Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2013

Le CREON comme dépistage du cancer ?

CREON.jpgOn m'a demandé mon avis sur cet article :

http://www.alternativesante.fr/le-depistage-detecte-des-m...

Je peux répondre en précisant que je n'ai pas la science infuse et que le problème du cancer comporte encore trop d'inconnue pour que l'on puisse s'avancer avec certitude. Voici la réponse que j'ai cru devoir faire :

J'ai vu le post dont vous parlez. je croyais du reste que le CREON était passé sous ordonnance. Je n'ai pas d'avis tranché sur la question. Le CREON n'est pas exactement la même chose que le CARZODELAN. Le raisonnement est logique en soi : s'il y a destruction massive de cellules cancéreuses, cela produit une intoxication du fait d'une élimination qu'il faut résorber mais je crains que les choses ne soient pas aussi simples dans la réalité et qu'il soit difficile d’interpréter ce test.

Il faut distinguer deux choses : les risques liés à l'emploi d'enzymes pancréatiques, question soulevée par le Pr Joyeux à propos de son ex ami Seignalet mais NON DOCUMENTEE. La thèse de Joyeux est que Seignalet serait mort d'un cancer du pancréas somme résultat d'un abus de WOBENZYME un complexe d'enzyme plus complet que le CREON et utilisable également par voie orale.

Il existe d'autre part d'autres moyens plus objectifs de diagnostiquer un terrain cancéreux. Le test d'Heitan Lagarde par exemple. Les enzymes peuvent être une partie de la solution mais j'ai tendance à récuser la procédure proposée comme test de cancérose. Et de toutes façons en cas de doute il faudra en passer par d'autres méthodes pour conformer un diagnostic.

Enfin je ne vois pas l'intérêt de prôner un médicament dont la version de l'article que j'ai reçu par correspondance pointe l'inconvénient de la présence d'additifs parfaitement indésirables si ce produit doit être pris sur une longue période.

Je ne suis pas en mesure de faire mais je préconise que les gens qui ont l'occasion de croiser le Pr Joyeux devraient se gendarmer pour le contraindre de s'expliquer quand à sa thèse selon laquelle l'abus d'enzymes pancréatiques serait susceptible de provoquer un cancer du pancréas. C'est là qu'est le premier problème à résoudre, après on avisera. Mais ce Pr profite de son audience pour balancer dans la nature des déclarations qui posent plus de problèmes qu'elles n'en peuvent résoudre et je ne puis nourir une grande estime pour de tels personnage, surtout quand il font la publicité d'une marmite onéreuse vendue par la copine de leur bonne femme. Ce genre de copinage moi ça me saoule ! Notez en passant que le personnage qui m'avait demandé compte de mon attitude n'est pas revenu à la charge... Je n'en ai plus de nouvelles !

18:02 Publié dans Cancer, Enzymes | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.