Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/05/2014

Le monde actuel est à l'image du cancer (Dr Moulinier)

Et oui , chassez le naturel et il revient au galop. Ce monde est à l´image du cancer . Quelques cellules qui ont un fonctionnement désorganisé sont suffisantes pour nous pourrir la vie alors que nous avons des milliards de cellules qui sont prêtes à assurer notre défense et  pourraient en un rien de temps nous débarrasser quasi instantanément de ces cellules corrompues si nous arrivions à trouver ou retrouver les clés pour les informer.

Tout est un problème de mauvaises communications et nous avons les acteurs politiques que nous méritons, largement corrompus par le monde de la finance.

Un exemple flagrant de ce type de comportement et des dégâts collatéraux qu´il engendre est représenté par le combat que mènent depuis de nombreuses années mes amis , le couple des Dr Gérard et Nicole Delepine pour continuer à mettre en place des protocoles individualisés en oncologie pédiatrique.

Je vous conseille de consacrer 10 minutes de votre temps à visualiser cette vidéo et à la diffuser largement  : 

Malheureusement malgré les déclarations récentes du directeur de l´établissement Raymond Poincaré de Garches sur le maintien des soins et des protocoles mis en place par le Dr Delepine , je suis convaincu que c´est un marché de dupes. A l´approche des élections tous ces affreux corrompus ont peur du scandale médiatique que vient de déclencher Nicole mais dès qu´ils pourront ils reviendront, comme ils en ont l´habitude sur leur parole donnée.

La suite sur : 

http://dr.moulinier.fr/rien-ne-change-continuons-a-nous-m...

Mon commentaire 

Je trouve l'auteur bien optimiste, la société actuelle n'est pas cancérisée ponctuellement par quelques affreux seulement qui bloque mais bien un cancer en situation terminale qui a métastasé à tous les niveaux, y compris et pour une large part dans l'esprit d'une majorité de citoyens qui ne voient rien ou plutôt qui ne veulent rien voir parce que cela leur ferait trop peur. Il est vrai qu'on sait les occuper de diverses manières par la difficulté à gagner leur vie pour la plupart, et en encourageant par tous les moyens la tendance à une consommation aveugle.

Il n'y a pas des milliards de cellules prêtes à prendre les armes mais seulement quelques milliers qui voudraient pouvoir le faire mais on les a désarmées, surtout en France, tant au propre qu'au figuré, c'est à dire matériellement et intellectuellement en mettant en avant toutes sortes de prétendus dangers en guise de leurre. Parler de quelques cellules "désorganisées" alors qu'au contraire les cellules cancéreuses ont poussé le génie du parasitage et du développement égocentrique et prédateur au rang d'un grand art devenu quasiment insurpassable c'est en fait n'avoir rien compris au cancer.

Oui la métaphore sociale est juste, elle plus que cela, elles est criante, ne pas oser dire que le cancer social est généralisé c'est se bercer et bercer les lecteurs d'illusions. Oui sitôt que la menace d'un scandale baisse la pression, les prédateurs reviennent à la charge plus ou moins en douce. Le seul problème c'est qu'un scandale chasse l'autre et que l'on ne sait plus ou donner de la tête.

Quoiqu'il en soit la vidéo met le doigt où cela fait mal ! En cancérologie, alors qu'il existe bien pour certains cancers des protocoles ayant fait leur preuve et où une chimio correctement proportionnée à des chances d'agir, on s'efforce d'embringuer les patients dans des essais thérapeutiques parce que si on trouve le moyen de prouver ou du moins de faire semblant de prouver leur efficacité c'est pour l'industrie pharmaceutique l'assurance de brevets juteux. Ce ne sont pas les médecins qui décident des traitement mais une administration vérolée par l'influence pernicieuse des lobbys et de leurs complice au sein de l'édifice. Tout cela est manigancé sur la base de communications scientifiques dont on sait ce qu'elles valent puisque l'on n'a rien découvert de palpitant depuis des décennies en matière de nouveaux médicaments. C'est bien un problème typiquement français et la cause est à cherchant dans la fameuse révolution française qui est une révolution non pas populaire mais bourgeoise agencée par la clique des gens de robe, une caste puissante chargée en principe de la défense de la vérité mais qui est composée pour une bonne part de menteurs et de bonimenteurs professionnels, savoir des avocats prédisposés à offrir leurs services aux plus offrants.

La santé est une marchandise au service du capital financier, de la bourse, c'est à dégueuler ! 

Et tout enfant se doit d'être un cobaye au service du fric !

J'apprends que dans une grande métropole le service de diabétologie va disparaître, on ne nommera pas de successeur à l'actuel chef de service car c'est un service qui ne rapporte pas assez à Big Pharma.

La seule riposte possible c'est pas la discussion c'est de poursuivre les responsables à coup de fourches et de les embrocher... Ou pour le moins de citer leur nom et d'oser les maudire publiquement en appelant sur chacune de leur tête un choc en retour proportionné aux crimes qu'ils commettent mais hélas une religion basée sur le culte du pardon a fait de la majorité des citoyens des moutons tout juste bons pour être tondus jusqu'au sang ! Il faut bien dire que quand les loups en viennent à être protégés par une convention internationale et que s'étant mis à pulluler, il faut des pressions et des discussion à n'en plus finir pour décider du quota devant être sacrifié, rien ne peut plus aller !

23:07 Publié dans Cancer | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.