Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/05/2015

A propos du soja...

soja.pngRévision le 28/02/2017

La question du caractère toxique du soja revient périodiquement et donne lieu à des propos passionnés voir délirants.

Il est assez clair que la défiance qui est entretenue à son sujet (et notamment la mention d'un effet féminisant) serait l'oeuvre du "lobby de la barbaque".

Toujours chercher à qui le crime profite ! ledit crime profite également à Monsanto et Cie qui veulent inonder la planète de soja OGM pour nourrir les bestiaux exploités par le lobby de la viande. Vous pensez bien que si les végétariens sojavores se multipliaient, il exigeraient un soja de qualité biologique. Ce qui est surprenant c'est que des personnages comme un Dogna participent de l'hystérie antisoja.

Mais de sa part, ce n'est pas  étonnant, c'est un végétarien sectaire et je conseille à ce propos la lecture attentive du livre intitulé Le mythe végétarien

Michel Dogna relaie l'hystérie antisoja

Voir http://www.micheldogna.fr/page-article-4-11-68.html et je cite :

Depuis le temps que je m’insurge contre le soja et tous ses dérivés comme étant une mode meurtrière d’alimentation n’ayant jamais existé dans l’histoire de l’alimentation humaine et animale, je me désole de voir des étals toujours grandissants, proposant des formes de plus en plus variées de ce poison silencieux, et ce, comble d’ironie, dans les boutiques diététiques ! Fort heureusement, lors du récent colloque « Octobre rose »organisé au Sénat à Paris sur le cancer du sein,  Jean-Marie Bourre, membre de l’Académie de médecine, auteur de « Bien manger: vrais et faux dangers »,
a déclaré à propos du lait de soja :

« Ce n’est qu’un liquide blanc, un Canada Dry de lait, qui ne contient ni calcium ni oligo-éléments. II est strictement contre-indiqué pour les enfant ». De plus, on pensait qu’il diminuait les risques de cancer du sein chez les femmes qui en consomment ; eh bien c’est tout le contraire selon le même spécialiste qui ajoute : « Le lait de soja est une escroquerie nutritionnelle, bourrée de phyto-oestrogènes similaires à l’œstradiol, hormone féminine, qui sont des perturbateurs hormonaux favorisant le développement des cancers hormono-dépendants ».


En d’autres lieux, le Dr Mary G Enig, présidente de l’association des nutritionnistes du Maryland a déclaré : « Un bébé nourri avec du lait maternisé à base de soja reçoit l’équivalent en phyto-oestrogènes de cinq pilules contraceptives par jour…». A noter que certains moines bouddhistes mangent du tofu pour faire baisser leur libido (à bon entendeur… messieurs).

Même l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments avait déjà tiré la sonnette d’alarme contre le soja en 2000. En fait, la toxicité du soja qui peut en outre entraîner de graves lésions intestinales surtout chez les enfants, ne peut être neutralisée que par la lacto-fermentation ; c’est ce que font les chinois depuis 3000 ans avec leurs sauces bien connues. En France, seule la marque Sojami propose des barquettes de soja lacto-fermenté en diététique. Mais combien savent tout cela?

La nutrition.fr a innocenté le soja

Je ne suis pas un fana de ce site mais il a produit une série d'articles qui prétendent réfuter largement tous les crimes attribués au soja.

Voir http://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/aliments...

Je les ai sauvegardé et j'en ai fait un pack à toutes fins utiles. Pour ma part le soja n'a pas ma faveur sinon sous une forme fermentée. C'est d'abord pour des raisons de goût personnel. Je suis plutôt du type chasseur (groupe O) et j'aime la viande.

La Dr Berczeller et le soja alimentaire

On trouvait dans deux numéros de la revue CEP un article sur l'introducteur du soja en Europe :

La vie et l'œuvre du Dr Berczeller et le soja alimentaire

16:12 Publié dans Soja | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.