Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rechercher : citrate de potassium

De la technique du ”grain de sel” en matière de ”communication”

Cum grano salis.jpgOn me reproche une communication assez brutale. Je n'en disconviens point. Elle a sa raison d'être. Tout ce que j'écris, à de rares exceptions près, est à prendre cum grano salis. On m'a reproché de parler de cancer des mamelles au lieu de cancer du sein.

Je l'ai fait à dessein et sans intention de me moquer des femmes qui en sont atteintes. Je pourrais très bien parle de cancer de la plomberie sanitaire pour désigner le cancer du colon.

C'est d'abord une manière de prendre de la distance avec cet envahissement de l'émotionnel dès qu'il est question de problèmes de santé et surtout de scandales sanitaires. Je dois d'autre part adopter un ton provoquant pour tenter d'être entendu au dessus du brouillage infernal des copiés/collés. Au moins les marchands ne risquent pas trop de me piller car il y a toujours quelque part un os dans le potage qui les en dissuade.

Il est vrai et je l'admets que j'ai tendance à cultiver la misogynie mais les femmes équilibrées me le pardonneront car elles aussi souffrent de certaines tendances revendicatrices et passablement hystériques. Celles qui possèdebnt une compétence et une autorité naturelle n'ont pas vraiment de mal à s'imposer. Pas plus de mal que les hommes qui en fait de concurrence peuvent être excessivement féroces entr'eux et ça commence dans les cours de récréation avec en particulier l'humiliation systématique des "petits gros"...

Enfin et d'autre part, on nous bassine avec des histoires de cerveau droit et de cerveau gauche, l'un serait masculin, rationnel l'autre intuitif. Pour commencer, l'intuition n'est nullement un attribut des femmes. J'ai souvent trouvé des preuves du contraire. Je pense à ces voyantes qui alors que je fréquentais (à titre expérimental seulement car je n'ai jamais persévéré dans le domaine) des milieux astrologiques n'ont cessé de me prédire le mariage et un genre de rencontres sentimentales dont je n'ai jamais raffolé. J'avais droit en tant que "chercheur" à des consultations gratuites, alors çà ne me coûtait rien puisqu'elles espéraient une pub par le téléphone arabe. Qui n'est jamais venue, je le précise...

Je note d'autre part, une inversion est particulièrement visible jusque dans le fin fond de la campagne avec des "garçons toutous" et de plus en plus douillets, dans le Grand Sud surtout ou un petit courant d'air froid fait immédiatement surgir des capuches rembourrées en peau de lapin (forcément synthétique vu le prix). Avec en face des "greluches" vulgaires, aux paroles dures qui jurent par les "couilles" qu'elles n'ont pas et ce n'est pas l'apanage des adolescentes mais de femmes plus que mûres qui sans avoir été lesbiennes en ont adopté certaines apparences. Je note au passage qu'elles ont aussi un problème car une enquête de ces dernières années a démontré que beaucoup de femmes ont des fantasmes de "pédés"... Elles sont fascinées par les poitrines larges et puissantes (encore que ça dépend...), par les bosses des pantalons au niveau de l'entrejambe mais ce qui est plus surprenant par les fesses et les cuisses des mecs. Quand j'ai découvert çà, çà m'a tuer ! Ben oui ça signifie que celles là rêvent de nous bananer ! Au figuré bien sûr puisqu'elles n'ont pas les moyens de le faire concrètement et proprement... Et c'est justement cette impossibilité qui décuple la haine de certaines hyènes féministes en particulier.

Je n'ai rien, soit dit en passant, contre les "homos" quand ils ne sont pas faisandés par les artifices de la doctrine LGBtruc... Ils représentent, sous certaines conditions, une possibilité de sauvegarde contre cet empoisonnement qu'est une mixité envahissante où les choses tendent à s'inverser. La fréquentation au moins d'une saine masculinité me parait le meilleur antidode à l'empoisonnement de cet égalitarisme militant qui nous tue. Je ne suis pas disposé à admettre le principe d'une égalité entre les hommes et les femmes. Un chien n'est comparable à un chat que sous le rapport de leur domesticité, ils ont des caractères très différents. Je ne déteste pas les chiens mais il faut les sortir, je préfère les chats, s'ils sont féminins alors c'est que je ne suis pas complètement taré par la misogynie que j'oppose en surface par souci de protection contre certaines emprises. Mais à mon avis tous les animaux domestiqués sont d'abord "enfantins", surtout les chats.

Bref, j'ai tendance à exploser quand j'entends certains discours et certaines revendications des femmes à la radio. Je nie l'existence d'une égalité naturelle entre les sexes puisque je constate qu'un chat et une chatte n'ont pas le même comportement et ce à tel point que je n'ai plus besoin de leur lever la queue pour savoir avec qui j'ai affaire. Minets ou minette la manière de se faire caliner témoigne d'une différence. Le matou vous saute sur les genoux sans trop de façons, la minette va tourner longuement autour du pot, je veux je veux pas , ah je ne sais pas trop et ca dure... A quand même il est au lit, la place est bonne, excellent radiateur mais vais-je me poser ici ou là. Et je tourne et de ratourne... Or dans ce cas de figure je m'empresse de souligner que les chats ne sont pas formatés dans des écoles républicaines qui comportaient autre fois des écoles de filles et de garçon séparées. La division a disparu faute de crédits mais pas pour des raisons idéologiques...

Maintenant dans la pratique, j'aborde les choses sans préjugés. Je suis naturellement disposé à l'égalité mais çà m'a joué trop de tours pour que je ne prenne pas de précautions. Il y a des moyens simples de limiter l'amprise des débordements féminins c'est de se cantonner dans une rationnalité minimale. Au moins Dame Cambayrac sous ce rapport me convient bien. Francine Lehner porte sur son visage une certaine tendance caractérielle. Du reste je viens d'avoir la confirmation qu'elle a bien causé des problèmes à sa consoeur qui a fini par faire l'impasse sur elle, ce qui a amputé son livre de données que j'estime déterminante. En ce qui me concerne, j'ai abonné cette dame. Elle n'a pas moufté, elle a du sentir que le cas échéant elle se heurterait à un bloc de téflon. J'ai laissé entendre dans un autre blog qu'à moins d'être un peu sorcière, elle n'a aucune chance de me faire changer d'avis sur sa marotte en faveur de la chlorella. Mais, je dois avouer dans le même souffle que je me suis intéressé d'assez prêt au moyen de se protéger contre les attaques psychiques en tous genre... Soit dit en passant, cette Dame Lehner ne réalise pas que son discours sur la chlorella devrait être contre productif si ses lecteurs étaient des gens censés. En ce qui me concerne un remède qui vous flanche une sorte de jaunisse, vous fait tomber les tifs et en un mot vous rend malade je n'en veux pas surtout quand on dit qu'il faut augmenter les doses pour s'en sortir. Comment ne pas voir l'arnaque. Grossière au demeurant !

A ceux qui m'objectent la psycho rigidité masculine en faveur du caractère vénusien des femmes, je réponds donc que si l'excès de rigidité, une rationnalité mal informée sont préjudiciables, lorsque cette rationnalité se base sur une documentation exhaustive (quand elle existe !) est le seul moyen d'éviter de tomber dans les illusions et éventuellement de se faire pigeonner par le racket éhonté de certaines marchands. De plus en plus nombreux ! Finalement, j'en viens à penser que c'est une très bonne chose que de leur interdire le recours à des allégations maintenant il faudrait être juste et opposer à Big Pharma des exigences draconniennes et frapper durement en cas de fraude et pas seulement au compte en banque mais carrément foutre en taule ceux qui biaisent ou sont complices de biais. Mais le problème vous le savez c'est que les scientifiques dépendent des crédits des labos. En fait le seul moyen que l'on ait de mettre fin au trafic des études bidonnées ce serait de taxer lourdement les producteurs de médicaments et de consacré l'argent à une dotation de la recherche par l'Etat après avoir fait le ménage parmi les hauts fonctionnaires et les experts, où se trouve la plus forte proportions de "pourris". Enfin avant toute chose il faudrait réhabiliter à l'école non pas la morale mais l'instruction civique et c'est pas la même chose. Le moralisme on en crève surtout lorsqu'il conduit à l'égalitarisme et donc à un nivellement préjudiciable.

Enfin et puisque l'on n'a fait valoir les droit de la psychologie vénusienne (j'aurais envie de dire vénérienne...) je voudrais rappeler car il me semble en avoir déjà parlé une donnée de l'astrologie ancienne. La typologie se faisait sur 3 planètes et pas 7 et encore moins avec les transaturniennes (Uranus , neptune et Pluton quoique cette dernière aurait été déclassée...).

Mercure représente l'intellectualité, Mars la force et Vénus la recherche du bien être. Mercure c'est l'intellect ou plus exactement le mental et donc la rationnalité. La force doit être soumise à l'intelligence ainsi que la recherche du bien être car si le bien-être passe au premier plan c'est carrément le BORDEL et je l'entends au sens propre tant le sens figuré et le sens propre tendent à se rejoindre. On va me dire que Hermès donc Mercure a eu pour finir Hermaphrodite... Donc Mercure serait un peu "bique et bouc" au plan psychologique. Je dirais plutôt qu'il est en deça de toute division. En fait l'hermaphrodisme est une monstruosité de sorte que la progéniture de la planète la plus haute dans cette hiérarchie à 3 niveaux ne plaide pas du tout en faveur d'une effémination généralise à laquelle participent les pesticides et les résidus de pillules pissés par des légions de femmes. C'est horrible que je penser que l'on boit de l'eau polluée par ce genre de saloperies qui plus est, tend à leur foutre le cancer, les rendre frigides et les tuer à coup d'AVC. Notez en passant qu'un livre du Pr Joyeux assez décapants devrait paraître sur ce sujet. Ca bouge en ce moment...

Bref l'espèce humaine est bien menacée au propre et au figuré par les "valeurs" féminines les plus détestables. Ce ne sont pas des "valeurs" à proprement parler féminines mais le produit d'un type de déviation qui guette le féminin. La "valeur féminine" fondamentale, je regrette, c'est la maternité. Je ne dis pas que les femmes doivent seulement enfanter et la fermer. Pas du tout ! Du reste, il n'est pas souhaitable de susciter des vocations de pondeuses, il y a en a déjà trop et la sélection naturelle ne contribue plus à réguler les naissances et la sorcellerie médicalme chimique conjuguée à mille source de pollution fabrique des estropiés de naissance, des handicapés mentaux et quantité de maladies artificielles. 

En conclusion, mon souci c'est de pouvoir me fier à des données probantes et cela nécessite de ne pas s'encombrer de considérations sentimentales et le cas échéant de les décourager pour éviter d'être empoisonné voir ligoté par les mots d'ordre du climat que je viens de décrire. Bien évidemment, si je devais soigner un cancer du sein, je ne demanderais pas en rigolant à la patience alors comment vont vos mamelles aujourd'hui ? Empoisonné, je l'ai été par une lectrice qui continue du reste à m'envoyer des choses pour dénoncer le calvaire des femmes battues et violées. Je lui ai répondu que cela m'est indifférent. Indifférent dans la mesure où je n'ai pas le pouvoir d'y remédier et qu'en tant que mâle je ne me sens coupable de rien à cet égard. Ce disant il est vrai que la gent médicale tend à se protéger de trop d'empathie par sa prétendue rationnalité mais enfin et surtout elle se protège contre son incompétence qui découle en partie de ce que Big Pharma ne propose guère que des remèdes souvent pires que le mal.

J'allais oublier de dire que si les mâles ont tendance à être excessivement rigide, la plaidoirie des femmes visant à inciter les hommes a s'équilibrer par le développement de leur part féminine, c'est aussi une façon de nous laisser bananer pendant qu'elles tendent à prendre le pouvoir. Elle l'on du reste pris et les hommes par peur d'être dénoncés comme étant des bourreaux, s'écrasent mollement. Je ne parle pas des hommes à femmes qui en les aimant trop sont destinés à n'être que d'odieux traîtres à la cause masculine, ces vendus qui n'ont qu'un bite excessivement polarisée, je les passerai carrémet par les armes si c'était permis. Ce type de jouisseur et de flatteur, c'est une des choses les plus immondes que je puisse connaître. A la téloche ils sont rien moins que puants de veulerie même lorsqu'elle se veut élégante et très parisienne.

Quel est le sale con qui a dit que la femme est l'avenir de l'homme ? Et bien on a va en voir le résultat sur une grand échelle prochainement, non pas tant avec des hommes impuissants mais des mecs stériles. La  pollution aurait du bon si elle se bornait à limiter la surpopulation mais hélas elles produit des monstres dont le coût sanitaire plombe gravement l'Assurance Maladie

Lire la suite

28/04/2013 | Lien permanent

Toujours à propos de de Lorgeril et des statines

Michel_de_Lorgeril_-_portrait.JPGLe fait d'avoir incité mes lecteurs à signer la pétition lancée par De Lorgeril au travers de LISPN m'a valu des questions et des remarques d'un lecteur médecin à ce que j'ai compris, auquel j'ai répondu ceci. Le transfert d'un échange mail dans un post posant des problème irritants à cause du maudit langage HTML pour ce qu'il en est de la typographie, je n'ai conservé que la teneur essentielle de mes réponses !

Je me méfie également des statistiques et concernant les incriminations de de Lorgeril, si vous voulez bien vous reporter à mes critiques antérieures, j'ai fait un certain nombre de remarques notamment à propos de son ebook visant à sensibiliser les jeunes au risque d'impuissance avec les statines.

Certes dans la mesure où une baisse excessive de cholestérol nuit à la fabrication d'hormones sexuelles, c'est concevable au moins indirectement car l'impuissance ne résulte pas d'un défaut de testostérone et la sexualité, ou plutôt la libido, est une chose très compliquée qui dépend énormément de l'ambiance et donc du ou des stress subis. La seule chose sûre est que les statines n'ont pas fait la preuve de leur efficacité contre les récidives de troubles cardio vasculaires en général, infarctus et athérosclérose.

Pour les AVC c'est un autre problème et l'usage de Plavix est une menace. J'ai fini par le jeter à la poubelle au profit de médications naturelles, il y a peut être un risque mais de toutes façon il est toujours assuré, on finit inévitablement par crever un jour...Trois remèdes naturels peuvent contribuer à resteindre sinon éviter le risque d’agrégation plaquettaire : Padma Basic, Bromélaine, Salvia Milth. en phyto chinoise...

J'ai reproché à de Lorgeril de n'avoir pas poursuivi la recherche du facteur Z derrière le cholestérol et c'est probablement la lp(a) entr'autres indicateurs de risques nettement plus ciblés que le cholestérol.

Il y a donc quelque chose de suspect dans cette relance de l’intérêt en faveur de ce personnage et on peut se demander pour quelles raisons il tient à tant faire parler de lui alors qu'il a sans doute les moyens de vivre très confortablement. C'est un personnage psychorigide qui ne répond jamais aux objections faites sur son site, personnage issu d'une très ancienne famille noble dont une partie s'est spécialisée dans le pinard de haut de gamme d'où peut être un intérêt familial dans un des principaux atouts du régime méditerranéen incarné par le "paradoxe français" type cassoulet + gros rouge qui tâche !

Il me semble avoir un compte à régler avec la société actuelle qui n'a pas du lui faire la place qu'il estimait mériter. Je suis tenté de penser que sa particule lui serait montée à la tête, mais au moins peut-on suspecter une cause objective à son désir de reconnaissance étant précisé que d'autres, et ils sont nombreux, n'ont pas besoin de particules pour etre plus ou moins arrogants. Un simple titre de "professeur" les rend imbu d'eux-mêmes.

Enfin il est surtout intéressant de voir le sort de la pétition si elle atteignait le nombre de signataires souhaité pour pouvoir peser dans la balance. En d'autres termes la seule chose qui m'intéresse dans cette histoire c'est d'avoir une occasion d’interpréter les réactions éventuelles qui par ailleurs se laissent aisément prévoir vu les précédents style Joyeux et Cie...

L'ISPN s'étonne de l'absence d'échos : rien d'étonnant à cela, il a fallu du temps pour que ça réagisse à propos de la pétition de Joyeux sur les vaccins, sauf qu'une procédure vient d'être entreprise pour obtenir un vaccin DT-polio propre seulement trivalent pour cadrer avec la seule obligation légale. C'est intéressant de savoir comment la justice va traiter le problème si toutefois la requête a été bien emmanchée, ce dont j'ai quelques raisons de douter. N'étant plus juriste en exercice, je ne vais pas me torturer les méninges à ce sujet, je ne cesse de constater qu'à de rares exceptions près le niveau intellectuel des avocats n'a pas seulement diminuer, il a littéralement sombré. L'excessive féminisation des professions judiciaires au niveau le plus bas, car au sommet la percée des femmes reste fort dure, a évidemment contribué à la baisse de qualité ambiante. L'affaire Scipilliti est un exemple du pouvoir de résistance passive des femmes quand elles ont décidé que telle partie de leur job les emmerde !

Le correspondant m'écrivait ceci :

En 1990 un cardiologue américain John Murray, constate que les nomades africains de plus de 50 ans ne souffrent d’aucune maladie cardio vasculaire. Pourtant leur alimentation, dérivée uniquement de produits laitiers, est riche en graisses saturées et en cholestérol. Et le cholestérol ne les tue pas. John Murray démontre après plusieurs expérimentations que les graisses saturées et le cholestérol ne sont pas nocifs s’ils ne sont pas associés aux effets oxydants du fer.

Réponse : la tendance est a décriminaliser les graisses saturées traditionnelles, voir les propos d'une certaine Taty qui est haut fait des avancées américaines dans le domaine. J'imagine qu'un excès de fer du à l'abus de viande rouge est la seule chose qui puisse avoir fait dire récemment par l'OMS que la consommation de cet article serait cancérigène. Seulement comme toujours on se focalise sur un détail de régime qui a lui seul est non signifiant, resterait à déterminer pourquoi soudain l'OMS, qui est sous influences multiples et diverses, a décidé de "monter au créneau".

Pour la plus grande jubilation d'une actrice décatie qui ne peut plus guère exister qu'en tant que "mémé à chienchien" tant ses glandes mammaires ont subi un effrondrement irréparable. Enfin si tant est qu'elle soit devenue entièrement végétarienne, on peut se demander où elle a pris tant de kilos. On ne peut certes pas parler à son sujet d'un "alcoolisme mondain" car elle est rangée des voitures et on ne l'invite sur les plateaux que comme une sorte de créature de zoo fleurant la bonne vieille nostalgie franchouillarde des "beaufs" mais je présume qu'un "alcoolisme érémitique plus ou moins diffus" peut faire l'affaire... Enfin, à tout prendre, Rika Zaraï reste nettement plus présentable... 

Lire la suite

31/10/2015 | Lien permanent

Les modalités de la ”purge” de la liste des abonnés en préparation

purge.jpgricin_castor oil x2.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur plus de 1200 abonnés enregistrés 1 ou 2% m'ont aidé pour ce blog soit par des dons soit par des encouragements, voir les deux. Ce qui me débecte le plus c'est qu'en laissant ouverte la possibilité de s'abonner sans que je puisse exercer de "modération" je favorise la possibilité pour des indics et des cafards de s'embusquer sachant qu'il existe une possibilité de recevoir, à titre privé, des informations plus ou moins confidentielles. Bien que je sois assez finaud pour dire ce que je tiens à dire sans enfreindre aucune loi, le niveau de discernement ambiant est tel qu'il faut compter avec des valets des pouvoirs en place.

D'où la nécessité d'opérer une sélection draconienne, en exigeant que l'on montre patte blanche.

Soyez attentifs, voici comment les choses vont se passer.

1) Je vais tenter d'établir la liste des e-mails des donateurs anciens et des fidèles.

2) J'annonce la purge et je préviens que les abonnés identifiés comme donateurs anciens ou fidèles interlocuteurs vont être rétablis de sorte qu'il recevront un message les informant de leur rétablissement.

3) En cas d'oubli il suffira de faire une demande motivée en rappelant que l'on a donné ou correspondu ou que l'on souhaite être compté par les abonnés. Voir les conditions d'abonnements. Tout ce qui a rapport aux abonnements figurera entre tête de la liste des rubriques à gauche. J'ajouterai les manquants à la première occasion.

4) Je conserverai à part la liste des exclus à toutes fins utiles.

Je précise que les personnes qui tirent le diable par la queue (nous sommes nombreux hélas et ça va s'aggraver) peuvent ou pourront être dispensées à la condition d'envoyer un mot d'encouragement sincère. Je ne vais pas demander un déclaration de revenu ou une preuve d'inscription à l'ANPE, cela va de soi mais un tout petit effort de simple communication. Ce n'est pas la mort !

Certains vont pester mais je m'en tape, je ne souhaite pas être trop populaire. de toute façon avec un Saturne au MC opposé à la Lune, c'est impossible. Je souhaite d'autre part limité ma (relative) célébrité (Jupiter trigone Soleil en Cancer et en IX). C'est devenu dangereux quand on se trouve dans une sorte d'opposition. Vois les motivations à la réforme...

Si vous manquez d'humour, il faut vous faire déconstiper d'urgence !

Tout cela suppose un break avant que les affaires ne reprennent...

Lire la suite

13/02/2015 | Lien permanent

Huile de krill - versus huile de poissons

NOW-01683-5.jpgLa question m'a été posée de l'intérêt de l'huile de krill. J'ai posé la question à Jacques Valentin qui m'a rappelé le billet suivant :

http://gestionsante.free.fr/journal_de_bord_0306.htm#15_0...

Dont les conclusions demeurent valables attendu que les ordre de prix n'ont pas beaucoup changé.

Je résumé :

En résumé le prix de l'huile de krill était en 2006 environ 8 fois plus cher que celui d'un complément standard d'huile de poisson pour avoir la même quantité de DHA et EPA.

Concernant la présence d'astaxanthine. On trouve se produit de façon isolé pour environ 12$ les 120 tablettes de 2 mg soit à peu près la quantité contenu dans 2 gélules (soit 1 g) d'huile de krill. On peut donc obtenir cet antioxydant de façon indépendante pour un coût modique. Ce n'est donc pas du tout un argument valable en faveur de l'huile de krill.

JRW-16020-7.jpgLa principale forme de phospholipide de l'huile de krill c'est la phosphatidyl choline, ce qui en fait une riche source de choline. Sauf que l'on peut se la procurer à un coût bien moindre. De plus j'ajoute pour ma part que la phosphatidylsérine est préférable comme supplémentation lorsqu'un effet sur la mémoire est recherché.

D'où les propositions suivantes :

Omega 3-6-9

Mon choix Now-Foods-Molecularly-Distilled-Super-Omega-EPA-240-Softg... 21 € pour 4 mois à raison de 2 gélules jour

Phosphatidylserine 120 comprimés de 100 mg 1 comprimés 3 fois par jour

Now Foods, Astaxanthine, 4 mg, 90 gélules

Lire la suite

20/02/2017 | Lien permanent

Les cadeaux de Noël de la loi Marisol Touraine

10460254_10202097445632622_267.jpgSource : http://sott.net/fr26976

Interviewée par TVLibertés, Nicole Delépine, l'« ancien chef du service de cancérologie pédiatrique à l'hôpital de Garches, nous révèle tous les secrets de la loi Touraine. Conflits d'intérêts, liberté des patients subtilisée, vaccins inutiles parfois même nocifs... Vous saurez tout ce que l'on veut vous cacher. »

Dans cette interview, Mme Delépine revient d'abord brièvement sur le scandale de la fermeture du service d'oncologie pédiatrique de Garches. Comme toujours, ce sont les patients - en l'occurrence, des enfants - qui ont souffert de cette décision arbitraire totalement injustifiée, puisqu'à la suite de la fermeture du service, aucune continuité des soins n'a été assurée pour les petits malades, qui ont été transférés tels des sacs de patates dans différents services. Un véritable drame pour les familles qui se sont retrouvées complètement démunies.


Mme Delépine rapproche la nouvelle Loi santé du Plan cancer, qui révèle des procédures d'un autoritarisme sidérant, fruit d'un système bureaucratique qui bafoue totalement la liberté de choix des patients et l'indépendance des médecins. En effet, ce plan préconise, pour chaque type de cancer, un traitement et un protocole spécifiques. Si ce protocole n'est pas respecté par l'établissement prodiguant les soins, ce dernier risque de se voir supprimer son accréditation.

Mme Delépine expose les points saillants de la Loi santé votée à l'Assemblée Nationale le 1er décembre dans la foulée des attentats de Paris (ce qui permet de détourner l'attention des gens de ce véritable scandale, et, état d'urgence oblige, empêche les médecins de manifester leur mécontentement) :

- Liberté du patient : les malades ne pourront plus choisir leur médecin et leur traitement, en contradiction avec les affirmations de Marisol Touraine. Le tiers-payant, présenté comme la cause principale de l'opposition de la majorité des médecins à cette loi, n'est que l'arbre qui cache la forêt.
Selon l'article 1 de la loi : les médecins généralistes seront désormais intégrés dans des réseaux (de type réseau Kalivia, pour les soins optiques), avec lesquels ils devront signer un contrat par lequel ils s'engageront à appliquer les traitement autorisés par la mutuelle à laquelle aura souscrit le malade. Ainsi donc, les médecins ne pourront plus, sous peine de sanctions, appliquer les traitements de leur choix si ces derniers ne figurent pas dans le contrat de la mutuelle.

Pour Mme Delépine, cette loi est ni plus ni moins une loi idéologique, qui enterre la Sécurité Sociale, désormais réduite à un minimum / socle. Pour le reste, en matière de remboursement, tout dépendra du bon vouloir des mutuelles.

- Autorisation et généralisation du prélèvement d'organes d'office - sans consultation préalable des familles.
On remarquera le cynisme de cet amendement, voté le jour de l'hommage aux victimes des attentats de Paris, et qui signifie tout bonnement que le corps d'un proche n'appartient plus à sa famille.

- Autre scandale éthique : l'amendement, passé en « catimini », qui autorise la recherche sur l'embryon.

- Enfin, la possibilité que les vaccins soient administrés par les pharmaciens ou par les personnels soignants dans les écoles sans l'accord des parents.
Mme Delépine résume bien le cœur du problème : encore une histoire de fric (123.44 € le prix du Gardasil, ça laisse rêveur)

En bref, il s'agit purement et simplement du démantèlement du système de santé.

Pour Mme Delépine, la France n'est plus le premier système de santé au monde depuis que la bureaucratie a été mise au pouvoir : imposition de quotas (exemple : tant d'opérations par an si vous voulez garder votre accréditation), fermeture brutale de services... Avec cette loi, l'État aura la mainmise sur la totalité du système médical français, et c'est Lui qui décidera de votre santé.
Avec cette loi, la liberté du médecin et son indépendance professionnelle, la liberté du patient, sont tout simplement bafouées.

Commentaire : À lire aussi :

Hôpital de Garches : mise au point et reflexions
Revue de livre : « Le cancer, un fléau qui rapporte » de Nicole Delépine
Des parents pourchassés pour avoir refusé des protocoles expérimentaux dangereux de chimiothérapie pour leur enfant
Plan Cancer 2014 - La grande imposture des « molécules innovantes »
Cancer : intimidation des médecins, au détriment des patients et de la liberté thérapeutique
Loi Santé : le corps du patient n'appartient plus à lui-même mais à l'État

Lire la suite

04/12/2015 | Lien permanent

Trafic de médicaments, drôle de ”salade niçoise”...

medicaments.jpgA ce que j'ai remarqué, les échos de trafics en rapport avec la médecine sont relativement fréquents dans le secteur, mais celui là est assez particulier. Un médecin prénommé Gilles a vu des ordonnances à lui falsifiées par un escroc qui n'a même pas été foutu d'écrire correctement le nom des médicaments, il s'autoprescrivait du Cynomel (T3), des boîtes d'ampoules de testostérone à 300E la boîte et ... des médicaments contre l'infertilité féminine etc... pour les revendre dans les milieux culturistes.

Le médecin a alerté son Ordre, son assurance professionnelle et l'Assurance Maladie qui a mis un temps fou pour réagir, des pharmaciens l'ont alerté, d'autres qui auraient du tiquer sur les ordonnances passablement incohérentes ont délivré les médocs et le préjudice aurait atteint 600 000 € en un an pour la seule testostérone ! Ce qui ressort de tout ça c'est que la SS qui fait des histoires pour rembourser le kilométrages des visites s'est laissé plumer pendant des mois avant de réagir. Le délinquant sera vraisemblablement poursuivi mais les pharmaciens qui auraient du voir que les ordonnances étaient démentes le seront-ils ?  Un pharmacien a même omis de téléphoner au médecin croyant qu'il était de mèche. On croit rêver par moment.

Ce qui me chiffonne dans cette histoire c'est que le patient escroc ne peut pas être allé 36 fois chez le médecin abusé, alors comment a t-il falsifié les ordonnances. Il a du faire des photocopies d'une des ordonnances, or l'article laisse entendre que les falsifications étaient grossières. ON serait curieux de connaître le montant total du préjudice subi par l'Assurance Maladie...

Lire la suite

05/02/2016 | Lien permanent

De la corruption des mœurs et de la corruption du langage

académicien.jpgJ'aurais l'occasion d'évoquer, dans un prochain post en préparation, les ennuis judiciaires du réalisateur d'un film destiné à la jeunesse qui est primé partout à l'étranger mais qui, en France, a suscité une plainte de la part des organisateurs d'un festival savoyard.

Ces gens prétendent avoir trouvé dans l'oeuvre proposée en vue d'une projection sous leurs auspices un épisode "contre nature" offensant la morale républicaine. C'est à la fois tragique, car l'histoire vraie qui constitue l'épicentre de l'oeuvre en question s'est soldée dans la réalité par la mort de deux jeunes du fait d'un certain terrorisme islamique mais cependant très comique parce que les plaignants ont été victimes de fantasmes à caractère hallucinatoire. Il ne se passe rien... Sauf dans la troisième partie qu'il n'ont pas vue et où un massage en vient à décourager un jeune de se suicider. Ce que l'on ne sait pas c'est qu'en Belgique on a recours à cette pratique pour réconcilier les jeune suicidaires avec un corps exécrés. Mais en France, j'imagine qu'une telle pédagogie susciterait des poursuites de la part des ligues de vertu, toujours agissantes. 

Le réalisateur du film évoqué étant un une linguiste connaissant bien le latin et le grec nous nous sommes retrouvés quant notre souci de la justesse des concepts et des termes à employer.

J'avais déjà signalé l'inconvenance du mot "pédophilie". En effet, il est bon de le rappeler, philein désigne l'amour d'une chose abstraite, le meilleur exemple étant celui de la philosophie ou amour de la sagesse. Il me semble en effet difficile de "baiser" la "sagesse", au surplus elle risque de se venger assez finement !

J'aime bien l'étymologie, cela donne lieu parfois à des surprises, cependant il était écrit que j'avais encore beaucoup à apprendre sur ce chapitre.

Pornê en grec désignant la femme, par opposition à andros qui désigne l'homme : parler de pornographie c'est dire implicitement qu'au fond que les femmes seraient par nature ou par définition obscènes... Première nouvelle, ainsi on fait de la discrimination machiste sans le savoir. Les féministes ont encore perdu une occasion de sévir. En fait j'étais en train de vous berlurer : pornê désigne les femmes de mauvaise vie. Donc la pornographie n'existe que comme "putasserie hétéro", ce que vérifie l'observation de l'art en question où je ne vois qu'étalage de boucherie charcuterie.

Dans cette perspective, la pédopornographie désignerait le commerce obscène de représentations ou d'une littérature portant sur des "femmes enfants" assez délurées. Or elles pourraient bien être majeures, où serait le problème?

Quant à parler de "pornographie homo", çà ne peut concerner que des histoires de "gouines" puisque la pornographie ne peut impliquer que des femmes comme objet ! La plupart des mâles désirant secrètement s'en mêler, le potentiel subversif de cette sous rubrique m'échappe complètement !

Il reste donc a inventer un nouveau terme pour pallier au manque du côté "homo", ce serait "andrographie" pour désigner les pratiques éventuellement obscènes d'hommes seuls ou à plusieurs. Le problème étant qu'en grec il ne doit pas y avoir de terme pour désigner les "bad boys", çà ne semble pas avoir été le genre de la maison... Donc j'en conclus, c'est pas moi qui le dit mais la science étymologique, que ce qu'on n'appelle "porno homo" n'existe nulle part, il n'existe qu'une cinématographie plus ou moins érotique qui fait preuve, c'est encore un fait, de ressources imaginatives inconnues ailleurs. Tous les goûts étant dans la nature chacun choisit en fonction de son plus ou moins grand degré de raffinement.

Bonté divine qu'attendent donc les vieux grigous qui siègent sous une certaine coupole pour remettre de l'ordre dans leur fichu Dictionnaire officiel, qu'on rigole un peu !

En conclusion la langue française en particulier, est aussi peu scientifique que possible, néanmoins la médecine scientifric ça existe, nous l'avons tous rencontrée car elle est omniprésente. Je précise n'être pas l'auteur de cette autre trouvaille et je vous invite fermement à la populariser autant qu'il vous sera possible ! Imaginez les réparties  du style:  oui vous avez raison, c'est très "scientifric" en effet, ça vous rapporte combien ? La dérision, il n'y a que cela de vrai, ça ne tue pas physiquement mais ça peut calmer ! Et les gens qui ont le foie malade doivent se soigner, je donnerai prochainement des pistes à ce sujet en parlant de Cynara cardonculus et surtout de la silymarine...

Mes propos peuvent sembler "décousus" mais j'ai toujours de la suite dans les idées. 

Lire la suite

25/11/2014 | Lien permanent

Coronavirus - Résumé de la situation : pas de quoi paniquer !

Résultat de recherche d'images pour "coronavirus"

Résumé : Internet et la veille exercée sur ce média me bouffe...

Pour un suivi utiliser le tag : Coronavirus actualité.

Je reviendrai sur le sujet avec éventuellement des vidéos. D’ores et déjà, je tiens à préciser que nous ne saurons que d’ici 15 jours à 3 semaines si ce virus est réellement menaçant. On ne sait pas encore si les patients touchés sont vraiment contagieux durant la phase asymptomatique estimée à environ 2 semaines et plus.

Les précautions ont été prises pour assurer une quarantaine au français rapatriés par les soin de l’Etat français. En revanche, ceux qui sont arrivés par Roissy n’ont pas été contrôlés sérieusement.

Ce qui peut arriver, dans l’hypothèse où le virus serait contaminant avant l’apparition des symptômes grippaux assez banaux c’est qu’à la faveur d’un pic de grippe saisonnière des hordes de grippés se précipitent aux urgences et s’il y a parmi eux des coronavirusés, il faudrait alors s’attendre à du vilain.

On peut y rémédier en imposant drastiquement le port de masques à tous les grippés, dans et autour des hôpitaux et même dans les entreprises.

Je me demande pourquoi on ne l’impose pas systématiquement tous les ans durant la période hivernale.

Il faut dire qu’avec une ministresse qui bafouille et bégaie sa com, on n’est pas vraiment verni ! De simples communiqués de texte courts et répétitifs à la télé feraient plus et mieux. Parce que bien évidemment les foutus journalistes que nous avons qui sont parmi les plus "vendus" de la planète, tartinent pour ne rien dire !

De toutes façons même si les contaminations montaient en flêche, il n’y aurait pas de quoi paniquer ! On n’est pas en Chine ou des familles peuvent s’entasser dans des petits logements.

Remèdes préventifs pour entretenir son immunité : un multivitamine américain (genre Alive, voir la page des compléments) + 600 mg de N acétyl-cystéine + de la vitamine C. Plus ou moins régulièrement en toutes saisons...

En vaccination préventive : Influenzinium et Sérum de Yersin suffisent. Sauf qu'on ne sait plus trop ce que valent les nosodes de nos jours plus ou moins "kramés" en France et sans doute en Suisse. Néanmoins, il est trop tard, on prévoit ça dès l'arrière saison.

Lire la suite

01/02/2020 | Lien permanent

Délires en forme de camp de concentration

Sans titre-1 copie.jpg

J'ai reçu ceci de Philippe :

Vidéo d'un propriétaire de pompes funèbres anglais à propos du covid19 :

https://www.facebook.com/leveil2022/posts/435027908193177...

Pour lui le variant delta (indien) n'est pas un variant mais le résultat du vaccin. C'est une opération de dépeuplement, Pour lui tous les vaccinés seront décédés d'ici 5 ans, si j'ai bien compris. Ils font faire peur avec un nouveau variant qui touche les enfants, histoire de rendre la vaccination des enfants obligatoire. Des camps d'internement sont en construction pour y conduire es réfractaires à la vaccination, pour les piquer de force ou les tuer. C'est flippant si ce qu'il dit est vrai, et si ce qu'il prédit arrivera. Philippe.

Cela fait des années qu'on nous parle de ces histoires de camps de concentration. Je me souviens d'avoir vu des photos de camps censés héberger des millions de cercueils en prévisions de je ne sais quelle catastrophe. Malheureusement, ma mémoire ne me permet pas d'être plus précis car je suis ainsi constitué que pour des raisons sanitaires j'en viens à classer ces sortes de souvenirs dans le "Dark Net" de mon disque dur biologique.

Je n'ai pas suivi cette vidéo et je ne veux pas me risquer à faire une prédiction mais j'ai plutôt l'impression qu'on va retrouver des grippes parfaitement ordinaires et que le pire qui puisse arriver c'est qu'on veuille nous imposer à tous une vaccination ad hoc...

En attendant le gouvernement s'apprête à voter une loi prolongeant le passe sanitaire jusqu'à l'été prochain si ce n'est pas déjà fait ! Parce qu'à la veille des élections son pouvoir législatif va être suspendu donc il lui faut nous emmerder pour le cas très improbable où son chef ne repasserait pas.Sauf qu'une loi aussi scélérate pourrait être abolie par simple décret si le pouvoit change de mains.

Lire la suite

23/09/2021 | Lien permanent

Loïc le Ribault et le G5 - L'aventure du silicium organique

LLR & G 5 argu_2010-07-08-17-46-54-265_Page_1_Image_0001.jpgEst paru  en octobre 2010, aux Editions Ambre, l'ouvrage intitulé Loïc le Ribault et le G5, l'aventure du Silicium Organique de Jean-Daniel Metzger. Ce livre contenant des révélations totalement inédites sur le rôle réél de Loïc le Ribault dans la genèse du fameux "G5" ne manquera pas de causer un choc dans les rangs des fans inconditionnels de ce personnage.

Table des matières

Vous pouvez consulter le détail de la table des matières du livre :

http://silicium.blogspirit.com/files/LLR%20%26%20G%205.pdf

Pour commander le livre :

http://www.editionsambre.com/fiche.php?id=369&id_cate...

Rappelons les grandes lignes de l'histoire...

Norbert Duffaut (1923-1993), professeur de chimie organique à l’Université de Bordeaux, trouve, en 1959, le moyen d’utiliser le silicium à des fins thérapeutiques. Il fait alors breveter un procédé permettant la dilution de composés organo-silicés et baptise le composé obtenu monométhylsilanetriol.

En 1993, quasiment ruiné, Duffaut constate que tout le monde s’est enrichi avec sa découverte sauf lui. En 1982, Duffaut avait rencontré, lors d’une exposition, un certain Loïc Le Ribault. Le Ribault décidera d’exploiter la découverte de Duffaut. En 1995, il lance, à Biganos, ce qu’il appellera plus tard sa “bombe G5”. Usant de nombreux mensonges, Le Ribault, a réussi à persuader ses dupes qu’il aurait en quelque sorte amélioré les composés mis au point par Duffaut.


Loïc le Ribault, parasite de Duffaut et grand arnaqueur devant l'Eternel


Le Ribault s'est borné a multiplier par un facteur 12 le prix de l'ancien "DNR" de Duffaut quand ce dernier ne le donnait pas gratuitement, ce qui était fréquemment le cas ! Nous payons donc très cher la popularisation d'un produit demeuré jusqu'alors d'un usage très confidentiel quoique éminemment précieux à certains égards.

Non seulement Le Ribault s'est borné, en tout et pour tout à populariser et surtout à exploiter les travaux de Duffaut mais sa gestion du C.A.R.M.E., le fameux laboratoire de micro-analyse par microscopie électronique aura été le théâtre d'assez nombreuses malversations portant sur un trafic d'actions de la société qui fut finalement reprise par un jeune golden boy grand organisateur de soirées à Ibiza.

Une mort mystérieuse...

En juin 2007, Le Ribault décède dans des conditions fort mystérieuses lors d'une chimiothérapie à l'hopital de Dinan mais le mythe qu’il a créé de toutes pièces lui a survécu grâce à la cécité ambiante. Ce livre a donc pour but de détruire un certain nombre de fantasmes par la publication de faits et de documents et de recoupements qui vont s'avérer absolument irréfutables !

Concernant les conditions du décès de Le Ribault, la thèse qui prévaut est celle d'un assassinat fomenté par des ennemis bien placés dans les rouages de l'Etat français. L'auteur en démontre la fausseté manifeste et propose en échange deux ou trois solutions dont la plus vraisemblable présente un caractère des plus édifiants...

Une enquête soignée et très documentée

L’auteur, alors qu'il allait boucler son manuscrit a hérité d'une partie des archives de Loïc le Ribault, et de dossiers et de coupures de presse de l'époque annotés de sa propre main. Il a pu ainsi éclairer d'un jour nouveau une sombre histoire de trafics et d'expertise de tableaux de maîtres à laquelle on n'avait rien compris...


Absence de complot au détriment du silicium organique


Le livre à paraître démontre, et c'est capital, que les ennuis judiciaires qu'a connus Le Ribault (et la longue cavale qui en est découlée) n'ont strictement rien à voir avec le silicium organique. Si cette "grande gueule" s'est fait des ennemis du côté du Ministère de l'Intérieur et de la Gendarmerie, c'est tout simplement parce qu'il s'est mêlé de certaines "affaires d'Etat". En d'autres termes, le lobby pharmaceutique n'a joué aucun rôle dans les poursuites engagées contre le célèbre expert qui avait tout intérêt à convaincre ses dupes d'un complot contre son "G5"...
Quant à certains de ses expertises, notamment dans l'Affaire Chanal et celle célèbre berger en butte à des chasseurs de l'arrière pays mentonnais, elles ne furent pas exemptes de tout soupçon...

En dépit des révélations à paraitre, tout ne sera pas résolu pour autant car la santé humaine à toujours contre elle deux ennemis complémentaires, savoir ce fameux lobby pharmaceutique et celui des “compléments alimentaires”. Ils ont en commun de ne s’intéresser principalement qu'au porte-monnaie des consommateurs.

Quoiqu’il en soit, il faut espérer que les révélations de ce livre inciteront ses lecteurs à faire la sélection qui s’impose parmi les nombreuses offres du marché à base de silicium organique. La multitude des offres à ce propos aurait du suffire, dès le départ, à démontrer l'absence de toute véritable coalition contre la fameuse "panacée"...

Actualité du silicium : invitation à boire un "cosmétique"

A noter qu'en annonçant la mort de Luc Verardo, qui dirigeait le laboratoire irlandais du G5, Christian Cotten écrit ceci :

À ma connaissance, aucun autre laboratoire européen ne fabrique de produit identique à base de monosméthylsilanetriol, la molécule qui a fait la notoriété et la réputation du Silicium Organique G5, qui reste à ce jour le produit qui fait l'objet du plus grand nombre de recherches et publications scientifiques. Aucun autre laboratoire européen ne peut revendiquer savoir produire un Silicium Organique G5 qui serait équivalent au produit d'origine, le G5 d'Irlande, exclusivement fabriqué par le laboratoire LLR-G5 Ltd fondé en 99 par Loïc Le Ribault et Luc Vérardo.

Je me demande comment on peut publier pareilles contre-vérités : non seulement les laboratoires produisant du monométhylsilanetriol sont légion et ils procèdent tous à partir du même produit industriel qui se vend par bidon de 25 ou 200 kilos.

Depuis le 1er janvier 2010, la molécule est interdite par l'EFSA en tant que complément alimentaire et certains en sont réduits à inciter leur clients à boire un ... cosmétique....

Notons que la plupart des fabriquants on opté pour un complément alimentaire soit à base de silicium d'origine végétale soit pour l'acide orthosilicique au lieu de CH3 Si OH3... Ce qui a incité Christian Cotten à écrire ceci dans une circulaire du 25 janvier 2010 :

À l'aimable attention des utilisateurs de Silicium Organique G5


Le Complément Alimentaire Silicium Organique G5 liquide n'est plus !

Vive le Silicium Organique G5, le premier cosmétique buvable, qui vous embellit l'extérieur par l'intérieur !


Nos lecteurs et clients l'auront compris : le MonoMéthylSilaneTriol, la molécule active du Silicium Organique G5, utilisée sous différentes formes pour de nombreux produits, ne peut plus être utilisée pour un Complément Alimentaire, depuis le 31 décembre 2009.

Le laboratoire LLR G5 Ltd, en accord avec les autorités sanitaires européennes, va donc fournir à celles-ci, sous douze à dix-huit mois, les études nécessaires et utiles pour démontrer que le Silicium Organique G5 est bien un Complément Alimentaire à part entière.

Et donc, pour cette période limitée dans le temps, le G5 liquide devient... un Cosmétique, tout comme le Gel, considéré comme cosmétique depuis de nombreuses années déjà.

Que nos clients inquiets de ne plus pouvoir se fournir aisément en G5 liquide se rassurent donc : la rumeur publique le tenait depuis quelques semaines pour "interdit à la vente". Il n'en est rien : mais les étiquettes vont devoir changer et les distributeurs ne pourront plus mettre en évidence les bénéfices du G5 liquide comme Complément Alimentaire...

Mais nous avons tous bien entendu la liberté de boire aussi un Cosmétique...


La fabrication et la distribution du G5 se poursuivent donc sans interruption et sans changement, les qualités du produit et les procédés de fabrication restent strictement identiques, seule l'étiquette des bouteilles qui nous arriveront d'Irlande dans les prochaines semaines va devoir changer.

Nous tenons à remercier tous nos clients de leur confiance.

Restant à votre disposition pour toute précision utile,

Bien à vous et belle santé pour 2010 !

Christian Cotten,
gérant EDCAE


Deux morts très symboliques

Enfin et quoi qu'il en soit cette fameuse "panacée" s'est avéré totalement inopérante quand à guérir Le Ribault de son cancer de la langue (ça ne s'invente pas !) et elle ne s'est pas montré plus active sur le lymphome* qui a eu raison de son compagnon et co-fondateur du labo irlandais. A ce propos, il n'est pas impossible que le livre à paraître, dont Verardo à reçu une version ancienne du manuscrit ait hâté sa fin. On notera qu'il s'était empressé de gommer, sur son propre site, toute allusion au rôle de Loïc le Ribault.

D'après une note à usage restreint de Cottent datée du 25 juin dernier, Luc Vérardo est décédé dimanche soir 20 juin d'un lymphome avec lequel il se battait depuis plusieurs mois, à l'âge de 48 ans.

Je ne pense pas que le fait d'avoir bu du méthylsiliconate de potassium à dose quasi homéopathique soit la cause de ce lymphome mais une fois de plus on constate qu'il ne protège pas contre les cancers....

L'avenir du silicium organique

On espère que cette mise au point salutaire incitera les médecins et surtout les particuliers à reconsidérer l’intérêt du silicium de façon plus objective.

Soyons clair : si Loïc le Ribault n'a fait qu'exploiter jusqu'à la corde une "recette" de Duffaut sans l'améliorer en rien, le silicium organique, notamment sous la forme de gel est un produit efficace contre les douleurs articulaires et les brûlures en particulier. L'auteur du livre, non seulement a percé tous les secrets de sa fabrication (et il donne des indications à ce sujet...) mais il l'a testé et obtenu 70 à 80 % de résultat sur ces indications. Ceci demeure un point positif, néanmoins toutes les autres indications fournies par Le Ribault sont très largement sujettes à caution. Le silicium organique ne saurait être pas un "remède miracle" !

Nul doute que l'on n'a pas fini de parler de silicium organique et que ce livre va faire des heureux !


Dernières nouvelles

Soit en passant, Silicium Espana continue de se prévaloir de la caution de Le Ribault tout en précisant que son nouveau G5 est adapté à la nouvelle réglementation européenne car ce Nouveau G5 buvable est obtenu à partir de la Silice naturelle extraite de la Prèle des champs (Equisetum arvense) et de l'acide silicique.

On se fout vraiment du monde mais il est vrai que l'on se demande parfois si les gens savent lire et décrypter une pub...

ISBN 978-2-940430-29-1, broché, format 15 x 24, 160 pages,.17 €/28 CHF

Lire la suite

Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11