Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2012

Du nouveau sur la vitamine C...

vit-c1.jpgJe rappelle l'existence du site de mon collègue Jacques Valentin, grand spécialiste devant l'Eternel, des compléments alimentaires, un domaine où je m'incline devant son expertise. Je vous recommande particulièrement cette page :

http://gestionsante.free.fr/vitamine_c.htm

Sa récente mise à jour comporte des nouveautés et en particulier sur le rôle que peut jouer la vitamine C oxydée concernant ses bienfaits en matière de prévention des accidents cérébraux.

Il est question également de sa nouvelle forme liposomale qui peut remplacer les formes injectables quand il s'agit de pouvoir l'administrer à haute doses pour saturer l'organisme sans avoir à subir les limites de son acceptation digestive avec ces diarrhées qui risque de se produire au delà de 5 à 6 g./jour.

Je rappelle pour ceux qui l'auraient oublié que l'on trouve une excellente vitamine C en tout point semblable à celle des pharmaciens et à 15 € H.T. dans tous les laboratoires spécialisés dans les produits pour l'oenologie. Elle est pure à 99,6% et il est impossible de faire mieux !

Un apport constant de cette vitamine constitue le B A BA de toute complementation. Un gramme par jour constitue un minimum syndical. J'en consomme entre 3 et 6 g. jour et je ne suis pas plus excité pour autant. Au contraire, les premiers jours ça m'a plutôt détendu au point de me sentir un peu "flasque". Je peux en consommer avant de me coucher, c'est pas cela qui peut m'empêcher de dormir. En revanche, j'ai du mal à contrôler les effets du café et je n'en consomme pas, ce qui est peut-être un tort car une autre note de gestion santé est en train de ruiner certaines idées reçus. Le café est bourré de polyphénols mais je m'en méfie tout de même car je n'ai pas oublié ce qu'en a dit Hahnemann qui l'a accusé de bien des maux.

01/09/2010

Les compléments alimentaires : principaux fournisseurs, généralités

LEX-21553-1.jpgEn France et en Europe la situation est très défavorable aux compléments alimentaires

D'une certaine manière le champ des moyens thérapeutiques a été mis en coupe réglée de façon extrêmmement productive.

D'un côté, un lobby pharmaceutique qui, en France, puise et épuise les capitaux de notre sacro sainte "Sécurité Sociale" en nous vendant très chers des médicaments souvent plus dangereux que les maladies qu'ils prétendent soigner et de l'autre l'industrie des compléments alimentaires qui vend à prix d'or quelques grammes ou mg de substances plus ou moins naturelles produites généralement à assez bas prix.

Du moins en France et en Europe où il existe une sorte de "tabou anti vitamines". Il n'est que de voir le sort que l'on continue de faire à la vitamine C dont la consommation devrait être de plusieurs grammes par jour. La situation est différentes aux U.S.A.

L'arnaque des gélules de plantes

La mise en gélules de poudres de plantes et de compléments divers est une opération commerciale extrêmmement juteuse et le summum de l'arnaque est représenté dans ce domaine par la firme Arkopharma, sise à un jet de pierre de Nice qui vend en moyenne 7 € des boites de 40 gélules de poudres de plantes qui représentent en fait seulement 10 jours de traitement quand on connait les doses réellement efficaces, ce qui revient à dire que lorsqu'on préconise 3 gélules par jour, sauf exception, on se fiche carrément du monde !

Faites le calcul cela fait  environ une vingtaine d'€uros par mois pour chaque composant. Quand on sait le prix des poudres au kilo (de l'ordre de 20 €uros au détail si on s'approvisionne en Inde (pour du Bacopa Monnieri par exemple) on peut aisément calculer le % de plus value représenté par la mise en gélules.

Quelques remarques sur Arkopharma

arkopharma-logo.jpgQuand on sait que Arkopharma n'a pas la réputation de recourir aux matières premières de la meilleure qualité et qu'il acheterait ce dont les firmes spécialisées dans l'extraction de principes actifs ne veulent pas, on ne peut que boycotter cette marque. Je tiens mes renseignement indirectement d'employés qui ont travaillé au sein de cette firme qui soit dit en passant ne protège pas efficacement son personnel contre les poussières de sorte qu'à une époque nombre d'employés ont du renoncer à cause d'allergie, on est obligé de constater que la présence d'un produit en pharmacie n'est pas une garantie sérieuse.

Quoiqu'il en soit si tout ce qui relève du domaine des rumeurs est sujet à caution, l'argument du prix excessif constitue une raison nécessaire et suffisante pour blacklister les produits de la firme en question.

Une alternative : Dieti-Natura

product.jpgEn fait de produits en gélules, Dieti-Natura propose des conditionnement infiniment plus avantageux que Arkopharma. Quand à la qualité des matières premières, si j'ai entendu les mêmes critiques que celles concernant Arkopharma.

Bref, Dieti-Natura, c'est la famille Lebeau qui possède une usine dans le Sud-Ouest. Je ne l'ai pas visitée, j'ai correspondu avec son directeur et de toutes façons je ne suis pas en mesure de faire des contrôles.

Quand à l'Herbier de Gascogne, une marque qui avait très bonne réputation, il faudrait savoir qui conditionne ses produits. Or je ne connais en France que deux industriels spécialisés dans ce domaine, donc on a vite fait le tour du problème...

Gélules : les petits conditionnements

Il existe sur le marché une myriade de marchands qui proposent de nombreux compléments alimentaires en boîtes de 60 gélules. On en a vite fait le tour. La liste des produits disponibles est très réduite et les prix excessifs eu égard au poids de matière première délivré.

La solution c'est de faire ses gélules soi-même et de se procurer les poudres en vrac.

Faire ses gélules soi-même

gelulier.jpgIl existe des géluliers manuels et j'ai été agréablement surpris de constater qu'ils sont bien plus aisés à manipuler que je ne le pensais. Seulement pour éviter de perdre trop de temps quand il s'agit d'utiliser des poudres de plantes il convient d'utiliser la taille maximale de gélules (000) et de réserver la taille 1 pour des substances qui ne se consomme qu'à raison de quelques mg/jour. Sachant que cette taille de gélule contient environ 300 mg de produit il faut parfois recourir à un excipient.

Pour le gélulier manuel voir en allemagne : http://www.kapselwelt.de/

En revanche les gélules en vrac sont moins cher chez LGA  http://www.lga.fr ou chez Fagron http://www.fagron.fr/fr/47058

A noter que les meilleurs conditions pour ces produits se trouvent en Chine :

Exemple : https://fr.aliexpress.com/store/911663

Se procurer des poudres ou extraits de plantes

Deux solutions soit avoir recours à Fagron ou la Cooper qui fournissent les officines. Mais ça suppose en principe de passer par un pharmacien qui va faire la culbute sur le produit...

Je connais les firmes qui fabriquent les extraits mais je n'ai pas de solution pour les acheter directement au kilo. Il est probable que les fournisseurs des officines pharmaceutiques allemandes proposent des solutions meilleur marché qu'en France où tout est environ 2 à 3 fois plus cher qu'au USA, mais mes besoins personnels n'ont pas justifié une recherche en ce sens qui nécessiterait de toutes façon un correspondant pharmacien sur place.

Pour les poudres de plantes exotiques (Philantus Niruri, Bacopa, Gymnema...) voir : http://www.la-boutique-bio.com/

Je commande régulièrement des plantes ayurvédiques et je suis très satisfait de ce marchand qui est un français vivant en Inde. les colis sont particulièrement soignés et cousus dans une toile très résistante au sein d'un Ashram très connu... La plupart des produits viennent de laboratoires ayurvédiques ayant pignon sur rue et il n'y a pas de raisons pour que ces produit soit frelatés ou mal conservés.

J'ai commencé à compiler une matière médicale à partir des pages de ce site, me la demander.

Se procurer certaines molécules (co enzyme Q10, Taurine etc...)

purebulk.com.pngVoici un fournisseur américain de molécules assez variées... http://purebulk.com/pricelist.pdf 

Attention au risque de taxation à l'arrivée en France.

D'assez nombreuses molécules sont disponibles sur ces deux sites, sans risque cette fois de taxation.

Voire également : https://fr.myprotein.com/ et www.bulkpowders.co.uk ainsi que https://www.nutrimuscle.com/

Voir également Mezepices (réduction offerte aux lecteurs de ce blog).

Aromathérapie

cat-aromatherapie-103.jpgJe me fournis régulièrement chez http://www.aroma-zone.com/. C'est valable pour les petites quantités.

Laboratoire OBST

Ce laboratoire d'oenologie est très utile pour se procurer de la vitamine C en poudre au kg ainsi que du bicarbonate de potassium. Pour le charbon activé, il faut maintenant l'acheter par 5 kg.

Les compléments alimentaires complexes

index.pngPourquoi le choix, la qualité et les prix sont-ils bien supérieurs aux USA par rapport à l'Europe ?

Le marché américain des suppléments alimentaires, né suite aux lois de libéralisation de 1994, est actuellement le plus mature en termes de marques et de qualité des produits. Aux USA le marché était parvenu à maturité bien avant l'Europe, suite à la mise en place du "Dietary Supplement Health & Education Act" de 1994 qui a libéralisé le secteur qui s'est alors très fortement développé. Cela a permis d'avoir des produits à la pointe de l'innovation dans tous les domaines, avec des dosages adéquats en composants actifs utiles à la santé et avec un remarquable rapport qualité - prix, le marché étant très concurrentiel. En terme de santé publique, le résultat est excellent, il y a très peu d'accidents, les compléments alimentaires sont des produits très surs qu'il n'y a pas besoin de sur-réglementer, on a maintenant 20 ans de recul pour en témoigner.


L'Europe a passé une directive en 2002 sur les suppléments alimentaires qui, sous la pression de l'industrie pharmaceutique et de différents lobbyes rétrogrades, reste extrèmement restrictive. Elle fonctionne sur la base d'une liste positive, ce qui catastrophique. Tout lancement d'une simple nouvelle formule chimique prend des années, les frais de dossiers sont ruineux, et l'entreprise lançant le produit paye pour ses concurrents (en l'absence de protection par le brevet en matière de compléments alimentaires), les délais sont interminables, les décisions sont marquées par l'arbitraire, etc. Les procédures concernant les dosages (qui ne sont toujours pas finalisées) s'annoncent également très restrictives, selon le pseudo principe de sécurité du consommateur. On risque donc d’avoir des dosages se rapprochant de ceux qui peuvent être obtenus par l’alimentation, autrement dits très faibles, en particulier pour de nombreuses vitamines où des effets santé intéressants nécessitent, pour certaines d'entre elles, des prises à plusieurs fois le dosage des apports alimentaires. (Jacques Valentin)

Choix de compléments alimentaires ciblés

A titre d'exemple on peut souligner que le produit qui vient d'être évoqué coûte environ 3 fois moins cher que chez http://www.super-smart.eu. Certes les produits de cette firme sont de qualité mais toujours beaucoup trop chers.

A propos de la vitamine C dite (à tort) "chimique"

75.jpg

La photo ci-contre symbolise assez bien une arnaque très répandue à propos de l'Acérola consistant à faire croire qu'un comprimé de ce genre de produit contiendrait 1 gramme de vitamine C ce qui est matériellement impossible sans rajouter de l'acide L-ascorbique de provenance industriuelle...

Les conneries et l'escroquerie du Dr Schohy

Mon attention a été attirée assez récemment par les affirmations du Dr Schohy réfugié en espagne après je ne sais trop quelles condamnations de l'Ordre...

En résumé et selon les dires de ce personnage, il proposerait une vitamine C chimique, la seule qui tourne dans le bon sens... Je me suis penché sur la question et j'ai découvert qu'il a confondu deux choses savoir le système DL qui en sipllifiant ne concerne que la représentation graphique des polécules chimique (leur écriture sur le papier) avec un phénomène sur lequel Pasteur a travaillé et qui concerne la polarisation de la lumière lorsqu'on la fait traverser une substance. Selon ce point de vue, les molécules naturelles dévieraient la lumière à droite tandis que les molécules de synthèse la dévierait à gauche.

Le problème en l'occurence c'est que lorsqu'on parle d'acide L-ascorbique on fait référence non pas à cette histoire de déviation de la lumière mais à une convention d'écriture évoquée plus haut.

Acide L-ascorbique = E300

Je ne sais pas si Schohy a berluré ses clients potentiels de façon délibérée ou si c'est un con qui ne sait pas de quoi il parle mais le fait est qu'il vend très cher depuis l'Espagne une substance qu'on peut trouver partout en France à un prix raisonnable (à partir de 9 € le kilo dans certains labos et suivant les époques) en s'adressant à n'importe quel laboratoire vendant des produits pour l'oenologie.

Or l'acide L-ascorbique c'est l'additif E300 et il sert dans les viennoiseries et est vendu aux boulangers environ 50 € le kilo tandis que Fagron le propose aux pharmaciens qui le revendent au minimum à 75 € le même kilo.

La vitamine C dite "chimique" : un produit assez naturel

L'acide L-Ascorbique est une molécule très proche du glucose qui ne diffère de ce dernier que par le nombre des éléments représentés en indice à côté du O du H et du C.

En simplifiant à l'extrême on obtient de la vitamine C en modifiant une molécule apparentée au glucose par un système de fermentation bactérienne dirigée. Il s'agit donc d'une synthèse naturelle et non chimique et l'acide L-ascorbique présent sur le marché est pur à 99,6% et ne contient que 2 ppm de plomb au kilo. C'est insignifiant !

Il existe un acide qui tourne dans l'autre sens mais il porte un autre nom que je n'ai plus en tête. Bref quand on parle d'acide L-ascorbique il s'agit bien de la bonne molécule sauf que dans la nature l'acide ascorbique est associé à d'autres nutriments qui facilitent son absorption et en particulier des flavonoïdes. Il est donc souhaitable d'ajouter à l'acide ascorbique des compléments tels que troxérutine, et des extraits contenants des antioxydants. La troxérutine on la trouve en ampoules (Veinamitol) à préférer aux sachets qui contiennent du mannitol qu'il vaut mieux éviter.

Donc Schohy n'a raison que sur un point : le recours à des extraits d'Acerola, parce qu'ils risquent d'apporter trop de potassium sont à proscrire aux moins dans certains cas. En plus c'est ruineux et la plupart des pastilles sont complétées par de l'acide ascorbique industriel.

Voilà vous savez maintenant tout ce qu'il est utile de savoir sur l'acide L-ascorbique afin d'éviter de vous faire couillonner par des marchands plus ou moins scrupuleux.

Pour ce qui concerne l'usage de ce suppléments voyez http://gestionsante.free.fr, un site très touffu mais bien documenté sur la question des compléments alimentaires.

Retenez surtout ceci : l'acide L-ascorbique étant proche du glucose, si vous avez trop de sucre dans le sang, il faut commencer par en faire baisser le taux (Gymnema Sylvestris pour commencer...) pour obtenir une saturation correcte les leucocytes étant les premiers bénéficiaires de la molécule.

Pour ma part je limite les apports à 3 g. par jour (une cuillère à café rase). Quand il s'agit d'antioxydants, il faut varier les apports et ne pas trop charger sur l'un d'eux.

Pour en terminer avec Schohy, à l'en croire la vitamine C est le nourriture de prédilection des microzymas. Ca on n'en sait rien ! Je suis à peu près sûr que Béchamps avait raison contre Pasteur mais il convient pour rester "scientifique" de ne pas se laisser emporter par trop d'imagination.