Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2016

Curcuma : un jus concentré très performant conçu par un pharmacien (Natuval)

jus-curcuma1.jpgJ'ai appris l'existence du jus de Curcuma de Natuval par un correspondant qui a souffert d'un cancer de la prostate. Ce jus l'a débarrassé de toutes ses douleurs et la famille et les amis y sont maintenant abonnés.

Il s'agit d'un jus très concentré obtenu par pressage après congélation et décongélation : remuer impérativement la bouteille avant emploi sinon le meilleur reste au fond et vous n'en profiterez qu'après avoir consommé la moitié du flacon. Un brevet a du reste été déposé. Le curcuma est bio, il est cultivé en Afrique et sa vente fait vivre tout un village. Il est arraché à maturité et envoyé de la Côte d'Ivoire par container, lavé et brossé, et arrive sans avoir eu le temps de sécher pour être traité en France.

Test personnel

J'ai aussitôt testé le produit et j'en suis à mon troisième flacon. La dose recommandée va de une cuillère à café 2 fois par jour à deux cuillères à soupe (en cas de cancer). Bien que je n'ai pas de problème de ce côté, du moins à ma connaissance, j'ai opté pour la manière forte. Je n'ose pas trop le dire mais j'ai ressenti rapidement un effet tonique, or je suis généralement insensible à ce genre de complément. Cela s'est traduit par l'enlèvement de la sensation de fatigue et de lourdeur dans les jambes. Or il se trouve que je vis dans une région qui n'est pas du tout plate et où la topographie impose beaucoup d'escaliers assez raides. Je n'en suis pas à courir et à monter les marches 4 à 4 car il me faudrait sans doute perdre 10 kg sur la moyenne de 86 mais en revanche j'ai pu faire un parcours en montagne avec des creux et des bosses assez prononcées sans ressentir la fatigue d'avant. Cette course m'a du reste parue beaucoup plus courte. J'observe d'autre port un effet sur mon humeur qui est devenue plus égale et la motivation. Je ne traîne plus les pieds pour accomplir certaines tâches. Pourvu que cela doure comme disait la copine à Napoléon ! Je croise les doigts...

Une thèse sur le curcuma très fouillée

Mon correspond m'a fait découvrir une thèse sur le curcuma et le pharmacien inventeur a fait partie du jury. Il s'agit de Jean-Claude Sonntag pharmacien à Nancy (Pharmacie des Thermes). Cliquez sur le lien suivant pour télécharger la thèse :

http://docnum.univ-lorraine.fr/public/SCDPHA_T_2010_HOMBOURGER_CHRISTELLE.pdf

Voici un diaporama sur le curcuma, plus "digeste", pour ceux qui veulent un raccourci sur les principales propriétés du curcuma.

http://silicium.blogspirit.com/files/Curcuma.pdf

Le curcuma étant placé assez haut dans la liste des antioxydants, il ne convient pas de l'utiliser en même temps que l'artémisinine. On me demande s'il est compatible avec la chimio. Il y a quelques indications à ce sujet dans la thèse mais les chimiothérapies étant des bombes plus ou moins destructrices, on ne voit pas trop l'intérêt d'ajouter le curcuma. Ma position est très arrêtée à ce sujet : si j'ai le malheur de faire un cancer je refuserai les traitements classiques sauf éventuellement la chirurgie si elle est praticable. Mais il va de soi que je me garderai bien d'insister si on me demande conseil. Les patients doivent être laissé livre, le refus doit venir d'eux et non des proches ou des amis...

Histoire de ce jus de curcuma

Ce jus à une histoire : le pharmacien l'a d'abord fait pour son usage personnel. A noter qu'il s'agit d'un ancien élève de Jean-Marie Pelt, le grand expert en plantes médicales qui vient hélas de décéder récemment. Tout s'explique !

Nous avons à peu près le même âge à cinq mois près (69 ans passé). Il s'est mis en quête à titre de prévention d'un antioxydant et a choisi le curcuma. Il a commencé par une petite presse et une production artisanale puis en a fourni à quelques clients. Trois cas l'ont particulièrement impressionné : celui d'une femme qui avec ce jus de curcuma et un régime est venue à bout d'un cancer du sein, celui d'un cancer de la prostate très virulent qui a été neutralisé à tel point que les médecins ont dit au patient : vous avez du faire quelque chose. On ne peut pas vous déclarer guéri parce que l'on n'y comprend rien. D'où la proposition d'un simple suivi. A noter que si les PS ne sont pas spécifiques, elles ont chuté ! Troisième cas, c'est celui d'un musicien d'orchestre atteint de sclérose en plaque, contraint à rouler en fauteuil. Au début c'est son amie qui venait chercher le produit. Ensuite, au grand étonnement du vendeur, il est venu à pied et sans béquilles et trouve cela tout-à-fait normal !

Je ne saurais évidemment garantir quoique ce soit mais ce sur quoi il m'importe d'insister c'est que le jus de curcuma est la meilleure façon d'absorber la plante. Soit vous vous procurez le produit sous forme de tubercules frais et mâchez un ou deux doigt matin et soir en avalant tout, soit vous optez pour le produit en bouteille avec un peu d'eau. A jeun, ce n'est pas indigeste mais vous risquez des "remontées". Mâcher et avaler est mieux que passer au blender parce qu'on ne perd rien. Or le pharmacien a constaté que le "foin" qui reste après pressage est incompostable, il reste pratiquement intact, preuve qu'il demeure dans le résidu des principes actifs qui empêchent la fermentation et la dégradation.

Différence entre les jus et les extraits

La différence entre le jus et les extraits est que ces extraits conservent la trace de solvants qui peuvent être cancérigènes. Les autres produits liquides sur le marché ne sont pas des vrais jus. D'autre part, les extraits secs ne comprennent pas tous les principes actifs alors que les huiles essentielles sont entraînées dans le jus. Il y a sur le marché des produits dont un vient de Hollande dont les extractions viennent d'Inde et qui a l'analyse a révélé la présence de résidu cancérigènes. Donc pour moi c'est clair : soit vous mâchez les tubercules, soit vous prenez le jus.

J'ai indiqué dans mon choix de compléments un produit de Life-extension comprenant les tumérones en gélules, certains s'en trouvent bien mais pour ma part je n'ai pas observé l'effet du jus mais il est vrai que je n'en ai pas pris peut-être assez.

Un nouveau jus soit de gingembre africain (plus actif que le gingembre chinois) ou un mélange doit sortir. J'avais donné un recette de macérât glycériné, ça peut être une option sauf que la poudre de curcuma, ou celles de gingembre ne peuvent pas être aussi complètes qu'un jus. Et puis ce mode d'extraction oblige à consommer, par accumulation, pas mal d'alcool.

Il va de soi que j'aimerais, si vous tentez l'essai de ce jus, avoir des retours. 

Vertus de l'huile essentielle

J'ai fait tester l'huile essentielle par un ami âgé qui souffre de douleurs goutteuses à la cheville ainsi que d'une inflammation du genou gauche. Avec un résultat positif peut de temps après la première application.

Pour ma part, je me suis composé une tisane d'Hibiscus dans laquelle je mets un peu de Stevia, de la vitamine C, un extrait de millepertuis mais ce n'est pas ça qui m'a donné remonté. A moins qu'il s'agisse d'une coïncidence, c'est depuis que je m'en sers pour étendre le jus de curcuma que j'ai senti une différence. Alors j'ajoute dans cette base de ma petite cuisine quelques gouttes d'huile essentielle de curcuma, de gingembre et un soupçon d'huile essentielle de poivre et je consomme le litre dans les 2 à 3 jours. Ca ne peut pas nuire...

Commander le produit

http://www.jusdecurcuma.com/vente-jus-curcuma-bio-france-...

Se renseigner sur les réductions possibles par quantités.

P.S. : J'ai dit dans un post précédant n'avoir pas reçu de réponse à un mail. Normal, j'ai mal transcrit l'email que l'on m'a fournir et j'ai été trompé par le fait de ne recevoir aucun retour. Je corrigerai à l'occasion.

21/11/2016

Un livre sur les brutes en blanc

Brutes en blanc.jpgEn lisant le dernier numéro de Nexus j'ai appris la parution d'un livre intitulé Les brutes en blanc, pourquoi y a t-il tant de médecins maltraitants ? paru chez Flammarion.

On pourrait remplir des centaines de livres d'exemples de médecins maltraitants et par seulement par ignorance et du fait d'un certain formatage mais bien par pur volonté de profil personnel et il s'y mêle souvent un véritable sadisme caractérisé.

Aujourd'hui, j'ai reçu un appel de détresse d'une femme dont le beau-frère, qui n'a que quarante ans, vient d'apprendre qu'il est porteur d'une tumeur inopérable au poumon. Et l'oncologue qui lui a proposé la chimio a précisé qu'en 27 ans de carrière c'est la première fois qu'il voit çà. Or si vous voulez bien vous reporter au livret de la Ligue contre le Cancer sur le sujet, vous apprenez en page 3, je cite :

L’initiation au tabagisme, et surtout le début du tabagisme régulier se situant maintenant à l’âge de l’adolescence, les cancers du poumon atteignent désormais des sujets jeunes (parfois dès 40 ans, voire avant).

Il s'agit bien évidemment de faire peur pour engager le patient dans un cercle dont il ne pourra plus sortir. Alors on me demande de dire ce que je ferais en pareil cas. L'artémisinine réussit spécialement dans le cancer du poumon, donc c'est tout vu et je répète que je préfère crever que de me foutre dans les pattes des oncologues. En cas de malheur, j'exigerai un suivi par Petscan, scanner et Cie je ferai ma petite cuisine thérapeutique. Bien sûr je consulterai ne serait-ce que pour les besoins d'un diagnostic mais celui qui oserait prononcer un mot de travers non seulement se fera moucher mais il risque de s'en souvenir.

Il existe deux sortes de généralistes, il y a les sales cons qui pour ouvrir le parapluie veulent vous imposer les protocoles en vigueur et font pression par des propos déplacés et quelques autres qui sont conscients de la situation et font preuve de sens critique. Pour commencer et bien que ce ne soit pas une garantie absolue, si votre toubib est abonné à la revue Prescrire c'est un bon signe. Cela dit j'ai toujours eu de bonnes relations avec mes deniers médecins généralistes. Ils ont tout à gagner avec des gens comme moi, les problèmes sont déjà débrouillés quand arrive quelque chose de nouveau, je ne leur fais pas perdre de temps et je ne leur demande pas la lune et surtout je connais leurs problèmes. Quant un généraliste a en face de lui quelqu'un qui connaît le musique, à moins d'être un parfait imbécile, il fait preuve du minimum d'intelligence requis en la circonstance.

Le problème des soit disant "spécialistes" est comparable à celui de nos dirigeants, ils vivent dans une bulle hors des réalités. Cette bulle il faut oser la chatouiller d'abord avec délicatesse pour commencer et la crever brutalement si cela s'avère nécessaire.

J'ai de plus en plus de lecteurs et surtout de lectrices qui m'écrivent qu'ils apprécient de plus en plus mon ton très politiquement incorrect, preuve que j'aurais tort de me gêner puisque l'absence de langue de bois ne fait qu'écarter les importunités.

19/11/2016

Le Dr Gilbert Defaut et l'Ecole de Nancy

Defaut-Gilbert-Cessez-Donc-D-etre-Obese-Livre-364464420_L.jpgJ'ai évoqué dans une note précédente sur l'électro-colloïdo-thérapie, l'ouvrage et l'appareil du Dr Gilbert Defaut sur le sujet ainsi qu'un autre ouvrage consacré à une technique d'amaigrissement.

La fameuse "Ecole de Nancy" enfin "élucidée"

Avant de revenir sur cette dernière, je dois mentionner des découvertes à propos de la fameuse et mystérieuse "Ecole de Nancy". Mystérieuse car faute d'avoir pu penser aux circonstances historiques particulières qui ont fait affluer vers Nancy la réunion d'éminents professeurs de médecines et de divers disciplines scientifiques, il était difficile de penser à chercher du côté de la Faculté de médecine et de la fameuse Ecole qui l'a précédée et qui bénéficie d'un site où l'on trouve les noms des professeurs et d'un certain nombre d'élèves et d'internes.

 

 

 

Nancy 1.JPG

 

 

 

 

 

 

Cliquer sur l'image pour accéder à la page !

Sur cette page, parmi les noms cités, savoir les Prs Prenant, Werther, Vautrin, Berheim et les Dr Liebaud et Mathieu, on ne trouve que Prenant (Auguste) et Vautrin. J'ai réussi par la suite à identifier les autres...

Pour Bernheim on trouve ceci :

École de Nancy (psychologie) — Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/École_de_Nancy_(psychologie)
Aller à Hippolyte Bernheim et la question de la suggestion - Hippolyte Bernheim fait ses études à l'université ... à Nancy de la Faculté de médecine et de ...

Hippolyte Bernheim — Wikipédia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hippolyte_Bernheim
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources ... Dans les années 1890, l'influence internationale de l'École de Nancy est très .... Hippolyte Bernheim dans le site de la Faculté de médecine de Nancy depuis ...

Professeur Laxenaire : Bernheim et l'Ecole neuropsychiatrique de Nancy

www.professeurs-medecine-nancy.fr/Bernheim_ecole_Nancy.htm

Bernheim, ardent patriote, choisit la France et se replie à Nancy, où une faculté de médecine a été créée en 1872 en remplacement de celle de Strasbourg. On arrive à Ambroise-Auguste Liébaut par la notice concernant Bernheim où l'on lit ceci :

En 1864, il s'installe à Nancy comme guérisseur philanthrope, guérissant des enfants avec de l'eau magnétisée et par l'imposition des mains. Son intérêt pour le magnétisme animal a été ravivé par la lecture des travaux d'Eugène Azam et Alfred Velpeau qui ont introduit les théories de James Braid en France.

Il apparaît comme un marginal à une époque où le magnétisme animal était complètement discrédité par l'académie lorsqu'il publie en 1866 dans l'indifférence générale "Du sommeil et des états analogues considérés surtout du point de vue de l'action du moral sur le physique". Il y fait état de notions théoriques et pratiques largement proches de celles des magnétiseurs du courant imaginationniste tels l'abbé Jose Custodio da Faria, le médecin Alexandre Bertrand et François Joseph Noizet qui niaient l'existence d'un fluide magnétique.

Et l'on en arrive à la fameuse Ecole de Nancy :

Ce n'est qu'en 1882 alors qu'il a déjà 59 ans que le professeur Hippolyte Bernheim reconnaît son action et qu'ils participent ensemble à la fondation de l'École de Nancy avec le juriste Jules Liégeois et le physiologiste Henri Beaunis : c'est l'"âge d'or" de l'hypnose en France (1882-1892). La renommée de l'École de Nancy se répand partout en Europe et Bernheim et Liébeault reçoivent de nombreuses visites dans les années 1880: le pharmacien Émile Coué en 1885, le psychiatre suisse Auguste Forel en 1887, le mathématicien belge Joseph Delbœuf en 1888, le neurologue autrichien Sigmund Freud en 1889, le docteur Nicolas Dahl qui adaptera ses méthodes à Moscou.

En cherchant "Ecole de Nancy" sur Google on ne trouve pas la notice de Wikipédia sur l'Ecole de Nancy version "psy", car le rayonnement de l'école artistique à l'origine de l'art dit "nouveau" (Émile Gallé, Louis Majorelle et les verreries Daum, et à Paris Hector Guimard et ses entrées de métro). Ainsi même à la 4ème page sur Google toujours pas de trace de ladite école version médecine ou apparentée.

Et le fameux "Docteur Mathieu" ?

Mathieu Louis.jpgRevoir http://www.professeurs-medecine-nancy.fr/Mathieu_L.htm

http://www.professeurs-medecine-nancy.fr/Gilgenkrantz1.htm

Celui que nous cherchions à identifier comme étant le médecin qui a enseigné l'électro-colloïdo thérapie au Dr Defaut est bien celui qui a donné son nom au centre de cardiologie nancéen.

http://www.reseau-chu.org/article/le-nouvel-institut-lorr...

Il n'y a plus aucun doute possible à ce sujet.

 

Quid du Dr Gilbert Defaut ?

defaut.jpgSur la quatrième de couverture de Cessez donc d'être obèse, l'auteur précise avoir soutenu sa thèse à Nancy en 1955. Louis Mathieu n'est parti en retraite qu'en 1959, c'est donc bien lui qui a transmis quelque chose à Defaut. Le nom de ce dernier ne figure pas parmi les listes d'élèves et d'internes disponibles mais une Defaut est mentionnée en 1940. Enfin il y a un trou jusqu'en 1993 mais il n'y a pas de raison de doute de ce qu'avance l'intéressé qui revendique un séjour d'un an aux Etats-Unis et revendique le traitement de 3 500 cas d'obésité et de 100 tonnes de graisse disparues.

Toute le question est de savoir ce qui, dans ses cures d'amaigrissement, émane de l'école de Nancy des années 50. Pour l'électro-colloïdo-thérapie, on ne dispose donnée indiquant que le Dr Mathieu l'utilisait encore, à moins que ce ne soit en consultation privée. Le point commun avec la technique d'amaigrissement est l'insistance dur des horaires de boissons à distance précise des repas et collations. Et je finis pas penser que c'est le seul élément à retenir car il est fondé sur les résultats d'une expérience sur des porcs.

Les horaires de boisson et de repas

Un abonné ayant eu la bonne idée de dresser un tableau. Cliquer ici !

L'important c'est d'observer les décalages de distance.

L'expérience sur les porcs (p. 164)

Trois lots d'une douzaine de porcs en été engraissés séparément.

Le lot 1 avec l'alimentation classique des porcs (pommes de terre, farine d'orge, résidus lactés et reste de cuisine fermière. Aucune trace de pathologie lors de l'autopsie minutieuse.

Le lot 2 ne fut alimenté que de boissons alcoolisées (vins, cognac, rhum, mirabelle autant qu'ils voulurent en boire). Ils grossirent un peu moins mais ne présentèrent aucune lésion d'origine alcoolique ou digestive.

Le lot 3 reçut l'alimentation des premiers et la boisson des seconds. Ils présentèrent toutes les lésions possibles et imaginables (alcooliques, graisseuses, nécrotiques, hémorragiques.

Defaut en tire la conclusion que si le mélange eau + aliments n'est pas aussi nocif que le mélange aliments + boissons alcooliques, il n'est pas favorable. Certes il vaut mieux éviter de déconcentrer les secrétions digestives mais l'expérience est critiquable. D'une part il manque un lot 4 avec aliment + eau à part et d'autre part les porcs sont dénués de raison si on leur donne la possibilité de se saouler, il risque de ne pas savoir s'arrêter. Sur les tables humaines on ne met pas d'abreuvoir avec spiritueux ad libitum. 

Les conclusions de l'expérience me paraissent discutables. Cependant, le plan de boisson fourni permet au moins de s'hydrater correctement sans perturber la digestion et comme en général on ne boit pas assez, ça me semble un "bon plan" à garder.

Critique de l'ouvrage (suite et fin)

Le livre comprend un cahier photographique en couleurs montrant sans équivoque des résultats spectaculaire mais parfois à la limite du "pathologique".

Une méthode "secrète" devenue impraticable

Je dis "secrète" car bien qu'en début de livre, l'auteur affirme qu'en suivant à la lettre ce qu'il raconte on peut se passer de lui ou encore un médecin pourrait tirer parti de cet ouvrage. Or c'est faux pour plusieurs raisons ! Les ordonnances (p. 55 et suivantes) ne constituent qu'un exemple. A la fin du livre figure une liste mélangeant les plantes et les composés chimiques et certains de ses éléments ne sont plus disponibles. Et surtout le contenu de ses injections contre la cellulite n'est pas précisé et la pratique d'électro coagulation des petits vaisseaux demeure très floue...

Concernant les substances problématique, j'ai évoqué l'emploi d'une amphétamine coupe fin (Amfépramone), or cette dernière a été retirée de la vente, voire interdite le 13 octobre 2033. La découverte des amphétamines remonte loin, mais de quand date cette dernière, est-elle antérieure ou postérieure à 1955. D'où la question :est-ce un legs de l'Ecole de Nancy ?  

Non seulement, l'opothérapie, qui fait partie du traitement et était une pratique classique dans les annés 50/60, n'est plus accessible ou seulement en partie, voire sous une autre forme mais un médecin actuel n'est pas à même de tirer partie de la liste qui fait 6 pages et ses patients encore moins à moins d'avoir étudié la phytothérapie et encore. Cette liste c'est donc de la poudre au yeux. Sans compter les éléments problématiques (dont l'action thérapeutique est à identifier,  ou difficile à trouver quand ce n'est pas impossible), notez que les mention entre () découlment de mes recherches entreprises par curiosité car il n'y a rie à tirer de cet étalage :

Acide tri iodo thyroacétique, Algcena C L M0 1 (?), Amfépramone, Chlorydrate de Fenproporex (encore une amphétamine), Komperland K D 1 (un détergeant de BASF), Glycocholate de soude (un dérivé d'acide biliaire dont l'utilité reste à déterminer), hyaluronidase testiculaire (traitement des hématomes), mercuro thialate de sodium (Thiomersal, conservateur dans les vaccins, une belle saloperie..), manuronate de monoethyl trisilanol.

Ce dernier est revendiqué dans un brevet de Exymol S.A. (Monaco)découlant des recherches de Norbert Dufaut datant des années 70. C'est un produit apparenté type Conjonctyl. Si cela permet (encore faut-il être capable de décrypter l'info) de deviner la nature des piqures anti-cellulite, il n'y a pas grand chose dans tout ça qui viennent de l'Ecole de Nancy.

Le régime de base peut se résumer à un régime à la fois low carb et low fat. il associe une restriction des hydrates de carbones (qui sont transformés en sucre) et la phobie moderne des graisses surtout saturées, or l'on est en train d'en revenir. Il en découle qu'il ne reste guère que des protéines mais ce n'est pas un régime hyperprotéiné, c'est un "régime de famine" d'où la nécessité de coupe faim chimique. Ce que l'on ne peut pas savoir c'est si les patients on tenu la distance après avoir obtenu la fonte programmée. J'ai des raisons d'en douter.

Je rappelle l'emploi de de l'huile de paraffine aromatisée : un horreur à tous égard qui imperméabilise l'intestin et nuit à l'assimilation des nutriments et pas que...

Un livre assommant qui ne tient pas ses promesses !

Le livre est illisible et m'est tombé des mains. C'est la reproduction d'un type de dialogue entre l'auteur et un couple de patients d'où il ressort le besoin qu'il avait d'impressionner ses sujets afin de les tenir bien en mains. Rappelons qu'il voulait les voir chaque semaine et on ne sait pas le coût de ses consultations et des soins annexes qui devaient chiffrer si même à l'époque la plupart des produits utilisés et des préparations étaient remboursées. 

L'auteur s'est servi, de façon en grande partie illégitime, du renom de l'Ecole de Nancy pour "vendre" un traitement qui n'a que peut de rapports avec son enseignements et qui a été uniquement conçu pour s'attirer de nouveaux clients. J'imagine qu'ils venait de loin, on ne trouve pas dans un simple canton 3500 personnes susceptible de se prêter à un protocole aussi contraignant pour maigrir.

Ce livre n'a pas été conçu pour faire progresser une quelconque connaissance scientifique ni même pratique. Il comporte à la fin une table détaillée mais le texte auquel on est renvoyé ne comprend aucun intertitre et les rubriques ainsi listées, finalement ne tiennent pas ou rarement leurs promesses.

Finalement, en allant au devant d'une condamnation pour n'avoir pas voulu rembourser un appareil vendu à un prix abusif, le Dr Defaut n'a eu que ce qu'il méritait. Il apparait bien au terme de cette enquête comme ayant été plus ou moins avide de pouvoir et de fric.

Un dernier mot à propos de l'électro-colloido-thérapie : n'oubliez pas de changer l'électrode + de place chaque jour (sous un pied, sur ou au bas d'un membre, d'un côté et de l'autre ) car même si le courant qui traverse le corps est faible, cela détermine  en quelques jours une irritation et cause des démangeaisons. La démangeaison et l'inflammation peuvent apparaître après enlèvement. 

Je présume que le Dr Louis Mathieu doit se retourner dans sa tombe en pensant à son élève !

Helicobacter pylori : les traitements naturels (guérison d'un lymphome malin)

Helicobacter_pylori16k.jpgMAJ : La version originale de cette note date du 30/10.2014.

Témoignage de C.V. de Villeneuve d’Ascq :

Je suis suivi depuis octobre 2015 pour un lymphome malin non Hodgkinien du Malt avec localisation gastrique isolée et présence d'un Helicobacter.

J'ai eu un traitement par Pylera...

J'ai trouvé votre site sur internet, les médecins m'ayant laissé sans traitement, j'ai pris de l'argent colloïdal, puis quelque temps plus tard Zinc-L-Carnosine Complex de chez iHerb.

En mars 2016, les résultats des prélèvements et les suivants : persistance d'un infiltrat lympoïdique avec signe de régression fibreuse sans caractère formel de malignité.

Donc, reprise d'argent colloïdal plus Zinc-L-Carnosine Complex.

En septembre 2016, le résultats est le suivant: pas d'anomalie identifiée sur les nouveaux prélèvements.

Je continue la prise de Zinc-L-Carnosine Complex en entretien, et argent colloïdal.

Voilà, grâce à votre site, le résultat bénéfique sur ma santé. Merci.

Note : Cela montre qu'il existe bien des traitement naturels efficaces. Noter que si l'hélico s'est fait la malle, il n'y a pas lieu de continuer l'argent-colloïdal. Pour vérifier sa disparition demander au médecin un test respiratoire de contrôle. C'est fiable et non invasif.

========================

Pour mieux connaître cette (charmante) "bêbête" voir : http://www.microbes-edu.org/etudiant/helicob.html

Pour le diagnostic le test respiratoire à l'urée est fiable à 98%. Il semble inutile de recourir à une biopsie ou à un prélèvement qui impliquent une technique invasive et une anesthésie. A faire pour tout problème d'estomac : maux, crampes, acidité, brûlures gastriques, reflux etc... Rechercher le cas échéant le sang digéré dans les selles (Hemocult).

La trithérapie est lourde qui préconise un IPP (pompe à protons, style Oméprazole) et l'association de deux antibiotiques. Il y a à mon sens des alternatives :

1) Voir si le sujet ne relève pas d'Argentum Nitricum.

2) L'argent colloïdal s'impose à raison de 3 cuillères à café par jour. Il va direct dans l'estomac et çà m'étonnerait que l'hélico puisse résister longtemps.

3) La canneberge l'aiderait à décrocher comme pour les colibacilles dans les cystites. On utilise le jus et si on consomme les baies, les mâcher longuement. Il existe de nombreux produits en pharmacie et parapharmacie. Voir http://www.nutranews.org/sujet.pl?id=129. A noter qu'une sacro sainte officine française rechigne à reconnaître son action anti-adhésive faute d'études avec placebo et en raison des petites cohortes utilisées. Mais puisque l'effet in vitro est bien établi pour l'estomac le trajet est direct, alors pas d'hésitation !

4) Le pistachier lentisque ou mastic. On utilise la gomme que l'on mâche mais je ne vois guère de possibilité d'en trouver en Europe et je n'ai pas trouvé de sources d'approvisionnement de l'autre côté de la Mare Nostrum. Mais l'huile essentielle devrait faire (Aromazone).

Voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Pistacia_lentiscus.

5) Manger des fleurs de choux brocoli cuits à la vapeur. Cela aide aussi à diminuer l'infection. Voir : http://www.nutranews.org/sujet.pl?id=1029. Le nutriment actif serait un dérivé soufré le sulphraphane.

6) La vitamine C, insuffisante en soi peut aider bien évidemment.

7) Le PepZin GI® est une combinaison moléculaire brevetée de L-carnosine et de zinc liés par chélation. Le PepZin GI® a été largement étudié au Japon pour ses capacités à renforcer la sécrétion de mucus et ses effets antioxydants. Il est utilisé, dans ce pays, dans le traitement de troubles gastriques comme les ulcères, les dyspepsies ou les infections à Helicobacter pylori, la bactérie impliquée dans les ulcères de l'estomac. Le PepZin GI® renforce les mécanismes naturels de défense de l'estomac, atténuant ainsi les effets du stress, des bactéries ou du style de vie. 

Voir : http://www.nutranews.org/sujet.pl?id=113

Disponible chez Iherb PepZin Gl et Ulcetrol

 

PepZin.jpg

ulcetrol.jpg

Pour ce qui concerne l'aromathérapie voyez cette étude, à laquelle j'ajouterai les fleurs de souci (calendula) en tisane comme cicatrisant. 

L'H.E. de Lemongrass en particulier a donné des résultats. L'H.E. de girofle également a faible dose. On peut du reste faire des tisanes de clous. Ne pas les faire bouillir. Infusion uniquement.

Principe de Santé fournit des pistes mais vous n'âtes pas obligé d'adopter les complexes indiqués, vous pouvez les composer vous mêmes :

http://www.principes-de-sante.com/article/maladies-bacter...

Voir également les pages précédentes qui donne un bon topo sur le sujet.

Bref, il y a beaucoup de possibilités de venir à bout de cette saloperie sans passer par Big Pharma...

 

17/11/2016

Sur l'électro-colloïdo-thérapie du Dr Defaut

colloïdes.jpg

Ce post date à l'origine de novembre 2012. Ce post entièrement refondu comporte le brevet et le livre du Dr Defaut.

======

Mise à jour du 17 novembre 2016

Mon intérêt pour les thérapies électromagnétiques a été relancé par la découverte du Spooky2 évoqué très récemment et qu'un correspondant naturopathe expérimente intensivement et avec succès.

Ayant tous les composants pour faire l'appareil, je me suis décidé à en confectionner un. D'après le brevet, l'appareil se résume à une pile de 4,5 volts dont on fait passe le + à l'un des pieds et le - à la nuque. Le courant est abaissé par une série de résistance et on a des sorties, selon les calculs à :

0 Ohms, 1,5, 4,5, 10,5, 22,5 KOhms à raison de la longueur de fil résistant parcouru à chaque plot. Les valeurs sont données à raison d'une résistance par sortie et les valeurs standard des résistances du commerce ne correspondant pas, vous pouvez modifier ces valeurs et même les multiplier en élargissant la gradation dans cette échelle. Vous pouvez également n'utiliser que 2 piles de 1,5 volts dans un connecteur adéquat, ou 3 ou 4 et même aller jusqu' 9 volts sans vous électrocuter.

Liste des pièces chez Conrad (sauf piles, résistances et électrodes, utiliser les Cefar adhésives)

J'ai évalué la résistance entre tête et pieds à environ 2 mégohms ce qui fait une délivrance de 2 microampères pour 4,5 volts alors que la pile délivre 5 ampères à l'état neuf. On est nettement en dessous des mA utilisées en ionocinèse (jusqu'à 30 mA).

L'appareil doit être porté 24 heures sur 24 et les indications sont dans le livre.

Defaut.JPGCi-contre l'appareil original du Dr Defaut.

Expérimentation : pour commencer je n'ai pas éprouver de flash (phosphène) même à pleine puissance de la pile. Donc impossibilité de doser le courant selon la méthode indiquée. Me faut il passer à un voltage supérieur ? J'ai donc pris une position assez moyenne correspondant à 6 KOhms.

Très rapidement j'ai commencé à ressentir, à la station debout prolongée une sensibilité au niveau de l'articulation des hanches surtout à gauche, le + passant par la jambe gauche. La nuit j'ai fait un rêve, je suis tombé sur le genoux et ait ressenti une douleur. Une fois réveillé j'ai senti une gêne dans le genoux gauche. J'ai débranché et ça s'est dissipé rapidement.

Une nuit suivante, alors qu'il faisait assez froid, et que je n'avais pas rallumé le chauffage, je me suis mis, toujours en rêve à trembler mécaniquement comme une feuille. Je me suis réveillé ait débranché et ça s'est arrêté. Le tremblement était anormal car auto-entretenu de façons très régulière et même assez mécanique.

Puis plus rien ! Il me semble difficile avec ce type d'appareil d'en vérifier les effets sans pathologie flagrante, telle que angor, œdème du poumons etc... En y réfléchissant, qui dit colloïde dit floculations et qui dit floculations dit protéinogramme du CEIA. Mais quand à faire un profil avant et après un ou deux mois d'usage, vue le coup de ce genre d'opération il faut avoir des mécènes.

J'ai fait des recherches sur l'Ecole de Nancy. J'ai trouvé un site qui en a listé les professeurs mais les noms cités par Defaut ne s'y trouvent pas sauf deux Mathieu, un Louis fils d'un Charles qui s'est consacré à l'enseignement et un Pierre de passage et non documenté. Louis Mathieu a été influencé indirectement par son patron qui avait visite Gallavardin à Lyon qui s'est intéressé à l'électricité cardiaque. Nancy, du fait de la réunion de personnalités médicale à la faveur de la guerre de 1870 a été un des premiers établissements à recourir au galvanomètre à cordes.

Willem_Einthoven_ECG.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir : http://www.professeurs-medecine-nancy.fr/Mathieu_L.htm

Mathieu Louis.jpgCe Louis Mathieu peut correspondre à celui qui est à l'origine du petit appareil du Dr Defaut. Il est né en 1895 et décédé en 1985. Defaut, disparu en 2004 a pu le connaître. Mais sur un site que j'ai indiqué, l'intéressé est désigné comme répondant au prénom de Charles mais on ne sait pas d'où il détient cette thèse car Defaut n'a donné que les prénoms.

Je ne vois aucun moyen d'aller plus loin quant à la possibilité de mieux cerner l'Ecole en question qui est en fait l'Ecole de médecine car j'ai demandé à un bibliothécaire de la BU-Médecine locale de bien vouloir faire des recherches et il n'y a rien de plus que le site visé ci-dessus.

On ne peut que déplorer le caractère excessivement flou des informations données par Defaut sur l'origine du procédé qui est bien dans l'air du temps. Sauf que je crains qu'il ait agi ainsi pour tenter de se rendre intéressant en conférant à son procédé une aura de mystère.

Concernant le prix de vente de l'appareil, j'aurais donné un prix erroné. On m'a communiqué une facture n° 88 daté d'avant les €uros qui se monte en 2001 se montait à 3450 F, ce qui correspond à un peu plus de 500 €. Il est possible que mon informateur ait exagéré mais 500 € pour un boitier et une pile de 4,5 volts et une bobine pouvant être remplacée par 5 ou 6 résistance de 1/4 de watt, c'est de toutes façons exagéré. Mais dans ce domaine, on peut comprendre que le client doit faire un sacrifice pour mériter d'obtenir un effet. Je ne parle pas de l'éventuel effet placebo mais si un patient a dépensé en vain beaucoup d'argent, à moins de passer à ses yeux pour un con, il aura intérêt à plus ou moins se convaincre que çà lui a fait un peu quelque chose.

Tout a foiré justement parce qu'un malade a demandé en justice le remboursement de l'appareil ce qui a déclenché un interdit de vente et de publicité ainsi qu'une amende. 

Certes, il est difficile de nier les exemples de guérison que l'auteur expose dans son livre et je sais que le Dr Janet avait constaté l'efficacité du procédé sur certains de ses malades en dépit d'un conflit d'intérêt. c'est du moins ce que l'on a raconté

Defaut-Gilbert-Cessez-Donc-D-etre-Obese-Livre-364464420_L.jpgJ'avoue continuer à avoir des doutes sur la philantropie du Dr Defaut car en compulsant la documentation que m'a envoyée un lecteur (qui n'a pas répondu à mon dernier mail), j'ai vu qu'il a publié un livre dont la version de 1981 s'intitule Cessez donc d'être obèse.

Ayant dégoté pour un € ce bouquin + port, je l'ai reçu ce matin. Et son contenu m'a fait très mauvaise impression.

Son ordonnance type est apparentée à celle qui était en vogue chez ces amaigrisseurs qui nous ont valu la mise à l'index des extraits thyroïdiens. Elle comporte une gélules d'opothérapie avec poudre de différentes glandes et organes dont la thyroïde, du méprobamate, un anxiolithique (Equanil), de lamfepramone (une amphétamine ocupe faim), du benzonaphtol (benzoate de naphtyle, hydrocarbure aromatique comportant dix atomes de carbone pour sept d'hydrogène, utilisé comme antiseptique intestinal), et de l'huile de paraffine à utiliser pour les assaisonnements et sauces vinaigrette. Plus de gélules d'un complexe de plantes déconstipantes, diurétiques avec entr'autres cascara, bourdaine et (...) belladone ! Avec en plus régime maigre le tout avec un protocole horaire compliqué et l'obligation de voir l'homme de l'art une fois par semaine !

Je passe sur les hérésies (huile de paraffine, amphétanine et Cie), mon intuition ne m'avait pas trompé ce Dr Defaut était un tire-sou professionnel portant un nom peu auspicieux respirant, je m'en excuse, la fausseté.

Mais je me répète, il m'est difficile de croire que les résultat de son bidule à pile soient une invention. La personne qui m'a communiqué des documents dont la facture a eu un résultat sur une artérite. A moins que je n'ai enjolivé le souvenir gardé de ce contact.   

======

Mise à jour du 24/10/2013

On me demande si quelqu'un propose un équivalent de cette appareil. Non personne à ma connaissance ne s'est intéressé à la question. Les données techniques figurant ci-dessous sont suffisantes pour le reproduire.

On trouvait quelques aperçus sur cette méthode sur :

http://mpnet1.free.fr/r4defaut.html

C'est ce que j'ai trouvé de plus complet sur le sujet. Il existe 3 brevets, un brevet français, un brevet belge et un brevet suisse. Je vient de les retrouver.

Voici le brevet français de 1965 que j'ai passé à l'OCR, vous pouvez donc faire des recherches textuelles à l'intérieur :

Brevet français du Dr Gilbert Defaut,

Procès et interdiction de publicité

Ce médecin est décédé. La réalisation de l'appareil doit coûter un peut plus de 10 à 20 €, or l'appareil breveté a été vendu à ce que l'on m'a dit 15 000 de nos anciens francs ! Je ne suis pas sûr du chiffre mais on peut qualifier cela d'escroquerie compte tenu du prix de revient. Bien sûr Defaut (a t-on idée de porter un nom aussi calamiteux et si transparent ?) avait prévu un boitier très ajusté et dissimulé le bobinage de telle manière que l'on ne puisse pas déterminer le contenu sans risquer de bousiller ce gadget.

Sauf que celui qui a eu le livre comportant le mode d'emploi entre les mains pouvait aisément deviner la supercherie. Cependant les gens sont tellement ignares en matière d'électricité et d'électronique basique qu'ils ne comprennent pas que les renseignement permettant de reconstituer l'appareil leur étaient fourni sur un plateau mais noyé dans un "baratin" verbeux et dont une bonne partie est sans intérêt.

Une association avait été fondée pour faire la pub du procédé et la personne qui s'en était chargée a été tellement commotionnée par le procès intenté par un patient qui avait réclamé en vain le remboursement de l'appareil qu'elle en est malade de frousse quand on lui téléphone. Ce qui devait arriver arriva. Un procès fut intenté par un patient insatisfait qui n'a pas obtenu le remboursement réclamé. Defaut a été traîné en justice et condamné avec interdiction de toute publicité.

Defaut avait donc édité un livrer servant de mode d'emploi et expliquant la pose et le réglage de l'appareil par les phosphènes que le bon réglage serait susceptible de causer. Ce livre n'est pas épuisé : une dame dont j'ai eu l'adresse en détient encore des exemplaires et j'ai renoncé à m'en procurer de peur de lui causer une crise cardiaque en faisant ma demande. Il me manquait donc ce fameux livre pour obtenir les derniers détails manquants.

Ce livre vient de m'être fourni par un correspondant qui m'avait transmis le schéma de l'Olidyn reconstitué par un ami électronicien, schéma qui a été validé par un autre électronicien qui connaissait l'appareil. Un projet d'amélioration est en cours mais il faut de menus fond pour faire réaliser les prototypes d'un autre modèle de transfo... Les choses sont donc au point mort.

Bref, mon sentiment sur cette affaire est que son procès, Defaut ne l'a pas volé. Il est mort je ne sais pas si ce procès a hâté son passage de vie à trépas mais je ne verserai pas une larme. Avoir fait tant d'argent d'un truc aussi simple et qu'il était possible de reproduire en se procurant le brevet qui n'est pas un secret puisque j'ai pu le dégoter je ne sais trop comment, c'est exploiter de manière criminelle la misère humaine.

Le livre de Gilbert Defaut

Le procédé est absolument sans danger on le verra. Je mets donc ce livre à la disposition de mes lecteurs. J'ai d'autres livres importants et introuvables car non réédités ou très anciens. Je pense en particulier au livre sur les aliments fermentés du monde entier d'un certain Claude Aubert. Je ne sais pourquoi l'auteur ne daigne pas rééditer ce livre incontournable et unique mais il se vend une fortune d'occasion...

A ce propos notez que tant sur Amazon que sur Priceminister des livres qui viennent à peine de paraître se vendent 2 à 3 fois le prix du neuf comme c'est le cas pour le Dictionnaire de lithothérapie de Louis Adamant. Comprenne qui pourra !

J'envisage de créer un site secret qui servira d’entrepôt mais si vous vous tenez à ce que ce site voit le jour faites des demandes de titres et le cas échéant faites rosir le petit cochon... Voici donc le livre du Dr Defaut :

Docteur G.Defaut Electro-colloïdo-thérapie

Notez que ce fichier disparaîtra s'il n'est pas régulièrement téléchargé...

Analyse du contenu du livre

Il est intéressant par quelques cas cliniques mais d'une manière générale ces cas sont compliqués d'un vocabulaire technique ultra-sophistiqué que j'ai rarement vu sous la plume de spécialistes. C'est la partie la plus malaisée à synthétiser quand aux limites du procédé. La plupart des exemples tournent autour de problèmes cardio-vasculaires, artérites, coronarites, thromboses etc...

Peu de choses sur l'école de Nancy (1871-1914) comprenant les Prs Prenant, Werther, Vautrin, Berheim et les Dr Liebaud et Mathieu réunis à Nancy à l'occasion de l'annexion consécutive à la guerre de 1870. En résumé tandis que Louis Lumière cherchait un remède aux floculations sanguines dans l'hyposulfite de magnésium (article devenu introuvable d'où la disparition que l'on espère momentanée d'un remède intéressant contre les rhinites en particulier du laboratoire Richard), l'équipe en question a expérimenté un procédé consistant à utiliser des courants galvaniques faibles, la technique de l'époque ne permettant pas une miniaturisation.

Le dispositif électrique

Il est ultra simple. Ce dispositif utilise une pile de 4,5 v. Il comprend un bobinage constitué d'un fil résistant dont la résistance en Ohms par mètre est donnée. Plusieurs branchements sont possibles à différents métrages de cette résistance de sorte que j'ai pu calculer les valeurs des points de contacts. Le dispositif peut être simplifié en recourant à une série de résistances bobinées que l'on peut mettre en circuit par un contacteur à X positions, on peut même le perfectionner en multipliant les paliers.

Dans le livre l'auteur évoque des résistances de 2 à 5 Kohms. Voici le passage du brevet :

Une plaquette supérieure 8 de prise de voltage percée de six trous 12 marqués respectivement des signes et chiffres 1 — 2 — 3 — 4 — S, ce dernier étant le pôle — (négatif). La valeur des bobinages effectués avec du fil de constantan présentant 250 ohms de résistance au mètre sont respectivement, en partant du tube S vers le tube 1, de : six mètres — douze mètres — vingt-quatre mètres — quarante-huit mètres. Les bobinages utiles sont donc de : 0 m au tube 5 ; 6 m au tube 4 ; 18 m au tube 3 ; 42 m au tube 2 ; 90 m au tube 1.

Je vous laisse le soin de calculer les paliers. Dans la mesure où l'auteur signale que chez certains patients il faut abaisser le voltage à 3 volts et vu que l'on ne peut pas permuter aisément des piles de modèles dissemblables, la solution consiste comme je l'ai indiquer à multiplier les paliers au delà de 5 kOhms.

Deux choses importantes sont à noter : le + doit être connecter à l'extrémité de la jambe ou sous la plante de pied, solution préférable, c'est moi qui précise en raison de la présence d'un point chinois qui est utilisé avec les appareils utilisant des micro courants en usage chez les kiné. Le pôle - étant relié au front ou au cou.

Le réglage de l'appareil

Lorsque les électrodes sont en place on branche le + et avec la fiche correspondant au - on touche brièvement la sortie (5 sur l'original) qui correspond à un branchement direct sur la pile puisque ce pôle sert à vérifier l'état de la pile en allumant une petite ampoule de 3,5. 

On touche ainsi les sorties correspondant à des résistances croissantes et l'on doit choisir la connexion correspondant à la dernière valeur limite où l'on observe un léger phosphène, la valeur supérieure faisant disparaître le phénomène. C'est ainsi que l'on ajuste la valeur du voltage dont a besoin le patient.

En d'autres si vous utilisez un contacteur rotatif afin d'éviter d'avoir à poser plusieurs fiches femelles (les fiches mâles étant une vulgaire fiche dite "banane" appelée goupille pour tromper l'ennemi dans le texte), il vous faut savoir que l'on teste par des contacts fugitifs car l'effet optique disparaît par un contact prolongé.

J'ai parlé de résistances bobinées car elles se rapprochent le plus du modèle original mais n'importe quel type de résistance doit convenir. Vous pouvez ainsi facilement multiplier les paliers vu qu'il existe des contacteur à 6 et 12 positions. Je ne donne pas plus détails, si vous avez des notions basiques d'électricité vous devez vous en sortir.

A propos des floculations

J'ai signalé le parallèle existant entre les recherches de l'école de Nancy et les travaux d'Auguste Lumière. Je rappelle que le profil du C.E.I.A. est basé sur une multiplication de tests de floculation dont certains étaient courant il y a une soixantaine d'années et plus (Kunkel phenol). Malheureusement, il est impossible de trouver sur le Net de la documentation sur ces tests et leur genèse. Il faut aller fouiller dans les bibliothèques des facultés de médecine comme la bibliothèque inter universitaire de médecine à Paris mais on n'y trouve pas grand chose dans la partie numérique.

Pas grand chose sur les floculat et rien sur le Kunkel Phenol par exemple :

http://www2.biusante.parisdescartes.fr/livanc/index.las?d...

Le C.E.I.A. délivre une liste de remèdes extraite de sa base de données. Et j'ai pu constater des coïncidences étonnantes (apparition de remède spécifique de l'acidité gastrique lors d'un passage critique à cet égard) et des résultats : les bilans se normalisent après 3 mois de gemmothérapie ciblant un floculat particulier.  J'ai pompé la base du C.E.I.A (pas besoin de pirater, il suffit de copier les fiches et de les rassembler) et procédé par recherche textuelle dans le fichier constitué par assemblage du tout.

A propos des micro-courants

Il s'agit d'un volet que je suis en train d'explorer avec un copain. Cela va des courant dit teens utilisés pour la simulation musculaire à de véritables micro courant de l'ordre de 200 micro ampères. Il s'agit pour l'instant d'en dresser la liste avec leur caractéristiques. Si certains de ces courants sont régulés d'après mes premières investigation ces appareils ne permettent pas de remplacer un appareil d'ionocinèses car ces appareils utilisent des courant allant de 1 à 30 milliampères, courants qui présentent des dangers en cas d'implants métalliques de brûlure galvaniques (prothèses, steens).

Il resterait à dresser un tableau des courant délivrés par l'electrocolloïdothérapie qui sont sans doute bien inférieurs aux courants utilisés en ionocinèse.

Le mythe végétarien : un livre à lire impérativement

Mythe végétarien.jpgCe livre m'a été signalé par Michel Dumestre, un naturopathe qui vient de faire paraître une traduction du livre du Dr Levy sur la vitamine C dont je rendrai compte dès réception de cet ouvrage.

Ce livre est paru en 2010 et a été traduit en français en 2013. Il m'avait complètement échappé car il a fait manifestement l'objet d'une conspiration du silence. Un site comme lanutrition.fr (animé par la bande à Souccar) a systématiquement fait l'impasse. La question est pourquoi ?

Cependant rien d'étonnant à cela ! Depuis quelque temps la secte des "Vegans" nous casse les oreilles avec sa moraline pro-animale et elle m'a semblé, ces derniers mois, prendre beaucoup de poil de la bête bien qu'elle n'en consomme pas! Je n'écoute guère la radio mais j'ai le souvenir d'avoir été récemment harcelé par de la pub pour ce régime de débiles profonds.

Un site Vegan a qualifie ce livre d'incroyablement stupide mais bien évidemment sans fournir le moindre argument. Il est du reste très curieux d'observer les réactions de violences dont sont coutumiers les végétariens et surtout les végétaliens quand on les conteste. Il n'hésite pas à accuser les carnivores d'être des monstres et on a envie de les claquer car leur "doctrine" n'est que pure sentimentalisme mal informé et ces gens qui prétendent œuvrer pour la vie, non seulement pas compris que la vie se nourrit de la vie mais seraient bien près de tuer leurs contradicteurs s'ils ne risquaient pas de se faire enfermer !

Un auteur sous haute protection

Or, on apprend que l'auteur qui est américaine, doit s'entourer de gardes du corps chaque fois qu'elle donne une conférence !

Ainsi la rage impuissante des Végans bêlants se traduit par un véritable désir de meurtre.

J'espère pouvoir disposer d'un exemplaire de cet ouvrage, on devrait m'envoyer un SP ces jours-ci. J'aurais l'occasion de mettre l'accent sur les influences "néo-spiritualistes" qui sont à l'origine de la vogue du végétarisme. La société théosophique d'une certaine Blavastsky a joué un rôle déterminant. Le premier groupe d'influence, la Végétarian Society, émane de chrétiens évangélistes, c'est-à-dire d'un milieu de souche protestante. or la Société théosophique est d'essence anglo-saxonne bien que la fondatrice soit d'origine russe et ce mouvement a manifestement rempli une mission politique assez obscure dans le cadre de la colonisation anglaise du continent indien. 

Voir : http://www.vegetarismus.com/heft/f2010-3/histoire.htm

Ce résumé est fort intéressant car il montre que les influences qui sont à la base du végétarisme sont purement religieuses et il commence ainsi :

A l’origine, les humains ne se nourrissaient pas de viande. Les textes bibliques de la Genèse (1. Moïse 1;29), mais aussi les mythes et les histoires de nombreuses civilisations témoignent d’un mode de vie végétarien chez les premiers habitants de la terre. A défaut d’apporter des preuves irréfutables, tous ces récits indiquent néanmoins que la plupart des humains ne consommaient pas de viande. De tout temps, seule une petite frange aisée de la société avait la possibilité de s’approvisionner régulièrement en viande.

Ces affirmations sont contestables car en fait elles sont basées sur le mythe édénique voulant que Adam et Eve aient été frugivore. Mais fort curieusement, c'est à cause du fait qu'ils auraient croqué la pomme (restée en travers du gosier d'Adam) qu'ils ont été jetés du fameux paradis. Paradis relatif où croissait un serpent... 

Pour ce qui concerne les arguments développés par l'auteur, je vous renvoie pour l'instant à ce résumé, assez mal fichu et trop répétitif qui provient sans doute d'une traduction informatique d'un original en anglais à peine retouché. Mais c'est très lisible et cela vous fournira une bonne approche.  

https://blogs.mediapart.fr/abdel-b/blog/180616/le-mythe-v...

Néanmoins, vous pourrez constater qu'il existe une connivence entre l'adoption des grains (céréales) au néolithique et le capitalisme au sens large et par voie de conséquence un mode de domination qui tend à esclavagiser la majeure partie des citoyens de la planète au service d'une petite oligarchie financière. Vous allez comprendre pourquoi grâce à la petite revue de mythologie que je vous propose à présent.

Végétarisme et abêtissement religieux

Deleury.jpgComme je viens de l'indiquer, ce sont des "superstitions" d'origine religieuse qui sont à l'origine de la propagande végétarienne. Or les religions constituées engendrent systématiquement un système hiérarchique conduisant à des inégalités. Les inégalités certes existent, il y a des gens beaux, des moches, des gens intelligents et des légions de cons et de connes bêtes et méchantes.

C'est l'Inde qui a formé le système hiérarchique le plus élaboré avec le système dit des castes. Système qui s'est imposé chez nous en Europe avec la féodalité et ses légions de serfs employés à la production agricole (culture élevage) pour le plus grand profit de quelques "dominants". Dans un certain milieu traditionaliste auquel je m'apprête à faire allusion, ce système constitue la référence et a donné lieu à l'apparition d'une fausse élite intellectuelle, que dans une "autre vie",  j'ai tendu à démasquer notamment à cause des relations privilégiées qu'elle entretient avec cette religion génératrice de conflits qu'est l'Islam. Il est vrai, soit dit en passant, que les fameuses croisades ont constitué une ingérence mais hormis quelques réactionnaires catholiques personne n'aspire à convertir qui que ce soit. Nous voulons simplement conserver notre culture et entendons refuser de nous laisser imposer la charia et Cie de sorte que pour ceux qui ne sont pas contents du voyage, les frontières sont grande ouvertes au reflux.

Pour bien connaître la mentalité fondamentale des Indiens de l'Est et échapper aux clichés en vogue, il faut lire le livre de Guy Deleury, L'Inde continent rebelle...

Il est à noter que dans ce domaine, si le bouddhisme a révoqué le système des castes (au grand dam d'un auteur qui sera évoqué plus loin), le bouddhisme est responsable d'une accentuation souvent délirante en faveur du végétarisme. Cela s'explique, le bouddhisme est apparu au Vème siècle et s'avère typiquement d'un changement de perspective à caractère "sentimental". Le Bouddha, dans une vie antérieure est censé avoir sauvé quantités de gentilles bêbêtes d'où la faveur de sa religion auprès des écologistes et je trouve la majorité des néo-bouddhistes occidentaux absolument insupportables et c'est bien parmi eux que l'on trouve ces têtes à claques que sont certains "végans" donneurs de leçons.

Voici une lecture mythologique qui devrait normalement contribuer à les déstabiliser. Mais il ne faut pas se faire d'illusion, des idéologies résultent de véritables envoûtements.

Mythologie et diététique

Il existe deux sources mythologiques contradictoires qui sont résumées dans la Genèse d’une part et dans la théorie évolutionniste.

Côté biblique, c’est l’histoire de Caïn (agriculteur sédentaire) et Abel (pasteur nomade). Le sacrifice d’Abel (à base de moutons, viande + graisse) est accepté, et celui de Caïn (sacrifice « Vegan » de fruits) est boudé. Première constatation : « Dieu » n’est pas végétalien, il est franchement carnivore. Ben oui, ça va la couper à quelques uns mais quand on veut faire dans le religiosité, il faut commencer par lire ce qui est écrit ! Et puisque nous sommes censés avoir été créés à l'image de ce Dieu, il n'y a pas à tortiller, le livre évoqué évoque deux reste deux modes de digestion opposées. Les vaches ont une série de "fermentoirs" et s'engraissent en mangeant les bactéries capable de déconstruire la cellulose. Et contrairement à ce qu'on raconte nous sommes bien configurés pour nous nourrir de protéines et les protéines les plus assimilables se trouvent dans la chair animale et pas dans des végétaux qu'il faut absolument cuire à cause de composants indésirables car négatifs à l'état cru...

On notera en passant que l’on ne peut pas, du point de vue de la santé des écho systèmes, prétendre à la supériorité du sédentaire sur le pasteur : ce n’est pas le chameau qui est la figure animale dominante dans la Bible, chez les pasteurs, c’est bien le mouton qui donnera, avec le christianisme, la figure de l’agneau pascal du rachat. D'où la déviation exécrable du "victimisme" en vogue et de la manie de "repentance" qui en découle dont certains envahisseurs profitent avec la dernière des arrogances. Je ne suis porté à la violence que lorsqu'on me fait trop chier car né sous le signe de la diplomatie, je préfère la négociation à la guerre. Cependant j'enrage quand je vois les dégâts en matière de psychopathologie sociale qu'a causé dans notre monde la figure du mouton. Bref, je ne trouve pas que cet animal panurgien soit très inspirant. Il devient urgentissime de changer de paradigme !

Eh oui !  Le mouton est un loup pour la végétation et le piétinement des troupeaux est un facteur d’érosion. Le développement rapide de l'élevage de moutons n'a pas seulement bouleversé la démographie et l'activité économique du sud de la Patagonie et de la Terre de Feu, il a également eu un impact sur l'écosystème de la steppe. Des recherches suggèrent que les excréments des moutons ont pu provoquer l'eutrophisation des lagons, tels que Potrok Aike, et que les moutons ont causé une érosion considérable par endroit. Il ne font pas que manger l’herbe, ils la tonde et mettent la terre à nu. Bref, les moutons en troupeaux sont une calamité de sorte qu'en choisissant cette figure de prédilection, l'avant dernier monothéisme m'inspire bien des réticences.

Les tentatives d’explication à la préférence de « Dieu » envers la chair animale, à savoir que Yahvé aurait maudit les fruits de la terre en maudissant le sol suite à la chute de l’Eden (?) on s’en fiche de notre point de vue. Du reste, cette thèse n’est pas cohérente car selon une autre hypothèse, la terre (et ses fruits) aurait été maudites après que Caïn y ait versé le sang d’Abel. Mais enfin toute la terre n'a pas été polluée pour autant et toute mort entraîne la réintégration du sang et l'économie naturelle.

J’ajoute que s’il est cohérent, de la part de Lierre Keth, de relier l’agriculture à la capitalisation en général (stockage des grains à l’origine), l’élevage intensif fait également partie de l’agriculture que ce soit en mode sédentaire ou en mode nomade. Or l’élevage intensif n’est pas une pratique récente et l’élevage dit industriel n’est qu’un prolongement fixé du nomadisme pastoral.

De plus, les nomades n’ont que trop tendance à être des prédateurs et a razzier les sédentaires, cultivateurs ou citadins, tel est bien le milieu de Bédouins assez exécrables d’où est sorti cette religion particulièrement problématique qu’est l’Islam, une religion apparue dans un milieu de pillards dont la principale activité a consisté à amasser du butin car aux yeux de ces gens qui prétendaient à dominer le monde du haut de leurs chameaux, la terre était trop basse pour eux ! Ne pas oublier la sourate 8 intitulée Le butin

D’après Wikipedia le mythe évoqué peut être la trace relictuelle de conflits anciens entre les cultures de type Chasseur-cueilleur ou d'éleveurs nomades, et les cultures nouvelles se développant chez les peuples qui se sédentarisent grâce à l'agriculture et à un élevage non nomade.

Lorsque ce sont des érudits académiques qui rédigent les encyclopédies, ce n’est brillant qu’assez rarement mais quand ce sont, pour une large part, des crétins bénévoles qui font dans l’encyclopédisme coopératif, ce n’est pas mieux et ça peut être pire encore… Enfin, partout, il faut en prendre et en laisser !

Tout ce qui a trait à la sédentarisation apparaît, au regard du mythe édénique comme fort postérieur à l'instant T de la Chute. Adam et Eve sont chassés du paradis terrestre où il y avait malheureusement un serpent comme interlocuteur privilégié de la femme. Ce n’est qu’après avoir croqué la pomme et s’être fait jeter que le premier couple a engendré. Là, il y a assurément un mystère car l'expression revêt désormais un caractère sexuel mais laissons cela. Peut-être qu'avant, comme dans le mythe bouddhiste, on engendrait par le regard, allez savoir !

Certes, l’errance propre au nomadisme est plus proche que le sédentarisme de l’état que l’on peut imaginer après la fameuse chute. Mais l'errance sans la culture...

En réalité, c’est le chasseur-cueilleur qui illustre le mieux la figure de l’humanité déchue si l’on tient a demeurer dans une perspective « créationniste » selon laquelle l’homme ne descendrait pas du singe. La vision évolutionniste part en fait d’un singe qui aurait appris à chasser et à faire cuire sa viande. Aux gens qui tiennent absolument a descendre d’un primate, je leur ordonne de fermer leur gueule et de dégager et de remonter dans leur arbre en foutant la paix hommes véritables.

Bref, l'évolutionnisme ne contredit pas le mythe bien que l'un et l'autre soient également sujets à caution.

Le chasseur cueilleur ne cultive rien du tout et en souvenir du paradis, il consomme des baies en saison et prélève sur la faune locale son tribut de protéines et de graisses pour subsister. Le régime originel est donc bien un régime carné qui pouvait même être assez cétogène en hiver. Agriculture vivrière et pastoralisme itinérant sont donc non pas deux états primordiaux mais des évolutions tardives toutes deux très nocives envers les écho systèmes. Et dans le régime paléo on trouve une tension naturelle avec alternance glucose/lipides, la période glucose étant courte en région tempérée. Je signale, à toutes fins utiles, que dans l'arrière pays montagneux de la Côte d'usure, les tomate ne donnent, hors serre, que vers le 14 juillet, la Touraine est plus clémente à cet égard.

Un auteur dont je tairai le nom, ne serait-ce qu’à cause de la caution indue qu’il a fournie à l’Islam au travers de son rattachement au soufisme, lequel constitue manifestement une sorte de « corps étranger » et du reste traité comme tel par les oulémas, ce personnage s’est longuement étendu sur le symbolisme de Caïn et Abel. Ce qu’il dit est intéressant mais son propos commence par une ineptie ainsi que je viens de le démontrer par un raisonnement parfaitement logique. Je cite :

En effet, dans le symbolisme biblique, Caïn est représenté avant tout comme agriculteur, Abel comme pasteur, et ils sont ainsi les types des deux sortes de peuples qui ont existé dès les origines de la présente humanité, ou du moins dès qu’il s’y est produit une première différenciation : les sédentaires, adonnés à la culture de la terre ; les nomades, à l’élevage des troupeaux. Ce sont là, il faut y insister, les occupations essentielles et primordiales de ces deux types humains ; le reste n’est qu’accidentel, dérivé ou surajouté, et parler de peuples chasseurs ou pêcheurs, par exemple, comme le font communément les ethnologues modernes (…).

On notera que la différenciation implique un avant ladite différenciation, alors pourquoi avoir omis de nous en causer. C'est que les idéologues, toutes espèces confondues, ont la sale manie de ne retenir que ce qui les arrange. Si le personnage en question avait du parler des ères de la science profane, il eu sans doute risqué de se trouver embarrassé. Contre l'évolutionisme, il s'est contenté de dire que le plus ne peut procéder du moins, ce qui est assez logique. Mais ça reste un peu court...

Le monde n’a pas commencé avec le « néolithique » !

Cet auteur, après avoir été vilipendé par les milieux universitaires et qui a fini par en conquérir les marges,  a situé, sans y prendre garde, l’origine de l’humanité à la période dite "néolithique" dont voici la définition :

Le Néolithique est une période de la Préhistoire marquée par de profondes mutations techniques, économiques et sociales, liées à l'adoption par les groupes humains d'un modèle de subsistance fondé sur l'agriculture et l'élevage, et impliquant le plus souvent une sédentarisation.

Cela faisait déjà plusieurs années que je me promettais d’essayer de fustiger l’erreur de ce chef de file d’un certain traditionalisme, de sorte que la découverte de The Vegetarian Myth paru en 2010 puis traduit en 2013 a relancé mon intérêt pour cette question qui était restée pendante. Cela dit, je n'exclus pas la possibilité d'une contradiction mais il faudra argumenter sérieusement.

En fait la sédentarisation est bien le terme du processus. Sauf que si celui-ci est synonyme de "pétrification", ce qui subsiste de nomadisme relève bien d'une pure subversion cosmopolite.

Auparavant, il y a, selon l’historiographie académique officielle, les dinosaures dont la Bible ne parle pas, l’homme des cavernes et ses silex taillés pour en faire des pointes de flèches etc… Le problème étant que les mythes bibliques ou autres procèdent de trop de « raccourcis »…

Quoiqu’il en soit, d’après la Bible, le lait et le miel constituerait le nec le plus ultra de la diététique et le pastoralisme et son nomadisme serait supérieur à toute évolution ultérieure. Or il faut convenir que de nos jours le lait et son lactose sont devenu très suspects . Est-ce seulement en raison de l’altération de la matière première (alimentation vicieuse, pasteurisation, traitement UHT etc..) ?

Quand à l’option grains, les céréales à gluten sont devenues elles aussi problématiques.

Le régime « originel » est bien le régime paléo

Si donc nous voulons nous fier à une chronologie cohérente que l’homme des cavernes soit une dégénérescence d’une humanité adamique primordiale suite à diverses catastrophes cosmiques ou un produit d’évolution intermédiaire entre un primate et un homo sapiens abouti ce ne sont ni les agriculteurs, ni les éleveurs qui peuvent constituer la figure intermédiaire mais bien le chasseur-cueilleur !

Le Paléolithique est la première et la plus longue période de la Préhistoire, contemporaine du Pléistocène, durant laquelle la société humaine ne produit pas encore sa nourriture et est composée exclusivement de chasseurs-cueilleurs.

Le mythe végétarien n'es pas "un livre incroyablement stupide"

Ces précisions, étaient, me semble t-il absolument nécessaire pour répondre à l’ire qu’à provoqué la parution du livre chez les « Végans ». J'espère y avoir ajouté et contraindre ceux qui ne sont pas encore trop bouchés à réviser leurs position.

L'auteur du mythe végétarien, j'aurais plutôt parlé de "fable" car les mythes sont censés recouvrir des vérités exprimées sous une forme symbolique, a expérimenté le "véganisme" et elle explique qu'il s'est agi d'ne véritable catastrophe.

Taty Lauwers et le régime cétogènique

Ce sera le sujet de son prochain livre dont elle publie des brouillons.

Voir : http://www.taty.be/cetogene/cetogeneptdm.html#TOP

Il est devenu clair que toutes les évolutions à base scientifiques converge vers ce que l'on appelle le régime "paléo". Le régime cétogénique n'en est qu'une déclinaison. J'ai eu récemment un entretien avec une personne qui a eu un cancer de la prostate et qui suit cette diète. Il a constaté qu'il mange beaucoup moins, à moins faim et ses facultés cognitives, notamment sa mémoire s'améliorent.

Toutes les évolutions que j'ai pu constater sont en faveur d'un régime low carb, c'est-à-dire un régime où les sucres qu'ils soient "rapides" ou "lents" sont évités autant que possible. La tendance est également à revenir aux graisses saturées ancestrales. Je rappelle que c'est Geoffroy le fondateur de la Vie Claire qui a beaucoup fait pour promouvoir les huiles polyinsaturées et qui plus est trop riches en oméga 6 : le tournesol à toutes les sauces à été une catastrophe pro-inflammatoire.

Dans le résumé que j'ai indiqué, le soja est largement criminalisé. J'ai lutté contre une certaine hystérie à cet égard mais je serai peut-être amené à corriger mon jugement. De toutes façons sachez que je ne consomme guère de soja. Le tofu est insipide et difficile à rendre goûteux ou alors ca coûte la peau du cul de l'acheter déjà aromatisé. Faire du Tempeh demande un certain doigté, les protéines  texturées subissent un méchant traitement de sorte si bien qu'au final je ne vois pas sous quelle forme je pourrais l'utiliser surtout de manière économique. Je n'ai absolument pas envie d'engraisser certaines marques favorites de ces  "bobos" que je hais !