Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/06/2013

Côte d'Usure : les "bande mous" s'explosent au Faux Viagra !

Nice Matin.jpeg

Le soleil ça rend impuissant et con à la fois !

Les handicapés du "bicou" azuréen s'explosent ou du moins essaient... Nice-Patin Couffin en ce 28 juin fait de la réclame en faveur de l'opération Pangea VI, managé par Interpol dans 99 pays et en matière de saisie l'aéroport de Nice arrive en tête devant Roissy. Les chiffres ont s'en fout : passons aux choses sérieuses...

Santé des acheteurs ou opulence des toroirs caisses de pharmacie ?

Ce n'est pas tant la santé des acheteurs que l'on cherche à préserver car s'il existe plusieurs milliers sites de vente de médicaments contrefaits en ligne, on ne me convaincra pas que les clients risquent de s'empoisonner. En effet, réfléchissons 5 minutes : les contrefacteurs ne sont pas assez cons pour mettre des saloperies dans leur faux Viagra. Ca c'est ce qu'on écritpour faire mais tout ce qui risque d'arriver c'est que pour 10 ou 20 € la boîte on n'obtienne en retour que de la poudre de riz peinte en bleu. A la limite il n'y a guère que le colorant qui pourrait comporter un risque. 

Jean-Marie Soyer promu pharmacien conseil du canard niçois !

Et Jean-Marie Soyer le pharmacien conseil de Nice-Putain*de donner une fois de plus un avis en parlant de fléau pour ses patients ! Fléau pour son tiroir caisse mais pas pour les patients en raison précisément de ce que je viens d'énoncer et si je déplore le déni qui frappe son collègue maloin, je me contrefous en long en large et en travers du rendement du tiroir caisse de cet "épicier" spécialisé. 

Je dis une fois de plus car il a déjà été à l'honneur et on l'a consulté tel un oracle il y a 2 ou 3 jours au sujet de la mdenace qui pèse sur l'homéopathie et j'en parlerai. Mais c'est un gros morceau nécessitant une enquête fouillé sur les textes législatifs et une analyse sérieuse... 

*Pardonnez moi, je n'aime pas ce journal excessivement faux cul sous ses dehors culturels mais à la vérité il y a pire car il fait parfois l'effort de sortir quelques articles moyennent intéressants alors que beaucoup de confrères provinciaux se bornent à l'inventaire des chiens écrasés et j'ai à ce propos des souvenirs de vacances dans le Sud Ouest assez consternants... Donc tout est relatif...

Risque d'amalgame entre faux médicaments et complément alimentaires

Bref, ce qui me chiffonne dans cette histoire c'est qu'on risque l'amalgame avec les compléments alimentaires de marque mais apparemment les douanières (je ne vois que des femmes sur les photos) ont leur truc et sont servies par une bonne intuition pour trouver les bons colis suspects et les éventrer quoique je doute que l'intuition soit bien d'une vertu spécifiquement féminine. Oui la polarisation sur les produits de santé qui circulent par Internet menace le libre accès des citoyens à la thérapeutique de leur choix et risque de déboucher encore sur un mode de répression très français qui risque d'aller au delà de la chasse aux médicaments contrafaits.

Enfin, on ne me convaincra jamais que le "Système" veut nous protéger et notre santé en particulier. Le "Système" il s'en tape, on peut bien crever si ça ne fait pas de vagues, la seule chose qui l'intéresse c'est de préserver la possibilité pour les notables dominants de se gorger de fric et finalement de sauver la face mais quand on analyse son discours, il est impossible de croire à ce que l'on nous raconte.

Le seul bénéfice de la "mondialisation" c'est quoi ?

Disons le clairement, le seul bénéfice de l'Europe et de la mondialisation c'est qu'une personne avisée peut se procurer bien des choses qui étaient inaccessibles autrefois.  C'est le seul intérêt de la monnaie unique et de sa quasi parité avec le $ car on le reste on s'ent fait royalement entuber. Suffit de comparer le prix des viennoiseries et du pain avant et après la survenue de l'€uro. Alors si on nous enlève cette possibilité pour soit-disant préserver la santé de connards dont l'organe pensant (si c'en est un) c'est leur "bite", alors non, non et non ! 

Maintenant, si au prochaine élections la solution pour dire merde au "Système" c'est de voter FN, je dois dire que je n'hésiterai pas une seule seconde. Maintenant l'interdiction du panachage des listes municipales va sans doute m'inciter à une autre tactique, c'est à dire de barrer la liste en long en large et en travers et d'écrire : je vous emmerde et je vous souhaite de tous crever autant que vous êtes ! En effet si une majorité de citoyens refusaient de jouer le jeu peut-être que tous ces parasites qui prétendent nous gouverner commenceraient à prendre peur et ça leur rabaisserait le caquet !

Faudra t-il s'exiler ?

Je réfléchis de plus en plus à la possibilité de fausser compagnie à ce pays pourri qu'est devenu la France. Je me demande si je ne vais pas aller passer ma retraite à l'autre bout du monde dans un pays où avec 1000 € de retraite et plus on vit encore comme un pacha.

Je perdrai peut être une assistance sanitaire éventuelle en cas de coup dur mais peut-être vaut-il mieux mourir d'une fièvre exotique que bardé des tubes d'un respirateur qui vous réduit à l'état de légume. Ca me semble à tout prendre une mort plus digne. Enfin il existe encore des pays où il existe une médecine traditionnelle qui a de beau restes. Alors qu'ici ces médecines sont devenus un véritable luxe.

Hopitaux en déconfiture !

Enfin pour ce que valent à présent les hopitaux sinistrés par une privatisation partielle et quantité de facteurs dont la liste est longue, je me commence à me demander si ce serait vraiment une perte. Parlons de la médecine hospitalière avec un exemple : un de mes meilleurs copains qui a une dizaine d'année de plus que moi à un petit fils qui vient de perdre 10 kilos. Il avait régulièrement des maux de ventre supportables ! Il a été opéré à Lenval d'une appendicite. Depuis il souffre d'une inflammation intestinale carabinée.

Un régime d'évitement l'a amélioré mais il a perdu 15 kg donc 2 kilos cette dernière semaine. On pense évidemment à une maladie de Crohn qui se serait mise à flamber pour une raison qui reste à déterminer. Un mois et demi et toujours pas de diagnostic. Et la fondation Lenval réclame des dons, elle en obtient car l'enfance est sacré et les gens sentimentaux raquent. Mais pour quel résultat !

Des histoires de ce genre, j'en pourrais remplir un livre mais je ne le ferai pas parce que c'est aux intéressés de se démerder et à se gendarmer en tapant du point sur la table, et en exigent qu'on se bouge. La plupart du temps quand un diagnostic a été posé, le principal intéressé, le mari si c'est une femme ou l'inverse n'est pas informé. Le médecin de famille tourne autour du pot, il faut parfois qu'il tombe sur un remplçant pour qu'on daigne enfin lui expliquer ce qui se passe. Ce qui arrive quand le toubib poursuit une carrière politique est n'est pratiquement jamais à son poste...

Bref, quand je vois le monstre qu'on est en train de construire à Pasteur et que j'imagine le réseau de tuyaux et les pollutions diverses qui peuvent se nicher dans l'énorme usine à gaz qu'on est en train de construire je prends peur. Je ne parle pas de la cuisine préfabriquée qui fait office de "restauration" dans ce genre de mastodonte.

De la nécessité d'être un "initié" pour limiter les dégâts

Bref, si j'arrive pour mon compte à m'y retrouver à peu près c'est bien, il faut le dire, parce que si je devais remplacer au pied levé un généraliste et même certains spécialistes et surtout certains spécialistes qui sont excessivement limités quasiment les remplacer au pied levé. En tous les cas, en matière de maladie chroniques j'ose dire que je suis sûr que je ferai aussi bien sinon mieux que beaucoup. Surtout en matière de diagnostic. Mais enfin, à plus de 65 ans je ne vais pas m'emmerder la vie et me faire chier en prenant des risques.

Petit commentaire à propos du livre d'Even en passant sur statines et cholestérol

Une petite anecdote : j'ai accompagné récemment un ami chez son cardiologue et j'ai fait porté le débat sur le bouquin d'Evin. Réponse du spécialiste : pour les statines Even a certainement raison au niveau cellulaire mais quand aux statistiques, elles démontre un lien entre l'hyperglycémie et la survenue de troubles cardio-vasculaires. Pour la question "cellulaire" je m'abstiendrai du moindre commentaire, je vous laisse juge.

Pour ce qui concerne la relation statistique une corrélation n'est pas une preuve car selon la formule consacrée un train peu en cacher un autre. Je rappelle que le "train caché" ça pourrait être la lp(a) que l'on n'évoque jamais que du bout des dents mais sans vouloir tirer les choses au clair. Quant à la corrélation inverse on est fixé : la baisse de cholestérol obtenu à coup de doses massives de statines n'a pas fait régresser le risque d'infarctus.

Enfin, je vous rappelle que les biologiste qui s'y connaissent vous conseilleront en examen de première intention de doser les Apo A1 et les Apo B, la lp(a), l'homocystéine et j'ai des preuves résultants d'observations personnelles que le divorce des Apo quand la B grimpe et dépasse la A est prédictif de troubles à venir. Je constate également qu'une dose modérée de statines peut inverser le rapport !

La voie du juste milieu en tout !

Si je gueule à propos de certains procédés relevant de la plus insigne malhonnêteté on ne pourra certes pas m'accuser de professer des positions extrêmes en matière de thérapeutique ! Mais ça fait quand même plus de 40 ans que je m'intéresse à la médecine et que je fréquente d'assez près le milieu médical...

25/06/2013

Questions et consultations : veuillez passez d'abord par la case "cochon rose" ou s'abstenir...

poire png.png

Je ne suis pas une bonne poire !

Je ne souhaite pas m'étendre mais certains correspondants abusent de ma bienveillance en me prenant pour une sorte de machine censé délivrer les avis les plus divers sans nécessité de mettre une pièce dans le dispositif.

Dorénavant, je ne répondrai que si on fait l'effort de mettre au moins 5 € dans le cochonnet et au moins le prix d'une visite à un généraliste si l'on a plusieurs questions à poser. Merci d'avance !

Je précise à toutes fins utiles que je me borne à tenter d'orienter les lecteurs qui ne savent plus à quel saint se vouer et il ne saurait être question de me substituer à un médecin. Ceux-ci sont incontournables ne seraient ce que parce qu'il disposent des moyens de diagnostic.

Je précise que je n'accepte en principe de dons que par Paypal. Si vous craignez une insécurité, demandez à votre banquier une E-carte bleue. Ce procédé informatique permet de générer un numéro de carte et une autorisation de paiement unique et plafonnée. C'est INDISPENSABLE pour tout achat sur Internet ! Or chaque fois que je parle de ce procédé personne ne connaît ! C'est incroyable. 

Si votre banque ne fait pas la E-carte bleue (c'est le cas notamment du Crédit Agricole), envoyer chier votre banquier et changez en. Tous les autres systèmes sont débiles (Certicode et Cie). La Banque Postale qui pratique pour l'instant des frais modérés propose la E-Carte Bleue !

Le cas échéant indiquez toujours un numéro de téléphone pour d'éventuelles questions. On ne me fournit que rarement le minimum d'éléments. J'ajoute que mes réponses ne peuvent consister qu'en conseils d'orientation. Hormis des formules de complémentations assez générales, il ne saurait question de délivrer des"traitements".

Cela dit vous pouvez solliciter un article sur un sujet précis et ça c'est gratuit. Le seul problème c'est que la moindre recherche nécessite pas mal d'investigations croisées et donc du temps. D'où la nécessité de choix. Vous remarquerez par exemple que je ne parle pas de vaccinations quoique j'y soit farouchement hostile.

C'est qu'une Sylvie Simon et quelques autres suffisent à cet ouvrage et je ne lui reproche qu'une chose qui finit par déconsidérer son action : avoir accusé les labos de vouloir décimer une large proportion de l'humanité. C'est complètement délirant ! L'avidité financière suffit amplement à expliquer ce qui se passe en fait de scandale sanitaire ! La plainte qu'elle a déposée à Nice devant le Procureur Montgolfier était vouée à l'échec et elle risque de l'avoir fait passer pour folle. On peut se permettre d'employer des mots durs mais il ne faut pas taper à côté de la cible.

20/06/2013

Aquadetox, Physiodetox et Cie

aquadetox.jpg

Mise à jour du 20 juin 2013 : la note originale date du 31/08/2010 et je viens de recevoir l'email suivant d'une certaine Nathalie Zavarella, distributrice des appareils Aquadetox :

Bonjour... Je lis avec grand intérêt tous vos articles, réactions et critiques. 

Dans quelle mesure Aqua DétoxTM est une arnaque ? Ce sont les machines chinoises et leurs détracteurs comme Guillaume moreau et Michel Dogna qui ont raconté n'importe quoi... J'utilise cette machine depuis des années et nous avons des personnes très sérieuses qui l'utilisent... Personnellement cela m'a beaucoup aidé. Sachez qu'il n'y a pas de bracelet, ni de fil de masse contrairement aux machines chinoises.

La machine est biocompatible sécuritaire et en accompagnement aux traitements allopathiques. 

Je vous fais parvenir une lecture...... Pourquoi ne pas contacter la maison Aqua DétoxTM et avoir les informations nécessaires, tester aussi la méthode, pourquoi pas?

Au plaisir de vous lire...

Nathalie

Voici ma réponse :

J'ai bien reçu votre documentation mais elle n'est pas de nature à changer ma vision du problème.

Je ne suis pas susceptible d'avoir été influencé par Dogna. Je dénonce pas mal de ses dérapages dans mon blog qui à cause de cela m'attire beaucoup d'abonnés. Moreau et Dogna devaient être associés dans la promotion d'une machine concurrente le Physiodetox d'origine chinoise. Qu'importe ce qu'ils ont pu raconter car je me base sur des considérations objectives et électriques en l'occurence.

Sur le plan technique il s'agit d'une bobine galvanique : un courant de 2,1 ampères circule entre les pôles de la bobine d'après vos documents et c'est ce qui par corrosion du métal produit la coloration de l'eau du bain. Figurez vous que j'ai fait faire l'expérience dans un labo universitaire par un ami électronicien or le phénomène de corrosion a été dénoncé après moi dans les forums à tel point qu'on proposerait des bobines inoxydables, tellement la supercherie était devenue voyante.

Je constate que vous n'y connaissez rien en électricité car si le patient était accidentellement relié à la terre, il subirait des dommages. Je vous signale que l'ionocinèse qui fait passer un courant stable en intensité par des appliques au travers du corps se chiffre en milliampères (jusqu'à 30). Ou il y a une erreur dans votre doc et l'on a confondu les unités où alors ces appareils sont terriblement dangereux !

A ce propos si les appareils de provenance chinoises diffère en ce qu'un bracelet ou tout autre connecteur fait entre le corps du patient dans le circuit, il est impossible que le courant circulant puisse dépasser quelques mA. Finalement vous m'obligez à dire que ce type d'appareil serait plus cohérent puisqu'ils se rapprocherait des dispositifs à deux cuves visant à calmer l'hyperhydrose (excès de sudation). Sauf que dans une perspective de détoxication il faudrait au contraire exciter au contraire l'élimination de déchats par la sueur.

Quant à l'injection de fréquence de Royal Rife, ça c'est du chiqué et donc pur boniment. Je connais les travaux de Abrams et Rife alors à défaut d'explication plus amples sur le schéma de principe de l'appareil, je tiens cette référence pour de l'enfumage ! Où siègent-elles ces fréquence de Rife. Bref on raconte n'importe quoi et les gens sont tellement bêtes qu'ils mordent à pleine dents dans ces bobards.

Les analyses de l'eau après bain, parlons en : on peut raconter ce que l'on veut sur un tableau. 

1) Je voudrais voir les analyses de labo avec le controle d'un comité scientifique avec exposé du protocol

2) Il me faudrait des mesures comparatives avant et après sur l'eau d'un bain chaud.

3) Me référant à la composition de la sueur je ne vois pas qu'elle puisse manifester une excrétion de nitrates et de phosphates.

Enfin quand aux améliorations cliniques je veux voir des dossiers solides et encore faudrait-il que ce soit le seul traitement appliqué.

Bref, puisque vous insistez je vais publier ces échéanges avec les documents fournis puisque ce sont des documents publicitaires et les lecteurs jugeront.

Je remarque une fois de plus que les intervenants sont fort mal inspirés de vouloir contester certaines évidences. Je suis désolé de vous faire de la peine mais les faits sont les faits !

En faisant une recherche d'image sur les appareils en question, je viens de tomber sur cette page :

http://www.danger-sante.org/physiodetox/

Page qui fait allusion à une émission sur M6 mais à en juger par l'indigence du compte-rendu, cette émission est sans doute loin d'avoir fait le tour du problème et pour l'instant seule une marque française semble avoir dénoncée alors que TOUS LES APPAREILS fonctionnant sur les bases que nous allons définir sont des arnaques.

Le principe à la base des divers appareils du marché

Aquadetox, Physiodetox et Cie se présentent comme une sorte de cuvette en plastique. On y trempe ses pieds en tenant d'une main une électrode tandis qu'une bobine trempe dans le liquide baignant les pieds. de l'eau rendue conductrice par un peu de sel. Et l'on voit l'eau se colorer peu à peu d'une couleur évoquant la rouille qui est censé être constituée des produtis de désintoxication de l'organisme censés avoir été rejetés par la peua grâce à cette forme particulière d'électrothérapie.

Le principe de l'arnaque

Lorsque la vogue de ces appareils est apparue, j'ai fait faire un test par un ingénieur électronicien qui a électrolysé de l'eau salée avec différentes qualités de métaux. Dans tous les cas de figure il a abtenu une coloration de l'eau qui est fonction du métal ou de l'alliage utilisé.

En clair cela signifie que les dépôts rougea^tres produits par le procédé ne sont pas des "toxines" extraites du corps mais les produits de décomposition des électrodes métallique.

J'ai vu il y a plusieurs mois que l'on s'en était aperçu et que l'on propose maintenant des électrodes inoxydables susceptibles de durer plus longtemps mais l'arnaque n'a pas cessé en ce que l'on continue de suggérer et même d'affirmer que cette méthode est toujours susceptible d'extraire les fameuses toxines.

Pour cela Aquadetox prétends disposer d'analyses du liquide mais personne n'en a vu la couleur.

Une légion d'appareils fondés sur le même faux principe

Aquadetox n'est uqe le leader et Physiodetox n'est qu'une des très nombreuses imitation du produit anglais. Si j'ai bonne mémoire, Michel Dogna, qui est à l'origine de plusieurs revues "alternatives" dont Pratiques de Santé, a trempé dans cette histoire en recommandant Physiodetox qui était diffusé à partir de Montpellier. Je n'ai plus en tête son rôle exact mais il est clair que Michel Dogna et sa fille qui dirige la Source Claire ne sont pas du tout des gens désintéressés. Du reste Dogna a joué un rôle assez trouble dans l'affaire du "G5" et ça je le sais par un témoin qui a été en première ligne et qui a accompagné ce personnage lors de son premier contact avec le laboratoire Berkem. Un laboratoire qui a fabriqué une des premières versions industrielles du "G5" avant qu'il ne soit diffusé depuis l'Irlande. En fait la seconde version industrielle après une première production originaire de Grasse dont les livraisons furent effectuées dans un ... corbillard... Voir mon livre qui raconte tout l'histoire dans le détail...

Faux principe

On ne voit pas comment un courant électrique pouvant circuler entre les mains et les pieds pourrait induire une exsudation de toxines. En revanche il existe toujours un appareil ressemblant à l'Aquadetox et comportant deux bas pour les pieds ou les mains et qui est donné pour lutter contre l'excès de sudation (hyperhydrose).

Je reviendrai sur cette question quand je traiterai des appareils d'ionicinèse proposés par le marché.

Pour l'instant il faut retenir ceci : la seule technique valide ressemblant à l'Aquadetox et Cie ne peut consister qu'en une pratique de l'ionicinèse par l'intermédiaire de deux bacs mettant en circuit les deux pieds ou une mains et un pieds, ainsi que diverses autres combinaisons. Il s'agit dans ce dernier cas d'une ionocinèse diffuse pouvant concerner des régions plus ou moins vastes du corps humain et cela n'a rien à voir avec ce dont on parle et l'extraction de toxines qui est une pure charlatanerie !

Des appareils électriquement douteux

Rien n'indique dans le cas présent que les caractéristiques des courants délivrés par les appareils de "détoxination" ont quelque chose à voir avec les courant régulés qui caractérisent les appareils d'ionocinèse et dont l'intensité doit demeurer constante durant toute la séance ce qui signifie qu'ils nécessitent un circuit électronique sophistiqué qui soit suceptible de corriger le voltage pour maintenir l'intensité à la valeur choisie quelque soit les variations erratiques de résistance du corps durant la séance.

Tout indique au contraire  que pour produire des colorations et des dépôts aussi denses du fait de l'axydation et la décomposition de la bobine, il s'agit forcément de courants continus assez forts et sans doute incompatibles avec une quelconque forme d'électrothérapie médicalement acceptable. Bien évidemment, les fabriquants ne donnent aucune indication à ce propos et la première chose à faire consisterait à mesurer le voltage et l'intensité des courants sortant de ces appareils. Et l'on aurait sans doute des surprises.

Bref, il s'agit probablement d'appareils assez potentiellement dangeureux... Et qui plus est, scandaleusement chers pour ce qu'ils peuvent contenir...

Ca bouge du côté des consommateurs mais pas dans le bon sens

Voir http://www.atoute.org/n/forum/showthread.php?t=84920

J'y lis ceci :

Je m'explique :


Je considère ce commerce comme une arnaque dans le sens où PhysioDétox paie les appareils qu'il importe de Chine moins de 100 Euros et les revends pour la somme de 990 Euros en y apposant son nom.
Au téléphone, ce vendeur n'a pas voulu me dire la provenance de son appareil ni depuis quand était-il fabriqué, mystère car en fait, il est possible de l'acheter directement sur le net (et pour moins cher!)!

De plus, Michel Dogna, l'auteur de l'article sur la détoxination par inophorèse inversée dans son journal, a emprunté les informations et travaux d'un autre fournisseur anglais AquaDétox (pionnière de la détoxination par électrophorèse inversée) pour illustrer et venter les bienfaits de ce nouveau modèle importé de Chine PhysiDétox.


Est-il normal de faire une marge bénéficiaire de 890 Euros par appareil (déduire le coût du port qui ne doit pas être si élevé, vu que les machines sont acheminée par bateau je suppose, - car il faut 3 semaines d'attente pour recevoir chez soi l'appareil PhysioDétox aprés commande - et rester muet quant à la provenance se son produit !

Le problème est qu'on ne semble pas avoir mis en cause le principe même de la méthode mais il y a en a comme cela 12 pages de bavardages dont le reste (je n'ai pas tout lu) doit être à côté de la plaque. Le leader anglais se serait fondé sur les travaux de Royal Rife basés sur des fréquences particulières. On est donc loin de l'ionicinèse qui n'en comporte aucune et l'on retombe là sur les histoires de "zappeur" style Clarke et Cie qui sont encore une autre histoire.

Le problème c'est bien que la critique est inexistante au niveau des principes et que l'on mélange tout !

Quel merdier que tout cela ce bric à brac pseudo scientifique ! C'est inextricable !

 

19/06/2013

Guide pratique des analyses biologiques

Bodin.jpg

Je reprends une note datant de 2010 pour y rajouter des précisions qui me paraissent importantes. On me parle de plus en plus de certains laboratoires français, belges, allemands, suisses qui proposent des bilans non conventionnels.

Il y a Barbier à Metz, Zamaria à Paris, plusieurs labos proposant des recherches d'intolérances alimentaires dont les coûts varient d'un peu plus de 100 € à près de 500 €. Il y a les recherches de peptides urinaires, des bilans visant le stress oxydatif etc etc...

Je n'ai eu qu'un seul exemple de bilans successifs dont le résumé a été couché sur une feuille Excel et je n'ai pas l'impression que cela ait beaucoup aidé la patient.

Il me paraît important de le souligner avec insistance que l'on propose surtout des bilans groupant des analyses qui sont convenablement remboursées par l'Assurance Maladie avec deux ou trois paramètres qui ne le sont pas. J'ai un exemple en tête c'est un bilan lipidique de première intention qui groupe :

  1. Les apolipoprotéines A / B et le rapport
  2. La Lipoprotéine a
  3. C Reactive Protein ultrasensible
  4. Homocystéine
  5. LDL oxydé
  6. Apolipoprotéine C3
  7. Ferritine

Seuls les paramètres 2, 4, 5 et 6 ne sont pas remboursés. Or il n'est pas nécessaire d'envoyer son sang à Metz pour avoir ce type d'analyse (25 € de Chronopost). Le laboratoire Cerba fait la lipoprotéine (a), l'homocystéine etc...  J'ajoute que si vous devez de l'argent à la SS à cause de la taxe du Sarcome de Kaposi sur chaque boîte de médoc comme vous devrez avancer le coût (pas de tiers payant) ce qui serait remboursé au labo du coin, vous risquez de l'avoir dans le fondement pour parler poliment.

Le propre de beaucoup de bilans c'est de panacher dans un "kit" des analyses remboursées avec d'autres qui ne le sont pas. Et bien je suis pour la solution consistant à pouvoir recourir ponctuellement à certains paramètres. Enfin quand je vois les indications biologiques données sur les sites en regard de certaines investigations, je me demande parfois de quoi on parle.

Beaucoup de médecins sont séduits par ces "kits". Le Dr Mouton qui a fait un livre intéressant est sans doute l'exemple le plus ahurissant dans ce genre de pratique. Ses consultations sont hors de prix, il a recours à des batteries d'analyses très coûteuses et impose des montagnes de compléments très sophistiqués et très chers.

La médecine individualisée c'est certes compliqué mais je suis de la vieille école et je suis convaincu que l'examen clinique doit primer sur le laboratoire et que le labo ne doit servir qu'à préciser certains points de détails ce qui implique au départ un large panel de connaissances et beaucoup d'intuition. Imposer des bilans dispendieux et à rallonge c'est montrer qu'au fond on ne sait pas ce que l'on cherche. Or paradoxalement, on ne peut trouver que quand on sait non pas ce que l'on chercher mais bien dans quelle direction il faut chercher.

Hormis les profils protéiques et les typages lymphocytaires qu'il faudrait pouvoir faire dans certains cas pour avoir une "image" de départ, il conviendrait pour le reste de faire simple et de ne pas trop se disperser.

La mode est au tests d'intolérances alimentaires et au peptides urinaires. Mais est-il nécessaire, dans un premier temps de dépenser une petite fortune cela  que dans bien des cas quelques exclusions temporaires permettent de débrouiller la situation. Une réintroduction progressive et une observation fine permettant de consacrer son argent à ce que l'on met dans son assiette plutôt qu'à engraisser des biologistes aux dents plus ou moins longues.

Je vais peut-être finir par me décider à faire un manuel pédagogique au sujet des analyses biologiques car cela du Dr Bodin ne me convient pas du tout et il n'évoque pas ces fameuses recherches que je viens d'évoquer et qui peuvent avoir leur utilité de manière ponctuelle. 

A partir d'ici je reprends ma vieille note sans changement.


Comment élargir sa clientèle quand on est médecin ?

Un des moyens pour les médecins d'élargir leur clientèle consiste à publier des livres sur des pathologies en vogue (cancer, maladie d'Alzheimer, sclérose en plaque, dangers de vaccinations etc...).

Le Dr Luc Bodin, à l'instar de beaucoup d'autres a su exploiter ce filon très productif. Il possède du reste son propre site et je l'ai "testé" et le résultat s'est avéré extrêmement décevant.

Réponse et attitudes décevantes du Dr Bodin

Il attire l'attention du public sur le fait que l'usage des édulcorants serait nocif car le faux goût sucré tromperait le pancréas qui fabriquerait de l'insuline à tort et se fatiguerait en vain. Je lui ai donc posé la question de savoir si la vogue de la Stevia ne devrait pas être modérée à ce titre...

Pas de réponse !

Même échec quant à la question de savoir s'il pouvait m'indiquer dans ma région un ou deux médecins fréquentables pratiquant les bilans du CEIA. En effet, nous ne sommes guère que trois à en parler sur le Web, le CEIA (dont les pages sont incompréhensibles pour le vulgum non initié et aussi pour la plupart des médecins), votre serviteur sur un autre site déjà ancien et enfin le Dr Bodin.

Ce dernier s'est contenté de me renvoyer vers les C.E.I.A...

Donc la seule chose qui l'intéresse c'est de vendre sa camelote...

Parenthèse sur les bilans du CEIA

Je serai sans doute amené à revenir en long en large et en travers sur la question de ces bilans à la suite d'une mauvaise expérience avec un certain Dr C.C. qui vient de se recevoir une lettre "fulminante" dont je suis sûr qu'il se souviendra le restant de ses jours. Soit dit en passant, je l'ia mis en demeure de faire en sorte que je puisse à l'avenir obtenir mes bilans sans avoir à payer 50 ou 60 Euros une simple prescription d'un des rares médecins en cheville avec le C.E.I.A faute de quoi, je publierai ici même le détail de cette lettre incendiaire !

En effet, si vous desirez faire faire un dosage qui n'est pas remboursé par la Sécu, si vous payez cash aucun laboratoire ne refuse de faire le boulot. j'estime donc être parfaitement libre de me prescrire un bilan du CEIA et de l'interpréter moi-même voire de me servir des remèdes proposés par l'orientation thérapeutique attendu qu'ils sont en vente libre !

Donc si je n'obtiens pas satisfaction je vais faire un foin du tonnerre de Zeus !

Inutile de dire que je ne suis pas d'accord avec la pratique de ces médecins qui réclament au moins 50 Euros pour se servir du bilan du CEIA alors que l'on pourrait aisément prouver que pour quelqu'un d'exercé ce bilan fait gagner un temps considérable dans une consultation.

Mais enfin avec le Dr C.C. c'est un autre problème qui se pose, celui d'un charlatan qui plutôt que de prescrire le traitement proposé par le CEIA touche des commissions sur la vente de compléments alimentaires ruineux...

Le Guide pratique des analyses biologiques de Luc Bodin

Je me suis procuré cet ouvrage  et je dois admettre qu'il est bien conçu et très pratique. Pour moi c'est un excellent aide-mémoire qui évite la compilation de nombreuses pages sur Internet.

Il n'y manque que quelques rubriques que je ne saurais conseiller d'oublier dans une 3ème édition et j'espère qu'en raison de cette bonne idée que je lui suggere l'auteur aura la courtoisie de m'en envoyer un SP :

  1. Un chapitre sur le profil protéique
  2. Un chapitre sur le typage lymphocytaire étendu
  3. Un chapitre sur le dosage des acides gras
  4. Un rubrique sur le stress oxydatif
  5. Une présentation des bilans du CEIA avec quelques paramètres

La question des typages lymphocytaires est abordée mais de façon assez sommaire. Il n'est pas quesiton des T4 mémoire mais les données sont à la rigueur suffisantes.

Concernant le profil protéique le manque est regrettable d'autant plus qu'une reproduction des graphiques obtenus aurait été chose parlante.

Même chose pour les bilans CEIA mais là le dommage est à moitié réparé puisque des éléments figure sur le site de l'auteur. Mais justement pourquoi ne pas les avoir repris et développé dans le livre ?

Le dosage des acides gras proposé autrefois par Burkell et actuellement par De Lorgeril pose un problème de nomemclature, les labos n'étant pas fichus d'orienter leurs clients sur l'un des 3 dosages existants...

La question du stress oxydatif et des terrains inflammatoires aurait mérité un developpement plus exhaustif.

En revanche j'ai trouvé dans cet ouvrage des moyens d'évaluer une éventuelle perméabilité intestinale que j'ignorais.

Quoiqu'il en soit des manques qui ferait de l'ouvrage un manuel parfait, il est très estimable en son état actuel et je ne vois pas d'inconvénients à le mentionner si même la mentalité de l'auteur et ses motivations réelles laissent beaucoup à désirer...

 

17/06/2013

Mineral Gold et Cie...

mineral-gold-162-moy.jpgJ'ai évoqué dans un précédant post l'existence de plusieurs brevages contenant les traces de 70 à 90 éléments qui sont censés provenir de poches sousterraines de végétaux fossilisés qui étaient baignées par une eau qui alimentait une source connue des indiens Païute vivant dan l'Utah.

J'avais dénoncé le prix prohibitifs de Mineral Gold par rapport à d'autres produits manifestements plus ou moins similaires et de même origine. Cela m'a valu une menace de procès. J'ai questionné la personne qui distribue ce produit en France : Henri Rosenbaum qui lui livre le produit et semble être associé avec ce Meyerson qui m'a activé fort mal à propos l'a informé qu'il existerait 3 exploitants de poches différentes. C'est ce que j'avais fini par supposer de sorte que Mineral Gold, LifeSprings et la famille Clark se partageraient le précieux dépôt comme d'uatres compagnie exploitent l'algue du lac Klamath.

J'ai questionné une autre source potentielle pour tenter d'obtenir davantages de précisions et le cas échéant je préciserai le propos tout en gardant pour moi l'identité de mon informateur potentiel.

Il est sans doute impossible d'obtenir la moindre information sur les péthodes respectives d'exploitation et je rappelle que pour la concentration, il suffit de déposer 5 ml de chaque produit dans une coupelle et d'observer le dépôt. D'après mes renseignement LifeSprings fournit un liquide plus concentré que Mineral Gold. Il faudrait soumettre des échantillons numérotés à plusieurs radiesthésistes patentés mais je n'ai pas la possibilité de me livrer à un tel comparatif qui de toutes façons n'aurait aucune valeur scientifique. Les cristallisations sensibles pourraient aider mais j'ai souligné le problème d'interprétation en l'état actuel de la doc disponible.

Pour ma part je m'en remettrai au mieux disant, soit le produit des Clarke ou celui qui est diffusé par Iherb.com et qui vu sa coloration me semble assez concentré. Je me sers de ce genre de produit uniquement pour informer de l'eau osmosée ou distillée que je dynamise. Je doute que cette version terrestre du plasma de Quinton puisse produire des résultats miraculeux car l'eau de la source originale était vivante et ça ne peut pas être le cas d'une eau embouteillée. En plus le fermier Clark a du en boire assez copieusement...

Le temps d'obtenir une information complémentaire et je concluerai cette affaire en me bornant à un inventaire des produits existants qui ont la même source.

A propos des cristallisation sensibles

cristal.JPGCela fait une éternité que je cherche des informations sur cette technique. Mon intérêt pour cette méthode s'est trouvé être relancé par quelques photos de cristallisations sensibles présentes sur le site de Taty. On y voit en particulier une cristallisation correspondant à un gâteau industriel dont le résultat est pratiquement identique à celui d'un glucide "mort" comme le sucre industriel de betterave. Et bien ça fait peur !!

J'ai trouvé tout ce qu'il fallait savoir sur la technique qui n'est pas très compliqué mais quand à l'interprétation il n'y a rien ! On ne trouve que des exemple sur des vins, des légumes, des pains de différentes provenance mais je constate que je me suis fait rouler de 12 $ après avoir acheté la version numérique d'un livre que l'on trouve sur http://www.vinimage.com/

C'est un des rares sites où l'on trouve des images des diverses textures. La nomemclature est plus étendue dans le bouquin mais on ne trouve donnée interprétative en rapports avec ces différentes qualités de textures et aucune directive sous forme de principes analytiques pour conduire une interprétation de manière rationnelle. Bref on ne trouve jamais que des exemples dans des domaines très limités et comme je ne suis pas sépcialement accro au vin, je m'estime floué.

N'achetez pas ce livre vous n'en tirerez rien. En somme j'ai payé 12$ pour acheter un ouvrage publicitaire en faveur de l'activité de consultant de son auteur. C'est fort il faut en convenir !

Enfin je suis tellement mécontent d'avoir été floué que j'en fournirai la copie à qui me la demandera. Dans un cas de malhonnêteté de cet acabit les droits d'auteur je m'assois dessus. De toutes façons, en droit français la copie où la reproduction pour l'usage privé du copiste sont licites et on a le droit de se prêter des livres entre particuliers ! Alors je ne vais pas me gêner à moins que l'intéressé fasse amende honorable !

Vendre un livre sans table des matières, c'est contraindre les gens à acheter un lapin dans un sac. 

On ne peut même pas imprimer les planches sans se ruiner en toner à cause d'un fond noir totalement inutile. A moins que ce ne soit pour l'effet artistique.

J'ai adressé l'émail suivant à l'auteur, on verra bien comment il va réagir :

Monsieur,

J'ai acquis votre livre sur Lulu. Je suis extrêmement mécontent. J'ai dépensé 12 $ pour n'avoir qu'un catalogue d'exemples sans principes d'interprétation.

C'est du vol et je vais le signaler sur mon blog.

Je vous invite à me rembourser.

Enfin je vous signale que quand on veut vendre un bouquin la moindre des choses c'est de publier une table des matières.

On a un inventaire des textures mais aucune indication pour en tirer une interprétation.

Serait-elle si irrationnelle qu'il faudrait accumuler des milliers de clichés pour commencer à s'y retrouver ?

JDM

15/06/2013

Alimentation médicatrice, mieux que Kousmine et Seignalet : les "topos de Taty"

tati01b_small.jpg

Sur la maladie de Lyme voir impérativement la dernière note la concernant :

http://silicium.blogspirit.com/archive/2012/09/19/la-mala...

La citoyenne dont il va être question se présente comme chercheuse en cuisine, Inventeur de la non-cuisine, Courtière en régimes-santé. On pourrait préciser qu'elle est hostile aux régimes d'enterrement car elle aime manger...

Mon attention a été attirée sur les publications de cette naturopathe belge qui a publié plusieurs petits livres et une revue. D'un côté surtout des recettes de cuisine et de l'autre des monographies autour de différentes pathologies qui se recoupent quand aux causes multifactorielles et aux moyens de les traiter. Les naturopathes qui suivent cette piste basée sur des travaux de chercheurs et de thérapeutes anglo-saxons qualifient ses livres et ses séminaires de "bordéliques".

Je ne suis pas en mesure de morter un jugement car il y a beaucoup à lire mais le fait est que quand on débarque sur son site on est vite un peu noyé par l'abondance du propos (FAQ), la référence à des concepts censés être connus et aussi par le nombre de publications qu'il faut sans doute prendre dans l'ordre adéquat après avoir réuni entre 6 et 10 titres différents ce qui représente un investissement non négligeable.

A ce propos, j'ai noté que l'auteur se plaint que les Editions Amyris qui proposent encore 3 de ses titres ne lui auraient pas payé ses droits d'auteurs. Aussi la dame a t-elle fondé sa propre maison d'édition et on peut constater qu'en matière de publicité elle sait se vendre, bien qu'elle soit pratiquement inconnue dans l'hexagone.

Projet de recension : appels aux dons pour l'achat des monographies

La matière étant extrêmmement touffue quoique prometteuse, si l'on daigne faire appel à la reconnaissance du petit cochon rose (qui chôme en ce moment et aimerait agiter sa petite queue plus souvent) je propose d'investir et de constituer des résumés de la matière principale car bien évidemment dans ce genre de livre les exemples de succès et les illustrations tiennent la plus large place. Or ce sont les principes et les données méthododiques qui nous intéresse et qu'il faudrait résumer. Et je note à ce propos qu'en fait de synthèse, on ne trouve rien...

Les naturopathes qui diffusent à l'intention de leur propres patients des données venant de Taty Lauwers m'ont paru incapables de résumer les données fournies. J'ai sous les yeux deux exemples, celui concernant la manière de faire le bouillon de poulet et une méthode de prise de tension qui permet de cerner la nature et la gravité d'un état de fatigue. Pour le "bouillon" ça va encore, mais pour la prise de tension, on aurait pu résumer le propos par 2 ou 3 schémas graphiques qui eussent éviter un "baratin" qui embrouille. Je suis un "visuel" et j'aime avoir des images pour fixer ma mémoire.

J'ai demandé des services de presse mais je n'ai pas eu de réponse. Ainsi dans la mesure où il ne me coûte rien de partager le fruit de mes lectures et que d'autre part l'effort consistant à rédiger une synthèse est favorable à l'exercice de la mémoire, je trouverais assez normal que les lecteurs qui souhaiteraient en savoir davantage avancent chacun tout ou partie du prix d'un des livres (22,00 € + port) sinon c'est entre 600 et 1000 pages qu'il leur faudra acquérir et assimiler. Ce qui ne me semble pas si évident.

Les limites du régime de Seignalet

Le régime de Seignalet qui est en gros est un mixage du régime crudivore de Burger et de Kousmine a contre lui deux inconvénients majeurs : le cru n'est pas bon pour tout le monde et en particulier pour ceux qui souffre d'une inflammation intestinale (rectocolite, maladie de Crohn) et la pratique de l'éviction des céréales et des laitages n'est envisageable que temporairement le temps de calmer le jeu. J'ajoute que le fait que le Dr Seignalet soit décédé d'un cancer du pancréas laisse à penser que l'excès de crudités ne lui aurait pas réussi.

J'ai expérimenté ce régime avec un certain succès : digestion hyper rapide au point d'avoir fin une heure après un repas et impossibilité de se jeter sur une viennoiserie ou une pâtisserie. Si certains paramètres ont été améliorés je me suis retrouvé avec des crampes d'estomac que j'ai eu bien de la peine à maîtriser.

Des présupposés moins systématiques

J'ai du imprimer et lire 300 pages tirées du site de l'auteur. On peut constater en parcourant ce qui est accessible que l'auteur après avoir été influencée par un certain systématisme au demeurant très français chez Seignalet qui est un pur cartésien est sortie progressivement de ce carcan. D'abord elle connait la diététique ayurvédique, la diététique chinoise (différents types de Yin et de Yang), s'est intéressée au régime des groupes sanguins et a trouvé son salut chez des chercheurs et des thérapeutes anglo saxons totalement ignorés sous nos latitudes.  Elle dénonce à juste titre des anomalies comme le rejet des cérales au profit du soja (Seignalet) fort sujet à caution, enfin la dysbiose intestinale est au centre de ses préoccupations. Or je suis convaincu que tout le mal ou presque commence par là et que c'est un des plus puissants dénominateurs communs des nouvelles pathologies.

Les ouvrages principaux

Je vais en présenter quelques uns en précisant que si l'on veut s'en faire une idée il convient de se borner à imprimer la plaquette de présentation en pdf qui donne la table des matières et le sommaire. pour juger de l'intérêt d'un livre la table des matières (qui manque souvent) est primordiale. Or les tables tendent a démontrer une certaine tendance à l'exhaustivité. Et cerise sur le gateau, l'auteur donne dans chaque monographie un index. Cherchez donc les livres pourvus d'un index : ils ont la queue courte preuve de beaucoup d'incompétence voir d'un foutage de gueule assez généralisé. Oui je le dis car cela fait 30 ans que j'observe l'évolution de l'édition française dans divers domaines et c'est la CATASTROPHE: on fait des tas de livres creux avec beaucoup d'air dedans et aucune matière palpable. Et la sacro sainte liberté d'opinion nous coûte cher en terme de déforestation !

L'auteur est dotée de beaucoup d'humour, on va le voir !

Qui a peut du grand méchant lait ?

laitcoverp1_small.jpg

Le paysage a tendance à se partager entre lelobby "prolait" et les "antilaits" dont Thierry Souccar est l'actuel chez de file vivant. Et dans ce dernier cas c'est au prix de raisonnements simpliste : le lait est pour les veaux ou les bébés dont pour les adultes c'est caca.

La vérité est bien différente, à savoir que la majeure partie des problèmes vient de la dénaturation du lait du fait des vaches qui ne broutent plus guère et par les traitements ignobles infligé au produit de l'animal sacré des indiens. S'il est exact qu'il y a des gens qui devront se passer ou se méfier des laitages à vie, à condition d'écarter les produits merdiques d el'industrie laitière (avec ou sans bifidus, cette engeance qui fait grossir et rend agressif mais c'est bon pour cloner des technico-commerciaux offensifs et détestables...), il s'avère possible dans certains cas d'utiliser du lait et du beurre cru (que l'auteur rient en haute estime) ou des laits fermentés mais sans excès.

 

Du gaz dans les neurones (la dysbiose intestinale)

gazcoverp1.JPG

Ce livre est à mon avis essentiel. Le précédant a surtout pour intérêt de faire l'inventaire des dénaturations des produits laitiers. Quand à déterminer qui peut consommer des laitages c'ets une autre affaire et une affaire de "profil", or je ne vois rien dans les table consultées qui aborde cette question. Raison pour laquelle il me faudra sans doute tout lire pour débusquer des indications pratiques.

Le problème de la dysbiose est essentiel. Le livre n'épuise certainement pas le sujet car ainsi que je l'ai dit il faudrait remettre en honneur les fameux nosodes de Bach mais quel homéopathe les maîtrise encore ? J'ai la doc technique mais je ne m'aventurerai pas à les utiliser.

Le problème de la dysbiose c'est qu'elle peut être entretenue d'abord par les glucides et je rappelle que pour aider à la levée de la pâte à pain on met en plus du sel un peu de sucre dans la cuve de la machine. J'étais arrivé à la conclusion que les bureaucrates et les retraités bouffent trop de sucre lents. Or l'auteur a déniché un régime de "glucides spécifiques" qui m'intéresse.

Le Dr Donatini met en garde contre les prébiotiques (fibres) et propose des mycéliums de champignons certainement très faiblement dosés et broyés assez sommairement avec les écorces ce qui réclame des traitements longs avant d'être efficaces. A ce propos j'ai eu confirmation que l'ARS a fait une descente dans sa boutiques et qu'une audience a eu lieu, on devrait savoir le résultat du jugement assez rapidement. C'était bien ce que je pensais : une histoire d'allégations incompatible avec la vente de produits sous le statut des compléments alimentaires. Or un aliment n'est pas censé guérir de sorte que sauf exception les médecins ne se préoccupent de diététique que pour préconiser des régimes éculés, inopérants et finalement nocifs.

Le régime "nouvelle flore" inspiré du régimes des "glucides spécifiques" va plus au coeur du problème puisqu'il consiste d'abord à affamer les bactéries intestinales indésirables en ne donnant que des glucides simples (monosacharrides) dont la digestion est aisée et complète de sorte que les "bestioles" n'ayant rien à bouffer, elles sont contraintes de réduire leur population. Des probiotiques (yaourt maison) (ou K-Philus) font le reste. ceci est un résumé simpliste. La difficulté réside dans la nécessité d'un "profilage métabolique" au sujet duquel on ne trouve pas grand chose sur le site et dans les livres. L'auteur renvoit les demandes sur les "coachs" qu'elle a formés...

Pour qui sonne le gras ?

grascoverp1.JPGA propos de gras voilà une monographie qui sans aborder le problème de la chasse au cholestérol à coup de statines et à doses massives tend à réhabiliter pour certains patients le gras et même les graisses animales. Avec la découverte de lipides dont on ne nous parle jamais comme la graisse de malme non hydrogénée qui aurait la particularité de resserer les intestins poreux.

C'est aussi et plus ou moins indirectement un petit livre qui m'a bien l'air de remettre en cause la vogue trop exclusive des Omega 3.

S'y retrouver dans les différentes classes de lipides n'est pas une mince affaire. Je viens seulement de trouver un tabeau comparatif que j'ai pu passer à l'OCR et transcrire sous Excel afin d'opérer des classement par type de lipides.

C'est sans doute le livre de la série qui sera le plus difficile à avaler pour la plupart d'entre nous puisque les graisses animales (saturées) sont plus ou moins réhabilitées. On envisage ici la possibilité d'un accord avec la médecine ayurvédique ou le beurre sous sa forme clarifiée constitue un pilier de la cuisine indienne. Mais ça dépend des doshas !

Il existe plusieurs tests sur Internet pour déterminer le sien. Celui-ci qui est manuel est le plus détaillé. Malgré mon côté apparement très colérique, je suis assez formement Kapha ce qui peut surprendre ceux qui ne connaissent que mon blog. Mais le monde n'étant qu'apparence mes interlocuteurs sont souvent assez surpris au téléphone de ne pas avoir à faire avec un excité... La pratique des tests est des profilage est toujours très délicate car il n'existe pas de type pur et il est souvent difficile de choisir entre 3 options.

En cas de doute ce test permet de cocher 2 colonnes sur trois...

Pour la MTC je ne connais que les 2 volumes signés Eysallet, Guillaume et Mac-Chieu et aucun questionnaire.

Canaris de la modernité

canaricoverp1.jpgDeux autres monographies s'intitulent Gloutons de Gluten et Cinglés de sucres. Je n'en dirai rien, les titres sont assez transparents. A mon humble avis si ces titres sont très porteurs en terme de vente, ils fractionnent la matière étudiée d'une manière qui n'en facilite pas la synthèse et cela aboutit forcément à des répétitions et à une dispersion des éléments utiles.

Pourquoi parler de "canaris" ? Les canaris servaient autrefois à détecter dans les mines la menace du grisou. Quand un des oiseaux mourrait ou tournait de l'oeil les mineurs se barraient vite fait en emportant la précieuse cage. Les "canaris de la modernité" et bien ça rassemble toutes les sujets, des enfants principalement, qui sont devenus hypersensibles à toutes sortes de polluants d'où la multitude des nouvelles pathologies (hyperactivité, autisme, inflammations intestinales etc...).

J'arrête là mon évocation. Vous êtes assez grands pour aller voir vous même le site et découvrir le reste et lire tout ce qui est mis à votre disposition. Mais je doute que vous puissiez en tirer autre chose qu'un vague espoir n'étant pas certain que vous avez peut de chance en lisant ces monographies de pouvoir en tirer des indications pratiques pour votre gouverne.

Je renouvelle donc ma proposition de les lire pour vous et de proposer une synthèse. C'est en haut et à gauche pour les participations....

Candidose et candidose...

L'auteur semble distinguer deux type de candidoses, la candidose classique (vaginale notamment comme effet secondaire notamment de l'abus d'antibiotiques) et une candidose systémique sur laquelle je n'ai pas trouvé d'éclaircissement. Mystère pourt l'instant.

Un espoir pour dans les fibromylagies, les maladies auto-immunes (SEP, polyarthrite), Crohn etc...

On retrouve l'idée que ces maladies ont le même fond commun de dysbiose et qu'il n'y a pas tellement lieu de se poser la question de savoir si la fibromyalgie, la SEP, Charcot seraient des déguisements de la maladie de Lyme car le traitement alimentaire aboutit à des solutions plus ou moins communes.

J'étais très occupé ces derniers temps à essayer d'orienter trois ou quatre correspondantes manifestement atteintes de Lyme et un cas de Crohn m'est tombé dessus parmi des gens qui me sont relativement proches.

Je dois dire que la découverte des monographies de Taty me laisse quelque espoir raisonnable de pouvoir avancer des solutions naturopathiques alors que récemment encore je doutais des possibilités en cette matière. Certes je persiste à penser qu'il faudrait être médecin et naturopathe pour commencer à être complet et avoir les mains relativement libres mais les choses étant ce qu'elles sont, faut pas rêver !

Conclusion provisoire

Les monographies évoquées sont  de nature à bousculer complètement les idées que l'on peut avoir sur la diététique. Elles bousculent non pas seulement les recommandations académiques officielles (recommandations que je qualifierai de "profanes" car la médecine dite "officielle" se contrefout royalement de la diététique et tend à vouloir imposer à tous les même "régime antigras" avec 5 fruits et légumes (pestiférés) rien que pour booster le commerce du maraîchage empoisonné) mais également tous les systèmes de régime existants qui il faut le dire tendent à une sorte de "standardisation" alimentaire car du côté alternatif un schéma plus ou moins apparenté au "seignalétisme" tend à dominer le tableau. Rien qu'avec ce que l'on trouve sur le site de Taty, il y a bien de quoi se trouver complètement déstabilisé. Et ce que je me demande (et je ne le saurai qu'après avoir lu les monographies) c'est dans quelle mesure l'auteur fournit les notions suffisantes permettant d'effectuer le "profilage" déterminant quant au choix de la stratégie à adopter.

La lecture de la FAQ lorsqu'est évoqué le cas d'enfants "canaris" hyper réactifs fait peur quand à la complexité du problème quant aux rechutes possibles tenant à des causes qui sont loins de sauter aux yeux. 

Les vertus du bouillon de poulet

On a attiré mon attention dnas le même temps sur les vertus du bouillon de poulet qui avec un régime d'exclusion pour commencer consistue un piste à suivre.  Le régime de purification appelé Khichadi de la diététique indienne c'est au fond du Seignalet en mode exotique et ça évite de se casser la tête. Seulement je note en passant que puisqu'il est basé sur le riz + une légumineuse il ne semble pas compatible avec le régime dit des "glucides spécifiques". 

Quand au bouillon de poulet il constitue  une solution dans divers problèmes inflammatoires. Je tiens de Jacques Valentin un lien vers l'explication scientifique.

Le bouillon de caracasse de poulet contient de l'UC-II (undenatured type II collagen) qui est disponible sur le marché des suppléments. Celui-ci diminue fortement la réponse inflammatoires au niveau des cartilages.

Lire par ex :

http://www.lef.org/magazine/mag2012/feb2012_Protect-Joint...

SNS-02376-3.jpgLe complément correpsondant :

http://www.iherb.com/Source-Naturals-UC-II-40-mg-120-Caps...

Une stratégie contre l'arthrose en général

L'article évoqué évoque d'autres compléments (Boswellia, Bore, Glucosamine etc...) qui doivent être associés dans le cas des inflamations dont le siège est articulaire.

Inflammation intestinales (Crohn, entérocolite, colites)

Le bouillon de poulet pose un certain nombre de problème. J'ai acheté un poulet bio à Auchan de préférence à une volaille label rouge. La viande est sans goût et aucune couche de graisse ne s'est déposée à la surface du bouillon en dépit de 4 heures et demie d'infusion. Une fois de plus les choses simples deviennent compliquées en pratique... Le cas échéant, si on me le demande je feria une fiche sur la question.

Commencer par exclure les céréales et les laitages (voir régime ayurvédique cité plus haut, c'est un plat de riz blanc long et de haricot Mungo jaunes avec des épices). 

Ensuite Jacques Valentin précise : beaucoup d'omega 3 alimentaires : poisson + Colza, peu de viande rouge et de porc, plutôt viandes blanches.

De la vitamine D (études encourageantes) auquel j'ajoute impérativement par des apports journaliers, les apports en dents de scie des doses mensuelles ne donnent pas les mêmes bénéfices. 

On peut aussi essayer des immunomodulateurs comme Epicor ou Tinofend le nouveau produit de Life extension.

HOG-57888-5.jpghttp://www.iherb.com/Healthy-Origins-EpiCor-500-mg-150-Capsules/8352

http://www.iherb.com/Life-Extension-Immune-Modulator-with-Tinofend-60-Veggie-Caps/48807

Ils favorisent une réponse immunitaire dans des limites saines.

Commencer par Epicor pendant 3 mois qui a un profil d'efficacité très bien documenté en commençant par 2 par jour puis 1 après 1 mois.

Mais commencer par régime + vitamine D.

Pour la vitamine C prendre une forme tamponnée (pas d'acide ascorbique pur).

Un complexe de vitamines B peut aider également.

On préconise la poudre d'absinthe qui agirait sur la THNF alpha (500 à 750 mg/jour) mais attention ça ne peut pas constituer un traitement au long court car l'absinthe contient de la thuyone.

J'aurais sans doute l'occasion de revenir sur ces pathologies et de définir des propositions plus élaborées mais il y a du pain sur la planche...

13/06/2013

Judith Albertat et son livre sur la maladie de Lyme (compte-rendu)

Albertat.jpg

Sur la maladie de Lyme voir impérativement la dernière note la concernant :

http://silicium.blogspirit.com/archive/2012/09/19/la-maladie-de-lyme-et-le-proces-contre-le-laboratoire-schall.html

Faute d'avoir le temps de réviser toutes mes notes la concernant, vous êtes prié de vous reporter à la dernière en date.

Le livre s'intitule Maladie de Lyme, mon parcours pour retrouver la santé (Thierry Souccar).

Un parcours du combattant

Le livre comprend 4 parties et la première s'intitule Un parcours dans la tempête. L'auteur, ancien commandant de bord spécialisé dans la formation sur simulateur de vol raconte son parcours, sa découverte progressive de la maladie de Lyme ses pérégrinations avant de trouver une solution à son problème. Il est assez hallucinant de constater qu'en présence d'une telle quantité de symptômes liniques dont certain visibles (un amaigrissement considérable) les médecins consultés n'ont eu de cesse de renvoyer la patiente vers un psychiatre. Fort heureusement, il s'agissait d'une femme de tête et elle a refusé d'entrer dans ce jeu.

Le livre à cet égard est agréable à lire et fort bien écrit mais à ce niveau il n'apprendra rien que le lecteur ne sache déjà. Le procès intenté au laboratoire Schaller de Strasbourg et au pharmacien auteur du Tic Tox a au moins eu le mérite d'attirer l'attention du public sur l'éxistence d'un déni de chronicité.

Force est de constate que si l'auteur s'en est sorti c'est d'abord parce qu'elle avait la chance de disposer de moyens financiers sans doute supérieurs à la moyenne. Les centaines et même les milliers de km qu'elle a du parcourir au risque d'être complètement épuisée et les milliers d'€uros qu'elle à dépensé en vain, peu de gens auraient pu se permettre de les gaspiller ainsi. Elle a donc eu beaucoup de chance dans son malheur car n'importe qui d'uatre y aurait laissé sa peau. En pareille situation il ne suffit pas d'avoir du courage et de la détermination il faut pouvoir cracher copieusement avant même de découvrir que l'on a été grugé dans les grandes largeurs.

Qu'est-ce que la maladie de Lyme ?

Le premier chapitre de cette seconde division ne nous apprend rien que l'on ne sache déja. Il est question de sa transmission (qui ne concerne pas que les tiques), des co-infections, du mercure comme facteur aggravant, et des trois stades de la maladie et des symptômes les plus répandues.

A propos de ces trois stades, il faut noter qu'ils sont reconnus dans le consensus officiel et je ne vois pas très bien en quoi consiste le déni à cet égard. En d'autres termes, il est officiellement admis que la maladie peut devenir chronique de sorte que l'on ne saisit pas très bien sur quoi porte le déni si ce n'est sur la fréquence de cette chonicisation qui est manifestement sous-estimée. C'est là et je le signale un point qui reste obscur et j'ai pu constater que la documentation existant sur les sites spécialisés me demeure assez obscure alors à combien plus forte raisons l'est-elle davantage pour les particuliers qui n'ont pas toutes mes connaissances.

Le chapitre deux portant en particulier sur la détection est très insuffisant. Il laisse a entendre que le laboratoire Schaller est le seul a proposer un test à peu près potable, or cela n'a jamais été le cas. Il y a toujours eu au moins 3 ou 4 laboratoires en France qui proposaient le Western Blot de All Diag. Il aurait fallu le préciser et donner un certain nombre de précisions quand à l'interprétation de ce test et de ses diverses bandes. Les généralités de ce chapitre sont complètement nulles et insuffisantes.

Ensuite l'auteur présente les différentes thérapeutiques et fait beaucoup de place aux "thérapies quantiques". De quoi s'agit-il ? L'auteur ne propose aucune définition et cite le protocole de Bob Beck (micro-électricité pulsée) et divers appareils inclassables en mettant dans cette catégories un générateur d'ozone sur lequel il y aurait sans doute beaucoup a dire si comme on peut le redouter il comprend des éléments en aluminium. 

Ras le bol avec la "médecine quantique"

L'auteur a fini par perdre son travail et s'est recyclée en temps que naturopathe. Elle a dépensé une fortune à avcquérir les divers appreils qu'elle cite et ce n'est sûrement pas sur la maladie de Lyme qu'il faut les tester surtout quand pour ne manquer aucune chance on fait de tout en même temps. Alors comment savoir ce qui a bien pu agir dans un protocole aussi composite.

Je rappelle que les médecins 'ny connaissent rien en physique quantique. C'est une discipline qui nécessité d'être rodée aux mathématiques supérieures et ça ne suffit pas car j'ai la preuve que les théoriciens de la médecine quantiques ont chacun leur système et ignorent superbement celui du voisin. C'est donc le domaine du 'grand n'importe quoi"!

En d'autres termes, parler de "médecine quantique" dans c'est conditions c'est pure charlatannerie car pour commencer où trouver une définition de ce type de "méddecine". Tout ce que l'on peut deviner c'est que cela aurait un rapport avec le domaine des "ondes" par opposition à une médecine des "particules" donc chimique mais c'est bien vague et l'on verra que l'auteur s'en est sorti surtout grâce à des "particules", savoir des antibiotiques et des ions d'argent en particulier.

Bref, je ne donne pas cher de la pratique de l'auteur en tant que naturopathe et l'on verra pourquoi un peu plus loin. Finalement, l'auteur enfonce des portes grandes ouvertes et propose de manger mieux, de renforcer son immunité intestinale, de lutter contre l'acidose et de bouger.  On est dans le domaine des lieux communs mais ça ne mène pas loin  : est-ce que les pré et probiotiques sont suffisants pour restaurer un intestin perturbé. Je rappelle que la question est toujours en suspens, les bifidus sont contestés et Donatini accuse les pré biotiques de favoriser les fermentation. Bref le serpent se mord la queue !

Les choix thérapeutiques de l'auteur

Concernant l'argent colloïdal elle préconise l'Argentuyn 23 et l'a alterné avec de l'argent colloïdal classique à 5 ppm à cause du prix.

Mais elle pris aussi des antibiotiques et du Flagyl assez massivement tandis que son fils s'en est sorti sans cela.

Concernant les compléments alimentaires, elle propose des "classiques" : vitamine E et C, magnésium, co-enzyme Q10, sélénium, Omega 3, probiotiques locaux et poudres alcalinisante, silice organique, Cumanda, samento et le protocole de Klinghardt pour la détoxication aux métaux lourds avec la chlorella et l'ail fermenté.

Bref, question complémentation, on ne sort pas des ornières habituelles, sous dosages et formules locales, liste incomplète (pas de Vitamine D ?).

Soyons clairs, le nerf de la guerre, c'est l'argent colloïdal + les enzymes protéolytiques (bromélaîne et Cie) quant à la complémentation elle est la même finalement pour tous les maladies chroniques et immunitaires devant lesquelles la médecine académique est impsuissante. Pas la peine d'acheter un livre pour cela il suffit d'êtr un fidèle du site gestion santé dont je viens de reparler.

Conclusion

Je ne m'attendais pas à faire des découvertes sensationnelles dans ce livre et au fond il est tel que je l'avais imaginé. L'auteur a beaucoup souffert mais comme elle le dit, son histoire est banale, elle existe à des centaines d'exemplaires. Elle s'en est sortie parce qu'elle avait les reins solides. Grâce à la maladie de Lyme la voilà propulsée naturopathe. Il faut bien gragner sa croûte mais toute question de personne mise à part, je me demande bien ce que peuvent faire des naturopathes en présence de pareilles pathologies quand on ne peut pas soi-même prescrire les investigations biologiques nécessaires, qu'il faut compter sur un médecin plus ou moins hostile pour obtenir certaines données.

Le plus grave défaut de ce livre c'est d'orienter le lecteur vers des options matérielles coûteuses qui n'ont de "quantiques" que le nom et qui à mon humble avis sont d'un intérêt thérapeutique très limité. Tout le monde parle d'équilibre acido-basique mais je hurle quand on me parle d'alcaliniser les urines car c'est ouvrir la porte aux infections quand à remédier aux dysbioses intestinales c'est bien joli mais tout le monde raconte sans petit histoire mais on ne sait rien de sûr quant à la conduite à tenir.

Enfin, je ne regrette pas d'avoir lu ce livre car il ne m'a rien coûté. La correspondante qui me l'a envoyé m'a tout de même précisé que Judith Albertat ne veut pas donner l'adresse du médecin qui l'a remise sur pied. C'est pour le moins curieux. Pourquoi cette rétention d'information qui fait que ceux qui lisent son livre ne sont guère plus avancé qu'avant ?

Enfin, il faut constater qu'il existe peu de livres consistants et qui soient capables de nous apprendre quelque chose. j'ai su qu'un correspondant à qui j'avais déconseillé le livre de Lenher au sujet de l'intoxication aux métaux lourds en a été très déçu.

Un livre sérieux et utile sur la maladie de Lyme serait tout à fait autre chose. Enfin j'ai signé sa pétition tout en sachant que comme toutes les pétitions, pisser dans un violon ferait autant d'effet..

 

Vitamine C, la désinformation continue

complement_alimentaire.jpgJe reçois de Jacques Valentin l'avis de mise à jour suivant :

*Mise à jour de notre page sur la vitamine C*

 Nous avons fait une mise à jour importante de notre page sur la vitamine C. Nous avons revu le découpage de la page et réorganisé l'ordre des sections dans le document. Le texte a été relu et nous avons fait différentes modifications pour clarifier le  texte.

La distinction entre la vitamine C par voie orale et la vitamine C injectée a été clarifiée dans l'article pour bien distinguer les niveaux plasmatiques pouvant être atteints selon les deux voies utilisés. En ce qui concerne la vitamine C injectable, nous avons repris des points présentés dans notre page "Vitamine C et cancer <http://gestionsante.free.fr/vitamine_c_et_cancer.htm>" écrite par Gabriel Dufils, pour rappeler comment fonctionne la vitamine C injectable à haute dose, notamment sur le cancer où elle a un effet oxydant paradoxal tout en protégeant les cellules saines, car les résultats solidement établis dans ce domaine restent encore largement méconnus, même des professionnels et des chercheurs en médecine.

C'est ainsi que Jean-Daniel Metzger de silicium.blogspirit.com m'a récemment transmis la version complète du navrant article de la rubrique "opinion" du NewScientist du 16 mars 2013, écrit par James Watson, qui qui est une sommité puisqu'il s'agit du co-découvreur de l'ADN, l'article s'intitule :

*Antioxidant antidoteCould antioxidant foods and pills heighten the risks of cancer and diabetes, asks James Watson, co-discoverer of the structure of DNA

<http://www.newscientist.com/article/mg21729080.200-nobelw...>- 

cet article constitue un véritable article de désinformation, car j'ai du mal à croire qu'un scientifique de ce niveau ignore, malgré son âge, les nombreux articles publiés dans des revues de haut niveau clarifiant les effets oxydants sur les cellules cancéreuses de la vitamine C à haute dose. Or Watson déploie dans cet article divers artifices rhétoriques pour plonger dans la confusion le lecteur mal informé, en cherchant à lui faire croire que les antioxydants, qu'il évite d'ailleurs de définir précisément, sont des carcinogènes !

J'ai mis en lien un article qui, lui, fait vraiment référence, de 2011, en accès libre :

"Vitamin C: A Concentration-Function Approach Yields Pharmacology and Therapeutic Discoveries

http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3065766/...

qui constitue une vrai mine d'or pour comprendre les différents effets qui peuvent être attendus de la vitamine C, suivant les différents dosages, par voie orale ou en injection. Une approche rigoureuse et interdisciplinaire, synthétisant et hiérarchisant minutieusement d'innombrables recherches, dans une démarche scientifique digne d'éloge, tout le contraire de l'article absurde et bâclé de Watson.

Un lien a été rajouté sur les effets de la vitamine C sur les septicémies via son effet antioxydant, dont nous avons parlé dans une autre page. Les effets majeurs probables (via la réaction de Fenton), récemment découverts de la vitamine C sur la tuberculose, sont présentés, une autre confirmation des effets oxydants de la vitamine C dans certaines conditions, d'une façon similaire aux effets obtenus sur les cellules cancéreuses.

La mise sur le marché d'une nouvelle forme de vitamine C liposomale ( voir : http://gestionsante.free.fr/vitamine_c.htm#liposomal) par la société de distribution du Dr Mercola est évoquée car elle permet de diminuer le prix au gramme par deux ! Une bonne nouvelle un peu surprenante, les produits de Mercola étant d'habitude d'un prix plutôt élevé. J'ai testé le produit qui semble avoir les mêmes propriétés que celui déjà référencé. A garder au frigo, dans la trousse d'urgence, en particulier pour les coups de fièvre et les gros rhumes !

Enfin, nous avons rajouté une nouvelle section pour présenter une nouvelle "innovation" en matière de vitamine C, dont on verra qu'elle m'a laissé dubitatif, l'ascorbyl phosphate de magnésium

Voir http://gestionsante.free.fr/vitamine_c.htm#autre

(Asc2P, magnesium ascorbyl phosphate en anglais). Nous avons fait des recherches approfondies pour tenter d'évaluer de façon objective ce produit, initialement utilisé en cosmétologie où il constitue une forme de vitamine C de référence, mais on nous propose maintenant de le prendre aussi par voie orale, ce qui est certes sans danger (sauf pour votre portefeuille) mais probablement inefficace, jusqu'à preuve du contraire... Nous vous présentons donc un état des lieux provisoire sur la question, susceptible d'évoluer si nous arrivons à découvrir d'autres sources d'information fiables sur le sujet.

Nous avons rajouté, à toute fin utile et à deux endroits dans la page, la contre-indication de la vitamine C en cas de déficit en glucose-6-phosphate déshydrogénase (G6PD), le favisme :

Voir http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9ficit_en_glucose-6-ph..., une affection qui touche les globules rouges, malheureusement assez largement répandue dans certains groupes ethniques (100.000 à 200.000 personnes seraient concernées rien qu'en France).

Bonne lecture !

*Quoi de neuf sur la vitamine C ? *<http://gestionsante.free.fr/vitamine_c.htm> --  Jacques Valentin http://gestionsante.free.fr *Gestion Santé : Depuis 10 ans une information indépendante et sans conflit d'intérêt au service de votre santé * 

Dernier avis concernant le groupe Santé Port Royal

On me demande souvent ce que je pense de la newletter Alternative Santé (Groupe Santé Port Royal). Je répète ce uqe j'ai dit : ce groupe a créé une multitude de revues dont la principale fonction est de drainer une clientèle crédule vers la ou les boutiques de compléments alimentaire du groupe. Je ne veux plus avoir à donner d'avis sur les publications de ce groupe car s'il fallait que je commente rien que les 50 numéros gratuit d'Alternative Santé parus à ce jour, je ne ferai que cela !

Mon avis tiendra en quelque mots : il y a dans ces revues à boire et à manger ! Tout n'est pas faux bien sûr mais quand on vous dit qu'on a découvert un produit fiable (la dernière fois c'était à propos de la poudre de perle, un remède chinois) c'est pour indiquer la direction du tiroir caisse de la boutique ou d'un complice. C'est l'exemple type de réclame qui vise une clientèle essentiellement féminine. Mais enfin dites moi, je suis un mec, qu'est-ce que j'ai à foutre de la poude de perle pour éclaircir le teint ! Si vous mangez proprement et si vous menez une vie saine c'est sans doute aucun la meilleur façon de vous procurer un teint agréable sans flasher pour ce qu'il faut bien appeler par leur noms, savoir des "gadgets" !

La maladie de Lyme, la maladie de Crohn ça c'est du sérieux ! Le teint ? La poudre de riz est très écologique pour les femmes qui éprouvent le besoin de cacher les lézardes de leur façade et c'est aussi un remède chinois et celui là n'est pas ruineux !

Pour en finir avec Alternative Santé, on apprend que la newletter va se doubler d'un média numérique du même nom et payant, cette fois. S'il doit y avoir 2 médias du même nom, à quoi ça rime ? A moins qu'il ne s'agisse de remplacer la new gratuite par une new payante ! Enfin ça va faire un support de plus et des gens vont être assez cons pour payer à l'année la pub déguisée de ces revues. Or on peut aisément constater que la rédaction à l'oeuvre ne cesse de recycler indéfiniment les mêmes informations apparues généralement dans Pratiques de Santé et les titres qui lui ont succédé.

Que l'on ne me parle plus de ce bazar. J'ai dit ce que je pensais de Michel Dogna et Cie, A ses débuts il était intéressant mais il a dérapé et est devenu franchement mercantile, alors lui et sa bande, moins j'en entends parler miuex je me porte ...

Sur le groupe en question voir http://silicium.blogspirit.com/archive/2013/02/06/sante-p...

La nutrition.fr

nutrition.jpgLa nutrition.fr c'est l'éditeur et l'écrivain Thierry Soucar. Outre les éditions le site a sa boutique de compléments, cela s'appelle Nutristore. Et curieusement ce site renvoit à une adresse de vente qui est commune au Groupe Santé Port Royal et à La nutrition.fr, savoir D-Plantes qui vend une vitamine D misérable dosée à 400 UI jour.

Je rappelle que Jacques Valentin a épinglé la nutrition.fr à propos d'un hit parade des multivitamines qui a abouti à la mise à l'index du Life extension Mix Tablets que nous préconisont et qui s'achète aux USA 3 fois moins cher qu'en Europe mais la bande à Souccar ne le sait pas où plutôt ne veut pas le savoir ! Evidemment, entre européen on se renvoit la balle, et Supersmart je connais, celui qui a fondé ce commer a, si je ne m'abuse, commencé sa carrière à ... Antibes avant de s'exiler...

Il y a 3 ou 4 bons livres chez Souccar mais on peut s'en passer : le lait "cette vacherie" ou on connaît bien où l'on est complètement demeuré. Enfin l'on connaît, c'est vite dit car en fait d'intolérance, il ne faudrait peut-être pas confondre les laitages provenant de vaches plus ou moins OGM et retrafiqué à outrance par l'industrie laitière avec le bon lait cru d'antan. On me signale à ce propos une collection de livres qui me parait intéressante, collection intitulée Les topos de Taty... 

Je pense en particulier à Qui a peur du méchant lait ? que je n'ai pas lu mais dont la table des matières me met l'eau à la bouche car le propos sort manifestement des sentiers battus... Je compte me procurer quelques uns de ces ouvrages et les commenter. Cela dit en cas de colopathie, il faut quand même commencer par supprimer les céréales et les laitages et une fois la situation stabilisée réintroduire des produits comme le K-Philus avec prudence. Mais en tout état de cause les laitages fermentés et les fromages au lait cru doivent être consommés avec parcimonie.

De Lorgeril comme "poulain" de Thierry Souccar

De Lorgeril le cholestérol et les statines, j'en ai signalé les limites, c'est le même refrain depuis des années mais si les hypercholestérolémies masquent l'agent criminel de l'athérome et si de Lorgeril évoque (timidement) la responsabilité de la Lp(a), qu'attend t-il pour diligenter des recherches afin de déterminer s'il existe bien une corrélation. Qui de la valeur respectives du dosage de HDL et du HDL comparé au dosage de l'Apo A1 et l'Apo B qui parait plus représentatif et très prédictif d'un risque cardio vasculaire.

J'ai dans mes dossiers un cas où le risque a été prévu dès 1987 et ne s'est matérialisé qu'en 2006. Actuellement si sous statines le "bon" cholestérol est bas d'après le dosage classique, la vue donnée par l'Apo A1 et l'Apo B inverse la perspective de 1987 dans le bon sens. Mais pour de Lorgeril qui a tout simplifié : le bon et le mauvais cholestérol c'est de la connerie. De cette manière les choses sont nettement plus simples mais le problème de hypercholestérolémie n'est pas résolu or il faut tout de même le traiter ne serait-ce que modérément. Or la nutrition.fr a mis en évidence une étude qui montrerait que le traitement sous statines annulerait les effets des Omega 3. Ca c'est nouveau et de Lorgeril n'en a pas parlé à ma connaissance.

Julien Venesson

Venesson.pngVoici un nouveau "poulain" et "pigiste" à la nutrition.fr. Ce personnage vient de commettre un livre chez Souccar intitulé Gluten, comment le blé moderne nous intoxique... Ce personnage nouvellement apparu sur le marché a remplace la devise républicaine liberté égalité fraternité par Nutrition santé sport ! Et cette nouvelle "trinité", on s'en doute est un créneau porteur.

J'ai regardé le sommaire du bouquin : rien de nouveau sous le soleil ! Vous pouvez en faire l'économie et contribuer ainsi à freiner le déboisement de la planète ! Je vous rappelle que le Dr Seignalet a traité la question avant ce jeune ambitieux qui me fait l'effet de vouloir se placer comme nouveu "gourou" à l'adresse d'une clientèle jeune, sportive et amateur de "body building" et en ce qui me concerne je m'occupe principalement de me muscler la cervelle, pas les biceps... Ce qui ne sert pas à grand chose car les cons forment une espèce protégée car on n'a pas le droit de leur taper dessus ! Dommage car il y aurait de quoi lutter contre les tendances au sédentarisme et à l'immobilisme...

Encore la vitamine C

Watson, si j'ai bonne mémoire accusait les antioxydants de favoriser le cancer en abolissant des processus oxydants capables de détruire les cellules cancéreuses. Venesson lui remet en piste un vieux refrain éculé : un excès de vitamine C serait pro-oxydant. Une chanson bien française au demeurant mais sans la qualité d'un Georges Brassens...

Comme les gens n'ont pas de nerfs et pas de pensée structurée, et n'alysent pas ce qu'ils lisent, les articles àla Venessondoivent les impressionner et beaucoup les inquiéter.

 Je cite Venesson :

Quand vous avalez de la vitamine C celle-ci va « percuter » un oxydant et va passer du statut « réduit » au statut « oxydé ». C’est donc elle qui devient maintenant dangereuse ! Pour contrer ce problème l’organisme va utiliser un autre antioxydant pour tamponner la vitamine C et la recycler dans son état réduit qui sera à nouveau capable de bloquer d’autres oxydants. Mais quand on consomme de trop grosses doses d’antioxydants ce phénomène ne se fait plus correctement ! Un grand nombre d’oxydants se baladent alors dans l’organisme et mitraillent toutes les cellules qui passent : on obtient l’inverse de l’effet voulu!

Le "zozo" mélange tout et en fait de sport excelle dans la "grosse brasse"...

Il faut, pour ne pas s'énerver en lisant ce passage fort peu scientifique et confusionnel au possible avoir envie de rigoler de la stupidité involontaire de toutes ces contradictions et incohérences qu'il met à nu sans s'en rendre compte. Mais quand on pense au nombre de victimes que peut occasionner un tel méli mélo ça devient assez consternant. Du point de vue de l'enchaînement logique élémentaire de la pensée ça n'a strictement aucun sens.

Il est important de souligner que la vitamine C oxydée n'a jamais présenté aucun risque (à moins de s'en faire injecter une centaine de grammes, et encore), elle est seulement inactive et elle est évacuée par l'urine tout comme l'excès de vitamine C "normale". Et une bonne partie de la forme oxydée est en fait absorbée par le cerveau, l'oeil, et d'autres cellules qui ont des transporteurs spécialisés pour la vitamine C oxydée....

Délire à l'état brut !

Bref, qu'elle soit réduite (retransformée en acide ascorbique actif) ou pas n'a pas grande importance. Et ainsi de suite... Pire encore : on ne sait pas pourquoi dans son texte les antioxydants se transforment soudain en méchants oxydants mitrailleurs et se mettraient à flinguer à toute berzingue!!!

Appelons un chat un chat : c'est du  délire à l'état brut qui n'a aucun rapport avec ce que l'on sait sur la question... Bref ce jeune poulain de l'écurie Souccar énonce pas mal de conneries et quand il dit des choses connues (sur la vitamine D par exemple) il faut se taper une douzaine de textes sinon plus pour faire le tour. Je ne me prononce jamais sans preuves or j'ai gaspillé au moins une centaines de pages pour n'en tirer que des broutilles. Lamentable ! 

 

Enfin après les rafales que je viens de tirer ça va être l'ambiance dans le paddock dans le paddock à Souccar. Mais je ne vois aucune raison de me gêner pour dire tout ce que je pense sans détours. 

Comprenez que tous en veulent à votre argent

Comprenez que les beaux parleurs de l'alternatif ne sont pas plus crédibles que les chantres patentés de la médecine académiques quand ils sont à la solde de Big Pharma : ce sont les mêmes capitaux qui ont mis tout en coupe réglée afin que toutes les arnaques deviennent aussi juteuses que possible.

Une fois de plus pour toutes les questions de complémentation, je m'en remets exclusivement aux avis de Jacques Valentin. Cela fait 10 ans qu'il scrute et analyse les études sérieuses qui sont parues. Lui et moi ne vendons rien nous essayons de faire de l'information correcte pendant que tous les autres ont des intérêts pécuniers à défendre, des livres, des revues, des compléments sous dosés et à ce propos la dernière invention de Julien Venesson, NuPower, son nouveau multivitamines est une assez sinistre plaisanterie avec 1,8 mg de B1 et le reste à l'avenant.

Ces gens là pourrait invoquer comme excuse la limitation des dosages permis en France et en Europe mais dans ce cas s'il faut prendre 10 fois la dose journalière pour se rapprocher d'un dosage efficace, il faudrait réduire le prix en conséquence. Seulement çà n'est même pas jouable car si on vise 1,2 de vitamine C on va se retrouver avec des éléments franchement en excès, soit par exemple 2 g de NAC alors que 600 mg suffise. Et enfin on n'aura toujours pas le minium requis pour d'autres éléments.

Alors qu'on ne me demande plus d'être juge de ce que disent Pierre Paul ou Jacques, la désinformation est devenue ingérable ! Soit vous vous référez aux sites que j'indique comme étant fiables soit vous vous débrouillez par vos propres moyens car je ne peux pas éternellement répéter les mêmes critiques. 

08/06/2013

Plaintes contre deux empêcheurs de tourner en rond: les Pr Debré et Even sur la selette...

Even_Debre.jpg.jpgLe 29 mai dernier le Figaro Santé faisait état d'une vague de près de 300 plaintes contre les Pr Dedré et Even relativement à deux livres qu'ils ont cosigné, l'un étant un dictionnaire des médicaments et l'autre ce bouquin dont j'ai rendu compte ici même et qui a tendu à mettre les statines à l'index.

Voir http://sante.lefigaro.fr/actualite/2013/05/29/20621-deont...

Relire le compte-rendu du blog.

Je cite le Figaro :

En première ligne, les allergologues se sont mobilisés en masse, individuellement ou par le biais de la Fédération française d'allergologie. «297 plaintes ont été déposées auprès du Conseil de l'ordre des médecins de la ville de Paris, recense le Dr Isabelle Bossé, présidente du syndicat français des allergologues, qui fait partie de la fédération. Dans leur livre, Les Pr Even et Debré qualifient les allergologues de gourous, de charlatans. Nous avons été nombreux à nous sentir insultés.»

Les class actions n'existant pas en France, on constate une volonté très nette d'emmerder en encombrant la justice. Je n'ai pas lu le Dictionnaire concerné mais je présume que les auteurs ont justifié leurs "insultes". le fait est que l'on commence à revenir des cures de désensibilisation.

La croisade du Dr Choux

Le Dr Alain Choux, médecin généraliste parisien qui n'en est pas à sa première démarche judiciaire - il a contraint l'Urssaf à lui verser des dommages et intérêts pour impayé et a déposé un recours devant le Conseil d'État contre la loi plafonnant les dépassements d'honoraires des médecins - s'est également mobilisé.

Ce personnage aurait du rester dans les choux ! Il serait parfaitement normal de plafonner les honoraires de la profession. J'irai même jusqu'à dire que si nous avions des gens compétents à la tête de l'Etat et de l'Administration, il faudrait carrément fonctionnariser la médecine. Mais ça supposerait une réforme de fond en comble. Il n'est pas normal que certains professeurs ne délivrent  à l'hopital que des consultations à leur clientèle privée au prix d'honoraires fabuleux. J'ai vu un cas sur la Côte d'Usure : il n'a pas été tranché et on a proposé au patient l'alternative d'aller se faire voir auprès d'un autre collègue hospitalier. C'est quand même un peu fort de café !

«Ils ont traité les médecins qui prescrivent des hypocholestérolémiants d'incompétents notoires, alors que ces médicaments permettent de sauver de nombreuses vies. Je rappelle que les maladies cardio-vasculaires étaient la première cause de mortalité en France en 2012», s'indigne le généraliste, qui est aussi responsable du syndicat Afirm (Alliance pour le financement de la retraite des médecins).

Voir les précisions données par l'intéressé, il fait référence non au livre mais à une émission de télé.

Air connu ! Certes les cardiologues (et les autres) ne sont pas "incompétents" mais il ouvrent le parapluie et s'en tiennent aux protocoles imposés par les labos au travers de leurs réseaux d'influences. Bref, personne ne veut plus s'emmerder à prendr ele moindre risque.

Le code de la déontologie médicale énonce des principes assez larges tels que «Tout médecin doit s'abstenir, même en dehors de l'exercice de sa profession, de tout acte de nature à déconsidérer celle-ci» (article 31) ou «Les médecins doivent entretenir entre eux des rapports de bonne confraternité» (article 56). L'ordre des médecins de la ville de Paris s'est lui-même autosaisi pour des motifs déontologiques.

Autrement dit, ils sont contraints de se taire et de mentir en chantant le château a brûlé mais rassurez vous tout va bien Madame la marquise !

L'Ordre des Médecins se saute à la gorge, quelle rigolade !

L'ordre des Médecins parisien s'est "autosaisi", imaginez la scène !!!! Et il va faire quoi contre un professeur éminent tel un Debré, j'ai le sentiment qu'on est en plein théâtre de boulevard. L'Ordre ne va tout de même pas filer une amende ou interdire d'exercer un grand "ponte" !

Enfin comment se fait-il qu'il ait fallu attendre la vérité sur le cholestérol et qu'on ne semble pas avoir envisagé la moindre plainte dès la parution du Dictionnaire où certains médicaments sont traités de cochonnerie. Bref, si de la part du Pr Even, il entre dans son dernier livre une bonne part d'opportunisme (et je rappelle que les statines sont en fin de parcours et quasiment toutes génériquables sauf le Crestor), il a déclenché un beau pataquès. de temps à autre ça fait plaisir !

Malheureusement, je me demande bien ce qui va pouvoir déstabiliser les pratiques conventionnelles en vigueur. Le patient qui a expérimenté l'extrait de cannelle vient d'avoir le commentaire de son cardiologue sur les dernières analyses. Ce dernier a remarqué la baisse du glucose matinal. L'intéressé lui a rappelé pourquoi il avait demandé un dosage de fructosamines... Réponse du spécialiste: vous faites probablement ce qu'il faut... En d'autres termes, il n'a pas souhaité se prononcer et n'envisage pas d'expérimenter la chose...

Rien ne change...

On va voir comment l'Ordre va se dépatouiller de son "autosaisissement" (sic). Le problème étant qu'en dépit du choc causé dans le public par les mises en cause de ces deux "pontifes" les médecins persisteront encore longtemps dans le déni. Concernant le cholestérol, je rappelle que De Lorgeril n'a pas du tout contribué à éclaircir vraiment le problème posé par l'athérome, il existe une corrélation assez souvent apparente entre les hyperlipidémies et les problèmes cardiaques. On soupçonne la lipoprotéine a d'être la véritable cause ou du moins un facteur déterminant et aggravant mais on ne fait rien nulle part pour en avoir le coeur net. Normal: le seul moyen de la faire descendre c'est le niacine qui n'est pas brevetable et à des effets de flush (bouffées de chaleur au visage) !

Quant aux statines vu que la médecine chinoise utilise une statine pour lutter contre les stases de sang pouvant être dues à un sang trop gras, je serais partisan d'un usage très modéré de ces statines car on n'est pas certain de la pureté de la levure rouge de riz quoiqu'avec l'avènement des génériques les médicaments posent de nouveaux problèmes vu que certains sont carrément foireux à divers égards. Evidemment la prise d'un peu de statines implique la prise concomittante d'Ubiquinol et cette molécule devrait être remboursée par la Sécurité Sociale. Enfin il faudriat doser systématiquement la lp(a) mais c'est à la charge du patient (60 € au Cerba).

Il y a quelque chose de pourrai au Royaume de France !

Je hurle quant on nous raconte qu'on a la meilleur médecine du monde et le meilleur système d'Assurances Sociales. certes comparé au USA on est encore bien placé mais n'oubliez pas que ce sont les allemands sous Bismark qui ont inventé la protection sociale des travailleurs (1883).

Voir : http://www.cleiss.fr/docs/regimes/regime_allemagne0.html

Je cite : A la fin du XIXe siècle, le chancelier Bismarck entreprend une politique de réformes sociales visant à protéger le travailleur et à lui apporter une aide en cas de maladie, d'accident du travail, d'invalidité ou de vieillesse. Les premières lois mises en œuvre concernent les ouvriers de l'industrie dont les salaires sont inférieurs à un certain plafond.

  • la première loi sur l'assurance maladie, votée en 1883, prévoit un système financé par des cotisations à la charge des employeurs et des salariés (un tiers pour le salarié et deux tiers pour l'employeur) et elle institue le droit aux soins gratuits et aux indemnités journalières durant treize semaines ;
  • la seconde loi, introduite en 1883 également, prévoit en cas d'accident du travail la prise en charge par les organisations patronales des soins médicaux à partir de la quatorzième semaine ainsi que les rentes d'incapacité ;
  • la troisième loi, qui entre en vigueur en 1891, institue un régime d'assurance invalidité-vieillesse financé par les cotisations des employeurs et des salariés.

Il faut arrêter de nous prendre pour des cons. C'est en 1936 que nous autres avons suivi mais comme les revendications ouvrières menaçaient les intérêts du patronat français, cette saloperie de caste s'est alliée à Hitler et a programmé la défaite française pour tenter de leur porter un coup d'arrêt. Je n'invente rien, lisez l'ouvrage de Lacroix-Riz et voyez son site !

Cela dit, il faudrait faire le même travail sur la "fabrication" du stalinisme... L'origine est la même, c'est-à-dire américaine... Quelle sinistre comédie que celle des véritables dessous de la "géopolitique" à visée mercantile. Tout commence à la fin du XIXème siècle avec les premières tentatives américaines pour conquérir l'Europe à son putain de commerce...

La France ? Mon diagnostic ? Cherchez pas c'est d'une "possession démoniaque" dont elle souffre !

Quant au "royaume de France" on peut remarquer que tous les débats, quelqu'en soit le sujet prennent toujours une tournure qu'il faut bien qualifier de parfaitement HYSTERIQUE ! Le dernier exemple c'est l'agitation créée par l'avènement du "mariage pour tous" ! Il faut quand même souligner que l'Espagne catholique dont la majorité sexuelle est par tradition catholique la plus basse (13 ans) n'a pas fait tant d'histoire.

La France "fille aînée de l'Eglise" ? Non vous n'y êtes pas du tout : la France m'apparaît comme étant pâssivement POSSEDEE par un genre de "diable" qu'assurément personne ne lui envie !!! Voilà probablement la vérité. Ailleurs les choses évoluent, ici tout paraît bloqué. Voyez pour la maladie de Lyme, les Allemands sont en avantage. Chez nous on campe sur un déni systématique et on envoit les patients qui souffrent atrocement, ne dorment plus et maigrissent chez les psychiatres. Jusqu'à quand va durer ce genre de cirque ?

Argent colloidal : témoignage et indications

AC.jpgJ'ai reçu récemment le témoignage suivant qui me vient de Belgique :

Bonsoir,

Cela fait plus de 15 mois que j'en fabrique grâce à votre appareil, je ne peux que vous en louer, vous m'avez donné un moyen extraordinaire de me soulager de beaucoup de maux à moindre coût et d'en faire profiter ma famille.

Je vous explique: ma fille en prend pour diverses petit soucis que bien des femmes ont, cela lui réussi très bien, mon petit fils qui sort de chimiothérapie suite au glaucome cervical (6 ans) en prend aussi régulièrement et s'en porte très bien, ma soeur qui a un an de plus que moi, suit mes conseils et prend de l'AC. et s'en porte très bien, pour vous dire!

Maintenant venons en à mon cas, je n'en trouve que des applications concrètes, je vous cite: résorption de la mycose que j'ai depuis des années, résorption des plaies que j'avais aux jambes, super calmant des brulures du soleil (je suis blanc de cheveux), fin des démangeaisons constantes des oreilles, décongestion constante de mes sinus, aucune attaque bronchitique (pourtant chronique)  grâce aux nébulisation, démangeaisons diverses stoppée net en vaporisant de l'A.C. sur l'endroit où ça grattouille et chatouille. 

Ces indications (mycoses, démangeaisons diverses, plaies, yeux ou cuir chevelu qui démange) sont bien établies et elles me sont confirmées par d'autres sources

Comme ma production parfois jaunit, je la mélange avec du DMSO et j'en fais du gel, pour soigner mon arthrose du genoux et l'arthrite que j'ai dans les mains. il y a encore mille applications  à découvrir et a en profiter, c'est vraiment un produit miracle.

Je peux vous affirmer que cela fait plus d'un an que je ne prend plus un seul médicament pour la douleur, alors que j'étais un très bon client et du docteur et du pharmacien, je n'ai plus besoin de passer par eux, grâce à vous et à vos conseils je vis une retraite paisible, j'ai quasiment 70 ans et je me porte comme un charme, alors que je sort d'un cancer et de divers problèmes cardiaques.

Je dois vous dire que vous avez été un déclencheur pour ma façon de me soigner, je prenais du Crestor pour sois disant de cholestérol mais pour compenser l'effet des statines (nocif) j'avais droit à tout une kyrielle de médicaments pour le coeur, et bien croyez le ou pas, j'ai arrêté le crestor et du coup diminué de moitié les autres médicaments, je n'ai jamais eu d'aussi belle tension de ma vie, 12,0/8,0 't le coeur à maximum 53 coup le minute.

J'ai vu dans mon entourage plusieurs patients abandonner les statines suite à des douleurs musculaires et le livre signé des Pr Debré et Even a contraint des médecins grands distributeurs de protocoles standars à revoir subitement leur copie. Mais les douleurs musculaires peuvent persister longtemps.

Et pour continuer mon témoignage, je peux vous affirmer que mon cerisier se porte comme un charme, plus aucun soucis de gommose, les blessures se sont bien cicatrisée, j'ai traité mes plans de tomates en les pulvérisant d' A.C. dilué et le résultat est superbe, pas de maladie, j'ai soigné mon chat d'une vilaine plaie (bagarre) sans problème et j'en dilue quelque gouttes dans son eau qu'il boit volontiers.

Pour les plaies animales, celles des chats en particuliers quand ils sont bagarreurs lorsque la plaie ne nécessite par un curage et une intervention (ça arrive hélas) nettoyer la plaie avec une compresse de imbibée d'eau claire pour commencer  puis avec de l'argent colloïdal. Terminer en mettant un bonne couche de gel à l'AC si on peut en faire. Je fais mon gel d'AC comme je fais le gel de silicium sauf qu'au lieu d'eau distillée j'utilise de l'AC. Mettre une collerette à l'animal s'il peut lécher la plaie. Nettoyer la plaie et remettre de l'AC 2 fois par jour. En 3 à 4 jours on obtient une belle cicatrisation.

Je n'ai qu'une chose à vous dire, MERCI.

Bien à vous

PJP

L'auteur de ce témoignage m'a fait parvenir une compilation des indications de l'AC relevées de diverses sources, elles sont tout à fait cohérentes.

Le gel d'argent colloïdal

Colloidal-Silver.jpgOn n'en trouve pas dans le commerce du moins en Europe et il est très cher 25,35 $ les 100 g + port et parfois très liquide (en bouteilles). 

Il existe en pharmacie une pommade (qui noircit) et coûte également fort cher.

Les personnes qui désirent faire leur argent colloïdal peuvent me contacter. Me fournir un n° de téléphone pour que je puisse donner les indications oralement.

Attention : le gel comme tout AC doit être conservé dans des contenants opaques ou remisé à l'abri de la lumière sinon il jaunit.

Vaccinations : menaces à l'horizon...

Ligue vaccinations.jpg

 

 

 

 

Je viens de recevoir la newletter de la ligue contres les vaccinnations et je lis ceci : 

Après le rapport sénatorial sur l’influence des mouvements sectaires dans le domaine de la santé (le 3), le nouveaucalendrier vaccinal (le 16), la semaine européenne de la vaccination (du 20 au 27)… voici le débat au Sénat, le 23 avril, sur la politique vaccinale de la France.

Pour inspirer au besoin les intervenants, le LEEM, syndicat des entreprises du médicament, organisme qui suit (?) de près les travaux des parlementaires, avait pris soin de leur fournir une plaquette [1] déplorant que les taux de couverture vaccinale ne progressent pas et que la proportion de nos concitoyens ayant une opinion positive de la vaccination tende à diminuer, et avançant 16 propositions pour une reprise de la couverture vaccinale… C’est à peine si le LEEM évoque le niveau sanitaire général : il s’agit avant tout de vacciner davantage ou, plus clairement, de préserver le chiffre d’affaires et les résultats des producteurs. Surtout quand on perd un député pour recommander de systématiser la vaccination antigrippe annuelle dès 50 ans.

Sans commentaire !

Les lettres d'informations c'est ici !

La source et l'abonnement c'est ici !