Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2015

Vitamine D, attention à l'énhaurme bobard malfaisant de Jean-Marc Dupuis (alias Vincent Larmann)

vincent_laarman_sos_education.pngDernière minute : Jacques Valentin me fait parvenir les précisions suivantes :

Dans cette grosse étude de suivi sur 10 ans, on a trouvé un seul cas d'intoxication véritable sur 20,308 mesures :
http://www.sciencedaily.com/releases/2015/04/150430134852...
"The evidence is clear that vitamin D toxicity is one of the rarest medical conditions and is typically due to intentional or inadvertent intake of extremely high doses," writes Hollick, a professor of medicine, physiology and biophysics at Boston University School of Medicine.
cordialement
JV

Des dosages excessifs ont pu se produire mais pas dans des grandes marques comme Solgar ! L'article cité est la reprise d'un article déjà paru en 2011 et j'ai des raisons de penser que les chiffres ont été exagérés, de toutes façons c'est du "roman noir", les sources ne sont pas citées. Alors cherchez à qui le crime veut profiter...

============================================

Ci-dessous un texte paru dans une lettre diffusée par le personnage. J'espère au moins que les gens n'ont pas du payer pour acheter un tel mensonge ! Le but est de déconsidérer les compléments alimentaires provenant des Etats Unis afin d'engraisser les boutiquiers chez qui il a des intérêts. Or ce personnage (et sa clique) recommande parfois les produits de Supersmart. Qui se fournit au USA !

Un parfait bobard

En vérité, ce qui est raconté ci-dessous est une pure invention. Les chiffres indiqués ne sont tout simplement pas possibles. Il faut être dément pour raconter des histoires pareilles mais plus c'est gros mieux ça passe. Ce qui est dit dnas ce texte est tout simplement matériellement IMPOSSIBLE !

Je connais bien des gens qui prennent 5000 UI par jour et qui ont bien de la peine à décoller au delà des 30 ng. Alors quand à atteindre 1200 ng c'ets du n'importe quoi!

Une pratique de désinformation révoltante !

SLife2.jpgoyons clairs, à tromper à ce point les gens pour vouloir faire du fric sur le dos de gens crédules, dans une société non chloroformée comme l'est la nôtre, ce type encourrait le risque de se faire tabasser et d'être laissé pour mort au coin d'une rue.

Lorsque je lis de tels mensonges, je hurle ! Et j'ajoute que si cela vous laisse froid et sans réaction, c'est qu'il, faut vous désintoxiquer d'urgence du "politiquement correct" ambiant. Enfin quand on apprend que la côte de popularité de certains ont remonté après ce qui est arrivé le 13 novembre, c'est vraiment à désespérer des français. 

Si vous aimez jouer aux fléchettes : tirez un poster de la photo de cet ignoble individu et défoulez vous en visant la tête et les yeux et en projetant votre colère en souhaitant la disparition de cet arnaqueur pour le bien de l'humanité. Cela vous aidera, le cas échéant, à soulager les tensions de votre foie.

A éviter si vous êtes hypertendu mais rien ne vous empêche, si vous êtes abonné de crier par retour votre indignation et de dire à ce type d'aller se faire voir chez les Turcs !

Commandez vos compléments aux USA et pas en Europe !

Enfin il faut faire l'inverse de ce que dit cet imposteur et commander vos complément aux USA, chez iherb. Ce marché est très contrôlé. Dites vous bien que la couverture sociale des américains est si minable qu'il ont intérêt à se soigner avec des moyens naturels. Voici la bible de référence en la matière et les bouquins paraissant chez nous sur le sujet c'est de la merde.

La photo de ce livre m'a été communiquée par un naturopathe qui me dit qu'il a retrouvé dans ce manuel la confirmation de certaines de mes indications. Et pourtant, ce livre je ne l'ai point. Quoiqu'il en soit, c'est son livre de chevet et des résultats sur ses patients il en a !!!!

===============================================

Voici pour finir le texte qui constitue l'arnaque dénoncée :

Vitamine D : l'histoire qui fait paniquer

Chère lectrice, cher lecteur,

En décembre 2009, Peter se présente aux urgences de l'hôpital universitaire de Boston (Etats-Unis). Il souffre de désorientation mais depuis 3 semaines il constate aussi qu'il est très fatigué, qu'il a constamment soif et qu'il ne cesse d'uriner. Ne voyant aucune cause à ses souffrances, les médecins décident de lui faire une prise de sang complète : numération (globules blancs, rouges, plaquettes), vitamines, minéraux, hormones diverses.

Le résultat tombe rapidement : avec un taux de calcium supérieur à la normale de plus de 50%, Peter présente tous les signes d'une hypercalcémie. Mais le plus impressionnant reste son taux de vitamine D dans le sang : 1200 ng/mL, quand la valeur maximale culmine à 100 ng seulement ! Mais comment l'expliquer ? Peter explique d'ailleurs ne souffrir d'aucune maladie et ne prendre aucun médicament.

4500 fois plus que l'apport quotidien recommandé !

Pas de médicament, mais des compléments alimentaires ! Son médecin homéopathe lui a en effet prescrit un complément multivitamines il y a 2 mois. Acheté aux Etats-Unis, ce complément lui apportait 1600 UI de vitamine D par jour. Un chiffre certes un peu supérieur aux apports recommandés en France (400 UI par jour) mais qui ne pouvait pas expliquer l'intoxication pour les médecins. Ces derniers décident alors de procéder à l'analyse des comprimés dans un laboratoire. Et le résultat a de quoi inquiéter !

L'analyse montre que chaque gélule ne contient pas 1600 UI mais 186 400 UI ! Une dose équivalente à celle qu'on peut obtenir via une exposition solaire intense en deux semaines. Mais il y a pire : le complément alimentaire était aussi entaché d'une erreur d'étiquetage, si bien qu'au lieu de recommander la prise d'une seule gélule par jour, il en recommandait 10 ! Peter avait donc pris pendant 2 mois, la dose démesurée de 1 864 000 UI par jour ! Après deux mois de soins, le taux de calcium de Peter est enfin redevenu normal et Peter ne souffre heureusement d'aucune séquelle [1].

Soyez rassurés : les mésaventures telles que celle vécue par Peter sont rares : le seuil de toxicité le plus bas jamais rapporté dans toute la littérature médicale est de 194 ng/mL, soit presque deux fois plus élevé que la limite supérieure affichée sur une feuille de prise de sang [2]. Pour autant, les erreurs dans la fabrication de la vitamine D sont plus fréquentes…

Fraudes à la fabrication aux États-Unis

En mars 2014, des chercheurs américains ont procédé à l'analyse de produits de différentes marques. Ils ont pu constater différentes fraudes : des comprimés de vitamine D parfois plus dosés qu'affichés (jusqu'à 146% en trop), mais aussi de nombreux produits largement sous-dosés, certains étant même quasiment vides de toute vitamine D [3] !

En France, de telles fraudes n'ont jamais pu être mises en évidence, probablement grâce à des contrôles draconiens qui permettent de préserver la santé des consommateurs. Première règle donc : évitez d'acheter des compléments alimentaires de vitamine D outre-Atlantique.

Cette histoire me vient de la dernière édition d'Alternatif Bien-Être dont j'ai reçu les épreuves ce matin sur mon bureau.

Les commentaires sont fermés.