Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/01/2013

MMS, je maintiens ma "mise en garde" !

MMS.jpgJ'ai eu des avis favorables sur le MMS. On me signale entr'autres chez des personnes âgées une meilleure forme, de la clarté mentale etc...

Je reste malgré tout sur mes positions car j'avais signalé le cas d'un ami qui ayant suivi scrupuleusement le protocole de Jim Humble durant 3 mois, lequel s'est retrouvé dans un état d'épuisement ciomplet (au point de s'être inventé une valvulite) et n'a retrouvé une meilleure forme qu'en arrêtant le MMS. Or il a fait se protocole sous la direction d'une copine qui est chimiste de profession. Il ressort des recherches de cette dernière que l'hypochlorite de sodium donne les effets toxicologiques suivants :

  1. Epuisement
  2. Méthémoglobinémie
  3. Destruction des néphrons

Concernant le dioxyde de chlore, ne sont répertoriés que des effets cutanés et au niveau respiratoire (irritations). En réalité on ne dispose pas de données toxicologique pour son usage interne car personne n'a jugé utile de s'en enquérir tout simplement parce l'occasion d'en absorber accidentellement ne s'est jamais présentée.

Le patient en quesiton a fait un profil de réactivité sérique (technique du Dr Jean-Yves Henry) et le verdict est tombé : terrain hyper oxydé. Les bilans immunitaires sont très mauvais : chute des T4, T8, natural killers. Et aucun effet n'a été noté sur son hépatite C et sur une staphylococcie.

La conclusion qui s'impose est que la toxicologie du dioxyde de chlore produit par l'acidification de l'hypochlorite de sodium est très certainement identique à la toxicologie de la molécule de départ.

Dans ces conditions, je maintiens les réserve que j'ai exprimées mais chacun fait ce que bon lui semble. Il est possible que cette technique ait un intérêt dans le palu mais piour je reste je demande à voir des preuves sous l'a forme de données biologiques.

14:16 Publié dans MMS | Lien permanent | Commentaires (0)

11/01/2013

Homéopathie sabotée : Dogna épinglé pour avoir répandu de fausses informations...

Homéop.jpgSuite à la Nième mise en cause des laboratoires Boiron, ces derniers ont fait opublier dans Alternative Santé le droit de réponse suivant :

Suite à l’article « L'HOMÉOPATHIE, SABOTÉE, N'EST PLUS EFFICACE » de Michel Dogna, paru dans votre newsletter du jeudi 13 décembre 2012, nous souhaitons apporter plusieurs commentaires et précisions : 


Chez Boiron, 70 % des teintures mères homéopathiques à base de plantes sont réalisées à partir de plantes fraîches. Ces dernières sont récoltées dans leur habitat naturel par des cueilleurs professionnels, herboristes, avec qui nous travaillons depuis de longues années, parfois 25 ans ! Ces plantes proviennent donc dans leur grande majorité de France, et pour les plus exotiques d’entre elles des pays où elles poussent naturellement. Aucune de nos plantes ne provient actuellement de Turquie.


Les ionisations évoquées par M. Dogna sont exclues. Boiron respecte les exigences des pharmacopées européennes, françaises et américaines. Nos équipes du contrôle qualité Boiron, garantissent des matières premières parfaitement identifiées (par exemple : identité botanique contrôlée par analyse microscopique et/ou macroscopique ; dosage d’un marqueur spécifique avec suivi dans le temps pour tracer la stabilité) et exemptes d’impuretés (pesticides, métaux lourds, aflatoxines, radioactivité, etc.). La qualité des matières premières est indispensable pour la fabrication des médicaments homéopathiques Boiron et elle a toujours fait partie de nos exigences.


En ce qui concerne, « l‘organothérapie », chaque laboratoire a déposé son propre process en matière d’inactivation de virus. Pour Boiron, ce process garantit la fiabilité de nos médicaments.


Enfin, en ce qui concerne la phrase : « les capitaux Boiron ont été repris par Rhône Poulenc », il s’agit bien évidemment d’une information erronée. Boiron est dirigé par les membres de la famille Boiron qui détient la majorité des parts et des droits de vote dans l’entreprise. Nous rappelons d’ailleurs à M. Dogna que le groupe Rhône Poulenc n’existe plus depuis 1999, suite à la division en deux entreprises Rhodia et Aventis.

Commentaire

Le dernier paragraphe est piquant qui montre que Dogna raconte n'importe quoi ! Bien sûr que Rhône Poulenc n'existe plus  et j'ajoute que la division qui fabriquait le Rhodorsil 51 T base de fabrication du silicium dit organique est passé dans l'excarcelle de Bluestar, une firme chinoise...

Il manque à cette mise au point un détail à propos des affirmations concernant le chauffage des certaines souches animales : en collaboration avec Pasteur Lille, Boiron a déterminé qu'une dilution en 8D permet d'éviter un traitement thermique, ce qui explique qu'on ne toruve plus d'organo en 4D, il faut aller en espagne pour cela, à Valence très exactement...

Si certaines influences peuvent jouer sur la qualité des produits homéopathiques, surtout haut dilués c'est bien la pollution électromagnétiques et/ou tellurique en provenance du sous sol. Mais aucun labo a ma connaissance ne garantit quoique ce soit à ce sujet.

Alternative Santé a fait passer après le droit de réponse des courriers de lecteurs orientant vers des labos étrangers Hélios en Angleterre, et Hahnemann Apoteke. Concernant Hélios la branlette mécanique permettant de faire les dilutions K que l'on voit sur une vidéo me laisse sceptique. D'abord la "branlée" à chaque degré de dynamisation est excessivement courte (on compte en général une centaine de succussions par degré) et je me demande si le moteur qui fait tourner le dispositif est bien enfermé dans un coffret antimagnétique et si l'espace est protégé de toutes pollutions subtiles. Aucun labo ne communique sur ce point...

La fin du monde n'a pas eu lieu mais il s'est passé quelque chose...

Les amateurs d'apocalyptiques savent retomber sur leurs pieds. Voici ce que raconte Dogna, je cite :

Le 21 décembre dernier, la fin du monde annoncée n'a pas eu lieu. Rien ne s'est passé, du moins de visible. Et pourtant... C’est un peu comme quand le serveur de votre Internet passe soudainement en haut débit : rien de nouveau n’apparaît, sauf que vous allez pouvoir charger rapidement des messages lourds type photos et films au lieu de patauger pendant des dizaines de minutes, voire d'échouer pour les envoyer ou les recevoir.

Or il faut bien admettre que nous fonctionnons exactement comme des ordinateurs, et nous sommes d’ailleurs des ordinateurs très sophistiqués (certains plus que d’autres…) ; et nous sommes en fait reliés à un ou des serveurs périterrestres que certains appellent «trames» ou «champs morphogéniques». Ces serveurs sont activés par le soleil, lui-même activé par un nuage photonique à haute énergie que nous avons abordé depuis quelque temps (voir les travaux de Gregg Braden, Anton Park et autres). Tout cela pour expliquer, le plus simplement possible, que nous sommes actuellement, à notre insu, arrosés en quelque sorte par des programmes « nouvelle version » directement téléchargeables dans notre ADN.

Faites repousser vos nerfs !

Ainsi cotre ADN ayant été mis à jour par téléchargement cosmique, vous allez pouvoir faire des miracles, comme celui-ci, non plus en 6 mois mais en 8 jours je présume.

Une dame de 35 ans - Mireille A. - est arrivée dans un de mes ateliers avec une main dans un étui spécial de cuir ; elle était passée au travers d’un pare brise de voiture ; le nerf radial sectionné au niveau du poignet s’était rétracté de 17 centimètres (je présume que Dogna est de Marseille... )  et s’était révélé inopérable. Nous avons établi un protocole de visualisation de une à deux minutes, matin midi et soir, selon lequel elle devait voir clairement son nerf repousser comme une racine et rejoindre l’autre bout (il est possible de s’aider d’une planche anatomique). La jonction qui s’est faite en 6 mois, a été suivie en cours par plusieurs radiologies. Un an après, Mireille A. refaisait de la varappe en montagne….

Un pareil miracle réclame des preuves. Je ne sais si une radio permet de voir repousser un nerf (c'est à vérifier...) mais pareil exploit aurait justifié des attestations avant et des preuves pour après. Un nerf ayant repoussé de 17 cm par la suggestion en 6 mois çà méritait une équipe de télévision et des reportages dans la presse.

Trop c'est trop ! Quand ce M. cessera t-il à se point de raconter à peu près n'importe quoi ?

Collier de noisetier... à essayer avec prudence...

noisietier.jpgUn correspondant m'avait signalé un remède contre l'acidité gastrique, savoir le collier de noisetier. J'avais oublié la chose jusqu'à ce qu'on en parler dans un gratuit genre "Biocontact". C'est un remède canadien venant des Indiens. On coupe des petits bouts de branches et on les enfile sur uyn fil de nylon. On peut séparer les tronçons par des perles par exemples d'ambre ou d'une autre pierre.

C'est donné pour les indications suivantes :

Acidité gastrique, ulcères, aphtes

Eczéma, psoriasis

Arthrites

Migraines etc...

Il semble que certaines personnes soient allergiques au noisetier, bref çà ne marche pas toujours. C'est pourquoi je préconise de ne pas acheter ce collier mais de la faire soi-même car de toutes façons il faut le changer régulièrement lorsque la section des tronçons devient grise ou noire. Comme ces colliers ne se trouvent pas en France et sont vendus dans les 17 $ canadiens, on a tout intérêt à les confectionner soi-même et ce d'autant plus que les attaches métalliques sont souvent allergisantes (présence de nickel probablement).