Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/07/2012

Le journal de Michel Dogna, entre mercantilisme et délires....

Dogna.jpgDes abonnés au JMD m'en envoient assez régulièrement une copie en me demandant un avis sur tel ou tel article. Il y a souvent des points qui mériteraient un commentaire mais je ne souhaite pas donner trop d'importance à ce personnage dont on sait que toutes les occasions lui sont bonnes pour faire de l'argent.

D'une manière générale, il y a rarement quelque chose de vraiment nouveau dans ce média et son auteur recycle indéfiniment quantité de choses qui trainent dans ses bouquins. Parfois cela a le mérite de constituer un résumé pratique comme dans le n° 103 dans l'article intitulé Avec juste de l'eau ! qui recense les affections que l'on peut traiter par la méthode Gardelle et/ou Salmanoff. Vient ensuite un exposé minimal sur Le complot de la dette en clair, si clair et si court qu'il en oublie la transposition européenne (article 123 du Traité de Madrid).

Mise au point sur le Quinton

Il faut savoir que la fille de Dogna tient les rènes de Source Claire, laquelle société distribue les produits de Quinton Espagne, indiqué comme le "vrai Quinton". Dogna se dit déconcerté par la concurrence des imitations du produit phare, vendu bien moins cher que le Quinton supposé original. Je me demande, à vrai dire, si ce n'est pas une "réponse" à mes interventions sur le sujet, interventions qui doivent inquiéter du côté de Source Claire. J'ai de plus en plus d'abonnés à ce blog et il n'est pas impossible que plusieurs d'entr'eux aient alerté la famille Dogna en lui réclamant des explications.

Si je résume le propos, Quinton Espagne serait le seul producteur a filtrer à 0,22 microns une eau de mer puisée dans un vortex au large du Golfe de Gascogne, ce qui ferait déjà deux contre-vérités car il est admis que c'est une compagnie malouine qui puise le précieux nectar marin et le filtre sur le bateau et au large des côtes de Bretagne pour tous les revendeurs de plasma marin, Quinton Espagne compris.

Tout cela pour insinuer que la concurrence ne filtrerait pas ou de façon insuffisante et qu'elle en seraient réduite à chauffer le produit de sorte qu'il comporterait les cadavres de micro organismes et leurs toxiques et perdrait toute efficacité. 

Mais c'est plus compliqué que cela puisque Dogna déclare en substance qu'une filtration supérieure à 0,4 microns suffit a épuré le produit des pyrogènes. Or en lisant ceci, je ne suis pas sans me rappeler un problème qui avait été posé par Benveniste à propos de EPPI (eau pour préparation injectables) vendues en France et censées être apyrogènes et qui ne l'étaient pas et faussaient ses expériences. Or les produits américains n'avaient pas cet inconvénients, à tel point qu'il fit remonter l'information jusqu'au ministre de la santé de l'époque avant que l'histoire ne soit étouffée par des vérifications viciées par un protocole non conforme à la méthode qu'avait préconisé le semeur d'alarme.

Bref, le problème dans cette histoire de plasma de Quinton est que tout est opaque et qu'avant de faire la lumière, il y aurait bien des choses à clarifier sur le plan scientifique.

Mais voilà que pour corser le tout, Dogna invente, apparement de toutes pièces, une histoire de prélévement indépendant et en un autre lieu que celui qui avait court jusqu'alors. Si quelque chose a changé de ce côté, il faut le prouver !

Je pourrais mener une enquête serrée sur cette question mais je n'ai pas le temps de donner des coups de téléphone tout azimuths et c'est aux gens que je mets en cause à s'expliquer.

Je vais donc publier le texte que j'avais prévu en l'état et avec un avertissement, à charge pour quelques lecteurs de se gendarmer pour combler les vides...

Un nouveau chélateur de métaux lourds

Il s'agirait d'un anneau de porphyrine de la chlorophylle tiré de la spiruline. Cette histoire de "porphyrine" me rappelle, sauf erreur, une formule de la Doctoresse Aslan mais l'explication scientifique des vertus de cette porphyrine fait défaut. Je présume que cette histoire de Porfyra-Zyme résulte d'une publicité payante de Herbajovis, un des partenaires favoris de Dogna.

Osmose inverse

Suit une publicité pour un marchand d'osmoseurs sans aucune indications sur les différentes technologies existantes, leurs avantage et leur inconvénients. Pour ma part, je recommande la firme HydroPure, Bertram Palm, le technicien qui la dirige est un expert en matière de flotte. Et la marque a été élue par les Biocoop, ce qui est tout de même une référence !

Fukushima, victime d'une conspiration israëlienne, le saviez vous ?

Après un reportage sur la ruine des Grecs très mélodramatique, Dogna évoque une prétendue conspiration :

L'histoire dont il est question, je l'avais déjà lue quelque part et peut-être bien déjà sous la plume de Dogna mais sur un autre support. Bref, la centrale aurait été équipée de mini bombes atomiques sous la forme de caméras de surveillance de 500 kilos par une équipe israëlienne en représailles aux intentions des Japonais d'enrichier de l'uranium au bénéfice de l'Iran (??). Il n'y aurait pas eu de séisme et le tsunami aurait été déclenché par le réseau Haarp tandis que Stuxnet le super virus qui passe pour avoir affecté les centrifugeuses aurait perturbé la centrale, tout étant normal au niveau des écrans de contrôle tandis que tout dysfonctionnait...

Voyez http://vivresansogm.org/piecesjointesdes/fukushima-decept...pour le détail !

Cette histoire nécessitant la collaboration des Etats Unis au plus haut niveau ne tient pas debout. Le lobby militariste aurait-il pu prendre le risque de faire subir des retombées considérableq à la nation qu'il est censé protéger.

D'autre part, si le séisme n'avait pas été de magnitude 9 mais de 6,8 comment aurait-on pu imposer aux centres d'observation de gonfler le chiffres réel ? Les séisme de magnitude 9 ne semblent pas avoir été rares. Voir :

http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9isme_de_2011_de_la_c%...

Je n'ia pas jugé utile de chercher à vérifier les tenants et aboutissants de ce qui me parait un délire caractérisé. Mais il faut rappeler que Dogna a profité de la peur engendré par la catastrophe de Fukushima en faisant tourner la boutique familiale par la vente au prix forts de quelques produits censés limités l'impact des retombées radioactives.

Publicité pour les thèses de De Lorgeril

Le numéro se termine avec une pub pour le livre de De Lorgeril sur les mensonges et la propagande à propos du cholestérol. J'ai déjà évoqué cette question en mettant en cause les positions par trop catégoriques de l'auteur à propos des statines et j'observe que ce sont les mêmes qui conseillent éventuellement la prise de levure rouge de riz (le modèle chinois des statines de synthèse) tout en tirant à boulets rouge sur le Tahor, le Crestor et Cie.

Or avec la statine naturelle, s'agissant d'une levure, elle peut recéler des impuretés hépatotoxiques et être à l'origine d'insuffisances rénales acquises. Dans ces conditions, il me parait préférable de faire confiance à une molécule soumise à des contrôles de fabrication qui ont des chances d'être plus pointilleux que pour une substance naturelle utilisée à l'origine comme simple colorant.

Et dans tous les cas de figure, levure ou statine synthétique, il est impératif de la complémenter par de la Co enzyme Q10 sous l'une des deux formes existantes. On trouve des gélules de 200 mg chez Iherb.com par boîtes de 180 gélules à un prix très raisonnable.

Soja-caca !

Le numéro, après quelques blagues montrant le faible niveau de culture du lectorat auquel Dogna s'adresse et grâce à qui il fait son beurre revient sur un de ses thèmes chéris, à savoir sa détestation du soja.

Le premier volet de l'article est pour semer le doute sur la qualité réelle du soja sans OGM vendu par la filière bio du fait d'une législation tolérant 1% d'OGM. Mais c'est oublier que les fabriquants de la filière française ne sont pas tenu d'user de cette "opportunité". Et d'un !

Le soja est bourré d'hormones femelles et il ferait que des garçons de 14 ans, gavé au soja auraient un pénis minuscule tandis que les filles auraient leurs règle à 9 ans. Et là Dogna précise qu'il ne l'a pas lu, il l'a vu ! Donc il s'est déplacé pour constater de visu à la demande de nombreux parents qui lui auraient signalé le maléfice ! A mon avis il aurait du faire des photos et les publier : en fait il ment comme un arracheur de dents. Et de deux !

Pour finir il affirme que les asiatiques ne consomme que des formes de soja lacto-fermentées. C'est oublier la vogue du tofu vulgairement appelé fromage de soja, vogue répandue par les monastères bouddhistes qui se seraient fait une spécialité de sa fabrication dans les temps anciens. On peut tout juste inférer ce cette vogue du tofu dans les monastères, qu'au contraire de certaines herbes comme la roquette, interdites de culture chez les religieux cloîtrés chrétiens, ce tofu est totalement dépourvu du moindre effet aphrodisiaque. Certes mais si le régime tofu des moines avait contribué à rapetisser le "zizi" de leurs moinillons, ça se serait su...

Bref, il n'y a pas de quoi paniquer : le tofu a contre lui sa fadeur et l'assaisonner est une gageure. A moins d'acheter à prix d'or des préparations aromatisées sous blister, lesquelles sont conçues pour des chats malades et même anorexiques... 

24/07/2012

Courgettes "bique et bouc" recette Fukushima ?

courgettes_nice.jpgL'année d'après la catastrophe de Tchernobyl avait vu l'apparition de fleurs mâles donnant des courgettes mal formées et ce en pagaille.

Voici que le phénomène se reproduit en 2012, réputée année de tous les dangers.

Pendant ce temps là on nous annonce une enquête sur des dosimètres truqués...

http://lci.tf1.fr/monde/asie/fukushima-enquete-ouverte-su...

Et en France où en sont les mesures ?

Voir http://balisescriirad.free.fr/ la limite de détection est élevée et on ne sait rien des cumuls éventuels mais apparement les courgettes de Nice fonctionnent telles des caisses enregistreuses et comptabilisent... 

"Science et Avenir" veut démolir la lithothérapie !

science et avenir.jpgLe n° 785 de juillet 2012 a mis les pierres précieuses à l'honneur entre Science (avec majuscule) et fascination et la lithothérapie est traînée dans la boue.

En vérité il fallait s'y attendre. Cette revue appartient à la même clique que Science et Vie et ce torchon ultra rationaliste en est encore à nier l'efficacité de l'homéopathie et à camper sur des positions rétrogrades à propos de la mémoire de l'eau alors qu'un pastorien bien connu comme co-découvreur du virus du Sida a pris la chose très au sérieux. 

Science et Vie s'inspire en particulier de l'inepte fondateur de la zézétique, un con fini dont on se demande s'il ne se fout point carrément du monde quand il prétend avoir imité le Suaire de Turin et produit une photo d'une grossièreté inouïe qui a bien sûr été reprise par cette revue que je n'hésite pas à qualifier de revue de merde ! Et cette revue je la connais car mon père avait tous les n°s et il doit encore exister dans le grenier de l'habitation familiale. Enfin si elle a pu combler un vide en période de disette, soit au lendemain de la dernière guerre, elle est aujourd'hui complètement ringarde et elle apparaît bien comme une sorte de succursale de l'Union rationaliste et de cette brochette de vieillards sénile que constitue l'Académie de Médecine. Et tant pis si ces MM ne sont pas content du qualificatif, je donne ici suffisamment de preuve d'un souci de criticisme scientifique pour pouvoir me permettre de les remettre à leur place. Enfin j'ajoute que ce sont des citoyens comme les autres et que si l'on a jadis léché les pieds des toubibs en les considérant comme des notables, ils ne sont plus que les promoteurs d'une sorte d'épicerie chimique très particulière et passablement meurtrière par ses nombreux effets non pas secondaires mais parfaitement INDESIRABLES !

L'article visé est en fait un ensemble de textes dont je reprendrai les titres.

Des objets vivants et magiques

L'auteur a largement puisé dans le livre de Claude Lecouteux dont j'ai déjà parlé dans ce blog. Lecouteux comme tout universitaire qui se respecte a une façon particulière d'aborder les sujets qu'il traite quand ceux-là relèvent de ce que les scientifiques appellent "obscurantisme". Il faut se souvenir que Lecouteux est un grand spécialiste des revenants. Il a fait un travail fort intéressant sur les traditions relatives à tout ce qui concerne notre éventuel destin post mortem. Bien sûr, quand on l'interroge sur le fait de savoir s'il croit à telle ou telle thèse et en particulier à l'existence des revenants, fantômes et Cie, il se biaise en disant que son propos est de donner une image exacte de ce qui s'est dit à ce sujet et qu'en ce qui le concerne il n'y aucune preuve, du reste il ne parait pas croire aux phénomènes qu'on lui a rapporté.

Je vais une fois de plus être vulgaire : je réponds à cela mon cul ! On ne peut pas collectionner de multiples témoignages concordants et penser en son for intérieur que ceux qui ont vécu les faits soit de vulgaires hallucinés. Comme dans le cas des prétendus "extra-terrestres", il existe des phénomènes, les témoins sont trop nombreux pour en nier la réalité. Tout le problème étant dans l'explication qu'on peut en donner... La chose s'applique donc mutatis mutandi à la question des "revenants". Et j'ajoute qu'on ne peut pas s'être livré au travail de bénédictin auquel Lecouteux s'est adonné sans être personnellement intéressé par le sujet. Mais çà il ne peut pas l'avouer sans mettre sa carrière en jeu car l'inquisition scientifique est à bien des égards pire que l'ancienne inquisition religieuse car si elle ne recourt plus à la peine de mort, elle pratique des mises à mort médiatiques qui sont d'une certaine manière plus cruelles encore qu'un meurtre légal, puisque celui qui a péri sur un bucher est censé, du moins chez les modernes, avoir perdu toute conscience. Seulement voilà, il suffit de lire Nexus pour constater que la chose n'est pas si simple, puisque les critères modernes de mort clinique n'excluent pas un coma conscient.

Pour ce qui concerne la lithothérapie, les croyances des Anciens ont donné lieu à tellement d'invraisemblance que l'auteur n'a guère eu de peine pour trouver des exemples qui au mieux prouvent l'excessive crédulité de nos ancêtres, mais c'est oublier certaines diatribes récurrentes d'un Pline contre le bourrage de crânes institué par ceux qu'il appelait avec beaucoup de dédain les Mages. Et Pline pour ne citer que lui, s'il n'a pu faire une enquête sur chaque pierre dont il a parlé, a bel et bien anticipé ce sens critique auquel nous sommes tenus.

C'est encore une fois la "mentalité magique" des Anciens qui est conspuée avec beaucoup de cruauté et surtout de suffisance. A choisir, je préfère la naïveté et la crédulityé des Anciens à l'arrogance insupportable de ces "scientifiques" qui nient l'existence de tout ce qu'ils ne peuvent pas mesurer avec leurs appareils de mesure que l'on sait infirmes !

Parenthèse sur "créationnisme" et "darwinisme"

Il faut revenir une fois de plus aux "mythes fondamentaux". Les mythes créationnistes ont une valeur purement symbolique. On peut n'y voir qu'une projection de ce qu'une humanité patriarcale voulait imposer : dans la Bible Eve, comme interlocuteur privilégié du serpent, n'a pas la part belle. On ne discutera pas ici de savoir si cela correspond à une réalité car ça sort du sujet.

De l'autre, le progressisme darwinien est tout aussi problématique car il repose sur un principe qui est tout simplement réfuté par les mathématiques : à savoir que le plus ne peut pas sortir du moins et qu'un capital finit toujours par s'épuiser d'où le caractère descendant et donc entropique de toutes les cyclologies traditionnelle où un âge d'or précède de loin un âge de fer...

Pour résumer ma pensée, je dirai que je trouve excessivement détestable et même masochiste ceux qui veulent absolument que l’homme descende du singe. Si tel est le credo des "scientifiques", il appartient aux hommes qui ont conscience d'une toute autre filiation de les poursuivre avec ce que l'on a sous la main (triques, insultes etc...) où je ne sais quoi pour qu'ils remontent promptement dans leur foutu arbre entendu tant physiquement que généalogiquement.

La pierre philosophale

Évidemment, il fallait s'attendre à un couplet sur ce qui est tenu pour une niaiserie. C'est oublier que la Science digne de ce nom admet la réalité de "transmutations". Pas besoin d'aller chercher loin.

Ici c'est le problème de l'alchimie qui est posée. La pierre philosophale simple allégorie spirituelle ou à entendre au pied de la lettre. J'aurais tendance à dire : c'est un peu des deux mon général !

En tout état de cause la partie de l'alchimie qui s'occupe de médecine, la spagyrie ça marche, j'ai eu l'occasion d'utiliser à deux reprises un médicament de chez Soluna et une préparation tibétaine et je peux affirmer que ce que j'ai ressenti en fait de chaleur interne n'a strictement rien à voir avec ce que peut donner un alcool ou une liqueur parmi les plus raffinées, et cela sans les effets secondaires (ivresse). Maintenant pour Soluna c'était il y a plus d'une trentaine d'années, donc je ne garantis rien pour les produits actuels. Depuis le monde a beaucoup changé.

Aux sources de la diversité minérale

Le chapitre suivant est consacré à une explication de la formation de certains minéraux. On connaît ça et alors en quoi elle pourrait ruiner, à priori, les propriétés prêtées à ces minéraux ?

Je serais tenté de dire que de ce qui intéresse les minéralogistes purs, on s'en tape ! Cela ne nous intéresse que pour les critères d'identifications afin d'éviter les fraudes.

C'est encore la même querelle qu'entre astrologues et astrophysiciens. Je regrette mais l'effet Gauquelin n'a jamais été sérieusement réfuté. Beaucoup de militaires sont nés avec Mars à l'ascendant et en milieu de ciel. Mais dans cette histoire les astrologues sont aussi bouchés que leurs ennemis héréditaires : l'astrologie n'est pas affaire d'influences (radiations, gravitation et Cie) mais de cosmologie et de temps qualifié. Une horloge indique l'heure mais elle ne la fait pas, elle peut être déréglée et donner une indication fausse. Dans le cas de la mécanique céleste, c'est le fait de provoquer des naissances pour qu'elles se conforment aux heures de service du personnel médical qui fout tout par terre. Si la naissance a été provoquée : c'est foutu ! On ne peut pas retrouver le véritable ascendant.

D'illusoires vertus thérapeutiques

Dans cette division, on n'a guère eu de peine, en interrogeant tel leader de lui faire dire des bêtises. Il parait que c’est un fan de « Science et Avenir » qui l'a poussé à déclarer que les conceptions new age liées aux cakras sont trop ésotériques pour lui… C'est sans doute pour cela qu'il vient d'annoncer un livre basé sur le tout chimique et qui reprend une fois de plus la matière médicale de l'oligothérapie, livre qui parait constituer un virage mais en fait, on y discerne une sorte de retour de son ancienne proximité avec Philippe Perrot-Minnot. Enfin voilà maintenant qu'il prétend détenir un gros bagage (sic) en physique quantique alors qu'il s'était abstenu jusqu'alors de tomber dans un travers que j'ai dénoncé à plusieurs reprises. La charité me commande de ne pas faire de plus amples commentaires. Bref, ça l’apprendra à se méfier des journalistes, lesquels ne sont jamais au service de la vérité mais de lubies et l’attitude sectaire, arrogante et dominatrice d’une certaine « science » n’a strictement rien à envier au domaine des religions et de ces « inquisitions » dont elle possèdent le secret, du côté biblique s’entend…

Ma première et dernière séance de lithothérapie

L'auteur de la série (un certain Olivier Hertel) relate s'être soumis à une séance de lithothérapie avec examen des cakras, apposition de minéraux sur lesdits centres subtils, discrets massages sur fond de musique de bol tibétain.

Il est évident que lorsqu'on se soumet à ce genre de pratique sans motifs et avec pour seule intention de la caricaturer, on ne peut que s'exposer à balancer 60 € par la fenêtre.

Pour ma part je ne pense pas que ce soit là toute la lithothérapie et que mis à part la recherche d'une détente, il ne faut sans doute pas attendre monts et merveilles de ce genre de protocole. L'ambiance et le fond musical sont sans doute les seuls "principes actifs" susceptibles d'opérer. En réalité la clientèle de ce genre de lithothérapie n'attend qu'une chose une écoute et une attention. Elle ne me semble pas très exigeante et pour ma part je mettrai ma foi dans de solides massages traditionnels et le choix ne manque pas.

L'énergétique : illusoire ?

L'auteur se référant à la célèbre formule d'Einstein (largement discutée au demeurant) prétend qu'il faut casser le noyau pour en extraire l'énergie ce qui montre qu'il a de l'énergétique une conception excessivement limitée par la myopie scientifique en vogue.

Ce à quoi je réponds : puisque le magnétisme constitue une "énergie" admise par tout le monde, est-ce qu'en exerçant son magnétisme l'aimant se fend, perd de son poids et s'épuise. Non ! Alors que ce crétin nous foute la paix car s'il est difficile de définir la notion d'énergie en médecine, elle n'en est pas moins réelle.

Le passage visé est l'occasion pour nier l'existence des méridiens d'acupuncture. Je suis désolé mais il faut opposer à ce genre de déni une fin de non recevoir. J'ai eu des preuves sur ma propre personne de l'efficacité de la médecine chinoise en général et de l'acupuncture en particulier et ce genre de déni est trop insultant pour qu'on s'abstienne de réagir. Le seul problème est que les praticiens compétents en cette sorte de médecines sont très rares et celui avec lequel j'ai eu à faire est décédé et je n'ai jamais pu le remplacer.

Le cancer au centre de nombreuses dérives

L'auteur fait allusion à une note ministérielle interne datant de 2008 relative à un signalement aux autorités pour les propos que Michel Dogna a tenu dans son Journal, note préconisant une surveillance de ses différents sites Internet. Il lui est surtout reproché d'avoir pris fait et cause sans discernement pour le Dr Hamer et sa théorie de l'origine psychologique des cancers (fondée au moins en partie).

Cerise sur le gâteau : il est incriminé pour avoir dans Élixirs minéraux et huiles dynamisées avoir recommandé l'agate en ces termes Aide précieuse dans les cancers. Donne le teint fleuri.

Je ne vois rien de tel dans la version actuelle de Élixirs de cristaux, je demande donc à voir aussi bien la prétendue note et l'original de la citation.

On sait que mes avis sont pour le moins réservés sur Dogna mais je ne sache point que les ministères s'occupent spécialement de signaler des activités particulières aux "autorités" chargées de l'inquisition médicale. Elle font ça toutes seules sans qu'on ait besoin de les y pousser. Donc je doute de l'existence de la note interne, quand à la citation si Dogna a bien écrit ce qu'on lui reproche, on pourra lui reprocher d'avoir participé au sabordage de la lithothérapie.

Remarques finales

On notera que ce Hertel a oublié l'existence de la lithothérapie déchélatrice et l'usage que fait la médecine antroposophique des pierres sous des formes homéopathiques. Je n'ai aucune raison à priori de nier les résultats relatés par Bergeret, Tétau et Cie. La seule chose que l'on puisse reprocher à Boiron, c'est d'avoir limité les formes galéniques aux ampoules buvables. C'est sans doute pratique mais très coûteux sur le long terme car il me semble que cela n'est plus remboursé.

J'ajoute que la lithothérapie est un domaine très vaste. Le grand public ne connaît que le port à même la peau et les élixirs. Pour ma part, quand un minéral n'est pas utilisable sous forme de pierre roulée, de pendentif ou de collier, je préfèrerai les triturations aux élixirs.

Il ne faut pas se leurrer, pourquoi fait-on tant de publicité aux élixirs ? Tout simplement parce qu'il suffit de tremper les pierres dans une eau pure étendue d'un peu d'alcool pour la conservation. On a transposé la méthode inventée par Bach pour ses fleurs avec ce problème qu'à supposer que le liquide détienne une information celle-ci ne peut que s'avérer très fragile. Ne dit-on pas que la douchette des pharmaciens employée pour lire le code barre des remèdes homéopathique ne leur fait pas de bien. Dans un monde saturé d'influences électromagnétiques pernicieuses, il me semble qu'il faudrait prendre l'habitude de protéger certains produits en les conservant emballés dans des feuilles d'aluminium car on ne trouve pas de feuille de tôle de fer assez fine.

L'article visé montre qu'il faut s'attendre à une offensive en règle contre la lithothérapie. Elle a du reste déjà commencé. Minerales do Brasil a été contraint de refaire son site en supprimant toute indication. Quand aux ouvrages de lithothérapie, si l'on veut que la chose soit prise au sérieux par le public, il va sans doute falloir changer la teneur des manuels existants. Ils procèdent tous d'une sorte de science infuse, ce qui les rend vulnérables à la critique et ils ne prennent même pas la peine d'expliquer la démarche qui a conduit à telle ou telle indication. On peut dans certains cas la retrouver maintenant ça ne prouve pas que les indications soient fiables pour autant mais rendre cette démarche sensible constituerait à mon sens une sorte de minimum syndical.

On notera également, que les intervenants ne se sont même pas donné la peine de synthétiser toutes les traditions en citant l'essentiel des auteurs classiques et en cherchant dans les traités de médecine ayurvédique ou encore de médecine chinoise des cautions. Passe encore pour les minéraux de découverte récente sur lesquels la tradition est muette.

Lecouteux a abondamment rendu compte pour tout ce qui concerne des pierres plus ou moins mythiques et pour la plupart non identifiables mais il reste beaucoup à faire pour récapituler ce qui se dit sur les minéraux et leurs multiples usages médicinaux à travers les âges et je me demande qui pourrait bien se charger de combler ce vide tant il reste à faire.

Enfin, si l'article dont on parle est de ceux qui fâchent, la fascination exercée par les pierres précieuses et semi précieuses n'est sans doute pas prête de céder du terrain...

Inutile de dépenser 4 € pour lire l’article incriminé qui n’est ni fait ni à faire.

 

20/07/2012

Gel de DMSO versus gel de G5 dans les tendinites

DMSO-elpot.pngComme chacun sait je fabrique mon propre gel de silicium organique, gel que j'ai testé lors de la rédaction de mon livre. Je me suis débarassé de douleurs dans le "trapèze" (le dos à la hauteur des épaules)  ainsi que des douleurs d'une tendinite contractée à la suite d'un déménagement. Entendons nous bien ces troubles ne sont pas guéris, ils se remanifestent notamment lors de certains changements de temps mais ils cèdent immédiatement à la première application.

Ainsi lorsque dans mon entourage, on me parle de tendinites, je vais chercher un petit pot de G5 maison et je recommande d'appliquer le produit 3 fois par jour. En général, j'en ai de bons retours mais personne ne se presse à ma porte tant on s'habibue rapidement au bien être que procure un soulagement rapide.

La médecine académique n'a rien mis à part les anti-inflammatoires soit par voie interne soit in situ mais dans ce dernier cas ils ne sont pas toujours efficaces.

Mon dernier cobaye est un poisonnier/écailler qui à cause de micro mouvements répétitifs souffre d'une violente tendinite. Il avait tout essayé. Déçu par les pommades classiques il s'est tourné vers l'acupuncture avec un résultat très provisoire. Le silicium n'a donné qu'un résultat minimaliste.

Me grattant la tête j'ai pensé au DMSO (un dérivé du soufre voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Dim%C3%A9thylsulfoxyde). J'avais sous la main un peu de gel fait à l'aide d'agar agar. J'en ai prélevé 2 cuillères et j'ai eu le résultat une semaine plus tard. Un soulagement beaucoup plus net une heure après l'application.

Bien sûr on ne peut pas tirer une règle d'un seul cas mais cette expérience confirme la réputation du DMSO en tant qu'anti inflammatoire. Donc le gel de silicium et/ou le DMSO peuvent soulager les tendinites et les douleurs articulaires plus nettement que les onguents classiques. L'ennui c'est qu'on ne trouve pas aisément du gel de DMSO, il faut déjà trouver le produit de base. C'est déjà toute une aventure car il faut l'acheter en assez grande quantité. Un correspondant qui l'utilise plus couramment m'en a fourni une peu. Je n'avais pas eu l'occasion de le tester sur ma pomme vu les résultats satisfaisant obtenu avec le gel de G5 maison.  

Par ailleurs une correspondante vient d'essayer les sangsues, on va voir combien de temps dure la sédation... Il faut voir, compte tenu de le complication engendrée par ce type de traitement si c'est avantageux par rapport aux autres solutions.

16/07/2012

Jeune et cancer

lundi 16 juillet 12 - 051205.jpg

Le même correspondant que celui évoqué dans le post précédant me demande ceci :

Que pensez vous de ces tests effectués en Angleterre et beaucoup moins cher que ce qu on peut trouver en labo en France. Et avec la caution du Dr Lallement ce qui n est pas rien...

http://www.docteur-michel-lallement.com/mon-livre-sur-l-a...

Je ne connais pas ce test, et il convient de poser la question à l'intéressé ! Il ne s'agit manifestement pas de ces test immunologiques que je connais puisqu'il ne nécessite pas de prise de sang. De quoi peut-il s'agir ? J'ai entendu parler d'une analyse de cheveux, si c'est le cas, ça ne peut pas être sérieux pour 1000 et une raisons.

Quant à l'avis qu'on m'a demandé sur le Dr Lallement, je vais le résumer en quelques mots. C'est sans doute un bon nutritionnisme et il ne m'est pas difficile de deviner que sa source d'inspiration c'est le Pr Joyeux et le Dr Seignalet. Rien à dire là-dessus :

Il a pondu un article sur le jeune thérapeutique dans le traitement du cancer que vous pouvez trouver sur son site duquel il ressort que de courtes périodes de jeûne précédant une chimio énergique sont une idée intéressante etc.. etc... Mais bon la chose est à l'étude !

Là je hurle. Je vois autour de moi les résultats de la chimio, c'est tout simplement catastrophique. Or, je suis persuadé que la combinaison du jeune, d'un régime et surtout l'utilisation d'une batteries d'enzymes peut permettre d'éviter dans bien des cas cet empoisonnement. Maintenant quand on arrive à un âge canonique, si c'est pour prolonger de quelques années une vie pourrie par les effets secondaires terrifiants des chimios, je pense qu'il vaut mieux faire un choix, mettre ses affaires en ordre et partir dignement. 

Il existe un petit livre très intéressant du Dr Joseph Levy, intutlé Voies alternatives dans le traitement du cancer, j'en reparlerai. C'est autre chose que les compilation signées Luc Bodin...

Et puis il y a la prévention, à savoir le protocole de Gernez. Le seul obstacle consiste à se procurer du sirop de Chloral. Même s'il est réservé à des usages hospitaliers après qu'on lui aurait découvert des effets cancérigènes (curieux n'est-ce pas ?) la difficulté n'est pas insurmontable... 

Donc voilà un exemple emblématique d'un stratégie consistant à ménager la chèvre et le choux. Le brave Dr a monté un Web très comme il faut sur lequel, parmi ses talents chirurgicaux il indique ceci : je mets à votre service cette expertise en vous proposant des interventions à visée esthétique, fréquemment utilisées dans le cadre de la chirurgie des cancers du sein.

En fait cette stratégie conciliatrice s'explique par le fait que le Dr Lallement est avant tout chirurgien, il doit gagner sa vie principalement avec des "reconstructions mammaires" et une "chirurgie gynécologique", il n'apparaît pas qu'il soit spécialiste de l'oncologie et sa pratique médicale se limite à une prise en charge globale du terrain cancéreux. Il ne peut donc pas risquer de se mettre à dos le milieu des cancérologues et celui de l'industrie de la chimiothérapie sinon il ne ferait pas long feu. Le problème c'est que s'il s'agit d'un bon diététicien, la reforme alimentaire si elle est primordiale n'est nullement suffisante !

Enfin, vous aurez compris qu'il s'adresse de préférence à la clientèle féminine et ce n'est pas tout à fait innocent parce que cette clientèle est très sensible aux argument plutôt "bio" de l'intéressé et si vous avez la curiosité de "gratter" vous constaterez qu'il met en promotion des consultations à 23 € quand les oncologues de la région se palpent jusqu'à 75 € pour la moindre consultation de routine. On ne va pas manquer de me dire que c'est méritoire puisqu'il applique le "tarif syndical" imposé par la Sécu. Ce à quoi je vous répondrai que ce n'est pas innocent, que quand on est encore jeune, il faut compter avec la concurrence.

Oui certes le produit est bien ficelé, cette pub a été bien étudiée et il est vrai que ceux qui s'adresseraient à ce médecin, ont certes plus de chances de limiter les dégâts. Mais à moi ça ne me convient pas. D'abord je suis tout à faire capable de déterminer la diététique convenable et je n'aurais besoin que d'un suivi clinique. Seulement voilà quand vous êtes atteint d'un cancer et que vous refusez la chimio, il n'est pas rare que l'on vous fasse savoir que vous n'aurez plus droit aux scanners et Cie. Que l'on ne me dise pas que j'invente : je pourrais citer plusieurs exemples dont un concernant un hopital situé non loin de Poitiers. Ah évidement, il y a des choses que l'on vous dira mais que l'on ne vous écrira jamais !

Bref, je suis un rebelle et je refuserai toujours les chantages. Dans un cas de ce genre, voici la conduite à tenir. Vous écrivez ceci au chirugien :

Docteur,

Je note que lors de ma visite du tant, vous m'avez fait savoir oralement que si je n'acceptais pas la chimiothérapie qui m'a été proposée, je n'aurai plus droit au suivi de la tumeur et qu'en l'occurence je serai privé de scanner.

J'estime qu'il existe d'autres thérapeutiques équivalentes et même supérieures à la chimiothérapie, à savoir une combinaison entre des jeunes et un batterie d'enzymes et j'en fais mon affaire.

Par conséquent je n'accepte pas le chantage auquel j'ai été soumis et j'adresse copie de la présente à titre d'information à M. le Procureur de la République. Si donc je recontrai des difficultés pour obtenir le suivi qui m'est du, vous auriez probablement à en répondre devant la justice pénale.

Etc...

Bien entendu, vous m'objecterez que celui qui oserait agir ainsi pourrait avoir à craindre pour sa vie s'il devait repasser sur le billard. J'ajoute que lorsqu'on est capable d'une telle résistance, cela implique sans doute de possèder une degré d'immunité plutôt incompatible avec un état cancéreux. Et j'ajouterai  qu'avoir la capacité de se gendarmer ainsi en reprenant les choses en mains c'est aussi un "remède" puissant. On ne m'ôtera pas de l'idée que certaines situations d'échec font le lit du cancer. Il y a forcément du vrai dans la théorie de Hamer même si ce dernier à salement dérapé en formant une véritable secte.

Je prêche la révolte tout en étant conscient que cela ne sert pas à grand chose. Tout simplement parce que les connaissances nécessaires pour s'assumer quand on est plus ou moins gravement malade, cela ne s'improvise pas au dernier moment. J'ai le don d'agacer une partie de mon entourage parce que j'aime à parler de médecine et que ça fout la trouille à certains car c'est plus facile de mettre les tuiles qui vous tombent dessus sur le compte de la fatalité. La fatalité et le "karma" çà existe mais il ne faut tout de même pas pousser...

Enfin, il faut se rendre à l'évidence, rarissime sont les patients susceptibles de se gendarmer car même dans le meilleur des cas une partie du traitement restera à leur charge car non suscpetible d'être remboursé.

J'écoutais l'autre jour une philosophe belge qui parlait de "sorcellerie capitaliste" à France Inter. Je n'ai pas lu le livre d'Isabelle Strengers mais je vous recommande de vous  intéresser au thème dont elle parle. Voir :

http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Sorcellerie_capitaliste

Je n'ai pas la foi dans les manifestations de protestation altermondialiste. En revanche le concept de "sorcellerie" à l'égard du capitalisme est tout à fait ce qui convient pour décrire la manière dont nous sommes ficelés. Et le "désenvoûtement" qui s'impose est avant tout un exercice personnel qui réclame un discernement qui va bien au delà des connaissances scientifiques érudites que peut possèder un contemporain.

Il s'agit bien en effet de "sorcellerie" au véritable sens du terme car si la mise en place de tout un arsenal législatif et judiciaire contraire aux droits les plus légitimes et les plus fondamentaux (cf le problème des OGM et des semences hybridées), toute une mise en condition psychique par le biais du diktat de tout ce qui relève du "politiquement correct" vient compléter l'arsenal évoqué.

Je ne suis pas sûr que l'auteur ait bien envisagé toute la portée de toute la "sorcellerie" en question car il faut sans doute y avoir été "initié" par des circonstances particulières pour en mesurer toute la puissance. Et ceux qui s'y sont heurtés, finissent en général dans un hopital psychiatrique quand ils n'ont pas été doté d'un certain charisme relevant du discernement des esprits. Bref, l'expérience en ce domaine n'est guère transmissible car elle nécessiterait trop d'explications qui ne peuvent guère être que sources de malentendus. Comprenne qui pourra !


Les "piqûres miracles" du Dr Albert Rouger (abcès de fixation)

Palaiseul.jpgJe reçois le mail suivant d'un correspondant régulier :

Avez vous entendu parler de cette piqure a base d huile et de savon qui a permis au Dr Jean Vurpillot de soigner des centaines de malades, il est decedé au printemps 2012 :

http://www.sudouest.fr/2011/08/21/la-potion-magique-du-vi...

J'ai vu son livre hier. Histoire qui devrait vous interesser

Ce que je sais...  

Voici les données que j'ai réunies :

Le Dr Rouger est mort en 1969, on venait par cars entiers se faire piquer chez lui.

Il a transmis son "secret" à un successeur, je ne connais pas son nom, mais en cherchant du côté de la Société de Biothérapie, on le trouvera. Le sommaire des Cahiers est sur le Net. J'ai quelques numéros, je ne chercherai pas, que mes lecteurs travaillent un peu...

Le contenu de la piqure est un mélange d'oleate de soude (76%) avec du stéarate de soude (24%) + un soupçon d'huile camphrée. On obtient cela avec de la lessive Saint Marc, du savon de Marseille, de l'huile d'arachide et un peu de camphre à l'aide d'une source de chaleur.

Pour un chimiste c'est pas sorcier, j'en ai un dans ma manche, c'est un élève de Norbert Dufaut. Je l'interrogerai à l'occasion mais je garderai la réponse pour moi. De toutes façons je ne serai guère plus avancé, se pose un problème de conservation du produit. S'il faut le conditionner en ampoules, c'est un investissement et au bout du compte, je ne pourrais rien en faire. Sinon j'aurais l'inquisition médico pharmaceutique sur la coënne et je ne vais pas risquer ma liberté pour des gens brouillons qui attendent que tout leur tombe tout cuit dans le bec.

Serai-je en mesure de fournir discrètement quelques ampoules que ce serait peine perdue, les utilisateurs ne trouveraient pas de médecins ou d'infirmières pour leur administrer la piqure salvatrice.

D'après ce que j'ai pu trouver en 30 minutes chrono, je note également qu'il y a des contre-indications (rénales, cardiaques, cancérose). Les miracles ne se produisent en moyenne que dans 80% des cas. Enfin je n'ai pas d'indications sur le dosage et les modalités précises d'administration.

Le Dr Vurpillot était toujours vivant à 85 ans. Il a Internet puisqu'il a communiqué (timidement) à deux reprises dans un forum spécialisé nécessitant un mot de passe, sans que cela ne provoque de réaction et pour cause. Les experts ont déclaré la méthode moyennageuse et obsolète depuis la découverte des antibiotiques. J'ai dans l'idée qu'ils ne se sont pas beaucoup fatigués pour dire cela : ils n'ont fait que répéter ce qui se disait à l'époque où Albert Rouger opérait et ils ont du pomper çà chez Palaiseul.

L'article a fait dire à Vurpillot que sa première piqure lui a rendu en une minute la fougue de ses 15 ans. Ce à quoi je réponds : mon cul, c'est impossible ! Excusez ma vulgarité mais j'enrage et j'ai envie d'étriper jusqu'à ce que mort s'ensuive une papardelle de ces journalistes qui racontent les histoires de façon sensationnaliste et qui se contente de rapporter le scénario classique du médecin qui demande une expérimentation hospitalière alors qu'on sait très bien qu'il n'en saurait être question, quand sous la pression du lobby pharmaceutique, des "experts" marrons bouffant à tous les rateliers ont décidé une bonne fois pour toutes que telle technique est obsolète.

A ce propos si la liberté de prescription demeure en théorie, pourquoi on nous emmerde à nous parler des A.M.M. car s'il faut n'utiliser que des médicaments sous A.M.M. et comme il n'y a plus guère que de la merde génératrice de multiples effets secondaires sous A.M.M. (car les médicaments que l'on peut conseiller comme étant à peu près parfaitement sécurisés sont très minoritaires) où est cette liberté de prescription qui théoriquement mais théoriquement seulement demeure inscrite dans le droit et la jurisprudence ?

Comprenez bien (car on n'aura bientôt plus le droit de le dire) que ON se fout de notre gueule !

Coup de gueule !

Mais je le répète, je ne vais pas prendre la défense des pauvres patients qui n'ont au fond que ce qu'ils méritent car après avoir bouffé n'importe quelle saloperie comme des cochons parce que la Sécurité Sociale était là pour pallier à leurs conneries nutritionnelles on a négligé la prévention. Alors les pauvres patients qu'ils se démerdent ! Je donne des informations en déjouant les pièges, les arnaques etc... Mais qu'ils se démerdent avec leurs toubibs.

Même les plus "carrés" (le mien de généraliste est un ancien urgentiste qui m'a bluffé à deux ou trois reprises ce qui en général n'arrive jamais...) il faut tenir son calendrier et leur rappeler de doser ceci ou cela en temps et lieu. Je pourrais citer de nombreux cas où carrément des médecins font leur boulot de travers : un exemple simple, un de mes voisins est soigné pour un diabète et des troubles lipidiques, il a au menu du Crestor (une statine) et deux antidiabétiques. Quand je lui demande à quand remonte ses derniers examens, il me répond en levant les bras au ciel, oh il y a bien plus d'un an qu'on ne m'en a pas prescrit. Mais le cardiologue ne délivre pas d'ordonnance à renouveler, il exige une visite mensuelle. Or en cas de diabète, il faut au moins contrôler l'hémoglobine glyquée tous les 3 mois ou au moins tous les 6 mois. Bref, il y a un minimum ! Et bien il n'est pas fait parce que la SS pousse à la réduction des dépenses mais là les RMO (références médicales obligatoires) sont claires. 

J'ai envie de hurler quand je vois cela mais à quoi bon se gendarmer, les gens ont peur d'entendre parler de médecine. Ils ne veulent pas affronter leurs problèmes et sont comme des morts entre les mains des laveurs de cadavres devant leurs médecins. Ils en ont peur ! Moi pas du tout ! Si ça devait merder, je taperai du poing sur la table. Mais j'évite que ça merde en étant vigilant mais on ne l'est jamais assez !

Il n'y a guère que quelques rares cancéreux qui sous la morsure de l'électrochoc se réveillent et prennent en mains leurs cas... On va en parler...

Donc en 1985, le Dr Vurpillot était encore vivant, il doit l'être toujours, le nom du président de son comité de soutien est donné je vais essayer de le joindre afin de déterminer comme l'intéressé compte transmettre ce dont il dispose. Le mieux serait, au point où nous en sommes de tout balancer sur Internet. Mais sans doute faudrat-il reléguer ça dans ce que l'on appelle l'Internet profond pour le mettre à l'abri de la censure. Mais je n'ai jamais mis les pieds dans ce dédale, j'espère y être initié prochainement. Je dois dire qu'ancien informaticien, très féru de sécurité, les choses se sont tellement compliquées depuis ces dernières années que je n'ai pas envie de prendre trop de risques. Et surtout c'est du temps et j'ai à faire !

 

11/07/2012

Nexus n°81, Lyme une épidémie silencieuse

Le seul point positif c'est que l'ambiance est moins lourde depuis que les français on botté le cul de Sarkocescu. Je n'attends aucun miracle du nouveau gouvernement mais Hollande est tout de même plus sympathique que le nain gesticuleur à talonettes. Le problème (et on n'en parle pas du côté de l'Elysée et de Matignon) c'est la loi Pompidou/Giscard/Rothschild de 1973 qui a interdit aux banques centrales de prêter à l'Etat à taux O%, disposition reprise dans le traité de Madrid (art. 123) qui fait que depuis ce temps là on est condamné à payer les intérêts des intérêts et la dette ne peut monter que de façon exponentielle en dépit de toutes les mesures d'austérité que l'on pourra prendre.

Enfin c'est quand même extraordinaires de constater que nos Etats ont abandonné toute possibilité de création monétaire au profit des banques privées. Une seule solution ! Gueuler à la spoliation et dire qu'on ne paiera pas. Mais enfin l'espèce de pédale zozotante qui fut l'agent d'exécution de cette traîtrise pompidolienne est à l'Académie et quand il ne pianote pas sur son accordéon, il distille des romans à l'eau de rose dans lesquels 'il s'image baisant Lady Diana qui n'en peut mais... 

Nexus_81.jpgLe dernier Nexus n°81

le précédant n° n'était guère intéressant. La face cachée de l'AZT c'est de la vieille histoire ainsi que les travaux de Michel Gauquelin en matière d'astrologie.

Le n° 81 se distingue par un article alarmant sur les crèmes solaires comme bombes à retardement et divers autres articles.

Lyme une épidémie silencieuse

Tout ce qui concerne la maladie de Lyme est repris dans une nouvelle note qui commente en particulier l'audience du tribunal de Strasbourg du 18 septembre 2012 poursuivant le laboratoire Shaller et le Sieur Christophe un pharmacien incenteur du Tic Tox...

Site Gestion Santé

Je reçois régulièrement des informations de mise à jour de ce site. La dernière porte sur les bienfaits des traits de grenade.

Voir : http://gestionsante.free.fr/journal_de_bord_0207.htm

Très intéressant en général comme antioxydant et plus particulièrement dans le cas de maladies cardiovasculaires. Et les extraits de grenade ne sont pas chers sur http://www.iherb.com  (environ 7 $ pour 2 mois). C'est moins coûteux que le jus (7 € la bouteille) qui fait 5 à 6 jours aux maximum. Je m'en sers surtout pour aromatiser (avec un jus de citron et de la stevia) ma mixture, sorte de soda contenant vitamine C, glucuronolactone, N-acétyl-cystéine, taurine, lysine, proline, une pointe guarana etc qui me sert de "Red Bull maison" sans les effets brutaux de la caféine...

A ce propos, on peut utiliser mon code et économiser 5$ sur la première commande (FIH06). Les correspondants à qui j'ai indiqué ce site en sont très satisfaits. Je dois du reste préparer une page de produits utiles mais je manque de temps.