Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2013

Du nouveau et des convergences à propos de la guérison du cancer

Scwartz.jpgSur le Dr Schwartz et son protocole contre le cancer, voir les dernières nouvelles

http://silicium.blogspirit.com/archive/2016/09/19/le-dr-s...

http://silicium.blogspirit.com/archive/2016/09/05/le-dr-s...

Mon attention a d'abord été attirée sur un livre sorti début 2013 par un copain très versé dans certaines recherches.

Laurent-Schwartz-©Vanda-Spengler-150x150.jpgCet ami m'a donc signalé les travaux d'un cancérologue radiothérapeute parisien, le Dr Laurent Schwartz auteur d'un livre intitulé Cancer guérir tous les malades ? Voici sa fiche sur Wikipedia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_Schwartz_(m%C3%A9dec...

 

 

 

 

Cancer.jpgVoici le livre en question :

http://www.amazon.fr/gp/product/2755611472/ref=as_li_tf_tl?

ie=UTF8&camp=1642&creative=6746&creativeASIN=...

Voici le brevet qu'il a déposé sur une combinaison d'acide alpha lipoïque et d'hydroxycitrate qu'il propose pour traiter tous les cancers.

http://worldwide.espacenet.com/publicationDetails/origina...

Ce brevet cite en référence des expériences sur les souris permettant d'extrapoler les doses utilisables en thérapie humaine. Dans son livre l'auteur cite plusieurs cas d'expérimentation humaine entreprises sur des cas désespérés et qui ont réussi à procurer pour l'instant des rémissions ayant dépassé les prévisions des oncologues.

Voici plusieurs liens qui mettent d'avoir une idée de la thérapeutique utilisée et des autres acquis de l'équipe de Laurent Schawartz qui a travaillé sur le tabagisme et est arrivé à la conclusion que c'est le gaz carbonique et non la nicotine qui est le principal responsable du cancer du fumeur tant actif que passif.

http://l-ordonnance-ou-la-vie.com/cancer-guerir-tous-mala...

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=542927

Voici le site de la startup de l'équipe du Dr Schwartz, çà s'appelle Biorébus :

http://biorebus.wordpress.com/publications-english/

Vous y trouverez un résumé de ses publications qui me dispense d'entrer dans certains détails.

A propos de l'acide alpha lipoique

Concernant l'acide alpha lipoïque plusieurs médecins et chercheurs travaillent sur cette piste. Une firme a même créé une variation sur cette molécule afin de la protéger par un brevet :

http://www.cornerstonepharma.com/platforms-pipelines/aemd

http://www.cornerstonepharma.com/wp-content/uploads/CPI.T...

Un autre médecin utilise cet acide alpha lipoïque en combinaison avec la naltrexone et le bicarbonate.

Voici à ce propos une des textes scientifique que l'on trouve :

http://www.magicwater.org/storage/Case%20study%20Pancreat...

Lipoiq_.jpgVoici un livre qui tourne autour de la question :

http://www.amazon.com/Alpha-Lipoic-Acid-Breakthrough-Anti...

Mais à mon humble avis, le meilleur assemblage est celui que propose Schwartz et qu'il justifie ainsi :

Selon ce chercheur l'acide alpha lipoïque permet de lever le blocage qui empêche la cellule tumorale de digérer le glucose (En langage technique c'est un co-facteur de la pyruvate déshydrogénase). Quant à l'hydroxycitrate, il bloque la synthèse des lipides de la membrane et force la cellule à brûler (En langage technique, c'est un inhibiteur de la citrate lyase.)

L'hydroxycitrate ? Une vieille connaissance...

Et oui beaucoup de femmes qui veulent maigrir connaissent l'acide hydrocicitrique, on le tire de Garcinia Cambodgia et on en trouve partout. Voici l'une des meilleurs fiches sur ce Garcinia :

http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplem...

garcinia-cambogia-fruit.pngCette molécule est censée empêcher la transformation des glucides excédentaires en graisses :

Le mécanisme d’action de l’acide hydroxycitrique (AHC), la substance active que renferment les extraits de Garcinia cambogia, est alléchant. En effet, selon les données animales, l’AHC aurait la capacité d’empêcher les cellules graisseuses de stocker des graisses à partir des sucres de l’alimentation. Les sucres et les féculents sont stockés dans l’organisme sous forme de graisses par un enzyme appelé citrate lyase ATP. L’AHC inhibe cet enzyme. Cet effet inhibiteur, vérifié chez l’animal, est controversé chez l’humain. En effet, chez ce dernier, le mécanisme de stockage des graisses est plus complexe, car il ne dépend pas exclusivement des glucides.

Les résultats des études sur le garcinia sont contradictoires. Ces divergences peuvent résulter de la façon dont certains essais ont été faits. 

Evidemment, quand il s'agit de recourir à des remèdes naturels les "agents" payés par Big Pharma ou les idolatre et cette incarnation particulière du "Veau d'Or" sont toujours là pour controverser, ils vont même jusqu'à contester les résultats évident des régimes cétoniques dans le cas de l'épilepsie lorsqu'elle est résistante aux traitements classiques et ces enfoirés vont jusqu'à commettre l'imbécilité consistant à déplorer l'absence d'expérimentation en double aveugle. Comme si c'était possible dans le cas du test d'un régime. Un médicament enrobé ou un placebo on peut ne pas faire la différence mais un régime !

J'ouvre une parenthèse pour dire que je ne CONTREFOUS personnellement des expérimentations en double aveugle car lorsque l'action d'une substance est évidente on n'a nul besoin de la confronter à celle d'un placebo. C'est critiquable et même criminel dans certains cas ! Si la "Science" c'est ce genre de pratiques qui ne visent qu'à compliquer le parcours du combattant, et bien la "Science" en question je lui pisse au cul !

Bref, la citrate lyase existe et je suppose que Laurent Schwartz n'est pas assez con pour avoir pris en compte une enzyme qui serait "mythique" chez l'homme... 

Elle semblerait donc avoir un autre effet, à savoir celui d'obliger les cellules cancéreuses à brûler le sucre.

warburg-pic.jpgFlask back sur les travaux de Otto Warbug et de Auguste Lumière

L'intelligence de l'équipe de Schwartz aura consisté à repartir des travaux de Warburg qui avait constaté qu'étant incapable de métaboliser le sucre les cellules cancéreuses en sont avides vu le faible rendement de ce sucre dont elles se goinfrent. D'où la conclusion logique que les cancers sont des maladies métaboliques et que la solution est forcément simple.

La solution proposée on la connaît et elles résultent d'expérimentations animales parfaitement concluantes et de quelques résultats prometteurs sur l'homme. Je suis convaincu qu'on tient là une clef décisive et j'ajoute que sa mise en oeuvre est à la portée du particulier en cas de résistance des spécialistes. Il y a même là la possibilité d'un traitement préventif avec l'association à un régime "low carb", on va y venir.

Pour se procurer ces fameux compléments voir le choix de compléments alimentaires. L'acide lipoïque proposé est le seul stable et il est utilisable par voie orale. Si j'ai bien compris, le Dr Schwartz l'a utilisé par voie intraveineuse. Il cite un fournisseur dans le brevet mais le produit est très cher est n'est plus disponible. On pourrait se le procurer en Italie et en Andorre mais je n'ai pas cherché de ce côté.

Je ne donne pas de posologie, on comprendra pourquoi mais rien ne vous interdit de réfléchir et de peser les informations dont vous disposez pour définir une stratrégie et j'ajoute qu'il est important de comprendre ce que l'on fait et dans quel but on le fait car la foi lorsqu'elle est bien placée est un facteur de réussite, insuffisant en lui-même, mais opératif à titre subsidaire. 

L'équipe de Schwartz a consulté également les travaux d'Auguste Lumière et a constaté que les cellules cancéreuses sont des cellules dépolarisées ce qui participe à leur développement anarchique et invasif en "crabe". Ceci nous renvoi au succès de la négativation électrique selon Laville, malheureusement quant à la reconstitution de l'appareil, c'est un des derniers secrets qu'il me reste à percer. En attendant, de le redécouvrir je rappelle que l'expérimentation de cet appareil sur des animaux atteints de carcinomes à l'Ecole Vétérinaire de Maisons Alfort avait provoqué une fonde des tumeurs si rapides que les toxines mis en circulation les ont tués.

L'appareil d'électrocolloïdothérapie du Dr Defaut étant capable de défloculation et la floculation découlant d'une perte de charge électrique, il est possible qu'il puisse aider dans le cas du cancer mais il ne peut être qu'un adjuvant au demeurant sans danger puisqu'il rétablit des courants physiologiques.

Diabète et cancer

Lorsque j'ai pris connaissance de ces données j'ai tout de suite pensé à la Metformine, un médicament de première intention dans le cas du diabète qui a la réputation de correspondre, chez les patients qui l'on pris depuis des années, à une baisse des taux de cancer par rapport à ceux qui apparaissent chez les diabétiques non traités par la Metformine. D'autres antidiabétiques, à moins que ce ne soit l'administration de l'insuline est suspectée de faire le lit du cancer.

Mais sans aller chercher dans les détails une chose saute aux yeux, à savoir que si les cellules cancéreuses se goinfre de sucre, elles sont à la fête chez les diabétiques !

Ce goinfrage est du reste mis à profit pour le diagnostic :

http://newsoftomorrow.org/vie/nutrition/le-sucre-illumine...

De fait une recherche rapide montre qu'il existe chez les diabétiques un terrain éminemment favorable au cancer. Voyez :

http://rms.medhyg.ch/numero-252-page-1193.htm

http://www.em-consulte.com/article/219293/diabete-et-cancer

Et en cherchant un peu plus loin je découvrais qu'à Nice une expérimentation était sur le point d'être lancée au centre Lacassagne :

http://www.arc-cancer.net/A-la-Une/metformine-un-anti-dia...

http://www.medscape.fr/diabete/articles/1280185/

Nous sommes le 28 septembre et Nice-Matin consacre une page à cette entreprise qui consiste à tester la Metformine sur une centaine de cancers de la prostate ayant échappé à la thérapeutique hormonale , celle là même qui avait été tentée sur le Président Mitterrand et dont on connaît les effets féminisants (gynécomastie etc...). Il est question de conjuguer la Metformine et la chimio.

Je prends le risque de me livrer à un pronostic : il est probable que l'on pourra constater une gain mais ce que j'ai retenu me laisse à penser qu'il ne sera pas suffisant pour constituer une arme décisive.

La fragmentation des recherches: un phénomène régatif

La première chose qui m'a sauté aux yeux c'est que le Dr Schwartz ne semble pas être au courant des observations à propos de la Metformine, or un rapprochement s'impose entre sa thérapeutique et ce vieux médicaments à raison de ce que tous deux convergent sur un excès de sucres dans les cellules cancéreuses. Cet oubli ou même cette ignorance est surprenante car à supposer que la Metformine ne puisse procurer qu'un appoint le rapprochement s'imposait, or si j'ai bien lu l'auteur ne mentionne pas la fréquence des cancers chez les diabétiques. Voilà pour Paris !

A Nice, le Dr Dubost n'a pas l'air d'être au courant des avancées parisiennes du Dr Schwartz et all. Il planche sur un schéma de recherche mineur. 

Il est sans doute possible d'utiliser la Metformine dans la thérapeutique des cancers mais ça suppose d'étudier les rapprochements possibles entre son mécanisme d'action et celui de la formule préconisée par Schwartz.

Sur la Metformine

Voyez Wikipedia pour les données générales : 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Metformine

Pour le mécanisme supposée de son action voyez l'article de mon collègue Jacques Valentin. C'est le seul, du moins en France qui donne des informations aussi précises :

http://gestionsante.free.fr/journal_de_bord_0412.htm

Les régimes cétogènes

keto-diet-régime-céto-cyclique-cétogene-régime-keto.jpegAu vu de ce qui précède, il tombe sous le sens que la meilleure prévention du cancer consisterait à l'imiter les glucides. Or, vous le savez, tout concourt à favoriser l'inverse. Ca ne veut pas dire qu'il faille se bourrer d'oeufs et de saucisses...

La solution serait un régime cétogène qui en limitant au strict nécessaire forcerait les mitocondries de nos cellules à consommer de la graisse et non des glucides. Il est clair pour commencer que les personnes sédentaires et âgées ont tout intérêt à limiter l'alcool et les glucides qui risquent d'occasionner un surpoids.

Notez qu'un régime cétogène implique de décriminaliser les graisses saturées originelle, le beurre en particulier qui contient des acides gras à chaîne courte favorable au système immunitaires. Vous pouvez d'ores et déjà faire le rapprochement à ce qui se dit du côté des auteurs mentionnés par Taty la belge. Evidemment ce que je suis en train d'écrire risque de faire hurler les cardiologues qui campent sur l'hypothèse lipidique hostile au cholesterol et donc promoteur de ces fichues statines, un poison musculaire qui bloque la synthèse de la co-enzyme Q10. Or je suis de plus en plus convaincu que ce qu'il faut surveiller en cas de risque vasculaire ce n'est pas le bon et le mauvais cholestérol mais la lp(a). Le coût de ce dosage 17 € n'est pas remboursé mais s'il est élevé il faut tenter de le faire descendre en prenant de la niacine (anti flush) éventuellement. Or le sevrage en acides gras saturés et certaines statines (comme le Crestor) feraient grimper la lp(a) !

Notez qu'un régime cétogène a des effets proches d'un jeune, or le jeune thérapeutique sous surveillance médicale fait des progrès non seulement dans l'esprit du public mais chez quelques médecins. Pas tellement en France mais en France on est dans un pays bloqué à tout égard. Le dogmatisme y fait des dégâts dans tous les domaines à tel point que c'en est hallucinant et ça présente même, par le cynisme qui se cache derrière, un côté parfaitement démoniaque. 

Enfin pour ceux que cela intéresse voici quelques liens :

http://newsoftomorrow.org/vie/nutrition/gabriela-segura-u...

http://newsoftomorrow.org/vie/nutrition/cancer-du-cerveau...

http://newsoftomorrow.org/vie/nutrition/le-regime-cetogen...

http://newsoftomorrow.org/vie/nutrition/cancer-et-sucre-s...

Voici pour finir un document scientifique sur la diète cétogène telle qu'elle est utilisée pour soigner l'épilepsie. C'est assez compliqué :

http://www.afdn.org/fileadmin/pdf/id-regime-cetogene.pdf

Notez au passage une indication qui me semble intéressante : c'est en médecine ayurvédique le tempérament Vata qui aurait le plus besoin de graisses. Or c'est, transposé selon des vue occidentales, le tempérament le plus sujet à des phénomènes dits "nerveux". Qualifier quelqu'un d'instable de "nerveux" ne signifie pas grand chose scientifiquement, c'est même très péjoratifs et on propose des calmants or le "calmant" par excellence semble consister en certaines matières grasses ... saturées. Simple indication !

Conclusion provisoire

Mon intention n'est pas de proposer un schéma de prévention ou un traitement mais des pistes de recherches ou plutôt de réflexion pour une prévention et un traitement en cas de sinistre. Je ne donnerai pas d'indications plus précises. Schwartz fait remarquer que la chimiothérapie est un développement pacifique de l'industrie de guerre allemande qui inventa le "gaz moutarde", la radiothérapie c'est la bombe atomique anti-cancer mais ça tue tout. Il existe une bombe protonique que l'auteur aurait connue au U.S.A., à l'entendre il n'y aurait qu'une machine de 30 000 tonnes en France et la maniaturisation entreprise aurait buté sur le manque de fond. 

Je suis surpris qu'il n'ait pas mentionna la protonthérapie niçoise :

http://www.centreantoinelacassagne.org/fr/pourquoi-choisi...

Elle se limite pour l'instant faute de puissance à des tumeurs peut profondes mais il me semble avoir lu qu'un projet plus conséquent est en gestation.

Quoiqu'il en soit, si j'avais le malheur de me découvrir une tumeur, je saurais quoi faire sans devoir me soumettre à l'arsenal en vigueur. J'oubliais de dire que si le livre de Schwartz donne peu de détails sur sa thérapeutique car il criant l'automédication, il n'hésite pas à persister et à signer en affirmant statistiques sérieuses à l'appui, que les résultats en terme de guérison sont pratiquement nuls. Il estime le progrès à 5%.

A propos de la chimiothérapie il est prouvé qu'elle provoques des métastases. Voir :

http://www.maxisciences.com/cancer/cancer-la-chimiotherap...

Hélas plutôt que de chercher dans une autre voie, on s'obstine à vouloir coupler la chimio avec un anticorps de la protéine WNT16B qui est responsable du maléfice. Il est vrai que la chimio ça rapporte un tas de fric, surtout en France où on paie les médocs et quantité de fournitures médicales plus cher que partout ailleurs !  Les maniaques de la chimio sont à tuer !

Donc pour moi, c'est vite vu ! Plutôt crever que dans passer par cette chimio qui tend à multiplier les métastases. En cas de problème je ne m'adresserai pas à la médecine académique sauf pour le diagnostic et le contrôle. Mais hélas j'ai vu plusieurs cas où le refus de la "chimio" se soldait par un refus de scanner. En cas de chantage de ce genre, je connais un riposte foudroyante, c'est le procès et la publicité sur Internet avec éventuellement un enregistrement pirate de la consultation.

Bref, c'est comme avec les livres de De Lorgeril et Even sur le mythe du cholestérol, les médecins et les cardiologues s'en foutent et ne veulent pas sortir de la routine. Schwartz dénonce à juste titre les dépistages précoces de cancer du sein et de la prostate peu menaçants mais ça continue, vous ouvrez la radio ou lisez un journal et bien il ne se passe pas de jour sans qu'on nous serine sur la nécessité de ces foutus dépistages qui n'ont rien résolu.

Tirez en les conclusions ! 

27/09/2013

"Silice de prêle" : ras le bol des escroqueries et embrouilles à propos du "silicium organique" (G5 et cie)

prele_champs_ps-1.jpg

Mise à jour du 26 septembre 2013

On me demande souvent quel silicium acheter. En dehors de la poudre de silice de prêle toute bête Dieti-Natura est le mieux placé sur le marché pour ce qu'il en est du Monométhylsilenetriol (MMST) de Dufaut :

http://www.dieti-natura.com/gammes-specifiques/la-gamme-au-silicium-organique.c.html

Voyez les ajouts en bleu.

Je rappelle que les catégories à gauche permettent de rassembler tous les posts traitant d'un même sujet

Je reprends cette note datée du 21 août dernier (2012) qui a fait l'objet d'une demande ce rectificatif de la part du Dr Yves Baccichetti. Je précise que j'ai réclamé une copie des travaux invoqués et que je n'ai pas reçu la moindre réponse après 8 émails reçus entre le 17/09 et le 6/10. Cela fait une quarantaine de jours que j'attends et j'estime que la plaisanterie à assez duré. Voici le texte du promoteur d ela silice de prêle avec mes commentaires:

Le droit de réponse du Dr Yves Baccichetti.

Cher Monsieur,

J'apprends par des lecteurs les affirmations qui figurent sur votre blog à propos du silicium contenu dans la prêle. Je porte à votre connaissance les éléments qui vous permettront de mieux informer vos lecteurs.

Les besoins journaliers en silicium sont de 2 à 10mg par jour, soit une moyenne de 6mg. Deux études l'ont montré, Utus et Seaborn en 1996 puis Seaborn et Nielsen. Quant à la quantité à absorber elle dépend de la biodisponibilité du produit. Par exemple pour une biodisponibilité de 10%, prendre 60mg, pour une biodisponibilité de 50% prendre 12mg etc.

Commentaire : j'ai vu d'autres chiffres supérieurs et si ces chiffres sont àprendre en considération, j'en déduis que boire une bouteille d'eau de Salvetat (pour ne citer qu'une marque) qui contient 72 mg de silicium par litre.

Parmi les différentes formes de silicium (16 000 – Voronkov), les plus utilisées sont: le SiO2 ou dioxyde de silicium; peu absorbable, toxique; par voix oral provoque fibrose rénale, hépatique, et cancer de l'oesophage; par voix respiratoire, asbestose et silicose. Les mécanismes intimes sont désormais connus: provoque l'augmentation du TNFalpha; la libération du NFkB, e destruction des membranes des mitochondries; figure dans beaucoup de préparations afin d'augmenter, mais de manière dangereuse, la teneur en silicium.

Commentaire : Là on aura compris que c'est le Dissolvurol en particulier qui est visé. C'est normal, c'est un très bon médicaments et surtout pas cher (surtout) qui est utilisé avec succès par les goutteux. Donc, il est clair qu'il faut faire peur aux gens pour vendre à la place un produit ruineux.

Le silicium colloïdal: il s'agit de silicium minéral en suspension, à la concentration maximale de 0,8mg/L; à cette concentration les doses de silicium absorbées sont minimes, même en buvant 1L/j et heureusement car il se révèle toxique entrainant immédiatement la mort des cellules qui l'absorbent (Chantal Lobry, faculté de pharmacie, Lille, 1986).

Commentaire : De quel "silicium colloïdal parle t'on, la silice extraite de la prêle n'est-elle pas colloïdale et comment pourrait-il en être autrement ? La encore c'est probablement le Dissolvurol qui est visé.

L'acide orthosilicique ou SIOH4; il s'agit de la forme soluble du SiO2; bénéfique lorsqu'il se trouve dans les eaux de boisson, il est difficile de l'utiliser pour une supplémentation en silicium car à la concentration de 10mg/L il commence à former des polymères lesquels ne sont plus actifs; certains y ajoutent de la choline, afin d'éviter la polymérisation, mais celle-ci a des effets nerveux sédatifs (Voronkov); à la concentration de 40mg/L, il détruit les mitochondries rénales qui ne peuvent plus fournir d'énergie et lèse les tubules rénaux (Policart).

Commentaire : Là je hurle ! On se fout carrément de ma gueule ou bien l'auteur de ses lignes écrit n'importe quoi. N'importe quel multivitamine B contient 100 mg de choline. Si la choline est à ce point toxique le ne peux qu'inviter mon interlocuteur à avertir d'urgence l'Académie des Sciences. Je n'ia pas communiqué cette découverte à mon collègue Jacques Valentin de Gestion Santé mais je présume qu'il va tomber de sa chaise en lisant cette énhaurmité. 

Les silanols, connus sous la dénomination « silicium organique »,  lorsque leur concentration atteint 0,8mg/L ils forment des macromolécules et précipitent. Il n'est alors plus absorbable par la muqueuse intestinale; il faut donc en boire plusieurs litres par jour pour subvenir aux besoins.

Commentaire : Là c'est le "G5" qui est visé ! On notera qu'il s'agit d'une affirmation non documentée. Or je m'inscris en faux contre elle. Je faisais du "G5" pour ma consommation perso et ce après m'être concerté avec un ancien élève de Duffaut, un octogénaire qui a dirigé un laboratoire de recherches chez Rhône Poulenc avant de se faire nommer professeur de chimie organique à l'Université de Bordeaux. J'ai donc appris à calculer le poids de silicium à partir de la formule et je peux certifier qu'il faut dépasser 1 g/l de silicium élément pour observer des précipitations.

Oser affirmer qu'on ne peut pas dépasser 0,8mg/L c'est un mensonge éhonté du reste et d'après mes calculs les solutions de G5 disponibles annoncent des taux qui sont de plus de 100 fois supérieurs.

Quant à la possibilité de l'assimiler par l'estomac, Dufaut avait conclu par la négative mais dans la mesure où on ne peut douter que des personnes ont eu des résultats (même si je n'en ai pas relevé dans mon entourage) une partie est assimilée tandis qu'une autre est transformée en silicone et éliminée par les selles.

Tout ceci fait qu'il est préférable de s'adresser au silicium contenu dans les plantes. La prêle est une des plantes les plus riches en silicium (Voronkov). Elle contient du silicium sous de nombreuses formes: silanols, acide orthosilicique, silicium lié à des protéines, des sucres, de l'azote, ce qui est objectivé par la spectrométrie de masse (Lenny Sapei).

Il faut éviter le silicium contenu dans les parois de la plante; très dur et abrasif, irritant pour l'intestin. Il se trouve dans les poudres, gélules, comprimés. Il faut recourir au silicium contenu dans la sève de la plante. 

Commentaire : on notera que cette affirmation d'une abrasion de l'intestion n'est pas documentée. C'est encore pour faire peur selon les procédés habituels du "Système" qui implante toutes sortes de peurs pour tenir les gens à sa merci et les transformer en esclaves dociles. Personne n'a jamais rapporté d'inflammation des intestins dus à la poudre de prêle alors qu'elle est prescrite à raison d'une cuillère à café rase par l'herboristerie Blaise à Marseille par sa titulaire depuis une quarantaine d'années qui me l'a certifié au téléphone récemment.

Pour les teneurs en silicium de cette plante: 10 à 15%; certains expriment des teneurs non pas par rapport à la plante fraîche mais par rapport à ses cendres, ce qui aboutit à des pourcentages fort élevés. Seule la prêle des champs est bénéfique; toutes les autres variétés sont plus ou moins toxiques, notamment la prêle des marais. Des hybridations sont possibles, la plante présente alors un degré de toxicité. Il est difficile de les reconnaître, et les moyens sont microscopie ou chromatographie, comme développé dans l'ouvrage de référence des botanistes Anthon et Wischtl.

Commentaire : je ne suis pas idiot, ni les ceuilleurs, les botanistes savent distinguer les différentes espèces, l'une d'elle étant toxique pour les cheveux. Quant aux risque d'hybridation, c'est encore une peur qu'il s'agit d'implanter pour justifier, une fois de plus un produit cher, enfin la prêle adéquate peut être cultivée aisément et il n'y a pas nécessité de faire appel à la chromatographie pour s'assurer de la conformité des lots à moins que la réglementation ne l'impose.

Silice de Prêle contient 600mg/L de silicium, et non pas 8,2g, provenant dela sève de la plante. Elle est produite par pression à froid afin de ne pas contenir la soixantaine de phénols contenus dans la prêle, lesquels ne permettent pas un usage prolongé. C'est pourquoi tisanes et décoctions de prêle ne doivent pas être utilisés plus de trois semaines.

Le sommet du mensonge éhonté !

Commentaire : le dosage phénoménal invoqué autrefois a été rectifié. Se peut-il qu'il se soit agi d'une erreur involontaire. Qu'importe ! Quant à la soixantaine de phénols contenus dans la prêle premièrement on ne voit pas comment la pression à froid les éviteraient et deuxièmement c'est archi faux ! Parmi les matières médicales que je possède celle de Max Rombi (Arkopharma) qui se réfère à 15 travaux scientifiques ne mentionne aucun toxique. J'ai donc téléphoné à l'herboristerie Blaise pour m'assurer qu'il n'existerait pas des travaux contradictoires plus récents.

Sur les conseils, de la descendante du Père Blaise je viens de téléphoner à la Société d'Ethopharmacologie de Metz qui est dirigée par le Pr Fleurentin qui a succédé à Jean-Marie Pelt qui ont consulté en temps réel l'ouvrage de Anton et Wischtl, la source invoquée par mon interlocuteur dans lequel il n'existe aucune mention de phénols. En fait de malhonnêteté foncière c'est un comble !

S'il est une chose qu'il convient d'éviter à tout prix, c'est de me donner du "Cher Monsieur" si c'est pour me prendre pour un con. Je ne recherche pas la publicité mais une fois n'est pas coutume, j'invite mes lecteurs à faire la large publicité à la manipulation et à la publicité mensongère dont on escomptait me faire le propagateur.

Loin d'en être fâché, je suis ravi de cette tentative de subornation car ou qu'elle risque fort de servir de leçon à ceux qui voudriaent marcher sur les traces du Dr  Baccichetti, elle ne va sûrement pas porter chance à son commerce. Enfin on ne pourra pas me reprocher de prendre qui que ce soit en traître. Cela faisait plus de 40 jours que j'attendais une réponse.

Pour en terminer avec la prêle elle serait contre indiquée en cas d'hypertension et ses propriétés hémostatiques imposeraient une certaine prudence dans certains troubles cardio-vasculaires mais encore m'a t-on précisé que pour qu'elle présente un risque il faudriat en absorber beaucoup plus que la dose usuelle...

Le post original commence ici

On me questionne régulièrement sur le fait de savoir quel est le meilleur silicium organique et j'en ai plus qu'assez de répéter 36 000 fois la même chose. Donc cette fois on va en finir une bonne fois pour toutes !

Donc je répète pour la dernière fois ce que j'ai déjà dit avec quelques détails techniques en plus ! Lisez bien et ne me posez plus de questions à ce sujet !

1) Norbert Duffaut a préconisé l'utilisation d'une dilution de méthylsiliconate de potassium dans une eau acidifiée avec divers acides. J'utilise l'acide citrique. les fabriquants de G5 utilisent l'acide phosphorique qui à la longue n'est pas top selon votre serviteur.

2) Ce méthylsilicontate se trouve dans le Rhodorsil 51 T, j'ai bien dit "51 T" car il y a 36000 formes de Rhodorsil. Ce produit fabriqué à l'origine par Rhône Poulenc est maintenant dans l'escarcelle des chinois (Bluestar) qui ont repris l'usine. On le trouve également dans le SILRES BS16 de Wacker. Le premier est une solution à 47%, le seocnd à 50%. Ces produits industriels sont prévus pour imperméablisier les terres cuites et les maçonneries. Voyez les fiches de sécurité, ce sont des produit corrosif et hyper basique.

Voir http://www.ellsworth.fi/UserFiles/file/DATABLAD/Bluestar/...

3) Duffaut estimait que cette dilution n'était pas assimilable par voie digestive.

4) Loïc le Ribault a prétendu avoir amélioré la molécule pour la rendre buvable. C'est faux archifaux! Il a tout simplement repris la procédure de Duffaut. Ses brevets (sans valeur, on n'a aucune preuve que ses "inventions" aient été reconnues, il a du reste fait du fric en distribuant des licences bidons) le prouvent. Duffautt s'étant suicidé car tout le monde sauf lui a gagné de l'argent (à commencer par un labo monégasque qui a racheté les brevets valides). La voie étant libre LLR s'est servi du silicium organique finalement basé G5 pour se refaire financièrement.

5) Il faut savoir que si LLR a eu des ennuis judiciaires et a du fuir ce n'est pas parce qu'il a découvert une panacée médicale susceptible de faire du tort aux pharmaciens mais parce qu'expert en micro analyses il a craché dans la soupe et s'est mis à dos la Gendarmerie Nationale et la Défense Nationale en révélant notamment les dessous de l'explosion de la fameuse "Maison des têtes" à Toulon et autre "affaire d'Etat". Bref, s'il avait fermé sa grande gueule, on lui aurait foutu une paix royale ! Il aurait pu vendre n'importe quoi sans être inquiété.

6) Le "G5" a été monté en épingle avec la complicité d'un journaliste attaché à l'époque à un certain quotidien régional. Des légions de vieux et de veilles rhumatisant(e)s ont cru à un complot visant un nouveau médicament. Or d'après mon enquête, je n'ai pas pu obtenir de preuves flagrantes de l'efficacité du "G5" buvable. J'ai fourni de ce "G5" d'une génération datant de la grande époque, c'est-à-dire antérieur à celui du labo irlandais à une dame qui prétendait que les versions ultérieures sont inefficaces. Il reste quelque part entre 100 et 200 lmitres de ce G5 historique... Et bien j'attends toujours que cette dame ait la délicatesse de me faire part des résultats de son essai comparatif. A mon avis si elle ne s'est pas manifesté c'est qu'elle n'a constaté aucune différence à l'avantage de l'original...

7) Les "G5" existant sur le marché actuel à commencer par la version espagnole n'ont strictement rien à voir avec le monométhylsilanetriol de Duffaut. Il s'agit d'acide orthosilicique stabilisé par de la choline. L'EFFSA a interdit le monométhyl en solution buvable au motif que la preuve de son innocuité et de son caractère assimilable n'aurait pas été fournie.

8) Bref, il n'existe plus comme monométhylsilanetriol buvable que le produit du labo irlandais fondé par LLR avec l'aide de son principal amant de l'époque. Baptisé pour la circonstance, "préparateur en pharmacie" ledit amant n'a probablement été que simple vendeur dans une pharmacie proche du labo de LLR. Lors de mon enquête j'ai été frappé par certains traits de mythomanie présents dans la geste de Le Ribault. Ces traits m'ont fait tiquer et ça me rappelait quelque chose de relativement familier sans que je parvienne à trouver l'explication. C'est un jour en discutant avec le commercial d'un labo exploitant une parque de silicium que j'ai fini par comprendre. Celui-ci m'a révélé que l'éditeur belge de LLR aurait déclaré lors d'un dîner mondain, que LLR étant "pédophilie" il aurait eu besoin de beaucoup d'argent. Il suffisait de traduire "pédophile" par "homosexuel" pour que la personnalitté de LLR s'éclaire et en particulier son type de mythomanie. Comme indiqué cela me rappelait le comportement particulier de "phénomènes" auxquels j'avais été confronté. Une recherche sur Google avec comme mots clefs "Loïc le Ribault + homosex" me fit découvrir une page sur les mystérieuses circonstances du décès de LLR où un "concubine" qualifiée de "fausse" par une certaine doctoresse auriat joué un rôle  qualifié de très suspect. Par la suite une dame qui avait hébergé LLR et se trouve être l'une des personnes m'ayant légué une part de ses archives personnelles m'a confirmé qu'à Biganos lors de la kermesse où il s'est vendu tant de bouteilles de G5, LLR avait un rabatteur qui lui amenait un ou deux jeunes pour ses ébats nocturnes.

Je n'ai rien contre les "homos" mais je dois à la vérité de constater que certains sont prédisposés à un type de "mythomanie" assez emblématique. Ayant été en contact avec certains milieux artistiques, j'ai été payé pour le savoir et c'est dommage que je n'ai pas pris de notes car j'aurai pu gagner beaucoup d'argent en publiant un "journal" ou mes mémoires. Bref le type de mythomanie que je viens d'évoquer est bien une clef psychologique pour comprendre la manière dont Le Ribault fonctionnait. Je ne me suis pas étendu dans mon livre sur cet aspect de la question mais l'on pourra constater que ce n'est pas un hasard si le CARME a été racheté par un golden boy de l'immbolier, le fameux Pascal Jeandet, la reine des nuits folles d'Ibiza (et de Paris) des années 90...

9) Les divers "G5" étaient remplis de parabens et le labo irlandais a proposé une version "sans" qui a permis d'en augmenter le prix en vendant la mixture en flacon de 500 ml. On le trouve en France en le commandant à la société de Christian Cotten, un personnage très haut en couleur. Enfin si vous avez du fric à claquer, c'est votre affaire. Cotten vous proposera quantité de gadgets dont du Goji. La Stevia c'est moi qui lui ait indiqué le meilleur fournisseur.

10) Bref je n'entends cautionner AUCUN silicium buvable car je n'ai jamais eu de preuves flagrantes des bienfaits que l'on serait susceptible d'en obtenir. J'ai de quoi en fabriquer des centaines de litres et je n'en consomme plus car après une cure j'ai vu mes ongles devenir cassants. Y a t-il une relation ? Je l'ignore mais en tous les cas, àa pose question.

11) Le gel de monométhyl donne des résultats sur tous ce qui est inflammatoire et superficiel (douleurs articulaires, tendinites etc...) mais si ça soulage parfois assez bien, ça ne guérit pas. Et pour les tendinites, il en est qui résistent. Et dans certains cas le DMSO est plus efficace. Donc j'ai constaté des résultats mais rien de miraculeux.

12) Avec l'interdiction de l'EFFSA qui a foutu un coup au commerce du monométhylsilanetriol, c'est le bordel. Les marchands essaient de suppléer et la tendance est en faveur des solutions végétales (ortie, prêle etc...). Mais là encore comme il faut se distinguer on raconte des CONNERIES en usant de MENSONGES en avançant des faits sans preuves...

Une nouvelle race de prêle tyrolienne

Le 21 novembre 2012 la référence non documentée à Breuss n'avait pas disparu.

Voir en début de post...

On a fait grand cas actuellement d'une variété de prêle tyrolienne découverte par Breuss (l'auteur d'unecélèbre cure de jus de légumes) qui contiendrait 70 % de silice. Outre que l'on ne donne (et pour cause !) aucune indication sur cette mystérieuse variété dont on ne trouve aucune trace ni historique ni botanique nulle part, cette nouvelle INVENTION DE DE PUR MARKETING fonctionne sur la base d'une quasi criminalisation de la variété classique de la prêle des champs, savoir Equisetum arvense qui est accusée d'être hybridée et rendu toxique par la présence de quercetol et/ou de kaempférol comme pour l'ortie (?), deux antioxydants présents dans quantité de plantes médicinales (voyez wikipedia), je cite :

La quercétine ou quercétol est un flavonoïde de type flavonol présent chez les plantes comme métabolite secondaire. Le quercétol est le plus actif des flavonoïdes et de nombreuses plantes médicinales doivent leur efficacité à leur fort taux en quercétol. Les études in vitro et in vivo ont montré que c'était un excellent anti-oxydant.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Querc%C3%A9tine

Je ne comprends pas comment Baccichetti a pus faire du quercetol un toxique ? Il y en a dans les capres, les oignons etc...

Voyons le kaempferol :

Je cite encore Wikipédia :

Comme tous les flavonols, le kaempférol a une bonne activité anti-oxydante. Celle-ci peut être mise en évidence par le rôle protecteur qu’il joue lors de l’hémolyse des globules rouges du sang induite par radicaux libres. Mais Dai et als8. ont observé que l’efficacité anti-hémolytique du quercétol et de ses hétérosides (flavonols liés à des sucres) était nettement supérieure à celle portant un seul hydroxyle phénolique en 4’ comme le kaempférol.

Plantes contenant cette molécule d'après Wikipedia:

La quantité de kaempférol trouvée varie considérablement suivant les variétés cultivées, les conditions de croissance et la saison de récolte4,5,6. Les mesures données sont des moyennes faites sur la forme aglyconeaprès hydrolyse des hétérosides.

  • Câpre, en conserve, 1 355 mg·kg-1
  • Mure (Morus alba), 284 mg·kg-1
  • Aloe vera, feuilles, 258 mg·kg-1
  • Fraise (Fragaria ananassa), 193 mg·kg-1
  • Ciboulette (Allium schoenoprasum), 120 mg·kg-1
  • Brocoli (Brassica oleracea var italique), 100 mg·kg-1
  • Livèche, céleri perpétuel, (Levisticum officinale), 70 mg·kg-1
  • Epinard (Spinacia oleracea), 60 mg·kg-1

aucune trace de kaempférol n'a été détectée dans les carottes ou l'ail.

Comment Baccichetti a t-il pu faire de ces deux antioxydants des toxiques ? C'est pire que de la désinformation ce sont des mensonges avérés !!!!!!

Où trouver du silicium organique ? 

Le but de l'opération dont je viens de publier un extrait est de semer le doute à propos de la poudre de prêle des champs que l'on trouve partout. Vous pouvez en commander chez Dieti-Natura sans vous ruiner.

Prenez comme principe que tout ce qui est affirmé sans que l'ombre d'une preuve ne soit avancée n'est qu'une TROMPERIE !

Combien de fois faudra t-il vous le répéter ??????????????????

Voici pour finir une fiche que la prêle qui est sérieuse, cessez de croire les inventions des trafiquants dont le seul but est de se remplir les poches : 

http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplem...

Il existe une loi dans l'Islam qui permet de couper la mains des voleurs, il faudra un jour compléter ce code en ajoutant une loi autorisant les juges à sectionner la langue des gens qui mentent comme des arracheurs de dents ! En attendant cette improbable évolution, vous savez ce qui vous reste à faire !

Cette prêle vous la trouvez à peu près partout, vous pouvez en tirer le jus avec un blender et un peu d'eau et l'aromatiser à votre convenance, vous faites vos doses et les mettez au congélateur. Cela ne vous coûtera qu'un peu de temps... Mais je vous en supplie arrêtez d'être bête et de me poser des questions auxquelles vous pourriez trouver vous mêmes la réponse en réfléchissant un peu. 

Oui comprenez une bonne fois pour toute que personne absolument ne vous veux du bien, on n'e veut qu'à votre fric si vous en savez !

23/09/2013

Silicium organique : une tentative mercantile de récupération de mon livre

logo_sni.pngUn correspondant vient de me communiquer la teneur d'une circulaire publiée par abonnement et venant de Santé Nature Innovation. Un texte signé Jean-Marc Dupuis qui est également à l'oeuvre dans Alternative Santé, autre publication redondante du même tonneau objet de commentaires très critiques de ma part car ces mailing-list n'ont pas d'autre but que de booster le commerce de quelques complices. 

Santé Nature Innovation est censé promouvoir des traitements naturels validés par la recherche scientifique. On va voir ce qu'il en est en réalité.

Le papier que je vais reproduire intégralement et analyser me fait l'aumône d'une mention de mon livre (c'est la première fois que cela arrive dans un document adressé à des centaines peut-être des milliers d'abonnés...) mais c'est en fait pour neutraliser le caractère corrosif de mes critiques et ressortir le discours habituel et purement théorique des promoteurs su silicium organique et c'est même la copie conforme ou presque d'un des documents de promotion de Le Ribault.

J'intercalerai mes commentaires et vous allez voir à quel point ce jeu vise non pas à me rendre hommage mais à faire semblant d'avoir pris en compte mon livres tout en minimisant son contenu de manière à ne pas inciter les lecteurs à le lire en perdant ainsi l'occasion de lire un véritable roman policier qui a au moins le mérite d'être palpitant par son côté fouillé.

Vous allez vite comprendre ! mes commentaires sont en bleu.

Ici commence le texte cité :

From: Sante Nature Innovation <santenutrition@sante-nature-innovation.fr>;
To: XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX
Subject: Arthrose : la solution " silicium organique "
Sent: Mon, Sep 23, 2013 3:34:10 PM

 

 

Si vous n'êtes pas encore abonné et que vous souhaitez vous aussi recevoir cette newsletter gratuitement, rendez-vous ici.

Arthrose : la solution « silicium organique »

Le silicium organique est une des « tartes à la crème » de la santé naturelle.

C'est effectivement un excellent résumé de mon opinion sur le sujet mais le but consiste tout en le reconnaissant à resservir in extenso le discours publicitaire habituel car vous allez voir qu'au final on propose le G5 de Le Ribault avant dernière manière c'est à dire la manière irlandaise du labo fondé par l'ex amant de LLR étant rappelé que tous deux sont décédé l'un d'un cancer de la langue pour avoir tant menti et l'autre d'une maladie genre leucémie ou quelque chose dans le genre. Bref, leur drogue miracle ne les a pas sauvés...


Dans tous les salons bio, vous trouvez des stands animés par des commerciaux professionnels vantant ce produit « miracle » pour soigner à peu près toutes les maladies.

La vérité, comme toujours, est plus compliquée. Peu de recherches scientifiques ont été faites sur les vertus thérapeutiques du silicium, et même ceux qui croient en ses bienfaits sont incapables d'expliquer comment il agit ou pourquoi il ferait du bien à l'organisme.

Mais encore une fois ça n'empêche pas de ressortir inchangé le discours puisé dans une des brochures de LLR dont je possède plusieurs versions.

Le résultat est une guerre de l'information sur Internet.

D'un côté, des journalistes balayent d'un revers de la main les fabricants comme les utilisateurs de silicium organique, accusant le produit d'être inutile voire dangereux. Un exemple fort est celui du journal Sciences & Avenir (1), qui, manifestement, ne croit pas du tout aux vertus du silicium... Mais le journaliste ne fait que répéter le discours des autorités sanitaires françaises (AFFSAPS) et européennes (EFSA), ce qui est un peu court quand on connaît leur degré d'ouverture intellectuelle.

En face, vous avez une prodigieuse abondance de témoignages personnels attestant des effets incroyables de ce produit. Vous en avez un aperçu en allant lire les commentaires de ce même article de Sciences & Avenir, où le journaliste se fait assaillir de critiques par ses propres lecteurs, qui semblent, eux, avoir bel et bien essayé le produit, et en avoir bel et bien observé les bienfaits !

Qui se soucie de ce que "Sciences et Avenir", publication du même acabit que "Science et Vie", peut raconter? "Science et Vie" pour ceux qui l'ignorerait en est encore à nier l'authenticité du Suaire de Turin en se basant sur des datations au carbone 14 qui ont fait l'objet de fraude aujourd'hui prouvée et qui à l'appui de ses dires produit un faux grossier d'un célèbre "zézéticien" niçois, une célèbre tête à claque dont j'aimerais gifler l'inqualifiable arrogance et la bêtise crasse...

Quant aux témoignages parlons en ! D'abord mon enquête, je dois le rappeler ne m'a prouvé d'effets palpable que pour les usages externes (gels) et jamais pour des usages internes. Je n'exclus pas à priori qu'ils puissent exister mais je demande à voir.

En tout cas, le silicium organique est un produit sulfureux, notamment du fait des nombreuses affaires liées à ses inventeurs, le chimiste Norbert Duffaut et le géologue Loïc Le Ribault, qui fut l'un des premiers utilisateurs en France du microscope à balayage électronique. Le premier a été retrouvé mort en 1993 (la police conclura à un suicide), le second a été emprisonné et accusé de toutes sortes de fraudes, en particulier d'avoir prétendu améliorer le produit créé par Norbert Duffaut et l'avoir commercialisé en multipliant son prix par douze, sous le nom de G5. Pour tout savoir au sujet de cette ténébreuse affaire, lire « Loïc Le Ribault et le G5 : l'aventure du silicium organique ». (2)

Lapsus : le silicium organique n'est pas sulfureux c'est son histoire qui l'est. Ici intervient la référence à mon livre et la relation qui en est faite est bien conçue pour ne pas inciter à le lire puisque ce que j'ai écrit se trouve déformé et me prouve qu'on ne l'a pas lu et/ou qu'on n'a qu'un but c'est de rendre la dénonciation insignifiante pour l'esquiver et ressortir le discours promotionnel inchangé.

LLR n'a pas été emprisonné sinon à la fin et s'il s'est attiré des ennuis ce n'est pas à cause de ce que son silicium faisait de l'ombre à la médecine et aux pharmaciens mais parce qu'il s'était mêlé de dénoncer, parfois à juste titre des "affaires d'Etat" en réplique à la défaveur de son labo. Mais si la gendarmerie s'est démerdé pour créer son propre labo en mettant la main à bon compte sur une dépouille et en l’occurrence une succursale du labo principal c'est parce qu'il a chié dans la colle. J'ai du reste contesté quelques unes de ses expertises. Il espérait jouer un rôle de justicier dans l'affaire des disparus de Mourmelon. Une affaire de rapt par un militaire "homo". Il est utile de savoir que LLR l'était lui-même. Ce n'est point à priori une tare puisque la plupart des hommes que l'on tient pour "grands" en ont été, mais la chose ne suffit pas à garantir l'accès au génie. Ce genre de difficulté essentiellement sociale peut aider à se surpasser dans divers domaines mais dans le cas de LLR il est utile de le savoir car cela aide à comprendre sa psychologie et explique certains fantasmes que j'ai décryptés.

Bref mon propos consistait surtout à souligner que LLR a tablé sur les inimitiés qu'il s'est bêtement attiré pour convaincre les amateurs de silicium organique que c'est ce dernier qui était visé en raison de son efficacité. Or on vend des tonnes de silicium à la LLR et on n'observe aucune guérison miraculeuse. Force est donc de dénoncer une attitude visant, de la part des lignes critiqués, à vouloir me fourrer dans sa poche. Cela ne risque pas d'arriver et le moyen choisi n'est pas celui qui conviendrait pour me faire taire. Au contraire !

Je ne suis pas vexé de voir que peu de gens s'intéresse à mon livre. Voilà que soudain il existe ! C'est un progrès me voilà devenu célèbre comme l'écrivait en riant mon correspondant mais à quoi bon ! Je ne suis pas dupe mon livre ne vante pas un produit miracle, ce n'est donc pour les amateurs de miracles qu'un tissu d'anecdotes sans conséquences.

C'est leur droit de ne pas s'y intéresser et de se polariser avant tout sur leurs "bobos" et c'est le mien d'adopter et de suivre un autre point de vue et d'insister sur la fausseté de la thèse conspirationniste appliquée au silicium organique !

Il n'en reste pas moins que le silicium organique est peut-être une solution très intéressante pour les personnes soignant l'arthrose, et pourrait soigner de nombreuses autres maladies, comme l'ostéoporose, l'athérosclérose (lésions des artères augmentant le risque d'infarctus), de nombreux problèmes de peau et de cheveux, et renforcer le système immunitaire. C'est pourquoi nous lui consacrons aujourd'hui un article approfondi.

Je vous prie de noter pour commencer de noter une bonne fois pour toutes que si en théorie le silicium peut jouer un rôle dans les pathologies évoquées ses effets sont difficilement objectivables dans le cas d'athérosclérose par exemple. On pourrait donc prendre du silicium par acquis de conscience et à toutes fins utiles mais encore faudrait-il trouver un produit qui ne soit pas vendu au moins 12 fois plus cher que celui que fabriquait son inventeur, à savoir Duffaut qui le distribuait souvent par bidons entiers et gratuitement. Or vous constaterez qu'à la fin on vous inciter à engraisser Christian Cotten, revendeur d'un G5 au demeurant poursuivi pour abus de marque. Le chien en aboyant en vain se mord la queue ! C'est un faux chien de garde et même tout le contraire !

Les origines du silicium organique

Le sable, le quartz, et de nombreuses roches sont faites à base de silicium, qui est le deuxième élément le plus abondant dans la croûte terrestre, après l'oxygène et avant l'aluminium.

Or, il se trouve que vous avez aussi du silicium dans votre corps, et singulièrement dans vos tissus conjonctifs, c'est-à-dire les os, le cartilage, la peau et les tissus de soutien.

Le silicium est même un des principaux minéraux présents dans le corps humain : l'organisme en contient environ 7 grammes, contre 2 grammes pour le zinc et 4 grammes pour le fer, pourtant très importants eux-aussi.

Avec l'âge, les réserves de silicium diminuent de façon inquiétante. Et l'alimentation moderne, comme d'habitude, aggrave les choses puisque nous ne consommons plus beaucoup d'aliments riches en silicium : enveloppe des céréales, fruits et légumes de qualité, eau de source. L'eau du robinet, en particulier, est aujourd'hui systématiquement floculée par l'aluminium qui enlève une grande partie des silicates.

Or, le silicium est nécessaire pour la biosynthèse de nombreuses molécules comme le collagène, l'élastine et l'acide hyaluronique, éléments essentiels des cartilages, des os, de la peau et du système immunitaire. Le silicium intervient également dans la constitution des cheveux et des ongles.

A propos des cheveux et des ongles et bien le silicium a échoué dans mon cas. Pire encore c'est après avoir pris l'équivalent du G5 que j'ai commencé à avoir des ongles cassants. Peut-être une simple coïncidence mais ceci prouve à l'évidence qu'il ne suffit pas d'aborber du silicium pour régler des problèmes de phanères alors quand à régénérer des os et du cartilage, on n'y voit goutte alors tout çà c'est de la théorie. Concernant l'arthrose j'ai signalé une thérapeutique à base de collagène de type II ou de bouillon de poulet. L'arhtrose ne relève pas d'un problème de désassimilation ou d'usure mais semble avoir des causes surtout immunologiques. Elles sont même évidentes dans certains cas alors c'est pas du silicium qui va suffire à remédier...


Passons en revue brièvement ses effets sur les différentes maladies :

Comment le silicium pourrait soigner plusieurs maladies

Arthrose : le silicium est indispensable à la synthèse des glucosaminoglycanes, qu'on trouve en abondance dans le cartilage. Le déficit en silicium peut donc provoquer de l'arthrose, qui est causée par un problème de régénération du cartilage. Des études sur les cartilages embryonnaires montrent que leur croissance est liée à la présence de silicium, qui catalyse la prolyl-hydroxylase, indispensable à la biosynthèse du collagène et des glucosaminoglycanes.

Maladies cardiovasculaires : le silicium intervient dans la synthèse et l'arrangement des fibres d'élastine et de collagène constitutives des parois artérielles, dont elles améliorent la souplesse. Il serait donc un excellent protecteur contre l'athérosclérose, une maladie cardiovasculaire pouvant provoquer l'infarctus, et diminue l'hypertension. Les analyses de la composition d'artères saines et d'artères fortement lésées par l'athérome ont clairement montré une baisse du taux de silicium dans les artères malades.

Problèmes de peau : plus la peau est riche en silicium, plus elle est souple, épaisse, peu ridée, et cicatrise facilement. En effet, le derme, tissu qui se trouve sous la peau et la nourrit, comporte une matrice extracellulaire qui est constituée de fibres de collagène, d'élastine et de glycosaminoglycanes. Comme nous l'avons vu, le silicium est indispensable à la constitution et au renouvellement de ces fibres. Une faible teneur en silicium est aussi associée aux problèmes de peau comme le psoriasis.

Cheveux : le silicium prévient la chute des cheveux et pourrait favoriser la repousse, en intervenant sur les phanères.

Voir plus haut !

Une substance intéressante contre le vieillissement

Le silicium est donc un outil clé pour lutter contre le vieillissement :

  • le vieillissement au niveau articulaire avec l'arthrose ;
  • le vieillissement osseux avec l'ostéoporose ;
  • le vieillissement de la peau, avec les rides et les problèmes de cicatrisation ;
  • le vieillissement des artères avec l'athérosclérose.

Différentes études ont montré qu'il y a décroissance importante des taux de silicium, pouvant atteindre 80 %, notamment au niveau de la peau et des artères avec l'âge, et en particulier à partir de la ménopause chez les femmes.

Faut-il pour autant vous jeter sur le premier tas de sable venu, pour reconstituer vos réserves de silicium ?

Toujours la même théorie simpliste du "manque", la réalité est manifestement beaucoup plus complexe !

Suffit-il de manger du sable pour rétablir l'équilibre ?

Hélas non, ce n'est pas si simple. Le sable contient énormément de silicium, mais il s'agit de silicium minéral, c'est-à-dire oxydé et inerte. Il n'a probablement aucune valeur thérapeutique puisqu'il ne peut pas être assimilé par l'organisme.

J'écris « probablement » car, curieusement, il existe en Afrique du Nord une vieille tradition d'enterrer dans le sable les personnes souffrant de rhumatismes. Or, selon Loïc Le Ribault, les grains de sable auraient justement à leur surface une petite couche de silicium organique, c'est-à-dire actif et assimilable par le corps, et notamment efficaces contre l'arthrose, l'ostéoporose, les problèmes de peau et l'athérosclérose.

Je ne pense pas que la chose agisse par supplémentation, le soleil intervient et donc la chaleur, il s'agit probablement d'une action microvibratoire. On peut chauffer du sable dans une poëlle et l'appliquer là où ça fait mal.

Ces affirmations n'ayant cependant jamais été prouvées par des recherches indépendantes, nous les laisserons de côté ici. Revenons au sable, donc.

Si vous mangez du sable, vous n'avez aucun effet bénéfique à attendre car celui-ci sera de toutes façons évacué par votre corps sans être assimilé.

Mais le silicium se trouve également dans la nature sous forme « colloïdale », c'est-à-dire par microparticules en suspension dans un liquide, comme la sève de certaines plantes : l'ortie, la prêle, le bambou.

Toutefois, même sous forme « colloïdale », il s'agit toujours d'une forme minérale, très mal assimilée par l'organisme. Seul 1 à 10 % parviendra à passer la barrière intestinale. Pour la faible partie qui arrivera à passer dans votre sang, l'essentiel n'entrera jamais au niveau des cellules et du tissu conjonctif. Il sera éliminé par vos reins, dans les urines. Vous avez beau en manger 15 à 40 mg par jour, si vous avez une alimentation normale, vous ne pourrez atteindre les 2 mg par jour qui sont nécessaires.

Veuillez noter que beaucoup de remède absorbés oralement sont de nature purement colloïdale, la gemmothérapie par exemple alors pourquoi serait-elle réputée assimilable et que la chose serait déniée à une forme colloïdale d'un silicium végétal. En fait de quoi parle t-on ? Il s'agit d'écarter la poudre de prêle remède pas cher et qui a pourtant fait ses preuves ! Tous les herboristes sérieux vous le diront. Mais pour l'écarter d'autres disent qu'ils est rapeux et blesse les intestins. Bref on raconte n'importe quoi !

Mais le silicium existe également sous forme organique, c'est-à-dire non oxydée (on dit « réduite »), soluble, et donc active et hautement assimilable par l'organisme, y compris au niveau cellulaire.

Pour les lecteurs qui ont des notions de chimie, il est intéressant de savoir que le silicium organique est constitué d'un groupement méthyl (1 atome de carbone et 3 d'hydrogènes), attaché à un atome de silicium, lui même attaché à une, deux ou trois liaisons alcools (-OH). Plus il y a de liaisons alcools, plus le silicium est actif.

La molécule principale utilisée en complémentation alimentaire, et développée par Norbert Duffaut, est le monométhyl Silane Triol (MMST), qui compte trois groupements alcools (le maximum).

A noter que la façon dont le silicium organique apparaît dans la nature est un mystère. Il n'existe à ce jour aucune publication abordant cette question.

Je suppose que ceci concerne l'action des bactéries sur les grains de sable selon LLR qui a réussit à convaincre (certains continuent d'y croire) que le G5 est fabriqué par des bactéries de laboratoire dressées à cet effet. Ce que peuvent être bêtes certains thérapeutes ! Je m'excuse de le dire crûment mais on n'est pas très critique chez les "naturos"...

Notez que j'ai reçu un texte venant de Glycan Group tendant à insinuer que le GR pourrait polymériser in vivo et non plus seulement in vitro, c'est-à-dire à l'intérieur même des cellules. Je ne peux pas adhérer à cette thèse car s'il vient à polymériser ça se fera dans l'estomac et le silicone ainsi produit sera rejeté avec les selles sans produire de dommages.

Le problème reste le suivant : les effets anti inflammatoires et anti douleur d'un gel sont observables rapidement parfois en quelques minutes, il arrive même que c'est quasiment instantané mais outre que ça ne guérit rien du tout le problème est qu'il est difficile d'objectiver les effets d'un traitement par voie orale et que probablement des gens qui ne sont pas très malades se font beaucoup d'illusions. Enfin je rappelle que le produit est vendu beaucoup trop cher. Enfin c'est connu : plus c'est cher plus les gens ont intérêt à se persuader que ça n'a pas été tout à fait inefficace, c'est pourquoi je n'ai pu receuillir que des témoignages mitigés alors qu'ils sont nets avec le gel. Ca marche ou ça ne marche pas et on est vite fixé.

Intérêt pour la santé du silicium organique MMST

Cette molécule est dotée, grâce à sa structure, d'une double polarité : elle est à la fois hydrophile, grâce à ses liaisons alcool, ce qui lui donne une bonne solubilité dans l'eau, indispensable au passage dans le sang. Mais elle est également hydrophobe, grâce à son groupement méthyle, ce qui lui donne une affinité pour les graisses, et permet le passage à travers le film protecteur de la peau.

Lorsqu'il est suffisamment dilué dans l'eau, et on ne le trouve de toutes façons dans le commerce que sous forme liquide, le MMST associé aux acides aminés ne se polymérise pas et donc ne précipite pas, ce qui garantit sa très grande biodisponibilité. Une étude rigoureuse des travaux de Duffaut conduit à choisir une concentration de l'ordre de 0,03 % pour garantir cette absence de précipitation, qui neutraliserait les effets du silicium organique.

Qu'est-ce que c'est que cette fable d'un G5 aux "acides aminés" ? Là on est devant une invention dont je n'avais jamais entendu parler. Complexer le silicium avec des acides aminés pourrait à la risqueur se justifier dans une perspective consistant à élargir la complémentation mais je ne sache point que l'ajout d'acides aminés puisse servir à empêcher une polymérisation qui est affaire de pH. Le méthylsiliconate de potassium est à plus de 13 de pH, il faut le diluer et l'amener à un pH un peu inférieur à 7. C'est la quantité de Si élément qui est à considérer. les ennuis commencent quand on veut plus de 1 g. litre de Si ! Et si ça polymérise on le voit de suite ou très rapidement, ça fait des paillettes blanchâtres qui nagent dans le liquide. Avec le titrage en Si du G5 les fabriquants ne prennent pas le moindre risque mais 35 € le litre en moyenne pour un litre bien inférieur à 1000 mg litre c'est du vol. A ma connaissance le MMST le poins cher du marché se trouve auprès de Dieti-Natura qu'il s'agisse de la forme liquide ou du gel !


Il reste néanmoins fragile, y compris sous cette forme. Le silicium organique MMST ne doit entrer en contact ni avec le verre, ni avec le métal. On doit éviter de l'exposer à de trop grandes chaleurs, au froid et à la lumière. Il doit être conservé à température ambiante, dans un flacon opaque, bouché, et doit être dosé directement avec le bouchon ou un doser plastique.

Dans ce cas, l'assimilation dans le sang est estimée entre 50 et 70 %, contre 5 % pour le silicium colloïdal.

Seuls 5 % de la partie assimilée sera éliminée par les urines, le reste étant utilisé par les cellules et les tissus conjonctifs, contre 50 % pour le silicium colloïdal.

Une cure apportant environ 2 mg de silicium organique par jour permettra de reconstituer les réserves, et de redémarrer la production des tissus conjonctifs, en particulier du cartilage dans le cas de l'arthrose (lorsque la destruction de celui-ci est liée à un déficit de silicium bien sûr).

Il a bien été prouvé que le MMST est bien assimilé puisqu'on le retrouve dans les urines très rapidement mais ça ne prouve pas pour autant qu'il fait des miracles.

Utilisation

L'usage alimentaire du silicium organique a été interdit depuis le 1er janvier 2010 sur avis de l'agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA). Il était toutefois autorisé auparavant sans effets indésirables notoires et sa commercialisation reste autorisée à condition de ne pas le présenter comme un produit alimentaire.

Le MMST peut-être utilisé sous forme de lotion. On l'applique sur la peau en imbibant une compresse. Comme il pénètre très bien dans la peau, il rejoint le tissu conjonctif le plus proche. C'était le moyen utilisé par Norbert Duffaut.

Il existe aussi sous forme de gel, plus facile d'utilisation, mais il est alors mélangé à des excipients, dont il faut vérifier qu'ils répondent aux exigences de la charte « Cosmébio » pour avoir un produit optimal.

Il est aussi diffusé sous le nom de Conjonctyl, qui est un produit à usage injectable, et qui dispose d'une AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) dans tous les pays européens.

Mise en garde

Les effets très divers relatés par témoignages, le manque de connaissances sur la forme réellement active sur les cellules, et l'absence d'études sur les effets de la complémentation en silicium organique laissent une grande zone de mystère sur la manière dont agit le silicium organique.

Erreur : s'il agit on se fout  de savoir comment le problème je le répète est qu'il est difficile d'objectiver de façon nette l'action interne d'une complémentation orale. Elle ne susciterait aucune objection si le produit était pas cher mais les liens qui suivent profitent d'abord au principal inventeur du filon où du moins à ses continuateurs. Soyons clair 10 € le litre de G5 serait bien payé.

Un aspect qui semble évident est que le silicium a une action nutritive, surtout chez les personnes âgées. Un organisme qui manque de silicium disponible perd une partie de son potentiel et certaines de ses fonctions s'affaiblissent. Lui apporter du silicium assimilable peut avoir des conséquences dans divers domaines (articulations, os, artères, peau, cheveux, système immunitaire, yeux) car le silicium intervient dans de nombreuses structures et fonctions.

Si vous êtes intéressé, vous pouvez par exemple vous rendre ici (lien cliquable), chez l'un des principaux distributeurs français, pour vous procurer du silicium organique MMST.

Si vous préférez vous procurer un silicium végétal, à base d'acide silicique, vous pouvez vous en procurer ici (lien cliquable).

Pour chacun de ces produits, il est conseillé d'associer à la solution buvable, un gel à base de silicium pour une application locale sur les zones les plus douloureuses.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis

 

Maladie de Lyme : reprise du prochaine du procès Schaller... Les choses se compliquent...

schaller.jpgLe procès de l'affaire Schaller doit reprendre cette semaine ou la semaine prochaine.

Rue89 vient de publier 3 articles qui changent la donne en ce sens que pour la première fois un média a enfin décider de commencer à enquêter sérieusement et cela a plusieurs effets.

Premièrement, mon hypothèse du mécanisme d'escroquerie à l'assurance se trouve confirmé. Comme je l'avais deviné Viviane Schaller a bien forcé le résultat de l'Elisa pour obtenir le remboursement du Western Blot mais on apprend qu'elle a produit un échange d'emails avec Mérieux qui aurait convenu que sa démarche de forçage était cohérente. On apprend également que Mérieux, en 2011 a modifié son test et ajouté des marqueurs mais que cette amélioration n'a pas été jugée suffisante par l'intéressée et que les échanges avec Mérieux ont fini par bloquer.

Telles que les choses sont présentées dans l'article, on croît comprendre que le forçage des résultats concerne l'ancien test qu'il serait donc antérieur à son évolution . Or d'après les citations incluses dans une note antérieure je découvre que le forçage aurait persisté avec le nouveau test ! La minutie de la série des 3 articles contrastent donc favorablement avec ce que l'on était habitué à lire jusqu'à présent mais on est loin du degré de précision auquel on est en droit d'aspirer. Tout simplement parce que les journalistes n'ont pas les compétences requises et en droit et en médecine pour commenter des affaires aussi sensibles.

Des détails nouveaux apparaissent, c'est un progrès mais les journalistes ne possédant pas le niveau de discernement requis, ils contribuent à dispenser des images fausses et il faut pouvoir confronter plusieurs sources pour reconstituer tant bien que mal ou plutôt mal que bien les faits.

Le professeur Jaulhac campe sur ses positions de et d’une certaine manière l’affaire se complique en nécessitant de nouveaux commentaires.

Je donnerai 3 liens vers ces articles datant du 16 septembre et qui sont tout à fait nouveaux quand à la teneur mais à propos duquel je suis bien conscient que s’ils marquent un progrès dans la qualité de l’information, leur contenu restera de toute façon inassimilable pour l’immense majorité des lecteurs.

J’ajoute également que je ne suis absolument pas convaincu de la validité du protocole de référence  en vigueur même si je suis d’accord pour dire et en fait pour redire que de toutes évidence certains acteurs, médecins ou pas, ont trop tendance à voir la maladie de Lyme où elle n’est pas.

J’ai du reste cité au moins un cas où il s’agissait d’un problème purement postural et qui a été confirmé par des thérapeutes qualifiés. J’en connais d’autres ou des soit-disant spécialistes de Lyme se sont focalisés en vain sur leur "bête noire". Concernant certaines « maladies émergentes » il peut s’agir d’un effet d'une borréliose chronique mais rien n’est jamais certain car entre la pollution due aux métaux lourds, celle des additifs des vaccins (aluminium, mercure) sans parler des problèmes de dysbioses intestinales et d’un nombre considérable de facteurs multiples et divers, il est impossible d'adhérer au genre de discours consister à voir une borréliose derrière la moindre des fibromyalgies.

Je rappelle, car il me semble avoir eu l'occasion de le dire, que je ne suis pas partie prenante quand à l'action de certains sites associatifs qui sème la panique. Les problèmes de santé publique permettent à quantité de gens qui sans cela n'existeraient pas de se donner l'illusion d'oeuvrer pour le bien mais quand on observe le contenu de la plupart de ces sites on s'aperçoit qu'ils noient le visiteur sous un flot de données complètement inextricables. Or je pose comme principe que ce qui se conçoit clairement doit s'énoncer de même. S'il faut à une personne informée comme je le suis passer des heures à démêler une véritable logorrhée de données et s'armer d'une bonne dose d'aspirine c'est qu'un tel site ne vaut rien et qu'il est l'oeuvre de gens qui veulent surtout se donner en spectacle !

Ma position est une position moyenne entre le déni officiel de chronicité et la pratique de certains charlatans (et il y a des médecins parmi eux) qui se sont fait une spécialité d’exploiter le créneau constitué par la panique engendrée par les alertes à propos de la maladie de Lyme. Je profite de l’occasion pour signaler que la pollution au métaux lourds si elle existe bien, est un moyen commode de gagner beaucoup d’argent avec la perfusion de certains produits à raison de 150 € de l’heure par patient et quand on possède les locaux  suffisants pour en traiter une demi douzaine voir plus à la fois, ça devient excessivement lucratif. On peut vivre très confortablement avec ce genre d’industrie et passer la moitié de son temps à voyager en courant les colloques et les stages.

De mon côté, un biologiste rattaché à un groupe de laboratoires alsacien est intervenu pour me demander d’éviter de discriminer les tests généralement utilisés en soulignant que le test de dépistage (Elisa) est suffisant et qu’on ne saurait passer au Wester Blot s’il est négatif et que dans ce cas plutôt que de faire un WB, il conviendrait de recourir à un autre test primaire de dépistage. I

Il est vrai que le climat de conspirationisme qui règne autour de certaines questions médicales constitue une gêne pour les biologistes qui sont confrontés à des appels de gens paniqués. D’un autre côté, l’immense majorité des patients n’ayant pas les repères minimaux pour juger ils sont aisément manipulables non seulement par les charlatans et les profiteurs plus ou moins « alternatifs » mais qu'on ne peut pas leur demander de croire sur parole les détenteurs officiels de l'autorité. Il est également vrai qu’on ne fait pas grand-chose pour les inciter à acquérir un minimum de culture médicale nécessaire à l'obtention d'un minimum de discernement tant il est plus aisé d’user d’une position d’autorité mandarinale. Et enfin il faut bien reconnaître en contrepartie que la question se pose de savoir si les patients sont vraiment éducables, ce qui est encore un autre problème. 

Force est de constater que la majorité des patients ne veulent pas savoir et l’on observe deux attitudes contradictoires. Il y a d’un côté les patients qui s’en remettent aveuglement aux postulats de la médecine académique (officielle) et de l’autre ceux qui cherchent des solutions alternatives. Mais ces derniers ne sont pas mieux lotis car (et c’est valable dans tous les domaines y compris la politique pour n’en citer qu’un), ces personnes attendent surtout qu’on abonde dans le sens de leurs idées préconçues.

Mon article à propos le négationisme en vigueur contre le Sida en tant que maladie virale, m’a valu, sur un forum des insultes. Or je ne fréquente pas et n’intervient pas dans les forums. Je me borne, le cas échéant à faire un renvoi vers mon blog, sans commentaire. Ainsi dans le cas visé c’est un inconnu qui a reproduit un post de ce blog de sorte que n’étant pas l’auteur de cette intervention, je ne risquais pas de répondre aux insultes.

Je tiens donc à préciser une fois de plus que je tiens pour nul et non avenu ce qui se dit sur les forums, je ne fais d’exception que pour les interventions du « Pr Petzouille » ancien visiteur médical, malheureusement elles sont noyées dans un flot de discours inintéressants. J’en profite pour rappeler qu’il est pratiquement inutiles de me fournir des adresses de vidéo. Non seulement il faut souvent se farcir 20 secondes de pub pour bonnes femmes qui sont à vomir mais en plus on perd beaucoup de temps et on risque de se faire embobiner. Je ne considère que les textes qui permettent un zapping rapide, et éventuellement des retour en arrière.

Concernant l’intervention du biologiste, il m’a été confirmé que je n’ai pas dit de bêtises.

Cependant, je ne suis pas en mesure de trancher le débat entre les ELISA (à visée quantitative) à et les WB avec leurs bandes spécifiques. Je le pourrai à condition d'y consacrer du temps mais cela ne serivirait à rien pour les raisons susdites et qui relèvent d'une problème d'incommunicabilité. 

Ma position est la suivante : on a le droit de ne pas faire confiance à l’ELISA de Mérieux et d’exiger un WB de All Diag mais c’est à la condition de le payer de sa poche (40,50 €) si l’ELISA est négatif et de s’en remettre à a clinique d’une part et l’interprétation du biologiste pour le WB. 

Mon interlocuteur soutient que les faux négatifs avec le Mérieux sont rares et que dans ce cas, il faut recourir à un test de dépistage équivalent. A l’évidence çà se discute mais on est bien d’accord sur le fait que l’interprétation d’un WB est délicate. 

En ce qui me concerne, je ne donnerai plus la liste des labos faisant le test allemand non pour complaire à l’intervention que je viens de relater mais pour de toutes autres raisons.

Les conditions pour obtenir cette liste étaient les suivantes : on devait s’engager moralement à me tenir au courant des résultats et à m'indiquer un minimum de données cliniques. Il s'agissait pour moi de m'instruire et de réunir des données pour me faire une opinion sur ce fameuse histoire du déni de chronicité. 

Je note par ailleurs qu’on me pose des questions tellement vagues que je n’y puis répondre. Or quand je demande un n° de téléphone pour pouvoir questionner la personne, neuf fois sur dix je n’ai plus de nouvelles. J’observe d’autre part que lorsque j’arrive à la conclusion que tel interlocuteur fait fausse route en cherchant son salut dans un choix de compléments alimentaires et que j’indique une orientation qui ne cadre pas avec les idées préconçues du demandeur, on s’efforce de contourner mon avis et de revenir à la charge.

Soyons clairs je ne demande à personne de prendre pour argent comptant ce que j’avance mais si on daigne me questionner ça implique un minimum de confiance voir d’humilité. Je ne suis pas un distributeur de renseignement presse bouton et si j'étant pas tenu d'assumer la misère du monde, je n'aspire pas à perdre mon temps. 

Pour résumer mon propos, chercher à aider les gens en les orientant de façon correcte, ça ne m’intéresse que si cela me fourni l’occasion d’apprendre quelque chose et d’acquérir un minimum d’expérience. A une ou deux exceptions près je n’ai jamais eu de nouvelles des gens à qui j’ai fourni des adresses de labo. Donc à présent j’ai décidé que je ne diffuserai plus de liste.

Mon premier cas de Lyme m’a été envoyé par mon ostéopathe qui m’a demandé de fournir à un de ses patients du magnésium ionique qui l’a amélioré. Notez qu’il avait été diagnostiqué comme fibromyalgique. Son médecin lui avait fait faire un Elisa qui est revenu négatif. Je l’ai interrogé et j’ai pu dater ce qui ressemble à une poussée d’arthrite de Lyme. L’argent colloïdal l’aggravait. Constatant des signes de vide de Yin, j’ai conseillé une formule chinoise en lui demandant de la faire avaliser par son médecin acupuncteur, il ne l’a pas fait. La formule n’a pas agi.

Sur mes conseils il s'est adressé aux spécialistes de l’hôpital de Larchet à Nice dans un service très spécialisé de maladies tropicales. Le verdict est revenu négatif. Or il était convenu que l’intéressé devait réclamer le résultat des examens à son généraliste afin que je puisse voir le dossier ne serait que pour savoir comment travaillent les spécialistes. Comme le généraliste est un peu sec, le patient l’a fuit et je me suis retrouvé comme un con.

Le patient est un religieux, j’aurais pu m’attendre à une attitude plus responsable et plus cohérente, si ce n’est tout simplement loyale. Je ne peux pas lui en vouloir et à vrai dire je me sens pas tenu de compatir envers les gens qui ne font pas un minimum d'effort. Il est exclu que j’encourage des attitudes de fuite.

Autre détail : cette personne souffrait de migraines on lui a conseiller le cobalt en oligoélément. Il m’a demandé de lui en faire ce qui me pose un problème de mise en œuvre au niveau des électrodes car il n’existe pas de barre de cobalt seulement des sortes de cristaux. J’ai donc conseillé de recourir à des Oligosols à titre d’essai. Comme ce n’est pas remboursé les choses en sont restées là.

Mon attitude est parfaitement désintéressée, je n'aspire pas à vendre quoique ce soit mais il faut malgré tout un minimum d'intérêt pour agir.

Dans ces conditions, j’abandonne et ne veut plus m’exposer à ce genre de situation.

J'aimerais faire un long commentaire des 3 articles avec citation mais je vais résumer mon propos. Comprenne qui pourra !

 
 
 

En résumé

Sur la question de l'opportunité d'un Western Blot, j'ai exposé mon point de vue. Je précise qu'il n'a jamais été dans mon intention de substituer à l'interprétation du biologiste un avis. Un labo qui a suffisamment de demandes pour faire lui-même des WB doit avoir un biologiste qualifié pour une interprétation correcte. Quelque soit la marque du test on doit ce conformer à l'avis de ce dernier.

Concernant la thèse de l'escroquerie à l'assurance, il est confirmé que Schaller a forcé les résultats de l'ELISA comment a t-elle procédé techniquement? C'est ce que j'aimerais savoir et qui me demeure une énigme. Je ne vois pas du reste comment on peut faire dire à un test automatisé ce qu'il n'est pas en mesure de dire. Donc de ce point de vue le délit d'escroquerie parait constitué étant précisé que le forçage des résultats a persisté après l'enrichissement du test de Mérieux.

Mais voilà qu'elle objecte que Mérieux l'aurait soutenue dans sa pratique. Il faudrait savoir ce que cela signifie techniquement parlant et avoir les détails. Est-ce que les débats du procès à venir nous renseigneront ? J'en doute parce que dans ce domaine les journalistes français sont nuls. Ceux qui se prétendent qualifiés en médecine se rangent toujours plus ou moins du côté du manche. Rappelons qu'une avocate inepte avait soutenu que le test allemand serait interdit en France ce qui est faux. A la question de savoir s'il est plus performant, ses adversaires répondent que l'ajout de bandes spécifiques de certaines borrelias n'est qu'un argument mercantile pour se distinguer de la concurrence. Personnellement, je ne suis pas convaincu par ce qui me parait ressembler à une simple pirouette...

Ce qui me parait le crucial tient à ceci : on peut déjà discerner que la justice est plus ou moins dépassée par la complexité de l'affaire, ce qui explique les renvois et d'après le biologiste qui m'a contacté un nouveau renvoi n'est pas exclu. On préconise une solution qui en revient toujours à donner le dernier mot à des experts qui sont toujours plus ou moins autoproclamés. Je note à ce propos que puisque j'ai été moi même expert judiciaire je sais comment ça se passe. Quand on postule on vous demande des attestations de notoriété. Dans mon cas elle ne pouvait venir que d'une clientèle au yeux de qui j'ai semblé compétent. Il est vrai que j'ai publié mais qui peut être juge de ce dont il s'agissait puisque je ne suis pas passé par la voie d'une thèse universitaire estimant qu'il n'existait pas de "patron" qualifié dans le domaine.

Bref, pour que la justice puisse rendre des jugements éclairés il faudrait qu'elle soit elle-même dotée d'un talent de sur expertise. Or elle ne peut le manifester que dans le domaine du droit.

Voici où ce situe à mon avis le vrai problème : que vaut un soit disant consensus ayant donné lieu à un protocole qui s'imposerait comme "bonne pratique" ? Là encore on constate une fois de plus que les experts dominants font la pluie et le beau temps. Ce problème est à rapprocher de la liberté de prescription d'un médecin. Théoriquement elle reste entière, or en pratique des RMO (référence médicales obligatoires) qui sont dans certains cas parfaitement discutables sont imposées. Par qui ? Apparemment par l'Assurance Maladie mais elle ne peut pas être juge et partie c'est-à-dire décider de ce qui doit se faire en tant que "bonne pratique" car elle n'a aucune autorité pour cela or elle a intérêt à limiter les frais en raisons des déficits.

Bref, en droit la liberté de prescription demeure entière mais seulement en théorie parce qu'en pratique les médecins préfèrent tirer le parapluie et se plier aux protocoles et comme on s'est accoutumé à votre dans une société de plus en plus policière, une majorité de gens aspirent à ce que des règles de plus en plus contraignantes existent. Or ne peuvent les édicter que les experts qui sont en position dominantes et ils ne peuvent acquérir de position dominante qu'en publiant et comme les revues scientifiques sont plus ou mois la coupe des labos, on connait le résultat.

Notons que si le tribunal décidait que le protocole de consensus n'est pas valide pour l'excellente raison qu'il est l'objet d'une polémique qui ne se limite pas à l'affaire schaller, l'escroquerie à l'assurance sauterait, ce qui à mon sens n'est pas souhaitable car à partir du moment où le forçage des résultat a porté sur un ELISA modifié par Mérieux à la demande de Schaller, cette dernière n'avait qu'une solution mettre les WB à la charge des patients mais visiblement, elle n'a pas respecté les règles du jeu. J'espère qu'elle sera condamné mais ça ne réglera pas pour autant le problème de la polémique. On va encore crier au complot et on n'en sortira pas.

Concernant le compérage entre Schaller et Christophe le pharmacien inventeur du Tic Tox, une avocate soutient qu'il n'y a pas eu enrichissement personnel. Le pharmacien ne s'est certes pas enrichi en envoyant des clients au labo mais il est évident que si les partenaires ne se sont pas versés de commissions, il est néanmoins clair que confrontée à des cas prétendument positifs Schaller ne pouvait que renvoyer l'ascenseur à Christophe pour son Tic Tox. Chose extraordinaire on apprend que Schaller aurait rassemblé un tiers des sérologies de Lyme pratiquées en France et elle prétend l'avoir ignoré. Vous devinez ce que j'en pense...

J'ai la preuve que Schaller a incité des patients à refaire des analyses parfaitement inutiles notamment dans le cas du religieux évoqué plus haut. Je m'explique : le résultat indiquait une infection ancienne (cicatrice sérologique), il était inutile de refaire le test 15 jours ou un mois plus tard après traitement. La thèse de l'encryptage de la bactérie est pratique qui permet de suggérer qu'en faisant sortir le loup du bois par un assaut thérapeutique, on va pouvoir objectiver quelque chose. Or rien n'est moins sûr. La seule chose à faire c'est de tester des traitements. Dans ce cas de figure, l'argent colloïdal a aggravé et on n'a pas fait ce que j'ai préconisé pour calmer une éventuelle réaction de herx. Il y a bien donc bien eu incitation à la consommation de la part du labo mais pour ce qu'il en est du fond le patient n'ayant pas collaboré je ne suis pas plus avancé quant à l'élucidation du cas en cause et çà m'a lassé !

L'affaire est emblématique mais je tiens à redire que je ne partage ni la vue des conspirationnistes ni celles des chantres de la médecine officielle qui professent que les choses sont assez simples et que Lyme se soigne bien par des antibiotiques. Mais je ne suis pas dupe, les médecins qui se sont engouffré dans le créneau occasionné par un déni excessif en s'érigeant de fait en spécialistes sont, du moins pour ceux dont on m'a parlé, des profiteurs et des exploiteurs.

Je crois devoir souligner en définitive qu'il existe un moyen de juger de l'honnêteté d'un médecin c'est de considérer qu'un thérapeute qui n'hésite pas à vous faire faire des centaines de kilomètres en pratiquant des prix plus moins prohibitifs à toutes les chances d'être à la fois malhonnête et incompétents. Je pense que dans un cas de ce genre l'attitude correcte consiste à renvoyer le demander à son généraliste avec éventuellement la suggestion d'un protocole diagnostic et de n'accepter de se charger d'un cas que si le médecin local ne s'en sort pas.

Ces médecins qui tablent sur le fait que la plupart des généralistes sont dépassés et ne les aident pas pour détourner leur clientèle à leur profit exclusifs ont des chance d'êtres avant tout des truands. Les médecins se doivent une entraide non tarifée, ça n'est pas écrit noir sur blanc dans le serment d'Hippocrate mais ça tombe sous le sens et il ne faudrait pas oublier que la médecine s'apparente à un sacerdoce ! 

La médecine est une vocation avec ses servitudes et si on n'est pas d'accord avec cette vue des choses, il ne resterait qu'une chose à faire : fonctionnariser complètement cette branche car il est anormal que des chefs de cliniques puissent recevoir leur clientèle privée avec honoraires livres dans des lieux financés par l'argent public. 

16/09/2013

De la dioxine dans les Tampax, réactions...

Il me fallait m'attendre à des réactions suite à mes remarques en marge de l'histoire des Tampax à la dioxine qui pourrait bien être un Hoax mais c'est à vérifier. Aussi dans la mesure où il existe des alternatives écolos trancher la question ne présente pas de caractère d'urgence. Il me semble plus intéressant de rappeler qu'il existe des alternatives à la pilule et qu'à ce propos on peut au moins souligner que si le Pr joyeux n'a pas toujours été bien inspiré, cela fait longtemps qu'il a sonné le tocsin :

Quoiqu'il en soit la plupart des "souris" continuent à pisser leur résidus hormonaux et nous plombent. Mais qu'importe, je m'en fous, je distille mon eau ou j'ai recours à des filtres adéquats (charbon, osmose inverse) c'est la moindre des choses. Et après moi le déluge !

Ma prestation m'a valu une réaction d'une lectrice qui parle d'injures sexistes. Elle me reproche pêle mêle de l'irrationnalité, une réaction émotionnelle, des stéréotypes généralisateurs etc... Je n'accepterai pas l'évolution normale de la société... J'ai répondu à cette dame et je ne souhaite pas polémiquer car c'est l'un des sujets sur lesquels on a tort d'avoir raison.

La vérité quand elle ne plait pas est toujours "'injurieuse" et quand on parait marcher à contre courant, il faut s'attendre à être condamné sans appel.  je tiens quand même à préciser qu'il n'y a rien d'atrabilaire dans ma réaction et que je ne souffre pas de l'état de chose actuel. Car je n'en suis pas victime, j'avais prévu bien des choses excepté le "mariage pour tous" car même au lendemain de Mai 68 c'était impensable quoique la Sorbonne ait tendu à se transformer en un véritable lupanar avec l'avènement du FHAR ce front homosexuel d'action révolutionnaire.

Je suis si peu contre l'évolution normale de la société, que s'il n'avait tenu qu'à moi et si j'avais été Zeus en personne j'aurais déclenché un déluge contre les manifestation de rue hostile à la loi Taubira. J'aurai fait une hécatombe de ces foules manipulée par la Boutin, car s'il est une chose qui me révulse c'est la dictature des monothéismes et le moralisme nataliste et inquisitoire qui en a découlé. C'est odieux au possible ces trois sectes qui veulent imposer leurs lois. Je regrette mais toute leur doctrine est anti spirituelle car basée sur la loi du sang, or je considère que tout ce qui relève des affinités de l'esprit est par nature supérieur à cette loi du sang  et même de la race dans le cas d'une religion qui se transmet par la mère !

Et j'irai jusqu'à ouvrir une parenthèse à ce propos pour dire que je considère l'adoption comme supérieure à la procréation. Cette dernière comporte un risque, celui d'avoir sur les bras un ou une handicapée ou encore d'être inondé de filles quand on préférerait un garçon. Le seul moyen de pallier à ces aléas c'est justement l'adoption, or les possibilités sont par trop limités et ce n'était pas le cas autrefois. L'erreur de John Boswell l'historien gay américain à propos de ses "unions de même sexe" est d'avoir finalement occulté derrière un fantasme de mariage homo" une institution consistant en la création de frères comme l'indique le terme grecs (adelphopoesis). C'est de ce concept de pure solidarité qu'il aurait fallu s'inspirer au lieu de cette parodie de mariage bourgeois dont on hérité les "homos" quelques années seulement après avoir voué les "hétéros" aux gémonies. Quelle bande de cons que les stratèges du milieu LGBT qui ont forcé le monde à accouché de ce "monstre" bien conçu comme toujours pour seulement faire marcher le commerce !

Maintenant si ce monstre possède l'avantage d'obliger à terme aux "'homophobes" de fermer leur sale gueule de jaloux, ça ne m'empêche pas de dire que le "mariage homo" n'est somme toute que le résultat d'une névrose sécuritaire comme double produit d'une crise économique recessionniste et de la hantise d'une nouvelle peste apparue au début des années 80. On peut "marcher avec son temps" sans en être dupe pour autant !

Que ces fléaux disparaissent comme par magie et le multipartenariat ça repart comme au lendemain de mai 68. Encore qu'il a existé bien avant dans le la fameuse révolution estudiantine. Les gays n'ont pas attendu mai 68 pour exister du moins à Paris et à Berlin. En province c'était l'enfer et ça reste l'enfer dans la France profonde et dans les banlieues. Mais à Paname comme la pullule n'existait pas encore les garçons faisaient leur premières expériences dans les bras de leurs aînés et avaient une chance d'acquérir un peu de plomb dans la cervelle. A présent des gamines d'une vulgarité crasse les détournent à 15 ans alors que c'est à peine s'ils viennent de cesser de fêter leur mère. Le retard de maturité des garçons fasse au réalisme dévastateur et dépourvu de romantisme des filles de plus en plus délurées n'est pas une légende. Je vois ça tous les jours et je me demande comment ils peuvent arriver encore à bander pour ces garces et accepter à ce point d'être "toutoufiés" mais çà les regarde. Une partie de l'humanité me demeure un profond mystère...

Bref, on peut se demander si Mai 68 a marqué un progrès. Dans le domaine "homo" je ne crois pas. Les gens bien s'envoyaient les petits télégraphistes, les livreurs se laissaient lutiner assez facilement quoique qu'il ait fallu attendre 1982 pour que la majorité sexuelle soit rabaissée à 15 ans. Mais c'est resté théorique. On nage dans l'hypocrisie. Le détournement de mineur a je crois disparu ainsi que le délit d'attentat à la pudeur remplacé par le concept à mon avis très littéraliste et fort menaçant "d'exhibition sexuelle". Le pénaliste que je suis devenu ne considère pas que les délits en question soient équivalent. l'ancien était indexé sur ce que la société acceptait à un moment donné. Le nouveau se prête à des dérives. Il suffit d'être vu la bite à la main en pissant pour être éventuellement accusé d'exhibitionnisme. La vieille jurisprudence est en danger d'être subvertie par ce littéralisme.

Mais là je viens encore d'aborder un sujet tabou en parlant de l'usage que faisaient certains citoyens des télégraphistes en s'envoyant des faux messages... C'est devenu un sujet ultra sensible et c'est la hantise de la pédophilie entièrement fabriquée en réaction à l'abaissement de la majorité sans parler à 15 ans. En 1982 comme l'affaire du Coral qui parait avoir été montée en épingle pour les besoins de la réaction essentiellement calotine. Les femmes n'ont pas joué de rôle très apparent dans la fabrication de cette hantise trop subite pour être honnête mais c'est un des sujets qui les incitent à professer que tous les hommes sont des violeurs en puissance. Merci j'en ai assez d'entendre ces refrains éculés... Un détail en passant concernant les handicapés : on souhaite leur rendre la vie facile en ouvrant dans les bâtiments publics des portes de cathédrale donnant accès à des toilettes accessibles aux chaises roulantes mais on ne s'est pas avisé que l'adoption d'un article du code portant sur une question de barbarie interdit à tout citoyen soucieux de rester en liberté de refuser toute espèce de relation sexuelle avec un handicapé parce qu'après coup il pourrait être déclaré comme incapable de consentir puisque par essence même un handicapé est un incapable en puissance. Je me rappelle qu'à l'époque où je m'occupais beaucoup de droit avoir été consulté et avoir donné le conseil de ne jamais sous aucun prétexte souscrire à ce type de relation? Surtout dans les cas d'homos ! Aussi force est de constater que l'apparente volonté de faciliter la vie des handicapés à pour contrepartie comme effet pervers d'éloigner tous ceux qui pourraient leur apporter un peu de plaisir. Il faut se rendre à l'évidence la "surprotection" qui sévit actuellement concernant les handicapés et les mineurs et les jeunes en général concourt, du fait de la hantise évoquée, à ce qu'il faut bien appeler une perte de chance. Enfin qu'on le veuille ou non, le charme d'un garçon quand on est employeur même si on n'est pas "pédé" ça joue. Je remarque du reste à ce propos que certains immigrés savent en jouer alors que les européens trop soucieux d'un souci d'intégrité sont éliminés par les effets pervers du Système. Personnellement, ça ne me contrarie pas, j'adore quand les cons qui ont une trop haute idée d'eux-mêmes se font jeter. Soyons honnêtes, il faut un minimum de savoir vivre et de séduction pour faire sa place à moins de pouvoir s'imposer par un certain génie d'ordre intellectuel et un minimum de sens de l'humour mais là ça grince nécessairement car il y a beaucoup de complexés en ce monde... Bref les femmes en faisaient trop en matière de séduction et je me réjouis de voir qu'en voulant la barre trop haut finalement beaucoup se retrouvent à leur juste place...

Bref, je vis avec mon temps mais sans être réactionnaire j'ai le sens du relativisme et je ne suis pas persuadé que le fait de beaucoup parler d'une chose ait réellement fait progressé sa cause. Mais je tiens tout de même a dire que je ne suis pas contre la "mariage homo" pour l'excellente raison que c'est toujours un plus même s'il m'est inutile.

Je pense ainsi avoir démontré que les lieux communs issus de cette perspective progressiste qui implique de continuer que aujourd'hui est forcément mieux que ne l'a été hier est pure foutaise. Des progrès il y en a. Internet en fait partie qui permet à chacun d'exister du fin fond de sa province s'il a suffisamment de talent pour émerger dans un domaine ou un autre. Donc globalement, il y a du mieux même si dans les détails on y perd forcément. exemple : les "homos" se sont rendus compte que la "visibilité" relève d'une perspective policière de l'aveu selon Michel Foucault.

féminisme.pngPour en revenir aux excès de la gent féminine, il ne fallait pas s'attendre à ce que l'on discute mes arguments. On a beau jeu de parler de généralisations. Je vois ce que je vois : dans le cas des divorces ce sont les femmes qui sont gagnantes parce qu'elles ont pour alliées des magistrates qui appliquent un tarif sans état d'âme. On me répond que les hommes répugnent à la garde des enfants. certes c'est pas leur boulot et quand il la veulent on ne la leur accorde pas et à ma connaissance elle n'est possible qu'à partir d'un certain âge enfin il est bien clair que dans ce cas de figure les femmes gagnent sur tous les tableaux, pension alimentaire, "allocs" + les subventions des amants successifs et le respect de la vie privée interdit les contrôles qui seraient de toutes façon perçus comme une atteinte au droit à un épanouissement sexuel.

Maintenant si cette inégalité là révolte mon sens de la justice, cela ne me concerne pas et ceux qui font la bêtise de s'engager dans une entreprise aussi insécurisée que le mariage ne récoltent que ce qu'ils méritent. Car le divorce pour faute s'il existe encore n'entraîne aucune conséquence dommageable. En fait il faut bien dire que c'est un contrat qui n'en est plus un puisqu'au nom du sacro saint plaisir sexuel une femme peut divorcer sans motif et même chasser le mari d'une maison qui lui appartient en propre et cela je l'ai vu à deux reprises avec comme victime un pharmacien qui s'est reconverti en vendant des huiles essentielles. Ce con voulait m'engager pour distribuer des roses aux femmes lors de leur journée nationale. Inutile de dire que je l'ai envoyé paître avec fracas ! S'il est maso cocu et content ça le regarde!

S'il est une chose qui me débecte c'est la mauvaise foi mais comment la départager de l’irrationalité. Les femmes ont un génie particulier, celui de changer brutalement les règles du jeu quand cela ne leur convient plus.

Enfin pour en finir on me renvoie vers un site que voici :

http://www.adequations.org/spip.php?article363

Et qu'y voyons nous ? Je cite :

Les rapports sociaux entre femmes et hommes sont caractérisés, selon les pays, par des inégalités plus ou moins marquées, notamment en matière de représentation politique et d’accès aux postes de décision, de niveaux de salaires et d’accès à des emplois diversifiés, de partage des fonctions dites "reproductives" (sphère domestique : soins aux enfants, repas, ménage, etc.). D’après les Nations unies, partout dans le monde, les violences à l’égard des femmes constituent une entrave majeure au développement humain et les Etats sont amenés à légiférer sur cette question.

Ce texte est typique d'une volonté d'amalgame : on se sert d'abus notoire encore pratiqués dans certains pays dit arriérés pour justifier ici chez nous d'éternelles revendications. Il ne fait aucun doute qu'il existe des abus mais est-ce pour autant une solution que d'imposer la parité dans le domaine électoral comme cela va être le cas dans la moindre  des communes. J'ai résolu de boycotter systématiquement cette imposition d'une quantité égale de femmes et d'hommes.

Mais enfin de quel droit osons nous nous mêler de ce qui ne nous regarde pas en voulant ériger notre justice supra nationale alors que nous ex chrétiens nous venons à peine de nous délivrer de cette engeance mortelle que fut la Sainte Inquisition ! Et encore, celle-ci ne cesse de renaître de ses cendres. La controverse de Valladolid à la veille de la renaissance qui visait à déterminer si les indiens étaient des hommes ou des bêtes n'est pas si vieille. A quand remonte l'abolition de l'esclavage. Si donc nous avons accompli certaines progrès il me semble qu'il est encore un peu tôt pour avoir le culot de vouloir aligner ce qui reste des anciennes sociétés traditionnelles sur nos vues étriquées !!!!!!!!!

Ne pas oublier que la propension actuelle des Occidentaux a pratiquer partout l'ingérence sur les traces de leur ancien colonialisme est un héritage maléfique du messianisme juif revu et corrigé par les sectes chrétiennes. peut-être faut-il rappeler que l'on vient de découvrir que le monothéisme juif est une invention moderne, que ce monothéisme a été précédé d'une monolatrie en tout points égale à celle des "paganismes" environnants. Le monothéisme est à la racine de tous les totalitarismes, cette théologie là conduit à tous les excès niveleurs et je le dis elle m'est devenue excécrable sans que pour autant je sois tenté par ne "néo paganisme". La mythologie c'est certes très intéressant mais c'est de la pure littérature. Enfin quoiqu'il en soit les "scènes de ménage" des dieux olympiques, leurs baisouillages multiples et divers sont tout de même plus amusants et plus drolatiques que la pruderie ambiante qui ne cesse sous des dehors soit disant libérés de renaître indéfiniment et en catimini.

Nous vivons une "nouvelle renaissance", je ne suis pas sûr qu'elle va nous conduire à des lendemains qui chantent mais il faut relire Montaigne et Rabelais c'est une littérature de circonstance malheureusement indépassable dans son genre. 

Il n'est pas démontré que les femmes puissent avoir un droit égal à faire de la politique. Si l'on manque de candidate au point qu'il faille en arriver à imposer la parité c'est que la plupart n'éprouve pas de vocations à jouer un rôle de tribun. Alors pourquoi forcer les choses car c'est au risque de nous imposer l'incompétence voir des emmerdeuses pour le plaisir !

Je ne vois pas pourquoi les hommes devraient se mettre à la puériculture et apprécier les travaux ménagers. Je précise que ce n'est pas mon problème, je n'ai jamais eu de bonniche et même si j'en avais les moyens je n'en aurais pas. Passer le balai, la serpillière ou l'aspirateur, frotter c'est un exercice physique et comme j'en manque, je ne vais pas refiler cette occasion de me dépenser à quelqu'un d'autre. Je me borne à rechercher les solutions les plus pratiques et les plus efficientes. Un père qui donne le biberon et change les couches de son fils je trouve ça touchant. J'ai donné le biberon à ma plus jeune soeur et je n'ai pas trouvé çà humiliant. Mais entre faire quelque chose par plaisir et se le voir imposé comme une tâche authentiquement masculine c'est une autre histoire. Or cette nécessité d'un partage résulte d'abord d'un esclavagisme généralisé car avec les salaires de misères actuels, il faut que l'homme et la femme travaillent à l'extérieur avec en plus des "allocs" qui sont un moyen pour l'état d'imposer son formatage, vaccinations et tuti quanti.

Alors ça va bien et il ne faudrait pas confondre les palliatifs à l'aide desquels on remédie à une situation de crise et donc à une situation anormale et abusive avec ce que l'on prône comme étant un idéal !

Je dis non non et non ! La vocation de l'homme est à l'extérieur, celle de la femme à l'intérieur. Sauf exception mais ces exceptions doivent se justifier par des talents particuliers. En matière de politique je ne connais qu'une révolutionnaire authentique : ce fut Rosa Luxembourg ! On peut bien dire qu'elle a été supérieure à ses pairs justement parce que fut une exception. Mais la politique implique parfois des révolutions les femmes qui sont hantés par des idéaux sécuritaires du fait de leur nature première de mère ne sont absolument pas qualifiées du moins à priori pour manifester l'envergure intellectuel et le recul nécessaire à tout homme d'Etat. Car pour exercer ce don dans sa plénitude il faut pour le moins être dégagé d'un minimum de contingences. Il conviendrait même à la limite de n'être pas marié.

Je rappelle que l'histoire de la Grèce et marquée par celle de deux tyrannicides par ailleurs amants Harmonius et Aristogiton quoique la norme des relations "gays" de l'époque était foncièrement inégalitaire (pédérastie).

Bref, pour tout dire j'aurais tendance, pour faire bonne mesure, à foutre dans le même sac les "hommes à femmes" (souvent traîtres à leur race) et les femmes en matière de politique. Du moins en ce qui concerne la conduite d'un Etat. Au niveau local, c'est un peu différent : on a parfois besoin de réalisme et de sens concret pour la gestion des "collectivités locales".

Bref, je ne peux que frémir quand je constate qu'on se sert de certains abus notoires, notamment en pays islamisés, pour faire progresser et justifier certaines ambitions locales au point de continuer à vouloir nous persuader que l'Europe est toujours un enfer pour les femmes. Il faut arrêter. je ne pense pas qu'elles ont mérité le droit de vote du fait qu'elle ont fait tourner la boutique pendant que les maris ou fiancés étaient au front mais elles l'on ce droit. Que leur manque t-il ?

Les inégalités de salaires ? Je ne sache point qu'à échelon égal dans l'administration, il y aurait inégalité de salaire. En revanche il existe un concurrence naturelle entre les sexes encore faut-il préciser que les mecs ne se font pas de cadeau entre eux. Alors où est le problème. Si on a permis aux femmes d'accéder à certains travaux c'est bien avec l'arrière pensée de les exploiter. On ne leur a pas permis de travailler pour les libérer mais au contraire pour en faire des consommatrices. Et elles ont marché dans la combine. Alors je regrette mais la situation est dure pour tout le monde et il n'y a pas lieu d'adhérer aux plaintes.

Enfin on veut absolument nous convaincre que s'il existe bien des différences, elles sont malgré tout susceptible d'être traitées également. Je regrette c''est absurde. La notion d'égalité est quantitative. Alors dans cette perspective la différence ne peut se mesure qu'en terme d'inégalité avec, et c'est très aléatoire, une supériorité sous un certain rapport et une infériorité sous un autre. Or si l'on se base sur un constat physiologique, la supériorité du mâle est très relative. Sur le plan physique elle reste théorique et est battue en brèche et rendue inutile par nos machines. Sur le plan moral, je ne suis pas sur que les hommes soient mieux lotis que les femmes. Les hommes sont très sensible au sentiment de l'honneur. Je regrette mais ce n'est pas le cas des femmes du moins en général. Elle accommodent leur morale à leur propre subjectivité tandis que nous sommes naturellement assez "psycho rigides" ce qui comporte pas mal d'inconvénients en terme de sentiment de culpabilité. Nous trouvons assez normal de rendre des comptes à la société, les femmes non, je constate qu'elles s'y soustraient assez volontiers.  

Alors je pose la question qu'est ce qui manque encore au droit des femmes ici en France et en Europe ? On m'objecte qu'elle ont de petites retraites du fait de carrière discontinues. Mais ces carrières à trous ne sont pas exclusives des femmes... Enfin je note que puisque les congés maternités dus aux femmes sont un épouvantail pour certaines carrières on s'est trouvé dans le cas d'accorder aux hommes un "congé paternité" alors qu'ils n'avaient rien demandé et cela rien que pour ôter aux femmes un aléas contre productif. Quand on en arrive à ajouter aux soucis des patrons pour égaliser les chances de chaque sexe, rien ne va plus. On nage dans l'absurdité alors qu'il faudrait hausser les salaires et bannir les aides à la procréation ce qui nous permettrait du même coup de cesser d'être colonisé par toutes la misère du monde car avec l'Europe après les retombées de la décolonisation voici la horde des parasites venus d'états sous-développés économiquement et en proie à beaucoup de corruption. 

Bref quand on veut discuter d'un sujet, il ne faut pas l'envisager avec l'esprit partisan du petit côté de la lorgnette. La norme je le répète est que la femme est faite pour enfanter et garder le foyer et que si ceci peut souffrir des exceptions, mais outre que les exceptions ont toujours pour fonction de confirmer la règle, il ne faut pas tout mélanger. Des régimes différents ont existé et existent encore comme la polyandrie. Cela fonctionne mais rêver d'un matriarcat universel comme devant être le sort final de l'humanité merci bien. Le sinistre connard qui a professé que la femme est l'avenir de l'homme ne croyait pas si bien dire. Grâce aux pesticides, aux rejets des résidus de pilule contraceptive cette ère.

Enfin si la situation est devenue critique, je dois à la vérité de dire que loin de refuser de marcher avec mon temps. Je constate que puisque l'homosexualité n'est plus criminalisée et qu'elle a droit au "'mariage" c'est la reconnaissance implicite que l'on peut se passer des femmes sauf pour faire des enfants. Mais comme il suffit d'un peu de temps pour lever le tabou de la procréation médicale assistée même les inconvénients du maternisme traditionnel pourront être contournés. Et puisque mon interlocutrice me fait implicitement commandement de considérer l'évolution de la société comme "normale" comme la PMA et le recours aux "mères porteuses" finira par entrer dans les moeurs (sans pour autant mettre un terme au maternage ordinaire), je m'empresse de dire qu'en fait rien ne va vraiment changer !

Le féminisme des débuts considérait le mariage comme une forme de "prostitution bourgeoise" alors si c'est le cas, en quoi lla PMA et le recours aux mères porteuses serait-elle plus malsaine ? On peut mettre ce que l'on veut dans un contrat et si cela peut paraître sordide, il faudra peut-être en passer par là pour revaloriser la notion de famille qui n'a à mes yeux de sens qu'en tant que famille étendue (non prédatrice) ce qui n'a rien à voir avec les familles biparentales qui se tuent au boulot et qui sont la norme actuelle.

Maintenant je ne me prononce pas ni contre car le problème du merchandising de la femme en tant que mère porteuse éventuelle s'enracine dans la pauvreté ambiante. Or que fait-on pour qu'elle cesse. Quelles dispositions a t-on prise pour éradiquer les paradis fiscaux et pour endiguer les importations venant des pays où le salariat ne coûte presque rien. Vouloir moraliser certains secteurs de la société sans avoir le courage de s'attaquer aux causes lointaines des dérives c'est entuber une fois de plus le monde par des discours à côté de la plaque.

Une seule chose à vrai dire m'inquiète : le féminisme revanchard s'accompagne d'un progrès à savoir la décriminalisation de l'homosexualité mais combien de temps ça va durer ? La logique implique à terme de considérer que selon les vues actuelles du féminisme l'homosexualité exclusive a pour conséquence de néantiser complètement les femmes. Les féministes ont toléré les "pédés" tant qu'elles ont cru qu'ils pouvaient être des alliés mais a supposer qu'une majorité de mecs décident qu'après tout les bonnes femmes les emmerdent, que va t-il se passer ? Or cette possibilité est la seule issue pour se débarrasser de l'emprise des revendications illégitimes et systématiques de ces femmes qui sont remontées contre les hommes. Vous nous faites chier ! Ok ! On ne vous veut pas de mal, on ne va pas vous faire la guerre mais allez vous faire foutre : débrouillez vous avec vos consoeurs ou prenez des godes ? Vous voulez des postes de responsabilités : Ok pas de problème mais on vous demande d'avoir des comportements impartiaux et virils et on vous engage même à faire la guerre à ces hommes qui agissent par en dessous avec ces moyens pervers dont les femmes se sont fait une spécialité. A ce propos il suffit d'observer comment les choses se passent dans le milieu du travail hospitalier où les hommes finissent pas être en minorité. C'est parfois et assez souvent l'enfer ! Il faut voir les saloperies qu'elles se font entre elles et cela du bas au haut de l'échelle, avec heureusement, il est vrai des exceptions. Je n'ai pas de problèmes avec les femmes quand elles ont un comportement rationnel mais c'est très rare, or il est tout-à-fait possible de marier les qualités féminines de conciliation et masculines de rigueur. Qualités hélas de moins en moins répandues car j'observe qu'en règle assez générales les hommes sont assez dégénérés et pourquoi échapperaient-ils à la loi de l'entropie ? Il faut donc bien distinguer dans mon discours l'homme comme tel qui est assez "théorique" et qui reste à un idéal à atteindre avec l'homme de la rue dont une majorité se distinguent de moins en moins des femmes. 

Pour ce qui concerne cette possibilité d'échapper à un véritable dilemme que constitue la culture des amitiés masculines (avec ou sans sexe et on s'en faut car ce qui est précieux c'est pas le cul mais la loyauté !), je m'attends à un revirement et en général quand je me livre à ce genre de "prophétie" ça arrive avec cinq à dix ans de décalage. En fait de même si un nombre suffisant de mecs peuvent suffire à fermer un cercle, une seule femme suffit pour provoquer une rupture. Et si la figure s'entend au propre comme sujet de réflexion purement symbolique, nul ne saurait contester que cela correspond à un "sens figuré" des plus fréquent.

Leur seule puissance réside là car il n'y a pas de supériorité à héberger la vie car il faut être deux pour provoquer le phénomène. Que nous décidions d'ignorer les remontrances et les revendications et c'en est terminé de la révolte. Du reste beaucoup de femmes se plaignent qu'il n'y a plus de mecs. Evidemment à force de les faire chier avec des exigences d'un autre monde, ils vont voir ailleurs. Si les hommes sont des fauves, il n'apprécient pas la violence gratuite et préfèrent rompre le combat et aller faire leur sieste ailleurs.

Mon interlocutrice a terminé son épître en se demandant si elle ne devait pas remettre en cause mon objectivité dans d'autre domaine que celui dont on vient de parler. Ma foi mes prestations en matière de médecine sont gratuites et sans engagement. Je ne vais certainement pas me faire chier à vouloir convaincre mon lectorat de choses qui me paraissent évidente. Je soupçonne derrière cette menace voilée de m'ôter tout crédit une sorte de chantage affectif" auquel je suis, il faut le souligner, totalement imperméable. j'ai acquis un certain nombre de certitude et ce n'est pas à mon âge qu'on m'en fera changer.

La médecine comportant un volet d'hygiène publique, un minimum de considérations sociologiques est nécessaire au maintien de la bonne santé ambiante. Que les conclusions de cette sociologie aille à l'encontre des désirs des femmes, je m'en tape et je répète que je fais une place au exceptions. Et j'ajoute que ce que je déplore ce n'est pas tant que les femmes soient devenues ce qu'elles sont mais que beaucoup d'hommes et de jeunes en particuliers soient devenus très "efféminés" sans pour autant être "pédés" même s'ils en ont souvent les apparences vu que ce sont des couturiers gays qui font la mode. Qu'ils le soient souvent devenus sans avoir acquis l'immunité que procure un certain état "spirituel" qui protège des pièges de la gent féminine est certes fort regrettable mais tant pis pour eux ! Bien évidemment, les gays qui s'imaginent que le nec le plus ultra c'est de proclamer leur "auto réversibilité" n'ont évidemment rien compris à la pièce et auraient grand besoin de retourner étudier ces "humanités" dont l'éducation moderne les prive.  Sans doute faut-il remonter assez loin dans le temps pour trouver des repères fiables car déjà dans le fameux Symposium de Platon Socrate fait intervenir une certaine prêtresse arcadienne, la fameuse Diotime cette "extra terrestre" sortie de nulle part. Bref le vert était dans le fruit depuis bien longtemps déjà... 

Un de mes prochains post sera pour critiquer l'ouvrage d'un universitaire belge qui veut absolument que l'homosexualité soit génétique. J'ai découvert l'existence de ce bouquin qui renoue avec une tradition que l'on croyait oubliée depuis l'eugénisme hitlérien mais qui refait surface comme l'un des sous marins de la fausse intellectualité américaine. Cela relève de la médecine puisqu'on prétend qu'il s'agit de biologie. Mais il y aurait tellement de choses à dire que je ne sais trop comment aborder ce vaste sujet. Mais qu'importe, rien, ne presse mais il faudra consacrer quelque lignes à cette vieilles lune que l'on croyait morte...

Bon enfin, si mon propos déplaît on est libre de se désabonner ou de déserter ce blog. Il tend à devenir un peu trop populaire si j'en juge par le nombre des abonnés qui s'inscrivent chaque semaine, l'email de ma soeur servant de repère pour distinguer les nouveaux arrivants. Quant on possède un Saturne dominant en opposition à une Lune, il faut veiller à limiter son succès en évitant toute espèce de démagogie, laquelle n'apporte guère que des inconvénients en suscitant des malentendus. Je ne suis pas populiste, je suis élitiste et je considère la démocratie comme un "piège à cons". Maintenant je n'ai rien à proposer à la place, ça reste vivable moyennant la liberté d'opinion sauf la non reconnaissance du féminisme ne saurait être une "opinion". A défaut d'harmonie je suis pour l'appartheid, c'est-à-dire un minimum de développement séparé permettant à chacun de garder son âme. L'uniformisme et l'égalisation par le bas ne me convient pas ! 

En résumé je m'élève contre la prétention systématique à vouloir l'égalité pour toutes les femmes. Mon interlocutrice me reproche du reste d'être aussi injurieux à l'égard des hommes. L'injure mise à part, en vérité je ne crois pas du tout à l'égalité, les hommes ne sont pas en soi supérieurs aussi doivent faire leurs preuves pour être admis à certains postes. Je rappelle que si la Beauvoir s'est trompée en disant qu'on ne naît pas femme on le devient, la formule s'applique, comme l'a bien vu Elisabeth Badinter aux garçons à qui on demande beaucoup. la société actuelle leur demande du reste de moins en moins et leur permet certaines élégances autrefois proscrites, le piège ce serait justement de croire que parme qu'il leur est désormais permis d'être plus ou moins "pédés", il seraient "libérés". En réalité pendant que les garçons s'amusent, les féministes conquiert le terrain. Du reste il suffit d'observer comment les maghrébines se libèrent de la tutelle de leurs frères : elles s'investissent en particulier dans les milieux hospitaliers pour conquérir leur indépendance en tant qu'aide soignantes au minimum pendant que leur gros benêts de frères, élevés comme des petits princes en sont réduits, à trafiquer au risque de la prison ou d'une balle perdue. Et ces européens qui se marient avec des musulmanes en se les imaginant soumises risquent de se réveiller mais un peu tard. Enfin je ne crois pas que les musulmanes aient besoin du secours de leur aînées du MLF, il faut se rappeler que les harems communiquaient par les terrasses. Bref on n'est pas sorti de l'auberge mais à tout prendre je préfère encore ces africaines qui savent élever leurs gosses et qu'un bout de chiffon coloré habille aux nouvelles amazones en particulier quand elles se conjuguent à la française car passé la frontière les choses ne sont pas si dramatiques. Les italiennes ont encore une élégance innée et une joie de vivre et en fait de féminisme c'est d'abord des mijaurées françaises qui posent de sérieux problème. La France est malheureusement devenue la caisse de résonance du pire !  

Personne ne dispose de droit acquis à ceci ou à cela. Je n'entends pas réduire les femmes à garder la maison et les enfants mais en revanche j'affirme qu'avant de pouvoir prétendre à gérer des affaires publiques, il faudrait peut-être commencer par savoir tenir un ménage et un budget. Toujours les déformations réductrices. Est-ce que j'ai dit quelque part que les femmes n'avaient pas droit à faire du commerce et des affaires. Au contraire, je reconnais que dans ce domaine elles sont sans doute plus douées et plus diplomate que je ne puis l'être, alors il ne faut pas me faire dire ce que je n'ai pas dit. Un monde où il n'y aurait que des mères de famille d'un côté et des travailleurs de l'autre serait bien triste. Ce qui m'est insupportable c'est l'imposition de la mixité à tout crin et la disparition des espaces purement masculins. Oui c'est INTOLERABLE et INSUPPORTABLE.

A ce propos il est remarquable d'avoir à considérer que dans la région où je vis il existait une institution très particulière. Les "cercles paysans". Des lieux purement masculins où les hommes jouaient aux cartes pendant que les femmes étaient à la messe. Il n'avaient le droit de boire de vin qu'à partir de midi et il disposaient d'un espace inviolable pour discuter de leurs affaires en tant que cultivateurs ou chasseurs. Bien sûr cela ne correspond plus à aucun besoin actuel et ces derniers vestiges de non mixité sont en train de disparaître. Il est vrai que ce ne sera pas une grosse perte car il ne s'y passait plus rien de palpitant. C'est pas un truc très alléchant pour un "intello" qui n'a que faire des discussions de café" du commerce. Mais bon ça ressemblait un peu aux clubs anglais où s'élaborait la politique de la nation. Concernant l'Inde, le percement du canal de Suez a été une catastrophe et a permis aux femmes anglaise de venir se mêler de la gestion de ce continent avec pour effet d'inciter les colons qui vivaient volontiers avec des femmes du cru à prendre leurs distance.

Il n'y a pas à dire de quelque côté que l'on se tourne c'est partout la Bérézina partout les femmes veulent se mêler de faire leur police. Il leur arrivait de jouer un rôle consistant à calmer le jeu dans les combats de coqs voilà qu'à présent au lieu d'exercer un rôle pacificateur, elles préfèrent y participer plus ou moins directement. Les exceptions existent malheureusement elles sont rares. Quand aux copies, à tout prendre je préfère les originaux et les ramener à la raison pose moins de problème que de calmer certaines prétentions des nouvelles amazones revanchardes.

Bref et en résumé qu'une femme se plaigne d'une discrimination injustifiée, s'il est en mon pouvoir de lui venir en aide et si elle possède les qualités pour revendiquer chose je le ferai mais il ne saurais être question d'adhérer en bloc au procès généralisé des féministes consistant à répéter jusqu'à nous en faire péter les tympans qu'il n'y a pas assez d'égalité. Je note que quand je pose la question de savoir pourquoi on a d'excellentes musiciennes et des bonnes pédagogues, on recherche vainement des compositrices ayant percé, quand je demande qu'on me cite une philosophe authentique, j'attends toujours des réponses. La dernière question je l'ai posée à un ami prof de philo dans une école privée bretonne. Cela fait des années qu'il sèche... Maintenant compte tenu que la nouvelle philo c'est l'oeuvre des BHV et des "Finecrote" et autres zèbres ultra politisés, il ne devrait tout de même pas être si difficile de dépasser ce niveau d'assez colossale nullité... Mais enfin on ne demande pas non plus aux femmes d'être des héros quand nous tous sommes condamnés à résister par l'individualisme. On leur demande simplement de cesser de nous les casser avec des exigences hors de saison. Enfin au lieu de revendiquer je constate que certaines travaillent sur le terrain à rechercher des solutions de développement durables. Ca c'est intéressant mais les mobilisations égalitaristes, basta on en a assez !

Ce qui est exaspérant au possible c'est ce sempiternel discours qui en raison d'une sorte de "colonisation" ancestrale tend à vouloir justifier toutes les licences. Nous n'allons pas payer indéfiniment les abus de nos ancêtres, DESOLE IL Y A PRESCRIPTION !

Une juste appréciation des choses est un facteur déterminant de la bonne santé ambiante !

Dernière nouvelle : vous ne pouvez plus accéder au forum Doctossimo sans devoir vous farcir plusieurs minutes de pub incontournable. Des pubs majoritairement à l'adresse des "bonne femmes", là je craque trop c'est trop ! Ce même jour un copain m'a convié à écouter sur RTL une émission en direct. Impossible d'accéder au "direct". Là encore je suis tombé sur une pub de merde avec une conne maniant un fer à repasser ou je ne sais quoi. Qu'est-ce que j'en ai à foutre des "fers à repasser" mes chemises elles se repassent toute seule sur mon torse.

Vraiment là j'en ai marre ! L'envahissement de ce déluge de "féminitude" est un cancer invasif, là ce que je viens de noter, cette offensive brutale de la "pub". Que les féministes commencent par lutter contre ce déluge mercantile et après on recausera de leurs problèmes si problème il y a !

Bref, je refuse de mâcher mes mots. Il n'est pas possible de transiger avec cette subversion. Combien de temps faudra t-il répéter que l'on n'a pas permis aux femmes de travailler pour se libérer mais pour consommer et on est noyé sous la pub pour des chiffons des ustensiles ménagers. Vraiment ras le bol !

Il faut le dire sans ambages : la seule révolution efficace pour mettre un terme à cette prolifération ce serait qu'une majorité de mecs deviennent "pédés" ! D'abord ça ferait du bien à la planète parce que ça ferait moins de naissance, moins de surconsommation et moins de pollution.

Mais on va peut être arriver au même résultat par un processus beaucoup plus dramatique, à savoir le déclenchement d'une 3ème guerre mondiale et avec les menaces pesant sur la Syrie et la volonté de prendre de vitesse le processus de désarmement initié par la Russie, c'est bien partie ! 

Le CREON comme dépistage du cancer ?

CREON.jpgOn m'a demandé mon avis sur cet article :

http://www.alternativesante.fr/le-depistage-detecte-des-m...

Je peux répondre en précisant que je n'ai pas la science infuse et que le problème du cancer comporte encore trop d'inconnue pour que l'on puisse s'avancer avec certitude. Voici la réponse que j'ai cru devoir faire :

J'ai vu le post dont vous parlez. je croyais du reste que le CREON était passé sous ordonnance. Je n'ai pas d'avis tranché sur la question. Le CREON n'est pas exactement la même chose que le CARZODELAN. Le raisonnement est logique en soi : s'il y a destruction massive de cellules cancéreuses, cela produit une intoxication du fait d'une élimination qu'il faut résorber mais je crains que les choses ne soient pas aussi simples dans la réalité et qu'il soit difficile d’interpréter ce test.

Il faut distinguer deux choses : les risques liés à l'emploi d'enzymes pancréatiques, question soulevée par le Pr Joyeux à propos de son ex ami Seignalet mais NON DOCUMENTEE. La thèse de Joyeux est que Seignalet serait mort d'un cancer du pancréas somme résultat d'un abus de WOBENZYME un complexe d'enzyme plus complet que le CREON et utilisable également par voie orale.

Il existe d'autre part d'autres moyens plus objectifs de diagnostiquer un terrain cancéreux. Le test d'Heitan Lagarde par exemple. Les enzymes peuvent être une partie de la solution mais j'ai tendance à récuser la procédure proposée comme test de cancérose. Et de toutes façons en cas de doute il faudra en passer par d'autres méthodes pour conformer un diagnostic.

Enfin je ne vois pas l'intérêt de prôner un médicament dont la version de l'article que j'ai reçu par correspondance pointe l'inconvénient de la présence d'additifs parfaitement indésirables si ce produit doit être pris sur une longue période.

Je ne suis pas en mesure de faire mais je préconise que les gens qui ont l'occasion de croiser le Pr Joyeux devraient se gendarmer pour le contraindre de s'expliquer quand à sa thèse selon laquelle l'abus d'enzymes pancréatiques serait susceptible de provoquer un cancer du pancréas. C'est là qu'est le premier problème à résoudre, après on avisera. Mais ce Pr profite de son audience pour balancer dans la nature des déclarations qui posent plus de problèmes qu'elles n'en peuvent résoudre et je ne puis nourir une grande estime pour de tels personnage, surtout quand il font la publicité d'une marmite onéreuse vendue par la copine de leur bonne femme. Ce genre de copinage moi ça me saoule ! Notez en passant que le personnage qui m'avait demandé compte de mon attitude n'est pas revenu à la charge... Je n'en ai plus de nouvelles !

18:02 Publié dans Cancer, Enzymes | Lien permanent | Commentaires (0)

15/09/2013

De la dioxine dans les Tampax ? Quelques réflexions aigres et malsonnantes mais véridiques...

tampaxcompaksuperplus_1868.jpgAlternative Santé publie un article ravageur : les Tampax et autres tampons hygiéniques contiendraient des toxiques et en particulier de la dioxine. Vrai ou faux je n'en sais rien ! Enfin pour une fois le site ne renvoie nullement à la boutique maison pour vendre sa propre salade et en l’occurrence des tampons en coton sans OGM.

Voir : http://www.alternativesante.fr/coupdegueule/les-tampax-ar...

Je ne me prononce pas sur cette alarme. Je me contenterai de faire remarquer que ceci compense cela. Les femmes avec leurs résidus de pillules empoisonnent la flotte que nous buvons. Les stations d'épuration sont incapables de nous débarrasser de cette immonde saloperie. Résultat les poisons deviennent hermaphrodites et les hommes se féminisent. Cela + ce féminisme de merde qui tend à criminaliser systématiquement toutes les "valeurs masculines" çà commence par bien faire !

Un voisin m'a raconté que la Vachelot, cette grosse truie qui a voulu nous fourguer son vaccin H1N1  se serait marrée en annonçant que durant le dernier siècle le pénis des hommes aurait raccourci de 2 cm. J'ignore si on a eu le souci de se livrer à des statistiques sérieuses sur la longueur moyenne de nos "bites" en 100 ans mais en tout état de cause cette provocation est insupportable. Je suis heureux de ne pas avoir de télé, cela fait au moins la centième fois que des âmes charitables m'en propose une : je refuse systématiquement car je n'ai pas envie de me faire insulter à domicile par les salopard(e)s et les clowns tragiques qui nous gouvernent.

Pour en revenir à la contraception : dussé-je choquer mon lectorat féminin, franchement je dois dire que lorsque j'apprends que la pillule de 3ème génération provoque des thromboses, j'aurais plutôt envie de m'en réjouir. Même chose lorsque j'apprends qu'elle nuit à la libido car qu'est-ce que ça serait si ce n'était pas le cas ?

Il faut bien dire que nous autres les mecs nous payons au prix fort la soit disante "libération des femmes". Non seulement, elles sont partout se mêlent de tout sans toujours avoir les compétences nécessaires. Notez que 60 % des juges sont des femmes.

Voir : http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/06/07/la-femin...

Faut-il regretter qu'elles n'atteignent pas les plus hauts postes ? En attendant, dans les affaires de divorce les mecs trinquent. Mais par chance, j'ai eu l'intelligence de demeurer célibataire et je vais jusqu'à dire qu'au train où vont les choses. Etre "pédé" sera bientôt une sauvegarde. Sauf que les "pédés" ayant travaillé à la libération des femmes afin d'avoir un alibi en faveur de leur propre revendication, ça se retourne contre eux. Il leur faudra donc revenir à certaine valeurs traditionnelles et accomplir une certaine matanoïa, bien évidemment on est loin du compte !

Qui donc se trouve avantagé par la nouvelle donne du "mariage "homo". Ce sont bien entendu les ex gouines rouges du MLF !

martel-rose-noir.gifComme il faut bien se distraire de la médecine, je pratique des lectures trés variées pour me changer les idées. Je viens de lire le livre de Frédéric Martel, Le rose et le noir, les homosexuels en France depuis 1968. C'est une vieillerie parue en 1996. Si cela vous intéresse prenez l'édition de poche (collection Points) car pour environ 5€ d'occase sur Priceminiter elle comporte une réponse aux critiques car ce livre à provoqué la colère des militants gays car l'auteur à dénoncé le déni du Sida pratiqué par le célèbre Gay Pied Hebdo en faveur des tenanciers de saunas de de backrooms...

A propos de Sida je rappelle que j'ai consacré une note à la forme actuelle de ce déni :

Voir http://silicium.blogspirit.com/sida/

Ce refus du déni actuel m'a valu une intervention très érudite à laquelle je n'ai pas cédé. Je me base sur le bon sens : à partir du moment où les trithérapies avec ajout d'une antiprotéase sont arrivées sur le marché on a constaté une chronicisation de la maladie, preuve qu'il s'agit bien d'une attaque virale. Et si ce n'est pas l'idéal en matière de thérapie, c'est mieux que l'AZT en dépit des redoutables effets secondaires. 

Pour en revenir au livre, très copieux et très intelligent de Martel, envers qui j'entends professer une grande estime pour avoir dénoncé les dérives d'un milieu présentant des côtés assez exécrables, il n'est pas intéressant uniquement pour ce qui concerne la partie historique et très française du déni qui persiste, il montre que dans l'ensemble des revendications si le livre est axé par son titre sur les "homos" c'est encore le rôle excessivement hystérique de certaines femmes qui me semble l'élément le plus inquiétant.

Pour en revenir au point de départ de cette note, je tiens à préciser que puisque l'on apprécie ce blog pour le franc parler qui le caractérise, je tiens à souligner, que cela plaise ou non, que je suis totalement allergique aux revendications égalitaires des femmes. Tout simplement cela n'a pas de sens. Personne ne soutiendra qu'un chien est un chat et vice versa. Il n'y a pas d'égalité qui tienne et l'intérêt réside justement dans les différences et ces différences ne sont pas une raison pour martyriser les femmes. Quel intérêt ? En revanche quand elles dérapent on a le droit de les remettre à leur place.

Force est de constater qu'hormis quelques rares femmes de ma génération, celles qui appartiennent aux générations dites montantes sont plus ou moins infréquentables. Certes il y a des victimes, des femmes battues mais elle le sont surtout par des alcooliques et c'est pas une raison pour mettre tous les hommes dans le même sac. Enfin quand aux revendications en matière de droit je me demande ce qui leur manque encore. D'autant plus que quand elles haussent la voix, la majorité de mes collègues sont culpabilisés et se taisent. Mais ce n'est pas mon cas !

Bref, si danger de toxicité il y a avec les Tampax, je le signale à toutes fins utiles. Maintenant si c'est vrai n'attendez pas que je verse des larmes sur le sort des femmes. Elles revendiquent l'égalité mais depuis qu'elles ont toutes latitude de pratiquer les activités qui leur agrée où sont les compositrices de talent, où sont les véritables philosophes. Ah oui on a des romancières en pagaille mais à ma connaissance le niveau du roman, qui n'était déjà pas si brillant car c'est un genre mineur, a singulièrement chuté depuis la parution d'une certaine "comédie humaine"...

Maintenant, il faudrait peut-être rappeler pourquoi dans toutes les sociétés qui se respectent on a mis des limites au pouvoir des femmes : la réponse se trouve dans le mythe de Tirésias. ce personnage de la tradition grecque est censé avoir connu des existences en tant qu'homme et en tant que femmes. Les Grecs qui, comme chacun sait ont été des pionniers en matière de sexologie, lui ont demandé s'il existait une différence entre a qualité de jouissance sexuelle des sexes en présence. La réponse a été que, symboliquement parlant, les femmes jouissent 9 fois plus que les hommes. En fait, c'est pire que cela car lorsqu'elles sont en parfait état de marche leurs orgasme sont non seulement volcaniques mais reproductibles sans limitation et surtout sans fatigue.

Que l'on se rassure : je ne suis nullement jaloux. La perspective d'atteindre à de telles performances ne m'enchante pas du tout. J'y vois plutôt un "enfer" aussi je préfère la maîtrise d'une situation nettement moins favorables avec toutes les "compensations" que cela devrait impliquer. Je laisse le fantasme de ce volcanisme à cette génération de "pédés" qui se proclame volontiers auto-reverse car dans la vie il faut choisir. Où bien l'on assume une position qui s'apparente à un "magistère" et ça implique des sacrifices où on opte pour la bagatelles. Ceci dit il n'y a pas que les jeune "auto-reverses" à rêver d'égaler les femmes, il y a surtout de ces "beaufs" des plus abjects quant à leur vulgarité et qui lorsqu'ils sont saouls ne trouvent rien de plus intelligent que de singer les bonnes femmes et de se travestir allant jusqu'à dérailler quand les circonstances d'y prêtent. Et ça c'est l'horreur car ces détraqués sont aussi des "hommes à femmes" et comme tels des traîtres en puissance à la cause masculine. Et cette engeance est bien la pire des choses qui existe sur cette planète. ce n'est pas tant contre les femmes qu'il faudrait sévir mais bien contre ces hommes prêts à toutes les flatteries et- à toutes les trahisons du fait de leur "vaginolatrie". Ce sont eux nos pires ennemis ! A la limite je rejoindrait volontiers certaines féministes quand à leurs velléités de castration. A la condition qu'elle demeure sélective ce qui hélas est loin d'être le cas. Or à les entendre tous les hommes seraient des "violeurs"... Je suis désolé mais les femmes surtout mal embouchées ça ne me fait pas bander ! 

Je ne vous fais pas de dessin : si on laissait faire les femmes aurait tôt fait de transformer cette planète en super bordel. Il suffit de regarder autour de soi comment se comportent certaine veuves. Les femmes enterraient volontiers les hommes à présent qu'elles revendiquent des droits égaux au travail, elle subissent le stress qui nous était réservé, elles fument comme des pompiers et si elles étaient relativement préservées des maladies cardio-vasculaires c'est en train de changer. Faut-il s'apitoyer ? Non sûrement pas ! Je dirai même que si tant est que la nature essaie de réparer les déréglements humains, aussi je trouve par moment qu'elle ne va pas assez vite !

12/09/2013

DICTIONNAIRE THÉRAPEUTIQUE DES MINÉRAUX ET CRISTAUX

Dictionnaire.jpgUn nouveau dictionnaire de lithothérapie vient de paraître sous la plume d'un certain Louis Adamant qui s'intitule :

Dictionnaire thérapeutique des minéraux et cristaux, Des Anciens aux modernes, de l'Orient à l'Occident.

Cet ouvrage de 512 pages contient plus de 500 photographies et il comporte les nouvelles pièces récemment proposées par les marchands dont Minerales do Brasil.

Voici la présentation de la 4ème de couverture avec mes commentaires :

Ce nouveau Dictionnaire de lithothérapie a pour objectif de rassembler les informations sur les pierres et les cristaux en puisant à toutes les sources gréco-latines, médiévales, de la Renaissance, ainsi que celles de la médecine anthroposophique, de la médecine ayurvédique, la médecine traditionnelle chinoise et enfin aux données scientifiques modernes (techniques homéopathiques et lithothérapie déchélatrice).

Marbode_1539_t.jpgC'est là quelque chose de très nouveau car personne ne cite ses sources. Sauf dans quelques ouvrages déjà anciens où elles sont très limitées. Cet ouvrage rassemble donc la documentation de tout ce qui pouvait être rassemblé sur le sujet et comporte de nombreuses et parfois assez longues citations.

Les informations étoffées et documentées sur les pierres de Provence constituent un apport neuf et original dans l’histoire de la lithothérapie.

Cette source est constituée par un assez long article d'un certain J. Granier paru en 1992 dans une revue régionaliste qui s'est avéré être une mine de renseignements très précieuses sur des pratiques qui ont perduré jusqu'au début du siècle dernier. Il est intéressnat notamment pour la question des fossiles.

Bien évidemment ce sont les minéraux les plus anciennement utilisés qui bénéficient des notices les plus fournies.



Concretion chine.jpgPas toujours : les "Bogis" et autres pierres vendues par couples comporte plus d'une dizaine de page de documentation...

Divers textes d’accompagnement, évoquent les diverses sources, les problèmes posés par les différentes pratiques relevant de la lithothérapie (port en contact avec la peau, élixirs, formes galéniques relevant de l’homéopathie etc.), la question des chakras et des couleurs associées.

Concernant les chakras par exemple : la genèse de la distribution actuelle est largement détaillée. Une annexe comporte 16 pages de revue chronologique de la littérature existante avec un chapitre sur les pierres bibliques, la principale source d'inspiration d'Hildegarde de Bingen. 

 

chakrastibet1.jpg

Une division est réservée aux éléments chimiques (oligothérapie) et l’ouvrage s’achève par un index à vocation thérapeutique très précieux (sans préconiser pour autant une auto-médication qui pourrait s’avérer fatale en cas de maladie grave).

Là encore il s'agit d'une synthèse des données existantes.

Le but de l’ouvrage consiste à démontrer que l’usage des minéraux a sa place dans les thérapies alternatives car on ne peut pas tenir pour nulles et non avenues les traditions concordantes à cet égard.

Malheureusement, si l'auteur a recensé les spécialités pharmaceutiques existantes (Boiron, Weleda) celles-ci sont probablement condamnées à disparaître d'ici deux ans à cause d'une directive européenne datant de 20 ans qui ordonne la révision de chaque marché national avec obligation pour chaque laboratoire de soumettre un dossier pour chaque remède commercialisé ! Or il y a peu de bibliographie pour la lithothérapie...

Il s’agit donc d’un ouvrage avant tout « culturel » destiné à toute personne, particulier ou médecin, désireux d’embrasser, autant que faire se peut, la totalité du champ de la lithothérapie.

512 pages, format 16*24, cartonné, tout couleur, plus de 500 photographies

Table des matières à télécharger en cliquant sur ce lien

Cet ouvrage unique en son genre sous couverture cartonnée a un prix : 48 € mais dans la mesure où il résume également les indications des divers auteurs et écoles contemporaines ce devrait être un bon placement pour les personnes intéressées par le sujet.

L'éditeur m'a signalé que Minerales Do Brasil a réservé un tirage broché qui sera vendu à un prix inférieur mais il n'est pas encore annoncé sur le site de ce spécialiste des minéraux.

Pour commander l'ouvragehttp://www.editions-ambre.fr/therapies/274-dictionnaire-t...

02/09/2013

Taty.be : encore un témoignage de mécontentement

nourritures_vraies_250.jpg.thumb_250x353.pngJ'ai reçu le mail suivant d'une lectrice :

Bonjour Monsieur, 

J'ai acheté "nourritures vraies" de taty : 22€ foutus en l'air, car il n'y a rien de nouveau pour qui s'intéresse à la bonne alimentation, aux produits "vrais".

Ses idées de menus laissent à désirer, et pas une seule recette !

Livre irritant, confus, baratineur, et surtout sur les photos montrant la différence des aliments "cristallisés" fournies par  laboratoire qui n'existe plus.

Bien à vous

Ce matin j'ai relu quelques pages de Pour qui sonne le glas ?

Page 162 je note que le profil concerné (mettons Vata pour simplifier) devrait consommer 60 à 70% de gras, 20 à 30 % de protéines et 10-15 % d'hydrate de carbone. Mais attention pour les graisses c'est le volume calorique qui compte et pour le reste le volume tout court. Bien sûr l'auteur ne fournit pas de tableau de conversion et même si c'était le cas, je vous souhaite bien du plaisir avec votre calculette.

Enfin dois-je dire que les "calories" on s'en fout, on n'en est plus a considérer la machine humaine comme un simple chaudière ! 

L'auteur soutient qu'il y a un risque de surdosage des Omega 3 notamment avec l'huile de colza modifié, or ce colza contiendrait seulement 22% d'Omega 6 et seulement 7 à 9% d'Omega 3. Mélangé à de l'olive comme le préconise le Dr de Lorgeril je me demande où l'on peut trouver un abus d'Omega 3 et/ou d'Omega 6 dans le cas où l'on aurait écarté le tournesol.

Vous m'avez compris : les indications fournis dans ces livres ne débouchent sur rien de pratique et l'auteur s'est contenté d'un patchwork d'emprunts fait ici et là. Cela sent de plus en plus l'arnaque ! Qu'on se le dise !!!!!

Taty 01.jpg

Taty 2.jpg








Cliquer sur les images pour agrandir Vous jugerez par vous-mêmes de la valeur de ce que ce bouquin contient de plus pratique pour l'utilisateur. Le problème est que je ne peux pas dire plus de bien de De Lorgeril. les données sur l'étude de Lyon et le contenu réel (c'est-à-dire quantitatif) du régime crétois ou méditerranéen quant au rapport Omega 6/Omega 3 reste très flou. A propos de la fameuse étude, Arickk a trouvé le moyen de dire qu'elle n'aurait duré que 8 semaines alors que si les données là-aussi sont très floues, je compte au moins 4 voir 5 ans ! Face à pareille bévue on est en droit de recourir à la thèse de la mauvaise foi. Or à part mettre en cause les acides gras trans que fait Arickk, là aussi la moisson du point de vue utilitaire est médiocre. Enfin il faudrait passer en revue tous les arguments contre les acides gras trans !

Je m'explique : il est certain qu'il peuvent avoir joué un rôle dans la survenue des maladies cardio vasculaires qui parait avoir été généralisée à partir d'une certaine époque. Il faut savoir que la fabrication des margarines ne date pas d'hier. Cela étant est-ce que les gens qui ont éliminé depuis des années les graisses hydrogénées comme c'est mon cas sont-ils systématiquement protégés ? Mystère !

Tout ce que je tire du bouquin de Taty c'est qu'étant Vata à fond la caisse, j'ai sans doute intérêt à manger un peu de beurre cru sur des fines tartines de pain d'épeautre. Cela fait des années que j'avais éliminé le beurre, c'est peut-être une erreur.