Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/01/2016

Sur le commerce juteux de Thierry Casanovas (regenere.org)

casasnovas.jpg

Témoignage de dernière minute :

Je viens de lire votre article au sujet de Thierry C., je lirai peut-être la rubrique plus tard. Je l'ai connu en formation de naturo, justement. Il est resté un an, comme moi dans cette école et s'inspire effectivement des enseignements de "naturopathie orthodoxe" de Marchesseau et de ceux d'Albert Mosséri en "hygiénisme". C'était quelqu'un de plutôt sympa à l'époque. Je constate le changement de personnalité depuis longtemps. Vous êtes, à mon humble avis, tout à fait dans le juste à son sujet et je vous remercie de donner votre témoignage à son endroit, ce que je fais également à chaque fois que je le peux.

Quand je parlais d'un recyclage d'airs connus... Nous y sommes Marchesseau et Mosséri ! Ledit Mossieri qui dans l'Aube proposait des cures de jeunes thérapeutiques et faisait payer très cher une hôtellerie plutôt très spartiate. C'était un grand crudivoriste mais sans les instincts à la Burger... Il a du reste été poursuivi mais bon ça ne signifie pas grand chose. Je m'en souviens très bien de Mosséri, c'était dans les années 60/70, j'habitais au nord de la Loire pas très loin à peu près sur le même parallèle que lui... La personne qui m'a mis le pied à l'étrier était très influencé par cet hygiénisme.

Mosséri a fait connaître le régime dissocié de Shelton. Je l'ai pratiqué ce régime et j'ai fini par avoir mal aux fesses et comme je passais plusieurs heures par jour assis sur un banc d'un conservatoire cela devenait préoccupant, alors une bonne âme m'a expliqué qu'on risquait une désassimilation à trop dissocier. Or si ma mémoire est bonne le Dr Carton avait prévu la chose... Je n'ai retenu qu'une chose de Shelton : ne pas mélanger sucre, miel et farineux. Ça fermente. Si je mange du pain d'épices, je peux être sûr d'avoir des remontées acides. Alors les pâtisseries orientales, une hérésie !

Marchesseau pour qui le gros problèmes c'était les "colles" (et les cristaux), pas très scientifique cette histoire de "colles". On est dans une certaine conception d'une médecine humorale assez "grossière". Je m'excuse mais tout cela est quand même un peu "dépassé" mais surtout c'est du délire que d'y voir une la solution à tous les problèmes... Ils se sont complexifié avec des histoires de pollution diverses qui n'existaient pas encore à l'époque...

C'était la grande époque de la Vie Claire (Geoffroy) sorte de coopérative (dont j'étais client) qui a joué un rôle utile pour l'époque mais qui en faisant la promotion de l'huile de tournesol s'est quand même planté... Le Casasnovas il retarde sur bien des choses...

Mise à jour du 01/02/15

J'aimerais à l'avenir que l'on cesse de me demander un jugement ou un avis sur l'activité de sites en vogue comme celui de Casasnovas, Venensson etc... Tous ces sites étant adossés à diverses combines rémunératrices directes ou indirectes ou à des groupuscules de presse style Michel Dogna et Cie ou encore Dupuis alias Vincent Laarman et all, je ne peux pas en dire de bien. Même chose pour des compléments alimentaires vantés par tous ces lascars.

Vous avez dit "égo" et ... jalousie

On m'annonce un déluge de réactions à l'article ci-dessous. Pour l'instant je n'ai reçu que deux mails bien différents. Le premier met ma réaction sur le compte de mon "ego". Pourquoi ne pas m'accuser de "jalousie" le temps qu'on y est...

Du reste quelqu'un a prononcé le mot sitôt après que j'eusse terminé cette MAJ. Franchement, non je n'ai pas envie d'être à la place de ce personnage ! Lorsque je ne serai plus de ce monde je crois que je laisserai un autre genre de souvenir et je parle d'un autre que "Metzger"...

Quand aux "idéalistes" on en crève de l'idéalisme et des utopies et un "idéaliste" avec un aussi riche catalogue d'articles les plus divers ça prête à sourire.... 

On me reproche aussi un délit de "sale gueule". L'existence d'une science traditionnelle, ancêtre de la morphopsychologie, justifie dans une certaine mesure certaines impressions négatives. On m'oppose que ce type est sincère, il l'est sans aucun doute mais faut-il rappeler que l'enfer est (réputé être) pavé de bonnes intentions... Mais est-ce que cela suffit pour être crédible ? 

Un autre lecteur me demande un avis sur une vidéo intitulée "gratitude" qu'il était en train de regarder alors qu'il a reçu mon post. Il a pensé trouver le salut vis à vis d'une femme qui lui pourrit la vie dans cette vidéo et il me parle d'une autre vidéo, tournée avec Jade Allègre que je connais que comme l'auteur d'une thèse intéressante sur les emplois thérapeutique de l'argile. Il parait qu'elle tutoie aussi les gens.

Alors mettons bien les choses aux point, je suis abonné aux news de regenere.org mais je ne les lis jamais, ils arrivent (avec ceux du Pr Joyeux et all) sur un des compte mail que je considère comme une sorte de poubelle. Parfois pour accéder à une info il faut donner un émail alors j'ai des comptes sacrifiés pour ce genre d'opérations. En d'autres termes, je n'ai jamais pris au sérieux ce type car il recycle quantité de lieux communs "naturo" et n'est pas loin de considérer le cancer comme une plaisanterie, ce qui est totalement irresponsable.

En fait les pages que j'ai relayées ci-dessous datent de fin 2014, elles dates de 15 mois pour la plus ancienne et je ne m'en était pas rendu compte. N'ayant pas fait gaffe j'ai cru à une "révélation" datant de 2 mois (voir le premier titre). En fait la situation est claire : Casasnovas c'est comme s'il n'avait jamais existé. En septembre 2015, j'ai écrit ceci : J'ai pris l'exemple d'une vidéo de regenere.org sur la guérison d'un Hashimoto (thyroïde) par un régime. Le témoignage vient d'un médecin qui a pu se passer de Levothyrox. Je savais que planter son cul sur une chaise c'était passer une heure pour découvrir qu'elle aurait fait le régime de Seignalet. J'ai donc demandé à une hypothyroïdienne de s'atteler à l'écoute. Or elle m'a confirmé ce que j'avais deviné.

Il suffisait de faire, dans la case à gauche, une recherche dans le blog sur "regenere.org" pour deviner ce que je pense du personnage qui en est le centre.

Ainsi après s'être servi de tiers pour toucher des commissions semble avoir monté lui-même sa propre boutique. Voici ce que donne le Whois :

Admin Name: Thierry Casasnovas
Admin Organization: REGENERE
Admin Street: Le pain de sucre
Admin City: montescot
Admin State/Province: 91
Admin Postal Code: 66200
Admin Country: FR
Admin Phone: +33.000000000

L'association a sa boutique. C'est légal, une association peut faire des affaires mais elle n'a pas le droit de reverser des bénéfices, en revanche elle peut avoir des salariés et un président peut être rémunéré en tant que consultant et présentement T.C. joue sur les deux tableaux. Voici pour ceux qui sont "bouchés" une photo de la boutique. Quand on en arrive à vendre autant de choses, on n'est plus dans la philantropie et il est malvenu de réclamer des dons par dessus le marché. Maintenant voyons au plan "documentaire et scientifique".

Casasnovas ne cesse, il faut le répéter, de recycler des vieux plans "naturos" archi rebattus. Mais voilà les gens ne savent plus ou ne veulent pas lire. Il leur faut des "vidéos" or l'audio visuel travaille sur l'illusion, la séduction par l'émotionnel. C'est quasiment le dernier qui cause qui a raison ! Un texte vous pouvez y revenir prendre du recul, vous documenter ailleurs, y revenir et l'éprouver. Une "vidéo" vous êtes systématiquement manipulé et comme il faut au gens des solutions simples et miraculeuses ça marche.

Maintenant les jus frais oui pourquoi pas dans certains cas mais comment savoir que ça va convenir à Untel et pas à Untelle ? Prenons un exemple quand la thyroïde est en cause je commence par inciter les gens à d'abord tout mettre en oeuvre pour corriger un réglage hormonal mais le réflexe est bien sûr de chercher ailleurs. Ah je fondais, voilà je reprends du poids donc on cherche des compléments amaigrisseurs ! Mais on ne pense pas à me dire si le dernier réglage à produit un résultat sur la frilosité par exemple. Ben oui toute femme pense d'abord à sa "ligne", alors je suis obligé, gentiment, d'expliquer qu'il ne faut pas se disperser...

Non c'est pas comme ça qu'il faut faire car en prenant un complément (souvent complètement bidon) on se détourne de la cause essentiel. Donc dans ce cas la personne a besoin d'un médecin et si la Levo ne marche pas je l'incite à réclamer ou de l'Euthyral ou un complément et de cynomel, ce n'est qu'après avoir équilibré le réglage que l'on peut éventuellement parfaire avec une complémentation. On parle de perméabilité intestinale, ça existe, on peut commencer par supprimer le gluten mais passer du jour au lendemain à un régime de jus donc crudivore c'est l'aventure.

Extracteurs : une offre pléthorique qui démontre sur Casanavas surfe sur une vague devenue "grand public"

Et puis vous avez vu les prix des extracteurs, ça va de 90 € à plus de 500 € or ce n'est pas la propagande de T.C. qui a permis l'éclosion de centaines de modèles disponibles, cette vogue est bien la preuve que ce personnage ne fait que refourguer indéfiniment des vieilles "marottes". Ce qui me gave c'est que malgré tout les efforts que je fais pour montrer que la médecine est une chose très complexe, qu'il faut beaucoup de connaissance et beaucoup de discernement pour penser tiens dans ce cas précis je dois agir sur telle touche du vaste clavier, on persiste à me poser des questions qui n'ont pas lieu d'être.

Alors bien évidemment quand je vois qu'un type comme celui dont on parle engrange sur les deux tableaux en ne faisant rien de bon et de sérieux, ça m'agace. Il est vrai que les dons de mon côté ça n'afflue pas mais ce qui m'agace n'est pas qu'il se gorge mais que les gens soient assez bêtes pour ne pas comprendre que ce type est totalement incompétent en matière de diététique et qu'il n'a strictement rien inventé et ne fait que systématiser des vieilles recettes. Enfin cela fait un demi siècle que je m'intéresse à la médecine naturelle en particulier et je le répète ce type fait du neuf avec du vieux et de façon trop extrémisme. Mais l’extrémisme est à la mode en ce moment et pas seulement dans le domaine religieux ! Bien évidemment si quelqu'un mangeait comme un porc et s'il sallège son régime il n'en peut résulter que du bien mais de là à guérir toutes sortes de amaladies réputées incurables, faut pas charrier !

Enfin concernant la disparité des prix des extracteurs, si quelqu'un d'indépendant commercialement, permettaient à ceux qui veulent recourir à un extracteur de faire des choix conciliant la qualité et l'économie, ça serait un progrès. Comment voulez vous choisir ? Çà va être forcément le plus cher qui sera le meilleur ? Enfin commencez par réfléchir au fait que trouver des légumes ou des fruits bio de qualité et bien murs : faut courir et ça coûte très cher. Et pourquoi le jus et pas tout le légume et tout le fruit ! En fin de compte pourquoi pas les crudités tout simplement ?

On n'est pas sous les tropiques, des jus à outrance en toutes saisons, c'est de la folie, il me semble que c'est Masson qui avait indiqué que les jus d'agrumes le matin c'est pour certains tempéraments quasiment du suicide. C'est toujours le mythe de la détoxication, mythe essentiellement "puritain" que tout cela. Désolé mais le Paradis terrestre c'est fini depuis longtemps. Bien sûr qu'il faut de désintoxiquer mais en commençant par la tête !

Mon Dieu ce que nos contemporains peuvent être bouchés !

Capture regenere.org.JPG

Pour finir avec un psychologisme" très "bisounours"

Quant au "prêchi prêcha" c'est l'éternelle resucée du neo spiritualisme du new age en vogue avec l'amour conjugué à toutes les sauces. Si après tout ce que j'ai écrit à ce sujet on n'a pas encore compris qu'il y a belle lurette que je m'éfforce de dénoncer tout cette "lavasse". Dès que quelqu'un montre un peu les dents, il est censé être déséquilibré. Si vous ne comprenez pas qu'il existe des situations où il faut bousculer les gens et les dégager s'ils s'inscrustent avec le moraline de merde, il me semble inutile de poursuivre...

Ecoutez les vidéos où il parle de Jésus-Christ, lui demande de" faire le boulot" contre les gens qui lui posent problème et vous verrez le niveau.

Je signale à toutes fins utiles que dans un espace moins virtuel, je me suis quelque peu spécialisé dans la dénonciation des "gourous" assez dangereux puisqu'il s'en trouve qui on séduit des légions d'universitaires spécialisés en sciences de religions. Bref tout cet amateurisme excessivement démagogue et populiste d'un vulgaire "branleur" me gave !

====================

Il aura fallu qu'une lectrice souffrant de Hashimoto me demande un "avis scientifique" pour que je me décide à faire des recherche au sujet de cet ancien junkie qu'ets Thierry Casanovas. Et voici ce que j'ai trouvé :

http://rue89.nouvelobs.com/2014/12/28/tres-juteuse-genero...

http://rue89.nouvelobs.com/2014/11/26/thierry-casasnovas-...

Cela n'est qu'un échantillonnage, des avertissments et des critiques plus discrètes ont été répandues sur la toile.

A présent vous êtes au courant, le mec touchait 36 € par extracteurs vendu et il a les dents longues et veut à présent voler de ses propres ailes pour toucher un max. Et au final il a condamné 6 salariés au chômage à cause de sa voracité. Bref, il mériterait d'être roué de coups. Des gens comme cela il faut les mettre hors d'état de nuire sans le moindre scrupule. Alors faites circulez l'infos contenue dans les pages indiquées.

Bonté divine foutez vous dans la tête, une bonne fois pour toute qu'il n'y a pas de régime miracle et surtout pas de régime applicable à tout le monde. Si vous voulez essayer le crudivorisme commences par le régime Seignalet mais progressivement. J'ajoute que je parle peu de régime car un régime doit être individualisé et le meilleur système de diététique, le plus raffiné que je connaisse vient de la médecin chinoise mais il réclame des connaissances qui ne s'improvisent pas. Enfin l'état sanitaire de la population n'est plus comparable à l'état sanitaire de celle d'une société traditionnelle ne connaissant ni engrais, ni pesticides, ni OGMs, ni médocs pourris, ni pollution électromagnétique et j'en passe...

Enfin regardez la gueule et le corps ravagé de ce mec, vous croyez qu'il est guéri de sa défonce ? J'en doute ! Peut-être qu'il ne se défonce plus sauf en débitant son "prêchi prêcha" sur Youtube, mais il souffre visiblement d'un problème de dénutrition sévère et son régime ne l'a nullement arrangé.

Regardez l'endroit où il vit et dans quel cadre il fait sa démonstration, c'est tout juste si on n'aperçoit pas des poules déambuler dans la pièce, je vois un tas de cagettes dans un coin. Certes il doit acheter les fruits et les légumes en gros mais il aurait pu faire son cinéma dans un endroit plus photogénique !

Arrêtez de faire des dons à cet arnaqueur et arrêtez de croire à des miracles ! C'est fou ce que nos contemporains sont devenus crédules.

29/01/2016

Le second procès du Dr Bry pose question : un vaccin laisse t-il des traces et lesquelles ?

Tétanos.jpgJe dis second procès car le Dr Bry a déjà eu à faire avec la justice ordinale en 2001 pour avoir prescrit des isothérapiques de vaccins pour corriger leur effets indésirables des vaccins. Il lui a été reprocher d'utiliser un technique d'homéopathie séquentielle. D'après infovaccins le Conseil National reprochait au Dr BRY :

  • d’attribuer les troubles de l’enfant aux vaccinations,
  • de pratiquer l’isothérapie séquentielle de manière habituelle, et sans examens complémentaires,
  • d’employer des procédés thérapeutiques insuffisamment éprouvés,
  • de jeter la suspicion sur l’utilité des vaccinations chez les jeunes enfants en leur faisant courir des risques injustifiés. Le journal qui rapporte ces faits signale que certains confrères évoquent la personnalité du Dr BRY mais aussi celle du plaignant “très engagé dans la lutte contre les sectes”.

La plainte à son encontre n’émanait pas de patients mais d’un confrère pédiatre le Dr MIET, très engagé dans la lutte contre les sectes est-il précisé...

Je relève dans un article cité dans le post précédent ceci :

L'ARS a procédé à la saisine de cette chambre disciplinaire en application du non-respect du code de la santé publique et de la déontologie professionnelle qui interdit à un praticien de produire de faux documents. Le carnet de santé du jeune porte trace des étiquettes correspondant à des lots, ainsi que la signature du Dr Bry, mais les examens biologiques concluent à l'absence de trace de vaccination.

L'ARS était dans son droit et à sanctionne la thèse d'une fausse certificat.

Quant à la question de savoir si l'état de la science permet de prouver l'absence de vaccination, elle implique de déterminer quelles traces le vaccin contre le tétanos doit laisser dans le sang.

Elle (l'avocate de la mère de l'enfant atteint de tétanos) met en avant la déclaration de la mère de l'enfant selon laquelle « celui-ci est à jour de vaccination contre le tétanos ». L'avocate considère que, si les examens ne prouvent pas la présence d'anticorps – les vaccins ne sont pas protecteurs à 100 % – on n'apporte pas la preuve scientifique absolue de l'absence de vaccins.

En d'autres termes la défense de l'autre mère ayant eu recours au Dr Bry a nié implicitement la fausseté du certificat produit (avec les numéros de lots) laissant entendre que, si en dépit de la vaccination qui a bien eu lieu, on n'a pas trouvé d'anticorps, c'est que le vaccin serait de toutes façons inefficace.

La vraie question est : peut-on réellement prouver, par la voie biologique, l'absence d'une vaccination ?

Le praticien, interrogé directement sur les attaques de ses collègues de l'hôpital Clocheville, s'estime non responsable, et victime de la malveillance de ceux-ci. « La plaie souillée a vraisemblablement été mal gérée par l'hôpital », affirme-t-il… Le tétanos aurait donc été attrapé à l’hôpital, c'est fort de café, une infection nosocomiale soit mais le tétanos c'est hautement improbable.

Un médecin du jury l'interpelle : « J'ai vu, au cours de ma carrière de chef de clinique, une cinquantaine de cas de tétanos ; un enfant vacciné correctement ne contracte pas la maladie. »

Le tétanos n'immunise pas par le vaccin basé sur une anatoxine devrait produire des anticorps. Ne trouvez vous pas cela bizarre ?

Là il y a problème : d'après un bulletin épidémiologique un patient atteint de tétanos ne développera aucune immunité à la suite de l’infection. Donc pas d'anticorps. Alors d'où vient-il que le vaccin lui en produirait ? De 2008 à 2011 le nombre de cas (ils sont à déclaration obligatoire) aurait été de seulement 36. Ce qui pose la question de savoir comment un chef d'une clinique provinciale peut revendiquer le traitement d'une cinquantaine de cas de tétanos.

Cela fait au total deux questions à élucider !

Un article du Dr Scohy sur le tétanos

Je suis réservé à propos du Dr Scohy mais voici un de ses meilleurs articles qui concerne justement le tétanos et il indique les moyens de s'en sortir avec du sulfate de magnésium à défaut du chlorure injectable. L'auteur n'a pas l'air de savoir que deux laboratoires fourniraient encore du chlorure injectable à raison de 1 g. par ampoule de 10 ml. A vérifier... Et si c'est disponible avoir une boîte d'ampoules sous la main en cas de nécessité. Et en cas de blessure suspecte débridage, nettoyage plus de l'eau oxygénée.

28/01/2016

Troisième condamnation du Dr Philippe Bry : un arrière plan de "dérive sectaire" caractérisée

ob_7728b8_p-bry.jpg

J'avais oublié dans mon décompte la condamnation de 2001 à deux mois d'interdiction. Mais il faut bien dire qu'elle n'était nullement justifiée. La première est inique, la seconde porte sur un usage de faux, la troisième est bien différente, elle porte sur une entorse grave à l'éthique d'un médecin or je suis en mesure de prouver qu'il y a derrière l'effet d'une dérive sectaire qui n'a absolument rien à voir avec la pratique de la médecine... 

Sur le volet vaccinal voyez d'abord : https://www.psiram.com/fr/index.php/Philippe_Bry#Les_sout... ainsi que

http://initiativecitoyenne.be/2015/12/vaccination-dr-phil...

Ce dont il va être question n'est pas tout à fait un "scoop" comme je le croyais sauf en ce qui concerne certains "détails" et le contenu du troisième jugement. Voir :

http://www.larep.fr/loiret/actualite/2015/12/17/un-pediat...

L'auteur, un journaliste provincial, Florent Buisson, après avoir évoqué l'affaire du tétanos ajoutait : Quelques minutes auparavant, il était auditionné pour une autre affaire. Un homme l’accuse de s’être immiscé dans sa vie privée, en éloignant sa femme et quatre de leurs enfants. Sur ce cas-là, le conseil de l’ordre rendra sa décision « dans les deux mois ». Mais Philippe Bry sera-t-il toujours médecin en 2016 ? 

Une autre page, qui donne un compte-rendu techniquement précis de l'affaire, évoque également la procédure dont je m'apprête à fournir les tenants et aboutissants :

Une autre affaire le mettant en cause pour intrusion dans les affaires familiales au nom de l'assistance thérapeutique est évoquée. Il s'agit d'une plainte d'un homme, transmise par le conseil départemental de l'ordre des médecins d'Indre-et-Loire qui s'y associe, enregistrée le 20 juillet 2015. Le Dr Bry n'aurait pas respecté la confidentialité et se serait immiscé dans la vie d'un couple et de ses huit enfants au nom de sa profession. Décision dans deux mois sur cette affaire.

Source : http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actuali...

Je précise que l'homme en question ne m'a pas demandé de prendre sa défense, c'est moi-même qui ait jugé bon d'informer le public de tout ce que Bry n'avouera jamais de lui-même tandis que la presse risque de "louper" l'arrière plan à base de dérive sectaire.

Le contenu du jugement pour immixtion

Voici les 2 pages terminales du jugement constatant que le Dr Bry s'est bien immiscé dans les relations du couple et qu'il y a lieu de lui infliger une sanction d'interdiction s'ajoutant à la première. Le jugement rejette les demandes qui ne sont effectivement pas de sa compétence propre.

Lire le jugement.

Le délai d'appel n'est pas échu, cependant il est peu probable que le Dr Bry ait le moindre intérêt à contester car le plaignant, qui n'avait pas franchement pris conscience que la preuve d'une dérive sectaire ressortait des éléments en sa possession, pourrait poser une demande incidente pour que la sanction soit alourdie pour résistance abusive au jugement.

Le tétanos aurait été contracté à l’hôpital

Je cite Bry : Plutôt que de rechercher la raison pour laquelle cet enfant a eu le tétanos dans la façon dont la plaie a été traitée en milieu hospitalier, l’ARS s’applique à rechercher une prétendue absence de vaccination qu'on ne peut pas scientifiquement démontrer. Voire... Manque pas d'air le pédiatre !

J'ai donc sous le coude un article qui sera accompagné des fac simile de pièces justificatives dont un jugement du Conseil de l'Ordre daté du 26 janvier dont remontant à deux jours qui ajoute une nouvelle condamnation envers ce médecin pour s'être ingéré dans une histoire de famille et avoir "cassé" un couple.

Sous prétexte d'aide thérapeutique il a cocufié le mari de la mère des enfants devenus ses patients. J'ai en ma possession un constat d'adultère dressé sur ordre d'un TGI qui démontre le fait. Un document hilarant où l'on voit l'huissier tâter, à 6 heures du matin, les deux places chaudes occupées par le couple illégitime.

Un médecin qui débarque accompagnée de la femme qu'il a détournée et d'un tiers au domicile du mari cocufié pour casser en le jetant parterre et s'emparer de l'ordinateur portable d'un fils majeur car il a porté plainte l'histoire des faux certificats, vous conviendrez, j'en suis certain, que cela n'entre pas dans les attribution d'un toubib.

La condamnation est bien légère pour des faits aussi graves car les autres pièces démontrent que ce médecin et sa psychothérapeute préférée sont, de toute évidence, des rabatteurs opérant en faveur la secte débile formé par le fameux Patrick Le Berre, déjà impliqué quoique très indirectement dans le scandale d'un naufrage artistique à Angor Vat.

La preuve magistrale de l'implication dans le mouvement de Patrick le Berre

Notez qu'en plus du mail dans lequel Bry a pris RV auprès de Patrick Le Berre, Bry avait dans un autre courrier exposé sa relation avec ce personnage en ces termes, les soulignements sont de lui :

A titre personnel, à un autre moment de ma vie, je n'étais pas loin de partager une conception voisine de la votre du mariage. Aussi j'ai tout tenté pendant 15 ans pour sauver une union qui a duré 19 ans au total. L'avantage de cette attitude et de mes efforts, c'est de n'avoir aujourd'hui aucun regret, même si j'en ai beaucoup souffert.

Il m'a fallu après une longue phase de déni, entrer dans une phase de colère qui alternait avec des périodes de désespoir, puis tenter moi-aussi de marchander ce qui ne faisait que retarder l'échéance et revenir à la colère, avant d'entrer dans une phase dépressive puis d'accepter finalement l'inéluctable.

L'acceptation du passage obligé qui est le devenir obligatoire de tout être humain, est la seule solution pour sortir de la souffrance.

Elle permet d'éviter de rentrer dans le piège qui de victime nous fait devenir bourreau, entretenant alors une "spirale sans fin de blessures, de jugements de soi ou des autres, de culpabilisation ou de dévalorisation".


Chaque être humain a le choix : " il peut décider courageusement le processus intérieur qui va lui permettre d'accéder à ses enseignements enfouis qui deviennent alors des compréhensions, ou enfouir de plus en plus profondément ses ressentis, ses sentiments, pour ne pas faire face à son état de mal être, et se construire une carapace de plus en plus épaisse et rigide, qui retarde le moment de l'éveil de son âme".

Pour vous qui être croyant, vous savez que chaque chose est à sa place, et que même si souvent le dessein de Dieu nous échappe, aucun événement n'est dû au hasard ou est injuste (même si tout nous hurle le contraire !), et qu'en acceptant les voies de Dieu, qui ne sont pas forcément celles que nous avions choisies, nous cheminons sur la voie qui est la nôtre tout en accomplissant les desseins de Dieu.

Je ne sais pas si je puis vous être utile, mais je sais vos efforts, sincères, pour sauver votre mariage, et quel qu'en soit le devenir, je vous souhaite de choisir la voie qui mènera au salut de votre âme.

Très Cordialement,

Dr BRY

Ce "préchi précha" qui est bien d'un "gourou" de pacotille est suivi de l'aveu de citations tirées de Le Berre qui est vanté en sa qualité d'ancien ingénieur et physicien...

Nb : les phrases entre guillemets sont tirés du livre de Patrick Le Berre : "Passeur d'âme", l'heure du choix. Editions Exergue, 16.90 euros.


Patrick Le Berre est ingénieur, physicien, chercheur, devenu métaphysicien, puis Passeur d'âme.


A la citation bien connue : "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme..."  Patrick Le Berre ajoute : " Conscience sans science n'est qu'illusion de la spiritualité".

J'ajouterai que Dieu nous ayant donné l'intelligence, il ne nous ait pas interdit de l'utiliser, y compris dans l'étude de la nature spirituelle de l'Homme.

Notez que le mec il est particulièrement "gonflé" car vous allez découvrir qu'il a pallié à sa propre rupture conjugale non seulement en volant littéralement la femme de celui à qui il a raconté tout cela mais en vivant présentement et indirectement au crochet de sa victime sur la pension versée par l'époux bafoué, ce qui compense sa perte d'exercice en plus du fric qu'il réclame de la charité publique. A moins que l'épouse ait cherché ailleurs un toit.

Voici dans le dans la même rubrique le mail par lequel le Dr Bry a pris un RV chez Le Berre pour l'épouse qu'il allait récupérer un temps plus tard.

Mail qui tue.png

La pétition d'Initiative citoyenne

Lorsqu'on a le culot de se présenter en martyr après avoir commis des faux en écriture en trompant les bonnes gens afin de tenter de lever des fonds (12 000 € aux dernières nouvelles !) pour atténuer le poids des condamnations dont ont à écopé, lorsqu'on n'est pas blanc comme neige, et que l'on veut poser avantageusement sur la toile, il faut s'attendre à se faire gifler publiquement par les mêmes voies.

Le Dr Bry en plus d'une levée de fond se fait entretenir par l'ex femme du mari qu'il a bafoué

La mari me fait observer ceci :

Mon épouse lui apporte plus de 3500 euros par mois (2200 de pension alimentaire a cause d'une erreur de calcul, plus 700 euros de SFS par l'armée, plus 691 d'AF... Même sans travailler, Bry peut survivre...

La notion de "sursis" est à creuser : si Bry n'est qu'un "therapeute" comme il le prétend, alors le sursis devrait sauter s'il continue à s'immiscer dans nos affaires familiales. En clair, s'il continue à héberger mon épouse et nos enfants au titre de "thérapeute", il bousille son sursis. S'il l'héberge désormais au titre de "compagne", il bousille son argumentaire.

En effet, si l'épouse (le divorce n'étant pas encore prononcé) vit toujours au domicile de Bry. Le trouble causé par l'ingérence perdure et justifie un appel et non seulement la révocation du sursis mais l'alourdissement de la peine en raison du manquement aux obligations morales d'un médecin. Risque auquel s'ajoute les conséquences possible de la plainte au pénal pour bris et vol d'ordinateur au détriment du fils, plus les dommages et intérêts que ne manquera pas de réclamer le mari bafoué devant la juridiction civile ou pénale compétente, la justice ordinale n'étant pas compétence sur ce plan précis.

J'ai le sentiment d'avoir débusqué une affaire qui si elle est menée à son terme risque de faire date en raison du contexte de dérive sectaire, lequel ne résulte pas d'un manquement aux obligations vaccinales mais d'une confusion des genre. Lorsque les médecins et les "psys" en viennent à se substituer aux curés et aux directeurs ou conseillers spirituels dont c'est le métier, rien ne va plus ! Cela devient même une véritable plaie, c'est la raison pour laquelle j'ai proposé à la victime de tout faire pour tenter de mettre définitivement ce médecin hors d'état de nuire !

J'ose espérer que vous conviendrez que l'affaire n'est pas banale !

Notons que l'interdiction d'exercer pendant x mois ne représente que le volet disciplinaire, et l'ARS aurait entrepris de vérifier la couverture vaccinale de tous les enfants d'une certaine tranche d'âge traités par Bry, ce qui revient à dire qu'un volet pénal pourrait s'ajouter au volet disciplinaire... C'est ce que l'on appelle se foutre dans le pétrin...

Pour l'aspect technique de cette question voir le prochain post...

Une "nouvelle vie" en perspective ?

Le Dr Bry écrivait, dans son appel à l'aide ceci : après avoir été pédiatre durant 28 ans, je serai peut-être contraint, sans votre aide, de changer d’activité et d’utiliser d’autres compétences pour assurer un bien être tant à mes anciens patients qu’à ma famille. Comme il craint d'être radié à a vie, voulait-il dire par là que la seule solution qui lui resterait ce serait de devenir "gourou médecin" ?

Voici pour finir la page terminale du constat d'adultère. Notez à ce propos que les Italiens sont plus raffinés, les huissiers ne se contentent pas de placer un thermomètre manuel pour estimer la température des places encore chaude car si le couple illégitime est surpris au lit, ils passent une baguette entre les deux corps pour déterminer s'ils ne sont pas reliés par quelque chose qui ferait obstacle?

adultère.jpg

 

Quelques précisions sur Patrick Le Berre...

le berre 2.jpgVoici la fiche de Psiram sur Patrick le Berre https://www.psiram.com/fr/index.php/Patrick_Le_Berre.

Ce personnage à la voix doucereuse a quelque chose de crispant, il se prend pour un "gourou" et un maître accompli après s'être plaint d'avoir été débarqué du CEA parce qu'étant adonné à la "scientologie".

La fiche de Psiram détaille ses titres scientifiques mais à lire sa prose dans "passeur d'âme", je me demande comment un esprit prétendument scientifique a pu pondre un tel monceau de conneries. Ma thèse est que le CEA, constant que ce pseudo chercheur avait "disjoncté" quelque part, a du trouver un biais pour le "lourder". Il évoque en passant la scientologie dans une vidéo. Il n'existe pas de preuves d'un rattachement mais étant sous surveillance du fait que les gens travaillant au Commissariat à l'Energie Atomique sont suivis, on a du avoir connaissance de fréquentation bizarres au moment où ce personnage était en recherche non pas de science mais de pseudo spiritualité.

Drôle de "scientifique"

A en juger par ce qu'il dit en matière "scientifique" dans un mémoire venant d'un physicien et qui m'a été communiqué et que je reproduis, si j'avais été directeur des ressources humaines au CEA, je l'aurais tout au plus employé comme balayeur. Ce personnage dégage une impression "sirupeuse", il a quelque chose de "collant" mais nous devons le juger sur ses écrits. De ce point de vue le mémoire que l'on trouvera ci-joint, et que j'ai été autorisé à publier anonymement (et je ne connais même pas le nom de l'auteur) me fait l'impression d'un éléphant voulant écraser une puce.

Lire le mémoire sur le principal ouvrage "spirituel" de Patrick Berre

Je m'explique lorsqu'il s'agit de dénoncer un phénomène sectaire, on les juge si puissants, éventuellement devant les tribunaux en cas de plainte pour diffamation, que l'on se sent contraint d'entourer les critiques d'un caractère on ne peut plus scientifique alors qu'il suffirait d'un peu de bon sens et un minimum de connaissance en science et en "ésotérisme" pour démontrer que ce que raconte ce personnage n'est qu'un tissu confus d'âneries qui ne veulent absolument rien dire.

Un salmigondis amphigourique sans queue ni tête

L'auteur du mémoire a cru devoir se reporter à une méthodologie sans doute préconisée probablement par un chercheur en sciences sociales que j'imagine côté mais que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam, et soit-dit en passant, je ne sens point que je m'en porterai plus mal... le document que j'évoque est titré Analyse des conceptions exposées par Patrick le Berre dans "Passeur d'âme" (2012) et divers autres documents.

C'est ce que l'on appelle un salmigondis sans queue ni tête qui démontre surtout que Le Berre ne sait pas de quoi il parle surtout lorsqu'il aborde la cyclologie et évoque le bouddhisme. Le Berre signifie étymologiquement La barre et indique une idée de blocage, on trouve ce nom comme toponyme en plusieurs endroits de France qui ont la particularité d'être marquée s par la proximité d'une barre rocheuse comme à Berre l'Etang non loin de Marseille. Donc ce n'est pas à priori un nom auspicieux à moins de se trouver au moins au sommet de ladite barre et de dominer la situation. Passons...

Les divagations bouddhiques de Le Berre

Je cite : En parallèle de la gnose (cf. supra), des évangiles, de l’Esprit Saint, Le Berre recourt souvent à des thèmes à consonance bouddhiste. Citation : Un corps bouddhique, appelé aussi corps de l’Élohim Créateur, qui est hors espace-temps. Cette conscience de Créateur vient expérimenter la vie sur Terre dans des corps carbonés de dualité. (p. 58).

Le concept de "créationisme" est totalement étranger au bouddhisme. Les Elohims ou "dieux" ne sont mentionnés que dans la Bible où les spécialistes affirment discerner plusieurs courants. Cette histoire d'Elohims a été mise en relation avec la thèse moderne et ufologique des civilisateurs extra-terrestres. On est à des milliards d'années lumières d'une perspective bouddhiste.

Autre citation : Le premier constat de taille est que, depuis mi-juin 2009, certains êtres ont déjà réussi à intégrer et à vivre la mutation demandée, celle qui amène à faire se manifester le plus possible au quotidien son Créateur bouddhique galactique éternel dans son corps de chair. Ils ne sont pas morts pour autant, ni ascensionnés dans un autre monde. (p. 77)

Créateur bouddhique galactique éternel, c'est du n'importe quoi, ça n'existe dans aucune tradition authentique et ça ne peut résulter que d'une mauvaise digestion d'un fragments d'un "bouddhisme ésotérique" revu et corrigé par le mouvement théosophique cette pseudo religion qui est une des courants à l'origine de cet espèce de plat de nouilles trop cuites qu'est la pseudo doctrine dite du "new âge" ("nouillage" pour faire un peu de cabale phonétique).

Exploitation d'une cyclologie très "approximative"

Il va de soi que tout ce qui concerne les cyclologies traditionnelles est a prendre avec des pincettes, mais à l'évidence nous sommes bien dans une fin de cycle ou au moins de "sous cycle" et que l'on va droit dans le mur ! Ou dans un précipice et dans tous les cas de figure ça risque de faire très mal.

Trois niveaux de choix spirituels bien différents existent en cette fin de cycle. (…) D'après les informations transmises par les traditions ancestrales relativement convergentes, notre type d'humanité s'apprête à vivre la fin de son sixième cycle de 51 840 ans ou son douzième cycle de 25 920 ans. Régulièrement, tous les 25 920 ans, des cataclysmes surviennent, une phase de chaos intervient pour laisser place à une nouvelle ère qui s’ouvre pour la Terre avec un autre niveau de conscience. (p. 61)

Il n'y a qu'un détail qui conserve une consistance et se retrouve dans la tradition grecque c'est le demi cycle de 25 920 ans qui représente le temps que met le point vernal pour faire un tour complet sur le cercle des étoiles fixes du fait de la précession des équinoxes. Le cycle complet représente 12 ères ou mois précessionnels, nous sommes entrés ou entrons plus ou moins dans le "mois du verseau". Mais je n'ai pas connaissance d'un cycle faisant 12 fois 25920 dans aucune tradition. L'inde propose plusieurs lectures dont la plus connue fait 2 fois 7 Manvantaras. Ce qui donne 14 et non 12, du moins d'après ce que l'on nous enseigne à l'école primaire.

Voici un aperçu de la solution la plus couramment admise, à savoir qu'au regard de la plupart des grandes traditions, la durée plus fréquemment avancée n’est pas celle même de la précession des équinoxes (25 920), mais sa moitié, qui correspond à la « Grande Année » des Perses et des Grecs, de 12 960 ans. Le Manvantara, selon les Chaldéens, devrait correspondre à cinq de ces Grandes Années, soit 64 800 ans (soit 4320 x 15). Ces cinq Grandes Années se répartissent inégalement selon les Âges : 2 pour l’Age d’Or, 1 ½ pour l’Age d’Argent, 1 pour l’Age d’Airain et ½ pour l’Age de Fer.

J'admets certes que le fait de savoir çà ce n'est pas ce qui va nous aider à nous sortir les doigts du cul pour ce qu'il en est des chances assez minces de sortir de la "crise" avant longtemps mais on ne peut pas laisser causer impunément un ignorant si imbu de lui-même au point de se permettre d'abuser et de parasiter des gens car de quoi vis t-il depuis qu'il s'est fait jeter du CEA ?

Patrick le Berre ? Une tête à claques !

Lisez je vous en prie la prose rapportée dans le mémoire joint : ce crétin forcément narcissique ne manque pas d'air et vous débite le chapelet de ses inepties d'un ton si tranquille et si doucereux que si vous faites mention de la démangeaison éprouvée dans les mains et les pieds, vous risquez de passer pour un déséquilibré alors que toute personne normalement constituée devrait éprouver le besoin de lui faire fermer sa gueule.

Enfin le drame c'est que ce genre de phénomène n'existe que parce qu'il existe des quantités de gens si acculturés qu'il ne manque pas de dupe pour se laisser convaincre qu'en raison de sa prétendue carrière scientifique, il doit dire des choses vraies même si vous n'y comprenez rien. En fait il n'y a strictement rien à comprendre. Je connais la plupart des écrits traditionnels touchant à ces questions mais je ne les prends pas non plus pour argent comptant. ce ne sont, dans le meilleur des cas que des hypothèses, cependant que l'on ne peut rester de glace en face d'un ignorant qui à si mal digéré ce qu'il a lu de seconde main que c'est devenu un galimatias ne méritant qu'un chose, c'est d'être jeté puis que l'on tire la chasse par dessus.

De la perméabilité des "scientifiques"

J'ai évoqué dans un autre post une analogie qui vient de ressortir avec l'affaire du Mandarom qui a eu pour centre un certain Gilbert Bourdin. je note en passant qu'il il a dans Bourdin le mot bourde, autrement dit connerie. Comme quoi les noms traduisent des fatalités karmiques pouvant venir de très loin. C'est à ajouter aux techniques de la psychogénéalogie. Tout est signe mais par chance mon véritable blaze ne se prête à aucune manipulation négative et il correspond à une même notion positive tant en latin qu'en équivalent sanskrit...

Déja on avait pu constater que des "chercheurs" et des scientifiques, s'étaient rassemblé autour du très folklorique personnage que je viens d'évoquer. Cela montre à quel point les gens dont l'éducation s'est limité à seulement la partie "concrète" seulement de la physis des anciens sont totalement démunis en face de ce qui la dépasse, à savoir les niveaux réputés animiques et spirituels car bien évidement ils confondent les deux et y perdent complètement pied.

Interférence avec la médecine

Les gens sont libres de se fourvoyer auprès de M. Patrick Le Berre si ça leur chante mais quand on découvre qu'il est des toubibs pour relayer son influence auprès de leurs patients et surtout leurs patientes au point d'être la cause d'un naufrage familial, là ça ne va plus du tout. Déja que les psychanalystes n'ont que trop tendance à remplacer les curés, quand on découvre que de plus en plus des généralistes se font le relais de toutes sortes de "gourous", il devient nécessaire de taper du point sur la table en faisant en sorte quand c'est possible que l'Ordre des Médecins mette hors d'état de nuire définitivement ceux qui ont dérapé.

J'en revient à Psiram à propos d'un certain Dr P. B qui essaie de se faire plaindre sur l'un des nombreux sites d'initiative citoyenne à propos de ses déboires, on peut constater qu'ils sont tenus par des gens complètement myopes qui, en faisant le jeu du pouvoir à propos notamment des vaccinations passent complètement à côté de ce qu'il importerait de dénoncer. Et ça c'est très grave car, je le répète, des patients potentiels qui ont de bonnes raisons de se méfier des vaccins et de les refuser sont littéralement manipulés au profit de thérapeutes dont la dangerosité se situe à un tout autre niveau que leurs pratiques médicales non conventionnelles.

Je pense pour ma part qu'il faudrait plutôt lancer une pétition avec preuves procédurales et témoignages à l'appui pour obtenir la destitution définitive du titre de Docteur en médecine de ce P. B. Et celui là j'ai bien envie de me le payer celui-là en mettant des journalistes désireux de faire leur boulot à ses trousses. M'est avis que ce personnage se serait comme fourré une épine dans le pied...

Rappelons qu'il a fait métier de donner aux patient réfractaires aux vaccinations des faux certificat et il s'est fait prendre la main dans le sac car lorsque vaccination il y a eu ça donne lieu à l'apparition d'anticorps. Il a donc été confondu et par l'absence de trace d'une vaccination anti tétanos et par le témoignage d'un mari qui avait sollicité ce certificat mais n'a eu que ce moyen là pour rétablir la vérité quand au cocufiage dont il a été victime de la part de ce toubib. Alors il faut que les gens arrête de signer des pétitions au profit de praticiens pourris.

Je rappelle l'affaire Schaller, cette femme qui faisait un commerce juteux de WB de dépistage de Lyme en rendant positif des Elisa qui ne l'était point d'où poursuite pour escroquerie à l'Assurance Maladie. Dans le cas des vaccination, un médecin ne peut pas se permettre d'attester d'une vaccination qui n'a pas été faite. Il doit dire : en conscience je ne peux pas vous vacciner ou vacciner vos enfants mais dans le cas des vaccins obligatoires la situation est intenable. Mais enfin ce qu'il importe de noter c'est que la malhonnêteté réside dans un commerce de faux certificats...  Je suis désolé mais il faut avoir le courage de ses opinions et le moyen le plus efficace de contraindre le "Système français" à limiter voir à renoncer aux vaccinations obligatoires c'est de s'opposer frontalement à ce viol légal. On ne gagne rien à biaiser.

Je reviendrai sur cette question de Vaccination car l'actuel gouvernement cherche par tous les moyens à vaincre le refus d'une majorité de français des campagnes qui ont été projetées. Pour cela il me suffira de renvoyer avec quelques commentaires au site du Dr Marc Girard. Le problème est que les gens ne lisent pas et s'en laissent conter sans avoir de véritables certitudes, ils sont conduits à se reposer sur des médecins marrons qui biaisent et ne prennent pas leur responsabilités et ne sont donc pas susceptible de réellement les aider.

Or si une majorité de toubibs refusaient d'utiliser des vaccins généralement bâclés, le pouvoir ne pourrait que rentrer la queue entre les jambe. Mais il ne désarmera pas soyez en sûr. Nous sommes en présence d'une véritable folie. On peut même se demander si cette fortaiture rapporte quelque chose aux ministres qui se font les complices de Big Pharma ! Je n'en suis pas du tout certain. Et si ça leur rapporte c'est un misère équivalent aux trente malheureux deniers reçus par Judas l'Iscariote.

Patrick le Berre est indirectement compromis dans une escroquerie artistique de haut vol

Perceau.jpgVoir : http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2015/05/27/concert-d...

Ci contre une certaine Odile Perceau (seau percé) en compagnie d'une grande dame : pas le même niveau spirituel assurément... Une musicienne très amateur compositrice d'une "musique d'ambiance" (pour supermarchés) qui ne se prend pas pour une sous merde pour qui "diriger" c'est simplement "onduler" dans de la fumée...

Je résume l'histoire, un obscure flûtiste se prenant pour un "enfant indigo" a embarqué la ministre de l'époque, Aurélie Filipetti dans une aventure artistique ayant eu pour théâtre le temple d'Angor Vat et qui a tourné au naufrage laissant une ardoise estimée à 600 000 €. Voyez je vous en prie la vidéo sur la page linkée ci-dessus.

La pauvre Aurélie se montre consternée et l'on voit quelques scènes d'un spectacle d'une qualité assez débile où les musiciens jouent faux. Mais la question est comment des officiels de haut rang peuvent se laisser embarquer dans du côté français que du côté vietnamien dans les bouffonneries d'une mythomane aussi risible se prenant subitement pour un grand chef d'orchestre. Notez qu'au fond c'est bien du même tonneau que le galimatias amphigourique du dénommé Patrick.

Et il se trouve que Le Berre est indirectement mêlé à cette histoire, je cite :

Odile Perceau fait savoir par son avocat qu'elle a été abusée par Patrice Canonici : cet ancien avocat radié du barreau de Tours se serait engagé à verser 400 000 euros pour Fondamentus. Résident en Suisse, l'homme a soutenu le Centre d'information et de conseil des nouvelles spiritualités, une association de défense des « nouveaux mouvements religieux », qui a cessé son activité en 2013. Il y côtoyait notamment Patrick Le Berre, un physicien licencié par le Commissariat à l'énergie atomique pour son appartenance à l'Eglise de scientologie.

Présent sur la liste des invités de Fondamentus, Patrick Le Berre dirige l'association tourangelle Le Jardin du Créateur, qui « favorise l'éveil du potentiel créateur de chacun par un cheminement semblable au processus de jardinage, conduisant à un nouvel état d'être ». Une association fréquentée par Véronique de Grivel-Perrigny, la mécène de Khloros… « L'enquête dira s'il y a une éventuelle dimension sectaire », glisse Me Mathieu Porée.

On se doit d'être objectif : Patrick Le Berre n'a probablement aucune responsabilité contractuelle directe dans ce fiasco artistique et financier sur lequel pèse un soupçon de "dérive sectaire" mais tout indique qu'il a participé à son inspiration de sorte que la médiocrité de la performance est en proportion directe de celle de son propos dans passeur d'âme. Notons que l'on trouve un autre indice : toutes les vidéos de Patrick de Berre commence par une musique se voulant "planante" et il y a fort à parier que c'est du Odile Perceau tout craché...

Il n'y a pas que des médecins a être perméables aux fumisteries d'allumés comme cette flûtiste et celui qui est probablement son gourou, en tous les cas ils sont tourangeaux tous les deux ce qui constitue encore un indice qu'ils sont comme cul et chemise dans cette histoire. La bonne question est, (je le rappelle !) celle de savoir comment des officiels de haut rang peuvent s'être laissé compromettre en soutenant pareils ratages ! Plutôt que de "conseillers en communications" ces gens là auraient besoin de bon détectives susceptibles de les renseigner sur le véritable profil de ceux qui les approchent.

A propos de "Psiram"

EsoWatchLogo.pngVoici la présentation de ce site par Wikipédia :

Psiram.com, appelé Esowatch jusqu'en juillet 2012, est un projet internet fondé en 2007 comprenant des articles critiquant l'ésotérisme, les théories du complot et la pseudoscience. Sa plateforme offre un wiki basé sur Mediawiki, un Blog collectif anonyme et un forum de discussion. En mars 2014, ce site est principalement rédigé en Allemand avec 2 745 Articles ; 304 articles existent en Français1 et 98 articles en anglais.

Cette initiative parait être venue d'Allemagne compte tenu de la prévalence de la langue germanique mais on ne sait rien sur celui ou ceux qui l'ont lancée et quand aux "influences" qui pourraient avoir financé ce site. De toute évidence, il s'agit au départ d'une entreprise individuelle lancée par un simple particulier dont la mentalité est en tous points celle d'un Henri Broch, ce scientifique niçois inventeur de la zézétique et qui a prétendu, sur Science et Vie, avoir imité le Suraire de Turin ce qui est absolument impossible.

Il semble que Broche se soit fait connaître en 1976 avec un ouvrage sur la pyramide de Falicon. A ma connaissance, Pierre Gioffredo, premier historien niçois, n'a jamais mentionné ce monument apparu entre 1803 et 1812. C'est une construction moderne à l'instar du célèbre tombeau d'Arques qui a été construit en béton moderne de Portland par un propriétaire anglais afin de matérialiser la thèse selon laquelle un célèbre tableau de Poussin aurait eu pour cadre un panorama proche de Rennes le Château.

Psiram, marche à fond dans le soutien des thèses du "Système" et s'en fait le complice quand il s'agit de poursuivre des médecins non conventionnels et de cracher sur certaines pratiques dites "alternatives". Ce qui me permet d'affirmer que ce site ne bénéficie certainement pas de subsides venant de Big Pharma c'est qu'en fait, il n'est que le produit du labeur d'amateurs et cela se sent nettement. On m'a du reste, voici plusieurs années, fait la proposition d'y collaborer. Je n'ai pas répondu  car je tiens à être parfaitement maître des mes agissements, or le problème des Wiki c'est qu'un tiers peut venir défaire votre travail, bien que cet espace collaborationniste ne soit pas ouvert au premier venu. Je sais par des tiers que des particuliers qui auraient voulu lui communiquer des informations à exploiter ou participer directement n'ont reçu aucune réponse que ce soit en démarchant par email ou en intervenant dans le forum.

Je vais sans doute scandaliser un correspondant qui est à l'origine d'une dénonciation de Psiram en tant que "site poubelle" mais je suis obligé de dire que si le point de vue qui est à l'origine de ce site est détestable et si lorsqu'il colporte des erreurs ou de la diffamation pure, ce site constitue malgré tout une mine de renseignements dont certains sont fiables, encore faut-il disposer du minimum de discernement nécessaire et d'informations ou de connaissances préalables pour pouvoir faire le tri qui s'impose.

A propos d'une "victime" de Psiram (Patrick le Berre)

le berre.jpgPourquoi, ai-je pris le parti de parler de ce site : et bien c'est parce que je prévois de parler plus ou moins longuement d'un ancien scientifique du CEA, un certain Patrick le Berre qui s'est intéressé à la "mémoire" et qui plus est, non pas seulement à la "mémoire" mais à la "conscience" de l'élément aquatique. 

Voici ce que j'écrivais en 2012 à son propos :

J'ai lu plusieurs milliers de pages sur l'eau, entre 4000 et 5000 pages de livres et d'articles sur Internet. Je pourrais écrire un livre sur la question car rien de ce que j'ai lu ne me satisfait. Certains ouvrages sont des délires à l'état pur tel celui de Patrick Le Berre intitulé "L'eau matrice de la conscience".

En fait j'avais un peu raccourci le titre exact qui est L'eau matrice de la vie et miroir de la conscience. "Matrice de la vie" on veut bien mais la conscience n'a rien à voir avec la "mémoire" de l'eau qui est réelle mais forcément "inconsciente".

Un exemple parfait de charlatannerie pseudo scientifique mélangeant des spéculations prétendument "quantiques" à une hérésie formelle parfaite, à savoir une confusion inextricable entre trois domaines de la manifestation, savoir le monde concret (physis des Anciens grecs), le monde psychique que l'on confond toujours plus ou moins avec le "spirituel".

Le livre cité est l'exemple même de ce qu'on peut faire de pire dans le domaine d'une pseudo science mêlé de faux gnosticisme.

A l'inverse le livre de Yann Olivaux reste d'une grande rigueur mais sa classification des systèmes de dynamisation est discutable et surtout le lecteur ressortira de cet étalage complètement abasourdi sans savoir comment résoudre le problème de choix qui va se poser à lui...

A propos d'un médecin anti vaccinaliste

Psiram vient de publier une notice sur un médecin qui vient d'être condamné pour n'avoir pas vacciné un enfant qui a été atteint par le tétanos et il est ressorti qu'il a fourni de faux certificat de vaccination. Ce n'est pas cet aspect de l'affaire qui m'intéresse car je suis résolument contre les vaccinations. L'angle d'attaque n'est pas le bon car l'assez sinistre individu dont il s'agit est visiblement lié à Patrick Le Berre et s'est rendu coupable d'adultère en détournant une patiente et en provoquant le crash d'un couple catholique un peu intégriste nanti de 8 enfants dont certains majeurs.

J'ai pour l'instant une partie du dossier comportant des éléments de procédure devant le Conseil de l'Ordre, les plaintes auprès de la gendarmerie et j'attends la copie d'un constat d'adultère fait par huissier (c'est très difficile à obtenir mais ça se fait toujours !) ainsi que des mails (avec en tête) prouvant que ce médecin envoie à ses patients des mails sur des sujet "ésotériques" n'ayant rien à voir avec la médecine. J'ai demandé à ce que l'on me rassemble tout cela et il n'est pas impossible que je révèle au public la "face cachée" du personnage.

Ce personnage s'appelle P. B. et dans un procès verbal de plainte on le voit surgir au domicile du mari cocufié, maltraiter l'ordinateur d'un fils majeur du père dans le but de contraindre l'un et l'autre à retirer la plainte au sujet du faux certificat de vaccination qui a permit au Conseil de l'Ordre de lui interdire d'exercer pendant 18 mois en attendant la suite.

Le problème dans cette affaire est que ce personnage est en train de vouloir attendrir des gens comme vous est moi en se présentant comme une sorte de "martyre" alors qu'il a dressé une patiente contre son mari pour la mettre dans son lit et priver le mari de 4 de ses enfants. Il est évident que ce personnage n'est pas dangereux à cause de ses pratiques anti vaccinalistes ou parce qu'il utiliserait l'homéopathie séquentielle (est-il seulement compétent pour une pratique aussi ardue et ça c'est une autre histoire...) mais parce qu'il est lié à un personnage qui a créé une sorte de secte parfaitement bouffonne.

Je vais donc commencer par m'occuper du cas du "passeur d'âmes"... Il y a déjà à de quoi s'occuper...

27/01/2016

Soigner les troubles psychiatriques ou atteindre l'équilibre psycho biologique par une complémentation adaptée...

Pfeiffer.jpgMAJ du 01/02/15 : Petite introduction au contenu du livre évoqué sur :

http://www.docteurwillem.fr/cms/article.php?id_txt=27

C'est un approche très insuffisante car il faudrait donner des précisions sur la manière de mener le diagnostic par le laboratoire mais cette page permet une approche très globale.

==================

Je savais que des résultats surprenants avaient été obtenus par une complémentation oligo alimentaire judicieuse dans le domaine de la psychiatrie. En revanche, j'ignorais qu'il existe un livre d'environ 500 pages qui en traite de façon parfaitement intelligible et en français par dessus le marché.

Vous allez me dire que vous n'êtes pas fou ! N'importe qui vous répondra que nous le sommes tous un peu mais là n'est pas la question. Lorsqu'en consultant le table on découvre un chapitre intitulé hypoglycémie et sucre pervers et un autre sur l'athérosclérose, on se dit qu'il y a forcément à piocher dans ce bouquin pour qui n'est même pas un peu "schizo". N'en doutez point je suis parfaitement normal et même "surnormal", seulement le moule a l'air d'avoir été cassé et on n'en fabrique plus ;<))

Les auteurs : Carl C. Pfeiffer du Brain Bio Center de Princeton (du poivre pour les partisans de la chimio à visée psychiatrique, haldol, largactil, nozinan, prozac et tutti quanti...)  et un français Pierre Gonthier enseignant à l'école Européenne de Médecine Naturelle d'Evian.

Le titre : Equilibre psycho biologique & Oligo aliments.

Je tâcherai d'en faire une recension et en attendant tous les "pros" qui font de la "naturo" on intérêt à potasser ce bréviaire. Je viens de le recevoir et le peu que j'en ai lu m'a mis l'eau à la bouche.

 

Petite leçon de sociologie conjugale : "mères célibataires", le poids des mots

dessinmur.jpgLe message suivant me donne l'occasion de préciser un certain nombre de nuances quant à ma façon de voir certaines choses. Notez au passage qu'une correspondante assez féministe avec laquelle je m'étais embrouillé jadis est revenue vers moi à l'occasion de la cérémonie des voeux et à propos de sa pratique des bains Salmanoff.

A propos je note qu'elle s'affirme guérie d'une méchante maladie de Lyme grâce aux petites fioles de Pierre le Saint. C'est possible. A cette occasion, l'intéressée a admis que ma misogynie était devenue moins sensible. Donc je ne suis pas tenu pour "guéri" mais simplement "en rémission" ;>))

Voici la teneur d'une partie d'un échange que je trouve intéressant car il montre à quel point certains mots ou concept empêchent les gens de percevoir la réalité. J'ai en vue l'expression "mère célibataire"...

Donc vous parler seulement de manque d'autorité chez (en direction de) les enfants et les jeunes adultes ? J'ai entendu dire qu'une mère omniprésente pour son petit garçon pouvait engendrer l'homosexualité. En astrologie la mère "abusive" et étouffante peut rejoindre l'analogie de l'homosexualité comme l'absence du père pour la femme homo.

Cependant que dire d'une inversion chez les parents et le résultat sur un enfant (la mère yang et le père yin)?

Il est certain que pour l’équilibre en toute logique l'enfant a besoin du double exemple père et mère, oulala un truc à pas dire en public sinon on nous catégorie en homophobe et on a plus d'ami! je préfère un chien à des amis fourbes et idiots.

Par contre ne le prenez pas mal mais ces jeunes dont vous parlez on besoin d'avoir une place, comme tous le monde et la seule manière d'y parvenir et le seule exemple de comportement qu'il ont eu à avoir est d'être infecte et omnipotent avec leur mère célibataire. Qui a accepté cela et/ou qui n'en a pas eu le choix.

je suis en colère contre la connerie ambiante de notre génération elle atteint des summum inespérés. malgré tout j'appelle à votre compassion elle est la seule solution. (l'euthanasie étant interdit!) bref. j'ai 30 ans, je suis mère célibataire, je porte toute l'autorité parentale car mon ex la papa est présent mais ne mets pas de limite et quand je veux lui expliquer il ne supporte pas car je pointe sa lacheté.

J'ai des horaires infectes (7h à 13 h - 17h à 21h) et le comportement des adultes responsables (mmaitresse , personnel du périscolaire) me donne envie de m'installer en mère au foyer à plein temps. Mais comment vais je faire pour payer mes cotisations sociales ....?

Meme pas drole.

Bonne journée

Réponse : 2016-01-27 12:10:49

Je publierai anonymement notre échange car il est instructif quand aux méprises catégorielles dues à l'emprise des mots.

Je parle effectivement d'un défaut d'autorité et une mère omniprésente relève de l'abus d'autorité, du harcèlement, de la possessivité enfin de tous ce que vous voudrez sauf de ce qui est nécessaire et suffisant. L'autorité n'exclut pas de laisser la place à une certaine latitude. L'autorité est nécessaire à la sociabilisation qui implique de respecter certaines limites permettant à autrui d'exister et de vivre.

Sur les "mères possessives" l'astrologie n'a rien à dire : elle reflète actuellement toute les conneries de la psychologie ambiante et nous devons cette "pollution" à un certain André Barbault en particulier.

L'histoire des défauts de père ou d'excès de mère comme cause de l'homosexualité c'est de la foutaise. D'abord j'ai expliqué qu'il existe deux cas de figure sans lien entre eux, le forme "ludique" plus ou moins mâtinée de bisexualité et l'exclusive qui résulte d'un choix qui peut avoir été inconscient.

On se détermine à son insu en fonction d'un programme de vie ou d'une vocation que l'on découvre progressivement. Pour l'homosexualité et l'influence supposée des parents, je cite toujours l'exemple d'une famille avec d'un côté un enfant pieux qui intégrerait la thèse biblique de la femme complice du serpent et se sent "homo" car la femme présente un côté diabolique et que ses "ragnagna" c'est pas ragoûtant, ce à quoi vous m'objecterez que c'est bien évidemment un "préjugé" car il est légitime de se poser la question de savoir si tel orifice est moins septique que son vis à vis. Cet enfant devenu gay peut avoir cohabité avec un frère dénué de toute morale qui va se comporter comme un jouisseur dénué de toute entrave morale hormis celle qu'impose la pression sociale. Il multipliera les conquêtes, fera des enfants à droite et à gauche sans être rongé par le scrupule. Quand un même milieu éducatif produit des spécimens aussi différents voir opposés, on est bien obligé d'admettre qu'un enfant arrive avec un potentiel propre dont une partie peut venir d'ailleurs que du milieu éducatif qui est censé l'avoir façonné.

Il faudrait aussi distinguer dans l'homosexualité les cas pathologiques de ceux qui ne le sont pas. Du temps de Proust elle l'était assez franchement, à cause d'une société bourgeoise dont la toxicité est un héritage du catholicisme le plus bourgeois. Toxique elle l'est toujours autant et plus à certains égards. En revanche, si l'on cherche du côté des modèles antiques grecs ou romains, la toxicité due à l'hypocrisie bourgeoise est absente. Pour les Romains le sexe du partenaire est indifférent mais ne peuvent être passifs que les vaincus et les esclaves. Donc tant qu'on reste fidèle à son statut masculin et qu'on garde l'initiative, pas de problème ! J'ai fonctionné selon cette perspective, sauf que je ne méprise les garçons passifs que s'ils singent les femmes, ce qui n'est pas du tout fatal. C'est même un "non sens" qui bien évidement ne peut que me faire débander. La donne a changé à cet égard, il suffit pour s'en convaincre de visiter n'importe quel site porno dédié. C'est le seul point positif à noter ! 

Peut conduire à une pathologie "homo" une incertitude dans l'orientation du fait d'un doute identitaire. Là si la mère a voulu une fille et qu'elle a eu un garçon, son désir inconscient peut causer des ravages. Un autre cas de figure et l'histoire du "jumeau perdu" mais là c'est pas négatif du tout !

A force d'observer la psychologie des sexes, j'ai des vues très différentes voire opposées à celles qui ont la faveur du public. Le mâle trouve sa justification dans une implication sociale, il est plus vulnérable au regard des autres. Observez des mecs qui se battent pour une insulte, il aspirent à se réconcilier et à boire ensemble un pot après s'être foutus sur la gueule y compris chez les pires voyous.

A moins d'être plus ou moins "chrétienne", une femme échappe plus facilement à ce déterminisme. J'ai vu deux femmes se crêper le chignon et rouler agrippées l'une à l'autre en pleine rue et provoquer un bouchon. La différence c'est qu'il est impossible de les raisonner, on peut les séparer mais elles n'aspirent pas à la réconciliation et à la première occasion se feront les pires crasses.

Vous pouvez dire que je suis partial mais j'ai l'absolue certitude que ce n'est pas le cas. Mais notez que je ne généralise pas car j'ai invoqué un facteur civilisateur opposé à cette différence de nature. Il existe en effet des conditions particulières dans la culture chrétienne qui manifestement n'existent pas dans l'Islam où les femmes tendent à être reléguées dans des espaces privés communiquant par les toits dans l'architecture traditionnelle du pourtour méditéranéen, ce qui ne résoud pas le problème d'une possible sédition mais l'amplifie en favorisant, sous des dehors de soumission, une complicité agissante. L'homme est plus porté aux abstractions intellectuelle, la femme est plus "matérialiste" du fait de sa constitution.

J'observe que le "débondage" que favorise l'avènement d'une société se prétendant faussement "libérée" se solde par un renversement qui rend beaucoup mieux compte du caractère intrinsèque de la psychologie des garçons et des filles. Le renversement que l'on observe avec d'un côté des garçons sentimentaux très vulnérables à la culpabilisation orchestrée par le féminisme hard et de l'autre des filles portées plus ou moins à une vulgarité des plus sordides, tout cela veut bien dire quelque chose quant aux tendances "instinctives" donc "naturelles".

Certes, il y a forcément dans l'aspiration des garçons a être reconnus socialement, une part due à l'ambiance culturelle héritée des siècles et des millénaires de formatage mais on ne peut plus vraiment parler d'une influence éducative puisqu'à défaut d'un minimum de châtiments corporels, on ne peut plus guère signifier des limites. Alors comment prétend-on gérer l'afflux de milliers et même de millions de "migrants" dans ces condittion ? Et ça les gosses le savent bien qui par désœuvrement viennent vous faire chier et vous provoquer  en vous rasant à vélo et en vous tournant autour quand vous discutez sur un banc. Sans parler de comportements plus préoccupants de déprédation caractérise, la puberté venue et largement dépassée.

La mère yang et le père yin ou inexistant revient à une monoparentalité féminine d'un type apparenté à la femme lesbienne en mode hypermasculin, c'est évidemment pas le top mais ça dépend si la situation est pathologique. Il y a pas mal de "papa poules" donc yins associés à des femmes actives et décideuses qui ne sont pas forcément négatives. C'est contraire à l'usage et déséquilibré mais vaut mieux qu'un père hyper macho et homophobe de surcroît donc caricatural.

Les enfants ont besoin d'un double modèle paternel et maternel mais pas forcément dans le couple parental même. Le modèle mâle (paternel) peut se trouver dans la famille étendue ou même à l'extérieur dans la société. Il n'est du reste pas possible qu'on les trouva obligatoirement réunis chez les géniteurs surtout vu les conditions économiques et sociales ambiantes. Même dans une société plus "normale" et moins chamboulée, disons que la la probabilité pour un enfant de trouver des parents modèles est finalement assez infime.

Ce qui compte c'est surtout l'affection, la protection et un minimum d'encadrement c'est pourquoi toutes les théories évoqués à l'encontre des mariages de même sexe relève de l'hystérie pure. On assiste là à la conséquence la plus caricaturale et la plus nocive d'une "théoricaillerie" dualiste. C'est l'héritage d'une scolastique de myopes congénitaux abusés par leur esprit de système binaire. Évidemment comme c'est simplicité dérisoire, tous les connes et les cons (souvent mitrés) s'en font un régal et nous bassinent avec cette mécanique dérisoire à deux balles.  

Le problème de l'innovation est seulement dans le mot "mariage" qui implique de baiser ensemble. Or on peut très bien imaginer un couple de mecs qui tout en ayant de l'affection l'un pour l'autre trouveront parodiques de revendiquer le couple bourgeois classique comme modèle. Le PACS a ceci de bien que c'est avant tout un contrait de SOLIDARITE et non un contrat pour se garantir un "garage à bite à domicile". Il eut été souhaitable d'inventer un nouveau contrat privé plus élaboré et moins précaire que le PACS or ce n'était point nécessaire, il a existé ce fut le contrat notarié d'affrèrement.

J'ajoute que les curés qui s'insurgent contre la loi Taubira ignorent que des églises chrétiennes ont procédé à des bénédictions de couples de même sexe sous l'égide de Saint serge et Saint Bacchus pour les mecs. Ce fut évidement un moyen de faire la "part du feu" sans pour autant justifier une promotion de l'homosexualité mais pour la canaliser vers quelque chose de plus "spirituel" que la vogue consumériste actuelle. Je constate que lorsqu'il vous demande un avis et qu'on leur en parle en leur communiquant la "doc", faute de mouvoir réfuter, on en n'a aucun écho. Enfin quand les rapports demeurent cordiaux et inchangés, c'est bien suffisant. Je vais à l'église pour m'occuper uniquement de "musique" déclarée à tort "sacrée" car ce n'est que de la musique d'opéra en version religieuse.

Cela dit, concernant votre cas, je n'ai jamais exclu qu'il y ait des mères célibataires responsables.

En tout état de cause, votre cas s'apparente à celui d'un couple où l'homme est trop Yin. Le fait qu'il soit présent mais en retrait fait qu'il n'est pas différent de celui de beaucoup de couples. Donc le mot "célibataire" vous a égaré. Il correspond à une réalité à une qualification avant tout JURIDIQUE mais votre propre relation doit s’interpréter, du point de vue qui nous occupe (sociologique) comme une relation conjugale atténuée ou distendue et c'est pas du tout la même chose. On ne peut légitimement parler de "mère célibataire" que lorsque le femme s'est faite engrosser avec la ferme intention de jeter l'instrument de sa fertilisation après usage, voir celle d'en tirer le maximum en terme de pension et sans lui donner aucune possibilité d'influer sur l'éducation de l'enfant. Et j'aoute en cumulant avec ce parasitage, tous les avantages sociaux à elles dévolue plus la possibilité, en sus, de se faire entretenir par des amants de passage si l'occasion s'en présente.

Cela dit et vu l'inconsistance de beaucoup de mes collègues, je comprends fort bien qu'une femme puisse aspirer à un minimum d'autonomie. Comprendra t-on un jour que mes points de vues n'ont rien de "réactionnaires" tout en n'étant pas du tout en prise avec une certaine modernité. Je sais, la notion de "juste milieu", n'est pas une chose très répandue sous nos latitudes mais j'estime avoir des droits à revendiquer un statut de relative exception.

Je ne manque pas de "compassion" et comme vous je m'insurge contre la bêtise et cela nécessite parfois des paroles fortes.

Affaire Burger/Seignalet, petites corrections et ajouts

Soucieux de renouveler l'iconographie, je ne trouve pas de photo adéquate et je vais demander à un ami expert en "photoshoperies" de me contacter un Joyeux nanti de deux petites cornes rouges et si possible d'une queue avec un harpon au bout.

Voir post précédant pour le fond. En lisant dans l'article instinctothérapie de "Wikipédé" ce passage je me suis pris à douter de ma reconstitution chronologique :

Viols sur mineurs : Guy-Claude Burger, fondateur de l'instinctothérapie a été incarcéré de 1997 à 2009 en France. Déjà condamné en 1978 en Suisse pour "attentat à la pudeur" et pratiques contre nature sur des enfants », dont son propre fils, il a été de nouveau condamné en 2001 à 15 ans de prison pour « viol sur mineur de 15 ans par personne ayant autorité, corruption de mineurs et menaces de mort réitérées », ce qu'il continue à nier. De même, son fils fut poursuivi pour des agressions sexuelles et abus sur mineurs. 

Parenthèses étymologiques

Je dis "Wikipédé" car j'ai de très mauvais souvenir des jeunes cons d'étudiants qui s'érigent en "administrateurs" de ce bazar très perméable à toutes sortes d'influences. D'autre part "pédia" se réfère au grec "paida" (enfant) comme dans "pédiatrie" et "pédagogie" mais puisque je fais une parenthèse étymologique. Quitte à me répéter je rappelle que la racine "philein" de pédophilie désigne un amour abstrait comme dans "philo-sophie" ou amour de la sagesse. Et cette racine ne convient pas davantage à l'amour maternel, paternel ou fraternel des enfants, amour très ordinaire et partagé par tout le monde excepté les monstres car un enfant n'est pas une chose mais un "être" car bien que non sexuel cet amour est tout de même excité par des impressions sensuelles.

Il y a des enfants aimables et quelques uns sont détestables. Quel serait le terme adéquat en grec ? Je ne sais trop mais ça me semblerait plutôt se rapporter à la filière agapé en grec et caritas en latin quoique ces concept difficile à cerner possèdent une consonance religieuse. En fait le seul terme qui me parait adéquat relèverait de la compassion notion plutôt bouddhique. En effet la tendresse recouvre, dans le cas des enfants, une impulsion réflexe à vouloir les protéger. Une attirance sexuelle ne fait sens qu'envers un être fonctionnel à cet égard c'est-à-dire entièrement formé donc largement pubère. Ça peut être un adolescent sous réserve d'une capacité suffisante d'autodétermination.

Là il faut dire que si l'on se tourne vers les critères grecs il y a maldonne puisque l'âge l'égal c'est avant l'apparition des premiers poils et cette "erreur" critériologique se fonde implicitement sur la thèse selon laquelle un garçon non pubère équivaudrait à une fille. C'est archi faux car un garçon à des idées masculines de garçon avant la puberté, est-ce seulement du à l'éducation, j'en doute ! Bref, il me semble utile de profiter le l'occasion pour souligner qu'on trouve trace de cette assimilation fautive garçon impubère=fille donc femme un peu partout notamment dans l'Islam et j'ai quelques informations indiquant que la source serait perse (et donc encore présente en Iran). En fait elle est omniprésente autour du bassin méditerranéen...  Passons...

Un article de Wikipédia sur l'instincto mal foutu et source de confusion

Le passage cité en bleu m'a fait supposer que Burger pourrait avoir été condamné pour dérive sexuelle avant 2001/2003. L'article de Wikipedia est très mal foutu notamment quand aux notes car on perd les liens hypertexte sur une version imprimée. En fait la mention des condamnations de 1997 n'ont rien à faire dans le chapitre ou alors il aurait fallu ajouter pour des motifs divers dont l'exercice illégal de la médecine. Après recoupements, je confirme que les condamnations de 1978 ont été ignorées. Donc je maintiens ma thèse selon laquelle Seignalet ne pouvait pas, lorsqu'il a donné sa préface, s'émouvoir des allusions de Burger au tabou de l'inceste.

Notez que pour ce que Burger a vraiment dit autour de ce sujet, aucun des textes que j'ai pu consulté ne cite ses écrits. Il ne peut s'agir que de résumés plus ou moins tendancieux influencés par les procès et en particulier celui de 2001. En 1997 l'Ordre des Médecins n'était pas parvenu à juguler l'influence de Burger, il a donc fallu trouver autre chose et entre temps la fameuse "hantise" avait progressé. Donc je maintiens ce que j'ai avancé, les théories reichiennes de Burger n'étaient pas susceptibles de vraiment frapper les lecteurs cependant qu'il est évident qu'à partir du moment où deux théories concomitantes trouvent à s'exprimer dans une cadre sectaire, le goût du pouvoir aidant, il faut s'attendre à des gros dérapages. Il y a donc un espace assez large entre une théorie assez anodine dans le contexte mental et intellectuel de l'époque et sa cristallisation sous une forme pathologique dans un espace volontairement confiné.

L'absence de citations précises, alors que les citations médicales ou pseudo médicales abondent montrent bien la part prise parle caractère "psychotique" de la hantise évoquée.

Préface antidatée par erreur mais sans conséquence

Néanmoins, j'ai commis une erreur, la préface de Seignalet au bénéfice de Burger ne date pas de 1985 mais de la seconde édition apparue sous un nouveau titre en 1990 aux éditions monégasque du Rocher. Cela ne change rien puisque j'ai daté le début de la hantise de la pédophilie du milieu des années 90 comme consécutive aux facilités offertes par Internet quand aux possibilités d'échange de photos pornographiques. D'abord ça s'est pratiqué dans les forums d'Usenet sous forme de document textes cryptés et avec le développement des interfaces graphiques type Windows et Cie la chose a tendu à prendre un caractère épidémique. Encore faut-il préciser qu'on ne trouve pas ce genre de documents facilement sur de simples sites pornos. Les possibilités de rencontre "accidentelles" sont devenues assez minces et on exagère sciemment le danger pour avoir prétexte à répression.

Concernant cette "hantise", il est dommage qu'aucun sociologue n'ait cherché à en retracer l'histoire. Tout ce dont je me souviens c'est que je l'avais senti venir dès le tout début des années 80. Sur quelle observation m'était je basé, je ne saurais plus le dire mais ce dont je me souviens c'est que j'ai fait une prédiction à ce sujet à un arrêt de bus du quartier de Cimiez à Nice alors que je discutait avec un ami informaticien en attendant le véhicule. Il m'a rapporté mes paroles bien des années plus tard. Je lui avais dit ceci : tu vas voir que dans peu d'années tout mec surtout célibataire qui s'intéressera de trop près à un jeune sera systématiquement soupçonné de "pédophilie", je sens que le "Système" ne va plus se contenter de l'Ecole publique pour imposer sa marque, tout individu atypique susceptible d'exercer une influence contraire sera marginalisé par tous les moyens... Je sens que ça va très très mal tourner... Des années plus tard, étant en délicatesse avec une infirmière qui était son amante attitrée, celle-ci s'estimant délaissée a pris prétexte que sa gamine rendait visite innocemment à cet ami pour déposer une plainte à la gendarmerie de B. dans le Var. L'histoire a tourné court et la bonne foi de l'ami a triomphé mais il a été salement emmerdé pendant quelques semaines.

La vogue médicale de l'instincto ne vient pas de Seignalet mais d'un certain Bonnefon

La première préface ayant bénéficié en 1985 vient du Dr Bonnefon qui a souligné que de nombreux médecins ont été séduits par les thèses de Burger. je cite :

Préface du Docteur Jean Devernoix de Bonnefon. « La théorie instincto me paraît en effet poser des questions on ne peut plus importantes pour notre santé …/… Je suis d’autant plus à l’aise que la théorie instincto est officiellement enseignée en C.H.U. (dans le département de naturothérapie du C.H.U. Paris XIII) et que les centaines de médecins qui l’ont découverte après moi ont tous été séduits. »

Contradictions et perversité du Pr Joyeux envers Seignalet

En revanche, on découvre que dès 1985, le Dr Joyeux a écrit que l'instinctothérapie est un régime nuisible. Je cite :

Prises de position sur la nutrition [archive], Henri Joyeux. « Dès 1985, dans mon premier livre grand public (page 178), j’ai écrit que l’instinctothérapie était un régime dangereux pour la santé et je l’ai répété sans cesse. »

Les instruments bibliographiques sur Internet sont imparfaits. Le Catalogue Opale de la BN n'est pas à jour ce qui est un comble, il ne donne que la seconde édition de l'Alimentation ou la troisième médecine (1997). La première édition doit dater de 1990, je ne sais aps de quand date le soutien de Joyeux au régime Seignalet mais peu importe : une contradiction se fait jour, Joyeux a préfacé Seignalet entre 5 à 12 ans après avoir condamné l'instinctothérapie sans appel et ce en dépit des nombreux passages (7 dans le décompte de Wikipédia) chez Seignalet favorables à Burger.

C'est une des preuves formelles que Joyeux n'a jamais hésité à se servir du système des préfaces pour cultiver sa visibilité médiatique mais quelle différence d'échelle entre les 230 publications scientifiques et les ouvrages et interventions généralistes et brouillonnes de Joyeux pour se faire mousser!

Or Joyeux a consacré une page aux "liens entre Seignalet et Burger" or le terme de "liens" est tendancieux : bien qu'il ne démontre aucune responsabilité de Seignalet dans le développement de l'affaire Burger, il a négligé de souligner que ces "liens" ne peuvent lui être imputables. On est donc en face d'un exposé des faits exacts mais dont le titre parait dénoncer des intentions perfides. ce qu'il faut réaliser c'est que tout en préfaçant un auteur franchement favorable à Burger, Joyeux a enfoncé le clou en voulant souligner que son confrère a confirmé son soutien scientifique par un témoignage devant la justice. Parler d'attitude perfide n'est pas une exagération de ma part ! La preuve :

Dans un article intitulé L'incroyable régime Seignalet, c'est là en particulier, ainsi que dans des vidéos, que Joyeux a littéralement enfoncé la "troisième médecine" de son prétendu ami.

Parenthèse sur une certaine "secte"

Je vais citer la fameuse thèse sur le cancer du pancréas mais auparavant, je voudrais souligner, à titre anecdotique que selon un correspondant (on va dire un "voyant") Seignalet serait décédé d'un cancer du colon et la santé de Joyeux ne serait pas florissant. Ne soyez point surpris s'il venait a "attraper" un ... cancer, ce qui à dire vrai, ne serait que justice vu la somme de malversations dont il est coupable. Mais bon n'allez pas croire que Joyeux serait devenu ma "bête noire" parce qu'il tient des propos toxiques sur l'homosexualité. Je n'ai jamais éprouvé la moindre affinité envers les milieux ghettoisés qui l'ont érigée en pratique sociale. J'apprécierai d'habiter un hôtel particulier du Marais mais je pourrais me passer de sa faune et à ma connaissance elle aurait en partie déserté ce quartier en faveur du canal Saint Martin et si je bénéficiais du talent du joueur de flûte de Hamelin, je trouverai un air pour y noyer ceux qui ne se soucient que de consommer sans frein, ce sont des traîtres à leur propre cause.

J'ajoute que si on a le droit de "bander à part", il vaut mieux le faire seul. Je forme une "secte" à moi tout seul car je trouve à redire sur tout et partout. Il n'est pas grand chose qui trouve grâce à mes yeux car tout finit par se transformer en "Système", il y a celui qui est "officiel" et les systèmes concurrents et ils sont aussi nocifs les uns que les autres. La pensée "systématique" qui domine produit des choses curieuses. les gens qui ont un problème avec l'homosexualité disent que par le bas il ne doit sortir que des choses et rien y entrer. Soit mais dans ce cas il faut condamner les suppositoires et les lavements...

La fameuse hypothèse de Joyeux sur les enzymes comme cause du cancer du pancréas : une véritable imbécilité !

Voici ce qu'a raconté Joyeux sur le fameux cancer :

Ce régime ne l’a pas empêché d’avoir un cancer du pancréas ». C’est certainement la critique la plus juste, mais elle s’explique facilement pour qui connaît le fonctionnement de cette magnifique glande que nous ne respectons pas suffisamment tant elle est fragile.

Notre pancréas a deux rôles majeurs. D’abord il régule le taux du sucre dans le sang grâce à sa fabrication des deux hormones, l’une qui augmente le taux du sucre quand il en manque, le glucagon ; l’autre qui l’abaisse quand il y en a trop, l’insuline.

Son deuxième rôle est de fabriquer un litre de liquide pancréatique destiné surtout à digérer les graisses de notre alimentation. Ce liquide contient des enzymes qui sont pour la plupart des pré ou pro-enzymes qui ne deviennent actifs que par l’action du suc gastrique.

Jean savait bien tout cela ; il savait aussi que le fait de consommer presque exclusivement des aliments crus pouvait forcer son pancréas. C’est pourquoi il faisait venir de l’étranger des comprimés chargés d’enzymes qui devaient le soulager et aider à la digestion tant de la partie protéique des viandes que des graisses plus ou moins cachées qu’elles contiennent. En réalité, il s’est certainement intoxiqué de pré-enzymes qui ont fatigué son pancréas au point de stimuler des cellules dormantes qui se sont multipliées à l’excès, jusqu’à diffuser vers le foie et les ganglions de la zone autour du pancréas.

En savoir + sur https://www.santenatureinnovation.com/lincroyable-regime-seignalet/#ixzz3LAq0LB2S

« Ce régime ne l’a pas empêché d’avoir un cancer du pancréas ». C’est certainement la critique la plus juste, mais elle s’explique facilement pour qui connaît le fonctionnement de cette magnifique glande que nous ne respectons pas suffisamment tant elle est fragile.

Notre pancréas a deux rôles majeurs. D’abord il régule le taux du sucre dans le sang grâce à sa fabrication des deux hormones, l’une qui augmente le taux du sucre quand il en manque, le glucagon ; l’autre qui l’abaisse quand il y en a trop, l’insuline.

Son deuxième rôle est de fabriquer un litre de liquide pancréatique destiné surtout à digérer les graisses de notre alimentation. Ce liquide contient des enzymes qui sont pour la plupart des pré ou pro-enzymes qui ne deviennent actifs que par l’action du suc gastrique.

Jean savait bien tout cela ; il savait aussi que le fait de consommer presque exclusivement des aliments crus pouvait forcer son pancréas. C’est pourquoi il faisait venir de l’étranger des comprimés chargés d’enzymes qui devaient le soulager et aider à la digestion tant de la partie protéique des viandes que des graisses plus ou moins cachées qu’elles contiennent. En réalité, il s’est certainement intoxiqué de pré-enzymes qui ont fatigué son pancréas au point de stimuler des cellules dormantes qui se sont multipliées à l’excès, jusqu’à diffuser vers le foie et les ganglions de la zone autour du pancréas.

Tout cela n’empêche pas Jean Seignalet d’avoir été un prophète de la médecine moderne et d’avoir proposé une méthode qui, nous l’affirmons, a fait largement ses preuves depuis son lancement.

Il me reste à regretter le départ prématuré de notre cher et original collègue qui arrivait à l’âge de la retraite mais avait décidé de poursuivre ses recherches encore de longues années.

Notez en passant que ce texte provenant de Santé Nature Innovation, savoir la clique à Dupuis/truc machin est incopiable sans devoir user des ruses de Sioux d'un vieil informaticien retors. C'est dire quelle estime porte à ses papiers souvent merdiques la nébuleuse influentielle en question. Cependant il y a une astuce : vous sauvegardez le texte en format *.txt et vous récupérez le html ce qui évite des opérations de reformatage ou les limite. les connards sont prédisposés à faire une oeuvre qui les trompe puisqu'au final j'ai gagné du temps !

Joyeux ! Con, ou dangereux ? Les deux mon colonel ! Mais incompétent assurément !

J'ai déjà critiqué cette thèse et j'ajoute un argument : que préconisent Michel Dogna et Cie pour prévenir et aider à juguler un cancer ? Réponse : des enzymes pancréatiques, du Creon en particulier. Alors, je vous encourage à "coïncer" Joyeux lors d'un prochain colloque et à lui demander compte d'une connerie d'où n'est pas exempte la malveillance pure. A ce propos le "voyant" évoqué plus haut m'écrivait que Joyeux n'est pas simplement con il est très dangereux. A vrai dire l'un ne va pas sans l'autre, quant à l'intentionalité je vous laisse juge et ce qui m'importe c'est de démontrer d'abord l'incompétence ! Joyeux c'est du n'importe quoi, ce sont des amalgames au petit bonheur la chance pour caresser le public dans le sens du poil, sens qui varie. La vogue du bio lui a inspiré ses premières "récupérations". Enfin sur le plan scientifique, Joyeux c'est quasiment moins que rien !

Joyeux ou la "médecine impressionniste"

La médecine du Pr Joyeux est semblable à un tableau impressionniste. de loin c'est figuratif et très joli mais si vous regardez de trop près vous ne voyez que des tâches provoquées par des "caresses" du pinceau sur la toile !

Instincto, Seignalet qu'en penser ?

On a tendance à ériger l'intolérance au gluten et aux laitages en panacée universelle. Taty Lauwers a démenti la nocivité des laitages sous condition que lait et beurre soient crus. On ne peut pas systématiquement imputer aux laitages comme tels certaines pathologie mais il est clair que les produits pasteurisés et les laits UHT plus encore sont toxiques en cas de perméabilité intestinale, mais elle a des causes antérieures. Il faudrait se rappeler que des cures de lait crus sont parvenus à guérir des maladie graves dont le diabète. Il est clair que l'on doit mettre en cause l'industrialisation de la production laitière en cause avant les laitages proprement dit.

L'expérience que j'ai fait du Seignalet me permet d'affirmer que la prédiction qu'il m'avait faite par courrier d'une baisse de 30 % du cholestérol total s'est vérifiée. J'ai connu un épisode passager de crampe de l'estomac extrêmement douloureux. J'ai éprouvé deux difficultés : vu que la digestion est rapide, la faim survient rapidement. Que faire si on est en déplacement surtout ? Se jeter sur la première pâtisserie venue. Exclu ! J'ai pas trouvé la solution idéale. Ensuite j'ai déménagé au fin fond d'une cambrousse d'où difficulté d'approvisionnement, de poisson en particulier. La viande rouge cru ça ne me tente guère. Donc j'ai été forcé d'abandonner.

L'instincto ? Burger a souligné son caractère asocial et donc un risque sectaire. J'ai observé la chose dans un groupe de musiciens savoir un ensemble dédié à la musique ancienne. Déjà que les "baroqueux" sont en marge des musiciens symphonistes ordinaires quand dans une secte marginalisée à outrance avant que France Musique ne travaille à la réhabilitation d'une musique fondamentalement "inégalitaire" forme une "sous secte", on peut s'attendre à y observer des comportements assez emblématiques. Indépendamment de la critique qu'on peut faire des prétentions scientifiques de l'instincto, le problème essentiel est qu'il faut avoir à sa disposition un large panel d'aliments non transformés divers pour exercer son instinct d'où la nécessité de se réunir à plusieurs car à moins d'être multi millionnaire, on s'exposerait à des pertes et à un gaspillage indécent. Et la pratique en groupe produit son lot d'effets indésirables comme le discrédit, éventuellement la persécution envers ceux qui doutent et leur exclusion. 

Enfin et surtout je doute que l'instinct soit fiable. Les envies ne peuvent porter d'abord que sur des aliments crus que l'on connaît déjà. On parle d'une rééducation de l'instinct, soit mais le serpent se mord la queue ? Les conditions pour cette rééducation sont finalement inatteignables où ça n'est envisageable que dans un pays tropical où les fruits non traités poussent à foison. On en revient à la mythologie biblique. Le régime primordial aurait été fruitarien, et par suite de la "Chute", l'homme serait devenu "chasseur cueilleur" (viandes plus petits fruits après la découverte du feu selon une optique évolutioniste d'un singe progressant vers l'homo sapiens..) et enfin agriculteur donc nomade d'abord puis enfin sédentaire !

Nous retrouvons là l'histoire de la rivalité entre Caïn et Abel ! C'est Abel qui passe pour la figure la plus orthodoxe, l'avantage est donc au sédentaire. Soit disant en passant, je suis forcé de constater qu'actuellement ce qui menace l'Europe c'est un afflux de migrants influencés de manière dominante par une prétendue nouvelle religion apparue chez et aux bénéfices de nomades dont l'élément culturel le plus saillant, c'était la science des razzias ou rezous ! Je regrette mais ce que l'on appelle Islam ne tient que par un amalgame assez détonant au demeurant dont l'agencement est le fait de savants perses... Mais laissons de côté ce sujet brûlant...

Ce que je trouve remarquable derrière ces aperçus mythologique c'est que la perspective mythique et la perspective évolutionniste dite "scientifique" tendent à suivre une voie relativement parallèle. Je m'explique : Adam et Eve ont chuté et ont été chassés du paradis terrestre. Cela peut s'accorder avec la thèse voulant qu'une partie de l'humanité soit retombée dans une sorte d'animalité d'où les histoires de "yéti" et de Big Foot. Mais la mythologie se complique du fait des attestations traditionnelles en faveur d'une humanité pré-adamique.

Néanmoins il existe un accord quelque part, à savoir que l'homme serait bien passé du fruitivorisme à l'adoption d'un régime "omnivore" lors de la période dite néolithique (culture des cérales, invention du cuit). Je suis très méfiant quand aux datations géologiques qui ne tiennent absolument pas la route pour de multiples raisons mais sans justifié la thèse exotérique d'une humanité qui aurait eu à peine plus de 4000 ans au début de l'ère chrétienne comme on le chante encore à Noël... 

Cela dit là ou Burger a fauté, c'est en prétendant guérir les pires maladies avec son régime. Un mauvais régime peut causer ou favoriser des maladies. Un bon régime peut en limiter certaines, voire guérir les moins malignes mais il est exclu qu'un régime puisse venir a bout d'un processus "malin" comme les cancers et le Sida par exemple. Enfin ce qui convient à l'un ne conviendra pas forcément à un autre. Un bon régime est donc fait de compromis entre une ou plusieurs théories et des contingences incontournables. 

26/01/2016

Affaire Dominique Bourdin : histoire d'une requête exhorbitante et sa solution !

accueil_blend_02.pngCe post est pour dire, une fois de plus, qu'il faut éviter de me "gaver" par manœuvres par trop sinueuses à moins de désirer obtenir l'exact contraire de ce que l'on souhaiterais.

En 2012, j'ai évoqué l'affaire Dominique Bourdin comme étant emblématique d'une fausse accusation de dérive sectaire quand il s'est agi de radier un médecin non conventionnel. Cette histoire vient de resurgir d'une façon qui m'agacer et quand on prend le parti de m'agacer en usant de biais, on risque de s'en faire repasser une couche !

J'ai indiqué qu'il s'était reconverti dans un domaine qui qui tout au plus peut s'appeler "paramédecine" et je dirais même que c'est de la "patamédecine". Ce personnage aurait voulu me contraindre à considérer comme de la vraie médecine des pratiques axées principalement sur le bien être. Disons qu'en forçant un peu le trait j'appelle çà de la "papouillothérapie".

Voir : http://silicium.blogspirit.com/archive/2012/11/01/medecin...

Le 8 décembre dernier je reçois cette requête :

Bonjour Monsieur,

Vous avez publié en 2012 sur votre blog un article qui fait référence à "l'affaire Bourdin".
Je souhaite que vous supprimiez cet article car il dénigre le travail de Dominique Bourdin et du centre La Chrysalide.
 
Ceci, sans fondement, sans enquête approfondie. Aujourd'hui je suis en charge du développement de l'activité et je ne veux pas que le nom Chrysalide soit associé, d'une manière ou d'une autre, au mot "secte" ou "dérive sectaire". Étant donné l'ancienneté de cet article, je ne pense pas qu'il soit encore d'actualité sur votre blog, aussi la solution la plus simple me semble de le supprimer.
 
Si cela vous pose problème, merci de me contacter par mail ou par téléphone au 06 81 xxxxxxx.
Je vous remercie pour l'attention que vous porterez à ma demande.
Cordialement,
 
Nathalie Siceaux

Comme je n'ai plus l'affaire en tête je téléphone. On me fait part d'un souci relatif à un lotissement immobilier qui souffrirait de la réputation sectaire attachée au centre voisin.

Or j'ai défendu ces gens d'une accusation de "dérive sectaire", je ne vois pas ce qu'on peut me reprocher. D'autre part, je ne suis pas tenu de considérer l'activité actuelle de ces gens comme relevant d'une vrai médecine et s'il fallait encore justifier mon jugement je serais loin d'être embarrassé. De toutes façons la question n'est pas discutable puisqu'étant radié de l'Ordre le personnage en question ne peut pas prétendre faire de la médecine.

La dame s'inquiète que des liens donnés par Google se réfèrent à des pages disparues qui parlent d'eux en termes "sectaires". Alors bon prince, je lui indique le moyen technique de purger le moteur de tout ce qui est périmé. Il suffit de les déclarer à nouveau. Elle me répond ceci :

Cependant, ce lien permet d'ajouter une URL mais pas d'en supprimer une. Existe-t-il un autre lien ?

Elle ne comprends rien à la manœuvre, alors j'explique que si la page n'existe plus le robot ne la trouvant pas, il actualisera la mémoire du moteur par la suppression du lien. On en reste là et ayant lu en diagonale son mail et vivant dans l'instant présent, je la crois satisfaite.

Le 21 janvier, il m'est demandé si j'ai changé d'avis. A propos de quoi ? Elle demande la disparition d'une vidéo. En fait il s'agit d'un simple lien et je m'aperçois que la vidéo n'existe plus mais en fait c'est encore un biais pour réclamer la suppression de l'article.

Je ne me suis engagé à rien. Il me semble avoir, à l'époque, modifié des détails et j'imaginais l'histoire classée. Donc je tombe des nues ! Je lui avais du reste fait remarquer que ce n'est pas moi qui ait soutenu la thèse d'une dérive sectaire puisque j'ai pris la peine de dénoncer ce genre de biais. En d'autres termes, si quelqu'un devait s'inquiéter de la présence d'une secte dans le voisinage d'un complexe immobilier, il trouverait dans mes notes de quoi se rassurer. En fait cette histoire de complexe immobilier et la réputation sectaire du centre qui empêcherait les appartements de se vendre, c'est sans doute un gros bobard ou on s'est mal expliqué mais je croyais de bonne fois la dame satisfaite de l'issue de sa requête.

Et aujourd'hui je reçois un mail du père ainsi formulé :

Bonjour

Avant de porter un jugement sur ma pratique, vous auriez été bien venu de vous informer en direct.... et de lire mes livres. Il est dommage de se voir critiqué ainsi par quelqu'un qui partage ma vision du monde de la médecine....alors que je fais ma part, comme le colibri.

Cordialement

Dominique Bourdin

Vous noterez que ce mail comporte deux anomalies.
 
Premièrement, je ne partage pas la vision du monde de la médecine de ce Monsieur puisqu'il considère que ce qu'il pratique actuellement ce serait de la médecine. Or puisqu'il faut lui mettre les points sur les i, je me vois dans l'obligation de considérer que l'espèce de patchwork qu'il cherche à vendre, j'appelle cela de la charlatanerie. Et on peut être un charlatan sans mériter pour autant d'être coupable de "dérive sectaire".
 
Deuxièmement, je ne suis pas tenu de lire les livres de cet ex médecin (surtout si je devais les acheter) pour me faire une opinion sur sa pratique. Il suffit de se rendre sur son ou ses sites pour être fixé, l'usage de néologismes creux censés définir un ramassis de pratiques superficielles n'ayant rien de nouveau, le fait de se présenter vêtu des couleurs de l'arc en ciel suffit pour comprendre que l'on est en présence d'une sorte d’illusionniste.
 
reprenons les termes du mail initial : Ceci, sans fondement, sans enquête approfondie. Aujourd'hui je suis en charge du développement de l'activité et je ne veux pas que le nom Chrysalide soit associé, d'une manière ou d'une autre, au mot "secte" ou "dérive sectaire". Étant donné l'ancienneté de cet article, je ne pense pas qu'il soit encore d'actualité sur votre blog, aussi la solution la plus simple me semble de le supprimer.
 
Je viens de répondre à la soit disant absence de fondement et d'enquête approfondie. Ces gens là, parce qu'ils s'imaginent avoir inventé quelque chose de nouveau, ont l'outrecuidance de prétendre vous obliger à se rapprocher d'eux pour écouter leur discours alors que l'exposé public de leur "argument marketing" suffit amplement pour se faire une idée.
 
Je ne veux pas que le nom Chrysalide soit associé, d'une manière ou d'une autre, au mot "secte" ou "dérive sectaire"
 
Voici un relevé de la première page que renvoit Google quand on tape "Dominique Bourdin + dérive sectaire "

dominique bourdin | Derive sectaire

derive-sectaire.fr/tag/dominique-bourdin/
Derive sectaire. Faits divers, religions, charlatans, gourous et manipulateurs… Menu. Aller au contenu principal ... Derive sectaire is Protected by ...
Vous avez consulté cette page le 25/01/16.

[DOC]Nous avons testé le centre de bien-être La Chrysalide en ...

www.dominiquebourdin.eu/wp.../04/Article-Wiew-vox-avril-2012.doc
9 avr. 2012 - Dominique Bourdin est diplômé en médecine, en théologie et en ... et que leurs pratiques présentent des risques de dérives sectaires. Soyons ...
Vous avez consulté cette page le 25/01/16.

CCMM - Oops 404

www.ccmm.asso.fr/spip.php?page=404
Erreur 404. L'adresse est erronnée ou n'existe plus. Retour au site. Ce site est édité par le Centre Contre les Manipulations Mentales · Réalisation : Pix-L ...

[PDF]928.7 ko - document PDF - CCMM

www.ccmm.asso.fr/IMG/pdf/regards_sur_29_web.pdf
3 août 2010 - facteurs qui favorisent le risque de dérive sectaire dans la ...... Le Centre «CHRYSALIDE « de Dominique BOURDIN sous surveillance l'Ordre ...

Inquisition médicale : Thérapeutiques alternatives : tout ce ...

silicium.blogspirit.com/inquisition-medicale/
6 nov. 2012 - J'ai appris cette innovation par Dominique Bourdin. Dans la ... Comprenez bien que sous prétexte de dérive sectaire, il s'agit de persécuter tout ...

Dominique Bourdin

www.holobiolistic.eu/
Holobiolistic : Soins et bien-être pour tous. Méthodes, principes, solutions, réflexions philosophique et anthropologique sur l'harmonie et l'équilibre de l'être ...
Termes manquants : dérivesectaire
Vous avez consulté cette page le 25/01/16.

YouVox Voyage - Magazine participatif du tourisme vécu ...

www.voyage.youvox.fr/Bien-etre,7470
9 avr. 2012 - Dominique Bourdin est diplômé en médecine, en théologie et en ... et que leurs pratiques présentent des risques de dérives sectaires. Soyons ...

Salon du bien-être : la médecine alternative pour les bobos ...

www.ladepeche.fr/.../1614086-salon-bien-etre-medecine-alternative-bobos-...
25 avr. 2013 - ... explique Dominique Bourdin, thérapeute et docteur en médecine. ... SENAT : Dérives thérapeutiques et dérives sectaires : la santé en ...

Page 15 - Objectif & Stratégie Informatique

www.maquetteosi.com/chrysalid_web/FR/magazine/files/.../page15.html
Dominique Bourdin, votre parcours. n'a pas ... On a évoqué des risques de dérive sectaire. J'aimerais rappeler ce qui caractérise une secte. pour montrer que ...

Vous pouvez constater que le lien renvoyant au présent blog dénonce une "inquisition médicale". je veux, j'exige : je reconnais là l'arrogance typique des marchands qui s'estime indispensable à la marche du monde.

Or, dans cette affaire on a tenté de me berlurer en invoquant le soucis des intérêts d'un tiers supposé alors qu'en fin de compte on voulait m'imposer une censure pure et simple.

Alors la réponse est NIET : je ne changerai pas un iota de mes posts (sauf pour corriger des fautes d'orthographe éventuelles). En d'autres termes, je persiste et je signe. On ne peut strictement rien me reprocher. Il est normal que dans ces conditions la moutarde finisse par me monter au nez et qu'au final on obtienne exactement le contraire de ce que l'on cherchait. On notera en passant que mon interlocuteur ne peut pas m'accuser de contrefaçon à propos de son image. Je ne l'ait point copiée, j'ai seulement apposé un lien dans sa direction et en cliquant sur sa "bobine" vous pouvez vous rendre sur son site et juger par vous mêmes de ce que j'avance.

Une homonymie désastreuse

bourdin.jpgMaintenant et au point où j'en suis, j'en viens à me demander si l'Ordre n'avait pas de bonnes raisons de prononcer la radiation de ce singulier personnage qu'est Dominique Bourdin.

Il faut dire que pour son malheur il souffre d'une homonymie catastrophique avec un certain Gilles Bourdin, créateur du Mandaron de Castellane et grand pape de l'aumisme, messie cosmoplanétaire dont les disciples chassaient les Lémuriens grâce à un talisman de sa fabrication.

Mais qu'y puis-je ?

A en juger par ce souci de gommer toute liaison avec les mots "secte" et "sectaire", je me demande si le souci n'est pas d'empêcher toute association d'idée avec le fameux gourou apparu dans le Grand Sud. Le nom de Dominique Bourdin me disait bien quelque chose et subitement la lumière s'est faite.

Ben oui quelle drôle d'idée que de reprendre le même genre de dégradé de couleur seulement en mode horizontal au lieu de vertical. Enfin, j'ose espérer que l'on ne va pas découvrir qu'il existerait une relation de famille entre les deux "phénomènes"...

Je vous faire le pari que notre chromothérapeute va changer de couleur tant au figuré qu'au propre mais je conserve une copie de son bandeau en archive pour prouver au besoin que je n'ai pas rêvé et que quelque part ce mimétisme, fut-il involontaire est indubitablement un signe d'une sorte de relative parenté mentale. Rien n'arrive par hasard... 

25/01/2016

Une hypothèse originale au sujet des causes de la mort du Dr Seignalet

jean-seignaletbd.jpgOn ne devrait pas avoir à évoquer cette espèce d'énigme et je rappelle qu'on ne se pose des questions à cause d'une thèse répandue par le Pr Joyeux. Cela va nous entraîner assez loin et c'est l'occasion de lui en repasser une couche !

Réponses diverses à un email reçu d'un lecteur

J’ai reçu d’un lecteur qui m’écrit de temps en temps les remarques suivantes : Vous parlez du régime Seignalet en parlant de l'éviction des céréales mais le régime se contente de supprimer le gluten, il y a plein d'autres céréales sans gluten, et sauf erreur de ma part, la cuisson n'est pas interdite mais limitée à 110°c pour éviter certaines réactions de Maillard. Quant aux laitages je rejoins les théories de Mme Lawers, mais un lait cru non pasteurisé d'une vache qui n'est pas sous antibio .. pas facile à trouver même pour moi qui vit à la campagne :o)

Réponse : Tout le monde sait que toutes les céréales ne sont pas proscrites dans le régime Seignalet, seulement celles contenant du gluten, ce sont des céréales hybridées… Le lait cru et bio se trouve en maison de régime (Bernard Gaborit en particulier). Certes d’une manière générale les citadins sont mieux lotis que les campagnards surtout quand il s’agit de pratiquer plus ou moins de crudivorisme. A la campagne il faut parfois faire 20 km pour trouver du poisson frais.

Ensuite il existe plein de versions sur la mort du Dr Seignalet .... Il prenait des enzymes provenant d'Allemagne (Version Joyeux), il mangeait cru donc le pancréas à souffert (le Dr Seignalet mangeait-il Seignalet ?) ... Ma version vous fera peut être sourire : en se référant à l’acupuncture le méridien rate/pancréas correspond aux soucis, et en décodage le pancréas serait le siège du sentiment d'injustice. Etre traîné devant les tribunaux, être considéré comme un pédophile parce que défendant Mr Burger ... Cela doit vous secouer un homme…

Je réponds plus loin et j’ai plusieurs choses à dire sur le sujet et concernant Joyeux.

Pour le charbon activé, il est vrai que le prix est excessif, cependant ayant contacté quelques fabricants, j'ai appris que le charbon qui n'est pas de bois mais de noix de coco pouvait être contaminé. Par exemple par du fioul si la carbonisation se fait dans des fours au fioul.

Certains fournisseurs utilisent des fours à gaz. Vous me direz qu'il n'y a pas tous les jours des fuites de fioul mais bon. Que ce soit SFB ou autres labos, il serait intéressant d'avoir une analyse par lot surtout lorsque l'on connaît le parcours de ce fameux charbon puisque la noix de coco pousse loin de chez nous .... Que se passe t'il dans les cales des cargos ? Mystère !

Réponse : le charbon activé vendu par les laboratoires d’œnologie doit être de qualité alimentaire, il n’y a pas de raisons qu’il ne soit pas fait dans les règles. Maintenant il faut dire qu’il existe une infinité de produits sur lesquels on n’a que des indications très vagues sur la composition. La dolomite par exemple, elle est intéressante pour le rapport calcium magnésium mais il existe plusieurs sortes de dolomites dont une riche en zinc, or il est impossible d’obtenir un dosage des traces de métaux qu’elle contient. C’est franchement dommage car un apport de zinc non pollué par des métaux lourds pourrait peut-être être apporté par ce biais. Un ami très versé en biochimie vient de me signaler un certain nombre de problèmes à propos des compléments à base de zinc. Je me suis efforcé de le mettre en relation avec Jacques Valentin plus à même de gérer les infos dont il s’agit.

Voilà j'espère que ces petites précisions pourront vous être utiles.

Sur le peu de succès des travaux du Dr Schwartz

J'en profite pour vous remercier de l'article concernant les travaux du Dr Schwartz, travaux qui ne connaissent pas un grand succès sur le net, un peu comme ceux du Dr Gernez.

Réponse : le « marché du cancer » est entièrement « verrouillé », aucune innovation dans le domaine ne peut escompter de succès. La hantise d’une « perte de chance » est telle qu’il faut une maturité considérable pour oser prendre le risque de tenter sa chance en dehors des sentiers académiques tels que façonnés par Big Pharma. Prenons l’exemple du traitement du des risques cardio-vasculaires fréquents à partir d’un certain âge et bien je dois confesser qu’il m’a fallu bien du temps pour faire le ménage qui s’imposait dans l’ordonnance classique en ne gardant que peu de choses. Dans ces conditions, je suis parfaitement conscient que tout ce que je raconte à toutes les chances de tomber dans l’oreille de sourds en dépit des dizaines de milliers de lecteurs qui entrent en contact plus ou moins fugitivement avec ce blog.

Retour sur la thèse du Pr Joyeux

Je reviens sur la thèse du Dr Joyeux, une thèse passablement perfide et surtout fort douteuse scientifiquement parlant. Premièrement, quand on mange cru on absorbe les enzymes contenues dans les aliments. Est-il nécessaire d’en rajouter. Qui dit enzymes « allemandes » dit Wobenzyme et Cie. Je n’ai jamais entendu dire que ces produits aient des effets indésirables. J’ai quelque part dans ma bibliothèque un petit ouvrage devenu assez rares (la diététique des enzymes) qui laisse entendre que de manger cuit fatigue le pancréas parce qu’il doit produire davantage d’enzymes pour combler la perte d’enzymes naturelles dues à la cuisson. Je l’ai dit et je le répète, la thèse de Joyeux nécessite une justification.

Mais ce sont des légions de cons et de connes à la mentalité style « catho famille de France » qui vont se pâmer à ses conférences et qui sont dans l’idolâtrie pure face à ce personnage. Dans ces conditions, il ne faut pas ‘attendre à ce que quelqu’un se lève pour poser la moindre question pertinente. Je rappelle qu’en ce qui concerne les vaccinations il a le cul entre deux chaises et le résultat c’est qu’il s’est fait virer d’un centre montpelliérain où il donnait des consultations de cancérologie et c’est pas moi qui vais le plaindre.

Concernant la question des vaccinations je ne connais qu’un expert c’est le Dr Marc Girard mais je n’ai pas eu le temps de faire le tour de ses positions. Avec ou sans adjuvants problématiques, les vaccinations sont, dans le meilleur des cas superflues. Le virus H1N1 serait bénin à moins qu’il ne mute mais on parle d’un type en Australie ou je ne sais où qui n’aurait du son salut qu’à des injections de vitamine C. On peut se demander si ce n’est pas une intox pour souligner le fait qu’on ne trouve plus de vitamine C injectable avec les titrages souhaitables. Il faudrait se tourner vers des produits vétérinaires et je ne sais toujours pas si une perfusion d’ascorbate dans le fondement est comparable à une injection dans les veines. Il y a tout de même des gens qualifiés qui pourraient répondre à cette question simple. Mais c’est cause toujours ou plutôt court toujours. Des gens comme le Dr Schohy campent sur leurs « recettes » et s’estiment offensés lorsque l’on voudrait en savoir plus…

Sur la thèse "chinoise" du mystérieux cancers du pancréas du Dr Seignalet

Il est vrai que cette histoire de cancer la fiche mal pour un médecins censé avoir guéri plus de 2000 patients sur les 2500 environ qui auraient fait appel à ses soins. Je me souviens pour ma part d'avoir lu quelque part une allusion au fait que ce cancer aurait résulté d'un problème immunologique connu de l'intéressé mais non précisé.

Voyons maintenant la thèse basée sur la MTC. Certes la rate est lésée par trop de rumination mentale et la rate est liée au pancréas, maintenant je ne sais pas si en décodage on peut associer le pancréas à la notion d’injustice. Je me méfie des histoires de « décodage » car tout le monde raconte la sienne. On est là dans le domaine du symbolisme et si c’est un langage à part entière il réclame une certaine précision en matière de relation analogique.

J’ai de suite cherché si le Dr Seignalet aurait fait l’objet d’attaques pour avoir préfacé le livre de Burger. Je n’ai rien trouvé de probant à l'exception d'un article d'un certain Xavier Martin Dupont.Je trouve comme information au sujet de ce Dupont : Xavier Martin-Dupont, alias xmd, webmaster de prevensectes.com a été condamné (jugement, Ajaccio, février 2013). Chasseur de sectes ce n'est pas une référence scientifique crédible. Seignalet est mis en cause dans cet article mais seulement pour avoir cautionné l'instinctothérapie et il n'est aucunement question de complicité de "pédophilie". Cependant le ton de l'article est bien conçu pour discréditer tout ceux qui de près ou de loin aurait plus ou moins abondé dans le sens de Burger.

La guerre du cru date de 1985, époque où les dérives sexuelles de Burger commises en Suisse n'étaient pas connues en France. Autant que je me souvienne, elles ne l'ont été qu'en 2003 quand celles de Montramé ont éclaté au grand jour. Seignalet est donc excusable d'avoir préfacé le livre de Burger. Et ce d'autant plus qu'à l'époque on était encore relativement loin de la hantise de la pédophilie telle qu'elle a éclaté quelques années plus tard avec une séries de "rafles" très médiatiques.

Si ma mémoire est bonne la plus emblématique daterait d'un 1 avril du milieu des années 90, c'est donc 10 ans plus tard. Ce n'est qu'un peu avant que l'Internet a commencé d'être accessible au grand public. J'ai comme repère un passage au sein d'une université datant de 1992, la démocratisation d'Internet chez les particuliers en était encore à ses balbutiements. L'affaire du Coral qui a beaucoup contribué à la hantise que je dénonce remonte à 1982 mais ce n'est qu'avec l'affaire Dutroux (1996) que cette hantise s'est vraiment cristallisée et ça a été le début de délires carabinés. Evidement les milieux dits intégristes ont poussé à la roue qui n'ont pas digéré l'abaissement de la majorité sexuelle à 15 ans par la mite errante.

Le début des années 80 du dernier siècle est encore sous l'influence de l'illusion de "libération sexuelle" engendrée par la révolte estudiantine de mai 1968 au cours de laquelle la Sorbonne a été transformée en lupanar, un certain Daniel Guérin s'étant dénudé dans une salle que l'on faisait encore visiter dans les années 70. J'ai un vague souvenir de ce lieu de "pèlerinage", visité par pure curiosité, sous la forme d'un couloir et d'une salle obscure, sorte de "catacombe".

En d'autres termes, cela veut dire qu'au moment de la guerre du cru les théories de Burger autour du tabou de l'inceste n'était pas vraiment susceptibles de scandaliser un public lettré. Il faut tout de même se rappeler qu'à la même époque Matzneff, et un certain Tony Duvert étaient couvert d'éloges par l’intelligentsia parisienne. Or il se trouve que le hasard m'a mis en relation avec la mère d'une des victimes de ce dernier et que pour se débarrasser de son fils, elle m'a carrément proposé de le garder. Inutile de vous dire que j'ai été choqué par ses propos et que je l'aurais volontiers rouée de coups. J'ai un souvenir le souvenir très net des colloques de la mère et du fils dans le lit de la mère où je l'entendais de ma chambre le persuader qu'il avait été son amant dans une vie antérieure.

Cette salope prénommée Sarah était soit disant "professeur de yoga" et le souvenir qu'elle a laissé dans le patelin où cette rencontre surréaliste s'est produite étant encore vivant voici une douzaine d'années. Aussi lorsque j'ai raconté mon aventure à celui qui m'avait envoyé en mission auprès de cette dingue, il n'a rien voulu savoir et j'ai compris que quand des intérêts "médiatiques" sont en jeu, en l’occurrence l'organisation d'un "colloque", on se contrefout de la morale la plus élémentaire. Finalement, comme je refusais de me prêter au jeu de mon patron associatif de l'époque, cette immonde garce a fini par me supplanter en tant que vice-président d'une petite structure éditoriale. Certes je l'ai eu très mauvaise dans la mesure où aucun collègue n'a daigné se mouiller pour susciter dénoncer publiquement la chose. Je suis donc bien placé de par la mémoire que j'ai gardé des décennies postérieure à mai 68 pour affirmer que les théories à la Wilhelm Reich made in Burger n'étaient susceptible de scandaliser que des grenouilles de bénitiers hors d'âge !

Concernant Jean Seignalet, il n’a pas été « traîné devant les tribunaux » pour se soutien.Mon correspondant est pour le moins très "approximatif". Seignalet a été cité comme témoin au bénéfice de Burger. Ayant préfacé le livre il ne pouvait se défiler.

Il a confirmé son soutien non à la "pédophilie" de Burger mais à son crudivorisme tout en admettant qu’il avait été imprudent.Je viens d'expliquer pourquoi les théories de Burger sur le tabou de l'inceste ne pouvait susciter rien d'autre qu'un haussement d'épaules de la part d'une personne éduquée. J'espère que l'on finira par me croire. Mais le drame c'est que des génération de jeunes cons qui n'ont rien vécu de l'avant et l'après mai 68, se permettent de porter des jugements sur des phénomènes dont ils ne savent rien. C'est compréhensible quand l'on réalise que la hantise de la pédophilie n'est entre autres visées qu'une grossière manœuvre démagogique pour flatter leur orgueil et les manipuler. A la lutte des classes a été substituée une "lutte des âges" et il n'est pas difficile, ce me semble, de comprendre que certains "pédophiles" (en fait des "pédérastes") pourraient constituer pour le "Système" une concurrence redoutable mais il faut se rendre à l'évidence, à savoir que s'il existe bien une affinité de nature entre un "pédéraste" et la tentation de se faire "gourou", la crainte du "Système" est parfaitement chimérique à cet égard. Il n'empêche qu'il est si jaloux de son désir d'emprise sans partage sur les mentalités qu'il lui a fallu diaboliser à l'extrême un Burger. Mais enfin soyons sérieux, si en 1985, son irruption pouvait présenter un caractère relativement novateur, quelques années plus tard il suffisait de gratter un peu et d'user de son bon sens pour constater que la chose avait viré à l'imposture. 

Il est assez clair qu'en reconnaissant au procès son "imprudence", le Dr Seignalet faisait allusion aux théories de Burger sur l’inceste et Cie.

Il n’est pas impossible que le Dr Seignalet ait reçu des lettres anonymes remplies de noms d’oiseaux (comme ce serait le cas d'une association qui perpétue sa mémoire sous la direction de sa fille et de son ancienne infirmière) mais je le répète, il n’existe aucune trace d’attaques publiques caractérisée reprochant à Seignalet d’avoir du même coup cautionné la « pédophilie » de Burger. L'hypothèse d'un traumatisme à cet égard n'est pas idiote mais en l'absence de témoignage des proches il est impossible d'en juger. Si le fait pour Jean Seignalet d'avoir été plus ou moins compromis par sa préface a joué, je ne peux qu'inviter sa fille a le faire savoir. J'ai expliqué pourquoi, eu égard au contexte, son père ne pouvait pas voir malice dans le livre de Burger. Je note du reste que l'article de Wikipedia lorsqu'il se rapporte à la "métapsychanalyste" en donne une image qui est grossièrement influencée par le scandale de Montramé. Autant que je me souvienne la façon dont Burger a exposé sa théorie était chose assez banale à l'époque. Elle le fut durant les années Mitterrand et je m'en souviens comme d'une période d'émulation associative dont on n'a plus aucune idée et entre temps le plombage des "années Sida" a considérablement assombri l'atmosphère avant que la fameuse crise ne nous donne le coup de grâce. Il faut comprendre que l'humanité actuelle est victime d'une véritable "psychose". Je n'ai jamais été très optimiste de nature et si Mai 68 a été la meilleure et la pire des choses, j'ai quand même vécu certains espoirs, or nous sommes, à tous égards devant une série de catastrophes et je ne crois guère à une voix de salut quelconque.

Sur  l’affaire Burger

Les théories de Burger c'est du reich revisité. Les histoires de délires orgonique mis à part, la vision de Reich n’a rien d’extraordinaire, elle fait partie des très nombreux auteurs qui ont mis le doigt sur les problèmes engendrés par le climat de frustration sexuelle qui sont assez propres aux cultures dérivées des monothéismes. L'importation des idées à base de "tantrisme sexuel" arrivées par la suite ont tendu à banaliser ce genre de spéculation quoique la théorie de Reich est le fruit d'un singulier "matérialisme".

Reich a bénéficié d’un succès médiatique avant tout parce qu’il a relié la son histoire d’orgone en tant qu’énergie naturelle universelle à la notion d’énergie sexuelle ce qui dénote, il faut l’admettre, une certain « fixation » voir une « obsession » assez particulière.

La persistance de « tabous » qui empêche de discuter de certains sujets de façon rationnelle et si possible neutre de certains sujets est quand même une chose bien singulière dans une société qui se targue de vouloir être «scientifique» ! Le « tabou » de l’inceste n’a a entrer en ligne de compte que dans le cas de relations sexuelles «productives», il se limite donc à limiter les risques liés à trop de consanguinité. Cela ne concerne que les relations hétérosexuelles. La tabou de l'homosexualité perdure et plus on parle de la chose plus on embrouille l'esprit des gens. Et on va le voir Joyeux est l'un des artisans les plus négatifs de cet obscurcissement.

Burger a quand même fait fort : il a été poursuivi et condamné pour avoir violé non seulement une fillette et son propre fils. Mais il a fallu du temps pour découvrir ses antécédants en Suisse, comme quoi les gens sont toujours prêts à gober la moindre nouveauté et à s'en enticher sans chercher plus loin. S’il n’existe aucun risque de production consanguine dans le cas du fils, il est quand même des choses qui ne se font pas. On peut à la rigueur concevoir qu’un oncle plus ou moins original se chargea d’une mission plus ou moins pédagogique en échange de quelques menus services auprès d'un "adolescent difficile" (c'était plus ou moins toléré jusqu'à peu après la dernière guerre sous condition de discrètion, même choses concernant les curés) mais ça suppose que le jeune accepte la chose de son plein gré et ait le minimum de maturité et d’autonomie intellectuelle souhaitable. Avec la promiscuité et l'exploitation type Montramé, ça tourne à la folie caractérisée mais la question importante est comment se fait-il que des gens vont se fourrer dans des endroits pareils. C'est que de toute évidence ce que le "Système" leur offre ne résulte que d'un autre type de foutage de gueule et je ne vois pas franchement de différence entre les deux ! Sauf que le foutage de gueule officiel dispose des armes du pouvoir politique et judiciaire.

Ce qui fait désordre dans l’histoire c’est la notion d’instinct parce qu’elle mène forcément à un risque de débridage. Mais enfin il me semble assez clair que dans cette histoire le régime est très secondaire dans cette histoire de dérive sectaire. Pour en terminer avec le cancer du pancréas de Seignalet, je répète qu’on ne trouve aucune attaque contre Seignalet liant son adhésion au crudivorisme à la « pédophilie » de Burger. C’est un fait qu’il ne doit pas être très agréable lorsqu’on fait une recherche sur son nom de le trouver présent dans un article mettant en cause un détraqué pédophile. Mais à moins que Seignalet ait été un personnage excessivement anxieux et quoique la thèse évoquée soit assez originale, elle ne me parait pas sérieuse.

Cette histoire va me donner l’occasion de revenir sur le cas de l’ineffable professeur Joyeux.

Oui il est des soupçons qui peuvent être mortels

Oui les accusations ou soupçons de « pédophilies » peuvent être mortelles mais çà ne me parait pas concerner le Dr Seignalet, enfin il y a des exceptions et des survivants. Avant de reparler de M. Joyeux, il faut bien dire que le fait d’être accusé ou simplement suspecté de « pédophilie » cela vous secoue un homme, certes. C’est très empoisonnant mais pas forcément dramatique.

Je connais un personnage qui s’est occupé d’astrologie et a été le seul dans les années 80 à souligner la relation entre l’entrée dans l’Ere dite du Verseau et la place prise par l’homosexualité dans les média. Curieusement, et c’est étrange dans un monde se disant « libéré » personne n’a daigné reprendre la chose à son compte et en parler…

Sauf erreur c’était 20 ans avant que le premier cas de légalisation des mariages de même sexe se produise (Pays Bas 2001 d’après Wikipédé). Autant dire que l’innovation était encore absolument impensable.

Parenthèse sur l'Ere du Verseau et ce que présageait son annonce et que personne n'a voulu voir

La relation verseau/homosexualité découle du fait que le signe renvoie a un mythe grec bien connu et concerne un échanson ayant servi de valet de chambre au maître de l’Olympe. Aucun astrologue n’avait osé mettre le doigt sur cette connexion pourtant évidente. D’autant plus évidente que la même tradition a valu aux « homos » d’être baptisés « uranistes » en référence à l’histoire de la Vénus Uranie (céleste) dans le Banquet de Platon considérée comme plus fréquentable que la Vénus Pandémos (populaire) figurée comme chevauchant un bouc.

Par la suite on devait découvrir que tout a commencé en 1790 : juste après la découverte d’Uranus on voit surgir un pamphlet intitulé Les enfans de Sodome à l’Assemblée Nationale qui anticipe, à propos d’une mystérieuse maladie appelée « cristalline », le type de revendication des années 80 à propos du Sida, une nouvelle peste qui a fait beaucoup pour la progression de la cause. Et oui en contexte monothéiste chrétien, le martyre ça paie toujours quand on s’inspire d’un certain modèle quand on le dit avoir été victime d’un « génocide ».…

Les articles auxquels je fais allusion sont tombés dans un silence de plomb, mais certains milieux réactionnaires y ont vu une menace et une improbable propagande alors qu’ils posaient la question de savoir s’il ne fallait pas interpréter le patronage du Verseau comme le présage d’une « inversion généralisée », c’est-à-dire d’un renversement de toutes les valeurs admises.

Le ton était donc parfaitement orthodoxe et aurait du rassurer mais notre prétendue « civilisation » éprouvent des « paniques » qui lui sont très particulières. L’auteur a fait l’objet d’une campagne haineuse qui n’a été soldée que récemment par un sacré retour de flamme au détriment de celui qui en avait été l’artisan le plus zélé.

J’ai comme voisine une marocaine qui, à propos de certaines garnements qui emmerdent les honnêtes gens me disait que dans sa culture il existe un adage qui dit que dans un tel cas de figure, il faut se poster le long de la rivière pour voir passer le cadavre flottant de celui qui vous a nuit.

Cela revient chez nous a attendre les mauvaises gens au tournant que la « providence » nous les livres pieds et poings liés. Mais ça peut demander des années car elle n’est jamais très pressée. Mais en réalité pour que ça marche il faut avoir oublié et n’y plus guère penser…

Histoire d'un "choc en retour" mémorable

La personne que j’ai en vue s’est armée de patience et le « cadavre » de son persécuteur lui est finalement passé sous le nez : ce dernier était un « homo » pratiquant qui accablait un confrère supposé et il a été dénoncé par un gigolo avec en prime un échange de correspondance pas triste de la part de celui qui voulait mettre le grappin sur son escort boy. Le client de ce dernier a été localisé et identifié. Enfin chose étrange, celui qu’il a tenté d’empoisonner a découvert qu’un des anciens professeurs de son ex ennemi juré est le frère d’un propriétaire voisin et ami demeurant en ville et dont il est l’homme de confiance et que l’ancien élève a fait parvenir à son ancien maître un courrier par quelqu’un du pays où il demeure. Décidément le monde est excessivement petit…

Le professeur Joyeux et la « théorie du genre » à l’école

L’évocation de l’hypothèse susdite m’a donné l’occasion de retomber sur ce personnage et plus particulièrement sur une série de vidéos ou le Pr évoque les problèmes posés par le prétendu enseignement de la « théorie du genre » à l’école. Cette vidéo que vous trouverez sur Youtube est en trois parties. Curieusement la seconde moitié de la première semble dysfonctionner.

J’ai pu constater que Joyeux y tient des propos très contradictoires. Il semble admettre que la chose n’est plus une « maladie » en référence aux fameuses décisions des psychiatres américains. Il parle des « conneries » venant de son père et si elles n’ont pas fait de lui un « homophobe » ce serait en raison de ce qu’il aurait eu la chance de connaître un jeune « homo » qui aurait susciter sa curiosité et son intérêt. Mais pour ce qu’il en est résulté, en fait de compréhension du phénomène, il aurait sans doute mieux fait de se casser une patte, ou même deux ce jour là. J’ai évoqué le contenu de deux de ses livres à ce sujet.

Joyeux et le lesbianisme

Vous trouverez ici pas mal de post concernant Henri Joyeux en mettant « Joyeux » dans la case recherche. Je rappelle qu’il n’est pas contre le mariage des lesbiennes et l’élevage par leurs soins d’un garçon. Manifestement ce n’est pas seulement un « M. je sais tout » nanti d’un bagout intarissable et assez crispant par ces prétentions à être péremptoire. C’est un sacré « con » pour ne pas s’être rendu compte qu’avec ou sans lesbianisme la monoparentalité en version féminine est assez généralement une catastrophe. Enfin lui qui campe en faveur des valeurs traditionnelles n’a pas l’air de connaître ce « lieu commun » voulant que dans la famille le père représente la « loi » !

Pas étonnant de la part d’un homme qui a bâti sa réputation sur des livres du style e chirurgien et le chocolat quand il ne s’agit pas du thym et du chirurgien.

"Joyeuse fascination" pour les hemorroïdes

Je ne voudrais pas m’étendre sur le cas de ce personnage que j’ai déjà plus ou moins assassiné mais je dois quand même noter qu’il y a chez lui une « fixation » sur le problème de l’homosexualité et qu’elle présente des aspects assez graveleux lorsqu’il entre dans certains détails. Est-ce la seulement le seul effet d’un goût pour une certaine vulgarité hérité de sa fréquentation de ses collègues carabins au temps où il était étudiant ?

Cela fait au moins deux fois qu’il semble s’inquiéter des risques encourus par un gamin de 15 ans qui se ferait sodomiser à propos du sort encourus par ses veines hémorroïdaires (sic). La première fois c’était lors d’une conversation téléphonique ou dans un mail. Et cela m’avait quelque intrigué et je n’ose pas dire « choqué ». Intrigué parce que c’est assimiler tous les « homos » à n’être que des brutes. Or on sait bien que le conduit visé est souple, et à la réflexion il y a dans l’énoncé de la chose une incongruité médicale. On n’a pas, sauf pathologie exceptionnelle dont je ne connais point d’exemples dans la littérature académique, d’hémorroïdes à 15 ans ! Ca vient vers 40 à 50 ans, 35 ans au plus tôt… Deux questions se posent pourquoi avoir répété à chaque fois l’âge de 15 ans et sur un détail sordide qui ne cadre pas avec l’autre donnée si ce n’est à cause d’une histoire personnelle survenue dans son entourage dont il aurait fait une loi ?

L'économie sodomitique selon Joyeux

Autre question : pourquoi avoir, dans cette intervention éprouvé le besoin de faire languir le public quand au fait de savoir dans la relation entre un jeune de 15 ans et un aîné de 25 ans qui a le plus de chance de sodomiser l’autre ? Selon les doctes observations de l’éminent Pr, surprise, le rôle actif serait dévolu au plus jeune pour les motifs susdits. Il est clair que ce serait plutôt l’inverse qui tomberait sous le sens mais il n’y a évidemment aucune règle stricte à cet égard. Et enfin quel peut bien être l’intérêt de telles considérations ?

Le problème n’est pas là ! Aussi l’éminent spécialiste de tout et de rien du tout professe que l’on peut changer de goût ce qui revient à sous entendre que l’hétérosexualité serait plus naturelle que son opposé et il va jusqu’à énoncer un autre postulat à savoir que c’est après dix ans de pratique que les chances de revenir à des relations conformes à l’idéal bourgeois deviendraient illusoires.

Henri Joyeux prétend avoir échappé aux « conneries » distillées par son père mais il a pourvu à les remplacer par ses propres élucubrations. Quand pendant une décennie on s’est accommodé d’un certain mode de vie, c’est que bon an mal an on n’y a trouve son compte. Elles ne peuvent poser un problème ‘au plan social et non sur un plan moral. C’est un très mauvaise raison de vouloir en changer car comme chacun sait l’amour ça ne se commande pas !

Énoncer pareille invraisemblance, c’est je le répète, postuler l’existence d’une maladie ou d’une anormalité et quand on voit le même orateur mettre en garde son public sur le fait que deux garçons ou deux femmes excellent à connaître leur zones érogènes et ont d’autant plus de chances de s’agripper et de n’avoir pas envie de risquer une relation « hétéro », on se demande où est la logique et le simple bon sens dans l’esprit de ce discoureur professionnel.

Il y aurait un livre à écrire sur les « conneries » débitées par cet exhibitionniste de service qui me paraît, quoique très orthodoxe au plan sexuel, surtout souffrir de beaucoup de narcissisme pour avoir tant besoin de se donner en spectacle.

Les joyeuses distorsions de la psychologie

Enfin il admet semble t-il que ce n’est pas une question d’hormones mais de simple psychologie. Ce sur quoi je suis d’accord. Mais je ne pense pas que cela ait quelque chose à voir avec la relation au père. Ca s’est mal passé pour pas mal de garçons et ils ne deviennent pas « homos » pour autant. Les choses à mon avis sont simples : il y a deux sortes d’homosexualité, une assez purement « ludique » qui s’accommode de plus ou moins de bisexualité (celle par exemple des « routiers sympas » d’autrefois…) et une autre qui est marquée par un caractère exclusif et qui nous ramène à la vieille idée « péché philosophique », qui constituait la manière chrétienne et tolérante d’envisager la chose.

Il me semble assez normal quand on voit les risques encourus en prenant femme et surtout en faisant des enfant, surtout par les temps qui courent et vu l’emprise du « Système », de se programmer à son insu de plein gré pour un mode de vie susceptible de dégager un crédit de temps et de liberté pour pouvoir se consacrer à des centres d’intérêts intellectuels qui en valent la peine. Maintenant il y a un autre facteur qui entre en ligne de compte, se marier, c’est se ranger, vieillir et même risquer de devenir obèse si la cuisine de l’épouse est trop bonne. Bref, je ne vois pas en quoi le fait de vouloir prolonger au moins idéalement ce qui caractérise une jeunesse plus ou moins spartiate peut avoir de répréhensible…

La "crise de l'adolescence" est un effet de la "modernité"

Encore faut-il souligner que la fameuse « crise de l’adolescence » n’est qu’un effet indésirable hérité de la mentalité moderne et d’un soit-disant progrès.

Le phénomène des « bandes de jeunes » n’était pas inconnu des gens du Moyen Age mais il n’est guère comparable à ce que nous connaissons sous l’appellation d’âge ingrat ! Et soit dit en passant cette calamité a l’immense avantage de nous préserver et même, le cas échéant, de nous dégoûter de ce que l’on appelle à tort « pédophilie ».

Les vrais « pédophiles » ne me scandalisent pas vraiment, ils m’ennuient profondément en raison de leur profonde débilité ou alors ils m’agacent en raison de leur prétention à jouer les « gourous ». Et il me semble qu’il serait beaucoup plus rationnel et par là même plus efficaces de voir les choses sous cet angle. Quant à ceux qui leur font la chasse de façon plus ou moins hystériques, ils me procurent surtout l’impression et la conviction qu’il y a derrière leurs agissements une fascination et une envie qu’ils n’osent poins s’avouer.

En tous état de cause, toute réaction excessive est suspecte et je dois répéter une fois de plus que la hantise dont il est question est datée. Il est tout de même étonnant qu’une société pourrie jusqu’au trognon, où la malveillance, l’incompétence, le népotisme et l’appât du gain dominent excepté chez de rares individus appartenant surtout à ma génération se soit soudain souciée à ce point du sort des enfants alors qu’on tolère des déluge de violence à la maison et que la plupart des parents, abrutis par des boulots alimentaires stressants sont incapables de le recadrer quand ils emmerdent le voisinage.

Marre de la franchouillardise réactionnaire !

Bref, tout ce que raconte le père Joyeux à ce sujet n’est que monceau de sottises et poisons insidieux. Son incompétence devient franchement lassante ! Quant à la « théorie du genre » enseigné à l’école, j’attends toujours des preuves. Tout ce que je sais c’est que l’on s’efforce de lutter contre ce qui survit d’une culture passablement « homophobe » et si cela n’a pas l’air d’être très efficace, je ne vois pas en quoi cela poserait problème. Il y a en France particulièrement, avec le milieu réactionnaire auquel il s’apparente quelque chose de franchement nauséabond. Le « mariage pour tous » n’est pas franchement une réussite sur le plan de la forme et si la famille et la société se portent mal c’est principalement à cause d’une mauvaise répartition des richesses. Les acquis sociaux des trente Glorieuses sont en train de foutre le camp et le reste n’est que sornettes…

22/01/2016

Bains secs "Capillar" : témoignage de déception

Capillar copie.jpgMessage reçu le 2016-01-22

Bonjour,

Cela faisait longtemps que je ne vous avais pas envoyé de message.... J' espère que vous vous portez bien.

Oui j' ai essayé Capillar en comprimés (au moins 6 mois m'a t'on dit pour avoir un effet visible) et crème ;

On m'avait promis une réduction des vaisseaux apparents sur les jambes sur la couperose,clarté d'esprit vigilance accrue etc....  Et bien non ! Pas du tout !

Mais j' avoue une réduction de l' inflammation de mes engelures aux doigts de pieds pendant le temps ou j'en prenais.

C' est vrai que c' est tentant de penser que le réseau capillaire peut être entièrement rénové.... J' ai un syndrome de Raynaud aussi.

je réessaierais bien avec le produit dont vous parlez pour voir la différence.... Quant a la crème elle rafraichit quand on en met, et ça sent fort , mon interlocutrice m avait dit pouvoir en mettre avec précaution sur les joues pour la couperose, mais bon rien du tout, ça pue trop ! une huile essentielle diluée dans une huile végétale ferait mieux l'affaire.

Ha je suis contente tiens, de redialoguer avec vous, a bientôt et bon courage !

je suis preneuse d' un vrai réparateur de capillaire

C.

Réponse : 2016-01-22 19:05:44

Vous avez une huile végétale comme médium ferait l'affaire. mais la térébenthine ca sent fort j'aime bien mais tout le monde ne partage pas ce gout. Y a t-il une composition chiffrée sur les tubes ?

Le rafraichissement c'est le camphre, pas sorcier.

Promettre le neutralisation de la couperose ou des petits vaisseaux en réseau des jambes c'est se moquer du monde !

Il faut comprendre d'abord que l'action de la chaleur + térébenthine émulsionnée dans un bain n'est pas comparable à l'action locale d'une crème à température ambiante. D'autre part les bains ouvrent les capillaires mais je doute que lorsqu'il sont devenus apparents en surface on puisse gommer complètement le phénomène. Je n'ai pas cherché sur ce problème mais rien qu'en réfléchissant, j'arrive à la conclusion qu'il n'y a pas de raisons qu'ils disparaissent à moins d'apporter de l'intérieur des matériaux de réparation. Mais c'est à voir. Les topiques locaux c'est à 90% des emplâtres sur une jambe de bois. Les homéopathes n'aiment pas, ne pas oublier l'alternance eczéma asthme dus à des traitement externes inopportuns...

Donc les bains agissent sur la circulation capillaire, veineuse et indirectement artérielle et lymphatique en débouchant les canalisations et en faisant dégager les accumulations toxiques et en facilitant la circulation des nutriments de réparation. Cette action purement physiologique a forcément une action puissante sur le métabolisme général mais pour les phénomènes apparentés à la couperose, j'ai des doutes quant à l'effacement total du phénomène. Je vais chercher du côté de l'explication physiologique du phénomène.

En revanche pour la syndrome de Raynaud les bains devraient agir quoique c'est plus problématique que la maladie du même nom. Il faudrait voir à agir de manière à réduire la viscosité sanguine.

Bref ces "bains secs" m'apparaissent comme une grosse arnaque. Je n'arrive pas à retrouver l'auteur (une femme) qui est à l'origine du lancement de la chose mais il y a du pur marketing derrière ça. Évidemment, les gens d'Artikaia poussent à la roue. Là on vous dit 6 mois pour être sûr que vous allez faire provision de tubes et on joue sur l'impact de la toile et sur le nombre des gens qui négligent de réfléchir. Les gens bavardent sur les forums mais n'osent pas souvent témoigner de leurs échecs.

Je n'ai vu nulle part de témoignages mirobolants sur les bains et si j'ai pas mal de courrier au sujet des produits Salmanoff, je n'ai pas de retours faisant états de miracles. Sans doute est ce en partie parce que la clientèle qui demeure fidèle à une pratique lancée en France dans les années 50 est vieillissante et ne fréquente guère internet.

Enfin le problème pour discerner ce qui peut être efficace, c'est qu'il faut un minimum de culture générale en médecine et se donner la peine de raisonner. Autrefois, les médecins (homéopathes surtout) publiaient des relations de cas détaillées. Tout cela n'existe plus, les médecins sont contraints d'appliquer des protocoles préétablis et peu d'entre eux se donnent la peine de peser le pour et le contre rien que quand il s'agit de choisir un médicaments parmi plusieurs classes thérapeutiques existantes pour un même problème. Quand on voit çà on se dit que si l'on veut être bien soigné, il faut investir un minimum dans l'étude de la pharmacologie.

Voici un excellent manuel de pharmacologie, ça vaut la peine d'imprimer les 350 pages et d'avoir ce cours sous le coude...

http://www.chups.jussieu.fr/polys/pharmaco/poly/Pharmaco....

Et regardez la notice du Furosémide, un diurétique, ça fait peur ! Ca vaut le coup d'essayer les bains jaunes en cas d'hypertension ou d'opter pour le Phylanthus amarus par exemple...

Le baume Capillar de Arktikaia un nid de ... PARABENS...

Capture capillar.PNGJ'ai décidé, comme annoncé, dans le précédant post de tailler des croupières à Arktikaia qui fait 30 € de bénef sur le flacon de Skipofit (une marque de bains Salmanov). J'essaie d'élucider les compositions.

Galénique des bains

A mon humble avis, pour les bains on a 3 types de composants : le principal est l'essence de térébenthine en quantité variable selon que le bain est blanc ou jaune (hypotenseur), ensuite on a des émulsifiants pour favoriser la diffusion de l'huile dans l'eau pour laquelle la chaleur joue un rôle supplémentaire (ricinoléate de sodium, oléines) puis viennent des plantes : simples huiles essentielles chez Lenhing, séries d'extraits dans certaines formules. Les émulsifiants jouerait également un autre rôle : produire une couche graisseuse en surface pour conserver la chaleur

A mon avis on peut varier les huiles essentielles et elles seraient plus efficaces que des extraits (extraits alcooliques ?). Ces plantes sont secondaires.

Ensuite viennent des questions secondaires : on m'a lu un texte (mais je n'ai pas la source) où l'hydroxyde de sodium jouerait un rôle dans les échange au niveau de la peau (??) mais cela ne figure pas dans les deux livres de Salmanoff...

Quid de la différence entre huile essentielle de térébenthine et "essence de térébenthine" ?

Réponse de Passeport santé : L’essence de térébenthine que l’on trouve dans les rayons de bricolage est bien une distillation de la résine de pin, la différence entre une essence thérapeutique et une essence pour bricoler tient à la qualité de la distillation. Mais encore ?

Pour ce qui est de l'utilisation d'essences ou d’huiles essentielles distillées de façon industrielle les risques d'utilisation de solvant est très fréquent pour tout extraire : les taux de delta3 carène (cancérogène) dans l'essence industrielle de térébenthine sont élevés ce qui l'exclut.

Qui à présent de l'huile essentielle de térébenthine de mélèze de Sibérie tenue pour incontournable par certains sites. Comme huile essentielle de térébenthine la meilleurs options m'a été signalée par notre ami Jacques Valentin c'est l'ORESINE de HOLISTE : 50 € le litre + port, ça met le litre de bain à 16 € + coût des émulsifiants et Cie. Cela reste cher, la térébenthine de mélèze de Sibérie en Russie doit coûter peu pour que le litre de solution revienne environ 14 €.

Beaucoup d'utilisateurs se découragent à cause du coût de ces cures. Seulement quand on considère la liste des effets secondaire du FUROSELIME comme diurétique de première intention pour faire baisser la tension, certes la santé n'a pas de prix mais c'est pas une raison pour engraisser des spéculateurs à la Artikaia ! Dans ce cas il vaut mieux faire travailler un préparatoire en pharmacie qu'un simple marchand aux dents trop longues. Cette race là, il faudrait l'éradiquer à coup de fusil comme les loups du Mercantour qui commencent un peu trop à pulluler ! Il n'y a pas plus pourri qu'un marchand à qui on n'impose pas de limites draconiennes: La société actuelle en crève depuis qu'un certain Giscard à supprimé le contrôle des prix alors quand on voit que ce traître s'exhibe dans une académie de vieux singe c'est à hurler !

Bref sous réserve d'éclaircir ces quelques points et je les examinerai à la prochaine occasion avec un pharmacien chimiste, fabriquer des bains Salmanov est en principe enfantin et devrait rester peu coûteux. Je reviendrai sur la question des émulsifiants en temps utile car j'ai quelques données alternatives ainsi que des indications venant de Jean Valnet sur la manière de mener le protocole.

Le problème des baignoires

index.jpgLe grand problème c'est la rareté des baignoires. Seule alternative, les baignoires gonflables chinoises ou trouver un cuveau en plastique à placer dans un bac de douche mais je ne trouve pas de format adéquat, (75 cm au carré dans mon cas et autant en hauteur, jusqu'à 80) alors si vous pouvez m'aider...

J'ai pris contact avec un revendeur français qui en propose une mais trop grande. Je vais lui suggérer d'élire un autre modèle vertical.

Composition des bains secs (analyse)

Je me suis penché sur la composition :

Baume Capillar 12.50 € Tube de 75 ml (3,40 € en Russie)

Excipients : Eau, Eumulgin B2, glycérol, huile de maïs Lanette O, carbopol, nipagine, nipazol, , parfum

Principes actif : Térébenthine, Camphre, Huile de menthe poivrée, Huile de pin, Dihydroquercétine, Hydroxyde de sodium.

La nipagine et le nipazol, c'est quoi ? Des conservateurs appelés parabens.

Comme j'imagine que la page sera corrigée je l'ai photographiée et en cliquant sur l'image vous pouvez l'agrandir et avoir une trace de ce que j'affirme ! Y vont pas être contents les amis de Michel Dogna. Les parabens vantés sans discernement dans la copie de la formule ça va faire mal ! D'autant plus que le sujet Salmanov intéresse beaucoup de monde ! Je reçois pas mal d'emails depuis la parution de la précédente note.

Notez que pour obtenir un effet sur la circulation des jambes il va falloir s'en appliquer pas mal parce que si c'est grosso modo une composition apparentée à celle des bains il manque la chaleur comme élément thérapeutique !!! Ensuite les tubes de 75 g vont défiler. Or si je réfléchis à ce qui est dit plus haut au sujet du rôle émulsifiant du ricinoléate et Cie ces crèmes ne sont que de l'essence térébenthine diluée dans un médium non graisseux. Bref cette soit-disant découverte des bains secs me parait sentir l'arnaque.

L'arnaque en ce sent que çà ne peut pas être aussi efficace que les bains vus l'absence du facteur chaleur. A moins d'inventer un peignoir chauffant sans pollution électromagnétique ou de combiner l'application à une séance de sauna, or les saunas individuels sont encore plus rares que les baignoires !

Poursuivons l'analyse : L'Emulgin est un produit de BASF qui avec le carbopol (une marque de carbomer) donne la consistance entre un gel et une crème. Il reste l'huile de maïs dont je ne vois pas l'intérêt thérapeutique. Encore un médium. Donc on peut tout virer sauf l'eau et éventuellement carbomer que l'on peut faire prendre avec une base tel que le méthylsiliconate de potassium, principe actif du gel de silicium pour ceux qui possède ce précieux composant.

Reste à doser l'eau et un corps gras comme support. Le reste ce sont des huiles essentielles et du camphre qui peut être dissous dans les HE... Reste à trouver les proportions en se basant sur des formules de la version des bains de Lehning que l'on peut trouver en fouinant sur la toile. La dihydroquercétine c'est pas un problème ça se trouve en vrac aux USA à moins de 10 $ les 50 g. Mais à la limite mieux vaut la prendre par voie interne associée à de la vitamine C. A propos plusieurs correspondants m'ont signalé leur déception des comprimés de Capillar. Donc acheter la dihydroquercétine, mélanger avec de la vitamine C pour avoir au moins 50 mg de dihydroquercétine par gélules.

Concernant le baume Capillar une fois déterminé le titrage du camphre et de la térébenthine et autres huiles essentielles, il reste à trouver un médium écologique et qui ne graisse pas pour s'en enduire le corps.

Les bains Salmanoff version Lehning

C'est une solution d'attente bancale car il reste chers pour ce que c'est.

Bref, plus je creuse la question, plus je m'aperçois qu'on nous roule dans la farine. La pharmacie homéopathique de l'Europe expédie la version Lehning Rocal des bains Salmanoff, j'ai eu les prix en 500  ml 23,65 le jaune et 29,70 E le blanc mais je présume que mon interlocuteur a du se gourer : il faut inverser car vu le titrage du bain jaune il est forcément un peu plus cher. ces prix sont encore très prohibitifs à mon avis. On ne gagne que 7 € par flacon de 500 ml dans le cas du jaune : les loups ne se bouffent pas entr'eux !

Je suis en train de voir avec plusieurs pharmaciens à descendre le coût. On devrait arriver à se rapprocher des prix en usage en Russie. Les ingrédients ne sont pas ruineux, le ricinoléate de sodium est un produit qui intervient dans la fabrication des savon, il se vend en fût de plus de 100 kilos !

Maintenant, les bains Salmanov sont dans le domaine public, il faudrait partir d'une formule originale.Je suis à la recherche du contenu des textes des visa du ministère de la Santé datant de 1952.

Or elles ne figurent pas dans les deux livres en français. Elles doivent figurer dans un codex russe, si quelqu'un a des accointances en Russie qu'il demande à un correspondant de questionner un apothicaire local. Il existe quantité de marque en Russie ailleurs qui exploitent le filon.

Surtout, si vous avez une expérience de ces produits n'hésitez pas à me communiquer aussi bien les échecs que les résultats éventuels. Merci d'avance !

13/01/2016

Liens vers des sites de Ebooks

biblioth.jpgVoici des sites contenant des ouvrages susceptibles de vous intéresser. Si vous trouvez d'autres voies de recherches, les signaler. Merci !

Sites contenant des ouvrages de médecine

Sur :  http://livresatelecharger.terrenouvelle.ca/livres-pdf-gen...

Quelques ouvrages intéressants dont un sur la phyto anti infectieuse.

Site généralistes axé sur l'histoire, les conspirations, raciologie, contenant quelques ouvrages médicaux ou apparentés généralement anciens

http://gallica.bnf.fr/ (par auteurs ou sujets, ouvrages très mal numérisés par des esclaves bénéficiant de contrats précaires type CES mais c'est mieux que rien !)

http://www.histoireebook.com/index.php?tag/M%C3%A9decine

http://www.freepdf.info/index.php?q=m%C3%A9decine

http://www.pdfarchive.info/00-2/

http://www.aryanalibris.com

http://www.balderexlibris.com

http://www.the-savoisien.com

Pour faite des recherches ciblées sur n'importe quel site :

Mettre dans le navigateur l'url basique du site espace mots clefs, ce qui donne quelque chose comme cela :

Exemple : https://www.google.fr/search?q=www.pdfarchive.info+m%C3%A...

Petit point à l'orée de l'an de disgrâce 2016

chat-noir.jpgJe risque de faire fuir les lecteurs superstitieux mais bon j'ai un faible pour les chats noirs et le chat est un médicament à part entière contre le stress. Rien que de le voir roupiller ça calme !

Je remercie les lectrices et lecteurs qui m'ont adressé leur voeux. Veuillez recevoir les miens, de santé surtout puisque c'est notre sujet principal. Il est vrai que les pratiques routinières ne m'inspirent guère comme l'ont remarqué quelques un(e)s car en dépit de sa sincérité ce rituel est, vous le savez, généralement inefficace. A l'époque où le courrier électronique et les webcams n'existaient pas, cette tradition permettait à chaque famille de renouer momentanément avec des parents et amis plus ou moins lointains. On fouillait son carnet d'adresse avec la hantise d'oublier quelqu'un, il y avait des règles à observer, les plus jeunes devant anticiper la manoeuvre etc...

Les événements survenus au moment du nouvel an ne sont pas de bonne augure : une tour en carton qui brûle à Dubaï, une rupture diplomatique entre l'Arabie Saoudite et l'Iran et un essai de bombe H (?) en Corée plus une vague de harcèlement sexuel à Cologne et Hambourg de la part de "migrants" ont donné le ton. La guerre larvée entre Iran et Arabie saoudite n'est pas franchement menaçante mais l'Iran est sorti renforcé des derniers accords et certains experts n'excluent pas que les Américains lâchent plus ou moins l'Arabie saoudite.

Sur le plan local, j'ai encore noté deux incendies remarquables, une femme a péri dans l'incendie de son logement le soir du réveillon. Je n'ai pas fait le compte définitif mais pour l'année passée on a du franchir la barre des 30 incendies spectaculaires.

Sur le plan médical il est à noter qu'un couple vient d'être condamné pour défaut de vaccination. En d'autre termes, la Justice n'hésite pas à frapper alors que l'obligation ne peut être tenue sans ajouter aux 3 vaccins obligatoires d'autres vaccins qui ne le sont pas et comme ils ne sont pas imposés les fabricants et les firmes se trouvent désengagées de toute responsabilité envers les vaccins non imposés. C'est démentiel maintenant il faudrait savoir comment le couple a été défendu par son avocat : la peur de se voir lourdement condamné à de la prison peut inciter à ne pas mettre les points sur les i et à négliger certaines voies de recours. Or, si j'ai bonne mémoire, une action a été engagée pour obtenir de l'Etat qu'il contraigne les laboratoires à fabriquer des vaccins compatibles avec les seules obligations vaccinales. Bien évidemment il était à prévoir que cela ne donnerait rien !

Quand on voit comment les Pr Even et Joyeux ont été traités, on a tout compris ! Sauf que le cas de Joyeux est un peu à part car pour les vaccinations il a gardé le cul entre deux chaises et composer avec le "Système" est assurément la plus mauvaise méthode.

Nexus.jpgLe n° 102 de Nexus pose en particulier le problèmes des chimios anticancéreuses en montrant que les statistiques de guérison sont des statistiques de rémission, que de toutes façons elles sont biaisées, que les chimios n'ont pas fait la preuve de leur efficacité et que cytotoxiques ou "ciblées", leurs effets secondaires sont finalement aussi redoutable que la maladie quand elles n'induisent pas elles-même de nouveaux cancers. L'article démontre l'existence de conflits d'intérêt majeurs de la part des organismes qui participent à la mise au point des protocoles sans l'acceptation desquels tout cancérologue risque d'être discrédité et éliminé sans coup férir. Il se confirme que tout malade à des chances de se voir imposer de participer à l'expérimentation de nouvelles molécules. Il fuat rappeler à ce sujet que le service du Dr Delépine à Garches a été fermé en raison du fait qu'elle n'avait misé que sur des protocoles anciens ayant fait leur preuve. Bref, c'est une démonstration magistrale que le système est définitivement verouillé dans l'unique but non de guérir quoique ce soit mais d'assurer la survie et l'engraissement de Big Pharma.

A noter qu'il n'est pas utile de dépenser 7,90 € pour lire cet article. La revue Nexus s'avère de plus en plus décevante. On notera pour le cancer que si elle décrit bien la situation, elle ne laisse aucun espoir et ne se hasarde pas à proposer des alternatives. Il ets fait allusion au cas du Dr Mouliner mais sans dire qu'il s'appuie sur la cancérométrie de Vernes. A ce propos, je signale que j'ai numérisé les ouvrages du Dr Janet devenus introuvables, y compris en occasion. Je rappelle que l'on peut avoir accès au Cloud documentaire par un don unique de 50 € ou en complétant à concurrence de cette somme une fois pour toutes.

A noter aussi un article sur le bio "planté par le politique", rien de nouveau sous le soleil, les articles de Dominique Guillet sont éloquents quant au rachat des producteurs "bio" par les capitaux de l'agroalimentaire pestiféré et pestiférant. On continue à essayer de faire du neuf avec du vieux avec la condamnation inefficace depuis toujours de l'expérimentation animale.

bogdanov-le-duo.jpgLe numéro est centré sur une polémique relative aux dires "spiritualistes" des frères Bogdanov sur l'avant Big Bang. Cliquer sur l'image pour voir les métamorphoses de ces "extra terrestres" ou animaux de cirque. 

Selon ces doctes pseudo spécialistes, le Big Bang aurait en une explosion à partir de "rien" de ce qui a produit ce que nous appelons matière laquelle serait composée de "particules" de plus en plus improbables dont se repait la physique dite quantique. Il y auriat le Bib Bang et l'instant 0 situé quelques millardièmes de secondes avant dont on ne sait rien. Les physiciens appelent çà le "mur de Planck". Les célèbres jumeaux militeraient pour que l'on s'occupa de ce "rien" qu'il assimile à l'Esprit e tun esprit créateur.

Je ne vois pas pourquoi on fait tant d'histoire avec cette théorie. Le "rien" (de formel) est impliqué à partir de la conception d'un "plus" initial. Je rappelle que la vision cosmologique traditionnelle se résume à 3 niveaux : un formel grossier (notre physique), un formel subtil (le monde psychique) et un monde "informel" assimilé à l'esprit mais là encore c'est problématique car les archétypes de Platon (ou "idées divines") seraient par leur nature aux moins "proto formels". La théorie du Big Bang qui postule une origine du temps et de l'espace suppose aussi sa fin (pralaya ou maha pralaya, pralaya signifiant résorption).

Bref, toutes ces amusettes consistant à se contraindre à tourner en rond dans les limites de notre mental (forcément préformaté) sont à mon sens le plus parfait exemple de vanités humaines. Ces frères Bodganov n'ont de remarquable que leur singulière trombine due sans aucun doute à leur ascendance agnatique tatare comme le dit su finement Wikipédia. Soit pour simplifier une origine quelque peu "mongole"... Je n'ai pas lu les livres de ces frères mais à en juger par leur réponse à l'interview de Nexus, leur propose est inconsistant. "Mongols" il le sont scientifiquement parlant car il ont débuté leur carrière médiatique dans le domaine de la "Science fiction" en exploitant tous les thèmes à la mode "extra terrestres" compris... Ce sont à mon avis des "farceurs". Je cite Wikipedia :

Depuis les années 2000, les frères Bogdanoff suscitent la curiosité du fait du changement de la physionomie de leurs visages, devenus nettement plus anguleux au fil du temps (mentons, pommettes). Eux-mêmes revendiquent le fait d'avoir une « gueule d'extraterrestre »61. La cause de cette évolution physique n'est pas connue, ce qui a donné lieu à diverses rumeurs et hypothèses (le recours à la chirurgie esthétique ou la prise d'hormone de croissance pour lutter contre le vieillissement provoquant de l'acromégalie, etc.).

Il y a chez ces jumeaux un côté exhib qui donne la mesure du phénomène et on leur reproche à juste titre d'avoir abusé de la justice pour imposer leurs vues. On notera également que la dignité princière qu'ils revendiquent est sujette à caution mais on s'en fout ! Enfin pour Nexus, commencer l'année en mettant en scène des sortes de clowns et des pseudo métaphysiciens n'augure pas d'une suite bien édifiante.