Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/11/2012

Hyperfréquences, portables et Cie, une universitaire belge jette un pavé dans la mare grâce aux fourmis !

fourmis.jpgMarie-Claire CAMMAERTS-TRICOT, retenez bien ce nom, vient de foutre un sacré pavé dans la mare en révélant que les hyperfréquences des portables perturbe gravement la locomotion des fourmis, ses études qui ont été malhonnêtement blackboulées en Europe et interdite de publication ont pu être publiées au U.S.A....

Cette scientifique qui ressemble à une grand mère très sympathique (et d'aspect assez inoffensif) est peut-être le grain de sable qui va devoir obliger les pouvoirs publics à prendre des mesures pour limiter et éventuellement remédier à l'excès des rayonnements électromagnétiques.

Ce qui est intéressant c'est qu'elle a aussi administré la preuve que certains compensateurs (type CMO) sont efficaces pour annuler l'effet des micros ondes. Ses tests ont été quantifiés statistiquement et sont irréprochables. Du reste la perturbation subies par les fourmis est visible, CAR ELLE CREVE LES YEUX !

A présent la perplexité n'est plus de mise !!!!!!!!!!


antenne.jpgSi certains compensateurs sont efficaces, cela veut dire que l'on doit pouvoir mettre à portée des antennes relais le même type de compensateurs pour protéger la vie aux alentours de ces nids de malfaisance. Un certain nombre de particuliers dissémine autour des nids de malfaisance électromagnétiques des orgonites.

Je viens justement de m'entretenir à ce sujet avec Jacques Valentin qui s'est penché sur la question et m'a indiqué le site d'un ami qui en produit à des prix assez dérisoires. Voilà donc que nous disposons d'un moyen de contrôler l'efficacité de ces orgonites de manière scientifique.

En ce qui concerne les compensateurs CMO, je pense qu'il s'agit tout simplement de mélanges de poudres métalliques et de silice ou d'un diélectrique quelconque. J'étais en train de relire le livre de Trojani sur L'homme électromagnétique où figure de précieuses indications sur ce type de techniques qui dérivent en droit ligne des travaux de Lakovsky, Leprince etc...

Je constate une fois de plus qu'il ne sert à rien d'engager des recherches par trop aveugles et que la synchronicité produit parfois des convergences qui font qu'à un moment données les informations dont on a besoin se mettent en place d'elle-mêmes et que des conséquences concrètes vont en découler.

Je vous donne ci-dessous une série de liens à consulter et diffuser sans modération. Là vous avez des éléments pour convaincre les sceptiques. A vous de faire circuler ça par email en invitant vos correspondants à poursuivre le chaîne. Cela dit je vous prie de ne pas faire trop de publicité à mon blog et de ne pas citer mes propos et d'utiliser seulement les liens et de les accompagner de votre propre baratin. Je ne souhaite en aucun cas être mêlé à une action collective et j'entends rester peinard dans mon coin. Les pétitions, les manifestations, c'est pas ma tasse de thé...

Je rappelle que je connais un père et sont fils qui sont devenus presque sourd de l'oreille utilisée pour téléphoner. L'oreille du fils fabriquait des kilos de cerumen pour tenter de se protéger. N'est-ce pas clair ! En plus c'est un musicien !! Il a compris mais il amis longtemps à percuter...

Le portable chez moi, il est bouclé en permanence. Je ne l'utilise que comme instrument de secours quand je randonne en solitaire.

Je contacte l'auteur de l'étude pour savoir si elle a testé d'autres compensateurs que les CMO....

Articles

http://www.ulb.ac.be/rech/inventaire/chercheurs/5/CH4065....

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed?term=22268919

http://www.alerte.ch/etudes/4-presentation/108-apres-les-...

http://www.teslabel.be/antennes/254-etude-a-lulb-odorat-e...

http://www.7sur7.be/7s7/fr/4133/Multimedia/article/detail...

Vidéos

http://www.rtl.be/videos/video/404239.aspx

http://www.dailymotion.com/video/xshdl7_effets-nocifs-des...

http://silicium-organique.net/CMO/CMOIndex0908.html

27/11/2012

L'arrière boutique de Kokopelli...

Koko.jpgLes notes autour de l'affaire Kojkopelli sont en révision pour une synthèse.

25/11/2012

Logique thérapeutique des oligoéléments du Dr Bruno Brigo

Brigo.jpgC'est comme je l'ai dit, le livre dont Boschiero s'est inspiré pour commettre son petit fascicule résultant d'un virage soudain en faveur d'une lithothérapie basée sur la chimie. Virage complètement raté qui à mon sens l'a conduit à se jeter sur un mur. Se rendra t-il compte de l'accident ? On peut en douter tellement il a tendance à tout mélanger.

C'est simple, je ne peux que faire l'éloge de cet ouvrage de 432 pages.

Une première partie répond aux quesitons que l'on se pose sur l'oligothérapie sa naissance, ses divers modes, et ses buts thérapeutiques.

Une seconde partie contient les fiches de matière médicale de chaque élément.

La troisième partie envisage divers syndrome selon 12 rubriques.

Enfin la questrième partie incorpore la lithothérapie déchélatrice comme étant une des alternatives thérapeutiques en la matière.

L'ouvrage se termine par une bibliographie et 3 index qui permettent de trouver dans le corps de l'ouvrage tout ce dont on a besoin pour un usage pratique.

Boschiero et la déchélation

A propos de la lithothérapie déchelatrice, j'ai remarqué que Boschiero n'y a rien compris. Il a l'ingénuité d'avouer ceci : les différentes définition que j'ai trouvées sur la lithothérapie déchélatrice ne sont pas d'une clarté limpide. Au sens strict du terme, la déchélation consisterait à capter les éléments toxiques ou des métaux lourds emprisonnés en excès.

Non non et non ! Ca c'est précisément la chélation ! La déchélation c'est exactement le contraire, c'est libérer les éléments catalysateurs utiles qui du fait d'une chélation sont inactivés. Boschiero confond les techniques consistant à extraire et saisir le molécules des métaux lourds avec des substance comme l'EDTA pour, après les avoir rendu inactifs par une complexion, les transporter vers des lieux du corps où ils peuvent être éliminés, c'est-à-dire éjectés dehors par les fèces ou l'urine par exemple.

Quand on ne comprend pas des choses aussi limpides, du moins sur le plan théoriques, on ne se mêle pas de médecine...

Cela dit je rappelle que je n'ai rien contre son Dictionnaire qui demeure pour l'instant un "usuel" pratiquement incontournable et tout ce qui s'y trouve n'est pas faux. Le problème c'est que quand il s'y trouve des notations justes elles ne sont jamais explicitées mais données comme le produit d'une sorte de "science infuse" mais tous les ouvrages de lithothérapie sont à peu près dans ce cas de figure.

Encore quelques remarques sur le "nouveau Boschiero"...

reynald_boschiero.pngDans la note précédante je m'en suis tenu à une vision très globale. En parcourant plus avant le livre, il m'est arrivé de me pincer en me demandant si je ne rêvais pas tant certains propos sont lourds de conséquences. Il va de soi que là encore, je n'entends donner que quelques aperçus car l'analyse en profondeur nécessiterait sans doute une bonne trentaine de pages d'une écriture serrée.

Dans son avant-propos, l'auteur reconnait avoir été influencé par le New Age américain. En tant que se disant principal soutien d'une lithothérapie énergétique, il impute ce caractère au chamanisme amérindien qui aurait inspiré la litho à l'américaine.

Non seulement, la prétention des américains à avoir été inspirés par les chamanes amérindiens demande à être prouvée mais la notion d'énergétique repose essentiellement sur les chakras et les couleurs associées et ça ne vient pas des U.S.A. mais de l'Inde au travers du filtre théosophique d'un Leadbeater. Or cela relève aussi d'un certain "ésotérisme" puisque la connaissance des énergies subtiles ne relève pas d'un courant scientifique moderne mais d'une tradition religieuse et philosophique, indienne mais de l'Est, en l'occurence. 

Ensuite l'auteur dit avoir perfectionné ses connaissances en énergétiques en se plongeant dans les traditions spirituelles et ésotériques occidentales, l'énergétique de la médecine traditionnelle chinoise (dont il ne connait que le Yin/Yang et nullement la théorie des cinq organes et la spiritualité indienne. Au travers des tripatouillages théosophiques, rappelons le...

Tout cela pour en arriver à presque rejeter le prétendu "carcan ésotérique" au millieu duquel il a surnagé vaille que vaille, et ce, au profit de la chimie. En fait, ce qui est clair, c'est que M. Boschiero ne sait plus trop quoi faire pour conforter son "leadership"...

Mais il y a plus surprenant, encore !

La condamnation des élixirs minéraux

J'avais seulement remarqué, jusqu'à présent, que Boschiero s'était borné à une mise en garde envers les élixirs de minéraux contenant des métaux lourds. Mais voilà qu'il a consacré une page et demi pour ruiner la partique des elixirs. Je cite :

Tout ce que l'on risque d'obtenir, c'est une solution des éléments chimiques dans l'eau (...) éventuellement un faible transfert énergétique et une prolifération bactérienne.

Et moi je voudrais bien voir la tête que vont faire les lithothérapeutes qui vendent des elixirs, Michel Dogna et Sylvie Chrochet pour n'en citer que deux...

C'est une véritable BOMBE que vient de lancer dans la cour de ses collègues, notre Boschiero ! Est-il conscient de l'onde de choc qui risque de lui revenir tel un boomerang ?

Le problème c'est bien que Boschiero risque, cette fois, d'avoir dit quelque chose de très juste. J'ajouterai pour ma part que je viens d'apprendre que Dogna aurait tiré ses élixirs floraux en faisant subir une dilution korsakovienne aux élixirs produits par le laboratoire Deva...

Elixirs de distillation

Le problème c'est que Boschiero raconte n'importe quoi. Il a consacré deux pages verbeuses à un procédé de distillation de la poudre de pierre sans se rendre compte de la différence avec la distillation des huiles essentielles. La distillation vise une séparation entre le lourd et le léger. Les huiles essentielles surnagent.

Dans le cas d'une distillation de pierre finement pulvérisée auquels on ajoute de l'eau, rien absolument rien ne peut surnager. D'autre part, nous savons que la chaleur détruit la dynamisaiton d'une eau Violet au delà de 65°. Dans ces conditions, on ne risque guère de trouver dans l'eau qui s'est condensée une quelconque "matière philosophique" comme l'appelait Jean Pagot...

Je suis tout simplement sidéré par l'inconsistance du propos qui dénote une somme d'ignorance et de confusion telle que j'ai l'impression très nette que notre auteur est en train de se tirer une balle dans le pied.

Aluminium

Je prends à présent le premier élément qui me tombe sous la main. Je constate d'abord que Boschiero cite 42 minéraux contenant de l'aluminium. Donc si un patient a besoin d'aluminium, on fait quoi puisqu'il y en a partout ou presque ?

Maintenant je me reporte à la fin de la notice où j'apprends que l'aluminium est éliminé de l'arganisme dès son ingestion. Alors rassurez-vous, il vous faudrait consommer de l'aluminium en grande quantités sur de longues périodes....

Le problème c'est qu'il y a aluminium et aluminium et que tout dépend de la forme sous laquelle il se présente et là, à vrai dire, on ne sait pas grande chose, si ce 'nest que les hydroxydes sont très suspects.

Je note, dans le même ordre d'idée, qu'au chapitre de l'argent, Boschiero pointe le danger d'argyrie mais sans nous dire qu'il résulte de certaines combinaisons de l'ions argent... 

Bref, je suis obligé de dire que si Boschiero a puisé chez le Dr Bruno Brigo pour nourrir son livre, il en résulte un devoir qui est bien en dessous d'un travail purement scolaire de synthèse. Les bras m'en tombent !

Sa compréhension de l'alchimie

On voit bien que Boschiero s'est inspiré d'ouvrages de vulgarisation. Son livre paraît avoir de la gueule parce qu'il est aisé de trouver de belles images. Je prends un passage presque au hasard : 

Paracelse, alors que de nombreux alchimistes sépuisaient à leurs vaines recherches sur la transmutation des métaux, Paracelse orienta délibérément ses travaux vers la recherche thérapeutique.

C'est oublier que l'alchimie comporte deux volets : la transmutation des métaux vils (tant au propre qu'au figuré dans l'achimie dite spirituelle) et la spagyrie qui est l'application médicale.

Par exemple, bien que s'étant opposé aux thèses de l'astrologie zodiacale, il restait convaincu que l'apparition de maladies provenait de configurations astrales particulières (...)

Là on aimerait savoir où il a péché l'idée que Paracelse aurait été opposé à l'astrologie zodiacale, il faudrait expliquer pour commencer à quel point le fait de vouloir faire correspondre les pierres avec un signe du zodiaque est une connerie ! Les signes du zodiaque sont en fait ce que l'on pourrait appeler des modulateurs de l'influence des planètes, comme éléments actifs.

Mais en fait il n'y a aucune "influence" mais pure synchronicité entre une disposition qui n'a de valeur que symbolique. Les astres sont signes et non cause selon Plotin mais apparement aucun astrologue n'a encore compris cela. Même pas Jung qui quoique inventeur du concept de synchronicité a déclaré qu'un natif, à l'instar d'un vin possède les qualités de l'année qui l'a vu naître. Cette sottise prouve, de la part de Jung, une confusion entre la météorologie et l'astrologie.

Je vais m'arrêter là, le nouveau livre de Boschiero est séduisant par son apparence mais je ne vois pas trop ce que l'on peut tirer de tout cela mis à par les pages terminales qui ne courent que tès imparfaitement le sujet.

24/11/2012

Lithothérapie : le "nouveau Boschiero" est arrivé...

Boschiero_chimie.jpgJe viens de recevoir Chimie des minéraux & oligoéléments en lithothérapie paru récemment chez Dangles. Je suis heureux d'avoir l'occasion de changer de sujet... Mais avant d'aborder la recension de ce livre, je voudrais signaler une omission : dans Alternative Santé n° 24, Dogna s'est prononcé sur le problème de l'extraction systématique des dents dévitalisés en se déclarant contre les abus ce qui est tout à son honneur. Malheureusement, il ne nous dit pas comment on peut discerner les dents problématiques qui méritent d'être enlevées.

Revenons à Boschiero : sur la 4ème de couverture, il écrit ceci :

Même si la Lithothérapie commence à s'imposer comme une médecine alternative dont les bienfaits sont reconnus par nombre de praticiens officiels, elle peine encore à s'extirper du carcan ésotérique dans lequel elle a été cantonnée depuis ses origines, et pour cause !...

Je serais tenté de répondre : à qui la faute ? Boschiero, en disant cela me fait l'effet d'une poule découvrant un cure dents et ne sachant qu'en faire !

En fait ce "carcan ésotérique", il faudrait plutôt parler de "carcan magique" car je ne vois pas à proprement parler beaucoup d'ésotérisme dans le dictionnaire de Boschiero : les rubriques Symbolisme et Tradition de son dictionnaire sont constituées d'un ramassis de notations fuyantes qu'ils serait bien difficile, voire impossible d'étayer par des sources sérieuses. Tout ce qu'il y a d'ésotérique (au sens large) c'est ce qui se rapporte aux chakras, or je pourrais aisément démontrer que cela repose sur une reconstruction moderne (celle de Leadbeater) tandis que la version actuelle de la correspondance des couleurs est d'origine "scientiste". En effet cette distribution des couleurs aujourd'hui admise repose sur une découverte, celle de la décomposition de la lumière par le prisme...  Enfin, quand dans les indications des monographies de son Dictionnaire, on discerne l'influence de connaissance ésotérique comme la fameuse "doctrine des signatures", cela n'est pas indiqué, il faut le deviner.

Je n'ai pas tous les livres de Boschiero, mais je constate qu'il a éclaté et décliné la matière en 36 ouvrages et je vois sur son site un titre portant sur l'influence des couleurs en lithothérapie. Est-ce un livre à paraître où un rêve que caresse sont auteur. Dans un cas comme dans l'autre, un tel titre n'apportera rien de nouveau car tous les ouvrages de litho comporte un chapitre sur le symbolisme des couleurs dont la distribution est organisée selon la décomposition d ela lumière blanche.

Quant à la question de l'utilisation des pierres et des cristaux sur la base de leur composition chimique en référence à la matière médicale oligoélémentaire, il me semble que Boschiero avait déjà effleuré le sujet quelque part et la question qui se pose est celle de savoir si ce nouveau livre apporte quelque chose de nouveau.

Si cela constitue un virage dans la tête de Reynald Boschiero, on ne manquait pas d'informations à ce sujet. Je serais tenté de dire que le sujet est vieux comme le monde. En fait Robert Blanchard avec sa Lithothérapie scientifique est celui qui l'avait traité de la façon la plus extensive. Mais hélas d'une façon peu attrayante car son livre est assez indigeste.

maintenant en ce qui concerne la reconnaissance des praticiens officiels, Boschiero fait allusion à la lithothérapie déchelatrice dont le premier précis daterait de 1984. Cela fait donc 30 ans que notre auteur serait à la traîne. Et puis il oublie encore l'utilisation des minéraux par la médecine antroposophique mais il est vrai que, pour le coup, c'est vraiment très ésotérique au vrai sens du terme.

Bref, vous aurez compris que Boschiero ne sait plus trop quoi faire pour conserver, dans le paysage francophone, une position de "leader". Position qu'il a méritée car son Dictionnaire demeure pour l'instant un pôle et un best seller. Je suis heureux d'apprendre que les litiges qu'il s'est attiré du fait d'un comportement irresponsable après s'être lui-même contrefait, serait en voie de résolution. Malheureusement, toutes les péripéties que j'évoque ont sans doute commencé à fragiliser son image même si les procédés employés pour tenter de le couler sont assez discutables dans la mesure où ils résultent de réglements de comptes privés. Pour moi qui suis philosophe, je pense toujours à l'adage Qui se ressemble s'assemble !

Passons maintenant à des choses objectives. Boschiero a puisé aux meilleures sources, à savoir celle du Dr Bruno Brigo, auteur chez résurgence de Logique thérapeutique des oligo éléments et des remèdes en lithothérapie.

Je ne vois pas trop l'utilité d'examiner de près les monographies des 28 éléments qu'il a traité car le problème, c'est que je ne vois pas très bien ce que peuvent tirer les utilisateurs de ce nouveau livre car il ne comporte pas d'index thérapeutique. Son seule mérite c'est de comporter une quinzaine de pages pratiques dont une partie est constitué d'un tableau à double entrée, à savoir d'un côté et verticalement les pierres et horizontalement les éléments. Cela permet de trouver facilement le minéral quand on sait  à quel élément recourir.

Quant au diagnostic de l'élément, les monographies sont assez vagues et je le répète, il n'existe aucun index. Donc si vous voulez soigner une bronchite ou une diarrhée, vous vous retrouvez le bec dans l'eau. maintenant, je comprends que Boschiero qui ne dispose manifestement pas des connaissances scientifiques nécessaires pour aborder le sujet sous un tel angle, se soit abstenu. Lui et son éditeur aurait risqué des poursuite.

Bref, si je dois résumer mon propos, j'arrive à cette conclusion : ce petit livre est probablement un des plus réussis quant à l'organisation, à sa clarté, à la fiabilité de ses sources, il est séduisant par ses illustrations mais je ne vois pas trop ce que l'on peut en tirer concrètement. Il sera probablement utile aux amateurs de pierres et de cristaux qui ne savent pas grand chose de l'oligothérapie. C'est peut être une bonne initiation pour celui qui n'en sait fichtre rien mais pour ce qui concerne les applications c'est excessivement limité. mais sans doute vaut-il mieux qu'il en soit ainsi, cela évitera à des particuliers la tentation de vouloir soigner des maladies graves par la lithothérapie.

Dans une prochaine note, j'évoquerai l'ouvrage du Dr Bruno Brigo qui est autrement plus consistant que celui de Boschiero.

 

23/11/2012

"Tantrisme sexuel", Michel Dogna s'y met aussi...

tantrisme.jpg

J'avais évoqué dans deux notes relative aux divagations de deux correspondantes un cas de profanation du tantrisme sexuel. J'ai supprimé ces notes eu égard à la "trêve de Noêl". Mais voilà que Dogna s'y met aussi...

Le n° 24 de Alternative Santé arrivé ce vendredi 23 novembre à 18:03 comprend un article intitulé Sublimer sa sexualité avec la "réservata"...

Mais avant de commenter cet article je voudrais faire quelques remarque. Je suis rattaché au bouddhisme tibétain dont au Vajrayana qui relève d'une perspective tantrique. C'est-à-dire en fait non dualiste.

Le tantrisme sexuel y est pratiqué par des lamas mariés mais ces pratiques ne sont pas enseignées au laïcs parce que si les tibétains sont venus enseigner leur religion au Pays de l'homme rouge en écho à une prédiction dont on se garde bien de publier le texte intégral puisqu'elle cette diffusion est connotée d'un dégénérescence cyclique, ces gens là ne sont pas fous au point de divulguer ce genre de pratique même si d'autres pratique s'apparentant un peu à la lycantropie auraient fait l'objet d'une petite diffusion du côté du Temple des Mille Bouddhas en Bourgogne. Il s'agit en fait d'une pratique consistant à s'identifier à l'une des six classes d'êtres, animal en l'occurence, afin de prendre conscience du privilège de l'état central humain. L'espèce de "lycantropie" que pratique certaines tribus exotiques de chasseur (et j'ai eu des témoignages directs d'un européen épouvanté) va évidemment beaucoup plus loin puisque le chasseur devient momentanément un animal.

Il se trouve que j'ai eu connaissance de choses dont on ne parle pas dans les livres et notamment d'une pratique apparentée au tantrisme qui se serait pratiquée en milieu chrétien et ma source est sûre car l'information provient d'un collaborateur proche de Massimo Introvigne qui est probablement le plus grand expert actuel des Nouveaux Mouvements Magiques et il m'avait communiqué des documents datant du siècle dernier portant sur une histoire très curieuse où l'Eucharistie était considéré comme le paravent d'un rite à connotation sexuelle. Ne me demandez pas de quoi il s'agit car lors d'un déménagement j'ai du, faute de place, brûler des kilos d'archives et pour me remémorer le détail, il faudrait que je tombe sur le nom du promoteur de cette "dinguerie" et de toutes façons c'est sans intérêt aucun.

Concernant, la magie sexuelle vous pouvez en avoir un aperçu avec le livre de Massimo Introvigne, parur chez Droguet et Ardant. Ca commence avec Crowley en passant par La Fraternité de Miriam (dont je connais personnellement le recteur d'une de ses branches) pour finir avec la Filiaton Solazareff. Mais ce n'est qu'une infime partie de groupes et groupuscules européens qui ce sont occupés de "magie sexuelle". J'ai parcouru tout cela en me pinçant le nez car il faut vraiment être malade pour éprouver le besoin d'examiner tout cela de près. ce que je veux dire c'est que les deux siècles derniers ont été parcourus de courants souterrains assez ténébreux tournant autour d'histoires de culs. C'est compréhensible dans la mesure où la contention imposée par Rome, surtout durant ce stupide XIXème siècle, à suscité des prétextes "ésotériques" pour transgresser plus ou moins discrètement les normes en matière de moeurs.

En une époque où les clubs échangistes et Cie font partie des distractions licites des citoyens qui ont le moyens, tous ces subterfuges ne sont plus nécessaires sauf chez des gens plus ou moins "fêlés" et qui ont besoin d'aphrodisiaques puissants pour surmonter leur impuissance.

Réflexologie du "trou du cul"

Avec la vogue de la sexologie que j'ai vu se développer il y a de cela quelques décennies, le "tantrisme sexuel" s'est plus ou moins démocratisé et çà a donné entr'autres les célèbres ouvrages d'un sino-américain nommé Mantak Chia. Bouquin rempli d'un mélange inextricables de données traditionnelles et d'invention relevant d'un pur "culturisme sexuel" consistant par exemple à se musclé le pénis en soulevant un seau plus ou moins rempli ou des conneries dans ce genre. Mais il y a pire, il est paru, je crois que c'était au édition Jouvence un petit livre contenant une cartographie des points de réflexothérapie autour de l'anus avec les correspondances organiques. Oui vous avez bien lu. En se faisant titiller le "trou de balle" comme on disait dans mon enfance, on peut stimuler fonctionnellement le foie, la rate etc... Du moins c'est ce que prétendait le bouquin...

Et bien, tenez vous bien, il y avait à Nice un Monsieur à particule dont je tairai le nom en précisant seulement qu'un membre de la famille est un grand architecte qui pratiquait cette méthode sur des enfants, des garçons de préférence lesquels étaient amenés par leur mère. Ce type avait un nom prédestiné puisque ce nom évoque le genre de gaillardise qui se pratique parfois dans certains bois, le un ancien bois sacré situé quelque part en Turquie par les amateurs (et amatrices) de sodomie...

Ce personnage je l'ai croisé et ce n'est qu'après que j'ai su ses activités. Sa femme pratiquait la méthode Tomatis et à ce propos je peux dire que j'ai vécu des phénomènes troublants. Mais c'est une autre histoire...

Tantrisme "dognacien"

La publication dont on parle qui est gratuite est un appât publicitaire utilisé par le groupe des Editions Port Royal, éditeurs de plusieurs revues bien connues.

D'abord premièrement parler de "reservata" est assez fâcheux puisque ça évoque la pratique très catholique est très ancienne du coït réservé qui était utilisé comme moyen contraceptif. Moyen jugé psychiquement frustant...

Dogna évoque l'ombre et la lumière ainsi que deux sortes d'orgasme dont l'un est "spirituel". Ce qui est tout de même étrange, c'est qu'il n'évoque même pas un thème bien connu des Anciens et que l'on appelle la "petite mort"... Un jour un jeune m'a raconté qu'il avait eu très peur car il avait eu la surprise dans son extase de se retrouver dans une sorte d'obscurité. C'est justement cela que Dogna baptise "spirituel" et qui correspond chez l'homme à un vide soudain d'énergie, c'est donc une chose à éviter.

La preuve que Dogna n'y connait rien c'est que ce dont il parle est en relation avec l'éjaculation qu'il s'agit précisément d'éviter. Mais vous aurez compris que la démagogie qui sert à faire vendre implique de dire n'importe quoi pourvu que cela flatte l'orgueil des ignorants qui gobent ce genre de bobard.

Dogna donne un truc pour bloquer l'éjaculation. Il est effectivement lié à une technique de contrôle de la respiration mais c'est bien loin d'être aussi simple qu'il le dit.

L'endocrinologie selon le Dr Gauthier

C'est la Vie Claire qui avait publié, dans les années 60 les ouvrages de cet endocrinologue (catholique il fuat le préciser), dont les théories sur la fonction des diverses glandes sont excessivement sujettes à caution. Du reste on ne voit pas comment il a pu vérifier tout ce qu'il raconte.

Un abonné m'avait questionné à ce sujet, parce qu'étant "homo" (qui a adopté 4 gosses), il était angoissé par les dires de Gautier sur le sujet. Car Gautier a une théorie abracadabrante sur la genèse de la chose. Je ne me souviens plus laquelle. Bref, je lui ai dit de ne tenir aucun compte de ces élucubrations et de les oublier car il est clair qu'une certaine idéologique (catholique en l'occurence) a orienté une théorie qui manque de bases scientifiques. La encore on est dans la technique consistant à implanter des peurs pour régner sur les esprits. Et à partir du moment où la peur de l'enfer est devenue inopérante sur les sodomites, on a inventé la médecine légale et la psychiatrie ainsi que la psychanalyse et ses faux complexes. Celui d'Oedipe en particulier...

Donc l'endocrinologie de Gautier, poubelle !!!!!!!!!!!!

L'homme et la femme "versatile"

Encore de la démagogie et une démagogie d'une connerie incommensurable. premièrement, si les calculs de John Lash sur l'entrée dans le signe du Verseau sont exacts et je les trouve très crédibles si l'on ne tient pas compte de la nutation (balancement périodique de l'axe des pôles), c'est pour dans 822 ans. Donc l'homme et la femme Verseau, on a largement le temps d'y penser...

Enfin est surtout, le mythe qui préside à la constallation du Verseau est un mythe homosexuel et plus précisément pédérastique. Ca promet ! Si tant est que la transition vers cet ère ait commencé avec la découverte d'Uranusà peu près en même temps que la Révolution Française (13 mars 1781). Si vous voulez vous documenter sur ce que j'évoque ça commence par un pamphlet, Les enfans de Sodome à l'Assemblée Nationale (1790). Tout ce qui concerne la préfiguration du mouvelement LGBT y est dans cette députation de l'ordre de la Manchette (allusion à une légende chinoise qui a sans doute inspirée l'histoire touchante de la chatte de Mahomet...) , depuis la revendication en faveur des pédés, gouines et Cie. Je ne me rappelle plus les surnoms de l'époque, mais ce document d'un humour assez croustillant contient un détail prophétique. Ces gens là réclamaient la prise en charge du "Sida" de l'époque, une maladie herpétique appelée la cristalline, un mal vénérien terrible qui fit beaucoup de victimes... 

Je viens de découvrir que le texte de ce pamphlet est téléchargeable avec d'autres du même style sur :

http://archive.org/details/lesconfdrsvrolss00maur

Mais les commentaires intéressants sont dans l'édition moderne que je n'ai pas, je n'ai consulté que des recensions dans des revues de l'époque. Voir aussi :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_de_Villette

Vous pourrez constater qu'à cette époque on savait rire. Comparées à ces blagues les revendications des leaders "homos" et des militantes féministes, leur ton sentencieux quand ils se comportent en donneurs de lecons, sont d'une sinistrose tragique...

La cristalline ? Ne me demandez pas de quoi il s'agit, j'ai remué ciel et terre pour essayer de trouver des informations un peu scientifiques sur cette maladie mystérieure. Je suis revenu bredouille, aucun érudit spécialisé dans les maladie anciennes tel un Gmerk (historien du Sida) n'en parle...

Maintenant, nous avons le carnaval annuel de la Gay Pride que personnellement je ne goûte pas du tout, donc on est bien dans la préfiguration du Verseau mais visiblement on va vers je ne sais quel espèce d'androgynat où la seule voie de salut consistera probablement à se faire pédé ou gouine selon le sexe car le mariage a été tellement "insécurisé" qu'il faut être complètement inconscient et suicidaire pour se lancer dans l'aventure en cette période de crise et de précarité.

Etant mythologue et grand amateur de symbolisme et rompu à ces disciplines, je pourrai vous en raconter jusqu'à demain. Pour en finir avec cette rubrique, je vous rappelle qu'avant de parler des "homosexuels" on parlait des uranistes donc d'individus régentés par la planète Uranus. Un petit tuyau, l'homosexualité ne se marque pas forcément dans un thème mais certaines formes sont à discerner en relation avec les Gémeaux, Vénus, Mars et Uranus. Les Gémeaux parce qu'ils mettent en scène deux garçons. L'église catholique a du reste tenté timidement sur quelques monuments religieux de transformer le symbolique en substituant aux Dioscures, un couple hétéro. Or, il n'existe pas de preuves que le signe aurait été manipulé par les Grecs pour complaire à des penchants locaux. Penchants qu'il partageait avec les Gaulois qui ont du reste réussi le prodige de scandaliser les Grecs. Il faut se renseigner avant de proférer des bêtises sur nos ancêtres les gaulois. Bêtises qui ne peuvent que donner envie aux érudits de se rouler par terre de rire quant on voit que les hétéros phallocrates se recommande de ce lignage ! Franchement c'est à crever de rire ! Pour en finir avec les Gémeaux, dans la mythologie indienne ces jumeaux sont également masculins, les Ashwins. Pourtant la doctrine indienne est en matière de sexe tout ce qu'il y a de plus conventionnel, n'en déplaise à Alain Daniélou et ses impostures.

On va donc s'arrêter là, car ça me semble suffisant quand à démonter qu'une fois de plus Dogna est un charlatan et un bonimenteur qui ne sait pas de quoi il parle !

Les fausses frigidités et des entités qui "tiennent la chandelle"

Je ne puis résiste au plaisir de citer ce monument de flagornerie pseudo ésotérique :

Le maître intérieur de la femme surveillerait cela afin de protéger l’intégrité de l’être. Ainsi, au cas où cette surveillance détecte des entités dangereuses chez le partenaire homme, un mécanisme de blocage de sécurité coupe l’accès à l’orgasme. Il est évident que le porteur de ces entités parasites en est totalement inconscient, mis à part que certains de ses comportements ne lui appartiennent pas. La conclusion est qu’une femme ne peut préjuger de sa frigidité réelle (ce qui peut néanmoins exister) si elle n’a eu dans sa vie qu’un seul partenaire….

Si les femmes dont j'ai rapporté les propos avaient un "maître intérieur", on l'aurait sans doute remarqué. Les autres je ne sais pas...

On va arrêter là ce jeu de massacre...

Conclusion

En résumé, il ne faut pas confondre TANTRISME et DEVERGONDAGE ! L'appropriation d'une discipline spirituelle à des fins purement contingentes relève de ce que les anciens appelait HYBRIS !  

Fuyez les gens qui vous racontent des histoires à base de "tantrisme" ce sont de vils flatteurs intéressés. Faites l'amour simplement sans vous faire de noeud dans la tête. Les hommes tout spécialement doivent faire attention et éviter de gaspiller leur semence. Il est donc souhaitable de faire durer le plaisir mais pas besoin pour cela de se croire initié aux "tantras" qui sont bien autre chose que toutes les foutaises commerciales et passablement dangereuses d'abord par leur tendance à flatter l'orgueil et les illusions féminines.

A ce propos, il y aurait encore bien des commentaires à faire sur les propos que j'ai publié en annexe avec le commentaire d'un ami qui je dois le dire, n'en revient pas. Il me faisait remarquer que l'héroïne, en tant que figuration présumée de la déesse Gaïa, revendique une sorte de fonction rédemptrice et l'on retrouve cette prétention sous une forme voilée chez toutes les femmes infectées par l'idéologie du new age. Il n'y a pas seulement là de l'orgeuil mal placé mais quelque chose d'assez blasphématoire dans la mesure où aucune "rédemption" ne peut êtyre de source terrestre et naturelle.

Ceci est à mettre en parrallèle avec un mouvement qui remonte assez loin et qui consiste à militer pour que la Vierge Marie soit proclamée co-rédemptrice. Heureusement, Benoit XVI qui n'est pas un idiot s'y est opposé formellement mais si un jours ça devait se faire, vous pourrez considérer qu'un compte à rebours est commencé... 

La dame dont j'ai commenté les propos, dans une même phrase me déclare son "amour" (en rouge sang) tout en me souhaitant un "retour de manivelle" mais elle ne va pas jusqu'à se dire "sorcière"... Quant on en arrive à ce niveau de contradiction c'est grave...

A bons entendeur(e)s salut !

22/11/2012

Comment se remplir les poches avec l'eau dynamisée (fontaine OSMODYN)...

bandeau_header.jpg

 

 

 

 

 

Un correspondant me signale ce site http://www.nutrilab.ch/boutique/category.php?id_category=37 qui vend 3000 € une fontaine mixant l'osmose inverse à un procédé de dynamisation utilisant des électrodes métalliques.

Aucun détail sur le procédé de dynamisation qui pourrait être dérivé du système Violet, ce qui de toutes façon ne voudrait rien dire puisque les dynamiseurs Violet actuels n'ont pas grand chose à voir avec le modèle à circulation et électro-aimant utilisé par Marcel Violet pour ses célèbres expériences agricoles et hospitalières.

Voyez par curiosité le prix faramineux des électrodes, souvent le double de chez Violet quand ce n'est pas plus encore. Quant aux métaux rares on ne dit pas sous quelle forme elles sont proposées. Je doute que ce soit sous forme de tige auquel cas s'il s'agit de gravillons ce serait une super arnaque vu le prix où où peut trouver ça sur Ebay.

L'exploitation de la bêtise, de l'ignorance et de la crédulité publique est un merveilleux filon. Suffit d'un peu de rose bonbon et de la photo d'une gonzesse un peu éthérée et les gogos se précipitent mais les arguments techniques, tu peux toujours courir.

Si vous avez du pognon en trop, pensez à mon petit cochon rose.

C'est bientôt Noël ;>))

A BOYCOTTER SANS SCRUPULES !!!

20/11/2012

Kokopelli : de la préservation des semences paysannes, des fausses pétitions (et des "extra-terrestres")...

logo1.pngLes notes sur Kokopelli sont en révision.

19/11/2012

Vers une reconnaissance des travaux du Dr André Gernez sur le Cancer ?

gernez-180.jpgJe viens de recevoir le mail suivant. C'est une bonne occasion de fournir l'url des sites évoquant ce chercheur. Vous trouverez sur Youtube diverses vidéos où il raconte son histoire.

Concernant son protocole préventif du cancer, il faut se procurer le sirop de Chloral en Suisse sous le nom de Nervifène, ou passer par l'Angleterre ou le Canada. On a prétendu découvrir subitement que cet antimitotique léger serait ... cancérigène alors qu'on l'a donné aux bébés sans rien remarquer pendant des décennies. Vous aurez deviné qu'une fois de plus on s'est foutu du monde et on nous a encore pris pour des cons...

 

Monsieur,

A un moment, vous avez pris contact avec l'association pour André Gernez (APAG). Vous savez sans doute que nous défendons les travaux de ce chercheur et que nous proposons en particulier des protocoles de prévention des cancers, à discuter avec son médecin.

Les travaux de ce chercheur font l'objet d'une occultation depuis plus de 40 ans, bien que de très nombreux travaux fondamentaux et cliniques confortent ses théories. Sans doute que la prévention de ces maladies dégénératives qui font l'immense  richesse des laboratoires pharmaceutiques n'est pas du goût de certains ... 

Mais les choses avancent et des portes s'ouvrent.

Ainsi, la remise solennelle de la Grande Médaille d'Or de la Société d'Encouragement au Progrès au Docteur André Gernez, pour l'ensemble de son œuvre, le vendredi 26 octobre 2012, dans la prestigieuse enceinte du Sénat à Paris, constitue un véritable tournant et un début de reconnaissance officielle.

Voir : http://www.youtube.com/watch?v=cBn6RouCrAU&feature=youtube_gdata

Cet événement contribuera à faire sortir les travaux et propositions du Docteur André Gernez de l'occultation et de l'oubli. Rappelons que, dès la fin des années 60, par un mémoire adressé à l'Académie des Sciences, le Docteur André Gernez, ancien chercheur à la Fondation Curie à Paris, affirma la nécessité de l'existence de cellules souches dans chacun de nos tissus, introduisant par là une véritable révolution en biologie, mais qui ne sera prise timidement en compte qu'à partir du début des années 90, quand les spécialistes réussiront à les voir...

Il ouvrit ainsi une nouvelle ère à la médecine : celle de la prévention des maladies dégénératives. Ces maladies - cancers, maladies cardio-vasculaires et maladies neurologiques principalement - représentent de très loin le plus lourd fardeau qui pèse sur notre santé. Cette Médaille d'Or, nous concerne tous, car elle entrouvre la porte à une possible mise en œuvre d'une politique publique de prévention de ces maladies.

Elle représente pour "l'Association Pour André Gernez" et pour tous ceux qui sont concernés par ces maladies, ainsi que pour tous ceux qui suivent avec intérêt les travaux du Docteur Gernez, un formidable encouragement.

Vous trouverez sur le site www.gernez.asso.fr le reportage que nous avons fait à cette occasion, avec quelques photographies et vidéos.

Cordiales salutations,

Le Docteur Jacques Lacaze, pour l'Association Pour André Gernez.


PS: si notre travail vous intéressent, vous pouvez vous informer en accédant aux sites.

Vous trouverez dans le site APAG un bulletin d'adhésion à APAG.

Sites utiles: site APAG http://gernez.asso.gandi-sitemaker.net/ 

Prevention cancer http://prevention-cancer.net  

Biomedecine theorique: les écrits du Docteur Gernez en ligne

http://biomedecine-theorique.com

 

20:16 Publié dans Cancer | Lien permanent | Commentaires (0)

18/11/2012

Nexus n° 83 (recension)

nexus_n-83_aout-2012.jpgJe ne manque pas la parution de Nexus car s'il y a à boire et à manger dans ses pages et s'il faut trier, ce média ouvre des pistes... Beaucoup d'articles concerne la médecine dans ce numéro.

Anita Moorjani, Une EMI miraculeuse

Cette femme asiatique "triculturelle" était atteinte d'un méchant cancer en phase terminale, elle se trouve avoir été guérie après avoir vécu une EMI. C'est possible mais je tiens à rappeler ce que j'ai dit au sujet de ces phénomènes et de l'occultation systématiques des EMI négatives.

Il faut sans doute envisager la possibilité d'une "tromperie" en provenance du monde intermédiaire ayant pour effet de dédramatiser à outrance les risques liés au destin post-mortem...

La France est-elle végétophobe ?

Il est vrai qu'en France le végétarisme est mal vu et que la FNSEA n'a pas intérêt à ce que ça change. Mais... Oui il y a un mais car j'ai eu un long échange avec un végétarien et j'ai senti de sa part un jugement négatif et une accusation non dite de se foutre du sort des animaux... Je ressens la même chose de la part de l'auteur de l'article et cela m'est très très désagréable.

Dans le cas de mon interlocuteur, c'était un individu se prétendant athée, agnostique ou je ne sais quoi et je constate chez ces gens là une tendance très nette à vouloir ériger en dogme une certaines MORALE LAÏQUE avec ce qu'elle comporte de "hantises", y compris sexuelles. Un phénomène typiquement contemporain que je trouve pour ma part beaucoup plus menaçant que les morales religieuses, catholique en particulier car dans ce domaine on admet les accommodements avec le Ciel, tandis qu'en l'absence de "ciel" il ne saurait y avoir d'accommodements et ça donne lieu à quelque chose de très rigide et qui, il fuat le dire, prend un tour SECTAIRE.

Sur le fonc ma position est très CLAIRE, je refuse le diktat des végétariens au motif qu'on ne peut pas imposer à toute l'humanité, enfin il y a la questions des groupes sanguins et un groupe O a besoin de par son hérédité de protéines animales. Ce diktat, que cela plaise ou non est tout aussi stupide et tout aussi criminel que la tendance des diététiciens à ériger un modèle standard sans tenir compte des activités de chacun, à savoir qu'on ne va tout de même pas soumettre un sportif au même régime qu'un intellectuel qui s'adonne à la recherche ou un méditant qui s'est retranché du monde.

D'autre part, la tendance à vouloir imposer un interdit alimentaire sur les protéines animales est un héritage du mouvement théosophiste d'assez sinistre mémoire. Pour n'avoir pas à entrer dans le détail d'une condamnation argumentée de ce mouvement, je me contenterai de rappeler l'affaire du procès de Madras mettant en cause l'immoralité d'un certain Mgr Leadbeater relativement à un certain Krismamurti...

Cela dit, puisque les cantines scolaires s'adaptent aux interdits alimentaires d'une religion à nos yeux exotiques, on pourrait bien faire un effort en faveur des enfants végétariens.

Enfin j'ajouterai cependant que les pro végétariens ne sont pas très cohérents, à commencer par Michel Dogna... Encore lui allez vous dire ! Vous lui en voulez à ce brave homme ! Et bien non pas du tout et ce n'est pas de ma faute s'il s'ingénie à scier la branche sur laquelle il est assis. Je m'explique :

Vous trouverez ici un assez bon topo sur les intolérances alimentaires dans un n° d'Alternative Santé qui insiste sur la cause, à savoir la perméabilité intestinale.

Où l'on apprends que Michel Dogna s'est tiré une belle dans le pied de sa fille

Dans un autre numéro du même canard numérique dont je ne vous donne pas l'url car je la souçonne d'être codée pour chaque abonné, Dogna évoque la guerre stupide faite aux végétariens. Et je lis ceci :

Enfin, je finirai avec ma guerre personnelle contre les sacro-saints produits laitiers de la cuisine française.

Voici 22 ans que je suis allergique grave aux produits laitiers, sauf fromages qui sont lacto-fermentés. Dans les 20 minutes qui suivent la consommation d’un quelconque plat au beurre, au lait ou à la crème fraiche, il se déclenche chez moi une grosse palpitation avec arythmies violentes qui font peur et coupent les jambes. Se faire un menu au restaurant dans ces conditions, demande une grande vigilance.

J'ai pris le texte tel quel je n'ai rajouté que les italiques.  Si j'en tire les conséquences, cela signifie ceci: malgré qu'il prône les probiotiques et que sa fille avec la Source Blanche se fiat un clio en or, il n'a pas réussi à soigner son intestin réduit à l'état de passoire.

Je regrette mais la mise en perspective des deux numéros pose question. Soit les moyens proposés pour réduire la perméabilité intestinale à coup de compléments alimentaires ruineux et totalement inefficaces, soit Dogna raconte des histoires mais dans un cas comme dans l'autre si les gens faisaient attention à ce qu'il raconte, il en concluerait qu'ils les prend pour des cons !

Peut-être va t-on comprendre pourquoi je néglige de recenser Alternative Santé, c'est que j'aurai à dire trop de choses négatives et ça passerait pour de l'acharnement non pas "thérapeutique" mais létal...

Le cannabis thérapeutique

Article évidemment décevant, on s'escrime sur des extraits copiables par synthèse afin de pouvoir les breveter mais sans que des essais cliniques importants aient encore été tentés. La "fin du monde" ou plutôt du cycle (que certains courants situent autour de 2030) a des chances d'arriver avant qu'on ait progressé. Mais la phythothérapie conserve ses adeptes...

Vaccins anti grippe

Deux articles sans intérêt majeur mais c'est la saison pour rappeller qu'il vaut mieux résister à la séduction vaccinale.

L'argile cette inconnue qui nous veut du bien

Article intéressant qui évoque le fait qu'il existe 36 sortes d'argiles dont les effets sont bien différents mais difficile d'en tirer des indications pratiques.

Dominique Pétry-Amiel

Un article intéressant autour de deux applications de la géobiologie mais le problème est que l'on en est toujours réussi à user de moyens subjectifs (pendules, baguettes) pour expertiser un terrain. Cet article me laisse sur ma faim...

Le Psi vu par le Psy

Bof, je me contrefous de l'avis des "psy" qui n'ont pas la moindre idée de l'étendue et de la complexité du monde psychique. Qu'il commence d'abord par faire la synthèse des données de l'ontologie traditionnelles sous les diverses latitudes et on en recausera éventuellement.

Rubrique ufologie

C'est comme pour les EMI, on s'ingénie à voir là des phénomènes positifs : savoir des prélèvement sanguins et des enlèvements par des "extra-terrestres" pour explorer la biologie humaine dans le but de protéger notre précieuse espèce. Je ne vois là que "diableries" mêlées de science fiction et je me rappellerai toujours une vidéo enregistrée à la télé par des amis où l'on voyait Bertrand Meheust autour d'une table ronde évoquant ce qu'il appelle "l'hypothèse diabolique" dans l'indifférence totale des autre participant qui continuaient à discuter entr'eux.

Cette séquence surréaliste me fait penser à un phénomène qui se répète assez régulièrement. Quand je discute avec quelqu'un sur la place et que je suis sur le point d'aborder, en réponse à une question précise, un point que j'estime capital et qui contient une explication non conventionnelle qui est à mes yeux déterminante, il y a toujours un instrument à deux pattes qui choisit ce moment là pour s'interposer au mépris des règles élémentaires de la politesse pour accaparer mon interlocuteur. Evidemment huit fois sur dix c'est une bonne femme mal éduquée et ce n'est évidemment pas un hasard si l'on s'en réfère aux premiers chapitres de la partie la plus mythologique de la Bible.

Enfin soit dit en passant et pour ne mécontenter personne, je crois que le pourcentage du "déchet" est assez égal tant du côté masculin que du côté féminin sauf qu'il se manifeste de part et d'autre d'une façon assez "typée" et en confirmité avec les mythes dominants et sur ce plan il faut tout de même souligner que le bouddhisme (cette si belle religion très "écolo" et favorable au végétarisme...) n'est ni plus ni moins "misogyne" que les religions bibliques. 

Cela dit, là où je vis, il faut aussi tenir compte dans une certaine muflerie de ce que je suis entouré de beaucoup de "ploucs".  Je n'ai rien contre les descendants de paysans mais quand leurs parents se sont enrichis pendant la guerre et qu'ils vendent des terres agricoles à l'immobilier, j'en viens à les mépriser sans regret... 

Retour sur l'hypothèse de la "terre creuse"

La théorie de la terre creuse, si j'ai bonne mémoire, s'enracine plus ou moins dans les théorie d'un savant nazi nommé Hoerbiger... Ce qui est plus étonnant c'est qu'elle se trouve avoir été non pas soutenue mais crédibilisée par un auteur qui a beaucoup compté pour votre serviteur avant qu'il ne finisse par admettre qu'il était resté beaucoup plus tributaire qu'il ne voulut l'admettre d'une certaine mentalité occultiste qui corrompt tout ce qu'elle touche...

On trouvera quelques indications à ce sujet dans l'article d'une encyclopédie coopérative traitant de l'agartha. Il se trouve qu'un chapitre entier de cet article a été écrit par quelqu'un que votre serviteur connait très bien. C'est du reste un miracle si il est resté intact...

Je ne me prononcerai pas sur cette résurgence d'une vieille théorie. Comme par hasard elle avait refait surface chez un éditeur niçois. La métropole azuréenne qui a son delta et sa (fausse) pyramide (et ses moustiques) est vraiment un endroit "très spécial" et très "initiatique" à certains égards qui valait le déplacement. A condition d'ouvrir l'oeil et le bon... 

10/11/2012

Des médecins "montrent les dents" (sic) contre les colliers en ambre

ambre.jpgLes médecins partent en guerre contre les colliers d'Ambre pour enfants, sous prétexte que c'est une superstition, on parle de dangers  et on préconise une limitation de la vente et son interdiction en officine alors que 73% des parents déclarent avoir constaté un apaisement. 

Le danger c'est les étouffements... Si le coller est adapté et l'enfant objet d'une attention comment un bébé bien calé dans son berceau pourrait-il s'étouffer ? Vraiment on nous prend pour des demeurés incapables de discerner derrière le biais qui se cache derrière cette manoeuvre pour tenter d'éradiquer tout usage de la lithothérapie alors qu'une tradition immémoriale consacre les bienfaits de l'ambre, ils sont même justifiés par la composition du produit. Alors qu'on arrête de nous faire chier avec cette tentative de mainmise sur tout ce qui a rapport à la santé. 

Voyez http://www.jim.fr/e-docs/00/02/0E/E9/document_actu_pro.ph...

La prétention de cette caste à vouloir tout régenter et imposer sa vérité commence à vraiment devenir insupportable.

Je ne suis pas partisan des pétitions mais il faudrait en faire circuler une ainsi conçue car au nom d ela liberté d'expression et de choix thérapeutique il est permis d'énoncer ceci et il n'y a pas à prendre de gants :

A vous entendre l'ambre est dangereux pour les bébés et c'est une superstition. Dangereux en quoi ? Nous sommes 73% à avoir constaté un effet d'apaisement mais parce que nous ne sommes pas diplômes nous sommes victimes d'une illusion.

Vous commencez à nous courir : occupez vous de vos fesses ou plutôt de vos erreurs de diagnostic fréquentes, de votre déni de la maladie de Lyme, cessez de vous en laisser imposer par les labos et recyclez vous et arrêtez de nous gonfler.

Et puis si c'est une superstition après tout un bébé avec un collier d'ambre c'est mignon et si vous n'aimez pas n'en goutez pas les autres. Et si c'est un effet placebo et bien c'est un effet et ca marche aussi bien sinon mieux que vos saloperies chimiques.

Alors taisez vous et occupez vous de choses sérieuses... On s'est débarrassé de la tutelle de la secte romaine qui Dieu merci est devenue affaire de choix privé mais il faut absolument que vous remplaciez l'ancienne inquisition. Allez vous ... faire voir ... ailleurs.....

N'oubliez pas ceci : quant un chien montre trop les dents et devient enragé, soit on lui met une MUSELIERE soit on le pique ! Choisissez !

Il arrive un moment où l'on ne saurait plus accepter de discuter... La médecine est devenue une entreprise ultra totalitaire qui veut absolument tout régenter. C'est NIET !

Autant je trouve normal d'interdire la pratique de la médecine à un ex Dr Ryke Geerd Hamer et de poursuivre ses émules où du moins de mettre le public en garde contre la Biologie totale qui en est dérivée autant certaines manoeuvres passent les bornes de ce qui est tolérable. Pour les colliers d'Ambre que l'on se borne à ordonner la livraison d'une notice de mise en garde qui stipule d'adapter la dimension du collier afin qu'il ne soit ni trop serré ni trop lâche et tout ira bien.

J'aurais sans doute l'occasion d'évoquer la loi d'airain du cancer dont la fascination est grande en raison de son substrat symbolique, encore faut-il expliquer pourquoi le "symbolique" possède une telle puissance. Maintenant il faudrait m'expliquer pourquoi les "conflits de territoire" (je dirais les "soucis" pour commencer) sont mis en rapport avec le système urinaire et provoqueraient cystites, crise de coliques néphrétiques etc... Je ne sache point que les humains marquent leur domaine en pissant aux 4 coins comme les matous !

Je note pour ma part que j'ai bien eu à trois reprises des ennuis néphrétiques en rapport avec une problème de territoire entendu selon Hamer, la première fois c'était à la suite d'un changement de résidence, la seconde c'était suite à un changement de région et à 4 résidences précaires avant de trouver un point de chute stable mais dans ces deux cas les crises se sont produites APRES RESOLUTION DU PROBLEME donc c'est pas vraiment probant. Le "symbolique" je trouve ça passionnant mais encore faut-il le maîtriser. En fait ce pauvre Dr Hamer est devenu complètement marteau au point d'avoir enrolé un faux grand rabbin pour une pseudo démonstration d'un complot juif par oncologues interposés. Soit dit en passant vous découvrirez que ce faux rabbin est pointé comme agent du KGB par un site islamique tout aussi délirant que Dr Hamer.

Voir pour l'essentiel : http://en.wikipedia.org/wiki/Ryke_Geerd_Hamer

08/11/2012

Occultation des EMI "infernales

Source noire.jpg

On trouve sur le site de l'Artemisia College, un document intitulé Maison ! de 30 pages très serrées. voir :

http://www.vivresansogm.org/piecesjointesdes/maison-.pdf

Ce texte est un assemblage d'emprunt à l'ouvrage d'un certain Michael Newton qui s'est érigé en spécialiste de ce qu'il appelle "régression spirituelle" et en vérité il ne croît pas si bien dire. Technique à base d'hypnose et qui ouvre la porte à toutes sortes de suggestions y compris inconsciente car l'ouverture sur le monde psychique a ceci de particulier qu'il s'agit d'une dimension invisible où l'on peut être affronté à n'importe quoi et où l'on peut être manipulé par toutes sortes d'influences aussi bien bénéfiques en apparence que démoniaques mais dont le dénominateur commun est qu'elles risquent d'être fort trompeuses.

L'EMI (expérience de mort imminente) type

A la suite d'un accident où l'on est laissé pour mort, ou d'une opération dangereuse le sujet a l'impression qu'il flotte au dessus de son corps, il est aspiré vers une claire lumière (qui rappelle un concept du bouddhisme tibétain et ce n'est sans doute pas un hasard) par un tunnel sombre et va déboucher dans un paysage riant où il est acceuilli par d'anciens proches qui le retiennent s'il doit retourner dans son corps et donc si l'heure de sa vraie mort n'a pas sonné.

Je connais effectivement plusieurs personnes qui ont vécu ce type de scénario. J'ai du reste rendez vous la semaine prochaine avec l'une d'elle pour une question d'assistance éditoriale sans relation avec ce dont je vous parle. C'est devenu une chose assez répandue.

Occultation des EMI infernales

Un seule livre à ma connaissance en parle et c'est La Source noire de Patrice Van Eersel. J'ai lu ce livre assez ancien dans les années 80. Je me souviens que l'auteur avait souligné que si les expériences négatives ne paraissent pas légion c'est que ceux qui les ont vécues se croient maudits et destinés à l'enfer. Il est donc impossible d'estimer le pourcentage de ces expériences infernales d'où l'illusion que tout se passerait toujours très bien, or c'est très loin d'être le cas.

Sélection illusoire des exemples positifs

Ainsi et du fait d'une auto-censure certains auteurs comme Newton ont beau jeu de bâtir des scénarios qui moi me font hurler. En effet c'est beaucoup trop grave pour que je puisse avoir envie de rire.

La connerie à l'américaine a bien des côtés comiques comme on va le voir mais pour ma part je la trouve assez tragique par ses effets en matière de désinformation. Selon cet auteur notre maison est "spirituelle" et elle se trouve donc dans l'Au-delà qu'il nous décrit.

Première erreur, tout ce qui est formel, même si c'est en mode subtil et invisible pour les êtres ordinaires ne saurait être "spirituel" car le spirituel c'est le domaine (le mot est incongru mais il en fauit un) de l'informel invisible et donc le Non-Etre. C'est très abstrait j'en conviens mais c'est pour dire que le formel invisible n'est qu'une région de la Forme et que l'on demeure dans l'existentiel. On va dire que c'est une modalité purement énergétique pour donner un os à ronger à mes lecteurs car je peux convenir que tout cela est délicat à manier.

Cela dit, cette maison est présentée comme une gare de triage où les "âmes" (terme plus adéquat que esprit car l'anima c'est le principe de vie tandis que le mot esprit se réfère à l'informel) sont débrifées et rebrifées (sic) en vue de leur prochaine réincarnation qui vise à leur bonification spirituelle. Elle auraient donc la possibilité de choisir leurs parents et futures conditions de vie en fonction de ce qu'elle ont a corriger pour s'affiner. On est en pleines rêveries théosophiques à la "Blablastsky" avec ses Mahatmas et autres oripeaux pseudo hindous et parfaitement frauduleux. On parle de mission !

Mais mission en vue de créer quoi ! Sur terre ? Dans le Ciel ou plutôt l'Au-delà ! Foutaise, ce monde ne pouvant être celui de la perfection il n'y a rien à améliorer ici bas. On peut certes envisager de bannir les guerres, de mieux partager les richesses mais il faudra bien se résoudre à crever un jour. Alors si bénéfice il y a à l'affinage ce ne peut être que dans cet Au-delà nébuleux que l'on nous esquisse...

Mais enfin si c'est pour planer éternellement parmi un air vaporeux et parfaitement climatisé parmi des présence très amicales pendant des éons, ça risque à la longue d'être passablement ennuyeux. Ce que l'on nous décrit là c'est en somme un orgasme éternalisé. Il est vrai que nos orgasmes terrestres ce dénouement d'une vulgaire crampe pour les mâle n'a guère, à l'instar de l'allopathie, qu'un effet assez dérisoire quant au temps qu'il dure. Ca ne mène qu'à l'addiction et c'est ça qui fait marcher le monde...

J'ose espérer quen lisant le pavé que je vous signale vous serez frappé par le côté excessivement sentimental de ce programme. La spiritualité n'a rien de sentimental bien au contraire. Tout cela est raccoleur, cucu, nian nian, dérisoire et CARICATURAL au possible. Et puis surtout c'est marqué du sceau si particulier d'un sentimentalisme à l'américaine qui n'à guère qu'une qualité c'est d'être inimitable !!!

Bref, si vous ne réagissez pas à toutes ces niaiseries, c'est que vous avez un problème. Nul doute qu'il faille vous faire soigner mais si on peut fournir des piste pour la maladie de Lyme là je n'en connais pas et à mon humble avis ce genre d'affection est incurable.

Revenons aux EMI infernales

ce qui est extraordinaire c'est que le lien qui présente le bouquin n'en parle pas ! Ici et là quelques allusion mais aucun détail, pas la moindre citation. Si je vous dis qu'il y a complot délibéré parce que justement c'est la chose qui fout tout par terre, me croirez vous ? Voyez :

http://forum.aufeminin.com/forum/loisirs7/__f157601_loisi... une ligne + un mot...

http://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=2011020120... un témoignage mitigé ca commence très mal mais ca finit bien et ca me fait penser au fameux Bardo Thôdol.

http://hyper-atheisme.hautetfort.com/archive/2007/05/06/d... Ici un record : 2 mots seulement.

Donc aucune description nulle part et pourquoi ?

Parce que tout simplement il y a de quoi FLIPER !

Parrallèle avec les expériences sous LSD ou susbstances hallucinatoires diverses

J'ai pris une seule fois et c'était dans les années 70 du LSD. C'était encore l'époque où il était à peu près propre, ça n'a pas duré... J'avais voulu faire comme les autres et c'était une expérience scientifique. D'abord les autres se sont mis à roupiller et moi il ne se passait rien. Quand ça a commencé, je l'ai vite regretté, je me rappelle très bien que je feuilletais une revue où il y avait une photo des Beatles, je les ai vu se tordre grimacer. j'ai mis de la musique de variété, il y avait un solo d'orgue synthétique, ah c'était planant j'ai cru éclater. Puis c'est passé à des choses beaucoup moins drôles des remontées négatives d'une acuité féroce, des souvenirs de sentiment d'abandon dans un berceau. Des ça va passer pas du tout salvateurs il a fallu attendre plusieurs heures qui m'ont paru une éternité pour éprouver quelque chose de plus paradisiaque avec un sentiment d'ouverture.

Je pense que àa a été une expérience "initiatique" en une certaine manière car ça a fracturé quelque part mon cartésianisme mais je ne la conseillerai à personne car il y a des "remontées"...

Bref, ces expériences là tiennent de l'auberge espagnole. On n'y trouve que ce qu'on y apporte et cela peut si l'on a des tendances mélancoliques précipiter quelqu'un dans la plus noire dépression. Inutile de vous dire que je n'en ai pas redemandé. A côté de ça j'ai vu des êtres passablement frivoles y trouver un plaisir fou mais entre parenthèses je ne sais pas ce qu'ils sont devenus et s'ils s'étaient illustrés dans un domaine quelconque j'en aurais entendu parler.

La réponse des lamas tibétains

S'il existe une tradition qui est spécialisée dans la préparation à la mort c'est bien le bouddhisme tibétain. J'ai lu toutes les versions du fameux Bardo Thodol. Ca n'a rien de réjouissant et l'on estime la durée du passage de cet entre deux à 40 jours en temps humain. Dans le monde intermédiaire une seconde peut durer des siècles et vice versa. cette durée moyenne de 40 jours se retrouve dans le catholicisme avec la messe des 40 jours mais ça n'existe plus car lors des enterrements on ne fait même plus de messes, c'est comme chez les protestants une simple réunion en mémoire du défunt. On fiat la messe après pour ne pas choquer les athèes. Donc la cérémonie à été vidée de sa substance. Je me demande du reste si les curés croient encore au "Diable" et aux enfers...

Il est donc très curieux que le bouddhisme tibétain dont l'enseignement, très détaillé à cet égard exerce une attrait manifeste sur nombre d'occidentaux. Très détaillé en effet puisqu'on décrit deux catégories d'enfers froids ou chauds plus l'enfer Avici qui est le summun puisqu'on dit je crois qu'un bouddha n'y résisterait pas). C'est donc le nec le plus ultra de la solitude irrémédiable.

Entin toutes les traditions disent (au contraire de l'américain) que le seul endroit où l'on a la possibilité d'agir sur son destin c'est dans la présente incarnation. Après c'est trop tard. Du reste vous verrez en lisant Jean Soler dont j'ai parlé dans un autre post que les anciens hébreux sont muets sur les conditions post-mortem. Je pense que cet auteur a simplifié mais il est vrai que la notion d'âme immortelle n'apparaît ou ne semble apparaître qu'avec le christianisme. Je connais assez bien l'enseignement des différentes traditions sur les conditions post mortem et tout ce qui est ancien et antique hors zone monothéiste est plus ou moins comparable avec ce qu'enseigne le bouddhisme.

Concernant la "réincarnation"

Le bouddhisme ne parle pas de "réincarnation" mais au contraire de l'infime chance de retrouver une naissance humaine. Or chez l'américain elle est garantie. Le bouddhisme parle d'une chance comparable à celle d'une tortue remontant du fond du grand océan s'agissant d'avoir l'opportunité de passer sa tête dans le trou d'une unique planche trouée flottant en surface. Le dessin n'est pas spécialement rassurant. On dit aussi que ce n'est ni le même ni un autre qui renaît. Le problème c'est que par renaissance on entend là possibilité d'une renaissance animale voire végétale.

Chez Platon il y a un ou deux mythes assez imagés qui sont un peu plus rassurant. Mais si on se tourne vers les Chinois, il faut avoir des enfants pour continuer d'exister post-mortem par le biais du culte des ancêtres. Ca rappelle les offrandes de subsistances dans les tombes de sorte que si vous vivez la vie (très spirituelle) d'un moine et bien vous êtes foutu, non ravitaillé vous allez rapidement péricliter et trépasser littéralement. Le premier pas c'est la naissance, le second la mort que tout le monde connaît et pour finir la seconde mort dont on parle aussi peu sinon moins encore que des EMI infernales.

La réponse des lamas ? Il fallait s'y attendre. Elle est très claire ! Si le sujet est revenu pour raconter ce qu'il a vécu c'est qu'il n'est pas vraiment mort. Donc c'est que le terme n'était pas arrivé. Donc à dégager c'est pas significatif. Mais notez que si on faisait la part des EMI infernales qui doit être considérable (sans être déterminante de ce qui se passera au moment crucial et j'insiste sur ce point) le problème c'est que cette phénoménologie aurait l'inconvénient de valider l'enseignement traditionnel au sujet de la pluralité des enfers. Peut-être pas de "valider" mais au moins de donner à réfléchir en incitant les gens à ne pas prendre la chose à la légère.

De la nécessité de réagir aux tromperies américaines !

Je me sens tenu de dénoncer l'occultation car elle participe d'une tendance à vouloir nous convaincre que les enseignements traditionnels ne sont que des contes de bonnes femmes un peu sorcière et que nous sommes sur terre pour jouir. Le malheure est que si le christianisme a répandu le goût soit-disant spirituel du masochisme qui fait que l'on a multiplier les interdits pour s'en servir notamment comme "aphrodisiaques", la tendance inverse est tout aussi sinon, plus calamiteuse.

Quant à sa manifestation américaine je ne trouve pas de mots assez blessants pour stigmatiser avec férocité ce mélange détonnant d'hédonisme sur fond de plat moralisme bourgeois et de merchandising où la richesse matérielle est signe d'élection divine. C'est à dégueuler, il y a heureusement quelques américains cultivés et raisonnables pour sauver cette Sodome moderne mais n'oublions pas que ce continent a été formé d'un ramassis déhérétiques, d'aventuriers et de putes comme on le voit si bien dans les avantures d'un cow boy très médiatique dont le nom m'échappe mais que tous les gamins ont appris à connaître. Signe particulier, si son nom m'achappe, il tire plus vite que son ombre... Evidemment cette performante "phallique" excite les petits machos en herbe... On a la "chevalerie" que l'on peut ! Il lui faut se recycler dans le contexte pourri de cette tare chrétienne qui veut que les missionnaires ont précédé les chercheurs de métaux précieux et les marchands en contribuant à l'extermination des résistants propriétaires du continent avant les occidentaux dépravés qui l'on conquis pour l'exploiter. Alors je ne verserai pas un sou à la Croix Rouge internationale en faveur des américains sinistrés par les derniers cyclones, c'est que leur plan Marshall n'a pas été un cadeau. Nous continuons à en payer les agios. Alors basta qu'ils se démerdent entr'eux !

J'arrêterais là mon discours. Quant à traiter d'une façon panoramique la question des conditions post-mortem, il faudrait entre 500 et 1000 pages et je ne m'en sens pas la force si même je suis assuré d'en avoir la compétence au moins du point de vue académique. Si toutefois je pouvais avoir l'assurance d'un répit d'au moins 30 ans pour rassembler toute la doc et la traiter plus au moins 50 ans pour jouir de mes droits d'auteur car un tel travail aurait forcément du succès même si le sujet fait peur. Enfin les gens qui auraient du se coltiner ce boulot ne l'on pas fait, ils n'avaient comme souci que de se faire admirer en tant que "gourous" alors que le Grand Patafiole les emporte...

06/11/2012

Renaissance de l'Inquisition : après les Milivudes une commission sénatoriale pour suivre l'influence des "dérives sectaires" dans le domaine de la médecine : décryptage...

senat-palais-du-luxembourg_96.jpg(10 octobre de l'an fatidique 2012) Le Sénat constitue une commission d’enquête sur les mouvements sectaires dans le domaine de la santé

Objectif : Le développement de pratiques non conventionnelles à visée thérapeutique sans fondement scientifique ou encore de prises en charge psychologiques hors du cadre psychothérapeutique pose aujourd'hui une réelle question de santé publique encore mal connue, qu'il importe d'évaluer. Au-delà du risque pour la santé, toutes ces pratiques ne sont pas sectaires, mais elles sont une véritable porte d'entrée pour les mouvements sectaires.

Il est précisé que : Les commissions d'enquête disposent de moyens plus contraignants que les missions d'information.

http://www.senat.fr/espace_presse/actualites/201210/le_se...

J'ai appris cette innovation par Dominique Bourdin. Dans la mesure où il s'était un peu plaint de mon article je lui avait répondu par mail et n'obtenant pas de retour je lui ai téléphoné. En fait il n'a pas reçu mon mail (??) et c'est lui qui m'a appris que cette docte assemblée aurait cité son entreprise comme l'exemple même de ce à quoi il s'agit de faire la chasse.

Mécanisme de cette nouvelle inquisition

Deux objectifs sont clairement visés :

  1. Dénoncer comme commerce sectaire toute pratique à visée thérapeutique non estampillée par la médecine académie donc non revêtue d'un aura "scientifique". Je dis bien "aura" car en fait de "fondements", ils sont dans certains cas discutables et l'on peut relever des pratiques empiriques dont le mécanisme d'action est loin d'être expliqué.
  2. Faire la guerre et interdire à terme toute prise en charge psychologique hors d'un cadre psychothérapeutique encadré par la loi.

Si vous n'êtes pas devenus complètement "bouchés" par l'atmosphère ambiante de bourrage de crâne à base de culpabilisation sur la base d'un climat d'intimidation rampante vous allez vite comprendre. 

Les groupements associatifs d'aide souvent purement morale sont là pour pallier à la démission des curés qui, sous prétexte de "nouvelle évangélisation" sont occupés par leur appareil a une activité appelée "réunionite aiguë" de sorte qu'ils n'ont plus le temps (et ça les arrange bien) de s'occuper de leur ministère spirituel. Il délègue en général des avatars de ces anciennes "dames patronesses" quand ils ne se munissent pas out simplement d'un répondeur étant précisé qu'ils ne rappellent presque jamais.

Comprenez bien que sous prétexte de dérive sectaire, il s'agit de persécuter tout groupement qui professerait des vues non consensuelles sur les sujet évoqués.

Un crime contre la liberté d'expression et la liberté de choix thérapeutique

La médecine acdémique étant de plus en plus décriée, les gens cherchent ailleurs. Plutôt que de reprendre certaines avancées alternatives et de les inclure dans le giron des pratiques académiques et parce que le lobby pharmaceutique exerce un contrôle quasi absolu sur les protocoles en vigueur, plutôt que d'être obliger de confesser sa quasi nullité dans bien des domaines la médecine académique a recours à ce genre de moyens pour éviter de complètement perdre la face et conserver son fromage.

C'est tout simplement infect et odieux et il est à prévoir que cette commission va se heurter à des résistances de plus en plus vives et même à des procès car ses objectifs, quoique présentés sous l'auspice de bons sentiments, à savoir de protéger le consommateur, sont en contradiction avec plusieurs droits fondamentaux.

J'ajoute encore une fois que la France qui peut postuler comme étant la terre d'élection de la SORCELLERIE MEDIATIQUE vient de verser dans un nouveau travers inconnu ailleurs. Une telle chose n'est pas concevable dans les pays de droit anglo-saxon et même dans les pays de droit romain comme l'Allemagne on n'en n'est pas arrivé à un tel niveau de contrôle inquisitorial du citoyen.

De la sorcellerie médiatique à la SORCELLERIE PARLEMENTAIRE !

Dans la mesure où personne peut être dupe de ce que les objectifs n'ont rien d'altruiste mais qu'ils visent à renforcer l'action des juridictions ordinales, cette anomalie scandaleuse hérité du régime honni de Vichy, on peut bien parler de SORCELLERIE dans la mesure où cette nouvelle commission compte bien exercer sa funeste influence en répandant la peur à l'aide de rituels secrets (des délibérations occultes réservée à des membres choisis d'une élite revêtue d'une sorte d'immunité régalienne).

Il ne faut pas oublier en effet que nous sommes dans un diomaine parajudiciaire et qu'il n'existe aucune définition légale de ce qu'est une dérive sectaire. La dérive sectaire ça n'existe pas dans notre Code Pénal, il y a dans sa nouvelle version des choses qui émanent de tarés assez pervers mais on n'en est pas encore arrivé jusque là. Ce qui revient à dire que cette commission n'a strictement aucune autorité.

Une justice paralysée

Je récuse tout parlementaire comme faisant partie d'une race de parasites grassement payés dont le propre est, au moins pour l'immense majorité d'entre eux, d'être incompétents dans la matière dont il s'occupe. On devrait poser pour le moins comme condition que celle minimale pour avoir un siège à l'Assemblée ou au Sénat c'est d'être au moins licencié si ce n'est Docteur en droit !

MM. les juges qui ont à faire avec la multiplication de lois et de décrets souvent inapplicables seraient les premiers à s'en féliciter. Je les plains sincèrement et je ne voudrais pas être à leur place car qu'il s'agissent d'eux ou des policiers ils sont souvent paralysés dans leur action.

N'oublions pas qu'il y a de cela une cinquantaine d'année tout chef lieu de canton avait son juge de pays. On pouvait solutionner sur place les menus litiges. A présent du fait de la suppression d'un bon nombre de tribunaux d'Instance il faut parfois faire des centaines de kilomètres pour obtenir justice au delà de délais insupportables.

Donc renforcement d'un côté des procédures inquisitoriales visant à faire rentrer les citoyen dans un moule afin de permettre à toutes sortes de pompes à fric de les tondre (en les empoisonnant éventuellement par des "génériques" merdiques) et de l'autre une justice saturée.

Faisons notre contrôle citoyen nous mêmes !

Il existe des abus, je suis le premier à les dénoncer. On ne peut sûrement pas me reprocher de faire de la pub à certaines approches "alternatives" puisque j'en signale les dessous. Il y a beaucoup à faire et c'est à nous citoyens de nous charger de faire notre propre police dans ce domaine. Enfin on ne peut pas protéger les gens qui sont prédisposées à être des victimes ou alors il faudrait commencer par leur apparendre à l'école à exercer leur discernement. La "science" toute puissante y prétends mais elle ne connaît dans ce domaines que ses sacro saintes statitisques manipulatoires. Je ne me torche même pas le cul avec car le papier imprimé c'est cancérigène.

Et puisque l'on parle de statistiques le pourcentage non pas de guérison du cancer à 5 ans mais d'absence d'issue non létale serait compris entre 2,2 à 2,5%. En d'autres termes il est pour ainsi dire nul avec les méthodes académiques. Evidemment comme la chimo coûte une fortune, on commence à laisser un peu plus tranquille les vieux en estimant qu'il est plus sage de ne pas leur pourrir la vie en voulant repousser l'échéance de quelques mois ou misérables années. Alors on juge au cas par cas, mais notons que ce n'est pas par charité ni compassion mais parce que le système est ruiné !

La vie est une maladie sexuellement transmissible qui se termine souvent assez mal 

N'oublions pas cette grande vérité ! Optons pour la prévention et dans ce domaine les avancées sont certaines !

 

05/11/2012

La grande tromperie des "génériques"

medicaments-generiques.jpgJe savais les génériques très problématiques mais si vous avez un peu tde temps lisez le document suivant.

http://dr.moulinier.fr/danger-des-generiques/

Rédigé sur une vieille machine il est pénible à lire mais ça en vaut la peine. La encore ca demande un peu d'esprit juridique pour mesurer pleinement la gravité de la menace.

Comme le dit justement l'auteur, pourquoi l'état n'a t-il pas décidé, à l'expiration des brevets, d'imposer une diminution du prix des princeps ce qui aurait effectivement permis de réelles économies dans de meilleures conditions de sécurité.

C'est à croire que les décideurs ont des intérêt dans la multitude de labos plus ou moins marrons qui exploitent ce très juteux filon. Mais est-ce bien le cas ? Je crains pour ma part qu'il y ait avant tout derrière cela l'insondable connerie et la non moins insondable arrogance des technocrates qui prétendent résoudre les difficultés à l'aide de calculs statistiques. En fiat la question est complexe car tout ce passe comme si l'on voulait discréditer notre sacro Sainte Sécurité Socilae pour faire place nette aux assurance privées.

Le dossier est tout simplement accablant ! Mais les problèmes sont posés clairement, il y a la forme, le principe actif peut n'être pas identique, sans parler des additifs. Et des conditions de fabrication dans des pays émergents mais ça ça concerne presque tous les médicaments même de marque.

Vaste problème et la seule solution c'est finalement d'éviter autant que possible la prise de tout médicaments et donc de sorienter vers une prévention efficace car on ne nous laisse plus le choix. Si vous ne pouvez avancer le prix du princeps vous êtes cuit et le pharmacien peut vous donner n'importe quel générique et pour une même substances ils ne se valent pas tous. J'en ai parlé je crois au sujet du Plavix je crois... 

Bref, on est cuit, ne vous y trompez pas !

Appel aux dons

Si vous voulez que je continue a vous abreuver de notes pertinentes, passez par la case "petit cochon", 5 ou 10 € par ci par là ça m'aide à payer mes frais de recherches. Je passe rpesque tout mon temps à traquer l'information. Cliquez sur le petit cochon, il ne vous mordra pas !

tirelire.jpg

 

Nexus n° 82 : sommes nous tous fous ?

Nexus 82.jpgLa seule revue que je lis régulièrement c'est Nexus. Bien sûr je ne garanti pas que tout est parole d'évangile mais c'est un des meilleurs lanceurs d'alerte.

Ce numéro contient 3 articles ou série d'articles qui intéressent la médecine. 

DMS sommes nous tous fous ?

Le DMS c'est le manuel/dictionnaire américain des troubles mentaux et on en est à la version IV étant précisé qu'il grossit à chaque édition de façon exponentielle.

Selon cette saloperie infecte si vous n'êtes pas un consommateur joyeux et enthousiaste, si vous n'êtes pas en phase avec les consensus de l'actuelle société pourrie, bref si vous n'êtes pas un robot docile qui répond au cynisme ambiant et aux injures avec une parfaite égalité d'humeur et bien vous n'êtes pas normal et il y a des pilules pour vous soigner. Bref, c'est la concrétisation du Meilleurs des mondes...

Lisez, je vous en conjure, de la première à la dernière ligne, vous comprendrez à quel point nous sommes menacés et que ceci est le principal outil visant à nous aligner tous pour le plus grand profit des politiques véreux appointés par les marchands de tous espèces, à commencer par le lobby médico pharmaceutique qui est la plus grosse pompe à fric avant ou après le trafic d'armes et là on ne siat plus trop bien. C'est vous dire !

Comment on décrédibilise les gens pour les neutraliser ?

J'ai lu autrefois un livre intitulé L'ile aux fous d'un certain André Soubiran. C'est l'histoire d'un type qui est interné d'office pour des raisons de fric (une affaire d'héritage juteux) et qui se débat pour en sortir.

Juridiquement, on retrouve le même mécanisme dans "la maffia des tutelles", vous n'avez pas d'héritiers, vous avez du fric, des apparts et vous êtes isolés et pas en bonne santé. Vous allez immanquablement tomber sous les coups de cette maffia et mis sous tutelle et en maison de retraite et la maffia va se gorger de votre fric.

Je peux vous raconter une histoire vraie : c'est celle d'un M. assez exhalté, grand admirateur du nazisme et amateur d'occultisme. Il a trempé jadis dans une histoire d'attentat raciste en tant que cerveau présumé mais il a été relaxé. Un M. paranoïaque qui était marié à une asiatique. Cette dame commence d'être frappé par l'Alzheimer et elle doit être hospitalisée. Les assistantes sociales viennent au domicile, prétendent qu'elle vit telle une esclave et envisage de la placer au frais du mari qui a gardé de beaux reste. Ancien commerçant il a amassé une petite fortune, donc il y a du fric à prendre...

Comme il ne peut vivre sans sa femme qui est au petits soins, il prend peur et réalise le piège. Il veut faire sortir sa femme de l'hopital et menace le directeur. En rentrant à la maison, par mesure d'intimidation, il tombe dans un guet apens de la police qui le cuisine. Rien d'étonnant il a des antécédents et comme par son attitude il attire l'agressivité de son entourage il a eu des histoires. Donc le voilà mûr pour être interné !

Je connaissais ce personnage de longue date : il détenait des documents sur l'astrologie chinoise introuvable à l'époque(années 80). Je découvre la chose à l'occasion d'une visite de courtoisie. Nous tombons d'accord au sujet du piège qui le guette et j'essaie de le convaincre d'éviter des réactions exhaltées. Puis quelque temps plus tard, je téléphone sans réponse. Je reprnds contact avec une personne qui le connaissais de longue date et j'apprends qu'il a tiré une balle dans le dos de sa femme avant de se suicider. Au moins a t-il réussi à faire en sorte que sa fortune aille à sa fille et échappe aux requins qui le menaçaient. Mais à quel prix !

Un tel drame dans un appartement, il a été revendu, c'est l'assurance d'une hantise à moins de recourir  à des spécialistes pour le nettoyer des "résidus psychiques" et de la mémoire des murs.

Pour en revenir à des choses plus simples, si vous avez des antécédents psychiatriques et si vous ne filez pas droit comme on dit, on vous les ressortira si dans telle ou telle situation vous voulez vous défendre.

Les amibes comme cause de maladies cardiovasculaires

Je ne m'avancerai pas sur ce sujet car je n'en ai aucune expérience. Mais ce qui est énoncé dans l'article visé est bien possible. Seulement il est encore plus délicat de faire une recherche d'amibles dans les selles que de trouver le bon WB pour la borrelia. Si l'on en croît l'article il faudrait aller chier en famille dans un labo parisien bien précis (que je ne connais pas) pour être fixé car la culture de ces bestioles charmantes est délicate. A suivre mais on n'est pas près je crois d'en reparler.

Les dents dévitalisées

Mon avis est qu'une dent dévitalisée, si les canaux ont été correctement netoyés, ce qui est parfois très difficile, n'est pas nocive. Je suis donc contre l'arrachage systématique. Mais je suis bien placé pour savoir que bien des dentistes sont des dangers publics et font le boulot par dessus la jambe, j'ai là encore des cas. Donc c'est un sujet sur lequel il faudrait écrire un livre et je n'en ai ni le temps ni l'envie. Notez aux passage que si les amalgames constituent un poison, les éliminer est une entreprise dangereuse. J'ai fait déposer les miens sauf un et je n'ai pas eu d'effets secondaires mais je me garderai de toucher au dernier.

Il y a, vous l'avez deviné, derrière cette systématisation beaucoup de fric à gagner quand on connaît le prix des implants. Mais quelle différence entre un implant et une dent correctement assinie avant d'avoir été dévitalisée. Même si je gagnais a Euromillions je ne me ferai pas remplacer mes dents manquantes. J'ai édité tous les cours d'implantologie à l'époque des début de cette technique, alors je connais les risques.

Appel aux dons

Si vous voulez que je continue a vous abreuver de notes pertinentes, passez par la case "petit cochon", 5 ou 10 € par ci par là ça m'aide à payer mes frais de recherches. Je passe presque tout mon temps à traquer l'information. Cliquez sur le petit cochon, il ne vous mordra pas ! Au contraire il vous portera chance. Parole ! Il y a un "gris gris" dedans !

tirelire.jpg

 

Extrait de pépins de pamplemousse : la controverse du chlorure de benzethonium, Grapex contre Citrobiotc, que choisir ?

grapex2.jpg  citrobiotic.jpgJe vous réponds tout de suite : que choisir, je n'en sais rien ? Mais parce que je me méfie de tout ce qui vient de Dogna (et de sa fille alias La Source Claire) je miserai Grapex contre Citrobiotic.

Je viens de me replonger sur la question et je m'aperçois que rien n'est simple. Voyez :

http://raffa.grandmenage.info/post/2005/09/07/L_extrait_d...

Vous allez voir qu'il se pose 2 problèmes :

  1. La présence éventuelle de conservateurs et d'antiseptiques (parabens, benzethonium et Cie)
  2. Le problème de la concentration

Deux problèmes insolubles : "bio" ou pas "bio" ?

Lors de ma première enquête je me suis rendu compte que l'on mélangeait à l'extrait des antiseptiques qui s'ajoutent à l'action propre de l'extrait avec pour conséquence une tromperie (on ne sait pas ce qui agit) et un risque iatrogène du aux adjuvants. Ambiance !

J'ai lu d'autre part que le Citrobiotic aurait perdu de son efficacité du fait qu'il serait moins concentré. J'en ai acheté et constaté que l'emballage ne mentionnait que 400 mg de bioflavonoïdes pour 100 ml, autrement dit moins de 1/2 gramme de vitamine C naturelle et là je me suis dit qu'on se foutait du monde.

Maintenant c'est plus compliqué que cela !

Le pourcentage de principe actif

J'avais conclu de ce qui précède que le Citrobiotic ne seriat qu'une lavure d'extrait complet... Ce qui expliquerait la rumeur au sujet d'une perte d'activité. Et j'ai vu, dumoins à l'époque que le Grapex, serait plus concentré.

Maintenant je ne suis plus sûr de rien du tout.

Aux dernière nouvelles je note que le Citrobiotic contiendrait 83% d'extrait + de la glycérine contre 78% au maximum pour le Grapex Bio.

Mais vous allez voir qu'on n'est pas sorti de l'auberge pour autant ! En effet on est en présence d'une information délibérément trompeuse et c'est très pervers car les gens n'ont pas la formation pour décripter ce genre de communication je m'explique :

Pour pouvoir comparer les 2 produits, il faudrait avoir à faire à des extrait standardisées or un extrait standardisé doit être chiffre en % de principe actif et celui-ci doit être désigné. 

Or je ne sais pas de quoi il s'agit. Si le principe actif c'est des bioflavonoïdes alors consommez des pastilles de poudre d'acérola vous en aurez davantage pour votre argent !

On ne compare que ce qui est comparable

Donc on est en présence d'une ARNAQUE et cela des deux côtés puisque l'on ne nous précise pas le titrage du principe actif dans l'extrait utilisé. Donc on est marron !

Voilà bien où précisément se situe de second problème. Et il est pour l'instant insoluble !

L'extrait de pépins de Aromazone

Aromazone propose un extrait à utiliser comme conservsateur dans des préparations cosmétiques mais dégage toute responsabilité en cas d'ingestion. Des clients auraient eu des problème mais cela peut vouloir dire que ce n'est pas à cause d'adjuvants puisque le produit est "bio" mais d'un dosage excessif.

http://www.aroma-zone.com/aroma/Fiche_extraitpamplemousse...

En fait il s'agit d'un extrait exempt d'adjuvant à 60 % à 75 % mais la encore on ne sait rien sur le titrage de l'extrait choisi. J'imagine mais je n'en suis pas certain que si cet extrait là est corrosif c'est qu'il est très concentré et non parce qu'il contiendrait des additifs merdiques !

Vous me suivez ? Il me semble que ce devrait être plus clair !

Aux marchands de s'expliquer !

J'ai abonné La Source Claire et Aromazone à ce blog, s'il désire s'expliquer sur la concentration de leurs extrait et fourni un document analythique je le répercuterai.

Je n'ai pas de pathologie pouvant être traité au pamplemousse dans mon entourage et aucun moyen de faire des essais comparatifs. Dans ces conditions je donne ma langue au chat.

Voici ma consigne : laissez tomber et oubliez les pépins de pamplemousse et recourez à l'argent colloïdal qui peut s'employer en externer et en interne avec une parfaite sécurité car il suffit d'avoir le titrage en ppm. Si les marchands daignent nous fournir les données transparentes dont on a besoin, je reviendrai sur la question.

En attendant si vous voulez que je continue a vous abreuver de notes pertinentes, passez par la case "petit cochon", 5 ou 10 € par ci par là ça m'aide à payer mes frais de recherches. Je passe rpesque tout mon temps à traquer l'information. Cliquez sur le petit cochon, il ne vous mordra pas !

tirelire.jpg


Le problème de l'eau (MAJ du 5/11/12)

cascade,cascade-de-glandieu.jpg

Les modifs (fournisseurs) sont en bleu et plus bas

Les ouvrages traitant de l'eau : du sérieux au pur délire

J'ai lu plusieurs milliers de pages sur l'eau, entre 4000 et 5000 pages de livres et d'articles sur Internet. Je pourrais écrire un livre sur la question car rien de ce que j'ai lu ne me satisfait. Certains ouvrages sont des délires à l'état pur tel celui de Patrick Le Berre L'eau matrice de la conscience ou un truc dans ce genre.

Un exemple parfait de charlatannerie pseudo scientifique mélangeant des spécualations prétendument "quantiques" à une hérésie formelle parfaite, à savoir une confusion inextricable entre trois domaines de la manifestation, savoir le monde concret (physis des Anciens grecs), le monde psychique que l'on confond toujours plus ou moins avec le "spirituel".

Le livre cité est l'exemple même de ce qu'on peut faire de pire dans le domaine d'une pseudo science mêlé de faux gnosticisme.

A l'inverse le livre de Yann Olivaux reste d'une grande rigueur mais sa classification des systèmes de dynamisation est discutable et surtout le lecteur ressortira de cet étalage complètement abasourdi sans savoir comment résoudre le problème de choix qui va se poser à lui...

L'eau vaut par ce qu'elle emporte et non par ce qu'elle apporte

Le problème de l'eau est vital. C'est en quelque sorte le premier "complément alimentaire" à considérer avant même l'alimentation proprement dite. L'eau vaut d'abord par ce qu'elle emporte et non par ce quelle apporte, sauf s'il s'agit d'une énergie quasi immatérielle (dynamisation). L'eau doit donc être aussi pure que possible.

Les paramètres à considérer sont ceux de la bioélectronique de Vincent

  1. Faible minéralisation 25 à 50 mg/l, 150 maxi)
  2. Légère acidité
  3. Potentiel redox inférieur à 28 et supérieur à 18

Je ne connais en France que 3 eaux minérale du commerce qui correspondent à ces données. L'eau de Volvic étant limite (150 mg de résidu). Outre le coû, il y a le problème des amballages de plastique.

Bref il est clair qu'il faut devenir autonome et traiter l'eau de la concession.

Mise en garde contre les système japonais et coréens d'eau dite alcaline

Les appareils visés sont à proscrire comme produisant une eau diamétralement opposée aux critères de la bioélectronique de Vincent. Malheureusement, personne à ma connaissance ne s'est sérieusement penché sur ce problème.

la vogue de ces appareils repose sur une pub et éventuellement un système de vente à l'éméricaine avec réunions. Il est du reste impossible d'obtenir le prix de certains appareils sans se laisser embrigader dans un système de communication qui relève du "lavage de cerveau".

Enfin il n'existe pas à ma connaissance de travaux scientifiques sérieux sur l'eau produite par ce système.

Cette eau pourrait tout au plus être utilisée ponctuellement et très temporairement dans le cas d'une acidification excessive du terrain mais ce n'est pas sûr car il faudrait discuter sérieusement de l'utilisation par les "kousminiens" de minéreaux alcalins qui me semble, à certains égards une hérésie dans la mesure où l'apport de citrate alcalins nuit à la digestion dans la mesure où elle se fait dans un milieu acide.

C'est là une quesiton complexe dont on pourrait reparler... Mais je n'ai pas et personne à ma connaissance n'a de réponse à faire aux questions que je me suis posées.

Comment traiter l'eau de la concession

Les carafes filtrantes sont à éliminer car on se trouve contraint d'engraisser les fabriquants de cartouches. Et ces cartouches, quand elles prétendent réduire le calcaire par échange résines échangeuses ajoutent, sans aucun doute, des éléments indésirables de sorte qu'il ne reste que 2 solutions, la distillation et l'osmose inverse.

La distillation

Elle à l'inconvénient de consommer de l'électricité mais on peut faire fonctionner l'appareil durant les heures creuses. Il existe un modèle de 4 litres qu'on trouve auprès de la Société Coplan (Watervise) qui m'a donné toute satisfaction. Il est prévu pour fonctionner avec un filtre à charbon actif en sortie car le chlore passe à la distillation. Ce filtrage a l'inconvénient d'ajouter une minéralité et d'empêcher une mesure exacte de la conductivité, c'est pourquoi j'ai pris le parti de filtrer en aval en recourant au filtre à sédiment et au filtre à charbon actif d'un osmoseur. J'obtiens une eau à 2 microsieverts, soit 1 ppm ou 1 mg de résidu.

Il existe un modèle de 8 litres mais il n'est pas disponible en France. Il faudrait convaincre Coplan de l'importer !

Cette eau distillée donc bouillie est indigeste au sortir de l'appareil. Il faut l'aérer en la vortexisant. Et là par besoin d'appareil compliqué (oeufs communicants en cristal rare ou appareil allemand). Un simple mixeur avec fouet en plastique à pile (aromazone) suffit. Ensuite on met l'eau dans des bouteilles de verre et on l'expose au soleil si on ne dispose pas de dynamiseur.

La faible minéralité ne pose pas de problème, on peut rendre cette eau un peu plus vivante en lui ajoutant un peu de plasma de Quinton. Prendre la version hypertonique, ça permet des économies. Un grain de sel de rose de l'Himmalaya suffit.

En ce qui me concerne je prépare un brevage dans lequel entre de la vitamine C pure (3 g.), des compléments tel que troxérutine (Veinamitol), essences d'agrumes, curcuma, extrait de thé vert etc... que je sucre avec de la Stevia.

L'osmose inverse

l'erreur à ne pas commettre c'est de se faire arnaquer en se faisant fourguer des systèmes complexes et très coûteurs avec surpresseur, réserve d'eau osmosée (une calamité) et parfois un adoucisseur en aval qui est un crime contre l'environnement. Ca consomme des tonnes de sels et on en fait quoi ? Imaginez une métropole où tous les habitants auraient un adoucisseur ! Le souci pour éliminer le chlorure de sodium des eaux usées. Une ami pourtant très écolo s'est fait blouser et les rejets de sel de son appareils parcourent une propriété en pente. Ca a donné lieu à un petit ruisseau rempli d'algues qui serpente en bordure des escaliers en ciment pour finir dans un vallon...

Pas de réserve car il faut changer régulièrement le ballon et ça coûte. Le changer car il se forme un film qui finit par donner une eau puante !

Le modèle idéal

Bien évidemment si c'est pour une famille le modèle économique que je vais indiquer n'est pas idéal. Il faut 10 minutes pour produire 1 litre d'eau osmosée à faible pression (2 bars). Et l'appareil rejette une partie de l'eau sous une forme filtrée que l'on peut utiliser pour l'arrosage des plantes sur un balcon. Il faut calculer ses besoins sachant que l'eau osmosée ne s'emploie guère que pour la boisson et pour la cuisson des aliments.

J'ai donc conjugué la distillation et l'osmose qui ne me sert que de complément. Je filtre 5 litres d'eau en un tournemain et je remplis le distillateur et le met en route à 10 heures et demi. Si j'ai oublié de distiller, j'ai recours à l'osmose inverse.

En France on ne trouve pas d'osmoseur simple à moins de 150 Euros et à ce prix là on n'a que la filtration au charbon et pas le filtre à sédiment. Et la différence entre la présence et l'absence d'un filtre à sédiment ça se voit dans la cuve du distillateur. Sans le dépôt est jaune sale. Avec j'obtiens un carbonate de calcium blanc et quasi transparent qui mousse un peu !

Les fournisseurs

J'avais donné un fournisseur allemand qui est devenu introuvable. Deux solutions pour un osmoseur simple :

http://www.watertech.fr/articles_list.php?rubrique=6

Voir en fonction du débit désiré et de la place disponible.

Sinon vous avez comme modèle de chez  Hydropure

http://www.maison-ecolo.com/boutic/bou_vpro.cgi?codepro=OSMO avec l'assurence du choix de la meilleure membrane par l'expert Bertram Palm

Mais il est moins complet (pas de filtre sédiment) mais vous pouvez l'ajouter en le commandant chez watertech qui fiat aussi une cartouche de désionisation utile si on fait de l'argent colloidal.

Personnellement je prends mes fournitures de remplacement chez Watertech. Donc pas de réservoir (surtout pas) et voyez pour le raccordement si vous pouvez vous brancher sur la sortie de l'évier. On peut brancher directement sur un tuyau de cuivre selon configuration disponible.

La dynamisation des eaux

Olivaux a répertorié de nombreux procédés de dynamisation mais il a du s'en tenir pour l'immense majorité à la reproduction de simples allégations.

Deux procédés ont fait leur preuve, le système Violet à base de condensateur à cire d'abeille et le flashage de l'eau (procédé Lavinay). L'ennui c'est que pour le procédé Violet si le firme continue de proposer des appareils non seulement ils sont chers mais je ne suis pas sur qu'il égalent les anciens modèles car d'après certaines sources la cire utilisée doit être traitée d'une manière particulière. Plusieurs firmes dont une indienne propose un système utilisant le procédé Violet mais d'après les tests sur des semis pratiqués par une de mes connaissances, le résultat n'est pas vraiment flagrant.

En revanche, j'ai eu entre les mains un appareil de Lavinay et arpès avoir bu un litre d'eau flashée j'ai été en proie à des vertiges et j'ai du me coucher. C'est actuellement le seul procédé pour lequel l'effet serait palpable. On peut utiliser un stroboscope du commerce (Selectronique) mais ils faut retoucher le circuit électronique pour abaisser la fréquence des éclair à 1 éclat toutes les 4 secondes. Il faut être ingénieur ou avoir un spécialiste dans sa manche.

Si cela intéresse je donnerai un schéma qui figure dans un livre de Pagot et une adresse pour le tube. mais je ne le ferai que si les efforts auxquels je consens suscitent un véritable intérêt autour de ce blog. soit par des abonnements à la newletter soit par des contacts directs Ce qui est catastrophique sur Internet c'est qu'on prend sans jamais dire merci ! Et ça finit par décourager les meilleures volontés.

Appel aux dons

Si vous voulez que je continue a vous abreuver de notes pertinentes, passez par la case "petit cochon", 5 ou 10 € par ci par là ça m'aide à payer mes frais de recherches. Je passe rpesque tout mon temps à traquer l'information. Cliquez sur le petit cochon, il ne vous mordra pas !

tirelire.jpg

 

04/11/2012

Le combat du Dr Mouliner

Mouliner.jpgIl y a longtemps que l'on m'en parle. Si je n'ai pas relayé son blog c'est que je ne crois pas au "pétitions" mais à la multitude des actions de blocage individuel. Il faut foutre du sable dans la machine et la gripper. Les manifestations les dirigeants s'en foutent, ça fait le bonheur des médias pendant deux jours et on passe à autre chose.

Le Dr Mouliner a repris du poil de la bête et s'est orienté vers une offensive judiciaire en dénonçant le fonctionnement interne et celui de la Justice au plus haut niveau. Et il y a sur le blog des documents étourdissants.

Les bonnes pages sont à la fin...

On rembourse à prix d'or un anticancéreux dont le rapport de l'AFSSAPS dit en substance que le rendu médical est nul ! 

Mais notez pour commencer que si le Dr Mouliner est interdit d'exercice en France, il est est reconnu par le conseil de l'ordre espagnol et remboursé à ce titre en France ! Je suis habitué aux singularités paradoxales à la française qui sont imbattables puisque j'ai du faire condamner la direction d'un établissements de droit publics qui avait un registre de commerce. Normalement il relevait des prudhommes. Heureusement que je puis me flatté d'être un juriste assez éclairé car je suis allé devant le bon tribunal, administratif en l'occurence et j'ai fait annuler la décision qui me frappait pour vice de forme. Ca m'a permis d'être payé çà rien foutre le temps qu'ils refasse la procédure. J'ai été gentil je n'ai pas voulu contester les motifs qui étaient foireux (on m'avait remplacé dans le poste par une femme de ménage espion à la solde de la patronne) mais le cirque aurait pu durer longtemps. Ca a coûté cher aux contribuables (quelques bâtons) mais ils s'en foutent, c'est pas les auteurs d'actes foireux qui paient...

Le problème est toujours le même, pour se défendre dans cette société, il ne faut pas partir de raisonnements sentimentaux mais se fonder sur le droit et être un procédurier émérite. Evidemment c'est surtout long et coûteux et compliqué pour ceux qui sont allergiques au droit. Mon premier "job" ça a été apprenti clerc de notaire. J'ai pas supporté la copie des contrats de mariage et leur duplication avec un appareil ayant recours à de l'amoniaque enfin un truc qui puait et je me suis tiré. On m'avait bien placé dans le bon arbre mais pas sur la bonne branche. Mais enfin vu la dégradation de l'appareil judiciaire sinistré notamment par la suppression progressive des juridictions de proximité, je ne regrette rien sauf que si j'avais été pugnace, je me ferai fait un matelas d'or...

Bref, la seule fausse note dans ce blog c'est un renvoi quelque part sur une vidéo parlant du centième singe et d'une mutation de la conscience collective débouchant sur l'amour. Ca je n'y crois pas. En revanche je suis persuadé qu'on peut mettre suffisament de bâtons dans les roues de la machine pour l'obliger à se réformer.

Choix de quelques bonnes pages

http://dr.moulinier.fr/que-fait-lafssaps/

http://dr.moulinier.fr/ego-sum-rex-stultorum/

http://dr.moulinier.fr/les-premieres-cles-du-combat/

Pour le reste je ne garantis par l'intérêt des liens du blog comme l'Artemisia college... mais quand on est directement menacé par le système on a besoin de voir son affaire relayée par un maximum de sites.

Pour ma part j'entends exercer mon action en faveur du discernement personnel, comme je l'ai indiqué je ne m'engagerai jamais dans une action collective car elles sont généralement menées par des mauvais stratèges et dans le meilleur des cas ils n'ont pas les moyens matériels d'agir. Ici c'est différents un syndicat de praticiens aurait pris conscience de la gravité de la situation et sans croire au miracle c'est un bon signe. Car les syndicats ne m'en parlez pas... 

Appel aux dons

Si vous voulez que je continue a vous abreuver de notes pertinentes, passez par la case "petit cochon", 5 ou 10 € par ci par là ça m'aide à payer mes frais de recherches. Je passe rpesque tout mon temps à traquer l'information. Cliquez sur le petit cochon, il ne vous mordra pas !

tirelire.jpg

 

Les mystérieuses "machines anatomiques" de Raymond di Sangro, un bel exemple de mythification sinistre...

princejpg.jpgCes fameuses "machines anatomiques" constituées par le prince de San Severo au XVIIIème siècle constituent une attraction touristique extraordinaire avec le christo velato, le christ voilé d'un goût baroque assez douteux qui orne la chapelle princière.

Ce christ constituant une performance de part le caractère apparemment transparent du voile de pierre serait un objet passablement érotique si le sujet s'y prêtait. Quoiqu'il en soit l'espèce de malaise que l'on devrait ressentir du fiat de l'incongruité de cette oeuvre est déjà en soi révélatrice des potentialités assez négatives d'une bonne part de l'art baroque bien qu'il soit fascinant.

Mais si vous voulez en savoir plus sur ces fameuses "machines anatomiques" qui constituent l'attraction principale du lieu, vous apprendrez que l'on raconte qu'avec la complicité d'un médecin dont le nom est connu. Le contrat le liant au prince serait détenu par un notaire local mais bien sûr on refuse de le montrer car très probablement cela foutrait par terre une bonne partie de la manne touristique engendré par l'attraction évoquée.

cristo.jpg

Si vous vous fiez à une page comme celle-ci (et il y en a des centaines) on vous dit que le prince est soupçonné de s'être servi d'esclaves noirs procurés par des Turcs pour ses expérience et ce sous le patronnage des fameux illuminati. Il est vrai que le prince était à la tête d'une loge maçonnique et il y a du côté de la maçonnerie italienne et napolitaine des choses passablement troubles. Néanmoins, il a été établi que les disciples de Weishaupt n'ont eu strictement aucune influence car le mouvement a promptement disparu. Seulement pour le savoir, il ne faut pas se contenter des radotages d'Internet ou de ceux des auteurs occultistes de dernière catégorie. Je tairai ma source car j'estime que ce ne serait pas rendre un service à mes lecteurs que de leur faire faire connaissance avec l'auteur auquel je pense et que j'ai connu personnellement. Cela risque de les entraîner dans un labyrinthe ou le vrai cotoie le faux de manière quasiment inextricable. des Rennes le Château aux mystères andins en passant une émanation du Roy perdu en mode canadien, le tout lié aux "compagnons" d'un certain général, vous risquez de n'en pas sortir indemne. Dans le meilleur des cas cela vous prendra un temps et une énergie précieuse. Retenez seulement que la conspiration des illuminati c'est une immense foutaise...

Tête.jpgVoici un exemple de ce genre de foutaises qui reste une foutaise en l'absence de preuves et malgré des remarques critiques assez judicieuses :

http://marie.roca.over-blog.com/article-le-72678657.html

Vous trouverez des informations historiques assez fiables sur Raymond di Sangro sur la version italienne de Wikipedia.

Finalement je tombe sur ceci :

http://www.paranormal-encyclopedie.com/wiki/Articles/Mach...

D'où j'extrait ceci :

Cependant, une étude effectuée en 2008 par des chercheurs de l'Institut d'Archéologie de l'University College de Londres a permis d'apporter une autre hypothèse explicative et de résoudre le mystère des machines anatomiques. Des échantillons ont été prélevés sur différents types de vaisseaux sanguins ; ils se sont révélés après analyse être composés de fibres de soie et de petits câbles métalliques enrobés de cire de couleur.Les deux squelettes, qui eux sont bien réels, seraient donc recouverts d'un réseau sanguin artificiel, constitué d'une trame de fils de soie et de métal recouverts de cire. L'étude ne précise pas en revanche la nature des organes conservés à l'intérieur des corps : sont-ils faux, ou s'agit-il au contraire d'authentiques organes embaumés ? 

Le fait que les machines anatomiques de Raimondo di Sangro puissent être partiellement artificielles n'ôte cependant en rien leur caractère extraordinaire : pour atteindre un tel réalisme, ces œuvres ont nécessité une extraordinaire finesse d'exécution ainsi qu'une grande connaissance de l'anatomie humaine.

embrouille.jpgEn ce qui me concerne la première impression que j'ai eu en regardant les photos de ces machines, c'est que la densité et le diamètre de la majeure partie de cet embrouillami vasculaire n'était pas réaliste. J'irai même plus loin : un anatomiste patenté devrait avoir, depuis longtemps dénoncé le caractère artificiel de ces "machines" bien dans l'air du temps. Je pense même que la fraude est visible en allant regarder de près. L'auteur de la page qui lève un coin du voile émet la thèse d'une oeuvre partiellement artificielle. Il ne risque pas de se tromper, c'est effectivement le cas puisque les squelettes sont authentiques.

Mon attention a été attiré de nouveau sur ces curiosités par la lecture d'une interview de Jacques Ravatin qui expliquer qu'à l'aide de deux sensitifs et après avoir brisé la grille magique s'opposant à l'aboutissement du voyage dnas le temps proposé, ils ont abouti à une solution qui confirme en fait ce qui se raconte à savoir que le prince aurait fait injecter un mercure plus ou moins alchimique pour en quelque sorte prétrifier le réseau vasculaire de ses victimes. Il y a bien quelque chose de très sinistre dans toute cette histoire mais je le répète, à mon avis ces "machines" sont en grande partie artificielles. Mais personne n'a intérêt à dire la vérité car ça attire du monde et j'imagine que les visites ne sont pas gratuites. Tout le monde y trouve son compte.

Que reste t-il de cette histoire ? Un prince fortuné, entiché d'alchimie, le maçonnerie et de scientisme à la mode assez riche pour subventionner des artistes afin de constituer à sa lignée une nécropole à la fois luxueuse et très ésotérique. Mais si on creuse on s'aperçoit qu'il s'agit manifestement d'un inventeur qui pourriat bien avoir "trouvé" des choses et peur être même découvert la radioactivité. Enfin il est visible que la "légende noire" résulte d'une pollution de la réalité.

Pour ce qui concerne les "machines anaomiques" la notice italienne de Wikipédia parle d'un réseau vasculaire entièrement artificiel. Ainsi une bonne part du mystère s'avanouit. Voilà ce me semble un exemple de la manière dont on doit aborder les mystères. On peut constater qu'il faut ramer parmi une multitudes de pages qui radotent et embrouillent pour trouver une page contenant le détail qui tue ! Page probablement unique et que l'on évite de recopier.

Faites les comptes ! Que reste-il du mystère des "machines anatomiques" ? Pour moi rien du tout à savoir deux sortes de mannequins semi naturels, mélange de tentative de constituer des instruments pédagogiques conçu dans un climat occultiste et dans un climat chargé d'allégories que je trouve pour ma part assez "plates", svaoir le message des statues de la chapelle dont la clef se trouve dans un ouvrage sorti des presses en multichromie (?) du prince.

Enfin la "mystification" est venue à posteriori, il s'agit en fait d'une "auto mystification collective postérieure". La famille (de descendance indirecte) a détruit les documents laissés par l'auteur des machines. S'ils étaient encore disponibles pour une étude, on verrait simplement que leur auteur s'était entichés de lubies occultisantes qui avaient court à l'époque mais qu'il parait y avoir eu derrière tout cela un chercheur et un expérimentateur assez uniquer en son genre.

L'Italie regorge d'oeuvres baroques assez mystérieuses, il est parmi les familles noble une d'entr'elles qui passent pour descendre d'une lignée "extra-terrestre" en une certaine manière puisqu'on la dit apparentée à certaines créatures apparues dans le chapitre IV de la Genèse censées avoir enseignées aux hommes les "sciences interdites". Ce à quoi je fais allusion se trouve dans un livre d'un certain A. de D. qui s'est intéressé également à une résurgence de la médecine tibétaine par Russie et Pologne interposée. Mais ne me posez pas de questions, je n'en dirai pas plus. Nous avons des problèmes plus urgent à résoudre quant à lutter contre le "Système" et je vous parlerai bientôt du Dr Mouliner et de son combat...

Il est à noter à ce propos qu'un mythe comparable existe dans le bouddhisme mais qu'il est traité d'une manière bien différente à propos notamment de l'astrologie... Tout cela pour dire que l'Occident a probablement des diables et un "Shaytan" assez particulier. Bref je ne vois pas beaucoup de différence entre le Dieu national exclusivisme, agressif et jaloux des Anciens hébreux et la figure qui constitue l'arcane même de la maléficité ! Il y a deux catégories de gens qui m'ennuient, ceux qui nient la part de l'invisible et ceux qui voient le(eur) "diable" partout. 

Appel aux dons

Si vous voulez que je continue a vous abreuver de notes pertinentes, passez par la case "petit cochon", 5 ou 10 € par ci par là ça m'aide à payer mes frais de recherches. Je passe rpesque tout mon temps à traquer l'information. Cliquez sur le petit cochon, il ne vous mordra pas !

tirelire.jpg

 

01/11/2012

Médecines et dérives sectaires

sectes.jpgL'une des armes les plus puissantes du lobby médico pharmaceutique pour garder la mainmise sur "sa" médecine consiste à faire ne sorte de qualifier de "dérive sectaire" toute pratique thérapeutique susceptible de lui échapper. A défaut de pouvoir prouver une telle dérive, on empoisonne les intéressés par la rumeur.

Une affaire emblématique parmi d'autres l'affaire Bourdin

Une histoire assez emblématique est celle de la persécution des époux Bourdin fondateur d'un centre de cure. Voir https://www.youtube.com/watch?v=43PDeV2Tfg4. Il s'agit d'un ancien généraliste ayant étudié l'acupunture. Il s'en est sorti en se reconvertissant dans des techniques de bien-être. On n'est plus la dans la médecine mais dans une "paramédecine" qui ne peut que s'avérer totalement impuissante devant les risques sanitaires encourus : risques liés aux habitations (maison à cancer, réseau Hartmann, failles, eaux souterraines etc...) additifs mercuriels et aluminiques des vaccins, occultation de la malade de Lyme et de ses satellites, intoxications aux métaux lourds, electrosmog sans parler de le malbouffe et des effets iatrogènes de la médecine chimique.

Bref, si on leur fout la paix et si ces gens paraissent bien gagner leur vie à en juger par le confort de leurs installations, je présume qu'ils ne risquent pas de faire avancer les choses en ce qui concerne la liste des priorités que je viens de dresser des priorités auxquelles il faudrait s'attaquer...

Son "holopsonie" est une mélange de chromothérapie et de préchi précha psy des plus convenus avec les discours convenus sur la mémoire du corps, un peu de massage. Bref des soins pour des gens qui ne sont pas très malades... On est loin, par exemple, de la médecine chinoise dans sa totalité ou d'une médecine ayurvédique quqoiqu'elles risquent d'être dépassées elles aussi par le trop plein de pollutions en tous genres...

Bref le centre la chrysalide est un centre de bien être, ce n'est pas une secte certes mais son patron est passé de l'acupuncture à la psychothérapie après avoir été radié de l'Ordre et les psys ont tendance à se prendre pour des "gourous". Le "Système" par ses persécutions sectaires et son exclusion a donc "fabriqué" quelque chose qui ne risque certes pas de lui faire concurrence puisqu'il s'agit non pas de médecine douce mais de médecine molle qui ne risque pas de solutionner les pathologies dégénératrices et agressives qui se profilent. Enfin je dois ajouter que quand quelqu'un qui a fréquenté un Institué catholique me parle d'Amour, je me sauve en courant car c'est bien la chose qu'ils ne savent pas faire sinon ça se saurait... La compassion je veux bien mais l'Amour c'est gluant, sucré, écoeurant, c'est juste bon pour attraper des mouches. Beurk !

Une "secte" qu'est-ce que c'est ?

Dans le bouddhisme ont parle de "sectes" pour désigner les différentes écoles, il y a les bonnets jaunes, les bonnets rouge, le petit, le grand véhicule et j'en passe. Le mot "secte" ne comporte aucun caractère péjoratif car il désigne un groupe centré sur un enseignement, en fait à point de vue (darshana) particulier.

Le fait est qu'il n'existe aucune définition juridique et pénale de ce que serait une "secte". Il n'empêche qu'il existe une multitudes de groupements plus ou moins officiels qui font la chasse aux "sectes" et dressent des listes. On est là devant un paradoxe étrange dont le monde moderne est assez familier puisque la situation est telle que sans jugement, des groupes de pression, peuvent vouer à la vindicte publique des gens et des groupes qui n'ont que le tort de n'être pas en prise avec le consensus général. Ce qui à mon avis est bien la moindre des choses si on ne veut pas se faire couilloner à tout bout de champ. Il me semble qu'en mettant systématiquement en doute et jusqu'à plus informé, tout ce qui se professe, on a des chances de percer découvrir au moins une partie de la vérité sur ce qui se trame...

Encore faut-il disposer d'une capacité de résistance et d'autonomie suffisante.

Le mot "secte" est une véritable malédiction prononcée. Je me rappelle qu'il y a 30 ans, alors que je fréquentais un Conservatoire, j'ai appris par l'élève d'un prof dont je ne fréquentais pas la classe, qu'il fallait éviter de me fréquenter car je devais faire partie d'une "secte". En fait la "secte" en question était celle de ces précurseurs qui étaient en train, par la relecture des traités, de redécouvrir les principes d'interprétation de la musique dite "baroque". Aujourd'hui, toute cette redécouverte est tombée dans le domaine public grâce à de très nombreuses émissions pédagogiques sur France Musique. Plus personne ne saurait nier qu'il existe une technique adaptée aux instruments d'époque et même un solfège ancien qui n'a rien à voir avec la façon dont on lit une partition moderne. Mais il y a 30 ou 40 ans les élèves directs ou indirect d'un certain Geoffroy Dechaume étaient traités comme des pestiférés mais après un demi siècle environ, les "produits" façonnés grâce aux pionniers sont devenus des produits de consommation courante.

Mais le domaine de l'art étant celui de l'originalité et de la singularité, ce n'est qu'une affaire de temps cepandant qu'en médecine ou des enjeux INDUSTRIELS considérables sont dans la balance, la pesanteur est infiniment plus considérable.

Changement de paradigme

Il ne fait aucun doute que la chimie devrai céder tôt ou tard la place à la physique microvibratoire sous de multiples formes. L'homéopathie a ouvert un nouveau champ a peu près en même temps que la révolution française puisque Hahnemann a vécu à cheval sur le XVIIIème et le XIXème siècle. Ce fut un contemporain de Lavoisier, le père des chimistes modernes mais si l'on y réfléchit bien, avec la dilution et la dynamisation des remèdes son arrêt de mort était programmé.

Aujourd'hui nous en sommes avec l'histoire de la "mémoire de l'eau" reprise par Luc Montagnier qui s'est juré d'obtenir la réahabilitation de Benveniste arrivé aux signatures électromagnétiques transmissibles et reproductibles par la voie numérique. Qui sait que l'on peut copier un dilution homéopathique rien que par un procédé optique faisant appel à la lumière ? Bien évidemment Boiron n'en a pas voulu... Là encore, à partir du moment où on à des souches c'est toute une industrie qui tombe à l'eau.... L'inventeur du procédé je l'ai bien connu, il est le seul à s'être attaqué correctement au problème de la répertorisation homéopathique par l'informatique. Sachant comme il fallait procédéer j'ai viré tous les logiciels existants dont certains sont vendus à prix d'or à commencer par celui d'un certain Broussalian. Avec les systèmes existants on n'a strictement aucune chance de sortir les "petits remèdes". En fait j'ai non pas jeté mais revendu tous mes répertoires sauf le "Renard" mais je ne m'en sais jamais

La médecine ça commence où ?

Si l'on veut commencer par le commencement, quelle est la première chose à considérer en médecine?

L'eau, les aliments ?

Oui et non en fait pas du tout ! Ce par quoi on devrait commencer c'est la SANTE DE LA MAISON et plus spécialement encore le lit où l'on passe un bon tiers de son existence.

Comment se fait-il que des gens qui tombent malades peu de temps après avoir déménagé ne percutent pas en pensant que leurs problèmes sont dus à leur lieu de vie, ce dernier étant probablement un "lieu de mort"...

Un exemple, je vois régulièrement sur la place un M. qui a des problèmes d'hyperacidité. pas d'hélicobacter, il est traité par "pompe à protons" et régime sans aucune amélioration. Aux dernières nouvelle sil ferait du reflux. Or récemment j'ai eu l'idée de lui demander comment ça se passait quand il vivait en ville. Réponse : je mangeais très épicé sans aucun problème !

Donc c'est il y a trois ans en déménageant que les ennuis ont commencé. Il y a donc deux solutions et pas 36. Soit le déménagement résulte ou est à l'origine d'un stress soit sa maison est maléficiée : faille possible et même probable, pollution électromagnétique, le champ des causes se restreint à deux cas de figure. Je n'exclus pas le stress car l'individu est manifestement un anxieux du type argentum nitricum. Mais bon, à vouloir trop rendre service, on risque surtout de s'attirer des ennuis et je sens une réticence à admettre la possibilité d'une cause psychique qui est à considérer à égalité avec une éventuelle cause tellurique. Ce n'est pas moi qui souffre alors j'ai proposé de faire gracieusement une mesure électromagnétique car ca ne prend guère qu'une heure.

L'INVISIBLE comme délit de fuite dans la médecine contemporaine

On ne peut manquer d'être frappé du déni qui frappe les personnes qui souffre de douleurs provoquées soit par une intoxication aux métaux lourds (amalgames dentaires en particulier) et borréliose chronique ignorée. Plusieurs auteurs de livres ont raconté comment il avait été acceuilli dans des centres anti douleur où l'on essaie de les convaincre que leur cas est du ressort de la psychiatrie.

Bien voilà, le problème c'est que dans le domaine de l'INVISIBLE la médecine officielle ne connait que sa connaissance limitée d'une psychologie que je qualifierai de très élémentaire et même de caricaturale. La psyché selon les anciens va bien au delà des "complexes" sert au freudisme et je ne m'étendrai pas sur cette foutaise qu'est le fameux "complexe d'Oedipe" car il y aurait un livre à écrire sur cette "connerie"... D'autre que moi et des plus tirés on mis en cause cette lubie typiquement occidentale...

Le "monde psychique" est vaste car il regroupe toutes sortes d'influences humaines et non humaines que l'on définit d'une manière figurée en parlant résidus psychiques, d'entités, et même de démons. Le mot en pour désigner ces forces en chinois est "Koueï" mais si on interroge un acupuncteur moderne, il vous dira que cela désigne une énergie perturbatrice qui n'est pas à sa place.

A ce propos, voici une petite histoire qui m'est arrivée et qui m'a donné à comprendre bien des choses. J'étais allé faire un stage dans un centre bouddhiste où je n'avais pas manqué de susciter des réactions agressives de la part de résidents. La contention qu'implique un monastère, chez des individus frustes peut susciter des "crises". Bref, j'étais revenu assez remonté car on m'avait fait comparaître devant le lama pour avoir pris l'initiative, n'ayant rien d'autre à faire, que de distribuer le courrier qui venait d'arriver à tel point que j'ai eu l'impression d'être tombé dans uen cellule du PC...

Je souffrais d'une toux due au froid humide contractée en Savoie. Je me rends donc chez mon acupuncteur, hélas aujourd'hui disparu et irremplaçable. Il me pique et tout d'un coup, je le vois qui court ouvrir la fenêtre, prêt à tourner de l'oeil. Comme je m'enquiers de ce qui se passe, il m'explique qu'il vient de me libérer d'une énergie perverse et que ce n'est pas du tout agréable. En ce qui me concerne je n'ai rien senti de particulier...

J'ai immédiatement fait le rapprochement entre les aiguilles, l'envoûtement et l'acupuncture, à savoir que les même objets peuvent servir à des fins opposés, savoir planter le mal symboliquement à travers une figurine servant de "convention mentale" ou au contraire le dissiper in situ Enfin il est bien vrai que toute perturbation se résume à des concentrations d'énergie indésirables qui lorsqu'elles stagnent sont nocives. 

Donc tout ce que la medecine concoit en matière d'INVISIBLE ne lui sert que de DEPOTOIR afin de se débarrasser et de se défausser de ce qu'elle ne comprend pas en faisant l'économie de prendre en considération des handicaps qui ne sont que trop patents. Elle comme elle limite le champ des investigations à celui très grossier de ses appareils de diagnostic, tout ou presque lui échappe dans bien des cas.

Le dualisme du monde moderne favorise l'apparition de "sectes"

Comment voudrait-on qu'en préconisant une médecine mécanique basée sur des procoles aveugles, des régimes passe partout qui devriaent convenir aussi bien à des intellectuels sédentaires qu'à des sportifs on ne finisse pas par provoquer un mouvement de révolte devant cette entreprise d'uniformisation qui vise à tout rationnaliser pour mieux nous exploiter.

Ne perdez surtout pas de vue que le catholicisme d'autrefois et la médecine d'aujourd'hui c'est la même chose, savoir deux "sectes" (négatives) qui fonctionnent d ela même manière. Hors de l'Eglise pas de salut, hors de la faculté c'est l'hérésie ! Les "blocages" sont les mêmes et la situation n'a pas évolué. Le dernier concile n'a vu dans les autres religions que des tentatives plus ou moins sympathique pour se rapprocher de la vérité. Les hiérarques romains ne voient dans le bouddhisme qu'un pur "nihilisme" car ils confondent "vacuité" et "néant". 

Dans une discussion autour de la religion, si vous faites perdre pied à l'interlocuteur, il se ferme et rompt. Les médecins c'est pareil, certains admettront du bout des dents l'existence de guérisseurs authentiques mais il ne feront aucun effort pour sortir de la routine imposée. Cette routine est juteuse, j'ai fait le calcul qu'à une vingtaine d'€uros la séance on peut se faire des journées de 800 €. Certes les assurances professionnelles sont coûteuses mais c'est pas la formation continue qui assassine le bubget de l'immense majorité de ces Messieurs. A ce compte là et en fin de carrière on peut être Maire d'une ville et prendre 15 jours de vacances régulièrement sur le dos d'un remplaçant.

J'ouvre ici une parenthèse pour dire que j'ai reçu copie d'une lettre envoyée par une chirurgienne à l'actuelle ministre en charge de la Santé pour se plaindre du projet actuel de sanction des honoraires abusifs. Le problème c'est que de moins en moins de gens ont la possibilité de se faire soigner et quand on a la Secu et une Mutuelle de toutes façons bien des choses ne sont pas prises en charge. Donc les seuls discours qui m'intéressent sont ceux qui proposent des mesures pour mettre fin au pillage des banquiers par la dette publique du fait de l'invention dans les années 70 de la loi Rothschild/Pompidou/Discard dont la teneur a été reprise dans le traité de Madrid. Le reste est secondaire et je pisse dessus ! Ca ne m'intéresse pas ! On sait où se trouve le tonneau des Danaïdes, il faut en remplacer le fond, le reste viendra après...

Pour résumer les choses tout est conçu pour pousser les gens dans des sectes alors dans ces conditions il ne faut pas s'en plaindre.

Deux "sectes" complémentaires

La probation des substances appelées "compléments alimentaires" que les médecins spécialisés appellent médecine orthomoléculaire ne fonctionne pas différemment de celle des médicaments allopathiques. Dans ce dernier cas, les biais sont omniprésents et dans l'autre les cohortes sont forcément réduites doù un manque de crédibilité qui est systématiquement exploités par les adversaires.

La dernière découverte d'un complément à la mode paraît être la chair du fruit du babobab réduite à l'état de poudre. Il serait riche en nutriments et avec quelque termes génériques désignant des classes d'antioxydants les mots magiques opèrent. Résultat cette précieuse denrée qui devrait être réservée principalement aux africains qui crèvent de faim se vend sur le marché européen 100 € le kilo. Mais on ne nous dit pas combien de kilo il faudrait en consommer par mois pour complémenter son alimentation de façon palpable. Alors il suffit qu'un petit mâlin ait trouvé un filon à 8,50 € les 250 g. pour s'assurer une rente copieuse. Bref je ne crois pas que c'est en bouffant du baobab que l'on peut soigner les pathologie dégénératives et émergeantesqui dominent de plus en plus le tableau.

Et des antioxydants on en trouve à la pelle, on peut en cultiver sur son balcon (capucines etc...) et l'extrait standardisé de grenade est netemment moins onéreux que le baboab. Pour le cas où vous ne sauriez pas où je veux en venir suivez la direction de mon regard : j'éviterai à présent de citer des noms. Ce n'est pas par lâcheté (tout le monde continue à se précipiter ici pour avoir des nouvelles de Michel Dogna) mais parce que lorsqu'on me demande des rectificatifs, on me fournit une doc qui pose plus de questions qu'elle n'en résoud et qui de toutes façons n'invalide pas ce que j'ai dit. J'évoque ici un problème posé par la "silice de prêle" pour laquelle on a cité des publications auxquelles je ne suis pas tenu d'adhérer puisque l'on ne m'a pas fournir les textes.

Pour en revenir à la probation des substances exploitées dans un cadre alternatif, il est probable que les études existantes sont plus fiables que les essais pharmacologiques qui sont entourés d'une grande opacité. Mais cela ne veut pas dire que les gains observés soient extrapolables et généralisables...

Revenons à la hiérarchie évoquée plus haut et qui commence par l'assainissement d'un lieu de vie si nécessaire et vous verrez que tout ce que l'on vante n'est en somme que gadgets rajoutés à des gadgets et que dans bien des cas on passe à côté de l'essentiel et si l'on prend l'exemple des intoxications par amalgame et de la borréliose et Cie, ce sont là des domaines où il faudrait pouvoir recourir à des médecins bénéficiant de toutes les facultés d'investigations désirables, or dans ces cas précis, elles ne sont guère développées qu'en Allemagne et encore !

Ce qui est révoltant c'est qu'une multitude de moyens de sauvegarde existe mais que pour de multiples raisons, ils ne sont guère accessibles qu'à des personnes très fortunées pouvant faire des centaines de kilomètres pour se faire héberger dans des cliniques plus ou moins luxueuses.

Un système démoniaque

La France s'est longtemps considérée comme la fille aînée de l'Eglise à cause du mircalce de la Sainte Ampoule. D'autres y ont vu la terre promise du satanisme... Sans aller jusque là je dis qu'elle est probablement la terre d'élection de la sorcellerie médiatique

Je sais que la "sorcellerie médiatique" est un concept dont une dame, professeur de sociologie, s'est fait une spécialité. Je l'ai tentendu à France Inter sans retenir son nom, elle existe mais si vosu googuélisez "sorcellerie médiatique" + sociologie vous ne trouverez que 3 réponses dont une est une copie de pages provenant du présent blog. Les autres renvoient à des dires d'Alain Soral que je n'aime guère pour 36 000 raisons et d'abord parce qu'il pose en "gourou".

Ce silence (assourdissant) autour des travaux d'une observatrice qui s'est penché sur certains apsetcs particuliers du mécanisme de la désinformation (et qui est une clef quant au fonctionnement du "Système") n'est ce pas quelque chose d 'extraordinaire. Comme l'Internet et quand même libre cela veut dire que si d'une part les institutions s'arrangent pour occulter toute observation relative aux travaux en la matière, ça n'intéresse pas le grand public où plutôt il a été tellement frappé d'aveuglement que nous ne serions guère que deux atypiques à avoir mesuré qu'il s'agit bien d'une "sorcellerie" au sens propre.

Car en fait qu'est-ce que la "sorcellerie" ? N'est-ce pas injecter à distance par un procédé purement rituel et répétitif une influence, une idée perverse apte à paralyser le fonctionnement normal d'un individu pour lui occasionner des souffrances voire sa propre perte ? Quelle différence entre la répétition sur le papier d'informations délibérément faussées et la projection psychique. Aucune si ce n'est que les procédés de duplication et de diffusion moderne lorsqu'ils mettent en jeu des procédés psychologiques de manipulation que l'on peut dire "scientifiquement étudiées" réussit à coup sûr là où un individu peut se heurter à plus fort que lui et percevoir le retour à l'envoyeur si le paquet n'atteint pas sa cible.

A propos de sorcellerie classique, je viens d'apprendre le décès d'une dame que je connaissait et suivait depuis plus d'une quinzaine d'années. En proie à des attaques de la part de voisines, elle a fini par succomber après son mari, aidée en cela par la médecine car à partir du moment où quelqu'un est devenu assez faible pour se trouvé balloté d'hopitaux en cliniques et de cliniques en centres de soins ou de repos, sans qu'on sache exactement de quoi il souffre, c'est foutu. Impossible d'avoir connaissance du dossier, le patient est toujours tenu dans l'ignorance. 

Sectes et panurgisme

Le phénomène sectaire relève bien du panurgisme. Il n'existe que par l'incapacité de la majorité à se prendre en charge et à affronter ses peurs. Se ranger du côté du parti dominant ou de celui d'une secte c'est choux vert et vert choux. Il s'agit dans l'un et l'autre cas d'une protection illusoire. Vous avez pu constater que si l'on axait les choses en faveur d'une vraie prévention tout azimuths la Sécu finirait par faire des économies. Mais on s'en garde bien car elle est rongée de l'intérieur par toutes sortes de parasites. Comment se fait-il qu'on paie à prix d'or une mabulance à une dame qui peut conduire sa voiture pour des séances de kiné en ville alors qu'il y en a sur place ?

Si la "secte majoritaire" formée par le commun des mortels est une tromperie car l'homme est un loup pour l'homme, le cas des sectes minoritaires n'est pas meilleur. Les sectes ainsi que leur nom l'indique sont le refuge de gens qui limitent leur monde à leur idées souvent fausse. Concernant la médecine, on peut prendre l'exemple du Dr Hamer, en bon allemand, il ne lui manquait qu'un M pour devenir marteau et il se l'est forgé. Je suis bien d'accord que certaines situations psychologiques, d'échec en particulier, sont susceptibles de provoquer un cancer. Mais ses histoires de scanners cérébraux tiennent un peu d ela boule de cristal entre les mains de fausses voyantes... Enfin il s'est formé autour de cet homme un milieu hermétique excessivement douteux.

Il est indubitable que les phénomènes sectaires existent au sein de la médecine, qu'elle soit officielle ou alternative. Ce dont il faut se méfier par dessus tout ce sont les gens qui subordonnent la médecine à un système de croyance quelconque et çà passe en général soit par des conceptions psychologiques particulières voir un "néo spiritualisme" quelconque.

Je suis bien place pour savoir à quel point tout cela est funeste car il se trouve que j'en ai fait le tour. Je n'ai pas à raconter mon parcours mais je puis dire que je n'avance rien à la légère puisque je peux bien dire que je ne suis entré dans un certain milieu que pour le combattre et le miner de l'intérieur. Ce  "millieu putride" formé par les soit-disant disciples d'un français converti à l'Islam est aujourd'hui agonisant après avoir produit son lot de scandales mémorables. Quelques vieilles barbes radoteuses y sévissent encore mais elle ne tarderont pas à crever et à faire place nette. Qu'en restera t-il ? La seule chose sûre que son chef de file a annoncé est que nous vivons la fin d'un cycle, mais la fin n'est pas pour le 21 décembre prochain, ça peut encore durer un moment... Cette idée d'une fin de cycle est devenu un lieu commun, nous sommes bien au bord d'un précipice et si Dogna compte sur ses "extra-terrestres" pour nous tirer du présent merdier, quand on me parle d'extra-terrestres je pense immédiatement à des djinns pas tellement fréquentables. Jacques Vallée et Bertrand Méheust ont fait des remarques intéressantes à ce sujet...

La solution : être une secte réduite à sa propre personne

S'il est une chose que j'ai apprise en 65 ans c'est de ne jamais faire confiance à un groupe. On peut à la rigueur faire confiance à des individus que l'on connaît bien (quand on n'a pas d'autre choix) mais les groupes c'est de la merde. Si on compare les associations aux lobbys qu'est-ce qui les différencie hormis la puissance financière.

C'est que dans le cas des lobbys et des groupements professionnels non seulement ils influencent le droit mais paient des armées de juristes pour défendre leurs intérêts intenter des procès en diffamation dissuassifs tandis que les associations sont en général formés de gens sentimentaux qui ne connaissent rien à l'état du droit et qui s'ils avaient les moyens de payer des avocats se tromperaient de stratégie en embauchant des incapables.

Qu'est-ce qui fait que je tien un langage différent de ce qui se pratique en général :

Non seulement, j'ai acquis certaines connaissance médicales en passant 7 années dans un milieu universitaire, j'ai lu l'essentiel de ce qui est paru sur les sujets qui nous occupent mais je suis juriste et j'ai même exercé en tant qu'expert. Et je ne me cantonne pas à la médecine, j'ai étudié l'histoire, les philosophies, les religions. Bref il n'y a guère qu'à la mécanique et à la plomberie que je ne me suis pas frotté. La mécanique parce que c'est grossier et salissant, la plomberie parce que l'eau est plus difficile à maîtriser que l'électricité. Mais s'il le fallait je serais tout à fait capable de démonter une pendule, un moteur ou de faire une canalisation.

Alors qu'en j'entends prêcher en faveur des "spécialisations" je hurle. C'est justement le problème actuellement que de faire collaborer toutes les disciplines "pointues" de la physique sous diverses formes et de la biologie.

Vers une "nouvelle magie"

J'ai évoqué plus haut le conflit entre deux paradigmes qui est illustré par l'histoire de la mémoire de l'eau. A partir du moment où un des découvreurs du virus du Sida s'intéresse à certaines des aspects de la question et qu'il a dut s'exiler en Amérique et maintenant en Chine après avoir été pastorien, je me dis que ça ne peut pas être une illusion.

L'homéopathie a constitué un premiers pas occidental vers une énergétique. Le problème c'est que le mot est devenu un véritable foutoir. Tout est énergétique. Le mot "énergie" est devenu magique seulement comme on ne sait jamais ce qu'il recouvre il est bien évident que ça ouvre la voie au charlatanisme. Et l'on peut tenir pour assuré que quand des marchands parlent d'appareils basés sur la physique quantique, si leurs appareils sont valables de toutes façon, ils racontent n'importe quoi et ne savent même pas de quoi ils parlent. Mais ce n'est pas gênant puisqu'ils s'agit d'impressionner les gogos et de les manipuler pour leur tirer leur fric. On peut donc tenir tout discours à base de physique quantique comme n'étant que vulgaire tromperie et simple habillage réthorique. Mais c'est pratique avec ces histoires de particules ubiquitaires, on peut justifier n'importe quoi...

Mais en ce qui me concerne je ne manque pas de me souvenir que tout cela relève encore de l'atomisme grec et que d'un certain point de vue traditionnel, il s'agit d'une philosophie contestable dans la mesure où elle célèbre le primat de la matière mais ce que je reproche aux gens qui se sont occupés de ces questions, c'est de répéter comme des pérroquets les antiennes de leur "maître à pensée" (cette fameuse "boussolle infaillible") sans s'être soucié de développer ce genre de question. Mais en revanche sur les billevesées à base de "Roi du Monde" d'Agartha et Cie on est intarrissable et on continue à mouliner dans ce yogourt trop occultiste à mon goût... Je ne sais pas trop comment s'accorde les "particules" et les "ondes" mais ce dont je suis sûr c'est qu'il existe une physique que l'on peut appeler "microvibratoire" et elle est opérante. Les nuisances de l'électrosmog le prouvent !

Ce qui m'a beaucoup intrigué lorsque j'investiguais sur la "radiesthésie" c'est la prétention de la radionique à agir à distance. Cette action existe mais le problème de ces graphiques ou de ces appareils est de svaoir s'ils agissent par eux-mêmes ou s'il ne s'agirait pas de la matérialisation de certaines conventions mentales ? Je penche pour cette solution car une malédiction n'a pas besoin de support formel en dehors de la parole mais c'est un cas un peu particulier qui peut résulte en général de circonstances particulières et d'une certaine synchronicité.

Pour en revenir à la médecine au sens large, on en est arrivé au domaine des copies vibratoires de substances matérielles telles que des produits de la médecine orthomoléculaires et ça marche. J'exprimente en ce moment diverses choses qui relèvent de la "magie" tant ancienne que moderne et je constate des effets qui ne sont nullement dus à la suggestion. Ainsi quand on utilise une "amulette" destinée à développer certaines facultés et qui nécessite d'être "activée" régulièrement, et qu'on la met à l'épreuve pour l'apprentissage d'une page de musique instrumentale compliquée à mémorisée par le caractère répétitifs d'accords ou d'intervalles avec d'incessants changements subtils et qu'au bout de deux séances avec les moyens de travail classiques ça marche alors qu'elle vous rebutait depuis des semaines, on est obligé de croire que ce n'est pas de la suggestion. On ne peut rien contre quelque chose qui est aride, rébarbatif et ingrat, le découragement et l'abandon est inévitable.

Cela dit ne vous attendez pas à ce que je rentre dans le détail de certaines pratiques. J'estime qu'elles sont incompatibles avec la teneur du monde actuel et que cela relève d'une "cosmologie" dont on n'a ici sous nos latitudes que des résidus. Il faut néanmoins savoir que certaines choses existent. Considérer nos ancêtres comme des naïfs susceptibles d'avoir avalé les plus grosses couleuvres est pour le moins excessif car il n'y a jamais de fumée sans feu même s'il y a souvent plus de fumée que de feu...

Quant à la médecine, je ne peux que déplorer la fermeture entre la médecine académique et les solutions dites alternatives du fait qu'elles sont rejetées. Indépendamment des intérêts en jeu, il faut bien se résoudre à souligner que pour être un médecin généraliste opérationnel il faudrait maîtriser tant de choses basiques à mon sens mais non enseignées dans les facultés qu'il est pratiquement impossible de rassembler tout cela chez un seul homme, d'où la tendance des thérapeutes qu'ils soient patentés ou irréguliers à s'enfermer dans un système.

J'ai pour règle ce principe : l'effet d'un traitement doit être autant que possible prouvé par des moyens objectifs, ce que l'on appelle des examens ou analyses. Quand il s'agit d'un malaise existentiel plus ou moins vague toutes les manipulations sont possibles quoique peu durables. La médecine académique dispose de moyens excessivement limités de diagnostic qu'elle a tendance à utiliser à tort et à travers et plus mal que bien (et le plus souvent inutilement), mais au moins il s'agit de bases à peu près sûres.

Je ne répéterais jamais assez que beaucoup de gens me contactent à propos d'argent colloïdal et Cie sans vraiment savoir pourquoi exactement ils veulent se traiter ainsi.

Quant aux remèdes "micro vibratoires", on retombe sur le problème de l'homéopathie, c'est de l'eau (ou de la poudre) l'analyse n'y trouvera rien et là il suffit d'un bon bagoût pour vendre n'importe quoi. Il y adonc un risque. Là encore, je ne ferai jamais de publicité pour ce genre de pratique d'abord parce que ce genre de choses peut être assez compliqué à mettre en oeuvre. Avaler une poignée de gélules c'est facile, s'imposer sur tel plexus plusieurs petits flacons tant de fois tant de minutes par jour, ça nécessite d'y penser. En plus certains articles de cette médecine nécessite de ne pas dépasser le temps imparti sous peine d'aggravation au moins apparente.

Enfin si on commençait par se préoccuper d'assainir à peu près correctement son lieu de vie et ce que l'on consomme, on peut escompter passer à travers pas mal d'ennuis. La toxicité des amalgames c'est une chose, ne pas pouvoir les enlever sous peine d'aggraver la situation en passant la roulette autour ou dedans, c'est terrifiant, éliminer le poison c'est le parcours du combattant tant il y a désaccord sur les méthodes mais ce qui me soucie le plus ce n'est pas la borréliose car c'est facile à diagnostiquer, ce qui me parait le plus redoutable c'est la pollution en général et d'abord celle provenant du sous sol et de cette saloperie de réseau Hartmann "créature" issue semble t-il de la pollution électrique. Quant à cette dernière, on peu aisément la mesurer. Y remédier est plus délicat mais là au lieu de dépenser une fortune en se reposant sur les dires d'une professionnel qui va visiter la baraque au pas de course ou se faire payer très cher pour rentrer dans le détail, mieux vaut acheter une paire d'appareils et apprendre à s'en servir et faire marcher sa cervelle quant aux mesures à prendre.

Bref, s'il y a parmi mes lecteurs des gens capables de travailler sur plan pour des diagnostics d'habitation, je peux sans doute leur procurer des clients s'ils font la preuve de leurs compétences. Mais il est vrai que quand ils sont fiables, ils n'ont nul besoin de pub et on ne les trouve pas facilement. 

Une lecture salutaire pour terminer

J'évoquais plus haut un parcours qui aurait pu se solder, si j'avais suivi certains modèles par une "islamisation" à laquelle je me flatte d'avoir échappé quand d'autres après moultes aventures très chrétiennes, se sont embarqués dans le giron d'un certain soufisme, au demeurant assez libéral...

Une personne à laquelle je pense m'a suggéré de lire de Jean Soler Qui est Dieu ? C'est un autre converti que l'on me dit imperméable au symbolisme ce qui est paradoxal de la part d'un ancien psychanalsyte qui le lui a conseillé et non son maître spirituel car alors je me serai gratté la tête...

Ce livre démontre sur la base de "six contresens sur le dieu de la Bible" que les rédacteurs de ce texte dit "sacré" étaient monolâtres et qu'ils ne sont devenus monothéistes que fort tradivement. Monolâtres cela signifie la reconnaissance implicite d'autres dieux que Yahvé, sorte de "dieu national" dont ils attendaient qu'il les aide à dominer le monde. Effectivement, de ce polythéisme fondamental, il en existe de nombreuses preuves mais ce que l'on ignore c'est que Yahvé eut une compagne que l'on a honorée dans le Temple de Jérusalem...

Enfin ce livre postule que monothéisme = extrémisme. Cela faisait une trentaine d'années que je n'ai cessé de le chanter sur tous les tons dans un certain "milieu" et bien évidemment on m'a diabolisé et comme cela n'arrive pas à tout le monde, je considére cela comme un honneur et un témoignage de respect. En effet, si on parcourt la littérature à laquelle j'ai fait allusion l'Orient y est opposé à l'Occident et l'Occident y est accusé, à juste titre, d'avoir contaminé par ses doctrines activistes, le monde entier. On pourrait donc reprocher à l'école (ou la "secte" évoquée) de n'avoir pas été au bout de sa logique et d'avoir vu dans l'Islam une sorte de trait d'union et de planche de salut qu'il est crévé au même titre que les deux monothéismes précédant d'une tendance littéraliste et extrémiste devenue assez menaçante et qui ne pourrait cesser d'être que si la société de consommation n'avait pas creusé les inégalités au point que l'Occident après deux guerres mondiales tend a devenir très explosif.

On ne manquera pas de juger comme étant assez faible la dernière partie qui fait des guerres de religion du catholicisme en butte aux hérésies et à la Réforme, ainsi que du nazisme et du communisme des avatars de l'extrémisme contenu dans le monothéisme. je connais par coeur les arguments que l'on ne manquera pas d'invoquer si un monothéiste se hasardait à vouloir répondre mais le fait est (et je n'en démordrai jamais) que la rigueur propre au monothéisme engendre non seulement des extrémismes mais favorise une "pensée unique". Or c'est bien ce qui caractérise la pensée occidentale tandis que l'Inde a développé une science des points de vues et l'Orient en général une diversité de religions et donc de "cuisines spirituelles" plus aptes à satisfaire la multiplicité des tempéraments.

Un éclairage sur le "sectarisme occidental"

La seconde partie mise à part, il reste que les six contresens relevés sont bien réels et que le monothéisme tel qu'il est conçu actuellement est un acquis tardif. Le passage d'un paradigme monolatrique au véritable monothéisme constitue bien et quoique l'on en dise une rupture et là où existe une rupture, il n'y a plus de tradition...

Je propose ce livre car il se lit rapidement et il apporte un éclairage sur une chose qui n'appartient guère qu'à l'Occident et cette chose c'est bien le SECTARISME sous toutes ses formes. Sectarisme qui résulte d'un abus des approches analythiques qui finissent par littéralement "tuer" ce qu'ils s'agit d'observer en le démambrant, de sorte qu'il ne s'agit que d'un "cadavre".

Appel aux dons

Si vous voulez que je continue a vous abreuver de notes pertinentes, passez par la case "petit cochon", 5 ou 10 € par ci par là ça m'aide à payer mes frais de recherches. Je passe rpesque tout mon temps à traquer l'information. Cliquez sur le petit cochon, il ne vous mordra pas !

tirelire.jpg