Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/02/2019

Extracteur de jus Biochef

biochef-atlas-extracteur-de-jus-rouge.jpg

Mise à Jour du 5/02/2019 (note du 8/12/18)

J'ai opté pour ce modèle Biochef mais je m'aperçois que je me suis fait couillonner : on trouve aussi bien pour une centaine d'Euros et moins encore.

Voir sur Amazon le modèle et les autres propositions en bas de page...

===============================

Ancienne version du post (premiers essais)

J'ai fini par opter pour ce modèle que l'on trouve à 296 €.

On m'avait vanté un modèle à 80 € vendu dans les Lidl mais parès avoir parcouru de nombreux avis je l'ai jugé pas assez robuste (150 watts). On parle de moteur de rasoir électrique ce qui est un peu excessif, mais celui-là est garanti 5 ans pour les pièces et à vie pour le moteur.

Curcuma et gingembre

J'ai commencé par traiter 3 kilos de curcuma frais + 1 kilo de gingembre. Si on en met trop à la fois ça bourre. Le bouton arrière permet le déblocage par machine arrière toute. Je constate que le jus obtenu est sans comparaison avec le jus vendu par Natuval dont j'avais fait l'éloge autrefois. Il est d'un orange éclatant et surtout plus épais et il laisse un dépôt plus important et plus consistant. J'avais eu le pharmacien qui le commercialise au téléphone, il utilisait et doit toujours utiliser une presse.

J'ai testé une presse évoquée dans un post antérieur, le résultat est insignifiant. Certes on peut imaginer qu'une presse plus importante doté d'un bras de levier plus puissant donnerait un meilleur résultat mais on ne fait qu'aplatir les rhizome et forcément on n'en sort qu'assez peu de chose. Dans un extracteur le produit est littéralement déchiré et pressé sur une grille fine et le résultat en terme de rendement est forcément incomparable.

Arrivé au stade du nettoyable du matériel, on trouve sur certaines parties, les rebords de la vie en particulier un dépôt plus ou moins résineux, très adhérent et qui nécessite un brossage avec un détergent (j'utilise le Mir, très économique) pour être éliminé. Une partie des trous de la grille est plus ou moins obstrué par cette résine. Pour qui veut se gaver de curcuma et de gingembre, l'extracteur est nécessaire. Je conseille de congeler une partie de la production dans des petits pots. Le nettoyage est relativement aisé mais il prend un peu de temps. Autant grouper périodiquement les opérations.

Choux, oignons et Cie

J'ai traité 2 gros oignons, un choux vert pommé, un choux rouge pommé moyen, deux brocolis et je n'ai obtenu qu'à peine plus de 1 litre de jus. Ayant traité ses légumes en derniers je me suis rendu compte de la relative obstruction des trous de la grille par le curcuma et le gingembre. Le gingembre donne un dépôt dans la bouteille jaune clair très adhérent. Comme il faut agiter avant de servir je recommande l'ajout d'une cuillère à café bombée d'acide L-ascorbique par litre de jus comme antioxydant.

Ce que j'ai constaté au final, c'est que la pulpe obtenue est moins sèche que la pulpe curcuma/gingembre. J'ai donc pressé le résidu et obtenu un bon demi litre de jus non extrait. Est-ce que la pulpe serait plus sèche en commençant par les légumes au lieu du curcuma, c'est à voir.

Consommation

Je me vois mal consommer 4 à 6 litres jours de jus de légumes comme le recommande un certain Cousens. Je rajoute un peu d'eau gazeuse et de Stevia dans le cas du curcuma et gingembre et j'ai un peu de mal à boire le jus de choux. Trois demi verres allongés par jour est tout ce que je peux envisager.

Ceusses qui se gavent dans leur vidéos de jus verts constituent à mes yeux un race de dangereux "mutants" et vous savez ce que je pense des militants végans. La secte dont il s'agit doit être muselée et j'ose espérer que la justice trouvera le moyen de faire un exemple en embastillant quelques factieux qui taguent les boucheries charcuterie. Personne ne les oblige à bouffer de la viande, et leur moraline à la con est absolument insupportable. Le problème de la maltraitance animale est certes un problème en soi mais il n'a pas à être mêlé à des considérations de régime. Je me rappelle que mon quasi jumeau, le célèbre Dalaï Lama quatorzième du rang se posait la question de savoir si les salades ne souffraient pas quand on les croque. Celui-là s'est avéré assez nul sur bien des points mais ceci est une autre histoire...

16/01/2019

Les compléments alimentaires révolutionnaires de UNAE (Julien Venesson) font leur apparition (en prévente). Grosse stupeur !

image-produit-final-elite-var.jpg

MAJ : Ceux qui ont glissé un émail dans la fente prévue pour être informés de l'ouverture de la boutique, viennent d'être avertis qu'il ne leur reste que 3 jours pour pré-commander car on aurait mal anticipé du succès de la gamme de sorte qu'il faudra attendre avril pour la seconde série de livraison.

Et bien comme je suis né contrariant, j'ai tendance à faire une interprétation "différente" de ce qu'on nous raconte... A savoir que s'il faut attendre avril pour s'approvisionner à nouveau, cela pourrait vouloir dire au contraire que les pré-commandes de février marchent mal et qu'il a fallu raconter une histoire pour les booster parce que si le succès était au RV, il ne faudrait pas 3 mois pour relancer le cycle de production mais au moins un de moins...

On verra sur le long terme. Venesson est devenu assez populaire du fait de son lancement par la S.N.I. mais le marché est déjà tellement saturé qu'à sa place j'aurais opté pour une autre solution : l'importation d'un choix de compléments made in U.S.A car s'il avait trouvé le moyen d'abaisser les prix on aurait pu le soutenir.

Mais bon chacun voit midi à sa porte, et ce n'est pas la confidentialité de ce blog qui risque de nuire à son entreprise. Et puis je ne dis que des choses justes...

============================

Il est un peu plus de 22 heures, je parcourais l'évocation des dernières aventures du Sieur Benalla en compagnie d'un certain Khattab grand amateur de selfies en compagnie de personnages plus ou moins couronnés quand la nouvelle de la sortie prochaine des créations de Julien Venesson vient à tomber de mon téléscripteur. C'est un lecteur qui vient de m'en informer en insistant sur le prix faramineux de son multivitamines. Cela dit la chose ne va pas m'empêcher de dormir... Je viens de jeter au gré du vent 8 notes, en voici donc une 9ème...

Coût du multivitamines, c'est 121 € par mois soit près de 1500 € par an !

Du jamais vu quand le Life Extension Mix Tablets (la référence) autrement plus riche, plus diversifié et nettement mieux dosé se touche à moins de 50 € ce qui n'est déjà pas franchement donné.

Je ne suis pas tombé sur le cul car j'étais bien assis. Enfin si j'étais resté debout, je ne serais pas tombé en syncope car plus rien ne peut plus me surprendre de la part de la génération montante des bipèdes contemporains.

Voyez https://www.unae.fr/boutique/multivitamines/elite-multivi... et reportes vous à la fiche nutritionnelles dont voici un aperçu pour la partie vitamine du groupe B :

Elite Venesson.JPG

Côté américain la B1 c'est 125 mg, presque 100 fois plus. Si on trouve que c'est exagéré on peut prendre 2 ou 3 compris ce qui réduirait le coût à un ordre de 15 à 20 € par mois. Pour justifier le coût faramineux de son produit Venesson prétend que son multivitamine "élitiste" grouperait en fait plusieurs compléments spécialisés. Voyez vous même :

Justification.JPG

La "formule prostate" comprend lycopène, zinc, thé vert. D'une part, ce complément s'adresse en priorité à des jeunes qui cultivent leur musculation comme Venesson au début de sa carrière. Premièrement, ils ne sont pas susceptible de connaître encore des problème de prostate. Ca vient après 50 ans plutôt 60. Et sans la racine d'ortie, sans palmier nain, sans écorce de prunier africain et j'en passe on ne peut pas parler sérieusement de formule pour la prostate.

La remarque est transposable pour la formule "articulation" censée être inclue dans le prix à concurrence d'une valeur de 39 €. On arrive ainsi à une valeur théorique de plus de 300 € !

C'est le cas de dire que qui veut trop embrasser mal étreint !

Je ne suis pas prédisposé à haïr les rouquins, je ne pense pas qu'ils sentent mauvais comme certains le prétendent, ils ont pour eux l'avantage d'une certaine rareté et les Romains, en découvrant Albion et ses charmes brumeux les ont, paraît-il, grandement appréciés mais il est vrai surtout en tant qu'esclaves importés.

Trêve de plaisanterie, si notre Julien national est tout à fait charmant avec son Akuma sur son épaule gauche, le minet, quoique assorti à la couleur poil de carottes de son très affectueux patron, tout craquant qu'il puisse être ne saurait égaler l'inspiration et l'à propos du célèbre daïmon du fameux Socrate...  Je dis ça parce qu'en japonais Akuma se traduirait en bon français par "démon" ce qui est très approximatif car il n'y a que chez nous que le terme présente un caractère systématiquement assez "diabolique" d'où ma préférence pour le terme grec.

Enfin si tant est que Akuma soit l'inspirateur de notre Julien, le moins qu'on puisse dire est qu'il serait assez médiocrement doué.

Revenons aux choses sérieuses : un "multivitamine" basique n'a pas vocation à constituer un "complément universel" apte à supplémenter toutes sortes de troubles, leur apparition et leurs aggravations plus ou moins tardives mais à complémenter efficacement les déficiences inévitables de l'alimentation de M. ou Mme Tout le monde.

Concernant le dosage des vitamines du groupe B ne dépassant pas 7 mg dans le cas de la B5, je veux bien qu'il existe une réglementation locale excessivement limitative mais il faudrait éviter d'exagérer. Mais une réglementation aussi limitative existe t-elle réellement ? Cela reste à prouver et à supposer que des dosages aussi franchement ridicules soient réellement imposés, dans ce cas il n'y aurait qu'une solution : s'abstenir de commercialiser des produits aussi franchement décevant.

On notera cependant que conformément à son souhait de proposer un complément censé tout couvrir, Venesson a inclus de l'acide alpha lipoïque et de la co-enzyme Q 10 ce qui n'est pas du tout habituel toujours pour les même raisons que citées plus haut, à savoir que la co-enzyme Q 10 n'est vraiment incontournable que dans certains cas de figure, les pathologies cardio vasculaires par exemple quand les muscles (et pas seulement le muscle cardiaque) risque de pâtir d'une statine. Enfin s'il s'agissait de R-ALA et d'ubiquinol, la chose aurait été mentionnée de sorte que ces ajouts ne présentent finalement aucun intérêt.

Concernant la vitamine D3, Venesson a opté pour un produit sophistiqué tiré du lichen d'Islande. Ce n'est pas nouveau mais ca fait quand même 144 € à l'année, or je ne pense pas qu'il soit nécessaire d'investir une telle somme pour régler le problème des carences, très généralisées, y compris chez les jeunes relative à cette très précieuse vitamine... 

Je voudrais éviter de me montrer particulièrement désagréable mais j'ai tout lieu de penser que les amateurs susceptibles de se donner la peine de comparer, une fois de plus, certaines produits de référence américain avec cette nouvelle proposition comprendront où est leur intérêt. Cela dit quand on voit le nombre de marchands de compléments qui sévissent localement avec des formules aussi "radines" quand au dosage de vitamines essentielles, il n'est pas impossible que ces compléments quoique faussement "révolutionnaires" séduisent une certaine clientèle.

On notera, que par charité, je m'abstiens d'aller sur les forums faire de la pub pour le présent blog car je méprise les bavards et pipelettes inconsistantes qui s'y manifestent. D'autre part, je n'ai jamais engagé qui que ce soit à en faire la promotion. La plupart de mes lecteurs l'ont découvert très tardivement après s'être fait plus ou moins couillonner ici ou là et au moins quand ils découvrent à quel point on les a possédés, on peut être à peu près certains qu'on ne les y reprendra plus ou alors c'est qu'ils sont "incurables".  

Enfin pour terminer, je vois que M. Venesson, au lieu de mettre à contribution le chat qu'il a hérité d'une vieille dame a opté pour la mise en scène de sa femme et de son nourrisson. Il est tout à fait dans l'air du temps en une époque où peu de temps après l'élection du Grand Timonier de l'Elysée, la télévision nous a servi un film très romancé sur l'amour très romantique qui le lie à une dame qui pourrait être sa grand mère. Je veux bien admettre que cet attelage non conventionnel est bien insuffisant pour en déduire que son mari préférerait les Benalla et Cie. Je note simplement qu'une voyante a prédit que le couple en question risque de se solder par un naufrage. Si ce devait être le cas, il n'y aurait eu là rien de bien sorcier : la dame en question s'étant déjà fort bruyamment ému des "conneries" de son grand gamin de mari.

Le problème est que je suis d'une autre époque où les réseaux sociaux, et le "cirque" plus ou moins exhibitionnisme et assez émotionnel qu'ils encouragent, était chose totalement inconnue et même assez impensable. Il est vraiment rare de voir des gens qui s'abstienne de "sur jouer" le rôle qu'ils se sont attribués ou que leur destin leur a collé sur le dos. Mais ça existe encore Dieu merci, je pense en particulier à un Emmanuel Todd pour ce qu'il en est d'une certaine critique du "cirque" au niveau politique.  

Notre Julien national doit souhaiter que l'espèce en voie de disparition que je représente émigre en direction d'un monde réputé en principe meilleur lorsqu'on y tombe du bon côté. Sauf que je fais tout pour durer encore un moment et ce ne sont pas ses créations de notre très scientifique formulateur qui vont pouvoir m'y aider. Il n'y a finalement rien de nouveau sous le soleil... Il se trouve en effet qu'il a un sens très particulier des priorités à solutionner en premier lieu...

Puisqu'il vient d'être question d'une espèce majeure, en voie de disparition, celle des humains, une dernière remarque s'impose : la partie des bénéfices que Venesson s'engage a reverser à la LPO est si dérisoire qu'il faut bien parler d'une manœuvre assez sentimentale.

Quant à cette ligue qui vend des produits visant la sauvegarde de la gent ailée, j'ai comparé ses prix avec ceux des articles équivalents disponibles en grande surface et je suis allé là où me conduit mon sens de l'économie. J'y ai trouvé des supports pour les boules de graisse et des nids tout à fait convenables pour beaucoup moins cher. Il faut être bon mais pas con...

15/01/2019

Chimiothérapie : le 5 FU un nouveau scandale sanitaire ?

5FU.jpg

Tel est le titre d'un article daté du 3 janvier dernier paru dans le Nouvel Obs.

https://www.nouvelobs.com/sante/20190102.OBS7885/chimioth...

Sauf que si un abonné m'a communiqué un pdf de l'article que je n'ai pas le droit de vous fournir, il vous faut payer 1€ pour le lire.

L'Express est plus généreux :

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/chimiothe...

En fait c'est une très vieille histoire puisque le Figaro en a parlé en février 2018

http://sante.lefigaro.fr/article/un-anticancereux-mortel-...

Résumé

Le 5 FU (5 fluoro-uracile) un très vieil article de chimiothérapie est toxique voire mortel pour les patients souffrant d'un déficit partiel ou total en enzyme DPD. On sait cela depuis un bail, sauf que dans au moins 90 % des cas on impose cette saloperie sans pratiquer deux tests (complémentaires) nécessaires pour dépister les personnes intolérantes à ce poison potentiel. 

Il aura fallu 1505 victimes (dont 133 décès + 155 pronostic vital engagés) pour qu'on commence à se bouger. Mais comme l'Assurance Maladie est parasitée par le règlement de dettes publiques étrangères à son ministère, on n'a tout récemment imposé que le test le moins coûteux (et insuffisant) quand on a senti le vent de la colère monter. En clair, il faut allonger la différence à concurrence de 180 € pour ne pas courir le risque de crever de la chimio et non d'un cancer. Le risque concerne, pour le déficit partiel jusqu'à 15% de la population.

Des plainte sont été déposées, on l'espère avec constitution de partie civile. Les oncologues qui ont vendus cette cochonnerie sans même prévenir leurs patients du risque avéré et qui auraient pu au moins proposer à ceux-ci de payer les tests de leur poches méritent plus que la radiation à vie de l'Ordre. En d'autres temps, on les auraient écartelés en place publique et ils n'auraient pas volé un tel châtiment.

La demi mesure qui vient d'être prise, d'après le dernier article, ne solutionne pas entièrement le problème mais au moins il va être connu.

Du moins si la "saison X" et suivantes à venir des "Gilles et John" ne parvient pas à presque complètement occulter le genre de scandale dont notre pauvre France est hélas coutumière.

Des voeux en passant mais peu glorieux

En fait de voeux, je ne peux que vous adresser les souhaits les plus pessimistes car au delà des horreurs qui occupent le devant et l'arrière devant de la scène, ce que je crains par dessus tout c'est une réminiscence à la puissance 1000 de la crisé financière et économique de 2008. Faut-il acheter de l'or ou des titres miniers consistants avec les quelques sous que les uns et les autres ont pu mettre de côté quand c'est encore le cas ? Je ne sais ! Le cours de l'or, après avoir grimpé en flèche est redescendu et maintenu artificiellement assez bas et tout ce que je sais c'est que les Américains, après avoir raflé l'or des nazis dans une mine de potassium, celui que les Japonais n'ont pu emporter de leur razzias en Asie (affaire du Lys d'or), celui des banques centrales dont les européennes (dont la française et la belge en particulier) n'en ont pas encore assez pour conforter un dollar maintenu en survie artificielle alors qu'il est bel et bien en coma dépassé. Si rien ne va pu c'est tout simplement que des usuriers ont mis la main sur la gouvernance mondiale. La faute en revient aux aigrefins de la City londonienne associés à J.P. Morgan et Cie.

Histoire secrete.png

Ce n'est pas le lieu de rappeler ici en détail que tout a commencé avec la Grande Guerre, un complot albionique pour tenter d'abattre l'Allemagne de l'époque en tant que concurrent industriel et surtout colonial. En 1917 un prétexte est offert aux américains avec le sabordage du Lusitania pour entrer dans le conflit afin de participer à la table des négociations. L'inique Traité de Versailles ayant nécessité, de la part des banquiers et industriels américains le sauvetage de l'Allemagne et donc un soutien des nazis avec le réarmement ou plutôt l'armement du Troisième Reich car en 1914, il est désormais bien établi que l'Allemagne ne voulait pas la guerre. Le grand vainqueur et profiteur des deux dernières guerres, on le connaît désormais : c'est Washington qui n'a consenti à des fournitures militaires aux belligérants que contre paiement en lingots.

A présent la situation est beaucoup moins limpide. La Syrie a été plus ou moins abandonnée. Trump ne cesse de provoquer et les Russes, et les iraniens et surtout les Chinois qui tous essaient de se défaussent de leur bon du trésor en monnaie de singe. Bien malin qui pourrait se hasarder à pronostiquer quoique ce soit. Seule chose sûre l'économie mondiale risque d'être, à tous moments, plus ou moins durement secouée de sorte que les revendications franco-françaises tombent à point pour nous servir de distraction. Cela dit, comme une majorité de français, je reste solidaire de ceux qui s'insurgent, sauf que je doute depuis le début que leur révolte fasse changer quoique ce soit. Du moins en profondeur... 

Sécurigate : un scandale d'Etat bien franco français !

nexus_2019_01_02_fr.jpg

Je lis assez régulièrement la revue Nexus. Sans pour autant adhérer à toutes ses thèses. Les histoires d'extra-terrestres en particulier ne m'intéressent que médiocrement pour ne pas dire, pas du tout !

Je suis resté sur l'idée qu'il s'agirait tout bêtement d'une adaptation au goût du jour des manifestations de certains vieilles "entités" bien connues du folklore ancien. le caractère suspect, pour ne pas dire assez franchement démoniaque de certaines de ses manifestations ne me parait guère douteux, surtout dans le cas des abductions (enlèvement réel ou supposés). Cela nous renvoie à l'histoire ancienne des incubes et des succubes car il y a toujours du "sexe" à la clef.

J'ajoute que vouloir faire dépendre notre évolution technologique de communications venues d'une lointaine planète pour échapper à la férule d'un dieu créateur, c'est finalement reculer pour mieux sauter, et même sauter de plus en plus loin sans rien résoudre. Cela dit, la thèse "créationniste" est aussi douteuse car aucun théologien n'a daigné nous expliquer à quoi rime l'apparition de dinosaures et autres créatures plus ou moins antipathiques dans leur "plan divin".

Le Numéro 120 de Nexus a consacré 14 pages serrées à un scandale dont il est permis de se demander s'il finira par sortir dans la presse ordinaire. C'est assez peu probable car on est présentement trop occupé avec l'épître préparatoire de celui qui agrippe aux commandes de notre infortuné hexagone. Cette préparation en vue d'une consultation durant laquelle il sera interdit de poser les questions qui fâchent, relève d'un grossier enfumage mais il en faut peu pour complètement occuper les esprits en détournant leur regard de toutes sortes d'horreur.

Ces 14 pages s'appuie sur un site que voici :

http://www.securite-sociale-infos.net/editos/2018/article/on-ouvre

Je crains cependant que les données de ce site, du fait de leur éclatement en des pages multiples dont il est malaisé de faire la synthèse soit assez peu commode et donc peu attractif à consulter comparé à la publication que je viens d'évoquer.

Je vais essayer de résumer ce qui se passe. La sécurité Sociale doit emprunter de l'argent (et enrichir les marchés financiers) alors que les cotisations qu'on lui verse sont grevées par la mise à sa charge des dettes publiques de l'Etat n'ayant rien à voir avec l'Assurance maladie. Le privé paye les retraites du secteur public. Juridiquement les caisse de sécurité sociale n'ont aucune existence où du moins elles refusent de reconnaître et d'accepter le ou les statuts qui lui conviendraient réellement. mais il y a pire encore : l'argent des caisses de retraite se trouve à être hasardé dans des paradis fiscaux par le biais d'OPCVM (organismes de placmeent collectifsde valeurs immobilières). Voir page 26. Les revenus des placements de ces OPCVM profitent à des banques et pour la portion congrue (120 000 € contre 456 000 E dans le cas de Concorde 96) à des députés et des sénateurs. C'est ainsi qu'en parcourant un fichier de la banque d'Espagne on aurait dénombré 15 960 OPCVM pratiquant ce genre de trafic.

Je m'arrêterai là. A vous de vous renseigner plus précisément.

Inutile de vous dire que je ne suis pas le moins du monde surpris, il y a bien longtemps que je sais que le régime français est un singulier mélange d'une administration assez purement soviétique avec des pratiques relevant plutôt de ce que l'on appelle une "république bananière" où se trouve toujours des citoyens plus égaux que d'autres qui sont là uniquement pour profiter du racket subi par les plus démunis. Il me semble que ce qui se passe depuis l'entrée en scène de la révolte des "Gilets jaunes" est suffisamment parlant pour que je m'abstienne d'épiloguer.

PS : Apparemment le n° 120 en question a été piraté et est téléchargeable sur le Net mais c'est très lent et je ne sais pas ce qui en sort au bout du compte.

L'huile de coco sur la selette !

l-huile-de-coco.jpg

J'ai eu l'occasion de discuter avec un correspondant très point en matière de complément alimentaire qui a attiré mon attention sur les abus d'huile de coco. Dans la mesure où il ne souhaite pas passer du temps à développer les remarques que vous trouverez ci-après (et que je suis dans le même cas), je vous donne copie de ces dernières qui sont assorties de références que vous pouvez consulter vous-mêmes. A charge pour vous de bien peser les pour et les contre.

Communication d'un correspondant

Je cite :

Pour l'huile de coco : dans cette review ils ont remarqué que l'huile de coco était presque aussi mauvaise que le beurre et devrait être considérée comme une vraie source d'acide gras saturé: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4892314/
 
Pour les études dont je vous parlai par tel. j'en ai retrouvé une, c'était en 2006 :
 
 
Dans cette étude ils ont trouvé que " Highest adducts levels of etheno-dA (133 +/- 113 adducts/10(9) parent bases) were found in coconut oil diet (lowest content of linoleic acid)"et l'explication de ce marqueur est ici : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9610794
 
En gros l'huile de coco induit de graves dommages à l'ADN du foie.
 
 
On découvre que les souris ayant un régime alimentaire comprenant 5% d'huile de coco (on y est vite vu l'apport calorique de la graisse saturée), le foie est gras à environ 11%, tandis qu'il est à 8% pour le régime alimentaire normal.
 
En clair le foie gras cela s'appelle stéatose et c'est assez répandu. C'est excellent à déguster au moment de Noël mais avec modération.
 
Mais quand les souris ont eu la même diète de 5% d'huile de coco mais avec un petit apport  (0.1%) en plus de polyphénols de thé vert  le foie est quasiment sur la même valeur que le contrôle (diète normale). Ce qui met en avant d'autant plus les bénéfices des polyphénols dans la protection du foie et de la santé. Mais ça on le savait déjà.
 
Vous avez le site aussi dont je vous avais parlé : https://selfhacked.com/blog/coconut-oil-causes-fatty-live... qui en parle et met en avant un point intéressant que je partage à 200% : il faut TOUJOURS consommer le fruit entier : le coco entier avec les fibres etc, plutôt que l'huile seule. Et même chose avec les jus de fruit : éviter les et prenez plutôt le fruit entier. Dans un cas (jus d'orange) vous augmentez le risque de diabète, dans l'autre (fruit entier) vous le diminuez !
 
Ce site met aussi en avant une aberration : l'utilisation de l'huile de coco dans l'alimentation est moderne... et pourtant c'est mis systématiquement en avant danss les régimes paléo c'est d'une stupidité sans nom, mais comme toujours, les (censuré) et cie copient les conneries du voisin.
 

Remarques diverses

 
Le problème est qu'en effet le Net est largement encombré de radotages et qu'on a de plus en plus de mal à séparer le non grain de l'ivraie.
 
Et puisqu'il est question plus haut de résistance à l'insuline, je rappelle être le seul, mis à part un médecin américain que l'on m'a cité (et donc je n'ai pas retenu le nom), à avoir observé que le régime cétonique qui incite souvent à consommer l'huile de coco à la cuillère pour faire monter rapidement les corps cétoniques peut, dans certains cas s'accompagner, d'une montée de la glycémie par compensation.
 
En d'autres termes, recourir à ce régime dans un cas de cancer, sans surveiller la glycémie peut consiste à aller tout simplement à l'encontre du but poursuivi en risquant de mettre le feu aux poudres.
 

Metformine versus Insuline

 
Puisque l'on vient d'invoquer indirectement le problème d'un terrain diabétique cela m'incite à commenter une remarque faite par un pharmacien à une connaissance abonnée à la Metformine depuis des années à qui il a conseillé de passer à l'insuline dans un diabète de type 2 au motif que ce vieux médicament serait toxique pour les reins.
 
Il existe bien une alerte à cet égard :
 
 
Mais j'ai sauté quand même en l'air quand ce conseil m'a été rapporté !
 
Passer à l'insuline, avec ou sans pompe, mis à part le côté calvaire, c'est oublier que l'insuline est une hormone anabolisante qui risque de favoriser l'accumulation de gras. Or dans le cas de la résistance à l'insuline, l'insulinémie marque un excès, excès inopérant en l’occurrence.
 
Stéatose, résistance à l'insuline, diabète avéré : le seul vrai remède c'est de perdre sa graisse corporelle par l'exercice d'une part et une diététique appropriée. Il a été constaté que les opérations dites "bariatiques" auraient tendance à résoudre le problème du diabète de type 2. Sauf que c'est plutôt "barbare" ! Noter que boire 4 à 6 litres de jus divers comme le recommande un certain Dr Cousens c'est non seulement "barbare" mais très ruineux.
 
Tout cela est pour montrer qu'en suivant les sirènes en vogue, on se prédispose, dans certains cas, à tourner en rond et même à aggraver dangereusement les situations. Il en est qui ne sont pas simples du tout et qui tendent assez naturellement à s'apparenter à des cercles que l'on dit "vicieux".

Questions : les règles élémentaires de politesse ne sont pas faites pour les chiens...

index.jpg

J'ai reçu récemment une demande anonyme au sujet de ma formation éventuelle. Demande inconvenante vu la forme et à laquelle j'ai eu le tort de répondre alors que l'intéressé ne s'est même pas présenté.

J'ai répondu ce que j'ai déjà dit et écrit maintes fois à savoir que j'ai fréquenté et côtoyé plusieurs médecins homéopathes en particulier, plus ou moins renommés et que j'ai travaillé dans une UER en relation avec une discipline médicale où l'on faisait de la recherche.

Et ce avec pour résultat de me faire insulter du fait que n'étant pas médecin je suis censé être complètement ignorant de la médecine...

Echange de noms d'oiseaux !

J'ai répondu à l'intéressé qu'il fallait qu'il se fasse soigner et qu'à défaut aller se faire foutre suffirait peu être à lui remettre les idées en place...

Avec pour seul résultat de prolonger le "caca nerveux". Et quand j'ai demandé la raison de l'agressivité qui m'a été opposée sans motifs précis, il m'a été répondu que ce qui a fâché est une note datant de 2013 et donc vieille de 5 ans portant sur les agissement d'un médecin pratiquant une discipline en lien avec la médecine traditionnelle chinoise et qui s'est intéressé aux méfaits des laitages.

"Andegaves", comme pseudo ça vous dit quelque chose ?

Il pourrait s'agir d'un élève de ce médecin sauf que l'émail utilisé est lesandegaves@quelque_chose. Après recherches, il m'est apparu que la mention importante est "andegaves" et que cela se rapport à une population gauloise qui a constitué, aux temps de la guerre des Gaules, la souche même de l'actuel fond de population angevin. Or il se trouve que le toubib que j'ai asticoté a fait ses études à (...) Tours qui, sauf erreur, est une ville angevine. 

De là à penser qu'il ne s'agit pas d'un élève mais du "maître" lui même, il n'y a qu'un pas. Mais qu'importe ! Si quelqu'un connaît un médecin qui use de cette sorte de pseudo, qu'il veule bien m'affranchir. Mais en vérité c'est sans importance et je me contrefous de l'identité de l'intervenant car il est une chose indiscutable.

De la politesse la plus élémentaire

A savoir que quand on est bien élevé, on commence par se présenter avant de questionner un blogueur. Sans se dévoiler précisément, on peut dire simplement, je suis médecin, je pratique telle spécialité et votre blog m'interpelle pour différentes raisons, puis-je savoir quelle a été votre formation dans divers domaines dont la médecine ?...

Je n'aurais jamais du répondre à la question telle qu'elle a été mal ficelée et on ne m'y reprendra plus. Fort heureusement, j'ai fini par parvenir à décourager beaucoup de questions importunes et il me faut rappeler les objectifs de ce blog.

La vocation de ce blog

Je touche du bois : les manifestations agressives sont devenues assez rares et c'est heureux ! Je rappelle les buts poursuivis au travers de ce blog :

  • Mettre en garde le public intéressé contre le fait qu'il y a autant de charlatans, d'escrocs et d'abuseurs et plus encore du côté des thérapeutiques dites "alternatives" que du côté de lé médecine dite académique. Au moins cette dernière, lorsqu'elle est pratiquée par de bons cliniciens doté d'un esprit critique est-elle à même de proposer le "minimum syndical" et pour commencer de bons diagnostics.
  • Délivrer une information susceptible de permettre une sélection positive quand il existe des solutions naturelles pour éviter des "médocs" de plus en plus problématique soit à titre préventif soit à titre curatif en faisant abstraction de la désinformation conçue à des fins essentiellement mercantile.
  • Indiquer le cas échéant, les sources ou les fournitures les plus économiques dans ce domaine en s'affranchissant des limites locales du à l'imposition de certains "tabous" furieusement "anti vitamines" et "anti compléments alimentaires" quand leur usage se trouve plus ou moins réglementairement réduit à des dosages basés sur des ARJ franchement ridicules.

L'auteur de ce blog ne vend rien et n'aspire pas à délivrer des "ordonnances" fut-ce à base de produits naturels. Il ne peut s'agir que de faire un tri dans toutes sortes d'allégations plus ou moins fallacieuses.

Qu'on se le redise ! Merci !

 

Protocole anticancer du Dr Schwartz

sodium-r-lipoate-100-mg-paris-dynveo-big.jpg

A propos de l'acide alpha lipoïque dans le protocole de Schwartz

Je vais voir avec le patron de mezepices que je connais bien et qui est quelqu'un de très honnête s'il peut importer le "bon" acide alpha lipoïque. Je rappelle que le Dr Schwartz a commencé avec un produit italien synthétique contenant les deux énantiomètres soit 50% d'un composant inutile voire toxique.

Acheter le forme R n'est pas suffisant car ce qu'on trouve à cet égard sur le marché provient de Chine et n'est pas stable. Il n'existe qu'une firme qui fourni un R-ALA parfaitement stabilisé et je vais suggérer qu'il soit importé en vrac et conditionné en petite unités adéquates.

La firme en question le propose en pots de 100 g mais les frais de port sont très élevés (de l'ordre de + de 40 € pour un pot). De plus il n'est pas indiqué quel transporteur est utilisé et il faut compter avec d'éventuels frais de douanes s'il s'agit de UPS ou de DHL Express ce qui fait que l'article risque de perdre de son intérêt.

Une fourniture française problématique

Le problème est que les patients cancéreux qui veulent essayer le protocole de Schwartz sont dirigés vers un labo français qui ne propose propose certes un sodium R-lipoate mais à défaut de la présence d'une certaine mention, je tiens ce produit pour douteux.

En effet, une seule firme (Geronova aux USA) fabrique le seul acide alpha lipoïque de qualité optimum et celui-ci est vendu avec la mention "Bio enhanced". A défaut d'une telle mention, laquelle est protégée en tant que marque, il pourrait s'agir d'un produit chinoise de qualité inférieure.

J'ai eu un problème avec le labo en question quand j'ai dénoncé le fait que sa vitamine C liposomale n'est qu'un mélange d'acide L-ascorbique "ultra sonné" en mélange avec de la lécithine. On m'a fait menacer par un avocat après m'avoir proposé de collaborer pour des formulations, offre à laquelle je n'ai pas donné suite car il aurait fallu d'abord me proposer des conditions décentes de rémunération et surtout m'associer au contrôle draconien de la qualité des matières premières.

Ce qui est scandaleux c'est que ce produit, forcément d'intérêt limité, est vendu aussi cher que la vitamine C liposomale de référence.

Le bon acide alpha lipoïque est cependant disponible en France

On le trouve en effet en 60 gélules de 300 mg pour 35 €. Pour une fois les prix se tiennent avec ceux de Iherb !

Voir https://www.dynveo.fr/r-lipoate-de-sodium.html#/dosage-30...

Dynvéo est bien placé à cet égard sur le marché local et voici donc une alternative acceptable et pour l'instant INCONTOURNABLE mais s'il s'avérait possible d'obtenir ce R-Lipoate de Sodium en pot de 100 ou 250 g. sur place à un prix nettement plus économique voici qui constituerait une avancée intéressante vu les dosages recommandés par les promoteurs du protocole. Dosages qui sont peut-être excessifs.

Ne s'agissant pas d'un médicament mais bien d'un complément alimentaire, l'importation en vrac ne devrait pas poser de problème, du moins je l'espère. Et on peut éviter la mise en gélules qui coûte très cher. Il existe des dosettes suffisamment précises.

A propos de l'artémisinine

Le recours à l'artémisinine a été proposé en alternance avec le protocole de Schwartz sauf qu'après m'être penché sur la question, j'arrive à la conclusion que le recours à cette molécule sous forme d'extrait d'artemisia annua.

Se focaliser sur l'artémisinine peut même s'avérer dangereux dans la mesure où l'association qui promeut cette solution ne comporte aucun médecin susceptible de suivre les patients qui en ferait usage. Or je n'ai jamais évoqué l'artémisinine sans mettre l'accent sur le risque d'anémie. Ce n'est pas que les généralistes soient incapables de contrôler la situation à cet égard mais encore faudrait-il que d'une part les patients le leur demande et que d'autre part leur généralistes acceptent de prendre en charge personnellement leurs patient cancéreux. Or nous savons que pour toutes sortes de raisons il encoureraient des risques graves pouvant se solder par une interdiction de pratique la médecine. Il est clair que le cancer est devenu, plus que jamais une "chasse gardée". Et je rappelle à cet égard, la tendance est à mettre l'expérimentation de nouvelles molécules et leur expérimentation, généralement très décevante, sur le dos de l'Assurance Maladie sans même parler de la transformation des malades en cobayes au profit de Big Pharma.

Pour en revenir à l'artémisinine, il est maintenant avéré que l'artémisia annua et l'artémisia afra sont efficaces en simple tisane contre la malaria avec des résultats supérieurs au CTA (composé à base d'artémisinine) comportant un élément synthétique brevetable. L'OMS a trempé dans une tentative d'interdiction mondiale de l'artémisinine seule ou des tisanes parce que le recours à des plantes que tout le monde peut cultiver n'est pas susceptible de rapporter du fric à Big Pharma ni de permettre une taxation des médocs brevetés à l'entrée dans les pays africains.

Or il se trouve que même l'artémisia afra (qui ne contient pas d'artémisinine) se serait révélée efficace dans certains cancer notamment du sein.

Néanmoins, je ne donnerai pas de détails pour plusieurs raisons. D'abord les informations existantes sont sur Internet. Il suffit de les rassembler.Tout ce que je pourrais faire c'est les rassembler sur le Cloud existant.

D'autre part, le problème c'est qu'on ne peut pas compter sur les généralistes pour suivre des patients cancéreux et qu'en ce qui me concerne, n'étant pas moi-même médecin, ce serait aller au casse pipe que de me hasarder à conseiller et suivre des patients cancéreux. Le risque n'est pas seulement judiciaire car il découlerait en première ligne du manque de sérieux de ceux qui veulent échapper au duo habituel style radiothérapie + chimiothéparie nécessairement archi toxique.

Protocole de Schwartz : quels résultats ?

J'avoue humblement m'être défaussé sur le dos de l'association "Cancer et métabolisme" mais à présent, je ne puis me résoudre à renvoyer les demandes vers cette association. Et ce pour deux raisons :

  • Personne dans cette association ne possède le minimum de connaissances requises en médecine pour gérer les demandes.
  • Elle ne dispose que de deux très braves femmes à mi temps qui préconisent le même programme quel que soit le type de cancer.
  • J'ai plaidé en vain pour que l'on cherche à recruter un ou deux médecins à la retraite susceptibles d'un encadrement minimum. Si la chose n'a pas abouti c'est qu'en France les conditions sont bien celles que j'ai indiquées : à savoir que tout médecin susceptible de se mettre en marge des protocoles officiels (conçus uniquement pour faire vivre plus de gens que le cancer n'en tue selon un certain Louis Lumière, le bien nommé) risque de très graves ennuis.
  • Les généralistes se déchargent sur le dos de particulier aspirant à ce qu'on leur fournisse des directives avec l'assurance d'une parfaite efficacité, et c'est à cet égard le monde à l'envers...
  • J'attends en vain depuis environ deux ans voire plus une estimation même globale des résultats du protocole de Schwartz dont on sait maintenant qu'elle ne viendra jamais.

Le problème essentiel est le suivant: la plupart des patients à qui on propose ce protocole l'applique pendant un moment et quand çà marche où semble marcher, ces gens là s'estiment guéris et arrête, d'où récidive. C'est alors la panique et ils replongent dans les pratiques que l'on sait. En fait ils ne donne pas de nouvelles. Si on veut en avoir il faut les solliciter ce qui est matériellement impossible. Une autre difficulté consiste, en l'absence de médecins pour les constituer, en l'impossibilité de présenter des dossiers de suivi probants, car cela réclame un minimum de technicité et surtout la bonne volonté des patients qui ne veulent pas forcément témoigner même si leur cas se trouve réduit à de simple initiale, plus l'âge et le sexe. Cas parait-il assez fréquent...

Les malade ? Une gageure, à plus forte raison quand on n'est pas médecin...

Un exemple concret

J'aurais certes pu proposer une collaboration à cet égard mais j'ai préféré m'abstenir parce que je connais la mentalité de la plupart des patients. Voici l'un des nombreux exemples, il s'agit d'une voisine et en l’occurrence d'une personne âgée. J'ai fait sa connaissance par chat interposé. C'est une dame qui a de très gros problèmes articulaires aggravés par un accident de tramway, elle est restée coincée à la fermeture des porte d'où de grave déchirures au niveau d'une épaule.

J'ai évidement proposé de la suivre. Or cela fait plus d'un an que je réclame qu'elle rassemble ses analyses et compte-rendus d'examen et les classe de façon à ce que je les relie. Elle a fait un séjour en milieu hospitalier et a subi une papardelle de contrôles multiples et divers. Elle a donné les résultats à son généraliste qui n'a pas pipé mot et ne les a jamais récupéré. Elle a toujours mieux à faire que de rassembler ces documents. J'ai même proposé de financer un bilan CEIA qui débouche sur les propositions en phyto, homéo et aromathérapie, disciplines avec lesquelles elle est en harmonie. Mais j'attends toujours...

Elle a eu jadis des problèmes assez graves avec un couple pas très catholique en tant que fournisseur indirect d'un hébergement quelque part dans la pampa varoise l'a déclaré à un fournisseur d'énergie comme habitant leur maison en escroquant l'Etat à raison d'une part d'un chèque énergie indue. Elle soupçonne ce couple de vouloir interférer avec divers comptes (Sécurité Sociale, Impôts etc...) en changeant son adresse. Ces gens sont soupçonnés d'être entrés chez elle sans effraction etc... J'ai répondu que la meilleure garantie consiste, au lieu de de se déplacer auprès des administrations ou de se ruiner en téléphone portable, de communiquer avec elles par Internet en ouvrant les comptes adéquats sur le Net. Rompu à cet exercice, j'ai proposé de m'en charger. Enfin après s'être réconcilié avec un membre de sa parentèle, elle a accepté de sa part le service qui lui avait été proposé par mes soins.

C'est très bien ainsi et c'est en vérité une excellente décharge mais dans la mesure où manifestement, la confiance ne règne pas je me demande s'il y a vraiment lieu de prolonger cette relation complètement bancale. Je suis tout juste bon pour faire chorus avec des tendances paranoïaques qui relèvent d'un manque d'objectivité. Malheur à moi quand je doute qu'on puisse franchir une serrure de haute sécurité sans y laisser la moindre trace. Ces gens auraient vendu un partie de leur propriété devant notaires tout en ne la vendant pas... En tant que juriste j'aimerais bien savoir comment ils ont opéré pour mettre un autre couple et leurs amis sur la paille ! J'ai donc proposé de participer à une réunion mais finalement tout le monde s'est esbigné...

Vouloir rendre service aux gens est devenu, quelqu'en soit le motif, une véritable gageure neuf fois sur dix...

La médecine, on est allé de Charybde en Scilla

Et en ce qui concerne la médecine, on est passé d'un régime catastrophique, celui d'avant la parution d'une revue baptisée L'Impatient à un autre qui n'est pas meilleur. Soit un état où les patients étaient inféodés, pieds et poings liés à la médecine académique vers un autre qui favorise l'errance vers des solutions dites "alternatives" qui sont exploitées généralement par des crapules ou simplement des incompétents. Le problème est que rares sont les particuliers capable d'assimiler les informations qu'on peut leur fournir en prenant eux mêmes leurs responsabilités. Si dans certains cas les généralistes eux-mêmes sont totalement dépassés par les divers carcans qu'ils se sont laissé imposer, comme de simples particuliers pourraient-il remédier.

En ce qui concerne particulièrement le cancer, c'est tout simplement MISSION IMPOSSIBLE.

16:06 Publié dans Cancer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

Mezepices : nouveau code de réduction (JDM19 ou JDM2019)

index.jpg

Je rappelle que mezepices propose différents produits connus en tant que compléments alimentaires et pas seulement de la vitamine C mais un extrait contenant 60% l'hydroxycitrate tiré de Garcinia à des prix très économiques.Et pas que...

 

12/01/2019

Le dioxyde de titane bientôt interdit dans les produits alimentaires, et dans les "médocs" ?

images.jpg

Après une valse hésitation Bruno Le Maire aurait décidé de l'interdiction de E171 (le dioxyde de titane) produit suspecté d'être cancérigène pour le colon.

Oui dans les produits alimentaires mais dans les médocs ?

Permixion, Tadenan, en particulier et la liste est longue ! Le Vidal ne donne que 8 produits en contenant.

Or d'après Que choisir 4000 médicaments contiennent cette immonde saloperie dont on pourrait aisément se passer!

 

 

03/01/2019

Torpillage en règle des extraits de curcuma (sauf un) : Julien Venesson "aurait tout faux" (sic) !

index.jpg  jv.jpg

Une méchante querelle est survenue entre un particulier et Julien Venesson qui s'est voulu rendre intéressant en publiant un article assez incendiaire à propos du curcuma, article dans lequel il affirme que toutes les études (ou presque) auraient été truquées (sic).

Il lui a été répondu en quelque sorte que c'est lui qui aurait "tout faux" car des erreurs ont été relevées de sa part dans la compréhension et l'interprétation des études invoquées.

Voir : https://www.santescience.fr/julien-venesson-curcuma/

J'ai reçu pas mal de courrier au sujet de l'initiative de l'ancienne émule de Jean Marc Dupuis alias Vincent Larmaan créateur de la S.N.I. (Santé Nature Innovation) connu par ailleurs comme ayant été le rédacteur en Chef pendant 5 ans d'une feuille d'un éditeur bien connu, Thierry Souccar. Il est clair que les nombreux lecteurs qui m'ont fait part de leurs impressions à propos de ce papier retentissant ont été plus ou moins choqués ou plus exactement, un tant soit peu "démoralisés". Torpiller à ce point un produit phare comme l'a fait l'ex culturiste n'est pas très adroit car il est pas mal de gens qui ont eu des résultats avec les produits qui ont été systématiquement dénigrés.

Il n'entre pas dans mes intentions de me mêler de cette polémique, à mon avis très contre productive car il n'a échappé à personne que l'article en question n'est, au moins dans l'esprit de son auteur, qu'un gros coût de "pub" en faveur du lancement d'une ligne de compléments alimentaires dont il faut bien dire, que depuis qu'on en parle, elle tarde beaucoup à paraître... 

Je dis "contre productive" car je ne trouve pas très intelligent de fusiller allègrement tous les produits plus ou moins sophistiqués à base de curcumine censés être rendue plus ou moins assimilables. Sauf peut-être un à savoir celui que Venesson compte sans doute promouvoir dans sa propre boutique...

L'inconvénient de l'article dénonçant les manipulations reprochées à Venesson, c'est que pour être apprécié à sa juste valeur, il réclame de la part du lecteur des aptitudes à caractère scientifique qui ne sont pas à la portée du premier venu.

D'autre part, le problème est que seulement deux jours après la parution de la réfutation évoquée ci-dessus, Julien Venesson a pris la mouche et a harcelé son auteur de mails et a fini par lui faire adresser une lettre de menaces par un avocat. Par ailleurs il aurait commencé à modifier progressivement la teneur originelle de l'article critiqué en tentant de rectifier ses erreurs pour, autant que possible, en faire disparaitre les traces.

Il est à noter que c'est là une pratique assez répandue : chaque fois que l'on dénonce une erreur ou une manœuvre de désinformation dans la notice publicitaire d'un produit en vente ici ou là, il faut s'attendre à ce que le vendeur modifie subrepticement son texte dans l'espoir de convaincre les observateurs que le dénonciateur à, par suite d'une hallucination, menti. Toutefois l'accusateur de M. Venesson a pris des photographies sous l'a forme d'images qu'il aurait été bien difficile de trafiquer.

On l'a vu avec une marque que le même contradicteur a pointé.

Par ailleurs, ce qui m'embête et a contribué à affaiblir un peu la position de l'intervenant, c'est qu'il a supprimé, sous la pression, un passage initial de son texte faisant référence à un article de Psiram qui commence par se moquer de M. Venesson en lui reprochant, en substance, d'invoquer comme caution de ses prétentions de "scientificité", d'en avoir hérité par le biais d'une sorte de transmission héréditaire et donc génétique. En effet, c'est bien J.V. en personne qui raconte sur son blog que né d'un couple de pharmaciens et descendant d'un grand père médecin, ses propres études médicales ont avorté à cause de problèmes de santé. Ayant échappé au "carcan maternel" à 20 ans, il aurait contracté une recto colite hémorragique après avoir souffert de fatigue chronique.

Fort heureusement pour nous la RCH, quoique affectant un canal d'élimination des plus inférieurs et des moins ragoutants, il ne s'agit point d'une "maladie honteuse". Néanmoins si on venait à en parler un peu trop en soulevant quelques contradictions dans son récit, celui qui a souffert de ce handicap ne manquerait sûrement pas d'invoquer une atteinte à sa vie intime. On ne m'a pas donné connaissance des textes assortis de menaces judiciaires, toutefois ayant une grande habitude de ce genre de tentative d'intimidation, j'ai tout lieu de présumer que Venesson a du voir dans le paragraphe introductif de l'article de Psiram une atteinte à sa vie privée et en l’occurrence familiale.

Voilà bien une contradiction moderne par excellence : les gens déballent des éléments de leur odyssée personnelle sur les réseaux sociaux et ailleurs tout en se mettant en colère quand on vient à en faire des commentaires plus ou moins malicieux et sans véritable méchanceté à propos de ce qu'ils ont raconté...

Capture qui suis je.JPG

Enfin, pour en être arrivé à menacer de poursuites envers le rédacteur de l'article portant réfutation des thèses de Venesson, il faut bien que ce dernier n'ait rien trouvé à répondre sur le fond.

Pour ma part, je ne tiens pas à descendre dans l'arène, non que j'aurais peur que Venesson me traîne devant une cour de justice mais je suis parvenu à un âge où l'on aspire de moins en moins à devoir se battre contre ce qu'il faut bien appeler des "moulins à vent". Et Dieu sait, et le diable plus encore, qu'ils sont excessivement nombreux sur notre cher réseau virtuel.

Je suppose qu'il n'aura échappé à personne que Venesson a faussé compagnie au pseudo Jean Marc Dupuis au moment précis où la revue Que Choisir a révélé les étranges pratiques de vente forcée dont à été accusé la S.N.I. ! Je veux bien croire que l'intéressé n'était pas au courant de ce type de détail mais s'il avait eu la curiosité de questionner les avis du public sur ses partenaires en me lisant, il se serait rendu compte, bien avant que ce dernier scandale n'éclate, que le parrainage qui l'a en quelque sorte lancé, n'était pas des plus recommandables.

Cette retraite trop tardive et fort peu glorieuse qu'il a présenté comme un désaveu de pratiques peu en accord avec sa propre éthique, n'est pas, je regrette de devoir le dire, de nature à nous convaincre d'une réelle sincérité.

Je ne veux pas dire que M. Venesson serait franchement malhonnête : la seule chose qui risque de le discréditer plus rapidement qu'il ne l'imagine c'est sa prétention à incarner une "science" que visiblement il ne maîtrise pas. Il n'a pas de diplôme a exciper, il n'existe pas de diplôme d'état en matière de "nutrithérapie". En d'autres termes.

M. Venesson n'est rien d'autre, comme nous autres, qu'un simple autodidacte et l'on pourrait dire à ce propos qu'en ce qui concerne ses prétentions d'être un "journaliste scientifique", il n'aurait acquis ce titre non plus par hérédité mais par contagion et symbiose en évoluant au contact de Thierry Souccar. J'ajoute que le fait d'être en grande partie autodidacte n'a rien de déshonorant, bien au contraire !

Il faut se résoudre à constater qu'en France particulièrement, des gamins excessivement ambitieux et plus ou moins arrogants tendent à coloniser les plus hautes sphères du pouvoir avec le développement des conséquences auxquelles il faut s'attendre à plus ou moins brève échéance.

Capture chat Venesson.JPG

La seule chose vraiment sympathique chez Venesson c'est que, tel votre serviteur, il aime beaucoup les chats, et particulièrement ceux qui sont assortis à la couleur de sa barbe et qui plus est lorsqu'ils ont les oreilles retournées.

Il s'agit très probablement d'un Scottish Fold. Avec le mouvement des oreilles, chez les chiens et les chats, on mesure le degré d'éveil ou de soumission. Acquise lorsque l'inclination vers la fermeture est devenu un trait fixe par suite de sélection répétées. Or je constate sur "Fesse de Bouc" que Akuma se laisse très passivement manipuler par son camarade Merlin, un chat gris noir de manière excessivement passive. Tout un programme !

Akuma et son patron ont signé une pétition par laquelle ce dernier réclame que les chats (et les animaux) ne soient plus considérés comme des "meubles" dotés seulement du pouvoir de se déplacer par leurs propres moyens. Néanmoins, en attendant que le législateur daigne mettre à jour notre Code Civil, le maître de Akuma le déguise en "poupée", c'est-à-dire en a fait une sorte de "jouet". Sauf que visiblement Akuma n'est pas mécontent de ce travestissement...

Ce que je viens de noter confirme le côté excessivement "gamin" de M. Venesson, sauf qu'il lui manque le goût du jeu et plus encore le sens de l'humour vu qu'il a très mal réagi à la petite pique balancée par Psiram.

Enfin quoiqu'il en soit il doit y avoir une erreur de casting quelque part. Je veux dire que J.V. a un peu trop tendance à traiter les lecteurs qui lui résistent comme des chiens à qui l'on ordonnerait de se coucher et qui devraient obtempérer au moindre claquement de doigt.

Le moins que l'on puisse dire est que si Venesson veut réussir le lancement de sa gamme de produits, il devra apprendre à mieux caresser ses clients potentiels dans le sens du poil.  

Les choses, sous se rapport, sont assez mal embringuées et je crains que l'article dénoncé s'avère plus ou moins "suicidaire".

Le curcuma ? Il faut bien en reparler ! Je n'avais pas l'intention d'évoquer l'exploit de Venesson à propos de ce produit phare de la médecine naturelle. Je n'ai jugé bon de le faire qu'en raison du fait que, par ses menaces à l'égard d'un contradicteur, notre grand amoureux des chats à manifestement franchi un cap qui ne peut que nuire à une éventuelle popularité.

On constatera en recherchant mes avis sur le personnage avis remontant, pour les premiers, à 2013 que j'avais en quelque sorte prévu, en cinq mots ce qui allait arriver... C'est qu'ayant été en partie formé au sein d'une académie d'ontologie, à l'instar des vieux maquignons lorsqu'ils évaluent la santé d'un cheval, je regarde toujours ce que raconte les dents et la mâchoires d'un individus. Rien là que de très élémentaire et nous savons par ailleurs que notre grand homme n'a jamais été et ne sera jamais végétarien... 

Pour ce qui concerne le rhizome qui est au centre de notre affaire, et pour ce qui concerne les produits plus ou moins sophistiqués à base d'extraits de curcuma, je m'en remets aux avis très documentés de Jacques Valentin (http://gestionsante.free.fr) qui préconise la forme "longvida". Les quinze années d'expérience de ce spécialiste des compléments alimentaires et son expertise acquise à la faveur d'un décryptage permanent des études les plus pointues parlent nettement en sa faveur et je ne peux que suggérer à M. Venesson de s'en inspirer. Jacques Valentin n'a eu besoin, comme votre serviteur, de personne pour le lancer et je donne toujours la préférence aux intervenants qui se sont signalés par une véritable indépendance.

Quant aux préparations maison, ma référence c'est Althea Provence, autrement dit Christophe Bernard, l'herbaliste bien connu. Son site, qu'il s'agisse de phytothérapie ou de galénique appliquée aux végétaux est une mine qui me dispense d'aborder cette dernière question à caractère plutôt pharmaceutique.

Il me reste à préciser que si notre félinophile venait à prendre ombrage des mes observations quelques peu acidulées, je m'abstiendrai tout simplement de lui répondre ainsi qu'à son avocat.

On notera en considération des photos ornant cet article que si M. Venesson a fait évoluer son look dans une sens nettement plus séduisant, il n'a pas pour autant perdu son besoin de rouler les mécaniques. Je note également qu'en passant d'un mode de roulage charnel à un mode se voulant intellectuel, il ne semble pas avoir mieux réussi. Sauf que rien, absolument rien, ne l'empêche d'apprendre un peu de diplomatie et sur ce plan les chats peuvent être d'excellents "gourous".

A condition de ne pas les choisir trop "raplapla"... Un vrai chat n'est ni un "meuble" certes, certes, (...) ni une peluche, c'est un être doté d'une double vie qui convient plutôt aux écrivains solitaires et pas tant aux Messieurs qui rêvent trop d'un leadership forcément plus ou moins inaccessible quand le marché visé est super encombré! 

J'ajoute que pour clore ce post que si M. Venesson venait à me menacer d'une plainte pour usage illicite de deux de ses images, je me verrais dans l'obligation de lui infliger un petit cours sur la jurisprudence en usage à propos de celles des personnalités plus ou moins publiques. Serait-ce bien nécessaire ? Il ne s'agit pas d'images volées mais bien d'images exhibées. D'autre part, si celle de gauche m'inspire des sentiments assez "réservés", celle de droite n'a rien de repoussant, je pense au contraire qu'elle représente sa vraie personnalité ou du moins je m'efforce de le croire, de sorte qu'en fin de compte il lui sied très mal de vouloir faire le méchant en sortant les griffes fort mal à propos...

Cela dit, je m'attends pas à ce que le "cher collègue" en vienne à me sauter au cou en ronronnant à s'en faire péter les tuyères. Ce n'est pas le but, je n'ai certes rien contre les rouquins mais je suis déjà "pacsé" avec un compagnon tout noir baptisé Simba et surtout je ne suis pas assez disponible pour pouvoir pratiquer une quelconque "polygamie".

Enfin et puisque c'est l'époque des voeux et des souhaits de paix, je terminerai cette épître en souhaitant que notre cher collègue apprenne à mettre de l'eau dans son vin.

Si toutefois son régime paléolithique lui permet cette incartade. Enfin si ce n'est pas permis aux chasseurs cueilleurs, il faudrait peut-être envisager de remédier à la fermentation alcoolique que peut procurer l'abus de baies sucrées dans un intestin encore mal en point...

PS : Dans la version  originale, j'avais glosé sur les relations de Merlin avec son collègue Akuma et son côté très passif. On m'informe que Merlin est décédé du "sida des chats". Toutes mes condoléances ! Je n'aurais pas discerné la présence de Bergamote... Soit ! Cela dit, mettre en scène ses animaux familiers sur "Face de Bouc" ne fait pas avancer la science  et cela peut s'apparenter à une forme à peine subtile de "manipulation émotionnelle"... Enfin, la bouille sympathique d'Akuma m'a incité à me montrer assez modéré à l'égard de son patron et m'a sans doute évité de m'exposer à recevoir du papier bleu... J'espère donc que tout le monde est content !    

21/12/2018

Ezetimibe (Ezetrol, Ineligy) et CoQ10 compatibilité

Inegy.jpg

Une question pertinente

J'ai reçu la question suivante :

Monsieur,

J'espère ne pas vous importuner par ma question je n'ai trouvé aucune information nulle part à ce sujet. Je cherche à savoir si la prise d'Ezetimibe dont le but est de limiter l'entrée des graisses dans le sang limite ou même empêche la passage du CoQ10, d’abord d'une manière générale, puis selon que l'on considère la forme ubiquinone ou la forme ubiquinol ? Merci par avance pour votre réponse. Cordialement

Je ne suis importuné que lorsque l'on pose des questions dont la réponse se trouve déjà dans le blog. Celle-ci méritait que l'on se penche dessus. Notons que la question porte sur l'assimilation d'un supplément oral de CoQ10.

La réponse de jacques Valentin (http://gestionsante.free.fr)

J'ai estimé qu'elle était du ressort de Jacques Valentin qui a répondu ceci :

Bonjour,

Les statines inhibent à la fois la biosynthèse du cholestérol et du coQ10 dans le foie.

Une étude a montré que Ezetimibe si pris seul n'inhibait pas la biosynthèse du coQ10 :
https://www.researchgate.net/publication/6914706_Effect_o...

Toutefois cette étude concerne la biosynthèse hépatique de coQ10 (le coQ10 que fabrique le foie indépendamment d'une complémentation), mais pas l'effet éventuel d’Ezetimibe sur l'assimilation par l'intestin d'une complémentation nutritionnelle en coQ10. Je ne peux donc pas vous renseigner sur ce point.

Cela dépend des types de molécules dont Ezetimibe inhibe l'absorption au niveau intestinal. Doctissimo ci-dessous donne quelques indications, mais c’est loin d’être complet et je pense que le fabricant a dû garder confidentielles de nombreuses données.

Normalement, selon les recommandations, Ezetimibe est coprescrit avec une statine et dans ce cas on aura un effet inhibiteur du coQ10 fabriqué par le foie, surement du fait de la seule statine.

Vous avez ici une monographie assez complète sur Ezetimibe :
http://www.doctissimo.fr/medicament-EZETROL.htm

Elena Pasca de Pharmacritique a rendu compte depuis déjà plus de 10 ans d'avis très sévères des revues médicales indépendantes sur ce produit qui n'a bénéficié d'aucune étude sérieuse d'efficacité et qui ne devrait selon sa synthèse n’être prescrit qu'à un tout petit nombre de patients affectés d'une hypercholestérolémie familiale résistante aux traitements habituels (sous réserve d'études encore à mener démontrant un intérêt en terme d’accidents cardiovasculaires et de mortalité au-delà du seul effet de baisse du cholestérol) :
http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2008/01/...
http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2008/01/...
http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/tag/effets+secon...
http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2008/07/...

Lire aussi Michel de Lorgeril qui est très dubitatif sur l’intérêt des traitements anti-cholestérol dans les hypercholestérolémies familiales. Il pense que les problèmes cardiovasculaires de ces patients proviennent le plus souvent des troubles de la coagulation associés à l’hypercholestérolémie :
https://michel.delorgeril.info/cholesterol/les-mysterieus...

bien cordialement

Jacques Valentin

Ce que l'on sait du mécanisme d'action de l'Ezitimbe

J'ai conservé ce qui est important et l'ai mis en gras:

EZETROL appartient à une nouvelle classe d'agents hypolipidémiants qui inhibent de façon sélective l'absorption intestinale du cholestérol et des phytostérols apparentés. EZETROL est utilisé par voie orale. Son mécanisme d'action diffère de celui des autres classes d'agents hypocholestérolémiants (statines, résines échangeuses d'ions, dérivés de l'acide fibrique et stanols végétaux).

La cible moléculaire de l'ézétimibe est le transporteur de stérols, Niemann-Pick C1-Like 1 (NPC1L1), qui est responsable de l'absorption intestinale du cholestérol et des phytostérols.

Des études cliniques contrôlées ont montré que, chez des patients ayant une hypercholestérolémie, EZETROL seul ou en association avec une statine, diminue significativement le cholestérol total (C-total), le LDL-cholestérol (lié aux lipoprotéines de basse densité), les apolipoprotéines B (Apo B), les triglycérides (TG) et augmente le HDL-cholestérol (lié aux lipoprotéines de haute densité).

Commentaire

L'ubiquinol est une benzoquinone réduite (forme phénolique), liposoluble présente dans pratiquement toutes les cellules des mammifères.

Une ubiquinone est une molécule appartenant à une famille de composés qui se distinguent par leur nombre n d'unités terpéniques — n typiquement compris entre 6 et 10 — présents chez tous les êtres vivants et jouant le rôle de transporteurs d'électrons dans la chaîne respiratoire.

La liposolubilité de l'ubiquinol jette un doute... mais on ne peut rien conclure.

Sur la CoQ10 voir : https://www.lettre-docteur-rueff.fr/connaissez-bien-coq10/

En cas de suspicion d'une carence, la CoQ10 peut être dosée mais au frais du patien (environ 60€)

Le problème est ailleurs

Le problème réside dans la suspicion qui règne à propos de la molécule de l'Ezetrol (génériqué depuis quelques mois...) : d'une part il n'est pas prouvé que combiné ou non à une statine elle participe à une réduction de la mortalité, c'est même le contraire et il se trouve que l'association, comme dans l'Inelegy est suspectée de faire le lit de cancer.

Un ami âgé, sous Inegy, vient de faire un violent infarctus, sa femme a compris de suite ce qui se passait, cela se passait en ville heureusement, l'ambulance est arrivée dare dare, il est resté longtemps dans le coma et en est sorti pour ainsi dire miraculeusement et récupère peu à peu avec des hauts et des bas. Je l'avais prévenu que ce médicament est suspecté de cancer. La cause est une rupture de plaque. Ce genre d'aléas est imprévisible et il n'est pas prouvé que le médicament peut être incriminé.

Le problème est faut-il jeter tous les anticholesterols ?

C'est l'avis de de Lorgeril qui a consacré 4 ou 5 ouvrages à la question. Je ne connais pas le contenu de L'horrible vérité sur les médicaments anticholestérol mais toutes espère d'ésotérisme façon chercheur du CNRS aimant se faire mousser mis à part, je peux dire que le diagnostic du risque se discerne au travers du dosage de l'Apo B comparé à l'Apo A, et la lipoprotéine coagulante qui constitue le risque c'est en fait la lp(a) dont le dosage coûte 18 E à charge du patient.

Donc ainsi que je l'ai dit 100 fois, l'exploration basique c'est Cho Total, triglycérides, Apo A1 (=HDL) Apo B (=LDL) et lp(a). Et pas HDL et LDL (ce dernier étant calculé donc extrapolé,ce qui donne un chiffre qui ne peut pas être fiable !)

Faire descendre la lp(a)

De Lorgeril s'en tient au régime méditerranéen avec ses deux pilier le pinard (rouge) et l'huile d'olive. Le vin, sans doute une manière de faire travailler la parentèle... Je plaisante certes mais quoiqu'il en soit le fait de camper sur cette diététique lui permet de vendre deux livres dont l'intérêt médical est limité.

Il est proposé la B3 (niacine) et le jus de curcuma pour faire baisser la lp(a). Lorgeril de contente de dire que son taux fluctue en fonction de l'alimentation mais si l'excès a une origine génétique, on ne peut pas s'en tenir à l'alimentation.

Le pinard et l'huile d'olive ne sont plus ce qu'ils étaient

Car le pinard n'est plus ce qu'il était, depuis que les méthodes de collage se sont généralisées et ça remonte loin. Les collages tutilisés pour faciliter le transport sont responsable de l'apparition ou du moins l'amplification de l'alcoolisme, spécialement dans le Languedoc par suite d'une élimination de vitamines du groupe B. Je ne parle pas des problèmes de pesticides survenus par la suite et de l'emploi de sulfites initiés de l'autre côté de la Mare Nostrum pour éviter, avec la chaleur, des déviation fermentaires... Ainsi le vin bio n'est pas un produit optimum car il tolère des sulfites en particulier car il est interdit de préciser qu'un vin est "sans sulfite".

Le vin et l'alcool doivent être limités en cas de tendance diabétique (résistance à l'insuline) chose assez fréquente à partir d'un certain âge. Dans ce cas, il existe une alternative : la poudre de marc de raisin, impérativement bio : elle comporte en plus des antioxydants provenant de la peau, de l'OPC en provenance des grains. Notez que l'alliance de la forme liquide et de la forme solide sont compatibles

L'huile d'olive actuelle : c'est la cata !

L'huile d'olive doit être de première pression à froid mais sous l'influence d'une tolérance européenne on parle d'une huile obtenu pas des moyens mécaniques. Disons pour simplifier que la formule est floue à dessein pour justifier l'emploi de centrifugeuses au lieu des presse de type génois ou de la grosse meule tournant dans un bac de pierre dure. On ne peut plus parler d'huile extra vierge quand elle sort d'une centrifugeuse qui provoque nécessairement de l'oxydation, en plus de l'eau intervient dans le processus. Concernant les procédés d'extraction voir https://fr.wikipedia.org/wiki/Extraction_de_l%27huile_d%2...

J'ai vécu en plein milieu d'une zone de production oléicole. Même pour moi c'est un casse tête pour trouver une huile d'olive de bonne qualité. Les moulins traditionnels sont peu à peu transformés en musée car on les accuse de polluer par leurs rejets dans les cours d'eau. Bien évidemment, il est plus facile pour les oleiculteurs d'obtenir un rendez-vous auprès d'un "moulin" employant une système de centrifugation car le nettoyage est plus aisé tandis que les moulins traditionnels sont devenus assez rares et sont pris d'assaut. Je viens de réaliser que je connais personnellement un distillateur qui est aussi un moulinier, il faudra que je trouve le moyen de le questionner.

Quoiqu'il en soit pour qu'une huile ait la qualité optimum et puisse être considérée comme un alicament, il faut qu'elle répondre à plusieurs critères :

  1. Que les olives n'aient point être traitées.
  2. Qu'elles aient été pressées à maturité.
  3. Qu'elle ait été obtenue par pressage traditionnel (à la meule) ou pressage de couffins.
  4. Qu'elle ait été conservée dans du verre teinté ou des bidons de fer.
  5. Qu'elle ne provienne pas d'un mélange et que l'origine locale et précise soit connue.
  6. Qu'elle soit consommée dans l'année et au plus tard un an et demi après la récolte des olives.

Personnellement, je n'accorde qu'une confiance limitée dans le "bio", quand à dégoter un producteur au dessus de tout soupçon, ça n'est pas évident. Il faut être sur place, si possible à proximité mais à la campagne, la roublardise n'est pas chose rare. Si c'est un étranger, ou une sorte d'immigré nordique, qui questionne, on ne lui dira jamais du mal d'un indigène. Il faut avoir résidé plusieurs années, s'être fait des amis parmi les ancêtres et c'est à cette seule conditions que l'on peu obtenir des avis fiables, sous réserve que l'informateur se soit bien intéressé au sujet.

Cette année, les célèbres olives caillettes sont tombées toutes vertes des oliviers à cause d'un excès de pluie et de vent. Une forte proportion ne m'a pas semblé très mature. J'ai questionné récemment un producteur ayant participé à une émission sur RCF, c'est un français qui exploite une oliveraie portugaise. Je lui ai demandé ses tarifs et comment il peut parler d'olives matures quand je vois beaucoup de vert sur certaines photos, il semble que cela lui a occasionné une crise de mutisme.

Je reste cependant persuadé qu'en cas de risque cardiovasculaire, on ne peut pas se reposer entièrement sur le régime puisque la qualité des aliments s'est bien dégradée.

L'apport des bilans CEIA en matière cardiovasculaire

J'envisage de consacrer à cette technique un article approfondi mais je bute sur des questions qui demeurent sans réponse. Ce système a recours à une bonne cinquantaine de tests de floculation dont certains datent des années 50.

Les risques cardiovasculaires sont incarnés par les paramètres rouges, en particulier Burstein et Kunkel Phénol. L'appellation de chaque paramètre peut combiner un radical chimique avec le blaze de l'inventeur, ex : Takata. Le dégagement en hyper (virage à droite dans la courbe en V) sont à suivre car dans le cas d'une prédisposition à des troubles cardiovasculaire, il ont tendance à naviguer du centre vers la droite. Toutefois pour qu'il existe un risque avéré il faut que s'y ajoute des paramètres verts qui indiquent des tendances inflammatoires. Ces paramètres verts, en particulier, l'Acétate de cuivre se retrouve en cancérométrie.

Je bute actuellement sur une question lancinante : l'ordinateur ne prend pas forcément tout les paramètres critiques (en hyper ou hypo) en haut du graphique en V. le choix des paramètres pris en considération pour la consultation de la base de donnée indiquant les remèdes censés les plus adaptés m'échappe. Je ne pense pas qu'un opérateur humain décide de la sélection avant extraction de la base. Bref, je ne peux pas escompter de réponse du labo car je n'ai pas le statut de prescripteur. J'ai cependant la chance de n'être pas trop loin d'un laboratoire prescripteur qui n'exige pas que  je désigne un toubib pour la réception de la totalité des pièces comprenant l'orientation thérapeutique.

On peut agir sur les paramètres en folie par ce que l'on appelle des "antifractions", il s'agit d'une dynamisation homéopathique en 7CH (réputée freinatrice) du ou des réactif en hyper. J'ai pu constater à diverses reprises que ça fonctionne. Il m'arrive de conseiller à des proches le recours à ce type de bilan non sans les prévenir qu'une interprétation approfondie n'est pas chose évidente. C'était en 2010, j'avais constaté que sans hacker quoique ce soit, au moins une partie de la base de donnée était accessible et donc téléchargeable. J'ai donc pompé cette documentation dans un fichier texte, par ordre alpha. Et comme pour le premier bilan je n'ai pas pu avoir de suite les données d'orientation thérapeutique de sorte que j'ai cherché dans la base les remèdes les plus actifs sur les paramètres élus comme problématiques et je les ai vu descendre de façon assez spectaculaire au bilan suivant.

Par la suite, j'ai pu constater une action nette et évident sur les paramètres en excès, à partir de l'emploi des remèdes désignés par la consultation informatisée de la base de données expérimentale obtenu à partir de lapins sur lequels les remèdes auraient été testés. J'ai même vu à deux reprises sortir des remèdes pertinents dont la matière médicale correspondait avec la clinique. Le plus évident étant Fucus Vesiculosus sortant dans un cas de surpoids.

En revanche, j'ai testé le procédé des BNS qui est censé délivrer une orientation homéopathique sans trouver de relation vraiment pertinente avec les données cliniques. Mais il est vrai que si j'ai beaucoup étudié l'homéopathie uniciste autrefois, je m'en suis fatigué pour diverses raisons, l'une d'elle étant un crise de confiance dans la production actuelle des remèdes. Boiron, n'en parlons pas mais côté autrichien j'ai aussi des doutes : d'après mon enquête on fait tout au plus une dizaine de secousses entre 2 degrés de dynamisation alors que Hahnemann en a préconisé 100 à 150. Son principal "dynamiseur" était un cheval muni d'une sacoche de cuir... En l'absence de cheval, il tapait sur une bible relié en cuir. Je l'ai remplacée non pas par un Coran ou un Canon bouddhique mais tout bêtement par un vieil annuaire papier ou n'importe quel catalogue assez épais (Conrad, Bruneau, j'en passe...)

15/12/2018

A propos des commandes sur Iherb (USA)

Iherb.jpg

Si vous voulez commander ou vous réapprovisionner sur Iherb, lisez très attentivement ce qui suit. Je n'ai eu que 4 fois des reproches mais si des difficultés que je ne connais pas se sont présentées j'aimerais le savoir de façon à informer mes lecteurs. Il en va ainsi des pratiques douanières des autres pays francophones où les usages peuvent être moins libéraux.

Choix de compléments

La page donnant accès à un choix de compléments recommandés est accessible à partir d'une icone située dans la colonne de doite.

Caractère compétitif de Iherb

Iherb, d'une manière générale est plus compétitif que d'autres sites marchands américains. Mais un autre critère doit être envisagé. On ne doit commander sur Iberb que des produits qui n'ont pas d'équivalents en France ou en Europe soit par exemple en tant qu'extrait concentré soit parce que le conditionnement (ex: 180 gélules ou plus au lieu de 30 à 90). En d'autres termes, plusieurs de mes propositions sont anciennes. Le marché évolue en permanence, c'est donc à chaque acheteur potentiel de faire ou refaire les comparatifs nécessaire à moins d'avoir une grande habitude du marché en question, ce qui est en principe mon cas.

Par exemple pour 100 ou 200 g de poudre de réglisse bio, on trouve 142 g de poudre à 2,80 € mais pour si peu et bien que ce soit plus cher en France ou en Belgique, quand un ami me pose la question je cherche de suite uniquement sur le marché européen et français de préférence.  

Sur l'évolution du système d'intéressement des promoteurs des produits Iherb

Autrefois, à partir du moment où un nouveau client de Iherb avait commandé avec le code de tels ou tel promoteur, automatiquement, le promoteur en question bénéficiait d'un crédit proportionnel aux commande futures.

Il a fallu ensuite, inclure le code, dans les liens des produits proposés et comme pour leurs commandes suivantes on ne garde pas ces liens où que l'on ne se connecte pas au site avec le code inclut dans le lien vers le site, c'est une perte pour le promoteur.

Perte dans le sens où je n'utilise le crédit disponible que pour la consommation d'un multivitamines et de quelques bricoles complémentaires et bien je n'ai plus guère de possibilités de faire envoyer gratuitement des produits à des personnes malades dont la situation financière est tendue voir dramatique et grâce au mouvement des Gilets jaunes on sait à présent qu'une majorité de français jeunes ou vieux sont à découvert parfois dès le 5 ou le 10 du mois.

Je demande donc aux lecteurs qui commandent à nouveau des produits de conserver mes liens. Ce n'est pas compliqué de les copier dans un fichier texte pour les avoir sous la main en cas de réutilisation. D'autant plus que cela ne leur coûtera pas plus cher !

Merci d'avance !

La question des frais de douanes (risque à l'approche des fêtes)

J'ai expliqué 36 fois qu'il faut éviter de commander à l'approche des Fêtes avec DHL Global mail (icone rouge) car si 2 des modalités d'envoi (DHL Express et UPS) entraînement automatiquement une taxation à l'arrivée, ce risque ne survient qu'à l'approche des Fêtes. Il est prudent de suspendre les commandes à partir du 15 novembre. D'autant plus que le risque des vols dans les Poste s'accroit, car le suivi dans le pays de destination n'est pas disponible.

Un lecteur s'est plaint à ce sujet parce qu'il n'a pas vu mes avertissements. Mais par chance, Iherb l'a remboursé 2 fois de ses frais évalués à 25%. En effet, il y a la TVA à 20% plus les frais de dossier. Ce qui fait effectivement 25 € environ de supplément sur une commande équivalant à 100 %. Il a donc fait un bénéfice...

Je ne connais que le régime français

Une lectrice belge s'est plainte que même avec DHL Global mail (ou l'équivalent à l'époque) elle a été taxée. Ce serait systématique mais ça reste à vérifier.

Ce qui est sûr, c'est qu'un pays comme la Suisse, doit taxer systématiquement tout ce qui entre.

Le problème du régime français c'est qu'il est opaque ou aléatoire. Il semble qu'il existe une tolérance estimée à une valeur de 100 € mais par exemple, il est impossible de questionner les services des douanes sur la nomenclature des produits interdit d'importation. Je ne suis jamais parvenu à joindre un service quelconque de douanes ou de la DGCCRF. J'ai tiré une liste officielle de numéros de téléphone, soit ils ne répondent jamais soit ils ne correspondent pas à ce qui est indiqué.

Une seule explication : la paresse de certains fonctionnaires qui adorent emmerder le citoyen. Ils donnent souvent l'impression, dans les services publics d'être soit mal baisés soit mal baisant et sauf cas relativement exceptionnels, alors qu'ils sont payés sur no deniers, ils nous considèrent comme leur inférieurs. A tel point qu'un certain nombre mériteraient carrément d'être défenestrés avec perte et fracas.

Je comprends fort bien que parmi ces fonctionnaires, il en est un grand nombre qui se sentent harassés par des questions répétitives mais ces questions pourraient être évitées et donc satisfaites par une information disponible sur les sites officiels. Hélas ces sites sont conçus par des technocrates n'ayant ni le sens de l'ergonomie ni celui de la pédagogie. On produit par conséquent des usines à gaz qui assez généralement ne permettent pas de trouver la réponse précise aux questions que l'on se pose !

Iherb a donné lieu à peu de réclamations

Je ne me souviens que de 4 mails de reproches :

  1. Un venu de Belgique à propos d'une taxation imprévue.
  2. Un venu de la région parisienne à propos d'une cagade de DHL avec un embrouillamini suite à l'avis de passage.
  3. La réclamation au sujet des frais de douanes qui a motivé ce post.
  4. Un problème de colis ouvert, manifestement par les douanes avec bris du colis et du scellé d'un pot de gélules.

Dans ce dernier cas, la commande a été remboursée et j'ai conseillé à l'intéressé de ne pas jeter le produit. Il n'existe aucune raison pour qu'il ait été empoisonné. Ce qui est irritant c'est qu'en cas d'ouverture les douanes ne mettent pas de papillon, où le colis a été ouvert par un postier qui croyait trouver de la drogue ou je ne sais quoi.

Si d'autres problèmes se sont posés, m'en informer afin que je puisse informer à mon tour.

09/12/2018

Pollinis et frêlons asiatiques : encore une escroquerie...

Pollinis copie.jpg

Je reçois le mail suivant :

Encore un appel de fonds en provenance de Pollinis, pfuittt (transféré par un correspondant peu informé). ... Et ces mails interminables (pour faire sérieux, selon l'adage marketing "the more you tell, the more you sell")...

 
Pour être édifier sur cette association on peut également, taper "Pollinis" dans la case de recherche du blog. Il y a beaucoup à lire. Vous pouvez à la rigueur signer leurs pétitions, si ça vous fait plaisir mais ne leur donnez pas un sou! Je reçois régulièrement des mails de ce groupe, ça va à la poubelle direct.
 
Quand ces gens là réclament des dons pour les aider à la lutter contre les frelons asiatiques, on peut dire que les gens de "Pollinis" ce sont des frelons qui ne songent qu'à vous piquer du fric pour s'engraisser et engraisser les leurs sur votre dos. Faites campagne sur les forums et partout ou vous le pourrez pour alerter le public contre la malfaisances de ces parasites odieux ! Ces pas compliqués vous fournissez un lien vers l'article le plus important que j'ai consacré à ces prédateurs. ce que j'ai publié, je ne l'ai pas sorti de nulle part. Je me suis basé sur des dénonciations existantes d'apiculteurs qui savent à quoi s'en tenir sur le degré de malhonnêteté.
 
Il serait urgent de pondre une loi, obligeant les associations organisant des quêtes publiques à publier leur compte avec obligation de consacrer un pourcentage défini du produit de leurs récoltes à des actions utiles à charge pour elles de prouver la réalité d'abord des actions programmées et leur utilité. Avec en cas de manquements, la possibilité de condamnations pénales assorties non seulement d'amendes copieuses mais aussi de peines de prison.

08/12/2018

Le scandale des implants médicaux

Implants.jpg

Tous les implants représentés sur cette image, risquent d'être foireux. Je suppose que vous êtes au courant. Je n'ai rien à ajouter à ce qui a été révélé et voici la source de cette image pour les autres précisions statistiques quant à l'étendue des dégâts.

Il n'y a évidement pas de quoi s'étonner, ce n'est qu'un scandale parmi beaucoup d'autres et celui-là n'est pas spécifiquement franco-français. Bien évidemment, personne ne sait nous dire ce qu'on envisage pour mettre fin à ce merdier criminel.

Stevia, attention aux entourloupes

front_fr.42.full.jpg

Les produits de cette marque sont un exemple manifeste de tromperie sur la marchandise. La Stevia y est excessivement minoritaire mais la marque suggère que c'est de la Stevia "pure" mais en disant "Pure Via" et en vous laissant imaginer le "Sté" manquant on évite de tomber sous le coup de la loi. Faites moi plaisir ! Informez toutes vos relations de l'arnaque.

J'ai du récemment me réapprovisionner en Stevia, dans l'urgence j'ai du me rabattre sur un produit de Pure Via.

Après quoi, de passage au Biocoop du secteur, je n'ai trouvé que de la poudre et de l'Erythritol. Or je m'étais rendu compte que ce composé est utilisé comme "produit de charge" chez Pure Via. La Stevia ne représentant que moins de 2% de la composition.

Ayant fait des recherches sur l'erythritol, je me suis rendu compte que ce polyols est suspecté de favoriser l'obésité dans certaines conditions.

Dans le doute, je ne le recommande pas et je conseille de faire l'impasse sur les produit de Pure Via car il faut se crever les yeux pour découvrir et déchiffrer la composition. Tous les produits qui existent en grande surface faisant référence à la Stévia ne sont que des produits contenant 98 % de "charge".

Je recommande les produits de Stevia Natura exclusivement. Dans toutes les cas de figure, soyez attentif à la présence éventuelle d'agents de charge plus ou moins indésirables.

Gilets jaunes : c'est la débandade !

Gilets jaunes 812.JPG

La "grande récréation" est sur le point de se terminer

Comme beaucoup de français, j'ai suivi l'aventure des "gilets jaunes". D'abord je n'ai rien vu venir. Je n'ai même pas percuté à la mention de "gilets jaunes" et je n'ai commencé à jeter un oeil qu'à partir de l'acte II et surtout l'acte III.

Le résultat, il fallait s'y attendre, une une vraie débandade, elle fut prévisible dès que leur portes paroles ont invité à manifesté sur le périphérique, une décision hautement symbolique.

La question se posera toujours de savoir si on n'a pas laissé dégénérer le mouvements sachant que des centaines de casseurs allaient profiter de l'aubaine. Mr Castaner, dont les antécédents ne sont guère reluisants pour un ministre de l'intérieur, a décidé de porter plainte en diffamation contre ce crétin de Dupont-Aignan à propos de la mention de "ses casseurs". Je suis tenté de penser qu'il n'y a guère que la vérité qui fâche !

Ce personnage, je viens de m'en rendre compte à du attirer l'attention des ferment anti vaccinalistes qui me lisent bien que je ne parle guère de leur sujet de prédilection et il faut rappeler que des citoyens lui ont promis, par tags interposer, de précisément les vacciner. Que le "bon Dieu" les entendent et ferme les yeux si éventuellement le "Diable" les y aidait à perpétrer le forfait dont il rêve.

Ce n'est pas cette semaine que l'on verra le locataire de l'Elysée griller au milieu des ors de la république et c'est bien dommage ! S'il a été démocratiquement élu, c'est parce qu'on s'est démerdé pour lui opposer le FN au second tour. Parti que sa présidente à sabordé par une prestations minables... Comme son père, elle n'a jamais voulu le pouvoir, chaque fois que son géniteur a vu ses actions grimper il s'est empressé de sortir une "connerie". Façon de parler parce qu'à partir du moment où le révisionnisme, qui est à la base de toute pratique historique qui se respecte, interdit le réexamen de certaines parties de l'histoire et qu'un lobby impose ses vues, on ne peut pas juger vraiment de l'existence ou non d'une "solution finale".

Je note à ce propos que d'après les historiens qui se sont penchés sur la question, la décision apparaît comme tardive. Il faut quand même se souvenir que les déportations, toutes causes confondues, ont eu pour premier but d'alimenter certaines usines en esclaves. IG Farben en particulier. Avant la "solution finale", il a existé un projet de déportation vers Madagascar qui résulte en fait d'une initiative d'origine polonaise. Ah les polonais si vous saviez ce que j'en pense, eux et leur complicité plus que séculaire avec les Amerloques.

Je vous conseille de vous intéresser aux arrières plans de la guerre de 14-18, fomentée par les Anglais avec la complicité des Français et des Russes de l'époque afin d'affaiblir l'Allemagne en tant que concurrent industriel et colonialiste de la très perfide Albion. Le fait de descendre en droite ligne depuis le XVIème siècle de cette nation problématique ne m'empêche nullement de pouvoir dire la vérité, ce qui ne n'empêche pas de goûter, à distance, le charme de certaines institutions et aspect de la culture anglaise.

Il faut également savoir que Hitler, s'il n'a pas été "fabriqué" par les anglo-américains, des montagnes de capitaux américains se sont ligués pour truander le très excessif traité de Versailles avec pour effet de provoquer le réarmement de l'Allemagne avec les conséquence que l'on sait. Pour qui veut s'en donner la peine, il est devenu aisé, sans tomber dans un complotisme délirant, de reconstituer les grandes lignes d'un passé dont on expérimente à présent les effets les plus délétères. On sait à présent que l'U.E.est en fait une création américaine, mais à présent le vent à changé, elle pourrait gêner les ambitions américaines...

Il n'est certes pas question de blanchir le nazisme, mais quand un BHL compare les "gilets jaunes" aux hitlériens, il est légitime d'éprouver une furieuse envie de lui trancher la langue, voire la gorge ! Il est bien dommage, quand il lui est arrivé d'aller se pavaner sur certains fronts de n'avoir pas pris la balle qu'il méritait dans la tronche.

Le crime le plus odieux du locataire de l'Elysée c'est son arrogance et les insultes qui en sont résultées envers le peuple que nous formons.

Je vous suggère de profiter de l'occasion pour aller rendre visite au site de l'UPR de François Asselineau. C'est le seul homme politique qui pourrait nous sortir du caca mais pour cela il faudra accepter de de dégager du carcan de cette Europe des lobbies.

Asselineau a lancé une sorte d'audit et propose d'utiliser l'article 68 de la Constitution pour destituer le président. Il existe quantité d'arguments pour y parvenir comme par exemple les bombardements en Syrie dans le cadre d'une coalition de gangsters américains qui constituent un acte de guerre. Cet homme possède une trempe gaulliste sans les zones d'ombre assez franchement ténébreuses du personnage qui a foutu dehors les américains et l'Otan.

Mais si nous sommes gouvernés par des énarques crétinisés par une culture hors sol qui viennent d'être plus ou moins pris de panique, c'est parce que leur chef a été élu par 75 % de crétins. Le résultat n'aura été qu'une "grande récréation" qui va hélas nous coûter assez cher. Durant la journée d'hier, j'ai observé heure après heure les signes de dégonflage. Ces pauvres gilets jaunes n'ont même pas compris qu'en venant en voiture avec des chargement de boules de pétanques et autres armes par destination, ils allaient se faire gauller comme des ... bleus.

Je ne parle pas des "fake news" qui ont circulé, c'est l'occasion pour des journaleux de merde de railler un prétendu complotiste à propos non pas d'un traité de Marrakech mais du "Pacte" du même nom sur les migrations. Le Traité vise l'amélioration du sort des non ou malvoyants. Sauf erreur, même Asselineau s'est trompé de terme... Enfin dans tous ces "fake news" une excellente idée a été lancée, celle d'un hackage en règle de sites officiels. Excellent programme à condition de faire comme Daech et de ne s'attaquer qu'à des sites de prestiges purement décoratifs comme par exemple la boutique de l'Elysée. Mais encore faut-il avoir les moyens et la technique pour réaliser ce genre d'exploit sans se faire piquer. Les attaques par déni de service, ça nécessite d'enrôler par le biais de chevaux de Troie disséminé sur des milliers d'ordinateurs de particuliers, c'est pas top.

L'affaire des "Gilets jaunes" montre une fois de plus le côté ambigu d'Internet et surtout des réseaux sociaux. Ils ont été l'objet d'une mauvaise blague à propos d'un "Monsieur X". Nul doute que dès lundi leur aura va pâtir d'une certaine immaturité. Mais enfin cette "Jacquerie" aura au moins eu le mérite de faire éclater l'impopularité des gouvernants actuels. Comme l'a souligné un confrère, les analogies avec la révolution françaises sont assez limitées. Comme il le dit, il ne faut pas confondre Marie Antoinette la dépensière et Louis XVI dont l'odyssée présente des traits positifs. Il faudrait peut-être rappeler qu'il s'était soucié d'améliorer le sort de certains juifs du royaume qui n'ont été libérés par la révolution qu'assez "accidentellement".

A ce propos, je dois ouvrir une parenthèse. Mon ordinateur a été colonisé par un répertorie caché de plusieurs centaines de mégas qui ralentissait considérablement la bécane. J'ai du faire intervenir un ami informaticien qui a résolu le problème. Pour mettre fin à la régénération de ce répertoire parasite, il a fallu détruire les restaurations de Windaube et passer à un disque système sous forme de SSD. Moralité : pour éviter le genre de parasitage que je viens de décrire consistant à servir de relais à des téléchargement douteux, il faut limiter la capacité du disque système et loger ses données personnelles sur un ou des disques externes. Mais ce ne sont pas les seules règles à mettre en pratique. J'ajoute qu'ordi et modem ne sont reliés au réseau que durant les période où je les utilise.

Au début du mouvement des "Gilets jaunes", j'avais fait par de mon pessimisme à l'adresse d'un ancien prof de français qui en parlait chez un commerçant. Je vois une fois de plus que je n'avais pas tort en dépit de la sympathie que j'éprouve à l'égard des insurgés. Pillards non compris, ceux là il aurait fallu carrément leur tirer dessus après les sommations d'usage... J'aurais pu comprendre à la rigueurs qu'on incendie des magasins de marques comme on le faisait autrefois de "bûchers de vanités" quoique si j'avais été florentin, j'aurais égorgé ou massacré le fameux Savonarole.

A ce propos je recommande le visionnage d'une partie de la série d'émissions intitulées L'ombre d'un doute. J'ai été assez surpris de la qualité de ces émissions en dépit d'un côté assez convenu. Je pense en particulier à celle concernant un certain Edouard VIII qui n'a pas abdiqué pour cause d'amour romantique mais parce qu'il était copain avec le dictateur moustachu.

 

20/11/2018

Nouvelles procédures contre le Linky

scale-1000x1000.jpg

Un correspondant, parmi les plus sérieux, me communique ceci :

Bonsoir J-D

Le cabinet d'avocats Leguevaques démarre les hostilités avec Enedis, cette fois c'est du sérieux, quelques points vont vite tombés dans les oubliettes, par contre quelques autres vont donnés du fil à retordre pour Enedis.

Quelques dates :

A partir de la mi novembre  - Début des audiences de référé :

  • 15 novembre 2018 : 1ère audience devant le TGI de PRIVAS (9h)
  • 21 novembre 2018 : 1ère audience devant le TGI de VALENCE (9h - salle A)
  • ANNULÉ - 19 novembre 2018 : 1ère audience devant le TGI de MARSEILLE (14h)
  • 20 décembre 2018 : Audience de jugement devant le TGI de PRIVAS (10h - formation collégiale)      

copie ci-joint de l'assignation

Je vous ferais parvenir les délibérations dès quelles sortiront

Bonne soirée

Je n'ai pas eu le temps de parcourir l'assignation et j'avoue que tout ce qui concerne le Linky me gave tant les actions et les commentaires sur celles-ci sont pour le moins "désordonnés". D'autre part, la publicité du cabinet en question (voir photo) me laisse dubitatif. Jusqu'à présent les cabinets qui se sont intéressés au sujet n'ont guère fait merveille sans compter que le premier en date a surtout excellé dans la désinformation et même l'intoxication de collectivités locales...

A suivre, à toutes fins utiles...

J'éviterai autant que possible la pose du Linky, je crains surtout les surfacturations, les coupures intempestives et quand à la pollution éventuelle, je rappelle qu'à partir du moment où les voisins ont leur Linky, il faut trouver un filtre adéquat ne serait-ce que pour assurer à nos appareils et en particulier les ordinateurs et ce qui relève de la Hi Fi un courant "propre". Pour l'instant, je n'ai pas progressé concernant le test du filtre évoqué dans un post précédant faute d'avoir pu me déplacer en direction d'un Linky. Quand il m'arrive de descendre dans la métropole, j'oublie mes (modestes) appareils de mesure quand il s'agit d'y aller faire des courses. 

https://www.leguevaques.com/PROCEDURES-CONTRE-LINKY-C-EST...

Extracteurs, cures de jus frais et jus fermentés, "chèvre" et "Crazy Goat", remarques diverses

J'ai déjà évoque la vogue des jus frais obtenus grâce à des extracteurs vendus souvent très chers.

A propos de la vogue des extracteurs

diabète.jpgJe résume mon opinion à ce sujet : je ne vois pas l'utilité d'investir plusieurs centaines d'Euros dans un extracteur pour des fruits tels que fraises, groseilles, framboises et autres en rejetant la pulpe car ces fruits se mâchent aisément.

Concernant certaines légumes verts, il est possible que ces cures présentent un intérêt, notamment en cas de diabète. Sauf que la consultation du livre du Dr Cousens, Guérir le diabète en 21 jours me laisse perplexe car il évoque des cures faisant appel à 6 litre de jus par jour ! 

Sinon, chez des auteurs et intervenants plus classiques, les quantités recommandées varient de 4 litres à 1/2 litre par jour. Mais personne, absolument personne ne nous indique le rendement en jus des divers fruits et légumes utilisés. Cherchez l'erreur !!!!

Je ne parle pas des problèmes d'approvisionnement, de conservation et de prix de revient pour un résultat, dans le diabète, qui reste à évaluer.

Dans le cas du diabète de type 2, appelé diabète gras, il est clair que le problème consiste d'abord à maigrir et à empêcher la prise de poids car l'accumulation de graisse entraîne une résistance à l'insuline, voire une stéatose. Le problème est assez compliqué car les régimes amaigrissants ne marchent jamais de façon durable. Si donc les cures de jus ont un effet sensible, le risque est qu'il soit très temporaire.

Le Dr Cousens est en prise avec le mythe d'un régime essénien, donc végétarien, voire végétalien et se profile derrière sa campagne l'ombre maléfique du véganisme et de ses excès contemporains en matière de prétendu défense des animaux et de ses arrières plans prétendus "spirituels". D'autre part, j'ai noté que dans son livre on ne trouve pas d'indications précises  sur la manière de conduire une cure mais qu'en revanche, il s'agit d'une publicité à peine déguisée pour des stages, sans doute excessivement coûteux avec pas ou peu de possibilité sur place.

A propos du régime des diabétiques

La seule chose dont je sois sûr c'est que pour maigrir, il ne faut pas manger après 17/18 heures et si possible n'absorber qu'un potage de légumes vers sans source d'hydrate de carbone (patates, haricots et Cie). Je sais d'autre part, pour l'avoir constaté chez un proche que le régime cétogène peut provoquer une hausse de la glycémie car on oublie que le foie est équipé d'une fonction dite "glycogène", ce que personne n'a jamais signalé. En revanche, j'ai pu constater que le jeûne intégral sur une semaine de pratique n'a pas eu cet inconvénient ! On sait d'autre part, que les opérations dites bariatriques (tel l'anneau sur l'estomac) ont considérablement amélioré des patients diabétiques.

Il s'ensuit que le moyen terme entre ces diverses extrêmes n'est pas évident à définir sauf qu'à un régime équilibré (avec dosage des fructosamines avant et après 3 à 4 semaines de mise en place d'un régime ou d'un traitement, plus surveillance de la glycémie, à jeun et après des repas) on peut ajouter la Metformine (Stagid), l'extrait de cannelle, la berbérine et diverses combinaisons de remèdes naturels. Il est à noter que j'ai vu sortir Lampsana Communis dans un cas de résistance à l'insuline et stéatose diffuse dans un bilan du CEIA comme indiqué par le Wikiphyto pour cette plante assez peu connue. Il est à noter également que selon une recherche niçoise, le GABA serait efficace pour régénérer les cellules du pancréas.

Donc méfiance à l'égard de tous les régimes extrêmes portant, plus ou moins en arrière plans, des visées prétendument spirituelles. Il faut rappeler que la privation alimentaire et sensoriellessont à la base de toutes sortes d'entreprises de contrôle mental et cela se voit clairement au travers des phénomènes sectaires les plus haïssables. Un dignaire nazi disait que lorsqu'il entendait le mot "culture", il dégainait son révolver et bien en ce qui me concerne, j'ai tendance à brandir celui que je n'ai point lorsqu'on me bassine avec des histoires de "spiritualité". Les guerres dites "de religion" ont été les plus meurtrières et elles ont souvent servi à couvrir des intérêts parmi les plus grossièrement matériels, alors basta de ces endoctrinements !

Extracteurs ou pressoirs

pressoir.jpgLes extracteurs ne présentent d'intérêt que pour des végétaux tels que curcuma ou gingembre qui sont très durs et très fibreux ou des légumes verts tels que haricots mange tout, brocolis etc...

Je suis allé récemment voir ce que Darty propose, j'ai vu un myriade de modèle dont un qui fonctionne au environ de 40 tours minutes pour un prix relativement modique de 150 E environ. Là je me pose 2 questions : est-il nécessaire d'investir un prix astronomiques, ensuite ce qui m'inquiète également, c'est la question du nettoyage et on ne l'a toujours décrit comme laborieux, ce qui constitue sans doute un frein égal voir supérieur au coût de l'investissement.

Extracteurs : je suis donc intéressé par des avis documentés par un usage régulier!

Pour le curcuma et le gingembre, j'avais signalé un pressoir à main permettant de de compléter un blender. Cet instrument nécessite l'ajout d'eau et on peut y dissoudre de la vitamine C pour compenser le risque d'oxydation. Le problème est que l'usage de ce type de pressoir est laborieux. Comme il est possible de congeler le liquide obtenu on peut, en une seule opération, préparer plusieurs litres de réserve.

Mais dans ce cas il faut trouver un pression à vis de dimension suffisante.

Un de mes correspondants réguliers et moi-même avons cherché vainement jusqu'à ce que je réalise que j'allais trouver l'outil ad hoc chez Brouwland qui propose tout ce qui est utile au domaine de la brasserie et la vinification.

Cliquer sur l'image pour aller sur le site.

Prévoyez une étamine pour envelopper l'objet du pressage ou des sacs prévus à cet effet car sinon la pulpe va jaillir par dessus le bloc de pressage comme j'en ai fait l'expérience avec la papaye.

Malgré la solidité du dispositif et la force du pressage, inutile de rêver, le pressage de rondelles de curcuma ou de gingembre (et de légumes verts type choux et Cie) ne va rien donner quand bien même vous prolongeriez ma manette d'un levier. J'ai essayé en vain !

Prévoyez également un mètre au moins de tuyaux plastique pour le déversement du jus dans une bouteille à loger dans un support très lourd car le tuyau est raide, en se baladant il risque de renverser ladite bouteille. J'ai usé pour cela d'un tube en inox très pesant qui sert à loger la bouteille d'oxygène allant avec le dynamiseur allemand par vortex Leva quell. Un tube en PVC avec fond attaché à une patte de la table peut convenir.

La fermentation des jus

Je dispose d'un exemplaire de l'ouvrage épuisé de Claude Aubert, cet ouvrage capital ne se trouve pas à moins de 40 € d'occasion (Priceminister) et je n'ai pas pu trouvé de version pdf.

Kombucha égal Kvas de thé

aubert aliments fermentés.jpgCet ouvrage est incontournable mais il n'est pas complet et ne parle pas du Kombucha, du moins dans l'index. Sauf que ce produit devenus assez populaire est évoqué très brièvement dans un chapitre sur le thé fermenté page 101. Malheureusement l'auteur, s'il donne les différents noms de ce thé fermenté à l'aide d'un ferment spécial, il ne donne aucune indication sur la nature de ce ferment et sa composition. Et il renvoie page 103 à la fermentation des feuilles de thé noir qui n'a rien à voir avec ce qui nous importe (teechwamm, tea fungus, kombucha, wunderpilz, hongo, cajnij, teekvass) qui serait un seul et même procédé répandu en Asie et en Europe : Russie, Bulgarie, Pologne et Allemagne.

Vous m'objecterez que ce n'est pas la documentation qui manque sur Internet sur ce type de fermentation. Oui mais, elle assigne à ce procédé une origine orientale qui est sans doute totalement fausse. J'ai lu autrefois, dans les années 90, que ce thé fermenté avait connu une vogue européenne soit au lendemain de la dernière guerre. Vogue oubliée, de mémoire et sauf erreur, il me souvient qu'elle venait de Russie par la Pologne.

Sur cette vogue oubliée voir en particulier :

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/1541-433...

Bien évidemment, tout ce qui concerne les bienfaits supposés de ce breuvage est sujet à caution sans même parler des aléas éventuels d'une fabrication défectueuse. Il existe aussi un risque de consommer trop de sucre en cas de diabète. Je ne l'envisage présentement que comme "levain" pour la fermentation de jus peu sucrés comme celui de la grenade.

Ce dont je me souviens c'est qu'un médecin qui avait préconisé le Guronsan (contenant de la glucuronamide) pour les patient atteints de Sida m'avait fait remarquer que l'acide glucuronique du Komboucha ne serait guère assimilable. A noter que l'on trouve un parent de ces deux molécules, la glucuronolactone, dans une célèbre boisson énergétique, le Red Bull... L'article auquel je fais allusion se trouvait sur http://www.positifs.org/ mais il ne subsiste plus que des mentions de la glucuronamide comme soutien du système immunitaire capable d'éviter son effondrement. Les observations relatives à l'essai du Guronsan dans cette optique ont disparu.

Une découverte : la "chèvre" boisson typiquement savoyarde !

Cette boisson m'a été signalée par un lecteur qui s'est intéressé à la fabrication de cette boisson régionale dont j'ignorais tout.

Il a attiré mon attention sur le site d'un particulier qui propose des bidons de 1 litre capables de supporter une pression de 20 bars et d'emploi facile pour fabriquer la fameuse "chèvre" et diverses boissons fermentées sous haute pression. 

Voir : https://www.crazygoat.fr/fr/

boisson_la_chevre_crazy_goat_recompenses.jpg

La "chèvre" est uns boisson locale fermentée et légèrement alcoolisée fabriquée à partir de jus de pomme qui se consomme sous forme de mousse sous pression au moment de Noël.

Voici un lien indiquant la recette traditionnelle :

http://www.citedevian.fr/la-chevre-une-boisson-digestive-...

"Chèvre folle" ou "bouc un peu dérangé" ?

slogan_crazy_goat_chevre_mousse_alcool.png

Le "bouc" en question s'appelle Serge Gandy.

L'intéressé prétend proposer la meilleure chèvre du commerce et garantit des "orgasmes gustatifs" à celui qui en consommera. Il vend ses bouteilles sous deux formes : pleine de "chèvre" diversement aromatisées (52 €) et vide (39 €) pour en fabriquer soi-même et il fournit à ce propos des sachets d'une composition de levures + sucre dont la composition est bien sûr inconnue et qui aurait nécessité 180 essais.

J'ai testé la "chèvre" maison, en fait d'orgasme, pas que quoi grimper au rideau. N'ayant pas expérimenté la "chèvre" locale de fabrication traditionnelle, je ne saurais dire si la copie vulgarisée vaut l'original et en fait ce n'est pas mon souci.

Si un lecteur m'a signalé cette possibilité de fabriquer de la Crazy Goat c'est parce qu'on peut le faire sans avoir recours aux sachets proposés par Serge Gandy, il suffit par exemple le mêler aux 75 centilitres de jus une proportion de Kombucha pour disposer d'un ferment gratuit et ça marche. A 30° et en une semaine on obtient bien une mousse analogue en consistance à celle que produit le ferment en poudre proposé et formulé sans doute à base de ces levures rapides qu'on trouve pour l'utilisation dans le domaine du brassage de la bière ou en oenologie. Ne me demandez pas leur composition, c'est un domaine dont j'ignore tout !

Un curieux mélange de victimisation et de marketing efficace

Je vous renvoie à la page suivante qui n'a pas cessé d'évoluer mais a été récemment "épurée"...

https://www.crazygoat.fr/fr/avenir-applications-sante/

Je m'explique : j'ai conservé 2 version de cette page, une copie numérique datée du 9/10/18 à 16h01 et une imprimée du 31/08/18.

Voici le début de la version la plus ancienne :

Capturecrazy.JPG

Elle vante le propos comme possible anti-cancer. La version intermédiaire est un peu plus sensationnelle qui parle de "Cancer Killer"...

Le problème n'est pas tant que les deux versions disparues vantent clairement la chèvre made in Gandy comme remède possible du cancer mais que dans les versions antérieures, l'auteur raconte sa vie (il est né en 1965 et a donc 53 ans d'une façon particulièrement désordonnée qui tend à suggérer l'existence possible d'une sorte de délire de la persécution. Il y  était question d'une carrière dans le domaine de la mécanique et d'une action syndicale dans la tentative de sauvegarde d'une boîte, soldée par un licenciement abusif qui lui a valu les pires ennuis avec son lot ce conséquences familiales dont un cancer chez sa femme et une rupture sentimentale, plus des soupçons de "pédophilie" en rapport avec la mention d'orgasmes gustatifs, je cite :

Alors que je me débattais en deuxième cour de
cassation, j’ai vu arriver une pucelle effarouchée, de
23 ans bien sur sans mâle ni enfants qui venait
vérifier si d’aventure, je n’avais pas produit
d’attouchements sexuels sur les enfants que mon
épouse avait précédemment gardés ( nourrice agrée,
1 seul enfant en garde, pour permettre à ma dernière
fille et à sa copine du même age, de mieux à 2, se
développer.
Je n’avais pas compris que mon pitch Marketing
parlant de « distributeur d’orgasme gustatif » l’aurai
choqué à ce point.

Plus des allusions à des investissement financiers considérables, relatifs à un dépôt de brevet pour sa bouteille et différentes tentatives de commercialisation en direction de l'Asie toutes avortées.

Cette "communication" m'a incité a questionné mon informateur sur l'état de santé mentale de l'inventeur. En fait, j'ai fini par considérer qu'il s'agissait là d'une pure maladresse. Je ne doute pas que ce qu'il a raconté au sujet de ses déboires professionnels et familiaux soit exacts, quand à ses investissements supposés en matière de commercialisation, je demande à voir : comment un homme censé avoir été ruiné par le caractère chevaleresque de son action syndicale pourrait-il avoir engagé les sommes fabuleuses qu'il a mentionnées ?

Mon informateur est allé voir l'inventeur, il le connait. Je me suis donc posé des questions sur sa capacité à produire et à assumer un suivi des produits proposés, en particulier des levures et j'ai été rassuré. Manifestement, il n'y a pas péril en la demeure et mis à part les dérapages trop confidentiels évoqués ci-dessus, l'intéressé est moins malheureux qu'il n'y parait et son affaire marche. Il prétend travailler dans un atelier de bricoleur, certes génial mais je doute qu'il en soit ainsi.

Réflexions et expériences en cours

Je me suis intéressé au procédé de fabrication de la Crazy Goat parce que je n'ai pas oublié l'intérêt des fermentations pour rendre certains produits végétaux assimilables, je pense en particulier au jus de grenade et à la papaye fermentée d'origine japonaise qui se vend la peau des fesses.

A l'heure actuelle, la page indiquée a été débarrassée des erreurs de communication qui la défigurait et je pense y être indirectement pour quelque chose. C'est mon informateur qui a du attirer l'attention de l'inventeur sur le côté contre productif qu'elle présentait.

Il reste des informations sur l'intérêt des fermentations mais rien de décisifs sur des vertus anti cancer de quoique ce soit. c'est intéressant à dépouiller mais il n'y a là que des idées à creuser et aucune preuve de quoique ce soit.

L'idée intéressante est celle qui consiste à recourir à du Kombucha, soit à une fraction de thé fermenté pour apprêter du jus de grenade ou autre, voire une tisane quelconque (Gandy évoque un intérêt concernant la camomille). Deux questions alors se posent ?

  1. Que penser de la bouteille proposée ?
  2. Quelles seraient les vertus et avantages respectifs de la levure Gandy versus Kombucha ?

Une bouteille résistante mais en aluminium, pas top du tout ?

L'inventeur va jusqu'à émettre l'hypothèse que la pression supportée par sa bouteille, neutraliserait en quelque sorte les résidus de pesticides. je cite la version ancienne :

La Crazy cerise sur le gâteau sera que la fermentation semble détruire aussi la quasi totalité des mycotoxines, résidus de pesticides et neutralise très probablement aussi, les métaux lourds.
http://aem.asm.org/content/82/20/6204.full.pdf+html?sid=4...239dfce37bc1

Le résume de l'étude permet de constater qu'aucun facteur de pression n'est en cause et qu'il n'est question que des propriétés possible d'une souche de lactobacillus dont on ignore si elle fait partie de la compositions de ferments proposés. On est là en pleine extrapolation, rien de tout cela n'est sérieux. L'effet des probiotiques sur des "métaux toxiques" est l'objet d'une étude citée dans la bibliographie. L'inventeur a sans doute voulu conjurer les objections que l'on ne manquera pas de faire au sujet de l'utilisation d'un récipient en aluminium.

Bref, j'en arrive à la conclusion qu'au prix où est vendu la bouteille et ses accessoires, il serait légitime d'exiger de l'inox !!!! Cela dit, la hantise de l'aluminium est probablement assez surfaite. Je crois avoir déjà évoqué ce problème...

Ne peut-on pas se contenter de bouteilles de verre en ménageant un place pour la pression du gaz carbonique. L'inventeur base sa publicité sur la capacité de résistance de sa bouteille métallique évaluée à 22 bars. J'ai fermenté du jus de grenade et du jus de curcuma (étendu d'un peu d'eau) dans les deux modes. Mes bouteilles de verre n'ont pas explosé à une température allant jusqu'à 35 °. IL est en effet difficile d'obtenir une température bien avec les thermostats genre électromécanique. Notez que le thermostat électronique acheté en grande surface et fixé dans la porte de mon étude constitué par un meuble en bois dont une partie a été réservé à cet effet a foiré très rapidement.

D'après mes essais, la combinaison de levure de l'inventeur pour le jus de curcuma aurait moins bien fonctionné que le Kombucha. Avec ce dernier j'ai obtenu un liquide translucide tandis que le ferment type Crazy m'a donné un résultat qui du point de vue de l'apparence (mousse orange) et sur le plan gustatif laisse supposer un manque de transformation. Dans ce dernier cas, le produit s'est avéré quasiment imbuvable tandis qu'avec le mélange avec une part de Kombucha, mis à part le côté aigrelet, c'est consommable.

En revanche la fermentation du jus de papaye par le Kombucha dans une bouteille s'est avérée imbuvable et même indigeste, ce qui est un comble ! En effet on propose sur Internet des recettes de fermentation anaérobie, sans ajouts de quoique ce soit, de papaye en petits morceaux à ajouter à des plats qui seraient mangeables.

Conclusion partielles et provisoires...

Provisoires, en théorie du moins, en fait sans doute définitives car je doute que la question puisse progresser mis à part des progrès empiriques relativement aux expériences pouvant être tentées en faisant varier les conditions de fermentation de jus divers... Il n'y a pas de possibilités pour des amateurs de procéder à des analyses bactériologiques précises...

Il ne m'est pas possible d'avancer quoique ce soit en faveur du recours aux bouteilles type Crazy Goat. L'aspect mousse ne présente aucun intérêt pour ce qui nous concerne. Elles sont très coûteuses, pas du tout "bio" et l'avantage par rapport à la fermentation en bouteille de verre ne me semble pas décisif. Ce que je note c'est qu'il convient de conserver le mode anaérobie car il produit moins d'acide acétique. On parle à propos de seconde fermentation à propos du Kombucha, une première non anaérobie donc avec contact avec l'air mais par le biais d'une étamine pour éviter les insectes et une seconde en milieu anaérobie. Cela revient à faire du thè fermenté par la méthode habituelle et en utiliser une partie pour ensemencer le jus en laissant un espace dans la bouteille.

On obtient très rapidement à +/- 30 degré (en 3 jours) une boisson acidulée moins agréable que le jus natif mais buvable. Je suppose qu'on peut l'améliorer en mettant de la Stévia sous la forme d'extrait si on y tient vraiment.

Maintenant, en ce qui concerne les propriétés thérapeutiques ni mon informateur ni moi-même l'avons d'observations à faire valoir. Je pense tout simplement que la consommation de ce type de boisson aurait des vertus probiotiques supérieures à des jus non fermentés.

Je suggère aux lecteurs qui veulent travailler méthodiquement de se procurer chez Brouwland un densimètre à 3 échelles (densité, alcool, sucre) pour vérifier le taux de sucre avant et après fermentation. Le densimètre auquel je pense est très précis. J'ai dilué 30 g de sucre en morceau dans un litre d'eau et il a marqué la bonne graduation. Je n'ai pas encore mesuré le taux supposé de sucre dans le jus natif et si on rajoute un peu de sucre pour booster la fermentation, il me semble conseillé d'estimer sa consommation mais je ne sais pas si les mesures basées sur les densités avant et après sucrage éventuel et fermentation sont fiables. Peut-être que l'ami physicien et chimiste qui va lire ce post pourra m'en dire davantage.

Je suis contrarié par mon échec à propos de la papaye et il s'agirait de trouver le brevet qui est à la base de la fameuse papaye fermentée tant vantée par un certain Pr Montagnier. Le domaine des aliments fermenté est un vaste continent que l'on peut commencer à explorer en se procurant le livre de Claude Aubert mais nous sommes bien loin d'avoir fait le tour de cette très passionnante "alchimie" et il ne faut pas compter sur des scientifiques pour creuser cette matière car il n'y a pas de fric à gagner en cherchant à optimiser la production d'une super aliment ou d'un super remède.

J'ai donné toutes les indications et les pistes que je connais et il se peut, mais j'en doute, que des lecteurs puissent attirer mon attention sur des informations qui m'auraient échappé. C'est peu probable car cela fait entre 25 et 30 ans que je garde un oeil sur ces questions mais sait-on jamais... Le livre de Claude Aubert date de 1985, j'ai du l'acquérir au début des années 90. C'est entre les années 92/96 que j'ai bénéficié d'un accès universitaire à haut débit à Internet et que je me suis intéressé aux champignons de longue vie et aux fermentations mais de façon évidement assez discontinue. A ce que j'ai pu constater, il n'y a rien de nouveau sous le soleil et je suis même étonné d'avoir retrouvé trace d'un témoignage sur la vogue européenne du Kombucha dans les années 50.

29/10/2018

GcMaf contre Cancer, maladies virales et autisme / Nagalase dans les vaccins = gros délire...

Bussigny.jpgA gauche la photo de la pseudo clinique par laquelle le scandale est arrivé...

Il m'a été demandé à deux reprises de me prononcer à propos de l'utilisation de la protéine GcMAF notamment dans les cas de cancers. La première fois j'ai décliné la demande n'ayant pas réussi à trouver quoique ce soit de probant. J'étais tombé sur l'annonce, datant de juin 1995, de la fermeture d'une pseudo clinique à Bussigny en Suisse :

https://www.24heures.ch/vaud-regions/lausanne-region/Clin...

Mais commençons par le commencement...

GcMAF et Nagalase, deux protéines réputées étonnantes

Voir : http://infoalternative.over-blog.fr/2017/10/gcmaf-et-naga...

En résumé, la GcMAF inhiberait les cancers et les virus (et pas que) en activant les macrophages tandis que la nagalase aurait l'effet inverse. D'où la rumeur selon laquelle de la nagalase aurait été ajoutée à tous les vaccins pour provoquer une dépopulation.

J'ai imprimée la centaine de page de cet article. Datant du 27 octobre 2017, il affirme, page 2, que la GcMAF pure et certifiée n'est pas encore disponible et le produit distribué par First Immune à raison de 660 € le flacon de 2,2 ml est sans doute une pure escroquerie. Le produit semble toujours distribué à partir de l'Ile de Man.

Trafic de GcMAF plus que douteuse

Voir : http://www.leparisien.fr/faits-divers/normandie-un-trafic-de-faux-medicaments-pour-guerir-le-cancer-demantele-25-02-2017-6711987.php

Quelques citations :

Des ressortissants britanniques vendaient, à partir de la Manche, de faux médicaments à travers toute l'Europe.  

Ils promettaient de guérir le cancer, la sclérose en plaque, la maladie de Parkinson et même l'autisme grâce à deux molécules miraculeuses. La Gcmaf et la Goleic étaient censées même immuniser le corps humain contre toutes sortes de maladies. Leur société dirigée par des ressortissants britanniques s'appelait, selon les pays où ils ont déjà sévi, Immuno Biotech ou First Immune.

Goleic est un supplément à base d'acide oléique dont la composition exacte n'est pas précisée et qui est vendu très cher...

Récemment, les gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (Oclaesp) les ont retrouvés à Digosville (Manche) où ils avaient installé leur prétendu laboratoire dans un corps de ferme. Ils vendaient sur un site internet aux quatre coins de l'Europe ces prétendus médicaments non autorisés ainsi que des produits cosmétiques censés réduire les tumeurs cancéreuses de la peau en quelques jours. Une pure escroquerie.

Une fausse clinique à 5000 € la semaine

Les mêmes dirigeants de ce faux laboratoire revendiquaient sur leur site internet des recommandations de plusieurs organisations médicales. Ils s'étaient rabattus depuis un peu moins de deux ans sur un lieu bien plus discret après avoir dû quitter la Suisse où ils avaient ouvert une fausse clinique de recherches à Bussigny où la semaine de soins était facturée 5000 € à des malades souvent en fin de vie. Ces charlatans pratiquaient des injections de Gcmaf provoquant la mort prématurée de cinq personnes en phase terminale de cancer en Suisse où une enquête est ouverte.

Voir le lien initial.

Les gendarmes ont découvert dans la Manche plusieurs laboratoires clandestins d'où ils expédiaient leurs prétendus produits. La dose, le plus souvent des fioles de quelques millitres, était vendue jusqu'à 500 € aux clients. Les dirigeants de ce faux laboratoire animaient aussi une page Facebook où des malades ou prétendus tel assuraient être guéris quand d'autres assuraient qu'en quelques jours leurs tumeurs avaient «reculé de 60 %».

Petit problème : laboratoire ou centre d'expédition de produits importés discrètement de l'Ile de Man ?

5 400 colis à travers l'Europe

Les gendarmes ont découvert que le faux laboratoire avait expédié pas moins de 5400 colis à travers toute l'Europe depuis son installation il y a dix-huit mois juste dans les environs de Cherbourg. Curieusement l'adresse postale de cette société était située sur l'île anglaise de Guernesey, paradis fiscal. Deux hommes âgés de 49 et 52 ans ont été présentés à un juge du pôle santé du parquet de Paris pour être mis en examen.

Apparement ces 5400 colis n'ont pas fait de miracles, sinon ça se saurait plus ou moins...

Dosage de Nagalase ou AMAS et Cancer

On a prétendu corréler le risque de cancer à un dosage de la nagalase plus ou moins élevé. Mais quand à faire ce dosage c'est mystère et boules de gommes. ce site n'indique aucun contact : https://best-immunotherapy.com/fr/informations-pour-nagal...

On a proposé également une alternative au dosage de la nagalase, à savoir le test AMAS (anti-malignin Anticorps serum). Là encore, on ne sait pas qui fait quoi et où. Il est clair que je ne saurais recommander ces dosages car à supposer qu'ils comportent une indication, on ne serait pas plus avancé. Détecter un cancer en formation et le localiser avant qu'il ne prenne une forme agressive reste un problème majeur. La cancérométrie de Vernes ne permet pas d'éliminer la présence d'une tumeur. Elle ne marque qu'en cas d'activité et n'est vraiment utilise que pour juger de l'efficacité d'un traitement en cours. D'autre part la zone cancer se confond avec celle de l'allergie. En revanche et à l'origine la base de ce test a été conçue pour tester le fonctionnement du foie et j'ai pu faire une observation positive intéressante à ce niveau après traitement phyto à visée hépatique.

A l'origine de la vogue de GcMAF : les recherches (contestées) du Pr Nobuto Yamamoto

Voir Wikipedia et plus spécialement Psiram sur le sujet.

On peut toujours prétendre que s'agissant d'une découverte révolutionnaire qui risquerait de ruiner l'industrie chimiothérapique de Big Pharma des intérêts se seraient ligués pour obtenir l'effacement et la rétractation des résultats censés avoir été obtenu.

On trouve d'autres information très critiques sur :

https://www.canceractive.com/cancer-active-page-link.aspx...

De la nagalase dans les vaccins ?

On est en plein délire ! J'ai fait une recherche minutieuse à propos des origines de cette rumeur. On ne trouve que ceci :

Par exemple, grâce à un informateur qui souhaite rester anonyme pour des raisons de sécurité personnelle, le Dr Bradstreet (suicidé le 19/6/15) et autres chercheurs médicaux alternatifs, en sont arrivés à comprendre que la Nagalase est introduite dans le corps des personnes qui reçoivent des vaccins. Le Dr Bradstreet a compris que les gens présentent des réactions différentes à la Nagalase et que chez un faible pourcentage de ces personnes, il n’y a pas de suppression du système immunitaire. Cependant pour la majorité des personnes on retrouve cette dangereuse suppression du système immunitaire qui ouvre la porte au cancer et à l’autisme.

Traduction : un illustre inconnu a suggéré que de la nagalase aurait été introduire dans les vaccins. Sont arrivés à comprendre signifie clairement qu'aucune preuve provenant d'une analyse n'a été administrée mais qu'il s'est agi d'une simple supposition déductive. 

Une soixantaine de "suicidés" par la Big pharma ? Des conneries...

116449862.jpeg

Voir http://abnormalreport.canalblog.com/archives/2017/06/26/3...

Mis à part le cas du Dr Bradstreet et celui d'un certain Nicholas Gonzalez, le lien entre les autres médecins cités et le GcMAF (ou la nagalase) ou même la médecine holistique reste à démontrer. Cette hécatombe est une invention délirante d'une journaliste ou pseudo journaliste peu regardante qui en a du reste corrigé les chiffres.  Big Pharma n'a pas besoin d'engager des tueurs : les procès pour charlatanisme médical sont suffisants pour éliminer un gêneur éventuel.

Conclusions

Je serais tenté de dire: circulez, il n'y a rien à voir ! Toutefois en supposant que l'administration de GcMAF puisse présenter un intérêt thérapeutique, il faut se résoudre à constater que le produit n'est pas disponible et que ce qui a été vendu très cher n'est au mieux qu'un produit impur. Ce qui est ennuyeux c'est que si les réactions et poursuites engagées datent de 2015, aucune information n'a filtré sur les suites judiciaires. Quant au rôles biologique respectifs de la GcMAF et de la nagalase, tout cela demande confirmation.

Wikiphyto : un outil incontournable pour la phytothérapie

Whikiphyto.jpgLa plupart des ouvrages de phytothérapies ne recensent que des indications traditionnelles plus ou moins validées. Ce Wiki est actualisé par des références à des études scientifiques récentes.

http://www.wikiphyto.org

C'est la base de donnée la plus complète qui existe dans le domaine, vous pouvez faire des recherches par non de plantes, par maladies ou troubles ou par composant. On y trouve quelques indications en relation avec quelques plantes sortant dans les bilans du CEIA.

Je recommande également cet ouvrage du Dr Jean-Michel MOREL qui est un des acteurs du Wikiphyto.

Les propositions de traitements phyto sont inclus dans un plan prenant en compte les divers domaines cliniques (rhumatologie, maladies infectieuses, cardiologie etc...).

Morel phytothérapie.jpg