Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2018

Gilets jaunes : c'est la débandade !

Gilets jaunes 812.JPG

La "grande récréation" est sur le point de se terminer

Comme beaucoup de français, j'ai suivi l'aventure des "gilets jaunes". D'abord je n'ai rien vu venir. Je n'ai même pas percuté à la mention de "gilets jaunes" et je n'ai commencé à jeter un oeil qu'à partir de l'acte II et surtout l'acte III.

Le résultat, il fallait s'y attendre, une une vraie débandade, elle fut prévisible dès que leur portes paroles ont invité à manifesté sur le périphérique, une décision hautement symbolique.

La question se posera toujours de savoir si on n'a pas laissé dégénérer le mouvements sachant que des centaines de casseurs allaient profiter de l'aubaine. Mr Castaner, dont les antécédents ne sont guère reluisants pour un ministre de l'intérieur, a décidé de porter plainte en diffamation contre ce crétin de Dupont-Aignan à propos de la mention de "ses casseurs". Je suis tenté de penser qu'il n'y a guère que la vérité qui fâche !

Ce personnage, je viens de m'en rendre compte à du attirer l'attention des ferment anti vaccinalistes qui me lisent bien que je ne parle guère de leur sujet de prédilection et il faut rappeler que des citoyens lui ont promis, par tags interposer, de précisément les vacciner. Que le "bon Dieu" les entendent et ferme les yeux si éventuellement le "Diable" les y aidait à perpétrer le forfait dont il rêve.

Ce n'est pas cette semaine que l'on verra le locataire de l'Elysée griller au milieu des ors de la république et c'est bien dommage ! S'il a été démocratiquement élu, c'est parce qu'on s'est démerdé pour lui opposer le FN au second tour. Parti que sa présidente à sabordé par une prestations minables... Comme son père, elle n'a jamais voulu le pouvoir, chaque fois que son géniteur a vu ses actions grimper il s'est empressé de sortir une "connerie". Façon de parler parce qu'à partir du moment où le révisionnisme, qui est à la base de toute pratique historique qui se respecte, interdit le réexamen de certaines parties de l'histoire et qu'un lobby impose ses vues, on ne peut pas juger vraiment de l'existence ou non d'une "solution finale".

Je note à ce propos que d'après les historiens qui se sont penchés sur la question, la décision apparaît comme tardive. Il faut quand même se souvenir que les déportations, toutes causes confondues, ont eu pour premier but d'alimenter certaines usines en esclaves. IG Farben en particulier. Avant la "solution finale", il a existé un projet de déportation vers Madagascar qui résulte en fait d'une initiative d'origine polonaise. Ah les polonais si vous saviez ce que j'en pense, eux et leur complicité plus que séculaire avec les Amerloques.

Je vous conseille de vous intéresser aux arrières plans de la guerre de 14-18, fomentée par les Anglais avec la complicité des Français et des Russes de l'époque afin d'affaiblir l'Allemagne en tant que concurrent industriel et colonialiste de la très perfide Albion. Le fait de descendre en droite ligne depuis le XVIème siècle de cette nation problématique ne m'empêche nullement de pouvoir dire la vérité, ce qui ne n'empêche pas de goûter, à distance, le charme de certaines institutions et aspect de la culture anglaise.

Il faut également savoir que Hitler, s'il n'a pas été "fabriqué" par les anglo-américains, des montagnes de capitaux américains se sont ligués pour truander le très excessif traité de Versailles avec pour effet de provoquer le réarmement de l'Allemagne avec les conséquence que l'on sait. Pour qui veut s'en donner la peine, il est devenu aisé, sans tomber dans un complotisme délirant, de reconstituer les grandes lignes d'un passé dont on expérimente à présent les effets les plus délétères. On sait à présent que l'U.E.est en fait une création américaine, mais à présent le vent à changé, elle pourrait gêner les ambitions américaines...

Il n'est certes pas question de blanchir le nazisme, mais quand un BHL compare les "gilets jaunes" aux hitlériens, il est légitime d'éprouver une furieuse envie de lui trancher la langue, voire la gorge ! Il est bien dommage, quand il lui est arrivé d'aller se pavaner sur certains fronts de n'avoir pas pris la balle qu'il méritait dans la tronche.

Le crime le plus odieux du locataire de l'Elysée c'est son arrogance et les insultes qui en sont résultées envers le peuple que nous formons.

Je vous suggère de profiter de l'occasion pour aller rendre visite au site de l'UPR de François Asselineau. C'est le seul homme politique qui pourrait nous sortir du caca mais pour cela il faudra accepter de de dégager du carcan de cette Europe des lobbies.

Asselineau a lancé une sorte d'audit et propose d'utiliser l'article 68 de la Constitution pour destituer le président. Il existe quantité d'arguments pour y parvenir comme par exemple les bombardements en Syrie dans le cadre d'une coalition de gangsters américains qui constituent un acte de guerre. Cet homme possède une trempe gaulliste sans les zones d'ombre assez franchement ténébreuses du personnage qui a foutu dehors les américains et l'Otan.

Mais si nous sommes gouvernés par des énarques crétinisés par une culture hors sol qui viennent d'être plus ou moins pris de panique, c'est parce que leur chef a été élu par 75 % de crétins. Le résultat n'aura été qu'une "grande récréation" qui va hélas nous coûter assez cher. Durant la journée d'hier, j'ai observé heure après heure les signes de dégonflage. Ces pauvres gilets jaunes n'ont même pas compris qu'en venant en voiture avec des chargement de boules de pétanques et autres armes par destination, ils allaient se faire gauller comme des ... bleus.

Je ne parle pas des "fake news" qui ont circulé, c'est l'occasion pour des journaleux de merde de railler un prétendu complotiste à propos non pas d'un traité de Marrakech mais du "Pacte" du même nom sur les migrations. Le Traité vise l'amélioration du sort des non ou malvoyants. Sauf erreur, même Asselineau s'est trompé de terme... Enfin dans tous ces "fake news" une excellente idée a été lancée, celle d'un hackage en règle de sites officiels. Excellent programme à condition de faire comme Daech et de ne s'attaquer qu'à des sites de prestiges purement décoratifs comme par exemple la boutique de l'Elysée. Mais encore faut-il avoir les moyens et la technique pour réaliser ce genre d'exploit sans se faire piquer. Les attaques par déni de service, ça nécessite d'enrôler par le biais de chevaux de Troie disséminé sur des milliers d'ordinateurs de particuliers, c'est pas top.

L'affaire des "Gilets jaunes" montre une fois de plus le côté ambigu d'Internet et surtout des réseaux sociaux. Ils ont été l'objet d'une mauvaise blague à propos d'un "Monsieur X". Nul doute que dès lundi leur aura va pâtir d'une certaine immaturité. Mais enfin cette "Jacquerie" aura au moins eu le mérite de faire éclater l'impopularité des gouvernants actuels. Comme l'a souligné un confrère, les analogies avec la révolution françaises sont assez limitées. Comme il le dit, il ne faut pas confondre Marie Antoinette la dépensière et Louis XVI dont l'odyssée présente des traits positifs. Il faudrait peut-être rappeler qu'il s'était soucié d'améliorer le sort de certains juifs du royaume qui n'ont été libérés par la révolution qu'assez "accidentellement".

A ce propos, je dois ouvrir une parenthèse. Mon ordinateur a été colonisé par un répertorie caché de plusieurs centaines de mégas qui ralentissait considérablement la bécane. J'ai du faire intervenir un ami informaticien qui a résolu le problème. Pour mettre fin à la régénération de ce répertoire parasite, il a fallu détruire les restaurations de Windaube et passer à un disque système sous forme de SSD. Moralité : pour éviter le genre de parasitage que je viens de décrire consistant à servir de relais à des téléchargement douteux, il faut limiter la capacité du disque système et loger ses données personnelles sur un ou des disques externes. Mais ce ne sont pas les seules règles à mettre en pratique. J'ajoute qu'ordi et modem ne sont reliés au réseau que durant les période où je les utilise.

Au début du mouvement des "Gilets jaunes", j'avais fait par de mon pessimisme à l'adresse d'un ancien prof de français qui en parlait chez un commerçant. Je vois une fois de plus que je n'avais pas tort en dépit de la sympathie que j'éprouve à l'égard des insurgés. Pillards non compris, ceux là il aurait fallu carrément leur tirer dessus après les sommations d'usage... J'aurais pu comprendre à la rigueurs qu'on incendie des magasins de marques comme on le faisait autrefois de "bûchers de vanités" quoique si j'avais été florentin, j'aurais égorgé ou massacré le fameux Savonarole.

A ce propos je recommande le visionnage d'une partie de la série d'émissions intitulées L'ombre d'un doute. J'ai été assez surpris de la qualité de ces émissions en dépit d'un côté assez convenu. Je pense en particulier à celle concernant un certain Edouard VIII qui n'a pas abdiqué pour cause d'amour romantique mais parce qu'il était copain avec le dictateur moustachu.

 

17/10/2018

Linky enflamme les foyers français (mise à jour)

linky.jpg27/10/2018 Ci-après 2 mises à jour du post initial figurant à la fin de ce texte.

Bonjour J-D

En ouvrant votre site je tombe sur la page <<linky enflamme les foyers français>> la liste pourrait être beaucoup plus longue mais plusieurs cas me choque dont celui de Montauban avec un compteur installé 6 ans plutôt, il n'y a pas de compteurs installés à cette date dans le sud de la France, les premiers ont été installés à Lyon et en Indre et Loire.

Arrêté de Blagnac : Un jugement qui enfonce des portes grandes ouvertes

Ce qui c'est passé à Blagnac est un peu différent. voir l'ordonnance du tribunal ;

http://toulouse.tribunal-administratif.fr/A-savoir/Commun...

Traduction : Le tribunal n'a fait que confirmer la nécessité pour Enedis d'obtenir le consentement des abonnés pour installer un Linky à l'intérieur d'une propriété. En d'autres termes, si le compteur n'est pas dans une partie commune ou s'il n'est pas à la limite de la propriété, l'abonné peut refuser d'ouvrir aux mercenaires qui posent les compteurs verts pour Enedis. Pas de quoi faire un plat de ce jugement.

Incendie de Chalette sur Loing : désinformation journalistique

Et pour l'histoire de Chalette sur loing :

 voir  : https://www.msn.com/fr-fr/actualite/france/le-compteur-linky-est-il-vraiment-%c3%a0-l%e2%80%99origine-de-lincendie-dun-pavillon/ar-BBOpa58?li=BBoJIji&ocid=mailsignout

Résumé : En fait, le commissariat censé avoir témoigné de l'incendie du compteur ne confirme pas, je cite : selon l’AFP, le commissariat de Chalette-sur-Loing aurait affirmé à son correspondant que "l’explosion du compteur a provoqué l'incendie".

Un responsable du commissariat de Montargis, dont dépend la commune de Chalette-sur-Loing, est également surpris de cette déclaration. "Nous n’avons rien confirmé et surtout, nous n’avons fait aucune déclaration sur le sujet", nous a-t-il affirmé. "Pour nous, il s’agit d’un accident domestique accidentel", indique le policier.

Sur les incendies de compteurs en général

Concernant les incendies de compteurs, mon correspondant m'écrivait ceci :

Il y a en France environ 50000 incendies d'origine électrique du surtout à l'électro -ménager et aux téléviseurs, les compteurs en eux meme ne posent pas de problèmes,  les problèmes ( de plus en plus rares ) sont du aux serrages mal effectués et aux fils qui trainent derrière le tableau et dont l'isolation est défaillante une fois qu'ils ont été touchés, les poseurs s'en contre fiche ils sont l'à pour posés des compteurs cela s'arrète l'à.

Rapport du  Labo. Lavoué :  ci-joint.

Commentaire : On a des photos de Linky brûlés. Le défaut de serrage des connexions en serait la cause. Je l'admets volontiers. J'ai fait venir EDF pour un problème de phase déséquilibrée. Ils sont venus à 3 et on profiter de leur passage pour vérifier le serrage d'un compteur électronique ordinaire.

L'Effet nocebo du Linky

Pour les EHS la dernière étude de l'ANSES est édifiante, je la mets ci-joint: en conclusion c'est l'éffet nocebo qui l'emporte voir à partir de la page 248  du document , toute l'étude est intéressante à lire.

Une étude d'une université allemande :

http://www.uni-mainz.de/presse/16366_ENG_HTML.php

Un article sur l'effet nocebo :
https://www.cerveauetpsycho.fr/sd/sociologie/quand-la-peu...

Je parcours les sites anti linky régulièrement pour  voir où ils en sont, je constate qu'ils sont de plus  fous ce qui n'a rien à voir avec les EHS. Ils arrivent à donner des explications techniques d'ordre électrique à d'autre personnes qui ne comprennent rien alors qu'eux même n'en ont aucune connaissance et de ce faite tout est faux .

J'ai récolté quelques phrases pour vous montrer la stupidité de ces personnes. ci-joint

Voila de quoi passer la soirée en lecture

Bonne soirée

Commentaire : Concernant les "perles", il y en a 25 pages. Certes les gens ne comprennent rien. Cela dit j'ai tendance à me contrefoutre allègrement des études des organismes officiels lorsqu'elles sont le fait de "psys" ou de sociologues. J'ai tendance à haïr les premiers car ils sont bels et bien au service du "Système". L'acronyme PSY recouvre une série de professionnels majoritairement suspects de connivence qu'elle soit consciente ou même inconsciente. Ni la sociologie ni les "psyquelquechose" ne sont des sciences exactes. Je rappelle la thèse de Freud sur l'homosexualite comme immaturité sexuelle, très caractéristique d'un parti pris procréationniste. Alors basta ! Ce n'est pas parce qu'il y a beaucoup de délires chez les "anti linky" qu'il n'y a pas de problèmes.

Conclusions provisoires

Le phénomène de l'EHS existe. Je ne pense pas que les gens qui souffrent de maux divers simulent. Or ENEDIS a essayé de dégommer le professeur Belpomme, l'affaire est au point mort mais le but est atteint : nier l'existence d'une hypersensibilité aux ondes électromagnétiques.

Les CPLs sont-il capables de produire des troubles ? Leur rayonnement serait infinitésimal et de peu de portée. Sauf que les trames du Linky sont faciles à mettre en évidence avec un poste à transistors réglé sur les G.O. ! Sauf qu'autrefois, personne ne s'est jamais plaint en écoutant Radio Luxembourg qui était un des postes les plus écoutés au temps de mon enfance. Donc perturbation en terme de radiofréquences mais ce n'est pas toxique.

Quoiqu'il en soit, les Linkys ne sont pas désirables pour les raisons suivantes :

  • Risques de surfacturations non négligeables...
  • Risques de coupures à répétition (KVA au lieu de KW facturés)...
  • Ajouts de parasites HF préjudiciables au fonctionnement de divers appareils électroniques (ordinateur, Hi Fi, domotique etc...) d'où nécessité de filtrer...
  • Possibilité de coupure à distance et de courcircuitages d'arrêtés municipaux anti coupures...

Possibilités actuelles de filtrage

J'ai déja évoqué le filtre Polier Prostop65... Je dois le tester sur une installation sous Linky et je n'ai pas encore eu l'occasion de des cendre en ville pour le faire.

Polier Protostop 65 : tests en cours !

Polier.jpgIl existe un test par un certain David Bruno :

http://www.polier.fr/medias/files/filtre-polier-teste-par...

Mais à mon humble avis ce test est foireux: en effet l'intéressant s'est contenté d'injecter diverses fréquences dans la gamme G3. Je cite :

Le principe est d’injecter en entrée du filtre Polier une tension sinusoidale de 9,6 volts crête à crête (entre 50 Hz et 24 Mhz) correspondant à l’amplitude d’un signal linky type CPL G3.

Le filtre n'a donc pas été testé en situation réelle (sur une ligne domestique en 220 v) d'où un doute sérieux quant à la méthode alors que l'expérimentateur aurait pu ajouter une mesure classique plus objective.

Voici l'avis d'un correspondant, ingénieur ex RTE, docteur en physique :

Bonjour,
 
Oui nous connaissons ce filtre. Polier nous en a prêté un pour le tester. C'est en cours.
Il a l'air assez performant, sauf quand on se trouve confronté à des courants >40 A, alors ses performances de filtration s'effondrent.
 
En termes clairs, ce filtre devient INOPERANT dès lors que la consommation atteint ou dépasse 8 KW. Etant vendu pour 65A (12 kW) la publicité est mensongère. La charge, dans le cas du test de David Bruno étant nulle. Les indications de son test sont sujettes à caution.
 
Pour un abonné gros consommateur, la solution d'utiliser au moins deux filtres, après avoir convenablement divisé le réseau interne en sections et en fonction de la consommation maximale de chacune d'elles. Hormis le cas d'une pluralité de radiateurs électriques fonctionnant ensemble, sous réserve de confirmation, ce filtre pourrait constituer un bon candidat.
 
J'ai abaissé considérablement l'électricité sale (sans Linky) avec des filtres du type Streterizer que l'on peut fabriquer facilement soi-même. Mais je n'ai pas testé sur une installations sous Linky.

==================================================

Ci-dessous la démonstration de ce que l'on a voulu me prendre pour un con, en me demandant de relayer l'organigramme paru dans la version initiale du post. Voir plus loin :

Ok c'est donc une publicité indirecte mais non exclusive pour Engie parmi d'autres

Jean Daniel Metzger

Le mercredi 17 octobre 2018 15:20,

 

Leslie Fornero <leslie.fornero@papernest.com> a écrit :

Monsieur,

Nous sommes rémunérés par nos partenaires que nous citons en détail sur notre site internet.

Bien à vous,

Le mer. 17 oct. 2018 à 14:59,

 

Dites moi votre startup elle se rémunère comment ?

Jean Daniel Metzger

Le mercredi 17 octobre 2018 14:01,

 

Leslie Fornero <leslie.fornero@papernest.com> a écrit :

Bonjour,

La souscription d'un contrat d'énergie fait partie des démarches administratives lors d'un déménagement.

Bien cordialement,

Le mer. 17 oct. 2018 à 14:00,

 

Si vous vous occupez de déménagement pourquoi avoir mis l'accent sur la fourniture d'énergie dans l'url ?

Jean Daniel Metzger

Le mercredi 17 octobre 2018 13:33,

 

Leslie Fornero <leslie.fornero@papernest.com> a écrit :

Bonjour Monsieur,

J'ai bien lu l'article que vous avez rédigé. Sachez cependant que nous ne sommes pas Engie. Nous sommes papernest, un service qui facilite la vie administrative des personnes qui déménagent. Nous proposons aux particuliers de passer par nous pour réaliser leurs démarches de résiliation et de souscription de contrats d'énergie lorsqu'ils déménagent. Ce service est totalement gratuit et indépendant.

Nous vous proposons notre article et notre infographie non à des fins de publicité déguisée mais pour accroître notre visibilité, notamment en sensibilisant le grand public sur des sujets comme celui des compteurs Linky.

N'hésitez pas à revenir vers moi directement si vous avez d'autres interrogations.

Je vous souhaite une très bonne continuation.

 

Bien cordialement,

Leslie Fornero

Le mer. 17 oct. 2018 à 12:34,

 

La note est publiée, vous allez probablement avoir une petite surprise...

Jean Daniel Metzger

Le mardi 16 octobre 2018 15:45,

===============

Le post original : on suspecte de la part de papernest une pub pour Angie. Il va s'avérer qu'en réalité les auteurs de cet infogramme sont subventionnés par diverses compagnies...

Infographie_Linky.jpg

Cliquer sur l'image pour afficher en grand...

Je reviens sur une incident grave déjà évoqué. Indépendamment de ce genre de problème inquiétant. Il faudrait faire la synthèse des décisions de justice actuelle. Les infos me parvenant sporadiquement, j'y pense et puis j'oublie. De toutes façons, j'ai l'habitude de la manière dont, en France, on enterre les scandales par l'usure. Et comme les mobilisations locales sont menées par des personnalités douteuses et avides de publicité personnelle, telles un Stéphane L'homme, je reste très pessimiste et je présume que ERDF parviendra à ses fins.

On m'a demandé de publier l'infographie figurant en tête de ce post et ça ne mange pas de pain. Lisez attentivement ce qui suit car c'est une pub déguisée.

Voir également : https://www.fournisseur-energie.com/linky-enflamme-les-fo...

L'url laisse croire à un fournisseur d'énergie, or ça ressemble plus à une initiative de particuliers. Le whois n'a rien donné. En revanche le téléphone laisse soupçonner que c'est ENGIE qui serait derrière cette manoeuvre. Vous allez à la racine du site, voyez le n° de téléphone et cette page :

https://www.agence-france-electricite.fr/fournisseur-elec...

Lorsqu'on m'a contacté par mail, j'ai répondu que la liste de l'organigramme est très incomplète et que si le derniers incendie est inquiétant,à cause de son caractère "pétaradant", ce qui m'inquiète le plus c'est la possibilité de surfacturation (j'ai vu un article évoquant des tests de plusieurs types de compteurs dits intelligents et c'est inquiétant), la possibilité de couper à distance (et de court-circuiter certaines décisions municipales en hiver) et la pollution par CPL. Je la place en dernier car j'ai questionné des relations qui ont le machin vert et n'ont rien remarqué. Il y a cependant des gens qui sont incommodés et on ne peut pas tout mettre sur l'effet nocebo.

Cette pollution est de toute façons indésirable et le problème c'est de trouver un filtre valable. L'article signalé dans le précédant post (Polier) serait un bon candidat mais j'attends de le pouvoir tester pour en parler.

Lorsque j'ai fait les objections ci-dessus, mes interlocuteurs ne m'ont pas contrarié, ce qui se comprendre si ENGIE est derrière la manoeuvre. Vous pensez bien qu'en tant que fournisseurs, ils se foutent des problèmes posés par le Linky et que la seule chose qui les intéresse c'est de capter des clients potentiels. Voilà donc un bel exemple de détournement qui risque de tromper ceux qui sont prêt de croire à tout ce qu'on leur raconte.

Ouvrez l'oeil. On ne me la fait pas ! Cela dit je n'ai rien contre ENGIE en fait je n'ai pas d'opinion car je ne me suis pas penché sur la question, je vois mal comment départager les fournisseurs. J'ai constaté récemment, en faisant des courses dans le supermarché que je fréquente une publicité très agressive dans le hall qui garantisse une absence de hausse mais si c'est pour être captif ensuite d'une augmentation de rattrapage, merci !

15/10/2018

Abeilles qui crévent par milliers, bébés qui naissent sans bras, de la faute aux rayons gamma...

61cNCOPZAdL._UX250_.jpg

J'ai fait la connaissance voici plusieurs années d'un musicien (comme votre serviteur). Il a transcrit les fameux Noëls provençaux de Saboly que je cherchais vainement.

Il se trouve être un excellent scientifique car il a étudié la physique et la chimie et il est entré en communications avec des scientifiques américains notamment.

Il est l'auteur d'un livre que je vous recommande vivement intitulé Climat, non coupables ! Comme votre serviteur il est bien plus que climatosceptique ! Il ne faut pas confondre la nécessité de travailler à un développement durable avec la chasse au CO2 telle qu'elle se pratique actuellement. C'est de la pure démence mais ça rapporte. Le développement durable à base d'ampoules à base consommation archi polluantes, parlons en ! je suis revenu au ampoules à incandescences classiques mais pour faire provision sur France lampes, il faut passer par une société ou une association.

20181011_124255.jpg

Source l'image : http://jesuismalade.org/bebes-nes-sans-bras-ou-sans-main/

Je recommande le blog du Dr Jo qui contient des informations intéressantes. Je ne peux pas tout répercuter et je ne traite pas, sauf exception, les grands scandales sanitaires car les médias tartinent assez dans ce domaine. Actuellement, Dr Jo diffuse des recommandations à propos de la grippe et il dit que les vaccins sont dangereux et qu'on peut s'en passer. Et c'est élémentaire

Le glyphosate pour les bébés sans bras, sûrement pas, les néonicotinoïdes pour les hécatombes d'abeilles, ça se discute, ces pesticides ne datent pas d'hier.

En réalité, nous sommes en train de vivre un renversement des pôles magnétiques et certains endroits parfois assez peut étendus voient leur magnétisme terrestre chuter d'où un effet Tchernobyl, malheureusement, il n'existe aucune carte géomagnétique à jour mais deux régions, la Bretagne et le département de l'Ain seraient victime d'une démagnétisation qui explique les malformations dont on parle actuellement par une sorte d'effet Tchernobyl.

Le phénomène en court prendra encore deux à trois siècles et en attendant la couverture atmosphérique de la terre devrait disparaître progressivement et l'espèce humaine va tout simplement crever. Y aura t-il des survivants, je ne sais mais ce n'est pas pour tout de suite.

Communication à propos des enfants sans bras

Je vous en donne copie. La vidéo dont le lien figure plus loin explique le phénomène en cause. C'est la traduction en français d'un document américain et entre deux diffusion sur une chaîne français, deux ou trois phrases très courtes ont été censurées qui précisaient les conséquence catastrophique du phénomène. c'est pourquoi il vous faut vous procurer le livre !

Bonjour,


A propos des naissances d'enfants sans mains ou sans bras, impliquer cela aux pesticides comme le font les médias n'est pas pertinent car ils sont en usage depuis plus de 40 ans et sur tout le territoire, ce qui n'explique pas l'apparition récente de ces cas, et sur des parties limitées du pays.

En fin de ce texte, se trouve l'explication la plus vraisemblable, bien que très dérangeante car nous ne pouvons rien faire contre un phénomène naturel, que les dirigeants politiques refusent de voir, à la consternation de scientifiques du monde entier...

Le dit phénomène a son origine dans les courants des roches en fusion sous nos pieds. Depuis 300 ans, ces courants subissent une anomalie (comme tous les 200.000 ans), et ils s'inversent progressivement, causant ainsi une surpression comme lorsqu'une foule en marche veut s'arrêter et repartir en arrière, ce qui explique la recrudescence des tremblements de terre et du volcanisme depuis 300 ans.

Cette "anomalie" a pour conséquence inévitable une anomalie similaire dans le magnétisme terrestre, en baisse aussi depuis 300 ans, notamment dans l'Atlantique Sud (SAA, South Atlantic Anomaly).

Les particules du vent solaire, jadis déviées dans l'espace par notre magnétisme, frappent à présent les régions polaires, de façon accrue, et y détruisent l'ozone : les électrons au Nord et les protons au Sud (ce qui explique enfin pourquoi le trou est plus grand au Sud, les protons étant bien plus lourds que les électrons).

Quant aux particules du vent solaire qui frappaient jadis les zones polaires, elles descendent plus vers l'équateur, où elles frappent la thermosphère, de plus en plus chaude (1800°) et de plus en plus poussée vers le sol, d'où le réchauffement des mers (et leur dilatation) qui à leur tour réchauffent l'air (et non l'inverse !). C'est la vraie cause du réchauffement climatique, visible depuis 300 ans (recul des glaciers en Himalaya en 1750) quand on ne savait même pas ce qu'était le pétrole...

Mais en plus du vent solaire il y a les dangereux rayons gamma, qui sont de moins en moins déviés, et en prime nous recevons à présent ceux déviés vers nous par le soleil ! Or, ces rayons sont très dangereux, voire mortels, et détruisent ou endommagent l'ADN, comme si on vivait près de Tchernobyl.

Cela explique bien des choses : l'apparition d'oiseaux aux becs tordus, le foudroiement d'oiseaux en Alaska sur le chemin d'un faisceau localement concentré de rayons gamma, l'hécatombe chez les fourmis (voir photo) et les abeilles (même en montagne et au Sahara, où il n'y a pas de pesticides), la raréfaction des cigales, des papillons, et depuis peu même la disparition des petits rongeurs, les dommages aux spermatozoïdes humains, la cataracte des cosmonautes, la hausse des cancers. Les dommages à notre ADN et à celui des spermatozoïdes vont avoir pour conséquences de plus en plus de malformations chez les enfants, comme pour ceux qui naissent sans bras ou mains, dans les endroits où malencontreusement s'est concentré un faisceau de rayons gamma.

Il est évident qu'aucune taxe carbone, aucun arrêté municipal ou de l'ONU, ne peut avoir la moindre influence sur les masses en fusion sous nos pieds, même si c'est très difficile à accepter, comme par les membres du GIEC autant dans l'erreur que les savants du temps de Galilée, désolé !

En fait, l'être humain moderne, qui a été préservé de toute baisse du magnétisme depuis 780.000 ans, est trop démuni pour y survivre, à moins de muter en une espèce plus résistante.

Voyez la lettre envoyée récemment au nouveau Ministre de l'Ecologie, que je vous joins. Toute l'analyse scientifique est dans le livre “Climat : non coupables”, ISBN : 978-2-8106-0445-6 (chez Amazon, ou votre libraire).

Voyez aussi le documentaire édifiant sur https://vimeo.com/233094084, avec mot de passe “magnet2017”… NB : ce documentaire, trop "dérangeant", a été expurgé avant que je ne réussisse à l'enregistrer entièrement ; on a coupé le passage où on révélait qu'un tiers de notre atmosphère va être expulsé dans l'espace sous la pression du vent solaire (comme pour Mars), et de même pour ce qui concerne les rayons gamma.

Je reste à votre disposition pour tout complément d'information.

Paul de Métairy

Textes complémentaires

Du même auteur voici plusieurs autres textes :

Présentation du livre : Climat : non coupables !

Lettre à l'actuel ministre de l'écologie.

Texte sur ozone et diésels envoyés à la Mairie de Paris

Texte sur la taxation des sodas Le problème étant que tout est bon pour faire du fric y compris en taxant des boissons gazeuses sans sucre. Et s'il même il faut 67 verres pour grossir (?) je vous conseille malgré tout de les éviter. Médicalement parlant le cas de l'auteur est un peu particulier car pour certaines raisons il souffre d'hypothermie.

Bonne lecture !

 

10/10/2018

Le feuilleton du "nouveau lévothyrox" : un nouveau "serpent de mer"

manifestation.jpg

Cette affaire, c'est un peu le monstre du Loch Ness, elle n'arrête pas de refaire surface mais on n'arrive pas à identifier exactement la cause des troubles. D'où la nécessité d'une récapitulation accompagnée d'observations.

Concernant les manifestations : combien de malades et de victimes authentiques lors des manifs retentissantes. Ici 2, la troisième je ne sais pas.

Cela dit il y a bien un problème mais il est loin d'être éclairci. Je vais encore faire grincer des dents mais voyez par vous-mêmes. S'il s'avérait que l'incompatibilité des excipients est pour beaucoup dans les problèmes constatés, ce mauvais choix en dirait fort long sur la qualité de la pharmacologie actuelle mais enfin il n'y aurait rien d'étonnant à ce qu'on en soit arrivé à ce niveau d'incompétence. En attendant la thèse des "impuretés", si elle a le mérite de satisfaire plus ou moins les plaignantes en justifiant leur révolte en ce qui me concerne je m'étonne que depuis que la première analyse diligentée au U.S.A on continue de nager dans un flou difficilement conciliable avec l'état des techniques actuelles qui auraient du, depuis longtemps, lever les doutes sur la composition exacte des impuretés récemment alléguées... 

En ce qui me concerne, je pratique d'abord sur la base du bon sens : on ne peut pas affirmer que des éléments chimiques impurs seraient susceptibles d'expliquer les effets indésirables observés tant que ces mêmes éléments chimiques impurs n'ont pas été caractérisés en terme de composition exacte. Tout ce que l'on suppose est qu'ils seraient plus ou moins apparentés à de la dextrothyroxine mais encore faudrait-il nous expliquer comment, en voulant produire de la thyroxine pure, on peut être amené à produire une ou des fraction impures de la même hormone.

L'installation de la polémique

Rappelons les faits chronologiquement :

Je n'ai pas noté les dates. Tout commence fin 2017, le nouveau Lévothyrox est commercialisé en mars mais en catimini et sans publicité, les contestations surviennent avant le 2 octobre qui verra la remise à disposition de l'ancienne formule. Les manifestations massives elles se déroulent durant le premier semestre 2018 avec un pic en avril.

1) Le "nouveau Lévothyrox" est donc mis en cause par de très nombreuses femmes entre mars et septembre 2017.

2) Parmi les signes relevés on distingue des signes d'inefficacité (hypothyroïdie manifeste avec perte de tonus, perte de cheveux etc... + de signes contradictoires qui sont plutôt d'hyper) mais aussi des malaises qui peuvent faire penser à une intoxication. Toutefois d'après mes observations des femmes de ma connaissance sont passées au "nouveau Lévothyrox" sans rien remarquer d'anormal. Pire encore ! Alertées par la polémique il en est qui ont abandonné tout traitement et se sont trouvées débarrassées de leur épuisement (un cas très caractéristique rencontré au cours d'un voyage).

3) Suite à des plaintes médiatisées de deux actrices en particulier, des milliers de femmes (et apparemment aucun homme ou fort peu) en viennent à descendre dans la rue et à manifester bruyamment. Je maintiens qu'il y a dans ce transport une forte proportion d'effets nocebo d'une part et que d'autre part l'affaire a surtout été un prétexte pour un certain féminisme revanchard de se manifester. Notez que l'affaire est presque contemporaine de l'épisode Me too et balance ton porc, mouvement discutable car pour que les actrices contraintes à des relations sexuelles non désirées puissent exiger justice, il faudrait qu'elle commencent par rendre l'argent de leur cachet afin que la Justice puisse faire la part de ce qu'elle méritaient en tant qu'artiste et ce qui leur serait éventuellement du au titre d'un dédommagement moral... Passons...

4) Des procédures sont engagées et j'ai prévu qu'elle ne donneraient rien ou pas grand chose. A ma connaissance, dans un cas seulement, le tribunal a ordonné la fourniture de l'ancienne formule. 

2 octobre 2017 : l'ancienne formule redevient disponible temporairement

Notons qu'il n'y a rien d'étonnant à ce que ces actions n'aient abouti à rien de concret. En France malgré les promesses d'un Chirac en particulier, le système américain des class actions n'a jamais vu le jour. Système qui permet de centraliser les plaintes pour une même cause entre les mains de cabinets d'avocats hyper spécialisés.

Je n'ai pas suivi dans le détail les péripéties au niveau de l'ANSM. On sait que nous n'avons rien gagné au changement de sigle et à la disparition théorique de l'ancienne AFSAPPS.

5) On apprend incidemment que si l'ANSM a réclamé un changement de formule c'est sous l'influence d'un expert travaillant pour le labo (Pr Lechat) et que le but était de passer du lactose au mannitol comme excipient et ce dans le but de pouvoir, à terme, conquérir le marché asiatique où les femmes intolérantes au lactose sont nombreuses.

Sauf que je n'ai jamais entendu dire que la quantité infime de lactose présente dans les comprimés ait posé de sérieux problèmes. En effet, il est assez clair que la consommation de lactose ne peut déranger les intestins des intolérantes qu'à partir d'une certaine dose pondérale.

6) Des voix commencent à s'élever pour dire que la présence de mannitol inhiberait l'assimilation et donc les effets de l'hormone T4. Il est à noter que si c'est bien le cas (et n'étant pas pharmacologue, je ne peux pas m'avancer sur ce chapitre) cet excipient indésirable pourrait expliquer les hypothyroïdies constatées.

Quoiqu'il en soit, récemment, Jean-Christophe Garrigues, le chercheur et analyste toulousain aurait découvert un mécanisme de déiodisation de la lévothyroxine provoqué par le mannitol, qui jouerait sur l’apport en hormones du médicament.

7) En juin 2018, on apprend qu'aucun labo français n'a voulu analyser le médicament litigieux par peur des représailles. C'est un labo américain qui aurait été sollicité :

https://www.asso-malades-thyroide.fr/wordpress/index.php/...

8) On apprend que le nouveau Lévothyrox pourrait contenir une molécule interdite en France, je cite :

Le laboratoire n’affirme pas qu’il s’agit de la Dextrothyroxine (NDLR : la substance de synthèse, non commercialisée en France, a été retirée de la vente aux Etats-Unis en raison d’effets secondaires). Il dit que c’est vraisemblable. il faudrait une analyse supplémentaire pour le prouver. Or, l’association a épuisé ses fonds, elle vit sans subvention, ni publique, et encore moins des laboratoires.

Voir ceci pour la Dextrothyroxine.

Effectivement les effets indésirables du nouveau Lévothyrox font penser à ceux de cette molécule mais pourquoi Mercx aurait pris le risque de la substituer à la thyroxine. Dans cette sorte d'affaire, il faut toujours privilégier le bon sens, sauf qu'une association comme celle des malade de la thyroïdie à tout intérêt pour exister médiatiquement à pratiquer la victimisation à haute dose et donc à tartiner en long en large et en travers, moultes communications sans jamais essayer de résumer les faits comme je m'efforce présentement de le faire.

Quid de la destrothyroxine ?

La question demeure vaseuse : voir cet article de l'asso... Le pic suspect ne serait pas interprétable selon l'ANSM.

4 octobre 2018 un chimiste toulousain découvre des impuretés, il est immédiatement désavoué

9) C'est alors qu'un certain Jean-Christophe Garrigues du CNRS de Toulouse entre dans danse en évoquant un pic d'impuretés. Il aurait été missionné  et rémunéré par l'association. Ce qui est troublant c'est que le pic d'impureté se serait atténué dans des comprimés de fabrication récente.

Comme il fallait s'y attendre, la conférence prévue pour le lendemain est annulée. L'intervenant aurait opéré sans l'aval de son employeur et au mépris de certaines règles...

Conclusions (provisoires)

La question qui se pose c'est dextrothyroxine ou impuretés et si impuretés il y a, quel rapport avec la dextrothyroxine ou comment aller le l'un à l'autre. En d'autres termes la dextromachin est-ce un composé ou partie d'un composé que l'on risque de voir apparaître en cas d'un mauvais processus de fabrication de la T4 visée ?

Les comprimés seraient fabriqués en France, en fait assemblés et conditionnés mais quid des principes actifs. On en revient à l'hypothèse d'une "piste chinoise" puisque le but serait de conquérir le marché asiatique mais c'est très mal parti.

Bien évidemment ces "bonnes femmes" qui se complaisent dans le victimisme ne savent pas poser les bonnes questions. Quand on voit comment elle mégote au sujet du dosage de l'Euthyral sur les forums dédiés on comprend vite que techniquement, même leurs "leadeuresses" ne maîtrisent pas grand chose. Mais les psychiatres savent que dans certains cas, une maladie est une façon d'exister aux yeux d'autrui et dans ce cas là, on a tout intérêt en embrouiller, à faire durer

J'ai compté plus de 760 communiqués à propos du Lévothyrox (38 pages de 20 articles chacune) et nulle part vous ne trouverez le moindre résumé clair comme celui que je propose. Je vais encore me faire insulter par une dame qui s'est prise jadis pour une Jeanne d'Arc mais c'est égal j'ai le dos large et très solide !

25/06/2018

Dans série "hygiène sociale publique" : si on parlait un peu de l'ortographe dite "inclusive"

Mises en bouche

Marie-Olympe-de-Gouges.jpgLa dame figurant ci-contre est actuellement l'une des héroïnes révolutionnaires revendiquées par les féministes partisane de l'orthographe inclusive. Elle s'appelle Olympe de Gouges, une "lumière" comme on va le voir ! Sur cet citoyenne voyez Wikipédia.

Ce qui m'enhardit à persévérer dans ma croisade à l'encontre d'un certain féministe non pas égalitaire mais franchement dominateur, c'est que j'ai eu l'occasion d'échanger avec des représentants de mon sexe. Mon cardiologue d'abord : je ne l'avais pas vu depuis 4 ans, j'ai renoué pour un examen de routine mais rassurez-vous ou plutôt inquiétez vous ! Mon électrocardiogramme est parfaitement stationnaire. Donc s'il m'arrive d'être sujet à des coups de pompe, j'espère encore faire chier quelques semblables pendant encore assez longtemps à défaut de "faire chier le monde" ce qui serait assurément faire preuve d'une prétention bien excessive.

Ensuite je suis allé quérir des ouvrages d'hématologie, de bactériologie de parasitologie dans une grande librairie locale. Le visage du vendeur s'est éclairé bien que je ne fréquente guère cette maison depuis environ 15 ans. On se connait mais j'ignore jusqu'à son prénom. Cet accueil sympathique m'a incité à le sonder sur le sujet qui me tient à coeur. Il s'agit d'un homme jeune très modéré mais j'ai regretté de n'avoir pas pu enregistrer la conversation qui m'a inspiré, dans un post précédant un ajout au sujet de l'affaire Weinstein et des points faibles que constituent ce petit accessoire qu'on appelle pudiquement "roubignoles". Ici on a un nom charmant pour désigner la chose, cette partie très sensible de notre anatomie ça s'appelle un bicou...

J'ai évoqué dans le même post le dégât causé au sein de l'église romaine par l'infiltration de pas mal de femmes, entre la hiérarchie sacerdotale et la clientèle en général. J'avais oublié de vous en dire une bien bonne. J'ai eu l'occasion de discuter récemment avec un curé qui essaie de perdre son trop plein de lipides en suivant les recettes d'une certaine Sainte Hildegarde et en faisant du jardinage "bio". Soit dit en passant, ça n'a pas l'air très efficace néanmoins ses aubergines cuites au vinaigre et conservées dans de l'huile sont excellente et alors que je venais quérir une commande, il m'a reçu bien gentiment et m'a demandé si je savais comme lui et ses collègues appellent les femmes de diacres. Je n'en avais pas la moindre idée alors il a accepté de m'affranchir : Entre confrères ils les désignent comme n'étant que des DIA-CONASSES ! Excellent non ?

L’orthographe inclusive, d'où ça sort ?

On notera pour commencer, qu'il y a des éditeurs fêlons qui pour être dans le vent sont prêts à publier les pires cochonneries. C'est ainsi que Hatier publié un manuel d'écriture inclusive, pour n'être pas en reste. Comme l'Education Nationale est un espace où la parité est effective de longue date. La flatterie à l'égard des "bonnes femmes" ça peut payer sauf que je connais pas mal de femmes tout court, qui exècrent les manigances des féministes.  

Vaste question ! Ma thérapeute en MTC a essayé de me persuader que le féminisme serait une invention américaine. Que nenni ! Certes ce sont bien certains oligarques yankee qui ont incité les femmes à prétendre se libérer en fumant comme des pompières et surtout en travaillant car il s'est agi de remplir les caisses du Trésor Public. Il y a certes derrière le "gendrisme" en vogue toutes sortes de menées fort suspectes et possiblement une volonté de neutraliser ce que représente et implique la différence des sexes afin d'unifier et d'élargir, autant que possible, divers marchés de consommation. Disons que le mercantilisme ambiant essaie de faire feu de tout bois mais il n'empêche que si l'orthographe dite inclusive parait prôner une "égalisation des chances", c'est encore une volonté de domination sans partage des femmes qui est à l'oeuvre derrière cette "saloperie" sémantiquement ingérable et catastrophique.

Petit détour à propos du phénomène "queer"

960x614_jonas-ben-ahmed-comedien-transgenre-joue-plus-belle-vie.jpgLe numéro 2390 du Point du 21 juin 2018 a consacré un article à cette nouvelle "révolution sexuelle". Je n'entreprendrai pas d'en faire la recension car le sujet est assez abscons mais je dois à la vérité de dire qu'il y a des "trans" assez réussi et même, au moins en apparence, parfait. Je trouve le fameux "Dimitri" de Plus belle la vie non pas seulement convainquant car je m'y serais laissé prendre s'il avait sauté dans mon lit. J'évoque l'acteur Jonas Ben Ahmed qui est apparu dans l'enfer terrestre en tant que fille...

L'illusion est parfaite. En tenue d'Adam, je ne sais, je demande à voir Il fait appel à la chirurgie pour se faire greffer ce qui lui faisait défaut et on a le droit de se poser des questions sur la fonctionnalité de la "chose". Est-ce qu'elle manifeste son contentement quand on la la caresse dans le bon sens ? Est-ce que la "chose" communique  son éventuelle satisfaction à son porteur. Ce dernier nous a promis de publier des photos artistiques de sa transformation et j'attends ça avec beaucoup d'intérêt. Je sais que la chirurgie fait des miracles mais je m'attends tout de même à certaines limites...

Enfin, quoiqu'il en soit, si tant est qu'il fréquente les boites gays, on doit s'arracher ce Jonas, sauf qu'on ne semble pas savoir de quel genre bois il aime à se chauffer...

Quoiqu'il en soit la transformation est assurément réussie et ce qui en résulte est hyper sympa. L'article du point présente un autre exemple apparemment tout aussi indécelable.

Et si ces transformations font le bonheur de quelques uns, bienvenue chez les nouveaux opprimés que nous sommes ! Sauf que les transformations inverses me paraissent infiniment moins heureuses. Déja que je trouve que bon nombre de filles sont "contrefaites" de part leur comportements maniérés conçu à des fins de séduction alors quand on recourt à des artifices pour singer un sexe qui à tendance à en abuser, j'ai tendance à prendre mes jambes à mon cou !

Recherches sur l'origine de l'orthographe inclusive

Eliane_Viennot_à_la_Wikiconvention_Francophone,_août_2016.jpg

En bon français l'orthographe inclusive a quelque chose à voir avec le langage épicène :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Langage_%C3%A9pic%C3%A8ne

Cet article donne quelques repères quant aux étapes qui sont à l'origine de cette manigance. Officiellement, c'est en 1998 que serait apparu un décret invitant à la féminisation de certains titres. On ne voit aucun inconvénient à dire Madame la directrice, ou Madame la présidente, à distinguer avocat et avocate tant que tout cela reste euphonique.

A gauche Eliane Viennot qui est pour beaucoup dans la vogue de cette orthographe se présente comme professeuse. Je suis désolé mais j'entends suceuse, pisseuse et tout ce que l'on voudra dans ce style. Sans doute faut-il être un assez fin musicien pour comprendre ce que c'est qu'un parler euphonique.

Le ridicule n'a jamais tué personne et bien c'est ma foi très regrettable car il aurait débarrassé ce monde d'une bonne partie des "pitresses" et des mauvaises comédiennes qui le rendent parfois si déplaisant. Eliane Viennot, à des titres, c'est qu'elle fait partie de ces nouvelles "femmes savantes" qu'un certain Jean Baptiste Poquelin à prestement "croquées". Pour ma part, je n'ai pas envie de "croquer" ce genre de personnage, je n'ai pas la moindre envie de m'empester la bouche. Je préfère traiter la chose à l'arme blanche soit à fleuret pas trop moucheté, cela me semble nettement plus viril.

Le Figaro, qui est l'un des médias bourgeois les plus haïssable a donné la parole, à cette "drôlesse" qui veut se faire passer pour intellectuelle distinguée . Voir :

http://www.lefigaro.fr/langue-francaise/actu-des-mots/201...

Voici un extrait :

Que pensez-vous du terme «Homme», qui, avec une majuscule permet d'associer le féminin et le masculin?

C'est une invention. En français, le mot «Homme» avec ou sans majuscule veut dire «homme». Ce n'est pas la traduction du mot latin Homo, qui voulait dire «homme» et «femme» (le mâle humain étant désigné par vir). Le vrai mot qui désigne l'humanité, c'est «humain». C'est ce qu'ont compris beaucoup de pays. Depuis 1948 d'ailleurs, on parle de «human rights» ou de «derechos humanos». La France, elle, campe sur «l'homme», en prétendant que ce terme englobe les femmes. Mais si c'était le cas, les Françaises auraient été citoyennes dès 1789! Or elles ont dû attendre 1944.

Cette femme raconte des conneries. Quand on parle de l'homme en général, on traduit par l'être humain ce qui englobe les deux aspects sexués de l'humanité.

L'homme est du côté du Ciel et la femme de la Terre !

Ce qui emmerde les femmes c'est qu'en français le masculin l'emporte toujours sur le féminin. C'est intolérable mais c'est parfaitement normal ! L'homme est du côté du ciel est c'est la raison pour laquelle les dragées des baptême de garçons sont bleue et non roses. Elles sont roses pour les petites cochonnes et les futures salopes donc une certain Catherine Deneuve s'est entourée pour brailler à la face du monde qu'elle adore qu'on lui mette la main au cul. Il est prouvé que les filles peuvent devenir des garçons très très présentables, voir ci-dessus. L'inverse est beaucoup moins assuré...

L'homme est du côté du Ciel car il fournit la semence, dans la procréation la femme est du côté de la Terre, elle est un réceptacle passif. Je sais que cette hiérarchie naturelle est difficile à avaler mais toutes ces femelles acharnées à vouloir dominer les mâles oublie que le Ciel les a gratifié de compensations sous la forme d'une possibilité de jouissance sexuelle d'un caractère nettement plus infini. Voir à ce sujet le mythe grec à propos d'un certain Tirésias qui a fait successivement l'expérience des deux possibilité et qui a quantifié la différence d'intensité comme étant de 9 à 1. C'est du reste là que réside la raison pour laquelle il a fallu édicter des lois assez strictes pour qu'à cause de cette possibilité de jouissance quasi infinie, les femmes n'embrasent pas toute la société en la transformant en véritable lupanar.

A propos de certains inégalités en matière d'orgasme

Mais que ces femmes n'aillent pas s'imaginer que j'envie leur possibles performances en matière d'extase érotique. Bien sûr, la encore, si la plupart sont devenues frigides, c'est encore de notre faute. Nous ne savons pas nous y prendre avec les douces créatures que sont les femmes. Nous allons trop vite, nous ne sommes que des brutes, des prédateurs qui nous servons d'elles comme de Kleenex.  

Les hommes ont pris l'habitude de compenser, voire de sublimer leur relative infériorité sous ce rapport en développant un type de sociabilité qui compense largement et qui font que pour exister parmi leur pairs et n'être pas mis au banc de la société, ils se doivent de se tenir. Bien évidemment cet édifice subtil est en train de foutre le camp tous sexes confondus.

A ce propos, j'ai signalé l'existence d'une "curiosité" appelée Aneros, qui est censée avoir été inventée pour soigner les prostates et qui permettrait aux mâles d'atteindre des orgasmes à répétition de type féminin. Je n'ai pas essayé car je suis vraiment trop mec pour avoir pris un tel risque, coucher avec des mecs tant que je garde la maîtrises des opérations ne m'a jamais posé le moindre problème. Mais quand un hétéro s'est risqué à me draguer en me prenant pour ce que je ne puis pas, ça c'est toujours mal passé. En revanche, je constate que quand l'un d'eux aspire à s'éclater, il a tendance à changer de camp brutalement  et à se faire défoncer en long en large et en travers et en gueulant comme une truie qu'on égorge. Bonjour la poésie ! 

Notons en passant, que si l'avant Mai 68 à présenté une charme dont on ne trouve plus guère de traces du fait d'interdits relatifs, la génération montante des "homos nouveaux" se caractérise par une assez merveilleuse polyvalence. Ils se déclarent volontiers comme "auto reverse" à l'instar des cassettes aujourd'hui passées de mode. Et ils peuvent "se retourner" sans  se sentir obligés de se comporter comme des folasses. J'ai le sentiment d'être arrivé à un trop tôt, pas assez avant mai 68, et de n'être plus assez jeune pour jouir de tant de disponibilité. Sauf que je ne suis pas dupe, ladite "auto reversitude" se paie d'un manque de saveur au plan gustatif. Je veux dire que les mères ne fabriquent plus que des "clones", certes attirants et tout à fait comparables aux fruits poussés à grand renforts de pesticides, ils sont bien colorés et sans tâches apparentes mais quand on mord dedans on recrache, c'est pire que de la betterave.

Et quand on essaie de compenser en misant sur une certaine recherche intellectuelle, on n'est guère mieux lotis. On recherche vainement des philosophes à l'humour à la fois vache et flamboyants. 

Olympe de Gouges, une "précurseuse" de l'orthographe inclusive ?

DDFC.jpg

C'est la thèse de la "femme savante" que je viens d'évoquer. Allons donc voir ça de près... Pour commencer, j'avais pensé qu'il devait s'agir d'une lesbienne de la belle époque. Erreur, il s'agit d'une femme révolutionnaire mais au regard de cette chapitre je n'en connais qu'une qui mérite une canonisation et c'est un certaine Rosa Luxembourg. Toutes les autres "prétendeuses" en la matière n'ont aucune chance de lui arriver à la cheville !

Le préambule de sa déclaration des droits de la femme se résume à ceci : l'ignorance et le mépris des droits de la femme auraient été la seule cause des malheurs publics. Olympe de Gouges est montée de sa province natale (Montauban) pour s'ériger telle une sorte de "messie féminin", ce serait à crever de rire si ce qu'elle a préconisé ne s'était pas déjà incarné en partie avec le spectacle de cohorte de ministresses qui n'ont guère brillé que par un mélange de culot phénoménal (Ségolène "La Royale") et une incompétence notoire. L'une a plus ou moins acclimaté l'arabe en tant que seconde langue. Je regrette mais l'arabe n'a jamais été une langue européenne, elle n'a absolument aucune place dans les écoles de la république ! Enfin il faut dire à la décharge de ces femmes que du côté masculin, cela n'est guère plus brillant, loin s'en faut ! La dégénérescence des sexes est pour ainsi dire une affaire "collégiale" et en dernière analyse la faute vient des hommes. S'ils avaient su garder leur rang en montrant l'exemple, on n'en serait pas là où nous en sommes !   

Nous vivons sans nous en aviser sous un régime "matriarcal", cela s'appelle une "république" ! A propos d'où vient-il que les noms de régimes soient toujours féminins : tyrannie, dictature, démocratie, démagogie qui sont autant de "vacheries" à des titres divers ! Le seul régime qui soit masculin et qui soit apte à fonctionner c'est l'absolutisme, savoir le gouvernement d'un seul homme. Bien évident, il faut pour cela que le détenteur de l'autorité soit sage, qu'il soit mesuré et qu'il aime le peuple qu'il a sous sa coupe. Louis XIV n'a pas été le mauvais prince que l'on prétend, c'est quand il a essayé de faire payer les riches que la haute aristocratie parlementaire a foutu la zone.

Comme l'égérie de notre république s'appelle Marianne le canard homonyme se devait de célébrer cette héroïne mais il n'est nulle question d'orthographe inclusive dans son combat!

https://www.marianne.net/culture/olympe-de-gouges-une-fem...

Bld Voltaire a posé la question de savoir si cette Olympe se reconnaîtrait dans les actuelles théories du genre. Bien qu'elle se soit singularisée par la rédaction d'une Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne présentée, le 28 octobre 1791, on s'accorde à reconnaître que rien n'est moins sûr !

http://www.bvoltaire.fr/olympe-de-gouges-se-reconnaitrait...

Puisqu'il faut mettre les points sur les i, il faut se résoudre à souligner que ni les femmes ni les "pédés" n'ont été en reste quand à réclamer un changement de société. Sauf que les gens que mes confrères ont su briller par un humour des plus cocasses. Certes la revendication est tributaire d'une certaine féminisation qui a connu son point d'incandescence avec la littérature proustienne où les Albert(s) se changèrent en Albertine pour ne pas épouvanter les bourgeois mais on a tout de même fait quelque progrès depuis, les jeunes "homos" contemporains sont extérieurement des garçons comme les autres grâce à la malice de leur couturiers qui ont su créer un mode assez narcissique. Sauf que tout le monde il est narcissique et que le narcissisme n'est pas suffisant pour fait un "pédé", cela n'a même aucun rapport.

Parenthèse sur "les enfants de Sodome à l'Assemblée Nationale"

Voir : https://archive.org/details/lesconfdrsvrolss00maur

Vous y trouverez plusieurs titres savoir Les confédérés vérolés suivis de la calotte renversée, les enfants de sodome et les Fredaines lubriques de J.F. Maury ; facéties révolutionnaires textuellement reproduites d'après les éditions originales de 1790, avec notice.

Je n'ai pas tout lu mais je vous y souhaite bien du plaisir car tout cela est assez joliment envoyé. Surtout ce qui est important c'est la revendication des "homos" de l'époque des Lumières qui ont exigé, sans succès, que la médecine se penche sur le "Sida" de l'époque. On l'appelait la cristalline et on en mourrait. Tout ce que je sais c'est qu'il devait s'agir d'une pathologie herpétique, donc probablement virale, mais personne ne s'est soucié de résoudre cette énigme, pas même un certain Mirko D. Grmek l'historien de la nouvelle peste qui n'en a jamais soufflé mot. Pour ma part j'ai cherché en vain... 

Mais le pamphlet intitulé les enfans de Sodome est un texte prédictif et quasiment prophétique, tout ce à quoi il a aspiré s'est largement incarné. La seule chose qu'il ne pouvait pas prévoir c'est l'apport de la technique numérique au développement de la pornographie et l'autisme sexuel qu'allait engendrer la marée qui en est résulté. Cela dit je n'entends pas prononcer de jugement moral sur le sujet, il existe des choses beaucoup plus nocives. C'est relativement innocent et si on tient tant à ce que cela continue, ce n'est pas uniquement parce que ça rapporte beaucoup de fric mais parce que cet "autisme" participe d'un certain contrôle social. Soyons clair : un tel déballage devrait normalement se solder par un développement exponentiel des viols et pas seulement des femmes mais aussi des garçons. Or il ne se passe rien. On monte en épingle quelques affaires mais on sait bien qu'autrefois les abus étaient très nombreux mais ils restaient cachés. Donc cela veut clairement dire que toutes ces sollicitations visuelles ont surtout tendance à rendre les hommes de plus en plus impuissants. C'est ce qui se passe quand on multiplie les sollicitations sans qu'elles puissent être vraiment assumées dans la vie réelle. Du reste les "psys" savent bien que les jeunes couples font de moins en moins l'amour. Monsieur et Madame rentrent crevés du turbin. Monsieur joue avec sa tablette et Madame se dissipe en écrivant des bêtises sur son compte Face de Bouc.

Olympe de Gouge vue par Boulevard Voltaire

Je ne lirais pas sa déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, çà doit être d'un chiant. La déclaration des droits de l'homme avec ou sans majuscules entendue comme droits de l'être humain me suffit.

Voici quelques extraits : 

Cette femme, dont les féministes modernes font leur porte-drapeau, revendiquait d’être femme et ne se serait pas reconnue dans les aberrations des théories du genre.

Il suffit, pour s’en convaincre, de se reporter au texte de son manifeste où, pastichant la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, elle dénonce le fait que la Révolution oublie les femmes dans son projet de liberté et d’égalité : la Convention refusa d’ailleurs de l’examiner.

L'auteur nous dit qu'une certain Najat-Belmachinchose aurait du lire ce texte :

Voyez comme se termine le Préambule : « Le sexe supérieur en beauté comme en courage dans les souffrances maternelles reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l’Être suprême, les droits suivants de la femme et de la citoyenne. »

Commentaire du recenseur : Quelle horreur ! Donner aux femmes le privilège de la beauté, passe encore, mais celui de la maternité, n’est-ce pas scandaleux ?

Le sexe supérieur en beauté mais au prix de combien d'artifices cosmétiques? Parmi les oiseaux, je regrette les mâles sont nettement plus intéressants que leurs femelles. Voyez les poules faisanes, elles sont bien tristes. Quand aux privilège de la maternité, il est réel, c'est ce qui fait que les couples de lesbiennes sont nettement avantagés par rapport aux couples de mecs qui doivent faire appel à la G.P.A. !

Je m'arrête là car l'auteur, à mon avis n'est pas très inspiré. Il dit qu'il est regrettable qu'il ait fallu attendre le 21 avril 1944, pour que les femmes aient le droit de vote. Tout çà parce qu'elle ont conduit des tracteurs pendant que leurs hommes et leurs fils se faisaient descendre sur le front. Je ne vois là aucun héroïsme qui aurait mérité une récompense. Et oui pendant que les chats ne sont pas là les souris dansent et elles prennent silencieusement le pouvoir ! Le résultat est qu'il a suffit à présent d'être jeune et d'avoir une belle gueule (c'est relatif et ça dépend des goûts...) pour passer en force. Je suis contre le droit de vote des femmes mariées, et je ne l'aurais accordé qu'aux seules femmes célibataires.

Je continue :

Mais il n’est pas certain qu’Olympe de Gouges aurait partagé les exigences actuelles sur la parité, qui est une forme de condescendance à l’égard du sexe féminin. Elle ne se contentait pas d’affirmer que, pour les femmes comme pour les hommes, « les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune ». Loin de réclamer une égalité formelle, elle pensait que la nature masculine et la nature féminine sont différentes, voire que celle des femmes est supérieure. 

La parité, condescendance ? Je dirais plutôt démagogie haïssable et le résultat on le connaît, c'est une "courge" qui a entre ses mains la gestion du sort des femmes française. Tout cela a commencé avec un certain Sarko 1er qui a foutu en l'air la Libye pour museler l'un de ses bailleurs de fond.

La nature féminine est-elle supérieur à la nature féminine ?

La seule chose sûre est qu'elle sont dissemblables et que tout dépend des critères à partir desquels on entend faire la comparaison.

Je poursuis : Dans la conclusion de sa Déclaration, elle rappelle l’influence secrète que les femmes ont toujours exercée sur les hommes, l’aide constante qu’elles leur ont apportée. Elle souligne que « l’homme esclave a multiplié ses forces, a eu besoin de recourir aux [leurs] pour briser ses fers », et qu’il est temps, aujourd’hui, de reconnaître officiellement leur rôle dans la société.

On est loin des divagations égalitaristes et genristes de notre époque !

Influence secrète certes, les femmes ont toujours tenus les hommes par la bite. Voir l'histoire des Sabines. Mais sûrement pas les meilleurs vu que les philosophes les plus célèbres ont été "pédés" et/ou assez misogynes.

Le voltairisme est tombé en quenouille

larteguy-jean-lettre-ouverte-aux-bonnes-femmes-livre-876309923_ML.jpgJ'ai pas lu la déclaration de cette Olympe de Gouges mais assurément son discours n'a jamais cassé quatre pattes à un canard. Je ne sais trop ce que ce vil flatteur de Voltaire a dit des femmes et je m'en soucie comme d'une guigne mais on ne peut pas dire que ceux qui se recommandent de lui soient devenus de brillants esprits. Tout cela est d'une indigence phénoménale... Si c'est tout ce que les féministes ont à nous montrer comme héroïne, elles feraient bien de replier leur attirail et de se faire oublier.

Heureusement que le Premier ministre et l'Académie ont osé opposer un nom ferme et résolu à la tentative d'inclusivité dans notre Constitution et dans l'enseignement du français mais combien de temps cette résistance va t-elle encore durer ?

En 1972 un grand journaliste tel Jean Lartéguy pouvait encore écrite une Lettre ouverte aux bonnes femmes en osant couvrir de ridicules leurs prétentions mais à présent on ne saurait publier pareil pamphlet sans risque de se faire tuer en sortant dans la rue.

J'ai fauté jadis en présentant les femmes comme une "espèce invasive". Sur le plan statistiques, les garçons serait un peu dominants (1,04 pour une femme) mais au bout du compte le genre masculin étant coutumiers des prises de risques excessives on passerait à la fin du compte à 0,78 mecs par femme survivante. Pour ma part je veux bien que l'on renverse les rôles, et je suis partisan d'envoyer les femmes se faire déglinguer dans des chars et nous on restera à la maison. Et après on recausera de l'égalité... Mais tout homme appartenant à ma génération vous dira que quand on laisse faire les femmes c'est la guerre. Et oui c'est la guerre des sexes.

Mais je n'ai pas peur car ma plume est plus affûtée qu'une épée de Tolède. 

Je terminerai par une anecdote. Je me sers en essence pour mon scooter à la pompe d'un Intermarché qui a soudain décidé de faire payer d'avance les deux roues. C'était une femme qui était à la caisse et en tendant mon billet j'ai commencé par lui dire : vous nous emmerdez avec cette nouvelle lubie ! La caissière : les voitures ont une plaque, on peut les identifier. Votre serviteur : Nous aussi nous avons des plaques, ça nous a coûté assez cher; vous n'avez qu'à demander au patron de mettre une caméra, une de plus ou de moins ... Un moment après je reviens pour ajouter les 2 € et quelques qui manquaient au billet pour faire l'appoint et voilà qu'elle me sort qu'elle n'est pas ma copine et que je l'ai insultée. Alors ce que j'ai répondu : Quand j'ai dit que "Vous" nous emmerdez, il ne s'agissait pas d'un "vous de politesse" mais d'un "vous inclusif et collectif", c'est votre patron et sa nouvelle lubie qui nous empoisonne. Quand à faire de vous une "copine" j'ai le regret de vous informer que premièrement il vous faudrait commencer par faire un régime des plus stricts, en plus vous n'avez aucune chance d'être élue, je suis "pédé" et si çà n'a toujours été un "pur bonheur" au moins n'ai pas risqué de perdre trop de plumes dans l'aventure. Sur ce je vous salue !

Voilà comment il faut traiter certaines femmes ! Puisqu'elles revendiquent des "couilles" il faut les traiter comme se traitent les mecs entre eux !

Cela dit, si vous voulez vous informer sur les réactions à propos de l'orthographe inclusive, le Web regorge de réactions hostiles. N'empêche que la fameuse Olympe de Gouges est un "cas" mais trop se foutre d'elle serait contre productif, il suffit de constater que sa geste est caractéristique de certaines niaiseries typiques de l'époque dite des "Lumières".

Quoiqu'il en soit, il n'y a guère que les chats et les chiens qui ne m'ont jamais déçu...

20/06/2018

L'affaire du "nouveau Lévothyrox" : les dernières nouvelles analysées sur un fond de féminisme revanchard

8402.pngLes dernières corrections de ce post sont en rouge.

Pathologie sociale émotionnelle

On ne saurait me reprocher d'avoir refusé de céder devant le caractère assez purement "émotionnel" qu'à pris l'affaire avec ses manifestations féminines de rue. Que cela plaise ou non il faut en reparler un peu.

Sauf qu'à l'heure actuelle, les femmes peuvent tout se permettre impunément de sorte que la moindre critique se solde immédiatement par un véritable lynchage. Et cette situation est devenue insupportable ! D'autant plus insupportable que ce sont en général des "cons" qui aiment à voler au secours des "meufs" afin de pouvoir poser en défenseurs respectueux des droits des femmes. Évidemment ces gens là font partie des "idiots utiles" et des "traîtres" les plus haïssables car ils ne voient pas qu'à terme, on va nous les hommes, se faire complètement "bouffer". Ainsi on est allé jusqu'à vouloir m'interdire de parler de ce qui suis en décidant que ce serait hors sujet !

Jusqu'à preuve du contraire nous sommes toujours en France et la liberté d'opinion est un droit absolu qui ne connaît que certaines limites (apologie de crime etc...) et à partir du moment où je ne cite pas de noms j'ai le droit de dire à un lecteur qui n'apprécierai pas mes propos que c'est un "connard" en lui disant d'aller se faire foutre... Nous sommes arrivé à une époque où il est exclu de faire dans la dentelle si on veut être compris !

Je me suis donc fait haïr et INSUTER en privé par une certaine Anne Duperey et par diverses harpies membres de l'AFMT pour m'être insurgé contre les manifestations massives de ces femmes qui sont descendues dans la rue pour protester à propos des problèmes posés par la nouvelle formule à base de T4. J'ai fait l'objet de spams sauf qu'il est une chose que l'on doit savoir : il est hors de question que je capitule devant des menaces. C'est même le plus sûr moyen de s'en faire rajouter une couche ! Que les excitées me lâchent la grappe et à défaut que le diable les emporte !

Ce qui m'a tapé sur les nerfs dans ces fameuses manifestations de rue, c'est que cela a encore été une occasion pour un nombre impressionnant de femmes dont la majorité sont passées au nouveau "Lévo" sans douleur de se faire remarquer. Il est clair en effet, que la recherche de l'égalité et de la parité est dépassée, une forte proportion de femmes veulent dominer les hommes et la tendance est à les présenter comme des prédateurs constitutionnels. Je suis d'autant plus révulsé contre cette révolte que je peux bien dire que je suis sans péché à leur égard pour l'excellente raison que les femmes ne m'ont jamais intéressé sexuellement parlant. Sauf que nous avons le même genre de problème en commun : à savoir la haine de ces "machos" de merde qui n'ont qu'une "bite" en guise de cerveau. Seulement voilà : je me suis rendu compte d'une chose, à savoir qu'en défendant les femmes mes confrères "homos",se sont bornés à seulement élever des chiennes pour les mordre ! Ils ne se sont pas rendu compte qu'elles allaient s'affranchir de toute espèce de tutelle et l'argement dépasser les bornes !

Un examen "sociologique" du phénomène s'impose avant d'entrer dans des considérations "techniques" ! J'entends initier ici un véritable procès d'un certain "féminisne" et je ne vois pas ce qui peut m'en empêcher.

Concernant l'aspect médical, je tiens à souligner que même si Merck devait être condamné, une telle victoire est sans doute bonne à prendre mais elle ne changera rien au fond du tableau : le problème je le rappellerai plus loin c'est que la voie consistant à tabler sur une seule hormone, la T4, inactive par elle-même est une CONNERIE.

Il ne sera possible de soigner correctement les hypothyroïdie que si les médecins recouvrent la faculté d'user de poudre ou 'extrait de thyroïde de porc. Il y a 4 hormones thyroïdiennes, l'Euthyral qui contient de la T4 et de la T3 est un progrès mais il en manque encore 2 qui ont forcément un rôle à jouer. Alors comment se fait-il quez personne n'a parlé de passer à l'Euthyral ?

Si la poudre de thyroïde de porc devait faire son retour, çà ne ferait pas l'affaire des musulmanes. Et bien tant pis pour elles ! Les tabous, alimentaires en particulier, basta ! On en a plein le cul ! Voyez le terrorisme véganiste sous prétexte des violences faites aux animaux, élevés en batterie. Faut pas tout mélanger ! On ne peut pas se priver de protéines animales, ces enfoirés de Vegans, à force de ne bouffer que des courges, sont devenus débiles et qui plus est méchants. Ils sont pire que les témoins de Jéhovah et autres "évangélistes". Ce sont de véritables inquisiteurs, il faut leur dire de le fermer, et s'il négligent d'obtempérer, leur botter le cul ou les claquer. Je n'apprécie pas particulièrement les carnivores qui engloutissent de la viande rouge à tous les repas. Mais chacun est libre. Quant à la maltraitance animale, c'est à la justice à sévir en fermant les abattoirs et les élevages défectueux et en foutant en taule les dirigeants...

Le monde actuel, il faut en être bien conscient, est dominé par une "moraline laïque" qui s'avère infiniment plus tyrannique que la "moraline catholique", cette dernière est devenu un véritable "plomb" mais la "moraline citoyenne" est encore pire car totalement dénuée d'intelligence. Basta, on n'en plus plus ! 

Il va vous falloir un peu de patience avant d'en arriver à ce qui concerne la thyroïde. Notez que je "balise" mes articles, vous pouvez aller directement à ce qui vous intéresse mais après revenez en arrière sinon vous allez perdre le plus important !

Si j'inclus un long préambule sur le "complot" à peine voilé d'une certain féminisme c'est parce qu'en le joignant à un article sur le Lévothyrox, il a toutes les chances de ne pas passer inaperçu. Soit dit en passant, j'aimerais être un petit rat pour voir la gueule que vont faire les dévergondées de l'AFMT en me lisant. C'est que j'ai une très mauvaise opinion de le teneur de leur échanges, leurs bavardages et leur pinaillages, en particulier sur le dosage de l'Euthyral, témoignage d'une parfaite méconnaissance du sujet. A vrai dire, ce n'est pas étonnant puisque les médecins et même les endocrinologues sont rarement à la hauteur !

Enfin certaines adhérentes ont osé me menacer d'une procédure : et bien à présent qu'elles osent !

J'ai pris le parti de piquer une "sainte colère" et de cadrer l'affaire à partir d'un bref historique du féminisme qui fait appel à une vision symbolique telle qu'on peut la développer à partir d'une base mythologique. Le problème dans ce domaine c'est que même les hommes ont, pour la plupart, perdu la faculté de recul nécessaire, le regard "panoramique" que réclame une telle interprétation. Les femmes jugent volontiers d'un Tout à partir d'un de ses plus infimes détails. Malheureusement la dégradation générale des qualités intellectuelles est l'une des rares choses qui soit assez franchement "égalitaire" et qui plus est assez notoirement "contagieuse" !

Je me réserve de revenir sur le sujet et d'évoquer en particulier la folie délirante de l'écriture inclusive ! C'est que j'envisage la médecine avec la plus grande "largeur  de vue". Et ceux que cela énerverais sont priés de se désabonner. Il est hors de question que je doive chercher à plaire. Ce blog m'attire plus de soucis qu'autre chose.

Le silence "assourdissant" des médecins

Il faut se méfier, lorsqu'on examine un phénomène, des apparences. On risque en regardant trop d'où vient l'agitation d'oublier le principal. Les femmes ont réagi parce que leurs toubibs ont été en dessous de tout mais ce n'est pas une raison pour tout excuser. On devrait savoir depuis longtemps que les manifestations publiques et le tapage médiatique n'a jamais rien fait avancer. On va s'en rendre compte avec la fameuse "maladie de Lyme".

Un récent article paru dans le Figaro expliquerait que le gouvernement n'ait pas tenu une certaine promesse qui devait s'incarner récemment. Rien de vraiment surprenant à cela ! Voir le prochain article à paraître sur la prévalence des spirochètes chez des porteurs sains. Il n'y a pas que les souteneurs du consensus de 2006 à avoir tout faux. Vu cette prévalence apparemment fort importante c'est quoi au juste la "maladie de Lyme". Il faudrait plutôt parler de "poly cryptos infections", on peut ajouter "froides" car elles ne déterminent que rarement des fièvres. Rien, ou pas grand chose à voir avec la "maladie de Lyme historique".

Concernant le Lévothyrox, mis à part l'intervention du Dr Dupagne à propos de la question des "bioéquivalences", je n'ai vu personne parmi les techniciens de santé chercher à faire la lumière hormis quelques pharmaciens, au demeurant peu nombreux, qui ont rappelé la nécessité d'un dosage de la TSH à terme après passage à la nouvelle formule. En fait les médecins n'ont rien vu venir et sont restés complètement passifs. Ils ont été LAMENTABLES !

Mais qu'attendent leur victimes pour hausser le ton, non pas contre les labos tous puissants mais contre leurs complices, les distributeurs patentés de médocs plus ou moins pourris. Oui certes si elles leur renverse le bureau sur la gueule, elles seront traités de folles, voire internées, comme pour les prétendues "maladies de Lymes imaginaires". Sauf que ce n'est pas en me vouant aux gémonies alors que j'essaie d'apporter des éléments de clarification que cette situation va se résoudre.

Première question : comment se fait-il qu'aucune parmi toutes ces femmes révoltées de s'en soient prises aux généralistes et aux endocrinologues en leur demandant des comptes ? A contrario qu'un particulier l'ouvre et c'est le risque d'un lynchage médiatique !

Eléments de réponse : Est-ce à dire que l'ensemble de la profession médicale serait misogyne ? Sûrement pas ! D'autre part, c'est un métier "paritaire". Les femmes médecins ça existe et le domaine de la santé est un espace où la mixité est évidente. Alors comment se fait-il que j'ai été traîné dans la boue par quelques "garces" alors que, lorsqu'on gratte un peu, on constate une complète passivité des prescripteurs ! Plus encore, nulle patiente à ma connaissance ne l'a déploré. En revanche, je reçois régulièrement des demandes pour indiquer un toubib capable de soigner les problèmes de thyroïde, sauf que je n'en connais pas hormis deux "stars" qui s'enrichissent de façon indécente en exploitant le créneau laissé vide par une carence devenue évidente. J'ai passé plusieurs mois à lire quantité d'articles sur le sujet et j'ai traduit l'ouvrage du Dr Starr donc j'ai le droit de prétendre m'y connaître un peu mais ça ne veut pas dire que je possède la maîtrise parfaite du sujet : ce qui frappe lors de la mise en place d'une supplémentation, c'est la possibilité de réactions paradoxales avec, sur un fond d'hypo, des signes cardiaques qui sont plutôt d'hyper de sorte que ce dont se plaignent les femmes mécontentes de la nouvelle formule est difficile à interpréter. Et je m'empresse de souligner que personne n'a cherché à clarifier tout cela !

Dans ces conditions, je ne saurais trop conseiller à ces femmes de diriger leur ire contre les véritables responsables ...

Une révolte essentiellement féministe

Je suis sûr que ce qui suit va faire chier non pas seulement des femmes plus ou moins revanchardes mais surtout des "mecs", c'est que je ne voudrais pas qu'on s'imagine que par solidarité je serais susceptible de les couvrir ou de les excuser systématiquement. En vérité si l'on en est arrivé là où l'on en est, c'est qu'une majorité de mes confrères sont plus ou moins tarés ! Il est du reste très symptomatique que la première personne à avoir réagi au point de s'être fait recadrer est un homme. Depuis c'est le silence, j'espère que ça va continuer. A moins que ce ne soit pour m'adresser quelques petits encouragements mais il n'y faut pas trop compter !

Quelques repère dans l'histoire du "féminisme"

Je me suis beaucoup intéressé au "féminisme" et ça ne commence pas avec la révolte des suffragettes anglaises. Je situe la première fracture dans la "guerre des sexes" au début même de notre "civilisation" qui n'est pas "grecque" mais bien romaine. Nous n'avons rien pris au grecs. La démocratie sans le tirage au sort est un imposture et une entourloupe. Certes la démocratie est une invention grecque, mais ce n'est pas suffisant pour définir la grèce. En fait d'originalité, il faut un second terme pour pouvoir prétendre à un rapprochement, je ne vois que la "pédérastie" comme comme candidat. En vérité, ce n'est pas un trait spécifique à la Grèce, on trouve ce genre d'institution chez tous les peuples guerriers, y compris chez ce que l'on appelle les "peuples premiers". Ceux qui désireront chercher un peu constaterons à cet égard que nos ancêtres les Gaulois n'étaient pas en reste, loin s'en faut.

En d'autres termes, je me sens plus "gaulois" que tous ces "machos" qui sont actuellement visés par une nouvelle loi sur les "outrages de rue". Il va leur en coûter 750 € à chaque dérapage et si l'interdiction de toutes relations sexuelles avant 15 ans est votée, ce sera la Cour d'Assises pour le moindre attouchement ! Évidemment, tout cela est excessif mais il va sans dire que si je pouvais fouetter jusqu'au sens tous ces "machos" qui sont contraints aujourd'hui de se faire caniches, j'y prendrais énormément de plaisir car on leur doit aussi ce que l'on appelle l'homophobie. Cette "sale race" n'a vraiment rien pour plaire et le seul vrai problème et que l'espèce de féministes qui sévit veut systématiquement criminaliser tous les mâles sans exception.

S'agit-il de retourner aux "fondamentaux gaulois" ?

Mais n'allez pas croire que je souhaite le retour aux "fondamentaux gaulois". A 70 ans tout ce qui relève de la libido est plus ou moins en berne et je n'aspire pas du tout à rajeunir car lorsque je vois ce qui attend les générations montantes, ce que j'ai eu à en chier n'est probablement rien ou peu de chose en comparaison de l'aliénation qui les attend et on est en présence d'un retour de balancier du aux excès de mai 68 et ça je l'avais senti venir depuis longtemps. J'ai connu un peu l'avant mai 68 et avec le recul, je peux dire que, tous comptes faits, c'était mieux avant pour des milliers de raison. Mais ce n'est pas une raison pour se laisser enrôler sous la bannière intégriste d'une certaine Ludivine, celle-là qu'elle aille se faire défoncer par un diable transformé en bouc !

Je dis : après moi le déluge ! Mais comme j'aimerais vivre encore un siècle pour voir la suite de la mauvaise pièce à laquelle on assiste, cela devrait vous laisser un répit !

Et si on parlait de l'enlèvement des Sabines 

louvr17.jpg

Le féminisme, ça commence avec l'enlèvement des Sabines. Rappelez-vous l'histoire immortalisée par un tableau de Delacroix.

Je me rappelle que ce tableau était présent dans mon premier Larousse. Il m'avait "titillé" sans que j'arrive vraiment à situer la cause exacte de mon trouble. Il m'a fallu du temps pour discerner que ce n'était pas les seins de la femme sise au milieu de la composition.

Une version présente sur youtube parle du "viol" des Sabines. Il n'y a pas eu "viol" mais enlèvement.

Voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Enl%C3%A8vement_des_Sabines et

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fondation_de_Rome

fetch.php.jpgSauf que wikipedia néglige de s'étendre sur le peuplement de la rome initiale : on parle de Rémus et Romulus, allaités par une "louve", en réalité une "pute" mais on néglige de vous dire pourquoi il a fallu trouver des femmes. C'est qu'une fois tracées les limites de la nouvelle ville il a fallu rameuter des hommes et on a du tout simplement accepter toute espèce de proscrits en provenance des territoires voisins soit en grande partie des gens devenus indésirables dans leur patrie d'origine. Donc une bonne part de criminels et donc de bandits... Au fond la formation de Rome s'est avérée très semblable à celle du "nouveau monde" qui, à partir de Washington, prétend imposer son "nouvel ordre mondial".

Oui c'est quoi l'Amérique ? C'est une colonie fondée par des aventuriers et des hérétiques devenus des indésirables chez eux, plus évidement un contingent de "putes". On voit ça très clairement dans les saloons tels qu'ils sont campés dans les aventures d'un homme qui tirait plus vite que son ombre...

Donc il y a des hommes mais pas de femmes ! Et les peuples voisins ne veulent pas en fournir. Qu'à cela ne tienne, on invite les Sabines à une fêtes et on les rapte à la fin. Problème ces femmes il faut les apprivoiser. Et oui Wikipedia c'est vraiment de la merde! Pour connaître le fins mots de l'histoire il faut se référer au texte d'un bouquin portant sur les légendes romaines destiné aux enfants ! Sauf erreur c'est dans le livre ci-contre que j'ai découvert le pot aux roses !

Les Romains primitifs ? des "enculés" !

On nous explique à demi mot que ce sont les Sabines qui, se retrouvant entre les bras vigoureux de leurs ravisseurs se dirent qu'il fallait tout de même songer à profiter de la situation soit d'en jouir dans les meilleurs conditions. Donc OK se dirent-elles on est d'accord pour s'envoyer en l'air ensemble, on va même arranger le coup avec nos pères et frères Sabins, mais en échange vous devrez policer vos moeurs, plus de "gros mots", vous vous couvrez de cadeaux et d'attentions, bref on vous tient par la barbichette. Si donc vous respectez ce pacte secret, on ne fait la fiesta que si vous acceptez qu'on tire les ficelles en douce...  

Résumons : un ramassis d'hommes brutaux et pas très recommandables, du "gibier de potence" pour partie, enlèvent par surprise des femmes et doivent composer avec ces dernières qui, et oui, les tiennent par les couilles ! Voilà quelle est en réalité la véritable histoire de cette civilisation issue de Rome dont nous sommes si fiers ! J'ose espérer que vous conviendrez que ce n'est pas franchement brillant. Mais qu'à cela ne tienne, je suis un celte probablement d'origine albionique et Rome n'est pas ma patrie. Né pile poil au moment de l'affaire de Roswell, je viens probablement de Sirius de sorte que j'ai l'impression d'avoir débarqué dans un monde où ce sont des aliénés qui dirigent tandis qu'on remplirait les hôpitaux psychiatriques des rares gens encore plus ou moins "éveillés" mais qui, faute de maîtriser leur "communication", se font ramasser.

La suite de l'histoire : la montée du féminisme

culture hétérosexuelle_.jpgQui connait l'histoire des romains a appris qu'à une époque, les femmes étant devenues assez dominantes, elles auraient acquis la faculté de divorcer à l'insu de plein gré de leur mari. Et si ma mémoire est bonne c'est en particulier chez Martial que l'on découvre que pour se libérer de la tyrannie de leurs matrones les citoyens romains préfèrent draguer des garçons... A vrai dire, ils n'ont jamais eu besoin de ce prétexte pour commencer. Le seul interdit existant préconisait de ne jamais s'en prendre aux fils de bonne famille, distingués par une toge spéciale. Mais on se doute que si théoriquement seulement les esclaves et les vaincus étaient seuls consommables, on n'a point manqué de contourner la loi.

Ensuite, des siècles plus tard survient un phénomène étrange et très irrationnel dans une société médiévale hyper masculine, c'est ce que l'on appelle l'amour courtois comme acte de naissance de la "culture hétérosexuelle". Aucun historien n'explique vraiment cet espèce de météore... D'après Duby, le mot amour ne se serait employé qu'entre hommes, des hommes qui s'embrassaient un peu comme le font encore les Russes... Heureusement époque où une véritable convivialité ne nécessitait pas de recherche des preuves plus concrètes d'amour partagé !

Arrive la Grande Peste, il faut repeupler : Les ecclésiastiques fortunés vont jusqu'à investir dans des bordels. Plus question de tolérer des déperdition de sperme, entre temps la hantise de la "sodomie" est apparue avec la distinction, très biaisée, de ce qui serait naturel et contre-naturel. La somme théologique du maudit Saint Thomas est remplie de supputations ridicules. L'erreur a consisté a manipuler les preuves naturelles censées avoir été fournies par le monde animal en ne parlant que d'animaux et d'oiseaux monogames. Erreur funeste car on a depuis lors découverts que les pingouins formeraient des "couples gays". Entre temps Gide avait déclaré : puisque les chiens s'enculent allons y gayment ! Ce qui ne prouve rien !

L'homosexualité, nature ou culture ? On nous ressasse depuis un millénaire cet ultimatum en forme de fausse alternative fausse alternative ! En vérité tout ce qui est penchant naturel sauf les pulsions sauvages de meurtre peuvent servir de substrat culturel, les Grecs ont fait servir la chose dans le cadre de l'éducation. On peut bien trouver autre chose et de toutes façons un certain John Boswell a prouvé que les églises chrétiennes particulièrement orientales ont béni des couples de même sexe bien avant que la formalisation du mariage n'ai eu lieu. Soit 1215 (Latran IV) pour la partie orthodoxe je ne sais pas et puis à dire vrai je m'en fous. On ne sait pas quelle aurait été la finalité de ces rites mais il est établi qu'ils ont servi à couvrir et légaliser chez des clercs des relations que le nouveau catéchisme tient pour intrinsèquement désordonnées. Certes elle le sont si on considère que l'attrait du sexe ne doit servir qu'à procréer. Mais ça ne tient pas ! Les Bonobos, si tant est qu'ils soient nos ancêtres ont compris que les théologiens allaient se planter ! En effet pas d'autre solution que de considérer que si "Dieu" est dans le coup, il ne peut s'agir que d'un upaya (ruse divine). Quand il s'agit d'amour de type "homo" entre un nanti et un prolo, cela a pu permettre un changement de caste avec parfois des effets bénéfiques pour la société toute entière.

Post moyen Age : des femmes deviennent écrivaines et à la veille de la révolution, elles tiendront des salons à prétention littéraires, humanitaires et scientifiques : des hommes fardés, déguisés en faisans s'y pressent et y font assaut de galanterie. C'est le sommet de la déchéance mondaine. Au plus haut sommet de l'Etat le retour à la nature, autre thématique contemporaine s'illustre entre l'affaire du collier de la Reine qui s'isole dans une fausse ferme façon Dysneyland. A l'origine des idéaux pro révolutionnaires au sein de l'aristocratie des Lumières : un goût pour un avant Mai 68 qui s'enracine dans le mythe arcadien qui met en scènes des bergers bisexuels assez lubriques. Rien a voir avec l'Arcadie historique qui aurait pratiqué des sacrifices humains. Comme quoi il y a toujours une histoire de frustration sexuelle à l'origine des grands chambardements !

Un siècle plus tard c'est la vogue de l'amour dit "romantique" ! On est bien loin des envolées médiévales des amours viriles et guerrières en l'honneur d'un Roland dit de Ronceveaux... Le monde est presque quasiment tombé en quenouille. Viennent les suffragettes, le MLF et le tournant hyper agressif du "Balance ton porc"...

La chaos contemporain

A présent rien ne va plus, on observe des tentatives de retour à la non mixité. Les bourgeois pleins aux as font relève leurs ados dans des internats libres et on les enseigne dans des classes uniquement garçonnières. C'est que les filles sont pubères et relativement plus mûres bien avant les garçons, elles ont compris qu'en étant assidues, elles peuvent leur damer le pion. Ces derniers, au même âge restent très "ludiques", résultat ils sont surtout des grands "décrocheurs". Ils ont donc besoin d'être protégés contre eux-mêmes. Maintenant si les femmes ont fait leur place dans les milieux scientifiques, je suis pas certains pour autant qu'elles soient "égales" dans des domaines faisant appel à un type de spéculation abstraite, en revanche tout ce qui est assez franchement "utilitaire" tend à leur aller comme un gant...

Ainsi quand j'entends parler de "femmes philosophes", cela me fait l'effet d'une mauvaise blague et même d'une incongruité ! J'observe par exemple qu'un auteur dont la lecteur m'a marqué, n'a suscité aucun intérêt de la part de femmes. Précisons que la marque ne s'est exercée que jusqu'à un certain point puisque j'en suis revenu en finissant par littéralement vomir ses continuateurs. Toutefois, ce seul exemple est particulièrement révélateur de certaines limites intellectuelles qui s'explique du reste assez aisément du fait même de la vocation la plus évidente pour une femme, savoir la maternité. On pourrait du reste sur ce seul exemple, appuyer la thèse, autrefois très librement professée et selon laquelle les femmes n'ont pas le sens du sacré. Cela s'explique du reste assez aisément attendu que la vocation la plus évidente d'une femme, c'est bien la maternité ! La gestation d'un enfant réclame un environnement sécurisé et si possible très confortable de sorte qu'il n'y a pas lieu de s'étonner que d'une manière assez atavique les femmes soient majoritairement marquée par des soucis essentiellement "matérialistes". On m'accordera, je l'espère, que les femmes capables d'une vie "spartiate" sont rares et ne sauraient constituer des exemples mais bien des exceptions !

La fin de l'histoire : la arrières petites filles des Sabine ont décrété un pouvoir sans partage

Il est clair que les Sabines historiques ont "collaboré" pour à la fois assagir leurs frères et leurs pères car elles y avaient intérêt, elles eussent été folle de ne point profiter de la vigueur de leurs ravisseurs. Les femmes sont souvent admirables quand il s'agit de ménager le beurre, l'argent du beurre en conjuguant tout cela avec la bite du crémier. A présent, elles veulent surtout le cul du crémier.

J'ai été frappé par l'évolution des fantasmes avoués par les femmes car il ressemblent étrangement à des fantasmes de "pédés" quand il se fixerait sur les cuisses et le postérieur plus que sur la largeur des épaules...

Enfin peu importe, le rapt n'était pas autrefois un article des codes pénaux de l'époque. Les filles les organisaient volontiers pour forcer les parents à accepter un mariage non consenti mais à présent que c'est devenu un article hautement criminel, les arrières petites filles des Sabines se sont mises en tête de faire payer à tous les mâles l'enlèvement de leurs arrière arrières grand mères.

Parenthèse sur l'affaire Weinstein

Quand on nous parle de l'affaire Weinstein, je hurle ! Il faut être clair : non seulement absolument rien n'obligeaient les actrices à passer dans le lit de cet abominable individu. Si ça ne leur convenait pas, soit elles auraient du renoncer à un rôle quelconque, soit elles avaient la faculté de balancer un coup de tatane dans les "roubignolles" de leur abuseur, soit de lui mordre la bite jusqu'au sang et au besoin de lui casser un potiche sur la tête, de profiter de la confusion pour balancer ses fringues par la fenêtre avant de se rhabiller  et de sonner le tocsin.

Il est clair et indiscutable que quand on consent à coucher pour obtenir un avantage quelconque on est et on reste une "PUTE". Point barre !

Alors maintenant qu'il existe des réalisatrices qui ont percé, ces actrices la ramènent. C'est un peu tard ! Je leur réponds : et bien si le crime n'est pas prescrit rendez d'abord le pognon mal acquis et on verra ensuite si vous méritez réparation !

D'autre part, oser réclamer des punitions pour les "outrages de rue" quand la plupart des femmes se baladent quasiment à poil, c'est vraiment nous prendre pour des imbéciles.  Il n'est que de voir ce qui s'est passé récemment à Cannes : d'un côté des mecs en smoking avec nœud papillons et de l'autre des gonzesses vêtues de façon plus ou moins transparente. 

Que les choses soient claire : les femmes qui parce qu'elle se sont ainsi déguisées en "pot de miel", je ne saurais les plaindre quand elles se font violer. Cela m'est totalement INDIFFERENT. En effet, comme l'a fait remarqué un ami, ancien réalisateur, qui écrit régulièrement aux parlementaires et spécialement aux Sénateurs ainsi qu'au Conseil d'Etat, les hommes ne sont pas des porcs mais des ours. Et pour ma part, je suis un ours qui déteste les sucreries, et jusqu'à nouvel ordre on a bien le droit de préférer le salé au sucré !

Le défaut du sens sacré, un apanage assez féminin !

A mon avis il existe deux sortes de femmes, ce que j'appelle les "femmes converties" (à un christianisme sincère) et les "femmes naturelles". Ces dernières sont celles que vous appelez "libérées" alors qu'en fait elles n'ont jamais été apprivoisées et n'ont eu à s'affranchir de rien. Elles sont restées à l'état de nature, elles n'ont pris de la civilisation que les biais susceptibles de leur permettre d'arriver plus vite à leur fins.

La différence avec les hommes, c'est que s'il peut s'agir de loups dominants, à l'instar des canidés en général les garçons sont nettement plus domesticables que les filles. Il y a des "humains chats" ce sont, à mon avis, les plus évolués, ils vivent en solitaires, recherchent l'autonomie et ne se lient qu'avec des gens qu'ils jugent dignes de confiance. Soit dit en passant les garçons chiens ne manquent pas de charme quand on leur donne de bonne raisons d'éviter de mordre.

Défaut du sens du sacré ! C'est ma foi bien vrai ! Sauf qu'il s'agit d'un concept malaisé à définir. Qu'importe, ce n'est pas le lieu d'en parler ici. Disons qu'en matière de spiritualité, la simple dévotion n'est pas loin de constituer la pire disqualification. Ce n'est pas un genre de dévotion très masculin...

Vous allez me dire que ce sont surtout les femmes qui vont à l'église. Oui est c'est bien là le problème !

Certes oui car un certain nombre d'entre elles emmerdent, sèment la zizanie et font fuir les hommes que ce soit par maladresse, bêtise ou pure malveillance. Il est souvent difficile de trancher car la logique n'est pas une chose très féminine. Donc elles montent la garde autour des curés, les manipulent, exigent de connaître le motif de l'entretien quand elles s'érigent en secrétaires et que l'on réclame un RV dans l'espoir de pouvoir régler un problème contingent.

Ma vie d'organiste spécialisé dans la musique dite baroque est empoisonnée depuis des années par la malfaisance ou simplement l'incompétence de ces sortes de pestes.

Il faut dire hélas que la majorité des curés n'ont guère de "couilles" que lorsqu'il s'agit d'abuser de leurs enfants de choeur. J'ai vu, quelque part dans la vallée du Rhône, une coalition de paroissiennes dire au patron : c'est lui ou nous simplement parce que sa tête ne leur revenait pas. J'ai donc mille et une raisons d'être remonté contre par mal de femmes car certaines sont d'un culot et d'une arrogance phénoménale.

Le sens du sacré n'a évidemment rien à voir avec la dévotion des grenouilles de bénitiers, grenouilles d'une espèce assez particulièrement venimeuse dans la religion romaine. Là aussi on a tendu à démocratiser de sorte que même pour l'ordinaire de la messe on perd les pédales dès qu'on passe une frontière vu la généralisation des langues vernaculaires. Et là où souffle un courant plus ou moins "charismatique" on se trouve convié à former une ronde pour la récitation du Notre Père. Il va de soi qu'ayant goûté à diverses formations plutôt orientale, je suis toujours quelque peu "ébouriffé" par ces manifestation d'une démagogie des plus creuses ! 

Mieux vaut ne pas s'étendre sur le spectacle de ces "lectrices" quand elles sont basses sur pattes, boulottes, et se dandinent en jupe courtes et montées sur les échasses de leurs talons hauts. On a oublié que toute personne officiant dans un choeur devrait porter un vêtement distinctif, savoir une aube ! Cela dit l'église catholique est à tout égards une véritable pétaudière dirigée, au plus haut niveau par des chapons, c'est à dire des gallus domesticus ayant subi une castration. Encore une autre engeance pernicieuse qui prétend être qualifiée, après presque 10 siècles d'abstinence obligatoire pour donner des conseils en matière d'économie conjugale et sexuelle en particulier. Enfin l'on sait à présent que toute secte vit de promesses fallacieuses du style plus tu en chiera ici bas, plus tu sera récompensé dans l'eau delà

Il est certes normal d'en chier car le paradis est censé être derrière nous mais seulement jusqu'à un certain point. Il ne saurait être question, que l'on soit né homme ou femme, de continuer à accepter indéfiniment d'avaler des couleuvres et, par dessus le marché, d'être obligé de se répandre en remerciements. Soyons clair : à partir du moment ou le christianisme est devenu "catholicisme" sous la férule d'un certain Constantin (dont on n'est même pas sûr qu'il aurait été baptisé à l'article de la mort), les carottes ont été cuites ! On nous raconte, pour mieux nous flatter, que l'homme aurait été fait à l'image de Dieu mais c'est l'inverse qu'il nous faut considérer : à savoir qu'on nous a fabriqué un "Dieu" à l'image de ces patriarches couillus mais "homophobes" pour qui, certains aspects de la diversité humaine serait pure "abomination". Tout cette clique ne parasites ne peut survivre qu'en prônant un type de famille très étriqué, avec un papa et une maman que l'on aliène avec des contes sentimentaux afin de se faire entretenir par eux...

Cela dit si la Ludivine s'est fait ramasser lors d'un récent débat télévisuel portant sur la P.M.A et la G.P.A., s'il se trouve que des spécialistes ayant autorité ont osé dire clairement que le fait pour un gosse d'avoir été élevé soit par deux mamans soit par deux papas n'est aucunement traumatisant en soit, il se trouve que le fait que les couples de lesbiennes soient favorisés vu que les couples masculins doivent recourir soit à la G.P.A (20 à 40 000 $) soit aux possibilités très réduites d'adoption fait que ce facteur s'ajoute à quantité d'autres facteurs aboutissant à une prédominance massive des femmes dans l'éducation des garçons : maternelles, garde au profit quasi exclusif des femmes en cas de divorce, décriminalisation du statut de mère célibataire etc... Je note du reste, à propos des divorces que le "mariage" n'est souvent qu'une étape pour aboutir à un maternage de célibataire avec en plus une pension alimentaire copieuse, l'accaparement de la moitié du produit de vente de la baraque quand le couple possède un toit, en sus du rapt des enfants et de la rançon qui s'y attache. Je m'excuse mais il faut être soit un idiot congénital, soit un adepte d'un masochisme suicidaire pour aspirer au mariage "hétéro" !

Vouloir des "enfants à soi" ? c'est la marque d'une tendance à l'abus de pouvoir !

Je note que vouloir des "enfants à soi" n'est pas une preuve de générosité mais fondamentalement un pur abus de pouvoir. La doctrine de l'Eglise catholique, au moins sur ce point est claire : les enfants sont un don du Ciel. On oublie que cela peut être également une malédiction, notamment en cas de trisomie ou de handicap. mais en vérité c'est uniquement une loterie ! Qui veut des garçons risque d'être crédité d'une ribambelle de fille et si une correspondante d'origine algérienne a rectifié mes idées fausse en m'apprenant que la parité des naissance est très légèrement en faveur des garçons et non des filles, leur goût pour le risque les fait minoritaires en fin de course.

Si l'on désire vraiment accéder un jour à une société plus égalitaire, il faudra inventer ou réinventer un mode de gestion de la progéniture où, pratiquement dès la naissance les gosses seraient soustraits aux parents et élevés ensemble. Je sais, je vais faire hurler, je risque de passer pour fou, mais il n'empêche que l'on sait que l'élite ou plutôt les riches" se co-produisent indéfiniment et toujours au détriment des pauvres ! Et cela ne fera que s'aggraver ! Je dis cela d'abord parce que je ne souhaite pas passer pour un promoteur de la P.M.A ou de la G.P.A.. A propos de cette dernière la levée de boucliers contre la marchandisation du corps des femmes comme productrices d'enfants est d'abord une sombre hypocrisie car le monde dans lequel nous vivons est bien un monde ou le plus vil des esclavages persiste de manière parfaitement légale par des conditions de travail et de rémunération absolument abjectes ! Pôle emploi peut radier un chômeur s'il a refusé à plusieurs reprises de prendre un emploi au diable vauvert !

"Balance ton porc" ! Un tournant dans la révolte "féministe"

Depuis l'apparition du mot d'ordre style "balance ton porc", un cap assez terrifiant a été franchi. Notez que j'ai donné le lien en cache, sur Libération il est désormais impossible de lire un article sans s'abonner. Il est impossible de faire disparaître le panneau qui s'interpose. J'invite les hackers a tout simplement faire sauter le site de ce canard. Ce genre d'emmerdement tend à devenir une pure obscénité. Vu la soumission de la presse française en particulier, je lui souhaite de tout simplement crever ! Je ne parle pas de la nécessité, à chaque page consulter, d'accepter les cookies avant de pour lire quoique ce soit. Si c'est la CNIL qui a imposé ce manège, il faut la faire sauter également. La pratique de l'Internet tend à devenir un véritable calvaire... Soit dit en passant la Sandra Muller, qui est à l'origine, de cette campagne a une très sale gueule, je me demande comment un hétéro peu avoir eu envie de la faire grimper à un septième ciel. Soit dit en passant le patronyme de cette dame n'est pas très auspicieux : Müller = meunier, un profession très "instable" qui dépendait des caprices des vents...

Ainsi toutes les occasions sont bonnes pour monter au créneau en descendant dans la rue. Et c'est à chaque fois cela donne lieu à un déluge d'hystérie au vrai sens du terme. A entendre les rebelles, tous les gynécos seraient d'odieux abuseurs soucieux d'user de toutes sortes de procédés pervers pour humilier les femmes. Etc, etc... C'est du n'importe quoi ! Il y a certes partout des monstres mais de là à oser dire que tous les gynécos seraient des tortionnaires, il y a un pas que l'on ne saurait franchir à moins de soutenir que le fait d'occuper la meilleure loge pour assister à leurs "incommodités" et au sautes d'humeur censée être impliquées par les "quatre saisons" (c'est nouveau et ça vient de sortir !) de leur cycle hormonal finissent par devenir une sorte de "pousse au crime". Quoiqu'il en soit, il existe un remède et il consisterait pour les femmes médecins à investir massivement cette spécialité !

Je persiste et signe ! Ras le bol de tous ces débordements, n'en jetez plus la cour est pleine ! On est littéralement "gavé" ! D'autant plus que l'inventeuse du mot ordre en question est une ignoble salope ! Cette immonde créature a crucifié un homme, en l’occurrence un journaliste en le conduisant à la ruine, non parce qu'il l'aurait harcelée, ce qui nécessiterait une répétition (récidive) mais simplement parce qu'il lui a fait une proposition qui a été jugée "malhonnête". Un notion très relative puisqu'il est des actrices qui osent dire qu'elles prennent beaucoup de plaisir quand on leur pelote le cul !

Catherine Deneuve et les 343 salopes à la vue courte

Soit dit en passant, ce n'est pas ce type de réplique qui va solutionner le problème. La grande actrice (Catherine Deneuve et ses 343 salopes) dont il s'agit n'a pas pris conscience qu'elle ne peut guère servir qu'à convaincre les mâles que beaucoup de femmes ne seraient que des "grosses cochonnes". Une fois de plus, on est obligé de constater qu'en matière de stratégie et même de philosophie les femmes ont de fortes chances de toujours se singulariser par des vues excessivement "courtes". C'est à dire en portion exacte de leurs robes, quand elles en portent encore, et qu'un feu de plancher les a outrageusement raccourcie. Nous avons comme "modèle national" une "trogneuse" qui lorsqu'elle a traversé la cour de l'Elysée avant son mari m'a surtout fait l'effet d'une "sauterelle" affublée de chiffons bleu. Cela dit je n'ai rien contre cette femme à laquelle la télévision nationale vient de consacrer une évocation des plus romantiques. Simplement son côté "midinette" me fait douter qu'elle puisse avoir été un grand professeur de littérature française. Quant au fait de savoir si son mari serait "gay" et bien que son narcissisme soit assez évident, j'en doute ! Il se pourrait tout simplement qu'il ne soit pas vraiment "fini" de sorte que je pencherais plutôt pour une forme rare d'asexualité chez un ado prolongé... Qu'importe, le seul problème est que s'il consulte les gens sur les réformes à faire, il ne tient aucun compte de l'avis des français et ça pourrait se mal terminer !

"Plus belle la vie !" Un excellent miroir pour des études de sociologie contemporaine !

Conasse.JPGCe feuilleton est vraiment une révélateur extraordinaire des "pathologies sociales" contemporaines. Ci-contre dans le rôle de la femme libérée devenue boss d'un média une journaliste tyrannique qui distille les propos humiliant avec de l'autre le couillon de service un certain Sacha qui encaisse tout sans broncher. Si j'avais du supporter une patronne pareille, je crois que je n'aurais pas pu résister à la tentation de l'étriper et de la réduire en bouillie. Voilà une excellente illustration du genre de femmes qui prétends à mener le monde. Ce type de connasse et de salope perverse existe aussi dans les ménages sous une forme plus voilée de ces concubines qui font tout pour pousser à bout leur homme pour ensuite se présenter comme victimes.

Les séries contemporaines, policière en particuliers, sont très révélatrices des tendances sociales existantes. Côté anglais, avec Inspecteur morse, un cadre très classique, où les femmes restent à la maison, n'intervienne en fond que pour des "amourettes" et côté français des scénarios où le commissaire est toujours une femme qui mène à la baguette des hommes dont un "ex" plus ou moins déclassé. Une seul exception sympathique: la figure du "commandant Marleau" qui, sous des dehors assez "ours", dissimule des trésors de finesse voir d'éducation... Les deux exemples évoqués pourraient du reste servir à illustrer une différence nord/Sud.

Féminisme du Nord et du Sud

Je viens du "Nord", je n'ai jamais vu de conflit de travail sérieux entre hommes et femmes. Si une femme, fut-elle un peu "hommasse" fait preuve de compétence et de bonhommie, elle est plébiscitée par les hommes. C'est le style commandant Marleau !

Au Sud l'horreur absolue, ce n'est du reste pas un hasard sir la journaliste ci-dessus est censée être marseillaise quoique les vrais marseillaises sont sans doute très différentes des grandes bourgeoises de la métropole niçoise. Au sud, le soleil tape fort et rend les hommes fainéants, ils ont beaucoup délégués au point d'être aujourd'hui totalement dépassés et soumis, sauf au café où il continuent de se vanter. Sauf que les femmes étant aussi présentes, ils ont du mettre une sourdine à leur vantardise. En plus les femmes vivent plus longtemps. Cela risque de changer car elles fument et sont contrainte d'assumer le stress du monde du travail. Sauf qu'il y a une différence : les hommes restent à cheval sur certains principe, tandis qu'à cet égard les femmes font généralement preuve d'une "moralité à éclipse". Un patron peut se les accommoder assez facilement sans avoir à les mettre dans son lit.

Plus on va vers le Sud plus les hommes se reposent sur les femmes. Jusqu'à en faire des bêtes de somme en Afrique. N'empêche que la claustration dans les harems témoigne surtout d'une peur des femmes et que cette claustration est relative. Les maisons communiquent par les toits et pendant que les mâles fument le narguilé en ville, il s'en passe des vertes et des pas mûres dans leur dos.

Le Sud a été pour moi une série de "chocs" parfois excessivement pénibles mais au moins ai-je des chances de ne pas mourir idiot. Un dernier détail en passant. J'ai trouvé un excellent ostéopathe qui me suit depuis des années. Son cabinet est situé dans une rue où sont concentré une proportion phénoménale de commerces de fringues de luxe pour dames. Les propriétaires sont toutes des femmes ou des maîtresses de notables fortunés qui occupent leur loisirs en vendant du chiffon. C'est tellement caractéristique que rien qu'en les voyant évoluer je devine presque tout de leur origine sociale.

Du lesbianisme, du gouinage et de la trahison des mâles

Mais enfin le plus pénible dans ce genre d'affaire, ce ne sont pas tant des femmes mais d'anciens "machos" qui parce qu'ils ont mauvaise conscience, en arrivent, par pure flagornerie, à faire chorus avec les ennemies patentés du genre masculin. Que des dévergondées me haïssent je m'en tape mais le problème c'est qu'elles trouve des "souteneurs". Soyez certains qu'en agissant ce genre d'ordure ne gagnera jamais rien au change, bien au contraire. Qu'il ne s'imaginent pas qu'en se comptant dociles envers les nouvelles amazones, ces dernières leur concéderont la possibilité de "tirer un (ou plusieurs) coup" car il faudrait commencer par prendre la mesure exacte de l'origine de la volonté de domination des femmes.

Or il faudrait tout de même commencer par se rendre compte que les meneuses les visibles et les plus acharnées à systématiquement criminaliser les hommes sont ce que l'on appelle vulgairement des "gouines".

Je tiens à faire une différence entre ce qui relève du lesbianisme d'une part et ce dont il vient d'être question d'autre part. Le lesbianisme est une culture à caractère féministe qui possède une histoire au même titre que le versant opposé des amours dites grecques. Le lesbianisme a surtout fleuri à la Belle époque, j'en ai eu un aperçu en découvrant assez récemment l'existence d'un travail de recherche assez fouillé sur la folle histoire d'un certain château des Avenières. Je n'en connais pas l'auteur mais il a campé la propriétaire américaine du château dans le milieu lesbien de l'époque, celui de Renée Vivien alias Pauline Tarn et Cie.

Cette culture n'est pas chose susceptible de me passionner puisque les "mecs" en sont exclus et que son caractère à la fois mondain et futile n'est aucunement susceptible de me passionner. Mais au moins peut-on affirmer que tout cela était relativement innocent. Les femmes qui ont décidé de se courtiser entre elles laissaient la politique au mains des hommes et ne paraissent pas avoir voulu s'en mêler.

Le "gouinage" c'est tout-à-fait autre chose et c'est une "culture" reposant sur des frustrations et un désir d'inverser l'ordre établi. C'est en réalité une entreprise purement vengeresse qui se fonde sur la fausse thèse d'une "colonisation" systématique et abusive des femmes. Les meneuses qui ont contaminé l'ambiance (et dont je ne citerai pas les noms) sont, c'est très clair, des femmes qui n'aiment pas les hommes, les haïssent au point de vouloir les détruire ! Lorsqu'une femme se balade en mettent en avant un "balcon" proéminent et autres soit-disant "appâts", ceux que cela excite devraient l'imaginer portant une pancarte attention je peux vous détruire !

Il est un point sur lequel aucune religion n'a pu se tromper : la femme tend à être par nature un piège ! C'est écrit noir sur blanc dans la Bible et dans le chapitre de la Genèse ! Eve nous est présentée comme l'interlocutrice privilégiée du serpent. Il faut dire que les hommes n'ont jamais été très clairvoyants à cet égard puisque Adam n'a guère hésité avant de tomber dans le panneau et de croquer la pomme maudite ! Je ne suis pas loin de croire que j'appartiens à une espèce assez supérieure puisque étant totalement immunisée à l'égard d'un tel drame. On oublie que les listes d'hommes que l'on tient pour "grands" appartenaient à cette espèce, et lorsqu'il s'est agi de philosophes non complètement immunisé, la censure de l'époque aidant ils se sont révélés être très misogynes.

Non non et non ! Il faut arrêter de nous rebattre les oreilles, la femme n'est pas naturellement douce, aimante et maternelle. Elisabeth Badinter nous rappelle qu'il s'agit seulement d'une possibilité et que pour qu'elle se manifeste il faut que son enfant la séduise !

Puisque l'on parle de cet auteur, procurez-vous X Y de l'identité masculine ! Vous y découvrirez qu'à l'époque où on dispose de machines et même de robot, il a cessé d'être le sexe fort. Le mâle a besoin d'avoir une vie sociale et d'être accepté par ses pairs, on lui en demande beaucoup. Chez la femme quand rien ne va à son gré, il arrive que la fin justifie les moyens ! Nous formons à présent le sexe faible. Les garçns ont le plus grand mal à trouver des copines car elles font volontiers monter les enchères. Ils sont en général beaucoup plus pudiques, les garces sont assez souvent d'une vulgarité outrancière. Ils sont assez doux entre eux excepté quelques futurs poivrots qui peuvent instantanément changer de visage à la moindre offense supposée. Des femmes même âgés et par ailleurs éduquées tombent dans le mauvais goût de vous brandir leur "couilles" à la figure et je dois dire que ça m'agace ! Je ne manque jamais une occasion de leur dire d'arrêter de parler de ce qui n'existe pas !

Pathologie sociale germanique évocatrice d'un avenir peu engageant

Je viens d'apprendre que ce qui est en train de se cristalliser chez nous a déjà causé en Allemagne des dégâts considérables. Une française venant a débarquer outre Rhin va, durant le premier mois s'extasier en découvrant qu'on lui fiche la paix car elle ne risque ni d'être sifflée ni d'avoir à supporter des mains dites "baladeuses". Le mois suivant elle ne manquera pas de commencer à s'inquiéter en se demandant si tout cela est bien naturel. Enfin le troisième mois, elle en arrivera, ne pouvant plus supporter l'indifférence, à plus ou moins fatalement se rapprocher de milieux d'expatriés européens ou même "exotiques".

En Allemagne, le nombre des célibataires, sans doute des deux sexes, serait en train de grimper !  J'avoue que d'apprendre cela m'a fait grand plaisir...

La France, aime à faire du buzz autour de ses revendications et de ses polémiques et comme on y a tendance à se prendre pour le centre non pas seulement du monde mais de l'univers entier, nous ne voyons guère ce qui se passe ailleurs. Non seulement notre système médical n'est pas la panacée mais en matière de féminisme la merde vient d'ailleurs et s'acclimate avec un temps de retard.  D'Outre Atlantique en particulier...

Peut-on arrêter ce délire ?

Pour faire obstacle à la féminisation revancharde du monde qui nous tombe dessus (en attendant une éventuelle quatrième guerre mondiale !), je ne vois qu'une solution apprendre aux hommes à s'aimer plus ou moins concrètement. Mais il ne s'agirait pas pour autant d'abandonner les leviers de commande aux femmes mais plutôt de les reprendre de façon énergique mais en pratiquant la justice et l'équanimité à l'égard des femmes matures qui aspirent sincèrement à participer à la gouvernance du monde.

Ce qui me débecte dans la "culture LGBT" c'est son côté consumériste qui incite les mâles à vivre dans un ghetto rempli de leurs seuls semblables une vie de loisir dans un monde totalement utopique. Il ne faut pas s'y tromper ce "renfermement" arrange énormément les "mégères" qui rêvent de supplanter aussi totalement que possible toute espèce de gouvernance venant des mâles. A ce propos, il faut tout de même se résoudre à considérer la relative bégninité des aspirations des "gays", comparés à la virulence de ces plus ou moins "gouines" qui mènent la danse et ne conçoivent plus les hommes que comme pouvant être à la rigueur des objets de plaisir jetables. Il est vrai qu'une majorité à tout fait pour mériter ce traitement mais ceux qui ne seraient coupables à la rigueur que d'indifférence envers les femmes ne méritent absolument pas d'être traités en esclaves !

J'observe que si le fait d'avoir les yeux rivés essentiellement sur ce qui se passe dans les médias peut conduire à surestimer l'influence des "agitées de la matrice", il ne faut pas attendre des hommes la moindre réaction salutaire. Hier, au sortir d'une visite chez l'ophtalmo, une bonne niçoise typique, pour un fond d'oeil périodique qui m'a valu de me voir gratifié d'un fond d'oeil de jeune homme (après le constat de globules rouges increvables sauf après 2 H 30 d'observation, c'est toujours bon à prendre à près de 71 ans...) il m'a été conseillé d'aller me restaurer au Flunch qui se trouve en face du cabinet.

Soit dit en passant, on y bouffe vraiment de la merde ! J'ai eu le tord de choisir une pizza au saumon fumé. On m'a servi un machin excessivement mince et pâle chauffé au micro onde mais étant sous le charme de la bonne nouvelle reçue, j'ai pas fait gaffe qu'on ne "cuit" pas ainsi une pizza ! Mais enfin j'ai pu observer des couples. C'est clair que c'est toujours la femme qui conduit l’attelage, ce sont elles qui parlent le plus mais les hommes, surtout âgés apprécient d'être ainsi coachés. Je vois aussi des jeunes père ravis de se mettre au même niveau que leurs gosses.

Quand le sort des femmes françaises se trouve placé entre les mains d'une "courge" !

Mais il est vain d'attendre un sursaut de la part des confrères et au niveau du gouvernement, c'est l'horreur avec une ministresse qui prône la garde des enfants au seul profit des femmes. Je parle de l'horrible Marlène Schiappa qui a accédé à ce poste suprême après avoir pondu des livres porno dont l'un s'intitule Les filles n'avalent pas ! Soit dit en passant, ce titre en dit long sur les limites de son amour envers les mâles. A moins d'être complètement vérolé le sperme est plein de vitamines !

Je me suis penché sur la traduction de Schiappa et voici ce que cela donne :

Schiappa.JPG

Seul des femmes ne risquent pas grand chose en critiquant d'autre femme mais de façon acerbe. L'injure d'un homme à l'égard d'une femmes coûte 750 € mais entre femmes c'est bénin, ça ne coûte que 38 € et je suppose que d'une femme envers un homme c'est kif kif. Bonjour l'égalité !

Il faudrait que des femmes s'élèvent contre cette volonté de domination sans partage que l'on constate partout de la part de certaines meneuses populaires.

Mais ce n'est pas en revendiquant la faculté de se laisse peloter le cul. On s'est extasié devant le courage d'une Catherine Deneuve et de ses 343 salopes mais force est de constater que ça vole bas. 

Il faut se résoudre à constater qu'en matière de flamboyance littéraire je ne sache point que les femmes aient été très "procréatives" ! J'ose espérer que l'on n'aura point le mauvais goût de me reprocher d'avoir voulu combler un carence qui chez mes confrères n'est datée que depuis l'apparition de la tyrannie du "politiquement correct". L'efficacité, nécessairement relative dans un contexte aussi troublé, impose un renversement en faveur du "politiquement incorrect". Il ne saurait plus être question de tourner autour du pot !f

Thyroïde ! Revenons aux "fondamentaux" !

Revenons aux problème de thyroïde. Force est de constater que l’hypothyroïdie était mieux soignée à la fin de XIXème siècle que de nos jours. On avait recours à la poudre de thyroïde de porc qui n'est contre-indiquée qu'en cas de problème auto-immun. Les 4 hormones, de T1 à T4, y étaient présente. Certains amaigrisseurs français ont abusé des extrait thyroïdiens et il en est résulté des accidents. Au lieu de sévir contre ces dangereux charlatans, on a carrément interdit l'usage de la poudre de thyroïde de porc. 

Je rappelle une fois de plus que l'on a guère de chance de pouvoir équilibrer une thyroïde déficiente en se contentant de T4. Il faut que cette T4 soit correctement transformée en T3 car la T4 est inactive. De plus il faut que les cellules cibles de la T3 soient fonctionnelles. Donc en ce qui me concerne, si j'étais médecin, je me contrefoutrais du Lévothyrox et j'opterai pour l'Euthyral. Ce n'est pas la panacée mais chaque fois que j'ai pu convaincre une femme de houspiller son généraliste et son endocrino pour avoir accès à ce mélange de T4 et de T3, il en est résulté un mieux être, avec parfois des rechute car rien n'est simple dans ce domaine.

Or je constate que la crise survenue à propos du Lévothyrox nouvelle manière n'a pas eu pour effet d'inciter à un essai de l'Euthyral. D'où la question de savoir pourquoi ce médicament parait faire si peur aux médecins. Réponse: la demi vie de la T3 est assez courte et si on a la main lourde les effets indésirables risquent d'apparaître sauf qu'en raison même de cette demi vie courte, il sont appelés à disparaître d'autant plus rapidement. Bref je ne vois pas du tout en quoi le médoc en question serait difficile à manier. J'ai réalisé un peut tard que j'ai des tendances hypothyroïdiennes. Il est arrivé que ma TSH monte à 9 sans que celui qui l'avait prescrite réagisse. Je me suis donc procuré de l'Euthyral. Tout ce qui m'est arrivé c'est d'éprouver des difficultés à parler sous la forme d'un serrement au niveaux des cordes vocales. L'essai n'a pas eu d'effet très net sur la fatigue matinale. Finalement j'ai cessé de prendre de l'Euthyral et si je reste exposé à un risque de cyclothymie, je veille à soigner mon mental en m'efforçant de toujours stimuler ma curiosité intellectuelle et je trouve toujours le moyen de remonter la pente quand le tonus vient à faiblir.

Merchandising asiatique

Le seul fait intéressant est qu'une journaliste a fini par découvrir que le changement d'excipient a été motivé uniquement par des velléités de conquête du marché asiatique. Il fallait remplacer le lactose par de l'acide citrique. Quelques temps après on découvre que le recours à l'acide citrique aurait été le meilleur moyen de neutraliser une partie au moins de la thyroxine. Il paraît que du point de vue pharmacologique, il se serait agi d'une véritable "connerie" qu'un étudiant déjà avancé aurait pu prévoir.

Une chose est certaine : la conquête du marché asiatique est loin d'être acquise.

Découverte d'une très mystérieuse dextrothyroxine

Merci a l'AFMT d'avoir finalement soulevé un assez gros lièvre. Mais au lieu de bavasser dans le genre victimisation à outrance, il aurait sans doute fallu penser un peu plus tôt à faire analyser le produit litigieux.

Enfin on vient de découvrir, grâce à l'analyse diligentée par l'AFMT, que la thyroxine serait sous dosée jusqu'à - 30%. Ce n'est pas à proprement parler une découverte, la chose était assez visible au vu des principaux symptômes, les signes d'hypothyroïdie étant dominants. La cause ? Sous dosage ou simplement neutralisation partielle par l'acide citrique ? Enfin on aurait découvert la présence de dextrothyroxine. Une molécule qui aurait été utilisée comme anticholestérol et qui serait interdite aux USA ? Est-ce un produit de transformation accidentel et si la présence de cette molécule est intentionnelle à quoi cela peut-il avoir rimé? Cela fait déjà plusieurs jours que l'on connait le résultat de la fameuse analyse et aucun pharmacologue ni aucun toxicologue n'a été foutu d'avancer la moindre hypothèse voir le minimum d'information que l'on est en droit d'attendre au sujet du caractère éventuellement toxique de la dextrothyroxine. Bien sûr du côté du labo on nie farouchement et ça risque de durer !

Force est de rappeler que le % de femmes à qui le nouveau Lévothyrox n'a pas réussi est relativement infime. J'ai fait une petite enquête dans mon entourage et personne a ma connaissance n'a rien remarqué avant que la presse ne s'empare de l'affaire. Il est clair que la suggestion par l'effet nocebo médiatique amplifié le phénomène et que si les toubibs avaient fait leur boulot il auraient constaté que l'essentiel des symptôme étaient typique d'une hypo et qu'en conséquence la première chose à faire était d'augmenter la dose.

Mais voilà que la présence d'un "molécule clandestine" est bien de nature à renforcer la thèse conspirationniste d'un empoisonnement volontaire sauf que je ne vais pas jusqu'à penser qu'un labo puisse avoir conçu le dessein de nuire délibérément aux femmes rien que par pure misogynie !

Enfin, on peut constater que la campagne à base de "victimisation" qui est résultée de cette lamentable affaire, a pleinement atteint son but. On n'a pas fini d'en causer !

Je terminerai par une observation personnelle. J'ai eu l'occasion, en revenant d'un stage de microbiologie sur sans frais, de parler dans le bus avec une dame qui est passée de l'ancien au nouveau Lévothyrox. Elle aurait noté une amélioration avec l'ancien, puis avec le nouveau ce fut la dépression dont un signe d'hypo. Elle n'avait plus de goût a rien, traînait au lit. Elle a pris le taureau par les cornes et a jeté le nouveau Lévothyrox en décidant de ne plus rien prendre et miracle : elle se porte à présent comme un charme. Pas le moindre signe suspect. La question qui se pose est celle de savoir si elle a vraiment eu besoin de Lévothyrox à un moment où un autre. On voit de tout dans le domaine soit beaucoup de femmes qui auraient besoin d'être supplémentées et qui ne le sont pas du tout ou pas assez. Et probablement quelques unes qui auraient pu se passer de la moindre "béquille". La seule chose donc je suis sûr c'est qu'une majorité de toubibs et même des endocrinologues sont incapables de maîtriser la question parce qu'il se fient à la TSH tandis que les valeurs de références ne sont pas fiable et qu'en tout état de cause on devrait s'en remettre d'abord aux signes cliniques.

L'inconvénient dans cette affaire est que le fait d'avoir le regard braqué sur une fraude de Big Pharma empêche de voir qu'il s'agit là d'un faux problème qui occulte la trivialité de la réalité. On ne peut pas escompter soigner toutes les hypothyroïdies avec seulement une ration de T4, ça serait beaucoup trop simple ! J'ajoute que lorsque certaines femmes ont été tirées d'affaire, elle peuvent l'oublier assez rapidement. Je pense à une personne de mon entourage qui a été soignée avec succès par une praticienne de MTC (Qi Gong thérapeutique) et n'a plus a prendre de Lévothyrox qui, lorsqu'on lui demande si cette thérapeute est efficace, vous répond qu'elle n'a pas ressenti grand chose...

Force est de constater que les femmes constitue environ 50 % d'une clientèle potentielle fort difficile à contenter. Fort heureusement, je n'ai contracté aucune obligation ni de moyens, ni de résultat à l'égard de qui que ce soit. Une seule chose vaut d'être défendue : la liberté de parole ! Oser la pratiquer contre vents et périls divers me semble être un des meilleurs moyens de conserver et de développer cette précieuse immunité sans laquelle un minimum de santé ne saurait exister. 

Je rappelle également que si l'accumulation de colères rentrées lèse le foie (staphysagria n'est pas toujours efficace), vider son sac de bile et en vaporiser subtilement le contenu au visage de ceux et celles qui emmerdent, cela détends énormément cet organe vital.

 
 

27/03/2018

Hygiène sociale : des féministes voudraient réformer le code de déontologie médicale

caricature_charlie.jpgJ'ose encore espérer qu'il est permis de reprendre les blagues épaisses d'un Charlie Hebdo. Cela dit, ce qui arrive en fait de féminisme nous le devons bien aux excès des monothéismes. C'est qu'on le veuille ou non la forme religieuse la plus détestable. L'essentiel de nos problème vient du totalitarisme et du machisme engendré par les trois fameuses religions dangereusement expansionnistes. Il est du reste singulier d'avoir a constater, en ce qui concerne l'Islam, que cette religion s'est développée sur un terrain plutôt "matriarcal". La chose est même inscrite dans le mythe avec le mariage de Mahomet avec une sorte de "cougar" nommée Khadija. Un mahomet qui fut incapable d'enfanter un fils ce qui, dans le cadre d'une religion aussi "machiste", aurait du donner à réfléchir... 

Il ne se passe guère de jour sans qu'une espèce particulière de "féministes", ne fasse parler d'elle. Je parle de celle qui part du principe selon lequel tout mâle est un prédateur sexuel non pas "potentiel" mais bien "constitutionnel"... Cette espèce est possiblement minoritaire (??) cependant et en l'absence de véritables réactions elle est devenue par trop "dominante".

Une pétition teintée de "féminisme"

Une pétition vient d'être lancée par des médecins et des féministes (sic), afin d'obtenir qu'un interdit positif soit posé dans le code de déontologie médicale en vue de déclarer illégitime et prédatrice par principe toute relation entre un médecin à sa patiente. On a oublié, c'est assez curieux, le risque de débordement "pédophile" mais ça viendra. Il est également à noter que l'on n'a pas pris en compte les possibles cas de harcèlement, voire de "viols" par des femmes médecins. C'est toujours à sens unique ce genre de dinguerie !

Il est à noter que dans cette histoire annoncée comme venant de "féministes", ces dernières sont assistées par quelques mâles notoire dont le Dr Dupagne, et comme toujours on veut établir une règle, en l’occurrence un interdit à partir d'exemples relevant d'exceptions puisque les abus relevés émanent de psychiatres : 3 cas récent et à peine une quarantaine en 10 ans ! Pas de quoi faire une révolution ! Mais quand l'occasion se présente de se singulariser pourquoi reculer ?

Alors puisqu'il existe un danger de la part de cette espèce de praticiens, il serait judicieux de limiter l'interdit à cette catégorie, à savoir ces "psys" qui constituent, pour une bonne part, une engeance parasitaire assez détestable ! Il ne faut surtout pas m'en parler, j'ai eu trop d'occasion de d'observer dans mon environnement : cette clique, à quelques exceptions près et les "gourous" de toute espèce constituent une "caste" haïssable !

Le code est clair à cet égard qui préconise de ne pas profiter de l'abus de pouvoir que peut procurer le job de médecin afin d'obtenir des faveurs indues et c'est bien suffisant. Il est peu probable que cette revendication aboutisse mais elle va encore faire couler beaucoup d'encre...

On se souvient du mot d'ordre "balance ton porc !" lancé par la même clique à propos de la chute d'un producteur hollywoodien. Ce qui est exaspérant, c'est que celle qui se plaignent d'avoir du prêter leur cul pour obtenir des rôles réclament des sanctions sans estimer qu'elles devraient d'abord rendre les millions de $ que leur a procuré indûment leur postérieur !

Il ne se passe guère de jour sans que ladite clique des femelles castratrices veuille à défaut de pouvoir nous les couper, nous manger la tête afin de jouir d'un pouvoir absolu en cherchant à innover.

Minorité et consentement sexuel

C'est ainsi qu'à la suite d'une certaine affaire concernant une fillette de 11 ans qui en paraitrait 16, on a mis à l'ordre du jour l'interdiction de tout rapport sexuel avant 15 ans.C'est ainsi qu'une Cour d'Appel, pour éviter la vindicte populaire s'est déclarée "incompétente" afin que l'enquête soit reprise et que l'affaire soit du ressort des Assises...

Le problème de la fixation d'un âge de consentement étant que ce serait manquer de romantisme que de devoir exiger la production d'une pièce d'identité avant de consommer. Toutefois, et bien que j'ai reçu des critiques à ce sujet, j'estime que si un âge doit être fixé, il doit être en conformité avec les conditions de l'obtention de la majorité sexuelle fixée effectivement à 15 ans.

Je croyais du reste que la chose coulait de source mais ce n'était pas le cas quoique cette page semble aller dans mon sens, à savoir que toute relation sexuelle avec un moins de 15 ans fut-elle consentante est qualifiée d'atteinte sexuelle...

Mon souci de prudence et mon désintérêt pour les mineurs en tant qu'homo (mon âge de prédilection tournerait autour de 25 ans si ce souci était encore d'actualité...) m'avait  permis de constater, à propos du témoignage d'une vague relation qui m'avait raconté ses déboires, que lorsque le mineur a dépassé 15 ans révolus, il est des juges pour condamner au motif d'une "soustraction à l'autorité parentale", concept remplaçant l'ancien "détournement de mineur", et j'ajoute quand bien même les parents auraient pratiquement abandonné le gosse en le condamnant ainsi à l'errance. En d'autres termes, la majorité sexuelle à 15 ans est une entourloupe puisque le mineur n'est pas libre de manifester ses penchants éventuels, l'amant devant requérir une autorisation parentale. Or mis à part un silence complice (et forcément réversible) on ne saurait imaginer pareille formalité.

Enfin comme la folie ne connait pas de limite dans ce domaine, j'ai appris qu'une parlementaire dont je tairai le nom a imaginé de mettre hors la loi toute relation sexuelle impliquant une trop grande différence d'âge. Évidemment, la connerie ambiante atteint un tel niveau d'incandescence que l'on ne s'est pas rendu compte que si ce souhait aboutissait c'est l'actuelle première dame de France qui risquerait de tomber sous le couperet de cette innovation, au moins moralement puisque aucune loi ne peut avoir d'effet rétroactif...

Une nouvelle coqueluche : les "premières dames" couillues

Notons encore que cette première dame, aurait confié au Figaro Madame que son homologue "préférée" serait un certain Gauthier Destenay, 37 ans, le copain du premier ministre du Luxembourg. Je cite :

À l’occasion de la visite en France du grand-duc Henri de Luxembourg, ce lundi, Brigitte Macron a eu le bonheur de retrouver sa «première dame» préférée. Et cette première dame serait en réalité… un «premier monsieur». L’épouse du président français a ainsi évoqué dans les colonnes de Paris Match, ce mardi, «la belle amitié» qui la lie à Gauthier Destenay, 37 ans, mari du premier ministre luxembourgeois, Xavier Bettel, depuis 2015.

«Je l’adore ! C’est mon préféré», s’exclame-t-elle à l’évocation de son homologue. Le duo s’est rencontré en 2016, lors de la campagne présidentielle française, et s’est revu maintes fois à la faveur de voyages officiels. Un coup de foudre amical que Brigitte Macron a également ressenti pour Maria Clemencia Rodriguez de Santos, la première dame de Colombie.

Un blaze qui ne présageait rien de bon

Il est évident que quand on porte le nom malsonnant de Trogneux, il ne faut peut-être pas s'attendre à des propos d'une grande élévation spirituelle. On est face à l'horreur absolue de la mentalité "people" !

Le "mariage pour tous" a des avantages pour les "homos" qui n'en font pas usage et sont non susceptibles de se singulariser par des manifestations de mauvais goût. Il est censé les protéger de toutes sortes d'attaques. Cette "banalisation" a du bon mais quand on voit des mecs acceptant d'être présentés comme la "femme" de Untel, c'est à se la prendre et se la mordre ! Ou plutôt c'est à gerber !

L'ombre maléfique d'un immonde bourgeois prénommé Marcel

Quoiqu'on fasse et quoiqu'on dise, l'ambiance reste tributaire de ce préjugé très proustien qui tend à assimiler tout "homo" à n'être au fond qu'une femelle plus ou moins ratée. Là encore, je ne connais pas de littérateur plus haïssable que l'individu que je viens d'évoquer comme étant le plus pur produit d'un siècle réputé par son hypocrisie et sa stupidité incommensurable !

Bien évidement, ce masochisme va complètement à l'encontre de la façon dont la chose pouvait être conçue durant l'Antiquité. Qu'on le veuille ou non, il faudrait commencer par se carrer dans la tronche qu'il est plus dans la nature de l'homosexualité de tendre vers une super virilité que son contraire ! Le problème étant que l'ambiance psychique a été façonnée par la rancoeur des ces hétéros jaloux de ne pas oser et à présent ce sont tous les mâles qui sont contraint de payer l'addition de leurs anciennes exactions. Ah ils sont admirables ces foutus machos, devenus honteux et qui n'osent pas répliquer tellement ils ont mauvaise conscience !

Etre "pédé" : un faveur divine au demeurant très probablement temporaire

Enfin, il n'en reste pas moins vrai que je considère le fait de préférer les mecs aux femmes comme une bénédiction et un statut vraiment providentiel. Loin de moi la pensée de foutre toutes les femmes dans le même sac, un certain nombre étant parfaitement conscientes que les exactions auxquelles on assiste vont finir par leur être très préjudiciable, mais au moins je ne me sens pas du tout concerné par les manœuvres détestables auxquelles ont assiste et je peux me permettre de marcher la tête haute.

Sauf qu'au train où vont les choses, il faut s'attendre à ce que toutes ces salopes en viennent à militer pour la mise hors la loi de l'homosexualité comme étant attentatoire à leur rayonnement érotique supposé (??). Il ne faut pas s'attendre à ce que ces détraquées nous considèrent comme des amis car ce qui est absolument gerbant dans cette histoire c'est que ce sont des "homos" complètement crétins qui, pour se faire bien voir, ont travaillé à la libération des femmes afin, croyaient-ils de mieux acclimater leurs propres penchants. Ce sont bien là ce que l'on appelle, au propre et au figuré, des "enculés" ! Mais hélas, la clique de ces "homos" qui ne trouvent rien de mieux à faire que de se trémousser sur des chars lors de la fameuse "Gay Pride", cet odieux carnaval d'été n'ont encore rien compris à ce qui se passe. Comprendront-il un jour ? J'ai des raisons d'en douter...

Enfin le jour où ces toquées qui veulent nous émasculer se rendront compte que nous détenons le secret d'une certaine immunité à leur égard, il va en résulter une belle rage ! Oh que les Anciens avaient raison de pense que les hommes qui aiment trop les femmes sont toujours des traîtres en puissance  !

De plus, il faut aussi s'attendre à ce que les jeunes mecs en viennent à voir partout des tentatives de harcèlement, à commencer par ceux qui sont les plus mal foutus... Décidément, ça promet !

Enfin ce qui est tragique c'est le manque de réaction et surtout le manque d'humour : on se sent tenu de "prendre des gants" pour répondre le cas échéant à toutes ces détraquées qui veulent nous imposer un pouvoir sans partage, et bien je regrette ça ne sera jamais mon cas !

Si certaines prophéties pro poutiniennes d'une certaine Vanga annoncent que l'Europe sera dominée par l'Islam, peut être que cela finira par avoir du bon.

Enfin tout excès se paie toujours d'un retour de balancier mais pour l'instant le retour de flamme tarde un peu trop...

Actualités off topic : un complot russophobe initié à Washington

MAJ : La Première ministre britannique a définitivement une dent contre Moscou. Après avoir convaincu ses alliés de se joindre à sa campagne d’expulsion de diplomates, Theresa May a assuré que Londres utiliserait «tous les moyens à [sa] disposition» pour lutter contre la Russie, quitte à déclencher une nouvelle Guerre froide, voire pire.

Cette connasse est complètement tarée, il faudrait la piquer d'urgence, décidément ça sent vraiment le roussi ! 

Vous venez d'assister à une attaque anglaise assez haute en couleur à propos de la prétendu responsabilité d'un certain Poutine dans l'empoisonnement d'un ex espion russe et de sa fille.

Il vous a sans doute sauté aux yeux qu'il n'y a pas de mobile. Qu'impliquer un toxique tel que le "novitchok" qui ne fait pas de quartier en tuant à coup sûr n'est pas sérieux etc...

Aussi je ne vais pas m'époumoner à gloser sur cette affaire, François Asselineau est le seul à avoir dit ce qu'il fallait dire à ce propos. Son point d'actualité et comme à l'accoutumée des plus remarquables. Voir également :

A lire également cette libre opinion d'un général français dont je partage toutes les conclusions:

https://www.asafrance.fr/item/affaire-skripal-et-accusati...

Enfin si la thèse de l'implication du Président de la Fédération de Russie dans le résultat de diverses élections occidentales relève de la dinguerie, on a dépassé ce stade vu que 17 pays de l'U.E. auraient emboité le pas à la perfide Albion en expulsant leur part de diplomates russes.

Cela répond à la volonté des U.S.A. d'éliminer la Russie du champ syrien en manigançant pour tenter de virer celui qui la gouverne car il existe des implantation de bases militaires en cours en zone kurde. Le diable seul sait où va nous conduire de vent de folie furieuse...

Je vous renvoie pour plus de détails sur l'aspect moyen oriental de la question au réseau Voltaire bien que ce réseau ne soit pas en odeur de sainteté côté "Decodex". Mais de l'opinion des calamiteux médias français, on s'en tape !

 

PS ! J'ai eu une très brève conversation avec un "ami" qui croit dur comme fer que Poutine aurait manigancé l'empoisonnement de l'ancien espion pour, en se faisant passer pour martyr, booster son élection. J'ai carrément refusé de poursuivre et je lui ai raccroché au nez avec perte et fracas !

Médecines alternatives : 124 Diafoirius complètement tarés veulent imposer leur éradication à l'Ordre des médecins...

Diafoirus1.jpgUne pétition est en cours avec déjà plus de 700 médecins signataires au sujet d'un appel signé par 124 d’entre eux dans le Figaro dénonce l’ordre des médecins qui ne fait pas le ménage nécessaire dans les pratiques alternatives de santé. Est visée l'homéopathie en particulier, l'acupuncture également et pas que...

En France, on possède le secret de ces attaques récurrentes fondées sur un dogmatisme matérialiste qui cherche des preuves uniquement dans le créneau étroit de ses croyances plus ou moins erronées.

Les essais en double aveugle sont adaptés aux traitements symptomatiques à effet direct et pertinents dans ce contexte. Ils sont inadaptés aux stratégies globales de soin qui s’appuient sur la relation thérapeutique.

Mathieu Vidard, sur une radio publique, a répondu à cet appel par une chronique pertinente, invitant les auteurs de cet appel à balayer devant leur porte. Je n'aime guère ce personnage, toutefois il mérite un "coup de chapeau" dans la mesure où il a rétablit l'équilibre en rappelant qu'une partie au moins de la médecine académique n'est pas plus "scientifique" que l'homéopathie. Sauf qu'on ne peut pas mettre ses succès sur le compte d'un simple effet placebo.

Fort heureusement, cette manifestation d'un obscur cardiologue dont la face ne reflète pas une grande intelligence est probablement condamnée à l'échec. Notons que son égérie reflète psycho morphologiquement le même genre d'épaisseur...

L'Union européenne est une belle cochonceté qui nous coûte la peau du cul au bénéfice notamment des polonais en particuliers et ce au détriment de certains départements d'outre mer (voir l'allocution de François Asselineau dans un post précédant) mais elle a au moins l'avantage de faciliter la circulation de certaines marchandises.

En effet, il est possible de commander en Allemagne tout médicament qui ne réclame pas d'ordonnance sans parler de certains produits tels que le moût de pain Kanne qui coûte ici 2 fois plus cher quand dans le pays d'origine. Alors ne vous gênez pas pour doubler et si possible acculer à la ruine certains distributeurs locaux qu'il faudrait pendre haut et cours !

02/03/2018

Paquebot France : pénurie de 530 médicaments vitaux en 2018 !

medicaments_penurie_sn1250.jpgLa France fait face à la plus grave pénurie de médicaments depuis 2014. Près de 530 "médicaments d’intérêt thérapeutique majeur" ne sont plus disponibles dans l'Hexagone en 2017. Loin d'être nouveau, le phénomène s'amplifie de façon inquiétante. Une augmentation de 30% sur seulement un an qui ne serait pas due qu'à des problèmes de "chaine de production".

L'ANSM ne peut rien faire et la France ne paie pas assez et elle est en compétition avec l'Europe !

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/2...

https://www.jim.fr/medecin/e-docs/aggravation_inquietante...

24/02/2018

Revue de presse - accès à l'info

acces_a_l_info.jpgPour une revenue de presse généraliste oritentée France Europe, je vous conseille :

https://www.upr.fr/revue-de-presse

Le fil d'actualités de Google n'est pas terrible...

Côté médecine, on y trouve surtout des choses anecdotiques, parfois ça à le mérite d'être touchant...

Exemple: https://www.20minutes.fr/sante/2226671-20180223-dijon-hop...

Mais côté recherche on fait miroiter des avancées fort improbables et qui de toutes façons mettrons des années à émerger alors je n'en parle jamais...

Ou très crispantes. Quelle conne que l'actuelle ministresse de la santé, elle est à gifler : https://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/20...

Le vin est un breuvage quasi médicinal, s'il est bio mais on pourrait mieux faire car ce qui a réduit le caractère bénéfique du vin se sont les méthodes "de "collage" imaginées pour pouvoir le transporter sans problème. Résultat on a bousillé en particulier des vitamines du groupe B qui limitaient les effets néfastes de l'alcool. Autour de Béziers dans le sud occitan l'alcoolisme est devenu un fléau à partir du moment où on a collé le vin. Évidemment, la conne ne peut pas savoir car elle eut été incapable d'inventer le fil à couper le beurre toute universitaire qu'elle est. Il y a des niçoises très sympas mais celle là me semble assez "demeurée"... 

Macron boit du vin 2 fois par jour, ça change (un peu) de Sarko et de son foutu Coca-Cola...

Au final, rarement des bonnes nouvelles comme quand l'alibi d'un certain Tariq saute. C'est réjouissant d'apprendre qu'il va rester au trou ! Notre Caroline nationale éjaculerait si elle pouvait mais bon l'égalité homme/femme est un mythe ou plutôt une fable. Vous ne le croyez pas ?

http://www.lejdd.fr/societe/caroline-fourest-a-propos-de-...

 

23/02/2018

"Affaire Belpomme" : L'Ordre des Médecins sur injonction d'un médecin de EDF/ENEDIS va très probablement décider que l'électrosensibilité est un fantasme

Mise à jour

Après Joyeux et Montagnier c'est au tour de Belpomme d'être mis sur la touche, donc quand un médecin dérange un consensus, on en fait une sorte d'escroc en matière scientique. Cette page récente reporte les réponses de l'intéressé qui rappelons le a été dénoncé par un médecin de ENEDIS et l'Ordre à suivi.

Le Pr a délivré 50 certificats sur 2000 consultations, ce qui montre bien qu'il n'en fait pas commerce ! Il rappelle que l'Endoscan a fait l'objet de thèses.

On m'a communiqué l'étude publiée par Belpomme. J'ai traduit le pdf. Je cas échéant je la résumerai. Mais en fait, l'utilité des examens préconisés n'a d'intérêt que pour la recherche. En cas d'électrosensibilité avérée, il s'agit premièrement de déterminer un excès d'histamine. Si c'est le cas il faut le traiter sinon il faut se borner à tenter d'appliquer ce que nous savons des remèdes préconisés par l'intéressé.

Appel aux patients du Dr Belpomme

Une dame m'a contacté et a protesté comme un détail de mon article. Je lui ai demandé l'adresse des labos pratiquant les tests préconisés pour m'éviter de chercher. Pas de réponse ! Cela m'agace énormément. Les gens comprennent de travers ce qu'on écrit mais quand on leur demande d'aider à la manifestation de la vérité sous une forme ou sous un autre, il n'y a plus personne ! le problème c'est que quand un médecin sort du lot, on a tendance à devenir complètement aveugle et à en faire quasiment un saint intouchable. Basta, cette mentalité m'est insupportable.

J'aurais aimé savoir ce qui a été préconisé comme traitement à cette femme, cela m'aurait permis d'affiner les maigres renseignements dont on dispose !

=========================

Lien vers la pétition. Je ne crois guère à la vertu des pétitions (on a vu ce que cela a donné pour les vaccinations...) et si vous désirez la signer, sacrifier un email pour ce genre d'opération en raison des risques de revente des fichiers ainsi constitués.

Dans l'un de mes post évoquant le Pr Belpomme j'écrivais ceci le 28/02/2016 :

(Détestant les vidéos) Je fais exception pour celle-ci qui est à ma connaissance le seule sources d'information sur ce que fait le Pr Belpomme (hypothèses la nature des perturbations biologiques et traitements) car je ne trouve rien sur le site de l'Artac. L'article qu'il a publié est vendu 30 $ et n'est accessible que vous forme de résumé et la traduction en français brille par son absence !

Ce qui ne fait raquer, d'autant plus que Mr le Pr fait payer des dépassements d'honoraires aux gens qui sont RSA, ce que je trouve franchement gerbant.

Note : D'après la dame évoquée dans la MAJ, Belpomme aurait pratiqué un tarif inférieur à celui indiqué par la presse. C'est un détail...

Des consultations à 800 €uros

Ce ne sont pas les consultations qui coûtent 800 E mais les frais annexes de recherches biologiques hors nomenclature (non remboursées).

Or j'ai appris récemment que ce Pr Belpomme officie à la clinique à la clinique Alleray-Labrouste, où, aux dernières nouvelles le Dr Schwartz officiait également dans cet établissement huppé de sorte qu'en écrivant ce qui précède j'avais bien décelé une anomalie. Or on apprend ceci par le Figaro santé :

http://sante.lefigaro.fr/article/electrosensibilite-le-pr...

Les patients qui consultent le Pr Belpomme ont intérêt à avoir le portefeuille bien garni. En plus du coût de la consultation (120 euros, dont 80 sont remboursés par la sécurité sociale), les patients sont invités à réaliser une prise de sang moyennant 450 euros ainsi qu’une «tomosphygmographie ultrasonore cérébrale», dont le coût s’élève à 250 euros. Ces sommes ne suffisent toutefois pas à décourager la patientèle du Pr Belpomme. Contacté par Le Figaro, le secrétariat du médecin a indiqué que ce dernier ne prenait plus de patients supplémentaires depuis un long moment et que la liste d’attente noircissait pas moins de 8 pages!

J'ai tiqué parce que j'avais discerné que plutôt que de former une équipe à ses méthodes, le Pr s'était réservé l'exclusivité du fromage. Mais à partir du moment ou l'Assurance Maladie rembourse 80 € sur une consultation facturée 120 €, quoique manifestement abusive sur le plan moral, on suppose que cette pratique est licite.

Le vrai problème est ailleurs, à savoir que l'objectif est de nier l'existence des phénomènes d'électrosensibilité afin qu'ENEDIS puisse poser ses foutus Linky sans le moindre obstacle !

Les passages importants de l'article du Figaro Santé

Le cancérologue âgé de 74 ans, récemment spécialisé dans la «médecine environnementale», pose des diagnostics d’électro-hypersensibilité qui ne reposent sur aucune donnée scientifique validée.

Le Pr Dominique Belpomme, connu pour ses positions controversées sur l’électro-hypersensibilité (EHS), fait actuellement l’objet d’une procédure disciplinaire menée par le Conseil national de l’ordre des médecins. L’information, révélée par l’Agence de Presse Médicale (APMnews), a été confirmée au Figaro par l’Ordre des médecins. La plainte a été déposée en mars 2017 devant la chambre disciplinaire de première instance d’Ile-de-France. Selon APMnews, elle concerne deux manquements en lien avec le diagnostic par le Pr Belpomme du «syndrome d’intolérance aux champs électromagnétiques», non reconnu par la communauté scientifique et médicale.

C’est l’ancien directeur du service des études médicales d’EDF, le Dr Jacques Lambrozo, qui, face à l’afflux de certificats médicaux de «contre-indication à la pose» de compteurs Linky, a donné l’alerte. En effet, parmi la centaine de certificats reçus entre 2015 et 2016 par EDF, la moitié a été signée de la main du Pr Belpomme.

Une centaine de certificat en 2 ans c'est infinitésimal mais c'est encore trop dans un état totalitaire car rappelons le, pour le Linky, l'Allemagne et la Belgique traîne des pieds et quand aux obligations vaccinales la France est bien à la tête de l'autoritarisme dans ce domaine. Il ne faut pas rêver les hauts fonctionnaires qui gouvernent réellement la France derrière des quasi marionnettes sont animées d'une mentalité assez franchement "soviétique" comme vient de le prouver la réédition récente d'une chasse aux normes absurdes dont la première édition hollandaise avait été un coup d'épée dans l'eau.

Que reproche l’Ordre des médecins au Pr Belpomme?

Il semblerait que deux faits soient reprochés au Pr Belpomme: l’absence d’individualisation du diagnostic (les certificats qu’il produit sont tous les mêmes) et le recours à des examens médicaux dont l’intérêt n’a jamais été prouvé. La tomosphygmographie ultrasonore cérébrale ne semble d’ailleurs plus utilisée depuis longtemps, ni en pratique clinique, ni en recherche.

Aucune étude scientifique internationale n’a mentionné cette technique depuis 10 ans, ni aucune étude française depuis 1986. Cette pratique va donc à l’encontre de l’article 39 du code de déontologie médicale, qui précise que «les médecins ne peuvent proposer aux malades ou à leur entourage comme salutaire ou sans danger un remède ou un procédé illusoire ou insuffisamment éprouvé».

Pas de lien démontré entre l’électro-hypersensibilité et les ondes électromagnétiques

Disons que c'est ce que l'on voudrait pouvoir affirmer. J'admets qu'il y a sans doute un effet nocebo qui se produit dès que des Linky sont installés dans un immeuble mais il n'est pas possible de nier que certaines personnes réagissent à la pollution électromagnétique ou à la présence infinitésimale de produits chimiques. Concernant l'électrosensibilité elle est réelle une personne qui a publié sur Face de Bouc un avis sur les filtres existant est atteinte d'hématochromatose de sorte que l'excès de fer explique la sensibilité électromagnétique. Ainsi quand leLinky est arrivé dans sa ville cette personne a eu l'impression d'avoir une "machine à laver" dans la tête. Et bien le caractère périodique du phénomène correspond tout simplement aux trames envoyées régulièrement par les Linky, trame visible et audible avec un Line EMI Meter !

Pour la sensibilité aux produits chimiques, j'ai donné à une vieille dame des gélules de N-Acétyl cystéine (principe actif de l'Exomuc). Elle a fait un oedème de Quincke, heureusement sans suite : se sachant hyper allergique elle garde sur elle un antihistaminique. La cause est à chercher dans un excipient, anti-agglomérant ou autre. Soit dit en passant ça m'a guéri de trop vouloir rendre service...

En réalité, l’électro-hypersensibilité n’a pas de diagnostic médical (dit-on)

Le Pr Belpomme a pourtant tenté de mettre au point une batterie de tests. Ses travaux ont même donné lieu à une publication dans le journal Reviews on Environmental Health en 2015. Mais l’Anses, qui en fait une analyse, a soulevé de très nombreux biais dans la méthodologie: plusieurs centaines de patients ont été écartés de l’étude sans qu’aucune explication ne soit fournie, absence de groupe contrôle et d’information sur les méthodes utilisées, erreurs dans les calculs, etc. «L’article de Belpomme et al. (2015) ne permet en aucun cas d’établir un lien entre une anomalie quantitative des biomarqueurs analysés et l’origine des symptômes», avait asséné l’Anses.

«Certes, cet article montre que les sujets inclus dans l’étude présentent des anomalies biologiques, mais en aucun cas il n’explique la causalité de leurs troubles, poursuit le rapport. Pour toutes ces raisons, les résultats et les conclusions de cette étude ne sauraient être utilisés, autrement que comme pistes de recherches à explorer ou éléments à répliquer par d’autres études».

Je ne suis évidemment pas d'accord avec cette affirmation car les traitements proposés donnent des résultats en termes d'atténuation sensibles mais enfin dans la mesure où pour des raisons de commerce on veut le champ libre pour toutes sortes d'ondes il faut pouvoir nier l'électrosensibilité, or la preuve qu'elle existe bien c'est que quand les malades peuvent trouver un espace préservé, ils vont mieux. On notera que dans le domaine des puces RFID le lobby industriel a réussi à imposer à l'armée le partage de la bande des GigaHz, 2,95 si ma mémoires est bonne. C'est dire la puissance des lobbys. Voir à ce sujet RFID : La police totale (L'échappée 2008).

Face à ces zones d’ombre, l’Agence sanitaire avait sollicité le Pr Belpomme à trois reprises afin d’obtenir un éclairage complémentaire. Mais celui-ci n’a jamais souhaité répondre aux questions qui lui étaient adressées.

Pour l’heure, ni l’OMS, ni l’Académie nationale de médecine, ni l’Anses ne reconnaissent l’existence d’un lien entre les divers symptômes que les individus touchés attribuent à l’exposition aux ondes électromagnétiques et lesdites ondes. Mais ces autorités ne nient pas pour autant les souffrances vécues par les malades.

Une étude commandée par l’Anses sur l’effet des champs électromagnétiques chez les riverains d’antennes-relais est en cours. Les résultats sont attendus pour la fin de l’année 2018.

Liens portant sur les travaux du Pr Belpomme

http://www.electrosensible.org/b2/index.php/sante/article...

http://ehs-mcs.org/

http://www.ehs-mcs.org/fr/traitements_51.html

Notez que les propositions de traitements peuvent être essayés sans en passer par des examens ruineux.

Conclusion : c'est plié, circulez il n'y a rien à voir !

1927317429.jpgSouvenez-vous du sort du Pr Montagnié, du Pr Joyeux et du Pr Even, hostiles aux vaccinations à outrance, ils ont été éliminés, c'est tout juste si on ne les a pas déclaré déments. Enfin souvenez vous que l'Ordre des Médecins est un héritage du régime raciste de Vichy. 

Lisez de Bruno Halioua Blouses blanches et étoiles jaunes.

Certes, le Pr Belpomme n'est pas tout à fait clair mais il n'empêche que l'électrosensibilité est une réalité.

 

 

 

09/02/2018

Une bonne nouvelle : le Linky épinglé par la Cour des comptes

Voir : http://www.lemonde.fr/economie/article/2018/02/07/linky-l...

Lire le rapport.

Toute la question est de savoir si cette prise de position trop tardive va changer quelque chose et provoquer un rétropédalage. C'est peu probable mais ce rapport a quelques chances de cristalliser le front du refus et d'entraîner des Maires à s'opposer à son développement. A suivre !

 

 

30/01/2018

Lévothyrox : le brouillage et le merdier continuent...

Affsaps.jpg

Voir aussi : http://www.leparisien.fr/societe/le-document-sur-le-levot...

Des patients qui "bondissent" parce qu'ils ne comprennent rien à rien, en clair des gens qui s'agitent parce qu'ils sont incompétents et l'étant interprètent tout de travers. Franchement on s'en tape, le problème étant que les journalistes n'étant pas plus futés que les particuliers ça fout la merde pour rien du tout.

Sur environ 1 an de signalements on a relevé 23 cas d'hypothyroïdie.

Peut-on appeler ça des EFFETS INDESIRABLES ?

En bon français j'appelle çà une ABSENCE d'EFFET puisque le but du médicament est précisément de suppléer une carence qui provoque l'hypothyroïdie. Or la principale cause d'échec ou d'insuffisance du Lévothyrox c'est que la T4 n'est pas correctement transformée en T3 qui seule est active. A la condition que les cellules cibles réagissent.

Bref, à partir de ce constat on ne peut tirer aucune conclusion quant à la nécessité ou la non nécessité de changer les excipients de la formule. L'AFSSAPS avait demandé que le laboratoire pallie au fait qu'il avait été constaté que la thyroxine de l'ancienne formule était instable. Ceci est une autre question !

On ne connait pas le nombre total des déclarations, sauf pour la seconde période. Tout ce que l'on peut constater c'est 36 à 64 % des plaintes étaient relatives à un "désordre thyroïdien", ce qui franchement ne veut pas dire grand chose sinon qu'on a surtout constaté une insuffisance d'effet tendant à une hypothyroïdie. Encore une fois CE N'EST PAS UN SCOOP. Je rappelle que chaque fois que des femmes se sont plaintes, j'ai conseillé d'opter pour l'EUTHYRAL (mélange de T4 et de T3) en règle générale un mieux se faisait sentir après une vingtaine de jours. Je ne sais pas pourquoi mais les toubibs ont peur de ce médoc. Certes la demi vie courte de la T3, en cas de surdosage peut provoquer des symptômes d'hyper mais en revanche, du fait même de cette demi-vie courte ils s'estompent plus rapidement de sorte qu'en avançant sur la pointe des pieds, les patients n'encourent aucun risque. Bien sûr l'EUTHYRAL n'est pas un médicament magique, on peut observer des rechutes à tendance hypo après une amélioration. Il va de soi que régler correctement le fonctionnement d'une thyroïde n'est pas chose aisée. Exemple : une femme qui a pu se faire prescrire de l'EUTHYRAL a perdu des kilos mais elle traverse actuellement une période de dépression et ça fait aprtie des signes cliniques d'hypo. Donc c'est jamais vraiment gagné !

Enfin je dois dire, une fois de plus, que l'étalage de CONNERIE et de CRETINERIE  dont témoigne l'article relevé (ainsi que tous ceux , fort nombreux qui tiennent le même langage) fait partie des choses qui me tapent sur les nerfs. Et ce n'est hélas qu'un exemples parmi d'autres. Je ne peux pas consulter un fils d'activité sans relevé environ 80 % et plus d'affirmations fausses ou biaisées. C'est vraiment usant ! Il y a des centaines de milliers de coups de pieds au cul qui se perdent et c'est regrettable !!!!!!!!!!!

06/11/2017

"J'arrête la pillule !" Sabrine Débusquat, accusée de propager de la "fausse science" (et aussi considérations)

arrêt pilule.jpgAvant de parler (un peu) de ce livre, car je m'avoue incompétent dans ce domaine, qui ne me concerne pas et ne m'intéresse que médiocrement, je voudrais rappeler le contenu d'un incident qui m'a fallu des tombereaux d'injures dont certaines ont disparu emportées avec la diffamation d'un assez sinistre individu qui a sévi dans un milieu "ésotérique" assez particulier...

Voyez à ce propos : https://www.ca-se-saurait.fr/2015/11/08/blog-silicium-de-...

Je cite :

Quand vous avez une activité publique sur le Net ou publiez en tant que journaliste, comme c’est mon cas, il vous arrive parfois de recevoir, sans raison, les flots de haine de certains personnages. C’est ce qui m’est arrivé récemment avec le blogueur Jean-Daniel Metzger de Silicium Spirit dont la misogynie, la stupidité et l’agressivité se sont exprimés sans retenue alors que je venais lui apporter une précision sur un de ses articles.

Parenthèse sur un attentat "anarcho féministe"

Merci pour les compliments, je ne suis "misogyne" qu'à l'égard des dérives de certaines féministes. Et on vient de constater que l'anarcho féminisme a rejoint, sur le plan des méthodes, le terrorisme islamique, je parle de l'incendie de Meylan ! C'était évidemment prévisible et l'imbécilité de l'orthographe inclusive n'était qu'un petit prélude en mode mineur... 

A propos de cet attentat, il faut noter le SILENCE ASSOURDISSANT quand à l'absence de commentaires du haut au bas de l'échelle sociale. Bien sûr cela a été une surprise pour ceux qui nous dirigent et ils veulent éviter de jeter de l'huile sur le feu. Je n'ai pas manqué, en parlant ailleurs des problèmes posés par l'Islam, de souligner que la politique du harem et tout ce qui s'y rattache en fait de mauvais traitement, cache mal de la part des arabes en particulier un peur des femmes...

Au moins ont-ils conscience d'un différence de psychologie. Ne parlons pas d'inégalité car ça va fâcher et retenons simplement que la supériorité dans un domaine (le maniement des abstractions chez les hommes bien nés) se paient d'une infériorité dans un autre comme par exemple un caractère utopique, et l'attachement parfois stupide à des "principes" plus ou moins paralysants...

Quoiqu'il en soit l'absence de réaction, et sans doute l'impuissance à en concevoir une, tout ceci montre à quel point la majorité des mâles contemporains sont quasiment cuits à point pour accepter à peu près n'importe quoi en matière d'aliénation...

Des Tampax et de la contraception

Je reprends les reproches qui me sont faits à ce propos :

Dans un de ses articles, JD Metzger parlait d’un numéro du magazine Nexus dans lequel avait été publié un article de mon cru sur le “flux instinctif”. Pour info, le flux instinctif est une méthode naturelle qui permet de “maîtriser” le flux de sang pendant les règles afin de se passer de protections hygiéniques. Vous retenez le sang en amont dans le vagin et le relâchez quand vous allez au toilettes : plus besoin de tampons ou serviette !

La chose est facile à comprendre, décrite longuement et sans ambiguïté dans l’article et, en cas d’incompréhension persistente, une simple recherche Google éclaircit aisément l’esprit. Mais JD Metzger ne comprends toujours pas et écrit ceci à propos de mon article :

“Un article vante le flux instinctif chez les femmes. Cela ferait une économie de tampax certes mais ça ne va pas empêcher les résidus de pilules contraceptives de polluer la flotte !”

Le monsieur n’a donc pas compris que le fait de se protéger pendant les règles n’a AUCUN rapport avec la contraception (qui a pour but d’éviter une fécondation). Bon, vous me connaissez, je suis patiente, compréhensive.

Le problèmes des "résidus de pillules" (sous entendue contraceptives) est un probléme en soi

J'ai envie de hurler quand je lis cela. En effet je ne me suis soucié que de ces "résidus polluants" qui en tant que perturbateurs endocriniens s'ajoutent à d'autres saloperies dont les pesticides.

Que cette Sabrine soit butée au point de ne pas comprendre qu'il n'était nullement question de parler de contraception qui constitue un autre problème, voilà qui me sidère !

Je me contrefous de la contraception, qu'on se le dise !

Je suis obligé d'exprimer mon opinion de façon "cynique", au plein sens philosophique du terme qui n'a évidement rien de négatif car il faut faire la différence avec le sens populaire qui n'est que le produit d'une déviation purement sentimentale...

La contraception c'est le problème des femmes et des "hétéros", dont je ne suis point. Plus encore, j'en suis venu à considérer qu'être "homo", c'est relativement au malheur d'être un homme par les temps qui courent, une bénédiction providentielle ! A condition, de renoncer au "mariage" car ce n'est rien d'autre qu'un invitation à consommer. On notera que quoiqu'on fasse, et quand bien même les "homos" en viennent à se normaliser, ils seront toujours haï par une tranche de la population, ne serait-ce que par pure jalousie de la relative liberté que la chose implique. Ceux (parmi les "homos") qui ont poussé au cul les féministes dans l'espoir d'y gagner du crédit et surtout de faire prospérer leur cause ne se sont même pas rendu compte qu'ils allaient élever des "chiennes" pour les mordre... Certaines féministes ont du reste revendiqué ouvertement cette animalité, les "chiennes de garde", elles auraient pu ajoutée "enragées", sauf que la chose était claire. J'ai prédit qu'un jour viendra où ces tarées jugeront que l'homosexualité est discriminatoire à leur égard. A ce propos on a pu constater que la PMA donne lieu à des applications parfaitement discriminatoires puisque les couples lesbiens sont avantagés. Et on ose nous rabattre les oreilles avec cette foutue sacro sainte Egalité ! Bref, je n'ai pas fini de "gueuler" ! Mais parlons, sans plus tarder du livre de cette Sabrine Débusquat.

Jusqu'à présent les "homos" s'étaient illustrés principalement dans le domaine de la "philo" et si les philosophes n'ont pas toujours été gays, ils ont toujours été foncièrement misogynes. Peut-être que les plus modernes n'ont pas osé franchir le pas, tout simplement... Cette fonction consiste, quand on est dégagé d'un certain nombre de contingences, à pouvoir prendre du recul et éventuellement à pouvoir critiquer de façon plus ou moins acerbe la société. Malheureusement, quand les "homos" se sont occupés d'art, cela a donné la meilleure et surtout les pires choses... Aujourd'hui, ils en sont réduit à tomber au plus bas de l'involution et à marcher sur les traces de ce bourgeoisisme qu'ils ont honni. Je peux donc me permettre de les mépriser autant que je méprise certains hétéros.

La réception de J'arrête la pilule !

N'allez surtout pas croire que je me réjouis des critiques que l'auteur(e) s'est attirée !

Simplement elles étaient prévisibles. Elle s'est attaque à un gros marché d'une part et qui plus est à un sujet hypersensible car on vient d'interdire toute incitation au rejet de l'avortement en décidant que tout propos en faveur de ce rejet serait le produire d'une publicité unilatérale. Enfin, il y a de quoi se poser des questions car avec tous les moyens de contraception qui existe comment se fait-il que le nombre d'avortement n'ai pas sérieusement baissé ? Enfin n'ayant strictement aucune responsabilité dans le domaine je peux me permettre une liberté de parole fort appréciable !!!!!!!!!!!!!!!!!

Concernant la critique du livre évoqué, voyez vous-mêmes :

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2871

On notera que les notes sont signée d'une "garce" (ce n'est dans mon esprit que le féminin de "garçon") qui semble être une "pointure" dans le milieu de l'épidémiologie. Bien évidemment, il ne fallait pas s'attendre à ce qu'un "gars" fut-il un grand scientifique se risque à tenir des propos aussi critiques.

Mais en quoi consiste la critique ? C'est le coup classique on reproche à l'auteur, une simple incompétence scientifique. Tout ce qu'elle reproche aux différentes générations de pilule et en particulier à la dernière serait appelé à être balayé par des études scientifiques. Mais je regrette, les risques en matière de thromboembolie sont bien établis. La pilule est anti naturelle tout simplement parce qu'elle a pour but de modifier le cours ordinaire du cycle féminin. Cette critique est odieuse dans la mesure où elle prétends confisquer le droit des particuliers à critiquer une pratique et à imposer sans partage l'opinion des prétendus scientifiques. Mais à cela je réponds que trop de "scientifiques" ont partie liée avec l'industrie pharmaceutique et sont franchement corrompus pour ne pas dire assez pourris pour que dans certains cas on leur dise d'aller se faire foutre.

Il va de soi que je ne porte pas de jugement à cet égard sur Catherine Hill l'auteur des notes, je ne la connais pas et n'ai aucune envie de la connaître. Je pense tout bêtement qu'elle a trouvé auprès de AFIS (qui n'a rien d'officiel car c'est une simple association comme il y en a des milliers) l'occasion de se singulariser.

Evidemment le Pr Joyeux qui est sans doute d'accord avec le contenu du livre, a trouvé le moyen, à propos des vaccinations de se faire mettre au ban de la société scientifique mais enfin, mis à part des crétins et des crétines, tout le monde sait que l'imposition de 11 vaccins contre 3 est un crime, que Pasteur aura été surtout un faussaire et j'ai appris, ça reste à vérifier, qu'il ne voulait pas du panthéon mais qu'on lui aurait consacré un mausolée luxueux dans les sous sol de l'Institut qui porte son nom. Si c'est le cas, on a là la preuve, que la science médicale fonctionne comme ont fonctionné les dogmes catholiques imposés sous la menace d'un très puissante et redoutable inquisition !

Donc la cause de l'arrêt de la pilule est entendue ! Que celles qui voudront persévérer ne viennent pas se plaindre des conséquences, elles auront été prévenues.

Quant aux alternatives, puisque les hommes ont la possibilité de s'envoyer en l'air plus librement, il est assez normal que les femmes revendique le même droit. Je n'ai pas étudié ces alternatives car je n'ai pas personnellement à m'en soucier. A moins humble avis et puisque les risques sanitaires sont égaux aux risques d'évènements heureux mais indésirables, je pense que le bon vieux préservatif constitue une bonne assurance. Ils sont à présent si fins et si contrôlés et si fiables (à condition de ne pas les acheter dans un distributeur automatique installé en plein soleil) qu'il n'est peut être pas nécessaire de compliquer trop les choses... 

"De la tentation de l'entre femmes"

entre femmes.jpg

Il s'agit d'un article paru dans un cahier lié au n° 2754 du Nouvel Obs. Je le scannerai s'il y a des demandes. Quelques mots suffiront. Le titre est orienté. Il met l'accent sur la tendance des femmes à se réserver des "espace de vie" réservés (écoles, clubs de gym, cercles professionnels). Toutefois en lisant attentivement l'article on constate que la réciproque existe.

L'image ci-dessus, tirée de l'article, résume bien l'état de choses actuel. L'opinion et l'influence des femmes est devenue dominante mais ce n'est pas assez ! Elle veulent influer tout en vivant à part donc de manière anti sociale. Les "inversions" de rôle chez les mecs restent minoritaires comme sur l'image. On est bien loin d'un mélange harmonieux. Enfin il faut dire  que depuis longtemps tout est chamboulé puisque la "Sagesse" (Sophia) est censée être féminine. Or les femmes, excepté une Rosa Luxembourg ne sont jamais des "révolutionnaires", elles ne veulent changer dans la société que ce qui les arrange personnellement et sauf exception elles après s'être largement accommodées des "promotions canapés" voilà qu'elles voient partout du harcèlement. S'il existe encore des porcs incorrigibles, à mon humble avis ils sont minoritaires... 

La sacro sainte mixité prend l'eau ! 

J'admets que si autrefois les femmes ne pouvaient évoluer qu'entre le cercle familial et les associations charitables, c'était un peu court. A l'école les filles cherchent à se libérer du regard des garçons et vice versa. Les écoles non mixtes connaissent des résultats supérieurs pour les deux sexes. Rien de plus chiant et haïssable que ces garçons qui éprouvent le besoin de se faire remarquer des "greluches". Ce que l'article ne précise pas c'est que les Universités américaines observe un déficit de 10 % de candidatures masculines, les femmes tendent à dominer les études supérieures. A quoi cela tient, j'en sais rien. Je viens seulement de lire un article communiqué par un correspondant et l'article ne parle que des efforts envisagé pour remédier au déséquilibre.

Je suis le dernier à penser que le modèle catholique de la famille soit le seul milieu propice à l'éducation des enfants. Il suffit de s'intéresser à la sociologie historique en remontant assez loin dans le temps et l'espèce pour constater que d'autres systèmes ont fonctionné. Même Platon a imagine je ne sais quel casernement...

De plus en plus de femmes, juste retour des choses, considérément les hommes comme simple donneurs d'orgasmes, je ne vois pas de raison de les en blâmer. Je comprends également qu'elles préfèrent élever elles-mêmes leurs mômes et il est à noter que ça arrange certains d'entre nous. Le seul problème est que si le femme est une féminisme aigrie ou une lesbienne activiste, cela risque d'avoir une très mauvaise influence sur un garçon. Déjà la petite enfance par les crèches est sous la domination exclusive de femmes et puisque l'on parle d'inégalité, et qu'il existe des mecs avec des tempéraments de "papa poule", je ne vois pas pourquoi la puériculture ne devrait pas se mixifier davantage !

Hommes et femmes se supportent de plus en plus mal !

Enfin un chose essentielle ressort de l'article c'est que hommes et femmes se supportent de plus en plus mal. Or cela n'a rien d'étonnant quand on observe les différences de psychologie. Or elle ne sont pas un produit de l'éducation, cela a pu être accentué par une certaine culture machiste mais il n'empêche que garçons et filles ne se ressemblent pas du point de vue psychologique et cela tient à un statut physiologique, hormonal en particulier. Maintenant je ne crois pas à la thèse de l'instabilité féminine, simplement le femme étant fait pour enfanter, elle est portée physiologiquement à chercher la sécurité et donc le confort, elle est forcément de tempérament plus matérialiste que l'homme. Encore que les hommes, force et de le constater, sont bien déchus...

L'avenir, je le crains, nous réserve encore pas mal d'anomalies sans doute assez imprévisibles mais je m'attends au pire !

A propos du "sixième pilier de l'Islam"

tariq ramadan.jpgLa campagne à propos de l'épidémie de harcèlement dont seraient encore victimes les femmes s'accompagne, il faut le dire d'un phénomène positif.

Avant que l'une d'elle ne porte plainte pour viol, un peu tard et c'est là le problème, un collègue de Tariq Ramadan avait, une semaine avant révélé qu'alors que ce dernier était prof de français à Genève, il aurait été viré pour avoir séduit des mineures parmi ses élèves. Dans la mesure où la Tribune de Genève soutient cette accusation et tend à équilibrer la plainte en diffamation déposée en France, l'accusation portée chez s'en trouve rendue assez vraisemblable. Il faut espérer que les juges français, classeront l'affaire sans suite au motif que si aucune preuve de viol ne peut être rapportée, la très mauvaise réputation de l'activiste qui se trouve finalement accusée de "pédophilie", du moins selon les fausses conventions actuelles, implique qu'il tende à se faire oublier. 

09/10/2017

Vague mondiale de miel pestiféré aux néonicotinoïdes... On oublie le pinard...

miel-poison-258x300.jpg

Voir : http://tempsreel.nouvelobs.com/planete/20171006.OBS5641/l...

Certes il y a bien un problème mais il reste encore d'importantes zones dépourvues de cultures intensives qui sont indemnes. C'est le cas pour tout l'arrière pays niçois où l'on trouve du miel de montagne tout à fait propre...

Pour le pinard voir :

http://www.francetvinfo.fr/sante/environnement-et-sante/p...

beaucoup de viticulteurs de la région champenoise tombent comme des mouches pour avoir pulvérisé des pesticides sans protection, personne ne les avait averti de leur toxicité...

Monsanto et le "ghostwriting"

ghost-writer.jpg

Voir : http://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/pesticides/monsanto-papers-acheter-des-scientifiques-ca-sappelle-du-ghostwriting-et-cest-legal_2406163.html

je suppose que ça ne vous étonne pas, c'est le contraire qui eut été surprenant...

11 vaccins obligatoire : voir les trois lettres ouvertes du Dr André Fougerousse

Gens-toxiques-tete-de-mort.jpg

http://www.andrefougerousse-recherche.fr/435764009

Les nouveaux anticancéreux ! De la poudre de perlinpinpin à prix d'or

4ème_de_couv__2017-10-07-14-16-19-869.jpg

Voir : https://www.sciencesetavenir.fr/sante/de-nombreux-nouveau...

Nicole Delépine et son mari viennent de sortir un livre sur le sujet...

19/07/2017

Tourisme médical en provenance du "tiers monde" : un scandale !

Femme-noire_medium.jpgLe lien sur http://dl.free.fr/ vers la vidéo a été renouvelé. Le lien initial sur free s'est périmé très rapidement. alors qu'il aurait du durer au moins 30 jours sans téléchargement. C'est incompréhensible ! Oubliez ce service merdique et non fiable ! Je n'avais pas pensé à le mettre sur le Cloud.

J'imagine que cela ne vous surprendra pas d'apprendre que notre sacro sainte Sécurité Sociale est parasitée par des réseaux de passeurs spécialisés dans une forme de tourisme médical qui achemine chez nous une bonne partie de la misère du monde.

On m'a communiqué cet interview de Jean-Claude Bourdin sur TMC qui mérite bien 4 minutes d'attention de votre part. ce qui est choquant c'est qu'on n'ose pas demander aux pays d'où viennent ces gens de régler la facture.

Le contenu de ce document mériterait même d'être transcrit.

Faites suivre largement afin que le lien vers ce gros fichier survive.

Une page officielle sur le "tourisme médical" !

La version anglaise de ce "tourisme" c'est tout-à-fait autre chose !