illusionnent sur l'étendue de leur droits ! Je ne peux que rire de ce genre de menace ! J'ai parfaitement le droit de citer un échange privé à partir du moment où l'anonymat de personne citée lui est garanti !

Un comportement "vampirique"

Ce sont les mêmes personnes qui paient les médecins sans broncher même quand ils font mal leur job tout en se permettant des excès vis à vis de bénévoles. Ce genre de comportement relève, il faut le souligner, d'une forme de "vampirisme". La seule façon de s'en défendre c'est d'oser appeler les choses par leur nom ! Beaucoup de gens aiment à se décharger de leur propres négativités en chargeant les autres.

Il nous arrive de rencontrer des "amis" qui nous détaillent une heure durant leurs malheurs et qui finissent par nous quitter sur un : « Ça m'a fait du bien de te parler, je me sens mieux. » Ben oui après avoir "chargé" et "empoisonné" les autres de leur problèmes, ils se sentent plus légers. Ces gens là considèrent que nous aurions une obligation d'empathie... Je ne me laisse jamais prendre à ce genre de piège et il faut savoir abréger certaines "confessions" en ramenant l'interlocuteur à la réalité, le cas échéant par des questions "techniques".

Encouragements

J'ai reçu dans le même temps un mail d'encouragement d'une autre femme qui m'écrivait ceci :

Vous trouverez à la fin de ce post une liste de liens en relation avec le sujet "Cancer" et une image dans la colonne de droite permet d'accéder directement à cet article.

Il est des choses curieuses en ce bas monde : à savoir des femmes qui invoquent des excuses en cas de panique mais qui, dans le même temps, ne manquent pas de quasiment "outrager" les gens de qui elles réclament assistance en faisant preuve de ce qui ressemble à du parfait cynisme... Dans des cas de ce genre, il ne faudrait pas s'étonner qu'en retour elles s'exposeraient à l'indifférence la plus méprisante.   

Je ne suis pas une "machine presse bouton"

presse bouton.jpgJe donnerai dans ce post un commentaire acerbe au sujet de deux mails qui m'ont été envoyés par une lectrice. J'y suis bien obligé car je ne veux pas que le phénomène se reproduise. J'ai horreur de perdre mon temps, surtout si c'est pour essuyer des propos désagréables que je ne mérite pas !

Ce n'est pas parce qu'une "bombe atomique" risque de vous tomber sur la tête, avec l'annonce d'un cancer chez un proche, que l'on doit méconnaître les règles élémentaires du savoir vivre !

On ne peut pas m'obliger à fournir aide et assistance si dans le même souffle on a l'outrecuidance de me cracher à la figure ! Les médecins généralistes se déchargent sur les centres anticancéreux et ça les arrange énormément. Et moi qui ne suis pas toubib je n'ai pas à servir de "souffre douleur" aux gens qui seraient brutalement accablés par la découverte d'un cancer dans leur entourage. Je pourrais à la rigueur comprendre des "crises de panique" quand il s'agit d'un enfant mais pas de gens qui ont fait leur vie. Certes on n'est pas forcément un vieillard à 75 ans mais il faut s'accoutumer à l'idée que les cas de personnes de plus de 95 ans s'éteignant dans une parfaite sérénité vont devenir de plus en plus rares. Et si la moyenne des vies doivent s'allonger cela risque de se solder par beaucoup de pleurs et de grincement de dents du fait d'une multi pollution généralisée qui ne fera que croître et embellir.  

Cancer et état de panique

Si un verdict de cancer sème la panique, cela n'excuse rien du tout. Nous sommes tous exposés à une mauvaise nouvelle de ce côté. Les femmes pour un cancer du sien ou de l'utérus, les hommes pour la prostate, sans compter des cas plus rares et nettement plus malins. Il nous appartient donc de mettre tout en oeuvre pour ne pas être anéanti si tant est que devions, un jour ou l'autre être concerné.

Il faut se résoudre à constater que le système des assurances n'incite pas à la prévention. On a bourré le crâne avec les prétendus progrès de la médecine. Oh certes elle avancé dans la compréhension de certains phénomènes, du moins jusqu'à preuve du contraire mais cela n'implique pas pour autant la mise au point de remèdes efficaces, loin s'en faut. C'est surtout en fait la chirurgie qui a fait des pas de géant. En revanche, la médecine générale a régressé. Les médecins ne savent plus faire de diagnostics cliniques, c'est tout juste s'ils prennent encore la tension de leurs patients. Rare sont les praticiens à savoir palper un ventre, un membre etc...

Des gens qui bouffent comme des porcs et boivent comme des trous, s'imaginent, parce qu'ils cotisent qu'en cas de pépins on va les sortir d'affaire. On devrait normalement, dans la prise en charge d'une pathologie faire entrer en ligne de compte, la prise de risque. Maintenant que l'on sait comment se propage le Sida, est-ce qu'on devrait dépenser des fortune pour essayer de tirer d'affaire des gens qui ont joué délibérément à la "roulette russe" en baisant sans capote ? On a le droit se poser la question ! La culture américaine a ceci de bon qu'elle incité à développer l'usage des compléments alimentaires et donc d'une stratégie de soins conçue à des fins essentiellement préventives.

Mais il faut bien dire que sous prétexte de service médical insuffisant ou inexistant, on a supprimé le remboursement de quantités de spécialités qui ont bel et bien redu des services. C'est ainsi que l'Heptamyl a été remplacé par une saloperie pourvue d'effets secondaires indésirables qui elle est remboursée. On ne tendra plus à rembourser que des thérapeutiques ruineuses et prétendument innovantes comme dans le cas du cancer sont aussi dispendieuses que peut efficaces. Il va sans dire que si l'Assurance Maladie n'était pas handicapée par un défaut de rentrée de cotisations dues à toutes sortes de trafics scandaleux de la part des entreprises et des employeurs dont des cadeaux fait à certains d'entre deux pour sustenter un marché du travail artificiels par des contrats aidés qui ne résolvent rien on pourrait bénéficier d'une médecine beaucoup mieux conçue et mieux gérée.

Enfin quoiqu'il en soit et dans le meilleur des systèmes (qui serait allemand plus que français) il n'est pas possible de plaindre les gens qui attendent tous les secours sans avoir jamais fait le moindre effort de prévention ou du moins de "prévision". Les torts sont partagés mais ce qui est clair c'est que l'on va se retrouver assez rapidement avec un système américain de la médecine caractérisé par une seule vitesse dédiée aux seuls riches car les syndicats de médecins n'ont jamais travaillé qu'en faveur du confort des fesses de leur adhérents. Et la seule chose qui les a intéressés, c'est de pouvoir s’asseoir sur un matelas de billets. Mais on ne demande jamais de compte aux médecins, on est obligés de s'incliner devant eux mêmes quand il dérapent. Sauf exception de quelques procès.

Posez des questions d'intérêt général !

solidarité-face-à-la-crise-300x293.jpgCe blog est une mine d'informations techniques et il en est que vous ne trouverez pas ailleurs. Le fait est suffisamment reconnu pour que j'estime avoir rempli mon contrat.

Contentez-vous en et le cas échéant efforcez vous de le faire évoluer en posant des questions d'intérêt général. Si je peux y répondre je le ferai volontiers.

Dans les deux mails que je commente une seule question était utile : celle de savoir comment contourner un problème de déglutition quand il s'agit d'administrer le contenu de gélules. Notez bien à ce propos que l'on pouvait trouver la réponse seul. Certes quand on est "paniqué", il est difficile de mettre une idée devant l'autre mais ce n'était pas une raison pour me parler comme on a osé le faire !

La douleur des autres surtout quand il s'agit de parfaits inconnus est chose abstraite. Se joindre aux doléances (con-doléances) impliquées par l'état déplorable de la médecine ne solutionne rien. Je n'éprouve d'intérêt que pour la recherches de solutions positives quand il en existe. Ce qui vient de se produire est une occasion de remettre à nouveau les pendules à l'heure !

Les femmes qui m'ont eu au téléphone pourraient attester que je ne suis pas un monstre mais elles n'ont pas l'occasion de le faire. Le cas échéant, si l'occasion se présentait, sur un forum, de témoigner en ma faveur, je ne saurais trop les remercier de le faire... Malheureusement, certaines se comportent comme si elles étaient quasiment le centre du monde et comme si toute l'attention du monde leur était due. Sauf qu'elles ont aussi tendance à traiter certaines "hommages" comme des "outrages". Et bien en ce qui me concerne, je pratique l'égalité, qu'une homme ou une femme dérape, et je le recadre immédiatement. Mais hélas tout est brouillé, les femmes n'acceptent d'être traité en "mecs" que seulement quand ça les arrange. Désolé mais je ne passe rien ! 

D'abord lire les livres du Dr Nicole Delépine

delépine.jpgJe n'ai cessé de répéter qu'en face de ce type d'une "mauvaise nouvelle", il y a deux choses à faire.

La première c'est de se rapprocher du Dr Nicole Delépine, qui est spécialisée en oncologie. Elle est à même de dire si les propositions faites par la médecine académique sont cohérentes. Je rappelle que la tendance est à expérimenter de nouvelles molécules et qui plus est en prenant les patients pour des cobayes et ce aux frais de l'Assurance Maladie, ce qui est scandaleux car la plupart de ces prétendues avancées thérapeutiques sont foireuses !

Donc pour commencer et puisque nous risquons tous d'être confrontés à une "mauvaise nouvelle", procurez vous les livres du Dr Nicole Delépine. N'attendez pas qu'un malheur vous tombe dessus, informez-vous de ce qui se passe !

Le service de pédiatrie oncologique de Garches a été fermé, or il fonctionnait et obtenait des résultats mais la donne a changé. Il faut absolument "faire du neuf" car ça rapporte plus. Je suis hostile personnellement aux chimios car ce sont des poisons qui tuent tout ! On perd ses cheveux et ou l'on devient sourdingues et je pense que l'on pourrait éviter tout cela. Je donne donc la préférence à toutes les méthodes susceptibles d'assécher les cellules malignes en glucose !

On ne cherche pas ou plus à guérir les gens : le "système" est conçu pour permettre à Big Pharma et à quelques pontes de faire un maximum de fric. Si vous n'avez pas encore compris ça c'est que vous êtes complètement "bouchés". Il faut se faire une raison !

http://docteur.nicoledelepine.fr/

Le Dr Nicole Delépine est a la retraite, on ne lui a pas permis de continuer à exercer alors elle aime à se rendre utile et elle est facilement joignable pour des conseils. Mais encore une fois la moindre des chose serait d'abord de profiter de son expérience en lisant ses livres.

Les méthodes de diagnostic et les traitements "alternatifs"

Lagarde_.jpgLes seuls traitements alternatifs susceptibles d'être mis en place sans grande difficulté (hormis le coût) sont le traitement métabolique proposé par le Dr Schwartz + le régime à tendance cétonique ainsi que l'artémisinine. Sauf que ce dernier traitement doit être utilisé seul en cures courtes de 7 jours maximum et sous surveillance médicale avec dosage préalable du fer sérique, de la ferritine etc... Soit les paramètres biologiques dont on se sert pour surveiller un risque d'anémie. Artémisinine seule donc, pas de vitamine C ou d'anti oxydants en même temps.

D'autres traitements alternatifs ont été décrits par le Dr Janet (cancérométrie de Vernes) et le Dr Philippe Lagarde (4 ouvrages entre 1980 et 1997). Les ouvrages de Janet étant introuvables, ils ont été numérisés ainsi que la thèse du Dr Moulinié et se trouvent sur le Cloud et il faut consentir un petit effort pécunier pour accéder à cette mine documentaire. J'ai du reste communiqué à l'association "Cancer et métabolisme" un certain nombre de documents de sorte que l'on ne pourra pas dire que je chercherais à faire de l'argent. Notez que cette association a besoin d'argent, elle doit payer du personnel pour les besognes de secrétariat et tout le monde ne peut pas oeuvrer bénévolement...

Concernant l'apport du Dr Lagarde, je suis en train de scanner et de rassembler ce qui mérite d'être retenu mais s'agissant de matériel sous droit d'auteur, il est exclu de le diffuser publiquement.

Vu le genre d'horions que je reçois assez régulièrement, je ne suis plus franchement désireux de "partager" ce que je sais car il est à noter que les amateurs de "partage" l'imposent volontiers aux autres mais sans jamais rien donner eux-mêmes. Même pas quelques € pour aider l'auteur à enrichir sa bibliothèque.

Alors basta, je n'ai guère envie de me fatiguer à rédiger des synthèses qu'on ne lira pas. Et de toutes façons hormis le traitement métabolique et l'artémisinine (pour combien de temps ?) les autres traitements sont difficilement accessibles et de toutes façon nécessairement aléatoires...

L'association "cancer et métabolisme"

Je trouve que le principal dirigeant de cette association a beaucoup de courage et qu'en outre il prend des risques que je n'ai pas envie de prendre. Passer sa vie à répondre au téléphone à des gens qui dans le meilleur des cas, s'ils se décident à instaurer le traitement, ont toutes les chances, après une amélioration de ne plus donner de signe de vie, voir en cas de récidive à se jeter dans les bras des chimiothérapeutes et/ou des radiothérapeutes est une besogne parfaitement ingrate à laquelle je n'ai pas envie de me coltiner.

Il y a deux sortes de patients : il y a ceux qui décident de rejeter les chimios toxiques et la radiothérapie et qui choisissent la voie de la prévention. Prévention "informative" (on se documente sur les possibilités alternatives) et on soigne son hygiène de vie, y compris psychologique. Cela consiste d'abord à cultiver son "immunité" sous toutes les formes. Quelqu'un qui perd la face socialement (procès inique, impasses professionnelles et familiales) se trouve plus exposé qu'un autre. Je travaille au bénéfice de ses derniers.

Cela dit, attention aux prétentions de "décodages biologiques" car elles sont le plus souvent le résultat d'un psychologisme de bas étage tel qu'il a été répandu à outrance d'abord par des revue féminines telles que Elle ou le Figaro Madame et Cie, des commères à la Mennie Grégoire sans parler des ignominies d'un pseudo spiritualité à la façon du New age et ses développements les plus détestables ! 

Ceux qui attendent qu'un malheur leur tombe dessus et qui s'exposent à paniquer, je ne peux strictement rien pour eux et je n'ai pas à subir de leur part le moindre reproche. Très caractéristique est l'échange que je vais reproduire ci-après. Après quoi je m'efforcerai de rassembler les liens vers les posts important sur le sujet.

Un surprenant mélange d'égocentrisme et  "foutage de gueule" assez typiquement féminin !

Ce qui suit est pour dissuader les gens qui souhaiteraient me questionner sans faire preuve de la moindre retenue. Lisez attentivement, je vous en prie car l'analyse sommaire à laquelle je me livre va vous faire découvrir une montagne de sous entendus volontairement blessants.

Bonjour,
 
Après avoir parcouru votre blog et en dépit du mépris que vous affichez pour les gens dans ma situation, je fais appel à vos connaissances.
 
Le propos est clair : je vous accuse de mépris et en pénitence j'entends puiser dans vos connaissances. Comme ça je fais coup double, je profite sans avoir rien à payer ne serait-ce que sous la forme d'un minimum de respect. S'y ajoute un soupçon de flatterie car mes "connaissances" dans une matière aussi vaste que l'oncologie sont forcément assez limitées.
 
Je n'ai jamais affiché de mépris envers les gens qui sont "assommés" par la nouvelle d'un cancer dans leur entourage, si mépris il y a il ne concerne que ceux qui ne font rien pour limiter les dégâts auxquels on s'expose en ne prévoyant rien et en s'en remettant à une "société de providence" dont on sait qu'elle fout le camp par tous les bouts.
 
Je ne suis pas bon à donner aux chiens mais je suis sommé de répondre de bonne grâce en tant que "machine presse bouton".. 
 
Savez-vous s'il existe une autre voie que la voie orale pour administrer artemisinine et traitement métabolique ?
 
Ce sont les seules voies alternatives dont les éléments sont encore à portée de mains sauf évidement le coût qui est entièrement à charge. Il ne servirait pas à grand chose de les décrire toutes quand on sait qu'elles sont entourées de plus d'obstacles.
 
Mon père de 75 ans faisait du vélo il y a 3 mois. Aujourd'hui il est mourant à cause d'un putain de glioblastome. Il est paralysé du côté droit et depuis un peu plus d'une semaine il n'arrive plus à déglutir.
 
Je doute un peu qu'il n'y ait pas eu de signes avertisseurs. Je note ceci :
 
"Les patients atteints d’un glioblastome peuvent présenter des symptômes généraux comme des céphalées, des nausées, des vomissements, des troubles de la vigilance et une asthénie. Il n’est pas rare que des crises d’épilepsie inaugurales amènent à suspecter le diagnostic. Selon la localisation, des troubles neurologiques moteurs, sensoriels, phasiques, de la déglutition ou de la vision peuvent être observés".
 
 
Les glioblastomes sont des tumeurs cérébrales, or le traitement métabolique a donné des résultats significatifs dans les tumeurs cérébrales mais j'imagine qu'il existe plusieurs sortes de tumeurs cérébrales. Les problèmes de paralysie sont des effets périphériques
 
Le docteur qui le suit est d'accord pour nous aider à lui administrer un traitement alternatif sans pour autant y porter le moindre crédit. En temps de vie restant il parle de semaines, 2 à 3.
 
Il est gonflé le mec ! J'ai bien des raisons de penser qu'il a négligé des signes, n'a rien vu venir et voilà qu'il se repose sur des non médecins pour un traitement auquel de toutes façons il ne veut pas croire.
 
Enfin le traitement métabolique semble avoir marché dans plusieurs cas de tumeurs cérébrales, or la majorité sont constituées de "gliome".
 
Ce que vous ne prenez pas en compte dans votre jugement c'est que lorsque une bombe atomique vient bousiller une vie tranquille et heureuse, toute personne, même la plus sensée que j'estime être, perd pied. Ce n'est plus la raison qui nous guide mais la terreur. 
Et c'est la terreur qui me fait vous écrire, sachez-le.
 
Est-ce de ma faute ? Quand sur la place publique on vient à parler des ennuis de santé de Untel ou Untelle, j'en profite pour essayer de partager mes connaissances en médecine et de donner certaines indications, il y a des gens qui ont tellement peur, qu'ils m'ordonnent de changer de sujet ! Il arrive également que cela motive des réactions encore plus désagréables et assez fielleuses surtout de la part de gens éduqués.
 
Quoiqu'il en soit la "terreur" ne justifie aucunement que l'on puisse se foutre des gens dont on exige un secours.
 
Cordialement,
 
Second mail :
 
Bonjour,
 
Merci d'avoir pris le temps de me répondre.
Il y a 3 semaines, ils ont tenté une chimio par voie orale, du temodal je présume, sur 3 jours. Cela n'a eu aucun impact positif. Rien d'autre, opération et radiothérapie étant inenvisageable de par la localisation de la tumeur.
 
J'ai adhéré à l'ACM que vous connaissez. Il n'ont aucune information sur une autre manière d'administrer que les gélules.
Ils proposent d'en extraire le contenu et de le mélanger à une substance qu'il a plus de chance d'avaler sans fausse route. Mais je me dis que les gélules permettent une dispersion dans les intestins et je crains que l'action soit annulée par une dispersion antérieure.
Si vous avez connaissance d'un mode d'administration qui est à notre portée, je vous prie de m'en faire part. 
 
L'ACM a donné la bonne réponse, j'ajoute qu'il faut sans doute essayer d'administrer les produits loin des repas c'est pourquoi j'ai proposé un jus de fruit. Les gélules n'étant pas gastro résistantes il faut se soucier de ne pas trop mélanger aux aliments, fractionner les doses, le matin à jeun, voir de nuit et loin des repas. A moins que le contenu ne soit mal toléré, dans ce cas on peut mélanger avec quelque chose de plus solide qu'un jus.
 
Les personnes dans ma situation: oui parce que le contexte comme je l'evoquais nous fait agir différemment. Je me rappelle avoir lu qu'il ne faut pas être bête, la connerie humaine...
 
J'ai pu écrire qu'il ne fallait pas être bête mais c'était dans un contexte très général.
 
Vous êtes très vindicatif, agressif, sans aucune indulgence ni prise en compte de cette panique qui nous pousse à agir dans l'urgence et forcément sans grande réflexion. 
 
Si je suis si méchant que cela, je ne vois qu'une solution, s'abstenir de fréquenter ce blog. Mais "prendre en compte la panique", ça veut dire quoi ? J'ai indiqué des moyens de l'éviter. Je ne peux strictement rien faire en faveur des gens qui se laissent surprendre.
 
 
Ma vie et mon expérience m'ont permis de comprendre depuis peu que lorsqu'on se met à en vouloir à tout le monde, c'est avant tout qu'on s'en veut à soi même mais qu'on est dans l'incapacité de le constater encore moins de l'admettre.
 
Ce verbiage de n'est que du "psycotage de magazines féminins". Vous devriez changer de lectures...
 
La vie n'est certes pas rose ni bleue mais je remercie le Ciel d'être passé au travers de beaucoup de complications possibles en recherchant avant tout l'autonomie.
 
Apparemment "votre vie et votre expérience" ne vous ont pas appris à vous contrôler vos propos quand ce serait plus que jamais nécessaire. Désolé je ne vous accorde aucune excuse. Enfin ce dont les autres se plaignent c'est forcément de leur faute tandis qu'en ce qui vous concerne c'est forcément de la faute des autres. Par charité je vous épargnerai une digression sur la "logique féminine"... Heureusement, que toutes les femmes ne vous ressemblent pas.
 
Je ne parlais pas de misogynie. Très honnêtement, je me contre-fous de vos opinions, c'est vos connaissances que je sollicite.
 
Je ne suis pas misogyne mais assez franchement misantrope. Je ne fait que condamner des excès par railleurs bien attestés. Je m'entends bien avec des femmes qui ont assumé certains responsabilités avec rigueur et équité. Je pense à une quasi voisine qui a travaillé au ministère de la Jeunesse et des Sports sous la houlette d'un certain Jean-Pierre Soisson. Il n'est du reste pas absolument nécessaire de monter à ce point dans la hiérarchie sociale pour trouver des femmes équilibrées et agréables. Mais à l'évidence, elles courent de moins en moins les rues et si'l en est ainsi c'est d'abord parce que la plupart des hommes ne valent pas grand chose... 
 
On se fout de mes opinions, on me crache littéralement à la gueule et en me prenant pour un objet instrumentalisable à outrance, tout en paraissant vouloir me flatter. Encore un comportement assez typiquement féminin. On ose persifler et on attend en plus une réponse. Quel culot !
 
Pour finir, je pense avoir lu entre vos lignes que pour mon père il était trop tard. C'est une question qui me torture, à savoir s'il s'agirait d'acharnement et surtout pour qui on agirait réellement, nous ou lui.

Vous avez dit "acharnement thérapeutique" ?

Notez qu'il n'y a "acharnement thérapeutique" que quand on accumule des procédés thérapeutiques confinant à la maltraitance or çà ne peut pas être le cas quand il s'agit d'user de compléments alimentaires dépourvus à ma connaissance d'effets secondaires.
 
"Les patients atteints de glioblastome ont une courte espérance de vie et une qualité de vie altérée. Ils devraient bénéficier de soins palliatifs dès l’annonce du diagnostic." (Voir source ci-dessus !)
 
Mais à qui la faute du temps perdu ? Au médecin généraliste sans doute qui n'a rien vu venir et ce n'est pas en perdant du temps à m'insulter que cela va changer les choses.
 
La question ne se posait pas il y a un peu plus d'une semaine mais son état s'est dégradé tellement vite...
 
A partir du moment où on vous a parlé de de glioblastome une recherche rapide sur Internet aurait du vous persuader de l'urgence. Vous deviez les savoir depuis un bon moment.
 
Mais il vous fallait absolument vous reposer sur autrui et questionner Pierre Paul jacques quant à la manière d'administrer les remèdes vu le problème de déglutition. Comme si votre médecin n'aurait pas pu vous fournir les réponses ci-dessus. Mais votre médecin se contrefous de tout (comme ça a été le cas pour les problèmes liés au nouveau Lévothyrox) et vous en réagissez pas, en revanche vous incriminez des tiers ! 
 
Alors je le dis clairement, que je ne peux pas faire preuve d'empathie à l'égard de personnes qui se comportent d'une manière aussi égocentrique et aussi partiale. Il fallait commencer à vous poser des questions avant d'accepter la chimio et questionner à ce propos le Dr Delépine. Apparemment, vous connaissiez mon blog depuis un bout de temps mais vous n'avez même pas percuté à ce sujet. C'est quand les choses ont tourné mal que j'ai été sommé de quasiment "faire un miracle". Je regrette mais je ne possède aucun pouvoir particulier à cet égard. Et si c'était le cas j'en userais sûrement avec beaucoup de parcimonie.
 
Dans l'attente de vous lire,
Cordialement.
 
Cordialement ? C'est une plaisanterie j'imagine.
 

Les divers post à propos de Cancer

Je ne suis pas en mesure de passer des heures et des heures à recenser tout ce que j'ai publié sur le sujet. Il n'est rien qui empêche un lecteur ou une lectrice de m'aider à dresser une liste exhaustive des post existants.

On peut également souhaiter tout à faire légitimement des compléments ou des corrections. Je consentirai volontiers à des améliorations. Il se peut que, parmi les post que l'on trouvera, certains méritent d'être supprimés. Je vis "dans le présent" et je me soucie de l'avenir. Ma mémoire à ses limites, je ne peux pas me souvenir de tout ce que j'ai écrit et assumer une mise à jour. Je pratique une devise chère à un éditeur célèbre : je sème à tous vents et donc le cas échéant à contre-vent. Je ne me soucie pas de savoir où les "graines" tombent, ni garantir que les "graines" en question soient parfaites.

On peut ramasser un maximum d'informations en utilisant le lien suivant

http://silicium.blogspirit.com/apps/search/?s=schwartz&am...

Il n'y a guère que 3 pages de posts à parcourir.

Le post suivant donne les dosages à mettre en oeuvre pour les divers éléments du protocole.

Cancer - le traitement métabolique (protocole du Dr Schwartz)

Les posts traitant d'artémisinine :

http://silicium.blogspirit.com/apps/search/?s=art%C3%A9mi...

L'internet comme réseau social archi débile

Donc si des posts documentaires peuvent être améliorés, pourquoi pas mais je ne reçois en général de mails que pour me voir reprocher de ne pas céder à l'obligation d'être "politiquement correct". 

Alors de grâce cessez les jugements débiles, ils ne serviront qu'à m'inciter à persévérer dans la voie du refus de la langue de bois. Le pseudo régime démocratique en vigueur vous a monté la tête. La façon dont fonctionnent les "réseaux sociaux" est emblématique d'un niveau de débilité abyssale où l'on convie les gens à se manifester par des j'aime ou je déteste !

Je n'ai pas de leçons à recevoir des gens qui ne foutent rien sur le réseau sinon en se bornant à "prendre" voir à "piller" sans jamais rien produire en échange sauf d'éventuelles sarcasmes quand on ne se résout pas à flatter leurs penchants.

25/06/2018

Affaire Beljanski : le point en 2018

9782268030616FS.gifSollicitation importune

J'ai été sollicité récemment par la fondation Beljanski pour porter à la connaissance du public les prétendues avancées de la recherche scientifique américaines au sujet des remèdes dont un certain Mirko est l'inventeur. C'était l'erreur à ne jamais commettre.

Certains produits ont donné des résultats mais il se pose divers problèmes notamment quand à la qualité des produits existants sur le marché et surtout quant aux indications exactes. A ce propos, j'ai été en contact avec un médecin qui les a utilisés avant d'être condamné par son Ordre des Médecins pour avoir pratiqué une thérapie anti cancer appelée insulin therapy, laquelle est d'usage assez courant Outre Atlantique et en Allemagne.

Notons en passant qu'il doit ses emmerdements à une infirmière. Estimant qu'elle n'était pas assez bien payée, elle a demandé à l'Assurance Maladie comment elle pourrait mieux facturer ses prestations. Elle aurait pu en parler avant au prescripteur. Non elle l'a littéralement "vendu" et livré à l'inquisition. Résultat, il termine sa carrière dans un Ehpad. Et après çà on s'étonnera que je n'apprécie pas trop les femmes, certaines ayant le chic pour faire ce genre de coup dans le dos des gens...

J'avais d'excellentes relations avec ce médecin mais à un moment donné, pour une raison qui m'échappe, il a cessé de me répondre ou me réponds de façon si expéditive que je me gratte la tête quand à la façon d’interpréter ses réponses. J'estime que quand il existe un malaise c'est à celui qui se sentirais mal de s'en expliquer. Quoiqu'il en soit le seul contact qui pourrait m'aider à clarifier certains points est devenu inopérant. Comme il n'est pas dans mes habitudes d'insister lorsque je constate que quelque chose coince et bien je ne vois pas d'autre solution que de déclarer forfait et de constater qu'il n'est pas en mon pouvoir de faire le tri de ce qui sereit à retenir dans les remèdes proposés par Beljanski.

Petite parenthèse sur la cancérométrie de Vernes

Même phénomène avec un autre médecin également versé dans le domaine de la cancérologie. Celui là  s'était proposé de m'apporter du sang d'âne au vu de mon profil cancérométrique à la façon du Dr Vernes. On devait se rencontrer à l'occasion d'un passage dans ma région : il comptait aller en pèlerinage en direction d'un centre d'apparitions mariales. Puis soudain, plus aucune nouvelle ! Pourquoi ? mystère et boules de gommes.

Notez que sa désaffection m'arrange : je me voyais mal boire du sang d'équidé par simple politesse, car mon profil cancérométrique mettait seulement en relief une tendance allergique et un déficit dans la zone hépatique que j'ai depuis largement corrigé avec une mixture de phytothérapie comme l'a montré le second bilan.

J'avais proposé à ce médecin de l'héberger sur son parcours dans un beau gite rural appartenant à des amis mais je n'aurais sans doute pas résisté à la tentation d'émettre des doutes au sujet des apparitions mariales en général et de celle qui l'a captivée en particulier car elle est assurément l'une des plus "sulfureuses". Enfin je présume que s'il s'est mis aux abonnés absents, c'est qu'il a discerné un manque de foi en bien des choses. Il se trouve que j'ai beaucoup étudié les apparitions mariales et il ne s'agit, à mon humble avis, que de manifestations de "djinns femelles" (anciennes "dames blanches" et Cie...) qui trouve là une occasion de se sustenter au détriment de dévots dont la spiritualité vole assez bas. En termes clairs, il s'agit d'une forme de "vampirisme".

Un intérêt limité

La cancérométrie parlons en ! Jusqu'à ces derniers temps, il était possible jusqu'alors d'avoir un compte-rendu par le Dr Augusti. Il suffisait d'envoyer un chèque de 30 € au laboratoire parisien qui fait encore ce test. Mais il est très âgé et a débrayé et à Bordeaux, on a la technique chez Exalab mais on ne commente pas. Enfin c'est égal, j'ai obtenu toute la documentation sur le sujet et en particulier la thèse du Dr Moulinié mais ce dernier m'a précisé qu'un graphique plat dans la zone de normalités de différents tubes ne signifie pas absence de tumeurs mais éventuellement, si tumeur il y a, tumeur quiescente. Donc l'intérêt me semble extrêmement limité surtout s'il faut courir en Espagne ou dans le Sud Ouest pour obtenir un avis.

Des indications intéressantes sur la manière d'interpréter ce test se trouve dans un des ouvrages du Dr Lagarde. Il est possible que je consacre à ce type d'examen un post plus détaillé, sauf que le peu de retour positif de ce blog me dissuade de me fatiguer...

Beljanski ? C'est probablement un faux martyr !

Concernant la vogue des produits Beljanski, retenez donc ceci : je ne dispose plus de moyens objectifs en ce qui concerne la possibilité d'évaluer correctement et l'intérêt des produits Beljanski et la désignation du meilleur fournisseur. En revanche, je connais bien l'affaire et j'ai conservé certains souvenirs précis qui m'autorisent à professer certains jugements sur l'action des uns et des autres.

Je ne suis pas "manichéen", au contraire de ces faux défenseurs des médecines dites alternatives qui abusent d'une certaine "théorie du complot" en produisant des articles ou des livres soucieux de n'instruire qu'à décharge en faveur de la dernière panacée à la mode. Ainsi, je n'exclus pas d'instruire à charge quand c'est nécessaire. Je m'efforce donc de faire la part des choses et si des problèmes de moralité se sont posés au sein de la tribu Beljanski, si ce dernier a été un savant à priori respectable, rien n'est simple puisque même la découverte de la transcriptase inverse dont il s'est targué lui est contestée et je doute que l'on puisse si facilement démêler le vrai du faux !

Je rappelle l'existence du livre dont photo ci-dessus. Livre qui n'est guère critiquable qu'en raison du fait qu'il a chargé les Beljanski à propos de connivences réelles ou supposées avec l'extrême droite. Ce genre d'accusation, (de même que les soupçons de "pédophilie") sont toujours assez suspects d'une bonne dose de pure malveillance. Quoiqu'il en soit, on ne manque pas d'indications témoignant d'une forte dose d'avidité de la part des Beljanski, mari compris. Voir plus loin un certain "Flash back"

Recherche "Jacques Lebeau"

L'auteur du livre mis en exergue, un "journaliste indépendant", a disparu ainsi que son site. Il s'appelle Jacques Lebeau. J'apprécierais qu'il reprenne contact. Nous avons correspondu dans les années 90, époque où pendant sept années j'ai œuvré comme responsable d'un service informatique en milieu universitaire. J'ai pu, à cet égard, jouir d'un Internet à haut débit alors que ce média était loin d'avoir été popularisé. J'ai vu une mention de décès pour ce nom mais vu l'âge avancé de la personne concernée, cela ne me semble pas correspondre

Nul doute qu'à l'époque où je l'ai eu au téléphone, il souffrait d'un excès de paranoïa mais compte-tenu de l'ambiance c'était compréhensible et excusable.

Ce personnage m'avait chargé d'une petite mission, à savoir de mettre en garde les principaux acteurs d'un comité local de soutien et lorsque j'ai pu le joindre, il avait rompu les ponts et son leader vivait dans l'anxiété. J'aimerais, s'il est toujours parmi nous, que ce Lebeau me fasse signe.

Comment mon intérêt pour l'affaire s'est trouvé relancé

L'article auquel je vais faire allusion évoque des réparations judiciaires dont dame Beljanski aurait bénéficié de la part de la justice européenne.

L'Etat français tend de plus en plus a ressembler à une "république bananière" et il se rend régulièrement coupable, non seulement d'excès de pouvoir mais de pratiques inquisitoriales qui relèvent d'un délire carabiné. 

Quand on en arrive à empoisonner la vie de centaines de malades en confisquant à domicile des médicaments qui n'ont jamais tué personne, c'est le signe que l'on vit bien dans un état totalitaire qui n'a rien à envier à ce que fut le régime soviétique. Un régime dont la véritable source d'inspiration est à chercher en France du côté de la fameuse Terreur des années 1793-1794. Notons en passant que le maintien à perpète d'un "Etat d'urgence" avec la possibilité de passer par dessus la justice pour faire tous les coups possibles et imaginables témoigne de l'existence, au sien de la haute administration, d'une "mentalité nationale" assez franchement haïssable.

Ce climat est cause de beaucoup d'erreurs de procédure qui sont susceptibles d'être poursuivies au plus haut niveau. Toutefois les jugements pouvant résulter de ce genre de recours ne sont pas susceptibles de constituer, a posteriori, un gage de moralité en faveur de la famille.

En d'autres termes, les dommages et intérêts versés pour des abus de procédure ou autres anomalies de cet ordre ne saurait être invoquées comme caution scientifique au bénéfice des travaux et des inventions de Beljanski! 

J'ai été amené à vouloir me rafraîchir la mémoire au sujet de la "saga" que constitue la fameuse affaire Beljanski. A l'origine de ce besoin de remémoration, plusieurs circonstances :

Savoir la découverte, d'un article d'Alternative Santé niant un certain "affairisme". Il faut rappeler que "Alternative Santé" et l'éditeur Thierry Souccar appartiennent au même groupe d'influence, ils ont intérêt pour vendre, à accentuer plus ou moins démesurément le caractère "miraculeux" de certains produits "alternatifs". La réalité est beaucoup plus mitigée.

Cet article datant du 18 juin 2014 est postérieur à un flash-back de votre serviteur datant du 17 mars 2014 où je citais un courrier assez renversant d'un médecin, il s'agit du témoignage d'un médecin évoqué en préambule qui termine actuellement sa carrière de généraliste dans un maison de retraite, après avoir soigné des cancers (insuline therapy).

Ce mail que j'ai conservé (et que vous pouvez relire) contient des déclarations de Beljanski démontrant qu'il a fait la gueule quand des médecins lui ont proposé de faire fabriquer ses remèdes afin de pouvoir les vendre meilleur marché. Il s'y est formellement opposé en répondant que les patients devrons payer le prix réclamé où n'aurons rien. Il "était donc tout aussi intéressé que sa femme !

Nul doute que l'article pointé ci-dessus de la part d'Alternative Santé est une tentative de minimiser l'affairisme en question. Je ne suis pas cité mais la synchronicité est par trop nette (3 mois d'écart).

Mon attention a été attirée récemment sur l'action du ginkgo biloba préparé selon la méthode de Beljanski. Son produit est obtenu à partir de feuilles jaunes (automnales) de l'arbre en question et il doit subir une purification. D'où la décision de rassembler tous les brevets existants et de voir s'il n'est pas possible de réaliser ce produit soi-même pour éviter le coût des offres commerciales. Mais cette purification est-elle vraiment nécessaire ?

Les offres de produits disponibles

Je crains que cela ne revienne à choisir entre Charybde et Scylla !

Pendant un moment, Ciris ou une autre officine, pour faire du fric a distribué une poudre grossière de Pao Pereira. Le premier laboratoire de qualité pharmaceutique à avoir sorti des produits Beljanski concurrents mais absolument fiables est un laboratoire belge. J'ai longuement correspondu avec son directeur des années avant d'avoir constitué ce blog. Le labo existe toujours mais il ne fait plus de produits Beljanski. A t-il fait l'objet de poursuites judiciaires pour confrefaçon ? Je l'ignore mais je ne vois que cette possibilité pour expliquer la carence constatée.

Problème n° 1 : Natural Source ne m'inspire pas. Dame Beljanski s'est réfugiée aux USA et s'est mariée avec un avocat américain.

L'affairisme est sensible du fait que les produits Beljanski pour le cancer et le Sida sont noyés au milieu de produits purement cosmétiques, à savoir des "crèmes" pour les ravalement de façade des "bonnes femmes".

Et j'ai horreur de çà ! Le mélange des genres, on en conviendra, est parfaitement indécent dans un tel domaine.

Il témoigne d'un goût du lucre insupportable. Dans ces conditions, je ne peux pas professeur la moindre confiance quant à la qualité des produits spécifiques de Natural Source et je tiens pour nulles et non avenues les appréciations et témoignages de particuliers. Le niveau de discernement en matière médicale n'est déjà pas si brillant chez les médecins alors les notes de simples patients sur un site de vente par correspondance et bien je m'en tape quand il est impossible de se renseigner auprès de ces derniers. De toutes façons 9 fois sur 10 c'est du temps perdu, ils sont généralement infoutus de répondre à quelques questions précises. 

Problème n° 2 : Le labo espagnol concurrent (B3 Labs) est moins cher et propose quantité de produits à priori intéressants mais il se trouve qu'on n'arrive pas à joindre ce labo et que des renseignements datant de 5 ou 6 ans sont peu encourageants : un médecin résidant dans le Massif Central a profité de vacances dans la région de Cadix pour aller voir sur place. A l'époque cette équipe familiale travaillait dans un garage et pratiquait des dosages approximatifs, ce qui l'a déterminé à abandonner. Notez que les choses ont pu changer : vu le nombre de produits proposés, un garage ne peut plus suffire...

Le problème est que l'Espagne ne contrôle pas grand chose. C'est en Espagne que les médecins condamnés en France vont s'installer, tels le Dr Scohy qui vendait très cher de l'acide L-ascorbique qu'on trouvait ces derniers mois à moins de 10 € le kilo dans un labo d’œnologie à Gaillac. Il avait tout confondu : les histoires de déviation de la lumière avec un mode de représentation purement graphique des molécules. Ce grand défenseur de Béchamp (et ses microzymas) contre Pasteur a tendance à faire à ce propos un véritable mesclun : je veux bien que l'on établisse une relation entre le cycle bactérien découvert par Enderlein, les somatides  de Naessens mais quand on fini par y amalgamer les mycoplasmes qui ont fasciné Montagnié, probablement à juste titre, tout ce méli-mélo commence à faire désordre ! Enfin Scohy est bien gentil, il a des côtés sympathiques mais le voir mélanger la médecine à des sortes de "catéchismes hildegardiens" pour aguicher un clientèle façon "grenouilles de bénitiers" plus ou moins intégristes tend à ne m'inspirer que des sourires assez ironiques.

L'Espagne permet de monter toutes sortes de commerces et je pense en particulier à un individu bien français qui est un forestier et constructeurs de chalets du côté des Pyrénées lequel a monté un commerce de ferments très rémunérateur. Et j'en ai marre de devoir faire la chasse aux parasites en essayant de les exterminer à l'aide de coups de fusils médiatiques...

Au dernière nouvelles, l'Espagne sert de base arrière à un trafic de migrants sud américains qui sont l'objet d'une exploitation des plus esclavagistes tant dans l'agriculture que dans les travaux publics. Comme la fourniture passe par un pays européen cela permet toutes sortes de fraudes. Ces gens là sont sous payés et les cotisation sociales c'est cours après que je t'attrape !

Soit dit en passant les espagnols et surtout les polonais en particulier commencent à nous gonfler sérieusement. Ces derniers bons traîtres à l'Europe sont, depuis le XVIIème siècle, culs et chemise avec les américains (d'après une revue diplomatique très cotée  au quai d'Orsay). Non seulement, ils n'hésitent pas à provoquer la Russie mais ils ruinent notre artisanat par la directive Bolkstein tandis qu'inversement; leurs curés viennent exercer en France parce qu'il y a sont mieux payés que chez eux alors que l'Eglise polonaise étant riche à milliards depuis qu'elle à récupéré ses biens ecclésiastiques, elle devrait nous en faire cadeau de ces "intérimaires". Rappelons pour mémoire qu'à l'origine un certain "plan Madagascar" est bien une invention polonaise datant de 1936 : les nazis n'ont fait que la récupérer. Quand je pense qu'on a eu la dernière guerre pour avoir voulu défendre ces gens là, c'est à vomir !

Bref, de l'Europe on en a vraiment ras la casquette !!!!!!!!!!!!!!!! Il serait grand temps d'essayer de sortir de ce "piège" infernal !

Un dernier mot sur l'affaire Beljanski

Silicium_Metzger.jpgUn certain "Lucas de Paris" s'est efforcé de faire l'historique de l'affaire Beljanski mais comme dans le cas de Loïc le Ribault et de son G5, il est complètement passé à côté de certaines détails de l'histoire et en particulier de la geste d'un certain Sylvestri qui est celui qui a transformé l'entreprise en une grosse affaire commerciale doublée d'une sorte de "secte". 

Un seul a tenté de faire la lumière, Jacques Lebeau mais il est aisé de nier son témoignage  en invoquant un conflit d'intérêt car il a du intenter un procès devant les prudhommes à son employeur.

"Lucas de Paris" a manqué de discernement dans les deux affaires et cet aveuglement me rappelle le changement de visage d'une certaine personne que je croisais en une certaine librairie niçoise. A partir du moment où j'ai fait paraître mon livre sur l'aventure du silicium organique, je suis devenu haïssable, tel un pestiféré. Dès lors que l'imposture a été dénoncée, on m'aurait arraché les yeux si on l'avait pu.

Que la fondation se soit adressée à moi dans l'espoir d'obtenir une pub au bénéfice des produits Beljanski c'était bien la dernière "boulette" à ne pas commettre.

Je suis resté sur l'image de ce Mirko qui a montré son véritable visage quand des médecins ayant expérimenté ses remèdes se sont proposés pour faire fabriquer les produits à meilleur prix.

Pour moi c'est plié ! Il ne faut plus me parler de ces produits car je ne sais pas à qui faire confiance. Ni comment m'en servir et pour quoi !

Quand un ou des médecins parfaitement indépendants daigneront publier des résultats dument commentés comme savaient le faire les homéopathes de jadis et quand un laboratoire pharmaceutique digne de se nom daignera fabriquer ces produits avec toutes les garanties désirables (et à des prix raisonnables) on en reparlera! D'ici là que l'on cesse de me rebattre les oreilles avec les produits Beljanski.

17/03/2018

Protocole de Schwarz : communication du président de "Cancer et métabolisme"

cancer-un-traitement-simple.jpgJ'ai reçu le texte suivant que je publie avec l'accord de son auteur. Ces précisions font suite à un mail de Richard Haas qui a diffusé un article de presse, dont j'ai reçu copie de mon côté par Nicole Delépine car Haas m'a radié de ses listes depuis que j'ai critiqué certaines interventions dont une a fait le jeu de la bande à Larmaan...

L'article de presse relayée moyennant des réserves sur la "sainteté" de Schwarz, est paru dans l'Est de la France, où Schwarz a ses attaches familiales, il relate la guérison d'un certain Pr. Taulelle. Le problème est que Schwarz, dans cet article, se présente comme médecin des hôpitaux de Paris alors que cela fait un moment qu'il n'en fait plus partie. Son nom a disparu de l'organigramme disponible sur le Net.

Aux dernières nouvelles, il consulterait gratuitement dans une clinique privée et feraient signer ses ordonnance par le cancérologue qu'il l'héberge. les précisions qui suivent sont une occasion de compléter le propos de l'intervenant?

Le texte suivant répond aux doutes exprimés par Richard Haas. J'ai ajouté en romains mes propres remarques.

Cher Monsieur
 
L’'association Cancer et Métabolisme a rompu toute relation avec Laurent Schwartz depuis presque deux ans.

Cette rupture a valu à l'association des ennuis : Schwarz a soudoyé le webmestre de l'époque pour supprimer des témoignages, il a d'autre part menacé l'association de poursuites après avoir ouvert son propre site. Une attitude charmante vis à vis d'une association qui a financé ses travaux.
 
Laurent Schwartz a eu le mérite d’avoir fait connaitre le traitement dit “métabolique” du cancer. Traitement mis au point par des médecins américains Burt Burkson et Bilhari à partir des travaux du Dr Otto Warburg, prix Nobel , 1931 qui à mis au jour l’origine du cancer en démontrant qu’il s’agit d’une inflammation. Les deux médecins cités ont essayé avec succès l’'association acide alpha lipoïque, hydroxicitrate, ainsi que le naltrexone revia.

Donc ce que l'on appelle le "protocole de Schwarz" est en réalité une usurpation. Je m'en doutais un peu notez le bien. Schwarz a fini par ajouter de la Metformine à la louche, or ce médicament de première intention du diabète est cause souvent de problèmes digestifs (diarrhées notamment). Comme régulateur du glucose, je conseille plutôt la Berbérine et l'extrait de cannelle.
 
Ce traitement modifié par les circonstances m’a permis de voir guérir mon épouse de 12 à 14 métastases au cerveau en 10 semaines.
Évènement qui m’a engagé à crée l’association Cancer et Métabolisme avec Laurent Schwartz.

C'est un fait que le protocole en question semble bien marcher pour des tumeurs cérébrales. Un cas signé Schwartz était passé sur une télé régionale...
 
L’'association a donc financé un complément de recherches pour ce médecin. Le manque de résultats sérieux nous a conduit à créer un comité scientifique et médical pour encadrer ces recherches, ce qu'’il a refusé.

J'ai eu les études que je conserve quelque part. Bref, Schwarz trouvait normal qu'on le finance mais sans rien contrôler. Il avait pris ailleurs de "mauvaises habitudes"...

Son éthique de médecin classique lui faisait concevoir les malades du cancer comme naturellement condamnés et donc disponibles pour être des cobayes, il a donc essayé des médicaments divers sans études préalables sérieuses mettant la vie de certains de nos adhérents en danger.

J'ai eu connaissance de cas d'abus de Metformine qui ont littéralement "vidés" les patients.
 
Notre association n’a pas un tel objectif, nous sommes des malades et des proches de malades qui acceptons de partager nos expériences avec ceux qui le souhaitent. Nos expériences sont toutes, au départ , sur le scénario suivant : condamnés et abandonnés par la médecine classique, souvent après des traitements dévastateurs, nous en sommes sortis avec des solutions différentes dont le traitement métabolique, auquel, avec le temps s’est ajouté une nouvelle approche sur la base des travaux de Mme Youyou Tu, prix Nobel 2015, travaux diffusés par l’équipe de biologistes américains de Washington. Nous ne sommes pas des cobayes, ni des médecins.
 
Cela va faire maintenant 5 ans que notre association s’emploie à aider les malades. Tous ceux qui s’adressent à nous, ou presque, sont des malades en très grave situation et sans espoir. Nombreux sont ceux auxquels nous avons apporté un soutien efficace.

Certes tout le monde nous demande des résultats et statistiques, mais à l’évidence il ne nous appartient pas d’organiser des essais dit cliniques , réservés aux établissements hospitaliers, tous les cas d’'amélioration et de guérison sont des histoires individuelles, qui pour le monde médical restent, au mieux, que des cas isolés qui sont dans le cadre des 2 ou 3% de guérisons inexpliquées. Sauf que pour nous il semble qu’il y ait une certaine logique.
 
Bien cordialement
 
Gilles de La Brière
Délégué Général ACM
Président adjoint

Le problème est que lorsque les malades ont été maltraités par de la chimio et/ou de la radiothérapie, ça marche moins bien. D'autre part, et à la moindre alerte de reprise, beaucoup de patients ne donneraient plus signe de vie et se précipiteraient à nouveau dans les bras de la cancérométrie conventionnelle. J'ai noté à propos de la radiothérapie (et des "anti cholestérol" à un degré moindre) que cette pratique perturberait durablement certains tests pratiqués dans le cadre de la "médecine intégrée".

09/03/2018

Attention Le Gardasil nouveau arrive cet automne !

Logo-Nicole-Delepine-300x138.jpgSource http://docteur.nicoledelepine.fr/attention-le-gardasil-no...

Une désinformation puisée enAustralie. Le gt souhaiterait, dit-on, l'ajouter aux vaccins obligatoires déja obligatoires pour les nourrissons. Dans ce cas ce sont les ados qui seraient visés.

26/02/2018

Cancer - une voie de salut très efficace consiste en l'éviction de polyamines

cancer.jpg Mise à jour : un correspondant régulier dont la femme souffre d'un cancer à petites cellules

Bon sinon Castase de nutryalis c'est vieux (nous l'avions essayé en 2009) je n'ai malheureusement pas vu de déferlante de bonnes nouvelles sur des guérisons de cancer, les temoignages sur le net de ceux qui l'ont experimenté avec des cancers costauds métastasés se finissent souvent par un "de profundis" ! mais bon souvent les gens ne font les choses qu'à moitié ou s'arrêtent en route.

Certes ! Le régime d'éviction des polyamines n'est pas facile à gérer, comme tous les régimes d'éviction. Et pour Lyme il faut éviter les aliments qui agissent sur la zonuline, qui contiennent de l'histamine et des lectines sur fond de Seignalet...

J'ajouterai quand l'association Cancer et Métabolisme, les persuade d'essayer le protocole de Schwarz revu et corrigé et que ça marche ils ne donnent même pas de nouvelles, il faut les solliciter. L'association perd toute trace et quand par hasard les chemins se croisent à nouveau, elle apprend que les intéressés, en face d'une rechute plus ou moins inquiétante, se sont fait implanter un cathéter et sont embarqués dans le circuit chimio et/ou radiothérapie. Évidemment on devine la suite.

C'est pourquoi j'ai reprécisé, dans une note accessible en haut de la colonne de gauche, les limites de mes possibilités. Le rôle que je me suis donné est de collecter les informations, de les trier, de les reformater et de tenter une synthèse en indiquant quand c'est possible des laboratoires, des analyses déterminées, leurs limites et les meilleurs sources de compléments alimentaires ciblés

J'ai eu connaissance récemment d'un effet immédiat de l'artémisinine sur un cancer de la langue, savoir éjection d'une masse suspecte dès la première prise du produit disponible chez iherb et disparition des douleurs ayant transformer la prise d'aliments en calvaire. La personne avait pris de la poudre d'artemisia annua dans du miel fourni par la Calebasse verte, il y avait eu une relative sédation des douleurs mais l'effet du principe actif nous a surpris par sa rapidité.

Il s'agit d'un cancer malmené par plusieurs chimios et radiothérapies et je sais pour l'avoir vu une fois que ça se termine mal dans le cas des cancers des voies orales, les brûlures sont terribles. Penser au silicium organique, sinon il y a les "barreurs de feu". Le fait de pouvoir au moins gérer la douleur ets appréciable. Pour le reste il faut attendre.

Dans un cas Sarsaparilla en homéo avait atténué les douleurs à tel point que le centre qui traitait la patiente (une voisine, ancienne infirmière) voulait un protocole. Je m'y suis opposé, les prescriptions en homéo sont individualisées. Finalement, la pauvre femme est morte, ça n'aura été qu'un maigre palliatif.

==============

Mon attention a été attirée sur cette possibilité par un article récent du n° 144 de Nexus. J'avais entendu parle de le nocivité des polyamines dans certains troubles d'origine intestinale.

Il n'est pas nécessaire d'acheter la revue pour faire le tour de la question.

L'article du Dr Luc Bodin suffit pour faire le tour de la question. Une précision la Castase du laboratoire Nutrialys est remboursée.

Voir la liste des teneurs en polyamine des aliments, classée en 3 couleurs : vert à consommer, jaune à éviter et rouge à proscrire. Chaque couleur étant hiérarchise par degrés (4).

Au plan universitaire et scientifique lire cet article très pointu. Et celui du Dr Fiévet.

J'invite l'Association Cancer et Métabolisme à ajouter cet corde à l'arc qui résulte de l'ensemble des moyens thérapeutiques qu'elle s'efforce de promouvoir. C'est contraignant mais c'est sérieux et çà joue également sur les douleurs.

16:26 Publié dans Cancer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

15/01/2018

A lire attentivement avant de me solliciter... Merci !

cat-emoticon-wearing-eyeglasses.jpgCeci est un mode d'emploi du blog (et de son auteur)

Veuillez prendre la peine de lire ceci attentivement avant de me solliciter. 

Ce blog répond (brièvement) à quelques "saloperies" répandues sur le blog d'un certain "Dr Jo"...

Un sacré connard ce "Jojo"... Dans un post datant de 2017, je l'avais qualifié d'homéopathe mondain entre autres "gracieusetés" assez fortes en moutarde. On l'y voit se pavaner en qualité d'ambassadeur de la république de Montmartre en compagnie d'un particulier, une sorte de paysan marqué par une bonne dose d'ivrognerie. Peut-être qu'en recherchant Montmartre sur ce blog vous retrouverez ma prose...

J'ai subi également les sarcasmes d'une femme qui préconisait des économies de Tampax par le biais d'une méthode de contrôle des règles. Ell n'était pas contente parce que j'ai dit que ça ne résolvait pas le problème des rejets hormonaux de pilule qui polluent les nappes phréatiques...

A propos des "dons"

Je ne suis pas médecin comme l'imbécile visé ci-dessus. Je dois acquérir pas mal de livres pour parfaire mon information. Si vous voulez m'aider ou simplement m'encourager, un don même modeste sera toujours le bienvenu.

Je ne suis pas médecin, je suis un "im-patient" !

Peu importe comment j'ai acquis mes connaissances médicales. Un diplôme n'offre aucune garantie surtout actuellement. En revanche, ma culture est "encyclopédique". Je déborde volontiers le sujet médecine... Si cela vous gêne, l'entrée et surtout la sortie sont libres. Et gratuite dans les deux sens...

Mon pseudo

Le hasard à voulu qu'en cherchant un pseudo en déroulant les pages d'une "biographie universelle", je sois tombé sur le blaze d'un médecin alsacien célèbre au XVIIIème siècle. J'ai adopté ce nom parce que je l'ai trouvé euphonique (il sonne bien !). Mais ce fut sans me rendre compte que Metzger signifie : boucher !  Alors ne vous étonnez point si parfois,  je "taille dans la viande".

Un ton volontairement provoquant voir "subversif" et même "jubilatoire" !

Ici pas de langue de bois. On appelle un chat un chat ! Et si ça vous défrise, rappelez vous que c'est le plus gêné qui s'en va...

Cynique ? Oui mais le terme s'appliquait à une "élite" !

On m'a reproché du cynisme. C'est vrai en un sens si l'on se réfère au cynisme philosophique... Sauf que je n'ai découvert ma conformité au modèle antique qu'après avoir été insulté. Rien à voir avec le "cynisme moderne" qui m'a été reproché...

A cheval sur les "convenances" ? Fuyez !

Si vous êtes incapable de discerner l'humour derrière la jubilation, si vous êtes trop à cheval sur les "convenances", vous risquez des chocs. Je ne suis pas "politiquement correct" mais ce n'est pas pour autant que je serais raciste, antisémite ou encore sexiste comme on me l'a reproché.

"Raciste" ? Impossible !

On m'a traité de "raciste". Foutaise !

Sexiste ?

Seulement vis à vis des "connasses" et elles sont devenus nombreuses. La mode est à un féminisme hard, orchestré pour une bonne part par des "goudous" qui voudraient castrer les mecs. Et les anciens "machos" sont tellement culpabilisés par leurs exactions de jadis qu'ils sont devenus des lavettes. D'où l'abondance des accusations de "viols" souvent plus de 30 ans après les faits. Basta ! Il est normal que cela finisse par ulcérer les observateurs normaux. Hélas de plus en plus minoritaires !

Ici pas de "commentaires" publics ! 

Je n'ai pas envie d'être condamné à faire le ménage régulièrement. Il n'est que de voir la "merde" dans les forums pour comprendre ma position. Je pense également à la diffamation sur "Face de Bouc" et sur Amazon. Dans un régime démocratique la lie constitué par des cafards manipulés et plus ou moins frustrés par l'élite qui les esclavagise à outrance ont tendance à se venger sur les gens qui essaient de leur ouvrir les yeux sur les réalités.

Je ne donne pas de consultations

Il m'est arrivé d'essayer d'orienter les gens mais pour cela il faudrait avec au moins une photo du visage et une photo en pied. Un "état des lieux" : âge, sexe, quelques indications biographiques minimales, n° de téléphone, symptômes, résultats des examens pratiqués, traitements proposés, objectif poursuivi etc... Finalement cela a été souvent en pure perte : souvent j'ai orienté vers un interniste et on ne me donne jamais de nouvelles. Alors basta !

On néglige souvent d'utiliser les liens de la colonne de droite

colonne.JPGParcourez les avant de me solliciter ! Vous disposez de:

  • 2 fonctions de recherches,
  • Une possibilité d'abonnement à la newsletter,
  • Une liste de rubriques
  •  
  • Et surtout :
  • Un accès aux articles sur les compléments alimentaires, classés par troubles ou pathologie
  • Aux articles concernent la diététique, la maladie de Lyme
  • etc...

L'organisation de ces pages est une vrai gageure, j'essaie d'en améliorer l'architecture mais ce n'est pas simple.

Cherchez un peu avant de me solliciter

 

 

 

 

 

 

Concernant le Cloud (et certaines numérisations)

Une sale punaise que j'ai éconduite un peu brutalement et qui voudrait détruire mon ordinateur par hackage, s'il en avait le pouvoir,  m'a fait le reproche d'inclure dans le Cloud des ouvrages sous droit d'auteur. Il existe des tas de raisons pour que des ouvrages numérisés soient disponibles sur Internet. La majorité de ces ouvrages sont épuisés et ne seront jamais réédités. D'autres ont été abandonnés par leur éditeurs etc... Cela dit il n'y a pas que cela sur le Cloud. Toujours cette mentalité de cafards typique des "sans dents" plus ou moins frustrés.

 

 

09/10/2017

Monsanto et le "ghostwriting"

ghost-writer.jpg

Voir : http://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/monsanto-papers-acheter-des-scientifiques-ca-sappelle-du-ghostwriting-et-cest-legal_2406163.html

je suppose que ça ne vous étonne pas, c'est le contraire qui eut été surprenant...

Les nouveaux anticancéreux ! De la poudre de perlinpinpin à prix d'or

4ème_de_couv__2017-10-07-14-16-19-869.jpg

Voir : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/de-nombreux-nouveau...

Nicole Delépine et son mari viennent de sortir un livre sur le sujet...

15/02/2017

Extranase, Bromélaïne et Cie

LEX-12036-1.jpgBromélaïne sur Iherb = embarras du choix

Il y a à boire et à manger sur Iherb Iherb qui propose + de 700 produits à base de Bromélaïne. 

Prière de ne pas me rendre responsable d'un choix ou d'une sélection ne venant pas de moi. Je maintiens que par rapport aux offres locales, le produit que je propose ci-après est nettement supérieur à ce que l'on peut trouver sur place. Même remarque pour les complexes d'enzymes disponibles en France.

La meilleure source de Bromelaïne sur ce site me semble être celle-ci :

Life-Extension-Specially-Coated-Bromelain-500-mg-60-Enter...

Extranase (en cures courtes à cause de la présence de titane)

L'Extranase qui se trouve sur Internet à 3,50 € la boîte de 80 comprimés (+ de 6 € en pharmacie) n'est pas le meilleur choix pour 2 raisons, d'une part les comprimés sont faiblement dosés (10 à 20 mg de bromélaïne par cp selon le laboratoire que j'ai questionné ces jours ci) et les adjuvants ne sont pas casher (titane et Cie).

Vous trouverez sur Iherb quantité de produit largement mieux dosés (jusqu'à 500 mg par capsule) que ce qu'on propose en France et à des prix bien inférieurs aux malheureux pots de 60 gélules à 200 mg habituels.

Wobenzyme un complexe d'enzymes à visée anti inflammatoire

wobenzym-n1.jpgLe meilleur choix me parait être le Wobenzyme (Chercher Wobenzyme sur le site, plusieurs formats) qui contient en plus des enzymes pancréatiques et qui peut donc remplacer la combinaison Extranase + Créon sous la forme de comprimés gastro résistants (200, 400 et 800 comprimés). Il est fait allusion à des substances végétales pour la gastro-résistance mais il n'est pas précisé lesquelles.

Concernant les indications voici un extrait du livre du Dr Bodin intitulé Les miracles de la Bromélaïne :

Le plus extraordinaire avec la bromélaïne est que de nombreuses recherches ont aujourd'hui établi le bien-fondé de son utilisation dans le cancer. De plus, ses actions bénéfiques s'exercent pratiquement à tous les niveaux de la maladie cancéreuse.

Allié des traitements conventionnels

La bromélaïne présente des intérêts de tout premier plan dans la maladie cancéreuse comme pour:

-    l'action sur la douleur occasionnée par le cancer et ses traitements;
-    ractionsurl'inflammationpéritumorale;
-    la prévention des risques de thromboses;
-    la stimulation du système immunitaire;
-    l'aide à la cicatrisation après l'intervention chirurgicale;
-    la prévention des œdèmes et des lym-phœdèmes.

Mode d'action sur la tumeur

Étant une enzyme protéolytique, la bromélaïne dégrade les grosses molécules de protéines permettant ainsi leur élimination. Par ce mécanisme, une cure de bromélaïne pourrait détruire les formations non indispensables de l'organisme: verrues, polypes, nodules, indurations... mais aussi tumeurs malignes. De plus, les cellules cancéreuses sont entourées d'une substance mucoïde qui les cache au système immunitaire et empêche l'action des lymphocytes tueurs de cancer. La bromélaïne détruirait cette couche mucoïde exposant les cellules cancéreuses aux défenses immunitaires.


La première étude documentée date de 1972. Les chercheurs ont constaté une disparition de certaines tumeurs et une diminution des métastases. Taussig en 1985 et Maurer en 1988 suggèrent que la bromélaïne agit sur les cancers par:

-    l'inhibition de la croissance tumorale. De plus, la bromélaïne diminue la capacité des cellules cancéreuses à migrer en tissu sain.

-    la stimulation du tumor necrosis factor alpha (TNF alpha). Une étude clinique réalisée sur des femmes atteintes de cancer du sein donne un éclairage sur le fait qu'elle agit en restaurant la cytotoxicité des monocytes contre les cellules cancéreuses, mais aussi en augmentant la production de cytotoxines comme le TNF alpha et certaines interleukines

-    la prévention des métastases. La bromélaïne diminue le nombre de métastases pulmonaires chez les souris. Il semblerait que la bromélaïne détruise une protéine (CD44) des cellules cancéreuses qui sont des molécules d'adhésion leur permettant de s'amarrer sur les parois des vaisseaux sanguins induisant ainsi de nouvelles métastases. Une autre étude montre que la bromélaïne réduit le nombre de métastases induites, mais aussi le volume des tumeurs de près de 65 %.
D'autres mécanismes


Aujourd'hui, la recherche a identifié d'autres mécanismes par lesquels la bromélaïne exprime son action anticancéreuse comme, entre autres:


-    la stimulation des défenses immunitaires contre les cellules cancéreuses;
-    la désactivation du gène signal Nuclear factor Kappa-B (NF-Kappa-B) qui est proinflammatoire;
-    l'induction du processus d'apoptose (suicide des cellules cancéreuses).

L'action antitumorale, antileucémique et antimétastatique de la bromélaïne a également été démontrée in vivo, chez des souris atteintes de leucémies, de sarcomes, de cancers du poumon, de mélanomes, de cancers du sein et d'ascites cancéreuses. Il y a été noté un taux de survie nettement augmenté (sauf dans les mélanomes) ainsi qu'une diminution du nombre de métastases pulmonaires.


En outre, un article venant d'Angleterre suggère que la bromélaïne présente une action directe sur les cellules cancéreuses, sur leur micro-environnement ainsi que sur la modulation des systèmes immunitaire et anti-inflammatoire. La bromélaïne, avec son activité protéolytique, pourrait sans doute modifier la teneur en protéines de ce milieu micro-environnement favorisant ainsi la réparation ou la destruction des cellules cancéreuses.

Les dernières découvertes

Par ailleurs, deux molécules tirées de la bromélaïne sont très actives sur le cancer:

-    La molécule CCZ qui stimule les défenses immunitaires contre le cancer notamment les lymphocytes T.
-    La molécule CCS qui est capable de bloquer la prolifération cancéreuse.

Ces deux molécules sont des protéases. Et, selon le Dr Tracey Mynott, chercheuse à l'Institut du Queensland (Australie), c'est la première fois qu'est mise en évidence l'action immunitaire de ce type d'enzymes. Selon elle, ces molécules peuvent «bloquer la croissance d'un large éventail de tumeurs, y compris celle du sein, des poumons, du côlon, des ovaires ou le mélanome». Et elle a ajouté en 2005 que ces molécules « représenteront de fait une manière totalement nouvelle de traiter la maladie et potentiellement une catégorie entièrement nouvelle d'agents anticancéreux».

Nutrixeal : de la gomme d'acacia comme protection gastrique (?)

Dernière minute : On m'a signalé un produit de Nutrixeal disponible en gélules de 650 mg de bromélaïne au prix habitel de 30 à 35 € environ pour un pot de 60 gélules censées avoir été rendue gastro-résistantes par immersion des micro-particules dans de la gomme d'acacia. 

Après recherche je n'ai pas trouvé de preuve d'un consensus formel au sujet du pouvoir de gastro résistance évoquée à propos de la gomme d'acacia. Cependant il est vrai que les gélules gastro-résistantes du commerce sont toxique car elles contiennent des phtalates. E414 est connu comme liant.

La seule mention trouvée d'une résistance enzymatique de la gomme arabique donne ceci : La gomme d’acacia se compose principalement de polymères de galactane très ramifiés, associés à des chaînes latérales de galactose et/ou d’arabinose, se terminant éventuellement par des résidus de rhamnose ou d’acide glucuronique. Les voies digestives de l’homme ne secrètent pas et ne synthétisent pas d’enzymes capables d’hydrolyser ce polysaccharide. La gomme d’acacia transite par conséquent sans être digérée dans l’estomac et l’intestin grêle avant de parvenir dans le colon où elle subit la fermentation effectuée par les bactéries. La fermentation de la gomme arabique est totale puisque l’on ne retrouve pas de résidus dans les selles (1). La gomme d’acacia est dégradée en gaz excrétés pendant la respiration (1, 2) et en acides gras à chaînes courtes (SCFA) absorbés par la muqueuse colique (2, 3, 4). Cette destinée digestive est comparable à celle des autres fibres alimentaires solubles telles que la gomme de guar ou les pectines.

Finalement chaque fois que l'on creuse un peut on tombe sur un nouveau problème plus ou moins insoluble, je cite Wikipedia : Bien qu'il existe d'importantes différences entre les côlons de différents organismes, son rôle est principalement de stocker les déchets, de récupérer l'eau, de maintenir l'équilibre hydrique et d'absorber certaines vitamines, telles que la vitamine K. Avant que le chyme n'atteigne le côlon, presque tous les nutriments et environ 90 % de l'eau auront déjà été absorbés par l'organisme. 

Donc j'en viens à me demander si la gomme arabique est une bonne solution. Or les enrobages gastro résistants sont conçus pour résister à l'acidité stomacale et être délité dans l'intestin grêle milieu plutôt basique. Je me vois donc d'en l'obligation d'émettre une réserve à propos des gélules de Nutrixeal proposées par un lecteur. En résumé le milieu colonique n'est pas adéquat pour absorber la bromélaïne jusqu'à preuve du contraire et d'autre part la gomme d'acacia pourrait donner lieu à des fermentations. 

14/02/2017

14/02/2017 - Dernières nouvelles

Diafoirus1.jpgProtocole de Schwartz (Cancer)

Voir : http://www.francetvinfo.fr/sante/cancer/cancer-un-nouveau...

Une femme atteinte d'une tumeur cérébrale agressive, a jeté son fauteuil roulant et à repris sont travail. Cela ne m'étonne pas, ce protocole a l'air de bien marcher sur ce type de tumeur, ce n'est pas le seul cas connu.

Vaccinations - la valse des embrouilles

1er acte : Les français boudent ces saloperies bourrées d'additifs toxiques.

2ème acte : Ce gouvernement de vendus veut imposer 11 vaccinations au lieu de 3 obligatoires pour arranger les labos qui ne veulent plus faire les 3 vaccins en unitaires.

3ème acte : Le conseil constitutionnel déclare que puisque les vaccins obligatoires ne sont pas disponibles en unitaires soit les labos s'exécutent pour les refabriquer soit les parents sont en droit de refuser des hexavalents.

4ème acte : Un syndicat de médecins, majoritaire et archi pourri revient à la charge pour imposer plus de vaccinations. Alors que la France est un des derniers pays à pratiquer l'obligation vaccinale, notamment pour la polio qui est éradiquée.

C'est REVOLTANT ! Si ça continue il va falloir défendre l'intégrité de sa carcasse les armes à la main !

Histoire vécue par un ami de 84 ans : incompétence ou mauvaise foi ?

Ca durait depuis plusieurs années... Et c'est un simple particulier qui découvre le pot aux roses.

Ce Monsieur a eu un cancer colonique, chimio et ablation d'une partie de l'intestin. Résultat : fragilité intestinale avec diarrhées fréquentes. Puis peu à peu il vient à se plaindre de fatigue et de démangeaisons. Signale que ca n'était pas arrivé avant la chimio. Aucune réaction du toubib qui est bouffé par sa carrière de Maire du village. Quand c'est pas lui c'est un remplaçant et ça change... Il fait de l'anémie.

Je lui donne un complément multivitamines car il mange peu, tout çà pour combler des carences, un mois après il commence à reprendre des forces

Arrive un épisode biliaire avec douleurs en coups de poignards. Il atterrit aux urgence. On lui découvre un foie à moitié cyrrhosé et on lui donne du Cholurso. Quelques temps après les diarrhées s'étant aggravée (5 selles liquides en 3 heures) il retourne voir le gastro et lui montre le complément : c'est pas ça qui va vous guérir, il n'y a rien d'extraordinaire, ça ne peut pas en principe vous faire de mal mais avec vos problèmes d'intestins, je ne le prendrais pas ! 

Il me raconte l'histoire et je commence par lui dire : je ne veux pas vous forcer, si vous ne voulez pas prendre mes pilules, vous me rendez ce qui reste, j'en utilise régulièrement et ça ne sera pas perdu. En effet je lui ai fait cadeau de 2 boites pour deux mois. Puis je me ravise et lui explique que son gastro est un manipulateur. Je n'ai jamais prétendu régler tous ses problèmes et qu'il s'agissait uniquement de compléter son alimentation, déficiente de toutes façons.

Alors je regarde les effets indésirables du Chlolurso : fréquents : selles pâteuses, diarrhées etc...

Là je lui montre mes infos et lui explique que soi le gastro ignore les effets secondaires soit il a, de mauvaise foi, détourné son attention sur un complément innocent. Je le questionne et j'obtiens la certitudes que ses diarrhées se sont aggravées progressivement depuis l'imposition du Cholurso. Et je cherche et je subodore que c'est la chimio qui lui a flingué le fois et qu'il souffre probablement d'une cholangite et enfin j'arrive à la conclusion que sa fatigue et ses démangeaisons et bien c'est son foie qui a été flingué par cette putain de chimio.

Alors j'attends le compte rendu des examens et du dernier scanner pour essayer de déterminer si on ne peut pas soulager ce foie par des plantes. Mais comme ses papiers sont en désordre, difficile de faire le point. Or il ne semble pas y avoir eu de bilan hépatique complet et pas la moindre sérologie des hépatites. Or la fatigue qu'il me décrit est bien typique d'une hépatite. Il y a des années on pouvait soigner ça avec de la Toni-Taurine, en particulier.

Quel MERDIER que la médecine actuelle ! Alors je l'ai dirigé sur mon généraliste qui a fait un bon stage en gastro, il fera aussi bien sinon mieux que le gastro qui est à la masse ou se fout du monde ! N'avoir pas vu que l'aggravation venait du Cholurso ou l'avoir caché c'est à hurler !

Dans certains cas c'est toujours la médecine de Molière...

11/01/2017

Le Dr Laurant schwartz convoqué par l'Ordre des médecins

Laurent-assischez-20min-.jpgLaurant Schwartz aurait reçu une convocation de conseil de l’Ordre à la demande de AP-HP, des courriers adressés à Martin Hirsh auraient été joints comme pièces à conviction et transmis à LS comme éléments du dossier.
J'ai toujours sous le coude un projet de synthèse des articles consacrés au protocole proposé par ce médecin radiothérapeute qui s'est fait passer pour "professeur" et oncologue, ce qu'il n'a jamais été.
 
Cela dit la base de son protocole (hydroxicitrate et Sodium R lipoate joint au régime cétogénique) donnerait des résultats avec l'artémisinine, les résultats les plus probants concernant des patients n'ayant pas été endommagés par une chimio et/ou une radiothérapie.
 
Je conteste sa tendance à donner des fortes doses de Metformine, elle peut être utile mais à dose raisonnable (1,5 g jour maximum), en cas de troubles digestifs diarrhées par exemple il faut réduire ou arrêter. La Berbérine peut être également un bon candidat.
 
Il faut rappeler que Schwartz figure toujours sur ce site :
Tout en étant introuvable dans l'établissement. La question est celle de savoir s'il est toujours rémunéré car lorsque j'ai téléphoné on m'a répondu qu'il ne consultait plus et on ignore comment le joindre.
 
La site au prochain numéro.
 

24/11/2016

Curcuma : un jus concentré très performant conçu par un pharmacien (Natuval)

jus-curcuma1.jpgMAJ du 26/07/17 Ce très bon produit finit par être ruineux aussi ai-je décidé de faire mon jus moi-même après avoir trouvé une solution adaptée :

Préparer son jus de curcuma maison sans se ruiner

Voir le dernier article sur le sujet

Vertus du Curcuma : nécessité de faire le point sur le sujet

Cet article comporte une revue des compléments alimentaires disponibles.

=====================

J'ai appris l'existence du jus de Curcuma de Natuval par un correspondant qui a souffert d'un cancer de la prostate. Ce jus l'a débarrassé de toutes ses douleurs et la famille et les amis y sont maintenant abonnés.

Il s'agit d'un jus très concentré obtenu par pressage après congélation et décongélation : remuer impérativement la bouteille avant emploi sinon le meilleur reste au fond et vous n'en profiterez qu'après avoir consommé la moitié du flacon. Un brevet a du reste été déposé. Le curcuma est bio, il est cultivé en Afrique et sa vente fait vivre tout un village. Il est arraché à maturité et envoyé de la Côte d'Ivoire par container, lavé et brossé, et arrive sans avoir eu le temps de sécher pour être traité en France.

Une thèse sur le curcuma très fouillée

Mon correspond m'a fait découvrir une thèse sur le curcuma et le pharmacien inventeur a fait partie du jury. Il s'agit de Jean-Claude Sonntag pharmacien à Nancy (Pharmacie des Thermes). Cliquez sur le lien suivant pour télécharger la thèse :

http://docnum.univ-lorraine.fr/public/SCDPHA_T_2010_HOMBOURGER_CHRISTELLE.pdf

Voici un diaporama sur le curcuma, plus "digeste", pour ceux qui veulent un raccourci sur les principales propriétés du curcuma.

http://silicium.blogspirit.com/files/Curcuma.pdf

Le curcuma étant placé assez haut dans la liste des antioxydants, il ne convient pas de l'utiliser en même temps que l'artémisinine. On me demande s'il est compatible avec la chimio. Il y a quelques indications à ce sujet dans la thèse mais les chimiothérapies étant des bombes plus ou moins destructrices, on ne voit pas trop l'intérêt d'ajouter le curcuma. Ma position est très arrêtée à ce sujet : si j'ai le malheur de faire un cancer je refuserai les traitements classiques sauf éventuellement la chirurgie si elle est praticable. Mais il va de soi que je me garderai bien d'insister si on me demande conseil. Les patients doivent être laissé livre, le refus doit venir d'eux et non des proches ou des amis...

Histoire de ce jus de curcuma

Ce jus à une histoire : le pharmacien l'a d'abord fait pour son usage personnel. A noter qu'il s'agit d'un ancien élève de Jean-Marie Pelt, le grand expert en plantes médicales qui vient hélas de décéder récemment. Tout s'explique !

Nous avons à peu près le même âge à cinq mois près (69 ans passé). Il s'est mis en quête à titre de prévention d'un antioxydant et a choisi le curcuma. Il a commencé par une petite presse et une production artisanale puis en a fourni à quelques clients. Trois cas l'ont particulièrement impressionné : celui d'une femme qui avec ce jus de curcuma et un régime est venue à bout d'un cancer du sein, celui d'un cancer de la prostate très virulent qui a été neutralisé à tel point que les médecins ont dit au patient : vous avez du faire quelque chose. On ne peut pas vous déclarer guéri parce que l'on n'y comprend rien. D'où la proposition d'un simple suivi. A noter que si les PS ne sont pas spécifiques, elles ont chuté ! Troisième cas, c'est celui d'un musicien d'orchestre atteint de sclérose en plaque, contraint à rouler en fauteuil. Au début c'est son amie qui venait chercher le produit. Ensuite, au grand étonnement du vendeur, il est venu à pied et sans béquilles et trouve cela tout-à-fait normal !

Je ne saurais évidemment garantir quoique ce soit mais ce sur quoi il m'importe d'insister c'est que le jus de curcuma est la meilleure façon d'absorber la plante. Soit vous vous procurez le produit sous forme de tubercules frais et mâchez un ou deux doigt matin et soir en avalant tout, soit vous optez pour le produit en bouteille avec un peu d'eau. A jeun, ce n'est pas indigeste mais vous risquez des "remontées". Mâcher et avaler est mieux que passer au blender parce qu'on ne perd rien. Or le pharmacien a constaté que le "foin" qui reste après pressage est incompostable, il reste pratiquement intact, preuve qu'il demeure dans le résidu des principes actifs qui empêchent la fermentation et la dégradation.

Différence entre les jus et les extraits

La différence entre le jus et les extraits est que ces extraits conservent la trace de solvants qui peuvent être cancérigènes. Les autres produits liquides sur le marché ne sont pas des vrais jus. D'autre part, les extraits secs ne comprennent pas tous les principes actifs alors que les huiles essentielles sont entraînées dans le jus. Il y a sur le marché des produits dont un vient de Hollande dont les extractions viennent d'Inde et qui a l'analyse a révélé la présence de résidu cancérigènes. Donc pour moi c'est clair : soit vous mâchez les tubercules, soit vous prenez le jus.

J'ai indiqué dans mon choix de compléments un produit de Life-extension comprenant les tumérones en gélules, certains s'en trouvent bien mais pour ma part je n'ai pas observé l'effet du jus mais il est vrai que je n'en ai pas pris peut-être assez.

Un nouveau jus soit de gingembre africain (plus actif que le gingembre chinois) ou un mélange doit sortir. J'avais donné un recette de macérât glycériné, ça peut être une option sauf que la poudre de curcuma, ou celles de gingembre ne peuvent pas être aussi complètes qu'un jus. Et puis ce mode d'extraction oblige à consommer, par accumulation, pas mal d'alcool.

Il va de soi que j'aimerais, si vous tentez l'essai de ce jus, avoir des retours. 

Vertus de l'huile essentielle

J'ai fait tester l'huile essentielle par un ami âgé qui souffre de douleurs goutteuses à la cheville ainsi que d'une inflammation du genou gauche. Avec un résultat positif peut de temps après la première application.

Pour ma part, je me suis composé une tisane d'Hibiscus dans laquelle je mets un peu de Stevia, de la vitamine C, un extrait de millepertuis mais ce n'est pas ça qui m'a donné remonté. A moins qu'il s'agisse d'une coïncidence, c'est depuis que je m'en sers pour étendre le jus de curcuma que j'ai senti une différence. Alors j'ajoute dans cette base de ma petite cuisine quelques gouttes d'huile essentielle de curcuma, de gingembre et un soupçon d'huile essentielle de poivre et je consomme le litre dans les 2 à 3 jours. Ca ne peut pas nuire...

Commander le produit

http://www.jusdecurcuma.com/vente-jus-curcuma-bio-france-...

Se renseigner sur les réductions possibles par quantités.

P.S. : J'ai dit dans un post précédant n'avoir pas reçu de réponse à un mail. Normal, j'ai mal transcrit l'email que l'on m'a fournir et j'ai été trompé par le fait de ne recevoir aucun retour. Je corrigerai à l'occasion.

16/10/2016

Protocole du Dr Schwartz : acide alpha lipoïque, un risque assez rare mais avéré !

acide_alpha_lipoique_ps-1.jpgDès que j'ai débarqué dans le présent monde de cinglés, je me suis signalé depuis ma plus tendre enfance, comme un espèce d'empêcheur de tourner en rond. Les gens polis parlait d'un esprit de contradiction assez systématique. Cela m'a toujours valu un succès, surtout d'agacement et je suis ainsi fait que j'ai toujours eu le réflexion de chercher la petite bête !

En apparence, j'ai toujours été un rebelle ! Mais ce n'est qu'une apparence car je n'ai rien contre l'autorité lorsqu'elle est fondée c'est-à-dire légitime. Mais les cas valides sont devenus excessivement rares. Mes premiers talents se sont exercés d'abord contre les abus et mêmes les escroqueries de la religion et avec le temps j'ai fini par me "spécialiser" en "islamologie". Notez que dans ce domaine, il y a de quoi faire et actuellement je suis occupé à traduire en bon français une partie  de la "géographie coranique" d'un certain Dan Gibson qui démontre que la Mecque est une invention postérieure à la mort de Mahomet. Ce qui est décrit dans le coran, les hadiths et autres écrits ne correspond absolument pas à la topographie de cet espèce de nouveau Las Végas saoudite ! La cité sainte originelle serait à Petra. Passons ! Enfin ceusses que ça intéresse peuvent toujours me demander l'url d'un Cloud très abondamment fourni où j'ai stocké et classé une quantité impressionnante d'ouvrages et d'études sur le sujet.

Fermons la parenthèse et revenons à l'acide alpha lipoïque...

Voici deux liens à creuser :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/?term=thioctic+acid+HLA

 
Ce problème m'a été signalé par un amis qui tenait l'infos d'un fouineur de sa connaissance. Si vous cherchez les articles sur l'AAL sur Pubmed, vous risquez d'être noyé. J'ai eu assez de mal à débusquer ces articles. Je savais seulement que des chercheurs japonais auraient mis en évidence un problème d'intolérance susceptible d'affecter une proportion importante de l'ethnie concernée. Intolérance qui serait liée à un HLA particulier. D'après ce que j'ai pu comprendre, les races dites "caucasiennes" formant la base du substrat européen ne seraient que très exceptionnellement touchées par le phénomène.
 
Mais il n'empêche que le Dr Schwartz est complètement passé à côté du problème et tout indique qu'il n'en a pas soupçonné l'existence. Aussi comme nous vivons une époque caractérisée par un assez violent "brassage" et une tendance au métissage, le plus élémentaire sens des responsabilités ainsi que l'honnêteté me commande d'attirer l'attention du public sur ce cas de figure.
 
Voici un résumé du problème :

L'acide alpha lipoïque est un supplément nutritionnel largement utilisé et est parfois utilisé comme traitement adjuvant contre la neuropathie diabétique et autre affections. Le syndrome consistant en une réaction auto-immune contre l'insuline (IAS, maladies Hirata) est une cause rare d'hypoglycémie spontanée, suite à l'apparition de niveaux extrêmement élevés d'insuline sérique et de titres élevés d'anticorps contre l'insuline endogène malgré l'absence d'une exposition antérieur à une insuline exogène. Chez les individus japonais, l'IAS est associée à l'antigène leucocytaire humain (HLA) HLA -DRB1 * 04: 06 allèles , et se produit souvent lors de l'exposition à des composés contenant sulfhydryle , dont LA.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24111525

Le résumé n'est pas clair. Si j'ai bien compris il n'y avait qu'un cas en rapport avec le DBR1*04:06 allèle et une déclinaison nouvelle de cet HLa aurait été découverte ? Et il est précisé ceci :

Les symptômes hypoglycémiques sont apparus 30 et 120 jours après la prise d'acide lipoïque (LA; 600 mg / jour).

La cessation de LA a entraîné une réduction des épisodes d'hypoglycémie. Tous les patients ont été traités avec du glucose par voie orale ou intraveineuse et prednisone (12,5-25 mg / jour). HLA analyse a révélé le HLA -DRB1 * 04: 03 allèle chez cinq patients, tandis que le HLA -DRB1 * 04: 06 allèle était présent dans un patient.

La question est celle de savoir si l'auto-immunité était acquise ou temporaire.

Les questions en suspens

Le risque est lié à la présence d'un composé sulfurhydrile (SH) or ce type de composé est très présent dans les thiols. Donc d'autres produits peuvent déclencher le phénomène.

Il met jusqu'à 120 jours (4 mois) pour se déclarer.

L'auto-immunité est-elle réversible ? Je n'ai pas trouvé de réponse claire.

Enfin faut-il faire faire un typage HLA avant d'entreprendre un protocole de Schwartz.

Notez, on a le droit de plaisanter, que vu le niveau d'insuline dans les IAS c'est peut-être un bon moyens de lutter contre les tumeurs. Il suffirait par conséquent d'avoir quelques petites sucreries dans la poche pour pallier au dérèglement.  

19/09/2016

Quelques observations sur le dernier livre de Nicole Delépine

couv3-nicoledelepine.jpgCe livre ne parle que du cancer des poumons, de la prostate, des reins et du sein. Rien sur les autres cancers en particulier digestifs (estomac, colon).

Ce livre ne parle que des traitements académiques. Il démontre que par le système de la RCP les traitements sont déterminés par une équipe pluridisciplinaire programmée par Big Pharma pour tenter d'inclure un maximum de cobayes dans des essais dont les résultats sont ruineux à tous égards. Ils plombent gravement l'Assurance Maladie et n'apportent aucun bénéficie. Ainsi quand selon son point de vue la chirurgie s'impose d'emblée (reins poumons) on propose des "chimios" d'avant garde dont l'inefficacité ressort des études existantes. Sans compter que pour trouver un chirurgien expérimenté et honnête c'est affaire de baraka...

La lecture de ce livre est tout simplement complètement démoralisante. J'ai commencé par le cancer de la prostate qui guette tout homme normalement constitué. Moralité suivre et ne rien faire est la meilleure des attitudes. La plupart des cancers de cet organe sont d'évolution lente : on a toutes les chances de mourir d'autre chose. Alors ne vous polarisez pas sur les PSA qui n'indiquent pas forcément un cancer. En dessous de 10 ng pas de quoi fouetter un chat. D'autre part quelque soit la technique chirurgicale employée les risques sont considérables, en particulier de fuites urinaires, sans parler de chute de la libido.

Hébergeant des calculs d'acide urique dans la vessie j'ai refusé toute intervention soit disant bénigne parce que j'ai vu les conséquences sur un collègue. Je m'en suis tenu à contrôler le pH des urines à l'aide de citrate de potassium les calculs étant uriques. Les calculs ont du être suffisamment polis car je ne saigne plus quand je me trouve à être secoué en scooter. Donc le mieux est l'ennemi du bien. Je prends un complément avec ce qu'il faut pour traiter la prostate et si ce n'était la tendance à faire des insomnies sur le coup de trois heures du matin (Nux Vomica) lorsque je dors d'une seul traite, je ne pisse qu'une fois le matin vers 6 H 30 ou 7 heures. Rien que de très normal.

Enfin si vous voulez vous rendre malade lisez ce livre. Il ne laisse guère d'espoir.

livre-delepine-cancer-un-fleau-qui-rapporte.jpgJe le trouve assez mal fait : il propose un glossaire qui explique les différents termes utilisés qu'il s'agissent des termes techniques des statisticiens, des nouvelles molécules citées dans le texte ou des techniques d'investigation. Pour le Petscan on apprend  que les brillances ne sont pas forcément cancéreuses, il peut s'agir d'inflammation. J'ai dans mon entourage un cas : heureusement que les oncologues en avait rencontré un cas semblable qui fut opéré pour découvrir qu'il ne s'agissait que d'une inflammation sinon le voisin à qui on a enlevé une grosse portion de l'estomac repassait sur le billard. Pour en revenir au livre de Delépine concernant le scanner et les IRM, il faut courir pour déterminer les différences en termes de pertinence. On ne trouve qu'une définition de la technique utilisée sans que avantages et inconvénients respectifs soient mis en relief.

Je pense pour ma part qu'il aurait fallu réserver des chapitres préliminaires à ces questions de moyens, qu'il s'agisse de distinguer entre les méthodes anciennes de "chimio" ayant fait leurs preuves, les méthodes relevant de la radiothérapie ou des moyens de diagnostic. Des informations très succinctes sont données dans le cours du livre mais outre qu'elles sont très minimales, il faut aller à la pêche.

Enfin pour ce qui concerne la réforme engendrée par les satanés "plan cancer" qui apparaissent comme des avancées assez démoniaques avec la récente loi Touraine, il doit falloir se reporter au livre qui a précédé celui-ci. Mais ne l'ayant pas, je me garderai pour l'instant d'en faire de la pub car s'il a été conçu de manière aussi peu pédagogique que celui dont on parle, mieux vaut sans doute s'abstenir. 

Je vais essayer de me le procurer d'occasion au meilleur prix. Si vous l'avez, faites moi part de vos impressions.

Des vidéos à titre de rappel

Ces vidéos sont anciennes mais le contenu reste primordial même si deux datent d'avant la fermeture de l'unité Garches.

 

14:13 Publié dans Cancer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |