Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rechercher : "Alain Soral"

Pierre Antoine Plaquevent : ”Globalisme et dépopulation” un livre qui n'est ni fait ni à faire...

globalisme-et-depopulation.png

MAJ de 17h42

En me relisant je viens de constater que j'ai oublié quelque chose d'assez crucial. A savoir que l'expression "milliard doré" employé par Poutine notamment pour résumer le projet dépopulatoire actuellement symbolisé par le "Great Reset" s'enracine dans un roman assez prophétique relevant de la culture russe. Plaquevent a mentionné le titre de l'auteur et l'a comparé à un autre plus connu chez nous. Mais impossible de retrouver cette donnée car elle n'est pas dans l'introduction centrée sur cette expression pour nous assez "ésotérique".

Je n'ai pas trouvé çà dans l'un des articles parcouru récemment. J'imprime tout ce que je lis. Donc ça se trouve quelque part dans l'abominable "foutoir" qu'est ce livre.

=========

Je vais tenter de sauver ce qui mérite de l'être dans ce capharnaüm mais ce n'est pas gagné !

Un conseil, oubliez ce livre à moins qu'on ne vous le donne et donc abstenez-vous de l'acheter ! Je reviendrai sans doute sur son contenu pour nourrir d'autres posts.

Sur l'état de l'édition contemporaine

Qu'il s'agisse des nombreuses possibilités d'auto-édition conduisant à une déforestation massive, cette possibilité de s'exprimer constitue, avec la vogue de vidéos style Youtube et Cie, une perche tendue à quantité de jeunes mégalos qui tendent à se prendre pour le sel de la terre et qui ne sont au final que des parasites psychiques. D'abord la longueur de ces vidéos excessive et je ne comprends pas que des millions de gens puissent raffoler de toute cette cochonnerie. Je rappelle que lorsque l'on veut capter l'attention d'un public, la moindre des choses serait de fournir un résumé du propos en dessous de la vidéo. Je n'écoute pas de vidéos sauf les dernières de Stratpol que j'ai découvert ces jours-ci.

Je note en passant qu'aucun journaliste n'est plus capable de pondre un article lisible. Je discutais cet aprem midi avec un ami qui partage un certain nombre de mes centres d'intérêt. Il ne savait pas que ces Guidestones qui prêchaient la dépopulation entre autres articles ont été explosées en date du 6 juillet. Jour de mon anniversaire. Je fais une recherche sur Internet afin d'avoir la confirmation et je tombe sur un article du Figaro du 7 juillet qui n'a même pas été foutu de dater précisément l'attentat alors qu'il a été filmé par les caméras de surveillance. On connaît donc l'heure précise à la seconde.

95 % au moins de ce qui se publie actuellement est à l'avenant que ce soit des articles ou des livres, n'est que logorrhées mal ficelées. Mes articles sont longs mais il sont très clair et mis à par des fautes de frappe du à la vitesse avec laquelle je m'acquitte, je n'ai sans doute de leçons à recevoir de personne.

Aussi, le problème est qu'à l'heure, actuelle, n'importe quel petit "trou du cul", n'importe quel jeune prétentieux, susceptible, éventuellement, de massacrer le français peut publier un livre. Il suffit de payer et Thebookeditions.com est l'une des boutiques éditant à compte d'auteur et diffusant des livres d'amateurs en version papier ou ebook.

L'édition est un peu ma tasse de thé et je sais de quoi je parle !

Pour ma part, j'en suis au second retirage d'un livre de plus de 500 pages qui est, sur le sujet traité, une bible, autrement dit la référence mondiale sur le sujet !

L'édition originale a été publiée par une association de celles qui bénéficient de subventions. Je n'ai pas touché un centime de droit d'auteur et ai du me rémunérer en vendant moi-même une partie de la production. Ça a du reste donné lieu à un procès. Par la suite, un éditeur spécialisé dans le domaine dépendant d'Alphonse Leduc a beaucoup regretté de n'avoir pas retenu ma proposition.

Tout cela pour dire que les problèmes de l'édition je connais puisque j'ai publié au moins 3 ouvrages chez Ambre sans parler d'une revue qui quoique très confidentielle a marqué, et même au fer rouge, un certain milieu intellectuel dont un Alexandre Douguine se recommande. Rien à voir avec l'extrême droite évidemment... 

Cet Alexandre a du reste participé à une mailing-list dont je fus l'inventeur et le propriétaire du temps de Compuserve. C'était donc bien avant qu'il ne devienne célèbre. Je l'ai un peu chahuté car sa doctrine eurasienne m'est passée au dessus de la tête et à présent je le regrette un peu.

Force est de constater à ce propos que même chez des grands éditeurs ayant pignon sur rue c'est plus ou moins la dégringolade. Avec les logiciels de PAO le métier de typographe se perd.

Quelques mots sur "The Book Editions", un simple imprimeur/diffuseur

The Book Editions est une entreprise française spécialisée dans la reprographie qui peut rendre certaines services.

L'imprimeur en question ne peut être mis en cause. Il publie ce qu'on lui donne est n'est pas responsable !

Ses prix sont honnêtes. En prenant le format du livre de Plaquevent qui est un peu inférieur à celui de l'ouvrage évoqué plus haut, on arrive à un prix comparable à celui de l'imprimerie Maury de Millau. Mais cette dernière ne s'occupe pas de diffusion.

Donc en tenant compte de l'augmentation du prix du papier depuis mon second retirage, ça se tient avec cet avantage d'une diffusion que n'offre pas Maury. Donc, je recommanderais volontiers The Book Editions aux auteurs ayant vraiment quelque chose à dire mais c'est à la condition d'être capable de faire un plan correct et d'assumer une mise en page conforme aux règles basiques de toute typographie qui se respecte. Ou à défaut de se faire aider par quelqu'un de qualifié.

Il est probable que si je devais publier un petit opuscule je passerai par cette entreprise mais il reste des détails à éclaircir.

Sur la forme ce livre de Plaquevent, dans sa forme actuel mérite d'être mis au pilon !

Il faudrait le réécrire entièrement, je pourrais m'en charger mais çà lui coûterait assez cher. Par exemple mon éditeur actuel m'a demandé un avis sur un manuscrit et m'a gratifié de plus de 200 €. Alors pour remettre d'aplomb le livre dont il va être question, 5000 € ce serait donné...

Premier constant : le copyright occupe la première page imprimée et le titre, qui d'ordinaire se met toujours sur un "recto" (une page de droite) est au verso (sur une page de gauche).

On voit de suite que pour le corps du texte, l'auteur ou (son sous-traitant amateur) ne maîtrise pas la du tout la typo mais ce n'est pas le plus terrible.

La catastrophe c'est au niveau de la table des matières !!!!!!!!!!!!!!

Dans la table des matières, seuls les titres des chapitres principaux sont paginés mais avec une erreur de 2 unités en plus.

Donc pour s'y retrouver il faut corriger et compléter la table. Mais l'on constate que si, pour les 2/3 de la première page de cette table l'auteur s'est efforcé de distinguer les grandes division de l'ouvrage et ses sous chapitre en changeant de corps, dès la seconde page de table, cette distinction saute. Enfin des sous chapitre manquent comme Vers la privatisation de la reproduction humaine.

Je donnerais le fac simile de la première page de ce MERDIER ! L'écriture de la pagination rapportée au crayon est moche car j'ai fait ce travail au lit en me servant d'un de mes guiboles comme d'un pupitre, d'où une écriture un peu tremblée.

Ce qui découle de ce constat

On ne sait pas grand chose sur Plaquevent, excepté qu'il s'agit, comme pour Youssef Hindi, d'une "créature" d'Alain Soral. Voir la fiche de Conspiracy Watch !

https://www.conspiracywatch.info/pierre-antoine-plaquevent

Plaquevent.jpg

Bref, ce type, qui à l'air d'aimer s'écouter parler, m'a fait une très très mauvaise impression et quand à sa façon de travailler on constate qu'il a pompé des tas d'infos sur Internet et les à assemblées d'une façon très hâtive en faisant les choses à l'envers.

D'ordinaire, on commence par faire un plan avant de le remplir, le cas échéant on le fignole au fer et à mesure de l'avancée du manuscrit mais là c'est sans doute le contraire. A savoir que l'auteur à collecté beaucoup de choses et à essayer de les ordonner fort grossièrement sans même se rendre compte qu'il y a dans ses sous-chapitres largement de quoi presque doubler le volume de la table des matières car plusieurs sujets intéressants en eux-mêmes sont littéralement noyés. Je pense à l'hisotire d'un vaccin expérimenté au Keynia.

Quand on ne sait pas utiliser correctement un traitement de texte, on n'emmerde pas le monde en essayant de se faire valoir, on reste couché !

Ou on se contente de publier des articles au jour le jour.

Ce personnage très imbu lui-même ne sait même pas utiliser une feuille de style de Word. Ce logiciel est capable de sortir une table des matières correctement paginée et même un index. Pour l'index, il suffit de lui filer une liste de termes. Les ratés sont donc impardonnables. La bibliographie se limite à des notes en bas de page concernant uniquement des articles parus sur le Net.

Où donc Plaquevent a t-il fait ses études ?

Non seulement, il est probable qu'il n'a jamais fait la moindre étude supérieure car en produisant "çà" pour une thèse, il aurait été recalé avec perte et fracas mais on est en droit de se demander si, en classes primaires, il n'aurait pas été un cancre en matière de dissertation !!!

Question d'où sort donc ce personnage ?

Chose curieuse, si je me souviens que Youssef Hindi a fait pat de son curriculum, RIEN en ce qui concerne Plaquevent ! Même pas une date de naissance. S'il ne se rajeunit pas en donnant de vieilles photos, je lui donne environ 35 ans. Ce qui ferait une naissance après 1985.

Encore une occasion de constater que si selon Vincent Peillon, qui fut ministre de l'a Déséducation Nationale de notre infortunée république, l'Ecole publique en serait le "Temple".  De sorte que la pédagogie qui y est appliquée est foireuse et surtout la plupart des ses "prêtres" qui y officies devraient être, de toutes urgence, enfermé dans une maisons de retraite bas de gamme puisqu'il est interdit de piquer les bouches inutiles, voir toxiques, ce qui est pire encore.

Critique sur le fond

J'avais fait observer, quand j'ai annoncé mon intention de rendre compte du livre que, fort curieusement, on ne trouve pas, dans la table des matières, d'évocation ciblées des personnages qui ont comme trait commun de militer pour le globalisme et une dépopulation, excepté pour Bill Gates. Pourtant pour le prince Philip Mountbatten on trouve une information assez copieuse sauf qu'il manque l'essentiel : la situation dans le temps et l'espace ainsi que le milieu.

Et surtout, et ça c'est catastrophique, ces gens dont il donne la liste dans la 4ème de couverture n'apparaissent pas dans la table des matières.

Pour Greta Thunberg et quelques autres, faute d'index, il faut chercher ou ce taper tout ce bazar de la première ligne à la dernière. Merci bien !

Une entreprise qui relève du "foutage de gueule"

S'il existait une édition numérique ça ne serait pas un problème mais s'il n'en existe pas c'est que Plaquevent a sans doute peur que des petits malins piratent son bouquin. Le scanner et le balancer gratuitement sur Internet serait une excellente punition à infliger à ce Monsieur car ce travail qu'il fait payer 25 € relève du foutage de gueule. Mais en a t-il seulement conscience !

Ainsi il est de plus en plus clair que la survenue de Mai 68, l'anti mandarinat et la révolution sexuelle qui étaient à l'ordre du jour, plus l'illusion démocratique ont monté la tête des jeunes qui ne supportent plus la moindre manifestation d'autorité et le résultat de cette révolution purement bourgeoise a produit par la suite des légions de dégénérés incapables de participer à une communication véridique.

Je crains que Plaquevent et Youssef Hindi n'en fassent partie, c'est même assez sûr.

Examen rapide des thèmes traités

Les 3 premières divisions concernent les effets désastreux de la vaccination. Les chiffres datent de mars 2022 et je note que pour les quantités d'effets secondaires l'auteur aurait pu ordonner la liste qu'il a pompée et balancée telle quelle en la classant par ordre décroissant de quantité. Chose faisable en un clin d’œil avec Word.

Aucune estimation comparative de la morbidité de chaque vaccin : les chiffres ne prennent pas en compte le taux de vaccination pour chaque candidat vaccin. Là encore une simple opération arithmétique suffisait. Encore fallait-il y penser !

Mais bon cette partie est sans doute la meilleure car elle nous dispense d'aller nous noyer dans les deux sites de pharmacovigilance existant

Aux USA les états républicains ont été majoritairement touchés par la mortalité vaccinale

Je dégage cet élément car il est important (p. 52). Aux USA La totalité des décès correspond à 5% des vaccinés et il ressort que des numéros de lots correspondraient à des fioles toxiques. Mais tout cela pose divers problèmes.

La thèse des "lots toxiques" n'est pas sérieusement discutée !

Des numéros de lots "toxiques" ont été identifiés qui auraient visé les États républicains et seraient minoritaires dans les États démocrates.

Donc on est amené à envisager une préméditation, à savoir que certains lots auraient été composés de façon à provoquer plus de dégâts.

Pfizer étant à même, je suppose, de diriger les expéditions au moins pour les U.S.A., le laboratoire a pu "charger" davantage les livraisons destinées à certains États mais il y a une chose qui me chiffonne dans cette histoire. A savoir que logiquement, un laboratoire produit par lots successifs dont lot 1, puis 2 de sorte que si un lot s'avère toxique, il devrait provoquer des effets "toxiques" limités à la fois dans un temps et un espace déterminé. D'autre part ces "lots pourris" si la diffusion avait suivi la chronologie pour la diffusion auraient du produire des dégâts très spectaculaires très concentrés dans le temps et l'espace.

Or si lots toxiques il y a, ce que l'on observe implique que certains l'aurait été plus que d'autres et que Pfizer aurait écoulé ses lots en les glissant insidieusement et à doses plus ou moins homéopathiques dans une production ne visant qu'à stériliser tous ceux qui acceptent de se faire piquer par cette saloperie. De sorte qu'ayant, aux U.S.A. la maîtrise de ces panachages les états républicains auraient été intentionnellement ciblés.

Ceci nous amène à chercher la différence entre républicains et démocrates :

Le Parti républicain a été t fondé en 1854 à Pittsburgh pour s'opposer à la loi Kansas-Nebraska, autorisant la pratique de l'esclavage au Kansas. Les activistes républicains y voient la preuve du pouvoir des propriétaires d'esclaves, conspirant pour s'emparer du pouvoir fédéral et étendre l'esclavage à tout le pays.

Israël laboratoire de Pfizer : "que Dieu venge son sang !"

Impossible de savoir d'où sort ce souhait ! Qui en serait l'auteur ! Aucune tentative d'explication de l'engouement du gouvernement concerné pour le produit de Pfizer. Rien qui concerne vraiment Israël mis à part le jugement d'un spécialiste local. Et les dires de Malone. Est-il seulement israélien ou juif?

Un bouquin qui n'est qu'un vulgaire "foutoir"

Tout le reste du livre contient des informations intéressantes mais dans la mesure où ces données sont excessivement mal architecturées, il est impossible d'en tirer parti car la mémoire humaine étant faillible, on se trouve condamné à presque tout oublier après avoir refermé le bouquin.

Le terme "foutoir" est une figure exacte car en se servant des infos présentes sur Internet l'auteur à "éjaculé" des parties de son contenu futur et a tenté au final de recoller ces morceaux et d'en dégager un plan mais c'est à tous égard complètement raté car il n'existe pas de véritable "ciment".

Parenthèse sur les influences théosophistes en faveur du planning familial

L'auteur à pourtant frôlé une question intéressante qui aurait du l'amener à chercher ce qu'il y aurait de vraiment commun entre les activistes qu'il cite. Cela impliquait de donner un minimum d'indication biographiques pour commencer.

On y trouve des aperçus très intéressants sur les mouvements en faveur de la planification des naissances et je découvre que l'une des héroïnes citées fut une féministe adonnée

Lire la suite

06/08/2022 | Lien permanent

Page : 1 2 3