Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/04/2014

Un ministre "constipé" qui fait chier...

Manifestement les célèbres pilules qui portent le nom auguste entre tous du nouveau locataire de Matignon ne lui réussissent pas ! Voyez la g..... !

valls-MPI1.jpg

Mais nous, en fait de laxatif rien que de la voir il nous fait vraiment chier ! C'est même l'overdose !

Enfin lui n'a pas besoin de vaseline pour nous la mettre !

Quoiqu'il en soit, avec la cure d'austérité qui est au programme c'est est fini des obésités pathologiques !

Tous ça de gagné sur le financement de la Sécurité Sociale en attendant sa suppression pure et simple !

Grain_de_Vals.jpg

 

 

Valls.jpg

Effets désirables ou indésirables ?

Quant à accélérer le transit avec retour à la terre nourricière et natale, ça fait un effet boeuf sur les ROMS en particulier. Comme quoi les médications naturelles à base de plantes conservent quelques précieuses vertus. Mais gare aux abus !

Mon petit doigt me dit qu'une dose de Nux Vomica en XMK (pour le moins) pourrait faire un grand bien à la nation en calmant quelque peu ce personnage irascible à moins qu'il ne soit devenu incurable. Ce qui est fort probable... A moins que son cas ne soit du ressort de Nitric Acid... (dura lex sed lex selon Grandgeorges)

Eva Joly le dit "beau garçon", ça se discute...

Celle-là doit adorer l'amour vache ou les coups de cravache. Enfin tous les goûts sont dans la nature et pour avoir un avis objectif il faudrait sans doute s'enquérir de l'avis des bénéficiaires mâles de la loi Taubira quant aux féministes et aux tribades je présume qu'elles en ont des envie de meurtre et pour une fois je les comprends...

Enfin attention à la contrefaçon...

La chimie de synthèse c'est très dangereux pour la santé. 

Vals.jpg

 

21:47 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (0)

A propos des compteurs Linky, de danger se rapproche !

Linky.pngVoici pour commencer la mise en bouche un reportage sur les compteurs intelligents mais "radiatifs". En fait terriblement électro polluants du fait de l'utilisation de courants porteurs de heure fréquence.

http://www.next-up.org/France/Linky.php

Il sera possible, si vous habitez une maison individuelle de limiter la pollution à l'intérieur de la maison en mettant la sortie du disjoncteur en "court jus" grâce à des condensateurs de valeur adéquats. Mais dans les immeubles collectifs, bonjours les dégâts car les gens sont tellement abrutis par leur individualisme que pour s'entendre solidairement pour refuser cette saloperie ou prendre des mesures correctives, ça va être la galère ! Le cas échéant je donnerai les valeurs à utiliser après contrôle. Notez que l'on peut d'ores et déjà déparasiter son installation car le réseau EDF ramasse toutes sortes de saloperies. Mais il faut veiller à ne pas court-circuiter la fréquence utilisée pour le déclenchement du tarif réduit... J'ai ce qu'il faut mais j'ai pas encore installé.

Les dangers avérés du compteurs Linky

Les vrais dangers sont les suivants :

  1. Pollution électromagnétique massive et catastrophique à terme (l'Allemagne les aurait refusés).
  2. Possibilité de couper la distribution d'un abonné à distance donc plus aucune possibilité d'arrêté d'interdiction de coupure par une municipalité puisque le technicien n'aura plus à se déplacer.
  3. Risque de surfacturation.
  4. Atteinte à la vie privée (possibilité d'espionnage à distance ???)

Ce dernier point est peut-être surévalué et les pages qui en parlent ne disent pas de quelle manière ces compteurs porteront atteinte au respect de la vie privée. Certes on pourra détecter à distance la présence ou l'absence d'un abonné et des employés ERDF marrons pourront rencarder des voleurs mais si ce n'était que cela, ce ne serait pas bien menaçant car les cambrioleurs procèdent d'abord à des observations sur place. 

Peut-on refuser ces compteurs ?

Certains évoquent une possibilité d'action basée sur la déclaration des droits de l'homme pour atteinte à la vie privée mais ce n'est pas sérieux. Le seul motif valide c'est d'abord la pollution électromagnétique car on peut ne pas utiliser de portable, en revanche là on sera inondé. Le site next-up.org propose une stratégie beaucoup plus efficace :

Voir http://www.robindestoits.org/Lettre-type-de-REFUS-d-insta...

Si on est ferme et si on menace de saisir la Justice ERDF n'insistera pas mais le problème est celui des immeubles collectifs. Maintenant s'il faut en arriver à court circuiter de raisons EDF par des condensateurs adéquats pour neutraliser cette saloperie au niveau des voies publiques, il ne faudra pas hésiter. Lorsqu'on en arrive à de semblables pratiques criminelles, tous les coups sont permis.

Les risque de surfacturation

Il existe un risque tarifaire du fait  de l'absence de paliers de consommation auquel s'ajoute une moindre tolérance alors que les disjoncteurs réagissent plus souplement :

http://www.lefigaro.fr/conso/2013/09/24/05007-20130924ART...

http://www.quechoisir.org/environnement-energie/energie/e...

Votre facture risque d'exploser littéralement, voici pourquoi :

L’arrêté précise aussi que le compteur doit permettre « à chaque fournisseur d’électricité de définir ses propres calendriers tarifaires (…) jusqu’à au moins dix classes tarifaires » et ajoute qu’il peut proposer « des prix différents selon les périodes de consommation, notamment lorsque la consommation de l’ensemble des consommateurs est la plus élevée ». Traduction, comparer les tarifs va devenir aussi compliqué que dans la téléphonie mobile. Pire encore, l’électricité sera facturée au plus haut quand elle est indispensable, à bas prix quand personne ou presque n’en consomme ! Les pics de consommation hivernaux, une spécialité franco-française due au chauffage électrique, devraient être répercutés au prix fort. Les ménages équipés risquent de devoir choisir entre flambée des prix ou inconfort.

Vous avez compris ou il faut vous faire un dessin? Cette pratique est à la limite illégale à moins que la compagnie ne se ménage la preuve par signature que le client a été informé par une clause atttirant spécialement son attention sur cette innovation! 

Mais j'ai entendu parler de dysfonctionnements :

« Trop de dysfonctionnements sont observés pour installer Linky dans sa version actuelle », remarque Charles-Antoine Gautier, chef du service contrôle des concessions à la FNCCR, la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies. ERDF (Electricité réseau distribution France) affirme que tout va bien, mais sur le terrain, c'est loin d'être le cas. Quelque 300 000 de ces fameux boîtiers dits « communicants » sont actuellement en cours de déploiement chez les particuliers par ERDF dans deux zones tests, à Tours et Lyon.

Outre ceux que nous révélions dans notre édition du 8 juin dernier coupures intempestives, compteurs plus chers que prévu , de nouveaux griefs sont en effet apparus. Notamment des anticipations de consommation largement surestimées. Un couple de retraités a ainsi vu ces anticipations passer de 250 kWh (kilowattheure) à 508 kWh après la pose d'un compteur Linky dans sa résidence secondaire à Tours ! Il leur a donc fallu avancer plus de 200 €, contre 100 auparavant. 

http://www.leparisien.fr/economie/la-grogne-monte-autour-...

La grogne ? La colère et la rage oui et il y a de quoi ! Viendra un jour ou des employés ERDF se feront tirer comme des lapins ça je vous le prédit car lorsque les gens vont se réveiller à la suite de la grande arnaque planétaire du TAFTA conçue pour maintenir, par l'extension du marché sans contraintes, la monnaie de singe qu'est devenu un dollar adossé à rien, les fusils à lunettes risquent d'entrer en exercice. Notez qu'avec les possibilités de coupure à distance, on risque en cas de guère civile dans un quartier de le priver massivement de "jus". Je vois se profiler à l'horizon de" l'inédit et pas mal de terrorisme en réponse mais on l'aura voulu car si on a ajouté récemment des restrictions à la possession des armes faites moi confiance que les quartiers sensibles sont bardés de dépôts de Kalatchnikoff qui entreront dans la danse le moment venu, d'où l'intérêt d'habiter la campagne profonde pour ceux qui le peuvent, les chasseurs pouvant faire office de "milice" citoyennes improvisées en cas de coup dur !

Atteintes à la vie privées ??

Plusieurs journaux ont également dénoncé l’intrusion dans la vie privée permise par ce compteur, après la tenue à Madrid en novembre 2009 de la 31ème Conférence internationale de protection des données et de la vie privée. À cette occasion, Elias Quinn du Centre pour la sécurité énergétique et environnementale de l’Université du Colorado, a pointé le risque d’une tentation par les compagnies électriques de vendre les données collectées par les compteurs intelligents. « La vision instantanée de la consommation électrique s’apparente à une fenêtre ouverte sur le mode de vie de son utilisateur, constate t-il. Ne peut-on imaginer que des fabricants de somnifères soient intéressés par des clients allumant souvent leur lumière au milieu de la nuit ? ».

Cette hypothèse est ridicule, il faudrait d'abord démontrer que l'allumage d'une lampe de chevet est ou de luminaires est repérable. Ensuite les somnifères se vendent en pharmacie et de la pub postale pour des plantes facilitant le sommeil ne serait guère rentable.

A mon avis, le compteur ne pouvant transmettre que des variations quantitatives, on ne peut pas en tirer grand chose hormis la présence ou l'absence de l'abonné. Mais si le tarif fort est appliqué quand la consommation ambiante va grimper subitement sans que cela soit prévisible par des plages horaires, il faudra plaider l'escroquerie et réclamer des dommages conséquents et des amendes dissuasives.

Le chercheur préconise donc « un strict encadrement juridique ».

Surtout, pour les ménages ayant des difficultés à payer leur facture, la sanction sera désormais instantanée. « Avec le Linky, ce sera la coupure ferme et immédiate pour le client qui n’aura pas payé sa facture », prévient le syndicaliste Guy Habai. En permettant l’ouverture et la fermeture de l’alimentation à distance, les fournisseurs pourront d’un simple clic couper ou limiter l’accès à l’énergie de toute personne en défaut de paiement, voire l’obliger à prépayer sa consommation. « Nous, les techniciens, avons du mal à arriver chez le client et à lui couper l’électricité. Nous avons la possibilité de le mettre en consommation restreinte en posant des fusibles avec moins d’ampères », témoigne le syndicaliste. Dans plus de 80 % des cas, après avoir discuté avec le client qui a des difficultés de paiement, l’agent repart avec un chèque ou la preuve que ça a été payé la veille.

Source :  http://vivresansogm.org/piecesjointesdes/compteurs-erdf-l...

L'eau et l'électricité étant des fournitures vitales, il existe des interdits à cet égard qui s'opposent à une coupure complète de sorte que la possibilité de couper à distance constitue un viol des sauvegardes existant à cet égard. Voici à cet égard un document (incomplet) qui nécessiterait un approfondissement quant aux ressources légales existantes. On notera que les compteurs à pré-paiement seraient interdits... Je n'ai pas le temps de peaufiner mon post sur ce point mais les lecteurs qui ont du temps pourraient m'aider à compléter mon travail sur ce point précis.

http://www.vie-publique.fr/documents-vp/extrait_droit_eau...

A noter que les personnes dont la vie dépend d'un appareil électrique (correction des apnées du sommeil) devraient prendre l'initiative d'avertir leur fournisseur par lettre recommandée avec AR qu'en cas de coupure pour un motif quelconque l'abonné ou la famille se réserve le droit d'attaquer et d'exiger des dommages et intérêts en cas de coupure y compris pour raisons de force majeure. L'électricité étant une fourniture vitale, les compagnies se doivent de prévenir en temps utile leurs abonnés vulnérable afin qu'elles puissent prendre des mesures comme de se déplacer dans un endroit encore sous tension.

Conclusion

Je pense pouvoir dire que ce post est probablement le seul sur Internet, du moins en français, qui ait tenté de faire le tour de la question. Vous pouvez constater qu'il existe énormément de moyens pour contraindre les compagnies à ne pas déconner. Il ne faut pas hésiter à faire pression et au besoin constituer des associations de défenses plus ou moins locales pour agir collectivement en justice si la nécessité s'en fait sentir.

Bon courage, avec toutes les saloperies en tout genre qui se préparent pour 2015. ce sera sans doute une année "diabolique". Le nombre 16 étant un nombre de catastrophe de chute et d'écroulement, je ne serais pas étonné que tout ce que je prévois se précise d'ici deux ans environ. Le changement de paradigme de 2012 c'était une mauvaise plaisanterie et un bobard mais c'était probablement le commencement des épreuves marquant une sorte de descente aux enfers...  

Un livre de référence sur la mycothérapie

Braibant.jpgSi vous vous intéressez à la mycothérapie voici le seul livre en français qui fasse le tour de la question avec à la fois des données scientifique et pratique. Vous verrez par exemple que certain champignon dit de longue vie sont plus communs que vous ne l'imaginez. Vous êtes sans doute passés à côté sans les voir. C'est le cas du Ganoderma lucidum par exemple. Mais comme il a la consistance du bois on ne peut pas croquer dedans, faut le raper et éventuellement en tirer un extrait. D'autres champignons comme le shitaké (lentinus edodus) se trouve sur les marchés à l'état frais. il est cultivé en France dans le Sud Est et dans l'Aisne en particulier. Attention aux réactions allergiques, le lentinan peut causer une sorte d'urticaire.

Pour se procurer l'ouvrage :

http://www.edilivre.com/les-champignons-medicinaux-christ...

Existe en version papier et en version numérique (pdf). C'est vraiment le seul ouvrage car s'il existe un autre ouvrage d'un éditeur belge, il est avant tout à caractère botanique ce qui ne présente guère d'intérêt. Vous pouvez me faire confiance si je vous dis que c'est le seul ouvrage digne de remarque car j'ai été le premier à publier en français sur le sujet durant les années 90. Malheureusement, le site n'est plus disponible. Voir :

http://silicium.blogspirit.com/archive/2012/08/13/champig...

Je peux fournir un zip complet de ce site mais il faut réclamer le lien secret. En attendant voici le sommaire de cette documentation qui n'est plus à jour pour la partie touchant le Sida et les traitements alternatifs. La mycothérapie forme le chapitre 25 et comporte un résumé des études accessibles à l'époque pour chaque champignon relevé. 

Cliquer ici pour avoir le sommaire du site disparu.

Vous pourrez constater qu'il s'agit d'un travail très fouillé dont on pourrait tirer la matière de plusieurs livres à condition de réviser et de mettre à jour tout cela. Un travail de bénédiction que je ne puis entreprendre. 

Documentation sur les pollutions alimentaires

toxic-tete-de-mort.gifUn site très bien fait et à jour sur les additifs alimentaires

Le petit livre de Corinne Gouget serait recommandable du point de vue pratique si les infos contenues étaient fiables mais ce n'est pas vraiment le cas.

Puisque l'on a parlé des additifs alimentaires, voici pour commence un site excellent pour se documenter sur chaque additif :

http://www.additifs-alimentaires.net/

Il est quasiment parfait sauf qu'il classe le nitrate de potassium comme dangereux, or les nitrates ne sont pas dangereux si on consomme suffisamment de vitamine C. Voir en particulier :

http://blog-nitrates.fr/?p=2057 et je cite :

Certaines études effectuées au cours des deux dernières décennies ont montré que des constituants des légumes autres que les nitrates, par exemple les polyphénols et la vitamine C, étaient également capables d’exercer des effets favorables cardiovasculaires. En réalité, comme le montre la figure ci-dessous, les actions des polyphénols et de la vitamine C se greffent sur le métabolisme NO3-- NO2-- NO.  Ils favorisent la réduction de l’ion nitrite NO2- en oxyde nitrique NO [Emerging data indicates that polyphenols and vitamin C are able to reduce nitrite to NO, which, in turn, may exert cardiovascular protection].

Cela vous étonne. Rien n'est simple en matière de biologique. Et l'oxyde nitrique çà fait bander.Voyez le mécanisme de la pilule bleue conçue à l'origine pour traiter l'HTA. Bandant ? Oui c'est véridique ! J'en ait fait l'expérience sans le vouloir. Mais attention le fait que le salpêtre contient du potassium entraîne un risque de surdosage et le potassium est contre indiqué avec certains traitements à visée cardio-vasculaire mais tout est relatif... Donc avant d'expérimenter farcissez vous tout le blog des nitrates pour ne pas faire de connerie mais y a du boulot !  Bon courage !

Un site avec toutes les sources

Voyez au bas de chaque monographie, toutes les sources documentaires utilisées sont listées et relayées ! 

Enfin, vous verrez que la fiche de E300 (l'acide L-ascorbique) est correcte :

http://www.additifs-alimentaires.net/E300.php je cite :

Pas d'inconvénients à doses modérées, ne pas en abuser [2,3,22,23] ; certaines sources la qualifient de sans danger [9',6,11,8], voire sans danger à hautes doses [9",26].

Liste des additifs à imprimer.jpgVous avez une imprimante couleur ? Imprimez cette liste :

http://www.additifs-alimentaires.net/imprimer.php

J'ai réduit la lite à celle des codes. En cliquant sur l'image vous pouvez l'obtenir en grand format et la sauvegarder.

Cette liste vous suffit pour faire votre achats. Elle est fiable.

Tout sur le glutamate 

On dispose d'une fonction recherche mais si vous connaissez le code de l'additif vous vous inspirez de l'url ci-dessus pour le trouver directement.

Voici la fiche du glutamate : http://www.additifs-alimentaires.net/E621.php

Voici un article très complet sur les déguisements du glutamate :

http://www.encyclo-ecolo.com/Glutamate#Les_diff.C3.A9rent...

Vous apprendrez que le glutamate se cache dans les médicaments sous la forme d'huile de ricin hydrogénée (Plavix et Clopidogrel Zentiva, bonjour les dégâts, je passe sur les autres additifs de cette "saloperie" qui ne sont pas tristes non plus  !).

A lire sur Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Glutamate_monosodique

Mais pas de panique : le glutamate à petite dose joue un rôle positif. Voir : 

http://gestionsante.free.fr/vitamine_e.htm je cite :

Le glutamate est un neurotrasmetteur qui, en très petite quantité, joue des rôles importants dans l'apprentissage et la mémoire. Mais un niveau excessif de glutamate déclenche une séquence de réactions qui conduisent à la mort des cellules nerveuses, les neurones – ce qui constitue l'effet le plus dévastateur de l'attaque.

Il n'est pas interdit aux "bonnes femmes" de s'occuper de biologie et de diététique mais ça suppose, à défaut d'un doctorat de faire l'effort de se renseigner à bonne source...

Tout sur l'aspartame

Voyez la fiche de Wikipedia ! Même pas besoin d'acheter le livre de Sylvie Simon. Tout y est l'histoire, la chimie etc :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Aspartame

Réglementation européenne

Voici la réglementation et ce qu'il faut retenir en ne se focalisant pas sur le E951 :

http://www.sante.gouv.fr/l-aspartame-et-la-reglementation...

Le projet de règlement du Parlement européen et du Conseil concernant l’information des consommateurs sur les denrées alimentaires, initié en janvier 2008 et qui est appelé à entrer en application rapidement après son adoption formelle en Conseil de l’Union Européenne en octobre 2011, indique aux consommateurs les mentions obligatoires complémentaires devant figurer sur l’étiquetage des denrées alimentaires contenant de l’aspartame ou du sel d’aspartame-acésulfame. Le sel d’aspartame-acésulfame est un édulcorant référencé dans l’Union Européenne sous le code E 962 composé à la fois d’aspartame (E 951) et d’acésulfame de potassium (E 950). Si l’aspartame ou le sel d’aspartame-acésulfame ne figurent dans la liste des ingrédients que par référence à un nombre précédé de la lettre E,la mention « contient de l’aspartame (source de phénylalanine) » apparaît sur l’étiquette. En revanche, si l’aspartame ou le sel d’aspartame-acésulfame sont désignés dans la liste des ingrédients par leur nom propre, l’étiquette portera simplement la mention suivante « contient une source de phénylalanine ».

Le code est E951 mais il se cache aussi sous un autre code, B258 (Nutrasweet aspartame faisant l'objet d'un brevet tombé dans le domaine public depuis, concerne les produits américains). 

Médicaments contenant de l'aspartame

Impossible de trouver dans le Vidal version papier (2009) la liste des médicaments contenant de l'aspartamz, ce n'est pas un principe actif et les additifs ne sont pas recensés. Il y en aurait plus de 600, une catastrophe !

Voici une liste très incomplète de produits contenant de l'aspartame dont des médicaments :

http://www.danger-sante.org/produit-aspartame/

Voici une liste plus complète j'ignore si elle est exhaustive :

http://rustyjames.canalblog.com/archives/2013/09/26/28092...

Chaque occurrence renvoie sur la fiche du Vidal.

Bibliographie des polluants

Marianne Gabriele.gifSe laisser obnubiler par les seuls additifs alimentaires c'est passer à côté des poisons cachés dans la matière première des aliments. Pas un seul ouvrage traitant des additifs alimentaires n'est recommandable. Le seul qui fasse quasiment le tour de la question en détaillant les herbicides et les pesticides pouvant se retrouver dans votre assiette est un livre paru à Nice en 2001.

Il n'est plus référencé sur Amazone mais Décitre et Décilibris le proposent neuf. En revanche, plusieurs exemplaires sont disponibles d'occase sur Priceminister. Impossible de savoir s'il est toujours au catalogue, le site de l'éditeur est suspendu et il (Alain Roullier est décédé récemment pendant la campagne électorale.

voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Roullier et 

http://www.laremi.com/z06300_editions-benevent.html

Je sais qu'il avait perdu la trace de l'auteur, c'est dommage car l'ouvrage mériterait sans doute d'être actualisé. Quoiqu'il en soit c'est la seule somme recommandable qui existe sur le sujet. Un livre à garder précieusement si on peut encore le trouver. 

25/04/2014

Sur les approximations de Corinne Gouget : huile de palme, dioxyde de titane et cie

Gouget.jpg

Corinne Gouget est décédée le 11 juin 2015 (suicide) voir :

http://silicium.blogspirit.com/archive/2015/06/24/corinne...

Cette note se référant à des pages du site de cette femme, site aujourd'hui fermé et qui n'existe plus, il n'y a pas lieu d'en conserver le textes puisque les liens donnés en références ne sont plus valides

============================

 

24/04/2014

Retour sur l'affaire Corinne Gouget

Corinne Gouget est décédée le 22 juin 2015 (suicide). Voir :

http://silicium.blogspirit.com/archive/2015/06/24/corinne...

=======================================

Je faisais état dans cet note d'une prestation, une "mômerie" assez ridicule de Corinne Gouget dans le cadre d'un mouvement sectaire, les guerriers de l'arc en ciel et une vidéo était proposée à titre d'illustration. Cette note incitant à douter de son équilibre mental n'a plus de raison d'être. Je signalais que Corinne Gouget avait fait l'impasse sur le livre de Sylvie Simon dans les termes suivants :

Impasse sur le livre de Sylvie Simon Aspartame, sucre ou poison ?

Simon.jpgLa première édition du guide des additifs alimentaire date de 2006, l'année qui suit celle du dépôt de plainte contre le père des fillettes ou encore 2 ans après le divorce. Le livre de Sylvie Simon est paru en 2008, sans doute a t-elle été inspirée par l'affaire Gouget. Sylvie Simon était une polygraphe. Mais il faut se rendre à l'évidence : ce livre que je viens de retrouver dans ma bibliothèque retrace l'histoire de l'aspartame de façon très claire en montrant toutes les malversations que sa mise sur le marché a nécessité.

Alors j'ai eu la curiosité de faire une recherche systématique pour déterminé si Gouget a cité ce livre. Elle n'a cité qu'une fois Simon pour un livre contre la vaccination. Dans son article de Biocontact c'est manifestement la rédaction qui a rajouté le titre car dans ces propres notes Gouget n'y fait aucune allusion.

La conclusion qui s'impose est celle-ci : plutôt que de parler d'ouvrages américains volumineux, chers, introuvables en France et qui nécessite d'être parfaitement bilingue pour les lire, Madame Gouget aurait pu mettre l'accent sur le livre de Sylvie Simon qui est bien supérieur à tout ce qu'elle a pu raconter pour alerter l'opinion. 

La suite de cette note n'a plus lieu d'être pour maintes raisons. 

18/04/2014

Affaire Aquino Morelle : cirage de bottes et chapardage d'un corrompu sous les ors de la République

Aquilino-Morelle-1.jpgJe ne vais pas vous faire le résumé de l'affaire, c'est nouveau, ça vient de sortir et on va encore en parler un bon moment. Reportez vous pour commencer à la notice de Wikipedia qui a été complétée dans l'heure de la révélation de ce nouveau scandale.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Aquilino_Morelle

Symboliquement c'est l'histoire d'un médecin qui se prenait pour un aigle au point de se faire cirer les bottes sous les lambris de la république et il paraît qu'en plus c'était un rat de caves qui stroumpfait des bouteilles de pinard côté dans les caves de l'Elysée... Rien que cette histoire de cirage de pompes en dit long sur la mentalité du personnage qui n'a visiblement choisi la médecine que pour mieux exercer son goût pathologique du pouvoir.

On devrait faire attention à la charge symbolique des blazes... Ils présentent souvent une valeur prédictive car la morelle c'est la morelle noire, solanum nigrum, un poison dont les sorcières médiévales faisaient grand usage paraît-il ? Je forme le veut qu'il finisse porter la scoumoune au nouveau gouvernement à tel point qu'il en vienne à succomber.

Le nouveau gouvernement parlons en qui a à sa tête une sorte de "matamore", qu'une certaine Eva voit en "joli garçon" au point qu'à cause de l'affreux rictus du mec, en vient à croire que beaucoup de femmes aimeraient l'amour vache. Enfin si la nouvelle mouture de pilotage à la tête de l'infortuné hexagone devait lâcher la barre, on ne serait pas sorti de l'auberge pour autant puisque le mieux placé pour la succession serait un ancien repris de justice qui nous fit une fugue en Accadie... Quant à Manuolo, il ne vaut guère mieux. Les français ont la mémoire courte et ont oublié son rôle trouble dans une certaine affaire de le MGEN qui aurait révélé très accessoirement un goût pour l'horlogerie de luxe.

Etant porté à faire moultes associations d'idées, c'est un détail qui me fait penser au hobby de ce roi qui marqua la fin de l'Ancien régime. J'ose espérer n'être pas en train de prédire une nouvelle révolution mais on voudrait provoquer une jacquerie que l'on ne s'y prendrait pas autrement. Il va de soi qu'après le cadeau de 50 milliards fait au patronat c'est encore les pauvres cons que nous sommes qui vont devoir solder la facture. Enfin si les français n'ont pas encore compris que la gauche et la droite c'est la même merde infecte archi corrompue, ils ne se réveilleront jamais.

Enfin les faits seraient prescrits et il serait temps d'allonger à au moins dix ans le délai pour les faits du genre. Quoiqu'il en soit le fait d'avoir démissionné est bien un aveu implicite de culpabilité en dépit des dénégations...

Enfin pour ce qui est des blazes si j'ai choisi un pseudo assez sanglant, cela convient parfaitement à l'emploi que je me suis fixé de "tailler là où ça fait mal". Mais que l'on se rassure mon vrai patronyme ne se prête à aucune malversation que ce soit par permutation des lettres ou par inversion délibérée de ses composantes. D'éminents kabbalistes s'y sont essayé en vain... 

Encore quelques remarques diverses à propos de l'homéopathie

homeopathie-fringale.jpgA gauche l'image la plus trompeuse de l'homéopathie qui se puisse imaginer. Une image certainement boironesque....

J'ai entrepris un "état des lieux" sur l'homéopathie en France du fait de la directive européenne en cours d'application, malheureusement je n'arrive pas à la finaliser pour 36 raisons.

 

 

  1. Il est difficile de joindre les personnes susceptibles d'apporter des réponses.
  2. Il faut pouvoir poser les "bonnes questions", ce qui n'est pas évident à priori.
  3. Visiblement le personnel des labos ne se soucie pas de savoir si l'ANSM n'est pas en train d'outrepasser la loi cadre que constitue la directive dans le but de tuer l'homéopathie conformément à une tradition d'hostilité bien française, hostilité qui concerne également les compléments alimentaires.
  4. Les médecins homéopathes qui sont souvent totalement ignorants en matière juridique ne font pas la différence entre les exigences s'imposant aux laboratoires de production d'avec les règles s'imposant aux préparatoires d'où le sentiment que le gouvernement leur aurait fait un cadeau en libérant les souches à partir de la 12 CH...
  5. Il est quasiment impossible de trouver la liste des 1163 remèdes homéopathiques remboursés et le personnel de tel syndicat homéopathie est incapable de la fournir et confond cette liste avec celles des souches homéopathiques pouvant entrer dans les préparations magistrales.
  6. Les gens de l'ANSM qui sont grassement payés et sont en charge des questions touchant l'homéopathie sont injoignables.
  7. Reste les très nombreux problèmes en rapport avec la pratique correcte de l'homéopathie. 

Voyons ces points en détail...

Point 1 : il s'agit des laboratoires et des préparatoires. Soit le téléphone ne répond pas soit les responsables négligent de rappeler. Je pense au préparatoire des Archers (Epernay) et à la pharmacie Saint Joseph (Le Mans) qui est un autre préparatoire et qui auraient pu m'aider à préciser certaines hypothèses.

Point 2 : Poser les "bonnes questions" n'est pas chose évidente pour de multiples raisons. Il est difficile de faire la synthèse entre le contenu proprement homéopathique de la directive et ce qui est imposé en France aux labos de production d'autant plus que les justiciables français courbent l'échine devant l'administration sans se préoccuper de savoir si la France n'irait pas au delà des normes.

J'ajoute que quand on pose les "bonnes questions" on n'a pas forcément de réponse. Un exemple : Boiron a prétendu avoir écarté le chauffage des souches d'origine biologique suite à une étude de l'Institut Pasteur de Lille qui aurait prouvé l'absence de contamination possible à partir de la 4 CH ou 8 DH de sorte que les dilutions réputées excitatrices de l'organothérapie à forme (d'apparence) homéopathique sont interdites en France.

J'ai questionné l'Institut on m'a répondu gentiment et dirigé vers le service le plus apte à avoir traité la question en m'invitant à contacter par email le biologiste responsable. Ce dernier m'a répondu non moins gentiment qu'il n'a aucun souvenir de cette étude mais que des labos ayant été revendus, çà peut lui avoir échappé. Il me resterait à retourner vers Boiron et à demander les références de l'étude et des preuves. On devait me rappeler, j'attends toujours et je suis lassé. Mais je ne lâcherai pas le morceau. Cela prendra le temps que çà prendra mais je suis tenace !

J'ai balayé les textes de la pharmacopée et autres sur Légifrance, aucune trace de la prétendue obligation de cuire certaines souches et je rappelle qu'un copain est tombé chez Schmidt Nagel au moment où ils refaisaient leurs souches du fait de cette obligation. Là encore mystère et boules de gommes, j'ai noté quelque part que l'on m'a confirmé la cuisson mais que la directrice devait me rappeler. Là encore j'attendrai sans doute encore longtemps. Mais mon renseignement est fiable.

Donc jusqu'à nouvel ordre les souches de nosodes de Schmidt Nagel c'est de "pot au feu" ! Mais ce qui est extraordinaire c'est que des praticiens homéopathes qui passent pour des "cadors" en savent moins que des particuliers. Qu'on se le dise !

Notez que les souches de Schmidt se trouvent également chez remedia en Autriche, pharmacie à mon avis beaucoup plus fiable en cette matière ! Je partage avec le patron de cette firme un hobby commun ce détail pouvant nous rapprocher, je vais le contacter ainsi que ses collègues européens pour tenter d'avoir leurs prévisions au sujet du marché tel qu'il va émerger en 2016.

Mais il n'empêche qu'après le souk que j'ai foutu dans le forum de Broussalian et quoique j'ai soulevé des problèmes réels et qui nécessitent des éclaircissements, personne absolument personne n'a ni contredit mes propos ni tenté de clarifier quoique ce soit ! Quand j'y pense je me dis que j'ai encore pris trop de gants.

Bref, je tiens ce forum comme n'étant constitué de fans et de groupies pratiquant la lustration de leur faux "maître" qui pontifie tel un "gourou" au milieu d'une cours d'écervelés. Tout ce dont j'ai horreur. Quant au maître il se vante d'avoir soigné des choléras dans le Tiers monde et pose çà comme un miracle au bénéfice de l'homéopathie. Miracle historique certes puisque la survie de l'homéopathie en France doit presque tout aux succès des homéopathes lors des fameuses épidémies du XIXème siècle qui ont valu à Nice la construction d'une église dite "du voeu"... On raconte en effet que l'épidémie se serait arrêtée aux portes de la ville.

Enfin je suis désolé de porter encore un coup à des fanfaronnades mais n'importe quel homéopathe débutant et moi le premier je  peux soigner le choléra facilement, il suffit de connaître moins d'une demi douzaines d'unitaires, alors il faut trouver autre chose quant à vouloir épater la galerie ! 

Point 3 : Il y a quelque chose de mystérieux dans cette hostilité française à l'égard de l'homéopathie et des vitamines et il s'agit d'un phénomène qui sort du cadre de la médecine et fait qu'en France règne une atmosphère très spéciale à bien des égards. On sait que l'Ordre des Médecins a été fondé par le détestable régime de Vichy et axé en partie sur l'antisémitisme et la volonté de purger le marché français de la concurrence d'étudiants étrangers susceptibles de s'installer dans l'hexagone. Voir de Bruno Halioua Blouses blanches, étoiles jaunes...

Partout la médecine est une "chasse gardée" mais en France plus qu'ailleurs. Dans certaines contrées germaniques l'homéopathie peut être pratiquée par des non médecins. Cela ne peut pas être un problème s'ils sont bien formés et ont conscience des limites intrinsèques et extrinsèques de leur discipline. Il faut quand même savoir que la majorité des patients en viennent à l'homéopathie en désespoir de cause, ce sont donc des malades chroniques envers qui on peut prendre son temps. Sauf que si après une heure ou une heure et demi d'entretien, on n'entrevoit pas de stratégie claire, multiplier les consultations risque de tourner rapidement à l'abus voir à l'escroquerie. Au prix pratiqué par certains, oser écrire qu'il faut s'autoriser plusieurs séances pour boucler une anamnèse tend à me hérisser le poil. Il faudrait au contraire oser admettre qu'il est bien des cas où les signes parlants sont défectifs

Pour en revenir à l'atmosphère hexagonale, il est quand même extraordinaire d'avoir à constater que des thérapies qui sont acceptées en Amérique et dans les pays germaniques déclenchent automatiquement en France des poursuites soit au niveau de la sécurité Sociale et/ou de l'Ordre. Je pense en particulier à un traitement du cancer par potentialisation à l'insuline. Une approche parfaitement compatible avec celle du Dr Schwartz mais elle a sans doute l'inconvénient d'être trop économique et de ne pas faire travailler l'industrie de la chimiothérapie. Un cas de poursuite a été porté à ma connaissance qui s'est déroulé ainsi : une jeune femme fait une récidive de cancer du sein. Un médecin avisé la traite par cette technique qu'il a apprise aux USA. Tout se passe bien ! Mais la patient doit faire régulièrement plusieurs centaines de kilomètres. Sa mère étant infirmière elle fait en sorte qu'elle soit initiée. Mais la mère doit faire quelques dizaines de kilomètre chaque semaine et après deux interventions elle passe le flambeau à une copine. La copine estime ne pas gagner sa vie en facturant une simple perfusion. Elle demande à la SS comment côter ses actes. Et voilà que le processus de répression démarre. On ne se préoccupe pas de savoir si le protocole est efficace mais de savoir comment et combien "taxer" le prétendu délit ! Ce sera 20 000 € d'amende et un an de prison avec sursis.

J'ai eu le choix entre deux vocations le droit ou la médecine. Je me félicite de n'avoir suivie ni l'une ni l'autre, je crois que si j'avais été médecin, dans de semblables circonstances j'aurais pris un mitraillette et je me serais arrangé pour flinguer un maximum de responsables tant cette situation est révoltante. Ne vous faites aucune illusion : si vous êtes atteint d'une pathologie lourde et si vous entrez en conflit avec l'établissement vous serez flingué d'une façon ou d'une autre. Si vous refusez une chimio, on vous dira que vous viendrez la réclamer à genoux quand il sera trop tard où l'on vous menacera de vous refuser le suivi, j'ai vu un cas de ce genre entre Limoges et Poitiers. Cela c'est évidemment très mal terminé...  

Voici un autre exemple : j'ai un copain qui se soupçonne d'être atteint d'un cancer intestinal. Les marqueurs sont en hausse ! Le bilan du CEIA est suspect et les modalités de ses selles sont un indice. Dans ce cas de figure, on vous propose une coloscopie mais cela signifie de prendre trois risques. Les ustensiles ne sont correctement désinfectés que tous les x clients. Si vous avez le bras long vous pouvez vous arranger en caressant le gastro-entérologue dans le sens du poil, pour passer après une désinfection correcte. Ce n'est pas tout, il y a le risque de l'anesthésie qui n'est pas le pire. Enfin si l'on trouve quelque chose de suspect, on taille pour faire une biopsie et si c'est cancéreux, c'est l'assurance de propager des métastases. Même chose pour les interventions prostatiques.

Vous ne pouvez pas contraindre l'intervenant à se contenter d'une visite et d'une simple état des lieux. Vous n'êtes pas libre de votre corps et à ce propos j'ai été ravi d'apprendre que la proportion de la population favorable aux vaccinations serait passée de 40 à 15 %. Excellente nouvelle mais que l'on s'efforce de corriger dans le même souffle en tentant de prouver que les personnes hostiles à la vaccination se recruteraient parmi certaine franges religieuse de la population type "Témoins de Jehovah" et clientèle intégriste. Là encore ion se fout du monde car je ne sache point que 85% de la population auraient des soucis spirituels d'un caractère aussi "sectaire".   

Les médecins sont parait-il tenus d'appliquer des protocoles. Je me demande en vertu de quelle règle puisque la liberté de prescription reste théoriquement acquise. Mais on fait le calcul que si on trouve des cellules cancéreuses la plupart des patients accepteront la "trinité" en vigueur : chimio, les rayons et exérèse. Seulement en ce qui me concerne la "chimio" et les rayons pas question, je refuserai si le cas devait se présenter. Une chimio légère (et archaïque) peut être fortement potentialisée avec en particulier la chélidoine mais ici c'est la chimio à dose massives. On est donc à certains égards mieux soignés à l'Est Ukraine et Russie en particulier où la nécessité de faire des économies a obligé à conserver et développer des méthodes plus naturelles.

On a trouvé un truc pour contraindre les médecins à appliquer les protocoles favorables aux finances de "Big Pharma" ce sont les "décisions collégiales". Il faut tout de même savoir qu'il y a derrière cette innovation les fameuses "conférences de consensus'" dont le contenu est piloté à distance par qui vous savez...

Le cancer ? Il existe des moyens de se soigner mais en France on ne peut les mettre en oeuvre que lorsque le cas a été saccagé par la médecine académique, c'est à dire lorsque celle-ci après s'être acharnée dans les plus mauvaises direction renonce et lâche le morceau, soit quand il est beaucoup trop tard. En présence de cette médecine vampirique à tous égards, je ne peux recommander qu'une chose : la prévention ! Et je crois que la prévention est avant tout psychique.

Certes la pollution ambiante fait le lit des cancers mais si je me réfère à la pathogénésie de Carcinosinum, c'est celle de l'homme incarcéré. Cancer en latin c'est carcer la prison. On peut être "incarcéré" de multiples manières, la loi tyrannique du "politiquement correct" constitue sans doute le danger le plus redoutable lorsqu'elle est intériorisée. On retrouve du reste cette même idée en astrologie où le signe du crabe ou plutôt de l'écrevisse représente un animal cuirassé qui au coeur de l'été protège sa faiblesse intérieure par une carapace chitineuse. Le cancer risque d'être enfermé dans sa subjectivité en étant tourné excessivement vers le passé et les racines. Heureusement il y a douze signes et 10 planètes ce qui procure des échappatoires.

Je voyais l'autre jour dans un reportage sur la 3 (voir Adieux, veaux, vaches, cochons, couvées...) des fermiers qui après avoir abandonné les programmes à base de soja pour l'engraissement des animaux d'abattage se demandaient si l'industrie de leurs anciens fournisseurs n'avait pas pour motif de les gruger

Comment peut-on nourrir le moindre doute à ce sujet alors que tout et dans tous les domaines nous démontre que le monde actuellement est dominé par le profit aveugle et l'escroquerie à grande échelle?

La réaction normale surtout quand on vient de la terre, c'est de prendre un fusil et de défendre son territoire. Mais on n'a que trop tendance à taxer de névrose et pire encore toute personne susceptible de réagir. Je ne vois guère autour de moi que des gens qui se comportent comme s'ils avaient un flic invisible collé à leurs trousses pour épier le moindre geste et la moindre parole.

C'est évident plus visible dans le Grand Sud que dans le Nord car on y est sujet à ce que j'appelle la "maladie du forum" et donc au souci des apparences. Cela donne lieu du reste à des observations très particulières notamment à propos d'anciens ploucs qui veulent péter plus haut que leur cul. Je me souviens en particulier d'un campagnard d'une vallée reculée qui possédait encore les bâtiments d'une scierie lesquels furent victimes d'un incendie criminel. Il avait été lié avec une marocaine qu'il avait fini par congédier... Il a donc touché un gros paquet de fric et finalement cet incendie lui a permis de réaliser grassement son patrimoine. Et bien il a rénové sa maison par une accumulation coûteuse de boiseries, de stucs, de trucs et de machins coûteux mais de très mauvais goût. Moi qui suis tout de même un grand intellectuel je passe auprès de ces gens là pour excessivement spartiate, c'est tout juste si je ne suis pas considéré comme indigent tant ces nouveaux riches sont devenus accros au confort moderne.

Pour en revenir au cancer, j'en viens à penser qu'en matière de prévention, la chose la plus importance c'est de faire en sorte de ne jamais perdre la face et donc d'éviter de se retrouver "coïncé" d'une manière ou d'une autre. Je me rappelle d'un électricien engagé par une amie et que je connaissais seulement de vue. Quand elle m'a dit qu'il s'était fabriqué un cancer en trois mois, j'ai aussitôt demandé s'il ne s'était pas trouvé dans une situation d'échec imparable. C'était effectivement le cas : il a été condamné injustement dans un procès par un ancien employé, un immigré, grâce à de faux témoignages. Il a en quelque sorte décidé de se suicider. Il aurait sans doute mieux valu qu'il se venge, fasse quelques années de taule au lieu de laisser sur le carreau des orphelins... L'issue eut été plus morale.

J'ai vu récemment qu'il y a un ou des remèdes homéopathiques pour débloquer ce genre de "cata" mais encore faut-il pouvoir y penser au bon moment et éventuellement l'administrer à l'insu de la personne concernée. J'aurais du penser à Staphysagria et à quelques autres possibilités mais ce n'est que récemment que je me suis remis à l'homéopathie.

Point 4 : Voyez les notes précédentes.

Point 5 : Aussi extraordinaire que cela puisse paraître cette liste est citée partout mais je vous met au défi de la dégoter quelque part sur Internet. Le syndicat auquel j'ai téléphoné ne l'a pas, ce qui est un comble ! Je l'ai trouvée par le biais de la date de l'arrêté concerné en cherchant sur Legifrance. Et encore cela n'a pas été de la tarte. 

Après deux heures de recherche, sans compter l'irritation tant le poids d'une administration pratiquant l'opacité à tous les niveaux est quelque chose d’assommant, je l'ai retrouvée dans une vieille nomenclature de Lehning. Mais quant à savoir ce qui est disponible dans tel ou tel laboratoire, je ne suis guère plus avancé. Disons que si vous optez pour un remède de cette liste, vous avez une chance de l'obtenir jusque fin 2015 mais ce n'est pas sûr car chez Lehning certaines souches ont disparu de cette liste mais impossible d'en savoir plus. Le chargé de communication a refusé de prendre la décision de la communiquer et je suis censé attendre la décision du Directeur en personne. Evidemment, je prévois de devoir rappeler, en vain bien sûr.

Pourquoi un tel secret ? Il ne se justifie aucunement. Une liste de souches disponibles ne peut pas être considéré comme une pub médicamenteuse car une nomenclature ne comporte aucune allégation médicinale. La réponse a quelque chose à voir avec le "mystère" particulier à la France qui fait que tout ce qui a trait à la médecine est frappé d'une sorte de "tabou" quand c'est un particulier qui questionne. Vous aurez beau dire qu'il est de leur intérêt de tenir publique leur nomenclature ne serait ce que pour faciliter la vie des pharmaciens et des médecins, autant pisser dans un violon. Il y a partout en France un mépris à peine dissimulé pour le patient qui est quand même le client qui en bout de course fait vivre ses laboratoires. C'est bien français car Weleda, société de culture germanique, m'a communiqué à deux reprises sa propre nomenclature.

Côté Boiron c'est un autre cirque, je pensais qu'il fallait s'en remettre à la nomenclature publiée le 4 avril dont lien dans une note précédente. En fait il s'agit d'une liste de souches assurées de survivre après 2015 mais après avoir avoir questionné sur 4 souches qui m'intéressent présentement, je constate que 3 sur 4 faisant encore partie de la liste des 1163 elles sont disponibles, la dernière qui est externe l'est toujours mais elle disparaîtra à coup sûr en 2015.

Dans un cas comme dans l'autre, avec les labos français il est impossible de savoir ce qui est disponible au jour le jour. Pour Boiron, il existe sur le site réservé aux "pros" non pas une liste mais une fonction de recherche. seulement beaucoup de pharmaciens n'ont pas l'air de savoir qui téléphonent au préparatoire le plus proche. 

Si vous pratiquez l'auto-médication, au lieu de perdre du temps à interroger votre pharmacien vous questionnez directement le labo concerné. Il faudrait qu'ils soient assaillis de coups de fil pour que peut-être ils se décident à actualiser publiquement leur nomenclature en arrêtant de faire chier à ce point.

Maintenant, je vous conseille tout simplement de boycotter Boiron car ils n'ont rien fait pour maintenir la richesse de leur ancienne nomenclature et pour d'autres raisons encore. En effet, beaucoup de médecins constatent l'inactivité de certains unitaires boironesques. On a invoqué diverses raisons, le chauffage de certaines souches qui semble bien avoir été écarté. Selon un expert s'occupant de la version moderne du Feng Shui, l'usine de Boiron aurait été bâtie sur un terrain pollué chimiquement et il aurait déconseillé en vain cette implantation. ce qui est sûr c'est qu'il est probable que l'on n'a pris aucune précaution pour éviter la pollution électromagnétique. C'est un souci nouveau qui n'a encore touché qu'une minorité de phénomènes dans mon genre. 

J'aimerais bien faire quelques mesure autour des "branlettes" électriquesqui servent à dynamiser les solutionq, je n'ai aucune indication que ces appareils électriques soient convenablement blindés... J'ai encore des tubes de verres doublés de tubes métalliques provenant de remèdes datant d'avant la dernière guerre. L'adoption du plastique est une catastrophe car les remèdes homéopathiques ne sont pas protégés et par les temps qui courent ils faut les enfermer dans des boîtes métalliques sachant que les compteurs Linky vont ajouter de façon catastrophique à la pollution actuelle des EM.

Il s'agit du reste d'un sujet sur lequel je dois revenir.

Information de dernière minute sur la pratique de certains préparatoires

J'ai une autre explication possible quand à l'inefficacité de certains remèdes lyonnais. Un ami, toujours le même fouineur vient d'apprendre par un de ses copains qui est lié à une jeune femme dont la tante à fait toute sa carrière chez Dolisos à Montrichard qu'en fin de semaine, pour gagner du temps, on négligeait d'imprégner les granules en se bornant à coller des étiquettes. Quand on daignait imprégner, pour décoller plus vite les granules (les sécher) on les passait au micro-onde ! Et il parait que cette pratique était générale au moins dans les préparatoires de la firme citée.

Je suis absolument sûr de ma source, la tante en question est aujourd'hui à la retraite. Elle ne risque plus rien. Montrichard est passé dans l'escarcelle de Boiron. Quand on sait par des sources internes que le grand directeur de la firme ne croit guère à l'homéopathie, on ne peut qu'avoir du mal à croire que les pratiques évoquées auraient disparu lors du rachat qui a placé Boiron en position monopolistique. Boiron c'est 95% de la fourniture des pharmacies françaises toutes causes confondues. Ils n'encourent strictement aucun risque des granules ne marche pas. On peut aisément imputer les échecs à une erreur de prescription car il ne faut pas se leurrer la pratique de l'homéopathie est une pratique extrêmement difficile. 

Pour ce qui concerne l'aspect sociologique du problème, j'ai travaillé dans divers milieux médicaux et j'ai vu comment les choses se passent et comment les responsables en arrivent à fermer les yeux pour éviter des conflits. Quand je compare les conditions de travail que j'ai connues dans un organisme d'assurance sociale agricole ou je fus rédacteur juridique au j'menfoutisme qui règne actuellement surtout dans le Sud, il m'est arrivé de me pincer pour me convaincre que je n'étais pas en train de rêver. En un mot comme en cent comme l'idéal est d'être payé en en foutant le moins possible, dans ce genre de situation tout le monde est complice. Personne n'a intérêt à compliquer les choses. On ne licencie pas pour incompétence ou pour absence de professionnalisme mais surtout pour des basses raisons d'incompatibilité personnelles d'humeur. 

Ce qui m'a été dit compte une telle part de vraisemblance, surtout dans le Grand Sud, où les gens regardent leur montre sans arrêt au moins une demi heure avant de se tirer, que je suis obligé d'en tirer la conclusion qu'en France particulièrement, la confiance ne peut plus régner dans certains domaines sensibles en particulier.

Donc je donne comme consigne de faire travailler Lenhing. Il est possible que votre pharmacien n'ait pas de relation avec Rocal qui distribue les unitaires de Lehning. Dans ce cas, si votre pharmacien n'est pas en compte et s'avère incapable de vous les fournir sous 48 heures, vous appelez le 01 45 83 88 22 pour obtenir les coordonnées de la pharmacie la plus proche. Même chose pour la disponibilité des souches. S'il n'y a pas de pharmacie proche vous vous adressez à la pharmacie Saint Joseph au Mans. Le pharmacien prend ses souches chez Lehning et monte ses dilutions lui-même. Je sais par des praticiens qui les ont testées, notamment sur des animaux d'élevage, qu'elles sont absolument fiables.

Point 6 : Sans grands commentaires. C'est là un aspect classique d'une certaine mentalité de caste très particulière à l'administration française. j'ai du appeler une quinzaine de fois sans succès l'ANSM. N'oublions pas que l'oeuvre de centralisation française remonte à Philippe le Bel. La révolution de 1789 n'a fait que changer la caste au pouvoir, ce sont les robins et (les bourgeois) qui ont pris les leviers de commande. L'indépendance de la justice et des hauts fonctionnaires qui survivent à tous les changements de régime n'est point sans me rappeler la fronde des parlement qui ont préludé à la prise de la Bastille lorsque le dernier roi de France a tenté de taxer la haute aristocratie pour équilibrer les finances du royaume.

Il existe donc bien un "mal français" multiforme  et une "pathologie sociale" très particulière qui réclame d'urgence l'expertise de "psychiatres" spécialisés. 

Point 7 : les problèmes liés à la pratique homéopathique

J'ai pratiquement achevé la lecture des 10 volumes du traité d'homéopathie Hahnemanienne du Dr Jean Claude Grégoire. Plusieurs volumes, soit la majeure partie de ce travail minutieux est consacré au choix du remède et à la répertorisation, soit largement plus de la moitié de plus de 1500 pages très serrées.

Premièrement c'est largement plus intéressant que la seule étude de l'Organon car ce document fondateur est confronté à la pratique des grands homéopathes qui ont suivi Hahnemann savoir Kent, Bonninghausen, Jahr, Hering, Boger, Schmidt et quelques modernes contemporains.

Ce qui ressort une fois de plus c'est que les symptômes pathognomoniques (ceux dont on se sert pour définir les maladies du point de vue des allopathes) sont quasiment dénués d'intérêt car ce sont des symptômes communs. Or dans les cas opérants on s'aperçoit que ce sont quelques symptômes vraiment caractéristiques par leur singularité qui permettent, dans le meilleur des cas, cela peut arriver 3 ou 4 fois dans la carrière d'un médecin de résoudre miraculeusement tous les problèmes pendants d'un patient avec un seul remède. Bref l'existence d'un simillimum vitae qui semble être surtout l'idéal de "kentistes" est une éventualité des plus rares.

A un particulier qui désirerait approfondir sa connaissance de l'homéopathie, je conseillerai la lecture du premier et du 5 ème volume pour commencer tant il est évident qu'il faut être passionné pour se farcir les 10 volumes. Ce volume V montre tout ce qui s'oppose à une anamnèse correcte tant du côté du praticien (pas d'interrogatoire "policier") que des patients. Ceux-ci, quand ils en viennent a consulter un homéopathe sont farcis d'idées fausses à base d'un diagnostic plus ou moins erroné à propos de leurs problèmes. Je le vois bien lorsqu'on me pose des questions au sujet des compléments alimentaires. Beaucoup de patients ne savent pas faire la différence entre des douleurs articulaires, musculaires ou tendineuses. La diffusion du savoir est à ce prix et il faut faire avec la "pollution" qu'engendre une certaine vulgarisation.

Sans aller jusqu'à réduire l'homéopathie à la "médecine des plantes", les patients n'ont visiblement pas la moindre idée de ce dont il s'agit quand par exemple on me demande ce qui est supérieur de l'homéopathie et de la phytothérapie. Tout ce que je peux répondre c'est qu'il s'agit de deux perspectives différentes à ne pas mélanger et que si l'on a la chance de trouver des symptômes parlants, on peut dans certains cas obtenir une amélioration quasi instantanée avec la seule homéopathie.

Donc la première règle c'est de fuir les faux homéopathes qui prescrivent 36 médicaments à répéter journellement parfois à raison de 3  par jour. J'ai dans mes archives une ordonnance de deux pages avec une douzaine au moins de grands remèdes prescrits en échelle dégressive de la 30 à la 9 CH, plus des formules complexes, un truc de fou ! Le tout à répéter journellement et presque indéfiniment... La patiente qui est hypersensible n'a pas essayé et c'est sage... C'est donc au plus un remède à la fois, deux éventuellement en alternance mais pas plus...

Certes lorsqu'on réussit son coup, l'homéopathie tient du miracle. J'ai du citer l'exemple de la douleur de Plantago qui s'est évanouie le temps de prendre 3 granules et de traverser un passage clouté en sortant de la pharmacie.... C'est tout petit exemple...

Mais il faut constater que dans beaucoup de cas les symptômes susceptibles d'être valorisés font défaut. On ne les trouve pas et je note que les questionnaires systématiques basés sur les répertoires sont conçus de telle manière qu'il ne peuvent ramener que des réponses sans grande valeur. Soit le patient crie et même hurle son remède et on est fixé dans les dix minutes, soit on risque de errer pendant une heure et plus pour m'arriver à pas grand chose. Les patients ont souvent une idée préconçue de leur pathologie : un exemple j'ai du parler un moment avec une lectrice pour la convaincre qu'il ne faut pas confondre spasmophilie et hystérie. Je crois que sur ce point on peut me faire confiance : je suis tellement allergique à ce qui relève de l'hystérie que ce soit au sens charcotien du terme ou seulement au sens courant que je ne risque guère de passer à côté que cela vienne d'une femme ou d'un homme. 

Valorisation, hiérarchisation, recherche répertoriale

Le Dr Grégoire a longuement passé en revue la notion de "valorisation" par une enquête historique dans la littérature. C'est beaucoup de mots pour n'avoir pas dit clairement qu'en fait "valoriser" un symptôme cela revient à décider si oui ou non il doit être retenu. La valorisation c'est je prends ou je laisse. La hiérarchisation c'est tel candidat est plus important que tel autre donc il passe plus ou moins en tête de liste. 

Si on prend un symptôme correspondant à une petite rubrique de peu de remèdes, çà risque de "coïncer" très rapidement. Il faut faire l'inverse placer en tête un signe qui ratisse large en comportant de nombreux remèdes et parfois combiner plusieurs rubriques. Au final il reste à comparer 2 ou 3 remèdes en tenant compte du nombre de point obtenu et du nombre des signes couverts étant précisé que la fréquence du signe chez les expérimentateurs implique en général une cotation de 1 à 3 quand aux différents remèdes possible pour tel ou tel signe.

Ceci n'est possible qu'avec l'informatique. Deux logiciels sont en lice, PCKent2 et Radar qui permet d'utiliser et de mélanger plusieurs répertoires.

Un exemple d'échec

Je suis très "Nux Vomica" on l'aura deviné. C'est un remède dangereux... Un ami qui l'a pris a failli défenestrer sa grand mère qu'il adorait... Noter qu'il existe une relation entre la colère et les éternuements de Nux le matin au réveil. Quand on est allergique, les muqueuses sont en pétard contre le pollen qui les agresse. Mais quand on est allergique à la société comme elle va, le "pif" proteste au saut du lit contre la vie de con qu'on est obligé de mener pour croûter... 

J'ai donc cherché un remède plus original. Cela fait des années que j'avais remarqué que j'ai le ventre froid autour du nombre. Ayant éprouvé un petit souci de tuyauterie je m'en suis rappelé. C'est une constatation objective que j'ai mesurée avec un thermomètre électronique en faisant des comparaisons sous le vêtement. Cela présente un avantage par temps de canicule car je ne la sens pas. Les gens sont effondrés et moi je me sens très bien et je trouve la température normale grâce à une sorte de climatiseur intégré. mais le froid humide me réussit moins bien. Bien en été évidemment j'évite de me fatiguer, je rase les murs en passant à l'ombre ou je vis à l'espagnole en lisant beaucoup et en ne sortant que le soir, c'est du reste toujours l'été que je fais des grandes découvertes.

Mais enfin voilà un symptôme sans doute rare et surtout objectif. Alors je cherche d'abord sur le site du docteur Séror et je trouve un dans un texte traitant de kinésiologie abdomen froid = Menyanthes. Je ramasse tout ce que je peux trouver soit une extraction du Kent sur le remède qui semble confirmer l'existence d'une froideur objective. Un médecin possédant le PCkent 2 me sort 3 remèdes Ambrea grisea arrivant en tête. Je prends la matière médicale et je trouve non pas abdomen froid mais sensation de froid dans l'abdomen. A dégager. Rien à voir car c'est une froidure superficielle et paradoxale découverte par hasard en passant la main à l'occasion de certains exercices de Gi Gong.

Par chance je tombe sur la pathogénésie de Menyanthes par Hahnemann et ses élèves, qui ne parle que de sensation... Même chose chez Clarke et Allen. Donc très probablement la notion abdomen froid au niveau du nombril et de sa couronne n'existe dans aucun répertoire.

Les limites des répertoires

Grégoire a relevé d'assez nombreux manques chez Kent. Ici d'après l'extraction la mention est trompeuse qui tient de l'erreur ou du moins de l'imprécision. Le problème provient d'une tendance à "atomiser" les symptômes pour faciliter la rechercher grâce à l'ordre alphabétique, en fait accoler abdomen et froideur sans parler de sensation c'est une fausse piste et il m'aura fallu deux heures pour rassembler les éléments de matière médicale, en prendre connaissance, et effectuer la recherche qui s'avère négative. Très probablement personne n'a jamais noté de froideur objective en un endroit que l'on compare à une "chaudière".

Cette "atomisation" systématique des signes est une calamité. L'homéopathie nécessite pour être productive un langage imagé. Le Dr Grégoire souligne que si une patiente déclare à son médecin que le beaujolais nouveau est arrivé pour parler de ses règles, ça n'a pas le même sens que si la même patiente était venue a déclarer que l'armée rouge vient de débarquer. Dans le premier cas, l'arrivée du vin nouveau correspond sans doute à une amélioration pendant les règles tandis que c'est le contraire avec l'armée rouge, rien ne va plus !

Un nouveau répertoire est apparu récemment qui a corrigé et complété le Kent ? Est-il plus opérationnel ? Je demande à voir.

Les limites des matières médicales

Si vous prenez la pathogénésie de Menyanthes chez Hahnemann, je vous défie d'en tirer quelque chose de synthétique. Chez Vannier et Poirier, le résumé est très court, c'est surtout les mains et les pieds qui sont glacés et c'est pas une impression ni une sensation mais ça ne fait pas mon affaire.

Le Dr Grégoire distingue en gros deux sortes de matières médicales, les provings originaux et les matières médicales résumées. Celle que j'utilise comme base pour aller vite est bien notée, effectivement je vois depuis que j'ai accès à certains textes grâce au Dr Séror qu'elle est assez fidèle.

Alors que penser de Grandgeorges quand il présente Mercurius sous les traits d'un enfant qui aime et raffole beurre et aussi de l'argent du beurre, genre chef de bande d'adolescents à la limite de la délinquance après avoir titré : Mercurius , l'arnaque ! 

Je ne sais si le gout immodéré pour le beurre se trouve dans un proving mais le reste est d'ordre mythologique, à savoir que Mercure est devenu le dieu des marchands et des voleurs. Les deux catégories se confondent, le commerce n'étant que du vol autorisé car n'oubliez pas que c'est toujours le produit d'une spéculation. Le commerce ne produit rien et il est bien dommage qu'un immonde salopard devenu académicien soit à l'origine et de la loi Pempidou/Rothschild de 1973 d'une part, et du "regroupement familial" d'autre part ainsi que de la suppression du contrôle des prix qui sont les principales causes de l'ensemble des maux actuels.

Soit dit en passant en Inde Ganeh possèdent les mêmes attributions qu'Hermès/mercure des gréco romains. C'est aussi le dieu des thérapeutes au travers du caducée, des gens qui sont de plus en plus prédisposés à devenir des arnaqueurs. On toujours ici à des vérités universelles assez intangibles. La sémantique bien comprise dépasse toutes les querelles d'écoles et de chapelles.

Il parait que Grandgeorges a transformé un enfant Mercurius touche à tout et arnaqueur en un doux agneau et j'aimerais que Broussalian nous dise ce qu'il en pense mais il est évident moins risqué de prendre un particulier pour un con  qui aurait tout à apprendre en se donnant en spectacle en train de croire l'étriller plutôt que d'appliquer certains critères didactiques à des collègues.

Ce que j'en pense ? Je n'ai aucune raison de croire que ce que raconte Grandgeorges résulterait de mensonges. De la même manière, certaines homéopathes ont pu réussir des cures à partir de matières médicales portant sur des éléments minéraux extrapolées sans expérimentation, c'est-à-dire à la Sholten. L'important ce sont les résultats. On ne peut pas tout résoudre par l'homéopathie car les patients arrivent très rarement "vierges" chez l'homéopathe, y compris chez les pédiatres.

Pour ce qui concerne la mythologie ou la cabale appliquée à l'homéopathie, il faut seulement savoir quand on sort de la démarche hahnemanienne mais le fait est que les mots ont un sens. J'ai cité le cas de la proximité sémantique entre cancer et carcer en latin. On peut établir entre carcer et le nombre 12, nombre d'épreuve et de sacrifice une relation. Il ne s'agit là en fait de moyens mnémotechniques qui peuvent favoriser des associations d'idées profitables. Ces raccourcis peuvent être dangereux, c'est le cas aussi du "décodage biologique" quand il tourne à un certain esprit de système de devient pure ratiocination.

Vouloir limiter l'homéopathie à la nécessité d'expérimenter par des provings toutes substances pouvant servir de souche, c'est bien joli mais encore faudrait-il pouvoir trouver des volontaires et les soumettre à certaines conditions et je doute qu'elles soient toujours remplies de nos jours comme de ne consommer aucune substance susceptible d'avoir des effets médicinaux ou modificateurs de la conscience...  Le problème est que si les nouvelles pathologies donnent lieu à des réussites que l'on s'empresse de publier on ne peut jamais évaluer le taux de réussite d'un thérapeute. En une époque où il est devenue aisé de publier des livres, il est relativement aisé grâce à Internet et aux colloques de sortir de l'ombre si l'on est un bon communiquant. Autrefois, quand il n'existait guère que le bouche à oreille il était plus malaisé pour un médecin d'étendre sa clientèle.

Enfin vouloir enfermer l'homéopathie dans des limites expérimentales trop strictes c'est du positivisme façon "zézétique" mais il va de soit que le langage symbolique à ses limites, seulement s'il n'existait pas des "portraits" vivants des remèdes homéopathiques les plus courants, qui sont bien des "extrapolations" par rapport aux matières médicales de première génération, que resterait-il de la découverte d'Hahnemann ? Il y a bien longtemps que l'homéopathie aussi disparu à raison de l'aridité des provings historiques et des matières médicales qui se sont bornées à ordonner et à synthétiser des énumérations sèches et sans âme.

Donc soyons clair : quand Grandgeorges évoque Mercurius dans les termes visés plus haut, Hahnemann doit se retourner dans sa tombe. Mais si je viens à constater une relation entre des angines à répétition et le type psychologique croqué plus haut, cela me va me parler et je me contrefiche de ce que penser tel ou tel auteur.

De la même manière si je trouve chez une patiente insomniaque que l'insomnie est apparue lors de sa grossesse qu'elle même a été placée dans la famille à sa naissance car la mère a eu un gros souci de santé je vais de suite relire la matière médicale d'Actaea Racemosa. Et à partir du moment où je retourne à la source, je suis nickel, on ne peut rien me reprocher. 

L'homéopathe peut-il échapper à l'informatique ?

Le PCKent coûte plus de 1500 € et Radar coûterait moins de 500 €, ce n'est rien dans le budget d'un médecin, pour le Kent c'était 30 € environ par mois au chapitre des investissements.

A noter que Radar propose au moins en allemand et en anglais une démo de 30 jours, mais une démo française ferait défaut. J'espère pouvoir tester Radar et son encyclopédie et si on consent à me faire un prix étudiant je serais disposé à payer bien que je n'en ferai pas grand chose. J'attends que le représentant veuille bien me contacter. L'accueil côté belge est excellent, même chose du côté des éditions Narayana tandis qu'en France on sent bien que les particuliers, on s'en tape.

Malgré sa richesse le nouveau répertoire doit présenter encore des incommodités qui découlent de l'intitulé des rubriques. Mettons les choses au clair ! Quand quelqu'un bave la nuit et mouille son oreiller, si on ne trouve comme dans le Renard on ne trouve que salivation (pytialisme) et salivation pendant la grossesse sans la moindre modalité nocturne autant pisser dans un violon.

En revanche, un programme comme Radar comportant un ajout encyclopédique, s'il est bien conçu permet de faire des recherches textuelles et sans doute de compenser autant que faire se peut la sécheresse des répertoires. Quand sous le nez la liste des symptômes mentaux du question commençant par anxiété, capricieux, colérique, aversion pour la compagnie etc... Cela ne me parle guère. La plupart de ces symptômes sont communs. Je suis très réticent envers la vogue très kentienne de ce type de signe. En revanche les portraits qui comportent un ensemble de traits psychiques ça fait tilt. Un stroumpf gourmand, on ne le rate pas ! Le gamin scorpionique qui devient un bourreau pour son petit frère au point de mettre sa vie en danger sans la moindre émotion on le repère à des kilomètres. Le découpage en rondelles des signes dans les répertoire du style mental ou telle partie du corps, sensation de ceci ou de cela c'est vraiment assez harassant

Le Dr Grégoire émet la thèse selon laquelle il faut prendre en considération des symptômes de l'enfance et des symptômes actuel dans la hiérarchisation me surprend. Ils peuvent être sur le plan psychique totalement contradictoire : un enfant jadis empathique peut être devenu un adulte solitaire et à propos de compagnie quand on parle d'aversion et qu'on se laisse prendre à cette formulation excessive on risque de passer à côté du remède. Le fait de préférer la solitude sans être pathologique peut être un trait marquant. Cela ne rend pas asocial, on peut avoir besoin de voir des gens et ne pas pouvoir supporter de vivre avec quelqu'un ne serait-ce qu'à cause de l'impossibilité de se concentrer.

Le même Dr Grégoire a beaucoup parlé des symptômes concomitants en expliquant assez laborieusement qu'ils existe des concomitances communes et sans valeur alors qu'il aurait suffi de trouver un exemple caractéristique de concomitance paradoxale pour fixer les idées. 

Comme excellent "concomitant" on peut signaler les deux signes caractéristiques de Ecballium qui correspond à une diarrhée profuse et explosive cohabitant avec un désir de verdure pouvant conduire à une impulsion à grimper aux arbres. Le phénomène ne se rencontre pas tout les jours mais une fois qu'on a vu la chose écrite une seule fois, elle reste marquée à vie dans la mémoire. L'homéopathie c'est beaucoup de singularités de cet ordre et c'est ce qui en fait le charme. Il faut deux choses pour réussir un goût pour la toxicologie et un autre pour certaines formes particulière de la psycho sociologie. Malheureusement, l'emprise de la psychologie et de toutes sortes de lieux communs plus ou moins caricaturaux, le fait qu'on appelle à la rescousse toutes sortes de guignols dans des "cellules de crises" au moindre pays de travers a fait que la psychologie est tombé à un tel niveau de décadence que je suis de plus en plus porté à m'en défier comme de la peste.

Un éditeur digne d'éloges

Enfin si par toutes ces explications j'étais parvenu à convaincre quelques uns de mes lecteurs que l'homéopathie est une chose à la fois très opérante et très subtile (lorsque les conditions sont favorables) dont le grand public n'a guère idée je n'aurais point totalement perdu mon temps et je signale à toutes fins utiles que pour les gens qui veulent s'instruire les éditions Naranayana, une firme allemande mérite bien des éloges pour deux raisons. d'une part, on répond au téléphone en français et on y fait l'effort de traduire en français bien des ouvrages précieux ou simplement de les diffuser. J'espère pouvoir faire quelques compte-rendus de certains de ces ouvrages si l'on accepte de me fournir des services de presse. 

13/04/2014

Adieu veaux, vaches, cochons, couvées

Sans commentaires....

05/04/2014

Préparations officinales et magistrales en France et ailleurs (comparatif)

preps.jpgDans plusieurs texte que j'ai sous le coude et que je n'arrive pas à terminer vu la difficulté de contacter certains acteurs du marché, j'avais prévu un long développement sur la réglementation pharmaceutique.

J'étais arrivé à certaines conclusions que j'ai retrouvées hier dans deux documents datant d'environ 5 ans pour le premier et que voici :

http://www.pharmaciedesarchers.com/documents/La%20PO%20en...


http://www.anfpp.fr/.../Résumé commenté

Ces études différencie les préparations officinales des préparations magistrales en comparant le régime français à celui des autres pays européens

Préparations officinales

Dans le premier cas, il s'agit de préparations vendables sans ordonnance dont la composition est limitée au formulaire national qui a systématiquement éliminé la majeure partie des formules de l'ancien codex qui comprenait par exemple le vinaigre des 4 voleurs.

Vinaigre qu'à la limite on pourrait trouver en épicerie mais que le pharmacien n'a pas le droit de vendre!

A noter que le régime le plus favorable est celui de l'Italie qui autorise à puiser dans les formulaires des autres états européens. 

Encore une fois on peut se demander à quoi sert l'Europe si la France, conformément à une tradition répressive héritée en droite ligne de la terreur révolution des années 1792* si l'administration continue à faire son propre "cirque" et à emmerder systématiquement rien que pour le plaisir.

*Que l'on retrouve également à la racine de l'ancien empire "soviétique".

Préparations magistrales

Nécessité d'une ordonnance ce qui limite considérablement les possibilités mais qui, en vertu de la liberté (théorique) de prescription, offre (en principe) d'assez large possibilités de mélanges.

En fait, ce n'est pas dit dans les textes proposés, mais seules les interdits énoncés dans le cadre de la Loi Talon constituent en droit la seule limite si'mposant aux médecins et aux pharmaciens. Le problème est qu'il n'existe nulle part de liste officille à jour. D'après mes recherches sur Legifrance le Garcinia est interdit avec plusieurs autres plantes qui sont malgré tout en vente en France (??). 

Réserves

Les pharmaciens ont profité de la rédactions de ces documents pour revendiquer le contrôle de toutes les plantes et huiles essentielles or il existe une liste des espèces qui sont en vente libre à raison de leur usage traditionnels. Je suis forcément hostile à cette revendication qui prend le prétexte de la qualité mais je n'ai pas l'assurance que le fait d'en passer par des fournisseurs agréés soit une garantie suffisante de qualité pour la bonne raison que la qualité "bio" n'a jamais été imposée pour toute plante alimentaire ou médicinale. C'est donc aux consommateurs à s'assurer auprès des marchands de la provenance de leurs produits et à mon avis des firmes comme Aromazone sont dignes de confiance pour les huiles essentielles. Et dans ce domaine j'ai vu des pharmaciens vendre n'importe quoi, y compris dans des flacons clairs (une hérésie !).

Observations à propos de l'homéopathie

Toujours dans les limites de la loi Talon, un médecin peut prescrire n'importe quelle souche homéopathique à la dilution qui lui convient aussi quand Grangeorge est Cie se félicitent d'avoir obtenu la libération de toutes souches à partir de la 12 CH, il ne se rendent pas compte que si on les a gentiment baladés entre le Sénat et l'Elysée on a probablement fait seulement semblant de leur faire un cadeau alors que ce droit était préexistant dans le cadre des préparations magistrales !

Belle preuve s'il en était besoin que le fait de bien connaître l'homéopathie et d'être un bon juriste ne saurait nuire, bien au contraire !

Voir : http://planete-homeo.org/school/forum/petition-t1922.html...

http://planete-homeo.org/school/forum/un-quarteron-d-home...

Les ignorants et qui plus est les crétins constituent une espèce qu'il faudrait pouvoir piquer à la naissance à moins de trouver un "vaccin" à administrer à tout procréateur en puissance !

Toutefois, comme j'entends rester autant que faire se peut fidèle à la perspective hahnemanienne, je considère que l'utilisation des complexes homéopathiques est à écarter et que dans ces conditions si même Boiron a drastiquement réduit sa production pour faire du fric et faire grimper ses actions, nous n'en avons finalement pas grand chose à foutre. On peut, c'est le but de l'Europe (libre circulation des marchandises), commander ailleurs et notamment en Autriche chez http://remedia.at.

Dans un prochain post je donnerai les adresses des pharmacies homéopathiques étrangères qui vendent par Internet.

Enfin j'ai lu quelque part qu'il existerait 40 préparatoires agréés en France mais pour en trouver la liste bonjour ! J'ai fouillé en vain sur le site de l'ANSM. Je suppose que cette absence n'est pas un hasard...

Traité d'homéopathie Hahnemanienne du Dr Jean-Luc Grégoire

logo.gif

 

 

 

Voici une alternative digeste à la lecture de l'Organon, une sorte de résumé fort bien fait à mon avis qui comprend, à partir du chapitre 2 diverses discussion sur par exemple identité, analogie ou ressemblance et également, ce qui est très précieux, une revue des diverses écoles de prescription avec leurs méthodes respectives.

Force m'est de constater que ma vision ne s'est jamais départie de la perspective strictement hahnemanienne : un remède à la fois si possible et au plus répétition jusqu'à l'apparition d'une réaction. Arrêt si absence de réaction au bout de 3 jours et préférence pour la dose unique, ou doses en échelles quand la similitude est maximale (9, 15, 30 CH par exemple).

Je parle là, d'automédication principalement car si j'ai un peu pratiqué sur des proches cela remonte à bien des années. Je répugne à vouloir soigner les gens car c'est beaucoup de temps perdu en vain, il est rarissime en effet que quelqu'un puisse faire confiance à un non médecin et avoir le minimum de culture médicale nécessaire pour accepter une suggestion. Et c'est ma foi bien ainsi, je cherche à faire de l'information, rien de plus et j'entends que chacun demeure libre face à mes dires.

Voir : homeopathie-hahnemann.org/new-vol_01/dwnld01.php

Exception (française) au remède unique

Léon Renard dans son Répertoire publié en 1935 affirme que la pratique française d'utiliser plusieurs remèdes en alternance le même jour a été approuvée par Hahnemann et se trouve être fondée par son approbation à l'égard d'un livre de Christophe Hartung publié en français en 1850 à la suite d'un volume d'Etudes de matière médicale de Hahnemann. C'est l'épouse de Hahnemann, Mélanie qui a témoigné que ce dernier l'avait lu aux trois quarts et approuvé.

http://homeoint.org/seror/hartung/intro2.htm 

http://homeoint.org/seror/hartung/lettre2.htm

http://homeoint.org/seror/hartung/chapitre3.htm pour le second cas

Ceci montre une fois de plus qu'il faut être prudent à l'égard des affirmations trop péremptoires. Le Dr Grégoire souligne du reste dans son traité des variations de Hahnemann lui-même et il indique que l'on ne connaît pas les modalités d'expérimentation qu'il a lui-même utilisées.

Mais on est loin du pluralisme et du complexisme et plus encore de la polypharmacie.

Le dénigrement de Broussalian

En remontant à la source du site, on trouve à télécharger 10 volumes mais les liens Java ne fonctionne pas, j'ai écrit à l'auteur (hahnemann-jcl<<at>>orange.fr) et j'ai reçu le lien. Ce travail remarquable à été signalé chez Broussalian :

http://planete-homeo.org/school/forum/ouvrages-d-homeopat...

Mais en des termes très négatifs  par le maître des lieux :

Il est important de lire ce qu'écrivent les différents auteurs, chacun apporte sa pierre à l'édifice. J'ai chargé le document il y a qq années et je me souviens d'avoir lu les premiers chapitres puis j'ai calé.
Heureusement, la Belgique regorge de très bons praticiens hahnemanniens.

Il est sous entendu que ce traité ne vaut rien, que la Belgique comporte de bons praticiens mais Grégoire n'en ferait pas partie.

Pseudo motif : l'auteur nous dit que ce médecin n'aurait pas tenu compte de la sixième édition de l'Organon suspectée d'avoir été trafiquée. Mais plutôt que de discuter en pure perte sur l'authenticité de cette édition, il aurait suffi de préciser synthétiquement les différents mais on bave, on bave (sans oser le faire ouvertement et par sous entendus) mais quant à informer c'est court toujours !

Ras le bol de cet état d'esprit de merde !

Parenthèse : Quand Lachesis tue...

Un ami m'apprend ce jour qu'une de ses copines (que j'ai bien connue) est allé le voir il y a de cela des années, une certaine Marie-Claire B. qui est revenue avec quelques granules de Lachesis en Korsabov THD dans une petite pochette en papier : elle a pris les granules sans grande conviction car le personnage lui a fait l'effet d'un charlot, et signe particulier, 3 ans plus tard elle se pendait ! ;>))

Grâce à elle nous avons eu des rapports circonstanciées sur la pratique de bien des vedettes existantes...

En fait, je m'aperçois qu'en gratifiant le dénommé Edouard de traductions de Kent je me suis trompé, il s'agissait de son père, ce qui fait qu'en tant qu'auteur il semble ne rien pouvoir présenter à son actif et il ne doit ne doit son aura qu'à une homonymie. 

Le traité du Dr Jean-Claude Grégoire

Je tiens donc le Dr Grégoire comme une source fiable dont les 10 volumes sont susceptibles de largement remplacer les cours calamiteux et très onéreux du "maître"... Enfin on comprends pourquoi il ne s'est pas étendu à propos de son collègue, c'est qu'il est susceptible de lui faire beaucoup d'ombre.

La division de l'ouvrage permet un repérage facile, vous pouvez vous instruire à la carte... En revanche, je constate que la mise en page de l'Organon proposée par un élève du "broussailleux" ne m'est pas du tout apparue comme pertinente...

Ayant parcouru le sommaire de ces 10 volumes (+ de 1000 pages évoquant non pas seulement la pratique d'Hahnemann mais de nombreux autres chefs d'écoles) je comprends que le "broussailleux" ait pali, c'est qu'à côté de ce travail monumental sur les sources et bien il cesse d'exister. On peut très largement se passer de sa pseudo faculté virtuelle au décors factices !

Merci au Dr Jean-Claude Grégoire pour ce cadeau extraordinaire qui complète merveilleusement la documentation déjà prolixe du site du Dr Seror contenant quantités de documents techniques et d'histoire. Et en plus c'est gratuit ce qui change agréablement. Bref, Broussalian, peut aller se faire voir!!

Je viens de lire le volume I et les volumes IX et X sur la répertorisation. Contrairement à ce que raconte Broussalian çà se lit sans lassitude. Encore faut-il être intéressé par le sujet et avoir déjà un minimum de culture homéopathique...

La matière médicale de Kent

J'ai eu la surprise agréable de trouver un fort bon pdf d'une traduction encore sous droit d'auteur.

Profitez en avant qu'elle ne disparaisse : 

http://myreader.toile-libre.org/uploads/My_520f684eebb88....

 

04/04/2014

Affaire Schaller (Lyme) : nouveau renvoi...

Schaller.jpgL'affaire Schaller vient encore d'être renvoyée au 23 septembre prochain

http://www.dna.fr/edition-de-strasbourg/2014/03/25/labora...

C'est le cinquième renvoi...

Plus de détails cliquer ici :

A propos, peut-on guérir la maladie de Lyme avec seulement l'homéopathie ? La question s'adresse spécialement au Dr Broussalian et à ses fans ou plutôt à ses jidais (prononcer jet d'ail*) comme il aime à les baptiser.

* Cabale phonétique : ils sont là effectivement pour projeter des matières offensantes et offensives sur d'éventuels contradicteurs mais pas de chance je suis immunisé de longue date.

La suite au prochain numéro...

Sectarisme et homéopathie : Broussalian entre pédantisme et radotage, un personnage "puant" !


Cela fait un moment que je m'efforce de faire le point sur ce qu'il va rester de l'homéopathie en Europe après 2015.

Méconnaissance de la réglementation dans le forum de planète homéo

Je suis pour l'instant arrivé à la conclusion qu'il ne faut pas se focaliser sur ce qui se passe en France car ce qui s'y passe est très particulier. Il est évident que la directive européenne en cours d'application va dans le sens de ce que Boiron souhaite et que d'autre part, en raison d'une tradition française d'hostilité envers l'homéopathie l'ASM applique la directive avec plus de rigueur que partout ailleurs.

Il est évident que les préparatoires n'ont pas à requérir d'AMM. Je suis donc intervenu dans le forum de Broussalian pour souligner le fait que les homéopathes n'ont rien compris à la pièce n'étant pas juristes.

Voir : http://planete-homeo.org/school/forum/petition-t1922.html...

J'ai soulevé un certain nombre de question précises, pas l'ombre d'une réponse pour l'instant. Sinon une réponse, dans un autre fil, réponse parfaitement imbécile de Broussalian pour dénigrer les juristes en les comparant aux médecins. 

Je cite : La carrière de médecin est tout le contraire de celle d'un juriste qui accumule une connaissance livresque: nous sommes perpétuellement au front et sous la sanction des résultats cliniques.

Réponse parfaitement stupide, n'ayons pas peur des mots car médecins et juristes ont leur raison d'être dans leur domaine respectif et il ne s'agissait pas de les comparer en termes de mérites. Rien que cette erreur de perspective montre à quel point le bonhomme n'a qu'un souci: prouver sans cesse qu'il est le plus beau, le plus fort et donc le meilleur !

Voir : http://planete-homeo.org/school/forum/sauvegarde-de-la-me...

Mais je le répète la question n'est pas là : nous sommes censés vivre dans des "états de droit". Ces états sont régis par des règles. Et ceux qui leur sont assujettis se doivent d'en saisir le sens et de les interpréter correctement, à moins de prendre le risque d'énoncer des conneries pour commencer et ensuite de se fourvoyer quand à la conduite à tenir pour défendre leurs intérêts.

J'ai posé des problèmes et des questions précises, j'attends toujours les réponses. Personne n'est en mesure de confirmer la différence de régimes entre laboratoires à la Boiron et "préparatoires". Impossible de joindre ces derniers sans devoir se pendre au téléphone. Enfin vous pourrez constater au passage que les forums même tenus par des prétendus scientifiques sont toujours un véritable bordel. Pour trouver quelque chose dans ce fatras, il faut se lever de bonne heure.

Notez que si vous voulez lire, il faut s'inscrire dans le forums, pas de problème, il n'y a pas de contrôle ou de "lettre de motivation" à produire.

A propos de l'Organon et de la fidélité à Hanhemann

Je n'ai rien contre l'Organon, j'ai entrepris la lecture de la 6ème édition dans la traduction de Schmidt. Or je viens d'apprendre dans une leçon d'histoire donnée par un collègue de Broussalian (Dr Laborier http://www.planete-homeo.org/histoire-de-homeopathie-laborier/) que cette traduction ne vaut pas grand chose. Les seules traductions valides seraient en allemand. J'en suis aux 3/4 et je dois dire que mis à part le constat de beaucoup de répétitions, je n'ai rien appris que je ne savais point déjà.

Je suis persuadé pour ma part qu'il serait plus efficient de produire un résumé de l'Organon et du traité des Maladies chroniques plutôt que de pérorer pendant des heures dans des vidéo ou des interventions dans des forums forcément brouillons. Voici la bibliographique de Broussalian :

http://www.worldcat.org/search?qt=worldcat_org_all&q=...

Uniquement des traduction de Kent et une thèse sur l'utilisation de l'informatique en homéo !

Répertoire informatisé

L'informatique parlons en : je l'ai testée sans succès. Essayez donc avec Mélanie on Line ! Il y a deux choses qui me mettent en colère : les gens incompétents et arrogants et le fait d'avoir à subir leur empoisonnements. J'ai cherché, je n'ai pas trouvé sinon des choses banales qui ne nécessite pas de répertoire comme Staphysagria pour la colère rentrée... Mais enfin s'agissant au fond de "saintes colères", ça n'est pas du tout pathologique c'est même excellent pour le foie quand ça peut sortir à bon escient et faire mouche ! Donc prenez n'importe quel symptôme psychique et essayez de raffiner. Vous m'en direz des nouvelles. Bref chaque fois que j'ai réussi avec un remède cela à toujours été à partir d'un key note ou guiding symptom. Les fameux symptômes caractéristiques. Il faut les apprendre par coeur.

Le PCKent2 n'a pas de mal a être mieux foutu

Voir : http://www.evidence-sarl.com/index.html

Mais à quel prix et il n'y a aucune possibilité de faire un essai ne serait-ce que pendant une huitaine pour tester le logiciel, il faut passer par une formation, payante bien sûr. Broussalian prétends ne rien toucher et vouloir faire vivre décemment un informaticien. C'est ce qu'il dit et c'est à voir.

Enfin en matière d'informatique il y a mieux sans doute que le PCKent2

Voir : http://radar-france.com/index.php Ce n'est pas seulement un répertoire c'est une encyclopédie.

http://homeoint.org/radar/index.htm

Voir également : http://www.homeoint.org/hompath/buyonline2.htm

Bref on ne peut pas se cantonner aux deux piliers de l'oeuvre de Kent, auteur problématique à bien des égards si mes souvenirs sont exacts.

Aucun article solide de doctrine que du bla bla bla ! L'exemple du "masisme"...

Aucun article de doctrine de la part de Broussalian. Le mec ne se "mouille" pas mais par contre sur son forum il ne manque pas de taper sur Scholten et Sankaran. Quand je dis taper, ce sont des exécrations pure et simple du style je m'essuie les chaussures sur Untel... Mais quand à trouver des explications et des justifications, c'est court toujours ! En fait Broussalian prêche des convertis qui l'adulent... J'ai fait une recherche systématique : certes tout ce que j'ai pu trouver sur la "sensation" selon Sankaran est assez fumeux et à la limite incompréhensible.

Broussalian est hostile au "Masisme", soit mais il faut aller voir ailleurs pour avoir quelques détails. Je souscris entièrement à cette dénonciation. La médecin n'a rien à foutre de la foi religieuse et Saint Thomas doit tout à Aristote qu'il a essayé d’accommoder à la foi chrétienne. Soit dit en passant cétait peut-être moins dangereux que l'idéalisme platonicien dont la vogue date de la renaissance...

Sur ce point, je crois que Broussalian s'est encore paré des plumes du paon, il a du lire cet article et aurait été bien incapable de produire un texte aussi limpide ! Le texte ciblé date de 2009 et il est très caractéristique qu'on ne commence à parler de Masi sur Planète Homéo que le 23 septembre 2012. Voilà donc la preuve que ce personnage ne fait que recycler des emprunts venant d'ailleurs mais sans jamais être capable d'autre chose que de vagues exécrations...

Le cas de Scholten est beaucoup plus délicat et sa démarche trouve un appui sur des prédécesseurs qui ne sont pas considérés comme des hérétiques sauf peut-être par ... Broussalian. 

Voir : http://www.micronutrition-acupuncture.com/homeopathie/art...

Exemple de radotage pédant et à côté de la plaque

La discussion dans un fil sur Californium muriaticum est venue sur le cas de Didier Lustig. J'ai répondu à deux questions sur l'astrologie. Je n'ai dis nulle part qu'il fallait mêler l'astrologie à la médecine et encore moins à l'homéopathie qui se suffit à elle-même. En plus j'ai laissé à entendre que l'astrologie n'est pas au mieux de sa forme. 

Je me demande bien dans ce texte ce qui a pu justifier un déluge de citations redondantes sur la futilité des spéculations transcendentales qui ne peuvent pas recevoir de confirmation par l’expérience...

Je reproduis l'échange afin que vous puissiez en juger par vous même. J'ajoute que c'est là un bel exemple du caractère répétitif de beaucoup de passage de l'Organon et qui justifierait un résumé de ce qu'il contient en fait de substantifique moëlle. La vie est courte et de plus le temps se contracte. Encore une fois, plutôt que de se donner en spectacle ou d'écraser systématiquement les gens qui ne le flatte pas, si Broussalian publiait des articles construits, il aurait quelque chance d'être pris au sérieux.

Mais il n'arrête pas de ramener sa fraise de cette manière et dans ce cas précis il l'a fait hors de propos.

Avec cette façon mandarinale et très française du "prof" Broussalian, s'il devait enseigner aux USA et à Harvard particulièrement se ferait immédiatement jeter ! Les Américains vont peut-être un peu loin dans le sens contraire et l'attitude juste se trouve toujours entre deux extrêmes mais lisez cet article.

Abus du concept de suppression

Re: Colique néphrétique

Messagepar Metzger.jd » 22 Mar 2014, 15:28

Ce n'est pas de l'homéopathie mais il faut signaler l'intérêt du cidre pour éviter les récidives calculeuses.

Une étude épidémiologique datant du XIXème siècle existe :
http://www.bmlisieux.com/normandie/dumont01.htm

Le problème étant de trouver du bon cidre hors Normandie. On m'a signalé des résultats avec du cidre bouché standard de supermarché mais certains sont infects. Auchan propose du bio à moins de 2 € mais un pur jus bio d'Alsace (moulin des moines) c'est + de 4 Euros la bouteille.

Re: Colique néphrétique

Messagepar Gyromède » 29 Mar 2014, 14:25

Votre recette anti-calcul me semble participer d'une démarche très proche de celle employée en médecine classique : un symptôme gênant ? et bien hop prenez ce produit sensé le faire disparaître sans vous poser la question de connaître ses effets sur la santé des personnes qui y sont sensibles. Il y a de fortes chances qu'à moins d'une carence alimentaire qui aurait été comblée, vous ne réussissiez à obtenir que la suppression d'un symptôme sans que le processus qui en était initialement l'origine n'en soit profondément affecté et ne cesse d'agir peut-être dans un autre plan de l'organisme. 

Là ce n'est pas Broussalian qui a répondu mais le "toutou" et l'imbécile de service qui a coutume pour se faire bien voir du "maître" d'abonder dans son sens. Il semble du reste s'être fait une spécialité de ce genre d'encensement. 

Pousser à théorie des "suppressions" à ce point d'incandescence en allant jusqu'à soupçonner une boisson réputée hygiénique d'agir de façon ponctuelle sur un symptôme en déplaçant le problème et en faisant pire, il faut le faire ?

Car en effet le cidre ne risque guère que d'agresser l'émail dentaire. J'ajoute que comme beaucoup d'aliments ont des vertus médicinales est-ce que l'on soupçonne le choux, le citron et que sais-je encore de risquer de déplacer des symptômes en enfonçant la maladie en profondeur ?

Peut-être existe t-il une façon de s'alimenter homéopathiquement avec la seule énergie des granules, ce qui simplifierait bien les choses.

Résumé du discours "Broussailleux"

J'ai passé plusieurs jours à parcourir le forum, à écouter des vidéos à lire et je n'ai trouvé sur ce forum que les mêmes éternelles redites. Il est clair que dans l'esprit du "maître" il n'y a de salut que dans l'homéopathie, que l'homéopathie à réponse à tout et que toutes les autres médecins ne font qu'aggraver. Bref c'est un discours sectaire et dans la mesure où aucun autre homéopathe ne parait trouver grâce au yeux de ce personnage, on a compris !

Nier que l'organothérapie, l'isothérapie puisse rendre des services en les caricaturant c'est à la portée de n'importe qui mais ce n'est pas crédible. Certes l'allopathie est engagée dans une pente fatale mais de là à tout rejeter systématiquement.

A propos du dénigrement de la "doctrine des signature"

Ce qui est exaspérant au possible c'est que Broussalian n'arrête pas de cracher sur la fameuse doctrine des signatures à tel point que quand je l'entends je ne peux pas m'empêcher de penser à ce connard niçois qui a inventé la "zézétique" et a prétendu avoir imité cette pièce de lin appelée "Saint Suaire".

Certes on n'est pas dans l'homéopathie et il faut le savoir mais s'imaginer qu'il aurait fallu attendre l'arrivée d'Hahnemann pour que la médecine commença d'exister c'est comme de penser qu'il n'y aurait pas eu la moindre possibilité de réalisation spirituelle avant l'avènement du catholicisme romain.

Ces discours "positivistes" sont absolument insupportables.

Comment les homéopathes sélectionnent leur clientèle

Bref, j'ai l'impression que beaucoup d'homéopathes, surtout lorsqu'ils ont acquis un certain renom, se démerdent pour plus ou moins sélectionner leur clientèle afin de n'avoir pas à trop courir de risques. Il existe bien des moyens subtils de sélectionner sa clientèle, par l'argent d'abord, par des réflexions plus ou moins désagréables pour décourager tous ceux qui engagés à leur corps défendant dans l'allopathie ne sont pas forcément prêt à s'en laisser conter par leurs adversaires.

Je suis d'accord sur le fait qu'il ne faudrait utiliser qu'un remède à la fois et s'assurer la possibilité d'un contrôle objectif par tous les moyens mais c'est à peine si on peut utiliser l'homéopathie uniciste et puriste en commençant au berceau puisqu'il faut compter avec ces putains de vaccinations qui sont hélas encore imposée par mille moyens plus ou moins retors...

En dépit de toute l'estime que j'ai envers un Grandgeorge, il faut bien dire que se spécialiser en pédiatrie, c'est sans doute le moyen le plus sûr d'éviter les problèmes insolubles. Les enfants manifestent leur vrai caractère sans grandes fraudes, ils sont plus "vierges" et réagissent plus nettement.

Nous sommes d'accord sur le fait que l'allopathie pollue plus qu'elle ne soigne mais ce n'est une raison pour ressasser les innombrables répétitions d'un Hahnemann, répétitions fatigantes et stériles. Certes c'était le style de l'époque. Sa puissance de travail et la minutie de ses observations sont certes une chose remarquable mais on aspire légitimement à des synthèses et pas à un "cassage de tête" systématique axé sur le danger des suppressions mis à toutes les sauces.

Enfin je suis bien convaincu quasi avec l'allopathie on encourt de graves danger à cet égard où trouver de bons homéopathes. J'ai parcouru une liste d'unicistes les deux grandes villes qui m'intéressent n'en ont pas et pourtant ce sont des villes très importantes. Le résultat de ce "terrorisme" à base de "suppressions" ça ne peut être que l'exaspération et là je dois dire qu'avec le temps passé à tenter de trouver des informations intéressantes c'est l'allergie face à ce personnage pontifiant qui a besoin de simuler un décor d'amphi futuriste pour se donner de l'importance.  

Grandgeorge est probablement un hérétique mais Broussalian n'ose pas le dire !

Si nous comparons sa matière médicale pure avec celles des contemporains comme Grandgeorge si je devais appliquer les critères à la Broussalian, ce dernier serait déclaré hérétique, Broussalian se prenant pour Saint Michel en personne (voir logo). 

Je n'ai pas trouve Nitric Acid dans la matière médicale pure de Hahnemann mais nous allons comparer le psychisme de ce remède selon Lippe d'une part et Grangeorge d'autre part. Voici ce que cela donne :

Lippe : Tristesse dépressive, découragée. Anxiété pour la maladie dont il souffre, avec peur de la mort. Nervosité exagérée, grande excitabilité, surtout après abus de mercure. Taciturne, maussade, peu enclin à communiquer quoique ce soit. Tendance à l’irritabilité. Se vexe pour des vétilles, pour des riens. Accès de rage, de désespoir, avec gros mots, jurons, et malédictions.

Grandgeorge : Nitricum acidum est un individu qui applique avec rigidité les règles et les lois, n'accordant aucune circonstance atténuante à qui les transgresse.

Lippe est assez proche d'Hahnemann dans la sécheresse de ses notations, il y a un monde entre les deux. A la limite la description classique est peu évocatrice (un psychisme caractérisé, chaque élément pris séparément est pour ainsi dire banal. En revanche, le portrait donné par Grandgeorge évoque tout suite un type bien particulier d'individu. Si on le rencontre et s'il présente des éruptions suintantes, on est sûr de son affaire.

Mais il n'empêche que pour tirer un tel portrait il a bien fallu prendre un certain recul et déroger au type même de notation dont Hahnemann était coutumier. Il s'agit donc bien d'une "hérésie" selon le point de vue développé par "Broussailleux"... Mais ce dernier peut se permettre de faire le mandarin en face d'un inconnu mais on ne tire pas dans les pattes d'un éminent collègue...

Enfin s'il fallait se passer des matières médicales à la Grandgeorge je ne donnerais pas cher de l'avenir de l'homéopathie.

Induction ou déduction ?

Broussalian évoque les différences entre la similitude et l'analogie dans sa réponse à Halm  mais on conviendra que cela n'est pas clair du tout. Voici une définition nettement plus claire.

Pour l'induction (Hahnemanniene) par rapport à la déduction, on trouve une comparaison sur Wikipedia.

Mais pour l'homéopathie il faudrait pour le moins des exemples. Or quand on met les deux mots comme recherche sur le forum, on ne trouve rien !

On trouve plusieurs intervention en faveur de l'induction, ainsi qu'une citation de l'Organon (25) déplorant l'absence d'induction :

A la vérité, ils trouvent toujours quelque interprétation, mais celle-ci est purement spéculative et ils arrivent à des résultats qu’aucun être humain, sinon seul un Dieu, pourrait déchiffrer au milieu d’un si grand concours de forces multiples agissant sur une chose inconnue, résultats dont il n’y a rien à apprendre et aucune induction à recevoir.
Cinquante années d’une telle expérience sont comme cinquante ans passés à regarder un kaléidoscope rempli de choses colorées inconnues et qui tournerait perpétuellement sur lui-même: on aurait en fin de compte vu des milliers de figures changeant sans cesse, sans pouvoir se rendre compte d’aucune.

Cherchons d'ans l'Organon les occurrences du mot déduction (2 au total) :

L'homme cultivé, habitué à la comparaison et à la déduction, peut seul s'en faire une idée transcendante. En réfléchissant sur ces phénomènes, il les conçoit comme dégagés de toute influence matérielle ou mécanique. Il appelle ces effets dynamiques, virtuels, entendant par là qu'ils résultent de la puissance et de l'action souveraine, spécifique et pure, c'est-à-dire sans relation matérielle, d'un élément sur un autre.

Surprise la déduction n'est pas exclue par Hahnemann, je cite :

Cette voie, comme nous l'avons reconnu plus haut d'une autre façon en nous aidant de, déductions tirées de l'expérience (§ 7 à § 25), est aussi la seule indiscutablement vraie par laquelle l'art médical puisse guérir les maladies de la manière la plus certaine, la plus rapide et la plus permanente. Elle repose en effet sur une loi éternelle et infaillible de la nature.

En réalité on découvre que l'opposition chez Hahnemann parait inexistante, or j'ai relevé ceci à propos de l'induction :

A mesure que l’arbre se développe, ces branches tombent et meurent pour être remplacées par de nouvelles. Ce qui reste fondamental, c’est le tronc, le fondement de l’homéopathie basée sur la méthodologie par induction pure d’Hahnemann. C’est ce qui perdure et continuera toujours à croître.

Trop nombreux sont ceux qui ont oublié l’avertissement qu’Hering à écrit lors de la publication de son dernier article :

"Si notre école oublie un jour la méthodologie d’Hahnemann toute basée sur l'induction, nous serons perdus, et ne mériterons que d’être mentionnés comme une caricature dans l’histoire de la médecine."

Parfois, il nous semble que c’est presque devenu une compétition à qui sera le plus original, et qui, par mégarde deviendra la meilleure caricature. Désolé, camarades ! Il y a d’autres domaines que celui de la médecine pour faire le pitre. 

Sourceshttp://planete-homeo.org/school/forum/comment-devenir-hom...

A noter que le sujet a été discuté par des homéopathes spécialisés dans la "philo". Voir :

http://www.homeophilo.fr/v3/index.php?option=com_content&...

Mais évidemment ces subtilités passent au dessus de la tête de notre "mandarin" qui déclare quelque part n'être pas philosophe. Ce n'est pas grave mais le problème c'est qu'au total il agite des notions sans être capable de les expliquer. Donc le diagnostic c'est pédantisme + illusionnisme. C'est hélas une maladie défective, le répertoire ignore ces modalités... 

Mais je le répète aucun exemple pour faire la différence, alors je réponds : cause toujours tu m'intéresses !

Voilà bien la preuve que l'enseignement de Broussalian n'est que bavardages pédant car il n'est pas permis de passer sous silence à ce point une notion que l'on considère comme si déterminante quant à la méthode ! Désolé mais je n'ai aucun respect pour les "bateleurs" et les "truqueurs" qui aiment à se donner en spectacle. Il va bien falloir répondre ou perdre la face ! Alors j'attends !

Voici ce qu'en dit un certain Philippe Colin :

Le problème de l’induction et de la déduction a été débattu longuement dans la philosophie des sciences. Le raisonnement déductif existe « lorsque nous estimons que ses prémisses nous donnent une raison concluante de croire à la vérité de sa conclusion […] On peut exprimer le rapport entre les prémisses et la conclusion d’une déduction valide en disant que le contenu est entièrement compris dans le contenu de l’ensemble des prémisses ». Le raisonnement inductif existe quant à lui quand « les prémisses portent sur des faits ou des évènements singuliers et expriment des connaissances déjà acquises, tandis que la conclusion porte sur un fait ou un évènement, ou sur un ensemble de faits ou d’évènements, dont au moins une partie ne se trouve pas dans les prémisses, et dont nous n’avons pas encore acquis la connaissance directement par l’expérience. Le problème de l’inférence inductive vient donc du fait qu’elle est ampliative : elle vise à élargir notre connaissance, à inférer quelque chose de nouveau par rapport aux connaissances qui forment le contenu de ses prémisses ». 

Les avis sont partagés en ce qui concerne la valeur de ces deux concepts : Bachelard pensait que « la véritable pensée scientifique est métaphysiquement  inductive ». D’autres, à la suite de Hume, soulignent les problèmes que pose ce concept (Alan Hajek, Ned Hall dans le Blackwell Guide of Philosophy of Science).

Jean-Jacques Rosat, quant à lui, pense que le problème de l’induction est un mythe : « l’induction n’existe pas, nous ne pratiquons jamais rien de tel, même dans la vie courante. En apparence, nous accumulons des expériences et construisons à partir de là des généralisations de plus en plus vastes et de plus en plus précises à la fois. Mais en réalité, nous avons toujours déjà, au départ, des hypothèses générales, ne serait-ce que des anticipations innées, que le choc avec la réalité dément ou nous contraint à éliminer ».

C'est mon avis également d'où faux problème. Continuons :

Le principe de l’induction, pour Karl Popper, est basé sur la confiance dans des régularités, « alors que la science contemporaine nous dit que seules des conditions très particulières et très improbables peuvent permettre l’apparition de situations où il soit possible d’observer des régularités, ou des exemples de régularités ». Des auteurs plus récents comme Ian Hacking acceptent la validité du raisonnement inductif reposant sur une analyse statistique des données.

On peut dire que Samuel Hahnemann a eu un raisonnement inductif, dans la mesure où, s’il est parti de la loi des semblables remontant à Hippocrate et repris par Sydenham, il a voulu étendre la loi des semblables à l’ensemble de la thérapeutique. 

Séquestration textuelle  

Puisque mes interventions n'ont pas eu l'heur de plaire, j'ai demandé à ce qu'on les retire. Cela m'a été refusé, à quoi bon les maintenir si c'est pour s'abstenir de répondre aux remarques pertinentes qui ont été posées. Non seulement on ne les a pas effacées mais on me demande de "me calmer" alors qu'on m'a banni.

Enfin peu importe car à partir du moment où je suis chez moi sur mon blog, je peux répondre sans avoir à faire de vaines politesses et je suis sûr une foi de plus que la plupart de mes lecteurs jugeront que ce personnage a perdu bien des occasions de se taire...

Et puis le fait d'avoir en plus retiré certains liens comme si mon but aurait été de détourner les lecteurs de ce forum vers mon blog, c'est d'un minable. Il me semble en effet qu'on peut utiliser des liens ne serait-ce que pour pouvoir résumer son propos. 

Mandarinat à la française : bis repetitas !

Enfin pour finir je ne vois pas beaucoup de différence entre l'ambiance des cours sur "planète-homéo" et ce qui se passe dans les facultés d'allopathie. On n'attend qu'un chose à savoir que l'élève réponde Amen et encense le "maître". C'est vraiment très très français et c'est irrespirable. Il y a certes un problème avec le pluralisme et la polypharmacie mais il ne sera pas résolu de sitôt hélas.

Mais enfin si vous voulez vous instruire en homéopathie, il y le site du Dr Seror :

http://www.homeoint.org/

Voir également :

http://www.interhomeopathy.fr/

Enfin je note que Broussalian n'a pas manqué de dire que son collègue Schmidt aurait du se soigner avec Platina (orgueil) mais en ce qui le concerne je crains qu'il ne soit incurable. Cherchez "con" dans le répertoire de Kent et vous ne trouverez rien... Il y a des nuances d'idiotie mais ce n'est pas la même chose que la bêtise suffisante...

Désolé mais au final j'en ai plus appris en lisant les principaux ouvrages du Dr Demarque que je n'en apprendrai en fréquentant les cours de Broussalian à coup de milliers d'€uros. A propos où est quand trouve t-il le temps de soigner des malades avec tout son "cirque télévisuel" ?

Peu d'occurence à propos de Demarque sur le forum et si un intervenant a parlé à son sujet d'un "bon pluraliste" en prévoyant qu'il allait se faire taper dessus, la réponse de Broussalian est équivoque.

Voir http://planete-homeo.org/school/forum/homeopathie-grotesq...

Courageux mais pas téméraire le cador ! Assez parlé de lui, il m'a vraiment "fatigué"...... Il aurait du se lancer dans l'astronomie qui fut son premier amour...

Notez que l'on trouve dans sa bibliothèque le manuel des caméras utilisées pour ce "cirque" mais qu'est-ce qu'on s'en tape !