Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rechercher : citrate de potassium

Le baume Capillar de Arktikaia un nid de ... PARABENS...

Capture capillar.PNGJ'ai décidé, comme annoncé, dans le précédant post de tailler des croupières à Arktikaia qui fait 30 € de bénef sur le flacon de Skipofit (une marque de bains Salmanov). J'essaie d'élucider les compositions.

Galénique des bains

A mon humble avis, pour les bains on a 3 types de composants : le principal est l'essence de térébenthine en quantité variable selon que le bain est blanc ou jaune (hypotenseur), ensuite on a des émulsifiants pour favoriser la diffusion de l'huile dans l'eau pour laquelle la chaleur joue un rôle supplémentaire (ricinoléate de sodium, oléines) puis viennent des plantes : simples huiles essentielles chez Lenhing, séries d'extraits dans certaines formules. Les émulsifiants jouerait également un autre rôle : produire une couche graisseuse en surface pour conserver la chaleur

A mon avis on peut varier les huiles essentielles et elles seraient plus efficaces que des extraits (extraits alcooliques ?). Ces plantes sont secondaires.

Ensuite viennent des questions secondaires : on m'a lu un texte (mais je n'ai pas la source) où l'hydroxyde de sodium jouerait un rôle dans les échange au niveau de la peau (??) mais cela ne figure pas dans les deux livres de Salmanoff...

Quid de la différence entre huile essentielle de térébenthine et "essence de térébenthine" ?

Réponse de Passeport santé : L’essence de térébenthine que l’on trouve dans les rayons de bricolage est bien une distillation de la résine de pin, la différence entre une essence thérapeutique et une essence pour bricoler tient à la qualité de la distillation. Mais encore ?

Pour ce qui est de l'utilisation d'essences ou d’huiles essentielles distillées de façon industrielle les risques d'utilisation de solvant est très fréquent pour tout extraire : les taux de delta3 carène (cancérogène) dans l'essence industrielle de térébenthine sont élevés ce qui l'exclut.

Qui à présent de l'huile essentielle de térébenthine de mélèze de Sibérie tenue pour incontournable par certains sites. Comme huile essentielle de térébenthine la meilleurs options m'a été signalée par notre ami Jacques Valentin c'est l'ORESINE de HOLISTE : 50 € le litre + port, ça met le litre de bain à 16 € + coût des émulsifiants et Cie. Cela reste cher, la térébenthine de mélèze de Sibérie en Russie doit coûter peu pour que le litre de solution revienne environ 14 €.

Beaucoup d'utilisateurs se découragent à cause du coût de ces cures. Seulement quand on considère la liste des effets secondaire du FUROSELIME comme diurétique de première intention pour faire baisser la tension, certes la santé n'a pas de prix mais c'est pas une raison pour engraisser des spéculateurs à la Artikaia ! Dans ce cas il vaut mieux faire travailler un préparatoire en pharmacie qu'un simple marchand aux dents trop longues. Cette race là, il faudrait l'éradiquer à coup de fusil comme les loups du Mercantour qui commencent un peu trop à pulluler ! Il n'y a pas plus pourri qu'un marchand à qui on n'impose pas de limites draconiennes: La société actuelle en crève depuis qu'un certain Giscard à supprimé le contrôle des prix alors quand on voit que ce traître s'exhibe dans une académie de vieux singe c'est à hurler !

Bref sous réserve d'éclaircir ces quelques points et je les examinerai à la prochaine occasion avec un pharmacien chimiste, fabriquer des bains Salmanov est en principe enfantin et devrait rester peu coûteux. Je reviendrai sur la question des émulsifiants en temps utile car j'ai quelques données alternatives ainsi que des indications venant de Jean Valnet sur la manière de mener le protocole.

Le problème des baignoires

index.jpgLe grand problème c'est la rareté des baignoires. Seule alternative, les baignoires gonflables chinoises ou trouver un cuveau en plastique à placer dans un bac de douche mais je ne trouve pas de format adéquat, (75 cm au carré dans mon cas et autant en hauteur, jusqu'à 80) alors si vous pouvez m'aider...

J'ai pris contact avec un revendeur français qui en propose une mais trop grande. Je vais lui suggérer d'élire un autre modèle vertical.

Composition des bains secs (analyse)

Je me suis penché sur la composition :

Baume Capillar 12.50 € Tube de 75 ml (3,40 € en Russie)

Excipients : Eau, Eumulgin B2, glycérol, huile de maïs Lanette O, carbopol, nipagine, nipazol, , parfum

Principes actif : Térébenthine, Camphre, Huile de menthe poivrée, Huile de pin, Dihydroquercétine, Hydroxyde de sodium.

La nipagine et le nipazol, c'est quoi ? Des conservateurs appelés parabens.

Comme j'imagine que la page sera corrigée je l'ai photographiée et en cliquant sur l'image vous pouvez l'agrandir et avoir une trace de ce que j'affirme ! Y vont pas être contents les amis de Michel Dogna. Les parabens vantés sans discernement dans la copie de la formule ça va faire mal ! D'autant plus que le sujet Salmanov intéresse beaucoup de monde ! Je reçois pas mal d'emails depuis la parution de la précédente note.

Notez que pour obtenir un effet sur la circulation des jambes il va falloir s'en appliquer pas mal parce que si c'est grosso modo une composition apparentée à celle des bains il manque la chaleur comme élément thérapeutique !!! Ensuite les tubes de 75 g vont défiler. Or si je réfléchis à ce qui est dit plus haut au sujet du rôle émulsifiant du ricinoléate et Cie ces crèmes ne sont que de l'essence térébenthine diluée dans un médium non graisseux. Bref cette soit-disant découverte des bains secs me parait sentir l'arnaque.

L'arnaque en ce sent que çà ne peut pas être aussi efficace que les bains vus l'absence du facteur chaleur. A moins d'inventer un peignoir chauffant sans pollution électromagnétique ou de combiner l'application à une séance de sauna, or les saunas individuels sont encore plus rares que les baignoires !

Poursuivons l'analyse : L'Emulgin est un produit de BASF qui avec le carbopol (une marque de carbomer) donne la consistance entre un gel et une crème. Il reste l'huile de maïs dont je ne vois pas l'intérêt thérapeutique. Encore un médium. Donc on peut tout virer sauf l'eau et éventuellement carbomer que l'on peut faire prendre avec une base tel que le méthylsiliconate de potassium, principe actif du gel de silicium pour ceux qui possède ce précieux composant.

Reste à doser l'eau et un corps gras comme support. Le reste ce sont des huiles essentielles et du camphre qui peut être dissous dans les HE... Reste à trouver les proportions en se basant sur des formules de la version des bains de Lehning que l'on peut trouver en fouinant sur la toile. La dihydroquercétine c'est pas un problème ça se trouve en vrac aux USA à moins de 10 $ les 50 g. Mais à la limite mieux vaut la prendre par voie interne associée à de la vitamine C. A propos plusieurs correspondants m'ont signalé leur déception des comprimés de Capillar. Donc acheter la dihydroquercétine, mélanger avec de la vitamine C pour avoir au moins 50 mg de dihydroquercétine par gélules.

Concernant le baume Capillar une fois déterminé le titrage du camphre et de la térébenthine et autres huiles essentielles, il reste à trouver un médium écologique et qui ne graisse pas pour s'en enduire le corps.

Les bains Salmanoff version Lehning

C'est une solution d'attente bancale car il reste chers pour ce que c'est.

Bref, plus je creuse la question, plus je m'aperçois qu'on nous roule dans la farine. La pharmacie homéopathique de l'Europe expédie la version Lehning Rocal des bains Salmanoff, j'ai eu les prix en 500  ml 23,65 le jaune et 29,70 E le blanc mais je présume que mon interlocuteur a du se gourer : il faut inverser car vu le titrage du bain jaune il est forcément un peu plus cher. ces prix sont encore très prohibitifs à mon avis. On ne gagne que 7 € par flacon de 500 ml dans le cas du jaune : les loups ne se bouffent pas entr'eux !

Je suis en train de voir avec plusieurs pharmaciens à descendre le coût. On devrait arriver à se rapprocher des prix en usage en Russie. Les ingrédients ne sont pas ruineux, le ricinoléate de sodium est un produit qui intervient dans la fabrication des savon, il se vend en fût de plus de 100 kilos !

Maintenant, les bains Salmanov sont dans le domaine public, il faudrait partir d'une formule originale.Je suis à la recherche du contenu des textes des visa du ministère de la Santé datant de 1952.

Or elles ne figurent pas dans les deux livres en français. Elles doivent figurer dans un codex russe, si quelqu'un a des accointances en Russie qu'il demande à un correspondant de questionner un apothicaire local. Il existe quantité de marque en Russie ailleurs qui exploitent le filon.

Surtout, si vous avez une expérience de ces produits n'hésitez pas à me communiquer aussi bien les échecs que les résultats éventuels. Merci d'avance !

Lire la suite

22/01/2016 | Lien permanent

A propos de la vitamine C dite (à tort) ”chimique”

75.jpg

La photo ci-contre symbolise assez bien une arnaque très répandue à propos de l'Acérola consistant à faire croire qu'un comprimé de ce genre de produit contiendrait 1 gramme de vitamine C ce qui est matériellement impossible sans rajouter de l'acide L-ascorbique de provenance industriuelle...

Les conneries et l'escroquerie du Dr Schohy

Mon attention a été attirée assez récemment par les affirmations du Dr Schohy réfugié en espagne après je ne sais trop quelles condamnations de l'Ordre...

En résumé et selon les dires de ce personnage, il proposerait une vitamine C chimique, la seule qui tourne dans le bon sens... Je me suis penché sur la question et j'ai découvert qu'il a confondu deux choses savoir le système DL qui en sipllifiant ne concerne que la représentation graphique des polécules chimique (leur écriture sur le papier) avec un phénomène sur lequel Pasteur a travaillé et qui concerne la polarisation de la lumière lorsqu'on la fait traverser une substance. Selon ce point de vue, les molécules naturelles dévieraient la lumière à droite tandis que les molécules de synthèse la dévierait à gauche.

Le problème en l'occurence c'est que lorsqu'on parle d'acide L-ascorbique on fait référence non pas à cette histoire de déviation de la lumière mais à une convention d'écriture évoquée plus haut.

Acide L-ascorbique = E300

Je ne sais pas si Schohy a berluré ses clients potentiels de façon délibérée ou si c'est un con qui ne sait pas de quoi il parle mais le fait est qu'il vend très cher depuis l'Espagne une substance qu'on peut trouver partout en France à un prix raisonnable (à partir de 9 € le kilo dans certains labos et suivant les époques) en s'adressant à n'importe quel laboratoire vendant des produits pour l'oenologie.

Or l'acide L-ascorbique c'est l'additif E300 et il sert dans les viennoiseries et est vendu aux boulangers environ 50 € le kilo tandis que Fagron le propose aux pharmaciens qui le revendent au minimum à 75 € le même kilo.

La vitamine C dite "chimique" : un produit assez naturel

L'acide L-Ascorbique est une molécule très proche du glucose qui ne diffère de ce dernier que par le nombre des éléments représentés en indice à côté du O du H et du C.

En simplifiant à l'extrême on obtient de la vitamine C en modifiant une molécule apparentée au glucose par un système de fermentation bactérienne dirigée. Il s'agit donc d'une synthèse naturelle et non chimique et l'acide L-ascorbique présent sur le marché est pur à 99,6% et ne contient que 2 ppm de plomb au kilo. C'est insignifiant !

Il existe un acide qui tourne dans l'autre sens mais il porte un autre nom que je n'ai plus en tête. Bref quand on parle d'acide L-ascorbique il s'agit bien de la bonne molécule sauf que dans la nature l'acide ascorbique est associé à d'autres nutriments qui facilitent son absorption et en particulier des flavonoïdes. Il est donc souhaitable d'ajouter à l'acide ascorbique des compléments tels que troxérutine, et des extraits contenants des antioxydants. La troxérutine on la trouve en ampoules (Veinamitol) à préférer aux sachets qui contiennent du mannitol qu'il vaut mieux éviter.

Donc Schohy n'a raison que sur un point : le recours à des extraits d'Acerola, parce qu'ils risquent d'apporter trop de potassium sont à proscrire aux moins dans certains cas. En plus c'est ruineux et la plupart des pastilles sont complétées par de l'acide ascorbique industriel.

Voilà vous savez maintenant tout ce qu'il est utile de savoir sur l'acide L-ascorbique afin d'éviter de vous faire couillonner par des marchands plus ou moins scrupuleux.

Pour ce qui concerne l'usage de ce suppléments voyez http://gestionsante.free.fr, un site très touffu mais bien documenté sur la question des compléments alimentaires.

Retenez surtout ceci : l'acide L-ascorbique étant proche du glucose, si vous avez trop de sucre dans le sang, il faut commencer par en faire baisser le taux (Gymnema Sylvestris pour commencer...) pour obtenir une saturation correcte les leucocytes étant les premiers bénéficiaires de la molécule.

Pour ma part je limite les apports à 3 g. par jour (une cuillère à café rase). Quand il s'agit d'antioxydants, il faut varier les apports et ne pas trop charger sur l'un d'eux.

Pour en terminer avec Schohy, à l'en croire la vitamine C est le nourriture de prédilection des microzymas. Ca on n'en sait rien ! Je suis à peu près sûr que Béchamps avait raison contre Pasteur mais il convient pour rester "scientifique" de ne pas se laisser emporter par trop d'imagination.

Lire la suite

01/09/2010 | Lien permanent

Cancer : protocole du Pr Schwartz, renseignements pratiques

Crabe_cancer.jpgJ'ai reçu du médecin chargé par le Pr Schwartz de collecter les résultats de son protocole en vue d'une publication future, des précisions sur les dosages à mettre en oeuvre. La fiche reçue propose des fournisseurs européens (Supersmart, Solgar et Anastore) qui sont ruineux par rapports aux produits vendus par Iherb.com. Le but de cette note est d'une part de simplifier la fiche qui m'a été remise en fournissant une une alternative meilleur marché.

L'emploi de ces compléments alimentaires est sans danger mais je n'ai pas le droit d'inciter les particuliers à refuser la radiothérapie et le chimio. Néanmoins, je peux affirmer que c'est ce que je ferais si j'étais concerné. 

Mon rôle se borne donc à indiquer une alternative plus économique.

 

lipoic.jpgAcide alpha lipoïque sous forme de Sodium R. Lipoate

La quantité à consommer est d'environ 1,3 à 1,6 g. /jour en 3 ou 4 prises. Soir 6 gélules d'environ 200 mg à 8 gélules après 3 ou 5 jours.

Doctor-s-Best-Best-Stabilized-R-Lipoic-Acid-200-mg-60-Veg...

On gagne 10 € par pot par rapport à Supersmart. Même avec la réduction de 20 % sur les commandes par quantité cela reste avantageux.

Il vous faut 4 pots par mois, Il est possible de dépasser la limite de commande en choisissant DHL comme transporteur depuis les USA.

solgar.jpgHydroxycitrate extrait de Garcinia

La quantité journalière à consommer est au moins de 1,5 g d'hydroxycitrate (et pas d'extrait) en 3 prises. 2 gélules contenant 1 gramme d'extrait font 600 mg de la molécule. Il faut donc 6 gélules à 500 mg d'extrait par jour.

J'avais trouvé chez Iherb :

Solgar-Hydroxy-Citrate-60-Veggie-Caps

ou

Natrol-Garcinia-Cambogia-Extract-Appetite-Intercept-120-C...

Si vous trouvez des propositions en France ou en Europe veuillez les comparer en terme de composition et de prix à des produits.

Nouveau : Mezepices propose un extrait à 60 % en vrac. Pas de crainte d'atteindre une dose toxique. La grosse cuillère du jeu de dosettes métalliques de Aromazone doit faire environ 400 mg environ. Avez 7 ou 8 cuillères vous avez la dose journalière. Vous pouvez la diluer dans un flacon avec un peu d'eau ou un peu de yogourt et répartir ! 

Naltrexone/Revia

Sur ordonnance : incompatible avec la morphine (délire) et la codéine (diarrhée). La Pharmacie de l'Europe à Paris peut préparer des gélules de 4,5 mg (une par jour). 

Cancer et métabolisme

Pour toute precision, protocole, publications du Pr Schwartz, témoignages voir :

http://www.cancer-et-metabolisme.fr/

Un allié : le régime cétogène 

cetogene.jpgIl existe un livre très détaillé sur le sujet intitulé Le régime cétogène contre le cancer.

Ce régime peut être difficile à suivre à la longue. On peut s'inspirer également du nouveau régime Atkins et privilégier les aliments à indice glycémique bas.  A noter que le régime cétogène convient, malgré la forte proportion de lipides aux pathologie cardiaques car paradoxalement il fait baisser le taux de cholestérol ! Bien évidemment il faut éviter les lipides riches en Omega 6 qui sont inflammatoires (huile de tournesol et Cie...).

 

 

Lire la suite

29/01/2015 | Lien permanent

Une bombe contre le silicium organique (G5) passée inaperçue...

bombe.jpgJe vous invite si vous ne l'avez pas fait à lire la notre précédante...

Les visiteurs lisent en diagonale. Je ne leur en veux pas car c'est l'époque qui veut cela. Mais j'ai constaté ceci : même un étudiant en médecine  qui cherchait un moyen économique de supplémentation en Si qui m'a téléphoné depuis n'avait pas vu que dans mes voeux javais donné la recette du G5 qui se fabrique avec du RHODORSIL 51T ex produit de Rhône Poulenc et qui est une solution de méthylsiliconate de potassium à 47 % qu'il suffit de diluer dans une eau préallablement acidifiée (acide citrique de préférence, l'abus d'acide phosphorique étant à déconseiller bien qu'il s'en trouve en masse dans le Coca !)

La molécule vous la trouvez dans quantité de produits destinés à empêcher les remontée d'humidité dans les maçonnerie et la liste et longue. Je pense en particulier au CONSERVADO et autres produits similaires que l'on trouve dans les points P ! En fait ces solutions diluées de 1 à 5% ne posent que le problème de la qualité de l'eau servant à la dilution. Ca ne peut pas être de l'eau osmosée et redynamiser avec un système de vortex dans de la céramique enrichie en EM par exemple (Dileka)...

Le RHODORSIL 51 T c'est aussi le FANTOMASK etc. Le seul inconvénient c'est qu'il faut acheter ces produits par 50 ou 60 litres !

Or je peux vous administrer la preuve formelle que le G5 irlandais est toujours fabriqué avec du Rhodorsil 51 T. En effet dans la demande d'agrément pour le monométhylsilanetriol auprès de l'EFSA, il est mentionné une solution de méthylsiliconate de potassium à 47 % et il n'en existe qu'une sur le marché et elle est actuellement fabriquée par Bluestar, une firme chinoise qui a racheté le potentiel de Rhodia une filiale de Rhône Poulenc.

Compte tenu de ce que j'ai constaté sur mes ongles (et mes cheveux) j'ai là ce qui parait bien être une présomption en faveur d'un doute à propos de l'usage du G5 par voie orale. Mais on va m'objecter que je suis "un cas". De toutes façons, je suis conscient que LLR a tellement bourré la tête de ses dupes à propos de son G5 que toute critique risque de passer pour de la pure diffamation. Et les gens qui vouent un culte à LLR ne liront jamais mon livre car ils seraient contraints d'admettre qu'ils se sont fait, osons le mot, "baiser" par un charlatan et un escroc !

Il en va du G5 et assimilé comme des sectes apocalyptiques. Elles font des prédictions catastropgiques et quand les événements leur donnent tort, elles se réfugient dans une forteresse et ça se termine par un suicide collectif. Dans le cas présent des particuliers ne se suicident pas mais il campe sur leur déni tant il est difficile d'admettre que l'on a pu être assez bête pour se laisser tromper.

Ce que je dis au sujet de mes ongles et de mes cheveux va bien sûr être exploité par les vendeurs de silicium d'origine végétale mais dites vous bien qu'il n'existe nulle par de preuves de l'efficacité ou de la parfaite assimilabilité des organo-silicés et si elles existent, je les attends et ne les publierait que si elles sont réellement probantes du point de vue scientifique. Disons pour être plus précis que si les divers produits existants sont en partie assimilables le problème c'est celui de la quantification respective. Or comme je n'ai à ma disposition que des discours marketing je dis que ces discours se situent au niveau du zéro pointé. On cite des articles que personne n'a lu. D'abord il est quasiment impossible de se les procurer et personne n'en a fait publié une critique sérieuse. Or moi qui ai travaillé 7 ans dans une fac occupée à des recherches expérimentales à caractère thérapeutiques je sais ce que valent la plupart des expérimentations financées par les labos !

Donc retenez ceci !

Tous les labos (et je dis sans exception !) qui ont vendu du silicium organique sous forme de méthylsiliconate dilué se sont fait des couilles en or sur le dos de légions d'idiotes et d'idiots et comme il ont vendu cette mixture qui ne coûte que quelques centimes par litre, ce sont non pas à proprement parler des escrocs (car ils respectent les lois) mais des exploiteurs et tous sont à mettre dans le même sac.

Quant à ceux qui commercialisent actuellement de l'acide orthosilicique stabilisé par de la choline, à supposer que cette solution soit meilleure CELA N'EXCUSE PAS LA FAUTE QU'ILS ONT COMMISE ANTERIEUREMENT.

Cela dit je ferais davantage confiance à l'acide orthosilicique qu'au monométhylsilanetriol interdit par l'EFSA pour la voie buvable.

Je mets donc en demeure ces fabriquants de PROUVER par des études scientifiques dignes de foi que leur produit apporte un bénéfice réel et palpable en terme de santé.

Même DUFFAUT qui était loin d'être l'escroc que fut LLR a attribué à son silicium des vertus probablement inexistantes. Je peux vous certifier par exemple que le G5 est inefficace sur les excès de tension par contre le nitrate de potassium (qui est très décrié en raison de sa transormation en nitrites jugés cancérigènes) il est très efficace lui. Maintenant je ne préconise pas d'acheter du salpêtre (E252) mais c'est l'occasion de vous inviter à consulter la note de mon collègue Jacques Valentin sur le sepsis !

http://gestionsante.free.fr/nitrites.htm

Encore un mot à propos des parabens

On s'est polarisé sur ces parabens sans regarder à côté. Le résultat de mes mises en garde c'est que le labo irlandais vient de proposer une version sans parabens. Soit mais il s'y retrouve en disant que sa durée de conservation est limitée mais le prix du produit n'a pas baissé pour autant. S'agissant toujours de Rhodorsil 51 T dilué, ce produit qui ne coûte rien une fois l'équipement du labo amorti coûte toujours aussi cher et l'arnaque continue.

Et ce n'est pas tout ! On s'est focalisé sur les parabens mais croyez vous que les industriels qui annoncent un produit sans paraben se dispensent pour autant d'ajouter un conservateur quelconque ? La nécessité de garantir une date de conservation éloignée s'oppose à l'absence de tout conservateur. Alors je vais vous dire ce qui se passe, les fabriquant honnêtes utilisent du sorbate de potassium bien en deça des quantités autorisées tandis que certains, j'en suis convaincu, doivent rajouter un peu de sulfites car il existe des conservateurs dont la déclaration n'est pas obligatoire sur les étiquettes !

Ben oui ! La réglementation dans le domaine considéré est un tel maquis que bien des mensonges par omission sont possibles ! C'est comme cela et je n'y peux strictement rien.

Je vous rappelle que concernant les fameux OGM un certain % est autorisé sans nécessité de déclaration sur les étiquettes. En d'autre termes la législation actuelle favorise ce qu'il faut bien appeler une FRAUDE car le consommateur est en droit de connaître le détail de tout ce qu'il absorbe. Il existe donc ce que l'on pourrait appeler des moyens de fraude légaux ! N'oubliez jamais cela !

Raison pour laquelle vous comprendrez que je ne puisse rien garantir car je n'ai pas les moyens d'analyser tous les siliciums présents sur le marché car il faudrait y consacrer une fortune. En plus pour analyser un produit il faut savoir ce que l'on cherche, on peut donc tomber à côté si l'on n'a pas su imaginer tous les scénarios possible de "fraude légale". Et dites vous bien qu'aucune société de consommateurs ne peut vous offrir la moindre garantie contre un tel risque devenu omniprésent.

Maintenant il faut être raisonnable et ne pas s'obnhubilier sur le problèmes des additifs, voir la note suivante...

 

 

Lire la suite

03/03/2011 | Lien permanent

Le problème de l'eau (MAJ du 5/11/12)

cascade,cascade-de-glandieu.jpg

Les modifs (fournisseurs) sont en bleu et plus bas

Les ouvrages traitant de l'eau : du sérieux au pur délire

J'ai lu plusieurs milliers de pages sur l'eau, entre 4000 et 5000 pages de livres et d'articles sur Internet. Je pourrais écrire un livre sur la question car rien de ce que j'ai lu ne me satisfait. Certains ouvrages sont des délires à l'état pur tel celui de Patrick Le Berre L'eau matrice de la conscience ou un truc dans ce genre.

Un exemple parfait de charlatannerie pseudo scientifique mélangeant des spécualations prétendument "quantiques" à une hérésie formelle parfaite, à savoir une confusion inextricable entre trois domaines de la manifestation, savoir le monde concret (physis des Anciens grecs), le monde psychique que l'on confond toujours plus ou moins avec le "spirituel".

Le livre cité est l'exemple même de ce qu'on peut faire de pire dans le domaine d'une pseudo science mêlé de faux gnosticisme.

A l'inverse le livre de Yann Olivaux reste d'une grande rigueur mais sa classification des systèmes de dynamisation est discutable et surtout le lecteur ressortira de cet étalage complètement abasourdi sans savoir comment résoudre le problème de choix qui va se poser à lui...

L'eau vaut par ce qu'elle emporte et non par ce qu'elle apporte

Le problème de l'eau est vital. C'est en quelque sorte le premier "complément alimentaire" à considérer avant même l'alimentation proprement dite. L'eau vaut d'abord par ce qu'elle emporte et non par ce quelle apporte, sauf s'il s'agit d'une énergie quasi immatérielle (dynamisation). L'eau doit donc être aussi pure que possible.

Les paramètres à considérer sont ceux de la bioélectronique de Vincent

  1. Faible minéralisation 25 à 50 mg/l, 150 maxi)
  2. Légère acidité
  3. Potentiel redox inférieur à 28 et supérieur à 18

Je ne connais en France que 3 eaux minérale du commerce qui correspondent à ces données. L'eau de Volvic étant limite (150 mg de résidu). Outre le coû, il y a le problème des amballages de plastique.

Bref il est clair qu'il faut devenir autonome et traiter l'eau de la concession.

Mise en garde contre les système japonais et coréens d'eau dite alcaline

Les appareils visés sont à proscrire comme produisant une eau diamétralement opposée aux critères de la bioélectronique de Vincent. Malheureusement, personne à ma connaissance ne s'est sérieusement penché sur ce problème.

la vogue de ces appareils repose sur une pub et éventuellement un système de vente à l'éméricaine avec réunions. Il est du reste impossible d'obtenir le prix de certains appareils sans se laisser embrigader dans un système de communication qui relève du "lavage de cerveau".

Enfin il n'existe pas à ma connaissance de travaux scientifiques sérieux sur l'eau produite par ce système.

Cette eau pourrait tout au plus être utilisée ponctuellement et très temporairement dans le cas d'une acidification excessive du terrain mais ce n'est pas sûr car il faudrait discuter sérieusement de l'utilisation par les "kousminiens" de minéreaux alcalins qui me semble, à certains égards une hérésie dans la mesure où l'apport de citrate alcalins nuit à la digestion dans la mesure où elle se fait dans un milieu acide.

C'est là une quesiton complexe dont on pourrait reparler... Mais je n'ai pas et personne à ma connaissance n'a de réponse à faire aux questions que je me suis posées.

Comment traiter l'eau de la concession

Les carafes filtrantes sont à éliminer car on se trouve contraint d'engraisser les fabriquants de cartouches. Et ces cartouches, quand elles prétendent réduire le calcaire par échange résines échangeuses ajoutent, sans aucun doute, des éléments indésirables de sorte qu'il ne reste que 2 solutions, la distillation et l'osmose inverse.

La distillation

Elle à l'inconvénient de consommer de l'électricité mais on peut faire fonctionner l'appareil durant les heures creuses. Il existe un modèle de 4 litres qu'on trouve auprès de la Société Coplan (Watervise) qui m'a donné toute satisfaction. Il est prévu pour fonctionner avec un filtre à charbon actif en sortie car le chlore passe à la distillation. Ce filtrage a l'inconvénient d'ajouter une minéralité et d'empêcher une mesure exacte de la conductivité, c'est pourquoi j'ai pris le parti de filtrer en aval en recourant au filtre à sédiment et au filtre à charbon actif d'un osmoseur. J'obtiens une eau à 2 microsieverts, soit 1 ppm ou 1 mg de résidu.

Il existe un modèle de 8 litres mais il n'est pas disponible en France. Il faudrait convaincre Coplan de l'importer !

Cette eau distillée donc bouillie est indigeste au sortir de l'appareil. Il faut l'aérer en la vortexisant. Et là par besoin d'appareil compliqué (oeufs communicants en cristal rare ou appareil allemand). Un simple mixeur avec fouet en plastique à pile (aromazone) suffit. Ensuite on met l'eau dans des bouteilles de verre et on l'expose au soleil si on ne dispose pas de dynamiseur.

La faible minéralité ne pose pas de problème, on peut rendre cette eau un peu plus vivante en lui ajoutant un peu de plasma de Quinton. Prendre la version hypertonique, ça permet des économies. Un grain de sel de rose de l'Himmalaya suffit.

En ce qui me concerne je prépare un brevage dans lequel entre de la vitamine C pure (3 g.), des compléments tel que troxérutine (Veinamitol), essences d'agrumes, curcuma, extrait de thé vert etc... que je sucre avec de la Stevia.

L'osmose inverse

l'erreur à ne pas commettre c'est de se faire arnaquer en se faisant fourguer des systèmes complexes et très coûteurs avec surpresseur, réserve d'eau osmosée (une calamité) et parfois un adoucisseur en aval qui est un crime contre l'environnement. Ca consomme des tonnes de sels et on en fait quoi ? Imaginez une métropole où tous les habitants auraient un adoucisseur ! Le souci pour éliminer le chlorure de sodium des eaux usées. Une ami pourtant très écolo s'est fait blouser et les rejets de sel de son appareils parcourent une propriété en pente. Ca a donné lieu à un petit ruisseau rempli d'algues qui serpente en bordure des escaliers en ciment pour finir dans un vallon...

Pas de réserve car il faut changer régulièrement le ballon et ça coûte. Le changer car il se forme un film qui finit par donner une eau puante !

Le modèle idéal

Bien évidemment si c'est pour une famille le modèle économique que je vais indiquer n'est pas idéal. Il faut 10 minutes pour produire 1 litre d'eau osmosée à faible pression (2 bars). Et l'appareil rejette une partie de l'eau sous une forme filtrée que l'on peut utiliser pour l'arrosage des plantes sur un balcon. Il faut calculer ses besoins sachant que l'eau osmosée ne s'emploie guère que pour la boisson et pour la cuisson des aliments.

J'ai donc conjugué la distillation et l'osmose qui ne me sert que de complément. Je filtre 5 litres d'eau en un tournemain et je remplis le distillateur et le met en route à 10 heures et demi. Si j'ai oublié de distiller, j'ai recours à l'osmose inverse.

En France on ne trouve pas d'osmoseur simple à moins de 150 Euros et à ce prix là on n'a que la filtration au charbon et pas le filtre à sédiment. Et la différence entre la présence et l'absence d'un filtre à sédiment ça se voit dans la cuve du distillateur. Sans le dépôt est jaune sale. Avec j'obtiens un carbonate de calcium blanc et quasi transparent qui mousse un peu !

Les fournisseurs

J'avais donné un fournisseur allemand qui est devenu introuvable. Deux solutions pour un osmoseur simple :

http://www.watertech.fr/articles_list.php?rubrique=6

Voir en fonction du débit désiré et de la place disponible.

Sinon vous avez comme modèle de chez  Hydropure

http://www.maison-ecolo.com/boutic/bou_vpro.cgi?codepro=OSMO avec l'assurence du choix de la meilleure membrane par l'expert Bertram Palm

Mais il est moins complet (pas de filtre sédiment) mais vous pouvez l'ajouter en le commandant chez watertech qui fiat aussi une cartouche de désionisation utile si on fait de l'argent colloidal.

Personnellement je prends mes fournitures de remplacement chez Watertech. Donc pas de réservoir (surtout pas) et voyez pour le raccordement si vous pouvez vous brancher sur la sortie de l'évier. On peut brancher directement sur un tuyau de cuivre selon configuration disponible.

La dynamisation des eaux

Olivaux a répertorié de nombreux procédés de dynamisation mais il a du s'en tenir pour l'immense majorité à la reproduction de simples allégations.

Deux procédés ont fait leur preuve, le système Violet à base de condensateur à cire d'abeille et le flashage de l'eau (procédé Lavinay). L'ennui c'est que pour le procédé Violet si le firme continue de proposer des appareils non seulement ils sont chers mais je ne suis pas sur qu'il égalent les anciens modèles car d'après certaines sources la cire utilisée doit être traitée d'une manière particulière. Plusieurs firmes dont une indienne propose un système utilisant le procédé Violet mais d'après les tests sur des semis pratiqués par une de mes connaissances, le résultat n'est pas vraiment flagrant.

En revanche, j'ai eu entre les mains un appareil de Lavinay et arpès avoir bu un litre d'eau flashée j'ai été en proie à des vertiges et j'ai du me coucher. C'est actuellement le seul procédé pour lequel l'effet serait palpable. On peut utiliser un stroboscope du commerce (Selectronique) mais ils faut retoucher le circuit électronique pour abaisser la fréquence des éclair à 1 éclat toutes les 4 secondes. Il faut être ingénieur ou avoir un spécialiste dans sa manche.

Si cela intéresse je donnerai un schéma qui figure dans un livre de Pagot et une adresse pour le tube. mais je ne le ferai que si les efforts auxquels je consens suscitent un véritable intérêt autour de ce blog. soit par des abonnements à la newletter soit par des contacts directs Ce qui est catastrophique sur Internet c'est qu'on prend sans jamais dire merci ! Et ça finit par décourager les meilleures volontés.

Appel aux dons

Si vous voulez que je continue a vous abreuver de notes pertinentes, passez par la case "petit cochon", 5 ou 10 € par ci par là ça m'aide à payer mes frais de recherches. Je passe rpesque tout mon temps à traquer l'information. Cliquez sur le petit cochon, il ne vous mordra pas !

tirelire.jpg

 

Lire la suite

05/11/2012 | Lien permanent

Coronavirus : Le gouvernement du Connecticut informe (aurait informé) secrètement les professionnels de la santé que les

DPH-Salk-Circ-Research.jpg

Ce lien m'a été transmis venant d'un site qui n'a évidemment rien d'officiel, je cite :

Objet: BOUM : Le gouvernement du Connecticut informe secrètement les professionnels de la santé que les vaccins contre le covid sont MORTELS, mais cache la même information au public. – FRANCE MEDIAS NUMERIQUE
Date: 20 mai 2021 à 05:35:25 UTC+2
 

Commentaire

En fait si j'en crois la traduction donnée (les fac simile donnés étant incomplet, il manque au moins la première page), si je me réfère à sa traduction, ce n'est pas le médecin qui doit signer mais le PATIENT ! Donc ce document n'a rien de secret, il viserait à protéger le médecin et les instances gouvernementales de toute poursuite. Si mon interprétation est correcte, signer un tel document en France reviendrait à signer une déclaration sans valeur : un patient se trouvant dans l'impossibilité d'estimer les risques encourus.

La réponse du CRIIGEN sur le sujet

C'est une nouvelle "broderie" élaborée sur la thèse de l'Institut Salk et  je rappelle que j'ai soumis l'hypothèse dont il est question au Criigen et plus particulièrement à Christian Vélot dont j'ai récupéré le texte de la video dont j'ai fait la réclame. Je cite :
 

Bonjour M. METZGER,

Merci de l'intérêt que vous portez au CRIIGEN en lui soumettant vos questionnement légitimes en ces temps troublés et anxiogènes.

Sincèrement !

 

Mais ce que vous nous transmettez touche à plusieurs de nos limites :

  • Le DR VÉLOT et le CRIIGEN souhaitent rester dans le domaine scientifique et lancer des « alertes raisonnables » à partir de faits déjà constatés car publiés par le passé.
  • Le(s) lien(s) transmis vers un/des article(s) s’écartent grandement du point ci-dessus.
  • Nous n’avons pas les forces humaines pour analyser/recouper l’intégralité des « informations » qui nous sont communiquées tellement elles sont pléthoriques. C’est tout simplement chronophage.

En effet, d’une part le CRIIGEN ne peux aujourd’hui financer qu’un poste salarié à mi-temps et, pour précision/rappel,

le Dr VÉLOT en plus de ses fonctions d’Enseignant/Chercheur, assume un mandat bénévole de Président du Conseil Scientifique du CRIIGEN.

Il nous faut donc cibler au mieux nos axes de travail commun afin de continuer à produire des documents écrits et vidéos solides car étayés,

les seuls susceptibles de développer un véritable esprit citoyen critique des sciences (au sens positif du terme) et de leurs applications.

Nous sommes sincèrement désolés pour cette non-réponse vers quelqu’un cherchant légitimement à comprendre, mais espérons également que vous la comprendrez.

Merci de votre soutien.

Christian VÉLOT/Guillaume de CROP

Salutations sans OGM agricoles, ni pesticides et perturbateurs endocriniens.

Continuez à nous suivre sur  https://criigen.org/

Interprétation

Répondre qu'il ne s'agirait pas d'une "alerte raisonnable" me semble (...) assez déraisonnable car à l'origine de ce qui n'est pour l'instant que des "rumeurs" il y a la prise de position d'un institut scientifique. Donc je persiste à penser qu'un spécialiste se devrait de tirer çà au clair. Bel exemple d'hypocrisie typiquement "scientifique" puisqu'en définitive il vous faut choisir entre le refus de trancher et le manque de moyens. Pour ma part j'opterai pour le refus de s'engager.

Il faut rappeler que Christian Vélot se défend d'être "antivax", néanmoins il a bien pointé un risque avéré de fabrications de mutants, éventuellement hyperésistants par la pression sélective encourue par la vaccination planétaire massive en cours. Ce risque est avéré et l'imposition du Redemsivir et des anticorps monoclonaux (type Trump) ont déja fait leur preuve dans ce domaine.

enquête.jpg

Ce livre vient de paraître au "Jardin des livres", j'attends de le trouver en occase à un prix raisonnable pour me le procurer. Si quelqu'un parmi vous l'a parcouru, j'apprécierai d'avoir un avis. L'auteur est un journaliste connu (voir "Wikipédé") mais j'ignore ce qu'il vaut, je n'ai rien lu de lui.

La suite au prochain numéro...

PS : dans la composition des vaccins la trométhamine est mentionnée comme "acide stabilisateur". Erreur : ce produit est un base (Ph jusqu'à 11,5) dont on se sert pour faire prendre les gels au Carbopol. Sauf que pour le gel de silicium que je fais assez régulièrement, le méthylsiliconate de potassium sert à la fois de principe actif et de base pour obtenir la bonne consistance de gel.

Lire la suite

20/05/2021 | Lien permanent

Escroqueries de la supplémentation iodée : Supersmart vend la cure annuelle à 8245 €

Iodoral.jpgMon attention a été récemment attirée vers un produit de supplémentation en Iode appelé IODORAL.

Chercher IODORAL sur Iherb Taper "Iodoral" dans la case recherches (plusieurs conditionnements)

Ce produit est décliné en 2 options, des comprimés à 12,5 mg et des comprimés à 50 mg. Ne hurlez pas !Si vous en parlez à votre médecin il va gueuler lui aussi. Quoiqu'il en soit mon rôle est de vous communiquer des informations que je crois pertinente et c'est à vous de vous en débrouiller. Il serait hypocrite de vouloir dégager ma responsabilité en vous incitant à consulter puisque sauf exception, votre toubib a été odieusement formaté.

Alors je ne vous dis pas de vous précipiter sur des flacons d'IODORAL, mais simplement de vous enquérir vous-mêmes des informations qui existent et de vous en remettre à votre propre discernement quant à ce qu'il vous faut en garder !

Ces dosages correspondent à la ration alimentaire des Japonais consommateurs d'algues et de fruits de mer. Jusqu'à la première guerre mondiale les médecins donnaient de l'iode à tire larigot, parfois jusqu'à 1 ou 2 g jour dans le cas d'asthme sans qu'il y ait eu le moindre accident.

Wolff-Chaikoff Effet et "idiophobie mondiale"

En vérité, il y a eu une sorte de complot qui a abouti à une véritable iodophobie mondiale dont les responsables sont les deux personnages cités dans le précédant sous-titre.

Source : http://www.optimox.com/iodine-study-4

L'article suivant vous donnera une petite idée des enjeux relatifs à l'emploi aux dosages corrects de l'iode. Cependant ne l’interprétez pas comme une caution envers en faveurs des produits du site. Sa solution de Lugol reste d'un prix prohibitif quoiqu'elle paraisse conforme au titrage pratique autrefois (&goutte = 6 mg d'iode élément). Le problème est que la solution de Lugol est d'un goût horrible et très irritante pour l'estomac. Ce n'est donc pas la forme galénique la plus indiquée.

http://www.silver47.eu/iode-txt.html

Une mine de renseignements scientifiques sur l'iode comme complément

22 études très ciblées sont disponibles en utilisant l'url ci dessus et en changeant le n° de l'étude (de 1 à 22) et ce au format html. Si vous lisez l'angais cliquez sur iodine research vous l'es autrez en pdf et en anglais.

L'avantage du html est que est qu'en installant Print Friendly vous obtenir une mise en page modifiable tandis qu'elle peut être traduite avec S3 Google Translator.

Cela dit la série d'étude à été sauvegardée en français et en pdf et sera disponible dans le Cloud (abonnement nécessaire). Elle devrait, si j'en trouve l'énergie, faire l'objet d'une recension complète conçue à des fins pratiques.

Je disais donc que la découverte de IODORAL m'a incité à entre prendre un comparatif des produits disponibles et j'ai sous le coude une étude de 8 pages que je compte également publier avec la synthèse annoncée.

C'est alors que je me suis rendu compte que pour attendre le dosage préconisé de 12,5 mg jour qui est un minimum, cela peut vous coûter la peuau du cul !

Un record : Supersmart vend la cure annuelle à 8245 €

Supersmart vous propose une solution dite de Lugol à 2% à 19 € les 50 ml mais oh  stupeur, il faut 60 gouttes pour n’obtenir que 150 mcg.Vous vous imaginez compter tous les jours 60 gouttes pour n'obtenir que ces misérable 150 mcg alors qu'une gélule de Kelp vous en fournit entre 225 et 630 sans avoir à compter quoique ce soit.

Voir : http://www.supersmart.com/article.pl?id=0650&fromid=w...

Faisons le calcul, il faut 71 doses pour obtenir l’équivalent de 1 comprimé de Iodoral à 12,5 mg. Soit 1,18 fois 50 ml soit à l’année 434 flacons soit le prix exorbitant de 8245 € sans compter les frais de port. mettons que Smart fait un rabais par quantité mais ça s'appelle une gigantesque anarque car je dois vous rappeler que la solution de Lugol d'autrefois délivrait 6 mg par goutte. Il y a du reste un autre problème quelque part car 6 mg, d'après mes sources, ça correspond à une solution à 6 % donc la solution de Smart doit être non à 2 % mais serait plutôt à 2 pour 1000. Enfin c'est égal, je n'ai pas fait le calcul.

Qu'importe c'est un sommet probablement insurpassable en matière d'abus et aussi de publicité mensongère. Mais les consommateurs sont fainéants ou naïfs et on oublié les vertus de l'arythmétique élémentaire...

Supersmart : record battu même à 150 mcg/jour : 764 € par an !

Selon leur indication un flacon à 19 € fait 16 jours, donc par an cela va faire : 365/16 x 19 soit : 754 € pour une supplémentation qui n'en est pas une !

Le comble de la stupéfaction !

Je ne m’attendais pas à un telle surprise. Il va sans dire que cela dépasse largement les bornes. Déjà que Supersmart vend le Life Extension Mix tablets 3 fois plus cher qu’aux USA à présent un tel abus justifie de préconiser que chaque consommateur prenne la décision de blacklister ce fournisseur.

Rappelez vous mon collègue Jacques Valentin avait pointé l’arnaque commise avec la complicité de la bande à Souccar. Voir :

http://silicium.blogspirit.com/archive/2012/07/27/titre-d...

Chercher Supersmart dans le tableau.

Conclusion provisoire

La série d'articles évoqués plus haut m'ouvre des perspectives assez prometteuses. Rappelez vous j'avais déjà évoqué le problème de l'hypothyroïdie de type II (avec mauvaise conversion de la Lévo, soit la T4 en T3 plus la résistance éventuelle à la  T3) en insistant sur le fait qu'il fallait souvent préférer l'Euthyral. J'ai vérifié ce fait à 3 ou 4 reprises chez des femmes qui ont pu convaincre leur médecin de changer l'ordonnance.

Mais j'en arrive maintenant à penser que les deux médecin anti âge, un belge et un français qui donnent des consultations frôlant parfois le demi millier d'€ pourrait bien avoir caché la moitié de la vérité. Faire commerce de prescriptions hormonales est une pratique très juteuse car on ne peut pas s'auto-médiquer sans risque dans un domaine aussi ésotérique pour le particulier. Je ne parle pas de la papardelle d'examens biologiques coûteux que prescrivent ces toubibs amoureux du fric...

Quand je découvre que l'on soignait avec succès beaucoup de pathologies avec des rations d'iode, à commencer par l'hypo et l'hyperthyroïdie, il me vient à l'esprit plusieurs questions :

Ces deux médecins sont-ils ignorants ou nous ont-il caché, par pur intérêt, une solution qui pourraient bien solutionner un certain nombre de pathologies et pas seulement thyroïdiennes.

Cette histoire cachée de la véritable histoire de l'iodothérapie m'apparait comme une découverte assez capitale. Encore fallait-il une cause occasionnelle pour flairer cette piste.

Merci à une certaine "saidj" qui en m'envoyant un numéro de Cancer Truh, ne valant pas grand chose par lui-même, a éveillé ma curiosité en direction des travaus de l'inventeur d'IODORAL.

Petite rectification de calcul : à 15 gouttes/ml ça ferait + de 24 000 € l'an

J'ai tablé dans tous mes calculs que 40 gouttes au ml. C'est une vieille équivalence que je tenais d'un médecin homéopathe. Richard de la Pharmacie de la croix blanche à Dijon me dit que pour les solutés de Lugol, il faut compter non pas 40 gouttes au ml mais 15, ce qui pourrait tripler le prix de revient pour les solutés liquides proposés. Je vous laisse refaire le calcul, tout çà me donne le vertige...

Concernant la teinture d'iode officinale, elle est à 1% quand ce n'est pas marqué. Ne comptez pas sur cette source pour vous supplémenter correctement. L'exonération porte sur 1 flacon de 60 ml. Bien sur vous pouvez faire le tour des pharmacies mais il va vous en falloir des litres.

Notez que les gélules de iodure de potassium à 130 mg utilisées pour la saturation de la thyroïde en cas d'accident nucléaire ont une durée de vie de 15 jours en raison de la sublimation de l'iodure qui s'évente à la manière du camphre.

D'où il résulte que les comprimés de IODORAL ont leur principes actifs adsorbés dans de la silice colloïdale, les comprimés étant recouvert d'une sorte de vernissage.

En revanche les divers solutés liquides en flacons bien bouché ne paraissent pas poser de problème de conservation. Mais ce sont des produits irritants pour l'estomac.

Je reviendrai sans doute sur l'iode car il y a un livre à écrire et je vais poser la question à mon éditeur de savoir si ça l'intéresse. Il est à craindre que ce soit trop technique pour sa collection mais je vais voir car il y a dans ce que j'évoque la matière à un petit pavé qui serait bien utile à cette société d'endormis outrageusement chloroformés par la désinformation mondiale !

Ce qui ressort pour l'instant est qu'il n'existe pas sur le marché européen de supplément susceptible de permettre d'atteindre le ratio d'au moins 12,5 g jour. C'est comme pour les extraits thyroïdiens, ça ne doit pas vous étonner... Il y quelque part un "complot"...

Lire la suite

23/06/2016 | Lien permanent

Kit anti-contamination radioactive

Les pharmaciens font leur berre

Les pharmaciens font leur beurre avec l'iodure de potassium. Le mien qui est un préparateur émérite et un petit génie (avec en plus la bosse du commerce) a derrière son comptoir une corbeille avec des étuis de 10 gélules à 130 mg qu'il vend 10 Euros ! Ya pas de petits profits !

C'est du reste un filou, je lui avais commandé de l'extrait de Garcinia et il voulait me fourguer de la poudre brute et je lui ai fait comprendre gentiment qu'il ne faut pas me prendre pour un con ! 

Dogna, sa fille (La Source Blanche) et Cie font leur beurre

A propos de l'iodure de potassium, Michel Dogna le qualifie de "dangereux" et j'aimerais bien qu'il nous explique pourquoi. En éttendant lui aussi fait son beurre. Il propose un kit :

Miso + teinture d'iode + argile + Chlorure de Magnésium + Pectine de Pomme + Polar Cleaner, un bidule pas donné...

Voir http://infomicheldogna.net/index.html

Concernant le Miso

J'ai enquêté et tout le monde a fait un copié collé où il est question d'un article daté de 1972 disant qu'un toubib et les gens de son hopital qui consommait de la soupe de miso ont été préservé des effets nocifs des radiations. D'abord j'aimerais bien savoir comment on a découvert ça vu que les contamination radioactive peut produire des effets des années plus tard. Je me souviens aussi que l'on a raconté que des gens ont été guéris de leurs maux à Hiroshima et Nagasaki.

Mais quoiqu'il en soit j'ai fait mes courses à Biocoop hier et le rayon Miso avait été ratiboisé.

Au fond je me dis qu'ajoter du Miso à sa ration alimentaire au fond ça mange pas de pain ! Seulement je ne sais pas comment préparer ce truc. Ca se dissout très mal dans l'eau chaude ce truc. Et si on chauffe trop on "pasteurise" alors je ne sais pas quoi en faire de ce machin. Et puis je ne toruve pas que ce soit vraiment goûteux. Alors on trouve des cubes mais ca coûte la peua des fesses et c'est pas sûr que ce soit équivalent.

Une fois de plus quand je mets le nez dans une histoires, les questions non résolues me sautent à la figure...

La teinture d'iode

Ce n'est pas idiot de prendre la teinture mais faut être un peu gonflé pour proposer cette recette avec aussi peu d'explication.

Il aurait fallu peut-être commencer par dire aux gens comment savoir leur statut thyroïdien. Suis pas sûr que le dosage de la TSH, des T3 et T4 suffisent. Faudrait peut-être doser l'iode sanguin ! Première constation, la plupart des médecins ne dosent pas tout. Et corréler l'ensemble c'est pas forcément évident car individuellement les chiffres peuvent être individuellement dans les clous sans que pour autant la situation soit parfaitement orthodoxe.

Je ne suis pas en hyper mais je peux vous dire que les 10 gouttes que j'ai prises à midi m'ont foutu les glandes. J'ai eu à régler une histoire de colis en goguette et je peux vous dire que ça à chauffé !

Donc prudence, et puis, y a pas le feu au lac ! Il est seulement recommandé d'éviter de boire trop d'eau recueillie sur les toits. Enfin je suppose que si on a un filtre à charbon dans son circuit d'eau potable les quelques radionucléides qui peuvent se balader seront arrêtés dans leur course.

La Pectine de pomme

radioactivite_Ilai_deutel.jpgLà c'est franchement con de proposer ça dès maintenant. Et pour plusieurs raisons, d'abord le risque est à venir. Ensuite vous savez ce que contiennent les gélifiants pour faire les confitures ? Moi non et je ne fais pas confiance à ce qui est marqué sur la boîte. Et puis vu le peu de pectine (18% ?) le reste c'est quoi ! Du sucre ? Bonjour les diabétiques...

Il existait un vieux produit des familles le Gélifruit mais je sais pas si ca existe encore...

Enfin la pectine de pomme l'apothicaire la touche à 75 Euros H.T. le kilo. Vous en aurez au moins pour 100 Euros ! Est-ce vraiment nécessaire d'investir un pareil capital ?

Polar Cleaner S3

Ca neutraliserait les "foyers chauds" ! C'est quoi ce truc ? A oui des particules radioactives fixées dans un tissu organique qui brûleraient et nécroserait en périphérie pour finir par provoquer un cancer ? Je ne voudrais pas entrer dans les détails mais c'est évidemment très frappant comme image et surtout très inquiétant et très vendeur mais je ne pense pas que les choses se passent ainsi. Je réclame donc une attestation scientifique de ces "foyers chauds" !

Il manque en France une loi efficace contre la diffusion des fausses nouvelles à des fins mercantiles. C'est dangereux de solliciter une répression à ce sujet car les scientifiques pourraient en profiter pour combattre des hypothèses qui les dérangent mais en attendant il y a bien un problème et il faudrait pouvoir faire quelques exemples !

Mais enfin les gens sont tellement cons ! Et ça ne risque pas de changer quand je vois que l'on me lit en diagonale !

Lire la suite

06/04/2011 | Lien permanent

Asperges contre cancer, un Hoax (rumeur urbaine) ?

asperge.jpgJ'ai reçu d'un médecin qui m'a présenté cela comme une curiosité un diaporama qui circule sur Internet. Intrigué par cette histoire j'ai décidé d'enquêter...

Voir : http://fr.slideshare.net/carlitosrangel/asperges-vs-cance...

J'ai cherché sur Internet et j'ai trouvé que ce document est considéré comme un Hoax.

Ce diaporama fait référence à une matière médicale bien connue datant de 1854 due à un certain Jonathan Pereira. Voir http://en.wikipedia.org/wiki/Jonathan_Pereira

Je me suis référé au texte de cette matière médicale qui mentionne bien un usage populaire de l'asperge principalement comme diurétique dans l'hydropisie et pour des calculs mais sans plus de précisions.

Tout le reste est invérifiable et on ne cite aucune référence. Jean Pelissier qui consacre quelques pages à la matière médicale chinoise des légumes de consommation courante a repris certaines données du diaporama mais sans aucun contrôle, ce qui montre bien à quel point la plupart des gens qui se mêlent de médecine sont des mauvais amateurs. 

Voir : http://blog.jeanpelissier.com/lasperge/

Mes recherches indiquent que ces données viennent du fameux diaporama, j'ai trouvé des traces de de l'article daté de 1979.

Voir http://fr.265health.com/cancer/other-cancers/1007028409.h...

En fait il viendrait d'un certain Karl Lutz qui aurait publié la première version en 1974.

Je cite Pelissier avec mes commentaires :

  • L’asperge a des propriétés anticancéreuses importantes du fait qu’elle contient entre autres du carotène et du glutathion. Dans certains pays, dans les formes de cancers dits « désespérés » une cure d’asperge a permis d’obtenir des résultats spectaculaires.

Cela vient en droite ligne du fameux diaporama.

  • Elle permet de dissoudre les calculs rénaux quand ils sont d’origine calcique.

Les asperges seraient contre-indiquée en cas d'antécédents de calculs d'acide urique. Possible mais d'où vient cette info ?

  • Elle contient une grande quantité de protéines appelées Histones qui contrôlent la croissance cellulaire.

C'est un emprunt au document critiqué : la source ?!

  • Elle est riche en éléments nutritifs, faible en colories, en sodium et en cholestérol.

Soit dit en passant je ne connais pas de végétal qui contienne du cholesterol. C'est du remplissage !

  • Elle contient énormément de potassium.
  • Elle contient une substance appelée Rutine qui renforce les vaisseaux sanguins.
  • Elle contient surtout une très grande quantité d’antioxydants capables de réduire les dommages causés par les radicaux libres dans le corps.

La banane contient encore plus de potassium et on peut consommer du bicarbonate en très petite quantité, c'est pas ruineux. des antioxydants, il y en a partout mais le mot est "magique".

  • Les recherches modernes ont montré, en dehors de son action sur les cancers, qu’elle est dépurative, laxative et galactagogue, c’est-à-dire qu’elle augmente la sécrétion lactée.

Le problème c'est qu'on ne cite pas de sources. Je le répète, tout ça c'est de l'amateurisme et j'ai trouvé pas mal de pages inspirées par le fameux diaporama.

Reste à déterminer qui est ou était Richard R. Vensal, DDS, on s'accorde à reconnaître qu'il y aurait eu un dentiste portant ce nom mais on n'en sait pas plus.

Le lien entre le cancer et les asperges est en connexion avec une histoire de ... cochon d'Inde (Guinee Pig connexion). En 1953 un certain John G. Kidd à New York Hospital-Cornell Medical Centera découvert que le sérum sanguin d'un des cobayes sains, injectées dans des souris, guérissait la leucémie ainsi que d'autres types de cancer. Le Dr John D. Bromme, plusieurs années plus tard, a découvert pourquoi. Dans le sang des cobayes il  existe une enzyme qui est appelé L-asparaginase. La L-asparaginase détruit l'acide aminé L-asparagine or les cellules leucémiques seraient incapables de générer la L-asparagine, comme le font les cellules régulières. Ce qui a donné lieu à l'apparition d'un médicament nommé Elspar.

Voir : http://en.wikipedia.org/wiki/Asparaginase

Bref, l'asperge a sans doute des vertus mais il ne faut pas trop rêver... Allez savoir s'il un "syndicat de l'asperge" n'est pas derrière ce bonimentage pour booster les ventes de ce légume réputé aphrodisiaque, du moins pour les mâles, doctrine des signatures obligeant... Bref il faudrait arrêter d'inonder le Web de conneries !

Lire la suite

27/05/2014 | Lien permanent

Cure de foie (Dr Clarke, kif-kif Dr Moritz) : mise à jour

Cures miracleLa version originale de cette note date du 2/9/2013. Je suis tombé par hasard sur un post d'Althea Provence qui répond sans aucune ambiguïté à une questions que je m'étais posée depuis fort longtemps. A savoir si les prétendus "calculs biliaires" rejetés par la cure de foie de Clarke ne seraient pas tout simplement des morceaux de savon...

Voyez :  http://www.altheaprovence.com/blog/nettoyage-du-foie-huil...

Et bien c'est effectivement le cas, je cite !

Le prestigieux journal The Lancet nous éclaire au sujet de la composition de ces fameux “calculs” :

  • Ils ne contiennent aucune structure crystalline ;
  • Ils fondent et deviennent un liquide verdâtre et huileux après 10 minutes à 40°C ;
  • Ils ne contiennent ni cholesterol, ni bilirubine, ni calcium.

Conclusion : ce ne sont pas des calculs biliaires.

Que sont ces boules vertes ? Les experts en gastroentérologie du Lancet nous expliquent qu’ils sont créés par l’action des lipases sur les triglycérides de l’huile d’olive, suivi d’une saponification en micelles composés de carboxylates de potassium (le jus de citron contient une forte concentration de potassium).

Certains me diront qu’ils ont fait la méthode plusieurs fois, et que outre les boules vertes qui ne sont pas des calculs, ils ont aussi excrété quelques boules calcifiées et cristallisées, qui pouvaient donc être de vrais calculs. C’est peut être vrai dans une minorité des cas. Et si c’est le cas, vous avez probablement hurlé pendant un bon moment, car le passage d’un calcul au travers du canal cystique et cholédoque est très douloureux.

Il y a effectivement un risque que j'avais signalé. Voir le post original ci-après.

Flagrant délit de mensonge

Je me rappelle être tombé sur un forum clarkien faisant état de la polémique à ce sujet et prétendant que des analyses auraient prouvé qu'il s'agit bien de calculs biliaires. Je crois bien qu'un lecteur m'a soutenu la même thèse. En revanche un autre m'avait envoyé un échantillonnage de ses prétendus "calculs" au point de vue consistance ils répondaient exactement à la description de Christophe Bernard. ils avaient du reste la couleur du savon de Marseille en plus pâle.

La source scientifique des infos ci-dessus ne permet plus aucune discussion.

Ma conviction est à présent entière : la cure de foie n'est qu'une cure d'illusion

Je suis également arrivé à la conclusion que la complexité du protocole, sa minutie et sa difficulté n'a pas d'autre raison d'être que de galvaniser le mental afin d'augmenter la foi en la thèse d'une possibilité d'expulsion des calculs biliaires par ce moyen. c'est vraiment un gros attrape couillon !

L'idée que ce type de cure ne sert qu'à fabriquer des petits morceau de savon est une information datant de près d'une cinquantaine d'année. On vendait en pharmacie un produit dont je ne saurais me souvenir du nom et qui n'était probablement qu'une cure de foie très simplifiée. C'est dommage que les détails me sont sortis de la mémoire, toujours est-il qu'à l'époque le mirage avait déjà été dénoncé.

cela dit pour soigner votre foie et votre vésicule par des moyens naturels consultez Althea Provence, c'est une source d'infos très fiable.

======================================

Ici commence l'ancien post datant de septembre 2013

La cure de foie est un grand succès chez les adeptes de la médecine naturelle... La cure de foie selon Clarke c'est à peu de choses près la même que celle préconisée par le Dr Moritz :

http://www.agirsante.fr/preparation.html

Je me suis demandé si cela ne consistait pas à faire fabriquer du savon par l'organisme mais le sulfate de magnésium est un sel et non une base parce que cela me rappelait quelque chose que j'avais lu autrefois.

Ce sulfate ou Sel d'Epsom est un laxatif, Wikipedia reproduit la thèse qui en fait un dilatateur des voies bibliaires mais je n'ai trouvé aucune caution scientifique. Cette opinion se trouve exclusivement dans les topos des partisans de cette cure, des tas de cons (et de connes) répètent inlassablement les mêmes sottises et avis infondés. C'est gavant !

Le sel d'Epsom ? Extrait des eaux minérales d’Epsom en 1694, le sulfate de magnésium est reconnu depuis longtemps comme un puissant laxatif, utilisé de nos jours dans une kyrielle de médicaments destinés à relever le taux de magnésium ou à combattre l’acidité gastrique (Spasmag, Gastropax...). Comportant de 10 à 14 % d’ion magnésium, il est très actif. Le sulfate de magnésium est aussi présent dans les aliments comme affermissant et exhausteur d’arôme (E518). Il est ajouté dans des fromages, des desserts lactés, des purées, des légumes en conserve, des vinaigres, moutardes, fruits, confiserie... Différents éléments minéraux composés sur une base de magnésium (bromure, fluorure, phosphore...) sont associés à d’autres dans des médicaments homéopathiques. Les doses proposées sont évidemment sans commune mesure avec celle des médicaments plus « classiques ».

Source : http://www.reginequeva.fr/Algues_and_Co/Les_differents_ma...

Si vous voulez faire un ménage biliaire vous avez le fumeterre (Oddibil 250 mg). Je ne sais pas s'il "dilate" les voies biliaires mais il stimule la vidange de la vésicule. Si la votre est paresseuse ça serait peut-être bien de commencer par là.

L'aubier de tilleul aurait la propriétés de dilater les voies biliaires et urinaires et de faciliter la sortie des calculs. Notez que le principe actif de cet aubier c'est le phloroglucinol que l'on trouve dans le ... Spasfon !

http://www.wikiphyto.org/wiki/Phloroglucinol

Mais on vous objecte que l'aubier de tilleuil étant naturel il a d'autres actions régulatrices, lesquelles ? C'est encore une pétition de principe naturaliste... On oublie que la nature produit aussi des poisons :

http://www.alguonat.com/blog/?p=1053

Donc rien de probant en faveur de l'aubier, si ce n'est qu'il enrichi ses revendeurs...

Au prix où est l'aubier et compte tenu de la nécessité d'absorber des litres d'une tisane dégueu est-ce intelligent de le préférer au Spasfon ? La cure d'aubier que j'ai faite à la suite d'une crise n'a produit aucune élimination. Je pisse un calcul d'urate genre "petit pois" sans plus rien faire. Ces calculs étant lisses, je ne m'en soucie guère...

L'avis du Pr Petzouille (ancien visiteur pharmaceutique)

Bonsoir

Pour résumer ....cette cure se base sur

L'huile d'olive qui a un effet choléretique puissant cad qu'elle provoque une vidange rapide de la vésicule biliaire

Et du "sel d'epsom" qui n'est que du sulfate de magnésium cad un laxatif salin; il agit sur l'intestin.. c'est une purge en fait

En fait l'huile d'olive prise seule peut agir tout aussi bien

MAIS ATTENTION. Si la vésicule biliaire contient des calculs volumineux.. les gros calculs ne passeront pas le canal cholédoque et c'est le service des urgences

Dans la demi heure qui suit..avec des douleurs atroces..c'est arrivé à un ami

Cela ne marchera que si la vésicule ne contient que du "sable"..assez fin ..pour pouvoir etre éliminé par cette voie

Donc cette technique n'est pas totalement sans risque

Il y a aussi un peu d'ORNITHINE qui intervient dans la transformation du NH3 venant des proteines pour donner de l'uree

Mais ce système ne marche pas systématiquement..c ela dépend si on est végétarien ou carnivore..le NH3 s’élimine aussi par le rein sous forme de GLUTAMINE qui sert à son transport

A part cela..La "détoxification"me parait assez hypothétique...car pour détoxiquer..par exemple les molécules médicamenteuses;ce dont le foie a besoin c'est de SOUFRE qui lui est le plus utile

Bonne soirée

 

Suffit-il de faire une échographie pour éviter les urgences ?

L'histoire des urgences m'a rappelé quelque chose : celle que j'ai recueillie personnellement du directeur d'un hôpital de la région parisienne à la retraite qui n'a sauvé sa femme que parce qu'il connaissait les signes et a immédiatement percuté en conduisant sa moitié dare dare dans le service le plus proche.

A priori une échographie préallable pourrait écarter les risques, demander confirmation à un radiologue mais est-ce que le jeu en vaut la chandelle ?

Sur les calculs biliaires voir : http://www.info-radiologie.ch/calculs-biliaires.php

Discussion

Si j'en croit le Pr Petzouille l'épreuve du sulfate de magnésium ne sert à rien si ce n'est qu'à nettoyer le tube l'intestin et provoquer une diarrhée et des selles liquides qui permettront de mettre en valeur les fameux "calculs".

Mais sont-ce des calculs ? J'ai toujours un doute car j'ai souvenance du rapport d'un particulier qui a publié le résultat de ses cures. Or il a fabriqué des légions de calculs.

Maintenant le bien être ressenti n'est-il pas le résultat d'un contraste entre l'épreuve du sulfate et un état redevenu plus normal ? Je soupçonne les promoteurs de cette cure d'avoir rendu l'épreuve dure en multipliant les rasades de sel amer. On a tout intérêt à se sentir mieux !

Mais certains témoignages paraissent plus solides :

http://www.agirsante.fr/temoignages.html

Enfin il y a moyen de pratiquer autrement, de faire par exemple une cure de fumeterre (+ éventuellement MSN) et après s'être assuré de l'absence de gros calculsde n'utiliser que l'huile d'olive et le jus de pamplemousse après avoir pratiqué un lavement colonique.

Il serait sans doute judicieux de tester des paramètres hépatiques avant et après pour une preuve objective mais lesquels ?

Je ne suis pas du tout partant pour ces sortes de cures éprouvantes, en revanche je crois que les lavements coloniques peuvent être utiles. Eventuellement avec des tisanes (menthe, girofle et origan selon le genre de fermentation) plutôt que des mycéliums de champignons devenus introuvables (Donatini). Enfin tout cela se discute !

Lire la suite

18/06/2016 | Lien permanent

Page : 1 2 3 4 5 6 7 8