Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/10/2014

Sida, Ebola, bourrez-vous de sélenométhionine !

sélenium.jpg

Une recherche sur vitamine C, niacine dans la dépression et la schizophrénie m'a fait découvrir une page du site de Jacques Valentin que j'ignorais. Voyez :

http://gestionsante.free.fr/WhatReallyCausesAIDS.htm

Un long commentaire n'est pas utile, il suffit de lire car cette page explique certaines déclaration du Pr Montagnier sur le rôle des mycoplasmes comme co-facteur du Sida et son avis selon lequel une alimentation riche en certains nutriments peut éviter de faire le lit de cette terrible maladie.

Le sélénium est présent dans Life extension Mix Tablets et se trouve sous forme unitaire chez Iherb.com. Surtout lisez l'article : il est surprenant que Montagnier ait perdu ses crédits de recherches quand il a signalé que deux antibiotiques efficaces contre les mycoplasmes amélioraient l'état des personnes atteintes par le virus du Sida. Tiens tiens ! J'ignorais, comme c'est curieux ! Vous en déduisez quoi ? 

02/10/2014

Amovir, un remède miracle contre le Sida ?

robert-vachy.jpgLe Web bruisse d'une rumeur portant sur le blocage d'une molécule qui permettrait de vaincre le Sida.

Je ne suis pas en mesure d'éclaircir cette affaire. On invoque un essai positif de la part de deux co-découvreurs du virus du Sida. Mais il s'agirait d'une action in vitro laquelle ne peut préjuger de son efficacité in vivo. On raconte que dans la culture soumise à cette molécule 1 seul exemplaire du virus aurait survécu. Je ne vois pas comment on a pu le déterminer...

Voir : http://www.capital.fr/enquetes/revelations/son-remede-con...

Les infos les plus précises se trouvent ici : http://www.hoaxbuster.com/forum/amovir-remede-miracle

Plusieurs brevets existent dont celui-ci :

http://www.google.com/patents/WO2008000920A1?cl=fr

Affaire à suivre...

 

 

02/07/2014

Sida : un traitement inspiré de la médecine antique

Francoise Barre Sinoussi.jpgLe Dr.SKPrakash est le fondateur du Centre de recherche sur le sida. Grâce sa bonne connaissance de la médecine indienne antique, (médecine siddha d'origine tamoule et non l'ayurvéda), il croit qu'il pouvoir apporter à une solution pour éliminer l'ADN proviral du HIV.

A droite le Dr, à gauche Françoise Barré-Sinoussi.

Je connais assez bien les principes de la médecine ayurvédique mais je suis mal renseigné sur cette branche de la médecine indienne. Je sais seulement qu'elle fait un grand usage de la lithothérapie mais il semble impossible de trouver des informations sur cette rubrique. J'ai fouillé en vain des librairies indiennes.

Le site ne présente que 3 cas de cures réussies et je ne sais pas de quoi il s'agit. Les textes sont en anglais et il faudrait passer certains documents à l'OCR avant de pouvoir recourir à un logiciel de traduction, ayant eu la chance d'échapper à cette nouvelle peste et n'ayant plus l'occasion de l'attraper, je ne suis pas motivé par une tentative d'évaluation de cette thérapeutique.

Je donne l'url à toutes fins utiles en espérant que des lecteurs pourront se charger de me faire un résumer en demandant des détails sur le contenu du protocole proposé.

http://www.hivcure.in/index.html

Pour des détails en français sur la composition du traitement voir :

http://www.votre-sante.com/suite.php?dateedit=1402391588

Concernant les publication du Dr Caprani voir :

http://www.positifs.org/fr/publications/our-publications....

J'ai exploré en long en large et en travers l'ancien site car à l'époque j'avais parmi mes proches deux malades du Sida dont un seul a survécu car je lui avais formellement déconseille de refuse l'AZT. Des années plus tard les médecins qui lui avaient proposé cette immonde cochonnerie que l'on avait recyclée en faveur des séropositifs, lui ont déclaré que s'il l'avait acceptée, il ne serait plus de ce monde! Le nouveau site parait n'avoir pas évolué depuis 2005. Le Dr Caprani a été victime d'une méchante cabbale pour avoir publié un article dans une revue gay assez spéciale car connotée à l'extrême droite. Cette revue, Thierry Meyssan du célèbre Réseau Voltaire l'a poursuivie plus ou moins indirectement de sa vindicte car elle avait dénoncé une malversation de sa part. Les maigres subventions qu'elle avait obtenue lui ont été sucrées. Ce Meyssan s'est illustré à propos des événements du 11 septembre (Voir L'Effroyable Imposture 1 et 2) et ses forfaits, notamment à l'égard d'un certain Michel Caignet, ne lui ont pas porté chance puisque son éditeur a disparu avec ses droits et qu'il est a présent obligé de se terrer quelque part au Moyen-Orient pour ne pas se faire descendre par les agents de la CIA. Mais enfin, je n'irai pas jusqu'à le plaindre car pour un "homo", les mecs, sous ces chaudes latitudes,  sont réputés plutôt assez "conviviaux". Ses prises de positions politiques envers la le gouvernement légal de la Syrie et de la Libye doivent lui valoir un traitement de faveur en dépit des interdits coraniques dont on sait que dans une société ségrégationniste à l'égard des femmes, ils sont très aisément contournables... 

Bref, ce site de Positifs.org reste, pour ceux qui s'intéressent au Sida et aux traitements alternatifs idoine, une prodigieuse mine de documentation qui dépasse largement ce domaine particulier. Il m'a appris énormément de choses mais cela fait bien une bonne décennie que je n'y ai plus mis les pieds...

La raison en est qu'à partir du moment où un patient est traité par trithérapie, il devient difficile de proposer des palliatifs annexes car ils ne sont pas pris en charge et les intéressés sont généralement dans une situation économique telle qu'on se trouve obligé de renoncer. Sans parler des interférences possibles avec ces traitements fort lourds. C'est comme pour les cancers... C'est "chasse gardée"... 

27/04/2014

Un livre de référence sur la mycothérapie

Braibant.jpgSi vous vous intéressez à la mycothérapie voici le seul livre en français qui fasse le tour de la question avec à la fois des données scientifique et pratique. Vous verrez par exemple que certain champignon dit de longue vie sont plus communs que vous ne l'imaginez. Vous êtes sans doute passés à côté sans les voir. C'est le cas du Ganoderma lucidum par exemple. Mais comme il a la consistance du bois on ne peut pas croquer dedans, faut le raper et éventuellement en tirer un extrait. D'autres champignons comme le shitaké (lentinus edodus) se trouve sur les marchés à l'état frais. il est cultivé en France dans le Sud Est et dans l'Aisne en particulier. Attention aux réactions allergiques, le lentinan peut causer une sorte d'urticaire.

Pour se procurer l'ouvrage :

http://www.edilivre.com/les-champignons-medicinaux-christ...

Existe en version papier et en version numérique (pdf). C'est vraiment le seul ouvrage car s'il existe un autre ouvrage d'un éditeur belge, il est avant tout à caractère botanique ce qui ne présente guère d'intérêt. Vous pouvez me faire confiance si je vous dis que c'est le seul ouvrage digne de remarque car j'ai été le premier à publier en français sur le sujet durant les années 90. Malheureusement, le site n'est plus disponible. Voir :

http://silicium.blogspirit.com/archive/2012/08/13/champig...

Je peux fournir un zip complet de ce site mais il faut réclamer le lien secret. En attendant voici le sommaire de cette documentation qui n'est plus à jour pour la partie touchant le Sida et les traitements alternatifs. La mycothérapie forme le chapitre 25 et comporte un résumé des études accessibles à l'époque pour chaque champignon relevé. 

Cliquer ici pour avoir le sommaire du site disparu.

Vous pourrez constater qu'il s'agit d'un travail très fouillé dont on pourrait tirer la matière de plusieurs livres à condition de réviser et de mettre à jour tout cela. Un travail de bénédiction que je ne puis entreprendre. 

25/02/2012

Sida et "révisionnisme"

virus-sida_1.jpgJ'ai eu l'occasion d'évoquer le "négationnisme" qui se pratique à propos du virus du Sida. Voir à ce propos :

http://silicium.blogspirit.com/archive/2011/01/10/alain-s...

Ce "négationnisme" se manifeste en avant plan de plusieurs contextes idéologiques assez particularisés.

Cette question a fait l'objet d'un article de Rue89 il y a de cela plus de 6 mois, je n'en ai eu connaissance qu'assez récemment et je n'ai pas eu le temps de revenir sur cette question. Voici le lien :

http://www.rue89.com/2011/06/30/le-sida-nexiste-pas-le-vi...

Voici donc un article assez détaillé sur le plan technique qui devrait contribuer à réfuter le "négationnisme" en question. Je rappelle qu'à mes yeux les choses sont simples : à partir du moment où les trithérapies ont eu raison des infections opportunistes, c'est bien la preuve qu'il existe un agent infectant et en l'occurence un virus à l'origine du syndrome. Bien entendu cette thérapie, ne serait-ce qu'en raison de ses effets secondaires redoutables, n'est pas satisfaisante à mes yeux mais si elle parvient à réduire la charge virale comme elle le fait c'est que l'agent de cette maladie a bien été identifié. Qu'il ait besoin de co-facteurs pour manifester une plein virulence ne change rien à l'affaire et cela veut dire qu'il existe, sans aucune doute, d'autres stratégies que celles qui sont employées pour limiter la mortalité dans les meilleures conditions de confort. Mais ceci est une autre histoire !

Enfin en ce qui concerne le caractère mortifère de l'AZT, j'en ai eu la preuve avec ce qu'a fini par me dire un de mes amis. Il s'agit d'un père de famille qui a découvert sa séropositivité à l'occasion d'examens prénuptiaux. Je ne l'ai su qu'à partir du moment où il a commencé à souffrir d'une infection opportuniste. On lui a proposé ce foutu AZT. Je l'ai averti que s'il acceptait il signait son arrêt de mort. Il a donc refusé ce traitement et s'est dirigé vers la médecine chinoise qui a donné quelques résultats.

Il n'a donc accepté un traitement "officiel" qu'à partir du moment où les trithérapies sont entrées en jeu. Des années plus tard, les médecins qui lui avaient proposé l'AZT ont eu le cynisme ou l'inconscience de lui dire que s'il avait accepté cette monothérapie, ils n'auraient rien pu faire pour lui ! Je vous laisse juge de cette ... "légéreté"... Ainsi va la médecine "académique" et c'est dire tout le bien que j'en pense ! 

10/01/2011

Alain Soral et Sida Santé soutiennent la thèse (débile) du "Sida sans virus"

soral-boxe.jpgsoral.jpgAlain Soral vient de publier sur son site ce film qui tente de convertir le public à la thèse inaugurée en particulier par un certain Griffiths voulant que le Sida soit au fond le résultat d'une vie dissolue, abus de drogues, stress multiples, etc...

http://www.egaliteetreconciliation.fr/SIDA-LA-CHOQUANTE-V...

Je n'ai pas le temps de faire de recherches approfondies au sujet de cette thèse qui commence a prendre beaucoup d'ampleur puisque Sida Santé (http://www.sidasante.com/) s'est entièrement consacré à son soutien mais l'on peut d'ores et déjà tirer de l'observation quelques certitudes.

La première question à se poser est qui a finance House of the numbers, ce film qui tend a répandre la thèse du Sida sans virus et pourquoi !

Je suis prêt à parier que les milieux américains du fondamentalisme protestant ne sont pas étranger à cette affaire. La thèse est que le Sida serait une maladie des homosexuels et que l'on dépense des milliards pour soigner une "maladie virtuelle".

Bien entendu les marchands de compléments alimentaires ont tout intérêt à soutenir ce mensonge car il y a va de la santé de leur tiroir caisse. Et ce qui est étonnant c'est de n'observer aucune réaction significative du côté des milieux médicaux officiels. Quand on pose la question a des médecins au sujet du rôle de Montagnié dans cette histoire, ils se contentent de répondre qu'il est à la masse ! Ce qui est un peu juste à cause de l'ampleur de cette propagande.

Malheureusement en ce qui me concerne, je ne peux que sonner le tocsin et presser les gens sérieux de s'opposer à ce canular extrêmmement menaçant puisque les malades atteints par la pandémie sont doublement stigmatisés. Enfin si vous tapez "Sida sans virus" + critiques sur Google, le présent blog arrive en seconde position derrière un post de "santé au féminin".

Ce post est un véritable tissus de conneries. La moitié du post est en faveur de la thèse du Sida sans virus tandis que l'autre moitié évoque des expériences visant à truffer certains vaccins de virus pathogènes en vue d'en étudier les effets.  C'est ainsi que certains "homos" américains auraient été volontairement plombés par le biais d'essai du vaccin contre l'hépatite B. C'est effectivement ce qui s'est passé sauf qu'il n'existe aucune preuve que cela ait été le résultat d'un empoisonement volontaire. Quoiqu'il en soit il faut choisir où le Sida n'est pas le fait d'un virus mais d'un mode de vie ou s'il a pour cause principale un virus, le reste s'appelle circonstances aggravantes.

Ce post est l'exemple type de ce que peuvent produire les pauvres crétins analphabètes à l'orthographe plus qu'approximative qui colonisent le Net et le remplisse de leur copié/collé. Je retrouve dans cet étalage d'idioties l'écho déformé et outrageusement simplifié d'une désinformation remontant au tout debut de l'épidémie qui avait tout de même une autre allure dans la mesure où elle s'efforçait encore d'indiquer les sources auxquelles elle était censée puiser. mais la on assiste en direct à la création de véritables "chimères". Certes, il ne faut faire confiance à personne, et surtout pas aux prétendus scientifiques et l'histoire du Sida est encore pleine de trous mais ce n'est pas une raison pour raconter n'importe quoi. Enfin quand le genre de débile que j'ai en vue évoque "le bon sens" en signant "candidaalbicans" j'ai les maumes des mains qui me démangent furieusement et mes pieds qui sont en proie à des "impatiences". L'ignorance crasse et le manque d'humilité de la majeure partie de la génération montante devrait être un puissant antidote au jeunisme et à la "pédophilie" ambiante mais apparement ça n'est pas du tout le cas et c'est franchement dommage.

Quant à Soral, je vous invite à consulter l'article le concernant sur Wikipedia et plus spécialement la discussion en son début.

Soral a un gros problème avec l'homosexualité et cela date de son hébergement par un peintre "homo" envers qui il reste débiteur depuis l'époque où ce fils de bourgeois était à la dérive. La thèse la plus probable c'est que l'hébergement n'aurait pas été tout-à-fait gratuit  que notre homme a du consentir à des "sacrifices" (car rien n'est gratuit en ce monde) et que notre nouveau "Socrate" (à Saint Tropez) en serait réduit à se faire filmer en train de faire de la culture physique pour se rassurer sur sa propre virilité.

Encore une fois petites causes grands effets !

Je suis tout-à-fait d'accord sur le fait que le communautarisme "homo" est extrêmmement critiquable mais de là à baver comme l'a fait Soral c'est autre chose. Je constate que si j'avais dénoncé ce personnage, il y a plusieurs années en mettant en garde les gens qui m'en parlait, mon diagnostic se confirme et contrairement à ce qu'avait pensé certains observateurs il est devenu incohérent.

On ne peut pas être marxiste athée et s'être marié avec une catholique en disant que l'Europe est d'abord chrétienne tout en jouant à un jeu très ambigu à propos de l'Islam sans en avoir un petit grain. Et lorsque Soral dénonce l'hystérie des "homos" on pourrait lui retourner le compliment en lui rétorquant que sa prétention à poser en philosophe n'est que le résultat de l'hypertrophie de son moi. A ma connaissance, les vrais philosophes ont conservé, ce me semble le sens des responsabilités !

Il serait donc temps d'en finir avec ce "malade" et de l'inviter fermement à aller se faire soigner sans plus tarder!

Je constate par ailleurs que le forum qui avait été ouvert en son honneur a donner lieu à de tels dérapages qu'on la mis au nom de sa soeur. En fait ce forum n'avait pas été créé par des tiers mais sans aucun doute par l'intéressé lui même... Ce forum a donné lieu à de sérieux "pétage de plombs" dont je ne peux pas parler ici car il convient de ne pas mélanger les sujets....

 

26/09/2010

Un site oublié sur le Sida

J'avais quasiment oublié l'existence d'un site que j'ai créé à la fin des années 90, ma dernière sauvegarde datant de 1998... J'ai été amené à y repenser en cherchant de la documentation sur les profils biologiques du C.E.I.A. ainsi que sur les profils proétiques. Je ne me rappelais pas que j'avais donné un tableau résumant les données d'une publication diffusée à l'occasion des stages de formation des médecins organisés par le Laboratoire Burkell aujourd'hui disparu. Il est heureux que ce tableau existe toujours car j'ai perdu le document papier dont j'avais fait la synthèse.

Voir http://membres.multimania.fr/sidanet/

La mention de ce site qui comprend une étude très fouillée sur les champignons chinois de longue vie qui est, à ma connaissance, unique en son genre, devrait convaincre mes lecteurs que mon intérêt pour la médecine ne date pas d'hier. En fait il remonte aux années 1975. J'ai connu l'homéopathie grâceà un guérisseur qui existe toujours et j'en ai poursuivi l'étude sous la direction d'un médecin appartenant à une grande famille d'herboristes. On doit du reste à ce médecin uniciste la découverte d'une indications très particulière d'Oscillococinum...

J'ai été amené à m'intéressé de près au Sida car il a fait d'assez nombreuses victimes dans mon proche entourage. Malheureusement, pour les charlatans du silicium, la "nouvelle peste" m'a épargné !

Certains liens de ce site sont brisés. Malheureusement, il me sera sans doute difficile de le remettre à jour car si j'ai toujours les clefs, par suite d'un changement de mains de la société ayant proposé cet hébergement gratuit, ces clefs sont devenues inopérantes.

Quoiqu'il en soit, on peut encore trouver des textes qui semblent n'avoir pas pris une ride. C'est le cas du texte sur la thèse de Duesberg...

Et puisque l'on parle du Sida, m'étant replongé dans la technique des bilans du C.E.I.A, je constate que l'apparition de cette nouvelle maladie s'est caractérisée par l'apparition d'un type de bilan de type 4 avec une très forte asymétrie droite qui a été corrélée au HIV, à l'hépatite B et aux effets de la vaccination contre cette denrière saloperie. Difficile dans ces conditions de penser que le virus n'existe pas où qu'il serait innocent. En effet les paramètres en hyper sortent du format adopté initialement pour la représentation graphique de ces bilans et le système de couleur adopté pour les 4 classes de paramètres confime l'hypothèse virale. Fort heureusement, il existe un remède capable de corriger au moins en parties ces paramètre excentrés et il s'agit d'un latex amazonien. Il existe sans nul doute des solutions alternatives qui permettraient au moins d'alléger les trithérapies mais la plus élémentaire des prudence me fait obligation de souligner une fois de plus que ceux qui nient l'hypothèse virale sont des dangers publics !

M'étant procuré ces jours-ci le livre du Dr Reymond (voir http://www.pierredastier.com/) qui est à l'origine de la méthode avec quelques autres médecins, je constate que les données de ce type de bilan vont également à l'encontre de certaines affirmations du Dr de Lorgeril sur l'innocence du cholestérol. Certes les médications anti-cholestérol sont impuissantes à résoudre le problème de l'artériosclérose et les laboratoires se sucrent de façon scandaleuse en vendant de la camelote dont on aurait intérêt à se passer dans bien des cas, mais en les choses ne sont pas aussi simples que l'affirme De Lorgeril qui en fait ne parle guère que du problème posé par les récidives d'infarctus. Or ce qui m'intéresse c'est ce qui se passe bien avant que le patient ne risque de faire un caillot... Soit dit en passant, il existe une plante (Cornus Sanguinea) dont la signature permettait de prévoir son action dans le domaine hamatologique. Cette plante a été testée par le C.E.I.A. et elle est sans doute bien préférable à l'aspirine et au Plavix...

Enfin, je note en passant que De Lorgeril, n'a pas usé de son droit de réponse et j'en conclus que qui ne dit mot consent !

J'ai l'intention de revenir en détail sur toutes ces questions qui posent un sérieux problème de pédagogie car à en juger par ce que tolèrent la plupart des consommateurs de complément alimentaires quant au genre d'opacité que j'ai évoqué, on ne manque pas seulement en France du minimum de culture médicale nécessaire mais d'un discernement des plus élémentaires.  Mais enfin ce n'est pas une raison pour renoncer !

Concernant l'artériosclérose, cela faisait un moment que je cherchait sur internet un bon topo de sa genèse. Finalement, je l'avais sous la main et il se trouve dans le livre bien connu du Dr Seignalet. Et si le Dr De Lorgeril n'est pas d'accord avec cette explication, il me semble que le minimum d'honnêteté consisterait à la contester dans le détails avec des arguments sérieux à l'appui et non de se borner à balancer des piques comme il l'a fait notamment à propos des LDL oxydées car j'ai relevé que son objection n'est guère sérieuse. Bref, j'ai pas mal de pain sur la planche...

 

17/09/2010

Sida et supplémentation en Sélénium

granions_de_selenium.png

On trouve du sélenium assez facilement (à gauche les Granions d'un labo monégasque) mais il existe des formes moins coûteuses comme celle-ci :

Sélénium 200 mcg Nature Way

Toutes les offres chez Iherb

Un livre à lire gratuitement

En mettant de l'ordre dans mes archives je suis retombé sur une impression de cette page que j'avais soigneusement reliée mais que j'avais complètement oubliée. Voir :

http://gestionsante.free.fr/WhatReallyCausesAIDS.htm

Cette analyse d'un livre en anglais d'un dénommé Foster disponible en pdf constitue un excellent complément au démontage de la thèse du sida sans virus. Néanmoins les déclarations du professeur Montagnier posent un problème.

Le virus ne fait pas seul le Sida

Certes, le virus ne fait a lui seul le Sida, c'est en épuisant les réserves de sélénium qu'il causerait des dégâts et là où il existe des carences, il serait plus meurtrier qu'ailleurs. Il serait donc plus meurtier là où il existe des problèmes nutritionnels et des carences en antioxydants (Afrique).

Peut-on se passer des trithérapies ?

Ce qui fournit une piste au plan thérapeutique, avec la possibilité d'une complémentation en sélénium et autres éléments, anti-oxydants, précurseurs hormonaux etc... Mais il ne peut s'agir que d'une piste complémentaire car je ne vois pas la possibilité de renoncer au trithérapie.

J'ai dans mes relations un bon père de famille qui a été contaminé par le virus et qui est donc HIV+. Les médecins ont arrêté son traitement pendant plus d'un an pour une raison statégique. Et bien la charge virale a remonté progressivement et c'est bien une preuve que si les trithérapies agissent en la réduisant au point qu'elle peut devenir indétectable tandis que les T4 remontent, cela signifie bien qu'il existe une relation non illusoire entre les tests et la présence d'un virus.

Les thèses provocatrices du Pr Montagnier sont extrêmement suspectes

Je veux bien croire que différents facteurs de dénutrition sont dans les pays du "Tiers Monde" un facteur aggravant mais est-ce que cela veut dire que l'on pourriat guérir le Sida avec seulement une bonne diététique augmentée d'une complémentation en antioxydants ?

Je ne le crois pas ! Or pourtant c'est ce qu'affirmerait Montagnier. Voir :

http://archive.is/20130702105926/archives-fr.novopress.in...

Il dit très clairement qu'il est possible de se débarrasser du virus donc de guérir du Sida rien qu'en corrigeant son alimentation.

Or il est facile d'administrer la preuve du contraire. En effet du côté américain beaucoup de malades se sont pris en mains et ont recours à divers compléments alimentaires moyennant quoi, il améliorent leur situation mais personne n'a jamais rapporté de preuve d'une élimination du virus et ce n'est pas le battage fait autour du "zozo" dont il a été question dans une note précédante qui peut me convaincre du sérieux d'une telle affirmation.

Je suis donc très étonné qu'au niveau officiel personne ne soit intervenu pour faire des réserves au sujet des déclarations de Montagnier, déclarations qui sont bien de nature à encourager des Européens a abandonner tout traitement.

La thèse des co-facteurs

Si la thèse des co-facteurs "mycoplasmes" agissant de concert avec les virus responsable du Sida n'est pas à exclure et s'il faut encourager tous les malades concernés à opter pour une diététique et une complémentation rationnelle, il est impossible de donner la consigne d'abandonner une trithérapie. Elles ont tout de même fait de sérieux progrès en matière s'ajustage. Tout au plus pourrait-on profiter des pauses éventuels dans ces trithérapies pour observer de près les effets d'une réforme nutritionnelle. mais bien évidemment tout cela pose de sérieux problèmes de méthodologie.

Montagnier, un personnage très ambigu

Il a été question dans le n° 63 de Nexus ( été 2009 -p. 82-87) d'une tentative du Pr Montagnier de récupérer les travaux de Benveniste sur la fameuse"mémoire de l'eau" par un brevet dépourvu d'antériorité (procès en cours à l'époque). On trouvera une allusion à cette histoire dans :

http://priskaducoeurjoly.over-blog.com/article-la-memoire...

A ce propos bien des questions sont restées sans réponse à propos de la capacité éventuelle de la signature numérique d'un virus de produire les mêmes trouble que le virus "en chair et en os" et non sous une forme "virutelle" pourrait-on dire...

Montagnier semble être animé d'un désir de se singulariser plus ou moins pour d'obscures raisons qu'il s'gairait de déterminer. Va dans ce même sens sa croisade en faveur de l'extrait fermenté de papaye qu'il aurait conseillé au Pape Jean-Paul II.

Soit dit en passant je n'ai rien contre le jus de Papaye fermenté mais il faut tout de même savoir que le mot "antioxydant" est un mot magique du marketing actuel qui sert surtout à vendre à prix d'or des gélules, des baies de Goji et toutes sortes de "gadgets" du même style. A propos des baies de Goji, je signale qu'on peut les faire venir dans son jardin. On trouve des plans chez Willemse mais ce n'est sans doute pas la meilleur adresse...

En d'autres termes, je ne crois pas qu'il suffit de boulotter une poignée de baie de Goji par jour ou de tabler sur tel complément hors de prix comme l'extrait de papaye fermentée pour échapper aux pathologie du type cancer et Cie. Il n'y a que les "bonnes femmes" obsédées par l'obtention d'une "ligne haricot vert" qui peuvent croire des sornettes pareilles. La complémentation, il faut y insister, est un problème complexe !

Donc la méfiance s'impose à l'égard de tout ce que raconte le Pr Montagnier et je regrette qu'on n'ai pas pensé à lui demander sur quelle constatation scientifique il se base pour agir comme il le fait !

En fait il se borne à affirmer je pense que .... de sorte qu'il se met au même niveau que certains charlatans des médecines alternatives...

A propos des perturbations lipidiques

Il est question dans le compte-rendu de perturbation lipidique liées au Sida et il est possible que les trithérapies les aggravent Les deux hypothèses serait à distinguer avec précision...

Cette question des perturbations lipidique m'intéresse pour de multiples raisons et je n'ai pas été sans remarquer qu'en Médecine Traditionnelle Chinoise, on utilise beaucoup Dan Shen, une racine de sauge d'une espèce particulière pour traiter les sidéens. Or c'est une plante anti-cholesterol quoique d'après mon expérience elle influe surtout sur les excès de triglycérides qui tendent à se normaliser au bout d'un mois seulement.

Complémentation idéale en matière de Sida

Je ne suis pas en mesure de fournir des recettes de complémentation car cette complémentation doit être adaptée à chaque cas mais à l'évidence un apport en sélénium devrait jouer un rôle positif. Or il existe 2 moyens peu coûteux d'en ajouter à sa ration et ce sont les Granions de sélénium disponibles en boites de 30 ampoules à un prix d'autant plus modique. Cependant  il est exclu de prendre 1 ampoule par jour indéfiniment ! Une autre solution consiste à se procurer de la poudre d'urucum (aromazone), c'est un colorant utilisé en particulier pour  donner une couleur jaune à la croûte des fromage (Roucou). Il contient en plus du sélénium des bétacarotènes.

Concernant les Granions, ils sont très fortement dosés soit 960 mcg par ampoule. Soit le double de ce qui est généralement préconisé par Foster. Il faut donc prendre ce supplément seulement une ou deux semains par mois ou espacer chaque prise d'un ou plusieurs jours et faire des pauses car je connais deux personnes qui ont fait sans le savoir une pathogénésie et ont développé des symptômes de type Sulfur en homéopathie.

Concernant l'Urucum je n'ai pas d'indications sur la concentration. Je ne suis pas séropositif  mais jai adopté une complémentation multiple. Dans un litre d'eau osmosée ou distillée (aérée dans ce dernier cas) et dynamisée j'ajoute une ampoule de Troxérutine, de la vitamine C(3g), du silicium, des essences d'argumes, un jus de citron, de la poudre d'urucum, du curcuma, de la poudre de thé vert etc... et je sucre avec de la Stevia. C'est tout-à-fait buvable et on peut imaginer des tas de variations sur ce registre. En fait il s'agit de rechercher des solutions économiques et elles consistent à se procurer des poudres et éventuellement à confectionner ses gélules.

Puisque le virus et ou les trithérapies affectent l'équilibre lipidique des patients une arme intéressante, outre le régime Omega 3 est constituée par Dan Shen déjà évoquée. Contacter  http://sino-equilibre.com

Le site positifs.org a repris du service

Ayant eu l'idée de vérifier si le site http://www.positifs.org avait évolué, je viens de me rendre compte qu'après avoir été arrêté et être resté longtemps dans un état stationnaire il a repris du poil de la bête. C'est un site qui m'a beaucoup intéressé car il m'a donné des tas d'idées qui sont utiles pour des bien portants.

C'est grâce à ce site que j'ai découvert les vertus du Guronsan. Le problème est que ce produit contient de la caféine. Mais à mon avis on peut remplacer la glucuronamide qui est introuvable à des prix raisonnables en vrac par la glucuronolactone qu'on trouve dans une boisson qui a la faveur des jeunes, savoir le Red Bull. D'après ce que j'en sais ces molécules ont des propriétés voisines et sont sans danger.

31/08/2010

Mark Griffith et la thèse du "Sida sans virus"

mark.jpgUne vieille thèse ressort : le "mythe du Sida hétérosexuel"

Cette histoire commence pour ainsi dire dès les débuts des ravages du Sida avec un livre très controversé en son temps et qui s'intitulait Le mythe du Sida hétérosexuel. Il s'agissait, sous l'influence de milieux relevant du fondamentalisme protestant à l'américaine, d'accoutumer le public à l'idée que le Sida serait une "punition divine" visant particulièrment les homosexuels...

Je me rappelle, à ce propos, être intervenu dans les discussions d'une association d'homos que je connaissais pour avoir édité la thèse de son président, un dentiste en l'occurence. Au tout début de l'épidémie on avait relevé que les prostituées n'étaient pas touchées et j'avais annoncé ceci : C'est tout à fait normal ! Les prostitués n'ont guère pour clientèle que des gensqui parce qu'ils manquent en général de charisme n'ont pas la possibilité de s'éclater comme le font d'autres catégories de populations. Ces clients n'encourent guère de risque de contamination mais cela va changer. C'est l'affaire de quelques années car la bisexualité existe de sorte que le virus finira par atteindre les prostituées et plus personne ne sera en sécurité.

La bisexualité et l'abus des transfusions ont finalement étendu le Sida bien au delà du milieu "homo" qui fut touché à l'origine.

C'est en fait cette vieille thèse qui est en train de ressortir avec le film Houses of Numbers qui ne présente aucun intérêt vraiment nouveau car il ne s'agit que de l'exploitation d'une thèse dont l'essentiel est résumé sur :

http://www.onnouscachetout.com/synthese-sida

Ca n'est absolument pas le cas du tout mais il est évident que quand une catastrophe tombe sur ce pauvre monde elle s'abat tout d'abord sur toutes sortes de déshérités à savoir des gens mal en point économiquement ou très mal vus par la société.

De la "sorcellerie médicale" à la conspiration contre les "homos"

En réalité le Sida est certainement le produit complexe de l'actuelle "sorcellerie médicale" consistant dans l'abus des vaccinations d'une part et celui des transfusions d'autres, abus qui en se conjuguant ont donné lieu à un "mutant" particulièrement hostile. Là dessus, comme de bien entendu toutes sortes de théories conspirationnistes se sont greffées sur cette réalité visant à convaincre un certain public que le virus du Sida aurait été intentionnellement fabriqué pour décimer les homosexuels en particulier. Il s'agit bien entendu d'une thèse délirante car pour qu'un tel scénario soit valide il faudrait qu'il existe quelque part un remède souverain afin de protéger les populations non concernées par le génocide envisagé au travers de cette thèse. Or si ce remède miracle existait, cela se saurait forcément. Or nous voyons que personne n'est à l'abri, seuls sont à l'abri les gens informés qui ont mis en place les moyens de protection les plus efficaces que sont une vie saine, l'usage du préservatif et éventuellement l'abstinence sexuelle. Et à tout le moins le refus des prises de risque dans ce domaine.

Les "homos" nous ont rendu service...

On peut se demander ce qui se serait passé sans les excès de "convivialité" des milieux "homos". Il est probable que l'épidémie de Sida aurait progressé à bas bruit. Quoiqu'il en soit l'alerte, par son caractère spectaculaire d'épidémie apparement ciblée a eu l'heureux résultat de booster la recherche médicale.

Bien évidemment, il est à craindre que la subite popularité des théories actuelles sur l'immunité ne cachent des lacunes et des erreurs scientifiques et le propre du mouvement présentement dénoncé c'est justement de mettre l'accent sur des anomalies réelles ou supposées de la recherche puisque l'on va jusqu'à nier l'existence du virus en postulant un renversment de la théorie officielle.

C'est le Sida qui causerait le HIV et non l'inverse...

On notera que dans un même souffle le site récapitulatif évoqué plus haut postule à la fois l'inexistence d'un virus (le Sida serait uniquement le produit de divers stress dont le stress oxydatif) tandis que ces stress créeraient de toutes pièces le virus qui est nié par ailleurs...

En fait, il est assez aisé de se rendre compte que la théorie niant l'existence d'un virus ressemble étrangement à ces théories voulant que le voyage sur la lune soit le résultat d'un montage purement audio-visuel.

Duesberg et les trois postulats de Koch

Le propre du site évoqué plus haut c'est bien de rassembler des postulats et des rumeurs anciennes qui finissent par devenir très contradictoires.

Duesberg est à l'origine d'une thèse dénonçant la non conformité de la théorie virale du Sida avec les postulats de Koch. Mais à ma connaissance Koch s'occupait de bactériologie et non de virologie. Quel rapport ? Il existe bien deux sortes d'immunité l'immunité humorale et l'immunité cellulaire qui n'obéissent pas aux mêmes lois !

La thèse des stress divers comme cause du Sida

On veut faire du Sida le résultat d'un triple stress (chimique donc oxydatif), nutritionnel et psychique (effet nocebo). Le stress nutritionnel pourrait, à la rigueur, jouer en Afrique mais les processus de dénutrition sont bien différents de ce qui caractérise le Sida. D'autant plus que le fait d ene pas manger à sa faim serait plutôt un facteur positif par rapport aux populations développées qui se "gavent" de saloperies.

Cette thèse ne résiste pas à un examen sérieux car des jeune bien nourris et pas tellement stressés car il appartiennent à des catégories sociales favorisée (bourgeoisie friquée) attrapent le Sida sans avoir abusé des poppers et de toutes sortes d'antibiotiques. Il n'y ont du reste recours qu'après avoir attrapé le Sida et les maladies opportunistes que ce dernier favorise.

A propos du monoxyde d'azote

Une mention particulière doit être faite au sujet de l'incrimination de produit azotés qui sont plus ou moins apparentés au monoxyde d'azote. A propos de ce dernier on peut constater un amalgame visant non seulement les poppers mais également certains produits comme le Viagra, le Cialis qui sont censés favoriser les érections masculines.

Et la focalisation sur ces produits n'est pas anodines car elle recouvre mal une obsession de type "intérgriste" qui nous ramène au problème de l'infuence de certains milieux religieux foncièrement hostiles à l'évolution actuelle des moeurs. Evolution qui n'est qu'une réaction dans l'autre sens à l'enfermement qui a sévi jusqu'au lendemain de la seconde guerre mondiale et a été battu en brèche en Mai 68. Si ce débordement dans l'autre sens est certes très négatif, ce n'est absolument pas une raison pour revenir en arrière car en toutes choses il existe un juste milieu et les gens naturellement équilibrés sont parfaitement en mesure de le trouver pour eux-mêmes en demeurant hermétiques aux influences les plus extrémistes...

Pour en revenir au monoxyde d'azote qui focalise une certaine phobie, le problème est qu'il s'agit d'une molécule assez ambigue qui peut jouer un rôle oxydant en cas d'excès tout en ayant des vertus vasodilatatrices en particulièr et par voie de conséquence hypotensive. Mais ce n'est pas un problème particulier car à peu près tous les antioxydants sont plus ou moins sujets à une réversibilité de leur action et s'il est une chose difficile à manier c'est bien la supplémentation en vitamines et anti-oxydants. Rappelons que les apports de vitamine E ont été contestés et le problème est très compliqué car on devrait parler des vitamine E sachant qu'il n'y a pas que acétate de tocophérol mais les tocotrienols et Cie.

Du reste à ce propos on voit bien que les rédacteurs du site indiqué ci-dessus et les divers intervenants dont les pseudo dénonçent la fantaisie et l'amateurisme ne sont pas à une contradiction près car en fin de page ils vante les antioxydants et rfont grand cas de la ciboulette et autres herbes plus ou moins communes. Le problème étant que les antioxydants étant nombreux dans la nature, le commerce de la médecine alternative cherche par tous les moyens à en tirer profit. On ne produit pas encore de gélules de "ciboulette" mais un coup de pub et ça va finir par arriver.

En fait, il faut savoir que presque tous les colorants des végétaux et des épices constituent des anti-oxydants et à ce propos la solution simple c'est de revenir à un mixte de régime crétois et de régime esquimau en variant au maximum les herbes plus ou moins sauvages consommées en salades et en utilisant des épices tels que curcuma et poivre très en honneur danbs la médecine ayurvédique. Quand au régime Omega 3, pas besoin de se ruiner : un mélange d'huile d'olive et de colza bio + une mouture de graine de lin (salades, crudités) + des sardines, du maquereau, des harengs 3 fois la semaine avec des lentilles et des pois chiches légumes secs) 2 fois par semaine au moins et le tout est joué.

A propos de Mark Griffith

A l'origine de toute cette polémique il semble y avoir un personnage assez peu sympathique, savoir le dénommé Mark Griffith. Un personnage assez repoussant ou plutôt "peu charismatique", ancien drogué, gratteur de guitare.

Voir http://www.sidasante.com/temoigna/temmarkg.htm

Ce lien évoque la mort de ce personnage qui serait due à l'abus d'antibiotiques azotés et en ce qui me concerne je penserai plutôt que l'incohérence de ses derniers temps pourrait être le résultat d'une toxoplasmose.

Quoiqu'il ne soit ce qui pose problème c'est qu'un personnage aussi peu spirituel soit devenu une sorte d'idole des partisans de la thèse du Sida sans virus, thèse qui rappelons le engendre des contradictions en chaîne puisque sur le site évoqué plus haut on recommande malgré tout l'usage de préservatifs ce qui implique de reconnaître la possibilité d'une contagion.

Je dis peu spirituel car si l'on veut bien admettre qu'un ancien drogué puisse être sujet à une sorte de "conversion", elle n'a pas donné lieu chez l'intéressé à une augmentation de son potantiel intellectuel. Il soutient en effet que Dieu, avec le Sida, n'a pas pu créer une maladie qui seriat restée sans remède. l'indigence purement théologique dont témoigne cette opinion complètement iodiote et purement sentimentale est la preuve d el'absence de toute métanoïa crédible. Il y a bien des choses qui doivent nécessairement demeurer sans remèdes dans la mesure où toutes les traditions postulent que le cycle actuel doit finir par des catastrophes.

L'engouement de Biocontact pour les thèses initiés par Mark Griffith

Biocontact est l'un des "gratuits" que l'on trouve dans les commerces de produits diététiques. Son siège social est à Gaillac et Griffith semble avoir vécu dans ce secteur. Biocontact qui vit d ela publicité de toutes sortes de compléments alimentaires plus ou moins charlatanesques et qui sont presque tous des arnaques. Je dis "arnaques" car lorsque ces protuis comportent des substances utiles, elles sont vendues à pris d'or, les doses proposées étant généralement insuffisantes pour obtenir un résultat tangible, il faudraoit multiplier le prix de revient théoriques de ces compléments par 2, 3 vois un facteur 4 pour en définir le coût réél. Et quand on sait que les matières premières sont vendues à un prix ridicules et passent par 36 intermédiaires avant d'être conditionnées en gélules, on ne peut que frémir d'indignation devant ce commerce éhonté.

La colusion entre la direction de Biocontact et la théorie d'un individu comme Griffith s'explique aisément par le fait que cette théorie profite au genre de commerce dont Biocontact est un des fers de lance.

On a pu remarquer que cette revue a coutume de présenter d'abord sous forme d'articles rédactionnels des produits qui font l'objet dans le même temps de publicités payantes. Ce n'est donc pas très sérieux mais ça marche parce que le clientèle de ces produits est débile et croit à peu près n'importe quoi étant bien incapable de séparer le vrai du faux.

Absence de réactions

Ce qui est en revanche beaucoup plus mystérieux c'est l'absence de réactions à ces théories. Nulle part les professionels de la lutte contre le Sida ne daigne s'inquiéter d'une publicité dont les arrières plans idéologiques et les conséquences sur la santé publiques sont pour ainsi dire criminelles. Il est vrai qu'aucune loi française ne peut empêcher quiconque d'écrire des conneries et qu'il s'avère bien difficile de contredire des fausses théories quand on a affaire avec un public dépourvu de la culture minimale et du discernement requis en matière de médecine.

Des constatations simples

Il existe bien sûr des zones d'ombre dans les théories officielles sur le Sida mais en attendant si tous les tests en matière de MST (y compris pour la syphillis) n'ont jamais prétendu à une parfaite spécificité, on observe statistiquement une rorrélation évidente entre les séropositifs diagnostiqués comme tels et les personnes qui développent la maladie. Je ne connais pas de cas de séronégatifs qui auraient fait des maladies opportunistes, il y a certes de séropositifs qui restent plus ou moins asymptomatique mais ils sont sans doute assez rare. On les appelle des "progresseurs lents".

Il y a eu à une certaine époque des tests Elisa particulièrement foireux et j'en sais quelque chose, puisqu'il j'ai passé un mauvais week end à cause d'une série de l'Institut Pasteur qui a été retirée de la vente. J'ai donc eu droit à un Western Blot douteux à cause de ce que des protéines non spécifiques étaient activées. Comme lorsqu'on m'a remis les résultats on ne m'a pas donné de détails, j'ai téléphoné au labo de virologie dès le lundi et j'ai gueulé en menaçant de débarquer et de camper sur place tant que l'on ne m'aurait pas donné toutes les explications requises. J'ai pu avoir un technicien qui a répondu à toutes mes questions et à cette époque j'étais en relation avec un labo de pointe (Burkell) qui m'a rassuré. Depuis lors tous les Elisa fait à l'occasion d'interventions bénignes ont été négatifs et il ne s'est rien passé vu que depuis une quinzaine d'années je pratique l'abstinence.

En revanche je connais plusieurs couples qui à l'occasion d'un examen de routine prénuptial ont découvert une séropositivité d'un des partenaires et dans ces cas de figures aucun n'a échappé au processus classique de la maladie appelé Sida.

Dernières remarques à propos du syndrome de Kaposi

Sur le site évoqué on raconte beaucoup de conneries à propos de ce syndrome en voulant qu'il soit causé par le stress oxydatif du à l'abus de produit azotés, popers en particulier.

C'est faux archi faux ! Non seulement le syndrome de Kaposi relève d'une histoire déjà ancienne mais s'il apparaissait fréquemment chez les sidéens avant que les trithérapies ne fassent d'indiscutables progrès, à présent ils seraient plutôt devenus rares. Et c'est une preuve que si les trithérapies sont oxydantes, le syndrome de Kaposi n'est pas lié à un stress oxydatif.

Là encore, j'ai en vue des observations personnelles : j'ai été en relation avec des milieux artistiques où les sidéens étaient plus nombreux qu'ailleurs. J'ai eu un proche qui a été touché par le sarcome, c'était visible bien que je n'ai pas été informé de son problème, je m'étais douté de quelque chose. D'autant plus qu'en touchant des objets métaliques il faisait des étincelles qui s'entendaient à plusieurs mètres. Et cela fait maintenant des années que je ne vois plus de ce syndrome. En revanche on observe des dyslipédémies très préoccupantes qui sont le résultats des effets délétères des trithérapies.

Donc si ces trithérapies ne sont pas la panacées, des progrès ont tout de même été accomplis et à de rares exceptions près les sidéens deviennent assez invisibles. Certains stigmates ont disparu ou du moins ont été atténués...

Solutions alternatives

Un seul médecin s'est intéressé aux solutions alternatives qui est à l'origine du site http://www.positifs.org mais on lui a coupé les maigres subventions qu'il recevait. A l'origine de ce complot il y a un personnage qui a fait du chemin depuis, à savoir Thierry Meyssan, le fondateur du réseau Voltaire. Le crime du médecin fondateur de ce site aujourd'hui abandonné avait commis le crime de publier dans la revue Gaie France Magazine qui fut par la suite poursuivie au travers de son directeur (Michel Caignet) pour commerce de "pédophilie". C'est l'affaire Toro bravo qui fut un prélude à une série impressionnante de  rafles dont certaines ont engendré des suicides...

Gaie France avait mis en cause Meyssan à propos d'une sombre histoire  d'appartement et ce dernier s'est  vengé. Depuis lors, le vent a tourné et Meyssan a du se réfugier à l'étranger n'étant plus en sécurité en France à la suite de la publication de son effroyable imposture concernant le fameux 11 septembre. Le rôle de Meyssan n'a pas été très brillant dans cette affaire et une personne de ma connaissance avait consacré un site à sa carrière. Site qui a disparu quand son fils est devenu son webmestre. Quoiqu'il en soit Meyssan s'est un peu racheté et est devenu une sorte de spécialiste de la géopolitique et je dois à la vérité de constater que ce qu'il énonce est plutôt très cohérent.

Pour en revenir aux traitements alternatifs du Sida , nul ne peut prendre le risque de renoncer aux trithérapies et les solutions alternatives ne peuvent jouer qu'un rôle d'édjuvant et de correcteur. Il va de soit qu'une alimentation saine, une supplémentation en nutriments est utile. La melleure médecine pour limiter les dégâts c'est encore la médecine traditionnelle chinoise, encore faut-il pouvoir trouver des praticiens compétents et cela ne court pas les rues.

A ce propos on peut noter qu'un des remède incontournable est un espèce de sauge assez particulièrement qui est utilisée en cas de stase de sang (et donc d'excès de lipides sanguins) et c'est d'autant plus significatif que les effets secondaires des trithérapies sont justement des dyslipédémies.

Voilà donc tout ce que l'on peut dire sans avoir à trop discuter des théories excessivement délirantes.