Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2018

Menace de plainte de la part d'une association de malades de la thyroïde

website pic.jpgMise à jour : Sur le site du Dr Girard je lis ceci : 

L’affaire Levothyrox illustre les défaillances d’une pratique médico-pharmaceutique qu’on n’a cessé de dénoncer, notamment sur le présent site : nullité du personnel de la pharmacovigilance française, corruption des agences sanitaires, amateurisme des juges et des avocats censément « spécialisés », hystérie des associations, incompétence des journalistes.

Hystérie des associations et incompétence des journalistes ! Ce n'est pas moi qui l'ai dit mais un expert, le Dr Marc Girard !

C'est bien en effet ce que j'avais souligné ! Alors quand il s'agit d'associations de femmes, on risque tout simplement de se faire lyncher si on les contredit...

Notez en passant qu'en fait d'hystérie une centaine de femmes ont signé avec Catherine Deneuve une tribune dénonçant un véritable déferlement de puritanisme. Dans une tribune au « Monde », un collectif de 100 femmes, dont Catherine Millet, Ingrid Caven et Catherine Deneuve, affirme son rejet d’un certain féminisme qui exprime une « haine des hommes ». On ne saurait mieux dire !

Cette manifestation de bon sens serait rassurante si l'âge de ces femmes n'en avait pas fait une espèce en voie de complète disparition. Enfin, les hystériques peuvent brailler et m'insulter c'est comme si ces hyènes n'existaient pas, je suis totalement immunisé.

=======

Mon dernier post à propos de l'échec des procédures en cours dans l'affaire du Lévothyrox fait grincer des dents mais comme on ne peut rien trouver à redire dans ce dernier post, on a remis une vieille note sur le tapis pour avoir un motif. Peu après avoir envoyé bouler la représentante d'un groupe local, j'ai eu son siège sur le dos qui m'annonçait une plainte.

J'avais relevé des sottises sur le forum de l'association en cause, peu importe laquelle, cela concernait l'une des pétitions qui a été lancée et je n'ai pas fait de compliment à son auteure...

Réponse à la menace

Voici la réponse à cette la menace :

Bonsoir,
 
Vous n'avez pas peur du ridicule et vous avez du droit et de la procédure une notion des plus incertaines : vous m’annoncez qu'un plainte vient d'être déposée... auprès d'une avocate. J'imagine que vous lui avez adressé un mail.
 
Si elle connaît bien son métier, elle va vous répondre que les éventuels délits de presse se prescrivent par 3 mois et que toute action est forclose depuis novembre dernier puisque la note attaquée datait du mois d'août de l'année passée. La loi remonte à 1881 et n'a jamais varié sur ce point. La question n'étant plus d'actualité j'ai supprimé la note. C'est un coup d'épée dans l'eau ! La justice française a de toutes façons autre chose à faire que d'arbitrer des petites querelles entre blogueurs ou assimilés.
 
Donc l'affaire est close et la question se pose de savoir pourquoi cette note n'a pas fait l'objet d'une protestation en temps et heures. La personne que vous citez n'est pas nommée et j'ignore de qui il s'agit. A supposer que ce soit elle qui soit concernée, j'ai relevé dans son discours des erreurs qui montrent qu'elle ne maîtrise pas du tout la question et le fait d'être éventuellement malade ne justifie pas l'incompétence.
 
Personne ne paie mon site, je ne suis lié à aucun marchand, je fais une guerre sans merci ceux qui exploitent la misère humaine en surfacturant des compléments bidons. Ils est donc inutile de se plaindre à qui que ce soit.
 
Cette menace fait suite au fait que je viens de renvoyer dans les cordes une personne qui est probablement une de vos adhérentes et représentante locale.
 
C'était une vulgaire tentative d'intimidation, beaucoup de femmes deviennent irascibles à partir du moment où on ne les prend pas au sérieux et qu'on refuse de leur faire des grâces. Elle veulent l'égalité, revendiquent le cas échéant la possession de "couilles" (??) mais détestent qu'on leur parle comme on parlerait à des mecs quand ils dépassent les bornes.
 
J'ai relevé des tas de sottises sur le site de l'association. Ayant tenté vainement de m'inscrire dans le forum pour les rectifier courtoisement, cet échec m'a profondément agacé. Il n'est pas impossible que j'ai été blacklisté.
 
Les associations que cela concerne des malades ou des migrants, c'est, je le constate assez généralement, plutôt une calamité dans la mesure où la tendance est à embrouiller les choses.
 
Il faut dire qu'en ce qui concerne l'hypothyroïdie toutes les conditions sont réunies pour constituer un troubler persistant. A titre d'exemple j'ai vu un cardiologue prescrivent un dosage de TSH est s'abstenir de la moindre réaction avec un chiffre monté à 9. Quand ça déconne au sommet, rien ne peut plus aller...
 
Moralité c'est un domaine où, pour s'en sortir, il faut être son propre médecin.
 
Jean Daniel Metzger
 

Inutile d'essayer de pourrir ma boîte mail de récriminations

L'association en question semble avoir donné la consigne à certaines adhérentes de me pourrir par mail mais ça ne servira si ce n'est à me convaincre un peu plus que beaucoup de femmes méritent la réputation universelle d'emmerdeuses, d'hystériques et de faiseuses d'histoires qui a été faite à beaucoup.

Je ne lirai pas, je ne répondrai pas et les interventions, protestation et insultes iront à la trash.

On est en train de multiplier les plaintes pénales pour les 11 vaccinations, il est prévisible qu'elles seront traitées de la même manière que les plaintes visant le nouveau Lévothyrox. Voir le post révélant l'origine et le véritable objectif de cette campagne.

23:26 Publié dans Thyroïde | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.