Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/06/2018

Affaire Beljanski : le point en 2018

9782268030616FS.gifSollicitation importune

J'ai été sollicité récemment par la fondation Beljanski pour porter à la connaissance du public les prétendues avancées de la recherche scientifique américaines au sujet des remèdes dont un certain Mirko est l'inventeur. C'était l'erreur à ne jamais commettre.

Certains produits ont donné des résultats mais il se pose divers problèmes notamment quand à la qualité des produits existants sur le marché et quant aux indications exactes. A ce propos, j'ai été en contact avec un médecin qui les a utilisés avant d'être condamné par l'Ordre des Médecins pour avoir pratiqué une thérapie anti cancer à base d'insuline qui est d'usage assez courant Outre Atlantique et en Allemagne.

Notons en passant qu'il doit ses emmerdements à une infirmière qui, estimant qu'elle n'était pas assez bien payée, à demandé à l'Assurance Maladie comment elle pourrait mieux facturer ses prestations. Elle aurait pu en parler avant au prescripteur. Non elle l'a littéralement "vendu" et livré à l'inquisition. Résultat, il termine sa carrière dans un Ehpad. Et après çà on s'étonnera que je n'apprécie pas trop les femmes...

J'avais d'excellentes relations avec ce médecin mais à un moment donné, pour une raison qui m'échappe, il a cessé de me répondre ou me réponds de façon si expéditive que je me gratte la tête quand à la façon d’interpréter ses dire. J'estime que quand il existe un malaise c'est à celui qui se sentirais mal de s'en expliquer. Quoiqu'il en soit le seul contact qui pourrait m'aider à clarifier certains points est devenu inopérant. Comme il n'est pas dans mes habitudes d'insister lorsque je constate que quelque chose coince et bien je ne vois pas d'autre solution que de déclarer forfait et de m'en laver les mains.

Petite parenthèse sur la cancérométrie de Vernes

Même phénomène avec un autre médecin également versé dans le domaine de la cancérologie. Celui là  s'était proposé de m'apporter du sang d'âne au vu de mon profil cancérométrique à la façon du Dr Vernes. On devait se rencontrer à l'occasion d'un passage dans ma région : il comptait aller en pèlerinage en direction d'un centre d'apparitions mariales. Puis soudain, plus aucune nouvelle ! Pourquoi : mystère et boules de gommes.

Notez que sa désaffection m'arrange : je me voyais mal boire du sang d'équidé par simple politesse, car mon profil cancérométrique mettait seulement en relief une tendance allergique et un déficit dans la zone hépatique que j'ai depuis largement corrigé avec une mixture de phytothérapie. Je lui avais proposé de l'héberger dans un beau gite d'étape appartenant à des amis mais je n'aurais sans doute pas résisté à la tentation d'émettre des doutes au sujet des apparitions mariales en général et de celle qui l'a captivée en particulier car elle est assurément l'une des plus "sulfureuses". Enfin je présume que si'l s'est mis aux abonnés absents c'est qu'il a discerné un manque de foi en bien des choses. c'est une peur panique ou je ne m'y connais pas !

Un intérêt limité

La cancérométrie parlons en ! Jusqu'à ces derniers temps, il était possible d'avoir un compte-rendu par le Dr Augusti. Il suffisait d'envoyer un chèque de 30 € au laboratoire parisien qui fait encore ce test. Mais il est très âgé et a débrayé et à Bordeaux, on a la technique chez Exalab mais on ne commente pas. Enfin c'est égal, j'ai obtenu toute la documentation sur le sujet et en particulier la thèse du Dr Moulinié mais ce dernier m'a précisé qu'un graphique plat dans la zone de normalités de différents tubes ne signifie pas absence de tumeurs mais éventuellement, si tumeur il y a, tumeur quiescente. Donc l'intérêt me semble extrêmement limité surtout s'il faut courir en Espagne ou dans le Sud Ouest pour obtenir un avis.

Parenthèse sur les apparitions mariales

GuilletLrumeur_de_dieu.jpgIl existe un excellent livre sur le sujet qui a été pour moi un trait de lumière et comme j'aime à rendre service vous en trouverez l'image ci-contre. Il est d'un certain Claude Guillet et s'intitule La rumeur de Dieu, apparitions, prophéties et miracles sous la Restauration, paru chez Imago.

Trop de comportements irrationnels me font chier alors j'ai décidé de me "lâcher" de plus en plus ! Ça soulage par moments ! Et rien ni personne ne saurait m'empêcher de pratiquer quelques rudiments de "médecine spirituelle" !

Je ne suis pas bêtement hostile aux religions sauf qu'entre les divers "intégrismes" et les fantasmagories de type "new age", je n'ai qu'une envie savoir de vitrifier tout ce merdier à coup de lance-flammes. A défaut, il faut taper à coup de machettes... 

Je tiens ces apparitions comme ne venant que de djinns femelles, genre anciennes "dame blanche" et Cie.Ce que les Anciens appelaient le monde intermédiaire n'est pas peuplé que de "démons" et les djinns ne sont pas forcément des diables ou des diablesses. Sauf qu'il est bien clair qu'il s'agit de créatures non immortelles qui, en se déguisant, trouvent là un moyen de se sustenter et même de carrément "vampiriser" des gens par trop sentimentaux et surtout particulièrement crédules. Il est tout de même surprenant d'avoir à constater qu'en milieu orthodoxe ce genre de phénomène est complètement absent ! 

J'ai passé beaucoup de temps à étudier le phénomène et c'est surtout après la révolution française que ce phénomène a connu un emballement et il est souvent des signes très incongrus qui sont des plus révélateurs, par leur trivialité, quand à la véritable origine de ces manifestations. Je ne parle pas des "effets spirituels" qui sont rigoureusement nuls...

Le problème c'est que les dévotions de masse fabriquent ce que les occultistes appellent des "eggrégores", à savoir des "milieux psychiques" susceptibles de produire des effets palpables concrets apparemment positifs pour ceux qui sont en prise avec cette sorte de "religiosité". Bref le mystère de la Trinité tendu a ressembler de plus en plus à une "partie à quatre" des plus "incestueuses". J'adhère à l'idée de "descentes divines" périodique (avataras) mais le fameux "mystère de l'Incarnation" ne passe pas ! En revanche, je peux admettre l'authenticité du Suaire de Turin et/ou de la tunique d'Argenteuil mais ces reliques nous apprennent que Jésus était du groupe sanguin AB, un groupe assez tardif qui nécessitait une mère et un père ! Etant du groupe O, c'est à dire du groupe "originel" je peux revendiquer une certaine "primordialité". Mais enfin un certain Gabriel a pu fournir le chromosome Y qui eut manqué, c'est du reste ce que laisse à penser la traduction littérale d'un passage du Coran.

Peu importe, le problème est surtout que le christianisme qu'on connaît est un produit assez frelaté qui doit plus à un certain Paul et à un certain Augustin. Le premier était furieusement "homophobe". Avec lui un chien se mord la queue, Dieu aurait livré les "païens" à des passions avilissantes parce qu'ils étaient idolatres. Encore un qui n'a rien compris au symbolisme en général. Quand à Augustin, il nous a livré, dans ses "confessions", un gros "caca nerveux" parce que tout simplement son petit copain a refusé de se convertir. Ben oui, comme à l'époque tout le monde il était "un peu pédé", il avait compris qu'en cédant aux instance du futur évêque sa vie allait devenir un véritable enfer et il s'est tiré ! Mais au bout du compte on oublie toujours que c'est le christianisme qui a inventé une bénédiction des couples de même sexe bien avant la formalisation du mariage catholique (Latran 1215) sans parler des dernières nouvelles en la matière... 

Beljanski ? C'est probablement un faux martyr !

Concernant la vogue des produits Beljanski, retenez donc ceci : je ne dispose plus de moyens objectifs en ce qui concerne la possibilité d'évaluer correctement et l'intérêt des produits Beljanski et la désignation du meilleur fournisseur. En revanche, je connais bien l'affaire et j'ai conservé certains souvenirs précis qui m'autorisent à professer certains jugements sur l'action des uns et des autres.

Je ne suis pas "manichéen", au contraire de ces faux défenseurs des médecines dites alternatives qui abusent d'une certaine "théorie du complot" en produisant des articles ou des livres soucieux de n'instruire qu'à décharge en faveur de la dernière panacée à la mode. Ainsi, je n'exclus pas d'instruire à charge quand c'est nécessaire. Je m'efforce donc de faire la part des choses et si des problèmes de moralité se sont posés au sein de la tribu Beljanski, si ce dernier a été un savant à priori respectable, rien n'est simple puisque même la découverte de la transcriptase inverse dont il s'est targué lui est contestée et je doute que l'on puisse si facilement démêler le vrai du faux !

Je rappelle l'existence su livre dont photo ci-dessus. Livre qui n'est guère critiquable qu'en raison du fait qu'il a chargé les Beljanski à propos de connivences réelles ou supposées avec l'extrême droite. Ce genre d'accusation, (de même que les soupçons de "pédophilie") sont toujours assez suspects d'une bonne dose de pure malveillance. En revanche, on ne manque pas d'indications témoignant d'une forte dose d'avidité de la part des Beljanski, mari compris.

Recherche "Jacques Lebeau"

L'auteur du livre mis en exergue, un journaliste indépendant, a disparu ainsi que son site. Il s'appelle Jacques Lebeau. J'apprécierais qu'il reprenne contact. Nous avons correspondu dans les années 90, époque où pendant sept années j'ai oeuvré comme responsable d'un service informatique en milieu universitaire. J'ai pu, à cet égard, jouir d'un Internet à haut débit alors que ce média était loin d'avoir été popularisé. J'ai vu une mention de décès pour ce nom mais vu l'âge avancé de la personne concernée, cela ne me semble pas correspondre

Nul doute qu'à l'époque où je l'ai eu au téléphone, il souffrait d'un excès de paranoïa mais compte-tenu de l'ambiance c'était compréhensible et excusable.

Ce personnage m'avait chargé d'une petite mission, à savoir de mettre en garde les principaux acteurs d'un comité local de soutien. J'aimerais, s'il est toujours parmi nous, qu'il me fasse signe.

Comment mon intérêt pour l'affaire s'est trouvé relancé

L'article auquel je vais faire allusion évoque des réparations judiciaires dont dame Beljanski aurait bénéficié de la part de la justice européenne. Toutefois ces jugements ne sont pas susceptibles de constituer, a posteriori, un gage de moralité en faveur de la famille.

L'Etat français tend de plus en plus a ressembler à une "république bananière" et il se rend régulièrement coupable non seulement d'excès de pouvoir mais de véritables pratiques inquisitoriales qui relèvent d'un délire carabiné. Quand on en arrive à empoisonner la vie de centaines de malades en confisquant à domicile des médicaments qui n'ont jamais tué personne, c'est le signe que l'on vit bien dans un état totalitaire qui n'a rien à envier à ce que fut le régime soviétique.

Du reste, la vraie source historique de ce régime démoniaque n'est autre que notre fameuse Terreur révolutionnaire ! Je pense au massacre des vendéens en particulier parce qu'ils étaient catholiques. Certes toutes les religions sont bel et bien devenues un opium a bon marché pour le peuple, sauf que les gens ont bien le droit de croire à ce qu'il veulent croire pourvu qu'ils s'abstiennent d'imposer leurs propres croyances à autrui.

Enfin le maintien à perpète d'un "Etat d'urgence" avec la possibilité de passer par dessus la justice pour faire tous les coups possibles et imaginables ne nécessite pas de prouver ce qui vient d'être avancé en faisant de longs desseins explicatifs.

En d'autres termes, les dommages et intérêts versés pour des abus de procédure ou autres anomalies de cet ordre ne saurait être invoquées comme caution scientifique au bénéfices des travaux et des inventions de Beljanski ! 

J'ai été amené à vouloir me rafraîchir la mémoire au sujet de la "saga" que constitue la fameuse affaire Beljanski. A l'origine de ce besoin de remémoration, plusieurs circonstances :

Savoir la découverte, d'un article d'Alternative Santé niant un certain "affairisme". Il faut rappeler que "Alternative Santé" et l'éditeur Thierry Souccar appartiennent au même groupe d'influence, ils ont intérêt pour vendre, à accentuer plus ou moins démesurément le caractère "miraculeux" de certains produits "alternatifs". La réalité est beaucoup plus mitigée.

Cet article datant du 18 juin 2014 est postérieur à un flash-back de votre serviteur datant du 17 mars 2014 où je citais un courrier assez renversant d'un médecin, il s'agit du témoignage d'un médecin évoqué en préambule qui termine actuellement sa carrière de généraliste dans un maison de retraite, après avoir soigné des cancers (insuline therapy). Ce mail que j'ai conservé et qu'il me semble avoir publié contient des déclarations de Beljanski démontrant qu'il a fait la gueule quand des médecins lui ont proposé de faire fabriquer ses remèdes afin de pouvoir les vendre meilleur marché. Il s'y est formellement opposé en répondant que les patients devrons payer le prix réclamé où n'aurons rien. Il "était donc tout aussi intéressé que sa femme !

Nul doute que l'article pointé ci-dessus est une tentative de minimiser l'affairisme en question. Je ne suis pas cité mais la synchronicité est par trop nette (3 mois d'écart).

Mon attention a été attirée récemment sur l'action du ginkgo biloba préparé selon la méthode de Beljanski. Son produit est obtenu à partir de feuilles jaunes (automnales) de l'arbre en question et il doit subir une purification. D'où la décision de rassembler tous les brevets existants et de voir s'il n'est pas possible de réaliser ce produit soi-même pour éviter le coût des offres commerciales. Mais cette purification est-elle vraiment nécessaire ?

Les offres de produits disponibles

Je crains que cela ne revienne à choisir entre Charybde et Scylla !

Pendant un moment, Ciris ou une autre officine, pour faire du fric a distribué une poudre grossière de Pao Pereira. Le premier laboratoire de qualité pharmaceutique à avoir sorti des produits Beljanski absolument fiables est un laboratoire belge. J'ai longuement correspondu avec son directeur des années avant d'avoir constitué ce blog. Le labo existe toujours mais il ne fait plus de produits Beljanski. A t-il fait l'objet de poursuites judiciaires pour confrefaçon, je l'ignore mais je ne ovis que cette possibilité pour expliquer la carence constatée.

Problème n° 1 : Natural Source ne m'inspire pas. Dame Beljanski s'est réfugiée aux USA et s'est mariée avec un avocat américain. L'affairisme est sensible du fait que les produits Beljanski pour le cancer et le Sida sont noyés au milieu de produits purement cosmétiques, à savoir des "crèmes" pour les ravalement de façade des "bonnes femmes". Et j'ai horreur de çà ! Le mélange des genres, on en conviendra, est parfaitement indécent. Il témoigne d'un goût du lucre insupportable. Dans ces conditions, je ne peux pas professeur la moindre confiance quant à la qualité des produits spécifique de Mirko Beljanski et je tiens pour nulles et non avenues les appréciations et témoignages de particulier. Le niveau de discernement en matière médicale n'est déjà pas si brillants chez les médecins alors les notes de simples patients; je m'en tape quand je n'ai aps pu enqûter directement auprès de ces derniers. De toutes façons 9 fois sur 10 c'est du temps perdu, ils sont généralement infoutus de répondre à quelques questions précises. 

Problème n° 2 : Le labo espagnol concurrent (B3 Labs) est moins cher et propose quantité de produits à priori intéressants mais il se trouve qu'on n'arrive pas à joindre ce labo et que des renseignements datant de 5 ou 6 ans sont peu encourageants : un médecin résidant dans le Massif Central a profité de vacances dans la région de Cadix pour aller voir sur place. A l'époque cette équipe familiale travaillait dans un garage et pratiquait des dosages approximatifs, ce qui l'a déterminé à abandonner. Notez que les choses ont pu changer : vu le nombre de produits proposés, un garage ne peut plus suffire...

Le problème est que l'Espagne ne contrôle pas grand chose. C'est en Espagne que les médecins condamnés en France vont s'installer, tels le Dr Scohy qui vendait très cher de l'acide L-ascorbique qu'on trouvait ces derniers mois à moins de 10 € le kilo dans un labo d’œnologie à Gaillac. Il avait tout confondu : les histoires de déviation de la lumière avec un mode de représentation purement graphique des molécules. Ce grand défenseur de Béchamp (et ses microzymas) contre Pasteur a tendance à faire à ce propos un véritable mesclun : je veux bien que l'on établisse une relation entre le cycle bactérien découvert par Enderlein, les somatides  de Naessens mais quand on fini par y amalgamer les mycoplasmes qui ont fasciné Montagnié, probablement à juste titre, tout ce méli-mélo commence à faire désordre ! Enfin Scohy est bien gentil, il a des côtés sympathiques mais le voir mélanger la médecine à des sortes de "catéchismes hildegardiens" pour aguicher des grenouilles (et des crapauds) de bénitiers plus ou moins intégristes tend à ne m'inspirer que des sourires assez ironiques.

L'Espagne permet de monter toutes sortes de commerces et je pense en particulier à un individu bien français qui est un forestier constructeurs de chalets du côté des Pyrénées qui a monté un commerce de ferments très rémunérateur. Et j'en ai marre de devoir faire la chasse au parasites en essayant de les exterminer à l'aide de coups de fusils médiatiques...

Au dernière nouvelles, l'Espagne sert de base arrière à un trafic de migrants sud américains qui sont l'objet d'une exploitation des plus esclavagistes tant dans l'agriculture que dans les travaux publics. Comme la fourniture passe par un pays européen cela permet toutes sortes de fraude. Ces gens là sont sous payés et les cotisation sociales c'est cours après que je t'attrape !

Les espagnols et les polonais en particulier commencent à nous gonfler sérieusement. Ces derniers bons traîtres à l'Europe sont, depuis le XVIIème siècle, culs et chemises avec les américains (d'après une revue diplomatique très côtée en bordure du quai d'Orsay). Non seulement, ils n'hésitent pas à provoquer la Russie mais ils ruinent notre artisanat par la directive Bolkstein tandis que leurs curés viennent exercer en France parce qu'il y a sont mieux payés que chez eux alors que l'Eglise polonaise étant riche à milliards depuis qu'elle à récupéré ses biens ecclésiastiques, elles devrait nous en faire cadeau. Rappelons pour mémoire qu'à l'origine un certain "plan Madagascar" est bien une invention polonaise datant de 1936 : les nazis n'ont fait que la récupérer. Quand je pense qu'on a eu la dernière guerre pour avoir voulu défendre ces gens là, c'est à vomir !

Bref, de l'Europe on en a vraiment ras la casquette !!!!!!!!!!!!!!!! Il serait grand temps d'essayer de sortir de ce "piège" infernal !

Un dernier mot sur l'affaire Beljanski

Silicium_Metzger.jpgUn certain "Lucas de Paris" s'est efforcé de faire l'historique de l'affaire Beljanski mais comme dans le cas de Loïc le Ribault et de son G5, il est complètement passé à côté de certaines détails de l'histoire et en particulier de la geste d'un certain Sylvestri qui est celui qui a transformer l'entreprise en une grosse affaire commerciale doublée d'une sorte de "secte". 

Un seul a tenté de faire la lumière, Jacques Lebeau mais il est aisé de nier son témoignage  en invoquant un conflit d'intérêt car il a du intenter un procès devant les prudhommes à son employeur.

Cela me rappelle le changement de visage d'une certaine personne à partir du moment où j'ai fait paraître mon livre sur l'aventure du silicium organique. Je suis devenu un pestiféré dès lors que l'imposture a été dénoncée, on m'aurait arraché les yeux si on l'avait pu.

Que la fondation se soit adresser à moi dans l'espoir d'obtenir une pub au bénéfice des produits Beljanski c'était bien la dernière "boulette" à ne pas commettre.

Je suis resté sur l'image de ce Mirko qui a montré son véritable visage quand des médecins se sont proposés pour faire fabriquer les produits à meilleur prix. Pour moi c'est plié ! Il ne faut plus me parler de ces produits car je ne sais pas à qui faire confiance. Ni comment m'en servir et pour quoi !

Quand un ou des médecins parfaitement indépendants daigneront publier des résultats dument commentés comme savaient le faire les homéopathes de jadis et quand un laboratoire pharmaceutique digne de se nom daignera fabriquer ces produits avec toutes les garanties désirables (et à des prix raisonnables) on en reparlera. D'ici là que l'on cesse de me casser les bonbons !

Les commentaires sont fermés.