Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/09/2010

Un site oublié sur le Sida

J'avais quasiment oublié l'existence d'un site que j'ai créé à la fin des années 90, ma dernière sauvegarde datant de 1998... J'ai été amené à y repenser en cherchant de la documentation sur les profils biologiques du C.E.I.A. ainsi que sur les profils proétiques. Je ne me rappelais pas que j'avais donné un tableau résumant les données d'une publication diffusée à l'occasion des stages de formation des médecins organisés par le Laboratoire Burkell aujourd'hui disparu. Il est heureux que ce tableau existe toujours car j'ai perdu le document papier dont j'avais fait la synthèse.

Voir http://membres.multimania.fr/sidanet/

La mention de ce site qui comprend une étude très fouillée sur les champignons chinois de longue vie qui est, à ma connaissance, unique en son genre, devrait convaincre mes lecteurs que mon intérêt pour la médecine ne date pas d'hier. En fait il remonte aux années 1975. J'ai connu l'homéopathie grâceà un guérisseur qui existe toujours et j'en ai poursuivi l'étude sous la direction d'un médecin appartenant à une grande famille d'herboristes. On doit du reste à ce médecin uniciste la découverte d'une indications très particulière d'Oscillococinum...

J'ai été amené à m'intéressé de près au Sida car il a fait d'assez nombreuses victimes dans mon proche entourage. Malheureusement, pour les charlatans du silicium, la "nouvelle peste" m'a épargné !

Certains liens de ce site sont brisés. Malheureusement, il me sera sans doute difficile de le remettre à jour car si j'ai toujours les clefs, par suite d'un changement de mains de la société ayant proposé cet hébergement gratuit, ces clefs sont devenues inopérantes.

Quoiqu'il en soit, on peut encore trouver des textes qui semblent n'avoir pas pris une ride. C'est le cas du texte sur la thèse de Duesberg...

Et puisque l'on parle du Sida, m'étant replongé dans la technique des bilans du C.E.I.A, je constate que l'apparition de cette nouvelle maladie s'est caractérisée par l'apparition d'un type de bilan de type 4 avec une très forte asymétrie droite qui a été corrélée au HIV, à l'hépatite B et aux effets de la vaccination contre cette denrière saloperie. Difficile dans ces conditions de penser que le virus n'existe pas où qu'il serait innocent. En effet les paramètres en hyper sortent du format adopté initialement pour la représentation graphique de ces bilans et le système de couleur adopté pour les 4 classes de paramètres confime l'hypothèse virale. Fort heureusement, il existe un remède capable de corriger au moins en parties ces paramètre excentrés et il s'agit d'un latex amazonien. Il existe sans nul doute des solutions alternatives qui permettraient au moins d'alléger les trithérapies mais la plus élémentaire des prudence me fait obligation de souligner une fois de plus que ceux qui nient l'hypothèse virale sont des dangers publics !

M'étant procuré ces jours-ci le livre du Dr Reymond (voir http://www.pierredastier.com/) qui est à l'origine de la méthode avec quelques autres médecins, je constate que les données de ce type de bilan vont également à l'encontre de certaines affirmations du Dr de Lorgeril sur l'innocence du cholestérol. Certes les médications anti-cholestérol sont impuissantes à résoudre le problème de l'artériosclérose et les laboratoires se sucrent de façon scandaleuse en vendant de la camelote dont on aurait intérêt à se passer dans bien des cas, mais en les choses ne sont pas aussi simples que l'affirme De Lorgeril qui en fait ne parle guère que du problème posé par les récidives d'infarctus. Or ce qui m'intéresse c'est ce qui se passe bien avant que le patient ne risque de faire un caillot... Soit dit en passant, il existe une plante (Cornus Sanguinea) dont la signature permettait de prévoir son action dans le domaine hamatologique. Cette plante a été testée par le C.E.I.A. et elle est sans doute bien préférable à l'aspirine et au Plavix...

Enfin, je note en passant que De Lorgeril, n'a pas usé de son droit de réponse et j'en conclus que qui ne dit mot consent !

J'ai l'intention de revenir en détail sur toutes ces questions qui posent un sérieux problème de pédagogie car à en juger par ce que tolèrent la plupart des consommateurs de complément alimentaires quant au genre d'opacité que j'ai évoqué, on ne manque pas seulement en France du minimum de culture médicale nécessaire mais d'un discernement des plus élémentaires.  Mais enfin ce n'est pas une raison pour renoncer !

Concernant l'artériosclérose, cela faisait un moment que je cherchait sur internet un bon topo de sa genèse. Finalement, je l'avais sous la main et il se trouve dans le livre bien connu du Dr Seignalet. Et si le Dr De Lorgeril n'est pas d'accord avec cette explication, il me semble que le minimum d'honnêteté consisterait à la contester dans le détails avec des arguments sérieux à l'appui et non de se borner à balancer des piques comme il l'a fait notamment à propos des LDL oxydées car j'ai relevé que son objection n'est guère sérieuse. Bref, j'ai pas mal de pain sur la planche...

 

17/09/2010

Athérosclérose : le cholesterol est-il innocent ? Les thèses du Dr De Lorgeril.. Critiques diverses...

Lorgeril 1reduite.jpgLorgeril2.jpgLe Dr Michel de Lorgeril, cardiologue et chercheur au CNRS, a consacré plusieurs livres à ce que l'on pourrait appeler l'arnaque du Cholesterol qui permet à des laboratoires de vendre à prix d'or des médicaments inutiles et toxiques qui aggravent le trou de notre sacro sainte Sécurité Sociale.

On lui doit également la mise en évidence des effets positifs du régime Omega 3 pour toutes sortes de pathologies chroniques dont les troubles cardio vasculaires, objet de deux ouvrages distincts.

Voici le blog qui résume ses thèses :

http://michel.delorgeril.info/index.php/2008/09

Je prends la liberté de les résumer ainsi, il s'agit évidemment d'un résumé fort schématique :

  1. Le cholesterol est innocent, il ne faut s'en préoccuper qu'en cas d'hypercholesterolémie familiale maligne
  2. Le cholesterol n'est pas la cause de l'athérosclérose et des infarctus
  3. Les statines en particulier sont toxiques pour les muscles et seraient un facteur aggravant de DMLA (dégénérescence maculaire des sujets âgés)
  4. Le régime Omega 3 fluidifierait le sang et éviterait les tromboses et la clef de ce régime réside entr'autre dans un équilibre entre les Omega 6 et les Oméga 3 susceptibles de réduire le processus inflammatoire qu'est l'athérosclérose.

Il évoque surtout le régime et de la nécessité, entr'autres conditions, d'équilibrer les Omega 3 et 6 (huile olive + colza = graine de lin moulue) sur la base d'un régime crétois riche en poissons gras (sardines, maquereaux, harengs, foie de morue le thon et le saumon étant en bout de chaîne pouvant poser des problèmes de concentration en métaux lourds)

La formation de l'athérosclérose reste une énigme :

De Lorgeril donne une description anatomo-pathologique de l'athérosclérose qu'il compare à un fibrome mais j'ai cherché vainement une explication quant à sa genèse.

Je veux bien croire que le cholestérol est innocent. Ce n'est pas lui qui bouche les artères. Leur section est rétrécie par l'athérosclérose  d'où angine de poitrine mais c'est le caillot qui peut se former au contact des lésions qui est meutrier en provoquant l'infarctus. Je suis également convaincu que les histoires de bons et de mauvais cholestérol ne tiennent pas la route.

L'énigme c'est le pourquoi de la formation de l'athérosclérose. Le Dr Gernez est allé jusqu'à considérer l'athérosclérose comme étant une forme de tumeur cancéreuse lente. Je n'évoquerai pas ici  cette thèse et la stratégie qu'il a proposée car elle pose divers problèmes complexes. Les deux auteurs tendent à se rejoindre sur la notion de tumeur et De Lorgeril se borne à la comparer comme je l'indiquais à un fibrome. D'autres approchent évoque la calcification et le rôle respectif du calcium comparé tandis qu'une carence en silicium aggraverait la migration de calcium. Maisla description du contenu des lésions ne nous explique pas comment elles se forment.

De Lorgeril rejette la thèse oxydative car si les antioxydants, in vitro on empêché l'oxydation des LDL, les essais clinique à base d'anti-oxydants n'auraient pas empêché la survenue de troubles cardio vasculaires et les infartus en particulier. Néannmoins des antioxydants , et en particulier des polyphénols, sont compris dans un régime Omega 3 bien compris et De Lorgeril, à propos du vin en particulier, leur attribue un rôle positif dans l'ensemble constitué par la totalité du régime qu'il préconise qui est un mélange de régime crétois et de régime esquimau pour qui aurait besoin d'une image pour le résumer.

Donc si la théorie oxydative qu'il évoque n'explique pas la formation de l'athérosclérose, il n'empêche que les antioxydants sont utiles et même indispensables.

La thèse inflammatoire

De Lorgeril, bien qu'il soit moins affirmatif à ce propos tend à la rejeter au motif que les traitement anti-inflammatoires les plus puissants n'ont qu'un impact négatif sur le risque d'infarctus du myocarde. La théorie inflammatoire doit donc être rejetée (p. 69) du livre dont photo et titre ci-dessus ! En fait il l'a bel et bien rejetée.

Là il y a quelque chose qui me turlupine. Il est question p. 63 d'une histoire de leucocytes. On ne voit pas en effet pourquoi il devriaent se charger d'liminer des LDL oxydées mais selon une théorie qui semble assez répandue bien que je n'en ai trouvé que des bribes sur Internet, l'athériosclérose commencerait par des lésions initiées dans la tunique internes des artères par les médiateurs chimiques qui apparaissent dans les états de stress. Cette tunique deviendrait perméable, des leucocytes participeraient du phénomène et l'organisme pour calmer l'incendie qui est suggéré comme étant inflammatoire balancerait du calcium comme "extincteur", le cholesterol venant colmater les brêches et lisser la réparation avec plutôt pour effet d'éviter en surface une phénomène de coagulation...

Quoiqu'il en soit, il faut distinguer plusieurs choses !

Que l'emploi de puissants anti-inflammatoires n'ait pas eu d'effet sur la survenue d'infarctus (phénomène terminal) consécutif à l'athérosclérose et aux phénomènes d'agrégation plaquettaire qui peuvent en découluer n'implique pas que l'athérosclérose ne puisse pas être une lésion à caractère inflammatoire. Du reste le fait que De Lorgeril considère qu'un mauvais rapport Omega3/Omega 6 est producteur d'inflammation incite bien à supposer que le mécanisme de l'athérosclérose est bien un mécanisme à base d'inflammation.

A ce propos De Lorgeril semble avoir fourni une explication de l'échec des anti-inflammatoire puissants c'est qu'il fragiliseraient la plaque d'athérome en risquant de provoquer des tromboses... Mais cela n'a rien à voir avec l'activité anti-inflammatoire d'un certain nombre de nutriments...

D'où l'intérêt d'une complémentation en vitamine du groupe B et acide folique en particulier que l'on trouve dans tout complexe bien conçu tel le Life Extension Mix Tablets. Ne pas oublier que l'alimentation contemporaine est non seulement polluée mais largement carencée même elle est "bio"...

Une cause initiale : l'accumulation de stress

Moi ce qui m'intéresse c'est une explication de de la formation de la maladie appelée artériosclérose et je ne la trouve nulle part chez De Lorderil.

Les maladies cardio-vasculaires étaient jusqu'à présent plus répandues chez les hommes que chez les femmes mais comme ces dernières s'affrontent de plus en plus au monde du travail et ont de plus en plus tendance à fumer comme des pompiers, elles qui sont si friandes d'égalité vont finir par l'obtenir au moins d'une certaine manière.

Ce sont les ouvrages du Dr Rager qui m'ont convaincu de la responsabilité du stress comme cause  auxquels s'ajoute les facteurs que décrit De Lorgeril, sédentarité, mauvaise alimentation etc...

La stratégie

D'abord réduire et bien gérer le stress, adopter une diététique convenable quant à la médication éventuelle c'est là que cela se complique.

Ce qui est sûr c'est que l'hypertension qui a tendance à augmenter avec l'âge est bien la grande tueuse. Faut-il recourir aux bêta-bloquants ou utiliser de la poudre de feuille d'olivier, par exemple. Je connais une personne qui s'en sort très bien avec ce remède phytothérapique. Mais pour contrôler sérieusement un traitement quel qu'il soit il faut se faire apposer un Holter et faire une observation sur 24 heures. et à plusieurs reprises Une prise de tension correcte réclamant une méthodologie rigoureuse car elle est très variable. Il n'est donc pas vraiment simple de diagnostiquer une hypertension réelle et à fortioti de contrôler les résultats d'un traitement quelconque.

Je constate que la tension peut tomber à 11 en position allongée au réveil et monter à 17 si on s'agite et elle varie parfois de 2 ou 3 points entre la position assise et la position allongée à quelques minutes d'intervalle.

Faut-il traiter le cholestérol ?

J'ai dans mon entourage une personne concernée. L'intéressé a reçu voici 4 ans 3 steens mais que la maladie a progressé en dépit du traitement classique. C'est donc la preuve que la réduction du cholestérol n'a servi à rien et que la maladie est bien inflammatoire.2 Deux nouveaux steens ont été posé récemment. Le patient a arrêté les statines et l'Ezetrol. Le cholestérol est monté à plus de 3g et les triglycérides à 2,75 g en dépit d'un régime Omega 3 bien conduit. Le "bon" cholesterol étant à moins de 0,5 g !

Ce qui est étonnant dans ce cas c'est que le régime Omega 3, qui a la réputation de faire baisser les triglycérides, est resté sans effet.

Le sujet a vu ses Apo A et B "divorcer" sur plusieurs années et c'est considéré comme un facteur de risque cardio-vasculaire. Donc ça colle parfaitement avec les troubles constatés (athérosclérose).

Le Dr de Lorgeril est-il un irresponsable ?

Puisque le Dr de Lorgeril ne s'est pas contenté de vendre des livres mais qu'il a ouvert un blogs et qu'il incitent plus ou moins ses lecteurs et correspondants à y faire des commentaires sur ses pages et qu'il est censé répondre à leur questions, je suis en droit de le mettre en cause pour sa légèreté...

Sa réponse, classique au demeurant, car il a fait le coup à d'autres se résume à ceci :

  1. Je n'ai pas le dossier et je n'ai pas le patient en face de moi donc je ne peux rien dire !
  2. Vous ne m'avez pas bien lu
  3. Le patient à du commettre des erreurs nutritionnelles

J'ai insisté à propos du cas évoqué ci-dessus et démontré la fausseté des affirmations 2 et 3 en suggérant au Dr De Lorgeril de m'indiquer des praticiens (diététiciens, cardiologues) acquis à ses thèses dans ma région.

Toutefois je note que l'hypothèse d'une erreur nutritionnelle implique que le bilan obtenu n'est pas satisfaisant.En relisant le cas de Léonie vers la fin du livre évoqué, il semble que l'on soit en présence d'un syndrome métabolique avec :

  1. Tendance au surpoids (89 kilosq pour 1,85 m)
  2. Sédentarité
  3. "Bon" cholestérol très bas
  4. Triglycéride élevés
  5. Tendance diabétique faible

A propos de la tendance diabétique le cas est curieux. C'est au réveil que la glycémie est un peu élevée (maxi 1,4g) mais elle semble être normale 2 heures après les repas (à peine plus de 1 g), et elle semble remonter dans la soirée... A part cela l'insulinémie à jeun est normale donc il ne semble pas exister de résistance à l'insuline. Mais l'inversion observée est à priori curieuse.

Quoiqu'il en soit ayant posé la question de savoir ce que signifie le divorce des Apo A1 et B, l'auteur m'a renvoyé à son livre qui dit seulement que ces paramètres prennent aussi en compte les triglycérides. Donc on en revient à une suscpicion de syndrome métabolique assez modéré. Pourquoi ne pas l'avoir dit clairement en me prenant pour quelqu'un qui ne saurait pas lire ?

Donc en admettant que le bilan soit problématique c'est la concomittance d'un cholestérol et des triglycérides elevées qui indiquerait un problème métabolique...

Simple supposition car depuis lors c'est "silence radio" de la aprt de l'auteur !

Mise en garde

Je me vois donc forcé de mettre en cause cet éminent spécialiste. Sa critique des essais cliniques est parfaitement justifiée. J'ai travaillé pendant 7 ans dans une fac de chirurgie dentaire. Non seulement j'ai édité une bonne partie des cours qui s'y donnent mais j'ai saisi des articles portant sur des expérimentations financées par des labos. Et je me souviens un jour d'avoir fait remarquer à mes patrons : Tout ce temps perdu pour arriver à des conclusions qui étaient parfaitement prévisibles avec deux sous de logique, à quoi ça rime !

Réponse : Oui certes mais ça nous paie des voyages et du matériel !

Bref on sait à quoi s'en tenir sur la valeur de l'immense majorité des essais cliniques...

Pour le Dr de Lorgeril, le "bon" et le "mauvais" cholestérol ? Une invention !

Et l'hypercholestérolémie familiale maligne

C'est le seul cas de figure où le cholestérol aurait un effet négatif. J'ai cherché "hypercholestérologie familiale maligne" sur Google, j'ai eu 4 ou 5 réponses qui renvoient unbiquement à des allusions à la thèse de notre auteur.

Bon l'hypercholestérolémie familiale ça serait quand le cholestérol d'un individu en bas âge grimperait de façon vertigineuse et qu'il se déposerait partout. Je simplifie encore pour être compris de tout le monde

Les Apo A et B : mystère et boule de gomme !

J'ai questionné De Lorgeril sur les Apo A et B. Il m'a renvoyé à son livre jaune. Donc pas de réponse sur la question de savoir si c'est vraiment prédictif comme l'enseignait un certain Burkel à propos des profils protéiques que faisait son labo.

Tout ce qu'il consent à dire dans son livre c'est que ces paramètres prennent en compte les triglycérides, on n'est guère avancé ! Or comme il n'ont pas été corrigés par le régime, c'est précisément leur hausse qui pose le problème. Pour le généraliste il s'agit bien d'un hypercholestérolémie mixte. Faut-il la traiter ?

Je suis donc d'avis de reprendre un traitement excluant les statines et de lui substituer  imméditamenet ou à terme un traitement naturel (Dan Shen, Gugulon, c'est à expérimenter).

L'intérêt de Dan Shen en MTC

Dans Shen (Radix Salviae Miltiorrhizae) est un bon candidat car j'ai observé des résultats très net et très rapides sur les triglycérides avec cette plante chinoise. C'est aussi un bon remède des stases de sang, c'est le seul syndrome en MTC pouvant se rapporter à un risque de trombose. Il revigore la circulation. Nourrit le coeur et enterre les contrariétés de l'esprit ! Ce que Vangermmersch, d'où jai extrait la citation, a résumé en parlant d'action tranquillisante et antidépressive.

C'est là pour qui sait lire une indication à mettre en rapport avec le stress comme cause initiale de l'athérosclérose d'après Rager qui peut se traduire par des colères rentrées comme c'est souvent le cas dans le monde du travail quand il tend à produire un nouvel esclavagisme ou quand on est très sensible à l'injustice ambiante et aux conséquences d'un monde gouverné essentiellement par des menteurs et des escrocs... Dans ce cas de figure (contrariété) Dans Shen serait à rapprocher de Staphysagria en homéopathie. Cependant un remède homéopathique ne peut être utilisé que de façon assez ponctuelle...

Il faut donc penser à une composition à base de Dan Shen dans certains cas où une dyslipidémie se conjugue avec un stress à base de contrariété répétées... En supplément d'une diététique correcte au sens large (mode de vie, alimentation correcte et complémentation éventuelle)

Conclusion au sujet du Dr de Lorgeril

Bien des points me paraissent contradictoires ou insuffisants. Le livre évoqué étant destiné à des particuliers, ils risquent soit d'être incités à abandonner leur traitement avec légéreté, soit à s'y perdre malgré les résumés donnés à chaque chapitre. Ce livre ne donne pas l'explication de la genèse de l'athérosclérose or c'est ça qui nous intéresse avant tout. C'est bien beau de savoir que le régime Omega 3 a limité les récidives d'infarctus mais ce qui m'intéresse c'est d'avoir des vues claires quand il s'agit de stopper le mécanisme à l'origine de l'athérosclérose car c'est par là que les ennuis commencent !

Enfin, si De Lorgeril à l'air d'être d'accord avec la théorie officielle sur les facteurs de risque dans le cas de "syndromes métaboliques", je serais en présence dans mon entourage d'un de ces syndrome pour lequel ses prescriptions n'ont rien donné et qui plus est  il s'agirait d'un syndrome assez inédit semble-il au niveau de sa composante pré-diabétique. Il me semble que cela aurait mérité autre chose qu'une réflexion du type : vous ne savez pas lire !

Bref, le livre en question est intéressant mais je crains qu'il soit surtout un livre polémique conçu pour faire chier les exploitants de la théorie du cholestérol dont les services ne peuvent qu'être limités envers les victimes de ces derniers. Je trouve tout-à-fait normal de régler certains comptes mais quand on prétend aider au sauvetage des vies il faut se donner la peine de répondre aux questions que l'on vous pose ou à défaut pouvoir donner l'adresse de cardiologues ou de diététiciens capables de suppléer aux lacunes de la plupart des médecins. Je dois confesser ma frustration au sujet des points qui me paraissent avoir été éludés...

Comme beaucoup de spécialiste De Lorgeril a bien de la peine à se mettre à la place des patients et en ce qui me concerne j'ai un peu l'impression qu'il m'a pris pour un ... con ! Mais bon je ne vais pas en faire tout un plat !

Sida et supplémentation en Sélénium

granions_de_selenium.png

On trouve du sélenium assez facilement (à gauche les Granions d'un labo monégasque) mais il existe des formes moins coûteuses comme celle-ci :

Sélénium 200 mcg Nature Way

Toutes les offres chez Iherb

Un livre à lire gratuitement

En mettant de l'ordre dans mes archives je suis retombé sur une impression de cette page que j'avais soigneusement reliée mais que j'avais complètement oubliée. Voir :

http://gestionsante.free.fr/WhatReallyCausesAIDS.htm

Cette analyse d'un livre en anglais d'un dénommé Foster disponible en pdf constitue un excellent complément au démontage de la thèse du sida sans virus. Néanmoins les déclarations du professeur Montagnier posent un problème.

Le virus ne fait pas seul le Sida

Certes, le virus ne fait a lui seul le Sida, c'est en épuisant les réserves de sélénium qu'il causerait des dégâts et là où il existe des carences, il serait plus meurtrier qu'ailleurs. Il serait donc plus meurtier là où il existe des problèmes nutritionnels et des carences en antioxydants (Afrique).

Peut-on se passer des trithérapies ?

Ce qui fournit une piste au plan thérapeutique, avec la possibilité d'une complémentation en sélénium et autres éléments, anti-oxydants, précurseurs hormonaux etc... Mais il ne peut s'agir que d'une piste complémentaire car je ne vois pas la possibilité de renoncer au trithérapie.

J'ai dans mes relations un bon père de famille qui a été contaminé par le virus et qui est donc HIV+. Les médecins ont arrêté son traitement pendant plus d'un an pour une raison statégique. Et bien la charge virale a remonté progressivement et c'est bien une preuve que si les trithérapies agissent en la réduisant au point qu'elle peut devenir indétectable tandis que les T4 remontent, cela signifie bien qu'il existe une relation non illusoire entre les tests et la présence d'un virus.

Les thèses provocatrices du Pr Montagnier sont extrêmement suspectes

Je veux bien croire que différents facteurs de dénutrition sont dans les pays du "Tiers Monde" un facteur aggravant mais est-ce que cela veut dire que l'on pourriat guérir le Sida avec seulement une bonne diététique augmentée d'une complémentation en antioxydants ?

Je ne le crois pas ! Or pourtant c'est ce qu'affirmerait Montagnier. Voir :

http://archive.is/20130702105926/archives-fr.novopress.in...

Il dit très clairement qu'il est possible de se débarrasser du virus donc de guérir du Sida rien qu'en corrigeant son alimentation.

Or il est facile d'administrer la preuve du contraire. En effet du côté américain beaucoup de malades se sont pris en mains et ont recours à divers compléments alimentaires moyennant quoi, il améliorent leur situation mais personne n'a jamais rapporté de preuve d'une élimination du virus et ce n'est pas le battage fait autour du "zozo" dont il a été question dans une note précédante qui peut me convaincre du sérieux d'une telle affirmation.

Je suis donc très étonné qu'au niveau officiel personne ne soit intervenu pour faire des réserves au sujet des déclarations de Montagnier, déclarations qui sont bien de nature à encourager des Européens a abandonner tout traitement.

La thèse des co-facteurs

Si la thèse des co-facteurs "mycoplasmes" agissant de concert avec les virus responsable du Sida n'est pas à exclure et s'il faut encourager tous les malades concernés à opter pour une diététique et une complémentation rationnelle, il est impossible de donner la consigne d'abandonner une trithérapie. Elles ont tout de même fait de sérieux progrès en matière s'ajustage. Tout au plus pourrait-on profiter des pauses éventuels dans ces trithérapies pour observer de près les effets d'une réforme nutritionnelle. mais bien évidemment tout cela pose de sérieux problèmes de méthodologie.

Montagnier, un personnage très ambigu

Il a été question dans le n° 63 de Nexus ( été 2009 -p. 82-87) d'une tentative du Pr Montagnier de récupérer les travaux de Benveniste sur la fameuse"mémoire de l'eau" par un brevet dépourvu d'antériorité (procès en cours à l'époque). On trouvera une allusion à cette histoire dans :

http://priskaducoeurjoly.over-blog.com/article-la-memoire...

A ce propos bien des questions sont restées sans réponse à propos de la capacité éventuelle de la signature numérique d'un virus de produire les mêmes trouble que le virus "en chair et en os" et non sous une forme "virutelle" pourrait-on dire...

Montagnier semble être animé d'un désir de se singulariser plus ou moins pour d'obscures raisons qu'il s'gairait de déterminer. Va dans ce même sens sa croisade en faveur de l'extrait fermenté de papaye qu'il aurait conseillé au Pape Jean-Paul II.

Soit dit en passant je n'ai rien contre le jus de Papaye fermenté mais il faut tout de même savoir que le mot "antioxydant" est un mot magique du marketing actuel qui sert surtout à vendre à prix d'or des gélules, des baies de Goji et toutes sortes de "gadgets" du même style. A propos des baies de Goji, je signale qu'on peut les faire venir dans son jardin. On trouve des plans chez Willemse mais ce n'est sans doute pas la meilleur adresse...

En d'autres termes, je ne crois pas qu'il suffit de boulotter une poignée de baie de Goji par jour ou de tabler sur tel complément hors de prix comme l'extrait de papaye fermentée pour échapper aux pathologie du type cancer et Cie. Il n'y a que les "bonnes femmes" obsédées par l'obtention d'une "ligne haricot vert" qui peuvent croire des sornettes pareilles. La complémentation, il faut y insister, est un problème complexe !

Donc la méfiance s'impose à l'égard de tout ce que raconte le Pr Montagnier et je regrette qu'on n'ai pas pensé à lui demander sur quelle constatation scientifique il se base pour agir comme il le fait !

En fait il se borne à affirmer je pense que .... de sorte qu'il se met au même niveau que certains charlatans des médecines alternatives...

A propos des perturbations lipidiques

Il est question dans le compte-rendu de perturbation lipidique liées au Sida et il est possible que les trithérapies les aggravent Les deux hypothèses serait à distinguer avec précision...

Cette question des perturbations lipidique m'intéresse pour de multiples raisons et je n'ai pas été sans remarquer qu'en Médecine Traditionnelle Chinoise, on utilise beaucoup Dan Shen, une racine de sauge d'une espèce particulière pour traiter les sidéens. Or c'est une plante anti-cholesterol quoique d'après mon expérience elle influe surtout sur les excès de triglycérides qui tendent à se normaliser au bout d'un mois seulement.

Complémentation idéale en matière de Sida

Je ne suis pas en mesure de fournir des recettes de complémentation car cette complémentation doit être adaptée à chaque cas mais à l'évidence un apport en sélénium devrait jouer un rôle positif. Or il existe 2 moyens peu coûteux d'en ajouter à sa ration et ce sont les Granions de sélénium disponibles en boites de 30 ampoules à un prix d'autant plus modique. Cependant  il est exclu de prendre 1 ampoule par jour indéfiniment ! Une autre solution consiste à se procurer de la poudre d'urucum (aromazone), c'est un colorant utilisé en particulier pour  donner une couleur jaune à la croûte des fromage (Roucou). Il contient en plus du sélénium des bétacarotènes.

Concernant les Granions, ils sont très fortement dosés soit 960 mcg par ampoule. Soit le double de ce qui est généralement préconisé par Foster. Il faut donc prendre ce supplément seulement une ou deux semains par mois ou espacer chaque prise d'un ou plusieurs jours et faire des pauses car je connais deux personnes qui ont fait sans le savoir une pathogénésie et ont développé des symptômes de type Sulfur en homéopathie.

Concernant l'Urucum je n'ai pas d'indications sur la concentration. Je ne suis pas séropositif  mais jai adopté une complémentation multiple. Dans un litre d'eau osmosée ou distillée (aérée dans ce dernier cas) et dynamisée j'ajoute une ampoule de Troxérutine, de la vitamine C(3g), du silicium, des essences d'argumes, un jus de citron, de la poudre d'urucum, du curcuma, de la poudre de thé vert etc... et je sucre avec de la Stevia. C'est tout-à-fait buvable et on peut imaginer des tas de variations sur ce registre. En fait il s'agit de rechercher des solutions économiques et elles consistent à se procurer des poudres et éventuellement à confectionner ses gélules.

Puisque le virus et ou les trithérapies affectent l'équilibre lipidique des patients une arme intéressante, outre le régime Omega 3 est constituée par Dan Shen déjà évoquée. Contacter  http://sino-equilibre.com

Le site positifs.org a repris du service

Ayant eu l'idée de vérifier si le site http://www.positifs.org avait évolué, je viens de me rendre compte qu'après avoir été arrêté et être resté longtemps dans un état stationnaire il a repris du poil de la bête. C'est un site qui m'a beaucoup intéressé car il m'a donné des tas d'idées qui sont utiles pour des bien portants.

C'est grâce à ce site que j'ai découvert les vertus du Guronsan. Le problème est que ce produit contient de la caféine. Mais à mon avis on peut remplacer la glucuronamide qui est introuvable à des prix raisonnables en vrac par la glucuronolactone qu'on trouve dans une boisson qui a la faveur des jeunes, savoir le Red Bull. D'après ce que j'en sais ces molécules ont des propriétés voisines et sont sans danger.

01/09/2010

Les compléments alimentaires : principaux fournisseurs, généralités

le9.jpg

D'une certaine manière le champ des moyens thérapeutiques a été mis en coupe réglée de façon extrêmmement productives. d'un côté un lobby pharmaceutique qui puisent et épuise les capitaux de notre sacro sainte "Sécurité Sociale" en nous vendant des médicaments souvent plus dangereux que les maladies qu'ils prétendent soigner et de l'autre l'industrie des compléments alimentaires qui vend à prix d'or quelques grammes de substances plus ou moins naturelles produites à assez bas prix.

Le résultat c'est que mis à part tous ces marchands la santé publique ne profite guère des avancées des différentes médecines qu'elle soit "officielle" ou "alternatives"...

En ce qui concerne les compléments alimentaires seuls les classes favorisées peuvent y avoir recours, encore faut-il trouver des informations valides sur leur emploi...

L'arnaque des gélules de plantes

La mise en gélules de poudres de plantes et de compléments divers est une opération commerciale extrêmmement juteuse et le summum de l'arnaque est représenté dans ce domaine par la firme Arkopharma, sise à un jet de pierre de Nice qui vend en moyenne 7 € des boites de 40 gélules de poudres de plantes qui représentent en fait seulement 10 jours de traitement quand on connait les doses réellement efficaces, ce qui revient à dire que lorsqu'on préconise 3 gélules par jours, sauf exception, on se fout carrément du monde !

Faites le calcul cela fait  environ une vingtaine d'€uros par mois pour chaque composant. Quand on sait le prix des poudres au kilo (de l'ordre de 20 €uros au détail si on s'approvisionne en Inde pour du Bacopa Monnieri par exemple) on peut aisément calculer le % de plus value représenté par la mise en gélules.

Quelques remarques sur Arkopharma

Quand on sait que Arkopharma n'a pas la réputation de recourir aux matières premières de la meilleure qualité et qu'il acheterait ce dont les firmes spécialisées dans l'extraction de principes actifs ne veulent pas, on ne peut que boycotter cette marque. Je tiens mes renseignement indirectement d'employés qui ont travaillé au sein de cette firme qui soit dit en passant ne protège pas efficacement son personnel contre les poussières de sorte qu'à une époque nombre d'employés ont du renoncer à cause d'allergie, on est obligé de constater que la présence d'un produit en pharmacie n'est pas une garantie sérieuse.

Quoiqu'il en soit si tout ce qui relève du domaine des rumeurs est sujet à caution, l'argument du prix excessif constitue une raison nécessaire et suffisante pour blacklister les produit de la firme en question.

Une alternative : Dieti-Natura

En fait de produits en gélules, Dieti-Natura propose des conditionnement infiniment plus avantageux que Arkopharma. Quand à la qualité des matières premières, si j'ai entendu les mêmes critiques que celles concernant Arkopharma elles viennent de gens qui racontent à peu près n'importe quoi et je pense en particulier à un M. qui après n'avoir pas connu le succès escompté pour ses propres gélules s'occupe à présent de ... pipes...

Bref, Dieti-Natura, c'est la famille Lebeau qui possède une usine dans le Sud-Ouest. Je ne l'ai pas visitée, j'ai correspondu avec son directeur et de toutes façons je ne suis pas en mesure de faire des contrôles car je ne suis pas flic et n'ait pas envie de le devenir.

Quand à l'Herbier de Gascogne, une marque qui avait très bonne réputation, il faudrait savoir qui conditionne ses produits. Or je ne connais en France que deux industriels spécialisés dans ce domaine, donc on a vite fait le tour du problème...

Gélules : les petits conditionnements

Il existe sur le marché une myriade de marchands qui proposent des tas de compléments alimentaires en boîtes de 60 gélules. On en a vite fait le tour. La liste des produits disponibles est très réduite et les prix excessifs eu égard au poids de matière première délivré.

S'avère tout particulièrement prohibitive une nouvelle gamme de complexes ayurvédiques disponibles dans de trop petits conditionnements.

La solution c'est de faire ses gélules soi-même et de se procurer les poudres en vrac.

Faire ses gélules soi-même

J'ai à côté de chez moi un pharmacien qui fait encore des tas de préparation (dont le vinaigre des 4 voleurs et des vins médicinaux) qui est très branché question fourniture. Mais pour 300 gélules il me demandait 15 €, sans réduction par quantités supérieures. Je l'ai envoyé balader et j'ai fini par faire mes gélules moi-même.

Il existe des géluliers manuels et j'ai été agréablement surpris de constater qu'ils sont bien plus aisé à manipuler que je ne le pensais. Seulement pour éviter de perdre trop de temps quand il s'agit d'utiliser des poudres de plantes il convient d'utiliser la taille maximale de gélules (000) et de réserver la taille 1 pour des substances qui ne se consomme qu'à raison de quelques mg/jour. Sachant que cette taille de gélule contient environ 300 mg de produit il faut parfois recourir à un excipient.

Pour le gélulier manuel voir en allemagne : http://www.kapselwelt.de/

En revanche les gélules en vrac sont moins cher chez LGA  http://www.lga.fr ou chez Fagron http://www.fagron.fr/fr/47058

Se procurer des poudres ou extraits de plantes

Deux solutions soit avoir recours à Fagron ou la Cooper qui fournissent les officines. Mais ça suppose en principe de passer par un pharmacien qui va faire la culbute sur le produit...

Je connais les firmes qui fabriquent les extraits mais je n'ai pas de solution pour les acheter directement au kilo. Il est probable que les fournisseurs des officines pharmaceutiques allemandes proposent des solutions meilleur marché qu'en France où tout est environ 2 à 3 fois plus cher qu'au USA, mais mes besoins personnels n'ont pas justifié une recherche en ce sens qui nécessiterait de toutes façon un correspondant pharmacien sur place.

Pour les poudres de plantes exotiques (Philantus Niruri, Bacopa, Gymnema...) voir : http://www.la-boutique-bio.com/

Je commande régulièrement des plantes ayurvédiques et je suis très satisfait de ce marchand qui est un français vivant en Inde. les colis sont particulièrement soignés et cousus dans une toile très résistante au sein d'un Ashram très connu... La plupart des produits viennent de laboratoires ayurvédiques ayant pignon sur rue et il n'y a pas de raisons pour que ces produit soit frelatés ou mal conservés.

J'ai commencé à compiler une matière médicale à partir des pages de ce site, me la demander.

Se procurer certaines molécules (co enzyme Q10, Taurine etc...)

Je ne connais qu'une solution mais attention cette firme a recours à un transporteur qui risque de vous facturer des frais de dédouanement. prévoir 10 € par envoi + environ 20 de taxes. Je signale à toutes fins utiles que si la TVA sur les produits bruts est à 19,6% lorsqu'on importe un complément alimentaire en gélules ou comprimés, la TVA est à 5%. Je viens de recevoir un pot de Wobenzyme qui est passé par UPS et je les attend au tournant. S'ils me facturent à 19,6%, ils devront se contenter de 5,5%. Ils peuvent me foutre une société de contentieux au cul, je n'en démordrai pas, soit il capituleront ou ils devront aller devant un tribunal. Et je suis prêt à leur refaire le coup chaque fois que ce sera nécessaire ! En effet, je vais vous indiquer une adresse pour certains types de compléments mais ils n'expédient que pour 80$ de marchandises par envoi. C'est emmerdant pour certains produits qui dépassent la barre comme Wobenzyme par exemple. Donc grouper certains produits c'est jouable à condition de ne pas débourser plus de 5,5% de TVA. A noter que les envois par certaines firmes procure l'avantage d'un traçage et évitent les pertes. UPS a intérêt à ce que la marchandise arrive pour pouvoir facturer sa prestation de déouanement...

Voici un fournisseur américain de molécules assez variées... http://purebulk.com/pricelist.pdf

Les compléments alimentaires complexes

L'exemple même de produit complexe à large couverture c'est le célèbre Life extension Mix Tablets dont vous voyez la photo en vignette. Je ne donnerai pas d'indications quant aux choix à faire selon telle ou telle visée plus ou moins thérapeutique car il y a un site pour cela est c'est http://.gestionsante.free.fr. En revanche voici une adresse url qui m'a donné entière satisfaction jusqu'à présent pour la commande des produits:

Voir IHERB.COM. On y trouve à peu près tout ce qui existe sur le marché au meilleur prix. Chaque envoi ne coûte que 4€ mais chacun ne doit pas excéder une valeur de 80 $.

A titre d'exemple on peut souligner que le produit qui vient d'être évoqué coûte environ 3 fois moins cher que chez http://www.super-smart.eu. Certes les produits de cette firme sont de qualité mais beaucoup trop chers.

Enfin dernière précision, Iherb doit avoir un dépôt en Allemagne car la dernière livraison reçue ne vient pas des USA. Donc voilà un détail rassurant car on reste au sein de l'Europe et on évite la traversée de l'Atlantique. Il ya donc moinbs de risques de pertes de colis.

A propos de la vitamine C dite (à tort) "chimique"

75.jpg

La photo ci-contre symbolise assez bien une arnaque très répandue à propos de l'Acérola consistant à faire croire qu'un comprimé de ce genre de produit contiendrait 1 gramme de vitamine C ce qui est matériellement impossible sans rajouter de l'acide L-ascorbique de provenance industriuelle...

Les conneries et l'escroquerie du Dr Schohy

Mon attention a été attirée assez récemment par les affirmations du Dr Schohy réfugié en espagne après je ne sais trop quelles condamnations de l'Ordre...

En résumé et selon les dires de ce personnage, il proposerait une vitamine C chimique, la seule qui tourne dans le bon sens... Je me suis penché sur la question et j'ai découvert qu'il a confondu deux choses savoir le système DL qui en sipllifiant ne concerne que la représentation graphique des polécules chimique (leur écriture sur le papier) avec un phénomène sur lequel Pasteur a travaillé et qui concerne la polarisation de la lumière lorsqu'on la fait traverser une substance. Selon ce point de vue, les molécules naturelles dévieraient la lumière à droite tandis que les molécules de synthèse la dévierait à gauche.

Le problème en l'occurence c'est que lorsqu'on parle d'acide L-ascorbique on fait référence non pas à cette histoire de déviation de la lumière mais à une convention d'écriture évoquée plus haut.

Acide L-ascorbique = E300

Je ne sais pas si Schohy a berluré ses clients potentiels de façon délibérée ou si c'est un con qui ne sait pas de quoi il parle mais le fait est qu'il vend très cher depuis l'Espagne une substance qu'on peut trouver partout en France à un prix raisonnable (à partir de 9 € le kilo dans certains labos et suivant les époques) en s'adressant à n'importe quel laboratoire vendant des produits pour l'oenologie.

Or l'acide L-ascorbique c'est l'additif E300 et il sert dans les viennoiseries et est vendu aux boulangers environ 50 € le kilo tandis que Fagron le propose aux pharmaciens qui le revendent au minimum à 75 € le même kilo.

La vitamine C dite "chimique" : un produit assez naturel

L'acide L-Ascorbique est une molécule très proche du glucose qui ne diffère de ce dernier que par le nombre des éléments représentés en indice à côté du O du H et du C.

En simplifiant à l'extrême on obtient de la vitamine C en modifiant une molécule apparentée au glucose par un système de fermentation bactérienne dirigée. Il s'agit donc d'une synthèse naturelle et non chimique et l'acide L-ascorbique présent sur le marché est pur à 99,6% et ne contient que 2 ppm de plomb au kilo. C'est insignifiant !

Il existe un acide qui tourne dans l'autre sens mais il porte un autre nom que je n'ai plus en tête. Bref quand on parle d'acide L-ascorbique il s'agit bien de la bonne molécule sauf que dans la nature l'acide ascorbique est associé à d'autres nutriments qui facilitent son absorption et en particulier des flavonoïdes. Il est donc souhaitable d'ajouter à l'acide ascorbique des compléments tels que troxérutine, et des extraits contenants des antioxydants. La troxérutine on la trouve en ampoules (Veinamitol) à préférer aux sachets qui contiennent du mannitol qu'il vaut mieux éviter.

Donc Schohy n'a raison que sur un point : le recours à des extraits d'Acerola, parce qu'ils risquent d'apporter trop de potassium sont à proscrire aux moins dans certains cas. En plus c'est ruineux et la plupart des pastilles sont complétées par de l'acide ascorbique industriel.

Voilà vous savez maintenant tout ce qu'il est utile de savoir sur l'acide L-ascorbique afin d'éviter de vous faire couillonner par des marchands plus ou moins scrupuleux.

Pour ce qui concerne l'usage de ce suppléments voyez http://gestionsante.free.fr, un site très touffu mais bien documenté sur la question des compléments alimentaires.

Retenez surtout ceci : l'acide L-ascorbique étant proche du glucose, si vous avez trop de sucre dans le sang, il faut commencer par en faire baisser le taux (Gymnema Sylvestris pour commencer...) pour obtenir une saturation correcte les leucocytes étant les premiers bénéficiaires de la molécule.

Pour ma part je limite les apports à 3 g. par jour (une cuillère à café rase). Quand il s'agit d'antioxydants, il faut varier les apports et ne pas trop charger sur l'un d'eux.

Pour en terminer avec Schohy, à l'en croire la vitamine C est le nourriture de prédilection des microzymas. Ca on n'en sait rien ! Je suis à peu près sûr que Béchamps avait raison contre Pasteur mais il convient pour rester "scientifique" de ne pas se laisser emporter par trop d'imagination.