Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2019

Les compléments alimentaires révolutionnaires de UNAE (Julien Venesson) font leur apparition (en prévente). Grosse stupeur !

image-produit-final-elite-var.jpg

MAJ : Ceux qui ont glissé un émail dans la fente prévue pour être informés de l'ouverture de la boutique, viennent d'être avertis qu'il ne leur reste que 3 jours pour pré-commander car on aurait mal anticipé du succès de la gamme de sorte qu'il faudra attendre avril pour la seconde série de livraison.

Et bien comme je suis né contrariant, j'ai tendance à faire une interprétation "différente" de ce qu'on nous raconte... A savoir que s'il faut attendre avril pour s'approvisionner à nouveau, cela pourrait vouloir dire au contraire que les pré-commandes de février marchent mal et qu'il a fallu raconter une histoire pour les booster parce que si le succès était au RV, il ne faudrait pas 3 mois pour relancer le cycle de production mais au moins un de moins...

On verra sur le long terme. Venesson est devenu assez populaire du fait de son lancement par la S.N.I. mais le marché est déjà tellement saturé qu'à sa place j'aurais opté pour une autre solution : l'importation d'un choix de compléments made in U.S.A car s'il avait trouvé le moyen d'abaisser les prix on aurait pu le soutenir.

Mais bon chacun voit midi à sa porte, et ce n'est pas la confidentialité de ce blog qui risque de nuire à son entreprise. Et puis je ne dis que des choses justes...

============================

Il est un peu plus de 22 heures, je parcourais l'évocation des dernières aventures du Sieur Benalla en compagnie d'un certain Khattab grand amateur de selfies en compagnie de personnages plus ou moins couronnés quand la nouvelle de la sortie prochaine des créations de Julien Venesson vient à tomber de mon téléscripteur. C'est un lecteur qui vient de m'en informer en insistant sur le prix faramineux de son multivitamines. Cela dit la chose ne va pas m'empêcher de dormir... Je viens de jeter au gré du vent 8 notes, en voici donc une 9ème...

Coût du multivitamines, c'est 121 € par mois soit près de 1500 € par an !

Du jamais vu quand le Life Extension Mix Tablets (la référence) autrement plus riche, plus diversifié et nettement mieux dosé se touche à moins de 50 € ce qui n'est déjà pas franchement donné.

Je ne suis pas tombé sur le cul car j'étais bien assis. Enfin si j'étais resté debout, je ne serais pas tombé en syncope car plus rien ne peut plus me surprendre de la part de la génération montante des bipèdes contemporains.

Voyez https://www.unae.fr/boutique/multivitamines/elite-multivi... et reportes vous à la fiche nutritionnelles dont voici un aperçu pour la partie vitamine du groupe B :

Elite Venesson.JPG

Côté américain la B1 c'est 125 mg, presque 100 fois plus. Si on trouve que c'est exagéré on peut prendre 2 ou 3 compris ce qui réduirait le coût à un ordre de 15 à 20 € par mois. Pour justifier le coût faramineux de son produit Venesson prétend que son multivitamine "élitiste" grouperait en fait plusieurs compléments spécialisés. Voyez vous même :

Justification.JPG

La "formule prostate" comprend lycopène, zinc, thé vert. D'une part, ce complément s'adresse en priorité à des jeunes qui cultivent leur musculation comme Venesson au début de sa carrière. Premièrement, ils ne sont pas susceptible de connaître encore des problème de prostate. Ca vient après 50 ans plutôt 60. Et sans la racine d'ortie, sans palmier nain, sans écorce de prunier africain et j'en passe on ne peut pas parler sérieusement de formule pour la prostate.

La remarque est transposable pour la formule "articulation" censée être inclue dans le prix à concurrence d'une valeur de 39 €. On arrive ainsi à une valeur théorique de plus de 300 € !

C'est le cas de dire que qui veut trop embrasser mal étreint !

Je ne suis pas prédisposé à haïr les rouquins, je ne pense pas qu'ils sentent mauvais comme certains le prétendent, ils ont pour eux l'avantage d'une certaine rareté et les Romains, en découvrant Albion et ses charmes brumeux les ont, paraît-il, grandement appréciés mais il est vrai surtout en tant qu'esclaves importés.

Trêve de plaisanterie, si notre Julien national est tout à fait charmant avec son Akuma sur son épaule gauche, le minet, quoique assorti à la couleur poil de carottes de son très affectueux patron, tout craquant qu'il puisse être ne saurait égaler l'inspiration et l'à propos du célèbre daïmon du fameux Socrate...  Je dis ça parce qu'en japonais Akuma se traduirait en bon français par "démon" ce qui est très approximatif car il n'y a que chez nous que le terme présente un caractère systématiquement assez "diabolique" d'où ma préférence pour le terme grec.

Enfin si tant est que Akuma soit l'inspirateur de notre Julien, le moins qu'on puisse dire est qu'il serait assez médiocrement doué.

Revenons aux choses sérieuses : un "multivitamine" basique n'a pas vocation à constituer un "complément universel" apte à supplémenter toutes sortes de troubles, leur apparition et leurs aggravations plus ou moins tardives mais à complémenter efficacement les déficiences inévitables de l'alimentation de M. ou Mme Tout le monde.

Concernant le dosage des vitamines du groupe B ne dépassant pas 7 mg dans le cas de la B5, je veux bien qu'il existe une réglementation locale excessivement limitative mais il faudrait éviter d'exagérer. Mais une réglementation aussi limitative existe t-elle réellement ? Cela reste à prouver et à supposer que des dosages aussi franchement ridicules soient réellement imposés, dans ce cas il n'y aurait qu'une solution : s'abstenir de commercialiser des produits aussi franchement décevant.

On notera cependant que conformément à son souhait de proposer un complément censé tout couvrir, Venesson a inclus de l'acide alpha lipoïque et de la co-enzyme Q 10 ce qui n'est pas du tout habituel toujours pour les même raisons que citées plus haut, à savoir que la co-enzyme Q 10 n'est vraiment incontournable que dans certains cas de figure, les pathologies cardio vasculaires par exemple quand les muscles (et pas seulement le muscle cardiaque) risque de pâtir d'une statine. Enfin s'il s'agissait de R-ALA et d'ubiquinol, la chose aurait été mentionnée de sorte que ces ajouts ne présentent finalement aucun intérêt.

Concernant la vitamine D3, Venesson a opté pour un produit sophistiqué tiré du lichen d'Islande. Ce n'est pas nouveau mais ca fait quand même 144 € à l'année, or je ne pense pas qu'il soit nécessaire d'investir une telle somme pour régler le problème des carences, très généralisées, y compris chez les jeunes relative à cette très précieuse vitamine... 

Je voudrais éviter de me montrer particulièrement désagréable mais j'ai tout lieu de penser que les amateurs susceptibles de se donner la peine de comparer, une fois de plus, certaines produits de référence américain avec cette nouvelle proposition comprendront où est leur intérêt. Cela dit quand on voit le nombre de marchands de compléments qui sévissent localement avec des formules aussi "radines" quand au dosage de vitamines essentielles, il n'est pas impossible que ces compléments quoique faussement "révolutionnaires" séduisent une certaine clientèle.

On notera, que par charité, je m'abstiens d'aller sur les forums faire de la pub pour le présent blog car je méprise les bavards et pipelettes inconsistantes qui s'y manifestent. D'autre part, je n'ai jamais engagé qui que ce soit à en faire la promotion. La plupart de mes lecteurs l'ont découvert très tardivement après s'être fait plus ou moins couillonner ici ou là et au moins quand ils découvrent à quel point on les a possédés, on peut être à peu près certains qu'on ne les y reprendra plus ou alors c'est qu'ils sont "incurables".  

Enfin pour terminer, je vois que M. Venesson, au lieu de mettre à contribution le chat qu'il a hérité d'une vieille dame a opté pour la mise en scène de sa femme et de son nourrisson. Il est tout à fait dans l'air du temps en une époque où peu de temps après l'élection du Grand Timonier de l'Elysée, la télévision nous a servi un film très romancé sur l'amour très romantique qui le lie à une dame qui pourrait être sa grand mère. Je veux bien admettre que cet attelage non conventionnel est bien insuffisant pour en déduire que son mari préférerait les Benalla et Cie. Je note simplement qu'une voyante a prédit que le couple en question risque de se solder par un naufrage. Si ce devait être le cas, il n'y aurait eu là rien de bien sorcier : la dame en question s'étant déjà fort bruyamment ému des "conneries" de son grand gamin de mari.

Le problème est que je suis d'une autre époque où les réseaux sociaux, et le "cirque" plus ou moins exhibitionnisme et assez émotionnel qu'ils encouragent, était chose totalement inconnue et même assez impensable. Il est vraiment rare de voir des gens qui s'abstienne de "sur jouer" le rôle qu'ils se sont attribués ou que leur destin leur a collé sur le dos. Mais ça existe encore Dieu merci, je pense en particulier à un Emmanuel Todd pour ce qu'il en est d'une certaine critique du "cirque" au niveau politique.  

Notre Julien national doit souhaiter que l'espèce en voie de disparition que je représente émigre en direction d'un monde réputé en principe meilleur lorsqu'on y tombe du bon côté. Sauf que je fais tout pour durer encore un moment et ce ne sont pas ses créations de notre très scientifique formulateur qui vont pouvoir m'y aider. Il n'y a finalement rien de nouveau sous le soleil... Il se trouve en effet qu'il a un sens très particulier des priorités à solutionner en premier lieu...

Puisqu'il vient d'être question d'une espèce majeure, en voie de disparition, celle des humains, une dernière remarque s'impose : la partie des bénéfices que Venesson s'engage a reverser à la LPO est si dérisoire qu'il faut bien parler d'une manœuvre assez sentimentale.

Quant à cette ligue qui vend des produits visant la sauvegarde de la gent ailée, j'ai comparé ses prix avec ceux des articles équivalents disponibles en grande surface et je suis allé là où me conduit mon sens de l'économie. J'y ai trouvé des supports pour les boules de graisse et des nids tout à fait convenables pour beaucoup moins cher. Il faut être bon mais pas con...

15/01/2019

Chimiothérapie : le 5 FU un nouveau scandale sanitaire ?

5FU.jpg

Tel est le titre d'un article daté du 3 janvier dernier paru dans le Nouvel Obs.

https://www.nouvelobs.com/sante/20190102.OBS7885/chimioth...

Sauf que si un abonné m'a communiqué un pdf de l'article que je n'ai pas le droit de vous fournir, il vous faut payer 1€ pour le lire.

L'Express est plus généreux :

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/sante/chimiothe...

En fait c'est une très vieille histoire puisque le Figaro en a parlé en février 2018

http://sante.lefigaro.fr/article/un-anticancereux-mortel-...

Résumé

Le 5 FU (5 fluoro-uracile) un très vieil article de chimiothérapie est toxique voire mortel pour les patients souffrant d'un déficit partiel ou total en enzyme DPD. On sait cela depuis un bail, sauf que dans au moins 90 % des cas on impose cette saloperie sans pratiquer deux tests (complémentaires) nécessaires pour dépister les personnes intolérantes à ce poison potentiel. 

Il aura fallu 1505 victimes (dont 133 décès + 155 pronostic vital engagés) pour qu'on commence à se bouger. Mais comme l'Assurance Maladie est parasitée par le règlement de dettes publiques étrangères à son ministère, on n'a tout récemment imposé que le test le moins coûteux (et insuffisant) quand on a senti le vent de la colère monter. En clair, il faut allonger la différence à concurrence de 180 € pour ne pas courir le risque de crever de la chimio et non d'un cancer. Le risque concerne, pour le déficit partiel jusqu'à 15% de la population.

Des plainte sont été déposées, on l'espère avec constitution de partie civile. Les oncologues qui ont vendus cette cochonnerie sans même prévenir leurs patients du risque avéré et qui auraient pu au moins proposer à ceux-ci de payer les tests de leur poches méritent plus que la radiation à vie de l'Ordre. En d'autres temps, on les auraient écartelés en place publique et ils n'auraient pas volé un tel châtiment.

La demi mesure qui vient d'être prise, d'après le dernier article, ne solutionne pas entièrement le problème mais au moins il va être connu.

Du moins si la "saison X" et suivantes à venir des "Gilles et John" ne parvient pas à presque complètement occulter le genre de scandale dont notre pauvre France est hélas coutumière.

Des voeux en passant mais peu glorieux

En fait de voeux, je ne peux que vous adresser les souhaits les plus pessimistes car au delà des horreurs qui occupent le devant et l'arrière devant de la scène, ce que je crains par dessus tout c'est une réminiscence à la puissance 1000 de la crisé financière et économique de 2008. Faut-il acheter de l'or ou des titres miniers consistants avec les quelques sous que les uns et les autres ont pu mettre de côté quand c'est encore le cas ? Je ne sais ! Le cours de l'or, après avoir grimpé en flèche est redescendu et maintenu artificiellement assez bas et tout ce que je sais c'est que les Américains, après avoir raflé l'or des nazis dans une mine de potassium, celui que les Japonais n'ont pu emporter de leur razzias en Asie (affaire du Lys d'or), celui des banques centrales dont les européennes (dont la française et la belge en particulier) n'en ont pas encore assez pour conforter un dollar maintenu en survie artificielle alors qu'il est bel et bien en coma dépassé. Si rien ne va pu c'est tout simplement que des usuriers ont mis la main sur la gouvernance mondiale. La faute en revient aux aigrefins de la City londonienne associés à J.P. Morgan et Cie.

Histoire secrete.png

Ce n'est pas le lieu de rappeler ici en détail que tout a commencé avec la Grande Guerre, un complot albionique pour tenter d'abattre l'Allemagne de l'époque en tant que concurrent industriel et surtout colonial. En 1917 un prétexte est offert aux américains avec le sabordage du Lusitania pour entrer dans le conflit afin de participer à la table des négociations. L'inique Traité de Versailles ayant nécessité, de la part des banquiers et industriels américains le sauvetage de l'Allemagne et donc un soutien des nazis avec le réarmement ou plutôt l'armement du Troisième Reich car en 1914, il est désormais bien établi que l'Allemagne ne voulait pas la guerre. Le grand vainqueur et profiteur des deux dernières guerres, on le connaît désormais : c'est Washington qui n'a consenti à des fournitures militaires aux belligérants que contre paiement en lingots.

A présent la situation est beaucoup moins limpide. La Syrie a été plus ou moins abandonnée. Trump ne cesse de provoquer et les Russes, et les iraniens et surtout les Chinois qui tous essaient de se défaussent de leur bon du trésor en monnaie de singe. Bien malin qui pourrait se hasarder à pronostiquer quoique ce soit. Seule chose sûre l'économie mondiale risque d'être, à tous moments, plus ou moins durement secouée de sorte que les revendications franco-françaises tombent à point pour nous servir de distraction. Cela dit, comme une majorité de français, je reste solidaire de ceux qui s'insurgent, sauf que je doute depuis le début que leur révolte fasse changer quoique ce soit. Du moins en profondeur... 

Sécurigate : un scandale d'Etat bien franco français !

nexus_2019_01_02_fr.jpg

Je lis assez régulièrement la revue Nexus. Sans pour autant adhérer à toutes ses thèses. Les histoires d'extra-terrestres en particulier ne m'intéressent que médiocrement pour ne pas dire, pas du tout !

Je suis resté sur l'idée qu'il s'agirait tout bêtement d'une adaptation au goût du jour des manifestations de certains vieilles "entités" bien connues du folklore ancien. le caractère suspect, pour ne pas dire assez franchement démoniaque de certaines de ses manifestations ne me parait guère douteux, surtout dans le cas des abductions (enlèvement réel ou supposés). Cela nous renvoie à l'histoire ancienne des incubes et des succubes car il y a toujours du "sexe" à la clef.

J'ajoute que vouloir faire dépendre notre évolution technologique de communications venues d'une lointaine planète pour échapper à la férule d'un dieu créateur, c'est finalement reculer pour mieux sauter, et même sauter de plus en plus loin sans rien résoudre. Cela dit, la thèse "créationniste" est aussi douteuse car aucun théologien n'a daigné nous expliquer à quoi rime l'apparition de dinosaures et autres créatures plus ou moins antipathiques dans leur "plan divin".

Le Numéro 120 de Nexus a consacré 14 pages serrées à un scandale dont il est permis de se demander s'il finira par sortir dans la presse ordinaire. C'est assez peu probable car on est présentement trop occupé avec l'épître préparatoire de celui qui agrippe aux commandes de notre infortuné hexagone. Cette préparation en vue d'une consultation durant laquelle il sera interdit de poser les questions qui fâchent, relève d'un grossier enfumage mais il en faut peu pour complètement occuper les esprits en détournant leur regard de toutes sortes d'horreur.

Ces 14 pages s'appuie sur un site que voici :

http://www.securite-sociale-infos.net/editos/2018/article/on-ouvre

Je crains cependant que les données de ce site, du fait de leur éclatement en des pages multiples dont il est malaisé de faire la synthèse soit assez peu commode et donc peu attractif à consulter comparé à la publication que je viens d'évoquer.

Je vais essayer de résumer ce qui se passe. La sécurité Sociale doit emprunter de l'argent (et enrichir les marchés financiers) alors que les cotisations qu'on lui verse sont grevées par la mise à sa charge des dettes publiques de l'Etat n'ayant rien à voir avec l'Assurance maladie. Le privé paye les retraites du secteur public. Juridiquement les caisse de sécurité sociale n'ont aucune existence où du moins elles refusent de reconnaître et d'accepter le ou les statuts qui lui conviendraient réellement. mais il y a pire encore : l'argent des caisses de retraite se trouve à être hasardé dans des paradis fiscaux par le biais d'OPCVM (organismes de placmeent collectifsde valeurs immobilières). Voir page 26. Les revenus des placements de ces OPCVM profitent à des banques et pour la portion congrue (120 000 € contre 456 000 E dans le cas de Concorde 96) à des députés et des sénateurs. C'est ainsi qu'en parcourant un fichier de la banque d'Espagne on aurait dénombré 15 960 OPCVM pratiquant ce genre de trafic.

Je m'arrêterai là. A vous de vous renseigner plus précisément.

Inutile de vous dire que je ne suis pas le moins du monde surpris, il y a bien longtemps que je sais que le régime français est un singulier mélange d'une administration assez purement soviétique avec des pratiques relevant plutôt de ce que l'on appelle une "république bananière" où se trouve toujours des citoyens plus égaux que d'autres qui sont là uniquement pour profiter du racket subi par les plus démunis. Il me semble que ce qui se passe depuis l'entrée en scène de la révolte des "Gilets jaunes" est suffisamment parlant pour que je m'abstienne d'épiloguer.

PS : Apparemment le n° 120 en question a été piraté et est téléchargeable sur le Net mais c'est très lent et je ne sais pas ce qui en sort au bout du compte.

L'huile de coco sur la selette !

l-huile-de-coco.jpg

J'ai eu l'occasion de discuter avec un correspondant très point en matière de complément alimentaire qui a attiré mon attention sur les abus d'huile de coco. Dans la mesure où il ne souhaite pas passer du temps à développer les remarques que vous trouverez ci-après (et que je suis dans le même cas), je vous donne copie de ces dernières qui sont assorties de références que vous pouvez consulter vous-mêmes. A charge pour vous de bien peser les pour et les contre.

Communication d'un correspondant

Je cite :

Pour l'huile de coco : dans cette review ils ont remarqué que l'huile de coco était presque aussi mauvaise que le beurre et devrait être considérée comme une vraie source d'acide gras saturé: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4892314/
 
Pour les études dont je vous parlai par tel. j'en ai retrouvé une, c'était en 2006 :
 
 
Dans cette étude ils ont trouvé que " Highest adducts levels of etheno-dA (133 +/- 113 adducts/10(9) parent bases) were found in coconut oil diet (lowest content of linoleic acid)"et l'explication de ce marqueur est ici : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9610794
 
En gros l'huile de coco induit de graves dommages à l'ADN du foie.
 
 
On découvre que les souris ayant un régime alimentaire comprenant 5% d'huile de coco (on y est vite vu l'apport calorique de la graisse saturée), le foie est gras à environ 11%, tandis qu'il est à 8% pour le régime alimentaire normal.
 
En clair le foie gras cela s'appelle stéatose et c'est assez répandu. C'est excellent à déguster au moment de Noël mais avec modération.
 
Mais quand les souris ont eu la même diète de 5% d'huile de coco mais avec un petit apport  (0.1%) en plus de polyphénols de thé vert  le foie est quasiment sur la même valeur que le contrôle (diète normale). Ce qui met en avant d'autant plus les bénéfices des polyphénols dans la protection du foie et de la santé. Mais ça on le savait déjà.
 
Vous avez le site aussi dont je vous avais parlé : https://selfhacked.com/blog/coconut-oil-causes-fatty-live... qui en parle et met en avant un point intéressant que je partage à 200% : il faut TOUJOURS consommer le fruit entier : le coco entier avec les fibres etc, plutôt que l'huile seule. Et même chose avec les jus de fruit : éviter les et prenez plutôt le fruit entier. Dans un cas (jus d'orange) vous augmentez le risque de diabète, dans l'autre (fruit entier) vous le diminuez !
 
Ce site met aussi en avant une aberration : l'utilisation de l'huile de coco dans l'alimentation est moderne... et pourtant c'est mis systématiquement en avant danss les régimes paléo c'est d'une stupidité sans nom, mais comme toujours, les (censuré) et cie copient les conneries du voisin.
 

Remarques diverses

 
Le problème est qu'en effet le Net est largement encombré de radotages et qu'on a de plus en plus de mal à séparer le non grain de l'ivraie.
 
Et puisqu'il est question plus haut de résistance à l'insuline, je rappelle être le seul, mis à part un médecin américain que l'on m'a cité (et donc je n'ai pas retenu le nom), à avoir observé que le régime cétonique qui incite souvent à consommer l'huile de coco à la cuillère pour faire monter rapidement les corps cétoniques peut, dans certains cas s'accompagner, d'une montée de la glycémie par compensation.
 
En d'autres termes, recourir à ce régime dans un cas de cancer, sans surveiller la glycémie peut consiste à aller tout simplement à l'encontre du but poursuivi en risquant de mettre le feu aux poudres.
 

Metformine versus Insuline

 
Puisque l'on vient d'invoquer indirectement le problème d'un terrain diabétique cela m'incite à commenter une remarque faite par un pharmacien à une connaissance abonnée à la Metformine depuis des années à qui il a conseillé de passer à l'insuline dans un diabète de type 2 au motif que ce vieux médicament serait toxique pour les reins.
 
Il existe bien une alerte à cet égard :
 
 
Mais j'ai sauté quand même en l'air quand ce conseil m'a été rapporté !
 
Passer à l'insuline, avec ou sans pompe, mis à part le côté calvaire, c'est oublier que l'insuline est une hormone anabolisante qui risque de favoriser l'accumulation de gras. Or dans le cas de la résistance à l'insuline, l'insulinémie marque un excès, excès inopérant en l’occurrence.
 
Stéatose, résistance à l'insuline, diabète avéré : le seul vrai remède c'est de perdre sa graisse corporelle par l'exercice d'une part et une diététique appropriée. Il a été constaté que les opérations dites "bariatiques" auraient tendance à résoudre le problème du diabète de type 2. Sauf que c'est plutôt "barbare" ! Noter que boire 4 à 6 litres de jus divers comme le recommande un certain Dr Cousens c'est non seulement "barbare" mais très ruineux.
 
Tout cela est pour montrer qu'en suivant les sirènes en vogue, on se prédispose, dans certains cas, à tourner en rond et même à aggraver dangereusement les situations. Il en est qui ne sont pas simples du tout et qui tendent assez naturellement à s'apparenter à des cercles que l'on dit "vicieux".

Questions : les règles élémentaires de politesse ne sont pas faites pour les chiens...

index.jpg

J'ai reçu récemment une demande anonyme au sujet de ma formation éventuelle. Demande inconvenante vu la forme et à laquelle j'ai eu le tort de répondre alors que l'intéressé ne s'est même pas présenté.

J'ai répondu ce que j'ai déjà dit et écrit maintes fois à savoir que j'ai fréquenté et côtoyé plusieurs médecins homéopathes en particulier, plus ou moins renommés et que j'ai travaillé dans une UER en relation avec une discipline médicale où l'on faisait de la recherche.

Et ce avec pour résultat de me faire insulter du fait que n'étant pas médecin je suis censé être complètement ignorant de la médecine...

Echange de noms d'oiseaux !

J'ai répondu à l'intéressé qu'il fallait qu'il se fasse soigner et qu'à défaut aller se faire foutre suffirait peu être à lui remettre les idées en place...

Avec pour seul résultat de prolonger le "caca nerveux". Et quand j'ai demandé la raison de l'agressivité qui m'a été opposée sans motifs précis, il m'a été répondu que ce qui a fâché est une note datant de 2013 et donc vieille de 5 ans portant sur les agissement d'un médecin pratiquant une discipline en lien avec la médecine traditionnelle chinoise et qui s'est intéressé aux méfaits des laitages.

"Andegaves", comme pseudo ça vous dit quelque chose ?

Il pourrait s'agir d'un élève de ce médecin sauf que l'émail utilisé est lesandegaves@quelque_chose. Après recherches, il m'est apparu que la mention importante est "andegaves" et que cela se rapport à une population gauloise qui a constitué, aux temps de la guerre des Gaules, la souche même de l'actuel fond de population angevin. Or il se trouve que le toubib que j'ai asticoté a fait ses études à (...) Tours qui, sauf erreur, est une ville angevine. 

De là à penser qu'il ne s'agit pas d'un élève mais du "maître" lui même, il n'y a qu'un pas. Mais qu'importe ! Si quelqu'un connaît un médecin qui use de cette sorte de pseudo, qu'il veule bien m'affranchir. Mais en vérité c'est sans importance et je me contrefous de l'identité de l'intervenant car il est une chose indiscutable.

De la politesse la plus élémentaire

A savoir que quand on est bien élevé, on commence par se présenter avant de questionner un blogueur. Sans se dévoiler précisément, on peut dire simplement, je suis médecin, je pratique telle spécialité et votre blog m'interpelle pour différentes raisons, puis-je savoir quelle a été votre formation dans divers domaines dont la médecine ?...

Je n'aurais jamais du répondre à la question telle qu'elle a été mal ficelée et on ne m'y reprendra plus. Fort heureusement, j'ai fini par parvenir à décourager beaucoup de questions importunes et il me faut rappeler les objectifs de ce blog.

La vocation de ce blog

Je touche du bois : les manifestations agressives sont devenues assez rares et c'est heureux ! Je rappelle les buts poursuivis au travers de ce blog :

  • Mettre en garde le public intéressé contre le fait qu'il y a autant de charlatans, d'escrocs et d'abuseurs et plus encore du côté des thérapeutiques dites "alternatives" que du côté de lé médecine dite académique. Au moins cette dernière, lorsqu'elle est pratiquée par de bons cliniciens doté d'un esprit critique est-elle à même de proposer le "minimum syndical" et pour commencer de bons diagnostics.
  • Délivrer une information susceptible de permettre une sélection positive quand il existe des solutions naturelles pour éviter des "médocs" de plus en plus problématique soit à titre préventif soit à titre curatif en faisant abstraction de la désinformation conçue à des fins essentiellement mercantile.
  • Indiquer le cas échéant, les sources ou les fournitures les plus économiques dans ce domaine en s'affranchissant des limites locales du à l'imposition de certains "tabous" furieusement "anti vitamines" et "anti compléments alimentaires" quand leur usage se trouve plus ou moins réglementairement réduit à des dosages basés sur des ARJ franchement ridicules.

L'auteur de ce blog ne vend rien et n'aspire pas à délivrer des "ordonnances" fut-ce à base de produits naturels. Il ne peut s'agir que de faire un tri dans toutes sortes d'allégations plus ou moins fallacieuses.

Qu'on se le redise ! Merci !

 

Protocole anticancer du Dr Schwartz

sodium-r-lipoate-100-mg-paris-dynveo-big.jpg

A propos de l'acide alpha lipoïque dans le protocole de Schwartz

Je vais voir avec le patron de mezepices que je connais bien et qui est quelqu'un de très honnête s'il peut importer le "bon" acide alpha lipoïque. Je rappelle que le Dr Schwartz a commencé avec un produit italien synthétique contenant les deux énantiomètres soit 50% d'un composant inutile voire toxique.

Acheter le forme R n'est pas suffisant car ce qu'on trouve à cet égard sur le marché provient de Chine et n'est pas stable. Il n'existe qu'une firme qui fourni un R-ALA parfaitement stabilisé et je vais suggérer qu'il soit importé en vrac et conditionné en petite unités adéquates.

La firme en question le propose en pots de 100 g mais les frais de port sont très élevés (de l'ordre de + de 40 € pour un pot). De plus il n'est pas indiqué quel transporteur est utilisé et il faut compter avec d'éventuels frais de douanes s'il s'agit de UPS ou de DHL Express ce qui fait que l'article risque de perdre de son intérêt.

Une fourniture française problématique

Le problème est que les patients cancéreux qui veulent essayer le protocole de Schwartz sont dirigés vers un labo français qui ne propose propose certes un sodium R-lipoate mais à défaut de la présence d'une certaine mention, je tiens ce produit pour douteux.

En effet, une seule firme (Geronova aux USA) fabrique le seul acide alpha lipoïque de qualité optimum et celui-ci est vendu avec la mention "Bio enhanced". A défaut d'une telle mention, laquelle est protégée en tant que marque, il pourrait s'agir d'un produit chinoise de qualité inférieure.

J'ai eu un problème avec le labo en question quand j'ai dénoncé le fait que sa vitamine C liposomale n'est qu'un mélange d'acide L-ascorbique "ultra sonné" en mélange avec de la lécithine. On m'a fait menacer par un avocat après m'avoir proposé de collaborer pour des formulations, offre à laquelle je n'ai pas donné suite car il aurait fallu d'abord me proposer des conditions décentes de rémunération et surtout m'associer au contrôle draconien de la qualité des matières premières.

Ce qui est scandaleux c'est que ce produit, forcément d'intérêt limité, est vendu aussi cher que la vitamine C liposomale de référence.

Le bon acide alpha lipoïque est cependant disponible en France

On le trouve en effet en 60 gélules de 300 mg pour 35 €. Pour une fois les prix se tiennent avec ceux de Iherb !

Voir https://www.dynveo.fr/r-lipoate-de-sodium.html#/dosage-30...

Dynvéo est bien placé à cet égard sur le marché local et voici donc une alternative acceptable et pour l'instant INCONTOURNABLE mais s'il s'avérait possible d'obtenir ce R-Lipoate de Sodium en pot de 100 ou 250 g. sur place à un prix nettement plus économique voici qui constituerait une avancée intéressante vu les dosages recommandés par les promoteurs du protocole. Dosages qui sont peut-être excessifs.

Ne s'agissant pas d'un médicament mais bien d'un complément alimentaire, l'importation en vrac ne devrait pas poser de problème, du moins je l'espère. Et on peut éviter la mise en gélules qui coûte très cher. Il existe des dosettes suffisamment précises.

A propos de l'artémisinine

Le recours à l'artémisinine a été proposé en alternance avec le protocole de Schwartz sauf qu'après m'être penché sur la question, j'arrive à la conclusion que le recours à cette molécule sous forme d'extrait d'artemisia annua.

Se focaliser sur l'artémisinine peut même s'avérer dangereux dans la mesure où l'association qui promeut cette solution ne comporte aucun médecin susceptible de suivre les patients qui en ferait usage. Or je n'ai jamais évoqué l'artémisinine sans mettre l'accent sur le risque d'anémie. Ce n'est pas que les généralistes soient incapables de contrôler la situation à cet égard mais encore faudrait-il que d'une part les patients le leur demande et que d'autre part leur généralistes acceptent de prendre en charge personnellement leurs patient cancéreux. Or nous savons que pour toutes sortes de raisons il encoureraient des risques graves pouvant se solder par une interdiction de pratique la médecine. Il est clair que le cancer est devenu, plus que jamais une "chasse gardée". Et je rappelle à cet égard, la tendance est à mettre l'expérimentation de nouvelles molécules et leur expérimentation, généralement très décevante, sur le dos de l'Assurance Maladie sans même parler de la transformation des malades en cobayes au profit de Big Pharma.

Pour en revenir à l'artémisinine, il est maintenant avéré que l'artémisia annua et l'artémisia afra sont efficaces en simple tisane contre la malaria avec des résultats supérieurs au CTA (composé à base d'artémisinine) comportant un élément synthétique brevetable. L'OMS a trempé dans une tentative d'interdiction mondiale de l'artémisinine seule ou des tisanes parce que le recours à des plantes que tout le monde peut cultiver n'est pas susceptible de rapporter du fric à Big Pharma ni de permettre une taxation des médocs brevetés à l'entrée dans les pays africains.

Or il se trouve que même l'artémisia afra (qui ne contient pas d'artémisinine) se serait révélée efficace dans certains cancer notamment du sein.

Néanmoins, je ne donnerai pas de détails pour plusieurs raisons. D'abord les informations existantes sont sur Internet. Il suffit de les rassembler.Tout ce que je pourrais faire c'est les rassembler sur le Cloud existant.

D'autre part, le problème c'est qu'on ne peut pas compter sur les généralistes pour suivre des patients cancéreux et qu'en ce qui me concerne, n'étant pas moi-même médecin, ce serait aller au casse pipe que de me hasarder à conseiller et suivre des patients cancéreux. Le risque n'est pas seulement judiciaire car il découlerait en première ligne du manque de sérieux de ceux qui veulent échapper au duo habituel style radiothérapie + chimiothéparie nécessairement archi toxique.

Protocole de Schwartz : quels résultats ?

J'avoue humblement m'être défaussé sur le dos de l'association "Cancer et métabolisme" mais à présent, je ne puis me résoudre à renvoyer les demandes vers cette association. Et ce pour deux raisons :

  • Personne dans cette association ne possède le minimum de connaissances requises en médecine pour gérer les demandes.
  • Elle ne dispose que de deux très braves femmes à mi temps qui préconisent le même programme quel que soit le type de cancer.
  • J'ai plaidé en vain pour que l'on cherche à recruter un ou deux médecins à la retraite susceptibles d'un encadrement minimum. Si la chose n'a pas abouti c'est qu'en France les conditions sont bien celles que j'ai indiquées : à savoir que tout médecin susceptible de se mettre en marge des protocoles officiels (conçus uniquement pour faire vivre plus de gens que le cancer n'en tue selon un certain Louis Lumière, le bien nommé) risque de très graves ennuis.
  • Les généralistes se déchargent sur le dos de particulier aspirant à ce qu'on leur fournisse des directives avec l'assurance d'une parfaite efficacité, et c'est à cet égard le monde à l'envers...
  • J'attends en vain depuis environ deux ans voire plus une estimation même globale des résultats du protocole de Schwartz dont on sait maintenant qu'elle ne viendra jamais.

Le problème essentiel est le suivant: la plupart des patients à qui on propose ce protocole l'applique pendant un moment et quand çà marche où semble marcher, ces gens là s'estiment guéris et arrête, d'où récidive. C'est alors la panique et ils replongent dans les pratiques que l'on sait. En fait ils ne donne pas de nouvelles. Si on veut en avoir il faut les solliciter ce qui est matériellement impossible. Une autre difficulté consiste, en l'absence de médecins pour les constituer, en l'impossibilité de présenter des dossiers de suivi probants, car cela réclame un minimum de technicité et surtout la bonne volonté des patients qui ne veulent pas forcément témoigner même si leur cas se trouve réduit à de simple initiale, plus l'âge et le sexe. Cas parait-il assez fréquent...

Les malade ? Une gageure, à plus forte raison quand on n'est pas médecin...

Un exemple concret

J'aurais certes pu proposer une collaboration à cet égard mais j'ai préféré m'abstenir parce que je connais la mentalité de la plupart des patients. Voici l'un des nombreux exemples, il s'agit d'une voisine et en l’occurrence d'une personne âgée. J'ai fait sa connaissance par chat interposé. C'est une dame qui a de très gros problèmes articulaires aggravés par un accident de tramway, elle est restée coincée à la fermeture des porte d'où de grave déchirures au niveau d'une épaule.

J'ai évidement proposé de la suivre. Or cela fait plus d'un an que je réclame qu'elle rassemble ses analyses et compte-rendus d'examen et les classe de façon à ce que je les relie. Elle a fait un séjour en milieu hospitalier et a subi une papardelle de contrôles multiples et divers. Elle a donné les résultats à son généraliste qui n'a pas pipé mot et ne les a jamais récupéré. Elle a toujours mieux à faire que de rassembler ces documents. J'ai même proposé de financer un bilan CEIA qui débouche sur les propositions en phyto, homéo et aromathérapie, disciplines avec lesquelles elle est en harmonie. Mais j'attends toujours...

Elle a eu jadis des problèmes assez graves avec un couple pas très catholique en tant que fournisseur indirect d'un hébergement quelque part dans la pampa varoise l'a déclaré à un fournisseur d'énergie comme habitant leur maison en escroquant l'Etat à raison d'une part d'un chèque énergie indue. Elle soupçonne ce couple de vouloir interférer avec divers comptes (Sécurité Sociale, Impôts etc...) en changeant son adresse. Ces gens sont soupçonnés d'être entrés chez elle sans effraction etc... J'ai répondu que la meilleure garantie consiste, au lieu de de se déplacer auprès des administrations ou de se ruiner en téléphone portable, de communiquer avec elles par Internet en ouvrant les comptes adéquats sur le Net. Rompu à cet exercice, j'ai proposé de m'en charger. Enfin après s'être réconcilié avec un membre de sa parentèle, elle a accepté de sa part le service qui lui avait été proposé par mes soins.

C'est très bien ainsi et c'est en vérité une excellente décharge mais dans la mesure où manifestement, la confiance ne règne pas je me demande s'il y a vraiment lieu de prolonger cette relation complètement bancale. Je suis tout juste bon pour faire chorus avec des tendances paranoïaques qui relèvent d'un manque d'objectivité. Malheur à moi quand je doute qu'on puisse franchir une serrure de haute sécurité sans y laisser la moindre trace. Ces gens auraient vendu un partie de leur propriété devant notaires tout en ne la vendant pas... En tant que juriste j'aimerais bien savoir comment ils ont opéré pour mettre un autre couple et leurs amis sur la paille ! J'ai donc proposé de participer à une réunion mais finalement tout le monde s'est esbigné...

Vouloir rendre service aux gens est devenu, quelqu'en soit le motif, une véritable gageure neuf fois sur dix...

La médecine, on est allé de Charybde en Scilla

Et en ce qui concerne la médecine, on est passé d'un régime catastrophique, celui d'avant la parution d'une revue baptisée L'Impatient à un autre qui n'est pas meilleur. Soit un état où les patients étaient inféodés, pieds et poings liés à la médecine académique vers un autre qui favorise l'errance vers des solutions dites "alternatives" qui sont exploitées généralement par des crapules ou simplement des incompétents. Le problème est que rares sont les particuliers capable d'assimiler les informations qu'on peut leur fournir en prenant eux mêmes leurs responsabilités. Si dans certains cas les généralistes eux-mêmes sont totalement dépassés par les divers carcans qu'ils se sont laissé imposer, comme de simples particuliers pourraient-il remédier.

En ce qui concerne particulièrement le cancer, c'est tout simplement MISSION IMPOSSIBLE.

16:06 Publié dans Cancer | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

Mezepices : nouveau code de réduction (JDM19 ou JDM2019)

index.jpg

Je rappelle que mezepices propose différents produits connus en tant que compléments alimentaires et pas seulement de la vitamine C mais un extrait contenant 60% l'hydroxycitrate tiré de Garcinia à des prix très économiques.Et pas que...

 

12/01/2019

Le dioxyde de titane bientôt interdit dans les produits alimentaires, et dans les "médocs" ?

images.jpg

Après une valse hésitation Bruno Le Maire aurait décidé de l'interdiction de E171 (le dioxyde de titane) produit suspecté d'être cancérigène pour le colon.

Oui dans les produits alimentaires mais dans les médocs ?

Permixion, Tadenan, en particulier et la liste est longue ! Le Vidal ne donne que 8 produits en contenant.

Or d'après Que choisir 4000 médicaments contiennent cette immonde saloperie dont on pourrait aisément se passer!

 

 

03/01/2019

Torpillage en règle des extraits de curcuma (sauf un) : Julien Venesson "aurait tout faux" (sic) !

index.jpg  jv.jpg

Une méchante querelle est survenue entre un particulier et Julien Venesson qui s'est voulu rendre intéressant en publiant un article assez incendiaire à propos du curcuma, article dans lequel il affirme que toutes les études (ou presque) auraient été truquées (sic).

Il lui a été répondu en quelque sorte que c'est lui qui aurait "tout faux" car des erreurs ont été relevées de sa part dans la compréhension et l'interprétation des études invoquées.

Voir : https://www.santescience.fr/julien-venesson-curcuma/

J'ai reçu pas mal de courrier au sujet de l'initiative de l'ancienne émule de Jean Marc Dupuis alias Vincent Larmaan créateur de la S.N.I. (Santé Nature Innovation) connu par ailleurs comme ayant été le rédacteur en Chef pendant 5 ans d'une feuille d'un éditeur bien connu, Thierry Souccar. Il est clair que les nombreux lecteurs qui m'ont fait part de leurs impressions à propos de ce papier retentissant ont été plus ou moins choqués ou plus exactement, un tant soit peu "démoralisés". Torpiller à ce point un produit phare comme l'a fait l'ex culturiste n'est pas très adroit car il est pas mal de gens qui ont eu des résultats avec les produits qui ont été systématiquement dénigrés.

Il n'entre pas dans mes intentions de me mêler de cette polémique, à mon avis très contre productive car il n'a échappé à personne que l'article en question n'est, au moins dans l'esprit de son auteur, qu'un gros coût de "pub" en faveur du lancement d'une ligne de compléments alimentaires dont il faut bien dire, que depuis qu'on en parle, elle tarde beaucoup à paraître... 

Je dis "contre productive" car je ne trouve pas très intelligent de fusiller allègrement tous les produits plus ou moins sophistiqués à base de curcumine censés être rendue plus ou moins assimilables. Sauf peut-être un à savoir celui que Venesson compte sans doute promouvoir dans sa propre boutique...

L'inconvénient de l'article dénonçant les manipulations reprochées à Venesson, c'est que pour être apprécié à sa juste valeur, il réclame de la part du lecteur des aptitudes à caractère scientifique qui ne sont pas à la portée du premier venu.

D'autre part, le problème est que seulement deux jours après la parution de la réfutation évoquée ci-dessus, Julien Venesson a pris la mouche et a harcelé son auteur de mails et a fini par lui faire adresser une lettre de menaces par un avocat. Par ailleurs il aurait commencé à modifier progressivement la teneur originelle de l'article critiqué en tentant de rectifier ses erreurs pour, autant que possible, en faire disparaitre les traces.

Il est à noter que c'est là une pratique assez répandue : chaque fois que l'on dénonce une erreur ou une manœuvre de désinformation dans la notice publicitaire d'un produit en vente ici ou là, il faut s'attendre à ce que le vendeur modifie subrepticement son texte dans l'espoir de convaincre les observateurs que le dénonciateur à, par suite d'une hallucination, menti. Toutefois l'accusateur de M. Venesson a pris des photographies sous l'a forme d'images qu'il aurait été bien difficile de trafiquer.

On l'a vu avec une marque que le même contradicteur a pointé.

Par ailleurs, ce qui m'embête et a contribué à affaiblir un peu la position de l'intervenant, c'est qu'il a supprimé, sous la pression, un passage initial de son texte faisant référence à un article de Psiram qui commence par se moquer de M. Venesson en lui reprochant, en substance, d'invoquer comme caution de ses prétentions de "scientificité", d'en avoir hérité par le biais d'une sorte de transmission héréditaire et donc génétique. En effet, c'est bien J.V. en personne qui raconte sur son blog que né d'un couple de pharmaciens et descendant d'un grand père médecin, ses propres études médicales ont avorté à cause de problèmes de santé. Ayant échappé au "carcan maternel" à 20 ans, il aurait contracté une recto colite hémorragique après avoir souffert de fatigue chronique.

Fort heureusement pour nous la RCH, quoique affectant un canal d'élimination des plus inférieurs et des moins ragoutants, il ne s'agit point d'une "maladie honteuse". Néanmoins si on venait à en parler un peu trop en soulevant quelques contradictions dans son récit, celui qui a souffert de ce handicap ne manquerait sûrement pas d'invoquer une atteinte à sa vie intime. On ne m'a pas donné connaissance des textes assortis de menaces judiciaires, toutefois ayant une grande habitude de ce genre de tentative d'intimidation, j'ai tout lieu de présumer que Venesson a du voir dans le paragraphe introductif de l'article de Psiram une atteinte à sa vie privée et en l’occurrence familiale.

Voilà bien une contradiction moderne par excellence : les gens déballent des éléments de leur odyssée personnelle sur les réseaux sociaux et ailleurs tout en se mettant en colère quand on vient à en faire des commentaires plus ou moins malicieux et sans véritable méchanceté à propos de ce qu'ils ont raconté...

Capture qui suis je.JPG

Enfin, pour en être arrivé à menacer de poursuites envers le rédacteur de l'article portant réfutation des thèses de Venesson, il faut bien que ce dernier n'ait rien trouvé à répondre sur le fond.

Pour ma part, je ne tiens pas à descendre dans l'arène, non que j'aurais peur que Venesson me traîne devant une cour de justice mais je suis parvenu à un âge où l'on aspire de moins en moins à devoir se battre contre ce qu'il faut bien appeler des "moulins à vent". Et Dieu sait, et le diable plus encore, qu'ils sont excessivement nombreux sur notre cher réseau virtuel.

Je suppose qu'il n'aura échappé à personne que Venesson a faussé compagnie au pseudo Jean Marc Dupuis au moment précis où la revue Que Choisir a révélé les étranges pratiques de vente forcée dont à été accusé la S.N.I. ! Je veux bien croire que l'intéressé n'était pas au courant de ce type de détail mais s'il avait eu la curiosité de questionner les avis du public sur ses partenaires en me lisant, il se serait rendu compte, bien avant que ce dernier scandale n'éclate, que le parrainage qui l'a en quelque sorte lancé, n'était pas des plus recommandables.

Cette retraite trop tardive et fort peu glorieuse qu'il a présenté comme un désaveu de pratiques peu en accord avec sa propre éthique, n'est pas, je regrette de devoir le dire, de nature à nous convaincre d'une réelle sincérité.

Je ne veux pas dire que M. Venesson serait franchement malhonnête : la seule chose qui risque de le discréditer plus rapidement qu'il ne l'imagine c'est sa prétention à incarner une "science" que visiblement il ne maîtrise pas. Il n'a pas de diplôme a exciper, il n'existe pas de diplôme d'état en matière de "nutrithérapie". En d'autres termes.

M. Venesson n'est rien d'autre, comme nous autres, qu'un simple autodidacte et l'on pourrait dire à ce propos qu'en ce qui concerne ses prétentions d'être un "journaliste scientifique", il n'aurait acquis ce titre non plus par hérédité mais par contagion et symbiose en évoluant au contact de Thierry Souccar. J'ajoute que le fait d'être en grande partie autodidacte n'a rien de déshonorant, bien au contraire !

Il faut se résoudre à constater qu'en France particulièrement, des gamins excessivement ambitieux et plus ou moins arrogants tendent à coloniser les plus hautes sphères du pouvoir avec le développement des conséquences auxquelles il faut s'attendre à plus ou moins brève échéance.

Capture chat Venesson.JPG

La seule chose vraiment sympathique chez Venesson c'est que, tel votre serviteur, il aime beaucoup les chats, et particulièrement ceux qui sont assortis à la couleur de sa barbe et qui plus est lorsqu'ils ont les oreilles retournées.

Il s'agit très probablement d'un Scottish Fold. Avec le mouvement des oreilles, chez les chiens et les chats, on mesure le degré d'éveil ou de soumission. Acquise lorsque l'inclination vers la fermeture est devenu un trait fixe par suite de sélection répétées. Or je constate sur "Fesse de Bouc" que Akuma se laisse très passivement manipuler par son camarade Merlin, un chat gris noir de manière excessivement passive. Tout un programme !

Akuma et son patron ont signé une pétition par laquelle ce dernier réclame que les chats (et les animaux) ne soient plus considérés comme des "meubles" dotés seulement du pouvoir de se déplacer par leurs propres moyens. Néanmoins, en attendant que le législateur daigne mettre à jour notre Code Civil, le maître de Akuma le déguise en "poupée", c'est-à-dire en a fait une sorte de "jouet". Sauf que visiblement Akuma n'est pas mécontent de ce travestissement...

Ce que je viens de noter confirme le côté excessivement "gamin" de M. Venesson, sauf qu'il lui manque le goût du jeu et plus encore le sens de l'humour vu qu'il a très mal réagi à la petite pique balancée par Psiram.

Enfin quoiqu'il en soit il doit y avoir une erreur de casting quelque part. Je veux dire que J.V. a un peu trop tendance à traiter les lecteurs qui lui résistent comme des chiens à qui l'on ordonnerait de se coucher et qui devraient obtempérer au moindre claquement de doigt.

Le moins que l'on puisse dire est que si Venesson veut réussir le lancement de sa gamme de produits, il devra apprendre à mieux caresser ses clients potentiels dans le sens du poil.  

Les choses, sous se rapport, sont assez mal embringuées et je crains que l'article dénoncé s'avère plus ou moins "suicidaire".

Le curcuma ? Il faut bien en reparler ! Je n'avais pas l'intention d'évoquer l'exploit de Venesson à propos de ce produit phare de la médecine naturelle. Je n'ai jugé bon de le faire qu'en raison du fait que, par ses menaces à l'égard d'un contradicteur, notre grand amoureux des chats à manifestement franchi un cap qui ne peut que nuire à une éventuelle popularité.

On constatera en recherchant mes avis sur le personnage avis remontant, pour les premiers, à 2013 que j'avais en quelque sorte prévu, en cinq mots ce qui allait arriver... C'est qu'ayant été en partie formé au sein d'une académie d'ontologie, à l'instar des vieux maquignons lorsqu'ils évaluent la santé d'un cheval, je regarde toujours ce que raconte les dents et la mâchoires d'un individus. Rien là que de très élémentaire et nous savons par ailleurs que notre grand homme n'a jamais été et ne sera jamais végétarien... 

Pour ce qui concerne le rhizome qui est au centre de notre affaire, et pour ce qui concerne les produits plus ou moins sophistiqués à base d'extraits de curcuma, je m'en remets aux avis très documentés de Jacques Valentin (http://gestionsante.free.fr) qui préconise la forme "longvida". Les quinze années d'expérience de ce spécialiste des compléments alimentaires et son expertise acquise à la faveur d'un décryptage permanent des études les plus pointues parlent nettement en sa faveur et je ne peux que suggérer à M. Venesson de s'en inspirer. Jacques Valentin n'a eu besoin, comme votre serviteur, de personne pour le lancer et je donne toujours la préférence aux intervenants qui se sont signalés par une véritable indépendance.

Quant aux préparations maison, ma référence c'est Althea Provence, autrement dit Christophe Bernard, l'herbaliste bien connu. Son site, qu'il s'agisse de phytothérapie ou de galénique appliquée aux végétaux est une mine qui me dispense d'aborder cette dernière question à caractère plutôt pharmaceutique.

Il me reste à préciser que si notre félinophile venait à prendre ombrage des mes observations quelques peu acidulées, je m'abstiendrai tout simplement de lui répondre ainsi qu'à son avocat.

On notera en considération des photos ornant cet article que si M. Venesson a fait évoluer son look dans une sens nettement plus séduisant, il n'a pas pour autant perdu son besoin de rouler les mécaniques. Je note également qu'en passant d'un mode de roulage charnel à un mode se voulant intellectuel, il ne semble pas avoir mieux réussi. Sauf que rien, absolument rien, ne l'empêche d'apprendre un peu de diplomatie et sur ce plan les chats peuvent être d'excellents "gourous".

A condition de ne pas les choisir trop "raplapla"... Un vrai chat n'est ni un "meuble" certes, certes, (...) ni une peluche, c'est un être doté d'une double vie qui convient plutôt aux écrivains solitaires et pas tant aux Messieurs qui rêvent trop d'un leadership forcément plus ou moins inaccessible quand le marché visé est super encombré! 

J'ajoute que pour clore ce post que si M. Venesson venait à me menacer d'une plainte pour usage illicite de deux de ses images, je me verrais dans l'obligation de lui infliger un petit cours sur la jurisprudence en usage à propos de celles des personnalités plus ou moins publiques. Serait-ce bien nécessaire ? Il ne s'agit pas d'images volées mais bien d'images exhibées. D'autre part, si celle de gauche m'inspire des sentiments assez "réservés", celle de droite n'a rien de repoussant, je pense au contraire qu'elle représente sa vraie personnalité ou du moins je m'efforce de le croire, de sorte qu'en fin de compte il lui sied très mal de vouloir faire le méchant en sortant les griffes fort mal à propos...

Cela dit, je m'attends pas à ce que le "cher collègue" en vienne à me sauter au cou en ronronnant à s'en faire péter les tuyères. Ce n'est pas le but, je n'ai certes rien contre les rouquins mais je suis déjà "pacsé" avec un compagnon tout noir baptisé Simba et surtout je ne suis pas assez disponible pour pouvoir pratiquer une quelconque "polygamie".

Enfin et puisque c'est l'époque des voeux et des souhaits de paix, je terminerai cette épître en souhaitant que notre cher collègue apprenne à mettre de l'eau dans son vin.

Si toutefois son régime paléolithique lui permet cette incartade. Enfin si ce n'est pas permis aux chasseurs cueilleurs, il faudrait peut-être envisager de remédier à la fermentation alcoolique que peut procurer l'abus de baies sucrées dans un intestin encore mal en point...

PS : Dans la version  originale, j'avais glosé sur les relations de Merlin avec son collègue Akuma et son côté très passif. On m'informe que Merlin est décédé du "sida des chats". Toutes mes condoléances ! Je n'aurais pas discerné la présence de Bergamote... Soit ! Cela dit, mettre en scène ses animaux familiers sur "Face de Bouc" ne fait pas avancer la science  et cela peut s'apparenter à une forme à peine subtile de "manipulation émotionnelle"... Enfin, la bouille sympathique d'Akuma m'a incité à me montrer assez modéré à l'égard de son patron et m'a sans doute évité de m'exposer à recevoir du papier bleu... J'espère donc que tout le monde est content !