Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Rechercher : choix de compléments

Le Croton Lechleri (Sang du dragon) un immunomodulateur cicatrisant (maladie de Crohn, rectocolite hémorragique, hemmoro

croton lechleri.jpgcrotonlechleri.jpgLe Croton Lechleri fournit un latex appelé "Sang de dragon" qui est un puissant remède aux propriétés multiples. Le seul problème est que les deux produits disponibles en France (Pierre D'Astier et Apothicaria, sont, comme à l'accoutumée, au moins deux fois plus cher que chez Iherb. Voir les pages suivantes pour les propriétés et les articles scientifiques existants :

https://www.pierredastier.com/site/medias/SANGREDEDRAGOFR...

https://www.proteomis.com/sites/ceia/files/ceia/articles/...

L’appellation "sang de dragon" est employé pour des résines diverses provenant de plusieurs espèces végétales, et certaines d'entre elles sont uitilisées pour la fabrication de vernis. Voir: https://en.wikipedia.org/wiki/Dragon%27s_blood

Cet article procède d'une certaine confusion : http://www.compléments alimentaires.co/sang-dragon/

Cet article s'efforce de mettre de l'ordre à propos des différentes espèces végétale produisant un "sang de dragon": https://fr.wikipedia.org/wiki/Sang-dragon

socotora.jpgJ'ai des raisons de penser que certaines photographies comme celle ci contre représente d'autres variétés de "dragonniers" comme celui de Socotra dont le sève entre dans la composition de vernis.

Résumé des propriétés thérapeutiques

Antiinflammatoire, antiseptique et hémostatique et cicatrisant. Stimule la formation d'une croûte en cas de blessure en favorisant la formation de collagène.

Utilisé dans l'alvéolite sèche douloureuse avec de l'oxyde de zinc.

Effet bénéfiques sur les diarrhées.

Ulcères gastro-intestinaux, maladie de Crohn, rectocolite, hémorragique, hémorroïdes.

Pour les ulcères gastriques peut être utilisé avec le mastic de Chios (voir post consacré à Pistacia Lenticus)

On lui attribue également une action anti-cancérigène.

Activités antimicrobienne et antivirales.

Affections de la peau.

Activité sur le système du complément. il est à noter que : l'activation du SC est une partie essentielle dans la pathogenèse d'une grande quantité de maladies humaines (par immunocomplexes, Alzheimer et autres maladies neurologiques, traumatisme cérébral, lupus érythémateux, arthrite rhumatoïde, brûlures, schlérose multiple, arthérioschlérose, ischémie aiguë du myocarde, diabète, etc) (Kawano et al., 1999; Sahu et Lambris, 2000; Gasque et al., 2000; Molenaar et al., 2001). Il est intéressant de développer des inhibiteurs du complément pour supprimer le processus de ces maladies (Asghar et Pash, 2000; Sahu et Lambris, 2000).

Antioxydant.

Module la prolifération lymphocytaire.

Posologie

Sang dragon.jpgsang dragon2.jpgVoici les 2 produits que je recommande chez Iherb. Il existe plusieurs propositions, celle-ci est constituée de sève pure.

Amazon Therapeutics, Sangre de Grado, Sang de dragon, 1 oz (30 ml)

Whole World Botanicals, Extrait liquide de sang de dragon royal, 30 ml (1 fl oz)

8 gouttes de latex dans une infusion d'une plante aromatique quelconque (au moment de la boire). Jusqu'à 20 à 30 gouttes dans certains cas.

 

Lire la suite

05/02/2018 | Lien permanent

Protocole de Schwarz : communication du président de ”Cancer et métabolisme”

cancer-un-traitement-simple.jpgJ'ai reçu le texte suivant que je publie avec l'accord de son auteur. Ces précisions font suite à un mail de Richard Haas qui a diffusé un article de presse, dont j'ai reçu copie de mon côté par Nicole Delépine car Haas m'a radié de ses listes depuis que j'ai critiqué certaines interventions dont une a fait le jeu de la bande à Larmaan...

L'article de presse relayée moyennant des réserves sur la "sainteté" de Schwarz, est paru dans l'Est de la France, où Schwarz a ses attaches familiales, il relate la guérison d'un certain Pr. Taulelle. Le problème est que Schwarz, dans cet article, se présente comme médecin des hôpitaux de Paris alors que cela fait un moment qu'il n'en fait plus partie. Son nom a disparu de l'organigramme disponible sur le Net.

Aux dernières nouvelles, il consulterait gratuitement dans une clinique privée et feraient signer ses ordonnance par le cancérologue qu'il l'héberge. les précisions qui suivent sont une occasion de compléter le propos de l'intervenant?

Le texte suivant répond aux doutes exprimés par Richard Haas. J'ai ajouté en romains mes propres remarques.

Cher Monsieur
 
L’'association Cancer et Métabolisme a rompu toute relation avec Laurent Schwartz depuis presque deux ans.

Cette rupture a valu à l'association des ennuis : Schwarz a soudoyé le webmestre de l'époque pour supprimer des témoignages, il a d'autre part menacé l'association de poursuites après avoir ouvert son propre site. Une attitude charmante vis à vis d'une association qui a financé ses travaux.
 
Laurent Schwartz a eu le mérite d’avoir fait connaitre le traitement dit “métabolique” du cancer. Traitement mis au point par des médecins américains Burt Burkson et Bilhari à partir des travaux du Dr Otto Warburg, prix Nobel , 1931 qui à mis au jour l’origine du cancer en démontrant qu’il s’agit d’une inflammation. Les deux médecins cités ont essayé avec succès l’'association acide alpha lipoïque, hydroxicitrate, ainsi que le naltrexone revia.

Donc ce que l'on appelle le "protocole de Schwarz" est en réalité une usurpation. Je m'en doutais un peu notez le bien. Schwarz a fini par ajouter de la Metformine à la louche, or ce médicament de première intention du diabète est cause souvent de problèmes digestifs (diarrhées notamment). Comme régulateur du glucose, je conseille plutôt la Berbérine et l'extrait de cannelle.
 
Ce traitement modifié par les circonstances m’a permis de voir guérir mon épouse de 12 à 14 métastases au cerveau en 10 semaines.
Évènement qui m’a engagé à crée l’association Cancer et Métabolisme avec Laurent Schwartz.

C'est un fait que le protocole en question semble bien marcher pour des tumeurs cérébrales. Un cas signé Schwartz était passé sur une télé régionale...
 
L’'association a donc financé un complément de recherches pour ce médecin. Le manque de résultats sérieux nous a conduit à créer un comité scientifique et médical pour encadrer ces recherches, ce qu'’il a refusé.

J'ai eu les études que je conserve quelque part. Bref, Schwarz trouvait normal qu'on le finance mais sans rien contrôler. Il avait pris ailleurs de "mauvaises habitudes"...

Son éthique de médecin classique lui faisait concevoir les malades du cancer comme naturellement condamnés et donc disponibles pour être des cobayes, il a donc essayé des médicaments divers sans études préalables sérieuses mettant la vie de certains de nos adhérents en danger.

J'ai eu connaissance de cas d'abus de Metformine qui ont littéralement "vidés" les patients.
 
Notre association n’a pas un tel objectif, nous sommes des malades et des proches de malades qui acceptons de partager nos expériences avec ceux qui le souhaitent. Nos expériences sont toutes, au départ , sur le scénario suivant : condamnés et abandonnés par la médecine classique, souvent après des traitements dévastateurs, nous en sommes sortis avec des solutions différentes dont le traitement métabolique, auquel, avec le temps s’est ajouté une nouvelle approche sur la base des travaux de Mme Youyou Tu, prix Nobel 2015, travaux diffusés par l’équipe de biologistes américains de Washington. Nous ne sommes pas des cobayes, ni des médecins.
 
Cela va faire maintenant 5 ans que notre association s’emploie à aider les malades. Tous ceux qui s’adressent à nous, ou presque, sont des malades en très grave situation et sans espoir. Nombreux sont ceux auxquels nous avons apporté un soutien efficace.

Certes tout le monde nous demande des résultats et statistiques, mais à l’évidence il ne nous appartient pas d’organiser des essais dit cliniques , réservés aux établissements hospitaliers, tous les cas d’'amélioration et de guérison sont des histoires individuelles, qui pour le monde médical restent, au mieux, que des cas isolés qui sont dans le cadre des 2 ou 3% de guérisons inexpliquées. Sauf que pour nous il semble qu’il y ait une certaine logique.
 
Bien cordialement
 
Gilles de La Brière
Délégué Général ACM
Président adjoint

Le problème est que lorsque les malades ont été maltraités par de la chimio et/ou de la radiothérapie, ça marche moins bien. D'autre part, et à la moindre alerte de reprise, beaucoup de patients ne donneraient plus signe de vie et se précipiteraient à nouveau dans les bras de la cancérométrie conventionnelle. J'ai noté à propos de la radiothérapie (et des "anti cholestérol" à un degré moindre) que cette pratique perturberait durablement certains tests pratiqués dans le cadre de la "médecine intégrée".

Lire la suite

17/03/2018 | Lien permanent

Vitamine D, attention à l'énhaurme bobard malfaisant de Jean-Marc Dupuis (alias Vincent Larmann)

Dupuis Laarman.png

Dernière minute : Jacques Valentin me fait parvenir les précisions suivantes :

Dans cette grosse étude de suivi sur 10 ans, on a trouvé un seul cas d'intoxication véritable sur 20,308 mesures :
http://www.sciencedaily.com/releases/2015/04/150430134852...
"The evidence is clear that vitamin D toxicity is one of the rarest medical conditions and is typically due to intentional or inadvertent intake of extremely high doses," writes Hollick, a professor of medicine, physiology and biophysics at Boston University School of Medicine.
cordialement
JV

Des dosages excessifs ont pu se produire mais pas dans des grandes marques comme Solgar ! L'article cité est la reprise d'un article déjà paru en 2011 et j'ai des raisons de penser que les chiffres ont été exagérés, de toutes façons c'est du "roman noir", les sources ne sont pas citées. Alors cherchez à qui le crime veut profiter...

============================================

Ci-dessous un texte paru dans une lettre diffusée par le personnage. J'espère au moins que les gens n'ont pas du payer pour acheter un tel mensonge ! Le but est de déconsidérer les compléments alimentaires provenant des Etats Unis afin d'engraisser les boutiquiers chez qui il a des intérêts. Or ce personnage (et sa clique) recommande parfois les produits de Supersmart. Qui se fournit au USA !

Un parfait bobard

En vérité, ce qui est raconté ci-dessous est une pure invention. Les chiffres indiqués ne sont tout simplement pas possibles. Il faut être dément pour raconter des histoires pareilles mais plus c'est gros mieux ça passe. Ce qui est dit dnas ce texte est tout simplement matériellement IMPOSSIBLE !

Je connais bien des gens qui prennent 5000 UI par jour et qui ont bien de la peine à décoller au delà des 30 ng. Alors quand à atteindre 1200 ng c'ets du n'importe quoi!

Une pratique de désinformation révoltante !

SLife2.jpgoyons clairs, à tromper à ce point les gens pour vouloir faire du fric sur le dos de gens crédules, dans une société non chloroformée comme l'est la nôtre, ce type encourrait le risque de se faire tabasser et d'être laissé pour mort au coin d'une rue.

Lorsque je lis de tels mensonges, je hurle ! Et j'ajoute que si cela vous laisse froid et sans réaction, c'est qu'il, faut vous désintoxiquer d'urgence du "politiquement correct" ambiant. Enfin quand on apprend que la côte de popularité de certains ont remonté après ce qui est arrivé le 13 novembre, c'est vraiment à désespérer des français. 

Si vous aimez jouer aux fléchettes : tirez un poster de la photo de cet ignoble individu et défoulez vous en visant la tête et les yeux et en projetant votre colère en souhaitant la disparition de cet arnaqueur pour le bien de l'humanité. Cela vous aidera, le cas échéant, à soulager les tensions de votre foie.

A éviter si vous êtes hypertendu mais rien ne vous empêche, si vous êtes abonné de crier par retour votre indignation et de dire à ce type d'aller se faire voir chez les Turcs !

Commandez vos compléments aux USA et pas en Europe !

Enfin il faut faire l'inverse de ce que dit cet imposteur et commander vos complément aux USA, chez iherb. Ce marché est très contrôlé. Dites vous bien que la couverture sociale des américains est si minable qu'il ont intérêt à se soigner avec des moyens naturels. Voici la bible de référence en la matière et les bouquins paraissant chez nous sur le sujet c'est de la merde.

La photo de ce livre m'a été communiquée par un naturopathe qui me dit qu'il a retrouvé dans ce manuel la confirmation de certaines de mes indications. Et pourtant, ce livre je ne l'ai point. Quoiqu'il en soit, c'est son livre de chevet et des résultats sur ses patients il en a !!!!

===============================================

Voici pour finir le texte qui constitue l'arnaque dénoncée :

Vitamine D : l'histoire qui fait paniquer

Chère lectrice, cher lecteur,

En décembre 2009, Peter se présente aux urgences de l'hôpital universitaire de Boston (Etats-Unis). Il souffre de désorientation mais depuis 3 semaines il constate aussi qu'il est très fatigué, qu'il a constamment soif et qu'il ne cesse d'uriner. Ne voyant aucune cause à ses souffrances, les médecins décident de lui faire une prise de sang complète : numération (globules blancs, rouges, plaquettes), vitamines, minéraux, hormones diverses.

Le résultat tombe rapidement : avec un taux de calcium supérieur à la normale de plus de 50%, Peter présente tous les signes d'une hypercalcémie. Mais le plus impressionnant reste son taux de vitamine D dans le sang : 1200 ng/mL, quand la valeur maximale culmine à 100 ng seulement ! Mais comment l'expliquer ? Peter explique d'ailleurs ne souffrir d'aucune maladie et ne prendre aucun médicament.

4500 fois plus que l'apport quotidien recommandé !

Pas de médicament, mais des compléments alimentaires ! Son médecin homéopathe lui a en effet prescrit un complément multivitamines il y a 2 mois. Acheté aux Etats-Unis, ce complément lui apportait 1600 UI de vitamine D par jour. Un chiffre certes un peu supérieur aux apports recommandés en France (400 UI par jour) mais qui ne pouvait pas expliquer l'intoxication pour les médecins. Ces derniers décident alors de procéder à l'analyse des comprimés dans un laboratoire. Et le résultat a de quoi inquiéter !

L'analyse montre que chaque gélule ne contient pas 1600 UI mais 186 400 UI ! Une dose équivalente à celle qu'on peut obtenir via une exposition solaire intense en deux semaines. Mais il y a pire : le complément alimentaire était aussi entaché d'une erreur d'étiquetage, si bien qu'au lieu de recommander la prise d'une seule gélule par jour, il en recommandait 10 ! Peter avait donc pris pendant 2 mois, la dose démesurée de 1 864 000 UI par jour ! Après deux mois de soins, le taux de calcium de Peter est enfin redevenu normal et Peter ne souffre heureusement d'aucune séquelle [1].

Soyez rassurés : les mésaventures telles que celle vécue par Peter sont rares : le seuil de toxicité le plus bas jamais rapporté dans toute la littérature médicale est de 194 ng/mL, soit presque deux fois plus élevé que la limite supérieure affichée sur une feuille de prise de sang [2]. Pour autant, les erreurs dans la fabrication de la vitamine D sont plus fréquentes…

Fraudes à la fabrication aux États-Unis

En mars 2014, des chercheurs américains ont procédé à l'analyse de produits de différentes marques. Ils ont pu constater différentes fraudes : des comprimés de vitamine D parfois plus dosés qu'affichés (jusqu'à 146% en trop), mais aussi de nombreux produits largement sous-dosés, certains étant même quasiment vides de toute vitamine D [3] !

En France, de telles fraudes n'ont jamais pu être mises en évidence, probablement grâce à des contrôles draconiens qui permettent de préserver la santé des consommateurs. Première règle donc : évitez d'acheter des compléments alimentaires de vitamine D outre-Atlantique.

Cette histoire me vient de la dernière édition d'Alternatif Bien-Être dont j'ai reçu les épreuves ce matin sur mon bureau.

Lire la suite

04/12/2015 | Lien permanent

A propos de la détoxication par la chlorella

chlorella-algae.jpgLe dentiste évoqué dans un post précédant traitant du MMS témoigne de ce que la chlorella est efficace contre les métaux lourds.

On se souviendra qu'à ce propos, il existe une rivalité très nette entre une certain Cambayrac et une certaine Lehner. La première ne jure que par le DMPS et Cie, la seconde ne voit de salut que dans la chlorella.

Un correspondant, qui héberge 18 amalgames dentaires voulait faire un test de provocation au DMPS. Je l'en ai dissuadé. Vu la difficulté d'obtenir une ordonnance et le produit je lui ai répondu que dans la mesure où il n'a pas les moyens de s'offrir la dépose des amalgames nécessitant un praticien équipé d'une aspiration type Clean-Up avec port de masque au charbon, çà ne servirait à rien de chercher à doser quoique ce soit.

J'ai donc repris contact avec le dentiste en question qui témoigne de résultats avec la chlorella. Il déconseille le recours à l'ail des ours et à la coriandre avant 6 mois de détox à la chlorella. Je m'incline donc devant l'avis de ce praticien expérimenté. Le problème est que Madame Lehner dégage une très mauvaise impression. Cette femme n'est manifestement pas très équilibrée et le type d'activisme qu'elle pratique ne peut que nuire à sa crédibilité.

Quant à Mme Cambayrac c'est un autre style, c'est une de femme de tête assez rigide et je ne garde pas un bon souvenir de nos relations... Je me souviens qu'elle est professeur de piano et qu'elle a appris que je suis également claviériste, sans rien savoir de votre serviteur, elle avait des idées très arrêtées à mon sujet, or elle ignore avec qui elle avait à faire...

C'est tout le problème de ces gens qui veulent témoigner en faveur des médecines alternatives, le blocage du côté des milieux académiques fabrique des "écorchés vifs" qui parfois se sentent investis d'une "mission" et ils en font un peu trop, en prétendant être seuls dépositaires d'une vérité.

Enfin les différentes éditions des livres de Mme Cambayrac témoignent d'une certain rigueur scientifique. J'en étais resté à l'idée que pas plus que le charbon la chlorella ne passe pas la barrière intestinale alors je me demande toujours ce que la chlorella fait de plus que le charbon activé qui, avec la zéolithe, serait, en cas de longues cures déminéralisant.

Chlorella versus charbon activé

Le dentiste auquel je me réfère préconise la prise de 10 comprimés de chlorella avant chaque repas + 10 comprimés au coucher, donc 40 par jour. Dose à doubler en cas de malaise en allant jusqu'à 30 par prise.  

Reste le problème consistant à se procurer de la Chlorella. Deux modes de fabrication existent, dans des bassins en plein air ou dans des installation fermées (tubulaires de verre). Cambayrac avait jeté l'opprobe sur la chlorella produite en circuit fermé en Allemagne. Le Dr Melet y aurait trouvé de l'aluminium. Toute la question est de savoir si la chorella est susceptible de relarguer. On n'a pas d'études à ce sujet. Toute la question serait de savoir si les malaises observés sont dus à des impuretés de la chorella ou au fait qu'elle mobiliserait des MLs en excès.

Difficile de savoir : plutôt que d'augmenter la dose, j'alternerai chlorella et charbon activé à titre de test. La capacité du charbon activé d'adsorber toutes sortes de toxiques est bien établie, si donc des MLs sont mobilisés en excès, le charbon devrait les éliminer et faire cesser tout malaise.

Je rappelle que le charbon activé se trouve à moins de 20 E le kilo auprès des laboratoires d'œnologie. Exemple Geosorb. Toujours préférer les granulés plutôt que la poudre. Mettre 3 à 4 cuillère à soupe dans un pot, ajouter l'eau, fermer, agiter et boire avec une paille. Loin des repas et des prises médicamenteuses. Si possible la nuit si on se réveille. Les comprimés de Diéti natura sont pratiques mais contiennent de la saccharose, c'est une hérésie matérialisable avec un glucomètre. 

Se procurer la chlorella

Algomed_100g_hp-600x600.jpgLe seul avis fiable que je puis fournir porte sur le choix de la Chlorella. Nul doute que le meilleur parti c'est de commander chez Algomed directement et pas chez Echorial (qui se fournit chez Algomed) ni un quelconque revendeur. Le prix des comprimés au kilo est de 94 €.

http://www.algomed.de/produkt/algomed-chlorella-tabletten/

Du côté de Iherb j'ai cherché : la chorella de New Food serait une bonne option. New Food m'a communiqué des analyses excellentes. Les avis sont très majoritairement positifs et un seul utilisateur à signalé de fort malaise. On note de rares maux de tête. Beaucoup de consommateurs notent un regain sensible d'énergie. J'ai commandé ce produit et je vais le tester à divers dosages.

Ail des ours et Coriandre

Il est impossible que ces végétaux soient gravement pollués par des métaux lourds, or le dentiste évoqué a constaté un état de fatigue et des malaises lorsqu'il a introduit l'un ou l'autre dans sa cure. Il semble donc qu'il aurait un pouvoir de mobilisation sauf que j'aimerais quand même savoir comment et sur la base de quelles observations ou travaux on en est arrivé à déterminée les vertus détoxicantes de ces plantes.

Vitamine C

Je rappelle l'existence du livre du Dr Thomas Levy en version française intitulé La panacée originelle, éditions Michel Dumestre. ISBN 2-87909-021-0.

Tout le monde devrait lire et relire ce livre. Les capacités de la vitamine C en matière de détoxication sont impressionnantes. Sans doute ne faut-il pas tout faire en même aussi ai-je insisté pour que le correspondant évoqué plus haut commence par une cure soit d'acide L-ascorbique ou d'asborbate de sodium. Cette dernière forme est incontournable dans le cas de perfusion anales (avec une seringue de 60 ou 100 ml) mais pour ce qu'il en est de la voie orale j'ai trouvé que l'ascorbate est au moins aussi dérangeant sinon plus pour le système digestif (gazs). D'autre part, en cas d'hypertension c'est un apport de sodium dont il vaut mieux se passer.

LYP-00119-7.jpgConcernant la vitamine C liposomale, je rappelle que ce produit de Livon est seul recommandable. On le trouve en France sous un emballage différent distribué par Altrient mais beaucoup plus cher.

Notez que tous les produits liquide sont de simples émulsions forcément instable. La consistance doit être celle d'un gel. J'ai trouvé de la lécithine liquide de consistance idéale mais reste le problème de l'incorporation du principe actif. Il faudrait pour le moins un bac à ultrason de qualité labo dans lequel on puisse disposer le contenant définitif. Pratiquer directement dans la cuve expose à des pertes considérables.  

Lire la suite

05/07/2017 | Lien permanent

Toujours à propos de Psiram....

psiram.jpgJ'ai fait l'objet de critiques (récurrentes) pour avoir mentionné à plusieurs reprises un intérêt pour ce site.

Je ne partage pas son hostilité aux médecines alternatives et à un certain "ésotérisme" mais il n'empêche que certaines de ses enquêtes sont précieuses.

Ce qui énerve certains c'est l'anonymat dont s'est entouré ce site. Anonymat difficile à percer car le whois ne donne aucune indication et renvoie à un hébergeur islandais spécialisé dans l'anonymisation (folkinet.net). En cas de procédure, ce site répondrait que les décisions françaises ne lui sont pas opposables...

Il est clair que je ne partage pas du tout le position de ces gens qui prétendent que lorsqu'on n'a rien à se reprocher on doit agir à visage découvert. En effet, il y a souvent derrière ce genre de réaction une mentalité de "cafard" qui se cache. Je rappelle à ce propos que personne n'a besoin de savoir qui je suis, ce que je fais ou ait fait dans la vie. On doit juger mes propos sur leur cohérence et si on n'aime pas ce blog, on n'est pas tenu d'y séjourner.

Prétendre que tout informateur devrait se découvrir, c'est ignorer que nous vivons dans un système totalitaire dominé par des pratiques policières détestables. En effet le terrorisme sert encore actuellement de prétexte à un "Etat d'urgence" qui permet d'échapper à toute espèce de contrôles de la justice et donc, le cas échéant d'empoisonner impunément des gens simplement parce qu'ils refusent de se soumettre à la dictature d'une information largement manipulée et censurée par des journalistes à la solde du pouvoir.

A propos de la censure ambiante

Il faut rappeler à ce sujet que cette presse aux ordres qui caractérise notre état a accouché d'un "Decodex" qui prétends faire la guerre aux fake news. Soyons clair : la France ressemble de plus en plus à une république bananière. Comme si cette saleté de "Décodex" ne suffisait pas, on va nous pondre une loi qui vise en particulier deux sites d'information russes...

Il est à noter que le pouvoir n'a même pas besoin de censurer certaines informations, les journalistes et les réseaux sociaux (dont "Face de Bouc") s'en chargent : en effet si vous décidez de chercher la trace d'une manifestation hostile au général Beltrame survenue à Carcassonne de la part de citoyens d'origine maghrébine et bien vous n'en trouverez plus la moindre trace quoique plusieurs témoins, des voisins m'ont certifié avoir vu quelque chose à ce sujet. Il est vrai qu'il serait impensable de foutre en taule des dizaines voir des centaines de manifestants ou de leur tirer dessus alors pour éviter que les français de souche ne soient choqués et bien le service de modération des foutus "réseaux sociaux" font le ménage.

Si vous mettez sur Google "manifestation à Carcassonne contre le gendarme Beltrame" vous ne trouverez qu'on concert d'éloges en faveur de ce gardien de la paix dont on a exalté le sens du sacrifice très chrétien. Il est du reste étonnant que le témoignage du prêtre qui l'a assisté lors de ses dernier instant n'ai pas fait l'objet de reproches mais ça risque encore de venir... Mis à part cela, on a condamné la remarque d'un représentant de la France Insoumise ainsi que celles de la compagne du preneur d'otage, bref on nous fait les marionnettes...

J'en profite pour dire que le terrorisme dont on nous parle n'est pas "sérieux". Bien sûr risquer d'être pris en otage en faisant ses courses dans un petit super marché est chose inquiétante, mieux vaut choisir un grand centre, on risque certes un incendie avec un toit enflammé qui vous tombe sur la gueule mais c'est statistiquement peu probable...

"Pas sérieux" disais-je, car si les djihadistes voulaient vraiment semer la manique, il pourraient aisément faire sauter un train à grand ligne, qu'est-ce qui les en empêche ? Je ne vais pas jusqu'à penser que l'Etat néglige de garder la bride sur les fichés S en espérant que certains feront des dommages afin de justifier le climat de flicage tous azimuths mais le fait est qu'un attentat de temps à autre, ça justifie toutes sortes de mesures de surveillance et leur amplification à venir...

Revenons à Psiram

On prétend que Psiram bénéficie de subventions de Big Pharma, c'est possible mais on n'en rapporte aucune preuve. Mais peu importe, c'est tout-à-fait possible...

D'autre part j'ai effectué des recherches à propos de condamnations éventuelles et je n'ai pas trouvé grand chose.

A l'exception de ceci :

https://www.lextimes.fr/jurisprudence/droit-de-la-presse/...

La 17ème chambre correctionnelle du TGI de Paris a condamné l'auteur et le site Psiram à propos d'une page concernant une vieille connaissance dont la carrière à commencé à Juan les Pins avant de se poursuivre au Luxembourg. Je ne saurais reprocher à la firme dont il s'agit de vendre des compléments alimentaires mais c'est à la conditions qu'elle daigne pratiquer des prix raisonnables alignés sur ceux en usage Outre Atlantique. Je ne parle pas de la complicité éventuelle de certains réseaux.

Le tribunal a jugé que le rappel de certaines condamnations pour fraude fiscale en particulier témoigneraient d'une certaine malveillance. D'abord quand on dénonce certaines pratiques, ça ne peut pas être bienveillant. Si j'avais été l'auteur de l'article, je me serais contenté d'un renvoi vers le texte des jugement en me contentant d'un résumé fort court de leur contenu tout simplement parce que la citation in extenso desdites condamnations me parait "contre productive" dans la mesure où cela allonge la lecture sans aucun bénéfice pour le lecteur, d'où un risque de décrochage. Qui veut trop prouver finit par ne rien prouver dit l'adage judiciaire mais de là à tirer un argument de malveillance du fait d'une citation trop extensive, cela relève d'une pure subjectivité...

Enfin, ce jugement n'aura été qu'un coup d'épée dans l'eau. Le site étant situé en Islande, la France n'a pas le pouvoir d'y faire exécuter ses arrêts. La page est donc toujours visible.

On m'a signalé le cas d'une certaine "Madame grillet" qui aurait été condamnée par le même TGI, or je n'ai trouvé aucune trace de cette dernière.

Me signaler les cas d'abus de Psiram

On a justifié certaines interventions pas le fait qu'un médecin homonyme d'un autre praticien aurait souffert d'un article ne le concernant en rien. C'est possible...

Que l'on me fiche la paix avec Psiram, je n'ai rien trouvé à redire aux articles que j'ai pu consulter, la plupart ne sont du reste pas à jour, je pense à celui concernant Santé Nature Innovation.

Néanmoins, si tel ou tel particulier avait réellement à se plaindre de Psiram, si l'on daigne m'adresser un dossier correctement structuré, je suis tout à fait ouvert à la possibilité de publier des rectificatifs. 

Lire la suite

27/03/2018 | Lien permanent

Papaye fermentée : une technique de vente pas catholique...

logo-alternative-sante.jpgJe ne lis plus Alternative Santé car à chaque fois que j'en analyse les propos je constate que les informations sont trafiquées de manière à seulement booster les ventes d'une boutique complice et ce genre de pratique m'exaspère. Il y a des gens que j'aimerais gifler publiquement. Rien n'est plus odieux et plus criminel que de s'engraisser sur le dos des mal portants. Mais une fois n'est pas coutume. Voir :

http://www.la-vie-naturelle.com/fre/2/papaye-fermentee/si...

http://www.alternativesante.fr/parkinson/pourquoi-diable-...

Deux ingrédients ont été utilisés pour booster les ventes de la boutique du groupe visé.

La peur du virus Ebola d'une part au travers une allusion au fait que le Pr Montagnier aurait déclaré quelque part que la papaye serait le meilleur remède contre l'épidémie dont on parle.

Mais de cette prétendue déclaration du Pr Montagnier, il n'en existe aucune trace sur le Web excepté dans l'article ci-dessus ! Jusqu'à preuve du contraire c'est une invention mensongère ! 

Enfin plus c'est gros mieux ça passe : la boutique est en rupture de stock et je signale en passant que l'on n'a aucune indications sur le fabriquant du produit. Qui le conditionne et d'où vient le principe actif ? Mystère et boule de gommes.

L'autre argument c'est le fameux cadeau fait à un pape charismatique mais extrêmement contestable du point de vue de l'orthodoxie catholique. Un "pape américain" comme l'avait surnommé un observateur perspicace. Difficile d'apprécier l'effet du produit au travers d'une "antienne" abondamment ressassée sur une résurrection au demeurant de courte durée...

Voyons maintenant ce qu'à vraiment dit le professeur...

Sur la fabrication du produit

C'est un extrait fait à partir de fruits de papaye qui sont récoltés et sélectionnés dans les pays tropicaux, notamment aux Philippines. Ces broyats de fruits sont ensuite fermentés par des levures à une certaine température et pendant plusieurs mois. A la fin, on obtient un extrait, une poudre blanche contenant évidemment beaucoup de composés qui n'ont pas tous été analysés. Mais cet extrait de papaye fermenté contient, en particulier, de petites molécules de sucre, que l'on appelle des oligo-saccharides.

Rien à voir entre ces petites molécules de sucre naturel intrinsèque à l'extrait et la maltodextrine et compagnie rajoutée dans le produits concurrents de Osato, la firme japonaise. Donc d'un côté un extrait pur et de l'autre un extrait dilué dans un "additif". Est-ce clair ? Il faut apprendre à lire quand on a à faire avec les discours de truqueurs. Bref ça suffit peut-être à expliquer la différence de prix

Sur l'efficacité du produit

Ces travaux ont été faits d'abord in vitro. Mais il y a des résultats chez l'homme et, notamment, nous avons nous-mêmes des résultats chez des malades atteints du sida. Seul, l'extrait de papaye fermenté donné à ces malades, n'est pas très actif. Mais, lorsqu'il est ingéré après une tri-thérapie qui diminue la multiplication des virus, l'extrait de papaye fermenté fait remonter les paramètres du système immunitaire. Souvent, la tri-thérapie seule, même après plusieurs mois, ne fait pas remonter ces paramètres du système immunitaire ou le fait seulement très lentement. Le nombre de lymphocytes CD4+, remonte très lentement. Avec l'extrait de papaye fermenté, il remonte beaucoup plus rapidement. On constate également une amélioration de l'état du patient, une reprise de poids, une remontée de l'hémoglobine, enfin, des signes très favorables.

Pour ceux qui ont de la mémoire une remontée des T4 a été obtenue à l'aide d'un produit que les étudiants utilisent pour se booster lors des périodes de révision. Voir http://www.positifs.org/old/c/c-5.htm et http://www.positifs.org/old/c/c-5.htm. C'est une médication anti-fatigue. J'ai nommé le Guronsan qui a deux concurrents moins chers : GSFORM (Cooper) et Sarvit. Attention ces produits contiennent de la caféine et ces produits peuvent causer de la tachycardie et la réaction est parfois assez imprévisible, absente ou excessive.

Une petite étude (2002), petite cause grands effets...

Elle a été faite sur une douzaine de patients. Bien entendu, maintenant, nous cherchons à faire des essais plus rigoureux, plus étendus et à comparer différents types d'anti-oxydants dont les effets peuvent d'ailleurs s'ajouter les uns aux autres.

Voyons la suite :

Je dois dire aussi que l'extrait de papaye fermenté semble être également actif comme immunostimulant pour empêcher le démarrage de maladies beaucoup plus banales comme le rhume par exemple.

Vous avez fait des études sur ce sujet ?

Non, ce sont des observations personnelles, faites à partir d'informations provenant du fabricant.

L'avez-vous testé vous-même ? Si vous sentez que vous allez avoir un rhume, quelle dose prenez-vous ?

Je prends deux sachets d'extrait de papaye fermenté par voie perlinguale et ceci fait régresser les symptômes dans les heures qui suivent.

Vous les prenez pendant combien de jours ?

Je les prends simplement au début, c'est tout. On peut bien évidemment continuer à les prendre, mais l'extrait de papaye fermenté est moins actif une fois que le rhume est déclaré. C'est surtout au début de l'invasion microbienne ou virale qu'il agit.

Comment l'expliquez-vous ?

Je pense que c'est un immunostimulant notamment au niveau de l'immunité locale, au niveau de l'immunité des muqueuses. Ce produit se prend par la voie perlinguale et on peut penser qu'il a un effet sur les muqueuses bucco-pharyngées et à proximité.

Je suppose que les dosages ne sont pas les mêmes lorsqu'il s'agit de traiter un malade atteint du sida.

Un malade atteint du sida en prend davantage et pendant plusieurs mois à un dosage de l'ordre de quatre sachets par jour pris matin et soir. L'important est de les prendre le matin et le soir.

Pourquoi le matin et le soir ?

Pour permettre une absorption optimale. Il ne faut pas prendre l'extrait de papaye fermenté sur un estomac plein, il a moins d'effet dans ce cas. Sachant aussi que la première absorption se fait au niveau perlingual, il est donc préférable de le prendre avant un repas.

Quelles sont les autres applications de l'extrait de papaye fermenté sous forme de supplément nutritionnel ?

Au départ, il faut le prendre comme un complément nutritionnel. Mais je n'exclus pas que, si des essais cliniques rigoureux montrent son efficacité en complément de traitements graves, de chimiothérapies aussi bien antivirales, anti-sida ou dans le cas du cancer, l'extrait de papaye fermenté devienne un véritable médicament.
Il peut également être utile dans des cas d'hépatites ?
Il est probable qu'il a un effet anti-viral sur les hépatites, mais je n'ai pas de données personnelles à ce sujet.

Il me semble que si'l y avait du nouveau cela se saurait Nutra News qui est à l'affut de tout ce qui peut booster ses propres vente sur Supersmart s'en serait fait l'écho.

Conclusion : aucun miracle en vue !

glutathion.jpgL'extrait de papaye est moins actif sur un rhume déclaré alors comment voulez vous qu'il puisse enrayer l'épidémie d'Ebola. Ce satané Imbert a usé d'un mensonge et si les gens savaient lire et chercher il y aurait là de quoi couler sa boutique ! Mais la bêtise et la crédulité donnent un idée de l'infini cosmique... 

En ce qui concerne l'association avec du glutathion ce n'est pas une mauvaise idée à condition de ne pas vouloir la lune mais en 60 gélules de 400 mg il est a 39 € dans la boutique a Imbert et à 20 € chez Iherb avec 6 g  de principe actif en plus.  Voyez la page des compléments sur ce blog. Je n'ai malheureusement pas le temps de la mettre à jour. Mais on peut toujours me questionner sur une recherche particulière.

Glutathion réduit 120 gélules

Glutathion réduit 60 gélules

Lire la suite

17/10/2014 | Lien permanent

Mineralis : une alternative au plasma de la marque Quinton

13116-250-250.jpg

Un article datant de 2012 m'a valu les observations suivantes :

Je voulais vous donner quelques explications par rapport à la stérilisation de l'eau de mer: l'eau de mer est stérilisée par microfiltration à froid à 0,22 microns  (c'est une vieille norme qui existait dèjà du temps de René Quinton) c'était à l'époque de Quinton le seul moyen de stériliser un support.

C'est donc une stérilisation mécanique, d'autres intervenant utiliser une stérilisation thermique mais qui détruit hélas la vitalité des minéraux donc à éviter fortement.. (méthode Quinton).

La marque Odemer et Csbs sont produits dans la même usine et l'eau de mer est captée en camion citerne en bord de côte de la baie de St Malo. Evidemment, ils ne le communiquent pas mais vous trouverez des infos avec quelques recherches sur le net.

Eviter les eaux de mer méditerranée: une des mers les plus pollués au monde: conséquence leurs eaux on la particularité d'avoir un taux de Bore 5 X plus important que la norme assimilable pour un être humain par jour (normalement 1mg/L) soit les marques suivantes : Odevie, Biovie, Eaudemertonique..

La marque que je distribue est la seule du marché à ne pas respecter le protocole de Quinton, nous en sommes fier d'ailleurs!

Nous avons remarqué qu'en faisant une filtration à 0,5 microns à froid nous obtenions plus de minéraux et surtout plus d'agent chélateur (acides aminées qui rend les minéraux biodisponible).

En complément nous faisons une stérilisation différente pour supprimer les virus et bactéries éventuelles. Nous faisons un traitement lumineux aux ultraviolets qui dure 1/2 seconde.

La qualité de l'eau de mer n'est en rien altérée et d'ailleurs elle garde toute sa vitalité (unité bovis supérieur à 12000) On pourrait dire que c'est le procédé moderne de celui comparable à Mr Quinton.

Nous ne parlons plu de vortex pour capté l'eau de mer mais de phénomène de Upwelling (courant marin des profondeurs de l'océan qui remonte à la surface).

Le vortex hélas dans nos temps "moderne" n'est pas la meilleur solution pour capté une eau pure et de qualité puisque beaucoup de corps étrangers (pollution) viennent être aspiré par ces vortex.

 

Grégoire

Pour plus de précisions voir :

http://www.semineraliser.com

Observation

Ce qui me parait également intéressant c'est le conditionnement et l'économie proposée. Car en ajoutant dans une bouteille 3 parties d'eau minérale à moins de 100 mg de résidu sec (Roucous par exemple) on obtient un boisson isotonique apportant une plus grande minéralisation que le Quinton sous la forme la plus diversifiée. On pourrait du reste dynamiser cette eau par la méthode Violet ou son équivalent électronique si on possède le matériel pour.

Lire la suite

02/12/2019 | Lien permanent

Les analyses séquentielles de cheveux, un ”sport national suisse” dénué d'intérêt ! Sauf en criminologie...

analyse minérale de cheveux.JPG

Sur cette page activez la vidéo portant sur l'analyse minérale des cheveux et écoutez attentivement.

Je suis tout à fait d'accord avec ce que dit le spécialiste. Ces analyses ne servent à rien et je vais jusqu'à m'inscrire en faux contre ce que dit le naturopathe qui prétend qu'un médecin qualifié peut-en tirer parti.

Dans le cas de recherches de métaux lourds, ce sont les urines qu'il faut utiliser en provoquant leur expulsion et il existe en Allemagne un laboratoire très spécialisé et fiable dans ce domaine.

Overdose à la vitamine B6 ?

Les 3 labos évoqués dans cette vidéo ont trouvé une combine pour en fait vendre des compléments alimentaires plus ou moins vitaminées mais alors quand l'homéopathe parle d'un risque d'overdose (voir à 17:26) a cause d'un cumul de B6 discerné dans l'ordonnance impliquant la prescription d'une bonne demi douzaine de pots, je m'esclaffe ! 44 fois la dose journalières recommandée pour 60 mg de cumul pour un apport journalier recommandé de 1,4 mg !!

Foutaise !

Dans le complément mutivitaminé que je prends depuis des années j'ai 50 mg de B6. Life propose de la B6 en 250 mg, certes on risque là une hypervitaminose si on prend plusieurs comprimés mais il faut tout de même rappeler que dans une certaine méthode de traitement des troubles psychiatriques, on recours à des grosses doses de B6 jusqu'à obtention de la remémoration des rêves...

Oui foutaise ! Le Dr Binet dans les années 80 préconisait 200 à 500 mg jour.

Pruderie suisse !

1,4 mg de B6 par jour en Suisse. La Suisse est soumise aux tabous européens en la matière et la pruderie protestante a du amplifier le phénomène !

Il y a bien un problème avec ces analyses séquentielles comme prétexte à la prescription de 6 formules de compléments. Ce n'est pas comme cela qu'il faut pratiquer. On supplémente à partir d'un complexe mutivitaminé comme il en existe aux USA et on ajoute ponctuellement des produits en fonction d'un but particulier. La berbérine et la cannelle en cas de résistance à l'insuline ou de diabète, l'ubiquinol en cas de troubles cardio vasculaires surtout si la personne a recours à une statine etc...

Ces petits compléments sous dosés sont un moyen de gagner des centaines de millions voire des milliards d'€uros en vendant de la poudre de perlimpinpin. A dégager !

Certes il est des personnes qui réagissent avec des suppléments vitaminiques pour enfants. Je connais un cas avéré mais à mon avis il est particulier, il s'agit d'une personne qui souffre depuis sa naissance d'un gros problème de régulation thermique, il s'agit vraiment d'un cas assez particulier. Cela dit il ne faut point, à l'inverse, s'imaginer que la prise d'un multivitamine américain va tout régler. Avant de prescrire quoique ce soit, il faut d'abord évaluer les troubles dont souffre la personne et y remédier autant que possible par la diététique au sens large. Mais en principe tout le monde sait cela...

Il me reste à préciser un point important : à partir du discours de l'expert et à propos des différences de dosages obtenus sur un même lot de cheveux selon les labos, on découvre que les "normes" dégagées comme référence l'on été à partir d'un calcul statistiques sur l'ensemble des analyses pratiquées. L'expert se contente de dire que cet échantillonnage n'est pas représentatif, en revanche il confirme qu'il n'y a pas d'études sérieuses qui puissent servir de base à une interprétation. Je vais plus loin : à savoir que s'agissant de dosages sur des cheveux de personnes dont la plupart souffrent de pathologie, c'est pire encore puisque, théoriquement, les moyennes obtenues peuvent être trompeuses par rapport à une "normalité".

Bref, les choses sont claires, c'est analyses ne présentent strictement aucun intérêt et je suis formel. Elles ne peuvent présenter d'intérêt qu'en matière de CRIMINOLOGIE. Pour faire simple !

Lire la suite

23/02/2018 | Lien permanent

”Manuel de survie du Lymé” - Le point sur la maladie de Lyme (et son commerce)

Borrelia.jpgCe Manuel, n'a pas été rédigé par un médecin comme indiqué à l'endroit où j'ai dégoté une version antérieure à la 3.1. Son auteur n'est pas un médecin mais un microbiologiste désirant conserver l'anonymat. Ce manuel est incontournable. La version antérieure m'avait laissé sur une impression de densité un peu confuse mais cette impression a changé. Sans doute plus à cause du fait qu'entre temps j'ai mieux assimilé certaines informations plus que par le fait que la mise en page et la rédaction aurait considérablement &évolué.

Après avoir imprimé cette nouvelle version, j'ai pratiqué un inventaire des principaux sites spécialisé et ait imprimé pas loin d'une ramette de feuille A4, en classant mes trouvailles méthodiquement et en reliant le tout. Or je m'aperçois que certaines réponses ou compléments que j'avais cherché ailleurs sont plus ou moins superflu. Ce manuel est un travail de "pro" ce qui n'est pas le cas de le plupart des sites inventoriés dans le cours de cette note.

Il manque deux choses pour disposer d'une documentation complète sur le sujet. A savoir :

1) Un petit traité d'observations microscopique du sang frais avec la méthode et des photographies éloquentes car ce type d'observation va plus loin que la mise en évidence des borrelias et des co-infections.

2) Le Dr Cornette de Saint Cyr s'est attaché à l'évaluation du système immunitaire (typage HLA et typage lymphocytaire), il a publié un texte sur le sujet mais il est insuffisant, il faut le développer et pourrait faire l'objet d'un livre ou d'un Ebook.

La relecture en cours m'a inspiré quelques remarques que j'ai communiquée à l'auteur portant sur divers points : historiques, épidémiologiques, rôle de de l'ILADS et de l'IDSA, zapper de Clark, précisions au sujet des examens biologiques à envisager (cotation ou hors nomenclature, RMO éventuelles) etc... Mais rien qui puisse modifier cette somme d'informations unique en son genre.

Télécharger la dernière version du "Manuel de survie du Lymé" version 3.1 qui vient de m'être communiquée à l'instant même (25/02 à 10 h 30).

L'auteur me précise ceci : je n'utilise pas le fond noir, trop imprécis pour pouvoir identifier les bactéries, caractériser le système immunitaire et le pH sanguin, et révéler les bactéries intra-erythrocytaires, mais plutôt un simili-fond noir avec condenseur d'Abbe modifié + un réactif spécial (explications dans la nouvelle version jointe).

Il me demande également d'ajouter ceci, de cela j'en suis parfaitement conscient et cela devrait ressortir de post antérieur mais ce sont des faits qu'il est bon de rappeler :

2/ mentionner si vous souhaitez être plus précis que le problème dans la détection de cette maladie en France est l'utilisation obligatoire en première intention du test Elisa, qui est très peu performant (explications dans le Manuel) et seulement s'il est positif, de confirmer par un Western Blot plus performant au lieu de faire l'inverse: on marche sur la tête, ou bien il y a une volonté délibérée de limiter les diagnostics. Je vous laisse investiguer sur à qui profite le crime.

Dieu merci, la chose commence à se savoir et n'est pas douteuse.

3/ mentionner aussi la non reconnaissance de la maladie de Lyme sous sa forme chronique, une spécificité française qui crée une quantité énorme de faux diagnostics et de malades en errance médicale, traités pour des maladies qu'ils n'ont pas avec des médicaments inadaptés qui bien souvent aggravent les pathologies...

4/ pour finir, la Borrelia n'est pas l'agent causal de la maladie de Lyme. Il y a une synergie avec des co-infections non seulement fongiques, bactériennes ou à protozoaires, mais aussi à virus et rétrovirus encapsulés dans les bactéries. C'est pourquoi les traitements à base d'antiviraux et anti-rétroviraux (comme le NTZ auquel j'ai consacré un chapitre) associés à de la naturothérapie (pour lutter contre fungus, acidité, et perméabilité intestinale) sont les traitements qui mènent à la guérison là où les antibiotiques n'apportent que des rémissions. 

Je dirais plutôt que la borrelia n'est pas le seul agent causal de ce que le grand public connaît sous l'appellation de "maladie de Lyme" appellation tout aussi impropre que "borreliose", car historiquement la maladie de Lyme à partie liée avec une ville américaine proche d'une ile nommée Plum Islande, Le n° 114 de Nexus, actuellement diffusé, est revenu sur le sujet.

J'ai à ce sujet des réserves à faire car si des expériences du type guerre biologique ont été menée sur cette ile dans une perspective de "guerre froide" la répartition mondiale du problème sanitaire qui nous occupe n'a pas pour source Plum Island. Il est donc à mon avis assez tendancieux de vouloir faire intervenir une perspective à base de "théorie du complot". En d'autres termes, le fait que les tiques et autres insectes puissent héberger des passagers clandestins et les disséminer ne date pas des années 50 !

Pour ce qui concerne notre problème au plan pratique Nexus y consacre une page juste pour dire comment retirer la tique quand on a été piqué. Et que l'on s'en est aperçu... Je vous engage à faire l'économie de ce numéro du moins à propos du sujet qui nous occupe. 

Le diagnostic par la "goutte épaisse"

validity of microscopy.jpg

http://www.cdc.gov/relapsing-fever/clinicians/index.html

La version actuelle du manuel comporte davantage de renseignements sur la pratique de la goutte épaisse. Ci-dessus, le lien vers la page du CDC qui reconnait l'orthodoxie de cette pratique. Un essai à été fait dans l'entourage de Pr Peronne, on aurait visualisé ce qui ressemble à des borrelias non seulement chez des lymés mais également chez des personnes en bonne santé.

Le problème est qu'on ne s'est jamais préoccupé du pourquoi de la présence de ce genre de "bestioles", qualifiées abusivement d'artefacts dans la littérature locale, car cette présence est inquiétante. Ce manque de curiosité l'est également. Il devrait scandaliser les gens car ces choses s'agitent et l'on est en droit de savoir ce dont il s'agit. Ce sont bien des organismes vivants !

Mais non circulez il n'y a rien à voir.

C'est vite dit ! En faisant des recherches je constate que cette vieille technique est utilisée pour le diagnostic du palu.

L'auteur du manuel déclare que la méthode d'observation microscopique aurait été validée aux USA par le CDC en 2016.  L'image utilisée en tête d'article provient de cet organisme. Ce qui frappe une fois de plus c'est le déni systématique de cette possibilité côté français. Voir :

https://phil.cdc.gov/Details.aspx?pid=20517

J'invite les lecteurs-trices qui auraient des informations ou qui pratiquerait cette technique à se rapprocher de votre serviteur, j'aimerais bien faire le point à ce sujet.

A propos de la goutte épaisse, on m'a signalé l'intérêt du Dr Cornette de Saint Cyr (Yves l'ancien, pas celui qui pratique la chirurgie esthétique) pour le sujet. Il soigne des lymés en pratiquant des honoraires très modestes, alors qu'il a largement dépassé l'âge de la retraite. Voir :

https://www.facebook.com/pg/Association-Espoir-Arradon-13...

Concernant son apport sur le plan immunologique voir ce discours.

A ce propos je note que les conférences sont utiles pour informer les médecins qui viennent incognito. Sauf qu'il y a deux obstacles à la multiplication des "Dr Cornette", savoir le manque de temps pour approfondir le sujet et surtout la TERREUR d'un contrôle de l'Assurance Maladie !

Je dois vous avouer que je n'ai rien tiré de cette vidéo car je n'ai pas eu le courage de persévérer. J'ai engagé la présidente de l'association à convaincre le médecin concerné de publier ses observations sous forme d'Ebook avec photos.

Le livre reste le seul moyen de faire circuler les connaissances acquises d'une manière durable.

A propos des sites consacrés à la maladie de Lyme

Réseau Borréliose est un gros bordel. Je maintiens mon jugement. Même pour suivre l'actualité du sujet c'est la galère à moins qu'il n'existe une possibilité d'être noyé sous des news plus ou moins inconsistantes.

France Lyme est utile pour suivre l'actualité du sujet en ce qui concerne le problème de sa reconnaissance, c'est utile côté militantisme mais totalement insignifiant côté thérapeutique. Il a un côté touffu assez déplaisant.

Mieux vaut, pour une première information http://www.sos-lyme.com : les textes documentaires sont remarquables par leur caractère synthétique et suffisnats dans certaines cas.

http://www.associationlymesansfrontieres.com/ pour les questions d'actualité surtout avec quelques textes technique (ex: bactériophages).

Son questionnaire statistique avec cases à cocher est très bien conçu quand à la probabilité d'être infecté.

Reste Lyme Vérité SantéJe n'ai guère l'habitude de faire des compliments mais sur le plan "technique" c'est, à ma connaissance une des sources d'informations les plus intéressantes. Mais le manuel entre dans des détails qui ne sont pas traités sur ce site notamment à propos des combinaisons d'antibiotiques en fonction des co-infections.

En revanche, si son webmestre travaillait pour mon compte, je le licencierais avec perte et fracas ! En effet, de plus en plus de sites font en sortes que les pages s'impriment mal mais là c'est pire.

Quelque soit le navigateur et le procédé employé certaines pas sont impossibles à imprimer, la manoeuvre renvoit à la page d'introduction ! Il faut s'astreindre à faire un copié collé dans Word et refaire toute la mise en page, c'est une HORREUR ! Est ce volontaire ? Non c'est visiblement de l'incompétence.

Dans le meilleur des cas plusieurs pages sont chaînées entre elles de façon bizarre. Et si bénévolat il y a, il a des limites et la plupart des produits de publication proposés "clefs en mains" sont hélas très mal foutus... Enfin si on ne peut pas imprimer des pages aussi denses pour les étudier en position relax, ça limite considérablement leur intérêt !

Un autre défaut, outre le manque de "contact" c'est le un défaut rédactionnel. Qui veut trop prouver par l'accumulation de liens finit par risquer d'assommer le lecteur. Il faut bénéficier dans grand discernement préalable pour choisir parmi la multitude de liens. Et certains pages pourraient être résumées. Sur les 2 sérologies des borrelias par exemple.

Risque de "noyade" dans les protocoles de traitement qui fleurissent de par le vaste monde

Ce site met bien l'accès sur l'intrication avec toutes sortes de co-infections. Je ne suis pas sûr qu'il ait recensé avec précision tous les examens biologiques à tenter et la manière de les prescrire mais c'est une mine de renseignements. Je ferai toutefois une réserve, la volonté de recenser toutes les protocoles existants de façon aussi exhaustive que possible, avec toutes propositions de compléments alternatives risque de noyer des patients lambda mais une personne comme votre serviteur, ce serait un outil précieux s'il voulait s'engager dans la voie de la thérapie.

Une "maladie passionnante"

Façon de parler, évidemment...

Le sujet me passionne du fait qu'il demande une "culture biologique" extrêmement large puisque la maladie dite "de Lyme" rassemble plusieurs pathologies parmi celles que l'on qualifie d'émergentes. Or, elles sont généralement envisagées de manière isolée.

Mais je ne me lancerai pas dans la thérapie, je suis trop loin des grands axes routiers et ferroviaires pour recevoir une clientèle bien que l'on me dise que des gens font des centaines de kilomètres pour assister à certaines conférences.

Par correspondance, même avec une webcam, le grand obstacle c'est que les lymés passent le plus clair de leur temps allongés, il est souvent très difficile de seulement les inciter à se faire prescrire les contrôles nécessaires. Alors quand on n'est pas médecin et que l'on ne peut pas délivrer d'ordonnance, c'est "mission impossible".

Je suis donc parfaitement conscient que beaucoup de "lymés" risquent de se noyer dans la doc que je répercute et les médecins généralistes ne sont pas mieux lotis car il faut investir du temps pour étudier tout cela. Bref, on n'est pas sorti de l'auberge...

Floraison de bouquins de valeur inégale

Je viens de prendre conscience que la maladie dite de Lyme est une affaire fructueuse pour des auteurs en mal de reconnaissance, sans parler des éditeurs

Je suis en train de rassembler la documentation disponible et il est sans doute possible de synthétiser tout cela. Notez en passant que les livres des gens qui racontent leur calvaire sont, sur le plan thérapeutique excessivement limités, suivez mon regard.

Je pense à une ancienne hôtesse de l'air devenue naturopathe (Judith Albertat). Il faut être clair, la naturopathie ne peut pas suffire quoique je connaisse un naturo qui a des résultats avec des protocoles du Spooky 2 et l'argent colloïdal.

Je trouve qu'il y a là une certaine immoralité à faire payer les gens pour si peu. Quand on désire se confesser ou raconter sa vie, Internet permet de le faire sans frais pour tout le monde !

Un certain jean-Patrick Bonnardel qui se présente comme un martyre de Lyme (ce l'on ignorait jusqu'à présent et qui n'apparait pas dans ces bouquins (discutables) sur l'argent colloïdal et le silicium) a profité du filon pour drainer une clientèle potentielle vers sa boutique.

Finalement le Manuel de survie des lymés est incontournable

J'ai cru devoir faire un tour des sites sur la maladie de Lyme, tour en fait assez limité, mais il s'avère que le manuel est assez complet et on devrait commencer par ce texte.

L'enfer, surtout démocratique, est toujours pavé de "bonnes intentions"

Enfin côté moteurs de recherche, je constate que le succès de la crise sanitaire dont on parle ramène des cargaisons de pages insignifiantes quand par exemple on veut "faire le point"... C'est la désinformation par la noyade dans les bavardages du vulgum pecus. Le problème étant qu'il n'y a de certitude que pour l'enfer terrestre qui comporte un niveau de plus en plus peuplé de "lymés" de tous âges.

On notera, en ce qui concerne le consensus de 2006, que s'il ne semble pas y avoir de grosses difficultés à financer des traitements anticancéreux dit de pointe connus pour être à la fois ruineux et inefficaces, l'Assurance Maladie serre les cordons de sa bourse pour les victimes des tiques et autres petites cochonneries volantes. Le comparaison pose question et la réponse n'est pas douteuse. Il est bien connu que le cancer nourrit plus de gens qu'il n'en tue, on le sait depuis un certain Lumière. Mais point n'était besoin d'un nom prédestiné pour piger...

Lire la suite

25/02/2018 | Lien permanent

Gestion santé : la vitamine D

Uvedose.jpgJe reproduis une circulaire en provance du site gestion santé sur les compléments alimentaires. On parlait récemment de la vitamine D, voici de quoi vous sensibiliser. Rappelez vous que même des jeunes sont carencés à cause des pesticides.

Vous trouverez ci-joint la dernière mise à jour du site *Gestion Santé*. Nous continuons le toilettage estival de nos pages.

La page sur la vitamine D, section "Vitamine D et tuberculose" vient d'être mise à jour : http://gestionsante.free.fr/vitamine_d.htm#tuberculose Actualisation à partir de : Une étude sur des enfants d'âge scolaire  a été menée en Mongolie....

Nous y relatons les résultats d'une étude sur la complémentation en vitamine D en Mongolie. Les résultats sont très favorables à la vitamine D, mais l'étude pose des problèmes de  déontologie médicale très sérieux car le groupe placebo des enfants de l'étude présentait une carence sévère en vitamine D et n'a fait l'objet d'aucune complémentation !

Nous renvoyons à la déclaration d'Helsinki de l’Association Médicale Mondiale qui est très claire sur ce point quand aux règles éthiques que doivent respecter les médecins dans cedomaine.

Normalement les médecins auraient du complémenter les deux groupes, éventuellement à des dosages différents, mais l'abstention pure et simple nous semblé constituer dans un tel contexte une faute médicale caractérisée.

Bonne lecture !

Jacques Valentin

 

Lire la suite

09/08/2012 | Lien permanent

Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11